<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/00333
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: October 9, 1900
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:00333

Full Text
-'4,,


MardiAOctobre 190


t Nouvelliste

Mrimil luaotidien,. Corxmnercial et d'Anlxooncea

-HCRAQUIT,--- DIRECTEUR-PROPRI TAIRE


SCENTMES bonnement pour D6partements. $ .20 PAR MOIS GURDE
-... .... Etrn r. 1. 150
r touttes communications au Directeur du journal, 4, rue du Fort-Per, 4


DDE BOURSE
I_ 80o /o
2 'r o2 i (prime
S suivant signatures.
,pr N, w-York contre
billets 82


AirN -Y. 3/4 /u prime
Ifment 22 */n or
S12 o 24 l/o escompte
-. 59-W/o escompte
s S 197 22 /o
Comissimo 16 */Y

E FRA &RE

S ION INTER61TE.)

d6pAche de Marseille
SColombo est parti de
kou ayarnif[ 200 soldats
-Legouvernementfran-
nmise de _MrThiibaut,
a remisap secr6taire
gon relative A la solution
OCultes chinuises; et en
ouvernement russe par
Sde Wollant a Ippuyd
caise la rendant ainsi
te proposition com-
unition des autoritis
,es; interdiction de
I-rt-inue,4tioMede guer.
eniid'uninirrtamnrte
iapropositiondeminde
de ldgations suffisaite
n des fortsde Taikoui
d'urnelime de com-
I i mer et Pekin.-
4td envoyde au presi-
mandants des forces
irent une reception,
-au markchal 'de Wal-
nt decavalerie mixte
IOrung-Tchoung Fchl-
titrice douairikre a
Uae autoritl de F'ein-
-tou le arrangements,


nileessir'c pour rfire des fun>rr:iilles iin- SIMPI'LE V I: lJl' IO
portantes au b;iron de Ketteter, ancieon
ministry d'Allemagne en Chine. Elle a Le movement socilise la Mariniqu
aussi permits Idrection d'un monument. Le m vemetat-il; on se 'appellera qu'au
apitale sur- eppeller qu'au
dans l capital a sa m oire. Le surin- cours de la dernire gr&ve, des ouvriers
tendant du commerce i Tientsin a regu irsrentdissip coupsde fsils ar
I ordre de recevoir le cadavre son 'ordredun officer europen. La 'Revu
vee iciet les hauts mandarins des autres de Revues done les c.ss profondes do
ports devront rendre les honneurs au cette triste situation, par ce fait que dans
mort. les colonies des Antilles la classes blanche
PARIS.- Les orages qui ont eclate veun se constitute en aristocratic domina-
dans toute la France ont rait beaucoup trice par le m6pris des droits a l'6galitL des
dle degats aux popopriets et au btanil.
Beaucoupde rivi~res out deborde,ddvas- gens de couleur.
Beat ii e ivires on rdevas- A ce propose, reproduisons l'anecdote
tant de grades ptendues de terrains. suivante, qui faith pendant a celle que nous
Les vignobles ont le pls souffert. Les avons done r6cemment en faveur de notre
vignes out te -aLimees d'une fa;on compatriote Jonathas Granville :
terrible; dans beaucop d'endroits les re-
coltes sontprtesqueentierement ditruites; L Les Blancs ent fondr -t Saint-Pierre un
dants les hautes Pyrdndes c'est un, veri- cercle, le Ceicle de l'Herm'ine, o nul te peut
ta l d a r amoilrac acc s'il--dans. ?es 'eines le iroi ndre rlo-
table IlesdLkre.-.La siluatlion est si cri- ...i
t M-uedant (le Blni'at l, in tll i..elrI de IELat Vint
les vignobles de la Sa6ne et du Rhone nmouiller en rade. C'etait, croyons-nous, le
que, sur la demand des vignerons, le Hussard, commandA par M. de Montesquiou-
g6ndral Andrc envoie des troupes pour Fesenzac.
aider A cueillir la rdcolte. a Le Circle ie I'Hermine donnait un bal.
MADRID. Le inarquis Aguilar del Son president envoya au commandant du Hus-
Campos, ministry des allairies ftranio~Q- sard etaux ofticieir de htrd uie invitatlion cot-
res, manonie que les principles rpubnli- elective. Le lendemain, on apprit que parmi les
res a nnonc e ue s r olicier se trouvait in enseigne td sang-m16,
ques sud-americaines oit signifie leur u, mltiure. L'noi fut grand pari:. le mein-
intention de participer an congress his- bres du cercle. Imnpo'sible delaisser vniir I'en-
pano-americain qui se reunira le 11 no- seine, sous peine de violet la tradition. Quel
vembre. Lemarquis del Cmrnpos croitlle embarras Vile le bureau sn rAiniit, iliscute et
le conigrs aura pour rdsullt:it I'etahlisse- dutci(e d'adresser aux of'icier. uii lseard des
meant de relations airoites :av;nt;igenses invitations personinelles...On oublia, comnme de
entire I'Espagnie et les contrees sud-amin juste, l'enseigne de sang->mi'lih.
ri tt Le iour din bal al iiva. Anu itonirnt de det-
ricl e. endre a terre, alors lilte Ilns- le )ln*ic;( 'rs en
I'ORT-SAII). Levapeurauilais tEmir, grand uiiifrline s'apprilaitiit : iiiuntcr dans
part de Norforlk (Virg.) le 7 septem- la canonllnirie, a. oiniiindait -l Mtil'~qruiiiu-
bre avec un clhargement decharbon pour Fieseinzuac ipertut sin le pI t It 'ei,-'iin,'r iul.ire
los tiavires de guerre americain a Mah- en petite tenle, liii reIt'ardaiit parlir st's a :rna-
nille a coiuln dan l e ca I de Suez ; le rades; Le comanlllhliant I'interpella :
tralic est itnterrompu. i Eli hie, M. X...,vlis lie nous accniompa-
T1is.NTSN.- Li-Hung-Changet M. de glez do, je n as?
Giers; ministry de Russie, eureniturielon- i-Nadis, mon commandant, je ie suis pea
gue confdrerce aprbs Ilaquelle il fut an- tk--(C moment, vous n 'le-s pas invite? Nous
noned6 uie Li-Hung-Chang partirlit pour avois ir(cut unie invitation collective.
Pekin accompagne pa'r I'miral russe et i- Oui, moti commandant, mais depuis, des
ine garden russe. invitaliois personnelles ont etA aldrcsres anx
HERLIN. Le ministry de Ia gielrre a orficiers tid bmrd. Je n'ai rien rei;u.
dnnonie que 8.000 soldats passeront L'eiisei ile eli fournit ia raison A M. de
iinteksqmion-Fesenzac. Celui-cti,tultr- du pro-
Ahiver GT n. La note cise re- cAJ, rdel-ui de lescenllir A terre et dlonna or-
WASHISGTO'N.- La note f m'an:ise re- de A I'enseigned'aller le reprieiit.er au Cercl*
lalive a In' question chiloise communi- de Itllermine. Quand le inuldtre part dans
queLe ;i president, 1'au.ra repoiise qiu- les sals, a la tAle des officers dil, board la
u pres que Mr Conger aura faith in rap- iltpfactioki fit profonde : on n'osa rien dire,
port sur la question de I'interdiction des mais on >iirurnlila. Le President du Cerele,
Irmlll en Chine et le paiement des in- i lqu' rennilit respoit.-able dnl ,i s-candale R, dtl
l ninitnis aux puissances.

--~3---e- --


II


Port-au-Prince, (13411L




7 ,- 01- A. -


Qu'on s'itonne si,-di ,letla't lok .s
Antilles, le socialist fasse du prior '"


