Citation
Echos de la MONUSCO

Material Information

Title:
Echos de la MONUSCO
Creator:
Mission de l 'Organisation des Nations Unies en R.D. Congo ( issuing body )
Place of Publication:
Kinshasa, DR Congo
Publisher:
Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la Stabilisation en Republique démocratique du Congo
Publication Date:
Frequency:
Monthly
regular
Language:
French
Physical Description:
1 online resource : ;

Subjects

Subjects / Keywords:
Periodicals -- Congo (Democratic Republic) ( lcsh )
Genre:
newspaper ( marcgt )
newspaper ( sobekcm )
international intergovernmental publication ( marcgt )

Notes

Dates or Sequential Designation:
Began with: Volume 1, No1 (Juillet 2011)
General Note:
"Une publication de la Division de l'Information Publique de la MONUSCO".
General Note:
"Mission de l'Organisation des Nations Unies pour la Stabilisation en Republique démocratique du Congo".

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
Copyright, Mission de l'Organisation des Nations Unies en R.D. Congo. Permission granted to University of Florida to digitize and display this item for non-profit research and educational purposes. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder.
Resource Identifier:
on10476 ( NOTIS )
1047609376 ( OCLC )
2018226778 ( LCCN )
on1047609376

UFDC Membership

Aggregations:
Digital Military Collection

Downloads

This item is only available as the following downloads:


Full Text

PAGE 1

Volume IX NFvrier 2017 Radio OKAPI : 15 ans au servce de la PAIX ET DE LA libertE dexpression au congo

PAGE 2

Par Charles A. Bambara*Sommaire Radio Okapi a ft, tout au long du mois de fvrier, son 15me anniversaire. Depuis les ngociations de Sun City en Afrique du sud, la Radio de la Paix a pris le parti de la population congolaise, pour laccompagner dans sa qute de paix. Cette Radio des Nations Unies a donc une histoire fortement lie lvolution mme de la Rpublique dmocratique du Congo de ces 15 dernires annes. Mme si elle reste une manation des Nations Unies, la Radio a pris son envol, grce au soutien, ds le dbut, de la Fondation Hirondelle, une Institution suisse spcialise dans la communication, dans les zones en crise. La rputation de cette radio a t surtout faite par les journalistes qui ont adhr une ligne ditoriale, base sur limpartialit, lquilibre de linformation, lobjectivit, la clart, lexactitude dans tout traitement de lactualit politique, conomique, sociale ou culturelle. Quinze ans aprs sa cration, un quart de la population congolaise suit quotidiennement Radio Okapi dans tous les recoins du pays, faisant de cette radio, un puissant outil de communication pour la MONUSCO, mais aussi pour les autorits nationales ou provinciales. La direction de la radio sest engage dans une vaste restructuration de la grille des programmes pour mieux satisfaire lvolution des besoins dune audience toujours plus exigeante, en termes de contenu. Les programmes phares de la radio resteront et les formats de journaux et sajoute le transfert de Radio Okapi dans ses nouveaux locaux Utex, et qui permettra lquipe actuelle de travailler dans un environnement beaucoup plus panouissant. Les festivits ont t la hauteur de lvnement. En prsence de membres du gouvernement congolais, dambassadeurs, des travailleurs t organise le 25 fvrier. Au-del de cette clbration cest aussi le dialogue permanent engag par le Reprsentant spcial du Secrtaire gnral, Mr Maman Sidikou avec la cration du tout nouveau Comit Editorial consultatif de Radio Okapi qui existe depuis prs de quatre mois et qui accompagne la radio, dans son travail, qui a t salu. Il savre, par ailleurs, que cest pendant ce mois de fvrier qua t clbre la Journe Mondiale de la Radio. Dans son message, le Directrice gnrale de lUNESCO, Mme Irina Bokova a soulign que quel que soit lendroit, la radio permet aux femmes et aux hommes de sexprimer Elle est donc un atout pour les droits humains, la bonne gouvernance, lEtat de droit ainsi qu lapprofondissement du Dialogue et linclusion. La Radio un outil utile par tous les temps, mais surtout par ces temps troubles que vit la RDC. *Directeur de lInformation PubliqueRadio Okapi : quinze ans au service de la Nation congolaise Directeur de lInformation Publique Charles Antoine Bambara Chef de lUnit des Publications Aissatou Laba Toure Rdacteur-en-Chef Tom Tshibangu Infographiste Jsus Nzambi Sublime Contributeurs Thophane Kinda, Adama Ndao, Anne Herrmann, Elisabeth-Laure Njipwo, Koumbo Sy, Marta Biongo, Jean Rigobert Tshiamala, Amuri Aleka, Jean-Tobie Okala, Amadou Ba Point de vue3 Halte aux mutilations gnitales fminines !Vie de la Mission4 Le leadership de la MONUSCO lcole des SEAActualit5 Lapplication des recommandations du Dialogue ralentie par la mort du Prsident de lUDPS 6 La MONUSCO condamne fermement la violence persistance dans les provinces du Kasa 7 Le Secrtaire gnral des Nations Unies voit en lAfrique un continent plein despoir 7 Jean-Pierre Lacroix la tte du Dpartement de maintien de la Paix des Nations UniesDossier8 Radio Okapi : 15 ans au service de la paix 9 Clbration des 15 ans de Radio Okapi Kinshasa et dans les secteurs 12 Maman Sambo Sidikou : grce son professionnalisme, Radio Okapi est class aujourdhui parmi les mdias leaders de la RDC 13 Inauguration des nouveaux locaux de Radio Okapi 14 Lapport de la Fondation Hirondelle Radio Okapi de 2002 2014 15 Julien Nyamwenyi : Radio Okapi a bris lenclavement mdiatique auquel taient confins des pans entiers de la population congolaise 16 Des Congolais jugent leur Radio 18 De la ncessit de prenniser une radio comme OkapiJourne de la Radio19 Que rsonne la Paix !Produit par lUnit des Publications de la Division de lInformation publique Contact : 12, avenue des Aviateurs Kinshasa/Gombe Tlphone : (243) 81 890 6650(243) 81 890 6885

PAGE 3

3 Halte aux mutilations gnitales fminines !Par Assatou Laba Tour/MONUSCOLONU estime que prs de 200 millions de jeunes lles et de femmes, dans le monde, ont subi, en 2016, une forme ou une autre de mutilation gnitale fminine. a fait mal ouiEn Afrique, 3 millions de jeunes lles au moins sont exposes chaque anne ce quil faut qualier tout bonnement de barbarie. Lopration, consistant en une intervention brutale, traumatisante, sur leur partie la plus intime, est gnralement pratique sur de petites lles, certaines nayant mme pas encore un an. Si, dans les socits qui perptuent lexcision, la clitoridectomie et ou linbulation, certaines jeunes femmes y chappent dans leur prime jeunesse, leur sort est scell lorsquelles sont sur le point de se marier. Pourquoi a-t-on limpression de prcher dans le dsert quand il sagit de mener un combat pour le respect du corps des femmes. Quelques-uns se bornent expliquer que ces pratiques sont faites pour le bien des femmes. Excusez du peu, mais laissez-nous parler de ce que nous connaissons le mieux : notre corps! Et ce corps, nous laimons, il nous appartient et il nous revient de refuser et de dnoncer quiconque sen accapare pour y porter atteinte par des actes dvalorisants, humiliants ou nfastes. Ces pratiques persistent : principalement en Afrique de lEst, mais aussi de lOuest. La Somalie, la Guine et Djibouti sont en haut de lache. Il existe des pays qui ont fait reculer la prvalence des mutilations gnitales fminines : la Mauritanie, le Mali, la Guine, ainsi que lEthiopie qui taient prs de 70 % sont retombs aujourdhui 50 %. Le Burkina Faso qui tait presque 80 %, est descendu aujourdhui 50 %. Dans tous ces pays o la pratique est en baisse, lon a pu obtenir ces rsultats en facilitant une reconversion des exciseuses qui occupaient une position sociale confortable, en exerant leur funeste mtier. Leur autonomisation est un critre qui a permis la diminution drastique de la pratique. Dans les pays de lAfrique centrale, le phnomne nest pas trs tendu, mais il existe. Ce sont plutt les mariages prcoces et les violences sexuelles qui font lgion. Prtexter que la religion, dicte une telle violation des droits fondamentaux de la femme nest rien dautre quune contre vrit. Aucune religion ne peut exiger de ses croyants une pratique susceptible dentraner de graves consquences telles que : la strilit ou la mort. En Somalie des hommes courageux se sont insurgs : les Men against FGM et leur slogan est Dont do it for us : Ne le faites pas pour nous . Parce que ceux qui ont invent ces pratiques pensent quen insensibilisant les femmes, elles seront plus dles Le dclin et la disparition de telles pratiques rsident dabord dans le fait den parler. Les victimes ne doivent plus se taire. Il sagira galement de mener des plaidoyers, tous les niveaux : chez les dcideurs, parmi les populations, les leaders religieux, les associations, les professionnels de mdias et certainement les professionnels de la sant. Enn et certains tats lont fait, une loi viendrait condamner les mutilations gnitales fminines, avec peine demprisonnement et fortes amendes. Car cest malheureusement le seul langage que connaissent les dures doreilles Photo Tiers

