Citation
Echos de la MONUSCO

Material Information

Title:
Echos de la MONUSCO
Creator:
Mission de l 'Organisation des Nations Unies en R.D. Congo ( issuing body )
Place of Publication:
Kinshasa, DR Congo
Publisher:
Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la Stabilisation en Republique démocratique du Congo
Publication Date:
Frequency:
Monthly
regular
Language:
French
Physical Description:
1 online resource : ;

Subjects

Subjects / Keywords:
Periodicals -- Congo (Democratic Republic) ( lcsh )
Genre:
newspaper ( marcgt )
newspaper ( sobekcm )
international intergovernmental publication ( marcgt )

Notes

Dates or Sequential Designation:
Began with: Volume 1, No1 (Juillet 2011)
General Note:
"Une publication de la Division de l'Information Publique de la MONUSCO".
General Note:
"Mission de l'Organisation des Nations Unies pour la Stabilisation en Republique démocratique du Congo".

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
Copyright, Mission de l'Organisation des Nations Unies en R.D. Congo. Permission granted to University of Florida to digitize and display this item for non-profit research and educational purposes. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder.
Resource Identifier:
on10476 ( NOTIS )
1047609376 ( OCLC )
2018226778 ( LCCN )
on1047609376

UFDC Membership

Aggregations:
Digital Military Collection

Downloads

This item is only available as the following downloads:


Full Text

PAGE 1

Vol. X NMai 2018 LONU et les partenaires mobiliss aux cts de la RDC contre Ebola 70 ans de service et de sacrifice Maintien de la paix des Nations Unies :

PAGE 2

EditorialPar Charles Antoine Bambara*Sommaire70 , cest le thme de la Journe internationale des casques bleus cette anne. Une anne qui concide avec justement les 70 ans dexistence des casques bleus travers le monde. En RDC, dans toutes les villes o nous avons une prsence de la MONUSCO, la Division de Communication Stratgique et de lInformation Publique conjointement avec dautres sections et dpartements de la Mission a organis des manifestations pour clbrer cette journe. Une journe o nous avons eu une pense particulire pour les casques bleus tombs sur le champ dhonneur. A Kinshasa, la Reprsentante Spciale du Secrtaire Gnrale des Nations Unies en RDC a prsid une belle crmonie laquelle participait une forte dlgation du gouvernement conduite par le vice premier ministre, et ministre des Affaires Etrangres M. Lonard She Okitundu. Depuis 1999 date de la cration de la MONUC, devenue par la suite la MONUSCO, les Nations Unies ont perdu ici en RDC, 327 collgues civils et militaires morts dans lexercice de leur fonction. Ils taient venus de par le monde pour participer sous la bannire des Nations Unies cette recherche de la paix et de la stabilit en RDC. En dcembre dernier, la MONUSCO perdait 15 casques bleus tanzaniens morts au combat Semuliki en territoire de Beni dans la province du Nord Kivu. Mme Zerrougui a rappel cette occasion dans son discours limportance et la pertinence des missions de paix travers le monde : les missions jouent un rle cl dans le renforcement de la protection des civils et la JOURNEE INTERNATIONALE DES CASQUES BLEUS EN RDC Directeur de lInformation Publique Charles Antoine Bambara Contributeurs Salvator Musavuli, Amadou Ba, Alain Coulibaly, Laurent Sam Oussou, Gabriel Wamenya, Tom Tshibangu, Joseph Tshimanga, Marc Maro Fimbo, Bilamekaso Tchagbele, Gisle Kaj, Nouko Gweny Ange, Jean-Pierre Elali Ikoko, Matthieu Ilunga Shambuyi Wamonatshiebe, Emmanuel Elameji wa kabedi Chef de lUnit des Publications Aissatou Laba Toure Photographes Michael Ali, John Bompengo Rdacteur-en-Chef Lonard Mulamba Infographiste Jsus Nzambi Sublime3 Point de vue Le service et le sacrifice4 Journe Internationale des Casques bleus Le maintien de la paix de lONU : 70 ans de service et de sacrifice 7 Les Casques bleus : qui sont-ils?9 Vie de la Mission Retraite Goma des chefs des bureaux de la MONUSCO pour simpregner les priorits de la Misson 10 Mme Zerrougui en appelle la responsabilit de chaque partieProduit par lUnit des Publications de la Division de lInformation publique Contact : 12, avenue des Aviateurs Kinshasa/Gombe Tlphone : (243) 81 890 6650(243) 81 890 6945Les commentaires et avis mis dans ce magazine par des personnes trangres la MONUSCO nengagent que leurs auteurs.neutralisation des groupes arms qui les menacent, le soutien aux processus politiques et lectoraux, le dsarmement et la dmobilisation des anciens combattants, la lutte contre limpunit et la promotion et protection des droits de lhomme. Il faut dire que la MONUSCO entend mettre en uvre pleinement cette mission de protection des civils avec larrive du nouveau commandant de la Force de la MONUSCO en la personne du gnral brsilien Elias Rodrigues Martins Filho. Aussitt arriv en terre congolaise, le gnral Martin Filho est all la rencontre de ses troupes. Mais cette clbration ne peut faire oublier ici en RDC, lengagement de la MONUSCO appuyer et aider les agences du systme des Nations Unies et les Organisations humanitaires engages sur le front de la lutte contre lpidmie dEbola qui svit dans la province de lEquateur. La MONUSCO a rouvert une ligne arienne quotidienne KinshasaMbandaka et a mise la disposition des acteurs humanitaires un hlicoptre pour atteindre les villes secondaires et villages de lintrieur touchs par lpidmie. A cela sajoute la rfection de lancien terminal de la MONUSCO laroport de Mbandaka qui devient une base logistique humanitaire pour la rponse Ebola. Gageons que tous ces efforts puissent porter les rsultats escompts et que cette pidmie, la neuvime du genre, soit contenue et annihile. *Directeur de la Division de la Communication stratgique et de lInformation publique de la MONUSCO12 Les lections et la protection des civils au centre des proccupations13 Elections Des claircies sur un tableau encore sombre 15 Humanitaire LONU mobilise aux cts de la RDC et des partenaires face Ebola17 Protection Vers un dispositif scuritaire pour radiquer les ADF Beni 19 Le Gnral Awal en visite dvaluation scuritaire Bunia et Beni 20 Un projet contre le recrutement des enfants dans les groupes arms21 Droits de lHomme Fatou Bensouda : La lutte contre limpunit et la prvention des crimes graves sont primordiales pour la stabilit sociale 22 Soutien du BCNUDH au bureau de Kananga pour laccs la justice23 Stabilisation Aide de la MONUSCO 18 radios communautaires de Butembo