---OUVELLES DI


Le Change
Noussommes heureux.d'avoir A consi-
gner une baisse notable Sur la prime de
Ior, qui faith 8po /o aujourd'hui. Et corn-
me 'on a ~agocit des ala.res assez impor-
tantes A ce uux, iI y a e-d'esplrer que,la
baisse continuera.
- D'autre part, les effects du Gouvernement
sont en bonne posture. Les Consolid- sar-
tout qui ont repris faveur, sont en grande
demand-e- 41 et 76 o0/ de leurs valeurs, et
il est probable qu'ils continueront A monter
par I'effet de la recolte e. des fortes r6par-
titions services par la Banque.
Rectification agr6able
Nous disions hier que le mois de Sep-
tembre serait paye aux fonctionnaires pu-
blics mercrcdi.--- Nous falsions erreur I!
C'est aujourd'hui meme que les et.plo-
yes de l'Etat pourront oucher leurs emo-
luments, car depuis hier les divers payeurs
des rdpartements ministeriels sont A la
Banque, avec leurs piecesen rege.
Agreable rectification !..
Caf6 des Proletaires- -
( Ils ne sont pas revenues Et ils ont
sagement agi.
Nous avons appris, en effet, que de me-
me qu'ils avaient l'intention de revenir, en.
hany lieu on ayait non npgoii intention
arr'tke... d'a'rtretr ce scanaiTe.
Nous en complimentons qui de droit, -
avec l'espoir que la direction du r Caf6 des
P -Tiitr- comnprenrai. qluee aivaiI Tiit
lau-se route.--- Qui anrei< hbaiin..
DP,,ierr h i',e.- Nous avons le plaisirde
cioniplimenter li direction du ( Citf des
Prolir.iires .. qua fini pour sentir la ne-
cc.site de pher baggage. Cet tablis.emeunt
select. .a fermedepuis hier. Ai,,,s ab.iuraat I
II n'esit liln-is. trop tard pour rcparer une .


V...k
r,' ''~P~l'i:~' ~'" d~~E'. A.


intiq utertl egr6 c
'tu d e . -.. -. .- --
Ne serait-ce pa un peu l'erreur4n laquilleU
.a ver*e votre a Reporler a de 4rAiie en. sO re-
lation de notre sance littAraire du 28 eptLtri
Tenant pour notoires I'aflluence du public,
compose de 1'liedel la population Jr.r6nieQn; .
les applaudisbsments enlhousiasles, provoque~
par le talent de mes collaborateurs et demee
gracieusem collaboratrices, I'clat de la Mfee, la
joie de I'auditoire, il s'est plutdl attach al signa,
lerdeux pelils faits aswe insigpqiants oil somr
plaip pq 4g46rma u aat "nn t Ictetr*.
porbau-prinuen qga, n'tilalt ArlE
en est ainsi r.duit a so demand ii la soirM a
6t1, en sonime, un aucces ou un four.
Qui se douterait nolaimment, k lire I'opinion
de volie aReporter sur a I'Anglaise en voyage
iel il y insisted, le malheur ux, jusqu'A parler
latin!) qui se douterait, dis-je, qu'il s'agit d'u-
ne chansonnette biss&e et triss6e, I'un des clous
du programme, pour me serv-ir-duterme con-
sacri?
II ne m'appartient pas de noter ici quelle belle
manifestation artistique a t ette sance du828
septembre. Les bones plumes ne manquent
pas, DNeu merci I l-bas pour se charger de ce
soin. Maisje faillirais presque a un devoir de
conscience sije ne saisissais I'occasio,) de pro-
clamer hautement combien j'ai W6t touch du
concours tout-A-fait distingue, de I'accueil vi-
brant et sympthique que j'at requ de l'intelli-
gente soci6tW de Jeremie.
Qu'un de mes auditeirs, non portA an pro-
grefeme renehtrissani t- -tre I'n tottsiat" -
neral, ait tenu, vers la lii de la fAte, a me voir
reparaitre devant le public potr me nbombarder
A bout portant d'un discourse de reinercimentt;
que par sa malencontreuse insistence, il ait
ainsi empech6 'execution du choeir final; que
au.sirtir, deuy jeupes genp, diversement 6mu
de I'alarade, se oienil collelas a-j point de nh.
cessiter I'intervention de Ia police, cela n'irn-
porte guBre a l'impressiolo~i oftnde_ .u


isaecis beures i noubIlables o4@ lev coeum"Ont
roiniaauni6 dan-; tan maltae et feaveaat Itominage
a.a Ii.au et aiiiijien.
llpi-m.-ime 5 Jerrinie it,- --e _-imojil Illivi, quel
pout eni ire, rlii annit IIa ,ICI1 Vt rnllporle par
Ie rteporlei do d Noiial.oli4ae i, Ott parl-ra
jFT Lii-.-N longltmnp6 dl- delix ,io-lps du talois
dern im .a
lBa.n Ld.I-ItiaemeidaI : oti.. GtLnR.-.u SYLVAIN.


