Citation
Echos de la MONUSCO

Material Information

Title:
Echos de la MONUSCO
Creator:
Mission de l 'Organisation des Nations Unies en R.D. Congo ( issuing body )
Place of Publication:
Kinshasa, DR Congo
Publisher:
Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la Stabilisation en Republique démocratique du Congo
Publication Date:
Frequency:
Monthly
regular
Language:
French
Physical Description:
1 online resource : ;

Subjects

Subjects / Keywords:
Periodicals -- Congo (Democratic Republic) ( lcsh )
Genre:
newspaper ( marcgt )
newspaper ( sobekcm )
international intergovernmental publication ( marcgt )

Notes

Dates or Sequential Designation:
Began with: Volume 1, No1 (Juillet 2011)
General Note:
"Une publication de la Division de l'Information Publique de la MONUSCO".
General Note:
"Mission de l'Organisation des Nations Unies pour la Stabilisation en Republique démocratique du Congo".

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
Copyright, Mission de l'Organisation des Nations Unies en R.D. Congo. Permission granted to University of Florida to digitize and display this item for non-profit research and educational purposes. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder.
Resource Identifier:
on10476 ( NOTIS )
1047609376 ( OCLC )
2018226778 ( LCCN )
on1047609376

UFDC Membership

Aggregations:
Digital Military Collection

Downloads

This item is only available as the following downloads:


Full Text

PAGE 1

Vol. IX NOctobre 2017 JOURNEE DES NATIONS UNIES24 octobre

PAGE 2

Par Charles Antoine Bambara*SommaireLors de la 72me Assemble Gnrale des Nations Unies New-York, la RDC a t amplement voque surtout lors de la rencontre de haut niveau tenue en marge du sommet et consacre ce pays. Au dbut doctobre aussi il y a eu le rapport trimestriel du Secrtaire gnral au Conseil de Scurit des Nations Unies sur la mise en uvre de sa Rsolution 2348 et puis le 7me Sommet des Chefs dEtat et de Gouvernement des Grands Lacs qui sest tenu Brazzaville. Toutes ces rencontres ont t des occasions pour parler du processus politique en RDC mais aussi de la situation scuritaire fragile et des incertitudes lies tout ce processus. Dans la prsentation du rapport du Secrtaire gnral de lONU au Conseil de Scurit, Monsieur Maman S. Sidikou a t trs clair: la situation scuritaire sest davantage dtriore dans plusieurs rgions de la Rpublique Dmocratique du Congo avec une augmentation des attaques cibles contre les forces de scurit nationales par les groupes ma-ma Que ce soit au Nord-Kivu avec les attaques en srie de lADF lAlliance des forces dmocratiques qui ont galement mis lpreuve la Force de la MONUSCO, ou mme au Sud-Kivu, avec laudacieuse attaque des Ma-Ma Yakutumba contre Uvira, la deuxime ville de la rgion, ces attaques se sont effectivement multiplies. A Uvira il a fallu, selon M. Maman Sidikou, une intervention rapide et robuste de la MONUSCO et une coordination exemplaire avec les FARDC, pour dfaire les Yakutumba et dcourager toute tentative de semparer de la ville. Dailleurs, les conclusions de la revue stratgique des Nations Unies