Citation
Echos de la MONUSCO

Material Information

Title:
Echos de la MONUSCO
Creator:
Mission de l 'Organisation des Nations Unies en R.D. Congo ( issuing body )
Place of Publication:
Kinshasa, DR Congo
Publisher:
Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la Stabilisation en Republique démocratique du Congo
Publication Date:
Frequency:
Monthly
regular
Language:
French
Physical Description:
1 online resource : ;

Subjects

Subjects / Keywords:
Periodicals -- Congo (Democratic Republic) ( lcsh )
Genre:
newspaper ( marcgt )
newspaper ( sobekcm )
international intergovernmental publication ( marcgt )

Notes

Dates or Sequential Designation:
Began with: Volume 1, No1 (Juillet 2011)
General Note:
"Une publication de la Division de l'Information Publique de la MONUSCO".
General Note:
"Mission de l'Organisation des Nations Unies pour la Stabilisation en Republique démocratique du Congo".

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
Copyright, Mission de l'Organisation des Nations Unies en R.D. Congo. Permission granted to University of Florida to digitize and display this item for non-profit research and educational purposes. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder.
Resource Identifier:
on10476 ( NOTIS )
1047609376 ( OCLC )
2018226778 ( LCCN )
on1047609376

UFDC Membership

Aggregations:
Digital Military Collection

Downloads

This item is only available as the following downloads:


Full Text

PAGE 1

QUEL BILAN POUR LA MONUSCO? Une publication de la Division de lInformation Publique de la MONUSCO Echos e Volume II N Dcembre 2012 Une assistance pleine et entire au processus lectoral De rels progrs dans la lutte pour lgalit des sexes Volontaires des Nations Unies toujours au service de la paix 2012

PAGE 2

2 Dcembre 2012 Sommaire 3 Message de n danne Roger Meece : Lanne 2012 a prsent des ds particuliers, surtout dans lEst de la RDC 4 Processus lectoral. 2012 : Bilan positif des activits de la Division lectorale de la MONUSCO 6 Socit Unit Genre de la MONUSCO Des progrs en 2012 dans la lutte pour lgalit des sexes 8 MONUSCO : mobilisation tous azimuts de la Division des Aaires civiles lors de la crise lEst de la RDC 10 La MONUSCO nance pour 1,6 million de dollars la construction dun mur autour de laroport de Goma 11 Gros plan Les volontaires des Nations Unies au service de la paix en RDC 13 Processus scuritaire Police MONUSCO : oeuvrer pour le renforcement des capacits de la Police nationale congolaise Directeur a.i. de lInformation Publique Madnodje Mounoubai Coordonnateur des Publications Penangnini Toure Rdacteur-en-Chef Joseph Tshimanga Infographiste Jsus Nzambi Sublime 2 Message Les mots dencouragement de Roger Meece au personnel des Nations Unies Photo MONUSCO/Sylvain Liechti Suite la 3 me page M. Meece saluant des casques bleus indiens Chers collgues Depuis quelques jours, suite la dtrioration de la situation scuritaire et humanitaire lEst, notre engagement et notre dtermination servir le peuple congolaise sont mis rude preuve. Les attaques lances par le M23 dans la province du Nord Kivu et son occupation de la ville de Goma ont eu des consquences fcheuses non seulement sur nos oprations mais aussi sur lintgrit physique de certains de nos collgues. Les entrepts de plusieurs agences ont t pills ainsi que les rsidences de bon nombre de nos collgues qui doivent en plus faire face une hostilit injustie. Je voudrais ici saluer le courage, lesprit de Les mots dencouragement de Roger Meece au personnel des Nations Unies Message

