Indépendance

MISSING IMAGE

Material Information

Title:
Indépendance
Uniform Title:
Indépendance (Port-au-Prince, Haiti)
Physical Description:
v. : ill. ;
Language:
French
Publisher:
Imp. de "L'Action"
Place of Publication:
Port-au-Prince, Haïti
Publication Date:
Frequency:
semiweekly
regular

Subjects

Subjects / Keywords:
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre:
newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage:
Haiti -- Port-au-Prince

Notes

General Note:
Package contains issues 143 through 151 (April 2 through 30, 1956)

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Rights Management:
All applicable rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier:
oclc - 25141710
lccn - sn 92020669
ocm25141710
nf-h-000003-n20
System ID:
AA00007287:00020


This item is only available as the following downloads:


Full Text

PAGE 1

7A7 The Center for Research Libraries scans to provide digital deliver y of its holdings. In some cases problems with the quality of th e original document or microfilm reproduction may result in a lower quality scan, but it will be legible. In some cases pages may be damaged or missing. Files include OCR (machin e searchable text) when the quality of the scan and the language or format of the text allows. If preferred, you may request a loan by contacting Center for Research Libraries through your Interlibrary Loan Office. Rights and usage Materials digitized by the Center for Resear ch Libraries are intended for the personal educational and research use of students, scholars, and other researchers of the CRL member community. Copyrighted images and texts are not to be re produced, displayed, distributed, broadcast, or dow nloaded for other purposes w ithout the expressed, written permission of the copyright owner. Center for Research Libraries Scan Date: March 20, 2009 Identifier:nf-h-000003-n20

PAGE 2

P65rr-AU-PRiNCEHAITIIerlar;:hfit980014#4141R1t. Cr 2eme Annie Ni 1431 nrirli 2 Avri19563I! ti'yaura pas de reelectpiOn:parcele President Magioirea reconnui clans une'declarationofficielle,WA PAS LE DROIT, costitutionnellement,d'tre seulement cardRat.Darticle 8 du decret du 3 aolit 1950 de la Junte de Gou-'vernenicni de la Republique se lit comme suit:"Lc President de /a Republique estelu pour zinc pgrio-de de six annees el West pas immediateinent regligible.Les Deputes sont aus pour qnatre annees et les Senateurspour six annees.-Ce West que la consequence de la pantie finale du der-nier considerant de ee name decret qui eexprime en ces terVICS:Considerant qu'il caneent de determiner les conditionscreligibilite des candidals aux fonctions de President dela Republique, de Membre des Chamhres Legislaticeset del'Assernhlie Conslituante et de fixer la duree de leursman-dats respectifs. Cest nous qui soulignons et pour cause).Le deuxteme alinia de l'article "B'' des dispositions transitoires de la Constitution de 1950, dispositions transitoiresqui feront prochamement robjet dun article a pert etme.me de nombreuses consultations, dispose a son tour:"Les Sinateurs elus sous l'empire du decretde la Juntede Concern, ment de hi Republique exercerOntleur man-dat jusqu'a-a deurignie lunch d'atril 1957."Voirsuite page 41.11REEMr. NOARMOURparieaJeudi dernier, 28 marsa10 hres precises du maim n cutlieu au local' de l'AmbassadeAmgricaineuneconference Ide Prase tenue par Monsieur iNorman Armour, ex-vinbas-sadeur desEtal.s Un., duNord en Haiti et dank phi-sieurs autres pays de rit He-nrisphZre.Nombreux furent les membra denoire corporation aemir repondu a r aimable invita lion de 1 ancten grand diplomate aujourd'hui en retraite, apr'es une longue et bellecarrig-re.e' E.taient pre.sertLscette inoubliable seance l'Arnbassacleur Roy Tasco Davis,Mr MiltonBarall,conseiller d'ambassade,Mr. JeanGraffis, attache culturel, monsieur Denys Be//antic,Directern du SIPPet monsieurJean Belle garde.A l' heure indiquee,SonExcellence Roy Tasco Davis,dans un speech bientourng,presenta sa l'Assi.stance mon-sieur Norinan Armour.son incite spcia1 line manqua pasde faire ressortirlestalentsales belles qualitesde'l'ex--ambassadeur qur luvalurenta. resseMANDAT...PrecisionDIX ANS DE PROGRES1de -A`Soudre aoec Linefacilitegtonnante les granelsproble-mes de la diploma lie etsouigna,en conclusion, au e sonniitg est une des plus gran-des parures queles EtatsUnis du Nord aient cues.Voir suitepage3MiseauipomtLesAbricots,encore les Abricots,toujours les Apricots,jeremie 27 Mars 1956Monsieur Victor S. Pierre-Louis-Port-au-PrinceMon cher Pierre-LouisVeuillezme rendre ungrand service: Celui de faciliter laiparution dema misepoint", sur le plus prochainNumero de l'Interessant Jour-nal 'Inclependance"-Dans l'attente de vos bon-ncommunications.escommuncatons.Fem.brasse affectueusement Lau-rence et vos enfants en 'vousVoir Suitepage 2-SOCIALnecessaireies journeux et laradioDepuis quelques jours, ii latiVement a la fete nationa:du Gouvernement on/ annon se public certaines feuilles ye le du ler Mai 1956:ce, puhlie>al'enci, la bonne neneuses a tiragerestreint"Depots lasemaine der=.nouvellee tarriceeicedeet pour cause outimide-'mere eest chaque jourPhonorable Norman Armour, ment, il eat.raise trou-enconfirmant,touiours vent .agitees certaines clues-au" cep mane fete excessif tions fort detestables par leurqu'il a ete invitepar noire naturedesagregeante.Gouvernement.C'eatdanslee color4Mais au cours de la Con nes de Pune &elks que nousfirence de Presse du dis tin-avons trouve ge qui suit, reVoirsuite page 2gue Visittur, grande a ate la-les, probablernent aumssiceuxFragment d9-Histoffesurprise de ions les joualis-*officieux ou officiels,il'erztericdie l'Ambassadeur (Dacia derpar Anirg hidore"que dans toutes les ban-"lieuesdelaCapifale"et dans les Sections runi"le.s avoisinantes, dam tots"les secteurs oil fonetioni"nent des entreprises agritdarer:(Suite your notre numero du 8 mars 1956)'le suis fierqu'il(Nor-man, Armour) ail, ces jours-IIresort de toutes les ches et detafia aux soldaeci,accepternon invitationtractations que nous avons pour les excitermalgre undde cenircpasser quelques foursenumerees dans notre prece-eriergiqueprotestationdu'" Gal Hed Laf rtd"chez rnoi''.dent "fragment d Histoire.raro esat genCe qui Jut corfirmg paroffresd'argent par Nord Aralissime, toutlaissait prelrhonorable Invite de rArnbas-Ivcis, provocations par les rues voir quele choc horrible etaiion inevitable: Se'de TelernaqueIsadeur Davis.de la Capita e, menaces nDonc, Norman ,Armour avoilees, enfin encerclement du navait-il pas, sans consulterete plutat invite par le presPalais National par les regisescollegues duGoluverrie.ajoutequepourPa vtnirde ce pays, cela est recommandable.L_L'avocaqqui se faitainsile defenseuride cette cause anti-constitutionnelle,ecrit enmaniere d analyse de la sincerite detce "Restez":La sincerite de ea "Rester" merite une analyse dans laquelle jevous engage a me suivre.--11 y adans le pays quatre forcesessenrArmee, le Clerge, le Peu-ple, la Bourgeoisie. La positionde rArmee estconnue: elleestdans s a generalite,fidele et de-Se placant eritierement endebors de la Constitution etde toute consideration d'or-dre juridique, Me EdouardCassagnol declare, dans sa lettre ouverte au Senateur LouisDejoie, qucroit tres sincerement. qu'ON desire queIPresident Magloire restenuPLEPEUpouvoir apres son mandat,A, 1,)_Ces jours ci se pose au preniier plan de ractualitele probleme des droits du peuple par ccque le peuple sera appele a sepronoricer dansleadebats quiengagent ravenitide taus.Dana on dirnier message alaNation du ler Janvier 1956,Celui qui dirige lesdestinees deL Republique a signale un pointimportant crun programme que nousVoir ;suit Dag 4rAmbassadeurRoy moat%clu ford et de l'Artirentprovismre,pisdestigieuxTasco Davis.c,banite distribution de cartouVoir suite page 31:4Me EdouardCassignollVactualite politique et les95 010politiquerneni amorphes du Peuple(Suite )Voir le No precedent-voueeauPresident; etsi, edoit obeir, elk prefereratoujouque cc soit a lui de preferen,e quun autre. Le Clerge. eat restattacha sacause; il se rappellque c'est lui qui en la personne d'ude ces eveques, a pos_ en 19LEs DRoiTsre Ia Candidaturedu Colonel Mgloire a la Presidence; de plus,ne semble pas y avow de raisqu'il sh_it actuellement mecontLatourgeoisieTIC se sent pmenacee, au contraire elle se sunprotegee jusqu*a rheure actueret elle ne desire pas qua surviernaucun evenement pour entras,-son evolution.Reste le,Peuplelpeuple compose de 95 ocr elements politiquement arnorpqui'curs petits problemes junaliers auxquels le Gouvernenalea aide a trouver one solutionindiscutablement le geuverizemVoir suit pag

PAGE 3

t 40E?dframers !apre ssehaitienueSuite de la pageE. CAL AShension de tous lessitbaste stir 1-Union, le Travailens muitiptie memitre vingt quatreenroles, ontoutesvinesprovm bten coadialement la main.(olt sansarnbage quee parsix (6/I'484".vGera"cesoii fonctionneIun Bu"reau du Tra.vail, que.s"InspecteursDnededaration au4.Y. TimesGerard Bonaparte qui a3aisse Haiti dernierementa fait au N. Y. Time unedeclaration pour le momsinopportune. Voici tarts.culet du N. Y. Times:le regime haitiendiscredite-Haiti-Miroir25 mars-1.956ans de...soMisepointeeeSuite de la page 1"cole.s ou mdustrielles,dans serrant moo cl;erPierre-Louis,failBonapa-urte"'merit du Travail -vont ha-Les Abricots, Encore lesAud.2.904... aourdes aux Prote.spouste vuetants distributeurs deJereagrico e,"rangier lesmultitudes Abricots, toujours lesAbriMessieuCIrsee' 'n"etC as,a_rm.e sans cumpterla Collec--'"trons, chefs d'entreprisesDans la lettre euverte de ne donnequ apr.scincie.1.te d une gaurde pourchaquegaoldsevenqu n-ouvriers,paysans,pa_ cots."totis cell): enfin qui, dansMC." Edouard Cassagnol am sept et dix ans selon les terenr e. -."ze pays et depuis le rnouSenateur Louis Dejoie ilest rains oh il est'plante;il en.Par tette mise au pointvementrevolutionnaire re--e,-12ipar les notes de Monest de manse pourje man_ i e necrois pas avoir bless"de Janvier 46 oat defini-sieur Georges Clericqu'on guier, rarbre veritable, le cala delicatesse des Protestants-"tivernent pris conscience ne volt presqueplus lea tra feser' 'ca-honn.etes, car j'ai de bonnes,1 avaca er ee"de leur role et de leur cesdu passage du cyclone caoyeretc.,seals le bana-relations aveccertams taut"valeur en tent qu'eleinents 5 jeremieapresdix-huit nier etlapatate donnenta Jeremie qu'ailleurs.Sans effortaucun,-De plus un devoir de recon-'"en" vise d'une participa.-des maisonsetladiparide nos bra ves Agriculteurs,sesde famine causeepar lecyclone, lea carnpagness-de Marfranc.,_e prouver tant aurchands de Port au Princeelyabe 1:.ndu.exifiteaneittri.anbanombdroermain--Monsieur."Maieest-i-dire a la cc Georges OenMeEtmalgre& qu au.les efforts conspour leaconfier auxsoinsdu"fdtforSans entrer clans les con aux cereales, personne nigno a..Alme etIt Mr. Irciciertel sansde creation derichesse mois. 'en8. 14 et ,moss Quant--"mation du destinde la sideiations paol''olitiques.-..viter ase tenirpeels demolitions de mesdeux gran le.sprincipalesrichesses parcourupendant is grandes en"tion dynamique aux-orotioncomplete de rneschamps sont devenusrares.et metesflea Blanches et de Ravine I"chimesmanifistatIon,de cocotier etde cotonnier sont fournis que par ICs mardiaim de.sauver delaffins"commemorativesclu Ier rije me re que,le maisnzle.et la gulls le sachent car a doscommunaut6. pour les in-plais comme sinistre par les pistachequiconstitnaient Maa sac depailles,ils oat-UXdent du parti travailliste hai-Iebration d'une fete quiCassagnol la ..faussete de ce..s,tantsde Damien sccondes Pasteur Rocourt.tien et directeur du journalest la leur,celle du cou noes,par TAgronome enchef duEn presence de la creracite deGerard Bonaparte presi-,,"'iLe Penplesaropriete.-"rage et des muscles. cel-Lestracesdii passage District Monsieur Roger Can maRine au pointlea Protes;n4ous a renduvisite hier et'le de tous les artisans deHazel apresclix.huit mcns tave et de sea collaborateurs ,,.tants charges de ladistributionmous a declare qu undecretla nchesseNationalecel--P,e-esplantationse res paraenournture petivent.ils repondred expulsion a etc psis contrele de tous ceshommes rerme mass encoredans lea lecyclone0,existent. non seulement 5. J-I'dtuit----'ne peuvent etreen Haiti sous pretextedessin Lement 5 cette question :"etdetoutes ces fem Communesde Moron. Bonremplacees fautede plantsme,,,_..t to-cue popuoruvreaddornen:irue gratuite-lea Profaite bonAbricots"'lierits diffamatoires contre le'Ines dont lavieDame-de PePinieres-testants clan-tables des Etats-U-iltri.,,glarle, et 'Qin Peut contester le ma-ills ant envoye ces caarehandises?et.tsiIromnse Haina. de.partirie mauvement travau-vndre au as prennent une aten.-' dansLE BEL ENesposees aufund et a la pe,lanchandises provenant de la mihiste a ete dissous et que leteen due forme cocaine tou; lea.,u'ils itAf-seel. Mr. Bonatiarte...eI iutteset decoule dansla dur,Ad'ut et-"--rationedes chantvasteesiers nombre de families,.lame% ente deleursmar-SRe.gnme actuSi epot'encore que son-s'e exalTiburon:dans ces regions dedes commergants pars,,atuttement: b. c est pourmous a avre-lepresident du pays en1 occu-FER DES USINES ou meme enpleineville dm sere de nos braves paysans commersants0"dontla. sueur et lateAbricots,notamment IVIme. qui, Ia.plupart, sont forcesseeororhaine malgrequ'cr-messe des salons-.Abricots, avons-nous reimusse* es'fence Paul EMagloire ma-,Quand nous avons ete chargesxtoeuvre pour etrereelu ran-nacite fertilisentla pro Vve. Emilias Victor Mme. dVve: Cahsthenes Robert etlaleurs families pour,ermgrer tures auxSinistres affames deset de-fairela distribution de notaTi-"' abanlonner leurschamps--Flmontes,habitantaPort-au-Prince, a Peligre et Protestants? Nora Iii etaient servistuna.-ticie delaConstitu--tion finiteson rnaudat a unavec les rnernes empressernents quenous pouvons'etablirque sous dm dosde Boeuf (sor en Dommicarne merne aim..Y7 Chnst. Fits de laSainte-. Vierv.rhonorableSenateur Louis ted' 'ajoupas oa rork eat. obli de se nourrir et cle se_ vetir?.les .Catholiques par la.penstiequitseultermede six ahnees.(New-York Time)22 mars 1956Dejoieplus que tout entre gede se pherle dos pourEnfinles traces dm cnous &mines sousFreresenJesus-Candidat a la. Presidence. a Ypenetrer).e leclone non seulement existent Mafie, par roperation du Saintle droit derevendi uerla.Donc lea traces du cymais encore poussent les,phis ESniit,In au gloire d'avoircontribque a. fai clone existent et nedisPaJnalheureux de nos paysans a Et-ej11rpournoireifi"'naireoi-t'nsre de to-,tau..ccquenousre_ raitront qu apresquinze ou s'enroler temporairement 'nous paschoiss ivlt nionp o monsci-dessus unetempo---corium mernbre de notre Covingt ans que par la compre--Protestantisme (je dis tem-rairementit innp.eha6s6..anves1du boss, par la faim resie ..Dana In1rrote.strintloriginaire des:atte te.'lifo:u lsipoeuirntl esliit.c,;inconstestablement loup), afin recteur, aue ma mised'avoirrobes. ,pantatins, PlIbliie sadaplus prochain Nu-chemises,tinemarmitemero de votte interessant Journal..je vow prie d'agreer. avecratsBait Ja'ea. Et, pourconf.s'en convamcre,suffit de say= que' les,renceed.eIndustriels Louis DEjoietraEtablissements Agricoles etB li itfddeTrap -11vallent, avecune vo_onte19Salut, Ile-a-Vaches, Maniche,a.vcnr verse enact,L'Associaiton desJournalistesESTARAC CALAS.,_rianteuret commercant:ecretareried%bat Goalie Saint -Michel deAt, rioncotsrerMated es ai naoe .,anoncesma lheureux mu.,r,tspOrient, Lctmardelle-zt dans la d' HaitiJournal. public a partiroser de son bureau au local msd'untteeu,se presen-Issociationsurcella de noirepres_i,l'-not coltt,nental et les Eaux Territ"iatattoos,oildes milliersdeoxotuits des Protestants desE-Aer-CPlra-SCS, lea -cones alam-ereux des .enroles sont.pCn14 :th I,P fie SSCUed. Cterets et pour rembourser i ar ble liabilnis, dm nominations go'zrtouslesChefsdes.,pgigga_ malgre touteslesdifficult s 'NotreexcellerztrreferencesurItPlateauConti-its y font d'importantes plan intnessant Its corporation.ges de distribuer le.s dons grades RelatiiitisExtetataye,Gonaiaes.Saint -Marc. va d'rieures,indu tentau cornptoir cle don SiSoIAyant gig irzformg vieeval, etc, so it qu'il s y ont,ArPrOFlame du Cu/-de-Sac, Fer-a.son bulletin officid mule de jeremiequa renseignera sur leaactioitn dePour trouver r argent exi.eSecrEtarChesiat Ggrtiral de la Coninstalle dUsines,soit quse en gingral et'sulesblegepar les Protestantschar-avertissementdes. qui setient actuellementcitoyens gagnent honnetementRipublique Dominicaineleur existence.ena faitdistribuer, avecdesEt1-onque -Leslions un exemplaire du livrequ' apporte une organisationSafnave Directeuconfrerefifultio: gtete's il usn:epriadietiliet a des ia /onnesuir'ail tie are"1-eoffrasNantatieosNationalen enI':2see 11:172:n1sde laConfirence,Etablis:ementsi Louisejoie -'La Isla Ilurninadade J.defectueuse de laPolice ruetConsenterHderAssoionrnciatdesJou: izalistesaitiens,oienta avoirmtrchandises regues. en pleiTRvanigitan'ime tie se servir de VI-A. Osorio Lizara-zo,rale et dechangements degeste sign if &cliff a r endroit de neville dt Jerecnie-,-salles du local sHoitivournal,,titutzon-alutfatre4ifisa Delegation a se retirerdetieinferconsid6ran 1 c, Ito" in,_ regimesdepuis qu ils,exisrAssociAssociation des Journalistes.L attitude cleloyale, pour que nous prendrionsde pica*. de-zieux et outrageant pour Ittent. s'efforeent demaintemrMarcelSalnavea en effet, illiS a ne pas diresatanique des 1::r.0fail noire preoccupation main/re:int,,ter en faveur durespect de la Cons..la. sottae reputation de kw,la disposition de r 4..J.H.. une des testants distributeurs. ressem,....dansle developpementqui jettent rhamegon cela robligerait, an'enpea doubts;MuarcJournal veunetde Pr otlc;Le Gottoernemeni a auto-,Produitsetlaconcinuiteau, wepeuple &alien,'a celle des pech1eurs aa sten au NITR kTE D'ARGENT-,eCelle salle qui sera Rental arnvient d'etre repare et amiliore,.;t LIgne4Iu siege de la Corzfgrence.nos ressources naturelles,ce. nagee.' seralebureau officiel-e anx poissonsnon pour les a rentrer sonPail couteau at iscon-urle pluggrand profit l'A J.H.nourrir, masspoutlesprenplendre cl1956.hIcintrez"LeNouves/950.lliste" du 26-nous done rautrecandidat5.laPresidencsoultyqui a iait autant,voire mieu24onnent un gainmensuel deepute-Au 21 Mars 1956etla.CommuniquA de la Jacmel, Miragoane,GrandHaitiens qui gracea la courtoisiegourdes auPelicanEsterne.last,beurre, de hude, remerciements antlapes. mes resCiudad-o extraordinaire,Ducis. Port-du fromage et du riz. Apres pectueuses salutations.A .1 1-1Marcel Satinyerecounr a des prets az,sn publa, raZatrati-4 selDnsa not l'AJH.six et dixnarssance m a acheementtats-Unis,lesplus malheu-le' "a' a rx'rk-Pia-,1-de 1 economie national'e son titre de profeeseurPort-au-Princele26mars PobCoeo afe.,dre.les vendre et les Manau Lycie Louverture ne lui confere-economic.Nuus Ist'cifulsger ra la qualited'intellectuel que lors-Marcel allave Pour c.ft='este en ftizaiste"mardi 20*in co-It: ki r: tramle nomSCUR certain ouarage de fatAM rimpradatt.s'il samit cca rend/oil de,l'ik.J.H.qu'il ,ar a luel 9z/orb, comaemars 1950.bre total de quatre centcita.FI.ury Rquare...4

PAGE 4

tante.7eclierche leur bien etre;ifleurdonne du travail, de reau .pourtiere protection.NJUS faisons appel a, laNa.....'r pNur gut,* vie p.I.SSe re,premise son cones normrl.Port-au-prince. le 10mai /950Franck LAL'ALIDGeneral deBrigade. Arrneej'arlant des ouatre forces titutions, conformement asl esau.Obtemr qua la quietude revienne,rrliaiti. President de la _Note.essentieiues qdanslesnilles et la pais dansOn litui existent dans aspirations.bien dansAntoine LE VELTlea ruaso?s tarent; grins le s&cu 'ProclamationduIijan-le pays, Me Edouard Cassa-Voici,en. effet le document aains stuutaaasatitatiennes etColonel, Armee d'Haiti. Mesasnail cite l'armee comme1,.ioffitiel cad, a partir de 1946, etran 'visr 1946 cpre le ComIte Exebre.appele I eifre libremertsfeur so anceuffr,es:disons pourIargerprantiNues.,ssons touPaul E. ilrAGLOIREettkurs plantationsA. raid;.1.....1....Prodataahon11jFR'katI/cur habitation, des medicaments mee dans la bataire den:mei-a-Suite -de la page1tontre leurs maladies.tique du PeupleHaitien enNous n'avons aucune ambition'vue du retour normal a sea ins politique, Nous desirons settlementpremiere de sea forces.'fire, h.-,tes z lea mets de ,i,i,i---aspour r-ceif Militaireararztissrnt lastonquement, in pasaeii aems-/ Colonel. Armee d'Haiti Me"id, rauteur de la fameuse tion demecratique de rArPokidim dun segb-ne'entiariment 58'1'416 aul insiiiuliim hal" bre.dernocratique.'tienrzes et 6 tranferes. Il garanNova retrouvons encore!ettreouverte au Sena.teur mea &Haiti:Louis Dejose presente rimageCOMITE EXECUTIFnous sommes persuades que leDes que le calme reviendra,p,--eat tissa,it egalement tables .les iidans lajunte Militarre de-de la force olieissant a ua hourMILITAIRE D1946ple haitien comprendra. la neeessi.beriesrlemaudees pour 1. InstauGouvernement' de1950la,n:te. Cest d'apres lui,rarguate de noil-s aidesramener-rationdun regimeentier meme preoccupation d'orclre-meat fort contre lequel il estnous garantissons que le peuple sement dernotratique,de'mocratiguequ'en 1946, et6*ant a situation except.onpresenfants 'et le ,_,r'--miteExecues re-ete;*Notreactuel Chef d'Etat nos ybin que cettecycf--Liuc, ae resister.On dit:D"situation;aitadeja un rnembre remar Junte doruzetassurance COMcoutre la force point de resis nellement tragiquequ tconn' ait 1ee r)c.-netusapouvoirce-pa.7.s I rheure actuelle et rimpossiqueComite Executif MiliME ELLE L'AVAIT FAITaura,,,mu par es manCependant, en regime debike Pour It guvcrnementtake de 1946. IIa tra.vaille DANS UN RECENT P.S.mocratique, et dans le cadre-de for dateires de it Pation-mar un nouveau cabinet dansle--Nous falsbns un aPnd urgent avec see deux a.utres colNues SE, qu'elle respeetera integre,-envier 194GMEqua serdient representes tons la au pent& Imitien'vour gull nous du dit Comite a rinstauralement les engagement inter--4.-onstitutionnel,l'Arme e a path's quiant exprirne leurs deside fasse eonfiame et repienne imme-:Ason role b i e n defiai par la rata; devant reelaides vforts ten diatement la vienormale, condi-Constitution.tes de bonne foi pourtton u'un &rime entierement nationaux pris par la &pa.,arrives I une lion e.ssentielle d'une sage et rapi-democratiquPe dans lepays. blique&Haitietqii elleMais cc plan n'est pas ce-conciliation quirameremit ror de Folution des problemes actuels. en garantissant au peuple hai MAINT1ENDRA LES NeraMESitii de me Edouard Cassagnol, d7re at If calme dans lavie hai-L'ex-president ElieLescot eat tien toutes les libertes denaan DEMOCRATIQUES.1,m efrar l'organe de son actuellement prisormier en as residies dans cc sens, celle de i'ArDonc, en 1946 comme eaet Cest pourquoi il rave d'un-1Ieautei.t.at dajpiadt eiilensc ue:tidiManoir des'est-a-dire:democrati1950' iaposition demecrati"POTENT-AT pour notre pays, sion de demander aurauP:s ies dte Execu'4,queque de. l'armee d'Haiti,atiaawe, .1.e l5 mai 1957.la Republique d'abandonner seas'..,,'';Liefizi. anteres'd edu Crommr:mee, c*--T utefois, en regardant un pouvoirs et de se constituer en Co tif Mditaire4eu en arriere,dix ans d'in-:mite Executif /Madre pour assu-arer lea obligations &Etat, en attestterv Ale, nous avons pu situer. onst tonnotre Arse posent.eColonel Franck Lavauddant la solut,onqproblernesu.la't"dPresident duGouvernement de 1950." 'aarulgir,,.'(-...ane.sures mihtaires a la Ca-"Suit"ede 1 a page 3.tat escompte n arrtvant pas,Vo. Iei:le-..,.Proclamation en Mr Norman-.pttal quibousculaient rau-Sc.eifle' escorte deurea". qiUNtITE.r Norman Armour, areffILITAIRE DE Mfigsuiteileoraimeni sympela plge 1,..torite' du commandant de la rite etait venue ':a. la muette St "Jauveur [Jerre. et on se-._.9uneureplace? 1VIalgre leasages, consurprendrel'entreeprincicretaire PriVe laisse son quarGOUVERNEMENTd'un Canal, learecompale de redifice. Le plan d'at tier general pour -vemr refl.6Maim Antoine LevekMembrePaul E. V/aginireMembraproclamation..znandationssinceresa dun taqueetait bath St Fleur forcer Bottex qui ne -orogres-Archrn et les suggestions titsaunord, ca;.-i..austtd jus.. se pas, arrive a 'la rapartee duCette position democrati. taut dire cello du Presidentque de l'Armee a-t-elle chanPaulEugene Magloire quig6 &pras Jaaaaen eat devenu, constitutiali.Pour iepondr a cette in_ ne,llernent,le Chef Supreme,terrogation,,iln'es: que de era Pas change''.reproduire,kila Proclama-N'eudePla"eaMc'tiall de la Junte Affilitaire duEduardCassag ol. a .lea do Legtime,sans farm qu'aux murailles de rheipital fort Salna.ve, to peloton, de laPeople Haider:,adresse part Ambassaclent.aetat des avertissements fen; militaire;rOuest le Gal grille, ouvre le feteamapays Opuis le 3 avril derDavistsaverse-Tries de Ciceron Francois corn Batter et gardanttoutle stir le groupe,aaris rien distin11Eli situation COM-En reponseccgnifique discours,Tex-Ambasinandartt militaire de Port--auPrince, rhomme du 8 aoutne visait clu'un but: escala-.derlefauteuil preside ntielasans passer par devant l'As-semotee nationale qui allaitreank sous pen. Par sonserv,ce crespionage, IIsavaitparfaitement que le Gal. Pro.rphate n'avait comme effectif,tia faveur de la profonde obsc oL'action'durait et to-REpublique gull Ta pane cette larine-Champ-de Marslevieux guer dans latiSerde est la vie dc]-,14att -on. Dessadeur, commencant par s m-,e -1-mentse,Nord et Jn-Jumeau pour con atternt en pleine poitrirte par inquittents se soot habilw in6ot.cuser de it seroir d'un fran-tenirtout renfort pouvant le Lnscaienfatal, transporte filtaes dans lea positionse.ledu,s mediocre si long tempt.-etaavenir des bois de Turgeau et chez lui, lea soins de fortune,Douvemement deQdesbroussa4lesdeMme lui soft prodigies.mais`I__..a,etpr: leur.action' rriaintiennent _remercia erabord son Hote desu` un eu.'"agitaori continue dans lea tennisse heureux ctte,i1 a Sti trok"Schultz. Prophete sans e'mono petivent soulager ses soufesPrlts-'veraleresenter 1 rassisr...tton, comPrend quesa vie etait frances; sentant le momentLe president de laRePU 1" tame;br'e"6P.xpr,ma anima aux lours.en danger et que le. Palais supreme approcher.I. anforta..:pa a perdu k controle des evene nalistes presents sasati4actionetait sur le point de tomber ne general prie Desroches"cra men'' qua se sent develaPPEs a-vecde lesvoir repondre en si grandentre lea mains de l'envahislerter le vieux Nord poutune '-"ntwin ae certamsdepuis le rejet deApses un expose de ses "lilaextreme rapi i e vuam I-nombre a son invitation.,,tqlte 93 hommes a opposer seur, il se rappela la fin de son derniere communication, iivila revision,constitutionaelle par le relations avec Haitidee-de:Vee de l'homme quo 1e T.i13ses nom.-aux 6000 homrnes de choc entrevue avec S'' clt, -Ans ee.anat.al.-cantonnes clansleadivebreusesunpeurs yous on sans VOUS isvrait rendre celebre ecoutaD.evantcet etet de choses dans le nays &rant son passagZ.cluartiers delaCapitale,ii le destie. La fusillade nour rcligieusemnentlea dernieres mextracable et devant rimpossibichur I e pide continues sa gouvernement americain. a truititez nous commme represtantrporags.,:etait au courantqu'l tie venant d3 directions ne instructions de'chefcner et"L'anARMEe re:`,,aeutrndeanspla; sviotirr ceentvti: gpeuirli:'dtesenaiAllanittilldees, re--6"6 h.aisent pas de victunes par_ retourna a la tete de sa dint-Palr:is dusoir leaChefs du fmsaccordaient tine permiles defenseursdu Palais sion. La fteMoloch duraa-avoii a pa trouver &Ant unerevivre dessouvenirs' qui so tmission aux defenseurs des ac bieriretranches derriere lea juscuil 4 heuresmathn. tuattani incontrolabk,) a decide,elan biensincere,il'-,souhaitait,s. peeffroyables u.ces principa.uxdu local de fartias de la cour; maisMalgre' lenesPar l'rgaue de son. Etat-Major-;41.*Executif,i pour prendre un ci les soldats qui, ont ecourte d'hommes dans les rande prendremesure snecessaires dit-il,revoir Haiti at vivre congs despour la sauvegarde de la Paix pu-eu de' repos et gulls no seleur repos au bruit de Pattaenvahisseurs,le vieux NordTalent de retour"h131trail ement aautprequiutoudnelA devoir N'apleset -uis'_nDe raccord unanime des Off i 'dolt dorm cc grand plaisk, confk%e quatrepar_alnavea la faqui venait dedre sonla grille ,ouest les orires dwgeneaal en chef den, il a ete demand& aux M-e rAmb-issadeur 'Da. -de la Revolution du 8 unit, pt-Cs du fort S1888 avait fire l'attaque masbitevoltlavictoire armee suveur des tenebres, Prophete a Dieu, rnaintaenaliZ6 I.laJunte Militaire deToavitt:essinilluit,:.nuezaxtmen.0:,1,17;,te.Erso:linsote,saiollaive pour 8 heures, moment sumentm-.iErriLuz ail:gravesatilt de la Petrie. fing'iont4meiriais pialapressioti,ira:mergerna p nouvelle fobsreplique par des coups d'aPrarsechangemenetsut.lalefavable pour son coupdequi s, annonce, ildoitdru1ealrnatm. Grace"a que consent leesivie destater leaetrIerte per un coup fort avant tar. l'approchnousavonse Irl'ilnsse r":.la:,noeuri.pioperes dans le paysndpalement transforme efaible resistance. En effet, 'a rivee des renforts qui se grousuffisantnmain qui he trouvera qu'une du.7 hres 45 'St Fleur Paulpent chez Moleus Germain.encerclesepermit aux fit-cursresponsabilite de &sumer a. el-scis .d'tre vrannent en Haiti..jour.clarte' families.9vd. enler dim lui l'iesmordomieux choisirNousdonnonslassuraaSrespec' oinune nous rayons deli fait dans.',boulevard,H.iurson invitation cranevla dance macabre pardu-es Soudain, an porte-voix corn. leur c-tree ete repousser de-recent passe, que noutionne par les journalistesrimssfauxP-defil et deelotGal. en t -on, a mandet'A gauche et a d'f"""rot.imtivementrages -unterms integralementleav1ksxe.:ba.terieset fusils defaite de Sel''dsum. Laepnagra grdivisiond'eliteVet.rChef appuieraction, Pro hetcombin`aa";cette vainest celle etait complete. ,qu aixeu gun, ilssanfiltaintpar groupes suivant chronometriquerna test-ce pourquoi le leader dblique.'normes dta tout cc qua pouait avrI: T elemaque men ts inter n i-----rapport quelconque avecla palld.iour s accapa Republiquedi-laid'nous main-anttrq se de noire pays. laissant eel's:ientre lea mains efficacestques et garanussons la. securite puadetVAdrUtbassadeurRoy Tascode Sully Guerrier venant au rer u pouvprr l a sacrifie destundra/I. leaemocrati-isoles aides de ses fieutenan'ts secours de ProPhete avec ses centaines tievies Junnainesblique et le respect des 13.auxessaisd'offe.grenadiela:c'est un sans profit pour k 'pays,: tartousd.nsivedes fidgesNous deman dons a lens'vii" .II demands plutot I 1,,piltsee miner uriccamG elkdeux cOlonnes pre' cite'es;tine massacre general. Remington, nouvelle ere Oak.A ouvrtr naus doaner Lem:apvon: forte commando I portee GrasCanonde 4, pour la Nattput moral vue de proteges cc bel Luau ra,.cn,chargeerid n.pournous alder dams la lourde tare communement amideRam,n...des grillesdu palais: -"ramtout ccavait d'efficace quietudes et -le dcaeusiulsivreteitgee norms assumons aujourd' mend. Et tonic question politiqukbours., sonnez lacharge-. ?our me dgense energiqueC'estla division Bottex qui, aplace rentrait en action.hub.le,rarnestait I par/er de flatamandLe President Durnarsais Eatsou plus precisernent deigitmkges.e,m ayentdemissione, se trouveLa Conference de Me peatAndra A. ISIDOREainsi que sa faradic sons notre enfin a etaitheurtts ekderaletEktie,..ne per,dissintuler sokemotion apras les paroles alngieusespronoficees a saltpoIhEusassez c ers.t thns tut00,0x4ww-Otangez bes paittSBuvez es Boissans gasesLARCO

PAGE 5

Cependant que,rart;cle 11ce mince decret de In ditejunte deCouverrorrrntla date du 3 Aciit 1950. f-ti-a pule:irtnEdiatetrentcre.t ia"publication tie la rouvel-"le Constitution, lePresi-"d ent de la Republioue et"les.IVIernbres du Corps"Legislatifentreront enfonctionsapresl accomplissarent d e s fonnalites"prescrites pour lair pres-"teflondrsun er t".L0ors de relaborationAt du vote cle ractudle Chuterondamentale dont lalettrelptiux clairesoit neat pas moms Ipi porte ouvertepas mat d interpretationsron itait. pour einsidire,an pleine vscance parlemen-hire, les Deputes et les Se-tateurs de la trente.cinquie-ale legislatureavaient ete:ir:ennies Fur proclamation deJunte Militaire de Couverancient, lc10Mai1950,leest-a-dire le four 'inetine deis prise du Pouvoirpar cet-derniere apres le renverseUREEapes salutatres qui y sontcrits,lesconstituentsde1950,disons-nous,.n'igno-raient point que lapremieresession de la nouvelleture etait vituellement ouververte par la reunion en as-sembleenationale des deuxchembres eluesle 8 Octobre1950 sons rempire du Decret,de lajunte de Couverne-ment etquin'attendaientaunt du Couvernernent du que lapubliationdela0ICiGerard MecklembourgAGENT DE MANUFA CTURES55,Rue DantesDestoucbcsPost-au-Prince.Haititable adress: GemeckPhone:2107En consultant la Maison Gerard Alecklembourg, -conspouvezmoms faire rat -ries bon assot tirrent&articles divers a nes bontnercbe pour ganir votremagasin. En 'attendant, consultez lalste ci-desscus at dernandez immediatementla Maiscn Ge-ard MICKIFMROURG son quota et son prix.1TISSUS DE COTON DE TOUTES SORTES"Talons en caontclione'ouroutliersArticles de plage en caoutchoucCartesa jouerArticles de bureau4Valises excuircetValeetes do veyageBijoux et fausse biionterieLampes temFhes -Ridons de IanenPeintures Cbentolet CerarniquesSen-ures at Cadenas El7ettMoulins a viande et a AlaisRadios OrionEncre d'imprirnerie et lithographicRechauds a PetrolePneui axChambres aair rcur bicyclettes Marque EmergeCordetroPorceletnes de Ilerend et Pcterie paysanne de 1TuropeChaises en lois corder etarticles de sportMateriel Electrique de mutes sortesPinceat x plats pour vernisSonnerie auton'afique "pour bureauOutils aratoireretiigncolesCeintures en cuir iptur 'horrircsMateriaux de ruitstrudionTissus de,coton dang un assortiment riche de -dessins et colonsTissus de Ilaycn riarrnent assonis en dessin etcolonsChausettesen colon et Crt foiC fl l'OS pcur dantesServiettes de bah] et soniettes ex tableRobes Europeenues detous lee modelesCorsages pour damesMoucloirs pour dames, horrrnes et enfantsPullovers pour dames, borrrnes et enfantsFilm ct papier photcgraphie illarque Forte-BicyclettesMareue 'llolusta"FYI sour adrecserttila Mai sonGerard MFBKLEM-IIOURG vcus Cies eelf,111-. do num er des articles de tonne qualute qui sour fent1-c onet surtentades prix defiant tonle concurrence. 11 est oussi rti. dans le programme de ventede cette In i, iron tin bel astortiroen, de materiel lourd pour] agriculture tels que:Dumpers Bulledorers 7 Ear u ursPell es mit aniquesCarnionstpour tr4cares. publicsINDUSTR IF..--1:1e t is cc mph i pour c itemise rie-DevisCOMplet orhistallatien 113-41.1 r,e,ue jet r etre soge des plaines-Deviscomplet pour Iluileritl rrn If c' s'e --Haute refrigeration etc.Nous voulonsiri atii,rt 'autumn de tous. .t,ue, dans mutesles adjudications itqtr. en Argentine_ au Bresil au ParaguatFuca Cuba et clans...,:itte du isord et durl,. nos desis ont1 oujours eteitcepte's IA! c bet,troup tie succes,taluminium rerlfOrCeS-INDLPENDANCELe ithum BAB4NCO114e nom seul soffitbre suivant.*60*Cette Constitution de 1950 Les droitscomme none l'avons 1iplusmite de la pageICorstitrticz En preparation haut fie le pointde tie void:innsdormer,. canineguile-poureLes Corstittents de 1950,Les Chan-bres avaient etebresde la Chambre Haute c.'77P-Dia'et deaespidtalansdi,ute Pae.u.Ple''''(et vcquEcs. en AsserEblee Na au deuxiernelunditr avril,,e 'imp!, a tr7,4,tata, ,r,,z.Z.aqui, par Particle40, quatrie tionale, a rextraordirraire ditsuivant lairelection, c'estIcor &cantleSIT iztertset son in-me alinea, fixaientsix an-le Decret du 9 Novembre' a-dire 'qu'afcetteEpoque ADerdeliteeflees la duree du mandat des 1950.Peru dant"le Moni-,setrlement,cque tout se.nateurAfaigre Its lutte.s an prix' ote.rnembresde la Charibre Han teur du 13 suivant,en vuete at le point de depart de I3e.et'tt didevraPreter tenant, et. 1-'taurer dans !cur tern on regimequelles les Nations out.pu ins.16 zout 1946,peter ferment.open du mardat des Me,-,,.. a Ltcu$ ceix qui iuttent pcuresection, souscc mandatdouxierne lunch voir lesari-lentdu Presiletitre --Del'AssembleeNad'avrilquisuit leur elecdent de la Republique.ticnale" elk stipule enontiort, n'ignoraient point,enEt r un des considerants, premieralines corome pre-consecrant at en prodamant ledernier, la cle, pourraittnieres, attributions decetteleur oeuvre, oeuvre :a laquel-on dire du dit Decret stipu as.semblee nationale, celles deIC! on tie trouverait pas veritaltRectMoir e sermenl
PAGE 6

PORT-AU-PRINCEHAITI I9yaura pas de releleptiett,part:6 (pie tiai:isson message du ler Janvier1911'6 an Peuple Haitien,confirmantsadeclarationan"Time",a savolrquY ne recherchera pas.un second terme, le President Nagloire aclairementditquedinsDIX SEPT MO1S ii 4nissein le Palais NationalLa Questionnu jourLaB. N. R. H.VIA t expiration du terme dun mendeda dureedelerrnnee, les actes acComplisper ie mandataire qui en e.st nant4soft nuls de pleirt droit. Les tiercespersonnes qui auraienttontracte avec un (el mandatairenepourraientexigertexecution d'aucun engagementsurtout s ii re.ste etabli qtzeco tierces peivonnes avaientconnaissance de t expirationde ce mandat.Les irzconvinients decoulantt expiration du termedenslequel un mandataire avail competenced'agir, sontles mimes, tent endroitcivilque public; aussi,il nouskat, des maintenant,en presence dune question de MANDAT interessant t ordrepublic haitienenvisager la solu-'hon qui convient. Par exemple, t article89 dela Con titttiion prevoit que:Quatre mois avant le terme du mandat du Presidenten fonction, celui-ci convoquera les Asseinbtees Primalres quiz se reunironl stir cc tie convocation on de pleindroit, le premier dimanche &Agraaux fins d'elirelePresident de la .Republique.'1...inscription des electeur.s se feradurant trente joursouvrables"D'apris ceI article 89, les quatre mois precedant la datedu termePrdu mandat de toutEsidenten fonction, doi-Joseph ,,,,AdhemarLe conflit entre deux se-doncAux temies de rArticle 8du D-ecret de la Junte deCouvernement,le Presidentde la Republique est elu pourtine duree de sixannees ,etn'est pas immediatement reeLigible. Selon ce texte, le mandat du President de Ia. Repu-blique, em u le 8 octobre et en-tre en fonction le 6 Decembre/950 viendrait a expirationle 6 decembre 1950, azeroheure.Au contraire, selon rarti-cleA. des dispositions transintoes, cc rnandat n expire-rait que le 15 mai 1957.Mais voici que, comme unOne lettre du profanecoup de tonnerreanqu'il n a pasle droit"Constids unun ckl serein, le dynamiquehebdomadaire Oedipe" diri-ge parMe Jean Magloire,vieux chevronne de la carriereVoir suiterage3L'ATHENEEch d,1Theatred'Haiti, situePeConville,auMorne Hercule, aNutinevene-ment unique en son genredansnos anriales socialitteraires.Ce detait nitin pique-nique,ni un "service",ni tin "coumbi-te". Cetait tin peu de tout cela.rnais. c'etait surtout un salon litterarre en plein airqu'on ir.augu-rait.kFelix Morisseau Leroy officia'Un jeune cabritfutde-Voir suite page413018001044/RE2eme Ann ee lir144Jeudi5Avnl1956;i--Notre confrere Haiti Jour-nal, que dirige notreexcel-"lent ami Marcel Salnave, cul-tive un amour passionne pourla BNRHses methodesusuriere impitoyablequ, e les vicissitudes du tempsn arrivent pas a dementinCette constance dans r affectioniest, une nouvelle fois, illus-tree le 2T mars ecoule p a rrorgane dun Mr Andre Fre-dengue.-Avec uneincontestablement nerveuse et indigneeet dont la velleiteer offenserne revelequel'aigreur, ccmonsieur s'est propose de re-pondre a notre articulet du 22mars:BNRH, usuriereVoir suit page 2Notre journal a toujoursmene le bon combatl) La po-lerniquequinousopposedepuis qoatre mois dj a-Le National" est danslalignne de toujours de otre or-gane. On salt que cette pc)lemique a pour origine la dedaration du President PaulEugeneMagloire, a savoirtutionnellement d'tre candidat a 'lareelection, declaration, elle-meme, qui a provoque laprise de position duquotidien du Rond Point del'Exposition,auxattachesgouvernementales si profon-des, contrela Constitutnen vigueur,et avec la preten'don, de FORCER notre Chefd'E.tatrenier sa parole deSolclat.Nous luttonsdone pourle respect de la Constitution,pourle maintien de rolfareconstitutionnel 'Rabb, et 'tircc terrain, nous nous sentonsreellement fort,retranche quenous sornmes derriere le Pre-sident de la Republique, carPROTESTATION DUSENATEUR DEJOIELe Senateur Louis Dejoie,Canclidat a laPresidence dela Republique, a adresse, aucours de la derniere sernainede mars, uric energique lettre,avec avis de receptcm, au Secretaire d Etat de 1 Inteneuret de Is Justice, enprotesta-tion contre le fait que, danscertaineslocalite.s oil des autorites, au zele excessif, agissentcontrairemrcnt aordre demo-cratique, ont saisi "les photosde cc populaiie Candidat.Cesph3tosetaient destinees a etredistribuees a ses amis et partssans.Le Senateur Dejoie, qui entend faire respecter ses droits,a egalementproteste aupresdu Chef d'Etat Major defAr'nee d Haiti contj-e les memesVoirsuit Dag 4re comn3andee au No 224, Le PasteurWENCHen activitenjaSi DOS rensfienementsn texacts,ne seraitpas etonnantque le Pasteur Wench qui Evange-lise des paysang dar.lsDekartemerit du :Aid, parucipe aux mini:festationsqu'onorgariLqea axCayes, a rocca.s on clu voyage danstette vile du Presidect 1Viagloire:Von salt clue ch.1aque annEe 1se tient une imponante reunion aVoir suite page 3riesdedispositionsse resumeannee coincidant avecvent avoircell de la sortie du Chef de taut.Eventuellement candidat on candldat...leur point de depart au 15 fenderdechaqueC'est done a ceite dernare date(15,jannier) qua le Pre-'.sident, en fonction esttenu de prendre le decret de con-'a la candidature...vccction des Assemblies Peimaireb, pour qu'elles.seritanis-sent le premier dintanche &wird suivant,aux fins rtairele President de laRepublique.Voir suite page 4personne ne pcutse croire ame, et par suite dela de-chez nous plus tort que cc claration de non candidaturedu Premier*Magistrat de ladernLieaz-constitutionRepublique, nous avons etcnelle que nous menons ainsi ameneraisonnablementavec un succes ti-Isvisible reclamer la modification de laest a -'ant tout la bataille des lot electorale,en vue d'affron-princirges.ter1'6pr-cure des elections liComrne consequence de bres, honnetes et loyalcs.cette'oataille des principesPar ainsi toutse situeautriomple de laquelle nous pour nous dam le cadre consnousconsacronscorps et titutionnel et legal.Les principes une fois poL'anniversancThenone etre avectoutes leeses, tout en luttant de tout"ii) fdeLe matmressourcesde notre intelli-,Le ler avril dernier ramenait Pan genceca-imillepoureet lucide. iinous resteniversaire de notre confrere,,Le leoinurnrtioPhcorollaireMatin,, le 49erne.C'est une commemoration que le rerquconfrere de la Rue Americaine ce toyen, 'enous ommes unciun fils' authentiqueclebre chaque annex avec pompe.dela Republique quin'aA cetteoccasion ses redacteurset ses am is accordent toujours tinejamais dernerite du peuplepensee emue 'a cc grand journaliset du pays.te qu'on appelait rArniral, feu Ci e,merit Magloire, fondateurdeccA cc titrenous avonsgrand quotidien qui touche an debien rintention de nous premi siedesenter devant le peuple, auxNous sornmes heureux de felici. prochaines Assernblees primal'ter le vice doyen de la presse pour re, qui se reuniront en vuele long chernin parcouru et lui don,enateurs,l 'election desSEnons en cette circonstance l'acco-dlade confraternelle.Voir Suitepage1.42

