La ruche

MISSING IMAGE

Material Information

Title:
La ruche
Uniform Title:
Ruche (Port-au-Prince, Haiti)
Physical Description:
v. : ill. ;
Language:
French
Creator:
Parti démocratique populaire de la jeunesse haïtienne
Publisher:
s.n.
Place of Publication:
Port-au-Prince
Creation Date:
May 1946
Publication Date:
Frequency:
weekly
regular

Subjects

Subjects / Keywords:
Youth -- Periodicals -- Haiti   ( lcsh )
Socialism -- Periodicals -- Haiti   ( lcsh )
Genre:
serial   ( sobekcm )
periodical   ( marcgt )

Notes

Dates or Sequential Designation:
1. année, no 1 (7 déc. 1945)-
Numbering Peculiarities:
Issued irregularly.
Numbering Peculiarities:
Issue for 15 déc. 1945 and issue for 1 janv. 1946 both called: 1. année, no 2.
Issuing Body:
Organ of: P.D.P.J.H., 8-13 avril 1946.
General Note:
Title from caption.
General Note:
Published by Imp. Haiti journal, <1 mai 1946->
General Note:
Master negative held by the Center for Research Libraries.
General Note:
Latest issue consulted: 2. année, no 42 (9 déc. 1946).
General Note:
Issue for 1 janv. 1946 also called: Édition speciale.

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Rights Management:
All applicable rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier:
oclc - 30263243
lccn - sn 94021264
ocm30263243
System ID:
AA00007288:00006

Related Items

Succeeded by:
Nouvelle ruche


This item is only available as the following downloads:


Full Text

PAGE 1

The Center for Research Libraries scans to provide digital deliver y of its holdings. In some cases problems with the quality of th e original document or microfilm reproduction may result in a lower quality scan, but it will be legible. In some cases pages may be damaged or missing. Files include OCR (machin e searchable text) when the quality of the scan and the language or format of the text allows. If preferred, you may request a loan by contacting Center for Research Libraries through your Interlibrary Loan Office. Rights and usage Materials digitized by the Center for Resear ch Libraries are intended for the personal educational and research use of students, scholars, and other researchers of the CRL member community. Copyrighted images and texts are not to be re produced, displayed, distributed, broadcast, or dow nloaded for other purposes w ithout the expressed, written permission of the copyright owner. Center for Research Libraries Scan Date: October 11, 2011 Identifier: s-r-000058-n6

PAGE 2

Directeur:ThEOJ)GJIE 1I1IRactIon:!,TCOMJTJAdrese:Ruelle fley No.rt.au-Vrhice flaiti.T1tphotie 270AJ3ONNCMhNrzCapilale. .G 1.00 par moisProvinee...., G. 1.50 par mois?Iu?.irEnE ANNEE No 17I.-.'.'.e;r.:-MERCJEI)I icr MA! J946aOgu'iu de a JeuneGnrationJIEBDOMADAIRE POLATIQtJE ET LITTERAIBESouveut Ia &e qul re.-cle Ic fea bouiIIantde IaJeunesse contribucpluseUicaernent an bonheurde son Iays que Ia ttefrofrJc et exprimente duvielilardquiteinporisedans les moments ot Iatnirit seule est de mise.DESSALINETjeIaftedtrekallv--rj'Theodore Bakertoujours presentau devoir et a Ia lachePorTFI1ODORE R41SEREN QUOT AT..1L FAUTJ ? PO[JRQUOIET COMMENT ?Dctcirconstaaces indel)endantesde notre volont ont fail subjiLAL Rvolzzioiilu. 7 Jniiv'r (/cr-flier, faite par La Jeunosw an nowavril 1(J4G, notre directeurses, et cc n'esf. pus sans cue1que d-RIJCIIE sa pi eniirecIip, dpuisque Jth iniposa Ic flgiuie dettu peuple ei Potir ic 1)e'II)1c, a ou-en'oyait une Iettre au Dpartementgout que nous allons brivemente-Lerreur abauiiIa IIvoluliou tie.yen(/0718 ROrY?1,i1ieiI 1iI1(! nozwllede l'Intrieur portant jsaonnaistracer CeUCnous cunsidrons enJanvier. Mais ce lAclicux eon'etenpsre qut (lou tii' cclh di::IicJ1l,peque Ia parution de aon Jour-toute objeetivit comme un yenta-)fa en rica aitrt Ic seiithnent le-(l('JitZi!if(IC 1(tLiteri et(ICla JusnalLa Ruches. dont l'existence remonteal'anne 1942, tait mon1enble scandale.Le 9 avril 1946,aIn.d'uneflotisa' toujours nniixu(leike SOCi(l1e.SW t?ftCS h'S foi i,'c'.s (ICtanment. discontinue. en raison 'Jesuiterunion des rdacteur(le eLa Ru.faire de notre journal ui Organe dedefense des intrtsservitu(1c.Elie i'(ipo; Seu?eflumt1i:iziz,e.tow:circonstances exceptior.nelles et inchea, sur leur dernande.notre digaraux(luPays. Dc tonic nQtrcfoi cc.rcnversd iwinch.,zngroupe(l'!Ion,n?c$carac!: ithjizc.cdpendantes de sa volont. Unviprecteur d'apporter une colution re-nouaIons poursuivre Ic labeur dj end'une caugoi ie.socialequ.t1anIa rnme teneur iut rdig etcon-i.volutionnaire(ICmilitant marx1e,tiepris en Iayeur(Illreleinent in-toiJ141$Pays(ILL ?lZOfl(IC,OIfl!'tE!IlCCnluniquaI'Impriinerje de rEtatcirelativeaIa proprit decLL1.tgral deInCo&nmunaul ilaitianne.I deve,zirdeplus en. pLUS iinjn1sanos confreres de Ia Presse quot[-chea aprs Un changedenonthreuxLIeureqiicnous vivons est tropSaute(levaIzt1csolutionsqua rri.h.dienne. Alors, I)artout.onse posapoints de 'ue, dans on esprit thg'vci In.lileheaaeconhI)iir estI:icnlles J)rObU.it?LCSpoitco.ic.no.cette question:Que se passe.t-iiaconciliation, d'abngation.I'a3truis-trop siiense pour que nous lpen-Iniqu.ta3cofltC,fl'JOrain.(.Ct qzil (lpu1ILLRuche?,II sopussait I)ieu descho-rue mme,.notre directeur acceptasions notre tCIflJ)Cli deainesct(!C,milltzaircs est. an goui,eriiazl dede signer un acte que nous .soumet-.striles discusjons.l7iLstozre. (lel31Illilstoirc.aywzt Lou-tons au jugementdupublic.Tel Uncouptie foudre, IaplusJOUTS cOiiSIiIuZforce /fl(IOU.sedUIilamdniie:t.iledhonznies('j9ACTEDEPROPRIE't'E DEvaillantc partieticnoire Jetinesse setrouve J)rtlsquemen t accunie d'a'voimillionsLA Eucr-tl>>r.()UXc/james(Mi'obscww:tis,ncci d-sDePIol)ri(I.l)riv2(ICMr. [lieu-ciique]quc sorte, faiPia Sntchela misrc.L1(LRvoluiwn(lii 7 j((t1)rc1exDe:iiiljons de jeunes gciiout'dorc Baker,Ic iourna(LaRucheGrave. nipriseCar cette ,Teunesseesi hien celle.dc.Tanyjerquirestp oslo,, ,S(IlU(U1TC tICS1t'.itunes ran-Ia11)011sur tons les champs debataille du nioridel'aboliliontest ceconnueInI)rsellie.paencore en poscessiond'eIIe-mme.CU3tLJSCf(IC"71(kCSSUh1(Scolre.1)OUSystlflcpolilicjuc cjuifut enrdeision(1tl);OPritare,eomnie)roj)rit exclusive desElle saitI)er!inemmenl (Tu'elle a Unconteizues. c'nnprimes(!CjilflSpie:.chOlifleur ces.Leinps derniers et quitersonneszsuivan[csroleajouer dansIcplandeschosesdelrente ((its, tie toutsuipeuplem-(lUllinclleurcoistittia tin vri[abIe 1npis(IC 00-ThodoicBaker, Hen 1)pestie,quis'laboreiit(ic rios joursDOUrIcplusgrand boiThcur(IC.sofJea:;nagerneiz1deschoses (lOtLtoinuison Jz,utie,:iietiecondiliond'honune.FaucluisJacquesAlexis,Gra1dBloii-flotre collee.ti-vit.Ellesail iaIenicn[ qu'eIIepourtine ric.ittiort qzt'uIbl(t((C 1(les miftIlt?es, erasispaIcstanks.ilsuLverse Jour sangcourl, Laurore St. .1iist, Geor-A I3eaiifiIseses[esfaire et que Je seulhe.ricJzcsc1I(iltO/lqiC, la Rrou,iioi,, du])()U1ideal cru'avaient entrevu'cursas-gesKcsler CTcrmoni.Marcel Bonni.PiciSI Foil Co-ritagequlItti esi Jaissest son petit7Janvier,COW'!? toniCrcu&li,iozz.cendanis,ci tineles turJ)itn(]cspoll-ho,GC1nvd CIienetg1ain(ICvCj-ite>. Or aneulimaleuclv(lJ)it(!CSrrtiti,incllp.stcittcflives(IC boycottage (ICS focc.c TC'!CtiOfl-ticjues(IC ecux-ci ci Icscunchtions-Ce Conseil depiOI)riCkljres estsou-ten(Incscassel)t115,antpouriI(tLres, Po,!c,a..c.sfruits. (IltrO.(11(-CcoflO11jc1tOs1'alorsu'avaieiit pasfail scour l'urcntc nCcessile.Det,(Voirsuiuen2me pago)Voir suiipen 4irtepg.j:7U31flCconqu&cs qu'ilo:i,sfuudr(L savoi,hfciu1,o pour e!fl1)-millions de ,jCtIflCs gens oat oIY'ertCjterCUX C11/W?flhs (IC(l Lth(',Id (ic7 L',flOfltCf SO, 1(1 .SCflCflolifti/iic hal.Lo111gctIseI1eIl leurs writes pOtri-aux hayonneltes toutcsL.umidesdu sang(ICIeuis J)Crtus(hnsJo.Itien,ie.Le preiti ieie.te(lU Go,,iiEvil)reflhiCreconrlagranIIIOfl(llalC1)0(1Ioiiei' nuxpeup1e.C)Irime at:Len1atCrjatisnj(IiuIeUqueCL IcLe InaiCrialisnIe liisloriqe Clendcuilf li!thai,.en preiiaziInsncs:lndl\'ichis laCCItitude (JU'tIfl flOLIV&tCi'ia Iismehistorique consti titenIJeprincipes du maLrialismeWa-dei'Esw,Jut de riiodreielThw,i.orche dechoscallait, clevait naitrliondcmeiitthCoriqiiedopartJecliqueartudc dcl viesociale;I)!esuiavau'ni!ourlumtstirbusles tons.met//idif'Se.?w!inh2sciapporlerdefaoni Cctic cinilivedescliaIiitcInentsMarxisie..Qu'cst-ceque Icmaii iahsniCiiapplique ces prilicipesdomctC-rialisme auxdn ISUnS ilOUi f/li f/Clil/er go'lverPe'menl.Thinsie dcc:i,diectoraldaiis]esstructures soeiaIc, de,onomic1uescialUquc?2.Qu'es1cel)IICI1O1IICIICSviesoclaic, it appliquecesi'nncmesaenwgueurle C.E.ilJ.politiqtiesciamande.quc. Icmi[Cria1isme1'Ctu(IedeIa sociCtd,aFCtude dcfl'pene'Iezetzitul/id dii TtOzi, a l11 y a on penpurtou[dc VCUVCSIiistorique?SOURCESl'hisLoire. deInsocitCreprn1un(im,pcnpledcs !IICIZICSllOI?lIilCcfltrecides orpliclins.l)-raiit1'Jnies sesoularmdcsCIC kurcrpe, desfinfl1.LESLeUmatrialisrnedialclique c.stLEndfinissani IeurmCthocldia-lecUquc, MarxciEngcls se rMCrcn(lesguelci'dta/t(1rnss(eIc 7JauCdc.S01111)lCllrd,(IC'S1)CreS portentthCoiLe gnCralcdoJ)arti Marxis[e-habulucllcmeiita1IegIcomma uvicrin,Tczinessel-Jaitjijnne (1VCCiJeidncoic scuvemenet flCrement IcurLiinis(e.LcniaiCrndisme dialceti-philosophequiia dnoncles princrlireella1111 !F'lIPlC (ill dclire Ii 1111brassard,[Cmoiiagedes,'erIus tieqtestainsi nommd parce quesopes fondamentauxdc Iadialeclique.pas ci d quaces honziiu'3davni.ntIcurJ)rogCmturc,cbsmillionsSaon de contd6rc les pIlCfl(lflCflesCela ne sigmile pas Cepenu.tntqUa&reCarIes.Et. fda Curctit,tOmbes drescnt IcurscroixJ)01SdcInnature, sa rnCthode. dinvesti-IadiaIcctiqu(IcMau'x el Engeis sc)itfaireIc plus!aciainenttill rnOfldti.dans les grnric!es plaines ct'Europe.0ctdc connaissance est ilialcc-identiqueii ce.lIc diil-Iee1.LeschosesserazentP'zcara slutpopic5 mixcoguigenicuts11101telsci[iciCle cison in tcrPrdtation, sa con-En dfinissanI1cm' mCth9dccaption des phdnornCnescle lnato-,din-(Voir suite en 3me pacVoirsuiteen4me pagere est malCrinliste.(Suite ez 2tne page)I-

PAGE 3

Page 2LA RUCHEverain qtmnt i l'ewrciee de scs Troitci prroaiiscs da proprit.La rtgIeniantalion do tout cc quloppartienta.Lu iuctiedoil trcmitean nom dt grOU)rmeflt sus in-diquaIn niajorit abs&ua de sesemposan is.Tout cc r1uitardaL.a LkicIiedoit trc pris scion In. (leoiOn duCnscii de propritaues.S'il est recomni quc Pun desropritnircsainnnqu/ an eaUuSchisme pohuique de eLa Iuchesavoir.Icrarxisnic Lninisiue Sl.ili nisme.Ce co-proprictau'c perd 1)UrClfleflt CtsiTnpIenient ses (irolls(ICl)tOP'4'.l.a. decision Thi)CULtrepl1S(JU'naccord do in Thajori t&des cc-propritaircs pienLs en flaiti.L'usagc(las loads gn(ra]ementquelconques appaitenaii I a c doitlre prisi In inaoi1t. docuascil tic co-propritaires presentsen Hali ci aiicun co-propriClrnre nopeilt s'CIever contrOctte .Iccision.ii estcfliCfl(lt( qUCle cOnseil doproprilitaires l)rbcnl('.51SCUI (JUn.lifle pour pi'.nclre una dCctsion cudgarda.Noire directeur pril. congC ci seiendit chez l'un des canuurades co.i)ropritaires dont nous ne cite.rem pius Ic nom gui Iui fit Ic plai-siitIe Iui1)1Cter une copie. El Ic 22avril UniWISpoitiut it Ia connais-sauce du public que Ic tuteur legaltIe oatre directeur ne l'avait jamaisauborisC it faire don du journal eLaRuchesa aucungroupementcicqu'enconsequenceiiconsidCraitconime nulie ci non avenue toutedonation gui aurail, etC faite par Icdii. rnineur Thodorea.Mais Ic 20 avril vers 3 heures piii., noIre durecteur recevait unc let.ire inqualitiable signe de DCpesirede Chenet ci. tIe Beauflis. qu'il corn.Matrialisine Dialectique(Suite do la J&c pose)lectiquc, Mats ci Engeis n'oot em-pruntC it in ditilectique tIe Ilegel quason noyau ialionnel ;its eu oat rc-jetC I'Ccorce idCalistccioat dCvu-lOJ)J)C Ia dialcctiqua on lui iml)u-lnlauJon caractCrc scienliliquc moderne.eNa mCtlioiic dialecliquc, dii 1\Inrxnon seuleinent clifrere Par In basetIe Ia mCihode 1-legelicune, tunis elken est mCme l'exact OnpoSe.Pour Ilegel, ic mouvcmenl do IapOUSCe'j' pecsoiinilio sons Ic1)0)))dc I'idee, est Ic dCmiurge tIe in rCailC.laquelie a'est quo Ia lorme phCno-mCriale dc i'idCe,Pour nioi, an contraire, Ic mouvementdcin pensCe n'esi que IarCflaxion du niouvemcnt rCa]. IranS-itCatraiisposC dans Ic ccrveautIe I'homme>. (IC ?darx, Ic Capital.tome 1, page 2P, Burcm d'EclitionsParis 1038).En dCfinissani Jour mateia1isme.Marxci EiigelScrC'Crnt Cgale-mont it Feuerback,C0mflce (UI I)lui-losopIle qui a rCintCgrd Ic matria-lismo dens sos droits.Toutefois coin no signifie pius queic matrialisme de Marx ci Bagelssoil identicjue itccliii tIc Feueriinck,usn'oni cinprunbC on allot au inn-teriahsmc dc Fcuerhack quo sonnoynu central;usl'ont dveloppCen one thCoria pliulosop1iique, scion-liligue du mnlCriaiisnic ci iIea oatrejetC los superposi Lioas idCnlistos.Ctlnques, religicuses On sat quoFcticrhack, tout en Ctauit mat&ialis-te (maul ati land u,'osl CIvC contiCIa i1noinination tIe niatCrialiste-Engalsit(litmaintos fois quaFeucihackmalgi C saIOSC>(mat-rialisle) esi rostC prisonn'eL-losarttrave.c idCalistes Iraditionuell,. quaIcvet i[ai)iC idCiiisiiie ne Fucivbacicapparaitdesquc nous en arri'ons isa philosophic dc in religionciasonCthique(F.Bagels, LudwigFeuethack et ha fin (IC ta p1iiIoOpliicclassiquc allemande )Dialectique provient Cu niot grccORGANE OFIflCIEL DU P.D.P.J.1-[P-au-Pco, J.20uvril 1046.Mr. Theodore BakerRucile Boy. No. 32.Monsieur,Nous savons que, violani bus lasengagements que nous avons pris en-Scfl)l)lc, vous arc's dcmandC itI'Im.primoric (Ic i'Etat,it noire nisu. donc I)iUScontinuer, ju3gti'it nouvctordre, ha cqntj)osition tIc uiotrc jour-uial, suivant Ic fliCnie esprit niachia-i'Ciique, vous avex cnt'oyC. uncdiC.claration pei-fideiitons les quoti-dians 1)0111 anncnccr quo In parutioittIe *LA RUC11Eesi diseontinoCepour des raisons que vous in ez d-'tonics piCces iinaginCos.A on moment partietiIiCrcntntgi-ave do noirO ]uistoire,oiiva sejouer hiantt aux utnes Ic destin die-ha jeunc democratic haitienne envoie do rCalCsation, one paretflc de-cision prise die propos dChhCrC constittic it noire avis et it ce]ui tIe tonsecux qu'mtCrease l'avcnir (IC noirepeuplc, nile tc-aliison, Coat devantgenera lionslii luresvousi)flrtorazl'accabinnte responsabilitC.Nous ne -vous ferons pas l'iniurcttie croire encore quo des inutrCts biCs-(hUllS oat pit Co point your detcr-miner it adopter iiuio attitude aussIiontcuse, iions nous difuconstIcpensor quc rous avez agi sur los ins-tiaIions maihonnCtes do gens fleaSoucicux du succs proehain do InrCvolution du 7 Janvier gens gRenous dCnoncerons nu moment ap-portia it In COflSCICflCC prolCtariCnne.ccLA RUCRE>, par Ic role inani-figue qu'ii a jouC au courS des vC-nements gui oat ouvert danc ic paysi'Cre de Ia rCgCnCration soeiale taniat lendue, demeuro lCSI)rit anuma-toutet avancC di mouveurtent tIe r-sistance ot dc liberation nationales,it est done impossible qull dosicnneIc lidd'un individu, au conlraire 1doit pouu-soivre avec courage ci honnCIc(C ha mite, Stir tons las Lerrainsohlos ennemis dii pi-olCtariat youlent engager.En consequence nousou.s ordon.iions, an nma do in Bvohulion dt.t7 .lanvier,air acm tInP.D.PJJIdont dA BtJCJ-TEest Ic digne por-te-parole, an iioni tie tons ceux guimeuuonl dauis los mangles tIe?LAsuucci dans les tudisecentres prolCtau-ions, livrCs pieds cipoings lies flux alrrcs tIe Ia null so-cinie dc revenir dims ha pins bret tIC-mi sin'voice deriui?tie at criminclledecision.El pour Ctrc iiius l)rCcis, si clanstrois iiem-s d'borlogc, vous Tie vousConformei pas it In Iign' tIc contInue(flut flous nVions -Jgooreusement bra-ale, L'EQUIPB IMMACULEE DEVoir suite on 4itnie page',---'p.-,11d

