Indépendance

MISSING IMAGE

Material Information

Title:
Indépendance
Uniform Title:
Indépendance (Port-au-Prince, Haiti)
Physical Description:
v. : ill. ;
Language:
French
Publisher:
Imp. de "L'Action"
Place of Publication:
Port-au-Prince, Haïti
Publication Date:
Frequency:
semiweekly
regular

Subjects

Subjects / Keywords:
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre:
newspaper   ( sobekcm )
newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage:
Haiti -- Port-au-Prince

Notes

General Note:
Package contains issues 169 through 177 (July 2 through 30, 1956)

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Rights Management:
All applicable rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier:
oclc - 25141710
lccn - sn 92020669
ocm25141710
nf-h-000003-n23
System ID:
AA00007287:00023


This item is only available as the following downloads:


Full Text

PAGE 1

7A7 The Center for Research Libraries scans to provide digital deliver y of its holdings. In some cases problems with the quality of th e original document or microfilm reproduction may result in a lower quality scan, but it will be legible. In some cases pages may be damaged or missing. Files include OCR (machin e searchable text) when the quality of the scan and the language or format of the text allows. If preferred, you may request a loan by contacting Center for Research Libraries through your Interlibrary Loan Office. Rights and usage Materials digitized by the Center for Resear ch Libraries are intended for the personal educational and research use of students, scholars, and other researchers of the CRL member community. Copyrighted images and texts are not to be re produced, displayed, distributed, broadcast, or dow nloaded for other purposes w ithout the expressed, written permission of the copyright owner. Center for Research Libraries Scan Date: March 20, 2009 Identifier:nf-h-000003-n23

PAGE 2

De 'quoi de-main sera-t-ilfait?La seule revolution yentahe attendue par les homnae.sde bienseraitrealiteeleJour mi Pon aura reussi'a introdu ire la=orale dans la palitique. Mais 1epo1icciensretors de tous 'poils'et de toutacabit ppciament en chaeurque la politique n'etailt pas-un "metier de saints" us nesauraienteumbarrasser desnenouvelle tantattendueeempres.NEvencenrscntsqua, h=tarnsclans. le acoodrs.cles Isterre, is placs separic et egde sent dicier. es LIERES, danson.evient a laquelle lea lots de la nature et article du Concordat de laCroix-bens de la, morale! C'est ce parmi les vendeurs de citrons necessairepour on. peuple de disdu Dieu de la nature id donnent rdest.nBourtaueuin,, Lle2sombiamacesdreftga.qui explique les laideurs quoet representants de tousles soadre lealidosrblitives qui (holt. le respect 110i ropinionra l'ont attaChe a un mitre, et de de rhumarite l'oblige 1 declarer leur, degL;einason sabre,de con-.tidiennes auxquelles on assis autres produits propres a'.te,tes jours-ci,dans le deroule limentation desusinesDe-prandre,_parrni les puissances de leacausesqui lc determinent i tra:),,.-TAMBOUBS,BAT] Et,la separation,LA GENERAT P,'.1-,ris de paniquemerit des evenernentspolitijoie dans la region,-.a. 7..OUStenons pour evidentes lea lalancs declarerentn'ils reques.sa de lire le succinct programIpar elles memes lea yentas sulvansistaient pat nags demander"--entLes ditvlsliples deachiavel me qui resume la -vie natioLeur po 1 iqueI t '' tea :,' tousles hommes soot cries, debe paSeenSaerer l'airranehhte-oat depasseMachiavel lui.rne nale. La politique de Is terse,-gsLatiZtils sontacmes par leur ment des SU1SSESdans le tonme, sur tette terre dil-laiti.la seule, la wale avait doncNous avails cependant, ici plu a tous. En province, cha-a "Independance", la rare sa cun a son lopin de terre. Une.horrtyrs de couleur v etaient entufaction d etre de ceux-la telle declaration a renconte_anmorne. IL fur decie---de que c _a ---.,qui s'appliquent a demasquer norrnalement radhEsion una-t..,es feuilles'ctn.' emeuses qUiSlirSES seraient enarnenes pusVoir suite page 3nime -le tout le'Cortege des gra, debenefictentre de rindulgeuce dela,...4lea cotes des Mbsquitos, Rigand,.pp e of-tithe-tie sont iner"""""'"'"'""*fables dans la rr.aladresse, On as-Lettre ,de rectification deTheodore Bakeratous ceuqui asplrentaga..moment donne declaration de candidature aunotre hisInd% l'3fier.e des SUISSE' eveue;'x.,ms -arriris audebut'Srle17S2.Senat. et a. la Presidence degner leur subsistance par le toe la terrseAuaiHaitiCesSUISSES etartt au nomla Republique avait etcceo travail honnete-det i fun osta nas-'bra de deubx cent vingt dour centdue publique par lt dynainiVous savez toilsque la Caresr agriculturey etait quatre-vingt dixbeim.noirset..que et mogressiste Louis Detcrre est le pactolede, toesVoir-sake page 2Ningt.Irois MUlatreS,11 s'agissaitdesjoie,j'ai dti a nouveau sor-de set conduire sue les cotestir de mon are pour m'enMosquitos. Ce rut sur la ddemand.,querir derauthencite de cetExtrart de la Declaration de 1 lndependancepre, poureviter des ravages stir4 41.-Q/IutS 0.4ancs,.tete declaration.les habitations, les SDISSESLin ami,le journal endes Etats-Unisrent eloignes deSt-Domingue.main, propagateur de la bon-LcAndreRigexitiea Tells Ins-Les Debats"Port.auPrince, le 29 juin 1956 1946."Direction du journal LesVoici lecommunique telDebate'que vous l' a vez reproduitEn vinedarts votre derniereedition:Monsieur le D recteur,",e matin des jeunes gensoat cru bon desortir dansDarts Peditorial du landi les rues pour manifester con25 juin en cours, commentant trefermeture du journalma lettre en rectification des revolutionnaire "L. Ruche"informations erronees desr\toparu sans autorisatianerles Historiques. Armee d'Hai tive legate.niCPLESUSEn 1954, dans "Le Consti-,tutionnel"qui continuait'L'Action, nous sommes res..re plus de trots mois,secon-dant activement et sansja-mais nous rebuter,le dignedirecteur d'alors de notre or.gane,Me Victor Pierre-Louis,=payable de devouement ala cause de la democratic etcrattachernentacertainsprincipes qui fontlafiertede notreMaison et decba-am de tea mernbres, no us2. Ancglis Nr169Lundi 2 Juillet1956Line candidatureaepauter:Les farita'iiieshistof 0iiques'del'Areiie-Celle de l'Agronome LOUIS DEiOIEetleGenocidePar Camille DART1GUENAVELa"L'Arene, ventla nouvelle qu,vineagriculteurs,industriels, et les pays du monde, qu'a un rendre 1.Fs mulatres responsab:esminessornrnes res.teplus detroismois, disons-nous, a defendredes citoyens r,incarcerespar-rni lesquels se trouvaient desparlementaires dont l'inviola-ne n'a vait point' suffi a les e.pargner, tons accuses de tom-plot contre la serete interieu-re de l'Etat.Certes, la loyaute:nous cornmande de reconnaitre que jamais.aucun moment, nousVoirsuitepage 4lo. qui oat ete dkertivs an x hornroes du ,11.1dal"nns Taraissent,exterieureoir, suite page2eorriat.Les blancseetaient assurer.ensez aM rnaeajorite dans le ConieiLLeaest-elle dirigee?ernainbilite attacheeleurperson-.siste,amuse,a lean cabnoles,Alexis Carrel, darts la pre couleur protestkrent Gonne cettnmais ron ne pent ?en-Tether d'u:--face de la dernier.eedition decision et obtinrent qua de:,Ile profondetristesse i lire certai:',....,-Commissaires leaaccompagne"nes de lean anaques directes con americaine de Son livre intatuire lea peuplestin Continent.le Lhomme, cet inconnuin effet,furent nommet:"INDEPENDANCE" a tire. de disait a lafin de lallpreface: Comnaissaires,Cadet Chanlatte., .rune de ces fenilles tin specimen -Pour grandir denouveau, CharlesHarran; Louis Bowmamxpublic dans son (termer nurnero.crhomm est oblige de se reat luste Irugonin., Ce derider gniVoirsuite Page 4sfaire. Et il ne ,.,,,t-,.,,,t-se ,j;,.,_sera un Meieruperieur sou.%Le 1-1.MS.,'ansl mticutefois earbre e, e slpR.,/,eur.arest a laur. ntyr .,....,...tez..Csir _et .hit.rempiace par Barthele-, eat de se propre substanceQuelques nut des SOISSES"DALVI"marreau faire voler les Eclats centving,stir 'exay 're Emma-uqu'il doit, a, grands coups de S'evaderent, onernbarqua deuxdoulCilHenry Clinstophe, refusa llepar-afin de reprendre son vrainoel qui.compagnait letrick dnVoir suite page 4.sageLa tache envers la collecVoir suite age 5CongresPAN-NEGRELon avail hien 'raison de$'attendre a ccquela nou-oche de la reunion du Con-gras Pan-rfegre,qui dolt acoirlieu'a Paris, en octohre pro-chain procoquill vine sorte delutte,.. d'influenCeS.La fortnulequ on cots-drait adopter, est conformea l'especede pragmatismedes sectaires qui pretendent pou-voir designer lea negres dignes tierepresenter Haitice Congres.Mime sicela ne decouvraitle reflettie prejugesqui se caclient derriere leaapparences desel.disant relations culturelles dejii cxistantesrarangtr,set-astfaciled"ytrouvei obstinationVoir suite page 3liaourn atPettea et queIqsautres Hiders de l'AnneedoCorrespondancePort-au Prince, le 2nuin /956rCher concurrent,Je vous remercie dela publidte^que vous aver faite ces jours der-niers concernant Itsliqueurseasirops"Edouard Batine,"fabri-goes par moi. Emmanuel Bouillon.Aujourd'huijc husse cc nomemprunt gut vous fait peur sansvans aver hien dit que ces liqueureti 1915-1950", vous me reproLa Police, d'ordre du gouchez d'a,voiroublie si tot vernement, a accorde la pro-le communique du B. I. P. tection necessaire auxpublie par tous les journauxparus le soir du 7janvierVoir suite page 2a sejourne chez nousLe H.M.S. "Vidal" unite dela flotte de salts etage dela Marine Bttitannitpre a sejourne parmu nous la semairte derniere.En 1954, le "Vidal" etaivan.ere a Georgetown. Apres le Cy-clone Hazel, il mit le Cap stir laJamaiqut maisapprenantletdegats occasionnes en Haiti,ilponrsuivit incontinent sa routepour noire Pays apses avoir em-barquedes vin-es alitnentaires,des vetements, ties tenses et desmedicaments pourlea sinistresha itiens.Le "Vidal'en donc tine partpreponderatue -dans 12s operationsde secours entreprisespar phi-sieurs nafMns amies apres le passage du Cyclone "'Hazer dans leSud d'HaitiDe t .tte pAtie dedecorations qui s'esthaltsrle pays depuis quelque .e.nps, cel-done des plu: rre1/4iteesetdesplus opportunts.Le 'Vidal" jauge 2000 ton-nes. 11 est monte par 15 officierset 150 mat-ins":tqui floutprt-non. plaisirenvoyer ,,rossinceres felicitationsassregearentle marche.DeS0r.malt, vous curer. affaire a Emma-nuel Bouillon, un nomgutsare.ment apaisera votre crsint.e.Au lieu d'essayer d abirnerurroproduit par Is vote des journaur.assayer pluttitdameliorervotrcpresentation,depresenter eclienteleon produitqui rinsenon seulement le palais, mats dankIs presentationearerieure attireet plait aux yeuxlinker clans l*hien ceUx-liiqui vous depassent,n'est pas unSans rancune,concurrent...Emmanuel BOUILLoNt.

PAGE 3

" elle... et bien penetrede ses monde e.st oblige devoirclair sont celles que jecrois capslutte prochainetelection'Prepas un politicienmais, unsentiments, elle repiendra sa caril y a des besoins les unsoles d'ameliorer le sort de nossidentielle directe par le Peu-dustrielemeritequi, aussisplendeur &attar,.Le Senaplus pressants et pluslamecompatriotes et cles PaYsansPle) au devantduquel on ne b.en par sa techniquevien-a teur-Agronomea:done jete diats que lesautres.II y a urtout qui m'aiment et quepeut se presenierqu'aveecles draregenererragriculture/es fondements de sacreance ressentiel,rZlimentation du faime aussi,preuvesincontestables et tan jusqu'ici a Feistembryonnaidans I assurance donneea ventre, Teternel ventrequiII y a lieu cr esperer avecgibles.repouvons-nousdire,-les ide'esqu'il lore'conisePagtons: Travail, ['erre,la Seule, ne !plague avecpersonnelLouis Dejoie qui n'est pasLe noeud -gorditnc'est pour vous apporter dubien-la: -1raie. II a preparepetit aPourquoi eEnigrons-nous unillumine ni un nuageux;gulls ne peuvent passaller etre et vous eviter d'alleraffipetit le terrain de sa campa..d'ailleurs chez le voisin? Pareest lui qui viendra avec son(levant ces "at/tarp/les" aveccher votre misere surla tE,Trezne actuelledepths son jeune ce que letravail y estplus Plan de developpementmatedes Waset des PrineiPes Etrangere et vousepargnerage. IA avait apprisr agronoorganise, Celuiqui a organi riel pourextirper du sein detlemagogiques quifrisent le aussi les humiliationsdes cenorlie pour a:deux connaitreles se chez tut le travail pour seala familk haitienne reffroya.rationalisrne, its ne vouscroi trales ouvrieres.vantages a titer deserktrail compatriotes et pourdonner ble rnisere a r Etatendemique rout pas,Messieurs lea fai-c``.s de laterre("; Pour atteinlesurplus aceux qui n'enqui la tenaille.seurs de belles phrases cren-Camille DARTIGUENAVEdre pleinement'Sonbutil ont pas chez eux nest pourLes paysans ont un lans.es aveclesquelles on ne peut-tion de Tatteindrepour le l'un desplus instruits de sonavail' vecu longternps parinide rectification/aien collec1.If faut croire, pays. Plus loin encorede nos eux, plusde 26 ans, surdi-e.SdlaETRAITLow...II W'Cito yens ,et vous rethettrerives ou jusqu'ici un nornbre verspoints; je leurparleraialta. I-opinion derhomme qui incalculablecl'haitiens vivent daXns leur prop'engage entsla n'est Pastoufraction en mettantsa dis. terLouis Dejoie, sansle dire deposeiez vos bulletinsOr, avec tin homme ela te laquestiona I heure actuelPosition toute mon activtte,comme etant leseul incontes rurne aveciDejn eates.Line candi ature aepauler celle deihronomeLouisDFJOIL.florissante, grace a elleHaitiSuite de Is pageldecide Ile defendee du be.e etgrale; et, eest tresprobablese rendre aumarclie.ut appelee; Perkdes Antiltcllectueldes hommes ins-des tanglesdans ma sphere merit unefacon habile d ePauMaidens,bientOtvoustine main fermetablementprepare Pour la pour LousOuttrui,taut le mettre dansla positant pas le plusinstruit ni gage que jeconnais bien pourSuite de la page IPrience constitue tinens.t., natal se trauve unadminis Mr.le S nat urA ronoe.gInLarepetition de ces faits nampanni ces &mks se trou-es;Createur de certains droitsinalie-gnernent vital'pour tousceux tr-ateur qui a faitprogresserLouis Dejoie, Candidat decla pouvant entrainer des consevent lavie, laliberti, et le re-qui aspirent a la vie-.son pays sans etrele plus ins re auSenat eia la Presiquences facheuses pourl'oreherdie du bonheur.Les gouver,Que tousles gensde bon-truit ni run des plus iastruitsdence de la Republique..dre public, legouvernement nementstont etsblis parmi jassue tot a. traversla R.epubuque parmi sescornpatriotesCes paysarse r e s et metes defamille coetnsleerzutremluensttehommes oour garannr cesdroitsTetiennent da.ns lememoi-II est dit qu'Haiti eat un nusdes swum( ts denudes de p.autorsesa dcide de lesinterdire Lede7,,gvciouivr reareidu:.,x,e'. szes cesprincipes'immuables. pays essentiellementagncole. Bahoruco, deJaye', de Cho-,invitesvites a recommander tes lea foisqu'une forme de gots-Da ces principes ernanentdes L Ingenieurf lots de lumiare quieclairent Dejaie est donc bienqualifie le, de Morne a, Bogat,de Ca" pa.rticiper a. pareilles1 kurs enfants de ne p 1 u s,verneznerit devientdestructive demanifes cc but, le peuple ale droit de la-Agronome Louis 'tette,de Mori0eau, de rAsi-tons les Pays avances.De et toutindique, il a dep. cokedu chene,.de C Inmbe, tations. Les rnesures adequa-chanr ger m' de 1eb31i4 et traa-tous les points dupays on a`.. fait deferier surle pays lea va deBerdi, depeLnIvnyre,gdul iCnhaansi tea seront prises. "(B I P. 7 k fonsudanti lea p cipes et enbli un nouveau gouvernement, en',mit suif (Tune telledeclaragues d'un espoir en yintro. serot et dejanvier 1946).cn a faitrexperience. Son ex sansespoir de retour au paysfaveur de mon Irtimable arm 'decision.ragriculture,0is'11'b-dt plus crorgecono.nique?s est-11 mander -4.--arce que letravailCLi.pacprocuredepuislongeatlonre organisevlats.Rena manif estantcontrecetteterra, si intimenaeotuni a lelce moment toutle:11car11 tetion qui n'est gasfantaisiste dnisant par tousl.lesinoyens pulent souventla beche et laJe n'ai pas oublie ce cornPareltrontles plus propres 1 luieaten. balancee,bien concretitionde plus de treize tumor nomde leur fe combat. un communique accordant lacluelea gonvernernents etablis de-see qui ranime etrecoafa Lorte tantes usinesdisseminees stir rAgronomouisDejoie.protection aux grevistes. Au changes pcur des causes16iieres et,puss loragtenaps ne doivent pasetreIncontestablement.tons les points duterritoireLa forme electorate ac. contraire, e e s t stirtout un oassageres etrexperiensc de tons' .gres materielestrnamfeste, patriotes..sent d'action Plusvaste et 113, eat dit que "la Police a acI.erdesi,lescar la necesitede se pourvoirles homme..s sontmauxplussuppdisposeorta-s----,--,co.r.d e 1a pro eAa se faire justice a eux.memesc iei-".t'on n -cessatoer''de`,imprevisibles.en alimentnecessaire'-ala. C'est hien Pourcela .que jette, sans conteste, tousles're inais le communiqueluien abolissant lea formes auxquel-quvie sefait de plus enplus sen Dejoieeat tant combattu;--eterns" politiciens denues merne n'accorde aucune pro. lea its sontaceouturnes. Mai' bra-stir cheque jour eta mesure eest pour eels. que ceuxqui de base fondamentaledans la tection. 41 y tit meme ques-ci.t.i'unelon&gue suiteabus etque ron avanten ethangeplus complete consternation --.,-, uon de mesuresadequates"..,1apons tent invariable--;e4 agea par n cuit nen donnement au meme out marquee-tir de sanaissance.kaant ematL-memesserait profitsdans undedaleI... Tout ne se Et puis est-ce chose possible dessein clleumettrau des-dsemerriee penser apreseri-li/e'.i.,vite-gambre dose en Haiti de voir tin gouvarne-e.!sow se.,ec.,meat accorder "protection"potisme an, itestm ieur' I la coIlecti 'e acharre le Plus en chter devant vous.Citoyens, neatneataussi malencontreuseaPort-au.Prince, rien a clecia cause, a saportee le travail dont leahooe, repandrontlnn aP" munique du BIP, m aje dennee ie elltet6 etlebenl,lent:.-.La prudence enseigne. ala verttepour lea besoinsde.mais une declarationferine, bases sontjetees par rerec-pdaural frappeputsconsiderer corm,cluepour sollicitero vospatriotiment a le denigrer en.vain. der la...basau second degte a des jeunes gens manifestantjet'n tel souvernement etle Senateur Plus Dejoie eatdenigdeclues suffrages,,eplus comtne par le passecontrela fermeture & tin jourgar pies,our lx'arv`'par de nouvI esleursituatefuture.sauve-^r.eLouis Dejoie avaitvoulu sedevieut fort!Ses ennermsu-sans autorisation TIts doivent alterdirecte-e ea ete la patience de carnal parpresenter, parrespect Pour cordiaux ousuperficiels qui34 ii mem..., avec les mainspld sont contre ravancement dut.ernent d evant _ese ec eur.s"''definitive legate". Pass.e enco Colonicet telleeat aujourd hut-PartoUt le. desirdu proet par r ernaloi de10.000 Loin well?. exigtantunrayonnecommunique &intimidation.lea temps a morale, en effet, cluen-s de realsa.tionsbienfaisan pays seront denonces aubon.,de.toute retendue du tern-re un journal definitivementle uecessite qui lea force 1es avecdes preuves proban moment commeit cunviendrachartL'ireoc-,time quitne. lea conna.issentautorise. Et encore.,ger leurs ancient syitemes de gou-progras Par letravail de le faire us savent tout ausPas Pourli-es d,-n avoir jamatseu sionpour VOUS dire que la de l'instotrande:BrTgne eatA ccsujet,saisisrhistodu roiocca-veernient--Ilelsire d tine sene dinjusticestue.de la. G,, t non avecdes plans pre abien que rindustriel realisteavec e .ux aucundoncrapport.ese' *qui ton-briques dont la piupart inLouis Dejoiea touche'oatnsclaration dugouvernement et &usurpations rivt.;d'alors, a. savoir que le jour. tesavaient pour but direct Ma-Is pouticiens soTrauI .,xecutables faute de possibi-plate du doigt, car un paysmme put etre....;('lites materielles. Il taut altersans travail nepea are on pusenf "flagrante it,push.iIl..3a Rucen'blissement dune tyrannie absoluecoelclrue.q ti.n na. ..ld aut risation davait?efinitive egpasa-surces Etats. Pour les rou erfant dans les retsilshorripilentsonmett'Pons lea faits au monde onpartial,blir lea finances obereesstir que la terrepuisse au mains emumevYegeur duber-upeplate -forme sonde parnourrir son homme...I Matsmis gesticulent;dum .No C. 677, en ,date dunraqposselel leaise,faut Gr abotd reta paysdernocratique.le, est alasolurnent faussi.J'ai1ingot cotoyant a bermeItsen..rorgarzisanten la forme qui luidroa, il eat de leur devoir de re-rargvlima possession ie rn6moranclevelboaeinentintensifde detripotentiilsch ipoteot;22 novembre /945', du 8bus-sttion du travail etle hut moms de politique, momssetemuent;perte de temps dansdesSecretaire d'EtatrInformaINDEPENDANCE''BI-1-lebdomadairsaction: Un Cornitepaw tr..... poids.daisauIlSes, nasonttous. can.GeorgesPETITIsravitentanseneant-,g,informant que I autorisa-RedJ.,anisationplusde traa ,afil sanspony=won et a la PoliceGeneraletrouver e con-e-t-il pas le materiel.,En effet, Di joien'a-t-11 dans runion eticlans la.&t et a la Pre dution solliciteedans ma lettre DneeteutProprietaire et Geraatdais ilsnelipeuventRene S. BENJAMINsinauguresur5Des e leme.du 15 cctobre 1945 rn'est ac-Responsabletoos le' 'nts.nuipouc r.points du pay i des U sines urn raientvivre en deli .,s d une,quementPour revenirportantes en vue&alder a fonctionpubtiqupA ,fois .,,,,,ftcandidatpas se declarerpubWest pas Can.didata ce qui felton develo.)3'at industriet obliges, malgre tux.,de is tine..uiveut ea,jours-cm. Larobiet decetielettre, je ma-tiensccfroreu.Constitution democratioug atemps,des milers de car-taut rorganiserl La eat tondresseunebarriere de der n. que' duBIPauccordant' la ?roviriee=ete la solutiondu proleme.bse devantoceus. quin'deloiniHonorable Senateurnt su-teste formellementcontreItsn'y a jarnais eucommum.PrinceOi qui a inaugure,poutis!rreurs et falsificwionsdesfc.plus modernebulldozers ete. la tribune du Senat quandelu!rpm leclefri-ha.t a d'men t-sit avec ai.ance.unePremiere fel: cetteel,,c.'Notes Historique., Armee....tin pays a besoin, certesvernement passe.je lie rai mar au-rle -1.,vet, tine de.,pour sonepanu.k.s.,..rn-nt 41i.1Js revudepu.sJ. ..a..ls done 'Iv's" '-',.--,daunt:I:ye ef itte-I heoinie B KRau x de terre Pour sondprotection aux grevistes It 6areopoem,PeuPle.-entagEleole?rairayswage ,decune attachedans led le 7 janvier 1946,et pro0 diecu'on voudra..r4ce v. z mes salutatior s.. 4,u-sunk], agraire, sousle-Gou tel."' deny)"d'H1915 1950",de.sea terre.?Reaacteur en Chef.Mine Therese G. PETIT,AchninistratrireAB ONNEMENTSOdes i.Ott3 011.tibmirir S'her i.e'Rue des Miracles No SEarc cane maison IVIalicau enfacede Montfenier Pierre,Vans trodverez tout tin asiotti unit&Verade byres classique51\

PAGE 4

CONGRES...Suite de la page 1zares. elocalea.eja par e,dangereuse que le commun-zeux d'autres compatriotes:Cplbert -Bon-succes Souvent pour ne pas.Et commaconvient deactudlement en cet -ageatomiencore mains ces oiseauxPtoontrer Istitieur q ae retidcpieque!estlachatella plus difficile. grateurs qui forment toujourss -tian er ou rex" icaksblaresdqu,went d ouvrar. ouslendt-tThomas Lechaud,Satire'..en Haiti, dans sonmodeste studu,Drciainaud,Pierre Mayard.blesse ne pardonne jamais.grande MAJORITE NO/REble eraVi et a ses efActor ons a paro.e a la cons., noirs et mulatres scmtzon.-4deja a Paris) etc.m'mation de itToto Studio,. au7 d HaitiHaiti-1:wemairnsea...,a tsatINDEPZNDANCSnlezles painsLARCOBuvezBoissons gazeusesLARCOAPensez-6 demainQUOI DEMAINSuite de la page I.dIsuiteea pagerhtimanite n'estpoint sone de ceux qui abaissent lc tivi'te en cette-epoquet des autres etdee de mabut. La jeunesse bile, sansexperience ne vous guiderarhypocrisie politique des uns,arnontrer. tonsc:tque nous combattronsjuslaiourstombattu, que 'nous combat *aveuglis ce Nue:nous avons-seience--au nouveau eadis, qui lie der-r,ciavec force, mills sont,nen qu'au dernier souffle.c'est l'exp!oi=sacra pas de si tot...jamais clans la voleu BienJusine pour par erplus ac--as descitoyens desirant le tatianehontee criminelle de nosbien de la cornmunautf., ramsmassesune categoric d'honad'authenti tiesmalfaiteursPle, 's:qui dentine lea NEGRES civilises Ce n'est t otuvreni d'un ar5a parure et qua ont nomq,nousnumulatto. Nous et ownsepideinuque,c.tstria .l'ahcccla=te"AVIIS".Pensanta. 1.urs'kvuouve It Pa.est aussi la .ttroz, etnon la nuaocent d'un medecin en-car si leurpolittquemachiave quc'est la que segrease que nods v. mons au mains. .-l.u,,apropres interetsusn'cintW" favrlsetett"latereta I gh ,'.'"e."Et met ,..uurEntl1)o: i Mails dun avat.C'estenu"e Cet's-1.-I,. te roe a n sage,-egoi teselle s avere totale01314 :de reconnoitreunmans avant a reInKtfit proje,e_.,teints, aux Ceuu-1d.u-sage 11 Yeux. que pour eux-inernes.-grace 'to mouvement de 194a quaau caugr'es Pau algres. les forksaux sentiments ea quiaujourd hui ap.'men n as e aux inre seteft' te 'td....s masses\ ont pris consciencedx,Lowisonnalit S SULVallteS, tenir ,Viet passions assouvies,&tin sagela Communaute Nationale...plaudissent a vasacres in-ti a. ce vGangres Paa-Negre*sequent beancoup de menage sered'autrui, laissez lessede classe etde couleur, unPar dessus nos dinergen-noir crebille, grand leaderdeLenombre est bien plus meat. Userde la rigueur ouvant rEterneL a qui son amices du moment, nous steamsments beaucoup d'attermoie-plaindre. Laparolea ere,-gra..nd qu on ne pence,de ceux dela violence n'apportera.donne: it rhomme pour expri-crrice, tin mulatre-quartepasscondemnation a ca.quipeuventfaire henneur au tien a, 1lt.dbi. merse.s` joies.hrsaireet secpeines.enfade se ronreprocait la vehemenceadoepour sa ,.rat,e.gn,ri.,nom. Haitien, durant ce Congres.Peut-etre a-t-al raisonqueeclaration. Mars, -Apara so u ionu pro ede sa price de position contre-Cependant vu lasituation econome, encore mainsde l'exageplaindre. Mais quand vouspeen claire, le lee_Laurentafair de you.miquecla Pays. nous limitons auntration. Plus de sagesse,plus lui enkvez toute possibilite l es gensa.arderses coneicti-I= Gem heureuse occasion.dadveerseeacideviraistmeni''f'oNn1cuhs s'tiru.rnes1:alsnrmeline,er, nousnasal au domaine de s intemt. stricteproportionnotre &sir de ponderation artera cer-6 desou.es rephquageraZetrg I cote de nosCongeneres tainernent desPpPoNature reprend ses droits et9ssibilitesmeme cafede se plaindre laarose appar to-peut-etre des moyens de conaloes a grands coupsde Mar-les. Autour de fui el pi`csguene pouvons croire a. cette stuAu hasard de notre me-tournerIsdifficultesans teal, II fait voter en eclats sapidequestionde couleur.dans sa propre rriaisers oilmole -4,nous ajoutonsauxPaurtaat laresoudre. Mais p.ropre substance pour repastse recrutent notes en aoores.410m1 de nos distingues con-ereer cc climA d'apprehen dre enfison vrai visage, carque feriez-vous, si vlesecriv-nMais a ma Place man chF,etvu; pou-es p.euees,ainx...faresE. St Let,PriceArelectinn. lea Representants d'HaiMuitiple. Reciamant parsconcifiez-le-. Compatissez 4le mi violence inouie;la quettiett et demi-,,.latptc'Etatd'alojectiontdans kquel leasenses seront ha premiers de.Aux it'urs troubles de 1945alors que lot agitee, avec une outntaintenues durant UR skateateurs deoutes couteurslea.A.-ii tea,.comprenant(einerhomrnei.43cance p.mtique apres ben exile!: -liminaires, pour choisir,psi-oic -.5. crieri-crucifiez-le cm.....1 avair rempies rosin/urea ire..st iin Etre a la fois Un et Maintout.admire lea realisationaortel ne saurdit traiter avecEt la conversation s'ache-DonsMars, R. Piquion, dontsion, d:insecurite,de peur, il e.ta,'la toss Marbreapokes de /a question de cartlac'est s'illusionner totalement.t1-viez disposer de cette arme--,Lapsychoie eat Line maladie ne faisan; qu'un.Sculoteurla douleur eut., ,,.t.-terrible nont je disposepourleur pour les feuilles .siale-'fake reculer -mes adversairesnurses de nolre Epoque. OApolitiques?"macere aai)n .&online, Lucien Mantas Par-'`bd Nu/twice me--saat e.r.JaenMarc, Felix Courtois.dire toujours, renthousiasrrie,-.-erevadans un vaste clat de ri.me, taus ceux quienque parser vealdire se ren-Dr Hector Pauhre, Dr Ga-/a ilaine rammir et memeUn veritable artist.dent compaisement de cc.gneron,Dr Pierre Salomon.`mobile des actions -iiinnainesdenissait., on s aercut,5u'onera%Etienne Charier,Pascal A.,edpun vtencotnable toonn.Brun,Theodore Nicoleau,.Pauvres, car it y aeauones Me Pierre Cauvin-me.avant de s'engager dansicorinait,n'y czoient pas, duLai On eparesaencocaintenvole d'un jugement a priori, brusquel'onnsBend Large.Pierre Mantes.Ils s'en serventatell:esurtoutla Peur sont desdh.Aujourd'hui encore, la si-P._an-au fur etrtottre ,qtfil grarr question de couleurdans lesgapprendre B. mediter sur le et:On repUeque les ;radar etfeuilles veneneusesnun Yonde teulatres pauvres daps cc'sags q-i at le"' 'le savelet-NestorDupiaq.Dr Abelest le plus stir moyen de 5'6-du jeune Jean Gaillardqui vient,laarle's F. Piessuir,Dr Jo.elements capables de donnerela photograp le tuation n'a pas change. Les qua1' on galope sr /esfiants,seph Bateau, -DrValerie. Dr11:vie aux creationsde l'es-Depuis son jeune age.11avait nousECLA1RES quisedu oieux-datie, du pottore-. Lemor, ringemeorp mpia lesplus surprenantes onpenchant Pour la Photographic tenta v e c vehemencela vieux -dada"ereinie.a quel saint se vouer pourviter des ernbuche.s.ide rentr r des Etats.Unis.obit profit personnel, mais au cle.Clovis KernizanCar nut n'est sans peche -sell'pnevr;rzeeicti6ona anereduaniscicaarstwdedlea triment de laPatrieaueletri.prepareavec (es6ehaPPer an genocide qui senouveaux'--Goths:, Me Justin K nal. OrSouvent la main qua nous Photographic.mem des i tteratssuperieursSimilitn djacques S. Alexis, Jacques D6-frappe aujourd'huin'est au-Que ron considerelea photos du pays. audetriment dela.wit on leamena-e-:eta ale an m .laise4.1 1 3 s s ePierrejLouis',tre que la raneon &tine pecaetLeaagrandissenoentsrealises minorite multre, sanss'enToutio*Inc Dominique I/yppolite,profortd. veritable, pr4idicrdille d'hier. L'amour proprepar J..Gaillard auxEtats-Unis ct doter, audetriment de la.e ot. e.s oou eurs, car outre qu enJan Isvent des proches parents et .9014.&cons encore. rrssembk dans'est..La paix des rues. qua r.utetrealisateur.de couleur.Seiciurcience avant d'agir car cette deNoontime Lavatii, on est, tout.56jour L-aurent, il fautlen-teurePensez a do. swans que parle sens arttstiquecette ARNIE PERFIDEdu....a que noir a son mulatrechlazdesvole interieure at merit p..de suite hang oar laperfection rendre cette justice. a euous en passons, et nonqua mu.atre a son noir,moindres.impunement; c'est la meil-technique qui s'enLieg. .ge.. toutl"denoncer dans Le otationapointUne reunion des concidemainculand vous agissez -NT_,ILIS &VMSpersenneilement act Weiug :tz.nte que. peuvent etre abso-le Grana Debiteur qui est le phocomptograptejusqu'aquel point sa nosreplaottliotinsquessottanesotr.elcvis:76vvreo,hie est consideree cora-tioaspays aussi, puisque lea mulatto, .Itnyeris sus designes poutle ,car lui. le rneilleur conseiller,mirequelques unes deses phoLaurentecrit, en eflet:,,,,,,Ilitioas & one torte dep.-it,peut railsel un tort itrurienst as,.chaise envisage, conchsle Grand Juge,II note tout tosetagrandissernentsen couleursdes tombeaux. A l'Exterieur. Cels-ousit tinorultrapreuve la plus eclaau_ jourle Jour. Et quand et ennoir. Ort peutse rendre*Notre formation intsllectuelntett immense,ceIns i,..-divergences qui font Temps vous endemanders. Tne ua arc, Jan Gzallard eSt en etpuitlinue. noire totalt atlivIsi3r1 et ils santnombreus dans r)....&-.. .01-Irrza-Yerles haitiens entre compte, ne vousetonneg pag pleinepossession de la techni-la politique d'UnioriNational'.----ministratiob, dans la diplornwit.dr.: conception gulls rte pea.du Bilan carne elotvent pas se rhouirde Isn'a eve que photograpluqueobtient cl s da Chef de 1Etat nee; interdipas appliquer, (etantorals.resultats detoutebeau:CC...Nous in sent decultiv-er sinpte:rge que hideuse campagne.t3.\.11desnigre,filaircet,cnellLe pouvoir nea pas.a.nous.-viton.s nos lecteursa visiter lose eonqueConnie on .6,treh.;:ot, siincistudios de Jan Gaillard auNo 7 voice an compatriote.a cease degu. a_doicentettr ete donne seulem-nt po r ,r1 de 1 Impvsie-avaud et dela couleur de sap.,1.,00-l-Visconfidences pour comprendrac,u',-.t,sideas ',.xter conscience, pour lajouir.Sa mission est plus rendre compte pareux-inemes..lan tons itdeR It plus tcmel i '.sent inliniment g a ne svis/.11-ghz.e tt tharui:ur desp'eres grande. Plus elevec-elk est Gaillard estd'ailleurs i. la clispo-dependence:_tle pub, '1'11 mLmom,&tux ies, visi-vis de km 'e.de I-Tatra Traiihearease Patric.d'essencedivine.Revaier sition ae touspour des travauxd e Lgoe ctgasu,f e u7,.1Seell.5"."'-lcoca. ,-,pouses. vis a-vis de tears enfantsd'art. pour des developpementsen table de =USfaiie susp .....e. le ...c qu ,. ri., uo..uent pas arrives acouleur ou en nob.trave=e.Nous felicitons ce ionicphotov -etss averts colabor," I,prendrcomment 1 eu rs epoux.tursi?tu: pemcs penvent coat-Hier tear ciknittNo IsonrR -irhame, leur devouement -a redgraphe, dont le talent par1' ape-de combattresitars journal:x...nenceetLea etudes pocssees.bitude.escat.dtde.tissoreres.-Fqua faites aux E''esUnisme avec cesotsaques fielleusts con,tures d nails cvjujtears personnes, par des genepanouitheuronement.maisne nous eat vea1 tdeedent lea attaches g iivernementalelliste"'noos servir decette.npettsont comitiesaPour vos cadn ou.Islhz jamais de passer chezRusso Freres-qui satisfait les go(its Less plusdilicatsEt, surtout,oubliezpas qc'est,la mai-soi q xi ala specialite des atticles,this quamontres, bracillets conitres,pendules, knet.-cal; de castesles qualites, et tin assortimentbiiouaux prix imbattables.eaux de toutessortes..'(Reproduit de "LeN ouvdu sarnedi 16 jute1956)de. Au, corttraire.lnd.rendanceVoit-on dici be malaise qui re--a1 habitudede rentoduite cer-talus de nos articlesputties engaedans let feanii6?Nation".Noisel'invitons a re-meati'IneeDnud.1-sai6ttt7ai'mdenut :ucuiveuerante:tie 1943 et 1949dansle journal "LatRepublique tout claLe nurnero voir ca collectkon oail versa quetib.cs nous mettrions la tete dans learntoujours. nous nous somesale-,-ye contra. 10 luttessterileset ''' 'mainspour fleas dernendl-Pourquin ems fon t-t.il taut de mat?.-stipules de rol 4I.,-

PAGE 5

voir dans raccomplissernenttae, notre devoir de journalis-te conscient et dans l'exerciceeun droit clue nous avons tots'Sours eq-ime,sacre.Mais, s'ensuit-il que pourtntreprendre, etpoursuivre,'avec ettte persevErance,quieast jamais dernentie, r a c-tianiournalistique plus hautLes detenusLa Grand'AnseinformeLes fantaiSies,_,Suite de la page 1'5e Mules inquietE par le pounzeital quo eomporte tante ac-Gouaernent se poemsent ,en=octaneens.e conditionnee?'rangthset'plus que tout 11UTTE pm aheUplt,c asxcures du rnatin, SUISSESfurent eipedies au Cap.Nous..laissons au lecteur sa6=e/us-etant donne notredevise natio-.' cl.hen la,actiarrnanteJaniceCathecirale du Cap-Hai etr Assernblee Coloniale tea fit par.gam le sok de.lDanstrouver une r63esI 4ravaux ruoun 1 S.cstnate,etandonnePten, lanos financesAujourd'hui encore, il.deuxQuand nous attiroir, ratsommes obligesde cooperer en APave 1?c";:-,excePcun'lccentr:aires, no usncette interrogationtir tous enchaines. sur un bateau.tecticc sm.le:faitquecentraltaut etpourtaus.AlfredAngranduniracdPea de. inura aPn11. a nu4 un8runtdu Malt St-Nicolas..,tilengrand. fine de M. et Mine .a. destketkans d'intervalle, nous nousdu c horn ga eidan:la Grata vie conununautairederneurelions oratoires necessaires auaconernFnautaseinvert blewentionnee.nous n avions_prismeme avec les precauAnn., Direcu loinsagents jamen. quequand retranger. cccun :is pie, tout aumoins gui'seyaiertimieux utilesau Warmilplusous soutenir. ret",aura Re.tion de ce genre dans ace dE.Poienta.9e:itisau lieude calmerym-SALINIERS., diriges par Du-e notre strouvonsIndependence" Yemeni aear at'mamma=Le RlitunBARBANCOURTle 4.omsail suffitSuite de la page 1SuFOA)r la routede LE014lot cl ru rndormerne onu en provisions aux incurbarrette. ricin etc,.)par 1e Cpitaine BelaerAcao: gtlerre*la Philippine. ttit,nranart.ang. bora'rick se trouLe salt,ssnita, fuaenesce.s!Lesutocltiver en tienrnge,(uni. tabac, cannea.i'crttpeces o...) et envivres EliLe comptable dela cornbresvaier4t let (112'tetteroutequi etaitla mentaires. 11 serait sage de pfuser ireennunissalle,sOnaIiPr1t.-cuscia-1u.mitts tard' que reuspiorrie depagniejirgrniel "IOUS a irr-'vatstrepen-ue. ccregmar erne telk situation.resconunuLEunnanuel. tenta dedrlvene to: .for nig que clePuisjanticr, le MUTT que naysaugiirons. ntus ne car a majentedesrnembquo lea travaux nautairessofstdes pauvres CorinneSUISSES I la. lamaique. Puts,nombrezies equipes aeteleuhattena Pas,onevimnivraurontcease. Onuneauttires cesseront quand on it cornprendreplus luiu, Dune. leadebarqua dans une ile obande atorzennee mass,par bnquncourts plus,covarne ladernure mernbres beneficiaires des bienfsitsrls"fUrt ntcues' t Iihs e ;art'haze chefs 1ipe et centqual. C 'ne qu on aide ces pau.resEtre dess,-aasrante journaliers qui Ira-fon,us faketrevailler tutla de Pkactioncommunsutairc et non 'Plefligaanglaise et.sailient surcechantier cearnenh"prornessegulls seraient payes ul. des alembics corveables ale semai-3. Port Royal. ala Jamaique. Peatine terieurement, cette prornesseeaale pour tin plat de lentilles.de temps spies,sin bateau as.re est pas id antpant pas ete tertue. IIfeat doncguerre anglais Tint reniettre leaSUISSES a rAssemblee Colonia-A C. 13AZILE.Ie. Quant aux quatre Corrunissai-reS de couleur, is Plarlippnlesaedebarqua, pen de jours apres artaCap on ilsIntent emprisonnes.yonM.ue au cito en CarartEn Vertu du Decret du 4 Avyiln a pasnous payer pour'souse1792. Blanc.helandeet Itcurnele 16 Juin 196l.5solution au grind problZing s'organiser de telle sortequererimitoeu.-ScoToulon,las,-proin Ginan de.de nos milkers de solidariser-et ..ous -autres hat.Le same di 7 ..juilletlea nusent en liberte.ePar ailleurs, entre013Sscut tineesa cesd* nes declara--clients communautaires, sant plutatEdner Vil. iset e...dit,le plus grand timbre desp aqui continuel..e Cons' itutionions. lea chaniiersdesiraroutes entreprises par lea groupe-thrf lam'de Mrl'Agronome moMme enferm sent it capitainedans sentellier, blanc, monta11c.,quesad" danQ la itteme position twaccpublics dons la Grand-princape ,-qui nous faisait Anse nesont pas trop r egudes routesinterregionales, done 'a Emmanuel Vil.cabine, chouttent temente SI. IS..construire par rEtat.. seront desHers. nous den votz1onsaspelal'Ingenieurenreran1954.Proutes def.netrationi, done a con-tes regionales aux habitations desrents,rantsCettes,n'est pas difkcile de P ouradressons air jetsmauvais traitements sub's, 11 m'eo,coonsendre qutla situationenface District.Nous rai ons on concelles qui leces rou-de: laquelle nous nous trouvons, en traire tout en rrnaclaant pour diverses sections ruralts.ne et distinaue crutch nosrestait que dix-huit nut Sont onarv1954. apres les evenements de iklai noiregut le DaparteII n'est pas de &nue par caecavoeux tea plus since!. es d'Unsatkva''en tSU1SSESlhn 1193' 11.611Ilikt1st'tm"de-t deces maeuretarit] tdottier et lea mesures exception-entle melte en pie que lea routts de Piston elong et patfait amour.sidles qui let out suivis,n'est tout772-----competent.-.----i?agrandissement delvilleerquier serontplus qu'utiles 1les roulettes tont-113tespensablessaIa C -----des maltreats (le co SICISSES -aAde theme pasille' celle de mesurede donner a travailler/954. apres les evenements qui pea abeaucoupplus d e b ras' sont lea...r,.almsquarners renown-,Cwn-Leur polT1islots que StDomingue Elsa la proque...De cruelpouvoir disposaient us,.,'rentleur angina dans es ac ivit" esn'1t. "d'inaugurer de plusombretzx tide de Jej-remie oit regne de js uneSuite de la page 1priet des lahar'-sde lalLigue de Defense des Liberc/1antlers, es de nousb--ater des eldangeureuseprorniscuite.EtAu''''ri. TIOUS extra In3s de-s7--iti sPubliques.memefetu11e 13,unedesri gaudins a jasoxL'Afene oublie-t-il les irsdes ..: far-rAscresEn 1954, lea chefs &accusationroutes mo.dernes grace a ". descependant la construction de ces la"**ro t'n.. (tou3estpas.ours sortM sot,tme oenvreM-La pitie ropulaire a coarser&.COreproduction on not puissants voi-a panic d,-C '-"qui avaient =Olive rarrestationmachines adiesuquatesquise.munautairedit err---ISrvi epE.tyrs?at rincarcerationdescitoyens, raient misesd so dispolone chape. e oa ',bus,hlaizo etitort.tee nous). Les rnembres des grou-Lisetplutairle souvenir ce os act es odieux parr.-,"enernbres on pas de la dice Ligue, 11 n'es t doe'nullement res. pentents communautaims ue ?la"L'un des*qgriefsueles U.S.A.-Intent immedistement rendua.s puonsable si le moyens qui1w ton. pas un seulicr wane eux n'Amen risy attribuent envnations ir A e -mutates vont prier FUT la to47.bve-De-.de ces martyrs de la fecie-wt fW communiqueduoil,t d-.e/id its trav ail. que Lan -inbls.eseprcpneir Y onc ine esue111ne*-t q.es lams dec r.o-sonOrtrieS SOntatVartement competent et lea incuI -unautairelent pour quelques grains. et nongum lexpicoon aiicrates, lea amis dela libertese....I atu,e afifais an Parquet puss aLe mouvernent communauEnpalsis et,mzses, tux-anes no tarderent pasL'Action Commr ades travauxcommunbutaires, Talent choques du fait nue Is de-imass aux travaux de la come:mine. mocratie americaine treteavec 'asnort de 14)P42t'constituentnt '16..L'Action conanunautaire devie par d'autant d'erdc lea d'ml ncra "uri acte de Genocide 2 gcelsions1.1a Chambre &Instructiontairedons lin pegs pauore4a'-*leplusef".erdiets(elks sons Tares)et les TENT CIVILS QUE. NMI-TAUga-eetiesattires. AttriLuerCES tiAtrrs I ONP1ON..;AlftE.S..un moss cr arrestation de nornbrecomrne.,'Pendia Tele noire, etaten 1956, spiesplus'--.1ree 11eainsi de sonbut. Et aloes iscoilreal.esa'-''RLS' qui omit fast rap. cc Chef'Ale citoyens actuellemerit en dementindispensable,et non's V.ntde rearerces erreurs eta vraitnentPc'est itcleainteretse griefoces.aux dem&Etatocrateslatino-lention vreventive, on ignore enl'avions siLien compris, qu itduqu on amtipeuple' 1 fautn I) Eraient-ils thus mutatesfI=re les chefs ;Accusationioncant eette croisadeentreprise orieaterrsisonnablernent eton baifspms eenleamoire tie. II fey avail donc pas aanticarnenc....noirax.ersonne n ignore que loinquirnanquent du caractere commu leureusement soutenues., Toutledee sent pasa-ant motive k mesure. et la villeId l''i* I1 '*-sur les consei see ranger, es exp otter. Nouscenser coons d'tre bot-ramour d""e Leconte-.ae Port-au-Prince etant &Mariea qui cette action lied tudees parashington,lesdefinir leatravaux commences epires.dictaturesson: soment chagrace4usqu'ici ce qui a etc,-1,..,1,-tdfi reencore, et gutnecesatera,e nautaire. at l'Etat pourrait venir monde salt bienta part prise parlativement a.la juridictioniuantis efforts de laDart .aU en aidetra;railleursen 'cur Washington dans lair see d'un.gernsrwrie ehargee de connaitrede gousernement quand lea don accordant sin salaire. Sinoronce Tertain nombre 'de dictatkur cas, vu que tous lea detenusauroralcurs lar fee fait attendrequoOUTdhpar rap1nateurscessiei eaccoura pouvort des lors. ridee quo Was-anye li ceiTpOun rseut nnabl7r m des ai rieslea 5trininPvs P a v ane c,Vorit pas etc striates apres la pro-eait pas oeuvrtrangers:ut'ldsiCes routes que nosftiamation de retat de siege.gesSes, gue disons nous nousLa situation actuelle,0010 as institaidans ter tat &sansreabsentde tears onglesrnpagnesde laGrand.uresont pas longtemps. cr salons, tousles pays par souci c.d.non-port 1 notre position deprincipe. nes caaux premieresayesses, dies de-ingfrence clans !ears aftairesinte.vmi "team:0e de notre part, on It con-nent_impratie.ables. Cest avec r-ieures relee de la fausle-'colt biersuncertain doigte podr.Azse.oryLa ..rtoniceenMar.frane vie..deja que 1 Bratereprise sur ponentrctientLeurpolitiqueexteneure estaborder, avec quelque chance deeavertlea routes pub!iques, comment le ent. thrigie-nieces, leacal envisages etqui noire in ttiativt. par lea pay-pourraitmil pources routesco'Mass par qui?Ft f ontrequi. IIse sent point depourvusde tante sans ac ._.0515munautores lorsqu tiles &MT TT me done ?rands diessise et Lary. L'Intunplente.lenietzr .1 eannot et tAgron diocrement realisees.cote comploite meme sera me Cantave, tousdeux encoreL'Oeuvie strait plus efficace itpour nous un stimulantdans lacen,seratce Ice, mettatenttoulea secours etrangersOast distil...&tomplissement de none Cachededes oUtils a noire dispobue., aux groupements qui tra allalistet rattittide degoutaniOUTSter.. a rextension agricole dansileslAeugpttrIloacinruncetlotauuterritosen:ddQuoude,oDBsnuemparenealmoutbuernbrCel;tenrn. tamvpdeuNecrologie:Nous enregutrons avec, intimn d-,eue pljusrianta utio.nscette heure nerebreCtst pourquoi nous venonsen meitde peineledeces survenudetournera pea de la vole qut.ttonjours etc Is mitre.caf elitesvegetentSi,,-" cure uric fuis, demander,.-a agent mardidernier de Tilme. Desk Nesousde.,gros 'scores beaucoup omitgestc attendu en laveurdes detette, neeLuce Emmanuel Shen.etc encerement detruites11 anusterms et quiaconstrHautevntFon cadavre a 'ete. expose meraCe:i'clt6resPer mDisocodealers, ,AU LTUOITIS, il suitconsidere avecl'eserect niacin a r ancienne Cathedralevritccjusticedentnousne et seshinerailles ont eu lieu ra-drogue, diverses cafiteraies oat Etc.devtions jarnais nousclipartir, be Presmidi a la Basilique Notre.irrenaediablement balayees par lewas de ceux &entre ces(Paulus Dame,. avecle concours d'une ki.Hazel. n importe de lea renouve.-tonne lesquels aucunecharge Tea posanteassistance.,ler touteset d'atendre cette cultuite rlevee.Aux families Nerette,Simon, re.c.EmmanueL Vmcent, atteintes parCe sent en outre. des Mir,i iers''.cc deuil etparticulierement 1, notre de carreauxde !erre quirestentrani Gaston Simon, nous envoyonsincultes dans la Crand'Anse 11sat'Imprimerie3e l'Actionr expression de nossinceres condopat It'-1.'.tennent IEtat out des par-...11 RuedesFronts-Forts 73 leanco.ticuliers paysans et citadins. 11 hutte de certains hisaions,traitres a at Iton.tux-memes,s'exercant'a nos de-pens. anis en vain, aumetiereiudieateurdepolice, ne nousuresanEn presen t a nt nos cha-dIeursfSES, tear trancherent lavtetees elimtations aux, paaUtreajeterentans a raddeuIJOInnoururent des suitesnen..Leseaeu.-1,1,DI'D1,Chez lierann GAUTIERGrcmd'Rue 129Phone 2324-Vous trouverezscu:S d'ecole en. cuir, sou-hers etrao.gers-pour fillettes, gargonnetset a-dultea. Souliers Claston, Fortune pourhom-.mes; Sandales Recordia; SouliersBottes pourgargonnets; -sFermeture-eclaira, 4 .6.36 pouces:'Sockeb3 Galates, Chemisesertangeresrow.), Cruvates; Chaussettes,Mouchotrs, Par..dessus, Ceintures, Ona.brelles, SouliersTennis.Chapeaux de laine et de paille-pardousaine,Talons et semelles oaoutchouo, laoets,bmielsiaPour soulier, TupOns.*ion, Macau.pour-filergilettee 2 kithemirsufirtioaltpourunwcautiNs.d b andl'Artibonitpec_ee.use.ConreleamoustiquesSEMEN FRERkiDistributeursRue des Cesar s511Phone 2645.