PAGE 4

4 Sous la direction du Reprsentant spcial du Secrtaire gnral des Nations Unies en RDC, M Maman Sidikou, latelier a regroup lensemble des directeurs et chefs de services, avec la participation des reprsentants des agences des Nations Unies prsentes en RDC dont le UNFPU, lUNICEF et lONU FEMMES. Les bureaux de terrain ont t connects par VTC an de permettre lensemble des personnels en position dautorit de suivre et de contribuer aux dbats. Lobjectif vis par cette journe de travail tait de faire lvaluation de la rponse la problmatique des abus et exploitation sexuels qui impliquent les personnels dploys la MONUSCO et daboutir sur des recommandations constructives, an dradiquer dnitivement ce phnomne qui, non seulement ternit limage de la mission, mais aussi porte atteinte la rputation de lOrganisation et dtourne lattention du public des rsultats positifs enregistrs par la mission, dans le cadre de son mandat de protection des civils en RDC. Le leadership de la MONUSCO lcole des SEAEn faisant ltat des lieux des actions de la Section Conduite et Discipline en cette matire, Madame Adama Ndao, Coordinatrice du programme a prsent la stratgie revisite, qui a donn des rsultats positifs en 2016, avec la diminution du nombre de plaintes enregistres, dont la majorit des incidents se serait probablement drouls en 2013, 2014 voire 2015. Egalement, laccent a t mis sur la prvention qui est lune des composantes de la stratgie avec le traitement et la rponse aux victimes. Cette prvention sappuie aussi sur une stratgie de communication labore par des spcialistes du systme des Nations Unies prsents en RDC, an de contribuer plus ecacement lobjectif de Tolrance zro des cas dabus et dexploitation sexuel. Dans ce cadre, des posters dinformation et de sensibilisation ont t produits par la Division de lInformation publique de la MONUSCO et distribus travers le pays. Lensemble des plateformes de communication et de la MONUSCO et des agences concernes par cette stratgie ont t mises contribution pour renforcer le message de Tolrance zro dans cette lutte. En 2017, la stratgie de prvention se focalisera sur la formation du personnel, y compris la rvision des instruments, lintroduction de la formation en ligne et la rouverture du bureau dEntebbe. Les mcanismes de dnonciation et daccompagnement des victimes qui ont t crs dans sept localits o la MONUSCO a une prsence forte seront renforcs et tendus dans les endroits o la mission est prsente. Egalement, des actions de sensibilisation communautaire sont en chantier et lextension des rseaux communautaires de dnonciation et supports pour la protection contre les abus et lexploitation sexuel. En clturant lateliers, le Reprsentant spcial a souhait que tous les responsables sassurent dans leurs activits que le combat contre le SEA fait partie de notre mandat de protection des civils et concerne tout un chacun. Il a invit une introspection an que les comportements puissent changer de faon prserver limage de lorganisation. Par Adama Ndao/MONUSCO Photo MONUSCO/Michael Ali

PAGE 5

5 Par Thophane Kinda/MONUSCOCest avec stupeur que, le 1er fvrier, les Congolais ont appris la disparition du Sphinx de Limt , comme lappelaient aectueusement ses compatriotes. La mort dun tre humain ne tombe jamais bien ou mal, elle tombe, cest tout. Mais cette mort, de par son caractre brusque, du fait que politiquement beaucoup de dcisions taient en cours de concertation et que le Dialogue, qui a ni sur lAccord du 31 dcembre, tait en cours de mise en uvre, cette mort-l en a surpris et dsaronn plus dun. Et depuis lannonce du dcs du Ch autre nom aectueux de lopposant inlassable, les acteurs politiques semblent tre dans la lthargie et font montre dune volont insusante, do le cri dalarme de la communaut internationale. En eet le 16 fvrier 2017 dans une dclaration commune, lUnion africaine (UA), les Nations Unies, lUnion europenne (UE) et lOrganisation internationale de la Francophonie (OIF) se disent de plus en plus proccupes par limpasse persistante dans le dialogue entre les parties prenantes politiques en Rpublique dmocratique du Congo (RDC), sur les modalits de mise en uvre de lAccord politique du 31 dcembre. Les quatre organisations partenaires notent que six semaines aprs avoir convenu des modalits de gestion de la priode de Transition devant conduire la tenue dlections paisibles et crdibles en dcembre 2017, les parties nont toujours pas conclu les discussions sur la mise en uvre eective de cet Accord. Dans ce contexte, les quatre organisations partenaires appellent toutes les parties prenantes, y compris la Majorit prsidentielle et lOpposition, redoubler, de bonne foi, les eorts qui sont les leurs, aux ns de parachever promptement les pourparlers en cours. Ce quils redoutent, ce sont les troubles qui pourraient natre dun statu quo. Rcemment, des attaques ont t lances contre des Lapplication des recommandations du Dialogue ralentie par la mort du Prsident de lUDPS paroisses et autres installations catholiques dans plusieurs parties du pays. Limplication de la CENCO, dans la recherche du consensus y est certainement pour quelque chose. La MONUSCO, la Nonciature Apostolique et la CENCO ont cosign un communiqu faisant tat de leur vive motion tout en condamnant ces actes. Ils ont encourag les acteurs politiques en faire autant an de djouer toute tentative de manipulation visant fragiliser la mise en uvre de lAccord politique, global et inclusif du 31 dcembre 2016. N Kananga (alors Luluabourg au Congo belge) le 14 dcembre 1932 et mort le 1er fvrier 2017 Bruxelles, Etienne est un homme dtat de la Rpublique dmocratique du Congo (RDC), ancien Premier ministre du Zare (nom de la RDC sous Mobutu) et prsident de lUnion pour la dmocratie et le progrs social (UDPS). Il est titulaire dun diplme de Docteur en droit lUniversit Lovanium de Kinshasa en 1961, devenant ainsi le premier diplm en Droit du Congo. Dj en 1960, il est membre du Collge des Commissaires gnraux, gouvernement provisoire mis en place par JosephDsir Mobutu aprs un coup dtat, en tant quadjoint du commissaire la Justice, Marcel Lihau. Entre 1961 et 1965, Dr. Etienne Tshisekedi est le Recteur de lEcole Nationale de Droit et dAdministration (ENDA). Il participe au gouvernement congolais et devient ministre de lintrieur et des aaires coutumires du Prsident Joseph-Dsir Mobutu en 1965. Il prend part la rdaction de la Constitution congolaise de 1967. tienne Tshisekedi wa Mulumba a marqu de son vivant la scne politique congolaise pendant plusieurs dcennies. Photo Tiers Biographie tienne Tshisekedi wa Mulumba