PAGE 4

a,.___-*a-_c_a-a___-___-_ -.---------------------------------LA 11UCHErII,Page 3Vcrsl'avmirDMENSONS DU ROMAN(Suite de la 1re page)1qs s'il n'yqeijil qiwe1a. Jllas iiOii rCl)arle (lu ronwn-f1cuve. Nonseulement vont nous pnrvcnir ljicii-ete menaccs iar 1'cxcs des dinien1'une]catthcs. Problrne queya plus. ii(i h's Iwinnie::,1YO11lot les (lerniersI)&.dci. Jules flomains.La juxtaposition tend h,csubstihiera1'irchi(ecLtire.irythnous ne 1)OUVOflS songeratraLtcricLLa miturc de. Ce. rapport est peat-cndu ezff (1I'('I 1(1flCIiO,l. II yainaigveal lien nouconfier quei]1est ioy au milieu i'ujj 1101 tx'oemoms videutc qu'iJ ne paraft.des coffres.fw'qiic .snni oh,terisM. Paul Via1raQUVXiIk son torn;a])ondatlt. On volt tel de nos a1flaurscar nous voyons les 1emJ)cran1entse: on! Jciiiuascrie ronaisque en lailt volu-(l'tefldre son CtL\TCU(Idaks1)IUSdiffrenis eniramns s-ersks pottes de hit1ignitp1, de17:onines.diiites iormiles, s'aecordeesromans longs, voir vers Ics roman.1U?ZLT. ii(I(k 1tomncs qi:iru-Nous scrions 1en[civoir insiaciIi[s du roniaiaUrors. Sansasrie:voici que Sarle, aprs Mal-ti1 janiza a grisqilLen sofli saon-Ia I)erSisIflnee tin gelire assez vague-doute, n'cst-ce 1)lS line Ioi pranreai'iux, 1aice un roman en J)usieurls.Eb cc quil y a (ICpirc.cest (JEWJ)CnLappel rojnan-.f1uve un signegeine roavrages. Candide, quivolumes.11est encore difilcile de sa-certailisoflt os Scprseizu'rso::(le 1)OI11eant( liHeVaiL'C. La conflanetiiauvre courte, estau.ssiinvoircc qua Ictalent(ICces auturslecozzverl(k idesdegwcluernn-a dans l'avcnir.]courage nirneremanatiroirs. Etiiiie vieiidraitdoltsc.1)rOduire dans de.plusgran-nz3 lCS rcprcmntaizts (k 1(1 Jclz?za,qucsupposent de parcUles nntrepri-l'icleie personne de conelure diide(linlensions:les Cheminsde Ia,cet Ics leaders (,zLtl,,lsiqxec (M ccses soI1t des cliosesqul.iiotrcpo-grandCyruson(ICJa Clhea3ean--Libert(introtival)les) attendenten.pI3uplC,q:iv'.ali,eurcusc:npntii'aque, oft dequoifrapper.atd'an{antChristoplie. C'est dire qa'iI e1 assezcore leur coinpJenient,atqiielqncspac e1?coiCu Mscha,zee(le pOu-1)USVivenleaL (Ju'eIIes rencoiitrentcifljcjJ(1'eq)rin1eIlasrapportsqulpriviIglis oripulira Ia Lttte veci;eir youclair (1(1l?S SPJ)tfl?)!fllCSCICS COIjtjOJ15 qui leiu'SC1flh)leflt1)11I5eJstenL antraks(lJIflCflSi011S d'une]'Angeiinoi.s taut encore allera-C, dco,liuzi!re .es r'l,c 7?p! 'sen-OJ)])OeS. Quelquc iiicpis q'ic Vonet sonCSpIi L Laroman-flea-paser noire apptitIL'thard(ICcett(LantsCL (leJL'1lSCUl.1)UiSScafficheipourprofessionprleasuccession(lasaVen-ccuvre dansIcpetit livre, d'aiIIeur41Iajeunesse iI11('iIPC1U('!ltsPalittraire,iifaut convenir(p1'il yatiifl)tItip1ies:onvqit 1)ieflCesi vifttsiintelligent, de Gatanp1.vant-gar(1eCl (luxlzOfl1lflPS ;',oIlfl.tes(1I1S JelentCO]JOCfUCqe ])OIlrSUi[,.,giosentrecon sur Andr 1\lahaiix. Eaut-iliis-at conscielIts(IC CC J)OV', i'ro?nbe)incrivan aveecs])crSoiiiages,Icroman picarescua da Lesagecicrirearnii le.s vieloiresdaroman-Ia inissio:i (Th sazzvagazder Fs con-avec les sentiments et lesd&s qulLOS TroisMousquctairesoilAtitantIleilveIcfait cjues'yraliienl. aprsqulec (la 114 Rz'oli,iloiz enfiapjwzni]CSsontieimenL une verlu cerlaine.iiemporteIcvent. i\Iaisii.SUj)pQrtetaut d'aiitres, les crivajnsesplus(lurenleniCCI1(U,U?!C(Iii/1if1UltItqLuCSL %L'tIj(jfl'Oflpeut lre1ciisansaisjd'tre une cuure profon(lmenLproccnps (l'idtO1ogie9En tout etacon.stiLueiiL mwhoflU3 ,zuitiontxkC!viseriIa quantitDc Idleseiilrc-x(]jLeaUcntivcnicnt conduile,clecause, Iaqialitdes crivainslflzredsoz,1'rjCinq(;Imu3uses1)riSC.Stmoignenttoi'tatimomsres Thibault.11slipporteilous aici pluscneIcsdhnen-(IC ,JO1IViCratenepoiilaiit iicou-C11111Cgraudc I)u1sance dcpmdi-innie. choseplustonl)al)1e,]sj)a-sions. 11esthors (IC(lOule quecer-Tejt3eflzeIl!lC5Co1?(1i(ThU1eSWi,lcStatioii. El'es en oftlasavaiiIares. etientes 1)rOdCl'ieS du rve intricur elbuns themes rclanient de grandcs-atconsriencuwsc'.susccj)Ithh's(Feles dflti8.Oiia aSsez (bt pieJro-l'aI)l)rOIolldisScITlent})syCbologiqtB,aees.-.-et Gatan Picona proba.I airetrioinplzc:ouxProrl,ai;ze,sninacOlnl)orLaiL un Jactetir cssentiel,nous kvoyons oar l'cxe1n1)kfilement raison de loiierAndre, v1aI-Chanthres (la/is Z'lab, otion da Joquiestindur.11estnon (1u'clProust,qu'il convicnid'ailleursiaux d'avoir donnaadernierIiiture Coii.siiiiitionk's(leasnon-(ICmat d'crivains J)resss,l'autrdsde iiietlraipart, comme t.thnL duiiJivrcplusd'ampleur qa'aux prc-wellesdue crnnnwiulez,! les1epirL.s'f1'irment par des architecturespitiscoiiteiiti, et aussi dune iniportanecdents.TIesi tout aussi facile de voirt;io/is des zzuzsscsproitarie;iiics; (!CTiIiIl)OSOI1tCSLapresence(ICccraiiv,exceIiUoiieIs parmilasroimms tiecc quccertains uuvragespzdeiitii.eUesvictitnes(Ms scu-lm,esnpprcslivres sur nos rayons a qucique choseCette dimension.s'tirei' en Iongueur:II mt sembirsz'ofls, IzcurOw,c1,zCIU en jiiUt1ice cia(ILIIflous rassme, Coimneim' diguclcriiier ouvrage sous-enleiidu.cjucLa Vie tranquille(IcMargue-disparition. at qzie la Rvo!,ito,z ctdressc contreIctcnips. J)etls Ii-jiosqu'aucuu des romans(ICrite Duras ett fait, rduitea sapre-I ait jrzillirvres [iemienfliimoment:on peaseiongiie duroe parus en France depuismircpanic, tine nouvelleaprsLaJeunesse, fwgeion(Lu 7 Jan-aux Plasges. au Pharaons. Dcsau-}'a\n]1Lder])je guerre iieni''aLs-parfaite.Siles cliniensions de l'ceuvrcvier,enestzassilagar4e1nu3.lawsl)alie11ts pas toiioursrIiaiix.se,quantamoi. tine impression anane sont pas oujoursciiVaIport averQu'elleViU3 (IC111W13e1 les1Y1S;fl01)1UaiflSi au cours tieS siales.p0-logticacelle qua Guerre el Paix. par1'Jmpression d'amj)lenrcues neIc'ertSpour qiit'les g;eralios7c qwser leur pyamidc sursable.exemlle, avait 1ite stir flies vingisont pas mme avee 1'niiprcsion cPa-'t,ii1roniJ)011ISltHfle-Ic(lialOgll('Avrai diresicertains sttjtsio-ans. IIya cerlaincinent des pagesl)Onclance, de fourrnilfemntIa-(lee suites /ithii'n,,s.iiaieiztpn icr)a11csqucs ont 1)cSOin d'espaccpourennuycuscs daiis Guerre el i'aix. Onqitelic pcuvcnt viser cerainsau-dentsagaccsparsa 1(111/C. C(Ir loScclploycrii1aise,ii csltraptVi-inc l'a affirm, et jeIccrois. i\tais jeteurs. Cette impression, que l'auvre.,euflesse 1iaiLp,z,ze est I'Aveni,(ICdent, par ailleur,squcl'imporiancerctrouva pasc1nrs Les ihibault. iiinterminable de Jules Rniajns1Coi:z,i,rina,n 1,aYiic'ine.d'un1F9enC smesurepus a'esdi-dmisLos Honimesde bonfle vo1ontnedonne pasloujours, JohnDos ]a-La ,Iewzesse es, lAVeflhl:J'(IICC1T1CflSOflS. TJIInoruiincntndure nasdons LaChioniqucdes Pasquier.sosnoiis In doimea COUJ)sar clans'ju'e1lCs! a Revo1iiion. Lafeuiusparsosurfaces mais parIaqtinlitIcgrand souffle, Ia grancic inspirn-lecicux loines dc ManhattanTrans..cetrioznplzc;a.La fl(1VQ7U1iO!l triOn.deInconstructiunciciaInnatirelionque jc sentais,quajectmscner. II n'csl pastoujous certainpizera. L'4veni,trzomplieia.A:eiziieml)IOYC. Que reste-t-il dc romans-core chezTo1sc.Tan'rctrouve aunonI)IUS quaJes onv-ragesqui sdoii-de Libert fl!Pg1O7e ci 1e Ji:,siicesoheavescIaX\I1csice?lout iustcmmc dcgriii Icdonciacrer dccnentIc !ClflpSd'arrivcsoicnceuxcialcicl!e.quciqucslitres.Sicertaines icIe.yicsindivicluelles, (les agiablcs pan-PiarriventIcflhieuxanons donnerIL1a1L(l1(I quc aJe1111C55c3ialIi,ji.certains thnies ont heson cltendie.tins dc Jules Bomains n'arrivcnt pasIa sensationdiilerups.Tanclsne (Lse son rnoi (lulls !es !PCljtj!,$ii faudi asanit COflhIaiLc ccrtaines cjuaBts n-a 1'utin instantii nojisclonnerIclaiue).queProustonVirginia\\Toolf noufldoi-quaUOLuui c C! cous.ce!ita refentisn'.plus foriaioitcessairesCd'art soat,1)ut-1)ceiii dercndiele chiniedesins-sent cette sC1atioii avecunc aisancequnIan(s, ni mniccclui ciarccerI'his-eti]nalurelqui lainap)rt:cnnen,tes Lasant:as.donslasclbaisato0115 la soira cia ueiidi chruzzc1tOir.C'esLchez i\ialraux,ci nonIcmnic .JtilRomainsnofoilsIaLa nouvelicQ:istiti:t:OiiqvOn VUba,iziai rtinissait plus d'wzechez ces nu 1ciit, quoje retrourci aisstlggrcquoparicviciilisseiIje)LtciachaJJaiidcr. jnucc qua so uorSi'celia des Cinq Gb: leases Sn aoiuurined'iirstiiuieujs. SoulignonsfrJO isaismont V&juia1ciitdniesicsperSonnagescii'iseffetscon-belle cienwuranio(ill ocution cia icrimpressionsiiin lecturedoGuerre ettraignants dii ciilcndrjcrAucoutraj-LeraLa piuscouicpaiceWICT'ice-j:-sicia::te,LaliesPaix,-le climat desosgrandessc-re, uncrivain iiornme l'ercorsuobla et plus bellea!parce cj'z'eileMine Cl,. Lczoy. La bob cia. 27anriitICSCOgrand souffle, cettc graveareusSipu.flUe eSpce(10miracleest celia do in Libe: t a, de nil J?count:, an ye: iiahisuccCs.inspiration dont je i,aclais, PsentPeut-CtisansrCEOiiiaenfei flierJovolution. La dernier 71101 3C'P a iiiNous ne sciurions nepasfCliciterthuisclepisodes coinmecola,cliitemps dans lesqt1eques pagesduJaunsse, Sn voii lriomplzcrq Ja,rccia ceite belle inlilatibe lasin Stilt!COflyOiiIcaviatours. daits Espoii.Silence (IC Ia Mer.qua Ira voix cscuss:celiadou1(Clils /:aliiensguiso dCt ouent sansN'est-ce pas in preuve cjue Thmpres-Ofl \OI1 aSSesquo cc n'esttoire.aide/iaclansii: dist, ibw,on dusion d'ampleur quo l'on rcoit d'artpasnaric formatquo les auleurs so dist1,i7'l:dodo:.riBAICEfl.c/al'insi,JICIiQn?itracersto!:!Lahue flO doit iipiiiSos dinicustons ?guent, ni (J110SeXl)rjflleflt ics yen-paysci nons forinons La ia'utPut-Ctrc cc rapprocheincni csii1tables dimensionsd'un iivie. Le for-LE CONGRE9youlevis poinis de Vile turoinpiniplopre. en efl'et. h Cciairer Inmat du liyrc cstline chose, mais soDES IA7STITUTETJRSclans l'lc:boi 01:071 da It: no:irello ielion gui nous oceupe. II n'cst point1''PViiS10i1 CL) cstU110 attiredie eut.t' jendi 25 tiui'jl at l(anclamqin.gisl(l/uon.nCcessaire gao Jo leoleur ghoisisse60 LLOuiVgr danslinC phrase, ainsi'ist IYl,if1 an La .spacieuse sal/e deLUIV.LII. fail ile ic: bon,rbosonCiitre Jo roman en plusicurs volu-qu'il arniva Si5Ol)venI cicKafka'orwolsI:l. Fe CongrCs do 'Unio7lgne. Atou:s cliunancions C 10115 d'd-flies, Ic roman do 400 pages. et IcP)L'exenipie, gui Cent des(tIUVI'O5VaJn)ut/c' cls Jjisiit, Ours d'TI cdii. Apaula: con: ageuseinenl Ce poiriori.roman bref. Plus quo In JongucurCOlirtes. Quo! monde lanstifle pageCotta occasion do tpag:il/lqiu's dis.qua n:oniicn:eni.des oiuvres Lnouq intCnsscnt los a-Coflulie Le Message tIe i'Cmpareureouu for! applaud/s furant pzoxioi:.tin ban pour ic dynanuique Prd-mules cl'cspni is. Le pi obiCinc SerailPaul GAI)11qNE-''l!riil iii muliioira !rCs (iehse.sukr:i Viani:y De:uier:nl(e.dc sivoir ic ranportguicdte OntrO(Extrait do cLa Gamttccbs LetIres)

PAGE 5

Page 4LA IWCHEMt. -rThodore Bake ;tou Jo a rs ps ent...LA 11UCl1EdejA a1it& etdde. coite quocotteasourer Joi-mallendai.is lintrt do in flihcilu-lIon, saura prendrelesdCcision 'd-quates pour In sauvegarcie dunor-gone qui reprAsenleanos yeux ciauyetix do bus los hommes cons-cicnt(ToCCJ)ayS LA SENTJNELLEAVANCEE DE LA CAUSE flu PROLETABIAT E-IMT1ENAvec nos salutations do Rdvolu-ionnaires irrductibjes.Pour tans los cainarades:Ren DEPESTHEBdacteur en chcfGCrav(l CHENETAdministrateuj'Georges A. SEA tJFILS:\dnijnistratsu r-ad joint.(Suitede12in pagcNous no voiilons point neus arr-tr auc termes injuileuxcidiffama-toirCs que ces me.ssiews ont eniploysai'gard tie notre directeur,estimani, que i'ceuvre It laquelle iis'est dyou depuis plus do quatreans no pout qu'tre duxnhiue sidiederail ddvier do l'idal qul estasabase pour devenir uno tribune d'in.srltes.Sans doute, notre directeur availcompris, malgr son jeuno age, quopour russir pleinenient,Illui fallull provoquer Ic groupernent do iou.tes les jennes ci PUrCS tinergies doson Pays.Noire directeur n'a jamais, It aucun moment, envisage une questiond'intCrCt personnel.Itpreuve qu'iTn'a pus hCsitCarendre cetteuricQC&d'oeii(Suite de i-a 1r" page)fratricdes, des hpitaux regorgen'encore do blesses, d'estropiAs, victiines do Iaguerre, dans quciquescoins retires des cadayres ci des en-davres n'oni pus encore Jini do flourrir, et dj, dj l'on pane, i'on dis-cute tin prOC1aiii conflit. £jIt ronfourbit los armes lgCterneni Cliniesdans Ic dernier carnageEt toni cola est arrivC, tout celas'est prodwi parcequc unc nouvelleloiSlosI)OLIPIOSCt los individus sovOient menaces d'tre lint uus, irahis ilans leurlCgiiiincs e.pi'anccsd'un monde rneilleur oh Ia fraterni-tC Jiurnaino doil i)rclomuier cilosrapports d'honme It honime s'effec-tuer soils l'gide d'une justice sociaIc cjtii no so contenterad'tre unmot, niais une rCaliid 'tangible.Tout cola est arriva parceqiie Irsiihpnialismes out fail sortir Jonesgriffes inenaan tes,ui'ceqae los cx-ploitaliouis ii'ouit)Mis COSSCd'(Tore-nir do jour en jour plus duires, nar-ceque Ta misCie coiiiinnc A motuirersontCnClweuxciliorril,levis:lgepnesqiic parbout, en un motp1c-quo Jo fascisme a encore aes chumces do survie.i\lorts des plaines Venues tie Irrancc, inonts hCroquos do Varsovie ettie Pearl Jiahor, moris admirable'de S talingrad, rdveillez-voas. car votie omvre osi oil l)nll, votre sacri-fice et yes espolis deviennent rains'votre sang a ConiC pour lien, iC-veiilez-vous, car ii va s'accomplir doliOtivenu do giaiidosibeliesac.lions.Touielosicunessesdiimondc-soul alentCesPuCtes.inteileciuciscurl ions ci artisansqiLvealent fi-air avee an Clot do chososi eoiis-(mire un nouvel edifice barnumtieconcorde ci d'amour, en liin:mom-farce los impCnieuses nCcessi tCs donoIre pogue, sortez, sortezilyesCgoismes et(ICvoire sIcnce, parce-qle tout n'esiPOSieiclti, sortez flourquo des valeurs nouvellos su.-gissontci quo vans rCalisiez vosrCvcs yea-1isalilesT, 0'.'ri p ...........pt'-r',''r.i'-.(Suite do In lCre page)ompCchoracolic lewiesse de tori-\'re de sa vie iassCe. Car, It chaqucLois qu'il s'agira pour die do faireIc. silence nubour d'elic noun Ceoutcuan pen l'Ccbo do Pass, cello Jeu-nesse subhnie sercicourcraloujours dais ces soidiers daiigcnciaion l'ou cOnrail eui'.onihlapres InLIBERTE sans mnie se soucier thumoindruperil...Dans ss usles1110-nients,cUen'aUrn qu'i replierSOPcaiur vers les cmaq glorietisesLim-morllles jouruCestie.facyicr'tUpour trouvenUll 1)011(le_ ])LiIliidiir citiecertitude thus Ia victoirdegrand', principes pour lesquels cITe-a lutld ci mite encore.Dc imotne cAtC,iioiis uiuulant surlos traces laissCes par inboiitiea-ten Ic, Ic couraqe ella commune voioniC, nons con tinuerons Ii: randomne qai ne neat quo do couune.ncot.Nous nous CverlueronsiirCpandresaiis cesse sun Ic Pays Ic patfuin vi-nifiani tieceilu Tcunessc AIa loisconseleute ci thsii, '-rosscn qui s'ecidehhererneui engagee dialus los voles(ICli Ddmocnii tie RCeIlc. Nous notransigerons arec petSonne 01,aelm moment, iiqus no cessere'is(ICsenior les saineci nobles idCes sinCcessaires aelmic-ilomen i A nofte rdhahiiitatjon nationale.'['ciesiIchut(1110 lionS lious smii-flies propose: noire (lCiernil nutesido Ic 'Caliser plomementRi voilIt Icollective. No serait-ce pus It IuiiiCtre surpris d'observei' quun mcii!mitre quo celui do trayailler It l'amClioration ties masses iuuti.nuics qugemissent. ayait copendant guide lossentiments do ceux qu'il a ci (levoilchoisir conune collaborateufs ?NoIre directeur n'a non a so re-procher. La higne qu'iI a suivie jus-qu'It present est. colic tic l'luonneurEL nous en -appellerons A thus losgens dCpouiilCsdepassion. NousconsidCrons que Jo scandale quo ceomessieursont. provoqudcoiistitueune honte pour notme Pays. A Ia yerite, us senibient discuter moms ieidCes qui sent a ha base tie 1uvremzignifique que nous avons cntr'.prise et gui a donn en si peu tietemps des rCsultats Si concrets, clued'unintrCt materiel personnelciCgoiste.C'est donc Ic droit Ic plUs cutlerdo noIre directeur, lotsqu'il constuiteque eel. intCiCt gui anime ceo niessieumsfaildCvier l'muvi oquil afondCe, alors qu'il Ctait encore Cco-lien, tic Ia sourer, en informant lesolganismes qui assurent piovisoire-nieni l'adminislration tin Pays (1u'ildiscontinue niomentanCrneni. InPitrution de son Journal.II sera aisC au public impartial tiejuger tie l'atiitude tie noire directeuret do celle do ceo messieurs. Los me-naces contenues au dernier paraiaphe tie bun Iottre ci Ia imsitionnmnihonnCteci.delovalequ'ilsontlrise envers noire directeuy danoLa Nouvelle Ruches, tie font quofixer beur Ctat d'ftnie. Notre directeurno peut que iou note;, se contontantIA iiI'1111 IIU it!!i.1ujoui dliia Jar ulfai, tout. it' rnzysconziizdznore1(1Fte(lu'J'rarczzl.Ceitc(i11ti&3C1eettcsdOttYrevelnoa,.ueti es p ii C i(I /(l'tlUt(Hh!.plusqu'clle701011100/11 5 I'S'liii. iflOjIleilt. Oil lIOn eninSuge la posesthilhttid'etablzr cl,eznos one -gislationdii tratail rCp'.mdant (mxii ormes thou ocratiquos rellas.En. eratl'ceuvre de reconstruc.tiOfl i,Jttonale C1it(1111(3 Set nit reel/u--mont.inconuplte Sironins so propo-saitd'envisagercelloPrirnordiakquestion (hi Travail. Ca matin, los di-vers gi oupes do travail-cursliditienson!.a'onndlitplu.ccl'oclatpossi-ble afte qui est i-a lear enquciqueSorb.Puissa ccitt., date inspirer a ceuxqzii ,seront emErges bienit dt' la rC-glenu Cilia! 1q11. (In Trim vail (laos notremilieu, one legislation. do Travail(rpo,,(lant mix besoins do flotrP JiG-quo!1"ire l'i-I4'rlenhtu1 C IVine lu Syndicalisme rlthtien!Viva le Travail!line Ietirede ThaiioP.-au-Pce., le 30 avnil 1916..I\Ir. Jean Magloirel)irccieiir tin low nal i?svchiCiE!i YUle.i\foiisiemir Ic Directeur,cc pensen quit y a des Sons', commeb'ecrivaut Balzac, (lout (bo fond tie Iaconscience n'est tapie quo do picesdo cent. sousa.Non Non messieurs, un pen deconvenance, un pendu'tespect Avous-iuiue5. Airire los ambitions.Iesjabousies,les mesquinenies, lospetitestentations pCcuniaites !Ar-rire Ies petites animositCsperson-nebiosArritc los basses m.unu-vres I La Revolution n'a pus etC faitepour in canaille, Elbo a etC faite pourbe proletariat qu'il ne faut.PitS con-fondre avoc Ia canaulle, etpout lepays tout entier. La Revolution a tfaite contre Ia canaille en general. Lecommunisnie n'esi pas tie Ia fripn-acne, vous effrayerez los pro lCtairesAh !messieurs, 110itouiliezPus Icbe;tu niouvement dui 7 Janviei-.Uiisi beau travail Non !Non, nics-siours,ii y a ties bornes qn'onnoiran chit Pus. En Russie,en Fi alice,en Chine commune aiblouis. Messieursno soycz pus tie km canailbe, ruesorerbillS pour Ia canaibbe Ne soyezpmeontre Ia Revolution,rue soyez pitscon(re Ic'7 fanner 1946.LISEZ tEn reponse Li. vo ire note : rSi nousvoulionsu, sons Ia rubnique : tLes lu-miCros ci leo 0nthres, tin unmerntin 29 ant 11, je liens' a rous faire sa-voir quo1) La lisle des souscriptetu's pourI'acha tti' an materiel. d'iniiirmlcniepour to journal La Ruche> sera pu-MiCe an fur ci It uiesui e It cliaque mm-mnCro tin dii ,Tournal.2) Los nalenus peiues sons cetterubm'ique so irouvent entt'e tes mainsdiiPrsidentdli Front PopulaireFbaulien,sunl'iiii liatt eduquelinsouscnul)[ion a CtC IanCe.3) Le limojitani atieini par in sOils-Ci'ipIi011 jusque-Ib esi do522.00 ACOle do flOfiuI)retlses listes gui sontencore en nnoviimce et tans Jo c'ipi-lie.-I) CoRe rnlenr sera remiso LiInDuteclion tin Journal pour [cIte floquo ilecli oil.5) LacitculationdosiilesticsoulsoniptionitiilC autonisCc pan IcDCparlement tie l'Iuldniemir. avee besceau c-I Jo visa dii DCpaniemont enquestion sun Cliadluc isle.Connue i-oils Ic voyos. pc-ha n'eni-hai'i'asse PCl'S011ilC 01 CliCOu'e uno foisIc malaiidninlie so trouve pits dc-noIre cAtC.Ave.c ales salutations.JnmpnmericDupuy S. THEANO.e HAITI JOURNAL ,Prsident tin
PAGE 6

