Mémoire

MISSING IMAGE

Material Information

Title:
Mémoire
Physical Description:
1 online resource (15 p.) : ;
Language:
French
Creator:
Barbé-Marbois, François, 1745-1837
Publisher:
Imprimé par Mozart
Place of Publication:
Port-au-Prince ;
& réimprimé depuis à Paris
Publication Date:

Subjects

Subjects / Keywords:
To 1791   ( fast )
Finance, Public -- Haiti   ( lcsh )
Finances publiques -- Haïti   ( ram )
Finance, Public   ( fast )
History -- Haiti -- To 1791   ( lcsh )
Haïti -- Jusqu'à 1791   ( ram )
Haiti   ( fast )
Genre:
History   ( fast )
History.   ( fast )
non-fiction   ( marcgt )

Notes

Citation/Reference:
Sabin,
Citation/Reference:
Martin & Walter,
Statement of Responsibility:
laissé par M. Barbé de Marbois, intendant à Saint-Domingue, à M. l'Ordonnateur; en conformité des ordres du Roi.
General Note:
Title from PDF caption (LLMC Digital, viewed on Aug. 23, 2011)
General Note:
"Instructif sur l'état des différentes parties de l'administration."

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Rights Management:
All applicable rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier:
oclc - 747581034
ocn747581034
System ID:
AA00008577:00001

Full Text























This copy of a rare volume in its collections,
digitized on-site under the
LLMC Extern-Scanner Program, is made available courtesy of the
UNIVERSITY OF FLORIDA LIBRARY













-/Mo I R

L'A i-,,s,.s

BAR13t- ARBOIs$

!NTENVANT -A SAINZ*D-O MIN-CVEi







A













t

t














4 p



4 d 4. t


N. & J'ai Id //ruit, Ic dir cc mob, 9Ut? 4 MA JEt TA conge qu Rile nz avod m'araorffbir ufir, dds A -pry/ens, i/u
accordi pour /0 mois at'Avri/procliain1l La Ptfbn dilk 'IVahICk 'it
I

me pertnea'an: aucun dI/ai, ,'ai pris /e Patti tie faire imprimer at


Mimoire douuitboiunicefairt4awiapluftnsrs expididons, W~i a rijf"At 4: copie~r.
~yu Zere prhq 4





*
A. A 4- Ii .' its'S
It A 7
I,

A
a *






1.11 1 .10.111~111
AR
<


41
. . QQW"i igii" 0 pow^"


I :R

La# M. B.ARBE' D E, MA R B 0 ISo ntendant, a
Saint Donfingtie a M.,- IOrdonnateurt, en confornute'
des ordres du Rol*

T E ROT nl'it ordo'niie' Je ne pas quitier la 6'1o ie faiis JaAer
M-OjI filccefl tlr ull m ernoire, initru6f fur I" t c tt des diff-6rentes
A
partitis de IAdminiffratiom Celle des finances me varoit exiaer fe fes4fouverez tous'dans fes. ftat ties finances de Saint-Dorningue, pour 1786 1 )e vais ine'borner
787'& 1718 ) &
4ro' 1, fit6ation de'chaque caiffe aU moweii vous 6re coniwt t de
mon tic-'part. Yous verrez par les etats, points que je IAO'Ile p us d Lill milliollell f4p&es, non cotbprh les foiids de diverfes caiffes de- fiinples- 6t. t It I s d e- s I nvW des, & des vacancies
P e es que c I 1
11, y a 4'aijileur's des recou'vremens k faire av'ant Ja fin de I'annee pour dc graiides fo mmes,, letters, Yen" itt J)
A"Olls" 11elvolls p6itlt ai acqui c -anciennes
P otit' plus de Onze 1-ri.iffloils, 'Tout eft payc' au comptant nous avolis "cotifldcrable en caitre, beaucoup d'entrepreni urs
ont re u Aes advances
ques vues concern'aint' Apres,-ces.,.jper LIS fitfls airans, je pafTe I quel le compete a rendr'
e ell 1790 POUr 1789
11 'doit y avoir une jLAC prop'nion dAIIS [a r6prtition des revenues '&Ulle pl-ovince-, comnie dans ceffe d'un royaume, & S-aint-DOIllilhfue ctaiit la ('cute de 1'empire dont les finaiwes foient regimes fcparcillent if eft neceff-aire que Ies Adminiftratcurs forilletit tous les ans '"a

