La ruche

MISSING IMAGE

Material Information

Title:
La ruche
Uniform Title:
Ruche (Port-au-Prince, Haiti)
Physical Description:
v. : ill. ;
Language:
French
Creator:
Parti démocratique populaire de la jeunesse haïtienne
Publisher:
s.n.
Place of Publication:
Port-au-Prince
Creation Date:
October 1946
Publication Date:
Frequency:
weekly
regular

Subjects

Subjects / Keywords:
Youth -- Periodicals -- Haiti   ( lcsh )
Socialism -- Periodicals -- Haiti   ( lcsh )
Genre:
serial   ( sobekcm )
periodical   ( marcgt )

Notes

Dates or Sequential Designation:
1. année, no 1 (7 déc. 1945)-
Numbering Peculiarities:
Issued irregularly.
Numbering Peculiarities:
Issue for 15 déc. 1945 and issue for 1 janv. 1946 both called: 1. année, no 2.
Issuing Body:
Organ of: P.D.P.J.H., 8-13 avril 1946.
General Note:
Title from caption.
General Note:
Published by Imp. Haiti journal, <1 mai 1946->
General Note:
Master negative held by the Center for Research Libraries.
General Note:
Latest issue consulted: 2. année, no 42 (9 déc. 1946).
General Note:
Issue for 1 janv. 1946 also called: Édition speciale.

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Rights Management:
All applicable rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier:
oclc - 30263243
lccn - sn 94021264
ocm30263243
System ID:
AA00007288:00011

Related Items

Succeeded by:
Nouvelle ruche


This item is only available as the following downloads:


Full Text

PAGE 1

The Center for Research Libraries scans to provide digital deliver y of its holdings. In some cases problems with the quality of th e original document or microfilm reproduction may result in a lower quality scan, but it will be legible. In some cases pages may be damaged or missing. Files include OCR (machin e searchable text) when the quality of the scan and the language or format of the text allows. If preferred, you may request a loan by contacting Center for Research Libraries through your Interlibrary Loan Office. Rights and usage Materials digitized by the Center for Resear ch Libraries are intended for the personal educational and research use of students, scholars, and other researchers of the CRL member community. Copyrighted images and texts are not to be re produced, displayed, distributed, broadcast, or dow nloaded for other purposes w ithout the expressed, written permission of the copyright owner. Center for Research Libraries Scan Date: October 11, 2011 Identifier: s-r-000058-n11

PAGE 2

DireeteurTHEODORE BAKERRdctinvtUN COMITERueflr Roy No. 3trt. u-Prince, thitiTpbn: Z77PREMIERE ANNEE No 35Venclredi 4 Octobre 1946,9l.,,g31"__Orqane de Ia Jeune GnralionCL I.fl4 par molProlnce.,CL1!fl pr moIHEBDOMADAIRE POLITIQTJE ET LITTERAIRESenvent IR f peMe le feet hournit JeJrnee contrihue ptueefficieemcntnon pays que Ithufroide et e,Cprimeflte deiardquitempeiri,edens les moments ciiIatmrit seule eat de nune.DESSAUNESSi le dit Morrison, c'estailxPEUT-IL AVOIR UNMARXISME HAITIEN?.-IPar Victor IVIIRABALIN.D.L.R. Nous avons leplaisir de presenteranoslec'teurs Ia rpunse do I'Insti tutLatino-AmricaindeCooperation Culturdlle (fond en Haiti) aux m1ucnbrationsUN ABOT.JTISSANT HISTORIQUEde Stuart Ivtoirison. Cot artidccrit par Victor Mirabal,Secrtaire 41'Institut, faite jour sjes dessns Ca-est avr, conime nousloin sur 'a pente du con.muj1*avons tabiibri&vement,nisme. Ii est evident qu1esdu ngrophobe Morriss on.que Ia thorie marxiste, dansleaders communistesfran-A Cuba 1e;asses Iopu' flaItl une conscienco tel1eUnl'application, a dSCmodi-aiS, dont un Maurice Tho-kires,isc1uti" naretel tat d'espriqiiiasseicr sur les ra1itsrusses.Ahisi, iide touts les threz. ont compris la puissanteIleL'AVENIR DE NOSintgres, las inteUociueis hon que tous, haitens et tran-1seravolutions proltariennes. Car1itique,vracit, dansdomaine pode cettO opinion a-ntes et progressisthaOfltgers, discnt:zsi Morrissonles theories abStraites Se moIdopte, sembie-t-il, pardesIniSen pratiqueen mani i'a ditc'est faux. ..diuient. mma de facon 1-rvoIutionnaired'autes_________re de SLOGAN une exela-Ainsi done, dana mon o-re, m.ais necessairement, aupays pratiquantrplusouILES INCAPABLESInation(UquivautaIa pinion, iie suffit pasdeIcontact des rcialitis ej au gJmoins Ia politique des nas-1plus con-uplte negation,aIa produire cette faible defenseIdu dveloppement historiqueI sOs.Pour ce qu'il s'agitdeNotre tjtre tonne sansTOilplus loquentenanire d'ex contra les cruauts et caomd'une communaut.CetteCuba;aprS des agitations(doute Ic lecteur. Maifl qu'ilprimer Ia faussct d'un fait, nies que cc inessager de Laconstatation,i1gard de l'oGrau San Martin, ayant prisAinsi donc pour dire qu'uhane public dans son jourpinion de Marx,d'Enge1sIc pouvoir grace&das ilec-repreflue.En abordant ce chapitre.ne chose estmensongre,nal et qni ont t reprodu.tede Lninet dc Staline, esttions libres a trouv 1a collan'avons pas I'jntentionbass; anti-cubalne, anti-po-par d'autres journaux. Celaorthodoxe,. A nous de l'tenboration troite du Parti Sp.d'entreprendreunetudepulaire ej; retrograde,l eufne suffit pas, et je ne croisIdre sur nos faits historiques.J&aliste Cubain, parce qu'ilscientifiqtie. Loin de i. Cer-fit de dire:eLejournalpas qua cc soit ncessaire.po1itiqueet goraphioues..S'est conform aux vceux rts, nos connaisane.es techniDiario de Ia Marnal'a Au contraire, nous devonsLa France, grc' aux trbuvelutionnaires de Cepartila matire nnus euspublie. ,.faire en Sqrtque, lorsaue1atio1S afroces de la derni-pr ltarin. Du moinseflCe'nt facilernent permiS de leCe journal, Ic plus ancien Morrisson crit quelgue chore grandeuerre, esttrsVoir page 2ffaire. Notre but, cependant,de Cuba, reprsente Ia rae Ses Contre Ia Patrie de Des-eatceluide toutHaitiention anti-cubaine,anti-nesalines, toutIcmonde se renDETRUIS')NSTRUJILt 0Ii cOflSCtCfltetqulveut aidergre, fasciste et pro-nazi.C'de parfaitement compte queson naysaaller de l'avant.t.le journal quiattaquac'est une ealomnie deplus,I Aussi,somnleSnOuSflUSMarti et dt des horreurs de et quo les peuples latino-a-Nousavonsplusde6O.00Ocain dteste en secret.plutt parIcdsir de JeterMacco.Mais nous autrestn-mricains cqmprennentetcompatriotes en terre dominiLes haitins qul viventl-de la luniire stircertaiflabains, nos avons faiten voient enlulUn ennemi nonIcaine, vivant dane Iapourbas Sont fatigues d'entendrejours obscurs.sorte que tout le inonde sait soulement d'Haiti mais aus-Id'tre apprhends ettusparler ne l'annexion d'Haiti,JA Une pOqUe surtoutO1iinaintenantaCuba et enSides peuples de Cuba,duIpar Ia Gestapo dominicainede l'unification do PIle, butdo Trujilloveutavoitdes rfprmes s'entreprannntdehors de I'Ile-queesile Vnzulaondu Mexique etqui chaque jour Sans rimeraison fait couler le sangqulUn autre camp do coneentra'1longueur do journt,nouSdeneDiario de Ia Marinaal'ade tous les ,peuples del'Ampubli,ccno peut trequ' riquelatine.haitien pour arroser lesoldotion.ITrujillo, disciple de Hire-en voudrionsIpas designer certaines plalostine campagne basse etsajCommentyparviendrons-minicain infertile. Ces hal-tjen5qui SOfll-bas sont l'obhito et de Mussolini, dolt-du doigt. C'eitloirepreuve de lchet. Or nous1eantj..ibajne et antiflj..1nOUs ?jet do lapiusaifreuse exploitre dnoncaIa consciencejfleeflsons pas qu'tantenre...La dfense.tNousyparvieridrons entation.Iigagent les salairesinteramricaine.Aunmo-pos;ession de certaines preu-d'une cause10usabstenant de nous dlesplusbas, et Ce sonteuxmentOiUn vent de libertJveutiles, nous ne puissionsquelconque faitepar cequofendre contre ces stupiditsqui yfont les travauclesSouffle surICcontinent am-icavanc'r dans l'intr&t detidien est, en effet, decesqu'ilcrit,et en concentrantplusbards.usn'ont paS lericain,11est inadmissible queJ l'Est.Et Ce faisan, nousaudefenses renversantes.U8notmattention etcolIcdesdroit de Se syndiquer, ni ce-Trujillo continue ainsia lourons le mCrite d'avoir agifit quo"Icjournal de Pepin,autres peupicsamricainsluide parloroud'Ccrire dansicr aux pieds les droits et ladons le semis du bienara-(domrhe on l'appelle Cgal..sur deux choseslo.Pourlosjournaux pour dCfendredignit du peupledomini-Iuser pour la collectivitC.nient) attaque unecausequ& Morriso11 crit-ijdeleurs points d.c vue.I Cjfl,qui CommenceCpren-Qu'on no sediscpas nonDOur qu'osache imnidiatecette faon?,et2o.DaneLa coloni haitienne en ReIdre trop de ten-ups poursoplus quoIa haineoula Ja-ment qu'elie est juste, noble quels journauxpublie-t-jJpublique Domninicaine.estsoulever et donnerCTruJil-Ilousie soient en nos curs.ct essentjeflement cuhajnc...Ises informnations caloninjeu..porpCtueflement traque par10 10 Soitdo Villarcelou doI Nouselosconnaissons queS'agissant do Ce drlespo_sset alarmantes..losshires de Trujillo. Celui-Lescot.Jparcequ'ollasent Onvoguecimondo jourrmaijs0 amCr?Avec unc conception clal-,ciles consjdCre coniiesosTrujillotenantdufasclsmeIdepuis bien. des annCes. MaiCain qu'on appefloStuart reciaeec deux chasesnousesciaves, et no recule devantdoit disparaitro do Iascenelies mettre cmi. pratique n'aJaMorrlsson, l'onsodemande aurons ilflnledjaternent de-rienPOUleur infligerlosIpolitiquo dominicaine.EL jiImruiSt pour nous Un moyenrapourquoiJofais allusion vant nous une meileure in-maivaistraitemonts.Ifle sorajipoedtonnant qu'unpasplusu'uneobligation.a cc gui sopasseCCuba.?'terprtatiotie leurpositionC'est rotasionpour nousdodo ces jours,loshaitie.ns quiEtC'estleplusnaturelle-C'est bien simple.0croisune reaction favorable tiedemanderaugouvernementsont theaIni,haitiensqulmontdtniondoquo nousapquo loshaitle5 do1vetItousiccpays amricainsdo rapatriernos 6O000mdons leursveineslepolons de totisnOS vceux unere,ccn'est pas d'essayr i01treconcotennemnipublic No 1.patriotes. Et au caschCant,sangdoDessalines et dPC-Iroqui saltcello do lalu-sodCfendrcomme duresISetile UnO campagne intenlosfaire retourner, arCs, onDniinicanie.jflaveclosLion,luifassent coni.prendroqu'ii ya un monde nouveaumiCro.Qu Jour sofsse done autlie IcfontcontreCents tieCequidam deSivoautour docesdeuxIpoints raijsoramains vjdespourqu'ilSqul Ost iiCtquinevOutB'sreau des fourniteresduMon Iliedoivent pluttune dCensercile etpositjve denotresolent eh niesure de mettroplusdoIadictatw-e. blancheDCpartement fiscal,Xl y 0crCcauCren BamtjfintiexactinnsdoTrujillolounoire, europCenneoutro-un certain fonctionnairequoe en dehorsd'(VsIrgipquoicvrmii peuple domini-picale.Voirpager2)4

PAGE 3

Page 2LARUCHESI LE DIT MORRISON1PEUT-IL AVOIR UNMARXJSME HAITIEN(Suiteth pa31Iqui concerne le programmefld'embryonnaires,cette------Iminimum du groupe. D'au-sorte dc revolution sociale,aBes; de Ia cause d'Haiti et gres auxEtats Unisres imricaines noires, c'est eunS Veulent assimilercj vrai dire plus ou meins pro!'unique moyen d'arriver aAu moment o monsieurque les jeunes noirs amencasa cdiiidu gouvernement fonde. Pour lui, est avortecrer cette atmosphere favoMorrisson pubUait ces articams quallrent 1uttr coijIde M. Estirn. Peut-tre avectoute revolution sociale quirable qui fase dre:Mor des contre 1s nreshaltre Hitlerfurentplacerraison, car le gouvernementne procde pas d'un maxis-rieson l'adit. .c'est faux. ticfls,Ungre exemplaire, dans dcbataillons spciauxIactuel aSudj Se rallier, a-me, intgra1 comme on dit.Iprs que ses diversminisjPar l'analyse des faitsso-Commencons done immdia Unartisteincomparablecomposes de ngres, sparstres ajent pose ies bases d'uciaux, (II est vrai trssue-tementacoordonner quel-(Paul Robeson) formulait udes blanes.. .bien que touse vraie politique sociale, Iachit), du pays dessoviets,qucs ides quprojettent do fle protestation courageusesIuttaient pour Un mme 1-synpatliie des partis, et desavons djsufflSam-a clart sur Ces deux pointsOUPrsident Truman contre deal de libert et de justicejournaux de gauche, les plusment lucid cette objection,ssentiels. Tout d'abord enviCOS'lynchages, cn faisant re sociale.violenment opposes,son poir n'ayoipaS besoid'yageons le premier point. .marquer que & les gouver-Ce que ces messieur5 fontelectionaIa Prsidence. Lesj ravenir.ousnousdemandons:nants ne prenalent pas deaux fils noire de leur pays,revolutions mexjcajet ar.es revolutionsprolta-Pourquoi Morrisson &'rit-ilmeSUres tendantarprixnerusveulent galen,cnt 1e faigentine semblentpresenterJriennes avortes ont t eelces actes do barbarie, les n re aux jeunes peuples de meles mmes modalits quIsles de 1'Allemagne et de 3'Itagras amrlearns eux-roemestis et de noirs del'Amrjrevolution cubaine. Collaboralied'avart_guerre.Hitlerde cette faon?.. .Epremier lieu nous di-s'en cllargeraiegnt..,que latine. Ii leur dgote do tjonou sot'i jemoraldest Mussolini, avant deScproSons que leaarticlescrit\TOjlillustr, l'essenee de voir Un Etat avec uPrsi partis de gaucheconvaincus c]aner Furher ct Duce, s'-par Morrisson -telquacette politque par trop crudent et uMinistre des ReIde Ia bonne fol Ct des ten-tajent rclams eoxnme lea-naus avons vuspourraientelkeenracine dans leslations Extrieures noirs.IlsJdances franchemejtrvolu-fders authentiques des mas-tre crits Qu signs par n'graids intrts fina;ersconspirent, manceuvrent ettionnaires des gouvernants.s qul jes out aidesa5e hisimporte queue personae. Et.du Nord et quj a t labore violent les grandsprojets Dana cette collaboration enser au Pouvoir. Aprs,Usl)1e0que nous sachions qucpar ic mediocre Morrisson dS liommes d'Etat nord-avuede Ia ralisajoi d'unont trahi leur mission, en escIorrisson estUquelcon-Ce derner n'estquel'un mercaths Pour le rapproche programme minimurtj,bcaniotant les vcnux ardent declue dans Ic journalisme con des serviteursde ces intrts ment de Ces pays, enScbavrai rvolutionnaire no volt tleur peuple. Le eapitalismetinental, noucroyons qu']ouches qui, disons-leCpas sant seulement sur Ic faitapaS toujours unetrahison,s'est concentrentrelespour peu que lesmassesmains'un petit nombre -deUn autre journaliste aurait sant._ drtuisent les mcii-Savoir qu'i15 ne peuventpaspuissant en profiter etque favoris. Le peuple est mepriPu galcment signer ces ca leureintetios du Prsi-Vivre avc Ces ngres;et,leur liberation de la.gangues et relgu au rang de malomnics contre Haiti on condent des Etat-Unjs'us-acomnie Us ne trouvent quebougeoise I1'en soit sas retarIchines honnesaaugmentertreIc Vnaua ouCuba,,des pays do I'Amrjque calaadire ils envoentunpar des effortsquotidiens.avec Ic mnle cinisme iarce latii-e,et rongent cornnemonsieur MoirJsson quelcon-Dans unS discussionque Isurhuniains, Ia puissance duqu'elles rpondentauplanui acide mortel 1e3 Courants que crire que"Ce sondesnous avons ,outenue ensemIdictateur qui Poppresse. LeQUI N'A PAS ETE CON-d'amiti que lassages norngres sauvage..et d'au-beae nropos, un jeune ca principesSe peptuent, ni-cuPAR MORR1SSON.nIa po:it!que roosevel tres sottises dcc genre.marade communiste a quali-en suivant une ngne difCe plan rpondatout unc tiennesurent tracer entre lesleur dplait qu'il y aitreuteie celle d'autrefois.politique dont Morrissonn' peuplesdu Nord et ceuxduaCUba actuellement un nLa justice est au service deest quo le servitcur.. .Ii est Sod.gre (aussi noir que du charBILLET DE...l'tat. sinon anarchique, diidans son role.Lutter contre ces idaux,bon commelinisre d'Etat,ISUitPIpap lbases stir un ordre, u-Los plus sordides intrtscontre la politique d'ainitiet quc Ic Prsident d'Haitine disciplinenouvelle,quisudistes sontaIa basedesincere des Etats-Unis et desso:tunngre;queJoeest 1e bon plaisir du dicta-cette campagne tautanti-pcupies latins; c'est le point Louis, Champion du MondeIa Rforme senile avoir ou teur. On n'y tient plus comphaitienne qu'anti-cubaine.etprilciI)al que vsent ces made Ia Boxe, soit un ngre...bli.CGMartiniquais d'ori-te de i'-humainquotoitdana lea deux cas,anti-ne-gnats qui paiantaprix d'ora mme des professeurs gins se sert volont des tsr mouvement socialsrieugres. Lorsque Morrisson pararticies des Morrisson... d'Universit qui sont arrivesXOCScoITptable)etetC-tend pourtant I dvelopperIcdes haitiens portar.tinLesvilsintrts que din-au comble des stupiditds en 2)eur>, de 1ivres, dontiifaitaperfectionner. Ivrais Ia ma-cache-sexe, avec deslancegent quelques potentats neniconnajssant lea lois duiuivre Sa signature au baschine et l'homme ences(105 bilans. IVais ce Monsieurount rgn le fascis-et grimpant aux arbresaIatrouveiit pas d'obstacleamendelisme jusqu' affirmern'est pas plus comptable qu me ou Je nazisme, outtvue d'un blaiic cc n'est plusdisci;diter un noble at beauque Ia race noire dsparaitrateneur de livres. II ne posse plutt considrscomc u-qu'une calomnie qu'ilavati-pays, etpresenter ses haaprstrois cents aiis. Je rede aucune connaiSsance ene seule at mme chose. Lece par one telle sottise...Iibitantsrnme des sauva-grette quo ma mmoire mecomptabilit. Ii ne l'a jamaiS machinismey avait absorjette de cette faon,leshages; qind !a bont etIa fasse dfaut quantau noldtudied'aiI1irs. II SC COfl'1'humai.t celui-ci,dnses d'ne polique interna-mensutude.e cc noble peu (Ic cet flergumne. EtCestente do rei1lir certainesI toute l'chelledes classes, a-tionale hostile a Ia nationpie sont COnnUCS dc tout legens, ractiorinaires,anti-podonnes verbales qu'ils Prend vait perdu IcSells dla mhaitienne, Comm0 danslesmonde. Cependant il ne fautpulaires voudrajent tendredeomptables dirents atralit. Mal tout, Ic rnou-films amricajisoiiI'on.pas crore quo cette campalelynchage gui se prati4uequa, dans son esprit, ii n'ar vernentocial restait embi'onous prsente Ic ngre too-ge de dnigremenest me cIez cux a Ia patrie do Bonyc mme pas itpouvoirnaire.troii,de ridicule etcomme cubaiisou les haitiens.1nesous n'importe quel prII a cependant on adjointallernande et italiennea-.iours dans 0n role. depol-uniquemeit contrelea livar, de Maceo, de Dessalicoordonner.Cs revolutions des massesun Joueur endurci. Et,parDemndezceux qui voya text. TI dtruisent Iapopula qui est comptable. Quand ii sevaient avort ou plutt dviainj degrandsproduegentaux Etats Unis,aMia rite do Truman etdeses tue pour dresser on bilan, et de lear SOns ariginol. Onatours do Films crCentuneml; comment vit InegroFonctionn,ljre5 do DCpartqu'en fin do cote iin'y toujours constat que lea to-conscienc0 anti-ngr0l)Tjdans Ia patrje doL1ncoln...? mont d'Etat, etanantissent parvient pas, c'est sonadnants do ces deux idoioiesseulcment aux Etats-Unis,Comment lea ngressont-Uslea efforts deslatino-arnerj joint qul corrige pour lui. Et furent, d'abord, despai-2nais aussi danstouslea traits aMiami...?ea1ns cle coopCrer a i'muvre 10 bilan est toujours sign desails dii socialisnie dmago-paqui recoivent ces f?lmsLa campagn0anti-negro de paix coinmenous avonsliiiquo. Hit3eroit IahaineCL gui y applaudissentest parvenue no eombl0descoopCrCal'effort de]erre0US avons pris le eas de do bourgeois, il l'enviait plu-Dans Ce5 films1enCgre atrocit5dana cette grandavec lea Etats Unis.cc hauL fonctionnaire et n'etot, avant d0 prendrle poujooe toujoorsun robdo l pub. La negrofle peut mefCe sent ces gens quima-citons pas d'autres,parcevojr eton esprit tait sa-che, do traitre, dedcrotteur, m0pas Prier Diou clans Ianmuvrent pour quo bequo pour 0e qui eSt de Iui ;tudo principes socialiCtes,nous avons dtC aasez bien rca MLilini a t, en quciquetoujours prt afaire nrcmemo Egliseque Ic blanc.de entier mCconnaisse losseignes.eis nous deu-soUn militantfanatigue00 affeh0r le ridiculeet corn Il dolt prierdans deEgliCissitudeendurCes par cesrons Contains que si des en-ocialisme av-t do s'em-mettant toujotirs lesplus bas SOPCciaies, Vo3gerclans n1Morrisonqs SCreuses se font, d'aur dii titr0 de Dune.aeactions. ColaCfltrainedes coml)artjnTenspCclauxdit CLre dos Sauvages,apsestres identiques Seront 1'v_0u$ avons eu, nous aussiComm0 ,CoflsOquencqu'j y dans lea autobus.Et, le corn avoir connuquatre bonguesbsu cours de notrehitoire,a des gena 1ncapabbesdo tuer ble, ccgo a do -plus renver annCesdo faim, en rernebJA SIJEdes revolutions avortCs.E-One poblu et guitrouontSnOt, et gui a motiveone pro tant burg tomespoor inCarlos Saint Louiscartons, tout de suite, Ia dCfiJUSteR bclynchages tietestationn niase des me\Toir page 4Comtabbe(voir page 3)

PAGE 4

UiiLA RUCEEl SES COMPLICES'Peut-iI asoirun marxisine haitien.,1(Suite ac ipage Z.)rT TYTr r'f,1tvrr ij U j LIVALJN IInitjon errone qu'ox. appji..que.--tque ehenous au mo rvo..JMtis au. milieu de tout'Une semaineCflViTOfla-tat ayaflt contrat d'extradi-Messieurs par Ufle dame doIlution. Une meutea tgachia soci.ccaau, le pkmvant I'lection PrsidentieUe,tion aveIaRpubliqueanies, qui lui demandaittrop souvent nemme rvonier du soeia-ne.en Baitllution>des crlvains1'Aernb1e Nationale avaitd'HaiL Cependant en vertude laisser tober cpojet deiarou Se lve et Votste conte bvote UflO rsojution. mettantIdes prescriptions du 3jjt inrpozdit schementDcdes historiens haitlensquiJiSouvernemen.. guerier.dCfltat d'aceusation Je sleurternational, le Gouvernementmander mol de donner mapassaient cependan pour desInlu1tresiougQois,.Tats.Lescot etECSeon'lpliceS.du Pays ou se trouve les acdnijssjon comme Prsidentmaitres de Ia jeunesse intel-ritiers des pincipe5 niorupCette decision avaittCUSSsonL euis juges de Popde in Rpublique, et jconsilectuelle du pays. Nous 1a-de la colonie. Ies terres,prise pour calmer 1'inquittuportunit d'acorder oz dj dreraii.ine telle dmarche,rvo1utjon estclare-t-il,do1vent appare.de populaire, et dissiper Yhosrefuser'edradjtjon.Ainsixnais pour cela, n'en parlonsquelque chose de phis pro-iir aux paysai*, sot i..tiit naissantecontre10done cc serait sans miraclepas?..VoW' qul est net etfond qu'une agitation socialejrogues dedpendancCorps Lgislatif. Dans plusquo nouasSjstjons au re-categorique,Ausjchan-quelque bouleversanteoiMais les iho eg'eSedo.d'un secteur de l'opinion patour de Mr Lescot, Gontranigant do tactique,m03ang1ante soit-elle.vajent pasreaflser de 1,a s:blique, on croyait ma!icieu-Rouzier, Dartigue et 1e restesieurs,s'attaquentminte,Nos revolutions avort&s,j te. Accaa.z euest inort;htsement que cette resolutionsous bonne garde, tenus sous1nant aux memhres de Ia Cornpourenp1oyerCCtermeaussi s'eoffert enion'avait d'autrc but que celulIa main de 1juStice, pourmission.usae disentsanspeut-tre inpropre; ne pu-Icausea icauacies rnass-de refroidir la coThre du penrpondre des crimes qui au-doute que si les Comrnissajvent e comparer, paz plusaJnojres ou compostrnti iama-pe,t qu'une fois la paix rerant t caractriss parieres sont conciliants, Icrapc&les des pays de Hitler etJjort dti py..venue, sIlo auratCUle sortrapport te laConsrnissionport sera ineonsistanL, et nido Mussolini qu' la CominujL0 grand raved'Accaath-de toutes los bormnes ehoSeSc'enqute.Ic public ni Je tribunalnedo Paris et aux agitationsjest pas mortavec ]ui. flen Haiti:C1aZet oublieOn voit par I'expos CjepourronypWser les1eommunstes do Russiengrandi. au contraire, aprsCeth croyance taii d'autanteomben le role do cettements d'une condarnnaton.EUeoat t d'un or-disparitlo;stfortjfieplus jutifie qu'aueundesCamnissioest irnportanth,iLe raisonnernent rests justE,dre historiqu0 different, vuJpeut-tre en vote de se con-candidats,notoiretnent rvoprimordiala mnie, et dansrnais eatasavoir gjs Mes..cjle proletariattcapicrtiser. Mats, quo drneutelutionnaire, n'avait t1uqueue mesure. cue poutousieurs sont encoreaCe pointtalisme, en iiaiti,n'taientIque de rvoltes parfoirdt.-Prsident de la Rpubiiquo.Mr.trahir l'histojreoufaire soniinfluents, etsi1sontunepaz encore neZ, sauf aux -vies do lear aens,COgrand;IpoqucolonialesoTous)rve a suscjtes! Qut.IcGouvernoment deEstim a soun.jCorpsdevoir en mettant enlumire de5 faiLs, qujaa faveurt0lle puissance occultejus-qu'dorniner lechoixdesdsaint Louverttire, devanant pris's d'arines,guiont pau_Lgislatif Un projet deloi,dcIa dictature, ontpuohapmeabres dcette Commis-l'iiistoire, avaitsujugulercetant dQnn au peuple denowformant ufle coinsuission deper aIa ConnaissancecThsion?. .Rien n'ost impossi-dernier, afin de travajiler au veaux tyr. dentnotr0his.ciflq TnrnbieS(anO111flerpTgrandpublic.ble. Cependant le gouverne-relvernentdungre,lestoire est parserncIcPrsident chargc de re-Nouscomprenousmaintement, esprons-le, opposeraavrais uroltairesdceLe militarisme, un nffit_cueiliirufldcumentatiO11nant pourquoi le siCur Vlyleurs intrigues une mthodetemp-l.asa dignit dliom rismeimbecile,en taitsor-des laPs, des tmoignages etThbaud. a pas.$ toute1qui a dj faitesprCuveSCe chef en estrnortti. Tout0 leaq,uesions,lireJdes preuves pouvant autori.maine dernireaIa Capitalecele du mrjte et du caractpuisque 1a France despion.oshisorje,emb1aientse5crOUjustifier la inisejuTfaiSant des visitesj cOluicrec. losnoms d'Anto1nRI-niers de Ia Rpublique.l'en rsoudrepartsarme.cesgernent d Monsieur Bile Losou acelul-l, et poUrquoi lesIal, MartialI3.Coulanges,susoectait et Bonaparte l'arneutes, app1es commu-dport en terre xntropoli-cot et ie5 complices connussalons desarnis Ctparents donrnentRevolutions. fle laS-Pereval Thob,Louis E, E-tameot iia ini sesjoursoujnCoflflu$, Par devant la"anciOn MinistreGontransalentoucprcduire denou-lie, otc.misen tate de isteIdans un cachot infect.Justice repressive. Cette d&-Rouzier ont prs cesjourveau, tyrans. Tans tout ce1autorisontafoider de lgitiDessalines, tout canpereurc1Sion iiousrapproche davanderniers unactivit inacccnjtjjedcouvre-t-on, ccpenaant dmes epors sur les travauxqu'ilait, avaitensa retendancestage du GouvernenientdeMonsieur Estini, et nousliiiOnraconte que le Prsi-ansociaIisrnsciondo ctte Commission qui prolCver IcnivCau materiel dea tijjque7 Oul,uisquiIyababienient corninencera searendons imnidiaternentjus-dent Estirn, finalement at-travaux dans IadeuxirneJ rnassesnoires;Ption et Ge toujourson11insatisfactjojrin, ies pres dIa bourgeoi.deSItjCOqu'ila micuxconipteteint des dmarches decesquinzaine d'Octobre.haitienne,ont coimplotJmasses, ]eui'dirdobion-tre.des sentimelitspopulairesquode ceux de ses arnis1 dode--::----GOODRIC}1IIsa mart dons les tnbres immondes de l'hypoerisie Ct tie.Mais es chefs taientSOSpartisans et peut-treIpluses propres Sntjrneflts per-}Ta trahison..totdes ambitieuxoudessonnel.First inRubberFa4igu de Ia dictature j..nerte etVCu1de Jean Pierreprairesciontjes idauxo-NousdevonscomprenJclaux consistajentseer.drg10CommiSsionPROPRIETAIRES deCamion, Ia MaisoWILLIAMle pays entiersr-Jer UnC fortunepersonnel)quosera ainSi forrnO nsoreNARR1eplaisir doVoinfonLierqu'elle yient de ro-I.rolta contrelui Ctrenvsaou afusiller et?tterrorisepas cha,r{e de juger LescotC?VQ1rdesPNEUS & CHAMBRESA AIR GOODRICHIgouvernensentquia r-Jleurs adversa1ies politique..ajs de rocucilliruinfor-84 X 7 & 32 X 6 ainsiquedesBATTERIES degnVlngt Cinq ann3. L'a-Le dveloppementconommation complete,ala machememarque de15 et 17 plaques,Jvant garde de Ce bouleversequo et soeia&xpaystaien:1re des juges d'InCtructicnmeat Cociale, de cette rvolteLaquantit reue tanttrs limite, e1lVuCOflVidesthemesde, declamationsdo requerir finalementu'i'I ne 1astardera venirfairevos achats.qu'n ose ecor0 nommerReevue docaptor Iaconflasoittracluit davant un tribuD'autr0part elleattendaussi BOOSpcu leadimen-voiution. prit le pottvbirsouSfee desmasses.Qtselquesunu,l'tendar do Ia Rpublique.Idesnal de droitconsnsunSioBaulvantes1prsc1ents d'HajtjontpoiNousoffrons efl exemplea&t1'eat splonnel cVundhatpubliccontradictoire,Le600 z 20 ;825 x 2047519650avoirdrClisateura,nos thoricionsdumarxis-IllsontCt/.]na]rCleur boprvenu pourrasfaire re-;900 x 20 ;x 18600 x 16intCgrala Jes faitsdo I'e no foi,,handicapCs pardesXitiSme aveugl0Cpresenter par des AvocatsCt650 x 16politi..fVoir page 4)plaideen prenantla P051-Yous Ctaussi pri d Voufmacnrction.qu.jugera convenable.shorn.pour ces dimes..Le tribuiiprononcera leaWILLIAM NARRFliftLipeinCs. sans prejudicedesRue du QuaiCondamnations civilesqAGompagrne essentfellemen t haltiennetoqtIn ConflpourrontCtreprOnonces1ee des pianteurs etfourniasCurs dozoni et c'eat pouparlosfnibunaux dodroitpoursuitesAVISVoustronvero;A.NDuveauquo ns cyons feeuentas pnniNoes notorn avee plaisir ledveioppemeritqu'aIset diligences des partiGsic.Alain LARAQtJE)'i1deaJCollfrerelprLpartle mridlonale dt ispreaquiledo Sad, ckpuis6eS. Envertu Iadecision do ChAis5uresdo tennisanPTIXAPerui'iyndicp1ossDireeteur IViols.JquoLA HAITI FRUIT AND STEAMSmpIa Cbmndssiond'enquCto,Ic d undollarCompas.Nousouhajtonslongue viePlusleurs centalnes do ml fliersdo pianm d banmjj'ot etC dj distribuCa5Gouvcrnement pourrado-mandor l'extradition des ac-ConfIVoacCconfrereqninoanquoRUXPLAN'rEURS sotaneaux de JaeI, des Cayes, doardonnjDes IrCUSCS-,pourvuqu'ilsSe trou-enjantauxCoursPrivs Lydia0.ra nous en SOnnCS stirs do etdfendralea intrtde burg envmjorsj,C'espourguol,ts?s'ent sun heterritoire d'unE Jenty, fluell0Roy No. '37yndi_ quecaux,is reolte de is f1ue-hsnane pour eettdeplus lnt.ressante et pro! tahiu pay

PAGE 5

LA XtUCEjandcpr1ence de Ia piLe reportageaqn'ilnavaftmelorsque je daaL que jene sagit pas dtre seule-inontagnes efl ferIi ehevalc du caoutchouc eHaiti:me pas besoin d'crirc, par rsida!8en Eaiti,tout Irnent ban. II faut tre bon et descendant vera Ia mer hourres qui song dovcnues aCe quil a reproduit despas monde niedemandaitdes quc tout 1rnonde leachc. leuse et le mode de ve deir8cea dao1&s et impro sagentiers des roinans derenscignementa sur ce pays, construire, organiser;maishabitants de ces rgiona;dL1etIves ,ct qul donnrentSalgari en chan.geant Seuleaur segouvernanta,SOar les peuples qul sont unisateut aela donnerat tine vi-de.5 millions da E:onnes de pi ment lea nonis des VileSetme, seaorganisation3cultu nous dana Ic progrsCtIa ci sion parfaite d'Haitjatoufaux Etats Unis pour al-des pays.. .et. de cctte fa-relies patr1otiques, ouvrires vi1isatio]tino-amricane lea pays voisins.:Vision..3eragagnr ta guerre. us con, rious dcrt avec Ia pluetc. etc. Renseign. sur incaquo nous avons fait telic que no peut obscurcirun recirditout s!mplement que me d'UIA autre Iave des hat proceupat!ons des diseipli..t8tivre et qua nous en coinportage plus ou momsscanb cooperation d'Hatti a ttiens dIa mme faonibqu' nes sociaes,me question mennons telle autre.daleux d'untelMorrissoougi5nreuse. Mais flxi'ontiiavaiL attaqu auparavantas fait ressortir qua Cette 1cveezuellt lea cu-xirent stir 1es sataires,lea'mnie d'unedouzainedeiconditionsdevie en ifaiti,Nos musiciens, iios artisMorrisson.nro&L du aouvernement baina.. .aitien avait co( 'a Vie AReportagesisur in productione comtes, no)eUfleStudiants,IJe suis sir que le GouverSensationnels,merce du pays avee une reel nba potes doivent tre con nement duPraident Estimds centaines de petits pro-pour tnpublic avide de sen 1e admiration pour Ia Rpu"USen Amrique aussi bici pense djcrer cet Orartaires qul furcnjets!salionalisme...ibliquereporta-d'Haiti, bien qua,aque nos f1ambantdiploma. nsme;e je sais qui1nedatis la plusorre msactd'amertunie,ges pleinsde chaque fos, ii se nott chea tes dont Latchen'arrive s'arrtera, pas tantcju'il,a'aitesrnatriaux spciauxleapoison qucquotidiensjresque sans unebouchete1sue celu! de Pepin seune mconnaissance tota pasacouvrir leatravaux en aura faitun vrai centreIe de Ia terre de Ption.que couvrlraitet grand Or de travailqui fasse connaidA pain, et Qu'11a durenterjsont empress&s de reprodul-Quelqu'un ariva mmeaganisme, qul feraconnaitre Haiti an rnondeentierrer a et l &r 1igrandesre parce qu'ilaineiatta fle demander s'ilest vraitreken mm temps que nos£:outs aprs. avoir tout don 'querIa ddniocratie, Ia liber-que les soidats circulentflu-disciplines culturelles, notreJUnique faon derdpondreaux calomnieet nia1seriesaLaux Nations TJnies. L'tdo penae, los intrts du pieds. J'ai dufaire un effort dvotioii pour IaTechnique que publient 1e ennemisdualorme sarificfutIprolLariatgnoretsurtoutIcconsiderable et me valoir de et notre industrie;de mefprogrs et de lacivilisa-CIetout le moride...parceqLi'progrs et Ia libert. des n 'a considerationque rnnmque ce que signifie la cons1 neSepourrapas concetion..gres.. .interlocuteur m'avait trnoj-truetionaflanc de montagnenrir que desngres sauv-Disons commeaCuba: e5j gn pour lui. prouverque ceds Ia route accidentedeSi ces noteg pouvajentaI1dcraquekjuchose,jroeaTh3,eussentOCtesprit de sa 1e 'Diaro de IaMarinae le15est faux;ctQUe 1esolKenscoff, ainsi que Ia beautsentirajorecompenseducrificecettdevotionpro-Iit, cest faux...Ettous dats haitieportent l'unj-surprenante de cette regiontemps ede l'effbrt raljs£bnde pour la soljdarjt amennoun savons queeDiarjo forme et des chaussures rmontagneuse. Un Organis-pour lea produire..ca:Ine, et leur effort furdeIa Marthapublia les re glernentaires etqu'ilsneme, enfin, qui ne soitpa3!eEt plQtaDied que, grAced.uitdo sirnples conjmentajportages de Morr.ssonavec Iflangent pas la cbaire hum4iporte-parole des discours ofau trayajet b1erca interfrontaliers..clich et tout.. ,Aucun quotiCOtlUflSle faisaitcroirefj15,des chiffres etdesorient de cetOrganismeCertains appc1kt celade dievrainiont decent del'Acertaine propagande intresdonnes stistiques;maistou3 legpeuples deI'AmHfa Ngrophobio,Maisbraimrique,aucun journalasee quj prdentcntCequ'ilpluttUninstrument mo!iequpuissent dire avec les haiqua Ia flgrophoblest lietendance popua1re,aucuna de pire du PaYs.CelalesfaSts,(losfa ts ontinttiens:Iorrisson I'a dit..a desplans Politiq5 de hauquotidjenourevue d'orienta est meconnueaI'extrieur,te dure, nous dit Leniietc'est faux..eCOnspiration fnternationa_tien pas prcisment rvo-prouvo combjan Ha tide travail Qujnouprsentee anti.populaire,nous,lea IutioI1najrmais smp1ement et CommentIeshaitiens ontdise en fin de compte;reVO1UtjOnnr4renousl'appe I)rOgressi.tn'a pubLACesnianqu de faire Connaitreceetta jeune fiatioSCprIIons:Irnpraljame...Imp pOgiatSinfAmcde Morris-qu'iI y ado mieux dapi leur j'are Conjointement avec lesPetit ii avoir...riasme ngiophob,son...Seu1lesquotidie1s pays, etCe, Atel pointqueautres pour line flOUVClleerakapolitiqus que defend i\Ioran.i-cubajn, anti-yarikjs,Ia Campagnede padoet deananti-haitienne.progrscivi I(Suke deftnw page)risson.. .PourL.)rouverti-1iajtj05orecuelili Ia ba ''a pas perdu son tempslisatioien vue de laquelleenIOflS1nintesantdans ye deccngrophobe pro.jm.Pr0fitntdocette faib1esee11apporte Sa contributionaforces adversesoupar eurqn&sorganes d'opniontellesSeprialste.. .pour znener sa propagande.outefles ouvres.manque d'exprisncesgou-pub1ieses articjc.. .Devant Ces attaquesLepeupksetd'-aniricajnsIieat aussjifliportant de vernementaics. UnSoulouEI)assantd,aia base et ath;resQue6QrenentiiIan 'roent facilement toutclea far':1description deIa que,bien qu'entour deml-.c2tte baseest ao!ide)AsaCerai.I'avenir, queue devra nialserlesueContinuelle..construction d'un pont surnstresinte11ignts, nonobs-iZoirqua IUorrissoneatUn atre done !'attitudecorrecte mont dsenteS ennemjduuxitant peut-AtreA1'Instructionpreipice que de parlerZaflturier, Un Chva1jer(I'maobserver.. 7peupL. }:aien. Et, Cettecroy deroltes de cotonoudePublique., n'a pasra1jsAdistrie,iJesiIogiqueToutqu'ilgrand'chose. Un Salomonad'abord nous devrons ance ex1stepar Ce que, encaf.11est ausai ncessaiie,!rencontr trop d'ob4actes surrAtende crirdsarticlULLratIde crer cet Atat face de cette eampagneflouSdc nos i'irs de faireconnaiSon chemin, pour avoirlesf0;vec.ujCertain SensationalisdeConscience dentnous a-n'avons jarnais faitConnaj-tre xktre art folkioriqueendpourvustemps d'intgrer sesvuestard'oretatjonVOflspaneaudebutCCtr0eQu'jj'ade bon,doenVoyant des DClgationsarCo1giqu.e,gesdana les ralitCsviapparemment,11oteet enraciner Cotteconjusteat donob1dans leti"iques aux autrespays fr te5.Iiserajt trop longtnais plains de hatnemortal caption d'ttiIsmassespays...amAJres, qu'expliquerle proces-Iecontra CCrtalna EtatslatiJrcainesdo (ellasortequa IPour obtonir "estimeet1w susdo Ia fabrication de 'hui$ao-amrjcajnssuitlorquesotarlosautreschefsd'Etatsqui ant paru avoir lapub1ent las arti.Cooperation menialetrnorale Jeoudes autres industriesfntrc lesngrPour prC Cu)etsdoce 8pecmen d0 jour do ces peuplesfrres,vellejtde faire du bien pour les mas'Ia pro ruralos.nintresseatousSenterCCS1rava11 JulIa!1$(OU detoutautre, mire conditionses. Mentionnons touteloisest do leur las paysciAsavoir qu'un peu un Christophe dont1'auvreerniernis du progrsa Chica..nous pU1sjongdire:eSifairevoir losbonnes choses pie entretiendes Colesimmensedoet vivantee perpAant donn quil dcrivaitUorrissoa...'tfueIlous£aisons... Leurmiporfectioanementd Technitue encore ausommet dapour un pubIc spcia1.L0,,revoir quacomme dana que, selaboratoires d'exp Bonnetal'Evque,AIaitaaensatioflahismo serirajtd'Conimenfaire pour crier11eCas des soldatsHaitiarinlentation;oubienquadelle LaferriAreatdanad'aucraa Is polit!qu0anti-fiordcaetat d'iequantafprogresse. Pourcolain'yieeaux de Source-Chaud0tros Cdifices d'une architocluaniricaineu ?anti-eubaine1'Iecia nmijlcurqua Ia crCa onL tehleoiltefle propritre achve.rvllaisII eatP1ust-h5jtjC3)fleC'es( pourquojC'et biezsimple.ticrn d'unQrganjsme destinCurativoreportags furentpa-iPermettez.m01,ava'de-nonpasit louernos fonctindane le jouraal heJC):phiquor,,oubieQU'on atisoumains difficiled'AtablirSA ourelles telleouotjentlasvrais intArtsteL'.'desplusdorappe]annnire&nirnme parlerduLdhctioniaircdaiV[jj,souvenir qulrviafl(Ia PrCdodIa RCpubliqua;Ig4masses dans tout cola...Lt11faut ajouter aussicMiabniI-rald),ropromemotrefl(cm(!n,( tan. nial5quipiutt aurapourparho plusds quo J"dCrIStAchIqu'enprsentc dana desces poques,IaConceptionnarrations agreab!esat axurecalcitrantsurcc PuplePatxotique, rigourej0du progrsChica.frCra.doinontrarIqu'ori avait des intrCtsdessantos, avec de potiteschroni'massesauxpeuplesdon'tait pas encorearques sur Iaviepaysanne, eelrivsA cchaut point de d-(eL0ChicagoDailyThme &ou.vaiaen tournepaterra qu'IJaitja fai(et1le des vllles. Jacmel!.avec veloppementatteit dans lesPwss) atparjojournaldana lePaysand-amen.. ion trajdfaire t1lsou t0i isa 1Cgendcia I3olvar sopro teinps modcrnes.d&Pepiiis a Cuba..,cams, nfocup00tdo traratte3 choses...meant dana searues acci-.11. a pubhiii donc nuelqtips d'un0 gran0penCesocja1r.Dana lea tempsactuels i, dentAes ou Bainetavoc SOsIffnockTROUILLOT

PAGE 6

I-,Lundi 14 Otobre i46----------PREMIEIu ANTNEE No. 36DirecteurTHEODORE BAKERWRdactonUN COMITERude Ry N*. 32l33J)Pnrt-au -Prince. Uaiti.Telephone:277Organe deIaJeune GnralionProvince...G. L5U par nio&HEBDOMADAIREPOLIT1QrjET LITTERAIRE't iiie1e Ic rcu houillnnt i1Ii.Jeunesse contrihue phieefuicacement ande son pays que Iatefroide et exprituente diivieillardquitemp'riscdans Iemomentson Iatmrit seule estde miii,.DESSALINESt_____QUESTIONS El REPONSESSULA NOIJ-PEUT-IL AVOIRUNMARXISMEHAIflEdOmiflicajfles '(maisons d r les participentaux acUvitslutions Sociales, s'il faut dCiurbain, a Va sans dire, qulVELLE POLITIQUE DE TRUJILLOPOUR LE TRIOMPHED'UN NATIONALISME.o-------IPar Hnock TROUILLOTQ, Pourquolhisse-t-onQ. Pourquoi lee mres delea draieaux sur les faa-familleavitent-ellesparC'est. dans Un triusmede le a touch lesmasses profodes de toutes iemaisons tous moyens, que leurs fil-dire que, de toutes nos rvodes de Ia nation. lesmassessidence, de commerce) nonsociales, mmescellesdeguer par ces deu,c tej-mes dese sm-it veilles pouruneaculement lee jours de f&.moindre importance ?moiris profondes et tenduesj classe.Iineutes. dee rvoltes plusou large part,aIa Conscience ecefle de Janvjer 1946 est IcPour clairer les donnesII:es nationaleg du parti tru-iUJste 71'Parce que le rrere duplus Srieuse et Ia plus1cihistoriquesqui ont aboutjaI L'AVEMR DE NOS; Prsidenet sacamarillad notre histoire.Elle Ia Crjse soejaledeJanvje'-COMPTABLESR. Parce qu'undcret1d'officierssansvergognaparait plus qu'un lnouve-dernier, II est ncessaire d'apresidential prvoit des peiSont toujours It l'affut devic mentpetit-bourgeois.Elle nalyser lestendancesdeINCOMPATIBILITElieScontreleecontrevetimes pour assouvir leur saprsenteetjeingularit, quelquesuns desecrivainsnants. Et aonibre de donildisme. Ces pervertla lgithau regard de l'hisUire hal-quiCsont les derniers pro-U est des fonctionS qui dek prte d'un parent victimeIfemine qu'ils dsirent etla lenient une ajtatjonde polipoint10plus difficile de novec la pratique de certaineaicains qul endeuills par meat la possessido toute tienne, qu'eIIen'cst ps seupoteurs en date. C'estIcvraient trd incompatibles ade Ia tyrannie truijlliste -(Voir page 4)ticiens avides du pouvoir. Elnotre tude. Car plusd'un professions. Le cours.devoudraient pluttencrperjsont au pouvoir. Ti nous sraJchoses et & plus nonnal,eurs portes et fentreslesNS t A P1LEEPOLITIQUE ACTUEFLLE'pnibla d'avoir I'air de lesplogique. On cutvitflatter. Cependant coimme Uslas fraudes, niiux sauvegarjours do dfll sont obligesde s'y confrmer sous peirieNous tie la jeunesse intel-nous Sal-rums devenus des r peUvent Connaitre 1respet ide lea intrtsdo l'Etat.lie chtiment.lectuclie rivs par descirVOlutiOnnairesCOwaincus,que nous avons toujours proJMais ii semble naturcl queOnStanc2s historiques etpet nous avc,ns combattu Lesfcss pour leurs erits,uschez nous tout soit d'un orQ. Pourquoi tous les-iitiqueala ciasso proItacot, le pup!e entior a rpon COIT'iprendront qunous-dre erron. Si MM. Poujoltablissements,touteslesrienne souffrante, Ilous som-duanotre appel ultime.mettons des ides que, sousLecorps et Fablu; abandon-maisons prves, exhibent Ic mes n la revoltsdana I'-I'Pour moi personncllcet Lescot imme, nousavionsnant pour one seconde leurportrait de Trujillo?me it dans Iaconscience.1esdcrnirsvnments pratique; ii est vrai, avex lmasque d'hypoorisieonsen-Nous soimnes 'le produit d'urn'ont enseignarnieux con tact et Ia modratjonqtiitentaemprunter celuideR. Pare que au nom d'ne poque mouvcmenteou' naitre pourquoi ja suisuntaient ncessaires' pour n'e-hnntet II diront, se cons-lne 101 non crite, mais plus haine impuissante et lconrvolutlonnabe.Lesensejtreas charpi par la dicta-tituant propresjugesdeioi de Ia dlation,touS nationale, I'humiliaient. A-: quei tel.s qu'un Daniel Figno rous d'abord de I'Ecole deseL'Etat nous a faitcopuiSsaxite que ltextes ;latralnicrasaient1'nergie gnemOrt deshommes polititure d'alors... Nouspane-leurs actes:mmes les adversalres sont prs l'OCCUpation anlraine l etClovis flsinorontGriot qui reprsentait 'a r-fance et nous Ic tromponss.obliges d'exhiber le portrait c'tait ia dictature o Phom_Jrenforc ma position politi-action nationaliste et anti-ca_Oui, messieurs, vous tram-du Chef sous peine de pers me devait as tajin prsn quct ma cancption i'unjftaliste faceal'Occupation1'Eet nous n'endotiCe des errementh ds gouverprofondmeat de no-amiricaine et dont les princitone pas. Non pas que vouecution et d'insulte. Ucalf-nants.,ftc siructure Sociale.paux tenants taientmaiNotre conscience pOiitiqUe'Face aux grandes possibiljt1'SLorimer Denis, Franois n'ayez c9rtaines qualits(etfeur nard-amricain fut l'ob-jet d'une scandaleuse Inter-o reveillajtpine au debut ts dugouvernement e +uelDuvalier, Klber Georges Ja qui n'ea pas). Maja votrevention de Ia police, et conergnede Lescot. Nous lburddc-s dernires exprien cob. Ce sont en parti les i-Ivieat faite de mensongeenut des moments difficlicsjsaisisions lea bribes de couces politiques de catte anne des de cette Ecole littraireetne parle pas cn Votte f,..pour avoir expos chez lulversatjon die no parents d-terrible, notre esprit sembleet scientifique que les Figno fveur. Si, charges deifirUne photp de Truman,Prplorant ies mfaits du rgi-libr de sa tirnidit d jadis l et tant d'autres semblent les livres tenuspar lea cothsident des E.U.act de eeldictatorial et d dlapidat prendre son lanvers des VoUloir intgrer dans leur acmercants,vous teaIa1le de Trujillo de maindre ditiori de la caisepublique, jours meilleurs.thin politiojie et Sociale.Je de CeS derniers, commentThcflSOfl. 11 fut forced'enadu r4me d'esclavage,deJA considrer l'attitudeon-Chaque decade ases litt&. .OUIeZ-VOUS que votre contrcheter one aussi grande que hontset d'assassinat. Notrcvertemenhosti1e des forcesraturos. Elies s'entrechoqu..1e nit. nfl caract.re sricux.celle de Truman.facutt dccomp:chensionractionnaires a l'gard desent pendant un laps do tempsVous tes comptab1cde1s'et developpcaver -uric ra gouvernantsde The-nrc,J u a q u 'a uma m e n t 1a presque totalitdeaQ. P,urquol ]e5 quelquespidit qua.i ajij-a1eNeaJ considrer Itstea1e rvo oui'uned'elJe-fit.Imaisonsdcla place.Vouetrangers rsidant a Santo-tericiancesrvolutionnairesIutlonnajres des groupesvorispar l'ambiance, dont tes les chouchousdes ngo..aussi. L'tat de choscr-tiques au pouvoir,nousacUe est cependantl'mana. ciants pour qulvous cachesDomingo ne peuvent et neyeulent pas unir leur dna-lgnant lie naus plaisait pas.vonS pris natre positionettb11 corninietranscendUfle partjdes bnfjcesanNous n'y voyions pas d'ave-nous paulons un gouvernedvolue plus quo leaautres, lea nuels. Etcela pass; puisqu'peau national au drapeaudominicain lea jours da ffir pour Ic peuple atpour4 mont dont 11 sortira cortaine crasc dea supniorit. los ten find'exercice,Vous nete?nous... Tout de suite, nous amerit line ameliorationdu rend primCes vieliots parsauniez arpliquerdes sane-vons pehsadchirer cc voi sort des hiassesprolCtaricn_Ia beaut et Ia Puissancenou tions contredes livres irr-Ic 'dont flotra horizontait lies. I?ourno tier personne,velles acquises au gre dud 'guIiremepar vou.R. Parce qucils E'eo-La jeunesse,par Jo dirai toutefois qu'il e'at veioppemeiitdes conceptions0 tempora Jaijsuncient aux vecaUona des eM-Suite de 'ces 'accidents atro-du signataire d'cet article.du monde et de irhumainan '.ne sest leve contreres r1Trujillo au cas oi leces de I hisl'ojren5tionaje,!Miia 'nous n'avons paslerC do son oanouissementVOUS, parce que,Pour une pidrdominieninserait5'est rvlcpreoc0une droit on tant quo revolutionproduit par lattIrance qu'iltance, desvoyoux vouS ap-pius petit que Ic leur on pitpartie biase, une autre rflaires,d'tre systCmatique_ecerce Sur deelites IOu.pulent. us noSe rendent pascC a Sn gauche. Aussi, seut.roltCe, Ufle autheonom.. ,ment contre un ordredeyes bousculant des Mites dcoxnpte lea n-taiileureuxqucdominicain eatpue...Mals quantnous, a.chose dont le potipis haitin1faiiIanfoet sans courages doc. .s. cfis--m.p-i avoir tiLe des rvoltCs(Voir page 2)(Voir page 4)(Vair page 4)

PAGE 7

pe 2LA RUCHEHENRY WADSWORTH LONGFELLOWDans la melee politique actudlle,.,0 0 0 0---II1 flou3faudraU avoir1air mois cjeaurait toit fal-L_Jideornbattrea Ct&cle ]a r moizs1e chmag quieIaction bourgr.ise..LibraCore sur les vraiesmasses1inry Wadswtrth Lor.gIeltotrnseigncnient Ii n'avait pluleurs aitres sriesdoI flXUScpOndant, de sgna1er proltariennes. Mai le Srvi-laounes et Is'flssures qu'Ce compt. tyourvoiera'owA jUan 19 siele cPu-i-iedu tempram nt inquiet courts pmesEvange1iiie21 POPt avpr dons los diverP-i1' SOIlSp-u Carleno popularit qul n'a pas d'de Thoreau rien de Ia CUrio: Ofl1946, cHiawaLhae1885S0branches admnStraiveS President da Bpublique agale quoOklbdes xoznans positeintl1ectuelle, do 1a bar etThe Courtship of Milesd thanor ioreosition si!Crit au Ministre des T.P. Iapulaircs d'aujourd'hui. JvandiessephflosophiqueclTStandish. Cos trois ponesIChOSESfl'allaient i1us a-semaine derrii&o, une leUre,gelineet cHawathaILl-mOron, U fut d'ordun le premier cornpo en haa-PS U'apsde tamp; daJspe et cIairc, ouprndrent ls roans losp1uthanteur,e contentant do Ia mtru Aig1ais, le second enfl1fr1fl -Qaant mme Icer Ic easdOsCOUrUS ot lo Sont eflore idroutIne ju$qi'I rs tard.ver trohaiques dsstro-InbS prviSionrestent favo-1UXproIeLair, ehurneurs &-me un critique sI svrCtEn 1831 ii pouSaMary plies 1'innoise comne[a-Irabies aux tendanees actuel-terneL dont le statut socialUnmaitre de Ia rimecorn-RndyardipIthgStoret Potter dc Portland et1va1a et lo trjjj en jjel'Europ.La1efirontj losdu gonvernement etlOsIdoltnfin tre athlior..,mSO ser-vita encorexamtres,uneSot-fpatj5leplusavancs pa-IL'organisation.duTra-vait des thants doVikingthneIragdlo10surpritaRotterte do hroationa1, etiiIIraiSsent regarder d'unbonvail,qulpt-met Une.mcii-pour Undans ceIa-darnII perdit sa Icmmedevint non nrnins populaireciii scsprniirOS dmarchos 1eure rparUtion des ressourmeux coilteThcreatost toen1835.Profondmnt sensi er Europe etpar(lculire.Iqu doiventtreleCSdo notre torroir,vdiIlery in the wor]d.ble auct&ihotiounabiepluiiflt On Angieterre. lncouradoOsdmarches futuresprhwipal piliersur lequelseEdgard Allan?ol*appela, Unplaglaire;iimt attaqutotqu'intelIOctuel de rexi-garCe SUCCS jiabandon-u?flCOhumaine, colaPu 6-na a chaire iprs17ansc'OSLUn souhat ardentiOPOSOtOute bonie politique.parFuller epresque toustouiTer, aumOintpendant d'ceineimnt etieudantgido notre me do patriote!Si.flOfl, 1Strxneleplus iL'tat1aIvolutionhlaires)> dmOurcnLdoieiftjqjsteleregar-Untezrp. thez 1u1 l'hnpL-los 19axis dosavie,ii soIsodalcrparr&VoiutiondoJanvierstuivainOs dclOmations.Iiesdalexitcommo un treinsignision patique cara sonre-conacreraehantr.aboutissant hitorique dontUflfait v&quo s1daflFfiant actdoijttier,mais uramrioinsii fut lo Piustour, aux Etats-Unis sapriicipale production oonsista enfSoninfluence pailasgrands hommosdo1ttresdop1ud'un de nos socioIoues l'organLsationduTravailunIiidespoLosamricainsdolivros do textetenOSO1Sofltemps ostO'oel'objotCt bistoriens avalent prvugouveruoinentacquiert unepeut protter, surtout quandVraie populanit, e'est--diresoutomps tautauxE-Unisd'aiiure acadmiquo,Oii tu-dodiScSSions. LGrsquilpu-1Omodalits,sil'onpoutdi Ufle vraie stabilit. Malheu-qu'n Europe, et estIc SOUlde dolaculture europeruie hlia<
PAGE 8

RetouraIa vieA ELLELA RUCHELEl .CRI IDU ?EUI'L1IL FAUT LES EXJULSERENTRE NOUS.-Je nsurpreuce matiniLa llabancx m doflne plus 1)'asjha1tage deroutes in-me reprsenter toimage,Idnoufl vou]onerivisa-ii pa dc Ics enWnde direda pub1icitiitre journaL.tanteset dTha1SOfl3Uomme je t(CaflflUjOU2 Ia gr e es de certains mete-Haii nes pas '.otrepay;.jours nousn cion pauvrtiniirmes.cprmr£oiCet un souIarrogants quit ahusantIie pays des 1IajeS raiOxS.fraft 1facuyi'ejiisrztht thbhau dunt jd gariVur ivons aecorde crojeA Jententhe pa1er dejatSPO1tT1NGide lipitaJitclueVotr&sl;eAfriquexxrabkpOIvoir S'aurger ontrc no sort,cSeraiL a croire que I(ICeouveir et qulscraNow vcnos dereCevoirJAvon_}ij ave&inftnime,tthujurs prntmon etrnouv&au gouvrnemnt.; Desaflne ne nous avait pas;numrou journal de p1jfr V&ntressantdi:priL Minute enso1ei1e otLoth d nous Ia penste%e donna noLr Indpndantout chanttiL thins Ia nturn,.aux rangurs e'Eraiterofre qunosQUu1cours de ntre arni etjte rCvurra, ehacjue 1013car nau savons qu'iI naualeux flC jofls oflt pas lgueco echrcniqueurNen conna rC F.i1riseau LEROY,oque 1Iat d'un paysage sol-fauCOflptCr avec eupour eoterrt etouavionsRaymon.Andr. Ce pre1 i'iflSt&J5iOfl d1ictira nion aLtentionCarIacprit de notr chreune ertaine iqnfouler xnier numro gui Compor{ rernplacant I Ia D.G.E,U.INous avans reu ue 1-tus Ic Secret de CC qu'elle HaULCpendant nousne Ceso1. cet heritage sacrquUfl sommaire vane ettrde :Mr Jo.eph F. pierxj-Tat resplentUssante dans saCefl1$er avceux az prde Icur sang.usuetif ind1qubicce quLouis dncinant ies d.inai-robe bicu puile.,.qu'ausi longtcnps qaiisnous ont laisc,cetOranpropa-qfle fontrtains parkeQue ae 3uorrnt pass de confermentaux lois de Ja Pa Iiiert de peup131-gande auerythipres ie Ia xrpuiI Et notreamitla trie. Nountn.onsaubre a' independantnousanement spo.tfIbanex pouidp?ndrc 1egrandi. Cemmeon'estClmoine't donv.ciifilsportIt !airicsinq gJo_Loiigue carrire au confrerenopole et'Ies abus declA'1ieii coniprisI L'amiti ej, vnnent nonfaire Ia1o1euent. renverse Icet reaiercierncntpour l'exi'cornpag.mie.:vraimen un dcuc.ehos,thSZ flouc. Si iiir e1ae tyraqvi vouait aerier Ic vojx1ations et te deinande.j Ijourd'hni, ii ntn st p1ude 1orsnoucessonS d'LrIaDc notrConfrre LA BE-gr Petrus,' a et celebrei1tai5 5'atrop (lit de noprakjuait av'c Leot au-patrmojre commu;.Ds jxiaSous e'initiative dtu IVCU, qierepro-nlnle.chose des tranger., nou rePUBUQUJ:Iarmi las CCathedralseSte Tn-.nions notre cntrUen de iauAvee cc dernier, Icpaysdevcnons maitres dentre nainis do Ia Nation. lenoxn rnt, irnzirii icr Octobre asoLme Osva1d J. Brandtoccu-hres Qtdexnje an.7u)i-;ui,avonsuei1taient Iss seuls maitres jQuand, done certains mt 1Ia prCrnire pIace. Lepasmesse au ounir ej_tre sofr.*tait 1x chose deexotiques,Cu. Ct pourtant; tropveu. Etjet Sgfleurs, 115 avaient droitque soutenus par une ces-!h,nteux, 1e crimes Ct losd. Pall 3ean Ct de Bne sommes-nous pas, cepen-touts sertCde privileges, tame casse s'jmaEinntpoli-sans scrupules disentassez Irvol*IorlaLts do cit:aventuriermea Prophet; deux vicli-thint, a rage oti thulea es-ajors que nous autres hal-voir entriner Ic pays a une1quo! danger bininent iire-tionbp do Janvier dern1poirs sopeimis ?D'pitions, flous autrts de Ia nas-flouvefle catastrop1ie, us seprsente pour IaCOmunau-On tait peu nombreux avient-il 1donc quo nous oybnso, nou ifaviondroit mtrompent. Lciup1epar sahaitienne.C'est'oeca-mviii)a O&mOCequestions sontsuper-Ito elasse dans certains,ervi_ prfrra plus a detels jeuxIdbopour nou de demander4IreCtCUr, aprz?eStot lasses do l'existence ? me auflfonction de drni&prise de conscienceneflues, Certe8 dIutrepeut-. ces adniinistratifs Et alors,puisse qu'aprs thut II en seau plus vite ou bien ddrents prouyes, so renait apau gouvernement d'expuiserjcacomipagn des,,pa-p85. Pourux, eonsen-tuItOflSJ)aitxefl$, SIpeuplee d3nd:pour-BtandV, comp1Jcde LOSCOLtornbs d Cs 2 jeunes dispatre, ne lesoomendront1nous nousdontaiidion.jra la premi'-victime. Et leiprisonl'aSsassinex-etfleuritreprCnonnotre4ouversa.-avion-. droit au patri-quol legouvernexnoneet do Roufr daus Ic pila-r-Inoinc. Nous nousdernaj-.prend paS des jmestires dras-des richesses nationa1ts.fxxxLion dc 17utre sor.jdiodonCi nou fl'tonscontratrangersLa 1)1Ue s'annonaitet&aers dans notreipdsirab1es ? La peuple so-Les habaubaeec phrase pessimiste:Apays ci,1 ces mtquos n'-.demajde pourqUoi n kz cxLa prfet Louis A'idr ins IAVCnUCnous dmes nous arrter aItalent dvrais haitians, puispuet-on pasOii, ic pu-tail dans ses I6nctions pro-I5thpiCtcouguoi bon vivre ?u'i1S jouisaient de touprise rappe1c que I unsurpaserJIagis-p1aignt du mauvais coOn So l'est den,and pthzque noasdonnait1adsre Ia Revolution :trat Communal ahier. Nous portement,o dPattitudd'L'5fos, on se le demandroinotre statut d'haitien,jeune&aiBloncourtLaisonsl'anciemabe domaihonnth desoccuptdouven1 onIa dejdefoisCnou flivaiL avait Lexpdi a Paris pareaposesvesnd'ue eetai,e maio., duo1ra toujours. Car lescmmes-jaii'il tait do JaonaIitd7excjnt besogne.4inaqit tout poic seront tant qu'ileur serapa prendre uert ae1ieLa Loe d PEtat raiSn)furent des 1oup, le sont etrLa'j-e et quiI ne devaitL1'Inuire,Jeflrs pai&blesdonna d-'tre du m'nde.NousLout Et tu comrnenas para Ia Rivoiution,disai-.on.porte dans 1e5 10.000'dol-jCes oceipantsasscntSOmmOs entoursmonme tracer l'exemplc.IAi fond do sn cUr'tout larsxmenstenet. Mais1onueur d.nuit )eurOb,es. Qui do nous a jamaisPlusleurs out adptPtatpatriotinetU prou-.qudi eat affctetVa(net OVCainsi par Ic .vfi Coire queiqu'un qu'il ffitde Ia b&. Leurs efforts fleye,1 a comrjs dson a-Icur ?carme quc fit I3eaun ta rnme de qtifier d'}ionnLIdCIIt qu'au manger at aurvoIutionafrau'irn toiJAx esuvts 1e bien1aian_IbttOub1e e aonnieilto, oans craintdes'treboire. Pour Ic reste,i1s'en mrt nepauvaft&re falte iCe, caniines, etc. Ious pn-.leurs voinPEd1etromp ?foutent. oubliantqu'il y a ua peuple tii a adhth auquJ y a dsuvreSamillo 0.qui hjtA quoi bon vivrc ?Ques lesintrts d'une col1cttv'mouvement.plus pressantos et plus utiles0 masej. otrnejnetquo certains iie.diqj sjouent contintille-Le pays r& VOIIS est r-auque11osfondspour-re1iglewnent pas Ia peino doSe p0-mont. C'est Ic cas de consta connaissant,ralont r,exvir deprfrenceIQua c'stfjgte.ser; et us oat raison. C'est ter jusqu'quelpoint Iaur la terre dc France cotmnsueiiementn 1s utili-quo depuis des siclesquobtotu resprit en oux.to terre de 1abite; Cette ter-seraitour Ia conStruction.los moralistes essayendo r Spectacle vraiment tristed' reji a viz naitrt 3es Droitsd'dcoThs, do dispsaires, deCoizfiez vonfanteformer I'huivanith,leVjCeS una socit pedue1 ,Peurdo 1thonmie voua te hienbib1iothques pour Ia cra-Cours Friv4 Lydia0.Ct leridicules oat fait leursincros sur IcmonumentpIaepour rnettre Is dstjn d'coes rzralepour Jeanty, Rup]JRoy No.do libert, doiiStjc0. at d'-chemindes anctresJgalite quo vouspr&conisez INe m'avais-tupas dit onLa vie pour nou auraUici. Le peuple s'tonne qu'-Halruscojour01 je Von ai pardon-no toute autro orientatIon.uzrvolutionnaire' fari-nquo l'insouciance do-t si jamais dait venjrce alt dLexile ou5 prCtexjpae esIeemen t haieIs oovait tro Un remCdeat I'undgoQou le deourageent,to qu'il est Ctrangoralorsec depIantezsxetissceurde szoze et e%ldes meilleures faodo vi-cru'iJ me sufrci8e do ie re,prCdtauta.es CtrangeraquiTte ralsozz que as o'oaeszzVre cpaix, Mais jo torends sentor ton image, comme JOvuulent rnettre un baton donsNeoec plalsir lo dveen qeagrloe du fait quonou$ abou to connus pour Ia premiereta roue daRdvltjonpIJ mde isresq'ile de Siil. depuis snLimes in Ia coaclusiojiqu'ofrois. Jilt tantque Ia beautencore. tolCrins. Le petiLA HITI FRUIT AiNDSTEAMH1P 'Co.-&-pouvalt memoessayk d'ut pay-sage solliciteramon pitpence qu'lvqurd,cta1nes de ml fliede plafttderzsuPanser la pinie social0.attention qu'ilme mit donnCtriornphe de Ia Rdv1utionetJd3atrbths awn ?TAIn?I.EURS, notau1On fut d'accordsurCedo e revoir, athsi quo tu faaPoIitiqueii con'ient au goucde JaJ, des Cayu, de'onidies, Des bJchapitre-.l.ElI noIre bonnein ic minuteensoilIOtoutvernementde jrenax-eent dnaC'e& pourruoiipiranxentente voulutquo tu me con I dhantait dans l' )1,ature,mesures drasj&eontr'ie Iszlte 'd is fln-banane 'pouc ce'tte sen4seillas do'ivre on ddpit do(', S. I;.(Volpsiger4y.,epltenfsu:.-::..,'--..

PAGE 9

VLA RUCHEPour le tripmphe d'un..QUESTIONS El REPONSES SUR LAPOLITIQUE DE(Suite, 1pane 1)(Suite)Jreaiisent a6iis In menace de qne nationale, encense tou-ne dana l'organisatlon desyant lsathe,s surgis drntdriaux quels *engins oat-persecution des parentsde joursIcChef, interdit l'orga ouvriersdorninicains; cciaou nspreuC,aprendre1IirabriquCs dana l'ornbretcettc dernire. Aussi n'y a-t nisation publique.. Ia jeunesquiexplique Ia presenceannpte lea matheureux, quetudieuse do leur laboratoi-ii aucune garantieaCuidad se Ost pour' a.insi dire Ccra Cuudad Trujillo de deux leaaur Icur reaponsabi1td.Au ml re?Out,-ils prtmditlea ConTrujillo pour Ia jeune domi aCe et n'a aucunc volontC do ders communiatescubainzIicu d. ta uii1iqucscenu deaequtncesinluchiibles desnicaine ouInjeunetranlutte ni defense contreleorganisateurs diiCongrsI'aristoeratie dii dixhuiti des-s imes Surlearoutesgore menacCe de persecutIon, totalitarisme de Trujillo.ouvricr ct de Ia ConfdCrime sicle lea pliflosophes de longtmpstriIos de IaWC7d'inu1te et, lorsqu'elle cide,tion du Travail. Ce plan' conflieIopedie comxnenca enthaitienn.e ?Ec hours propresdoshonneur sans pouvoirQ. Pourguollacot devenu entre Trujillo etlea'ccuvrc de ta rCvotuLon de oauvre$ letonneront-t-ei-s'en plaindreapersonn.In Vie est-il levdaCuidadcommunistes fournit aLl pre1789. l.aceaIa dynastic longLOSz jourcommecehlesTrujillo?mier l'opportunitC de paraitemps d&gnCrdestsars, dautres penseursksont .Q. Pour deux off icierstre devont l'opinioncont.t-inCis terrible e&anguinaitonntia?Cttouts uno compagnie-de11.A cause desimpts &' nentale un vrai dmocrateparce qua dCtenantlesVera 1830, Ia LittCrature,naorccs armcs.In'scrivains ti0a a I egedCggeant soldats ares avoir etC giflCsnormes qul, comme une gadespote hier, aujotzrd'hiuitoCrinimeLCnine,Maxi me d C jadesaganguepub1qu0mensontdCtenus belle nationale,psesur los lCrant. II laisse Ia porte oi-cirld, Trostskj descendalent romantique eles accents pa et tor.urCsaI'Iicure actuelCpaules du peuple et dii corn verte au second gui organidansIn fouJrdvolL&ebran trjotardea falsaitintplaceaIc, condamnCsaliult aiss do nierceaSanto-Domingo, u'se actuellementnonseule-djssant L'Cteo,d,arcl nienacant un nationatisme un peu plus prison ?niqua pays dana Ic monde oh ment IcCongrs ouvrleretdii maxienaItolrablci. Quelques annCes atout ppartental'EtatIaconlCdratsonouv-rireL'honime doLa plumema prCs apparurent descri-IL Pour a'Ctre rCvoltsreprCsentC par Trujilloet mais encore le parti communlait cette derrilCre aus$1 blest yams plus on nioins srieux cojitre ccttat do choseet sa camarilla, et non au peu nLste ou parti socialiste po.quo Ic revolver dii revolution,commaDemeavar Deslormes avoir entC 'derenverser ia pie gui, d'aprs lea conomis pulaire (P.S,P.) dont he dna-naire. Toute une littCrature Il s'agit de l'Ccrivain politi tyrannio truj.11ise.tea lea plus rCputs, paie les peau flotte djaCu1dada prcCdC avee Niethe, Go-que et non dii romancier Q. Pourquol Ia fraternitC iniptlea plus levCsdu Trujillo et qui reprCsente ii-iineau, Goebels Antonio A-xn Bazelais,un Edenond apparenk dana l'armCe do-moride. Par ainsi Ia mar-fle voix communiate de plusniente.losdictatures do Mus Paul et puts un Louis Jo-minicatno s'est-cllc con'jertie chandise revlcnt aux consoni dana les ConferencesInter-&olini et de }1itlr. Pour al-$.ph Janvier, un Antnor Fir 1en indiseipline etIcmpriz mateurs excessivement chC-nationales.[or dana letenps antiques, mn et taut d'autres dont les de In hiCrarebie ?lea prohCtes, vrats journalis noms no seront pas mention-Jrecblede Ia vie s'enressent.Q. Pourquoi d1t-oaCluR. Parce quo en foncIra moder'ies,C0flCl'a ditflCs.Ernest Renan dana sa vie doLea princlpaux tenants dc' d'une lol spCciaIe -Q.Pourquoi Ienouveaudad Trujillo:' eLorague leaVeuiiiaCuidad Trujillo obcuhains serontpatisonCsusetdana Iavedu psu larevolution nationale pro officler pout Ctre rCduit auserve..t-ccconformismenous Ccrasera a nouveau leapIe d'Israel, on prCpari i'a1thute par La classe moyenr&e grade de simple soldat. Cra_Ichenlos dominicains ?Os?veneflefltdiiChrilianhrneia paujnt lea veritablesyarn.uel.re aenonce par seaguiaetCan faon unerCvo-hCritiera deLpsnsie d'un subalternesiipratigue avecjPanicquoseize ansluto11 Internationale.Sis-Antnrjr Flrinin l'auteur do euxIclaisser alien leplus'ditaturc froce et sanguiCrivains deIRome d'avant L'galitCdesraces humaines vulgaire.IadecadenceentfromontC de La RCpubJique d'Haiti atQ PourguoIcpeuple donaire oat anihilC lea v1on-tspeut-Ctre ma1irCclix, Ia d-Iap':CsidentT.Roosevelt et muziicain, par nature brave;et Ia dClation, I'espiongnCrescence de laurapaysLeaLettresdoSt. Thomas, et couragoux, estmainte-nage rCciproguepay parIcChef sevit dana leaarIa creation etl'exparsionila scat aussilea vCritablcshenant,docilemalable,sou-plushautea spheres officiellestune littraturOdisolvan-ritiersdo La pensCcincisive mis, indcis?IolIesLe.d'unLouis i'osephJanvierILPatec queindlctatu-plusgrands foncffonnaj1804mol.LorhmerDealsdont Lee Constitutions d'HairedoTrujillo atouffn'osentsepermettre.4Franois Duvalier eontestl)) acu tmgrand retentisdanatosang toute protesta-cinqminuteseTcrEtardouda.,Zent avec rai'ZaiIctitre de sementdefl5 10 mondehai-tion civique at converti envancesueIa sortie par cramtorevolutionn'a paz cu une lit-tien.loque hurnaincIcmeilleurdo'trature partlouuialeIMaisavac losacquisitionsd'uno dCnonciatjon irnnidiate et drevocation. PouravantInjeunesse dominicaine, d-saraiisatioTt.fJeshommes'dsInscIence et deispen.trill ho seas politique etmitIa memo raisonI'ona peurdol'Cpe,.? hni0Sdei'm..seemcxlerne'eapenseursde Ia ComPCt:)on des partiawscukr dana lea rues desdCpcndance ma.tnt Iaplucontemporains ontular..UnCgoce personnel cn orgaaffairespubliques,saufe avecplusrnmomsd'a-gir elamplifierIccadre d0lnisantunseul grandpour crier bien hautquectresse;mnais eui5nitantlSleursinvestigationssociolo-queSpolitiquesetculturel-liepartiPD, qalmonoplise,a itout Va ben,quo IcChef estetesisceptions litrajresd Iethltresenl's. Au teznps ouFirmin-rnanlCrenazieIajuttepolitigrand, sage,sympathigue,rnagnanlme, honorable, bien',cls. Poumdc!enchertour1vaitdoL'Cgalit desRe-nionte destxploit&a do tou-tfaiteur de Iapatrie;et ceIniiobvmcnt,IIdrtdu en -cesHuiriahics'par exernpI0,Jours ?de I'ouvrier.Ic plushumbleyer learaiaonstirleala scienceanthrepologiqueCtait sos;fbuts.Certalnementji yenaqulau fonctionnaire leplus insdjoits dei'homme,princi-IHik TROUILLOTpensent quoanusSommesPt'S*.huialorgCnt aIaIportant. GrCcecette me-fiance gnCraleIc______ ________jaloux. Notte ambItionso-valUe do devenh universals.11$ oateu ausL Ta mystiqueB! I LET DErait alors Inal venue.Carpouvoird'asisimulation, dovexation,d'exarcerffonnotes n'avonnullement l'endii .vodou guIdCculpait leurde Trujjlk, a'Suitc' do In lirepageIVie d'Ctre de ceux qui tromn-fnatismc et (Cur haine deseat acenu consldrabiement,vousleapioitez,quo vouspent ta cliectivitdetPEtal,lorufranais. EtIalittCral'Etat.Cesansinmoindre xnanifestalion de rsistanceir vaguedes;droitsdoqueanusdCsirons,mmeas'honune asurr&cu"auto.Quo dice donosautrsc'estQuofinissentIcdsordreSiVe... quoiqu'au foj i'on drite de La n.itropolo' fran.coniptables que votre condul et leg dCpnCdaticns,Nousansapprouve lea mesuresgoi-ise.Lc vraistimulantdote rCprhensibie condamnerionsvouhuqueinsinritvernementales.PourquoitterCvolut1onmanquCsarester dana t'inactionIIts' dos livres dccommerce fasseTruisilo peront beau sollicitC descut-accroitreIctrCsor public.qu'est1804 a tt IamisCremet.iimaintenant I'organi-(OStribulatioun,Ics supplicesploisitsn'en trouventpus,n'estpan osCd'affirmerquosation dii CosmgrCsouvrterrporeIs auxquelses escia-docc quo vous7eenetnpC-chequeannCcl'Etat perdet Ia ConfdCrationNationavedo Sttomirrgaetajentchea.Anhaque porteo Ils moiUljsi. Cen'estplusIcdes travailleurs?cbute.Scprsentent.,vousleur bardo cc qut lulroviendrait, paruels Son,1,C.nhosnimesdorezIcpassage,amo1nsgte'.. ccqualeabnficea accusesILParce que c'cst in det.nnep lont quiout rCveililsordslgnentatravailiersont IoieTc sorapprochersea nouveauxsubterfugesLIIIaonsc2neocpopulaire.SOUSvotroStipervislostdoIartS&iiIC.pour consolidcr son pouvoir.den Ic bu &thnede provo Quanddtmceonnera l'haeu-Ca,r!os; Salnt-LoiiiLe pack aveeIcscommunjs..Icrcflvexieeenentd'unre .annonciatriccd'uno po-ISuivredo Gina impliquaitI'm-andre sodathnU5te? Quels, quo qut soit e4151ncello de(mtab1etervontiondc Ia CTCcubaiIL Parce quo lea dominicafls savent quc Ceviragon'est pus sincere, et que cette libert d'organisatsona-vec ]'aide cubaineestenfonction do la rCieetioprochaine et de lancessit,pour Tnujillo, domontreraux peuples amricains quoS0peUplo edt libre de a'organiseeedes partes pout!-ques opposes a sa candidature. Mais aprs l rlectlon(do Trujillo ou d'un double)Se sore encore Ic rgime doterreur, dopersecution,,.Pour cola Ic dominjcaindit:sAu depart des cuba.xjsonnous crasera les os.Q. Pourquoi leaavionsdominicainsinspectent_ijachaque nuit Ic territojrena-tional?IIParce qu'ii eat bruitt 1a nouvelle S'intenfjeelsaque jourqu'Une grandeinvasjn rvolutjonnaireprepare, Ausj lea forcesanmes alertcs survcillent-eI_lea jour et 'nuit leactea dominicaines,IIfaut les..,,iSulte de la 3eme page)tous letrangers indCsira-bles,, doit-on losexpulserpour faire triompher la Re-volution Socialo et 1a RCvolutim-i Econon-iique, etcc SaraJustice, car Haiti est et rca-tera aix Haitians,Dupuy S. THEANO:4.,t

PAGE 10

THEOflnRE TAKE.R4tjnnUN CQMITEv N. 32'.'r-A__,,,T*itiTku1,o:77cA8O'I if.rrtIrnr,flce(ftpar iic,iPrmir Nnn&i No. 37Mercrodj 23 Otobre i946,.,w,Icl:--tOrqaiie (le /Jetine Gnriilirn,1JE3DOjADA1RE POLITIQUE ETLITTERAIRE-!mu Pr-eM.. Teeui4qf..T'n.e eontribu,...'ffienrcmen(uconunyquu.tu.tat.froide et expriniene duvieullardqutitrmrisdis lec morncntc onternrit seule e.t de mislu.IDESSAIJNiMNOUS RASERONS..HOMMAGE AUX NEGRES AMERICMNSPar Grard F. MarteBy;-'---Luatmasphre etait un peDans la profonde tritessePEUT-IL AVOIR UN MAR X1STE HAITIEN-ord,je courrais esrucs avolque je me trouvais,asde131flfltCSdu bardmer, es-VOirces eatnarades trIPdthus ecs CearS craPOURUNNATIONAUSME ECLAIREprant aini faire bonne procb10Pr Hnock TruilIotvisIon d'air pour Ia nuit; ettandisque mon sprit yagaptileux, je meleval etIachausse gagne je'etaisbondait ca et Jii me viflta nctrsit dalkr bien prIVoudain de penser atx carnad'eux, Cesm1s, c:-srrCS dedont iiLa science anthropologi_staye depuisdesvments Sociaux, entenaitJusqu'-.rads p1us misrablesquecommUne patremeqUesurcofl?terarement,. .rnoi abanonn
PAGE 11

PAGE 2LA RUCHEICOiN L1TrERAIRJiBOURDONNEMENTSSeeen__e____________e_n_.___.IWILUAM HICKING PRESCOFTET LA-----__-___LONQUETE DE L'AMERiQUETHEANO CHEF DEUN GESTE GRAcflUxdomr avis'autre-------!BUREAUIL'Ambassademricaine, deux mois avant 'expiratiouWilliam Hic1vIinPrescotL SABELLE, travaillanturNotre collaborateurDusaiis doute cjrUbut dedu dit contrat.Lut Jo plus graid hitorenUnSUjCambrum,Thano aL insta]!propagajde, a distribu cesOr &est en septembre qudetempen Amriqtle avee Une mthode qui mondu Wordt sa ruomme e tre admirab1ernent Ia perIa Semaine dernirc chef de tenps derniers, de noinbreu prendfn Ia contrat actueJ,I3UcaU au ScrvicHydrauli ses brochures critesparet jusqif prset, av1a n'aIutps mains en Europe. Le vrance de 1'honmeePjn_f&j peW. ne pas etre trant.nse dvoUona un sujet zabNOUS lulprs(ntonsgrand tacnt etplusouet donntauxthauiTursge car ii est le petitflissorbant Lon esprit. tJn appa-2.O:sincres comp1irnenet des crivainamricains de C'est donc que !econtratde ccColonel Williani PresrePcrire de J'poque con1105 VUUXICS meilleurs.oins antpLhques nu lyn dolt tre renouvel.cott qui diriga 'a d6rne de U pour Cs 1OXS d;ns lesal-Cest un choidueste chage de nos congnred'-,Bunker HuI1et sa fainjile ac-s desr.jslides,1noctheuru; car Thano suraoutre mer. Ce geste on neEST-IL YHAI ?vaiL, scion toute probabili, graphxcrvit pour lis traits metre d Pordre dans le serjeut plus gnreu,eat,Cobattu hIndiens au Me qu'il rClevait awe unpoi-iee hydraulique et les a-souhaitons-le un avantcourL brait court avecjnsjr-.IflierThanksgving Day, th con d'ivoire pendantqua son bonns Cfl profiteront.reur de relations plus cordla tance que certains de nos re1br dans 'Ia Colonie de Mas Secrtaire luSon sUjet. RECEPTION CORDIALE1entre flos deux pa's. No prsentants, ayanttouchzathUtt,Sesphrasesii les 1..Ssas5atjG'cat jiotre Jeune chroni_tre peuple cians l'tat de m1 de Pargent de Ia Hbanex,tI danson trpTL et ii pOUvit qeur Carlos St Louisqui a sreose dbat, n'a passont dtermins a...prot-L'histoHn naquit, a Vths-revenjr aprs oixante pa-reprsentIa scmaJne der-encore lea dispositions cl'es-er le n1onop1dorit joulttar d Nathanel Havt3iorneges, formant Ct reforn-tant. Sanire, notre jou'eel a Ia dlprit TflkeaSare pour liie les cette conipagnie, IaHaba-aSa1en en 1796. mnis ii cutprose tandjs qui1s fai aiSa gation desjournalistes quebrochursquequ'interes_1ex qui suca Ic sang du peuUflCdo1ecencetoutfajtjfpromenade quotidienn.Mr Estim a Tcue au Palaissantes soient-ils? Mais ccpie doit perdre son inonopofrente de;iidu grand proLe Rgne do Ferdnant tNational. La rcptioncor'iendnt II nous a etd nces le. Nous Ia combattrons desateur. Sonre fut Un horn d'Isab1esparu1829Jediale faitecette d&gaUon saire de lireces pages pIus toute In vieur; de touteme de moyens, Ufl inhntrendIt cbre, alors qu'il eap&erque Iaou moms gnreuse5 dans le I'ardeur d0oreeur dojuriste, reprsentant d'une ftait a peiidans Ia trcnLaine.mUle de vIIe Souche. IiyCinq ans1us tard,aprPresse garderceregainbut dnousnformer...patriote.eut peu 1'om1brcs dans sa viequeWashingtonfrylng Sc fut derestig0 queue semblea-La meilleure propagandeGare auchambres sici-quinfuencrent Si profon-grac;eusement retire deCeVoir conquis apartir duque peut faireVAmricaLntrah!ssent leavux ctdment eL Sj 1ongtenip i'au-Dnano, fl pubila
PAGE 12

LV_____LLA RUCHL:ONDL.AUJOU1UYffljr---_-CIIRONIQTJT.EMJARCEL GOURAGEAUJOUIw'fiuI COv1MEhER NOIJS SOMGRAINS QU'ON SEME1[ESEST MIORTlIAU SERVIct DELA1LESMarcel GOURAIGest]nGrL, aprs flue asCzrni-IBitn avant 1equle sont dcencirsattaquons]ar Jacques GALLAVoyez-vouscethomnie taft luf, et redo pU3! [gue niaadic vendredi dans1'aprs-mdi. Ii a tucourse Ia premjre semaide Dartigue gui march dnpaner-.ji taa Min1stret toutpcndant pus de vIngt ans,unne deanvhrquL ont a-bouUa idupuis-Storqu dansHaiti-JoUrnal,veux?Get un grand hopG'et QIrvt1utioiIme.iest pourtant unm&aitu11u53joura1sc rernarquable. OSrvatcur pntrant des r&ali-plusdieudcpoquo lepaysnous aaquon Iagrande flme de aHasco,cYt?sUn revolution nasse. cgek..is haitionnes sans jamais araft amai2u,nou avo1e"prendrene positirniproc?st 'que nus voU1onquenos bravesIiaire.1ourtant n4iggucux, 's mers de 1ai,par Ia Rvo1utjo... Non,H tat Un! Larvtr aentre Un acteUr etde la p&tjqlC intcrflationa_peuple, parce cjueflOUSsorn1rres 1esou-vr1Crussentu standard dop11jj'eLus Un rvolutjonnajrotedele, on peut dire&grlesmes fils do ce peulo enousviplus 1viqu'ilaJpu1squo son but u]tme derJu. Ef dIu) adivorgences de conception etn'entendonaucunmo-mont donnsent nangcrleur fam, s'haetd'tret)p3C1XCUdanSa; %did que nous avonsavecre&er notreonntendonsestbiller dcanment hnbiteru-pJae derinbureau apart e no&.nxcs. habil'asedans aaJul, qlL'iia fait honneur auceernasoh propte afin de les81fl&jure.ieieuresjol1rnasme haitien.qtie nous avons toujourst Ct cequonous somescarterdPauquiearOh !Iuipar1zplusde te bouieoiseoiIaRvo1L:filsauhentiqdudonnepas :1a tuberculoseryo1utIon.tionn'a pqcore,appipeupe.a\connu des vn,0flViNoUSifendonsnullementOui,Quand nous disions toutcela,naire, ceane leregardeufpei phise blendes autrs pour ses connais-trahir notreesendanee,taittOut_puisPIUS. 11 cstcontre nouve]-flaudratten1reSaices tCnducs etOnta-flOilS50nvnes aucontrairesaIt etnusn'avions pas hesite de 5onnertat dechose guinanimens.Crdujour aakn.,lent,l afaiL stationdaflsfierd'apparteniraette elasvritscoxrimdes perons,pas prout encore ses effets maho11Qehange pasJobien des rdactlondo j.ur-nalouson autorit en]aboieuse, noussonrneshers d'tre'doc'estquo nOUs prparionslepeUbienmaisantdans]Soeltp1ateforeeonomlquad'-haitenne.Qua luiimportotire, malgr sa paUvret,IuicttepartjcsineIa nation,P1eaIa Revolution,aa barUrIC economicai,mle, Iea valu Un placedooonimand.nouommes, fiers d'apporten,jra cot-bemmade Lescot.Conn0 onlovoit, nousdifficultsdoyouvoIr,quoLosgourvernantsdeleui.RCdactaur enchefduMA-te dasse souffrant0t d'tre l'vonslesa-risque notre peaupourminprLenlesforcesad-cotCssont ps.rlt_iF trop,,TINqu'il stnblo avoir beauOntinc1le5 avancsquii'aidercrnta so:changer le sort dupeuplovrsa au1il fouclravaincrcupssortirIc paysdanepourCtablirlosbases d'unecoupain,ji savait so'mo-iqu des turpitudes haitian-U5Ia bjuegcroupit depwsdjdentf101iSSommesissus,nous l'avons fait pourSO1mpasspeur avoirpoliiiqflrationnelleetdCve temps d'organlscr unepr1,nesdofaoncisubtileqU'OflLtrop Iongtcmps.lhiorerLoreque dans oLe \lercuIcsort de ceuxqu'unconfrereloppperlespositibilitCs(10gandecupiuttunoconla.pays, ma1sin'a pas on emnsongoalt pasa IcperscutOr. Mats son indCpendancerenousproduisions des r-'isappolle QustcmentltInpenproltarjatAusshpropagaidesjncesalreplo'!lic'esttout. Oh!in,circonstanee NCanion,d'esprit atdojup:nient taitvendjcati'nsCflfavourdojl'enfance iidcess,fuse'ctJongtanbps auecCmeilleurue noniiin'estplusrvolu11fauteontrcarrersaplusgrande qualit.Ii-quonous dernandjonsal'di'jteSort nelulSera fait,'puisquesoit.notretIomlaires,,.L'Ctait-ilja-souterrains dejaRqmais7vait I'art do repousserl,ss-des toutes faites et de for-do vethr an Secours dcOspe-tits dshrit& duposition cest4_d,i_r, IN OU OUT.La questiontionSinonIctrvailagouvarnemenrencontrer,er uno opinion ecronsonsortc'estquonous avionsanoepas'pour1aime letballosfemmesplus dorsistance, Et eeuxjste, des ncidentspo1!qucscurc'St quonous .avion$asudCcrothcment d'une1hnu-te Ionctjona. Iachair d'ambre, SondCqul(1cvrajenj enprofitiaitjensouCtrangers.cmurdo voir nos peits 'frresetrculspouraprCs,tacher aux privileges 'tradj-pis'augmente da napas serontpats lespouvoiren acqurir, n'ayantLaII a laiss desefant,dont Gisain lynotipisteanOguCnil1s,l'estoinaccrux, Is Pl1ySquaaqUeieti_t{On& en dicantque ,la belIcquipo est auPouvoir,san....propagandacopaspourcola une fortunetre-rvolutonnaj,'e,Mpon,IIa laissdesenfantsqUe, tondro 1a main al.,xpasc'CStmicuxuecola, c'estconvenable.Iadore108 b.pjj,einpoyercctermoilosvoit.ures modernes dentnomanque pas d'un certainSants. C'Ctaient deS actospo-l'abolition desriviICges,'dedveloppe Intensment.,.E1Icpassage dans 'les rues altalent dont Ia pCresospour Je peuple etaedeuxpoidisat deux m.esures,105 hidcInclasseymattenitiront les regardstreflier,A tous lOparints do Marmoment-l Lccot tait toutIpuissant. Lorrquc dansoLeV&r page 4sduitsatInCOflSCiesflment Ia main.s6duisantdes dames-muLi-Voii untfacondcompit1GOUGB etaflu5tresses ,brunes,grimelles,quer Ic problems CL(1e paraGislainnousadrCronsnosC'CSI.Ia Saline,Dichir;n'Pcic,n'..'ts,tromps, malingreux,ionno1res. EtlosbaLi? Ijnelyser IabonnvolontCdsent]rnenls emuSSt Iexpres-sion denoSsympathiques,ssdJuw.Ux,olelaUneS enfantsa livraient?sgnorant..e'csttouteun'armCe etdrttecondoleances.Ia prostitution CtScdonnajentarme dosoubbesortraun jourpour Un erazcob d autresqui peut etre'stprochatends lent Ia main auxpas-'etdrnander raisonaceuxquisants,e'esttristerCvolantl'ont tenu danslostCnbrosNOUS RASERONSO..aLilois..Presqu'habitue avac leg Ia',"da 1']gnoranes.NousseronslSuitenes,ilsaimajentmicuxvi-aveceux alors pour vid0rlosvillas at (cnThr des tCtetcmur palpitantd'motionsclans les bois15contenu deIeu.rsintestinsaudetout cccinousOeroilsmedonnail. one certajna forrisque desofaire iniirrnerlegpas les bnnccairs' commeccan devant dcette nobleparparesJean Max, nous cprCfro,is:1a s0maneeis1aactionquoje ni'Ctajs donnCpour tchc, j'tais prist is mePas d'Ce&e, dcux patronnarCcoltes.CcUehcurviendra en ddonhcr en holocalistepourgas,Ukioske prcsqu'oubuiepar nos farifrcs,ainrer,tpit do tous les camouflages.eux, ceSmOpriss,Cesba-'q,uiqutmicuxgratifior noire Cute 1aDessalines, ltian, Louverture,de VosPombeauxfous,pout'la vie n'a-vait aucun ges,JeudietDimancheauChampdoMars dc beaux conIa..vez-vous.Nous vous invitonsaUno route poussireuse,Ucert, un poste dopolice pourvouSonClar is nous,dj lagtorches sentmitel, do j5rueu5largelegrappeleral'ordret peurprCtes,NousIfl'o'tendongfossdans laquellepatau..goal!.unpore,larue taitSnistre battu au gre du£drantqua vous pour fatre renajtre1804,I,dos stCtes grdapess jet_et rienencore.Fatigu'Isoat bier pill, SaccagS IaviiGerardF. II1ARTELLYtalent tinC 1umiredetorn-beauII'intCrjeurk,onlOsdciarC ohors laPourquoi icremiployes dedo quelquesmaisons, line odorOd'ocrc,loiet 1eurs mandan',s,ensi,ta AUantic RefeunjngCorn-,susdes tonnOlics descou-gne de i.econnaiseanceoat pany refusent_ils de se syndi-ditCtreobn mritCdoIaquer.pies ,grouillaiant au rythme PaIne,ecux qui hicr avaientdes song du iambietaL.donnC )'ordrcd'ouvrij'Nottaunions's'oulupro]lalent aUpdS dubacon, all..'OUxurlfeu,rnSeigno.tourdcune table des jeUnel,et desvicuxjouaient andOs,VoiICclansquelCtatvi-ConflezvosenfantsauxonSe disalent des insanits;ventdoshattfe'nadeux pasdo 1a capitals.,Jeanty, R0e110Roy No,.7oubliOs,oxplolCours PrivCs Lydia0PUU y aner a sa guise, manquanles Tfloyenspour 37rayonner etdominier losplus humbles,..La revolutionn'est plus,ella n'en est pas mm0unetentative, puisqu'cIIol.'ne luia pas 'donnC des agrOmentsgens Mi pouvoir,..En tout cnsotre tyeguide par1es mains obacdres, rCpand sonrn&samen, ''(quedi-$,e,,ouvei1Lmj'puisqu'il en ost libra)sa'menee venmeuee,..JSques CainEcF. GOODRICHFirst in RubbctPROPRIETATRES deCa mion,In MaisoWILLIAMNARR a 1elaiir de Vous informer qu'elleyient de re-'cevoir des PNIJS & CHAMBRES A AIRGOODRICH34 x 7 & 32 xainsiqua des I3ATTERIES de Inme naarque de 15 at 17 plaques..La quantitC recue tant trs limitde, all0\TouIsinvie"It ne pas tarder a venir faire yes achat.D'autr0 past cueattend aussi souspeu lee'ions suivantes600x20 ;475x19825 x 20 ;650 x 18900 x 20 ;600 x 1665016Vou5 Ctet, aussi priC d VoUs 1nSCrlrPour' ces Itnien..WTLLTAM NARRRue du quAC1NT

PAGE 13

PAGE 4Lk RUCUE.e___________________iQUESTIONSET REPONSES-------Lela'raceBILLET DE LA SEMAINBISUIL. diiIrcin&na etOr flaphaci BrdiSur Janouvelle pIitiqie de TrujiliG,jdes peuples qui rciam&ientIleurQ Pourquot Trujiflo a-t do lutte peu employ6e1)UIpare do bonheur etpluBar leurgrot,leurngren rknt, applaudissentiiaccour dc LnCttre fin aux lea eonimunistes ennem1siUd0 comprhensTon dceug1tIcur entrain, lea tilma mme au r!dicuJdo leur ra eritqucaustos etvresrs do l'homiclde. S'illeurqul los tenaiont dana l'escladl'heure proelitelttilL reCO.qul so fcint do srni rgime 4donn0manger d'une rna'n,Vage.pos, agrableL1sprt et ouRicasouvent Ic tableau dana lo contizientamen-ll alert0 Iabourgeoisie doAussi, notre ami BakeraQa'rps. Certains rnaheureuso est plus sombre1o.ngrecoin?l'autre elos prsente de-t-il Ct hcureux de pouvoirVeh, 'ressenblent'e'apuLLeat lche, poltron. vicleux etR. C'est quc pour sanevant l'opinion publique cornteaprondre Ia paroleaCe COn-dan l'mortumes'a'rso pour dii blanc eat ldgen-leeUn inpn&iatoen ma! mc des agitateurs ,indignesr' lruta1aprs cute Ia cou dalre...grs do Ia tjnoin SouthernNegros. Va goenproehain oi'lcctiondode morel etd'brganisation,Chii trPmPoUsB, d.c caramelpialder,effet, Iacuse dngre amCS!1 nous eatipossible 1l'un do seS sbie.c qulso epale do sa bourse des merte fOndUe par is sa.1e.ricain,l'explolt dotou-d'obeniv docaac'UrsraiL Un dCfi aux nations arn cenairesqurendent IaV10igaie'- oniginelledo-jours, celul quicontribuanoirs-qu! gagnentleur ricaines ciii Ic ilaissent pour difficileasea aoi-disant al-'tent 'sitrlstocrUdOratLaussi bien que le blanc a i'vie qu'nse aou.strajentii causeiiinporte d'apailids communiates.vient 'd'nIr, on do-rection do l'dificonationaluna spaulatlon aussi liOn-serCogcritiques avant leavi'ait en pleurer..des Etats-Unis, celulqul ateuse, dovons-noug laisser so lections et d:aaouclrloSoPILe climataCudad Tn-TelsSOiTes 'fi0Z16donn dans le pass,qulraliser ciiez nous ce tra-flionas'il no pout lea chan-n'est done pade liberNoirntre en scene et, d'u-continue a donnerchaquevail intelligent...ubUl (dont ger. VoiI t'expl'cationdet, mais d'hypocriglc, d'lntritifaon gr4rale. so couvrejour les preuves de son a-Iaporte0semble chapperI'invitation faite aux Con-gue, de sournoisic, do beaucian1dicue. cSflIP AI-tOY*:mout pour son pays, lul qulaux spactateuraa1nslqu'auz grs Ouvrierdu 24s:ptem-coupdsouriro, de poignCeno;m"evocateurdo four1re,en dend lea limites, et qui,proprtairesdothtre)..bre do tantdoicadeis,ou-de main;tand'sQUO VOUSdbonnornu&que, cr&rattiDevons-nousen retoursort injusteperniettr0 qu'-vriers, dcrivains, Journalia_Pdntre danaIsdosIc Poi_toUn?bibdense... marsinn'a pas drolL a Ia considrain peuple BedCprcielulLasetc.diconlnont amen gnard di traitre.nsciantt,qul,danaIcvent1tion de son frCre qu'unoiimemo nar laformation in-ca'n ,afin dofaire ressortirfl en rsuItqu0 Trujillo'des dansos,I'blouisse-trenuanc0 vaudrajt placerconscieito d'un complexe d' levirago do so p:tlque,n'a pas change et quo sanoui,int dog dcors,no sorendsun unplan supdnleur.infCnionitd'autanbplusdons l'espoir quoeradervelle mCthod(dauCto eti-pacomptequ'ii Beformedangerous0leafacteursNote ami faratoutonquaners s'en fassentl'dchoaneffiiente depuis GoeblgOflsasubconsiTenc0Uflpossible pourpresenterlequlyconc &iront praissent i'cxtdrieur,..?ersoirnelieu-Aiemagne) neluiserviracni,ploxenefago... conceptinsigfljfjants.negro tel qi'il est,Icsuivrerusement noiV.15Stlirenpas,quc'qu'a baa0 d'argent.drk1cule,thigotesqueatravers legages,prouverdrea ccpge grotenque.QuantasescolahOra-qu'on noluiaccordo pas touprCsent.commeCARACTENonI LeServicec.rnp-Q. PourquolIameetingteurs,cogquolquesexilesRiSTIQUEDU NOUt ;altint doltc0nsurerCOgfilmspourIa rClection deTrujilcommunistos rentrCsbeto I'attention qu'il rnrite.sousIaendu paredeux danqulavilissent Ia racefluxlo soc&dbra-t-il1mmegarantidos caniaradesCu-1fjnjssentiirs ng'csetspciale-11estplusquo tempoqueleg discrIminationsycuxd0Iajeunesse surtout; jour qUo leCongrsOu-bains,(quiviennentdont,.IiTi,.-f-..--,,i.,L...Ti-ii eALSL0 pas Oe00 n'.me quo ceux qu, tls vnior ?,or un role aus& v1lainveC Irsupnleure. Nous a1medo Pud'entro Cux dont le cLog TroisLanders du Ben R. Pareaqu'il CtaIt conChapita) jig sontsun 1qui.. rions qu'aprs Ceeongrs lero comandC raltge tine yeaIe, eBoziunbo, reprOsenvonu do faire crctre a ces D vIva et prCts a abandonner lngreamricain'connaisseritab.l.e ma.hoire ,la goriflotent le conqurant misun lgatioris quo Ic peupl0 don-if au niolndres1gn0 de mcon enfincet ideal do libertC, d'Mailplus tnisto do tout ccJour synipathiqu0 a un peu nicain,en signe d'attache..tentement, Cc pays oC rgnegalite et d'entr'aldepour leIa,c'esqu0 lea spectateuns pie do Noirs, jadisconquis.ment a son Chef, organisait On maitre et se1gneurCe vuquelI a verse sonsang.LESa son intention lemmgaire despote.1ICarlog Saint-LouisSALTJMBANQ ESjour du Congths Ouvn'er,1in formidable meeting pourSUR LA SCtNEIa rClection. iiimportaitIqu0 Ceg De:gauong so rencomine0,0-dlsent c.oniptc do Ia solidari-Voij And' OhCvalier qui toursoarta!ns Copains dol'Cx t dugouvorneaont do Tru(SuiteIa 2e. page)etoUrna sur a scene. C eat trmedioite qul outtou_ jill0et do sea osympathiesIun indcence gui mirile 'joinsawlj et vendu leurta-au gemdcmrr.srcnd.'tre sin-na C auublin. v1i..f.'L.-----Qtonous avonsbait Iardvolu-,'-eer.vatfl au plusof-'meusflnegdceg;;;;frant eb deriilcrC'CSt I'Cgalite pourtous,duplante ehezflous,l'action eftLo-iur1'eiianetajila1dotenchris-0ur..tog unsouldontsochargea)1igrand fonctionnairejus_qu'auplushumble ciioyen.,ficiente des leaders d lamasst's CL'soOhaitonsCCSnialproprcsdinotr'lnierveilla Ia Presse dornininousqu'iInepolitiqu .....I'dais eche..Not:s Issaluona,toutdoCaine ontierement venduauIToiisIdint a fajt muntxleChefV4er,, apparaitplutot corn-1n,rno,avec loyantdatfranChef...,'Ia,lcsmembresdodt I'Etat, 1epeuplucroftquOnajournalisto,sii'0n peutchise et attendonsfomoment'descornn'unautC doivent CtresosintCrCtseseront pazle-dire,avec inc revue d'uretecic1g combattreaoutran.RESUMEserviteurszlsdoha NasOset0ousSouhaitonsqu'isueIuxueus0 1rulde ses trancetdohourdire qu'ils'cons'ini,Cmetion et he Chef de PEat'UI-le servjtourduOn nit ainsi, car nousflCact'ons maihonnLes,dont IatUOf,,"5pliiier socialesquiIIest clairqua-cetto nou-pci-VOudnions jamaispar sohda_denomination cstcAYApuenthahonte,1atrahisonvoile politiquedo Trujfllo n'pie.Dans in precedent articlOirite do classe critiquerhoaciT.?sdiBO1\"J$Eo,Coot indocc-stsdodont'ccttcOtICbasscss,spsr-est pas s'nere.IItrompenous avons dernancl au peu..gouvernement,ma'stout :cela toutque leslute-gutirea-medhi!eCCdCg&tCrC ignopirrar.Ges.son peuple,LItrompel'AmCpa dofaire unblocsolide'durOts di peuplene serontpasto -1signifeation,a-u qucFort heercusnrneuthe fbirlque avec cette 'pantomimeautourLouvornenientCfljeux. Noire attitudevIs-_danason cynismeIaclogvean eonfrCr0no'a'occuoc,sibien niontCc.IItrcmpesospour l'aider dans sa tache difvisdii peuplo eSt invariableIlbranditarodIantdana inC large''rt,dIaij'Cs temporair,ins corn-ficdo Renovation Nationa'a,'thuctnous sotnrnes incornupti_ioaieux cmxno u.nDonqcchases inortes, du genre desinunisteg do Cuba et ceux doSanto Domingo,ifltccfaisant,nouc'avonsjoursenvieIcdevenirdiibles toutsi lea foisqu'ils'a-gil-dc dfendreiichottoirrespcctqcu;Duniii,'JCrCmieto do-acsonpoint dotie;euple, de la masse 'prolCta-oOdintCrCtsNousSon'imes des r5volutionpour cifrayerIa.,.RCvolu-(Ton quis'achomlua versvon do la.,., 'hatlienne, LeonLaIrau,LucGrirnard,,ceptcar tandisquod'uncOC ii arienne.Sidone les dirigeants'names Convainc.usguides parson,41ttLn-1but.-Chefs-tian Wenloigh 'dont jepoemei'rnentleur espohr d'organlsaLiond'amliorationactuelle arrfvaient un instantoubiencoLt0massect qu'-inc foi ardente,notig bousculerons tous leaparTant 'do JacuasRoumain'IIetdo,a classe ouvnjOre, de l'autreu1soserafent acerochCs auxobstaclesrcacentres aimdo faire triomechevaijeraport'eiiez nosv&ninsdo l'Eat,an,tjtrccot ene'ebeau,futl'a-'ller C'eatcpaJacquesordonneOLA NATION:privileges traditionnelacc so-rail-iidsespOror docopherlOs,iddes pour lesqueL'luttons 'atd'.Ambassadeurs icons nnbl0s-Roi'rne'n,,W, catbjenson organe officleux,do PupaysetIccasd0s'cricr consnoees nousqui sorCsurnent en cOgmots50g. sanSpresthieel; Bsver-nuisQu'llunpC'u i'Oblierdesmanifestes slgnesl'autrehdiios 1 noun'a-eplusgrand bienau.11etcnotre hauterio'3e IaB&volution aCtu0dos rnernbra,qdi PSPI monavonsfaiLquochanger, deirisPIUSgrandnornbre 'HorsdohadoCznorisab'ec ChcvijPrvit"lauraitpout'Otresou-cantIabourgeoisie d0monttsaIin'onera'pas ainsi.pointosaiut.te1a hontoa 'pouieaiJilo.hae pluacmpidt&,d'exterrninat!onsmthodeAvoc Ia dmocratlo qui s'imDupuy S. THANcJ-10*

PAGE 14

Prxnirc Anm N 88i'jerejcd1 30 Octobre ],946-T9rrn1JcpUN 'rri54*45.,rS4IOrgan e de /'Jeune Gn ri lbP4,4* ltt*'*."Epr)oMAD,A11E POLl TIQTJILET LJTTERAIRESouvent Inte gui ri"-JIr'le li'Icu bonillant dhi.Ieunc'sse conirihue piesslfieaecment an bnnheurrIo son pays quo Is te(roide et expCiirnmmtCe duvielliardguitemporiseii.mnslos amnieritsI(CnmCrj( seule est de ruse.I'IDESSAL1N.CUNE REVLUTKONMENACE LACHUTE DE TRUJILLO-'Nos Yoeuxau,.RvolutionnairesTrujillo Essaie d'Ftoiffertine,'IDolflinicaill3RYoIte,I'euxavant 1eTenyesros do I'Indpendan-'m-------Le journa] dominicai.La d'observation ejles statioisverSement decc haitiesine.Naciom annonait dernirede Radioista11siCubad LA UCI, nou nous Vos aveoif do libert,Ia revocation d0 Morel, Santo Domingo,Puerto-Ri-/ILions jur dorameacrIcommenOUSvionsn.ouMinistfe dorninfctin en R3-co, La Iviartiniqile...,Ipaysa Unordre nouveau,ausiuif de libert.4Et notis avions accomp1iJeunesse dominicaine,'vouspagne, accuse do coinpromispersonflen'ignorquectte iDartie dejote misavez notre .ynipathle! VouS10flavec les pifissances do300.G00 dollars furent d1L1AVENIR DE NOSzion.avez nos vcaux 1epiar-IACpOss dans uneanque domiCO1V1jPTABLESMaisavons tOlijours dents. eL vous aurcz ;notre ad'Cett;c rvlationnenpunicalnc par le Capitainci'jur dpronert 4Ite$los miration, foraqucvouaureztoI)flCPo1flt,IflaisCCUiUn bateau oapagn1. Cotarbonnes causes, na,iona1e4ouaccoff4p1, dans1esang4vo-flOtIS Surprend,c'cstqu4ellegeit destinauxagonts nailiternationales.11re mission gJoricwen ren at tlanccea graIde 7s Cfl Arnrique, Trujillo atDe Ia Sincardes Bi)ana'C'est pourquoi,pardel versantplus odleuxdesrnmchaLt0 par Ic porte-paroon complice, SarcheArcilVt3space 'nous avons combatdiOtateur. deCe continent.1e doChapita> avec l'ordrc Ia. Ministre CubainSantoL bjlan quist Ia coriclutu et nOUS conibattor'encoQue npU1ssioflsnous vo fOlflJ1pass a l\foreI de ron Domingo, Jo convertissalent.s'inathmatique des op.;re 1e tyran immoral et mona ler a votr0rencontreetrer a Cuidad Trujillopour en flionhlaic cubail1c quandratjona depiijs Ic darnjeirueux gui a 'nom Rapha1 VOW. aiderans J'uvre IL fournrdes rnseigpemen111InlelligeService Am.i-ventaire jusqu' Pactuel, aLonidas Trujillo.brtrice quo vous dsireznoL1Histoirc nousniontreCaine dkouvr1t cettea1epour effet de faire con'naitreEt nous 1e combattons cornco1Ta;Th.'pourtat 1'X-Prsidentdeaffairei.cxactenent tout cc que l'cx.'InC floUs 'combatton 'tous INous aurioflsachanter IaJunte suprieure duParNoChapita>, votisfle ploitant d'une entreprise pOSdictateurs, de toute la fore; excniie Ia libertretroUvtiDornjnicajjIjMorei corn trompcz personne! Lea rai sde d'une part4 ee qu'iI ioivde toute l'ardeUr dnotrepaIcpeuple 'Ornmicain,me k dfenscur le plusenSOflde rappeldeMorel de ]'autre Visant a rntherne.(*dans notreatiile, ii y fluthousiasdu phalangismesont autrea, rnas iivous est enfin d'exercice la compta-Feiipdoxninicajn! peu rauand mm deux peudans les colonnes duLis-irnpossibjc de chraen quoi1jtdaccrd avec Irallt,piedorntnicaInece-pieS 1'brestravaiflant danaDiaroa.votre coiflplice vousa tra-Prsente Ia situation p1us'vz les aIu tfraterIa paIx pour leur voIutjo.Et personne if1gnoreleahi.ou moms vrajec 1'entrepriSe au rncmerit o II est d'reslie' de l'quipe de LA RU. 'Viva 13jeunesse domini.CHE. Recevez nos souhaiticain !activils Pro-nazies deFranVous aurez beauexigerNous aurfc;ns \roUluds.ICain!neral ai.1enand Von Faupel de Ia farnilI0de Morel qu'cl-titude 'ont cues les q'aIitesILe role jou par le Ce de Ia Nationdominlcajne etfl041 vux arden!Vive Ic peupIe1orn.iniAussi Ia sIncrit et 1'xaccendre avec vous dans 1IVive Ja 1iberfet la d.dC Madricdlrlgeajt In le le r&pudie sous peine dequf iuj sont rclames.rues deClisdadTrujilip, mocratje Iguerre sous-niarmacenAmrj mort, VOUSflres'.ez pasPourquoi done est-ce quopour braver les mitraIlle3 duA bas ic tyran Tfujillo9Upar los postessecrets iflolTiS Wi vulgairechena-005 bilans d'ordinajronedietateur, etverser noIre--pan au serviceu vice.fournissent-js pas sou*ntsang, sic'taitncessaire,o ALLONS N OUS ?L'Heura du chuttimentap' los ronscignementsquileapour Ia cause Saintepour iproche 1assont QuaIfjer deconfor-1aquelle vous vous Saerifiez. IIP.S.: Au moment de met-mes ou'nt aux estiimaUons?Nous aurions voUlu bra-Notre conception cia l'hu.'a lois sont nccssairss a IatrC sous press0nous appreC'est que nos commerantsver la mort braver los ca-majn et des theses adniinis. stabilitet a Ia priilt d'un flons qu'unerevolutiona ont prfr Soit fairadschots infects oi Tujillotxatives, notre conception de'tat social aftesisommes clat C Cuidad Trujillo,prlvements eXagrCs, sOreferine eec ennemis,t llvrer la polilique et dupouvoir, doivent jou'r d'unbien--Le pciiple dominicainen-& l'avance qu'aueune peir.ren holocauste, cornine flotisdo 'a rnanirc tieflousen tre materiel et do Ia dignit 'tendbrIscr leaehalnes do 'no serait appliquecontrOavions dcidCdefaireen servir en vue du bien corn-inhrenuie C toute vie l'up.l'esc1ag0 et rciamedii pain eux ; sjt eceher une partie-Janvier clernier, noIre viear Inun do Ia colJ-ccttvit4, not'sportable,, pour 5efils et le respect de'leurs bpfices, reelsaudent'de'rvolutionnau'es gagnerons beaucoupa Ia re-Los 'paroles, lesdclara-sos flues.'moyen do r4ervcs occultes.dont lea rves do libert sont visor,a los rebatir Sur de. tions'ehaudes et 'brutales, onNorenseignerons bien-El qui en et eaue ?inassouvis.bases nouvelles tees d'un hu-n'labore pas line doctrine,Aucun dout0 que biedes'V'otre libert, obtenes_la,ar lnanisrne plus large, plus So on n'lCvepls tnt edifice so-con-vpthbles 'en Sent respon-rachez-lC air tyranau prixlide et plus audacieux.lide avec tout cela Despa-ab'J?s. Quand les contrJeurdies plus grandSacrifices;Les concepts ltriquCs, losroles,ii'st indispensable dc tins indi&lns destenantsdo nos 1ivres docomnereeos Vosux V0l.isaceonipaprjugCs stupides, toules passer aux actions conertles do IaTaction 'bourgeoisene so1jt aussi eoesptables do lagncntonmeen.janvier prCjugCs sont1le plusSouaux ral'sationslangiblc,oro' I Ipas moms gnCreuses-plupart des 'maisons dela1)ettt-tre, enSilence,vo, vent 'des motifs avoUsott0) ,que nous nnn1nom1s 1ino, a 'stables, moms btenjai-place, ji est naturelque isvoaucnouseccornpngaieimavuoCs dont on Sc'sertrevolution die janvier estsailtos pour Ic pouploetconunercant eo permette desclans lOS r'ties tie Portau_Prin,pour oscalader lea sommotsSOS debuts, debuts bien diffl moths signiflcatjvesdeIamdCcencoCar en fin d'exercc, br" jue flops lancions a sornptucuxtie Ia fortune ou etics, bien prilleux,et quibonne foi et do Ia e0rtitudecice ces Messieurs, qulsentno eomatrjots l'appea supoury 'deineurer. Une dis-mrltentd'treconsoljdstie bion faire des gensaupoirC in lois a Ia sold0 'descon.prrne, l'alarnteoCsemr ciplmne intcllectuello ot mopar des actes hardis et rCflC Voir.lneraflts ede lEtaioprcntblaitirit Se conertiser la bra rale, dsiliodes tiepeitcorc.his, et par 'des mesures qUiLou1 do nous d0conseilpour-premiers do qui jigvoure et Ia t&n,rjt dos bra plus soupleset plus ferniea C pour provoquer 104protesta-Voir page 4Voir page 4

PAGE 15

PAGE 2LA RUCHE---.----PEUT-IL AVOff{ UN MARXISTE HAITIENjMr ESTIMLCOINL1TTERA1RE:POURt N NATIONALISME ECLAIREVous avezbin,cherIWILLIAM CULLENPrsident qu'il y a dciiAnnor F1rmineLouis thres't.biront partouf danschez qui Ia RevolutionP REMIER POETE AMERICAINJh Janvier,a1ir1eur1e monde desdmocratiespas cncor sem ses bien-'" --------pages sur I'histoirnation.afintgraieouproltarin-fatsj bien que vous avezA 1exceptiode Thonastivi11agde1allouve11eAn$urtout cc dernier dananedans lesquellesJesfilsune iettre inspparChatterton, aucun pote dct getcrrt;iJfut. apropre-cbNsTITuTIoNsD'dernaSSeS, mais !esvraisdc trCs bonnes intentions auprsionanglaisi n'a ja-nienparer un humme paulient aueuiLpourront, trouver 1emoMinisdu TravaiLNoufliaisatteint aussi rapide-vre.de cettcpncption de 1tuyengaux dedCvelopperdins que lamisCretfleThta xnaturit artitJqueWflhiarn son second fils, nCde du passC. Avec plus d'uneur capacite, leurntefligenesincoigrnde &ansleet ioult ausSi vjtC (Pune bril en 1'7l4 recut une ducat!oiihithriens conten-jpo_ cc eta facultC ga1. de met peupie, bienquvous11nte rCnomITie queWilrelativernent bonne.Outreras 41e aquarid mme tre. leur valcurau service demieux que nous,etham CuflenBryant.Sesqu'iI suivitles cours au Col atteint Ufle Ctape doplus. 1'Etat dans Ia hI&nrchicdes que vousfaitesd11iencerois pomes les 'plus ;fa-1gclii VI1ae, ii tudiae En conclusinnsa these re va1eurs iiumaines.LCda'a pour 1'anucr etamliorernleux furent compoiis desLatin sous 1a direction durnarquable sur Les deux CondClitserait alors indleur sort et leustandard deSaplus tendre adolescenceTtCv. Thomas Snell de Brook cepts de 1'indpendancCfniment largi .vie. Elics sont si facilesaInais, contrairernentILChatt&d son onde. II eut Voppor St. Domingue, mon ainC StNoun trauvons beaucoupcontenter, les masseshai-terton, ii cut UfleVIClongue tutk dapprenctreLGrec Victor Jn. Baptiste, avec udenos historien pour qultiennes !et fru&ueusc bion qu'1avcIcRev.Mosses Hallockfleinaltrisecoiisommea'a mond semble Cfttati-vous avezprileait janials retrouv Ia force de Plainfield.A 113 ans ic constat, enLIIYtOflmlqua et Phistoire Un ensem_ payc, cheer Prsident,dansdcproduction dsa primejeune Biyant'Ctait d&I fa sOnflCment Stir fliisthir0 des ble de souvenir'£randiosesUn6tat si amentab]e-t e1JeUneSse.miliaris avee ces deux Ian pays d'Europot d'AmCri-ou intresants bons poure-je corntprennent'ienIiest; gnCralenient admis gues chsiques et16 ans qUe. le replacement des Ctre places dans un musc d'qu'iI est difticile de chargerijt0s vicilles par des CIiteantcaire.. Mais lprototyles choses du jour au lende-Thanathpsisen i817. Jus II entrait au Will'ani Coll-donc Ic Tenverpe d?s historiens' haitiensmain. C'ert pourquo1peu-que l la vie dans les cobge. Les faits ont prouv quement. des concepts CO dca-conten-orains senible trepie, qul a une intuition, pronieet pius turd dane lEtat le junhonunepbuvaitdance par de concepts nouIeu Antoine Michel dontl'aIonde, a moms qu'bn l'exci-Arnricainonportait trsbien trc adnils pus let a cveaux.euLCtre, dans sonur de Ia vrit espous3C tepar des propagandes ten-pcu d'expresson artist'queCollege ear,EMBARCOlivre ( c'est IA une supposijusqu' navolrpas peur de dancicuses, sait atendre etquo Ia poesie AmEir3caine d son premier OUvrage paruttion), 11 tudiait l periodefoissr des amities ou des reattendre avec confianec.buta avec Ia publication de itBostoien 1808 alorsqu'contemporauie de notre exis Itions mondaines....II penC-..de toutes sortes. Le3 Amen )l n'Ctait g qua de 14 ans.tence de peupie au lien desrajt fort avani clans Ia hi-icams do cotta dPOUe n'a-Ce setch eprose peut bien lutes co1oniaIs aurait-il mendcur d'tm pas. de hntc et ment de Fabre Geffrard, savalent pas de loisir et a "ox reflter UjIe grande jeunessetionnd Iaata1it ou 1a proAyant vcusi ]ongempsXIV Legislature et son em* prunt do c.inq centmuleception desjournaudumcIs ii constitue une preuve babilite qu' uric poquefu d'ignominies... .Son Avne-piastreserits a ltentiongouvernement et desd1sde sa prcoce puissance d eICoura des Pres de hi Patriecriture.1Del ii'Ctnb1it a Great Bar 1a reli0 priode dernaudo Ia jeunesse d'Haiti, clairirent singuiremenIa men-11 n'eistait pas pour inAu William Col1geii futrington oi ii exera Ia pra te,ejeia vie .iiricaine iitat des 'gouvernants d'hierdire de littrature typique-comma on devit s'y attentique de sa profession du-I so trouva en contact avecieur conception dii' pou-mont AniCricaine. 11 Ctaitdie, un hon Clve mais losrant neuf ans. peinant a toulplus c6lbres crivainsvoir, errone etonreuedonnC a William Cullen Brymoyens do son pCre no lulles minutes d0a carrie do son poque.Emerson,j pour 1e terroir.... II a renfor-ant j echanger cette s'tua-permirent pas cl'y sjournerL'VCnenCJL Ia pius mar Longre11ov, Hawthorne, Melc notre volontC de revolu-tionplus qua deuxemestres,(1uLfltSn Vie CSt son ma yule, Poe, Cooper, Washing tionner le piys et do souhaiSon pCre, Peter Bryant.SaSe plaindre,11 sadonriage en1826 aFrances tn Irving, Whittier, Walt'tar et dfaider au renverse-passionn pour ]a 1dcinea, a l'Ctude des mathma-Fa'rcuiild de Great Barring \Vhitman, Lowell,et mme 1nient d'un at dciose protablit sa clinique a Curn-tiques dans l'espoir cVentreravee laquelle ii mena du Biet Harte et Mark Twain duit par t2ne longue hrCdi-mington, HanpshireBills a Yale, mais l encore learant un dem-sicle une vie furentses intimea eti conkde vols etde'dlapida-dane I'ouest thi Massachu-:rai,ons pcunlaires s'y Opl)ods p'us heuieucs.niun'quaient.quelques fois tions do 1a caisse pub1quesetts. Sa mere Sarah Snell, srent. Force lui fut douieC'est durant son apprenleurs travaux.Quel rayon-J4'ainaetd?ezhneTflOn moms in.strute pour l'C do s'ac1onner a l'Ctude peuUssagen Droit 'u'i1 cri-nement pour un honmie dontpd1iticues, do dclamtionspoque, descendaIt des pro-synipathique du Droit.Jvait SuCeessivement:c'fl4S JL; meilleuresproductionsI outrecuidantest do nprisnuera pThnnierscliiMayJApr un stage a Wasb'ngNATOPSIS,oL'INSCRIP catvu Ic jour avant mmesYstatiquea des masuflowers.rais Peter Bryant ton et a Bridgewater, ii futTIONtL'1DE AUN quo plusicurs d0ses arnispays at n&ne do la race.Ids Cerivainspar vertu naturelle se confi admis au Bureau de Massa-OISEAU AQUATIQUBIalonb pris naissancequi 'on voudrait avoireu,na a pratiquer dans ult pe_chusctts a l'Cgede21 ans.trol,, superbes pices qul Iani avant leur mort5 desrela-crent dfiu'tiveinenj Ia poeBans Ic dmainepout'-tionpersonnelles. Car iurasic AmCricaine. L'auteur ne JOc, lorsqu'on Iccomparetout'cucontonantle surpassa jamais dans laaux journaijetes James Gorties matires dont iltrai_B F GOODRICHsuite;ii no' lea arocha me den. Bennett et Gcidkin,tent, 'noes Jaissent 'uneTnt? pas quant a Ia purel du "mmCullen Bryant n'avaitcertaines tendances do notrestyle ou l'exprcssion Poet'-pas do rayonnement. 11 no3prit enotre opinion surque.possdait pas non plus Icpression d'inperfeetion quoFirst ji Rubber1A 30 ans William CullensCndu reportage de'Dana.le contact avec ]'hommeassI3rycnt 'tbandonna Ia prattMaiii tait ens force, ens auirait Pu coinbier. AntlnePROPRIETATRES tieCa mion, In MaisoWILLIAM qua dii droitet accepta tine puissance d0 culture dont 10 Michel aprs 'avoirexposNAiR a 'e plaisir do Vous informer qu'ellcyient do rcolrre do s'tab]ir coinme Cdisicle faisait, grandernent blea 'mCfaiLdCshonnorant.sevoir des PNEUS & CHAMBRES A AIR GOOP"1H 1teurii New-York L, du-jti. La svCritC des cril,!-d'un Bomingue, d'un SOptI_34 x 7 & 32 x 6, ainsiquo des BATTERIES tie Is ".I-rant, qucique temps, ii vCctitclUesdont Dickens fat Fob 'Rameau, d'unJosephme marque do 15 et 17 plaques.avec sa femm0 dans cet tat jet, at lea durs reprochesa"lLamothc etc,ousmontreclue 'on point,. de vue est qu'La quantit recue Ciant trs hmitCe, eBe Vou8convicde pnuvret.e qu'onasnscle dressest Matthew Arnoldi taut gouverneav2c lion-n. pas tarder a venii' faire vos achats.ja son nom.liefUiejit, graduellement a-ntet et probit, 'toul0D'.jtr5 part dieattend aussi souspeu losdhnen-Dcuann pies tardiJen pulses que par son intervenJrestant dana les normea d'u-ions sUivantes3trait n.eNu'v York Eyetjcalme inals persistante.no vague 'democratic...600 x 20;475 x 19jnig Posta comma ditorjaILPtCsumC, onpcut dire3La flmneratia pour sons82520 ;650 C 18le et Cii 1829, asaunialt Penjclue 'WilliamCullen Bryantditre Socja!e ou bien eL900 x 20 ;600 c 10tier0 direction dcc journaL a ClC l'objet d'une cxtraordile n'est qli'une de 'eeaux 16l)puiloin etjusqu'asna1ra VCnCration tie In partties dCdarations dont SotreV'ous Ctes suasii dVous inserire pour eodimen-niort,,r,tn 1878, Icnom.do do sos eonteniporains qtiL ICdPCUpI05t, cause SnWJLLtAM NARRl3rant fut assocnu Jourregardaicut, conune Ivivan 3 turCe. LaDemocraticaURue du Quainalisnie, IImilitadone 49 La expressionclii lyrlsmc A-LPr01 d'une categoric ti',hon'i'--AGENTails dana Ia profe5io,1mCricain,(Voir page 4)55