IDckur:TUEOr)ORE BAKERRedaction:UN COMITEAdr"Rut4ie R)to. 3rrt-ai-rrince. lla'itj,TpIioe 2776ABONNEMENT:pita1c ...C. LOU par moisron(c,.G. 150 par rnkPREMIERE ANNEE-. No 18h-'p'-_.._(1i:....C-',i441VENDREDI .10 MM 1946Organe deIa JeiiGnr1(jI)ILe_12_Maj000-----DO1t!ADAtm POLTIQUEET LIITERAIRESouvet Ia tte guire-eel0Ic Lou, boujll.rnt de IaJeun0550contril)ue plusnt bonheurde son paysquo la tatefjoidc eL expCrimentcduvieill4rdguitcniporjscdims los moincn,i IatCmrjj seule est ticmisc.DESSAL1NESTjLu 12 Mai,e peuple hal-Icellos des xnasses prolCtarienJLien Ira aux urnes pour metnes exploitCes vorSun peutre tie l'ordre dans Ia mai-de d'gnitC et un peu de banson haitieme encoredlahour.JATTENTION PEUPLEBil let de labrCe e tdont1acharpatiteLe 12 Mai' le peuple hal-Seinainepourrie depuis plus de lAOlien ouvrira un nouveau cha-------000-tInSaeraquC derniCrernentpitre do son histoire.Ullbeau matin rvo1utionnai12 IV!iaiIc 7 JanvierUii peu pius de deux jours frages libresdu Peuple au-re sousles coups do belier de (Le 12 Mai, Ia Jeunesse despoindre pour elle I'aube d'u-nosest:nes vers Ia Demo-re plein de soldci de co1prendrUn sens nouveau,ci, notre there Haiti verrarant pour tche de conduirejPar Jo THEVENINnotre hroisme juvCnil et de Clnq Glorieusessera sur sei no nouvoUe existence.Ce eratie Ja1us pure. Quel que Sans vouloirporter Ia moianotre farouche et virile dgardes Farce que Ic 12 Malsera Un vnement dune im soit 1rCsultat qu'accuseradre critiqueOOLequl quetenmnation ,de mettre flnadost venir consacrer le tn-portanee Considerable qui a 1'urne,aucune interrogation ce soitet sansprtndr3Un ordre de thosesCcceuomphe tie IaDniocatie jntemnera la iois Iain des lie so posera sur le caractepossderlemonopolede.rani, fond& sUr la plus cyrilgrale en haiti.douloureuses pCriptesn-re de nos Parlemeritaires,meIdes de progrs social, pZjque expioitatIon de l'honi-Le 12 Mai, Ia RevolutiondurCes par Ic Pays depuls en me si l'onse retrouve entique, conomique nous t'-ome par Phomme que Ic mon sera deboutclans toutJo viron trente ans et Ia rhabjpresence dequciques sicai_onn deplorable,ado entier dapprouve et que Pays.Ilitation de notre dignitCnares de notre dernjre LCgisj re o se joueIc destidePHistoire,tCmoingnant12 wai sera un grandtionale.lative.Car aucun d'eux ne notre pays, cette mconnaldes vissicitudes et des exacjour.Ia faveur de Ia journCe pourra s'engagerdans uneparquelque..LdelionssCculaires, a condain-Vive Ic 12 MalIj lectorale du 12 Maj, lesrevole autre que cIIedictehIOSPUblicistesde cc queiiC.IVive Ia RvolutionIprCsentants issus dessuf-par Ia Revolution du 7 JanPourraitappeler novraiLe 12 Mai, le peupk hal-Vier.usauront, tons, pour problmes. DepuisI'histrj.Iquedate du 7 janvier,.us.tien se prononcera sur le desdevoir d'indiqer Is provqu' aujourd'huj leebet stin do la Revolutiondu 7nance des crisesdetoutesJanvier, et done sur eelui de/%Jjlenci lisi'.n esortes que traverse le Pays,tains faith insignifiants,tnIcirconserit autour decet.cette communaut noireaIaquo les vrais besoin. dude rechercher et deproposer.d'appartcnir, en dpit de ses]J!ec1iqueLeurcomportementdevrarrter, nos vraipro.queue noussonijnefiersles remcfesnCcessaires. -.Ipeuple, de 1a masse,epo'irmisres et de ses laideurs,Ctreabsolumentparfait: blCmesne sont ni tudis iiien raison de nos origines hisIpas u ngeste qul no eancou-envisages,..toriques, etpourlaquellereagarantir Ia libert hu-thpageest menpiu.-IIDIALECTIQUE ET.,i dehors des phnomnesen-Ce do peuple. Dans le textedidatures,Iacritiqueenous 1evonstre toujoursmaine et notre indCpenda,.tot autour de certainecanprtsaous sacrifierpouique ses iritrts ne soientMETAP}IISIQTJEVironnants,carnimportedo la Constitution guisera Ia portCeour desdetails ba..pas lCss, mais dCfendus a-'iquel pilCnomCne: Ians n'im-inaitresse de leur role,naux Fattentionest appe...vcIaplusexcessive ferme-Far'sonessence,IndiaIec-porte quel domaine de Ianaaucune disposition fantaisisICesur Ce qui iie mrite an.tique est 1tout l'Oppose kbIature peut tre CnvertienI te no sera aecueillieavec facune cosidratican.On s'in12 'lVtalle peuple hal-niStaphysique.non-seas Si On Ic considCreveur.1tormeencore sur le genL-etien portera son dernier ja-)La "nithod0Dialectique en dehors des Conditions en-1Nos futurs reprsentantsd'existence du primaireEliegement sur le Coinit ExMarxiste est caractriscparvironnantes, Si 0 nie dta-I aurontaprendre toutes leurs Lescotan Canada,. IcFecutif Ii1itairtqui a son ar-losra1tsssenhie1sche de Ces Conditions;au C0fl1responsabilitCs. Notro Cour tour Probabledo I'ex-pri-rivc au pouvoir fit la pro-ci:tralre, fl'Jmporte quel phnoSupreme do Cassation cjuident Vincenta fait dren.messe 'solennelle de donnerjiVoir page'(Voir page 4)ronlent l'objetde commen..dos elections absolument Ii-A. Contrairement a inaire$ los UflS aussistupidesbres et loyales, et d'Cssurerfli.Ctphysique, Ia dialeeti-quelesautres... on obser-oIc triomphe des principes au que regarde Ia nature,non-1iusqu' presentqu'au thanom desquelsie dernier gou Conilne une accumulationnoConsh.erat1onstre Rex, les -bourgeoisn'ocVernement mt renvers.c:denteile d'objets, de phrioIcupent plus les fauteujisroilLe 12 Mat :narquera une mnes detaches lesuns deso-----------.-ges... quo "ex-maitreesedorupture. Rupture avec un or autres,IsolCs etindpen-IGontran Rouziercircuic ii.Pour pen qu'on veuille!rtDo tout temps, cue s'est plubromentdans 1es rues deIadre do theses qui depuis 140 dants losuns desautres,terroger les faith etessyct tot pCoccupCcdetrouver Capitale ces Jours-ciet quoans fail les deuces dune mlmais comme un tout uni,d en dCger des vrjtCsIdes raisons a son attitude,le GnCral Neinoursfait lenoritd qul a jetC toutes soscoherent, oi los objets, lesnentaires,r.e peut-onpao d'tayerSOSbaseset saI lnort pourpouvoirnileuxcartes dans la bataille pour phCnomnes sont liesOrga..Conclure quola bourgeoiestructure Ceonomique.rebondirquand Ie monjconserver ses positions.niquenient entre eux, dCpenhaitienne, an cours do!'C4rj,'actjeducative et soda sera propice...Le 12 Mai, in rideau torndant les uns des autreset selution des idCes,ne o'est jaIc do Ia classepauvre et do I"oilhourquelqueg..bera sur tout ce qul consticonditionnantrCciproque-nialsPOsitivement fixCan1a. PaYsannerie qul se dl)a1 'denospUblicistes les vrajtue hier, c'est a dire sur in meat.Idevoir, ni, ne s'estdonn4 encore dims1e carcan do In Problmes,HCias!ils an so ronfrocit d'un rgime odieux,C'est pourquol la InCtho..I pour tlIche preciseun recas primitivitC'a'pasretenu dent pas Coniptequo L05c3tpour Se lever sur an notivel dodialectiqueconsidCresement des valeurs nationgsa soliicitude, ni effleur sa et sa Cliquene sont pas di.horizonI1' tico-socialen qu'aucun phnomCne de IaIcs. Paz plus,elle ne a'et pnesC,Bien an contraire,et-d'attentio11pour le arCconformitCavee les aspira. nature ne peut tre Comprisinteressc aaucuntravail1a toUjours coasMrC CQUI sent quartd'heure etquetions do l'heure, c'est--lire, si on l'envisage1soiCment, en, travailsocialet poliUqu.Volt page 3(Voir page 4)

PAGE 7

Pag?COIN L1TTERAUELA RUCHELes Caiholiques sonti/sfacisies?Suite du No 16uDoutcs lesiijustkcs ineux. Et, s1e bateau pas-poustoutees sinuosits, I-oou-Idont kes traducteursOIILIc s, on n'en conserve qu'une dont ii rcproduit les mom-IdrolL j1 ese plaindre, jiairinimpression genrale, unecOdres nuances.Ii dornie IcJe citeral que1quesxemhitlrienne que Thebdoma-Ipale est 1a i1anire dont noration un profil. Le tradueinei11eur de lui-mme, U5jjp1eslappui de ces affinnadarecatho1iquean1aisaoutunie Ide jiesensurer." teur, luJ, mct tou)ours pied1entifieittel pointa1autons jelaissead'autre$ leCatho1ic Hera1dn pici-IIYALEMBERT.aterreet souvent,qulteuru'fl se donne i'iUusiou trtste samden convtituerne crise sudte, cc journa'(Obsirvations ie 'rt de paraissait beau 1ularge, se d trIevenu erateur. ii resIune eneyckpdie. SI Jo tire adulateur d MM. Mussolini,traiuire)Irvle sordide dans ses pesemble aux valets dGil-,CCSexemples de lapresse Fraiico et SaIazar porte enLa critique ri'est ipateni tits details d econstruction. Bias qui, pour s&luire leurscatholiqueanglaise, c'estcaractregras cettemanLa critique ri'est pas tendins le cldak ds phrases obelles, empruntent les ha-Idune part que je in connais chette norme: cHas Germa-the pour les traducteurs. A l'on n'avance que paspas. bits et Icnornde leurs maibien, d'autre part qt ny had a fair deaI?A-t-leur gard, cUe peche sur-, Ii est rare, eneffet, que l'on trUs. Ernport par son lan,CliCreprsenteamerveilleon t equitable aee 1'Alle-tout par OmissiOn, n'en partraduise d'un seulian7que ; Ti st1veapropres yeux, IIa pressebien-penante n 'zagne?lant que pour1esaccablr 1 on proive un enthousias-ii. va jusqu' connaitreiegnrale.Pea aprs je repreadou leur jeter, du bout des1me suffisant pour ne pas sic jois de Ia cr&ation et, auCommentant Pannexion rexpresioid'un eminentvres, uxi petit compliment. comberal'ennui d'un tra-monent oii se croit dleu,d el'Autriche en 1938, le 'Ca journaliste, chrtiencelui-ID'ailleurs, ehacun d'eux revail routinier, fastidieuxqui niesure l'tat de dpendancethoije Tinesnegaspille lla colombe arme duiiconnait que leur role est mo cansisteatransporter uneaii reprendsonsang-froid pasSOflrnarbre en compatis paraplule s'envola vers Berdeste. Le mieux qu'iJ. puir-une, sur irn nouveau chantians lequelOIc tient. Onsant aver lea soufIrances des chtesgadenafin d'attendrirsent attendre, cc sent quei-Jtier, lies pierres arraches amr Jul dernande tout, on nemiprincipalesvictimes ear Ic grand eceur inconpris deIques reliefs du festin, cornmaisons pourconstruIre deIpermetrien.que d'tre unenhinusnous empoisonnent, M. Hit1er.;me ce1 oiseau qui, perch sur nouveauxedifices dans unI boa xcutant. 11 fait alorsces Julia et ces gens de gau-.Je parlais, au lendernainla tte du lion, iui signale styleiffrent.Ipenseraces gens qui viventthe quiScfont toujours per de Munich avee une admira-I.e giber et, pour prix deCe qul pricde, tantVa-des riches, au prcepteur ou1scuter! l'hebdomadaireble catholique anglaise, icc-services, se contente de pilontairement gro5si, ne tend :Ia darn ede compagnie en-declare qu'Hitler a faitacon trice, cornrne tautd'autrescorer les restes.Si grands qu' prciser, pour ceux que gages dans un chteau. Onune excellente affaire,braves gens de ia presseca-que puissent tre leurs mIa choseintresse, Inp0511rklame 4e lui des bonnespuisqu'il a accru de Ia sorte tho1ique Je ne pus rn'emp.rites, ils vivent toujours en tion, physiqueen quelque manires, du tact et de I'es-IIc nombre des catholiquescher d'exprjmer Iarvoltemarge, et plus l'auteur a de sane, du traducteu rvisavis prit quantala fantaisie enAllemagne...que suseitait en moi 'Thtten-talent1phis augmentent pour de la tche entreprise. Sala libertci auxquelles ii iuiLorsqu'Hitler lana sa cam tat perptr contre Ia Tth-eUX les risq,Ues d'erreur, plus positionintime estencoreserait si boa degoter...IIj pagnecontre Ia Tchcoslovacoslovaquie. Et l'exceLlentussont ecpossatre rejeplus curieuSe et, l, se joue est des limites que Ic traducqt1a, 11ernploya un thmdame de me rpondre: Maists dans l'ombreduchefparfois un drame. Le rnot teur iie doit jamais franchir.de popagande qui nous pa, ii'y a pasas'en lamanter.I'nuvre. Si Von ajoute qu'ils peut sembler gros, '1 xfestUn traducteur doit trerait aujourd'iiui un peu IaPrague est infeste de com-sont suspects, que pse surImalgr tout pas trap fort lors une contre-preuve de soni'pouvantail bolehvi munistes.. .Bravo,Mes-ew, de tout son poids, IcJquil s'agit d'une traduction auteur, crivait, en 1836,qtle. Or nul je crois en de sieurs du Catholic Herald,brocard italientraduttore,faite avec cette probit et cet Thophiie Gautieraproposhors de Mr Goebbels naJvous avez bien travaill!-detraditore'on serendra te ferveur. gages de Ia rusd'une traduction des 'ICon-imeuc servi en Cela la causeVoir page Scompte de in place peu envia site.; tesd'Hoffmann. 'dl dolt enble qu'lls occupent dans lesDans une lettre sur la tra reproduireJusquau moindrejj' ,lettres. Mme de Svign& les duction, publie il y a quelsigne particulier et, commeIiyieditatjoncomparait des dornestiques que vingt ans, Andr GideI l'acteurz qui l'on a confi-.-c-qui vont faire un message de spciliait que Ic hon traducun role, abdiquer complete-Peuple frre l'ui-ne est i pendant laquelle vous vousIa part de leur maitre et qui teur dolt connaitre admirament sa personnalitpour et vous attena.Idcderezatranscrfresousdiseiit souventleeontrajre blement les ressources desarevtir celie d'un autre.Daristroisjours,Vous IIa d.icte de votre conscien-de cc qu'on leur a donneD.I propre langue et tre caps'Cest. prcisment dans ret allez remplir un grand et bel ce les nom de ceux qul d'aMais 'tout cela, an fond, im ble de pntrer I'esprit etIte abdication de Ia personnaIacte, iinprieux devoir, quiprs vous, peuvent tre uti-porte peu. Prsances, rpula sensibiht de l'auteur qu' lit I'un tre dont Ic mtier j tmoignera selon les rsul-IcaIa patrie. Ecartezentation, problmes techniques ii entreprend de tra1uirc jus consiste a en avoir, que 1'on tats obtenus,l'espritHalquelque sorte toutsenti-cia la fidIt au texte s'efqu' s'identifiera lui.L'epeut dcouvrlr Jes donneslien actuel. Seulement dans ment de sympathie oil d'anifacont devant l'intrtque xemple Ic plus frappant de du drame subtil e isouventtrois jours vous suez dcid rnjtprsente, sur Ic loubie p1n cettecddentficationestinconscient qui se jue dans du sort de Ia patrie.Votre bulletin n'estpaspsyehologique et artistique,fourni par Baudelaire, 11 est l'esprit du traducteur. Dra-Cet acte est grand, cet ac j une marehandise, c'estunie problme de Ia traduction. beaueQupdetradueteurs me. Encore une fois, n'atta1 te est noble. Sagrandeur arme, celui de votre cons-Chez le traducteur sn pro dont le succs exige du gout chons pas au mot une va-et 'sa noblesse Uevxont trou cience, celui qut devra pro-duit un phnomnerigonde Ia finesse, Ic sens du mot leur absolue. La traduction ver un echo puissantchez tger Ic pays contre Ia ptLreusement inverse de celui' juste ct de la phrase, bref, t est en somme un mtier de vous. Votre consciencecc se du pouvoir par des in-de Ia creation littCraire. toutos les quahtCs de l'CcrIj tout repos. Et Si nous avonsfacteur hurnainimportant qualifies. Et en'otant, pourAlors que l'Ccrivain rassemvain mains une, la prineipaj cherch a en dtgager cer-va tre mseal'preuve.des homnies intgres,pro-ble des lCments pars, souIc, Ic don de cror.tains aspects particuliers, etGards aux faibles et aux I has, loyaux, mnimaculs envenirs sensations,pensCes,Bien scir on ne leur refu-Inous inensons peu connus,sentirnentaux.un xnotdes homnies nou-los amalgame et, par le jeu 5c pas cc dernier. Baudelaie'est pour mioux faire corn-INe subissez en quelque Ia veaux, vous pourrez aveeci'expressions successivos, enon Gide,traducteurdo I prendre eomxnents'exerce I con. l'influence de personne I forte jotter I la lacedefait un bloc d'un seul tenant, Shakespeare,sont detrs un art obscuraune poque car c'est votre bulletindo J eoncitoyens sj'al apportle traducteur aborde l'uvre grands Ccrivains, cepenclant oon lit tant de trauctions. vote qui dcidra Ic sm t du no pierre I l'Idification etdans son enembie et la rIpour los traducteurs de meL'attribution du prix HalpCI pays Ct ainsi le tireradu l'Cpuration d'Haiti,duit en miettes,enpetats tier, Ic dondo crCer. s'il rine-Karninskynous ona caucheniar actuel.IPeuple frre, prenez eons-morcoaux gui sont des mots, 1 existait ehoz cux, sorait un burn1 I'occbsion. Los troisLos nialheureusesgour-cionce de vouc me, aliasde phrases, sur lesquels ii tra I danger permanent en cc seas brillants tradueteurs, gui en des d'ur' homme ne doivent I ai'urne le 12 Mai, fairevaille a Ia loupe avant do les I qtiil las ontrainorait a trop sont losl&gitimes laurIats I en aucune facon vous int-J triornpherlesnoblesj.rocoller Un a Un.de libort. \Toili donemiIpour leursbeaux travaux, resser, puisque d'ors et dj& daux rvolutionnaire.Une muvre erite et qu'on hommepourvude nous pardonnerons certainevous ignorez, la sourcedo jPeupie frre, vous n'teslit d'une haleine, apparaittousceslments I mont do los avoir iri'is acot argent. Mettez-yvotreI pas l'homme d'unhomnicomma une vile qu'ondCqui, sauf un font de lul un1 cette sombre histoire.conscienceetchoisissez,I vous tes l'&omme d'une ieouvre de Ia mer. Les mal-I artiste,II a'Cmeut,il corn-(Pierre-FranOis CAILLE. puisquc vous avez encore ie dec gui &a qu'u1 butsos los glisea se confon-I prend, penchC sur son iraI (FxtraitIc uLa Gazette des temps, rIflthissez encore IIRCvolutian.-debt dans un ]ointain bru-\'aii,surcc tete dont ii I Lotti-es>,.Ia derniCre mnute,celleMiot dc IaiGroupillIre'I