Echo de J6r~mie Carnet do Bal
II se proditir ce, lours-ci. d.ins Ie an.)nde L' Bal dunai I 1.1 ~i'Lit tUr t IL' bjioalA
dui 43rf unme certiine aniniaiion qui re&eille .4ihtiqte b ti l liu 11iAFI, ir .- salons
de ]eLr rorpeur les porreifi\ aloardis pNr Ia di- a* d A riloait '1.* ie lait
morte-jison. iecuae uii le- M i, di liuiri l
Les Eoaar-vifrs a, r I'En: ont at joveux accompamtant .aia 4aliia- ou 1-3 kat rac. teillis
de voir entrer dans le,; DWo1ts de la Dou.- par les dame, paLronte-e._.
ne, une quilli!( respectible de rarclian- ---L" I-eaux doa1 .. Mir el Note F-iain w0Il.L
dii ; car It perccptionl r&qulacre de ces sinipl..nerinl wFla-. aititaiquetaeni.L diecaaoe. En
drc it-, iera, pour IeGruuve neineoit, un bon I'd, domitnatnt touti. m'a-' ,tipeia be Jnplie avec
t-m i'lakiio-a ai I'AwclAiatuora. dutat les
rentter qcutileuta.. rouv e bleu ile iltetri dia-
des appointerrnt t.. gonalei blancite-. -e ilatdetel eat ale pelitev 0o-
Les clienti dit Corridor pelit. eux, funt I3 card" A In boIatttlrtare de tou- 3ke% Mewbres du.
eno~~' c at i,'lcnt-s~s irto~e .v~r- wdbavW-UrE Pat lout, des 6p~es. des flelteas e*iWq
dons. croisg& saa1rporlaut 'Ie joltes jeL taichei kleurv,
C'est bien la vie, ..'est-ce pas, amiS, IC moins jnlies at mains r niches pout-tant que toUs.
maiheur desuns fair le bonheurdes aurresl lea delacals minoi. eI toule, Iel Itijelles des
Petite bolte aux lettreu cb~attlantes invaiN.
A dax hetates. le coup-d'ural dans Ia salle eal
Monsieur le' Directeur, lout attapleanent rIeriquc. La Iergre rumeuit- les
II n'eit pas donn6 h tout le Monde d'elre un convel-sattoaas, plutill clhucholtea que par10es,
bun cbroniqueur. Vous le save bien, vous qui plane Rur celte reunion cho4aie o6 I'ott ietet qioe
meis, ca njnedit I'aultle, du bliment. Ttaduivo Vou va as'armueer Ls-osentaail pa'eals k-de-in -
par des =Ia lele Wuoavef6b1t6 dune Ifta.de favon ses ailes- niulticolotes jouent, ceux des dames
k tionner apr@% couap au lecteur 1ilitasion d'y majestueux. baltant en cadence lea corsage"
avoir ansista, --LAclie dtlicalel La plupa!t de discrtement ddcolletis, ceux dlas demojaellwea
nos ehronintrtleu rlaitietaa otat. a mon asis, le pllua petils, iniagomement coquets, allatlj dtaa
dPratt tie rtip -actilier aux menlla incidens, at ttaoaavement plup .P caad,. plus ininalienf. .'1r.1