PAGE 6

6 Selon le communiqu, Maman S. Sidikou, le Reprsentant spcial du Secrtaire gnral et Chef de la MONUSCO, a condamn fermement le recours de ces milices au recrutement et lutilisation denfants soldats, et leurs actes de violence contre lEtat. Maman Sidikou sest dit trs proccup par plusieurs rapports faisant tat de lusage disproportionn de la force par les FARDC, et a oert lappui La MONUSCO condamne fermement la violence persistante dans les provinces du Kasa de la Mission pour une enqute crdible sur ces allgations regrettables. Il a dplor les morts et les blesss survenus lors de ces arontements et lanc aux forces de scurit congolaises un appel les invitant agir conformment aux normes nationales et internationales rgissant lusage de la force en pareille circonstance. Depuis le dclenchement de cette crise, il y a de cela 6 mois, poursuit le communiqu, la MONUSCO ne mnage aucun eort pour appuyer les autorits congolaises faire face cette situation, tant au niveau provincial que national. En plus de plusieurs engagements politiques et scuritaires pris par le Reprsentant spcial, la Mission a renforc la prsence de son personnel civil et en uniforme dans la rgion. Elle a appuy plusieurs missions de lquipe mobile dvaluation dans la rgion (Tshikapa, Dibaya, Bunkode, Tshimbulu, Luiza) pour prvenir, dans la mesure du possible, les violations des droits de lHomme, mener des enqutes sur ce sujet et rassembler des preuves de ces violations, conformment, son mandat. Notons par ailleurs qu la suite de la diusion sur les rseaux sociaux dune vido contenant des images dactes de violence atroces, attribues des lments des FARDC, lors des oprations militaires contre les milices Kamuina Nsapu, dans un village du Kasai-Oriental, le Gouvernement de la RDC a lanc un appel tmoin sur cette aaire. Selon un communiqu publi le 22 fvrier, le Gouvernement a dpch, cet eet, une commission de hauts magistrats militaires dans les provinces du Kasa. Par Tom Tshibangu/MONUSCO Photo MONUSCO

PAGE 7

7 Il indique compter tirer parti de ces points forts et mettre en place un cadre de coopration plus ambitieux entre lOrganisation des Nations Unies et les dirigeants et peuples de lAfrique. Cest indispensable pour permettre un dveloppement durable sans exclusive et approfondir la collaboration dans les domaines de la paix et de la scurit. Le Secrtaire gnral rappelle que les pays dAfrique font partie de ceux qui accueillent le plus grand nombre de rfugis et qui se montrent les plus gnreux. Selon lui, lOrganisation des Nations Unies est rsolue travailler aux cts de ses partenaires chaque fois quun conit ou la menace dun conit viennent hypothquer la stabilit et le bien-tre des populations. Toutefois les eorts de prvention ne doivent pas rester circonscrits aux conits. Cest le dveloppement durable sans exclusive qui ore le moyen de prvention le plus ecace et le chemin le plus sr vers une paix durable. Il poursuit quil est possible damliorer plus rapidement la situation en orant des possibilits aux jeunes et en leur redonnant espoir. Plus de trois Africains sur cinq sont gs de moins de 35 ans. Pour tirer pleinement parti de lnorme potentiel que cela reprsente, il faut investir davantage dans lducation, la formation et le travail dcent et convaincre les jeunes de prendre leur avenir en main. Il croit aux capacits des femmes, nous devons aussi faire tout notre possible pour permettre aux femmes de jouer pleinement un rle en faveur du dveloppement durable et de la paix durable. Le Secrtaire gnral conclut son propos en prcisant quil ne doute pas que lon puisse parvenir un dveloppement durable sans exclusive, qui orirait aussi la meilleure arme pour empcher les conits et les sourances, en permettant lAfrique de rayonner encore plus et dinspirer le monde entier. Bel optimisme, cest tout le continent qui sy raccroche. Le Secrtaire gnral des Nations Unies voit en lAfrique un continent plein despoir Jean-Pierre Lacroix la tte du Dpartement de Maintien de la Paix des Nations UniesPar Assatou Laba Tour/MONUSCO Photo ONU

PAGE 8

8 Le lancement des missions de Radio Okapi, ce jour de fvrier 2002, marque galement la runication du pays alors divis en trois zones principales, diriges par des forces rebelles dans lEst et le Nord et un gouvernement Kinshasa, dont la lgitimit tait conteste. Cest dans ce contexte quest ne Radio Okapi pour donner la parole tous les protagonistes de ce conit an den comprendre les causes profondes et baliser le chemin de la paix. Quinze ans plus tard, Radio Okapi est devenue le euron de la Mission de lONU en RDC, lun des meilleurs projets de lONU, en partenariat avec la Fondation Hirondelle et, port bras le corps par un personnel essentiellement congolais, quali et dvou. En quinze ans, Radio Okapi a accompagn la mission, en couvrant avec professionnalisme les lections gnrales, organises dans le pays en 2006 et en 2011. Pendant les priodes des conits arms, la diusion dune information exacte, plurielle, traite en toute rigueur a souvent permis de dissiper les malentendus, taire les rumeurs et lutter contre les manipulations. De plus, la parole donne aux experts des Nations Unies et diverses organisations locales et internationales, uvrant dans le secteur du dveloppement a apport, dans les foyers des millions dauditeurs de Radio Okapi, de linformation utile dans leur vcu quotidien. Quinze ans aprs la cration de Radio Okapi, de nouveaux ds se prsentent elle. Lheure est plus que jamais laccompagnement du peuple congolais dans son aspiration profonde la consolidation de la dmocratie et au dveloppement. Pour atteindre cet objectif, la nouvelle grille des programmes de Radio Okapi prvoit la cration de douze nouveaux magazines radiophoniques, consacrs notamment lengagement citoyen, aux questions lies lagriculture, au dveloppement rural, lconomie et lentreprenariat des jeunes et des femmes. Par ailleurs, pour mieux servir nos millions dauditeurs, lorganisation des services des langues nationales a t repense pour impliquer davantage le personnel. Le but tant davoir susamment de temps dantenne pour les informations fraiches dans les quatre langues nationales du pays. Un autre changement notable est prvu sur le site web, devenu, en 15 ans, la vitrine par excellence de linformation sur la Rpublique dmocratique du Congo. Avec 4 millions de visites mensuelles, les plates-formes numriques mritent galement dtre en phase avec les attentes de ces nombreux internautes. Un plan de formation au prot des journalistes, animateurs et producteurs sera bientt nalis, pour leur permettre de publier plus et plus rapidement sur le site web. Pour russir ce pari de toujours mieux informer, Radio Okapi fait sienne le slogan : Ramener le Congo la radio. Radio Okapi : 15 ans au service de la paix Par Elisabeth-Laure Njipwo/MONUSCO8

