<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/00322
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: September 26, 1900
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:00322

Full Text
4.t f ~ 636 Port-au-Prince (Haiti) Mercredl,.26 Septembre 1900





1.w ouyielliste

journal Quoticdien, Cornmnercial et d'lAnnonces

.CHeRAQUIT,---DIRECTEUR-PROPRITTAIRE.


Abonnement pour D6ppr.eents.. 4.20 PAR M"IS GOURDE

iutiicationi aU Directeur dt2 journal, 4, rue du Fort-Per, 4


DE BOURSE


p I 88-87 O/o
l, ... I 2-3 3/ prime
uivant signatures.
vue -ur NLw\-York contre
billets 88
u WI -Y. i 1 prime
f rIl- ,i,'pit 22 O/n or
O .9.. i: o 26 /0 escom;npt
-Ip,)) 9 `f/ Cco:m',eC
,,n,~T V rS7 22
wtig,.,' fr.. ,m missionn r 6


Nl!_ FRANICAISE



1ODUCTION INTERDITE.j

Will du -.16 A-il-111111 11,V, 11


fiul r l lll.- 110.4 p m vi1il.11.

Ill- ni Ir ., .11"I I-- III- I f-





Sina.tI-rt que tce -., llt-







e, provoqUelI 111nt:
.i. entre le- (1:it\


Denl ilalien dleflrfnde
UNAI:It Chmle pr-m-bil~
missions italiennres.
kIt de lI pferre n7 d101l-
I' partir pour le, Ph'i-


Ii ppinles le clitiiiras. hKenflihilket Ies

WVilminigton et Alki;ngr
r
(lit(! 11m00 ~i.i 3.000-)Allenitmids,
1.o(l)l Frini-a;tis et Imi florttaht'ternent



Les eim0 ptlcii-111 (lte il tt ptrii 12.5


I,- I I J (d -
6 .1 1 1 ;d t 11 1 1j .1 ,t t:! 1- H Ill -


['~ 'ilt' ic ii'~ i('tii ('' il)
11 il !! 11 c 1 i v


Ccla bien entendu, je vCeux essayer, dans
la inesure deuiic bonne v ulontno qri ne d&-
sertera jama rn b-icin i trenter, de rbali-
scr l'cng,:crc nt 1iIC j':i Imis de patter de
t'alcoolisme ALI point Je vue dle sa fatale r6-
~ercISSion )r Ih feis sur 1 Ira11 et siir IC
lihvi~ iiL~c di leier~ic
en Ie pl-clldpe i t~i cur iii i do>ll-n
flees tort Iln !ci1c r 11r ct:C p Itihr io,_iC sc0-
CiJeC cjei cIleCiCr pI)I is 1110nuin tk)Lls te,




Ic; tiflel-.
tre 11n pen pl d:' 1 i\ aersairCs


Ill: Lil 1 nc

cL.L
Il iic. I I., ic 5 di1W
Ii', I: I I. L I I -
IIC C 'i-c ; i0 dlsd


pays ?
S Je dois Ie dire bien Lhalu. cr comIme pous-
1I ..ii. .. L ...;up: rcdire de la rC- sant un cri d'alarme: iun pcu plus ou un
pliqu: qucn i 1 .ii Mr Dujour dans le pen moins, lai ociete li.iatciiic dans toutes
I., .' .... ; :c i ,r is tire ses C ..c s cst l.i proic dC Certi l5 viCes
.. ,. .. C. I-, cIt c, c ntI radic- 'o-te itutioinni.', qui iui sent autant d'clntra-
[,.,],- |i .. ]:,Cnt, et quc n'a pa., ye.s et quli I'cnlmpL)c ele.It de pro-resser tout
P" ..Il'k I liii'l.. I s \' i icond et si le :cinps q:c lnous nle oiudro ns pas com-
ri. ,.. .. ... .. d le.rs.iir c. l a u- prendri quc la ccssition des causes peut
r 1 i..... r-'.. . l. o '. icr Cc c a ui fairo Sc.] ;av(oi lIa c n-.r t e f.ire dispar.itrr Ics
,r. I .1 .. dc! !'C incoimprl cilc.is qu'cllcs c! cnd I rntc D ns 1'ordir de
lici, ,il. n .,, 1 1, pha L dc i:no ar- Icur importance. je peux s rouper ainsi ccs
r, ,'Cndnt il' ccrt.ine vices qui ous To icoI rcilt Ail 111lici11C but avC
c:. "'-" .-1 .. c' sectionn pen une puisancc d'action'c-i.avante:
u ,n.iblc. en Se I, int de rpoindre A ce Le ftichisme ( ). L'alcoolisme,- Le
mii ibr d p i e qul d C ph, I n'avait point jeu (2). _. .. .. -... --
-"' -. .-I ..ls s6visset chez nous avec._.u _inten.1-