PAGE 7

c:Cf--rtilt4Mpour so liciter de Ruela le-aven" d'occuper unsiege auSeartat de la Republique./uttant cornme nous le fai-tantest qu cue avaitNous travaillons done a cede certains principestenque notre intentionpelisse ter teurschances.are traduite dans le fait, en-Et, pour bien situer ma pasons pour le triompheclespea!taencorebesoin d'etre skuee-dens qui cloit nonecondateajereferaisinvariablement,personne. Et le mains qu'oninterdiction constdutionnelle nous poavons done aspirer aen puisse dire,eest qu'il etdeclaration presidentielle prendre notre chance au x proarealise, avec un froid cyouvrecertainement devant chaines elections senatoriales_nisme, rarement eat en poli-tou*itoyen conscient de seaApres ces quelques precitique, ce pourctuoi, apparemdroits et NON DENITSION:stens, nous croyons que tout-ment, on a renverse Esti-NAIRE des perspectives e!'un est clair de antnous, et na-me, eest-a-dire, le plus teme 'changement dans is direction re candid ature, eventuelle-raire coup de forcecontre des affairespubliqueslea.,ment, pour se declarer et de-La Constitution du Pays que_es perspectives autorisent lea venir effective, demeure su-Vonpretendait defend%activites licites des uns et des bordonnee a Ia. lutte que nousP----.Dane dereliescondi.. autresd a n sleleinmenons pour le triomphe ontions pent-ondire que le exercicedesditsdroits, et le respect de certains prind-diina.t democratique qui manddamle cadre des loiset dedernocra agues.quait aim elections du 8 janla Constitution, en vue,soitpesG. J. P.vier 1950 existe aujourd'huipourla prochaine consultation populaire arnenagee parle Decret du 3 aout 1950?"'avant tout,en 1956 comme endu terntoire de la Reputmn que et de la suspensiondeNotre position en 1956 se1950--.-i application des procede, sti'.,..-,a-', uneposition de..suite de ra page ir-ripe: eest ccqui nous fait la Constitution elle-mernequi situe toujours dansla.1iimpitoyable'"oa nous preconi disant philantrophiquesqui -dire que nous sommes actuel estla garantie de r evolution generale ,dela-Lettre a sionsune politique 'Titus libeamoindrissent rhomme et leIlementcandidata.5. la cannormale dunenedemocratic'. mes ands 'de 1950, en cc rale de cette institution a revassalisent davantage. Cestdidature, en attendant que,-Et eetait precisement ,quaconcerneleskaranties gard de notre sport nationel. dans cet ordred'idees, quedans le cadre legal et constiPourprotestercontrelea de serieux at de loyaute que etape indispensablevetsla noussaisironsencc ma-tutionnel, la bataille entre=elections officielles du 8 jandoicent offrir les prochaine.s formation d'une equipede ment r occasion d'ouvrir idprise pour le 1triomphe des vier1950 qui se preparaient elections at le climat demofoot-laalleis professionnels hat,rnune parenthese pourrepous-.principesexpossici _nous que fut organiseleouvecratique AvanPermetire a tienstser vigoureusement la propo-conduise I la victoire.ment du 14 novembre 1949, tons ceux qni outluta auDana skhate de manifester sition du Nouvellisterectart-Cette victoire sera. deja enauquel de larges secteurs de nom de ceains principes de se tendresse, Mr Friderique mant l'instalLationau, staded'un tel Decret n'echapeCette double circonstance:Pe,que sont obtenues,supra' des 143piticaz et Ethorro t nee ptitlll amen 606g.6rea. des elections Ma.ures, hon les uns etles utres, commeoaeset loyales,entoureesun breviaire,certaineedes garandesdernocratiques lettresque r avais en'requisesen regime democraecrire au Senat de la fteputique.blique que, jen'avals pasNoschances desucees manqu derendrepubli-e'tant etroitement 'lees aux ques,garantie.s que pourront offrir-En effet, danstea !eta1es prochaines elections sena tree,jedisais dairementtoriales, nousoommeneonsqu'aucun dtoyen qui se, res-par le commencement enlut pecte tiepouvait prendretantd'abord pour obtenir part aim competitionselectoems ga.ranties qui nous perrates du 8 ianvier 1950, pourxnettront de rendre effectivela raison que ces competi-et definitive notre candidatubens etaient -sevrees de toure eventuelle&net de la teslesgarantie.s par suiteRepublique.dela proclamation de retatNotre position demeurant desiegesur toute retendue..pude. celle de notre candida lacapitatedonnerent leur tenter leurs chances.iutitule son petit PaPier: Ina d'unecantine pourles joueurs.ture.adhesion.Cette declaration de pringi grate calomnieregard de la Comme si letars besoins et-Dans laLettre 5. mesOn saltqu a cause de pesamsiretenuedans BNRH''titre quelienne jus lears aspirations s'arretaientme 'taautres citoyens, vireguiderne, areventueliement1encre rouge, 1unarmsparue dans redition ccmouvement, je duscornsa ligne generale sertifie mais qui,par e'ontreasouli le!,du jeuii 17 smart 1950 cle nort cr-dpins-Eux aussa ant un foyer, uneuqmiratersui,Le titre est mat choisi,spontanement,bien-etre,nbohBeur. La Nelat.car,tre journal -L'Action", nous merefugier dams un Cons a-laconlintedc nos arms et asante insolence de l'auteur.famille. Eux aussiaspirent aucrtvrons ceci:-Apresle 14 Novembre ont prisdes dispositions enit,nesaurait'etre qnest on RH petit contribuerale tem...suit impitoyable car aucune"A la suite de &marches 1949, et surtoutdepuis le vue de nous apporter leur Pre &ingratitudelorsqu'il eacut p-ocuree. Institution d Etat,d'amis et d admirateurs, tout 3 avril jusqu'au 10 mai 1950, cieux concaurs, le caseeheant, craffaires. Or,nousproilaelle n'estpas un epiphenome-zit' debut de la prise du Pou vons savez chefs amis. tout tout en nousrecommandantmonsquela BNRH. istitu=" ne dans la cite. Elle a une pla-voltparla junta, de Gou cc qui $'est passe dams notre d'avance,patriotiquementaux tion &Etat, s'est livree a unecc prepo-derante dans rarticasrnteneent, j'avais Hid par ac malheureux pays, et je putsbienveillants suffrages d'elec.fructueuse operation en accePtatr:.on A a'rne -politique finan-cepter, en principe, de poser, me dispenser de vouspatter teurs eventuels.tant la solide garantie consticiere et 'economique progres-la moment venu, ma candida des avenements qua se sootQuelques precisions sont cc tueepar le courage et la tech siste.ture au Senat de la Republid&ou essous nos yeux a tous,pendantnecessaires quant I nique denos fougueux foot-Si done r education physi-que, pour le Departement de a partirde cettederniere notre attitude actuelle f a c e batters contre son pret d'envi que est ure obligation de rE-I Ouest, si, bien entendu, didate pour aboutir au Decret aweprochaines elections.ron 255.000 dollars a IsFHF tat et si notre Banque n'estsais-je5. qui voulait rentalcLit constitutionnel du 3 AoutLes evenements qua ont eupour la construction du stade. qu'un des organes de rEtat,(Ire,leaelections offraient en cows.leur point de depart le 10 rnaiLeiteatitre est mat choisi, car,e peut et elkdoit,pour nous,.toutes Les garanties deserieux-Ce Decret, comme vous 1950 en passant par le 8 ociine calornnie &eine automati repeter, se contenter & u a-et de loyaute durables, eestlesavez, chers amis, a con-tobre, ant abouti, le 6 clecem quement ridee d'une accuse:-pourcentage derisoiresur lea-dire, siles elections sa d:vogue le; ASiemblees Primal. bre dela meme armee, a retationnon fendee. Or, on ne pout procluit.des recettes de laroulateat .. dam tan climat deresa reffet d'elire le Press a blissement d'un nouvel ordre idea que la Banque soit me FHP-sans, poureels,faireanaeratique permetta.nt a todams leus dent dela Republique, les de chasesp ys.aiisuriere pmsqu elle prete.--On de la charite a personne-mt-eeux qui ont lutee au nom Senateu -a. les Deputes etlesi A la faveur du regime insne peut nier, non plus, qu'elle me at elle ri'airive 'a recouvrerataure 5. cette derniere date, illesv, leursa vanceesqu%devait,se poursuivre et,rl-e considerationautre cluesee dans un slide oudeux.,,fait, s eat poursuivie cc que interets exclusifs,n'entre enPlace a cette hauteur, le proFon a convenu &a p p e,1 e r ligne de compte dans lerecou bleme depasse les pauvres me"Lexperience-Magloire.vrement de son argent.ninges de Mr Andre
PAGE 8

lasInglathITANICIan-nangeo lets painsLARCO Haver lesRolston's gaZegnes Lincerialancelebaroukait 1:ex juge Franck SylvithprectsantpieItmind ;t!Moho envertu delarticle17 de laConstitutim en vi-gtadur. doit prendre fin It15mai 1056. Now ilosons apporporter kI....0 reOPInlo,i.1e.!ne-tie.e juniique.Lent d_mneOW:ftintern .61mce.sinonOtte ignorance ct nu:rsa.tame.scionI expression ducelibreLOnstatt.'.1minalisteSENA-LaurcntCl-cillecteurdu nailMOMt calibre journsiLeNationalToutelois,mils riser-vOnsnOtre'Metpou-ItMOMENT UPRORTUN.comme disait ItS6nateur EmileSt L.A. mass dotes etdeji.nous deciaronsqui.sous au-am pretext-. nousnenein.AMIStr:OnS I la these de la Tee-hewn immediate. di:HeursrecJ Intat impossible pal qon-situIt Genera! Paul EugeneIVLsu, out um I.p.ds edit Witcone !ssior, au p:ys Cii .lecla-rant mill ntentel4 pas briguerunsecondmandat.Calls 3 est courbe devant unechspnition de la Constititionqu'il a jure de respecter. Et.awn Men uue c.est une pa-toe de soidai. pied p;us danGeneral deRetourno.I rne retellreau en It palsaas*..$ COat la duree du immdar ?residentiel.Lumme je Val plus d unefois repete.esuis centre Inthesedesti es-chinteursquicHate tpr..oianger it manaatJIJ PresidiaMagloire, prettxtant qu'ii etinclis.)ensable I cause tiese:mutttoles et grandionstonsMais pie diable!Ces.skin it travsiiler pour it Pa.,dans tow le. domaines,q...eIt PeumechoisiIt 8 oc-tobre1950. pour tine dare:-lifter mink. sort six armies.Et alers?Realisationswhat.'Aussi.cheque lotsqu'iliicuarrive de tfmluer ie pretexte dinsItscoonnes"Le Nationalou de lone ciecesveneneusesqui,depuis quelques jsurs mena..7:1!/1ireSSeritItt nnepr Aeration perterbatri-Le. nos rnos cNmandans SivraimentcestristessiresCroyen: qu'ils tromp:nt leurstezteurs.surtout Celui quiltveulent endormir au moyende flag/entries. Les meetingsdemattes ausqueLsj'aseisterna pauvre Commune me mettaitP1'! Oil dans un kat voiin de kLe derma en date.. montrait onedemi-dousaine de petits !unction.attics... -deJove de Pais.MagistratCommunaletleaisseasallts.reposedesContributton .qu'ecoutaientone wing-taintcloisos.itsdianeurs -tote:s etreetutes parmi d'autrespaysana sieuris et timora par lascale priaence dim reprisentantde la force. Et goitrejours antescette -atadigrature"Le Na is-:aLcansigre dc 6n-cer d scontr -virith.en mantlemanchette publtaIt compte Tendu de re fiasco aveclamention'Recast pie ItSouverain. repre*ernepar 25000 paysansre:la-med Is reilerikn!Le mint spectacle amisant ethonteus est organise. au rythnseisirepertnei.Jou.L sarnedis aprei it mambaIt. par It i.:,,Lememen uu :e (moues-ge des ;mato., destmees I MintierIts jetnnaux de pp garde en avcur de Isret1 awn minium e,tmpopula it condamerie par I pi-ta, para ame et imeruite parla....onstitutton en vigutur.ttLeare gutIsenscabrepalearilerie a asset dun. et gullnv,:orode lamerember itri-dealsuritspieta sacteUrS.gotgriniacentgesticulent. pouramuses des gens gut ont plutetcratedepleurertellernentilssant torturesparlafim. lasot:et milk autres mitres ph).mologiques. Con aura beau nouscaptiquer gut tout rivals depuisDIX ANS sous on regime de pmgrit social clue nous n'en croironsnen.n'ayam pas change de "slaau contrairel Or quand onvientDeus dtaiatieler de chanterCe LI MOIN VLE' nous di-lam "NON!-coma Celui I cmon a semantic deRESTERetq. i repouiatun -NON POSSUNILor neater. dans at Const47.ittuin 3i,13tleLotarit-deTEtatorna s ar it tasteiporteetnitaire at sociale en me ittempscps,diste.trice dchancesdiverse,Suite de .1 pageIt-nerpentiercite CON,. EN Ilisuite de la page 1tunas, Lorsque itpatty re pima's. BAl'TISTE. Cest Joni:.precisetutetctorte death c'ttst sans man a la dace its& pour entree.adheresquoiquesuit en chan nix les edema de 'tithe Baptistetam. IIregag itensuifrsacalue lea Isaintantsde nombreusesSire od l'Aptuquir S. /cum eIStator s Turves soot mobilise, pourroute UneMarMalllequidentin entendre its parolesmerits, maildesyams.mangeut moans qae Pas Pour fade dela Polnaye.desminus. Etfurieux.toutQui la date de cent reunionierapht. or sondesespoir. degrade coincide avec
PAGE 9

0allICprotestation...suite de la page ltits blamables ilgtous egards,-4cot se sont rendus coupables,entst-atre inconsciemment, terteins agents nonl:airertis de latiberte qua tout citoyendeteneire publiques des photos.attain bays civilise, on tie-d.d htos=711116011111111.11114200."emLe ghtionLaEt,comme consequence cc a ecoute quelqucs ecnvams pre.de cc considerant,le meme soeneutlire dpeli,teitt.;i nssduLeroy.awn concuclecret comporte un Article 8Jean Price Mars, Lucien Lemoine,de la Republique es"Le iPg:us.pd oen urtALam Turnier.Rose,etorCa:arilmDauec, Philippest-ViStalin.:tineduree de sir annees et et Jacques Alexis. Ce dinner aWest pas immediatement Teeegalement lu un magistral poirneligible. Les DeputDeputessoul ausinedit de Rene Depestre.pour 4 ans et la sgruzieursCommgaeonespeeespetit 1:pcicomiotat:itill.pour six-, ans". Puisqueles tesdEttiOeiatique vent, qu'a rills 'lenient; arencontre cr tine dis kurpassagere,provisoire, -.,'reelcctionruwas soutiennentrepre.sentees a cc cenacle. de Jae-tar des photos des autres citoposition constitutionnelle. do.tctran.sitoire.Et pour le qd en depit decet article 8 que.s Large .a JacquesAlexis. esiins-Candidats ou pretendus ,,,Par ailleurs, or:Ise sleman reconnaitre,il suffit de jeter, leSouoerain petit maintenir passant parRegnor C. Bernard etArarlAidats a la Presidence, lea dequeue eat la velem de rar avec impartialite unsimple le President au Pouvoir, a Re11E,B81..an5e'-photos du Senateur Louis De tide'X des dispositions Aran coup-d'oeil stirles Dis'Posi(le SOuverain)a le droiLsausL athentese raTaliira cheque,cilche, auTheatre d'Haiti;_fiches stir le s mursettons te deParticle8 du Decretpar exemple, rarticle D TENIR ou P ROLON GERleswra'mtrl'imng4131221amma,cChambre desComPtes'(Si(si ELIGIBLES.re edition_itittres lieux a la convenance du3 aout 1950, rarticle 77 preveiyantla suppression de mandat desSenatcurs qui nr,notre proatC___ _ens-. du ou des candidatsinteres dela Constitution prescrit rimportanteinstitutionLa sant INDEFINIMENT RE-"alto'Irun Candidat declarela involontairementdanslaPrEsidenencormne attentatoiChutede 1950,taestion,..Suite de la pageLlpece. a grille.11 y fut. anssi des--Bon nombre de citoyensSuite dela page I-Consideran tqu'il conbananes peaces Le tout largementeetonnent de cequ'on ait leaconstititutionnalistesit tient de determiner lea con-%arrose de rhum etde whisky-laisse passerla date du 15 generalement admis queFinditionscteligibilite des cansorlo,fuutreunionjanvier de cette aanee, sans troductiond'une disposition didats aux fonctions de Pre-une assemblee deens-rernplir les voeux de rarticle transitoiredans une Constitu sident de la Republique, desraaleastntt'aatie pcut e empEchir89 de la Constitution. Certes tion tie sekistifie queans Membre.ses Chambres Le norercotta insoumission auxikrnpe le cas oil il eat utile deconsa-gislatioes, et del'Assemblee aifiquiultcpci:thuleCtu.e setpc cei rm Ina ticasaIte.0ratifs d'une disposition_ consti crer des faits oudes acte.s qui Constituante etde fixer latutionnel, a pour cause une tie parleur nature, doivent duree de leurs mprocher & Athenaandats res-est.ce,silence,contradiction glissee, croit-on etre,considerescornmen'ayant pectifs".reugieux quezetecte assistan-qu une existencepassagere...Les Constituents,en in-;Its "asurete publique.Aussi il eat soumis ala troduisant une ou des Dispo-Nous voulonsbiencrake reflexion de tous,principasitionsTransitoires,enten-que lea autorita constituetslementl'attention de .s horndaient fat= ressortirgullsbejoie s'est plaint, prendront questiondont depend la vaport& kentre deuxseries detous lesactesqui pourraient avoir tine existencepermanencorisideration ses justes leurpositiveou nLgative dedispositions: rune destMee aanxqunlles le Senateur Louis mesdeIon...a solution d uneetalilissent une difference de.....notestations. -iYailfeurs. la bonne regle etreaccomplis par le Gouverte.*nitive, 'au re. una-Grandir,Soyez plus grand de tailleAugrnentez votre taillee deux .5. sixpolices avecnotre nouvelle methode convenable aux deux sexes. Re-sultlts garantis. Les rensei-gnet_Lrnents sont fournis gra-.itement. ECT iv.f z a l'adrese suivonte:ACTIVITIES (D-689)4PANCOUIIT-Ip nom seulIslieesdansles,journaiiietat1950 a,lors que, en conformi clans la Constitutionde 1950. de la Constitution, de MAINdistribuees, pusitoires de laConstitution de tionsTransitoire.sintegrees tens-compte de tArtide40 morne Hercule. Petionvillejoie -oient.qua:....qua ronrejettelademocratic.p-1---nestpasimmediatedere du Pays)qui exist 'tI'cre -ldu 3Aout,aic e 8 du dethree: 'Precision necessaire rrousrarbitraCe qui n est suenoire editirn du 1 en cours t t infs.,.'our se lamer dmoot rEeligible et ne peut enanterieurementeh hien!. cet 1950it ressortque la duree dula voie tortueuse deire.'464-*isormes, Cest patsignifier publique eat elts pour six ans; rederadmmutration financite, en harmonic avec Tart&se1cier de proArticle D'' pouvait etre edicmandat -' resident estfixee avons rec.), troptard pour etre paA Propos de la note panic denZirecommandable, par lea tempsaucun cas benEfibun avantelection des Cbliee den. le pre-smcnu/Par.', Intuants.Or. ceux-ci davaient mlcorrespondence adressee a cc au.aonsti.epse nous vivons.longation de ma.ndat, 11 entre te dans tin textedefinitif.Cornme partout ou existe la de en fonction auqumzemai Tandis que r Article F qui le qualite derrogerlemocra.ie. ici aussi. les photos d'un deranneeoil ilest elu, sauf repoauxconditions des cr augmenter la durie du mandat. Nor.." anArmour arsSecretaire d'Etat des Relations-'--'"s'i.circa let par Mtux:Eclat I In Praicience nile saus'est elu pour remplir unedispositions a'\., caractere trandu President, etantdonne qua Exterieures, gut ccdenier noustcet,ae pm /aoui..d-ertd-atiou vacance; dans ce cos Alentre sitcare pouvaii ou1 ^p utot;ate_..airrable.w.er t c"mtrurniquie.rln% etre soumise_s a aucune sor-n''-dcettedureeaanterien e-nionni13EUPi_E9n. la lira tens notre proainementtixeepareCe neat pas inuti'graiDt clue ma enlow:lion des son election vait etreplace sous laruhri-1 lame Franklin' D. Roosevelt seat et sonmandat eat cease avoir que oa il se trouve. II est eviMEME(Le souveraio) ie 8 ocediuon.TOBRE, 1950.Ainsi.Plaile Ian sour : en pr.--senee de on commencedepuis le 15 mai dent qu'ici lea Constituents rartneie 1957 mentionneeIt-marl. Presidentdes Etats-Unis, precedent la date de son dee ont fait disparaitre toute pos-elansor Article -A" des DisposiVans rester grand ayez toujoursun-s_ibilite d'equivO,I.-tit.nenTraeu:pnsitoires de laC-oeutetre constde.Isnstitui respri la haute et sablirne pen-,-11,,que surt.ons.,.isEt de Lincoln:. Sant, choit, l'homII eit facile de bien salduedu mandat de reformeur glissee invo:vraiment,.i-eencommvieguunme nest pas ho-use.la scciEte sir la portee tie. ceta,r.cticl, e i7:7;di r_e le::LgisnNtrat.ure.,accordea.lon'-.."-....ement dansuntexte, etdisciplines hs,plus diverstVouloir aller 5 rencontre de ces"Le President de la Renecessaire5. un contrOle seveDu con.siderarztci-dessus-dest pas societe, et la pais ne pent rnais, 15. oil git laouricuit.c, e'.----..tlen. 'we'sit n en est. pestetre reputee non-ecrite, nulle,s",stahlirdefinitivernent.si 115 eest qu'autit .e XI dela pas de mem, comme on le inexistantede plein droit.droits naturels de rhornme -clo-Constitutionilexiste une voit, des Articles "A-et "B-.En consideration de tous cessimpleeails sont coatinuellementt'.points, on ne pent que se dmanet attaques.runrique, mtitutee: ViSpOSIT qui tiesont d aucune utilite d..yrr .,...s"od1er comment u tautiatreepourheinasement que ies auterit& lionstransitoires, outrou dans la Constitutiontiu on e 950. normaliser lea faits controuves etconstituees n'aient pas ulere les ve compris unarticle designe ErivisageonsIllaintenantla mettre tea lasts ea harmonic avecmenees anti democratiques dEnon par la lettre A ainsi libelle:portee de ce Article "k'.:--l-.-airConstitution dans ses, Articleseasd-dessus**Le President de la Repu nous apprend:-ngisseant 89'aovuevcernlesemPerinntddPeonst t-.blique, le citoyen Paul Luse-I o) que lecitoyen Pault le GDacembre 1950. de .rcsv..tter et de/950. entrera en for ctionle tobre 1950;,faire respecter la Cmistitution enne Magloire,elit le 8 octobre E: Magloire a ete elu le 8 OcChef a solennellernent jure.le 66 decernbre 1950, et s.on man20) ,,,.'Il entrera en lone vigueur.lasolutiontiedivers auaalitrm-rr..Rene S. BENJAMINarticle:er ce quieatconnuR d-..acteur en Cheftrespoints importants ndeenAdminis.ra.r:...tum,ChezliermannGAUTIptGrand Rue 128, -Phone 2324ous trouverez : sac d'ecole en cuir soullennativasgems pour fillettsat garconnetsstadults,SoullessClaiston ; Formula. Etonianpowhornmes. sandalesRecordiaS cullerSotto' pour garconnets, Fenmeture eclair' 4 a 36 pouestSockets Galata:, Chemises etsitgaras farrow, CravatsChaussettesatioucheirs, Eardessus; CeinturascOmbrel./basin,'Chapeaus de loins at de penis par dousaine, taking at asmilkscaoutchouc, meats, boucles pour soulless, CarsagesjurponsNylcv at lame 2 wimps: pour diner ellsiAss 2 lanes sufflEant s.uotisuneamniaentreetorKingsway. Delhi-9 (India)11 est enseigne par tousd rfonc t'I duABCNNEW2o) Les Sinateurs, Deputes etI50gueur.L'Athen6ee5 On.dy airconfreroMe Sejour Laurent,. kiss mm"Simple et Gail,Confreres" s'erige, non seulanentProfesseur A Droll Can.stitutioTtnel,coals aussi en gran= .rien...No us I..:t.one.donsqilesoles qusoulesa.ur n10%..s 'scif/'poedat prendri no le/5 mat tion le 6 decembre 1950:f,"INDEPENDANCE-,elerni"r le delas faC6en Maglo,. e prendra fin leRedaction: Un ComiteIs ausE:enalasurai,d..dienta:lbetntJIIest donc incoesta-1(1r7mai 17J/Georges J. PETIT2) Republique, ncusSI1V1PLE-ble que dela.valeur juri-Le premierpointn'est DirecteutProprietaireet GeramKECdique de cet article depend' qu'unercdondancetendantResponsablequler deuxe;orralitallajOuicles clie7sort1957.30) que le mandat du ci-Bi_Hebdornackireaude OnSider' er3u rntexessant lepays.deuxiime point fixant la dala 11y eut.1950 utaus, d'oii.son inutililg; leMrno Theiese G. PETITCOUP DETAT, e non une RE V 0.lassCulottssk 44.soullessTennis at soullessdeprgstrient, estencore superPort-au-PrinceC is 3.tr P-iJi. conunenousl'aroflu, car il a ete eucisage parl'Article 2 du Decret du 3Aot, t1950; en fin le troisiemepoint n'entrait pas danslacompetence des Constituants,et, si ceux-ci dish aient docantoga employe:des redondan-ces, us deoraient Men repiterIm-o'rimerie"les termes detarticle 8 dude"L Actiondecret du 3 Aout 1950 fixant 73Rue des Fronts Forts me Ernst Dlangela dune du mandat du Presi?rc.vinee5.U( deladildonsIincrirnne, wit Ca dosS octobre 195tnuirteroecst-a-diremint relaborationetlTole de la Constitulic.,el non ;.;In,`zsen vertu des disposition.;transitres allachees cornmeon appendic...au flanc de la Constitution en vv or -108 rue (LI C TitreTel: *4316CABINET DEdent a _six (me as.Me Victor S. Pierre-LouisL'un des considerants duA VOCATsus-dit dealt Vevoyaii:73, Rue des Fronts Forts 73 9 hrei:a. rrs, 5 1-aes pm..

PAGE 10

c.)-1,,tri;Ara44141RF21M111 Armee Ni 145LaInch9 Avril19561'yaura pas deeeltatiestparce que COMiliepreuve de sa loyale intention de ne pas briguerwun csecond mandat, lePresident Magloirea dita Mr _Paul Kennedy -du"New York Times":"...11 lams adIoieible de controler ai depthsnua dentiere declaxption au "Tinie"fai daisaucune opinion qui nitpot kisser croire qua j'avais change d'avis..-1irPinrr,hu-PanvemHAITIque vous le--dites, confrere!Apropos de la &lie duinandat des SEnateurs enfonction et du Chef actud de tEtat, maitre E-sEjour.Laurent dEcrete que ,la question posie par noire Editorial"iici 2 Avri/ courant nese pose mErne icis. Le cher maitreaide son paint de vue sur la declaration ex-cathedraqua(1.12,74,ssemblEe Constituante de 1950 -uric fois forme estsou-vekine,ctelansses attributions netiement defirties par ladocfrzneElle ne releve d'aucune aatorilaiztre quele a,e/le confirie par kr nationlegale" (sic).C'est oraimersi enfantin 111vaguerI appui cl'unethese que t on sail fausse une doctrinequa ton se gardelien de clefirzir.En fail de doctrine,il y en a une qua nous conisaissonsken, at pour cause. Ciat celle quienseigne quesent le peuple eat souverain. Foul iivous le rappe/er, mai-tre Laurent?11 a. CILSUI idont qu'une constituante ne peut Wesouve-swine que dons la mesure oil le peuple lui transmetso propre souverainetE sansRinitations ni restrictionsaucune.s.Vow suite page 4rLe Journal -El mundo" le Pouvoir,s'editant a Buenos Ayres, qui MAussit6t, la foule, oaap-tonna Ies jours les plus SOM.Voir suite page 3bres, sous leGouvernementreic-President Peron,et n-
PAGE 11

2Aiitour de lamel;94,/e sauvegarddu Departement de la JusticePar -RIgar BORDESLe Departement de la'justicc dre des ANocatsc....anst3_t4.leaAane de recevoir des plaintes, vemilieux oilil existe desrribu-',ant des paysansqes weuves et nauxCivils. et li 01.le nombredes urphelins de tames learedes Avocetsest instillment d au;:i, VS du Pays.et designant certonser lea Chefsdu Parquet 1trA1.sauxilliairesdelk. justice signaler.stigrnatiserles malhon-zee\ devenseurscommes lea leeou lesattenuer. ce ne serart\ffr.-1landataires. OiciersMiniste netes mr, lea cacher. Its dissim.4., ,,,..u.pini exploiteurs de la masse cam passervir la cause de la Justipaodarde eiurbahse. evite infor ce,ni defndre leg interets de lacue. dans`une Circulaire *de haute societe.portee humanitaire, aux CommisEdgar BORDESsaires du Gouvemementii pres lea'-.Tribunaux Civils qu'il erilten,d o.,:e---='les interets des paysans lirierit-Prorteges; et clue lea mamma actes desNous avons teen, ornee chineprofessionnelssoient stigmatises tres flatteusededicace del'au-t reprirnes. Tous les citoyens hon teur, "Veillee; la nouvellepro-snetes du.--Pays serejouissent de d(Asuivre)"Veillee"tient, donc, au Souverain, deplein drott,de redresser latante cornmise'a son preju-dice.Qael homme arme d'autorite, ou lafraction dun peapie, n'a jamais porte auxin,telaConstitution de sanation,pour nepas etredesapprouve par le tout dupeuple qui est le Souverain,soft,aujourd'hui metne, Siuceforce superieure ne['acontraintrinertie, soit demain, quand cette force aura disparu?L.'Histore est chargee desgrands evenements survenusINDIVENDANCEe2.vjc1asa4rr a'uctid1oneemment surrea1 iste;voir demasquer ce.s gensfaux haitien.Magloire St-Aude.des faits de laviolation de prescriptions de la ConstituwisagesiT"les mauvais avocetsCe:t une breve narraticrn chine laConstitutiontantat cos tion qui lui defenlaient de...;assi"at. 4 4.110suite de /a. page 1gouverne.mentetait desap-Proue. pour avoirdes mesuresillegales. IIpritundecret,, inmnstitutionnelpour dtssoudre la Chambre.Rentres dans leurs Commasacs respectives,ces memesdeputes furent reeks. Mac-Mahon dut abandonnerlepouvmr, bien peu avant sonterme, bienqu'ilvoultit ob-teak un second inandat.C'est le marechal Petain,le glorieux vainqueur de Verdun, qui, devenu Presidenta unit poque cruciale, s'e-..tait reveleau dessousdestion tenta de dissouthe le Se-rut qui tieutla modi-fier. Par tine populace, force-nee,i1 le fit envahir: ,saccagerson mobilier-Cet acte qui reculait,son Gouvernementcornbiend'anneeslemet-taitau plan de celuides-pines satrapes.On sait pour le malheurde cechefccquiad-vint dans la suite...Sur lelit de ragonie. readant le dernier soupir, loin desa patrie, du lieu de sa naissance,de ses parents, deses antis, a quel feu de renferdutril vouer :es addl.-teurs qui avaient approuvses e garder inconstid,Pal/enmout e temps dide ces veillees=mortuaires qui,chez e.venements sont pae.i6ques, trait er ouver tnennet ouseeresonne emene poue tutn'i11t 1voir?gnite et d'hopneur. alorssosion debombanus,sant presque toujoursPoceou defestcca etles redressements s'obtien tement avec les ennemiS deAhl Messieurs, il est encosant pourris jirsqu'5. la moelle desinst de la =sure de sauve bar-hiistoire nousneat sans hearts, et d'ausa Patrie. II s'etait pile sousre temps de vous ressaisii duttarge Prhe Par le Department cle tee avec ce style simple.contresfoss, les reparations stir_ la hate des illlemands, sans precedentque, dans vos in-Cs; autanheat contjustice, caril emit hien temPs lent et profond mi ...s-...s-Licame viennent cornmeilenest d'un savoir protesteti;atei rener teations interesstes vous voue lea paisibles campagaarels, tea teristique de itagoire StAzde..courant, jusqu'alorseahne, gie_voutuequ eX ea ent ses lez etablir:savoir que le'Faalheureux de toutesles couchesodales ne soient plus inquietes8an,. on considerejequel par une crue proton qtlalite.s--quelqu en purent Souverain estau-dcde.secrits de St-Aucle offrent cetune compagnie daprofession ment inestimable d'tretoujaoursgre-grossit, s'entle, deborde 'etre lea consequences cornlaConstitution, au seul butsuch sans&ules et sarideli lerecit des aventures qui jalonPour em Porterala mer me avaient proteste certalins de decidernotre Chef a de-`ha commit,.aires da,Gouvernerninton incline 1 penser quecatesse. Ii eat sans conte.ste que neat ces poetiques"pirigrinations tout ccqui1 empechart a mrqqvepjsa course naturelle.sance de toute action ettec-onatiesuti dans rimpuisnir unar-are, lui, cechef,a qui la. posterite accor eraouches de cette i-trnportante Circu lee" doltetreceriainement unC est, d'abord, Louis XVI tive, ua.vaient gagne l'exil.une page d'honneur dans lehiresemontrerontvigilants -clrite vecir....'lqui,vioant son serment d'eConsiderepourpour amortir l'influence refaste.Felicitations et Remerciements..a -,'sea meGrand Livre de la.Nation,Patalsaine decertains Avocats. reaupoetel..,tre le fidele gardien dela flees comme traitre is k Pa-Raelez-vous.isurtout,.7iConstitution de seaslues, trie,traitreaseacon qu'un crime commis contrese laisse miner par la reine citoyens,ilfist iuge et con-son Pays, entrainera surlaCeque..et le co.nateNa-adliTtoi.s.Pour damne., Par rapport a son maledictions q`r.jaillirontSuiteis most, peine qui lit tete ducoupabk,la pire despfaire tare1 Assembleedoume..u'4e.tede la page 1,tionale qui se recnait contre age. a la detention avie-sur ses plus loinua."curmusdes .ptre.s exploi-teurs, les coutumiers des illegali-tea. de l'arbitraireet de la violeicc. Quant aux Fondes-cle-Pouvoiis.OfficiersMinisterieLset Arien-iteurs, issus de parents pauvres.de veritables souffre-douleur. Hsseront. pas de doute frappes avecla plus grande severite de suspen-sion ou mime de radiation, en rai-son de l'instabilite deis corporaohm. et en plus. us verront mettreWaction publique en mouveme.ntacontre eux. quand is tomb:rantsous la rat iide. autorites. Mais.generavernements, soft avec des eaP.1-les grandes fautes commisesC'est SylvamSalnave, ledons_talistes etrangers, rencontre des.,-diftinfilicsescultescommsansellopmiaisibrercipuari. mnoulsme, it rassemma,a'la condaite de son royau President &Haiti, quiavait10.-,..Reviendra-t-il de vous ap-tineforte jure d observer et de faireprendre qtk lorsqu'un horn-.pratenaires. stint bien t. a i t e s armee, is Versailles.qu'il allait observer laCon'tilution sur mese ;ravale aupied &anpour provoquer le plus grand de lancercone cetteAssern. laquelleilavaitPrefe 'serautre, il devient neit isseacouragement et nousporterdouter de cette solidarite qui a...li--'a blee pour k balaver. mare. meat. Pari-Jr_..-un decret,11 eonyeux meme sisa bassesse de-EEC le le.tmottv de Lou. les Con avoir,prealablernent, renvo firma le renvoi des dees..,,pser'es de ces deryeer.6idole du pertque,la veille, une populaceinteretsIguantauxrriauvaisAVocats.gres et ConferencNeoknautsissue question se pose: Les Corn,esters temps"-pie et le chef de lafrac-vait chaise en pleine sean-N1REnissairesde Gouvernement stint...Notre confrere quia. su hien Etnaliberal e,\ deson conseil. ce.eprenez-vous, me sieurs,Cette violation de lacons il entiencore temps.ids "arrnis de pouvoirsuffhantchmstr ce qui merite u etre rote-Lpoar prendre tiepareille mesure nu, aurait montreclavantage .sonmenac,eclI-Reannmsrp-argent nos populations tant rude tE_at au emirs clu/namecouvaitcette,Assemblee, fusilla.de de Salnave surles1 ge Igetact' en reproduisant lea parorsde pareeprofit sieursrevolutions qui abou-.) st...-AvoCats) qui par !curs actes. de-ats maul :ttharattsp maopar ke a Grande ievolition que tirent, apres deuxans,lain,penale contre C2IIIwales Tell bakes? Nous croyons c'''pour le retour \-ala legalitedecombres du Pelais Natio-kir' td Lion,gne pourront paset dl'st\e "aas k rof';il attablesJeudi1ConsdeRue Boe-Foi, la cecallann-Cette dernireain inalheoreemainsura,.lebration d219e Tirage DE LAreaiffs, -arpe tear:ni is-ne pour-larsuivre rexecution de ces forteressequi dresentait des tltution dont 11avait la garLOTERIEuDE ITvartimdiere auxdoleancesILO-travaux eontnleneEs Par e Di-resistonces.?mat preter lameme sollicitudepart=net comletent., etc ..'tOttlilla, sous lade, en lasillonnant la liberte TIEN. Lesoperations se Aran-des11 sic La pas iait.parcequ.a puissance du peuple qui Inas' de pense.r,. de s'exprini..e.r. par iceer,onid,unconimcoemitiloujino duripendsenard.presemprrseance qui demandeat'lase=PktIvresvictimes qui erient yr=gee eel. rappelleraittrop lea sacra leGouverneura. la gar la voie de lapresse.11 terrnadeux Nofairesanat
PAGE 12

Limmt=imes=as==mseismott;exts5ovcsoiret'41.---OX0Port-,au Prince le 3 avrilP. 0. Box 10694956Nassau N.PiSangez Ies pairtSectificationla. VOULAIT4L-cotisation pour Passurance accidentSuite de la page IM. Joseph D. CHARLESNous avons en 1-occasionDirection -de l'ID.ASH aSuite depage Iaug-daqudle le Secre'taire d'EtatSecretary of State for Fode lireune plaquette oil l'Insmenter1 a 2 pour 100le paremmentn'avait queties Relations Ex terieures areignort-au-pBrice.Relations,titut&AssurancesSociales tauxdelac 0 t is adesfPero-nistes),chauffesP-donne la suite que void:d'Haiti pthsente son bilan de tion conformementloi or blanc,poussa des tris de fan-trois annees derealisations garrique.yes blesses, seprecipita dansquporte au compte dela.Uric telle augmentation qui lesrues avoisinant le Palaispolitique de justice sociale du frappe durement lesernploRose, brisa. le cordonde poll..President Paul Magloire,yeurs et les salaries MIX prises cc quP'ea gardait lesabordsEn parcourant cet itnpresavec leinarasme econornique et a;.-,..;c;_sf:Relations Exterieures.4-administrationMars 1953bre deceux quialitnentent ron,que personae ne pourraitMarch 12, 1956-mass 1956-les faitsportes la caisse de I IDASH par kurb ap-reinoacer,qu,ezeavait1-3` han-frassxonnant tableau de 3 annees actuel a pousse un grandnom -plebiscite sus place", 5. Pe-Secretairerie d'Etat desPrecisionnecessaire,a Note of March 3rd last inexprime quelque doute' sur whichyou kindly invite Mrs.le piaint a savor.,honorable Armour and me to visit HaitiNorman Armour yak eteas the guest of the Haitian,rocca ;ion de son recent voyaGovernment..ge en riaiti un inviteGou It will, of touise, give us greatyernement -Haitien.pleasure to accept this kindJe suis heureux de pouinvitation, and we both look-voir inettrevotre diSposiforward withkeen anticipationition c3pies des lettres en dato re-visiting your beautifulAe des 12 et 28 mars ecoules country where we spent three-que MonsieurNorman AR-. such happy yearsamong ourMOU cut Iadresserla Haitian friends.satancAlerie. EllesapportentI have already conveyed:suslepoint en question, je le to M. Liautaud the suggested,erois, learenseignernents que date and hour of our arrival --vans pOuviez souhaiter.Sunday March25th, 220Fort-au-Prince, HaitiMarch 28, 1956'My tar Mr. Minister:more, on behalf of mywife reign Affairs,Mrs. Charles of our deep aP-' f,Haiti_iareciation of the many cour-tesies extended to us duringN.B.Nous repro-our visit here.duisonsIdles we nous les-I shall never4orget youraeons recues les le tires en an-...I-acridly gesture in-inviting usgiais adressees parill. Ar-ta come to Haiti as the guests,mour auMini: IreCharles.--ofyour Government, and Bien que ees mimes 'cures dent etathe 'many,evidence of your publiEes en (rat:cols par cr autrcsfriendship during our stay here confreres.will alwayg remain among our.happiestmemories.I te:as,,a particular pleaiureto me torenew again the.11/1r.Minister.Faithfully yours,'Norman ARMOURHis ExcellencyINDEPENDANCEa la connaissance dupublic ports periodiquesde,. ander auxpar consequent decide de leSG/CG 386/508Excellency:dirigeants de publier recta. du Bi-ont retenu notre attention:Is%ieontant des e.e, ganderPouvoir, malgri setion and pleasure that I have cal, rhOpital de 40 'its, Ill --constituent ,es voies. et moyens duLasa.vante,"Co 'direceived, trough the good offi quipements de /er ordre,2milBudget de l'IDASH.DraznatiqtajcteDana unarticulet paruces of therepresentative of lions de gotn-des depensees enS'agissantInslita"paniment reusair, et,Ip ans.,avance etablis, Per7900-accidentes,I centre mtaech:ations et autres allocations qui volonte de s'en aller.-a.vril en cours sousletitre: I-iautaud, Your Excellency's niaires aux accidentes,400.000 EM exPosE COMPLET aodam le numero du lundi 2 Haitihere,my friend M. prestations medicates et pecu. lion crane utilire reelle, seulId'PC-IpLae vontse on,esaseittses.LARCgourdesre,servees pour la capi RECETTES ET DEPENlarmoyante, reprocha a. soutalisation des reales acquises. 3E5 permettra au public crePeuple afflige que, en presen-86 rentts viageres serviesaux "naaltre insituati1 final' cc deson insistance patribti-parents &accident& dont cer ctere lune ins qtation aPPe-que a le reclamereu Pouvoir,tamesatteigent 400.00 par lEe a rendre des 4eroices auxitacceptaitI son corp-mois.(raconteurs de Joulescalegodefendant, de faire le sublime" Une telle 'performance, sou riee.Un en eresse qui a am lc resacrifice de son reins; pourligne le texte publie,n'a pas cernment les locaux de l'Idashrester.., an Pou yak!pu etre realise avec seulement nous a dit qu'il .5.21hrulait aImmethatement, tom lesle montant de lacotisation an Rapportcomp table manpostes,deRadios du nyride.deI pour 100dessa..4`trant lea Fiats Generaux-dg-laires fixee a rart 37 de ia. loi pen.sesd'adminis (ration, sa-raconterentl'extraoraureute'e.organique de l'IDASHkEvenement avec forceco...takesindemnitis, ,valeurs camentaires, Will troiablants P3--AAuterme de i-es 7 premiers Pitalisies etc,en face de TAD-u 0 que lesct utres.)mois de fonctionnement, r Ins TIF recouore au cows de cesastitut-.said'apresle texte publiE.... treis annies de fonctionve-Quelquespemaines plusrd,Changeant de decor, ladepent G. 142.500 d;me plusint.oil 2 dtaCher Monsieur ie Dirce-It is withdeepparticularirecteurs se sont-h -d rVeuillez agreer,Cher p.m.and. hehas.Iun que re raontantdes coP6rj.tisasui:cede a la direction..qga'ThMonsieuele Directeur mes saderstand, forwarded these to tions afferentes I cetteupdAlessffs?onQiueliesentout a fait nouveauxCe quiandapprovalofreecseif testefist occnpiiepar descteursIlutations distinguees.'Haitifor theconsideration de. Dans la suite, la forte re-dellJoseph D. CHARLESc..1-__xcedrYour serve de &gait delrizy'sGovernment.constituee notammentInstitut monan'/t?devait arriyer, arriva: Peront5,t..133r leaQue/ est le mwitentpassaitla Fiat-ti.re; apietressinour deep appreciation of this se de /943 et lea valeurs, yen-Iles sickdeunecanonnied''I'bo d.suboentrons et autres alloca-d' rue..re Paraguayen-friendly gesture on the part sees par lesemployeurs du-.man easi e arIn exponce more G. 34./., cais-Monsieur Georges J. PETIT000 heritees de la(ions du Gou vernernent?NousDirecteur de "Independan-ne croyons Das tea patrons de n`..0saxcs..-e''of the I-laitianGoverrmerit, rant les 6 preirliers mois -de sireuxde se deroberleursSi tant est vrai qu'en pa-highestconsideration'ventions du Gouvernement.emploi des fonds q ui sont ap des-andmyself,to assure you andPort-au-Prince,FOR r-AU-PRINC000Deg to convey toYout Exfonctionnement de Misfit': obligations.An centraire.Maiscellency the assurance of my a ete epuisie malgre les subquelquesuns youdraient q elimtayiqueens, .,,oanvecarrivlees paraprnptemoosise!Presultats toutNorman ARMOURcobeelif soil deinueralique blementtrompe, en ir.AantIris ExcellencyMonsieur3sephD.mr_ et Mme.J can Rigaud.Mr. descontribuables.une exemplake leson a-rec.-.Before leaving Hai.CHARLES.eettMme. Gwrges Rigaud. Mr. et'En attentant cue a Diract-tte situation a accule la portes'd anslanbhtainstrubuonrqui, croy.nitat umanitaire Peron s'Etait donelarn.ntet-amt. clairerneni. CX"Si finnotreancien Chef &Etat,Remerciementsdestimulerl'enthoeniasrneAntoine Simonquiinfiiges.me Milo Rigaid,leDocteur-wish to take this occasioneneeSecretary of State oroMmeRaoulMe'rovePierre,Air.gull en avaitassez du PouvuirtionDetente bieidefeter anetMme.Pierre DurocheG NIr, edeem legetrme oenons-nous, descendirent dans les rues,fINDEPENDANCE"Bi-HebdomadaireRedaction: Un Comitealso for Mrs. Armour and meRedacteuren Chef(ant et Pape,les nurses mesdamesOsMum Karl Rigaud. Mr. et Mme. lire contribu751e; de I IDA51-1 furent copieusement -NETTO/ESJun Dauphin, !curs' enfants, taucidsouhailentdesdetailslea "Ares parents et allies remer"sur In.situationfinancieredent ties sincerement tousceustent de la capitale, de la provin-lie...........soawasssawaragasowslaassee c, tie Institution el sur laccqueede l'Erranger, qui leur ont ges Lion des c'elies e1 moyeis t_ibrairie Ster seapporte lenstemoignage de symdu Budget, none nous oroqe.Ruedes Miracles No tepathieToccarion de Is most de sons de dem ndernoire ancienrie maison Morpeauface,leur ties regrone:ette ERNEST RIService d'Infomalldde Montferrier Pierre. Vous true,GAUD, decedePetionvillele,CSvases rout un a.ssortiment eTrvorslundi 19 Mars 1956 i rage de 88 Parer..eporeage sar IacJelivres dassiiz,twite's de 1'1 DASH.Le numero commas'once.Its remercient tout porficutieremini SE. Mr.le Prisident deisREpublique, S-E. Mr. le `SeCrelaired'Etat desRelations Exterieures,S. E.r. le -Secretaire l'Etatde1. !Merkur, rnonsieur Arlene ma-:pleasantassociationestabli-Georges J. PETITgloire, monsieurleColonel Mar-.,shed during Your Excellency'sDirecteurPrepnetaire et GeraM cause Prosper, ainsi gee taus les"sojournin Washington andRene S. BENJAMINtibia, les Docteurs Hut,Responsablemembres du Gouvernentent eldeto ha verAhe privilege of mee-Mine, Therese G. PETITGaston etMantes,Presse,lesting Mrs Charles.Administratricernsm&res du Clerge, chiParkas:alWith assurances of myABONNEMENTSde l'Administralion Puldique et duhighCdes 3.0( Commerce qui les on.! assistes dansliprovinceesteem, I am, ran dearPort-au-Prince" 3.00 cute douloureuseiptence etlesprient de croire en tear essizerere-Imprimer:e de-L Action"73 Rue des Fronts,Forts 73En Stock... et a prixtreagesMa:h nes Agr cotes de rindustrieamelicaine et allemandeMoulins5. mais marqueFaisbrank.MorseMu 'tins a mais marque -FORD"DEC)RTIQUEUR A RIZrnarque"KAMPNAGEL" puissance 5 tlf&1UPOMPE cl*IRRIGATION oar_qut.-SPEcic" I tiroir a eta-.pet de tetenueDiesel de 5i-1P-814P-12H? 32 PP,-Groupe electogine 250 watts. cowr-Irnme 1 gallon de gasoline en Iftturea de Emirate,es maclines cii-dessus sort es-.,,sees: Hall ASSAD: RUE DU%,AGAS.IsI de l'ETAT