PAGE 9

9 A Kinshasa, la capitale congolaise, lvnement a t clbr par un tournoi de football suivi dune soire de gala organise le samedi 25 fvrier, lhtel Beatrice et runissant plus de 200 invits venus de plusieurs horizons : snateurs, dputs, ministres du gouvernement de la RDC, ambassadeurs et chefs de missions diplomatiques, ainsi que des reprsentants des mdias et organisations professionnelles de la presse. Plusieurs temps forts ont ponctu cette manifestation. Et dabord, le mot de Charles Antoine Bambara, Directeur de la Division de lInformation Publique de la MONUSCO. Pour lui, le lancement de Radio Okapi est un d gagn ensemble. Mme si elle reste une manation des Nations Unies, Radio Okapi a Clbration des 15 ans de Radio Okapi, Kinshasa et dans les secteurs pris son envol grce au soutien, ds le dbut, de la Fondation Hirondelle, une institution suisse spcialise dans la communication dans les zones en crise, a-t-il indiqu. Et dajouter que cette radio doit sa rputation son adhsion une ligne ditoriale base sur limpartialit et lquilibre dans le traitement de linformation. Selon M. Bambara, Radio Okapi, 15 ans aprs sa cration, peut sestimer heureuse davoir contribu la dmocratisation du pays et provoqu le dbat. Disposant dun rseau de journalistes, pratiquement dans tous les coins de la RDC, et avec ses nombreuses dpches qui nont cess dalimenter beaucoup de ractions Kinshasa et ailleurs, Radio Okapi est ce que daucuns appelleraient la fameuse communaut internationale , dans ce sens que tout ce que y est dit est jug crdible par les auditeurs. Puis, lintervention du Ministre de la Communication et Mdias, M. Lambert Mende qui a exprim son apprciation pour le travail laborieux ralis par Radio Okapi depuis sa cration. Radio Okapi est lune radio pour les Nations Unies, et les Nations Unies cest nous ; donc Radio Okapi est notre radio a-t-il notamment estim, avant de louer linitiative des Nations Unies et de la Fondation Hirondelle, de nancer un mdia audiovisuel, au service de la nation congolaise. Ensuite, Mme Vivian Van de PERRE, chef de Cabinet du Reprsentant spcial du Secrtaire gnral en RDC, M. Maman Sidikou, a pris la parole, au nom de ce dernier. Elle a rappel les circonstances historiques diciles dans lesquelles Radio Okapi est ne, au moment o souvrait Sun City en Afrique du Sud, le Dialogue InterCongolais pour la recherche de lunit et de la paix en RDC. Cette radio a vu le jour an daccompagner le processus de paix dans un pays qui, a-t-elle rappel, tait lpoque divise en trois grandes parties, chacune contrle par une rbellion, avec par ailleurs une multitude de milices. Pour aller dune partie lautre, il fallait transiter par des pays tiers, et les Congolais devaient se munir de leur passeport. On comprend pourquoi Radio Okapi avait ouvert le mme jour, trois studios lun Goma, lautre Kisangani et le troisime, la Rdaction centrale Kinshasa. Radio Okapi a donc jou un rle majeur dans la runication du Photo MONUSCO/Jesus Nzambi Photo MONUSCO/Jesus Nzambi

PAGE 10

10 pays en accordant la parole aux dirents belligrants et adversaires politiques, et en apportant aux Congolais une information impartiale, indpendante et objective. A ce titre, les 15 ans de Radio Okapi resteront marqus dune pierre blanche, a estim Mme Vivian Van de PERRE, qui a saisi loccasion pour remercier tous ceux ont accompagn la laborieuse marche de cette radio. A savoir, le gouvernement congolais pour le partenariat fcond, ainsi que les gouvernements des pays tels que la Suisse, la France, la Grande Bretagne, lAllemagne, la Sude, la Belgique, les Pays-Bas, le Canada et les Etats-Unis qui ont, un moment ou un autre, nanc Radio Okapi, par lentremise de Fondation Hirondelle. Elle a galement remerci la Fondation Hirondelle pour les treize ans de partenariat avec lONU, et salu sa rigueur et sa maitrise professionnelle, qui ont permis de placer Radio Okapi au sommet dans le paysage mdiatique congolais. Enn, Elizabeth-Laure Njipwo Nguimdo, Directrice de Radio Okapi, a prsent la nouvelle grille des programmes de la station, une grille qui donne une large place aux problmes de socit et qui prend en compte lensemble des proccupations de la MONUSCO et du systme des Nations Unies en RDC. Par Tom Tshibangu/MONUSCO A Goma, dans la province du Nord-Kivu, pendant deux semaines, diffrentes activits ont t organises, dont notamment, une confrence-dbat, qui a runi le mardi 21 fvrier 2017, les acteurs des mdias, des personnalits universitaires, de la culture et des autorits autour du thme Contribution de Radio Okapi la consolidation de la paix au NordKivu et les attentes des auditeurs. Cette confrence-dbat a eu lieu lhtel Ihusi. Un dbat trs riche auquel ont pris part le Reprsentant Spcial adjoint du SG des Nations-unies en RDC, David Gressly, le chef de bureau de la MONUSCO, Daniel Ruiz, ainsi que le Gouverneur de province, Julien Paluku Kahongya et plusieurs autres membres de son gouvernement. Dans ses propos introductifs, la chef dantenne de Radio Okapi Goma, Sy Koumbo a donn un aperu historique sur cette radio touchant sa structure et ses fonctions, soulignant son mandat au service de la paix en Rpublique dmocratique du Congo et, reconnaissant en particulier son norme contribution la promotion de la paix au Nord Kivu. Prenant ensuite la parole, le Reprsentant spcial adjoint du Secrtaire gnral de lONU en RDC, David Gressly, a arm que Radio Okapi nest pas seulement la radio de la MONUSCO mais aussi celle du peuple congolais, en raison de ses valeurs de professionnalisme, de diversit, dindpendance, de neutralit et dexcellence, entre autres. Pour sa part, le gouverneur du Nord-Kivu, Julien Paluku, a dit apprcier lexcellent travail ralis par Radio Okapi jusqu ce jour, tout en appelant une certaine tolrance vis--vis de la trs jeune dmocratie congolaise qui, selon lui, ne devrait pas tre compare aux plus anciennes dmocraties comme celles de lEurope et des Etats-Unis.. Les plupart des participants venus nombreux, ont t clairs, sur la contribution de la Radio la paix: dj travers linformation, parce que cest la seule Radio qui couvre tout le pays et qui permet tous les Congolais, o quils soient, de savoir ce qui se passe dans nimporte quelle autre partie du pays. Ils ont relev la justesse et la qualit de linformation de Radio Okapi qui permet lopinion de se faire son propre avis. Mais des proccupations ont aussi t souleves. Notamment, que deviendra Okapi aprs le dpart de la MONUSCO? Sa ligne ditoriale va-t-elle changer? Pourquoi ny a-til pas dmission interactive lEst, limage de Parole aux Auditeurs ? Pourquoi pas de tlvision Okapi etc..? A ces questions des rponses ont t apportes: notamment, que la rexion sur la prennisation de Radio Okapi a commenc avec la naissance de cette Radio et des scenarii ont t proposs pour que la Radio se maintienne, plus ou moins avec sa formule actuelle, mme aprs le dpart de la MONUSCO. Quant la tlvision Okapi, les responsables de la MONUSCO, au Nord-Kivu disent quil sagit dune question qui mrite encore rexion. Parmi les autres activits ayant ponctu cette commmoration, on notera une exposition de photos, un match de football ainsi quune soire sociale agrmente par un groupe musical de jeunes de Goma. En eet, le samedi 25 fvrier, jour anniversaire, un Photo MONUSCO/Jesus Nzambi Photo MONUSCO