Icqu iMTTi ,7?u et mnoi qi n'ai superpos6es d'un flot del6tcre qui insensi-
aucuTrn reason p, r.unnelle de continue blement nous envahit, et dans les profon-
tine diisussion a 2lquelle il ne luisied plus deurs duquel nous sommes menaces. de
-r_, .e-r,.. .ie trouve-lue le mieux esit unimeirsin ineiivible.
encore d'accepter -.1 'sentence, et jel'accepte. Cest sans doute de ma part une entre-
La que-.uoii se coouve done r6serv6e,- prise hasardeuse et aleatoire, et peut-etre
le pourr is pre-clt I Jie liquidce, sur le niie dingcrcuse, de partir en guerre con-
Irr.tnI dc I. tlcoti, attendant que vienne tre les miscres morales qui out droit de ci-
li ii-,..... In. l .l,..n.,incdesfaits, cllcdevra te chez nou.s qui ont pousse dans le pays
,,.. ". r '.i I., nneve. Cc jour-la, dcs racines protondics ct slides en propor-
i r., fitC p1--, i',u I ,'cn point douter, la tion, ct qui passeilt met e pour ktre deve-
demin:rtr. 'i.. q", \r DI ujour n'avait pas
turt dJ p'i C.'i. i r ri1 impot. int6rieur str I La qijusltio se a trai!(e dans un ouvrage
I'llcLo l li.cil n. Iin ir que Mr F6qiiireavait .pr iacl.
I inl,, ] i II. i, J ...,.!oir 6tendre cc mi- ( )Voiirla l)rrhure iilillec: iie InlIp,; .iu.t< alcoul, strangers. la Morale et le Code pimal. v


I~ ~~~'~I-I ~~~-~~~-----iL -


I ......




"-- -"