PAGE 8

ILA RUCJIEPage 3i:iL!io PtionL11;Emanire d'hommagei1ouavons apprisavee zi, CondoJnneaespa-I:--plaisir Ja candidature a Larents.:MagitratureCommunalexxxComme poet;Massillon COICOU dont on vent detde Mr Leon St Felix gui estNotre grand ami et ancominmrer 1 annive'sairede 1 assasmat le 15 MarsUnhozrnete et rude travailprofesseur ?Ienes Ther-dernier n'etait pas un reveur unpenitent C etalt aussi le.-leur Mr Leon St Felm..poi1re Pierre so11cte de a bieniealiste qui savait retrousser 1e manches dans 1e.cban,avoir vsite certaines V1llesveiflanee des eleeLcursdutiers ou s elabore le Devenir Nitionai Et 1a mOrt l'avazt'"LViAngLresaura apportei aD2partinent.de 1 OuestleirouvL fidele auposte d'actionV.notre capitale tout Icconrandat de JercreenthrNouveau Moie, ii avait. scrute Ia pFuneon s'affronfort quu 1w. ecnv'entI\Osu Senat cIa IacpubIuqtu.tent leforces ennermes de ouours I'Amour U la Tra-,meilleursvceu.accompa'ous reLommanclons a tin-1inson de Ia Patrie et ou ii devait tomber martyr de la,-'rneut a 1'urne Mr Leon StcIa are de c4 hoj me piop1uarntdes caui,es, de cefle de Jo Liberte Le sublime/lix1,qui a 1 epoqueu ii fal-sacrifice qu'il Sit de sa vie est1 aeconiphssenicnt tu'I'xxx1oitbeaucoupdeco_ragejvoiu ardemment e>prime dans les vers ci-dessous.Tres prochanierrentno tpoUr texur hinnetenuent untSONNETtre redactear Luuen Daisplume, nous'piartait desPeut-etre u n)our, demain consOrvant ta fierte,-m..e, directeur deLa V oix parol s d'encouraemcnt.Lasses d'avoir encor toujours, Ia coupe asnCre,des Jeunesqui &avaltCUxxxDc passer pour le jouet. de trop d'iniquitC,recours it aucun pseudoruy-Toutos conimu -jicatiousNous ferons-nous 'martyrs, tons, pour toi, Sainte Mere!iMr. Llio Ption Pollicitesue quand nous mniOns Ia toutes lettres coneernant IaEh bien, en attendant cetutre Jour ofireies suffrages des lecteurs diibataille en dcenibre clansredaction et l'a'mntstrafionDc nous,Scredressant, notre postCriteDCpartement de 1'Ouest pource journal, counme le Saisait 'IcLa Ruchedowent CtreAura veng ton nom, ref alt ta gloire entiere,aller les reprsenter au Se-un des ntresque nous cr0 adressCcs jusqif nouvel orFrapp ton front du sceau de l'immortaiit,nat de la Rpublique. Llioyons plutot tre desno-'IN Inotre direetcur.Oh! souviens-toi de nous, lea victimes stoiques.PCt.ion rst en sommes srs aptres reprendra Sa chrini-ixx1Comme ces fils de Sparte, aux siCcles hCrolquesapportera ses diversesconnaqua Miroirs.Les employs des Pharina-, Dont l'histoire,pour nous, Consacre Ies exploitsaixces au poste comoen d-xxxdeSde Ia Capitale attendentcNous ne demandons rien qu'un humble coincIaterreheat de Snatcur de Ia RpiiDernirement quelques ou avec impatience une augmenO tu puisses graver cCs inots, ces seuls mots. Mere:blique. Nous lerecomnian-vr'ers de la petite industrielotion de leurs salaires.clIsiont tombsci pour dfenth'e mes droits.,,donsl'attention d's Clec-sont venus en notre rdac-m.(J. B. Massillon COICOIJ)teurs duDpartementAletion se platndre de Ia con-Notre sympathuque abonne7 Octobre 1867-15 Mars 1908'l'Ouestduite 'Ic leur patron,Mr Jean-Andre Rousseau,vice-'. _................GCrard Dents. Dansnotre prsident du ComitC grvis-,'.csouci de Tia vritC, nOUS a-e dii Morne I Tuff ei,t can-es..a qAflfl$vons cr qu'il tait de no-didat I Ia Magistratura CornI""D 'Tl.'tre devoir avant de pren-thunal ede Port-au-Prince(Suite)LOUISeaonnearoo'Ire en consideration leurs 1Nos meilleurs vmux l'accomAjoutI.ns par souci d'exac rCfugik politiques accuejilisdolances, d'ailer voir Ge-I pagnent.rard Dtinis I Babiolecom-inc ne l'ont pas fait certainsconfreres pour avoir desrenseignements sur Ic Salt.Et l, en prsence des ou-vriers, nous avons vu, aprCsdiscussion, que ceux-i n'a-vaient pas raison, et qu'aucntraire M. Gerard Denis aun bon .comporternent et estun patron de bonne foi.Est-il vrai que Ic directeurd'un hebdomadaire,ancienrdacteur en chef d'un jour-nal rvolutionnaireaurait,dans Un meeting au Cap, re-u une plulecIapierres pendant son discours?.u.w.ieIC pveu ivi.reen terre lranaise et parse-Lo'uis PtioThard,tat net son rgime 'Ic Vichy, cuterqes israelites, s'appelacrapuleux directeur de cetteNous avons reu en qua-sichrtien et sifanais,justice.-Livreral'Allemafeuile de choux qu'on ap-tre lois duThe Pittsburgtfont eu de meilleur dfengne Ties richesses alinientai-pelle LA GARDE et qui s'Couriers des dcoupures oseur, dans un pays dnnernires de ha France, et laisserJdite aux Cayes, est une pe-5ous Ia plume 'Ic Raymond'Ic M. Hitler. que cc jour-les enfants mourir de laim,tite site malsaine qui croitPace Alexandre, Ia ro1u-scatl'oliques.s'appe]a ascetisme:.. Inutilepouvoir jetter Ic tropp1cmtion du 7 Janvier retrace.'d'insister davantage. Le rgide boue qu'il a en liii surLes considerations d'ordreSOLes cas dj cites de l'Alme du Travailpour l'enneleautres. Louis PCtion Thecial et poiltique sur Ia sithalemagne, 'Ic 1'Espagne, 'Ic la mi. loin de Ia Famille,conard. vous constituezmetion haitienneyfigurent aucpresse bien pensante, cons-Ire In Patrie clut trs vile e-honte pour Ia vile des Ca-SI.tituent un dcssier accablant, changer ses paroles vange-yes et pour' tout lepays.On nous crit:vQuc PInsque trs incomplet, du liques contre l'arme plus suNous n'avonspoeIn terapspecteur-instruct 'ur rural desIfascismecathoIiqu'es. Exare de Ia Gestapo et des user-pour le moment de nous oe-Cayes prennegarde.Iis'a-minons encore, trs rapideI vices d'ordrea.cuper de Ia pourriture quemusea frapperd'aniendement, le cas de Vichy.II est regrettable, done, d'avous tes. Votre cas relveles iauvres instituteurs pourJe dis. trs r.pidrnent, voir I constater qu'ea de-du Service d'Hygine des Caun simpleretard de deuxparce que Volontaire s'est cx hors Ale Mgr. SaliCge, arche-yes, qut bientOt, nous l'spjours dans le paiement de l'aprime assez cla'rement et as vque de Toulouse,aucunrons, vous enyerra un'Iabonnement au JournalIns-sez souventsur cc point.nuenibre de l'4piscopat fran-ces soirs dans tine poubelletituteur Ruraisfondparfmric ipi.....,_i ------.-'1-_--iJ-IJCeJ've ues IC 00faite spcialementpourvouNous avonsapprisavec ILescot Dartigues,I quisling ont adopt avec Ibut, et ouvertement, contrerCjoindre I ia suer vos vraisplaisir la nomination depaine quelques nuances na-cc travestissement sacrilegefrres et vos vrais compa-Sanon Thanoala direction.ionales Icvocabulairean du christianisme.I) est en-,gnons. Et puis, Gontran Ladii Centre d'Apprentissage.avez-yous que...na2iSni. Ivrais en France les core plusgrave que1 loin deniour Se charge 'IcvousLe choix eSt heureux car Sa-Iserviteurs de M. Hitler ont s'endissocier,T1'Cpiscopatcoudre Ia bouche aux Cay.non ThCano est un instilu-En 1944, les 1859 quotiparlau debut dii moins franais ait activement SOU'Viellle crapule, prenez gar-.tour de carrirc bien rem-diens amCricains imprimaientcar ils Sc sont assez vile rca tenu Ic rgime de Ptain.-.-pile, un lutteur qui apporte-' chaque jour,un total 'Ic plus dus compte que a nepre-Sans douto les CvCques out-ra a Ia dIrection cia ccl etaI de 46.000.000 dnumros.-1 nait pasun langage emus dsapprouv Ia perscu'CONSIDERATIONSblissement-tout Ic sCrieux1 Tandis que losprincipaux1 pruntC I Ia Aloctrine de i'E-'tion dea Juifs ella dporta-(Suite)II a toujours fait preajounnaux tiraientuneglise et aux enycliaues.lion des ouvriers fraiais enVa durant ses 20 al-is 'Ic seryenne 'Ic 2.060.999 nusnros,(Conunparenchanternant, Ajiemagne: ils n'ont paspourvice, Cette promotion est jus1la plupart despetits quoti1I'encyclique contre IcnazisI autant dsavouC un Cgime 'incone question 'Ic ,vie onte et 'bien mCrite et notis diens locax. Le nombre desI me disparut de Ia circula-J qui devait SaialementVOI de suortpour cue de lea latsflicitons IcDirecteurdehebdomadaires so monte pour lion!)Se rendreal'ennemi luer dans cc sons. Je dis cxIser dana leur tat croupir.l'Enseignemenc ruralpour tout le pays 19 763dont sapela resignation.Paine IprCs: l'puscopat, uioxr pas lesJolin 'Ic nuieux servir ses dascc choix.529 siadressent aux agricul cadeau I l'Aflesuagne 'Ictou eatholiques 'Ic France carSeifls. Est-ce avecune fee.XXXteurs.Les autres sont Pute l'arme franaise s'appe1nous y revienclronsi'mveur retenue, beaucoup phi,.Nous dploronsbhs par diffrents organis-In expiation.Dporter Iamense niajorit des Iidles,thorique que pratique qule tragique accident survena suestels que Chambres 'Ic1 main-d'oauvre I Ia tracede th bas cierg et desordres1 toujours etC entreprisa ton.lund 22 avnil et qui cota [a Commerce, UnionsOuvni_1 l'arniee prisonnires'appela religieux rsiste Ionc1;to campagiie contraana1vie do jeune Jacques Botures, etc...rachat. Livre,r'itler les(I suivre)(Voir -page 4)

PAGE 9

LA RUCHEDUP UY S. THEANO 'CousidratiunsI Billet de Ia SemaineAttention peupleIphabfie du pro]&alreai :devouattendre Ja vi dea tro dssoute.Sude)Suite de La leregejSuiteest un v&ritabiedflJCandidatahi1tt -;iturCarnxrnutaieEt les chxcateurs n'ontdun Goivernement dSat e la RptbUqnejflrnaisiTIQIItThop de zlepour cFm2nder e Jzidoit tre dvolue Ia t-1ton plus dans1cornptsiegementiesea gangstersacd1re jes inembres duentde leur tcbe eL sode Cassationqtil-Iiusqu'ieI impsantaet parfois nairchargs de survdiller7iierdesfoyersdMucatiojjfauIc dire de conni-eonstitutjonnaljtee noJoiapour ipepie.&e ies aementh der-. .les 1ais ct ge:ITatis cprh1es retapersonnagesqulntderExeutjf.Lat.:tifsj'mJjoton des conun r1e das lea ar&brdes Comptesdea treIitkudeviedes claws nres du pays;ais de 1rtablie pour la plusgran-.tI%1eCteuscs dti payson v; Prtnedrefafrdeux11'ode scuritdes denierpu-Iontniremingligksctcoflnt de noa proubli. Le Dpartement des-Ithu tmouveenteollectif pttonestpOUrle moii1Fiian4eseva tre dta-.Iconsfituenflargpmentdiexager.--frimant Coatreiesprten-devonscorderede celui de VEconomleItions etes ambitions drnme semble plus dtatentJntiona1car ce sont deuIdes classesdirigaa-dautreslaits qulsont domaifldStoutafaitdis--,'1;tea.plus dignes d'intrt. Este I tifletS Thn de 1 autre.En pareille oceurence,quelquel'Os'inquite des courliDevant 1'amp1er d'uneIsntimentprofond, qu& ationsde vie faite auxpritelle rnission, nous crayons,InOUr dsintress peut inansonn leaadolcscerns Iaire acte de ban drct en1tenant soulever d'orguejl Iasurtout an Pnitenejer Nafinettant le Peuple en gardeVoid Dupuy S.Than,l'bomrneqfi1 laut a In Mags-Caiurde Iabourgeoisiet tionalqui consttue aette confre les Candidats inirno.frature Cominunale, un pur, tui Illsauthentiquedutie transiger avecheure-ci unenfer sur traux, ]ndioeres et neom-peuple. Dupuy SThau. et e dMonseurdestravaUIa prestige de Ia patrie. Lare >. LerarcheNo?r 1at tents qul se ptheatent aleurs de Ia Hasco, de Ia Pete Industrie, de Iainasscofleetjvjj.Ia masse. cAuescu pieinics petites gens et dont Ia presencean sehtprO1tarienne.forcedynanifcue, le rsersont incapables depru de notre proebain Par1rjtLe 12 xnal masque une tpe nouvelle dans notre vievOir d'nergie. lepsycbismerer cc qul est indspensabje ne sera d'aucuu profitpouraux taudis, guerre a Ia gran de znisre de la niasseetc.J servir a Ia construction dun'estproposeePeupi; rllchissez biennationale. II signffie guerre a 1'anaphabtismeguerredune nation, plutt qusdeieur substanae... et aucuIa Rpublique,Mais tout cela n'est vrai qua si vous votezpour Dupuypatrimoine ancestraIn'efrrourenrayer ce commerexvant de voter pourqueS. Thano L. Beflanton F. Desmorne.DonaMes thusdie pas plutt l'objt de Iaqu'est ieBlack Mar vous n'ayezpoint ensuitetThano. Leader du Front Popilaire Uaitien, menibre dutIOflS, pourl'difjcatjon dlent iemeurt-la-faim sontet le regret qtx'on prou& l'urne dirnanche et votes en toute conscJeice DupuyS.P'IhOfltCdesexploita-rzuendiants pullu4 toufferen vous Vamerth-simples fortunes prsonu..legion, des jeunes de 10, iiv etoujours d'avoir mal agLCoinitExcutjf du Front Bvo1utionnajre Haitien. Touret 12 ansdgueni11livi.ixs.IQue dire du patotismedes, avec un \sage tsto a-naliste, Dfenseur thtraitab1des intrts de Ia masse.;fItisme 1e Ia bourgeoisie bra-faire pleurervous tendecir rigeantjOn contribue dTa-.---.-----.--------.--..---Ique de tels fails solaissent une main innocenth.et onlutte contre thusia1yser. Et comme elle s'arnsournet quoi que ceguiravagent leM ATERIASLISME DIALECTIQUE Jetoupiours sur in culturpourfaire disparajtrdana payaRien sleet JaiscIpour esayerde trouver e,. r.osrues ce SPectacle tnaaa-ct Car ii fautc tcher deSuite de Ta prem1e pageplicationsa chacude :es 1re.. Nos export.ationsdinii vvre.actes,comment ne peut-un fluent,les importationse. Iceheure cniaJdemne petit Se comprendre et porteavanttoutc'est, encore exposer a Ia lunhire jalisentdifujcj1emen,lea notre vienationaje, jl eat iiSe justifier, Si On le considcc qulnai'etsed&. rc sonXnavouablejICOUS.Jrecettbaissent.. .Qu'est.decent de voujoirS'Oecuperindissoluble avec les phnoI seinbie a un moment donnJ effet, lea preuves de parjo.. emb1e vauloir!aaer vo1ox. I rejeterdana rombreqWre Sous l'angle de sa liaison! reoppe, si nime Ia choseciencenationale? Car, en qu'onpropose ? Majson de details insignifjnntpourmnes qui l'environnent.j instable, carponr Ta mthottSme dsintressa cii Soot pas tairement dectquelquesdolt tre notre congtnwuB. Contrairetr-nt a Ia I de dialectique 11 n'ya d'iij-I cheznous nonThreuses. et iTs uns de cesproblmes jur ci,.Cornnie l'a critxnataphysique, la thalectique vincible que Ce quinait et seIne sontpasnombreunou rnieux s'ocuperd'un Lojrementrun denos&rjregarde Ta nature non corn-dve1oppe.pius les haitiesoui depuis cot; ot d'uri Lacroi;out da YamsIn vie est! NousI l'indpendancese sontd. tel ou telcandjdat qul au-pourons crire le Payses4;me Un tat de repos et d'im-La nare tout entirea cause nationale.I rait recude T'argente X lCar endpitdet6utdimmobillt, malsini atatcules les plus inlimes jus.Et Cepndantboinines OU de Y.{es thrpitudes malgrtou3mobilit, destagnauonetiEnge]s, depuis les parti-de boone vo1onthis ide3Et pei,dajce tempse : 'comrnisparde Xnouvements et de chanqlz'aux corps les plusgrandsleves,es programmes epays eat dana i le coma. Au-UnLescotet ULacrL,gernents prptuels, de redepuis e grain de sable1es partissic sembient pas tour de nous, danaIse a.lt'es malgr1es arnies maihopn_nouvellements et de dve-qu'au sol&l depuis lepro.loppernentsincessantsotiste (cellule vivante prirnimanquer. Mais ceprogram Rpubliques duContin'i1i tea ernploydana in bate1iines et cespartis sontIc des efforts sont tets, desle lectorajeet inpositjotoujouquelque chose naittive N.D. L. R.)Jusquplus souvent l'expressionde rolutionasonsournisesindcatede certaincasidi.et se dveloppe, quelque cho Ihomme, eatengage dansiIa volontd'trn groupe oattentiondesdirigeant.,j,datIc Paysdoit aller dese se dsagrge et disparait,Ien processu ternel d'appa-d'un homme, bien qu'ilschacun desireapporter une i'avaat.,. lesprobiemquiC'est pourquoi IamCthode ritionatdedisparition,rCclament toujours dupj Pierredims Ia construefjnsqgissent djventCtrere_dialectique veut que les ph) cans un flux incessant,dans1pie, at pour le peupie.dd l'Cdiee.Et Cen sont pasqius. EL voulojrprter at-nomnes soient consjdrCsuznouvement et dans unLa peuple, en eflet,est Ce loin de l des faits 1flSjjteution plutotauxauteunon seu1emet du point deangement petuel. (K.hon enfant qulSe laisse du., iants,stupids,qui8Oflde flOS mauqui d'ai1iivue de leurs relations et de1 LItX et T. Engels,eauvres per par leaprornesses fatta proposes par lea Joutmauxne perdrontrien aatten-leur conditionnement reaL-cmpltes, anti-Dukringdiajclauses des hommes.MaiaIa Consciencenationa1e.Majdr juqu'fibs vrais proproque, mais ciu pointde itiqu ad cia fliture page 1l'horjzonl'aurorn de vrais dbats sontorgani+ Llrnes constittie un ve,j..vue de leur xnouvernent, de41?1, Mosccij 1935, editiondun journouveau. L'}iotsea autourde graves ques-bel suicide.Ii impoi-thd'enlear changeinent de leur dae.)i ma de Ia classe moyenne qui, tions quiProcCuepnt les divisager s&rieusementace pro'vClorpesnent du pQintdiCest pourquoi, dit Engels, 'danatous les pays. neveuIblemes auruotnent o nnuvudeleurapn"iionIa dialectiqueenvisagelesplus se laisser spoliercoat.--ommea a Iavejileat de1auriispa_choses et leti rrefletinantal Inc ii l'a toujours t,re CrGonstitut01quf. inluctable'3rjjjon. PoutImthode diaprincipalementdanaleurs dique mainrcflantesque les reclamationsment, vjen(*consolider icelectique. Ce qui Importea-relations rCciproques,danstrop longtempsfouls auc raes de Iaclassemoyen,tconqute is Rvolutj)avant tout, cc n'estpits ccleuranolialnoment,dana pids. Lea confljts, lasguet Contrale Capitalismeet lea du 7 Jaer at orientej-cequl, a un moment donnpa-leur motivernentdans leurrca at las revolutionsqulgaIsmesde totitessortes facosidefinitive ePays dimsmit stable, maiscommenceapparition at disparition.dchajetet qul menaflt qui onttoujoursempch levoles de inencoreIc mondenesent-on votitionaturejlj ree]ideja a dprir; cc qul im-(a suivre) 8blentpas avoir dautre bs-Joseph BAGUIDY(To TBEVEN

