<%BANNER%>

MELLON DLOC UFLAC



Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/00246
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: June 28, 1900
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:00246

Full Text

kAnue.-- No 5 Port-au-Prince (Hait) Jeudi, 28 Juin 1900




e ouve iste .

Journal Quotidien, Cornxmxercial et dc'Arnnonces --

CHRAQUIT,--- DIRECTEUR-PROPRI TAIRE. -
i -- ....- -- ----- ............. -............. .. --. ',-- ---- - - i- -

C-NTIMrES AbonnfemenTpour D6partements.. 1.20 PAR MOIb GOURDE
S. Etranger 41.50
'rdresI. ,o.'.tCs communications au Directeur du journal, 4, rue du Fort-Per, 4


RS DE BOUQ RSE I., I sri.i rl;tilili hsos poi et ( p'i ie envoyant des troupes pour disperser les
Il-. p.:s iecss iro il pi:n;tgr Ii ( hite. a Boxers s:-il en r6sulta plut6t It multi-
14 .I.rret-rttn -'s puissaics ,t L plication de ces bandes d'insurges, don't
.-'lns "l';wlcor.d r l t ix vice-rois lim :is l'nidace croissante alla jusqu't s'attaquer
it,,o ... pun.. I .i tliit. 11s ntl i lent I' riiv e bieniot .! : ,1tran ers eux-mnw es.
..,. ,,, .,-,.,,.,. ., I|lu| g-(l ng -kin. On ; .tJ p.:i s L); g I soup onner que Ic
SI. I-t: I .1ki (3 *Go:;verntinent chiiiiis favorlsait s urde-
e sUr N\-York centre -lr..< -- I. gnral 11 lha I fait me.it les bri;,, s ,. < billets 146-147 bravore A l le e dans-ds rlites
in'ltO c It,.s .)g lais dituss ItL t cs i' i ats.
?lyeseb l.- letrsk- -ri-mlra -- Ifi .1:prghs al nles I cil'6 )'euvo- et comptitions, en Afi.r:iue ct aiIeurs, on
to I2ur \N.-,.-i--4,prime t' I. ,irchil Huherts a rcie poupvair, s.an se conpr,, ;ettre, l. isser fai-
o1900 I2 -32"/, COscmpte l'P c*psI'a s< pnensilne. re la vieille htine co,:! I'Etranger don't
SN6-3 \\-ii -- L't miral Kiempll It 16- 6oi souhaitait I'exode fiia.le....
00 6 ", 6. 1/2 "o escompte, gri, i l~t i :irten it I.t guilrre it' l'Angleterre, la p;is,..,:e e p;-6p nd r:ranite
irtissonen O /,/ or h' lI,; Ir.e s ilratioat;iles sout entt.res en Extrntme-Orient, ab,orb&e par les braves.
u-ix Tl i- 'Tii.i-'ri( ;ve oVpeii e pertes. F1,'deraux du Sid-africai n'avait-elle pas
ilC:e. .,',.n quality 10-11 -- Le i, niti, in ipre tlroiip 3I.I 0( toireu que to.s ses missioinmairesfussent
oIe, 12-12 1/4 hionimn est parties pour PIkin itt>s lo fails prisonniers i Canton, vile qui se
but Ide iivir, en .ude a I'amiral Seymour. i trouve pour ainsi dire sous les canons de
S12-13 ..... ...-_.. -.- Hong-Kong,-- colonie anglaise?
r-.- IS centimes-_c rnvc DC i A PMJMI*-" .\ussi Je m~ivcmnent anti-6traiger ne
IS centers OXERS ET LA CH1NE-'; d II ifl ettf dft. t ti
L D A 1 m l tarda-t-il pas a s'etendre dans tout I'Empi-
S/2 -- re Chinois. --- C'est alors que les forces
21 a Les 6vcnemeitts min.st&rieux et gross de navales des ;-uissances coalis&es se reuni-
Smplicirion pos~siblcs qtti c d&roiucnt en rent devant Takou, port de Tien-tsin, A
Chine actuellement.sot tiLM vrai casse-tote i l'embouchure du Pi-Ho, le fletve-blanc,
PAG IEE FRAN AISE ...clhinois, h coin ence par I'exptila-qi passc pris de PCkin ; un petit d6tache-
S.tion tvmologique du nom de t Boxers a. ment de marines di'it itre meme envoy,