La re'daniation d a ficur Artau cR r'daivc i o ,,ooo liyr s; il nsy en a arcane.
A




7%
4

i p[ieatlan

Np revemx pubik. Des rites pent- &reircr
/ p
m out empthzhS tie puMier ce tableau ks annt~es precedentes;
C *4>
ni*us pwxcpe cc trav~iil dolt, jufqu a tin certain point krvir
4e guide penda&u I.e tours tie t'a~n6e, crois pa' ii fern utile de Ic
*4
nwttre audi tous Ies yeux du public : on verra pour queUe fomine
chaque hca~ydw Je fAdniinittration eli empfoy6e Jaits Its d6penfes
tk tt @AQ4fle. 00 Jugera Li (on reyCLIL& a 6r6 r6pamni dans une inelure
convenable entre ceux pal adminifirent Ia juice ctsux qul font
charges de Ia d6enle tie Ia fock%~~ cettx qul tienneiit Ies renes de
A
fAdtninittration Sc. Ivurs liibcirdona(s. On connoura les f'dnimes
4
/
affii~nees aux ouvrages nouveaux aux entrepriks cofoniales, aux **~
0
travaux d'entrttittn de conservation A
a ceux d'utilit& Ott IflC~C
a
~ ptsr ornament; & peut-&tre verra-t-on avec qtietqt.e Iati$1fl6h041
-s
4
tQut ce 90W petit. faire oycns 1orLqu'auct~ue
I t I 4
portion nen eft dIverue au proht des ~ndividus.
4
p
Je ne ferois pas d 'avis d'admettre des articles de d6penfes imprevues
'4
daxwce tableau parce qu ds tont mutiles.iorfque I Adminlifration a.
S
c6nftainntent un foods conhd6rabte en r6fcrve; ci adIeurs it y a tie fiiaconvtpient ~A announce( ainfi q LII peut furvenir des ckpentes non
it 4
pre~tues, &ceftdonner aux gcns qui tirem parti de tout, tin pretexte pdur faire naitre des d6penfes tie cctte nature, ott multiplier totes
a
fortes tie demanded mdifcr~tes; enfin s ii ftarv:ciw des pcn es ott
S A / I
des non-valeurs i m prevues, cites Joivent etre bal.mcc& par des ecoiio~mies, & zn~me par des amdiorations & des rece ties im pity ucs
at article rae paroit ne pas devcdr trouper place daib i'Ctat des
finances de SaintwDon-un~rue.




U
4

)tt 9 '4

recafcitrans, & bn c ft parvenu entut a folder ks dep enfes Je I axmces
U) -, *
it compktemexit, que les dats que at prelentcs ati public &
font de vrais competes tie aliVe ne s ecarteroi~t point (It?5 COflhl)tC$
a
4'ordre pie je hAs parvenu a faire rendre ctaiuiee en annt%.
&Iui':qui ptiblie tous Ies ans le compete Ion adminidration, a
nit inoyen Liienpwilant pour Ia rendre relpedabte sit a &$ Julie; Hans vie
rnais auth t&cne cit Hen difficife ti toutes I es o1vi~a Itt boii. peuvent fouttuir le plus grand jour3 Dun
p.
c~tat des finances cit une des bales Jes pius hires de I'ordre & de 14
p
tranquiIIi~4 t'enerale & aucun government ;ie fera te:it6 de eotntnettre une in) publiqae, quand efies Ieront dans tn ~5tat
for ifflnt.
0'
4
aufli torfque le revenue public bien adminiffr6 que fa
diminution loin d'Ctre de5hrde eli till maiheur g6ndraf & Ia COIP
fervation n eli pas xmAns avanta'ieufe a ceux qul y coiitvibuent
Souverain
qu'au psi en fait applications. Rien 11 elI plus propre a
propager ces pnn4ipes & lit Men qui en r6fulte pie Ia j)UbIiCatiOIt
d'un con#tj te de recette & de d$penfe, & je cro is que volts iie
batancetez pas 4i Ic retire quoiqud ne doive Ctre qu en panic
celui de vOti~t! adrvdnhiration.
Si vous le rendez, if htra tel fans doute qu'iI' iVy aura pas tin
citoyeri qui ne puilie en v&itier chaque article ; Ii chacun pas
*
~g~Iernont a a port6e de Lire cute v&iIication ks comptables y
C
fhpph~eront : us our totes Ic plus grand int6r~t ~ reliever les inexaditude's pu ponrroient S y trouver. rendu justice aix bons je
A -~ _ii at point hit grace aux autres & je triMs quA n6cetlhire tie