PAGE 10

-t-------------PRE3iij1ANNEEo. 19DirtterTREODorE BAKERRdtthnUN CO3IITEAdresse1udk 1oyn. 32Prt-nt,-j' 'iwe haiti,Tlphone 277I.JEUDI-MA! 1946IOrg a ne de laJeunen e ruti o iicapbe ....G. 100 par niohllEDOMAD4rRE POITTQUEET LflEfl%jp'OU VA LA REVOLUTION 1?Souv1j Iatere.Cle Ii(eu lioujijant deIaJeunesse COfltrjItu0phiefflcacement ande son paysque Ia t&,froide et exprjmltduv,eiflardqnitelnporjcedarns les mornennl Istrnrt SCUIC cattie mi%e,DESALINFLA REVOLUTIONA-T-ELLE TRIOMPHE:?-.':---<.-).).Au lendernahdeslec1eur volx pur a pleine rtionlgislatives quivienussite.Les Rsultatsde 1'Urneient davoir Iieu,connai83i.n;La Revolutiona-t-eile tnnantenant lea rsultas dfi ornph avec Chariler,xnas-itIfs de cette grande c'insuter of du rnarch no1r ?En attendant Ircepti,n Bainet: RosjnjPierre_LxjstatIon popu1, iieat bonA-Ua triomph4 avec Esdrss par lea diffrentshtl.1JacmeI Bellande, Moise(nonI)tie tous leaprocs..verba,Saltrou : Pressage Cajouae sdemanderj la Rvolu time, le silencleux ?de vote, IIdonnencoredparthg.,/tion du 7 Janvier et Ies prinA-t-efletriomphvecci-apres sous toutes r.servajeipes qui lafirent5ailli; Bourjolly qul coupe lagot-liste tiesIus au fontjoDEPUTES (NOItD)ont. par les nouveawc manawe lanteurtiefigue-tab1li sthlvant 1e'Cap: Francis Ju1jen Jac-..datairesdes chances tie tn bananes dana le Sudreu ; ques i1agIojre.ompher. ou biens'UsntA-t-eIle triomph avec Zddiffnposttie liime: Luc Stephensont pas s'.ceptib1es d'tre phirin, adulateur.e carri-Gae d'Haitiflorge Dunias Mjchi1jFarGerard F. MARTCTL!boycotts parlapresence re qui a approuv tous IesPlaisance: FIiSt-Lod3--000chambre tt auSnat,dcent ?PoHau-Prjnc: Franrttiepiflsen plusn-& ertainflhortmes AIdkt !moraudeViii-DEPUTES OUESTh Grande Rivire: Mariu J.D'haI'aube,uneCi;ezj1s etscWa1resA-t-elIe triomph avec TelGeorges,DanielPrudit, Trou: Ii. rBe1Ieenvahles abort1ties1o'tlngroUpernent minorftqee son qui rclamalesepten-momaD6u1rn,MidouiFort-Libert: Franckn EIreaux de vote. Les voture'quldepuis1'Indpendance natpour Lescot ?Avin.Vallires : Salnave Zamor.deServcea Publics ru.g.fCharles Fombrun,basscaE,DEPE (SUD)ca et l tans lea quaierjaujt detousleaPrivi1-Trion2phera-t-eIleaveePetit c;eave' Castel Dnie-stionnesd'offieeplacrtIi est une chose qtfonse faite honme?JLasca}31JMe,7art DentAnseaVean : Maurice Maf.,jpuiairdesgardes.Le-ndolt pas perdre tie Vue,Triomphera-t..ele avee cet1 zard.granIpeuple dana un ortire par-fest que leahomrnesqu1ij'oj. pare 4jEMirebalajs:DijonJn.crjCorailTTrrnn jcrnmeJmaJsent le besojn daljer Iiiennent dre IusontporDame-Marje tus MiloIbrement auxrnca llre sestitution enharmonie avec[M ateri ali sinDialec liqueAquin : PHlippe Charlierclair et I'atxnosphre lr:ission dtaborer une consICoteaux: Leon Pulanalrnandatajre. t-e ciciPsid'u'i0,SCayeE. Nutria et Josephles aspirations de laciasseger.znajoritaire explote ds ceToubeau.Aheures Isirne rsuxnormesdmocratiques1C.Contrairementaafcomplexe,deJ'jnfr-jein.2. auTelson.j 'trance tiepeunle1Tnitr.npays, c'est a dire rpcndantiConaives:Dr. Latortue,'.tentit:I'heure tie Ia deli..ffsentielles, qulvieridriitintaphysique, Iadialectisuprjeur.semble hOnner. Haiti deman-donner adesnque considre leprocessusLa natures ditEngels,DEPUTES (Artibonite)de a Vjre.-de bonheur, ga1es auddcroissance. o les changeest Ia pierre de toutthede laVerrettes : D. EstjrnIDans le calme, le peunlepart.Iments quantitatiIs n'abou-( dizilectique, et 11 faut direSt Marc : E. Nonez-c rend a l'urne. La poleLa constitutionquelea tissent pas a deschange..que lea sciertcemotierneJPetiteRivire: L.Cadetl(xerce unCrienxntrnouveaux mandataires vont ments qualltatifs, mais corn tie Ianatureontfourni Marmelade: Narcissi Mala.dantous lea bureaul. Au'cIme mt dveloppentent qulpour cette preuve ties ma ryaleritours des lemmes et de;consolider de faon dfiniti.. passe crea changments quan tCrjauxqul soot-extreme..1I enfantsse groupentet re.chatfauderdevravenirye 1n conqutes de la Rvo titatifs inslgnifitxith etIa-j ment riches et quDEPUTES (Nor :ueStg:rdent voter; des carnioi1Ilution du 7 Janviet queIa tentsa deschangementsintous les jours; ellesMole: Dcius Jean.d'1ecfcursed.Jeuneset le peupie enten qualitatils apparents et radiont ainsiprouv que IaPort-de-Paix:Frarckemplissent. La policenni.dent, a ce moment plus que caux ; ou des changementsture, en dernfre instance,noix et Fernand Alcindor.trese de Ia situation arrnre-qualitatifs sont non paS grat7oir page 4l(Voir page 4)lende de tempsentemcoute.jamais, dfendrae qdue, mais rapides, soudainsier meneurs inqtiitants. Lalets'oprent par bonds dunDes lepremier numro tat; ces thanementsneCOMMUNiQUEVihle eat calm& ti-eseIrnToute Ia .journe, dana destie Dcembre. nousdemansontpas contingentsmaisI emissionsapcialea, 1estn-dions, dans cejournal, des ncessafres;ils sont le r-tiondo Radios tiennept hil.ommes nouveaux 1UX Idsultat tie Yaccumujatfon deMardi inatin, au Cap-Hal-1 injonctions de Ia Policequ'-rcuple au courant ties ati iiouvehles. Nous croyorls qt,echangementsquantltatifs tien, certains repisentantsils attaquCrent dllbCrmentlectoraj. A midiencIa Revolution ne peut &treinsensibles et graduels.ide candidats vincsonta coups de pierres, malgri-cleschosesvontbien.dfendue que par ceuxj porte une partie tie Ia popa1 l'emploi desgaz. Enlacei'taisuneheure 32desont travaill C son Cclasion,C'est pourquoi la rnthode lalion asortir dana lea rues d'une teile situationo labureauxe vident. Tout marqui I'ont faiteet non par dialectique conidreque !tpour manifester contre 105f vie d'un candidat lu taItcte en ordrc. aucune rnani.ceux contre lesquels elle a processus developpementJsuffraes obtenusa l'urne'menace et en vue de protfestation,aucunerenrop.& faite. Nous croyonqua doit Ctre compris, non com-!paz.leurs concurrents,auger los agents de Ia Forcetretiepartisans.Vers 2scus Ies authentiqties dron_ me urtmouvement circulal'cours de Ia journedu 12jPubliquecontre les graves Iheures30. PT?'S desBureauxaeurS du peuple ont droit de re, noncomma une simpleMai courant.excCs do Ia t'oule, lea autoririgeant a I'Ecole Jn.Mari'varIer en son nom.rCpCt.ion tie chemin, maists militaires durent rpri-Guilloux plus tie cinq centsIconvfle Un mouvement projLea manifestants pousss1iner drastiquement, par lesrcrsonncs sernnirenttEt nous sommesobliges 2ressif,ascendant. comme Jepar ces fauteurs de trouble 'armor, cettetentative dedns lebrouhaha,onnetie nous demander pour cer!passage tie letat qulitatifont m&ne voulu attaquer Ia sordrequi menaalt Ia paic peutentendre leur do1ipij:tains hommes que nous co-nincien a un nouvel Clatqua majson d'habitation d'un E-J publiqueet la sCcurit tiesLaPolicearrive.liTaigrbattions hier encore si Ia Re litatif,comme un dCvelope lu et ont refuse,en divorses famfllesII y eut 5 mortsscs demonstrations, Isvolution peut comptersur mont qui va du simple aireprises. d'obtempereraJX'(Voir page 4)1(Voir suite page)

PAGE 11

PAG2uLA 'EUCHE'COIN LITTERAIREUN OUVR1PARLELa Bruyere et le PeupleEN AVANT, PROLETAIRES HAIDENSLA BRUYERE est M on1645 et ii a.mbleque I'on au-!aitPu autrelneTtt quo par4U1ques rarea arUccs do presat. clbrer k tricentenaire4'un de roa plus grands ctlyams. 11 convient toutati'oina dor&e?er.chez IUI.tri trait tout niodernetqu'C'ne retrouve chez SncuSe noB classiques.Appliquant I tinautucdo XVIIe siclel'pithtedSOCIALISTE, nousEeioyons pas faireUniachronisme. Avant Jean-Jacqtes Rousseau, en effet ,onr.c.,aurait trouver, dans not'e litt:ature,que l'auturCARACTERES qul nit,i.'tc Ia mme nettet&. prisp'rti contre les possdantaNon eu1ement La Bruyrea note Ia naissanCe'11p'nutocratieconteora'r.3arec tine perspicacit( dontit faudraattendreSt'nhaI et Baizac pour retrouver I'quivalent. rnaiii amm, nous allons le mon-trer, prvu Ia haine et 'alutte des classes.On salt .nquelstermesinoubliablea La Bruyre aoppose Ia richess' I Ia pan%ret. Qul ne lasseri do reiiro l'immortel diptyque :cGton a le taint frais.k ViS3eplein et lea Joties pendan-tes... Phdon aleSyeti'cereux, letaintchauffC etle visage maigre.Etlctrait final qui tombe commetin couperetII eat ri-che... II eat pauvre.Endeux courtes pages, ii y a lur ehef-d'ceuvred'imn2cable psyrhologie sociale.Combien d'autres eauY fortea encore illustrent le cbspitre DES BIENS DE FOItTUNE !ParexemplecL'on ne se rend pointurIc dsir de possder et d's'agrandir:Iabilegagnett la mort approcne, qu'iVecUnvisage tltri et des jams dj faibies, i'on ditMa fortune, mon Ctabliss-ment.. Ou bien:Si Ic fi-nancier rnanque son coup,br courtisans di'ient Lie !ui:("eat un bourg'oistin honime de den, un inalotru; s'i!russit,i1s Iui demandent safille. Ou encore :Un ptojet asses vain serait de youloir tourner tin homrne sotet fort riche en ridicule : learieurs sont do son ct.ParfoiB l'auteur, entrainPar Ia colCre,clate en accents qui bousculint le stir$etrop peign du grand si'ie:cfl y a des mes sales, p-tHeadr boueet d'ordurca,prisesu gr. a et do l'int&rt comme 1es belles mc's I.acnt de in gloire et do Ia rertu; capablea d'une seulo voIParMaiherbeDUGUE-I.Iupt. qut eat nelle d'scqu6-tiretienne suffise pour corDana an lanmagmfique, tances en lea rendant va1-no noint 'o,r9re... riwer'in&raitlescoidinous avons brl tine eta-I ties et .lnutjlea.De telies gens ne sont ni3tions huinaines. II a compri;rents. ni amis.Dicitoyefls.que Ic mal est plus grave,ni chrtiens,flupeut-replus profond et moms facilelommesils oatdel'itagu&ir. Et, surtout, ii agent. Colre gui'lea U-prCvulaCOTqtenees'Icne sombre eloquence dafl3bee qu'il app'.lie 4'tangefameux pasge stir lea PI.Ydisproportion quo leplussanscL'on voit certain'; amoms de pices de anon-nimaux farouche, desnaie met entre loshorn-1es et des feinelies, rpaiadusmes-. A ce propos, un pas-par Ia campagne, noirs,hvisaLe ds CARACTERES estes et tout brbs du so1ea1.citer en entiercCa gar-attachesaIn terrequ'ilscon si frais, si fleuri,etfouillent et qu'ils remuent aId'une si belle sante, est selee tine opinitretC iflVifl4gneur d'unabbaye et deble; ils ont coznme tine v0xdix autres bnfices;tousarticule et. quandusr'Ienaemfole lul raportent sIxvent sur leurs pieds,usm'it-mjfll'vres de re-trent une facehumaine et.venu, dent ii n'est pay qu'el effet, is sont dea horn-en mdails d'or. IIya au-rres.Ailleurs, c'est Ia pitiC citeleurs six vingt families inmme qui pane, in tristesdigenteaqui ne sechadf-du philosophe devant 1es in-lent pointpendant Vhivor.justicen socialesqul nontpointdhabitsLies misres stir Is terra quipour se couvnir, at qul sonsaississent le coeur:ilvent manquentLiepainque I qielqUes-UflB jusqe'.leur pauvreteatextremeaux a]iments; itsredoutetitet honteux; quel paragel'hiver, ibs apprhendent LieET CELA NE PROUVET.vivre.L'on mango ailleursIL POINT UN AVENIR!Lies fruits prcoces; l'on forL'anticipation, on 1e voit,cc Ia terre etleasai';n'eat rcmarquable:dassantpour fournir I sa dIictteales eneyclopCdistes, qui fu-se; Lie. sinaplea bourgeoi'i,arent plus soucieux de libercause qu'ils tnientricbea.tC quejustice dCpassantontstil'audace d'svaler enmemo Jian-Jacques,chezUn seub morceau 'a nourrituqui Ia critique do Ia propriCre do cent farnulle.,tC reste ensomrne thoriMais le philosophe.pauque, in prdTction Lie La Br.a.vre lui-mrne, so sent. ses.iieyCre annonce, entermessuprieur an richecChry-prudnts, mais sans Cqulvo-aanthe. homme opulent et:quo. Ic malaise et 1cstrou.pertinent, tie veut pas Ct:ebios Lie notre Cpociue, II aU,, nunn -P',,rr2.nanfl Otthflfll.,..-.t....._1..........1S.._pe. La libertC rrconquise auNous avons lev i'ten-prixdusang.Ce t t eeta dard sacr dIs rvolutl)nP 0I'fl C h 1 0Tiet flOus entendons commenous conduira-t-eile pas Iaaous l'avons jur de le d-Ia victoire ? On so ie deman fendre anperil donot.0Lie avectine relleangola : vie. Nous be ferons. Par Laso; car les lorces cia mat so ,plume par tous les moyens,sont liguCes contrenous.par Ic icr mxne'jl 1e fant.Luttant pour une cause jus Nous enageons la lutt, lutte, nous sommes dCcids ate efiroyabie d'un nain convaincre ou I mourir.Oul, tre un gant, maiS nous reincomma en ces temps hCrolporterons Ia victoire de Da-ques Lie 1804 o nos fiersvid stir Gollath, parce queva-nu-pieds marchaientIa Ia cause que nous dCfcn-conquCte de la libertC avec dons est juse; parce que lace en farou&loeLIBER-force e dolt plus dCsormaisTB OU LA MORTNo.a;primer Ic Droit et La JustiSentons passer en nous cCe.souffle in'mortel. Nous Ic-Proltaires de tourlos'vons Is tte et nousjetons ccaina du Pays,ummissons-un supremedeli atoirt'.s rous. Faisonsbloc et moo.les bastilles bourgeois.s Cr1 tons I i'assaut Lie cette citages centre notrerCvolu-delle gangrene qu'estlatlon, Ia RCvolutoin Proltabourgeoisie.rienne.Crions de toutes nos for-La lutt2 sera dure pources. .zA bas les suppots denous, c'est entendu.Mais la bourgeoisie sous quelquenous ncderons paun 'ispect qu'abs so prsentent.pouce doterrain dj'-Vive ia Revolution soda-.quis. Da l'avant nous mar-le en marhe !eherons. Et tel tin mCtCore,Jnouspoursulvonsnotre IMaiherbe DUGUEcourse chevele,broyantLinotypiste Typographes'il le faut toutes les rsis-RelieurLES ICATHOLIQUES SON T-ILS 'FASCISTES ?(voir No. predeng)ame de mCrite,mispauvresonveritable plan.IcplanEffectivement done, beau-done de porte restreinte.-itcroirait en tre dshonoSOCIAL.Prs dedeuxcoupde catholiquos,dontExaminonslapremierer. Eugene eatpourChry-ddes avant Proudhon.iia,tin trop grand nombre dode ces deux catf,onies.santhe dana lea raCmes dispoonpoutpresque1edire,tiP'hauts ecelCsiastiques, etuflAurisque d'e trop simplLiitions:Its no courent paspesC lproletariatIIaciaSrcmbre bienPlusgrandenfier,nouspouvons analyserrisque Lieso.heurtera.Et.se possCdante,a In BOURcore de publicistes, prtentdeIan-ianire suivante leacvec une fiert&qulton"eGEOISIE. Ce qu'itblame,ouont prtbunconcour'tapspar lesquenestin c.a-sons le RoiSoleil, itsedeemen diet,ccno sont paslasau fasciame.tholiquesopipare anaa-raplbieneLe peuplen'aprivUges de Ianoblesse,Pourtant nien ifestpluscismegure d'esprit, et lea grandsceuquodonne largent.elntantquel'oppositt'lnILeeatholique croyant saltr]ontpointd'xne.Ce1ui&Cest enauoi iiva djplusabsolue do christianisme auquosa foi estInwaie.us ben fonda, etfl'* POloinquo la RCvolutoin franfaseisme.11suffit do formuTransposantinconsciein.do dehors;cons-eln'ont queaiso.icri-isdeux premieres paroinent.losrolesduCreateurdes dehors et qu'uneshin-leaCe la priCreduChristet de la creature,iien vientpiesuperficie.Faut-iloia-c.VELTERrNOTRE?ERE; iIsuffitIcroire-ineon,sclemmenttir?Je no balance pas, jecExtraltLieLesLuttresdosoIrappelerI'umquetoujoursquoIa101 ESTveux etre peup1e.FranaisesCETTE piti pour lea ml-sCrables, certes, n'est pas absolun-ient exceptionnelle SnXVIIIe sicle, nous 'a retrouvons chez6nebon par exemfple,moins fortemerit exprimCeA.'sans doute, mais tout aussi'ommanaernentnreuen :i'aI-h L.ui.mour de Dieu et diipro-Si Ia vritC eat I lui,iichain pour y voir con-sait mieux que1es autres.,damnes toutes los doctni-II leur mit la leorm-non,nes d'exclusjvlt nationalis-seuleroint en religion matsgu.tti ou raciste,LiebestiaJit. en tout domaine...AUe)do dseapoir et do baltic, ui51 Ia fol ESTALiii,constituent Ic fascisme.I Dion eat a lui etapprouvesincere. Ce qull y a cl'origiHier Ia grveiCelatC IPourquoi done tant de ca tous ses actes. partage tou-nal dam La Bruyre cc qui Damicns et I l'usineBata. tholiquesapprouvent-ilaJ'tea sea ides politiques etle met tout a fait a part parQuelques ouvniers da Ia Has fascisine ?sociales.ml los contemporaina, c estco, en grCve depuismardi,L'explication est double.Mais comme Dieu agit umqifil an falt pa; comane las sent retourns, en partie, I'II y a Lies raisons d'ordre pe'a tropIentenent, iisermonnaires,appelaul'usine. Nous souhaitona quo psychologiquedone Lie per Lalloir -bousculerbepro..eur des grands pour goules choses s'arrangent.tee gnCrabe.chain et L'OBLIGER dcl solager Ia peine des petits. IICes grCvessootsurtout,Ii y a des raisons d'ordre conformer I nos ldCespseune c'-oit pas c'ue la chanitC d'ordre politique.pobitiqueetconomirnae j(vein suite page 3)4-