CABLE' TELEliRbAPHLUESA Les journaux francai &rivent franche- avec le consentement de Sa-Majestr Chi-
ment a iouxeurs ; n.i :,cr, i:-; e pa., l. noise, A !.a c.pitalc pour g.ardcr lec legations
'- NOVELLISTE) preuve que cette appellation drive tout menacees ..
'4EPRODUCTiON INTERDITE. ) -mptCement du substantif-hrgLr -b.xer a, A;i:.:rd'hui Li situation a eipir) -
-- qui d&nonmel'aTITFkTepsoniitiant L ,,torcc au p int qu'un fort d-tachemnen interna-
tlN 2-. Les anti-imp6ria- physique de l'hommne, et que nol Chinois tional de 2.000 homimes a dii marcher
li.l .'inaugurer et de sou- I'ont adopted coinme un enmbi.;c de it stur I e'kini, ct que d s Ic depart de ces
"reLlll Iiil,. coletrt ole Prosident puissance de leur i society \e-r ? Sans tr oues les firts dt Takou ouviraient Ic
l 'e ,;.1 ',.,i s politique qli'ils aller jtsqu'en... Chine; ici-mi me cn Haiti, feu sur I. flotte ir;-:im re Les der r,
li"t C(,, ,,, Ifueste pour les a boxcur Y n'est-il pas la designation de ni-res dcpeches annoncent que les Boxers
S Ils onl ,16ci-d :,ussi d';i pu- celui qui se distingue par une quality quel: ass-igeDient et av.icnt .mbard I ikn-t- sin.
l~ urc-Ban et celle des conque?... D Pkiron eit sans nouvelles au-
s. -lIt,-.u ,Maintenan e aonqe t ces a ix- tqui ith:r'-tpT-t--teptis- urn d-eut;,i--o-ie-de-juiis ; --
ORK. ..-- .i-iitiii.t -mercir-acuttement I Asie ori. l a fe t notes Ic dcpiphes qui en pairient solit ba-
Rt eat-t-,.m .- .-h ,rrm-. r-- eia a-i,.- et_ l TF ..'.pl en -i gi .ind eLitio ?, ses. T r T-esinTT i b..tii ttS b t -t-r s
S'i vil, -I 1 ) l iir si I'o( 1 I l te lue les PuisS;tHi ces tran-
Fit. -tlU-ent i LIne I.n .n.- + $+ gt es ne sont pas en.guerrme avec la Chine,
Si ,.!.' tt .-,l. lor- .n Mai de '. ne dernie une socid- c que poirta.t ellcs y d6barquent des
i i. 1 -. se te r s'rg.lnis d.ns lie Cs!.te Em- tterolnt-.e am-r('ecs, pour a r6primer une rk-.
q.i I':ini,lI ,,,,,,,, ,,,'.in- pire, coninmrn.tit les Chii ois..... chi- '.- "i i que le go vern me nnt Chinois ne
ipl. I i i i;.. ; 'i l.i noisan l. sai ciJ ns ,'ari r.t de I vieille peti maitrier ; si I'on met en comp-
S. ,,, race b. r.- es rivalits de ces memes
S1" ,, t'., ilul- ;..,, I. ter l'inilucnce itrangcres;, en comattant i Puis'ances entr'elles; si l'on songe a la
S m i,.. ,1, TI,.'I-T'. iii Ic catholicismnci sqi .1exte:niier lc s con- io't sbitc di gr.md diplo:mate russe, Ic
oit'nll 11,, iA, i a 1I gniires convcr; is. l.entd6:. c: Septei; b:'c comn:c de Mourawitff. qui tciniit sigement
rl [il i ,,-. mnime, il ni'v av.it plus de di-ti ctioi entire la trime desnegociations internationals en
e mbit i,,: i.r \ (t~ iii,, ii,, I catholique iet protc-tants: tousi Ics Clhinoi Chine. on est en droit de craindre que
uItee T r-Tsui I i,- .... -ti qui pactis.ilent avec !es idecs europeennes, la question d'Extrine-Orient, cette 9- chi-
.U1 .hies betaient condamnils. L'Europe intervint; noiserie ne provoque des complications
1ue lord S.lisi 1. t c'est alors.seulement lque le Gouvernement sanglantes, si ce n'es: une conflagration
I" tlesioit cliillsiue cl-uL l'1. du Celeste Empire*se d6cida a agir, en g6nerale. ..