-" '~4

i'Adrnini(tratc~ur ~qti 'on (6)

k pourroh tenter rYe tromper & en
A
merne temps tin boudier centre Ies attaques des maiveillans qu'on
credit at! CII kur dilant Vcne~., voye~ examine 72'
Ii eli Licheux de K expofer m&ontenternent g6naal de cclix
&
que fun constraint a s acquitted ; & neanmoins, gil m'efi permu tie
) S
votzs domier tin confeil c efi de ne point mollir fur cet article : Je
I
detavantare tie letter fed coutre tine multitude de mecontens, n 'eLI
0
nun auprZs des maux dc toute efp ce psi accompagnent le dcifordre des finances; & s if taut pie quelqu' uu fouffre ii vaut mieux pie
a,
ce foit l'Adminidrateur que toute Ia ibcrete't.
La retittince de ceux pie i'ordre importune eft vigoureufe.
conflate 8; fouvent us embarraffent chef des finances ;ilsfe Jignunt pour faire ~un effort commune, tandis que ceux qul approuvent
4. /
les mefures prites pour Xe rctablitkrnent de l'orclre, ne manifefleit lairs fentiznttiis par aucun figne ext&iet.ar. Se diral cependant, pour votre encouraaernept, qu1e ces embarrass font implement conipenftfs
gar f~ advantages de toute efp ce pie procute un attachernentinvariable i~ Ia fltule, & Ia force qu 'tin Adminifirateur fe donne A Iui~ rn~rne loJqu'il petit toujours r6pondre aux foiliciteurs Ic n aifaft J'exception en An 'cur We pe{fbnnc. on n-i 'a / trop trop
On $ elk plaint de mes refit; troupe roide
inflexible. Mais croft-on pie je puff donc difpofer d'un Hen qul 'tie
a 1
in appartenoit pas croit-on que e uffe Pu pourfuivxe fans menaa~
'4
gernent tin comptalie iiifidde, apres fLu avoir di~rnand6 Ia moindre complaifance? Aurois-je Je courage de le traduire deviant Ies
A ____trihanva.nv .. Ar ~ie lear eVnnnrer i'infh+A+1t6w on rneme I'ine.xadi-tttde