sur la MONUSCO redonnent comme priorit la Mission LONU au coeur des dfis pour lavenir de la RDC Directeur de lInformation Publique Charles Antoine Bambara Contributeurs Alain Coulibaly, Alain Likota, Denise Lukeso, Jean Pierre Elali, Thophane Kinda, Martha Biongo, Sy Koumbo, Bilamekaso Tchagbele, Nouko Gweny Ange, Marcelline Comlan, Jean-Tobie Okala Chef de lUnit des Publications Aissatou Laba Toure Photographes Michael Ali, Myriam Asmani, John Bompengo Rdacteur-en-Chef Tom Tshibangu Infographiste Jsus Nzambi Sublime 3 Point de vue Investir dans la ralisation du potentiel des filles4 Vie de la Mission Nikky Haley : les Etats-Unis dAmrique et la communaut internationale veulent les lections en 2018Produit par lUnit des Publications de la Division de lInformation publique Contact : 12, avenue des Aviateurs Kinshasa/Gombe Tlphone : (243) 81 890 6650(243) 81 890 4714Les commentaires et avis mis dans ce magazine par des personnes trangres la MONUSCO nengagent que leurs auteurs.idoines la tenue dlections crdibles, justes et libres avec une passation du pouvoir conformment la Constitution. Cette revue stratgique avait t souhaite par le Conseil de Scurit pour aligner les priorits de la Mission au regard de lvolution de la situation stratgie de sortie de la MONUSCO. Vu la prcarit de la situation scuritaire dans le pays, la situation humanitaire ne cesse de se dtriorer. Prs de 8,5 millions de personnes ont besoin dassistance humanitaire. Le nombre de dplacs internes atteint 3,8 millions, alors que plus de 600.000 Congolais sont rfugis dans les pays voisins. Le manque de volont politique pour appliquer lAccord politique du 31 dcembre, labsence dun calendrier lectoral et la situation humanitaire et scuritaire prcaire psent sur les acteurs politiques de tous bords ainsi que sur les humanitaires. Pour amorcer un dgel il faudrait que soient appliques les mesures de dcrispation politique convenues dans lAccord du Centre interdiocsain de Kinshasa Le Systme des Nations Unies en RDC est interpell pour Programmes et Mission confondusqui a clbr la Journe mondiale des Nations Unies le 24 octobre, ne dort pas sur ses lauriers. La MONUSCO pour sa part travaillera sans relche pour la mise en uvre de son mandat et de ses priorits contenues dans la revue stratgique, pour accompagner le peuple congolais, dans sa qute de paix et dun avenir meilleur. *Directeur de la Division de la Communication stratgique et de lInformation publique de la MONUSCO5 Actualit Inscurit, droits de lHomme et lections en RDC lordre du jour, au Conseil de Scurit 7 Dclaration la presse faite par le Conseil de scurit sur la Rpublique dmocratique du Congo 8 Lexigence dun calendrier lectoral pour baliser la voie vers des lections crdibles et apaises9 Protection Fermeture des bases de la MONUSCO Walikale, choix cornlien mais dfi relev 11 La MONUSCO renforce son dispositif Beni 12 David Gressly rassure les populations Uvira 13 Commissaire Divisionnaire BENGAMA Clstin : La vulgarisation des textes lgaux et rglementaires de la Police Nationale Congolaise a amlior le comportement de nos hommes

