UFDC Home  |  Search all Groups  |  Digital Library of the Caribbean  |  dLOC  

GAZETTE POLITIQUE ET COMMERCIALE D'HAITI

MISSING IMAGE

Material Information

Title:
GAZETTE POLITIQUE ET COMMERCIALE D'HAITI
Physical Description:
Journal Article
Language:
FRENCH
Publisher:
Imprimeur de l'Empereur
Place of Publication:
Cap-Haitien
Publication Date:

Subjects

Subjects / Keywords:
Caribbean Area   ( lcsh )
Genre:
serial   ( sobekcm )
Spatial Coverage:
Haiti--North Department--Cap-Haitien
Coordinates:
19.75622 x -72.199669

Notes

Abstract:
(blank)

Record Information

Source Institution:
Biblioteque Nationale Haiti
Holding Location:
Biblioteque Nationale Haiti
Rights Management:
All rights reserved by the source institution.
System ID:
AA00013097:00005


This item is only available as the following downloads:


Full Text
xml version 1.0 encoding UTF-8
REPORT xmlns http:www.fcla.edudlsmddaitss xmlns:xsi http:www.w3.org2001XMLSchema-instance xsi:schemaLocation http:www.fcla.edudlsmddaitssdaitssReport.xsd
INGEST IEID EZ5POKYJ0_XLEORV INGEST_TIME 2013-10-10T03:00:33Z PACKAGE AA00013097_00005
AGREEMENT_INFO ACCOUNT UF PROJECT UFDC
FILES



PAGE 1

l umero ) & .... o .. L ..;:;.... ...... .. --. ..., ...... r -G. A Z E T T E POL,ITIQUE ET COMMERCIALE .. NOUVELLES DIVERSES. De 1 le 20 Septemhre. Tou T 11 s les personnes qui arrivent de Fran re assurent que la guerre actuelle est contre le vu du peuple 1 et que la raret de l'argent y est son r.omble. La tnulle de Bonaparte regarde tous }P.s tresors exigs des nations tributaires 1 comme son hritage paternel ; trs-peu arrive dans la circulation et les de Napolon sont entirement po.yees par le peuple frant;ais. Beaucoup de monde pense que le gouvernement aura encore recours la saisie dea proprits et de revenus C'est par ces sup plmens de la fraude et ces si' varies sur les proprits, que l'on a dja di'ssip les richesses de l'ancienne Franre consomm le produit du temps. prsenret ... ctui r
PAGE 2

\ ... ': ... .. J RMnit maintenant au Sy-stme des inalgrl tes .fforrs de Bonaparte et de ss 1 malg; _de 1 st-le,:r&pports des conqur:ins de l:Italie et d'e1'Ane- des financiers francais sont vrai il a t impossible magne ; ils ont prouvs de grands changemens .aux ministres Bor.:owarte de jes faire dans lur 1 Jans esprit et dans leur niveau des .rJinaires ; compostUen. plaintes d'un deficit ne soient que des l'laisanteries' La garde nationale a laquelle ils doivent leur il 11as ,proJ.J;Vi i tton1bre corisidrble. deilemandes urgentes plus ou moins exerr.e 1 remplie de sujets de bonne que :ia recette_ n'egai,e. ies besoins vQloiU; fire de sa nouvelle situation, Malgr que raxmie Slp"-les ctes' ;}es ,:Jes ile-dployer" son "habilet 1 animee de l'espoir d'une tribuns ,et les fonctionnaires publics Paris, par pour les licences rgulir.ement pays-; de l'intrienr, 'les rvolutwnairs. Lesrquisitionnairesquiontsuccds fonctionnaires civils et militaires ; les ces .. de zxlires u'hrit.nt point ni de &ales.pub\iqups1 etc. n'ont point t solds depws leur zele ni de leur mulation j mais une haine des (!.i;r.-1i'\!it. JilQI, pu: trangers, lablissemms agraires, ll9,!JJI.Pru
PAGE 3