A St-VINCENT DE PIUL

(_- Su7-- =- ti #i)
Je dois a la gracleuse obligeance de Mr.-
Mathon, l'archirecte A qui est conficla-di=-
rection des travaux de I'hospice, les notes
sui\antes qui sont tin rsume de ses- pla et
devis.
Longueur de l'6difice, 60 m, larger
15 im.ll y aura 2 dartoirs, pouvant contenir
vingt lits chacun. Entre les deux dortoirs,
la salle d'op&ations, de 5 m. sur 7. Les tru-.
meaux, de 3 m 20 chacun, circonscrivent
un esp.ace o6 puveilt tcnir deuxlts. Ou-
-vertre-des fe-ntres- r mi60; hauteur mo-
yenne du batiment: 5 m; le renouvellement
de l'air est done parfaitement assure dans
les differentes pieces.
En avant, face A 1'entrre, dans le m&me
perimetre, sera r6servee aux m6decins une
salle carree de 3 m. A I'orientation nord et
sud. deux grands portiques de 31m. enve-
loppentlcs sales des indigents, qui leur
serviront dc refectoires. Les portiques se-
ront ferpnCesaleursextr6mit6s---estpaTrdeu x
autres salles de 3 m. de c6'6, don't l'une-ser-
vira de sale de brain, et I'autre A loger 1'in-
firnii&re.
Cout probable de I'tdifice : Sept a huit
mille gourdes. Ce ne sera pas trop que les
cocurs g6nereux qui ont constamment Sou-
tenu I'o.vcvre des Zblatrices, leur viennent
--a _deiupou_.mener A bon achievement cette-
construction destinue a server d'abri, de re-
fuge a la p.auvrtc6.

Dans tout ce qui priecde, j'ai constant
ar moi-meme : j'ari- n -eT oii il m'a
fallr ds reniseignements et des explications,
je les .i eus do directeur Monsieur Borde,
-_ ui sait mettre bcauctup d'urbanite dans
une modest function.
Commne je lui :6.moig.nais le desir d'etre
renseii-l s!r l, d" ributitn et la march
des autres patties du Service, voici les no-
tes qu'il me-fournit :
Le Consei-de 4a-i -Sal est copos de
fne f memr ----- -...-..... .-.
Une pr6sidente
Une vice-pr6sidente
Une trersore
Un secretaire
Cieq conseilltres.
L'hospice est desservi par tous les mnde-
cins de L-aille, u-insi-qu'en t6moigne le
tableau o~ figurent leurs noms a tous par
ordre alphabe6ique Ils ne refusent jamais
leurs concouirs et leurs services, cheque fois
que c'est leur tour- de les prodiguer, o.u
chaque fois qu'ils en on equs pou des
--c as sp elaux qui n0ritrt leur initr-

Le mr"-Tcin pjay par a co inmul e, s'ac-
qttte., religieusement de ses devoirs, en
viltant tous les matins les malades qui, de
la sorte, ne manquent jamais de soins.,
La petite chapelle est desservie par un
auchi6nier, le pere Yiel, qui y dit la messe
chaque dimanche, et qui account routes les
Ibis qu'il y ; lieu d'offrir aux pauvres l'as-
sistance de son minist~re, les consolations
de l.i religion. Cc n'est pas tout de soigner
le corps, ii faut penser aussi a la cure de
l"nIc; ct Ics belles auvres'que nous pou-