(7 5
xnazideurs qut me cefThront de vous attd Iir, jutqu'A ce que vos
fitions ntiaatives foment bien 6tabiies; mais vous aurez a vous uaraiUui
0 0
chin autre ecueii encore 1)It)S dan"ereux. Ce que je vais dire no
regarded point le tr$forier, dont I'exaditude & 1'ordre me f6nt cdnnts;
9
mats P jan-iaxs tin cornptal Ie charge de maniemens audi importans, fe permettoit de pr&er ties fonds de fit caifI~, de Lure des advances aceux 4 font appoints par fe Rol tie mettre leurs billets ii Ia
qui
place des fonds qu'iI dolt avoir, maiheur fAdminiltrateur qul aura tbutkrt que I'on ewvahitfe tie Ia forte cette portion Importaute
It
de (on autorite Le comptable ce{re d&s ce moment d'&re dans La &pendance; II s'eff cn$6 de nombreux partifitus & 11 jamais on veut
porter Ia Iumi re dana fes operations ii ratliera totis fes d6biteurs
en leur difint L'Admin:ftrme gir me pre4Z? itt computer ties frnak quo 4 ja: recus : i/fain que rolls vie renJie~ cetix Tile ft your a: pr&Js. Al ors
I'
vous aurez en ttte une multitude de d6tra6leurs iht&effi~s a condaintier totes vos operations. Tandis qu 'us ~Ieveront tde totis c6ufs des clarneurs contre vos f6v6rit6s inouies, centre vos innovations dangereufes. les citov'ens arnis de I'ordre aarderont Xe tHence &
0
fe borucront a vous plain dre ; vous ferez feul, & Line 461s entarn6, ii votes Vera bieir difficile de regtwner le terrain que vous aur&
b
perdu. On 5' efforcera reader lit reddition des competes jLfqu a
S
tine autre adininifiration & Its rnaux qux en refuiteront ne peuvent
A 9 01
etre apprecies que par ceux qul connoifleut que je n'ai tign~ les competes de J 773 qu en 1786; les fuivans jufques & cornpris 1782 font en r&sie. 11 eneft de jx~Crne de 1786 & Ifr87;~ a
1 1 8 9 f flfl St A A. A. r.. P




a




(8~
ineW Ia regle de fake ~eni~giffrer en votre bijreau des fonda dii Port-au Prince, routes ceiles pie 1'ordomiateur aura Clii par vain autoril6 A faire t ne croyez~pas qu'il cxv rdidte pour vous un plusi arand travail ( je lais aflez que vous ne it craio'nez pas) ; mais d'ai[
-ktirs tate rnarcne- tend ?i~ dhninuer -Ia correfpondance & un x~ktail
a
pit eft inPut quand on ne tints pass Ia tMe tie tous Ies fib qul font WOUVO1t U machine de Ia hnaiice, Tout fera perdu lprfqu'if y aura mm inuhitude dtordoimateurs en mature de fonds.
Une obferv:aion vow fera encore feritir i'utilit& infinie de Cette march. 1I)eux jours apiis avoir recu le coiig6 que j'avois dernand6 a Sa Majeit6 jUl en dreffi5 les .4tats de Ia fituat ion de Ia colonie &

tians itne forme U certain Sc P pr~ciie pie j'ai an in&ne inilant provdqu6 de Ia tnan re Ia plus preff1nte, une verification de Ia agriculture fefp&re elks Ia front mats part des charntre-3 qu ce
uc4i6rale votre A,
11 eft pus aflei ; II vous imported cien faire Pile cie Cote,
4,
& ks hordereatix de females in annougent qise vous trouverez des
4 4
foods encore plus conttd6vables darts les caifles au moment on wAre gimmidration commencera, qu 'II Wy en avoit au premier cle ce mois.
Jce dc'is yen Ire aux corn ptables in te'moignaue pie tous ont rn6rit6;
4~
au 20 odobre j aVois Ies bordereaux de toils its irlinefires bins
4
exception; & c'efl une chot~ rernarquable, puifque I dat tie fittiation eft Ic itfidtat de plus de quarante comptabilit6s.
a A
Je IaitThrai des aims a r6trrnvr ; ne leur bites aucurie grace. Vous~ exciteret, je le, fais, des ptaintes & des murrnures tie Ia part de rnnv ritz; A~1 lAfnrdi.0 FAI~~ ~;~1A1.1~~+








