Indépendance

MISSING IMAGE

Material Information

Title:
Indépendance
Uniform Title:
Indépendance (Port-au-Prince, Haiti)
Physical Description:
v. : ill. ;
Language:
French
Publisher:
Imp. de "L'Action"
Place of Publication:
Port-au-Prince, Haïti
Publication Date:
Frequency:
semiweekly
regular

Subjects

Subjects / Keywords:
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre:
newspaper   ( sobekcm )
newspaper   ( marcgt )
Spatial Coverage:
Haiti -- Port-au-Prince

Notes

General Note:
Package contains issues 134 through 142 (March 1 through 29, 1956)

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Rights Management:
All applicable rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier:
oclc - 25141710
lccn - sn 92020669
ocm25141710
nf-h-000003-n19
System ID:
AA00007287:00019


This item is only available as the following downloads:


Full Text

PAGE 1

7A7 The Center for Research Libraries scans to provide digital deliver y of its holdings. In some cases problems with the quality of th e original document or microfilm reproduction may result in a lower quality scan, but it will be legible. In some cases pages may be damaged or missing. Files include OCR (machin e searchable text) when the quality of the scan and the language or format of the text allows. If preferred, you may request a loan by contacting Center for Research Libraries through your Interlibrary Loan Office. Rights and usage Materials digitized by the Center for Resear ch Libraries are intended for the personal educational and research use of students, scholars, and other researchers of the CRL member community. Copyrighted images and texts are not to be re produced, displayed, distributed, broadcast, or dow nloaded for other purposes w ithout the expressed, written permission of the copyright owner. Center for Research Libraries Scan Date: March 20, 2009 Identifier:nf-h-000003-n19

PAGE 2

National' a temoigncr du scrupute de son auteur,celle-ctsaudreit prendre, avec une ferveur inconcevable,attitudede serviteurs condarnnant 1 horn:Vete de leurchef ou met-tent aucompte de l'inelecisionqe silencequ'il pourrait letzrimposer, sans aroir a lancer comme le fit un JourTalley-sand, avant la fin de (Empire: 'Pas de zeler culc Tem-per? Temper que conseillait Chesterfield a sessubordon-nestrap empresses.Feignant de ne pas soupeonner le' resultaisdes violationsde la Constitution !els que les ontreviles les interviews duPresident Magloire a desirangers et anssi l'experience dupasse, nos confrire de "Le National'desireraient toujoursau nom de la Liberte dontils voudraient faire de cc qu'ilsappellent P euple Souveroin"le.s scuts beneficiaires,lesseuls consommateurs, au mipris de la CharteFondamentaleque nous attires, nousreconnaissons comme sacree etintou-,-dl EvonLa Question du lourCes declarations de 1u 8 Octobre 1950generale-Revolution viennel'abolir,cc que,dureste,Optiquemois-d lesiideuxinterventions de not con-I1frires Jacques 5. Alexis etHe-oretre la.Voir suite page3tre.moos.LAI.iv"Le National"0En parcourant "Le National" du 21 Ferrier, nous aronset le Sinateur'pens i ausspaage suivant It la lettre du ChevalierduPanat,adiessie de Londres, a Mallet du Pan: "Perscnnene s'esi carifiejoierite; personne n'a sit rim (Hillier, ni rien apprendre' .affirment, clans leur derniere d'etre en odcur dentete.Non avonsrecu k',,dNationalfiliMaiki.1PORT-AU-PRINCE ---HAITII8/4/I 2eme Annie tie134Jeoader Mar 1956 )En marged'une histoire defiguestananesmnque:Par Etienne D. CHARLIERroustSarnedi, dernier 25 FE.Dans sa tliatrible contreEn effet noire cortfrire du Rointle deControleur Generaldtavrierecoule, notreconfrere ESP. Parue auNationalCoinmeaCe de la Figue-Bant-"Parti SocialistePopuiaireAp r i sdeo& epuise&tiles series d'arguments, les unsLe Nationala publie sucdumercredi22 fevrier ene, sans rautorisationdu Parphis stiiitre a des incoherences delangagepkistiquesque les metres,pourdurant def'1:is mons seMali,. quelecernant le voyage du Sena-cessivement deux notes con-coule, Mr SijourLAURENTti,a r,..I'euple Souverain", eest-a-dire Itsquelquesnails qui adh'iEcrit:Now ignorons si Me Hurent a so campagne, (nut mettre de coteles principesdi. teurLouis Dejoiepour rE. '-"Communique,'tranger oal'appellent ses actibed Legros a eu desChefs`ca propos a_le la nomina-inceretiques et !Wire en depit de l article 77 de laCons-clans.vitesinclustriellcs et cemrner-encore vivants duPSP Fantion du camarade L.Sejouriitution,le Presidentt'actuel de la Republique ItICTI glIC CC-"irrateaoriquemenPrejuse de renterson serment deNous reproduisons-ci des-torisation 'ttaquer Laurent au postenouvelle-L_d .nous qui n avonsrien'a demi' ment cree decontra-fear generespecter et de faire respe,i..%-,--,,-1cc now afficielles.vec le Parti".'rat du commerce de la .figue-meat appreciees In -''p cgs, loin dla Banquvons ignore la lettrede Lecomuiinciter l'equipede "Leegrips jusquIscequ'elle eut paI.Endu uanadaagi en militantet, par suite,clansdeletionso,cter & Constitution, dans des de-"\\--dPersonnellement,nous abanane,ale Bureau F'olitiquVoirsutiepage2ler ayjuillet 19/7, leRca-ru clans"Independance",Et marade E. .Sejour LaurentO a epour cause!D'abord parce avait mforme lePatti du proque k Parti ayantete fame jet du gouvernementdehal-..." depuis 1950, Legios n a pascorifier tinposte important'organia.., dde-Nous avant attiri, un'y a davait pasa obtenir d'autodela figue-banane, quiautoritsom-aierne lieu parce que jen'ai edeffet, par la ki du 15que certaines maisons de cornssonadhesepa'e cpe tentes, cur le faitmerce. la Banque Nationalede pasrhatitude d'agir par per tembre 1947.11 Repub lique d'Haitisonne interpose.e.-L Pti avait autorise ket is Banque Royaledu Ca-Cependant, squisque Sejourcammarade E. Sejour Lau-travaillerleurs ernplcadsnotarnmentf asasent Laurent a passe la parole aux renta donneridela de laduree journaliere dea.nciensidrigeants duPSPen de principe.travail prEvuepar none Lag's-core vivaats, je laprends vo"II.En decembre 1947,L.apres4(10I,aurentpas lien loniTErnpsrattentionars risation prealable. Et en deu vait etre cree et quilefur,.tonoys ben au-e-laion en la matiece.lontiers, et pour parler le simPresident de la Republique3D'abord, voicle cthony LespesSide norninm:eusesalsons ple langage desifaits.et luiproposafit appel auc.a.niaradeAn-c hable,jusqu'accqu'unetIr. a ieVoir suite pageommuVoir suite page4ALJTOURniqua 9ue affitofficiellement d'assumer Ia.direction de rorIe Bureau PolitiqueduPSP ganisrne de controle delaIi-rearQuandle president M,..,taccepgue-banane.Lecamarade.lfortd'unconflitte le poste nouvellement eraVoir suite t age2.iJosaphat sevit contre sesfreresd, ttrib}ANSII nous est revenu queMr On salt que ces travailleursLE LANDERNEAU-'du Syndicatau ons.Maintenant que le corn-II n'est pas force que chalalilfort JosaphatPr=usavDOSce.Ce IV' 'CZ., bat "Le National--"Indepenque anembre deis redaction,,esident membres du syndicat dela ear`noeaeprse refroidit, fautede intervienne dans tinepolemi-du Syndicat des TravailleursDouane, ..Etaient plaint, parrattentioa de "qui dearignoit-e 1: dame"lie la Douane a lance unecinotreorgane,au President deconflit cr autorites extantentreconabattants dans le camp adque.Mats dars la cas quitatiert en Correctionnel, sousRepublique desagissementsIt ,Prefet deSaint Marc Me. verse,relevons quelques parti nous occupe,la tarde posi-FrodePaultre etIt Magistrat eularites decette lutte. Entionindi4t-auche etait indiscontre let sieurs PrenanTitus leur egarci-r inculpation de diffaination,de Mr Milfort Josaphat a Communal de la meme ville Mr EVaal/oaant stir la conduiteade pensablepuisqu'il s'agissait,.Stephen Lar&, scion des Tennot adversairea, flout trouve-d organiser Ildk pleb ia citequi'Winne Cesaire, LouimaEu-Nous regrettons, enpasseignernentsde sourceautorisee,sons roccasion de tirerquelavait Fair,it est vrai, d'unedi,n =precieuxenseignements tempetedarts ma li't/P.Si cet-(le TrliTle 2USTe-soulever tetementnous met-abordgene et Napoleonle maire auraitte campagne nraitiavoiescdes aehoses"du Prefer,qu'en de leur deoute.rpas fat sr si racuMichel.stint, que cc cleanser ne nuts...rsacequessateurs ont raison lorsqu'ils haut Lieu,ce dsaietniercesseraitTout dl'enthousia.aned: procheslettre, que Mr Josaphat riestMa StephenLion," dent eons encore tinetotst ac-r.acotlaborateursude jawkr de /a revueOpaqueanurstrovo.t.tasin e-l'on se plait, 1 SaintNare,a cent sur lheterogenedede ce,a,,.d,-'ron compreml aisernent Fatti_par 3tuae t.oute ca maearou deiontas it Jacques/'administragroupement.Les codirecteurs..clue dtrigent nosconfreres Lumentive.reconnaitre restasristehonnetetede deux AssesLaurent et Constant et rkAs r''erve des PU res canfreresNLarge-Au r,bre des auteurs con-di(-)olitique deseurs, qu ,d uchorine waivene collaboration.us chaudsREElata.,-i'cleleurceite,ont,..sistant-ar-sarecteurtaasqutat -,,.et de ropiruoa puLlique en--general.istu. dontles &sitstruffent Orloyale etdisinteressee i1 oeu-lespi000vre poursuivie en vue de l'me-TIONNISTES opinent cha-aere contradicnr 1ipbellissement et detoutes scats can dune mm-Par boheur pre r re.3 me.s-esde progres de lavalrue ddesSir.to ire clans lebdeat. I)eic 4 tat Laurentp1S ClICSIVI, CEnairement sotscopieux sommairefauttaterccpstock Trouillet exposets autourdeDuton Edouard,ect, etc.n aepitIs Tall&rale stirle folklore et des chocs einterels,lesAussi, letsaint-marcois atten-beetlei Trianon le7jairvier Nations aspirent a la legalident impatiemmantladecision pas souvenancecr avoir lu Farents. Son 3rdeur et safon-auntie.te. Aussi.usr ay.,.,dit de l'Administration Superieure quivudesCo-directeurs Cague d'ex-rZtvaaitionnaire ontLe fait par nous designalertrerdans n Ire de---ditoriddoitmettrerm1rangoissecreee mille et Piquion, ni celui du d'abordsauve Fequipa avant-gcs abstentions, Nous n avon.sfaillants et 1 tous ;ea indiffe.,des soubresauts 'nandTiuthY'desdes nous avons enregistre d'etran s'est subst;.0'5. tonsles de-Po,ue,1,,h6.;)rte5 deux Etudes ncmirtiminise entinTesureersonnage le plus importantde la pa-Cest ourquoirsciiIsvalcurdes autres. D'ail-droll clilige iwie e"re qayr"v'aenPPelresitenintenrroions 4111sait Jeji que tout eede renovation sociale et po-no1d'unCot''1113:p:1118CTrriarquotidien: le ge'rant-res. aussiAtha e de itapsaOptarata.publiceat&gni itique; eatIt sec stit-cis munal,si hoonetensent adminis.ponsable, 111r Girard C,ora-plaimire qua aous avorta con,-Suite de k pasiat9

PAGE 3

Dana le...Ind& 5. la reception de sa lettre recsuite de le page 1La distinction bien nettePes acceptasous leseuxFernand Sterlin. 'Avril en toursun conyrinnisacre une edition entiere de qu on entail marquer entre.reserves stuvantes: a)u n eEn ce temps-IL son assisquA di:is Iequel11 a defini'mitre organe 5. la polemique lea affaii2e.s de ,cc co-directeurnuuvelle loi straitelaboree tant d'aujourd'hui, Mr Fritz sa position et declinetoutequi non: opposeDans it it celles du journal eest evi-qui crierait tin Office autono Basquiat etait run des juges re.sponsaVilite relativementsneme temps il at remarquait dentee lundi dernier lorsque.me de la figue-banane: b) le de Mr Laurent!,cette nominationpas gull consacrait5..,,camarade E. Sijour Laurent,Immediatement,apres la'''11 me sernble que; pourpendancetous Its editoriaux tificative de Me Etienne D.-Le Nationalau Charlier en reponse a un ar-participerait a la direction de phrase rapportee de sa sortie degager de facon totale et ab-"parus dans.,.l'Ofvirnlcontre le PSP, Lau solue la responsabilite du Parcours de lasemaine s'etendant tide publie dans lea eolonnes--"ice.enteSur la demande de Son rent coutinuezti et aussi pour ,me perniet-;Excellence Monsieur le Presi-,, tre de suggerer au Gouver-alu 30 janvier au 4 fevrier. de -Le Nationalsous la si-p..,7Qaolau ilensoit, com-Illdraut lui rendre idPm-1omgnature de Me Laurent, on aaePu"1"' uu;e'fut prede /_::-pare -et,P ,nmandee ou s pate ee,racla plus completenement et d'appliquer a.vecwage d'avoir toujoursfait juge bon d'expedier la kation,usoumis:a Sa Haute Attention. ton bde Me Hubert LegrostCe projet instituair un Office estlenvenue puisqu'ellecc lea ranures qui seront ju-preuve d'une certaineloyaute au chevet de celiii-ci, fort orau cours de la bataille. II ria. portunernentmalade, 1 ccgees necessaires au redresse-autonome de ia la figue.ban, nous permet de reveler a 14 meat du Commerce de cettejamais (tenu coinpte de nos moment-la. Cormile quoi, lesne avec unDepartement pinion publique le systeme denree nationale,it importeerreurs materielles. Par con'mutes clines auraient plus deTechnique et unDepartede deux Paids et deux rnesuque je cesse crappartenir auxtre.la probite intellectuelle chances d'tre atteintes par\TES qui a existe au PSP oil-ment Administratifqui de-organismes de direction dunes 't pas son fort. 11 est capa la foudrelvaeta re-llever respectivement certains n avaient qu I lever parti.blede cletacher uriccamarades Lopes et Laue phrase000le petit doigt pourfaire re-rent.Aucune suite n'y fat gler leurs affaires, tandis que de"En consequence, je vousd'am contexte et cren altererCe Vieille nuni6rode tun-completement leseas.Par di de -Le National",nous ap-leades&accepter ma de-ailleurs, torsqu'il eat serieusePorte un nouveau sujet d'e-donnee,meses autres, ceux mission comme membre duwent coince, il 1ga-sede' core "--"'" Alfred Icart, dani.`IIILe mois dernier,le de Motu Laurent entre auBureau Politique et du Co--tcamarade LaurentBureau5.treS, n'etaient mime pas con mite Central.i,ressentiel de toutes lea,,scurespour s'enfon...tiOnlitteraire,confond lequelques.camaradesdu Ili-un de seaarticlesitpre en-eer. corps et ame, clans les a,gouvemement del 946 et celuireauyohtique du desir du memecaire General, rexpression de-brtcommuniqu.cotes, dans raccessoire.de 1950 dam le MST11.1elogePresident de la Republique,Notre re communique du 16 messalutations fraternelles.000dithyrambicnie, en faisant dede le charger d'ua poste imavril 1948 plushaut repro-E. S. LAURENT-On ;ait. qfiesou.r..Lescot cette periode un Tout, cornporta.nt dansrAdministraduit, qui parut dans "La NaCes deux documents eta-suotre directeur cat reste vingt-rne si cc regime-ci n'etait quedon Publique. Quelques jours tion'' du samedi 17 avril 1948 blissent: loque le parti n'endeux mois en prisonsans jala continuation fidele de l'auaPresr 11 seprecisa que le pos et dont Laurent ne contesta tendait en aucune facon etremais voir tin jugeEh bier', tre.te en question straitd a n $ jairnais l'expose des faits. etamale aux tripatouillages de la-voila.'uneaffirmation quiNoes noes rappelons pourtant que l'Administration de la figueblit exactement lecontraire: figue-banane et 20que '1Ir.etonnera plus d'un: plus Les-le, premierdirecteur dc cc mime hanane. Ces carnarades Brent a la manoeuvre gouvernernen Sejour Laurent accepta alle-cot affermissait sa dktiture,1..1rt rt ie d 11 ea ra6 d: iliniissior7,er rmpour rearquer qu'a moms d'une tale de faire eclater le Parti grement le poste de contra-31jolt's nous nous rejouissions.se refer-antjustemeseactonasiraTitluordesrefer= structurelle da.nsla du dedans enappelant Les-. Lear gener-al du Commerce deEt nous ayions raison, car' ce cr kart.,,figue-banine, il serait prefera pea a. lafigue-laanane apres la figue-banane, sans se sou-sont lest:Zces meme du regi-La.caractire anarChique de ble pour It parti que le canta avoir touch Laurent de la cier deravis cOntraire du Parik quil'ont conduit, tete7janvier/946.co groupernerd explique sa desarade Laurent apportat sa col-rbaissee, augregation prernaturee.laboration dans tin autre Ser.-1,Telle eat la position de Sejourvice de rEtat.Laurent qui a twat exagere 'Balletin de k"IVDana sa seance en daclans le REELECTIONNIS-Chambre dete du 15 avril encours, le*Bureau Politique, apre.s avoirsideres au dire de Legros lui-,maraz Cadecirconspecteoreetions genanteScene..','1111E gull afait k vide au-'j" ii's'est.* Li:6u yeCommerceentendu le canaarade Laurent technique et Laurent pour la "de suigerer au Gouverne-coupe. sinOriabOndonne; deonarrieregarde,prudente. plus souple,plusLaurent, Lespes et moi. Laudu Commerce de tette den-quelques mois apres,accep que suggera etappliqua leta son poste sans nullement se controIeur mais lea statisti-soucier de SON projet de loi ques revelent qu'elles furentorganique et dei Lespes.totilement vaines puisque laNotre communique avait figue-banane continua 5de-rendu plutot delicate la posigringoler, passant de sa position de Laurent ausein, du tion de deuxieme place ,lansParti. Void commentreanos denrees crexportationa.gitretat de nullite_ce corn-"AUTSPmerce se trouve depuis avant19, Avril1950 east-a-dire juste Sons1948le prozonsulat pour rire de-Me. &inane D. Chortler no:re tensenr,"Secretaire General du Partiimportait de verser cesSo maliste Populairedomments aux debats pourc) En consequence,le"En Ville,1 edification du public. Quants'imoose depinsplus ch 25 ans Par laParti decline toute responsa-"Camarade Secretaire Geaux allegations perfides dontqualite loco sa sat. shlesea tabt.cs"INDEPENDANCE"'Bi-HebdomadaireriRedaction: U Cornice'Georges J. PETITDirecteurProprietaire et GerantResponsableRene S. BENJAMINRedacteur en ChefMine Therese G. PETITAdministratrice73. Rue desFronts-Forts. 73ABONNEMENTSPort-au-PrinceGdes 3.00province3,00.Les manuscrits inseris ou non recteur et lui envoyer nos voeuxoe seront pas rendus,de sucees cantious.Nous et Egalement parvenuleBulletin d'information delaChambre de Commerce d'Haiti.Entreautresinformations.nous avons pu ,parcoarir le rap-porttresorier de cetteasso-ciatioa pour la tie iode. octobre-dicembre1955. Cest ainsi quenous avons appris qu'adatedu 23 dezembre 1955,le comp-it en heave. delaChambrede Commerce s'ell.vait a quelquepd dollars. Pour ant institu-tror+atienneconvienj' ra avecnque c'estua signe evi-dent de vitalit et de poresNMI;en prenons occasionpour feliciter1 actuelcomita di-La Cigarette Splen(-nem!,fourmille ie morceau du "Na-sitel ecti Dame a.par son a rola tet U2 gout'ex-Port-au-Prince, le 16 avril"A Ilbccasion de ma nomi tional", nous y avons report-Aims.Agents dist ributeurs:Joeph Nadal et CoTelephones Direction.: 34894et 2238Russo FreresFritz BasquiatPour vos cadeaux de toutes sortes &oil-isliez jamais d. passer. chezRusso Freresqui satisfait Its goeits Its olusdelicat IEt, surtout, dueoubliez pas qc'est la (liai-on qui a ia specialite des articles, tels quet.tmontres, bracelets molt euns,pendules, let .tes de 4:01i:ea lea qudliteiiet un assortiraait..Ale bijoux aux pm umbattabl-s.En marge 'd'une histoire...Suite de Is Page IRene jean-Micpel.0dans edition du samedi 17Lescinomme Controleur General partie administrative. Nos Ellent. et d appliquer avec 14du Commerce de la figue-ba ajouterons que notre projet plus conaplete independancerent n eut pas clanslasuitetee nationale".le memescrupule puisqueNous ignoronsits mesuresnane, a vote la resolution suide loi, qui nous prit des aours lea raesures qin seront jugestwits,vante:et desits, fut prepare par necessaires an redressementLe Par ti n'aeiraitce\ ue le_carnarade Laurenteobjectionafration auGouvernement dans un autreService de rEtat.Etantdonnees lea con-ditions qui prevalent encoredans is figue-banane, It Partiestime impossible pour it moment d'y apporter tine aideefficace en rue d'unepoliti-que gouvernementale, progressiste, qui assure le atm prixau producteur, sansits ga-ranties indispensables q u esupposent les lourdesdoJe la charge.9Le BureaU Politique:Etienne D. CharlierRossini Pierre-LouisRegnor C. Bernard"Philippe ThyaulleAnthony LespesLesminscameme offre, nous repondimes ti; il donna rneme sa dernis-en detnandant, a. part la loi don du Comite Central, etorganique crinteret public, la shiBureatt Politique"pourparticioation de nos deux mi 'degager de facon totale et ab--litantsl rOrganisme de consolueiresponsabilitt.dutrede: Lespe.s pour la partie Pa.rti" a avoirlalibertenation comme Controleur Gedu dons notre lettre ouverteneral du Commerce de is fi-5'Monsieur Laurent pinegue-banane, le Bureau Polidans redition du 28 Fevriertique du Parti Socialiste Poecoulede "Le National" etpulaire a at devoir publier,nour y referons le lecteur.AlcoolgAlcooli=ll.1=1InGUY 3r-lIOURN itle Ernst D Coulanges Fourniseeur aupresdes tlapitaux et Phu-nada,aiir-lvocatsa haute purete Scientifiqua.108 rue du CentreTel:hres a%.hres p tn,sommussmwID.lm orimeriedf. "1 'Action73 Rue dei Frontstour'soournisseur asiprdes ;4-al..r.esoast. 531tinrimde2nent,050=srslieur 'until des Liquoristel non,0ni alertincornairsbfe)Sejourne et '2:14arice Va.bre?ce