PAGE 6

7-1101T-Atf-PRINCICHAITISi la scrence se trouve encore43anc l'iorance, descauses desmaladies mentales, le preraiervenu dec.ele, nearunoins, ]essignes manifestes du desequilibremental. Sejour Laurent developpele delire de la persecution et -cultive le cconplexe000Au cours dq la polemique avecles anciens membres du PSP, Laurent eetait ecrie, accable et mal-Imureux,pourquoi illui etait in--terclit rraccepter une fonction dugouvernemeat 4i'Estirne,alors quahe Paris avait agree des nomina-tions d'autres militants. II sous-entendait alorsclairement quittait victime d'une discriminationJ1t1 seindu groupoment dontil aMon cher Georges,Depuis deux semaines laRepubliqued'Haiti occupela vedette de ractualitC pa.nasnericaine. L'intervention e-nergique de l'ArnbassadeurBrierre en faveur des refugiesa l'Arnbassade de BuenosAyres, bra de la derniere re-volution a ete largement cornmentee par la presselatino.a.mericaine. Par son attitudetoute de dignite et de cou-rage, notreRepresentant arenotie une tradition plus quecenteriaire. Haiti rate fidelea son passe.Elle accueille, protem console et reconfox telesvaincus de la lutte, tous leavaincus,qu'ils se nornmentBolivar, Miranda cu Tanco.Aussi, notre Chant:Ilene etle gouvernernent ont moisson116 me large partdu snailsdiplomatique remporte p a rleUr plenipottntiaire dont lesLe journaliste extraordidans 10axis, offrir de grandsnairernent prolifiquequ'est in -octavos, ou gracesa pro-notre confrere Ulysse Pierredigieuse et abandante activi-Louis se &Tend d'avoir signa te d'auteur,nos petits en-le cfue le point de depart vers fants trouveront lea renseilademocratic sociale date gnements relevant a lafoisde1950et pour Fetade la grande et delapetite-Mir, dans tin formidable arhistoire des evenements detide --RAPPELS NECES1946 a 1966. Entendez-bien.SAIRES" paru dans Le Na 1966, puisque cela doit contitionar du 27 juindernier, nuerad infinitum'il est donne, sous forme d'auMais quelque soit le tontobiographie, une emouvande sa urotestation -a ii n'ai-te nomenclature de sea prome ni.teux de c es --Rappelsductions.durant sa,carriere, Necessairesnu sans raison,peinecommenceOr,iiii s'est emu cr tine simple cornpeut esperer,ce rythme.Voirsuitepage 411110111MBICON!Dans le landerneauate run des principauxpotteparplesdans le journal "La 15ation*,Aujould'hui, peace qua nousavons dit quei! etait un oisif. il sedemande angoisse, contrit, ulcerepourcluoi nous en prenahs.nous` Imien delarssant taus ks autresmernbres du gouverncrrentquipartagent leur temps entre leursaffaires privies (entreprises agricoles, inclustnelles, electorales, snowdeities, choregrapItiques, etc)etleurs ob,ligstions envers rEtat. enrognant sur les heures que, norma-lament, Us devraient consacret auservice de celui.ci.'Le Nationarclu 30 juin).Ma lettreGeorges i. PetitMi.Re lee0MA 601: 12.1m$ Amato Ns1/0Jeudi 5Juiller1956Pour Ulysse Pierre-Louis3 mulesouLe Paysessaie avecouNationak200 milks?La reunion desdengue'sdes 21 Republiques Americasr es cilibrie en mars 1956 aCuidad Trujilo rn vde defixer Its limites cles,eaux ter-ritoriales des natiors du con-tinent, n'a aboutiaucun resultat.Cet echec eat d6, en grande artiea r ob.stinaticn desEtars.Unis tendant a impo.ser auxautresislimitede trois miles matins; distancc traditionnellement admisepar la loi internationale a re-poque ott le tir de rartilleiiedecidait de la lirnite des eauxterritoriales.Quinze nations ont declarecette distance insuffisante.LeChili, le Perou et r Equateurproclament queleur souveraiV oir suite prige 2Dix ANs.APRESNous -avons resu de notrejeune confrere et ami Theo-dore Baker tine lettre qui apour nous la valeur d'un do-cument en raison des cons&quences politiques et scienti-Le cas-Laurent est inquietant fique'squ'entrainent lea declaVoir suite page3rations fonnuleeiet les pointsde vtk ernis, Nouslapu-Minns avec plaisir dans cetteedition et noui invitons noslecteurs a mediter avec nousles jugements port& par unhornrne quapetit legitime-ment revendiquer son rileVoirsuite page 2&marches ont heureusementabouti *a la remise.des prison-fliers qui purent, avec lessauf-conduits sollicites, quit-ter le pays vers des rivesplus sires.L'incident, du point de vuelegal, constitue un manque-meat au traite q uhe leadeux Etats et la ChancellerieArgentine s'est ernpressee deVoir suite page 3les gogosetles .gagas".rectifier sa. positionen pre-AINIMILORIMMONOOulen pensez-i-jVOUS/llustre u-'Le National'''. mujours sousla plume de Sejour Laurent lanceam terrible avertissement;-A bonenteurleur, salut" pour. commera ecrit dernierernent,"eblouirL'une etI 'antre Lategoriessons ailleurs"Indep.endan-ce", c est pour:Ipun, sans s en las-see.*.Le National",jour apres.jour,consacre ses pestles et met .;01-11$rattaquer.Heureusement que, essa)er dedecourager desluttems commenoise, c est labourer desflots,quoi s'agit.il, dans la *der.niereattaquede Le National"2i'un metubre du Conseil de Gourernement de qui nous n'avotsI merveille.Compliments aux lieu.daffon ani eDe l'Occupatien AmericaiDelacc joys, le pays n'a vuarriver au iPouv.oir que despoliticicns: dcs Avccats,is tea et Militaire. 11 veut ea-sayer mainttnant sec un Inge.nieur-Agroncine.II ne sepeut pas que dansun paysessentiellimmtagricoleleaGouvernants soicnt capstan-merit des tonames nepcssedant aucune habilite tedinique, aucune niethede di praduction agricoleil ne re petitpas slue l'agriculture qui de-Ultstotresiinterprete eLnese recite pasI.E. S.Dana &article pan u clansA none psi mire propo-"Le National" du 30 Juan, sition, Mr Lizaire repond,neMr Maurice Lizaire nous remous informantclue durantproche d'avoir ecrit, dans un son "sejour a Washington.entrefilet consacreanniver D.. C. feu H.. Price, :dors En-sane de 1 Independance de la voye t.xtraorclinaire et MinisRepublique desEtats-Unis 'trePleni potent ia ire.psis,d'Amerique du Nord, queplus tard,Raoul Lizaire Charlo cc pays a grandi en ge d'Affaires &Haiti furentoubliant Savannah cheque in vita a exalter, a Savannah,fois que :es interetslelui oat le souvenirdeIncommande -et seainterets participationalaguerrele lui oat toujours comMande emancipatrice des treize colt:20quela Republique tires des homines de St Do-Etoilee conryt une expansion mingue,..' Mr Lizaire eern.rapidevenigineuse au deprase de minimiser cette partriment d'autrespays tels 'ticipation(lull a eu de laque le Mexique, la Russie, la. repugnance a reconnaitre-France at r espagne;Voir suite page 2C'est celui qua remporte sameoohs publics fur leseffortse,meri-di sourIr auditorium do tin tirobes de cet'e institution qtrtut Francais ii Haiti,t..cole Atepent considerer cosmic le crettsetlice Moderne de 'MatePaul Ar-s'accomplit isformation decher.nornbreusesjeunes lilies at pasC'est sous des salves cr applau rnoindres de la province surtout oildistements qua Las -erives de cette ell,ereia cru teIrseactcrliiceei\imeclienteleinstitution enleverent lea differentea parties du programme de choix qui etapourtant cr une touchantequa a &E. prepare pour fa circons. simplicite et it sea dEvouiies cone-, boratrices, riots adiessons nos sin-tance.EcoleAtelierModerne .qui ceresfelicuationr.comme sot nom rmdique fart 1la foisrinstructionet reduceHart duR.p.r,k4eudesirnon des'clinesliliesqui luisont confiees, est de ces rarer eta-Une foule irnposante rra ronblissernentsdu pays qui cons pouvaitremarquernombreuxnuent encore tette louabletradimembres du clerge et de congre-lion de farmer rannCe scolaire par gations religieuses a coaduit 1-saune fete 1 laquelle soot convies derdare demeure,lurid, matin, a-parents. eleves, anus etadmata' pres de touchantes obscques ce e-teurs de l'Inttitutioa.brees, it la Cathedrale, k jeune etMme. Archer et seacollaboraregrette compatriote, le R. P. Montricesdoivent s'estimer 1w:teases desir, Monfortam, aced& diman-et leurselevesdoivent,elles che matin.mini, se sentir Beres cravoir sa-Le Pere Mondesie d'un devout"Infant le grand public qui se presmerit exemplaire, etaitunsoimc-sari samedi 1 l'Institut Francats, ment estime.pourles applaudir at apprecrerAux families que cc &suit pion.leursousaisseffortss.issonsge dans raffliction at aux confrerestette occasion du Pere Alondesir, tandEr.ennance*pcerrattirer l'attention des pouadmix ses religicuses coadolancte.ir suite page 5Depuis dimanche math; le foyerde nosamis. les epoux GerardR. VOuzier, Mime. flee Brun, s'e-gAie duvantage avec lea doux vu-gissementsleur premier n6 auquel ilsout donne le pre.nom dePierre Emile.La mare et le bele se portentrensparents at meilleurs vows 1VoPierre-an ingenitur-AgronorneIP.A.REDGAR A. 001113gvaitetre la source principalede uptrerichesseationalesoitY en plein eta: de dEperis-stircnt,rnalgre le develorpenaent fait am papier,sansfournir aucunder EU:m.11s-qui doivent y contribuer d'ure fason speciale-tabs cuertqu'peincnt a mimic meta! heet lea rathoder fcientifiques.En \ Exit& en verite, nous Itdiscns; ragricylttur qui dcitaveirla responsabilitedefountain a la table haitienneVoir suite page 3Unvrai succes0

PAGE 7

iracteur dans lea evenementssie1946.Theodore Baker,commie on levolt, critiqueiune relation contenue danslane brochure "Notes Histori-ques, Armee d'Haiti 1915:1950", relation se raaaortantaux evelements de janvier1946. Les Considerations deinotreeditorial du ler juin1956 sonCriPportets en partie dansLalettre de notreArai Baker qui a jugeentie. guences facheuses pour ror-:cement imaartant craccorn. dre public, le Gluvernrnsentpagser sea rectifications dun a decide de les interdire. Lestecit des evenem eats qui a Pereset mites de familiesitiri caractere pour le moms stint invites 1 recomminderndst Que nos lecteurs en a leurs enfants de.ne plusfasse leur profitMr. Biker pirticiper a preillesun acteur et la chileur t-ations. Les rristire;adequa-de r action petit nous enlever tes stoat prises.ci-trosts taus bien des aspectsB. I. P. 7 Ja.nvier 1946.des evenements; eest pour-quo', lea hommes &Etat pour.'s':'iviter de graves et d'irreparaBiker qui affirmqu itloles erreurs de jugernent et n'y a lame." eu de eeeLnunide eonduite ont besoin de rile du 13:1,13accordantprotection aux grevistes lecanseillerslibres et desinte-ve5ses pour leur montrer ras7 janyler1946 avancece-pectvraides realites, lespendant que les grevistesTereat chercherprotection 1fclairer et les guider dansdesrAmbassade des Etats-Unisgravesdecisions que com-tons, Lea lournauxparus le avons acquise, nous avons le0d,roit de .poser deux questionssoir du 7 Janvier 1946;ailu1 un.e jundique et rautre his'eu tine telle, influence dans. e.dernalement odes evenetongue.merits que lo -ties Notes Hislo Q 'elle protection poutoriques" de rAnnee 'Makivast accorder a des greviszeont.pas rnanque de le rap-.tea manifestant rAnpassadeporter en rannongantde la d,s Etats-Unis?znaniere suivante: "When-2o Quelies ont ete histo-1-4s'ement' 'a Cemm'al-cla6 riquementlea consequencesdu Bureau d'Information ade cette demarche des grevisRa Presse (B.I.P.) venait en-tes surle deroulement etlacourager pent etre leur aims-suite des eveaements?Suite de la page 1e)tie est itruit duIrage etcat adverat audes efforts dun peuple: elksuite de laciqueque Mr Lizaire, mat.page 1tre la fermment Et et. quiAiexpe syrnpat ie pour.gpug r:i eexs:et us:de ue an.buil ued:effortsoclreot ommnob' taici pass autorieur". Bien que nous ayonsajoutant immediatementrisationdefinitive legale.beaucou dh'que lecommandant de..La Ruche" paru sane comte d'E,taing sujeta accorde lorases par lede Panama justifie le mot.I.e Lincoln et plle"eriit cette "matheureuse ba Ce qui estadvenuEspagnevernenient13ays dau sjet de Cuba. de Puerto Ricoprmcipes vulgan. Pe I Da,La Police d'ordre, du Goulea grand;ttection necessaire aux jeunesde Roosevelt, nous estirnonsasuet d'Ilawai justifiele mot. Que Mrpoint de vue det.gens manifestant contre cette que,au poi ',,,.iLA notre deuxieme proPo-'izaire fasse son profit de cc,ttedecision.triomphe de la democratic et s_ititeleMexiquevaincutoire einterptite et me se recitepluvaatentrameri?u'mt.,.."r Ltzlirerepanu,La repetition de ces faits du mint=4des libertes pu--sentence,deSeiour Laurent: .1... hisdes conse-nousapres uue lutte epique conpas".bliques,devons tout at-Dans la mime ed tion d-t Naavonsd'ailleursetudie.Matt les ttats-Unis crai-son gouvernement mats aussi donus eecre vers lui, comme versana.ndent.lescirconstaacesAmenque.despuissances etrangere CC1a 1umiere.gnerit ewe cette extension 1Aujourc r hui, plus de dixu ditdea! es peinet deses qu tipour...., ous ne pensions pasinattendues..s e.din esprit auquel nous faisons290 milks des droitsterrito-ans apres le 7 Janvier1946Qua cut pense que Baker!Inner sa sucredit, eatt.s.rtaux 1 empeche, de defendresaurait (=one s.I/ tot le commu etkrt de l'experience clue bliml'u-taenst de seneuxurraittinpo.jamaisvo.cation a la'liberte.presenorgane qui se vent selea anproches du Canal de Panique du B. 1. P. publie par neusautresdetnocratesdoit pouvoir par con.ter come tine preunarna ou"protegee' rhe-(II s'a.git des eleves et etu-.des groupes et des clans de.rgL Ambassade ne pourraittoire... jusqu'en 1915?no rettrir;nentes au cas seulement oul"antes mers? A quit lehdiants).accorder qu asile aux grevis.esfends.nt egoistemrues esVoilacc quis 'appe ea.ppartiennent leapoissons?2o 1 ouvrage cite par Mr,quings, interetretats-orns seratent ties i no--8aker "Les origines et lestre oay;a1956pay& a. la Resale, a laFranceetonde et pacifique" dnotre"Lei'"juinpas ignore que les Etats-Guts ontDebits du 25matiere La grave n'a pufe2econs d tine Revolutionr tin trait& sur la'pro'Pa lEspagne l'acquisitionde l'Afhoonmdmateeu.crpodMe Co.mColbert Bon.se Poursutvre et Etre couron-ee de SUCCel que parcea .suivreIaska de a Loutstanne et de /Ma-lli'd1mi. Tout bon ecolier le sahMaiseruitex-avons tiredeIa.page 31du s225e Tira..e e avait appuie tonsesitenso;le voict quenouseeteuradela NI'dit auvragegetion et deto ute slea*forcesodelaNation. C'estIt:pournesPoccasion de rap.ionnyria'out cru bon de sortir dansneon: "a'tz nadir: aura lieu anlocal delaDea AchsLa &erasers/les rues pour manifestercon225etinge de la Loteiie de r Eta!,rantcommetoujours at presencepeterla gran& pensee deJeudi 127 heure.sRue Bonne Foi, lacElibration duHattien. Les opirations se (Percale-I dun comiti in&pendant, presiApar (hut Notaires drnc000se. desrirprinletants:io Du DeporZement des FinancesI2o De la Prefectureq5o Du Commerce1,14o De la Pres:e11"50 De 4 raernbres du Publico D'ur Inetubre du Cirri;70 Dale ProtirzcejDeur gentilles Antes de noire socute recevronfrespectivernent kskeureuses 'hates sortant des spVeredotustamEour ilectuc.cilibralion sera radtc.liffuseela Sta-tion''''Raclio-Comutzro*Lepu.4fic !.) ostvrblPurt.cu.Ptirt..eLCOOALCOOGUY SEJOURNEFourniss4.ur aupres des HOpitauset Pharmacies 3pour sa haute purete scientifiquei.Fourns seur aupres des Industriespour son haut renden:tent.Fournisseur aupres des LIquoristespour so. qualite incomparable.GUY SEJOLIRDIEIv1AURICE tikratsPort-Prince.ture du joarnal tie peut partir que de !Int'etendre de nous =ernes. Noussentit a 1 ampatation" (Tuneceete place Is portee et leat e rrni t tsettee;lqtusep ila. IR_ ur es siuer,ril.chi' 'o -'-.tional ea se tte.ive radicle deconsequences du prinFrccipe deSI' Lizaire on peut lire la manette solvante:. '50 millions af-non intervention proclame enargent comatant pour les ter fecees 1 l'Amerique Latine. Hai-cliverses_circonstances par learitoires cedes aL'on comprendib.ienncineurneVCSEtt.i/eeP idr etii ;II. 3P-L lel r ara lt.: ecelles?quelquesbra-II nous a ire vrsiatent peril-EtatsAmericainset nousprecisions Cu lendernain ma--Imirirne....nonRlIc desPr.nes-Forts"otiblier Savannah-.Parailleurs, /IOUSreavonsdolt considevirque le fail bratpour apprecier et interpreterccqus. suppose du jugement et nonrioter.Ces achats etfectues parles Etats L1 issoot sytnptomatiques d'une tendance.Ces paysout Men fait de vendre. Car. coscc gull est advent/. en 1915qui,pendant longteatc....I""AVIS.01-N EL1.E1)1NI a`rEni.i(",,DI,. ONIll (1 01 \PaulIs.Cassagneletttt, d.IT Iles et telta,tCU int( Lyme dn paysTon, emelt, matt:riatr) deott,ttut lion"1-s ntintentQtt1.i itkl)8.F.,`,CF,11 .de Mara el 1.40'0,13Atte dul'rr-AE-trrett'ttun.0,ienoortaq ntgreeport,ionno .dregaresonpouvons procI amer qu Noenews eat pas venu a resptit me d..-la celebration ducent-tre petiole, qui a inscrit dansde faire le pioces de la politiquatre vingtienie.-..anniversaire dela.realite des principes deque ex:ErieuredesEtatslaDeclarationd'Independance1946 nous entendons lea no unitdans tine note consacree America-me.bles principes qui ontrestau-1 ranatversaire de leur inde-re lea institutions democrati-pendance. Nous avons vouluqu $ etgaranti lea libertes=olives, cc peuple n a pasnous en teniruniquernentaux 3lioui..,,.hits bruts et metric aux faitsnu es...besoin de I intervention etranbrutaux pour montrer brie-suite de la page 1gene mass a droittout auvement dansquel sens de nete s'etend jusqu'a 200 mil-mains a uncertain respectpays s'est developpe et pourlea en mer.non seulement de la part de----,.-nouse repetor.s:mot-tenneOsIDSVISIZZIgi essesiphere.E.n effet avec une,tre recourir au cas echeant 5. inatiques d'unpAys vis-i us &tux=sp-tous lea moyens pour defen. autre gut a verse son sang pour> pareille extension, lea approdre sea droits et sea libertes.lui. Les ':promenades" diplomati, ches du Canalde PanamaCar1ques de MV!PriceetLizaire pourraient etre redarnees parobligee de penser aaideisNation rlai., eat.eimporte.nt pen. Les faits qkizui di, parleao a."'Yadjacents:sent gilt les Etats Unis ontP,.etrangereeat bien pres de ./OUTSoutilie" Savannah oat tisse':nama Costa Rica'Vicar&t.*n'etr... phis uae slatjan; ear toute it trame at1105 retathxiiet Colombie.ms =sn,est sa digaite.vitiiit& et avec cc paysCest pressue-tou-En definitive, laconferen-son ame qu'elk sacrifie dans refnotte histoiregullfaudrait ce.a reconnu,rimpossibiliteces demarches humiliantes 5 tef acer pour ne pas trouver des d'arrivera tin accord surlatraces de la convoltise ciesame."desesperees,car idle avoue skeins six HsoaVerainetenationaleenaiti.Devons nousq l'elle n'est crimposee qae de citer sedimRestent encore pendan-secteurs dont r ensemble neent Las efforts patmei.-ques, rastuce mime &Anterior tea des questions telles ,queforme pas une nationmassFirmin gut nous valurent de con celles-ci: "A qui appartien 'Une Commission Interna.tio-nate de Justicrsiegeantac-tuellementGeneve essaiede proposer desreponses 1ces questions avant de ensremettre 1 l'Organisation desNations-Unis,en automneprocha in.Nous signalonsnotre got'.vern-ment que la limite detrois mulesmatins proposeepar lea Etats.Unis risquerairde now, hire perdredefiniti-vernent la Navase et qu'd seusatte yen reeaft de tie pasavaliser deNicolasCes achats soneIsyrnptotelles demarches quine vi-matiques &urictendance. a rexsent qu1 nous amputer d'unetension, parlous lc-moven, a ta. panicecanorniquement inte-caparemult. Outa'I accaPareressante de notrtterr;toireq totqu'en Dense Mr MauriceLizaire des procedesphilan-thropiques" desEtats-Unisd'Amerique du Nord.1NDFPENDANCE"aNdehdomadaireRedaction: Un CoiniteGrrrges j, PETITDirecteutProprietaireet Gera.t.ResponrableRene S. PEN:IAD/11NRedact-cur en ChefMine Thert.se C. PETITAclministratrice,Prt Nit E"Ce matin des jeunes gels.tt)a

PAGE 8

uvz lesBoissons gazeuses LARCOIAIueilitM IrC5iArflAtIPITITJJUE UY. UU UiIiIUI...J';iA'JI'd.Suite d Ia oae Ivientl',00aue actuelle. II aSuite de k pageet des brchcs. L e barrageque la crainte OPPOSC a 1a II-suite de Is pafle*1esIinents dint cntbesoin touteslesau&lits voulueqiatre millionsd habitants pour repondreaU desir du sentaii tesexcuses rejtses berth presente a et Ia des41C petit pas se noiru lut m peupleIrigenieur-Agrpnome enpretlle occurrence.fissures par oles revendicacar sa personnalxtIICVICRtme cc vit dane ui etst V)Igrand rnd i;triel haitten ecoCe geste qut hoiore a la fcns tions s echappent en gelsertie plus en plus envalussaatc.in de la mirenoajisce par sea grandes realide.ic mand..li cnt nu Qa importe qu ellessolent Qu rile rnroirbc (cc Lie bersoxtLemindat du President sations 11 apportera des me naut arnricarne eglemnt rprimes dans Ic sang, asec na!zt) les bureocx dun Di-actuel de Iapubiiqu.. dtt thdes d irrigation scientifi soucieua de sauvegardr leurs des matraque ds mitrailletpariment m:nistrsel pas'eprendre finII [u faut un suc ques post la furtilite de plus p,sltiois reap ctives dana la tes des fuils ou les tortures encore Mass qurile s?aiiscesse,i*.st La pr nierde 9 O0a10 0Ohctars d-Fens des prttcspes et le res physiqueset moralesElks tie s imposer oux maJzeurcuLots q.a r rts,.tci de erretentLitera. map cc de, traltea eat uneetaoe neri existent pa amornlecteurs dun jurra1ijui setittion de,dl-. cner de uirIc atiadjri de dt'I ..v)LitLodu D3LLA Ran a5sebencompnimes vcui grand cries tarahushraLtat v e re chotat et elu three vie rurale etIc standard de nericain vera IL solution paRefoules cites ahmentcn Ic perioa7zquemen(avecl Msioirt'tineECt le peuptecar leie dan l..villeaii Era cifique des dirferends snterna reserrur immense de1 under desoieson cu nculumvaac4ccJ 1ae,.e prJa to'ner les barne.s deI isotion111 uurue d u n e grousd des oppnmnes quL se dotson emplos cia iernps Vqme av51t l'ectatence de cetce 1enint des.campsgaes par 1mle pierre blanche I hutoire tnaunant Ii masn au essus desJla qut dpesse la me urcr..1opiemeat desrseauroutiersV4LVUUI.&re partages entrk -andi et des transprts antomnbiI's..untinent Oi lea passions po1 intenslie de 1 esposr des forats miicre lossque Laureni .rcdat inconusdugroue E. 5litiques re s te a t afleur depnmer coLa londdelurscoetirspjojpj d'ijre &ajli en roaa..jour Laurentdit joujotimssdrables pasans sans droit tIe peau ou I aprete des batatilesratio;b1: quouercoutoui simpleco-directetr duournaI goureplique par Irs trsbunau depaix pour Ia conquete du pouvoir, matique.men 1, ci cite mdtrarte. UnitvernementalLe Nationalpour des moufs faules ilcreera Ic choc des ambiticas incitentIleureusement mon cher Gear Jo!5 dejaqu ii pubicas Icca Icmps ounous nousnegun nom&rcment organises nur douer deI1..'tlirIa-harry MRTELjour. ii faisait netlement rca.pour ieriu.4 dn,crati'aux exces,aoc represailles ear, qifelles tiouvent un ac ho meme emplo: dgicue rurau,. ensse damnehorer-dIh.frage un ersel sont des sottiIs ese 4mm Lagrsculceur et dusa faavec leurs cnseqaemces irreJescoonnesdisart Isadaillerses cc ccitt ddsigne parIunite mepnisee si eneouragera Jet parablessic I 1rnneur cccontinuhte derappeloris plus,PCUpIe Ic Senateur Louis Dc' cooperarl%eSagricolet sem-zeuseLe diptomate nastien dontIal'alrie.aslronomlqued Aeurcs par-'....te quune mare-omuceusesusinesetabliess'ajoute aix confihentsortir gu'il sc distinguafl drBORDESdu FleLve rougedes revcIu-ceux qus au oar tic(us frLions latino-am&scasnes. Et LtUCr1fC(21 leboites dc nujisqu au nona de La LsberteouJua ?o mode Do Oendai..entde 1 Ordre des vies humatS omu cn( se rc sent 7soi:Looperatonssc-saItooquolidiermr.rs Qt.4' htmis iorce economujue aux camps-Xttrea tngenieur-Agronome guardsqinsont constamment Iaempe.-eta dc services rendus oar ses ijroe des rautours.sangIC pays sera favorableaux temants natio'iaux. qut.nrattcssdent que icDdcret,Electurat pour se inamfesterOu en pensez-vous-.'5inexoraniement is rAgDans-LJC1C3 tItUSLa ueivatcLath ULtfl-vene-itlespeuples decc ntdconnus. Elles se vivifient,C(ii cc n est pas la pie-., ..mmmi unro1omeLotuSDjoie an1soulignantd'ohservation:trme pointede esinimitisprcporcnt te'repdalagc d5dana co1is Icr recoins deIa qtse uous crojons tres )udicleusesGrace a son intervention,artement de I Economic Natransfuges.Rdpuohque Ic groupe adverLeitationalqus n enIa vex geance striIe a destertionale celebrera letourXXX.seneut se reslc'i'ertile tendpas mltr enresteates.nousen se son etreinte snortfere lw T11.'Lau tereLaurcntvaits'sn,.1tuns occastonpouruous fmiire dire hu t c tono freres dc.internatienas uC aoopera Si Jun nest pasun ouifparcorrm-camoat par des muyens EondZ Loins Ra)mond des cisosesan''yenstOic saped7 juillet 1956sls sane rrufqui stegent assdes sur I'absurdttetantot qoelles notss ne pensions nssne vsntumansteur a P US6 hres p w au Theatre (Funebrm) deCnu'srmnaient Eue-c eat sa. questiasi cad ciatonaIipas.Ieme a ii nuns prenass j en grancie gloire ciu\anatinericade Verdure Massilionfet c cat Jut I austereaurentsij4e couleur,-t, tantot c'estIas.jm----------,---------.-I-...tionc.Il.qtseL151 flulIi,rIa(ionsiIlllaUO..'t' dI'EosifionremptitIa principak attnhuibrtCe flOLLtcau membre du ConseilNous avona suivirialetants,I eede ce fameuxConseii puhquitesaaointsdeGous erne,ner,t.flOUaurious les diverses phases dccc corpsLa manifestation est pta charge d&wdier tar pmojede to a-5tttiSill tous ep'etc oblige tie ins reconnaitre ses a------------LI-....,-tee sousIc Haut Patronage vantleur presentation a ksarct-norSI flrrI 6 rjanli,tinndc tout incontestables quahtds dtomme''sit son Excellence icPrsi. lCgislativmm".II aacu1e Sussi ...mtentec,de se,ervI' memo pinhcl;ut.forces da destruction pour endent de la Rdpubliquefbemes't Car Itsparlemmi nice-jm....fi\ous muss sum, p-rn ,,.risea denacer lea ensetunements eten aveat lonesir Inuaht,. eta-gertin chec au candidatay1er auhslvete, sansViser Ic tes lecons utites aix pro res dcrei.ipsemsdairmmtaudssuSur'vrai ct.i peuple Or I electeur Laurent nous1ty1anantaisoncie notre paysA.cc carre2lattiesaqut dottaccomplir Ic souloir a dcrit que.dansfour de [histotrenotcacituu acte d ou depend sa despiai deson setups comuni.. LooSenvons soutigner qu tin Iepre-.ttniex oubtiera pas queIc UriS an .Dparceni.xct delajusti sentant autonis de notre gi-devoir de voter impisquequit etc egaieni.nicharge aeration apas hesit I atsticit voter avec im,artlatl1eetmcomplir son devoirsans sete reftextotset hbertequilsta wesaucierocr inctdencespro..ne dost obeir qu sacons-cIt cc pat umufacon tie direches ou Icnntaines d tin actemciencequ iidoiectatter que contrarrement .m 1 opinIon cmi1c sa vie publique La noblesstar Ia met anne descanjidatsse par Mr Lows Rajmnondslant se de cette attitude a a passondssr-sws din at llatonstr.taorahte et tiurs apQeu lea horineurs de (apreasetiud_s dededaigner toute11 1 Cnte uans Lealtriba hattienneott 1 accentestaton rester hbres devent rz'e'13uU s..onsexj de Gouvrrsouventmis stir Its fastsetpromesses comifle devant Inntsrur, ma dcmnndegestes desplusaauhis,ctslesIJIS menaces et me pasetrececuttjcc aOnhjr SOz aorateur.s de axis at etirt;s decII.1)15 molrje sun les projetsei-i1'tiesciave title -crainte-eta Un-.--toraux. suei aomrnage.-OUXPour nutre part. notre mis7 VU tilliot d ordreLouis L)ejoic Chambresetc etcston est de signatatopsious it proclain ns bie-i plusquen penseionsiresiltuswon publiqueuricattitudeauLc eathcnmne qUl COfl ire 3dsste Sejoar I .itsreift'transcendante deI ordinatreprosaique de Ia vie hactienne.Dc telles d&marches ousvrentEn slock et aprixfresredutisdes horizons nouveaux pours1..chmii sgrtcoki de,s*dustie Ia jeunts equichercbe seaamfricjaettlemnandemotifs L-nuranuhorseiOmar ue "FoRDmisuse. elletoFcnt des persDEcORT1QUEUR A 1tZmarqee; pecttvesde fmertc.e -curageKA\'lP,A.t.." 0U5-jflCe5 -j aux massesI tra-& iO tIPvera l'Hernisphre p a runPOMPE dIRRIAflOVmar constant besoin de liberationquPEk aturo1Ipt de retetlUtir dl; a Ca deaervttudesecortomsquesDiesel d5HP-SF-IP.I2Ejppihtiques oi auis. La cha..raUp hctn5,sc 25l satts. c,rpe de pionib'-ntenue stironme Ialisn de gasojnCfocuole sY'.zns oligar.poses: lislE ASSADmue. uuMAGASIde iL.FATGrad!rSoyez plus grand de tailleAugmentez vottaitlede deux I aixpouces avecnotre nouvelle mdthode}jvqabIe suscdeih ee5.tiO3uItatsgarafltc. I cc rensei-gnerneritS sontirnigramuituvent Ecrivez I I adreCABINET DEse suivanteM Victor SPierre LoonACTIVITIES (D.68)--AVOCATKinvswav.t .iti i'.4'.'lR's' 't'c FontsFnrt7IItrasail fourni par lul' qui est ehisigd sfCtudier lea projets d-Ioieeistleur prisentationIs sanr' -tt Igislatsve' et qui alementsrptfi -acute It Dep r eme&ttIe 1,iustrcc dans lee commissions cImes&ideprCpIterou ticrevisCrecislossAh! Iaustere-Laurrtu-scunebtc de somumne, qu'emsms. assommeLa -Cigarette Splendid.eimpo e depuisplus de 25 ans par saclualite incoaiparbIernvariale, sea tabctelectionues, par on armeet U13 goutquis.Ageni.s di'il ributeurs:Joseph Nadal et ContisnarqueFair des cheminattthsdutonfo;-TI&phones Directions: 8349 et 2238Etablissemen1Louis DEJOIEAvenue FanckIin Roosevell-Port a's Pr'nceAcheint des cerisestenehie'i mure7pouIeurppinieres a'sXucuraes suivantes:SI Mict'e te 1'\'yhtnc}'e, kr a chval5Pcj}au-?tnce5iiragoane5 mJccnCavo. Ou:is. Ha"iche. Port-SalutVUtCS dcsssr.15e -clue qui se dmtne IsesmiChtflUmj dssi smEpersodisifiCatiUfl1::'

PAGE 9

Rhum BARBANCOURT; e not seal SaffitPainPierre.l.ouis...'tLA GRAND'ANSE INFORMECa spritde co____.___..._tn____.___..._tet de Ppro eme po itique--et plusaraison entre sea coups d'enr --vouloir encanTrigs/toientreaalieoccupei-rabsenee deLai-1-'erpritteamunautaire ri*exist c fort serait vain. II faut sultout Theure"Pas Inainnsotrlr:eco:fri-ee Electorale, loyale,honnete,.l-Nationaldont'Fescreep.Et preuve.ncusfai-cluehsusceptible de garantir la sinsons mrarcuer quaIts polesdEETTI, e, qt;rineriPuM re Ulysse Pinierre.Louis est un cerite danslesprochaesratnenpt/us uein Inc,ue feu raisers qui sedise); 'at1chefettants cant rarei Jan le motivue tel me-entbre attitre de la redacElections des Senateurs et dutuIreet re Plus in `tion a est des sa fonclationt.)3 hal:Aliveajuger et',-ics y ctriltisent tiexisubtfluentPeur,reproehain Chef d'Etat.resamcwasimmommummenosi*rzl. apses t*x. lis seseiyes/ wit,-,., intentencorenelestpas en:19,vitutous des..ies mem. Cette jutage ridicule peutaarrnaiecurIC recondamner le derniergouver IPhcectrmun.utair.. Done.landau' dans les groupeme.nts 7;,nement, c'est.a.dire celui it-L...,ssite..fait r action._ ai /a tnisere taus, It ne faut pas, -au lieuIlre flout torturait pas tetunt, en," InaPaYpour a entendre at a assister mu. A la verite AOUS devons le reVICtiy not paysaris Be Ee.groupe,,,,tenttaellement,les chviser ensec. connaitre au debut de 1950,en''vinteretde l'action,lull:Patents ennemis. II faut lens appren le gouvernemt uricVr`leent c'eat lea provisions etranregeeeSCCOUYSeur stalle, ne einteressatf131snsitqueime-donne& dans td but, et non au%enhutAiitsars (poll et riz).Pnom de telle personae &silentelimrement B.la questrnion deAux Premieres heuresduatin.fuite et fin'i dd'hmet les ale vines. sinon taut ef-de 1946 a /950, il n'endecruxgrave de ous qui nousretens) raujeurui ett'Ude No, du lundi 2 Ittilltt l956 coegrat:snexister et ani-su de laRevolution de 1946.--esBureau',des citadini de toutes positions.bien que cc soit StSle fen a ielet-4 a4desbitmefaits de.raction commu-lassesecitirrom3ranat.ir'"ulirtireeol "01:11.1sc'haudspartisans qui.Le,Phannacie Meverenpi., apes Cu avastvenD ailCesquluertux.leaplusingentsPrgramme em.erirein ra idcandidature de Phonnrable Se medi_caments cue It feu a epar-r etranger est quelque chose deam lea plus 'iclaires. toujoursc3ti-opsirteuil qui a un raractere nateur Loui/s Dejoiela Pregee;lAusinfluents forment des noyauxtrop international pout ne pas sider ce de laRepublique,uniCen un blen grand. malheurtiarae Tune de,' matsI.-titti*f-sax materiels deratiorelli1,,prement politique. ..en ,foot anorerles 'Emit-els*..tiss aient fait causecommurepusee poursea has prix et lanetnentpenes sons enemies eizatbon?...&accord pour combattre la donneque Testidg avarier les'Central. D'autres, dans un ;me-les dieten quemert parte qu ilest me-PgIusachalandiestie la. plaTe esAsOat stun-ireillietss,''rams lescampagnes.organiterL'oeuvre communautaire n ensne aveccertainshommes glialiti de ''es Prdnitl-tent encore qua ,grace aux con-Qua le propri"tait I!es societes.Cast cette4oI ideamainecours etrangers. si elk doitd'Estime 'enorganisantleon arni nous racontaitIns-.erst e pr9pagee au norn des favorineo-''apartheicl" quifait ac trmand de/aPLearniread% -lele1Yeer;sure clans un centre camps guard .--'ouventici rexprestict de noEs de I Inure BeurradutuellentA a n suric are sincere syrnpathie,PinP asme rage ,.-tituant uoqu'endantpscudoin.spirereurs.Nous pournons nisiment-anecnbre des elm attifs, insinuaitUaction communautdre peut,,-trernanifsster dens toute.s les acnavec eels, il y aura lieu deitait le cadre de' Detre jourse,,eFaBser un belargent Aux pro-! ttivitis paysannes,l'agriculturp,11. nal, adopter la methocle de-amines elettionsHiles I Et corn levage.les routes, l'hygiene... qua "Rappels Necessaircs" etre-ment realiserait il cet argent? En lesmembres eprouvent un ideal procluire,pour confondre de-expinitantla confiance, la naiveet lea bmoins de s'msembler pour,et rignorance des milliersdeGassainir les marches, leurs habits-n grupementit.le-vice president. tinentilre rer eii eIst3")ra tra avecces certaine presse.contte-Vetite:notreadver-'pay-sans qui nepeuvent rnerne pas ,-:teens, pour standardiser leurs proSaire, un nombre imposant-passer par at pour eux-memes,.stunits, pour moderniser leurs villa.l'.-_..._des articles defte-premiers quit jouiseem, a des de-jeranie, le 16 Juin 1956redacteur attitre. cesarticir tlies differents,"des Mils, plants.,A, C. BAZILE1.ilysse Pierre .Levis rpi.t.il.4temences et nourritutes. Les plusits niel? flagellaient let hcmi'filluents n'entre tux beneficient-sivane plus'',itstontservissansItemice possedent. la plupart.on n'a Pas ..a.len' PaYec Peuroustons, UlYsse Picite-LoUif estILes paysansdivitent entre Cf/e3etc. Ils dcivent comprendre National" dont,trgracida et retits proprietaires, etrape(CORVEARDS). Ce sent Jet mkt.mes de 1946 cu d'Estime.tontrele.SUY les routes, ils ne tra-Mats,cela ne tierv.--81km pas, en ne pent le leur de-nel puisque, ces jours-ci, lesWander. Ils seraient la tete et lesAu Local-cogsqui, auksdeployees,selotde 46 et.t.icres. les' bras. Ces autres, aelltscciet3onsIts (CORVEARDS) qti avec-lesdela SNADbees et pattesagress-Petitsproprietairesravaillentsarent dans rarene en-vued,tour jetroutes pour reeevoirennaPismrce nou.usqui considerons la ecinpnigner,delivrii-cm--i'm de semaine quelques livres desyndicat ou d tine 1....,........J2.emelentlesphi,;ne '''''om' "". ,ital. et poisIls sont tre sa a s o c i a t i o a commati'tpouvons qu epaulet l'initiative de compte de leursnuancetintsavec les grands proprietais.cluka quart de terse en anode-noire and Pierre Blain de Tennis pour ne point, e/Is font produirelen presence-cies`p/us favorises pour mourir uAlain 7 lusllet a 5 brasns tareslea gens de.theatre samepd.im praoi:icliirrl;eeabwiet-eiemoli:ee)nirnaplun.( I e mu-local de la SNAD (61 Bit. 'Rue1-an p'aerrttcd' rept!:4..nnesengioratinnna ;ROOMemirs enfants au rneme sort Au-our dans la crasse abandonnantCapois1 mite de la Clinique du 'cDr. Rene Salomon) en .rne de se. lutte e'le'ciorale pre'sidentiell4tE tsntee it leur profit. Le ume'tar Its bases d'une societe de de. 6 t a il tEfbsolument dvet/pent cornmunautaire ne procuiffici,feast des intErets des artistes de I', dans a presse, a4)--t-il`pas Ikccasion de rernediertheatre,l'II est bonquertxperience dr-'e tate siege.(robs1 eat etatde chases ?Et cesneenteecitoyens is acesiite,tpar cons ouertltatque ne les met on pass,'"williers de carreaux de terse de degrouperat qu'illne peuFersenne nepeut se vanterscraient dames pour icur'i.vent tout attenthe du pous-Mr. II d'avoir les donniesttr disposition ?Et ces secourseat bet r,-, k les homines sumsprEciFessurJ'action, apparemmentleant.IGOE idt,cll apetzle d'esp?ir qui eclot, nous usemes, cete tniretosans tetsuelquesannnees,ousaVRO337tentederealism des.wise enculture,1.0aumedent encooperatives. It y a-mutuent,uttent conc econcerteeentre leshcmmescoude et apprerment ensemble:1 juceux de 50 en vueceux qt,rent en face &tux atonelectsger ceux qui sont autour d cox,--cooperatives,JerernieChem-cruxsont au-de...sus d era.II nttiu1,..Alon,moron.liesiiianehes.On st rappeile que ncus avonscepeen,dant, e dn.et-re ithec vint de cc quere-uoaurstenqudirec.ro.darsassenous elY4ermorefaite,cc qui justifie Is ne-publiceptis c txotitmepar desConstitution peut clanstou-1.'ceo.-4-acation de la memo .nestest pascentrerex..t.id.,tone noise eonyens que le respectdela,troupeskt.tt gertsqui nous oftea lea cbconstarces,suppri-cesalte de reducation de bate.-.t pour le plus grand bien du110froicntdesrfvesentationsde mer les CO LI:espirfondes clepays, il convient de rendre I idle.pour cede lalbOR. ROOS nous demaquill013taLlY ,Na mak cu eue recrii intionichezdes ad-merit obligatoire.r emeignementvont trassuren g rassociation de, versa res (regale bonne Pii,prisnaire urbain at rural, reduceGene denous estimansti-egtre notre concours atque, ende pitiL'Etat,lion cies adulteset d'encouragernotre anon les plus enders.des interetsopposant les diffela cooperaton,qtoique4te devant avair aucune iufluenSuite de la page ICesr runique position duL'Associationrentsgroupernents,divisesZedans radministration coope ratipar laquestiondIe cou eurla legalisation des soeletes.l'ins L.intra,Lieitierese,.wt. i-ocalperait commele fait tieR(ilEsGa'RenEsEnlitAPIaTs-JEallViSn;cloensglalption tie tout cuoyen I ;memo,Rut.des Miracles No 81iteatilve.11 y vs de revolution et rtnetenne maison Niorpeau an facreconnaitra lanicessite diser a situationenvueeAto progres du pays.de Monderner Pterre. Vouslieupas devier de sot but. dliV&tine vraiedemocratic soda-t. ticiityre.sLe asouvement communantaire verez t ut un asmrrimentdivertle ttpelitique.MEYERa bruleLenumerodes Anciennes Elevesde N. D. du Sacre.CoeurL'Association ties Anoicnnes/eves du Pens'onnat Notre Densedu Sact&Coeur est devenue uneteethe, Apses le vote des statutequi a au lieu le 24 Juin195b,rAssemblCeproeeda arelectiondu Bureaudifinitif elu pour tineperiode de deux ansii est ainsi.ccmposeMine. Albert Stara, PresidenteMineGermaine Georges,Vice.re'si en EMarie-Lucie Monte,,SecretaireOlga Cantave. Secretahe-AdjointeMae, Georges Duplmsis, Trent-'ramMmes. Pierre Hudicourtat Gerard Gutierrez,Mlles Alice Etienne etVeronique Zarnor, Conseilleres.Iuissent toutes itsanctcnnes,de catEtablissement repondre tao.rapcil cu Comite en se faisantinscrire a retablissement.Gerard MecklernbourgTAGENT DENIANUFACTURES54,Rue Ilanies tr,-stouchesPort-an.Frince NaCable adress:6enreclaPhone:9107En tx,nst.inint so .Mai son Gerard Alecklemboure.. volts pottiesvttus 'hitt,. an -nts lin 55541153LEIlt&articles ,aiNt55 a irksmarche parr genii vettercagasin. En atter:dart, ccrtultez labite ci-desscirs et 'dcwantlez. isrvediattment ii 'aIt.ifYQ/3 Gi-rard 111ECRIE111201,RG son quota et son priv.'I lSEL .c:-tr. C Ct'l ON DE 'I 01;TES SOWIESTalons en caoutchouc pour souliersArticles de plage en caoutc.boucCartes a jouervArticles de bureauValises en cuir et ;Malenes de voyage..oBijoux at fausse bijoutereil'.mpes temperer---Edon: tie la -itan aluminium zenforeesReim/tee Chentolat CerarniquesSerrures at Cadenas Fl7ettMoulins 4 viande at I NlaisRadios Orionacre d'imprirnorieet Lithograyb'eRecbauds A PetroleCRuo:duestreot Chaorabres aair pour bicycolettes4Iarque EmergePorcelaines de liererd at Totes-se psi stun,. de rEuropeChaises enbois cordes atarticlesde sport_Materiel Elervique de tomes seriesPineeattx plats pour ',semisSonnerie autorneique pcur 13ut.Outils armoireset agricolesk.2.Ceintures en airpour hos-truesMateriaux tie a (trust:EltonTisus de eaten t ms ur, tsscrtimant riche de deasins at colonsIs us de Ravan !`al_art at aSsortis en dessins et colonsCbausettes -en Co cuss at an sow et bas pour damesServiettes de bait el serviettes de tableRobes Enroneennes de :OW Its modiAes. t usages pour damesft t.thoirs your dame:.t inntes et erns ltsretilueerS pour tiacce% ,n.mes et-if,ustsFilm et papier photogr..1:1 .eMarque ht..rteSic) clatterNlarqueRotlaEn vous, adressamt.la WaltonIsrfi'AIECK/ EraBOI RG Nona eicsit.s,t. rdt tit:ate]ea-slat is de bonne cualite qua tout ltntI t-sc tn it,..rt riaides Iris oefiart tont't concurrence. 1:est cuss., I rev'.tax t,e Itogranore de ventede cane "raison un hal asaertiment ne inatt,riel lourdpour Taglrculture tels quo;DupersPullat:e:,,t is 7rretet st,It rtm ?tar. qtes-Cautions-pour Ilaillaitt 1 ulibts--INIXSIRIFS--De-tis templet pair then isene--Devis corn'Jet trinstallation hydranhotte your aria .t t.as plaines. Deliscon.p.et yens httalai.e -I struapene -1-/autesetrigesatiunetcNous voulortsni attner I attention de taus,qua dans tomeses adjiditations tel., tine en Argentine, an Brink an Paraguay,Cubaat dans l'Afnquedu }Ioral at du Slid, lass Yderiaoat,roujourt cite acceptes avec hatmcoup desuccee.1CARACOLCoroyeles moustiquesSTEPHEN FREREiDistributeursRue des Cesars No 51Phone 2645