I 'erttille, fe, r x'cral. CCAUX (Iuj prciendolent ihr(4 des vlc,_,
_P1111011 lit 11
0 tes .& rm-,Ahcurel6s, le retireront Ik
timcs innocent de ]a fecile; Oil
verra que Fordre aI'u.ivI kur 66ignement, & le proce's fe trouNtera juge' par ceux ni 'mcs qui ji'auront pas eu le 'loifir d) en examiner' jes CeS',
Lime luts fouvent demanded quelek 't6 moi ort & tis lei drcon't
-' I J* nOmIgence t lit fiv rit
unces pr6t re I e e I atipur0.
ifliui que la France no petit, comme aUtndl.. lei
-r) S fillic ell paill
fonds de la depetife de Saijit Dominaue ma fittiatic Ieroit tefle que je dois m"appfaudir A jamails-, d avoir pret'e"re A tin repos patEager, le nnaintlen de, lit rMe & de la loi.
Je vais pr"fentement patter A qtiefques operations partic-,'Ufil res,
j it' _P
ainfit qUelleS Soffrinom 'a ma phime & vous' ferez d'au'tajiv p]its port6 A exctifer ie peu d Ordre, qu* rellme dans cet &rit, que IAdmi-' nittrateur- Wett.ja-mais, phwoccup qt4u:momeI*O' c
u fan departt yap
pour ainfil dire, I'affranchir de totite occu'p4aiion publiqu'eo

Approvyimnemens.
Le's ,Opc'ratiovs de' I'Adminifl-ration.fe font reffenties de la crife qu'clirouvoit la colonie "a I egaral des ftibliflances.. PI-tifieurs quarters rhanqu&ent- de marines en mam, avril, m-ai pin & juillet., & if fallout en, envoyer 4 Port'au-Prince au P-etlt-Goave, A J&cmj e & aux Cayes. Les-: mauaims (iti Roi, epuil-cs par d'autres availces fetrou-.* Vete)it entief.taient, deftu6s au milieu de juifle t.,,h F poque de la plus grztilde-clierte-.&,,,,,,,,tiu. moment ou Jes capitaiiies de navies, n-ousannonOjeilt mn(! atigmenvition de Prix, & ou' fes higes de police notiswelle diminution, clans le poids dU pain' faifoiem preffientir 1,111M. not'.1,
c 1) eft dans ce Illon'l-ellt difficile que A_& V14icent.& moi acheter at[ comptant des marines 'a' I 3,z & meme 15 o I-iv. pour
6 c
au, ptiblic, A, j .1 o fiv. Les prix tomNrcm fticceffivc m en t Ie Po*ds-du Pain flit 1110 t & cette ciorconfiance ,,a enc- e gm en e or prouv6
,que le 1-7ouds, dc' rcfer've eft tin ret rail chm ent'. oh I'AcItniniftration pcut attendre],E s 11)'U'ct ihateLirs de-pied I'qrIn' e le, ie' t'ts e C,0,1 v I to
jeurs efforts viennent Lchouer,
Au rette, (!c-a(", III(IMT Utile,-Jans 1ecas-d.,une exceffive cherte,, ne doit ctre, empioyc'e quavec circonfpe&*co,;_&, fi fe' commerce qui vei A Lince d'un p
o s, I :chId qUe,!(jLIefOis a p te n'av 1 t jamIal t'j,
cotifide'rable Zil avoit tOLI)OLIrS. A maindre Je. Ititter centre IAd I
*flfittioil arm6 :d kads d A' ne
6parg il h d ccouragr colt- bI w6t








(roy
S
fes exp6ditzons
ii ralentiroit & des difpofttfcns fates pour emptcher
i'extr6me cheruf, produirolent infalliiAernent Ia ditette.
lix aen ce moment dans les rnaga fins clii Cap & dana cetuc
du Poru~iuPrince, des wines pour plus de 300,000 liv. Elies font deffinees a donuier des fecours au public, en cas que k's accaparenwns occafionnent une wiette pendant i'hiverg mais Ia chofe
/ /
ne ('era probablernent pas necefThire, parce Feffet d'une prea
A A I
* caution prile A propose. eli d'empccher Ic ma! meme auquel on $ 5toit
propofi~ de rein&lier. Une fimpie au~nwntation de prix tie me parut
6
pas devoir tre tin motif litfrilhnt pour en Iivrer an public.
Notis venons de nous occuper d'une proion~aizon de deux mois
pour 1'importation des fairies etraivs~res, & i'Ordounance a
0
enregiflr6e fe 2 3.
Queiques maifons de Bordeaux ont fait des eiivois az confia
&rnhles mats qui xi 't~gaIeuit pas quart de lapprovitioiiiiernent de Ia cofoule. vois avec une vraie peine qu 'tiles 1W procureront
pie de- la~ perte aux amateurs.
Vous ferez bien de, faire vendre des fhrines d s que Ic befoin
S
lEe manifeffera ou, d'en envoyer daiis k's piartwrs. L'approvifion-.
nernent feroit d'aiHeurs trop contid&ahie & dies ne fe garderorent
/
pas. ~Vous favez combien je repugne a courier le rifque de volt des articles auth precleux fe gAwr fans quo fes homes protitent.
Ces fitrines ne content un prix compenlant I'autre qu 'environ halt gou rdes. grand foin a faire cuftiver des vivres tie terre.
Mettez le plus