PAGE 3

3 Pour peu que lon se penche sur leur situation, avec tudes lappui, il est ais de comprendre le pourquoi de ce thme. Par exemple, une recherche rcente, Kinshasa, a dmontr que les jeunes pouvoir dcisionnel que les adolescents et jeunes hommes, tout en tant fortement exposes aux violences sexuelles physiques exception. Bien au contraire, dans de telles conditions de vie, elles de force dans les groupes arms en tant que soldats ou esclaves sexuelles, elles servent de domestiques tout faire et quand elles ont la chance de sen sortir, traumatises vie, elles sont stigmatises, quelle ait pu passer par ltape jeune adulte avec les apprentissages de transmettre des valeurs et des connaissances. Mon constat est Point de vuePar Aissatou Laba Toure/MONUSCO la sant reproductive, de se protger contre les grossesses non la socit civile et acteurs du secteur priv ne seront pas de trop autonomisation. investir dans la ralisation du potentiel des adolescentes permet de dfendre leurs droits aujourdhui et dassurer un avenir plus gale lautre moiti de lhumanit. Investir dans la ralisation du potentiel des filles3 Octobre 2017 | N4

PAGE 4

4 Vie de la MissionNikky Haley : les Etats-Unis dAmrique et la communaut internationale veulent les lections en 2018 Mme Nikky Haley est arrive Kinshasa, la capitale congolaise, dans la soire du mercredi 25 elle sest envole pour Goma, arrive au chef-lieu de la province du Nord-Kivu, la diplomate amricaine sest rendue Kitchanga, dans le Territoire de Masisi, o internationale faire ce qui est ncessaire pour permettre aux femmes dplaces de retourner dans leur milieu dorigine. sentretenir avec M. David Gressly, Reprsentant spcial adjoint du Secrtaire gnral de lONU en charge des Operations dans dans la socit. Unis lONU a rencontr tous les principaux protagonistes de la dun calendrier lectoral consensuel aprs consultations de mesures de dcrispation politique. Mme Haley a demand quils simpliquent encore dans quils ont accept moyennant quelques conditions, notamment lapplication dun calendrier lectoral raliste. les lois relatives aux lections. Mme Halley a galement t reue par le prsident de la Par Denise Lukeso et Tom Tshibangu/MONUSCO M. David Beasley, Directeur Excutif du PAM 4 Octobre 2017 | N4

PAGE 5

5 Limpact de la dtrioration de la situation scuritaire sur la vie des populations civiles est clairement Inscurit, droits de lHomme et lections en RDC lordre du jour, au Conseil de Scurit Tanganyika nest pas en reste dira M. Sidikou, des activits des Ma-Ma Kata-Katanga et de clivages mergents entres plusieurs milices scuritaire qui demeure incertaine dans la partie occidentale du pays, la suite des affrontements majeurs entre la secte politico-religieuse Bundu Dia Mayala et les forces scuritaires Kinshasa et au Kongo Examen sur la situation de la RDC ActualitPar Aissatou Laba Toure/MONUSCO

PAGE 6

6 Actualit rappelle le Reprsentant du Secrtaire Eviter un retour la violenceSur la tension politique qui prvaut, dans son rapport, le Secrtaire gnral de convaincu qu dfaut dappliquer dans son Respect des droits de lHommeUn autre des points contenus dans le question du respect des droits de lHomme. le patron de lONU a exhort les autorits congolaises prendre des mesures pour la faire cesser. il a rappel que le soutien des Nations Unies, essentiel jouer pour aider toutes les parties confrontes et soutenir les progrs raliss dans le processus politique en vue de la tenue des lections. Dans sa conclusion, le chef de la les donateurs fournir un complment humanitaires menes dans le pays.Calendriers lectoral drouls en prsence du vice-Premier du calendrier lectoral. Il a cependant pris le soin de est aussi le rsultat du rejet par lopposition et du manque de soutien de la communaut internationale deux projets de calendrier

PAGE 7

7 ActualitL proccups par la situation actuelle sur le plan politique, humanitaire et de la scurit compte des conditions de scurit, en particulier dans la rgion du Kasa et dans lest du pays, de laugmentation des violations des droits de lhomme, des atteintes ces droits et des violations du droit international humanitaire dans le pays, ainsi que de leurs consquences humanitaires, qui touchent les femmes et les enfants de manire disproportionne. Ils ont soulign la ncessit daccorder plus dattention la situation humanitaire. dune volont politique renouvele dhonorer les promesses les efforts sincres que faisaient les parties prenantes lesprit de consensus qui avait prvalu lors de la signature de laccord. Ils ont nouveau demand que soient intgralement toujours pas t mises en vigueur. australe, lOrganisation internationale de la Francophonie, lUnion africaine et lUnion europenne, ainsi que lONU en vue de la constitution dune quipe coordonne dexperts pour appuyer la prparation des lections et veiller Dclaration la presse faite par le Conseil de scurit sur la Rpublique dmocratique du Congo notamment ce que les femmes y participent pleinement, sur un pied dgalit. congolaises... par des acteurs tatiques et non tatiques et du recours scurit. Ils ont soulign quil importait douvrir de toute violations du droit international humanitaire et des violations des droits de lhomme et datteintes ces droits dans la rgion du Kasa. Ils ont dclar nouveau leur intention de recrudescence des activits des groupes arms dans lest de rcente de violence contre les populations locales et les ce qui a aggrav les violences interethniques et suscit de nouveaux dplacements. Ils ont soulign quil fallait de toute humanitaires. de prs les recommandations formules par le Secrtaire gnral. Ils ont dclar nouveau leur plein soutien au 7 Octobre 2017 | N4