PAGE 11

11 11 match de football a oppos dans la matine lquipe de la MONUSCO aux journalistes sportifs, membres de lUnion de la Presse Congolaise (UNPC). Un match haut en couleur qui sest sold par la victoire de la MONUSCO : 3 buts 1. Mais au-del du match qui a eu lieu au stade les volcans, ce fut un moment de rencontre, de partage et de communion entre les journalistes dOkapi et les autres confrres et consurs de la place. La chef dAntenne de Radio Okapi Goma, a souhait Que de telles rencontres se multiplient pour raermir les liens entre les journalistes qui vivent souvent dans des compartiments . Cest dans une ambiance bon enfant que la soire sociale, aprs ces joutes, a commenc avec le mot dintroduction du chef dAntenne, Sy Koumbo qui a soulign que cette parenthse festive est un moment o les journalistes devaient oublier micros et stylos et seulement faire la fte dans la joie et la convivialit avec leur invits. Ce fut aussi un moment o les journalistes ont reu de nombreux tmoignages de satisfaction pour la qualit de leur travail. Signalons aussi quune exposition-photo qui a commenc lors du festival Amani, du 10 au 12 fvrier et qui a reu plus de 32. 000 personnes, a donn une relle visibilit cette activit. Lexposition qui sest poursuivie au quartier gnral de la MONUSCO a pris n le lundi 27 fvrier. Par Koumbo Sy et Marta Biongo/ MONUSCOA Kalemie, lantenne de Radio Okapi dans la province du Tanganyika a organis une Journe Portes-ouvertes le samedi 25 fvrier, loccasion du 15me anniversaire de ce mdia. Une centaine de personnes a pu visiter la maison de la radio pour se faire expliquer le rle et le fonctionnement de la radio onusienne. Un programme similaire a t organis la veille Lubumbashi (Haut-Katanga) lintention notamment des journalistes locaux.Une centaine de personnes a sign le livre dor de Radio-Okapi Kalemie. Le premier signer le document fut le ministre provincial, charg de la Communication et Mdias, Dr Cyrille Kimpu Awel, qui a encourag la radio onusienne poursuivre la sensibilisation pour la rsolution pacique du conit intercommunautaire dans le Tanganyika: Nous voulons que cette radio sensibilise eectivement la population du Tanganyika, les deux communauts en conit [pygmes et bantous], et toujours prner la voie du dialogue. En tant que gouvernement, nous sommes tout fait prts accompagner Radio Okapi. Certains visiteurs ont aussi appel Radio Okapi assurer la promotion des artistes locaux A Lubumbashi, un programme similaire a t organis notamment, lintention dune vingtaine de journalistes, de tudiants en journalisme et de techniciens radio. Ils ont particip la production de direntes rubriques du dcrochage rgional et mme des reportages pour lantenne nationale. Lobjectif, selon la chef dantenne de Radio Okapi Lubumbashi, tait de partager des expriences. Je pense que cest une exprience trs positive pour nous, parce quon sest rendu compte du climat serein. Il ny a pas ici de sujets tabou a tmoign Ema Placide Pakabiland de Malaika TV. Par Amuri Aleka/MONUSCO Photo MONUSCO Photo MONUSCO

PAGE 12

12 Propos recueillis par Aissatou Laba Toure/MONUSCOMonsieur le Reprsentant spcial, Radio Okapi fte ses 15 ans, cest apprciable. Que dites-vous aux Okapis et aux auditeurs ? Aux Okapis et tout le peuple congolais, je dis heureux anniversaire. Cest un sentiment de ert et de satisfaction de voir une quipe de congolais qui travaille jour et nuit, une quipe qui met tout son savoir-faire en uvre, pour apporter aux auditeurs et aux internautes de linformation utile et ncessaire. Grce son professionnalisme, Radio Okapi est classe aujourdhui parmi les mdias leaders de la RDC, avec plus de 24 millions dauditeurs. Le tiers de la population congolaise est inform par Radio Okapi. Beaucoup dentre eux ont vu leur vie changer, grce aux informations donnes et aux messages transmis, travers les direntes missions de Radio Okapi. Nous devons tous nos auditeurs des remerciements pour leur dlit. Les tmoignages recueillis, lEst comme lOuest, au Nord et au Sud de la RDC, conrment une appropriation considrable de Radio Okapi par ses auditeurs. Ds la n du mois de fvrier 2017, nous aurons une nouvelle grille de programme qui permettra de rapprocher davantage la radio de ses auditeurs. Le deuxime nom de Radio Okapi est Radio de la Paix, est-ce que pour vous Radio Okapi sest toujours comporte comme telle ? Radio Okapi apporte une contribution considrable la paix. Ds sa cration en 2002, Radio Okapi a t lun des rares mdias au Congo accompagner le processus de runication et de pacication du pays. Par la suite, Radio Okapi sest mise accompagner le processus pr-lectoral, lectoral et post-lectoral. Okapi couvre lactualit politique de la manire la plus complte, rigoureuse et quilibre possible, de sorte obtenir la conance de la population. La paix en RDC nest pas seulement percevoir comme tant la n des hostilits et le silence des armes. La paix signie aussi, lamlioration des conditions de vie des populations sur tous les plans. Cest pour cela que Radio Okapi, en tant que radio des Nations Unies et conformment ses statuts et au mandat de la MONUSCO, couvre presque tous les secteurs de la vie quotidienne, en orant ses auditeurs, linformation et les conseils ncessaires, susceptibles damliorer leur vie. Elle accorde la parole aux populations et aux dcideurs an de rpondre aux proccupations des congolais. Ceci implique la responsabilit et lobligation pour Radio Okapi de couvrir les activits socio culturelles, conomiques et scuritaire du pays. En tant quinstrument de la MONUSCO, Radio Okapi couvre et explique le mandat de la MONUSCO, le travail des agences spcialises des Nations Unies et des principaux intervenants internationaux, dans les secteurs touchant la vie nationale de la RDC et des pays environnant, pour autant que cela ait de limpact sur le Congo. Oui cest une radio de paix Les auditeurs congolais plbiscitent rgulirement Radio Okapi, comme tant lune des meilleures radios du pays. Motif de satisfaction ou exhortation mieux faire ? Encore une fois, jai un sentiment de ert et de satisfaction lgard de cette quipe de Radio Okapi qui, depuis 15 ans, fait montre de professionnalisme et dabngation dans lexcution de ses fonctions, parfois dans des circonstances diciles. Cependant, il faut tenir le cap. Cest pour cela que nous recommandons toute lquipe de Radio Okapi de rester professionnelle. En eet, en matire de journalisme, il existe des principes fondamentaux, universels, qui ne doivent jamais tre transgresss. Ces principes tiennent en quelques mots : exactitude, quilibre, clart, distinction entre les faits et les commentaires, respect des personnes et protection des sources. Radio Okapi va vers des moments dcisifs de son existence, ce sont les circonstances (politique, lections...) qui le dictent ? Comme je lai dit prcdemment, depuis Maman Sambo Sidikou : grce son professionnalisme, Radio Okapi est classe aujourdhui parmi les mdias leaders de la RDC Photo MONUSCO/John Bo;pengo