I

(xi)
atefier de 50 negres & le product de 1'dabifiement en bob de
chauffiwe & de confirudion en pierres, t &c. eff ~va1ti6 a ~ 6 ott
I
40,000 liv. Ce n cit pM aiThz, at emrd aux moycas mais ce
0
revenue n a i5t~ audi pewconfid6rabie pie parce qtflf a flhItt occuper
*
Its negres a chvertii s conftruthons, overtures de cheru ins & autres
t '4 4
travaux' non produdUs en eux-mthnes ju ifs latent ncceilaires
(JUOR
pour obtenir les produdions dies trout beaucoup pitis coidid&
I A
sables dance en annee. Ptdtk cette belle pdkfflon 1W jamais ctre abandonn6e aux fohiciteurs qui ne he laiferont pas (le fa demander,
tie nous n'avons- Ccart6s qu 'A force cfen reprdenter P utility I
I
3 avois un project pour y etablir des Hues; ii xi 'eft pas r611o6,
t
& ii y a peut p &re des objedious folides : je ne puis que vous
A
indiquer nos vues; Adruinifirateur & colon a La fob, ies votes
front apptty6es fur plus d'exp6rience. a
r
Ponds tie rtferve.

M. le Comte de Peinier eQ d'avis, & e crois que vous peiiferes
de meme, d'accroitre jufqu'A enviion 1,500,000 liv. le fonds cle
re'rerve. La~ circoiifitance Pexiue. Nous n'avoiis en ce moment
p 4
qu environ izooooo liv. en efp&es, y comprise 16s fonds des
Invalides & les confignations; c eft afl&z dans les temps ordinaires,
mais dans Ia conjondure pr~fente, je regarded cette 6pargne comnie
foible; & cette foibleik dent dii payernent de Sooooo liv. fait
- depuis peu de mob au PeurArtau, de 200,000 liv. pour Ia foffette,
t ran at
rrrtitnvc irArtS nrAnnn2nt rec A4r~rknf,4~z hllftrlhnprf2







en vous invitant en accroltre fe fonds, Ou Ju MO4,11s A fe Mla-j'")e fL115POfe que 6c fera toujours fans faiffier au-CU41 Pyeftlelit ell f Ufliance*
Log. em, ns 'des 0 i rs dA min -ano au:Port-au-Prince,

IL convent X'tabfir fe btireau de fa guerre dans les pi es
font en bas du nouveau baltiment & de tOLIt donner au Commid'aire,
1'excep'tion d'unc cbambre de bureau tie 14 marine
tabincts attendant. Je penfe #uth qu'il faUdra fitire confIruire pae les veg!-es du Roi, des, cuitines &,dccharges,,pour.-1e CO'mmitW.re*. Le 7, 1
bAtiment, fera payc' dans fePt ans par I epargue que iious faifou's Aes 10 erso
y
Chemin de Jacmet"
M. le Conite de Peillier fo pro'pofo de deterininer fe chpin in de Jacnicl & je crois -atufli 1011- COnVient -de i 5 P (11. o cuper, ocs fe flct P A 01 Permet. V OL S
-de an rochaine, fif ]a fiifi h kferez -duns J'obligatioll de fairt vvivir pbur IeS IMWIHICUrs des tcntes du Cirp; 11OLIS 11 v Ol aVOWS PILISIL on penfe yie l'ouverfUrede ce chemiji 0' c f6poqw & I a ca'-u'('e de'ia' creatiowde div(-rs 'tab- I ifi do. ut TeVCjlU paflira
fen i e i e K:wx willions la valtur dts ttrl:4 s
voifines 'a tierce'o
C -e
ur P irt.