PAGE 10

PORT-Atl-PRINC.E -HAYTI11s'est developpe chezcertains haitiens une psychose de la peur; La peur de lafaim qui les ernpeche de considerer le mecliat us agis-sent en cesens comrne l'a.0truche .3U& la tate cachee st-possibilite cl'occuper clans l'etante que la leur. Pour y parmerit que cette Maison apporte auDIX ANSAPREStours de sociologic pourLacampagnede genocide,H .Par Rene S. BENJAMINenath-noussomroes les premiersre-Gerard CARRENARDvenir,usdoivent courber la bonne grace des dirigeantscampagne de Genocide ver aucunbomme de cour,redline:ils Se vendent, 11s se vilipen-continue contre lesHaitiens quelle que soil la couleur tic saLeur vie est une illustradent. ils eavilissent,ilsap. auteint dair. Les joumaux, peau.tion savante de cc que fut la platissent;ils ,!edechirent, lels ore "NotreEpoque'etTrnter, par la Pressecourtisannerie sous Charles ilsse toenrse prosti-ei piriodiquement des tracts,d'exci ter let 7iairslxtuent.valises par "Le National", 'arenouveler ces seinesbarCest-r autrequi analy-Miserel Muse e noralel ne"cessenipoursuicre les reuroft souille, donsle.11de leur baMe et de Passi, ties gouvernimentstieles accuserexploiter ties cerlainsnoirs,ne peutflours .que nuire au on ren'Nous aeons eu, dans leti et ecar ter de cc pays,lesPasse, des massacres abomina itrarigers auWilt Blanc, foi-blesmulatres,desacies ne ou brun, quiaoudrcienc-Voir suite page,2naagine etre a r abri des balusaitcette:situation, a peupresPartout o11 y ar es cro -,lea du chasseur, Leur petit en ces tertnes:djob cut tout pour eux, SansPour s.attirer un peu deVoirl'etat us sont "faits''. Toutleur espoir eat fonde stir laDans le landerneautat une /charge plus unpor-odieux que use petit appr ou-A l'occasionnotre remande : estcc parce queeestcentepassed'annes avec lui. En langagecelaG"Le National", Me E. Seveut dire que nousjugeonsm'-Pttet aeorgesie..Jour Laurent se pratendantleaautr esotsirs.de notre partdeclarequelesou pourune autreque Meaut le dIIfireZ.'0victime d une discrimination sliperteurs pour uneraisonfautMesMunpel?ns forcedetravail. En plus arequiPe du RoodAle Emile St.L8t, actuellereent liberte.sous saterms ha plusoisifs sont ceux que nous apLaurent use definit pas, nonouhader...-cher Petit.Je suis astorise .k..lie que In-'iforcement ferrne sea porter.oisifs quelui rneme:.'n aComm on levolt eesttin. comment. Ter sa magrtifiqued'une double corelundance rea-sinistrequi Pa consuenee.4 a naUSrt avons passige ces._,sente m..3. plus chaudesfinesse. dcs cnoyens pcnt, tantot persecu.-primes d'assurances.e un.,,,ces joursderniers, dans *Lc Mameat chez nous.puisquil ressorf' hien et. pour ma part. re lutpre. vention A la t-'1-une du Senat quaclefs du local et It paiement des i s peuven coyi ,tainuer.A. ccpropos.il seiepete que lePharmade Meyers d pchrchant a savoirdepourquoi Point.Sinateur de la Republique. raconte,elementaire. reesisteactuelle-', vu lea formapas non plus designes il sede'''-` Voir suite page 3!t t0.eraire ac ..inil a contribue due publique dans lea colon :leaEt cela eexpliquelutes irritantes que necessitent enEtla In1eration:de'la Lybie..C'est denaIndependancev et dune inter-pareille circonstarce la remise cler I1tlow dune part et It stock entiaLes flagorneurs,lesdela en eattaquant a la vie privee a faitMaui je pease que sea PLUSil'AISIBLE.MENTDVMON..des merchandises etautres teurs,les insulteursa gages de leurs ennemispolitiques.nombreus electeurs seraient egaltDEleur sympatlue Alendrott;,d'autrep a r t .e t as en t qui n'ont que la feconditedeus vont jusqu a.signaler ment intelesses de savour commentdu Senateur Louis DEjoiecandi-)couverts par des assurances &stifle. la mechancete dela fourbeleur penurie &argent commereminent padementaire se propose dat dedareI la Presideracc de laC cut tant mieuetesttea.ela *libertes pour ses pro Republique.h. laSejour Laurent Co-Directeur,,,-'cil:rc'bsteneiorneiroyenstutteetardise de notre Epoque, si fer fois etre sansargent csu'emat veille d'une gr.nde compEtior:elec. de "Le National", journal du Gou-sc'aussiruei,e en tride 1 hypocriste, de la cousstesses et en hongerSECRETil use vaut pasmieEMEN1ux centpourh e-sperer que sous lieu r irrportantjtorale qui, a. plus d'untitre, ne vernemer t, rea.t.ilpas proclaim&autent de raisons qM nous portentles etaut melouablrne souesactivhites.iterqu'ellesrendf a i r ecpeldePhudej u s t i c e a ces"ideareprisesau owprudence qu'lls coniinettent.Voir suite page 4.11faLnatpascompteiDejoie seraitle PAISIBLE lea-der, eque vons n'avez.as man-te maison de commerce, awesersonnellnentprise pour meter roopolition dont,esretes, ces flagorneurs de 'notre enavoir.saurait lelaisterindifferent.lui que retat de Siege est unemefurcparation du local. rePrendra ses u6 F poquediscus noususeseLorsque viendra le momente.-4-_,uand un hommeque de sgneoubr mon cher Petit,Oentath.considerer.a'part les grands et appreciables serprotection des droits de rhornme etdes interetskin question sanitaire, radoucisse-ral, rapnorte *Le Nouvellistev. aRuralecuisant problerne du charnage 'Parde tons genreS \qui y ganpain de cheque jour,de Commermuneonference des/premiervices rendus h Is collectivite quantde coeur DaneVoir suite page 3It nombre considerable &employescais d Haiti.AIonlieur Paul 'Jo-gent leurprononce au Club CIntern(lionalNous avow recu 'lecue Meyer reprenne auplus tat,1MaTqde la Nation doit etre assuree pardes institutions perma5nentes; dent la principale eatla Justice.C'est dans le$Tribunaux. ouverts a taus sansdistrction d'origine, del .sexe, de classe. de fortune, oude religion, que toute attwice ce aux drafts d'autruidoit etre jugee. Les agents dumentaux du citoyen:ces actes arbitrairesdoivent etrPouvoir Executif se rendent parlouscoupabtes d'atten-libe individuelle cu aux autresdroits fonds'1reprimes.Pour que nul use puisse echapper"a cette juste repression,la Constitution &crate quela prescription use pourraetre invoquee au profit d'unfonctionnaire, civil ou rnili-taire qui se serait rendu coupabled'acees arbitraires et,illegaux au prejudice des particuliers,qu'a partir dela!11 fautsoulaaite: nue la Pharma.plus interessantes,Il a dit entre numero,pout' Juin 195b,de latats a laertdarnees.laRevolution de 1946v auront participe.C'estune dispositiondegrande,rtantes que la Revue d"EducationRurale queautres choses imPocessation de ses fonctions. Elle ajoute quetous les actesSuitt et finVoirle No du Judi 5.TO/et 106accompli' en violation de la Constitutionet des lois', et.qui auront cause prejudice awetiers, autorisent ceux-ciCes jours cit. par une juste pertt demnder reparation en justice tentcontre l'Etat quemanence des ideesqu'elle a 'pro-contre le Secretaire d'Etat quilea aura accomplis ou quiportee juridique et morale, parcequ'dle impute la res-est5. l'ordre du jour; nous au.-les premiers h reconnoitre sebienponsabiliter,de l'acte arbitraire etillegal non uniquementties de cette, maisortqui sommesaisante influence sur nos moeurs,l'Etat, personae morale,rnais aux personnes physi-fnotconcepts et hos institutions,ques qui ront perpetre.commander une revision de cer.Le Presidentde rAssembiCe Consritnantetails jugements portes sir Its eve:..DANTES BELLEGMIDEsnements des cinq glorieuses.tEttalt du Message de r xs,enabiCeConsatuante4.,N101i.e recul historique et lea -apeTECR" du marcli 28 No% embre 1950).Voirsuite page3..........BMINOMPARE1Una Annie Na71Lundi 9Judlet1956suite page 4,,_.nous aussr bleu pour sa bonne setea,tantot arretes parce clue toutsi it..tioo que pour le vivant recit qu'dsimplement Ils cn.t. manifeste,*IC'est donc one Dictature nu-Le Professtur de rinstitut Frania Revue d'Educationssesctivites.solution du Problerne Agricole re., publicla Direction Generale delive, avant tout. de la politique.rEducation Nationale, Section dePus. renvisageant sous ses divers rEnseignementRural et S.C.H,A.aspects,ita declare que "la dis.E.R.zernination constatee clansla vieLe sorornaire desplus copieuxruraleconstitue tin mar'.et des plus interessaitts contientdes articlessignstreducateursSi Mr. Paul Moral trouvait roc avantag eusementconnus pour leurcasionde visiter laregion de competence, leur devouement etl'Artibonite oaleatermssoot loot zeledu cleveloppement des.recuperees par suite des battenspcssibilttes paysztnnes.de la Brown and Root,iiauraitLa revue renseigne abondarn-ete emu jusqu'aux terms devant meat surItsactivites de rattleretat de denuement des pa )sansNormale Rurale et diles du Ser.,qui out da abandonner !curs terviceCoo p ratifsous la pression dequelques tiano-Americaind'Educ,ation Ea.gangsters, comrne les a designssale. me Institution et rimorgansunmembre du Parquet du Trimeappelesameliorer profonclelomat Civilde Si Marc, justement, sibien orients, lea diffe-meta indigne desprocedes ernplorents aspectsdu milieu paysastyes pour depossederdes paysans, haitien.cot:newts desorrnais, d'aggraverIsNous recommandonschaudedissemination signalie par Mon. mintla lecture de cc numero etsieur PaulMoral, Professeurgde remercions derenvoi gratuitVtartrinstitut Francais d'Haiti.esempleirenOtre =lama.

PAGE 11

aatW".71r*Sfr4734'mawAMIIMININIIMINE.0011111011,4.iLacampagnedegenocideenHaitiplacertears capilaux' dansPour yeller le prejuge deSuite ale la pagene songe qu'au travail. Elle dale stir les bases suivantea:d'industrie ou 4 commerce caaleur, (Afrique estdeice-aconnait bien ceux qui s'inte-a) Thusles Etreshu-EL,pais, ces menaces PerPEnue le theme familier des atle view( General Lelievre, pa ressent a elleasans distinction mains, sans distinction deLadles d: racism: oat, dejLatides et des discoursdecerralytique, a Cavaillon le Dede couleur. Ce n'eat pas au x rac-,de nationalite, sexe,iatt fair vers des con trees of tains intallectuels noirs.Qaelputs Lamarre etlecolonel folliculaires a gages qu'elle de croyance ou conditions sociajiant ohis de -securiti beau* ales In ala:r.i,s,par flateerie Suire. Aaa Cayes.furent en mindera un concouraquitlea oat droit au bien-etre macoup de travaillears, cietech on Par iatetet,leur emboi voyesdevantlespelotans congue, mats Wen a des tradel et au developpernent spi-nicien: Wiles agronoMos, in tent le Pas.Tout call rs"est d'execution an octagenaire,vailleurs,cornmelui, et rituel,dansdes conditionsgirlieurs, architecte:,electriPas sincere. Aucun d'eux,le colonel Dauolas.le Senamieux eguipes qie lui. sans de linerre, de dizoite, d'egali,r.iens,mEcareicienf. ei tant 1 jaquettes du ban faiseurtent Edouard Ho, at nom.distinction de classe ou d'epi te d'opportunite et desecu-deaatiaisailairlats \\:(tile% au i,-t, a battesvernies.-a ne you bre d'autres tnaaatres.dermerite econorniqce". etc.died'in rat do la Nation.drait alterrejaindreleursPour se venger de BoyerQai finance cemauve-Nous bums encore dansDs on!. Odinla oluoart, &au frares de la i -mile Pourlea ci Bazelais et a lasuited'ua meat anti-haitien?laa_aaDiclarationAmericaineaxe desa'.ots ramr&a tears ,vaiser.Its laissentat soin mauvemeat politique avorte,Aalaurd'h,li, cessorties d e sD r o i t setDe.ailleurs.0aux P e r e set Wilecins aforc-au-Prince, le 22 sep. inteapeativea coatre lea haivoirs de rHomme, adopteect ts.tt Jae elite de blaneUs ainent rnieux partembre /883, it Presideat 3a( tiens,a..au" temt brun, Pune a la IXe Conference de BogoAjarlies..Truelitras qai S.!St eitaatrieef, des oaursesO-I a atrial tactIcarian Ueda sat Isvilie, pen oucfair,ati)eigneat, aussi, ta, lea articles suivants:aa II a a tc h e r c la e r. sansdistinction de sexe et&ant d:as lours,des bandes les nataralises, blancs, mula--Article I. Tout etre hu.d'lltres GieuX plus decaselque soiltear age,alter de petro:tursqui incendie. tres,Chinois, hindous etc main a droit a la vie, a la li-Punts /er e a P d C iqta aua Etats-Llais ou enEurorent et pillerentle quartier qui uaaaadapte notie natioberte, a la securite et a la dia o u t oa a t 1 o acidae, pour y chercher un per-corn-neratal et Lea residence., naliteir.aaisI espoir d'eviter gnite de sa perconne".hit a heliblve tram.fetionnemnt ou,.aussi, lea tuant dinnocentes personnes la persecution racialeou de--Article IV. route perde:elle it d la protection de la iaaissances que procurentleaII ne rnit fM 5. ces(saturjouir des droits et de la prosonne a droit a la liberte din..,,tlie 11I12I:11.grands Restaurants, a v e c nalesque(levant rultima tection qu'accordentles Lois vestigation, d'opinion, d ex-1 En ;Jmir2l. a gust veulent leurs cabiaetsparticuliers it tam du Corps Dtplonatique d'une nation civilisee a tout pression et de diffusionde la,...ab 0 Air C e$ P0a133EUR3 an Ira-s Cli:e15,t5fe tunas banet Consulaireet la menace etre humain.pensee par It iroporte quel
PAGE 12

431.DIX ANS APRESsuite de la page 113 de l'Origine ctles lecons duneNotie ami Baker cat choque de cette poque dont lesouvenir seCe que eLa Ruches. esttiquette repercute dans rinscoeurs avecJournal ea. tenclance franchementcoctirrianisteo. Sous reconnaissonstB, akerque vosdemarches tendaient olutot a la liberation du"Pays de tout regime d'oppression.Mais cher Theo, nous.aut,e..tcr.tte maison qt.'ala pageAVISNOEVELLE MATSONDE'11 'T.E.PJACXDE. CONSTRUCTION'PaulLs.(assagnalVente dcmiles et tortelezen pitchpine dupap.Tuns eaves materiaux deconstructionAssortiment et Qualitemixmeilimars prix..DP.LbSR: Haile Marcel ASSADRue du tlagasinl'EtatEntre Ateliers Franck Cardozct RhumerieR. Mix Royin.st3565-51Pour vas cadeaux de toutes sortes n'ou-C.iliek junsis depasser chezRusso Freres
PAGE 13

Le RhinBARBAHCOURTle nomseul ma(Ils petwent continuer...Suite de la page 1te du vainqueur.trite de Is r at I ia repas 1 la cculeurits peuvent donc continuer to'1 pair a rainasser on*e6aP"----=:-A"t--7-1,----,e03tv. ure Lena rtts ,es pays us.grature.pour un parr, aul'rtibon ite.Et'-de .fa'ge il Y`a' l'i#'Asir,tris eloigne, peu importe. norableSenateur Louis Detion de laperseel On doit ae is Vallee de AenstescIntitt,tiiret vat enume; ms Weltat tonics facons, ineluctablejoie et se-partisans et cross habiller de irsecc qui esttrdepit de va.''''''tistrit, se reproduira non pas sons......darnnes a subir perse noit et prt.-ter unetelle ma entrepris i1r., y a fa! crccre,;`,,,',7,4d."c.cu.:5 Itt,LLa::nttle, ,4:1".31tieIA mime phenomene d'agres. cation,ti.:peuvent meme,can digrature.osr.meinchef une tquipe d ,grea n.,e, run. qUe Ek,,,i, eat cia'a y a UAL granlion, mass avec un identique me ilsrecritixer rpooeuvreoot,fixerd'&eft....leur apprer.dre re qu'ilsde. dtut a se saaboinfihcrzezndese s'aiultrelettit ar ognardScar a user du puissantreactif clue leaseergenet`X-44es prmiers, est.eF.ctt au LikfuuydezI,12.3) que cc soit, dans un ave desiega' a mantra que inn phie, uneartaine pque curslostitu.1cEnsratrimerre .nseiri'-''. scesncLeecue te suit Er...Merengueritan'est eternt 1,met a kw disposition"I' EtatD'air Licertz.tue atrorries raisers de se glair att. re: c etsvtrvrit leur TICI":44:aa gene, on les verra, cornquedes crimes qu'ils preme-Il, y Zra pourtant qui, vraient savoir pans qua la fat'tPeueleszae aujourd'hui,s'agenouil. ditent contre la. viede tearscroient enleiss cents,eLerretie sortpas maratreLtsant de Os 'bowl:netqui composent reitte dans claque.ler devant la polite de sortie,adversaires, I,-sde totit eest la le dan er,parce qu'ils mass puisse rendre tent un pays. Cate hut Ca par dicu-pointoanenagee pour lecher lat:bot.cela re nous emeut pas, !men n on.. p-SeZde lucrdite maximum.-_. Aunter rangIle eerie..,......--qu'apparaissant comae assea et de formationPour dine-Mr Carienard la fortuneeliteileumle Strfatrui Lcuis11 dest pas necessaire que leur presen.e I, our desveri.aticuaileti pdaerte tidued ailleurs envraisemblable.queritssophisms qu onnoirs commeDistributionde prixqu aura lieu a la Salle desFetes de l'Institut Francais la4stribution solennelledeskaTix organisee par le CollageSte-Marie.'Le Directeur de Octeta-blissement,notreexcellentmiEdouard A. l'ardieu,lea Proiesseurs etlea Eleves'nous oat fait le plaisirnous y inviter.Nous Its en remercions etleur souhaitons du succ.es.481420242tLittAMAitEtlIUDICIOWtp5Tigtiortz 'Pas?-zuplus delogiqueet moinsfault&(OURS BE SOC1OLOGIEes',1)Eioic elle ne talire jawrielatwitu-nt d'aucun purr-lategagenodisions combien les metes vraies.par des mula.tres: je connaisRene Sylvestke BE..NJAMINnaces de ceux qui n'ont aucuUne cla. se,nvons'MI5 des paysans tres riches matsnequalitepourpaler de de dit, Est dtfintenon parlaqui passent leur jcurnee nusmacratie, de Bede, ne tencouleur de ses ressortissants pieedstetpqeumodeempoeuurrenetinppairoyctornsei;-Suiei de meditation'Ali College Ste-Marie dent qu'a cacher clue rune et mais par linecomminautqurautre qui agonisent, devant d'aspira.tionspar -""-ne similimotd'un autre ne sufftt pas a delipourplus.cl us.1?,s passions pernicieuses dont tude da. sle genre de vie,miter la classe. a la determiner. ArtCest domain, mardi 106 heuresdu soirssations, dpenserans la facon deL.esdreTous:arat nous dit: "La prolesLa premiere condition impo:.-s irispirent leuraccum.on est au moms aussi importente,seetout hommevela re-preludent au glas des esperan gens tr une nrerne classe ontLe'angage qui enregistre sponta commander pin devoirqueleonclueCe5 nationales.des interets communs, les me nemmmenotn lees obosrett: au tionnsdetimesmu senesieat deotdnunietmir rauwriet de stavporo,Nouscrayons feement roes velleites& ascension. 11aux ideas d'ordre et depaix n'y a pas de chase mulatregnage.laassusdans bier: des cas.cl'ail-a. rougir de la comparaison qued-.tic 'F ond ses !pa is life ala sonctionletcl"'aPPa";t c"n-71CTrellsea parolesOlet scgus erraPsaactionsdioali.bdidat Louis Dejoie das le de tre de Casallil"exprimee: par rhonorable can par cc quelea paysans mule.me independence de la Fortunede ;a campagne presiden 13Iancs, de Port Sr. ut,de St edant.poursuit-il plus loin,lacPperno.(TEIITULIEN(tiellemornentantment interJean, etc... ant entre autresletsion "aelle settle ne consumerornpue par les circonstancesbesoins ce ui de voir creer pasia classe%que r on connait, et nous cro 'desecoles qui reponder tthus le, citoytin en Haiti,ccrapport, d'asansour isleSousilleurs,yons surtout queles coups de letn genrede vie, des cooks chst omen du couleuront. aroitrant use le cours du destin. lams:m eMais Gerard,1uunerealite concrete, n arrete tionintellectuellede leurs en_ leur chola.11 y a des medecinstenseignentlesme bu'rt, 11c'ts "IgEnICUrSpiacierjarnac a sa popularitecpi eat qui touten assurant la.formal'exeicieede la profession deAllonsbrave la qui adjurent lea masses pa rationnellesd'ag'riculi tire.estilloG,NcusYinern. .4enuti -aaallattitrberi2IpUla:Zeg de se joindrerexComment plan:Lr, Eorn-tut muejournairste,pourNoun avons resu avec lettentres rni-erec de ranarchie etminer les charancons qui d'e.lane awe le c""ixe'pour .ancer les assauts despi inrecolter, ccmmint etilea ...basairls=rune tame voudra compliments de M. Rene Ap-polon,le plaeic rbic n conmLaurTout ceporntatAredel'Etact Hai-Voila notre reponseceux thodesIn6 uveif es sc entifi quDepuis Quelques rnois, lade la barbaric, contre un corn truisent lea reco.tes.41,.ial1a ,es cnI, ern1u,e-et autresetmiteur Louis Derne gele cotons candidature du Prestigre xtat de la 1-i)terk.,question de classes et de conPatriotep a r c e qu ItlZoiqu.on tienetat,ji en cette ville;sv-.leur eat traiteesous touter peauplus no mmoms c/aire Ines, mainstcrribles. ilest punse hue ist pone an trim.la rue Pace : ir rartz.mines*es faces, jusqu'i rexce,EviCela a suffi pour gut cha vrai, que te.rtatnes ginsqui Ole Par ,Loirs at mulares dans unedizai-e il,: buvards ettourteacu Pays, car tourout, le.paysans muratt.GI 3 }inmates cnnscients saNeut quedeux serviettes en plartittne...emment Ion West pas urnquejour des japeurs lui gueu rneantissentleur espoit .Itsye ais fin de ladiscussion, lent: Nous voushaissons, care la vileur morale dAvec tout -elsNIA'unhomme nc1-'1ance de-, *-p-.at Ion n'y arrivera pas de vousetes mpo on anus offre lachanceulatre.Itumezeraammeei avi.e:a.vec ses billetslea'Iofttemps.Se donnent. as parfois.la,-gt."-, .Void que a notre grande Peine,avant cr ecrire, de reli-ii it s p r i s e,Me Laure le discoursprononce a Dua t yr t TIMIS apprenddans cis par leColonel Paul E Masin articulet public dans**Le gloire pour fairer eloge de ccNational.' de lundi derniermodele d'I-Litien qu'est le Se' gtzec'estarombre el nateur Louis Dejoie?3ons lea feux dtzPOUL011 ;di, .-------.------"Su signature nous suffiraitourle.,.. toujours sea articles".'rgement, mais ilnous a-vow: quit y ajoute saphy-qui n'est p a s-,,'---....lieu dire. ,V endredi apres-midi offsCornbattivite, ardeur, con.'tine, probite, tout c e1 a secinq Inures sent arrives a laZrouve datala citation a r orCapitals leg"-jiitzeursgiran-jour de E S Lgers qui participent au TourCependantiln'S-.-ive Au..noi triangulcire Her': ElSal,ivaa nite gull est "arombreVador-Hond ras.Le premier match //crag4:t4 sons lea feuidu Pouvoir".Et alors, on en serait la etse iouer sarnedi zoiron craindrait d'avoir unP soNous souhaiions la htenoe-/ion journalistiquecomme eel nuti:a "s sP"(m.ici freus*le des "Laboureur,'des. 4s------dhemar et Turn quanti. gut**ont pas rombre de rornbre.ni uric iiincelle des jeux dtzeouvoir" pour defendre......rosition de partisansdu SE-1mateur Louis Dejoie, vous. neLe numeroAllors, brave Laurent, unMia Victor S. Pierre-Louis73, Rue des Fronts-Forts, 73la our c103.000 Cchs de laLoterie1de l'Erat Flaitien. Si c'estlesens d'affaires qgina fait agizM. Appolonil riste ,A11$27Achetent des cerisesindigenes bien mires pourson geste est inspi,,gleEEts : Ce nailest de lavrai clueEtablissements Louis DEJOIEAvenue FrancklinRooseveltPort-au-Princeleurspeptan certain ,esprit pro.inieyes aux succursaiessuivantes:St-MichelHinche, Fer-a-cheyal,bonre Piopag3nde pourPori-au-Prince,Grand-Goave, Hiragoane, 'acme',Lntzrie don' plus d'ua pour.Cayes, Ducis, Haniche, Pod.Saintfaire lent, profit,No isresnerciors mere.Prix:tine gourde lamarrniteTournoirnent M. Appolon pour la dt.droit et 1tn sonhaitons tout.Chezilerrnann GA TF:activitesle succesdesirable tans sesGarrenerdemployeango6s.Grcmd'Rue 128 -Phone 2324Vous trouverez : sacs cre'cok,,liers etramgers pour fillettes, garcs,dunes. Soulless Claston, Fortun,S1-4:-rnes; Sandales Recordia;-skts Pourgcagormets; .Fermeture-eclair., 4 ZtP:axruces:Sockets Galates, Chemises ertang6resCravates, Chaussette-s, Mouchotrs, Par-dens. Ceintures, Ombrelles, Souliers Tennis.Chapeaux de laine et de paille par douzalste,ICABINET DETcdons et semelles caoutchouc, lacets,bouclespour soldier, Jupons Nylon,Machine pour af-igniones"400301323=OnnascerernaussA VOCATfiler gilettes 2 lames suffiscmt pour une2npAttnolOftlicase attention a not-reen.Avis Matrimonialfr,Aruss;gtte Ave Montinawi No. 7066 V proprie:r..qtrainetclornicluel'ortne'Verne section ruraI Jurunune des Ba raeeres-Lic engene ral etOsTilven e en partitul jet n'etpli repon-rhte des aetesetriorn,Titan epouse ,nee Eller.Lew,.1.1v.traut et domicilitlehi3r me m-t lion rurale des tapodtincompabiliti atractere et abandon de toitviatat depuis Paunee 1954 en artdant qu'une action en +41,-omecolt inter tee.oBaradi.res le 15juin rk'e MONITNA.B.D,

PAGE 14

IFSET-ATT-PRINCSHATII* Live corztre un systemedeHinche, le ler JulIlet 1956-Jo mends la liberte de Vousexpo-set Otlau cones du mois de mai'ecoule rai cite,a la suite crune&possession violente et injustifiee.le emir Antonius Roubert1,cornparaitre an Tribunal de Pais deBindle pour s'entendre condom.net a me reintegrer dons uneportion de terre quo roccupe anirrim domini depuis plus de cinquan-te ansI rendroit denomme Bus-iiabite, section rurale de Flinch..Le juge.suppieant qui,depuispies de six mois tient lesaudien-tea en rabsence prolongee du .1-uRevue socialitite", s'editard aPa-ris ( juin 1956 ), recrivainguadeloupeen HenriRousseau Na-dir, defendant le droit de la Mar=^uniquequeet de la Guadeloupe a laliberte, icrit que "les Antilles de-pendantesn'ont guere a envierHaiti, Republique noire indepen-dam D".11 no petit se trouver desgensis ;Meyercontrela declarationde Mr Nadir quo parmiceuxparce quo depuis un certain110111Cbrel* 11/Iflee.3boiv cot et man.CIgent tout settle au moan du peuplehaitien tout entice, tout strait devemi 1-041e pour eux.fir''',i-ArgoomedWelZion Asa* NI172Jeudi 12Juillet1933Point desincerite1946 est, depuis quelquestemps, al'ordre du jourDes journaux ont surgi lc Colonel Paul EMagloire.est done dans un rnourise troure:a place:"WIJavec, apparcrnmerit 1'unit:we alors candidata la Presidenzief 46. Cc...tains. dons -leursVernon! unanimeque IGUteS NUN FAIT LA FORCE'. intention de parler de /946.ce, de maintenir lee concee-&Tits et leurs menaces,sem!.'e forces de 7.. AT..se sontEn effel,y a cu le Jour'.Cest sur cc meme theme tea sociales de 1S46.Parlons franchementea un tableau reel des erenc-err alaDemocratic et aux it mein des deterztiun de l'azzments quo [se sont deroules bergs qu'elle consacre.tonic Cost ice que noire de-pendant c"'e t -an-Merit en prendre Joule lapa groupEes en 1946 pour operer nal 'la Ruchegave que lea elections de 1950 seMacs tandis qu'en1050P20icrnite, ne se souciant grzereun changernent gni Tpcturrait des itudiants./a repcnsc du sont preparees. En effet, n'e-tea evencments etaient eva-des faits virus, etpassantnow'garantir cette d'._.:ocraPresident de la Chcmbre detact cc pas Pun despoints gut's en memo tunas qu'ettitlibirEment sous silence,cot tie, Sans colic union,-nous auVoir suite page 3du programme present& par donnee acc Peuple la pro.espritdesolidarite auquel' now'avons assiste,&ranimesse fornielle d'une polifi-que d'unionnatiorale,joutnui Hs le sont pour precher /a desunion sibien qu'onse demandequelleimportanceattacher a totes CCP palabres.quand on nous pi ecente noirce cit'onnous disait bls,nebier: Quand nova now'ten-dons compten'y a eugwyeYnemeni qui no 141301z"Leicedemocratique tantes epreuvesreside dansAussi, cheque fois que lea dyia etaucune position Eircere,lea toujours eu nuedad t plus 'luxexigences de no de notre Republiqueeat run lea elections periodiques par Ell tstti't de rhaniletepolitique. Encette periocle de la tie natio-nale.Nous avonsun ma--§Igfiffiqug "emPle d'uninoil presee de douleur et de religionnteepar ieSe`nateurlouis DEJOIEl,participezinc action roller-Expose des Motifs duProjet de Lai Electoratetaus, sans distinction de clas-.dans un elan. spontane,ontetIseViede 'purple fibreete ain erna onaux soncontre l'adhesion unamime de toyeni chorsitles 'homilies re--,de realiser laDemocratic,de la faus.cle).appuyee par sesolleguesarceau.esmor esteflorae Secretaire &Etat,-.du meme theme: la lutte pour .5(3n paysProposition de Loi Electorale11D"tBap timodificative' de celle du 214uillet 1954independant.des rates points qui ont.renlesquelle. l'universalitedes ci eleves sur la meilleure maniasamme,que reSte-t-il, sinon,.No us coons bus'"i0i>crec nos divers secteurs politiques.auxquels ih deleguent libreon a toujours ete unanime a -"---On partebeaucoup &ex-interet, les proves dunrove L'article ler de notre Contimerit Pexercice despouvoirs proclamer que la liberte,la ploiteurs du Peuple. CesexYemeni mondial outour lune futirinnroelarnesolennellequi trouvent /eur fondement sinceriteet rhannetete des ploiteurs exi:tert, Bsne soniidee de justice sonde discu-Qt HAITI EST UNE REpUBI Iet Icor justificationdans le elections den-eurent le rnoyen pas crimenuance plutat que, QUE INDIVIS1BLE,SOUVERAI sININDEPENDANTE DEMO eu conscntementdes aalmile plus propre pour ..atteindre d'une entre. La foimedel-.'dd'E..nistrescetideal.ploitations la plus criminelleInsertioneman eeCRATIQUE ET SOCIALE"... Les''diicl-ciscours offcels, lese laraTout Haitien, dit IiC, artcleest ain-i,que la declara. est celle de l'ignorancede la...Au-'lCiPort-au Prince--Secretaire &Etat de la Justicetions de Principes des leaden, 9 de notre Constitution a le tion americame d esroltse masse.a quelques groupes gulls ap, clroit de prendre uric partefrhommeaffinne dans un deMass cettePalais des Ministeres.museddfective au Gouvernement de sea articles: "Toutepersonneconscience et saitdi tpartiennent gravitent autoura pm;Pinstauration et, le triompheLaparticipation des cito-en Haiti de lavraie Demoyens au suffrage universel eatdone la. manifestation la. plusPour ntEtre pas line simple concrete de la vraie democra-vue /de resprit, une conceptie-tion pirrement doctrinale n'a-yant que peu d'attaches avecHONDANITEle reel,la Democratdolatniment de pdlaiairrinvitatioPepreuve des faits.Sonconten sant de jeterun coup d'Nosaos-etre constamment soumisefjqui la definit:"LE GOUVERq quelque fois interese,au managee Paul a et Moeilformule simple etenergiCiueaynne,nu est renfermeclans .cetteenfants de Mr et Mme Jean cur le Passe Pour sorelidreLosr..,. Pi'suierre.Pierre Mompoint et de Mme compte des transformationsLaBenediction Nuntiale Port-au-Prince de safonda-Vallierts(ditrnarche en bas)je ne sais prvenues dons is c i tAstitulaire, s est abtenu deconraitNtMENT DU P UPAnnacleaffaire.our quels..reDaneun ParucLri"LaDans le landerneauXXX11111011MIIIIIMINImFRAGMENT D'HISTOIREParAndrea A. !SWOREVoir suite page 3PAR LE PEUPLE".elise tion a nos joins. Ces change-leur sera donne en rEgunee ces plusimpor_ du Sacre-Coeur deTurgeau ments interesscront peut etreAu salATs inguercapable du point de vueten tremplin pohfique.a le droit de participerau:,9Ainsi, cc peuple se dernanGouvernement de son pays di quideticnt rautofitiqu'onVoir suite page 2Voirsuitepage 4trouve de nos jours le march&et totutl! cettepartiede la...ville qui couvre, aujourd'huiVoir suite page 3ie samedi 21 jilIet enlet etudia.nts et entow'eneraltocoins,Mardi matin, it Comite de 1.1n-ceux quis'attachent encoreterieur et de la Justia 5 hres 30 du soir.ce a etudiepmotdela LeiAuxheureuvparents nous adres au* choses de notre pays.lerojetdedifica ion'sons nos sinceres felicitations etUn ingenieur nomme Mail Electoraled'surau ie.eune et charmant CO31131IttIOUS lard fit choix d'abdPordales Bureaux du Sextet,par r hono-Cost que roppression du negre presentons tom unh"(P'et docul (le Petnateur LiitGoayeoilil avaitrable Se.blanc.duren,,i!Le,Baptiste.faith. me E.sejour Laurent. aCost le jeudi 26 juillet 1956 a CaPitalei en 1,7,43 Larnagee: itoertlhiaidte onnilisaeistreroicne,uomsacitsrci5 stttede la Justice Meja muabeau darner que le pays pregrea. 6 heures 30 p. rn. cue Denise Che tablitune batterie de /2atilflya de change quo lea net et Roger Caine se reuniront nons a rilet duFORMES macebefond demeure au pied de rautel du Sacre-Coeurprendra ,desormais l'PP ell-Prince quietudeportant% proposition de lot modifi-par sec congeneres se revele Plus voeux en vued un bottheur par..-.puyelesquo resclavage impose par it fait et durable.D ejoieLe porteparoles des saris-de fondation psmemecommenctredifier laleg travauxparSeous,aP-nateurs Desinore.Nous entendons parlor de .teeet defendue dans leaAsria ns assisV" e un rcrogequila Rerolz.liorz de 46 et ,,desea sembliesInternationale:et cntraineran innocents et con-soqquites. sans jamas avoiraux Nations -Units pour arri. pablessans leavenousil la,immuable. Si, en cc moment o0 de TurgeauoueechangeleaIt peuple est cur it point de de. voeus qui lesieir.ront iniso ubletion de F Orf__i3Iaacative n a pas etcvame, carcc.r'.et;a, cc rnofut roccision.une nouvelle foie,,mander qu'on luirende des compmeet toute la viemerit, le fort en question6cci'aepur eactiedreslpersithdeullessinqautaeluitrespttee,on fait appeli desClementeDenise eat lafil le d, Madame tact separe de Port-du-Prince3010 et IC un, prefeed des radi_dont lea norm. a un moment de Paul Chenet et Roger. 1e file dede toute la distancequi 3 e'crise, avaient quelquesignificaMr et de Mme 1 urenr,Cat ras haitiennesde l honorable Se-tend d de la Rue Conrbe ano eretaire&Etat Telenet, dont Ielan, on fait ain't% tacitement. ra.Aux heureuxTent' "I au chartie whfbeton. Le boid heer:you quo Is politique observes ces mans couple, .TridependancesInterventionsureuser ntervent onsontpeen-ar CUsoar mite page3 ab voie sea sinceres.1,elicitatioss.0tie icier itait a Pendroit ot'ssetVoir suite page :3,

PAGE 15

411.IMDEPENDI,rectement ou parl'interrne-diaire de sea representants etde prendre part aux electionspoputaires, peri\--iiques et liegatement de donner laplusbres realise-es au'stain selarge participationdurant lea-crettprochaines operations electo-4)D'uncitoyerinotable dePROPOSITION DE LOI3) du Batonmer de l'Orchmaitre des "canniciats,par le DoyenPrendent du Bureau.crits.riptiondes dits Delegues, le JugeDans les trcis lours de la ferdarationUniverselled e s afin qu'il puisse, en exergantlea Citoyens notables tie au Conaite prevurarticd Inscription fera comsat.remPcas crempechement.le c10-Corn.seralace par un juge.leAussi peremptoire,Derates, a tout citoyenitecteuisPaix de laCommune disi-candidatse son choix;mission '-in-scr.IPtmus.Droit5 de I'llomme du 10 De seadroits coristitutionnels,du Quartier ou de la lubdivile nombre des inscritspourbatonnier. par UP avocet militant.1.-.etribre 1948 dispose en son arsigner, sans pression aucune,mktLes Commissions a`msmembres ct neassesset; s To t "ine /es eandill's 4aPrendeneeVice-President de troisARTICLE 61.-En ce qui cartte volonte cloit s'exprimer parloielectorate du 17criptiondoivent etre forcandiai. ou son,4treprent;ni pour crHaiti, ec au Senat,lereeenste*vent avdr` lieuperiodique.fications afin d'as`i\.\u_eraltous mees15joins francs apres ra evgerdu Bureau de vote,'lentvotobtenus par ta.4es elections hortiletes qui doi1954, necessite certaineScinoditide"La volonte du peu seadsion territoriale,adjoindreet lesnotabilitis par d'autresIhaque Bureau.,firer des Estes des candidets-alaCommission pour laART1CLLCheque Bu.Le Bureau charms' ses secretai-Rle est le fondementrantConsiderant que; sous nocompleter.-sesera compose cruriPresi. r6-lite des pouvoits publics; cettre regime democratique,la1 arrete Communal de convo-anent atisuffrage universel une egalegarantides rest/rats de rdection.433'sE cation.resues tous lea lours wits-R-es -intent de vote et leurs as-ser!...1"'esses Par.15solosLesrocessverbaux d'eleetiortegal et an vote 'secret ou suit-LE SEATAT A PrcvLesinscriptionserontARTICLEvant' sine procedure assurantET LE CORPS LEGISL,A-0T LLE 37.Les xi embres.---cloven du Tribunal Civil de la iu-Ja1le ,bort.erout Frpar vole de wage an.President du Bureauc voteila liherte du vote".TIF A VOTE LA LO1 SUI-toles de 8 A.M. a 4 P.M. et sesseurs de chequesection de voteSi notre droit public etVANTE:durerontour? S-nos traditionsc6nstitutionnekArticle /er. Les articl e9 .*-nnombre .d electeurs presetsdeterPdent de la CouLes admetten4 ueresirdes lutes des cuoyens preeelmmuLe* parde Cessation.ridiction qui lea achemmera, sanssense..u,11.t que dans leur 1-8 39;4559/, 18, 36. 37 3est superieurcarproced are les elections se61, 62, 78, de la loi17 juil d'Inscriptionournalier"Pe duacitesortcandir ulara..1"ou ragert%tensplitscrmt:.rusjron, la Corn de la fermeture el'PoArtRardTrince62u.:ulreauuu.Gena-lrouknt dans une collabora-let.l' article 10 de la 101 du Bureau d'Insciptieme suit:. tionssupplementaires d'Ins-trtraoledcle.e;.ecoegreamtioennts:dpeo.urrelleeeticu.nnution e ntre les agents de l'ExeTribunal Civil d17 juillet, modifie p a c celte mission d---.. ,siege duulieu etmissioninscription etanura .Is ,,,.tunes comt-Pre localdes sec apoorte ',seepar un comae cornI) du do en du Tabu alCi-d.tdeuursP.resident d Haiti a des Senscutif et les Citoyeas, ii Vex-...-..54. sont mo dans son propre1 i octonre Is,perience eloquente des conape....-titkins electorates passees doitArticle 9.Dana la .qincription..vit, trenynentTribunalBureau se reenlraheden.etrertuse a contribution, tout---r,..,lamagistratCommunal President de la Commission d AveeatsARTICLE 63.-Ce Bureau sentassurer d une ma. -.--,zaine qui suivraete CornArticle 10Lorsque le/ii I rn2d, aeteaud1j -dic,,,;n., xieme dimanche,apresla clatureduIns le but de designer Its arm,bornme: loyal coaviendra ave r;-nous qu'ilest extremementa na 1 deConvo-co ulePre.sidentdela Communale seporte candi-important d----i dix heures dumatinau lo:al tie la Courde Cessation.mfM 'stratConvocation,ion,agick=nuns 1 ouei3) du Betonnier de rOrd e des 3CrUtilt.inembres de,r_haciu!.gnersegale-bureau de e9n3Pes' 14 Citoyens ehoisis publiqueit sera remplace a la Commis ment. par usagesort, son Precast) du Presidv,t:urrenestiddenelela Cour demiere effective le controle que Commission Com,munale et dat a unefonction.kctive, vote. Le bureau desimerit, par tirage au sort, parsion &Inscription par un desstaent. son Vice President et son2) desdes Tribune=.s citoyens sontappeles aexercer sur la.s operationsfilen.declares, forC a-missionCommunale.Vans le a c'ale 1.1'mbl` desdre des avocats designes au sortposons a ladeliberationde1-n relit-nil 15 UCICgU S neblgnePar meinbres du Conseil ou de la're'tion..dentdlLe President etcetteCoeVicebres du Conseil ou deta tables de cheque commune, ceuxpra'sti4;leld:LLEear.oresigadre rs&reraseciu-vse.storates pour la sauvegarde de,,,_ i.re ...eie..:.5Civils,Se retairAssemoke ces modificationsPres.onsantegalei,truhis CommissionCommunak soot qui devrontlea remplacer,missionclesioandidatstine fonction elecAii.RTJGLE 38.. L'Administra-donsArelatives78.-.' a tie(mtestda-leu du 11 Oclobre de lap memernajorite des voix presentes. Conseil on de la Commission"1aIrst:orn,:unolle,enciceorirge:aeprara. wpoatertiseitEoinrounnuaxux ect'desunsdepesulevsisopburntaiue an Momteur ou damsde la Loi Electorate dulerj Wet 1954 ,modifiee parcelgnes par tirage an sort ala rive,le3erne Membre diiraw.'Phatet communal, aud at iche a la porte prnicipale cl--*-us serontsoma:uses au Bureaude garantir le.respect des noe ,eur.*estire a Commission &inscriptionleJd P '''dI8 ours avant la date fisee pourderseenateursttcensement prey,a jartide59; celies relatives auxelectronsarmee, dont le seut buteat61,1'SiA defaut des dit,delic11-ommuna e re.mp seers a.i:de.etiegitimesprerogatives '--Com nuna dewnera lea Ci. Membre empeche.e, uresi edP d nted.toyens notables de la circonsSi lea tro 'bdIle'Bureautevu 5.Republique seront sou/lairs auelections. les keens I repartirlamiteesignera parrot es nodent.,dAcdroits essentiels.les Candidats'--bu,eaux devote sersit insuffisant,._Gest pourquoi, nous pro ment la Commission d'inscrip Dana le cas ou deux memle Ccdcasempedurnent du Presi-Secretairespude la SOUVERAINETE NA'n mem rese a entre lea sections cle la circonscrip-' haines elections senatoriales Commission&inscription, en metre tempscandiclats,ARTICLE 39.-.D'es querAd-raArtRiclreIC6LE3 de2.1a..pri.esawitperisloeni.adjoindre ala Commission CoT1ONALE, au cours des pro cription,ammunalesont lion de vote.presidentielles.pour la completer.iministration emernelnbetve aurades diabrog_e lea dloisi et ddicretsiloss:. die-...le iuge de Paix de la Corn-Des Commissionspenmune designers un dtoyenne. positionse on,.res et seesesecrets. orsnotable pour le rernplacer au,-ui.a ldesLOI ELECTORALE-,...,1-rrents Bureaux de vote.prevus quivent etre es ement etab lestBublieea diligence es79, 125, 126'etlesarticles, outout lieu haiteQaartiecb--,..,u.ms 8cription..,sera donne au public, amomstcsnsitoires B et C de la Cons d tine subdivisionterritoriaiddesen cc qua le coneerne..itution,le d'une commune ou scion inscription, l'electeur recevra lions.,,.a Port au-Prince. leDonne 1 la Malson Nationale.Article 17A''..pres son jours avantaatees e ec...r I article 37 elle designers le...-ca. de cheque Burtau Avis en.Nationale, 6et de la DefensescutsVu les articles 4, 36, 40, 57, dins toutChef-lieude sein de la CommiS'sion &Inslocald Etat de. I hiteneur. de lajusticeVu le decret electoral du 4 Vestimation dela Commisen-personaei avant ou ,,pennast lea opera-.nn d inscripti n, une quanpeine de nullite ne contienreau re truuve empeche nu s'abs...-,1F /950,une carte, qui a tionsne vote, un Mcrobre du Bo-jscmt susce f blesde se Prer'isrre que eelles relatives au Place. &proffice,par telui qui vientuillet 1954 et celle du 11 oe-obre 1954,sidees par un notable de la indi ihe 1eiitidIiPairelele37-'Fib'. !AlPmoins*DirecteuGteop.pr.rg;ritaiPlErTlei'u.Jites Commissions seront pre et prIIseren outreriade modifier certaines disposip i0.-.INDEPENDANCE"Vu la Ini electorate du 17 tite d'environ 1000 electeurs dra des enonciations du retint d, seesenter. il sera rm-etions,de 14 loi electorate du-17 Commune, designepar te5 uotetcours des operations de vote et deRene S BENJAMINliterte les competitions elect rage au sort. pariah les Dele-du I3ureau cle vote,liempeche, seraAdmanstratrieejuillet 1954, ,cle 1,..,.mplacersous le signe tie la p us granne de 4 mend:neschoiss par ti-es de la Commission crInsAR ICL..ut mebremime.Redacteur en Chefes-lotion.Theie.,t G. PETIT"MeMbrTE 55 Tone peut fournir lescartes crins.ARTICLE 59... Le recensement provimerates de 1957;cues des Canclidats. A defaut lion.ABONNEMENTSour tine raison queltormue, bee suPPI&EleentaeHate-port-au-PrinceCodes 3 CIConsideranty a lieuFoumisseur aupres des 116pitauxet Pharmaciespour sa haute purete scientifique.Fournisseur aupres des Industriespour son haul rendement.Fournisseur aupres des Liquoristespour su qualiterfsncoraixaable.GUY SEJOURNEMAURICE VABREPort-au-Prince.----"C.)e desAvocetsSuitt de la pagellocalotisiege InCommissiontription i tiresdes lista, desCommissions d'Insci-iption etLi carte sera signee par leadepouillernent du scrutin.bans lecas oil rAdmirdstradedrom rernplacepar la inem-a c'11"de rAdministration.t ibatarrates ad numero de la derniereins:ription de la fermeture' et sigrees des membres de la Commission et des candilats presents ende tents representamsLas lea huit joins. et, ce,mei a Jatire &fink ve. lamission cr Imcriptio:era aff:cheritslis.es electorates corm:ortantlea operations de la semaine parEIScheque commune dela circons-placards,la pa.rte principaleermettife-crutm. up exemIfdoccirconscriptionlegislative sera faitPlattecereifieprueas.verbst ParheBalleaA designeValticleConsiderant qu ily a lieu131-Hebdornadaneseater aVinscription. Ces nunscrden tete deiiste tits inembreseroon, re et aux nom.,.Redaction: Un Comitents elus parcomae revu aciarconscr p one dowent Etre toujours Presents auesponsa ecriptiousuffisactes, lea candidats pour relection des deputes Cl dessont autorisesfaire =primer couseiller,ommunauxse fera!curs propre cartes. pour suppleer par lea soins dun bureau specialcomposeCel s-ci ne pourront etre re-1) du Doyereauorrtbunal Civil,fusies par la Com:nission, qui leaPreiidentutilisers en lieu et place de =Iles2) du plus ancien int du memequi ,ievaient etre fournics.r..kirrIcLE 18.-Irirantpe-riode electorate, lea candidats dedares,. ou !curs representants, penvent assister aux operations d'ins-caption. a la forneture des re-f,itresA cheque suspension, enfin. de journee, its registres serontPOUr 'VCA5 Cadeaux de toutes sortes n ou-3) d'un ancien bitonnier del'Ore recensemen prLil3r a:,le St. .here:seRuedes Miracles No 8rancierine maison Morpeau en face'de Montferrier Pierre. Voustrouverez tout un assortirnentdivencde tivres classioues.sFeits-Vbliez jamais dt passer chezRusso Freresqui satisfait lea vita lea olusdelicatsEt, surtout, a`oubliez ,pas qua &gist la mai.son (ill a la specialite des articles,tels quaatontres, !wax 3le's aio itres, pellulas, 1 Inet.7.cal; de to its, lea coalites, ettratimertimerotde biioux ,aux prix inahattables.ALqooLq