PAGE 8

8 L Gouvernement, dont on attendait un signal fort pour donner un coup de pouce au processus lectoral qui reste quelque peu gripp, sest acheve sur une recommandation appelant la lissue de cette rencontre, le Premier ministre Bruno . Il a de son gouvernement de ncessaires lorganisation des lections et invit la communaut internationale honorer ses propres engagements lgard de ce processus. pas lOpposition politique notamment Lexigence dun calendrier lectoral pour baliser la voie vers des lections crdibles et apaisesau pouvoir aprs cette date. Il a rejet lide ayant laiss entendre quaucun scrutin ne lgide de lUnion africaine, na vu que peu de rsultats. Do la recommandation cl issue de ce sommet reste celle encourageant communaut internationale. maintien et le renforcement des oprations vue de neutraliser tous les groupes arms, en Haley, arrive Kinshasa le qui insistent galement calendrier lectoral et lorganisation des lections donc dterminants dans le la rencontre de haut niveau limportance accorde lorganisation lectoral, ceci dans lesprit et le respect de Par Theophane Kinda/MONUSCO Actualit

PAGE 9

9 Protectione nouveau dispositif oprationnel consiste des interventions militaires conformment la stratgie nouvellement adopte. Il comporte des patrouilles longue porte, des patrouilles de dmonstration de prsence, la surveillance arienne et le continue de remplir son mandat qui est dappuyer les autorits congolaises dans leurs efforts de protection de missions sur le terrain dans les zones touches pour sentretenir avec les populations et mieux comprendre le Nord-KivuFermeture des bases de la MONUSCO Walikale, choix cornlien mais dfi relev gnral au sein des populations civiles qui, travers des associations populations mais tout juste un changement de mode oprationnel qui Implication des composantes les autres sections de la Mission, dont les Droits de lHomme, la Police, impliques dans le cadre des missions conjointes visant une meilleure dune stratgie de communication en direction des autorits locales et provinciales, de la socit civile et de acteurs de la protection, ainsi dapporter des claircissements sur le processus de la fermeture des risques et les mesures dattnuation et dimpliquer les acteurs dans le Par Martha Biongo/Sy Koumbo/MONUSCO 9 Octobre 2017 | N4

PAGE 10

10 Protection coordination inter-ethniques (Baraza intercommunautaire, installs et fonctionnels pour prvenir et rsoudre les coordonne avec les compagnies de tlphonie (Vodacom, rfection des routes pour renforcer le rseau/la couverture cellulaire et amliorer ltat des routes. Comit locaux de protection la Protection des civiles. Bien avant la fermeture, il a t, par exemple, procd au renforcement des mcanismes de protection des civils travers les comits locaux de ateliers ont t organiss pour renforcer leurs capacits dans le domaine. Dautre part le partenariat avec la socit pour tendre sa couverture tlphonique l o elle nest multiplier les numros verts qui permettent aux comits de ncessit. Travail dexplication pour faire comprendre aux populations que la Force continuera drouler son permanente et physiquement partout, elle va mettre en est ncessaire. Ils sont gnralement accompagns de civils qui peuvent directement interagir avec les populations 10 Octobre 2017 | N4

PAGE 11

11 Cest dans ce contexte que, face la rsurgence des attaques perptres depuis quelques semaines par des lments aux attaques et de maintenir une forte pression sur dans la localit de Mamundioma (province du Nordvacus vers Goma pour y recevoir des soins mdicaux appropris. dploy sur les lieux une force de raction rapide et dventuelles nouvelles attaques et de limiter les mouvements et Kamango. Il faut noter que ce dernier incident est intervenu aprs une prcdente attaque survenue le dimanche civils circulant moto sur la route entre Beni, o il sest longuement entretenu et les hautes autorits congolaises sur les actions nfastes de ces groupes arms lissue de ces entretiens que lesdites frappes ont t effectues sur les positions et que dautres mesures ont t prises dans la rgion de Beni. Source : Verbatim conference de presse ONE UNLa MONUSCO renforce son dispositif Beni Protection