PAGE 3

3 Dag Hammarskjld, a t le premier dentre nous donner la preuve que notre action, en tant que Casques bleus, repose beaucoup sur Alors Secrtaire Gnral de lONU entre 1953 et 1961, son avion stait cras sur les vertes terres africaines, lissue dune visite la premire mission de lONU installe en Afrique, sous lappellation dOpration des Nations au Scurit de lOrganisation des Nations Unies autorisait la premire opration de maintien de la paix des Nations Unies : lOrganisme des Nations Unies charg de la surveillance 70 ans aujourdhui que le concept des missions de paix existe et partant les Casques de femmes et dhommes ont servi sous la bannire des Nations Unies et sauv ainsi 700 Casques bleus ont fait le sommes, 14 missions uvrent protger les populations et faire qui fait dire Antonio Guterres: tout en saluant lhritage laiss par ceux qui, dans le monde entier, ont plac leur vie sous le signe du prendre des mesures en faveur du maintien de la paix, des mesures vocation se faire tuer, ni servir de monnaie dchange lors de prises dotages, devenues un des exercices favoris on ne le rappellera jamais assez, assurer la protection, avec le concours de forces de scurits des pays dans lesquels ils interviennent, des populations vulnrables, appuyer les institutions pour lavnement ou le retour dun dans leurs domaines et sur leurs lieux dintervention et Le service et le sacrifice appuyer les autorits pour linstauration dune socit pas dautres et ceux qui voudraient y adjoindre dautres on dpenser des milliards de dollars pour dtruire ? autre moyen de ramener la paix et surtout la maintenir, que linstallation dune mission de paix et par la prsence de ses Casques bleus, faisons en sorte que les oprations de maintien de la paix des Nations Unies soient un de nous incliner devant la mmoire de tous les autres lan ayant t coup par de malheureux vnements ou Point de vuePar Assatou Laba Tour/MONUSCO 3 Mai 2018 | N1

PAGE 4

4 Journe Internationale des Casques bleusLe maintien de la paix des Nations Unies : 70 ans de service et de sacrifice Par Joseph Tshimanga et Lonard Mulamba/MONUSCO-Kinshasa (avec le concours de Marc Maro Fimbo et Amadou Ba Goma, Laurent Sam Oussou Kananga et Bilamekaso Tchagbele Uvira)Clbration la MONUSCO des 70 ans de service des Casques bleus Reconnaissance et hommages unanimes travers la RDC.

PAGE 5

5 Journee Internationale des Casques bleusLa Mission de lOrganisation des Nations Unies pour la stabilisation en Rpublique dmocratique du Congo casques bleus, marquant, cette anne, les 70 ans de service des oprations de spciale du Secrtaire gnral des Nations Unies en Rpublique Zerrougui, a prsid la crmonie Une parade militaire et un dpt une dlgation gouvernementale et ministre des Transports Jos Makila Sumanda, la Ministre des Droits Humains Marie-Ange Mushobekwa et Chantal Safu), des ambassadeurs et membres du corps diplomatique, ainsi que de plusieurs autres personnalits politiques, militaires et de la socit Dans son discours de circonstance, Mme Zerrougui a rappel lhistoire des oprations de maintien de la Soixante-dix ans, ce sont soixantescurit internationale et prserver les ans, ce sont 71 oprations de maintien de la paix qui ont t cres, et ont connu de nombreuses volutions entre Congo, si des progrs et des succs ont t enregistrs, lhistoire de la MONUC dploye en 1999 pour soutenir la mise en uvre des accords de maintien de la paix, est aussi faite de nombreuses Des milliers de Congolais ont perdu leur vie, de mme aux Nations Unies o 327 collgues sont a ajout la Reprsentante spciale du Secrtaire gnral des Nations Casques bleus de la MONUSCO, civils et militaires, pour leur travail et leur dvouement au service des Congolais et salu le service rendu par les soldats Le Gouvernement de la Rpublique dmocratique du Congo sincline devant la mmoire de ces vaillants, courageux, entreprenants Casques bleus des Nations Unies, venus deux fois servir la paix au Congo. Le Gouvernement namnagera aucun effort pour que ces hommes et femmes continuent

PAGE 6

6 Le 29 mai 1948, le Conseil de scurit de lOrganisation des Nations Unies autorisait la premire opration de maintien de la paix des Nations Unies: lOrganisme des Nations Unies charg de la surveillance de la trve au Moyen-Orient. En ce soixante-dixime anniversaire, nous exprimons notre reconnaissance plus dun million de femmes et dhommes qui ont servi sous la bannire des Nations Unies et sauv ainsi dinnombrables vies. Nous rendons hommage plus de 3 700 Casques bleus qui ont fait le sacrifice ultime. Nous saluons enfin les 14 missions qui, aujourdhui, uvrent 24 heures sur 24 protger les populations et faire avancer la cause de la paix. Cette anne, je clbrerai la Journe internationale des Casques bleus des Nations Unies au Mali afin de tmoigner ma solidarit ceux de nos collgues qui font face de lourdes pertes et une instabilit extrme. Message du Secrtaire Gnral des Nations Unies, Antonio Guterres loccasion de la Journe internationale des Casques bleusTout en saluant lhritage laiss par ceux qui, dans le monde entier, ont plac leur vie sous le signe du service et du sacrifice, je tiens dire combien je suis dtermin prendre des mesures en faveur du maintien de la paix, des mesures qui visent rendre nos oprations plus sres et plus efficaces dans les conditions difficiles qui prvalent aujourdhui. Nous sommes galement dtermins renforcer le rle que nos forces ont jouer dans la promotion des droits de lhomme et la lutte contre lexploitation et les atteintes sexuelles. Les oprations de maintien de la paix des Nations Unies constituent un investissement efficace en faveur de la paix, de la scurit et de la prosprit mondiales. Ensemble, engageons-nous faire tout notre possible pour que cette mission soit couronne de succs. Je vous remercie. que la Rpublique dmocratique du Congo, comme tant dautres pays, rclame le redimensionnement des forces de maintien de la paix en lieu et place des contingents plthoriques, parfois budgtivores, auxquels on attribue souvent les activits de police. lanantissement des forces ngatives, en disposant des moyens appropris qui Rpublique dmocratique du CongoReconnaissance et hommages dans le reste de la RDCCrmonie identique Goma au gouvernement provincial ont rendu un du Nord Kivu, tout en reconnaissant une partie du pays, estime que la RDC doit sapproprier toutes les expriences des missions de paix, pour amliorer la question de la prise en charge de la Auparavant, le Chef du bureau par a mis laccent sur le formidable travail des casques bleus malgr dnormes une visite des stands des sections ceux des sections des affaires civiles, de la paix, comment ne pas avoir une pense pour les familles de ces artisans de la paix en sinclinant devant la mmoire de ces illustres hros tombs sur le champ dhonneur pour tanzaniens sont tombs sur le champ A Kananga au Kasai-Central le Vicegouverneur du Kasa central met en exergue le travail abattu avec lappui cite notamment le projet de rduction de violence communautaire qui vise base de la crise kasaenne A Uvira au Sud-Kivu, les Sections substantives de la MONUSCO Uvira reprsentes par lUnit journe internationale des Casques Bleus, organis une sance de causeries-dbat et de sensibilisation lendroit des 19 femmes dtenues en dtenues le mandat de la Monusco ax sur la protection des civils et lappui au remise dun don compos de vivres et de non vivres, essentiellement des solidarit trs apprci par les femmes pensionnaires de la maison carcrale