-vons accomptir,-so6n toujoul's plus belles
quand elles-ont Dieu pour complice.
Les maladies reoivent comme nourriture:
Le matin,-- caf6 d6chocolat, pain;
A midi, viande, pois, riz_ ou nai's,
-banane;
Le soir th6, pain, mais, parfois ,une
soupe maigre.
Cinq litres de lait sont*distribus- par
jour aux plus maladies, nofamment aux
plus affaiblis d'entre ceux-ci.
Ces divers services ne fonctlonnent pas
i la perfection, mais il est just de dire
qu'ils ont -ie diaassez perfectionnss et
relev6s dans leurs details et dans leur en-
se-mble.-pour que nous soyons-fond6s A es-
pRrer que la progression poursuivie si pa-
tiemment, si ardemment, ne subira point
de tempsZ-r.. iait, 'est affaire-u c
ments gkn6reux et charitable de la popu-
lation; au d6vouement infatigable de ces
braves dames, deces courageuses jeunes
filles pour qui se d6vouer est chose si sim-
ple, si attrayante, en y mettant beaucoup
de cceur; a nos medecins pour qui soula-
ger een- gni soufrrenr esit en '*otl-pru-
fessionnel; A chacun enfin, selon sa
sphere d'action, selon son coeur,sa gtenro-
site et ses movens/ it dans cet ordre d'i-
d&es oi luit un rayon de lumineuse Esp6-
rance pour les d6sh6rit6s du sort, les vers
d'Hugo ne cessent de trotter dans mon
imagination repose, consoli6e et je les en-
tends encore qvui me_disenL--qui nous
dissent : -
Onidonniez Itous! I'auntinie est swur die lai prieir
Qui done au pauvre, ,prte Dieu .i----
It ne craignez pas, 6 vous don't c'est le
r6le de donner, c'est-a-dire de secourir ec
de soulager, ne craignez pas que votre
offrande paraisse trop modest aux veux
des p.uires ou de leurs mandataires, les
Zclatrices. Quelle qu'elle soit, c'est toujours
la bienfaisante obole qti-fructifiera dans
ses effet;r hlumanitaires, sous les ailes de la
diviiuc Cliarit&. Et dans la main tenduc vers
vous pour la recevoir, voyez toujours une
main b6nilissante pour vos foyers, pour vos_
travalx .....----
cAh! dounons tous! I'itunine st soau de la prii,'re!!
a Qui done anl atiuvre, prirtce it' i.e-~


17 Juin 1900


NAUTILUS


NO VELLES DIVEfSES

Le Change
'1oitiotirs ie iiimne stataflao tfdans Ie court's do
l'Yoi; bitn iiee I legrros dtler[t tint s nIt linlietenlent
ieuiTu-auY de 144 "b,, les acheletmus s'y refhisent


itdem tili it Woot i alrt-u Lt., Cu iso tolt
sont fermies. le 12 '/,, A 32. 3-1 0/o, le 0 A/ i 63
112 0,,.-- Les titre, scur la Caisse d'anirnor-
tissemetnt sont sans vende~urs A 17 0/. or I
Les rgtipisgt s d'eiff!ls arri6i ts obtierinent, ce"ox
tit in dern tiin e coin ii issioti 15, 16 "01'.;i- cli x
do, ia Comnmii~sion (to 1897, 25,'/1..
Moniteur
Le ( Joii rinal Otffic jel )d Wthii corinpolle le" dt -
creL dfe prormilgation, pour tun 4, ir-itis, tie Ia
pts'eite session k'gislicnl-e- ; it tietdx IoiS tie
l'i nitiativo dse In Chnamtibre, n-lafives nu lJi Ide