PAGE 13

Pourtartt...suite de la page 1Suite ee la page 1line arme a deuxtranchants ser quit n'y a pas de raison ifurait des chances assezserieuSisuric Constituante don.letianaisdOn sait que l'Evecpue vise'Et nous netesistons pas a ren pour que le clerge francaissoitpouvoir compter stir noiresuf-erns la faircuselettre n'cst viede nous demalablement dnder sue bel actuellement mecontent.at est limirenepetit va-Me EdOuardCassan01986.lsage%Mats malheureusement.notre pa /-n ,mesroe'dernaccidet.ued1lasassid-endesavoirsile mancletdesItutre que Monseigneur Ro-avocet n'a pas deliberementEt s'il etait mecontentou triotismerous art en gaiileeon_aIsert et on spit aussi que cc misles paces clans le plat en venait a 1.6tre avant ouapres ire It precedent qua lui vaudra deLa question ti debat eat doneclernier est un etranger.allangantcertains faits sans le 15 anal 1957, alorsqu'ilsnstaller stir lconstituants cle1?50 est uncaan -Depuis quele Concordat dfauteuil pree nulle PRECAUTIONORArait ftmdist illimite lensettant dteperm-.orme ou sous tine entre, au re ce quide-cider C tonicsteeC,0SCS SOUVErat_.se fait. nous ne pouvonsQ11.*a francois pour desfins quaSeim yancien Ministre du "Restez" de MeCassagnol?mnud..aar sontsissPh? cravance,assure. que conune quetque chose..,'.rnettent encore du temps Ise Commerce du President Du-.Na.turellenaent, cc b est pas qui s'apnterait a un coup d'Eclue.Nem en,ens go/eie,,.ce.rnandet cempeac pitnieurcita" liser,Qctdernierrea-jamaismarsais Estime, c'est le Ciesa nous gull revientde contretat.itte indiff&ent I =tit politigeceaerge Francais-en dire cc dernier en essayantNOV: toraque leatitmes faits pour la lo-canaantsu'hnutations,yaute, et le futur President &Hairerree en ee.desaient respeder coospeine de fai-leme-Mais siOolis ne nous tronala personae d' un de ses Eved opposer un dementiquelconti nous pardons:era pcur notre flanporn, l'his' toire ne anus rap-quescet LE.veque Francais, que a sonassertion osee, puis diune les decisions prisessl,/n cancerCUX1860 nous a dote de cccler-" TOIRE..3.1It,03AtE-11-4P-st:A.NCO4e noth Yetil111.141WEtIM3Orte pas d'exerriple que ccMonseigneur Henri Robert que les confreres qui tont renII s at d'aillau m6Pns'estdedocen:psuestsjuotineons-ques_"Merge Franca. is noise ait "fa-Iouisqull faut bienle nowmer que publique dont *pas jugefacons;ltlaps Pit7g quetdee ;I:itrte cheultesCc'-trique... des chefs tr Etet.z.,-qtd, a pose en 1950 clans la necessaire de le faire. Et par-Irlemelivensmalhqueure luieuseieubeiHaitiLen.ouasti,erneseFrqtiociendSetrkrieimaviesriPfiluertatrhinunZ:Inn= n'avcrre.pas fini de ndsdisile historique (del Gonaives) ma ces confreres en question,qui ont donne liena.aconwa et' crare 5111:PliS de la et ench,aire, la candidature noui retenons notamment rauat edtsd6ja. L=11 les surns isnaginsa1 les 17 tnelssanits -redelaCortstitu-n, la cachepreme qui va'111-ave revgation de Me E.du _Colonel Magloire a in Pretitude du quotidien '`Le Naetre devalue.'-ul tin-411ward Cassagnol quant au.rosidence (de la Republique)t. tisaalr dont on connaitles.raleave 'dans /es event.crapres lee Cassagnol. est resmentales, lequel a exprime saeat dit dans la note de "L'Ae.p0Is preponderant gull attribue la ce,,cler,,efrangais, toujours profondes attaches gouverne-,1Le lecLe( ooerateurteur retiendra gull'de lethe uweerse an sem_semble pas y adoir de raison la trop fameuse lettre de Medat 5. laPresidence, en 1950,0.!gCa'nesetglueitietsreicein'tor7rniocue;_etHaitienCette revelation de auteut sidentMladloircparce qu'i ne COMPRISE. en reproduisantitts-nts de 1950.ti attachi a la cause du.PreSATISFACTION BIENtion que la mention figmentau bas de la photo chi candiu dit C4t eur Louis 'mini,joieoppm. cril sott-uctuzllement mecinz Cassagnol. '-,du Citoyen Paul E. iMagloireoIle-encore in preuve de la justadCependant, en jetant tinprecise que e est pourrEpondre meatdans-l'ar?ne et don(rpusAelste de l'opinion que nous a-On coat suppose'. l'avocat-coup d'oeilsurticlitiondu jeu atrx voeux des populations deavons recu avec plaisir'''nuns ernise a sa.voir que tette politicien aisez____:.....n pour di 14 soilt 1950 de ',;/,'Action",tOciest. de birtibortile,duet parcouruavecattentiont.5les trois premiersnu:nes-is-/A-bre de -Itfe Ca
PAGE 14

-""thaeompos?:nAnnsN.46ileudi12Anil194I PrellitT-AU-PRINCEHAITIII N'Y AURA PAS DE REELECTION,parce que repondant a Mr Paul Kennedy du "New-York Times" quilui deman-daits'ilpense "qu'un homme d'Etat puisse etre indispensable au point d'avoirgouverner une Republique malare lesrestrictions imposees par laConstitution",lePresidentMagloirealoyalement reponduceci:ne me suisjamais considere commeunindividusuperieur a aucun de mes concitoyens,encore moms indispensable".HAITIVOLDRAIT CONNAITRELES INTENTIONS DE MAGLOIREAlors que ion se demande s'il cherche aseFAIRE REELIRE,le President entreprend une tournee dansle SUDParPAUL P. KENNEDYPort-au-Prince, Haiti. 5 Anil.La visite que fail aujourd'hui lePresident Paul E.Magfoire. mix Cayes, dons it Departement du Sudreal unc importance politique considerable.Ce Departement fa Ia ritadelle du Sinalcur Louis Dijoielqui resit jusqu'iri. it seul candidat declare pour succeSc, au Colonel Nlagloire, aux elections prisidentiellesera 1957.Un cif miconientement est reesenti SansItDepartc-ment du Sud, dont la xille des Cayes est la metropole. metramtement di i au fell out cc Departement itconsiierecomme agent ete neglige partadministration Mcgloire.L'opinion ici est que it royage du Presidentest en rela-tion creccc dernier point. et non pas &linen, avec lacandidature du Sinateur Dijoie. Le Sinateur.qui en-/retie& des rapport amicaue nee le President.declarequeIt Colonel Maglont tenon incitea taccompognerSans la townie presider tie/le.NIAGLOIRE EST SURVEILLEDann mais,et jusqu'rnAcrilprochain.toutre qua fetait President Magloire aura une significationpolitique.Au cornsderetiecz.sit C.cra f aunty,uneattention spiciale sera accordieas moindresfaitsetgestes.et a toutre atilt dins. alin de itrendre compteVoirsuite page3AUTOUR DU LIVRE:LesEtats-Unisetle marche haitien:de Alain TURNIERDans la ie intellectuellehaitienne un outrage de Fen-vergurede celui qua &Titmonsieur Alain Turnier.estchose ;soprarepour quenous rest ions. nous autres Itssines, insensiblesetindiffe-rentsapareilivencrnent.Nous detons consider-el corn,me un devoir sacre d* signa-ler un acte decourage dunjeune. A titred'cruuurage-Par Fernand Mix ROYment et en manure &admi-ration nous norm devons de lecrier sur tous In toits. itestbon gate celui qui ne se comptait pas clans !a mediucrite etAP.*qui a fait un reel effort pour Je51-0'etre utile 'aItcollectivite, sa. iron .antrc...che. qu'il estsur labonne ItlilenveuLi.Noie.I. 'nrien. un signe un Lisrcgeste et psrfois. en !esti mot. cl!,suffit pour porter quelqu'un-Vol suite page 2zs iuiLitar.tsa.UN IMPORTANTDISCOURSDUSENATEUR1. DEHOUXNIl les Senateurspour vow etre recris,corn-me il en est cc maim, ensiimposante majorite. Cat 11,trouvons nous.l'indiceA%trit tout, non' jugemis tam n de vns favorables dispovous devoir nOS felicitAtiOnS sicions a la defewe desint.:et Flonor,bln Coliegues.1.11014iviE DU ;OURrets superieurs de laNation.Ces felicitations,norm Itsdevons Egalementaux deuxautrss Penna. de !Stat. quipoursuivent. non sans tact.Voir suite mute 2LE SENATEURLOUISDEJOIECAN DIDATDECLARE A LA4 PRESIDENCE,,iijDELAREPUBLIQUELA FAMEUSE LETTREde Me. EdouardCassagnolParCamiile DARTICUENAVE.b itstempsperimes.e'entr ale.11n'a dire,sansse gener. et en..) corni..tedes pro. &Jute sinarite. du reste COMdanshaw its me sous later fait.VOScir-nc alter yeLsle pays n'a fait augunher Maitre! ouloir re. pas de plus de 1804 a cc jour,at.des Iiirediseaucun point de...mu:digitsVonsuitepage4

PAGE 15

I141rperseverer etatteinclre onau moms s'approcher de rob-jectif quil ?est fix.Par uricgrande chitde me s amis j'ai su que manstyle (de dire les chases saris''voile) estsusceptible d'atti-rer a ceux dont jeveux in-terpreterits ecrits de tiesgra.nds ennuisAlors clans lapen.see, en un pareil cas, d'e-cartertoutdanger j'aimennieux commettre une grossefaute de gout. Je jetterai enmassetn touffeles quakesgrandes et petites du livre demonsieur Turnier et lorsqu'ilinaura en cause que moi-je dirai les reflexionsiqu'il m'a inspirees, rillexionsque d'ailleurs lesera pas oblige departager.Mais avant de quitter ma;sale habitude de dire les cho-ses brutalement (un peu cornre on dernier adieu) disarmque c est un livre que toutNaitien qui se respecte doit-devrait lire.En parlant de l'ouvragede monsieur Turnier ii es, impossible de passer sous silen-cela monurnentale, prefacede monsieur Clovis Kernisan--homme de tres gra.nde.cultuire intellectuelle dont les ecritssont touloursimpregne.s dehaute spiiituilitequi la termine, la preface, par ces motsqui ouvrent. de vastes hori-zons: 'Les Etats Urns et leunarche Heiden' est appele,peat on penser a on des-tin qui depasseses melitespastier/Hers pour thiti.Le livre de monsieur Tut.'wrier est congu avec beaucoupd'intelligence, ii y regne uneeine grande clarte; le lecteurincfait ancuneffortpourcomprendre cc qui est l'apainage des oeuvres bien fakesanalyses etcommentairesquisont bullies ettre.s pe.netrantsmaisjamaisen-xtuyeux ou fastidieux. Quanclitauteur avance un fait quipetit chorwr iiruemanquejamais de re.prodaire le cloreuanent qui le prouve. C'est amnsi que Ion y voit des lettresinedites de ToussaintLounrerture, de Salomon, de Sal:nave etc... d'un Solon Menai,dun Louis Edon ird Pougatetc... La documentation esttj-La farrieuse ietire d taouardwaAutouraYre: Les bats-nis...Suite dela page 1Suite de la page 1ses griffes,il nous extirpaitabsndante et elk est utilisee urn traite commercial bien ena4neaucoup d'a propos, tendu sous couvert "cramitie'.aucun moment l'auEt cc qu'il y a de desolant,teuene cherche a influencer ici c*est rnoi qui park, c'estiecteur. Nrest avis que cc que nos dirigeantsont ton.-qu'il manque monsieur Turjours pousse la candeur jus-nier pour Etre un historien, qu a la naivete 4e lecrf)ire.parfait, est ties peu.L'oeuvre Passons la parole a nouveauest menee par one grande a Mr*Turnier. Quand d'avenhonnetete, an loyal et EvitoreI Arn'ericain nous defenddent desk de faireluire la co .ue le francais, rallemand,vente. Son langage est chatie eanglais et dans une moindrefrolant memrde tres pres le mesure contre espagnol eestpurisme,sabre, elegant, non uniquernent, dans ses propresdepourvu de cette t.a.che de ,interets,etencoreclans sespoesie qui sled en de pareils in t er et squ'ilde-ecrits. Je veux dire Auste cc fendle syrien, contre nous.qu'il fent pour que ron ne (Le syrien venda.ntlespro-sente pas quand rauteur trem duos americains, est amen:pe oi depose la plume afin cain). Cela nous le soupcon-que ron ait rimpression que mans dela, mats Mr Tinniercela a etc ezrit d'une tiaitenousle prouve. De mernedttChu Herman GAUTIERGrandllue 128Phone 2324Vous trouverei : sacs d'ecole en cuir, sou-hers &rangers pour fillettes, gargo3mets et a-dultes. Souliers Claston, Fortune pour horn-uses Sandctles Recordia; Souliers Bottes pourgcagonnets; cFermeture-eelairx, 4 2136 pouces;Sockets Gcdates, Chemises ertangeresrows, Cravates, Chaussettes, Mouchotrs, Par-dessus, Ceintures, Ombrelles, Smilers Tennis.Chapeaux de lame et de paille par douzaine,Talons et semelles caoutchouc, lacets, bouclespour soulier, Jupons Nylon, Machine pour af-filer gilettes 2 lames suffisant pour wife =nee.'Mais.lanote dommanteque nous n en doutionsqui part des le debut avec: Le pas, il met sous nos yeux lapacte Colonial que ron peut !care de cc ministre allemandappeler le berceau et le traite qui, pour appuyer sa reclamadarnitie, de commerce et de non diplocriatique-redama-navigation '`signeaveclesEtats-Un s le 3 mars de rannee derniere que Ion peat aa-peter la tombe; eest le deskineoranlable farouche -denl'Amecam de posseder en exclusivite lemarche haitienC'etair et c'est chez lui,l'Aineton diplomatique???--maispassons. ecrit dans son pays:le peuple haitien est exacte-mentcorn meon6 n_f a n tn'y apaspour frapper son imaginationcomme "le bateau de guerreaussi ne rnanquez p a sdern'en envoyer un. Et alors sencalb, uric icee fixe, beaucoupplus qu'une hantisenerak-On fondepenser quevrose ubsessionnelle-de s'ac. au core frangaisya eucaparer du manopole deno pour nous un peu plus de contremrchepourrec.tideration. Detrompons-nous.lement de se. produits. (_ha jusqu"acc jourd'huinousque fois que nous poovions t'AYONS consacre par unbeneficier des avantages d'un traite commercial et d'ami-produit quelconque &tine. pro tie que nous avonr. signe a-venance autre,que des Etatsvec la trance en 1953,JesUnis,rAmericain,a grand suites d'une dette contracteepas de course vennt re:lamer, envous plait pourreclarner, non je parkmal, que cetre France ma.gnanirne,venait -exiger-. et, je vous en giandiose, genertuse, sourireprie, employez cc 'motdans et lumiere denotre planete,toute sa vigueur, k clause des sans qui rhumanite retorn-'La Nation la plus favorisee. berait immediatement etau-0Et alors pour Etrehiencertornatiquement dans labar-,,tarn de nous tenir solidement one a la France, enfin, soursous son g appin a commene, cc de lunaiere et de vie "pourbien avail:. beaucoupplus reconnaitrenotre .indepen-tot que 1915, la convoitise de dance".noydouanes. Mr Turnier nousLa oil le clrame ha.itien cornprouve que pour arrivercet mence et s'etiole darn toutete main mise sur nos douais-tristesse--Ipartird'icines, l'Amencam a tout fai t c e.st moi qui par Ie, MrTpour nous acculer--desirernier n'est plusen eause..eestroccapation-Mais cc riest p s que nousne vaulons pas voirtout. Et afinqu'il ne *.ouet eroire quesl;onrue nous ai-viznae. pas un Jour a resp: t irk pas. Quece soit a l'E.st,-I eke sle nous sortir de sous au Nord,partou nous somines -seutsdans respritdublanc en general.Haiti, estconsideree cemme devant etrelivree a la curee. Et ta, oa ledrame at.eint tout son tragi-que epannuissement c--est queau lieu de nous unir nous preferoas in nousentre-dechi-rant, demoritrer au blanc quil a raison que nous sommesbjects et indignes de 1804.En ferment, apreslecture.le livre de Mr Alain Turnie:jai pas ma tete entre m e smains et j'ai pleure-ala kt-tresur notre*misere intellectuelle.spirituelle et moraleJ'ai eu a. la bouche cornme ungoude cendre. Je n'aipaspu E tenir un cri -siin-glot: pa lyreAlrENURMKTOISMINIESEMINEMINvue un pouce de progres.Pourquoi vouloir, en effet,quenos, lours,la guerrese fasse cornme au temps deNapoleon? Non, cher maitre,on rue traverse plus)es de-serts de I'Mrique a c'nevaliii les Alpes a dos de mulct.En ce moment laguerre sefait sous Nan, dans les airset sun terre,l'arrnee n'y est pascrpour granchose; elle ne faitque gander les positions,pri-ses apres Is bataille. La guerre est scientifiquenruitfaiteavec le developpement des horizons nouveaux dans, les cer-veaux humains. Arriere donctous ces fauxttalculs. toutesAutour de la mesure de sauvegardeces hypotheses sophistiquesqui ne tiennent pas et nesont plusa la. page! 0De tels arguments ne tendentqu'adecourag er leaplus enthousiastes a revolu-tion dejl tardive du pays,a faire croireaussiYacarenced'hommesHaiti.Quancl on litpareilsecrits, ondevient morose,sdeptigue, car ils font suppo-ser que l'arrnee regne en maitresse et n'est autre qu'ungrand prevet qui clicte sa. vo'mite aux uns et aux autresque le pays vit toujours camme au temps des caciques,Voir suite page 3)),))4,1 )) ) ),),) )44') ))uepar emende la JusticeParEdgard BORDESSuite et fin Noir le min:iv precedentI:Ordrc, des Avac>.ts organitetitueconjobitement avec d'au-cela donnerait lieuI.usetriple tres obtint un jugement ordonavantate: lode estamtwb ou dt nant lacontrainte par corps conrehailer ja dignite ae .certains tre unrudetravailleur. Ce juAvocets qui, obliges a. plus de regement executerAvocat demurtenue, seraient aroccasion de fan detr pritlacause du citoyente profethannellesolmis au jugtar etCerdernandarefese,mo-ment de leurs pairs 2ode rasyennant paiement de, se.ssurer lea clients,delesgarer :airessous allegation feinte quameme contra lea rnefaus des pro-on nom rietait pas port& dans leatessicumels sans delicatesse,et de proCes verbaux at dans d'autresrendre effective tout,. plauite fan actes de la procedureUn tel prodee' gulls formuleraientcontre cede revele en fait une immaralite.Ieurs4man atairesmalnonnetes qne Ia ro,iene de mauvais avocats3ode ratnener L confiance des fait *revetir d uric apparence dele-eampagnards ou de quelques igno galite et de sinceriterantde ta vule qui confondint Nous ne nous arretons qu'a cc peleahonnetes Avocets -CiVeC CeUX titfaitqui eat on sur divers,quilesgr ugenye -pairgut:la mesure de1......ndredes AvuL.m.s'irn?use sauvetage du Departemene ne andanlajundictionde Nippes repo cutera pas seulernent sunon certainsavocetsavides ac concluitemauvaiiede certainsgainsMulesat 'incitespour Fondes de Pouvoirs.Arpentetuamieuxexploite..e.mberabies et Officiers Ylinisteriels relevantpaysans,tea iromperont choisi directement desParquets, matscertames autorites Alela justiaussi sur celledecertains avo-ce pour nommer leurs enfants cats oublieux des mots cr un GrandCelt donc pourquoiil eat sugge Jurisconsulte: "IIne suffit pasre au Grand juge quisurveille a uri avocet de posseder la srien-avecvigilancelescoutiuniersceilfaut encore que sa condui-les eapiotteurs de lainas,ede te soit indemne de tout reproche;tortuierla mesure desauvetage, la probiteis. digniteleesinte-en vued'arriteregalement Its ressement sont leiqualites qu'ilrnauvais actes deeertains avoa le devoir de pratiquer et nuecats,lea vrais auteurs et cornplilui reeler= Is discipline de rOrdrec.es de tout= lea actions bonteu desAvocetss'il ne vent passea et scandale.usepareequ'i6 etre place au tlessous d'un rnau-sembient s'assurer de leur impu vais Fonda de Pouveir on d'unnice.mauvais Officier Mitasteriel-En plaincentre ezlairedeEdgard ItORDESde A ise-i-Veaai.scat con,LCOAL COOLGUY SEJOURNE,Fournisseur aupre.s des FlOpitauxet Pharmaciespour sa haute purete scientifique.Fournisseur aupres des Industriespour son haut rendement.Fournisseur cmpres des Liquoristespour sa qualite incomparable.AGUY SEJOURNEMAURICE V.ABREPort-au-Prince,LitXXXXXIMIVICK*30383101313$1033:438)130030000110431COlar.430:0141:0aoe['itFiNLANCg

PAGE 16

Suite de la page 1s'ilaeuj se faire reilire-al, ifnon, quo! est celui gra! lino.risera pour prendresic succesLe President-a &lure phi,sieursfois qtren ALP:LINCAS a ne clierehera a resterpouvotr, apresI expire.,Lionrksortmanclat, le15matCepenclant, Mendes gens in:tien( en doutecosdeclartzions: I Is pense Lquode President est sincereenles faisant, awls, ihso demart,dent sr cc derrzierpourresister a la pression de ses 'Partisans,Cesdoutesproviennenidodux sources: du faitquoto journal -Le National'. in-tensifie la campagne qzf ii meno depuis quatre mois, pourporter leColonel MagloireabrogerlaConstitution,'afin qu'il passe etre, reauf,d'autre part, du fait quo desmanifestations popu aires, enJaveur d'un second mandat,-unt lieu de plus en plus a Iravers le pays.t.cPresidentades intire ts final:iers danstcLe-National". -Cependant, il a-declare qu'il evite soigneuse-.ment d'interverzir dons la pojourrgd.tieaucoupdobservateurs-4roicot Yae lesdemons Ira-Lions, en favourdu,ColonelMagbeire, ontEte inspiries.Principalement parNa-tionar et lesleaders poli-Ltiques des provinces, dont leHAITI VOUDRAIT...*Sort eat lie directemzut ace-luidu Presiderzt.Le Senateur Dejoie,agede 60 ans, Agronorne etIn-4ustriel, Mane une carnpagne-active, ,specialeme.nt dans lescprovirices.II est Men connudes plan tours ettravailleurs..des provinces.Le ilnatear declara.dans
PAGE 17

-""1 1N1E.FDANC ELe ttlituiiirom seul stout1.11111111.91111MMMe Edouard Cassagnalyfactualite Politique et les 95 oloAu Cercle de l'Amica-,,le, samechprochain..Le personnel de rico&J.M.R. de la Mennais etlecomiti de I Amicale du dii etaSuite youle Ntunero precedentsblissement organiseront same-politiquement amorphes duPenple Haitien...celui du programme du Press di prochain, Jour Panameri-La troisierne force essenpas plait dans cetequlibretithe du pays dans la nor:nendemocratique assurant) para. dent Paul Eugene Magloire, rain, uric graude soirge litta-cloture de Me_ Edouard Cas 'element revolution de toutes etil y a cent a parierque la raire et dansante au Cerclesagnal,,, c'estla Bourgeoisie, lea forces saines du paVs?Bourgeoisie n apascharge de 1 Amicale, Mar tissant,Et I propos de cette troisie-,Pourquo; rancien Ministre celui qui's est improvise sonCelle soirge qui, par leInc force essentielle, r auteur du Commerce du Presidentdeferneur de presenter sa cau nomire et la qualitg desinel--de la lettre au Senateur Louis Durnarsais Estimeveut-il faisede cette facon maladroite, les, promet d'itre legreat-Ogjoie e'crit:re du successeur de cc dernierplus susceptible de desservir event de la saison,aura toutun POTENTAT A VIE AU Seainterets que de lea servirle succes que luxont prepa-sie tie se sente ep o u r', n'est-ce'e'La Bourgeoic-Pas POUVOIR pour Ia. protectionEt punpas fairrsea ac i ils oraniksateurs.Mena cee. au contrairp, elk it sent de la Bourg eoi.'tPremier Mandatai-A0113 filicitons lea devouesque son evolutionprotegee jusqul l'heure actuelle,,tion ne.soi p rede la Nation que..injure au P recta-t(1youme mires du personnel de l'i-et 'ale re desire pas que surviennekik lui demander, sousune cole JelaMcana.M.Rd'.ls.Ueun evenement pourentraver,t?on evolution-.Comment comprendre rat-. titucle de cet ancien-haut foncParce gut Mr Cassagnor--.tionnaire et ancien collabora-tat preoccupe,uniquementteur du gouvernement dechu,loreoccupe deIa.realisationpar rapport a celle qu'on luidu "Rritee preconise en fait sous cc dit gouverne-vim du President Magloiremerit ,surtout lorsqu'on sequi doit garderle Pouvoir eappe11certain discours qu iiAD VITAM ETERNAM, nrnnnnra'5it semble netenir aucun comp r Pourque ne soitpas endonc revele un dangereux perle d'aucune autre considera-travee revolution de la Botirsormage que tous ceux dontlion, et il lanse mernel'im-geoisie, Me EdouarciCassail a Pris rinitiative de &fen-pression gull $'est lance dans gaol aurait-il choisid'entradre la positionseront Wi-tt trainconduit st,rs_fremver revoluticn de la politique ges de fear la cornpa.gnie:3 prix de $aux jardinspi.Remerciementsgesle.splus beaux de Port-au-tonvaincu s etait. reelle-Restauaur,-Thent covaincu qupark penpier24-conduit acette affirmationEn rifet un homrne,dont toutes 1%5 par suitedere-vstnaissent et qui proclarnent le Mo-il certain que laBourgeoibile de leurs actions.tie pease reellement 'cornmeLE TRII3UNsur cc point? L'interetExtrail de "Oedipe" ,vendre-klt la Bourgeoisie tie serait-il di 6 Avril 1956.forme ou sous une autre, an particulierementson dynami-sacrifice quelconque au nom que directeur noire ami And'une fraction de cette Nadre Momplaisk decc tie noution, alors gull a pris en vers velle demarche quivient al-lui-meme r engagement de res long& la lisle de lain realisater au service de la Nation en lions dEsintgressies.flirt ?L'auteur de la lettre au Scnateur LouisDejoies'estecoule et de Grits" 1.600.0 0 par leur ties reg.ette ERNEST RI-servicedu raPnart A Ade 1955. En effn, GAUD, decede aPaionYilleleelle s'est chilfreeGdes 26,32. lundi 19 Mars 1956 h rage de 88at la force de conviction chezLe "Re.,tee que veut ab-au 30 Septembre 1955 conans.licence,aucunecompromis-.11convientde rappeler que Is Republique, S.Mr. itSecritaireluiete si g-randene tenir rentivant Me CassattreembrGdes 42344.000 au 30 sep-E.de laRepublique.culation, les chequesmis par le lant et Pape,Its IIIIMCS mesdames I entreedu alimentEst ceune sins le eincidenGouvernementet non enccrepre-Gaston' etMonies, laPresse, leagno n est certamement pa. au 30 lout 1955.ment SE. Mr.le President de iaskin de langage, ni a recourir MLa Presseindepeonfrancparler.parsifdes fondsgenerauxdu (Etat desRelations Exterieures,eest cru oblige a aucune re,e 1954 et Gde.s270.952.000Ils.remercient tout particuliereaucure SOUPAPE DE, SUGouvemcornement, coren'1S.tou,RETE. en vue dune retraitesuite-comme dnante,ailleur-, its honunesh.'pnes sol-. E.r. leSecretaire dEtat de.desdescredits budgetaires et l'Interieur, monsieur Arsine Ma-',,arategique'sur tine position -b1resen general ont spontanementextraordinaire.s non depenseslea Rloire monsieurIs Colond Mar-airealablernent etabliesi sa sympathise .avec le Senateur Louissoldes de credits des comptes non taint Prosper, ainsiquebus lea'.,a n,5,. s'ayerait110 Dejoie. candidatla ,Presidence,fiscaux; la pinion non garantie rnernbres du Couvernement etdetent,ti-ade..a monnaieivisionnare en car I. Armee d Haiti, les Docteurs HolIs Bourgeoisie -se deux choses.D'abord radry' Wonnsques et pe-ngeste qui a .toutre(,1...215 240 000tembles; ePour parler commel'a de-,Inquete aupres d'elle,etteet Gdea'. conquis parnii les journa.contre des69.384esde la Bourgeoisilistes.0001afine,eau:,1111., ens aussi, outde a ptembre de "'armee preceden.Me Cassagnolitcs.meue It'llabds de combattrevisiere205.177.000au 31.e _ee. Etpuss.y a aubsi. avec aIlt1955. Le rnontant des Bonssont-prom du Treso5 010io1954 estpassela garantieadDejoie.que lesultatsconcluantsde Gdes 4.000.000 eri aout1955 a-tlxesportera vrairnenteua-,cette enquete qui Ion t trien ePcuvson titreQci-.gdes 15.000.000 au 30 septemb eliesoinetreprotegee.Esnaentendupossiblecarsells 7lkedede"LActions Fronts Fort smission deiqui 11,envisage,lea activites sont etalees au grand nouveaux bons. Ii en r:i de memeJouralloi tqu ellesalomentdes titres en circulation de rem-,:t-p;'jireru Nord au Sud ne pentevolution de cettetroinos terresodprint Interieurs5 olo1964'.,.$iblrie des quatres forces esetre a raise clue dans la lurniere sont passes* degdes41.515.070tentielles dupays?du Soleil..en aout1955 a gdes. 42)98.000Homrnelibre toujoursa lafin du rnois aree'tudL1trde d pour le contrat de ons.nac.`trsi7c:-Dans une democratic, tc h e r i r a s1 a m e r,tioe la Cited-Maglotre No 2 a...'-gd s 250:000tiernbCratiqueWle Edouardceesttou-.et pourassurerr equilibre s serial Bauddaire.dirninue deOui, 1 homme libre alumitout eE.trait du Bulletin Mensuel du.,quigrand,l CC quest fi,Cassagnol pense-tci-ilu'il sufvisitnun,ce dont repartement FiscalSeptSent 2955horizon saPA.,. seui-ment que r evolution vers rminiImorimerieta tirpneclasse ns soit pas entraIt est parfois bon cr exquer'Yee D apres 1ur, n y aurai'.'''''"? 'tsasYmpat11 lepour evitertoutr13 ique la Bourgeoisie a aoiront sinceres les hommes qui con-Le numero-clue survionne auctin event-n ade prenclre ses responsibilitessesENCORE DUMYSTERETel estle titre sous liquelle Professeur Guy Rang etsaTroupe prgsentent Dimanche15 Avril prochairz a 6 heures30 pin:. de nouveaux tours dePrestidigitation et de Magic..Tous en tonic au The-ti-Ire de Verdure clirnanche ap-plaudir le jeune Guy Rang..Entre Gerzgrale1.00Riservge C. 3.00AVIS0La D'rection Generale de rAgri,culture arise lepublic de Port-au Prince qu% roccasion de rEa--position&Horticulturedu ;lerMai prochairz,sera accorde inxprix tie $ 100.--, 3 pia de450.,Prince.Mr. et Mtnej can Rigaucl.Mr.Le Jury suivant a EU char-et Mnie Milo Rigaud, le Docteur ge des travaux de selection'4et Mme. Georges Rigaud. Mr. et Mr.Alix LargeresidintMine Raoul Merove Pierre. Mn.Lecital Cantave Memtv-auctiet, nen qu en se sac ant. du president megioire,suivre)et Mme. Pierre Durocher: Mr. -et-Franck Jeanton""4313 en se croyant Peut"etre pretextede faire deluiunMine Karl Rigaud. Mr. et Mme.Albert Mar.gonestauvert. et a rabri de toutePotentat a vie)'Situation duTresor ijeesa7tuDtraeusPphan.ts etJoseph Voley%e"'*Ii urs enfants tous ''Rene Villejoint"-ta que par la force meme,,,iviais le cher Maitre, a-t-iiLa balance des Fonds Genecient nes sincerement tonseeux,'Raymond Dora..it ce "Restez'' qui,probe-oublie le prernierpoint du ran: du Gouvemement s'est atant de la capitale, de la provin-1 Mme.aul Corvington' ts kmaent, dans son esprit seprogrammee notre.t stnactue.tplus de Gdes 16.600.000 par, rap. apporte leur temoignage des3rmMlle. Mona Davis,i rnaiorte en-septembre1955 de cc que de retrangte qui leur oft "-Ernest Liautaudli--'--.-pat..0Thit deja un fait accompiChef dEtatgutestport au mn e turnsede1. exeracehie a I, occasion de la mort deLes interessessootPTIGS re .Cdst comme un borrime vant:..s unarm a`u &cretariat derAd-nainit.iration Communide dePort-au-Prince. Les inseriPtions ierontfermees le 25avril courant'1 lore. p.m.Champ de MarsA vendre.A, vendre une peti-te maison originaleSource Matelfas, avantAirui Me Edoua.rd Cassa a.? Noun ne le croyons-,gaol pretend etaffirme me-11voir (lain cette attitudeisentes pot r paiereent par kurs membres du Clerge, du Parlement,.quepas eu peur.en-facedelacetteou oureuseepreuce elles Aments,Gs'ad resserPour renseigneCoi'sent protegeeet nedesireDetteon eProuve Pour, un honnue'quiPu btqtiemmeeircequi les ont assistesclanslution.engiciafres*de 1. Adminictrcdion Publiqueet dupu ltque s'est eleve au 30a,,,. connaissance-CatelICe dehomesm poli tiques,bmontant ()brut de la.dette Prient de croire en lerlr'cntierere-rant,Ivo2a,:rnent pour entraver son evoLa Cigarette Splendids Impose depths plus de 25 ans por ea.qualite incomparable inVariable, ses tabacebelectionnes, par son aromeet un gout ex-quis.Agents dial ributeurs:Joseph Nada et. CoTelephones DirectionF: 3489 et 2238reP,413132ateisSmos,*FLMae 1-'07.0fait, au nomPour vos cadeaux de toutes sortes n'ou-bliez jornais ch. passer chez Russo Freres-qui satisfait les gofits les plusdelicateEt, surtoui, doubliez pes que lest la ma).son qui a le specialite des article' s,tels quemontres, hrucelets moutres., pendules, lunet-ten de touter Its qualites, et un asgortimenide biioux aux prix imEattab)ee,

PAGE 18

wurrroarrAu-pRnicE titannideefluaftee8/418,00MADNREI 2eme ArmeeN,27III.77-Toc6calparcequeserenfermantdanssodeclarationauuTime.,lePresidentMagloireadi!aMr PaulKennedy du New York Timercequisuit:-Maraeicipat1on donsle choix de monsuccesseur consisteraadeposerdonsFume unibulletindevoterqui complerapour unevoixcommeceluide n'importequel citoyetDU FAIR-PLAY...Une lettre de l'IngenieurAgronome LouisDejoieQue It PremierMandataire de la Nation donssonrand discours des Cayesait souligne lacarefree de tech-Mains done souffre noire DepartementdesTracauxne minimise en an thommagegut quelques foursplusletilsendoff nos ingenieursif arrhilecles reu-nisen cm banquet afartoceasion du cingt
PAGE 19

er(err:*8rVs1 CSSuite 'de la Menu"1"-..""1" sa Pic PUNE LETTRE DEL' INGENIEURlogiquepolitiqueOumenb...intim conf oratese3 desirs-chambarder cetteme-eises aspirattons,me Institution clanstinteretAinsi donc. la Constituand'une mime caust, siencorete devieni l'expression saucecette fois-ci,it se trouoe des;mine de la colont8 nationale. gens pour I opposer, cc peu-De's lors."le peuple devra pie,une constitutionquise, courber decant Its kitesest son oeuvre propre, !..CX--..corzstitutionnels arltSs pa pression souotratne de sa eo-facile assembtee qu'll alibretante, une constitUtion demo-ment et sotzverainement choicratique at?ii a votiltz nzarquerrsic ad'ilaboret uric lotfondamentaledernocratiquesur les principes delaquelle-entend graver definiticementses ideaux de grandeur etdellsbcrturicfondamentde=conformesa mission his toriqua de servir cl'exemple auxconzmunautes noires du* mon-de.1Si les gouvernements desnations devaientsignerpartinteintediaire/etzrsgrzes, des pathsinternatio- maux qui les lient vis-a-vis desunites nations pourqu'ilsles considerent ensuite commades chiffons depapier commaJe faistfit tAllemagnehale-trienne, ilmieux oaltz qu'ilss'ahstinssent de prendreces'engagements.De maple si un peupie ne de aignite se detournerontd aucuns,Pensent du paysanuricpeut pasrespecterInsmcomPleteent des affaites deen le clefinissant injuhattien-tulion qu'il eestcc pays en rabandoanant auxrieusement par des qualifica,,donnee, s'il clout a chaque pE Letups affamtifs facilesje Crois apres.20tiePes.annees deratide cam---Nous ne pouvons pas dire.q5pagnes, qu id est encore rile-que nous sommes d accordmerit leplus sainsur quiavec la politique de Magloire peutkncore compter le Pays.mais pour Etre honnete, nous zeS reactionset son attitudene pouvons pas dire non plus sontdesripostes.. absolia7.que 110115sommes pas d'ac rnenten concordance aveccord avec die parce que dim les conditions sociales quiportantes realisations auront toutt.rrf.ent et r exploitent depuismarque son passage au gourindependance. Siapparent-vernement de notre pays.ment et pour les espritssu-Nous pouvects cepeudant perficids il est depiurvuIf 'ha ''merciales,suppose nsal.nous,.-Du fair-playSuite de la page IVraiment,messieurs,voustieaunprenez pas la logique devotre tale.Pourtant, vous semblezlasai-sir larsque, damladeuziemepartie dc cc merne editortal du111 avril. VOUS arrivez a reconnai-tee le clroi pour le derge francaisde s'immisur dans nitre paliti-sue inteueure. La logique de votre role vous a aocule, mesei cursa you. a joinclre cetstilepre-cies= au risque merne qua quelquereproduction opportune d un con-frere disparu vienne dementir laposition fraichement clericale d'unde vos co-directetus.0Ce destpas statement leadroit du Pape.rnais son devoir.samission xneme d'intervenir damtous les conflits de taus leaor-dres entre plusieurs nations ant eplusieurs factions ou partis. cottaplusieurs individusmime.entant qu'arbitre impartial at des" in-teresse. Mai.s, lamed% au grandiiamais.titte de pratre on depasteur sic peut habiter'area-getjouer un rale direct on !in-direct damun'e competition elec-torate revetantcaractare essen-tiellement, exclusivementpoliti-que. Voyez vents. par exernple.Evaquellaitien en France au Cadada ou ailleurs titilisanda chairea. des fins politiques, mime en fa-de Mr Mallet on de Mr St 11..au-Tent. deux homdesoatainementcrune tras grande valeur.Mais.charrnant confrere qui reconnait as genereusernentlestpreroga-tives de la citoyennete au clergeErangaismenousdit pm celluiadviendrait si Mgr Robert s'etaitmkt& avise de s'opaser a relec-tion du ColonelMigloire.LeR. P. Fai.seL qui aet e departesous le regimedechu,enfaitLres Long.decoulede seasque It Chef spirituel etranger. ii-tot qu'il devient partisan,avectoutes les passions qua cette posi-tion cornoorte. cesse automatique-meat de jouir de cette haute autorite morale et de cette dignite in-tangiblre. qui, en temps de crise.I ontdesirer sa mediationparItous les parti-. 1M''.3I. 1tionsaura tenir la balaucegale entre toils.Suite ac /a page 1aux activites de roes Etablis-sements aux Cayes. Je suis lutter, car en dehors de la pord'autantplusheureux de tee commerciale de ,rues Eta-cette marque d'interet que blissements je tienscc gullsque celle-ci represente en deoffrent uric portee sociale per-hors d'un commencement d'en mettant aux paysans pro-Inc-couragement offidel, la ream teursparticiper aux avan-de son sceau tegain, ennaissance par un cayen &ontaget de l'Agticulture dirigeeon/ par suffrage direct,pour gine,.clesefforts entrepris .qui les conduira petit 1 petitrorer um cons tituantes,51dans la Plaine de l'A_rrondisvers la cooperation, agricole..cela detait seri/Alm ment des Cayes par un Agro-Je suisparticullerementif est preferable qua ceparnome qui a toujours preciseheureux de pouvoir appliquerpie givesansconstitution. que scotref-fort agricole did-dans la region des Cayes, teaalors Las adenturiers politiqueshonnEtement, pouvait ame methodes preconisees dans lesn auraient qua le retournernerpaysanuric certainecours que je prafessais a D.'leur lacon, quand us veulent, aisance. Cette aisance estla. miens et cetteregion eat lescion les besoins du moment. seule mesure de rinclice deberceau de mafamille et aussiIf nous reptigne, enverite, prosperite regionale ou natio.de la votre. Ne serait-ce qu'a-de voir certains de nos coinnate.cc titrelaissant de cote tou-patrioteset non des momsJc n'ai certes pas laprete questionmerite, ineritecultives, se muant en de yen i tention d'avoir dep. fait naique je ne dossqu'a la co:labotables marchands d'esclaves, tre cette aisance, mass j'ai laration intelligente et clevoueetrafiquer derimpreparation Convictionqu'Etant sur la au deli de tante expression,pohtiquedu peuple et de leur bonne voie, avant JO ans, lesde Pequipequi dirige ,roesconscience pour un platde communautes rurales de rarprojets Aux Cayes je recta=lentuies. 11 neti-s-se-aibliriariditsement des Cayes se_ me de vous votre attention etpas men tointain le Jour oa rontlesplus heuteuses de toute la protection qu'a ra-lea hattiensencoreattachestout le Pays.vance je sass que vans ne meaux principes de grandeur etContrairementcc qua refuserez point.glotrelapresidence a etenoutr Larpdretablir rordreconstitutionnel. Le role d'arbitre qu'il au pareuxreprisesanslea differends quiopposerentnpeuple et k gouver.mentk propos deconstitutionledestinait dejementir cetteconfiance_Alai, it saitqu'ilprateVoir suite page 3que vous portez de l'interettercts pras, en dehors deaux superfiaels.La pensieparcequ:elle nintegre que It jeudi 16 mars ecoule etn no reaffirmer une chose: sa decla-secretdehomme &Etat sur le papier, in participation bonneonestinstallee.-1..st-ella pas de ramenerla paysunne a ses plans,sansrune de sesimportantes:sine:politique de ce-de distillationen(aonhuilesesstielpays dans lesr Inesconstituttonnelles,rtsejoirrvoir estimer ses reds besoinsmr leSenateurLouisDEJOIEDurantsoncouconnaitre. partant sans poules.no--clonc., clans le cadre de la. disea.oncu,rguni ... Adciphne.e son promin'a punous accorder que qu-s.lieu. Ainst, les discours demeu ClUeS minutejusteassez pourCeux qui luidernandent'un echangede civilitesMr let sans echo, les p lans sa-Senateuretait accompagneede rester malgre les emperentmoncelent,pussse perdent ses employesdmerits de rarticle77de La,Mrs. Calizte et Mardarn les archives clue Ion ne san de Port a-Piment du Sud. Noeiarte usden saisi de la consultera plus. Le Payscon tre intention a etc dtlui lamersignification d.0role gal a tinue a vivreets'habitue aquelquesquestions au-uj-t dejo .e dam lea evenentutspolltiq,.-, de 1946 at de 191)0, nt miseres moralesetplr.,stqueshate de reg.gner. la Capita ede la raison de sa presencesecoue par des prOmesses qui raopelaienz d'outre d-voirs.CeRepu-blique.ne seront-jamais tenues. C'est ne tut que partie remise.au gouvernement de laEn effet.jeudi 23 mars leC sate cet Etat rileje desireL'election du Colonel Ma-Seoateur etaitJacmel.NotreDirecteur rapprit juste5.` tempsoyez p us granee11.5`igmentez votre tattlea sixponces a.vecnotre nouvelle rnethocle connpoaveceait paysanttien,0 le Seriateuy Louis DE JOIE'JOIEJe connais jecrois. vossentiments de devouement fi-lial pour r Arrondissement desCayersz lea miens les suiventde pres. Ces sentiments cornnouns m'autorisenevousdemander de proteger mes activites, grace atixquelle.s uneremuneration honnete est re-partie entre des paysans pro-ducteurs pour des,produitsdu sol qui ont accede depuispeu an rang de merchandises-se contenter crun chalet ded....sa Candidatureala Presiden--.ee la Republiqie. mats il avastha..tiennede de-clactee par le sonciqu'avaiinementspouretredistribuesaux employes de sesetablissemeritsdes autres villes.)etaitsa grandeusine deIs Ruevenable aux deux sexes Re_ di Commerce; en tenuede tra--;,-vu mertant lui-meremainsustats garant.s.es renset--LLI la pate pour r instahation d'ungneroents soot`irirs gra-rr-grand et nouvel alembictine cartui'errient. &river a l'anret, diale poignee demain; et flousSc suiv-tn-e:prim slender -eons pour r apris miKit lades )'dansutile besogne.AC-TIVltch. n"voulant pas le e1;rangtrEs..ct a raeure fizee(r exaceconomiques. C'est en pour-suivant cette polidque de laterre dont le braille eat incon-testablement donne dans leaplaines de Torbeck, des Cayes,de Maniche etaussi dans l'ArrondissernentdesCoteaux,que vous, aussi bien que moipouvons Etre le plus utiles auredrasetnent economique dupays.Vousm'excuserez, sansdoute, de naraitre optirniste,mais je ne puis m'empecherde vous annoncer que le plande culture que je poursuis,s'etendra sun 5000carreauxdont 4000 despaysans con-tracteurs qui ont confiancedarts rexperience de rues Etablissements et dins lea Pro-jetsquejepourtuis aux.Cayes avec confiancete-nacitecoatmeunede-monstratii;n regionale de ccqui pent Etre faitpour lePays.A mon prneltain voyage. dans le Sud, je me feral undevoir et un plaisir de verdrvous presenter mes compli-ments et vous reiterer la con-fiance que j'ai en votre colla-laoration.Agreez, Monsieur le Delegue.rassurance de mes sentiments &-voilesLouis DEJO,IEExtrait du No 74114'avril1946 du journal "La Garde' des,Cayes.QU.ELQUESQUESTIONSration de non-candidature a cem, qu,.. 'jut impose le besoinfait courir en nous anprodesubsistanceimmediate,..fond sentiment de sympattuecette constatation reimpliqueet de respect car, c'est la Prepas gull en soit totalementmiere tots que nouseaten depourvu. Les Elites,haitien-..fart,.dons un Chef &Etat dire Jetiesoat rat rausse, route etNouvellement rer tre des Etatsa ai pm le droit.."rneme la philosophic actuelle Urns&Arne-A(111,1 ?u ravaient re-s.:ette phrase renferme un du redressement economique eemment aPPeli l'es'eieessi' deeaten discordanceses acdvnes industddles et COM;easeignement de morale poli-tiquedo t lartee echapne&HaitiA Mr.lCe Senateur auisDEKAIs nationId.pouruiapparter unpaquetGran irde notre periodique (rIndtriuselVoir suite nage 4d dDijoie a souseet plusieurs abon-titude eat la nolitesse des (hefs).?le Snateur Dejoie dt don.. s,bureaui vers lea 3. heures pin.'NOUS ,dionsdroutass butcar"time is monneyQuel seravotre programme si les circonstan,ces et Is confiance de vos corgi-toyens font de votesle PremierMagistrat de ha Republique?Reponse (en substai cc): D'a-bord je dais declarer quee ocmpte mener ma campagne presider:tielleen cis/His:1,avec methodeet discipline dams le scere et sempuleuz respect de rordre.MonGouverncment s-ra un gouverne-meat encourageant Its travaillears(notre Directeur souligue que ccla va de soi, Mr. Dejoie etantlui-meme un grand travailleur)econonn desde flierspublicsietutilisantntelhgemment ensrevenus pour le plus grand bien-etre de nos populations.Je nebrigue pas lepouvoir. pourrn'en-richir. Je serai sans doute a lafin de, man mandat plus saauvrequ a ma rentreean Pains National,bienentendu sirai lachance crerel'Elu de Is Na-tion." I N DEPENDANCE"Bi-HebdontadaireRedaction: On ComiteGeorges J.DirecteurProprietaireet Gerss.ResponeableRene S. BENJAMINRedacteur (en ChefMme Therese G. PETITAdministratrir.-ABONNEMENTSPort-au-PrinceGies 7 Iccs?rovince