noes invincible, grice unre sort de stabi- Cbncert.St-Vincent de Paul -Tribunauxi
lite acquise dans nos moeurs, Le grand Concert de dimanche s'annonce CAssATION,- a rendu, he
Tout comme les maladies d'ordre pure- come un petit 6v0nement artistique 1.. case e annule le rigement
Sent physique, les faiblesser bumaines peu- Une indiscretion nous promet de dire a nos vil du Cap-Haltien, rendu Wi
vent etre reput6es dificiles a curer en rai- lecteurs qu'au nombre des morceaux q'r ,-. psephP6anet ClaisBony,
son directed de Ieurs ravages dars I'6tre. ex&cutera 1'orclestre du maestro Herna-i-i' s devant clur de Port-de-Pt
Dans l'ordre des superstitions, des prtjugis dez, on entendra l'ouverture de a Nabtfi- "Afhires enenduesT- i
et des d6fauts months chez l'homm a- de- chodonosor ), le Rondo final de I'operaasj dtig4q4eur par M* Ed. Muz&
gr6 d'habitudes inv&t6rees, l'6tat r6pute paglol e Una Vieja a de Gaztambide, et le thole drtone, d6fendeur.
chronique, -t qui r6sulte de ses habitudes chceur du fameux op6ra russe a Xolax v. Ti 'S'tf1 .C~qiUe Ie
memes, est dou6 d'une some considerable L'audition d'un seul de ces morceatl d'art. arsu A i kchel Oreste'
de resistance, et c'est jouer gros jeu que de vaut les inquante centimes dlenire l. d B tetansorts, W
vouloir jeter la sonde dans ces psychologies Si l'on ajoute que .la Musique du Palai Lget vi;.B; J. A. Bh
m- idiveswu i n'aspirent A aucune-am6liora- dolt asui fire eRitou d les melleurs iM
tion0-d'tar. ceaux de son riche -rpertoire, -on itcone- river, manderesse
Mais ce ne sont poifit Ia des raisins assez naitra que nous disions vrai en affirmant cPptre Duplra Ch6vry, d(fe
solides, assez intangibles pour justifier les que I'apres-midi recr6ative de dimanchie M Claude, J. L. Dominique
abstentions et le laisser-passer. Ceux quti procliafi a Saint-Vincenr de Paul s'annonce nique.
pensent doivent quand meme tenter chaqumecomme un vrai petit 6venement artistiquel CIVIL.- Jugements rendus,
jour d'incessants efforts en quite de cetce Grand Bal veurGreen Knaebel, centre Ro
amElioration n6cessaire. Samedi 6 octobre l'Associaion haitienne faveur Dorlians Fleurant contre
Et les insucces obtenus ne doivent point deSportarbtiques done, sous le pa- Louis.
fire naitre chez eux dedecouragements qui de Sports arh quest done, sous le pa- rLouis.t-Ga
les paralysent et les retiennent d'aller tou- tr e de Mest P. Fan, Ju et Jules Mnge ( senate in.mobille re.-m
jours et sans cesse de 'avait. et Vesner Menus, dans les salons de Mine et Jules Mge ( sasie imobiitre.M
Course et sans cesse de 'av rte da, Fine. Turgeau, un Grand Bal pour itier Avis Commercial
Cestdela sorte que la goutte d'eau, son 3 nniversaire. Mr O. Castor avie le public
effort insensible et inconscient-de la SO anversare. Mr 0. Castor a\'ie Ie public
paisible nature, ronge ei definitive la pirre C'est un beau debut pour notre hiver transfer sa mai'on de commerce au
pasible naturemondain! .de k rue du Mpgain de' l'Etat, en
la plus dure; c'est de la sorte que la perse- lmondaa Prue u M,, gain r I'Ea rale
v6rance humane finit.par avoir raison des Le Concours des Pompiers la Pharmace nernatonale.
pr6juges et des vices humains; c'e-t aussi Le.concuurs international des Pompiers, Port-au-Prince, 2z Seprembr4
de la sorte que j'ose nourrir espoir, peut- auquel noire Comp3anie avait ete conviee. Service Rapide_s
etre ambitieux, mais non sans merite tou- a en lie ai Hippodrume de Vincennes, oU La chaloupe Nippes partira jeudi,
tetois,=-de pjtiquer-nrie-brkche dans' le se sont rencontres pour la circonsiance, tembre 7 1/2 hlrr, piiri-es di'
domaine de l'alcoolisme. des comp.,inie .ianl.ui-es, am&ricaines, hon- pour Petir-Go.ve, Miragoine, Anse'
F. FEQUIERE. groises, allemandes, russes,ere, etc et Grand Boucan
Rarement il a etr donnk de voir chose Ligne Atlas
fUlYYFqYS D plus inmressante. Toutes les nations, sans in ta
excerlp.n, Got ,is dans lear nmaniere de- samer s AdIr.IndaI ..1
com attre le u quelqui chose de lear ca- aendu i
-- ractnee distinctif.Les.mridionaux compten New-York. Cap-Haiien et Gona
Le Change sur leur adresse et leur agilite;les allemands partira dimnche o Seprembre
VoilA la d6gringolade qui recommence... montrent des engines qui sont de pures Marc, Jrn ie, Ce e' J.acmel e
Si cela pouvait continue. d6finitive- merentlles de mecni.que. Le anricains que. presser au bureau c la er.
ment cette fois .. cherhent a se distinguer nettemen 'du
Depuis hier soir on cl6turait A 88 0/,- vieux conrnent.avec leurs fornid.bles ma- GEO. W.PIETERSZ, ,r11Cg
et ce matin on ouvrait par des offres des ven- chines.
.deurs A 87 o/o ... A ce taux il a 6t6 ngoci6 Ce sont les Pomnplrs poj'lut'a qui ont Port-au-Prince. le 20 Scptembre l
quelqtres affairs ; puis les acheteurs, mis remporut la palme : c'est en effect A la Corn- 97 de lIdcen dnce.
en goit, ont voulu a plus bas taux ... mais pagrie de pompiers d'Oporto qu'a Wt dt- 7 e p
jusqu'a cette here les vendeurs se retusent cern prix de 0 l'ancs, u Prsidnt 'Adtiiratr p ;nrrm,,iiai
A ceder davaritage. Loubet. II nous liau dire que les Pom- de Ce
pies de Paris n'ont p.s concouro, par Rappelle aux commrgrqnts de
La Vierge Miraculeuse courtisie. les prescriptions suiv.ntes de la
--Ne voyez-vous pas, 1A, entire les-deux Naissance loi du 20 Juiller 1859o, .indi t .
c tAches a du palmiste ?... M"= Ns.touRS THOMAS est ieureusement Art. 7. Les consignaral
Je vois bien quelque chose...mais je accouchte-hrer soir a 9 1/2 heures d'une- -u-vire, ainsi que le. r&elamateur
ned'- istingue- ren...- grosse fillette qui a rcqu le prenom de chandises, seront tenus de
Prenez mes jumelles... MARGUIERITE a linterprete, dans le mn .
-Ah him-Tr vnk c'et r r -La-mn--n.It lb vc ie poWein, cbienget l.e ff ,. ot1gint* vi6tes
mmaculje-.-esa-ceere-6pan on- re -----Cest ddans Ia j-e.- dui-- '.
aureole...Je -j-uqu sa ceinture...bleue Nos ilicitations a ces heureux puux. pditio
...et son chapeler...- Miracle!... GrA.oe ~ ui bi-16& hi. rclandiseC
Et ce.u'est oas la remiere lois: aussi G o A lu. ts!u .t.. rirn..