PAGE 7

7 Journe Internationale des Casques bleusIls sont des milliers, hommes et femmes, parpills dans les missions de maintien de la paix du monde, en provenance de nombreuses directement employs par lONUen gnral en dtachement de leurs forces armes sous le nom de , demeure sous lautorit de leurs gouvernements et participe aux oprations de maintien de la paix des Nations Unies dans les termes qui sont soigneusement ngocis avec ces engags uniquement dans des missions dobservation ouavec des contingents armsdans des forces mixtes de maintien bleus, ils sont considrs comme le bras sont dploys comme contingents nationaux qui rendent compte au commandant de la force de la mission, et indirectement, au Reprsentant spcial du Secrtaire des Casques bleus reste aux mains des gouvernements respectifs qui assurent galement le paiement des soldes, les mesures disciplinaires et les questions de ressources Qui fournit du personnel ? au maintien de la paix et la scurit dans le monde, tous du Conseil de scurit les forces armes et les quipements personnel militaire et de police aux oprations de maintien nombre de soldats, policiers et membres du personnel civil ayant servi sous le drapeau de lONU au cours des 56 aux oprations de maintien de la paix, le fardeau le plus lourd en matire de troupes est port par un noyau de pays Les casques bleus : qui sont-ils?Par Joseph Tshimanga/MONUSCO Seulement 10 pour-cent des effectifs militaires et de police dploys dans les oprations de maintien de la paix sont Constatant une hsitation de la part des pays dvelopps engager leurs troupes dans les missions des Nations Unies, le Secrtaire gnral adjoint aux oprations de maintien de la paix (de lpoque), Jean-Marie Guhenno, lapprovisionnement en militaires et policiers bien quips et entrans aux oprations de maintien de la paix des Nations Unies repose sur la responsabilit collective des Etats Membres. On ne peut et ne doit donc pas attendre des pays du Sud quils assument seuls Comment les Casques bleus sont-ils rmunrs ? Contrairement aux membres de la police et le reste du personnel civil qui sont pays sur le budget de maintien de la paix tabli pour chaque opration, les Casques bleus sont pays par leurs gouvernements conformment leur propre grade et leur chelle de salaire nationale aux oprations de maintien de la paix sont rembourss par lONU au tarif net dun peu plus de 1000 dollars par soldat et par mois et reoivent des compensations pour en raison du manque de liquidits caus par le non

PAGE 8

8 Comme la majorit des Casques bleus sont fournis par des pays en voie de dveloppement, ces retards de paiement Les Casques bleus peuvent-ils recourir la force ? Selon la conception traditionnelle du maintien de la paix, les forces de lONU taient peu ou non armes et ne Toutefois, plusieurs vnements survenus ces dernires annes ont suscit dintenses dbats sur la manire missions complexes et dangereuses tout en assurant leur des rgles dengagement fortes nont pas t en mesure de contenir les factions armes qui se sont souleves dans les certains cas, les casques bleus eux-mmes ont t la cible De plus en plus frquemment, le Conseil de scurit intitul Action en cas de menace contre la paix, de rupture de la paix et dacte dagression lesquelles le Conseil de scurit peut autoriser lemploi de la force pour en cas de menace les casques bleus recourir des actions robustes faon permettre aux casques bleus, dans certaines circonstances, dutiliser en vue de protger les civils dans les zones de dploiement de leurs units et d e prvenir tout acte de violence contre le bleus soient adquatement quips pour pouvoir se dfendre et protger les populations places sous leur protection, le Secrtaire gnral a soulign que cette nouvelle ne devait en aucune faon tre interprte comme un moyen de transformer les Nations Unies en une machine de guerre et que lemploi de la force devait toujours tre considr comme une solution de

PAGE 9

9 La Reprsentante Spciale du Secrtaire Gnral des Nations Unies a rappel que la MONUSCO vient davoir un nouveau mandat pendant que la Rpublique dmocratique du Congo est, au cours de cette anne, en train problmes dinscurit crs par les groupes arms qui sattaquent aux sajoute le renforcement des capacits des institutions que la MONUSCO doit Cest dans ce contexte que cette les chefs des bureaux, les chefs des secteurs, la police, larme, mais aussi les autres sections civiles ont leurs perspectives. Chacun ses proccupations, parfois aussi ses menaces. Il y a des questions qui sont communes, il y a dautres qui sont des bureaux de la MONUSCO de toute la RDC est une occasion, renchrit la Cheffe de la Mission, de pouvoir dabord les entendre et leur donner des orientations. Elle nous permet de questions sur lesquelles il faut se pencher mandat et les limites, expliquer ce quon peut faire et ce quon ne peut pas faire. Il faut aussi voir comment on peut utiliser des ressources qui sont de plus en plus limites et comment on peut travailler dans un contexte volatile o des lections qui se prparent et il y a beaucoup de tensions. Tout cela fait que nous devons nous concerter, nous priorits, des menaces et nous devons nous entendre sur comment travailler ensemble. En outre il est important de leur donner des orientations trs claires dans le cadre de la mission. Donc, cest une opportunit pour pouvoir renforcer a indiqu la Reprsentante Spciale du Secrtaire Gnral des quen ce qui concerne les priorits, le message soit trs clair pour tous les reprsentants de la MONUSCO dans tous les bureaux travers le demande de protger les civils, dappuyer les lections et de renforcer la collaboration avec les travail faire embrasse aussi bien la sensibilisation, lappui, la justice, les rponses militaires, les formations que les rconciliations entre les Je veux que nos agents aient cette vision globale et holistique de notre mandat, a conclu la Par Lonard Mulamba et Marc Maro Fimbo /MONUSCO Retraite Goma des chefs des bureaux de la MONUSCO pour simpregner des grandes lignes de la Rsolution 2409 Vie de la Mission 9 Mai 2018 | N1