PAGE 13

13 Pour ce faire, le Chef de la MONUSCO, entour pour la circonstance du reprsentant du Ministre de la Communication et Mdias, du reprsentant de lUnion Nationale de la Presse du Congo (UNPC) et du reprsentant de lObservatoire des mdias congolais (OMEC), a coup le ruban symbolique tendu devant lentre. Une visite guide a ensuite permis au Reprsentant spcial et aux invits de dcouvrir les locaux et les quipements ainsi que lensemble du personnel. la grande salle de rdaction, M. Sidikou sest rjoui de ce que Radio Okapi soit aujourdhui dote de ses propres locaux. Au quartier gnral de la MONUSCO o Radio Okapi a fonctionn dans des locaux exigus durant les quinze dernires annes, les conditions de travail ntaient plus convenables pour un effectif approchant la centaine, a expliqu M. Sidikou. dinaugurer ces nouvelles installations modernes qui offrent plus despace permettant dabriter tous les services (direction, rdaction, programmes, technique, transport, etc) sous un mme toit. Pour conclure, le chef de la MONUSCO na pas manqu dexhorter lensemble du personnel faire bon usage de ces installations. La cremonie sest acheve sur un cocktail. Inauguration des nouveaux locaux de Radio Okapi sa cration, Radio Okapi a accompagn le pays dans le processus de pacication et de stabilisation. Cest ainsi quaprs le Dialogue inter-congolais de Sun City, Radio Okapi a accompagn le pays dans la mise en place du gouvernement de transition, appel 1 + 4. Par la suite il y a eu le Rfrendum, les lections de 2006 et celles de 2011. Actuellement, Radio Okapi se retrouve devant les mmes ds. Un plan de couverture de tout le processus lectoral, allant des oprations denrlement jusquaux lections proprement dites, a t labor. Cest ainsi que ses journalistes, dans les secteurs comme Kinshasa, couvrent de manire rgulire les activits denrlement des congolais. La MONUSCO, travers son leadership, soutiendra lquipe de Radio Okapi et de la Division de lInformation Publique, en gnral, pour accompagner les congolais, au cours de ce processus politique, qui doit dboucher sur des lections crdibles, transparentes et paisibles pour la consolidation des acquis dmocratiques. Quen est-il de la prennisation de Radio Okapi aprs le retrait de la MONUSCO de la RDC ? Quelle solution envisage-t-on pour que cette radio puisse maintenir sa capacit de diusion sur lensemble du pays aprs le retrait de la Mission ? Linterrogation est lgitime. Plusieurs facteurs sont prendre en considration : 1Radio Okapi est prsente sur la quasitotalit du territoire national. Ceci lui donne le caractre dune radio rellement nationale et congolaise. 2Plus de 24 millions dauditeurs, plusieurs millions dinternautes, prs du tiers de la population congolaise est accompagn au quotidien par Radio Okapi. 3Prs de 200 agents (journalistes, techniciens, rdacteurs web, etc), des hommes et des femmes qui ont acquis lexpertise ncessaire, dans le cadre de leur travail, ne peuvent tre laisss sur le bord de la route. Il est donc important et ncessaire que la Radio reste au service du peuple congolais. Cette question fera lobjet de discussions avec toutes les parties prenantes au moment opportun. Je reviendrai vers vous sur ce sujet. Vous lavez dit : une radio, ce sont des hommes et des femmes qui la font marcher, un mot dencouragement ? Des recommandations ? Nous tenons remercier et fliciter lensemble du personnel de Radio Okapi pour leur travail; journalistes, chaueurs, techniciens et tous les autres qui travaillent avec abngation et beaucoup de courage, au risque de leur vie parfois, pour apporter linformation aux congolais. Cest loccasion de rendre un hommage mrit certains de nos collgues tus dans lexercice de leurs fonctions, comme Serge Maheshe et Didace Namujimbo, morts Bukavu. A tous les membres de la grande famille de Radio Okapi, je leur dis quils font la ert de la MONUSCO. Mais je leur recommande encore une fois de rester professionnels, nonobstant le contexte politique, scuritaire et socio-conomique dans lequel ils voluent. Je leur recommande le respect des rgles dontologiques, relatives lindpendance, lquit, lhonntet, lobjectivit et la rigueur, dans le traitement et dans la diusion de linformation. Merci Monsieur le Reprsentant spcial. Photo MONUSCO/John Bo;pengo

PAGE 14

14 La relation entre les Nations Unies et la Fondation Hirondelle est lorigine de la cration et du dveloppement de Radio Okapi. Quelques mois aprs la cration de la MONUC en 2000, des responsables du Dpartement des Oprations de Maintien de la Paix (DPKO) New-York ont en eet contact la Fondation Hirondelle pour lui demander de participer la conception et la mise en place de la radio de la Mission. Suite cette demande, le concept de base de la radio est prsent en 2001 par la Fondation Hirondelle aux Nations Unies, et accept par DPKO, avec ds le dpart un rseau travers le pays avec une tte de rseau Kinshasa et des studios rgionaux en province, et des journaux en plusieurs langues, pour une radio qui parle toute la population congolaise. La mise en uvre de ce concept et la direction des quipes et du projet sont assures partir de sa cration en fvrier 2002 et jusque 2014 en cogestion par des quipes de la Fondation Hirondelle et des Nations Unies. Lapport de la Fondation Hirondelle Radio Okapi de 2002 2014La Fondation Hirondelle assure dans le cadre de cette cogestion la formation des journalistes et animateurs, llaboration des chartes (de la radio, pour les rseaux sociaux, lors dlections), la dnition du concept et du cahier des charges de chaque mission, llaboration et la mise jour de la grille des programmes, lorganisation des quipes. La direction de la radio, la rdaction en chef et la direction des programmes sont assurs, jusque 2008, par des responsables expatris de la Fondation Hirondelle, sous la supervision du Directeur de linformation publique de la MONUC. Un transfert de responsabilits est ensuite organis vers les cadres nationaux de Radio Okapi, qui assurent depuis cette priode, la Rdaction en Chef et la direction des programmes. La Fondation Hirondelle a galement dvelopp les relations externes et le rseau de Radio Okapi, en dehors du primtre onusien, notamment en mettant en place le rseau des radios partenaires et des correspondants de Radio Okapi dans toutes les rgions. Celui-ci a fortement contribu augmenter la notorit et la diusion de la radio dans des villes et zones non couvertes par les metteurs FM de la MONUSCO. La Fondation Hirondelle a ralis et command de nombreuses tudes pour mesurer limpact de Radio Okapi, et proposer des pistes de dveloppement et de prennisation future pour la radio. Enn de 2002 2014 la Fondation Hirondelle a apport de nombreuses contributions en ressources pour assurer le fonctionnement et le dveloppement de la radio : ressources humaines, quipements, vhicules Au total, la mise en uvre de lensemble de ces activits par la Fondation Hirondelle a mobilis et mis disposition de Radio Okapi un total de 50 Millions USDollars, obtenus et grs par la Fondation Hirondelle, auprs dune quinzaine de donateurs institutionnels internationaux. Par la Fondation Hirondelle Photo MONUSCO14 Echos de la MONUSCO N Fvrier 2017