f te crois petite chapelle en ce lieu btni.. aD
Tel est le dialogue que nous avons sor-
pris, ce martin, a l'Avenue du Pbste-Mar-
chand, devant la villa Coles. Malheureu-
sement, nous avons et6 trop.-. timide pour
demanderder en emnprunt les jumelles et cons-
tater la chevelure aur6olee, la robe bleue et
le-chapelet.--Mai-s-les veux qui les voyaient
et les l6vres qui 1'affirmaient sont trop jo-
lis pour n'avoir pas dit vrai! Lecteurs,
allez done voir...avant que la miraculeuse
vision disparaisse! ...


l-- x Port-aP'i o
Quand un beau jour j'nui Ceiltr parle
Qu'elle disail A sa scenr: iTu vas voir
Si c'e-t bien .rai que L6osthune m'aime.
- Et co.mnient ca ?- Je m'en vais le prier
Dl in'apporler du rhum Sdii#qce meme.o
ans ,il e un mot, i'enfourche I'escalier
El tout courant,
Le c'eulr content,
.Ie fuI' IOuver le boin a FFe&luire
mi rIfr lm a I'texquis .S ntin,;,i, l)ie,',,
['lpi jou-lA.
Ah I ia, 6 .a V ... -
I.ecollane ,' .1'. .I. P.


k dia *Vlsss4 n
a EagalisO d'imnpOnati1ai
a at en chiffres, et ee
n avec les diff6renes dclar
a signataire du.navire.
SL'inrerprete et le consi
i avoir -oUarionni ensemble
a documents, arrrteront alio
a auquel rien ne pourra pls I
a le signeront et en demeurOri
a ment responsables.v






nrn-i, ne &rif- daii,_nJE_
'erreur ne peut etre prise en

Ai t service adminislratif.
B. ARMAND

es Prol6taires
pre: Ir Oelabre 19oo.
FIecBhie BiRuno--
Thee d .; -
..o .. ., .
sansgi t cobs...
bie premiere qualil, et clai-
en5 c(b. aussil Absinthe.
midr. musique suivie...
rage: bougies du pays.
Dire'rlur,- D. GUILLAUME.

imoussi'ii'"'. dame Mucius MeW.-
r.doniir ;tvl\ au public eOn a -
olet anu colnlmeirce en piritlicr-
!que son I'ponl, ananl depuis
Ireans ;al.iidlonrie le domicile
jugal pour e- rlfu:ier ;illeurs
sactes dlI debailr ches, ell, ii'esl.
,onst]qUt ll. n ullfIlleill reporn-
c-desaces do cet 6poux intid&,-
'Sous loii.'- r'-serves.
ael,l l I..r Seplemibrc 110)
DIJ- ,Mucl'Us MEITIVIEI1,
11'0 ISAlURE MATIlIE U.

OUTIN & Co
'rues (dI Quai
et 2. BJ oi1e-Foi.
Brerideani\: I.les le gal. P. 1.31
SSJlt-Laureniit ."il)

Reslauralli i Coii11erce
AVISIII
sieur Ihlomingo Puralta, a
dece jour, est charge provi-
de la direction de ces
nnts. .. .
nce, l 2 i Septembre-ia90




.'1" ,,'es
ebi polria cordorinerie
61soil, ponclualitd.
Enodfr6sl..
Soffreen outre, au public:
micelle. Conserve die to-
d-olive, rraiclhemet arri-
e premiere qualile, i def

.Prand'RnIc, 11.