PAGE 4

1 on I t `..r Inge;SOW.lesnotes en question.pour clue nos lecteurs se pelttrent del'impartance qu aaux yeux de tolasece it:declaration it candidatureii Presidenci de laRepubli-que du Iris pnpulaireteur du Sucl Louis Dijoie. Ingenies:,..,snomeg-nndindurri. i!ien,tIs pa-&thou oats I..yoniuot publiquede% icnt tie pi .s en plus forteau tur eti mesure qu'ap-pracheoroetaaine ilectionpresidentielle.Le senateuren nos bur:AUXNous axons Cu l'agriable run.prisederecovnar.Fuer matin ennoneRedacts-inisvisiteSunMI de none Mainmo It Sin' starLoursque Sc. activitisnonarnernales ippellentter et quiS'eiDnarquera prochattie:neut.Senateur Dejoie. 'amineon lc Hit. &pun sacle.larationpubliee par daunts confreres deLa ?resat se portecandlelit auxLocanneielectionspridentiel-Ottnotre position inkloranlable suslaquestion presideouelle qui jusqu'i entre P.P.C.alimentast:actualise;testdireI'" nous tonnes cordsmnesline entierc reserve.Nous :eta:scions -wand mimeIt Sinatcur i)epie desotaim&Me visite luistihattons an es.ceitent voyageet :1 p1:20.15 ot-os-slurs panLJ1fenvele(flatmrilleurs sentiments.LeSenates'sDej"ierend visite au eras dentde la RedlualiqueAu cours delatrop coursevi site du Sinateur Dej miten nosre Redaction. flier. it nem. a--....al.SI alVWS16.'Le National"...pa,qu J,C11covattquerpour l'etranger. ii seat last Itdeyam defier presenterors .noennta-ges a SunExcellenceItPrin.dent Paul E_ Manton,.Co.nme i a sign& 'Le Na-tionaldarn son editorial dumime jour. 'De plus en plus.nos hommes de Gouvernementcoinprenneutgill's in :ensen:. co ropteitstrnpii atifs...oe !DAC cpoque. et qu'il tautune ?antique arse. I technicde none temps-.On ne saurait mieux dire.au momentois Sc joue Itdestin it nesse Communaute,par Ftxpression librede lavalance de cheque citoyen enfaveur du candidat de sonchoir, I la Presidence deItRepublique.-voeveiraQra31 le preu ;eat1..r.te de ia page Ipas qualifie pour diriger leursyndicat. itant donne gullne travailie pas I la Duane.Au poinit vat strictementmoral. quell e peat &re la vilat de no action sitria paslaqusliteas dirign 1'a/satiation iIi tete di laquelleil at noun?II eftsurtoutregrettableqteunPri,ident de Synchat Wait trouvi &sum vote de recourscentrecrux gall at sense apyrlie I defetsre. II nosparatt aussi shunsant. inelegant pour tiepasdreaunt chose que ee Prudent dontI. personne dent( constituer caretnix 'Inc sone de re npartpoor lestravadleursleurTechnic QUA-TREMILLE DOLLARS de dom.mages-interetspour psis de so-honneurqu'llpretend atteintCrux dont la digniteestsane-men!compriseilevaluent paslcur hunn-ar ct se contentent. enFondle arconsts-ocr. tiene rectamerqu'unereparation symbolique.M Josaphat est vraiment rnalaspire Nous suivrons de Pis psis!r deroulement de tette &Barre.k--MiAcli-eSez u-1Billet de la L,terieda.TEtat 1-11maien, u x ortnis-nde isiteItartee hanianitaire et sociale en me notemps qut distributricadunces-diverse*Chez Hermann GAUTIER.>alte de is page!gut dependlastabil.; Ininstitutions qui :ferment rec-tifier les alignensents scion leaexigencesItsaspirations etdes rialites politiques quiseconfronient auscindunecommunau le tn Picine evolu-tion Sans dociletimpatiert-re ItsambulantetlafameIts passions &Abilene pas alui discueer son empire mobcues It fonttoujours(attireIts interet It tordrc Jima-cratique et de la fuseiceso-ciale quisent permanentsalors que Its interels des par-fis etdes groupes sontpas-sages.Cest tailleurs tundes criteriums stirs pow ratai;rand Rue 123, -enoie 2324if IL. tentI Hie cicala lit cater 631.111011 Dunnom: La glare du metes to*,gars,on ur!Inlet ts,_ satesn at it1 s I t essemble parfois remplacer celSoullrsClaston ; Fartun, herniasasiatIt de la vertu etdu merite.Immense.sandals.RecordistS allotIts applaudisicments se charthattaa-pour tacoann.. Fstmeur etale I36 peace,gent de faire oublie les acLitickno Galstoa, Cham:ses Pre Inns arrow, Cre'bkussettse,Ifouchoirs, tistriess at'Intarsa, ) Mira. !r!' a"P'InciPeffet auxlos,culettin 36 i44. soulions tennis Of moanersda normes juriiisues.itsvain.Sas.cus euxroremts ;cables. enOn p,aaa a. Laln it 4. ;mills par d1 r IC nett s'aso t ** anivent i thiStet tie 'ajus-zu I Ise en care itch ale, lnies, be adios pa al' CI tallies/sriittestttlettt Wife et de rgs,ilsmsailupana Nylart at tans liaison a igr rills: tanA1eaecurseffortset dec"-rs 1 t s on USW tow tans am iiiPOLITIQUE DE...ieurs.it:.la-1,5'dew/buliste inc %nesse desabucratiqt.e et des titansde Itma-see.nous pretestsesvers tton et des individuiqui la en.Dour Its constatations mean-pos.ent.-Les Debits' du dmusche 24coliques"1 araison duet lunch 27 tinier1956.olustort es' toujoins la rneil-lease...-AM'don que vous serer puisAla Banque...sent ou miserable,ItsIuge.Suite de la pagz. 3ments deours %au, rendemt de entre-.1.1B N R.I-Lblanc Oil noir .a-natartu.-penIi ti-y&Wm tintplataque de "II' 41!anteleursemployespancipe Cellene riunitpas'fla11"5,sem)*'rattorsions. Is vie crAntennr Fannin nrkr,:Put CU tam". elk`en en lavivant:.illuatratisn.beat onoelscus.ei..neat pas nor5,s succes sedimentdesfat-de von nasqu'ilaneheartlentteurs d out repannuasseinent&vane& de la mit.set makers-ne seproduitdarn tern Itspays er reux employes. sous haitiens tom-duei toutes Itsepoqun: ses;acres medes annulus Ante% autont condition/1n par le climat qu.Ithututa decrit le poet: en en yen imNot,.enimons quyvamorsels' annonciateur A....A.. men*atlasante de en ernelogueritstroupesetlesurez qui doenfanrtnner I;ucl'hor Pinespar con,,quentclupa,-programmes qui se dispute& loge du denmtretle!de travailhintersetitt.s. ,snitontes competes-letadhesiondes elements RainsLne haure doit sonnet-.qu aunttes.leBureau duTravail. eade lanation.Cte politique ne s tame pasl'eSpeCe.qua ratkeinec.., viaAn tenor Firmin qui iefusaticeuesiincitier,itas,indct.:hm7.::eete me:iir:s d-detspassion &etre touyours noon:1gderealise,scs 'eves politidumb mdieglualierPeollectifaTou ayouerson ink trunr-mania-queaen viola& Itsprince/es te Carnbition du leader eat de ca. reth'iraleIrencli'44lit-.de droll a praphetise avant naliserletaspirationsgenerates vil11hcurultea. surtoul eves rrnde rn3urirlesortdeon yrslajustice. laliberte e epays en cm terms:'Horn-me Jpuis disparaitresansvolt poindre a flforiron no-tionallaurore of un four mu!-lets,. Cependant mime apresma manl.faudra It dewschases tune: ou Haiti passesous une domination etraneesans von pomdre a ILI au-circonstances tuMMt dun or-ViSinementoratoire pour iigiti-mportantdroit. cite s'en nit scion lesA.n eg tieIsg sire d unPort.au-Prin-e.jgagnentleaspain quoticEen aliL leaderttravaillam dansdel&Tallinn-One: 11 est pit i disparaitremenusappurtenantd e Ieti at nenfier au nicerde la cause it"ngersIraa ii t t it i 'du droit:iln'auraresin'pie compitentes.disonsmousse doiventquand la cause aura triomphe: s'il4 intervenirpourporter Inch-tombe avant lavictoireildire rigeants delakisnqueRays&avec rineressepatter teem, du Canadai1.103tti ansolu-tion. quigarantine IretnvlanFirrnHionm.me re disparar. tee wk.hada.,"Itrepusau4oelolits principes au nom distill& Your luira-.nadatiepourraa-ellepas aug.it vimadapte resolumeni rove dun jourrneilleur maisleLa Banque Royaledu Ca-/rd.....EFFORT DANS Lt., ,craneEpoque:ilsappanassent PIYespour per mett retinser-ial totjours lutti el combat-Ces hommes torn lesproduits menter lenonbredesetesx,pair hire rriompherits grandee tam scaler:sentet parSimi Tsif -419/1.ideestutelaires quisauventles pecter laloi?Nous a0OnS rapporte tettenations. Ile ne sons pastoujoursIA quntian estIse? int"pensie du grand Fir mm pour e0alpris, Car ils'depassentInns con tmenttonseiP"tasy qutnirtif":canai.154 "-tenspora ins a Men soutenus par un(Mit le depart entre lea dearideal qui est loin d'tretelui du re'granaes conceptions de la po commun.litique. II y a une politiqueNov. *WOOS essaye depresenden cu..que 143positions It des conceptionsp.ditiquel: n ospremier plan auxquelles ong""."a dt:the'n cl:r.In;i.'not warsu suceis:tees,eeile qui n 'a ter ten beiivernent Its deux vantent accede, par tour Its too-iars"comessmacesons" 'elks embrassontyens ligaus ou illegaux. ironmonis ITSlens types d'hommesTales ou mal !tonne tcs.e. cs Iiternek dontIncosnportementsla poltrique de Agachia,d. ea ne -alter dinfittencer Its instaU-le qui etablit ant cloison Clan tiwn luuuent-bel.OnPIthque dethe wirelaPeititgueetla Cinrg plesucite-nquq:e rPautree: cn.seest eu i rilemoraleel qui ohmic flueIt clue nous coon, In principes au-succis justifie touttoar ofesquels it !anent 'Its batedi-ette politique ne s tinin de rheas,.cesprinelp,quibarasse pas des principesdeI..socssigne MeClerveaumer iescoups parks et Its FtaAttAU.y carat.fItlavoirtantmesures I prendre. Le droit a .Publicqu'ai..Carnrnerceenest traite en parentoeuvre; ginenigulln'ya aucunlieurisent a legalist;qu:de parente critic luietItnom-Ete 1ait ou cc cMott doit jai:IniRodrigue Ramage.ALASgiitRa iecau qui exact it Sea-re.Lencens des reussitts tier &n Pi:nsuit it pour apoorter It grist-RodrigueRamage. filsdesine qui appaise les remords Fenian' Ri'mge "mu" ila;"de conscience etimpu_ dentendre: psi.:se donner du ere-t.qu'ilest hisde Me Ckr-ser s lence tax tritiques i.ttdiseau Rateauet M. Clerseau Ra-crees et inodoortunes.N'aVela. tout enprotestantcomett-on pas icrit Stirlatt.011111O Cc"' filegth".fii.sasoirparde Nlichiavel:Nut ilosrI! Presentqull n."'p" Pit'....-dun tel element.!waist; Lirpar fComite du216e Tiragede la loterLIir Lo-,',re acreMn Sterne Rey. NotariseMr Auguste Toulme. Rtore-eeatant duDetainmentdes El,r InCetM7 lost-ph amain. Rept'natant de le PrefectureMr Louis Lovelace. di.jour-nal..Le Nouvelliste-Represeretam de la PresseMr Gerard L Delay. delaMaison C. Jaeger e. Co Repress..tent du CommerceR.P. AlbertD-cilien, Cande Candour.ReprescritanrsliatingeMr FerdinandAllianceAlexandre CharlesNitric'', Non'Emile Blanchard..Clement In-Bapt,ste.Representantsedu PublicReception BoulesMuse Paula MonsantoMilk losette GeorgesPort-au-Prince It 2A le -riesLAu ParloirFunebrea la R seiesCa 'ernesBloc comprts entre les Rues de rEnterr*ment et Hammerton KiItkk.On trouverschsMilesCouronnesMortuairespourIts tombesroutes dimensionstout prizItarilinkNCE-sonssdanglespainS LAMM Barn Its Bolssons gateasescl, tact)Cr1-A DIRECTIII)Nrl

PAGE 5

Miseau point du College de-St MarcLa questiOn...Saint-Marc, /e 24 fevricr jeunes professeuns du Lycee"4raus estimons contraire auxsuite de la pageiait Jamais6SteoioVincent"m a i sMtentions patrionquesdes car le people, par sa parti., Etatde dames inevitable-Monsieur Georges Petit par le signataire de cette let-cipation aux elections du 8 'tient ameneratt commelaons citoyens.Directeur deIndepentre.xxxOctcbre 1950, a marque. sale consequence la consfication dance-2, je me rijouis d'aps-II ne saurait etre ques-volonte des'approprier ce de-des droits :acres descitoyens.Port-au-Princeprendrequ'une somme deevl"-t d 3 Aout 1950--OtMais ees. n arnver pas'ion de brusquer les'-ame--iarurtaul.Monsieur le Directeurvingt cinq mile gourdes au-*seats. alors gull existe ure ce qui mai,artrob* est cm mesons its especes et apparen'Tait etc affectie aux travaux-"Constitution qu'i bon dreit idere cora= avant RE It ces de 14* -volonte du souve-Je iens de lire dans le de restauration du dit localsIsm invoquetoutteles kis imam i t i t I. e a. zek ..&,verai..... Taie. ilfaudraPour en elinurnero du 23 lever 1956v''*qui nicessite reellernent de se:-.eon $m'agit de reclamer le re ne a.o&ontsi. an tcuptc_miner definitiveent la mede votre bihebdcmadaire 1 rieuses reparations. Ce straitulattur de raetivite nationa-axce qu ilsoitenvmagee 4 un articulet relatif-,j_e dit-.,1a-at kcjannu, pa..', lapageigautant de gagne pour la ville -le. Notamment, dams lea eirtriscoine cha yes* bailiert, bus Uric forme, on sous une, au collegede St Marc etade st Marc.Pourtant, jet "stancesactuelles,eest atrou,se..,confirmation mare. urnorganiustestational Lis_oussement d'enseignement sein'explique difficilement quevet la justice sociale.eestdans rLdsiidei_t_4.-,,k. ix noninteresseq u irecondaire i St Marc dont j'ai la pritendue allocationsuit--3.-dire. par laliberti, par les comtitutionzinsi min; SWIM mission de prendre en l'honneur &etre le Directeur. un.don, puisque rimmeebleTaus1cs acres iscrawsp& \dame Itsgarantie.sde libres J'yai releve cettaines erreurs n appartient pas au collegeprocedes(dessioeratiques d' un --IlUssmavetnementrepresentatif par &&ismitecotone_ a honnaes eleetions,organisque je vous demanderais de de St Marc.'yeti. enfin par la libre discus ,antIt I, REpaiLige,,na._ me dent ralnolue neutralite men vouloir rectifier.3L'auteur a parte de la4.11011. damsIt Presse. dans rani la racarzce pTiesilenseite m,tztraJe pins en plus en con1.Le college de St Marc creation d'un journalitSt,4m meetings. qU'Un sYstisne ouserte kI0 Mai 1950scsat Fracce le dtoyen dams rexeroccupe ciepuis un moms le loMarc --en vue des prochainei..iteureux peut engendrer,It ratifies et eatida,. Et aka.) lice de son droit de vote, cal qui logeait recole Antoicompetitions electorates. sista4raacle et utile conciliation na scion quels a-iteres serait rekcal,4 droit de vote constinette Dessalines i la suite destoria_les et presidentielles denale puisque latyrannieconueladeterminah-on jurinrs-ticert..= des pendants Its demarches aupres du deparla ^ Republique'. -journal-Atee,sat is.terreur en sont lane-que, legate et constitutinittel-Ples isc\PertantS. acti abuga,merit competent,,dont "la direction sera con-11aste negation.Et eest rele de faireintervenirtel."Peuems imeaelses q4/1..5G-it leLa direction.' est assucee [teeau mimeconsortitim-Janssen cc systeme que de pie Souverain"en depit du let de ele &armsnon --par tin consortium ccm deretrblissimentscolaire0 4aersuter dams la recherche texte formel de laConstitu---a-s.riiiopose, en majeure apartie,de sus-destgne -.N admettrait--st UDC forsnule quiconsittetionqua prevoit la lirnite de,___Cer.kte4f 14 eSttr,aS ue__.......' -ilpas, avec mei,qu'unen.11nt aviledeI importancede..4iit i provoquer is dictature duree du rnandat derigu L'er_____.teae u,Iuei'l'-''''''"pu.trune minorite sous rappel-raldu 8 Octobre etus condi-...e'''',,x'''",_Nr&ImC1PlaU-''iller's,ranSt Marcmerite un organe?latiodn e "People Souverain" t-d.-1-dau setipt"te W13eU"..IaLorges zretit -. rv i .10115C ect7c son sunbre suffrageass que eet oranegait dejik1 (occasion de rcesseur?/election pre-errforld.Me" d'er Gee'riesle .caracterequ:il sernble lui e,,,,,aaz,,,,,,ss -, ,i, frau-Un de rosartistes Cut er.islentielle privue sous PinterEn raison de son impertfuteakt,........-------;----....7.-a Bag. ',ismd etie Loner& par preter, cen'est la qu sine pure"dictionkenos&Oar rartitance,cetfie= question vaut rti et ``'..'""`"-'"----1--era jurynevr-yorkais au recent fantaisie de sonimagination--tie 77 de laConstitution enmen ciusgns y arreteen reuura' 23uterque 17431nCM:Millinter-1n6116enrIganiiiC'est domrnage, Monsieur"trigueur. Nous maintiendrons combattant ropinion decesvauirms, et-que.forceI'..,..__e5re\''P"I'L-Ake..., Li',,.le Directetr, clue vetre infer-stst depit de tout sin it n'y a Messieurs de vermipe de ate rantomenara a nonce GC =saxu eztreconrortaat de vcarrnarateur binevole n'ait scull--nitleatPariote disl"ten use'Aueonediifinuite.,i' ,determiNational'qui$'enferrent/0":-'''sc"tre imiumPtaAT-di desit:lentssi digime tout le bien que realise-,,--vet la duree du mindat du dams des considerations cit.ntetortes les g-a_ tithes 'errscat etc repra tentes, alors le -college de St-Marc entilse-treticient d Haitiactuelle-seulsdominentleurs, riles-qua etablissent tine Tetile et cue chez nous, chez ltd. l'Hai-ment devoue I la cause aii -:'populatIor.s zu Ear-Artihoni-P-io' ns dams lesquelle.spentCe n'est vrairrentpasur tuesslcitYens-tlectudes )lits eacaeite -AkestsYste"tgaranties consistantenunearanties cle sdence no de techni'curssentimentsrtsanter,tspersoniets....effective egalitede&colts tien Oldies Cue soient sea apti-seset en fonction, et les conqu:a4atcomplir relection deson` s'appliquer I defendre le presCUT...mis de ate; eest ejoumellementquedes artistes.Dang esPow gvonvear .tzuetesseur,sans attirer sur s.ige d'un chefdent on se-stare pays Todieux mensonreclame d'etre its Partisans,zge qui a terms lareputation devoues, que de prendre unel'autrespeuplesen d'au. attitude qui heurte sa volorl-ouveau'Ares temps...te d'assurer 'a'is Nation desllest evident que,con%me-lenient au Decret du 3 libre manifestation de lavo-Con--Mut 1950,l'idee ties nette lonte du peuple, con:meleg,-des Constituantsen votant preyoit la Constitutionqu'il,-vembre de la memeannEearespecter et observer. Per'eest-k-dire moms de d e u a sonne n ignore d aalleurs que....Vaois apresr election presidendams les conjonctures actuel-4t'sdentielle, est gull fallak tea les, toutesmesures dontl'a-Anteter la disposition du sussloptionstraitdictatoriale-tit decret. en fiiant it 6ans mentreclasneen'appelle-lians Particle 77 de laConsraient I rurne que des timo-Iitution en vigueur la dunce res, des "moutons"etdes--'.iumandiapresidentielfonctionnairespeeper&'a.l'executionbrutale desor-Or, I Ix suite de lasodres de la violation de la Loilennelle declaration de non Electorale,fut-ellela plus.randidaturequ'afaitele literaleque l'esprit humain" Chef de l'Etat par rest21.onst tut onu0a jure de respecter et cle bareNICiid 25N-'-dous Nenoose recevopet..........-----_,.........pour ki-memeet pour la'constitution qui le lui inter-olitsans deMachinesamericames et.., lespartisans,'la violaa'1/4frau de la Loi-Mae avaient.nreconise un bouleversementallemandesVis,sjc,-14.-:des institutionsnationales;um; -.4s..14 .'Al en eat resultelefait sui-(lux pni dfront toutsconcurrence)'rant: la question qui vientMatsui. Diesel fixes (stationnary Diem!It rordre du juin. portant curMoms marina(masins tengines) iis:inks?"VS' succession du Pr sidentMasloire, ala fin desonsaintandatde sixan:.inana-On n'ajaaisassez'Apite is. ces sounds aquiali-Sentent vamementla. cam-neclarna: tousles catalogueset ran:Acme:tents.1sgne contre raTticle 77 desus. matirtal allstoard at enmesh,.tsrlti.,,Is Constitution, fe tens faMartel ASSAD (log epledallsii Facade iticedEl"411. de raisonnesert fauese: Roe ass Masashi di l'Egat.autresparents et allies remercieretGreupts ginfrateurs (gfueratingsots)Pompeii d'irrigation (pumpingssta)rfrasPettit de soudure (Welding sets)r WrMoulin* I mail/ (Hammerinillssots)Moul inssix (Rice mills sets)et sisalcoaching.imagines. Iln te/ 1 5Les families Fils-Airni. Bernadel-le, Pierre-Antoine. Jastram et lesbien sincerement ItService crAs-sainissement Public, le Corps desOfficiers de la Police Sanitaire,lepeintres, sculpteurs de toutes aspublics danevotre plus pro-tionolitesresolvent des COM11111/1 chain nvirero cette I...sttre let-des laxgement renummaeries de-c--el,tlitcative. veumez agreer Minkqueues, tableaux,vignettes axonque lea Mitresrioffrent pas les sieur he Directeur. Ines mcil---frere gil.Alcoa Line vientd'offrir I is.....Fritz ANTOINENorrnalienQueleclatant-cleMentilapolitiquede discriminationdeLiireeteur du college deirpremier nurntio d'ur nouveau confrireprovincial:le bi-mensuelTigre". Cat organequi efdite iPort-de-Paix ettdirigd par MeeJean D. Kahn,, GilbertAustin etDeice M. Philogene-Bien qu'ils paraissent anklesde la xneilleure volonte du anon;;de, leur premier numero ne sinusencourage pas *a penser qu'ils ar-riveront a se liberer de la gan-gue duchauvinisme legions,' etdestripotages de proNince.Souhaitons sincerement quenous nous sommes trompisl Bon-ne chance, messieurs!1erHaitien par ses hares! Et quelle St-Marc..venge ance pour ncs artistes me-connus en leur pays! La AlcoaLane et is jury new yorkais font Le numeroune politique natknale en faveur*05odu rayonnernent de noire pays.UN FIDELiLECTEURREMERC1EMENTSIe Sous-Secretaire d'Etatde l'A.-sticulture. Me Andre Dumesleson epouse, le Juge du Tribunal&Appel Me Colbert BonhornmesIt Juge du Tribunal Civil Me E12.. -Ic Pelissier,. Me Stuart Gambrels-ne, le arecteur du Journal "Ils=dependance", lea Aiocats du Bar-reau de Port-au-Prince, lea Sena.teurs Louis Dejoie et Afarceausinor, lea Peres de rEglise St Char -les a Carrefour, le Lieutenant An-tortome Coicou,Ecole de laRepo..blioue du Venezuela.l'Ecole Da-Modes Vieux, It Directeur decole FibreGeffrard,les Stations de Radiodiffusion is -Port-au-Princetous les amistent de la Capitale que de la Pro-vince qua leur cat manifeste lamssympathies I roccariort de la mostde lair regreWe Wire, pere. ermineuncle. beau-feere Henri Fils-Aima.ertleve I leur affection it venclrect20 janvier ecoule et lea prient de-croireleurprofonde gratitude.Port-du-Prhace,le 16 fivrier 19*