PAGE 16

40.I N DEPEND AMC'SParkin franchement-Suite de la page 1ICommerce au Ministre-.raiz, les seances de la Chantbre de ComTerce,an Kieldune greve droni le President.de la Chanbre de Commercecralors prenaii toulela res-..pansabilite.nobs asons '0Utaus{ les cornrnercauls. (runcommun acrard, farmer tearsponies Pour appuyer cc MOW,xement. Rap pelonso aussi lesreunions provoquees par r es-prit de patriotisme &un groupe qui devak decider le President leiecot a deguerpir duPedals, National, protege par. les gardiens de l'ordre qui onesu maintenir, avec doigteleclimat necessaire a la siiretede tous, en prenant la direc-,bon au pays dans cc moment -eee-CommissaireduCouvernement is veracite des faits reprothes au animaux dans mes champs -C.A.ttcritique. C'est cette solidari-pr es te Tribunal Civil de Hindle. cite.ves.te at,,a assure In succes de laau lieu detallier toutes rale,budget. veritable gachis S"le ries sur ritnrueuble, sous le.1:?&16pauvre peupledans le besoinx probable, s'empresse"dc'eEbodiseoceina,tte' u etes plantations.3bstemion y &end sead'un mieude rejeter en 'Ilse tournant yers(-l'est pourquoi ie Vous -envoieun nouveau 'PAPA"' a quiil seensemble ces presentescopies decunlie encore.Mt.lettre&tee du12 du11 eat temps que nous pen. mdis entile., adressee au Cpmmis-alone a rrautres possibilites;es-,,, soiroou couvemement Ines lesayonsd'avoir tune agriculture, Tribunal de Hindle, le priant de,line Indust:le oil chacun aurasignale.r ces faits a qui de &eh,sa place:,..rnimes des champs,,pour utte solution immediate etdes met, techniciens,inthistriets. Emote/de.e.pourraiesetournersers uts1,4parant qteam., resprit d'iquiinieux etreLollectu,sansLonte dot vous avez toujoart faretrains e aucune.preuve Vous prendrez ea serieuseLePeurle ralerneauluunrconsideration mess doleances, iehui, pour le diriger. un admiuis Vousprie d'agreet.liciaorableleateue hounk..,eequi afait see-cretake d.-c'tat, avec mes earner.premes. autre part que dans lee elements anucipes, mes respeetueucharges ladies de rEtatet qui sea salutations.puisse conduire le Pays sous he stmine Arigel.aHENP,Ygnede Pautorite d'une ad/Mids.-1.1;,,..hetration respectueuse tiesdroitsxxxde chactin et soucieuse de la mar-the de Mist, dans l'Ordre, leTrarail. la Pair et laLiberte.AU SENAT`tend, et le nouveau President auteur de la derriere loi. e.ectodu 11juillet 1954, s'ingeniap.au a ace soncc march et furent renvoyees au.le smemesqi lendemain, ta discussionde plu-a.vaient prt e, leur con. *smut's artideCayant &C tres ani-cours A la grave, que l'on n'a la6e-eezesse ri insulter etde luenacer!Lee reerabres du Ceulice de.La phrasesublime &Abraham terieut et de la Justicesort leaLincala: ".1.ine stetson divisee nSenateurs Jacques AIagloire, G6-eAicut subsister" justifia laPa.fin d'un sinor, Sansa..cq etropn te.regime qui a"realise"maisqui dapaspis pourstivre son programme. car ntal.gre le venin seme dans lo.s oceurs.c'est encoreDanslelanderneaud'un cousin-muacaorcl, et.att mi.suite de lapage 1lieu d un enthousiastne general, derriere temps n'a aboutiqu'l une.-gue he pays apras guatre annees faillite retentissante. Pour nousHinche, le 12 Juin 1956Poissons gazeuses LARCO!t4SERTI0N DEHANDEE`motifs, at le cite, au lieu de disconSuite de la page 1tinuer sea cr.t Cons inconsidaboisement enmes eaten-niers,roes arbres fruitiersainsiqu'une grande pattie de rues vivresalimentaires oat ea &vaster.En rue de mettre fincat actede vandalinne du spoliateur raicite i.e demiercomparaitre auTribunal de Paix de Ilincherevocation C.-0ause. le cite arause verbalement et sars eueune,des causes e&ctees par Is InileSupplcs.nt-Jpge Clotaire IL jeanJacques qui,deouis nornbre de'mots.distribuelajustice,vurabsence prolongee du JugetituhireLa recusation riayant pas itelege.lernent formulee par acte cornme il eat dit par le Code G.P.C.fistmica'. et le cite s'etant Aste-rn'craborderIsplaicloir.e dufond,j'ai requis defautcontre1.11. et pour le profit, rajsollicite gull plat au Tribunal d'or.dormer uric visitedes heux suivieAuld'enquete aux finsde constater Lion sue ma propnete et lathe seadevant qui de dna, en vue ctesolution equitable et tamed:31e,carne se petit pas que rex,tient de la Justice. a mon minute'avis,mit paralysie,surtout ert,matiere de reintegrande possessoi-re, requeranttantde eelirite.par rabsence prolongee Ida Titu,lane du Inbunal de eats de Hiss-du. Je ne suis pas lc seul justi.ciable a inc plaindre de cette al"tuation intolerable. et tans prece.dent clans lea amosles de Is Justiceste cc pays. Get etatchosenchoseexistedepuis plus de cinq masset cheque LA;quelqu'un veetparary.ser racticrt de son adversai.re, a invente up pritezte de recu.sationduseal Juge-buppleantstegeant tons lea joutsdefeat dutitulaire qui semble hisserIa. localite sans esprit de retour,II est superflu de vous dire corn-bierrabstention du Juge.Sup..pliant a enheidile sieur Bou.bestqu', se6voyant assure dekJftmpunite, intensifie sa devssta-Honorable Commissaire.Adate du 12 ducourant,Veullez agrees,je, VOLS prie,Revo ution del946 oil chacunSuite de la pagerad lieu de vaus exposer que oille Tribunal devait prononcer Honorable Commiss.aire. avec meta eu sonrete a jouer.Pen /lie de eluturer les &bats, en co.depuis plus de cinquante ans. lat sa decision interlocutoire, au lieu remeiciements anticipes. rnes salu..sons ausst a ceuxequi se sont ,e, e aniiivonue d uric (Portion de sure d instruction legalement soils-alme esigeba HENRY.'... !tension encore que, souventles ----,--,---abite, sewon chee, lea.tJugcssuppreants,est,.maintenaientla fissure gut4. .expos'3"s dans lea rues et qul discussiOn1a"att1 s Sen 5 tersesue aBuellauteursde IPaLoi et lealehrre rurale de' Einche,volontairernent deporte en s'abste-abso'oueelevate aboutir aux desiderata de l'Executif dans deuxpositior' 3Le 17 mai ecoule, Monsietir An rant de ccetraitre de railaire.deuiibtonius tloubea, je lie sass en ver-C'estpourquoi Honorable Corndd-la possession pitiable,publique et de l'entendre ordonne, la dite rnetatiotos distinguees.ele tous.-neer .ces f-Personne sicpetitaits.el le.lument opposees.cer pas saes inrait detu de querent et sous quel premissaire. je vous salaam are deihatebduComite de rimmeuble, en yfaisant /111 dearreaue1tais, aussitat: le butat-teur Luc Pro.texte prit violemrnent p.essession porter cette importante question1gilder queSena.Fragment cl'histoirepelles estachete.e (20 avrilOn a appris samedi darts
PAGE 17

Suite de lapageat in'etre plus entre les rnainspoignee d'homnaes.Ce peuple voudraitsa.emir qu'elle peinea ete pristentre ce garde qui, au cowaa mob demaidernierstliattu froidementcette maIttureuse femme dupeuplura Place Geffrardde-tette vile.Qui park de la Libertechoisir librementson re-.,aireientantexercer pleine-ustent'esdroits, alorsquetiersla prison de Port-au-Au-Prince, "pourrissent"pascurial de gensparceonta ce droioUn leaderest, libre deen re Itsinteretsde c'ftalheureuxpeuple? Panes'nous done deces parlementes qui furentbetea en prisonenalgre 'curs immunites.Nous aimerions hienet'4iffranchis de la crainte. Maipouvons-nou.s oublier lamendenplonab" lanceepar "LNational'sous le nom dT.flt2 Basqui,et?Pouvons-nous oublierl'a'venture quevivent actuelleWent d'autres confreres? Envoila qui aimeraientbien qulerts /ens menace de laloi stn.Ia Presse, malgreses defectuoou mieux qu'on l'appli. Lque contre eux.It Peuplese rejouit, quanddu au College dans le calmechangementde regime.des.3nerne, des conquetes cue lui Cuel us devaitntgagnerleaRues.que lea rues paraisdesesperaient jeja, Au sTADEroyant que rieu L'avait. marhe, puis-leaut 1946. II peut,par exem dztle,segrouper en syndicate. II qzepeut.quand meme pas,S'empettier de deplorerqueIoi cel'itat de siege vienne frap.cvser ces quelquesrases syndi. stats, surtout justeau mo. elwent on ces. derniersprotes. n'talent de leur attachementaulouvernernent.pusaLe Peuple eatcontre l'injuslite enbrincipe. Car, ilsait ccque,si eller frappe aujourd'huin'talai-ci, elk le frapperadelawain.C'est pourquoi le peuple btient aux vraies idea de1946. aMais d'abord, quia fait P,tette revolution?anNous reproduitons iciun Petxtrait de Pedition du 4 juilan.1956 du jaw nal "PArene":-11 eat donc bien clairque. Stlet bourgoisie haitiennene non ren'avait pas interet a fai. leaelet revolution de 46. Si elkve4"y. itait melee.cc flit certaifura*asent dans la pensee secrete inZen detourner lecours et sin Paconserver sea privileges et in4to-qinuer ses savantes metho leiks de dominationque Lescotnait eltScompromettr/3par secane politique sans intelligence, jeuTune politique sans dosage, qui ha,r,va t laisse percer le bout d'oX eine de Pane".deD'apresdone k journal serL'Arerie."..,1a revolution de qu'3946 eat partie de "cc bord" Ruet -eel: messieurs trde ;l'autre me4sordse sontdepeche_s de mieulty '441Eler-, apres coup, pour air,... auvegarder kurs, privileges. exteQue de froissernents chisfoulleire de ce pays devra subir, toutzehr.--Atment pour leabesoins de tBARBANCOURT. lenom seui saffiitPont desincentemt11.MaPeuplede,de la mauvaise cause, cellenuances.A Is vue (rune qui veut que cc peuple crime impressionnantdeploiementS seule race soit divisee en de forcearmee dles ruesNlmettre fin aux desordres.,pillges et autres,aous avons vecu ces evenea clans ennernis,. cells qui veut environnantes,on2anse depechs. meats, etanus n'avons pas-jeter la desun'on entre les degagner lea issues. Et l'on senti alorsclefissuretC membres d'une releme famille,la desunion entre dux hems!es!les faits dont iIe s tquestion sont tr op recentspour Etre do-a.deformes.Desvement sont encore vivants.Des pieces officielles lea desi-gnent.La4trevolution de 1946 n'aete faite ni par "cc bore, nipetits groupes se reforrnerentseins et nonpour etre ma.e par -l'autre bond". Elie eat plus loinpour se disperser motepar des fauves dans desl'oeuvre de tous,concours anouveau.ibuts inavouables.al de tous etait necessarese4".Et avec nide de lagranLaissez notreconsciencere3lisation. C'est faire preu. demass; anonyme cc verita-en paix. Nous voulons etreye de mauvaise foi que youble cache-cachedevait conti persuadesque notre oeuvree loir pretendre le contraire.nuer jusqu'a la chute de Lesne fut pas value,.voire ne-sOn ne petit pas flier noncot.faste. Ainsi,nous nevou-a plus que be Jennie a ete donMais toujours, l'Equipe dedrions peg plaindre lecivil ene ne par la jtune equipe de 'La -La Ruche"gardavedette, tentque tel. Treve,deprofanae Ruche".Des communiques donnant desas directives, tion, Messieurs,etphis de sindu 13,,LP., des articles de jour langantdes siogara progressicerite.naux, lea mesure.s qui cut vement plusexigeants, rectaete prises l'attestent.mant Velargissementd e $ UN ETUDIANT D'ALORSpque s,c'etait:Baker, Depestre, la liberted'expression,lesRue des Cesare Na, STBeaufils, Bloncourt, etc,etc. quatre libertes, reffecement.Impiitmerel'ActionPhone -264kreL'equipe de -La Ruche" detenusolitiOnipeut reviv,re'encorece de Letcot.ils continuerent 73 Rueles ,FdeFronis-orts,7'undmatin. On setaitrenMeme apses, demandantirent, en vain, le signalau-.le psCom1tGerard hiecklembourg.s neu s.ertainsetudiantsatter.Cc fident encorecet jeunes.,Samedi soir, a ete joue lepre.anent caimes,le va et vientmier match du T0nlo.T .ane tous lea jours se faisantlaire Honduras-El Sualvaidorx4-liaiguti,ormalement.Mais, a.onze heures, onednextrneiteretr4uOireevi siNattie uo ns ea l et cettepprit quelesUniversitesLa pestle meneeavec ardeurtalent entres en action. On se est terminee par le score 2-0,fa.seur de nos couleuri.ornprit quele trajet prevuDL.e deuxierne snatch jou& mar.avait pas pu etre parcouru, di soh-entre Its dens equipes vi.Police Etant intervenue.siteuses, vii les adverskiesS'enDes Jars, on se jetat etealler dos-a-dosaugmeutant aiuSiaissee darts la...melee: reunion tt s croplhances d Hain d'etrut-vterlelea6..,c,,,..)l'Avenue Ducoste, onleompiers fermentlitterale-trCe soir aura lieu laoisiemeeatla route''' hA empec ea rencontre rpti se fere entre Bobxecution de toutprogram-duns et Haiti.e.Lycee Petion, Serninaire,-Louis de Gonzaguese miAInt de la partte.E,t malgreV'sAs coups de matraque le mouEn octobre decette an-ment fit tache d'huile. Cc nee 2ouvrira, a Petit:Geese,t la grave generale. Le Corn tine ecolequi portera le nomerre, les industries, lea tom de -Coll?geLysiusSalomon".gnies etrangeres, toutes "Its Lescou-s s'etendront de lastitutions du Pays cesserent" data:tamea la philosophie.activites.La section primairefonc.Dana l'ireervalle une foule tionnerasettle.(cette anteerendit au talvaireun avec, en plus, tine sixiemese-meclevait recevoirtine cundairc.llelui otaIsvie.Le pore de l'eriforte.ese-Aux obseques religieusesra obligatoirepartir de jancette victimemalgre la pie vier. Laditection profite deice de la Police, armee jus la meme occasionpour an-auxidents, lea jeunes de Is r orcerqu'elle envisage unche se rendirentet nulleCones du zoirpour adultes.!nt intimides,auxpre-is rangs,ils suivirent tinAntoine FRANCKbillard jusqu au eimetiereDirecteurrieur.La, attendaii runeCABINET DEe immense composeestirMe VictorS. Pierre.Louisd'eleves et d'itudianisAVOCA'Tmates classes, de totes23,Rue des Fier:it-Teat, 73ue PArmee brandimtco;nmeetendard pouressayereparlesPramesses auAU MORNEnomspeuvent etrecites.Lesprincipauxacteurs de cc mouInt homilies et femmes, rums-ce bond et l'autre bard."et mulatres, bourgeois et proCe ate fut qu!apres,quandletaires fouler aupas de cour lea forces du mat,jusque lse, lea tombes du cimetiere...apeurees,furent dechaineesSithtdehoes,la Police qu'ilifutquestion de couleur,nous donna la'chasse.DanaEt nousqui sommes duune coursefolk Pon tenta no,rnbre dacrux qua ant faitd'eviter:rnotocyclettes, jeeps, 1946,nous nous somrnes tus,gaz lacrimogene, avec leera ecoeures par tent de laideurs.de -A bas Lescot"sur lea la Non, Messieurs,nous avonsvres. La foule se disperse, de fait1946, dans depuns dL'HOPITALLeshabitants de la 7erete section,run& du ;name l'hopital se phi-gnent inormement des activithnuisibles des voleurs qui -ne leurlaissent pas quartier.En effet, dens tette region quase developpe assexrapidemer t,il se contract desvohme= en pkin four, et lesgenede l'endroit, ne saeliant I quersaint SC vouer, soot reduits agerdemander s'ilipeuvect hiencomp.ter sun be concours at leprotec..-tion de la police ruralr..*Nous croyons great la ler.turs decette note, Qui de droit ne man-quera pas de prertdre des mesurer,en vue de remediescet Cut de.*chose,.CARACOLContreleimoustiquesSTEPHEN FREREiDishihuieurs'-,..4GENT DE MANUFACTURES55,Rue Dantes DestouchesPort-au-Prinee.HaitiCable adress: Gemeck0Phone:2107En consultant la MiltonGerardltIeeklembourg, sous.pouvezrots raise en iris len assortimentd'arricles (liters C ,tres 'bonmarthe pour ganirvotre magasin. En attendant, consulterlaHate ci-dessous etdemander immediaternent A la,Itlaisonrard MECKLEAPBOUIIGson quota et son psis.TISSDS DE COTONDE TOMES SORIESTalons en eauntehouepour sentientArticles de plagesn cabutelsoucCartes A jotterArticles de bureauValises emrtiiiet Ma/ettesde, voyageBijoux et fausse bijoutereiLampes tempetesBickel( de ]et enPeintures Chernolet CeramiquesSerrures et Cadens/ ElzettMoalins a viande et A ItfaisRadios OrionEncre d'iruprimerieet LithographieRechauds A PetroleCorderrolitmus et Chambres Asir pour hicyclettes *MarqueEmergePorcelaines de Iierend etPoterie pavsanne del'Europe.Chaises enbois sortiesetarticlesde sportMateriel Electrique detoutes sonesPinceaux plats pour eernisSonnerie automatiquepour bureauOutils aratoireset agricolesCeintures en cuirpour hommesNIateriame de constructionrsus de coton damsin assortimentnehe tie dossinserolosisThus de Rayon riehementassortis en dessins ci colonsChausettes en colon eten sole et bas pour damesServiettes de bah et serviette,de tableRobes Europeennes detous let modelest,t,ages pour dimesst uthoirs pour. dame:, hommesei em tfusI'ullovers pour dames, hammerci mfantsFilm et papiex photographicItlarque ForteSicydettesAlarque "Robuste*En you., adressaxttaIs N'aisonCd,rtreiNiECKLYMBO I'll G ions etes degsur de troutes des arttcles debonne qualite qui ious rentherein etsurtoutAdes pm defiantionconcurrencc,eat aussi previa dens leprogramme de ventsde cette maison tin baassortiment de mat6riel lourdpour l'agn.Iture tee qtre:DumpersRulledozers--Tractet rsl'ellestretankbes--Cautions. pour travau.s publics-INDUST/11ES,--Des-is complet pour-cherniseric4Deviscornplet &installation 11,tarauliquepour arrosago dot plait/esDenscomp}pourFromagerie -Hauterefrigeratiun etcNous Tonle=ici attires ]'attention desousquo akts muteses adjudications tilt,que, enArgentine, a*. Rseeilfau Paraguay,Cubaet tans PArnque du Nordet duStul, Noedesissoottoujours ere acceptesliTUC beattcoup dean:ctn.tuninium re,nforcesa.

PAGE 18

PORT-AU-PHINCH -HAITI(OURS DESOCIOL(GIE ON AURApour GERARD CARRENARDChat:Sranniqionones:Fem-ParRENE S. BENJAMINmes. enfants, eataains et uaysansse reunissentpour. ulebrerlaLe journal "Notre Epoque"surleur -platine" der ez. fete patronale de Petion.Villedont leigerant responsable est Maisccque nous retenonsEglite de cettelocalite.etaitfrau]. Ca.rrenard aime 'A par c.t une classification de la pleine a craguer de fidees, venusdetons lesenvirons;laPlaceler des classesmoyenneset nation haitiette cn deux,stenlVincentpavoiett.etdes masses one nos -hommes groupernents)41ressesy u .n con plusgaiequ'a Pordinaire.grace&Etat'veulent reintegrer tre r mitre/gets as emcee. a UDC temperature .ideale. rendait"dans la dignite de r espece". chirer; "1.4:ix classesrune no ivraiment grandiose la soltnnite dela Sa-(Notez le motreintegrer) re et 1 autre maitre. Nousa-int PierreChacun apportait sa contribu-Mass toute cette pornpeuse sons fait la legonGerard dunaudemagogic ne rimerien,car Carrenard en lutra...itioni apprenant ccsucees de cette pieuse etnelie coutume.le fameux comite redacteurque c gat qu uric classe Main-Lea voates dereglise rason-,.de cette feuillede choux A tenant, nous lui dernandons rinient des chantset des Priam'qui un employe du Gouverun petit effort de pluspour ddel Le President de la R' uappeLant surtous la benedictionnement pretecomplaisam comprendre que la elasseest bisque rehaus!a!dpresencee..sa pr sencemerit son nom, n'a pas pose differente de la caste et del'eclat de la ceremome.Cependant.la solution du problerne de la categoricsociale.cerc atmosphere de pen et deces masses, parce qu'ende-La majeure partie du peu inietroulatee. cmand on lotpit de toute leur habiliteils pie haitien eat constitufie de striver un groupe. d'individus porn'auraient rien fait d'autre paysans noirset rnulAtres protant aes pancartes aux inscnptionslea plus inattendues, lea plus perque de se rejeter la teteen prietaires de teires(ou ferverses.arriere pourcracher et le 'niers) qui viventexclusive-Jamais pared spectacle ne batjet desalive serait retombeVoirsuitepage 4offertone fate paroissiale, Pasmem, ea temps. desasatrapesaFRAGm ENT DruicTAin, grneezi.ternes:14.3r!eel etpardes latiesensolntilia I VIRC SaltPar Andre A. ISIDORE-D.C113 VIE6ICEICTNECGESATSR.rD'apresunethesepolitique plus vivre aux depens des paysans11..SPASSERONT PASrchin itJoseph Janvierla se dontconfisquaient le travail.".N1ALHEUR AUX VAINCUSritable cause de la grande insur. (vowdans la Bataille du 4 Septet'sEt cc sant ces menses gens qui,cction liberale qua part de 1874 bre 1881, le magistat Anodecriaient, eperdument. 'lave Ma-1884, fut la loiliberale prote Mr A Crie qui resume admirablegloirer. en agitantfievreusernentgeant la masse rurale. 'En fenulaquestion)"Ils ont vuVoir suite page 4 gvrier de cette annee. le President que,la terre passant entre leaid'HaitiMr Joseph janvier mains des paysans, ceux-ci devierz-dans tine conference tenue a Paris, draient de veritables citoyensayanten presence des representants des conscience de lairs droits au lieuArnbassades -a fait une loi en que jusqu'a cette heure,ils vivo.vertude laquellelea terres de tent dans sin demi.servagestir lea Suite etFin voltleNes precedentl'Etat seront morcellees et distri. grandes proprietes rurakset quebuees par proprietes aupavans ce sont eux seuls qui sont Sol-En acImettantque les 'elec.qui s'engageront a lea cultiver--". dats".-Au fond, continuot-il, la.,tions Legislatives;, soient de:Leisoi-disantliberaux elisnt lea lutte est aussisociale que politilay teadontleiGouverne-sietts avaient escamotelea plus que et mime plus econocniqueque men is se soni toujours ren-'belles terms a leur profit. compri. constitutionnelleentre la nation et clus coupahles,on ne peat enrent que at cette loi recevait sa Les rebelles.-Ceux-ci enaurontpleine execution. ih ne pourraientVowsuite page3ialfrir que la Los Eieciralequ'a dgposee stir lea BureauxI Ide la Chambre Haute, t honoL aposkolat de laterrerabic Senatepur Deine visequedes finsersonnelles.S'il eat incontestable que nation entiere danssa crue Nous pensons, nous, qtze celal'exploitation de nos ressour. de plusen plas crois.ante et a etE fait end'assurerces agricoles et minieres eet la dont lea alluvions front fertili tine chance egale h touslescondition sine qua n odu ser nos plames et m, monta. citoyens-electeurs, de panics-"depannage" de notre pays, gnes.per, scion lea norrnes demo11 est non moms Incontesta.En un temps oiipoliti. eratiques, au x prachaines Elecble qu'il faut, pima atteindre que haitienne offre deas gran lions senatoriales et presidencc but, un homme habile, un des possibilites de e e n ri chi r Utiles-homme qui a r experience des aux depens de la cause pubisEvidemment, mite loi mo-questions agncolfs.que,est remarquable qu'un dificatice de celle de 1954aCette double verite,homme qui auraitpu profiter suscite au sein de /a CommisDejoie dans uric position prides irreales avantages'comme son chargee de .titudier, desvilegiee stir seacompetiteurs tant d'autres Fontfait, sortdiscussions d' au tont plus paseventuels, car il faut toujours plutot tourne vers le travail sionnies que t ex. Minisire decomiderer reventualite dune honnete, mass yeasle tra. l'InterieurLucPropliete qui encompetition pro forma qui se vail des champs comme Pour eat le Rapporteur, est tau-rait d'ailleurs vite ecrasee par anarquer d'un jalon lesignal teur de la be criliquec par learimmensestature politique de lafreconstruction nations.. modifications propocees.de Babs. /Maurer I immensi. le stir les.chantiersagricolesUon comprentsanste de cette popularite, c'est et iadustriels.peine toute l'ardcw e'aussitot etre pais soi-memeOn comprend bien que Dequ'il a mists A!etrtriredans le *formidable courant joie soit combattu par lea gre conomie mime dna": Oft1V7C4e syropathic qui erstraineVoir suite page 2Voir suite pes.?. 28/44800449NRE21was Annie NILundi 16 Juillet036 IReponse a Alphonse Bazile1Port-au-Prince.Lot. sectetaire &Etat aux TravauxDirecteur du Journalressedt Porto Rico et les ap-Mr. Ceorges PetitMme FeliciadeGautier, mai-aindependanceaportsde Padmirable P soul St-Jerendee4. 7. 58 d'air et de lurniere,une &Ole atune crechelee les snorts deMonT PetitPublics et le devoutment de PIngement Philogene cotunit deSecretaire des Bureaux Cernmu-nautairesde la GrancrAnse et de commencer.Les attendu CIDe noiemepelmetsde fortHen dansl'affaire, :NimeTiburon.Carl Cave a realiserede-eenvoyeruric reponse a rut:0evast etre fait et n'a pas Etc faitdetoncollaborateur *Me Alphon ss Baz ile."depuis 1804.Cornme ce mouvement depasseQuantaux' realisaticelcansappetits pelitiders. lea sectionsrurales,je lasslelea caclns desPaveair du pays creme en &Fensal.Deparrensent d'Agricul-WIC de dire 1 appal et le secantsdint, je me pennetsd'apportercertaines precisions et corrections des Bureaux Communautaires dansla lourde. ladlerevalcriser tesit P article de ton intiressant col.tabornteurplantations decongreaes par le cy--J'espereque tu publieras cet elnne Hazel.,artielereponse avec lakyauteLet Felix PnilantrPhe,.les Antonic) Compas onttravadle auque tes adversaires lea plus atlas-uomite. Central sans un centimeflea reconnaissent en tot,Sans plusentre, avec roes resde "'lyrea re'c' p1100 peut*e'repert! pour Ca fanaillede eertaines brebisgaleuees.Emile ROOMERyees parte Gestapo des masterof (Si ces crapules ne sont pas or-xxxganisees, I avenir dim. le reste).Dana un apergu sur les realise-adaiutenant, la iutte finale.tions des bureaux communautai-arroLe pare Langlois eat presenteleadans le 3'''atagua*c'estn"-dird'a par la diarmante Mine SophieArisede la GranCoutsis conune in expert qui doitAnseet de Tiburon, moo5n'i eider les13uteaux CommunantaiAlphonse13azile a neglige r mMan-ree.me Carl Cave sort avec kdC du fruit.prestaiLon et loyaleraent, tie ill enCertes a Pappel du Gouverneaiguillc hemet an courant de lament de Paul Eugene MagIoire marche des chorea.lea organisationspaysannes ontF.ntretempslespopulations)ete a mime de realiser lent plus de laPetite Riviere, de Dime,profondes aspirations. Le principeVoir suite pnge 2youne pou touter tante pou younecut sold vivant des desastres docyclone HazelL'Association Gou-verneurs de la Rosie a la BasicRavine a Charleset Lousy auxLjes ,saiissuresIles Blanches (Me Alphonse Bad-le lui-nnme a et; a clinger lea desd1946.cette deviate) dattnttec es quidines deeCe mouvement de youne potstoute to.i'eppis,oune sect heurn'atteindrontte. a la science mal digere'erlaboudingrisationdes masterof*Pea hommesanxieux de sortiepersonnemd'une gangue. dIgnorance et de inssere oustetc cornaques par tuneclassede fonctionnaires dont leUn journaleux, cache allrole jusquIci a ere de detourner fondderarriere boutiquede leur bat lea unniaissances cuedes lusulacurs 'a.gage se faitits ont pu avoir par lea 86unes duun DEVOIR de vomir desGouvernement Periclitant entreleurs mains, leaetablissements de impertinerces a raresee dedl'Etat qu'ds didgenr deviennent Personnalitescluen'attein-ftorissants des que par un tour de dront jarnaissessalissurespasse-passt., ds se trouvont, cher infect es.maitre. chere maitreese des Indus-Et comane lavie de, cettries destinesindigne Arsene Lupin n'estAvec sor instinct de femme etguere autre chose qu atm kni.de mare, Mme Carl Cave rnairessede la commune de Jeremie itsu te ininterrompue de vols, d'esorganiser ces forces, paysannescroqueries, commis tantberees par Paul Eugene Magldre.qria Buenos Ayres d'ou rexQu'ori seledisc Lien, c'estlePresident Peron failiit le de.premier gouvernement haitien quiferer a la Police, qu'on nea offertraux massss ruralesla 11-berte de se grouper etde tras'attende pas A cc que notrevaulter a leur miettxetre, d'avoir journal luifasse l'honneur dedroit metric de penser.le d8sicner autrernentque parJo veils avec plaisirclue Melescaractiristiques quiAlphonse Bazile tie tique pas stirla realisation spectaculaire de Pla sont propreston et de Berquin.Lui-mameecrit:Pear1..otre admirateur,Ce sont lesfuturs quarners reel-veuillez, mon cher Petitptsdentiels de Jeremie ott ripe delaask, cette petite Botte detinesi danseureuse promiscuin.Tran'quilite"CR attendantPourle Port-au Princien,reut direle debridement de la MiettX.(cur de Pis:vette*, la penetrationB. HILAIRE.

PAGE 19

quit.moment de In duree quele diene. prom_snow/anent populairede 46 daires depend dans unelargemarquait flat etapedecisive Inesurede la solution du prov ers un changement red debleme de travail autour du-nnethade. Bela's! la portee inquel giavitent les premiersLouis Nose qui da ja--calculable de la tacheaac-,complir sembie tenement de, mats perdu cetteverite depasser la imle vue de res.vue s'est.cramponne a la terreSil,prit des" dirigeants qn-iis onimalgre rindifference des pou-limite leur actionpolitique voirs publics etlea aleas duau seal aspect social du pro-metier de planteur.Name. C'est pourquoi, Incur-Agents dist ributeurs:Joseph Nadal et Co6"Telephones Directions: 3489 et 2238Elablissements Louis DEJOIEAvenue FrancklinRooseveltPort-au-PrinceAchetent des tenses indigenes hien mines pourleursPepinieres aux succursale.ssuivantes:St Michel de l'Atialaye,Hinche, Fer-a-cheval,Port-au-Prince,Grand-Goave, Miragoane, Jacmel,Cayes, Dctis,Prix:Une gourde !marmiteI apostolat de la terreAu SenatREPONSE A...suite de la tpage*utilities de la mire politique,'Suite de La Page-de rdevennent de,cc paysSuite de la pageMarie demandent Is presencedeMais leur cOassement riclica. reI I echelle nationale. le pro par rinsuflation cr ansang -Siinipartaile soil citegulls presidente. Mauvaisca routes.Yet rcir de so nsgees realise pendant lesdix nouveau et riche ravait cleja sigrudeles caractEristiques derivierts en cane. Mme CarlCavequt enissliranque emu:It/atones tie trou&miens annees est Si mince. signale a rattention du peus o n"VIECANEISMDE en rentmalade, courlsaturee-u General Aramjeep' itanntgeannpasnenePornesete.offreen son echo que dansleurL'image actuelle de la repie haitien comme rhomme FRAUDE" p o u remployersprit dont retroitesie dega-volution de 46 me rappeIle k le plus habile a.diriger,apres l'expression dune automobile pour gullle que ta bassesse dehuts sort du cabaret depates .=erractuel gauvernement, Is po. barn, Presidentde l'Argentise renvia i It fete dealive de cc pays.ne.de aBuvette.Brutalement, ccpansees.re rpretrc distnigue "teclame la jeepAu fond, us combattent etdu Travail, lelet muaCest a Dijoie, petit FitsOt, dais les conjonctures des Nations,I-Thies (Jeep vlferteIDejoie pirce qae, orgueilIeux,rHeitel communal cr ace prodeFabre Nicolas Geffrard qui nett:dies,ilfoul un maximi alairesmairelsporto-de IReremie .par la0Is 11'mm:talent pas q It eevince du pays. Avant mime a stgne le Concordat conside mumdegar antic Mme Carl Cave emploie unique .se detco mats quei,:sok a.tin 'Chic nue revienne nuele Prefet tut fiat de cilere crane rade leplus impoar assurer ui minimunde ment pour les activitea commarhonne.ur,la gioire d'avoir urerlea rites devotionneis eri portant pose par un ,.: b e f liberte aux Electeurs gutden i nantatrea), ..il declare que la Preanvente n avattasle drat &alp-opera les refocuses de base etrhonneur du Chef bien-aime, &Etat haitien $'agissant de rent choisir leadidate dede straztare di nocre syste-tnajaurs.bien..ainis. an petitre u1i''r -n ease et motear ch.nx.,I, fats, comment`-r 1 13aale.41ad h,rie-.'triti palstiqae.grouPee resnailleurs vant rate du peuple,Sepals repoconalier uric paraille tendon.tends que la jeep mitgaree aufamed amourut J en'js. sutsnoir. Di parents se Posterdevant la pane qut..-pee de 18)4, qui le destin a. cc aveclesdispositions conpresbytere 1...tztass.ns. J'ai douc deprofoo_ &Nide acce, ala sane de revait reserve la &ire de livrer tenues has wee Los electorali y a des gens quis'attaeuentdes attachesavec la termcePtionDes roPProcht de la Li pataille decisive. pour is Ii-le gut Noll aux electeurs so aux femmes" Cert'inInchvidu ale\Ids je. ne smarm aucun pre serveuse,ils foacent SUr le ca.aeration economiq se du pays. drafts essentiels, etpermet decomprendra, un expert en procescoatre les veuves. un subarneur?jugesrupscle contre leselehiret comma des osseauxdeJe vaterai Louis Dejoie. Je substiluer auxsighs fondade secrerayes n'Etat. Le Presi-men:sclaicsde natre societe Proie,llss emPiffrent coPieujetterai dans labataille elec. mentaies de te/ectorat, la for dent Paul E.ugeueMagloire de,aquelle. dest crailleurspas Seramt en tielaissant Pam' le3 toraie tout le paids dewon cc predispasantroujoursa lavametne de ses detrAe.o,. noc3En?3see 4,1e des((itsetcautres que lescroh)es. Apres un)ortanze, a taus les egards coinmettre lea abuslea plus mauque pode gentilhommeric.meats. Dins mon opinion,il le cerernann laial si vous leur de tri sa faveur,, ..car e'ecancriatits las injusticesles plusDana un bal, ayant demandele nom dune&hawse jetmetest iniaste et c'est riche de minlet kir appreciation stir Idature la plus serieusequi revoltantes?LesommissaiIdle.lui repondit qua c'etait'learenIresealsresponsabies Isceciption:"Des plus reusse puisse concevoir a rheum res de Clo-tgernern:nt, les PrE one pruvinciale*('''arrondissements,les MaJ'aurais elate denser :avec-du retard% de notre pays earsacs Ls PIUS grI4CliSeSaf' actuelle.Jets dy a au des gouvernementsfir n3ntmatscherchezC-anaussile d'evoir de gistratsCommunaux,ou ceux "ttecharmante enfant mais Id..St,dirigea par des noirs commiilropinion des autres membres taus tea citoyens conscients, qui enliennbave des mechants degoulineraent lieu, etantsur elle 1...y A ed des golvernemencsde rassistance et votesconhannnunetes, patriotes. C'est medes facteurs principauxcon.I....aquestion se pose coediriges pardesmulatreset nattrezIs verite.me le devoir de CeUX gut tiencourant afausser leare--suit...: -Lio individu ensoutenemenae.ita eu p 1 u sdeTransposez cette scene sur neat lea leviers de commande sultats des elections a bottles penetredansItssalons dunegouvernements dales par desle theatre politique actuel et de voter Dejoie,parce quelea epoques, il a bien fallu terame Pouransoleannent rook.ee ionire quoi ecut gierjile mer une jeep des NationsUnica. 'maks gaily en a eu qui re-voila expliqueerattitude de ecatan ban placement pourJe tie commis pas reducation ca-'talent pat cies clairs.Er si roncertaines gtris ---tels eeux mele pays..,,Rapporteur Sena tea Prophe nachenne mass tea principes &hot:confaisait uric analyse critique Pant auRo-ul Porndneur et de diesaterie sont lea"t''e la-"''sl'Ies-sincere des bilans de la politi-Liberte qui, faisant ripailleAgranorni, industriel planle.--ec6rterce quiitueleur, economiste doubled'un inqaie' Ludes qu'il opposeau marries danstous lea pays de ea.-que suivie par lesChefs d'E. au festin royaljugent queta.t des deux nuances, ce n'estles actres en feront la crhnmmecivilise et disciplinebut Vise par le Sinateur Louis situationehretienneEn cc qui rneconcarne. person-Et qui pis est, merleiccoupletclaire que serait amputeelaOn tie devrait jamaisper-neuileMetit. Je vais de mon petitizertainernent pas a la nuancexclue:tion pour eu.igesson administrationne peutBeloit-3ubir riufluence de $ e splus grande part de la respondre de vue cette verite essenvastesconnaissanceset dePot/ague Minisde I Ina-near, Adelphin Tebl__on a btus.,,_pays ca, toutecorps blancsabilite de 'cette faillite.si, tulle que le travailorganise seahrillantesqualitesdehien entendu, la smile nuan-eat dans dans an pays demo-coeur et despau cours de laderuiers r Enns.sia.quemerztch.mge d'attitude.<'. leiguet alaeacCC rat on.,Tactics ces choses-la le piaastectilsotc,e cesaltrahiete 4somchiffecc epilirmique devait servircratiquerartereprincipakcent dons une..EnePosition idle-nion de la GOTIIMI. sion, panun td_lea veines dela nation.de er-irere en tine ten, matie quidistribue le progresdaismad avancee et tellement prCone pied accepte Ian trou ftlexedominanceetre, par contagion...Nousibleat% Ian point assezOn pouvait penser a und'autras termes,lasolutionqu'elle dement ge.actions parfaitement que res. A la zaffai pandeclasses-quatre...nante pour pour lea improducPrel it adperdes smioinnet ie sans des)dominationle goat (Y InciteIajantouch ,a'un*dutitrfs et las oi i.fs de l'ancienned,...!orblart:paraite queuezottsal4.e qui auraient eu laiiegorsmexavepousse.kite de .se declarer candidatsd nt de ne pas laisser s'ac.a la Prgsidence de la Repubticraitre it:\terietgut montreAVISaEmile ROUMERa la Presidence du SenateurNOUVELLE :NlAISONque. L aureole eblouissante dule peuplc, iemstoutes seasucces qui ceint son front d'acouches, a -laCandidaturepotre du TravailetdelPameeurconscienceinondl'LouisDDE MATERIAUXejoie,auteur de la LoiDE CONSTRLICTIONpenetrante qu ilsnde so turniere sidouce et si en qu.estion.. tea multi ti .Paul,Ls.CassagnolC-v'sentet comest pourquor /(Son opiniat ete, se. convic-me un appal interieur eseute dc plancbes et cartelagestijplesmodificationsquienp_tc hpine du paysy ontatefaites,aTous euu-es matenaux deconstruction-tionfoi en les possibilites -facer-suite des dernteres discussion,.Louis Deicriedonc aeen Commission, ant amenE leAssortunineenitneetu?supamlite,auxja marque par le destin pourla Cigarette Splendidagricole, industrial, artisanal,Quoiilodengager sun taus lesfronts:Rapporteurconcture a son ADRESSE: Halle M,Ireel Ass.karejet par l'Assemblee.Rue du Nlagasin de l'Etatitre Ateliers Franck Ca rdozu'en Sil, nouseCL RimmerieB. Alix Roys impose depuispIusde 25 ans par saculturel, art:sib:we, econorni-meurons conoaincus que sewnqualite incomparable invarisVSleses tables que',forces enne-JUGtle mot de Lion B/urri, tHISP hones5565-5124'socialconrid'"idiretouris-(es"aelectionnes, par San acomeet un gout ex-.quefTOIRERA,ou que toutflues, la grande bataille de la ce qui s'est passe'. au sujet de lar'econstruction national&Propn de Loi0.0Dona, haitienspatriotestendqfinti."4prouver que lespoirconscients, en avant avec De de retournerii leurs sieges reduit,si peu de chases lesenarrlesresc"joie. gtmulecon Iregoaute.,ponsabilites cher Isplupart depour planter lavienouvelle.nos Peres Conscrits,en memeLABOUREURtemps augmente dais des proposdens 4farantes lour desir de Tealfirmer rassurance de beur sournis'ion an Pomotr, aulieud'unecollaboration "'ovate etsinc'ere,dans le respect tuutuel et dans ladignite-INDEPENDANCE"Bi-HebtlotnadaireRedaction:Tin ComiteGeorges J, PEIITDirecteutProptietaireet Gic,'0.ResponsableRene S. BENJAMINRerlacteur enNirne Therese G. PE.1Achninisuattir eAnn\ NCNIENrsGlee ?ProvinceI3. a.1.1111111=111CARACOLConte{esmoustiquesSTEPHEN FRERE3DistributeursRue des Cesars No511Phone 2645Librairie St-. he -seLe numeroRuedes Miracl-s No 81at cle.nne mason hl '5 '50 en facede Montferrier Pierre, Vow,verez tout un assortimentdiversdeiivres classiques.;;;.or.rIIMII.m.MNIPa:..OrrrONNIInrmalisMt+*

PAGE 20

Mangez les painsLAR(0---........11*gazenses LAR,C0CORRESPONDOJCE29, juin .1956ALa -Compagnie Minie.ea Reynolds Mining ,CoNliragoaneMonsieur le Directeur,INDEPENDANCS),\gratuitement la Route-AT pour les deux cites' baties aU point /airs dates. Elleno se sasschi journal "independancedu clue BirotieA brco sIillear les soins sera oho.rumi.Porte,.......sentdtee a vpPg Ber Par ces-au-Pr nt.Jourvu que les Travaux Pu=Tharitableset Patriotiques neurs d'hier etd'aujuurd'hui etMonsieur lc Directeur,,blies nous fourni3sent des ou-de votre Gouvernementpar scs iusu.teurs de dernain.Quelraj le plaiie VOLI3tils necessa;.res,d'abriter lea plus malheureuxliberaz/ n mettant...notre bonne aisposhion cinq de la''.A-afin/le ue soit Pune des evenements; mer.Is i-dit7.7epoise-poise-CONCquEesdiftfarPTazin IDivrieNinutEitpu&DDE&.XPopulation qui gelnis==:osntport:r ttei nte n a,r nacPenCE A SA/NT DOM1NCUE. cluechefs d equtpe pour clinger sarent miseraislement sous la danceduPeuplellaitien alas! rajEeSuite de la page IPARIS, le 5 juillet 1956.ls Ic con1pr sentitegrenunconcours orge,journet: mint nosgroupcplate de-zaiS le cyclone Hazei gulPment.e iugu nue par unde Alalson jEdiLa Cotn.a4,..4:tica Abrj. mints.-cots adoptee earVuUSdlaC'est dans ces sentimentsGrace au don genereuxdu 12 i.Iibre 1954.Fragment...Correspondanceleurs frais,La Nation tie paieraMonsieur le Directtuiler, Pen"' t'r et r4betir ennite non Fmncaise LA NEF LiE PA-autreltes. Les deur chambres du RIS. 25 suedes gioulangers,Parlement reunies dans la Capia ete cismeparunt, r sue de non/sane ill cyclone du 12 octo que nous vous prions, Monde la Reynoldsune tranche tale. sow sea/es charges avec letbreux travails tlfitstoir -sourniseur le Drecteur, d'agreer de dix aulle dollars a ete ver? Ministrer de rendre cemptelapar des inteRectuets francatsetillre1954, rnanquerat a un 51iu Wmperieuxaevoiraunles ommaga etles voeux se a la Croix.Ruage HaitienNation de h%Iur condulte ''vis-aS.&Ent. Pour CeUX qui son! Else-&rangers, par un Jury compostue.lirtblement,elle ne s'ern. lot-mules au Cid, Par lea sous ne. presidee par le Docteurram, since..'de ChartiStes et de Spezialistes.res,le lust! neatmats un arLoge auquel l'ai appoument.rteDans rims malheureux 01/ Sede nombreuses modiscancns, enfonction des exigences dela feelstrouve actuelhement le peuple hai nique maderue,dei, ete envoyetien, grace a l'imperitie des parer. a rituaressian etdiffuse dartsdes liberaux de Miragoane(Sur-toutel'Europe: il aura dezourtaistout Boyer) et gracea la leur, bars ccprise trarmes eat nonsettlement noN.doub1C titre: HAITI ET SA.gulls eraient au Pouvoir, souse LUTA POUR L'EMANCIPA,filisun crhae de le'4e-tialin' in"SDEUX CONCEPTS D'INDEcriale de iese-humanite... A4.a.,s'estenga-Imre d un ensue en Haiti, re soPGTEDANC:. A SAINT WNW.;.sort...i Artisanat d'un Dispeu Fanfan, K. Laois, oilichelet les fondations ct alout-nitpre.iait de vous expramer sa signs pow lesucces crois, Louis Roy.-trancne dedix mile dollars vous representtz avectautsistanten la Construction.execItes par des ouvriers de e'ts'1de la Po?mation qui, par sa.-iroix-Roage, c.aosistentC. NicolasA idre St comprehension..-.'.rejaillit sue tO1terintelltetUalitia,,.1.1_,5%01redes Consen la .sliistrUztion d'une mg....eaai Louis,Brenor Lubin,Ant.-creaserpondrai par.1:1er grattntement.utunons en ilattxCesucces --dont ic me rejoula-Apra atopsera fidelernent lesaire dvital et ea 11 captaCiiillard, turnu`Ian Policarpe, sable et graver aux ouvricrs regime du. 25 Oct4879.,apasavoirhastienne. qui avast au ,sris ap-pricier la va cur de Pvreuugeettitan le ia Source de NcieiV. B-iPtiste,A, St Louis, specialisesdingspar des fanconnastrelinnimustmentea avait dit lc DOS g rand b enLdPopulation, par caPrLitior,ntoinne Javier, tectuumens de la Crum ROLFPar Wtitel'utirope. irmtoflat'tler-%....et.e oeuvre qui resume tout.comprehension, a -crease gra. RoamPer oucarpe,Justinge Hatienne.a detruit muteslei mauvaises rgeroiszne haitka clitosla yak de.legendesqui empols6nnaient no1tuittacnt routeslea JandaJauvrer,OnesifortJoseph,vut de faciliter la yeIredevensr de Peuplenegre,1 Berri contribuera .,reocertaint.fare conositre le passtionsqu'onpourrait, sans Antoine Janvier,Samson Denue de vuEre txeellue par Louis Joseph Janvier subit les psglor.ctx dem peuple qut a-.&exageration,evaluera. deux graffe, FranckNicolas,1s'Joie serrestrejerernie aux sea ve rationsdans sondepropre5:6_ -c exec* one ma-ednoncd nasiez admirerIts cites --Ma-ziatnecnecle mfoncuetrtendevsonusatptoriatsn,tedn r.eeart sza-tc.'unalil?la grandiose epopee de 18u-e.Abricots pour que vous putspaysauxa3eleectioPnsrduetiadantiserune.giotre 'et leauonstructionsAndre A. ISIDOREsamernt pleEariolel= id: vv:utrserintrca-13 rico t s 30 join 1956tie la Aeynolds quiiorinentReynolds et edits de deuxuse Julie nou vette ala vilegreer, Monsieur leDirecteur, geescites coustruites par son Ex-Le Bureau Commanaudes Abricots, nobgroupe-excellencetePieadent Manautarte I entre' tt les Grcu .nitscommna.sutarres of'.1310ile donnent une allure noupements Generaux de cette nein gratuttement hearsbras,.ve11,:a notre vink. detrune_cornmute.s vigoareux a votre Gouvcrne-..4a,Population ,gareMent s'epiSLiICILL pour f achevement de'`.\., prate au debarquentent desA-ha ttuotefinse du Clerc, Bi-,-mciateriauxenvuyes par14Son Ex:ellenca lePresiroue, ,A.,ticots pourvu que"Crti.x-Rouge.'dent di_ la_ Republique &Hai lea a ravaux eulotics par vo-...Non, nous repaLuons par la 11..ipentee d'tre tinwares de -vo.Palais National,..atre secondevisiteel.e voust'art-..u.Princetents doltars sans compter le iiari.tator.rembo.yage,lesable et le_grainer fournis aux ouvriers.Les Coast' actions de laCOOLLCOGUY SE:IOU-BMXXXiFourns seur aupres des Hapitauxet Phaanaciespour sa haute purete scientifique.Fourntsseur aupres des Industriespour sow haul rendement.Fouraisseur crupres des Liquoristespour sa qualite incomparable.GUY SIZOURNEMAITBIC'E VAliREPort-cpPrhice.ire tacenence nous tournis-:mit les out itsnecessaires etcinq endsthcrequme out did..did..gcrontjournellanentnos grouesuttendant quAVIS MATRIMONIALenfants de/ a r4 ans no,.sTine ercellente lecture est poutesperons que notre geste pa.le corps, Voulez-Nous joule delectutrioirqueoccupe toutel'tention de votreExcellenceces:acheiezvos hvres et vos re..a,seines, recriative.s ou formatri-E. CALLSPlanteur, Commercant tPresident du Bureau Commanautaire C entral,Michelet G altar dBee-nor Lubin, V.Baptiste, Eta-melus Policarpe, Luc Luma,Lanovia_ Philippe, V. Lavor e,medleure.s salutatums.ST. VIC MMboanePARIS Ve-it JEAN-BAPTISHotel liollin,18,rue de /a Soc.Je soussigneIsaac Zamy de-n:v.1mM et don:kilt& ;.1 la septa=sectiondesPlatorisconimunede Petil-Goeue, identifie anNo 3612en particulter, n'ilte plusrano/1561ccz.\STAau public en general dim commerceBB pour he prisent erereice, dicLueDEdes .ncies el actionsde ;non epoure\n?(oilmucatirritd ardepmY al:isp : r raabsandd'uoa oppose vire formanonn\qi ts.3.Le s.atchde jeudisoir ai,,e,.=.-Constructions qui vous irn-Monsieur le President.pements.1710i$,Hondur&u s'est termine .taar2_ip,errhettra d'admpire.ces ditesen divorce lid sail 'Ocean.une actionIsaac zAmy!sults 4 1 a. noire avantage...aziortalisenten merne tempsLe Bureau CommunautaiPar la pensee que l'ar-Lit match suirant entre tiaiti.Sat.vadorreieur devait se jotter$4,...gtle I.:Presid.intMaglone. re Centralet nos graupegent depense lentement par..ntedi soir.t.Pour..votredon cl!ttrenmae merits generaux de nos qua-es iravaux Publicspourrait.ilie dollarseonformernent ire et vastessections itirales etre employe a.ries fins plusA laLibrairie deHisons toujours oue mitre teitaconserve par le snatch ae Jeudi..lal-,4au No du 9 Novemb e 1955 s etevant rapidernent a, deux a.vantageuses pour lesAbelL'ActionSocialederniersa position de leader du-de "La Pfialange".mileseptcent cinquante cots notamment parta.42.eouLa Libtairie de l'Action Sociale,Tournol Triangulaire.Enyue de facilittr votre ve quatrehomrnestravaillent vet-tareetla Creation de angle Le lueet Poste Marchand, .....-nue par vote terrestre de f a. ,journellementdanstears nos Ecolet Rinales.da,ns nos YvItss.4,Ffreoutrt le meilleur choir d,e.a-emie auxbricots., nos grou c amps,. empressen.e prequatre et vaste?,ti-"1d-. oeruor,iireeot ..erTme.s, des articles ne7ikn u awes s e s.nter bien humdblement leurs vivent,ins Tigno'rancedes mercenekfii, noutoos,etc) des artilaments Corrubu at'des pour cadeaux, des objets de pie-.agent volontiers a achever ituiatsavotreExcellence de l'E.ducation,deux milkaisez'' -''Zlevant a 2734 homcoes s'en, hommages et lours remerciemenfats, de l'Insiruction et tedetoute beaute.rrit ceu un bon elixir eat pourLe joumaindependance"conformement au Program. vuesil la Librairie de l'Action So-me de vut..,.eGouvernemebtciale,Ikrigle Lalue et Poste Mar-__,_____4Veuillez agreer, MonsieurI nizA...,imerie deifIctiontdements anticipes, nos pluschantf. oil le naeilleur accueil vousle President evec nos remer-cat re'ervi*,Rue des1routsPorts ,7",IAtespectueusessalutations.IRusso Ireresjoie causee par la premiere sant de Ia. Compagme queLes premiers travaux converses a la Croix-Rouge Hai. de dittinction,d une grande 'liaison ci'ArtsaIncline pre.side par le Doc-E. CALASnat, en un Dispensaire-Hopiteur Louis Roy,Planteur, Commercant et tat et enla C-aptation de la.Les travaux cumai.nrzs, President du Bureau Comma source -Nal" niarchent ad-,confies a des techniciens et nautaire Central desAbri. rnirantment a. la satisfac.ionPour vos cadeauxtote s sortesbliez jamais d passerchez, Russo Freestqui satisfait les go itslea olusd61icatsEt, surtout, n'onhliez pas quec'est la mai-son qui ala specialite desarticles,'tele quemontres, hraceleA "ansires, peridules, I met.Jacob Victor, Al ins Gustave,es de to Atele%wiAlstes, et un assortinsant.,Lnuisima Eustache, Antoine deb dome,: aux prix irnbattables.janvier, Sanson Degraff

