Décret

MISSING IMAGE

Material Information

Title:
Décret Salomon, président d'Haïti, considérant l'impossibilité matérielle d'établir en ce moment à Port-au-Prince un hôtel des monnaies, vu les dépenses que nécessiterait cet établissement et que le pays n'est pas en mesure de faire ..
Physical Description:
1 online resource (52 p.)
Language:
French
Creator:
Haiti
Haiti -- President (1879-1888 : Salomon)
Publisher:
Impr. nationale
Place of Publication:
Port-au-Prince
Publication Date:

Subjects

Subjects / Keywords:
Money -- Law and legislation -- Haiti   ( lcsh )
Coinage -- Haiti   ( lcsh )
Monnaie -- Droit -- Haïti   ( ram )
Monnaie -- Frappe -- Haïti   ( ram )
Coinage   ( fast )
Money -- Law and legislation   ( fast )
Haiti   ( fast )
Genre:
legislation   ( marcgt )
federal government publication   ( marcgt )
non-fiction   ( marcgt )

Notes

General Note:
Title from PDF caption (LLMC Digital, viewed on Aug. 12, 2011)
General Note:
At head of title: République d'Haïti. Assemblée nationale.

Record Information

Source Institution:
Library of Congress Law
Rights Management:
All applicable rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier:
oclc - 746553573
ocn746553573
System ID:
AA00021645:00001

Full Text























This copy of a rare volume in its collections,
digitized on-site under the
LLMC Extern-Scanner Program,
is made available courtesy of the

Library of Congress




F- JmM




4_4



ECALITt, FRATWIT&
R Pji B L I Q UF,' WITA'I"I'l.



SE f B L I NATIONAL.


SECRET.


6AL'ION PIUS D'IfAiTT,.
Consid6rant FfiyipossibiliL6 inat6rielle d'6tablir en ce,
niomelat A Vort,i k-Prince, un 1-16tel des Monnaies, vu les d6pen,%. qa*0 n6cessiLerait; cot kablissement et
que le Pays s en niesure de faire;
Consid6'r.6F,_ "il est plus avantageux pour FEW do
Oaire ope'rer h Nfranger la fabrication d'une monnaie wtion TO- et (Vargent dont, la mise on circulaN 4tion, Vt Ov-)ineWer avee I'Rablissernent de ]a BanVtule A(Y. 7-dfnea de article I ei,. du Weret do FAsRNnbl e J,4nale oil date du ler. ANTril 1880 porUtnt
6atioq -dite Banque Nationabo
I" sus
Vu lr 'i6solllkon vot6e le 9Sopternbre do Fannee conrant A trtq.. "ouvoir L6-islatif, sup la proposition du
P(),
) r ;E x tif, d6clarmit qu'fl y a lieu do
Particle 178 de la Constitution ei i vi mieu r; V Lt en fj n Far.
209,jle onstitut"ion.

o k,
Ai






V
08 :
i I u Cousei I des 1,-,covkaims d"I'.Itat t'i

:11
A
Et Nalfonalf a rendu dhir,,Yencu le Do3
lv

Art. lov. L'at t mi
dlM cornme 11 Suit
A rt. 178. La loiv ,do k idrf, le polds, la V kleur
Fe m 1) re i n to el, la, dh no--n-maies.
La ulowlaic (I tk)d-, porter (Fun (.o[6 h's alww,
Je ]a R6 llbliqu(. i'kc- I o h--ffigle d t la d o
d o
Art. '2. Le JVCl-ol, I bro-ge tous fh'c-4,
[olltes dlsposlitloll,- de l()Is ral quilui sc;ItcOlls ,,ra 11111W]IM'. 0 o x I 11".' par les socl,(
tales WFL:J,
%Ll 11
DOUILl" t JU
Ot e Il 1, do Flnd pendailc(-',
T
r i 1( /? (lc Clswl),bbe Notionab-,
-Y
!NNO(J."N't, O)CO.
-wc t
MANIG %T' LP'l: Nff

,0
f I It
4J

AU No \1 [)J-., LA Lo president d1fail (p(- le (1ccr"t AsNatiollole -oit &-t i l lb"Publiqu(!, lilttl(
IS an 6e I )ALomkh* l Porf-oll-ill-H! oAnb v
A L 0 M Paf le Pr ;Jdellt








intoMm du portefeuille de,, Pinances et du Connnerce,
VARISTE LAROCHE,
Lp Secr&aive d',etat de? In. Justir( I of dos
de Unstructiort pab1'qf,,
cultes, Otc.,
C. ARMIN.
Le SecrOaire d'Etal dc [a Guot-ro pr
de la Alarine



LOT.


SALOMON,
Stir la pt-opositloit (lit Secr6taired'Etat des Finances et, du Comnierce.
Et do Favis (ILL C011S'll de,,k SecrRalres d'Etat,
A propose el propose, (I'urgence' la lol suivante
Article lci Les b is des M (A 30 Oc[obre 1876, sur la r6gie, des im-)osillojis direcles et, ]a fixation des quotlitct (L" 1,11-lipw,41011 locative et (to FiMP61 des patentes sont proro-6es pour 1'exorcice 1880-1881.
Art. _. La pr sentc fol ttl)i
-o-,! loutos Jols ob dispositions de Iol (ILI] litt ',O.tt com ralilvc et scra H-1-1primee, publik-, cx(,cut-L c h la diligence du SUcr taire d'I"JUd Z7,
des F'naitce,, et de celui de rh;:wull ell ce
qui le concern.
Donn6 t la Chambre dos au allPrince, le 8 Septemb,-c 1880,aj, T, 7c. de I'lud6penclance.
Lc flpesido)?l (1e ta Chawb) c,
6. IANIGAT
Les
PAILLILA-B, JD. TIJ QDORg..






ig i7m

Donn6 b, Maison Nationale, au Port-an4PAho6, le 16 September 1880, an 77c. de l'Ind6peudance.
Le. PHsident du Sgizat.,
INNOCENT COCO.
Les Seer6taires,
Ex). PmcxomE, D&NOR ST.-Louis ALrXANDar.

AU NOM DE LA REPUBLIQUE.
Le Prtisident tl'Haiti ordonne que. la lot, ei-dessus an Corps UgMatif sait revenue du wau de ]a Ripublique, imprimee, puWe et eticutie., Donni nn Palais national du Port-au-Prince, le 17 Septembre 1880, an 77e. de I'In&pendance.
SALOMON.
Par le Prisident:
L_- Seer6taire d'Etat do VlWriow et de I'Agriculture, chwrg par interim du portefouille oes Finances et du Co'm in erce ,
EVARISTE LXROCHE.
Le Seerdtaire d'Etat de la G ae iTe
et dela Marine,
H. PIQUANT.
Le Seerdtalre d'Etat de la Jvstice de Hnstmetion publiqao et des Cultes, t.-harge 1mr inNrim du portefettille tlos
Relations Ext6riewres,
C. ARCHING.

1101
Jlorhkit _),,1,'conpeAse vallonale en favemr du citoyen
WJLj2AM CIIANLArTE, anct en grand fonetionnaire de
PEW.

SALOMON, P111'SIDENT D'HAiTl ,
Le Corps Ugi ,latif, vu Part. 82 de la Constitution, Consid6rant qu'it y a lieu. 4 cawse d'6minertts services




low


rendus au pays par le citoyen William Chanlatte, de consacrer le patriotism, d'encourager le d6vouement
du citoyen au bien-hre du pays;
4 Consid6rant quo ce citoyp grand fbactionnaire
de I'Etat, a rendu des services signals 4 la Nation dans minutes circumstances, et par suite est frapp6 de ckit6 et qu'iI a atteint eette infirmity en, servantla
Patric.
A rendu la loi su [vante:
Article ler. La Nation d6cerne, h titre do r6compense national, au citoyeii William Chanlatte, la somme de soixante-dlix 'piastres tbrtes par mois,
comme rente vlagere'
Article 2. Le eCr6taire d'Etat des Finances est
charge do 1'ex6cutiort de la r6sente loi qui sera publi6e
dans 1'6tendue do ]a 116putlique.
Donn6 4 la Chanibre dc4 Repr sentaiafs, au Portau-Prince, le 15 Septeinbre 1878, an 75e. do l'Ind6pon.
dance. Le pr sldent de ta Chatnbre, 1-1. PRICE.

Les secrRaires, P.-E. LATORT1,E, G. St.-GERIVAIN.
Donn6 h la Maison Nationalo, au Port--au -Prince, lo
A September 1880, an 77c. de VInd6pendance.
Le pr sldent da SMO, INNOCENT COCO.
Les seeritaires, M. JEAN-SIMON, D6sinor ST.Louis AiFXANDRE.

AU N0'.N1 DE LA REPUBLIQUE.
Le Prkdent d'flaftj ordonne que la, lol ci-dessus du Corps Ugislatif solt
rev6tue du sceau de la R p bli Ue imprimee, ublie'e et ex&utic.
Port-au- Ince, le 28 Septenibre IM,
*nni an Pala's Nation. d, Jr
an 77e. do Flad6pejadance. SALOMON.
Par le Prisident
f elSecr&aire d'Etat, charge par
r*/, I ncr_ I -







RESOLUTION.

-Gonsid6raiit que I'liarinonic la plus arfaito doit r-. gner entre Fespril et la letter de la constitution, ki-ans 6cs moindres articles ;
Vu Article 201 do la Constitution qui aecorde lo droA au Illouvoir L(,-(Y-jslatif de d6clarer, 'a. n'im orte (JIIClle 6PO(ILIC'' (Itill y' lieu do r6viser tells ( ispo. Oions constilutiontielles (Iti'il d6signe ,
La Chandire des commuries d('-G],,trQ qn'll v IWO d, r viscr Fartiele 58 cornme suit
Article, .58, 2e. alln6a;
Le nombre eonstitittlonnel dc s6natenrs qui doit repr6senter cheque Oc',j)-ti-luemerit(le ]a Wpublique sera tir6 exclusivelnent des r)r( ser,16es par les col6lectoraux el le Pou,. )Iv Ex( (-utif pour ce (16parteDonn6 h ]a ChaMbre des F'wpr setitants, au Poaan-Prince, lc, I,,) Sel)[embro 1880, ail 77c, do Fffld"pendance. Le pi, 8ielcnl (le la Cbamb,,c,



S.
Donn6 a ]a Malson Nationale, att Port-au-Prince le 24 September, 1880, an T-ie. de I'lud6pendance.
Lc picsident (tit Senat
INNOCEN'r COCO.
Le. seerclaires
Di siNon Sr. Ls. AiEXANDRE M. JENN SIMON.

AT' NOM DF, Lk l,, lU-BuQUL,.
Lt I'M'IiDhN'f n 11,kin ordmint que ]a pr6sente r solutionn Ju Corps Gu,Watif.solt rcv tuc du sccati Ac JAjt PlIkjj(F-jP itop6mL!'e. jmbj1('e ct







Donnii an Palais National du Port. i u-Prin ce le 28 Septenabre 1880,, an 77e. de Hn&pcndance.
SALOMON.
Par fe Pr6sident :
L(, Secr6laire d'Etat de YhWricur et de
I'Agriculture char96 par in t6rim du Portefeuille des Finances. etc.
EVARISTE LAROCHE.
Le Seeritaire d'Etat de (a Justice dr
I'Instructionpublique et des Cultes cha
par interim du porlefelille desRelafvm,
Ext6riewes.
G ARCUTN',
Le Seerkaire dEial de la Guerre et de
IQ mm-ine,
If. PIQUANT.


LOL

SALOMON, Pr6s ideltl d*Haz.0'..
Vu Yartiele 79 do la Constitution.
Consid6rant qu'il Importe que les otliciers desatA6 attaches aux different Corps de Yarn)("e soient propor-' tionnellement, retribu6s ail serv-lce yCils Lnl appel( a rendre.
De Vavis du Conseil de, )Kucr(Aaires d'Elat a propose Et le Corps Ugislatif, apr s en avoir reconnu hirgence ,
A vot6 la Loi wivante
Article I er. Les officers d( ;a nt6, attaeh6s aux diff ,-' rents Corps; de Varrae'e Percewint mensuellement une allocation de vingt pia9fres (Itichlue solt Imir grade OU la class-c a laquelle ils appartionneri f.
Article 2. Le Secr6taire d-Etz [ de Ja 6uci-ic cL Gului des, Finances sont ckm--6s, chaeun en ce, qui le conla Pr6sente lei.








Donn6 A la Chambre des Repr6sentants iu porf au-Prince, le 17 Septembro 1880, an 77e. de l'Ind6pendance.
Lp de to- Cbambre v
G. NIANIGAT. Us secr0a "'ws I 1,ulm A,,T, D. Tff oDopE.
Fait h la, Alaisoil Nationale le Q8 Septembro 1880, mi 77c. de IInd6pendance..
ke president du SeWat
INNOCENT COCO,
Les seerctaires,
E. PINKGOMBE, D6sinor S.T-Ls. ALIXANDRE.

.4 U' NOM Db LA Rl PUBUQUU.
Le PR"IDENT n'HAlti ordonne quela Joi, ei-desgus du Corps Ugislatif solt tevaue du sceaude ]a Wpubhque, imprim&, pubWe etpx6cut6e.
Donn aij Palais National du Pott-an-Pyince, le 29 Septembre 1880, an i i mc. de I ln(Wpendance.
SALOMON.
Par Ie Pr4,i4leiii
Le Seci-Raire d'Etat de
In Guerre c4., etc.
li. PIQTJA--\-T.
Le8rcritaired'Etal
in. riyit des Fiiumces,
E 0
TAisiE LAROCHE.,


LOL

S2VLOMON, d'Haili.
u farkele 71 de ia corlstifutioll;
Consid6rant que la sitimhon politiquo it 1'4tablis, -ement du Gouvorneuaf j,, des d6-








penises extraordinaire our la march r6guli6re du service dans la P6pudique;
Consid6rant qti'il y a lieu de pourvoir ati paiernent des objets acheWs cetto poque, tant par le d6parternent de'la Guerre que celui de la Marine,
De Favis du ,onseil des Se cr&airo d'Etat
A iiwms
Et le Corps L6gislatif, apr6s en avoir reconni:1 urgencye,
'A vot(" la loi suivailte
Article ley. 11 est overt all Seerkaire d'Etat do la Guerre et de ],-i Maritte till credit extraordinaire de, cent quatre mille. liolts cent dIx piastres, soixante dix-huit centi'mrs r6parties corante stilt,
Quarante cinq riffle soixantc-tr, izcpiastrcs quaranto et un centimes pour 7-106 c trainers . . . . . . P. 45.073 41
Dix-sept mille trente-cinq piastro:s, vingt-huh centimes pour 2400 quarts (to poudro . . . . 17- 35 28
Deux cent deux piastres, nouf centimes pour 10
caisses do carlouches Remington . . . . . . N-2 09
Tronte-doux mille piastres pour un aviso do
gm erre. . . . . . . . . . . . . ;12.0m)
Dix mille piastre-, pour achat'de cannot dans diff ,rcnts ports, leurs mat riels etc 10.00o
P. 10i.1310 78
Art. 2. Le Secr6taire d'Etat do ]a Guerre et celui des FinaiicQs. sont charges, chacun en ce qui le .oncerne, de 1'excution do la'pr6sento loi
Donn 'a la Chambre de. :; Ropr6sentants le 17 Sep. fembre 1880, an 77e. do Ffnd6pendancc.
Lepro sidenf de la Cham bi r, G, MANIGAT.
Les scerglaires, S. PAILLII' -RLS) D. Tlil ODORE.
Doiin6 h la Mai,, wi wA Port-au-Prince, le
28 Septcmbre 1880, an We. do ffnd penance.
Le pr&fAnl obt Vn,at, BNorf--






Amw 10

US SeCrghlb-CS, E. PINKCONfBll:, D suNoR ST-,-Lom ALEXANDRE.

Ai. NOM DE LA REPIJBLIQUE.
Le President &Haftl ordonnn que. hi Ini ci-dessus du Corp',
-iAafif soit r( NC .tuo, du ccau (it! Ut R publicjuo imprimee. ,11Fli6e et ex6!vtt6(,. Donri(, au P dms 'Nallwual du llort-au-Princo le pteinbre 1880, ic, do Flnd penance.
SALOMON.
Par le Pv( sldvnl
Secretaired'Elat de la ;?.,errc et de la Yllayioe.
[I. PIQUANT.
cSeew lafte d'Elut de I //Y1( vieur, charrp,' A pwrI',-uille des Fbaancei,
i vuusn, iwocni,1,01.-Portant modification au Tableair annex'
etlalvidu Wepli!w-b) C1870.


-SALOMON, Prcsillot,,( ti'llfitli,
Sur le rapport du S('(' 'i-M;4irn, cl'l ,tat de la Ouerre ,le la Alarl rke et de Vmvi- dii Conscil des S(,cr6taijlcS ,lat.
A mopost
:,,'t I a Corps Ulgislatif a rondu In, loi ,,, it i vaii te: allom',, aux com1-1dan Ls a j et secj-6tz6iv orrondi sse,ont,, et commune,,, mix cotmmtn jari s ct secr6tl il'eq !;,; NsLe.,, inflitaiics, ivtl ontm ConsWranl, que, si 1'(-Ait do nos Finances ne perietpasVacrorder i, ce onciiounbLiiv et cmplov -








utotmen qu lis mettoe udes de our eo
il y a lieu n~anmoins de fixr ce taitoen d'une
mani re 6quitale;
Vui I'artic 7o0 de Ia Constituii.
Art. ter. Le Tableau annx a la loi dui 19 Scptcen'bre 1870 est modifiCti comm sn

Tableau A.

Ar scv&n~ot dt u -ri
I Gopadcant d'Arronrii sement, par moi-.' P. 0
2Ad jits A l'Arrondi 'ement, chaca .. .. .. ..40
i Secrtaire. .. .. .. .. .. ... ... ... ... ..33i
A rddo 2'. Claw.
I Commandant tI'Arrondissement A. .. .. .... 1 o
2Adjoints chactn.. .. .. .. .. .. .. .. .. .. ..3
I eorkaire.... .. .. .. .. .. .. .. .....


I Cmandant dI'Arrondtissemeit.... .. .. .. 90
2 donscacin .. .. .. .. .. .. ... ... ....30
I Secrdaire...... .... .. .. .. .. .. .. .2
Ar 'ondissemews dc 4 classes.
I Coinandlait d 'Arrondi semncnt .... .. P.8
2 Adjoints chacun.............
Iseeorttair.......... .. .. .. .. .. ...

Tableau 13


""dI Commandanlt LIe, p1C c.. .. .. .. .. ... ...P. 100
It Adjoints chacun......I. . . I. 40
1Secr6taire. .. .. .. .. .. ... .. ... ...0
I '3US-scecrkaire..... .. .. .. .. .. .. .. ..2


I" o mndant du e. ~'.. .. .. ...... o
2Ad'ont chacun.... .. .. .. .. .. .. . ....
S~ ~ onpyd 3c, r............. ....
I ~ ~ oiu 3.radn dc ps.Q









.om id n .~ .... .... ... 2

Commurnes de c.clsse.
I Commandant do plc ...... P. 60 ,10
Adtscaun.. o i n ... .... .....2

I8ecrare.. tai..r ... ... I
Tableau C.
Postes milita'res.
68 Commandant de postes mii ires, chacun. .. 25 68 Scr ttaires, chaeun .. .. .. .. .. .. .. .. ....6
Art. 2. La, presonte loi abroge toutes dispositions de loi qui lui sont con1~aires, et sera ex6cutde h la diii,ence du Secr~tairo d'fttat de la Guerre, etc, et de 'elui des Finances, chilacun en cc qui le co -cerne.
Donn6 hi la Chambre des 1 resent ants, anPot
au-Prince, le 241 Septembre 188Z, an 717e. de l'Ind6Le p~resi dent dc la Chambr,
G. AIANIGAT.
Leas cea
S. PAILLIE'RE, D. Tlf-ODORE.
*Donji h ]a Mfai on Nationale an P ort-au- Prince' le 30 Septembre 1880, an 77c. do, l'Ind~pendance. 11
Le pr'iaident dlu Seinat,
INNOCENT COCO.
Lea searetaives,
Disuioi St.-L' AkLEXAINDRE, M. JEAK SIMON.

AU NOTM DE1 LA RE$PUBLIQUE.
*Le ri kI lll'ordneqel o ci-dessus du Corps L svi
Efl efu uscu el pliuirim l~ t 3 ,1e








Domi au Palais National du Port-au-Prince, le ler. Odobre IM an 77c. de l'Indipendance.
SALOMON.
Par le Prisident:
Le Secritaire d'Etat de la,
Guerre et de la Marine,
11. PIQUANT.
Le SecrRaire d'Etatde Vhtterieur, chanq duporte-feuille
des Finances ,
IWARISTE LAROCHE


LOI portent modification (i la lol. du 10 Septembrp
1876 sur les a ides -de- Camp du PrJsident /a dt,,
Wpubliquc.

SALOMON, Pr silent d'Haitil
Consid6rant que 1'exp6rience a prove que les al)

Vntements aceord6s aux aides-de-camp du Pr6sident e la R6publique, par la loi du 10 Septembre 1876, swit abso"lument insuffisant en pr6senee (les d6penses exig6es par 10 service;
Consist' rant qu'il imported de mettre ces officers en measure de',r6pondre a ces d6penses et de server dignernent le CbeF, auquel ils swit attaches.
La Chambre des Commmies, visa I nt de Yinifiativ*(, que lui actorde Yarticle 79 de la Cmisfitutiorl, A propose d'urgence,
Et le Corps L( gislatif a rendu Ja lol sulvante: Art*cle ler. Les otfaciers 'rifirlems jusqu'au grade de chef de
bataillIn exclusivement rec4 vront mensliellement comme appintement . . . . . . P. 50
Les officers superieurs yisqu'au grade d'adjudant-g n&al
inclusivement . . . . . 60
Les g6niraux de Bripde ... . . . . 70
Lt5 & iraux tie DIVISIOD, . . . 30









Le sous-ebef do PElat-major . .
Te cbef de I'Etat-m2joi .. . . too
Art. 2. La pr6sonte loi abroffe, les lois et dispositions do lois qui lui sout contrary( ,s eL sera exkut6e A la diligence du SecrRalre d'Etat do ]a Guerre et do ]a Marine et de colui dos Finances cliactin en ce clui le concern(,.
Donn6 la Maison Nationale au Port-au-Prince, le 28 September 1880, an -i-ie. do Fln(b6pondai-tce.

Lcp, slWe)zf (tit S ,naf..
INNOCENT Coco. Les sccrOali'cs'
ED. PINCKOMBE, ST.-Louis ALEXANDRE.
11
,)MIII(, it, la Chambre des 1,)epr6sen [ants, aii Portan Prince, le SeptihDibre 1880, an 77e. do ]'Ind6pond-ance.
Le jWsidcal de la Ckamb)w,

Les seerRai't'es, j-,
Pmu RF, 1). TH ODORE.

.!X NOM DE LA RETUBLIQUE.
Lc President &Haitl ordonne que ]a lul ( -dcssus (In G)1 6 Ugislatif solL rev tue du sceau de ]a J'0:publ[(juc' impriln I e, publl 'e'ct exicut6p.
Donjid an Palas Nat'onal du POl't nee, le ler. belobre 1880. an Xc. de Flud6pendance.
A IS)MON.
Par le PrisHent:
Le d'Etal, de 1(7 Guco-c ct dc
la Morim" -T.
11, PJOUA'
Le Scm 'Wbv d'Etat le vt
de VAI O'l
'Iriculture, cha rqc par iW"?
i7u, po4efewille des F ,ncowc, of du

,VARISTE LA110C.11C.







is
LOT.