PAGE 6

glu ton Seta et oa ton ea.Dans sa these' juridico.p0au meant de cette Constitti emanentthus lesPouvoirs. LA'Pourquoi Zeusnos re-Louis, apres avoir prodsauSOUVERAIN Em 'a anateainsi DEssusDE TOMIS: LESnous voulons et lei oa nous sHims C estparce que des energumenesofferts lendront a nous oPinGilieree qui peut etre con-que lea empechements de place an dessus de toutes le s LOIS. QUE CE SOIT LES.sidiri comme roc lion sur hi moeurs, surlesinerties. sur rartiele 77 de la Constitution Institutions.e LOI-sORIatiltanCONSTITUTION-les quieiudes ineonsciontes, enfin, sur cet optimism infien vigueur eadressent anUlys.se Pierre-Louis ecrit, SOIcord, dont Sc nourisseit la Apart de nos compatriotes.President de la Republique dans --Le National-du mardi NF1,'Par'' exemple, envisageons /e cas typique et strange de qui ne pent pas prendre rinAinsi donc d apresle re-,ni2/ fevrier ecoule:oire confrere "Le National ". Dons son edition du 29 Fetiativede se faire dormerd P77dacteur de --Le National", le's-,,gni la nicessiti pour le peupleaux prochaineselections a carrement preconise ia mrse etrfaiteSouverain dequiVow suite page4,eautrier ecoute, potusuivant disespiriment so campagne con ire soit lin neprn,eau m datsnit'aAueune des &fenseseart.SOU Perochaines elections presider-is Constitution que le Paysest donnie en 1950, il a souliuric prolongationde.ma'n("VERAINlui-rnetnenepeut tides devrontsefake enat,lerelln`14 n'est faitepresidentiellesasril 1957,de confirmertactuel Chef detEtatits hautes fonctions.Cependanty apeinehaul!Pd'operettpgut le meme facitieux confrire rappelait que,enusesolitiquescc qui concerns le Mandel de I' actuel Chef d'Etat, t article88 de noire Cherie Fondaffilltik demeure le seul guide sill.,Par E. SEJOUR LAURENTet non t as tide 77 qui en indique la duree,d'une mcmieredaire et pricisi,..Ces subtiles Jo cons de placer, ces jours-Ci; au centre desdiscussions la question roulant sur timpossibiliti de la riilec-hon immidiate duPresident Paul Magloire justementparcequ'dleenreale l'intentionchez hientombMes "riElectionnards'' nous conduisentritablii la virile,en invoquant les faits qui, naturellement, doivent avoir leurplein effet dons la decision du Principal inieressi.de rept:-deer la colon it farouche do mal faire des trop ages servi-le:us:.En consiquence, ils tie sont pas sans arriere-pen.see.CC-3Messieurs, panel ifs p:ofessent des opinions oa semble etreSunni le respect des principes,cc point qu'onest tente41.de se dedltulerso souviennent toujours, en agitantla question de mantled prisidentielquestion sur laquelleus epiloguent depuis plus dc 3 mois-de to phrase cruellede Voltaire; dons le dialogue:Le ChaponetIs Poularde:La parole a eta donneea rhommepour deguiser sapenzie-C'est cela, la politique, doivent-ils penserl Mats un tel pro--cede est incompatible avec la reahte des fads, avec la since-rite, la loyaute, lorsqu'on songecc qu'a cu de consol anttinoubliable et solennelle seance dePrestation de Serrnentqui s'est deroulee au Palais National le 6 Dicembre 1950.Voir suite page4111111111MMINIMMENSIMILDams l'edition du 10 juiltester, Mais=OneLaQuestion du lourguRs CONTRADICTIONS ET LEIJRdisaitIautre, est de savoir dons la tie, ccINCOHERENCE...Quota a nous de "Inclipendanci', nous savonscc que jitico-anarchique, Ulysse Piertion quidoit faire plaVOLOKIE NATIONALE ESTcecanipagne indispinsable952.000 contre Gdes 45.887.000 pour ,le rnerne momsde l'exerciceprecedent.voir bientet le peuple appele te de certaine s garanues,dansans sescornde confrance dans les formu-les des textes possibles crunenouvelIe ioi electorale qui au-Tait pour but principa: d'as-surer 1 tous les citoyamle Ii-bre exercice de kurs droilsNotationquelconque,itantdonneq u eles precedentsn'ont point consacre la valeurde leurs plus optimistes dispositions. Au eontraire; noussommes hien obliges de pm-tester contre toute surprisedans cc domaine,Depuis 1930, nous avonstoujours ete diens apres avoircependant espere obtenir, duagents prepose.s a leur execu-tion. Certainement. Vempiredes detentturs de l'autorite,ou plat& de la force, surlesmasses et ITI'&11C relite,y aeta pour quelque chose.Mais,c'est grace surtoutlacor-ruption, 5 l'abaissernent descaracteres et, enfin, aux pro-cedes indignes d'un vrai regime democratique, qu-notredroit public, en roccurrence,a donne Isdouloureuse im.presssion, on p 1 u s precise-ment Voccasion deconstaterque la liberteelectorale et lalCgalit ont perdu le droitVain suite nage 2est le chef de la Nation". 11est normal que,partisan duColonel, Me. Acacia fasse lacampagne de cc dernier cornme candidat a la Presielencede la Republique. Cest sondraft le plus entier et personne ne peut penserle lui conSituation du TresorLes fonds generaux du gouvernement ont accuse, pourle mois d'aofit 1955, chile halance deficitaire de Gdes 27.Dette publiqueLe montant de ladette publi-tteint Gdes 204 177 000essentiels, par unsystemedeA -notre ardent desk de fait de rintegration apparen-dicesserc;.leles differentes lois electoralesInalheureusement, le man tc.ue sus-visees, lunparnahte des31 era 1955centreGcles70.801 000 au 31 aout 1954 et Gdes204.052.000 au 31 juillet 1955.BulletukIsylensuel du Diparte-ment Fiscal(Aofitt1955)--A l'kssociationdesJournalist es Fla t i ensChers et honores confreres,Je me fais le devoir devous cormnuniquer une invi-tation qui m'honore et que jedoisvotre sympathie.II y a un an, des ovationsinouhliables,saluaientauxEtats-Unis de l'Amerique duNord, la presence du PremierVoir suite page 3HIERARCHIQUEMENTAUlet courant du -NOUVELprincipe politiqueromp.-qu'il pose comme deux ou trois bourgsobscureappose. leurs signatures'-.L1STE", on lit sous la sigmation pour les Representants au has de petitions commas)-ture denoireconfrereA. du peuple de fixer leur choix dees pour attirerrattentin?Acacia unarticleintitule sur le candidat de son coeur, des Parlementaires surlesY a-t-il Crompltition Presspretendus merites du Colonel,dcntielle?" dams Iequel r auhurlent son mom .a.travecs Me. Acacia y va. tin Petsteur, eeveriue I dernontrer, lea rues de la Cap.italeou forten s appuyant sur des exem hien que quelques atoyens deVoir suite page 2piestires de rhistoire natio-nale, I laquelle il tord horri-blement ie co.que"enfait. le Colonel D. P. Ciliate1 Avril, lour Mondial de laSa-SANTEeaLe slogan decette armee:*Tinseote, complice de la analadie"On sail que it 7 Avril cle prMcipesbasiques &hygienechaque armee ramene le Jour sanitaire.Mondial de la Sante.11estL'annee passee, cette fourinutile d'insister sur le sans nee a ete placeesous l'egidede cable commemorationqui de I'Eau et r .0M5avaitest dija entredonsnos knee le slogan: "I; eau,nil-moeurs at qui a pour but de roirde la sante".Cette an-vulgariser le plus possible les n6epic/elsrnai'slogan sera:. L'iinesecte,comPour nous autres en Haileoa)lesconditions, &hygieneII BO LELLsant si precaires, lie tulle conIre les insecte,srevel un as-LeChgeurartNierilonisaideuisrPp:itsiitb.ie,an goespect particutiet. Notre Ji tua-ante nun ins insecticides2e.cle Tete de l'Eau, au haut dePetionville, eadresse a vous, effet rgrnanentids qua itpaladin des causes justes.pour DDT prochzisentde mans enetre leur Interprete linmethat moms d'eff elsrutles mou-aupres des pouvous cornneches,moustiques,mann-tentsgouins, prices, punaises, blcrt-Ce quartier est devenu intes et awns agents dem.,supportable,inhabitable.% ,,,5.demaladiesinfectueu.ses.cause du SCANDAGE 1 b l 1D'ailleurs, me"me MI de" bu t deLELE.son emploi, la duree tiel'ef-Canden dancing de cet ho Jet du DDTVailfres linzi-tel empechait deja lea habi16e. Nouscrayons savott heu,tants du quartier de dormir, reusement qu'on est urriai asmoairsis,ccer, qa.eitnaesit nTicts.coerrtaiminasplus puissant qua k DDT.,&Jamie:. an nouvel insecticidedcque, depuis quel-que temps, le nouveau nightQuoiqu'il en soil, it fourclub travaille cheque nuit et de /a Sante ma'am en lumie-nterne certainsapres-midis, re, cable aurae, Its resultaisavec un orchestre qui vu la obtentes par la CCI dons illstructure en pente du guarcampagne dc demousticatioreVoir suite page 3a riche& nationale.triBMENDDA/REPORTAU-PRINCEHAITIfromiUffIroIrrI name Annee135Lundi5 Mars 1956

PAGE 7

.........--.....miteque notre confrere ap-idle..-uri principe poll itqueMil n'a jamais flechicr uncrana travers les ages" West toeuitoopuoisesanlitt Gclel!oer,oaelir juat eglaainatisaNieastirouninaies. fumantes du'autre chose quele fait parn&osfieEn 1902ecrit Me. Aca-,vanette. ru lesquelques energu-rentesassemblies ven du peunte en revetant&Axles des faubourgs de la Capi-cneurcharge" crifiredes Chefs Christophe de la supreme de eia' -`k pet/0,, mit fin I tou:-ealeni Line,in uantain'-grol"deela danI2 '2cr Etat dans lepasse,Tele_ gnite de l'Etat. Me Acacia te competitiob ntre les candi densofficier.vericette haute (lignite des Pense-t-il nous faire admettre dats et sa manifestation ma de d'Haiti. la.eenteandareast.cc sr:rt Independance,Chefs militairesen revoke ou que les acclamations. (gull jestueuseaffirmaraveneles 350merit de NordAlexis I la pose' lairs bulletins de vote dansmilleelecteurs qui ont de-des chefs de ba.ndesvictoaurait voutu spontanees) dearieux. proclames generalissiquelques centairvs de citopremiere magistrature de rE.d1-Iles urnesle12 mai dernier ettat, ce qui fut consacreparorne manuat aux elus de desi-laneset presidents par des yens de Fort Liberte repre--gner librement celuiqui devraHier matin, un des crieursbandes de cacostlou de pisentaient le voeu dcentatun vote favorable de r Aspresider aux destinies dela Nade notre confrere"'semblee Nationale'. Me Aca Lion-1nd epen-quets et les populations tern i nes de milliers de citoyensfiees des vines et des bourgsdes Departements du Nocia aurait bien-"La Nation'',du17 Juilletdance,sence en no-..s est pr Ae.Nordpu ajouter:incendies et livresau pilla-du N. 0. et de rArtibonite? .'au son cfu Cice le di'', LonPlus d'operettes politiques...suite de la page Ijanvierlequelensange_ Re ntressaita la en_ Et alors ,cc pauvre : Conseilqu a pres la campagnea la tate de !cursar-dpitalercontre Firmin. baton Nord,.,'-tat compose d e sent.v6-.rciees,ces brigandspour la plu neraux fidelesI Christophe rentraa la Capitate,aureolepart, n'avaient qu'lleverle et seulement de deux civils. de toutleprestige que hapetitdoigtpour querAssemobeissait-ilaux injonctions du. donnait sa brillantevictoire,blee Nationale terroriseeparpeuple ou I celles du futur prestigeaugmentepar la pre-les clamearssauvages dela sol monarque?sence de la fidelearmee duda.tesque consacrat le''voeuL hibtoire tout de meme Nord. Membre du Gouverne-',,populaire"en elevant le chainn est pas 01 romanfeuillemeat provisoire et Ministrepion du jour 5. la Maikratuton. et Me Acacia oublie de la Guerrepar dessus lewe supremeVoila queues gullecritpour deshornmarch& le vieux Nord. desrnascarades Me Acacia appel mes-son arrivee aPort-au-Prince,Tie unprincipe politique".Continuant saranJo prit des mesures qui ne lass-,Cest v:Iritablementprendre nee a ;raversnotre tumulsaient aucun doutestirsesks choses serieusesun peu vieuse. histoire, ilarrive au veritables inteations. Et lorscas de Salnave qui1 nous of-d-trop 1 la legere.qu'se fit acclamer President;Mass pour illustrersa theIre egalementenexemple. par ses troupes, le sok du 17se. Me. Acacia cite quelques L'electiondumallieureux Decernbre 1902, le peuple n'yexemples tires del'histoire -.triumvir", protecteur de la etait pour rien et n y pouvaitmationale. D'aborcl relection Republique" tea pas Re dif-n. Quant au vote qui ra--tiede Petion partreizesena_ firente de celle de ses prede. tifia le coup de force dui ruse*curs sur dix-sept votants (16 cesseurs.A la demission de General, cela n'a etc qu'uneplutot, le I7e, Petion l%meGeffrard,revenant cr exit,il reedition des mascarades pre-me. erait 'absent le jour de d6bercine au St-Domingue??? cedentes, ni plus at moins.refection). Si invol,nte pc,. puis rentre au Can oa itfu-'Xdr.egaeurs crune proocopulaire apour expression. sille deux de ses adversairesEt void qu'en rannee de cam-h .e, consultation populaime-comle pretend Me Acapolitiques, puss se rend '[a grace 1956. MeAr-frecornme exemets. anusre-qu un sort pareil IcelUl 'cm. les manifestations buries.es-Cap't'-aCaps tale ou r on sava itciAiides lots electorates1p esaumteri1es' .anterieucions biN.D.L R.N-ous apprenos turpitudes passees! Encore unen a teneurbarbareques de quelques partisans sa facon brutaietb=are pee ilaurait enjaint le C.Eres soit fait I la loi electorate.M.eine notre,fanatique3. rr sa volonacte du 9 Mars de signifietedefairetirer 21 coapdequi a etc raiseen oeuvre,en excellent confrere Le Nti-`able petitenot-clr.s:a--a o1887 a etc tineviolation de.Lois iievine1e c mut de non. commpourSIeen 19)2-..-,ian -vier9in1......e.cette. vaionteka. carcandidat terreur quiclaif-ter auxd'XX6-_ner a.man atatresi penest 5,quoi nous no.ispro moeratique qui a preside 5sicciame par le peuple et rus bref alaipos;ible1atrAssembleeConstituante lepied'avoira ilkdansle mettons aeconsacrer des etu sa redaction. Touty est par-p/e .XnEe. antes le crime du Pont jour oil Saln tve fut elu Pre-lone! D. P. Caliaxte i lasupra-'.e C 0desre nous offrirons a nos fait, saufune petite erreur etRouge,n'a pas etcPetion.sident de laRepublique.me dignite de l'EtatWaimealecteursdansleaprochains unecertaineieconfasionsasu*Plats hien le general &kit" Etic'esteson gendre, Antiwar dereliespuerilitesat peuvent lours. can pareille campagne lesquellesilne nous ebkElie Germ.commandant en Firmin, de, prestigiTise, me-navelMarxisteimposer aux_hommes dres est inr adipensab'e. sinous depas de trop d'attirertters-chef de rarmEe senateurcornmoir qui cent que_arfiass Tune autfastlquioatre Ecolel'Eco. irons alien de (avant.-'''me Petiort et comme lui, run 71.eill nullement,prepare a la Revolution du7 Janvier con-.direperrnettreau peuple deII n'y a pas de crieurdee`eet.. c est-anon de notre confrere'dc. gra.nds assassins de rEm.. r exerdce du.,pouDoir.(1E1'11 tre Elie Lesdotet sondiet=choisir librement.sans ultra"Independance",conuneilpereur.vouLut etre Presi,1,rMAcadentafrn regime.e---"----ta.semble'igno ve aucune. sea Mandataires.n'y a pasLede crieur de'enef deS'il faut en emd etreGeneralChit-a Me.icra'rtourcc.sont pour la plu-Notre confrere "LeNatio-, National'ou de tout autreAcacia, le general Christop'ne tarmeeT'D'ailleurscette poiuPetoutesesmntueanlleccestuelsuimarxiieste; nar'ayant soulevi.epoint organe, ily asimplement.a. eve perte a ladignite supulace qui. le 25 avril 186i Janvierdernier, sont descendusdson editorial dernercredes crieurs dej o u rna u a-'Deane a la suitedes accla(et non 1865 comme recrit dartslarue etontappelelei derniernous 1...donnons Etiln yam e m etnal,,, et surto,.1 ce espritttdmations parties de Fort LiberMe. Acacia) acclamait &Inapeuple a larevoke et le peurendez-vous au carrefour desa,eou sejournait legeneral. ve du Pont Rouge a.laCaphtouteslesclassestea a elecpas,proprement par1er dsuivis,a*Conseil &Etat (chotions libres..-,par epresence du ftrame duoJours et .cinq nutts pour renver-ser r odeuxr efastLibret scion notre confrere.thedrale, resta impassibleenensemble di oat hut&-cinq.28102"zInuaznissifacteurexclusivement attnomoninnigchetet ou tel journal Iuts-pi;La CigaretteSplen did,Kleimpose depuisplus de 25ans parquatite incomoaribleinvaqahle, ses tabanelectionaes, parson arom?:et un gout equrs.Agents distributeurs:Joseph Nadalet -CoTetiphones Dirpctions:3489 et 2238e populaire Colonel Wait11Pour vos cadeaux detoutes sorLis,0Pu faire Mire aueun de..esparentslbliez jamais dpasser ebez Russo Freres.c.adiclais a la deputationaux e.ecsatisfait tea gollts lea31113deielt 3,sEt, surtout, n, oubliezpa qUip--c`cst la alai-4011 qui a ia apecialite des' artitiluStels'quemontres,rrto Ares, perqules,Ites de touites les quakes, -etun laseariljuentdle bijoux aux prix inkattabl_&C'"VIIMINEMININII14 .----..-ler de volonte du mandant. car,k mandan,, ..,:iii. Me. Acaciaseto d,,-le tienne pour dit. cc ne soot aspC-a'unosite-unIts vingtoutrente parentsetamis de Fort Libe4e etde Sar..-a'de81946.IreRedaction, demandiaavec inbistancevoir notUnecampagne..Suite de la pagede cite cheznous; et qu.aurait fallu, pour le sauveadopter une loi electoraleidetiqu'ecelle des autres pa-.oa vtvent des hommes fibresjouissant de leurdroits.etoa. naturelement.I e s Fonctionnairepreposes I garantirI ordre.considerent commeun d e sdevoirs de leurs charges desuivre, avec orgueil et digni-te, lea regles qu'imposeuneincontestable discipline mora-le.II est (wand meme desas-treux que. par tine conduitabsolument opposeeces re-nous ensoyons re-duits a souhaiterdans unclessein evident derassurerles futurs electreco-Directeur Sejour Laurent.-Averti, ccdernier fit en-trer clans son carre le facteurqui, en face de notre co-Di-r. recteur,se mit a rite gaie-ment.'S"Mom n IC end coninoar"direct& Qui nornm ga ou yeI papa-SNotre co-Directeur,amu-se, donna tine tape a repaulede rhomme et lui offritunecordiale poignee de main,tandis que run de nos collaborateurs acheta de Itsitin exerts-plaire de redition dujoss".C'estsignificatif.CEt 'voila le peuple, MerAsieurs! le vrai. II compren4.Le National du 2mars.1956.lune S te Therese querneme quun crieur'&Elie Lest. t.gimecas eRue des MiraclesigvendindifferentrnentMaisetaitIccmo-ment le braveColonelCalix-te?Paisiblement aids dies lui,au fond de LcbaieFortsa Libe.-te.tgnoraitlepeupleetsea malheurs. II s'est decide aCS bouger seulementle Jourou.ml10-compris que graceaux fiberacquises au prix de tant desatr.fices.pouvait saristrop deGang rjpour is personne surtTr desa cachette etessayer,avec lecontours de quelquesconcitoyensplusLalfscl'aillearsclueme-chants. d'escalader lepouvoir''CO 01111A6 'coolRussoFreresII est pourle mains etrangeLa faveur de run decevicoups1101.111../.4.111..'""de force dint fourmtllenotre his. A,'Loire.qseIonsdu 12 Mat dernter;.stincompbehensibleaitju;epIus,prodent de neails,.erl'urnepour on stig,so ita isChambre bane soitSent,que Me Ace.....anpu.cpre.,.rtn!toalz taz.,an de1.11+..h41,1suratt du pa. -sac carte masson Motpeau enlace sieurs journauk ala fois,nousde Montferrier Pierre, Vossstrouvoyonssouvent un facteurverez tout un assortitnent divasassurPrladistributionauxdelivres classiques.abonne.s de plusieurs journauxa la fois.De meme aussi,un lac-emangez,teur petit exercer occasionnel-,lement lemetier de crieure"Dana la solitude"pour sauver comme on dit,de Gervais Jastrama. la Librairie de"une palate", maisun fac-teur n'est pas forcementunL'Action 5..:o2ialecrieur, et viceversa.GUY 3.'"7.JOURIV,:gourniaaeur aupresdes lapitaux et Pharmacistpawea haute purete Scientifiqus.ournjsaerricofLunresdts inisstriescsour 131 iciran.dement,0100 iraisssur %wiresdeirriLeoi:zo,rris,tbeiel poi111Uizt-:guy Sejourae et MauriceVatbre P-au-?ce