PAGE 3

3 Dcembre 2012 Chers collgues, La n de lanne approche et cette occasion, je voudrais vous souhaiter ainsi qu vos proches,le meilleur pour lanne venir. Je voudrais galement vous exprimer ma profonde gratitude pour le travail remarquable que chacun dentre vous continue deectuer, dans des conditions souvent diciles. En eet, comme nous le savons tous, lanne 2012 a prsent des ds particuliers, surtout en ce qui concerne la situation actuelle extrmement inquitante dans lest de la RDC. Malgr tous nos eorts, qui en certaines occasions taient considrables, et malgr le travail remarquable accompli cette anne par lensemble des composantes civiles, militaires et de police, des sourances terribles et linscurit frappent des millions de Congolais qui mritent mieux. Certes, il sagit dune situation trs troublante, en particulier pour ceux nombreux dentre nous qui ont consacr des annes de leur vie essayer daider et esprer voir des progrs se raliser en vue dun Congo plus stable et plus prospre. Cela ne sest pas toujours fait sans pertes ni sacrices, notamment pour nos militaires qui taient en premire ligne parfois dans une situation de combat plutt que demaintien de la paix. Le courage, la bravoure et la rsilience de nos militaires et de nos collgues civils, mritent notre plus grande admiration et nos loges. Ce mme personnel continue avec dvouement dassurer les tches essentielles, souvent en se mettant personnellement en danger, malgr linscurit et les conditions diciles. Bien que lanne 2012 ait prsent dimportants ds et dicults, nous ne devons pas oublier les progrs importants accomplis dans la majeure partie du pays, et nous ne devons pas nous ne pouvons pas nous permettre de perdre lespoir quun avenir meilleur pour la RDC et son peuple est possible. Le peuple congolais ne mrite rien de moins. Dans cet esprit, des discussions sont actuellement en cours dirents niveaux sur la manire ou la possibilit demodier le mandat et les ressources de la MONUSCO de manire mieux faire face la situation. Les discussions viennent peine de commencer mais il ne fait aucun doute quune intervention dun nouveau genre et dirente est ncessaire. Je pense que ces aspects, parmi dautres aspects importants, constituent les fondements essentiels dune paix durable en RDC. En rsum, le chemin parcourir est dicile, et nous devons encore dterminer comment arriver au bout de ce chemin ; cest nanmoins la voie que nous devons emprunter. Et ce faisant, cest toujours un honneur pour moi de parcourir ce chemin vos cts. Alors que cette anne touche sa n, je voudrais nouveau saisir cette occasion pour vous exprimer ma sincre gratitude pour votre contribution en 2012, et je vous souhaite, ainsi qu ceux que vous aimez, le meilleur pour lanne 2013. Cordialement, Roger Meece Roger Meece : Lanne 2012 a prsent des ds particuliers, surtout dans lEst de la RDC sacrice et labngation dont chacun de vous a fait montre en ces moments diciles : le personnel civil et militaire de la MONUSCO ; le personnel des Agences, Fonds et Programmes du Systme des Nations Unies. Je salue particulirement ceux de nos collgues qui vivent dans ces zones troubles. A cet eet, je lance un vibrant appel chacun de vous qui travaillez pour la paix, lhumanitaire ou le dveloppement persvrer, redoubler deorts et ignorer le dcouragement. Ce nest qu ce prix que nous pouvons faire la dirence dans le drame que vit le peuple congolais. Notre action doit lui apporter une lueur despoir pour un lendemain meilleur. LOrganisation des Nations Unies, dont vous personniez lessence dans ce quil a de plus noble, reste engage auprs du peuple congolais et de ses institutions et leur assure de son soutien indfectible. Chacun de vous constitue le porte ambeau de ce message. Je tiens partager avec vous les sentiments dapprciation et de soutien pour notre travail en RDC, en tant que Nations Unies, qui me parviennent durant ce moment de crise et en particulier ceux en provenance du Conseil de Scurit et du Sige. Je voudrais terminer en disant que je suis er de vous et salue encore une fois votre courage, votre dvouement et votre esprit de sacrice. Roger Meece Reprsentant spcial du Secrtaire gnral des Nations Unies en Rpublique dmocratique du Congo Message Roger Meece, chef de la MONUSCO Photo MONUSCO/Myriam Asmani (Suite de la 2 me page)