PAGE 21

Avis'Inn* de In culture de leurs terCette cetegorie umiak ctorte un appendice assezpattant: les "deux-moities'ttui vivent de la culture deterra qui ne leur appartien-lent pas et aux proprietaires.elesquelles us servent la moitie43u revenu de ces terres. Line4utre categorie sociale assez4-c.insiderable estformee '} deVaYsani et de citadins noirs-....,--westteMESSIENMCWOMIZOMEINgo.Nets k retablissementde laDemocraticen Argentine ,%mance quo lea forces armies de.truiront lea vestiges du totalita.rimeeretabliront le fibre jrutiela democratic. Apres avowprorms que le goiverneroent ga-.tantirait toutcs lea tendances politiquesdemocratiques, sur unplan d'egalite. et gull serait im-partial lors des prochains scru-tins. le general c.ramburn a +tielesrurnoUTS scion lesqueles Patmee serait diviree. De telles informations, ditiJ.ontle fait detrafiquants ambitieux.411eprocinitdeLa Phalange Y'*s Dim. 8 rtLun. 9 juillet 1956);"4. 4.4.44.14.4. 4. 34 >.,), 3,, >AP4..4 4"
PAGE 22

0PROTESTATIONAU SEUIL DES DEBATSfCe matin, a neuf heures,laCommission Communelede Port-an-Prifice, sans avis prealoble, eu ce qui a trait arheum de la -convocation, a ccnformement a l'articie 9de la Loa elect,orale, commence a travailer a la formationde la Commission d'Inscription en vue des elections du 18Janvier 1957.Au seuil des debats, la Commission Conimunale a manifes-te sa matte intention d'jinterdirz aux candidat,s presentsd'.exercer le moindre contrOle, puisque les bullethas conte-pant les nouns de ceux devant part-iciper au, tirage an' sortC.,ne sont pas communiques aux candidats et a. leurS repre'-,sentants sur la demande tie ces derniers.Voici e que dit le premier paragraphe dc rartide 9 dela. 161 electoralevigueur:"Le Magistrit 'Communal ou le President de leD Commis-. sion communale et dejuxcitoyenschoisis pUbliquem/entpar tirage an sort parmi les delegues designes par les can-didats declares torment la Commission d'Inscription.,CetteCommission sera presidee par le lUristrat Co/am:Luna% onle President de la Commission Communale";Cependant, le President de la Commission Conamanale,assiste d'un Membre de la dite Commission dicte a sonsecretaire qui les insult sur un bulletin les toms trouvesdolls les differentes lettresadressees par les candidatsles depose ensuite dans l'urne. Sur Is demaride des condi_dats qua les bulletins leur soient cordmuniques avant '&4_tie deposes dims rurne,l'soperation devant se faire pn-bliquement selon les teranesformels derarticle 9 /plushaut transmit, le President de la Commission Communales'y (moose formellernent, pretextan.t, Ice faisa.nt, se renfer_mei dans la loi.On volt bien le danger, car le nom prononce par le Ma-gistrat, dicta au secreta.ire, peut n'etre pas veritablementcalm inscrit par cc der,/ier.C'est pom.quoini prevoit que cette opera-UO:1 dorti"stfaire PUBLIQUI. ENT; ce qui implique que les candidatsexerceront effecf ivement leur droit de conti-Sle.Les ptotestataires, qui etaient en grande majorite, ontabandonne la salle de r.,Hotel de vile oh se deroulaient cesoperations qui montrent loien comment l'Executif %se propo_'se de REALISER les prochahies elections Senatoriales, etpresidentielles .et dehoncent d'ores et deja, tent a ropi-nion Publique Nationale qu'internationaleces procedesp-Iti_democratiques.,Sine : General Louis Alert% Georges J. Petit i Paul Ls,.Cassagnol, Clerveau Rateau, Jean INIagloire, Leon 33orde,Victor Constant, Rossini Pierre-Louis, tous Candidats auS6nat ir)ur le De-Dm-Lenient de l'Ouest.Port-au-Prince, le 17 Novembre 1956.11,

PAGE 23

-(Land le SenateurLouis DEJOIEproteste.Nation el le GenocideDistingugs Coltegues,La deuxiime session de la37me legislature leuchedg-ja a sa fin; FHonorable SecrEtaired'Etat de l'Inigrieur,de la Justice of de la Dgf (ri-se Nez,tionale n'ayant pas presenit,comme xli atait promis,un projet de loi Electorate quidoit rgglementer les prochai-TICS gleciions sEnaloriole.setpresider:tidies,j'ai dil votessoumct ire, con ormgmentloi et a nos rEglErnents,leproiet de lox qui a donnE lieuau rapport a Pexamen duquelje vouscraccor der colicmeilleure attention.dance er esprit, indispensablesdons 1 accomplissement de lanoble mission quo nous aeonsassumed de def en dredes dr oi tsseers dupeople ,par le controle, a la fois large et minu-tieux, de decisions qui enga-gent directernent cu indirectement le depenir de laNa-tion.Oui, Messieurs, nous sommes alacroisgedesche.mins, carbe temps qui se moquo de la prudence tatillon-ne et des hesitationslees des us-as, des projets langtemps milris, meis restes ina-Ce document quo nous anaIysons, se range, d'emblge,parmi ceux qui miirquent,sansnRapportuivo ue, une priseette deposition,ei qui traduisent,sans ambages, Its conceptionset les idees qui situent, deli-nitivernent. decant la Nationet decant l'Histoire, le GrandCorps, 0th-du qu'il est pro-duit solennellement a uric deces heures graves de la vie nationole, a un de ces momentscritiques de noire carriere,otichacun de nous a tent bosomnde se recommender, une foisde plus, d l'attentiondoses-mandents par letemoignagede cc dgvouement,decellolibertg et de cello indgpen-Anniversaireodu Presidentde la RepubliqueAujourerbuijeudi 19juillet,marque un nouvel anniversaire de le'ilaissance du President de la Repu-principe meme de la pro-lolique.position de Loi electorale LI-Nousamians maoya jeBERALE du Senateur De.grace atie pas enregistrer celui de joie; en enreciamant le rejeteette armeeen le saluant patrioqui a ete a eke. ept e a ru.tiquemertt, corneae nous le faisons, nanimit6parlaHau-du reste, cheque armee qui nous.trouve pr:_esent sur la scne journa-te Assembiee. tesSenateurslistique.D ejoie etesi n orex-Nous smarties d'autant plus per ceptes, nous ay o n srete-tesa le fake. cc 19inillet 1956, nu quo le Senateur Rappor-qu onehe ureusedisposition deteur Luc G, Prophete n'a pasnotre esprit veut blen nous per-rniv,,.cache sa surprise'.a entendresuader slueanersaire qui secelebreauiourd'hui, non seule1 auteur de la proposition dements'accompagnera de gestes loi opposer le principedelanobles et louables, ma's sera buss1 liberte dernocratique erminele point de depart vetsap. s'il y avait antinornie profon-pmfondissement, plusreel, Dot/,a'e et totale entre lea prescripvou, des metres, nova boas-cube et oniene Mil, a grandsP05, cesmoments critiquesoildoivent eel:iron ter,nonseulement'des THEORIESET DES BYPOTHESES"e_mais, des hommes erreleurconviction, leurvolontEofleur courage, des homenes ap-pelts a 1poser, bon pg.,malgre, des odes qui essaieront,vainememt, de moquillcr towtes lea subilites et toes les detours dune coeuistique et duno habile litigrature, oevenuebrusquement hors de s.aison.Voir suite page 4La Nation; en tant clueconcept, depasse tout cc quepout concevoir tin parti poli-tique. '-Une Nation, dit Re-nan, est une arne,tin principespirituelArran continue: -LaNation, comme rirdividu: estl'aboutissant d'un Iorg pesse-,-,345fforts, de sacrifices et dedtvouements.Le cultedesancetres cat de tausle pluslegitime;les ancetres ncuswit fait cc que nous sonar es.Un passe heroique, de grandshommes, de la gloire(reis.tends la veritable), voilalecapital social stirlequel onassied tine iclee nationale".Le genocide no vise qu'adetruire les parties essentiel-iqun'honore point son ide es.gloire dont ils sont, com-atrde rencncer a un passeme les noirs, les heritiers. /Isoui demeurefavorableautetir, maisuSenateur LouisDEJOIEdefinitive,I honorable Senateur DEJOIE nous conseillalide faire un pas de plusversIhberalisrne...torale du Senateur Louis De*ours eleves a la hauteur deVoir suite pagedde ses Callagues de la Chum" on no peut en rendrevrai...-1,bre Haute, "Rapport dn. a Is ment reeponsable telle ou tel.aplume du Senateur Luc Proio disposition do la ki. QuaEn parcourant le Rapport1leur TOle et descirconstances,*oie,'Sournise aux deliberations 3en question qui a combattuttre plusgran,Smocratiques devantconduirele tions dela lot eleetorale dePays vers line issue favorablede juillet 1954 et le contenu idea ou unprepose de l'Adminis-la prod-tame manife.staiion de Is logique de cetteliberte demo trationpublique, par son snapTolonte populaire dans l'ordrelacratique, constitude, sonincompetence Ott,,-me si en mattediscipline etlalegalite, cc qui.,..-,...e d election ea puissance redsaleeonstitue le vceu le plus ferventrgerete, pout biengenerit tout lea patriotes baitieusle et vraie ne resiclait pas et revolutionuorrnale de la maUwe Anatallt174Jeudi 19 Juiller1-031ont, aussi, era la patrie. Sc-Ion les journaux "Notre Epo-quo" et 1Arene,faut detruire les ecrivains, les jour-nalistei et les leaders politicp,res .mulatres, comen avaient aucun droitCe-capital social stir lequeI onassied une idee nationale".Le journalofficieuxi.e-National", ne fait qu'encou-rager une pareille campagne,parce qu'un citqyen haitiendont l'ancetre a contribuefonder la Patrie, par son energie et son heroisme,a pose,Le lecteur ,attentifc o mn'a pas toujoursr e s i d chine electorale, telle quo cetprend sans le monvire effort 'dans la masse des electeurs". te machine eat montee par laqu'il eagit ici du-ct le Senateur RapporteurRapport dulorelectorale de juillet1954.EtConte de la Justiceet de Lub G. Prophate continue deG que le Senateur Prophel'Interieur du Senat &tie Re developpersapenseeainsi: te aPPelleinpatitude, incorn.publiqtweharge de r examen "Que-ceux.ei west.5.-dire les petence et !egret& du lonede la proposition de Los elec-eiecteursjne se soient pas toutiormairt ou du prepose de-1lee d'une nation, en eliminantles prefeelitnres d'tn geou-Fe, 'cadets politiques, trasaillews intellectuds et mantels,etc.-En Trappant le cervcau,il paralyse le coips".LeNatioral-Sacialinre,en Allernagne, cxecuta It ge-nocide,aveccuecrueuteit:06e. par sESehembiesgEz. Hitkr y fitetc arilsixmillions de jugs, apcartee nta diverse: naticralitis, et sixtoutlesintellectuels.i.e savant Einstein,fu-yant itmassacre Hitler-kn.,trouva,d'abord, un refuge. enSuisse, puis aux Etats.Unisail se Taigna a adopter innationalite nerda mericaice.1Appliquer le genocide, enHaiti,c'est demander aux muVoir suite page 2conception quantau,phete. "'terou telfonctionnaire, tel motpa"litiquen oil "politician"ou td prepose a,rAdminis-Q't.tration publique aitquelqueIincompetence, ou sa legereteffois, per son inaptitude, son iequ on ecomprendenliaiti,-,Beaticon3 cr hommes enont, eu a occu per.gene r evolution normale de boi Haiti'neveulentou noEn Haiti, l'homme,poritimachine ekctorale,eela110 peuventsemettreIla, quo s'improvise, iln'elisteveut pas dire que le prindne hauteur&amilieuen pas a ma connaissanceunede la liberte clemoeratique esta b s e nt de laloi de 1954fa,ae de la rea.lite haitienne.ecolede formation d'hom-Les hommes qui se succadentcritiquee par k Senateur De-joie.Pouvoir en /ear qua/ite deAdeChef ",el'Etat:Avocets.nnwersairePour surpris que soit le Se rallitaires,industrids, doem.!,nateur RapporteurLuc G. teurs. comergants ou rev.clu ColoneProsperProphete d'entendrel'auteurlutionnaires,ant toujours eteth,sait qu'ieettedate du 19de la propositionde10i des hommes politiquesEuxjvueieaitr,e on.parle pas de l'anniopposer le principe de la liber-taus chacun dans son, genrenaissance du I resider*,A'to clemocratique, il n'emresteoft toujours eu afairele de la RepubliqeesanspensercColonel Martaisse F. Proes:lui dupas moms 0,ue lui-memde bien possible a leure a re Plusper,Commandantdu bepartePays. Maisavant d accederconnuqu un fonctionnaire','maen.tm.litaire, de iaPolice, de Portau Pe uvoir supreme, ilsfu.Princebelles quakes d homme.ace. generalerrient apprecia.'rent la plupart de simples el.estoyens ou professionnels de-du monde..., Independance s lui adresse, envenus hommes politiques de cteutrt: vheotuur:use occasion, ses meg.par la fonctionqu i us antoir suite page 20

PAGE 24

Suite de la page Icans ruse et sans hypozrisie.pavertement, ,sa candidatureB. la Presidence de la RpLbIIque. Sans Nicolas Geffrard,ientratnant 'le Said avec lui,Iroeuvrede l'Independancev.tut ete compromise. Ce noblecaractere oublia le massacredes rigaudins, rinks et mulatres, a laCroix-des. Martyrspour ne songer qu'a la libertede sa race.Tant que Louis Dejoie servait on pays dans les modestes fonctions d'agronorne, les:pretendusdefenseurs dela-classemajoritaire ne trou-4.raient rien a dire.Or cetteelasse majoritaire gulls pre-tendent defendre, ne fait au-eunedistinction de couleur,jorsqu'il eagit de ses sympathies et de ses interets.Ellezonnait bien lesmanoeuvresdes folliculaires a gages.12,Georges Sylvain est uricloirc nationale dont nut neput et ne peut flier le devoueknent desinteresse a la Patrie,dans sa lutte contre r Occu-pant nord-ame'ricain_ Aneun'noir ne lui a jaoaais Yeprochecouleur de son epidermepour lui contester sa qualitede patriote haitien. 11 &fen-dait la nation, la nation toutentire, et non unepretendneeaste contra laquelle, atiour-d'hui.par des ardidesdepurnaux et des tracts, I'aati-patiiotisme essaie de wt/leverIa rneute des fam1ique at, des maimnaifs.L'Assemb!ee Cenerale des'Vatic:ins-Utiles a approuve, le9 Dec. 1948, laConQntion,agant pour but lempecher'elde punir le crime de genoci-de. Cette Convention est de-venue partie integrante duDrott internatror}al. Le crimede genocide et contraireresprit et faux desiderata desNationsebnibs; il est conclarn.ne par le monde ciVilise.Cette campagne de la Presracistetietrent aucuneampte des Traites Interne.-ztanaux. qu'Haiti a ratifies ,ette.s signataires de ces Traites7e senablent nullement emus.3aAieurs violations qui straLA NATION ET LE GENOCIDELes (oursMenager et AgriLe 13 Juillet ecoule, vingt cla-sseset demoiselles,parmiudles figuraient dux sympathi_lees Institutrices, Alme Max Mi-.,..thand et Mlle Dieudonne Louis-/on, choisies par Is Direction de'&iseignemsnt Rural, apres avoirsuivi pendant en pcm pud'unma, des cours d'Enseignementsienager et Agricole, onr racm des_etLttats,es babchtantacrelio-es, d une fait,tziniquela viete Is fern Tie paypanne.1CS cours.qui eureat un pleinucce,,ont ete dirige.s par Mge_uzienne Gemeaux,cies \ ationsnits'as isteedeMlle AlyceduS kC r.Des ,...e.-ialcstes de Darnien antetulreee clivers notions de hueres rim Luta toutoursisfastesta Jew-;;lainsp. -jun detearssoeurscamp itr.e.s.,pu sal le r.1.1.,-y.rtduisent par des attaques le-petees contre les mulaties, at.taques qui ne tont que desappels au GENOCIDE.,Certe Pressefaciste ou.blie-t-elle que le genocide est-un crime international et quil est formellement dit, dansle preambule de la Conven-tion precitee:"Les partiescontractan-tes'Etant convaincues quepour liberer rhumanite d'. naussi onteux fleau, la cooperation internationale est requi-se .Ces pousseurs au geruoci-de ant l'air de ne pas se'rappeler les articles 3, 5 et 9 dela Declaration Universelle desDroits de l'Hotnme, Declara-tion que le Peuple Haitienratifiee.Article 3 Chacun a druita la vie, a la liberte et a lasCcurit de sa personne".0Article 5 "Personne nedolt etre soumise a la tort ure, a. uric ounition ou Un traiternent cruel,inhumaindegradant".Article 9 "Personne nedoit etre soumise, arbitraite-merit, a rarrestation, a la detention on a rexirQuand ces nortnesdemoantiques seront pleinementregisees dans cc pauvi e pays,nous aurons le droit et la Fierte de nous considrir commeune nation libreetcivilisee.Mais tant que desincons.dents ou desscribesa gageprecherom, dens 'curs articleson leurs tracts, LE CRIMEDE GENOCIDE, cc pays se-ra placil parmi I2s Etati barbares ettncivilise.s.La fauteen sera a cette minorite noirecar it s'agit bien en lespceel time inhme mmorate notre-qui rave deSEGREGATIONRAtIALE dans tine Repu-blique oil ii y a des haitiensnoirs, blancs, mulatres et jauflea.Le numere050Anseignementoic.,4-cle Damienmcnt interesseaura fait appellent-% services.De beaux discours furent erhan, gerntre NI. Gabriel Nicolas MlleL.Gemeaux, MlleA. Ivloyse.Mme L.azarre et le Sous Secretaired'Etat de I:Agriculture, NIr AndreDumesle.Une gentille reception fat or-ganisee par ces dames etdemoi-selles. biles ant profite de r nem-sco pour uffrirs \I lea Gemsaux'et :Vloc,-e deux magraiques...a.deaux-souvenirs.Nous prestntone toutes nos rMi.citations ac Departement de VA-,gritultureet souhaitons qae rargent etleseffortsckpens:.'stieraurn..t oas ete en vain.(OMTE-Al/1Srepre%entationdeItPk.n'aurac nnrne an)rercule.,E1 e aura !leola.23jiprochain.-INOVEND-AA CONCEPTIONmes politiques. Milne peutsepretendre plus homme politiSuite de la page1que que les autresAn'ayant r.,,lalpoliticaillerie) eten notre possess.on-aucundiquisi croit horneneolome d'tine ecole de scienceque quand an fond it ne restpolitique qui dresse des hornas Lpasmes politiques avises .poldicien chez noustel qu'on re considere ordinalLe grand professeurpasrepent eat synonyme de fu.plus que le technicienagro-mute,pra:otyoe decabo-nometiepentpretendre. On a nAtunetin,voiladock poarquoiavoir la science infuseu'politiquepropre-lair en cc beaupays dTharnas de confondre vitesseHaitimerit dit eat improvise. C'est.cettecategoricd'hammesavec pre.ipitauonn que je vtse et alaqaelle 'essiderertoute chose detrahornairsserieux duPays n'apvers en prenant leavireeies,,partiennentpas. L'hommepour des lanternes et lephosphorescentde ILI,e-'3.--9lidque a de la mesure'ii.et sage,pratique etpru-dent, it frappe au bon mo-men: ne park pas beaucoup.IIestplutot observateur.Quand an President d'Asseinlalee eta: Pour assis etcon-tre debout. et que thus lespairs du mettle Corps restentassis qua peut faire la seulevoix isolee qui faitcraquerLa voilte du Palms?Cela ressenuIIeipsofde nos cotes peut bactovieux dm agngueimpossible ici.La4experience en quete dun ap-Peut bieeetre comprise dansplaudissement ou dun bra-un sensa r exterieur et dartsvo qu'dn'obtient pas tou-un autre seas a rinterieur.Iciii y aI homme politiqueetlepoliticien,cderiverqu'on regarde du jcoindel'oeil, homme burlesque typi-que et comedien presque pa-rallele'a.(Petion D). On atpampoule e ectr.ique.LeSenateur agronomeesttinhornme politique,matsn'est pas un pol ti-cien parce que dans notreratlieu c'est avec um airrno-queur qu'onpane des eter-nels naliticiens. Qui est Mon-sieur? Bah! c'est unpoliti-C...e qui est possible horsjours.Coupd'epee dansI eaul Ullornme politique experimente a un jeu de bascule quandremarque que luisets! ne peut modifier ni do-miner la. oasoche. Dessalines,tribue-general enChef detait paspiretiquette_a!, leseul vainqueur de la guerIqoisiveteaupoliticienusre de l'Independance.II avait.escots Petion, Geffrard,t,)ECESLmapors. Germpcur Lieniterque ceux-ra.Nuns avons appris avec infini.meet de peine It deces survenu Issemaine derniere, apres one longuemaladit, de MrHOGLIES DORCELes ManifestationsIXXest egalemaentvec une profone cette semainedetristessenous annoncons la71eoli emt,aticnoiredebut de cc Innis, d'un da13.1u",emarene,he derrilet' 15CIflisltISEreceptiondetait.'af;eirrte udnaenrAR ISTFonde de pouvnir experimente, drc reposant des .Callebasses>>. 1It defunt etait en veteran du petit Kenscoff par le Secretaire d'Etatde1 EducationNattona eMrbureau auquelconsacra le melt-leer tIui-tneme. II rut aussi un Franck Devieu,..aux delegationshaitien integral dans toutel acce ,sportives du Honduras et de Elliontenet.PSalvador.N'ousnoes decouvrons devantxxxlee depouilles dc cc amis et prionsL'InstitutdesB4aux Arts aleers parents de trouver lei le relnaugure sa premiere ePchsitimln Inesconfortde note chaude sympa le lundi ICdernier atine.p m sops It haut pratronageNous avons x:PprisavecinfiS.r. le serretaire & Etat F. Div euxau local de l'Im.titut Francaisxxxdi dernitr, apres une tongue mala1 e Comae TOrzac-intion dela.soeur Fete tit, Commerce et dc I Indus-,die, de Mlle Ades Gaubert.trie offre cetmidiI heure.du sympathiaut csissier de la mai-r Hotel Beau kivage, un lunchsonRusso Freres. Mr Francois.Gaubert.r occasion de rarintvcrseire de1.eafunerailles ont e,s lieu-le aissaneePresident de la Re%ef-r1 main mardiapres midi a 4 Publigee*heures,rEgitse du St.cre-Coeurx"xde Tu.geauHer a au :leoDamien tinebelle manitestationorganiseeAux parents affectes par ce deuil,,sindependanceuadresse regpres. ree:asi' de lap'se de la ireion deits since cc condoleances. miere oierre du L 111+ )11mu,!,DEDI, BAt 111110,LUCIEINDEPENDANCEEl}TIN,Nmilanotest,a1.,*NE kBi-Hebdomadairetion qui etait olacee Inas le FautRedaction;Un ComaePatrons ge de sonxtell aceleGeor4,....s' J. PEI ITPresident de la It ep abitque.DirecteurProprietaire et GC atResponsableRene S. BENJA.IINRedacteur en.Vcrne T1 *rese G. r,.AAL0me.7.,ilttirEa Teoart-mtGdezale.-Provincernentde peine le deces survenu Ianxxxliii;Tat* cr.e.,t,.;'s 12 hem es. La.-sperna a ofiert Un yin d'norincu-aux Bureau%Murf,,4,Le "aalt'ra.011;veIe-L'homme politique coulequand iifaut couler,et sedresse quand iI faut se re-dresser pour reparaitre ra-dieuxaPhorizon cmanditlehut.Iidoltapprendre adoiner le charteget seatbavard, ou d'i-miter Conrard; iidolt sa-voir dissimaler les vrais mo.tifs de ses actes reclamer lamort de l'agneaupour desraisons d'ordre politique.(mot bon vociferer avec unelangueede feu quand on n'apas le privilege de nossederces mayels qui justifient lavaleur de l'horn tiepolitiqueC ests'exposerbien des m eonantes. seII--Voir suite page 3L'Association Mixtede rOeuvreLi.3tie A tiNT AU...ChretienneFera chanter pee incise solennelleSte Anne en conformite de itsstatutsle Jeudi19 Juillet a 7hrestres precisesdo matina.r occasion de lafete de Si VIN-CE? r DE PAUL son ClorieurPatton.Elleorganiscra. en outre, uneseance recreative et litterairele,,Dimanche 22 Juillet a 10 heurcsices precisesdu m'Ain au localduCollegeS41.VIIICENTDE PAUL en la Rue de la RevlutIon No. 197 pour commemo-rer d'apres les status Is fete pa -tronale.P:acee tousle haut patronagedu President d honneur Mr Jere-rnie et d'une Vice Presidente. d'bonneur la so'annite sera presidee parle Dr. Eduard Boy. de Mine.FernandcWilson Verret Vices-Presidents d'honneur, assistes detous les autres Vices-PretidentsVices-Presidentes d'honneur.Le R. Pere Rousseau, V cairea Ste Anne(' prononcera Is confe-rence d'u=agesun SAINT-VIN-CENT DE PALI,asernasommossressuramackass.....amoraposnaamnAnniversaireHiermercredi ramenaitl'anniversairedenaissancede jean Ca nine PETIT.A cette occaz;onnous pre-..rums plaisutut aciresser nossouhaitslesplus sinceresd'heureux anniversaire.Inauguration duSanatorium des CayesC'est aujecurd'huique la LigueAnti tuberculeine des Cayesdontlea President,1,isorier et Secre-taire tont respe tivement Me Ens,mantle' Villarson1k1L01_1.3secrettllphonrePiard.inaugure It -rc tot cum de la Mg-tropole dutmZOL1S le Haut PatroripaugbeildelnueIlt,parternert dr la ',ante`Cate Purnala etevitecette11111111e., t14.01/ q it temoignedesemhresch.am 51cayen-ist.11)1.1'. *e artier les etudes11laa laartileu...s i.e. Cayes.

PAGE 25

0INDEPENDANCEMaugezteSpainsLARCO*4* hive"lesBensonsgazeusesfATC0'4tUn -rapport quin honore point son._(*Administration'pilblique,Suite tie leper 1'dite proposition de loi detnettezfe.'svorable 5. L'HOMME .1)..: 4,4,313,suite de la page I"Jul! POr Mau' IL'ar aublIstaneea-donne -rg`la Pressioo dqui domino actuellemenf detoutemtgrent,S'acherninent vers lea. .3"id ituTv.PeuPIeaPC'ePstbrit Ped,ulrecr-goccupationsa stature politique et de sa proe=.--iTer a des aveoturos scab-ea centrales ouvrieresmais it hut you.atqarit orse apon&ninth:intent pstrimigueet demo reinentepersonnaliti la sc'enepoli-les at ellean:estas ainsi cornflitter +flit, ..eura Ilea de oo.nCa IOU de la lot do juilletra,aque qui a preside chezle tique hainenne.avec lie,es ,ration,Matscc Rapport qui est au srIli you/954, au emirs des election& "..e"reur Wrote arela-ul--prise. Toas les bantamsne letuitn stmplemea paiiticietrespecter Tor..de ia p r o p us i t le n`tie loi favorable au Senateur-Louis DE-etq1.ith pour pratimaxime.Alias ii ixn'est pa1.te.3.1'.1f1-dlcir ler /955.e pre tccupation a Ile* tequt a recommanue i...e mattit4ca3ont done. pas douis des.d1i VI'q lareo gran.litre. executer sa.mrne le Senateur Pro h'electoral e LIBERALE. joierehonore point sonauteur...P e E. cell''A-'quer la un:i:i rv, qui es, unmoins vrai .4.1 il n'est jamsis ba Iste, nous savons ce que pulernwnt perce dans lepartgrkp'ee pur et simple du4,-xte priginairescience oxigees te1ta.l.*..-'de'Wittesot pay, qu'on vo jveut dire. Et q landitpresultans de 1 Expo ,edesAI gzis des memos articles tel qu'ns 'l1.drat. eat proies,c-re.. travcallecr tend quo le princioe dela Ii de la Proposition de loi:belle dans iii loi do 17 pullet 1934eT..a.ractere spectaux,hamen daus us P ay.; etrangec y ber,tedzmocratiept.e. n'est pas.. ,declate urbi et Orbiqu il preLe 3onateur agrono-ne a settmass il no at tent isi notre droll peblicetParse. que ,._:....t -adans on pays natal et c:laparn ddla lox critiquee partraditnsioconstitutionnelles-,., eeoaise la p4litique de la te.,do.nsltiples rations.`le Senateur Deioie, onusno neettent mei dine tear procesaunas trop flagellar les Imatmcsnous savons cc que tout,:cela,e Rapport du Comae de ItJustice du Senat ,i'hortore point.son auteur, pa rce (pall avait mieux..,re a mare (poutecherXe. qui est la seuv r ale.le. N il'I.,Oans le pays on le trav`ctl eltatsons aurtoueffort pour coinles akalaaSSediroulent dansune Son mapeaupque parzle peat rtitude. :OR incornpitensefaireaccroire qu il., tuen organist,tecravalueur cst prendre cc queo cela veut dir,olldharatiou entre lc. Agents de ou sa Itgerete,tel. fonctionnaire:--reaute par les avis quen a pas uricpolitiqk''11`.TO. une totsxes.I l;',%.6tuttt et 1-s '-.tiosens, si l'Exdu tel prepose de FAtiministra lt`Ort-amine ne peat direjusqtrici aPcciale tenths que chernous.e pperinciest la,t 0 U t.est ti..T, itettortirs:VISSCes doltIre non normals de la machine ic..e.ue.Perle* pertathittoa par on Bateau=p neenceelaquente des 0 tomeZtiPublique,me vienne goner Peva htque colic polltique esterro-c'est d.Yeecowlnavre que jesauf, etle resteI avednutrition.tout torale,rsausoudprochainesesque ,&anel ni invraisemblablel Cest you caaque n''''a pros de mile riant---11in3.1..: 10:,ai Luna 'entireavec trees elections senatoriales et pre ..mienr.romps--cit---, ...ruer vers la ll.-'-1Cy0, c est le S-nt.t,r Pro-. ,iv-il est eemx-tr. ement important tiellesjequ'arecommender le 111,ftune. liberte quin'appartient folda.vac-f r.-spoirquo Is bank pbete m i.mmeI.e qui arapportans son ra6 r ien pre-t 'l '''"-','r d nue maniere' effectil:e tiersur"pet simple du Sl. ATIsaI, quiconque de sous estimeripcut tomer commedatnceh'aqitoyens sent QLO.--pp-"'lec01ue 1es e-Ittoeamm tel programe. On pout la Lotetirie .Naonale 1bn diet,,,-, ,, -'',pp "es h exert er semlesopera, Le SeriateurRapportcur Li:allera Ducis. a St Michel patio's sur 1000 iascrtts on n*en' sence ae.s promemes de touteson electorales pour la sauvegar G. Prophitepouvait,toutaudel:Attalaye, 'r'l:-asic a,,acnesa bosom quo 50. Wain tire li I sortts que confrontela Nafie de ietirs drags essentiels."momspar de detentes reserverOn se oouscule on se rue ante deion problemes SOCiatl" iou reticencesf i-r-mses pro't..o,co-....,a re Lomprend e aoat constaterdeprendrede torte 15 premierenorniques etDrfitiqueslesrout homme loealretiendra rExecurif la necessite qu'ilyavait,pros :ea% Pimpulsion de. no-piece pour etre a vue. L. nc.---.,'qu'en xonlant as ..urerrf-r1z fairs -oat plusa retemruepn-.une maen repon ant au voeu unanune..zrattnaequer agronorne rannairt, t'orcute, cite memo ata-s'inere e/4-'eLln.epar raPrlicalkit de Popinion pub ique,I.efreir vra;les theories etlea hypothe d'une Jot elettoraleLouif, Dejoiea donne a lateunve, a recoute comme to lionLABElltALE, msnt plus degsrantie flax ett.terre de so.1*t IdulardinZOOleigiqne oe New ses.le controle que les itox(us -int yens etecteur.31hpa3, see .nornp..., r CS erec sinesY o kdhbre de sea cornpatriotes0a -I \TrSenateur,poo,les aexercer sur les ope'raelect;ons sinatorialployos dans les -et pre,nderzttiu a 1 drnveee c a meu.1emvrsiteur attenu son appat.,icons elmtorales +lour la saevegar tidieses etendues at.; est encore avec itiiti ue surtout ce a a n tle'.1,q,se de 'curs circus ,essennelsleperte de vue,,,,,,e cironet e etvre, emoorsameqctrjer Voutsa fd-t.t t4.''.1-IInaart-al s qui Eonou our. a*rt te senateur Dejoten a pas fait et-de VEttvereerie route Immense do gene qui nir, car $euls les faits patient tea pll faireoeuvre personnelle,A. Duels etS. St-Nlichel oA se tourinment venus de touter, parts et lea faits ant la tete durel iil oft ilestquestiond'assurerAVIS t.44'A''trouvelt de 'vraies Cent-tales Ou e"quote dortravait, sc courtierVous savez, Mr le Senateur, rexercice des droits, afferents ata,IPIMO "I'vote or en miniatureL' barges et......tPatio's que for quo vous "erivez'ala portee atticcordsl'universalite desCitoyens, de gaJo soussigneIsaac Zemy de._ Tun aurhentique haititn. possibitorpme, Cu,, tee ,,,,,,,,aches.1e..,,,f,5u ''''remits Ie respect des nobles et le meurant d ioinkifie a la Eeptamtllte's cull a Jut meme cree.s doL5cl.: barrvpaes Jur abaPn de interPP' -'itiarre oiemo eitinita prerogatiaes de la SOUsectiondesPlatensounnuene. sea propres via'orstes, forgeesde x'"u` ce umnu'lc.attq iit est pas nb.ontde iE 11 A I N ET E N a T I 0 N A I., E, au tie Petit-Coate. idenailta all N36IZprox, forceqty,i rea be-compagrueMmiere qui aepert la lot de Jolliet 1954 critiqueoneficie d'auctine riche suc:ession. se des mations dans Is region ernpar le SInateurDejoie, une' LeSenateurLonis Dejoie a5U Lit tia Id ted. 4II ...mire ,le.Steiie o.sertion n a qu'unev.-1oujour3 comprisgee esestJoornshet.;tile couile.emento1CVlett r theorique et hyputlrtO i r de produtred'abord catratre All .eidt ue%erre61. pourluiIS ITSQL.H.L'Alumin.uni. clue, clue LES Fine'tne. ensuitepour ses "Pr'-'llo" Precieux :eorr.patrietes qa'ilfait vivre diOr cette eounque de ia care SONT A KETENIR yorerecterneetclanssea entreprites, s.,-tette quo Itoeriateurl'acoatdaanent, stir le plaitpoliticocCet peur sesstarescompstriotes' prise cat la euie reciiernent vole 'electoral leLosflgull fait vivre indirectem ftpar p.usque ...Art vitnt d Otitle. tout.. ; rae-Neiplormetaxes et impots gull poi., e Lee tie wm sent et ertectivequ.nt,tl'Etat qui a besoin de vivre aussi. 'at 3'est'Zonyrietons les cttoyens quaDar Nies nuts-es pays du monde.fat tin ma.. a direavcoanntc_d_etone -cu se derouler les operationsI Etat %.it de rhomme par ses intetint' r eludedee:yentions at ses creations, ici c'est non quant au mot politique;electoraleS qui devaient Aleu irvhr:170.6eeMr ,u. 19 jaeliaerteue 11(allt.::.ie contraire, Phomrnepresqu'en pounnen tel cpi'anle comprenao-36116ralsitde l'F.tat mais tort crj Hain.it se petit-.ten qu'un-souventsansindividualiteet Pur, Josots, mot aussi, un hornSans personnalite.L'Etat devait me pontique Improvise etant hornTiouvoirr vivre de taus les facteurs me UpOrtarlt. CC atoyen de monproduceifs par lea imp.*gulls raYS, mats je d'aurai jameis lapatent ittl Foe Plus il y a de tra-s veiteite de inc crone plus polittquel'ocutez.. parler e Sinaiphetego II. I A AN 11NO:\ FIE peete,PROFONDE ET TOTA LE EN-TII.E. I.E.'S PRESCRIPTIONS DF.-.En definitive,honorableLA LOIELEC.TOR II F. DESeuateur Detoie sinus vonseillait.11111A,ET 1951EcoT t.sNTE de Lure lila pl de pinsvers leIsNU IDE. LOONLIE DE CET-Iprratiam, .\ ons sums heilte 4,TE LIBTE.DE'd0C,R. ATI be saiere danscette vole; le litteravatl cigar:Ise, Plus a y a de taqu tui mitre, putsque le suss a ,Q OE, d'est a-dire qif eai'eerivant e.treego iipt'etonise confinent..xesapayer. Le Pa1c.mne 5'4ace PeraJadurithiesoi* lag6-,le partiadier a besoin di vivre..oatis votre Rapportga lo. princi de impiti.s4 .tic anarchisme.fir and meme enseigne n &ant musteP'laIsliherte,d',"1" lalltine politique. peer lequel Bottsnoaerait sauveSi!pouvait &yule d'auce"diphime pourri avoir.n'est pas absenttie ii lot de lullsommes pas encore preparedanschaeun de ses departements pas appris te metier a l'Ecole neslet le51 critique perle1.,ena-dixhommes de rervergure du Sciences Potinques.tour Dejoie, CODS 5055 pa) Si sim,Le k'...i.and Iron ig Ladle: nousSenateur Louis Dejoie.Oans la pratique de la politiqueII fautaussi aider l'Etatpit-went de motsalurs, quees ne eernines pie pre ire po%r inqui hatuenne. 4 importe de tavoir enfaits % ous contredisenteinneltMei; elismegee;es. ,..,,,,,it,tune de ,end des realisateuri. cl.S autre obJectio aux citoyens sou.coprochames elections toBB pour 1e present exercice: /lectureIs uoriale, et pc,ssdentstflssan puilk en general dad CommercetittlYenLoneeleitt retienen particuder, ri*Elle plus respoistthe'Ii-i0 sans autun doute It caracdes aetcs d actions ale ;non eSpotttire liberalet dentocratiquenge jacqadire Rimy pour ohan/onis preposition de loi 'electorate du toil marital depaispres tundesS. en a iii terI.ouisDemots, enattendant qu'une action'tne Eu eit avail besoin de S'en en divorce led soil intentee.convaincre dacanta?e,xl teattraitCIIsaac ZAMYqu'S. se rappeler toumurs Ics papates cIt. SenateurItappurteur LucG.Prophet vela al. ern en t au li bera,ieme mime de la propositionNRIPTIMMIMINI!,usProlui-memea pour devosr I imjo pre.mere ligne quo t'on se doit desnaenti,:enateur Louli Iti"ene,lanss&arieuz devoirencourager les traegards reciproques et on dolt saproposition dci lei de( rotate.vailleurs. de tons ordres et pratevair prAttquer it respect des auusscr crux qui produisent, ceux qui tort,es,etabneS..est preasemen..eAvec le bensteurue G. Proretie antinomie pro :midi et ictaie phfite, nous savons cc qua parlorcontribuentso stabilite, St for-'t,oristitution, n.: fart aucuneentre In I XII' POLITICO FLI,J.; veut dire: Lgt artarchique tout ceindustriels et de tous ceux qui appartenn a eAssemolee Nations:LORAL et le pretendu prxrcipe qoi tend a coaf.er an peuple 1,pests ft er. non des faineants.le clue &etre dans 1,s conditions de It liberte .46mm:ratline qu'an sow de smiler sur ses PCIaPres desLe Seruateur LouisIDejoie est legalesetre age de 25 arts pour vent pt-dent dans is'iot de pal tineesinarch,que tett, cc qui sele scut dgronome qui se soh de kr, depute et do 35 Nur erre let 19 )1etPO4r It eiitcetierao.,rocV.de 14 forrnu:e .LL ,rilelatecandidat publiquement jus.,eoateur. C,ette l.:onstitution elle.?.ritiu"nli''' que le senateie, lIee LeNt....VIEN iDi`I'LliPi.leA;menalt IklattetPs e!,.ter.N, R Le l PEI,l'E. !n drehionequ'a rheum on je pule, etles meme ieea pasextgeonte parceMeautres candidats oen gachettc* atnut 1.3 Constituantaa gut santa.rain parlementaire poetl'iar=t le toute terraeive en 4,14de la san.tenderitque soient eciaircies les la naupeur ic tour inissioi, caveatration etle triotn:y.,...Or 11. situ vegac be des 3ra:is essentiels tiesafa,:d vraie tiernocratie .,,,,A1, l'am citoyzna 1drisse, 1Persoane n'a jamsis da biaa q.t oa s....arps paiitique de,no-quo l'hamirable ..,aenateuroutle cratigce de t avow lant'son setn atte'l' IT'''``Pe6e' d' ...C14th"' -'' ''""I c "se sat tepee Wisahete n'a -5r .soul ag,morne du Pays n le slut des rtVret.earant. de ithis les groa. Potzlallt ;-1 i/NP$1t16'',,4" :`''daute aas pert e CU '0.1 $'exprirrant,tor ale Lit ERA LE, c ,i t 411:, ,,it cornn-il l a fait dans satt Rappeslplanteur puisque taus, its items pair/tuts Aocisux.de cambest soot soleicties del'hoMa 3t-or aa ila,,,e.tr de la poll.a. 51 Interns sit 'tit'Is''.:-e il fetsait le plus bel digs de Isdts Mullis 511, ., e s t, u ii, electorate I IRE R IL.E, du Se.tanorer de teur preci-ux concSar3:ti4i: I,.sarr,'-did ii.1is cid de.qGagesiit a Isspour n'elre pas terle' xue itt ['esprit.tenr jetoi,,,r,:iu:: ptu eur cete Sitt,wi:cie.i.i.,1 lei 4 sc.de 5a,,,,),a,, a citepias grand ., jaa), 1...,,,,,i,,,,,, jer,ri une conception parement 4furtt'r,Ar1..: pc.,J;Q Tetiendra eel;,,, tee. ; ) th i ,,,,,, \;,,1,., Wayant 411: pea .d'af, ftl.c.s. a. c1.-1, ,)d:k iee'inz,errJ.' A ,., sdes Iii a at .,I :i taut vive.er pa,,:tir6 el, la 41n)chdie 14t1 Z!,e vtrzciam:.'il.".t,,,ton ta res.r''oit-t' -fetttravel.../;41, ca.ilet de p,d.rand sturnisr a : 2,t .14.,...*,?; L ...I,.,7;.,,-try,,.. 1,x,--e p'reete--eau Ai, .1).11,,-.!-`y'vrt..t.0sl't tante-at its .' 1r 'or' Ii-'',i*::'V. ,"i,,;,1i, al.,' I. 1'.a-1:.t'afg .'it Ile ...;t t.nea !non at .;rri.r.i'.-lc rum.,fe forniuk ..,,rnpf, ot,.t.e, gu.,rd.:.l'Intete.ue d a.'a lat.'Ivree.,.....J.er szs atlatrs.sJt ) Rtteties FroAtt, Forts?. 1pi.a,mil:"Ts 6 s.eraemvittl-s Vague &arse az r e15511. 'CentreleamoustiquesSTEPHENFRERESDistrihuteursRue desCesarsPhone2645,AVISNM; I ELLE MATSONDE NIATER /AUXDC (.0 -TRI,CTIONPaufL.Cassagnolplus. !ie.> ettxtela,e.s,sn nitelipi.Thu, et,tmatensuxt rue tionA.'IT;Frt Qualite,a1rprn.isti14-e-LE. Halle Marcel ASsI'"de Alagasin de l'Etat;.iters Franek GardueeeerieR. Ills Ron. eaes.3145--5124itlISE DE DIPLONESLe Oimanche 29 IndictIC.do math',itsIdultesre's de redo-Mlle, orga.Ti 1)uplari tire can e rect.&eters Is hautpatronageCIlLSdici5. rotes',nrt zI1,cror.:,sre!---tes1dernes ma lies.m-n;(;}t. IetSt'ot tea organisat,0CI