PAGE 20

LacandidaturemeCassagnolet MgrRobertciable I toute felicite humai-Port-au-Prince. le 9avril 1956n e.Toujours j'aidonne des Monsieur Georges Pedt,preuves non equivoques d'unetelle reprobation.Directeur du JournalJ'exhorte mes "concitoyensSuite de la pageAucune,nation ne pent vi-vre saris ces troiselementssurlesquels doit legalementetconstitutionnellementsebaser sa vie sociale et politi-avoir, comaie rnes partisans L' Independenceet moi, cc meme respect de En vale.la securite interieure de notrepays, gage de sa securite exterieure.IIe.stinutile 'Icle dire a bien vouloir publier l'articulet ci. via du peuple et avec le penferme aux solicitations int&joint..nue.:.'sToute atteinte qui y estportee doit etre formellemeutreprouvee, parce que prejudi-suite de la. page Iporter candidat a la Presi-dence de la Republique, avecIsrecornmandation expressesuivante:J'exliorte rnes concitoyensI avoir, commieInes parti-sans et. moi, cc rneme res-pert de la secunte mterieure de notre pays, gage deas securife eiterieureAucune loi ne fixe repo-que I laqUelle doiteauvrirrine campagnegelectorale, quiteagisse &elections legiilativesou &election presidentielle. Aucontrairi,le droit de se dedarer candidat a la Presidenceet de commencer sa canipa-gne electoraleest un de cesdroits politiques formellementgarantis par la Constitutionen vigueur. C'est dans la ple-nitude de rnesdroits de ci-toyenun Pays hbre et de-rnacratique que je mine macampagne pour remplacer lePresidentMag/oire que lamemeConstitution declareineligible a Li prochaine election preside tieI1eJe suiftatitant plus librede lel-Aire que le JournalLi''Llsationatdont lea at-taches officielles soot de no-toriete publique mene.osten-siblement et impunement de-puss qua.tre mom une Tampa---gne anticonstitutionnelle enfaveur de ractuel Presidentde la Republique et cc rnemejournal rapporte, dens toutesses editions lea flmeetings demasses'qUi s organisent enconsequence tant a'Pa Capitatequ'en Province.Mon devoir le plus definiest de signaler qua certainement pour lea intinaider, suesamis et partisans sant l'objetde mesure_s injustes et vexa-toire.sdepuis vingtquatreheures. La plupartd'entreeux sent traques et ce, pourdes motifs que trea probablement ils ignorent, car, a maconnaissance,a aucun mo-ment us nese sont ecartesde rnes conseils de sagesse etde disciplineDesirant prouver a mesadversaires les plus irreductibles mon desir de rester dansles norrnes democratiques, jesoumettrai I ries. PairsduSenat, le cas que ron faitdes franchises constitutionnelles.Dessalines, samedi matin, si tiiheures, sousle haut patronageLouis DEJOIEde S.E. le President de Is Reim-Candidat a1, presiden blique et laPre'sidenre Whorl-neur desAlinistres Joseph D.Charles et Franck Devieux..,Vetnllez agreer 1 expr-nonedustridleset agricoles omit ma comid6ratimAlginamaia,Monsieur le DirecteurJe vous saurais un greinfini de gagement qu'il apris viss-a-tous que rnes entreprises in-dpie de ne,,pas se voir confier ressees des hommes a deuxfiJean Robert.Aucune these d'aucun cons 'lercc gull a adore en em-titutionnaliste na peut preys ployant la technique hai-ien..Dans sa fameuse lettre auSe loir contre lasagesse de ces ne du coup d'Etatcontre lanateurLouisDejoie. Me E. prinrines.Constitution.14 conseillentpdoattrillobCerassartgoluea ha/nal:LA/131rue.Comment peut-on dire, de au President de ienier le Co-ton, d.avoir pose en 1950. dans la cc qui precede, que le peupre lonel. Doncde se dejuger,villa historiquedes Gorraives at en est au-dessus de la Constitu-Qu'on le veuille'' ou non, lachaire. la candidature del Colonel tion, cette constitution q ureelection du Presidentrrere-Paul Magloirea lapresidceenQueue binorne, de Paul! Et quelleeat le produit de sea oeuvres. rait mien de mob, qusun rout;Si le sOuverainreconnait &Etat contre la ConstitutionLOGIQUE POLITIQUE...ramenait leJour des Arneri-ques. Cest une date faste yourl'Union Panamericaine. FOrganirationdes Etats-Arnericains etJean Ro'oerton let pays der.cet hernisphep.s.C est vraiment curieux quesea qui en prennent toujours ocje porte cli-x noes:elebres.casion pour exalter l'amitie et JajRsolidarite intera mericaines.Malgrequelquessombresnuages qui planent en ce sob-ment stir les relations de deuxtienos plusprochesvoisins.foils sommes persuades quo le(fernier vat restera, en defoliti-se, a la Democratie inter-conti-nentale.Aussi, est-ce pour nous roc-casion de remercier let Departe-ments des Relations aterieureset de r4ndutaon Nationaledeflout avoir associe a la comment()ration dece grand Jour en nousinvitaut a la manifestation litre-rake et artistique quilt one or-ganise an Theatre des Casernes.suite de la page 1recarter pour right leserment sur une constitution dent.pour relaboration de laquelleC'est se-tromper.-C'esta, en 1950. entant queCest essayerde tromp4membredusouverain, elu lea autres. C'est conseiller 241tine assembleeconstituante peuple de spolier ..une institt4laquelle etairr expression de tion aussi sacree que la Casalavolonte nationaledont titution.Lui, Paul E. Magloire etaitFige dans le respect dctin chamoisce moment IIInstitutions nationales &maiII se sent donc lie par un encratiques, Paul E. Magloinadtrneure imperturbablareun second mandat.ces qui lui corzseillent de bi-&maintenu et fortifie ce grandamour de la paix.Ayant ets ravantage decollaborer dans toutes les re-gions de la Republique avectin nonsbreconsiderable depersonnes qui,a des titresdivers, exercentlea activatesgenerales du pays, j'aijoins eu dans mes rapportssociaux et politiques un 'ensde moderation que nul nepetit me contester. Ce sens,je le garderai jusqu'au boutde ma campagneelectorale.-J aurais nine que cettederniere qui s'ouvre par suitede la ferme,inebranlable etpatriotiquededarationdeson Excellence le Presidentde la Republique, se poursuive gsous les auspices de lapaix et dans un ordre conti-nu.Je suis certain que tousmes partisanspratiqueronavec fierte toutes lea vertu s ges, sea ministres sans doute.forme' a la reelection imme-"Je npasle e dre doletciviques qui font l'honneurcrk!Mgr Robert pariah de Massie. diate du Chef d'Eta.t.Constitutiondu dtoyen.Mgr Jhan a pane plutot de DieuMass c'est tine aberration Voila tine phrase picnicd'en-le pens. Mass la meme personne--Et j'adjure tout mes au-ne-de cure, pour servir sa cause, seignement pour lepresent,:peut etre en memetemps e Pe-tres compatriutes de les imire at he Filsou Messre. Cela ferait quele peuple n'est paIse per cnarnee oe ieconspour rave;terpour que durant cette deux dieux. Controvertitur inter la constitution et gull peutelection notre pays demontremissomot-episcopos. crun ...seignement pour ceux-lal'univers sa hautevaleurEt deoire, parcedeuxCassagnol affn.qui proposent rillegalite130LIf!,Des nnneurs accusentmini avoirfait une erreur dans le meme si on veut lemfrtreMgr jean4tIatie Jhan,ancien e.. texte constitutionnel qui desum le compte du people. Iviaisvenue du Cap, d'aveir emboite he dare le President n'etre pas il n'est pas d'exemple,hezpas apri.s son cone-gm dans r episimmediatement ,Treeligible, il nous de Ccparadoxe:politiquecopat : Algr Jban aurait amtinuedoit ou se courber devant la que le peuple viole It Cons-seours prononcla ran:pave duColonelautelpardes.llgueur de /a 1oi qu 1..1a vuu 'u t'tuba-'chi.est p tor t .e con-didu h dachaikireimposer a lui-meme enayant traire qui eat toujoins arrive.e'staradis(Fre Mgr. Robert eti saki de choisir lea consti-Le President de ii Republikirecormaissart,thbon, dansson thants dans lea'cinq departeclue n'etant qu'un liomme, ilcandidat rn Alessi! quissauver Haiti, l'evequeddolt veturu Cap yments politiquas du pays, con ne pburr ait se aoire i diffe-voyait Dieu le pent. Car l' eveque bien prOvoque.rr election &uneJhart.corinne Saint Jean, son ilnouvelle assemblee constituanrniendtnciive"gsiesirerseiemcnbnlabdleess exqptie..'iltlustre homonyme. dans l'Ile de te ireffet de pratinnerune riences acquisesau.' contactP thattivision oil Alagloire, Dieu le ore,tick 77 de la constitution, lechoses de cepays depuis1947ne4cesartenne stirinviolable axquondien des hommeset detait entoure &tin nombreincom .mumeasurablecranges et cramban quel opposeemsfechement et meme avant..ime clans sa 'mare. que leclerge.lusurl'Acheveche seLiesourtrouverait fort mecontentri. ayanterienrep,. puisque Mg Poirierest bel et bien titulaire de rearehi-A meriquesdiocconsomme.ese:L'acte desimonroglioa IFetQuel irnbComment y sortir ? jepenseque seules les personnes en causeSamedi dentier.14 arril, peavant aadonner une exp llca-tionsuffi,ante.AlgrPaulRoberta la parole, et Mgr Jhanaussi.41=11.3111511.se repete et que nerepete-t-onpas ? qual'evequedesGonaivesilPort-au-Prhice, le 9f-=_ eatreste attache a la cause du,.Ajagltcur la rou ee 1).our ceux qur sontappkvrier 1956.presidenta lui succederramble pas y avoir de raison gull.eesoit actuellernent mecontent. Or illesmorale.gfrangais donc Mgr Robertauras Slbesoins de r heure.ThLegons4uiparaissait avoir jetc son dev-.lotte,4A reodroit appele Porn-1-01-ULUSme rose stir la route P-au-PThiotte la carnionetteayant ason bond no amis lea Epoux VOrchestre SymphoniqueHerbert C Augustave qui se,. de Hew Orleansrendaient .a BdalY, a eu un AmEnailtouuernieaetidnee,bor nonevesotlroentevercl-isiel,aAcucigduentetau.venrusementHerberta eu au one le1, =,:ces duDCpar tem en t dephonique de NCW Or/Cans s'est ar-Tete ici le8 avril dernier oasousOre contusion ala jambe 1. .EsducationNcatiorelapleeotil a offert un uniqueconcert-tEArndroite et sa femme en est quith.tepour une simple Emotion.au Rex-Theatre hesour memcoencerdec:Nous leur adressons tou-son arrivee id.tes nos sympathies.un regal artistique &lanetres belle facture qui a conquisun public nornbreux at distinguesEanaessierappels furent nombreux Lccke,.'assis-lies account aPnlaudir cesambassa-chains du peupleamericain. LesMachines Agricoles de !Industrie tan cc visiblementsatisfaite, a a-americaine et allemandebandonne la salle du Rex aregret. etMoulins a mais marqueFaira contre coeur.brank MorseLes qua Ire sings dix-septmein-Moulins a mais marque **FORD'. bres de l'orthestreont etc treeDECORTIQUEUR ARIZmarquea l'etroitor la petite scene tree"ICAMPNAGEL'' puissance 5 11/exigue du Re.x-Theatre.& 10 HPApres lesexhibitions du Reta-POMPE d'IRRIGATION mar blo de Marsvillasici, cette man;qu**SPECK** a tiroir et elsfestation vient une nouvellefors,Dieseldeetdre5HuPet-81113-121-113 32theatre municipal on stationaldi-sotiligner r urge', e r &mite. cro,Groupe electogene 250 watts corgne des man des rerresentatinnssoul= 1 gallon degasoline entheatrales et musicalespourair.,Inures de marchelarge publicassodle d'art et deLes machines gi-dessus santexpoesle.posees: Hall ASSAD; :RUE DQue lea ding .ants resolventLeMAGASIN dc l'ETArproblerne gut nest tout dememepas la nrs a boire !Que has uns atles autrenreflechissent...

PAGE 21

OUELQUES...Suite fie l.; page?YOusez-vons &est-lopes cepro-granune en mons apportantdes'precisions et details ? le lefendsvolonriers-, mais j'ai d'urgentes obi;gationssn'apellent a la capstale et le anis partir dansquel-ques tairattes. Ce eradont ponrune proelsaine fois.Dn rests jeanis re' inir bientot pour entre-rendre une seriense campogiie'pour Pachat a. Rents d'oranger"qui soot indispensaides k la bon-ne marrhe de 373 eS u sin esX Jac-Mel pour la preparation de l'es-sence de Veroli. Cela saecessite-ra Vapport a man materiel non-'tierde quelques mattes voiturespour le transport de la rnatierepremiereCette nouvelle activi-te rnettr-a immediate/tient en circulation dam la region environ250.000 gonrdes. Ce West evi-demment pas le pactole, mais ccsera une bonne infusionde sangdurant lea 111015 si slurs *de mnr-te-saison. Natnrellement nies an-ares(aches de citron. de'vetiver etc.) ne seront pas nevigeesle compte rnerne lea intensifier.Nous avions Tseancoup d'autresquestions a poser an SenateurDFJOIE et nous anions aignillerla conversationdans cc senslors-qu'unpetitbruitrepetti de 'MACKSON nous litcornprendre queson chauffeur etait impatientdese mettre en route; avant launit,is temps menacant d'unebelleaverse.Le Senateur DEJOJE dolt nonelevenirr4us pen 'pour quelquesionts, pour arnorcer les achatsdeflew-sd'orangers. Nous auronssans doute toccasion de jut cau-ser a nouveau dans Pintentiond'apporter a nos lecteursquel-sues interessantes etobjectivescommunications.Pascal A. BRUNcLa Nouvelle Abe/11e de Iacmela7 Avri1.19561TribunefibreDOLEMICESLascahobas, le 26 Mars1956AnDirecteur du Journal"Inclependance"Port-au-PrinceMonsieur le Directeur.Naasvutonstiesrespc-tueusernent vous demanderde bunvouloir vous asso6er a noire causequi interesse la collectivite.Nous sommes des malheureuxisaysans qui luttent&nen:Lent pourgagner notse painquoticlien.Les gran& pouvoirs publics outtoujours fait tout ce qui eatpersi-Lie et imaginable pour ameliorernoire sort.CIEt c'est ainsi gull a ae pro-mulgueurnDecret-Loi relatifrEtat civic oil noes autres paysanssornmes exoneres de toutacte derEtatCivil c'est a dire, granii-teme.nt.Mais Nathan Pollas,jugede patset Ulrick Vernet sonSuppleanternpietent sur lea attributionsderofficier de l'Etat Civil Obligeantcelui-ci de soumettre a saJusticede paixtons lea tegistns de nail-sauce avec, en regardlea nonis desdeclarants.Ccci fait, te Juge de pail.:nunsdecerne des mandes d'amener.Conduits arbitiairement des sit lui,iianus enjuiltimu donner septgourdes par ehat 4111:de nous. Apres"Etre ainsi ixtroques tlnous en remet rexpedition.'Par natre iettre cor....:;ive,endate du 8 Janvier &mile. nousavons adresse ii-.""Jr.?!de-partement de Isairlereckessement de cc mauvaietatda choslrAii.1nsuite da eleclonnee a cztta q-Con um vs's' Jour-trr-arlIen .ritia. let fai-AmitieLaInnde la conscience7rhaitiano-canadienneDepuis le 12 serif deridervise escadre canadienne snouilledans les ems hairiennes. Connmandee par le Conte-Amiral E,PAISDALL. idle eat commoseedu potte-avions MAGNIFICENTqUescortent trait destroyers, onsons-xuarin et nn tanker.*Les 140officiersatlea1000 hornmes deIsvaillanteMarine /Royale Canadienne quimoratentces uatiresanteterade: deInversesmanifesta--bons de sympatIne pendant Ieuirsejonr a la C:apitale. Ils patientce snatin a disc heures.Nous felicitons noire chan-cellerie et l'Ambassade du Cana-da pour Porganisationde cetteinteressante prise de contact etsouhaitons qu'il en sortequel-que chose de fructueux pourlea deux pays.liteastimmossPublications RecitesNous avons tncu le "BulletinAlensueld'informationsGene-rale?' echte par le Departententdu Commerce. C'est le /sumerde Janvier-Fevrier 1956II eat eaclusivement consacrean Rapport complet etillustie dela Mission Commerciale Haitien-ne qui a sjsite le Canada du 25lanvier au 4 Fevrier 56.= =Nous eat parvenue l'edition demars de 'Panorama" qua coirrient,entre suites articles interessants,une etude de Me F_smangart Al-phonse montrant, avec chiffres aItappui, Pabirne qui separe notrepetite elite de la grande massedes citoyens. A lire et a connnenter.Le "Bulletin du Departementde l'Education Nationale" (qu'onnous a fait le plaisir d'envoyerrenferme am sommaire copieuxoft se detachent lea norns de IVLNLAndre G. Francois, Marcel Desna-chef, Aldous Huxley, etc.L'Ambassade Americaine noununefois de plus, oblige en nousfaisant parvenir cut exemplaire de"Informations et Documents" (Fevrier 1956).Ce Indledn qui eat plutbtbdestry ajoute sine section antillai.se.Cr,zLe Bulletin de la Chambre deCommerce d'Haiti pour le moisde Ferrier 1956 publie la com-munication de Mr. Gerard Allenfaite au Club InternationaldeCommerce sur le projet d'etablu-sement d'une nunoterie en Hai-IL4
PAGE 22

sens.--ConesponclanceAu Directeurde "rIndepen-EN CE TEMPS-LA..,*dance"DirecteurPort-au-Princetiens contreumautre groupe desuite Jde la page 1d'industries d'exportation,gage demon ami Dejoie. dans set,dens.._.)IanITayant pas pu rester indiffe-Ca merne jour. a 14 heures 10 nement que traduitcranties par le Gouvernement terres et au seen du travailgull aette redoive etre la forrnule Icon ereei.,77-sent(levant lesgraraes reausa,,.il arriveaforbeck oil 25.00 ception.D'aueunsn3ourraientEiderer.: tons du Senateur Dejoie. a Grand-paysaus ?ant la plupatn y tra-`""e ieFAul1123,2 Chr D40iecons a notre proc ain G t-h -c,i055! !achele menthe apiesla cogt.e.e.-sous ce cotivertet que je vous prie de publierpour la pountation de Grand Goa.VC, dansit 4.!:US pochain numerChose EtrangeMalgre la declaration formelle,:du PresidentPaul Eugene qa.gloire,West pas candidat;.1:nalgre la prescriptionde rarti-alt 77 de notre Charte Cimstitutionnelle interdi-antLitdeuxie'me m.ndatcelui-ci;ciPen-danty a line espece-dspohtsque, ccmanoeuvres-*eau ou-,..fie.e-qui se pratiquent clansleIc_pays, qui donnent tieu deeeroticAulte.,git crime campagne elec.-torale.Chaque joar,on paredes me:rings de masse, des ma-:nifesta.xons que ron organise atraverslaRepublique, comme411 eagi.salt d'un rnouvementna-turd,spontanementdeclencheen fa-cur ,ouPresident lidiagloiCest plus que faux.110.1aCta meetings et rnanifeslations ne earganisent que par-des rw_r.onnes commaridee.s et iftribu_s. lei, a Grand-Goave, on-vient den nommer deux.Mais, us sont idiots de emir;quapopularite s'acquiert coinme ils procedent.II es, tempsque I on came de tromper le peu-sire peup'e hsitien, par ehtelsJena. PuisquelePresident Magloire da pas l'intentionde bri-guer un deuxierneterme, pour-quoi toates ces manoeuvres "camouflees-; pourquai lui,ria pasempechesea acolytes ,de faire-t.ant(le tiotarnarres autour de-son nom prestigieur.norateurs prennentled'enumerer constammentlea bielfai-setleaalisationsme President Magloire: en som-quel e.tin role tin Chtf,d'Etat) Quand on place quelqu'isnalatete dun pays n et--CC paprecnernent pour remplirpatriotiquementseadevoirs?, Si6 itait lalent op nion,n au-raient pas etale ainsi, lesrealisa-lions d.-Magloire.,Hel.r.-1.flatterieet la bhas-.-seisen:foperdreleur bonehan-seroj atmerat oder& fut faitea t...,Nos Etablissemen ts*L-qa pour une,,, raison guelconque,eureux nut ont marque la po f-.Goave,rdempressevadlent a rustneehr-z!Senateur Penser quo1,-s recthousia.stes et lea auptions-.nt toujours prets a servitvous tiouverezles haitiens d surtoutiousceszitLouis Dejoie. lui font une ovationeils c.reparvinirla petite tote quedeseriptibie,-etoretd' 'XXXDepartement duud a-msitioad'autrtspointsduPays ont prepare leacoeursvernentleurex 'dear011e Voirimpress:ow. par,ofsioatiere d in, par dog que Consdeette dimonsiration de I-lain Ida-.duSprr.eenroVotr. jourt al.Avec rnessincer'esr mercie Discours du Consenter rardquits vousexprirnentetc hornnaagepublic sansffre d e-oustries agracoks. a tette nee aSt-Michd et a Duds.verie kri sPraS..cernUNafemints a ravance.lservicesserait cornPersuade' qusuiu-s ICrand-GGRAND-GOAVIENeujourd'hut Enon eller Minisblee sid --d,eprochain Gouter-hAu nom de aunk deGouger-montemoignagep cum offirmer quaolve, le 9 Avril 1956.tre, de l'Interieur. Non, cetinement.bilimpatt .consdr err idetail besain d.assurer jes posmtLouisDEJOIEesossites sucrieresen,1xxxMonsieur le Ministre de h..-.-.........k/h..-.-.........Petraduit surtoutea Mites der baitisuIT al eaetPlame de Torbeck, qui denstair ce gize taus aver realilepar liedAvec le Senateurl'Interieuret arni.peranced'evenementshaeu lememe effort rencontrerait fictive prieie.LOUIS 'DE101E,Voila pour la seconde fois reux qui ne peuventprenrllie"115latire4Se 'nes PI"lle des Cayen'y a pl'qu'a la faveur decei.En effet, no troncon derouterencontreraucours de ce l'intaation du Gouverne-Jas de pmbleme queuecasion de vous naiirdaceEa terminant, Monsieur esur.amides felicitations et taus disNlimstre de l'Interieur,iement. democratique, juste,RIO-lratitude personnel& en tart quizertqua --Hazer' avait rendu impra voyage &inspectionque yetisticable etqui paraissart itai,,,_avez entrepris a traversla dere et fort que lea cacons-tier's avous remercier de ratlien pour cc qua vans wakesible au Sevice interessede re-tenqua vous avez bien dons noire pays d pournoire Pu95.Repriblique en votre doable;tances actuelles commandent,arer; le Senateur Dejoie vientart"'dMi *stde Haet auquel lepeuple aipire.voutu marquer a ines Etablis compiguiitpdannharin'sesaisfsitsgeuillihamma,rZesements depuis a. Mkhel de...tion,,setrouvcsitue non loin dePar' lavolecloi va des des Rigaud, des Geffrard des:-. -collaburateurs,de mei erntsr canst les dioacrescoikkoretenis..de le mettreneuf, dans respaterieur et de Merobre de la 11 salt, cc peup-quI eerecejournee.ParticuIlie -re et 32 :E-I Attalaye. A cc& rerneccie7pour so glai1=47:L.etranon de routeen ques junte de Gouvernementre.,rnent celui de la Provincements. fassocie coax de Niiiesm'en eoulrais do ne pasfaielav7rrede Grand-Goave. a. ren Cayes et qui conduit a.no. Borgeha et des Marron. quePloYes, de mes clients, de gra 12 hearts Air 24 gnus Wart de&nit. d'enotiune* Gros Chaudiere"-'tre peut etre aioa este, mats a Gouvernement leur garanmes 'antis tant urbains quo 1.ear iMalbgeneeel la la' 'r2scla;terse ..).r.joie wpa construire dans4_s, a part cela,le Sena:combien fierecita.delledes tira. toutes leillibertes et tonsruraux qui soat venusmaer.fiadresse enfin un .harnmage pftiar-14' ini.lae endroittine usine dans Platoils, vous aveztraver.es droits cited pout exercer.ler a Madmen Dejsie quit, je leeurs homina e.s a.ceux dedui 3 .urs. A.t-ilbesoin de hire se des habitations d'unacgull nesera ni comprime--,"aPrraalle'eat I ame el r'nimiiritcdu m_etings demane, lui,, .13,:... mon mdustne. Madame De-, &tette Equipe crhommesgili, fontsecharge d tustoire : e6tt dans sea elms spontanes, mjoie se jomt---.-a mot pour vdni hanucifUsr apay .Ainsr. &oreset deja, tine vDernet,utruehLae,gausubjuge, il sait inn'il sera pmsouhaiter la bienvenue. Vous,.-Amur Sespoirse reflite sur levisage de tous lescitoyens de draie, Gele, Torbec.k, Redon, tege dans icesbesoins nor-etes done ici dans tette *granxxx-.Granct-:_loave.'Perigny, Beraud et "cast ennaa.ux d'un mieux etre mate,C 9-1.)NGRAND-GOAVIENfin Ducts oil je prends phiriel et moral, et aussi qu'ilMatsonCatliedrale du Sod et Ence temps-cil.dans cetteaison amie. carsasir a vous recevoir. Cast a sera guide par le paternalis-Duck, cc temple du travail me adroit et merne severeetde(*effortqueat to dun Ch_f qu'il voridrait tonnu a vous presenrer le Perjours voir dem-liter' dans lerennet de mes Etablissements chemin de la Justice.et deduDepartement* du Sud, l'honneur, d'an Chef irreducquelques uns de mes clients tible devant toutcc qui estet aussi mes atnis qui oat NATIONALtent/ a mon invitation a seTe.s sootlea voeux fer-rendreici,enthousiastes et vents que je forme ara-devoues pour temoigner au dresse de notre prochain Goudigne representant. de la Jun vent, meut eten lea erpri-te de Gouvernement a la mant rai la formelle assuranfoss [curconfiance etleurattachement.Vans me permettrez desouligner particuiiirement cet-te confianc.e gulls tiennentpar mon truchement a. vousdire, pour eux, cite representeleur desir traditionnel de calme et ieur bosom de paix, deserenite sur lesquels leurs ef-forts quotidiens repusent. Cette confiance, c'est peutetrela seuk gara.ntie dont its reclamantla reciprociteafinquo leur travail soit productif.Et si aujourd'hui oil jecrois etre an de leurs leaders,je inc derobai5 a vous traduire cot etat d me je mantralisation administrative de Tou treeemment,revenantqueraiscetteplace, alaCapitate. Hes vegetent de ma tburnee dans le Dcornmandement historique he par defaut de circulation mo m"t duNord, etrepondPar:tteavotre aimable invitationaufaitreditaire qui se projette darts netaire due a. rabsence d'inavec,plaisirle grand detour quile Present et quilesdecodust-4es et de transactions corn rn' nt -LAE tit vos cert. dens lavrait profondement.rat:elates insuffisintes.Elle-vregiert de Si Michel.at vu. manCest la Plaine des Cayes eattristent de rexode obligeDejoiele grandeffort de-et colic de Torbeck au tr.!, de tears Ms lea plus capables.ourploye. par ties rnainset un? cer-veau haitiens parracher a lavail qui vous resolvent-vers Port-au-Prince.laterre &Haiti tout cc qu'elle pentC eatle Sud hospitatieret cherche d'emplois cu de traapportrr'a Detre economic. yai vuhistoriquement tolerant. ma-VaUMPlusremunerateurs. 'les machines Issplus modernesder&qui recnit le Nord vaNous esperons(we le pro_ serviea et commandees par uneleureux et -discipline. Ecarchain Gou verne meat earth'.pkyees a.la culture ra-ionnellelJournalequipe de tochniciens haniens. em-tacit delibere'nient le sens po tera a la reche the de requiEntine que Pon vondraiiat libre qui dolt exister antic durepeat de vue.milieutachercette reunion d'horn les ProvincesetleCentre de Is fcade destravailleurs,atmes convaincus, lour porte.pa Administratif du PaysPour vu emergesla figure &tin hommerolpre, .rdt lea yeux portaient la flarnrneefere insis er stir le sen faciliter cette echerche, nousonce (suele nouveau Chf dsoliclementancree 5.la hissortclasses tropenvtemclanl'iLn:steire et le travail aeabattrionneesse retmpereekt.eeee're,'eetout le Pays quo nolis atten a terre'dons, rents-era dans rhisteirepar la, porte accueillante ell.largement'-cniverte de la De-.Enocratie.merit absorbees pat-la cen ler essa n t sduYaa-..."...ainamigiegmingaummegoall.sonorganisation se repose.--",050--sur Thonneur, le devoir,lePAROLES A RETENIRr.e.arlte passionne et sans re-plique des aricetres. le discersatisfactionn'ayantlaon deleurs mesq --en vue quenement et surtout le respect iteorsients:personnels,Tontourusqum-vides engagements et de la par queIt Gouvernementrole dormer::n a jamais nen faitpour le penIsepie. Les amines qui, de l'Jnepen-Cest uricimaisonr'ainie qu.dance a nos "ourssoot tout3 at rebatiePaternmentet-dont la structure, 4 eller-.. .,a-r--..o.,.'louruvernenirgeens chat inye folds esqiud'ims insu'Cevire durable rest, parte quo generiuses enfaveurAle-VOVde masse, a you'llameliosegraar&rinse duColonelPassant a. un ordre d'idee Paul Magloirequa nous est cher. you'snemesdames. mcsdesmisen_ er oe la perseverance de nos realme tiendrez pointrigueur,u`-', heureux freres carriers et yaysans.Monsieur le Ministre Colonel,Messieurs'Mon cher Dejoie,Paul E. MAGLOJR.:".,de souligner apres' ravoir esquisse a St Michel de l'Atta-,,-.4je vous remercie en mon nomfa-trait du discOurs des Caps,laYe l'importrince du redres propre et at nom de mes Collegues 6Avrii 1956. tire de Le Na_sement provincial.Degran. de laJunte de Gouvermement que ti0 nal" du 9.1.vrii1955)des vines. COM1Ole les Cayes _rajr honneurderepresenter.Jpeordem.diee:paJix ac.inmele,Gnotnaives, pour racamirvous nfavez reserve ici, dans runimpressionnant que /terztedescentresdetravail -1es plus111oeur nneAfdu sol. Et au dessus de ce.te ver.edebout, afin que Ins malhettr.tutp5)-sans de Ille-i-Vaches,, 11.1la.Plaine de Tot-heck13ouban,de l'Anse d'Hainault,,ou des Abricots restent dans cet &at &abjec-tion voisin deIonet insistassui-eri quelques particuliersjonissance des fruits de la Mem-*ItSOEUR ANNE.ne voii-tu:flea Volk"?daunt._ter, bois, quantisede ma eriauxpour le nouveau watt PatienceEtla Route?.. PATIENCE. Lapatience (-atlavertu des forts.et de ceux qui gardent Esporr.(Extrait duBulletin Paroid de _kernel, ler mars 1956).LISEZ1171MeLelamaa.......a.aIci encore je retro_ ve la ...-.s....I rnprimerieL'Actionras.n1 how-etc et opioiitrz.Grand-Goive ce 8 Avril 19)5 timent de lot et de :onfianpensons qu'une mobilisationcc dans 13. Junte do Gouver de la terre, par lecreatinn atmospLere et monis le mime visa 13 Rue des Front-Forts71vitianget lespains !ARCOBuvez les Boissonsv ga.T.tedARCO-IVIRPENDkNCE----777417111INSIs

PAGE 23

0OPopinion en touteste--SUD jusqul Part-1,_--rdulatrnie aux clameurs4-menttion d'y resterjournalisti-quernent, pour garde;l'illu-sion,au mph's, qtae du3an25 Novernbre.1450,ceuxqui out vote laConstitu-tion, ETA Veulu procurer leg'lainefices de la Liberte et dela culturea tauslea cito-'etris, sans distinction, et yant intreduit. Particle 31 qui'higiaBlia"La lettrede laConstituticiidoittoujouisOr, en vertu de cette dis-,Suite de la pagecCposition,je crois avoirlerartide 19 reportages at tripotages,je mettant de faire sonner quddroit d'invoquer, de la megerme Constitutionoil se lit ce qui suit: ..Cha..viens *devisitersans y ques verites arcs, aulieue1272a k draii cruprimeravoir eteofficiellement invi d'employer ce.saccents queLarnpes ternpetesBidonsde left en aluminium renforces-ionqes et par foirsles moyensFiment, mon lieude nais-en son pottvoir".tNidemsauce-INDEPENDANCELe MaimBANCOt.unfiVONININ.meMINO=Madv.rogim-lectionnards99 ceux ci,tour-mentes par le doute. veulentdemander au Chef le don des-'vertusexiles et des quillteaensevelies' dont parlaitMontaigne, pour calmer leursapprehensionsDrir,c, pourprouver que je nesuis niun canard ni un thatois, que,sorti dupeuple,j'attendstout de lui,ii attendsde Iaqu'enfin,, nevoulant pas, nonplus, ju-merique, vintrthutions diverses,credls extraordinairEs,plus ireportnts leatins que\leaautresnospauvrespaysans et kerne les cita-dins sant dans vuEtat epcuvantable.Je n'aurai pas bient6t h-id de sire de leur fagot! designaler mon -don d'ulaiquite(voir "Le National" du5 Avril), le naonstrueux*cri-me que je comtnetsen chancettederniere scion lea geant-d'habitat et en pernenformations. on ne se sa-Ces derniires F.(,a ,atPs bliu.._.equequenresiasaute aamson deona,emetistre de inTan."' le rtrYiasteottigttplusalas"i11.e.e.lesiret.Minecsitaccidents. 5edonv-resa,s1CnotiLireas.pleuvoiy'q susressentiel;etalcIn:sci deedemanderde meme que r article 84d-inelle prescrititTie"LubP'vied11!:maines etmarCue 'p us efficientdes _V! ide k Charte Constitution-:paa ccietr ts au service d.ontisf ait pasduci e'etrediauto sui cntfat:a lrral de rules d'etre encore 1clnpicasjoints palvilrl,.,ehicules est justementA Poea= u est'vec prestesse qu-on_es confreres clecotefirralie6 .xleapar k uromunique 'es impressions.1A l'e;eur lcharge_mattittoeuvre messieurs Iemissio":ecutitelrdlevigitlacIzneardtrede hnriorite an cote:i.Teoude aaP plus tragirlr/-seasden' Cafjegili Ins SOlti aliribuEslest airisi que enclepcteseltsouci dequelaprecisionvueEPlalictiedr`elerseIeglee,nchauffeurscirsent d5.fisdes dif ectuositaCaccidettsillation baths qu'on tanceir le,nspec--manoeuvresd'_une. cat gorie Pluspreciseraent de la Yendes rdeservird'enfcazis dedeles confondre Ximposture,-t1lere demos conCetait necesseuxquelsfaudrait te. que-aisser--allencha6 de dewier., au rpcur !curimprudence lirisqued'affron etIbre ne sera pas entravetoutdes genspeureux,petits fonck Rue des Remparts, aprelclue:r e sontqu uneseparant notre communede'Ina premiere Iettre a .-in--Entre les 25leilotne-tresdeipendancetriste "attestation de la pro-eFIle des Anglais,iln'existe-pensiniide certains 5.la firPe, si.,de ligne telephotique, ilfasmie. mais, ie in.i,e, f...et n existe pas de reseauroutier.jecontinue f mes observe...malgre les demarches des pre-a'dons, persuade qua je deetres oblats el' desservant noscomplis 'pas uricmaavalse parnisses.Depuisle desas.action. Au contraireltreux cyclone Hazel, pasdeVest encore cc que rje kislocaux pourles Eccles, pasaujourd'hui, en retenant soondelocaux pourles dispenattention sur lea -paroles a.saires du S. d'H. Se trouvent=sceneq-de -e National'',dans leraceme cas les Tribu.d'abord et en suite, edits qui nauxde Nix.L'Eglise etmeriteraient &etre retenues,lePresbytere sont les ternoit(qi ayant pas trop de respectgnages de lagenerositede,pour ccuxqt.choisissent Mgr-Collignon. Autrement.pour momus n'existeraient pas.IIest vrai (pie le replie-Et r on doit reconnoitrement ,sursoi, cettesorte cependant que, dans le Sud, (,d'enroulement autour de luimalgre tout cc au on apumeme, rendinrendle dire at ecrire, sans .les Eta-secret que veut ganderle blissernents Dejoie qui ache-President Magloire dans son tent nas produits agricoles:retentissant discours pronon Le Vetiver, le Bois.Chandel:ce aux Cayes, le 6 Avril derles etlea feuilles d'orarger,nier,surlaLuestiondu par Pintermediaire delairs)our: L'IMPOSS1BLE REE representantsaPOrt-Salut,LECTION. Mass comma il cc serait vraiment la desda-existe dans la derno:ratie un tion dans la consternation.equilibre naturcl qei estleAux Irais, a La Cahouane,plus stirappui des 'I.:1=es a Dame Marie a Anse d'Hai-cr Etat,appeles,redresnault, at dans tout r a rro nser les situatirns difficiles f t dissernent,ou sant encore vi...vu que pour combattre I opt. vaces les ravagesdu cycloneniondes defenseursde la Hazel, malere lea secours deConstitution menacee,les evetoutes sortes, aides substan-s\\NL., ccdna est condition-Cheznous. err ma.tiereeuvreMessieurs11AoSIMIII=.1110e m enrJoseph Adhemarrevues due leserviced'I:e font passer ahaversartificesde leur sty/e, pour-cxprimer l'immense contentedesreelectionnards.Rico merit du peuple.71 et plus injustelMaus je m'en L.Oui,Cela se jusbfierait sije ie ni an L.. parce que oblig6-see precccupais de k situatiore courir le T,CRET, pourd'esprit deceux qui ant, vieux rise de la FUREURpar exemple,brosse un som de ces Messieurs, du Rand-bretableau de tels ou tels Point de r Exposition!.EarenEments,t consideres parOh! Oui, je in ende-d'autres comme magnifiques, votre mascaracle, triomphan.-sornptueux, emouvants,taxer te, trepidante, frissonnante,-d'exagerationsla maniere d'ap fretillante et fulrninante.precier les faits. Si, alnsi qualea unitiesvont rnontre, je decouvrais un coin quelconquegldu beau tableau",je pour-rats are accuse d'avoir cachele frernahisseent de la foule enreportage-thousiaste. alors que d'autresUGerard IVIecklembourgAGENT DE MANUFACTURES55,flue Dantes DestoucbesPort-au-Prince, HaitiCable adress: GemeckPhone:2107En consultant la Matson Gerard Meellembourg, vous pouvezvous faire un tres bon assortime_ntd'articles diverstres Ionmarche pour ganir Torre magasin. En attendant, consultez lalisle ci-dessous et demandez immediatement A la Matson Go-d MECKLEMBOURG son quota et son prix.TISSUS DE COTON DE TOUTES SORTESTalons en caoutchouc pour souliersArticles de plage en caoutchouckCartesh jouer.-_ Articles de bureauValises en cuir et Alalettes de voyageBijouxet fausse bijouteriePeintures Chemol et CeramiquesSerrures et Cadenas ElzettMoulins a viande et h MassRadios OrionEnc-re d'inquimerie et LithographicRechaudsPetroleo9Pus-us et Chambres a'air pour bicyclettesAlarque EmergeCordetropliques aux "dec(Lestamment les Etats.Unis d'A-touicursacceptes area beat/coin) de succesPorcelaines de Herend et Poterie paysanne de l'EuropeChaises en boss cordes etarticles de sportMateriel Electrique delouses sortesPinceauv. plats pour vernisSonnerie autoniatique pour bureau-Outils aratoiresetagricolesCeintures en cuir pour -Ito/ninesAtivlateria de constructionTisms decoton dons vn assortiment riche de dessins et colonsTissus dellayon iichement assortisdessins et colonsChausettes en colon et en sole et bas pour damesScrvicItcs de basis It serviettes de tabletsFRobes Europeennes de tout les modelesfft;Corsages pour dames p_MottchGirs pour dames, hornmes et enfantsL,Pullovers pour dames. hornrnes et enfantspCaEilni et papier photographic Marque Porten-EicyclettesMarque ''llobusta"En Tons adressantla Maimn Gerard IVIEBKLEM-BOURG ions etes dela stir de trouvcr des articles d6 bonne qualite gni volts font besoin etsurtentdes pri3 defiant lostto concurrence. 11 est aussi prevu dons le programme de ventcde cetteus onbel as
PAGE 24