PAGE 4

4 Dcembre 2012 Par Alexandre Castanias/MONUSCO L appui de lAssistance lectorale intgre (AEI) la Commission lectorale nationale indpendante (CENI) en 2012 a t multiple ; lon peut citer notamment la gestion de la phase post-lectorale avec le suivi du contentieux, ainsi que la rdaction des termes de rfrence pour lorganisation de lvaluation mi-parcours du processus. La Division lectorale et le Projet dAppui au Cycle lectoral sur des thmes essentiels qui ont servi de base aux discussions de ladite valuation. LAEI a particip activement dans les diffrents travaux pour fournir des lments techniques et enrichir les discussions. Dans le cadre de lorganisation des lections des Gouverneurs et Vicegouverneurs des provinces Orientale, du Bas-Congo et du Kasa Occidental, lAEI a jou un rle cl dans le dploiement des bulletins de vote et des listes des votants, et labor le programme pour le traitement des rsultats. Sur le terrain, les sections lectorales ont travaill avec les Secrtariats excutifs provinciaux dans lorganisation de sances de sensibilisation avec les dputs provinciaux, et ont fourni un soutien logistique. Activits de lAssistance lectorale intgre Une Revue aprs action a t conduite pour valuer le processus et en tirer les leons qui permettront de mieux organiser la suite du processus lectoral. La relance des runions du Comit technique et du Comit de Partenariat avec les bailleurs de fonds, la CENI et lAssistance Electorale Intgre, a permis de passer en revue le bilan provinciales et locales, le budget des lections organiser, et les rsultats des valuations du processus. Suite cet exercice, lAEI a produit une analyse du chronogramme sur la possibilit de lorganisation dlections dans les dlais Aprs la prsentation du rapport de la CENI lAssemble nationale plusieurs recommandations ont t publies dont notamment la suspension du calendrier lectoral, la rvision du code lectoral et de la loi organique portant organisation et fonctionnement de la CENI, ainsi que lorganisation dans les meilleurs dlais des lections lgislatives dans les circonscriptions lectorales o le scrutin avait t annul. Dans loptique de faciliter et de des recommandations formules par lAssemble nationale, les missions dobservation lectorales nationales et internationales et les partenaires du processus ont produit une Matrice consolide .Ce document a t transmis 2012 : Bilan positif des activits de la Division lectorale de la MONUSCO Processus lectoral Lacheminement du matriel lectoral par la MONUSCO dans les bureaux de vote Photo MONUSCO/Sylvain Liechti

PAGE 5

5 Dcembre 2012 Evnement aux partenaires et aux ambassadeurs une stratgie commune pour continuer lappui au processus lectoral. En prvision des futures lections provinciales et locales, des tudes et lentretien des quipements lectoraux; correctrices ; ltablissement dun registre lectoral permanent ; les besoins pour renforcer les capacits de la CENI sur la cartographie et les listes lectorales ainsi que leur publication ; les modalits Le plan logistique La Division lectorale a contribu lorganisation de latelier Scurisation du processus lectoral : valuation miparcours et perspectives et a particip activement aux assisses dudit atelier organis Kinshasa en attendant la restitution au niveau des provinces. Pour rappel, une des recommandations de lAssemble nationale portait sur la ncessit de faire de la scurisation du processus lectoral une priorit. En somme, malgr la suspension du calendrier lectoral, lanne 2012 a t riche en activits. Reste souhaiter que lAssemble nationale adopte, au plus vite, la loi portant organisation et fonctionnement de la CENI(*). Note de la Rdaction : (*) Au moment o nous mettions sous presse, lAssemble nationale navait toujours pas adopt la loi portant organisation et fonctionnement de la CENI En images, la campagne lectorale pour les votes prsidentiel et lgislatif en novembre 2011 Photo MONUSCO/Myriam Asmani Un bulettin de vote, consult par un lecteur Photo MONUSCO/Sylvain Liechti

PAGE 6

6 Dcembre 2012 Par Toral Pattni/MONUSCO Unit Genre de la MONUSCO Des progrs en 2012 dans la lutte pour lgalit des sexes Socit Une quipe dociers de la Police MONUSCO, Kinshasa Photo MONUSCO/UNPOL

PAGE 7

7 Dcembre 2012 P armi les activits menes par lunit Genre en 2012, la Journe internationale de la Femme clbre au mois de mars fut loccasion rencontres par les femmes vivant en zones rurales, et de faire prendre conscience de leurs potentialits, notamment travers la Foire de lEntrepreneuriat fminin qui fut organise en marge de cette clbration. Pour la quatrime anne conscutive Kinshasa, cette foire avait t mise sur pied grce aux efforts conjugus du ministre du Genre, de la Famille et de lEnfant et du Systme des Nations Unies avec le Bureau Genre de la MONUSCO comme leader. Loccasion avait permis aux nombreuses participantes venues des zones rurales de vendre leurs produits et de participer aux confrences et dbats sur des sujets tels que la sant, laccs lducation, et le microEn dpit des nombreux efforts entrepris pour la promotion de la femme, il est fort dplorer que les opportunits offertes aux femmes -en particulier les femmes rurales -de progresser sur le plan conomique et de lducation restent limites. Qu cela ne tienne, le Bureau Genre de la MONUSCO, en collaboration avec le gouvernement de la RDC et en partenariat avec les Organisations non-gouvernementales, continue uvrer pour llimination de la discrimination lgard des femmes, et cela conformment la Convention sur llimination de toutes les formes de discrimination lgard des femmes. En juillet dernier, en collaboration avec la division des Affaires politiques de la MONUSCO, le Bureau Genre a tenu une runion de haut niveau avec le Prsident de lAssemble nationale congolaise, et un groupe de Snateurs, pour plaider en faveur de la cration dune commission permanente sur le genre, la parit, la famille et lenfant lAssemble nationale. Cette initiative vise promouvoir les lois sur la parit du Genre et la reprsentativit des femmes dans les instances de prise de dcision. Succs Le Bureau Genre a galement continu son plaidoyer pour la prise en compte du Genre dans la rforme du secteur de la scurit travers des sminaires au de la Rpublique dmocratique du Congo (FARDC) et de la Police nationale congolaise (PNC). En octobre 2012, dans le cadre de son appui au ministre du Genre, de la Famille et de lEnfant, le Bureau Genre a organis une rencontre pour commmorer le 12me anniversaire de la Rsolution 1325 du Conseil de Scurit et redynamiser le comit de pilotage du Plan dAction national (PAN) sur la mise en uvre de cette mme Rsolution en RDC. Les journes portes ouvertes organises cette occasion ont connu un norme succs avec, notamment, la participation du systme des Nations Unies, de la Ministre du Genre, de la Famille et de lEnfant, du Vice-premier Ministre charg de la Dfense, du Ministre de la Justice et des Droits de lHomme, ainsi que plusieurs responsables gouvernementaux, de la socit civile, dassociations fminines, et des bailleurs de fonds. En gardienne des acquis au plan de la lutte pour lgalit des sexes, le Bureau Genre de la MONUSCO veille ce que les fonds disponibles puissent continuer des capacits, en particulier dans des rgions dites prioritaires telles que le Kivu. Le ministre du Genre, de la Famille et de lEnfant reoit une faible proportion des fonds gouvernementaux, et ce montant doit tre revu la hausse administrations publiques travers le pays. Le Bureau Genre de la MONUSCO continuera de veiller ce que la priorit de ses travaux en 2013 soit toujours la protection des civils, en particulier celle Une runion de consultation sur la campagne contre la violence sexuelle et limpunit dans la rgion des Grands Lacs Goma Photo MONUSCO

PAGE 8

8 Dcembre 2012 Par Valrie Petit/MONUSCO MONUSCO : mobilisation tous azimuts de la Division des Aaires civiles lors de la crise lEst de la RDC E n 2009, la Division des Affaires civiles a contribu la mise en place du Symposium national de la socit civile, tape majeure dans lhistoire de la RDC qui a permis ltablissement dune socit civile crdible, organise et mme de participer au processus national dlaboration des politiques publiques. Dans la tourmente de la prise de Goma et la recrudescence des activits des groupes arms, la socit civile sest mobilise pour exprimer son soutien aux populations de lEst, et galement exprimer son mcontentement face la dgradation de la situation humanitaire, lintgrit du territoire national. Dans ce contexte, la Division des Affaires civiles a multipli ses contacts avec les diffrentes organisations de la socit civile sur le terrain, en particulier celles des jeunes et explicatifs sur la situation lEst et menes par la MONUSCO dans le pays. Aaires civiles et socit civile ensemble pour une campagne de sensibilisation de proximit sur la non-violence et la paix Dans toutes les provinces, la Division des Affaires civiles sest mobilise auprs des associations de jeunes, de femmes, et des groupes religieux pour adopter un plan daction durgence et mener une campagne de sensibilisation sur la non-violence, promouvoir un esprit de acteurs, et informer la population sur les efforts dploys par les Nations Unies pour la paix, la stabilit et le dveloppement de la RDC. Au Bandundu, Bunia, Kisangani, Bni, Kinshasa, Bukavu, Uvira, Kindu, Goma, Dungu et Kalemie, mais aussi Matadi, Lubumbashi et Mbandaka, les communauts ont t mobilises par la socit civile pour lancer un message de paix. Par exemple, en province du La population du village Bangudi, dans le territoire de Dungu, province Orientale, accueillant Valerie Amos, sous-secrtaire gnral des Nations Unies charg des Aaires humanitaires, le 10 mars 2011 Photo MONUSCO/Aaires civiles Socit

PAGE 9

9 Dcembre 2012 Bas-Congo (Ouest du pays), les femmes ont organis le 29 novembre 2012 une journe de prire en faveur de la paix lEst de la RDC ; la socit civile du Bas-Congo a publi une dclaration condamnant lagression du M23 au Nord Kivu, tandis que les Jeunes de Kimpese ont lanc un message de paix au peuple congolais tout entier. A Kisangani, ds le 22 novembre, dbut de la prise de la ville de Goma par les rebelles, la Division des Affaires civiles a actionn ses contacts avec les organisations de la socit civile, russissant ainsi calmer les ardeurs des tudiants et dautres manifestants qui menaaient dentrer en action contre lincapacit des forces de scurit et de dfense repousser les lments du M23. A la mme date Lubumbashi, la MONUSCO a reu des reprsentants de la jeunesse du Katanga Nord Kivu. Les Affaires civiles Dungu avec la socit civile pour discuter des grandes questions de la rgion, et de la ncessit de sensibiliser la population sur sentiment anti-MONUSCO. Les Aaires civiles au service du dialogue et de la paix Uvira Les diffrentes rencontres avec la socit civile, et plus particulirement les jeunes et les femmes travers le pays, constituent la suite dune dynamique lance depuis plusieurs mois travers les diffrentes provinces. En effet, Uvira dans la province du Sud Kivu, le dialogue avec les jeunes a fait de la prsence de groupes arms tels que les Ma-Ma. Par ailleurs, du fait de linstabilit politique, sociale, et conomique, les jeunes peuvent tre victimes de manipulation politique. Connaissant cette ralit, la Division des dutiliser le canal de la communication en offrant ces jeunes un espace libre pour exprimer leur mcontentement et leurs proccupations, et canaliser ainsi leurs actions travers la coordination de la socit civile. Un engagement long terme pour la stabilisation et le dialogue Les Affaires civiles de la MONUSCO le dveloppement du dialogue et de lespace politique au sein mme de la socit civile, mais galement entre celle-ci et les gouvernements provinciaux et national, et ainsi quavec les agences du systme des Nations Unies. La Division des Affaires civiles sest en effet engage dans un dialogue intensif avec ses partenaires de la socit civile et les associations de jeunes pour discuter de la situation scuritaire qui prvaut lEst, et prvenir tout enlisement entre communauts et institutions tatiques Lquipe de protection conjointe de la MONUSCO escortant les civils sur laxe Kalembe-Pinga Photo MONUSCO/Aaires civiles

PAGE 10

10 Dcembre 2012 A laroport international de Goma, le gouvernement congolais a sollicit Mission de lONU pour la Stabilisation en Rpublique dmocratique du Congo (MONUSCO) pour la construction dun mur autour de cette infrastructure de premier plan. Le projet qui a reu lassentiment immdiat des responsables de la mission onusienne est supervis par la Rgie des Voies ariennes congolaises. Son cot total slve environ un million six cent mille dollars amricains. exigeait un renforcement du contrle des pistes. Avant cette dcision salutaire de mettre une enceinte autour de laroport, il tait travers de part en part, de jour comme de nuit, par les habitants de la ville et les animaux domestiques. Aujourdhui ces pratiques ne sont plus quun mauvais souvenir. Laroport nest pas seulement expos aux traverses des populations civiles et des animaux errants, les groupes arms galement, comme les bandits, prennent gnralement pour cible cet endroit stratgique du pays. A cause de sa porosit, laroport tait devenu accessible tout venant. Le mur de ceinture de laroport viendra donc rgler un des techniciens de lONU qui travaille sur le site La MONUSCO nance pour 1,6 million de dollars la construction dun mur autour de laroport de Goma Par Clara Padovan/MONUSCO Les travaux de construction dune enceinte autour de laroport de Goma Photo MONUSCO/Clara Padovan Socit

PAGE 11

11 Dcembre 2012 Gros plan P lus de 650 volontaires des Nations Unies (VNU) sont actuellement actifs en Rpublique dmocratique du Congo. Ils constituent ainsi le plus grand dploiement au monde. Ils sont prsents dans toutes les sections et dans la quasi-totalit des lieux de dploiement. Pour de nombreux VNU, lanne 2012 a t marque par la crise au NordLes volontaires des Nations Unies au service de la paix en RDC Par Jonathan Lorrillard/MONUSCO Kivu et ses consquences tant sur le plan humanitaire que scuritaire dans lensemble du pays. Certains volontaires ont t vacus, dautres sont rests sur place. Tous -Goma, Bunia ou partout ailleurs-se sont mobiliss pour que la MONUSCO puisse poursuivre sa mission auprs de ceux qui en ont le plus besoin. Malgr le regain de tensions, ils ont poursuivi leur travail avec la mme nergie, le mme enthousiasme, la mme dveloppement. En effet, beaucoup de volontaires se sont conduits avec un professionnalisme danne. Mais le volontariat nest pas une philosophie du coup dclat. Le don nest se couvre comme on se nappe de gloire. Beaucoup de volontaires se sont conduits avec professionnalisme dans leur travail. Ici, Masisi, une mission dinvestigation conduite par des experts des droits de lhomme, le 12 janvier 2012 Photo MONUSCO/Sylvain Liechti