PAGE 26

-Le RhumBARBANCOURT-: le nom seul sAMMINEnfin, le rappont signalevatvous signaler que l'hono-(1,,,UAND LESENA EUR 'It 5 272 de /a loi di, 17 juilkt 1954'Permettez-mot, Messieurs.Tles articles 66, 67%a,69. 70,table rapporteur deja corn-les fradi-Suite dela Pate1a plaisir, ont permis a d e s pour prouver la preoccupa-raissicn. lui, rsuteur de la lrioiritr.tni. /es-,ECCtCTMS bien &finis, de premon evtdente du legislateurlo i (In 17juillet 1954, nods. lim h' 'e''''km:lire hisuur"tisk, que fd'essayer.e juger, froidement. des tautd'assurer la sineerite des op&rendii un homtnage auquel luirtoueesI c srcnd, ordm ie. diicirmie, il, ,E,, out:131..rranere.que ,c.esoititats mirnes des conrultaticr.s rations acctorale. Naos ri:a."aetodilis r..,--aoua :mimes tressensiblesrugt, trigLiiibre guerii _this estdirjgcrle. ch mx qu 1e sl130Pulaires, dornerit at x rec.cons propose aucune modiji:::-In avouant que 'nous damn-o''dons au Grand Corps de fake latenthoilien ; dons 3a Sages-ilroaPPfoine signellfificationau-e:eli e est1elusions dinu Rapport te parcation de ces lute qui pourca tee et .mune signification qui tant resteront come biersAin pas de plus Vers le liberaic. -en cuqnmomentt,-fl Int" divergence quiee'leveen :Lie sauraient echapper a tr x des lois, &tire mor tes.cs'ils PemIISre.aura beau ajouter amiimPs, ila el-144AI -re-tre i, -aes points de vue du rapmoing clairvoyants;c'est cc rencontrent ions lesdevelop-slie dans cette coie, le lira-Mak,noterussji,nous in,siderants de notre projet.Ions DES FAITS, etq u i electorate,desa g e n I'uNatas aeons hesit-e ale suiflier?',1-..port at !es textes et les conque nous autres, nous apPcPerneiAtsdclamachine'ifs' me qu'il preconfseconfivoquons nz tre Itistoire, nosEn ces heures oa il est, de .sont beaucoup plus a retequalifies compitents) libresticint de trop pies a cet anar'traditions qui, entette ma-Aimee politique pour lequel tiere speci_le des elections, etre le defenteurintraitablebon ton& s e fake pa ES er pour nir que les theories et Its hyel imipartiauk, pourf en qi-,pothases".gerl'application tknaers etaans Ite sommes pasprepo-,i,Aont celebrstie merEtit ent-preddroits du peuple nous....----,,es,.Par ailleurs, nous nous en contre tous, patfois au thque.testtos mandants ne retien-1111eslazis d'etre conservEesireferons cette position oil nousareill/n'tque ee gcaracterise ligie0ernent, puisque le Sou. plaidousp o u rrela6svoudricns de ne pas relever, de liter securite e e lame detule Rapport a manifeste leer vie. C et Cone des pre---anaelainme politique"n'est verairl, touseent utes lesfois gull, de ces droits a l anise--,q 'rn,_tin souci qui, d, apses nous, ne occupations de noireProjet-snare Chose que notre ferme eest, a tort ou a raison, Senifsition qui prEamis, low:tient pas asset coinpte du resNous reignorons pas quevonte de rnir renforcerle ti maitre de son destin,a eve, restriction. C'est pour nouspect qui est chi aux nobles As lesmodifications proposesuontrole que doit exercer k comrne il l'a faiten 1930 et une satisfaction intime, unesemblies des cornices poptilaine suffiront Pas a-Pcca,.134er 0veuple sur desoperations 1946, contraint de les boulede cres, quand il a ose, dans tin les entreprises de contrOle defiectorales, dont l'enjeudeverser, pour pouvoirchoisircunteier,IL quutiriUe'sjeS isdingarniuniainn'ceest.document de cette importanl'executif que notzs oou/onr'liotde toutespreoccupations librement ses representants et et nous consolent de taus lea ce,faire allusionit la "presSion Pre.centr, rnals...,,,cntrsonnelles, rnais plutot emses rnandataires?,ennuisetde t o u s les des esgeces sonnantes et Ire-Sans doute, une certaine,bras se lesrirerogativeslesNotreexperience de 1946, deboires oilnous ,..intrainent buchanfeso.cantle d'auteur, la Nur des.pin s nobles 'du suffrage unietn o t r ei n e b r a n-lesrEcentesresponsabilites,LNous autres qui par la di responsabilites du lendemoirkverds....*lablefeddanslasa-que nous avons prises.--.1$ses devant, versite de nosoccupations, nous' oalent aujourdlenle--''En effet vets quoi tengesse populaire rests pennet,la Nation'-c'avons tu l'occasion de condorapport defocorahle du Sine.-dent nos modifications?'tent d'affirmer, quemalgrenger les gens 8u peuple, nous Icor Prophete. Le SenoteurVous n'avez qu'a lire les se s m i s e r e set ses de-' Les 'Conjonctui es aetuellesarticles de notre Projet pourboires,le p e u p 1 e a droit oil sautent aux yeux des meleurs besoins et lea privations s-n'ignorons pas 1 nnrnensite de Prophate a chainet papa--,.articlesirnettre gune copor.tfne au Grand CeorIpsist--onpqouuernreastes.er1v nollrnte aore coniance, eknu'il eat sures sl itter/tent sigmficatives ditsffi,ont s sourent, mas nousdans la normf''-',aucune innovation .extraordi-preferable de luilaisser la de certaines tendances, et oune croyons pas que les atten-,,-3dseise des pressions politioue["nalire. Lit. one texte actuel pleine et entire liberte deltre".ees con rovdrs s, prolongeestions et lea Egards que le-canGouvernernents pE$I1E-1 de cent'.'tmer haillenner le people. en en-nonftre unepreponderance,.....,..,,,,,,,,,,'"ndidat doit a ses electeurs enchainant va liberte de clioisir auz.imp grande dans lesopera-0,..!event a ces derniers le discerasscinblee: prirraitIons, I un agent de 1 Execu,Gerarec em ourg-onement et la, liberte deleurree'La loi de 1954, la.sienni. main-tltif. salt k Prefe, soitle Mar:,,, 55,Rue Dames Destoucbes,,.choitax.(.,..me, oonsacre is pratiquedes:,AGENT DE*MANIIFAGTLIRWpresnons otilieusv de la fot teens le.strat ComLniunal, roue pro-Cable actress: Gemeck,.Phone:2107En effel: aux Etats-Unis droit.....posors simplerne,ntde con-En consultanlla Minns Gerard Alealerribuurg-"US ponies one nous nous plaisonscon crit.issi.lionoraLles colligtieS. sue...er la directionde cette pha vous faire in srhs ben assortirrentd'articles dicers d tees 'bonle des elections a,descito-marche pour ganir -tonmgenereuse terse *deslibertes AmPmeagasin. En attendant, dOnsultez lasidErer cornicelagran%e etunmans de rattitude de in aec-...elle. dela plupart; at-iIset deselec.,lr ainteerht nsndee dEela-i a Natien. jyens tires au sortpar is re line ci-dessous et demander irnmedimentent a. la Maison Ge-'titude qui heutte outrageurement:wlisreeentantS inernes Irk Prid MECICLEIMBOURG son quota et son -prix.dErnocratou-TISS.L'S DE COTON DE TOTITES SOATEStions libres des partis politieFour Phistuire. avoir cbcisil'i41rdir Etabli.'Talons en caoutcliouc pour soullesstiques depensent des millions 'lib'e"rtoEail snaetoterie paysanconscienC'est cettelmodeste pre.Articles de plage en caoutchoue-plus 1 l'ais e.celkil,a1 Clt Ide o-pour le candidat designe, qui yen est'caution detnocraticpe qua leCartes hjouerestpar laTiErre, dispenseeaeriaa.spectre probable ds baslesesson garantr.,Radios Oriono-anuspretexte de ne tiouloirdengerinsek et (gull,EcarteBijoux et fan se bijonterei,rapport appelle -innovationsjinterht personnel ou de libitalisaernentlinter-et personnelRedlands A Petrole-`ewes doctrinerspolitiquesV base-dans l'adoptiond'une dispo-aicrifier a ravantage de quelcon.,Mais noun cherchons vai-Lampes temphtesEldon; de lak en aluminium renforce§'Ms et Caddies Eisen,Valises en cuir et Malettei devoyageArticles de bureauPeintures Chemol e CeramiquesEncre d'iniprimerieet Lithographic...oulins a viande et h MatsPuens gt Chambrei aair pour bicyclettes Marque ErnergCortletro.-.seulementlea hommes de.*Pe.111slef'scleusnee::::leaRoosevelt, 1 e a elvoluce d e 1 apTe.i a:sti:ittt 1..!euenent7an:try fl: tit::part is, mais des personns lit e sleascsaeuPrar3des devorants soucisgent; malt leselui celebres.Eisenhower, n'ont pas ettleurrayonnernentperson-choisies,librement, enrai-son de leurenvergure at decrar.roes1,.: dr e).:air tagr darn,: h6eant spricni e.oispuus5:srtal air:: tea, ay e nn s d el c o .er c i:nrinjeosn'inbulletinsordira4 5.1o6devote, in rquaivire et Iii distipli-emu's-nous (!lesgaranties?-Est-ce au peuple, pour quiCeinnures en cuirpour hommesOutils aratoireset ogricolesrencontrer des ames venales juts,uesnpreoccupees des scuts intealter. dans quu sil lqi.22v161 1:ijoi.Sedmn:IdicZ5retietelii:araigminutes,esader'teuelnaoress.fi,e:nle.r.kialiitei:leerrale etPorcainede Bereanri:ttit:*a'appliquant I tous et a cha-sltion I portee geneejs Berea. eta 'Turtletion enfdChaises dabois conies et' articlesde spunnels.-cAunt, loin de DOUS la penzEetsdversle3. besoins reels et earnin saint,sr'41.71vde 4 ineinemaniere,etMateriel Ziairique deunites sinussee de contester C11116, COMa,.-_,Nos/pereauczyptcMOUS noun demandonsa ErniPinceaux plats pour vernis7rn.s, d!Ivies_ CO7'"::Sonnerie antomotique pour buteaume pal-tout ailleurs. en pentens, s... eet Evoustd.main enaede...W reclarnons plus delihermateriore. de construction"sets inomediats: il y a xussi et enpour Lne nouvelle page ranarquatile-on a ces, Elus, ces rep-Cbausettes ene,:olort et en soie et las pour dunes&elitedanstoutes ks'etres mitre vie publique; vests aevs0ticcsjbevclurtalireanmte Pistei:resen1431ri'It'd un plus largecontiole,thus de colon dans un assortiment riche de dessins et colonsen plus grand nombre etTiTisus de Rayon rielement asscrtis trr_. dessins et COcaloricrhonntur de la mce, des-tantsaCtuelsdont rheureServiettes de lain at serviettes de tableclasses qui savent et peuvent de la dimcc, i..,.eque.i et"-solute pour lui de sanction-Robes Europeennes de IOUS lea snoddes....tourner le dos aux Pirposi. l'autie est cello eeltilineenrisecr7aPt1;:a%aer la,gestion?Y aurait-ilCmvages pour dante.s -tides et les`plus ctifivainctisus de garantie Iconfier l'arlu.utholvs pour dames, homnies ei, entants ----queionsantoindrissantes. alms politicue at dcs tieetiens aidesatonevsugeraFilm et papier phottgraphie marque }one 0,..,.........,,es electeurs leaplus Iti.oN ous choisirez. Et rli.'''"titrage total der electionsitPullovers. rour dames. bornmes et .nfarrtsU'es fonctionnaires revocablesBicyclei ICS.Marque "Robusta"ne disposent que des mOyensausour an lenjemain, et, souEn %oua adressamala 1(laison17:trard MECKLENIillusoiresopour contrecarrer la'vent, nommesla veille IncBOURG yens'ets deja, sur de Ironiesdes articles de tonne quapr son toujcurspossible,me des competitions electoralite(1..i.4 runs font liesoin atsum-toute"ties Fix defiant tondu Pouvoir. Leur arme, la*t4 concurrence. II eat aussi previs dans le programme de venteIe.s. en -vue, Piecisement,d'o-ply. farneuse, eat leur hererienter dart un Sens men ar-de cette maison on bel assortiment de materiel lourd pourragrLe match retain iCL eSo--lculture tels que:abstention gut, pratiquemant mai ,,irantic Haiti eEl'rate la marche et lea resultatsDumpersBulledwier$ Irat-1"xs11 reui el anicturt---tea auctin effet sur les resulsaig,nor s esi le,r,i rn, 1,,,',deces competitions?Cannonsa pony oral alio publicsr..--',tats du vote.J'en appelleaci-c)-0-jr-e-d:,..;,,c-0-121:," r-s r;iij,Le rapport affirme la vo-INDUSTRWS--Devis coMplet pour du miserie-Devis camDOS traditionsetd'installation hydraulique polar arrosage drs plaines Devisnns exPebuts eon Ire 2..'.lonte de la Comiiiis.sion depiesriences anciennes et recentespour Evilerie Frontage* Haute refrigeaationetcAINIIIIIIMMUii.11901.01110111,1NOUS V011iOnSid either rastention de sous,qua dans sousesa nosexperiences deseke:c 1xxx'.Me VictorS. Pierre-LouisCuba et dans l'Afriquedu Nord et du Sod, DOA !tied,ant dem,.dix ans,tont dEle'I 'a dt inardi'1".'1"'"'CABINET DEes ,adjudications tels que en Argentine an 1.1nAsil! au Paraguay ,tions *qui serou esAVOciliTtoujours Ate ateeptes avec Iseaucoup des-limes.visitants eat teiruke parle ewe.-....depuis vingt.'e n i r eits '4'1'u:-re/ourimnquao e anal.. de 1,1 0 en ravens de Elfal.amlara-,,-...1'/Jitades Fronts-Forts, 739:1G11-,9

PAGE 27

PAIRTAU-PRINCHHAITILES DETENUSUSW Annie NtLundiJuilletDisposes a ace-enterIt faitDepuis de; a plus de demi irisant aproduire en leur faaccornpli .presqu'a l'unam'inite,mois, ilsers:Elattrouveactuelleveur une dEfense baseela Membres duUment en detention alaprides faits objectivementcon-...en 'tours, cult vote coast la PropoFouillee nous` dit : -On a qui estvrai.a. ce qui est'on dePort-au-Prince unnorn trOles,par contre, poureersition dune Loi modificative elm beau nier la liberte, le,s etas fauxetabc.:surde".', etbre relative41\,enteleve de ci tainvrhonorahled`entre eth, nous somtorale presenteepar.conservent ,toujours leur hie pourquoi je cundamnetoYens. itnoliqu&n co nou, Imes a meme de plaider leut Senateur Louis Dejme.rarchie et les a.ctesleur varnatiquement toute politiquedans lesevenements du 17cause devant letribunal de..11"t penSurprenant que eer-leur relative. Its existent tou allsurde qui tende i la divi-mai ecoule.-.'r opinion,' avec cet esprit dee,tamsen re eux aient ostensibleent pris position en faveuedu sours entre eux une differen sion de la famille haitienne.Nous disonsbien implijustice qui n Cu $ anime et'n aintien dela Loidu 17juillet 1954. cc radicale de superiorrte 'et car c eat par r union de Des,ques ou non dans les eienedoit animtner tons Ies hcmes toutpartieulierement le Sinatrur.d'inferiorite, de raison et de salines, de Petion,' de Chris-ments du 17 Mai &MI6, par de coeur.Luc G. PrOphete, son auteur, quifolic de beaute et de laideur tope etc, et de ces, millirrs' hienx,'s-ce que, zi pour 'la plupart deNous devons avoir la fran Fel.t...Si'.. la9)5....Ii eecution'/mais ressence de toute ma de --va-nu.piedt" ,sublimesi5, kroner 11mettre/Sais a majo-ceux gutconnaissent cette chase d'avouer que si depotsrite massive que nous avons vue raleconsiste precisetnent a que rindependance d'Haitit. .-., detention prolongee, nous na plusieurs semaines nous n a-comme enfermee dans les liens erno preferer ce gut gut est noble a pu etre on fait concretvons pas de renseignernents vuns ecrit on traitre mot sur tionnels qui paralysent tout send-et eleve a ce qua est bas et dans rHistoire Universelle.precis surleur cas nous auto-Voir suite page 4inert de liberte et d'independanvulzairecc qui estbeat Aujourd'hui encore oillecc paraissait accoroplirun sae-'..ccquieat laid,ceVolt suite page 2Une date chese a tourteafils de Rare cite approche.C'est It jour de la St-Do-minique, le 4 aoilt prochainoil desdiverse points de lapresqu'ile nous viendront sc-ion la coutunae, des visiteurset pelerins toujours' soucieuxde nous apporter It temoignage de leur solidariti: vrai principe de vie entreles commu-nes d'un mime Department.Nous vnudri2ns .proliterde cette npportunitetvir leSenateur, pour vous exprinaeren cc jour-la, chez nous notinreconnaissance pour it s innornbrables bienfaits dont noussornmes' temoins de votre pa-triotique generosite et de vo-repondle ranchero. Jefaisatt parttin Presidentprospirede genelosite diretienne et subir acPour dormrexernpleavec le, sourire, ee clue,retltit,s a 1,tile n admettrait Jannis, p cee Letire de Parisautrenupt que (levant une situaPort-Salut, -le 4 juillt 1936 tre interessant labeur.-Monsieur Louis Dejoie,VosoeuvresSenateur de la Redublique, mees a travers ISenat de laRepublique, delivrent beaucPort-au-Prince.coMpatriotes dela ciainte desHonorible Senateur de la pain. Mais, c'eRepublique,,Au cours d'une visite a onranch, lePresidenthien, Gustavo Rojas Pinilla,admirant avec enthousiasmea...,at,,de son hOte ,offrit.est part! pour Panamaden acheter une.Manifestations-Je ne peux accepter deVendredi dernier, un pet! avantvousLiinrecent communrdonnerai une bete en cadeau. Republiqt;t'ey.:me aul Eugene de l'Ecole J-"14-srdelaLe 14 juillet dernier,1",Arn'Mencakmocratieoti la liberte poliRon equivoques:,4civile et politique,voilalea haitienne par tr argent deotre Excellenceous es moyeas...v,u6 duPrgidrsit'delaiLe Presidenttittles,Si nous admettons que leaaffairesl 'Etatou de Gnucvernerneni ne se reglent passcion le bon plaisir ou le ca-price de ceux -pris isolement1481-1/180001/R. telDe holds calculateursLA VOIESUIVREGrand. Corps, aPali?DUGUila -memorable Seance du 14 JuilletLe Senateur Louis DEJOIEfaitsondevoiren prenant sesresponsabilitesqu'il engag e,ainsi quesea collegues du Cabinet Mi-nisteriel.Et pour qu'il ait ete jugeopportun tic faire wastellsdeclaration1. la tribune de1 une ou ale 1 autrebranche duCorps Legista4f, it faut biencroire quec' est parte que,en Conseil de Gouvernementde la' Republiqueet apres en avoir delibere,iimidi, accompagne de la suite dontMtrots points cardinaux de toll de destruction:"ond amesd-et le Genocide'dIdLion qui veut que la SOUNDS.Succes dCompairiotes Ecrivains -Putout se. SIONaveugle4oitl'alimente nosa Repiiblique dune actionconstructivepourUp de 0 0 s on succes problematique dens Itsdans la Ville Lumierela faim et deprochaines elections\ senatoriales.*A, i.t...\,,,,-on.Vente des ouLe poete Rene Depestrel is ro-ch'II ne nous aaartient pasdemains sansercher I savoirttsi tee attitude -1----nagesA fricaiss' enable et am mender Edris St Arastid et l'his.'-s-,son premier nuvrage aDetni con.Ce3tSd'iDdEi;erldante a St Do.jury d'historiens" de Mettle dm,Chartres mais ohtenir sur leaau-ties livres d'Histoire deja retenctspar It cornite de lecture dela
PAGE 28

Ldways subit. runedes crises vers accrocsqui y ont etcrernunerateurs.Nous ape etd'actionit fait HONINIE-."les plus ,nigues, de son ex's-FaitsSuite de la page Itons que le prochaingouver-Comment,SERVIR ? SERVIR.crise= morale a mitt.E.t c'est pour laperenni.nementarretera a la rechernous oblige a respecternotre pro.cdecevrait prochain, a Etre toujours prafrom-que ne comprenons-te etla gra.ndeur du patrisent etcui seachede l'eq.dhore qut dI01riser son Evo,acion totaleet 1-epaiellemous pas &ginla necessite moine communque leplus fond6ment..''exisier entretes Provinces nouissamentconvict de sa persoaPale de $'unir afinde sortir lute que cc paysatt jimiiscoeurde I batten, soucteux du Pays. Pourfaciliter cet-certain bien.are moral etmate.4realisertinpour' lea his d'une merne pa.grand leader politicotravail -Est-ce done late cri du et leCentre lcIministratifealitA,a Paidertend de ses freres, oacaulp ens ons!i1; 1 I'll donnerGr.:sons:it= deiuliirnane. de ce ciail veut et deJe pays des grilles delacni.eu, apres &vonpose des ac-de l' avancement moral et ma 4'..recherche, :pusteitatice qui.soat a vraidire Jes a cru opportunde tracer adequelq .1 un uniquement terre, pit facreationdin. doncc grit's! peat sans aticane'citric-4.-re, de Pinjustice, derignotes utiles enfaveur du pays,qd unemobilisationde laIttlelles source; de trouble etrattention de Celui quideguide pareegoisme et les in /is triesd'eeportatiorzgo.Et il canclut : .6 Lorsq.iecha-;'ale di,isian interne, qui re-vast assurer lea ravesdu Pau teretspersonnels? EtIPA's rarities pmlepavement:Al cluepourquoi SER V111et consmenthaittertsutra exacternent,tardent notre PROGRES etvoir la vote a suivre o3urbia il pursuit plein de foi deice are laf ramie a coastla carat ids qunotre there HaitiMale CI VILISAf ION.and HaitiCRANDE, BEI, cc(Lanni:11,s=clansLiuavaionieux errs national:deter. NO3 etablis meats se-SEI1V113, nous po-rroastousl'i'Otti la guerre qui vientde LE, PRO3PEREclan's laroll tsuil:trs ores aservir atteindra Its phishautsso nmets".Ita ternainer a, parinn easelP .4,.,ro3.3a-E, Le IRA".,.D'aucuns pourraient et dotes et dell nousoffroqs(band ruEm., ce d'est pis sans. :patientet par le grave. pro.VAIL,la LIBERTE et di -Pease! q --e mitreul,.s ree-pttons en-et iesaccuedsgoaoernment, ieur vuosjenrr:maentbidetucgnoeteurre,qdriees tut:Neon: %idle a Pa.#.1:, devant gas de figurer aurangIts th?nbaste"exPirience professiennelie enZuS, aaos cc pays, de rindepenII conscience hnmaine,iete nitians eiviiisEesa: cc caatiealleureaxqui oat unique milizr>if i-idss tries agar dart= i te par, qaeresprit hasiles bases (Puna revolution,io, neut.*13.p351 moo d antres pointsfe,....,'nen sembleplutot porter vetsciale profontle.'7,,Paffirms que'Ecoatons'it dud soa diadupays oat prepare/esVias ales line ici densd.sten irices nifaues..v.i,BAr4volutioncaanaiencee coursgtrCathedral-du 'Pillsgrand: estastr.phennoesptiez(sans dans'Plg,..),13. lanel.Ministreme.mbre is laSul a cet tonnage esibucsad et dens tieeateclatreservie:si,1:10.1S rey rem: ,at do C?.tieDi :is adressE au COcoeurs di De?artemidede sansfard quits exprtment au amie,car son organisationp.uosas upruisoty:uusifi(1%91p:tor:boost1'TRIE.t1.-'AGRICULTUA,E,'Jute de gaavernernent'hutiaurdI Atiomphtra"en&pitdes./950 qui resumetout:.une'man cher Attustre se rep9se surr honleur, le lesjugular, iaire tsire cet esprit.egoist escomoinaisortsdes for .n111111t..13-1 ae paver-de I fatErieut. Nan. cet Foaldevair, le etelte pissiongitet de diseorde quiboatKietr.ilemeat ennous'tel grouprins-fictions nlitastes 'pourP.etenff ntia:atnscratique:tractitc sarcouc reiJeet sals rePlijuedes aleitresnous saw resr.rve autourde Celia'hr. Elle suit le ,.oursrsnormal"...Par la vole qui va desrdn:e d 'eveae cleats beureuxlediscernemeit et surtout-rgat.err se penchant avetfoe surle peuple aspire. IIisnoquit (le peuvent prendre rm.'s, le respectdes engagements,rie rtustoire Car jele-repe Cayes et.,rill colduit 5.faveur del insles prablernes complexes que ton-te, h latte qui selivre actin' Lt.-. peat-etremileste, rnasin:te qualaet de la parole donnee.Ironic noire pauvre conisar/alet,Aernent dans lemanic Sc sit. cynb enfaredentletcitaielletiqlei"C es t mimicnixisolam,nie anavient d'y OPPorterdes solationsj,,,, tairati3a diGaavzrnextenttue surtout sunle 'plan du Plat31S, VOUSaveztraverse.tis e no,sodere qua f am re5aueplikei,,,atadEquates.travail. Auzune forcehurnai des ha.oitationsd'Anct ifs-it la structure,3:12,rftfeonrIra Flisdie ternA.vnetc ee:Iraa, soo'ne ne p.nictarreter dins sa en trgei'llistoire: c'est Vec-acruelle$ commandent et aus'avere durableeatsi't..It9clue eapasse et tort clue tescirc,nstancessnit, qua solidemnt ancrespenceoavners, Its travadleurs, lepeuplecoutseconstenteversun netOutruehe,Lagaudraie, gullcepeie a la engeneral, sanscliscrimfinticas--,,iii-etre collectifqui e.stTorbeck, Redact, Peri-u leparticuliereentmfois dais l'histoireet le Ira dedse. de clan. de gronpe. decouleuriront I rurne aux Elmmagistrature de Musttons p,odiaines et &rout alala reparats3a Tuneinjustice gny, Beraud et&est. enfiacelui de la 17'rovince,desvase de la tern."seculaire:lioecatton des Dads,ie Fends plaistrgaud' des B3tgella. et de'Imassesde tousleabasoins vaus recevoir.C'est a Du:is, none cluecc gouveraeMentC_ nestpasen: geiticulanti:ki-ivttsir sea vues NO.d'haitteninagralpremiereLepar uric samedistribation de cc templedu 'travail et deteurreffort que Fai tenu 1garantira toutes leaIscorome tit: pandaadgiet on tireficelles que ce pauvre peupleBLES et ELen faveur/a jus tice.-vousbertesettous. lesdroitsleadNut execcer,u pays, s't levee 1e plus bet)-'presenterlePersonnel de (lullcitfli nu qui axe trouveencore:a voie. duas en haul,de richelle sodale. biehantillorreast ur Louis DEJOIR.-*En, 1789, anvent de mes Etablivementsdu DF.sera ni comprimedans ses que dare is raendicite, to menson--USER rE, d'EGALITE.eutd3u Sad. qatiqa-e; Elam spontanes; iiisubjugue Sc, Is calomnies fautede travailet partemMalharbe DOGI:F,Ale PRATT:KNIT&soufflaitdiiil saltt -n,..u,u me, c ants et lussiq111 sera protege dans'organise, tortira de cet etasabject.President du S. 0.. I.-ses loesomsnorrfaet en les offrantnauxd'un man parlavaleur des actes po--"'""'F'"""w.=.;.'====._.dans,coeurs et dartslesmes anus qui ont tenua rimmieux etre materiel et um_ en exeesprits.Francealo-rs pos invitation a se rendresdevoues ral, et aussi Fluml seradrnyte i ceux-la qui out convii de3 nseutide la* plus ziche colo enthousiastesetleaternalismadroit etguide trectela. detestable manic de VI,Ue; cettede`St-Domingue ne pour temotgper au digne re-loo toujours, Cornme crtrautrenipouvant resistera.ces elepresentant de laJunta dmernec:,:evere d'un Chefvoudrait toujours "estgal -lache le alanche apresla cognee'.Judi 26 juillet 1956 17 heuresmeats &Emancipationa prise guuvernement i la fois levoir de-eurdans inonneur et la dig;eintateile-ineme lea pandpesde lar;com.anceet leurattach'e-Justice et de rhonneur d'un son p'nearer dans le cheminde la gee le eitcu'en"`riele"' '"de SetreSp011iablines 114-5.tuemBattluninacPrioiliculciau EtlOirei elitaechat irrectuctible devant toutIt c'est RogerS2c"revolution de 1.789qui jailmeat..,.,.lys le sertger.avain qui26c ((rage de in Lotide r Et,126e TirageInvitation,miere bierir) sur cettedi itrfer eatiEssaient, pri n----lentleur lur(2-. 'oils me permettrezde cc qui eat NATIONAL.ef n t,,aeonmagistrate Haitien. Les ()Orations se diroule-colonie.Sielle coalsoulignerparticulterementTels sant les voeux "etafer-Si=1"/1ma, dn % e.st unePodrcluoit SERpouVriciltuoisEkrlavrauelat rent coun acrzunornL tionudj topuersaaennt,psraerdibattait its noirsdte cete Ile cetteconfiance gPreuce que i.-pqui reclarnilentpar la force nent parti-iontruchement de notre proehain ouverneulls tien. vents que jefOrmeAradressepardeux Nord/res ei compose desforce dynamique qua pe peut trourept-eta:tams;leur liberte et tem` indepen-vous dire; poureux, elle meat et en(Csexprigmant von sa plenitude clue dans f action;io Du Departernent d Ftradi.formelle assurance que is parte q-echeque sidee doit Etre2o Dees'nameslaPPrefecture;VON DES DROITSOh. tionnel de calrneet cle pais. nouveauChefde tout le saulignEepar au acid pane3o Du CommerceSERVIIIconsirteiustementa4o De la Pressefu'liONI VIE qui estcorollaire de serenite sunlesquels leurs Pays que nousattendons ren renseiriet ago en. dEpit de toutt.s5o Re 4 membres du Publicrion 1mcmhre du Clerge,3 Inde cetterevolution,"enthou efforts reposent.Cette contrera darts rhistoire parlatepulccees qquu: 1pLuntvezet sdecaptres.esisma lesp:apies et ouvritfiance, eest peut-etrela seaporte accueillante etlamgeseearncffer;Rartoutrare de la Dernocra-le garantie dont us reclamentmerit ouverte tie la Democraformer, etudier, s'iristruire, deve.Den: gl entlittc:Snlames de noire 3CP'ela reciprocite afin que,leurtie".topper au maximumseamoind''prinelpes de cetteReyna.'don de1789,nossublimes..Vva-nu-pieds" antcombat-tar avec rage et nousout donatous devonsconserverauxgenerations a venir. en rEpaiante noiredInteux, leadi-,f'assantun ordreddance, mai. laDECLARAreprrsente Leardesk.tte".inspirahtdes m mesne.celegssacce:'1804,quetravail soit productif. EtSiaujourd'hui ouje c-ois 'Etreul de leursleaders, je me detribal;vous traduire cetEtat d'ame. jemanquerais acette place a an commande-meat histortqueheralitairequi se projette dentle Pre-taligaretteSplendiddepuisplusde ,26 anis psesar son aromeet un goAgents distributeurs:Joseph Nadal etCoonTelephesDirection s:3489 et2238quss.--',res cute recevrontrespectivement leachspusitiorw ses moindres possioi-heureuses toutes sortant des sphlreasera radiodiffusee par la Sla-ne me tient/rez pointrigueur resultats de sesfructueuxefforts. eioa "Radio-Commerce".Monsieur leMinis ireCotomarquerpft'f, des actestangiblesLepubtic y est cordialement invihas, ses moindres fistulaspour du tambour &claque. La cbs seaacquisitions. en unot /Era-dee qui notesest cher, vous.ensuite appliqstr a Id :cametiligner apr'ir roanmne de soulesl avo.*SEllYIR.!...,Elk V 111 exalte r horn-Pori att .-Prince te 17 Pullet 1956esquisse a st Nikkeikei de I'-dres,enzerzt provincial., De route entme Lit ..!donne consciencede rut'ere. Shrtl VII placel'hornIota yel'importan ce du re-,re sou pays, de ihumen.te...;a.yes, firernte, Jacmel,Go- '' :naives,Portde-Patx, meteelillmesIrace re se. responsabliae5,e'..gran esves comblIt discipline de penseeImprimerie de MellonRue des Front.-Forts73-ussoFreres'cialescut'blic'est la coal.helectinnn s, put exsence d'industrieset de tratt qui satisfait lea g 3 Its Is p lu%deticlts_sad/0nscommaEt surtout n ouezif en..h.tz,t.0 de itavauxplus debijoux..auxprixRrent leniemtnt absorbees parla centralisation administra-live de la Capita/e. E learear aa getera par defaut decirca-6'77 Pour vos cadeaux de toutes sortesn'ouqualite incomparable-tabscs lation monetaire due a rair bliez jitns-ais at passer chezRusso Frereisantes Elles sattristeat ,u;pecialite dpesasacirticles,tels cpsI exodeobligi de but,_fa_ soa4 iia litles plus ctn.:Hesclerst /tr.axoatees, 13raceles111strcks, pen11:1-3, haat.au t) .Inc,.1trecherche eels de to stesles qualiy,nitt uit'ssortirneat-,;y

PAGE 29

-Miugezles painsLARCO"..Buvez: lesBoissons......rour.donner l'exempleSuite de la. page 1.Chamblim, Vildroit Canthier, la reproduction presque litte-ale de radicle 3la Decla sEe par_uimporte quel mo-aqte &Port Saint qui benefiDuguestire Beaudoqin, Aristo..-cie le plus de vos effortset bule Salomon, Christophe Sa-,-de :vane technique. Votre in'slornon, Leek L.ebon, Rolland...p or t a n t Etablissement a Dan. Ancene &meth, isidorPoint de Sable o6 sont accts.Livert.rpis tent de bras, les mulletsXXXde dollars Tones a la refectionde nos routes. les don%con0.Port-au-Prince, le 15Juil-ientis aux paysans pow;lalet 1956-.culture des tiztirees prerni:re,.Chers amis,tout nous prouve votre ar--cleat' desir, votre ferulevo.Je suis profandement sensi.1 et n t 6 d'ennoblir rElamrneble au nouveau trnoignage` Haitien etdele conduirevers. sin ideal pluseleve etde sympathie que vous medonnez en m'invitant a la fe-.plus pur, par 'les sentiers dete patronale d Port-Salut,ordre, de la plix 'et,a--Jed eI.xir m...s*de tous lea*--discipline.-.=,0points dtipaysVous travaillez pour nous,eviterleaefftts de la situa.Senateur, qui n o u snour-,srissons 'du fruit devos Ition creee par retat de siege,.nous v 0 ti s.je trens a en tlonner rexempleeurn Pusssions.1-'en m'a.bstenant de participermervir connate vous flans ser.vezl a toute heure, en toutecumin! vas me le deman-chose.me religdez, aux manifestations, me.iezsei, que v o u sparinezHvousonorable Sena-..4e.0..,apporter le -rrecon. -promettez d'organiser a.occasiondu4 emit.lort;d: votre presence en notre..fi:e patronale.Nos cceursInutile de VOUS direque,en cl* autres temps, j'eusst etcIdeborderont d'allegressenoustres heureux d'etre rhote de-erorn affermis dans nos en-votre p3pulation oiljt ne.: trebri,es; ce jour seramar-compte que de smceresetquo d tine pierre blanche dansdevouesamisNeanca..-nos annales, et, notre affee-oins, je vous.reitere:Lion, pour voustresill stri,u reexpress on de mes s e n t i-Senateur, s'avivera davanta-ments en la F'atrie,et vouspie de les transmettretousNous nourrissonS le 'ferulelesvanes.--zspoir que vous repondrez-none attente et vousnrionsLouis DEJOIEZagreer, avee noremercieSelman'. de la Republiquetnentsantidpes, rbomrnage"Canilda.tlaPr:sidence-de nos sinceres salutations.Destin ,Beaudoin,-gnan Vallan, Vitalberne.Chamfblin, Jean Glemaud, Lionel,i-Claarles, Vincent Chery, Barnave Darbouze, Franck Dar--lbouze, AntoineCerard, DOMinique Muscats, Julien Men-tor Marcel Maurice,Static)Niaud, Felix Fleurgin,PrevoyEncoreunmadepar Haiti.blique nu antre; rorigine na-precedes parla Dacla-ation re, la naissance ou tout all-Kde I Immaculee Conceptionor,ces articles ont e'te'SUCCES DEOSLade Port-de-Pak miraculeusement seuveeAmericaine desDroitset De tre eta". etc. etc.donate du sociale, la propri6-net cutdetrortles normts u Gosd'une catestroPhetotalevoirs de CHomme. adopteeCesInternatio-Suite de la page *I,leures a.m.. one Isecousse sumsque /rune intensite, jusqie la en-core inconnue a vmlemment se--conela Ville de Port-cle Paix, oudo muinstout le Departementdu Nord*OuestToutes lesconstructions ensour sont fortement atteimes etcuisines!nelsons out ete,tout on en partie,renvirsees.'Pa n'a enregistre. fort heureuse-merit, aucune perte de vie. la populationdes lespremiersflan-,--ments aj ant gagne les rues, pas;-de panique._Beaucoup de maisons de carrymierce et boutiques oat eusubirdes (I:gals importants. 'Mutesleamaisons enplanches sont,disioquees. La Cathedrale it rE.glise 'zt-Monfort constituent unveritable dangerOn s'assembleraw entremblant, pots-prier.'Quelques maisons d'habitat;onPort de PaisonttIte evacuees.Des tea premieres heures du maSits de ccjour terrible, le Cam.snandant du Departemert etleerefet dePort-de-Paieetaientst;taCCSSits-rsoft I rrconstruire. Les maladesout ete evacues en toute hate.Par miracle, la, aussi, aucune pertedevie n'aenregistree.Les pertesmaterielles, partout.sont tre-elevees.Partout dans lea campagxes,on a en;egistre des digats im?ar-tantsDais certains eirdrolts laterre presente des traces de labaurage out.rrageeta. fakespardes machines infernales et la ueurfait ride, Men des visages.Comma or.cat aux approchesde Is iniavaise saisoa, on at de.mind" don: de gum den un area0 fait ?CORR ESPONDANTration Universelle de § Droitsdel'Homme,Declarationadoptee par l'Assemblee Geneale des Nasions-Unies le 10Decembre 1948 et unanime.'meat ratifiee par le PeupleHiitien. Cet article est, ainsi,redige:icun a ledroitlavie, a la liberte eta la securite de sa. personne.Cette securi 6 de laper-sonne bumaine eat, ainsi. de-finie dans leaalineassui.vents de radicle10 de no-I11I1948.gazeusesLARCO_LA DEMOCRATIEET LE...yen '-,vaise foi internationale.quel--Les imperatifs categoriIC que soit l'appellation crun-ques de Testicle Constitution-engagementinternational.nel 10, inspires de ces TraitesTraite, Convention, Declare,dInternationaux qui oat precetion, etc eet engagement oit. '.de te vote "de la Constitutionetre respecte et executede 1950, scat us suseeptiblesVoici ce que dit Kluber&sutPend" Per "I"etre.ur l'inviolabilite des docu-de siegernents internationaux:, prevu al'article 155a L'interet de rEtat peutL article 155 sur retat dede la Constitution?exiger imperienn,.tsement laco'k,siege n'e,i1 pas en contraddusion de Traites, Publicsicyee desk paissances Ettrarg_tion i,vee r article .i(V1/1 deres.Dam cc cas ii eat clairDevoirs do l'Homme et lea arla Declaration des Droits etqu'il ne pourrait se continuer'd..-' 1!.ment pendant l'interrogatoidiscrimination' .dea coopDroits de l'orsaHrne, ratifiee gue, la religion,ropinion pu-tigatioin d'opinion, d'expres-11 .c'-suite de lapage I'tee, constitue un actemeatde Convention s'il itait-ble a cheque partieIre Constitution._tic:es,.. et.7de la De arete contrac--Nut ne petit etrepour-bon.: raverst. eesrodstante, de se clesister a son gre!)suivi, effete ou detenu que de I Fion-mde sea engagementsXVI,.11eat runsi,--dam leacasdetermines parL article0.4:elconsa:des traite.sinviotabsli te,la sainteifa I et se on es r:frmes qupublics (Sass:caterpactorum gentiumpublico-L arrestation etla detenleprescrit.-Toute personne peut re-)cond. au x rribunaux pow farrem) doit done former pour'tion n auront lieu que Jur le re valoir sea limits,De met'tomeslea nations 'tine loimandat dun fonctronnaireatgoit existeitme psocedurec"unatid6e parie Ina derEta4'legatement competent.sin.ple et mupide qui permteCane toi estegalernentsaintePour que ccse etre executeil faut:pu S alajustice de1a proteger pourtousles membres et partiesconcre les actrs dede PEtat, car c'est'au nom,d 'timandal'autcraeU ICC, C-IT i e'eej dtons qu eesId t s set conn.e-).lo quit exprime fortnelleoiotani, a son pradispositio.,e.et lan de 11icounus a1meat le mtains droll fondarneidaux reLa Contention du ginocidotif de la detentionelm?' Etc.o cut pura noastitutionest un T.ratie International -t,ttst..(L iCalique est de nous).lie tons lgs Pays signotaires`et I)t'rut le fait impute;soit laisse civic, au moment me suit :trie rut:n eaur niao20 qu'itnotthe et galL'artide 7 eat libelle co mIpes nunoiltaires ne depeed pintAtn i' reatmeneeesdde l'execution, a la personae"Tons sont Egaux devantInculpee, calif le cas defiala loi et ont drort sansdisIme"-execution,grantlelit.erimisdiation, a regale protecdes capriecsde l'Etat oudes gross-une quesnonrelere animate ClUanest pas necessaireegnepentpluspermetne ouminuet& en deten.ef vieletion tie lapre-groupe, physiques:nen;re,s'avise de detruix-ebrutalste physique,notam. tie tome:ncitationckette autre groope nuderiquement plutproiect1011sTome rigueur ou ..ontrain non de la tor.Tous out droit peapretendas majodtaires. Ce.'pourapplehende civilise et lemondecivils,une person ear-tontecliscrima-'OM (pition, tante pression morale ou senteDecimationet conplus fataiblerirant ainsirhumani1tttileration intellectuelie et' dre.sont interdites. Les parDeja. a" l'anicle 2 de la-.materielie de ce dernier.volttlevant les -tribunaux Lhoits de r Hornme.lcompetents en p ursuivanP,devoirinternational des Nati.-e survantetart ,formelle-Utiles de secoutir les victimes i-tens-,ot''e princi Converition du genocide eest um.L,e numero sans aucune automation-preg ment, pose:-dAle punir les auteurs du crime tie'soit lea auteurs, soit.-Chactin ale droitegenocideetc inspires parleaarticles deliscresente Declaration, .3::neomtmispde guerre,.etexecuteurs .Purr de thus Lesdrorts et deArticle 1LesParties(Lesafineas precitesoat toutes lealibettes. enpnces tantes confirment,Lque le gatocipace cons2. 5, 7. 8, 9. 10, etc_ dp la De' tels gut ceuxrelatifs a la raPort SaltittieslBogota.sespeuvent se pour-Declaratren Universe& de sScion rarticle presider de le'obatclaration Universe/1etie; cecrime international quielles s, lacouleur, le 5eXC, la lan.gent a prevemr on a punir"..laInaurelundi, 9du courant, I 5edtegOri-presents partout.visitant par.ciPar notre pays aXemex.carnetetoutetpar leur arnabilite. lea gens encoreBI:2 VIpar:li, leslieux et reconfortantConference Internationale A que,peuvent-ils coexisteratee Minister de rEducation Sad%mericatne, aevec un articleconstitution-levaee diffusaer dansfair?,necoe sDELTX CON,EM D'L\-DEPENDANCEmaines morales etdernocra.ST.DOM1NCUE,.queVats.affoles. Durant toute la journeed'autres petitessecoustes ant te-nu en etat d alerte toute la popu-lation. Depuis lors, la vie a reprisL'article Pruniercette tiques ,races stir lea panes teur fairprecedes eette Iola, te.son cours ha'Atuel.A Jean Rabel, unites lea cons.tructions en mur sont fortementDeclarationditen termpes de ireestcindivicluelle.et vise de mieuxfalsecon/mitrenotre pays -du titre ptometteurmes bonnets:-de justicz suziale et le leres.* et publicitaire: HAITI, SA MT.,.hutnain'a drot 'dlar its delHornme?TE POUR SON EMA NC/PA.ebranlees. Les maisons sont inha-Tout etret pectes.0.'a la vie et a la liberte, alaJurid:.:Itement, rankle 1:5 TioNbitabiesL Hopital etl'Eg se*l'int'itde de la 4,-,eirticic quiPuisse notre Departement dEisecurite et aegresa pereonne .a SUIVIrxification deces ddurecaltuionecNe actooztliel nv7crinpecadaeliemn;Les articles 2 et 4 eexpri.documtritstnterna.tronaux,Motel,, et oroprietaire demeritainsi:1;an-at ;'Les Contractan-,LadirecteurNei de parie.,t tee PArticle 2 -Toutes Les pertes--peut-ii or_valoir, tri toutcilcacuiF'Fie,..,aiinotreami estsonnes, sansdistinction de ra Etat de c ause?Ne serait-ilrtaer:rim Jean Bapce, de sexe, de langue, de re. pasune violation des engeR1tistePlegranIt PetrieTanePDorerse-ligion ou autre, soul igales meritsinte-nationaux?'tevdant la loi et oat les droits11oniversellement re-sal flea et de Petion et son vif deevoirs consacres --S'-cetconnque toutTratteirati. toilers baitiens, dignessir &Miter d'autre oeuvresd hit.te declaration.fieper-atticsContracen vue de mieuv faire connaitrene a droit a la liberted'inves pourl'acasioneux offerte.Article IV-Tonle persontantesieshnot historians den taisirentobiigatoire !laid en Fiance-sion et de diffusion de la penlot irreper:Ltive qui, intxecu.1.1dovic MORIN LACOMB,U/

PAGE 30

eiPresid ent prospereLe Senateur LouisDOafait...De froids catctilateuts.Ssille de la pare 1Corps, cn refutation du Rapport.suite de la page 1Suit,de /a page ILa tra.;-,eeek.end de 110. chaineselections sena toriaks qui a /lourauteuele Senatentexcessive. ni d'une habitese ima.Inn la richesse. Rojas dispoa,se d'un marche ferule pourMsea boeufs:ravitaille1 e s-commissariats a l'artnee quiLuc G. Propbete.Itt)Vid anal" pesos..Rojas (ha tendant nmeluxueuse habitttion de etpresidentielles.ginaue, nu enEn de cette especee garDcPuisacquisequill aEn un mot, on petit etreV Citpge de laperorai ehypocrisie queles focebes et leaodes minims de Pe"s ern.et6di' autorise a avancor que la ri-sonen'qiue le stions:tafelons savene employer pour compel,-enagement dela f--test, je n'ai pas de monnaiielimielronbistaetnicoon are outBogota 'mine P"iei.k.eel tilde& "llegues tent la eirconstaucte de la fills.RojasAlal right. Akrs donet plusdlelete mentannonceedek /oi electAussi, honorables come licssociant del'attitudedepre: traders de leurs decks avecerno quatre bates deiet rotellOtiUIES',IE tr-rMel1 ddiet 1954 ne poutait,5.4.vaur et iantera ee -'iITu,enaJeauget &a:eateet leetaetettituicn personnelle, de la plupart. certsdne serenite, unUnlit, mull-leZiggugapran tiesdpar chunin de fer au restedude qui heurte outrageusepeas, pour ne pas dire tine liaint, ,esirablesaux atmanse, N.ssi -e c.'est iedire la nega-cemment achete un ranch de 17c,teurs appeles a choisirpro: mieho dy,./ales interh,.,-t..pourPtsdelaation deahistoire,avoir lion de lepr.5.e.zc., //erve A matenet comment le President ge d'I'se ._ %true insistait pour cornconscien C'est touteeur:PaarePermidalite..Pies de Beiastegin, Rojas are-Les colombiens lacontent-''OLO sues / str le procae peu cone-chainemenrde nouveauxepumique et ccitoyen est plus a r aise".constate. tors du .noiseawn!'tette histoire et plusieurs de..nateur.s delRpeenent its r'esponsalnines.!iolint: plus dit-ne de.11-ere aazten 'vase a renrondee eninterim reels. et ,sans pourtant-eaSon s:SISCur lasses reneh'` ei 1 b'd'lailla vivaitdans une mo!O.! 00,.,-4escas et.Rojas, 1 unique ass oaeu unanirne del' Pinion ''Le Presidentutiliser nul antic moyen de -re-deste rnaison louee. En trois,heri eun acquit -pour1.7.00.blsquepu t.ans. il eat dCOO..estaLeRat chero:Mr le Presl pen es dans ramsuer leur mesonst, en accep-Iles variantes'pour mettre en' ;niis que le ioge en char-n puss saevoir penton.4electorales a tine conceqnuoeucrocna sue qCuheeinf ma lNation,Droi'Tele". la 1-6*Le Senateur Louis Dejoie aadolpteit,ramener rhaitienustavo Roja,qua devau,asetait2500.00 pesos,il fuiPbrus ueenf, /edone agi dans la plenitude de sa electeur, dankjesproehaines't. 'lla eat deantsnencerIts enehereeartir d'yentariche avant depren-de sesforicsiciones. oernemenf de laReaub:1;atie conscience, eta fait son ddre le pouvnir. le General Pat-"qu6evenu un multi-unehabitation es'"'henceasvendication logique et raisonnable,8.000.000.Qinesti/ passe g ar aa de Ia Republique est parti... quele BULLETIN DE 'VOTE,.milhonnaire, le fenmer No 1../(pu ditourner k l'ouvoirCn antic ranch de ojas ne lui-..Suite de la page 4rarme la plus puissante en matierx am e h e s et des dizaines pour5C0 000 pesos. puss il en re-' Farce Au.'aucune su;te ra'a OE pour Is fin de eemoss de jum.proprietaire cl'au raoins. neuf uric grandehabitation a Garnarra disposiiions).*iliie ts de tetes.ii.. ,..sEt..taet Atroptenip.rea !len coati du toutII acheta cutifde ses .,.1...1.-bles bannes 1,i.1 juin, 1958 avant Id 1crl-''een0 t at-s tot lanuntie la moms donnee, i la,rorr,ef 'c.retairsecastatereunionqua Etait projeee mentdemocratique.Ccoule, nous avions ex rime notainsia ane ISIIVOIe aelectionsous un regime wan,On a refuse de Itcomprendsctie la nation. Rojas devint.,,,avanta etne Prix 500 000 pesos. t HonorableSePIrrion et noire senurnentTsur cot-C est dommage 1 Mass un plai-de,na.&betas!,r s uric agence du gouver, phin Telson, au conesdela session'.ce extraordinaire et ce quesir de haut "goOt nous a etc preentout,esmptilees 13--, cet-Adietegn--nement &Rojas''.clinitlircritdee onpmdi jet.l' entre on espere rede,reproduire. dans notdermere edition. 1 energique protestra,te date 'chanteuse de j u i noramaire de tennenois des Chas(SelonleTime du lejuillet 55)bras Ligislarires. eele signiEe.talOn ne fera que tourner autoue tion derhonorable Sinateurta1953 aadirigea un coupainsi sa course echeveleesue au emirs diem, se,gan_seunPcroutes its foss que ces reu.didet declare a la Presideoseficielle ne sera pas realiene, sr./.otretat railitaire etcornmen-autant dire dans un cercle Dejoie. en saqualite de Cam:*forcement nue cette Frmr-esse a aa,seront que 'occicasion e /usqu lin)enrEp onse a'sate-.approvisionnent pas seu-.ro et."tu'u beaux disceurs'et de brillantes pa. d'accusacion centrela. libels& eleelx'ecnitnii-nif.estations...rsorclinaire dont Elane rears. dant Its peuples du cond., tort& qu estle Rapport du Sena--.o.s qua lepros-t se.-.t prat,car'fotles frais.teur Ltic Prophete. auteur de Ia.,est bier/ -possible qu'on n'ait pasneat nen mreeu le ter/vspreparer uu tellui presentant nos noel= loi de,s1954,critiquee par la Lei.. Suite page lesinceres &excellent voyage, nousDejoie.au.US S/anent pour les troupes ',DaisQue lea organisateurs. particuPTou'ours est-ilue, Ia.ro_tenons aussi5renouvelerau,..,President Magloire le souhait for-Cedes. le resultat negatif de laPierre A. Thevenin et Dienier Beldu) Secretaire dEtat d?rin'vent:lent tout aussi bien auxiletement nos ands A.Alomplainr. messetermer, de la Justic:0 et de la De-mule encet editorial plus hautnoble tentative contenuedans cette' -tnous enArimg, au moine, propositionde' loimodificative.nessemettle temitqu au deriver moment dans &J.-.,gement-Eitel uric oeuvre digne d'enteura-Les detenusCe melte iour, le rouveau eteminent sous le poids dune tropauxquelles aasistaitle syrnpathi,..que Mmntre'rieur .-xxxprerogatives que confere rartic e-A57 de la Constitu 'non au Pou-.incomprehensibleet trop longueenteAdelphin Telsonk-distinguernbassadeur de France,etas des infortunisdetenus' Mr. Lucien Felix, offrait dans hs----consequencedes be-snes que Von seByre a son exaroer4,ferents secteurs de Pepinion pu.tions acquiresau tours de enComae, oil, sans raison appan,.tempi qu e e procusposiblique, le Senateur Louis Deinieces contacts..la Nation entiere. etsense, les liseussioos at prelon.liot recohent ici toutesleafelicsfense Nationale ne eetant pas teavi se ete e int a INC gut3,qu a' u rescue du Chef de l'Etat, et etait,d'ailleursa prevoir.des--tations qu its mentent pour une'alseullanniErgaggingsameggillims----comme on respemia jus-n'a pas neglige derecourheauxtout parsicuherement, ceux-la quigearent pen ant plusieurs reuriorun-tom= nous le faisions au patree dans ce pays qui en a dejhsear= des Commisnures,estt-/avant,c'-eat paneclue its des I entices,uric grandiose recapies -ebjets d'interet, tant besuin," a".2bon !le le. sige,a.lerle Ministt2.en done en.usant de cesprede 1 Inteneun 1 auseur de Iaproper-.r*-TUtteurs avaientcircule avec tion a r occasion de la Revoluticn-regain:es ,constinitionnelles clue-eititin, le Senateur Dejoie, et.rCette date ask on pen aessuidP4. tiesrthtinnet'ne telle persistence quele de 1789-en de jours avant la cloture deleur d et entio ra,par amidld -Lenislature le Senateur du Sud aI-.aaim quaens ore wes,mettre certainee MGM cations de,iv jutuet versant laaeseuvierne session de la 57einefete de tens lea peoples du mondeRcelebre Senateur POLOG ES'etaientmis d'accord poTrcS.consequent,noun' estan acne ou cans uric autre, mint tees compsournis au x deliberations de sesde lot elesunalement de peine le dices de Me Du-Nous avons appear avec inffmlaLoi. electorale de 1954. Mats,il a fallu, eapendant, attendee''plus sap, pour ne Tiencontables 1 la Fiancedes gra r desIt projethillier. de gamerie silenceideesccratiques et hrinenitesmoment favorable*era, e quiale sort que nous Inas Pierre.. Juge d'instructionauqa.ellaprojet...,e5/a civili,a. sat ons, sort in m me qui a mar TribunalCivil de Port-auPrince.pour mantra-.,,du,i-,./,. t ....,..LquAectRouEts.c.elacteeqtaui.tenquedauisniptivuett d'attendrepourflu ire bier, des po survenu j e rids apres nudz aSc'''non 1:110utlfle. Lite est surtout la.-elan eaucune allusion i rinipossibilit&.Francoinde Sales oni .Or, le 19 juillet est be! et fete de la Republique d'Haiti qu'onsitinsirale la Proposition-Dejaie, cette Le-LtjuencienFelix de vouloir bien trans de loi electorate du Sen" ateur DEPBre-. democratique et liberaletie la plus cruelle attentei"rallies "vivant dans ks tensesrofondement reetthonnete'..Smsttre a r actuel Chef de la Nation JOIE qui nous aprocure la sa .Sea funerailles one tie cbantdesline telle initiative anti socia14-east bien dot:image que la Francaise.. E Mr. Beni Cot)t,hfaction de lire le paniage de lavex/areal apres-midi. enrE_,?-14e et autispiaitoeirc:tpeiqunesea.,,,qupel.iqueengsla:-Intsuret a n t attendue neins vacua fervents de bcnheur et belle peroraisen par laquelieill, Ste Anre avec le concours d'uneim silent,-de progres que nous formulons a minait son sensationnel discoursposante assistance.d1e tcutes ,esautres candidatures/.tott pas venuelrendroit du noble peuple fear/cals. prononce h la TribunedA tons max gni eedeuil affeete. 1 la Presidence,clandestine-4 oneEt ce pays a tent besoin"Ca nubble, pour miens assurer riches"Lien passe, et' lien n aetc a apuelie, a juste titre. la Bile deEt c'est sans acute cette posi"traftenlentdenormalisationd'-*fait en vue de calmer Its an 89.que nous priori E. E.. Mron est. mite au Senandela propositionsion d'une parfaite correctses operations-tion des uns .et des curesqu'aCe mernbre du Bafteau au Cap Electorates a1957dteneevai etre.Aussiest.ce avec quelqu'imomarquee lerejet hlapeesqunmani Heidenqui fut en routes.goassesnombreusesfa-d'apakernent pour cfue puis-se 'etre abrade avec tinpeu--Van tin seriniteits probl-eTries de lasolution desquelsdepend son devenir!Nous ne pouvons pas ce-dar cc clue nous savons positivement etqitoucberasans doute les amessensibles'qui rue sont guise cares en ccpays: La journeedu 19et a fire pour lesnembreusesfamilies des detenus nue journee d'arnere deception!Et l'on petit dire, sanstrainte d'tre demerits, quetette deception aete pasta-Ile par tine tres fortetnajoriCombien clue c'est domrna44voir Legislatif, cornme au Pouvoirprevention, voient enfin Inlet neseraincle que la lumiere de la jusTout au debut,Is preroieri.manoir Exeeutif, de faire des lois sue soussalons de sa residence, au001.ALCOGUY SEJOURNEFournisseur aupres des &pita=at Pharmaciespour sa haute purete saenlifique.Foumisseur crupres des Industriespour son haut rendement.Fournbaseur aupres des Liquoristespour so qualite incomparable.GUY SEJOWINEMAUDICE TUBEPortou-PrInce.toutcumspeasittlenuflainertesennenotus dasdareNs'eseouv:solide et populairedu Senateurcamouflees, ily a.celle declarer/I,rexpression sincere de nos condoLouis Dejoie. dent la victoire esileancesevidemmentassures, si jantais /a-Peuplehaitien auivait ajouirINTEGRNLEMENT ds son droitde choisir librement son Chef d'En,CABINET DEtat,aria procnaines elections pro.,.elections,.Ms VictorS. Pierre LouisaidernielleL,,,...73 Itue d s Fronts-Forts73 FAIT. et force,egalemen -at deNials, force est de constatee /Aufot -A VOCATeINDEPENDANCE-Bi-HelidomadaireRedaction: Un ComiteGeorges J. PETITDirecteurProprietaireet GerantResponsableRene S. BENJAMINRedacteur en ChefMme Therese G. PETITAdenhiistratriceMENTSPort'-au-PrinceCele; 3.00Province" 31t0tout mettre citceuvre pour permittreitcus les./PROPI-1E.TESe de miser surIs tentationdune impossible VIOLAXIONDIILA. CONSTITCTION,Suite de la pagcLibr air ie Ste Therese-Rae des Miracles No 81'volcano mains Marpeau enlistscIt Monderrier Pierre. Voua tr6u.I-veroz tout tm assatiat'&wit,de livres classignes...