PAGE 8

es Doisneau lialGesses Lance)............_A l'assoCilation des...5 'I OELELE...suite de la page1Ce scandale eat inadniis-Magistrat de la Republique de joie, le President sourit et PresidentMagloire,vous aver tier, scandalise litteralementsible et it faut que cc standsla grande vlle prononga cesparolesDansi--ouit maugure rAssocianondes Jour-Uorchestre d'Ilao-Lele jone le cease au pies tot.= mdustrielle de .r Illinois une e est Jean BaptistePaul Dnalistes haitiens en decernant le cheque Jour de 9 heures duD'ailleurs, Petionvillesvenu.e-femme, que,je crois etre Masablesd,e St-Marc, quies" titre. de doyen i votre humble-soir 1 2 heures du matin. et tonne que les paw:oks cons--dame Cecelia Sperlart, travel a fondE Chicaez nodsest ainsi guj ai etc misno'. Chserviteurjusqu'i. 5 ou 6 heures du mapEtents daient pas dejit rani'-'-,n.,Ctsie ta t, ute enthousiaste pour la Nesse s est ncunee vingt en rapport avec la Societe Na_tin Pour certain s bats Idans cc stns, car ce scandatepresenter au President Paul cinq annees de cette veritetimale fimdie 1 Chicago en me-Pendant ce temps, e est-5.est general et il faut ant roeEugene Magloire un petit ItEt le 21 mars 1955 sous 1emoire du premier pionnier qui a dire toute la nuit,personne sure immediate gene -ale. Ca.'maison auen permanence savre: Haiti et Chicago. Plein hautpatronage de S. E.le borhatid du Lac Michig. an.ne peut atreposera. d e s bane Choucoune scandaliseEmpiche dallerauCon-lieues i. la rondeathsi bizn Pctionville que lbo.'gres du 26decembee1955 auSoyez notre genera's inter Lele. S.,..ns la reserve, surtout-at11iletjan.tier19,6, j at adresse un mediaire, en dormanttette des reverends religieux q usaro es d adieu delothairePmessage a la Presseatncedameriminelettre uric place de choix ahn habitent autour. il y a long.La presidente fonde cette<-qtt tile scut une requete eceutemps, que des protestations..-1somete, MadamAnnie Oliver .Com'AiassurlaItoinbede----. a ecnt a cc sujet:tee et pour que lea pout ous auraient deli encombre les-Je sum desolee de vous ancompetentssachent que ce bureaux de lapolice.MarcelFleuryf-ernv dr,r_enu WVpour etre lu .Dans aucurt pays du mots-Petit,itIrvon seulement poure que le Message nous et scandale ne pent paschumNous comptons sot ,vous,tardMesdemoiselles,de la responsabilit:e par .le sacrifi-mita MadameSperlart et moi nousavonsrintention de dresser un'a.insi. Tout y eat att c-katraire protestation mats pour y donMesdames,vertu au sins du devoir etde urn dancing nest ouvert pubiier immediatement tette.. d ns le travailI a toujoursgrand programme pour le prin-Messieurs,slate. il ra toujours accompli avecPsPtempsrochain.Nous sornmes rigoureusement ferule' at allaner suite Jusqu'l ce que teavenuacres que le messagebienniEre que mime lea r:sua pro da.ncings soient raisonnables-plaisir. A tous le plus belexern-1e dess bualitesje ne puts m'empecher de Pdt serableu adapte,auprogram-cites voisins ilea scii*:,.isscmt Iliagitdelesfermer dem-Jai&'pluelles fr-adieun horn= peut a juste titre s'enIne'c.a,....Tn. .,. Part--..modesMr Robert alassan rei Es rendre etanches. cornaorgueillir: rt I c,ce-devoir, ceiii de dired:enertne e8nniatreteChaque armeenOScunfereaciers retiennem ldIfierentSe nom de,a vec_u et ;:tircue a rarte...s..L..tt t rae cela se fait dans tout ten.cecollaborateur quefut dans le travail en vue de la reus-te salt, et n Taut mit: vne tre civilise. Avec (air condi--Mtrcei Fleury..site.-Dessables devant le pubhc.S'il vous plait,arum:leer1 en Haiti pour Sc perm.tttre inane.. it n'y a aucune excu..p usgran-Fleuryqui emoorte leplusissu d'nne des plusrouvrier haitienq.s vos antis qua nous serous bientnt de se mower.ai nsi de II tran. ,.. pOSSible.d' autnntlus,,les families aquinoines, eleva.grand rennrnquillite de toute Miff populaYque, pour lbLele. fair'cc:MI.',conscient, fut on lutteur infatiga-n mesure devous foumir les.durement,ehretenniement ble i la commurtaute ouvriere.TensgnementsejuseI'P.vous nouscle-tion d'une VILLE DE RE dnionne ll'est pas utile.mar uric mere seumeuse Fl,eumei la veilldee $3. disparition: il man ez--POS. Monsieur.,oute. Notre desk est que vous vitEn comptant Ag,E3y reva des son jeune age a s y accrochait encore de.Roosevelt esir votre_T ascension de sa familleoqui ame de cc qui lui restart dere-,n sitiezChicago oa nous organise-dans le. meme.,cas comma anereuse interve\otion. n rs is stres tot da pas tonnu corn-point de vue moralsons Du fetereatve enuenot7diihoannneuk \i'nericain. 11 satt parfaitement vaus remercionsct.t o ttserves, taut au potAnebeaucoup &entre nou.sBelle Thompson.managegr Edit(7nue. chez lui, il .ne' se Permet eeur.que physique. relevantde tempstaffection paternelle, m a i s teeslongue maladm.Tdu Magazine Ebony, nous ecrit:trait pas un pared ecart.fin5i (anti' de Tate de 1 EXAt e puts us sea cuonreol 1 e so fletries,foue.t-on reve c etsut de ieunir tous et h. mart La surpris au pied du''It..ous avons traduit le messageComment comprendre quai4ies proches sous un me m C mu'-dans un suede osi lapoliceJi1et nous le retenons pear rhhtth--Aoit, crier autour d'eux unVictime du devoid...re qua. nous_projetons.d calm fait la guerreaux moindresIi`lr-)t 'ueEPENDANCE".eBon pert de farnilledevour,.a.dlifsuior,eBi-l-lebdomadlairermodere par la sagesS'e pour Vivo-..:tbruits au pout qles Id alt-Redaction: Un Conuteet ins noire prosine--itympathie dont thatunrelotion et....atsser-m Aremerrier VOSsons des autos ne peuvent serGeorges J. PETITatmosphere de bonheur et de.toujours penche sur leaprolatek burnde son foyer' concitoyens que j. ai" heteeureu-vir 1 rien, fut-ce dans la jour Direetewproptifitake et anasu des preuvesl.m..f.r.V.it.auts. de 1 ave`,T V belle Haitr.un dancing qui destferriteRenecJeune, il s' elaiwa dans Ta-derencoltrerdanscettenet un monsieur construit.,zene, se soutiant peu des im'Rene S. BENJAMINmerat s devorts, des obstacles viea etc toujouts euidpar .1.if''honoresc.onfreres,I hommageJe vous pile d'agreer. chess que par des venetian blindsTherese G. PETITRedacteur en Chefa i eat:cation_ compiete cmq1 ehlies detours de la vie; mais pour se le coeur est ome de riches pram-cc sa emme' nn` reco.maissants et devoues.facon que toute une ville ende telleABONNEMENTSAdnurustratriceA surmonter. et vitt eegaradans mom inlassabl dt-, ie.paraet: renouveledernessentimentset que le son y passePort-au-PrinceColes PMores.dyisir plusAard -. awes de tres gatives. Cebviiqui.okient &etreJERFAug,.est incommodee?....jogrovincemelongues et Zurea experiences. Hehit dans la famine n arrivera ja-"las. la msladie In mine etlui a soars a etre combh par aucun au-fast perdre son equilibre.tre membre.Port-au-Prince. le 28 levrier 1 9.5E-vriere, it a'eta r un des plus expevos douleurs causies par cette per anommi=1.ALLIS-CIIIALINIERIIElement modele de la classe ouCourage .1 Madame. je partage..tteurs tant asUsine I Glace qul confiez 5. lui seulvos peines etIII Mirka*, del SvMde Mat &swam deTi m entes des slus e,ifficicnts opera te emetic, ayen confiance en lieuElectnque de Port-au-Prin chagrins.logilpeeMandeledeeklallee im el,ce, et un pionmer de bonnes sug-Que noslarrnesne soientAvis important-gas ions dams lea moments difficipas celles que fait touterla dou-Le soussigne Me Clerveaules a r atelier et durant vingtan leur, mars gull s'y mete aussi deRateau,avocet. fait savoir taut-macs de dun s labeurs, il a toujours la foi et de resaerancel Dieu seul au Public qu au Commerce en-au apporter de sages -conseils de se commit vos besoins.car,11eat generalqu'iln'y a aucunlien.rcurite pour le ban fonctionnement Grand par sa justice, Grand par de parente entre lui et le nom...de rUsine.sa bonte, Grand par sasagesse...me Rodrigue Romar>ALIASSatanic consaiencieux,divoue,La vraie sagesses'attache aux Rodrigue Rateau qui esercele roe-mlassable jusqu audernier Triobiens iternelsttier &electrician.=end Ohl tea twits longues at freeAdieu, carnarade, votre derniereRndrigueRom. age.filsde. des,. tea flints chaudes et fatigante, heure a etc un triomphe, leplus Fernand Roma.ge s amuse afaire,.tea quelques minutes &emotion, heureux jour de votre vie. Parte' entendre, pour se dormer du cre--tout cela contribue e. sa vtleur realors avec ce courage dont vous dit,gull eat filsde Me Cler-,411e, refletant son esprit de justietes rempli. Naus serous un jour veau Rateau; et Me Clerveau Ra-te et d'equite, car pour tous, a a avec vous.tea% tout eaprotestantcontre-,toujours cornpris de zette maniereAu nom du groups, au nom de tette allegation..faitsavourpar. vie is prescriptions at les exip.ntous lev carnar.des, je \touts apporle. present qted &estpas pile..-ces dr. ram ne, de It visit, sont te. Madame:, ainsi qu'e tous les d un tel element..serieuses et imperatives,parents frappes par cc &A, lea-Port-au-Prince.cc 8 fivrierlasiLe travail a eta non settlement pression de nos plus sincerescon"j..pour lui one dzs plus grander verdoleances.C. RATEAU.^.tus 'aurnaines, mais ondegre de24 janvier 1956---e="'".Me Ernst D Coulangesnez.illermann GAUTvo catCl1ER ,I,108 rue du CentreGrand Rue 128, -Phone 2324.4 iTel:20169 hres. a. .a. 5 hres p rn.-V 3 U S trouverez: sae if kola en cuir aouliers ;trailgerm pour filisttes, garconnetast Rialtostrn ,rimerieSoulisrsClinton ; Fortune. Etonianpourat,,hornmes.sandals.RecordiaS utter .all'"+culr'/3"t" pour garconnets; Fermeture icier' 4a 36 pouees 73 Rue des Fronts Fort.-3asksts Galatea, Chemises Wanks*firrew, Cravat*....a._Chaussettos,Mouchnirs, Barden is;`Jointures, 0 Isere,......_.......les sCulottas 36 1 44. smaller. Tennis st BouldersdetJae*Le ntz.:?,,eroChaplena de labia et de painspar dousalnaltalons et set'-mill.. en caeutehous, Nests, boucles po.ar &Duller, Jroasates,jupens fNylen et laNme1 wimps& pear 'Mier giletCT5-Cs. 2 lass guillemot pane ins vitaeTvrtinos HidraulicasProysttadas parahosocionamiento Supremeis mperienclaradquirida en la =Arne.din cis sigmas do las plants.Wee-alictricasmiegrandesdelmundo,peamibeor Allis-Chalmers ofrercalea manna. deIhnoionamientoyeficienciamiselevadss.Dars-Chalmere fabrica toda dale de tur-WW1 y,acepta &dense de turbinesdemostruaion especial parn lienar les re-risks* y obtener elmms renciimientodie cads inetalacion. Tarabittn rjropor-alma generadores y equip. accasorice.CUANDO DI MAQUINAR1ATRAM CONSIATENOSeilemiiiramm 'wivesAilie-ChTbittItem.1101bElectra, DistributeurOre Comesmos Mai=11rr

PAGE 9

r#,ar" 0NlefIlltors au cadre constitution-etabli.Dans un precedentarti-ittitit)LIMTolenoni-slattant, basiesur rarttde 88 de.emscontradictionsgenla Constitution gull invoquerabies nos malheureux contraendeRseichspoariraclec coansutasen.dence.sinus avons dejit mis1 acSuite de la page I'et sur les absurditessorties toutes lea Communesde la Re _La premiere cuntradict,un dieteurslavoir tout lea &galas de sea,du c'erveau de cc partisan faPublicitte.de cette folle Equipe de LeEt dans une 'discussion oil'qualites de brillant intellec_aitique de rorientationduPour tout esprit sense,il exts Nationalcelie qm devait.la ifaltartetre parferterpent tuel, mais on rte peut toutTencaisserits de mem dire di :Ili gulltaste _evidence. entrelea perdre au depart meme Lest equilibre pour-pays vers ranarchie.11 dest telus.de-'-articles T1et88 c1-deque.. Pssus repro-rolisteyaqua le roi coupsdrusnuen ad versaues est uneTE.-LE MATEAUpas question de revenir encoducts .une antinomie clefait, quitrouvee en opposi-charitables nous avions annon Cest la raison pour laquelle"....le au jourd'hui ,sur ccpoint.aux*,la volonte duelle s'estligni nous triteSuuverain. et le veto restrictif de tionouierte avec la declara ces au momentdedeclennous lui rapnelons encore cha1.k punt'la Constitution.tion presidentielle qu'elk n's.dietnotrecontre-offensive ritablement queconforme--nopour le in rnent--tali oa nous trouvons ces1...e vnmnier wtide nelirix1::.t Pas pu nepas loner, toutcette vulnerabilite ne pouvait inent au texte formel de l'ar-w,,t esede tion !opli_ose aurr paraiden.laeliteen agissant 1 rencontrede que desstivir nos vraiinent tide 77 de la Constitution at&iambicscontradicteurs.declarationetalant trop courageux confreres...awe prescriptions de lalox**14 National" en pleine con.rid... Nentirons cette eon-'i rollolosIon ioscuic15. logiciueque leainsi son incoherence dansCe Contprecisement les electorale baseessur cc tax-Natation de runte,,President Magloire r.e pentsollirugliscipline politique.incoherences at lea contradkte constitutionnel tout bU-1-"teri laolontionni leC eat en partant de cette turns relevees 5.la charge de letin depose dans riirneituL'articl-& Ulysse Pierre anPrgs'. aLawsrnentionne ici,part,renovellement de son m onde_contradictioninitiateequi requ iped"'--I prochaines--eLe Nationalelections presidersLa cause strait entendue com vouait ractionde ces Mesprincipakment celles constatides, en faveur du Presi-ions redition du mardi21me on clic au nal,.si le Peuplele"sit.ainsicInedansnotresieurs I rechec. qu'ils ont,%,tees entreles deux articles dent sortant, sera NUL ETfties du beniamin de nosgustonstituWiens de Is capitale.Precidente Ction,alive des le Ruiner du 6 decembre"confrontes 'ici, articles, pa NON AVENU-.. etaraIslational-, de rus is vingt-quatre heuresdin cornpte n'en sera tents!'leLecredi 22 fevrier,/1 %me AssemblieNatioutle,T*'dire le Chef de 1 Etat...der!ier de -Ler--tart-ii-direle lendemain dudwitcrL'article88, aucontraue..Ilute leur campagne forceti,rie tervalle,qui nous dispensentclue contrel'artide 77 de la Cons de nous etendre outre mesureEntendez-le b-ien, char, aucun compte-jsur ou a paru reditorial etamitperemptoiternenesauveraie. titution, autant dire contre surlepietre argument au Mr Constant-Dant, Sactualite-, on poueest in droit quele...t, lireitIs meme place, seat jalousementreserve et gull rordreco-directeurRichard Consnel etabn____,.....,,,,_,..... ------..., -'on de son pouvoir ab-par lac contradictionentre,..bins le rnenie quotidien unentend mercer sanseonteSleet,S'il lui plait dormde renou.aquestioirCest ainsi que, dams cetteLl.il le peut, dans la souverai-du quotidien du Rond Pointen faveur de qui vous ravezParcelui-li.milltauteur prenait,en quelque tueemerteco-directeurRichard Cons-ttant.intitule "p.p.c--, oa veler sa confiance auPresident ac memeedition du 6 decernbresuite de Is, pagc (21repoussem, le contre-pied dela the nete des Pm"irsquten t en de I. Exposition, Richard Cansconsacre la Consta--"attout en emettant deC e .st avec is conviction proAt fameuseet -souveraine-fonde et respoirhauternent ebauche, temoin sescategelank.I:)onc contrairernent 1 ceavait explicitement&sit. ipensiez-vousavoir inventi-President Magloire au "Ti.Constant lui-merne:Ilysse Pierre-Louis, "a savoirrepresente par les Membres-tutre editorial, cettefoss du sanseuxsolu de decision..rt'esaut" e el'euequ"timides VOEUX SECRETS'xosent anarchique de Pierre-'an,rame'exprime d'avoir dons ren-riques dklarationsla Pres.-de las:teestrafanigtereI;edchoon.t vpoust.vetoreusdEderation ciusthi osuosniesaeefet Idibornemt einet chyosi-.Laissons parks Richard que I pensesonredacteur ProPos*que eetait unscrumileh-.`de rAssernblieNationale et un moyen aussi*qui-e le -Souverain.. eat .au-me:.raaviolabilitedel'article7; &sans de toutesl esdel Etatun. pu, c'sussrnent, satis. de pouressa§erPedne \-C.Pcomrri"-orn-quemstnu.. queiono. rait k ChefLePresident de laRepu. lois, sans excepterla lot cons--Iirsque. eat elo poursix ana et titutionnelle,le co-Directeurnukt.presentantsdes puissances la clairvoyance politique deIelections setenaltMagloireavaitditsonaini'saccredites'en Haiti, ton Chef, un soldatqui &consacsait r election. Et eestcompris.enaceedantaninsndat.presidentiellesdevront se faire88gullrestaitaurhreux elu du 8 Octobre,e n yIavec e resPect de ion seancerestantHale.surtuitI -cours deson Merida constites-Iprononca e serrnent suivant, quand il eat jeune et a devant.-RepubliqueRepubliquese souNous n'aVOns jarns contest'floutconstitutionli,-'en sera tenultoujours dans la memedelegations de tous lea points meatrepresentatifMais vousefirierdeprolongationdeesprochainescutelePresidentqu'd ne discuterait pas sablie remarquatent les preet de fausser unGauvervolonte tandis que Fritzasfait out sneq-_sle k Constitution:tions, au-dessus cie toutesks etis eat pasirnmediaternentRichard Corstant 1dt.tt ui, a meedition du meme quotidien,de la Renubli ue et des Re vousetes heurte-Trat nepentaucun CuCast se pliant 5. cette dispodans le cadre de.trarticlesnotetPouvoir, qua le CheF &Etat seSlouverainex_ aumilieu d'un silence &towskimquelePresidentMade la Constituttonersraigueur PeuPierimer sa volotte I'ventque le hems du ions,we. York Tunla declarationtitutionneletabli doit etrele Premier Magistrat de laeuquedoit de consideter sonlricen he.-tire. afait urbietorbique rordre cons-PcanaLcoTime etdu0 toyen.losaendetoulaprolongation de dL Nationalf'ee'mon -isNation d' observer et de faire,kende cluene pourrait luiresPecte:mettre comme un humble ci-rstir/cites le renouvel--'r5and done ces messieurstionnel,et inane pertuVreeruivdree.dela.1!=son mandat .Que pus us tard, Richard.xNous avon.s,de lepar&accord?la Inn o eratii disce ie roie. Is 1 tdluapCeunpsie:.irepeeprenrfieedere,. deen IsNationar lea premiers 5,_publiermass cescontradictions s'ex Constantait modifie ca posi-t'n tmant seshaitienti-en soulignantP-,at de respecter ses si tel eat leDieret du Deaths-cute declaration,Iidu fart que, surprision eansforrdroitsaintcontempler l'Oeuvre realiseIre decant Dieu eldevan -laes paretc1Iede menir tincle-ou'ellenousoffraitl'occasion et desemparespar k declass-mides voeux secretsen tor-,Or. lareelection immediate AL,.rendre hortunage a la droiture tion du Pre.sident-Magloire melleresolutiontend ant a--tle ware Chd eta son respect aucontrer la te-s ag-T-bf1Ch f d YEissatt pas alors de PE.AIa unelirnitetitutioneene*quoique l'etquondisc, consquoiquerot.urstradicteursse sont trouvestat Jusquren-re cet ergagcment nehait vas a_ecurtemesqt rnsmeratre et folle propositiond FPLEOUVSERAIpN.Nous avons toutefois aioute,,--,lemocratiques.,volonte: ziatitnale, et ierapteretspersonnels a defendreeritz Basqurat, cela n aenseoique l'on fasse.losi de notre tL'ese nous avons in une causequi' ne saurait etrefait que mettre encore plusCombien paraitrait decevant*dispose it son tons:le de quelques individusisoet leurs contradictions....,vyrroeuxde ceux quipeu.Ileque l'artiee5 tie noire Chute la bonne, parce qu'etantcelen evidence leur incoherencele spectacledes reniementsupritneespar leselectionsde tout d'une trop rees vulne..velleevivaient que rendre treenement? Et combien aussisont indelicats, puerils, lesfictions et les detours imaginespour ternir Oa grandeur su-blime de la ceremorne qur I amarque, ce 6 Decernbre 1950?Non, Messieurs les -Re&lectionnards",perSonne ne se-ra dupe de votre plan, con-damnel'insucces parce queLe eresnt dela RePulea en face de la grande ma-Corame il se conceit bhque e tien ventetspectivement retra-IGis inajoriarelative desyob( rations.memecontenues, tes cescontradictions ne pou. rhistoirede cc se.oationnel'..utt,par suffragedirect et aionte natronale dont esaspitoutes cesincoherences et toueer,meme a, grar'straits&tauscrutin se --),1116chines americaines etallemandes.Ar(aux wit defiant touts concurrence)?getoutfixes lotationoory Diesetr=1Motawe insrins (paring ',enfants)!..._1-0artr."4,-..:--Groupe% generataurs (generating Ists)jpompee d'irrigation (pumping sots)Poste de wudure (Welling sets)",1754.2Moulinsmain'? (Hammermifie oats)'Apulian I' via (Rice mills sets) st sisal wechi"ieielarnse tousl e.. catalogues at ransalgnsmantsour matirlalallensantl at asnirlealniNordEIontal ASSAD (InaPfiglaliso FugodaMessalaPEtat.1prescrit i rarticle 78: le ju lui un avenir assezlongune nosraves con-forcer a main aueependance Nationa e eodePresidentMagloireest in.griti du territoire."11 ne mere impossible. Et son gikat.randwSoyez plus grand de tailleAugmentez votre tail!de deux I sixponces avInotre nouvelle mithode conI venable aux deux sexes. Re-sultats garantis. Les renscgnements sont fournis gra-tuitement. Ecrivrzl'adrese suivante:ACTIVITIES (D-689)Kingsway, Delhi-9 (In dia)Au Parloir FunebreI La Rue des CasernesBloc compris entre lesRues de l'Enterre-merit et HammertonKillick. On trouveral_desJoliesCouronnesMortunires1111E_.pour lestosnbesToutes dimensionstous priz:111c:

PAGE 10

FPOIT-AU-PRINCEHAITIILa Quesbon du lourNon! mule fois non!oLe colossal meeting A masun evident mepris, qualifia jadis. Clever contre le depit nwsquin dese des carriers du Nord que ''Le de.rnanifestationsburlesques ceux-lii qui affectent B.regard duDans un precedent arlich pans sous le mime titre:Natigonal-rapporte.dansson de partisans fanati ues.node .,reedetachment qua mate h.-..Question du Jour,. nous coons uplidiementdemontre icrtiondu 4 mars courantsant,oco: tdition. des mar rarade; prec-rnedente1President MagloirZnfleenawe depsds 1930(periwig oh la liberteenavait at me lt le sive1e 'declarant queInConstitution refeint son meilleur'4.3,1,1110le grand electeur a iti par Verain se reveillecaractexise etAussi, notre discernement poliexcellence k puisssancede la Force Publique. Pousses par accentue laligne politique qu'on tiquenous conunande de nousVow suitr nage 418 nicessileel lea circonstanies, Iceevenements de 1950 veutsuivre.isetc qu'illIC breve interruption de le colonte agressice sorrna-n, tout citoyenpent sans '''e'nrriere le.rideauEt si cela smnifiait quede-des ditenteurs de la force, et furent sine periode intermediai s'exposer aux-gaiacsou auxnow vaut cres en harmo aussi librement sapart de Peu-CEre terminee malheureusement par un retour des chosen gut -*batonschapelets-fairesentiravoir la Los Electorale actuellelsi pe...QUE PERON A COUTEnie avec les crass principesdemocratiques.you.a Ion ee vo nte, et exer=cer ce pouvoir conune une suffi-Avec torganisation des differents services administratifs-sante compensationde la peitelea influences de ceux qui en forment lea tenants et aboutis, d'autresdroitsonne seraitsemis,IV-Que brut soy!I:ause, celle du peuJervis a unelparodie d'elections legislative.: ou presidentiel-Mars cc nest pointeelsEte je Ws!"-c'ceux qui travaillent.\\.;1,,a rue, du chezninot, du le monde appritqtitle...ded,Ainsi, le sfireti des candidats ne reposerait plus vise say de, dans cc pie notse dis '-chauffeurde taxiqui,au Peon avait capitateI. puissance de to force publiqsSe el la conception scale des confrere Me Siiour 'Laurent. avec rythime1de 40.000par Jour lies forces de l'arms 1. defilent dans l'immense palais Marine revolteescorare sonnags kw donnerait llillusiond'unegarantie des q1ber ies ----.Publiguesdonslesarrites!' etautres pieces officilv.,41E7,ifsqrAtarri.ve hterpresidentiel de Palermo pour regime de fer, nut ne s'ima-consoquantle npeuple.Na! subterfuge,milk manoeuvievoir le genre de vije d'un die ginait que l'Amerique se trou.n __,--.-rer% e Gabelrla plus monstrueuse de Phis-Mai 19.54 auParlement A/curs auteurs, ne peuaeirt nous detourner dPuossze cette reglite pabe Aff,-'blique sur laquelle 7101118 now ferons un vrai devoirYd'airgentiri: Jetsam]homrne d uneVoir suite page 4ea,girot de telly sorte que si In Loi electorale devait Pas loin.de cc...I-Etta du Sgszegrain..''ioI,-puquEiectiollsSU1.indiquies seraient sine mime chose.,i upPAlvs'irderisthre quiresi"lles la nonzination d'un chef de section ruraleetles s'I nsmsalt. C "t suus P5ineTel est le cri de l'hommeLorsque le 17 octo.5'.re 19Iguelque habiles qu'ils sbient, et\ quelqu'habilessoient.fferRedicteur ea ChefDE l'-LA CROIX"I,mercreck. 7 mars. i 9is fin,a force ,de reclamergue t ordreremplacele chaosHier-Fragment d lustoirePar Andre A. ISIDOREAu depart duGal.Sa-aaffichait sans voile, se.spre-lomon pour l'exil, l'honorabletentions des'accaparer duGal. B. Canal fut choisi cornpouvoir d'une maniere quel-inc chef du ComiteRevolutionmaim et apresdevint mem.bre du gouvernement prow-soire. Ayant seas son autori-te lasurveillance du PalaisNational, il en confia la garde auGal, A.Propheteassiste dss generaux SullyGuerrier, Blanc, Alfred, De-champ, Lambert, StFleur,Dommage, Syrius, des colon-nes ccrdypso Camille, Berthoumieux et enfirl aux commandies St Baia, Jonachin, N.Laferriere, Dace ChEry, Ba-dere et Florelle Momplazszr.Les troupes du Nord au nombre de 6.000 hommes, ayantleur tete,leCal. S. Te-limaque occuperent toutes lespositions favorables de la vil-Ic malgre la presence dn Gal.Victor Laforet, commandantde It capitate. Des bra, onprevoyait sin choc entre cetImam qui ail dans le NordVoir suite page 2LE PEUPLELE VRAI!...Celui qui comprendpar Rene S. BENJAMINII est vraiment malheu-reux deconstaterdans unpays aussi neuf que lentitrequ une partie delapresseest prostituee.L'nami merappelait hier encorel'exernpie ides grecsje crois de-venus faibles quand Por per-se les eta corrompus! L'or,..l'argent!"11 eat la divinite visible,la transformation detoutesles vertus hurnaineset natu-Voir suite page 2'A L'AR CENTINELa campape de la.cond terme".P.latheologiel'Universiteavait Et6 ratte.1eJuandevant:t de laen Notre Copdale, tateur _nu.! dielarazt.eler vait enlace de "Pimpostureraliention des 11110scid des \wares.ons-nousads-Jean-le pegs strait menace, dons le casd action hea,res 30 dA. u ma tin. Par urt avianet de colonies ne Sc confondent pas pour une oeuvre. .rom-de la P.Aeat arrive, i la Camanse de haute sagessel usage des citoyens accicurs c cat pitalelc Reverend PC:eFrle-,.,..iedi inmo.1-dire duneparfaite 'flatsd'uneLosElectoralequine serailGABFtQPresident Paul E. Magouvernemenr, entreprit, sans', ',uteocome e eRidacter en,Granuotidienu --LaChCAW'et.du__I _pas tortionnaire, non plus.Le Ara GABEL ea.fie i 13 spume..., clans son interview au desemparer,une campagneNous savons combien doitetre axe et douloureuse la lutsenhthn (Bas-Rhin) le ler Sep. 'TInlt7, a declare: Je n' ai tendant a faire tablerase et:te pour la conquete des 'roils, la oh his ne peuvent pas 'avec tembre 1908. 11fit de solides pas ledroll, d'apres la Consti de la deelaratiOU presidentielletarbitraire coexister, paree cuev'excluant l'un tautre.etudes chezleaern AsscinP" tution d'Eirz conadal ci .ic en question et ''de la Constitu,./Voir suite page4vain le17 mars 1934. il enseitknnistes' Ri'mne. Peet"L3u.gnao ne suds pas rechercher un setionen vertu de laquelle elleVoir suite page3On saltqta en dept deLa dessu, on eonnazt egaDepuis quelques sernaines,s'organisent des meetingsleaI1d'ailleurs-dana differents coins du paysavec pour theme central:lareact lion.La relation de ces MAS-CARADES qui onttoutespour but de forcerla maindu Chef de tEtat,trouventun asile complaisant dans leacolonnes denoire bienveil-lant confrere -Le National",Elks nenous emeuventpas, nous,de tette maison,qui savons observer of retenir.En elf et, s'il y acait quelquechose de serieux dons cellocampagne, messieurs RoussanCamille, Rene Piquion et Geraid Coradin seraientcertai-nement parmi les premiers aprendre position.0r, si malgrenotre appel du pied, us s'enabstiennent,c'esi quooral-semblablernent, us partagentnoire maniere de voir.D'un autre cote, Me. E.Voir suitepage 3cette declarationpresideotiel1...._.....,..a..-.poszyon!le, fate dans le cadre de \l'ar tre reaction en de'ense et deact tide 77 de la Constitution en ladeclarationpresidentiellevigueurquiinterdit toute et dela Constitution.reelection immediate et touteDe toute evidencec'estprolongationde mandat du la campagne de-'Le Natio-Chef d'Etat actuellement en nal"contreladeclarationfonction,lequotichen "Le presidentielle au -Time" etNational"dont on conpait contre Particle 77 de la Cons-lea attaches profondes avec leVoirsuitepane2Extral du MOoire-ude 19 Union Patnohqueadressse leler mai 1921 auTyIGouvernement des Etats-umsparles delegues du pettple haitienAmiens Sannon, Stenio Vincent et Per-ceval Thoby, et depose au CongresFederal, a la Maison Blanche et au Depar-tement I'Etat par MM. Stein.Vincept etPerceval ThobyLePlebisciten'estpasdans les traditionsconstitution-nelles haitiennes. La Constitutionde1889 a indique la pro-cedure'asuivrepour larevision. Orlaprocedure prescriten apase'tesuivie. On n'afaitquo substituer une paten-due constitutiona une autre,et,pourlui dossier une ap-parenee de verite,onainvente le vote plebiscitaire.Nor'/ elLANA,IgHOMONAkeMuse Armee Iqf136Jeudi8 Ma rs 195(

PAGE 11

S-3-7INDe:PEADALA CAMPAGNELepagle daNleating desuite de la page Ison qu 11 ne recherchera pas comment I, on s. y prendmain.---1tin second terrne.tenant. en depit de la formel-titutionoqui a donne lieu I11 est'clair pour tout ht3i-n,,) le declaration de non-candida!Interviewdu"New-York me sense etde bonnefoi turechiP r e s i d e a tqui ne chercheas a jangler Paul E. Magloire et de l'in'-.Times" I un mois seulementel'intervelle de (Interview ac-cordee au "Time'.En effet, le representant du-grandquotidien americam'New-York Times", M. PaulKennedy, apresavoir souli--grie que la question la plusimporlante encc qui int&rase pour autaitt les Etats-UlliS est cells!' de la sucessionJz Presideni4ifhesite I 'inure en relief,Ile, fait que cer tainsorganesde la Presse haitienne, NO-AVIMENT "LE NATIO-NAL-QUIESTUNERIYOIX AUTOSEE. oil eneditorial.recommande unemendement detarticle 77Jela Constitution din quetactuel Chef d'Etat Hai tiersplissebriguerurtnouveauinsidsl, sous prelexte que lepetsple haitien le riclame,A cc sujet, la reponse duPresident Magloire a M. Kennedy nelaissa aucune place al'equivoque.Voici lespropres parolesavec les mots ou aliec.un tex terdicuon tout aussi formel-te constitutionnel aussi forle de l'article 77 de la Consti-met, que celui de rarucle 77 tutian, pour mener ouverte-quelenaandat du Chef &Etat ment campagne en faveur deactueLune fois accom )1i I tali la reelection.mite coastitutiannelle prevue.Nous saivons bien cc mouil d sitfaire place 'nue an vement I travers lea colonnesPalais Nationalet abandonde notre confrere -Le Natio-ner le fauteuil preside.ritiel I nal" QUI NENE. LA FETE,son successeur, parIt tranet a cc propos, noas perisonsmission reguliere des 3ouvlirs que nous nksauriansrnieuxI la suite des elections presifaire, ,paur rinformitioa dedentielles qui doivent avair nos Itcteuirst que deles ref&lieuprochainement comm.. rer aux ,deux suggestifs ex-consevence de rapalicatirm traits que nous avons faits.du dit article 77Ileur intention de reditionMame si ro, pauvait on du samedi 3 mars de -Le Nsdevait LIGOTER le Chef tional".d'Etat actuellement ea fonc-Ceux qui menent aussi mation pour l'obliger I demeuladroitament cette campagnerer au PalaisNational et a de la reelection, Il'encontretie pas abandonner le fauteuil de ladeclaration preaiden-presidentiel I la fin de son tielle et de rarticle77 de lamandat, il n'y a pas un mot Constitution,semblent ou-entre qUe la REELECrioN blier quer histoire impartialepour traduire un tel Etat de ric retiendra que les faits qu'fait, et cette reelectionelleon ne pourra jamaisintermene ne pourrait etrerivapreter a si facon, etclue leslifiee autrernent que: REE. faits ont la tele dine 1...de notre Chef d'Etat au reL.ECT1ON IMMEDIATE!presentant du-New-York Or, cc riest pas leprincipeTimes";,de la reelection que l'article77 de la Constitstion en vi-Comme vousavez du, pen-a gueur met en cause, mais biensrdantotreSejour en Haiti,hecaractereiimmediataucune restriction tea, ite portee Ivotre.enuere liberte, rzendre con de cette reelection qu'il pros-tactavec beaucoup de personcrit!flea appartenant ii L "emus leami-Que le successeur du Pr e-lieu:.il vous eat loisible de consilent Magloirepasse troistroiersi depum ma derrare de-sclarati-mau TIME'iai anis nuns on um an an Falai; N e-aucine opinion qui ait pu laisse tional et Sc retire, oa que settcrorn. que j'avais changed'avis. lemeat vingt quAhearesAu sujet dujournal "Le Naapres son installatio, au fau-tioosrlque vous avezImmt-inane teuil presiclentiel, il soitmt-.tout an debut, je dois vous direte__.aimminemogue.iersqu'actIMILlostk [eel? 'par 'tf"' '7SPERN/Lproprietaire decc pe.tuel Chef d Etat pourra alorssiolique. j'ycontra:Ilesipeu ce valantement, s'illedestrait,qua s y ecritqu !las arnve quelbrtguer la reelection...que fois de passer une semaineAutrement, son m untiensans avoir le ioisir tle le lire. -LeNational-n'eStl pas un journal,an pouyoir a la tin des o nrnandat, dequelquefaconque l'onLs'yprenclrait pourGestbiend'apresla l'y garder, ne serrit ni plus niConstitution et pour laresmoms qu'une violation de lapecter que le President Ma Constitution en vigneur. qu':stoke a loyalement reconnu un ABAT !AGE en regle, ouQU'IL N'A PAS LE DROIT pinta en lehors de toute re-d'tre candidat I la reelecgle, de cette Constitutionstion, et c'est -pour(tzette rai-Cepenlant,nots voyonso a' Ora.n..1 I N.oLa Cigarette Splen did"5:sleinaaose depuisPlus de 25 ans pr saqualite loco n it' zble to VatIll le,:es tab ic $selectioamei, par soa arenieet um gout ex-(*xis.Agents disfributeurs:Russo FreresPour vos cadeaux de toutes 'sorts n'ou.clt passer chezRusso Freresqui aatisfait les gorsts les iLuschile It;Et, surtout, a, oatbliez pa1 qie c'est la nisi-tioa gm a us specialite des articles,telt qoe=mitre .br1r) Ares, pea iut!e 5, I Ira ?.ttteo de touteg les qualitea, et we assortifndepaijoux aux prix inabattablas.ITeggSuite de la page 1Sijour Laurent, le plus enchi delis cc tic affaire, deanque pour rite, pour"fairemarcherlaconversation-,comite nous drsons vulgaire-merit. puts qua apseslalargediffusion qua nous coons as-suresa memorable prise deposition de 1946, il aterm arevendiquer touteslesopi-ions qu'ilemettait(dorsdans le joarnal-La Nation".Quand on panne que Me. Lau-rentblame can xqui.-entanneede grace1946(on 1956,puisque l'auteur main-tient encore son point de vue.),nous offrent comme exentn1 ea miter nos lurpiludes pussieseeux qui.encore un peu, auraientenjoint arArrnee d'Haiti tie fairetires 21 coups de canon, comma en1902, pour signifier an people d'a-voir,dons le plus bref dual possihie,reelire. rnalgre lui, It Chef`de l'Etat.ceux qui, comme FritzBasqutat crorent gut les acclama-.lionsauraient voulu spontanies)dc quelques centaines decitcycns on de quelquesenergumines gut hurlent 1tracersdeuxon trois bourgs obscursdu pays,represeatent le peuple souverain,c e.st-5.-dire. lescan lames de mittLyeir,i7.desLicecaltnoed0 Nord,tr qnand on pease quele chef defat professe de talks opinions, oncomprend aisement que MM. Ca-Joseph Nadal et Codent **(ft Cornart le silence pru-Piquion etCoradingar.irelauhanes Direction. ': 3439 et 2238dent', Car, pour touscetn.5 qui&savere,Me Laurent ecrit,sans ambages, que le mandant, certsootni les quelques energuntines des faubourgs dela Capitate,ciers at emotes de la Garde &Haiti.La mandant, cc sontles350 inehetzurs qui ont depose fearsbutEel insdeAbledonslesUnICSk 12 Mai 19: ).Ite, missa est.-Toutes let -wetsenette no -ont deMS'.4jourent lol-merr,re gutse reaus.i aujoird huiunnosplus ardent&collaborateursni une ciriquantained'anciens off iGrand BoisMasseprend position,Le Peuple leLC' vendredi 24 ifevrier der'TTmusic de GrandBois .'est reunieomazeauprendflier, la population delaCons-inau guarder St-Pierredartsleade Flaucand Bois-Pin,positiondans rant/11.e du Depute Mar-Au cours d'une soiree 'desections. -celRenaud qui devaitacco:ncinema organisee par le De-paper l'Ingenieur Gerard Dulyx paxCement duTravail aucharge dela construction du local del'Emle des Socurs de la Bourg de Thosnazeau le Nu.place St-Pierredi 27 Fevrier &mile, lavail-Latonicalit repartie en lante population Thoznazelai-plusiearsgroupsscomposes des se. a reaffinne nut nouvelledui (10)so.-.1etis cooperatives de150 personnes chacuoe, qui vontfois leur entiere adhesion a lapolaconstructionaes tionaleinstauree par le PrEsIt queenova ona-liid RetiNdormer leur precieuxconcoursSours,des routesde penetra-d.,.del'Ecoledon,desdeux Emles presby-dent Magloire, cc qui donnalieu a uoe emouvante mani-leralei..festation.Leshabitants &wentaunombre crenviron 3 milk venusPlus de 1.030 personnesdetoutesles sectionsruralesitdeah a b i-pels5 offrir leurcontours au cutations Cabrouet-Casse, Peni-rLit laparoisse.le R.P. Le gaud, Etang Manneville, La-Pierces, au Magistrat Communal,Mr. tugustiaPa.ulemtn, le De-haut, Desbarres et Trou-Cai-pate Renaud et1 and Commitman oat repondu I cetappel.dant duSous-Distrkt.Cette A cette,occasion plusieurs orafoule immense envahit tome la teurs prirent la parole, cc fu-place du bourg etles routes Strent MM. Clovis Peal,Ge-Pierre Latoizon at St-rette jusqu'aux Wines Madsen et..--..Pierre"C'u rard Carrinard,Pierre Des-Brandt.sources,Wlagtstrat Lommunas...A ,quatre (4) heures, il y cut de Thomazeau, Ladiagr.0,er0111110nn de Croix, ceremonie albmain, Rene Albert,'"NWes-quelle assista on grand nornbte deseurfideles et I Fissile de laquelle ilCommunalde Thoma-zeau et Rene A. Voltaire, Ju-y cut un gra: d meeting preside,....,,-.ParleDepute Marcel Renaud ge de raix de cette k-ommu-assistedu MagistratPaulemon ne.etI AssesseurGabelus Rival, leApres avoir exharte l'as-Receveur Communal, BazileSa,in, sistance.a rUnicok et I laesvilus.leCure:, on tentarquOt Concordecemature. ontegalement dateseassistance, tons.'S1lullan_les notables de Grand-Bois et 1'(*' rats 1 accent stirles oomoreudre etait assurepar lea, devouea SC3realtsattonstangibles' el-caparaux Sairtvilien et Rosemberk fectuees par le Gouvernement,auks dessatdats Alhornme et del'Eludu 8 Octobre 1950. CcBrizenor. /j' 'fur sous des vivats frenetiques ei
PAGE 12

,,1NDEPIRIDANCE........a...----------Sasses les paiuS LARCO Havez les IlolssonsgaZetases L lavaesitt000Fragsuite de la page 1-,.conque. "J'ai servi mon pays.durant 30ans, ilest b i e ntemps pour mai de couron-ner ma carrierepolitiqueMais Prophite, lioname de deB oil # ,, eet)1-listoire du GouvernementMr Azemarde Legitime page 218). Sullynaturellement repoussa cetteafire avec indignation. Onfit accroire alors au Gouver-Mr Azaiir,nernent provisoire que des re".".Darata son court sejour, ti rete-llrmann klAtiri R.-ff. 11/1 A I T-Cheze..Edra visite a quelques personnalltes rcligteusesetoICte eset1111/111011101Grand Rue 128, -Phone 2324prendra coltact avec les co ifreresVaUS trouvaraz : sae tricots en enir soulless h:ranSouther.Clacton ; Fortune. EtonianNous souhaitonsau Reverend, gars pourMenge, gareoneteteet ad sitesPere Gebel tinecar,liale bien /Le-Pout mieetunagreablesejourhornmes.sandals.Record!.3 Mims au pays.:'8 "tea. pourrmehaitiens.garconnetsFeture Wahl 4 a 36 pouts..3"--13acisets GI teap Chegiises 6trengilr s Arrow, Cravats" esexissammemeemmm...C Is a maws" Mouehohs, E erases us; Joint um, 0 sabre!.11..Culotte1 3644. souther' rennls st 'cullersde I1-"AnaIdLe limnerCkeiasaux de laine st Is pains par dausalna,talons et sesn caoutehoue, facets boucles posy sputter, Oar-aiagesjupnasiNylso oc lams 91 ot lapel pour aftilsrellstNWla-ass "Wino* peas sins alseisSuite dea Plge Il'Usage,leaDevoirsauxrelies en leur contrane,la bieuseances; l'ennpir,e delaconfusion et lafalsification raison h. latyrannie de la inn'generale des va/eurs.., II est dc; leraepris du vice au me-la prestituee universelle, renpris du malheur,fiertequ en se mes promblls co mplesau conservatismetremetteur universe! des horn l'inselence; lagrandeur&a-vow rie voulut point se laisparations etaient urgentes auVolis etes vraiment char mes et des peuples".me I la vanite;l'amour de-ser intimider par les demonslocal du Palais, car Prophetemant quand, dansl'editionCeux-11, qui en sont, vous la gloneI l'amour del'argentztrations de force des hommes tenaithermetiquement ferdu 18 fevrier ecoule de'pr sentent leursdesirs, leur'LeIes bonnes gens alabonne-du Nord, rienne l'ebranlait, rites le batiment ainsi que sea National" vous avez traite imperatif comine consequencornpagnie; le IVIeriteii I' In..' hornniz....: prin.:ine it rznait IlarriZ esDens la journe, du d'ambitieux, et ce quiestcc 'rune vraie rpvelation,une trigue;le Utnie au bel esprit;toujour. .1 ./.i.):, ve de Non in seplereb,e, Anse!me recutencore plus fort, de temerai-chose voulue parLes forces lav6rite a reeig; lecha,_neur-Sona t t i t u d e un ph de felernaque dans leres ceux qui sont ou seraientcosmiques, voulue par Dieu.Pme du bonheur aux ennuisne p 1 u t-pasau leader quel il_ lui demandait 'de laisdes canCest cocasse au fond; les dela volute;ladiAats a la premieregrandeurdu No r d quirMl'ntendait ser o u v e r t e slesbarMagistrature deEltat. Pottsjouisseurset lea apatriquesI.de l'hommelapetitessen'accaparer du Pa,lais avant rieresdo. Palais pour des sant plus loinvotre terneriteont tou)ours aline en aPPedes grands;un peuple magna,ks consultationsdu Parlereparations jugeesurgeites vous avez ose ecrire ce qui le' 1laraison abstraite...ru -me, puissant heureux a 11111ment Telemaque fit des apar le anivernement provi-au fond est tre's comprom-t"C'est!Ideal d'un orclre supeopleanna.ble, frivole et ini,.-vances ii Prophete sans resul some, le rnatin,Propheteefit tant que ces candidats per-perieur au peuple, on ordresuP6"sveLatbusle;ect estotu-s-ldiremtiraudteesside:;Mts, alors id offrit de l'argent savoir au generalissimeclue dent leur temps et leur ar-tenemente.xterieuret-II Sully Guerrier qui ref usace drait appsrtenait plutat I gent. Depuis quand lea fosc. rieur I l'intelligence concrete. la Republique a tous lesvi.-de pactiser dansaucune coin l'honorable ministre de l'Inte tions -publiques constituent aux problemes qui se posent cesI elle et aux questions qu'el-et tous lesridiculesac..binaison end'ziers dese's dear,Archin, qui igaarait ,eaprellesun monopole? D''s.me, qu ,.11 joue.la monarchic"! temprun t" e au.9-.chefs hierarchi uesson attitout desreparations mentiontude devait sous peu--lut cots :tees den* la lettredu Gal.Letla vie sous le regne d'HypTelernaque._polite. Alors Seide commen-Ayant dusede tons les4a une autre manoeuvre: il or rnoyens en sem pouvoirpourdonna a sea chefs de corps arriver agagner a sa cause,-rd'arneee de ceinturer le Palais les generaux cantonnesau PaNational" p a r seatroupes lais, Seide se decide a frap-pour un coup de main arme per son coup d'Etatle ven-.devant la resistance des gardredi 28 septernbre, a 7 hrs.diens du batiment de Meedu soir, l'ordre du jour Sui-cuff-Cornmencerentaussi vent circula secretementparlea provocations quotidiennes talus lesquartiers militairesetles manoeuvres strategidu pourtour du Champ deques des lieutenants de TeleMars: "aux Ceneraux Nord,niave: 'leGa.1 B o t t e x BottexSt Fleur,Paul, in-,avec. le 27e regiment vint se Jurneaul.--Distribuezcarton-poster au Nord pour gander chesa./C'est decidecc soir. 7In rueMontalats,le Gal. heures(Htstotre du Gouver te_.Pour legaliser les votes et mo-essaient de vous fairereveler...St Fleu, p r i tposition au/nement de Legitime,page 771)VIr Azemar, 11 y a des yens iPhtine sorte de bouilla.baise, il-ilen t des sois-Champ ''de Mars pour StIr1 1 4 heures;dernieretentative forces cri.. dominent a la fin mes'leaagencentde faconI faire epouser Ileur thesefeat leur repondre par its at-venter ItBois-Verna etle.s''edeSeide par leGalDestoutw les artre.s. ce sant cel-ticles 23 et 26 de laConsti.Isrouissailles de Mme Schultz, 'exiles, il invite F'rophetea les de la loi, de la justice et l'apparence d'un tout homogtution de 1816:Nuln'estvos propos la batailleseraite pose ee-melesrapport en date du 18 p;ue roledrdijigagnee. Et qu'est-cedesantiques viosean IIpoints declone qui vous permet de paroude'isla Providence chretien-ne, cvue desJacobinistes.ler ainsi?un oracle que seulsMr Felix Courtoisdo*.Vous comptez cynique_ peuvent(consulter) interro7lea articles sont tmitiei-es goutesgee lea inent pour lea besoins de vo-s (('on dit parfois a pane de la confusion destre cause vous servir encoreles techniciens)et dons[es esprits aun mome t ou 'so,du nom de '"SOUVERAIN" reponses sont invariablement a tarn besoin de clarte. Cela.mais dites-vaus bier, qu'avec favoraestsivraique bin desla mirche en avant de la dedes gens en place et a la se,:.gens se questiotment en nlei.= creek reelle, iln'en sera, curitedes privileges acquis.Comment enserait-il autre-ne rue, en carnionnette,eapas toujours ainsi.Le Soubuss, pouretrerensel=,nesverain comme l'a defini Mr. ment? Vousconnaissezleexaeterrient, sin le tetrne duStephen Alexis, c'est Is Ga._ dualismeplatonicienepi-Mtuniia etnOTIS-andat presidenttiiel, par ned'Haiti et j'ajouterai cc sontreponse en accordavecteales "grattages" et "surchar-iVlais',1est malheureuxtextes constitutionnels et leeges operes dans lesprecis-,pour mixeffets.que ces vieux pro-cedes n ontplusd'antecedents historiques111Vernaux des bureaux de vo-Et alorsl quand des gem-.,..'TIt Gal. Nord Alexis, se place passeneoir dans In maison de l'Opinion publiqie-ne.Cequoi us veulentoutirhomme ,debiens'il ilea,-au Sod jusqu'aux marailles de Moleus Germain. les offi-s--36eAu revoir,abc eat avant tout une iranchementetreligieusen,de riiti ferment ainsiicers au ralais protestent et,'NeTalais 'un cercle d'acier empesme-chent la sortie deleurVERITAStimides -gens en place .,justification eclatante de l'op:. m..ent observateur des lois....,Celui qui sans enfreinclraen Arutitle l'execution 'dc son Chef, Anselme, bre cornmeMats is reponse du-Peu-vertement"et:rattaquedu batiment lee armes; part avec Desromple, du vrai" demeureaionnassleasom.p,la medueparrus4..1elois. lea eh*o.p:.0su par tidies.---0me:"Nous voulons substi-lprciesidentiel.0chesui lif corna"arrive...tuer dans notre Pays la tone au bu'Est arrse, blesse lea interets de taus.Une chose etait certaine: reau du generalissime, leet se rend indignede leurSuitele.,l'elemaque -seven.essesallechantes ..de page Irale I r egoisme;laprobit' bie,1,.r:v e'llance et tieurestt-. Louvain et a la Faculte de TheolonneurleaPrincipes Ia ipresentant itulieremeRt5. sont encore propssees au garlogicde l'Uniliersite de Strasbourg.0.Vurne par devant I, Assemblee dien du Palais qui les repousDirecteurme.desEditionsde laR.S.B.Nationale,ilserait evince se tine derrierefois. "C'est Bonne Presse durant 6 ans,ilpar le candidat Legitime qui bien, repondit aigrenient Seiestactuellernent Reclacteuren.1/jouissait d une immense pope de, cc soir je forcerai It des Chef de -La Croix".,[ante et qui etait doue au tin-.Cependant,reponditLe Pere GABEL eat &galeone Ernst D Coulangesment Prestdent dela Commis-Avocet..urplus de vases connaissan Prophete, prenez garde, n'alsion Internationale desEditeurs108 rue du Centretea. Le generalissime forge le leipas verser inutilemeut le des Journaux Catholiques, Mena.d'argent que vousvoudrezqu'a l'elu designepar l'Asye de Ciudad Trujillooa.il a eteTel: 2016.destin:apresuric derniere sang de vos concitoyens,car bre de la Commission desSe-formel du gou mines Saciales de France, Mem...F....,9 hres. aa. n hres ;a in, d2liv,. classigues.,derearche aupres de Sully res j'ai men l'ordre..zoramandant de la Garde"nistresevenements.du lionde.rbre du Groupe d'Etudes Sociales-;tee enrructueuse, Nord niexis vernement provisoire de neenes.Le peupleoht,Libri.Steheret,Ruedes Miracles No 111-ancienne maison Morpeau etawde Montferrier Pierre. Vous 120w.verez tout un assortiment dive,aadmili-lui dit: -.le vous Offre autant reny3ttreles clefsdu Palais'' Le Pere Gab I*1C (IOUS et_arr.nozs faisons tout pour degoti, semblee Nationale". Ils se seinvit6afaire une Conference auter Anselme, d'ailleurs Seide parerent sur cette derniere Congris International de Culsvous a choisi d e i a comme renlique, avant-co areur de si-lute Catholi7ue pout /a paix(a suivre,/0ll sejourneraen Haiti jusqu'ausamedi 10 mars.qA.ch.5kez un Billet de la koteriedel'Etat Railien, al wools/ma deIuteportee hutnioitaire et sociale en me ustemps iut distribitrice h chalcesd iverses

