<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/00356
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: November 7, 1900
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:00356

Full Text

__, 7 Novembre AMn

#V? 4 -X.


-1-,. f

xx t rlu Cret dt'Al 2 X1 oOI


"WAQUIT9 --- DIRECTEUR-1PRItTAIRE.'


ISPiWRSE
1-82%
2 /o pri
or-York billets 84
ir N.-Y. _3 14 altpri
-12 */o 23 6/6 escom
* 6 0/. 6i 1/a 0scpm
isewntn 23 oh,
Uisflon 1897 22
4lk Cornmmission 16


lIE FRANGAII
TE TLEGR&PHIQ

r;l



Mercha"Yohob a
OILWVtiLS5 Annd eo
hl prlsidenoe du i
ahelL I plupart del
lk I)ans amn allocu
I iippel8i leg vieux
qiui uiiissent les E
ce ; I';imiral Richn
lais par quelques
ir Leiloigner combi
la reception si cor
ire aux marine fiin
qietL OtaiL d~tcor6
Is et nm~ricains.
e reunion tumultu
smhhee munioipale ,
hlriL -4e- pr&8on1er

re ap Tvive alte


S permeltra de recevoir des armea de Fran-
ce et d'Andorre.-.Les carlistes ians a
S parties nord de In Catalogne sont armesde
S fusils Mauser et out avee eux des tentes
me et du materiel de campagne.- Dans une
0/. entrevue avec un journalist le come
me Urbnin de Maille, represenlant de don
pte Carlus en France, a dit : t Je ne suis
pte inform de ce qui se passe en Espagne
S quo par les journaux ; mais je puis dire
.or que l'Espagne est entierement carliste i.
0/0 BOURG-MADAME ( Pyrenees orientales)
*/0, Les officers et les soldats espagnols
en conge ont rei;u l'ordre de rejoindre
Irurs rginients inimiri.j-ilateren-n..es ct-
SE ritiriers lionnniers ) dans le voisin.ige
de la frontier I'ranCise out reue I'or-
UES ire de baltre In retraile sur Puyeerlia
a-- -premierf-- tverlissement. Lie co-
__ lone d'inlatlerie etdes d6tachementsde
caviderie out revu I'ordre do se dinger

lesa O,. Unie ddpeclhe de Prdloria
gain' dit que les Roers sourl Irs nomnhbeux a
j un I'onest de Kroonst;i et Inns le voisinage
leur de I'lndley h I'e-t de-cetle mine ville.
naire VIENNE Une parli de is ,sloioi.iir,
Sno- qui crild ert .t\l.r I..- I~ utlr \l'iil 'tie d' -
tioUi. bhiriruer i' Triesi,- I I- .. pr" ,' ,h-s I,-
sou- clin.iaions pour It isilinl Kru,;.4-ri,
[;ts- IP TW.iill1'3 di, pi -ll". ,illl I tV h ll ,' I'l ih i, "
ilf, 1- nflion I l ier jill [ ri ,,tlt I, 'i'
ran ts po lllln s et I, -,I 1 (l i| irl,.- *I,, r ',,,-
1e l d \ flne T ,'r i .1 'l'* 1 .i -. ,.I


diale
pa i s.
e de

etne
les
'r fu-


a pour
Low ~;~7i~ iji Parisien
6 diknAAl0- frasnaige
it quo It[dke troupes
Bslea im4aet~enenni i
10-10 -V1IF ceu deux
6 impgrpance lrait-
We les mains des car-
Ofat]es" naltres d'une
.du tr.1 ce quileur


D'antre part, je me suis servi du terme
I officiellement ; ce& sons enend que le
Chef de Etar peut demander oificieusc-
ment A un ministry de reliever une punition.
Or, comme june demand d'un Superieur
equivaut A un ordre et que la politesse est
une vertu des grands, le ministry ne peut
pas manquer d'y def6rer. Alors on cheiche
, un moyen terme pour sauvegarder le pres-
tige ministeriel et le principle de l'Autorit6.
S'il est avec le ciel des accommodements,
a plus forte raison, il doit en ktre de meme
-avecles-hlrmans !
Le D' Savain, en disant que je me trom-
pe -g-r-:tTierment --~e rrondpe-dtLadresse.-
En fait de grossi&rete, il duit se connaitre
cepend.an,-puisquili an present a la scene
de I'Ecole de Medecine.
.D G-C.



