Citation
La Revue-express

Material Information

Title:
La Revue-express
Publication Date:
Frequency:
Daily[except Sunday and occasional other days]
daily
regular
Language:
French
Physical Description:
volumes : ;

Subjects

Subjects / Keywords:
Economic history ( fast )
Economic conditions -- Periodicals -- Haiti ( lcsh )
Haiti ( fast )
Genre:
Periodicals. ( fast )
newspaper ( sobekcm )
newspaper ( marcgt )
Periodicals ( fast )

Notes

System Details:
System requirements: Internet connectivity; Web browser software.
Dates or Sequential Designation:
1ère année, no 1er (24 mars 1891)-
Numbering Peculiarities:
Numbering irregular.
General Note:
Title from caption.
General Note:
Reproduction includes: 1ère année, no 1er (24 mars 1891)--2ème année, no 315 (31 déc. 1892), 4me année, no 1 (3 janv. 1894)-4me année, no 298 (29 déc. 1894), 5me année, no 144 (1er juil. 1895)-5me année, no 161 (20 juil. 1895), 6me année, no 42 (22 févr. 1896)-6me année, no 282 (31 déc. 1896); scattered issues wanting.

Record Information

Source Institution:
Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrètienne
Holding Location:
Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrètienne
Rights Management:
This item was contributed to the Digital Library of the Caribbean (dLOC) by the source institution listed in the metadata. This item may or may not be protected by copyright in the country where it was produced. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by applicable law, including any applicable international copyright treaty or fair use or fair dealing statutes, which dLOC partners have explicitly supported and endorsed. Any reuse of this item in excess of applicable copyright exceptions may require permission. dLOC would encourage users to contact the source institution directly or dloc@fiu.edu to request more information about copyright status or to provide additional information about the item.
Resource Identifier:
on10561 ( NOTIS )
1056108058 ( OCLC )
on1056108058

Full Text









Io" ANN E-N' 24


PORT-AU-PRINCE, MARIM, 21 AVBIL 189!


ADONNEMENT : f
Poert-au-Prine I iois P. I
Ie Numoro 3 cts. Paraissant tous les Jours.


ABONNERENT:
Prorinee,
I mois P. 1.50.
Lo Num 6ro 3 cts.


jBureau de Tdactioi, 1ue des 'iraces, en fac e d/ la ioste.

Madacteur en Chef, A. CREPSAC i Administrateur, G.-CHNlkRAQUIT.


Cours de flourse ville samedi dernier-en laissant clos traits reciproTraites 20, cite gouvernement cherche manitre compenser
Cheque 24 o/0 reductions que subira budget Hie de Cuba dans
Or americaim 48 o/o tendance a baisse. ses revenus
Monnaie divisionnaire 2 o/o Lisbonne Ministres ont r6tir leur demission
Traites sur New-York 49 o/o. except celui de l'Instruction publique, crisecabinet
ESC0iPTE. term.in
ESCOMPTE. ew-York On parle d'usie lotte americaine, qui
Effets, exercice perimA 1888-4889, 33; 35 O/,. Ti- soita de Key West pour se rendre en Hati. rns sur la caisse d'amortisseinent 35 o/. Course de Bourse. Londres. Rentes 91.80.

Campkche P. 6. 50 les 4000 livres. Moueneits dni Port
Cacao fait a 8 1 /4 4 8 1/2 Ia livre.
Tafia a 0.50 gallon P. 25 4 30 la barrique. Antu ES
Rhum h4.50 (i ( 90 CABOTAGE.
Cafd 47.50 20 Goellette "Dieu Mercie cap. Tercy des BaPEAUX raderes avec 168 sacs de caf6 posant 25134 livres.
Chevreaux 4 3 1/2 douz. P. 36 21 Bateau Dieu Protege '? cap. Dieu Bon "
Satinee a a < ( ( ( de LUogane avec 17 sacs de caf6 pesant 2670
Cirde 4 1/4 0 a 50 hres.
Basane 1 a 45 Wary M6disance cap. Piquant de ]a Petite
Daim blanc, rose a ( a < 15 Rivirre de Nippes avec 65 sacs de caf6 pesant 900,
Bronze noir 3 u a 36 livres et 5- stcs de cacao pesant 606 livres. I
Bateau Ste-Marie cap. Eliacin do LtioganeCh-z Ed. Polynice. avec 9 sacs de cafe pesant 1350 hivres.
Bateau'' Reptil "cap. Jameau. de LUogane avec. 68 sacs de caf6 pesant 40200 livres.


W IL 16hft 1fLftUhAYH1QU

Paris 20. Meeting sur travail ouvriers interrompu par anarchistes. Suite article public par tn journal sur Banque Industrielle ii y a eu des variations dans valeurs publiques h la Bourse Directeur Banque le I affirmation du journal dont directeurs seront poursivis.
Londres. Sous secretaire affaires etrange'res a assur A la chambre des communes que gouvernement Veneziela ordonm6 investigation sur inert Mr. Campbell et que tkmoignage autorits anglaises colonie sur cette question est en delibration. De sdrieuses olmeutes out eu lieu B'enares Inde anglaise ob nafurels ont detruit temples.
Madrid. Ministre americain Foster quit cette,


DEPART.
Samedi. SS. Australia venu d'Europe avec 2.284 colis : dont 4834 de Hambourg 80 de Grimsby 370. du Havre il est reparti lundi pour Colon.
SS. Colonia parti hier pour Gonaives, St. Th omas et l'Europe avec 1284 sacs tde caf6 pi is i Port-auPrince i destination du Havre.





L'ECoLE POLYMATHIQUE. Dans un de nos derniers numsfos, nous faisions part au public de ns craintes sur la vitalite de i'Ecole. Polymathique. freureusement i1 W'en est rienr. Grdce a i'energie


PORT-AU-PRINCE,


MARDI, 21 AVIL 1894












LA BEVUE-EXPBESS

et au devooemont du personnel de cet Etablisse- presence d'une paroillo invasion. Nous sommes i
mont, l'uvre de Seguv illevaleix a t6 save. t'approche des grandes chaleurs; et ces arabes et ces Mr Plaisance, Licenc6 es-sciences et ancien Di- espagnolsaventuriers, vetus presque tons le hailecteur de cette important Institution en est au- Ions orgueilleusement malpropres, contribueront, lourl'lui le propri'taire et le Directeur dfinitif. pour une large part,avec les immondices et les eaux L'Fcole fonctionne comme par Io pass, et nous stagnantes i nous donner tne petite 6pidinie, dont esperons que, sous cette nonvelle direction, elle souls its paicront les frais inalhcureusement. repondra ioujoirs a l'attente des families.
arehe. -Nous attirons attention do ]a Commune sur le march do la Cathedrale qui n'est pas TENTATIVE DE VOL.Cet nuit, de]s voleurs ont du tout nettolld convenjablement. Lo dinsanche, coest pentroau Ministere de la Justlee et ont brise, sans u peine sold ponnesalemqtoLeiannnts rin rnde- ecaeasduncffefotqu oI peine, si les personnes des quartiers environnants
rien prend e lecadenas dun colre-fort qui coipeuvent s'asseoir sous leur galerie, tant une odeur tient, dit-on, uno forte valeur.
Nous reviendrons i cette qestiun. desagreable se d6gage des tables des bouchers.
On voudraft se resigner, mais pas possible, car
pour comble de malheur, le parfum des roses
LES BussmEN. Malgr6 le tarif public par la Com- humainos se mle aussi de ]a partie mune sur le prix des courses en ville et extra muros, los bussmen ne croient pas devoir s'y Banique. Cheque jou- lous sentons Ia necessif do ,oumettre. C'est ainsi qu'en temps do pluie, its font parlor do la Banqu Natinale d lati.Depuis les depaver aux contribuables plus qu'il ne faut. La Com- niers articles ublis Sur les options finatiofsres mune doit ouvrir les yeux sur cette facon d'agir des quiet t6 signals hs attention d publicon contibusmen et iouns snuhaitons q'eie arrivera nue, dans les cercles a commenter les faits reproJour fire ox-cuter son propre tarif. ches a cette institution de credit. Sa situation ne
ep. parait pas fore bien claire. Quoiqu'on puisse nous March dia Hlavre. Cours des cafes dire, on ne peut nous enipecher d'avoir des
Cap-Haiti6n 109 a 100 apprehensions. Nous avons demand des renseiPort-au. Prince 108 a 108,50 gnements et explicatiouis au Directeur de la Banque
Les Cayes 107 i 107.50 et nous constatons avec regret qu'on semble ne pas
Jeremie 407 a 107,50 trop vouloir que le joor se fasse sur cette allaire.
Gonaives 107 a 108 La lettre de Mr. Hartmann,rspetons-nousn'a relev6
On pense quo la situation du march se mainliendra, aucune des amputations miss a la charge de la Banqte.
.otre devoir mous commander de revenir sur la
Peaes. Mle Loce Elizabeth ETIENNE q1 morte question et de ne cesser d'en parler que lorsqu'on sParis, oe 28 mars dernir is Fge do 17 ans, des nous aura donned satisfaction par des declarations suites d'une bronchite, an moment ok, e onudes formelles appuyses de l'autorit6 des chiffres. chovses otto allait kisser -a pension Maintenon. En attendant nous croyons qu'il strait bon que
leministre des finances ouvrit les yeux sur les faits Acrobate.--La Grande Compagnie Chiarini enonces. D'ailleurs c'est d'autant plus nicessairo donnera sa priemoire representation domain soir. qo on a toujours rherchn i ddplacor los rosponSoiree.- Une brillante seance litteraire sera sabilitis. Une administration serieuse a pour devoir dnne a Muse d Petit Sminair, samdi saisirde toute heureuse occasion qui Iui est
do counant i heures du soir, par l'Association des offerte afin qu'elle se rende compte de la marche
anciens e16ves de cet Etablissement. dos services qui refovont d'elle. A noire avis Mr.
Firmin qui n'a rien provoqu6 dans 'espace, mais
dont la haute position oblige quil soit le contrOleur Fianeaillen Dimanche, out eu lieu les fian- des operations de Ia Banque peat parfaitement se faiallesde notre aimi, Mr. Octavius Lajoie avec Mile re fournir des explications sur les r6veoations de la Noemi Coicot. seinaine derni re. Nous pensons que M. le Ministro
Nos meilleurs souhaits aux jeunes fiances. sera Waccord avec opinion gsnrale.
{.es pluies et fog rigoles. Les dorniers
Grains ds pdnie dut eesahh ltss rigolos de Ja Vyle.
Invsios. Deuisquelqiies jours, nows sum- Mais no011 vuyorns. vNec plaisir quo to MagisteaCooo. Ines envahis par one quaiitit6 do moraques, d'ours mona], lOS fait nottoyerafin dte lhciliter l'Ocostoet qjui pis est d'indigexls tacit d'al saux. Lo'sable et los cailloux sortis do cc
La Commune, dans 'int6rt meme de la salubrit6 d blai sorvent A sdaprer ls crevasses et ois affoilpubhque, doit prendre des mesures 6nergiques en lements des rues