PAGE 12

nLA tEWCIIE*o:-bilROS_ -.IBillet de IaQnajGflfQl diDSR-Semainetrct teREALITE..IFortiwPrinc,RpubHjs,dRaiti 16 25 Mai J96sl,ide b 1eIPr Lucien DAUMEC-t ne dpace gte elk IadiPer. LLe Bureau de aaLL'cffider dane uneIcule seretranchenu 13e-de Port-au-Prince dmantotiscommerants d'ouSABLE e croch ritn... Des festinsquotdieudreehorte 1peupleaAir etcontinue amncfevrjr leurs portete prte &Vesprit aucune perspecoffrent auxgargurnuaNe iouvantitter. TJne heure plu& thr4 la'ivreeuropratiojive partieullre: aenten-modere,uniquement1me, des mesuadqua Poljce contrle le Bel-Airmerciales comme jt iedre cesimplevoca.fcieuxdatisfaire les eXignt$ et brua1e sont pris'Le soir une grande anmatond'une loe&1t4 qu*ou .I ces charne1Je;et les reH'fUn quartd'heureapres, tiona1'AvennMagloirl?1eurdonnetnnteg-rtnque....tjts dan3 1epoub11es&I9dadver8aires arrivent aAmbroise. La foueenvahtties dedeEt pourtant.Js.ivenir, que8urcetepoing,Ia Grand'ruela Po Ia cour duleaderFign&.scurt etprtretevirarignure'tl, grouille unehurnanitterrede sang les rleseslice lesramneaPorthe Un haut parleur pac danerrent contre touR'uc i.noire ronge par IamisreIVCt1fl18Cefltenair8sus:.L'aprs-midi s'couledoucIa cour amp1ife la voix deqi,eitrn'.v.tson cortg2 de maUX:iJtent deVengeursprebament. quanda51ieurerio1e,dansde8adreettenterontIn tranqun.phylis poitrinaire,rachi:1-Jreaiiserensensunique leprde IaBanqueNatinii rptesaIafoule.Pnurpublique.L, en pleincentredejnessagedessalinien....Ides lcteurs prPrnieptd'asmieux contrle. IapoIcIIavile, desgassescrasseuxIXXIsautIaRue deMira1eLoque IacircuJallon dnjGari?ii1t.le(f3Vpcouvertd'cailIeIHIER....kt1XCris de:LVveFig'oIazone etjethp1uieurChefdQ 1Po1icet de crouteetdepus qulIContrastedesa1it...I lA b1SDuVtZfleau1bombede:1acrimog.uintents'entredchirent1vermincset drapsfinLaou1:saugmn.LaPohnc. dont l'une e&ataa Pin-powumorceau depain(haillons et toile deluxeCC's'amne etcntro1ektrienr deIamatsondu hames d'affairesprocentkmacrde chiures..ussontI1boue, a terre battueetUeuCen jetant des bombes der.L'Idoledu Peuple,tobussiness-,Iemaga-uric centaine,peut-tre troisIbadaiquinsIde gaz 1acrmoe.Jours calme, eartesesenserventeurs elhnt}.C'nt8 a rechereber fivreuIcscahutes en boitesd9ia'A sixlienrescessaUn fantz en bas agesuffoqu&3Les rsulthtsdfinitilsnosemenL leurpitaiequOti-ieng saur etlesc1tteaudesoperations.lescruduparl'odeurduchiore.La ssent pas encore eonnus.ver,diennedans teapubeU.1ignCSthtiqUesafa-os nnprocdenudpoItuatiol) se rv1dangeren-iiL'ures, desemp1o'ebourLeoises.,..msetrepuslement.rs deIaLoterieeta 8heureglavoieHCOsortentdan'D-svieiflardsinuirmes, rvolte et saUsactionIPEtat Haitien, vive ma et libre.Imouvementes auxriaveugles d'aucuns,sqt1et-nifestation, lesprotestantsIma14,tousles proe itViveFigrio1. dautrethiues aforce d'trecorriDEMAIN... PLUS TARD ...I ranent lcs ruesen cHantIcs-verbaux8fltremis,1personneslesrejolgnentetds par Ia fametles vermihaineet expirationi tViveFignol.LaPoUcbureaude reeensenvnttra-Tesmanifestantsgagnentfles, Is peaustriedezij-vengeurs et victhnezcontrole. Vive anxnaionvalueactvement.A Ihe']rsaGrand'Rue.P r,..z&gs sanguinolents,hurien;cievant1eQuartierCnraldumath,,JpchefdeIaMarch,)aotiinfatigabiement souslesirnToutblasquel'onest?du Part! Communistes d Ha1Police serend enlademeu.IirisqueaIaPollt'.pitoyab1es morsurde leursforcede ctoyer!nsouffranion panede]a prse dpouredUleader etaprsunnOffkirecot rneouentraillesexigeant de Ia paCC noire, In plus hallucinande toute, Von revientdvoirparleP. C. 11.IDanscrtaine zonedeIskngentretien }eCapitninWooIey, I'invitea serendtILnsjflspierrea a euie.Lemadu bcrddemerfcr.-to aboyerTROU SABLEavee,lot!eTHOU SABLE.vile Ia circulation estinter-enancmpaniecuDp3rtement leurs,etIa ma'au fond du curIahaineJopourrais dire aussiRA."de ereux de l'aatrec.dite,entreatreauxt. Iment deI'Intrieur.Le Jeutleader, le souriresur los ;-bordsnifestationavoite son&aVINE PINTADE, MORNEte de1abarricade, IasoilCHANDELLE, NAN PALduPalaisNationaletdes quart!ers aroi8inant.Ivres gagne Ia voituredu caprion de matraques.A-nrs raverse,a 4heuresadevengeaneessanglantesTROU BOUCANLa Police al'air decram-pitaine acciam par ses parIPotai1St.Joseph,e.et Iacertitude1eIatrsjepourraisdireLA BAN-proehainerehabi1.ationdedre.thans.Lborddemer reprendpeuple Be groupeauouveav,LIEUE,car partout 1em.lareelle humanithain-dpouillementdes'ircontinue 1annfl., et dana vie hbitue1Ie1eeesmais Varrivede Ia 'Po1ie&.choue in manifestation.me spectacle d'horreurs'oftielecalmc etes:flemenf duouvrent leurs Portes, dan5JeDurantcesderrrlres48'-freau regard, cette mmeLuciepDAUMECIvent onentenii levomieiniversits,lesprofis.eur.}'eurcs Port-au-Princea ern-visiondiabolique o 1 on reN.D.L.R.Cet article dedansoter!inent-ies Command-carsenexPosent leUrs cours,Its hndes momenta sagrahies.oitsouslescoupirotre rdacteurapaiu aa.Ij,atroujj1eIetdes heurestragiquesI.edelan'eres delaboulirnie1i Iasemainederniredansecs frereslund!13. ledpouille.IIreuple aprs avoirsosscaurs-en HaitI-,rournal.attendant qua dopartla 10montcontinue,es'1e,Leci1iques...II'ientauxurneaentend 1miiuniversites,lesServicesser soncndidat.Fignol esLgiquedes Choses leCynis-lFub1jetlosmagainsdO 13 2ernepagtevenu i'iciole dupeople, 1',me vousenterre aussidanstchmrit.Lrues, deIa vi!-.do-divines.. .Idole demasseaproltarien.cette fosse puante.SAVEZ'0QUE... ?le sontfrid's.Verslh. 15autre !mencapil'tea.Vaste chanipd'action.of-LabibliothquedoC.n-flUPortailSt.Joseph,equiprepare au iascLsmestAu Cmi-Haltien,lehorn-ferta Th.Salnve pour sontrsa WashingtoneatIaBel-Air et Ia Saline sesontuneconception erroneetmestcmbent sous leab&lecxiuvre soclale duneminenplusgrandedesEtats-Unia.donnsrendcz-vousunefousurtout une praticue pares-en .criant:Nous vuon T:tedignit:un morcau delElle contient plusde6.600.Icprcded'unetendardseusede l'olissance.0. M.' E;HenryLaraqiopainquotidiennement.PasIvolumesetbrochuresrue. traverseIatraid'rueLobisance a D'c.u,et(IcViefltcommeune orto dememodequo!, ii estvrai.ussi bienque d'importatspagneIa ruede Ia Rvotu-doneanotre propre eons-Figno1 pourleamacseaca-satisfaire on ventre de septrecuilsde musique, deflon. franchit Ia rueDan-c'ence, eat parmi leaplusIpoises.ans. Assezpour empchervures et do photographies.SatDestoucheset s'apprtcIhautes vertus.Maisquiido s'Cteindrel'tincelledecollection d'ouvrages chinoiaserendre a l'Avenue Ma-lestfaciled'abdiquersaproEn £ernireeurenousavie enattendantl'instant'et japonais n'a jamaisetegoireAmbroise,residence preresponsabilitde s'enIprenonsque)'ex-CoioneP.trs proche, deReparationgale, saul enChineet audoleader,mix cris rpae 1remettre iiun autre,sur-Calixteeatrentra Port-et d'applieation dela LoiduTapon;leaouvragesrnsse.(10ViveFignol.D3 rout a!cet autre eat onpre-IA1aaemalneTalionOEIL POUR OEILdCpassent ceuxde toutsauCommand-Canstablisaorit frequi, de par sonministproehaine.DENT POUR DENT, Ic plustrebibliothque except,bonbarrage ets'opposcnt ?1re, est lereprsentantdeGerardF. MARTELLY.grandMessaged'Action l-entendu,cellos deRus!eIafoulequ! rsiste.Grac'Dieu!Etqu'iIeat teptantI--gu al'humanit encontiLabibliothqueduCongrsauxbombesdegas lacrymrcurleprtred'abuserdo Inuelleinstance de crevaison, posdealernentune irnpor.Son autoritC en ehosesspin .hasard,me semblie-t-1l;quopar unChrist Inconnu...tante collectiondemantis-Li-itsoriginaux,000dcvolumespassent,.tuellespour Iexercerstirle 11efascisme altpuleplusrrRou SABLE,ainsique plustre lea mainsdciva dei.temporelfacilements'Ctablirdansnuxalentours,deschde 2.000.000de rcproducti'insdOO.000lecteur& Danat.'tOr, lorsqu'ontransfredes paysaniajorit cathoiiteauxdeprincelancent photographiques do manus.tCs lesbibliothquespubit. unhonime l'ob!ssance qu'-que.hurs flches orguei1lense.crits conserves, dana leahi.goes runiea,ilexistsplus cudoita Dieuetasap:o-Une autre explication du!sconqutede l'espacedoj bliothquescl'Europe.L'uncde l00.000.000de volumes.Oxpro conscience(etcetteo-fascismecatholiaue, Jvondel.... frique est la vie de desplus grandesbib1iot1i-entimequ'environ500.000.tissancel senommeaus-nousWt, eat dodornalne po-Ce ctdecect. tout de ques publiques desEtataU-000 dolivreasent losansi LIBERTE) onse preparelitique et conoinique.MaisaIt, rougeole parceque'jnise8tIaNew-YorkCityPunuelementparplus de24.obfr an'importe quelleajon tons tout de suite eeci11rnenta"tdu sangprolta-blicLibrary,dontlea4.000.C00.000 do lecteura.autoritC... Ce n'est pastin(Vo4rn'ice4)

PAGE 13

ApppihimelynotipeA flhTiEAflPrnTnrtrrrnrJilLI_p(sommuniquSUITEMatrialisin e Dialectique4P:I____ -I(Suite de )a lrepage)VICTOR CONSTANT.I:.:125 blilsses. Le calxneest ftrocde dialectiquementetdus A des changementa quan.3Iactue1!emnt retabli.non ntaphys!quen-ien, qu'titatifs.IIpine de dIivrncethIILa Garde d Haiti est dci t1ezi£0meut pas dans unIIHege1 1ui-mme le savait..r,.1!aDevant Ia ec,ngtataflon fai charriot-transp.)rttLr etceplus qua jarnatsrem-j cercie ternellentent identi-j dj,Prenonsl'oxygne'JeIlous(litpeu de th(o Igne et eflVnye ai prei,plir sdn role de GardienneJque qui Se rpterait perpsi Pan runit dans tine mode d'Ordre Public et est ga tuI1ement, maisconIlcule troisdc'nos linotv&stmiUtnj ivatur. Pius les aU)jiICt en vue 4e.dnnnerjuJvantes ont licu.qu'ellej lemetU dcideafaire res-Jnait une histoire relle. Aatomes au lieu.Jde dux commeaFordinal-at;cmarches 'le queIze ACTION D1 LAMACHI-pecter Le rsultat des urnesIce propos. ii convientdeest Pexprcion de lare, on obtient un corps nou-j.maradquiflOU3Bout JEvonommer avant tout Darwinjveau:l'azone, qui Se distin-theta,noua.aonsdiJ1}1) LepremierlvaeurIbate deinmajorIt. LaPo Qui ainflig Unrudecoupue nettement de 1oxygnedoffrjr aujourd'hijj.tutdend, prsnt-tIa liguidans toute Ia Rpubli-aIa conception mtaphysi-ordinaire par son od2ur etCotamenous l'avonsdaiLrmatrices enre lea mchiique,areu des ordres pr-que de la nature, en demonpar ses reactions. Etquekudj fait pourIatypoiesdo l'tau etnfacedticispour mainteairl'ordre trant quo le monde organl-dire des difIrentescmbI-raphie-,unesriede vues rroule.etan'importe quol prix, raque tout entier, tel qu'ile-naisons de1oxygneavec&tIrIa MachineLmnotyp.2)Lamchoirftgauchedameerala raison tous ceux xistc aujourd'hui, les p1an-l'azoteuavecesoufre_ousprionasincrmn l'tau eat fermcaIa mesiqui,par dpit, inconscience tes et les animaux etpar dont &iaun fourit un corpsIo91'etetirs den'y voir au-re dtermine, donnantJ OUesprt d'anarchie, tente-Jconsquentl'homme aussiqualitativement different decnnob't d'agacement, d'ai 11espacentre lea deux nit-'ront de comprornettre1'au-estlaproduit d'un proces-ousles autres.tLntplusue. rien (encorechoires. de l'tau la IargurvredeRestauration des Inssusde dve1oppementqUiEnfin, Enngelscritique)roinS La Linot7te) ne.flIUocxacterecevoirIa lignetitutions Nationales etdedure depuis desmillions Dukringqui invective He-intdresse danaJemtier.des quecette dernirePrincipes Dmocratiques en dannSi. Engesindiquegel tout enluiempruntanLxxxcend entre elles.Jtreprse par le Cornit Exque dansledveloppcmentensOusmain sa clbre theQUFJST-C QU LA3)Pendant leapremirJcutif Militaire.dialeettque, les changementsse d'aprCs laquelle lepassaLfWOTYFPJ ?'etdeuxime ations, IaVOUiLe Comit est prtapren quantitatlis Se cOnvertissent gedurnonde insensibleaDcnombreux et cerve14mou!e fait un quirt deju-tire teutes sortes de respon en changementsqualifica-1ujde Ia sensation.durinaitresint d&j dfinicegauche, portant le moujsabilits pour empcher quet1fs.ne du monde Inorganiqueatiu'estIaLinotype, C'estUlledeIa position verticaleudes groupesminoritaires,jcelui du mondeorganiqueniachine d'unautomatimle position de l'jectionaljecbattusi1urne. tie jettentIcEn Physique, tout ch angeest Un sautanOuvelC-xrerveillewcquiraIie, en''POSthOflhorizotiPays dans la confusion et l'a meat eat un Passage del'tat.p'-me tempa q'ie Iacornpo4ipositiond'Iafon'narchie. fl n'hCsitera devant quantitCaIa qualit.11estC'est tautfaitIalignet:on, Ia fonte deIigne&di-'1)chatriotdu mouie,aucune xnesure en vue d'ar Peffet du changement quan nodaleHegeliennedrrap-tea Iignesbloet quipeutPortant la icae-moule, a7a,riveraUterme desa mis-titatif de la q'antit de mouports de mesure,oune adItrc acthhine par un seuto-COvera Ia li&ne de matric2spatriotique et d' tenir vement, de Iorme queIon-ditionouunesoustractjonrCrateur Des matrhostre lea deux mchojre1sl'taujusqu'Celsengagementspisverque, inherent au corpsoupurentquantitative procuivre! dont t'paisaeurv-qu'iI y aitne avecIaforce de eoi-pI unfaible espace enrreIa fe.la Nation.ICommuniqu au Corps. Ainsiduit,encertajnpoints ni-Pour ramener lecalme1a temperature de l'eau est(mes thfftuteslettrsen u-cc dunioule etIalignededauxn saut qualificatf,cwt,dans les esprits et permettre d'abord indiffrenteason &estIcL*age dana l'criture,y sottmatrices.(Asuivre).emp1oyes Poinonnesxxxcase par exemple deau Pays deep:endresavie tat Uquide;maissil'on aug 1'eu chauffeourefr.dIedanctCen creux, ces matricA 'L'INTENTION DESndrinale, toutemanifesta-meriteoudiminue Ia tempCjour laquelleIcpoint d'bulfervent de moule dens LaU1N0T1STES AVANtion publique est formel1e-de l'eau, II arrive un litionoude congiitionstuinterditetatCESIcoul4e d'une ligne et ont44Ifmeatjusqu' noz-.1momentousonde cohC les ncudsos'accomrltt laordre.SiOflse modifie et l'eaurommcspar deaptints. CeL''.Dcrivez Ia construc.IeI quivaIanttinfriet-tiO1 du principal frottem.seprecsionnormal, le sautaPort-au-Prince, Ce15maIItranf0me dans uncasenunnouvelCtat d'agrCation;ourca14 ptfrf. sent ordi4u clutch ?j 1946.vapeur et dansUn.utre enopar consequentlquan-nairemenI. dup1exee.c'cf2)Comment eat eonne'trIglace.Cest ainsi quuncou t1tSe transformeCU quil'.cc quiperneb l'cprater1colliera Iabarre4ujrant d'une certaine!orcet.est nCcessaire pourIll Iobteniruchoixdedeiz,thh ?types de facea d'une seuleDana combien depnsl .qu'unj Les RsuitL0de platine devienne1umiIA SUIVEEcimme natrice. grAce untion Pout-on ouvrirl'tatifleux;c'est ainsi que toutmp1emouvemect d'tine-comment7f(bnIt)Imetal a sa temperaturede__________tit:levier dans I'aasexnb1r,I'xx(fusion;c'es. ainsi que toutfCucomposteur.Nousserions trs 1heurujLejeu des tntrice'-estde recevoir et depu1blierIliquide,sousuneprssionSENATEURS(Ouet)donne a son point dtrwi-IOva la.00BignonCcntenuthnsUn receptacletIute communicationConc.tRenn de congelation et d'bul_'Roy,JeanP. David,Eniietiniayarit. tine forme traal nantCepetittestauqte!flition, dans Ia rnesureoi-i.St-Lot,Dr.J. Buteau,D,Suitenidaie etconnusous le iorinouspromettonsvnlontjor4dedc rpondre danenos moyens nouspermet.(GeorgesE.Rigaud.tent d'obtenjr lesmagasjn Ce magacirvnotreplustempCratuSENATEURS(Artlbor.ie'Lasdivisenautantde,coTpaprochain nurnro.ncessaires;enfin c'est li:'Ctrenotoiregu'estDiCrescentJn-sptiste,(C.rents qu'ilya de touThe,V CP.Bayard,J.Bolsrind,ainsiquiI ya pour chaque lion Jn.Gilles.a1otservilesur1e c1avier. En appuygiIt'ornbrun etS. Wcelnonen-gaz un point critique auqueldu vampire OswaldJohnsur une toudhe. duclvie.ordpartag.on poutIctransformer enIBrandt?-limatriceCorrespondant,iette toucheQu!ques ExpiicationsSENATEURS (SUD)liquide, dims des conditionsI-dCterminessort du magitRameauLouberw, Loilsdcpression etLa Rvolutjnon triomphe-inet, guidc Par desa!esuiteflCJole, MaxHudicourt,de refroidissement. Lesconsra-t-dfle7 Nous Iccroyons.ts,S'engage our unecoj.:._.,__roiequila-conduit rapi-le.jles catholiques qul,7otirjoliy.tantes commeondit ephyEn dpit de tout. ELpuIs siSENATEURSsique (points depoura'ent au composteurAIa sauvogarder leursposses-(NordOue-;tpassageella doit avorler,si 'Cs excErnst Elvse,OffranePourd'un pointa unautre)tions sansIdilteduclavier, est plasions et 'cursintrts, ver-nonom del'ancienAlphonse }Ienriquez.IsontIc plussouventrica rgime doivent-une touche spcialea l:isent dansIcIaecisrne, agisjrecommei..SENATFURS (Nord)d'autre que les pointsno-cci-iifaudraqu'onde laquelle tombent des.sent ainsi exactementaupenseLj5Bazin, JosephN.Predauxol'additionouIa aussiet cette fois-ciraces-baiidesquio'itpourmrne titre que leurscolltbjct de sCparerh'srnots.IICe-reLouis,JeanBlizait-AISoustraction de mouveinent rieusementarecomnienLouisZphjrjn.gues non-catholiques.Lorsqu'une ligne deniqi:fCornme eux,f8apparten-f(cthngementquantitatif)cer IaRevolution. Car el-ccsest forme,'oprate.ncn'til.Xclassesaises.provoque unchangement lenedoit point mourir.qualitatifdansuncorps.Poulve un levierijulpla.'.Comune eux,ilstie se fient,vousn'avez qu'on considC-oipar ConsequentIaquantiEfletieniourrapaIa ligne1eentrenous en SOfl1jnesCirs.doigtd'endernier ressort,qu'IareraIa lumire deccprinci tC se transforrne en qualite.Uneharriot_tran.orj.forca--Ia recouvi-antdupa,L,unfilde intiIa situation CconomiquejIattalnom d'sordreet de croisaoupolitique thins lepaysoerticalement.1'rirOn peut dire que Iachi-Itie.vous voustrouvez,ezoit du compostouheurtemie est Ia sc1ence des chan-Presses "Le NI atm"Les examples sont legion:MIRA ENENSONgements qualitatifE deseorp.s