PAGE 31

r....IPORTAII-PRINCE HAMal c atmUN DES ASPECTS DES OPERATIONS ELECTORALESOn a toujours table surChaque commune etant voix, apre.s avoir compare sesiflaliberte-la sinceriteou Irinsincerite independante de ses voisines, resultats"a ceux de see corn-Ce tie phrase qui a fermi-4ze le belle plaidoirie du Senatem Dejoie en faveur d'unerecision democratique, UBE,RALE, de noire apparel,' gleebored a fait echo dons tout.'lepays.Car c'esi une phrase4ui ne saurail kisser l'hailienindifferent et qui imeut foul-etre hurnain.Choisirc'es)unideal,que l'hailien a touj ourscoresse; choisir la Merle' lela 'Re le geste de nos Frer/e7er fancier 7804.C'e.st hier encore que lagrande democratic Nord-Americaine aucroit ses fronh-eresceux quifuyaientlesgueurs cluRideau de Fer aveccc mane cri:"Nous avonschoisiliberte''.Et coda qu'ele President de la Republique.azi-mente a choisila Seriephe du prearnbule de la ConsFvoyons que lee Membres deVoir suite page 3l'Assemblee1Constituante,ens le 8 Octobre1950, se c...)pour la tournee du Sud, Lea dune yeast conspiratiori et on setd*sont remits dans la'Ale des agentssecrets du gouvernement doutait point de l'intention for-ec1ara ione Gonaives, du 3 au 25 Novem avaitnt remarque clueIn Genesal melle de Tanis de s'emparer dubre 1950, en vue de dormer Tanis Aine etleGeneral Fontanges pouvoir. Pour mettre asrespon8se-Chevalliertensuent des reunion bike a couvert, In muustre Felixgarantissant ses droits et enste-tie1erahsence des membres qui devaient lui expliquer la. situa.A tons ceux que cela, pent libertes. Et darts le texte medu Cabinet qui an trouvaientdansSionpolitique gun traversait Ininteresser le ducteurMarcel me decetteConstitution he Sud. Dila le13 mars 1878, rat:-Voir suite page 3Herard, Senateur de la Repu nous ikons a r article 33,que....................,.................,blique faitsavoir quit n'a le Gouvernement de la Repunullement rintention de se blique es tessentiellemen;eritei%....en peuda motsdid t aux proc hai CIVIL DEMOCRATIQGEZT, porter can-,nes competitions eleetarales;BEPPESENTATIF,Le Congres des PresidentsII prendoccasiondu pre-Donc,les NORMES CONS des Republiques amZtrittittessentavis pour rernercier cha-MUT, IONNELLES q is e qui vie nt de se talk a Panama.leureusernent lea artibonitiensV oir suite page 4et qui ne devait etre,ily a quelde rhonneur et de Is confiance qu'ils lui oat fait enrenvoapublique.et.yant sie ger au Se nat de In ReaneanDr IMarcel HERARDv nemenPort-au-Prince, le 21 ;,,;1i,ll C1956ons ructionnauneimpor.ance ettd'une signification comidera.Fonctionnairesdeexecutiondu contrat tifs:Une lueur d espoir en estconfronteut leurs, pays respec-cornpagniequi est chargeesans conscience, ,.II nous revient des Gonai-prevoyant la construction de vent,. En effet,4.p a r E lailves que le fonctionnementde laCiteVlilitaire erigee a Grande Republique Etoilea,r hopital n'est pas des plus laChancerelles et dont lee tran'en eat pas une wile autretisfaisant. II eat franchernent vanxont commence depute dans le continent al e-icain,m alheureux de constaterdans octobre de1 armee derniere. qui snit vhritablemcapa.notre pays que certainsfoncC est notre compatriote hie d`effirmer qu'ell'a pas'tionnaires de rEtat tont sansle commercant bien connu, a chercher lasolut.d'uneconscience.IIs e r a i tMr Gerard Tmard gut est leeventuelleet triple-e sociabon peut-etre de faire passerPresident decette Compa. ie econominue et to+ -de temps a autre In film (d 'a. gatede Construction.,''pees une peinture de In vie so' Lestravaux vontbanAussi, en souhaitant la wentiale faite par G. Courteline)train et, probablement r inauvenue au Presidentde in Re-intitule "Messieurs les rondsguration de In Cite MilitairePubliqued'Haiti.dm ''''In recePstair suite page 41Voir suite page 2tion,selon les inform'is que-Bkhrge0101244/RE218248 Anne* NoI /6Jeudi 26 Jutllet1956 Pdesresultatsobtenus darts en larnatiere,faut ben pititeurs par commune parnos competitions e '1ectora 1es que Ies resu Itats so)en t condenartement aenfm nepredepuis quelquetemps.centres quelque part, pour nant ces resultats pourla ReQuel que soit r esprit d'udepartagerleeconcurs ents, publique entierenelotelectorate tendantc'est.'i-dire, proclarner celui-Mair,ne se cornprendgarantir lasinthite de ces la. qui aura obtenu le plus deVoirksuite page 2resultits,restera pur neanttout le temps que laprocla-mation des resultatsrester&toumisela sanction du Bu-reauCentral deRecense-rnent.Par Rene S. BENJAMINcolt pour armee., a la pro-Le gerant.responsable de Noen partantresclavageavecclamation des resultats des tee Epoquea et its acolytes /ions sea variantesdons cbaque pays --elections presidentielles, dePas pose.la solution du probleme en peasant par r economic fermeeelt: par le suffrage direct.grant...ant erresur une defini tisanale pour aboutir au CapitaUn pareil bureau se con-enustempsneust d.volution des regimes economiques mire de tauslea economistes desLesetD-qui se sant succedes dans in monde1. oir supage.2'es! le premier paragra-.,(ours de SociologiepourGerard Carrenardpuis que le Chef d'Etat est d" manes* Hs ensont incapables (manoiranglais du moyen.ege,et jeleur jette le defi Is plus Flavillamerovingienne). Economie artion de in chaise; ileut mien: valu talisme. lh eurent comoris que.non-candidature5noC nsan de tous lee portefeuilles minis. MK A. Thoby et Camilleauau Peuplea ti n unetitution DEMOCRATIQUEgui inquiitaieut FOil Carrie char Carrie dePecha *auPrea de Canalques jours,peine, qu uric CCremonie commemorative, ar occasionde Panniversairedu Congres de 1826. sera upetintern a to-Senateur de la Republique.uppsence de touslesPresidentsOn sait quec'estcette la libert6, lee problerac 3qudSybles, si, bien entenda la pre-qui y ant assiste, cot's itsInCompanypreuve de leur desk de re-soudre, dans lajustice etDimanche16juillet endpoureux gulls prissent tout lein propoblemede la repartstson des-cessipourur etablirbiens a tou'ours ete in-*Depuis he depart de Boisrond-smiteavait en Mains tons lea fileragment Aliistoireno! confreres ont publiees, aetc p.rticulierernent syrnpa-thique, nous nesaurions o-scare de solliciter egalernentdu Ministre des Relations Exteneures comme cela se faitVoir suite page 4,Lareceptiondes parlementairesa Turgeouecurs,'Issue de la seance'de cloture de la session legis-sur I'invitationduP.rident dela Republique,be Parlementaires, (a l'exception d'un seul empechejassistaienttine grandiose reception, organisee en Icor hon-neur alavilla du Gene =a1Paul Eugene Magloire.Turgeau.Notre confrere -Le Na-tiona!'' dans son edition speciale parue Jeudi 19 juilletl'occasion de rheureux anni-versaire du Chef de rEtat,Voir suite page 2PatiqUeII est bon que le journa-listea.opinionanalysedetemps en temps la situationpolitique pour en &gager sinon des directives, du momsdes reflexions,propre,eclairer is lanterne des uns et desautres,Pendant qu une quaran-tame environ de prisonnierspolitiquescontinuent!curvain et (qui salt?) innocentmartyre au "Blockauss"decla rue du Centre, deux faits,.apparemment sans unportan-cc, mais lourds de significa-tion, sont survenus au coursde eette derrierequinzaine;Le'flirt dugouverne-ment 'avec quelques elementsconnus pour leursattaches=tires ou 'hyppocrites mainprofOndes avec r estitnisme:et le rejetpar le Sena, de-voueenmajeureparticioaupouvoir. dela prop-sition de loi-Dejoie.titution qUi nougre itnousPar AVIDRE 1.* ISIDOREVole suite page 3Kleber Georges, Jacohest martDimanche matifa, liars Tes 7heures.a succombe apses sets.lemtnt quelques jours de malaria,.Kleber Georges Jacob, In sympo-thique SecretaireGeneral 1versiteA vocat, Cumin de belleeretd'ervergure.Ofesseurnstitut d'Ethnologie, ancien std-snintaqteur du Journal "Le NoevelbsteKleber Georges Jacob acollabore ila Revue "Les Griot"et plustarn aujournal''LesGriots" nu sea articlesde poids,trahissaient ur,t homme d'une rarefacture litterarreet scsentthqueet (Pune ties profonde culture-.11apublic d six ouvrageas"L Ethnic Hai tienne"et"Contribution a r Elude derHomme Mitten" qui sontgeneraltment classespannimeilleures contributions 1 revoltsLion de In science ethnographiqueen Halts..C'eat done un belle et, grandelumiere qui s*est eteinte et an curVolt suite page 4Mr MiltonBarralla"Indepenclance"Hue mat-Me nous avons eugreable surprise de recevoir issite de AirMilton Bartall VCIIPsaltier Independance"roccasionde son rochain depart pour Was-hington.Premier Secretaire de l'Ambatl..sade Americaine depuis deux an..,Mr. Bartell a etc precut Conseil..kr an `debut de tette annee enre.connaissance des nieces iu ii a oh.tenus dim onus oil itd'une maniere effective ai.zissse.r:rement des liens qui unissent nadaVole suite pagq31

PAGE 32

927tNirriP9.-'441t4.7'Uri cies aspects...LA RECEPTION...'"que l'on venthonnedonntes,sin-ent le plusedifiantetketes et loyales,des resultatsLeplus impressionnantta-salatenusdanslacircons-laplusgoigne,bleau de ses differentespha-acriptionanean...de la Capitate.snient soEtablissementsLouisDEJOIEAvenueFrancklinRooseveltPort-au-PrinceAchetent descerisesindigenesbienmiirespourleurspepinieres auxsuccursatessuivantes:St-Michel del'Attalaye,Hinche, Fer-a-cheval,Port=a.:-Prince,GT qicl-Gohve,Miragoane, Jacrnel,1(ayes, Duds,i.iaraccie,IurVaalutPrix:linegourdelamarmite=*..........M...0...11.0000nor(011RS DESOCIOLOGIE...sLrge des choses.icSuite tla pagetion pludire sans craintesuite a. IspageSuite de la page1ment(le ricanements,apres temps presents et p155. s.II a eteje Paiscratre cenre dtfwiden tiiqusorn y out,pas heureusedoneque. powdes electionscette hometie. mais on se.Si-it rorigine de biendesguesser. ?hid'une classenouvellea pub le des photos qui en gna, endisant:Eoit *la croitadedes albigeois den etlles'*laqueassmulai ent certamspas exempte(Voir'llistoire geneWanes chapsdu massacre ort des lutt, it so donne oarDessalines, les mederic4s.dales..,laxBeer). Ces ezonomisles pretres, Itsartisans.arateteselasi Its individus.suivi nanty a lieu alssid'attirer l'atrevolution deces classesd'homtention de tout amceci:la guerreIbrassa ela for aeon de rladepenanee enreurussantlles sous et Indans une manenO SOUStncheete.te 1 teted'un famenx bu.souligne, par sa legende cornde partageres memes5.pour fatisserle.jeu: for-En effet. tenant 1 mar-L'inauguration d. la"t'pourra s e -ctuer enut.-Cl e meat prof nd elIt ruet'co repaseartssure ea ftevre de labataille cree-gullnotes-eireonsrenee, Laprofession nesignifiepas nue.les tranomieuc.politimse et sedate do, rent'Irnisr hurneur decoulantduChacune de cesphotossun certain esrritd'ententetSuite de Is page 1de dasse.snouvefluences Its plus diverses.Ces in-.veolutioru entrainant unchange-.'_L,:....-;,..-.areauCentralTue.nt qui atolitsa disposicheffat cordialProchain.tifiques. doctrines religieuses. re-endurees ensemble, la fairn,Is seal,'deAo .thiences rentdecouvertes sden noirs etmulatres. leasouffraiicesRecense. biea raccoeil.du prestigieuxad'anormat sur lea chantiersmanantsoolaans op, 1:::::plus hautlfnultats de la 3emecircurtscripspirituelle" It chef derE.nts. qa,e nous aoons piob.2) kffranchis. Neirt et Ataletres,Aer.q%retnteuesmtAuntriettnedassein electoratede Port-au. tatuhlita qua latorate proftervv"471trectemeti t ace sit-plus ou moinsresttai3'suite demeAPrince,ex1) De lundi a rendredi.Poi's, desretersha nuls41 tades Illss.eeti`eletues:reessile."--eserTertiataeinsclitdesnanaitres des remittalsde lairs annonceinattendtre de sue-les travailleurs engagesstiraeriensbagpardsu:s det..,,snetiaTiemulatreItschan tiersde -ad-mprobable,Carib-booties families tritiinepen?' opperoperotionselectoratesont CeSine.spere et iittsinerretendue classetenttout cc gullfaut rourlaire nepassa pas inapergue.Au.bean Consand Sup. de reelde orerl l.eaurebtusroen. 'Alatn.enant1e.ortne electorate. un t emptiespatTise cm--canp/us AhuhCompany travailleraient it y a lieu pourla gouvecne deheures pa jour tonsde noter, la revoke des af-plyle necessaire,pro:lamer l'Elucontraire. elle causa4,r.espoir noire4Gettthase destquurictsteettaLuttreesisrndeecietnpsieoentdr:apr:is avoireffectue ledetame oaniqueparmipouitternent itsserutin dansdidats presents,, non sena." et ire toucheraienipas lesfra.suintecbisnoirs et mulatres 11Is udua6olet de rAsserobiee des n'intervient que' eommetinetees:alutfe crappetisin le fen desf ,,etlesdiff.1:mtibureaux, penteurset, ainsi qu itfallatt s y.heures Aupplemcntaires corn Nationale de France en datedu vague ,pluni.bo: eseen te, on eclaira-dant queleselecteurs spatattendre, recutea sanctionme /e prioottla *loi sur le g mars mg q,al;Mtit ear., deMu ne-peut changer Itdecor*encore desout?dans tin bref discours,bien &area.emulate a l'ecouisition desdroitsgpc oeoTutpour employerues ms i' le oytoutne du President del'As-"7) Le, samedi, au lieupolitiques parcesaffranch's -Trrintziuda s ttLespirsVeeorieri:inrehrlemotdomrn,ol.4Lesobjectionsqui sembleeNationale, rhonora. d'etre reocoyes a une heure,N1/15 ET MoLATRES,dnaitraient duf a itde ble SenateurCh. Fombrun.cornme r Ihabitude,ces Ira-.dAernais.x,anres laleaan.guerrede iloctieenctensesclaves chanst eott.i hr a ideter ite teiscecirte.t;:i,r e.o--..cioldi`st.lq'autie.rirregularite dontpourrait crii. passela parole a son colvailleursse,ctienzatretenus-Agerm, .onto ,-ternent ,,,,.estat ut snchi,aquclas, wit ,t,ockie stir Its.tree4racheescettaines legueSansaricq.tracailler iusqu'd 4 heurede eal. politioueecnomique.... ...(atmautres le s plus basses comme teaformalites, tornbent,egate-'Mats. comme pour epar. r4..toese ",1age. --1stnbutlun plus hautes-pourAunt qu'elleanent dufaiapres midi. a ra,lsonde 40ettIni, eneotnntrrcedis lauo71sbeu.7;atn. -a-remsrquelea vs tus qui lui fonttque,dans gner le dangerdont peuvent cts. r near! pour its trois nchaque bureaude vote prenetre menaces meme ceuxqui,re,s supplementadirgi prirentes,ccu'5 Ir'duenfernutoin7re qdleagrtee. NnleaiPssest ;LIdraient place autantdej Redurantleur mandat. out tonn est pas roast e i.,r -clon:tineprosmboltiort.)antre part. IR clA,astation desplan rsiikie que 10.,tis, e ciiiil, qui witpresentants gull y ade canjoursete pleins crun devoue-ainsi que norna a tete de 1 Etat donnent ens-t-didats clans chaquedecons. inesitabtolupour lesopi une,compensaion par raptations parle feu.e par.:.aur. heures suppiemen.bra de maisors dont plurieurse atlt aux re.ssectisants de sent au respe-te tous par IuCaP mernes It bon exernote et s'impo-, -ella cisme desfortune.sleer s competence.lensprobite.Iuercaption electorate,et les nionsgouvernementales, ttairesunpayees. des au(r espare n mpeacesvesbaux neferaientfoi venerableSenateur Walter.fourstla semames.amour de la verite et de las-tqu'autant quit.seraient signesSansaricq esprit extrememenr3) Le dimanche, jourderevers Cde erteEd .o'ehcree ;ens nous et. ausst c r tire. leur devouernent aubienipa..Isar chaquerepresentant oilmodere, d'ordinaire, se mon-positstracailleursqui tains. mu atres envoyerent leurs blic letirca-p.ael.ted'ab.negation.*frepu,:niseent lair force de tra iils oarfla lrangernotamment enFrance,e leur instruction11.6. E ,,g o anany i du meme coupqtle itsmotifs du son refuede tra cc soir.11,ardent et eat.ruptiol de ceux-11qui po'urgloire eut pourtousles me.MaislesWanes d;taient sortis ut.e.,--.461,:wan,ot. forme-,dece olors queles electeurs quitournent anu+ea attachee aupouvoir quilt le quer sa.volonte &ignorer eavane toucherontimmediatePaysest vrai pour la elassede soliclarite, un esprit dedisciplisneer, c3aardise,t pusillan.de foi ou les ramifications pominiite" de ses membres,failitiques,de tel ou tel pan.in r one. an Aussldon-ac eett-i ,bouviersenst;\ -deux classes. noires etOmeatleur fin. Dans ce cas,=trot 'soot._la categorie serisle., qui marquerent untemper=a'11s'ilse passe quelqechoseeretagernet`e"Icle rWese de Tw'llt anra 4edes "nd.levm *ldaaalesaedes vaincus' nu col.-intotaire, lePresidentNtli.'a,-effet, 5'et: 3liquer queles re. nalcoarneavant etEtees rereeriatus redussenignis.siI ) ColonsSOT9 car/kken entendu,leartpartieu&r. Notonsrenseigne.blancst?,: d-,L'ePMI'Sritevons inettreI par tparemplene soientleur campagne elecuro,h:cla,se nouvelleprodames qul Port-auchtint taus Its sgrtateurs a.jell'axaars.',._,,, tcitifieset trouoes3) Psclaves.d'Afrique.Noirsimpure&t7-4 ediclusisstsII eat un fait in.'alaasguar it relouarte:etait venu des even/Piers de tous-r,tagonistes 'aft-Indent vaslatreiete sodada creerent tinbarragecies."0tie la Compagnie que son prese Saint nomingue quietait,4=5.classes,d'ott-,to-tirent sores des'tie le jour stirde tets meprisbe'eve improvisationsignalee,sideattencorepeut bleu ignorer,il des corwne suit:pouvelles spent &samencore possible d'yooe-Grands blonds'.,'i/ Y'class':ilTaient les aider1 faire nai-sties attentions. Et-dans unede la loi.Car, cornea:at, en avecraison, par Le Natio-de merne demcoat-047 egAt 0 ueIa. commu--steges..Voici saccinctementde. pas taus,p ownersclasseScl homrnes Etcar it 'soat, eapareillezirconstance.Mame si ellen'est pasrnaitresdeleurdestin precisementde !Ironic'. cettee. 1, avis de Louis Marti dans Lefort vent que less veirp us ranets. une instruction sotvSi nous arrivons ala restaurerelectionsigner seraientetablis: Voit1 tedans se!efforts pour re" ,,,,i1 sur lea chantiers detrouve des parolesde rneures de l'apres midi rteten gnee, une profession, dreconfort 1 radresse des mes modes deemcette pauere liberte aujourcrhui1cm:wets revinrent avec des Incear! sort du Capitalisme, page 298e,cefaut soubaiter.si mercier le Chefde l'Etat d'a diteCompagnie jusqu'a troisfficheraient aria la menu pateptnseela franc,atse,une conccpgeneratement menacee nous vet-sment bonne.bres du Grand Corps..iournalare de lasemame, .....Ainsi seules les contesta.Enresume,l'ineffab_le sansauciat supplementaire--tions de cette.derniere espe-,oratetsrnoctuDnetil6taitNous sown-Lions asfails.ce seraienttranchees par Le trtinuit pass) revela cetteye pour enqueteet,ripitons""Tribunar deRscensement. rite que; en depit de tcuss'ilssont verifiesetles &scours de tons leap /routes eras, a y alieu d. esAcomlition,laien eaaten.tutune meme aorite,des elementssonscettetensionquiLe numero17:',I'Znosco, }1,,areinTet lapetit en.flSntre Its classessociates, lea ones tiles !tares alt-prendro ta pratiquer de nou-veau lecultsde tette yertti sirneprisie : La tclerancer,.'pelsrniuone enfonctionclu, que toutseliDa'sestills deladirection imprimee 5.Prer Vie tePrestdent de to',S TIVN AMINCornpagnie. irdu de la ores,roeit (anis pas autrechose).oolitique d'ordre etde fer lion, f el a en sorte qu'y soientChez Herrnal FinGAUTIERvigilant de laPolice ou l'Ar mete, celuiqui tiententre appo, usitsrerlressementsmee qui resteraientneutres,sea mains tousles fils permet necessaires, ou a debutdela'ayant en vue quela defense tent de rnaintenir I. peuple lui, l' 'intervention duBureaudes &Pitsde tout uncha dans la joie du progres, tie du Travail est naturellemencun.r oubliera pas...in diquee.I mprimerie de MellonRue des Fronrh-Forts73...111111M1.1tri, iq*artir,05t,Grcmd'itue 128Phone 2324Vous trouverez : sacscrecole en. cuir, sou-.liers 4trangers pourfillettes, gargonnets et a-(Julies. 'Souliers Claston,Fortune pour horn-mes; ScmdalesRecordia; Souliers Bottes pourgarconnets; .Fenneture-Sclair,4a 36 pouces;Sockets Galates,Chemises ertcmgeres .Ar-row., Cravates,Chaussettes, Mouchotrs, Par-INDEPENDANCE"BI-1-lebdornadaireRedaction:Urt ComiteGeorges 3, PETITirectemProprietaire et OFranRenE 5. BENJAMINResponsabledessus Comtures,Ombrelles, Souliers Tennis.Chapecru.i de laine et deet parciouzair'RrZ.-teur rn Cheftorrr. Prr'TTalons et semelles cacesoutchouc, laets, boucl',ENISpour soulier, JuponsNylon, Machine pour at--eGees 3.0e t(filergilettes 2 lames suffisant Dour tineann4e.'Pro' tsce"1-11el ¢scrsztatzazunlialeirnantsoncercamselannita.

PAGE 33

Mangez_les pains!ARCO,fragment..Suite de la page Icrierla situationaSuite de la page 1Tat Citulle Mirville. suivi crun-rnnecnts dMu leet,sa cam choir' Pour n'asavoirtellsPlion des Chefs (Etat deI& Oroix-cles Bouluets, kqu au mmetiere ont donne lieutent a .1EglueiduSure-Cuter,Ses.. funerailles, lundideader.,a mis fin, depuis .les eveneserait a un successeur de son signanil'importante Declara-Gene*escortede. rebelles, s'appretaitPagne inconStatutionnelle enattaquer le fort Gummier, le GEfaveur de la reelection,ne,.5...t (!.t.Bien Aime au *Limofaut pas se leurrerjusqu'anade rasseinbledes hornmes Pourpense, qua ces messieurssemarcher c.,e le Cao, le qerzeral....Jacsine elevaa eltt TeMP ,.iaur-signeront a perdre pied deCarrefour Jean Bernardpies du gatete de coeur. On trouveta(battier-Mg/in pour offrirline reparfois dans tin acteinsigni-aistanceacharmte aux reg wants (Lint plus desens plus d'indiale IvIonzpoint .jeutte: et,a la Ca' cation stir la pens'ee,des hornPilate. Tani. Ansa devait attaverle fort national, Fontanges Chevaialesque tous les Hots de disHer emit dEsignE 'pouraura, en cours avec lesquelsitsta-Possession.onde 1 arsenal. tandis que chent d'etourdir leurs semblaleGeneral Chahil par surprise tilessi'ntallera au Petals .INationNationalen.---PolitiquechoisimCapitate durant son absence. Deja,analderait le pouvoir oust le puts Pour(tenne enavenant, splipathque.Suite de Is page 1plustin hornme airnable. afiablea-circonstances "Le N tiola Nation H.Tout le jeu de la00 TIpourraitle brandircommeNous de ceFranck A. Durant ont Re parIndependence prze se vema,fin mean Ul sietato uera1route conduisanYt aufoil or laa que reside clans l'art de proepouvantail et effrayer /es licons toolbars lune Pour hs et --s enfants dans l'extreme sets,,rue -duMontalais et Paste Marfuer des circonstances.Et beraux bazelaisistes qui ne !Mertes et pourl'instauratior, nesse. sa smut Mare Oddon Care-..7.d"iallies d'agreer rexprezsiocband,rEn effet, je 18 mars 1878. quand ces circonstances sem ;';;;;e;; ;;;1t pasle prefe 'run;m-regime craiment demo-r et bus les autres parents 0,ent ne pEs voglotr versa., 11 rer, lui,'anal. La manoeu-crallguescc pays nous_clePresident de la RepuhliMr. M.Barrair...,Bureats derArrondissementcites-.Si Boisrond-Canal,vers toujours. la tenntavoir appose sa signatuSuitela page 1rns vont juset tuns lea objectifs. militaries soot r-3d1vre aoumasede setrattzque gen131eraleeat declencheeLast partteu eu e les sus-echeis on peatsaurioris tiepasfacile,-sympathiques condoleances.ajpris -a rexceptiondu Tresorter uneou/4''dede certatns postes mititaires. Lala fin de son mandat a fait vette foal's.Elkest classi-que clre au has de ze solennel clocu auxEtats-Uni.s.Au come au nornentqui clemande que les ci-a,bref entretien que noun avons co.toyens des Repitbliques Arne'.avec lui 11 n'a pas manqui &sou.ligner cambia? it appreaart notrericaines soient tfizilrei de toth joun al dont 11 estun fervent lee.fesiesoppresions, qu'eles tem-II .-mus tit natme re arguer...proviennent de la(aim de riteir)trrcreXperesrgsieenc'eeintoplUsilue la"la force.tante que resprelsion tile mime.Veteran de la denier-mesapolitiqueda Gouvernerner l Mr. Barra!! quiaetriba-qtr.!lu,-ca-,subircertainement une di mnn mmae le Panaa Li,It-qu'a sg demandersiplreii not/aobeiiseo. ri cn tatoinn.cirisouede destination de son pays ire auexplo t, ne serait pas possibleilsernetii d,efide IC Co114e National de Guerra" se;perfectronner clansIa. diplomatictine nouvelle fois.de' mocralre enatt.avant de rejoindre un rouveastMais,lien nest encoreAvec cc nouveau conceptit poste. Avec nosvoeux de bontperdu si les actes a portee in est certain vie nousoerrons yage. taus nos soubeits de sucte;-zeacum du Gouvernement incense alliance avec les, Nationaux. que,'en Felix Carrie et de see amis Po* ce n'etaitpasevidernmentPar 'ailleurs, un confrere.,---aNous tornmcs Fars qualaconsultation populaue. Aveca. Da;terval. Labbe f3arbancourt,le rejet de laproposition denal a pratiqnele ..laisser Ecumuntque que Menentles Pour sa familfe justement euloree.nir du pays pendant20 ansdt.igilantenotre.nouvel1e met ode-cona-Suite de la page 4/amid,Si souslapre.ssiondes la faveur de laquelle il gar-une jeunesse vaillanttcompose..I-" Amu olaire, ma s c etast pnur ne, pouvaitpublier,bienrepligieau x colonnes de Tanis .. lui tine tagon de tenter de longtemps avant lea elections'ConcLite par des chds tels que : brouillerles cartes etde du 8 Octobre 19:0,lalisteJ, C. Francois,dit TI fre Fran.exacte des vainqueurs de cettecols,SullyGuignardSineque,-.Pierre, D. Abellard, J. B. Vignier,---....Ditleur Pierre etc,cette jetmesseNotre.. confrerelo..chassait Chnisil du Pekin, Cheval.uiiI,tee docampait dtrarsenal. aux preLes Debatsmare= salves; deil'aube, toueajbrig:nds etaie.nt en hike,etla DI.Idrationsagraaient lea coasulats e._,-,--"P.,ortres le fortnational, drinkr has1tion de laresistance. Calende-de Panamamain, Morin Montasse commen-'Sift rinvestissement de la redou.Chefs d'Etat de-te tpour avoirraison du 'coup dechQuand lea-fs d Etat amednama par lesyes deleur liber le qua noustate de Tanis AineSur ccs en &tins viennert de cleitarer solencc Continent n'ont pas cuiti-auruns unenouvelle loielectoraletrefaites,Boirond matte pngei. nellement a Panama "Que le desne valeur SYMBOL1QUEi qui permettra au citoyende Vo.fin de I.:km.66,1,m est de diger tine1,ter pour le candidat de sorschoixpitamment 5laCapi*ale pour -7 ,stour es Pays de rHernisPhe.et de contreler crunemaniere raAu DondLonsocialequ'il appertiennepdaitce-ea .ata sret particliere-prendreja direction dopera_qu donneraL.I,aon1s ,pres quatretours de Irate,ecle-NI 'CATION NU GO VCEPamericam entendenttravailtionnelle 1 apperell electoral carau rno:nenc 00 leGouvernementen ler au developpement d'unecumme al est dit dans ta DSTEPHEN FREREDE LA,LIBERTEHUMAINEration dequer sur oute a penp e vertudliquel rEtat est le servi.'civilisation a base de rberte,PANAMA: Le destinallait attatde I, Arnernme est de creer unezit du fort etfinir avec la redstent de rhomme et non le maitre' de dignite humaine, et enfincivilisation qui donncra tine si-')Distributeurst'autoriteconstituee-in Isles eonquetes car,'occa-tance.onvit le drapeau bier.= do nefont que traduire lea aspi-sr reelternent l'ArnErique doit gnification au concept de la IiRue des Cesars,410P.hoonAefis2(4'5chaguecitoyenquelqueosi-Bavez lesBoissons gazeuses IARCO.2e vice-ueConsul du Liberia Mr Aun qpour sa sauvegardepersonnellen on publique a aussi se ta--trrarbin --on, le Ce-h'u,journalqm a-....mssi, sa manoeuvre n'en deeu merique.man fettations qutrepas momd,emouvantes intem IIgente.r k.,a-Mee lagrande offensive soot certes crun grand rkeefert,grinnin" pendant ses quatrepronorees oar iiilesquels ceurSovietsili tat toraim crt tSur is tombs twit dacours oateteans de gouvernement. Or,untemps que les Chefs d'EtalduR1eD accentJean Pricesectetu relativement large aude noire HenirPh'ere sertd*un eminent Professeur au"pays etait hostile att poulainnissent pour affirmer solennel la Faculte des Sciences, de Mon-dej:tem.r3'Mars.Eoch Trouillot au noms Nationaux, Salomoneu-lemeut 'cur rePtutteitau dasis.ologla arsenic et la faint tontleo SURTOUT.deMe AcItille Aristide,environ. Done, le nom'me. boutllons de cult-re propkes de V o ltaireFrey e i netme de Salomon avait uric si.a la,proliferation du hacille etde notreconfrere et anal,Megnification telle queCanal rammuzuslela Societe d'Histcco*ne, qu n avast reussi a banla Pcattque dictatuttoiate'carraph"te et de Ge re.* ic&H*aitl.continue cans sa zarriere'actors's.ternationaieposes Cu cours lib6rer teScrtayerzs qui dcpuisdtd p plus de deux rads sant pri-Pagneutmesm-Dejose,cc/ta/letter au mat du fort (24 mars ratiodtourEtnseons esatet1sesr18M) --tafaveur des tenebres, idees6mi sont dans touterlea cons. sefairetechampiondes bertehtimaine en vertu duqualTanis avait laisse son cleaner reciences.droitsrhomme.PEtat est le servi,--ur de rhom-tranclument pour se rendre chezC est pourquoi. nous estimons11 ''a sans dire que ropime et ricson ineitr',."Granda-neral Present Paul; surprispaiment avant. et pendant lesI,.4'6pm-tamesforces,a`vait dil se aonorter sa contribution au mainprochaine's elections senatoria 'Soyez plus grand de tailleAugmentez vette tattleside par le GeneralCatilina Victor, hiePersoneelle, nous subtssoastrer vi'affaire du 18 nrats1878--Lgra-,constifuer prisosnier aux mEnfainstien et a r-ztasion de ces nolhialgte notre Its et presidentielles.tin conseil special =Matte premation moet notre ener-stop s afire a elle de se monde deux a sixpuuces avec., forrale.le ColonelPanayotticondainnait nrnisputonsbreuVagesultats 'gara.ntts. Les rennet-Emile Rahn. Horatius Baussan et la Pressiorzdenotremilieu azLat<1, ilia ue1laEcrivez a Padresavec Salomon -toirrond, poures,La "Villade la jeunesse"tirnementlia ceux qui reiar .leaideesetIts coacepts qui pre-1' mort lea principaux meneurs deforcede decouragementseldeoa--Ive.nable aux deux sexes. Re-sungnements sont:arms..dmnioent Sais deuce. les proble-tutternent.zreve tie Tanis Aine s'etait evanoutcit dut gagner laterse etrangereeatsordre economique soot in-ennessese suivabte:erdent lea lCIES ( 0.659)'flatter son unabition. avaite est dont nous avons annonce la cons-Kineswav.Oelh-9tadiaa-eibertespublives:"it eat ne'cessaire &Intensifier leages et desmembresduCerc13deslaurquoi Is decltion de Pantrnpour.Tanischargepoaratruction recement est devenueausurplus,luiavait laisse compresstieCo aunandantmilitaisedo ma aaldansion diiiMe paraune realite grace I le tenacite etDepattement de l'Ouest,Canal,graphe,completant. it1 er dit :audynamisme di It. P. Geor-dre qu'il etait leseul capablede luieffortscooperatifsnationaux et Etudiants..luceeier. Impatient, celuiqu, a interamericainspour trauverla'La cerernonie criraugurationsolution des problevait trahiDorningue5,eeonol" se derouleradimanche prochainrpensait qu'il pourrait renouvelersques et elever le niveaude vie 29 juillet,des 9 hres 30 a. m adu Continent.Kenscuff la fraiche.lietrignteme aevciostIpcidd'Eettaaitt contra lect tinuoi...e qui .evientl dire que rhornIn "Villa dela Seunesserioubliera jamaisleguet aPensmedoit etre %bete de l'oppression est. comme nous ravons9deja. dit,e la faim que la beatite de la erre'cialern nit affectee aux vacan-ie ,altrou organise par le Mimlieettietutest indifferente SisaArces ..enis etudiants.Ilerepre. sTamsm;,.Tas at son commandant de place11lefit.payersubsistence naturelle Wert pas assentetinlouable effort qui CZIbis ireRebel -titer -Laeardere PoLique de su'le et que tU5 CeUXgut pet" maigne des Possibilites &Initiativevent agir stir SC3 rnoyens econo. de nostout juriesgra. ,Iil s-.co amlartieux avail reel,t.,...) coupn-tine action egale sur riot couvanablarnent diriges.-k.ennblemence.CABINET DEqUi I'ecrtait cleEliti"clues lintla liberte.-.ement dc la presExtraitde"Les C viauetes SocialesMe VictorS. Pierre-Louisde la Chartede19-16', paru dansV,O.,7.ssr 71'Les Del3ats". du 24 luillet 1956.73, Rue des Fronts-Forts, 73Xjr11111176111111.......1111MISIMMIIMMINSIM1ticuliCrement aotItEs.705}Men.JCARACOL(QuirelesmoustiqueT;NOUVELLE MMSONDE 114TERJAUXDE coNsraucTioNPaulLs.CassagnaV ente tic planches et cartelagm.Tors etrechspimneadteuripaauxys1.",constructionAssortiment er Qualite,auxmeilleurs pa-n.ADRESSE: Halle Marcel ASSADRue du Magasin derEtatE.,tre ateliers Pieria Card*:CC RhumerieR. Mix rtoyal"' nt at fitpas attend'dans le candide dessein de actuellernent absent de rare-en taijorite de lit-A/aux,-,,,.,,torrea. L.,En stocket. a Rixiresreduits41acht,teAgrtcoltz tieeindiusbit,amencamellemandee Moulins anaismarquebrankMorseMoulins a roais narque FOREe'DECORTIQUEUR A 4Z1ZmarqJetKA V1FNAGE'." puissance5 litZ.: 10 HPPOMPE &IRRIGATIONtiek,1quI-1"SPECK" I tiroir et kidspet de retenueDiesel dc 5HP-81-1P-12HP 32141''...;roupe electogene 250 watts,erste-somme 1 gallon de gasoline en V,-InesmarcheLes machinesgi-dessus senteapcaies: Hall ASSAD RUE DXNIAGA3Es1 de rETATAndreISMORI

PAGE 34

tELLADEREFondlonnaires...Suite de Ia pagoiElles sont trop nombretrses les families, qui sent dantdes trances, 'attendant le sortdesleursquigemitisent en prison,afiti&etre-fixeeselles.memes sur leurpropre sort, pour que latuation anormale eemtrela---quelle flour nous elevois--n't.meuve pasles hommes decoeur.-sraosammortsamsemetszveseznitsHECROLOGIELe 18 juilkt dernier, est&cede a Port-au-Prinee,rage de 65 ans,M. Vilme COMPASnous autresles Deuenesla Justice deminteressesle de-oncorn-ue et la stabiliteouverne cgenttte situation ae....deserteur de sonposte, mentale et, par k retablissemale qui ne devait pas Sr pre chantiesleiendernain,J'aix etc sant dans un etat1,demande son transfert. ment de la paix et le retour senter, attendu que nous vi-p. m.Eglise Ste;,,,,de rordre assurer le fonctionvons sous tie regime dont13eplorable. A r poqued e sNous menonsAnne au milieu d'up bee*luies surtout la securite*de,enquete autour. de cette nement normal de la Demoles bases democratiqu4 5071t CODVOi de parents et d'amis.oratie, et non a detruke celleposees par la Constitution enLe &hint qui ask tutci.vigueur.grand planteur laisse (rune"'En bonne pratique dam;Aujourd'hui, ce sont ces /limes regrets tentrArca.:cratique. touter mesuies pribases dernotratiques du .11 gihale oil il avait son habire.ses sous rempire de retat de me sous lequel nous vivons tionqu'a Jeremie d'a,1qgesur cenor_,Suite de la page IIons du cas d'etat de siege deNout attironsr attentionde euir'' Pour fouereer leur ornous avont adoptees etablisdare. Que dire alors quanddu gouvernement sureettegueil. Par exemple, on corn sent dairement le regne de la les citoyens o ntMetesvifle modernise par legarb. Prehd difficilementqu'un me DENIOCRATIE en 'Haiti.avant toute declaration d'evernernent.tde feu le President deein-administrateur d'un haLa Constitution quia tat de siege eese trouvent enilurnarsais Estime etqui a pital d'une vile interessaute, etabli le regne de laDemodetention prolong& pour desmute' SIX CENTMILLE passe la maieure, Pattiede eratie lie saurait, Pour garan motifs non precises dans auMOLLARSPublic-son temps ,aPolit-au-Prince. tir et consolider cette deridecun communique officiellUne personnalitau Tresor.6 ne consacranta.'son poste que re, poser des regles,rnemeOr,y a deja plus deui y sejoutne en perrnanenses loisirs, speculant sur sa pa en cas de troubles, qui la de deux mois depuis que des d-q-cc depuisplus de deux arecite avec une autorite dutruiraient..toyens subissent la detentionemus affirme quees toiturespays. II semble que cetetatseratt absurde!preventive sans qu'on puissetoutes les maisons et mede fait dure depuis la fin duL'etat de siege est une eonnaitreexactementI e sThe lee edificesqui abritent-moms d'Avril.mesure qui tend en cas de chefs d'accusation qui leurles Service.I Etat ou deSi radministrateur de rhatroubles, a enrayer pron-iptevalent de subir cette detencommune-'Pita' en question ne pent ment tout desordre qui corn-Prifecturetion prolongee.la:le Bureau deri.tei de Ville, plus supporter le reV,erddes promettrait la securite PubliNous avons deja,l'aele Service des Contributions.,.amilles et des archives de cesaffaire.Organisations est problemati-'-dAdces rnai-que. On eat litteralementinonI rinterieure'ETlion tres repandue chez nous,.,.suiLde la. page 1siege, pour ne pas heurter les qui nous portent a nous etc fitait originaire.,a. aiueurs-nesrenleigneme.nt s, fondements memes de nate ver fermement contre le carac-En cette triste eircons4"couleni conune fin puniersous formee0.mmunique regime democratique,doivent tere anormal d'une tele situa tance,nous prions sespa-,None nous faisons le patriotique devoir er a.ttirer ratten-on autre ou sratent fixees 'etre justifiees par lesfleets tion, pour qu'enfin le lumie rents et allies,partieulieree.es grandesigmer eses quessites qui ont motive cettere luise, an moms cettelunnie roent notie confrere Moller&'time de qui de droit sur eettone debattues .ou des Poursure exceptionnelle.re de la, justice sanslaquelle Joseph Ccmpas dontli d6,--ttat de chases. Car Belladeremargparlersentrepris enePar exernple on ne pourladernocratie Westqu'un funt etait le cousin. de rece:.tonstitue un effort q u ine,,'...cies ceremonies publiques et rait arreter et garder en. de. mot Vide de sens.voir nos condolearces ensues:,dolt pas se perdre.e tention prolong&inunchviduLors dela restauration`de E-susceptibles.d'interre.s.serlproche avenupo 'Untie du qu'onseuraitn'etrecoulashas Pines (ancienre Comm,Aador), vile dumildepine si. peuplehaitien. 'car, il ne se pable derien,SIMPI E..congoit p.as clue les converse. MENT PARCE QUO' SEV'tons qui, survan une e pr..Xes-II IC Ituee exacternent en face, sous,zoaernement du Presidenttions quil a eyesbas, ne ie RAIT COUVERT PAR EErapEcntent passpee,i,alement TAT DE SIEGE,mitInsepeanrt,nroasecieonistin:vseuirt ieettaetprakkuileen de vraiment trap facile a leszinfiriurite de rhaitieu via .adhorsI agedience qui a nth, droits ess.entiels des cit (?Ytapres,les journauxnotre seraient trop illusoires. Pcur-viz du donsinicain et la transChef d Etat en face de celui cue von no puiss e pa, reeri.lormation de cc hameau ena ies a-Que nous sections,Part tion ou detention fate rensdes EtattUnis.miner contre toutett'vile"ultra-rnoderne" avaitasrecisernent servitremplin0a le protocole des Ceremonies le convert de r etat desiege,en eette circonstance, guanoanSalonBolivarl,rendu il faut reellernent,honnetc.-ens etablissait la comparason public dans lapresse locale, lque ce tearrestationve'Ac.Belladere.ment,t'n Y etitni Ordre du jour, ni ou cettedetenticn soit en layNous recommandons egaleeDour les reunions des port avec lescirconstarcissent la refection de la route p.' `risidents.,Mais, comme cc oui ont motive reta bliss:am ntet principalement du tron-n'etait pastin' pelerinage de cet et-at de siege.tonLaseabobat Belladere-pieux ,c est tout naturelle-Reinarquez qu'ici,nous eartient le mauvais etat 'est 'res-Thent que des questions de poli-Vonsable clel'abanclon dans-lequel se trcuve cette interes.tique interansericaineaanteviri.e.frentiere qui pourvees.doivent preoccupertique assez important.celle des autres pays qui vont,On n a qu a signalertux aussi, essayersont''',revApays d hommes librestes annuellesdesd'obtenir,l'appui de la. Di-AdorHetel qui y est etabli claration de principes des Pres'ileveef.un chiffrederisoi .sidenis, quelque chose de pluse atteignant que quelques,'tentaines de dollars, alors quetangiblede plus concret qulea stub appointementa de la unsymbolede halite aubeauveritables formules d'apaise-tre attentiontet probablernentait devenir un centre tauntsPan.amencanisme, rnalsdeDireetrice s'eleventunede-tomme deoassanttoup ks ditesrecettes pourment, desactes marques ant en hire une nice.coin du plus pur liberalisme,le tout pouvant contribuer ales r.instaurationdefinitive desoFaute de bonne route,voyageurs preferent empruntons les points du Continentter la vole de Malpa.sse pour am'ercain; et suriout en Hai-cse rendre en RepubliqueDo-nvinicaine et en revenir et ne-fi qui esi a la creis.ee des che.gligent a dessein les beautes,mini4. s splendeurs meme 'de Bel..w.....--............4/47: dhe la belle.Librailie Ste 7herOseto tel Etat de choses n'estzartaineurut pas ,e. ia hauteurRuedes Miracles No 81ared;onenemaison Morpean en facits inimnses sacrificescon-tf rrier Pierre. Vous trots.4entis par 1-malheureux peuverez tout onasso rtimentdivert/de livtes classicism.Iseitien.bdarertesocratis uquesrPourles ELEvEsen retardMineEdith 1.mrel GaltjrnsDirtctricedes Gours SecondahesMines de Turgeau, ruseleaparents quo tous lea Professeursde son Etablissement se tiennent1 la disposition des eaves en re-tard pour, descoursparticuliersdurant les moss dAout et de Sep-ternbre,Trois lois, par semair e, mt. etMme, Gerard Gaetjens dispense-ront egalememt des cours bJCDScoil en leur maiscn, sittree entrelaPension CLESCA et le COO-VENT des SoeursDui ois.Inscrivee-aous, des aujourd hutan local drs coasts secondaires Mixtes, Turgeau 1'22, Telephone 5652,"SCOUT"Nous avoris reeu le ler numem/ de Scout", otgend officiel de l'Association Nationa-le des scouts d'Haiti,C'est unjournal menseulque clirigent MM Pierrot A.Chrisphonte et Chistian Beetrend.Noussouhaitonslongueviea cc nouveauconfrere.LES DETENUSSec funerailles tinta&Gerard Mecklembourg7.AGMNT DEmNIANDFACTDBES,55,Rue Dames DestouthesPort-au_prince.mii6Cable adress: GomaPhone:2107En comultant la 3.:ais.cn Gerard Mecklembourg, vosm nonvazvous faire sin ties ben assortispentd'articles divers tiruarche 11011T ganir vette tragasin. En attendant, consulteniste ci do ciiel de/ranclez imrnediaterneut islaMaisonrand MEGELEMBOURG son quota et son prix.TISSLS lIE CGTON DE TOMES SCRIPS0Talons en canutchouc pour souliers"Articles de plage en caoutchoucCartesit jouerArticles tie bureauValises en cuir et INIalettes de voyageBijoux et fausse hijouterei0Laropes ten:mite'sBieot14 de la'ten aluminium renfor.cer,Peintures Clientalet CeramiquesSerrures et Cadenas EltettNioulins k viande etRadios OrionEncr uprmene et LithographicRedrauds is Petrolel'neus eCherub/Ts al air /pour bicyvIcttesMarqueCordetroPorcelaines de Ilcrend et Potexie ptysanne de r EuropeChaises enlois corder etarticlesde sportMateriel Electricjue de tomes sortesPinceaux plats pour retailsSonnerie outomatique pour bureauOutils aratoireset agricolesCemtures en cuirpour hot:tunesMateriawv de constructionTints de cotort dare un assonixnent riche de dessins et colTisus-de Rayon rithercent assortis en dessum et colorieale-metres en colon et on soie et has pour damesSeniettes de bain et serviettes de tableBoles Europeennesetous lea modeles.Grsages pour damesMaud:airsour dames, hommes et enttatsPullovers pdur dames. hc mmes et mfantsFilm et papier photographic Marque ForteIlicyclettesMarque "Robusta-En sous adressantala Matsonriertrdfi/ECKLEMBOURG sous etes de1is cur de trouser des art des de bonne qualate quif sous fontbesoin ctsurtoutisdes jsrix defiant tot--c concurrence. II eat must prism darts Is programme de tentsde cette samisen un lel anortiment de materiel loura pour I'agt:culture tels que:DumpersRulledczers TracteursPenesracanian.es--Camions-pour travauxINDLISTRlES--Devis complet pour tin miserie-Devis templot is installation _by drat/Roue pour -arrosaged?ts plainesDevilcomplet Four Buileriemnagerie Barnett'filzatiu/3etcNous stationsici atiirer l'attentiontous,quadans teuteslee adjudications tels ,.ipte en Argentine, au Itres4 au Paraguay,is Cubaet dans l'Afrique an Nord et du Sud, lams tdevisirmstoujours etd tcceptes aver "besokoup desuccesi,