PAGE 13

(4(MIDEFFADANCELe R8 n iANC URT4e nom seearidirra--7-iwriMosimmamsowlqua-P RON a coute..:NOmille-suite de la pageIuea.a question...tele trusNZessenties de la hbertdMais nous savons aussiSuite de la page 1ncur de pro:ince etrea..--in ee a pageconnaspas amp eureamessamonquent plus souvera a rocOr,(..,la Constituion a clrolt a nrquestionau tournantactuel-tI'de la utuatron,iln y a pas mystification cachee derrierestation de radio,la publiciteca i7ue auix tre respect, jusqu I cc que NOleucite dansle Bens du mainuple Duarte PeronrevenIkea de rordre et de la trans-n.-diquait k paternite avec tantpour Ia fourniture de livresdpssiques dans les `icoles.tnstease deconstat<:, que sansMais, lorsqu'il est visible roe..p:slorno: adn'konn eu r cctte part de sauvegaSde d'S drins.Vague, au C01.111 desprochai s-lld,-as iin igna ion quanecl.tSelectionReadershrdeleur ChefcemeiMpetnricel'tqp:i0Putert11-.Chata1it-abjection au fait de la rela revolution sociale dont ledu metro et unmonopole..mmunaute.pres tetteorc MALEMENT die cute trZtr1Declaration, nous avonseula LOI-MERE denotre coc n*Mite. Et si uric telleatd'ampleur et tant de cynisme(1:W..Digest Fev.1956etLaetc demande en aparte,meilleur du citoyen cats'menacee d 'art Ti.n existait p..eirosphire 'as,ila presse interEt 1iet'\mit'tie duite a Tiedes oratcurs n,n. par,owPREA.-nepaslaprendreala pas de carrefoul't d-r, p utoeCOtethe l'ide de tout-ismsdrait la ereer, en battant caine qui pendant 5 aria avaitmeeting de masselets eecc soutentst' de la dicta-Les journaux publient la lettrenousavonsvudes LOSSAL', Formantrtquipe de roe cela se constate dans plusieursJournalistes'*, .0la pail putcirH -h--verite aujourcl'hui une veriteard 1hideuse qui constitue une t5."LeNationdont on.connait groupernentsqpolitiues, ainsi queAftei eat munt-,1ktweans Hemisphereere a ti-es1d/controlant 4journaux, sineCepeadant cotrane 7,axhom. coup de dio,es!,...:crnalgre toutes lesdiffitoire latino.arr,ericainemamidscusprotectionde Peronperme( pas deErsistu7 un seYens.tuites que conworte une telItO pinion internationale sic soupdes scrrniesfabuleus.ese'n cond i.Et cela nous console:1#,b,,a.?.ers attaches nex.,trlofficiuelles.sele reviile he discours recemmentflectionsfoss.Moms '8,e Gouvernement Argentinache sombre de l'histoke pan30 MOMdlprononce par rmeffable et le f on-etdoevor;nt po'urlePeugueux Toussaint Cuerrier, du Cap--Atop: qu'on ne reut voila' ouvert au publicia Foireammeerkaine. MassbiercesEaeont,-mes journaux n avasent le pie Souverain i ccpoint gu lls ont Haiti en.onsic pouteemptclier-litoUs spare de cette epoque. la feria peronista -que cons-choix qu'entre la kuange bY reliaue la constitutionau second d'etre envahi par uni sentiment cle-libus pressentons que rien ne tituent lea effetspers-annels,lesortdo Plan. en donnant lesignaid'une tfistesse et den'nk.0Ate des batons clans Its roues; vres d'art ancien, lestoiles PRF:INIZIAbijoux de prix, lesoeu.perbolique,videlpie est parts de compatriotes qui4114 tpargne pour nous metleaetsortede Revolution...dans leOn rest d'autant plus que rexernComment uric grande no-,,,.,-1pretendentetion riche de 18 millions d'haVtion ne $ donne uonc pas de scdairesfermentvlee tommeuric avalanche des grands maitres, lea pein-ill-,--'i---'=ftrouver, dans redition de "Le Na-!curs yeux pour ne'-116 commence par le detache tures, sculptures la olus be! -pas von, it sieWiltd'un simpleca ou, le collectionivoire du mond-b tanty-actus avec desrestional" du mardi, 6 mars, sous lafont complites de rindigne dupe..431OUT rnettre ensuite en moude, les bibelots en ornin. sif sources pour50 Millions a-tplume 11;;me -e :orna.se.entFritz pas rie consistent a proposer que sciternent tout cc qui rentourea yanttappar enu auPrOtec.elk pis devenir k prose(run quiat, cettefantaisied'historten sacrifieela Constitution, 5ourceet de geographe a la manque: "CePremiere. de l'ordre it dela clipftles agents disposant des rnoteur desOuvriers: Juan Do-lu'unue?sant lespopulations dles.memes ne darsone D¬ratie, 1 uni!tin que ron connait, tentemingo Peron,Voila des questions que qui nous repondent pardes accla nouvoir desordanne,. aux excis diram d'ernpecher uric chose SiEtait-ilpossibleque la les bistoriensde demain po, nations, et fait significatif, ces ac-Is tyrannie de quelques Fnergurn8darnations sont parties,d'abord, fits pour employer r expression de-liautemerontux orent desirable pourle garde robe de la -petite soeur saganismes inter-,de la sill' des Cayes,oil leciteSeinus Laurent, capable dc subor-it renom denotre pays' des sans chemises-. put offrir nationaux cree's pourla sau,5nPaul B. Ma810,ire ne compte don.ner..,aubon plaisir"desexaltes.'VUnion Nationale dont on a sin tel luxe, uric idledebau. vegarde des libertes derhom itieeun parent, et s etendent cornfactles a tramper etetmaspererlisnt vs/Ai rere depuis 19501 ehe de robes, de manteaux me etdela Paix Continentame une traineede poucire 1 tea. r Voila, en resume., cc queprim,-Parte que nous,nous la de fourrures, de ViSODS, de le,et qui sontcharges de tisser vers tcutlepays: Port-de.Paix, nise-Le National-, en donnantP Mt A se a Foleur Basune importanceex4geret aux fou-vesulons effectivement, nous lingeries importes de Paris 5st'alsanclonnerons pas la lutte raison de 50M00 dollars ran?*vs vue d'enfaire uric realite.Et Juan disposait 4 i 500Vous y apporterons une vraie cornplets,200pairesde41 crapotre; et sousregide chaus,ures, 16 voituresde4e la Constitutionet d'une toutes marquesdes RollsJai electorale liberale, der"Royce blirdes 5. $ 90.000 pie-'critique, au coursdes pro-ccutegarcornierede 8...&Ones elections. si bien enitages avec piscine cor,vertie*ado lea libertes sont respecen lupanar depuis son veuvailes, eat-a-dire pourvu que ge, 4 residences d'ete relieesle P1/47uple pit lapreuve rin:ii an rrcrde par radio et tele-Ispas bafove, nous vainvision letout d'une valeurtrollsi en surrnontant tous globale de 20 millionsde dol.lea &stacks cries par la Los hrs.tiecterale de /954.L'ideal, sans douter seraitposseder la liberte qui eataut druit eternel,mass nonrusexplicablemystificationarsine pretendueparticipa-an du peuple au choix dere mandataires. Voila pour-1,3toi. nous reclamons aux pro-tkines fAcctions, tine loi elm lieue de -Buenos Ayres, la mai''-arale qui laisse aux citoyens son d'un chef syndical mei-n-eerlieurs bredu Gouvernement quit`tseits.soutira plus d'un million dedollars aux syndicats ouvriers.orirneneLe publica vula fortune"L'Actirenpersortnekd'un colonel de:a Rue des Fronts Forts l'annieggui elsvintgouver-liberted'exerinlassablernent la consciencesin.Bleu, ghemazeau Crand,Bois, lesa nonyrnes dequel-.derr ocratique inter: rr ericaibier, Cap.Haitice..LcitesI) in t adul) n ynaEn verite, si cc n:est la la fin fouler stirhsquelles, ily a 'ipe'l-'...SirArnerique Latino.: du ccrrmencement, cutle COMne.dit annees, son co-direeteur.(to sudre'sle. rriencement de la fin.Mn saUT Laurent portait, no'd oit d eve P ir,.tion deladictature acresi Comae il ncus asemble queraison le severe jugementq anavons reproduit tdans nea.voir etc le,d.e,Niclition de lundi derniettMart4'theberceau de ioli,pareille tactique, pareils pgriunacipedas,.Udens leci Vat] Nficr i ne.mcou antpeuvents'Inspirerde, Cans quelle me sureI.pr_i'tisitsardide du moment itn'em.ranentepic lessentimentsNonl milk foss non!Messieul'Hirnisphere sera-t-eltrouenfin a lasecurite de tous.nous dans lea bias de la populace quiP,,cn' est.rdre Cor tinental la Paixde contraires ar cadre a la tranquillite lea rellectionnardscitblee par les vicissitude'S d u navcns pris le parti de souternr.faut jeter la Patricante Iatn puto,.,Notre point de VAle absohiment Your nevoulez plus' de Ia Consti-peuple-membre de la fan nioppcseau let's dolt etre tle'veloppe, tution de1950. Car,sipan-americaine iivre 5 lal meralso de prouvaitaer que notre actuelle opus yparveniez.P111111cityran zudacieux inConstitution--abstractionfaite de se! vous n'auriei psts' hecourage,.1:uraEt le salaire du President vests de Ispuisrarcecertain'-'contradictionsquelle desnain, deregarderIttendueMachines amencaineseallemandes1%-tr(aux psis defiant toute coPfi"y``v--*,Motions Diesel fixes (staSXMotors marinscroarine fe4,Group's gErsinasurs (tinere,.Pompeii &irrigation (pkrropii:Putt ds scuds= (Welding Set,st,t, 1EfMoulini I mass (Hammessoine4a1)"Mowing 1' air (Rice mills sets) it sisalmachinesrielauss taus ks cataloruse at ranseignesorotswar :cattalo) atIleumod et asseriesioNareelASSAD (Ing arfretaiiii) Irevade Nord!Rue di/ Magstin ds 1 Et5t.16.Erelifes.,s7i;rte dans ses dispositions di-gnivei peripeties cque .,ous apperessSic; que nous soutenons quietaitde8000pesos que et old enabuse 5.son tempotes "TRANSITOIRES", a quandde vos voeux inconscients et aiati-la. contre leapartisans des ($1 .600) par trois a,son entree profit personnel ou allpro-mee lgrands principes patriotiquesSouverain" peut etre consi1500 pesos (i380) quand, il-44146 eomme urichypothese, fut renverse.AIMS souhaitons ardemmentL'expertdeNationsevolelle se realise, cette hypoUntiesRaulPrebish pretelike. Ceux quise flattent pour enqueter sur hechaosarastroir la force de leur cote econcmique a revele que rt.,ilesivent savour que Dieu seul tat argentin a perdu plus detxt grand.3 milliardsde dollars dansQuand done on se met enapposition avec le droit et laligalite et surtout avecres-4nit public du pays, par sinelei qui brime les libertes es-4,entielles,ilne faudrait pasa attendre a la vow toujoursmsplinuee"Notoups de force' du -PetiPle en functionsn'etait que demiconsacres.fit d'unt faction.ansocratiques. dont la survivanceSongez-y, etsongez-y serieust-Comment l'armature deseule suffit aux garanneslea plus =tit.mocratique d'un paysauxGRAVE ACCIDENT A LA FABR1QUEDEStraditions si solidement cora_MOSAIQUESMallebrancheEn passantcinees a-t-elle pu craquer ettants des rues Capois, Sr -Cyr, Masombrer si lamentablement?ruehies maths a laIt:',ne zt-Lp,yr,nous a-eons constagnyet Chemin des Dalles asCesinterrogationsnousgede cette-er,ln plaignent du voisinaallons essayer de les interpreptt.teeluReelaseirculationtkalt irrmnognemenungrave acct.ad Pmis.!agla fabrique erautantque plusieurster dans le cadre de notre re'.sale rep-contrebandedouaniere,les gledes realites hernispheri"i'QuesMalbrar che.hotelsComm on leitlconstructions de cc quarticrsontlea operations de change, la gime democratique sous l'an-.ent arrive auxAteliers de la Fabnqueeso.ure ot qui present que les fabri,en train eine transfortnes.eslysemble qu'un des immeubles de1pots de vin sue lea contras qnes avec l'objectivite quic-asques de ce genre et autrcs usinii.d'Etat, les detournements de racterise notre action jotnna-.'entreprise trop surcharge.et jointdoivent etre installees en &boatfondspublics,leaconstruelistique.aux vibrationsdes madders decette fabriques a cede.tions de somptueuses villas,(a suivrei ,de lavilleDepuis longtemps, leshabilea tirages de fonds auprofit.d'organisations charitables syndicales ou d'oeuvres de bien-faisance, etcDe plus ledeficit de labalance commerciale sechif-fre a un milliard dedollars.Le public ne comprendrienI ces acrobatics commerciales,mais il pea voir dans la ban-

PAGE 14

La Question du lourprendre des airs de matamor, szirtout lorsqu'onn'a pas uneNotre confrere i'L'Unite",A 1.9A14 GENTINEOn admet generale:Tientque, pour defendresa cause sireciter sa perseeanauraise soit-elle, un vrai journaliste n'a pointbesoin de pNotre Confrere Dyne' re leridean,..1 Umte dev rait CEuE ERO A COUTEQPNreputationde In avoure et de courage eprouve.danson edition du 7ars(SUITE et FINVoir le Numero precedent)con-Ceries, les partisans de la reelection, de cc tiereelerrant apublie un editorimal intituleDebut 7 janvier 194r dilion qu znterdzt la Constitution de 1950 en vigucur, sant li-: -ilrirendapartieceux qui vouLa niontee en fleche du toavec les immens es possibilitesdraientratude n'ayant jamais etel'apanege des thurife'razres.privileges avec tout scnlot d'in-talitarismemilitarise a travers de la pampa en mesude rabres de simulerla conciction,de prendre meme une atti-menere regne deslrele Continent Americainremon vitailler hes populations affa-Tout au cours de la discussion que nous soutenons ici, justices.desegregations, d'obscu-ae 1 a 1 i a e m e rrt a rnninterdiction del' article 77 de larantisme, de doisoements lienn---i te a la Deuxieme Guerre Mon mees qui sejeterent stircediale qui exigeait pour la con marche neuf aux dimensionsConstitution con Ire laquelle nos contradicteurs$'insurgent,ti. nqes, de misere. de pauvrete, deJAI_ -'s sans pain et sans soled,de duite des operations stirlea illimitees. Etl'Etat connutetsine pointe demauraise hurneurmat contenue A aucun de trahisonnationales".forts' caracterises par la mi culmina a la fin de la guerreeritticene s est point departs d sonemee soca me,mricer portals inhuma,ins de clesolidansatiou...diversfrontsdesregimes un boom de prosp6 q xi i1101T e confierre S.Laurent nous dcronslui rendre retie illsmepris hautain,detraitements-vmoment de la controverse qui nous divise, zinc ;"est gcarjeNous aimerionsinotrer no rese en sommeil des norrnes deWilk suite page..1ded'ii-unsp rer.confrere preciser sa pensee. Kane mocratiques et desgarantiesre que seule une bonne educalion a la verb9uand on neScse lance dans le constitutionnelles. Re la..a e".ie. respect cle la personnalite de son contradicteur.,journalisme qu'aux epoques troutendre la. nnainmise sur les Ii-,-,Cepenclant il cst else' de prouner que la plupart de 'ces bles ou a raPP roche des-d-th.camPabertes eitoyennes au dela dese ectora1 1sre,e ique profes-'sant un article pant le 7 courant sur "Le National' intitu clu enSi done tous les danger: que ("cants responsables dans latie:-Les Automates de la FaunePolitiquegnes1ii.A orai dire son au teur n'aura pas l'hcur de coir Produtt notre Democratie,si des gems seamen-' he -site -rent, on c o s une ou e mitre Volequ enreliconnaissanee de came.avait qu'un pas et les did-fessorthellehiisionnelle commande de n'opinernecessites dea guerre,n ycora curs quz ne ticnnent nu compteetque pro-"L'Unite" a enumeres menacent plupart des Republiques lati-nor elle escompte, car, 5 i un pared factum pcut stupefiet leapresentent deja aupeuple paresca-nes npas a le franchir Chefs de tourzaifs et les ignoranis,il galvanise, par contre, noire talon-des plumesdu peon pour em--pl yerle 'engage du confrere on tes les forces deterre, de mer,te de hitter. declaignant cl'accorder quelqu'attention a cesse doit de les signaler nommement de lair ainsi qu'ils 5Intitu-series de badauderics qu'on roudraii croire temeraires parcela yin& tubrIItine idie derimpuissance oiltrouoent lleaer go,teurs, de Talent menacees...redsonner avec rnethode, lucidite et logique.suites.plus entier toutes lea foss que les..des vitnods de cette maison. avorts.soufautre connate que he bon plaiic epique.pant laient avec emphase, ilsde-'tie agrefnentes d invectivese, de grossiaretes et de I-aches in_ Etre assure de noire concours he vim`nrent lesaitres absolus,.De teas des ;cps senses, ce sont des :lifts fetesbon conquites"sociales pour lesquelks.es edesbiens sanssens et a la moralite, egalement des fortnules qui donnent fort Aeolis toujours se trouvesir qui remplagait au besoinles necessites de la DefenseNatio nale.Voir suite page 4Le moment En sa qualite d'Envoye de'legue aupresdes arrnees deest vramientMussolini au debut cies hostilutes, Peron, jeune fafficier demal choisi...1 armee argentine, se trouvaLe public eatternoinqu'aucows ck is polemique qui nous opAproposde canards...pose I`le National", nous n'a--cons a aucun moment, ecrit ni in-sinne qiie le confrere strait enpasse dell changer de direction. Etsi jamais un tel canard a 4l lanceIi no is ete que par cesmes-sieurs eux-memes qui, sentant latersemouvaate $ousleurspas,prevenaient ainsi une pareille me-eventure,LE R P Gabeltainement compte, on conviendradont l'histoireInnen tiendra ccr-Encore que ccce sot uneattitude qui leur fait honneur eterenndltoitte:tornme'esttenu aCarre?utationsdePropagonde ,45,,sle Depar-Notre redaction a ete hono-tement du Sud".iiree, jeudidernier,delavste A la-journal ca-4ernite du Drer-Clinique-Ma-Et raniculet se termine airs--enChef du granedu R. P. Emile Gabel. Redacteurtholique deParis "La Croix"., n, ."Apres Aquin, cc sera le tourII &Mt accompagne de nosr ehon a Pe'tion crautresvides duDepartementdistingues confreranckSt.,du Sod de beneficierdes rnee.res FVictor et It R. P. LePennec,E.res Vi etings du SIFF qui durennt jets-pectiiernent Directeur et adminisNous apprenons avec plaiqu'au 12 mars."' 4-sir que l'epouse de noire arniNous mions bier: note lea nomstraitor de **La Phalange"Le R. P. Gabel est, une figurede nombre de fonctionnairesetJean Baptiste Freurya rnis &employes de r Etat, scit comrne't raiment Svripathtque. etdurantreau monde.le lundi 5 de ce oratcurs, soit comme assistants 5.sa crop breve %isite en notre"s M.lactien, il nous a loisserirnpresmois un septieme garcon preASCARADESnrganises-sion tees agreable d'etre un .661 nomme jean-Marcel, dans lel>,:ous hWitions ',mutant,par puhabitue de te pays.re probitea mettrenecause sin"Independence"ete tresserviceugoesansMdu Dr'sic du confrere parisien.tionPetionville,Votr suitepagecadre charrnant delaClini-duvernem ntaternite.sensiblecette marque de courtoi. que"FrNous nous demandons si elle servation depremierplannapeset e eve site pour etudier_les methodes dutcniterhistoiredesmeetings facisrneet leurpossibilitequi s"organisent tin peu partoutoasisit pays cesjours-ci et quid'adaptation sur la libre ter-parasarda un poste c ob-ont pour but derealised-,ni re d Amertque. Il s'y appli-plus ni mains, unreferendum, qua avec une attentionetditpopulaire,une tenacite qui n'ava lenter 6-Notre precieuxgconfrere-Laalesquesoh4ambitionperMatinldebute mossi un articuletsignificatif dans son editiOn au 8 anne le-mars dernier:Pour aiimeittcr ur/e Europedecimee par ha gr .-ide tour-Ainmente l'Argentititiouvaouravec nous quo lapartereste enLa count"to premier d., +me-Independancey core ouverte atout.toutesintesuppotings cl.lrna../Fe qu'rtorganise leresseLSer-eR. P(label paneala Pressesitions et alerpreviced alerrnatiode Petcherche at de la Jibrc expansion dela nouvelle.II attire aussi1-att.ntionsurle fait quo dans 75 coocent depays. is liberte do presAe cut com-m./. inexistante.II tut suivi par M. jn-. ierreChartier, expert LA Education au-thcr.vIsuelle, journalrqe et cinephi-le qui pendant onedemi-heure, retint rassista,ous Ischarme do son verbe prenant etmance.Cette inter,santseance pritfin, il etait presae rel-atable invitation Lucsijourna-listes I poser tm voup,vecvisitews v*L.!*". es deraceued qun leur2Vendredi dernier I arx heures du mean, reminentconfrerecatholique, RCdacteiies Chef duquotidian franc-user01.X..R.P. Gabel Jonnait .sne contemn-ccl'Insiit-dtaux. jour-nalistes de la Cs: _tate.Assistaitriti.iferencea part lea rep....r.ts des differents quotidiens cperiodiques.rAmbassaAcur da ermine, SE. Mde Bercegol de Lite eeGeneral de l'Archeseche, le R.?,i.e Bence. Preseute patnoire conhere Franck St-Victor,Directeurde La Phalanges.l'est:mable viiteur entret int, A assistanceavecaisance de is presse at de lmfor-/nation on g nese). de IsFibre re-Le casd'Eisenhoweret le "pcuplesouverain'cluffienDe plus, nous ne nous Sons-uses pas fait real. erun "preten-du desaveu" qui existerait entrelesmembresdeladirectiondu National. Nous nous sommescontentes seidement de conslaferque le gerant-responsableet deuxco-directeurs de cc cc quotidian sosent prudemrnent gardes de pren-dre position dansle debatencours,La decisionprise ^-irAPresident Eiser..1-4r.4.--r de seportercandidat T.nurUTEdeuxieme rnandat comme President desEt.a-Uois,etaitun fait attendudepuis long-temps dans les milieux inter-nationaux. Et il y a de nom-breuseschances qu'Eisenho-Aver soit reelu, par les votesHikes de ses concitoyens.Mais etant donne que laConstitution des Etats-Unis,en son ,32e amendement, sti-pule que le President n'estpas Eligible une troisiente.ii ne se trouvera ni un par-tisan du President Eisenho-wer, ni un men' -re du PartiRepuLlicain pour proner que hepeuple americain dar sa souveraineteIlepeuple souve-rain i aurait le droit d'obligerE.isenhower ii occu per la pre-sidence une 3e fois,a ren-oir suiteigt-IN/...IP.LILarr2PORT-AU-PRINCE HAITIII 2erne Am& Ni 137Lundi 12 Mars 156if 6/ -/11800M0.41AV1