PAGE 14

1PREMIERE ANNEE No. 20VENDIEDJ 24 MiU 194gDIr*dew:TREODOBAKERRkdacilon:UN COMITE9---AdreseRuelle Rntprhe. TIaTIi.Ttiphone: 770ABONEMENT:Orqine de launeG,urit(j,Caplale...G 1.01) par nmisG, U0 par mois-IIEBDOMAD4[}&EPOt TIQUE ET LflTEItj)ASouvent Ia &equrre-ele Ic feu boujijani dc IaJeusseortrjbtiep1uelficacenienta1honheurde son pays que Iattifroide et'c.prjmcn1e duvicillardquitemporisedans Iemoments oi Iatmrit scule est de mice.DESSALINES4;IA LECON LOUVRJLJRIENE?LE C. K, M. T'OMBERA-T-IL?Par Jean F. ERIERREL'enseignement lepiuscc nouvel lment sur I'chiESFOIRtranscendarit do notre His-qvier diplornatique. Ii taittoire est celui qui s dgacIu qul possdait le mieuxLe Comitt Excutif Mill-nelle les conqutes de ja Rede Ia vie deTOUSSAINT la carte des Amriqueset taire, qui iii janvier 1946 volutjon du 7 Janvier, cest.-TtLT.LOUVERTURE. Sousque1. cello de SaintDomlngue.aIa favour do IaRvoua-dire le triomphe de la Dque angle quo Von corisidre Lexistence de laJamaique, tionde la Jeunesse, suiviemocratie intra1e soussaquelque print deequeTies n'est passeulementnait les rnes dupouvoir, nomique et sociale.Phomnie et ses act.s,dede Ia Martinique et d'autrespar un peupe en colre. pre triple forme politique, co-.l'on examine ses dmarches pour lul un accident gogranous avait formeflernent proMais lechoses Sesont '-tant sur l'habitation du Corn phique. -Il los !aitentrermis de donner anpeupiepasses autrementetlete de NocaBrda quo dans -tans sn jeu Elles font parhaitien desIectjons Lgis-o.E.M. a bien voulu nommeres rangs ties Espagnols ouie destrategic militaire.lativesabsolumentlibreses hommes jlul,foulantPar Grard F. Martellydes Franais, salt qu'il prCe sont des points do ropeet loyalesaui perrnettraient auc piedlos candidaturesLa conscience nationals separe do main de maitre Iare teehniquesdes bases ilou'authentiques dfenseurs saines et. vigoureusesavee rvolte aujourd'bui devantPvolte Gnrale, salt qu'ilUmportanca n'chappe a audu peuple d'aller a la Cham lesquelles Ic peuple haitienIa faiUite de la Itvolution.ioulepieds l'un des rcun chercheur sagace de nosbre consoljder clans Ia pro-urait que]que chancedeDes homes indignes vontag1ements Ies plus prempbi(Vofr oae 4)Chaie Charte Constitution-crLlr de cette impasse co-nouveau siger a Ia Chain-res du Code Noir en inf'i-nomique et norale dans la-breet qii pis est,usortgeant Ia lecOn publique q&-queue ii strouvedepuistache de travaillerail mrite au blancBa,MATERIALISME DIALECTIQUEplus de trente ans.l'laboration de la Nouvelle-quiI passe dans lesrangsNa. prcdent)Daniel Fignol. l'idole duConstitution dHaiti. constituspagnOls parce qua l'on re-peuple na pas russi.tion qui devra prociamar defuse la libert gnrale, qu'1). ContrairementaIac3dialectique marxiste. 11Catts Prcssoir, Phaitien lefacon formelle et definitiveii rintgre l'arme Franaimetaphysique, la dialectique1 n'ostpas ditficile de corn-plus intgre n'a pas russi.les libertsessentiefles.-Se aprs la proclamation do part du point de, vue quo les prendre queueimportanceFelixBaker, dont l'arre-Libertdepenser,ii-Santhonax donnant un sta-objets et lephCnoninas dcs considerable prend l'exten-tation le iundi soir 7 Jan-bert dereligion,liberttut de liLres aux esclavc's de Ia natureimpliquentdes sion des principes de Ia me,ier a provoquC Ia grave gtj'assoclation, et Ia plus bel-.Saint Pomingue, on arrivecontradictions internes, carthode dialectiqueaPCtudenCrale des bureaux publics,'et Ia plus grande de tousaint ne tendaitquaunJun ct ngatif un passC et i l'histojre do Ia sociCt, quel-pas rCussi.toutes les autresa libertIa conclus;on h'roique: Tous us ant tous un ct positif Ct do la vie sociale,al'tude de qul a retrs Lescot,n'atcs, cefle quiconditionneout : manciper SaintDoun avenir, tous oat des l-Ic importance considCrableF. Dorlans Juste Constantde 1a Presse.rnents qui disparaissent ouprend l'applicationdoces Ic champion do Ia defense duParmi les nouveaux man-mingue.Emanciper Saint Domin-qui se dCveloppent; Ia lutte principesiil'histoire do Inproletariathaitien n'apas dataires, nousretrouvonsgue ; pas seulement l'esclade ces contraires, Ia lutte en soclt,al'actjvjt pratique rCussi.des hommes qul nous ont vaye, mais Phomme qul vittre l'ancien et Ic nouveau,du parti du proletariat. S'ilLa Rvohition n'adonclu hier touteses souffran-dans cette liemagnifique. entre Ce qui meurt et ce qui est vrai qu'il n'ya pas dans pas rCussi. Elle n'apasces actuelles, cesrnem'esMais Ia terre dont les pro-flait, entre ce qui dCprit etle monde des phnomCnestrioniphC comrnenousJehomnies qui no se soja-duit-s servent uniquement au ce qui e dCveloppe est le con isolCs, s'ilest vral qua touvoudrjonsmais opposes aux desirs urn--luxe dune poirne d'exoloitenu interne diiprocesules phCnomCnes sont lies on-Le C.E.M. portera devantmodrs de vol du compreteurs paradana Ia cob-de dveloppement, dIa con tre eux et so condition)Ontl'hiStoire Ia lourde responsaLescot, parce quo ce der-nie Ct dans les quartiers no version dos changei-nents qua(Voir page 2 )(Voir page 4)nier leur graissait Iapatteb1es de Paris.litatifs en des changementsavec beaucoup de complai-Los dtracteurs de Tous-quantitatifs.sance.saint dirontqu'il atrahiC'est pourquoi Ia methode LE CuT DU PEUPLE.Le Comit E,cutif Mill-tout Ic months, le Franais,d1alectique considCre quo Ictaire au lieu d'Ccartercesl'Anglais, 1'Espagnol.Au processus do dveloppementIL FAUT JUGULER LE MARCHNOIRindCsirables coinme iido.fait 11 s'est servi do tons les do l'intrieur an suprleurvait Ia faire leur a accordcourants Imprialistesqulno s'effectue pas our le planL'histoire donotreboti exploitours. Mahialquoituetoutes leo protectionnces-empoisonnient les Ciiraibes d'une evolution harrnonieud'Hait Thomascotfertile trs dur aimait bien son peusairosaJour russiteai'urPetit lieutenant dane lee arSe des phnomCnes, mais our en enseignements do toutespie et n'entendait qu' au-ne. ti y a lieu pour nous den-ies du Roi, ii avait appris celui de la miscajour dessortes. Elle none aappris run moment soilS son gous'erdemander cc que ponse leadchiffrer les grands Se-contradictions inhrentos aux pas inal de cAioses qui pournement cet 1onpoupleZUtC.E.N. de notre Revolutioncrets diplomatiquesdissimu objecs, aux phCnomnes, sur relent servird'exernplesagrugC. II so rendait done enA-t-U dj ouhilC cc qui s'estls dans los ordresd'attale plan d'uno lutte des tenl'heuro actuelle o lePays personne dana leo magasinopissC eJanvier ? Ne craintquer C l'ost ou do dC1oerdances contrairesul agis-traverse uno crise depIiamarchandait tel article et orii nas au'un mouvement d'u-ies anglais de quelque point oent sur Ia base de ces conaigues. C'est ainsiquodu ccnnait au commercant denoenvergure beaucoup plusdo Ia cte, scion quo Ia pira tradictionstemps dii Prsident }Iyptc'endreatel prix aprCsrrande n'Cclate ?teric anilalse ou oparfln1eLa dialectique, au Sonslito dit Mabial certains corn oir control le prixdee-Aujourd'hui que Ia tCchennde difficile le depart doe propro du met, ccl, dit Lnierants dens lebut nianivient totaldo 'I'articleendu C E.M. touheC sa fin,bateaux pour l3rost. on Tou nIne, 1'tude des contradic-.te de rCaliser des blS1question. IIfixait donct1flLavaud, Magloire,Levelte,ion. II savait pourquoilations dans l'essenco memoCeOillicites soplaiaaientA mar' do bdnfice raisonna-fameuxtrio,semblenta-grande Colonle Angiatse dul des choseso et plus loin: dc majorer le prix desmarcha., ble cur tous leo articlesetvoircop1tementoubijNord do ]!AmCriquo s'Ctaitdveloppement est la luttediscs.Et le peupic,l'Ctertonno pouvajtIcdpa'ierciu1ils avaient jurC mr leurdCtachCc do Ia intropole, et! dos contrairesa.r'el exploit, l'innocente vie. sous peine demartpuisqcia_jpe et sur icur honneurdeque1Iimporttrnce devait a-Tels sont, en bref, les traits cimefaisait toujourslesrres, ii envoyait CeO hommesvoir pour Saint Doininguefoijdanientaux do Ia mthofrais des prChendes doceoVoir suite page 2rolt page

PAGE 15

LA RUCHE)COIN J:TERAIRR'IL FAUT JUGULER.I..-I(Suite de Ia 1erpt?LL'ECRIVAIN ET LE BRO1T A L'ERREUR,a1s dache.Farticle en questiom et31-,1voidrais revenrsur tconviction et ie veut corqu'ie dtrutre un mone de ses nationqux 1iirix fix par iu'tn!t paacettth8e, nagureaoute naitre que l9ntrtdo 1E. n'et chez beacoup qu'un caeidatout pour Panan otBerv c'talt 1!flOte-nue par tela do inca plus & tat, iidevientun baa conparticulier de celle qui prUr. Noua rappellerons Ia fin tahe puiaqu'il diiaftavoirzainents confrrcaac1on Iaformiate et commet prnpre tend gue Ia 'lmocratie,n de cette tue.La dmocra ce qu'il faut potr payer!ut11e Ia RaistanCe et dment cc quej'ai appeTh ia raison deon pthcipe. duitie Iranaise, disionziiouq,a. tte dii blanc trafiguant C'Vindulgenccaux Maizrra., trahison des Clerca. Main a1j ]iberatous seinert'mrson libraliameenVerI taitunefa-OUcorrjj{Brasilalz,aux Brau bra ii taut quail en accepto bres, y ompria ceux qui tra ceux. qui rvaient de VasssatdOJUfU )01.parce qu'efle et d leur rIa consequence : svoir qie, 'ai11entpadoisouvert. iner,connuenunevi.hausse injustifie dupri(onnajteledroital'ersi I'Etat l'estime dangereux meut,aPexterminer ; these d'hominequatreaasauti des marchandisa8deieur. :;e cernier moP me pa ii Jul fasseboireIacigut.qul n'et pna seulement bran dontelleafailip.Ira1encessite'taltUQrat enclorO 'ne quivoque. C'cst ce qu'avait admirable die, comrne 11 et juste, par rir:e Seize-Mat, le boulan faon efficace de JugulerCeceux qui Ia prtiquenmentcompriaSocrate,lo ceux qui tie aongent qu'..1sme, Yanti-dreyu5igrnlequ'oi;appelleauJourd'htThsontPfl8toujounides clere tothi. qui ne se dfn battre Ce rgime, inais pr 6 fvrier.Nosdmocrale inarch nolr.du paradoxe;dit mmc pancontre'ac rnJnta dmocrate& Noun a ta dfenseur de Maurase4Avec Ta dernire guerre eUno errtir,unaftionque lulintenta Vordro vons rpondu jcj rnmeada BrMilIach, veulent_jIaqujgouvernemet dchu qul 4iramation fauaaequiwttab1ila jugeangtime ainguliers doctrinars dana cela recommenceOw ainthitpSmaitre dan8'Infait. ceat--1Tdafltcelui-ei tnait son'iseigne uarticle nt1tui:ismit qu'aiojjFaouaasede ralisr do Faijenturtnechoseaur laque.fle 1'4pour subverslf domocratis n'epun corpsddu peuple era Te diencenonadpartafndement& Or, tela du noclesteoi nous inontrioni' pr.rteinent do rEconornie Na.zer ;cest d'noner que hCOflXC3paraiasenflS'fqtie 1dmoeratinillque(2)Ceavocat a de athgu-JtionJe. Ausal loin unounSei1SeveaI'Occident oque, memo &iI tendapaldana son prnc, comme hers arguments.i& justnonton?i I'orgineee mercure bouta zognarder I'Etat, nimea'ntout organi5rne cjuleub yj.. franai, dcare-t-ilno da.dpartemnt, nous eotatnu.-178.La position des Maur-l'crivaina droitavreIa rIutjon de e dwait pointparaitrrpoic peinecpie loindenrlas Ct conaortstait tout auhimpunit. L-raji i fendre cthtre ce qulencchera)3raud,aMaura.,,ayer le march noir bui poachose. Elle conaisteada1ent qu'on s'y arrte.fren empeher ; que ce1!e-cBrasi11athdavoir continue]que1 II aere, in'a f'iL1arer :NOUSavons Ia ha!LES iinlaissent entendre dolttjparticuijrementprofrer des idequ'efle quel'assofr stirdeba.,es08dtiocratieet nOUSoue Iepropositions1e J'fermepoIn jmoratie lc'ur pernttaitd'exprlmer solides. Oyez, c'eztnouenouspIoieronsadcrivain sont de purs jeux do franaise, laquelle,aia dii librement, en 1939.Coin-qui payonsade emiTuire(textecbre)parl'esprit qul ne doivent pa..f1'nce desanglo-saxoniies, me ,si elle n'etpas 1 leaployaiie Ce dpartemezit detons leamoYen$-Moyenatre pris au srieux dana I'or eat Pobjet d'uneutiflejruempoigner d1939, et bien gros appoihtethents pour neparmi lezqueiaIn trahisondro de Ia politique pratiquc. p1cab1ede Ia part de tout avant.lien faire,ainon qu'organjde Ia France tait ouverteIquoi l'on rpond qu'ils iieI----Ia contrebaide avec meadmise ; le Fuhrerd'devraient peut-tre pasl'IMATRIAt ISME...thodoau ioint de r1iser LItre, mainqu'en fait us Ic I(Suite de la lre page)cot des mo1umeiitleveoYAction irancaisepubliaitet par des rnilliers de ciqu'iI Peroiven* decena-I rCiproquementII est clajr publique bourgeoisepar corn ies de dollarshebdomacia[-que, Si Ia Vende aTait as-nssjnIa Convention, U y JtOyfl( voir Ia diffusion dogue tout rgime socialet parason avec Ia rpublique rernent.Loin de faireuneofit applaudi den dcut rnain. 'Gringoire). Au surplus, j'adtout rnouvernent social danssovitique est un pasn ardistrbution quitab!de cr-es marneluks procIarnaiiN,mire Cettdefensequi re-J I'histoire doivent tre jug, I rire.taina produits rare; i1rvient a declarer que, sur lesans Jo Suis Partout et daneplan du red, idires 'do 'du point de vue de IaTout dependdescondistoquent aucontraitre.tI justice ternelle ou de quel tionsdu Iiu et du temps. 11 provoquentdo ce faitujwl'In8urg, qtielques jOUrS a-Ia guerre :Unevie..J'jnont aucue imparJ qu'autre iepreconue. est evidentque sanscette plus grande raret despn-toire de Ia France drnocratI corn.rne iefont souvent les conceptionhistoriquedesduitde premiereneccstque BeraitUn immense r(r.es autres exigent i'irnpuIistoriens, mais du point de jphnornnesociaux, l'exis-. ;nn do leacouler j'aj4.en! pourIa civilisation; nj de Pcrivain no nom do I Vue des conditions qui onttence et ledveloppernent de Iacomplicite do certaj4( Si cette guerre ne doit 9M Ia 11CeSSit pour une so.jengendr ce rgimeetceIa science Jiistorique estgrands commerants onous va1oiIa disparition ciae de sauvegarder Iapen jniouvement social avec lesI itnpossible;seule uneteuc tains petitadtaillantde&rgime ab5ect, autant capittse.(Voir M. Ren Lalu, J quels ils sont lies.conception ern.pche la scienprdeux a trois foi pIusicr tout do suite.La Nou Gavroche, S mars 1945 (2).jrgime do l'esclavage Jce historiqude devenir unjpeuple n'exipce\'eile Revie Franaiseac11 mc semble y avoir lunclans les conditions actuefleschaos de contingences et unait, en novembre 1937. ur.eingulier abus de cemot. A serait u no-n, uno abarnas d'erreurabsurde's.et dit qu'il fautugu-ler le march xioii.lettre dont l'auteur dclarait moms d'appeler pense tout surdit contre-nature.Mais Paursuivons S'il est vraiquePour cela le peuple Crtqu'en can de conflit ii panso'ce qui s'imprime, je ne voislt rgime de l'esclavage dans Iadisparition de l'anc'en etIqu'iIaat ioycotter )'Econo-rait a l'ennemi pour aider a icc quo Ta pense a perdules conditions du rgime de lanaissancedunouveauIIa ruinede In dmocratie. par Ia disparition d'un Bra Ia communaut primitive en sont une 1w dii dveloppeIwie Nationale, cette ereat;ode Cain ou plutot dAbeI LiOr une tellepositioni'essillach.IIfle faudrait bUdecomposition est Un phCnornent, II est clair qu'il n'estcroix dont Ia but manifcaii une erreur ni une vrit ce memo pas prendren20 parfaitement comnpr-phis de regimes sociaux liii-tiait du centuplersa foru.attendu qu'elle ne relve pade Ia pense l'art de jongl.r hensible et logique, car ii-!muabies, de principes CterIdo Ia verification, pas plui avec leasophismes commegnifie Un pas en avantpar nels, de propriCt privCe etedjaserespectable.que de proclamer in religion Robert-Houdin avec sea go-comparaison avon Ic rgime dexploitatmon;qu'jin'est plus!Ausai Jo Peupie accueUle-do in CominuflautC primiti-d'ic[es Cternelles, de soumisvec plasirIadecisionJoqu'on a pour Ia declaration beiets OU le simpk talent litye.sion do paysans aux propriCcharg du DCpartement desdes Droitsde I'Hommc ou hrairepour le Manifesto comtnunlsD'autres ent in proclamen1Revermdiquer Pmnstitiiton tairesfonejers, des ouvriers!Finances de mettre finade Ia Rpublique dmocra-aux capitalistes. Par consJbervico 1e ces vampires qu.ito; cue est une position m nettement que Ic talent hUe1tique bourgeoisedansles quont, le rgime capitalistei'onttravaillqu'rale, i'affirmation d'un ss 'raireest pour eux In vertu Icon litions du tzarisrne et de peut-er erempiacon sang etl'appauvjr quofftme d0 valeurs(1). On eat supreme et qu'ondolt tDUt!Ia socm&tbourgeoise,par parJorgimeI Qu'une certainopresseaidemande Iarintgratjsurpritd'avoira rappelor passeraudicu quien esbl exeniple clansIa Russie do cialiste,de memo quo le r)de ces employes. Et 1pdes distintions d'ides ausnimb.Ce sont ces mora1i1905, tait parfaitement corn!girne capjtaljsjea remplacC1si Clmentaires a des agreteaque nous vimes rclarnerprhensible, juste et revolu_Jen son temps Ic rgimepie amcieux sodemandsgs do philosophie,Inagure-et obtenir'ationnaire, car Ia rCpubliqne1 dal.Par consCuentii fautjde l'Economjeatiojaepourquoi Jo capjtajne Charg4L'ECRWAIN a-t-il le droitgrace d'un tra.itre avrC ir'bourgeoisesnlfmaitalors I fonder son action,non nas!de publier sa conviction mocc qu'iIincarnaite notreun pas en avant. Mais ro-sur les couche.sI suPPrinle Pas cu voeabl5-sociales quirale, Theme si elie tend a la1vieihleverve gauIoise. C'es% vendiquerI'institution dTaQ Se dveloppent pIus, me-(Voir page 3)destructionde I'Etatcoat l un trait quo semblevoii, rCpubliquedmocratiqueme si dies reprsentent pour Iil eat mOmbro ? Non sul-! omisI'historien1e Ia Franbourgeoiseclans les condi1le presentIa force dominanI eI1enoreprsententpas'mont jetienp qim'iI enlcc byzantine.Lions actuelles do 1'URSS se/te, mais sur los couches so-1pourIc moment Ta force_droit, mais qu'iien a Jo dc-i CETTE these qui veutquo rit un flOn-sens, seraieon ciales qui sedveIoppent, I minante.oir ; quo, e'ii billonnecot I'Etat absolve ]'Ccrivain qultre-rvolujionnaire c"r Ia re I quiont de l'avenir, rimmne si1A SUrvB