PAGE 10

10 Vie de la MissionE n vue de la tenue dlections apaises, la Reprsentante Spciale du Secrtaire Gnral des Nations Unies Nyamugabo le soutien total de la dit se baser sur dimportantes dcisions lexcellence des relations qui existent entre le gouvernement provincial et la clbre mdecin gyncologue Denis frquence des cas de violences sexuelles Sjour de la Cheffe de la MONUSCO au Sud-KivuMme Zerrougui en appelle la responsabilit de chaque partie qui sont enregistrs chaque mois femmes victimes de violences sexuelles la socit civile du Sud-Kivu sous la prsident du Cadre de concertation MONUSCO, les menaces contre la paix et la scurit dans la province ainsi que le processus lectoral et les risques autour Plus de 50 avions pour soutenir le processus lectoral trs ouverte et dtermine pour soutenir que plus de 50 avions seront utiliss par la MONUSCO pour appuyer le processus que les lections aient effectivement lieu Dautres questions ont alors actuellement bass Walungu et le dossier du site de Mbobero en territoire les habitants de ce site la famille du de pouvoir sinvestir pour que les Par Emmanuel Elameji wa Kabedi/MONUSCO 10 Mai 2018 | N1

PAGE 11

11 soient rapatris dici le mois doctobre Rpublique, Joseph Kabila pour poser le problme du site de Mbobero en Un autre groupe social qui a rencontr la RSSG Bukavu, ce sont et un kit dalimentation solaire au projet qui entretient un centre de formation des jeunes sortis des carrs miniers La responsabilit de chacun engage lobjet des changes dimanche 06 mai entre la Reprsentante Spciale du Secrtaire Gnral des Nations Unies en RDC et les reprsentants des communauts et acteurs de la socit Si les acteurs locaux dUvira attendent beaucoup de la MONUSCO, la cheffe de la mission onusienne rappelle plutt la part de responsabilit de chacun entre communauts Vu la situation socioconomique dplorable, la coupure des routes, le chmage des jeunes, la MONUSCO est donc les institutions, car le systme de seuil retenu dans la loi lectorale ne favorise pas la comptitivit des femmes pour la cheffe de la mission onusienne en RDC appelle les acteurs locaux sassumer pour rsoudre des problmes endognes La socit civile doit construire la synergie vais faire le plaidoyer avec le gouvernement central, les pays a-tDans une interview accorde Radio Okapi avant de quitter Bukavu le lundi 07 mai dernier, Mme Zerrougui a dclar ceci : Malgr les guerres, la pauvret, la population reste motive, dynamique, active et parfois agressive, mais qui demande socit civile structure, avec une dmarche comprenant les partenaire, de servir dappui aux populations marginalises, de passer le message aux gouvernants. Jai vu des personnes trs proccupes par les lections, par linscurit cre par les groupes arms, une opportunit dchange avec tout le monde. Je reviendrai la prochaine fois avec staff de la MONUSCO et de la population en gnral. On veut que le processus lectoral aboutisse, de faon inclusive et paisible, pour garantir la stabilit de ce pays, louverture de lespace politique, lapplication intgrale de laccord de la Saint-Sylvestre. Je fais le plaidoyer pour de scuriser et non pas rprimer Jespre que tout le monde restera sage pour la stabilit et le dveloppement durable de la RDC Vie de la Mission Mme Zerrougui en appelle la responsabilit de chaque partie 11 Mai 2018 | N1

PAGE 12

12 Au Maniema comme ailleurs dans le pays, la Cheffe de la MONUSCO a rappel que la protection des civils et laccompagnement du processus lectoral constituent les principales priorits auxquelles la Mission des Nations Unies continuera sengager tout en renforant sa prsence dans Gouverneur intrimaire de la province, Zerrougui a effectu du 03 au 04 mai A ce sujet, la MONUSCO compte dployer des experts en dmobilisation et rinsertion dans les localits de Salamabila et de Kabambare dans le sud Sjour Kindu de Mme ZerrouguiLes lections et la protection des civils au centre des proccupations Soro Karna, responsable du bureau de la MONUSCO-Bukavu et de lAntenne de Kindu a inform la RSSG de la situation socio-politique et scuritaire de la mission onusienne a par la suite eu des entretiens avec le Gouverneur provinciale lui a bross la gense et la problmatique des groupes arms cette situation est due au chmage, la prcarit de la vie et la tentation des ressources minires gnres par la compagnie qui extraie les beaucoup de jeunes ont abandonn leurs familles pour rintgrer les Mais selon lautorit provinciale, suite la politique de dissuasion mene vers ces groupes arms, on a enregistr Par Matthieu Ilunga Shambuyi Wamonatshiebe /MONUSCO Raison pour laquelle une demande a t adresse Mme Zerrougui dans le sens de la recherche de la paix et de lradication de lactivisme des Conformment au mandat de la MONUSCO de protection des civils, la Reprsentante Spciale du Secrtaire Gnral des Nations Unies en RDC a indiqu quil est inadmissible de voir des civils massacrs sans aucune raison Congolaise bannir la rpression car on ne gagne rien en combattant sa propre preuve de professionnalisme pour bien encadrer et scuriser les manifestations qui ne sont que lexpression des droits des citoyens reconnus par la Constitution Reprsentante Spciale du Secrtaire Gnral des Nations Unies en RDC a demand aux autorits provinciales dautoriser les manifestations de lopposition dans le respect des lois du socit civile, les femmes leaders des associations communautaires et les leaders religieux ont, en prsence de la Cheffe de la MONUSCO, soulev plusieurs problmes, notamment la discrimination des femmes dans les instances de prise de dcisions et dans les postes de responsabilit, limpunit, les exactions de la part des milices et des forces de scurit sur le terrain ainsi que le manque dencadrement des Vie de la Mission12 Mai 2018 | N1

PAGE 13

13 ElectionsSi beaucoup commence bouger dans divers domaines de la vie nationale, quelques avances, encore timides, Guterres dans ce rapport qui porte Unies passe ainsi en revue le processus lectoral et la mise en uvre de laccord politique de la Saint Sylvestre ainsi que Rapport mensuel dAntonio Guterres sur le processus lectoral en RDC Des claircies sur un tableau encore sombre Dans ce rapport, le Secrtaire Gnral des Nations Unies relve les principaux faits survenus en RDC note les recommandations du Conseil National de Suivi de lAccord (CNSA) sur soumis les listes revisses des partis et plateformes politiques la Commission tard publier les listes des formations autorises prsenter les candidats Guterres dans son rapport cest le projet damendement de la loi de soumis lAssemble nationale pour Rsum par Leonard Mulamba /MONUSCO