SALOI-1 0 N, F'Ri',SIDENT D'I[AiTl,
Vu Article 79 do la Constitution.
Consid6rant que malgr6 le service quo, les officers (to FEW Nlajor-g6n6ral de Farm6e remplissent h h SecrRairerie (FEtat de la Guerre, it est n6cessaire d'Y adjoindre quelques, officers speclaux pour que, en eas d'eventuallt6, le service s execute le plus promptement '()ssibke.
De avis 'du Conscil. des Scer6taires d'Etat,
A propose,
Et le Corps L gislatif, apr6s ell ITC0111111 Furgence, a vot6 Ica C)i Stilvailto
Art' cle ler. 11 est ad joint h la Secr6taircrie d'Etat de la Guerre dix officers ge'ne'raux, Savoir:
4 G u6raux de division 11. 28-12 112 P. I 12--jo
4 66neraux de brlpdc -,'1-35 a q 85 2 Adj'udants-g6n rauz 1.3-75 2-1
25 a
Art. '_), La pr scnte Ioi sera publi6c et ex6cut6e "t la diligence des Secr6faires d'Etat (to la Guerro ot dos Finances chaeun en cc qui To concede.
Donn6 h ]a Chambre dos Repr .sonhmk, au Portau-Prince, le 24 Septernbre 1880 wi 77w. do Ylndq pendance.
Le' Imesideat de la Chambre
G. MAXIGAT
Les seeretall'ps
S.PAILLIERE, D. THEODOFiE.
Donne au galams du S6uat, au f lort-au- Pr[ nce, le 30 Septembre 1 0 an 77e. (to Find6pendance.
U pr sldent dit Senal
INNOCEN'I' COCO,









eg seffitaires
K JEAN-SIMON, DESUN-011 ST.-LOUIS ALEXANDRE.

AU NOM DE LA III PTUBLIQUE.
LE PR9SIDENT D'HAITI ordonne que" ]a loi ci-dessus du Corps Ligislatif soit mitue du sceau de ]a R6publique, impnmee, publl e et exkut e. Donn6 an Palais Natiosal an Port-au-Prince, le ler. October 1880, an 77e. I Ind6pendance. SALOMON.
Par le Pr silent
Le Secrdtaire d'Eta f de
la. Guerre etc.,
H. PIQUANT.
Le Secr taire d'Etat de
1TWrieur, charqJ dm portefeuille des Piuances
FVARISTE LAROCHE,


LOI Organisant Varmep de terve et ta Marine de Guarre,
fixant le contingent d'hommes recruiter pour Vann6e 1881, etablissant le personnel des Arsenatix, du G nie,
des 116pitaux et des bureaux de ports.

SALOMON, Pr6sident &Ihitl
Vou Farticle, 79 do la Constitution.
Consid6rant que par suite des v6noments survenus dans to I-lays .1a (16sorganisation la plus,: compl6to s'est introduite dans les different Corps (to troupes et (tu'il imrrte d'augmenter le eadre del'arm6e.
onsid6rant en outre que celfeaugmentation ne peut en aueune jnani re nuire aux int6rets du fise ot qu'elle a.jouur but cl'as-,eoir d'une mani6re slide la skurit6 P ,,q
Sur a proposition du Seer6taire, cl'E'fat do la Guerre et de la Marine et de Favis du Conscil des Seer6taires








A PROPO F
Et le Corpq L( static a rendu ia lui uivaute:
('11APITRE I"
Arl. I or. L'a, mCc m pi(! t r1c paix est, r6ditito 'a la moiti6 de "oil effectif de ;--'izo inille li: mmes par le moyen (111 Service par s"'frie.
Art. Ja moifii. t1o cheque regiment, bataillon; 6tat111apt- (10 toutes artnes, fait le service pendarit tin mois.
A la tin du moi i la v6vne de solde est pa, s6c en favour dec bataillon,, clescoridants ct la revile dc ration c'n faveur des lo..ilaillow; iiionkilits;
Art. 3. Les ndmiiikh''flimi' piibliqiwc 4)
ciato: 1( colonel, "A:
riev. i de dc's covp -' lv'-' enf "m service,
tant le reiiouvollemc i (k:- Ilk, -orvirt:-, api-O choque
'revue dt 'n1d'-"
Art. Ii. L'6cjttip t1--(, de- pa\ire-; do, Zucrre li'e ,L.
poilil pal. rio (A fait tin serOce perni'mont.
11 lk I

Art, 1! S V 4' )"0
lie Lvente, olficicr- ;t par')". dti L" (!' kdjud'kk
a ceiiii dit g -n6rzi. I ck' t A, i\ i.- I- It. purcevr(mt, Vint6grahh des appointeumils du' ;'t 'i, iat-major (!it
Pr(2-,,ident (it, "i-11to ("n tou.*
grade, (Imil, 1c.- apjw inlcin ',: -)ifl fj\:('-; 11,Ir -'Lno loj
,1)6(!iale.
A I' L 6. 1 1. 'i n ','a I I to 1-1 e d I J'g 11
ei,
deLr.,
Si '4jl6S J)-U.- i0l.'W1. !.o f-ad (111117"micrie de
i) pr
if lit, lwii
.10 b -I I
a I i I I t wd"- oux dos ('16parteim I I I 1 ' ; ;- ill th't
Nuvd, e[ L--n c ij.,ipa(,mcs Lie cc covp's Oiit r6particClan* le cojujllu]10 3 MMI, dil er\icc.








Art 9. Le premier r4ment d'artftl* "di 14-me to form6 do trois bataillpris et les- troi-s- autrvjh&cu%, do deux batailions, pr6sentant ensemble un e6ctif de deux mil4weent s6ixante dix-osept homine8. ,
4rt. 1101. La gendarmerie -se compose de quarante trois Cd1nP;ggTJeS'd6 quar- nte trois homes chaeunef r pat#es ihtrb 169 Communes oit il Wy a, pas de'r4me nfs de lipe, et pr6sentant un effectif de mille, hu-it cent quariA4-'neuf hbn fiies.
Art. 11. Le cadre de chacln des six corps de la gWe du Pr6sidgnt grenadiers pied-, chasseurs apied, -tirailtkirs,' artill6urg, grenadiers et chasseurs a chev'al, ast 6.6 iL trois cents homes, pr6sentant un effectif de dfix- huit cents homes.
CHAPITRE 111. -Des arsenaux, dtt g nie, des h6pi'tattx,
des bureaux de ports, des navies de guerre.
Art.. 12. Le. personal des arsenauxde la WpuMquc et des companies d'ouvriers kablies au. Rort-au-PrinGe, au Cap, aux Cayes, h J6r6mie, aux Marc, & Jacmel, les magasins d'artillerie des chefa,;Iieux deii'autros arrondissements est fix6 5 quatre cent'soixante treize homes.
Art. 13. Le personnel- -du -g('mio militia ire ot des comtagnies d'ouvriers, r6parties dans les- vingfkroia, arrenasements do la 116publi ue est fIX6, L ftellf centEk, homines. Art. 14. Le personnel los h6pitaux militaires et du eervice de sant6 est fix6 h quatre vingt seize homes,
Art. 15. Le personnel des bureaux de ports ouverts, de ports r6clamant un set-vice r6gulier de canot& et des canters maritime kablis au Port-au-Prince, au Cap, aux Cayes, est fix6hein3 cent vingt deux homes.
Art. 16. La marine e guerre so compose, do :plusieurs navies dont les 6quipages sont r6partis iwivant importance des navies.
CHAPITRE IV. Du contingent.
Art M Le Seer6tairc d'Etat de la Guerre et do la Marine ost autoris6 A faire recruiter pour I'ann&e 1881, le nombre d'hommes n6cessaires pour wmbler les'Vides existing dans Farm6e.
Art. 18. Ce contingent sera fourni par les difWrentee








'Co4fiminos,' oxi We r6p rtl entre Ids diners co" de
-troupes deja,10publiqae.
Art. 19. 11 sera pr wed6 'i la formation do ce contingent

Far un mirage au sort, 1J -), .- e mode consacr6 par a loi du 28 Novembre 1816, aax articles 8 d 17 inclusivement.
Art. 20. La r6partition des jeunes gens & 116's pal. le sort sera faite d'apr s les instructions CIL, Secr taire d'Etat de la Guerre qUi les listesdu eontingen de cheque Commune devront tre expedites.
Art. 21. Un r&,-Icrrwnt ult6rieur du Secr6taire d'Etat de la Guerre fixera I'6poque do la clbture des opel"'ttions de recruitment t du tivage au sort et celln 1'exp4dition des IiStCS (ILI contingent.
CHAPITRE V. -- Disposihol)'
Art. 22. Uhabillement et I'arinement de Yarm6e
terre et de la Mar no de Guerre seront r6g-16s ult6rieureniciat par un AvrW du Pr sidett de la R,6publique. Art. 2.3. La pr6sente Ioi abroge routes lois, routes cfi ,positions de loi on arrk6 qui lui sont contraIres, notwfi-ilient la loi du 26 Aoitt 1877, gur I'i r6or-anisation do

Elle sera ex6cut6e a la diligence (lit Secrkaire cl'Eta! dp, la Gulorre ct de la Marine do celui de I'Inl6ricul- C. de I'Agriculture, C11aCL111 en ce qui le concernQ.,
Donn it la Chambre dos Repr6sentants, au Port-allPrince, le 29 Septembre 1880, an 77c. de I'l nd6pe n dance.
Le president de la Cha-whre, G. IMANIGAT.
Les secr&aires, S. PAIIJA ILE, D. THEODORE. 0
Fait i la Nfaison Nationala, au Port-au- Prince, le I) Oc. tobre 1880 an We. de Yhid6pendance.
Le pr silent du S nat, INNOCENT COCO.
Le8 secrOat'res, E. Pim cwfBL D si.NoR ST.-Ls, AIJAANDRE.

AU NOM DE LA REPJDLIQUE,
Le Prisident d'Haitl ordoune iuc la loi ci-desws do Corps L4Watir soh revenue du sctau cle la Ripub-ique, limpriw6c, pubtl6c et executive.








D4mai an Palals National dtt Porl-au -Prince, le a Oetobl: 1880, aa 77c. de ]'Independancr.
SALOMON,
r-ar le Pr sldent:
Le Secritaire d'Eiat (Jc bi G'WIITe pt de la, Marhl(17
it. !)1Q11-vo'.
U Secr& aired'Ebddel laterievretc, (If's
U1 till Commeme"
EVARI ;TE LAROCHE,

1.01 PoMlni abroqab'oi, d( fu lot' 10 1877,

SALOMON, Pr silent d Haiti ,
Consid&ant que Yarr (, du communal de Jacmel
Liu 10 Juia 1877, apprmlv par ia Ini du 16 Aofft de la m6mo oitA, e t 1 i Ile (' ,-oqation ii la 16011SConsid6raiit iiw l',irfi0e 168 fle la ('mislitu[ion preseriL qu'il no j-)eut 6tre6labli de pri\-11 -e en mali6re (Fimp6ts;
Consid6raiit (lite les priiwipes qui r6-issent le vote de tout imp6l tok qu'ik (jrmul(',s dans Farticle, 67 du
Pa(AC folidalliell [,A 11'mtt jm-- 616
Gonsid6r:uil que le daiis sa sag esse, voulant ontouror 1'iii- titution c-mmmialc de LOLItes to-, inesures propres a gamiiitir ,es inf6j-ot. ,,ans ]Aos or Fint6roL g6n6ral a plac6 acte-, sous le coii[r6le du Pouvoir
Ex#cutif ot a admj-_,, dw -, 1 j)1'i11Gil)CS ClUi dOiVGnt fOVDIer la base des Coiicjl, (,()nii un aux hiiteiweiition du llrf,"SldeM d1fai ti ou du l'o,"j- 1alif, arti(-Ie AT ett,31i
31111' alin6a (1(, [a Coii likiii(,ji,
La Chainbre des coiwiimne,',
UsaiA de Finilj liive qmo 1 ti 11-(,rwde Farticlo '719 (to la ConAitution,
Vu. Fur-emee, a prwpo J,
EL 10 Corp, 1't lrht J;t l(A suivante:
Article ter.. oi,t rapp wk j j
nal d Jacinel du 10 Jdn 18' T T et la toi du 16 Aofit 1877 qui Papprouve.;









En conse'quence aueune taxe ne poumm ttre 'Iev6e
leur entire clans cette ville sur le rhum et le taWa tenant des autres con-imunes de la R6publique.
Art. 2. La pr6sente loi qui abroge routes dispositions de lois qui lui sont, eontrairo. -exa exkut6e a la diligence du Secrkaire cl'Etal de 11;d6rieur.
Fait, it la Chan-ibre des d6put6s, to 3 Septembre 1880, an 776me. (to YInd6peiWance.
Lo jwp, Ulenf (If, to Ch )ahro, (,. MANIGAT.
Los D. TH11"ODORE.
Donn6 h la Makoti Natiomiie, au Port-au-Prince, le October 1880, am 77e. do Vindt',polidance.
NN- 1 0 CE N T C 0 CO.
Les Secvetairc.,, E. PINI O OME, DI"]SINOR S'r-Ls.