PAGE 15

15 Radio Okapi a donc vu le jour, un beau matin, dans un contexte particulier de la politique congolaise, au moment o le pays sortait peine de la campagne de libration mene par les troupes de lAlliance de Forces Dmocratiques pour la Libration du Congo, et sengageait aussitt dans un processus de runication du territoire jadis divis par les mouvements arms et dont la capitale demeurait sous la gestion du gouvernement Julien Nyamwenyi : Radio Okapi a bris lenclavement mdiatique auquel taient confins des pans entiers de la population congolaise Par Jean Rigobert Tshiamala/LE PHAREcentral. La Mission de Nations Unies pour la stabilisation du Congo est donc venue apporter, la RDC, son assistance pour la runication des provinces, le rtablissement de lautorit de lEtat sur lensemble du territoire, son expertise dans la mise en uvre de la rforme de services de scurit et justice et son appui au processus lectoral. Ces missions nobles, quelquefois mal interprtes, ont t accomplies, comme il faudrait le souligner ici, avec dtermination pour sortir ce pays des carcans des conits arms et de lemprise de quelques milices locales. Peut-on dire quaujourdhui, avec un bilan visiblement largement positif, Radio Okapi a tenu ses promesses ? Julien Nyamwenyi M. Shangu, rdacteur en chef adjoint, coordonnateur des rdactions rgionales, qui nous avons pos la question, au sige de la radio onusienne, sest abstenu de couvrir de lauriers son organe de presse, laissant aux millions dauditeurs, la latitude dapprcier le travail accompli dans le cadre de leur mandat. On en voudra pour illustrations, les reportages poignants raliss dans les zones o svissent les groupes Ma-Ma, les interviews des acteurs politiques, les dbats sur des questions politiques majeures, ainsi que le dialogue avec les reprsentants de communauts locales. Grce Radio Okapi, et la quarantaine de radios partenaires qui font le relais, cet organe de presse a bris lenclavement mdiatique auquel taient conns des pans entiers de la population congolaise. Sur le plan du processus lectoral, Radio Okapi a appuy des campagnes de sensibilisation des populations, la formation civique et lectorale, et a donn tout le droulement du dploiement du matriel lectoral, la mise en service des bureaux de reprsentation rgionaux de la centrale lectorale, ceux denrlement des lecteurs et de vote. Les divergences enregistres entre Radio Okapi et la Centrale lectorale, comme nous la fait savoir Julien Nyamwenyi M. Shangu, relvent dune incomprhension des missions des uns et des autres. Cest tort que son organe de presse est quelquefois quali de partisan, alors que ses journalistes sont buts comme leurs confrres dautres mdias, lpineux problme de linaccessibilit certaines sources et la langue de bois de certains agents de lEtat et autres responsables politiques. Dans ce cas, Radio Okapi ne partage que linformation quelle peut vrier. Le coordonnateur des rdactions rgionales a enn, rassur de la volont de la radio onusienne de remplir son mandat et dans le strict respect de normes journalistiques. Et des eorts seront toujours dploys pour que la qualit du contenu ditorial soit toujours au rendez-vous de ses productions. A ce titre, on peut armer sans crainte dtre contredit que les 15 ans de Radio Okapi ont rellement marqu dune pierre blanche, le paysage mdiatique en RDC, la satisfaction de ses auditeurs et de mdias partenaires. Photo MONUSCO15 Echos de la MONUSCO N Fvrier 2017

PAGE 16

16 Des Congolais jugent leur RadioLambert MENDE, Ministre de la Communication et des Mdias :Depuis 8 ans que je suis ministre et que je suis de prs les activits de Radio Okapi, je reois beaucoup de gens qui me disent du bien et du mal de Radio Okapi. Lorsque jchange avec les journalistes, ceux-ci ne cessent daccuser Radio Okapi de concurrence dloyale. Et moi je leur rponds: Radio Okapi est une radio des Nations Unies et les Nations Unies, cest nous. Donc Radio Okapi, cest notre radio. A travers des ngociations stratgiques, nous avons prpar une transition, dautant plus quune mission des Nations Unies commence et se termine. Mais Radio Okapi est lun des meilleurs morceaux de lhritage quil faudra conserver aprs le dpart de la MONUSCO. Dr. Denis Mukwege, mdecin-directeur de lHpital de Panzi, Bukavu (Sud-Kivu) :Que serait devenue notre population sans Radio Okapi puisque, cest la seule radio, mon avis, qui couvre toute la RDC et qui essaie dtre le plus possible impartiale? Si Radio Okapi avait des journalistes parpills [sur le territoire national], linformation viendrait plus vite et peut-tre on prviendrait beaucoup de violences.Roger Lumbala, prsident du Rassemblement congolais pour la DmocratieNationaliste (RCD-N) :Radio Okapi a rvolutionn, dmocratis et a libr le peuple congolais. Aujourdhui, nous avons des informations qui arrivent jusquau fond de nos villages. Le rle de la Radio Okapi est trs important: un rle social, politique, conomique. Notre souhait est que Radio Okapi donne beaucoup plus la parole aux villageois du Congo profond. Pour la dmocratie, lencrage mme de la dmocratie, il faut absolument que nous puissions donner beaucoup plus la parole au citoyen qui est au fond de notre village. Thomas LUHAKA, Ministre des Infrastructures : Radio Okapi est arrive lge de la maturit. Depuis 15 ans, elle a contribu de manire apprciable ldication de notre unit. Le traitement qui y est fait de linformation est trs professionnel ; ensuite elle participe la formation de journalistes de qualit ; enn le ton qui y est employ est sans polmique et sans parti pris. Autre chose que je voudrais souligner cest la contribution de Radio Okapi au renforcement de la culture de dbats. Moi jai collabor avec la Radio et je suis souvent invit Dialogue entre Congolais et je peux vous dire que cela ma permis de structurer ma pense. La seule critique que je pourrais faire Radio Okapi, cest quelle ne prend pas de distance avec la MONUSCO. Certes, elle est son portevoix mais, de temps autre, elle peut lui reconnatre des faiblesses. 16 Echos de la MONUSCO N Fvrier 2017

PAGE 17

17 Nicole LUNFUNGI, Enfant Reporter de la Ville de Bni et Prsidente du Parlement dEnfant de la Ville de Bni -16 ansGrande auditrice de Radio Okapi, jcoute ldition de 13h. Jcoute aussi trs souvent Paroles dEnfants et Paroles de Jeunes. a me fait vraiment trs plaisir dentendre des enfants comme moi sexprimer sans peur sur des sujets trs intressants qui nous touchent nous les jeunes. Radio Okapi est seulement un an plus jeune que moi, mais cet anniversaire reprsente beaucoup pour moi. 15 ans de travail Vous pouvez imaginer, un enfant de 15 ans, cest dj quelquun qui est utile sa famille. 15 ans de Radio Okapi, cest une radio qui a dj accompli beaucoup dexploit pour la Nation Congolaise. Radio Okapi apporte linformation objective et professionnelle, ce qui est un droit primordial de la population. A chaque anniversaire, on souhaite toutes les bonnes choses. Donc, je souhaite toutes les bonnes choses la Radio Okapi pour ses 15 ans. Je lui souhaite de pouvoir continuer progresser pour quelle atteigne un niveau et une rputation internationale. Je souhaite aussi voir Radio Okapi multiplier le temps de parole pour les jeunes. Je voudrais aussi fliciter la Radio Okapi pour avoir ouvert une antenne ici Bni, cela constitue une force pour nous les jeunes de Bni et la population en gnral. Pour les 15 ans venir, je souhaite que la Radio Okapi continue progresser, quelle ne sendorme pas dans la routine, mais quelle adopte de nouvelles techniques et proposent de nouveaux programmes qui pourront, une fois de plus servir la nation congolaise sinformer correctement et adopter de nouvelles pratiques en faveur de la paix. Cynthia Lusamba Tshikangu Journaliste au Bureau du Porte-Parole de la MONUSCO KinshasaJcoute Radio Okapi rgulirement. Je suis la matinale pratiquement chaque jour, mais aussi Parole aux Auditeurs, et tout naturellement, les journaux, et cela chaque jour. Occasionnellement, je suis lmission Okapi Service et dautres programmes caractre culturel. Radio Okapi est une radio dinformation qui couvre quasiment toute la RDC, et japprcie lexactitude de linformation quelle apporte. Jai moi-mme travaill pour une radio, o jtais charge du monitoring des mdias, et je puis vous dire quon pouvait se permettre de rater les informations sur certaines stations mais pas sur Radio Okapi, car celle-ci se distingue par son impartialit, son professionnalisme, son indpendance prparation et du travail derrire. Mon souhait est que Radio Okapi demeure mme aprs le dpart prives dinformation, car peu de mdias ont une couverture nationale. Pour la prsentation des diffrentes voix et pas toujours les mmes. Tito NDOMBI, Membre du Conseil Suprieur de lAudiovisuel et de la Communication(CSAC) :Jcoute Radio Okapi et encore avec plus dattention comme rgulateur. Je mintresse plus aux journaux, aux missions de dbat et aux missions interactives. Globalement, la radio fait un travail professionnel, mais pche parfois par un manque de responsabilit, de rigueur dans la tenue de lantenne. Plutt que daller dans le sens dappuyer le mandat spcique des Nations Unies, on a limpression que la radio va dans tous les sens au risque de sloigner de ses objectifs. Radio Okapi ne peut servir la RDC que dans la mesure o elle conserve sa crdibilit. Il est important quelle respecte les critres dexactitude et de vrit dans la prsentation des faits ; dquit, dimpartialit et dquilibre dans la prsentation des opinions et des points de vue. Cest de cette faon que Radio Okapi sera pour les Congolais un forum de lintrt public. 17 Echos de la MONUSCO N Fvrier 2017