LA PHA ACIE CENTRE D'MAITI
H.POHLMANN
A I'honneur d'annoncer que sa succursa-
le u la Pharaniiae Natioual *A sitube toujours
A I'encoignure des rues Pave er Revolution,
est a rentdre
La boiserie imporr6e de I'Erranger ainsi
que la complete in-.illation etc, etc, ne
laissent rien X desirer et rupondent aux be-
soins le, plus trends d'une plarmacie de
icbla"sse. -
Une bone occasion se pr6sente ici A.Mes-
i"..,Mms'iprmainsqu d6sirent s'Atablie
ou se career une snuaribn; car certe tligah-
te pharmacie se classera parmi les premie-
res de la place, sous la gtrance d'un hom-
me du merier .Ictil et serieux.
Aussi le moment p.irair-il opportun, vu
I'ameliurmon gener.ilc qui se fit remar-
quer dan, les lifiire. et qui, sns doute,
continuer.a.
Pour le pri\ ci le condJii.n d'achat,les
inpress.. m diiir,_ni ber. s- rencigner a la
'Para'nrie, Cuiirahl d'Ham..
Port-.iu-Prince, le I- Scptembre 1900.

1 'assel'i( 1 I i ) p 'riale
:12. ruii .Xineriiu ainie, :2.
La lliasberi" Imperiale annonce 1i
sa clientele li'elle vient de rccevoir
de la Biere ot dtu Porter qu'elle vend
dans les conditions suivantes:
Bire P. 2.30 la donzaine
oPrter ... .50 < 2

A I'heure oif d'tminents hygie-
nistes proposent patriotiquement
des freins a la fureur des lots al-
coo!iques locaux, los sages doivent
consomnier ce prodfuit tolalement
(16pouille d'empy!reume denonline:
Rlium Villejoint,
17, Rue Boun e-Foi 17.

Changemnent d'Adresse

Monsieur J. J. Desce, professeur d'An-
_gtha^e,-n-v trit,-dorrre--rats ,mrr--
t6ress6s qu'll a transfer sa demeure ainsi
ue Centr. A crte de I'lmprinmere Amblard.
Mr J. I. DeCr Juiinne ouiour- aux pir-U-
ticiuiers des lemons d'Anl.ii- A donicile ou
chez lui, audit numhro de la rue du Centie.
Madame Desce, modiste, reqoil desou-
vrages en couture.
Port-au-Prince, 20 Septembre ioo.. .

Clailngeleelt d' Adr esse
Cabinel (de
I, LEGER CI:IlI
.1 voca, aiici blaioiiiir de I'ordrt
I f., rie du ll.Uagasin de I'Elal 114.


CHOCOLATEIlE HAITIENNE

Paul Cesvet,
8, Rue Am6ricaine, 8.
Chocolate i la Vanille
a 80 centimes la livre.
G-ros et XDetail

CARTES POSTALES
Mon avis publicd depuis pr,;s d'un
mois,relatif aux debiteurs de ma mai-
son,'tant reslh infruclteux pour quel-
ques-uns, 'unnonce publiquement c
ces recalcilrants que, d partir du len
Octobre prochalin, .'ils ne vimnnent
)ps,avant crttie rdale, solder leu'.s comp-
tes arriedrs, une CARTE POSTA.\L leTu
sera adressde joluirellemenlt, co'tpor-
tant leurs bordereau .r dtv ille. --- le
comptr-ll -ce ii arnis 'm "ir dI'id.'r fnt
p (as d( n Icr cell e e.ir .l .
"14 Sr'ptP)wbr! 19O00.
MALHICEI LEVY

La Maison Elcia Carr6 & Cie
Changeant incessaniinent de raison
social, prie ses debiteurs dle bien
youil-r-venir rc'eler eurs competes.
Untdilai dedeuxmoister rest accor-
dE apartir de cette date. Pass6 ce
delai il sr.i pI i contre Tls rs'calci-
trants tells ensures que de droit.