Ic PORT-AU-PRINCEHAITIarIL N'Y AURA PAS DE REELECTIONParce qu'ii est evideritliourthus que si le President Hagloire a park cornmeiil'afaita Mr Paul Kennedy duNew-York 'Times')de sapartkipation danslechoix de scnsuccesseur,c estgullentendrespederlaConstitutionetsadeclarationloyale au"Time", a savoirEntre la Petaudiereet..Ie !leantne rechercherapasunsecond mandat.Mi.APi -1/Ail2ensa-Annee Nc148Jeudi19Avril1956Une reconfotiante lettrede THEODORE BAKERA noireDIREaEURCe 14 avril 1956 -re le synabole vivant de la que parIrXdemocratienotreM Georges J. PETITlutt.e.democratique poursune pays peut etre sauve...", ..,Nous nous etions promis de ne pas repondre auxvel-Directeur de -TadepenHaiti regenereeVotre themMon chinBaker me di.tales d'insulte lances contre nou.s les 23 et 24 mars par dancepii e aux urnes sera uneiviesaavant I e mourn' un,''t 1, ma Alfred Icart et Ulysse Pierre-Louis dons ks colonnesEn viletoire pour tolls leahaitiens, gand haitienil ne faut rien,\du quotidien `.1..eNational'. Nos profitonscependantqruui. comme vous,pensentVoir suite page 4Iron, ?immense E. Sejour Laurent, a cru bon de kur em-LE DISCOU S DURPRES-IDENT'pour leur dire deux mots en passant maintenarzt que leur paCher Monsieur et ami,boiler le pas dins un Editorial rendu publicle12 Avid' J'ai lu dans une de vos\1956 at intitule: `Promiscuite intellectnelle".dernieres editionsque vousNotre, direcieur a partz-a la vie politique sous Louis comptez solliCitet le vote desBomo. A cc moment-la, lea citoyens gemissaient sous les electeurs du Departernent deZones de toccupant itrangerdent le gouvernernent s'etait l'uest aux Pruchaines elec-constitue le.caudatUire et le factotum. Le pabiotisme hailien tions senatoriales.Je voltsulceret exacerbe confonditoccupant et' gouvernement ecris pour vous dire que jedons le meme melons, dons la rneme hairze. Le mouvement vous.donnerai le mien.irvionaliste qui put corps a cc tie poque ci qui &anisesAux yeux des hommesorigines des examines lea plus proforzdes du peupk formula de ma generation, vous avezle, aspirations et Ls desiderata de la nation haitienne tout rept esente et representez encoentilre.0En 1930, ie triomphe de cc mouvement Jut illusoire.Le foudroyant Fritz BasquiatMonsieur le President de'Pen de temps apr'es son aanement, Stenio Vincent devandont nous etions privesde h Prose la Republique,pactiseraver lea erznemis du peupk pouritouffer son desirEnmargeduincandescenteseat remisa labesogne pour forgerle.sphrasesEn Vous saluant au nom,de liberteetbriserson legitime elan vets plus de bienEire materiel "et'" socialCe regime de deceptions etderePortagesuivantes,,...,,, 1.1_oj, ,de rAssemblee Nationalequemystifications devait dare, once ans.Notre esprit de tolerance en a fe nal ouneure presmer, et& chute reamena qu un renforcement de la dictature etassez. Ii taut agarIi faut du en Vous souhaitantla hie n-'uric augmentation4.-) la rnisZre du peuple avec ?accessionA laseance du 17 milPlamb a I ennerar'-venue parmi nous,i1 me plait&Elie Leseat an pouvoirLa politique aveuglementdu_ Grand Corps le SenateurLe Code d'instruction crimide rappelerque Vous n'avez&ire Lie cet homme devait aboutir a-.-sec-encle. lis....,.I explosionpopulaireDgjoiea prgseatg aux ques nelkson arter dpose;;amen manqu au cours deVoir suite page 2.i.lion crinteret general me de-des"pLeinacestimo.'apPiLuritienratPPIciieadtiauxma votre mandat, d'assistera mande de ranseignements an Eonctionnaizes' auxquels elle est rouvertureet a la clotureApresA l' attdda e-he excuse aupre.s deAMinisdel'Interieur. confiee par In Loio.denos Sessions.Et Vousentione' quiedroitquelle categon'e de 'foe. Pavez.toujoursfait Mains.'''Par Rene S. BENJAMIN,',ses pairs de kur avoir fait at Ftk-nnatz Bres" -t.1i(connue 000 occudltelpour rEhausser par Votre pretendre pOUX red:ger sode-reclat de ces ceremonies'Qu'il nous ledise pour que senceru tetrornpes Philemon si avec cc carosse brillantmande vu out son secri fairenous puissions luiminer la repli clue 'Pour mantrer a tous l'irk,,.,it eincarcere", le Se que ..Veit suite page 2cc grand nombre de coquins quate suivrent et ces six'prive a'INNEN=3====a1SMMERbates qui te trainent, tu penses que Ion ten estimenateur du Sud s exprima end'a-vantage".(Les caracteres),ces termes:Ces jours-c11 dans la pres tre un candidat qui jouit de.000CORRESPONDANCEseon lit indigne des repli_la sYmpathie et de l'admiraMessieurs,clues k des gens de bien replis bon de tous et par surcroitNotre GouvrrdLe 11 avril 1956A la suite de certaineseinenteat re.ques qui 'Vontmane pasVoir suitepage3,...,rrunpr.entatif coe le proclame laMonsieur le Colonel Mardifficultes qu'eprouvent quel-Constitution.caisse PROSPERquespartisans charges de.Id' aavnasnutna gsetyi t r aeretdi gesdq.eui,II n'y. apas eue mena-Cela eentend. il ,n'y a pas de.,---nfrseme..t..1 par ens-ce,cher_coeredoute la dessus que e est par ror-Commandant du Depar. distrIbiler mphotos, per-estementde ao icetant tnes titres et qualites deLa Constitution Sign& le LI no_.oaris de seaclroitsrepresentantsEn silkSenateur at de canehdatadus qui ne recuknt devant veembre1950, solennellement,etantsoar suite page 4onsieur le Colonel,la Presidence de la Republi--'aticunprocedemeaquin dvenue des,,sapublication. laM,pour salir ceux contre qui.ils "Loi supreme de la Republique".eprouvent desressentim6ds eat doncavecraisonque.yezdqueleMinistredeMite.es conceptionsrieur et de la-7-JiiIT'iieba quiinjustifiables Cast peu prodans sa declaration,le Senateu;,.je ansussplaint m'a re-.pre etc est manquer aux-Dejoie s'est plaint de ceusolad' Hoquied'Et tpondu par la lettreque jebenefident de rimpunite. en rick-,mmIfis publier dans les colonnes...._a.'' normes lesplus elementatres mant sa violation,a 1 occasion des,de retiquette que de eatta. prochairzes electionspresidentiel-Dans redition du 11avrii boutoir que nous lui a vons as dujournal "Independance"le lundi 9 courantpour quede notreexcellentttenfrere sen aver. tan jugernent sainquer atm arsonnalite les.de J'Assemblee Nationale\L'honorable President de rAs11 a prononce lundi dernier. et queosemblee Nationale, Mr Charles. nous publiorisoci-dessot\s. avecune.Fombrun, est, il&einem( dereelle satisfaction. il a.linefois declare, partisande la legalise, par plus. fait preuve de hati,\esagessecoosequei. t respectueux des princi politique et dun secs de\\ mesurepes poses par la Lou Mere.gut le classent difinitivensent anDans le magistral &scours qu* rang des hommes quaantse-dansParlement hlititsa la marque de leur esprit &independencetaut agirobjectivite de courage et de digrii(litle brave 'Bassi,te-0002des gems.Oil donc noire con ftere Richard ..Haiti-Journal". Mr Andreet une dialectique irrefutablenut n en ignore.Constant a etedont il fche,t decher la mera-Frederiquea pousse de trisdans notre dernier Propos duJ'estimatsquelos faitsceait robjeson artireproches ne se repeteraienttes genussements et crie. a la 5 avril en cours.Paifois cc sant des attacle de mardi dernier dans "LeNacues a peine deguisees contional"?dictature pour les coupsdevoir suite page 3Voir suite page 4

PAGE 25

"excEnke la PETAUDIERESuite de la page 1se fourvoiefl pritend avoirdu 7janvier 1946 ofi decomballu Borne on la con-vaient eclatex toutes lesascede qu'ila combalte Vincent,pirations que Vincent et Les on est un pen plus siir qu'ilcot s'ingeniaienta refouler a combattu Lescot./I estLe gouverneritent d'Estime, Oralqu'il a abandonne desisses de cette Revolution, que amis chers, des affidis.politi-oa s'attendaityour incrusquesdela mime parenteter dans les faits toutes les pour atier servir Estime.revendications des classes la avail, an mobs, la circons-Tooriethes, les escamota en ralance attinuante qu'il no $'menant tous les problemes tail pas renii. Matsvoilianajeurs drapays a une rivequo cot ox ardent socialistelutepretendiltnent irreductise trouve brusquement place'lale entre newset rnulatresclans le mime punier quo Ri-Bien que le benefidaire cherd Constant,encenseurdu coup i'Etat gut le tenon pros quo de bus -lesnat.,versa en 1950 pratiquat sur me.s,Rene' Piquion, rescapicertams plans me politique du gouvernement Vincent etruedistingue pasentre lesplanteparnosparespaur symbotiser lavie de lavends `et les petits, ,entreciiametralement opposee a la Rouisan Camille, lechaoticsienne it ne put jamais apatiiiri de Vincent-Lescol-Esle riche et le pauvre.Cest,profondir commeconvenait time. Co riest plus tine simdone devantcettela democratic politique, so-pieProbiscuiti, Sijour Lau-.vlajeste que Vous venezcc.Male et economiquelaquel. rent. Vous itesdens une ye' matin encore Vousinclinere le pays aspire.rttable pEtaltdtereaaec deet Vousrecueillir,doanantpenitent Masi une edifiante lecon deLe bien-etre des masses; "aux 'arnisquinetel est le but clenotre ace =Ocher de vous reordercivisme a ceux de nos'conci-tion.Notre directeur a connu de tracersdans lacrainte royerniqui ne professermentsc'la prison sous porno incent, quo oous tourliez une nou-pasle merne respect de laa repousparles racine.sULLescot, Estime dans la futte velle fois casaque a tourLoi.-oyez enfelicite,Mon-tn etaient profondes et vivapcsur atteindre cetobjectiftrimentcette JotsSouhai-sieur le President de la Rept' ccs, it a reficuri, s'est epa-.,.Aucun de ces regimes qae Ions que par 'vire fele exce.s bhque-noui et doit continuer a s epanous venons a enumerer n'asif oous arnmez a ratraPPerMatson de ladit,muirmLe:ete pire ou meilleur gleanlei'etard quo VOUS avacessuregne de rordre et derMM. les Secretaires d'Etat,-entre.. Differents dans leur les outres.Car, aped: two& /neschefs t--ollegues.par cons8forme oupar les moyens coupe bus les penis apt-4 quent, Matson du Peuple degulls emploient,itsvisentVOUS'vous balancez en cc me gut tout emane et en qui re-et atteignedS-\tous Ies mernes men entre la pitaudfire ciside dans toute sa plenitudefins:l'explait'ation du plus le neant.la SouverameteNationale:grand nombreau profit d uricaimanweameisamenommeessap maison de lalot puis ue c'estinfimeminoritede jouis-sears et de parasites.Icart me Ernst D. Cou lengessaefait donc que lancer deAvocetbelles phrases creusesloss-108 rue du Centrepretend que nous regret-Tel: 2016Ions aujourd'hui les reviles 9 hrrs a rn. hr c5p mle gouvernement actuel cornMe Victor S. Pierre Louisae.a pas raison de considerer.CABINET DEme la continuation du preAque nouscombattions bier.eedent sur to plan social.La73, Rue des Fronts-Forts, 73Pierre -Louis. non pius.cassure entreles deux rep-mes est bien nette et le Pre-sident dela Republique y.a, ans I accent plus d Mae fois.Mats, qu'entend SijourLaurent quand, s'adressantnous, il parte de pro miscui-Li intellectuetle? Notre amiAn%INDEPENDANCE''Bi-HebdomadaireRedaction: Un ComiteGeorges J. PETITDirecteurProprietaireet GerantP.nponsableRene S. BENJAMINRedacteur en Chefivirne Therese G. FiE.TITAdministratriceABONNEMENTSPort-au-PrinceGde3 3.0)Pro .inee"3.0Libairie.te ther-s0Rue des Miracles No 81endemic maison Morpeau en facde IVIontfenier Pierre. Vous. tzouverez tout un assortirnent diversclassiques.4 41,4 4.t.tt 4.4'4 4 4 4 44 4 4 4.4 Vtit.1 3. 11111111 .1 .1111.11.1 114 11) )>44.4.)))))iFourns seur aupres des Hopitauxpour sa haute pun: e scientifigue.Fournisseurcrupres\lsIndustriespour son haut reariement.Fotuhisseur aupies des Liguoristespour sa gualitein/zomparable./GUY SEJOURNE1)1IAURICE VABREPort-an-Panne.I/ttteretque Vous nortcz auxtravainc legislatifs, et donnerre= qui en sont les ou-vriers on temaignage de Vo-tre respect de lalot et deVotre deferenceregard de laMatson oil se tisse, Jour apresJour -fatsdefaite etMilerefaite la toile desdestinees nationales. Si dansnocre Republique democrat'.queiiexiste tin souverain,c est tall% la Loi,toute puis-Sante et imaartiale qui, sortqu'elteordonne, qu'elle per-perrnette ouprohibe,LE DISCOURSNation, apre3 en avoir pro-dame cladependance. Le sectitonne.nent systematique deses. branches et de se3ra-means deva:t amener l'epuisewent de la sesrz naarric.ere.Corneae par miracler,Arbren'est heureuaement pas mon..veramete qu al'unioersaliteid que siegent les raandatairesdes citoyensL'antinorme iddu penple qui legife rent sciondest qu apparente, car le Souiesrinci-so tdIvcrain ne pout exercersesconstitution reclamee parle, &tars vie,nen du vole poSouierain lui-rnemepour sotputairelibrementet tegalementvirbarrieretoutes leserro.inko.oinni(patences, a commencerlady a pas de drout contre lepar ix menne.droit, cht on. Oai etnon, outLe Peuple sait, en effet, qu'ibisque ledroaderivedes prinest la foule etf1cipes constitutionnels;matsbesoinTina peruse et agissenon. milk fors nun, krsqu'ilour elledon 1ufISuite de la 13gdnaerne quelle seranotree 1ei/otre opinion,onnbus demraarythme qie ractuel Gouvattitude, quel sera noire corn,er-enement !di a imprime. Nous port:merit:dans tel cas deteravons dejafait rexperrence mine. 11 n'estpastoujours&and epoque de la vie natioaisePflomme d'Etat de rEnale que nous voudrions croi-qpondrea certaines questions.re a jamas revolue.la ,INous pouvons cependant dCanstaution n'etait qu'unPa 'res et deja affirrner que nous.ravent destinea cacher les ferons,eventuellement,' ceturpituies de groupernents po ;quenous croirons etre noire rhtiques sans foi ni IonC'eat devoir,sans jamaisperdrea seta. que nous a.vaient re d-vue les interets vitaux de&sits,un moment de notreNation.-tundra, les coups de hacheAu scud de cette nouvelleportes du tronc de i'Arbre session legislative, rappelonsnotes meschessCollegues,que ServiteursduPeuple..eestque nous devonsperuser d'abord en toutes circonstances. Ce sont surtoutses besoins et ses aspirationsqui doiaent guider noire conduite au Partement. Ilse conpit mina Senateur on UM%Depute entretiennerAssern-o!ee dont It fait partiequestion interess ant exclusivement les arrondissernegts onIc Depattementrepie-sente, et que cc parbmentaiare redame MeMe le, v ot ela legalicet retabli depuis bien&Witr&olut onod'unetot six ans. reposenon pas =proposition de lot a lasuitesur le droit de laforce, mats de son iM:averitionen faveursum la force du circuit, scion le de ses_rrrar..-niants;mass en auvoeu de la Constitutionqui. cun cas,initiative ruepourtant, ne reconnait de souse justifie 6rsqu'elle Peut-a-voir pour effet de sacrifierrinteret general a des trite-sets parriculters. Les projetsde l'Executif et lesPrbOosi-tions &initiative parlementaire devront doncre winu-tieustment etudies,eoranienous,a vonton-joursfaitd' ailleurde telle sortemu' apra-les avoir passes au cribie, nes prejets et proptnitions devenuslois, soient autant que pos`si-ble. rescprenionfidele *de ht,volonte nationale.rsA oeuvre done. mecheis'Collekues, et nsolument. Nounbreux sans doute. seront Losprojets quo nous 'anions adier au cours de cetteSessiOnaJe vous convie une nouvelle46 .a apporter au Pt:mink'Execinit cette coliaboratiot.s-inteI1iaenIe et loyale dobt lacorarnunautedj plofiteau cows dia cittraeresnees, et qui terrioigne haute-meg.tde none sens avertides vrais besoins de la Nation.IN.. ,..resulte d tine derogation acesvOle.iclu'on, nirte le flambeauprineipes.devant ellepour eclairer saCes observations peuventmarehede peur qu'elle neavoirtoute ieur importanceatombe dans les frindrieres dela veitle cics grandes oonsultala route ou dans les precipi-inns pnpulaires de jenvier etces qui la nordent.d'avril 1957 pour le renouvel-Et cc sont les trnis grandslement du Senat et Pelectionpouvoirsde rEtat hautedu presidentde la Republi-ment re resentes'" 'ttque, conformement aux Art:.-3 I e n n i t e gut ifont des A et B desdispositi --des octesta. -transitoires de la LOOFoncia-pour et an nom du Peuple,mentale gut tst sacr,Le dansselon'qu'ii eagisse de distri-son easernble ccmme'dans chabuen la justice, de faire la loicunede ses Parties. Et c'estou de venter a l'execution decequi explique quot I'ca ea,eetle-ci. II estclair que c es, tchi chezdejaconnaitrede cette facon, et' de cette fa-cm, setilement, qu'il est pos-sible,d'assurercontinuitedela vie nationale, dans rorire et la legalite. Tot& autreconception de l'exercice de Ixsouvcrainete aurait pour effetde creer darts la communau-te un Etat de chose prejudi-ciable a la stabilite desinsti-ritions nationales Sijalonse-meat preservees depuis rinstauration du Gouvernementdu 6 decernbre 1950.Quarante ansde vie pu-blicfue 'autorigant 'celui kuijurle en ce moment 5. penstaque seul le respect d s principet de base du regime pc:litique.. Etabli par' la Chaste ck1950 peut astijrerle *progres,continu de la Republique au'Chu Hermann GAUTIER'Grcmcl"Rue 128--Phone 2824Vous trouverezsacs d'ecole en cull', sowhers etrangers pour fillettes,gargonnets et a--dultes. Soulless Claston, Fortunepour hors-mes; Sandales Recordia; Soulless Bottespourgargonnets; qFermeture-eclair., 4 Cs 36 pouces;Sockets Galates, Chemises ertangeres .Ar-row., Cravates, Chaussettes, Mou.chotrs, Par-dessus, Ceintures, Ombrelles, SoullessTennis.Chapeaux de laine et de paillepar douzcrine.Talons et semelles caoatchouc, lacets,bouclespour soulier. Jupons Nylon, Machine potir'Af-files gilettes 2 lames sidfis&ntpour mine armee.LCOOL-COOLGUY SEJOURNE

PAGE 26

tont'1NnFPENDANCR...11111.0.11Wayenemanr11....11...,4Aangez lespains LARCOBuyer:Mr Frederique-a,criea la clice.tature parce quenous ne nouszommes pas crus tenus de leAvedesconceptions...-.zuivre dans leterre-a-terre oil ver le contraire,notre dignesuite de la page 1prate ordinairement et, plus parti-..ii laissaitmiserablement trai contradicteurse contente de organe le mot de sagesseet cullerement, celtli auquel elle a as.tier les debatspour les Elever nous laisser entendre tres inge .deverite. Aussi, laissons_nous sure le financement de la construeA cette serenite, aeette hailnuement qu'il est plutotcosde cote et les petites misereseat peau staride, pouirt :yaIre legal, n enetiieur de vues, a cette largessetaud. Nous ne mettronspas en et les epouvantables indigen-r:h:Ie momspan exigespar /able.Le.s inte conception propres a rhorn doute ladeclarationdece ces que, par nous ne savons B. N. /1H. luirapportentseizernetl'Etat, soucieux de jugermonsieur que, d'ailleurs, nous quellemagiti,il se proposait cents dollars par mois, c'est-k-di-dividuc) choses etinstitun'avons pas l'heur deconnaide muer enmots spirituels repre:tin autant queleprofit.-tions en fir-action desservices tre, Apres tout. il et fortpos ou en fine ironie.Federation..rnensueldesrecettes delaqu'ili renor.e.tou qu'i',sont sible que Don Qutchotteaus-Mr Frederique &estern-En outre, cetteder.tierenesUSCentiblts d 1 endreCt ii col si ne filt Dee aussimilgrelet prebse de i rendre la plume rectapas un centime sur lamesom-..lectivite. Lapensee. quelle qua le pretandait Cervantes...sans s etre au prealabie ren-e Percue Par la B.N-R-HPourque soitle made d'expres-Toutefois,annous prenons la seigne sur son fait Depuis la lodcaeschaises de la tribunelocation. a quinze dollarsparsin qu'dle emprunte, s'accoIiberted affirmer qu'a travers avril/952, cher monsieur, nodell,Cette valeurSeleve a 3000_EO,12.4e mai de ladictatureses ecrits, la personnalitE de tre association sportivearecu dollarsanhiiellernent.-e4alsaconcePts, ,..une fois Mr Frederique nous sembleune nouvelle denomination. ACe dest qua /out dernierementabores,leurf ?mutation, singulierement chetiveet in.si cette date, elle cessait &etre que rinexorable creanciere aaccep..envelloppant de toute rau. gnifiante. La pauvrete -de sa FHFApour devenir tout simte de desserrer legerementsea grifs.x..01---4usce tibilitesfroi"6If,,,,.-,._,essensibilites qupqu'e11 es que nous ne r _nond oatsseserons a l' article lerdes states, de la lot-n-e qu'organise lasiZ7.--Se) ou des' ergotageset a ses arguties tutsde la Federation et a U211:Pour eouvrirle Mick-0'cl:toque.que pour pouvoir atteindre ce tous tea actesofficielsouavisduchampionnatdeequise,s inquiete peu cerebration nous parait tette plement FFIF.Nous vous re-cer.tage sur leProduit des recet-,Dins notre ecrit du 5,nousgrand nombre de lecteurs inqu'ellepublie perindiquement province.nre.a. vons ditA 'ATTENTIONDE QUIgssuitede 11alors Us imaginent lesacro parJ.fbaties Las plus spectaculaires.On est d'accord quelegout du luxe qui slasinuean l'homme n'est pas pourpeu dans cette baisse de lasnoralite gull eat facile auxGA4noins clairvoyants de constaI Vs connaistons l'exem'late dessoartiates deventisI rnprimerie de ('Action43 Rut des hont-Forts_73Boissons gazeuseses en ne prdevant plus son pourtaitque Mr Frederique telligents et bien pensants quidans la presse. L'organe quidefense delaFHF, compos eeNous ne prenons pas id lanerveux.Pour nous prou attendent toujours denotre vousSicharitablement oud'ailleurs, detranquilles messieursvert ses colonnes devait,ne tour/nes:Le guereproble-lendemain meme de Is pa.rume quenoiseso-alevonsdansdstin-&tion _de votre "mhacin''puce journal. Sent rinteretes-Es 711. f ant pour remplir eutco r romp us.StephanTout autre que vous,pourpl3iensiguedneovul n'taiyonspastde notre foot-ballteportersdula pip.blier ,. communique de Ia...peuple haitientout entier expi--est muni de toutes lqdesuailfaiblesquanl'or grec les FHF...-* que notre action.,tzame de -petitsfonctionnaire.s..,-Quand le ventre conne creux gistry, Communal...cte.pourrappelere qui de droitrarticlemeq. Etpuis, au fail"nousu.mont"rent "tine demie dou-jeune et st enthaustaste. C estne duubliiler'comme.44114rrarA cc propos ilest bon de85 du Code Penal:(Jen'aipas ieste5tessous lea pour).Lorsqufonctionnairepu-blic, un agentau un preposedu Gouveinementordonneou fait quelquesactes arbitrai-re.s cuattentatoires soitlaIi-berte individuelle, soit aux droitspolitiques d'urzu de' plusieurscitoyens, soitla Constitution,ilseta aindamnela Destitution.6 S. BEN AWNun peu l'explication de ce mouve-inent pro-creole 1la teteduquelsedistinguentItselements leaplus avances de la jeune genera-tion,irreductiblement oppoiestonslea v.bt.idemades de votre accabiLe dictionnar e ne petit fournirqu'une directive, qu'une indication.Le seas large des mats s'apprenddans lea livres,clans la conversa-tiun courante, dans cc vaste at perpetuel eehange que lee hu-mains eimposentreciproquementen societe. La pejoration que ronattache au metier de preteur s'e.tetenctue Itous ceux qui rexer-cart a que.lque tauis'yvient. LaBanque 'eatusoriereg e erre, surunepopulationd'environ38.000.00; cc nombre est d. 17.000En pourcentage nousav,ms doixAngleterre0.04 ojo de la popu-lationFrance0.01 (noCeschilfres nous paraissentrdativementderisoires. maissnous prenonsla peine de lea rapprocher de restimationprobablede nos joueurelegulieremehtCRITS et de notre public, itsauntplutotenormes et formidables.estimant40(/' le nombre denos ;Orients et :a *200, la'moyerinede notre. public,noes obtenonslea posrcentages respectifs: 0,01iGetAutrement dit: 500:sekstiveanent.LARCOsurEn Angleterre 13 person,.-flea sur 1 *00(1.-En HaitiI per-sorme sur MOWAssistentregulierement auxcompetitions:En Angleterre 40personniesoogotsurEn France10pers.sur 100000(1)En Haiti6 pers. sur 100004Dana ces conditions, lesiran..des lignes de Ispolitique parrive dugouvermernent doiventetre crtncourager un plus grandpublic i pratiquernotresportnotional eta s'y interesser Lesdeux mnyersplus propresafteindre cettefin sont de recornpenser largeme tlea lenient*d'aboid, et de multiplier lea terriiis de leux etlea stacte.ssuite.Ce programme minimum doltnecessaire.ment s insererdans lecadre d'unprogramme generaldegouvsrnernent qui envisage--ran oist.massesp parx en Tr allees ilalescce 4ssji5cad.e tatnation a Is viesociale activepar le developpernent inter sif de1'661m/ion populaireet un meilleuramenagement de notre as-siette ecanomique et Prteinaerer. :Cest dans cette redistiibut-tune na1f. ac_tionspourqu'iiZweig de son cat&nous monvu d'un.brin d'esprit de,quifines.tiersleat daBn.sNi"itauligm. eesn tat tiopi :e.poderi'd,erla'tinritionaleque lerain dbgi.13 autre foesAs nous Ire que du jour oilles Rose, cut evente le piegefines-dePassevotre faible "cornTouteemme lacorn_ueeplus longuernentpreitent des theses qui ont mainsau cours de leurs expesier que nous vons a von tprenurenous nouss arreretone.atsa von,d'autressolontierspa ence dun tout homoditions et de leursguerreduIlidee que nousfaisonsdu roleBanque eat autonocuganismes de TF,..en vts-ermorZlatte togs qui ne visentau ont put& aux ingredients ,b ns "La B anctue est usuriere PUis de la BNRH drsIgnEr'''''s,orsque nousecrivions:'Yr-aneCat t-L.,....foot.b.117sesa:etssieen:etilt:dugottieveincesernqu1/enete TPeutcvit aveo17;ikia.tant de rontirnisme desou eruvrants de l'Orient l'Octendionb i e nt:fond. oda' nue justification tantsoustupefiants,piquants qU'elte prete". Nousnous que sportive'Dronre nolitique en debars de cellC (psi tint de gens setrou-uneplumequi eta.ittian Pconsacrer en des terines peatrAnglererre' la Hongrie rAllerna-etetes. c'est un hyd eszaaitres auxquh Timisnous ries" ch con dim ntsindiens surier n'est pas celui qui pi.,te, ne sont qu'une elite, remanation un m?nstrt. Si elle eatacephalquizefiro-is si souvent coat la danssa cuisine on dansses masscelui qui prete a nilnt,ssenci-ee du foot ball dont lalie n eat pasviable.Lecorpshumain_obeitauximpulsionsIan-,questionscornmecelle-ci:pour les embarrassespar des offices.taux ILLEGAL Vous avezes reservistes estbasedort etre'la plus large possible..i. s...QU'tlimporte SI Sf 265 ho-n nes, comolerios voeux.-Plus e nombre deees parleearveatravemRLes equi-eils aublient queks grands plussepasser d' "espicese pour nous wouver que l'unms 011 aux competions nationales Bleu'gens en place-d-cident ne veut plus,, ne peut voir cJurir sur votmerit un ;en de nuisse.le corps immain' lamachine dre Larouspeaparti:ipant aux &rands tour.e I Etat eat un tout.SiIleasont fonction1d e s 40amresle systemenerveux pour leplainTestalents etcharm lut y trouve son compte...tat articul" enmerite n etr e pas convaininfrniment plus qu'ore viehees orgasms pour la14 tt 'tma"le' plus execlleatsent,piusoindre sac de. poivre v autrnoderne,le Plus tindedire qua plus on'severeCesterea s ationdit,---nheur dettorn'etarevolutionnaite ne pent sui-.de son inutilitegland ilpeut a Isri-meurCXCLIMSee;vre le rderavilis9e-toyensjoueurs `entree.sque sGnu-"Qui pent,avec les plus re 200 n en. rev iennent pas: LeLedictionnairele plus re.ire, la concurrence serree. la s"I"grand, plusfernulation e.t sett.ch .e ICS ciinicrument de. 'E-qtfil laisse en mou un pauvre bonhommestir lequel meat ou de lapopularisationie?anouiisernent .de l'individu.plus qu un axiois q7 didieelle_meme nepeut qua tomesde, pays tels quecofmerciale,industriellemt au-plus on recrute de -rnailleursale-BNRHdtdoner.Sibtsavoienquruse'Eittlitique sportivemat-rant unonde (societe) qui on aura faitwes,ion. de pule: du jan.menpe-Cest cc qui explique les vic-use politique agricole,U'zie se sent pas de sapertecrizeLtrveososi(pigieomne.iemMagagene encyclovent vour le remplacer?"sabre" rompant brusquementavec etre. plus larges le sens statigne.la France. Dana cespays,,le foot-balleat viannent 1/12 SpCntentree generale k te'S MatalSRappelez-vous lea pieces tout un passe deg6lomire.liedeyait que des mots arretepar I ornationNon seulement. lea renest gen eralement d'uneAri-atopliane vous y trou., etreiga red' uite au-veim disciple dc Pdun thodoxieconservatrice d e S contrasessent presque toute Parfois mimcairn-ladetix.-la oil! en eCri suis stirm'arriveraitune me-npebartiondquiyassiste, maissaycnturesemblable'celle deLa langue evokearall'vez plusieurs energumenesca ademiciens.opmuede cinPurl' tteargantua. Jemes.Ert Francesjautatnte ccd abitantsereeejoueurspatentes, MUM cat de trois gourdes.Ce hevast deeIdlesrepliques n Neochidelenient,s -qui avec sea paupie. leavec lepeuPlePeqsutiii el-licenciestune Federation eatl afuliecemeZntPIitiqt".p ment i:Foreed6reonattsibunsueut permisnotreless, "Si je rdentendspPitau 'eltotde at ses conceptions qui,iliunpopula.io'nviron ets e s s;inspw grus::::droepespsqerelf0I Jager lea hommes et :ur s eerier et vousensezd,que se couvrir de rid"icunplanplusfontpremierrr allee lse a v uotlu haranguer lo-faconne suivant sea b_en; f a ntastique.be teforce: Isl'est-il pasindlaicD1eru; meine4s ,l.000e'h,n lad eFrance'taste.-conduitey en a qui serontque clui -cicompte 300.000joueurs rulie-arolconditions sociales ambiantes.egpunis at cela. ne tardernpaseout quer dose prendre laplL frlongtemps meme gour cc sin de la Republique, lui qui n'spaset.qe de petit oCligene quifait Pu Conuse. L'inexactitudecompte700 000Tduim Cu ?Ye 75.000dollars en naoinseSiseurvsevrsieeupicireres:evtieliallifaibldepDe ptas, en France. lamoyencapitate nilau versement substartonsrerident 'France1.25olo, de :a population tout au moins,seaavaientetesurtil s'agit de sa!:parC"teancais,exem-te,rement INSCRI..SurPour 90 000"Its 255.000 'dollarsavarPP000d'hommes, l'Allemagneen par laEtNRI-1, la FHF ast pasesseses mots etoafres donnent: qUatreans. Si cette somme.balgtleUr le plus detestable deQ4na.intenantl'important,vol'oeuo,de ses exPressircentage, ces chifravre,allez en mirieux rien qu unepllekis, a lowsus dynar nisme du penp le Atlemagne 0 73 *employes I. laconitruction craa-meetingsmeetingsils ar,.,tous ceux qui fontusage depe lentpompeustment "manif, s particunerementlerintresi...,,,.,tres stades en provinceou i la-cenare me'"langee avec du faux rations spontanees" oadans lea0mitre at de is terre cirnolienreportages de cestnardigraturessave-is quel maitre its servent. de7'-',)ille":Juge de Paix, MaeA de 7000. En Ari 1tpc qu assisteaux maths tiel de boniaux foo:-ballers,toutle monde cut beneficiedu renou-veau de notre sport, la BanqueIs. premiere. Nousavons dit der-nierement que is a-ounceetait mlidernent garantie-par nos joueurs.Elle restaussi parItpublic..Et eral'interessant davantage,garantie dela Banqueaugrnenite d'autant.VoiliiI angle et1 aspectSOUS,lesquelsl'homme d'Etatquin'est pas unfruit sec envisageles grands problemes del'heurequi se posentdevant lacons-cience nationale. lie missa.cat, An.dre Frederique.(1)Les chiffres neatpasa le sem.Dtaii-x3U1SP-telhence 12$ pasonnearigoureusement exacts. II

PAGE 27

,6oLe /Mum BA. BANCOCORRESPON DANCEEnmargedu reportageSuiteeela prgeIdonne au service competentqPeurIe controle, reveudiqueSuite page 1pas,Is Elurance qua don de mon Departcmcnt de pan tcte eirtts lea fcisque scs droitsolique les rednessements necesen vued'em4cherla repetiqu'il Its croit menaces.differentsi une telle situation.PquesEurtout root meracesnee le Ministre de la Justice, dre des me tiretsnecessaires ti, cu peuple. /IOUS lie saurions rester inOr, la Constitution tout i ,,-Cestpoinquol, confonnement-nines sersient penes.tion de tels faits.tiiMocratique qui nous rer,...4acl'articlede la Constitution, .e ,.lle tiens a vous aviser. que,Recevez, Monsieur It Si-tuelkmentavec vne furie accrue. -denmproclaim, etgarantit pose la demandederenseignernentstateur,l'asturance dees disd'ous esroits essenneI dse l'hora. suivante sue lesbureaux du Senat:puis deux soirs, des individus tingues sentiments.et en premiere ligne laliberte in-sant affectes -a la lacerationdividuelle.'Le Sanateursoussigne alas-de mes photospartoutSire :Marcaisse F. PROS-11 yo plus 1.'"ous mons path.me par L r:'.',onp_e a l'elaboration de la Chute deses procedes d'intimi--elks se trouvent, name entre PERdation dont ont etel'objetCommandant du Departerantitaux citoyensde toute constitution trne,ga-olonel,Annee'd'Haiti. L)roitsl'Harrne ui ihisciqu outies mains de mCes partisansdeqi. en debors de pa seoyensace de lairs droits nature's,Parcese sereientCe serait ii,,.faute de laades aclivites electorales,etere exer-subi desme.sures policares,Si, Monsieur leZColonel,ment.porte a votre connaissancetes actes anti-democratiques,Une reconfortante...-qui sent inclicatafs d'un etaSusie de la page 1rent a la chose publique La loitresci'citoyen qui refuse dliratout soieni respectees sous-neur que vousetes Inc saupane ainsi parcecitejepour ce pays.Je vouse rempdevoirs civiques. Elle punit epic-l'e gide d'zme vrcde dimocralVOUStitle vous ordonmezes mesu paysest.pritque r Offier d honfaireirremerunt toils aux qui-tentent d'en-tie, dernande auBureaudmeassPareemsvmwersowevesoikee4wawal,ZtaitapprOUVer,eest Pour_ alme comme mon fils. Notretraver ou de paralyser l'e.xerckediablement des dents politiques d'un citoyen/es susceptibles d'en empeperdu". S'il n'y avast pas desAucune loi ne fixe rE:..poque aate* la repetition.hommes comme' vous, Mom laquelleeilLitie s 'on$ilvrir.auginsese camrec:Je me propose de formusieur Petit, et s'iltie devait gPe 6ict''let tontre le ou les auteurs de plusy en avoir, j'aurais amb,as legislativescu d electionspresidentielles.'zes actin qua me peuvent etre vi le conseil du snortMaisL'article 19de la Cons-Indiirines ou inspires que Pal l'exemple de votre viedetitutiondispose que cbacun at nes adversaire.v etqui s'acdice au bieo public est la le'dru,itte Ind'exp riemeirson oupsinileaonVomPlissent au mepris de la comnae un defi,temoignantmoyens en son pouvoir.,tarantie qui m'a Ere donnee hauternent en faveur de l'es=par le Ministre de rInterieur poir.act de la Justice, dans tineDans tin pays oil parler fecte sicpeutetresoumise aL'exPression de la pensee,_"queue que soit la formequ'elle afiettre que r ai renduepubli-de grandeur, dc haute,justice et d arnour est devenude cune censure,exception faite dud'ETau-que, la plus energique protesGUERRE DE-'casCI-A.AT DEtation devant le Senat, car la, uric entreprise Presque rids-pithII..la Constitution garansit le res cule; on se refuser d'etre un aIIOUSi.,qt7i. aPpnarteisent tatecrveset-'pect des personnes et la promiserable, c'est?exposer5. nis et de demandercompte a ceuxtection de kurs biens.la 'insane et aux fins les plus quimtnacent decornpromettreLe President de la Reputragiques, votrcett1 battitude esterite caractiristi -----'tiequialique ayant, declare qu'il ne celle d'un hemvraie democratic.s.Or il nous a ererappertp' flue*nit etre canclidat ala ree-Votre esprit d'indeperdandeetpdaiintbiles.citoyens ont 'tIe eob-lection. obeissant ainsi ala ce, vobre re4ictde la\verirotnud ati on de lacartdexciter*Constitution, Je cross exciter te et (\votre respect propre enceux places pourassurer latioxi de tette liberte.Peeanon droit de citoyen, en me yens vous-rnerne, vous valentpresentantdevantle pays l'atioiration generale.VousIl lair a era reproche deseIsvier a ucecernpagn, electoratecoronae candidat'a la Presietes l'un de ces hornrnes dont n.estpas ouverte. Et ron consigdue-idente, te en vertudes antion peut dire du bien en y rtucolme tomeutpereturtba.iirize de l'ordrepublicties 9, 19, 24, 15 et 78 de la eprouvant quelque fierte.aci ti tendanta"ditt Constitution.V'otre succes aux urnes se-cueac1 re6seqr u acle, ttesdca'utindidcaatnudreid.atJe vous presente, Menraceluide la democratie'-st la une atteinteperteecuroneI ,l' assurance unegarante dmleCessentimentsdistinpublique haitienne, un pres--HDes citoyenscotdes humi-alea mora te un droitessentitl.ige meme pour le Se/lat.laallam policierester darce trim.gas.-ItLouis DEJO1ERepubliaueetrtimidation.Etat HaiSeiiateur de la Republique tier. JeAppeles 5 deferdre les.drcitducontribuer.et c est pourquoi je vous accorderai monvote.Bien 5 vous,Theodore BAKER1IFP/ma/E-3/56.Armee D'HaitiQuartier General du De-partement delaPolice deVort-au-PrincePort-au. Prince, Republiique d'HaitiLe 13 avril 1956Monsieur Louis DEJOIESenateur de la Republi-quePort-au-Prince, Haiti.,Gran&3i-Soyez plus grand de tailleAugmentez votre taillede deux a sixpouces avecnotre nouvelle methode convenable aux deux series. Re-sultats garantis. Les rensei.a-gnements sont .5.7..nis gra-tuitement. Ecrivez 5 Padresse suivante:0ACTIVITIES (D-689)Kingsway. Delhi-9 (India)T-le nom seul suititpart' outs citoyen derester indifie de,sirarztq uelesgzaranrespenale sanctiorne la'constitutionrzellesaccordiesd 'tdSituatior;du fresorLesfonds generaux du Gouvernement cot accuse une balancc negative de Gdes. 27.744.000au 31Octobre 1955 contre Gdes,46.878.000 alafind'octobre1954 atGdes. 26.323.000 en septembre 1955.IItst porte aupassif des 'fonds generauxlea va-leurs non depensees descreditsbudgetairts.des creditsextra-ordinaires, le montant delaga-rantiepnrtielledunickelencirculation,lesolde des comptesnon fiscaux etlemontant desLenumero5La Cigarette Splendids Impose depurs plus de 25 as par sincomparable invariable, ses taha..Yeeilontres, parton ariimeet un gout ex-a-Agents distributeurs:Joseph Nadalet CoTelephones Directions: 3489 et 2238.IMW1185111MININIMINIVIto FrPour VOS cadeaux de toutessortesbliez jewel's depasser chez Russo Fr.quu satisfait lea goilts lea plusdel:cats,Et, surtout, n'oublit;as cluest la TM Eli,-son qui a Is sp4cialite des articles,els attv-snontres, bracelet s.2tontres,pent ulas, lunet-tea de toutes lea qualitds, et ma assortisrenV(le bijoux aux psis irk:lie:blest.'NMoposmor.Senat delien vouloirfairypart ou Secritaire il'Etat der Interieur, de son clesir de levoir venir s'expliquer surteinte portee aux droits indftiduels essentiels de cescon-.citoyens, victimes de ceiteteen IC et de fixerla daledela sance a laquelle le Sicritaire &Etat de Fin tl:Hew-aura a repondre a cette (luta:tion, et a toutescurtsey quP-pourracent luz etre posees am.rsaeujle.tde la campagne(S): LOUIS DEJOIELe 12" Avnl 1956".LISEZLe Journal"d 'anceIndepen7k 4, '1.f,Monsieur le Secheques cull.par le Gouveme-nateur ,krVelaidremerit nonencore presentes aux4.gje votisaccuse receptionauichets dela BNRH parlesde votrelettre du 11avrilA vendre unrkpeti. beneficiaires.courantpar laquelle vous te Timis= engt,1/2,ele aeinform, z que des individus Source Matelas, 'avantDette Publique;:t1eacharnent a lacerer vos pho l'entoedu CimentLe montant brut dc la dette'"toz portant vos titles et quaApublique aaccuseau 31octo-Achetez un Billet de 13 Loteriebre1955 Gcles. 216.745.000 con-..Ines de Senateur de la Reinspr nsl'Etdsaide nce de la 'Republique.ments,saadressertobre1954 et (.ides.215.240,000 porteekurnanitaire et socialeen me-neoureeigne tie Gdes. 91.546.000 a la fin d'ocat ffaitiea, an organteme de istate,4ilique et de candidat a la F'rejenequOaeplorer A.Grant,,No 22 au 30 sePteulbre 1955"reN.6 temps(Bulletin Mensuel du Depar-cfbellath utrice.-E chancesun tel etataleihoses.J'ai or Champ de Marstement Fiscal, Octobre 1955)cnversel

PAGE 28

(IFP'02.13-AU-PRINCE--limnIL N'Y AURAPAS DE REELECTION,parce qu au sujet de lacampagne de reelection menee parLe National"President Magloireadita Mr Paul Kennedy dugNew-York Times));...",l'ycontrelesipeuce qui slyecritqu'ilm'arrivequelquefoisdepasser unesemaine sans avoirleloisirde lelire."En deuxmotsDons son edition du 19 avril, notre confr?re ''Ls Natio-nal': a voulu trouver dons certainspassages du discours duMinistre de l'Intgrieur prononaa t occasion de touverturede la pasente session legislative :me rgponse a celui du Prgsidint de tAssemblie NationaleprononcE a la mime occasionTris perfidement, le confre44 1NDIQUE le &flatcar Fernbran comme ayanttrouble* tatmosphire par le jeu senti-nels des passionset prEsente le MinistreTelsen commeIcyant cArifig par quelques bons motsopportungment pronencEs.IajnTSPhOre daft vraiment trouble et elle t estencoredepuis qu'im quotidien IiIEN PLACE eat lanceavec fu-rie et hystirie dans rineearnpagne forcenei centrelaCherie Fondarnentelle, base indestructible desinstitutionsdernocratiqueshailiennes.C est cc qu'a ken compris tintelligentet sublil Ministrede l'Interieur` lorsqu'il park des heuresparticuliirementgravesque traverse ladgmocratiehaitienne. Le passageen question constitue 'It 'premier paragraphe du bref dis-cows du Mintstredel'Intgrieur. Reproduisons-le donca tinier:lion de nos fades lecteurs:"II eat des heures particulierement graves dans la vie despeti-oles comme dans celles des families, quisollicitent la meditation deceux qui ont charge Carnes. La democratic hailienne traverse l'unede ces heures...En ne -reit:rant" pas celle-ci,ceux qui collectionnentles -paroles a rehab.' semblent arms& perdu leurvocationAssez de "boudins'', Messieurs!n'y a pas longtemps, I eus snort de faim,enHaiti, enla douleur de lire dans les co 1955, a la suitedu Cyclonetonnesduquotidien LeHazelJoie"que le Cyclone Hazel,Je ne mepermettrai passur son passage en Haiti, lais de ranger cette affirmationsa quarante huit morts, de danslacat egori enombreuxblessesetdes des -boudins-. Mais"sachantsailliers de foyers detruitsque, generalement, les renseiParlasuite,quarante gnements fournis par lea jourmile haitiens furent sur le naux disciplines et soumisnepoint de mounr d inanition,Voir suitepage2sans compter la menace* d'e-pidernies diverses."C'etait a. fendre en 40.000rnorceaux ie coeur le plus en-durci.J'en etais la, a metnorfondredans ma grandepitie, (mm qui en ai tent be-soin) quand Westtombeesous les yeux, ces joursder-fliers une energique et categorique "Mize au point:, adressee parrambassadet rd*Hai-CorrespondenceMonsieur Georges J. PETITDirecteur du journalIndgpcndanceRue des Fronts-FortsCher confrere et omi,Je vous 'erne's, souscc coucerta (mites fins utiles,copied'unelettre que je viens (redresserau Co-mite Directeur de l'Association destia Washington, Mauclair Journalistes HaitienstZephirin, aux Editeurs de laEtant donne que laquestion inRevue Reade?s Digest-leteresse aussi et sudout ropinionpu",eautorise"a la rendrepresentant du gouvernementJo profile de cello occasionpour6 avril courant, oille Re-liqumjpuatique.haition declareque, "PRA vous feliciter de co patriotique.s ac-TIQUEMENTpersonne n'estVoir suite page 3Voir suite page 3811/MOOMOVRE0A l'adresseCampagne Senatorialedes fossoyeurs*etCampagne PresidentielleCest intentioniten1 illementrnCandidat au" Senat et a deande de renseignementsquenous reproduisons cesla Presidence aux prochaideposee sur les bureaux dupassages extraits du Message neselectionssenatoriales et Senat,leSenateur De-qn'adressa le F'residentmod, presidentielles,le Senateur joie aetcalarmg parlesgloire au Peuple Heiden, le Louis Deink I la seance de Procgligs d'intirnida lion dont6 decembre 1950. Nous espemardidernierdu Grand ontgigt objet de paisibles citorons que lesFossoyeursac Corps' a demaude au Buhiyens qui ont subi des mesures..tuels en feront leur profit:reau du Salat deen coupolicares, par cc qu'ils Sc se.kir faire part au Secrgiaire raient livres ades activitesd.Eiat defIntirieur de son glectorales, et, candidat dealt.dEsir de le COiT venir eexplire a.ux prochaines elections"Mars il Cmperte avant quit sur t atteinte portge aux senatoriales etpresiclentiel-toutes choses que soient exdroits iudividuelsesseirticls les,rhonorable Pere Cons-dus de notre collaboration les ,des citoyens vie times de ceicritdesire que lea ;Granitesconstitutionnellesaccordgesfiances si savamment et si meAinsi gullressort de laVoir suite page 4chemmenrentretenz.s jus-,qu'aUx derniares campagats II1.ne s agit pasde delectorates pour servir lesin-ixansterets qui n'ont rien de corn-11111R avec ceux du pays. CesttaaVoir suite page 3deprogressocialAprdpos desCest -tambbur battant une action rapide et ferttleet meche allurnee''que se "II fat*, ecrivait un journal,dispositions transitoirespoursuit dans la presse Gott. sortil enfin des sentiers bat-Nous nous voyons Menvernemaentale, en particulier. tu.se la routine, et de cetteobliges de faire nos reservesla propagancle a r occasion de pause' perrnanente qui nousquant a t opinion du Praila Fete Nationale de r Agrivalent d'etreas en retard surdent de l'Assembige Nallena-culture du ler Mai.la route du progres social, etcle sun le4dispositionsiransi-bares de la Constitution deCettepropaganirque etc".nous trouvons trasutile, aEt alors que pent signs-1950enattendantque la notre avis, comporte un seul fier, aux yeux des gens se-voiisuite page 4element qui n'est pas dabs la rieux, tout cc tam tam a r o crealite des fa tt, s'il faut s'en casion des dix,ans de prorrpor en auctitt pus ges social-Senat hanien,nap'. e'r.r'r-:apres le 10 mar 1950emLe me Journal, n'ecri.En effet, tousles thurifevait-il pas da.ns son editorialVU parmires de cette epeque a ru duDecernbre 1950:prejuges, lea haines et lea me tealidnie.-FRANCES" de vendredidernier, r u n ede cespagesoil son talent d'ecrivain ne le-cede en rien a sa passionla verit.Ons en rendra cornpteerr lisant la reproduction suivante:Dana le bicamerisme haitien,a traverse de celuiIs France,le Senat a toujours representelementpolitiquedynannquetr2en2o Anthe Ni 449Lunch23Avril10-3-6S11en Al.nisson, proclamatent la fad.no.L..._faut elaguer,tepEXISlite du regime inztaure le 16 emonder. rajeuiiir.nousNotre distingue confrere, salt 1946en annoneant que faut creer".Stephen Alexis,lebrillant le Gouvernementdu 6 &temDocicj.u.sqtf au 6. fiecem.ettoujours interesbre 1950n'avait pas le choix: bre 1950 ii ray avait rien,sant editorialiste de ..Le Maclueretat du PelS appelie tout etait a crEer.,tin", apublie,dalisses.MsatFelixorisseau-LeroyLe 14:955. l'inaugu'epoque, one vague de froia impre*IC d Haitin a visible seat abattue sot le payssoa seal promo renclant impossible toute manifes-.a.riitproprietairele tation publique en plein air.seau.Leroy tom-Le depart du froid a Coincide.:e'it malade,seeable avec la saison carnavalesque.LaL,1 lesurmenage manifestationa donc etc repor-Impose pour la eons tee au,20 fivrier..aceYet de son theatre.Mai's, voila quatette date,:oy, retabh vers lune des pruzemales actnces atta-lal'inaurzationdu dices au Theatre,setrouvait enThetre diff'eree, line Colorable, Nouveau renvoi.no:pourtant. A tetteVoir suite 'age 3