g'o

. La Uuhentaief L
miers A Pmt lljimet d'uq
yejl ildaiaiMssa. lmia
quadrltle d'honneur est atua
br~ b la' it d'organisati~,
ha avc isedames patron_
selle Faine.
O.Depis-l6r, ci n'els qu'
pue de l ui jurtqu'i la fin
ire, qadrilles amrAricaion, PI
e.0,e p'eI.ju,9u'an .natin;
i coupleM faiurntef "
taljr i alames paq4init
foule coIpate des halbits no
plaetronno de blanc.
Le couples ne s'ariO'rent~
martin el I eto e ese ra qu
doonant rendez-vous a...T'anna
Remirqu6s dans la niombretg
Meadames et Mlles Nadal, T.
Laforestrie, F. Armanld.T. Mlad
Roubiou, Heurtwlou, Barbanca
Proph6te, H. Etheart. E. Mal
Rossignol, Duperval, Cox, H. I
"Pradinee, Frangeul, d'Apremon
Kieffer, Cooke, Bazelais, Roulse*
Guercy, .Saurel Lavelanet, .)
Marchand, Hibbert, Delaquis,
tieti, J. Riboul. Rob. Slark, A
gaol, Labidou, Painson, Basqui
digitac, etc, etc.
MM. T. Leconte, Ministre d
bite Aiould, Charge d'Affair.
de Franqueville. Chanceliet de
France, Ed. Le.pinasse, Ante
Dal uNil jWur,Ahlrendits E. EtU
D'W.-rP. nid, T. Mallon, S'
A. Trangeul, Kieffea
Dr f ul, Basien, et

CSArtoN Arrets prod


CCUI iq l qucacs i. -n .IA
made en rectification dIe
bunal, en date du i3 ljnier X
entre le sieur Octaie G.ibridel
Vel6da Piler : celu, iui dEi
cevable I'opposition all ,ile pa
fils, A I'excution d'une ordod
chambre du conw.eil de Petit-d
voyant au tribunal correctioantl
CIVIL.--- Jugement, rendl
Henry Prophliee et R.aoul Prop
O. Castor et Ed. Pol\nnice;--
Mondon et Veuve M Delva. 4
Affaires entendues: "-- n
Charles et H. Prezeau ,-et
Augustin Auguste et Louis
SJean. --- entire Joseph Jean

et.Robert Nortz; -- ent
et Randuma Sander;... ent
11hile et
ComeflcnoiiNEL..-- Ju



A nexse
Ce matin. est entrC le.
les pis o le solve nts M.- '.
Saul' $ll piWgo : Mc-
Rodriguez; .m
Jlared: ne- mesLo

.dThu$1O:." MM. Iri-

r L
ri 'L :' hir -. .,. p .


' '


I








4


I


t


r--ri-rr~i-raar~P-r*rmm~~


t


- --- -------------------------


I


I




*


dor so quittera detain i9
fi, pwr Nidt7GoideJli-
ell 11!Dbtiid~go et, Is
jD~pakt-- -
dais 'prisf WiIkm V soot
wYork,'Mhfsh'urs William
I ( deioa*5agves ).

.i one -lelre
t du St~azer- LATORTUo
nairc etleIUvo,sonr adires.
t etre redpn~ --- ces deux
r~es rd@Wi-
--pri 8 Octobre 0goo.


AT= EL BUMHAIBIU
COn-olidfs 1900, 60/e
V. 28me Dparhlilion
p@ National le f 'Hailia I'lhon-
Pbmer les interesses. qi'ils
'prtir de ce jour toucirca a ses
in. de a,,iane repartiLion tle uln
i ea I p /)p l ntre~
,Jilin .o1 3I Aouit ltA), centree
_______' le 9 Octobre 1900.

rcie S-Aurg"usti
kne I'lut~riiiacie Lieys
Pienv"tw d'arri'er:
finj% rIt SangsuesAlle-
ies siipirieures.





IC Honne-Foi, 17.
le pxriet6
Incomparable bo n amach6

AXTIS!!l
ndt ..-nt pirrur p.-ur CLibi.
eir k. pIlrcnre mll Iu11 101t, rue
90.
u 1Prrrr. Icr I ctrwbre 9goo

Oil RAPIDLY V1 OQUCC
MLA ILLEURE

AL WLff URUGHAI EAIIIUZ


E I' m U N E 1 I
ES SLEGER
e onnit rivntde, diis Io
hse. JIL Fnio,
6A Goutte. le Diabtle, I'Anepni-
1e9 de S'uccbsl
a Me:z-. PA I'E I T '


Nous prions nos oab-nn4s de
nous aviser de 1I mnindre irre-
culai-it6 dans la premise quoti-
dienne de leurs numerous, afin
qu'il y soit de suit-e-rYffi~ d.