Plh de (oi0OlHialdes i I'Ellralnei r

Fabrique de Meubles
MANUEL DELGADO
Rue Bonne-Foi, No 9'.
D)ijt connue parsa grand clien-
tele, acq uise depuis cinq ans, a Ihon-
-neurrarntroncrwjJPu Ihqiliff q vanit
recu une grande quantity deo ois
-d~t. ut-fe-sortes, se met entireoment
ia la disposition des personnel qui
d&sirent avoir de jolis meubles bien
faits-et durables.
D'un c6te, ell ese charge d'ex&-
cuter les commander d'apr6s les-ca-
talogues Americains et Francais.
De I'attre, elle vend, aclihtc,
&change, loue et repare toules sortes
de meubles.
ATTENTION!
La fabrique reste ouverte jusqu',
neuf heures du soir.
Grande reduction sur les Prix!..


--. L~~ IIIL~III*IIP~UL~RI~~YI --ll*ICblb I~-lllk




*a ~ Elf _' .IMrr MI GI


B AISSE RE IVRIXi Stfiandard _Life-Asiwumu u4--Cot


Bon vin de Table
liallod P., .60t 1/4 gblDIn 0.10


Bar de a e osle


- -,.. ...... -_ 7^__--_-
Jus e pi iace de. la (Psle.

C'ordonne (e Y o6bin

Monsieur Georges Robin a
'honneur d'annoncer- v ses clients
de toutes les viles d'Haiti que, de-
poisson relour de CuLba, il a r6instal-
et son Atelier de Cordonnerit
dans la rue Bonne Foi No 76, of
i'on peint lui ;adresser le- I'comman-
les Ve
OhassiiIc 4' t4o)i. l lift..
Colilliie I ar 1e passe, il pronlel
oonctui liltI'- Sd i .'lid i;- -1 sI rloui
"" -' . d If -" 'il .' ., ** ,l ,,l I .


M1MI).\ ILLE' D'1-PA iHs
IAU CRUSPIN TIRA
W ngMru atrice de la Chevelare



4.1 1` 1 11 1 %1 1'1114 lifi111e Par'1

.rI I 'Iii -I%( P 11 11 1 )( Il.

?oFuruI.0 e,: prodiit -i-til dqi Icon-
fiaii-' --. r,' rv, ai e.
?are, 1,1 11 hil n'irIe i
dec I'-iirI CC-ruPlea r;i'riri le el !-it g
Mr-iLl, ki hIF).-,i *oL .~-
?Arice p'il en irItp I I 'lint'i Iez rew"
Narce -i ii Ies embelliL, et les emptlch6
dae I"Ilnichic.
?arc'm qu iI %ite 'e niau% de tke, et fait
dispyiraiLre Ies pellicules.
'?arc q11'il n'ttoie et parfume,et parce
quo -un efljCcitv se manifeste aii pre-
mier essai.
Prix detieQU e jra tw6-tITV-g-q-1P4W.
;E13xrs comme CONTREFAgON TOUT PRC-
DUIT NON REYvTU de ma signature
DtPOT A Port-au-Prince:
,Aharmacie Nouvelle A. ROBERTS & Cc
Nota. L'Eau Cruspinera empiche ln
formation du microbe qui ddtruit les cheveux.
L'usage de cee prod'uils conserve inddflni
-aemlt itre be/i' rt ahon lbirte cl/ie',0ure, t r.e
bhan pitx s Iof omi)'rPV.


-f I iinesl rnon ddl l s Ia vie cividiste qui 1rappe 1'hoi rn e perisif V
n 'n]ipe lo fort IIj leLI~C I'asqEI oweI' I Ir! v;i N iV ---Eii pymitj:
I clique soJ xisripioii j ieriodiiiiie. Ioul I1oii)1U1e ett~orne fIsai6I~
4de m)ojrliuIr ~~imrr e ti s gr'amiei Sommel ,a WsA I

de, se irouvent laisskes tous les ins dhna.le heWpoi parceque
famille a nt~gri~ de se fire a
6Bureaux'rutu~ 4eiW
Mage',uen Lusosirrg. A- __


A. L. EL 1i-NEL aul g
A. L. DELODNE,(y ant ag


- ,anra~la w .,in a... flLS...( l~


LA BIEBMjDE 11111 100'1.) 4T-
I-nninger Brat

1 1111"4h- 1i11 I it, Im '1 s 11it.



I ielw.-St ell 111,1lI ..1 ell pilE q.W e e I lilaii l lit

-Ainsi- q u l ulie 111le Iir tlieur 1-

Phal :rimt'& le




Ilmprititerie H. CHAUVET & Cie

Trra;\vaulxl tSy)po(Yrd)hiql ues on tolus g

I., Rue dui Feil-Per, 'I


RM


l *iii(. 1 I II rII -i


A