PAGE 16

-I2AETJCHE--__.j______ -POUR LES MASSES El POURBourdnriements.LE PAYS-Pour toutgouvrnerk(mt tique des rnaseare1evrINJuSTrCE GRu.VEjstrn LESESOINS )ESTufdeuxcoJeB, aujourd'--qui voutcnervCrsa stabiHaiti dsa mireCteNous causions Ia semaine MASSES(liui encore 1] estamettr&men1 materieletmoral d'unLorgaisation dutravail dCrflre avee notrami AILe cabinetnifljStjI,qui sur pled iatronnage.]itt travaii]er alir&vc hontcu1airepays 1?s maSses eonStiucntdiions-nous, est; 1point 1ctone Thano quand soudanJ se rtivlaitd4phisn piusAndr Monp1is1raqulUappul so1idc Avec Ja con p1uindispensable de Ia poiiiflOUSarrivaa JUldeman Sragile et tonTh, conie onavons proxnsnotrefiance des nases1eotivc-r tique gouvCrnemnta1. Dcs dor 1raIson pour '1qu&1eLes minis-concours no inanquera nonnants trouvent eUx-mmmeSUrSdes ox-11 a trvoqu de l'cojetres ni s'entendaientps,neensommeE j1Irde mrit diIpouvaint pas s'entendrc. Mir.Ia confianeede CCSplus dc conuiance en o1 etpdients pourront, en ulten-professionnelle desCayes.EsUm& qui croyait que IaJiirarehiqun.--;_plus de scurit.danttre enoys,pourii nous raconta qu'Il avait rforce de son gouvernementComp1imentAndr Excel-fade il y a aThrs Ie for pernettraux flaSses urbai pondu dans ]arevue cEducarsidjt dans unministreraCtonna!reS. Une pollnest rUrale3 deprendre tiona Uflequestion dceldunion nationale en a d..S1OIsemper Excelsior!tiqiie pJo1tarIennc est forei'ouff1e.. .Ie-i et iifut bien surpristre du.ment tabie contie ceder-Aprs le gouvernement ]_quelgues jours plus tard d'-meni:e sera en me11etre posiapprendre qu'iI avait tTSARcES'iMais Iorsqu'ungouvcrw tion de eonsoiider sa politi-voqu pour ra1son d'cono-ICONSERVATEUBSrnent'a pas Padhsiori duqusocia1e doPamplifler,mic alorsqueson emplol a-jJulien Banda croita1'j-.-peapleii et accul vers Iaafin. do crkr une Haiti pusvait cionnaun autre,teLigce purat reproeheNoecOiitrCO?BATbourgc&sie qul,diee4 iou, respecte ou moms mcon-avec One augnientation deBergon dfle pas faire audemande an Prfet dc P..au...jouss prtairecevoir knudes nations Civilises.vingt d&lars,tant. Pour nous iigxessur-Prince, d'obr'cr Ce yamphbras ouverts,aen sucer10Nous tius, hommcs de IaAnto1ie Thanoest untout, 1'iit1igence pure n'endcentL oaacedunorncre jusqu' sati. V&1gauche, assoiffe do voir voitituteurdo carrireIxiSLe paS. Car notre int4Ii-d'Andr DisaspeLeseot.former un cercie uni autourtechnicien,aIa Crande Lailce s'est ingnie,depuisle syndimt du Wharf qu'ilqe ow est arrival'acephale luer notre pays, nous devonsLa bourgeoisie, au besoincleordre scaI nouveauE\1)oSitOn Franaise,aes ou des siclesapntrer lies cau veutIicludren cartanteorganls(, c'est-.-d-S'appuyasur 1s masses en craifavur de Ia Rvo VragCs mrjtrent IanSes dl'ostraci.me que nustrompant el;1esoUC.lUtion dJanvir,vei1]erton Trs bien Ct Ic Prper 5j0ns dans]emonthen les reuerc1ant. .bianc par le faiLi'un ras-Ce bourgeola valet du caj1Lvant contra Ies gouvernants, sur les liberts rt 'esprance Prix des Travauxau Me-cisme inhumain. Et cet os-La] tranger, .nous nea-.surtout 1orquCCUX-Cin'ont acquies grace aux efforts de tier.tracisme est une ralit6 plusce qu'ii fiartencorepas l'air dtre toutafaiLla jeunesse ct du peuple CtAntciiThanoous ay assis clans une entireCU-seconder thutmouvenient rapportUn0pice qui1 apoignanteUCtouteses andans cc pays dent ii mpri-goSses de l'eErit.se les habitant.tjte &oflomqtLe.qul teiid au bien4tr0 du peu 1mentisso, ses ciixanIi'hommes qiripie et du pays tout entier.es d'expriene luloat pernconstituent Ia,maldjtjoLa bouroisie haItionne adj tent pareue le mar______________mis cJe rnliser pasmal dd3flOteSenC eoeiaeotravaux.LA (CRJSF t'OUQUEpires auo !1a parasitesmthe noir eat ju1 parJeMAMAGEILe pupestnquiet. Iidernaecsi\Iinistre PJgaud, ds, propa-IIEi1envOyantnoscompli_demand0peut-troiSonttruisent ls forces vi''edegande ami1ieu d'upeu-un incident1 m-mena Than, nousprSes in4rdans tout ceJa. Et 'a NationIa ruing o1lp-IP1renipi do nouveaux QS_diaIa cathdrale a dhr heupoirs Cf gui fortEeureu&Q-res dti matin qu! a du retar0ns plaisir a lui demander les intrf.s prirnordiaux dudansrna1beenment cat prvenu contre ci-der les accordailles de douxde con,pour Ic pluspeupa senibent de plus enplus S'engloutir dans 1equeI,-le. Le gouvernement de sonjeuaws fianc&. Connie lecgrand Lien national.donte buteSt d'aeROSEMOND qAZEAUct a su organiser une con-futurs arrivaienl sur Ic per-.querir une position Ia rvoEST pN PATRIOTEtrpropagande dont Jo lutron de Ia cathdr&e accornIlution sC rduit de plusenet le rsultat dat et d'affcrpajn cl}s parrains et niarriCENTRE DEJ SANTE1a uric Simple questionnom bien connu danaveler la patiehce populaire.arr I)ru nhuisDoeteur Iuj Mars1deplacer.liesquartersu Eel Air 4m1r 1a confiance et do renou-1cortege ui subitemenCe peup1lu$, :meardedu posteMarchandRose-iMais te peuple a soif duns1ere;cIeU Xgemreprenci Ic Service deconsulfaim,t, Souifre do ttesmond Cazead so dvoue t0flpeu plus do bien-tre. L'Latdarmes. La marraine a &A tabon gratuitaux petits ariemires et do toutes losdans lequelon a trouv leapprhendc pour detfv... c rirs chaquVendredi a iom&ad'2s qui dc'nint orcbentier a l9du&e do ses frpays est dplorable, vu quatait Lypique.... La f-ituheures A.1r. au local diiCennafrentUnepopulation.res.Undes notre a en Pop-lea circontances do guerr,ITiIL a1eurer. L fianc eat tire de Sante. (prs de IaCa Nous fl'avonsqu' flous efl-de rencontrer Be-los prvarications et l'insou-o1'Cs ascistants aez noni-I thdralo).tendro pour entrer unc vrhleCazeau aumomentesg9uniantsbiux de rho de s'mouvoir IDR. DANIEL IEBAUDpolitiquc dgauchet tra-OU ii faist uie d1sribuonpi;aux purent prendreIae1ojj 1erelaUorLs qui1s out Traitement de 'apyorre-aj_ j vailler auprogrs et ade pains et irgent a queldli r avajensvi dana tcj-avec lea mari et les par-volo-dntairevolttion du peys.ques eMants pauvres diic1; 1cs branches d'adminisrarain et niarraine.Post GradustexxxCorridor 'BarThre.Lion.-Cerfiines gens attendentlYniversjt do Vlichigafl ANDRE MONPLA1SRii fautCe pays des lion)La Rvolutiorx n'eStpas que 'vOusoyz au scull duClinique Thbaud,ET LA OENTRALEmes1'inst.i d0 Rossmondencore arrive jusqu'au peu bonheurpour Vous porterAvenue des DallesNcjre D'recteui'a.i. quiCazeau qui veulent Ic plus:;pie. SesLbienIaits, en tten-Le coup que peut-etr0us pr 8 h. a lb. A. 1VL2 i. 457 p.m. eston ami personnel do Dgrand b}cm auiplus grandant sct1t prcaires. 'Seuleparaienj. dana l'ombre.'LJ MERCUB.Erecteude In Centrale a to nonibre. Avune certail'orgartion duavailp-_ --flu a l'occasion des' fetes do tristesseoscmond CazeauporLera dos rsti1tatjCentenaire do cette m1son a dthnotre eolIaboraturfatureiieinentcinuneis.Hafruscolul apporter Lai,fno nom comblen t auraitfaiL pourdo :fournai qu'enson nom ses pauvres enfants si ssc1sCoyeineui a priS Ic-pmpre, nos £1iC1teUOmoyens le Iui prunettaient.iouvoir est plus prsdes;Celul qui n'a pas approcheNous esprons voir le GmiqUe Ia bouroisjo,1AndrMonpaisir nejveien1enS'oCuper de cesesaprer une amCliora-CompagiiieeSSCiitieUement haitienue,toute In coian 1savoirgod homme ii eat. Dy l)au10nfanqui sonttion plus bonible, sou1Ce denplanteurs et founnsslurs d0sa zone et c'est pour 1nandquo,eui. AdmiiiPar centjnoan eee 2onOde Irur sorts do )eur standardi cette raison que uious croyons ferniement. Asa prennittrateur habil0 ct-patriotdCt MOOS 1u5 8ugg1ronlil'ta-de ViCNounotons avec plaIsir lo dvopperneijqu'a pris Iapar Suresojt CCL Clnienta-Iblirone canUne gui peettire nouvelle,it vraidir, senbfe s'aflnoncer. ELp't1e nlridionale dIn presqa'o do Sod,depots quo1VancC contiLue onegarantie tmces dherates do manetre noulie,souha.1LA. hAiTi FRUITAND STEAMShip Co. S. A.pour cetk institution yleil-fgeret nun-tons-Ic, aera I'Cre des masJPlualeurs centaines de mihhierde pIaiiide hananiersdo cent ans..si nousensonque Joij5Oqul poseln1njorit4 O1II. tdJ distribus aux J'LANTEIJBS,notanimcnt aInsUtutcur de earriCre,Lou VernimeAt fera 'wuve utile,niajorit du Pyx et. dont jceux de .Tacmel, des Cayes, de Chardonnire5,des Iroisdakurs do plusieurseu'Nos co'mpiinentsit Rose-&stjn dolt ncesaairsmuntaet de ICWgtvjruC'est. pourqnoi, II eprdsuiueiV3, enlautren In Missjn 'monci Cazoau"quiiuvdsinbro ceiui de Cdernier.QUC In rcolte do 1a fguebaipour cette annCe. seraPatiotiqu0 doncuu)Os. Montressemejut 50r douseau bouII fl'y 'a qu'une vrai poll-dif plus intressanet prouit.no Pays.p1aisir a donnno Morne A lueur de ces enfant,-L

PAGE 17

4Page4i_ -. -oalknsnous L..Pour Ia RaceetPOUR UN NATIONALISMEECLAIRE(Sudea page ]iISuiteaazc 2kr des avnturevertigi-itra raison d&tret sonpourTrroir....euss clout Ia rvo1utonbut, cela, eerLti Ivant-o.----anpens tie 1a majorimase toutec!viirsaion i_tfr&tininutur:arthpi-aneennex&equfCbaqu horineuncon iufrante etncdarnfli.eUretaUor,aare.desobrvatcui)6n&rant -awnt profltr d s oecIosccpton & pr ci-hose djirehan. i rpar de anDr iric Mars. in-au frondetims propaIa onseatio dIa viChequea Une 1irrparab]e outrageetCOflttabieient le pr dedl'tatd ch9ictue1. Loin lurs privileges,t de leuride diffraiite d'un livreadont, clans le mOnde entierce nationaijsenOUVeaUd2flQUcofleiller 19iju&-njuztenientcqui-a!ys. )'me si irois fla1e misses revuisa i]ut dont Jerai$ons sonta-tice et Yarbitraire..I1&s uneoiitre quol nouavons pnsemb1e dentiqueaIa te pour l'existnce et 'adi-peu-onstir der&rouUonui antgr dana combattu et conttnuonad'autrui, auoiicI ella giit lunnaine,paiisontabases raoa1?s. Larace et 1cra1[po1iLs elescobattrectde horn-diffrenejer. La p-ae darrasr. Trnoinleanfants du lerror ontro-cadres Socia1,': pa u mes de bcrne vo1ontpourc-ic t'ur anismeritaeornmotion SOCalea dont l'u testsoua laru1e amraj-lie chose veulefasse,et.a piar gui compoanj Yh1iiest pas d'pour tu-nwrsst turment....ne, et cetierotaation senep form&eniemguipegouveiementa1e ac_L1es doctrines. MalalesIi aimait ciperptueavec ies cicatricsbros lentst: trnde, que Ia tuelfe,tudier, de lea ComprendreLouis Made1in en exr-qul figurenlncore dang i-des raponabi1it&a pa-Ii faut juea revolutiond'dgagr a doctrjngue,t apologiste de'irn-tre eadre adminitratif. rnusaIye.aiIde I'avant, sinon ella sepropre tjn clere a d'autantmnsdictaturenapolo1a forme 'd'uneOCCinatonest vrai qie,'our than ra handicape par 1tjdspius Ufle grarde cultureifil 'niennei juStrncnt conpafinaeDans clTocatoner les faon de c'rncevoirt 1etixthdc, eenfle-arriveacorprendrc rneuxreacelle d'HitIer. qu il'eutd-1E1ite. Ie Dr Mars aipouvoir, poar diriger un mis dii gouvernquIa vie, Thunajn a l'aide Iesadire toUte la vritUtt les dfaillances d'une Jipas anr dans1 chos, iifldernandontpaieuxexprjencescu-jsiLuation et Ia perte dete jouiSseuz&, corronipueottaut ds honiniajeuns,i-que dep0&&rdes barricadeslairhs. Et 11a d'autant plua StDorningue par lcfran-1,,sendIa digrilt et dunon pair 1'e4tL'eaprance, devant iiopas hsitants.de eonnaisance qu'1 ait frais. .Apra avoir appreidevoir a;ai perdu ses d-!sdii momspar 1ecfrdeaqUenter pina de concepts di-sUVrages, i m'a eornneC'est son livr1e plus po.rnmesdoureuxqUine1! vergts etOpposauxlire MadeliaEt tif et le1us couragu. Surp&csentil'avcntraUJuge1HA!T1EN A 'j'aicompris ottdevin. pour toutI "'poque o i1 a tI''quoiue Ic ngre et fore& pab]fnent d 1'liistoIre; cjue dan-a msure or us eueht'ENCOIJRACER ;Void m&InainS 1 Ellesattacli, s'il escone--cUne tape dei'ivolu.uier qUeuea raon d-(SontropreGne ur-ient, au proJtariat flondiatioHa'tiennt aussi flu--&e COflSUehtS a'vux-mC'esj. Ic nointn Josalphatye d'arnour patonique. Voi-NauxrojnAntbjne MichelIivre o s'affirme catesprit& mon &prIt it estpur omn1aitrd 1a pensconsde proslytjsme qu rclameest de ne paa faer lesighd,uient d'1nstalmerried'enft,etive, en taut 11anan peu plus dc jutire danatndanee d'um cfu#emeriticr a Chaihonnire,GmeVoid Ionuriieatvierde Ta vrjtJes jugemeitts portessur Iaaoa1ergi dL'idignationSectiofl ruraic de Petit GoCOC une douleur sansles aavans etnoloRae et leeup1&daiti.&; cIt 'a rvole c?ui peuple,face a PinjutIce ct i1a bar YC, unC $titC Usine pour laeSpranec. 'Et purtantjcPrieMars,LorimerC'est un Plaidoyer eloquentbare d'un rghne cn deonfl preparation du. caf On cerisonge aux cicafriceg dont leDenis Et Franoi DuvalirCn EeUr .aveur qul, makrse. Los payans qul lui yendoa et lea paules de Desa-les deux Jasparables,Ole-son cadre plus troit ei bienure.'LorSqu'une rVOhLio1 sodent ieUrSrcoltesparlenttajent reniplisEl; jebert Qeorgea Jacob.sont moms docunent, faitthle st-ationne r oni;ir-rxtxn".GUde son a me sensveux COITrne sj'atpourtanlea niaitresIaa cDe l'EgaitdesRaeenant do sa roit,e nat'ur'Ik, el reux et delu1SOCO-dies expneneplus quervolLttionCjrenaflumaines. Le ljvrc duDre recuic ncesaahenintet1flSIsnardSeraphim. Ce eentenajrcs Etpourtantjetion1Iist:e eHar.i. I:ia myst Mars qul ale pius tierisque d ptrtrr -pi1edt deScmt tous deuc des haitienonrjs du pur sourire domaq1eo1rprhcnsib1e, du rebruita, 1e p1us tie porndquestomber dana l!iLerUc et d'ou conscients.race. Et Pourtant j'apprensJvmet de Iaac lea posaeat sonAjnsi paria l'Onc1ea lire dana lea 'livresd'unIde et determinefoute leurEvidemmeiit oa don plu..I aure divilisation doxt j'ab-eaco:.sieuiflterprLions aurSaItih,ussurJaScene sorbe1'impuret4tranaccu-ieS jntentjon 'ou i"ntntjondante. Jce c6nsole de Sa-Mais Ic nationaIjnie d'au-l'auteur. On feind tiecroi-VOr qu'elIe a bu, avant dtat jourd'huin'vst pas Ic natiure, dans unrtain milieu,'--.U]tieiios, collaborateurs. A h!cesCONSRVA-tenasonet,Ia j nafld'hier. Le droule-ainvite : ceile tie retoura rencontr Ia aemalne derTEUBS 'touleurvie ussouxce tumineuse et fraichenent de 1'hstoire mondialenr a Ia mentalit Africal-nlre 3\Ionsjeur Luc Dors'n resterontCONSERVAdc Etjcns,ds Ca1dens,ui a in-'prim actue11.thentne.'tIt qui itiL a felt. art de son TIiURS. Voicj IaflOte qui des Etthiopiens, dessolej].I tin0 toflnure 'autremenrratonnenieM, au 5U,ete Iaa mis ecoIrc Tonton Luc. teints. de l'antiquite.. .f v. Las intelleetuels de l'Oc-facon. dent nous, avons ac-JeLe chef de I'Etat a fait...........cupation oat sub!avecunejcaeili Sn. jrntnalou Mu appel Luc Dorainvilpro-Le pgrevait tre force poignantaccuit lesurn1. BILLET DE LASe ,National. Nowi regret--fesseurd'histoire et tie go 'nt 'Un rVolUtionnaire.Sa nations nationale.L'veilsISudJa Ir pntti!)fjnlement Qj1e notregraphic,ournaliste, bouqttirace Ia rive auproletariat' cIaleur esprit asurpris;CONSERVA TEUk connist, pour dirigrle Mue xnondial, a la cause des dam par i'imjitoyab1e4purecoivent une part.ie desna de 1a vie, 'desrebuts dengre qe les facilitstienfices caches.e tie I'HEURE) Grandquo Ntiona1, C'est ucho'c ab'hSatisfaite. Un ncomijnjcationet Iccy&-Tell0Ia situatTo-di1. tie. Ia droIteandisolument maTheureux guiegre conatcur eatcontre me des doctrinesracistequeue nous devons d'avoirts. vineCs aux drnisesfait pas honeuran Non-l'v&ution tie Phurnainet risap'dement rpanduesperdu des bCnficesnor-rnpCittons Clecora1esa-ViuUGouverneflientqulcont't'exuLenc0 memo tiet de facon plusintensive mes. Isgains rCaliss du-Ita gu1gne de ze pas rece nous l'e&pCronsprocderasa race. Los principesabs-. dana lea confins dumonde,rant Ia priode tieguorrecc jour l je. Ldurnal.l'nventaira du MuCe Naotraits caientau ngre ide; nous rendajent pIn,cnsibleoat eu a dpaser lea cape-n tout caspodif'er li1al, o Ue trouveeS doliste laserCaljtds nCgress etet plus odicuxnatjona_ rances. Ii Seritnoal quoBouquinistqul sble n'acumentraprcieux, a-son 'Intelligence trojtJ'em_ I listes Sont revnusen quel-1a ,collectivitC 'en bCnCficiCt.voir pts trop etCcontent vant l'entrCc en lonction diinnsonn0 dans Uno -infriori-qu0 Sort-cindIn co Mais bienan contraire, 'a,-nous pubIionpltia baa Ia no T(4Uin Luc Dorsinvil.t irnmCmorjalel]n'a memo 1onc francajs0 d0St Dornini-msrea auLsnthtC plus qntis equestion et nous espdNous voulontout tie mepas Ia nostalgic doIa notion gue trop vltoubilCcparjamais5 paree que ledirLtonS quo Luc. scmO-ire.. Inc caprerquLuco est sa do ihurnajn. Laconscjellcoplus d'un0 gCnmationd'a-geants d'nlors oat eu scule--mont satisfait, quitiaprstisfai'En dernir.henmeraciae guide Cfl priic1p0ipr Vindpendce rlpar ment Ic souci tie leur fortunenousrappe d!urt grandlbs enqtiCth. nOusoat per-iIs tie Cham,vers Ic prolta notre pseudo-Clj0eontempersoiinelle devnt tre ac-.up et nous enyoIa 1a La mitie savolr quStephennat niondialvera ta rCvo poraine...crue a un rythme d'enfcr.D)ce sa bay0 de iermlne.Alcxian .teinp& oiidir1 tution aocialeLa mystique en question,cc fait, Iidsulta que 'escaest 'a basn s'tr l.bquellero-route ties territoiresCtr,an_g-ait Ic Mus60 avaitpensC a\rous trouverez,chez A. poSora l'vo1utiodo noirers. Sansnmequ'uneib mmftnous no editor UncatalogueonSe 'AlainLARAQUE Fils,ties pupde nrea, done for-voix honnCte n'art eriecesanquponpas-dire arouve tnserit, tong lesdcuchusures de tennisau prjcmn5 un vial nationaIiteola Ia face tieceux quiorsinvil Joaoervater meats prirmCtdcetted'un dor't pour I'anlCliorationdu CtaientsnPptSdu rgi-du Mue Stnounbent,ondation.:qunotre discipino mu ic'ur-'Cf ;pour Ic bonlieuicsort des mases eteur adap rae tie gacpillagede LescotCnufje7 v'eantaaiivtatioC inc civilisation plusA SUIVREn& nous. cmpche dovoirpUbiqtme at tiecettcCo"rs Privs Lvavne. Car Sans Io rIve-Carlos St LOmSquand c'esbmumaux.uvre.RueiRoy N. 7meat 1atel eInor& daComtablaci