BAISSE DE PRIX


Bon vin de Table
Gallea P. .601 4/4galla0.40.
1/2 gallon 0.80 Ile litre 0.50

Bar de la Poste
Juste en face de la Poste.


Agence d'Affaires
Promptitude at Discrition

Offres et lemandes de fonds
Contre garanties serieuses.
Transactions d'effets gineralement quelconquesi
Vents et achats d'immieubles
(O repoil des ordres de la Province
Propri6t4s it Vendre:
(haul du Turgeau) Vaste pro-
priedt batie avec tout le confor-
TUR- table et le luxe dsirables.
GEAU- (Centre de Turgeaut) deux vas-
tes terrains, .
(bas de Targeau), beau ter-
... rain. bhie ..it e .......... ...
Magnilique propridtd baitie
CHAMP Luxueuse Villa
DE Coquette maisoi toute neoive
MARS Bea;n terrain bien siltm
D)eux beaux emplacements.
AVENUE Belle propriety magniliiiqe-
DE meant situde et baitie avec
LALUE tout confortaille di'sirlible.
an has de I'Avenue.
RUE DES IMisoin halte on hon11 tat.
MIRACLES dito avee vast terrain.
(plein centre de la villr)-
Belle mason haute entire
GRAND' court eltjardin.
RUE- (Ioujonur art cctre.) Belle
proplriit bAttie en mur,- a.
aichever.
RUE .Griade prop.ridtt avec vaste
PON N E-FOI- maison haute
Halle en maconnerie avec
'LACE liaison dessus
VALLIERE- Halle A l'dpreuve du feu,
bien $situde pour le corni-
merce.
RUE DES CSARS- Maison haute en ma-
(onnerie-.


BORD
DE -
MER


Vaste halle on inagouinerie, a
6tage, i une eilCoipnurtt
Luxjeuse halle en magonnerie,
A etage, admirablement situee.
Solide fire-proof en rmagionnerie
avec grands appartements 1'd-
tage.
S'adresser au bureau du Jornmsl.,


CHOCOLATERIE HAITIENNE


Paul Cesvet,
8, Rue Americaine. H.
Choeslal a la Vanille
A 80 eeatimes la livre.
Grros et MD3tail

MEDAILLE D'OR-PARIS
EAU CRUSPINElA


Rdgindratrice de la Chevelure
Compose exclusivement
des- Sues d'Herbes Mddicinales
olffeusive et Hygi6nique par excellence
Ce produit sans rival n'a riende corn-
munavec leshuiles,pommades et ;ntres
sp6cifiques journellement ollerts au pu-
blic, sans en obtenir la faveur par leur
inefficacit6.
Pourquoi ce produit a-t-il acquis Ia con-
fiance ginerale ?
Parce qu'il fait repousser les cheveux
de leur couleur naturelle et en aug-
mente la longer et 6paisseur.
Parce qu'il en arretela chite et les rend
soyeux
Prrce qu'il lea embellit, et les emp6che
de blanchir.
Parce.qu'il .vite les maux de t6te, et faith
disparaitre les pellicules.
Parce qu'il nettoie et parfume, et parce
que son efficacete S manifest au pre-
mier essai.
Prix de chaque flacon : 6 gourdes.
REFUSERCOmme CONTREFAION TOrT PRO-
DUIT NON REV]TU de masiglature
DEPOT i Port-au-Prince :
Pharmacie Nouvelle A. ROBERTS & Co.
NOTA.- L'Eau Cruspinera emp(iche la
formation du microbequ i dtruit l,.s i crroux
L'usage de ces proluits conserm'v ii/d'iin i-
ment ure belle et ahon/dante ciherlure, et tie
beaux cils et soucils.


ATTENTION!..

La Pharmacie LAMAlTINE CA-
MILLE, 236, Grawnl'Rue, vient de
recevoir de v6ritablesSarrgsu es A11i
mandes.
Bio 1narie' EiE eptioniiel !..