PAGE 15

L'artillerie lourde de lapropagancle donne a fond contre mol sous la forme de ca-lomnies lea unes talus rfialveil-hntes que lea autres.Je ne the pas rinteret d'e-tablir ridentitde rauteurde la note.Maispourquoisuis .j epersonnellernent vise.On as'est pas contentede me proferer des menaces,d'exciter contre moi des ner--irisqui esperent faire unezarrire a mes de ens On aaffirme quec'est, le Bureausnernz du Journal "Indepen-dent" qui a donne ces ren-:seignements.Cest le corn-.13te.Je vous demande de dire, mon cher Petit, avec toute lafranchise qui vous a toujours.caracterise,siaucun mn.merit je vous airemis oilfourni les notes en question.N'est-ce pas que spetu-lant sur ramitie, Ta sympa-thie reciproque qui nous heatdepuis longtemps, je ne me.suis jams retranche derriereranonyntit pour la -publica-tion de mes articles soit dans""L'Action-, soit dans -Inde-pendence-=Je ne sais pas avoir peur.Mais qu'on at m'imoute la---BILLET ADe NevelorkY aaraitilracacuGeorges I.PetitSaint-Marc,It,.._..\rnars responsabilitede ceclue jEn attendant, je semmeMon cher Petit,instamment mes diffarnateursSavez-vous qu'on rdattri dedire au grandjour surlane la patgrnite de la note quoius fondent leurs accusa-relative ate College de Saint-tions,Marc parue dans he NoduAvec l'expre.ssion de mesfevner deIndependansentiments les rneilleurs,ce".Gerard AUGUSTIN1956gnore.tides Intl tuli:N.D.L.R. Avec empres.........,queues Peuventetre les con-?j'' ."..NDANCEIpresidentielle?f,eui. 1 ark 2 Ficriet /95bIIaljournal ..Independance"Port-au-PrinceRepubliqueSejour Laurent et conc'est que le Clief de l'Etat nesorts font la guerre a la Contitution qu'ils veulent aneantirpartousits moyens.C'esaottnexploit que memelea Chantlares, dont pas jutePort-au-Prince-de realise', tant rexpe-rience eat perilleuse.us sa-vent perfaitement bien, cesinainents constitutionnalistesde la. Cite del'Exposition,d'Haiti'Mon cher Directeur.Par l'intermediaireunde mes (mils a Port-au-Princejai cu un abonnernent de oo-Irecombien interessant hi-hebdomadaire Journal 1-fIndi..pendance". C est in p/muirpour moi de lire un de seaarDepuis quelques joursdesFQue faut.il dire: D.-scion lesquelles j'en serais l'ausement nous publions1P.informations me pervinrent'bit.bligued'Haili ouHatt:.sequences de leurentreprise Point de la Liberte, comp-Personnellement c'est une vetemeraire et aseesijamais tantutilis., ri 'Pe, macabreteur.let de notre excellent am Au-ic.farte id leur re-ve devenait une ma' lijeu. moyennant la gourde,ItIt fait deprofessiondsde firmer qu'lTent que l'accusation etaitgustin en. nous hatent\4--ar..lll'est point rauPouressayerde fairecorn--zitable lutte queprend re c't tout tut chacun de toute puissance, que jamaiste. -Mais convaincus de leur tafia et he tambour, les popu-mensonges, de colporteursde teur de la note enquestion,laces du pays plongees dansparticulierement us den seront inquietes, us le plus affreuse des rniseres.ragots,elle n'avait aucunelaquelle note emene directem, esnsl_amis.a ..a comd ftpagnieiIra-a.s'entatentvouloir atteindreMais he palliateavise atvaleur pour moi.meritde notreRedaction. aD-ailleurs comme ra dit.!,..-ratt _le.... qu'llaili nest pas Thin leur but.Is sont conscients pose uneentrequestion.111 en va. tout autrement11-Haiti est unfree Country.quaralcertains personnagestre ami Augustin, il ne s estar coincidence void qu'avec pays, mais Us fontun faux taire de -Le Neional-Carsabotage de rhonnetete et de nonyrnatpour prendre posi-gesse, roils entamez la-pourtant de la situation du Qui eat hev.'n-i` ,..)le proprie---"?.tcouvrent de leur autorite cciamais retranche derriereraP.calcul gulls pensent salutaire Pourquolla SPERNA dont Itme lune et suggerez aux reprEsamela loyaute.tion.(abstirditei... Helasl... UsLuChef de VEtat est actionnaiti qu'en pays Strangers dela/ surprencl heca.valier au mien vuede 'fairecessersentants &Haiti (ant en Hiltblient quelongue la crue re da pas fait lenecessaireesparaitre noire Haiti cornlieu duquand ellenecette frenesiedeLaurentca...euric Republique.remporte qaas, au mains elle et consortsvouloir lancer leSuite dela, page I.,Que Dieu rollsconseryle tcrrasse.pays dens un desordrequie,contre du voeu de la Consti-et eus guide pour que 13aUSEn 1950 le Souverain cl-apres eux, sera profitableaucon tinder cotre oeuvrede s'estvu dormer i.'ine Constitu President de laRepublique.,tution.En eifet,quelque grandPliole Pour /wire sifare Retion dont lea clauses at penC' e s tqu'au-dessusdeque serait le bonheur, quePublique d'Haiti..vent etre changees que dans tout, qu'on y croit on non,mandat d'Eisenhower, on nelverra aucun citoyen, ni aucun loommeAsommissP etrimprobitede ce:tains on bien ce journal aim mai-reclamer qu'il faille mainte-nir le President an Pouvmr,connaitrait hepeuple amen"terrallernent en la Pa des conditions fixees par cet-y a rEternel. Pour davoircainaucours du deuxieme/de-te Constitution elle-meme,lapas pose sonveto jusquG.A.quelleprevoyant la felonic cette heure a leursverbiages.memCIbredu Parti RepublicainN UIEMEhaitiens, prohibe tout refetre difficilement accessible ouet a ceteffet deinander urimernque des journahstes, des re entendre raison.bresdu"QuatriemeNous pensons (pie Sejourarnendement aa. Constitu-Pouyoir", qui seraient places Laurent et Co, n'ont pas ention americaine en vue &at-deItcomme descenseurspour main les destinees du Pays,gnsti tutteindre ce but.critiquer touslea actesdes rnernes'arroge.nt lePourquoi alors cette peti-Frate clique deLe National"tient-elleaorganiser cettemascarade de "peuple souve-rain" pour violenter la Cons-titution de 1950, ainsi que lede.sir de la majorite du pen-ple haitien, alors que le Pre-sicient Magloire lui-memeafait la declaration5.des re-presentants de la presse etrangere declaration reproduitedans la presse haitienne qu'il da pas le droit d'a.ores leConstitution, (rare candidatet quilne recherchera pas unsecond terme.Pour vos cadeaux de toutes sortesiiIiez jimais de. passer chezRtiVia Freresqui satisfait les goqts les oilsd'elicatsEt, surtout, n'oubliez pas qle c'est la GLIM.30ntai a la specialite destels quesztoutres, '3:Acel=ts maAtres, upeadules, Linet.fleatote s les quintet, et un assostirnentde bijoux aux prix imbattables.Agents dist ributeurs:Joseph Nadal et Cois'5)La Cgarette Splen dids'irnaose depuisplus de 25 ant par $acase consactic au grand sacant re.Russo Freresgmrendum, tout plebiscite. Vola qui il et impossible de faiautres pouvoirs, quantaux droit de contredire un ChefKais-interets generaux des mand'Etat en fonction, ayant kMardi prochain 13 Mars, a dants, ce sont eux qui, Penplein contrele du ,Pouvoir. It8 heures du soir,aura lieu /a censoir dansune main et n'y a pas' vacance pre.siden-cinquieme conferencedu se la plume-pioche clans r,autre, tielle. Or -Le National" dontcond cycle des -Mardis" de essaient de faire saperlacormait lea profondes at-/InstitutFrancais(cnnEctharteFondamentale, vouteehes,le premier a pour1955-1956). Elle serzvpronon lant par ainsijustifier cette devoir de inaintenir intact kcee par leD'r. RoerVi!, juste apprehension des Consprestige du President de laDocteur en' Methane de /a tituants. IIest vrai que l'un Republique.e.de Paris, professeur &entre eta derniers afailli,ALPHAa la Faculte de Medecine de les autres cependant, momsPort-au-Prince, sous letitre: le Juge alaCour crap-'INDEPENDANCE"-I.:Educationdoitparlerpeldes Cayes qu'oncon-Bi-HebdornadairePlus haut,que Vheredite"naitrestentseuls defen-Recdaecotirgoens:J.Comte.pETini.seurs de leur ouvrageque DirceteutProprietaire at Ceraztpour rien au monde,us neResponsableEE MM /Set id'ES BEN AMINcella causerie placie sousle double patronage de de LL.CSecra reSvoudront conspirervioler,Rene'R6dacteur en Chef, tat de la Sante Publiqueetn1Le.rence e.sttine arme,Mme Therese G. PETITra surer de la projection crune se deshonorepas.QAdministratriceABONNEMENTSne betide documentaire frart-fleeda.vait-elle,sssaye, Port-au-PrinceGcles 13-06de l'Educatiorz Nationale seet.a leur leed'ailleurs, onui(itin co ra arable inva-iiblese; tat:ma Loafs PASTEUR.1d nie41.e.ctionties, par son areitneet un goat ex-On suit qircDocteur RogersoicialiteTeliefrie, faitactuellernent uned'entreliensmiclico.sociaux dansles ,clablissemerits secondairesdela Collate.Sa causzrie du 13 mars interesse-ra partunlieremenr leamilieus en-sezgaants.yees ilt1 deb ut ueyeDirections: 3489 et 2238dpresentle.auxcoolmAlcoolLe's Cgriesd'inrilations alto-parsonnahtrn Iflles sort vela1-/as pour cette eon,Pence. Tons lesamis de la Franz,:cardiate-rn.1ar:f c7.tvitSs.crrtrr. est etherementtp-zzesrAserr,a/M1a'rist-hr'-'seOrs NItracieNo ISrreinnn7.11-,,71 Nlorpr,,11.: en facedo NIGo.:.r-Jgrrre.ous trorr-rdiv-, Idcid-re.s4ries.re pas voulu, commene leveut pas enc ire, seconfor-meantla.wai, decision dumSouvera, de ne pas donner-iminediatemnteon deuxiemeenandatun merne homtne,sousaucunpre-texte. Parmsequent.sicLei sera pas imputable, ccorime de UsePatric. quecons ire it confrere duRoadquipe e `Le Nattrinar' ,?rovince" 3,06fairemarchera.err-Chambre. Lesdeputes ac-tuels, en grande majarite luiauralent donne satisfaction.S'il n'en apasete ainsi,Me Ernst D. Coulangesvocat108 rue du CentreTel: 20169 hres. a. tre 5 hres p rn,GUY ScjOURNEFouraisseur snoresdee qtpitaux et Phsrinteiee poorea haute pureteScientifiqua.\'CoFournisseur supra,des induit iesclement,010Fouraisseur aupris des Liquoristee Pour 'auso l'tinecra-,eyebltGuy S6journe,et Maurice Vabre1'-au-Pc.Trel6PhInesoour 133 gilt UR

PAGE 16

peasS ILAIRCtprealable. nous e4a bonne source:...01% voiII que le con'r'tte-Americaine eat ye/.lairer notre lanterne,iboncer de plus en plusdente et isconfusion.que "Le National.'r8.sere de meetings quisun peu partout danspour theme lareetectiondiate. le moment est ye2,shoisi pourIe SIPi) i aTribuneVeri les eltionspre -::,t-tntiellesUne nouvelle Electin.Sidentielle da'A' avoir tittcoobainement.Am:e.la Constitution en1, desreunionsmasse,quelsqua sment lets buts etleurs ob.rads. Voulu ou non. cetteint-tiawe clic la coalJsion dans: res-n5 pritConsiderant. la con-zamitancedesilanifestationsdues s?ontanErs. et celles qu'orga-rim: le SIPP, -hien qu'apparem-.tzars fr1,differt.nt.sidetre pour cela opposees -tette11:daration ddMatinappelleciercrime prolongat a le Americain,afaitvraiment hon rain cc sont les magistrats commitznandat: sage disposi-*1-s neur a son serment et au max,lea deputes (elus nous as-pectee par le Chef &t,E. au Pays. Il n'y a pas de doute v1'souwinmenti)iesthmman"dants de districtssous-disBnlvezBOISSOIlie gaZetuiv!I LAALCOSuitede., pet.-dzncIsSteretarreriesidem:. Car, le Stw, qioI mleagit J.campagneeleztarate.clott girder one ste..arten .rstn.'scanitistsQU non-qui iaifrooteit,L. Coin-rirnitie cot Era:it-int p!usinars,4-usable quacesmeetings,voot diamEtralernentrencontreId Is declaration de non mndidatare do President de la Repu-blique.En attendant leaexplicationsdd laSt-cretairerie, cro.tat 6laPresiddned,le petiole est Eddie' surle sens dumat SOUVERA/Nsous la plume des redacteurs duNatioral. Le Souvcrain, pour re-Mr. AugustinP tu!en, n.(11"''drad**,ate setrouverontc.v...trat Communal( Grpas dans ccMr. Cabilus Rival. As,csseurDamere he.areNationarMt, Bank Sainvilus, Remveursantedi 10 mars nous apportc-Calminunalras.0 aloe rid4-7.\taisdou-.,iet`ieting OFFIpeter Me. Sejour Laurent, cc soot Porauxmn Sail-v.-aim et Rosenthera catiorqa-d'Aquirt5marsrstivement son evolution. Le qac:7 lescenlainescitoyens ouMilitomme et Brezenorsolaussides Fills elcztoralos.u,Pnque.to Chef d'Etat actuel qui recutTic-' `csg'netgula.eneshurtmt datsadu'arparitscrI7iT'in Ceinajout:1950 les.1.inesadcux on binsb,urgsIr. Duals Anglade, Prefetvoir cies mains pacifiques du enc.; _umenes tvraiment, Nle.Lau.. Couvernernentsns ....a pays. cc sont quciquesEdner Day. employedtxCEIi raiz:dent sortam it'est pas?11LS-tierdont lecalme fut aussi 63faub"rgsa'A.me, la profondeur de penseenuLe momalit est .vrannenaime cette 6pithat e)ciersenrol& de la Garde dqui date de 1950, le-csipeup 1e, apres sinvote regurentdiatementremarquablequecelui duou one einquantaine d'unciens offipout enaucuncas-grandCongreshelvetiqueEt.tea jours-ci surtout, le souve-1,11dICopulate,EN/'tea 1431tuel dartsversesdeclaraqu avec lememe esprit de tricts,cles caporaux et jlisqul destions,publuesformerPeupletoujours conduit,pciq, tendert 7sagesse et de bonte out l'a'Le prem''ierflintier de Ire-Comma on le voit. ca n.esthefs de secti11 ruzale-vuerUniori';Panamericaine plus ni momse.nsqu'uebb:einerendrapuisks dansLarelations -Eduiqcacian" nous cat parqu'Opt ue nous aservi-gue plusIa Presidenc:.toutes les dispositions en vue de la Presse offiejelle 011taffklense venu avec sin s'..1.nunairetles plus,tuent le souveratie. avec lems ti-Detudes fonillEes P.m' ren-dre et la regularite-1me' en /950' de egull sera la pour avt,-,rr,de permettre au peuple, coraquelques umuset" qui c"artsti intiressallts-acquitter-.14411111"1"CCW-ArilagelliMilseTznanent pron'ires durant la grande periode honnetementrelection presur ralplmbetisation ontpartial-d`echangesculturels de ratuht,ar eu:::versil etLe Stance d'InforMation1*---nee 1956._parrni les' Nations civilisees.electoralevirtuellement ousidentielle prochaine, et au217etilrement retain notre attention. sade t mericaine nous a eazoreAvraidire, c est pour la A mon avis, un principe es-vieions eocu.ridn.....,ciari3t1C7erptm^it, 'Ere fois depuis 1922, quele sentieldoitdominertons.;pas pourobtenir la traductionfrazzgais 4eous teadocu-Paysavu sinChef d'Etat les actes de laPolitiqueL. -Irctrydi Iiic,__Iuais-1956,. 'a7 menentsetpublications gen' irele.,..faire honneursou serment c'est robligationde remphr neures au rnum-L auraeu an meat quelconque,f,,, iie''Constitutionnel,perm ttre a dignernent devant runivers lelocal (lc II.Bonne-Foi lala Nation de tenir la balancer6le de parte-drapeau de laceibratica*: 217e nrage de,e'gale entre les,candictats. at cunlisation. De cc -'pnncme ade maintenirrordrela-,.primordial decculela necessi, Les opEratiOns sederouleronfI.:editionraFano-de filnie d"nouspromettons de it bre,iPaix. Mais il y a malheureu te pratique de choisir'''i'-,'' comporte un-'pour 1 a cornmeoujours en presencerams"cleclaration avec plaisir.-sernent, un petit groupe de Magistrature Supreme un ci-d'unComae indEpendani,de principe '1 la vat deli ba-politiciens professionnels au,: toyen chez qui la grandeur d'5.Peesidi par deux .1rotaire5 et hos urze,fietaille politique que leetaltante,s.pay attend---yeux de qui lee foncti,-,ir.Camp 3sE7 de t rePrEsen tan is--(yre,*Dana sinautrearticle,le0.IMP est egalement parveriertbisques soot tin,.....-;.:abi!.... tief soienta.ussieVidentes que1 0-DaD:efiartement des confrere ampule to.rgueuserneltla "Revue de la Societeliaitiem--tton occulteet peraiieuse gloire qu tidanso-De Ja Pretayant de considerationshisto-La revue derneure igaleittsur 1 espritrit dela masse pola maindroite aonsti u-3o-Da Commerce&pies fort pertinentes.pulaire, cherchent a ilr-e r evi tion et dans la main gauche4o-De la\Psessefe,iorePresident de la Republique, enge ''gte-:familial qui, exercantac-cellos du General Paul E. Ma Finaneesdeclaration de non-can lidaturd dua..2re-dence par unment in:_ repeel'instar de Petion cu i50-DeIiinembres du Paautanttonfaux.Paritfut un genie Militaire at un hlic000Nous prenonstamer-.. ue*mois ecoulestant librernent sa vc*Ionte pour porter un GrandhommeDeux genlilles damesderePradtIC none maison et prenonsocci.ioztz-saura, en doutes les d'Etat qui ditfermenaent: noire sociEtE rececrani respectiond'un articledu mime au-manigances du groupe de poll -Non, je ne veux plus ",tioernent les heareuses boulesetintitute:-Introduction a de plus en plus deils travaillent au bottlegenieCivique, appele Pere6o-D'tzn men_,-..e du Cl'e.0plIqpu-vde ReneDepcstreetversement des esprits edela Petrie Haitienne.n'y g8biteles dermeres pagesAlciesces correspondants de renal:IImoyen au mond e7o-De in Province.phonseHenriquez,unelettre liemontrent a 1'en3r_itvette an cours de cettelinPays de conserverSa. placenageNouscegrettons settlement sine fa. comble en no Is faisant(,,717que nos delegun-ees snores (le ..cette tesnr le numelo 39 (janv,er 193E33:INorgarusau onde menent de .orma t"t dltneHistone de geographic et de"ordre Etabli. Le Pays mania aucunourteur paru clans "PresenceAfricaiplea fednue(Id&'citerde reffort solve-raimentptolusFracdtoirotiepa deeitDieselfixes (stationnery Dieset* ticiens qui se servant du Nom (levier de sa direction. Quosoriani des splieres du tamurl artpoetique haitten..leurs lecteurs.d'un Grand homme de lien les grands phraseologuesa ju-dans toute la valeur du mot gement superficiel, quiyou-conunerernpart contre draient continuerjouir eterles cito;ens dont ils jalousentnellement se resignent.le talent, confier au olusdigneqhonneur de consacrer definiEdgard BORDERJoIVIachinei americaines etallem,.Edes(aux pris at ant touta concuttance)Motsure marint(rnerine :engines)Groupiesg:..ltr:rstetare (generating sets)Foropss dirrigatios (pumping sets)Poste de s...tylnre k'Wticling sets)Moulin'(Hcournsralills sots)Moulib a.mills sets) et sisalmashies'srielscazcatalogues et ranseignetsentestar cr,atZ:7,1:31 a.;,roand et arndricein'Marcel(lug enticialla6).Fasade Nerd.u. getds fsEtat.Sehour Veciriquelalionsera radiodiffusEe parin Sin-Lion -Radio Commerce".Le public y estcordiale-Inca inciig.Port-au-Prinm le 5 Mars1956.AntLyi,; Rocaee-r.tployiAvec la .beule.s.1;-n.)-n-n1F.2avent. yavoirCu':cette Tralite pourmin:atm: wire,xi G InnJn-LmniMxClovis Firm ,e.nployebitpile...sena/re,do GouvernementduNtGar. .'vi'erraarderraCcriartralarl, enPlay;:.c;r_niteh,:itleits5,int:spr!ir,Itesustinie enpteuplieseTzime 13..;;ourc4;4'.7,55e5 etmetrice its quatrgtiat Communalrhornateau)1-?:!'iatt,miacluemeNI.Rr-enRecArievoterre.ti4v'asdsictspseauixrp741101MetMr Ludovic Grmain, aase,,taz%%tatetourvolts surer 1recues000000Nous avons recu le" But.-letin kgricole' dtt Departe.ment sic l'Agriculture. Nousdie-mime par la valeur et latie de de ses Etudes000Au Parloir FunibreI la R3e des CasernesBloc compris entre leeRues tie rEntermment et HammertonKillick. On trouveraWes Jo liesCouronnesMortuairespourlee tombesToutes dimensions--tous prix--3Chez HermannGAUTIERGrand Rue 128, -Phone2324V )US trouverez : sactricots en cuir sou tiers iirrtQ.. gera pourfillettas, gargonnetsat adultecSoulieraCreston ; Fortuike. Etoniangr.,..tr,t3otteshorrtraes.,sandalesRecord:a3 ouliertFersture ficlairg 4,36 potacatBackett'9Guarlagtaerr Chemises am/sexes Arrow, Crevstat,Conalant:agettes,lifouchoira, Eardeaa .151 Csinturas;Gasirrat,taa,Culottas 36 it,44. actaliera rannla at 'sutlerstiralli1.1F.Atlehapaaut de lain. et depail's par douckulitaiona at s ti'Iftal ilegelsI:sitjuotriNtrelh0antlaCti llartcro6ta416:i line pi gait poonuurr *Nil:: 'acia:tea 2 limas tuffiaa.oe,raa tuna acnia1_.-----.\.

