UFDC Home  |  Search all Groups  |  Digital Library of the Caribbean  |  dLOC  

GAZETTE POLITIQUE ET COMMERCIALE D'HAITI

MISSING IMAGE

Material Information

Title:
GAZETTE POLITIQUE ET COMMERCIALE D'HAITI
Physical Description:
Journal Article
Language:
FRENCH
Publisher:
Imprimeur de l'Empereur
Place of Publication:
Cap-Haitien
Publication Date:

Subjects

Subjects / Keywords:
Caribbean Area   ( lcsh )
Genre:
serial   ( sobekcm )
Spatial Coverage:
Haiti--North Department--Cap-Haitien
Coordinates:
19.75622 x -72.199669

Notes

Abstract:
(blank)

Record Information

Source Institution:
Biblioteque Nationale Haiti
Holding Location:
Biblioteque Nationale Haiti
Rights Management:
All rights reserved by the source institution.
System ID:
AA00013097:00040


This item is only available as the following downloads:


Full Text
xml version 1.0 encoding UTF-8
REPORT xmlns http:www.fcla.edudlsmddaitss xmlns:xsi http:www.w3.org2001XMLSchema-instance xsi:schemaLocation http:www.fcla.edudlsmddaitssdaitssReport.xsd
INGEST IEID ENUY08834_QGZZUZ INGEST_TIME 2013-10-09T21:35:24Z PACKAGE AA00013097_00040
AGREEMENT_INFO ACCOUNT UF PROJECT UFDC
FILES



PAGE 1

( Numro .23. ) G A Z.E T T E POLITIQUE ET COMMERCIALE D'HATI, ., Du Jeudi 12 Juin 1806, l'an troisime de l',indpendance. NO UV E L LES DIV ERS E S. De Lon ,Ires J le JO Janvier. IJ E TOt ne a retir son ministre ete la Dite gerlllanJque 1 aprs prsenter un.e n?re laquelle 11 dIt: ion de l'Hanovre. Tont a t arang lIur ce point. Les nouvelles ID13.SH'nS dipiomatiques ont t; savoir: T. Grenville la Prmse; Adair, en Russie, et T. Erskine junior, en Amrique. -Sa majest, en tmoignage de s6n profond respect pour la mmoire de M. Pitt, a ordonn Oc payer, de la civile, .une pension anlludle de 1,000 hvres sterllOgs lay ES'eT Stanhope, et 500 l. sterlings ch:lctlfle de ses surs cadettes J ainsi qu'ulle de 1,500 livres sterlings, _pal' an leurs frres J neveux ct nice; de.M. Pitt. La chambre es commnes a arr8t que les' restes de M. Pitt, seraient inhu.m.

PAGE 2

..... 'd' '1 'dOt 'dens q.u'(mlui., .. e,l ..p t'-Iil Ils dOlvent faue vode de PQrtsi'noulh .. rigeratt un ,. Nous que fur.rilles. -incessamment .. On avait y:.a de 1\;1.. Piat :t'l.m.
PAGE 3

, le ") 'assure' 'que.' Ji-6in:e "'st r allemnntle 'Ir' A rfg: letOrto. '. 1 -en mer nec-urie' escdre de 5pt vaisseaus, ;. retourner clam cette ,l!e, la rcl8"n$d; dorlt la destination est -le 'Cap'do ;Bonne-' ,1comme :lui. Uil autre 'rapport dit (JU'c mmes Lienin-, ;'seraprobabletl'lcnt-contcleur,' et le:cipl-: forms.,aa eeigRenrie a, en mm.e-temps taine Grey dput, contrleur. tIe 'embarqu-la phu.grande,partie des recrues. Hier le vice -'amiraL 'John' Douglas 'a allemandes -bord des UarupOft5 sut: arbor 'wn pavillon bord du -vaisse l'Elbe. ,-l'Illustre J ele'J4 canon" capitaine Shield -Les gardes et tes rgimeJJS .. :Vamirnl Dotigras doit 'avoir le ctltUwan-. sont aOS5i replis sot Bi:rawlhe, et '1'011. dement d'oneescadre de'.ciml vaissaux esprairque la la futc-; de ligne et :qui seront que l'atii1Jerie serait embanp.,..,....f sfationnes l"Uede Sainte-Hlne 1 pour protection de la ,une mission particulire. hier 9 du c.oar.mt..-';.J Nous appreit'ols que M. 'Foxa djl envoy es dpbes tous nos minis[rt's dans les rours tral!gres" anJlon'.tnt le 'parane produuttUotm da" 5 ii" changement ,daos nutre ministre,' et mois, do cO::u1te de SdbuIlIRemlhllllltwr;. ?i a-Yd ajoutant lon-dsir Ge Tell taure r la pai.1 pralablement tute l'Europe" 1nais d'ono manire d'Hanone. ',durable. et He roit pas En, consquence de Cdte ,tle &naparte,; t il propose ordinaire du cOmte de Scla.nDenboollf .. l1 gardu contre les dangers e ses enlre-la part du roi dePru.sse, d'obliger tons les hOlDmes capablN' lI'ation du ,gout'ernt!ment ciril d'l'Jei., tle porter lesarmcs, d'enapprendre l'uaagc. torat d'Hanovre, on a retir Jaarme, La totalit de notre _popula,lion Jalle, sa majest des trifmnaus.et tle celte description," doit tre enrle., dt!s Imrcaux publics, an." tont l'HanoYr&-j :usemble en diviiions J la pre-. et l'on a enjoint ans dHlrens allarme" se mettre etn campagne. La rnalle'del;Jambourg, dae hier, n,'est correspondance quelconque uec le roi :pas arrive ,-mail le gouverne/nent il reu la Grande-Bretagne, ou ancses -le. drcbcs de lord Catcbrt, C01Dm.lo-anglais ou allemands. -dant IH troupet anglaises danS',rHJnovre. Tou, procds ont t suBi ..ae. .. Nous ayonsapp,is que hostiles a'lnS lenrs dtail"qu'iojuJ\e:l que (" toi do .. e avait pris principes, deJa ::pOueHlon .. (c en aon nom Jet im eUYers,paya;.aWs :pos W temteBt lur to' diff6-::soit,tpa'il ;procure ou oon, du bt.,. ,ce renststmitf'1u.i-y'duttilblift. L'on pa,,"," 1t'y'aquelo'temPf qui puUse:lo dit illmi flutSh,otud' a la16gioSl" ;faifC savoir; et ett vile ,'luestiQs ,_