Nt, NOM Dl', LN REP1-BLIQUE,
Le Pr6sident.d1laiti ordl,)vr que j'j lol cl-dessusdu GorpsLegislatlf Son r,v tue du sceat, de .;t ii lpnbliquc mprmi6c, publl e et exkutiv
Donn6 au Palai Natlowi! d Port-a-u-Pril'-rc, le 6 Octobre ISSf), an 77e. de l1n6p!nctince.
Par le 1W,:de.nt S- LOMO-N
Ln Sfcretniro (-I F/ )) (Ir la Guerre
et d(" lo jlariw"
It, 111(fl-ANT.

o1c. r1mr(je, 1"I'o'.J/1"wS, 04


U) I


SALO-NION,
V11 Yurtk-le 79 tie, lit Gojl' tl[uLluh'
a, prove jue le Corps
-du
appel A rendre, a, FEW T&








-minents services tant pour la construction que p*ur la r6paratiory des edifices pu.blics ; 11 1 .
Consid6rant dn I U, it imported de rapporteur la loi qui avait supprime le (lit Corps do g6me militaire.
De I'avis du Conseil des Scer6taires d'Etat.
A propose,
Et le Corps Ugislatif a rendu la loi.suivante
Article ter. La loi du 14 Novembre 1876 1 Supprime le Corps du gt nie inilitaire est rapporr6e. 'Art. 21. Le personnel du g6nie des eorn agniies &ouvriers reparties dans les vingt-trois [ issements de la'116publique est fix6 h neuf cents homes.
Art., 3. La pr6sente loi abroge routes lois ou dispositions do lois qui lui sont countries.
Le Seer6taire d'Etat 4e la Guerre et celui des Finances sont charges, chaeun en cc qui le concern, de son execution.
Donn6 h la Charnbro des Repr sentants, au Port-au1)rince, le 24 Septen-ibre 1880, an 77c. do Hnd6pen(lance.
Le pr sidcnt de ta Chambre, G. MANIGAT..
Les secr0aires, S. FALi i Rr, D. TWODORE,
Donn6 t la Maison Nationale, au Port-au-Prince,
5, October 1880, an j7e. de. I'Ind6pendance.
Le y) silent du S ;nat, INNOCENT COCO.
Les Secretailles, E. PINKGOAME, D si_,;oa S,i,.-Louis AA


,kT_ -NOM DE LA A PUBLIQTT.
e Prisident fljaiti ordonne qut,12 Inf, (lit Corps U ;datif




-Now


D*nqi au Palais N2kisnal da Pfrt-A"-rriw' le 6 OaAre 1899

Par It Prf ident SALOMON,
Le $evrltairv d'Etat de 10 Goepre et 4 k..Vv rfue
H. PIQUANT,
Le Secritaire i9tat de 171 trrieur etc chargi
its'portefemUk des
Figaws et du Comiwfrqc.
NVARISTY LARWME.

LOI Portant modification a celle dit mois d'oetobre
18K?, sur le Semice do wnM.

SALOMON, hisident Vlaiti,
Vu Article 79 de la Constitution ,
Consid6rant que le. Conseil de santZi et de surveillance AL*bli au. titre 11 -de la loi du mois d'Oetobre 1863, n'a, jamais e xi A e (flie les, qttributions _donn'o6e_--.a' Cohsbil t. lo 16 '. d ; : 7
Sont cells de- I ancienTie In4w c lon gen rt e U service de san't6des h6pitaux militaries d6 la Wptiblique qui a W supprim6e.
Sur la cRositio n du Seer6taire d'Efat de la Guerre et de la aritte,
Et de Favis du Con,, ell des Scer6taires d'Etal,
A PRopos
Et le Corps 16gislatif a rendu la loi suivante
Article 1 er. Le Conseil de- sant,6 et do surveillance (Itabli au fitre 11 de-la loi du mois d'Octobre 1865, Wayant jamais exist, ni forictionn6, derneuie'ainihlul6.
Artirlo IA'Inspection. g6n6rale Au' b-666"'- 4*







-14
r6tablie, el il sora nomnj6 h cet effet un bispodelar
general pour ce serve, (los appointoinents fix ,s ii coul cilli !IlLitl k, pix "trcs par inois.
Article 11'zj Ct,( 6, 'mi. Cojisell de SanU' 4.
de Surve*11--mcc coiiqwni' dw members nomm6s
-parle Pr6sidoill &flai Ll of dwtl YTI 1 spoctmll' membro au-s ,I, seu; de dv:6' 'w ins] (tell
A lr[',-,!o J(,(, d(- kntj des
hi sora P1,( Sejlt6 "t
(i -1 e -J. le
Conseil
Artl(do 5. !,i jw 11 ''0 !,)1 loill OIL
de li)i f1l;* 1m 1" lle scra
(,XktIV'(, la dlljp ,nco (11; Fklot d( ht Guerre
f,.t de 1 t Nbrill(, d" i-eh;i d", 'lllsl ruch, ol publi'lliel (I de i-el u f do-, FlItfule"'s, (,il ('0 oll] h-, con c(11,110.
Dojirv It lhi, Ch:nniw(f des
1(' A 'S('Ploullwo 1,080, )ll i-W. de I'llidt"el", Itl Clmiliho', NIAN 1( ;AT.


Dullili J t ;fit Port-all-PI-111(v, 1C
di. i :d "w'Ild We.
b, COCO.
Les se-(


AT- NOV 1 LA 111, PUBLIQlTE.

Le pri4sidfrit d4bal oldopr vp 101 (111 covp b:-Islatif
SOlt FeVftue dit sfi a[L- de Ja RYwbh,-pr Impniw:Cl pillillee, cxktlt( C,
jjonlk6 .111 Palals '\allmlal ht I )or t-a [I -i'l-I lice. le 6 Octohrp ig8o. an
de 1-luii pmdancfl.
SIN 1,, 0 10 -N
Par le presidera
SCCv,!l(6)-edElW tic 1, mvsrc. et dle la Ala?-ime ,
IT i- -PIQU &NT.








Le SarHair'e d'Etat tie
I'Int(riear, etc charged
4& des Finaneeg tt dii Cw,,imerce
EVARISTE LAROCI IE.Lot.

SALOMON, Pr sident d'HaItt.
Consid6rant qu'll a licu, vu Finiportance des arrondisseinouls de ,, 06teaux ot da Limb6, d'Uablir un rc-, d I -ifanterie de figne, clans chacun d'eux, afin
de sauveganlei- hii 36curll publique,
que cette nouvelle er6ation, sans nuire aux ill[ VCJS lilt ise lie peut kue faciliter la march
4111 sel-\ (,C public.
Do Favis du Coiiseil des Sccritaircs d'Etat


't Ic Gwr) 4 -ujr s en avoir reconnu
h i r-ei i z L rendu la lol ,ulvantc
.\rhcle I t-,r. 11 sora ev&, 1111 r6girnei-A d'infanterie de,
11-iip, dau- chactin lies arrondissenients des C6teaux et d u Llmb sou,, le titre distinefif de 33e. et d( 34e.
Art. ','. Le (,( r6talre (I'Etat (to la Guerre et de ;
J inanees , ont charg( s-, tliacun ca ce qui 10 ,oncerno. (le fex('eution de la pr6sentc loi.
Art. 3. Uj, pr( sente lol abrogo toute-s tois et dispositions do lois (Im Im soiit contraire.s.
Donji( it fit (liambre. de,,, Repr6sentants, au Fort
au-Pi-M(.-o te '22 Septembre 1880, an -j7e, deFlad&
pendance.
b, lwvsidont do to, Chawb)'P,
1-1. MANIGAT.
LCR Secretwires, S. PALLIjR, D.








Donn6 4 It M-aison national, au
In 5 OeWbre 1880, an 77e. de llnd.6p dancee, I '' K' .. I
Le prAident du SMaf,
INNOCENT COCO.
fev secr6taires, E. Pi-+Kzomm, DgsiNon ST.-LOIJIS


XU NOM DE LA REPUBLIQUE.
Le Pr silent d'Halti orioune que la lot ci-dessus du Corps L tWatif
w4ue &, w4gu de ]a Wpubliq4e,. imp publlie et executed. ))ozjp on V iai s National dxi Pbf-t-au-Prj % Octobre* I s M de 110irendance.
SALOMON.
Par le Pr6sideat
10- Ify Gzc,-re et tie
H. PIQUANT.
Le Secritaire ffgtat -dr I'Intiriexr efe. rharpi des Fixancm et du Commerce,
EVARISTE LAROC11B.
7,T


Pj rdsiq jzf tfligiti"
Coftgiftrant que, aux terms de Farticle 1.35 do ]a ConttiWtian on vl'gubur, il eat nicessaire de. faxer Vk demniW & aocorder aux MagistrAts communaux dopt, I* ro)qiWation- e4 Was& au Pbuy0ir Xxiautif
Consid6rant, tn q*tpi que les Writairos, JX14i W 4M rwexpurx,0 IV's-A;jtrq8 ,ZMV10 4 'des-Jao'neiJs communngx fr9jit r6tribue ar la caisf e d Uflale,
8 tton reste toiyours 11bre d hg son Adminigtt*flon, sous le haut contr- e A y exercer par 1'autoritA imp*. rieurp.
Sur la proposition du Secr'taire d'Etat do FIntirieur at do I'AVICI ure,
Et 4w-'h&vJA ft








A piopd"
Et le Corps UgiWatif a voti la loi suivitnte:
Art. ter. Les appointments menisll6la des M49rtrats -communaux sont., fix6s wiv"t Vimpqrta-"., chaque commune, ainsi quil suit.
Commune A fire.' Cldg e:
Port-au-Prince P. 154
Contmune de 24me. Qum':
Cap-Haitien, GonaivesJacmel,
Commune de Vme Cldsse:
Port-de-Paix, Anse-i-Veaux, st-mareKquin,
MiragoAne . . . . . a P. 70
Commune de 4 me classes:
Fort-Libert6, Gr&nde-Rivi re du Nord, Trou, Hinche, Dessalings, Xire ajais, Leaginp, PetitGoAve, Petiie-llivi6ro de IArtibonit6, Salni*i hol du Nord, C6teaux,, Crob.,.-deg-Bou4U8tK, B-oq*. P. A0
Coranlune do Vr&e
-trese munesdola Mpubliqft. -30
Les 4.2 au GM
Art. 2 L ente lJoi "rA. W Nt&a, & di gen
en"" 3' 8 _1 k Ce
wr4taim, 41tTat do FInt6rieut. et d I ro, st'ne celui des Finances chiciln ch ct quilb!Mft "eI EN abroge routes tes disp;6siff6gs dela- loi: nuv Ids b6n8618 oomMunaux qui lui so-nt ooiitiaives 0
Donn6 i)a Maison Nitioftale, a u Pqrt;*,r Priftft) 4@
5 00tobre 1880, an 77c. de 1"IndOpmiftf-lett.
Le president du Sinai, INNOCENT C"Q9.
Les secretaires, E. PINCKOMBE, DkaD oR SAbm Law ALtxAxDm.
Donn('- it la Charnbre dbs Repr6sentartw, au Portau,Pr nze, le 9 Octobre t88Q, an 77-e. 4 i".
Yfndk)e 4 nda
Le p*ifUnt &U.-PUMUMf 6 MA lv- AT.








Leg SeCrRalreS, S. PAILUtRE, D. Tu ODORE,

AU NOM DE LA REPUBLIQUE.
Le President d'Haax ordonne que la Loi 6-dessus du Corps Ligslatif suit rey tue du seeau de la Wpublique, imprim6e, pmbh e et ex&riuie.
Donn6 au Palais '-National du Port-au-Prince, le 11 Octribre 1880, an le. delln&rendance.
SA-LOMON.
Par le Pr sldent : I
Le Secritaire d'Etat de VbWriew et de
I'Agriculture, charq dii portefev HIP
des Finance8 et du Commerce,
EVARISTE LAROCHE.

L01.

