Code rural d'Haïti

MISSING IMAGE

Material Information

Title:
Code rural d'Haïti
Physical Description:
1 p.l., 49 p. : ; 19 cm. (4to)
Language:
French
Creator:
Haiti
Publisher:
De l'Imprimerie du Gouvernement
Place of Publication:
Port-au-Prince
Publication Date:

Subjects

Genre:
federal government publication   ( marcgt )
non-fiction   ( marcgt )

Notes

General Note:
Title vignette: arms of Haiti.
General Note:
Blue-gray wrappers preserved.

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Rights Management:
All applicable rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier:
oclc - 52489088
ocm52489088
System ID:
AA00007886:00001

Full Text




















POT-AU-PnRINCE ,
DI) L'URPRIMERIE DU GOUVERNEMEN~iT.
( Juillet 1826, )


CODE RaUR Ag

D'HAITL






iberDg i Ega-thl.6




CODE UR AL



grA 8hlainibre. d~e risentaxis ide soth
inaunles su~r la propositionP du yr -ident
d'Hat~ti, 'et cuY' le rapport de sa section dle
BT~nt {-riear a rendr6 les six Lois suiv'antes a
or~m~ant JBe Code Ru.ral -d'Ha~~siti.





kl'Ag~riculture:.



.Li~agviedtue 6tant la .saurce. principal de la
-prospr4iiit6 de tr 1tol~i ,:sera esset~lisllem~ent pr~ot;?gl
adtenlcotil:cag -e pl ii erles sntoitss eivi.1es setand~itaEires,
Art. 2. .LM :eikofees d~e -professiena ag~ricol~ me
p~ousnoint &.tre- d~!tor 3unCrni d$er~urs irovat'i~qle daus
les. cas pr~iros pari la lot.
.nt.'3.Tita es~i}.yerdlat -oblatigs de congott-








rir- A soultenir PEtat soit patrlours sofvidck e-I
par leur ilea;r~ire:. ceuxs qui ne setlout pas rfa lo-
y.&s civils ou r~equis y our le .servi~e miilitairle (
chux quli n'exercer~o llt. pas ule prfoieMss~l ion assjet-~
tie d la patente; cegx qui n-e ser~ont pas ouvri-
ers travpailians ~on employes come diousestiques;
-ceurx qui ne seront pas emnploy~s B la coupe des
bois propres & F~exportation; ceux enfin qui ne
- Furr'ont pa's justifier lears moyiens dl'existen~ce ,
dievront cultive~r la- terre.
Ar~t. 4. Les citoyetns de pirofessidn agrfcole-, ne
pourront quitter les campaigns pour haibiter los
villes ou bour~gs sans une autorisation duI juge
die paix de la commune qu'ile youdr.ont quitter,
et de celui de la. coimnune oui ils dev~ront` se fixer,
le juge' de paix ne donn~era P'autorisaztion qu'apids
s:8tr~e assur qute le r~lclainant est do bonnres
mours qu lit a tenul une condcuite r~guiidre danis
le canton qun'il- se dispose ai quit-icr et qu'il a
des~ movens di'existencce dans la v~ile qu'il -veut
habiter. TEous ceux qui ne se C':ljll no!~ rent~ pas
aux rdgfes ci-dessus 6ta~blies seront; consid~rbs
colmme vagafabnds _et .traitis comm- e tels..
Art. 5. Les enfans des deux sextes, que- lealrs
parens, attachi~s la culture, di~sir~eront; envoyer
dans les vilies ou bour~gs pour lowu appr~entis-
sage -ou pour leur Aducation ne pourront Qtre
rectus soit par les elt~repren-eurs, soit par les ins-
tituteurs publics on par~ticuliers, qu'avuec. un'cer-
tificat du .juge die paix; lequel certificate ser~a ac-
cor~dB sur la dema-nde. soit du propr~i~taire ou
f;l!!rier principall dor -lieu, soit de F'off'icier -de la~
police- JIur~ale, soi~t du pdre on de la in$re de
P~enfasnt.
SToutle: c'ontrav~ention aux : prbisentes disposti-






LOT ~1. IIISSOSITIONS. 8ENERALES. t
trons, ~serhaassuje~ttie. .A une amtinde d~e vngrt-emqct
go& 0 payables par celui- qui aura recu P'en
gilnt sans: a~utorisaktion.
iArt. 6. Les recrutemzens militairet quix no
doivent so faire qu'en vertu des ordres du Prb-
sident dl'H~aiti u'adront j:Lmalfs lieu Sur les ai-.
toy~ens.a~ttachis A la .culture si P'ordre du chef
dei 'E~tat;, motiv8 par yl clanger imminent no
I'a exprejshmentl spiicifid.
Art. -7, Ahucune boutiqu~e en gros ou en d~tail-
ne pourra 8tre 6tablie, nucurr commerce de denr~e9:
du pays ne pourra Stre fai-t dans: les camnpag~nes
sous8 quelqiue prtexte que ce soite.
Sont exceptis de@ cotte dispos~iti-on, les sucres
bruts qbue l'ou livr aux ra~fine~ries, les sirops.
a~ux guildiveries; le cotona en pierre, que Panr porta
aux In,0ulins $ 6griner.
Art. 8. NTanmains, les pacotl'le~urs patentcas- am;
bullans risidalt et sortant des, vi~lles ou bourgsi
]pourront venrdre .dles provisions mlarchandis~es 6-
c~m .-'es q i-!.dio ,: en plarourant.. lal cam4
p' agne.
Art. 9. ]Les maz~isons on cases que l~s partiicu-.
liers outl dbCjj fait 4tablir* dans 'int6riour des
commuunes 14 oui i n'exisite pas de bourgades
r6gulicdree, mais seulemecnt un~e r~uni~on de cases,
solt paoric hab~iterpr pa ox-m~ines, soit POUr' louer
A autrul, seront assujettiesj & Finipositioin sqr la
valeur locative des maisos l, cojmme d~ails ~led
viillie on bourgs.
A P'avenir aucune case ne pourra Stre b tie
dans -le~s campagnes, 11 oui i' l uy au~a, pa~ de
bourgade reconnuxe, si elle n'est d~pendiante d'un
btablissement rural.'
:8rt.~ 10. Aucsa proprih~taire~ rItiverIn de la exer-,







sie ys-cur~a inirO- de canoes -ou E~~acraibr~ar thms e
your le transpokcrt. .de ises -aenritis & Ja \ille/Ju1
ougvoisin ot pour ce 61 aulra du juge d-R:
paix de isel ara commune gne lcnce qui .sera.dcli-
yr60 grat~is : sousj aucun ~pr~texte,. 6es cGanots ne
pourront faire Je casbotage: des autresj ports 04la
lots visns, n-i la pQche si ce u'est pour le:
propr~e usagee Ie 'ha bitation.
Art. 111, Toutes les amends, conheatcnio ns prke
vues pa~r e Code itsral ,sezont prononcees par:
hais juges de paix lorsqiu'edlls n'exceder~ont pye
lae: van~leur de cent gourdds, et par les tribpu-
paux civils lorequ lcles excideront cette~ some.
]La moitik desdites amends et `confiscations appar-
tiendra t la .cauese publique et P~autre inoo'iti&
cela~i qi aura Taf~it conn3ai~tre le d61~it.
Art. 1.2. Le joUr de la fthe de I'agriculture ,
des gro~upes de -cultivateurs de cha~.que sectiion so?
pr~senjteront au- lies odj -ileer le, consei'l des ncr
tables avrec des Moliantillons 'de leurs tra9v;2Ux,
Les .consels .des, nota.~essn enrkacrnce dfe toutes
les a.utoritbs, c~ouronlner-ont le cutivateur qui aur~a
mi~eux cultiv8` son champn dan~s chEque section ,
eat da~ns c~haquse espece e culture, -lequel rece-
rrai un prix d'encourag~ement. II sera dress& de
Fes. cbr~nmolies, des procds-verbaux qui seront rei1-
dtES Pu1blics.
Art. 13. C~haque~ anube au premier septembre,
les conseils des 'notables a~dresseront un rapport
circonstancik au Pr~sident d'Hai~ti ,s~ur P'Ctat des
cultures de chaque ommune avec leurs obsdr-
irations spr ce qdi pourrait tendre~ h Pambliora-
thiar desdites cult~uresr.
Art. 14. A la fin de P'ann~e ,les~a commandant
fatsoladisem~Pqrtf zendront Agalemenat- co3pite ..a-






-o LIf ADDMINIS'TBL"AS ON -DEIS: ETAiBLISSEMEN~S. Q
Prc~sidlent &l?~~'Hit~i, de Pl'tat dej culturess des ares
: : : :@-ees e notre de P~ctal; des Ichetninl
4-t routes publiques.


N.P 2. LO
Suir E~l'.id.:?;, -.l;, i.Wa h en grrailk des~ ~iclver


CHAPLITRE PREMIER.
.p~cs Ragls relatives ci I'.?.'.. :*-.n odr

SECTION PREMIERE.
Des HLim~ites ~Abornmenzns et Etablissem e2s.
Art. 15t. Tous les terra~ins situi~s dans les cam;
psiirnes et provenan~t des concessions faites par
Pitat, soit 4 titrle de propriat6! na~tionaile, soit A
iitre de don partial, quai n'a~uraiout as 6"i t6 a'-
pent6s jusqu'd ce, jour,- devr~ont P'itre dirinS P'espace
d unae ann~e, si computer de la date de la prom~ul-
gation du pr~sent codte, sous peine dune atne~nde
dlune gourd~e par carreau do terre, payable par
les, propriitt~ires.
Afia de par~venir & Pocx~cution de la disposition
ci-dessus precscrite, le jug~e de: paeix de la com-
nune, sur la d26claration qjui lui en sera faite,
apris P'exp~iratiion d~u dila~i fix6, reqjuer~ra un ar-
penteur as~r.c.nt cormmissionn4, pour mesurer e~t
~Lever le plant des. concess~ions- non arpentees, aux
frais des concessicinnaires en d~ifkut; alors- Famende
'era~pronlotlee et perg@ue aves les frais d'snrpentagei






(3' CODE HCRURL.
Art. 16.A patrd amme-poae:p
aiucunel vente de, prprat siseda- s7
p~a.gies ne pourra Stre passi~e~ palrdenii~ nt nor),
takie, si cettq pr.o'rji~t6 n'a. dt8 prba~lablement ar-
penltbe, onl s i ls abornemens n en sont pos~itive-
ment recomius par les titret D~ans tous les cas,
Cute vent~e par!tielle ne pourra~ a~rvir~ lieu, que le
-t~errain rte. soit p.: ...l.A4lenow~lr ar~pen~t4. Les notaires
qm~u rjlc~-.- ei.1.J:imt.t B cette d~tfense, encourront
lce pines de droit.
Ai-t. 17. Toute concession de terre accordie~
juaqu'd ]la ]proxmulgation du prBsent1 C'A-l:,~ et q~ui,
urn an aptres, 14'aura paPs un1 S':llrin~Inenc.'anlt d'&
tablissemenlt; et totute concession postiarieure all
pri~3sen Code, qui n'aura pas, unl an apris h~
date diu titr~e de cetite concession, un conunence-.
anent d'i'tllblissement, seront r~unies auxr doxpaurea
de Ift~ttat: 10 titire scraC. etir6 et renvoy6-. au Gou-T
vernement.,
Art. 18. Pour paurvenir & la reunion mentionn~e
en Particle pr~@cident, P'officier de la police rurale,
conjointement avpec le conseil d'atgriculture, fera
le rapport au juge da pai# e~t au commandant
2nilita-;ire da la commune, de P'btat d'abandon de
la concession: ceux-ci, apres s'e~tre assurbs de'
F'exactitude dlu rapport, le v-iserant et P'adresse-
ronltau ~commandant de. Parrondissement, qui,
ap'res avoir acquit la prenve du fait, retirera le
titre et Pe'nverra- au Gouvernement.
Art. 19. Un?. &tablissemenrt sera r~puth commenc ,
lorqlu'il y aura pn jardias de trava~ill6 dans les
ra~gles i6tabies par lta loi, et dorlt la countenance
.sera. proportiannelle aul nombre, des cultivate~urs
attachBs la propribt;.
Art,. 20. ~Les.pjrS~ip~:.^ taiesde terraina CStltiv~s






t01 P. ADMRINISTRATPON- DES-ETAsilSSEMENS.
.et,,gi sonl? coitigruS sejront tens, A frais- com-i
ME ,de faire claturer conivenabl~ement leurs
g3roprii~thS. I
C~eini qdui s'y refuzsera sex'a contraint p~ar des
votes de droit.
Ar~t. 1.~l Lies propitiktaires des baiens rur;aux sont
tenus de faii-e plaer, lors des orpbrationls d'anrpcn-
tag~e, faites A leur relquisition, des- bornlea solidles
en. fer, en mjcgonner~ie on en bois ineorr~uprtilej
sions pine d'une azmendie dte cingl gour~des pour
chrlque bornel, manquant it sa plalce.
Art. 22. Les proprilCtaires qui auront n~g~igis
execution dbe articlee prBccident, ser~ont, apyrd
avoir pazyi: Iamendie, obijghs de ~a~yer Fouviir~ier
qui aurait 6~th emplsy& par I'ordroe du Juge do
paix de la colmnunune, A 6taLBir la borne nices-
saire.

S^Ctats 1is
bdes O~ig~ationls implosies ans2 Propr3lictaires 61u B cent
que sonzt chleargs d~e i:. A.)rl''.i/;ratiiOio des pr~oprididt
rurales.
Art. 23. 11I est spicialement ci. :ndu-l~ d'.lthattre
des 'bois -sur la. crate d~es mob~tagne s, jusqtti'A cent
pas de- leur chjte, mi la1 tite et: $. Peart~our des
sources`,ou ~sur lie bord dles rivijdre~s: les propri6,~
tires .des terrainas arrows spar dets sources .ou ri-
vibres, devrorit en~tourer la tat~e d~e cers sources, et
planter les bordsdes rivicares, de banraniers, bam-
:Ions, on autres ar~bres propres $ entratlenir la Tfrit-

SArtt. 24. ,Le "propribtaifte quli vou~l- ra- brtillr otn
bois neuf, urr- champ de vicilles -cannies, dles sa
vannes-, on t~out autre ter~rein, sera te!!u d'~er avertirt,








vingt-quatre heoresd'avance, tous las i;: ir. T~ib i-
tr~lophes-, sonls peme~ de rep~ondlee de tout le r:P';;n-
Itnage quie le! feub pourrait oc~casioriner. -t
Art. 25. -Lorsqju'unr incedi~~e .se dl-darers:- .sniP'
imne propricitd, les propricdtaires et ag9riculeurs;
Coisid's serorit tensl- de- s'y transporter ,afiln d';ri-
djer e~n a~rr~ter les programs.
Art. 26. Il est ;i::aa.1u~ d'allumer -dir fell -da
les savannas, les ch1:!I1op on jacrcidis deis habita
iil:e saans la- permission exldresse des p-iropr!it-
a;i~r'es;s fermiers g~ranms, on conducteurs d'iceflh-n .
Airt. 27. 11 no pouarra Stre enttretenu sur les .prod-
pribibs dsetin~es A la codtu~e, au~ixmanufac-tu res
ibu autres 6~tablissemaens que -les bestiatux ri~des~
tsaires & leur ex~ploi~t aion ou i F'usa~ge des pro
pri~tairesi g.:rrun, condeucte~urs, fermiersa (3u agr
c~ultetirs; mais tous des .an~imaux ~evr~ont stre .gar-
d&s le. jour exri troupeaux 4 et la nuit i dans: les
pares ond sa9annag closes.
Art.' 28: LAs b~tes cavalines le~s bite a
torne's, clor ch j e'tc, destin~a g la ~multiplicattionyi
ixe p~ourrant Btre RgnrJR;s qixe suir des hattes Lsta-
blie 4 e'n vert~l de~ la loi' JYo 4a 4 relaitive au
HSiattes.
Ar~t. 29. APudin ]prorid;taire`, trieFnncr ican g8rant
il'habitation., ~ne: pouta itaiblir ceie lIni tin SYss
t~rnie c'ortraire :;$ Ioratrid itabl ~i.par La ~loi.
Art. 30. Aucane' "*Ptniort .onU lsisoCiation de Ca~r~
tlvatedrs fixi~s Mr :inendm-~e hl-~,;lhitailon, ne ourirat
So rendeTe .fermi~r~e .de~ la.VolitL .dir bien qu~ils
fla]liiten.t, po:ur todmtinfiist~ci rr~ qu ev~isemli mes, e'n-:so

Art. 1. LedCsdes stri ogemens des. enitivateurs
re pourront Stre- COnn~ruit1 qtte: sur unrmamerproifal
d-e :'hakit6a~tion .A laquertllet~.ile eace~;ni..si~i achia.e






tLOI 2. ADMlINISTRATJON DES E~tA.BLISSEMENS.


~~ CHAPI[TRE II.
* Dcs Cultures en gindral.
Art. 3i PLes ccultures principles consistent dans
les 6tab~lissem~ens des plan~tes et arbres qui pr~o-
daisenlt des denvites _propres & Str~e export~es $
1'Atiranger et en3 grains de t~outes qualit~s ; en!
toutes espaces de vivres ou racaines destined $ la
subsistanice de la p-opulation.
Art. 33. Tous Ceux qui .s'occup7ent de princi-
pales cultures nle sont- as~sujlettisj & impos~ition
territoriaJle et foncidre que sur la masse de~s denrbes
qlu'ils auront rec~ueillies et pr~opires i P'expor~tation,
Art. 34:. Les culltur~es secondair~es sout: la cut-
ture sculemnent- d~es potager~s des fleurs, des ar-j
bres fruirtiers des v-ivres et dlu fourrage 10r~sque
ces exploiitaions ont lieu sur des- b-iens, dornt P~-
ta'blissement n'a pas pour but la culture des
denrtes yr~inci~pales.
Art. 35. T'ous ceux ui;, dans aln Ltablisse-~
inent s'occupent~ speciale-nien~t des curltures se-
condaires sont a~ssuj-ettis j& Pimposition ter~rito
riale. et fonciare, sur la valeur estimative de
leurs proluc~tions de chaqune semestre.
Art. 36i. Sur chaque stablissement rural on
sera tenu de cult~iver des vivr~es, grains arbres
fruitiers ,tels qu'arbres $ pain etc., suffisans pour
la. nourriture des per~sonn~es qui y sont.eniplioyges.
Art. 37. Tous les jardins, soit de denrbes, soit
de vivres ou glrains, dtevront iStre soigneu~sement
.entretenus s ous lad r~esponisablit6 du propr~iitaire,
fermlier ou grant qui en cas de nCEgligenlce
pourr~a. tre condamni: & P'amende depuis ti~ois ,
j~ly.usqu' quirnze gourdes.







Art. M. Sur chaque halbitation, les c'Litivabl jing~
y attach~Qs travaillant au quart sesront tenu7 4 0-
voir, pour leur. usage personnel, un jardinr de;-
vivres, qu'ils cultiverontl pendant leurs heures, on
your~s d~e repos.
Art. 39.a A Peffet de P'article pr~c~den~t, les pro,
pjri~taires~, fermiers ou g~rans serenat tenus d@
Inettre $ la dtisposition dies agr~iculteurs le tier~
rain ni~cessaire pour Pi~tgh~lissement de leurs jai--
dmns particuhiers.
iAr~t. 40. L~s dligues bassins de: distribution et
carnaux qlui siervent 'd fournir P'eau n~cessasire ara
hlabitansf, tant pojur P'arrosage que pour toute au-
Itre utilitA, seront entretenus par tous les itv:s:;l~~
As lesquels -seront tenus de. contiribue~r d tous
lesd traviaux pour leur entratien. N~ul no popurras se
refiser A ces travaux ni disposer de li portion
d'eau de son voisin san son ,; cobenemi.I Tout
ontre'r venant au i .-sbr i -dessurs, paiera;
une amende de dfix A cinquxante goulrdes, et serd
tenu, en outre, de r~~parer, A ses frais et dBjaens,
le canal qu'il aura obstru6 ou di~trui~t.
Art. 41. 110rsque les denr~es seront~ sur le point
d'8tre ensachbes, emaballaes, enfu~tallbes, ou em;
paquetbes, surr une propribtt6 rurale, P'officier de'
policee rurale de la section alra le drdit -d'exa-.
ininer lesdites denrbes, afin de s'assurier ifu'elied
ne sont pas fraudi~es; et dlans le cas' oui lelles
seraient, il en arrjtera la livraison et en ferj
Iimm~diatement sior! rapport au juge de pair de
la commurie. Si elles sont seu'lernent mal ~prdd-
th~es, il en empaQchera le transport, et 3bbiger~
I'habitant ri les ren2tttoyier.
lArt. 42. Le juge de paix en recevant 14 rap-
port, amno mmera ds experts, pioizi pr~DddrdJ edn;





LoI 3r CONTRaT% ET QBLIGBiTIONS.


1-2


k;o anyl~- de la denrbe, et s'il y a fi-aude, et
aiu elie s~oit con-statella dourbCe ::- confisqube
al.s~i-c.fhl de 1 _-0.
SArt. 4h3. Les denrlbes d'< ~-::1- a-ledo ne pourront
sortir decs LI:;,l:.Moor.~~, pour' itre portbes dans
les viles ou' Ibourgs: et Stre'livr~es au conunerce,
que sur urq I!'.au des" pre ;'. M.ies ,10rsqu'ils rk-
aider~ont so- leur-s biras, et pour c ;-!I; m es ha-
bjitaitions0 e poetis ,ne .I~.lp:r: pas,
des Pofficier de la polilee r~ur~ae dec la section. Le2
permis sera dirivr6~ gati-s- sur papier libre pa
Pgoficier de la poli:ce q~ui sera tenu de P~esregistrer,
ArPt. 44. Toaute deark~e tr~ansporthe en contrae
vention & P~article -pr~c~:entC sera arrit~e sur la
route et conduite chiez le jug*~ de paix de la com-
mune, qui s'assur9ra si la denrbe n'a pas (th
volibe, afin d'en fair~e remnise au propri~taire, et
de poursuivrre le .: any..- couapablle.
Daisr le cas or ce! strait Le propri~taire de la
denri~e qui aurait manqu6 de donner le permis ,
it paierait un~e areende de@ trols a cmqc g~ourdes,


N.0 g LOR
Q$uir les Contrats SyG~nallagm antiques entrt les
P"rop~31i~ cri~tire on1 F~rmiers prinCip2au2 et les
g,grulte~u rs Cutivi~ateurs oue Tra~vaillelrs ,
et sur l~es Oblina ions edcip3roques d~es ucns
envers~ les autres.

CITAPITRE PREMIERE.
Dilspositionzs geigrakes.
.Art. 45. LZea personnel qui ne sevent pas .en







ac~tivitB au sJervicie de P'Etat comme itilitair~ea
ouv~riers,- ou- employs quelconques, et dont, la
profession sera de cultiver' la terre ou die r~a-,
vailler aux coupes des bois d'exiportation, seront
tenues, pour la garantie mnutulle de leurs intt-
rats, de passer un contract synallagmatique, a~vec
le pr'opri6taire ou fermie~r prilncipal le la pro-
prikt rurale ou de la coupe sur laquelle elles
devront exercer leur in~dustrile.
aLe contract pourra tr~e` pass! collectivement ott
indlivid~uellement, a~u gr& des cont~ractans.
Art. 46. La dur~e dves conltrats ne pourra 8tre:
pour un temps moindre .que deux ans ni plus
long que neuf annies, pour ~la culture secondiaire
et les manufactures; pour .un temps inoindlre que
trois ann~es, ni plus long que nleuf ,pour les au-
tres cultures; moindr~e que six mois ni plus long
qu'un au, pour les coupes de bsois pour P'expor-
tation.
Art. 47. Le contrat sera fait sur papier timbre,
pardevant notaire, lequlel en -gardera la minute:
Aldevra expliquer claireiment touts les conditions
arr~t~es entire les contlractans qui pourront y faire:
telles stipulations qu'ils jugeroqnt c~onvenables ,
pourvu qu'elles ne soient: pas contraires aux dis-
positions du present C~ode.
Art. 48. Touxt propri~taire, fermier on grant
d'ha~bit~ation qmi y recevra on yr souffrira des cul-
tivateurs ou agriculteurs, srns avroir fait avec eux
10 contract extigi: par les articles ~47 et 49, sera
condamnk pour la premidire fois a une amrendle de
dix gourdes par chaque personnel reque sans con-
trat; du double, en cas de ri~cidive, et en outre,
ce propriktaire fermier ou grant ,. ne pourlra
9eyerce aucune action en justice contre les .agri-






LOT 3. CONTRATS ET OBLIGATIONS. ~
culteurs qub auraient inanqu6 envers lui & leurPs
coive;gtions ver~balets. Il en sera de m~me & 19i-
Fard ';es ouvriers travaillant aux coupes des bois
d'exportation.
Art. 49. T~lout contrat pass& avrec un agriculteur
dont le .cont~rat antPrieur n'6tait point encore ar-
rive $ -son terrme sera. null de- plein droit; et
I'a~griculteur qlui auraint pass;: ce second contract,
sera reconduit, $ ses fr~ais, sur la proprii~tb ou ii
s'i4tait engagC, et scra assujek'tt i & Pameride fixke
par P'article 4a8.
Art. 50. Les chefs des compagnie-s tra~vaillant
de moiti& dans les; prod~uits, devront p.'';'I. I' < par
iAgale portion, avec lie pr~opr~idti~rre principal de
Phlabit~ation, tout ce qu';ls r~icolinrrter~ SeGY I. leffie
donn~e do moitii6, en ,f'ait. de fr~uits, vivr~eS, 1&-
gumes, grati s etL denr31Le-s qu -k- I:! -=.:
Ar~t. 51. Lor~squ~, dans; les harbitarrtions sucreries,
le travail se feraz de moiti6 le propriztaire pI-rk-
Idvera, avant parta~ge, on cinquij~me du revenue
brut, pourstenir lieu de loyer des usinres on us-
tensiles btestiaux etc., c.lgi.ki l i ] Pexploitation,
on frais de rCboar~ation^ : ans les autres cu~lures,
le moltarnt des d6penses occasionn~es par- la fai-
sance-valoir on frais d'exrploitation, sera prblevi~e
avant le npartag~e.
Art. 52. Les cultivrateurs trava~illa~nt au quart
des revenue -par eux prodwit~s, Iparticiperont~ pour
un quart brut; dans tout ce qu'ils produiront: ils
jouiront en tottalItt des fruits r~colt.Bs dans leui-s
jardins particulier~s, travaill6s par eux aux heures
on jours de repos.
Art. 53. Lorsqune, dans les grandes manufactures
en sucreries cafkries cotonneries mndigoteries,
la saison exigera que cs travaux soient ~pousses:





114 iwonI Rnone
aLvec activity, le9 d ersects socist~s~ de mnoitik quxt
e~ trailvieroixlt skir lsIa mme habitlathn:, d~evrroll
8'entr'aider dans Ileuis travau8, en se donnaatt mitti
fuellenient un midine noinbre ke jo'urn~es de titu
vail : P'adrinistrateur de la Proprikte raglera ce~
iortes de compensation.
- A-t~. 54a. -Lorsquef les denrbes ou r~colltes
quelles q4'elies s~oient seront th2briquees on rai
pnassees, soit qu'9eiles proviennent de travaux faitsa
8u~ quart ou en sociat4 de nloiti6 le d~plaentienti
rie poucra-~ s'effectuer de la p~ropri~ti: qui lezs aura
Broduites; qu'apris que le partage en nature aura
enliel entiree le propri~taire -ou feirinier princi-
pa et~ les agriculte~urs tr~availlatnt au quart ou
associt~s. de moiti6.
A'rrt. i55. :Sur' les halbitations sucrev~ies, le par.
fa~ge des portions. aff~tentes aux icultivateurs de-
vra se fair~e 8spri~A la. roulaiso4 de chaque pikee
de cannes; sur les habitationso ad on ne cultive
qlue des vtivre~s On grains, on~ se fait la coupe dri
bois $ brhlier ,le charbon on la coupe dies bois
de marque~terie ou de construction ,dit fourrage;
on d'a~utre-s exploitations irrkgullidres les r~yparti-
tions' ne se front -auxi travailleurs que tous les
six miois; sur les a~utres habitat~ion~as telles que ca-
f~ries,; cotonneries, cocaoydres;, indigoteri~es, etc.;
}es parta es auront lieu $ la fin des ricoltes de
calfi6 mlgo cajcao ,` coton etc.~
A~rt. 56. Larsque les 8poques de la r~pa~rtition
des' deriders a-ffirens aur cuiltivateurs, arriveront,
P~officier de la police rurald el eto ae
he~quielle sera sitakee Phabita;tion sera appel6 par
lie propri~taire ,.fermier principal,. 012~ leur grant;
liollr E6tre 'tkrdiri 2u part ge. Les corhplpes deq
deulrbest~ fghri~gub~cs ori ahirtes produitd r~icolt~s god~






LoI 3. oi.COTlfiAIS E'I OBLIGAI~TONA~ 3 $
tojng exhlbbi#, a~insi qlue le certificate du prix coue
Eant, g~t colui de P'acquireur daes denrbes mentiorg
nas en. Particle 5i5. 3La liste des copartageans
sera 6ta~blie, et, les dlebiers seron7t icomptJ1;.
Art. 57. Chacun des ".'I'r'menu sera"" "' porth
sur la liste de partake ;i airie par premTidre, see
conde et troisidmne classes ,en raison de leur force
et activity, et du temps de leur travail.
Les deniers A partager ser~ont divisa.s en qtiartdj
de part emi-pa~rts, et parts entire.Le onu
teurj des tlravaux a3u qular't, CU les chefs des so-
ci&ti~s de moitii, auronlt trois Iparts .entiares;
Les mai'tres-sucriers les mattres-cabrouettiers et:
en on mot toute miaistrance atiront deux parts;
LEs bons trava~illeuars de premiere classes ,
hlommesj ou fem;-mes, aurosnt un~e part ofl domie ;
Ceux de second classer oulrant u~e partc;
euevx dre troisidm~e cltste aiiront trois quarts de
pait;
Les enfans de douzo $ seize a.ns r~volus quli
sont utilist~s selon leur9 cap~acit~s, et :les i. b-
lards qui ne travaillent que mibdiocr~~ement, auron~t
demi-part ;
Les enfans. de nonlf i on~zz a~ns r~rnles,q~ui senlt
occupks selon leur ge ou leurs forces, lesi in-
finrmes auront un quart de part.
Les forts deniers r~sultans de la formation
dtes par-ts, serviront a augmenter la portion des tra-
vailleurs q~u auront monhtr6C le plus dl'exactitude'
et de p~erskivrance dans leurs travaux:i
A~rt. 58: Il sera fournri aux travaillenit Jornma-
liers des cartes pour constater leurs journi~es de
presence au travaiiL
Cha~qie seillairie 14~ ci~tedi journalikred iferon);l







ret~irbes et remplac~es- par des cartesql~e semcaine s
lesquelle~s seron~t r~glees lors des parta js Qdeit
deniers provenant` de~s reveinus.
Art. 59. ABn auncun cas P'officier de la police
rurale de Ja sectionl ne pourra retire die la masise B
parta"ger aucune position pour se l'attr~ibuer. 11 dr~esse;
r~a proeds-ver~bal de co~s partagles qui ser~a adressb ,
avec les pid~ces A P'appui, au conseil des nlotables
de la commune, pour y avoir- recourse; au besoin.
Art. 60. Lets Ipropri~taires, ferin~ier~s psrincipauxr,
ou ggrans, ne pourronit donrner on permis a uu
agriculteur ou sous--ferimer, pour voyager dans la
m~me commune, pour1 s'absenter de son. domi
eile et de ses tr~avaux, pour pluLs de ]huit jours;
leqiuel permis. sera dtt1ivr6 gratis -sur pa~pier li
bre et vise par I'officier de la police ruralei
Lorsqu'il faudlra un permis pour un plus long
space de temps, le pr~oprii~taire fermier prin-
cipal -ou g~rant en riif~reraa.u commandant
de la commune.

SCHPAPITREF .II.
Des Obligations des Proprie'taires Fermiers ons Gd-
l'a98 enWOBTS l88 .i67ttesth~i ty*,
Art. 61. Les propri~taires, fermiers ou gbrans,
ne pourront employer qu'd des t~ravaux agricoles
ou a ceux qui eri ditpendent, les cultivateurs qui
auront contract: avec euxr.
11s devront; les trailer en -bons pares de famille.
A rt. 62. Les propr~istaires on fetrmier~s princi-
paux fou~rmront, $ leurs frais et d~jpens, les outils
oue instruments aratoires~ a.ux cultivatear~s travail-
Jant a~u quart :ces outils ne pourront 8~t'~reempla-
cQ-s qu'en just~ifi~ant qu'ils sopt uses onI brists~ as
service des pr1op,~~ria d _rc.






toi 3: oNRAnTS s E QLiGATIOlr~ ~
eendant le cultivat~eur qui perdra les outils qui
}u ur~ont B6t fournis sera .tenix de les rempia.
cer; s'il nie le 'fait pas, il lui en se;ra fornU'!i d'alu-
tr~es, dont. la valeur sera retenue sur sa portion
de revenue.
Art. 63. Le propri~taite. oti fermier p'rincipal
sera oblig6 de fournir ,sails frais, aux agriculteursa
travaillant ali quart lies moyens de tr~ansportcr;
leurs portions de d-enr~e as lieu ou elie serat
venrdue. L1es associ~s de moiti6 fer-ant les trans-
ports $ leurs propresg frais,
Art. 64. Lorsqjue le propri~taire on fermier prinl-
tipal se chargers de vendre onl faire vendr~o ia
portion des denrbes aff~erentes alx -cultivateu;.s
trravaillant au qbuart, ou revenantt au~x assci~s de
mnoitib, it sera tenu de faire co.- i.\.4 r, de la' mai-
nidre la plus 16g~ale le prjx (cou~rant des denrb~es
au moment od 'i vendra onl forat vendre les poi.-
tions de .ces cultivateurs, et de prodizire, lorsa
du partage des dlenziersi, le cert~ificat de Pa3cqub-
reur ,ainsi qjue P'att~estation du pr~ix courant.l
Art. 65. Lorsq~ue ~les ~portlion~s de denraecs re-
tenant aux agriculteurs travaillant; at1 quart on
de maitii seront vendues par les conducteur~s
des ateliers on chefs de moiti ceulx-ci ne so-
ront ~pas moins oblig~s de fire constator le prixi
courant de la denr~e au moment de la vent~e,
et d'exhiber le certificate de: Pacq:udreur, comme
il; est 4tabli en P'article ci-dessus 4 afin do prou-
ter qude les copartageans regoivenrt justement la
patrt $ laque~lle ils ont droit sur le produit de
leurs travaux.
Art. 66.~g Daris audcun' cas, les propri~taires ou
ferm~iers principaux ne pourront priblever aucune-
o a~~~r t I ;.er.r1 By % CUl'tivateilrS trw






J 8 CODE RZURALr
vraillant au quart, ou aux associbs: dihT ofoiti4.,
pour payer leurs g~rans: le salaire desdites gB-
rans sera au compete du propri~taire ou t;ernedir
principal.
Art.67.Lespropristaires on fermiers oblighs sons peine dune amende de cinq $ quvin-.
ze gourdes ,de s'abanner avec un officier de san-
t& piour soigner leurs agriculteurs et de' four-
nir les m~dicamens ni~cessaires 10rsqu'il y en
aura dans la commune : ces m~dicamens seronit
fournis 'g~ratis aux cultivateurs lorsqu'ils auronrt
contract: au quart; ils seront remboursi~s au prix
c~ohtant lorsqu'ils -seront fourmis A des socibtihs
~trava~i~llant de moitiB ou comme sous-fermiers.
Art. 68. Les propri~taires ou fermi-ers princ--
.paux de biens r~ur~aux, devr~ont veiller i ce que
les enf~ans en bas age qui se tr~ouveront sur la
propri~ti soien!t bier\ soign~s. A cet effet unle
on plusieurs gardienntes secront exprds aff~ct~es
a ce somn: le paiement de ces soins sera suppor-
ti: par les agricualteurs en, raison du nombre d~e
lears enfans.

CHPBI[TRE III.
Des Ob':lgathan deFs Agr~C~ieculteuS envleTs Proprid-
taies Fer1msers onG G~erans.
Art. 69. Les agrriculteurs seront soumis et rep-
pactueux enters les propribtaires- et fermiers avec
lesquels ils auront contract& ainsi qcu'envers. le4
g~ranls.
Art. 70. Les agriculteurs devront ex~cuter avec
.zele et ~exactitude tous les travaux agricoles qui
leur seront commrnands par les propristaires, fer-
.nierstrc~ .ou gira~ns aveclesquels ils auront con-







eOI 3. CONTRAYIS ET ODbTlGATIONS, 19
Ar. 1.Les ag-ricurlteurs, i qlulelue titre ou
gond~tion qu'ils aient contracts seront oblig~s
1e consacrer tout lear temps auxdits travaux ,
et de, ne s'en d~touxrnef- aucunement : ils ne pou'r-
ront s'tebsente de leur derneure que du samedi
matin aix lundi avant le lever du soleil, sans le
consentement des propri~taires fermier~s princi-
paux, on g~rans; pour tous les autres ours ou-~
Orables, ils seront. tens d'avoir un permis du
propribtaire, fermier priincipa~l on~ grant, s'ils
hPe doivent pas sortir de la commune; dans le
eazs contraire, _ce permis sera vise de[ P'officier
de la police rurale .de la sdectioh, et du com-
ma~ndant de la place.
Art. 72. Les cultivateiars travaillant au qluart ,
on associ~s de moitik dans les produits, serent
terius de preparer et mettre en i6tat de livraison
la portion des deerbes du proprietaire ~ou ferm~ier.
p~rincipall; d-e cond~uire cette denri~e au lieu de
la livra~ison moyennant que le propr~ittaire ou
ferdier principal fournisse les moyens de trans-
port.
CHAlPITRIE IV.
D~es Soucs-T~1raiti's en~re es Agriculteurs de, moitidet
les Cultivateur~s -eniployd par ez.
Art. 73J. Les sous-fermiers et les chefs de so-
ci~ti: sur les habitations, a~uront, la facultc: de sous-
traiter -directement avec les ag~r~icllt~eurs; mnais ils
dlemeureront responsables envers le propri~taire
ou le fermier principal d~es faits des sous-contrac-
tans.
Art. .74. L~e nombre des sons -.contractans no
polurra exc~der celui <1e dix par ~chaque sons-fer-






s~se: AURA~;


CHAPITRE V.~
Bes r;,l.- e relatzives $ Genzx qui sornt aue service C~
la Ior "J.F7,,- ~, et qui demzeurent et tr'availlent suCe
le~s Proqpridtir Rulrates.
Acrt. 75. Les militaires en1 activity: de service:
o~u aut~res personI'I --s~. elmploybes par P'Etat pour
ront prendre des arrangements ayee des propriC?4
taires ou ssus-ferm~iers principaux, des chefs de
soci~ti' de mroitii6 ou sols-fermiers pour travail-
ler A l'agriculture soit au quart ou & la moitii ,
s;oit ce~::l-mun sous-fermiers.: darns c~e cas, its seront
sonmis B toutes les: obligations ~qu'ils auront con-
tractaes et qux serohnt compatibles avec leurs de-

Art.f, 76. Locsquw e les milit-aires ou autres em-
ployfs au ;n i l- de PSEtat, qui out fix6~lieur de-
nieure sur une habitLation, n'auront aucun contr~at
av-ec le propriBtaire ou fermier de cette pro-:
pri~t ,ir 1 pourront prendre avec lui verlbalea;,nt
on par Bcrit des arprangemnens pour travailler~.
par se aain~e ,pa r mois ,on $ Pe@ntreprise d'a pris
les prix et conditions qui sero~nt convenes entr'-
ux; mzals cos miitair~es aeront obligf~s (le con-
courir, saws p~alement particulier,a tosasles tra-
vaux relatifs A P'entretien des cannux dl'arrosage et
autres ~des puits et citernces de la, propriktB, deS
enltourages on cl~tures des jardins et satvannes, et
au maintien dlu bon ordre sur Ia ]propri~th.
Art. 77. Lor~sqae les inimp~i; I'rl:. ou au~tres em-
ployds au service de I'Etat ne se conformeront
pas~, envers les -propri~taires ou fermiers paicie
anux dles ik-w,~l sur lesquels ils r~sidefont, aux.
articless 75 et 7'6 de la pr~senlte loi, ils pou,~lr~retr
etre Fenvoy~s eld npr .- -






LOT 3. CONTILaTS ET OBLIGATIONS. zf
Art.. 78.& Les militaires ou autres employs au
F;.r'\ -de I'Etat, qui contracteronit avec d~es pro-
4Prietaires ou fermiers pour travrailler I gages, par
8emamne ou axitrement devront re-specter lesdlits
proprietaires fermiers on g~rans de la propr~iet6
#ur laquelle ils travailleront, et leur obbir.
-Art. 79S, Lorsque les milit~aires ou autres emg
plo y~s au service de I'Efat, aurant Btth requis par
lepr~oprii~taire, fermnier principal, ou grant pour
t~ravailler $ lat journ~e, A la semnaine, A lentre-
Bprse ou autement dans un champ cultiv6 par
des agriculteurs travaillan~t au quart, ou pu
aider $ la manua~lcture on i fa~ire la r~coe des
dlenrbes, lee gages pa~y~s zl ces sores de tra~val-,
leurs seront d~duits de la masse dun revenue pr~o-
vrenanlt de ce travail a~vant que: le quart affi~trent
aux cutltivateurs soit pr61ev6.
Art. 80. Lorsqgue des travaillleurs, tael qdue ceux
mentionn~s etn Particle pric~dent, secont nr~lues!l
pa~r des chefs de sorcii~tg de mo-kitib, aLfin de le~s
aider dans leur~s tra~vaux les 4. .~ payis & ces
trava~illeurs seront, prlvssrl option reve-
nant aux associbs de moitib, 'avanit que 'le parta-
ge puisse s'efec~tuer erntr'euxt
'Si ces travailleurs qluittaienit, de leur propre vo-
loat8, le travail pour leqluel its auraienmt itsb r~e-
quis, avant la fin de la semai~e ils n'auran;t
r~ien $ pr6tendre pour le temps qu'ils aurop'ent r-
Pvaiill6 pendant le commencement de cette mz3me
pemamne,
OHAPITRRE: VI.

9rh Alode pour riglr~ et termineT Rr lesiT d'F : centre
les Propridtaires Fermiers, Girans s, et lEs Agri:-
culteurs Afssocids d2e moitil Sos Frr ersec.

4' .~' I orsqlu'il surv; 31: entire des; propr~:iSd








taires agricoles fermier~ dPrmncipaux, g.ronns 2
les agriculteurs,- associgs de moitibo su fr
miers, des di~ffrends, les parties porteront d'nhordl.C
leurs plainrtes ou r~clamations `pardevant I'ofitcier
de la police rurale de la section, lequel, assis-
t6 si besoin est, du conseil d'agricultttre du
quartier, soccupera de suite de terminer $ Pla~ma-
ble les differends en ce qui, sera -de sa comp6tene.
Art. 82. Dlans le c~as ouj les diff~rends sera.ient
de nature A ne p;as Stre terminids par P'interven-
tion de P'offcier de la police rurale assist: du
consell d'agrriculture, i1 mnvrtera les parties a se
choisir des arbitres, dans la section rmeme our
rkgler et terminer leurs ditff~rends.
Art. 83. Dans le cas od les diff~rends ne pourT
raient pas encore se terminer par 1'arbitrage ,
sur les lieux ou que les parties n'auraient pas
no~lmm leurs arbitres P'offiicir de 14 police rn-
ra~le a.ttendra un sa.mnedi on .un dimanche pour
renvoyer les parties devant le juge de paix de
la commune. Le tout devra se faire dan~s le dAr--
lai de six jours au plus.
Art. 845. Le j'uge de paix sera tenu de d~cider
du diff~rend et ne pourra-, sous peine de d&8-
ni de justice arguer du silence de la .loi- sur
le cas qui sera prksentit d sa d8eision.
Art. 85. Le juge de paix devra prononcer, dans
le d61ai d'e vingt-quatre heures, 'au plus, apris la
comparution 'des partr~es.






LOI 4. HATTES.

so- LO


Sucr les Hu~ties.


D~es Etablissemens et dez l'Adminz:Yisktratio des Hattes.
Art. 86. Les hates ne pourront~ Stre stablies
qbue dans les lieux sufisamment~ bloign~s ders ha-
bltations cultiv~es en denrBeos, et j Une lieue de
distance au -moins.
Art. 87. A4 Pavenir, pour 6tab3lir une hiatte il
faudra Stre propr~istaire au moins de@ cinlqu~ante
carrea~ux de terrne garn~ie des3 paltur'ge:s nicessaires
pour bites i corntes et doe ving~t-cing carreaux
pour pourceaux.
Airt. 88. L~e nombtre des garpdeurs docs hattes ,
ne pourra exciader cinq homme~s ,yacompriis le
unaltre-hazttier, avaunt a~vec eux leurs femmes et enlfans.
i A~rt. 89. Tuout garden der~ hatte qlui trouverat
dans les trou~peaux confiis i ses soins ou dans
les savannas de la hatt~e sur laqjuelle il est emu-
ploy6Q des antimaux strangers i ceux qu'il gcar-
de, sera tenu dl'en avertir sur le champ les hat-
tiers voisins; et si ces animnaux no sont pas
de@ leurs hattes, il en ser~a donn6 connaissance a
P'oficiier de la police rurale de la section.
Art. 903. Aprids que les animaux~ mentionn~s en~
Particle ci-dessus seront resti~s tr~ois mois dlans
la~ savanne dl'une hatte, sans Stre r~clamnks par
leur propri~taire, ils: seront condluits par le h~at-
tier au juge: de psixr de la communet, afin de
les feare mener aux Cpaves.








Art. 96 Aus'it~t qu'un anirnal dl'une 11latte -rre
reconnu Btre attaqu6i d'ane maladie c'au~t:i' .
ii ldevra, sousj pine d'unle amendle de dix &
vingt gourdes payable par le hatt er Atre sg
par6 et mis hors de toute c~ommunication avec
les autres bestiaux, pour Qtre~ trait&i jusqu'd sa
gu~rison on sa mort.
Art; 92. Tout animal mort sur une hatte d'une
maladie copntagieuse on epizootique sera brildb
ou enterre~.
Art. 93. Il. eat d~fendu sous peine: d'une a~~
inende de dix $ vingt gourdes, payable par tout
contrevenant de britder les savannes des hattek
hans la permission de~ l'officier de la ]police ru
rale de lad section.
Art. 94; Lorsqlu'il arrivera que des boestia-.ux
mourront sur ]les habitations de maladies ordi
naires on par accidenti si le p~ropriistaire oui fer;
2nier principal .de la hatte n'e~t pas present, le-
mattre-hatitier sera tenu de thire constater, par
P'officier de la ,police rurale ou des vosisins, la2
mort de P'animal; la peau, ayant P'i~tempe ou la
rnarqjue, sera produite au propr~istaire; A ddu~lrt
de quoi il sera tenti de remPlacei PaniimaLi
Art. 935i Les an~ini-nix,~ talnt dehat~tes q'ue c~eux
servant &. Pexploitatiobnla es habitations, ne pjour-
;tont Stre 6~tempej cqu'avec des 8tempes nioulies:
il est d~fendu de faire, sur s~es animatix, dea
m~arques & la main.
CH[APYTR%. IL
Dles ;CAntraios entire les Pro~rid'taires on iF, ierIs d4
Hattes et C'eux qjui y sonit (IIIaC!Is

Art, 96. Les pr~op;~lriqres ou erties Se hralf@






ftot 5. asirDE ET L'SCO Dif DES AdlJ~aAUL'.'
ite e-snknrecevoir suT CIrS lesbttes, at~unls
gargiensi on autres gens~, qru'au prl~alable ils n'aientn
Se..lrllact: haves euxi conformnmen~th A Particlie 7
de la1 loi n.d 3.
Art. 9j7. Les oldiga.tion~s imposi~es r~ciproque~
ment aux propyri~taires ou fermuier~s ru,raux ~, ainsI
qu'd ceux qui cidltivent sctront cokmmunes aux
propr7it~tair~es on fetIrmijers die hattes: et leuris emiployvos,
cen tout;: ce qtui cone~we~rner le ban ordrle e~t la

Art. S. N e i-.;:l:.i~:,; rnlesmatreS hait~iers ou
Ics autres ha~tt~lrs ree~evoir sur lees hateis oil ifs
jc~r~ont employs pour nautrui, des animina~ux ou
bestiauxY satirs le con~sentemnent du proprit~taire ou
fo~rmier de la ba~ttec
Alrt. il- Nie pourra le mrafti-e bat'tier ni; les a~u
tres hiattiers, ;! Es c oni ven~dro nucun animaltfn
~e la ha;t~e, sonsf avoir, p-.'i::.il it, E r~!ment do
i-n!l-h' usr'if'e ou former et sans un permnis suir
jpapier timhnbr6 e de ofcrifer de la police ruxraid
de~ la section, qiui ser1a. tenu! d'enr~egistrer le
pier~mis avec P't~lampe des anidnuaulx.




No LO
Sur 7la- ge-r'de Zat aI condu~iti e delts. Arnimate, ek
sur les dights qu'~ile. co1niellenLt Cdans" led
C~abnlps;

Ar~t. 100.B LesS bestinux ded miltateiirs secod~
gstrda ,en .troupeau x avc ceuji dlu ,propribtai~re,
et les gardieris ser~ont payesC de 1.eur salaire 4 moti








tii6 par le propri;~taire et moitid par les ;..!fr l
teurs.
Art. 10l 11; est di:fendu de mutler esitropier,
cu tuer les bates de ch~arg~e on les; b~tes j& cor-
nes que Pon pou~rrait trouver dans lEs' champs
culitivbs o jcardints, pour on avoir franlchi ou fo~r-
ce les cl~tuf~re.
Art. 10a2. Il est Agajlement d~fendlu de blesiser
ou de tuer les moutons qui se seront introduits
dtans des jardiins en culture et cloturias.
Art. 103. 11 es~t permnis de -tuer les cochlons et
cabrit~s trouvi~s dans les jardins cultiv~s et: cl8-
tur~s.
Art. 104. Les boestiaux mention~i~s akux articles
i10L et 1042 du present cha~pitr~e, qui seronlt trou-
vb~s dans dies jardinqs en culture, seront conlduirs,
yingt-quatre' heuresa aprids leur ar~restat~ion, ou juge
de paix pour les envoyer aux t'paves de lal com-
mune, si, avant ce d61ai, le propigta~ire des ani-
mnaux arrat~s ne les fa~it r~etirer du par~e de 'hae-
bitation dlans les jardius de laqluelle ils .aurai~ent
Bth ~ar'r~ths.
Art. 105. L;'offic~ier de la police rurale de la
section sera. tenu die c~onstater, par procka-verbal,
dans ]les vin~tagt-qatre helr~es de ls a dcla~ration des
parties inti~ress~es, les. d~gits conmmis par les ani-
maux et d'envoyer prociks -verbal au juge: de
paix ,' si l'ind9emnith du d~git n'est pa~s volontai-
remnt ayb auproprietaire du jardil ~ravagi6.
Art. 106. L'offcier* de la police rurate aura soi~n
d'adresser au juge de ]paix de lak commune le pro-
cas-verbal en bonne forme mentionn8 en Plarticle
.105 pour S~tre par ledit jUgre de paix statuB
ce qlue de droit.
Art. 10)7. Lesi gardeurs, qui auront laiss6r behap-t







LOI 5. GARDE ET CONDUITE DES ANIMAUX. 27
per 1i.--/anima~;ux mentionnrls enl Particl~e 27 con-
jfidA leur garde, scronlt tenus de payer la prise
dedtsaiau ':1pr~s le t~arif 6tabli par la loi.
Ai-t. 108. 11 est express~lment d~ifendu aux pro-
p~ritairesi, fermiers OUr fitranS des habitations, He
se servir aucun~ement des besjtiaux arrat~s dans
leurs jardins pend~anlt le tem~s qu'ils rester~ont dans
leurs~ parcel avant d'iStre envoysi~ a~ux 6paves;,toute
contravention i cet~l (g 0- sera punie d'une amnende
de cinqi $ quinlze gour-I1.-.
A~rt. 100. La prise dos animaux mentionnke
aux -artiles 101 et 10i2 de l3a prbsente- loi, dans
Ilesj jardlins, lorsqu~e cce animauix aLuront 6t6 con-
duits jusqu-c'a.ux Apaveos de la comm~une, sera paybe
Icomme suit: chmaque b-te cavalinle, une goulrde;
chaqute asine soixyante-quin~ze centuiines; chlaque
b~te $ cornes, un~e gousrce (:'.au~l d e cntimes;
'h.]:que': bblier, on bsrebis, vingt-ciing @cntimesB: don't
la moitib appartiend~ra au calpteu-r et !Saurtre moitis
aux garles chlampltr'es.
Art. 1109. Lorsque~ los an~imaux re!.l'- dans les
jardins, autront i6th retir~s dui pare de l habitation,
dvant d'8tre envoytds aux 6pavies, alorbs on no pauira.
qu''aux capyteurs souls, pour lear rise, la moitxe8
-de la, taxhe 6tablie on Parznticle pr~cident.
Art. 1ll. Si un animal arr~t6 dans on jardin ,
_et condub.~l.;t au pare de P'habitation, vient $ mourir.
piar accident ou aut-rementC, pendlant, le npu de
~temps qu'il doit y rester, on si Pajnimal m aurait
dans l' trajet de l'labitattion t& la, den eu.-e diu
jplge dfe paix de la. communle, Ploficier de la po-
lice devras aire constater par t~moins y les causes
de la mort de P'animnal.
Art. 112. Dans le cas oai la mort de P'animal
aurait 6t8 provoqru6c pbar ni~glignce, par d;(Thut








de nearritu~re ou~par violences, le pm 'Er~ictai~re ,
rfermier ou grant .de Phabita.tion, devra. Trembl~l: e,
Wiser la valeur de Penimnal, a dire d'arbitres nontwo:
In6s .par .le juge de ]paix de la cquommue.
Le mont~antk ainsi pay&B sera: adressB en place de
Pasnima~l,.ay minirstil~e public du ressort, pour Btse
remais au propri6taire, s~il ~se pr~seinte ,- ou vera6 $
la caisse.: dans tous les cas, l~es 8- g-stsi commis
pari mid srontpays sur ce prodnuit.
A~rti~~. 113.l Leoragu deis~ animaux arr t~s dans les
;jardins, en vertu ~de P'article 104, seront conduits
.chiz le juge lde pair de la, commune, pour Streq
e tyoyd~s aux 6paves, si le prospri~taire con~sentait
A pasyer les d gits commais plar P'animal, ajinsi qrue
les 11-iais .d'e~prisa, avanit I'entr~ie aLex &paves, le
.juge de ,paix -devr~a y acquiescer,
Art. 134l. Ceux qui conduisent des troupeaux de
bestiauxu d'une comamune $ une.autr-e, soit pour
.le c.omm~erce, soit pour agriculturer, seronlt teznus
de so munir de permis, mentionnant la nature et
la qu.1.0~! l d'animaux quils mdnent, learsj signa-.
lemens et i6tampes.
Art. 15. L~es permirs seront d61ivrbs par ]les c~om-
mandans des conl~unues, ou visis -par eux sur les
perm"is des -prapristairps, on sur les certificats des.
officiers ,de -la. police rurale des sections' d'od sje-
.~ront .sortis .les animaux. he~ ~permis se:rot enre-
,;irt.i par couxe qui tIes dbklivireront, et vis~s par
1~s .cormmandans :de -toutes les co~mmunes ou pas-
saeront; lers troulpeauxk.
.Art. A16. ~Les conduteuars de trouapeaux qui se-
ront r~encontri~s gar la ,police rnurale ou .la gen-
daemeie, -serant tenus sur la dhiem-andle qui leur
sona fait, -d'exhiber leunr permis, et dans dle cas
oft le3 -Sombr~e -des a~ninta~ux :et .lear:s' s i g:rnaksueiIi.l






LOT 6. SURB LA POLICE PURALE, 99
8e 1,'3Fa~~lentspa d'accord avec 1'60mredc du permit
-ils pegyrrontl, s'il y a des causes de.suspicion con-
i~tabox, tre arr~tis et condurits au poste~ le plus
v-oisin, avec les animaux, pour Atr~e mn~ns pareT
levant le juge de ]paix de la commune.
rArt. 117i. Si les personnel menbe@s pardev~ant le
juige de paix ne p~rouvent pa~r lear droit de pro-
pri~t6t sur le~s animauxx pour lesquel; jl n'y arurait
pas de permis; si elles ne donnen~t pas de cau-
tion vralable .pour rappocrte~r danls le d61ai qui leur
sera accord& et -qui nc pou~rra excibder la qluin-
saine, la prceuve de ce- drfoit de propr~i~t6, elles
seronlt env~oyBes. In rla aison d'ar~rat, et les ani-
Inaux arr~t~s seront cconduits aux tApaves.
Ar~t. 118~. Dans le mlois $ dater du jour de Pasr-
restation, le j'uge de paix sera tenu d'4crire au
juge de psaix do: la commune dt'odj serait sortie
8celtteperson~ne, on & Pofficier de la police rurale
de la section ( si c'9est dans la m~hmie comamune, )
afIn- d7'avoir desi rensc~ignemens tant sur la per-
Ssomie que sur les animaux arratils,: lesquels ren-
seigqnermens seron~t adtress~s, A leur rleeption, au
-Ininistedre public aLvec le proeds-:ver~bal de la jus-
tice de paix, et eroptt pidces au d~ossier i charge
contre .le pri~venuli, s il yg a lieu a le poursuivre.



Sur la Poli~Zce Rurale.

TITReaE PREMIER,
Dispositions Gind'rals.
A--rt,. 19. La p-~oice rurale :embrasse :tout cse






33 lnM RURaL.
qui tient & P~admi;nistraLtion et i la pfsl itde
propri~t~s rurales.
A-rt. 120. La police rurale se efait sous P'i so
pection des commandlans d'arrondissement et des
comnmandan-s des communes, far des officiers de
police cur~ate placbs dans les sections de cha-
qu ecomm~une par les gardes champatres par.
lagendarm~erie', et, au buesoin, par des d~takche;
nuens de troupes de ligne.
Art. 121. Les juges de paix exercent aussi la,
police r-urale dans les cas prBvu~s par la loi.
Art. 122. ]Les conseils dles nlotables des communes
et~ les -conseils -d'agriculture assistent, au besoin,
totes les autoriti-s poor le maintien parfait de
tLa sur~vellance de la. police agricola.

TITRE HI.
De la Swr:i;eil~llzac.

CHn-APITrU.E PREraMIER.
De la h~aute Jlynctl;ion des Commandanns d1'.? n!i-;=.-, .
segment,
Art. 12E3. LCe commandant arrondissement mi-
litatire ayant P'inspec'ti~on g~ndrale sur les cultures
'de F'arrondissement qui lui est confiB, it riunit
toute ga~utoriti: ni~cessaire pour la mise en'acti-,
vith de -la culture: il est respousab~le,
1.0 De P'~tat de d~phrisPement des cualtures dims
P~tendlue de' son comnmandement;~
2.0 De P'ex~cution du tout ou~ parties du Code
d'agriculture, dans P'~tendue doe son arrondisse-
OInent ;
49i De la nCigligence des ~cmmandans des cmeP






i~or 6. syrn itB rouC nd avnsi e s
inanes; sons )I-1 ordres, re~lativiemente' Ala. surveil
lance~kn~ lr agriculture da~ns la comnitune qui lead .
es~cofi~elorsqu'il nr'aura pats r~prim6 cette n
gligence.
Art. 12!. aLe comnmaLndnt d'arrondissement est
oblige de faire,? un~e fois .cha~que anube sa tour-
In~e dans toutes les sections ruzrales dets dnil recntes
comm~nles compo7Sa~n lnt Paroudiss~ementri: alin dte s'as;
sure~r \parl lui-mamen de@ Pcxi~cutio nl des; lois, dos
progres et de la situation des travaux et en Ifaire
10 rapport dlitaillA au Pr~siden t d"3:-:vil.
Art. 125. BLe rapport qjue dtoit faire: le comma~ni
da2nt dI'arrondissemlentIC ch~aque .anrnbe, auJ Prl~sident
d'Hai'ti, 'fera mention de 111 queantith db l:.1.il: i in,~ I.-;
de ch~aq~ue section cqui sonit entretenuecs, die leuri
genre de cullure, d ce leur aln'blioration ou die icur
dl~pir~issement et elGn inc de Ptat des routes et
chemn;ibs publics et par~tic3Uhers6

CHAPITRE ILd
De l'~2Inset~ion des Colmmadpsans de Pklce ei

Art 126. Le commandlant de place on de odm
inune a .Pinspection principale des cultures de ld
commune qyui lui est confiie : s'il~ y sous ses. or-
dep~s des ca3ntons ou paroisses Qrig~s etnpostes
nulitair~es, les commandlans dle ces postes ount F'ins-
p~ection par~ticualiare de la culture dans P'~tenidie
dix territaire qlui forme lowr comrzlandbment.
Aqrt. 127. Le commnandant do la 'commune est
responsible des db0roassemens des cultures;. d.ans
P Qtendue~ de son commandement, loraqyue le fait
pr'oviendria de. la utyli c~lige ce dje quequs parti~ej
du~ service.








Art. 128. Le colimmandnnt de plzce~: N de (com1
mune ecst oblig6 d~e fai~ire trois foris chlaqule pnlanub
la tornUc es irentes sections dans P 0!":I. et
de sonr comi~nandement.
Art. 129. L ecormnanda~nt de la com~nmune, dans
ses tourn~es, visitera2 les ja~dmns de denrees de
vivresi, les clotures, les nouv~elles plantations; il
entrdera dans tous les djitai~ls pr~ivus par1 le Code:
ibural, en s'assulrant Ei P'oilcier de@ la police ruramle
de la section a. satisfait ti tous les devoirs quli lui
sont imposks. pa~r lat ]loi: il r prhm*l~p,a les n~tglIgen-
ces, Iles ilrr~gularit~s qu'il reconnalitra; et doa tout
il ser~a dress& p~roeds-verbal dans la for~me pres-
catie pour chaq~ue section.L3e double en seraa adreuss@
idi commandant d'arrondlissement..

CBhHAPIi-E IIL;
Des Sections ruraes des oficierls de ~la- Police
rr~ale des7 GardesJ (7. c.:. -.. de~s ~8g'dans et
Coni~Lducteurs1 d'habijtation's.
SECTION PREIIERE.
DBes Sections r~r~ales.
-Art. 13'0. BLes commiunes' seront, par un rdgled
inen-t p~articulier du Prisidaent dIa'iti, podii cha-
que arrondissemnenit mlitaire, divishes en sections~
agriccoles'; dans Jla plaine@, de qluatre lieues e~nviron;
.et dans les mrnes~l,m suiuvant la nature diu terrainl.
Art. 131. Chaqire section sera dbaign6e par uan
nom-qui Itii sera propre~;-ses limites.et aborne-
.nient s~eront d~termind;..
A'rt. 132. A'ussit~t apris; la formation de~s see~-
ti~onis; ,il~ sia ress6t par le commratulantI1e de
tommune, 10e co~neeil des notables, et an d~es a-r-







tot 8. si- La roI"F RURork. jj
n7teurs Carticuliers, en triple sur Bos calgierd
.;6 t?# par~ le jug~e: de pait, 1 e r81e de touteas h-4s
propri~tts ,rur~ates qui se tr~ouveldront situ~es drantd
chaqbue section avoc ddsignation d~esr anis utes
propristaires de.i l contenan~e de c1;urrr n l.:po'
priejt6 et dul genre de culhar;e qui .s'y fait.
Un, des~ ieabiers sjera dlipou6 au butreau du com;
inan~dant de la commune, ona atU c-onseil des nota-
bles, at P:autre es maLins de F~ollicier die la police
i-urale de la section
Art. 133b Le conseil deB nr! 1. f'brnraar
juge de pai-) de la 4:+.noLl~lu : l, usecople coll a=
toionnke du hahiei di~posta en son gieflk Le com-i
inaandant de la cominune fournira all commndantjf. l
die P'arrondlissemrhen o~ne copie du mime cahiot'
86~pose: en son, bureau.
Lie coimm~atidant d'ar f .: -l:i ,6 avoir:
rCuni lesn rbles des pe'!'.lipr de toiutes~ les see-
kionls des conmmunes c.....~!~ .: Pa'rrrondiessee n t
sou~s. se's ordrecs, eil formera~ in cahiier, doubt il
adresserla colc~ie dertifi8e ab Pr sidrent d'Haiti'.

df'un bieni rural s~itue dans Un~e section; a theque
changement de illtuitrei; -12. ..e;' l dela police r~u-
rale: en donnhera a~vis atl comman~d~n e laco
inluiie, qui dn fe~ra niention -sur la r;tle dipos&
en son burceatt et en transmettra P'av~is at com-
mandant de lA'arroildisseinerdri qdii hxli-mine apr; s
avoifr. fa.it isrf ecaa nn acped
i-8Ye clont il e~st dkpositairse, Fninfo~rmefa le gou-
'Wernerhent.
Art. 13iS. Le caJnSdil d'agiledhture <1e ia settior
rdonnera ax~i consd~il ded notables de. la ~combine 4
i'avis mentionn?6 en P'article prskcfiet, et. le cod;
isoil des adoables,' aptis en avoir pris notej- er








donnera connafssan~ce au juge de p 4 qui.r~l fern.
inscrire la ~mutation sur 1a cope du'~rble dp tl (a-;-
en son g~reffe.
Art. 1~36. Chaque annhe, du premier au quinze f6-
vrier,' les officiers de lak police rurale de cAny~lii
section recevront ders ag~ens de Pad~cmin\istration-
des finances de leur commune un nomb~re d&-
terminln des i6tats deb populations en ~b~lanc et time
br~s, qpu'ils ~seront; tenus de fof~urnir au proprii~taire!
fermier ou grant de chaqlue habitation de la
section~, avant la fin du m~me mois, en recevant
le prix du timbr~e qu'ils verseront $ Pagellt de P'ad-
inlinistration des finances. Cet~te rt~aprtition se fei
ra.comme suit: aux propri~taires des biens con-
tenant jusqu'$ dixa carreaux de ter~re Pl'tat de
population sera diu -timbre: de -doulze centim~nes et dei
me~a; A ceux depuis onze, juxsqu'd vingt carreaux-
ovaglyt-cenq~ centzmeLs ceux contenanlt depuis vingt;-
'un carreaux et ao-de~ssus czlnquancte centsmzes.
Art. 137. 1Les propri~t~aires, feruniers ou g~rans
d'habitation seront tenlus de remetire I'itat de
popullation rempli de la, manaidre ~qui leur sera -in'-
diquibe, A Poffi~cier de la police ruralie, au -plui;
tar~d le vingt mars suivant sonsf petine .d'une~
amende qlui he sei-a FaS moindre de quin~ze, et
qui n'excadlera pas cinqruante gourdles, par cha-
que d1inquatnt.
Ar~t. 138). L~'officier de la police rurale de cha-
que section sera' tenu de faire remise au conseil
des notables de chLaque commurie des 6tats -de po-
pulationa de sa section, ou de sig~naler les de~lini
quas ,lecing avril au plus tard, so-us peinec
d'8tre passible lui-m~me de P'amende dktermin~c
e~n Particle pric~dent
Art. -139. Chaqjue ann~e, as premier mai ,les





LOT 6. SUR LA POLICE 11111ALB. 35
Con~seils les notableis de cheque commuane adres-
seront unfP~ouver-nerent les orjriginaux des 6tLats
Pe P-,li.,paddl- g u'ils auronlt regus en ver~tu de

SECTION II.
Daes ( E !,ir~s .de la Po0lice rurale a des Gardes
ChamprJtres.
A8rt. 140.~9 Dans chaqjue section-rurale il sera
place par le choix du Prtsiden-t d'HE3aiti, un offli-
cier militairi: de grade subalternle(depuis sous-
lieutenant ju~squ'd cap~itaine ) ,lequel offcier sera
charge de la surveillance de la Section et la po-
lice y relative.
Art. 141. Les ofinciers de la police rurale dfe
<1i~lrent~es sjctions, seront indi~pendans les uns
des autres et n'auront- de rapport qu'avec le
cozimmandan~t de la commune et cehiui de Pgarron-
dfissmenlt sons les ordre~s desquels ils sont plcl-
cks: ils corresporidront en oultre avec lesi autoi--
t~s civiles et d~~fereont $ leurs r.elrpsi--ition.l~
Art. 142. La residence de Po0fficier de la .po-
lice rurale sera fix~e a~u centre de la section
dont it est char~gi ,et sur le chemil ~public qjui
la traverse.
Art.- 143 L'officier ?de la police* rurate est spk-
cialemnent charge d~e fire prosp~rer la cuha~re
dans- la section qui lui est confine, d'y fair~e res-
pecter les lois et les propri~ths.
11 est responsable.dlans P'~tendue de cette sec-
tion ,
!.o De P'ex~cutionI du Code rural i en ce qui le
regarded ,aipsi que de tous au~tres actes du gouver-
anlemet relatife & P'agriculture ou a lat police ru-
rale ;







2.0 De totes ni~gligrenes dlans la s~~~iHnilnce
et le travail mianuel des habitations de fa s~ctlion:l
3.0 De teous vragabondages d~sordres edittra q
ventions de police, dans l'btendue de la section;
lorsqu'il ne k~s sura pas rsprimes ou signali~s &
P'autorith surp~rieure.
I prbteraj serment avrant d'entrer anr functions ,
entire les mains du c':nunandanl31 t de I'arrondisse-
Inent.
Art. 14C4. L'cfficier de la police -rurale aura B
ses ordres, et $ poste fixe trois, gar~des cham-
p'~tres, dont un sera au grade de mnar~tcha~l des
logis et fera fonction de gecr~taire Pautre au
grade de briga~dier et le troisieme simple dra-
gon. Les susdits gardes cha~mpti~Ces seront assers-
inent~s; le serment ser~a. pr~td entye: les .mains duz
commandtant de P'arrondissement,
Ar~t. 145j. L'offi~cier de la police rurale devra
faire, une' fois chaque semaine i la touRnbe et vi-
site de czhaque habitation de la section.
Art. 146~. L;'oficler de la police rural se rer;w
dra g touted les riquisitions des proprii~taires ,
ferm~iers on g~rans d~es habitations de la section
soft de jour soit de nuit, on y enverra des
gardtes champhtves gour: Pexbcution de la loi et
le maijntien de PIordre.
Art~. 147. Un des gardes chnmpttres r6petera
chaqixe sem-aine, sur chaque ha~bit~ation de la sec-
tion, la visited de P~offiier. de la police rurale ,
die sore que~ ces .ha'bita~tions seront visities apu
xnoids deux foi~s cha~que semnaine.
Art. 148c. Lorsqlue P'officier de la police rurale on
les gardes champ~tres,dans leurs tourn~es or~dina~i-
res, ye prbsenteront sur une propri~te ils s'a~dresse-
4:qt~a `'abord au propri~taire s'il ert pub~seti






LOI 6. SUR LA POLICE RURALIE. 7
as fo'rmniell principal on au gbra~nt en l'abseixlce
du kr'oprietaire pour s'inforIner si tout est da~ns
~rdfe; april's rcette formnalit6 ils se mettront enl
devoir d'inspecter les travaux pour s'assurer s'ils
s'ext~cutent d~ans la rdgle convenable@. 11s v~rifie-.
.ront si tous Ics travailleurs sont~t A Puvrage; ils
prendront connaissance des causes d'il. nclce de
;ceulx qui ne se seront pas trouv~s au travail, et
agiront suivant la loi.
Art. ]149. Dans le cas 08 P~o~l k-r de police
rurate dune section sera par cause 16g~itime ,
emp~ch6 de fair~e la tournse et visite indiqluie
par lesi articles 14a5 et 146 il sera tenlu d'en
ilonn~er avis au corpmandant de la commune qui
'le fera remplacer, petrdaint que d~ur~era la cause
de P'empache~ment, par un officier de gendarmerie,
on de la troupe de ligne, en garnison dans la
commune.
Art. 150, L~'officier de la police rurale qui,
sans empdchement 16~gitime se dispenserait de fai-
re res tournkes et visits exighes par les articles 145 et
146, sera possible d'une psun-ition que lui inlflige-
ra le comnmandant de la commune : en cas de
rgcidive et de n~gl:ge~nce, i1 sera signalB atu comes
mandant d'arroudissement 'qui sera tenu d'en rett~-
dre compte an Pr~sident d'Hai'ti,
Art. 151. Trous les dimanches matin, P'oflcler
de la .police rural sera tenu de se pr~seniter on
-perisonnle ou d'envoyer un des gardes champi~tres
sous ses ordres, avec un rapport icrit, au comn-
mnandant de la commule pour lui faire connail-
tre ce qux se sera pass8 de plus I.:i;reing quable dans.
la s'ect'ion.
Art. 152. L'officier de la police, rurale et les
gardes champdtres, recevrront leurs appointemens-







et soldes suivant leurs gfra4es? ,a chiaquxe fois
que Palrmge de ligne en a~cti~vit6 de s;I:6 we sera
sold~e.
Art. 15i3. ]L'Etat fourriira a.ux g;a~rdes <-!"1' uqp. o
P'airmement, P'tquipement et habille m~~enti colnue-
aux I!. ofi: de ljigue.
Art. 10~4.; L'unifiormle des o~iciers de la police
rurale,- ser~a habit vert ret~rouss6, i rev~ers po-
chies en travers, collet et paremenrs r~ouges, passe-
poil rouge doubglure blanche, bouetons bslancs
bornbis B moitib avec unae c~orne d'atbondane ,
surmonti~e du bonne~t de lBa libierti: ay~ait pour 18-
g~ende Ripubiq~ue d'Haitit; ch~apeau reapp.
Ils porteront en oultre enlargent les epa~u-
lettes et1 frtangss de leurs grades ; g~ilet et pen-
talonn blanc ,. avec des bottes,$ P'icuydre.
Celui des gardes chaa~mpetres ser~a habit veste ,
draLp de mblme, couleufu et mbme fapoh que ceu+
des oficiers de la. police rurale avec les- ma~r-
qclues de le~urs gradles,.en gal~ons d'ai-gent;, ou de
laine blant-he?, casqjues argen-ths; ils aurorqt pour
armure le sab-e ,de dragoni, la giberne et le mous-
qiueton: ils portercant de diroite` 3 gauche une ban-
douali~ce rouge sur laquielle il sera 6crit en ltet
tr~es bleues, force d la I/oi.

SECTION III.
Do Gdran~s et Coniduction3 d'Hacbitations.
Art. 155. Sur chaque habitation oi le propri~tai-
re ne ra;sidera pas et ofl it ny'yaura pas un
fermier principal rbsidant il y aura Un gi~rant
au choiix du pro~prit~taire ou dlu fermier princi-
pal.
Art. 156. Le p~ropri~tafre, ou fermier principal.,






101o 6. skER LA4 POLICE RUR.4tlk 3If
51pthg arcy- fait chosix du grant oui l~ui convien;-
dra~glevra passed avec e gir~ant .un conltr~at sy-
Adli.lgmatique, devant notan-~e; les conditions du-
quel sont Jhaiosses $ leur volonti6; apris quai, i1
in:.-.- conna'itre -de grant .ik l' er~cll de la police
t~urfrle de la secti~on.
Artf. 15i; Tkout Ffpropritai on fornijier princi-
pal d'un ~biett .rural ne r~eidanlt pas. sur leur
propristi: onr ferme en dta~t de c~lturc, qjui rfau-
ronst pas nonmrn e~t choisi -un g~rantl pour la pro~
ptrikta si le nombre des c:uhilvateursr y est aul-dessu~
de cdix .seront passiblies d'cune amlende de d~ix
B cinquante gourd0es suivrant~ P'itendtue de LIi
prop~riath; ai le n~ombr~e des culti~vateurs n'exc~ide
pals dlix Padministlration pourra Stre ccnfi~e~ i
un conducteur.
Art. 158. Lo;,s o:~i l a1I.. Su girlanit sont de sur-
vei~er, d...-! P'interl'r: t r~opr~i~tair~e qui.'em~poie,
les travaux i Pelha~bitatiol dlont il est chatrg.i
A~rt. 159. L~es gkcans cl'l-..10 4~i.-;i seronrt ies-
pe.,1~ :, jk, .cnvers les piroprit aires on fermieirs
pr~inc~ipaux;, dle routes n(~igliguc;,, abahidonl d.e tra-
v~aux ora ils seront c.. .0..-- : its seron-t dans ees
cas ,~g~~`~iH pouru~ par -ui de, drloit,
Art. 160. Le garait jouira du :;-~ p..t de tocus los
neckl~_I i -tursf de la. groprieeth so rlaqul~ellil est emp~loy5.
A~rt i61. Sur une proj..''-i1'- oil les terres ou
jalrdin~s; .esui dIs~trbibub ar sT'oci~ti de mroltib on~
ft desJ sonrs-fermiecrs, chlaque ch:ef ct :s; ;-o. :l.On de
wnoitli6, onu d: .ge-l: sous-f~e'rrmier,, devient~ con~durc-
teur d~e son ;;I. 15-r ou de. sa s~oc-i~tb. 11 est re-s-
ponsabsle des travazux desj men-r* res de so- socidt6.
Ar~t. 162. Le;gs devoir:s dles contducteu~rs sout-.de
fa~ire ex~cutei lee travaux pakr les ateliers q xi leur
sont conifihs, sous la direction deCs p~roplii;/ares,
!r.*nniel;:rs prin:cipauxr, eu- gtraces.








-Ai't. 163. ]Les conducteurs seront Ire 1;,nub alll
dos toutes les nkgligences dfans les tr;ea..ux d(
touite ab'se'nce des~ travaillent;~ forsque < enet
absence' n'au~ra pias Bt& 16gitim-emient au~torisbe; Jde
tous d~s~ordres et vagabondag~es des cultivate~urs;
10raqlu'ils n1e les auront yats fait con~naltre at la~ue
t~orit8 comp~tentei
Art. 164/l. Les c~onductetirs Beront pay6s su~r le4
produits de revenues rec~ueillis par iles ateliers qlu'ile
dirigentc, suivant P'ariicl;. 57 de la loi, N~o 3;
CHaiPITRE IV.
DPes Conses lls dAgrcult~ure- dancs les Sectid~ns burides.
Art. 165. Dabns chaque corrimune', le comman-
d;ant; d'ic~le, le juge de: pati et he ednseit die~s no'-
tables conjo?:cil-:ntaint c0 d~i:r; ui, chtaque amrke adi
premier de mai, jour de la fi~te de Pragridulture,
dans chaq~ue section rurale, trois citijyens les pluk
notables et qui serorit propriktaires, ferrifiers ]prily~
cipux pur etr gir~e~ ~c;5;o~nsI pou rmer le consell d'-agri-
Art. 166i. Le choixr des membrses du conse~il; d'a-
:;gricult~ure sesa- aussit~t communiquei, par le conix
ranandant de la commune au commnaridant d'arran-'
dissempent qux en rendra compete am gonvternemenf.
Art. 1157. Les membres des conseils d'agricul-;
?Iu!re n'exercent leurs fonctions quae pendaLnt P'an-
n~e; ils pourront 4tre c~haque ann6e rCBblus en
raison du z~le qu'ils wront- ap~portg dans fliers
.fonetions pendantd'~ann6e pr~citdente,
ARt. 168g. Les~ conseils, d'agriculture: ktant corn-i
pok s ;d'habitans cultivateurs intbressi~s au ba~n or-
Tre -dans le service rural, chacun des memb~res
doait, sans se d6ranger essentiellement de ses proY






L~l 6, SYR zL POLICE RURALE. $.1
pres travyxK S'enq~uirir de tou~t ce qui se~ passe
dah s fen ... a in d !o ire le rapport au conl-
oil An notables.
Art.. I!.>. L8es attribu~itions des co:;wila d'agri-
cuhlure so~t ,
1.0 .De .: r A jce que tles dispositions des
lais 'rgiat:ives: -l la culture ner soient pas tronq~uies
danis leuir exkcution;
2.0 D~e chtercher,~;.-:r des ex~plriences nouavelles;
et piar le naati r.:rie e l:a concorde entrez tous3 l"s
inltlressks A l:a cuhiul~e, augmnente~r progressive-
inlent ses lisuita~iS;
3.0 De signaler au ~conseil. des notable~s et aur.
1u~tort']l e~ militaires, tous les abuzs ou n6gligences qui
potirront avoir' lieu dims.! la section qju'ils habitent.
Art. 170J. ELs nemrbrsu du conseif- d~agriculture9
correspondent iidividuellemnent ou colle'ctivement
avrec les fuc,;ionnaires ou autofrit~s avec les-
qluels its dolvcie t avoir des rapports.
Art 171. Les fo!etionls de member@ du conseil
d'agricjulture sonlt honocrifiques.

TITRE II
II DE~j l Police rutrale.
Art. 172. La polic-e ru~rate se fait sp~cialement
par le~s ofiiciers ch~at-gas des sections rurales des
communes, assists des ga2rdes chmpatres.
Art. 17i3. La police rurale a pour obrjet,
1.0 La rapreassion do0 vagaboid age ;
2,o L'ordre: et P'assiduits datns les travaux- des
champs;
3.o La discipline des ateliers;
4.0 L'entretien' et lets -ri~parations des routes pu-
bliques et particulidree.







42 CODE: 1HRAta

CHAllPITHE PREMIYBIR. "
@e la Ripression du Vogo.I',.;.-olog4.
Art. 174. Touates, personnes- .qui ne seront piai
propri'taires oni fermilers du bien rurali.oil ellert
son~t fixes, our qui n'aurant point ~fkit un cont-rat
avec un proprista;iire ou fen~nier principal, se~roixt
r~putses viagabonds, et sero'nt arrati~es par la po-
lice rur~ale de la2 section dians laquelle elles seront
trouvi~es ,et conduites devant le' juge de paix de
la commune.
iArt. 175. Le jug~e de p~aix, apris avoir interrogr6
.et en~tendu la .persoanne ren~e devant lui,-lai
fera onnlattre- les articles die la lo~i qui. Fobligent:
a contractor pour se- livrer $ des occupations
agrico-les; et apris cet, a~vertissement, I'enverra
en dot.!.t'ron: datns la mason dltarrit, juq'd ce
qul'elle ait contlract6 aux terms de la li
'Arft. 176. Le juge: de" paxillAVllerai & ce que .le
dfhtenu conrclree ?:.1. un firopri~taire un fer-
maier prinIcjipl ou 8oUs-fe~rmiier, o aUve un chlef
de poci~ thi agr'icole a sonl Chojx.
Ar~t. 177. Si apris hluit jours de detention, le
.di~tenu n'ava~it pa:s pr~is on parti pour se livrer B
de(;s occupations agricol-es ,, il, sera enlvoy6 aux
fravnux publish pour laz proprethi ~de la vil-le ou
bo~urg oil ser~a situ~ela maison d'err~t et y sera
mpt jusqu'd .ce qp'lil Se di$cide $ contracter
~pour so, Evrer aux travaux de la champagne.
Qe~lionquel ittour~nera ees, d~tenus des travaux
publies pour les em ploer B dles travaux partri-
culiers ,sc~ra passible dune amende de- cinqjuante
gauruce doit eIda sera allou~e au d~i~tenu pla-i-
gnant.






tot. G. ~sr fA PLA oCE RURALE. $ 4
Art. P17;} Si la personne ar-r~t~e i6tait un enfant
en udG.0, le juge" de: paix s'enqueitra de seo
y re el t mere et, Penverra les rejoindre pour
rsuivre leur condition.
Art. 179?. Trois mois apri~s la pubication du
present Code la rigueur scera emlployb~e contre
les d61inquanhs.
Art. 160i~. Toute personae fix~e dfans les cam-
pagnes comme agryculteur, qui sera trouvtie. un
jour ouvsrable, et; penrdant les heures de travail
dans 1%inact~ion o en courses et promenades sur
les c~hemiins publics sera considlBree cornme oi-.
sive., sera en cons~rquence arr-~tihset conduite chez
le juge de paix quri l'enverra en prison pendanlt
vm~gt-quatre heares pour la premiere fois, et, en
cas de r]~cidive, auxa Itpraux publics de la.vilile.
Arsit. 181. :Les oificiers de la police rural~e veil-
lefont $ ce que des vagabonds et d9es oisits ne se
etachent pas ssons P'uniformre decs militairos des
difK re,:s corps: lorsqu'ils trouveront, dlans les sec-
tions sous icur .surveillance des -hommes qu'ils
ne connaitront pas. personnellemnent pour 61ts:e en
atctivitB de service dans 'le corps dont ils porte-
ront l'uniforme, ils les arrateront; et les enverront
as commandant militaire de la commune, pour
vbrifier si La personnel arrit~e. avec P~uniforme d'urt
corps enr faJit pattie. Dans le cas, out Pindivid-u
ne serait pas, militaire, il sera dltposi: en prison,
sufvant P`arti~cle 175, julsq'u'd se qu'il ait forlmi: un
contrlat pourl tr-raval~ler $ la; cult-ure.
Art. 182. Les officiers de la police rurale veil-
ferent $ ce que,: dan~s F~t-endue des sections sous
leur dime-lionr per~sonne ne demeure dans P'oisii-
veti:: A cet eflet, ils sont autorisbfs d se faire ren-9
dre scoropte par 'les individus qu'ils ne trouveront






44 C09 cn anna
pats au travail, du genre de lours ocelR(npa tioset
at ces individus ne prouvent pas qu'ils clri .ltt
la terre, on~s~ont employs sur des haue-l,,my1
v~ant la loi N.o 4, ils seront regardl~s comme gens
sans aveu et arr~tis comme va.gabonds;,

CHAPITFRE IL
DeO TOrdcre et de l'.1 ..t''I dans k~s travany dtes

Art. 1113. L~es travaux des c-athpagn~s commien-
ceront le lundi main pours ne lesser` que ]le v~en-
dredii ausoir -( lesjours det fthes 16gales excerpts),
nianmoinls dans les cas extraordcinaires,- tant dans-
les inthrats des propriataires qlue des agriculteurs,,
12 trava:l se pr~olo~ngera jusqu'au~ samedi.
Art. 184. Aux jours ojuveablrces le ravaux or-
dinaires des champs col3mmencoronaPt le matin i la
poainte du jour po0rc dulrer ifjusqu' midi.- da~s
Tin`rtervalle il sera pris unie demi~ heurre- pour le
;d~ie-Cmer qui so fera tonj~our~s dans le lica. ni~me
oai IPon sera occup6 A : travailler.
L'a:.pr~is-midi le 1icw ,ii comnmencera & deux
heores poaur~ darer jusqlu'aur coucher dau' soleil.
Art. 185. Lcs fbr~nems ne seront employbes qju'd
des tra~vaul lIgers dis. queliles seront encein-
test 'et 1 qru'elles auront; atteint le quatridme
mois de leur grossesse elles ne ~seront pas assu-
f etties $ travailler aulx < 0, :! -
A~rt. 18i. Quatre mois aprds leu~rs coaches, erlles
seroult tenures' de reprendre l9e travail, na~is cles
ne se rendr~ont aux champs ,le main qu'une
hea:re apris le ]lever du soleil, pour quitter 8 onze
horures et 'a~prds-midti qu'd dleux boures pour quit-
ter a~r.' heure avant le cobucher dtu soeil '






iai 8. sun Ed` ro2Pbe unitE. 45i
Art. 18) Nul agriculteur fixk sur une propri6-~
tB grYalTe ne _pourra s'absenter du -travrail qui
I@fsera assign sans la permission du grant ,ea.
l'absence du. propriidtaire on Tfermier principal ,le-
quel n'accordlera cette permission que loreque le
can sera urgent.
CH-APITPRE III1.
De la Discipline des A~teliers.
Art. 188. Lee ateliers sur les propr~i~tks rura-
les, devront Stre ob~issans envers leui's conduc-
teurs des travaux, chiefs de sociat8 de maiti6 sions--
fermiers, fermiers firincipaux, propri~taires et gB-
rans, chlaque Ifois q~u'il sero~nt requis d'exntcuter les
travauxr pour lesqu-els ils auront contract6.
Art. 189. Toulte- d&sobbissance- et touted insulte
de la part d'un tra~vailleur commiaixd6 pour faire
un travail- asiquel it serasit assukjetti par un con-
trat ont utie convention r~ciproque, sera puni~de
la prison, selon P~exigence, des cas, d'aprds de-
cision`'diu juge de paix de la c-ommune.
A~rt.. 190. Les samedis, les dimanches et jours
de fa~tes Btarit ;i la disposition des. agriculteurs ,
its ne pourron-t ,les jours o~uvrables, abandonner~
leurs travaux pour se livrer 1 d~es danses ou fes-
tins ni jour ni nuit. Les dB1inquans ; cette dis-
position seroont passiblles de trois jours de prison
poor l'a premiere fois, et; du double en cais de
r~ecfidie.
CHAPITRE. IV.
De l'Efntrtnetzk de la Riparation des Routes publi-
ques.
Art. 191. Les routes. publiques seront entrete-








n-ues e'fflt i'8are par les-- agriculteucrs:, tord
ro~le de tou~te la section qru'clki~s tr 'tl u cgarrl ,
routes les fois ~que leur 4tat de 46t6rwurunonl t:ei
gera la r~parationm.~
Les routes p .rIk(C:'i:1ik es seront Bgalement en-
teet~erues. par ceux des agriculteurS des Qtab~lis~-
smenlns de la section qui se ~seviront habituel-
lirement desdites- routes.
Abrt. 192; Aussitajt qu'une route pzublique ou
particulidre n~cessitera. des travaux- de r-cparation,
Pl'cki -r~l de la policet rurale en donnera. avis air
comma~undant de l~a commune.
Art. 191 ~Le conunandant de la commulne or-
donlnera- le travail, s'il est parties ou de peu
d'importance. IIl.en donnera' avjis ar -commandanlt
d'arrondrissemecnt si le travail exige un grand con-
cours de bras, afin d'i8tre Iprtomptesnent acc616~r8:
le conseil d'agriculture de l section avisera le-
conseil dles nrotables qu~'i se front.
Ar~t. 14. D2'apri~s le ri81e des habtcitations- des.
.sections menltioinn6 en P'ar~t. 132, il-sera pris le
nombre de tra~vailleurs fi6cessaires pour ex~cuter
les tr~avaux de r~paration en proportion de la1
~population travaillante de chaque habitation qui
doit toute concourir a~u travail.
Art. 195i. Les pr~opri~ita~ires qui n'auront pa"s le
nombi-e de qluatre travailleurs atta.chks* sur lear-
propridt&, n'en fourniro~t dans tous lesa cas
Squ 'un soul pour les travaux de rdparation de
rout .
Art. 196. T'out agriculteur commandB pour
un ti-avail de ri~paration de route qlui ne se ren-
Sdra pas $ ce travail, paiera six gourdlins par
Pemnainer d'amennde, ou s~era d~tenu une- sem~aine






hor 6. suit LA 4biicE acURd.C. .47:
en prisdrl et ne, sera pa~s pour cela exchp& d~u
tr a asemaine suivanlte.
rt 1937, Tout propr'ittaie fermier principal~
ou -ghran7t; d'habitation qcui ,ay a nt regu la dseman-
de de~s trel\.-vaillrin pouir r~paration de route n'en
fournirait pas, ser~a pa ~sibrle dune amende 'de trois.
gourdes p~ar ~sen'iaie po~ur chaqjue travaiillear non
fourni, la moitie A lat caisse des amnendies -et
Psautre vrioiti8 pocur servir & remplacer les travail-
leurs,
A~rt. 198. Les travailleurs cornzmandks pour les
travaux de r~pakration de route dev~ront se pr&-
senter avec les o~utils et instrumen~s aratoirtis,
dont oi s~e se~rt sur t~habsitation, sans qjuoi, il
en sera fbcurn a. ceux qui n'en -aurn~ient pas ,
par oflicier de la police rurate qjui les recevra
de Padmnilstration 'et ,sur le rapport qui en se-
ra faith au juge de paix de la commur~ne, il con-
damuera le proprii~taire de P'habitation du dk1in-
quantl on son ~'Irep: senit::nst si remlbourser Pad-
ministration la valeur double des outls fournis.
Art. 199. Lorsque les travouax de r6paration
de routes publiques ou- particulibres exigeront
dles tran~sports, les propbri~t~s on il y, aura des
cazbrouets ou tombereatux set-ont obliges dt'en
fourniri id defaut .de tomnbereaux on cabrouets
.on fourni'ra des bit~es dle harge.
Art. 200). La fournituare de huit b~tes de chasr-
ge 6quivaud~gra B la furniture d'un cafbrnet 'attel6.
Art. 201. Nul ne pourra, danas un int~rat Iparticu-
lier dltournler ceux qjui seront envoyds auxdit~s
trav aux.
Tout contrevenant A cette disposition paiera
une aimendie de 'cirrqcuante gourdes par ;cultiva-
tour dcltourn6 n fil ft-ce qu'un jour.






48~ trobC none.
Tous les matins le directent des t paaux Ad~t
la journey fb~ra P'appel des travailleurs ...i agem-'"
des afin de .constater lettrs- presence.. "weti i
.Art. .202. Les travailleurs commandi~s pour es
travauk, devront s'y pr~senter le lundi. matin ,
poeeur ne .quitter, tant que durera. le. travail, que
e vedredii au -soir.
DonnB en la chamber des cdommunes,- au PortP
au-P~rince le 21 aviril 1826 at 23 de l'llude-
pendance. ,
Le Prbisdent de la C~hambre,
S( Sign& ). M UZAINE.
iLes Secritaires ,
Pre. Jvuic~a et AavoUIm.

f~e Sinat d~crite I'acceptat~ion du Code 11s~ral d'Haiti; lequel
sera, danls les vjingt-qluatre heures, expi~did au Prisident d'Hai'ti,
Poor''' avoir son exdcutiori, suivant le mode 4tabli par la Cons-
tilut~ion.
At la=Mdaison Nationale, au Port-au-Prince,' le 4 Mai 1826,
an ,23e. de I'Indi~pendance.
Le Prisidenzt dze Sinat ,
P, ROUANEZ.
Les Secritaires, GAYOT et F. Dynatuzz,.

.;AU- NOM DE LA GR.EPU~BLIQUE.
.e Prdsi tent d'H~ai~ti ordonne. que! les ILoid ci-dekssus formanit
le Code R~urail d'!I ut soient revtitues du Sceaui de la Ripu-
blique et. qu'elles soie~nt pulblides et ex~tuties.
Donnd au Pailais Nationa du Pert-au-PritieB, le 6 madi 1826 ;
an 4!3.e de l'laddpyendance.
SB;OYER.
Par le Prdsident :
Le Siecritaire-Gindral ,.~
B. INGINAL .