Plusieurs buss
Sde maitre et di-
vers clhevaux.
Ecuries Cenlrales
Place de la Paix.


---




I'I
2'


Une niaison de famille avec d6-
pendances (Avenue de Lalue. )
S'adresser au Bureau du-jownal.

Nestor Feliu

Mai re-Tailleur, tres connu dans le
pays, vient d'arriverde son voyage
A I'Etrangeroui ils'est initi6 amu
derniters progres dans la coupe et
I'art du tailletr.
II a ouverl son nouvel atelier
No 45,- rue Bonne-Foi. entire la
Pharnincie Roherts el la maison
Oberieyer, e: offre ai public et a
sa nombretise clientlee un grand
choix il- '.lnmesi bien soignes
par les neilleurs ouvriers.
l'romple livraiso Prix moderO.


A ll u me tes Nationales-
Sont vendues A un prix assez 'bas
permettant d'rtre d6taillees au prix
de Un centime > la boite.
Leur quality est absolument ga-
rantie. Elles ne prennent fen que
sur la boite mnme,et elles n6cessi-
tent un frottement beaucoup moins
enertgique que toutes les autres al-
lumettes.
En outre de leur bas prix chaque
loite comiTitnr'ttmattiuettes d;i plis
que lessimilaires.
Avec un a cebre les consomma-
teurs peuvent controler la v6racit6
de notre dire, et 6conomiser 100 o/o.

College-Louverture
INTERNAL ETERNAT_
Vouley-vous que votre fils reqoive
une Instruction solide et pratique,
avec unfe education morale et patrio-
tique? Mettez-le au COLLUGE-LOU-
VER'TIRE, 136 Itue du Peuple.
C'est tn Etablissemrnt priv6 d'en-
seignement secondaire moderne.
"Viici !L- ;natides 'In programnae
Sd'l:nsoie_? ment: _
Instruction religieuse.- Instruction-
sorale et cioique.-- Langule el littI-
rature franaiqs. -- L4.tirature arw-
teenne.-- LAngue et littcatute espa-.
gnoles. -Langue et litt rature an-
faises.- Science mvnathdmatiques' et
Cosmographie, Sciences physiques
d naturelles.-, Histoire el Geographie
tHaiti.- Histoireiet Geographie go-
werales.- Dessina,- Principe du Droit
et Economie Politique. Hygiene.-
Caiptabilitd el Tenue des Livres.-
Musiqe. Kcercies phijsiqu., (l-
cri0t, Cf.inasheitqu1..


",,1 -


LA BIERE DE FRANKFORT
Henninger Brau


- es~t udst-~~~On piw --~Ce t'~tRwen -Sett-kfnenepotqr I e i "r
jouissient ilurne bonne sanft', 11nia particraliireinenrt 1'Ii le,
dont l'estornia est d~licai. les e'onvalescents et les pler.-''iwu' 1l0iA
Elle est it la l'ois tonique. nuttriive et apirilive, en u;i1-'un41e
,cieuises qualitt~s qui sold:
Richesse en mall et en ilnosphale et qiia Irlilf Ifl
d'alcool, selomi I'anayise attaclhie i ciaqile I t Wll
Touijours de toute rraicheur 5 laC
Pharniacie CeulLral,
Airsi slir- Ie lait H. NeslIf' quii arrive rt f.


STANDARD!
The Standard Life Assurance -(Jump


Compagnie d'assurances sr Ia vl:i


Sit'ge Social
EwImIBoLuRm


ETABLIE
1825


Succursahl po)r les A
BARBADOS.


Celle companies esl honorahlement connue dans les rntesocc
les depuis de noinlireuses arln es.--- Les personnel qui sy aRs
auroni I'avantage de Irailer aver _i ,i, .o ... pil t r'.
regi-stre ide hns services passes, et qui, tout en gardar.! sa p
premier rang di progr s. souscril H routes les nouvelles conil
peuvent surgir.
Primes modern( es Scurit4.
Pour plus amples reaseignements, s'adrossar' Iagent
signe.- Rue du Centre, 126. A. L. DE


Imprimerie H. CHAUVET &
Travaux typographiques enrtous gel

4, Rue du Fort-Per, 4


7