d'uee jeule Marekland
an lagistral Lommunal des GonaTves.
.,on.ieur le \l1gistr.ii,
SJ' clIL liI i.' ittici. pFcrettez mol de
'. u.i I uucrL ,out J'.ib. id. de I'attention
q, ..,i i.e.' b1ien '.uiii .iccorder -m a
Irllc i .' I t i, s, .rl-,' et j'y ai 6te
d 1,1' I -l ib. c lt .. notre 6poque
II ii I I .. .. .II t.. .I lupes surtout
.IL ,I I.I .c : 1.- I i,,i ; rs rien m oins


.._ .. I i.', I ous iltres, de

TRIBUNE PUBLIQUE rI Jc rponse
.., i. ii. p' q I LI i Ic Nouvellis-
Afliire Ide Ecole Nalionalh. Ide lhderie i in .. I .' i ". i '. :, reuses davoir
IL 1 l IL IFI IIlp .1 i I' I Cl'l lerl t 11011
En ecrivanr t miun arti l:. e n'.ai pi' r e i. dc, i..I JII Ji: I. d. I i.,,L ''s prises pour
l-tenfrm-dentrreret-ndre-de- pf~tiqt-p-e-- pcnc,.il Ia. l t tr, it. J .'. .Iulministre-s-
J'ai voulu rtfablir les fairs qui nite J --Mt-.ri-cTrrm- -t--r' e- --e n c ,
naturtsdans le public. J'a soure0u en me- ou di iinoin, le me ii ini la' la lignee des
S u u m -SrieiSs s'alllnge ie les marchaRdises .er.n-
Eo disant que S. E. Ie Pres~ de la pilent plus nonibreuse, a leurs etalages ..
4RpuobHw B6 'peut. ps euv6irc offi- Cruelle d&eeption: Monsieur le Magistrat,
ciellement. un ministre do puhir un I 2apr nous avoir mis au cTur uh doux ex-
foncrionnaire place sous'ses ordres, la pu- P poir' .
edition itt-elle injuste, ]'ai ajoume: ,6; Une de mes viei lies amies, dovenne de la
moins de dire i son ministry qu'il n'a plus coiaorilu.n,femme d'une %ive intelligence,
'Sa confiance n. i'eNprinafir, ces jours passes, ses impres-
Ceci veur dire clairement que e Chef de sions: I Alh! ma oute mignonne, il nous
I'Etat peur s'opposer A la decision minist- faurdAchanter,car il semnble que notre Mai-
rielle ; alors San vero enrraine la chute du re agit comme ces beaux Messieurs en haut
.Ministre. C'est le droit du Pr6sident de Ia lieu, don't le type se rencontre un peu sons
Republique qui nomme et r*,oque aux tous s s cieux dansle Nou eau Monde, com-
fonctions publiques, comme on I'a invoque P -ie dans I'nutre: ils wous couvrent de com-
tert A propose de suspension. pliments, vous accablent de mille belles




X T .,
U ril.flj;.-~ll -U, Ltt'.tr!SA
- -, ;~-i~ ,.l cu.,~.~r 4.J-~~r&raau a *.l(: r I r U l ~ ~ W W t 1 2 U ~ l W l~


romesss, Voft au '
crdent plus que yous.e yn
en paroles; iam arrig -auh
s'ils viennent, Jean! Et pis, comme d
Gyp, don'tt la tqurnure d'ecort u"pai-
nente et-gouaillusd'fit 'Ofie de Ma
vieille amie) zut !- sauf le respect que 4
vous dois, Monsieur le Maisrat.- Alfsi
j'trais mairesse.moi.ne an'ras. pas par
cheifis." a
Et sur ce, I'excellite femme qui a le
cceur a a minb. is ui s'FhiEtoit bleu
des qu'il s'agit de qstions si angoissan-