PAGE 12

12 Protection Apres avoir pris connaissance des dernires dispositions prises pour assurer la protection de la population, M Gressly est parti la rencontre des UviraDavid Gressly rassure les populations stratgies qui sadaptent la nouvelle donne. Il sagira par exemple, a dit M. Gressly, de de se dployer trs rapidement pour protger la population civile. Toutes ces avec les forces de scurit nationales pour une Face la presse et la question de savoir si la dernire intervention de la del de son mandat, comme pense une certaine frange de la population qui estime spcial adjoint a t clair avec la presse locale, le Reprsentant spcial adjoint a galement insist population et les forces de de certains vnements. derniers vnements, M Gressly est all leur souhaiter une prompte gurison et apporter son encouragement au personnel soignant Gressly sest rendu compte des ralisations quotidien des dtenus et prparer leur rinsertion future dans la socit. Une rencontre gnrale avec tout le staff de visite trs charge du Reprsentant spcial adjoint du Secrtaire gnral des Nations Unies. M. David Gressly a flicit le personnel pour son engagement dans le travail de protection des civils. Il la rassur du soutien et des efforts du leadership de la mission pour de meilleures conditions de travail. Par Bilamekaso Tchagbele/MONUSCO

PAGE 13

13 Par Nouko Gweny Ange/UNPOL MONUSCOL le terrain mconnaissent ou ignorent les textes fondamentaux pallier cette situation qui ternit limage de la police, avec pour cense protger, il est apparu plus que ncessaire pour le Service les textes lgaux et rglementaires de la rforme auprs des policiers. en application des textes lgaux et rglementaires pour les rendre lthique et la dontologie, dans le strict respect des droits de lHomme, lors des interventions ou pendant laccueil des citoyens dans les locaux de Police. important lot de documents didactiques pour la formation des Commissaire Divisionnaire BENGAMA Clstin : La vulgarisation des textes lgaux et rglementaires de la Police Nationale Congolaise a amlior le comportement de nos hommes Protection13 Octobre 2017 | N4

PAGE 14

14 Droits de lHommeEn raction, le gouvernement congolais se flicite de cette la Ministre congolaise des Droits humains, estime que les pays qui sigent ne sont pas tous exemplaires en la matire. se dfend entreprise par plusieurs ONG des droits de lHomme, notamment Human Rights Watch droits de lHomme cause des violations gnralises des droits humains, commises par le gouvernement et de son manque de coopration avec les mcanismes des Nations Unies dans le domaine des droits de lONU rejeter cette candidature, en matire de droits humains. pays est indemne de tout reproche. Nous croyons que cest un appel fait aux autorits congolaises pour amliorer ses relations avec les organismes et activistes des droits de lHomme et tenter de sortir de la liste la situation des droits de lHomme. Il peut pas sa Ministre des droits de lHomme : Faut-t-il encourager alors de telles nominations au vilipende par les associations de droits de lHomme mais lon constate que des efforts ont t accomplis, parmi lesquels la reconnaissance du droit des femmes conduire une voiture. Vu dici cest peu mais quelle grande avance pour ces femmes lHomme des Nations unies a t cr par des situations de violations de droits de lHomme et dmettre des recommandations leur encontre. Il sert de forum pour actuels des droits de lHomme. La RDC lue au Conseil des droits de lHomme de lONU : un encouragement mieux faire ? Par Aissatou Laba Toure/MONUSCO

PAGE 15

15 L Princesse sest rendue au centre une institution ddie laccueil, la protection et la rinsertion sociale de disposition depuis lors ont permis dassurer Visite en RDC de la princesse Caroline de Monaco : Ensemble pour la RDC ainsi qu la protection de lenvironnement. du photographe William Dupuy, envoy pour raliser des portraits denfants Mondiale a visit le Bureau Rgional du situation des personnes dplaces internes de la situation des femmes et des enfants dans le pays. Une usine pour la dignit , HumanitairePar Jean-Pierre Elali Ikoko/Radio Okapi15 Octobre 2017 | N4

PAGE 16

16 Humanitaire de production emploiera une centaine de femmes qui participeront toutes les hyginique, compose de matriaux locaux unit de production, sous forme dactivits gnratrices de revenus au sein du camp est une rponse la demande qui avait t de sa visite au camp de dplacs internes de Mungote, dans la province du Nordsest rendue dans ce camp de dplacs o lappel que lui avaient lanc ces femmes rendue. Lutte contre les violences sexuelles adolescentes et des femmes victimes de violences les femmes, qui prvoit la construction dun centre adolescents et des femmes. cette occasion, un et lONG mongasque, en vue de recueillir des fonds permettant cette initiative de voir le jour. le processus de rinsertion sociale des enfants visite a permis la Princesse de se rendre compte des avances, certes, par rapport aux actes poss mais 16 Octobre 2017 | N4