PAGE 16

LA flUcJmJ_',-;._---..--Imain. Celu[ dont Ia ViefutMrRom%'ant 1'ImmoL-1 Jacques RouAVEC UNE OMBRELaUirmatjond'un dvoue.jh1et de Ia Senaie000-----------.ment sans relacheaIa Cau-j;Oint signaler, le dernier re.11est des itres, Volontaire_jndone un meurtriai(Suitede Ialre page). .J;voudrais de nehuinb1e,JIse Pro1tarjenre. Un pajoncuell (1) deon cher caxnament, II s'est sacrifi pour ieVie! Ufle co1onje de Ia Justisoldatde donner des eke-tionnares enrages etomrade Georges Jacques FigaProltaireau point de parce Sociale, voicicc qu'est Fl tions lgislatives absolumentsommes prtsafairethusror tUcoxnpte term de ses tager sa vieharmonje desIgaro dont la puissante lyre libres et loyales,d'instaurer les zaericepourreer ii.prcdentes productions, souj ides et ducomportement... meut treinten 1ntrodui-la DmocraUe et de condui-bres.ligne un essor de son inconI1st ce, aimde pouvoir 1'sant clansIc sanctuajre du reade meilleures fins lesJNos poitrthes, d'ores et dtestab1talent. Ntant pas lever jusqu' luiet le gui-RvolutjoijjrMartyr, en destines haitiennes.Cesjnous cyffryen hodeder. Endosant Icilice du projetantson CaIva're v.j Messieurs dCornit Excu-j causte aux mitralleusese%ceux qui dansent sur Ia miJusticier,Figaro,projettetable phare guidant leDses tifI'taire ssont arrtsauNousommesTket ic dsespoirdans Ia clart dusoleil le-.poir et la Haine, 1'Espoiret au beau milieuduchemin prManiis faire--------Ia Foj.: pour donner librecoursaj pour garder ctte1ibertENTRE NOUSJacques Rouniain,sans r leurs caprices, I leurs int-Nous reconthaerjS'000rire pense peut tre,s'oIrts etaleurs axnbjtjons perle faut Ia Revolution et ricnLe Grand Ami de LA ITJ ces jours-ci ? C'est ainhque frit en holocauspour le ra Sonneljes.ICOmrnenons djarendrCHE, Ic Chargd'Affaires les djotsaordureeonsj chat de cc dchet socialqu'Si aujourd'huiaNurem-Jnos dispositions.du Chili, Mr M. Martinez, a truiti dernireinentinon-j est le proltaire haitien. Ho berg, Se trouve tin tribunaljNous rc1arnon pour toh4rei au cours de Ia semaine dent Ia yule de moucheet locauste dautnntplus meinternational pour jugerle droit dvivre ]1bresoj4dernire les honneursdee de moustiques. Dc' ced.. ritoire que se frresde c1acri.minels de guerre, II fau-le solejcflaiti, heritage gouvernernenth BeIge et Pa pta se dgage tine odeuBevautours humajnsle re dra bien que chez nous 11y Jcr de ns antre qui danamen. En cette heureusetrs dagrable. MessieursJnlrent en le perscutantparit aussi bienthtun tribu..le sang et le fe foidi!eijtcireonstanceLARUCHE I faites doneconscIencieusece quincapables dassjmiler nal populairenational poIa Patrie Haitienne.prsente ses plus s1neres Ie ment votre travail!unt'eije attitude.usne pu juger les vendeur de Ia paNous demandons q'il soi'Ucitationsason Grand AmiJxxvaient comprendrequeJtrieJes crirnineIdetoutfdonn'toua lfacult doMr Martinez qui reprsenteCet ainsi que, dana-Iasocialiste;pardjgnje huinajcj genre et ces honme.s aussiJvivre hurnainement, par uiavec prestige son paysen mme yule,a11angledeen luj couvajt le rve cobsqul ont manquleur paroj politique du travail srieuuniVincept,acte dIa4 quand -rnmedansIc j des intrts suprieurs de laHaiti.Irues Duvivier Hall et St-sal d'amener ses-frres lede soldat au dtrjrnontment orgariise.A l'Atelier de IaPetite maison d'un sympathique no champd1a Justice et de I'E Patrie.IAujourd'hul que Ia cons..industrie Liautaud lesoutaire,SctrOuve une pourrj.galit. 1'ssi )n d'unesingu-LConscience iationalecience nationale servoltvrIers continuentatravail-Jture dmmobile, dgageantJhere acrotparcequexiSe rvolte devant Ia situa-devant Ia faillite de Notre'icr, aprs cinq heures d'hori Un parfunpire que celui des geantun don total de soi, t0n actuelle dupays. La Ii Rvolution ii fau bienqtiologe) malgr les heures d'dptsaordureaproxirnit1 une haine implacablede tout bert, lacteur essentiel de Ia tous lesjeunes sorarnexjgt. Nous demandonsau pa-du march. Service d'Hygi-conforrn1smparavent reelVie humaine, conquisepar pour proclamerleurfoitron de librer les Ouvriersane des Caye;dbarrassezde toute dmarche d'exploi..Jnotre courage et nos effortsdons le destin de In Bvolt.{heures1Ce conformmentadonc cette yule de Ia prsentation.1juvnils clans les CinqGb-tion qul ne doltpas mouri'.IaLol,ICeinfectedel'immoralCeLutIa lutte. Lescoups rieuses journe de Janvier,Debout, Jeunesse de m1mLouis Pticn Thard, direc-de b1ier branjajenifut Semle tre menae. Qu'on beaupays !Unissei_VouQuattend Ic C.E.M. pouri teur de cettefeuille a ordu feressebourgeoise.Rali-oublie pas cependantque Ia jeunes gens,pour"e vojrelaxer notre aiiii Michel Lare qu'on appelle LA GARDE santqueJeunesse actuelle estunesoyez plusorts 'pozr faireIorest, arrt depuis le lun-XXXLa patrie de Dessalines, de1 Jeunesservolutionnaire. respecter le7Janvier 194.di 13, simplement poura-C'estl'Cx-dputAdel-Christophe, de Ptiorin'erjNous somines des rvolu-Gerard F. Mateilya Fignol ? Que fait-ondes f n Iceptennat pour le ty-te atmosphere1Voir inanifest sa sympathje phinTelsonqul avalt redopeut pIu,en effet, darcet-quatIe liberts ?ran Lescot, et non le doe---.---.-----.-.fteur Watox Telaon, nouYeI-...tOuffe sous le poldsdesjIL FA(JT JUGULER...Nous attiroris l'attentionlemerit lu, comme onpour-prjugs, de l'exploitatjon(Suite de Ia 2me page)clu Dpartement desTra.. raitle croire d'aprs notre der Roumain,COflirne auratt dit'aux Publics sur lemauflier editorial.Adeiphin, le dit Ren Dpestre, conviajtjfin de d!Torcer d'ayee Ic r;gourdes Yaie. Le penvie ivais tat dana lequelse trou bandit eut mmcnous dit-on, leacamaradescorrompu ? Le peuple peutpTneonthue1 payye la rue Abraham Lincoln.acombattre dernirexnent Ia A l'assautd ecette citadelle...Ianxni Sc demandepourIa cotonnade 2 A3gonrdeijPourquoi dfed-onjuscandidature du DrWatson La bataille, Sangainte.Maisquol le MinistreCapita incJtUIC. flntJe rnagqu'A present A. la CompagnieTelson. Nous espronsquetoute Cause rvolutionjiairene procde pas a l'instar de chnoir. Le pupe ne pedes Tabacs comxne IIFautle nouveau dputC ne man-exige des victirnesen otage.Mabia). en ai!anjmi-memo plus Continuer Apayci Ia &de vendreendetailleaquera pas de demander A la Roumainconnaitra donc Iadana lea diffrenta magasinsion A 0.60 Ia barre. La pe
PAGE 17

APPRENEZ LA MACHINELA RUOflEESPOIR(Suite dIa lre page)LA LECON LOUVERTtJR!ENNE(leII 1tCLINOTYPEIbilut6 dav&r faifliasa mis-Ijours. 11 a ue vue totaicpar dea racea dItritup'AVECSiOiIet inanqusa paroleidu mond qui l'entoureet rieures et au nom de prinel:cVhonneur en boycottant lade 1autre qui lesubjugue.ea contrefaits. Et un joutVICTOR CONSTANTRevolution du 7 Jaiivier.ii a dj en mains tousvainqueur dumal,vain.II14) Le potametal se for-Laveflir n'est passou-1s lments d'une rvoh-queur des lorces d'exploit2-riant. ivlaisiest une ciosetion sans hcatombe et sans tation et d'iniprialisme, a-5 Le levier de it&aume contre 1moule qul, doImme iit, est force con-qi2i nous cOnset qpi nousdestrdctlon qui doit poser les prs avoir bti un bonheurt, perniett&nt au ressort du.los matrices alignees etfast esp&rer enlende-bases d'un droit interamridecent dans chaque pays a-coin de Ia mchoire de 1'taijusttfies. ralisant ains Icmains qui chantent,c'est quecain. Ceux qui lui ont parprs avoir tabli le respectde soulever le cotn et pous-serrag*.peuple a prisihabitudel, ses principaux amissade Ia dignit humalne danerantI'intrieur La rnchoi-levier de Ia pompede sorr dans les ruesetjventque on r5ve n'est pas chaque lie, ii iraitp'anter&-:e gauchede I'tauatmdescend et le plongeur ouque Ia Jeunesse devient dej seulement de librer Saint-Ia Croix au sommet des An-4 obtenkrj Lt meoLpiston force le metal du petjour en jour plus conscienteDomingue mais de faire du des pour que les bras muti-A-esd0PtatiI'espacequlproduire un jet danslesa tche.:celle de lutterpour &ablir la Dmocratie1 Cap Franais le pharedeau Chrit fussentUni'rayonnement de Ia Libertd'unionconvient k Ia ligne de matri-.moule e npassant par is gorgneet de fraternitaprs sa justificatIon.ge, pour former Ic lingot a-chez nous.IIc Nouveau Monde.Coclans le ciel vaste des Am&6) Los leviers dequol le piston remonte.Nous avons le lerme es-Fmbavaitdcouvertriques.(ion ou marteauxjLa presslon d'en hautpoir qtxc ia bataille n'est paz I' A in rItju e et a'iiiias. Un jourofljetanontent, fafsant prendresur ic premier levateur dueperdue et que n dpitdeIlieu deprojetersurco dans une fosse creusepatibloc des espaces-bandesIa neuvime act1on est soutout, Ia Dmocratle, tot ouIcontinent vierge ies lumi-mi les poussees !rrs1stib1eune position incline,-etfIage,elchant de Ia ten-tard, triomphera, parce queres de Ia Justice,yavait adun printemps franais, unpouSset,uecessivernentioreiles infrieures deIa force des choses Ia corn-men des aventuriersdescadavre incroyablement male haut, les espaces-bandesla matrice. Los Ieviers tiemande.Ideux sexes, fes uns portantIg,-C'tait le sien. Mais saau travers de La ligne,tan et de Ia justificationIautre3 despensefructifla.Et )'an8egissant par alnal La ligne Juscertdent, relchant labande pour fairepeap&es, d'autres des maladiesde sa mort fut miraclequ cque Icpres-siosur la ligie; puis ic potser automatiquement IIi. honjeuses, des hontes de raet rponse de Saint Domin-desespaces-bandesarrtemetal et le charriot por-gne de matrices du canal inces riches. Liii, Touaint al-gue au Premier CnsuI,l'aaI'action cit1 ressort de justi-tant Ia roue-rnoule reculent,termthaireau preneuret lalt recrer lesAmriqucs!p'ie de la Creation du Dra-fication.C'est Iapremieretirant des matrices Ia face deconduire les espacesaleur I meltre finala ghenne depeau National et l'anne dejustification.PendantlesIa iine ou du lingot.boite).St Domingue et des nutve3 IVertires.es deuxime et slxime ac-17) Le charriot du moule2o) Le charriot olu moule Ieinominieusement exp1iAu milieu des pnibles ctrtions, Iaharriot-transpor-teur de la ligne retourneas'arrte et le pot continueaavance et faitavancer les'-constances de Pheure, nulclous de serrure de Ia roue-umentionns et deuivre. enseignement&treLa place et est prtarece-retraiter, sparant Ia boucheJdu pot de la base du lingot.ne peut.TflOUe dans leur bloc sur le daprsle c1asement mdlplus grand aue celui de IaVoir une nouvelle lignedej3)rouemoulefaithssjs de ltau, fixant ainsdes act1on, Ia macltiee tmmnrtelle de 1ineala.J'assernbleur ou cOnposteur.trois quarts de tour, faisantlemouiehermtiquement danesea mouvements d''oble TOUSSAINT LOUVER7) Les leviers de justifi-passcr ur le couteau-arrjrepour l'jection et le polissalution. Ce moyen permetMi TU1E.cationounarteauxjustila base du lingotqui est rage du lingot.Pu'sla lame dbutant1e se fami1iarisr1JeanF. BRIERRE'cursdescendent, soulageant3boteasa juste hauLur etde l'jecteur avance et chasfacilement et rapidementa.lesespaces-bandes de Ia presplaantensuite lelingotse Ialingot dumoule,quiLinotype et de sefa1carrtsion suprieure.dans une position verticalepasse entre les couteaux-po-Une juste ide de I'imperta'tb.on tourneIn mne8)Le levierdoltau des-en face des couteau,cpolls-lisseurs et vient Serangerde Ia machinequl lulBeeenrvnitiu'au'1t Ce flt1cend, relchant Ia mchoireseurs, prtatre ject._dans Ia £a1e fixe devant confte,Igtiire(lupremierladel'tau et soulageant,enPendant cette action, lepre-machine.REPONSES tux Y?UESiestesur Icbonnetcmme tenips, faiblementlarnier lvateur monte eten-21) Le premier1vateurTIONS posmis'ef onarrteInmnefneligne de matrices de Ia pres-traine le levjej du l'ngot; le'retourneasa pition nor-i)Dcvez hi conitnzctioivnntaueh ruemo,i,ionpcirfaciliterraugnebalai du couteau s'lvea lamale e test prt ensuiteadi,rincipaifrottement duvolt avnnce.L'taupttttrnent vertical des matrices.position normale et la lignerecevoir la ligne suivante.Iclutch?Idceniuaa pftnIn9)Le premierlvateurdomatrlces est pOrte au caPendant cette action, le Se-Lesationsde depart plwbse:iiuiqIt deImonte, haussant les matri-nal interrndjajreoicue estcond lvateur bras-prencuretd'arrtdeIaLInny,e malntenird'ucmninersd esorte que leurs oreil-efl positionatre transfrePorte la ligne transfreasont conduites parunma dinne de 1'nurrontir? lles infrieures Se Supportentau second 4vateuroubras-une position en face de Ia nismenutomatiqueappeic'levnlclace nu pe.iaUprs de l'allgnement despreneur.boite de distribution.-LeCLUTCH.La construtfonjaninisa'aipuver stirl'&tr,aules dana te moulepour19)Le CoUllsseau-poussojrpoussoir des matrices dm-uprincipalfrottementiairiouvert. On neiolt oajl'alignementrticaI.(1)fait maintenant passer lanage par sa came afin qu'ilClutchpeutre dfinieniqoublier nnnpltdepo10)Le potImetal avanceligne de matrices sur la bar-1mit en position do pouser Iaj:leasemsIIes de frte-I-ppr,,ed'rihrovcre netfait avancer le moule versredu secondlvateuroulgne clans Ia boite de distrlmentoupatios,gIiantvant d'essayerd'ouvrfr I's..Ishgne de matricesqulestplussimplement surTabar-butlon.clansleaaupportsdu bra.iso.presCeal'arrire contre Iaredupreneur.Lecoulis-22 Liipoussoirde mntr-duClutch et portantalauramacheir epour completer l'asea-poussoiret lerteaucespCntreclansaa log.boutsles tampons decuirLTocainmntTelignement de Ia face.du levier des espaces-bandesU) Laapouiisant Ia l'e de mntrinetentisiar quatrevia.Ia boite de distribucamet lirsnct1onaiypotmetals'eloi_ireculent pour permettreau'second)est connrdanttuduerTar1nyrlene lCgCrement, soulageantlevateur d'enhevertionet contrelii soulevciir icrollicr)i.la barred!rclavieretciuekiues informsTa ligne de matricesde la matrices du canalintermC-des matricesoudiviseur. Liiclutch?tions gnCrales.presslon du moule.dinire. la'ssant les espaces.cl)arrjot domouleet l'jIconnecta Ia harre112)Le levierdel'Ctau baticIrclans le canal.L couteurnetourneta cc mo-du barre du clutch ala formejERRATA. On'e.ttTonte, permettantaureslisseau-poussoir etIcrteausort du coin denuent a Icur position norma cl'unepetitecourbe.A sea 'dc Frc tout audTasoulever lecoinCa propre hauteurdu levier des espaces-bandeshouts1se trouvent deuxtrurnodectc ifacc d'nnc dnoLamachineetdcpousser Ta mCchoire devancel"un contra l'autre,poussant ensemble lesamaintenant danaleq3eIles pssent deuxtre dcrnkr articicrccompllontour complet.goupilles.Ticonnecl'tau en dedansCla Ion-espa-ices-bandesseusle rCteau.'atlt&barredu clutch par Onee Devant?a cOntatii1faife yiornua dvgueur exacte de Ia ligne.ILe poussujr etIcrCteau re-L'Clve,quiaitseadebutsfs.i,n rT-thorieue13)Lea Jeviers de l'tau ettournent.leur Position nordo Ia justificationaquin'estqu' cc saul chIl3) Dan. combiende,osi-i'sdent ieptafns de ,zo1in4typj5teq,montent male etlasespaees.bandessimultariCinent falsantmon..ritne n'est Pas aptea op4tion peat_onouvrirl't'ietc.ramenesCIa boite desstarhorizontalement le blocpaces par le rCteau.rer.Erau lieu do rderirt eomrncn£toUrdiiIamachinelo'iIDana deuxpositions,Et anbasde cesiCude justificationqulpousse(NOTE. Lacoulisseaulasespaces-bandesasgueur de journCc,ITluleat voirprambv7oi... Rien (enaore moiiiVeraIcn'est autro quun levierquihautCtravers Ia ligne deprfrabheda lireavec auIa.-.loraque Ismachine eatlinotjpe) mi nail.int,pv,esotermirue par un poussoirrnatri-'es pour completer Iaagithint d'attention que d'intel-'n normahe position( l'ttu dan..?e MI LIErJ.au !Zqulsolidairement en cijliencejustL ation.ccc qui fait l'objt petit btne ouvertusqtfh ce tie METIJR.Ieaux avec Ic rhteau des esde chacun den aiinas c1dqu'ilnate sur Ta goupilIaVictor CONSTANT