PAGE 14

14 par le Gouvernement porte sur la rpartition des siges pour les lections de lOpposition discutent pour crer Tshisekedi, rcemment lu prsident de se porter candidat llection en cours actuellement sur la nationalit congolaise qui est une et exclusive et linligibilit de Moise Katumbi de lOpposition au motif quil aurait dtenu La mise en oeuvre de lAccord politique du 31 dcembre 2016 de doubles inscriptions et radi les personnes nayant pas lge requis, a un nombre total dlecteurs inscrits doffres pour procder un audit achev ltablissement dun Code de de soutien logistique aux lections, Gnral des Nations Unies relve le rtrcissement de lespace politique avec beaucoup de restrictions des de scurit ont continu rprimer les manifestations des opposants aucun prisonnier politique na t libr pendant la priode considre, y compris certains prisonniers politiques mentionns dans laccord politique de Mesures de bons offices pour appuyer lapplication de laccordDans son rapport au Conseil de Scurit, le Secrtaire Gnral des Nations Unies indique que le climat de suspicion qui rgne entre les parties prenantes et l gard de certains partenaires indique que dans ce contexte lONU promouvoir le dialogue entre les acteurs politiques et encourager les partenaires suivi de lAccord-cadre pour la paix, la scurit et la coopration pour la RDC Reprsentante Spciale du Secrtaire Gnrale des Nations Unies en RDC a poursuivi ses consultations avec les acteurs nationaux concerns, mettant crit Toujours dans le cadre des bons personnalits congolaises de diverses tendances politiques ainsi que tous les la Communaut de dveloppement de La sonnette dalarme dAntonio GuterresDans les observations quil fait lendroit du Conseil de Scurit, le Secrtaire Gnral des Nations Unies se flicite des progrs accomplis vers la importants du processus lectoral et des efforts rsolus dploys par la CENI pour Guterres, les divergences qui subsistent entre les diffrents acteurs politiques concernant le processus lectoral et labsence despace politique continuent de menacer la tenue dlections crdibles Toujours dans au chapitre dobservations, le Secrtaire Gnral crit que pour rpondre aux aspirations lgitimes du peuple congolais, toutes les parties concernes doivent sengager rellement et de manire constructive en faveur du processus politique. Jexhorte des mesures en vue de consolider les pratiques dmocratiques en Rpublique dmocratique du Congo. Jengage les acteurs politiques soient traits initiatives pour augmenter le nombre de femmes se portant candidates. La leve de linterdiction des manifestations ouvrir lespace politique, permettant par craint que la dynamique cre par la publication du calendrier lectoral et la promulgation en temps voulu de la loi lectorale risque dtre entrave si le Nationale Indpendante nest pas assur. retarder la tenue des lections et conduire internationaux et rgionaux soutenir rencontres sur le plan politique et Elections

PAGE 15

15 L les pertes en vies humaines et les souffrances lies et dempcher la propagation du virus dautres provinces de la RDC, quil sagit de la neuvime pidmie dmocratique du Congo depuis 1976, province du Bas-Ul, se soldant par Appui logistique de la MONUSCO qui svit Mbandaka et Bikoro reste mai le Reprsentant spcial adjoint du Secrtaire gnral de lONU en RDC David Gressly sexprimait lissue dune a visit les activits de coordination Mbandaka et celles de riposte sur pas se droger sa mission dappui logistique pour le bien-tre et la scurit des Congolais, selon David de cette crise Mbandaka et Bikoro, la Mission onusienne a aussitt entrepris plusieurs actions, la demande des autorits congolaises, a indiqu le du centre des oprations durgence, cest--dire le quartier gnral de la Dans ce centre, la MONUSCO procde la rfection et lquipement du btiment, avec ltablissement de en vue de faciliter la digitalisation de la la base logistique pour la gestion de rnove par la MONUSCO laroport A cela sajoute un camp des personnels mdicaux que la MONUSCO construit contrer lavance de lpidmie audel de cette localit frontalire de la Mais David Gressly a boucl sa mission sur une note de satisfaction quant aux travaux raliss et la collaboration entre partenaires La mobilisation pour la riposte contre cette pidmie content de voir a Sous le leadership Par Jean-Pierre Elali Ikoko et Tom Tshibangu /MONUSCO LONU mobilise aux cts de la RDC et des partenaires face Ebola Humanitaire 15 Mai 2018 | N1

PAGE 16

16 que, avec cette mobilisation rapide, on a-t-il au titre de cet appui, la MONUSCO a dploy un avion pour le transport des personnels et des quipements entre Kinshasa et Mbandaka, ainsi quun hlicoptre dune capacit de deux tonnes pour acheminer medicaments, vaccins et autres intrants de Mbandaka vers les zones touches, savoir 40 vhicules automobiles routiers pour les mouvements dans Mbandaka et ventuellement dans les zones pour lvacuation ventuelle des personnes affectes, elle a fourni des bicyclettes pour appuyer la recherche des personnes ayant t en contact avec un malade, et dploy de kits de protection individuelle et OMS, OIM, UNICEF : Une implication exemplaireet responsable Ds lannonce de lapparition de cette pidmie, lOrganisation mondiale de la sant (OMS) a dbloqu 1 million de dollars amricains pour soutenir les activits de riposte contre lpidmie risque toujours lev de propagation Mbandaka plus de 35 experts de la vaccination et fourni un lot important mai Mbandaka, au lancement de la qui, selon lui, est une composante essentielle la riposte pour stopper cours dans les zones de sant de Bikoro, de vaccination cible, qui concerne en particulier les groupes risque comme les soignants, les soigns et les personnes ayant t en contact avec un la Sant tait accompagn de Mme Kim Bolduc, Reprsentante spciale adjointe du Secrtaire gnral de lONU et Coordinatrice humanitaire en RDC, Dr Allarangar Yokouid, Reprsentant de lOrganisation mondiale de la sant (OMS) en RDC, Tajudeen Oyewale, RDC, et Seth Berkley, Dircteur de Gavi De son ct, lOrganisation internationale pour les migrations dploiement dpidmiologistes et du personnel mdical dans Kinshasa, ainsi que sur une dizaine de points dentre de renforcer la prvention contre la des Nations Unies pour la protection des centaines de travailleurs communautaires Bikoro, Bolende, est dapporter des informations aux comment se protger chez elles et dans les lieux publics, selon le Reprsentant des agglomrations touches par de lavage des mains sont installs dans Soixante-douze coles de Bikoro recevront du matriel de lavage des mains et des thermomtres pour Dautres organissations humanitaires, telles que Mdecins Sans internationale, proposent dautres moyens logistiques pour soutenir la galement de former des volontaires pour la sensibilisation et la prise en Humanitaire

PAGE 17

17 ProtectionGisle KAJ : Mr David Gressly, bonjour. Vous tes le Reprsentant Spcial adjoint, en charge des oprations. Vous avez reu au courant de la semaine du 30 avril au 5 mai la dlgation de la SADC ici Goma. De quoi avez-vous parl exactement ? Gressly : Cette dlgation est venue ici pour discuter avec nous et aussi avec nos collgues de New-York sur la manire dont on peut renforcer Vers un dispositif scuritaire pour radiquer les ADF Beni sa capacit, aussi, comment on peut adapter cette force pour les ralits qui existent actuellement dans le maintenant et surtout dans le GrandNord du Nord-Kivu sont un peu la zone de Beni, nous sommes face eu des discussions sur comment on peut adapter cette force face cette un change trs franc, propos des je viens de recevoir, il y a encore des principes sur le changement dans Propos recueillis par Gisle Kaj/MONUSCO

PAGE 18

18 Justement concernant la question de Beni, on constate quil y a des pressions de la rue. La population manifeste dans la rue y compris les femmes. Il y a des journes villes-mortes inities par la Socit civile pour exiger une solution linscurit. Quelle pourrait tre la solution cette inscurit Beni ? Je comprends la proccupation daccalmie et les massacres ont recommenc, mais, pas avec la mme Donc, la population a raison dtre raisons qui fait que nous avons eu cette discussion, cette semaine avec dintervention, mais aussi la force en train de discuter pour mettre en place des transformations dans la zone avoir des bataillons dinterventions rapides aussi dans un proche avenir qui Mais je crois vraiment pour la rgion de Beni, les changements proposs, je ne peux pas vraiment partager ou dvoiler ici les dtails pour des raisons vont donner la brigade dintervention les capacits ncessaires pour faire a va aider dans la coordination de nos efforts avec les forces de scurit mai) et ce matin, pour en discuter avec renforcement de notre capacit, quun renforcement de la coopration avec les forces de scurit et le renforcement de lengagement communautaire, tout va donner un certain lan dans cette direction dans ces trois aspects et je crois que a va donner un rsultat La population voudrait voir aussi la MONUSCO renforcer ses patrouilles diurnes et nocturnes dans la ville de Beni, notamment dans lagglomration. Quest-ce que vous en pensez ? Heureusement nous avons un nouveau commandant pour cette brigade va prendre ses fonctions la semaine Protection proche avec la population, comprendre mieux la situation, tre dans une position de comprendre plus rapidement les avoir un dispositif qui peut vraiment changer notre posture sur le terrain Monsieur le Reprsentant Spcial Adjoint, il sobserve galement dans cette rgion, lactivisme des groupes arms. Est-ce que cest li la situation politique actuelle, selon vous ? ralit est quil y a beaucoup dactivits dans cette zone, surtout dans cette sommes en train de travailler avec les ce serait important dans les mois venir positionner notre force dans le contexte actuel et aussi comment on doit Nous avons dj 3 bataillons et on espre avoir dautres dans les mois dont nous allons les positionner et nous allons aussi certainement voir comment nous positionner dans les zones les plus responsabilit premire revient aux Quest-ce que vous pouvez dire la population de Beni qui rclame aujourdhui la paix et qui a plac notamment son espoir sur la MONUSCO ? Je veux dire simplement que lon On est conscient des menaces et des comprendre notre engagement de faire Nous sommes en train de revoir notre Jespre quavec le nouveau leadership, avec les nouvelles capacits, on peut vraiment faire face cette menace et on espre le faire ensemble avec la population, ensemble avec les autorits 18 Mai 2018 | N1

PAGE 19

19 Le Gnral Awal en visite dvaluation scuritaire Bunia et Beni Par NOUKO Gweny Ange /MONUSCOAu cours des entretiens, le commandement de lENP lui a fait une prsentation de lcole. Ensuite il a dress un bilan de la coopration entre UNPOL et lENP de KASANGULU. Sur le plan pdagogique, UNPOL apporte son expertise dans la formation des stagiaires. Sur le plan logistique, UNPOL a procd la rhabilitation de plusieurs infrastructures Visite du responsable de la formation dUNPOL lcole de la PNC Par NOUKO Gweny Ange /MONUSCOimmobilires, telles que la construction du bloc de dortoirs des cadres et la fourniture de 02 rservoirs deau pour pallier le manque deau en cas de coupure de fourniture. Aussi, 02 groupes lectrognes de 120 KVA et divers quipements composs de matriels dameublement, de couchage et de mobilier de bureau ontils t offerts lENP par la MONUSCO. Le Coordinateur de la cellule de E a fait lintention du Gnral Awal le point exhaustif de la situation scuritaire au cours dune runion rpondu favorablement la demande de son homologue congolais pour des formations sur la police de proximit et la Cheffe du Bureau MONUSCO de Bunia sur la situation dployes en RDC, la dlgation a pu apprcier des dmonstrations dans les domaines de maintien de lordre formation dUNPOL a remerci ses htes et les a rassurs de lengagement de la police de la MONUSCO de soutenir la formation des agents de la Police Nationale Congolaise. A lissue des diffrentes interventions, la dlgation a eu droit une visite guide de lcole. Cette visite a permis de voir les diffrentes ralisations dUNPOL ainsi que les stagiaires en situation dapprentissage. Protection Awal a demand beaucoup plus dengagement de leur part lors des situations de crise dans le but de protger les eu, eux aussi, des rencontres avec la dlgation venue de Comme dans lensemble, la situation scuritaire reste trs volatile dans les deux rgions, des mesures de coordination doivent tre prises pour protger les populations civiles en cas de crise, a recommand le Gnral Awal avant de

PAGE 20

20 Organis par la MONUSCO travers sa section cet atelier qui sest tenu dans la salle de confrence dun restaurant de la ville de Kananga va outiller les participants pour contribuer la redevabilit des auteurs de recrutement denfants dans les groupes arms et milices mais aussi lutter contre lesquelles, des magistrats militaires, des magistrats civils et des avocats ont leurs capacits renforces en ce qui concerne la lutte contre le recrutement denfants et autres violations graves des droits de diverses thmatiques avec un accent enqutes sur le terrain, laudition des Kasa Central Un projet contre le recrutement des enfants dans les groupes arms enfants, lvaluation de leur ge, la protection des tmoins et des victimes Au cours de la crmonie de lancement, le Chef du bureau de la MONUSCO a soulign limportance pour les hommes en uniforme cas de violence sexuelle ne soit rapport a t sign entre le Gouvernement de la Rpublique Dmocratique Congo et la MONUSCO avec pour objectif de prvenir et lutter contre le recrutement et lutilisation denfants ainsi que les autres violations graves des droits plan qui est en pleine mise en uvre, dans plusieurs autres provinces du dtre radies de la liste des parties aux Cest pour soutenir cet lan du Gouvernement, notamment dans Kamwena Nsapu a favoris plusieurs violations du droit des enfants, que la MONUSCO a dvelopp ce projet visant du Royaume de Belgique, et est le partenariat du Bureau Conjoint des Nations Unies aux Droits de lhomme (BCNUDH) et de la Section dAppui la Justice et ladministration Par Laurent Sam OUSSOU/MONUSCO Protection

PAGE 21

21 Droits de lHommeSelon Mme Bensouda, cette visite sinscrivait dans Jai critique et aux pisodes de violence rapports en dans dautres parties du territoire. Jai galement fait part de dont il est allgu quils pourraient constituer des crimes demand aux autorits congolaises de prendre toutes les mesures ncessaires pour a soulign que cest en effet la responsabilit premire des autorits nationales de mener des enqutes vritables pour faire la lumire sur ces allgations, comme cela est prvu dans Daprs Mme Bensouda : la lutte contre limpunit et la ncessaire prvention de crimes graves relevant du Statut de Fatou Bensouda : La lutte contre limpunit et la prvention des crimes graves sont primordiales pour la stabilit sociale Rome de la CPI sont primordiales pour la stabilit sociale. Il est essentiel que des procdures nationales effectives soient menes contre les responsables de tels crimes qui ont troubl cette stabilit. Les appels des nombreuses victimes pour que Se flicitant des progrs raliss dans le pays en matire de lutte contre limpunit, Mme Bensouda a cependant encourag les autorits renforcer ces efforts de sorte que tous les responsables des crimes atroces allgus de Bureau, a-t-elle indiqu, continuera interagir dans le cadre dvaluations et de renforcement continus des capacits et des procdures nationales avec les autorits congolaises et dautres partenaires pertinents, en conformit avec le invitant tous les acteurs et toutes les parties concernes continuer uvrer pour que des mesures adquates soient mises en place pour viter tout prix la commission de tels du Statut de Rome ne peut tre tolre, quelle quen soit Ainsi, toute personne qui commet ou ordonne que soient ou encore incite, encourage ou contribue la commission de tels crimes est passible de poursuites, a prvenu Mme tous les acteurs pertinents, y compris les populations civiles, les autorits congolaises, toutes les parties prenantes et la responsables datrocits commises en RDC dans le cadre de la complmentarit et de la coopration prvues par le Statut de Source : Bureau du ProcureurPar Tom Tshibangu /MONUSCO 21 Mai 2018 | N1

PAGE 22

22 Droits de lHommeFinanc par le Bureau Conjoint des Nations Unies aux Droits de lHomme (BCNUDH), ce programme est excut par le Me Dominique Kambala, les objectifs de ce projet sont gratuite aux victimes de violence sexuelles et dabus de droits, le renforcement des capacits des avocats du barreau populations sur limpact des violences De nombreuses personnes ont t en effet affectes par la dernire crise ne du phnomne Kamuina et aprs avoir constat que la plupart des victimes des violences sexuelles judiciaire, le Barreau de Kananga indique avoir initi ce projet en leur Dune dure de six mois, ce projet sexuelles doivent cesser, Abdoul Aziz Thioye, le Directeur du BCNUDH, Soutien du BCNUDH au barreau de Kananga pour laccs la justice soutient que les victimes ont droit non seulement une assistance, mais aussi Aucune violence sexuelle ne doit rester impunie. Les victimes des violences sexuelles attendent Gouverneur du Kasa-Central, Denis Kambayi, a soulign que son administration va souscrire toute action visant venir en aide aux personnes touches par les violences a t remise au Barreau de Kananga pour la mobilit par rapport au suivi des Par Laurent Sam OUSSOU/MONUSCO 22 Mai 2018 | N1

PAGE 23

23 Concernant la clbration de la Journe Mondiale de la libert de la presse les participants ont surtout les enjeux de la profession dans une anne lectorale et la dontologie ayant particip une formation sur les techniques de reportage organise en (Walter Mulondi de la Radio de Nations Au sujet des panneaux solaires radios communautaires de Butembo, le collectif des mdias de Butembo a tenu adresser ses sincres remerciements aux autorits de la MONUSCO pour ce geste de gnrosit qui va permettre Aide de la MONUSCO 18 radios communautaires de Butembo selon, Robert Kahumula, vice-prsident du collectif des mdias de la ville dconomiser entre 6 et 8 litres de de la presse a t clbre galement Beni par les journalistes de la ville runis au sein de lUnion Nationale des comme temps forts, la rencontre entre les autorits locales, la MONUSCO, thme du jour : ainsi que de la libert de la presse et de la dontologie Auparavant, les journalistes de Beni ont plant un arbre symbolisant la libert de la presse dans la concession dune radio de la place, Radio Tl Graben t le match de football qui a oppos ville de Beni lquipe de football de la journalistes de Beni Cette crmonie a donn lieu plusieurs ractions des responsables Ractions des quelques bnficiaires Rashidi Amouri Kasongo, Directeur de la RadioTlvision Victoire Horizon, RTVH Butembo : Dabord cest remercier la MONUSCO pour cet appui en nergie, a nous aide beaucoup dans le cadre de nos que nous tions en train de consommer Par Alain Coulibaly /MONUSCOStabilisation23 Mai 2018 | N1

