Title: Saint Domingue au 18e siècle
CITATION PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/CA00510284/00001
 Material Information
Title: Saint Domingue au 18e siècle
Physical Description: Archival
Language: French
Publisher: National Archives of Haiti
Place of Publication: Haiti
 Record Information
Bibliographic ID: CA00510284
Volume ID: VID00001
Source Institution: Archives Nationales d'Haïti
Holding Location: Archives Nationales d'Haïti
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.

Full Text


Il nous faut faire mention galement de La Gazette du Jour fonde au Cap le 1" novembre 1790
par un imprimeur du nom d'Honor Dubuisson. Quotidien qui prit le 28 novembre le nom de
Moniteur colonial, il n'eut qu'une existence phmre de dix mois puisqu'il disparut le 20 aot
1791 lors du dcs de son fondateur. La rubrique du marronnage, qui y est tenue d'une faon
trs prcise, nous donne de prcieux renseignements sur la fuite des esclaves dans les mois qui
prcdent le grand soulvement d'aot 1791. En outre, deux almanachs , sorte d'annuaires
imprims, l'un au Cap, l'autre au Port-au-Prince, donnaient depuis 1773 des renseignements
utiles sur la colonie.

***
(...) rue Vaudreuil, la Socit royale des Sciences et Arts du Cap franais, fonde en 1784,
runissait en 1789 douze membres titulaires et quarante associs rsidants, plus des associs
non rsidants en nombre illimit. Cette acadmie est la premiere qui ait t fonde dans une
colonie franaise; issue d'un petit cercle proccup d'expriences de physique le cercle des
Philadelphes -, elle tait anime de la curiosity et de la bienveillance universelle propre au
Sicle des Lumires. Ds sa premiere sance publique le 11 mai 1785 -, son president
fondateur M. Arthaud, mdecin du Roi, rpondait aux critiques pleines d'ironie de nombreux
colons qu'une socit d'hommes instruits pouvait rpandre de nouvelles lumires et influer par
consquent sur les fortunes coloniales... . Tout cela tait assorti de l'offre de prix couronnant
des mmoires, don't un de mille six cent cinquante livres pour tre donn au meilleur ouvrage
sur la manire de fabriquer un paper l'abri des ravages des insects qui, dans les colonies, font
disparatre rapidement et les livres et les manuscrits ... Une runion de travail par semaine,
l'ouverture d'un local vocation de laboratoire et d'un jardin botanique, la publication annuelle
de mmoires sur les sujets les plus divers mais don't beaucoup avaient une porte pratique pour
les colons: autant de preuves du srieux de ce petit cnacle. La correspondence rgulire avec
l'Acadmie des sciences, la Socit d'Agriculture de Paris, les Muses de Toulouse et de
Bordeaux, montrait qu'en 1789 une certain consideration entourait une 'Compagnie don't
Benjamin Franklin avait accept d'tre l'associ titre tranger.

De la socit crole, St Domingue au 18e sicle, F. Girod, pp 104-105, Editions Hachette,
Paris, 1972.

(...) thtres, enfin, du Cap, du Port-au-Prince, de Logane, de Saint-Marc, des Cayes, o l'on
la prtention de donner les dernires pices de Paris , le Lgataire universal, le Devin de
village, Cartouche, la Gageure imprvue, Annette et Lubin, l'cole des pres, ou les effects de la
prevention', et qui sont trs suivis, puisque les sales de spectacle ne sont fermes q pendant la
quinzaine de Pques., qu'on y vient d plantations avoisinantes de cinq six lieues, qu'en 1776 il
y a trois troupes au Port-au-Prince, et que, pendant l'anne 1787, la comdie de cette ville
ralise 340.000 f recettes contre 280.000 seulement de frais.

Saint-Domingue (1629-1789), La socit et la vie croles sous l'Ancien Rgime, Pierre de
Vassire, pp 333-334, 2e dition, Librairie acadmique Perrin et Cie, Paris, 1909.


Il faut, Monsieur, vous rendre compete de deux courses que j'ai faites dans la mme semaine,
L'une est une visit un Habitant, l'autre une parties de chasse au cochon marron, ou sauvage,
car, pour peu qu'on laisse de liberty cet animal domestique, il chappe dans les bois, o il
reprend la forme, les meurs, le caractre du sanglier.
Monsieur Baudouin, l'conome, et moi, nous partmes avant le jour pour aller, trois
lieues d'ici, au fond de la Gosseline, dner chez monsieur son pre, habitant de ce quarter.
Aprs avoir quitt au pied des mornes le chemin de Jacmel au Dsert, nous sommes
obligs de mettre nos souliers et nos bas dans nos poches, et de remonter, pieds nus, et l'espace
d'une lieue, la rivire, comme le chemin le plus doux et le plus commode, quoique le sable,
peine submerg dans quelques parties, fut parfois si brlant que nous tions obligs d'y courir
comme sur des charbons allums,

Voyage Saint-Domingue, pendant les annes 1788, 1789 et 1790 par le Baron de Wimpffen,
Tome Premier, Lettre XX, Cocheris Imprimeur, Paris 1797.




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs