Citation
Building Integrity

Material Information

Title:
Building Integrity newsletter
Portion of title:
Building Integrity newsletter
Portion of title:
NATO/OTAN Bulding Integrity newsletter
Portion of title:
Newsletter
Added title page title:
BI newsletter
Creator:
North Atlantic Treaty Organization -- Building Integrity Programme ( issuing body )
Place of Publication:
Brussels, Belgium
Publisher:
NATOHeadquarters- Building Integrity Programme Integration, Partnerships and Cooperation Directorate Political Affairs and Security Policy Division
Language:
English
Physical Description:
1 online resource : ;

Subjects

Subjects / Keywords:
Security, International -- Periodicals ( lcsh )
Security sector -- Periodicals ( lcsh )
Transparency in government -- Periodicals ( lcsh )
Government liability -- Periodicals ( lcsh )
Government liability ( fast )
Security, International ( fast )
Security sector ( fast )
Transparency in government ( fast )
Genre:
Periodicals. ( fast )
serial ( sobekcm )
international intergovernmental publication ( marcgt )
newspaper ( marcgt )
Periodicals ( fast )

Notes

Summary:
"Launched in 2007, the NATO Building Integrity (BI) Programme is aimed at strengthening transparency, accountability and integrity in the defence and security sector. The focus of the BI Programme is on promoting good practice and reducing the risk of corruption."
Language:
Simultaneously published in English and French. Sometimes also published in Russian and Ukrainian.
Numbering Peculiarities:
September 2017 lacks enumeration.
General Note:
Presentation of title varies from issue to issue.
Statement of Responsibility:
NATO Building Integrity (BI) Programme.

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
University of Florida
Rights Management:
Copyright, North Atlantic Treaty Organization. Permission granted to University of Florida to digitize and display this item for non-profit research and educational purposes. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder.
Resource Identifier:
on10312 ( NOTIS )
1031219815 ( OCLC )
2018227462 ( LCCN )
on1031219815

UFDC Membership

Aggregations:
Digital Military Collection

Downloads

This item is only available as the following downloads:


Full Text

PAGE 1

Bulletin dinformation sur le dveloppement de lintgrit t 2015N 5 Message du secrtaire gnral adjoint de lOTAN pour les affaires politiques et la politique de scurit (ASG PASP)Lanc en 2007, le programme OTAN pour le dveloppement de lintgrit (BI) vise renforcer la transparence, la redevabilit et lintgrit dans les secteurs de la dfense et de la scurit. Le programme BI entend promouvoir les bonnes pratiques et rduire le risque de corruption. Limportance dune bonne gouvernance dans tous les secteurs ne doit pas tre sous-estime. En effet, il ressort clairement de lexprience accumule par lOTAN et par les pays dans les domaines de la dfense et de la scurit que la corruption et une mauvaise a galement pu observer sur la scne internationale que la corruption contribue retombe indsirable, et quelle alimente lextrmisme. Lors de la runion des ministres de la Dfense tenue rcemment Bruxelles, le secrtaire gnral de lOTAN, au moment dvoquer lUkraine, a dclar que la lutte contre la corruption viendrait renforcer la rsilience de ce pays et quil importait, dans ce contexte, dadopter une vision long terme et de comprendre toute limportance des rformes, de ltablissement dinstitutions et de la lutte contre la corruption. En fvrier de cette anne, les pays ont lanc la phase III du programme BI. Les ressources qui alimentent ce dernier sont mises disposition au travers dun fonds daffectation spciale administr par la Belgique, la Bulgarie, la Norvge, la Pologne, la Suisse et le RoyaumeUni. Notre objectif est dintgrer et de gnraliser le dveloppement de lintgrit dans les outils et les mcanismes de lOTAN et des partenariats, et de fournir un soutien sur mesure aux pays sollicitant une aide dans ce domaine. questionnaire BI dauto-valuation (SAQ) et lvaluation collgiale. Pilot par lOTAN, le processus dvaluation collgiale permet de formuler des avis sur les bonnes pratiques et de circonscrire les domaines qui seront ensuite traits dans le cadre dun plan daction national. Je constate avec satisfaction que depuis le dbut de lanne, trois pays lArmnie, la Colombie et lex-Rpublique yougoslave de Macdoine1 ont dj rempli et communiqu leur questionnaire dauto-valuation. Le vice-premier ministre de la Rpublique du Kirghizistan nous a crit pour Son pays sera donc le premier, en Asie centrale, franchir le pas, ce qui porte dix-sept le nombre total de participants engags dans le processus SAQ et dvaluation collgiale pour le dveloppement de lintgrit. Je suis galement heureux dannoncer que la mise en uvre du plan de formation et dentranement BI adopt par le Conseil de lAtlantique Nord en aot 2014 progresse de manire satisfaisante. Grce une collaboration troite entre le Secrtariat international (SI), les autorits militaires de lOTAN et le Centre norvgien pour lintgrit dans visant laborer un programme de rfrence BI ont dmarr et lon semploie dans cette perspective tirer parti au maximum des possibilits de formation et des ressources dj disponibles. lunit daction, prnent llaboration dune politique et le dveloppement dune directive et dune doctrine BI de dveloppement de lintgrit tenue aux tats-Unis au dbut de lanne. Les pays reprendront leurs discussions sur cette question lautomne. Lors de la runion du G7 tenue en Allemagne en juin dernier, le premier ministre britannique James Cameron a exhort les institutions internationales placer la problmatique de la corruption au cur de leur dialogue. Il a galement rappel avec force que la corruption ne se contente pas de mettre notre prosprit en danger, elle sape galement notre scurit. LOTAN et ses partenaires ont bien reu le message. Le lancement de la phase III du programme BI tmoigne de notre dtermination agir.Ambassadeur Thrasyvoulos Terry Stamatopoulos1 La Turquie reconnat la Rpublique de Macdoine sous son nom constitutionnel. Il nous faut adopter une vision long terme et comprendre toute limportance des rformes, de ltablissement dinstitutions et de la lutte contre la corruption. Jens Stoltenberg, secrtaire gnral de lOTAN Runion des ministres de la Dfense, juin 2015

PAGE 2

Activits tenues en 2015CONFERENCE BISANNUELLE WASHINGTON, DCLa Confrence 2015 de lOTAN sur le renforcement de lintgrit sest tenue du 23 au 25 fvrier 2015 Washington (tats-Unis). Elle tait organise conjointement avec le Cabinet du secrtaire amricain la Dfense (OSD). Intitule Lutter contre la corruption Intgrer la transparence, la redevabilit et lintgrit dans le tissu de nos institutions et de nos forces de dfense elle a runi plus de 150 hauts responsables et experts civils et militaires venus de 32 pays membres et partenaires ainsi que des reprsentants des organisations internationales et de la socit civile. Cette activit tait coprside par lambassadeur Terry Stamatopoulos et par M. Bob Scher, secrtaire adjoint la Dfense pour la stratgie, les plans et les capacits (OSD). Organise tous les deux ans, cette activit phare permet aux autorits civiles et militaires de mieux apprhender les incidences stratgiques de la corruption sur la scurit et de dgager des solutions concrtes propices linstauration dune bonne gouvernance dans les secteurs de la dfense et de la scurit. Runis en plnire et en groupes de travail, les pays ont soulign le rle essentiel que joue le programme BI de lOTAN en apportant un soutien adapt au renforcement des moyens propices une gestion ressources, et en proposant des bonnes pratiques et des solutions aptes corriger systmiques. Les participants se sont galement penchs sur le lien entre scurit et corruption, cette dernire tant envisage la fois en tant que moteur et en tant que produit de linscurit, des Etats. Les participants ont conclu que la corruption faisait peser une menace sur la scurit internationale et que lattnuation du risque et la mise en place de bonnes des oprations et missions diriges par lOTAN et du renforcement capacitaire dans les tats fragiles, devait forcment passer une approche structure.ATELIER SUR LES BESOINS BI NAPLES Latelier sur les besoins BI sest tenu Naples (Italie) les 24 et 25 mars 2015. Il tait organis par le Secrtariat international de lOTAN en coopration avec le Commandement de forces interarmes de Naples. Les autorits civiles et militaires de lOTAN et les reprsentants des pays sont revenus sur lanalyse des besoins en besoins de la structure de commandement de lOTAN et des institutions nationales de dfense en matire de formations BI gnrales et spcialises. Ces besoins ont t envisags aux niveaux politique, politico-militaire, stratgique, oprationnel et tactique.Bob Scher (OSD) souhaite la bienvenue aux participants la Confrence BI 2015. Washington

PAGE 3

Le programme de dveloppement de lintgrit nous ramne lessence mme de lOTAN, savoir ces valeurs fondamentales soulignes en 1949 dans le Trait de Washington que sont la dmocratie librale, ltat de droit et les liberts individuelles. Ine Eriksen Sreide, ministre de la Dfense de la NorvgeCONFERENCE ANNUELLE SUR LE VOLET FORMATION ET ENTRAINEMENT POUR LA DISCIPLINE BI OSLOLa Confrence annuelle sur le volet formation et entranement pour la discipline BI sest tenue du 8 au 10 juin 2015 en prsence de plus de 90 dlgus venus de 31 pays membres et partenaires. Organise par le Centre norvgien pour lintgrit dans le domaine de la dfense (CIDS), elle runissait des experts actifs au sein des autorits nationales civiles et militaires ainsi que des spcialistes issus du secteur priv et de la socit civile. Cette confrence avait pour objectif de revoir et de mettre jour les besoins OTAN en matire de formation et dentranement et le programme de travail pour la mise en uvre du plan de formation et dentranement BI. Dans son allocution douverture, Mme Ine Eriksen Sreide, ministre de la Dfense de la Norvge, a rappel les risques que la corruption fait peser sur la scurit et, soulignant que lapproche cooprative de la scurit prne par lOTAN repose sur des valeurs communes, a indiqu que le programme OTAN pour le dveloppement de lintgrit met prcisment en avant un certain nombre de principes ports par ces valeurs. Le vice-amiral Javier Gonzalez-Huix, chef dtat-major adjoint pour la formation interarmes au Commandement alli Transformation, a dclar quil tait ncessaire dlaborer une politique BI de lOTAN, car cet exercice partenariat de lOTAN et que le produit ainsi obtenu offrirait une base pour la poursuite de lamlioration ce domaine. Le gnral de corps darme Leonardo di Marco, chef dtat-major au Commandement de forces interarmes de Naples, a indiqu quant lui que la corruption oppose une tactique asymtrique nos oprations actuelles et futures, et va faire peser une menace de plus en plus concrte sur la stabilit des tats dfaillants Il est ds lors essentiel, a-t-il ajout, que lOTAN se dote de politiques, de concepts et la hauteur des risques potentiels et par ailleurs, fournir les moyens de prvoir et de prvenir des attaques relevant de la guerre hybride. Oslo, Norvge

PAGE 4

Point sur les programmes BI nationaux et rgionauxAFGHANISTANUne runion du Groupe dexperts BI sur lAfghanistan (BIEGA) sest tenue au sige de lOTAN les 19 et 20 fvrier 2015 dans le prolongement des consultations dexperts qui staient droules Washington en dcembre 2014. Cette rencontre sinscrivait dans la dmarche de renouvellement et dlargissement de la rserve de spcialistes et de praticiens BI possdant une expertise particulire dans les domaines de la redevabilit, de la supervision et de la rforme des forces de dfense et de scurit nationales afghanes (ANDSF). Ces changes font partie dun processus permanent dexamen des enseignements tirs qui doit dboucher sur une stratgie BI dans le cadre du Partenariat durable pour la priode 2015-2017. Lobjectif poursuivi consiste actualiser le programme adapt en cours pour le dveloppement de lintgrit et la rduction du risque de corruption au sein des forces de scurit nationales afghanes, de manire ce quil reste dans la ligne de lengagement de lOTAN lgard de lAfghanistan.ARMENIELe 30 avril 2015, M. David Tonoyan, premier vice-ministre de la Dfense, a remis lambassadeur Terry Stamatopoulos les rponses au questionnaire BI dauto-valuation de lOTAN. Ces informations seront analyses au cours de lautomne et une visite dvaluation collgiale est programme au cours de la mme priode. Le ministre de la Dfense de lArmnie a prsent, dans le cadre des efforts mens actuellement par ce pays pour rformer ses institutions, un test dhonntet bas sur le questionnaire dautovaluation de lOTAN qui doit permettre ses effectifs de se familiariser avec le programme BI de lOTAN, et les aider remplir le questionnaire. Dautres pays participant au programme BI de lOTAN ont t informs de cette pratique, qui a t prsente en tant quexemple dont ils pourraient sinspirer pour communiquer sur la redevabilit avec leurs gestionnaires de ressources, et pour introduire les rformes voulues dans ce domaine. Ces donnes dexprience ont t prsentes par M. Nazaryan, vice-ministre de la Dfense, au cours de la Confrence BI 2015 qui sest tenue Washington. Le 89e sminaire Rose-Roth organis Erevan par lAssemble parlementaire de lOTAN conjointement avec lAssemble nationale armnienne fut loccasion de mener, en commission, un dbat sur le dveloppement de lintgrit en tant que volet de la rforme du secteur de la scurit. La commission a soulign, dans ses conclusions, que labsence dintgrit est un facteur dinstabilit et dinscurit.BOSNIE-HERZEGOVINELa Bosnie-Herzgovine est arrive au terme des deux tapes questionnaire SAQ et processus dvaluation collgiale en septembre 2014. Elle semploie prsent mettre en uvre les recommandations nonces dans le rapport dvaluation collgiale. Il est prvu que le ministre de la Dfense, aprs ladoption dune stratgie nationale de lutte contre la corruption, dveloppe un plan pour lintgrit. En accord avec son approche globale de gnralisation du dveloppement de lintgrit, la Bosnie-Herzgovine a inclus dans son PARP un objectif de partenariat intitul Dveloppement de lintgrit La visite dvaluation PARP qui sest droule Sarajevo les 17 et 18 mars 2015 fut loccasion de soumettre cet objectif un premier effectifs et dveloppement de lintgrit qui ont t amends pour tenir compte des recommandations du rapport dvaluation collgiale. Le ministre adjoint de la Dfense pour la coopration internationale est intervenu dans les changes mens lors de la Confrence BI 2015 de Washington, notamment pour faire part des donnes dexprience recueillies par son pays et pour voquer les enseignements tirs des travaux sur le questionnaire SAQ et du processus dvaluation collgiale. M. David Tonoyan, premier vice-ministre armnien de la Dfense, remet le SAQ BI de son pays lASG PASP.

PAGE 5

COLOMBIELe ministre de la Dfense de Colombie a remis les rponses au questionnaire dvaluation lAmbassadeur Terry Stamatopoulos, ASG PASP, en marge de la Confrence BI 2015 tenue Washington. Les informations sont en cours danalyse et une visite dvaluation collgiale est prvue au dbut de lautomne. GEORGIEDs son questionnaire OTAN dauto-valuation rempli et le processus dvaluation collgiale termin, en dcembre 2013, le ministre de la Dfense gorgien a entam la mise en uvre des recommandations contenues dans le rapport dvaluation collgiale de lOTAN, lesquelles proposaient notamment le lancement de nouvelles rformes, une campagne de sensibilisation des Les donnes dexprience recueillies dans le cadre de la rforme du secteur de la dfense et des diffrentes initiatives visant renforcer sa redevabilit et sa transparence sont aujourdhui mises en commun avec dautres pays participant au programme BI. Le Secrtariat international poursuit la collaboration avec la Gorgie pour aider celle-ci dans la mise en place dun lment BI sur mesure lcole pour le renforcement des institutions de dfense (DIB).ISLANDELe Secrtariat international de lOTAN a rencontr une dlgation du ministre islandais des Affaires trangres pour faire le point sur la coopration mene ce jour avec ce pays et tudier les possibilits de coopration en matire de dveloppement de lintgrit, sagissant en particulier de la dimension du genre.ITALIELe Secrtariat international de lOTAN a rencontr une dlgation du ministre italien de la Dfense pour voquer avec elle les possibilits de coopration dans le cadre du programme BI de lOTAN. La dlgation italienne a notamment fait tat des mesures ambitieuses prises par le ministre de la Dfense pour renforcer la transparence, la redevabilit et lintgrit dans les domaines de la dfense et de la scurit.REPUBLIQUE KIRGHIZE Lors de la Confrence BI 2015 tenue Washington, un reprsentant du ministre kirghize de la Dfense a rappel toute limportance des rformes dans les domaines de la dfense et de la scurit. En mai, le vice-premier ministre Mamataliev a adress lambassadeur Terry lappui de telles rformes. Le ministre de la Dfense prvoit dorganiser un sminaire BI OTAN dans le courant du second semestre 2015.REPUBLIQUE DE MOLDAVIELes hauts responsables de la dfense de la Rpublique de Moldova ont, dans le cadre de linitiative OTAN de renforcement des capacits de dfense (lance au sommet des chefs dtat et de gouvernement tenu au pays de Galles en septembre 2014), sollicit une aide plus pousse en matire de lutte contre la corruption dans le secteur de la dfense. En rponse cette demande et dans le cadre dune visite de suivi destine valuer lavancement de linitiative DCB dans ce pays, le programme BI de lOTAN a t pleinement intgr au paquet OTAN pour le renforcement des capacits de dfense labor pour la Rpublique de Moldova. Une fois le processus dvaluation collgiale termin, il sera des ressources de dfense.MONTENEGROConformment aux recommandations issues du rapport dvaluation collgiale achev en dcembre 2013, le Montngro a labor son premier plan daction BI lintention de son ministre de la Dfense et de ses forces armes, et a mis sur pied un groupe de travail charg den assurer le suivi et la mise en uvre. En accord avec son engagement daccrotre la transparence, La dfense des principes de bonne gouvernance, dintgrit, de transparence et de redevabilit, de mme que la lutte contre la corruption, resteront au cur des priorits de notre ministre. La prservation de ces valeurs, en consolidant la crdibilit de notre systme de dfense, en amliorant lgitimit des institutions nationales et en renforant nos capacits militaires, contribuera la dmocratisation de la socit montngrine dans son ensemble. Milica PejanovicDjurisic, ministre de la Dfense du Montngro dans Building Integrity : Process and Impact Le vice-amiral colombien Cesar Augusto Narvaez Arciniegas remet le SAQ BI de son pays lASG PASP.

PAGE 6

le ministre de la Dfense du Montngro a publi, avec le soutien du Secrtariat international de lOTAN, le texte intgral du rapport dvaluation collgiale et du plan dintgrit. La version anglaise de ces documents a t prsente lors de la Confrence BI 2015 en guise dexemple de bonne pratique. Une version de ce document en langue montngrine sera publie au cours du second semestre 2015. Dans le cadre de ses travaux visant gnraliser le dveloppement de lintgrit et exploiter au maximum les mcanismes de partenariat dj en place, le Montngro avait intgr dans son paquet dobjectifs du partenariat pour 2014 un nouvel objectif intitul Dveloppement de lintgrit La mise en uvre de celuici a t soumise un premier examen au cours de la visite dvaluation PARP effectue Podgorica en fvrier 2015. Le rapport PARP approuv pour le Montngro comporte plusieurs objectifs de partenariat qui ont t Ces objectifs concernent linformation publique, la gestion des effectifs, le dveloppement de lintgrit et les POLOGNEVarsovie a annonc que ses travaux sur le SAQ sont en passe de sachever, et que ses rponses devraient tre communiques prochainement au sige de lOTAN.SERBIE avec lOTAN ont reconnu limportance dune bonne gouvernance pour le secteur de la dfense et ont manifest le souhait dlargir la mise en uvre du programme BI de lOTAN dautres institutions actives dans les secteurs de la dfense et de la scurit.LEX-REPUBLIQUE YOUGOSLAVE DE MACEDOINELes rponses au SAQ ont t remises lambassadeur Terry Stamatopoulos (ASG PASP). La visite dvaluation collgiale devrait avoir lieu dans le courant du second semestre 2015.TUNISIE Stamatopoulos, ASG PASP, a abords au cours de la visite quil a effectue Tunis en juin dernier.ROYAUME-UNILondres a fait savoir quil projette de remplir le questionnaire dauto-valuation BI de lOTAN.UKRAINELUkraine a men, dans le cadre de son programme BI sur mesure et de lexcution de son Plan annuel pour 2015, une srie dactivits visant mettre en uvre les recommandations tenu en mai dernier en coopration avec lAcadmie militaire de Lvov, auquel ont particip des formateurs paix (Bosnie-Herzgovine) et du ministre de la Dfense de Gorgie. Plusieurs reprsentants de lUniversit nationale de dfense taient galement prsents. Les changes de vues avec les cadets et le personnel acadmique ont essentiellement port sur lintgrit, la redevabilit et la transparence ainsi que sur les risques de corruption au cours doprations. Le mois de juin a t marqu par une srie de consultations avec les reprsentants de plusieurs institutions de dfense et des nouvelles structures de lutte contre la corruption cres dans le sillage du Paquet anticorruption. Les conclusions tires de ces consultations seront prises en compte dans le programme de travail BI pour lUkraine.

PAGE 7

Activits futures organises avec le soutien du fonds daffectation spciale BI STAGE BI POUR SOUS-OFFICIERS SUPERIEURSLe Centre dentranement aux oprations de soutien de la paix (PSOTC) doit accueillir le stage sur le bas au Commandement de forces interarmes de Naples prsentera le programme BI de lOTAN et voquera les mesures de lutte anticorruption appliques par lOrganisation dans le cadre des oprations en cours.LES AMIS DE LUKRAINE La troisime runion de coordination organise dans le cadre du programme BI sur mesure pour lUkraine se tiendra au sige de lOTAN le 15 juillet. Elle permettra de faire un bilan de la mise en uvre des projets BI en cours dans ce pays. Durant cette rencontre, il sera demand aux principaux bailleurs de fonds et aux acteurs cls de prsenter les programmes daction en cours, de faire le point sur leurs travaux et dvoquer lUkraine.PROGRAMME DE REFERENCE SUR LE DEVELOPPEMENT DE LINTEGRITELe programme BI de lOTAN et les tats-Unis vont coprsider la premire runion dun groupe de travail ad hoc charg de mettre au point un programme de rfrence sur le dveloppement de lintgrit. Cette runion se tiendra les 27 et 28 juillet 2015 au sige de lOTAN. Le programme de rfrence viendra lappui de la mise en uvre du plan de formation et dentranement BI ; il doit permettre daider les pays actualiser leurs possibilits de formation et dentranement. Les Allis et les partenaires sont invits contribuer la mise au point de ce nouvel outil BI en fournissant des spcialistes en dveloppement de programmes. Cette runion sera la premire dune srie de rencontres programmes pour les six mois venir. Un avant-projet de STAGE SUR LE DEVELOPPEMENT DE LINTEGRITE DANS LE CADRE DES OPERATIONS DE SOUTIEN DE LA PAIXOrganis par le PSTOC dans le cadre du programme BI sur mesure de lOTAN pour lEurope du Sud-Est, le stage pour OF2-OF4 intitul Dvelopper lintgrit dans le cadre des oprations de soutien de la paix partenaires admissibles et fournira plusieurs orateurs. Ceux-ci voqueront les mesures visant lutter contre la corruption dans le cadre des oprations et des missions, prsenteront le cadre juridique dans lequel doit sinscrire la lutte anticorruption, traiteront de la question du leadership dans le contexte BI et expliqueront dans quelle mesure des procdures appropries dacquisition et de passation de marchs permettent de prvenir la corruption et de dvelopper lintgrit.STAGE BI SUR LE RENFORCEMENT DES INSTITUTIONS PUBLIQUES GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Du 22 au 24 septembre 2015, le CIDS accueillera Oslo un stage BI sur la gestion des ressources humaines dans le cadre du renforcement des institutions publiques. Cette formation prsentera un large aperu des principes de gestion des ressources humaines en vigueur aujourdhui dans les institutions publiques, et en particulier dans les forces armes. Elle fera le point sur les normes internationales pertinentes et abordera laspect thique ainsi que les questions lies aux promotions, aux rmunrations et au recrutement. La qualit suprme dun dirigeant est incontestablement lintgrit. Sans elle, aucune vraie russite nest possible, que ce soit dans une quipe douvriers, sur un terrain de football, dans une arme ou dans un bureau. Dwight D. Eisenhower

PAGE 8

1272-15 NATO GRAPHICS & PRINTING 10 / 2015 STAGE DE FORMATION DES CADRES AU DEVELOPPEMENT DE LINTEGRITE DANS LE SECTEUR DE LA DEFENSELe stage BI de formation des cadres au dveloppement de lintgrit dans le secteur de la dfense se tiendra du la dtection et lattnuation du risque de corruption, la prise en compte de la dimension de genre, lintgration de stratgies de rduction de la corruption dans les domaines de la gestion et des acquisitions, et les moyens dancrer et de renforcer la transparence, la redevabilit et lintgrit dans les institutions de dfense nationales, notamment au cours des missions et des oprations.PUBLICATIONSLe groupe ad hoc pilot par la Pologne a achev la rvision du questionnaire dauto-valuation BI. Le texte ainsi mis jour tient compte des enseignements tirs au cours des phases I et II. Il peut tre tlcharg depuis le site web BI. Un nouveau manuel destin aux praticiens et intitul Plan daction pour lintgrit a t publi en anglais et en franais. Le site web BI propose galement dautres documents, comme le compte rendu de dimension de genre, ainsi que le rapport dvaluation collgiale et le plan dintgrit pour le ministre de la Dfense et les forces armes du Montngro. La Gorgie, la Rpublique de Moldova et la Serbie ont fait savoir quelles avaient lintention dadopter cette bonne pratique inaugure par le Montngro. Le Secrtariat de lOTAN, en collaboration avec le DCAF, a lanc un appel aux personnes qui souhaiteraient soumettre des projets de textes dans la perspective dune nouvelle srie de publications consacres aux bonnes pratiques. La liste des thmes proposs peut tre consulte sur le site web BI de lOTAN. Grce cet effort collectif visant dvelopper lintgrit, lAlliance peut dsormais offrir ses membres et ses partenaires une vaste panoplie doutils garantissant nos forces une prparation la ralit des situations oprationnelles daujourdhui. Gnral Palomros, Commandant suprme alli Transformation, Confrence BI 2015 tenue WashingtonLe fonds daffectation spciale pour le dveloppement de lintgrit est administr par la Belgique, la Bulgarie, la Norvge, la Pologne, la Suisse et le Royaume-Uni.buildingintegrity.hq.nato.int