LA REVUF-EXP1I~3$S 9')


SOUVENIR D'UNE CREOLE DE L'ILE MAURICE

CHAPIT1IE I
LA VIE PAniSIENNE. -LES 9CI1OS DU GRAND MONDE

Extrail d'uu Roman inddit. I
SUITE


A la verite totes ces histoires n'0taient clue des calomnies; et, it eht td facile de le prouver, si coux qui so flattaient d'atro les plus intimes de la baronne 'Itaient donned la peine de les dementir. Mais que voulez-vous ? le mal prte h la risee. Aussi en riaient-ils pluttt, histoire de passer agrnablement Io temps au detriment des aut res, et quelique-uns m(-me cOte des danes mus par un sentiment tie jalousie que rien ne pouvait justifier d'ailleurs, donnaient a tous ces bruits une certaine valeur, en faisant tacitement cause commune avec les inauvaises langues.
Li deux inots voici ce qui avait motive I'absence tila inontaine,
Celle-pi, apros une saison A Vichy que necessitaient de friquentes indispositions d'estonac, s'6tait paisiblement retiree en Italie pour assurer sa guhrison.
Heurese dans son agirable retraite comme ui plante de la zone torride, exile dans in pays du nord,trouve on bien-6tre relatif dans la serre chaude oi on 'a plaefle, la baronne tout au repos que reclamait sa santte, vivait eloignde du monde aristocratique d'Italie oft elle comptait cependant do serieuses amities.
Ses sorties quotidiennes se partageaient entre les devoirs de la religion et les courts promenade que lui menageaiont les derniers beaux jours de l'automne. de ces jours tides dent le ciel d'ltalie possede le secret et fait I'agreable surprise aux ktrangers qu'il reqoit avec bienveillance.
Ainsi favorisee, la baronne comptait bien proftiter de cette douce hospitality jusqu'3 ce que les frimas et les premiers flocons do neige viussent troubler les splendeurs do cc second printemps, quand la presse ecrivant sous la dietee do la mensongilre IRenominflme, lui donna connaissance de la triste ctAebrite qui etait aftachse a son nom. ( Extrait du manuscrit de: Nikita. ).

A sirre

S1iRproduction iaterdite.


SERVICE ACCELERE




LIGNE DU S
Seamer Nouvelle Voldogue partira dimancheo2f Avrilcourant i ( IUres di main: desservait il'aller ot aii retour tous les ports du Sud jusqu'aox Caycv

1I LI(TIQ EQ: : A11.ITIF'NNE
iNavoir c'edt pouroir
La Bi/hiotqite I tieniie devant s*-tablir stir de nouivelles bases moet totis ses o t vra-es en vente h tn hon marchi exceptiiwomnl.

Mlr. le Dr. W. eN[tIios d lia fieui'te Ile M6:Iteie (113 Paris offre ses services ;III p1 liv.
lures de Consultations le : 2 a 4 hs. touis les jour,. a la mmison Ney Carri, rue des sirs.