blppten smi:wplan, ew.gt*q A'A
pour les Levantirns qui nous envahissent
Elle leur aurai tout bonnement interdit la
vile et ses environs, trouvant que le Gou-
vernement ne devrait les tolrer qu'i la
Capital, comme au Danemarldou les vo-
yageurs ne peuvent vendre leurs marchan-
dises qu'A Copenhague
Tardil qu'elle me pirlair, elle vous vit
passer a cheval, longeant le marched, correct
comme un gentleman traversant le a Hyde
Park) le mot est d'elle-pour gagner vos
bureau. El precie6menr a e- moment, les
habitant-, se precipiritiu en foule dev.nt
I'6talage de. march nd-S% rieniqui n'avaient
pas asse.' Je br i, p.,ur auner:- a Tenez,
me di: elle. c.i-.ce quc notre jeune magis-
trat (e'le vou. i-.1 i,.Atre >,gar.on de gouit,
devrai,. mrme au point de vue de I'estheti-
que, :volrer pareille chose' Regardez les
grand bras it.ou6s de ces :aillards qui s'a-
gitent csns cesse, ne dirait-on pas des pan-
tins? Combien plus gracieuses sont nos pe-
..-,ti~;s narchandirs ldes-ou.alie.-u 'La
efes pas un chic tout particulier potr au-
rfr! On prini ro lut bi qu'elles triclent
uelq .bj quant:r. irr- i..,i.et ceu r-l;i ne trichent
ils pas .uI.i ...r l i qua.ili a'ec lkur, mar-
chandi-c., de p ic.ille? .
Ces iciT i e i iger iu.n m1 firent
l6g&rc .. ir sLkir:rc iun ct -,uriare presque
inimp r jcpr i 'l. n c J ppi pi a ni. itilleamie;
eti c l.. rritrit, laiicohtlqLenent certt fois:
i. Ci C 'h r. i je i eni .ii. in i le
m Tl rni': .i iji' Tri,[ p_..i v .u ; utrcs. Je
.ii i UI i' l I il Jd: r quil' un
.,A .... r i r. t11 mn .u'ciment de, Sv-]
r,.uii ... J .t .l i .o,,l.i n, t les habi.ants
el pfrcui incu ii, ca Liphjnesc ei en pene-
it mari_ ql J.miu. iLj- liumbles ci..- pour
Icur oIfrir r credit le: Irticles leur tfisai t
besoin.
S.Mai helas' ne aont-on pis que ce soula-
--g:- i ,.L,, rit mulre deriinent,de nous
oiires deaillanie de la ville, come des
bourrs: et cette &eoluron qui parait otile
a quelques uns. c'est hotre rine, cd7est la
mori, car la momei a' @,"
le nogociant sera accult. a -i. e
nous refuser le credit. N'eut-if pas nmieur
value, alors que la conhance serait reveidue
peu a peu, que nous servissios d'interm-
diaires, come par le pass, entire l'impor-
ratEur et la clientele du dehors? P
11 y avait quelque chose desi douloureax
dans la voix de ma vieille amie, que je la
quittai ce jotir-l toute reciiue. Depais
lors, je suis revenue A maintes reprises sur
le meme sujet avec d'autres marchandes
ayant vieilli dans le" m6tier, ou jeunes.
comme moi ; et au fond, leurs sentiments


a.p.sw uP,.wagnenv u f y "
vori ustin, sOAine de voas- ut
ressortissantes.
YvEmrr SAINC RE.





Le Change
Le taux de 1'or reste presqu'inchangE, ce
nation ; cependant comme il y a eu .quel-
ques acheteurs a 8! '/., il semblerait que
cctre prime tend s'affermir.
Notre sentiment, tourefois, est que ce
n'est ia qu' un simple effet de l'offre et de la
-dade----- -
R l61ection de Mac-Kinley
Par kele6ramme ret-ece-mntin, Ia nou-
velle olicielle est arrivCe de la reflection de
Mr Mac-Kinley a la presidence de la Repu-
blique des Etats-Unis, pour une non e
periode de 4 as._ ._.--- .- --

Bonne nouvelle de Tonton NodC par'X C
Transarlantique francjis de ce jour!
Le comirt protecreur des Orphelines de
la Madeleine recoit. en effel. lesaccessoires
d'un arb,c de NM l nwnstrc, destinE A ft.er,
le 25 Decembre. les enfants de la Cipitale,
au proti de l'QOrhelin. .-...
Que e mamans le disentr leurs bebes!...


Gabriel del Orbe
Qu'on lise plus loin le programine d'un
Coneti q-.e done le jeune vicloniste-pro-
dige G;ABRIl. DEL ORBE.dimlncheprochain,
au local du Cercle e de'Ep&e .
Ceux qui n'ont pas encore entendu no-
ire jeine congmenre qui est vraiment un
ph&nomine musical,-s'empreseront d'aller
I'&couter: ceux qui ont de1p dmire sa vir-
tuosi tesei eront un plaisir de I'entendre A
nouveau -
---A dimanche donc,au aCercle de 'Epe.
.- EefatL t. ut Lttr---
Nous Luxonsr dans notre correspondence
du jour les quelques vers qui sutvent, qoe
.d- rwa e r,,doe c. ~


* tull&XIlb


Quand Galieri dit a ouil ,
a Non u, repond Hyppocrate I
C'est le cas d'aujourd'hui.
Ah! que n'ai je la patte
A l'endroit qu il faudrair;
Conmme.je resoudrais
Al....et Hom6opathe i...


Paquebnt frangais
SPrts de cent passages arrives ce marin
par le transatlantique fraonais, Olinder R'o.
drigues, tant d'Europe que des Antilles. -


Gerlc

t fits


Docteur easier ( Gonan *
CayesM. : ~fne Apollon,,
Guegnen, Russel, Heurteven
Eohos de 'A
-.Belle et pieuse ckr6mo
vembre. Aprs-la grand'mese.;
des nouveaux ornements d'a
d'Europe par le R P. Prim
parrains et marraines C'est
y a eu queteurs er quereuse.'
teurs n'avaient a la bouche
a pour fire honneur A ma co
I'on etait oblige de donner -
so'lriaient et les corbeilles se
de billets.

Les membres du cercle
se sont r6unis diminche der
pryoptigoo d'un de ses ierp
tWWe soir tumqsica



at 6tii diaiement
SL'on remiarque avec plaisir
laparoisse, le Pre Primet,
-rie et le prend au srieu\.
mornes en tous sens, ain de
bercail les brebis 6garc;. Malbth
irne o6iit pas diu neTs oliine
Tribunaux .
CASSATION Atffires entendit
Pierre Philippe Miciel, contrelp
nocent :- Vve James Bean Mc-Q
ire les epoux Etienne Lanmare G
CRIaMINL :-entendue Iier uwl
vol avec escalade commis Tan
Mme Lowe par le nomme Tfh
I'accus6 a ire condamn6 i h"ir
travaux forc.s. V- *''
sAin.-1t


h


"
:: ''




iR.C '. .


-r

l Pr sd
eur du


par a;BPP)~elrde. .
Xainse, chx M~

SuGpie (Jemalk houaeeau )poe-
muil.al Dural.
Ie Ve'tise, ex&*uj par l'enant
avet ae-omrnpaga1ment de pia-
raux


'Wde dvPfa'* -14ta Ies -
6RMIEME PtI3H
i'man iinuanwiption de Brindis
Lk-pTI (aabriel del Orb6 avec ac-
de lain.- par 111i NOWe HWraux.
of I Joan Richepin ) pooie dile
hlmw i$ Voeux. -
pate-l. .JimaL. par Mr 1. del
ompanviiimsren de violou el de
e. Tuna pn ( Frngois Copp~e)
1 pas a MSRq t chant par






frie l.-' .luie it c~neerl sora ron-
hauiiant.

IE BIEN DE YIEEIJRS
I Iiitiaeiitl du Tribunal Ci~iI de
atel di in~t-trolO Octobre mit
Litr hornlo~ouanl Ia d.~Iibra-
de tamille des mineurn Malt,
nee Fran~:k Narcisiie. tenu 5sa'li
.jllt.*d"-j~ia te hi ""rl ion Nord
p~dn1 'II d"'ix Octoliro! tie celer
Ft II'e--- -





4i4 lJ I.tijdqe Me LOUis Etienne
beta,1,. .*.clIII v.1ke, 65, rue
kt dovin.-Novembre couratum,
de frnil, d dq ii. Havc,
10-b- dil doux Octolire de cett


g Wibr,-e.~~8i~rr demeu-
In V I llice e46ele
iilvfUqven ienheii 11, aadresser
t,depiiwpe ire in Weliier des
tje. l e !PPI.Nove'Mbre mil
V-' D. NARCISSE.


