UFDC Home  |  Search all Groups  |  Digital Library of the Caribbean  |  dLOC  

GAZETTE POLITIQUE ET COMMERCIALE D'HAITI

MISSING IMAGE

Material Information

Title:
GAZETTE POLITIQUE ET COMMERCIALE D'HAITI
Physical Description:
Journal Article
Language:
FRENCH
Publisher:
Imprimeur de l'Empereur
Place of Publication:
Cap-Haitien
Publication Date:

Subjects

Subjects / Keywords:
Caribbean Area   ( lcsh )
Genre:
serial   ( sobekcm )
Spatial Coverage:
Haiti--North Department--Cap-Haitien
Coordinates:
19.75622 x -72.199669

Notes

Abstract:
(blank)

Record Information

Source Institution:
Biblioteque Nationale Haiti
Holding Location:
Biblioteque Nationale Haiti
Rights Management:
All rights reserved by the source institution.
System ID:
AA00013097:00024


This item is only available as the following downloads:


Full Text
xml version 1.0 encoding UTF-8
REPORT xmlns http:www.fcla.edudlsmddaitss xmlns:xsi http:www.w3.org2001XMLSchema-instance xsi:schemaLocation http:www.fcla.edudlsmddaitssdaitssReport.xsd
INGEST IEID E2JP521AG_6MF8TG INGEST_TIME 2013-10-10T02:37:28Z PACKAGE AA00013097_00024
AGREEMENT_INFO ACCOUNT UF PROJECT UFDC
FILES



PAGE 1

(Numro -.-"-.. ,...._ ....... E G A Z,.,;E T ':. T' E POLiTIQUE: ET COMMRCIAiE'D'HiAtTI "'. Du Jeudi 16 Janvier .. ,yan de .. :". 2 Fin de cle la Note francaise,. en M. NOD; auses d'avoir une puissancemantime plus la paix de l'Europe que 'toute la force mili taire de France; qu'il y.a, plus craindre, de nQS empitmens' sur l'Ocan, que de toutes les usurpations. de. la France sur le continent.' Nous nions,ce rait; une puissancemili': taire ct une' puissance maritime sont biD' diffrentes dans leur; :origine:, leurbllli ct leurs Ulle navalenRto d'une marine marchand'econsidrable,; 'lui elle mme a \lne source non moins llonorate dans les 'man:ufactures 'l'in-' et les paisibles travaux d'un pays. lACS Golonies sont ncessaires une telle ruissance, pour la vente 'de ses produc.; tion's; et ,1'ac9uisition ,'et l'tablissement de tellescolomes ne sont pas moins utiles leur mtrppole qu' l'Europe en gnral. L'intrt d'une teHe puissance est, pal'';' des5us tout, de conserver la paix; les qutes ne peuvent pas ,son objet; .et certes qu'elle puissance a jamais redout l'ambition de l'Angleterre la ,Hollllnde ou l'Amrique P Les conqutes sont :(:Ofi':' traires la nature et aux intrts; d'un'e telle. puissance. :,.; :.-.:, QuGiqu'on,en puisse di,re d'un IllHi ,taire comme celui de la. France,' 'il "J'rend .-naissance dns le 'despotisme ; il'l1''vit ,et lJeprosp"re ilue dans; la"guerre la, guerre ; et propre' est'garanbl "toutes,les f)roea nayales ,.i1 'est un lujet' perptuel,d',dlarme.i de :jalousie pOlU' tous tats 'dans ,'Wi.5inage. L'mjustice .ala fia .prQduit .,', :,.:l }.-.' ".. 5,:i'12; ..... ,En'un mot ;1a ba-Tance jamais t altrepar les conqutes 'dJi et de qtit,'ri! en 1,Ftance; lement perdu l consolation que replac dans '\ligueur sprj :'it; tictu'ell, PuisSe' Is'fl'orts' iiiTiians de la 'RUS6ie Jet de nOus Vtnons de dIre