PAGE 29

it0-""ASSEZ DE BOIJDINS...writ pas toujours veridiques,Suite de 1& page IDecoie, n'est qu'une indigneque, cepenciant ils sontCe gros mot,vraisemblablesua.nd ils se nepuispasdirecc maladroitequ'ignoble.faufilent a traversropinion -gros boudin ,mefaitQu'on rait employee coin-Apuisqueje manoeuvreElectorate, aussi(heveulent lee.publique sous leconvert de penser a la. boutade suivante me une SOfted antidote deenerns retriarquables, qui ont'attribuee au Cornte &Artois, la popularite du CandidatDe A rapproche des elections pre que celui-ci nesoit qu'un insle privilege d'augmenter leur a sa. rentree I Paris, en 1814: joie,devenue, cheque j o,u r sidentielles, deux ou trots mem trument auxmains des poli-credibilite, j'ai accepte, sous"Il n'y a den de change, plusforte, Plus irresistible, bres &no:Equipe interesseeles ticiens, etleiintelleEtuels dureserve ceux dont note presen France it n'y a qu'ucanemm'teest,coatestableent, un plus ininuants, s'agiteat et Pays,enfin, elle renferme ense s'est faite P.echo.cats de plus.'procede peu recommendable, dirigent toute la politique deselle.4neme toutesles formes...}Done, la "raise au point 'Nous nous arretons ici, au car it consiste, ccprocede, a allies, reposant sur laviola5: observer aux elections pro-de Zephirin a on pesant d'or, Jourd'hui, pedant ouplutot prouver que tout ce qui a.e. tionde rarticle 77 de la Cons chaines delChef de rEtat.de meme qu'ilreste acquis ne pedant pas de "Baulins cut ausujetdes autres can Caution 'en vigueur. Dans di Que veulentdoneles grandsque la Croix Rouge Amen i-qeiseraient&importance didats, etigibles et ineligibles, vers Ecrits, cc sent euxleaco experts de ri politique,lescaine eat a. envoyer, en 1955, s e c o n d a i r e ...;onsidenest que, "133udin", "bauTyphees.,Sans penseraltshistoi grands Juristes? Nous do-des secant's qai furent distritonssousuna n g 1 e dinet "boudielre, ilsy deploientderintelligen tons que ccsoit ,par devotionbuss dais le Sal 50.15 les replutOt tragique, certains graor &est bien en vain qu ceder adresse et uneperspicaci hierarchique, car le polititien.....garcls bieaveillants etattenves "boudins" qui n'en de. on a imaginejustement la oil te supeneure. Aucun scrupule suit toujoursles inclinations,tifs de rAmbassadeur R3y meurent pasmomsdanon a devore les photos de De ne les arrete. Quoiqu'ils aient change avec Phomme et eacTasco Davis, apres le cri &agereux, du point de vue du joied'app_aserCt3 "tracts" sans cease dens labouche les comode tres vite aux affaires.larme qu'on a v a i t enterre respect de la personaalite hu.dans runique bit de causer lois Divines etlea preceptes Leur plan ne sera pas facile abeaucoup de gerts marts d'imune."fracas a ses partisa.ns et aCnretiens, as poussent Pindif elaboreedevant la volonte arinanII y aura bientatune semis. paisibles, pacifilues etference morale jusqu'au cy ratee du General de Division1nti-Constitutionnalistes?ition.Cele amena mame, on se maine que je me troave "blo. patiente.thsme;ilsseconstituent dont cheque article de notre'prise .> sarprena.nte.d.es ca.narades,inclignes au pularite de1 honorable Sena-toutes lesechappatoires, eagle de savie pra.tique, estEn toutEtatdecause,p3ssible,rdepprennent que teur Dejoie se concretise de meme de toutesleafourbe-comrnandernent interieursecours furent distribues auxle s photos de Fenelon Alphon Plus en PlUs. bien que la has ries.semble que des brouil auquelobeit et gull exedatsurvivants, et ron ne peut se, lecandidat declare aux ne de sea adversaires derneure lards obscurcissentresprit tie te a la lettre. Les declarationsoublier remouvant appalla proehaines Elections Presiden_ une couturne dont le moms cesanti-constitutionnalistes, publiques deja fakes. reten-)pitie que lance notre confrere tielles, photos portants o n que con puisse direest qu' les empechent de voir clair, tissent d'unbout de rAmeri-Sejour Laurent dansles comyrifique programtnegouelle evoque les mo:urs d'un et de raisonner avec justesse. qie a r a.utren'esttonnes de **1...e National a 13. vernement sent "collEes' par pa.ssequ'on croirait aboli 3. En avivant le desk quele pasCandidat alaree-site de svisite,aa Jarernie, tout 5. Port-au-Pr,incetanJame's.peaole, dont aslea seuls lection;est-ce pasle rappelle,une grande surqua.' id, a PetitGoave,Heureusernent qua la pn r horrune de tous les artifices, loi forrdamentaleforme ,une.usa ville nataie.dis que celles.i.prestigieuxdit au debut que je directeurs, a droitde designer lapreuv.eflagrantedeDz..nc,n'y cut pas de Senateur Louis Dejoie, persuis "'Hogue'Petit-Goive, par un plebiscite le Chef de Sa grande sagesse, au respect`-boudin".tant la simple mention:"CANmais ie n'ai pas encore expola Nation, au meprisd'une qua le Soldat a de son ser-Revasons a la mise au DIDAT A LA PRESID EN-se lea raisons demon`blocage. Constitutiondemocratique meat Constitutionnel? D'au-point de cAmbassadeur CE'', sont "tlevoreee*d'or-Eh bleat les voici: lo j at qui interdit formellementla tre part n'a-t-11pas deliZephirin. Ce qu'on y trauve dre de qui nous ne savons.Peur, en rentrant a. la capita reelection immediate -Consmontre en deux fois sa gran-de plus touchan4 eest sa fa-Et la lettre du Mini tie corn le, &etre a cause de rnon detitudon donnee pardes Cons de repulsionpour les man-son de la presenter. Voyez petent, prometta.ntles redres vouement alacandidature titna.nts directement elus par gears deConstitution? Touscomcne eest nenetra.nt, boule sernents netessaires"? demande Dejoiebldqu'eou au le peuple SOuverain en 19./0, ces faits mous portent acroi-versant et consolant,la fois: dai-je"ro-boute" de la Rue MonjItombentdans on -cercle re que le rnilitaire par tradi-Pratiquernent, personneEren Villa cause' ca a, seioneurGuilloux,ou au vicieux, commettent une justtiersnetardera pas a blamer.suclosympathique horrune de goutre; 20 a cause de certaine montrent quitsn'ont pas le qui travaille a renverser LOU.'ne Hazel"-vernernent, on ne peut parler decision prise pour empecherLalme necessaire a. la reflexion te Sapolitique de respect -....-..de boudin, repondit unca.-toute critique centre lefait et a rimPartialite. II est vrai Constitutionnelmarade...Bien plus, IIna eslesat tevenu ker, a la course au Pouvoirh mmes, man o n do it t sequit n y ait qu un scutjo que rinterat dirige souventINDEPENDANCE.-,-,'-i-"-'Bi-Hebdomad aireRedaction: Un Comiteque ron aurait decide pour supreme, a f i n que courantrappeler qu'iln'est pas runi-n'est mort de faim,en 1955, Paree,clue s'agissant d'un"Biockauss" de larue du Cen prudence de tactique etdele comporternent de PequipeHaiti,en Hat, alaitedu ggGeorges J. PETITcombler cettemesure ultra.seuLon soitirnmanquablernent que mobile de toutes les ac-IDirecteutProprietaireet Garen.ResponsableRene S. BENJAMINMme TherLeRedacteureGCh.PefETIT"tracts" geossiers et stupides gues viperines qui designent cs. p on nous apprenne qu ellenAdrainistratriceet insensei 'a.ces symboles c o in in e Pa fait lemonseat inspired pax1 interat?ABONNEIV1ENTSdu travailleur honnate et pat r u e u xBase. de"Le' Ce qui eatutile a runvenPort-au-PzinceDEMOCRATIQUE, entenle seul premier gagnant,sur tons humaines. Nedez b i e n, DEMOCRATI. la piste Electorate presidentiel pas pour que la plus belle ac-QUE, de substituerd e s.le; 3o enfin, j'ai peurdes lantion perde tout son merite,Gdes 3.00 triote, ces photosque,,par Nati ci.n aennerm, pent ktre nuisiblel'eutre,Edgard BORDES220e TirageInvitationProvince" 3.01 sympathie,des Femmeset eest-i-dire ruadversaire ,de la car les interats sont sovent cal de la Rue Bonne-Foi,CE-Imprimerie de t Actiontent, quandnIsm cot ne. pas preciser aupeloton Quand on voitdeshommes173 Rue cleseont -Fpas de ceux quiles distrid'execution.n,,, aesaient nil etre les defenFheures17i5:tdjudimaim7in A:rirlades hornm-s paysans achereelection, au"p/omb"pour opposesetcontradictoires.rlesu Liop22.5eraliiortg,ei sTeD..,ElLattA:h ed,neront commatoujours en prismLib alit,te' 4h-erbuentgratuitement.LonOth, foutreloui,foutrel. seurs faroucsue Cnstiod'un Co'i-'nu eepen antreRuedes Miracles No 81 comprend done.sans petne comme s'e'crie souvent Pierretution democratique,lea adsidepar deux Alotaires et con: Ppostmine cone maison Morpeau enter" que le fait d'apposer nuitamMayor dans -Le National-versaires de toutes lea entre,des repr'eseniantsde Montferrier Pierre. Vous trst,menu lie mechants"tracts" Queue histoire, en plein regiprisesnialhonnetes s'enregi-lo Du Departcrnent des Financesverez tout un assortimentcliv :De la Prefectureai lieu et1dphotos dme democt*1menterpour implanter unp acees p o ose-ra ique.de Byres classiques.En verite, ron ne peut que majestueux systeme, le soute-34 dpa C""erce'oc la PSaf CSdeplorer ccgrand malheur, nir avec autant de perseveranio De 4 membres du PublicEn stocketa prixque represente pour un petit cc que d'habilete, alors qu'ils, 6 Do 'na m ie amv bI rnec eri:n C I e r g ihes sagepeuple comrne le notre, Phor savent bien quele systeme/,Vlachines Agricoles de rindusvie ribie tendance de quelques in gulls clierchent a appliquerD.,zuxgenlillee dames. de noirearnericaine et allemFauctiviclus dmde .,.,evoresdes plus den est que soph -ism.,.soelete recevront respecilvemeni lesibilial ifinise, u.n d.eguii ...L:restatrnobuo4urd.essaphclbrank Morsegoutants prejuges, qui propa sement et one transition ,ebilins i mat s mariie FOR) gent et intensifient des bruits y a lieu de clesesperer dela 1..,.gli'filoit3i1 helalor-aCjoifitaasit"farE.DI::C3RTIQUE:Urt a RIZmareaede terreurs,de vengeance et Petrie. Notre tom fondarnen-4KAMPNAGEL" puissance 5 H erepres' elitesLe Publiccat y eatcordiale, qui, s'iis n'etatenttale voice par desConsti-ment invite& 10 HPterre derendraient la wants designEs parleSou-.,POMPE d'IRRIG kTION mar de' beudins"ea-SPECK" 5.tiroir et cla.Dessalints et de Peverain n a a.ucun equivoque,Port-aa-Brinet,lc 16 Avrit 1956pet de retenuelion inhabitable 5. leursitsaucun gerrne malsain a saDiesel de 5HP-81-1'-12HP 32 El= cendants que,nous haitiens;base pouvant entrainer pareastameamtal,a...e.steorctonakmans.-roupe Electoein250 watts co.nous so-times taus, sans chs un coup de maitre une violaMe Ernst AvDocCatoulangemime 1 gallon degasoline es;e.unction.lion formelle. Au contraire,htures de marche, ,...,.ees: Hill ASSAD; RUE 111. ceJoseph A cHEMAR4..'' m whines ci-dessus sontet--vacASIN de l'ET ATIns itu-eurelle est democratique. repond108 rue du Centreaux desiderata du peuple bienTele 201uhres a ahrespas

PAGE 30

iNDEPENDANCEMangez lepains LARCOBuvez les Boissons gazemes LARCOUn evenerniiit irtattendu,:-Nous venons d'apprendreNous souhaitons de toutla moment de mettre sous coeur que cette situation ex-...vresse qu,.y a eu une grantrememtnt penible pour nos-de animation jeudi matin, an concitoyens et pour les Lail--Bureau de Is Police, par sui les haitiennes ne se prolonge.te de lapresence entre 10 pas tout en esperant que laheares et midi, d'une quinvive ernotion'provoquee danszainedepersonnes convotaus lesmilieux parrevetitiees pour motif d'ordre poli nement ne tardera pas a setique, sur lesquels nous n'adissiper desque la lumierevans aucunt COMMUn cation aurafai-e a ce syjet.jusqu-au moment DaEn attendant nous croyonsmous ecrivons ces lignes.accomplir un devoir tout naOn cite dans le public une turddtsolidarite prolesAizainedenotnide sionnelle en exprirnant notreitoyen haitiensconvoquis confraternelk sympathie aux,atu Bureau de lapolice, prin journaliste.sAlbert Occenad,-tipatementceux-ci:Albeit Theodore Bakeret Victor...flOccenad, Directeur du Journal --Haiti-Miroir" TheodoreBaker, journaliste, redacteurrnerne journal, Victor Ne-;Niers Constant, journaliste, -Max Questd partisan de M.Louts Dejoie Sena.teur de laRepublique et candidat a la-ere.idence. Georges 'Wienerct.rnmersantSelon ce qui anus aite31-fir.ne les personnes appelees-A lapolice oat ete acherni-flees aux services specialises-du bureaudes recherchesNevers Constant.--Le Courrier &Haiti'. dudimanche 15 avril 1956,Correspondance...Suite de la paie Inoires et oou.4 renouoder rassurancede mes meilteurs sentinzentsJean MAGLO1REDiredeur Gerarddu journal 'TED/PE"Crinainelles. Elks ont etc000*Port-au-Prinee le 16 Aoril 1956..,..a._FELIX..sSuite de la pagelSuite de la page 1res. lea mieux carapes, en Icat:te..liefs, darts le respect, Ia.gratitudeIs Nation.--['element jeune, proetl'admiration des foulest-1mgressiste, I eati de ta chambreBrisisLesourplesarabtlisonesursd:politiquementvieille, conservatri-basse, plutat statique, voice :namesont peut-etre .tardives, mais elletce,plus indinee aparlementer.vterment toujaurs, splendides, to.avec le Devoir.-comnte tutu des aestal"ateltesniriigerna/Pitlitespayal-rlses vinalueT.enexceptionscdreaquitises.ent.nacrtouisrelle;etre, durant uric minute Wont ie.,-trois facteurslo) Chez nous, iamoues ipsrle nsu,fut nsev dederaare urp oern tvt e3ri edi,s1pear2per=depiounte,desestpegtientserailnettne.reent,s.. ryes-PaYsaas et enttesPetenLats villa"n oatjamais laiss ePetits fendalismes Ineanx'desgrS lents levres dessechees, qu'un af-crherbetgeois,-tandis que le senateuz,freux gout de cendres ouInfa.tigable es indecouragezdale, lin.est 11/Ih0E0111.0populaire anieres etMorisseau-Leroyse Propose de Plusimportant selaiernent'L'actuel l'resident du Senat,AirCharlesFombrun.salabledonner, a la fin du molt, au The. tiquernent, connu de tout le De-atre de Verdure Massillon Coicou, Partement.le plus souvent unhsuveultesir mtraiaditairons"PerPdu eGtuRaANiestila grande piemiere de sa dermere intellectuel,tul profes.sionnel. un CORPS. traditioesniece 'VARA". C'est une fresindustrieLayanturic clientele, dana..da hauts camels._deelti,ede la vie soade de nos cam" dens le seas "'mainterme' un crifices au devoir, de respects aickpagnesoale poete-dramaturge horarne de lunneres, 2o) Le sysfait passer lesouffle revolutiontime electoral senatorial eat plusLois.F--Lornbundiruit dernioaer.;leunt'esv&i..naire qui ranime, toutes lea idees denioeratiquememe,considere d'un enableconsultationdeDnaprofondeme.nt humanistes qui le certain point de vue, quaeelniCanstitutionnel. dens son retentispropulsent.'du depute.dont le decoupage derisspeaeuP-Leroydia'eetrirrissexicrieuPstilnenurritreevris'aiRe,eurlsesantvderonttureoetamadne.gainIfiAspasciseumblefindia.154;duerstipssod:alcm'kr,Nationale,tre d'un grandmouvernentintelscrutin departemental donne uricde taire des gorges chaudes. dans'imple imageplus exacte de ropinion duMalt.. forisseau-Leroyn'estE.nfin, le 20 mars, le Theatredu Aforne Hercule etait 'mauve&avec "Medeede Jean Arnouilh.pis, pour autant. au bout de cestracasseries. Contre lui, la natu-re se fait i nonveau,sinclemente.yaintezzant. la pluie succede aufroid. La representationcr-A.riti-gone en Haiti'. eatrenvoyee tentde kisapparait indispensa-ble crattendre la fin de lasaisonpluvieuse avant de reprendre la-Erie des manifestations th&trales.enahaitien...lecruel. aneat pas un shasaxd si la gsneration actuelleen Corps Electoral, c'est rune desle kale-mum-&aEn ces tame&oil la craintele-calbindpourquoi le senateur. orga,aget 1fait son chef de fileCe n'est raisons,a.Cqutvoque seenon vendu.II ne cornmercianiquement,ilestpas seulementle camouflageuse pas son art. Il ne met pas ses celuid'un departernent, mas enhienI etre Is legle. dans notre Catttalentsariaencheres.ne met core le senateu,rde la Republique. Po:ationfallait unest certahie loyaute, un certain eon.,sa Plume au service de personne;30) Ce dernicr. en enure.il la met au service de la communau plus oriente oneledepute,avec rage Pohurlues. Pour Poserdot,.te et dm causesqu'ileroitjustes lea exceptions crusage. reinsreditrin eaten avec tautc,pietaet dc,brio, le PROBLF-ME 4.eM41bonnes0sorts -vers les solutions &einem-altdEiaxees, mass cues oatpia-SOUVERAIN dans. nate je ate(trnars sous la sur-Au-C.ozzaiteDirecteur de l'A. J. HGe n'est pas pour auidea isteSon esprit pratiquetant un ble des proble,nes nationaux --ilmoms regionau,rhonorableat lucidveillance speciale dela poll-En sea Bureauxtt.-.., .ste Mane que'Democratic et l'elucideri el:4.ms-es desor--umesu s.s.-r..e.En ma qualite de Membre deMessieurs,siste uniquement 5.' retrousser sea son homologue. moins egoiste quesineafait5tdneotl:Artibonieopinonee-sinoi,emanches et a. mettre en apPlicacc dallier qui, fort souvent,estati'A. J. H. je in'empresse de porter ation I. ,preceptebiblique : "Tu liraite par lea besoins et les' hori-A I adretse...de zI la snort-delea't.YqueInHofiroverteie,ciduimm.iiYuma.dells,.pos 15 P-,4Yt.drassegagneras on paint-ees de son dother.Le Peuplene12 Aoril 1956, dans rapras-midi autun Ir"t".trorn point ans s-yp, podon sur ins_essibiatesvoice connaissance que jeudi dernierembleinenteLt'P,.,1:ss valeurs natioialle; dh Icii -desle:zommeontnjournal. Al. ,LezalsiaNer gli -feequiventMerhseau Leroys'eset tourn. es ve; son Senjournaqui.,3rse tauvait etre here au publicle lade_ vudans cette position parce qu'il sa Chambre basse, enfonction de Les excommunications =mteitts.en vue de roeuvre p"atriotiqtteSuite de lapage 1main oendre.di, des agents de la Poli a Pus'icarter des chemins battus sea desideratapolitiqueset degear!' procede a In fermdure demotipar leslossiles, des imamsse.s problemes.aer-etaPlir-Les hairier,: ont. 'oar.s erdisent tons les vieuxiborizes deIl n'y a pas crautres explicaIncitement.lcdevoir impirieux.43arceque nous avons incImPrimerie,juste perception des reditesCornptant sttr une irdersenuannotre htterature. En exaltant lea tionsdesmultiplesinitiatives, de seprendre fraternetement leade l'A. J. H aupresrreadu Secrit-verms de rhoramdupeuple, en erninernment demomatiques du Se-mains, pourchercherensemble"et unesainconception de d'tatIllTneteves...e Fosant es Paiurollrem1-1mes et en .pronat.tien. tout au. long de sala solution ilescruets probtbmea-tEcf-H.;-,gtotre role, que nous avons leDepart-/'/emeneaurtde' latie-Police,posant leers s ot:e nstecadn.decadentdestbelle existence__ RE de survivanctequi nous oppri-'de notre cote, prephe l'uniond'obtenir dese.rplicationssuer cvet7e avec he rl&iceset avec ce gull appelle'rim.sittiA"ES DU SEmeat."..-de lfamille hatienne. Nous-mains mustarbitrairequ'illegale.s.usst, plus intensementpeut-quime metd..maeraposszbzltte dea--ptvre mes adioites de journa-uo"etre que certains, nous avons tisk, je yous renoucell., Messieurssouffert de voir se commettre I:assurance cle mes sentimentsde:4:na'unetions entre hommes d.OEDIPE*-ae*JEANtotites tears fibres-antpa-Rue CP"1-wrPrince-Dircteur-Gexa-mime raceetattaches parnt du journal01.1teS 1.0.5 pEri0CICS cnscialmperialisme culturer':&natant1 AT A ALEXANDRE PE_carrefour di riotervie nationa,TIOIV REDRESSEMENTS it, la seal; vale salvattice a ett'la fierte raciale en prOnant unartet line litterature. qui toutSOUS BOYER de la ligne finan celle de reritente des valuate:en s'inspirant des sentiments etthereetpolitiquetin gouvernebres,courageuses et ferventes.des aspirations du peuple. s'irnpreMeat,particulierement dansla Nous spun:nes en plein dans unitgnent d-_s ideas quibalaient le violence boyetistecentrerimmoicrise econornique. finanearegniXXe Aide,le,tel Pierre parlour.prisede paye, tres grave. ternble-des injustices et des discrimi Doues.MACLOIREtrie qu'ilsportentbusase faitle heraut du ioeuplehrti_ anion categonque ;mitre Salomonfees de nO5 statistiques sant 4-tien.0en 1882, Florvil en tate: flageifrayants. epouvantablesli noiseant durement leaconsfaut retourair. pourV;cloanner la. ti.-il ne dort pasranif ces magni-1ii4President, relativesii.rhaheas tiques ioniamentaux de D:isali..mous professons qu'on nechanASSOCIATION DES1..._.ORT AU PRINCE, HAITI "Cabrit litteraire" parce quecotbourg Cauvin. des Nemours Au-1.:ARCAHAJE.--Porteparole elt,zommet enoersla Pattie /e -Le18 Avri/ 1956animal fait ordinairernent lea frais guste.des Louis Ed Pouget. des runm-ns classth-crimemonstrueuxd'inctier Monsieur,in. Sa dermere initiative_ge rienacetie situation.JOURNALISTESsalon litteraire en p ein air, sartetions des Mesmin Alexis. des Loteur de notre People.11 lent,.laand a une faute on opposeplus pies de nous. des Luxecriregne ;'esprit du CONGRES DEBOITE POSTALE: No.Victor a savoureusernent baptise..e des ma nareuxa remplir la vie ch. tout entreuuelfiquesqui_auraient s ff"ututionnelle... lea emmetements du tuation auxenseninerne.rits porn-esearne place clans leur coeur;taus.,eat te corpus:,courageuses interventies le Grand. le Pere et raves...IIAITIENS'dathenie nioderne tue Roger St Yer Bar". sousDbmingue, et qu'aujourhui,.rent:e nous-um autre facile, maisquetonFouchard Martineau, des H. P esnavesdominguois,rAncetreonsteur Jean Magloiredes assauts gargantuesquesdesaux Liles inquila Directeur du journal "Oedipe"invites. Cette entreprise qui vierttSinnon,des Moraviah Morpeau,-lancait I la face eblotde deseauppurtuniment supplier -a.la ea... en descri.espa"iitiqueshistorianctens adversatres rigaudins.tetvuirtent et compromet tent saMon cher Confrere,et,hiercisore, labelle te parole de lunnere et de victoi-f accuse reception de vetteletrence de cafes etde restaurants cluessotto !rairiet.pannct aux intake. attitudedes ONZE., en 1935. se re:ire du 16Bovril1956 par laqudle litteraires,er faisant orgueilleusementbriser, plu -FREREsI COLLE SOUS11 y a, certes, un redres-sousinformer he Comite Directeur tuck de se rencontrer. d'echanFRERE A 01J-,,sceneniafaireen faoeur de de l'AJ.H que des agents de la podes idees,de lire!cats oeuvres, tOtde pacciser I one politiqueceux qui oaf Elifrustres des lice ont, dans rapres-miclidu 12 connues et inedites, de vider unnefaste. ad 1leSenat, derni-rcstraits eti riciliges auxquelsdu mime mots, procede a la f ermever,.je in empresse de porter a votre propres.,,etre haute parole a fait r in.re ensemble dans one atmosphepa.tautem cl..s. ttoertesnques. dependance!Aujource nut retre. zmprimerte.re et tine ambiance quiL. sonta leadiscuss o sait-.ntcum ein--peuvent pre *care loosleahuede,rotes, non seuleineet, de haut savotr,1900,Cest runeeat pared. Dana la cwena--le desvaleuis haitiennasm,e wseuelrcconnaissance gue heCornite-Direc-.action. aide le poete, de(:kiie chacun, dans.A..sphere MM.encore& eivisme et d'honnernod'dor re peut nous sauverllacksgrincip--iew rapt/sr:1.des(cur de 1,AI H.mmzatement dt. J. ... aiedea toujoursentretenu une'f PPi exercice de vo c et du gra.nd.sous Ibd;s.a pc,te,r.aies que se pro d conforrnement auxstatuts de ras chde sa persz-ne. de son intel-petiteflam*me dansnos gratifies"Le bat" duvend'posenoireGoucernemerth social jots, fait auSecrete/re d'Etat re'ne pent cluerunts nattonales, -en ces heures Avril 19-5mredt Z4de Mite:tient poursaciler desIgetic''. Son su'mauvaises qui so-I)contnbuer 1 fert.,e, la citet 11ce ennment pourar VC let smants du beau"epublique,sonsremPeiseou eviarnarereamonmarmwmommwmais dons l'iatirit mimedeexp.rcattonsstir cat& mesure;quque ront ala cause cles humbles etdesous rae flans "aottees potentats acc.-ciloyerts.,sclui hut mertte etexploit es et par amour pourvprofession,dentels. Et, maintenant ois toutnotrz pays coat nous ne oozt-Agrees, m m cher Mag/oire, ras-eat ttni, po.r lea uns et im autres,LISEZIonsPas are les laropresfossurance de me.s sentimentsconfra.s'effectuele veritableclasse-tnent des inclividualites politiques4sors, nazis nousrefusons-----,ouparole estPour le Co-tile DirecteurCABINET DEs'affrontant naguereen d1is-ut"tici tent let procedisdcdfsaleJournalr .----Ne devientchef d'ecoltinct aursia-t ilrtzemoletfat_loyerLucien MONTASMe Victor S. Pierre Louuvagesl4rigationSecretaire-General deAssociationAVOCATrtitstuire, riu Isasonlea phi.,"Inde'pendance'des journalist esflailierte73, Rue des Fronts-Forts, LIwands des deux graupes adversai.

PAGE 31

INDEPENDAIotiiLe Rhein BBiNCO IT1et!onat sea ',int&tous soient respectees, Sayssuite de la page 1l'egtde dune uraiedEmocraparvenus alaconnaissanceiron Departerrent qui ne maFerule etprecis dansIc quera pae faire teener uric eprtarnbute accompagnant sa quete au.fins d'etablir leure:lerttlemanclede renseignements,ritiveat %elacitE.art fi:seaPen EcIntdtie.,leSenateurecandidat eexpricae vernenclunturidep laREpubliquuetb tes termes:spit 01113E8a accotnplir le gesqUe VOUS rliplOCCZ. mon Departe/ernocratique qui' nous regit atPeet des lihertea Publiques liequellement procialbe, eturautit querait pas croPEter Its redresstars lea droits esserti,h de rho..rnents secesiaires-:Mt et en premiere lignelibesteisclividuelle.Etla tache du Ministry a plus. Nous avons panics de rinterieur et dejtiFtiCrelaboration de la Chaste des nous paraitdevoir encorUnits de l'Hornme guten dehors etre Terrine plus aisiequertcute constitution interne.a ,ous ilidctatit aux citoyens le litre exer-sons bettreucsite de leurs droits mature's,mandant du Deparlement"Ce sereit tine faute de la la Police de, Port-au-Princ.etart eon citoyen de rester indiffe lettre responsive acelle drent I la Chose publique. La loi SenateurDejoie, par la9uPende zanctionne la. conduite dutitoyen qui refuse de sernplis suse celui-ci infonre le ditdevuita eiviquea.pnnit Egaie. mandant rduDeparterrenEIle-tent taus ceux qui tentent den de la Police "que des indiviArever cu de paralyses l'exereics du rs'acharnentlacese-des droits politiques dun citeYen-ses ylotos portert Festitre"Aucurie loi ne fuse repoque/squat doit a.ouvriruricet qualites deSenateur dgrit electorate,s'agisse d'elecla Republique et de Candilions legislativesOUdonsdat Ila Presidence de 1zniSidentiAleRepublique''.Demain, comme il a etcLe Commandant du Dnnonce,le Minstrede rIn. partement de la Police dterieur et de la Justice MeaiPortau. Prince,leColon e,Adelphin Telson se presenteMarcaisse F.ProsperdiEadevant le Sestet pour sadans sa lettte auSeriateutisfaiAan desir exprirne par Louis Dejie:"Je lie puis que deplorer un telSenateurLouisDEJO1E, Etatde thea.J'ai ordonne auen fournissant 'lea renseigne-service cornPe tent de monDe'Enen s qui luiseront deman tement de prendredes' mesure-sdes eurila situation faiteaux nices.sabes In vise d'em echeInova semble que la amititoYensvictimesde l'at-repetition de tels fait.teinte porteeleursdroitsIrtdividuels essentiels.II faut esperereegume pie lecture desdeuxlettrestine prornesse que lea prothai mentionnees icipeut aiderries elections sinatoriales' etsingulierementIsimplifiesPtesidentiellesseront fibresle s &bats et a lesrarrcrer,,*ctloon officielles,la seanceleurs justes proportionsside dernain du Senat de k bien entendu, la responsabi--Republique viendra clarifier lite attachie ala 'fonctionurtel situationrenduerninisterielle parl'article 95,cor-fudelaConstitution en vigueurleet trouble par des mesatea mattendues dont lea de. doit trouver sa significationutsauxquels on assisteradans respece quifera rob-'T.apporteront, peut etre, unejet des &bats de demainautioic tion.Senat de la Republique.Cette clarification delaCar, iln'estpas tropferasans aucuntituationtot pour quele Pays sacherioute un bien immense a,l'importance et*. l'interet gu'oftiotre gouvernement represen,friront les prochaineselec.katif proclamepar la Constitionssenatoriales et press-Autitmen vigueur et a notredentielles.,democratic qui tend de plusLes citoyens aussi de leurn pluss affirmer enincote, qui ne se sont pasencotegrant ses demarches dans'ea ',re declares ouvert ement E t cuipostulat du Monde Libre cornptent tenter leurscharttuquel nous appartenons,ces aim dites elections, doilleeat-certainernent de vent savoirauront lea gaEi'irable, tette clarification de rarities indispEnsables avantla situation,et pour la ren-des'engagersericusr silent--dre Possible, la tache dusymdarts la campagne electorale.pathique Ministre de l'Inte-Le senateurLcuisZieurnous parait d'autantjoie, apres avoir soulignequeplus aisee que deja danssasla Constitution tout a faitrplaignaitque des agentsdemccra tique qui bObS regitqiettre au Senateur Dejoie quiactueilen ent prederse, etga a-sfficiels du gouvernement au. rantit tons les drortsessen-taient *SaisiT des photos por-tick de rborrmeet en pre-ses titres et qualitesde mere Ilgnelaliberte indi--ttntriateur e de Candidata laviduelle, a justementrappe-t4-residencede la Repubdisait te quisuitli16a' que mus e"ns PartkiP6iire/aboration de la Chaste:des Droits de l'Homme qui,Te tits faits tie soot point en dehors de toute constitu-,Campagne senatonale...AU PARIIMENTLund.' 16 avrildix heures et families.mass aussi la trauquillitEtion interne garantitaux ci dernie, selon le voeu de la Consdes coeurs.de toyens leLibre exercice de titutic'nlea deux Charnbres seApses ces deuxcus_nleurs droitsnaturels.rfunirentenAs.sembleeNacours, le president del'Assemblie'I-II estumiak pourdormer date a la Naticnale.le Senateur Charttoppor un 'd e mettredeuxieree session de la 37e thisFombrun.d----fe'ssous leseux de toclam la seance levee..yus l'artilature.Le Chef del'Etat toujourseateurt-n de 21de la dite Cbarte.queAssistaientacettesolende son cabinet ministeriel-se retirOr la Constitution tout a faitrcenttcujourssoucieux duaua are.se void:nelle sseancele President de la Re et fut susides snembrcs du bent,tepublique entoure de son cabinet Etat Major del'Armee.e-Article 21ministerial.le Haut-Etat-MajorII fires, lea ParlementairesserEth-Tcute perscrne aIC &nit de de l'Annee. les represer.tatits dela nirena nouveau pour se spreudre port 1 Is direction des af Magistraturele.NocceApcstoliircniediatement et reprendreItur,.. faires publique descn pays. sok queleseveques Pokier et AnsiEge a lent diarnbrerespective ncdirectemcnt sout par l'intentediaiwain' quelques membres du Corpscommusieationdu messaged mre de rcpresentants lihrercent choi d/Plei:natique' de la Barqueis.T.a. Chef d'Etat leurfutdonnee.e sis.tionale et un certain ncrnbre &tn.11 h.15. Au renouvellenuntde Ite2" Thete personaea (knitdiridiz/An:mission interparlementaire, le-acceder. clans des conditions d egaL; seance fistpraidie par SEnateur Fortsbnmsue' as &marl-o......,late, aux fonctions publiquesde (onnziteurCharles Fcrobrun 1 savoirs ilny avait pas demo-reseassist& du president de la chaindidats, a parties =dens memberd1n3La volonte duPeuPle eat le dEbrev'enulepetePrultne eincaln7svtaenc7eatnvicce-r'Clolimi111cliliolinri,gufutt,rdie'unsi:ogneptaiscaentsours publicscette volcnte dolttte:e linarcent de l'autorite desPc' president de I'AssembleeNationaquestionnepar le Senateur St tot:,;s'exprimer par des ei ctihoa le'-en tea termes:.eldtes quiueonsmariversaxoir lieu periodi-Le Serateur Fcsnbrun clansonEat cc que lea reglementa dme.qumaut,tuffrageuniversa ,,,agistrai dhcours.adre:sa d'alord Senatpenrettent larellecticn?"-m egal etau vote secret ousuivaut des soulraits de bienverue au Pri.siLe Senateur Fombrunreporditt Li e pmncedure equivalentedent de laiRepublique,peeen re avec ferrnete:. rant la liberte du vote.rue l'itroite collaboration qui a touVous saveraussi henmie moltLes prochaines elections :icursexist& entre l'Executif et le cc queque la Constitution per-LEgislatif et reand./s anatoriales rous offrent bientoutgo,st eu aIrcc.Pit met r.....t cmptche .trut en rappeantrespecta consan Serateur St Lot que leaman-e l' occasion de rcontrer aux Na tituticnIpeup e. par ses rebres delacommission interparle--. tions du Monde Libre, signa praentants. s'eat donnee a pour mentaireoninde'finirneut reeligi-a taires,comlne no ns de le Char e'irelY de berrlare a tcutes lea cmbla.En effet,lesy o t e s...te des Droits de llicrorne, k supatences a ccroniencer par la du soutin furent unanimesI ?ea;fau sonsnemre et qui, eclairant Ea marche, re lea manes Senateurspour for-remperbe detcrr.ber dans les fon mer la carscussion interpailercEn-e de .notre '.\\\Iignature, drieres delaroute on dar slespreseise it cette rctivelle:m insI et 51 nous all/insfournir,uricdi:urea qui la bordent". L'hcnora-Apses la fonnaticusdes attireiPst iustificatioaux attaques Si ble president del 'Assersblie fit le carnaissicrupour leadiffirenta-r souvent repetees contre013-5 isledel'ordre et de la legsDepartments, le Presidentdo Se-des detrac-teurs demetre racele /es faisant reposeranonpas sur net leva la seance. II etallmidi;edroit dela forcemass cur la force moms on quart.Aucune loi nefixant redu droit),. Lesouverair fi'.o t Maar-------poque alaquelle doits'otsquer le lieu= parlementaire,ne 1 filefarce dumgneec oe. peut exercer ses drafts qu'au muu,vrir tine campaelt rallea citoyens jouissantde leurs yent expnme ateneztend 13du vete librementetlegale-usiciem,droits mils et politiqusssentsoinuaiMla representation de fuar-ous sirensIndens4.1'.etIparfaiternent fimeet elite des citoyenEtbres de se li-'le pre.National,,signe'e dde Samedi derniersin certain Albert-Arne-vrer.a.des activites'1-s.-, pourvu (Wits agissentalese ecto-sidentde r dissemblee deordure"Iasant sescollegues parletnenprtei s To uqmu'ailleaturagitreadrreestaceitenrclans l'ordre et dansle cadre mires a continuer i travailler sou-'rmen invilouts avec le mimeea''nousn aro n spassegue.-des lois et de laConstitution-onus de la Taticn.attendons de recevoix-mei des-D'adleurs lemoss d'il.-velCe discours finuivi rdecIelpisIcotlettre et surtout deponvOirqu'ioeui.tirant a sa fin,qu'on nous du Ministre(3,.Pint"iseneur,qu_./--.,.1 identifier et dejouersa farceedise, parexemple, combien briivement Tem lesgrandesmLfan-,"de, tempsnous separe de l'egnes de la politique du goUverne-bluecuetrtenlettle avant de s'Ztretaecmtessinter& bpsseetdont lescudcA principarrnebtlalusufielflet esparvenue-peuple dartsses Cornices en eat desa prourer la.gra odsesasSt!iwneatpicvue des 'elections senato ales.pa x des rues on la tranquillise desonaleur selivrersantenea laquelle-.EtTem n'oubliepas'Toutdois, non's tenons alai-vqueces elections senatoria-'APROPOS DE..re remarquer a cet Albert quo.=les soncEtroitement liSuite dela page Iees a_nous repoUssons du piedsaida-vet lea elections presidentielquestion soil plus amplemt dguelde nationalite d'uncitoyenles?debatfue par nos juristesqui denOnr es qualites d'haitien et trial-,_en authentique hennete se trou-Nous attendons doncvoir ceque lea&batsdea Ducispour.-.en ant eniame ladiscussion. Vent etablies dans le discours queEn de hors du faitque les 2rononlecaPresident Magloire-"oul-banien-en-.domain rnardivont nousaP Constituantsontreppour offrir cetasse.-exemple aux autres haitiensporter.le maridat qu'ilsant rep duEt puis. en attendantqueAu double point devise souverainenprolongeant le queernioeusza30des principesdemocratiquesInbsb=r7k1c 'lb esni"11 ad sitai en-rnandatduPresidentde tillrappelons quet d'art/se constitutionnelque loR ip ulliqueartslea11 imp orte denousP ate,dolt etre prealablementresolue,nousne cessons de defen-" serier lea questions,en commendestdre dartscc journal et de laransitairesnesont cant par cene dela fin du mender_candidature eventuelle denopas insePcnables de la char-presidentiel,laprincipale, quate.LaC onstituliontreDirecteur auSenat deest on tout en ccsens u'on avant de passer a la nation alivela Republique,pour leDe-sic peut pas adoptergu:/ques du futur Chefd'Etat.partement derOuestaux unse ses articles et en reje-prochaines elections,nous ter certcrins autres.Qu'il $'aornmes naturellement inte-gisse de l'article 77, de tarties se a laquestioncapitale 32ou de t article 88, ils scntuisedebattrad',tons immuables et intangibles.10 heures, a la tribunede 11 n'onest pas ainsi dis Dis-. attiLs.CassagnalAVISNOUVELLE AlAISONDE ALVTER I AUXDE CONSTRUCTIONotre Charnbre Haute.positions Transitoires quiSeWineplanches etcar telagmraac ent a aConstztulicnTate:aPuittreellsinin:atd4turipaauvxsdesans, pour autant, faire corpsconstrur tionLeEmmen)ea ec dle.Asortiment et Quante,auxOn pourrait dire (Ls dis-mcilletir5ADRE. SSERine :warm Assm)Positions transitoires qu'ellesEntre:Ateliets Franck Card=ricnnent comme un APPEN-et Rhumerie R. Alh RoyDICE ala Constitution.Phones:5565-5124,