_,=-re'i&r .. inu;lation.' forc de piltage:ns cbttiet ife fndent conqurir que pour.;tmasser du butin; ed'ten:due et 11otpun1t .. ont rduit tcutes les passions de fr4.&"1ai.se celle du pillage. Peut -on li'n tel assemblage la 'Datie :)a l'ihflexible couriuze et 'ardeur iriehhnl:d,le ls ;t les dfaites De telles troupes, une .fois -vaincues rpeu.vent .; elles tre rameD.eS au auquel n'ent iatna.is mrch eiiiims tiliS d?fense? de' leur attaque ; mais aussi co11revbns de leur fuite ; urie fois qu'dies "sont .--en droute. !Nee.s !aiifnios uh _-peu avant dans ioutes :piifticuiarjta 1 prouvent la des .hnances et de T,;trme. m Franc-...e, et la oit est tfoxecUf6i' sans tarit mhic"tr.'e :tle l"iiivmon; parce ioii.t"jricapables ., par ; de supporter long rempS one .guerre et :tes soldats dsirent un ou nne prciiilpi:.e &:o.c' n s"ul ihsint tl'i:tre. sr' nos giU'd.eS. et :ors 'noU:. serons ie's de triODJ.ill de serttnt:Wentl ,. funraire. Une ietre a"e:du 4 Spte'mbre que la pr:ive entr' !'emp''eilr d Russii et li,-Poi e q'di avait t suspendue depuis le meurtri( du cl'Eagliein a t renou velle ; et q.ue trois sem.nes quatre courriers sdrit amve.s, .te ei .y sont sans autres qe la correspondance impriale et royale. Afin les-la poliee cle. Bonaparte r d'arrter et .de spolier ces i -' J .. courri'r's itl son't ar.ompagi:is,. tant fln quen 1lussie, d\lffe es'>i:te de dragons t de'h.Ssanu L'missaire de Bonaparte Berlin,.M .. ne reste: point oisif, .yabt tent de cotrorirpr 'lii jet:Frif :ti persontu{jbllissmt .d'un( .. Our,.tant auprs du.roi que maisqui heureusement n'tait pas secrets que ceux de Cett tentative a a'roverte par les' lpenses sa victime qui est aciuelletne\1t renferme Spandaw. On dit que les pareds' ce jeune sont B6npatr,. d' mais on dvine aisment qu'elte se,ra ia rponse.