PAGE 3

( If-) Qui plus il le' droit mats ne s progrSlqnJcs Le prC61ellt fil la reponse sUlvante; dela doml'att'On brItannlque dans le :ptns riche pays du monde, au machiavlisme de moyens qu'il a employ dtruire lle! tate; qui ri'avaient pas encore perd.ds lkil'(' indpe,ndance? Ces quent-ds pa! l'empire troh fot", plus tendu llue le terr'"toire tats de l'Europe; .qui 1,Ilultiplie lement ses m.ena'l.Il:t le3fMlJ,s ci viliss d'un nouveaudl.uge de u,ulnres, et qu'il arme avec toutes..Jes les Orateurs du Co'!:seil ci' .. La postrit cr.oira peine que tandis q\l6:llouscomba'f. d.e5.lDotifs trangers at#intrts de l'ernFire auo",pri! cres traits .avaient, J(l pai.1contnen.t. .',' _' qrateurs du conseil le. tripunat ,'-q.ui sent toute la; valeur-.de l'ind,penda:pe e,tde la considration de l'empire franais, est mame d'unir tonte son influencre pour les et eI,ltiers. .' ...'" .. plus pelle arme de .l'univers, qJ. .sent ses qwi'possde }'ell:T .thcnsiasme de llhonneuf et l'ha:1 9ictoire; un rlxssentlOns ont rendus plus, ks-.pela.:IUlture., les; et,le-, aits r;liriga : que1ques soient ; ?lcschanGeB, craindre : courage de nos prQults Jf1 : France tait agite de ; .1pl.e .lDlhendrontr.ils. .pU.quand-lous---les _, Pemr.ire, ? On' parlede augmen rssource'S de la civilisa-tian. .. i ... La France doit sa l>tm:t srin.11r.str cht-f', .t'" _. Personne" quel t. ses ou sa .condlllte politllllle dans le nos di,visions prcdentes t senl soit capable digue la fu:eur Jon t 1l n0':l_s Sl 110S" se sont. 1 au .po.lnt renonant apres tant de aux du, la de s,es 3.:mee1-' fra:n:us tester 'Ieg froids tetnolDs -de efforts>-1 Qu'ils duvrent :hi'lirl..leur conllnOeront mentel" notre -' dell des frontires,. l'int'r.:r., les ses ,:_n':t, ses ct, m:amtenrr lu bon ordre t!t l execu(x6n.1t& 1015; 'lltclciU(S nombreuses que dC!Tempire. ctrs ne pas tons rro"S guerriersj et serait-j1ji!J possible que des missent nos ,de sur notre terntOlre Y trouveraledt 'autant que citoyens.', ,;. ,:, Envairi nos ennem"is cherchei'arit exciter -lE"S: troubles et les ivisi6rts::Sa l'intrieu,r de la France, h natipn ',J .... a 'qu'one rso1tttion de ne point o ses'hautes des.tines d'assurer iJesmers,ct du commerce; ,par,JlU u:l-'ihtrAt :eHe 'ne sOtrffnra d-e conqU'errret de subsu .. te.r. '.., '.' Con8uit'i pal' le et l'.e'tbna':00 BOttapartEi', sont a mme de se iie nohveanxlBoriets' t da venger