PAGE 32

1-12RTIAU-PRINCEIBMISOOMPARE1Ce DEJOIE Peuple-I6iusqu'ici,leSenateur LouisDejoie,haitien CENTPOUR CENT candidat declare--etqualifie--a-laPresidencedelaRepublique,est seuldans l'athne, suhissant les assautstiesforcesadversesetaveuglesredamant pourtout un peupleaspirant -a un changement dans ladirectionde sesaffaires,ledroit de se choisir librementet selon lesHORMESDEMOCRATIQUESun MagistratSupreme,lequeldolletre enmimetempsunServiteur du BienPublic,'ape'sladeclaration du President Magloirequ 11 da pas le,droit &tie candiclat etquail ne recherchera pas iresecond mandalIre DEM sell!peuple-laQualmLesmanoeuvres deloyalesonsimplement electorates se briserontJacmel le 16 avril 1956Monsieur Georges J. PetitDirecteura"IndependanC2'Port-au-PrinceEn son officeMonsieur le Directeur,Vous n'etes pas sanssavoir que recemrnent par un&era du Souverain Pontife,ceatains changentents ont eteoperas dans le calendrierVoir suite oage 4Le civismeen AmeriqueReposeNous crnsiderons comrneunpersonnage inutile, toutPERICLEShoinme qui ne einteresse.pas aux affaires publiques.riastitineurLa .h,mocratie t.st trujourcrhui a tepreuve. Elle esimerzacee par ceux qui le croient depassee,et qui prefer:-dent /a reit:placer par des systemes plusautoritaires, rnieoxadapies, estiment-ils, 'a la societe inclustrialisteactuelle.Les clefenseurs de la democratic repondentqu'au con-traire cc systime cans titue l'apogee de l'Evolution desso-delis -humaines et qiie tout char:gementforzdarnental clansles institueions dun pays sraiment derriocratiquenereit representer qu'urie regression.Mars ils son toles pre-miers arecohnailteque "le prix de la Merle est une ci-gilante de bus les instante.Siune nation est goircemeepar le peuple mtme, il est essentiel que le peup/e pariidpe&zone facon aelise ci intelligerzte a lagestion de toutes lesinstiturrons publiques: qu'il fas.se rnontreen un mot: (Papit cietque.Voir suitenage2line louable initiative du SENATEURSt-LOTSt-Let a etti presenter aPappreciationduGrandCorps 'un projet de Resolution du plus haut interet.Les Chambres n'iyant pasrinitiative des loss de finan-ce, la Resolut on St-Lot solIllcitait de toute urgence derEsecuEif une loi par laquelleit serait constitue uric causede pension pour les emplo-du commerce et de l'indus-trie.II n'est meme pasTikes_sake de discuter l'opportuni(Le crune telle mesure quandripense que ces employesui ne concourent pas momsDe Jacmelbre d'annees fournies a leursemployeurs.Aussi, souhai-tons nous de tout-coeur voltle Senateur St-Lot reprendreau cours de la presente ses-sion sa si louable propositionde Resolution.Republiquemammas/.11 nous estrevenu quel'Ecole Primaire RepubliquedesEtats-Unis.situee auBois-Patate, en &pit du betesprit qui a anime ceux quiont pense a la creer, est loinderepondreauxbesoinsreelsde la population scolaire du lieuInauguree depius decem-bre 1955 au jour armiversai-redel'election duPremier Magistrat dela Republique,cetteecolene dispose que &tin localinacheve. A la rnoindre averVoir suite page 3Albert ,OaptisteRenancer a oneoationalite impliqueTicte par lequel unvidu abandoinne soudroit de au-jet oarde citoyen dun Etat, enfaveur d'un =ire Etat.En cc qui ConcernsM Justin Dejoie,ou eat racteatituralisation quiravait habilitejouir de la 'qua-lite de frangais, Or, k quaked'haitien nejautaisite coniestee. D'ailleurs,* cooccuperen Haiti des fonzticms publiques,notamment celled'Inspecteur desDouanes.Ds la sore.il devient thsurdedevofaire accroire que leSenateur Louis Dejoie n'est pashaitien Ainsi.au dire de Pima-tateur Albert Baptite. l'arriere-pe-tit-fits de Nicolas Geffrard, inn desPort-au.Prince, le28avrilfonrlateurs de 1'1r:dependance Hai1956tienne ne serait pas qualifie pourAu Directeur du Journaloccuper le fauteuil presidentiel.IndependanceQuelle aberration IEn Ville.Le journal "Le National",a, clans son numero du 21Arra courant, publii une letIre que Monsieur Albert Bap-tiste, lequel s'intituletuteur,prt e n-dnousacoira dr ess ee depuiscendrediatquine no=est parvenue quelunchder-flier.d-Malgre le granretard enregistre darts tenvoi de cettelettreet ne coularzt pas laisser se propager les illogismesqu'dle contient,nous la reproduisons, dans son toste inte-gral,et publions lareponseque nous y asionspreparee.cu=as ceansieurge du Cyclone;(et cela ne releSecretaire-general demontedix-huitavast bien voulu nous comraun---Au nombre des agents dont quer la copie, en attendantrepon-cestains sort adroits it mi,ciense.deux,qu emploie ..11LMagloireDana rignorancenoun nousdans ses rapports avec lepeu-Voir suite page 2I 2ems Anne Ni150Jeudi26Awl!1956devantla forcecalme etirnposantede sapopularite-Hr. Albert BaptisteET NOUSMonsieur le Directeur.C'est avec la plus grande at-tention qua fe suesdans votre in-teressant bi-hebdornadaire lea &-batstiiitou,de la souverainete,natio:sale.de rinviolabilite de laC.enstitution et de la canclicktu-re du Senateur Louis Dejoie alaPresidence de laRepublique quavotes appuyez fortement.CocaineVoir suite page2rMEME PETAUDIERSNENEHEAilli I"Le National" avec rau-dace, et Laval:ace qiii,-sbnpla regle d'or de son comPor.tement,a publi, bier,sieurs notes o0prendpartielo) EnotreDirecteurGeorges J. Petit, parce quecelui,ci a forrnellement ref ii-Volt suite page 4ne devrait pas laissertankerAu cours de ladcrniere que les autresavance-session legislative,le Seniteur m eatd up a ysne peuvent pretendre a unevieill.esseexempte de tousHe Edouard Cassagnol, I actualite politiqueetIsoucts, quelque soitle nom-les 95 0/0 politiquementamorphes duPeupli Haitien...Des quatre forces(SuiteVoir le Numero du 12 Avril)essenple.se trouve un \Isnsieur Ro-?Adult du peuple sur inntiellesdu paysenumerees bert I3azile qua a lui scut consti ton qua n esf pas faitpourpar Me, Edouard Cassagnol, teetine force extraordinaire..Voir suite page 2Ireste le peuple qui .,...i.eneinendu. a cote de WI.'it est crautreselements tres dis-dernier lieu.0tablBaOuequesremarquetL ECOLEVoiciceciu en dit I auteurzile ead6int "-.antinn eleutilesdela lettreauSenateur nientde conquiettivee de raffectionLouis Dejoie:populaireje le crois officier deLa seance du mardi 23rArrnee,ceui` canaliseson courantdu Senat, ainsiLe people compose de 95 010 rayorusement.'J'aithoisi M. Ba etait prevu, seest poursuivie,desEtats-Unisd'eatmosphereheredephes gun onturs petits probleduel en en e eseseuxlernentspolitiquernentmoor_isle comma prototype mass nom dans unekbre= sont ceux dont raction eat "ddt y.?Idmes journaliers squelsgou-function de r influence gouverneadversaires,quoique de taillevemement les aideatrouvermentale. Ces 95 010 peuvent etreetant des homrnes crane eduone solution--indiscutablement consideres &online acquit .cation parfaite:rhonorablele.gouvernementserherche leurLouisbien-etre,il leur donne duIra (Senateur LDejoie et kveil. de l'eau pour leurs plantapathique nunistre Adel-..taunt, de raicle dans !curssouforrespondancesYmphin Telson.Frances, des rnaisonspour leurN.D.LR.Ayant appris l'arresOn cut Pimpression, apreahabitation. des medicaments con tation, dirnanche dernier. de notre 'laseance, que cesuestion-nstie leurs maladies.confrere JeanMagloire,Direc-q;Entre autres chosen rearqua teur de rneur et questionne $ etaiepthebdetnadaire "Oedipe",bles. je tiens de Mr George, Cleanus nous empressons de publics la mis d'accord ?our preconiserire que, a Jeremie, on nevoit la lettre suivante. adressee au Sele "fair-play' comme moyenpresque plus des traces du passe crefaire &Etat de l'Interieur. dolit de prouver que la divergenced'opinionsimpliquehaine, la persecution, la ca-lomnie, la divition intestineque quelques energurnenes rqVoir suite page 3

PAGE 33

Le civisine...Mr Albert Baptisteet...Me Edouard...Suit---.page 1le sunaoser noir vir2r-etesrlie ban,Suite dela pageIpL-,-edu Sateur. Lotis Dejoie.-Dans lesgrandes demo. ne to idaits la lutte que volts nit-ri noire attentionsur tart.Danz quel livri de Droit notreSuite di ta page 1"tt:raties de rhistoire,telle flex, je m en voudrais de ne pis 78 de la ConstitutionHailienInstituteura-t-il apprishors k rehausser,Me Edouard Cashes cette vertu civiue rvow dsignaler leksinip&atifs dene actuelleainsilibelte:le cas (rune decheance.foinidlesacomposegnotledeclare "Aten.laetie 78 d..,''Constitutionpre.scrite par a miqu on _pea de 95 ol o cl'eleme nt s p o li tiqueit connu un developpement acturne aim m'ai:, pour etre,perdre la nationalite d'un ntat.exta-aordinaire. Les Atheniens President de laRepuldique.ilPour 'EtreEta President sans laisser leterritoire de cetmeat amorphes' .rrespiraienr, pour ainsi dihut:de la Republiqueil foul:Etat et sans avoiracquis, a re.S.agissant cr un peuple, itIre.une atmosphere de de-lo.etre hoiden. necrun nesetranger une entre nationalite?West peut-etre pas requis desrouement a rEtat'Des E en-qui lukneme eSt Di' 61 -13.--nl 11.a pirel a) etreheailleat;nEed'ui.nv.ach's_ ChsianCtinSOSIl ainiveestier se ertolnest s'arreter Ila definition ht-lance Its ieunes apprenatent le. d'une mire nee egalsnent-.'&gain de reconnaissance paterntbn n gardees".terale donnee par Larousseavant tout, a etre de bons tlenn--tien, ozz, a rtifaut derecon-Apour votie em..,rn.au mat aorphe:"Subtancesnotre tour,-..20.;avoir jannis renonce 1la naissancepaternelle,it ale fication, Monsieurl'Instituteur .qui ncitoyens. Parmi lea etudes suoat point de forme reEperieurcslaplus importan natiu'ailleillitimne'mere nee egalement heftier:nous Hymns avotre meditation guliere etditirrninee".3o-tteetait Is rhetoriquequietre age de 43 ail s accomI,.deux testes de la Constitution enSans doute,r auteur de,/Ai,:aooir jamais renon-u*--date d9 Octobrekormait les orateurs at horn-43-joatr des droitscivik2o) 12et..-11899 tlFirela Iettre au Senateur Louisgissaltle pays, poure mos de rs.-Imes &Etat de rce ala rzalionalite hailien-iilesmaavenir. Dins naNtiques;knjoie entend presenter les18891892,Epoque olfits ,/,,les g ym ,as e s les jeuntts gens5aexe proprietaue d'im il iane eftdont vous avez voulufirerdes*oio de notre peuple corn-75skip:e 3 traient intensement. -.-bles ea Hiiti, et a var. chi;liEn riporisenous eoulons consequences.defavorablesa la me tine MASSE INFORMEhaoac qui.bituelle..alt service militacroire. pour l-' candidature du Seri' ateurLouis loolitiquernentincapable de,eire,obliga-payJe nietonntessa residencedvetcasse moms rnalgrZr; termaamigas viaDejcne, se soot realises :.-w perinanente de tout ci puissiez reconninder leasteur Setion a lnieCoreciduploie dans sa lettre, qu'ilneArc. 10reaca ma. La qualite de cito.---ttoyen: mm le service paliti Loais aijoie coarni Preside:a deyen d Haiti se perdvane et constituant, par con9tie etait egalemeat consi lela Republique, alors que ce dirnier eonlepasteS-n.s auealeurlo) Parla naturalisationac-serpent,une quantite fleet-we codm uneobligsleaplusation. Tana--,etiaitienne en 1893' est ne ea 1837-,-.fils legitin dJo tinDejoie qsi Louts!, D.e.r.oieSc. qualitE ct hat guise en pays etranger.geabledis q le les homm.vaitrenoncea a natioad orogine c eshte tien,etdesArt 7. Tout haitien qui sePour Me Cisia.gnol, leFapables occupaient, souvent apres l'inscription deson pere a lasa naissance, en raisonme*-fait naturaliser etranger enue peuple est. a cc point negli-tansretribution, leahauts Legation de France. A r appoi de me qu'ilvst tie en Haiti, d'unforme ne pourra revenir dans dlepays qu apris cinq annees.geable qu'll n'a, que seape,''postes, tous lea simples citomaa assertionje vous refire a Isere &malien parce que nE 1tits problems journaliers, et3rrInstituteur peut ilmens votaient, au seinl't.spase General de la Situation aussien Haiti et a.yant corn nous.apMonsieurenprt si Monsieur Justin tine fossquele gouverne-I Assemblesd'leslois de ladi laAepurniquecrrialiti portfanme 1w du sang africain dans D.ejoies etaitJannisrennu a i aldea LrOUVE tine solutioa.....,. -,,nee. IVO. dans le 1,,,,lre ministre-.inatton. En plus de cette fonc des Relations Exterieures di r epoes v"nes-ga pour se nature iser et acespetits problemes, ilalionlegislative, thus a "de cnie Monsieur Anterior Firmin pro'En consEquence, Monsieur res d5annees prescrites par la Conereside I l'etranger durantdoit se tenirour satisfait,arnocratie pure" d'Athenes, le testaiti juste utre contre cc fait Louis Dijoiesatisfail a lataut :en ces temies:-lin entrefait premiere condition de t esti.on pow son changement .eAses souffrances uric e fois sou-citoyen faisait partie des nobnationalite /lagees.eaucosp plus digne de notre as-,.breux jurys judiciaires, etest la tolerance que la t..1--,cle 78 de la ConstitutionacNous attendonssa reponse. EtAutrement dit, le Pelvicprenaat part aux ceremonies gado:: Frangaise accorde i des hsi facile en ce quiconcerne lasi vraiment.il est de bourse foi, vivantencore a retat semi-retugieuses et meme aux re. teas de s mscrire i Port-au-Prin-i-premiere qualile requise pouril nous le fera volontiers.pliantpour ne pasdire apresentations dramatiquesce commie Fiancais, sansgulls Etre President de larepublz..retat franchernentprimitifCette grande tradition de aunt jamais guide le pays, irisque si on ne peal prowler quen'apas de besoinset peut,,lli; Cite Greciue lea Etats,criptionfaite au mepria dela d'au fres failsne t ont reQduCorrespondance...se contenter de peu ou me-(4,"conslitution Haitiemeaflame deUnis, comt,l. les auties dela loi francac.inhabile.Suite de la page Ime de rien.raocraties idoleine.s, eeffor.--C'estainsi cilie MM. Gau-'est pourquoi, ces -95 capPour cc qui a,trait a b. trouvons du alit reproche au Di-recteur-"Oedipe, nous voulonscent de2,6 perpetuer.En thief Menos, Tracy Riboul,Au. seconde condition nous somcr&elements politiquement a-suppai-riantr egsclavaeenv11._. ___cbien Rn ---.rrriest no treIuguste Riboul. Emile Rib ul Beaales encore plus etonnes que leestPtrreerciq.dueessiaousPauub:aiclaati.L.1..erctiteide'norphes peuvent etre co' nsiur-etton Rinere,""accordant au x mains favoriRigaud, Dnst ituteurait pux'ennery DejoieLeonprovoquer un Communique du Dederes comme ""acquis.sesles arcnts politiques. et Deanery Dejoie,Justin Dejoie,,concevoir,un seul instant que partement competent.Et s'its soot acquis a sia-aux etrangersla.possibilite Gccrges Dejoie. etc,. etc., etc., ont _te Oiredu senateur Louisuoncompte, c'est qu'iL n'y ade devenir citoyens, lea Etats etc insaraclits coe F raneais a la:' ,Depie, Justin Dejoie, haitienNous gardons aussi le ferme cs. Lpoir que le Comire-Directeur deplus deroblemeligation de France,quand ils d'origint,fils;l'.4Jlifera, de ilin citetoutce P....P.de.rnocratiq&as d'aujourd'huiqui est en an pouvoir pour queIJOnC en plein vingttemePant ecarte certainesfaiblesmentappartenu a la nationante_nes Hardens et on comta.m-comme sonsoit cease avoir renonce asa soit fixe au plus tot le sort d'un siecle,cc siecle qua eat con-sts qui avaient contribue aubiotic""-..e,..nationalitepar le seut fait infortune .tnembre de noire cotposiderec o m m ecelui dedeclin dela citegrecque.Re(Ill itMonsieur le Direc-d at etc inscrit a la legalfat-ion-..rhornmeparcequecc-tiodde FrVoici la lame:Mais les detnocratie.s ne pm-..distineuesteur.,1 assurance de uses sentim int,France.lui de rage atomique, retqtL'Instituteura-t-ilL.Association des Journalistesluxe cr uric attitude cornplai-vent jamaas se permettrele--Albert BAPTISTEcomprts ee que lui-rneme apie au passe sid'analphabetisationde cc peaecrit cla.ns sa lettre?Haitooteromglorieux, sonsante. II leur irnporte ii toutInstituteur.niveau de vie qui n'Nous cit--''Port-ati-Prinee le 16 Avri11956estpasmoment de faire le bilan deRue des Fronts Fortsl'opinion de la Segretairerie d'EtalMonsieur ):-.,de la beteSeeretaire cr Etat. beaucoup plus eleve que cc/eta esprit civ que.NOUS aV Oils rhonneur de votcji:agriculturedes Relations -Eat'-Ili, r etat de sootNotre Journal: .e:tantoerreares rePreinfortneUe nous av ns reguoure etsea methodesQuel est-aujourdlui:....("-senteepar lepreatigieux juricon-.'-oert ii toute.s les tdees,pour su.te haitierz Me Antenor Firrn;r: no:reconfrire Jean klagloire,i---bilan aux Etats-Unis?Les..k1lair hbre discussion. nousadont nut de. jarnais conteste 1' rectenr-Girant du lourtzalOedipeD primitives de culture qui'coles remplissent-ellesiturettre nfont rangerparrnilee payseons publie, ci-dessus, tun let competence absolue.laquelieopia uric ledate du 16 avril 1955-,1.-. porte anfonction. qui eat d'impregnerpar zaquene nate conarrieres au milieu d 'un moolit de mr Albert Baptiste, le nion est relativea la nationaliteoatla-privees, assument-i6 le rnam-yeas. en tant cluepersonprincipes dela democratic?a a "emu' qug nus sam--Line entre fait-bea. u. coup. plus..Au momenta.meat au ron remisaitaans iesquelles vit tine nota-veritable attachementauxquel s'inlitule.qrs tons admettre qu'ille soil lerance que la Ligation Frangane..0 j' --_,--r.-DallS quelle'znesure lea cito. In, CSIts jeunes Americainsor unaussi,bien quit au t pum-it bonne foi. Nous 0011 digried notre attention est ia to-qnstituteur''.-.a re, 1 Port-auaccorde a des hsitiens de s'inscridu sieur JustinDejoie. pert duenateur Louis De'i ie -.agents dleaPolice.cent-it. le 6/age de mon journalpublic ItImprimerie,.nt procede i la fermetur, de son--'ance que des agents de Police deenprogresen-iquniduevait tire uvre au cc peuple,tout cela cc clitmsin vendreli, des rien aont P.fee'46 avcuEgsue.;ble partiedes95 olo d;CRA3bE et la misere sordideMe. Cassagp Fo Oa rlpouvoirs publics?Et enf.;ala societe, sans recourir aux teneur eel tout a-tiende services essentiels gen'frer Line !dire d111I---re mix idies qu'il entend exmie Eperis de laConstitution Hai-fait contrajcvs. sail qu'ils aient amass qua-,ays.inscriptionfaite auc de-Prince, comme Fi an-la ferrneture de mon imprimene.q uiisui irnmcoemmatt eau.xvc'est-idirecertainesn;les;le'aNpTreisElLuiL le rgeautein,zita 1; encontre du fCrtienne.3 atuts, l'Association des JournalsEnurnere trouvent Iseace'511-pourle;95 ointine facon active et conti-en cc qui concerne l'Etat me Plone le citoyed prend-il part,Jla candildaturenous donnonsdu Sinateurme appui queaRTracy Riboul, Auguste-Cest ainsi que MM. Gauthier:boutBeaubrun Roux.Petiontes Haidtiens. vuus prie de lid faire teavoirCS renseignements ade. satisfa-tion!Ittiff'craemurorcphep'one a la gestion de son gou-qu its anieat canside.res:"..'s0:LouisDeloie a a PresidenRivier;E njet et de prendre les disposons.--'vernecnent?nery De'oie taGtngand Deaner7ea' fairs dont se plaintnotre confrere. ME ACQUIS!ce de la Ripublique.Dejoie..Jusrtel.13'.11.,,.,Ypour qune as renoivel lentpaler,etc. oat etcejrneliecon 1.,Dans l'espoir de recevoiruneVair suite page 3Nous ne soulons pas dintler de saqualite d 'Instills-joie etc.Extract de "Informatiors -nicion *i.' c sujet, je vousfeui de bonne foi, mats,la CaiSIlats commie Francommuprie,atagrcer,eMonsieur le Secretai--etDocuments"ler marsquand ilssont nes en Ha are d Etat 1 assurance de ma hLegation de France.,-d.,haute1956bonnefoi ne suffil pis,enitoit const.amment appartenu a a'consideration.aA suivretoutes =tares, et, nous nous n'ationalitehaitienne:eorgesPour Fe Co -site Diredeur,INDE,PENDANCE"etonnons qu'un --Instituteur-Cetteopinionesttiree duLucien MONTASBi-Hebdomadaireenooulant apprendre ei'autexte de rExpose General de 1-Lib airie SteI her-6f lrui d'eereiairee l'Associaflon'\ rsituation d'''...RedactionUn Coacte"Rilees Miracles No 81,,..ti, poin I anne1890 au uel nod HaiSGeneral d.DirecteutProprietaire et Gera=es choses-'qu ii trait-.e la RepublIquedes journalistesHaitiens*GJ. PETITpn tsart pa se scrufftre fa.meux instituteur nous arel-Sonxcellence MonsieurE,tIndenne Buis' on Morpeau en fatd'arguments,,qiii ditruis1 c1de Montferrier Pierre. Vous tiouPrep= tout sin assortent divas systematiquemenlla dEduc en nulle-ment comprendre .a parisans Secretate delettat T:lhe lnlaterieur:_.C11 .er,.. et qu'il a cite lui-memede [ivies elassiqueslion qu'ilcouctrail en firer te"---s,.',et en fairefirer_aniso icetI'It resulte de cette citation guCABINET DEIrnprimerie de l ActionCetInstitutcursingutleCioudvernementEiglivaiz.,fte ad'thiaai--Me VictorA-Wcirie Loutso.. 23Rue des Front Forts74 lier'', a, din; sa lettre. a-tti-den de.11dlao. stewJustin Dejoie. 73. Rue des Fronts-Forts 7.ProvincePost-au-Prince'Gales 303Rene S. BENJAMINRedacteur en ChefMine Thirese G. PETITAdministratriceABONNEMENTS

PAGE 34

mr,prit decel. chez rancien-ristre du Commerce duPre--nit-lent Dumarsais EstitnequiitPorte I ecrire, a propos des5o/0restantsdes -.forcesPopaiaires agissantes"ce qui--ifurittMon cher Senateurvous-4avez be que des 5% res;tants des forc.s pop attires-agissantes. it y a UM: treS,trs granie majoriteque-rniecne si elk etait actudie-rne.nt opposee an Presidentpreferera encore 5.you.%pour use raison quesnous connaissons et dontca et victime votre grandl'EcolevSuite dela page Ise, c'e t l'inonclation des sal-lies. Mors que lacour se trans"form-en un lac queplusieurslours de dur soleil n'arriventcpas sitiveatsecherD.! plus, ilne s'y trouve;pis de fosses d'aisance,spourAds eleves.Is estimons que pour-eine oeuvre decette impor-tance, il estnecessairedefairedes debours suifisantsiloourquoiaussi, nous espe-,zons ita la le:ture de cette-110te le Departemept interps-zze sera raisen mrsure defais.xe en sorte quecomme les au-9tres ecoles de 1_iille, celle deoRe?ublique,cie's Etats-UnisAteponde, au moms,aux exi-gences de laVie couranteda Capitale.--,Et nous attendoris...Avis matrimonialje", sou.ssigne, demeurant etLascahobas, iden-41tifie ati No 4888 qqpourle4prescnt exercice, declare au4public et an cammerce, n'e--.are plus responsable des ac-(tes et actions tie mon epousesee Gabrielle Pierre pout in-.compttibilitede caractere,-r..e, en attendant qu'une ac-tion en divorce lui suit inten-tee.Hermanne DUBUISSONIles pains LARCOpere Fabre Geffrarctdont,soit dit en passant,vousetes la vivante image physique.--Done ceci (lit, quid dun'en ai pas le droit duPresident"?II ressort encore icidal-meat du raisonnement de MeEclauardCassagnol que leabolodeleme.nts politique-meat amtorplmsdu peuplehaitien avec!earspetitsproblemesjournaliersquels ii suffit de lea ai ler atrouver uric solution comp-tentpourrien.Et nousavons vu cc que l'auteur dela lettre au Senateur LouisDejoie pease des 50/0resttantsdesforces populairesagissantes: --memeSiunetres grande majorite decesforces etait actuellementop-posee an President die le,prefereraencore an CandidatLouisDejoie".Etquelleest la raison invoquee a l'ap-pui d'une telle assertion? Laquestion de couleur! Me Cas-sagnol ne va paspar qua-trechemins pour atteradreson but, et a. la temerite il aajoute le comb!e du cynisme.Pour Iui, Ja question decou-leur eat l'argument decisif, etii lui suffit debrandir cet-te pomme de dicordepourm tireen &route tous teacandiclas qui n auraiett pasLa peau noire du President Magime et cot se presenteraientpour prendre sa succession aLa eresidence de k Republi--que.Ici, lagaffe de l'avocata couitevise est immense,monume.ntale! Et deplus,die coastline use double in-jure: injurel'adresse decette "tres grando majoritedes 5% restants des forces populaues agissantes" qui pre-tereratt. se dormer un maitre,nousvoulons dire un PO-TENTAT A VIE a causesettlement de la couleur .Ioirede sa peau, plutet que a a-,.voir un simpleserviteur desea interets rencontrant ceuxde la Nation. par& que cc..--serviteur, n nuratt pasta peauMe.d Cassagnol,Et c'est bencet etat d'esSuite dejapagenoire; injurel'adresse "duPresident Magkire titre le mulitre Edouard Cassagnolnouvel Hedouville et Hedou-ville NEGRE,vous plait!voudraitpousser vets l'horri-ble prejuge du negre contrele negre, ou tout an momsmiser sur la couleur noire desapeaune serait-cequecomme. tremplin alorsest le Chef de la. Nation en-tiere et non celui crane par-tie de la Nation!Quelle maladressel Tout de!name!Mais pour da.ngereux et anti national'que puisse etre astel argument, ilee-u r cquand meme faible sinortconsistent, pour la r a i so nbien simple que de toute cat-te phalange de noirs representatifs, le President Paul Eu-gene Magloire ne saurait etrele seul capable de gouverner-ee pays!oLui-meme, d'ailleurs, a ditdans une interview accordieau repr,esentantdu "New-York Times":"Sans jouer inutilementl'homme modeste,je vous di-rai, en toute sincerite, et mescompatriores vous ledirontegalernent, que je -ne me suisconsiiire corame unsuperieuraucunde mes concitoyens, encoremomsindispensaalen'Quand doe," se basant sureargument-couleur epidermi-que, Me Cassagnol se demande: "Quid du "Jen'en aipas le drott du President?on pout facilernent lui repon-dre, sur ce plan de la couleur,y a Antoine Pierre-Paul,Edgar N Nur:32a et tart d'au-tres encore pour faire face auJe n'en ai pas le drcilt" du-President.0A la verite, le peuple hai-tien dans son ensembleeatpour le ahangement, et gulls'agisse d'un noir on crun innlitre au pouvoir,n'entendjamass'y perpetuelL'bistoire est la pour attester que I'une des principalescauses de nos malheurs residedans lelait par la plupart denos Chefs d Etat de vous youloir se cramponner au pouvoir.De bonne foi, tiest-te pasvrai, Me Cassagnol?Quid dors de votre quid?(asuivre)GraildirSoyez plus grand de tailleAugmentez votre taillede deux a sixpouces avecnotre nouvelle methode convenable aux deux sexes. Re-sultats garantisnmut.-Les rensei-ts sont f)srnis gra-tuiternent:Ecrivez I l'adrIse suivante:ACTIVITIES (D-689)Ningisvgav. Delh-9 (India)lignEMMIRENSIIMIEffingrariIN6EPENDANCEd!Mle810111101811511110411111012fRAMERk"r>.Bum les BoissoZiazeuses airermamm'Quelquesremarques...tSuite de la page 1s'y attendre. fincident--,delent 6.,coininandent, dansce.itains eltange de politesse sitet& -diverse.secteurs de laPresse locale,merit comment& nous crayons potsresuitat ppsitif voiedireque folsiectif principaleatacquis paatteirit Is possibilite pour le park-r le Prestigieux Se"mentaire digne de cc nom, de parnateur Dejoie, par le ton lerti'1ge.stirespectean daiffainstir'me et couttois desreponses publiques, par un contraerseriemit:que fit le ministrceTelsonefficient;aPffieciae'nt;lesea questions d (une dizai-atiLns nacitoyteniasaldes(les'exuierprPimeinetrlibtentre-ne),ii se trouva, jusqueparmi des rnembres de l'Assempridre leurs respolsalsi,uaucurie eaergie at atbirndehienconnus pour leur blase intimiderliconservatise", leur sent'. lea oppressions sterile.%estaav itolencrixs,meat de fidelite au gouverne ses qui donnent occasion des?inter:'meat Maglo re,reprocherroger avec scepticistne stir /a realian6`I Union Nationale" aiSenateor Dejoie son "man.01.:, enrnme fa affnme le distin.que de chaleurson e.ysessiMinistre Telson. I /a tribuneve pulttesse.diiSnat. au coura de Novotante seance de mar did. dr'our notre part, sons es-e nous nousprtomfettotera;timons que, apres laLreponsertventr,du mirustre Telson a la premlere question de son intei-..;NDEPENDAICE,.locuteurmalgrel'attitudeagressive d'autres "haut pla-ces officieLs" le pas aiEn troisphrases...franchi, dans us c.limat ndechevalerte,,.reciproque,criPour"Le Nat:inner qui feintsans renoncer a 'ems obliLions dumandatqk souverairegations de defendre leurs po. a octroye auxConstlitetrantsde 195salons respectives, Its dtux mx's rePithlis ha explicationses'claires et trespraises que "nteimsnrateurs se devaient de res-aliens eu a fournir id i meme.pecter fa majeste de La Han-93, a pas wen ionguss,ps.tegAssemblee,en restant n Le Decret craoet1950 soukdans le cadre d use discussionl'empire dowelse sent disroulfesroulantsur o.ie 'respectdela hberte individuelle, et surla necessitt de garantirleaomits consacres par la Conscitutionen vigueur.Requis de faire connaitreson avis sur lea principes sus-mentionnes,le ministre dei ntesieur et dela Justice,en quautt. de membre du Pouyouc.xecutif S'escabstenude repoadre par l'affirmatifDimarkheLitteraire" de' Felix 1sAorisseau-a. certaines des questions en-Leroy connagra in attraitlattves aux cuoyens actutlle culler.*ment detenus atm ordres deUn jeune poitt d'avanf gardetoutostte, victimes de mesulea policteres, k.osees par lezenateur questionneur.LiMaas, Its raticences, tea cnconlo-cutions qu'il a employees pour nepas faire de revelations, ni heur-ter la vente, auratent permis auplus exigeant /nterpellateur de atdeciater satislait-,compte teutide *Taal dalerte" derriere lequils'est retratiche ilonorableire fetson, pour essayer de justi-fier lei actekarbitraires, onti-dentocraliquesetanti-constitutiorzndscour.geusement denonces par l'hoaim-able neuateur llejoie.Bans noire' prochame edition,nous reviendrons, air cctte iron-blante questiond'Alerte.A. vputsque, scion la propre declarationdu a:tin/sue de finterieur, in pais,A ,vendreme nat.&l'ordre et tatranquillite regne.ntsur mute fetenoue du terntoire, te medico originaleconcurremment avec la candidatusource matelots, avantdeuce,re du JenateurlaPreai-l'entreedu CisnentDone, ccimportait de sa:,naafivoir on le salt, grace a la magnani-Pourrenseiggreeme intervention d'un Membre du'aPouvoir Legidatd et a la lucid:re men IA,sad resser-inteltigente duo membre de ft-) ie. A. Grant,No za-cud. then que,comrneilfa lai, champ de merelea elections du 8 cctobre 6?meme annee fixaitIsix (6) antle rnandat du President de lapublique. En silent atis ernessous ftmptr. e de cc Decret. p. Srdire sea constituants, It souvtiale:se fappropriait et le fairait siert,dans tons sea articles et en actortait as lettre el son esprit, n'est-ce pas confrere 7Au "Cabrit Litteraire"a prepare tut raider de poirnes detonic beaute &rut it donneraprimeur I ceux qui seront &man,cite au rhiatre&Haiti. MornsHercule. Petionvillc, IF s'agit de-Frerot Castera.Moriss-A.z Lercce-qui s'y commit en fait de pnesitet de poete ne twit pas d'eoges &son endroit.QucateInismirsmagmessient1Russo FreresPour vos cadets= de toutes Bodes n'ou-bliez jamais di passer chez Russo Frires,qui satisfait lea *ofits lee plus de-MeatsEt, surtout, n'oublitz pas que etst la mei-son qua a la apecialite des articles, tels qua.srentres, bracele.ts.montres, pendules, knee..des de toutes lea qualites, et un assortineen*te biioux aux. prix iunbatt.ables.ALCOOLALC 01,GUY SEJOURNEFournisseur aupres des Hapitauxet Pharmaciespour sa haute purete scientifique.Founiisseur aupres des Industriespour son haut rendement.Fournisseur aupres des Liquoristespour)isa qualite incomparable.GUY SEJOURNEMAURICE VABREPort-au-Prince.

PAGE 35

6-AVISNOUVELLE NIAISONDEMATERIAUXDE CONSTRUCTION.'PintLs.Cassagnol'ewe de planchei etcartelages. en.pitchpinedu pays --Taus autres material= deconstructionAssortiment et Qualite, auxmeilleurs prix-4:ADRESSE: Halle Marcel ASSADZtiitre.Atehers Franck Cardosoet Rhumene R. Mix RoyPhones:3365-5l4LeMum 'BA.011111....00111101111111190M"IBUN LIBREDerniere heureHerne -petaudiere.'IRE:Derriere le candidat Louis Dejoie,suite de lapage 1&explication etant presentee:le Peuple se groupeloppement agricole dela Repubisque. Sonadministration.silest du. sera bien It relict de cellede Geffrard qai fat la plus fruc.tueuse dansrindustrie, rapicul-ture,commerce, lea finances,etI ensagnement.'Derriere It SenateurLouis De-sole, candidat 1 l'election presideu--tit% de 1957, se groupent tous lesvattiotes du Pays, lea industrielsits plaoteuis. lea professionnels;lesttonmercants et la grande foule=tinesornbret dans la plus af-misere. Autrement dit, itlilourgeoisie et It Peuple &lanesiamt trupases*incliner devant ceearstEdat prestigieux. an syrrbole national, dont toute la politique eat:it traval: de la terre,itrespectales &its des faibles trap souveniesoloites et alas. "Cest bien laItoEtique qu'il faut, dans an Pays*sate .essentiellementagrico/e.'pour apporter remederappau-vrisseznent de it mane haitienne,et,toute cette gangue de malaiseicoritaniq' ue qui cemt nos fronts-extenues. Dui, c'est bien cette pa-litique qui' ist favorable au sieve-lair et 1 revolution ducitoyen."ad Peup/e tout entier.Le GrandlagEoleor-Agrertome,LouisDe-Senateur de it Republique,--naididat declare 1 la Presidence,dant rhabtilete technique, et leaMatedes de productiak,\agricolebas ant Ramis d assurer uti,,placeiii--tipremier plan tent dans--vateurs., de Lafond, fils dudeeteliaitiernic clue dans la haute g nerat et grand revolution-Ircriete Americaine, a lien diagrios naire Merisier, se preparentAyala.. en la prescrivant connne la k recevok'neje, la senle. capable de releverCar our eux et ce gut eatla 'standard d..e vie rut ale, et crap-.eertaine pea de borr vr.,avec kiejoie,t exportationeur hemeineeutes leeclasses du deuxieme product du pays,4eIt societe haitienne.la figue-banineq uetaitqthin group e de poli-,leur grand soutien reprendratienk aRRuYant sot It Pev53 vie Ceux de Marbial, detominateur. font de It politiqueFonds-melon,deCochon-line force de combinaisons deloya-lea et machiaveliques.candidat Gras, de Montagne Lavoute,bark Dejoiegrandit,devicntla etc... eux Bassi dEscecdrorttome la pins ocPulaireSa Plaiden grand nombre pour accla--6ite,is sanPlioite. .!labonhomie' mer le Senateur, car la cultuson innmdustrialisme, joints 1 onedfedenree deaturelle le rccomandent reu'Atvanterusucentfoul, et ki base,s I negligeeujour-lonasest de sfrieuses chances,,d'hui sera a Phonneur -avecIsatmelkment, It peuple a la lattir Agronowne Dejoie. A -NanIttde de donrersonsuffrage par Mandou,derriere le cimetiereIna,=atria lilareqdemocratiuiluiplaitreelledans le..ouzenareur a factunesd'mrec.II-gm-6--grande route carrossablejusquaVienadministrer sea affairesqu'i la Saline,les,habitants de'vets it sera encore davantage dans cetlendroit at pthparent a k4es chose: publiques. De ce prinrecevoir.-1t4evraian, le people toot mailer pia-1V1"onsieu.r k Directeur, ceux49e sa rde eonfiance en la sa-"Item du candidat LouisDejoie. clac outcet endrcit jusNos descendent de Fabre Nicolas qu 5. cinquante. quatre pen-_%dfrard,run des plus grantis vent vousl dire long sur retat'-aets crEtat haitiens cuevieille dans 'carrelyen' etaientslite de l'Anse-1 Veau aidt la gloirecegens. En cc moment, tantdonner au Pays, avant SureVartiguenave, 11n'ya pas de-lode que si lea interets de la po-Zitique ne vimnent paseatraver:,celix du `peuple,donneraon vote en faveur du grand tech-.4sitien Louis Dejoie qui, par seaIsombreusesUsines itablies dufgard.au Sod, demontre suffisam.itaent, qu'avant de at porter e.andi-1ItPremiere Magistrature--de Ittat.II contribuait au diveEd ard BORDEScommunique.DE JACWELSuite de la page 1turgique. Cot ainsi que notre fete patronale de St Phi;lippe et de St Jacques du premier eat fixe au 11 mai. Lavile de Jacrael at preparefeter grandiosernentsea patrons.Point besoin de vous enuraerer les grandioses manifestations, lea receptions anointsqui at derouleront en l'honneurdu populaire et quasi Acme.lien, notre 13ienfaiteur, le Se-nateur Louis Dejoie. Les cul-bien que anal, us respirent.Grace a*Mr Dejoie, us ant del'eau et tine bonne route conduisant a la Saline, plage fa-vorable au balm Voilatinhomme qui vent du bienpour la population. A Levan-neau, B. la la Montague, B. laVallee,Lafond que de pas-tes, sortpour acheter des ci-trons, feuilles&oranges, ye-tivert etc, etc. L'achat de cesproducts a soulage2depuis dosannees pas. mal de masereux.Son quartier general. la cu setrouve sa grande Industrieau Bard de Met,beau-coup de gens trouventleurpain quotidien, eattoujoursen action. Voila, un liommequi fait du progres, et qua abeaticoup de possibilites. Parees actes gull a deja po-set, lea jacmeliens seraient in-grab pour ne pas avorr uneINDETENDANCENCONotre present nut-afro etait delaSOUS Pierre quand anus a vons lufretchez (barites conk-ensdelaprase quptidiame it coMmuniqueal la correspondance e-el:antic mire idle&mare el it Sccrilairerie dEfoi dell:deur.= relaliftmen! a la sitnntion fade an Di-rectum du journ.el 'Verlipe", noireconfrin Jean Mallaire.NO10 poblierara prochainemad;leconfiinceDejoie.Oni, Jacrnel, uric vile Si interessante au point de vue intellectuel et econornique S.&hole de jour en jour. Mais.elle trouvera tinjouremain salvatrice pour la cam-per parmilea autres -villaqui Pont devancee,n'y a Pastres longtemps. Avec Mr De-joie. il n'y aura pas de probleme. Dernierernent,leSinateuretaitjacmel. Dans un quertier tres populeux duBeak,tinyin d'ffert. A cette occasion Mr A-dolphe Alex prit la parole aunom du groupe,il a renou-vale son fidele attacheinenta la politique de la terre duSenateur, tout en lui disant:"Plus haut Senateur Dejoie,"Celui-ci ne s'y attendait me.-me pas;a repondu sur levif et il a remercie Mr Alexpour ccaccueilet ensui-heicuscrivit 3C0dollarspour rechet d'un taxophcnea rerchestre de Jaunt!. L'as-sistance cria: Vive Dejoie, vi-ve Dfijoie.-Un jour viendraoti Jac-melatira des citesaisrueSt Anne a St Helene, a la Satent.Toutnfi'y a beaucoup deTout en vous priant de publier cettelettre densleplus prochain numero de.vo-tre journal.Je vous salve respectueu-senaent en la patrie.J. LAFORTUNEjacmelHaitiT-16, now ieul--Voix de FUNCet hebdomadaire Sise danstons les milieux,etpar fequel, lea nombrenx Instituteursde itRepublique,tant urbains que ruraux, fontentendre leur voix, apres urieeclipsequelqqes semaines,a paru, enlamerspecial,pour avril 1956, avec un co-pieux sorrunaireion peutdetacher des articles bien penses, signes des floras avanta-geusement cot-innsdanslemonde de l'Enseignement.Nous recommandons chau-dement la lecture de cc flumetoet .en prenonsoccasionPour presenter nossincerescompliments a la vailiantequipeet toutpafficullere-merit au Gerant Vesponsablenotre talentueux confrere Ju-lien V. Minuty.se de paMuger dans la gamel-Ministre de l'Interieur.-le \des reelectionnards;en termes claks et precis, le2o) -Le National"sous Benateur Dejoie n'a pasen..es initiales de E. T. a de-peint, avec le cynisme qualui eat coutumier, laphysio-nornie de la seance du Senatau cours de laquelle le Sena-teur Louis Dejoie a fait preuye de cc courage qua its vaut lui faitobligationcommason immense et inebranlable Grand-Juge, cr ordennereitwpopulariteles inculpes jusqu'a cette hen,Mai.s l oil rabsence tota re presumes innocents soient-a rissue de laseance., I sol-liciter la c:emence de qui que-ce soit. II a declare que lerninistre Telson, avocet re...presentantdu Peupledoit pas ignorer que it Loit,It d un sentiment de dignite immediatementdeferes14et d'honnetete chez ces Mesleers juges nature's.sieurs eest revgee, eest dansUn point,c'est tout.it fausse et degoutante infor-mation, sous PI n t i t u 1 e: aS'il eat in reproche is adresserL'hcnorable: .5enateur Dejoie..rest 'bien ckit dean voir pas,ILFALLA1T CONIMENCERf1,7*PAR-LA, SENATEUIrau coin s de son Expose a la siertse de mardi. flagelle la 'cimduiteNous protestonscontredes -EXECGTEURS DE 11A11-....cetee nouvelle infaraie de"Le TES OEUVRESquisant cause-National'', en affirmant qu'a de rincarcerationtrap prolcngee-aucun moment le senateur de paisibles et honnetes citoyens.Dejoie n'a prononce leapro-lxis que Ins prete sans doute.oPartespiraattiELdene tSaeun.l!ne-bnutar-un indicateur...qua n'enCivil de Port-au-Prince. les RE.v6&,tend pas que sok considere rends P. Bernardi'', JD-Samt,avec justice et equate le cas Pierre et Cenoplia Point-chi-jove-0des malheureux pares de fa-La eerErnenie seat .dErcul`e le.. .... '17 avril 1956.utvrieon depuisNona leur renouvelons nossms--quinze jotus. --la demande baitsdun fructueux.sacerdoce.-Gerard MeckkinhourgA GUST DEMANUFACTURES55,Rue Dames Des-touchesyort-au-Prince,HaitiCable adressi Genie&Phone:2t07En consultant la Maison Gerard Mecklembourg,vow pourout faire sin ire s 1-en asecieirertd'articles divers a tres bonmat-did pour ganir yetre n-as-asir.altere?nt. censulter Itliste ci-dessous et demander immediatement A la MaisonGe-rard MECRLEMBOURG son quota etsou prix.TISSUS DE COTON DE TOUTES SGRTESTalons en caoutchouc pour souliersArticles de plage en caoutchoucCartesis jouerArticles de bureauValises en cuir et lfalettes de voyageBijoux et fausse bijouterieLampes tempetesBidons de hit en aluminium renforcePeintures Chernolet CeramiquesSets-urea et Cadenas Plzen0Moulins is viande et is MaisRadios OiicnEncre d'imprimerie et LithographicRecbauds A PetrolePaeus et Chanibres a fairpour bigclettes Marque EmergCordetro-Porcelaines de 1-let-end et Poteriepaysanne de l'Europe.Chaises en bois cordes etarticles de sportMateriel Electrique t.-"? tomesmitesPinceaux plats pusC-vernisSonnerie autmnatique pour bureauGutils armoires-) etagricolesCeintures en cultpour hommesAlateriaux de constrbctbanTitus lie coton darts in assortiment richede denim et colorisTissus deRa1on richement assortis en detainset colonsChauserG en colon et en soie et baspour damesServiettes de bain et serviettes de tableRobes Europiennes de tous lea modelesCorsages pour dames,Mouchoirs pour, dames. hommes et enfantsPullovers pour \hommes et enfantsFilm et papier pliotographie Marque Forte13ic1clettesMai .juewRobusta"En vous adressant ala Maison Gerard AIFBRIEMBCURG sous etes deja sir de trouser des articles de bonneqlie qui vous fontbesoin etsurtoutades prix defiant tote concurrence. 11 est aussi prevu dans in programme devestde cette maison in bel assortinient de materiel birdpour l'aculture lets queiDumpersBulledozersTracteursPelletn ?unit esCan /ions pour travauxINDUSTRIESDevis complei pour cherniserie-Devis coplet d9nstallation hydraulique pourarrosage des plainesDeiscctoplet pour IluilcrieFrcrragelie Haute refrigdiation etcNous voulonsici attirer 1-attention de tousque dans touterIsadjudications tels que en Argentine, au Brisil au Paraguay,Cute et clans PAirique du Nord et du Said, 110s dens ant=fours dad accept& as-cc beaucoup de s-ucces,-