il ppe Aon&laeoiieiaux veu
judiciairesadmi ia retraite
ffri- W6ime pted d>galit ,I
Sdeinea vie l' Ecoede.)roit
Sappointementsdujprsone
Ch.ambre dese
- Apr6s sanction de proe~
de I correspondence, bier,
.-ont.vo" d'urgence, sur.la pro
t6 B. Dufanal, un dberet ide
rielle.-Ale done, en 1 leulprs
On passe ersuilte aux volede
d'un rapport tdu comil de ie
ai admettre une- sorfie-de Ti
Crepsac ). Le minisre dlq i
son veto constitulionneLi
moehns; on sauve la situation en
question au vote du Budget.
Enflu I'on entamei la continualio
_a 4i")oawmviear, quet I'on poursni
la lettre 0 incinsivement: noa
discussions et amendements prop
dance Iogique A la protection as
doianier de i'indusrii nationale.-
La seance est ictle apris I'expiratli
heures iPleinenitai. ---
S6nat
La seance d'aujoi rd'hui au Slnat v.a
rue et ... chaudea ; i I'onlre duijor-
porlres les.elections iles inembres i
bre des Coanpites.
D'apres cc qui se dit, Ia moiti6 d.i
membres sera r6ellie, I'antre moiti6ai
parmi les noiiveanx candidats, afiRa i
utisani-nonuveul i notre coil' des Ows
Te-Deunm--
lRalpp lons rqiu< dIointiitiii il sern
la :1 (callldale ,: 8 h.i'lrs ldu mai i,
I)Deln I'occmaioun ir. Ia rte patrondie
neral SAMI, Pri'-si tl d'll:'h i.i'i nsi
Les Cortps diliolalit iiqu el ronsulaiti
latif et jui ciaire, les fl'o;: t(io inirei'
tolls olrres sol t ilnvitis ; assister-til
tliti.-- A l'issit e e l la ic nitionlieIreli
Exi-dHerce rtecvra s al IPalais Nrtioni;o
Promotion
S,,., t, i, u .l i, | .. ... I ,l .. i, .._.ecoload
LES L,.\v.LANKT, inslrh'ftein (InII3e R
liigle. a At proiioin an 11 griapI de iWs
teuirguieral des rteniillt.s de line d
publiqueteaimplalikiLcealit-dlu icololl
Nouls applanidisso-ns iI ceclioix heore
le colonel Lavelanet est june et aetifel
lhauteur de celte important 'onction i
-mrtnx^fepulf-t a3n hl.i-sj 1armfe hale t
Voleur cbhti6
(Iette nuit un voleur s'est inltrduitd
halle tie la D)ouane et se ietllail en m'e'
porter IPs inarclhandises qlti hli plai
sansac:quiltter e idroils.
L'officier de egardeFiEtuleidant
tlrieur de la Douane, y entla brts
surprit noire home it ans I'exe
folitionss; il lui Iit la mIaiA a oi i
bandit,, dfu noin d'Alexanlre Fr i


U ili i.l eih le lh lit. rlalill
come il etait inin,' ei I" t i. ti
de feu dflt lui ltre do.an 6 tbitl Irl"
gorge: il lomba ioide. iii
Ce mali les con.lal. ,Li.llonsi
faites an milieu du'llrie nalllle
le cadavre enlev' dailui, I, i .Ii'j'i
loulnn.ur ;ilu l allil"'1 ,lli,' I,,
p uiis t le sorl d e '. e h1-l J.i'
jeuiuessu t Itsa ..li-ul--- "" I' ic l
i.'lin example *l lai- e 1,. l'
venilent pas gagtilr tlceiiI ,.' i,.n ft Ilt'
honnlite.


_ ~1___111__







11q, a tueto-mb6 i 'ige de
jis1HtLm TOUCHARD.
gront lieu deniain Matin A 9
hidrale ; le cOuvoi portira
1444
up vives condolbances i
si cruellement Lpspouvie
epmps.
el 1'art dontairm
it, e.t art ivo avec Monsieur A.
nout, ,'v lent stirement avec
uten ilnventions... cwormmen-
0, 11n jl'uie 1)oeteurdes Facul-
'im l~ciptie et de- New-Yot'k
quCK, tii vient diriger I'atelier et
Alj fr pilioti.
tone Icr Paddock esi tres capa-
sous I'rAr'ie swiale do Nr et Mne
Rel~t cerlain d'aqubirir a nouveau
We du rpgrett6 Dr Piron.
,_Tribunal Civil
Oiajt rendus, hier: -- faveuir Jules
tlkla, contre la I Commune de Porl-
pr- Iabvetir Pliiloinone Hogu contre
yla~na;- ~r-eiir Hamann coin-
r" Sobdker faveuri ,ienne Nko s
Ie rapport des experts J. M. Br&ly,
tArMand et JoepIit Lebiun de il succes-
Luatis Apolofi.
pr"nttndoesr, hIive entre GCeolrges
iAlCtsiiet L'iIeiitriiit,- uiiti'r Si-Louis
FUikorge.F Fl; Im*wt n- renc DLiIII
lti cu.ouzv nTl'te Edi -(mrnier et
ii1Apilln :- ini Cora Guercy et Vve
ON;- entre la daine E. Mintuit, veiive
betladaini List' Martin.
quidation Ed. Roumain
CONGO IDAT
W" tiaiu'rs-de la nrmisoi Edt.i Roni-
l idation juildicialue, sont
l 'J0li 10 iel)i(i I Juillet Pro-
10 heares 'Iu maLtii all local du
1l de G mty otrce, satlle ,Jos atssein-
C'~i ''I I o entewir' e les
110,11uS li lte.1-i. 1111' IC e i joeud
keurt fire, et tn dPlibirer.
Port aii- P)rac~.

i-* C I- -CAM

Tiiumoc,.-k LAFONTANT.