SALOMON Pr student d1laill* ,
Consid6rant que le rel6vement d a s exige des
d6penses indispensable pour lesquel es les seuleg ressouroes du tr6sor ne peuvent suffice,
De Favis dui CODSeil des Seurkaires d'Etat.
Apropos& et propose, la lol sulvailte
Article ler. Est FX6 L P,,I'Iir (ILL 15 Wcembre prochain it une piastre cinquante cefitin-ics les mille JIVIVS, le droit deportation pr6lev(, sur le bois de uallrlp6che dns pr juice de ]a ,urtaxe.
Article. 12. La pr6sente 101 sera ex6cut6e h la dill,gence du Secrkaire d'Etat des 'Finances Ct (ILI Commerce.
Donn6 A la,. Mason Nationale (ILL POA-all-PI'Illce ie 7 Octobre 1$80, an 77e. de flnd6pendaace.
Le, piilsident du S nwl, 1NNocFNr GO(',().
Le; secwVfalres Eb PMKOITBE, Drsmr SmNvb6ms "ALF,tANDRI .








b6nn6ii la Chambreles Repi-6 nta-nts a U Pot."UPrince, le 9 Octobre 1880, an 7 j o. de l'Ind6pendance.
Le presided do la Chambre, G. MANIGAr.
Les sec Iaires, S. PAILLIkIlE, D. TH ODORE.
AL NOM DE IA RITUBLIQUE. Lr Prudent dHaitt ordonne I loi cl-de,%us solt i v tue do sceau
4ie ]a R6 ubllg -ijuprimee P" lice et Ckut eDonn au afals National dn Port-au-Prince, le 11 Octobre 1880.
An 77c. de Fln&rndancr. l-'ALOT
MON.
Par le prkdellt'
Le Secr taire d'Etat de Ch t riear et de
I'Agrirulture chargi pror4soirement diz partefeuHle des finances ct du commerce,
EVARISTE LAROCHE.
W Q 0
LOI.
4- SALONION, Pr silent d'ffaiti,
Consid rant quo la naturalisation des batiments
strangers voyageant sous pavilion haitien pr6te h des
abns prejudiciAles au. FlsC;
Colisld6rant que !a faculty conl6r e aux aequ rcurs
de hatiments (Avaorrers par le d6cret du 10 AoCt 1843, ne tend 't i-leu moins quA favoriser le commerce
interlope;
Consid6rant qu'll Unporte do sauvegarder los int6r ts
de FEW (Mdemmont expos s par les effects (iu d( Cret

Sur le rapport du Sccvcl taire d'Etat des Finances
et du Commerce,
Et de Favis du Conseil des Secr tires d'Etat, A irm,()s ,
Et le Corps 1,6gislatif a rondu la lol suivanto:
Art ler. Est et domeure rapport lo d6eret du IU
Ao tt 1843 sur la nattivallsation et la navigation de.s
bath4ents du commerce maiden.








ArWts:' hv s &P Pjs -e ns con _V,4,es
ti0# h m6yager au long cours sont assuJettis aux
_pr najge
droita,.41
AA.' I La -- pre's.ente loi abroge routes lois ou disposi. tions de la loi.,qw.Jui sont countries. ,-ZIkAWa; PUUi;60At ex6futie la dilige nqqdu Secv&
ire om r.ce.
d'Etat des Finances et du C me
Donn4i i la Maison Nationale, & i Port-,Au-Prince, Is 7 OdWbi* U80; an 77e. de l'Ind6pendance.
Le pHsident du S6nat, INNOGIN.T COCO-.
Les sew6taires, 19. PTINK4COMBE DASINOTt St.,-Louis ALEXANDRE

DonnA & la Chambfe des Communes, au Port-auPrince, le 9 Octobre 1880, an 77e. de l'Ind6pendance.
-jo pr e, t4e la Chambre, Q. MANWAT.
Les'se&ei'taires, S. PAIILLI RE,' THkotywit.


AU.NOA PE LA R PUBLIQur.
ne lue a 0) CI
Prisidrut O'Haiti ordon I I du Corps U&Iatif
aial;v a4li Zt at a publique imprimie, publi4e et etie.ut4e.
Deiin6 au P Iai*, Nationale da Port-au-Prince, le 11 Octabre 1186, as 77e. iie Ftedipendauce.
8 ,.ALOMONle 'Pris bnt :
Le Secr&aire d'Etat de I'Intjrieur et d I'Aqriculture, vUro par "Wimm des FiP16rce,
et -du COM -










SALOMON', Pr&ideffft idHimiU,
06 nsWr ant qu'11' est u rg'enide co n-cod-fir-i'llaccrois. segmentt de nos Prodl'its" agrdeqiles- -pa-r 1(w, iToy C 118 1- -1-1-1 I
pro a faire pro Tegsrdr rxg
pres. reliever, n6ulbifi;
Consid6rant que -dm. ci t6yem rew&hm4e Jai confiince de FAAministration superieure et poss0daot des connaissances p6ciales, peu.Veht rendrb de grand services dangles campaigns, en parco urant solvent les sections rurales, atin d'expliquer les vu 4 du' Gouvcrnernent aux culti'vateurs, leur pr6eber lei fravaAl st temsurer doTex6cution des lois.
De 1'avis du Conseil des -Seerdtaipes-d'fltat,
A PROPOSi
Et le C oifps'JL691slatif -a V6L6 I'a 16i siWaht6;
Art. 1. 1.1 sera nomm6 par le Pr6sident d'Haiti un Inspecteut de cultO+ci Ottr bhaque commune de la Wpublique.
Art. 11. Ce fonctionnaire quel qiie soit -oon Irade militaire, estsous les ordre du commandant de la commune.
11 est tenud'inspecter cheque semaine tine parties do s,- sections rurales de sa-codmitine, on c6ihYft*"ant piir la p remi6re, de fhqdn' qu aVedne ne-'sok-pti*& sa visited. 0
11 est tenu ea'outre do 'fair e ehttque semaine a son chef imm6diat un rapport sur 1'6tat de culture des heux qu'il a ins ecte's.
Art. III Le Commandant do 1;1e6ffiUw1Wtransmettra le rapport de Hnspecteur avec*es, observations ;k son commandant d'Arrondissement qui, b son tour, 1'exp6diera sans retard au Secr6t dre d'Etat de Mnt rieur et de'I'Agriculture. I ?
Paraille obligation -est Wte, Magigtratmvimnal devhKuotomiraune.








Axt. IN7. Tout Officiee'de la Police rurale est tenu d'obtemp6rer h Fordr,- (.1e FIrispec, AIr, lon qu'il-s.era 16ralement requis.
Art. V. Les Inspeetcurs de, culture seront, do prerui&re, deuxl&rne et tvois; nie (,Ias ,e, selowFkendue de cheque commune et le noinbre i ie 7-. sections d'apv s le tableau annex h la pr6 sente lol.
Us pereevront mensuellement:
to Ceux de premi re classes 1-1. 40' 20 do' de (feuxi6me (1, -315.
3* do (( troisi ine (V 1 5.
Art. V1. Le Secr6tairo d'Etat (to tjiik.' rleur e t (I I'Agriculture, celui des Finafices et- du Commcive tiont charges, chaeun en ce qui le ewicerne, de Fcx cution de la pr6sentc loi.
Donn6 a la Maison i%,?Iationale au I lort-mi-PrIl tee, le 30 September 1880, an 77o. tic, -TInd6peii(Imice.
Le pi ( sidelif dit S iial,
INNOCL--vr coco.
Les seci-Oai-ee. ,
Disi-ioa Srw-Lotfis AiLx,%.m)a!-- M. JN.-SimwN.
Donu6 L la Chanibre des Ropr6senta tits au Portau-PrInce, le 9 Wtobre. 1880, mi -i-le. do, 1'1 id per dancc

G NiANIJ(- kl'
Les see?'Oaiics,
SS. PALLIkRE, 1). THLODOIRF,

',U NOAT DE LA RLPIAUQUE,
L't Pr6sudeat 441aiti ordomic que. ]a lu c -dcssus du Gaps Ugislatif wit wvkae da sceatt de la Rmpubikque, )"MprimeC', publl e ct e-x cut e'








-33
j
Doha an PAaig Natio'nal au Port-au-Prince, it 4 1 Octobw j 84p, Is 77e. tie lln&pendance. SALOMON.

'Par le LDr silent:
Le SeerAahv d'Etat de ChWrieur et
& I'Agriculture, charge pirovisoirtgneaduportofeuille des Pinances et
du Commerce,
PVARISTE LA)IOCHE.

LOI concern.ant la creation, des TUnbiw-Posic

SALONION PII SIDFNT D'HANI
Considirant qti'il e-_4 n6cessaire, tant pwir fiteflifel. IZ perception des i ecettes do nos po, ies int6riours que pwi'v etre en measure d'6tablir de, refitions postales r6guli6re, avec Ics autms Pavsde cr craiuplifl6l-Aes Tin-ibre-s-Postc,
Stir la propogilion (ILI seel-6tqircTEA 0 de 1 C LIP,
Et de Favis du Cmisoil des WIAaf,
A
Et le Corvs U--i Ialif q, voti.', ]: 1c)i tiivante:
Article ler. A partir du premier Jairvier inflllllhitit conluatra-vingt-tin, 71 sora cr66 & inis on circulation du-, imbres-Nstc do Ireize valeurs diff renfus.

I Gourde. 0, 0:1 Ccn(Jlfje ,
0, O celltim( S. 0,02 0,15 0,w
6,08 0,008 niilli gp:
0,07 0)00 ((
0, 0 fc 0,002
0,0 u (C
Ces -timbres porferont tine vignette tr6sco'fI pr6sentant les armes de la R6publique.
Les Ti mbres-Postesontdiff6renci6s enfre olux j)qpjujjv, coulcur.
Ils Porteront Pindication de leur valour,
ArUcle 2. Les Tim-bres-Poste beront JAhrjqq6s 4 F&tj -tjj






34

de la mUne-, mard re etoun lei Wmes contro'les que
Timbras anal ogues des Pay s olt it s s ont adopts.
Article 3. Un r6glement sj)6 ial de comptabilit6publique, r6dig6 par 'Monsiour le Mlinistre des Finances, kablira le s conditions do la vento des 'rimi)res-poste, .Article4. Quiconque aura scieniment fait usage d'un In
Timbre-Poste ayant d6ja servi I'affranch is semen t; d'une lettresera puni d'uneanievide do vingt, deux cents gourdess.
En cas de r6cidive, ta, peine sera d'un emprisonnenw.nt de cinq jours t un mois ei Famende sera double.
Sera punte des memes ][)eines la -vonte ou tentative do vente d'unTimbre-Poste ayant d6ja servi.
Article 5. Les contrefacteur;(Ics Timbres-floste seront punis suivant les lois 6tablies.
Article 6. La pr6seute Loi sera oxkiit6o it la diligence des Seer6taires d'Etat (to Flnt6rjeur et des Finances, chacun eiq ce qui le concerned.
Donn6 itla Chainhi e des I'kcpr( cntantL.;, au Port-auPrince, to 5 Octobre t8*, an 77u. de Fknd6pendance.
Le presideul (! : 1, Chai-abre, G. MANIGAT,
Les seTr&aire. D. TfiroDulE, M. LAFON'r_ -\i.
Donn6 'i la Maison Nationale, au Port-au-Prince, le
October 1880, an 770e. do Ffiict pendanco.
Le prisident du S -aat, INNOCENT CK0.
Lt secr6taires, E. PINECOMBE, Di' siNon S'r.-Ls. ALEXANDRE

Ali 'NONI UE LI REPLi'VoUE,
Le I-W61duut Xflafti Ortl(IMI( rju( La loil cl-& ,su,; du Carl;jUgIdallf "it revkuc dv sceau d, ; la R6p,.V['tuC' 17-11'rim(4" jlubfi 'c Ct ex6ctlt6e.
Donni au Pallis N-Iti-al ad Poit au-Pi luce, le I I Octobre 1880, &D-,77c. de I'Indercudance.

Par le Pri6sident: SALOMON.
Le Secr taire d',Etat do i,,,ur ct de I'Agriculture etc. charg par int rin du porte-feuille des cl d o
Commerce,
EVARISTE-LkROCHE.