Le soussigiis iAreelli Bobilier, eitrpetci' 41ps tra'valix ell iu:0lie, liati' de la PoinitA4 Pitre, ( Giatle onipe ) a I hfonfner do se pr il
-)flx Iabitaims (it- lai capital et leu thre saio er. vice, promlettait soml et promptitude.
NI. 130BILIER11
MiLisou D'lI'togo D-ewallite

l)sirez vous (!tre chausse & merveille ?
Adressez-vous it



(ordvonier (,- /A m/ .
lr. face de la Maison G. KEITEI, & C 3
Grand'Rue.

T ailleur dli highi-lir-3.


THO11MmAS TRENAR
GrandL ell fii eI de M. Seir
C pme parisienne (II mI eillOur gout
l'ouri ssetir d'etoffes fie tous genr's (t dli premier Chioix.


I


I


95


LA REVUF-EXPREBS













96 LA REVUE-EXPRESS


Imperial Geriman Mail
Or THE
Harmbourg American
Mail Steamship Company Nouvel, itine re ia parer di lerjanver 1890
ARLIUVRS
De Hanbourg. Grismby, Ha rele IS de ehaque moist.
De. Hamburg, Glrimsby. Hdvrele 27 de chaque mois .
De New-York ot (Iouaiv2s le I5 de chaque mois.
De Colon. Jacmel. Cayes. Jfremie le 4 et le IS de chaquie Tois.
DEPARTS
Pour Jr6ie el Colon aprs d6chargement. Pour lux Caves. Jacmel, Colon, et PortLimon apres dschargement Pour Y iieziila .apres dechargement pour Petit-Goave, Gonaive,.Cap-aitien St-Tho mas et Europe.
AVIS AUX CHARGERS
L'arrivde du -teamer de lEurode sera aiioncc par une FLAMME ROUGE, 'arrivee da steamer prenani fret par une FLAMME BLANCHE et celIa de New-York par ine FLAME NOIRE.
Pour plus ample' renseignements s'adresser a
G. KEITEL & Co Agents.




L'HAITIENNE,


Banque NatiQnale d'Haiti

La Banquet Nationale d'Haiti a. lion ueur de rappeler an public et particiliere ment an commerce 1i'elle reooit des dip6ts de fonds et qu'elle d6]Hre des carnets de chequos aux d6posauts.
Port-au-Prince, 21 Mars 1891.


LES COFFRES-FORTS DE LA BANQUE




L
La PBanqoe Nationale d'llaiti vient de recevoir cinq grants et beaux coffes-forts inonbustibles, qi soiit destin6s It iecevoi- des. plots de Titre, papiers de fiuaillc, hijons, iaoeur, dix rsos, o, argent billet. etc. Ces coflies-fots soitent de Ii maisoi Fichet de Pais. C'est dire'qu'is runisnissent totes les conlitioiis d'iu travail pirfait et 'Iiuie skclurito ii ohe.
- Us out etc places dans iie sale spocialeme t dispose pour les recevoir, elmmemi A Pabri di fea et l'objet d'une survcillince de our et de nmit. Les cOlies-forts sont divi 1s en compartiment de 20 112 sur 55 112, ftrmes ehcmn par une serrare avee trois boutons visibles, an moyen dequ ".s iia, deux ou troi 's combimsons prevent ete fermes par le deposit, combinaisons ilont ui seul aura le secret.
Un employ est charge d'accompagner dans ha salle le deposant, on s0 lOreprdiitant 1i11ili1 de soa ailtirisation spociale, cites et sigi6e, aihi que Foverture ot la ferneture des coinpatiinenits ne puissent tre affectues que par les inntirss.sCliaquecompartiment sera loi'e au prix suivant


Tro!s mois 1. 4


VU on 1'. 12.


(u des, 5Liiracl en zace dz la ks.'oT Los coffres-forts contionnient, en outre, des coinExecute, a% cc promptitude et r~gularit6, partiments les uns ildeux fois plus grands qui south
lestravau suvans :loues d de~s prix en rapport avec leurs dimensions. los 1'atNous iNvitons les personnes sonietnses de mettre
Impression de Jouraiaux, Brochures. ce qn'elles possedeit de pi6cieux A h'abri de tous Connaiseraents, Programmes, Billets de les accidents, i aellr visitor la sall qwi seu onMariage, et d*Enterrrments, [ordereaux verte au public, le ba lures di matin R midiet de
Tete de lettres, Menus, Cartes de Visite 2 beures de l'apris-midi, A 5 henres, dans le iiouneaum local de hi Banpie.
Etiquettes, Factires, Maudats, Diplmes.
Prix moddr~s
vt luz voir ! y. HZlaitienne ", Rae des Miracles.


96


LA REVUE-EXPRESS