11*1111 90490 .
RPrJbdLkWE.D'HAITI.
Pdirt-agu-Iriic'e5,. '1 Novezrbrt 11906.
La Commission de veriflcation des Ii-
t*g, vrets des pfutonahrps de V'Etat, sid-,
at geant. f IAdminiptr~iLon des lliatnnces
* ~ipourien [ormer ta listed de cetle coeim4
ne, invite bous lei 0eiisiifinaires dt- I'
tat i se prisenher uin siege de la Com-
mission les lundi, ercrill eljeudi do
eh~a~ e sermniii6e it10 behies 4 ANa
Will, mis pi deap.livret


a


MA -iti k- i:rople
JLJ;LES LAVILLE
91, M0u dui Magasin de l'Elai.
AR-1cLes FRANCIms.
C 1: --- Trois cent pieces seulement, i
neilleur mareh6 quo partout ailleurs.
Ballons-reclame gonflis h .'hydrog~ne A
toftahetour.
'n eris. -


-.rs-Y y I" -~'* -


luomaiuauon ; at oe,1rBo' dciWIt5AlIUWaVf
dAip6ehi-circunire du Secredalire d'Etat
des finances et du. commerce, en dale
du 14 Septembre expire nu No 2.107,
ndressde A I'Admini-ltr.eur lies inances
de eel arroindissenient. En consequen-
ce, un ddlai ie quinze jours leur est ac-
coride a cet ell'et.
(Signe ) .- P. JEAN-JACQ(IIES. Ci. LA-
FONTANT. GETIN. IIELRTELO;.


Quelquas lours seulement!...
Les representiuuts de Ia Maisoi Konin
de Paris ont I'honnenr Winforner les
habitants de Polt-au-Pri4,,ce qu'ils vien.
nent de retire leu dteuxi-me stock de
Ge :. i-oinineI~: n~ll Il~ftC
les alire3e : en I pei?. t Iii .';
corukn:iw. elinlt.%licl- 'eru.le. lii~ les
nattlig I-Lc, eir, I,- toute' 1w~ilmp (I de
premiere qualitt.
Les per-ticnes quI WuI1t'iIt pluliter
des articles extr I soiat prire Ile ose pies-
ser, ceux-ci s'entev.ittr( s WLe. L-i ointe


~f Pio-iissOy a ui1nrt' aU Catp finr 1e
proatain courrier.
La veiite jw*.i liei tInns les nQ'ines
COnditiow ipit? prt PI-cedeniment.L quoi-luell
les ni:milunndises --soileW encore siipe-
rieures.


Avis de la Cie des Tramways
Seuk;. les i .uul I de-.o r' de Iix anc.
ont admis .` p.i\ r dciem plice.
SeUl, le' IIUL.11115,ituu.;) I pcliI.ittIIILh liC
prenati pl.; plie 4ur Ie biiqie itc ..-iO
admis grituiiterneiic.
Les %1)VJ~eLcrS % )Ilr monierl, I :ir,:LllCIl
avec de penit' colls, A Cundittull 1Ouieoif
qu IIS Wlenlt put tSO Tur ICS geVTOLI%\ C1 1 i n-
commudent nullemeni le aurre; "LI\ .4CUr5T
-..Le&sruisini~res sont ;iut ri~es.1 Air,.uler
avec nn seul panter de prusisi-ns A con-
.Hw-'" 4; lp;-iirnrmte _r- te-uReteou x C


; jI c.esT prie de bien vuuloir. adres-

quement des conducteurs a son guard en
ayant soin de specifier I'leure et le nume-
ro du conducteur. 11 e-r price eh retour de
bien vouloir tJciliter leur service en ne les
obligeant p.is :i rendre Lne quaniict exces-
sive de monn.ne, le voya.ieur en principle
ayant A verser la valeur qu'it doit, soit
0,10 centimes.
La Direction rappelle qu'atin de facilner
les voyageurs, les conducteurs sont porleurs
de carners de dix tickets de to et 5 centi-
mes, vendus respecivivenent aux prix de
0,90 et o,45 centimes.


"' .,A* LBdi& DdI -W "
10, Rue 'raversIere.