JI

LOI concei-12aat I

-iALOMON' Pf! SIDLYF D'IlAifl,
Vu ]a loi du 9 Avril 18-27 e dit 31 Octobve 187G.
Consid6rant qu'il y a lieu, pou Cacihlcr la perception
de Fiirip6t sur le Timbre dans cc!,taiiis cas d6terfflin6s
par la pr6senle loi, de permc,(;ro w pu lic 0 lacqtiitter
dites ta.ws par Fxppo ;fiuh do Tii -,Iwes llloblie .
Consid6rant que, P0111, ;tl I 1, ]),?, oills tolljouv! ;
croissantsdu Tr6scw, il v i lio)i nos recottes par des taxe--, dun 'Ia fafl)lo yiotit ne peut
pr-oduire de g6ne cL n-, le-;
Stir la proposih 1111 IIII 'V'
(lu Commerce ,
CJ de Favi du con :,- d

Et le COVP.
Article A purlit- (I!J 1, 1 c cr ini6 et,
cit.-culation


Rose, lem .
Jaunc, conR;u ;snwit i Yc7.1,ijumn ... 0, GrIs dair Oeut pom ffli dP C mimj-cu,
Gde. 0.10, O 20- -1 0,j ;37) 1, 50 -2,0( 3,00
.),oo 10,UuArt. 2. Les Ti p,,,rhroi0 les arwc. de
la R6pubjique avcc et do. leur
emploi.
Le ; mi, -ill"I IP fo --mo t 1(-' dnu-(-,
autres 14 formu chloi)-,[C.
.Nrt. 3. par! i; (In 1),-ochain, seront
soumis -t 1 11 (IN)it Ile :ill )'redn delt- (-enlimes, les quittances ("11 acquit, f, u I. Ot 1116flloirc--- ,
les pim ,i e! (11(-Iiar-gs Cie
sonimC6, M L-6u6mlei-f ent 'I c
titres (IQ queIquena(uv,. (m'dk o ;,ent jgi,66 ou non si.
Fnesqui comporier ti -nt 1!Ijt- --- I mI 16charge et






A.








,U&*oftd*,fimbren"est sLp#HcaWeqtf"auxa0*s fafte jii o isignabire'piWe. SOIA *X es d im-droit 1 fewac-C M 0, _Ae 'W 114 ur,1", Gb6qia* ainsique Burp les lettreg?
ch*ng4P, billets kqrdro, at autres oqet' do Oommeice 80124'gNp "'o vt ionnol, Jos qu ittancp4, doPolardo4 eiij 41 -;n
_e*sqw d 11 ne Wagit' as'ai OM
d"' U
aw
ou uAa 12 141 13 0& f6r4 11 1
Rpep-, vr"spagjvs, coinp aples d6s Ii
leg qvl*k 70_ ff
publ*, #ollefw, 000 Pouanes, des contributions inairootes
quire0pat oio4misoa i Ja L6gislati a. tp4,
ost
AKWI@,,Af Toute contraventioti 'a la r6sente 'disposi-tion est punic d'une amended de 10 ourJes, par piece non tim tbrde, dant est passible aussi tien le, crdancier quo le d6biteu bien Tic le droit de timbre soit i la charge, de ce dernier.
Art. 5. Les.pikes 6num6r6es ci-dessus et'qui ne por,* teraientyas le timbre exig6.par la pr6sente loi ne pour-.. ront pn"bare foi deviant tant qu'ellcs'
W; Itribunaux
WAturortt'pag'eW frapp6es de Yamende de 10 gourdes, ,pro'" par Farticle 4.
Art. 6. Les obligations, billets, effets
doyant avoir o6urs dans la 116publi4ue, connaissements i HnWrieur et I'Exportation r"tent awamis aux taxes fix6es par la lod du 31 Octob e 1876, wais ces taxes.'.pDurrontAtre acquitt6os par Papposition des ti'mbras mobiles.
Les autres- actes 6numor6s dans la dite loi devro t tou. jours etraWitsgur papier.timbr6, commepar lcpass6.'- ,
ArtidI6'7-. A -paftir du premier Janvier prochain les eff4ts 4a e9mmarce er66s dans le territoire de la 116pu-, blique our uno place Orang6rc et r6ciproquem ent ceux cr66s dans une place 6trangere sur une ville de la R6publique dwont acquitter les droits de timbre suivants:,
Les effets jusqui 200 0,20
200 500 0,50
500 1.000 i)00
.1.000 2.000 I'to
000 3.000 2-00
3.000 5.000 3,-00
5.000 10.000 .5,00
10.000 20,000 10;Oq








LA qltotitd do$ drolts "fixic P" I lol 56ra bid, sur lea timbres.
zo "ra pas cr66 do timbres 7au-d"10 do dis dourdes, mais le, pavement du droit dp. purm
W6 !bffwtu,6 par .1 appositioa do plus u r9j MO-ft bilec
Art. A. Le timbre mobile doit kre appos4 nvant tout U"ge.
Pour ies effects cr & A Haiti, il eA'60116 a-ricto do. f"t A. c6t6 de la signature du tircur.
11 est coW 6galement au recto pour les i&'C0AOA9 ou avals des effects cr6ds A YEtranger.
Tour les endo-s ou acquits, il est coM au Virs o'avant toute 6criture sur Feffet. Chaque timbre mobile eEit obli-t6ri.au moment do son employ. Savor:
Par le tircur, pour les offers cr66s A Holti.
'Par lesignataire del'acceptatioiioudel'aN-ald.ol'ondoz senaentoudol'acquits'ileste 66atictelior, .L'oblit6rationeonsistesouslirisci-il,)tioiihl'cncpousu*Uo, et -la place r 46serv6e h cet Ctlet Sur los timbreg niobiles..
O'. 'D U o i Toblit6ration est 066u'e,"
&t Do Ia7 date.
3o. Do. la, signature.
Eli cas, p Prot6t, faute'd'accep-tation d'un effet vofiWt, delrEtrafi er, ld fimbre est coll.6 par lp, porfeur'ct eblit&6 par le retiour, charqd* de Fenregisftomont VII, tlrWt11 appoee- sur le- timbre, la griffe do sou bureau et sa
'Los sozikis, Compagnies, masons cle. banquet ot do comniq !nt, pour YoWit6ration, faire usage Wune,
griff6 apposee sur le ti fubre a encro risse; et Jerent connaitre lo nom et I a raiso n social e, V Ifeu OaVoblit6ration e t; op6r6c" enfin 'la datt al::Iaq ielle e1le 6eA
Ucmpr6inte de cette griffo doit W6; d6pos6e au bvt-rqawdo 'enregii4rement du fieu.
Art. 9. Tonto contravon I tion h ]a pr4smnte loi v4f piwis Wurto gmende, de vingt fois la v-a4aur du timbre et dant Ost assible aussi bien le tireUr 4j'vftpt qVe e" qui Pa achet6 et reou sww ,,mbrs.
Art. W. Les t.imbre8-,pioWleRpri -vaspariaprfsents W u ^M
a UM =W%*






4L.

w"s

inches 0-on[P(lles que les limbres analogues des autre, i pqys clvilis6s.
11-, seronL adres ,6.,,, Mr. le Tr6soriar
6n6ral cle la Reptibliwic qui en den eureka responsabla. TM. le Secr6taiic Fi-aances p'ourra autoristw
t:LTtain,, liabitant-i vendre. cc-, timbres au detail, arm do li- mettre plus Ewil'enwnf ii la dispositioil du "public.
Ti sera fait im e (,,omp(e (le 10 0;0 aux (16bitants autoViS6S p(MV Ull (,iK TOVIL-(ICS 11LI Moins.
La vent'o, de lim we, mnl) I ',, fera Fob jet Wun rklament sp( cial (,!(, la publique, r6dig6e par Sir.
le Ministre (Ics Financ-,",
Art. I I. Lo-; (")Wim-facloul"c" (les tinihn;S mobiles, soront powsuiv[s (-onf(wm(,wwnt uix lo4s 6tablie't".
Art. I?. 1,.--L pr -:ento !()i t (n-, (-x&c11t6e la dili-ence do Monsictir le Sc -rMaire ( os Finances et Odu Commerce. 0
Donn6 h la Chambre Ikepr6sentants, au Port-auPrince, 1( G Octobie 18M, an de Fln(Mpendanca.
Le pr ;idonf (Io h G. MANIGAT.
Les 1), Tji ODORE.
Oonn&, t la Makfin Nahmmle, au Port-au-Prince, It Vln(i6pendance.
L- fw sioeid, dzi S36naf
IN',O( FNT COCO,

D siNon S'T.-L )ci- ALEXANDRE.

At', \0 1 DE A REPEBLIQUE.
1 Ptkd(ot dThlti oldonne 4qUe 1;1 101 C1-(1CSSJJS du Corps LigisJailf soa in-ftic du scp-m d(- h R pbllqmc, unprim6e, pijbliie et
ie it O toie 188o,

SALOMON.

Le Secr .taire d Etat at: I jarflrici,
ft de (Aff?7irulture 0c., charge' J)ai* ilitil b l da Pw4ricuille; dc's
J
finances ct M6 Commerce,
EVAR1STE L.kROCHE.








LOT.

SALOMON, 11,r( s-(jpjjt (j,11aill"
Consid6rant la ri cessit( depuis longtemps reconnu do F tabhs!3cmen.t dans la U6publiqueod'un cable t616F raphique sous-marin relimit le p i ys au monde eiviiS6.
Sur ]a propo,411o[i dii Seer taire d'EJA des 110btiw)- Exft;riellr(,5 ,
Et do Favis du

Et le Corps L6gls ahf a, chirgence, vote la Loi suivante
Article ]or. E,-t aj)prom eL sanctiormu, pour sortir son plein et enter eff4t, avec les moctificKtions ctuivantes, le contract t L)nJrw lo 26 F6vrier
18 j9 entre Monsietir Charles Vill eval cix, Cliarg6 d'Affaires d'Haiti en Angleterre, en agissant au nom de la Wpublique ct Monsieur John Pitman Hooper, sujoi, anglals deincurant a j ,)nLi t au nom
de la Compa'-I"ic -Work"i Pour 1'
1(- folict c1W
tablissemeni f, I El'ua e t6ligraphique sous-inarl -i de 7ai it rolit r llaiti et I'Etranger.
Article 2. Le colicessiormaire s'cnxaoe;k kabliranx fraise la sociko Hooper mi 6ble, t i6grapkique entre Port-au-Prime ( Haiti et kitigston ( Jamaique.
Article, :1. ler. -ki Contrat dernew-o supPrime.
Article 4. La vr( sonl o Loi scr L imprim6e, publiie et oxecut6c -h lo, till i! rci)ce des Secr6t-:tiros d'Etat des Relations Ext6ricures, de I'InL66ruv ot dela Marine, chacun on cc qui lo concortie.
Donn6 ; la Nlai :oa Nationale, au Port-au-Prince, It ior. ()-Aol),-(, 1880, an 77e. de Flnd6pendancc.
Le- d-a Sinaf





An

Les seorRairev
DL 'si\oiiST.-Louis ALV;ANDRE, DELDICAU PAPO.'

Donn6 h la Charnbro des Repr6sentatits, au Port.
till-Princc le 4 Octobre 1880, an 7-7o. de Hnd6pon.


Le president dc la Chambre,
G. MANlGAT.

b-s sece0aires,

'S. PAILLI ME D. THI-,ODORF,.



AU NOM DE, LA R PUALTQEE.
1,, Pr6sident (I'llaito or*nno, quo la loi ci-dessus.du Corps I ,-"U i, L L t i f soit reviRue du sceau do la Ji6publique, imprin-ica, I. itbli6o et ex6cut6c.
Doim6 au Palais N aliODal, au PorL-au-P ince, le I I "-)ctol)r(. 1880, an (1(, I'ln(16pendanco.




S(1-11i(;1ab-c d'Etat de ct dc
J'Agrit?"Iture chrtrg ptr hitieba dupot-tc.
fcriUcdesFhianccsrt da Commerce,
E VARISTE LAROCITE.
f ,,,-jte7zW de ia Jut"ce dy jjuicefemiltedeq
Relations Ext rieures.
0. ARCHIN.
Ile Sceit'laire d'P(it de la Guerre et ic
ine,
Lf. MQUAN.T.