PAGE 12

12 Dcembre 2012 Non Le don est un acte quotidien, permanent. La paix se construit tous les jours, le dveloppement se concrtise chaque instant. Les volontaires ne se demandent pas pourquoi ils sengagent; ce quils veulent savoir cest : quand, o, et comment sengager dclarait Ban Ki-moon, le Secrtaire gnral des Nations Unies. Actions menes En 2012, les volontaires des Nations Unies ont embrass, dans leur quotidien, lespoir dun Congo meilleur. Ils se sont levs chaque jour avec lambition de donner un meilleur accs lducation, de rduire lextrme pauvret et la faim, promouvoir lgalit des sexes, rduire la mortalit infantile, amliorer la sant maternelle, combattre le VIH/SIDA et le paludisme ou encore prserver lenvironnement. Volontaires, ils le sont en permanence. Le volontariat nest pas une activit mais une faon dtre. Pour saluer le travail quils accomplissent tout au long de lanne, une journe leur est consacre : le 5 dcembre, Journe internationale des Volontaires. En 2012 pour ce seul jour, 14 actions solidaires ont t ralises travers la Rpublique dmocratique du Congo. Citons-en quelques-unes ple-mle : sensibilisation sur le VIH/SIDA, ramnagement dun centre de soins, nettoyage des sanitaires dun hpital, peinture murale dun orphelinat en compagnie des enfants, etc. Parce que chaque action compte. A loccasion de lexposition photographique qui a conclu la journe, Moustapha Soumar, Reprsentant spcial adjoint du Secrtaire gnral des Nations Unies en Rpublique dmocratique du Congo, Coordonnateur rsident des Nations Unies, Coordonnateur humanitaire et Reprsentant rsident du PNUD, a souhait clbrer la volont inbranlable, lnergie positive, la dtermination et la contribution des individus et groupes qui, travers le volontariat, ont russi renverser des situations qui semblaient dsespres et ont fait revenir le sourire sur les visages des populations Avant de rappeler que le volontariat, travers son soutien la paix et au dveloppement, est un puissant levier conomique. On estime 400 milliards de dollars son apport annuel lconomie internationale. lanne a pourtant t prouvante. Il ne sagit pas des conditions de vie, il ne sagit pas non plus de scurit, mais de la crainte de la rgression. Certains ont cru voir le travail de ces derniers mois, de ces dernires annes mme, senvoler en fumer -parfois littralement -au dpend dun mouvement de foule. Mais rien ne sefface, rien ne disparat vraiment. Ce qui a exist ne peut pas ne pas avoir exist. Tout le bien qui a t apport ne peut tre ray. Dans le a t utile ne peut, aprs coup, devenir apport ne pourra jamais leur tre retir. Le programme des Volontaires des Nations Unies souhaite se tourner vers tous les volontaires qui travaillent pour la paix et le dveloppement du Congo, cest--dire vers les 70 millions de personnes qui vivent dans ce pays, Congolais et Internationaux. Vous faites la diffrence, vous construisez lavenir, vous nous rappelez chaque jour que lespoir nest pas un rve, quil jour meilleur, pour faire quaujourdhui vaille la peine. Volontaires du quotidien, vous crivez lavenir et cest un immense plaisir de vous lire. Continuez a dit Monsieur Soumar lors de ldition 2012 de la clbration de la Journe internationale des Volontaires Une volontaire des Nations Unies nettoie une salle de lhpital gnral de Goma, dans le Nord Kivu Photo MONUSCO/Sylvain Liechti

PAGE 13

13 Dcembre 2012 Par Abdramane Ouattara/MONUSCO Processus scuritaire L a question du renforcement des capacits de la Police nationale congolaise (PNC) est au cur du mandat de la Police MONUSCO. Les nombreuses tapes affranchies dans ce domaine commencent porter fruits, aussi bien dans les rangs de la PNC que dans la le quotidien des citoyens congolais. Mais la Police MONUSCO nentend pas sarrter en si bon chemin. Dans le cadre de sa reforme et de sa restructuration, 2012 aura t une anne pleine dactivits pour la police congolaise qui a vu la ralisation ou la mise en uvre de plusieurs projets destins renforcer ses capacits. Parmi ceux-ci, on peut citer ple-mle les conseils, les quipements et les formations. Formation Lon peut demble rappeler la formation de longue dure de 292 lves policiers au centre dinstruction de Mugunga non loin de Goma dans la province du Nord Kivu. Initi par la Police MONUSCO, le Fonds de Consolidation de la Paix hauteur de 2.800.000 dollars amricains, puis ralis par le Bureau des Nations Unies pour le Service dAppui aux Projets (UNOPS). Dautres types de formations sont soit ralises soit en Police MONUSCO : oeuvrer pour le renforcement des capacits de la Police nationale congolaise Des lments de la police congolaise encadrs par la Police de la MONUSCO Photo MONUSCO/UNPOL