MEDAILLE D'OR-PARIS

EAU CRUSPINERA
Redgdnrairice de la Chevelure
Compos6e exclusivtemeitl
des Sucs idlerbes MiAtciniales
Inoffensive et Hygi6nique par excellence
Ge produit sans rival n'a riende com-
autfravee es-huleW ,pokmmades et autres
specifiques journellement offers au pu-
lic, sans en obtenir la faveur par leur
inefficacit6.
Pourquoi ce produit a-t-il acquis la con-
fiance g6ndrale ?
Parce qu il fait repousser les cheveux
de leur couleur naturelle et en aug-
mente la longer et 6paisseur.
Parce qu'il en arr6tela chute et les rend
sojeux.
tcec qu'i-les emabellit, et les entpeche
de blanchir.
Parce qu'il dvite les maux de tote, et fait
disparaitre les pellicules.
Parce qu'il nettoie et parfume, et parce
'que son efficacity se manifeste aupre-
mier essai.
Pr:': '- *r.,_:q .t: flae'r.,l : lj ,.qo:(),.ip .
:LFIUSER emrne CONTRFF.F \ :t' I' 11T PRO-
WUIT NON REVTude maignialure
DEPOT a Port-au-Prince :
'harmacie Nouivelle A. ROBERTS & C.
NrOT.- L'Eau GrTspinira etrip.',h' la
ormatiodu rn, irrobequi deltruir I.'s 'hrvietx
.'usag e de res produits conisir'.e vi.efini-
til ur'e belle et abondante cheielurr, et de
beaux rits et sor'Lds.'

-Nepstff Fdiuz--

Maltrei-Tai lleur tricn ianstlei
pas, viet driverr sn vor'

,ierniers progris planss la coupe et
!'art du lailleur.
11 a ouvert son novel atelier
NO 46, rue Bonne-Foi, entire la
Pharmacie Roberts et la maison
Obermeyer, et offre au public et A
3a nombreuse clientele un grand
:hoix de costumes, bien soign6s
par les meilleurs ouvriers. -
Promple livraisun Prix oediri.


__ C_ __ i_ ~1 _____ _


. I








..de Cot1fi
35, rue Bonne-Foi, 35.

Recent arrivage d'un grand assorti SA e
Grand stock de- Ci ae'
re us e a ava
Depuis 6 ans que nous avons I'honneur detre 6
Port-au-Prince, notre principe-a-tojo.rs tC le n
BON TRAVAIL,---- PETIT FINEFICE!
Je profit de l'occasion pour d6clarer a nouvea
< LE FIGARO est unique en son genre: noi
n'avons de-itset -iales nulle part!...

PERALTA.
Vener voir! 35, rue D ,


BesI auIaIui dh Co untnti v e- {
NMM I)lksoli Ve\ IwI1(t el


-I",1( i %'-' on I'1 1 I- din-,lion) I]II Res- I
EI-- uan ~IiI~iIe eli lace e' RIn'.Me
INalion-ia1. IIS hia~t-ironl1 RA~I[ keim
blon ollor ll to'iornir Ine oiisinle
aussi bonneIl! quie % qri-p. el a lin IMi
warrhe Cxeplionmnd.. .' ions cerux fui
Youdront bien Iei-ir confiter Ieur
client~Ie. a


L'Ea u 160ai"&W&LUEN, Fu(F.JA *r
Rmwwgrnqhpnw:E DE
POII" UES StALfMAiER
eat weoverai'e et '8sns AcWNe dans le.
Traiternmn dee affections dee. Voics
digestivee, du Fbie,
Voies urinaires I& Gouft, le Diabite, I' PAn~ie
Quatre sieo14& de succ4sl9
Vente en groa che, I1 PA PE & C". j


'Y''
'tkcUJ d6 maladies. 4:
01) dewra;t. en consequence, ne ir xsage'eA ,E
se procuramit, A la P1harmincle Cenerale d11atti &Vn
fillres eft irre qui ont 616, depuis Iongtemps-ddib, pvouv~s PIBl
fest tin arIficle pIour aiinsi dire indispensable A chaque raWI
ge vend pas cher!
Viennent d'arriver anlsi:
Boiiboiis fins.-I'arf u merlC EN 6RANb ASsOnWUVib


rY-~B~r/ill -,