PAGE 36

4111''':had.aleflawcezgeWAD.SEI Us AS N.15'Lund:30Avril195-tSPOT-AU-PHINCHHAITI}Le National))auxabois depuis le discours du Ni.de:IPAssemblee Nationale...LeNational.est auxaboisdepuislediscours duPresident de l'AssembleeNationale,le SenateurCharlesFombrunquiapratiquementmisfinasa campagne contrelaConstitutioneten faveurlune impossiblereelectionimmediateparle-Peuple Souverain. AU DESSUS DE CETTE CONSTITUTION_Et contrekSinateurLouisDEJOIEqui seul, jusqu'ici,a eu le couragededeclarersa candidature a k Prisidence-cequisemblearoircontrane lesplansJr cequotidieniine/est./itacedernierd'autreissuequedansune cdieusemanceuvreelectoraleC'estccqu:expliquecette campagne de -Le Nationar,baseesinleme,...angeet lacalomnie,etquialaretentionextravagante de changerlanationaliteJr FHAITIEN AHTHENTIOUEquestItSenateurLouis DEJOIE, pettiifils dunAUTHENTIOUE PRESIDENT WHAM, lui.mimefils Jun AUTHENTIOUEHEROSde l'Indepenclance.a4 air,/r1".-a -"Os;9101ItLacourageuse interventiondu SenateurLouis DEJO!E a la tribune du SenatIoccasionde I raestation illegale et arbitrairede paisible, doyens haitiensAu prit tfetIorts snouts de notrt reporter. stenopaphe diplonutde l'Erolel'igivr. dtrigfo par noIre t.onfrere Jean Alagloite tutu,al on.. 1.12art,',N7'rt neinstenograpi Igoetieia'dance demarch del flier.A, tn. en nflront It primaurabonnes et lecteurs de 'Intdependance., persuades pills esCUSP llllllTel omissions ClItsrlreursCy sont glisters. attenduquelks n'alticent ps la ps&de furnettr.Abrite prudemment der.'aenriere it "rideaude feuilles-.000MonsieurItsecretaire pour inc sousfeaire auxat-d'Etat.teintes porteesla latest* inNous Vous avant deman-dividuelle de met arms.etde. en vertu del'artick7.5surtout au -plomb chaud.'dude laConstitution, de VousPourlesesprit:chagrinsPresenzer au Stnat pour four-nitauxMembresdeccde "Le Nationar...UEntre Fringe ela reservepartsCaand Corps. des renseigne-.m.it::mcnts surl'arrestation et It rt. n fonledition du 24avril nodetention, parItsautorites he confrere "Lekeitpolicieres de notre pays.de'1"nd. "nm. 11cmisiblescitoyenshaitiensFrol:.;indea DP;11.dont quelques uns de nos emtopioyea.et(-eta.en nompremy Hate page 2croissant. cc qui paralyse not.propres activites industrielles[ASSOCIATIONDES AN.et commerciales et earache It CIENSELEYES DES FRERESpain tin I bon nombre de COM Jr l'InstructionChretiennepatriotes.Prof ondement interesse 1Le Cocnite deraissociation destout ceux qui. dans les daleAnciens Elects desFrires de l'Insrents Departments de la Re Maim Chretie!TIPinviteleticublique d'I lati nouc on, don :em 109,5:;,:rt;;c:ecntansIMapne m tildeveilet'curs la Chapclk dieSt-Louis siege deinterets. et. soucieux me not\ 'seriatim. i7 h 30 a.m.Filemandants ne soient a !'avenir term SUiV ede In reunionenr-vi,:times des mimes abut desemblee C;flerale de IOW les membit.lateesitniaadiscussiondesla police, nous nouspermet-tons. pourVous mettre en plus grar.d tayonnement de l'Assotiques. afinde rechercher -tiles Wont pas He viole-s parcar c'est 11notre devoir et its elites autorittspolicieres,celui de tout Let Merhres duScion l'art.I de itCons-Senat si.enl'oeturrence.Voir suite pave 2mitinerant,lesuma'snonreelectionnard errantfiera bras Basq. qui remplit,comme on le sail. avec flantageou desavantagela1 on c t ion &Assistantdu Grand Pretre du Rand-Pointde l'Expositionoffi-ciant a' Le National-. jerongeais mes treins, a a pen-s e de ne pas pouvoirassis-Voir suite page3MEDIOCRITE ETMECHAKETt COMBINEESDemur auelaues fours. oupun cauclement aepun ia pawhoa dune lelfec adresseeau Journal -lndipendance"et ',greet Ian insfiluleur quiit At de carrier:.It nommeA.'bert Baptiste. une campa-grit qu'on pourrait cfsCm,nIqualifiertabsurdeest menetpar Le Natio.ial"ete fau-ties maim:rises "milksplusreesnlis. pour disaster au Sinateurbeforesaqualitid'IlaitienDes delischaquejour plus 'crutch. sont lancesSc ditruire (-assertion Sc tinconrcieni instiluteur.On atmesurederepondre. avecnaCuea-nJusqutrjourniedesAncientsera la COLLSC Sc tEtal. des indent!'a suggirer le relour.daruplus de precision. aux guts-tions que flout allons avoir e'er Cum:al-era:it?: net" Pia it niperpar It slewl'honneur de Vousposer. de catktOucs lesAnciensauren-Louis Dijore. en to media Sc-tFaire un expose des prescripdez-vnur fist au b mu iprechain. Sinatra. Sc la Ripuhlique. atLa clime tinacite qu'il apporte dam ktravail run. hetaste champ bons consutionneher-esPast-au-Psinss he 25Aan11950 meme le paiement du permseel, debout au milieudescaffiets. A dirigr sea colkborateurs anlr=resess"sans.en la caractiristque du temperament du itIIIIt quial.lois qui garantisseniaFrederic DEJEANSc sijour ohligatoin pour N-frame avec maitrise Is hate polinque e lesassauts desat adversairet... vidulee droicivil.'et poli-Seeretaite-GineralVoir suit. oage

PAGE 37

tneue.oY-11./.171g-tilattion de 1950:HaitistRepubliquedemocratei-Lacourageuseinterventionrdu,un agent de police, quel quere, iVIonsieur leMinistre, si3a-Pouvec-vous nous di-IC lement le motif de la: attn.tion, en ladisposition finale soit son grade,a ledroit,Voussouvient-U,-ui purist le fait imputeSuite de le page 1de' yarticle-75,-que', j'ai priie contrairement aux prescrip-le Senat de vous appeler ia, tions de la Constitution etiiieurie:Sedietaire dEtat quetion,et la disposition de loile Presidentactuelde la REqFes graves et, sores les avow cc matin, pour non;' fenseides lois, d'arreerun,citoyen,sP?ublique recut deux titres-des.2) qu'dnit notifieetq' en soit laisseiUniversites.duCanada et desuilcope auala eux le mandat de depotSiinterroges,decerneracontre gner sur ratteinte port& aux de le transferer,' a mguisemoment de r executioncktainsottsciettoa.yelanLeiberte de ceraux maisods d'arret, de deL......L......-.Etats-Unis pour ivoir,per nne inculpee, sauf le castention ou sirnplemerit de deepresent le Cornrnissaire duLoin de non' la iInsee pot soit que ce citoyen n'aibMute rigueur ou contrain Gouvernetnentrendra tine or de faire un tireceux qui, commsis aucun delaqu,cratie en Haiti".qui nestas necess arire=d8mianeeeffet de la faire places -pa assurer ipelt et la a:t commisundelit flagrantComment pouvez-voustetRecteurs,*,'`introduitla demoPout apprehender une personocnparaitre.'cette ordonnantratundllite des fanaes, auon non, sans qu'auprealable; \vant'ela declaration dde flagrant delitliquer que desautoritesla maintenir. en deters ce*sappelle mandat & ameraient de legidmrais" ons de levpreuves desa culpabilitebontante pression morale nerplacees sous ses ordres s'achar'le aurecourir a desesures pOliaient etc recherchees,etablies 1,,.enmerit a prouverle contraubone,,'rutau ,te Ph..ysique notam.LA DENONCIA.TION cieres,darns le cadre de la et rapportees au Juge dePaiari'l`e?...twit en Haiti qt.t-arEtrangerment pendant rinterroga.toi-SEULE neconstituepas loi; paur imposer rordre dans ou au Allinistere Public, sus,Les parWICpres...)La plupart des articles devent la nature du delit, con--,-ha Constitution de 195Y lass -re, sont interdites.omptionsuffisante la Cite.ties lese'es peuuent se pourPourdecerner cette onion-Je suj:4 heureux de parler forrame.nt aux principes desent rimpression que la&paVoirdevant lea Tribunaux nancecontre unindividu non seulement au Secretaire droit que nous venons crenontlique &Haiti est reellernentcompetents en poursuivant, aYa.ntdomicile. (A rioter que &Etat derInterieur, rnais cer?e Republiquedemocrati-:.,atable soitleaauteurssnitcities).sans anemia autorisaion preatous les detenussont domi-aaussi a celui de la Justice,4o-Pouvez-vous non' diravocat Eminent, a rhomme re, en votre dodoublealit" dque.-,Nousxons deya ditclue I,.,que ee'-'ioi-de bien, u gentilhomme dont Ministre de l'Interieuri' et de .des individas dont la eortdoiles executeursd.l s des artsAn 51.Les0 plaintes q aima'tout le monde se plaitrela Justice, si tonics les-formamII resute e pute est exeplaire ont etc ar--. auraient etc formconnakre ta droitureees devant,,le sens lite.s legates out etc rernplies.steles sans que toutes lesfor,...1-8',9 1-d,/Instruction"13'30-5et 79.2riminelu,n-le Commissaire du Qouverne. des responsabilite.set la porn en cc qui concerne le%indi-=elites prescrites par Le.,t..-oa,eCt nous allons vons donment seront par lui transmi deration, surtoute,,,ndus don't l'arrestation a mo-le, donInstruction..eaknt etc observees, pourlelture quetoutes ces ar-se, au Jugea nstruch.onSans doute, sivans mative la presente demande de'...U'eur matif qu'ils se livraientnet ecete,avec son requisitoire,cellespas cetteidouble qualite, renseigneruentset pouvez-pa.cifiquementmereampa,,roos di_l Carbitrairement en violationenon equilauraient etc presentees auxil eze Sant serait-il prive de roc vous nousmcuLdireist quelleaerestations ontp. ,eirp.etreets'zne electorate.Nousonsofficie.rs auxiliaires de policecanon de vous entendre le eat leur situation actuelle?'ation et desTons de plus quer injonctiontitusegneront par ens envoyees an renseit'r surune questionion5.Croyez.vous que leleena ete faite desuSpendre vigueur (1 rioter qu noinlndat d tin Officier deCOinmissaire du Gouvernede etroit constitutionnel, puis fait,par un fonctionnaire, depe ma'Paji) lui qaurat fella le rene pas a,cette ca.mpagne:ment :et transmiselice rie suffit pas pour -ustiexedrmoiati.feureiri avrMvostre 'Coglleguede'laeat uneogmirisSisioene-rielo-uCes citoyeni put eterobP.iau Juge &Instruction aussi.fier upe atteinte a la libertejet de =sures mjustes etve-PI U5par uric deten-avec son requisitoire.Justice ou asolliciter un ay. ',n'entraine pas Is rcsponere,atatoires. Et cc qui eat plusbArt. 79 Dans le cas de sursispour von' renseignet sabilite personnelle de cc fonc,agrave _encore,us onvete pri-tioniitrairej.-nandat de enumeration, le avotre tour.tionnaire, et, en re.spece-",Juge &EstInstruction interroge-..,1 b.Art. 1.L.:action pour I apesom derappeler votre qualite de 'Ministre devu de leurliberte individue ll e='i les.ra de suite; dans le cas de qir aujourd'hui, plus que hier, rInterieur et de la Justice, sicpartequ usexergaentdroits qui scion laConstituPlieatitient,qudes Peines YaPP.'"mandat d'amener darns slesous es Etats civilises s'acpensez-vous pas quit vous in,.A. .aux fonctionnaires-%ion, constituent leur quxute...vintardgt q0uatre heures au plusde citoyen..-ceitLade sr e edereorites i t ri en drii veilaeee mpperpetrationedt reaet leon dP eieett Pelsfaitsermettre,--..auxqueLs elle est conhee parlc orderce8L0En effet, 1 art 3 dela. cons-duels ne peut etreentrave ,pour la raison que vovon'etesArt -aolicejucli-,-,., .civil., ciaire rechercheles crimes. lesizo on n auegue point quet'lle:d'aucune maniere? "charge de fairerespecter latitttion esta i n s i libeles detenus en question on0.--'L'exercice des droitsdella et lescontiaventian,cmt N'est-ce pasreceinment Constitution et his lossdaisete denonces par is clameur encore, en Assemblee Natiotoutes lesinatieres ralativeset palitiquesconstitue la quaen rassemble les preesves'etpubliqueparce qu aucune ;nate, (we rhonorable Press-aux dens Departements dontauteurs aux Tri-Lexercice. de CeS droits.ell 'lyre rleabnaux charges de les punir..F 'tt"'preuve de cette denondton dent t ds-enuenat, Mr. Charles vous etes charge)rest reg _.i. ,.vilsArt 9.La Police judeciaicii'le n-..a. la lor'.u./au rn Erma de eur arrestaqui voudraient rignoretqu'ils cord. avec non' stir leeprinci-n a etc al e e soutane a eux Fombrun, rappelaita ceux6: N'etei-oouspas d'ae,,owe et s in mer devant la pe one tout oat non justifiiispositions qui vont etre etatxVekerace des droits arer-sea exercee, siuvant es--''"'de dtoyen..la loi.,,venPet politiques eatdone -sanej., .....,tion qui seprolonge indefirud -2'eres lois quiregissent le peuple'.' P-,'Monsieur leMinistre laNest.tela u^ha;te des tre. suivantrj'art. 34 de 1e."bonne par la constitution et.bhes par le Ministere Publicmeat sans motifs egau .Constitution et la Lai?'doff Etre reprime et"qu eh oupar les juges d Instruction ,&idea. Aucune dispositionparlei Juges de Pail et parsanction de ces abus eat pre Nations-Uniesnqui prodame Constitution'lLa reponsabi-0conshittutionnelleni aucunevue par 1d"peermer paragra-s drolea agents de la Police rural"la plenitude dels indili----"-desI' ute est attactiee a. c.nacun,u.14 re permet, hors le casdege phe de rarL 10 d la Coast'-.i1_et urbaine..e,,--,urantviandsavec tout-AP c".es les gapouvoirs deLtat et par-'flagrant deli, raxrestation-jouissance a tous sans distincAr10Les agents de la )tutiori etpar rart 65 d, pouriesur enassureI--i-a twat, a. tous ceux qui met-par ui Gee cesoit&tin ci-t'g-''-' Code Penal autism iibelle:13ci-. ,"Police rurale et urbaine sant-tent de mettre en action lenshon. N'est-ce pas rde' upreatable.Lor squ'unfonetionnaire).lustre comptoyen, sans quobligatoire?es de rechercher les en-.toutes hisformalites 'legatesehargpublic, un agent ou tin preni 1mes, les delits et leapose'' contra-. u e..ouvernerresiaent Roosevelt qui d i-7 .. Dautre part Mo ipreterites-went' eterernpues..ons.pa ument aura-n..-.ns cur-hsalt que la croisade devait se le NrIls feront leur rapport anlachea extirper du Monde qui doit-atre 61u.ron pascbacedes droit.s civits:et politiquesetant ieg lepar is constitu-'tion,intille autorite na le droitd'empecher cet exercice,saseule convenance, etsuivantson caprice. En outrescion leadispositiens de r10 de laart,flagrariv-acielit le Commissaire..du Gouvernernent fera saisir77-unstre. pensez.vous cpearbitraireset attentatoires.'En consequence, 1exerparordonne on fait quelques actes former et travaidersans reun Candidat a la Presidence,Juge de Paix de la COMMU"SOltla Ebert& individuelle,peur,crainte,etque uneAssemblee Nationale,maisne sur la a store, leacirconsrpit.laux droits politiques &num' dememe privilege de pouvoir ex..? decommencer sacam-pain&.titian. il sera condamne I la destitution.primer leurs opinions, de va-electorate des maintemant--cccrimes, des delfts et des con-traventions .ainsi que sun tea.L.:exposedessa--resansdj-I.qui est deja asses taru-etantpreuve,s et lea indices qu'ilsprescriptions queri leurs affaiconstitutionnellesl'(I''dtouses in tvi us avaient le par pleblisct te,n'ait pas le drnittances, le temps et le lieu des olusieursceitoyens, !sokla Conseillirc onstitution "rEtatgaraniit.te de t rannie?ront devant Ie tipcitoan &antprocede arbitraire a aucun acIls arreteront et condLi les droits civils, etpolitiques duoblige derendrle aroit a la vie et lalibelltepe contacte JugPamYnoY-avec tous lee citoyas de cha-4e tous ceux nut se trouventquestions -Sous le beneficedeces que departement de leurex-que..qui sera denonee par ladz.-.1:Si la Constitution et les lois..de vous poser les questions ddeiI, 1eierminereur c one.Val ne petit etre;poursu ivi, ar.o.vent etre resFectees, tout acts. 911_,........-8.Pen-sez-vous qu'une aunon justifie flu, tendii ram 1 ''"`";'"ratedeteou clue,iailsles !near .publique.--un ctoyen sai liberte et sea arnica,Voir suite page 3Qestioni.cas diteraiines parla loi et seArt: 13.-Les uommisdoit etre rEprimea pram:1,a,&Viaqu'ils auront avantde Passer a"surpris en f agranteat ouockis pourquesue le territoire clela Republi tuut ind,,de prlamer uneconsiderations,pliquer sop programme, afintoutesidexations ;'ai rhonneurIon les formes qu'elle,prescrit.saires du Gouvernement sont sou..ce dans la volonte du forte-lo-Croyez Vet1S, MonsieurLarrestation et la deten chargestion n auront lieuque sunpoursuite de tous Lescride la te:herehe et de eionnaire.le Ministre que dans unpays'le la-ile veux bun crone, Monsieur civilise Is Police petit arreterA inian-e vous qui etes tin avo_ un citoyen. l' incarcererpen:tznandat &an fonctionnaire mes oudella dont la eonleTri cat emment que nous sommes,-,. -Gant. re. jours et le rernettreenpour que cc-1-egalernent competent.naissance appartient auxdeli &accord snr ces principes.libertLq-uSeaevde zbeveo ales iqsue'mmandt a puns bunaux civils jugeant au Cor.iibylese etre executeil fautrectionnel ou au::.Criminet.000uric ConventionInternatio-1) qu'ilexprime forrnel-Art. 30.Dana le cas deMr. le Secretaire &Etat. nate sun Les Droits de rHom-IAetega esqus, pouvotr etre exposes itu'-a-a cun donne que le dit Can idat eatINDEPENDANCE"Bi-HelvdomadaireRedaction: Un ComiteGeorges J. PETITDirecteurProprietaireet GenoaResponsableRene S. BENJAMINReclacteur en ChtfMme Therese G. PETITest. comme vais le im,e qui a ete ratift:e oar is ReAdministratriceImprimerie del'Achonles prevenus presents, contre sae ez. enitsant du :t droit publique d'Haiti (Chartedesp$136nceNNENIENTsGde:13.423 Rue desFron1-Foris 73 lesquelsexisterait des indiLe rniaceorde laConstituNations-Unies)itsProvince-0-

PAGE 38

Vf"'"Mangez lespains LARCO/baritepoliciereaitItdroitempecher quelqu'un de fai-'re pacifiquement, et, sans parter atteinte, I l'ordre public, reune campagne electorate, pourCandidat a la Presidence?9 et 10.Puisque tout ccquei la loi ne defendpas estgesmis, pouvez-vous nous di-s'il exist e upe Loi qui de-fend de ia.ze u i e campagneilectorale ?1 1pouvez-vous nous di-SIla4:7Xarmies de r Ere n&barques-aurkur, pouvelle. Jus-vet cuntbesoINnE PENDANCEBuvez les Boissons gazeuses LARCOpas penser que ie Senat ae la Eteii--publique puisse me demander&faire des declarations sur des ricksquiantet& posttranquilliteiregne surSuite 43a page 1je dois vous dire lout d'abord in,leBureau deliPolice. Jetoute retendue du territoire-que 1. honorable Senateur Dipease encore mains que rho:I-arablede la Republique?tionnelle ne constituent pas I'on a commis tine erreur, leSrn--.eateur Dejoie ne petitP4s4-12Ne pensez-vnus pasun veritable trouble -a la Paix -Senateur Delloie pease vie lea 1: ilia' ,'r r,edes,Ilc*nsquiitituer leadergels soupconneeLA COURAGEUSE...)que lesmeetings bruyantspublique, parce que suscepti quelquespersonnes.Wes d'ex:iter les personnes qui di arreticspar la police, l'a-cravoir essaye de troub et. la pairdes families, la se:write publique.qScon_ et_ a stiro,respectent la Costitution?la Republique etrapporteste retendue du ,territoire ae'Je profite de cette occasionpar "Le National",depropo-orga.ne se-pour declarer que tousnosofficln vuepartisans, conformentent e. noetre declaration. respectent paser tine reelection _incon,stitu-vement rordre, la Consti.tUtiOn et lea lois.JEsuisITINERANTi3-PellSeZ*VOUS, vionsieur leMiniFtre, ciceconformArnenta 1.art. 9 de la constitution' tous les haitiens sont ega.uxter ii la seance du .uP:.)nat de contre la candidature enis-edevant la lois'etadraettez-mardi dernier. Heureusement de rhonorableSenateur DsSioicc v.:usque cc qui est permis a.ique, en-que,sid'auttes gaspillent Ne pnuvant pasfaire cc..zieur "plomb''... -1"''''P'''''''."-""r'""' DV FEUOULE"ri-fent. nous aPPdions le "PETIT eutnreecf,ui steoa yueanautrS Pe :art'ase:au autre, moi je garde enco-'itsdeman-dment que ne brouille t-on pas les quoi des citoyensqui seii-Suite de la page 1en eux des "VOEUX SECRETS"Ire du"plornb dansla cervelle-cartes. une fois pour t-altesMais vrentune campagne elect. faire valair lasupirioritideLes mesures pilies par la Po-=tentreussi,f ote Joseph..dI a reef:mulldroit pour le Sena-volzI,Nmassivement maSSived'un exercice de droit electoralun des plus important d'4.iou a l'occasion d'une activitEcaient ga. a l'occzsion par cur,Messieurs le devoir at ns : : al rtgiiiigutdu Couveracmcm,i'cce n'est pas multipliertiiir ads:eectorale.Ii n`eitestrien.pl*abord demundonMS. qu.s-ncc n'est pas baEde:el:ms lesou.desCathedreles,ccentend-en par droll Electoral iist e`asmaarifhtenir lea r&eauxgnetfriceircanu arliviti electorah.?Cetroutierpsen parfaiteitaeladfrooirimill leictatordalinsstoPt ivaysviine ios rnz ap If u. :sur cei .o:sua ini:tsestste ,t:irdsenpdca necone .nceplusiettdess texcriptiondevaritlebureau core que c,'inscription au vote on it r ocessayerde realiser carte unioncasiond'activite Electorale. eiombLen diffidle de la famille haiCela signifieraitlassie propannNon, mille kis non. je&utile, meeting, publidaPtre t yeease cc que je cross -I-tE.c-oueste meltn-tiende e rcirde'kactiviieSmitres''.-"a'auxquels I.'iliaiinpear, la quietude de tt"lea17"..t pour nulles.idduse serait flare soritnaginai donele strata-oubliaient que le Senateur Derale, dans rordeert la, paix,lice sont en harmonicavec befairee suivant, qui a parfaite.joie. qui eat hornme de gouverne-son candidat soil pourrnent. n'est pai susceptiblet--siN se oat-ils etc arretes,Ours que IriempherpollConstitution et lea leglentenu. jnaisser giu er par ses instincts /Pro ceux quidans "Le Nationalpense Messieursmile',Sinat"tiquesher.tde la Republiquetout le mondeAdli?marlpres, voire par Its instincts des font une carnpagne electorateVoila comment nous ausirs d accord avec pour mei reamSachant que, tres tot, lunfroids calculateurs P-di in tin, un cannon, portant les debars furent cequ'dsdevraientoliticiens.phsqueElectozal'ou'erne les autoritesdoriner"te droitnous in terpritonsMaitre que:cette paii eat necessaire,du Service de l'E_ etre : passes counoises. maisfer-meat indispensable, tette pair cet-.tinconstitutionnelle eincitent lies.."du plomb aux ennemispour teseseront raaint nus tent.eete securite'1l orates; mats, onus conque le President Maglo.ri rester&"tat, d -vait pisser 5, Petit Goa,entre Questionneur et Ques-.tionne.employer leurProPre exPres" viendrez avec moilea auPouvoir, maintenue parce (pia'ye,eron a.vaitorgamse.zans '.tre le rnoindrement inpoints acquis, dontteakcependant plusieurs sion, ne sont nullement inquate,non pas un formidaxe par seTelson. cettele principal fiquietes?Sinateursdanste magnifi atnecessaue,indispensable et0,Eque papier (medent delire sera desiree partouslea horn-.me.petit meetingautorisee. du Gouvernement.ouisJI honorable SenateurDeloieinmes de bien-ilfaut reconntre quec' rstmassepourparodierNationar.n' clmme pour tout au-air_leSeXXXncretaired'Etat line excellente consultation.Chefrealisateur mix paysanstrarriver"ala Presideqce de laetde> vivatslances parseaReun6lique-Jen'aipasbesoinde viendrez avec mo'WIVE .AIAGLOIRE I""WIVEe mussejoie etecanse-dD'"d,MM. lee Senate,urs.droll penal.1\4tiis vous con-deter tout de suite pour repondtt,a,la. deman5 annees an "Blockauss" de la. rirPour les Rens,. superficiels, poursmutsde "Lei Nationalgut juret commun.,-.LetIXqui patient par emotivitEtations nkrbilaient pendant ,etapses cetteLe Senateur Depie a .po Republique, ilire east trouve per lairesreellement libres: en L930Pyrrhus. tandis que moi.blotti, etre ee ET" I,;ernier,ruse de-dans un coin de la sank du Senat,celuiqude ee Pays Pour de-..Mini' ils .appellentNIONcrr'Extent.' plus qu une vietoi:e 'a la clue,......Al---locroyez-vplarguablesOCLSICIIITpare,cLieeItinerant,a t nuquean Pa.Ya,...seanc! a Cte., pour le. goumass gut npverne-.1 ai eu l'oecesion de mecliter surla'gla P lice neat arreter un xj. ae verardividguer lea secrets deNraie physionomie de cette seanPOULIN et ue -n'alsondon '-''e -...-'-la Pozice, sun, des mesures qu'il aye htstarique :d'aucuns s'aporemen"'nterznittent.,i'lear-neraipas,malgreles vow/sae-toyen,incarcererpendant Xprises et qu ii continue de prenare."hlInd bon. lui sem e ..s .et incoerci-jourset leset/settle en Ulnaepositior.q Et ma mieux qui manrreur etjes e pour pasriAre par lea cheveux ou par le panmappvede la ve.te. non pas pour amuse-Anent de. badatids. mass pourracJoseph A1)111;\11B,corrn issement de certaine besogn-Inseituteurque, nourri saient ceux qui portentsues du monde accomplis. se pren-s est doncati a four-le dermer..penser qu'ilvoudraitassimiler tirciettne rnaison Morpeau en facta pageSite del1-Tea.es, de la distribution de Photos une camPagueelectorate, en vuedent.lesesprdes chansons popuiai_citoyen haitien, de selivrerde r Interieur,-Mr lePres'eatcars magnifique dePqueconseil trEratjusqu'auStina,.maalhtureux passagersde ce ca-ce n'est pas le "direvous dd.1reque c' est tin privile partans cc PaPiers-ncde la Republique, on cornprend.mien pour crier 1 tue-lete.K.K i-HAIT" de 'Le National" ge tres grand pour rnoi cr etre teur n a Mini les exercices aisementla vale= de ropinion,Ddevant le Sena.-toire de me faire bien accueillirausaiet de la nationaliteL.haitiennREELECTION. I"joie.btique, au milieu de vous guy nous venomde le difinir d't le ditectenr-PtPrietatreGeorges J. Petit, "siege' plus dLr, nail chauffeur, auss;e6t s'arII fauraJoueMinistre Telson, homme de renseignements, posee parLe Sinai a ce, passe stir la populariteduhefpondertainernent.du Centre, tandis que Ventre:Ill-TetaCL, spiesquelques mots de' que le,.re ,..civi-a:sande'au iVlinistre de l'Interieurtaient1 voir leSenateur Dejoiebles, au sujet de son incont 'stablequaPour Preserver lasecurite publi-de la Repude droit electoral dansie s ens denotre coufrere -"Independonte"'par excell6enct.5.(abCartdeianga.action rhonorable SenateurLouis dela i etenu clue eP West Pas Cue 3, adoonerid defini de -tournii Casaque"-plusieursmanieres'C.bien-aime des reelectionnards. me faite de sonpetitiDe oieett r a n s in i s etemenr ccquelai dit.l'exercice de droit electoral, cractiCest bless dit. Et cela aurair,voila commodementinstate au ge:' VUS SERILL EN PRI"SON",, qu'il rectifiastir l'heure). Parle B u r e a ti -de rAsvita electorales, mais je n'ai pas m6me la \eau de surprendre laasremitr rang, en compagniel dele wirrustre, disons nous, ne man semblte ailCOW'S de si seanparSe de limitation derisepoquebonne foi des lecteurs ials n'e--tous,ces !mitrescoq.ziii1-: enamuse pour Port-au Prince. je nequa oas de souligner que lea Parcc ciu,1 7 avrilecaule dans laquelle la campagneelectorate talent intelligtnts-pa d'eloges pourmagnifiertisansdu Senateur Dejoie sont la forme prescrjte Dar-radicle dolt etre LavelleMaic ruffle, Pir,t.Effec.civennent%13.ire dirt:int;4:refis.,"Lep ea:a isationsdurant Pon pas encainpagae sur tous leapoints75dans le,papier. le Senaeurn a nea totabse sine hverne d'e-disc an3 de Progres social. tnais leadu erroz.r e.osA la verite, on de-de la Cculstitusi97finicortune je viens de le faire au corns d'ure gum:line&mini-En cela le .S.eria.teur Dejoie les acovites electorates ou lois eke so nnements au Blockaiiss" de la4:Pfau _moment de,du Aliniscre de l'Inteour, exerce un dain eatquit re torales. A la verite void lea faits. rue du Geutre, zour reprendm,.vortail Leogarie..je reavais de Ian_ savoir que notreen.teur Dejoie connu et consacre par la Cons.1Is:sont mains simples quele Pexpression du noafrere.HGela. lu,sue que pour chanter lea vertu,cornpte despartisans zeles et acra., titution. Je suis personnelle-Peasele Senat_ur Dejoie. Le Men donne sine positiondonnee sur,cette psiII Avra. ties tot au matin,le scenepolitiquehaliienne Tell'comnient dirais jetheologalesmentfres heure x d'"Oil mee,ga'a..,.. egne,.T.ie c.hitifs, dynarniquesetes sur tousnom_ avons:retenu particulierement deuxlea points de la Republique Nousde contact, cette premiereDe'partemerztde rinterieur a ete tl'est plus bescrin de tlainir_. Lana-_-,...,fidel,dorm a la Maison du Peuple. cseinforme que desplacards, ,des saint' de Mr. Fombrun cut aussl..trie a dit le President duSeriat,'S.petits mots tornbesdeslevres du NU,. prise de contact de cc matin tracts.tendancieux ontete apRoses insheritage"direct de son passela seance d'ouverture de ream". lustreTelson. qui nous ont donneavec leCrand Cni:Ps.' name stir les naurs'les 01' electriques politique...,It sesrion, a la, a travel-3 d'effro-que tout d'abord raeppartiens; dla y eet sum certamsII-pointsNla--1qu 'ar -t tie cc passe -"1'iis, que, i. T 13 ALb.RTE Iall PdelaProvince principalestentest dads nos traditions et dansrables oclifficultes.jeme glissi ''la chair de poule : LE PAYS ESTQUO] 1 ETAT D'AI,ERTE I.Et"ari''''',parnar la foule innombrable de ci-..o,dae. Cns itde Port Salut nos principes tic' rendre hommagt.3a,rr 3,''"1-'tement coname, vous,-"u a piston 1"due que ldansDeparterneni du SueCes a qui hommake cut clii.e ne !tits pas anetrangerle1:u:wens de tonics lea classes: HautComs-Mi ii...Fcencrionnaires, I Chefs dAdminis-c est le mettlen stre qui vena t act et le rte suss pas,unetran tractsappelaient lePeuple_Rent die pour le mains ',sir-tration. Avocets,Medecins, be_de declarer que l'ordre et, la pair ger de cettem, aison; e'dst revoke. Iname&aternentle De'perlesque de demander it'Mr. Fein*--oars, agents de police, aux regardset lairanquillite regnent sur toute vous dire (pie c est ltra des ternent de l'Interieur alerts, la Pobrim de "se purifier" par nous n',clurs et menacantsretendue.du territoire de la Repu-liece., Lej..1lice ouvrit une enquesarons quelCanossa aiant que-i:,Autrement, il m'aurait ete barbliclueHeurtusement qu'on ne.. :le Ministre de l' 1nu. teviu.mment des personnes ont noire organeput considerer VaiSavotres*cc n,est pas settlement-vazssible de me rendre cotnpte. parPeut Paslesoupconner d'avoa.,cl -1 ete arretees etsent au compte discours du 16avrii commie cativo.-inoi-mem, de ratmosphere calmedexagere clans un sens ni dans un se trouve I cettetribune cc de La Police. Ceest pas cc qu on geux et sage.:-..ttserene deectte seance que autre7.jai .. vumatin, venus'expliquer et Peut'appeler tine sorte de fantai-Or,le genateur Fornbrun.ed,-auires eussent voulu etre une ve-J'ai rsum tout cc que 3chercher avec Vous qUelques sicdu Burieu de /a Police... Ellelui, a Get avantage d'avoir recurriteme..,,,wigare,.oil tin ..p,ing...etentendu, aucours de cettc_sur wee question ds est basee stirdes kitsd'une par le souverairrune consecrationxxxseance. Que von t penser ee3 Nies-idees'late% exceptjarindie gravite Messeurs incontestable de son rnandat auiet iePense qu ici an SAnat de la coursde deux consirlturelle ou vision irrinarfaite des seance,.dont as n attendment pas se laquestion* suiva.nte transannua cans tine Assembler cum. eteri 1946. Ne pas le ,recenneitre,'na-,65es cez simpnarE &esprit, catte de.tif_rani nn comPte reniuobje,-.raise par le Bureau du Sinat. P6ee cuuune elleeat.cranciens &est suer rexistence du suleR enerouvepas. momsSecretaires d'Etat. Isorrunes lea plus Pie; qmidi,Lenumero.restSi,,,,.que. la pair des families. Person-,her 6pdps one surnotreSecritaire &Etatde EtnateurDaime.II Conti-net tinegra-lbiSt,;1elite d'haltien integral,Voila c(es agit.Le ne ne leDense. merne le Sena-.-acamegras,.-set le Micrstre Telson. deuxhorncluRuedes Minrelei 1Soair desrenytgnernen ts sur des sVdets d'activites e ectorale=. de Montfemer Pierre. Vous bee.f arr es to lion pro cidee par/a 1,.. fs,t,4151 j, v,ens d'enurnerer, verez tout un acortiment diver;Police sur quelque.s persons:es. Cc n'est Pas possible. je negetn: ile lintsclassiques.,i7..t....,.

PAGE 39

PRECISIONSCOlvIMUNIQUELe Secretaire d'EtatdeDE) L'ASSOCIATION DES20eRNALISTES ILUTIENSk Justice, A. Telson, n'a pasDes quit tut touche par l' Mte1 e-x0reice tie sa profession on azepondu aux treize questions I'm` 'lc la ter/flexure pardesA.r occasion de cet exercice.En consequence, PAssociationque k Senateur Louis Dejoie Fritsde la Police 1.14' r Illipritne-ie. tie monsieur Jean Magloiredesioufnalisteszeprouve toutan a posees. II eest renferme Directeur du Journal "OE.DIPE" agissement qui al'analyseeatdans un pretendu 'Etat IT aleret membre de MI .1 I le Secre considere comme une riolatintt qUi pCexiste pas. Pour que 14"-Ge'neral dePAssoelation in. ties &ohs et des protections L..1a-ce pays salt enetatl d'alerlervint anPresdn Secretaire&Etat hlispar la lot et la constitution'derinterienr, ill. AdelphinTelson et reclame energiouement, pourt...2...11 feta que cet Rat solt proprendre la questionsea membres, les garanties forthine par r autorite inllitajte, :let ase:Jaett:considerationmulees par la charte sun Is liberlorsqu'il y a etat de siege etDependantl'Associationdes tis. .a'exPression. stir la libei-te in-un danger imminent.Pollster' '---iliamensapprenan dwiduelle, sur le respect de 1ape,5-6-Or, tea emplo-yes de rIn-avec surprise nil..das la matinee sonue humaine,, du domicile, desdiztriel Dejoie ont eteelite.agents 'depalice.prouichdentpartenantun journaliste..du dimanche 22 Avril 1956 des archives et de tout materiel ap-tes: sans qu'on ait tenu comp l'arrestation de 1NL Jean Magloirere, de renseigner, s zlest dete des imperatifs categoriques en la res'Idence de celui-a, siselaLe Comite-Iiirecteurbj-RTIC Jot.de r Associ ationPour le Comite.Ceci dit, reprenous le su-Le Secretaire-Generaljet en Mat,hiengquit n'en11av, dirAesarticles ea me Jean ;11agloire pour lui accor82 et 83 du Code d 'Instrucder leur assistance et decidaient ---Baptiste, institutaur, avariceCriminelle,desarticles 85 ensuite &rentrerendre ttouterlesENFIN RELAXESque feu Justin DPejoieeret 145 du Co d e 1 Penal demarceshcoinmaNndees par leset de Particle /0 decirconstanceset conformenientoe lflu eas voo, ns 1 eplilafisir d'annou.du distingag sgnateur',Louiesaura Statuts del'A.J.1-1.le constitution de 1950.it n'aa.est *pasimutile de reprojus u' pehrossement de none Zadmrie Rosemond, Joseph Velem, gallon de France, le senaleur-duke cet article de la Consticonfrere. -,Aid Marsan, employes des Eta-Difl:..:..est nE de pre fran-.-'-elue constituent les articles 12 Rue Capois. Immediatementdeset 20 de r.Arrete presidentiel Ine.T.baresrerididaaCamite-Directeurdeentmada_impute:cni0eVagrant acne..eMediscritesuite de lapage 1hanger. Pour un peu, ou cutpark ctarrater d'espulsion.La mediocrite est-elle donedevenue si fEroceet la me-chance*.generalisiegleandelve les retrouver partout?Faut-il porter dune crise morole en t occurrence? De quelselements eat done composeetequipede Le National")Tani de bevues, d'heresies.an affichageitinsolent -detaudacepouvaient, etde-vaient y Etre elates. 11n jour-nal a pour missiond'instrui-Lucien MONTASvaille pas la peMe. Le Sieurmaamelne en 1892, ...s'etantCes demarches sepoursuivront Louisa AcascaGaston'Manch fail iriscrire en 1890, a la LeEn presence de telles conjonc blissernents Louis Dejole, arreteshon.cal se tonc frangais lui-meme.Ivd15preoccupations electorales et no 1-arem oyensapparemment at-PP air,ou rete clroit a k vie et a la libertetiques. le Comite de l'Asscciationratespour lea memes raisons,.ont. mesure, sur lea declarationsde toils ceux qui se trouvent croit devoir precisersa position etc enfin rendus a leurs families.pre'ciseselcatigoriques de''ear k territoire de la Repu. en faisant la declaration suivante:Naturellernenternme or.le Monsieur Anterior Firmin, Sclitque...1) I.:Association des Journafait d'ordinaire ..cretaired' E t a tdiiNul tie petitetre poursuiis2istsindese;e:mquistrzstelsSa.!ntr"eetinendte ernat.17;N ousetions de0j0a0souspresse, Relations Ee sxterieurs d'alorsi arrete/otz detenu qua dans,.de Is CapitoalesrelaxationI/11mer redi. quang nous avons appris qui contestaitC quelcongue*les cas determines parla loi quedela ProtvainntceTapprtlae notre estimable valeur a de pritenrlues inscrip-estselonles formesqu'ellebasessus. tineconsierationet coere Jn Meaaglohe dont 71011Sti"Art 10L'Etat garantit tunes et vule climat cree par lesepuis plus dejoursassist-ut'tqueSans nous aes nt'ton's' es-lesdivergence_s (,sissiblesd'opi-NousLois en vigueurrenouvelonstous hos paftus''du cas dans notreersaYfisde/raj Len lavrescrition'reituront lieu ques son article I er:une estintereciproquetenuesons etatL'arrestation et la detenconstammentan-dessus de mudquestion,a la lunilere desmutes mere edition.stir1Se nions et d'interetsengage son at triotiques sympathies.-linandat d'un fonctionnaire lelion dams les era et (dans les for-stipule,dlianleAalement competent.mes prerus par sea statuts sans'Pour que ce mandat puistenir compLa quad' h'"te de lappartenanceM..L.HAITIapec or quiertpar lanaissance,ai lien spfrolitique, ou des idelogies parti-' ENdentcat egard leaven:acre nide-Cell? speciale de In Led.ze etre execute, II faut:P-la naturalisation et par la fa-galdeleurs--Pa2)send zependant em-.tLa lotdu 22 Anil 1907eses me...dmobresqui-Rol quii expnme rormeue...Meat be motif et la disposipendance et ponent r entiere res-Nous avon eu le grand plaiElie peut se prouverparstine de lot qui punit be f a i t Pensarbilitetie Issuesrs Plulus esir dc rencontrer la semaine lea oetes de t Elea Civil. Parssee M. George L. Spector la possession d'etat et par20 gull wit notifiE et qu z2.1,..);..sons lea snosens en on a v e, e a t,,duconsortium lea Quires moyeres legaux.:`'"A en soit hisse copippitlitif-lreuvoirpuurreagircontrelesabus Sachs and Spector quiseEt dons son article 2 sonitent kl'exEcritioi'a I per dont pent etre vimtient au 132 West 43 rd Streetime l'un quel-&Wens par la naissanceitannetnculpee,sauf Ii!";:i4,:es de eenque de smInembresdans Nevi-York36. N.Y.lo-Tout insiividu :se egalementL honune de leiarner,ientiaueni!dunete qui n eat Pas nec.essairec.eehetliene-'Toute rigueur ou contrainain2o l outic/qua etait accoinpagne cle silenten Haiti ou ailleurs de mere'''''anO-rour apprehendei. uneper--tonne ou la maintenir en de-LE SOUVERAI NnotrernilVle Stuart Cambron haitiene sans etre ref:annulswFl DONC!Dana tin entrefilet pant clamson edition de jeudi derider. sous.-la rubrique "S-equelle"letres ex-cellent confrere -Le National" gut'.a perduesepuis quhalayi tous sea !eves le&scours:.du President del Assonblee Natio-nale, prononcer ouverture solen-nelle de la presente session:legisla-tive, a decrete vacant le siege so,au Senatde la Republique dmprestigieux Senateur Louis Delo.le5en menacantrnerne cc derma--des sanctions a encourir pour usur-pation de gothic d de litre" attendu que crapres le dit 'confrere.It Senateur du Sud iltomate eltajour. commele recrinnait Iniarnemc avec sous, seraitiautlienti-,qua frAfalanri'c'es.danx sassIditzs'sen,de la veille que le malt* quoti-faisant allusion a la presen-cc au Grand Corps, a son titrede Senateur de Is Republique. de-Mr Paz! Pereirau icrivait ccsuit;s11pared' que lea'ninetiesoat unparticulier pour no-ire plus ancienne ef plus respeda-Ides insiitulion ilienocrolique.013C, is la logique de-Le-National" riest pas de la putrilitk,ii y a bun deux sieges vauntsau.Senat de laRepubliqueentendu, en nous gardant de mest-4tionner celui du Senateuret non un siege,et les sanctions.a encourirpour usurpation dequalite et de titre ne seront paa.appliquees seulement contre celueque le confrere dinonee aujourcr-hui apres dix arts de siege au SC-flat, mats pour lea deux-. metiques.Cest une chose qui snivelbins souventnotre benjaminde la presse quotidienne de par-ler de cordsdans la maisoupendti ou de tnettre let pieds dams-le plat, et une tertairie polemiqueI allure., =waste dim de seato-directeurs nous rappelle (pet-que chase--Cele pent tournen. tin demo guatre matins, a it emission pour:me pas dire;nitre thaw-die cur-grands et petits caneeleonspolitiquede notre journalisCela pent arriver,crayons-nous:.car ces Messieues du Bond Point'dela Lib' erte travaillent beauceupC,de l'intasination,attendant-tie,-,en atravail/adu chapeau.-Fi done..uti voyage de bonne volon-ne et de M.Watt entreprend snn Pere7(i-ndividu.ni-'tendon, toute presNles Aiques4e71 est passion moraleous avons Teem deux premiers te,tra tiers30.Toutpere etranger ou sal.en,ete brutalites physiques,notam numeros au journal "Le Souse-Lie:dans le but d'aplann-merleStr aTag eru'e.ppdeoaru rsvounqesdceeninerteabrairrtAl/mkt pendant rinterragatoire, raaeisn"arait sous la directionj'eque sco nt rar es: ficultesque rencontrent les la raceafrtcainet Lestribunaux compe-I..giande Repubhque Etoi-naissance ulterieure du 'pere etran Tinroisns:: dTennlatrcasedietarioeuleeisent interdites. Les parties leWindsor K. Lateriere et Ale,: Donombreuxressortissants desLIquake d'ImitienainsiaeguiseBActi onSocide,.rants-Responsables,pays .reres qui emigrentans-16es peuveni se pourvoudeminiquecomme Directeurs et GE-dne pea Etre enlevie par la recon-lent6t' dansles diff&entes Pa-'tents, en poursuivant, sans::;ous adressons tiresoultaits sm-aucuneautorisationpreata-ceres de bienvenue et de longe'vitelee: gest en quelque sOrteger.....eont missi4kcette occasion, laialaraihaitiensthus ceuxques ceremonie.s.de premmieseco-ce nouveau confrere.spectalite meme de la firma 5. qua, jusqu'a ce jour ont etereconIen.inninnsoit leaauteurs, soit lesrie d e l'Action Sociale yous offrelaquelleappartient.11US comm.. tels'instatinPtPvalalaleP,launnrtussrali.tionsexecuteurs.Atssezdementir!"LES BALLErs DUNous lui souhaitons*tout le Deicnc .erait HAIT1E.N.PETIT MONDE-isrsarant pas eu roccasion crexercer leur honteuse "filature' a rac-,casior du voyage du Senateur De-ltic. dans lea regions dq, St Marcil arks interets cammerciaux,let inkrmateurs de "Le National"ork imaginecrannone r que rhonoTable Sinateur Dejoie, la veille de44. fete patronale de St Marc, s'ytait rendu accompagne &tinau-.Ise Sinatenr. Cest faux,archi-faux. Seul, neredoutant pas lea'temps bas" de certainscandi-lipts artionitiens,cutentre-.4areadre son voyage. au mu et auvas des autoriter de .7.;Marc.Voila la verite. Done, Messieurs,mantle.Lest le vendredi 4 mai a 8 h.p.m. que nous reverrons sur la ice-ne de l'Auditorium. agrandie ettransformee, ter Balletsdumpetitvenonde,si apprecies du publie.La legende de la Forel:un spaCtacle entierement nouveau.Choregraphic et Costumes de Mme.LeoneValenti.Cartesen vente a l'InstittitFransam.4Magasin de -Mme Fritz Dupuy,Maison Henri Deschaznps.Prix bmique des places:_$'100succes disiraEle.Thest reparti jeudi a des-" holt de cadeauxet de souvenirs:Ss nsar'11Zades prixrais. minable% Ie. plus 'beau!nstitutFrancais tI.ination de la Capitale voisi-de feu Justin Dejok. 11n;soutsea res.-de innesese,livxes de piete:,cha'nesortiraitpas moms que1.tsdi. et.etiies_ ime;,aunionieres,statuettes et benuiersdeux'raisons maieures:et pour,,,,pssecades_matoottISLaiboiriprpropo ries,,eted,e4s,A)II est ne en Haiti it, on nesocinicgLau, tpmpeut MI contestdersacesce.n a cehdf.21;e 11eTAatricaine.11 est en effet de noto cd an 'rur at" Vedreriete publiqueeat le petit IllseauxePrcinie'reammlun ion"part aux guerres de r IndependanceCABINET DE,-te maison origh.tainatecomme;;..,en, et eest ce mi'enAVOCATe peti.c eca*"vendu, President Geffrardqui pritAdre unSource Mateias, avant drolt, on appelle la POSSEN-.+10N 73, Rue des Fronts-Forts.. 13D'ETATrentreedu CimentddliaitiPourrenseignements,s'adresseraA.Grant'No 22Champ de Mars13)11 a toujours ete considereMe Victor S. Pierre-Louis,1....vess....-egeorswzmrclostotsvasmal,Nous n envisageons memepaslapreuve que pourraitfoumir Me Ernst D.CoulAnger.M. Dejoie de sa qualite dlaitien,A vocaten exhibant les actes qui he con-cement, et qui emanent de rEtat108 rue du Centrecivil, tels que: Cactettle naissance,Tel: 2016acte de manage, etc.9 hres.lt. rfl' 5 bresp