PAGE 4

la-queUe' les' politiques sont encore diy.iss. ( ) bien prsente :Bonaparte, malgr toute la Des raPP'orts diffJrcns circulaient hier snr la probabilit e la sortie Je l'escadre de Brest. L'on a dit qu'une escadre anglaise' avait attaqu les ennemis; mais ce bI"..lit, q.ui n'cstpas sans fondement, demandt: {;(lnfirrnatio!l, Qne ennemis soie..nt ou non sortis de Brest ,ct>lRme nous avons ,aussi plusieurs escadres -en mer J nous davonstre tranrpliHe sur leurs entreprises., et compter raisonnaolernent que .celles de rennemi pourront tre interceptes. Nous ne pouvons co.ncevoir quel est le .but des. :iranais ell ainsi. .. lja :Prusse., o-u lieu d'l1nirss armes -.celle,s des allis de la France, comme ses 'premires dmarches'l'avaient croire, oR enlin fini par conclu.re un .trait aveq J3onaparte" dont il parait qu'une des prin stipulations tait la prise de 'Session de l'll'ctorat d'Hanovre. Nous colluueIlt. elle,a pu faire paix .avec I.a il ncessairement que ses dmarches ayent et jusqu'ici concert"es avec les et IJu'cllc n'a fait min'e d:e' prendre .les a rmt'S (lue pour eu.doniIi Ja crJ nlit des alli:!s, ci leur donper J'espoir de son assistance, et privr leur tendre un pige f...tvorable leurs ennemis. CeUe conduite perfide de la Prusse lui sera plus nuisile qu'elle ne pense; cUe la met dans la entire de Bonaparte, qni s'est empress aUaitt de loi imposer la condilion d'interrompre son commerce avec la Bretagne. Nous embarrass.s de dire laquelle de la Prusse ou de l'Angleterre doit,.-onfTrir d'av.antage de celte De le prn5sien avec nations de l'Europe C50t (l'(th'. irsfitible importance; il n'y a que de l'Angleterre 'lui l'alimente assez 'faur le soutenir. :IL a fallu nanmoins que le 'roi de Prusse avale cette pilule 1 que lui gnance qu'.eUe ,lui a .occasionn. SOtnlUf'S dans l'espl)ir d'apprenre, tout. moment J Ilue i'clllperl'ur des franais exige dd lui de nOllv.caux sacrifices, aux q'lels il accdera sam. doute; l'eloquence lAc Na,polon si -persu:l'live, que ses allis ne .&auraitmt lui rien refuser. Le roi de Prusse qui vient !l'clcqurir r selon les .apparences 'ce lIouveau titre.,. anssi, .comme de raison. payer cette faveur. '. ETATS-UNIS O'A.MERIQUE. .. De Nely-York, le 2.+ Mars. Le navire J'1hn Morgan, parti de Liverpooie le 13 Fvrier a infurru que le gouvemmcllt anglais. tait l'attente d'a pprcnJrc incessamment 1i:l.'i:lo.9, velle du l'cvenement d'un combat dis,if tmtrc l'escadre cl.: sir Riclurd Strachan et une cscadr francaise de neuf vahsclluJ: de ligne. -----------------1 .,': 1 .: Par le Richeni.olld arnv Baltimore le 23 de Mars, en trente joursde venant de Nantes, on a appris (l'l'on rap-, portait dans cette ville, le 21 de Fvrier, lOfS u dpart de ce navire, (lU'H avait lC:" fait iffrentes tentatives pour assassiner et

  Home | About dLOC | Collections | Governance | Digitization | Outreach | FAQ | Contact  
  Powered by SobekCM
Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement  
© All rights reserved   |   Citing dLOC