PAGE 4

.. toutes les .troupes qui sont campes dans le voisinage de -cette piace, et qui, dit-on, se montent quarante mille hommes. ... De .(;orutontinople le 24 1rlillet. 1 parte, princesse de Borghe.se ont en Tain 'tAcbs de rconcilier l'empereur avec son frre qui il a dfendu de mettre le pied; non-seulement en Fra11ce, .mais meme sur le t8l"J'toire des rpubliques EMPIRE D' H A 1 TI. Un vaisseau Je 74 et un de 5o et deux transports :russes sent arrivs dans la u1er nuire, Bujardane, Je 14 de ce mois, .et ont continue leur route pour Corl. C'est le cinquime conTOl de cette soit. pass par les Dardanelles .et P.our -,l les norts "des Se'Ot Isles. Ces valSseaux avillent Lihert ID. J,: orl. ORDONNANCE. bord 4oo ou-vrirs et 110oo hommes de troupes, qui portent le nombre de. troupes russes da':ls cette rpubliq_ue, a 6 7,qoo Ce derruer talt accompagn. par _le. gnral Auerep, _qw doit commander en chef les troupes de cette nauon. ;l,e gnral Spring Portier, qu'on supposait Y. avoir ,pass _110ur prendre le commandement, partlra des sept Isles pour se rendre en Italie. .pe Londre.r, le 19 Septembre. La malle de Hambourg, qui est arrive aujourd'hui, nous a apport les nouvelles suivantes. Le titre d"empereur des que s'est donn .:Bonaparte, a _t notifi la sublime Porte; il fut rcu avec les expressions de complimens d'usage ; m.W sur la demande d'tre reconnu par cette puissance, elle donna pour rponse qu'il ser;,t assez ,temps de le quand les deux grii;Ddes de !Europe, }Angleterre RusS1e, en aurillent 4o.nn l' Ceci montre assez ;l,ue la Porte se souvenant encore ,de la perfidie .manifeste par l'invasion de l'Egypte, a plus ile 'on:. 1iance dans le gouvernement contre leg.uella France sa jalousie) qu'elle n.en. le cabmet .de On temoigne en Fr.lnce une'. grande inquitiide le nombre de vaisseaux et destroupes russes qui _cnt pass)e que la x:se. at pu suggrer, a t mis en _usage p.our engager les empcher qu'il n'en. passe pius mais en a la certitude que tous ces e.tl:orts seront vains ,et que daris le fait, ces troupes y sont envoyes pour prptger les px:ovinces grecqu,es ; sous lil domination les tentatio!ls que les pourrillent farre dans cette _parue. .. On rapportait il y a quelques jours ; dns' 'les .bo!J-rses de Rotterdam et d'Amsterdam que Lucien ;Bonaparte avait faiql,es-remises par Livourne, Gnes, V eni5e et Trieste maisons de en Hollande 1 Hambourg et Luber.k, pour au moms .2.0 millions de livres 1 qui tre placs d.lri.s les fonds anglais sous divers noms ; mais que les espions de son frre Napolon ayant dcouvert cette manuvre politico financire il. a contrecarr les projets de Luci?n ; et. de que ce dermer. ava1t fillt on avalt nus un embargo sur le reste. On dit que agens de Lucien t arrts et en .. France, et. JU'on: a frut passer des ordres Lucques, o Lucien residait ,pour le faire arrter ; mailt. qu'il avait dj el:l'ectuJ sa fuite sur un btiment neutre Livourne et avait .tit v,oile l':\ngle.terre ou les Etats-Unis avant que n ne pouvons le degr de credtt que differens rapports mnten,t Nous iavons nanmoms-, par des lettres de France et d'Italie, l!ue madame BoDaparte b. mre et Paulette J. A C Q U E S J'Hati. 1 r Vu la protection et la bienveillance qu'il accorde .aux qu_i ont avec cette ile 1 qw, bien lom de ne s occuper que de leur et respecter les du pays avec lequel Ils traltent nennent la condwte la plus extraor dinaire, en facilitmt l'vasion des hommes et femmes de couleur, naturels du pays. Veut et entend ce qui suit pour tre exc11t dans toute l'tendue de sc:s tats. Art. r. Tout btiment tranger, arm ou non, bord .dugu,el il se. trouvera une ou plusieurs per sonnes qm seront enleves de ce pays pour tre d.J.ns l'tranger le capitaine sera arrt ,mis en prison pour dix mois, et ensuite il sera renvoy dans son pays avec ordre de n plus dans Hati ;. le btiment et la cargmon seront confisqus au profit de l'tat. li. Tout indigne pris bord desdits btimeu trangers sera fusill en place publique. Les gnraux de division et de brigade les commandaJlS d'arrondissement et de place sont l'excution de h prsente ordonnance chaun en ce qui le concerne. du ap le 1804 l an premler de l'mdpe.ndarice et de. norre rgne premier. Sign J A C Q U B S. a Par l'Empereur Le Chef d'Escadron, prs Sa Majest impriale-, :1.. C A a B 0 K K E. x v: 1 -s D I V E R ,S. On vend 'a l'Imprimerie l'ALMAIUCR Cabinet<' pour l'Anne' t8o5. Prix, un Gourdin. 1; .M:: Robert L!llibridge 1 t'OJ?manda!lt le Three SLSters 1 Philade.lpJue., prnent le. Public Jie ne pas fourmr des bowons ou eflts q!Jelconques; cridit, a l"quipage dudit Navire. avec r espoir d'avoir rer.ours a lui pour leur payement. car il aucune dette qu'ils pourront ccin trar.ter. .' 3. M. Calame. horloger o.tl're ses servir.es pour tout ce 'qui concerne son tat : ceux qui l'bono teront de 1eur confiance seront satisfaits. Sa demeure est dans la maison du Justamont ptace d'Armes. .:. -. Au Cap, Cliez P. Roux, imprimeur _rue d'Anjou et place d'.Armes. ;


  Home | About dLOC | Collections | Governance | Digitization | Outreach | FAQ | Contact  
  Powered by SobekCM
Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement  
© All rights reserved   |   Citing dLOC