A..XI


-Le Rhun S. M. Pierre,
Si aiantageusement connu de.
-gourmets-amateurs;aastibien d l'tran-
-yer-que partout-en Haiti, se distingue
toujours de plus en plus par sa prpa-
ration irrdprochable, la puretd inconi-
parable de son arome, la mdoic-it6 de
0on prix,--et par sesproprietis franche-
nment TONIQUES et DIGEST7IVES.
C'estd'ailleurs d toutes ces conditions
rdunies que la Maison est redevable de
sa vieille et solide reputation.
-SLo-Ek considerable; les commander
sont exdcuties avec autant de soin jue
de promptitude, de. faCon d toujours-
donner pleine satisfaction auur clients.
lesplus difficiles.
Vins el liqueurs des premieres mar-
ques, A bon rriarchd;
Liqueur national superfine. a tres
bon marclg ;
Bon clairin vieux pour les amateurs
le punch.
34,-rue Bonne-foi, 34.
/

LE SCAFERLATI HAITIEN
de la lManultactiire S. T. L.
eln paqucil tde (50 !rammnes
EN V INT --
ciez II. PAPE & Co
a cite de J. Rlljardin Th. Luders.
Rue des Miracles.-


Brasse rie iEtna
lANI~iel' Oci~ II:oro'khn, N -Y

131,re 1,0110111till! e ux E~rals-Uinis
Sil'e,' Spt'ay et 'Standard
en deni-bouiteilles
par douzaine
ei par haril de 10 dlouz.
linco iitiiuuLde0 Pour '-.a; I '111u'1i'l


Cordonnerie G. Robin

Monsieur Georges -Ro rbn-a--
Frhomeurtdtannoncer ;a ses clients
de toutes les villesd'Haitique, de-
puisson relour de Cuba, il a reinstal-
1 9on At el ler deCordonnerie
dans la rue Bonne Foi N'o 76, oi'
I'on peut lui dresser les comman-
des de
Chaussures en tons gJenres.
Comme par le passe, ii pioinel
Ponctualitd-Solidito- el sirltoui
Bon March E i',ertiionmi l .--
Venez et vous serez fdlifies !..


Bon -vin de -Table
Gallon P. 2 i 1/4 gallon 0.50


M.0U


RHUM
Iiilues pri. ine le im

Bar (le ht l oste
Jusle eni lace de la Poste.

MPfDAILLE 'OR-0-PAIIIS

.EAU CRUSP I N INEKR A
RfgMnratrice de la Che? elure
Compose exciusivernent
-det-Sucs d'HIerbes Mddicinales
14olle;lsile el lilqiioiqiie par excelllew


Itee-p.Fi44l4it StillS tiival ti 0-4 Oifl de coin-


mun ;tvuc
tpeciliqiit
blic, soais
ineflicaeci
Pourquoi
fiance I
Parce qII
de lent
.meiiT
PDrpe uil'


nisignA announce al public el &6-etfl son bton in isi i 1Xs'-
Commerce ell particulier, qii'il Agents:--- Lespnlwsse & CO -Parce
uIelnt re~ponsable des actes. de la- --reAiian.Prep'
lil '_ At-nriecaine- e blann
Kose Pierre-Louis, surnommee Parce qn'
Son spouse. tin bit fo Bar Fin-d-Siodelo'- disp-M