-LOI
Swr-ht creation d'une administration centrate des domaine&.

SALOMON
I'AtSIDENT D'HATT,
Vu le d6crat r6volutionnaire du 10 Septembre 1879 qui rapporle la loi da 17 Novenibre 1876 stir les Consoils d'arrondissernents.
Vu Ie6 dispositions de la Constitution qui sanctionno It dit d6crot, en i;upprim4nt les councils d'arrondissmients.
ConsiUrant qu'il y a lieu (For"aniser le s4rvkv do* Dcomaines qui 6tait confi6 aux presidents de A.Ponseits d'arrondissarfients, tout en-maintenant la rnise en viguour de la la loi du I er. Aofit 187- sur la rnatiire.
Consid6rant qu'il import, doodresser dans le Ius bref A61ai un cadastre -( m6ral do tous I" biens et ( oinaines .gin6raleniont quelcon(Iiies appurtenant la R6piiblique et do fairo Finventaire exact, des ricl*-s,-es dont I'Mat Pourrait firer tin parti iinine'diat ou dans un teni s prochain ;
Attend qu'il est urgent de metfre on valour les bieps susceptible do produire, par kt localioti, des resources a I'Etat.
Et attcndu onfin qLt'if est it6oessaire de r6gler 16 diff6rents voisins ot de mettre un terrine aux reveneWations ill4gales ot non fond6es de plusieurs pr6tendu8:'pr'opri46taires des biens di% I'llfat,
A pvopos6
Do I'a-vis du Conseil des Secr6taires d'Etat.
Lt le Corps U'-Islakf a voI6 ]a loi suivante:
Art. ter. 11 sera erc-6 de notiveau, un administrator g;n6ral dos iornaines nationaux, loquel rel6vra Oirectement du Seer6taire d'Etat au department de lln't6rieur et de FA-riGulturc et aura le in nic rang que le president de
-14 thambre, des Comptes,
2,., VadmiWstrateur eukal dos 6'P:1IiI% 'rOluf







42 i"
plira routes lqjL fonctiom; qui 6taient d6volueg aux pr4sidents des evMbnseils d'arrondisseiiient relativement & ce service.
Art. 3. La loi du ler. Ao tf, t877 qui les formality s a remplir pour les changes, la forine t les concessions temporairo3 dei bions apparte;iant ; I'Emt, continuaA avoir son plein effet.
Art. 4. Dan: los Chefs-lieux Warron(lissenient it sera nonim6 de3 agents donianiaux eharg6s sp6cialement de la perception des fermages des ljieil, de PEW. Its rel veront do I'Administrateur neral des domains et corres. pondent diredon-iont avec flll i pour ce quitouclie, ce service.
Art. ). It s2ra accord c-2 s agents des 6ii-ioluments mensuels, co.-iforni6meot aux Ghilfres porL s au Budo-"et du d6partement'de llnl rieur et (to I'Agriculture ot suivant la classes a taquelle ils appartiennent.
Art. 6. Le Secrkaivu d'Etat de Flnt6i-icur, sol uil le jugera nocessaire, (.161 -ue zi (los inspectem-s Clans es arrondissoments (it communes, a(hi d aJiver le rec ouvrement des ro&Naiwe- dorfianiale4, (le ( ()nfi-)ler le service confi6 aux a-enis doinardati-z ot. (to lui on fair-- rapport.
Art. 7. 1,,, pei-;,)nncl (.',e ['administration central se composer de :
Un chef de burozm, ui-t co iyl al)le, un g6omkre (pour le service in caJa-l re, un emplo, 6 ;up6rieur, deux employs do t ro. cla se duitx de, 2 'un hoqueton.
Art. S. Le personnel (le la .,ecti () n de ; don-mines actuellement souch6 ; la Se.-m&airerie d'Eiat de l'Int6rieur former en parhe ( lui do Fadminktration ccntrale.
Art. 9. Les appoin"ements I(,. 1'wlniinilsh-atcur go'n6ral et ceux do son por:-ennel son[ f i 6 s par iroi ; con-inae suit:
L'administratcur P. too
Le Chef dit ImireAil . do
L'In-6niour -('-om tr . . .. 7 0
Le (" --)m PU l)lo . . .. 60
1,'employ6 sup6rieiii .. . . .. 0
Chaque cmploy6 de 16re. rbsse, it P. 40 80
Glialue, emplov6 (to 2e. It . . . 2 5 -50
Le lloqueton : to
Art. 10. La, pr6sente loi sera imprimee, publiJe e t ex6cutie h la diligence des Secr6taires d-Et at ide 4'In(c'Vieur ot des FinAnces chacuti en -.ce qui le concede.








43 now

A, D6nh6 t la ChaMbre des Communes, au Port-au.
Prince, le 5 Octobre 1880. an 77e. de I'Ind6pondance.
Lp 1 i Cha-7nbre, G.
S. PALIALRF, D. THLODOEE. Donn -& la Mai --)n Naf;, nale, au Port-au-Prince, lo
j Octobre J880' -III lie. e I'lii(i6pendance.
d t 1--r-NOCEST COCO,


J' NW11 DE, 1-1 RE-7UBLIQUE. d lijitl oi olo-le que !a Im m-kleSsu-i du- Corr Ugislatif
suit IcNkue (III sce-all de la R6publnjue, iqpiirn e pubUe et exiicut6e.
DOIIW au Pah"s ",ZIL;olial Ail Pott-ari-PrInCe, le 11 Wo re 880
an i 7c. I Ile I SALOMON.
Par le ja' Fjde.lf
Le Secntabe d Et(tl de I hit6rleur
de I'Ay lcultuxv, etc., charg ?;(7r int 7-im da portefeui(lc des Fivaiires et ait Coinmerec,
LAROCHE.


LOT.

lli-c'sidrnt d'Haitt"
G,)w id&-, -nt que le (1(-cret du 2 ) Septeiiabre 187V
du Gouveriiein(-rit provi, oire qui Tnet en Rat d'accusation Fex-Prt" ihlent B ol srond- Canal et ceux qui ont t oli adminisircit-Jon, les bates foncfiopp de Serr6taires d'Etat, cst une do ces measures rovohlhollllalrf ; all-mpelles, malgr le rnaliatien qu'en a wovisov-einan't, fait, ]a Cmislitation, il neut 6tre 16einenl d. ro--6
Considlraaat n que les circonstances exceptiwinellement braves au rnili'cu desquelleF a ce Di6cret







COW avec les gaug& qu! les avaient -provoquie!, et qu'il imported par consequent do faire lesser aussi, imis YOnpire (lu r glme cGnstitutionrielactuoHeinent i4n ig tieur les effects de ce I Weret qui ;uti (*raet46te: emsentiellement r0olutionnaire ot tranNtoire; Sur Ia. proposition du Socr6ta-ire, dthat de 1'lnt& rieur CA de I'Agriculffire;
Et de I'avis. du Conseil des SecrRaires dttat,
Et vu Farticle 205, de la Constitution
A propos,6
Et le Corps Ugislatif a rendu la loi suivante:
Article ter. st ppor[6 lo Dkrot du Gouverne'tent pFovifsoire en (fate du 22 -Septembre 1879 por
at 411se en accusation de Fex-Pr&sident BoisrondCanal et des citoyenj qui, sous soil Aftinistration, ont exero les hates frictions de Secritaires"(PE tat.
Article 2. Nianmoins, A 1'6gard de la verification et do I'apurement des competes de cettA administration, tous les droits et acrio'n,5,attri ,Ads par 14 QOnriti-, tution, soit A la Chamhre des RepF4"nt&nt-s,--soit au ( orps 1,6gislatif, sont oxpress6mant et formellement rescrWs.
Quant aux personnel qui se trouvaient sous le coup dndit D6cret et qui sont pr6sentement hors du territoire de la Wpubli(juic, leur cas continued h 6tre
i par les lois de police ct do s tref6 auxquelles il Wt nullement d6ro-,:s
Article 3. La pr6sente loi abroge routes tes lois ou dispositions de, loisq4i lui sont countries, et sera im. prime, P b1i6e et cxdcut6e. 'a, Ia. dil genqg, 45 $ecr6, Wres WL a ,; chAcua on, ce: qui la. concerne,
Donu46 6 Ia Charnbre-4es ,RepF6sentants, w Portau-Prince, It .9 Octobre 1880, an 770 de. flmd6pwdance.
d
P-14=- GAT.








lee eeffRsireg, S,. PAILLI'RIV, D., Tnk0D0FX.
Doni4 A 1i Maiso'n Nationale., au Por't-au Prime, le 10 Octobre,1 880, an 77' de l1nd6pendance.
Le lyrisident du S, Paf., 11_ XOCHNT COCO.
ies serRaires, ED. PINKCOMBE DNOi%. ST.7Ls.fALEXANDir.
2
ATJ XOM DZ LA RRPITELIQUE"
Le P"y: t d'llalti '6rxfonue, qge, fa ,91 ct-d e s t!a d I
revetue du scea i *do hi RkipulJnque,; j wlmmmi i a, P"hie at eticutk.
Mmni au Palais'Nati..1 &tj Port-au-pnme, It U Oetobre 1880, &a 77e. do I'laiiPeadance. SALOMON
Par 1cPWs;dejit
Le Seeritgire d'Etat de llatirieur I ct do I'AgricalSare chargg des Finances ct du


Le Sccritaj x Etq4 de'I'a Justice, de OnsfyVictlempuplique
es des Gultes.
C. AR IYIN.
Le lecritalre d'Eiat 'deAa'
Guerre et de la Marine.'
H. PIQUANT.

Port-au-Prince, It 27 Octobre 1880, an 77 e.
de FIngipendance. S A L 0 Ill 0 N Pr6sident d'Haiti, ADDRESS
Aux populations de I'Artibonite, du Nord et
du Nord-auest.
0011citoyens,
Je Cap itale darm quelques jours pour.,_;,
Ne croye
allef visitor le Sud. z pas qu'cn commenta4t M- 14 M?, torurn6c pr6sidentielle, Je maxque una
7






prif6rence 1--,Otir Fun de !,P-*A4 du Pays. Tous ont un droit 6gal 'a 1,0i t
Ma so i tude, L'Exil, on me (1(,,,a geant. de prejug( s de localht( ne 11'a perims, dt, voir et Walmer ]a Patric clue dwis D ailleurs le choix unamine cloiit, J'al ('4(, 1'()b jet, a, d6faut des ,entnnents que le molhotir (I volloppe e"I ICS 6PUlUnt ClICZ tout homi-ne v--ai- ,aent, di6-,ic (1( cc nom, lie Me Perlne[Lrait PaL, (t( ("Nor "t ct
jalouses illfluelices
Je lie tarderai pas Ih Aro. de votour au Poi-1-juPrince, et, de s quo J (,, somi rej)c)s(,, irai parmi vous chercher, avee joie, Voc -asion (1'6tudier e de saLisfall'cl les besoins que vous avez,, le ., hit;-r Ls qui eii Souffralice cll(,z wins,
Vou i le sav0z, Concito vens, et Jc 11' ii (,C:s,nU (Ik- '10 dire, Mon preinier devoll., M pew ," -e a k
de vous assurer le ; bienfalt ; (to I;t paix laquelle vou,, i1e, pouvez iravailler ;'I 111' T)MIOII
les ruinesaccumul6es jar (le- Rnib[tI'OII.-; mak"aines. De vains efforts sont faits ell cc Inol-11CIlt I)OLIr -Al'arr6ter Jans Mon ceuvr- p0m. de ilouveau le Paysdans les mallimin-; it', sort it pe inr.
S'iI lie. "agiss:ait que de Colitro
Moi et Ma famille, Je de leur (it)poser le (16dain que ni rltejit (1(, paroils outrage'; mais il s'agit du Pavs u I -eut e1wort, ti-oubler il s'agit de vous et de vos faillilles (111,oll vcut encore compromettre. W lors it no We,,-4 plus permis, ct'h& siter, Je aurai faire Mon devoli', (iuo, solont
leg nke-qit6s que M'Iinposevollt ICS
lotre attitu(Ae arrkera, s ,,is wil dotite, les in4ens;6s qui se percent de func.-! os Ma pr'
sence paring vous no tar(lera pas I), i-(- trvev lc, he-19 d'6troite solidarlt6 entre le CI, 1
s est cholsi, liens qui soiil, la, la dt Mon
Government. 13CIUCOLI-) (I'Cii'U-C VOLIIz 1W '- GO111-1,alssent persolmellement, Ic I)III" nonibve Simplement do reputation. En voyant (lans votre scin ct,,im qu qc accuser de trafi kier dc notre, autoiwruke,






47 6
vons sounrez do. p-L nous restera, Se
lles ere, qu'h nous occuper-, dans notre mutuelle confidence, ks besoitis et des travaux les plus propres h ace6f6rer v0s t otre pfosp fit6, a vOils
faire bkn6ficier des rults do cette paix (ILIC Je vous ai promise et que Ja sauvegarderai cofite quo cobte.
Concitoyens do 1'Artibonite, Ju Nord c, du NordOuest, bjent6t.
Apr s Ma visit it Yov3 fr res da Sud, Je ne tarderai pas it tre parini vous, a vous apporter le t6iyioignage de leurs sympathies; Je suis sar d'avance dtrouver chez vous 1'6-ho de leurs sentiments, c'esth-dire la conflance dans Io Glief quo vous vous tes donn6, dans Funit6 indissoluble de la. Nation et de la famille haitienne, -[ans lo d6sir de la paix et du d6veloppet-netit, du pays par Yordre et e travail,
Vive FlUnion de la -,Ainille haitienne
Vive la Paix
SALOMON,

-1101
-Sttr Vaugole-atation des ii police rural.