PAGE 35

AttRIV-AU-PPINCIltEmmaUlm &Las 14('177Lundi 30, Jui'ret1956Paroles desagessedu PresidentAunomde 46EISENHOWERonditent actuenement, donnea voix de ceux qui etai,entCertaines feuilles qui s'edans ces ecrits.retrovveraientpenser que la Revq sous la bastonnade, les hal-Au recent congres de Paeat le President de la plus ri-name, rhonorable et tres disthe, de la plus prospere Re-tingue President des Etatspubrique de ee continent ,kd'Amerique, enumerant grandissent dans r amourles principesen lesquels lea et r admiration despenniespeuples de cet hernisphereAaris de libertf-et le classentcroient, a, le dimanche 23 definitivernentidans la catEgojuillet courant, affirme, entre -rir des Bienfaiteura de rhu-nutres, que "tous les hommes manite, car, lorsque dans ccnaissent egaux;Congres de Panama a rechelle supremement eleveedes"que leur sreateur lea a doChefs &Etat, tonibent des retea de certains droitsina-liEnableparmi lesquels las,vres du plus Puissant d'entreeux, de teiles paroles, dont lavie, la liberte et la recher--che du bonheur;stneerite ne fait aucun doute.sea collegues, quels ,qu'ilsque ceux qui prouvent quils sont capable.s de segouverner acquiarent parLEs"DEFENusla-raeme le droic de le fclues dans leur expression la ques.clevoir qui incombeat-tion de (holt, en meme temps .dans la plenitude de sa voloramen teatcreep a rLes citoyetasq udepuis ii avow commis ni crime.nt qu'une question de fait.l'homme pour k ser. plus de soixante jours, subisdelit,ni contravention?Et meContrarier ou ernpecherre;que togouver-te, revet, ainsi.le caractered'une loi morale obligatoire,vu-et qu'il n'est pas son sent durant leur detention me s11pouvait etreetabh pares manoeuvrese oya es loi imperative qui ne peut semaitre,juson'apouvoir preventive les rigueursregulels ensonteoupables, on nr exereice du droitde vote,' concevoir,sansla liberte.rasservirgime penitentaire appliquedoit pas lea laisser ''pourraur, c eat un sentinunttemps d etat de siege, doivent en prison, sans penser"areniexte de la Declarationversel, chez to u,t.Cesdeclarationsdeprincise demander quelle peine leur drepublicsles chefsd'ac-peuplecivilis 6, clue)pes emanant del'illustre et fait-on purger, alars qne leurA1E A LA L1BERTE;prestigieuse personnalite quame et conscience us savent(Voir suite page 3)Le Gouvemement dmedemaPANAMA (22 Millet). VoidNos Constituants,la phile texte de la Declaration des Pre part(vodeisr,iusuiteristes piapgsetru2i)ts.eq,sidents des Republiques Americai-nes signee dimanche apres.midi.1.'ous, les Presidents des Berm-bliques Amencaines, commemorant,,,.,sdans l'historiquelde PanamaLeenateur Louisbestie .1 Aisembleedes plenipotentiairesex penence enriuant lefauteuil pridenldesEtats Americainsde 1826,cauxprochaines electionsaboulir,endefinitive, anplus profond bouleversementdesinstitutionsdemocrati-ques et des traditions natio-nales.La force, on a depuis quel-que temps beaucoupparled'elle; a etc Edge en syste-me de gouvernement autori-taire. Sous la protection deJamais au tours de notrehistoire politique, n apesE,si lourclementstir les desti-nEes de cc pays rarmature&one organisation oligarchi-que hierarchisee quibousculeles consciencesindividuelles,house lea droits essentiels delapeisonne humaine, abolitles franchise-mitoyennes, pour.Fragment d HistoirePar ANDREApres le debarquemeht des troupea d'occupationamericaines,It28 juillet1915, It General Ca-perton etle capitaine Beachdans une proclamationnoti.fierentisla nationclue le Con-vemement des Etats-Linis en ye.nant enHaiti ne desirait quele bonheur du noble peupleti -Malgre Pinterventionincr.gigue du Parlement,nos portset nos douanes furent systemati-quement occupis par lea envoyesde l'Oncle Sam qui' commencerentI y apporter leur mode de con.trete.1..e 3 scptembre1915, ar-sivaI Jaccnel. lc...Sacraments,',qui debarquait 50 marines ayantpour chefs le Sargent Shaker, lestogreA. ISIDOREcapiines Stevensonat GreeneIls Minortcerentlapopulationgulls venaient pour etablirdre et la prosperite dans le pays,apres lea malheureux evenernentsdu 27 Millet 1911Deux joinsapres,une proclamationsonde clairon-parlearues delavile, demandait ,aux jeunes gensde la vaillante citede venies'inscrireaux bureaux de la Caacme pour leur ennilement dans lenouveau cadre de la Gendarme-rie-Attires parlea offreschantes du Nevin. les Jacmelienssepresenterent en ',onlinepourapposer leurssignaturesau basde leur engagement. Des lespre-Voir suite page 2soient. se doivent ,cl'y trouverrnatiere a interet eta.refle-xion, pour one harmonieuierealisation de Video) ¯e.tique qui lea a reunis autourde lui.Ce n'est diront lea seeptiques, qu'une forme tbeori-que d'aplication du paname-ricanisme, et que, en vertudu principe de nomintervem'tion, chaque pays etant hbreune declaration de principesment adrninistre en Amerique La lot morale et le GenocideLa loi morale eat insepara notamment, eest violer les r4(Voir\suite page 4)ble de lademocratic,elk gles categoriquesqui s'atta--conditionne lea libertes politi chent aux normes democ,ratitpropose unelution de 46 aurait ete le sou. Ions de gaz In cm ymr gene. 1E3levernent cr one classe dHaiballes meurtrieres de la Fob-tiens. contre one a.utre classe ce. Et voici cc go us deman-d' Haitie n s.Qu'elle daient:a u reitet efait eLa liberte d'exaessiondans le but d'enleveruricLa liberte de reunioncategoric de citoyens certainsLa libert d'opinionde leurs droits /es plus sacrei.Le droit de manger a soII est donc bon de se re-faimferer aux gaits de cette Enodemandaient d'etteque pour faire lepoint. Car(Voir suite page 3)irige contre rniere maniftr coLnilsItiturtadrtie sigeone par 1-vocatvaor.qua a pieptatee,rnoes at on collective duopposition et son leader (S. panamericanisme et reconnaissantcontinuedes ideaux'Laurent clixit), on a accentue laui vAlpiditiaterentlesprecseursurdelesd roiiaPParsouscnt auts de la force, on a ten lasollelaritecontinentaleavons'force e pouvoirquia dec1.arations suivantient au xdetenteurs de la tea(Voir suite page 2)(Voir suite page 4)Ticouloutisme ou parti-pns?Un periodique de lac" "op/ tale a en publzant ,ernzeremeniunecomplitementfaitfausseroute note intr. tulee: "Ivlystification...........ou escamotage". Dons ladue1.1note le journal en questioneui doncse po era171dnous demande si nous S0.mes autorises a faireitat deau secoursespopula-noiretitrecle Presideneclutions du Bas-Artibonife?Syndicat des Ouvriers d'Im-De temps immemorial, la Besseit-Plaint de rArtibonite souffaitde Pftmere en signantles antrnanque creauet de cc faitles ites ime nous publions ici.habitants de laregion nepour'' La redaction Jr cc four-vaientcornpterpour la culture nal gagnerait a poser la me-de leurs lopins de terre quo stir me question auxpresidentslesernesfantaisistes de rArtibo.nite ou de rEstere,d'autressyndicaiset plus'Celt pourquoi its glands Ira-particulterement au Conseil-vista. &irrigation entrepris par Itlet du Syndicat des carriersgouvernernent duPresident Maxlmprimerie, boas signatai-gloire ont souleve icor enthousiaitea du farneux rnanifeste imismeEltfinieu3crs esaitirens't.its,le Grand ii r occasion des deiniers eve-somacoute:211,ra Source..plus nette. Cest uriccluesa tout citoyen. de lea exercer,de PanamaCETTE CR 01 akle.E DR(Extrait de.4( Le NationaldulisT4UNMEN ..)3011a1,;C*EST,23 juillet 1956)L'NFAIT DE CONSC1E.:;CE.aSou,rceLe 22 juillet dernier, Mr.Jean F. Brierre, Ambassadeurd'Haiti en Argrrttine, est tenIre au pays.Ce Diplonzatequi est eplement poite itest d'aillears poete avant cr e-lye Diplomat e nous a appogIC one nouvelle oeuvre donsru en opuscule et luxueuie-(Voir suite page-4)IlLC'esi unlovjtsome Pa-Pourquoi pasaussiia Reynolds?La Aluminum Limited,:une filiale de la British WestIndian Aluminum de la Ja-,maique, construira une seamde usine pour manufacturerralumine dansI'llede laJamaique. Sacapaciteserade 245.000 tonnes d'alomi-ne par an.La construction decetteusine commence immediate.,rnent, elle entrera enpleineproduction vers lere,lieu de1958 et coutera 35 miNionsde dollars.On se demande pr,,requoiroir suile page 3Voiesuite page 3(Voir suite peg .1

PAGE 36

0Pon:INIOra0E-all-na 41;La loi morale et le GenocideLE GOUVERNEMENT DE...aconscients l'ont bien Com.pris, puisque voulant donnerauPeuple Haitien UNECONSTITUTIOls DENIOCIt. ATIQUE GARAMISSANTS E S11.01Tr;er ETSES LIBERTES,se soot reunis aux asonai-aaes et ont vote une ConstituQui fortifie l'Unite Natiomale,-Etablit l'equilibre des Pouvoirs de Ittat,ConsolidelaPaix Inte-rieure,Garantit la Justice Sociale,* Assure la protectionduTravail.Procure les benefices de laRiberte et ,de la culture a touslies Haitiens sans distiatction.Et vise a constitue)) ,uneationHaitienne,sociale-iment juste, economiquementLibre et politiquernent inde-pendante sur lesbases d'uneclemocratie solidaire"/ci, nos Constituants ontesbei a Is Loi morale: a cet imperatif qui leur a prescrit defairelebien et d'eviter lernssl. Mais ont-ils ete domi-nes par des directives aussidesinteressies dans lea appen0dacei cn ititutionnels 2La lormorale eat donc devenue la I-este du monde civiIise. Lts Traites, lea Conven.alons, Its Accords, lea Dcla-tuonsd ordre internatsoril,en sontimpregnes.Nous lisons a rartide 55de la Charte des Nations-U-nies, alinea C, cette sentencequi a la valeur, d'un axiome:Le respect universel et ef-fectif des Droits de l'Homme`t des libertes fondarnentalespour tous, sans distinction derace, de sexe, de langueou de';religion."La Charte de l'Organis.a-tion desEtatsAmericainsrreaffirmait lea menses princitaes, en son article 5, laerneetinea:''Les Etats Antericains proclement La droits fondatnentau x de Ia personne humaine,aa-ns aucune distinction de race, de nationalite, de religion'nu de sexe".Dana la Declaration Um.verselle des Droits de l'Horp-a-ne, nous voyonson l'articlepremier:0"Que touslea etres hu-snains naissent libres et ega.uxen dignite et en droits./Issant doues de raison etonttune coascienceet devrontagir envers lea uns et lea au-tres dans no esprit de frater-e:L'Artic1e 2 de la Dedaraakin Americaine des Droitset Devoirs de l'Hornme prodame, aussi, que:...Tomes los siersonnes sins ilkTA-lotion 4erti.e. de sesele Ian.religion tia aunt. s ml1es distil la lot et Ora 1, 4, )(is etKIVVOirS ona,dintt,lirationLes "tutees.. ":\:iit 31 2-.r", 'neen"Ote.%ci i:'ipif1'totnaL111,.1Q. irt ttlittLi eI4.4tair313t,rC.suite de la page 1sea -anus, dtt Gabriel Seailles.nouveileams, Parade IVde la ja democraticn'apas pourCOLIVention du Genocide:ideal roniver5one mediocritei....es personnes qui commettant,act,ni-leganocide on les autresEke n est pas la grandeenumeres en Particle III st.ront veleuse, avec la jalousie et les'nulls, gulls soienc desgourerbassesses poll metures.Loinnails c12stitutinanellemeat res. devouloir courber lea attitti-pansables, des. fonctiounaires un-1micsdes indicidus psises..,e,,,ues, abattre lea tetes qua s'e-leventciteeut qvue tout leLes actes suivants, prevusae.l'artidelll stint punissables:monde,ayant les memeadroits,iq-le genocide.pouvent se mettre debout etb-la conspiration pour corn-se dresser de toute sahail-mettrele genocide,.crexcitation directe etteur,soit impossible de me-pu-blique pour cent/mare le gin, connaitre la vraie grandeur".Cjde.tre le genocide,Fragment.l.la tentative pour commet-la complieite dans le genocide."Suite de is pageII:Article V de la Convention rnieCimenilnt ist..erpvriceess.ioln'enle empentdWlenocide exige des Parties Contraciantequ'elke csprennent des /,'Intellligenee dcements 3tnmesures pour punitles coupables:ctielpassentpeut-etreescelledetleiur:"Les Partie '.ontractanteschefs d`outremer, Caren chants engagent edicterii ,-accord Avecsau haratel quelques nomspour'leurs Constitutions respectives, la ra se rendre compte etiltz potentiellegislation necessaire pour dormer social clue la marineevrait :ub-plein et entice effet Aux dispositit/g:7jrisotesecoinecioeepttedn otruna-adons de la presence ConventionLet. en isarticulier, pourvoir a desafoatant Archibald Michel FLeroy MichelNIGeichc) ereljtearbi(111Set.-PPauraal.,penalties effectives contre lea con dvaeridFables du crime de genocide oude tons autres acres enumeres en Posy etcParticle maLe premier incident qui mit aux'On doltse rappeler quelaprises as chefs amenceins de Jac-Quuvention du Genocideetc'mei aveclts nouVeaux recruesvotee le 9 Decembre948 en Asdistrict icievaa prouver que cons,(1.es NationssembleeGeneraledentse sea devoit.setde itslinies par consequent avant-rhoitsPhanien b avast patts o-,,levote de noire Constitution qui eut bite sa fierce rnalgre la Witte Po-litsque nu pays qui le fivrait auxlieu le 25 Novernbre 1950-Le Peuple Hajtien est lie par lesite I occapant.Accords quonous avons cites.tin math; toute la Compagnieplus haut, et doitles respecter,s'ilne veut pas treocompris,parnilvantpintail de Bat6 iations incivuise.es etnet pour einspection generale ducieuses de leurs signanues.moss Les sergents Maurice LafonLesbuts et lea principeFavdro Dents a Arcnthalds destautnbeissent aIs loi Michel Miss sent,les dernieres ren-mode. Geste organisation ,s,,, tomm.naudatithisa.leurs homesme la mission deregler les stifle "'at 1.1.-"Aede' :nels amen-,rends entre Etats, par des movens eai'ts, tar it taut eavouer le Jacpacifiques, de facon a eviter --q, ie n'en'itovine des defantsla pasla securite' at la jusdce in,mats. ten ta e de retranger, les hisx,tereationales ne sment nines en de lavaiate cute tormenttouuredanger.,Non seulecnent en son lours Un soil bloc. 8 hes. Envoi.ehapicre PHI elkprivcdt des du .Dr.peau .Arrives du capsAccords regionaux. "destines a re'. seine eL desea adjudants. Lesglee les alfiresquituuthentbaionnettesbrillen, sous notrelaeau."au maintien de la pm or de la soled-a Portee du fanion. Greenesecurite entre Rims, mais,nOus le descend de coeval et, grave, ordonref-Atoms, le 9 Decembre 19-18, forto de sa resolution du 11 Decembre 1946 declarant quo "le Genocide est un crime internationaLcontraire a resprit et aux buts des Nations-tnies et condanine par lemonde civilise", l'Assembleeudrale des Nations 1;nies, pour is'-'hirer l'humanitecet allreuxfleau, requerant Is cooperation internattona e. a approuve la Convention du Genocide.Cette Convention est rexpression categorique de 1a lot moraledone s'`e..i.nspireeCharte desNations Cnies. On no pent concevoir la justice dans le monde. sansla souverainete de cette1.-s articles des jonrnaux etlea it .cts qui essaient trexciter lealions contreleshommes autaintclair,violent iropunement laConvention du Genocide re-vetue de Ia. signature de nosDelegues.Dans leas conception etroi-:e de 1Deamocrat e c a rac s-des forces &occupation.tes de Notre tapoque" et de concluistt a Jame/. quarante gmi"rAa'ene"'hroient pouvoir redarines de basic txtraction, tic"-fusera lam 'nor it edes effectas de i-etit Coave et erclaire, jaune et b tineanuseour,recupirc;t1 Isdroits aolitiqueet meme laget,TaTe "'d'ace `1,4v,,,%tsliberte indiviluellet ne son la tilelevant l' mericaingent quamisc. in oeuvre P1555c tic roccipin'-ortlu crime augenocatle.q:aa.,v'eoi:ees, .qsaires etau aPenser gialaemit en to. matiOn impeccable dcla Laserne nu-ne au premier enreile de la hemne -iii-de vertuprendre la bride dese' qui preside aux clean-monture--Catulle Cange, ja nees de la Republique d'Haigendarme vise,sic iipood mot.-ti rerera as volonte deneEoerve. le yankee eavanre, tome point briguercaa second mancie totem, vers lejeune homme 'alat, selon l'espritet la lettrecranquille -.Vous .n.",entendez liesas dcc que je vous aldit ?Parfaite-e. IaConstitution de 1950capitame, mai:lecontratgill le luiinterdit. De cette-quoai ssgnecontient pas cc comancture pontique est tieservicequi revient pint& a vos l'espoir que rexperience Ma-prisonniers".Perdant tout son gloire, quise poursuit de-sang-froid. le yankee allait taper.putssix antallait permet-quand sunitement,toutes les casal-Imes Sc chargarent en replique tretin de nos plus erninentstiel'affrontprevuLe sergent aancitoyensde prendresaLaformint,intervint et, froidement chance; de tenter ce que, d'unexelkmaasonchef americain bout a l'autre dupays le peuquiet.nepouvait pas deman Dieallait acclimer 'souile'del a un jeUrle horn= de female.unetatebelogise_s nom de "politid executerque de later.Tres bun svdl,mettez mute la re' menee par un homme decompaaa e aux arrets dans la. cour rad, pour employer le jar.de laastrne..fut fait 'gon -uridiautieLn longentretienteieialioniqueon agrana.ina,un teaana,cut lieu cc Mame jour entre Jacmel et taCapitate. Deux lour,ayant milite dans l'AdmiApreS Ccmalheur ux incideration, qui en connatt leant unarcanes, :sour avoirate par-miles fondateu.s de1"EcoleCentral:: J'Ag iculture de Damien et qui a romptias-cc lasureaucratie tracassiereettatiqae,propose un ame.nealement nouveau du gou-vetne rant,en maageaIic] u,detteeteife..,, /ALS.LE LABOUREURNaflablp7MaiNOS08=0011a..(Suite de la page 1)les plus belles idees de sauvetage national. 'aforce. Et on a invoque,pourdiscIIapp rte a defaut d'una.ppuyer rcomnipotence de laours-programme; tels queforce, lees batonslealeak mpittermailb.qnieuasiadealaifcia:iaultrassaeaaajba!pnrdueentinetvef:C;aluPunCjilettes,d'imprimerie,..Mais, on a formule dont chacunpeut conoublie que ces elements flumenuotes l'efficacite partout oriquement important& pour,une evaluation dupotentiel LOUISexisteLinetablissementeconomique dame nation, neUIS DEJOIE: PRODUI-REpeuvent etre dissocies du facteurmoralqui dolt servir meritProduire methodimia-d'etaila force, physique* a,produire non pas a l'e-chelledamesun desla force brutale ljenumeta 'centaines de rniliiersd'hecta-Lionqaelitativenetientres deaterre en friche, qui couau cuncomptede cevrenttrotsdepartementsaqueRenan-a paella. sisals produirePechelle ne.la grande vas de la Raj-sort el de laJustice'uipionale cur toute retendue duqlerritoire avec Coutes lea potenavaliee les &marches des ra-dividus. en tint que person-etitoirei,tasseiodr:osoonbuexdpgreetssluni'dimoiatnificationdes collect tykes,et qui, seuL. conferelalotsin instrument de PROCaacetteajeste, carteDUCTION AGRICOLE INmMIS ITUELLE NAT/ONA-Ca ne du conserztement una-LE.anitne dans rcbeissance.Depasserlecadre0Et le 'Malheur aux vain Jimmie desusines de Ducusr que r onpouvait lire cls,deManiche. de Portsur des pancartes txhibeesSalut,deMiragoane,deune manifestation aolitico-rejacmel, de St Michel cia desligieuse organisee, cettean milkers de travailleurspay-nee,, au moment oa le Chef sans se donnentla main: saede I Etat quittait,rEglise&tisfaitsausails du sillaiaPetionville, Ions de la fete pa creuse par l'opiniatrete,it 13roissiale,rejoint ces appels beur incessant d'un homr4a*forcenes, publicsreguli re.Produire avec des bulldla.merit dans tine certaine preszers,des charrues rnecani-se,cornme toile de fond ala campagne electorale dontqpinion publique s'attendaitajsuivre le developpernent sousla. signs de la disciplineconstitutionnelle,salon lasolen-netle declaration de non can-didature faite par lePresi.dent Paul E. Magloire.I:entree en lice du Sena-teur Louis Dejoie, date dede cette historique interviewaM. Paul Kennedydu-New-York.oa le GleImprinterie de l'ActionRue des Fronts-Forts73,INDEPENDANCE"Si-HehdomadaireRedaction: Un ComitEGeorges J. PETITOisecteutProprietaireet Game,ReseonsablePent!'S. BENJAMINP.dsoltit, en ChefMr.Thvie G. PETITmtratriceques.Produire pour l'exporta-tion afin de compenser reva.sion des capitaux, qui est lacause principale d'appauvris-sement du peuple.Produire avec des engraisedes semences, apres etude dessola par des laboratoiresProcluire sciontin planscientifiquement 'eta bore.Produire pourretablirnotrebalancecomrnercialenettement deficitaire.Produire pour restaurerla foi de l'hornme haitien en!ui manse, en scs possibilites.Produire pour retablir re-minente dignite de laterrenourricierc, laseule, is vnalemiscue.Voila une hal-mule simplequi *.'eloigne de Isgrandilo-quence demagogique, sine for-mule qui ex aerim entee dans larealite, sast ta Mee fecondeen resultats et pleine de pro..messespour l'avenir natio-nal.41.1/

PAGE 37

:Suite de la page 1beres de toutes contraintes.Als deniandaient d'tre librsde la peur.us detrtandaientle respect desConseitutionslibrement acceptees.us desnandaienele respectdesChartes Internationalesap-prouvees per le`pays. Ils ssoulaient nesseertieeltsnormes deawsratiques.Us-voulaient ''que cesserlt les fermetureode journsux.lis you-hiene cute cessent lesarresta-tions arbitsaires.Ils voulaientclue cessent lea detentions preventives prolongeeslis you-laient que cessent leetorturesdans lea chambres noires. ItsVOUlazentIts voulaientetsssamms quecessent &Ss Sc suesoeder le s regimes de Diitatu-Are.Ct. galls defendaient donc,c etaient le s interEts de tous,sans distinction de. elasse, decomic if, de foi, de sexesIts vauleient quesur cetteterse sods s.aient des hommes.Quo toalt rassuranee du,sespeet des s droits,EtAu`stus fais dans sea droits,ran s.nt eespecte,danssapersoune, dansseaEdens,ssa famille, par ies detenteursde t'adtorStivile oimilitaire. Que. 1 on vive en civilise,qua)Puisque l'on pane donede 46, aunom des idees quiront provoquee,nu s deplossons 1 absencede procedureAaux atrestations quant precedC ce deeret de ['Etat3e Sie-ge. Nous deploronsque rangarde encoreen prion bon.notribtede gins a. qzi l'onArea fleaa s reprocner. Nouscdeplorons que laloi surla,presse nesoit pas repectee_pour ie.. journaiistesen prison.Naus deploronsque lesortd'aucun de'tenunete fixejusqu adettedate, memepour ceux qui oat eteartetesavant l'Etas de siege.Nousscleploronsque leavisites auxsprisonmers, permisesavant1946 conformementaux regleamass de laPrison, nelesoient plus denos jours.Au nom desidees de 46.dont onse reclaim,n'avons-iliano-ezlespainsLARCOAunomde 46nous pas le droit de deman-der pous tous le drait dcavoirun candidat, de le declarer;sans'serainte. Ne devons-nouspas nous attendre I ce queI' on reconnaissea tout citoyeneligible ledroit de se poserscandidar?Lavoyez vaus. Mes-sieurs, ta Revolution ds 1946n'a pas et,re fate pour supori-mer des aroits mats pour enCreef.Au nom done de 1946,nous dernandons aux direc-teurs de cesfeuilles qui $'enseelamentdefalse preuvecertainecomprehen.sion de la Democratic.Nous dernanions au Gouvernementqu'il fasse jouirdes bienfaits de 46,ceux quivivent en prisons, depuis plusde deux nmis, sans aucuncontactavec leur amis, voirememe les membres de leursfamilies!Nous demandons enfinque cesse sousl'Egide de cequ'unredacteur de Le Na-tiorAar appelte -TAN X (tiela liberte'' le systeme de Ail-dencesurveillee,appliquee.pens iquementcentredepainales citoyens.Ticouloutisme...(Suite de la page 1)nements politiques survenusa la C2pi1a1e el dont la gu-blication a coincide` avec laraise en veilleuse de r article25 de la Constitutiongaran-tissant aux haitiens ic droitde .s'assoczer en partis path-ques, en syndicats, etc..L'hatien atoujours Cucettedetestablemanie de..oire puce ban corps chienmaigre' ,ou lout au momscc qu'il prend pour tel.D'ailleurs, l'auteur de lanote en question rea qu'a at-tendre la campagne tlectora-le pour voir si ouiou nonnous agissorzs au nom d'ungroupe important d'ouvriersc.Jeprofite de l'opporiunitepour presenter nos plus vifsremereiements a tous los au-vriers qui ant eu a manifestet-leuas sympathies asoon en-(Irak a l'oecasion de lapa.ru.don de certainsarticles enfaveur de la prestigieusecandidature a. la1-'residence dela Republique du plus grandleader politico-trsvailliste decc pays:le Senateur LouisDejoie.-Malherbe DUGUEPtesident du S. 0. Luidonc se por era...(Suite de la page 1))NPre.sident que nous attendions estsuite de Is page Iyet..in et grace si luiavneocs tehrearesurszuonptla; Reynolds n'en faitpas au Ire' C''.=Pourquoigagnerait sun Ic fret, male die tells gulls rt..eit oat anuffertclePUi5assureraitle salaitedes 1804 fait grillerles recoltes dejemt1/ ler;dHattiensansunevolpiedet empeche saute nonGUY SEJOURINTEFournisseur aupres des Hopitauxet Pharmaciespour sa haute purete scientifique.Foumisseur crupres desIndustriespour son haut rendement.Fournisseur aupres desLiquoristespour sa qu.alite incomparable.GUY SE7OURNEMAURICE VABBZPort-au-Prince.,'inter&dstantS, rragaane en trattanssqu ussuiventtram ariasa progression des!ta-le rninerai survaux. Avec aural beaucoup d ande l'exporterl'etatbrut liters, car leacensus erturesentom sens vent la Blame au lieu devers les Etats.Unisilesttraite dans lea usinesameni. leur apporter Peau salvatrice ontrarefie davantage le precisuxcaines,quick.Nan seulement la F&-..2YnoldsResultaturicdi ette d'eau,..,dsur-esemence. Pariout, danslau-ine he tranformationde la plaine, c'est ladesolationaccosts--Bauxiteen aluminepagnee de longs soupirs de decouNous aimerions savoir ragement.queues sonles zaisonsquiBon an mal anils rialisaientportent la Reynolds a exposrparavant Idte quoisumser leurster la Bauxitesau lieu de isaTille'en 6z'mais.petit-mil,mmee les cotonneraits, en .i..:.-.i..:.-.i..:.des-1transformer srslace.ravages du charanconrnexicain,QuiIrrpeut nous rensetgner?-ur nermettaient de :Esther quel-qua petit argent.,Aujourd'hui,plus rien de tout1 cela Mime l'agriculture de rapine01.coocur e,st impossrble. Et c'est Pexoe our commencevets Its vines:N.-Marc particulierernentse trcu-ve menacee de cet envahisiementpar le proletariat des carnpagnes.Le Gouvernement se trouve ain-31 en face dc nun veaux=proble.nesauxquels 11 urge detrouver soluLion. Lui en sauront gre let ha .i-tants deDauphine.Bossignol,Droulite Lataph, Chevreau. laparte,Poteneau, Daquin, Dana-cht. DucksDesdunes. r,randePingnin,PetiteP:ace,P',untpride, Bacozelle. B -rt; and.unite la basse plaice de r rtibnite,s 'est CO President klagioire permsonnet ornt qua Lea nutables deLes regions nous prieut de !a'r nousp rissle nrEg-ritrel.II sem AsnsAto,gutsAAss./2113=s"el o Jour*, du 24 goii?vBuvez iesBoissons gazeuses LARCOdeLES DETERSSuite de la PagC Iqui questesoit,le mosnenk,n'etant pas aux recsinslisascusatian portee centre eux tionscontre lesvic tintsde,C eat peut-etre une grace ces snsmesgravesinjustis,qu'on Wen art pas invente,ces que nous evens subiescar rien West nouveau sous dans le passe. Nous voulonsle soled!parler des intortunes detenus,11 est rapporte, que sous letaut gullstinesant, avecne 6.,regne de l'ex Rai Farouk, lea gale synmathie,at cette qm-prisonsnodelhisteriquevale. nathie es, d'autant pluscentdudessmplissaieut prehensialeslue Ic meme bra-jamais de ptisonnie.rs potitiblamequt se post aujours,quits qu'on assimitais aux ba d'hui pour eux, s'etait posegnards les plusmeprisables bierpour notre clirecteur etpar destrattemenesqui sail? pound se saserdesmains. Mais.earnme cc' Perte riiJiinpour ceux guise maqnseutes etaient la plupartdes a)rifjourd'hui de rinfortunte'deartistes us unaginerent de fat leurs melversaires politiques.no une lecon de morale,chreNous considerans done cern,tienne a leurs bourreaux,en me an acte fonciarement bussailptant sur la pierre, m gra mainquo de rsdames iuenits ou le ba.salte, des oeuvrestire pour ceux qui souffrentqui ne manquaient pasg'inpersecution,car avant taut,reset et d originalitea 1 intC ce sort des justiciablesflair de leurs cellules: us gra-11 n'est point besoirt d'ap-verent an haut-relief oillIon porter une part de contribu-pouvait vair une allegoric persten pour reporadre aux besJunifiant La Loi". Ceuta soins multiplesdesfainalesuns femme, tenant elU ri 0 de tous ces detenus quidesmain, leLivre'et de rauputs plus de ceux Myra fl'onttre un glaive. Son set tussle ri pas lapern I, ion de rectvoirgtde dl. ferme etatt sautigneeaucune visits de: curs Et dipar 'cis mots: "Dues Icx, sed re clueS iii etater t en call, ilsexmass Dieu c eat lak. iri auraient, csitts, lanostalgic,de la some natale, mat s latss11 $'evidente done que le berte de tsndr., et dets.C-17courage et sla Farce morale des visit 0ede cespersecutet egyptiensNous sevens pertinernment gutallstent depairavec leur leatenants deladoctrine dinjuste punition et cola leureperm tde,considerer d"s car}mine qui sedonne libre court.tains sceteurs de la Press:locale ne ercil'a 'cot pas quIo1ile ch'audnent qu'on, leur infli-tique.etolerancees'`1-.ccgeait non pas comme iin els mise et emimporte de bapper,,tet de la lot, mans celui del in d"-sts-rsserceuxqui ne zqut parJustice des hormsnesLana le stricts stirleapace de isto,cas nut nous accupe, nous rel!sitlre`le rinsirc'Altefait qua nout evons teats eprestunons que la loipasmettre en relitf tat la persistenceetc observecPegard de tous qui tre constate dr.ns le retire depuieles prisonriers, memo de csuxdepartir de resprit de rept-kr-ail-les....contre lea inclividLsoqtmqs.t sont presumes coupables./Imes"qua .eette heure.re sort pet,/Vous precisons "presumesconveincus de culpsbilite dens Ictparee quo cetteentua_ste ,1vanertents derodiety en in ader-eat devenueune veritable hen nier, at qui se sont tied,partise depuis que avec tine ofdetention preventive de MM. 0fabilite souriante ct une cow breaa macitYer's'toisie jamais prise en defaut,neTus, ne llama pmI5. a magnaniinitr tarrtO n dissimulePsclurete que apileeston pourrait en p.ontreierin attenue pas rEtat navrant a Ia compassion,,; as a la pine',ties pi iionniers dontileefaveur cies detents.Bien qu'on ait toujours preten.premature d'envisagerqu en potin'y a pas sisgviesnsierrnent darts sun precise ali,quemsju tisce, nous enenesons quethe leur soit fake. estimant qua leNous-nous devions de fixer vrais justice ne commits," bairn.ces points, avaint direnciu,s arsesonnosift, ta aversmater sun le cas a'en conatassetr,parrni lea detenus, I tfui nousne sornmes pas lies d'arnitie,mais dont, precisements a eause de eels, nousprenons decas ers serieuse consideration:DE\srijr,r gI IONii eagit deMrGontranPaulLs.Lassagnolp. !et carre,/aeeeRouzier.Tout le wands, $ts quoen Pg' 11:PaYsle gouvernemeneeish.lieIOUS entre-, at ...,6rtati.tructio0Lescot, dors quo notre DireeAsswri,:i17-nn1IIQUIllte,,attktour Geo.ges j. Petit subissaitineille.,r5 prixpatsemmentet courageuses ADRESSI. II IPMarcelRue du Nlagasin de l'Etatses vcs,g &deux mois de (MenrAtLion presen fire, comne il oneth set,Alix RefEr,e410/i,iAnck Cardereat malheurasernentpoureituutl-5124Mn Contrast Rouzier. celuisciaccupast l'irripor.ants"emsiotatdoeiSr oit sAVISE')NIA EiLikt.67.)I.e ritiirlero

PAGE 38

.Paroles de sauesse.,(Suite de la page 0)quelconque tiesaurait avoir /a*deur dun atoord arrache sousla Menace des canons; qua, crautee part, en tiepent decider demodifier Epectaculairement un ccsane CTdemontre qua 33 cctntiattaticn est"STATU QUO'roah.teniI,S'aga d'vlsregimeenetatonar, pourvu queNotre service d'informations tuationne pourrait qu'augmenter decreer une civilisation qui eon-soh donne l'argument**RESPEc'T none asignale, clepuis quelques 'Inquietude 'des parents vivant denera tinesignification an conceptDE LINDEPE.NDANCEET 1)E jams, un va-et.vient de medecins puss plus de deux mois oans une de la Ebert&humaine en vertu du-LAsocivERAINErED'UN au Penhencier National qui laisseornate attente, du fait rneme Ire quell'Etat e5t k serviteur de rhomETAT".rait supposer qua la sante decc:, ils tie sont pas admish visiter ceux meat non maitre:1 homme attainA cela.nous repondrons tout tains ditenus serait qudque peudesleurs qui subissent cette detendra desniveaux touioursPluihautsde suite.qua rhonomblePaidebranlie.parait naeme gull setion preventive prolongeddans son dEseloPPement spirituel\\dentEisenhowersoucieuxcle rait question de prescription envoKiTout en souhaitant un prompt at material a qua unites/es startin de rAmeriqua eat inseparablebliqueseconorniquement..gra-voir un peu ps derenseigne-2o) La Plaine reelisatice dudes.troix Rouge Haifienne.faire respecter r Independance et yeedes parerIM pour eter execu tetablissentent de la sante des datebons peuvent vivre ensembie assments.Vitent dans l'orbite de la riche,du eeveloppe.mant Cconondque etinformationprosperepuissante Nation dontdjinvitee1di rate'etFlier Dihe29=tree Delegation de la Croix. Rouge amaip,i.,--%/nEntefait,quitestil ear le CItc.f venire et apxecenniversaireaueEtatsUrnsjuilleten retardallies lea efforts cooperatifs 'natio-e aeunesteaussivita1,,urag,mancemus at mteromencauts pour trou.Souvera.-te des autrespeenme de disReputie, Si le fait est vrai. une tellesinustnalades. nous tacherons CaPaix,dans ls. clignite.rhonneurdupanamericatilame. ramenaitTannioerrairedeMme Edith Sorel Gaetjensde Pe pas laisser glisser la paix.Direct:rice des Cours SecondairesLes Juniors de la Croix Rouge oontineutale r,5-la petitedoulounats.sanced'unecharmanteMites de Turgeau,axiselea.ntrixitaine par rintermediaire ee reuse et ')Zt *euse de la room paranue de noire mason, Mme; parents tque sous lesprofesseursIs, Croix .Rouge Haitienneor. .n la fain.it la peur, on vowLeon Miche/ nee Catline Nide son Etablissementse tiennentmart etre une..dte tingroup-. de six juniors de l'idraisu'eutrainer les ennemis de colas.la disposition des eleves cure-lat' du Tar au 10 Aoat itonCen .pt..,..as youlair le rnoindrer.,Nous saisissons cette occa lard Pourdes couss parriculiersdistant /es moisd'Aout et de Sepme d etude organse par eux-Twit:Rouge Haitienne aparticila Demerratie.:ton pour lui prEsenier nos ierabreRood College Frederick dens I's i, ris...''-r-corde",mass plutot desireuxde meilleurs ooeux de sante'etTrois loss par semaine,Mr. et,0 Intde Maryland.roccasion 41 dhsiper rangoisse etapaiserIs de honheur.Mme. Gerard Gaetjtirs dispense75eme-annieersaire de la fondation grancle inquietude des posde010Dt egalement des cours h Kens-''n,Ale la Croix Rouge Atoeriottine qui l'Amerique oa .TE DRoITDRcoff en leirr maidsituie entre4re ttlibre mite armee.LA FORCE" menace utanifeste-La SourcelaPensionCLESCA et le COM,Nosjuniors rencontreront la mentd'etrangler,d'extennincr.(Suite de la page 1)VENT des Soeurs a.E.lieDuboik,lents aunarades de toutes les Pas d'an$antir,enfin, ''LA FORCEIn scriver-vou s,. cles aujount huililts du monde dont les, grouPes .DUDROIT", sirespectable en -merit i dili a Lausanne, Suisau local des courssecondaires Mixbrat:tonal= de CTOIXRollge de la soi. rhonorable Eisenhower a inse. "La Source" eat publige a /es l'urgeau 122, Telephone5652.za,mene pour ra.pandre i l'invitaelusdar.s 53 I'DZ.CLARATIN l'occcrsion du J'U I151 -dU Dr.Ctun de la Croix. ou gi,Arnericaine DE PRINCIPE-T. cc qui suit'*r:Jean Price Mars et a ire et ienverront egaltroent des &lege-"Tout Etat rouverain sem ispIlonaHood College.raki de toute intervention etranseL annee aernrere au,coursMonsieur Georges Clinton Digem dansla CONDUlTE ORode la missiontieTallinn' atreeteur Executif Lee la Cmix-Rouge DOINNEE de ses Rains kteriewBuenos-Aires.Celle oeuvreTaltienne ee la jeunesse. d'accorddqui es'Vat les Directeurs et Directricesgas,11YrisineundYs. dens e grapes cidant repond dignement a la'des holes des villesse sonMMmt dessus. COuric prcesse, hienet:Instituts arr, giooris de Croixplus, tine solution de coroPromisrEputation de cc BithroteurItouge de hi'jeunessea participe prapaseee.la sagesse de plus gutest plus a fair,` Pert-au-Prince. aux Cap-Haitien, dun?Now joignonslesrid Iristostaives at jereinie aux proceduresScogez-y.cen'est pas imPossiaux lauriers mgritEs que Mr.de tuage an sort qui clevaite-iasgrier leasixheureux BenEficiaires-de rairsable ir,visation de la Croix-.e.ctge Amencrune.,MondaniteBrierrvecueille et souhaitorsqu'en continuant a depouillersa "macoute",dicouorePour les diffirents clEpartementsd'autres peoductiOnsd'Egalet-age au sortdesigneju-Jeucli znatin. 26 Millet, a oaleur'755:'OTS suivents :to Basilique Noire Dante.lac,t0epartesnent de rOuest scharmante Gisile Lundy aMonies CESNER de rEcole.Ruralede Thorunies destinees a celled au,axima DEHOL'X du Petit Sc sympathiqueTir. SymphMarminaire, CellegSt MartialBoniemps-Mireille MALIN de rEcole deA cc jeune etdisiinguhIVime.DurocherPortau-Prince.21)epartement du NordYolande BELIARD (le rEcoleRrimaire Superieure pr' Cap-Haitian.'Departs:rent de 1 ArtiboniteBernadette ST-PJEERE de l'E-toleSt-Francois)avier desConnives.)Departement de la Gd-AnsetrannieDR1LASde rEcolePremeds Jerome de jererme.Le groupqui. sur la den2ande)tits invitturs, eat conititue de jolt*hire de 14 h 18 ens laissera Port-an Prince par avicn le 31Juilletpour atrends-,Hood CollegeACus ladirection personnelle der. Georges Clinton et a....-',deuce de Mr. Seymour Celestin,4'sesidentde la Croix Rouge dejeunesse.Vort-au-Prince le 20 Juiliet 1956.couple' nous adressonsnosooeux lea plus sinaresd'unlong et parfait horrheur.000Nous worts recu avec inliniment. deplaisirincita-tion au mariage de la (Its tinguie MademoiselleSimonePasquier avecMr. ParnellMarc. le sympathique et (m-orale Prof esseur11:niter:lied Haiti1.a Berridiction Nuptiaieleur sera donnee en t Eglise SiPierre dePitionsille.lesantediin11 Aout procn, a 6 heures30 du soir.Nous' nnus associons a la'joiedesheurtuxpatentsMme Vre Edmond Oriol, MrHer rantsPasquier, 1`.1 me I'veEttjene Marc et Mlle ClaraAdrien 'O qui now adressonsnos chaleureusesfilicitationset formons pour legentileouuledesvoeux pour anhonheur aussi long que icorexistence.A laprisonCourtoisie du S.I.P.P.Nous avonsrecu "Les Etapese'un Relevernent" le volume quaIt Service d'Information 51ePretseat de Propaganda a fait editer aroccasion de ranniversaire. le 19jollies en sours. de Son Excellencele President de 1st Republique.Ce document.eouvre parum biographic cat: President cc la'Republique met en relief les demarches et activhis des aferentsdepartments ministeriels.Nous rernescioos pour tt'Asiterecdrdr 't de notreunison et praentons nos fiEcitations aux edit ues;'reale dela DeclarationSuite titpage ER anIn) Ls clestin tie rAmerique eat*octal de ses peuples et PIT Cert.Pour les ELEVEssequent iteat nectssaire d'intenver la solution dos problems. emsnomiquesatClever les niveaux.de vie du Continent.3o) Les slimes de l'Organisa-tiros des EtatsAmericains, une"-reaffirmation de la pail entre leaEtats camases at de la securitEpour le Continent, dentontrent ccqu onpentatteindre dans la-divers campsde reffort intense-tional au moyen d'une coopera-tion loyale entre les nations sou-versifies et none portent i Terror-cerles organisationsinter:sari-causes at leurs activites.4o) Dens un menee on la di.-gnite de rindividu. sea droits fon,damentaux etlea valeurasphi-tuelles de rhurnanite si gravementmenacees par lee fories totalitaires.contraires hittradition de nospeuplea ath leurs institutions..l'Amenque poursuit fermernent se,mission historique: d'tre un Tem-pest ee Ebert& htunaine et d'ineEpendance nationalt.501 Uric Amerique unie forte.,non seulernent donnera le bun--etre an continent n-ais contribue-ra igaleinent Is cht.enir pour tente monte lea bicntaits dunt parrbasic stir la justiceet la liberte,,.clanslactase&tots: lespulp/ea..,salt. dLanction de race ou de-. credopours-out travailleravendignite at confianre dans l'avenir._Le Piedestal de la DemocratieGouvernement Constitutionneldestine aSERVIR le PeupleDroit de pratiquer le cultede son aoix.Droit I laliberte delaPraseDroit de reunionDroit de revendicationDroitI rinviolabilite dudomicileDroit I l'habeas corpus-liberte ptovisoire sans caution excessive.Droit cremejuge" par untribunal-!Innocence eatreconnue tantqua la culpabilite n'est pas protivee.Dreit de se deplacfibre-ment en de...-A et an delldes frontieres.DiAtit Ila propriete indi-Garanties Politiqueset Economiquesqui protegent la digniteet la liberte de rindividuDroit de choisir librementson metier et 501'1lieudetravailDroit de negocier avec seeemployeurs.Droit I. la libre entreprim.a la concurrence, auz be.nefices.Droit de marchander surun marche libreDroitde s'engagerparcontrat en cc qui concerneits :ropes affaires.Droit de ,equerie la pro-tection a l'arbitragel'EtatDroitdere toustrairo a,touteregthrentatron Cusmartiearbitraircidc.rEtat.G)Croyance FondamentaleDIEUdemocratique, d'apres Don Belding; publie dant,Selection du Reader's Digest,juin 1949...11PI FE FiElt-C1Rhin' BARBANCOURT-Ae.nom sent siftAni010110MWSWM.....1.1,Grandtr )mitre nouvellemet:" ode -con,AAugmentez volt e teat-es=me.-.7-1=.1."......tISoyez plus grand detailiel-deux a sixponces avec'/variableaux deux sexes.sultats garantis:.Lesrensei7;ib-rairie Ste Thereofgnements sontz.:Jrnis gra.:I utt des Miracles No 81itu;itement.Ecrivez a Padresrt .zleurte :I'vlorpeau en fatsde Merrier Pierre. Vous trots-ordta suivante:sex tou: Sr. assortimentdivertACTIVITIES (1)-6891Delh-9(Inuits)fie livres claniques.Gc,