PAGE 14

14 Dcembre 2012 cours dexcution (voir graphique). Outre les formations classiques assures dordinaire par la Police MONUSCO, un projet de formation en informatique a galement t initi au par les Nations Unies hauteur de 130.000 dollars avec le concours du Luxembourg, ce projet a t ralis en deux phases, savoir doter la PNC dune salle de formation en informatique entirement quipe ; et donner aux cadres de la police les connaissances ncessaires dans lutilisation de loutil tches administratives quotidiennes. Ladite formation actuellement en cours, stendra sur huit sessions dune dure lments de la PNC. Rforme Dans le domaine de la reforme, la Police MONUSCO a, au cours de lanne 2012, contribu aux travaux de conceptualisation du cadre lgal et rglementaire de la PNC. En outre, elle a permis la mise en place dun numro vert et dune procdure de gestion des plaintes au sein de lInspection gnrale de la PNC Kinshasa. Oprations : La police MONUSCO face la crise de Goma plusieurs annes, le Nord Kivu a connu en novembre 2012 lune des crises les plus graves de son histoire, notamment avec la prise de Goma par le M23. Loccupation momentane de la capitale rgionale de lEst de la RDC scuritaire important venu sajouter un dysfonctionnement dj existant de la chaine pnale. Face cette situation, la Police MONUSCO a immdiatement ragi en incitant la PNC rester en ville pour continuer dassurer la protection des personnes et des biens. Ainsi, dans la nuit du 20 au 21 novembre, date de la prise de la ville, la PNC a russi dissuader et apprhender des lments des Forces armes congolaises (FARDC) qui, dans leur retrait face lavance des rebelles, se livraient des pillages et dautres violations des droits de lHomme. Laction de la Police MONUSCO ne sest pourtant pas arrte l. Par le biais de ses Units de Police constitues (FPU), elle a encadr les services de scurit de la MONUSCO dans le regroupement du personnel dont plusieurs ont d tre vacus vers lOuganda voisin. Elle a en outre de nombreux Congolais en danger, y compris des lments de la PNC, des FARDC, ainsi que du personnel de la justice, du parlement provincial et du gouvernement. La Police MONUSCO a galement assur des patrouilles coordonnes aux cts de la Force de la MONUSCO. Cest grce ces efforts mens de concert avec dautres mcanismes de scurit en place, Lgende : KAP : Kapalata (province Orientale) KAS : Kasangulu (province du Bas-Congo) Kin.EF : Kinshasa Ecole de formation des Ociers de police judiciaire MUG : Mugunga (Nord Kivu), BUN : Bunia (province Orientale) BUK : Bukavu (province du Sud Kivu) KAN : Kananga (province du Kasa Occidental) Statistiques des formations ralises par la police MONUSCO en 2012

PAGE 15

15 Dcembre 2012 mais galement grce aux initiatives diplomatiques auprs des lments du M23 que des endroits stratgiques tels que la Banque centrale du Congo et des institutions de la Rpublique ont pu chapper au pillage et au vandalisme. Implication dune nouvelle stratgie de gestion de crise Goma Le Reprsentant spcial adjoint du Secrtaire gnral des Nations Unies ad intrim charg de lEtat de droit, galement chef de la composante Police MONUSCO, le Gnral Abdallah Wafy, a initi un mcanisme de surveillance au niveau du secteur UNPOL de Goma consistant en la mise en place de mthodes de travail axes sur le suivi en temps rel de la situation scuritaire, et un renforcement de lappui la PNC. Un nouveau concept dopration a t scuritaires. Il consiste, non seulement encadrer les lments de la PNC, mais galement faire du monitoring dans une colocation Police MONUSCO et PNC des endroits stratgiques de la ville tels le commissariat provincial, le Groupement militaire dintervention, laroport, et les institutions du pays Une parade de la Police nationale congolaise (PNC) Goma, assiste par la Police de la MONUSCO Photo MONUSCO/UNPOL

PAGE 16

Pour nous contacter : Nos ditions de lanne 2012