!-I DU-DR41Cff zi~w i ru -41'
k-Z juW oo. Pit,

I LOJEBA la Roulette! .
LOUERo RiusiR I
tir du itr Jiillet une L Ia Nfison qut hut lwh flos P1tT
rue till mava4- a c616ti une partie de ses gros b6ne-
*iireel k Rueties I1 Ionts- fices ;--- aussi nous y vendons
CCUie par 'la Le hbot vin d e, table 1formation
[JonU. S. ;IN I., & G. a 1.50 le (jalton L'usare
Si"H. \0".C1. mie-il e
MMl&. N. BOLT (C'P Veney essayer de( vous raLtraper!... beaux cils


les IiinilIts, poni iiiades etauties
s lillrirellerulInt olffeits an pu-
e CiOl~viiii1 Ih Fvttuir pal, letr
I'.;
COi_ protihlt ;I-t-il ;,cqtiis I:i con-
'it fait repousser les clieveux
*coulleuir otiltnielle et en augR-
Ia louigelr efZpaisseur.
ii eii ariele li clalte et les rend
ii les cnllwllit, ot les einpkche
chlir.
ilj6vite h's- mttutk-cfitne ect fail
ii--nettbee-et uparfotrwm-eet paree-
veilicaoiEC` c.i inanifeste ar 'tir

e ct/iarjul e / lar : 6 gourdes.
comine (:ONTR1IFACON TOUT PRO-
oN RFXWTU- de ma signature

e- Nouvte'le A. ROBERTS & 0%.
I.L'alt raspuiici'a enlpocje .a
t1'I L I Ci) b (' f/tI d l erzI/s c/i (vCUW,
de, ces pl'.Jduits 'ofnsl'l'l'L indldfinli-
belle et alocntenle c/tcrl,'c, rt de
et Sow-cils.


_ _~__ _. __ ___ __


]/;-. alloll 'K I ir 1 tlre







T,' J. I. TEH~SrlfO 1N

7 V le 1'elly l xt I I .'I I -Ificl ll. .e l l ll flll~

4D M tAS SDUllt! a -!-i vlle I.I)I i- -AI I CI U tiff U l)'' C
171 wl' I I -I- f l 1 1 .1 it II 1 1

o il I. lip. I' I If 'i F-11 I -


NO UVEAUT-S
Rue du Hdvre, Boulevard Hlausmrnann, &ue
die Prouence, Rue CatLnu tilt
DEMANDER
lIE YAGNIFIPUE-ALBUII~ ILLUSTRt
Sp&-iai)owP les piys dL'Otre-Mer
renferinant Ia nomenCclature des articles des
compta.Cs suivants, ainsi que routess is
,ravures des modes nouvelles:
Soierie'.. LIbirIII I[A-r'iics. hi-
djfh4-**-Ji7 3-b b. Hlobes, (:G/c lc ti's. V Ill
.lfImealR wmr11 fiiIeties -c fai 1omi'f, *J66-




ehfl'''ir. Plmor de (:!)hm. 1;ol! r E of




'c I
rit', .11, 04(s, I,/l:' (T. JJ onn-
tie, ,0ws pomn Cra n a,'- ;(vattes,
I~la'> f),.* cia 11 n.~,.1erce-

.JI~~iijnitis c/ farancsi



J. Lc



C1 r 1',o.


14.111.I1 .1, 1".1 fillI







-\ I III' II.I Il I. I


Ii. ~; I ii


I I I. I


us I II' H 1~ 1 1:1111ov .-I


'.\ \1. 1 P-11 hiijt kLL II -Ilul I. A I l


A MaParai


vOf par Steamer 1
tI i L CondensF tie N






Assure I 13 Ioi I
I-~UI DJiE i *'IIIFL
101 donnio un I.. If lo lli
= INTEI PERIr i[-N
Prix: 4iC Ir lei i00 kilos
M Un ki!TFe r *' 1., Litt B__
SU1ccES DE 20 AN*
Eilrr perr piriol-d ?rJ-n& b
*CA RF ,LEI.
SSOCIETE FRANqA1'E DUTJ CAIBOIW
i88- /90, rauhaurg SI-Denta, Pii0O
N. R. Settle MIvir, .,, alp en Fr&M FA
L bricati. I e r~idi~li~t
-A

,4 V IS 461 X a mlli
~ -




I Ir ch
Pr,1. -uII 1.I. I J-r


LE SIROP PECTORAL SEJOUR

(1011111;11 leli 11110 11- 1 0 11 11o 111.1n ;t"''
( I Ifil l 4 Ii M I i i I. Iit" I .%-;I I t i ti i ztii1i Iit v. 111 ; 11 l



I) Ut (T ihius les 1r1iitcipali-s v 'i~~








C a fi w k ) t i h I a I d e

.sr e lo 1. phis COI4IIItC' I '.1 112 jlm.it


~-- -. -- -.