PAGE 17

17 C a expliqu la rgion du Kasa, qui a connu des vagues de violence. Finalit des interventions de lONU Unies, dans son message loccasion de cette Journe, des interventions de lONU. pas de frontires et il nous faut . a dclar le chef de lONU, en appelant la communaut mondiale Maman Sidikou, dajouter : A Kinshasa, une journe dinformation autour du fonctionnement et du travail similaire dinformation sur la prsence et le travail des Nations Unies A Kalemie, Lubumbashi, Haut Katanga, tatiques, des universits, des associations de jeunes et des femmes ont assist cette commmoration. locales, des acteurs de la socit civile, des reprsentants des Butembo. Dans cette zone, une toile de la Paix a t initie cet effet, toile qui sera peinte par et la paix. Commmoration de la Journe mondiale des Nations UniesMaman Sidikou : Nous nous engageons poursuivre sans relche notre travail au bnfice des populations congolaises DossierPar Tom Tshibangu/MONUSCO

PAGE 18

18 DossierPar Alain Likota/MONUSCOS demande de la prparation, de la dtermination et de qualits telles que lintgrit, le professionnalisme, le un privilge partage dexpriences de quelques femmes de diffrents pays qui Le chemin vers la russiteLes lves finalistes veulent lemprunter grce aux expriences du personnel fminin de la MONUSCO Ouattara, de la Police des Nations Unies et lex-policire congolaise Suzanne Mizegele actuellement dans la Section Scurit de la qui se sont investies dans le domaine du maintien de lordre. celles qui ont alors reconnu quelles pourront jouer de plus grands du pays et dans le monde, si elles sy prparent rsolument. Bukavu dans le cadre de la Journe des Nations Unies. 18 Octobre 2017 | N4

PAGE 19

19 DossierLONU nest pas lorigine des guerres et des crises conomiques qui jalonnent lhistoire de la solidarit agissante. Naturellement, tout nest ni rose ni clair au sein de la Grande Famille mondiale. Mais qui peut remettre en des rfugis et lattnuation des souffrances parfois atroces de ceux et celles qui, par peur pour leurs vies, ont tout perdu, jusqu Unies dans la gestion des catastrophes dont des ONGs humanitaires, ce sont les Nations Unies. Une autre critique que lon entend souvent lendroit des Nations Unies est Peut-on se passer des Nations Unies ? moiti vide, au dtriment de tous les efforts De tout temps et partout, lONU, dans sa les violences sexuelles, et pour llimination de la pauvret et des maladies telles que ainsi que ceux pour la prservation de lenvironnement et du patrimoine mondial, la lutte pour le respect des droits humains et lavnement dun monde meilleur, tout cela la cration de la premire force de maintien de la paix, qui stait dploye lpoque quelques exemples des parlaient, rsonnent souvent et de plus en plus des mots et des paroles des diplomates onusiens, pour viter des affrontements et encore faire pour avoir un monde sans humains, un monde galitaire, o hommes Mais, heureusement que nous avons lONU ses groupes dtudes, ses Rsolutions, ses de reconnaitre que le travail des Nations Unies paie et demeure utile aux Socits et Nations de ce monde. Malgr les critiques, doit se rinventer et se rformer lONU de demander aux populations de Walikale, a suscit des manifestations de colre de la population. Oui, lONU peut et devrait faire mieux. Mais de l mettre en doute son nest pas l pour crer le paradis, mais pour viter lenfer. Par Jean-Tobie Okala/MONUSCO

PAGE 20

20 Produit par lUnit des Publications de la Division de lInformation publique de la MONUSCO Contact : 12, avenue des Aviateurs Kinshasa/Gombe Tlphone : (243) 81 890 6650(243) 81 890 4004 http://monusco.unmissions.org/publications