SALOMO-N, PRL-':SIDENT DIIAITI,
Consid6rant que, pour h inaintlen do Fordre et de ]a r6pr"sioli du va-abotidap e dans les campaigns, en vue du cl veloppenieiA (to, I'Agriculture et de ]a

F rotectioii accorder ;,,ux habitant- laborieux, iloy a ieu d'augmenter les appoii i Vemei its de la police rurale, afin quo Fadministration sup6rieuro ait le droit do r6clainer la PILIS grande son-mie. d'a ctivit(, de la part de ces agents ; I
De I'avis du Conseil des Secrkaire.- (YEtat
A apropos ,
Et le Corps Ugislaff a vot6 ia loi suivante,
Art. ler. ChNue clief de section reeevra uji traite-









P M
Ment nionifle) 46 ..............
Chaque. mardehal de logis. 7
Chaque garde champ6tro.
Au moyon de ces traitemenis, il he leur, sem accord ni solde'ni ratioa'
Art. 2.- Le Secritaire d'Etat de I'Intirieur at de I'Agriculture et celui des Finances et du Commerce, ebacun"en oa qui 16 vncerne, sunt ebarg6s do 1'ex6cu- tion de_14_ r6serite loi.
DMA -a la Charnbre des Repr6- entrants, au Portau-Prike; le 29 Septembre 1880, an 74 7e. de Hnd6pendance.,
Le president de la Chaiabre, G. IIANIGAT.
Les- secritaireA S. 11.kirL1hRE,,-D. TBiODORE.
Fait a la Maison Nationale, au Port-au-Prince', le 4 Octabre 1880, an 77e. d& l'Ind6pendance-.
Le president dit S, nal, INNOCENT COCO,
Les secrelaires, E. PrNj comBF, D6sinor St.-Ls, ALEXANDRE.
AV N7011 DLLA REPUBLIQUE.
Le President d1lait-1 ordonne que la Jol ej-des I sui da Corps 1 giak. tif soit revue du saitti de la Ri it I qiic pumj6e et expect e,
Donn6 au Palais Natiwial da 5 (ktobre 1880, an
77a. de
,_\LOMON.
Par It! Frisideut:
Le SwriVire d'Etat de tiaf.61eui- el de
i'Agriculfare, charged povtof"ilfe rf(..y
fin4,AfvS et du Commerce,
LYARISTE L-U0CUL

L01 PORTANT FIXATION DU BUDGET DES I&ENSES- DE L'EXERCICF 80-8t.
S ALO TNI Q!NJ P 1, e s i d e b t d'11 a i 1, 1.
Surfle.. rapport, da Secr6taire d'Etat des Finance,-s ej du COMInerce et do 1'avis du Conseil des.8eq6taireF3





40
k P110post
Lt le Corps Ugislatif
A RE'NDU L.k LOT SUIVANTE
Article ter, Des'cr6dlts sorit ouvi b r .9
cancurrenoe de ]a soninie do q-uat7'P nit-, hons C17tquante trois m!'Ile nemf cent soi'xante-sept _P astres et ti-atre ce-nitnies moanaz*.e-forte pour les 16pellsel, de T'Exercioe 1880-1-881, wnfol.1116mcntalix kats ci-an. nexds' appli('-abes.

Au service de la Secr6tairerie d'Etat des Finances et du Commerce.
des Relations Ext6rieures. 2 14, 7 7 1'3. 1
do la Guerro et de la Marine. 1 f) 5 9, 1
do I'Int6mcur. . i 1,494,567.74 de la Justice 272,8216.-.5o
do I'Instrurtion public eL. 575, 187.88
des Cultes. 6 9,3 7 5. 5 0


Art. 2. 11 sema pourvu, aux d6peases rnentiofm, (, en Particle ter. do la prus ente loi et dansleg aat ci-annex6s par les voies et moyens de I'Exerci(;e 18801881.
Art. 3. 11 sera sous ]a responsabiliV.. fwrs onnello du Secr taire (I'Et it des Finances, 'imptit,6 cha(PW 111019 sur le montant do ]a recotte un douzi nw du chIlTre allou6 aux divers Upartemerits.
Art. 4. Aux terms des lois ant6rieures, au, m,,e ortie de fonds du Tr sor pour defenses lie pourra Rre effcctu6e, qu'au pr alabpou alit k'6 dress6e Fordolirlance de d6pens,, appuy, e des justificatives.
Art. 5. Est acc.()rd(',e au Prisident d1laiti, en oa do graves attointos porVe-, h la -;:Ctret6 publique, la fa,
vrir par ar tOU6
1,111t6 d'ou r t'6s contre6igne.s par
de cr( (bts extraordwaires- pn! c r







,-.zilwonir aux d6pensas nt cessaires pur dus circonstaniinprevuesCos cr6dits seront, a%,m. les pi ces justificatives y
Creates, som-flis aux Cliambres
114" d6s l'ouverture de

Art 6. Le Secr6taire (ITtat des Finsnees purra, ZIN*kle Favis du Conseil des Sccr 'Mires d'Etat, et sous la rcsponsabilit6 collective dLidit counsel ot sculement ('ans le cas d'urgence prOvile. h Farticle 5 ci-dessus C1911tracter dei en-iprunts dits (( sur place t r6glables 1 drolt-; d3 D,)umie, ea traites stir Htrarjryer et cri ious autrei modes it la di ,,psitioa do FA(rministrat"M 811perieurc.
Le prix du service roada en ce cas sera sfipuI6 eu ulltlrks daus Fop6ration a un taux desir"I'le 0 corit.
Le'i emprunts so foroill ar voic "(Fa4-judicatiOll fiont les r6sultats seront renNus jjtiblic, ;.
krt, 7. La Pr6sentC loi, dans tous sos details rt ,,vec tous es beaux, kats annex6s, pi ces jugtiii'Aivos qui Faccompagnent, spra sani; retard pul)116t .
Elle sera ex6cut.6e! h la diligence des Seur tairos TEtat, chacun en cc qui le concerned.
Donn6 h ]a Chambre des Repr6sentants, au Port-au
le 10 OcLobrc 1880, an 77c. de Ylnd pe ndanct ,
Le Pr silent de Ift Chamb ,e,

!.Cs Scereiair.es'
S. PAILLIERE, TH]"'ODPRE,
f4onn6 h la mason Nationule, -m
10 Oclobre 1880, an 77e. de IT i (I ('.f)end:.( rice.
Le P1Y'81WC;?1 (III Sc'nat'
INNOCENF COCO.
[,,s Seer,,/ a ire" '
I,,. I'INCKomm' im-' S4NOR ST.-LOUIS ALEA.VNI)RE.
A U 1 1) '"' LA 11 E P 1113 L I Q I r, ,
T Pre.,Ideat a] dwilat lie I.I. lo" cl-deiui du Corp; LJg 'slaiif
icv6we da sceau 1C ia R Pu Nqll(' Publice et el&litec.








Dfnm au Palais Nailanal, ad Port-an-Prive, le '27 Omobre MO.
7c. de Flnd pendmace.
SALOMON.
Par le Pz- Eident:
LP Secr6taire' d'Ptat de VInWieur
et de I'Agricultmrp, charq,' du portefeuille des Finances et du
Commerce.
,VARISTE L&HOCBE.
Le Secr&air, &1 tat de la, Guerr,
et de la Marine.
H. PIQUANT
Je SeWtaire d'J tat do la Justice,
et de Unstructionpubliqw! et des Cults, charged du portefeuillpdes
Relations Ext6rieurs.
C. ARCEVA.

),01 Pw1ant fixation dit budget des Re.celles, de 1'exereice i19SO-81.

SALOMON, Pres 'd?,nt d1laiti.
Stir le rapport du Secr6taive d'Etatdes Financeset ilu Cornmeme
Et (to 1'avis dL1 Conseil des Secrkaircs d'Etat ,
A prtopos
Et le Corps Uglslatif a rendu la loi suivante
Art. ler. La perception do Fimp6t pour Fanm6e t880 f-ra faite comformement au*x dispositions des lois exislantes. 0
Art. 2. Les voies et moyens ordinaires de 1'exer-ciev 1880-81 sont 6valu6s it ]a somme do cinq millions trois cent trois mille six cents piastres. -. P. 5.303.600.
Art. 3, Pour les dro-its d'esportation, le Secrkairo &E'tat derneure autorim,6 i les r6gler, soit en species ..At en traitezi appu Oes deconfra-issements en due forine ans les int6r ts Yu fise et selon les be-soins du Tr, sor. Ces traits seront centralisdes au Tr sor g6n6ral d'o'u 4-11es seront exp6di&es pour Ore employees au begin
publio.







e rege6ment d6fendu au Seeritaire, dl tat 46n rmevoir directement des n6gociants et bsposer gans llinberm6diaire de 4 Tr6aorerle On6rale. Art. 4. Toutes contributions directed ou indireeteiKaulres quo cells autoris.6es pai- les lois existante i, a quelqge titre at- sous quelque denomination qu'afles- Re

E r ,olvewt, gont 6rinellernent interditchs & peine coritm el s autorit6s qui les orelonneraient, centre le& ampln bs, qui confection neraian t les r6les et tariffs e.t ceux qui en ferai6nt le re,: ouvrernant, d,&tro poursuivis,,commie coricusf3ionnaires, sans prejudice de I'action ell rApdtition des dommages et hit6rdts et sans que pou exemar celte action deviant les Tribanaux, il Ebit besoin d'autorisation )rdalable.
Art. 5. :a presented loiY avec son 6tat annex, serfr publi6.Q la diligencoa du Se-cr6taire d'Etat des, Finances et du tominerce.
Donn6 h la Chambre des Repr6sentanbs, au Port-auPrince, le 10 Octpbre 1880, an 77e. de l'Ind6pendance.
Le pr&ident ,da Ia. Mambbra, G. MANIGAT,.
Les secritaire8, S. PAILLI RE, D. Tm ODOR-E.
Donn6 b. la Maison national, au Port-au-Prince, I-e;, I (Y October t880, an 77e. de l'InUN-ndance.
Le pr&ident du Sduat INNOCENT COCO-.
Les 8ecr0aires 'ED. 'PINKGOMHE DisjNvit SAINT~ Louis ALEXA.NDRE.
AU NOM D-6 LA REPUBLIQUE,
IA Prkident d'Ilaiti ordonw I Ia Loi ci-dmus da Gorps L gisktif .wit revitue au sceau de tsAtipulliieque, imprimie, publiie at exkutie.
Donnian Palzils Nationa), an Port-au-Prince, le 27 Oclohre,1880,an 7e: de I'limile'pendaace.
SALOMONPar le pr sideflt
Le Secrdtaire d'Etat de Unt&
rieur et de VAgriculture, charg,4 par intilrim: du portefouille des Finances et du
Commerce I rEVARISTE LAROCHE.
PORT.A.U -PRINCE. IMPRIJERIE NItTIONALL,