PAGE 4

ncmeht l'llonneur nati.onal, offens. ( U ) 'i d ._ ..... llehement Plalllere ont vous m avez tOllJoors aS$iSUJ Le tribunat vous donne acte cJe la lecture t du dpt sur le bureau du dcret imprial qui contient votre mission, et des documens relatif.; la communication que vous venez de faire au nom de sa majest l'em pereur et roi, et' du discours que vous avez prononc ce sujet. De Paris, le 26 Octobre, Sance extraordinaire du Snat conser vateur 1 du mardi '-.6 Octohre. Ce jour une heure. 'les du snat .coDservate'r se SOli t assembls en vert'u de la 'con vocation extr-a'ordinaire ordonne par son le prince Joseph, grand lecteur .' .' .' Son altesse impriale le princ contable; son'altesse srni:lsime l'archi. chancelier de l'em.pire.! et ql1clques-u DS des JDinistres prsens sance: Elle a t ouver.t s9us la lecteur, .p.ar le 1 prononc par son' ';. (( IIU milieu de ses triomphes, sa majest senti. la -ncessit. de donner au snat une nouvelle :de son estime; c'est l'objet. .que sa Vou, ... ma'jest JlDpatientc que. la jeunsse franaise prenne sa part dans les nou.veaux succs qui l'attend ; dj nos comcrits sont. en mouvement; ils partent ou sont partis. Tous' parens que quand leurs enfilns vont la grande a.rme 1 ils. vont se placer sous le bouclier du pre commun des fran'iais, qui cherche plus il pargner le sang, qu' s'acqurir de la L'empereur et son arme ont bur]Hisss le!! esprances de la nation. J'ai le de vous annoncer qu'elle rpond digne d'elle J la Imltahon de 50n chef)J, danses plus intrts de Et vous franais faltes marcher vos qu'ils so htent d,e combattre afin que sans rpandre de sang, $a115 efforts extraordinaires ,. nous puisnQns. repousser loin de nous toutes les cres par l'or de l'Angleterre, et de confusion les atlis des' oppresseurs'des mers. Snateurs, un mois est peine coula depuis que jevous ai dit que votre empereur et'son arme feraient leur devoir. Jtl3U impatient de vous dire 'lue moll. peuple rempli le sien. Depuis que la campagne, j'ai dispers une de cent mUle hommes j j'en aiprcst}ue fait la moiti prisonniers; le reste est tu, bless' et rduit la ternatlon. Ces succs brUlans je les de mes soldats leur patiertce ,supporter la Je n'ai perduquo 1560 hommes, en tus.et'blesss. Sna. teurs, l objet dela est reulpli. L'lecteur de: Bavire est sur SOR trne. Le ... injustes agresseur. ont t frapps avec 'la. promp\itud..' de : et avec l'aide de Dieu, j!esptlie dans pen de rem ps de triompher de-tOu. JDes .ennemis :'._:.' ,. "De mon. amp imprial18 Otobr.e.'. '.: :.: :' ,: Sign N P 0 .... __ .: :. '! < Extrait du: Daily Advertiser. d 'Pliil';' 4elphie du ",3 N';'H;mhre. .. ,_, : N :-York' dil de sous d.are d'hier il midi, n. co qu, le de qlie le bureau d(ch.rige da as une agulnoa peu cOpKDune ,. au '.roile imporunle .qQ'o,:, "jenu!e Ils aioorent : allons nous zuurer de de l'aurbenric:if du rapport ,u Que lord ;II attaqu l'escadre n'mbine dans la' biie de' Caai. S a pris tii1t-IIPl rU liettr 'et lc maIS commencement d. :rAr.: .ge!Denr JI 1 reu. trOIS. b!essu,ru .d:a.n&,ereus.el .' 'el! cp'. ,s,: p.ropre demande on le danml. o il 1 r ru D. ., -capitaine Care de la message et roi. que son altesse impriale a u. la sance est exprIm de la manire suivante: Cl.Snateurs, je vous 40 dra.peaax mon a conqulS dans diffrentes qui O?t eu' lieu depu.is celle de 1Vcrtmgen. C un hommage q1le moi arm.e, Jlayons aux sages de L'cm. :pIre; C une offrande faite par des en fans a peres. Senateurs, acce:ptezl comme une preuve de s;i.sfacuoQ, pour la en ce port. nous a de plaslppris que 1,s:I{ilfiijs V,Uealun Graviaa. liasi -que deul aimn _.iN.SI ont faiu i qu'il. y tU;l dil mill. rroupe.s .. bord de i I!I' que c.ombat 1 si opinitu ea Il bord}u "USUl! de l'i1miral NllsDD 1 JO et J 10 blesss.' .. 'n i.'tS'Y',l .. ."f""


  Home | About dLOC | Collections | Governance | Digitization | Outreach | FAQ | Contact  
  Powered by SobekCM
Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement  
© All rights reserved   |   Citing dLOC