0 x nous propose, de. cQnvertir le Cure-port en till ponton,
Sen tirer tin foyer-de 9 'a i.o mille fivre le leffillk-11, dc file'' 1%alt charg6 cle-tou-s les 'frais Ceft, aai.6n -avis le 1(' ul ltu) ej d(,- I ns gm),de 'perte"'PotIr -P, L I i I 1i n e- nlawYaile ciltr(:r I c e 31 ell attvli
en a\ oil$ ecrit all-M niftrc, & la., hot" Aant, r-- wru.", cire
'-A
murie, Pre- pare'e pou,,r Jonacri ce pl '0JI -C..,CL)t -11) 11
Ics Ordres arriveroilto
Port-au-Pr" ce
in Cap,*

Jt ne dis rie n (fes'divers tra'vaux, qu i A XCC Utellt aU Port-au Prince & au Cap fes premiers front fous vos yeux, & VO-LIS C011110ilick fe s autn s -. le n ai A cet Cgard rien a vous rappelero On 'les i'dit .IIVCC I&I'vite fes payetiaeas'l'ont non-feulement aU COLMUIL, il a weipe




a

a
St vous fakes f/litre Aes T'3
remblats ati rnacrtttn coinme je mc' I ciis fleur Lunky, ddAteur ati Rot pourxoit en &tre chara propot&. fe 0
& ce I eroit pour lul un moyen plus fitcife tie s acquitted. ii Ut d6biteur
a
cornrne caution, & c'eft ce qul in a~ engage depuis quatre ails a lax
I
accorder des wanes, a I'Cch6ance defquels ii a payc pondudkmente
~ --.

a
Fontaines de Saint-A fur.
/
4 0
DES fontames out Au! prom ifes A Saint Marc, Ies canaux en fonte
envoycs: if imported tie 'tet trier ce travaux.
y font dgl -.
L&igane, Jirbrne, Jacmel, Petit Gaa;'e, i/c.
P
On pourra dormer des fontaines LI t6ogane auThtot qu on aura ancwns droits hit La negres recouvr6 tine ptutt ie (1es & fur les
A
znaui~ns, Je vow invite ?t en uibr de amine pour les autres Wiles ;
A
c'eff le moveri de prevenir des maladies & do Dzuver La vie A beaue
S t
I.
coup d'homines.

(hem in royal de communication.
d
GEnE entreprife touche A Li tin; les voitures conirnunKfueat clii
Cap au Porteau Prince. L~ernbranchement dora on s' occupe ach&vera
de &$terrniner tous les voyagers fur cette route ~ plus cotirte & beaw
coup lus belle. ii t wort& de s' oc&per de Ia r4Naration de routes
ceS cornnnanications nouvelies. L'ernbrancheinent qtui doit her k
quarter de La ivlarmelade ~ Ia grande cornThunication eLI fLdvi avec
4 4
r 9, /
ahiduit6~ &~ les retards ou e~rouve Ia renartition du Chernm royal.





74

1 14)

Audiloire Pr/fans dii Port -de-Paix~
4 0
M4 fe Cointe de Feinier eff d'avis de term iner cette entreprife;
& vous & mci foinmes titi rn~rne fentirnent. i.e vcns pie ICb advance
faites aim entrepreneurs, lailknt aujourd'hui peti a leur payer.