PAGE 24

24 avant, notre fournisseur de lnergie le moment, avec cette nergie solaire, Janvier Mamboleo, Directeur de la RTGB Butembo : Nous sommes trs satisfaits, et nous remercions sincrement la MONUSCO pour cet appui quelle a accord cet appui justement, la radio est en train dmettre sans coupure, sans pause alors nous sommes trs contents pour Kambale Maghaniryo Clovis, Directeur de la RadioTlvision Scolaire de Butembo : Nous remercions la MONUSCO travers son service de communication pour avoir song aux radios de la ville de est en train de nous rendre un bon partir de 19h30, actuellement, elle va Kasmald Mahamba, Directeur de la Radio RASO FM : Je remercie la MONUSCO parce que panneaux dots par la MONUSCO, les batteries et donc lquipement a tient; je nai pas de commentaires et je vois que leur appui est toujours convenable Kennedy Wema, Manager de la Radio Soleil : particulirement contents pour ce don que la MONUSCO nous a accord travers le projet de renforcement ou dappui en nergie aux radios moins sept heures dautonomie avec nous sommes Radio Soleil, a veut dire protection de lenvironnement, les nergies renouvelables taient dj Merci la MONUSCO, ce projet nous satisfait !Mutuka Kalumbi Dieudonn, Directeur de la Voix de lUniversit Catholique du Graben : Bon, je suis trs content que ce projet quon travaillait sur ce projet avec les problmes taient normes parce que Butembo est connu ; cest que lnergie pose problme, il ny a pas de il ny a pas beaucoup dannonceurs pour permettre aux medias de couvrir les frais de fonctionnement, les salaires et entrent sont dpenses en termes de nergie solaire aux medias de Butembo ctait quelque chose de trs louable et rceptionn le 03 mai dernier, journe fait plaisir parce quaprs les installations, nous avons un feedback de diffrentes radios qui nous disent que le temps dautonomie grce cet quipement qui a t octroy ces diffrents medias radios qui vont jusqu six heures dautonomie, dautres quatre heures, il y a apparemment d autres qui vont fait un plus parce que si on devait traduire ce temps dautonomie en terme Ce pour quoi nous tenons beaucoup remercier la MONUSCO davoir pens aux radios, aux medias de Butembo et nous esprons quil y aura aussi dautres projets qui viendront parce que les radios de Butembo ont beaucoup de dbut de collaboration entre les medias de Butembo et la MONUSCO, notre de laide de la MONUSCO1. Radio Moto de Butembo 2. Radio La Voix de lUniversit Catholique du Graben 3. Radio Elimu 4. Radio Victoire Horizon 5. Radio Tele Graben Butembo 6. Radio Muthembo 7. Radio Cetrobo 8. Radio Upendo Kivu 9. Radio Communautaire Lubwe 10. Radio Sauti ya Wakulima 11. Radio pour le soutien aux Orphelins de Butembo 12. Radio Ebenezer 13. Radio Evangelique de Butembo 14. Radio Soleil 15. Radio Wikongo 16. Radio Communautaire Utamaduni 17. Radio Patriarcale dAfrique 18. Radio Tele scolaire de Butembo Stabilisation 24 Mai 2018 | N1

PAGE 25

25 StabilisationCe projet qui vise favoriser la cohabitation Twa dans le territoire de Kabalo a t excut crmonie a eu lieu en prsence de lAdministrateur Adjoint du territoire de Kabalo, des membres du conseil de scurit, des populations locales et en particulier des lves qui ont et secondaire a remerci la MONUSCO pour toutes les actions menes dans la recherche et la restauration de la projets similaires merger, vu le nombre et les conditions A sa suite, les autres intervenants ont galement exprim en charge des questions politiques et administratives voqu tous les efforts consentis par la MONUSCO pour La MONUSCO appuie la construction dune cole Kabalo permettent le dialogue et le retour une vie sociale paisible sexprimant son tour, a remerci le partenaire dexcution, patrimoine aux jeunes, en particulier, et la population que chaque individu, en particulier les autorits scolaires pour que les gnrations venir puissent galement en RR Kalemie avant la remise des cls pour louverture des ainsi que les lves ont tous exprim leur satisfaction et gratitude travers des chants et des danses folkloriques, Ce projet est un jumeau dun autre, ralis, cette fois mme cadre de Rduction des Violences Communautaires Par Salvator Musavuli, DDR /MONUSCO 25 Mai 2018 | N1

PAGE 26

26 Conduite et DisciplineC km louest de Goma dans le territoire de Masisi, du projet dassistance aux victimes dabus Un des temps forts de cette une centaine de femmes vulnrables et victimes dabus et dexploitation sexuels reprendront leurs destins en mains, travers plusieurs mtiers comme par exemple la culture de champignons, la coupe-couture, la ptisserie, la savonnerie, la cuisine amliore, la coiffure et l levage qui gnreront la fois de la nourriture et Dun montant total de 175 000$ A linitiative de lEquipe de Conduite et Discipline (CDT) de la MONUSCO Sak dans le territoire de MasisiLancement dun projet dassistance aux victimes dabus et dexploitations sexuels la Norvge, ces projets concernent les provinces du Nord et Sud-Kivu notamment Sake, Bujovo, Munigi SYAM en partenariat avec les rseaux communautaires de signalements et protection contre les abus et Autonomisation des femmes renforcer la rsilience des communauts en offrant des alternatives aux jeunes et rduire la prostitution mais aussi de faciliter le retour et la rinsertion des jeunes et femmes victimes dans leur Formation et sensibilisation mcanismes de sensibilisation et de signalement et dorientation des plaintes au niveau local tout en renforant la capacitation des jeunes et femmes vulnrables travers la projets contribuent la sensibilisation des victimes de lexploitation sexuelle et de la population risque dans des zones recules du Nord-Kivu et darrter Au total 4 rseaux communautaires de signalement et daccompagnement des victimes des abus et exploitations sexuels et 460 personnes vulnrables Par Gabriel Wamenya et Amadou BA /MONUSCO 26 Mai 2018 | N1

PAGE 27

27 de la Reprsentante Spciale du Secrtaire Gnral des Nations Unies en RDC, Nancee Oku Bright, directrice du en garde tout le personnel du systme des Nations-unies contre les mauvaises sont considres comme des violations graves et font lobjet dune tolrance zro en particulier, lorsquelles svrement punies par ladministration interne des Nations Unies punition qui peut aller jusqu la radiation pour les fonctionnaires et le rapatriement pour les personnels en uniformes, Cest pourquoi, un certain nombre de dispositions sont mises en place par le Systme des Nations Unies en gnral et la MONUSCO en particulier pour rguler ces relations, aussi bien dans le cadre des changes purement professionnels que dans les rapports les populations, mais galement les des consquences dvastatrices qui Restaurer la dignit des femmesDe son ct, la Directrice excutive programme mis en place contribuera sans doute restaurer la dignit de ces y aura un suivi des agences spcialises sur lvolution des activits de ces plaid pour que le projet stende dautres agglomrations touches par Cette crmonie, trs mouvante, sest droule en prsence des victimes, des hautes personnalits de la MONUSCO, du gouvernement provincial ainsi que des responsables sa satisfaction : coupe-couture, la ptisserie la culture des champignons. Maintenant, nous naurons plus besoin de passer sous les barbels des camps de la MONUSCO Conduite et Discipline

PAGE 28

28