PAGE 18

18 La cration en quinze ans dun espace dexpression du politique, ainsi que la stimulation dun lien social neuf, dune conscience nouvelle des ralits locales, nationales et internationales, la formation dune masse davantage critique car mieux informe, sont autant de ralisations et de valeurs intangibles qui ne peuvent disparatre, au mme titre que lobjet matriel Okapi, entendu comme un ensemble de locaux, logos, personnels et quipements. Depuis quelques annes, une relle volont des Nations Unies a vu le jour, de New York Kinshasa, pour parvenir la prennisation de Radio Okapi au-del du retrait de la MONUSCO. Lensemble des parties prenantes congolaises et internationales ont arm leur volont que la radio vive aprs la Mission onusienne. Des rexions pointues sur cette prennisation existent. Toutes les tudes et plans dj envisags pointent quatre obligations stratgiques : 1) la ncessit dinventer un nouveau business model de Radio Okapi, qui permette de gnrer des revenus diversis partir de la formidable marque de qualit quelle vhicule aujourdhui et du capital-conance quelle inspire dans toutes les couches de la socit congolaise et parmi ses agents socio-conomiques ; 2) lindispensable implication des acteurs congolais, quil sagisse de lencadrement et du personnel de la radio ou de la socit civile Kinshasa et dans les provinces ; 3) la ncessaire et troite association avec des parties prenantes internationales, au premier rang desquelles les agences-pays des Nations Unies ; 4) les imprieux facteurs clef de succs que constituent la veille technologique, linnovation ditoriale, la formation au plus haut niveau et lamlioration continue (tant organisationnelle que journalistique) au sein de Radio Okapi, pour aronter les turbulences macro-environnementales et les rvolutions dans la consommation de linformation que vivent tous les mdias en RDC, en Afrique et sur notre plante. De la volont aux actes, tout en maintenant contre vents et mares le cadre fondamental de Radio Okapi, sa nalit dinformation, ses valeurs thiques, sa culture professionnelle, il convient prsent de prendre au srieux ces impratifs dalignement stratgique pour regarder vers lhorizon du futur. Je suis convaincu que le temps est dsormais venu de mettre en uvre une vision cohrente et prospective pour lavenir de la radio puis un plan dactions raliste et ambitieux an que Radio Okapi continue mettre, au service des Congolaises et des Congolais, pour la Paix et le Dveloppement, durant les quinze prochaines annes. De la ncessit de prenniser une radio comme Okapi Par Amadou Ba/MONUSCOPhoto Tiers

PAGE 19

19 Par Jean-Tobie Okala/MONUSCOLusenda, petite localit situe une soixantaine de kilomtres dUvira a vu sa population doubler du jour au lendemain, cause de la crise burundaise. Lucien Kanana, Rdacteur en chef de RNA-Fizi raconte que la situation tait lectrique au dbut entre refugies burundais et populations autochtones ; En plus de cela, ajoute le patron de la rdaction de la RNA-Fizi, il y avait aussi le problme de dboisement caus par les rfugis qui cherchaient du bois de chaue. Enn, on avait not beaucoup de strotypes sur les refugies burundais, ainsi quune peur lie des inltrations parmi ces rfugis : cest ainsi quest ne lide de crer cette radio communautaire Le reprsentant du Chef de Groupement de Balala-Nord est catgorique : si cette Radio existe aujourdhui, prcise-t-il, cest grce nous tous : MONUSCO, Commission Nationale des Refugis et Groupement de Balala. Depuis bientt 4 mois et selon Emmanuel Bimenyimana, rfugi et comptable de la RNAFizi, Radio Ngoma Ya Amani a su simposer comme LA radio la plus coute ici, en labsence de sondage scientique Il explique cette place de numro un par la facilit de capter la RNA : il sut daller sur la FM 90.0 et vous suivez nos missions, explique-til, ce qui nest pas le cas des autres radios dont le signal est soit faible, soit en ondes courtes Cest aussi parce que la RNA est la seule radio qui nous parle de nous, de la vie locale, de ce qui se passe au camp des refugies. Treize personnes travaillent la rdaction de la RNA, dont 7 rfugis burundais et 6 autochtones. La cohabitation se passe plutt bien et les rsultats sont impressionnants, renchrit le rdacteur en chef Lucien Kanana : Prs de 4 mois aprs linstallation de la radio, le constat est largement positif. Souvenez-vous, lorsque le Reprsentant spcial du Secrtaire gnral des Nations Unies Maman Sidikou tait venu ici, la situation tait critique entre refugies burundais et populations locales. Aujourdhui, les choses ont positivement volu Les tensions ont largement diminu grce en grande partie aux types de programmes que nous diusons. Justement, propos des programmes de cette radio qui met au total 9 heures par jour, ceux-ci sont rsolument tourns vers la promotion de la paix ; on y trouve des Magazines sur la promotion des droits de la Femme ; il faut dire quon observe de plus en plus de mariages entre les refugies burundaises et les populations locales Do galement des Magazines sur la culture burundaise et locale, des missions sur lenvironnement pour sensibiliser les refugies la protection de la nature ; il y a mme des cours dalphabtisation en anglais, des missions sur lagriculture, llevage... Et de la musique naturellement. Le tout, en trois langues : Swahili, Kirundi et Bembe (langue locale). Un des moments forts de la journe reste le relais de BBC-Afrique et son Magazine en Swahili Good Morning Africa : ici, les familles des rfugis rests au Burundi saisissent loccasion pour envoyer de petits messages de rconfort ceux qui ont fui le pays et se retrouvent au Camp de Lusenda Mais pas de dbats politiques ou des sujets qui peuvent diviser, insiste le rdacteur en chef qui enchaine sur les nombreuses dicults qui menacent (dj) lexistence de la radio. Si la radio dispose dun groupe lectrogne de plusieurs Kva et dun puissant metteur de 500 Watts oerts par un gnreux partenaire et capable dmettre jusquau Burundi et sur un rayon de 200 250 kilomtres, faire fonctionner la machine reste dicile du fait du manque de carburant La MONUSCO nous aide de temps en temps avec quelques litres, mais ce nest pas susant, reconnait le comptable qui prcise que la principale source de revenus reste les ddicaces de rfugis : 200 francs congolais par ddicace, environ 7 centimes de dollars amricains. Il y a galement le dlicat problme de la motivation des animateurs et journalistes qui travaillent tous bnvolement. Le rdacteur en chef pingle enn la formation mme des animateurs de cette radio ainsi que des dicults relationnelles avec certains gestionnaires du camp des rfugis qui ne nous facilitent pas laccs au camp. Une critique balaye par la Commission Nationale des Refugis (CNR). Tout en reconnaissant lutilit de la RNA-FIZI et ce quelle a apport dans lapaisement des tensions intercommunautaires, le dlgu de la CNR explique que mme sil sagit dun camp ouvert, il y a quand mme un minimum de rgles respecter avant de sy introduire pour venir raliser ses activits. Et dajouter, pour conclure : tout ce que nous demandons la RNA, cest de se conformer aux rgles en vigueur. Nous ne les empchons pas de faire leur travail, bien au contraire, ils nous aident normment Que rsonne la Paix Photo MONUSCO

PAGE 20

20 25 fvrier 2002 25 fvrier 2017 MONUSCOans Radio Okapi : 15 ans de libert dexpression