C~yes autres beux de la Ga/on Je.
4
Nous avoras commence anx Cqes une fontaine publique. &
notre em pretkment a en faire icuir Ie~ hahhans, flous avoit Porte A faire fhire Ia con duhe en canaux de hots ; ipais till premier effli nous fail revenir aux tuyaux del> couk dout Ia denmude eQ f~it~
A
en France ; & je cros qu ii faut en tiler tie meme pour touted les autres fontaines de Ia coloule. Vous obferverez que par-tout oci le
~T&caEa pu le permettre, notis nous fommes ataclx4s A' donuer tine
t
portion de 1*eau A Ia rade, ~& c'efl tin objet. de depenfb pat conf-.
de'rable, lorfqu'une fois les eau'x font conduites jufque dans les
yilles.
Ponts.
4.
L s fends pour le pent de I'Artibonite montant ft pitis Ac
300,000 liv. font a Ia difpdfition de I'AJmi;iifhtation les plans
a 4
de eette izn~ortante conflrudion font fahs; Vt. de Ia Mervvifkre eQ au moment de fe rendre fur IesIieux. it litis contme M. le
p
GAverneur general, d'avis qu'on ne difitre pas ~ItIS long temps
------------------a faire Joulr les habitans de ce grand advantage cUt aque jour ~de









qu apres, tanfck r6o'rmes H ne pourra roller (Yes' prartlAns ih cefm qm, a -votis, it ful eltreftera
Jes aura, exc'cutees fans management. R irtirez.
r- -ce ont tous atiront point rouve es
d wb,' etix ceux qui 'n c.
-f f ,,ceux qu'il llattra point "t" Wig' de pourLis o e v 'r*t "s
e u 5 e
fu i v re p our, leur faire -'rapporter I fes deI)o-mlles envahies fu r le tr6or public ceux ell (in mot, qui jouit'litnt en paix des I*ruits de Ior"dre & de 1'6conomie recomioitrotit avec )Ole par inic exp6rieiice. de tplufieurs ann6es qulil eft ell-tabli ftir wic bale p6ranjabille6l
SI cependant ceux qui Ang6n'ienf 'a cmbarr-&r 1,d mar'die &1.11.1 'Adminiftrateur & a%. repandre des Acgotks ftir fies op6ratiolls iptilNient trouper quelque fatisfktion,h-apprendre le fucc de jetirs efforts qul'ils fachelit 'que celui qui eft an-im6 de I'amour fe PILIS ardent. du bien public,,- -,lie' p. eut tre atkz' impaflipte pour s advance tr n u i utie route qu'ifs s'ment'd'e'Cueli Isi
av.ecln-diffi,6.re'nce&, itt q H146 dans. quils-, jouio,&nt pleinement -de feurs, avalitages en apprenant qu'il n)eft pas inacceffible A feurs. efforts,,& quIls, mdent quelquefois de
F
amertume a -fes travaux n-tats qu'lls examinent en mt4me temps,
A t_6
'ifs., ont un infant arre feul a march ans la carrier qu'il a ut, & fi ell 'a- 't' invariable &,ferme, q 'its ne eattendent
-parcOur el ce U
pas 5u'elle puiffie- jamais changer
Si I'hom'e ublic D'obtient pas au)o1urd Ilui I'approbation y6n6ralei Il I'obtiendr emain- I' dema*n elle f u eft refLif6e elle iie Je fera pas toujours ou _S iI -dolt y renoncer pour jamais, fi m6me on
fufe a fa, tombe les. t5moignages qu'*l na pu obten'ir vivant du moins if aura v6cwen paix avec.- lui,--m-6me & c'eft un- bien dont river,
'I iieft pas, au pouvoir des homes de fe p 0

Sera -le pnf(ent Meinoire dipafd att 'CoittrUe',de la Marke.-Aq
St
Port-au-Pfince _Ie .25 odobre. 179.9 1gn6 BAR99 DE MARBOIS

Dlpoflau. CpwMle zk la Marine. A Pott-au-Prinio, le
S -igiie- DESCHAMM


au ce, aint whigue


Imprinid par MOZART' rt au PrIll lie S Do'
z6 0dobro 178.9- r6mprimd depuis Paris,