PAGE 17

quePLRON a code...L.uestie1..suite de la page1van i.11stit jalitique,et la prosperite pm.t,..1'..hxtrie 3,inte :. ,a. ir-,( r-..cedes enema. cu de distnbuteurs.mane ccgull faut pour tiorira,....., .,'nous n0111.rds catrl'EScol paraly.see par les urevesdee.vecmilEt comrr,e ils n'ontpas subjec"e de ces"rcelec-Suite pe la pavrEt :icar-cl iler.;.*-1-aenlicepourtie et des matierespremieres,grands proprietaires terrier-deseaniiides 1 iirent1,u1 as 11EUniversite tut"Epuree" etre :les Scphiste.s, ils se con vor araffir,-.,agissentIticlamationsdes masses rer une rnaiontede )) p10u Par lelicenciement de tausles tentent defairerapologie prop4o moist,nreignant,.-,-'h .-:,t,,tede travailleurs refer 'esdans des voix,prefesseurs opposes au, rep-duopposesSouveram en attrign Ter la,et leIts estancias.Gest alors que la demagnme etIlesmilliers d educetendant celle du drollde la desir.ieres -,:.nuion t ins-p.rRefus des proietairesde gie peroniste atteignit le corn teursde carriere, Latent re'rn-force, pour mieuxpreparespita )r-, .tt,., -,,1loire,aa,fairt droit 'a lents rever.dica-ble de rexageration.Uilm coc6 places pardes holies de a la minutepsycholegique irci.,..n,A-,nitcn,,ter solions pour un salaire eqt-itateles saiaires s enuani au ,-,e-Pale devoues aPeron, De leur N olte-face.,rem_ ..t.tta. parole &hop-,bitla des possibilites dubudget, meme les juges furentobligesNous nous arretor.slei near, d. z.',-"rlat, stir laquelleVoila Its deux piesoil le de l'autre la productiondimi de se conforriviarurthodovu que lea graves questions il rt'est pa.' V enti et ne peutvlietateur en herbeakaitjouer nuant sous la pousseedes gre xie peroniste l'ilemeles juge,s quipassionnaientil l'apinion pas reveriir, non num..avec uric maestria gutdevait ves encourageestparle goua la CouriSupreme q ui apublique,.:actuellernent santCe, -teiecrionnards seen--.fake ecole a traversHerniavernement.vaient declare illegau x lesdela fin du mandat presielenbloat we ancun cas..d.,--,...u-it`Orem.L'inflation devint tin syscretsles plus immoraux rutiel,I dection du -uccesseur silence ue depuis par ledu Chef &Etat actuel, scion Chef de1 Etat, et us ne seA.ICOT-le nom gen soffitle renversement duPresident Avec un budgetde /50.000 cerveau de r enfant,il feussa grace aux dispositions d'une signifie une nvqiencejusti-Ortiz et sonremplacement fonctionnaires en1943 et de le systeme scolaire etla journouvelle Loi electoiale, elabo['lee. crave-Its prefessionnel'par It Generalr rxell cut ac 650.000 en1950, la Republinee de rCcolier cornmengait ree e-,... lapensee d'elever de colic-e.po:itiques. dontcepta volontiers 'ierole de fique Argentine availdeux loss par un hyrnre ala gloire de relecteur a la hauteur dela le moludre des mefaits eat degurant darts le scenariopre. et dernieplus defonctionnaires Peroni in m 0 r t e 1.Et dignite d'un etreconscient vouloir sit filer sur' leaten-pare par Juan Peron,cleverAl clue les Etats-lidis. En&hie e'est stir 8millions d'ecoliers de ses droits.dres eteinte.s de nos stu pi-Ministre du travail du :Ginpabc, les effectifsde Vann& que cc regime d'avilissementNous cambattons, calme-de, preitrga,,vernement issu du rneuva-double.rent et les officiers re-de la persee et deProstitutrent, pour lerespect des1-ieurenseraeapqii, le pay,'Sant insurrecticnuI. A patsurent desaugmentations de tier de ladicnite humaine a prin6rcs, contr.(ccuxau. er:'';:j'm.1.,raprend la Intr. de ee moment, estravtil20 or) plus elevees quelea sol psi opener sou oeuvre de desa proposentles rnoyens les Plus deur de telles &matches, Its'nuts, leaou-vriers "pleb; -cite-des des officiers de r Armeegregation.degoatantspourvioler la repousmseet rend Et magerent" toutes lea meres oneAmericaine avec en plus desMaine rEgliseCathollqueetcskstdeciclee k sortir de on inclifConstitution:Otez rinsul a la haute sagesse des di-le Ministre, du travail preps.prornotions politiques, des hoference seculaire que lorsquek re..:te, d eI e UT se c r i t s clarationsde Celui qui, a'-Et en 1943, vete desconju time illogique de tromperle brutalement destitue.s.-rations militaires $'ouvrit ParPeuPle et le -monde exterieur.En voulant atteindrele Its nonnes Democratiques,et dcmandent merne pas si ctla, -rpin danslesnoxpENDANcEne casteplus qu un tis pres six armee& de Pouvoir:raitavec un soinjaloux et ni, de.sotsde vuric techniquequr couvraitentreprises commerciales, et canoni
PAGE 18

.MO1.LAGSrBMISOOMPAIMPOR'T-AU-PRINCE -HAITII4\LA SITUATION POLITIQUEMe. EdouardCassagnol,politique etles 95 opvue parMe. Edouard Cassagnol19actua 6'li.tepolitiquement amerphesdu Penple Hathen...-du pays, et 1wpermet d'etre plebiscite. a nouveau,malgri pignons qui paraissent etdis veaux prophetes d'un genrepuits...la constitution, DU bien, plus grand que le RoiSoled souparaisaent avecles circonsparticulier,guides unique-Ces reflexions nous santtnis aux exige,Ices de la successionhereclitaiie, de passer tancesqui avaientprovoment parde mesquins et ma venuesa la lecture de la let-k maillet a qui bon 1wsernble, vu l'actuelsYsferne d'elecque leur priosence surla scevouablekinterets, avec lestre ouvertede Me. Edouardtion du President par lesuffragedirect. Mime s'il opte ne...quels il fent conapter, en at-Cassa.anol au Senateur Louispour cette derniere proposition,il demeure l'arbitre supreII y a, a ces moments martendant que lea evenementsDejoie, datee du 10evrier etme, Parce guy, si sonhomme de paille eacisait de jouer au queslesoriginaux qui ne qui nousjouent parfoisdes publiee seulernent le10 marspotenta /,il suffirait au General de sonnet 1 'Wilder, pourraa_anquent jamaisd'apporter toursoendables,lea rejet-Voir suite page 3tatdire:"Accoliipagnez monsieur horsclik palais, il est ---National" el les populations desdifferentes {provinces, auP rt au Princele 12 mars affaires de monmalheureux publicite a la presenteclans.soursdes meetings spontanis ORGANISESen reponse au956pays.vos colonnescategoriquenon possumus duPresident est oncri since-?re, parce que l'arrnee,le clerge, le peuple avecses95 010ivlon cher Directeur ,Je continue done grace aBie.ri vOtre,.cfarnorphes, la bourgeoisie,tout le monde Sift' estcon.Force de m:absenter pourvotre Tribune libreet rude-Joseph ADHEMARtentet.5 a ti s f a i t.T o u ivafresbien,repondrei des obligationsqui pendante, a fairesonner lesz;anst.tuteurmime dans le Dgpartement del Sud. oil ii ne restePlus Ira -ne peuvent pasattendre trop verites.000ces (du passage ducyclone Hazel, apres seulement dix-huitlongtemps, (je ne me suis pas,Voulez-vous, encore uneRS. Au moment d'envo-anonp2na anaana, de_lesrmsavir4bm. ede dnner yerla presente me paryient,k-''Et maitre Cassagnol qui n'entend pas jouermal, demanan Tamara deLe MatitrI 2erne Annie Ni 138leudi la Mars 1956-5Voici, en substance, cc qu 'explique maitre EdouardCas-satnol clans sa lettre at/eerie au Sinateur LouisDejoie, puIllie dons'-Le maimdu samedi 10 couArnt.Nue. Sa force 1w tientdu fait que, ni chef,I 'armee gull St-Jean, commeil y a,des grotesque,commie pour cornles hommes en leur menageant,Le President Magiaire est 1' hornfort de la Republi-y a les papillonsde la leur note d'humour ouleur... tent dans r onthre apres que,Celle force fait de lui le maitre absoludes destinges pignons etlescandidats cham ques de notrepolitique, nouchir aufend dequelqu-ecommande lui obat aveuglement et continuera a1wobeir Epoques de notreexistence pleter le &cora,.quelquetragique mesa.ventlacrnsi jusqu'a sa mont.de peuple, les journaux charnEt il y a aussi leaembusre,lea auront envoyesrieux.Que l'intention de maitre Cassagnol soil pure,nul soJoule West en droll de le conieskr.Mais cellede I 'Oudresolutol duPres' eaadoil Me Edouard Cassagnol""de de voter pour le maintien du-statu quo", parce guy,Souverainfait des siennes. Si d'autres,raison majeure,le Tresor etant el sec, il n'ya pasd'ar-egent ii,our les frais dedeplacernentdes ambaisadeues. mi-People...tie le font pas je idinscris enachassii"Ire Cassagnol affirme que lecriRestee'lpoussipar "LeLes choses giant ainsi et ne poucant etreautrement,maiLaettrede Me EDOUARDCASSAGNOLUnistres et consuls qu'un nouveauPresident devrait fatale-tete de ligne pour dire sonans 1 art c egoal, ancien associe du Cabi,D'Iru daris lpagne eafaveur de la reelec net GeorgesLeger, ancieiameritnommer. E toutc,.1,,Mite avec le plus grand sg-eeNational en a ction... fait aMe Edouard CassaanspaContentieux du Service desVoir suite page 4notre precedente edition ,eons ection ,al'encontre mernee la fableaussile titre: La campagnedi:, la de la formelle declarationde,iN"-.Nurs,reelection comme elk-va", non candidaturedu Prai-Biensatam-leases anciena.-nous avons, parla reproducdentPaul Eugene Magloire,partement de l'Education Ntion de deux articles sugges-cleared=faite ila un certain moment du De-nous,..tionale.tits denotre confrzareLe faut bien nous lerappeler cha11Nationar', montre comment quelois dans lecadre de000nistre du Comirierce, chargeI on s'yprendmainterfant r article78 de la ConstitutioniParce qu'elle,porte la daaMagloire estirrevocable-ppour mener ouvertementcamPRO'.71IBANT toute reelec-ton =mediate ettoute pro-te du 16 fevnerecoule, nousfautualifierprovoquee, la lettre de Metitution de 1950,actuellement missionne,et qui pourraitlesaura choitorattirer r attentionsur cer-ne aavonsq1...e peuple avec sesliont,gation de mandatdu Chefd'amor pheu'E.tat en fonctionde page retrouvee ou de page,demandee ou enfin de pageConformement a la Constaut plusqu'il da jamais de95 010.aAujourd'hui. il nous resteP gEdouard Cassagnol livree a laen V igueur, le Gouvernementrevoquer?Edouard Cassagnola tains points desarticlesen,de la Republique &Haiti eatConstitutionnellement,..le ecrzt unelettre dontlea con-,.question deja reproduitsquipublicite dans let colonies de,civil, democratique et repre-Voir suitepage2clnsions sont vivernent commeritentd'tre soulignes.notre confrere "LeMann''battues dans le peuple. SeuleVoir suite page3sentatif.Cependant, le Chef 1co a.de r Etat est non seulementLe a euateurLs. eiquipe gouvernementaleevil,.un militaire, mars il a obten ,.te et reproduit ou fait repro-nu ses etoiles deGeneral de Lleime estrentre durre dansla grande praseepitre demaitredivision pendant gull occu-Par on avian de la P.A.A. eatla long"pe la premiereNlagistratureCassagnol.rentre, bier matin. des Etats-Unist .t,demiert semaine. lp *mpathiquedans _le groupe despartisansde11 n'y a pas de douteque,de r Etat. Gest un faitadoail s'etait undo depots l'avantmissible peu e re, car a part nth de notre maison, rinclintrielmonsieurPaul Magloire,on se rangeloi, tous les membretde son"eziateur Louis pipit, dont la auxconclusions de Me. EdouardGouverntment sontdescicandidaturedeclaree alapiEsi. C:assagnol. End'autresternies,ilvr.s, et leGeneral MagloireddeincedeelectionslaRepublique,. au x pro. n ry: spetal on suittl,b:inir rnacs,,umrealis ct,pmas.eat cense etreChef &Etat, coma'rnneesntiseer:tdaincsblectucdes onmeil taut, Is direction.,..,al-depouille de toutses attrisecteurslaires de l'Etat,Seul Mr,i,.eurbuts militaires. Cat Mr MaLe Candidat Mime eattoo -Paul Magloire de toute ,ontqui-.jours en tres bonne forme.Pe, est capable.En conclusi,m, tetgloire qui gouverne en princiNous ha soubaitons la bienve-te Equipe doitganderrtions.eurpe.Mars it nest pas moins nue en lui renouvelant not senti-Magbaire et WI SELL. sans quoivrai qu'i1 reste General, &auments de sympatlie.Voir suite page 3Voir suitepage2a'La Commune, sonrole,sonimportance"de Jacques An.CRAANNous reservoirs oneplace de la gestion de la citetelleede chola: dans notrebibliothe qu'ellescont appliquees eRiclue a "La communeson ria Europe,particulierementle. sonimportance'de Mr Suisse. Bien (pieces ideeeJacques In craaneussent mantas uneDana one brochurecrune re adaptation mixconditionsoixantainede pagesr aupolitiques de notreteur expose seaconceptionsVoir suitecage3

PAGE 19

LA:..L.E.TTRE....DE 14.17.eseuiement le samedi 10en aattaquer trescertaine-INDEPENOANCiiII y a In.ti d'esperer, aveccours et reproduit par"Le client dans le but de decro-Suite de page ICassagnol que le dignesuffrageiiderobera pas 'a tine telleradresse du Senateur Louis quechose crautrerhonora-National.' le surIendemain, a cher tinPortefeuillequel-bseque des Gommes ne se,?1.Dejoie Candidat a la PresihieSenteur Dejoie, Et pour seMeEr'dletation car son sileilcepour,ward. Last sagnelen, raft 'etre interprete au pro-dence de la Republique.faire bien venir des "Reelec-recusantpour ie --ienateur fit des adversaires de sa these=Ceux qui connaissent bien tionards ,dans !es randes-yejoie kit dune pierre deuxde ..perpetuite au Pouvoiren11 avertit le Dauphprestigieux Chef de la Na-qui est loin d'tre unecarica Constitutionen vigueur'La resolutionnon.in evenJail de rhomme un portrait faveurdu souverain eontre la coups.'IMe Edouard cassagnol m ont que ssevreI ba ataille,egenialpersonnage n'estpour,lePresidentlture. En polnique disent-ils,reclame la presidence a'viesesXXXvitables dans lesquels on ne,.Chef des Forces de terre, deruins. En resume voidses langues pretendentqu'ilson coeur-des conliits ine-La Bourgeoisie continue mer,de rair haitiennes, gra-quiMr Me Cassagnol,ne Scsent pasde militaire que pent acque-perigrinations: Vers 1944, il faiteviterle contact d.unpeutpas demander a,rir n unporte quel civilacce-se rangea parmi les plusartelmativais4'Jockey"Paul Magloire (devenu Ginemenacee;an con traire, elk seacluelle, etdant au fauteuil presidentiel,dents partisans du lifly-onedonne toujours "rnal-dioc" aralissime des forces de terre, sent protegee jusqu*a I' heureevenant parla, en fait,itle prodama dans lescolonses poulains, et rappellentleade mer et de raft) de capitu-elledesiredque suroienneaucun&fine-pays, gradecompatible avecChef des forcesarmees dunes du journal "LeSoft" et MS de Lescot et crEstime.5ler%Ce n'est pas encore fini. merit pour entrozer son-le texte constitutionnel,d-a-gro_parvint ainsi.decrocher laMais ced est une autreDirection du Service du con histoire-Dans sahate de soulever le iution.,nationalises".Et on sait le,,ona ce que c'est quit parment reeligible.Pre'slequelun Chef crEtattentieux des Biens ennemisocrorideau des gaiacsqui. cachesortant n'est pas immediate-reste. La manoeuvre lui ayantVoyons maintenant le "palea prochaine.selections, Mei--i-.reussi, il se mit, en 1948 dansnateurI,,raisantallusion ler &or. Scion un vieux dic-Alorsdone, le Presidentpier de Me Cassagnol, au SECossagno-liejoie.aux demarches des partisans ton, dans le public, on igno-Magloire, General de l'Armeele sillon ou le sillage de feulePresident Estime, et deSelon le trop zele nouveau du PresidentMagloire ne serait,jusqu'a. la publicationhaitienne, en principe et enpartisan, que "Le National'', gene pas pourinsinuerqu'ilfait, dans sa declaration tautde la lettre au Senateur De-mentsouplesse en souplesse, il seironique, designe. cornWest pas auprime abord, joie "ca boeuf lizle dit Cas-a la Nation qu'aux represen-zedressa un beau rnatin avecle Portefeuille du Commerce me un''inclependant", le canconvaincu de la participation $agncetants de la Fresse etrangere,Cassagnola fini par livrera manifeste saresolution deapres un ecrit recla.mant des.didat LouisDejoie n'a pas spontanee dupeuple aux mee-,_taxes sur le dos des Consom-.,..Paul Magloire, en fonction vers la Republique.son tts,eecnrpecator.ri a:conformer alaconstitutiontd'abondance,PPorter can didatneoint segrand'chancede remplacer tings qui se deroulent a tra-'present aspect deLors done qu'on lui dit:a la reelection, cc, p o u r atinate.urs. On ne pent oublierrn`ru' ie du 'la vie publique haitienne--Bcsicz--, cela crEe uricsitua-roraisonfunebreq u1Verrettes, surlatombe dePaul Magloire inspire le Lanalion nourelle,iitortou a..,--, people,compose de -on de Chef d'Etat, premier,en vigueur.. C'est tine deci-allaprononcerjusqu'auxrOncle du Chef; jamais atta-tisme a certains, la peur a raison, quele cri soil sincere 95 oiod,amorphesmtue' serviteur de laConstitution.-que ne futl5choisir pare Presi-jamais aile par quatre die-refused'yrester. L.rnauvaiPe'nnages esdent Ma.gloire pan"un desDonc, mgr Robert a lacMagloire quid'autres-. En d'autresteroude commande-,tre ceux gull dit, dans same's. PaulNlagloireest unIstdoncces elepremier serviteur de la Na-plus violente con-Plus loin Me Cassagnopotentat. Qua faut-il penser s' enfon a tg nde p usen plusAh! cc onttion a laquelle ilsert d'exemlettreau SenateurDejoie,d'unet e 1 I eimputadans rrudenmen.pra iquement amor-incoherence imptspie. C,de generle s t une declaration-etre la quatrierne force essention? Dansson empressement teconclut qu'll y a dans lephes gut sont contramts dese d'officier,'a.qur I'h oreunir ptielle: La bourgeoisie...a-our lea meetin s d,jeterlafroussechez lea pays quatre forces esben-.ge none. Le General Magloire,Peu apres, tombe du Mi-9o% d 'a m o r p h e s,lea: rarmee, le Clerge, iepeu maisse, donit parle *Le Natio-ien ueux circonstances, cut imister, l'on ne sait comment.I.:Ed.Cis ragnolecrit:p'..z. et la Bourgeoisie.na,s.oul.apsupervi-ion, d'a-renverser deux Chefs d'Etat.Me. Echuard Cassagnol, a r 6poque des electionsse langa-Ip us presedparole.Haiti aeu jusqu id une-.Si l'Armie doit obeir, elle rs ie,metesdeu ionqu",d e s Prefets,pour faire respecter la Cons-Deputes,rrussatquarantainedePresidents Prefercra toujours que cc soitt""ont tous ete d:s Potena lui (Magloire)depreferen-at a la Magistrature Corn-quiessavioler. Le General Magloire4ans la,melee,comme candt-, ,tats; il n'y a pas de raison'cc(veritable pleonasme vi-Mnauax,g= iChsefts rdae tSsectiCoet nidue-,elxnunale.Mais cc fut une mat,pourque cela change"Etcieuxiqu'a un autre-.tous les autres -cas.se-a-diol"heureuse aventure rapporteepoursuivantson incursion,Me Edouard Cassagnol,.11 faudra,quand meme, al-ainsi...Les partisans de sonsonindiscretion mfumeparlantou plutotecrivant-rme Me Cassagnol, IdansunCompetiteur, en le conspuant,,ih dans la tristeaffaire de reeainsi, voudrait faire accroireacces de devouernent oudele jeterent dans tin trou qulection, il nous previent que, gull est au courantde cer-debordement de... joie,qu'ilcroyaient etre une fosse crai-meme en cas d'elections pour tamesconfidencesde ceux(le President Magloire) restesanoun.e. Au prix de grands ef-successeur de Paul Ma-qui, ssilsdoivent obEir,n'o-forts on rgloire, ces elections ne seront beitontqu'ii Paul Magloire-en tira, il n'en sor-au Pouvoir, car lepays ne.peut pas vraisemblablement,tit pas plussouille qu'il n'yplus libres ni honnftres --CcluiQuellegrave&darn-aourrail lui succeder (a tion!ait entre, car c'etaitunfaire actuellementlesfrais-qui pputtsPaul Magloire) sera indubitaBien plus, elle nous rap-d'installation d'unenouoelle-ooubleme.ntcson debiteurpolitipelle aussique c'est Mgr Ro-Equipe: Legations, Ambassades,Le voila aujourd'hui, deque, vu l'actuel systeme d'e-bert, &ewe des Gondioes, unConsulats, DeleguE.s, etc.,cide,nimporte quel orix.lection du President par It cilo yen francais qui apose, etc."en 1950 dans la oillehis tori-C'estbien la derenfantilla0111101111que et en chaire, la candidatuge politique, si ce n'estuneLa Cigarette SplenditlMe pas y aDoir de raison quitAu lieu de s'esquinter danss impo3e clepuisPlus de 25 aria par sa soil aetuellement mecontent.qualite inca -noarableses tabacsTout enpro-eaun jourguts.-Agents distributeurs:c,...electionne's, pnar son arameet ugout eClerge franeais dans la politi-x. nouveausun rintrusion duque h-1 Epistolierfanatique qu'e te MeCassa-gnsemble vouloirencou-,ragerMarMarRoberta faireinnouveau pas en avant,apreslea edifiastes cererno-nUSSO Freresditesde reparation, I la suite1a profanation deI, Eglise,deJetemiecgstempsder-Lib airiehereseJoseph Nadal et CoTelephones Directions: 3489 et 2238Pour VO cadeauxtoutes sortts n ouniers.bliez jansais dt passer chezRusso ;:reresqui satisfait lea gpAts les plusd6ticatssurtout, n'oubliez pas cluec'est la mai-non qa 114.11 attictyles,tels q.:montres,bracelets modtres, pendutes,met--tea de to ate.le s qua stes, e, un also-tie biiaux auxprix imbattables.re du Colonel Magloire a ladenonciation de crisefinan-Presidence; de plusne sem-ciere camouflee.Ru-Miracli, No 18anc.enne rnat,tn.,u en facee Movitferrir Pierre. Vous trouerez taat un assortment thceradelivres dassiques.etc."Corn.Ge et'edeP. ,u n e gymnastique.q ului a deux Lois permis de de,crocher des ionctions, que MeCassagnol chause a nouveauses souliers a cram ons et re-prenne sa culotte desbeauxtemps cc radolescence qu'il,It,'Lgut de sa haremse itt,tre an SinateurDejoie,II ne fera ni sautslens, r.1 Ainuflexions,mais seraapplatith du public duStadePaul Maglaire.Joseph ADHEMARanat. de la page1MesPresidentagloiretscutymdent ene donnera done pas a seasubalternes, en tombant dansleaerreurs de ses predeces-seurs, roccasiondeconce-voir la ii-ensee de le critiquerclans cc sens.,Le national 1. eut porter Itpeople a agir contrairement['article 77 de la Constitution.sat Mais Le National" saltou du moms, se rappelle-t-il que IeGeneral Magloire.pour etre reelu, dans le casmetric ol lc sus-dit article devrait etre viole, devra prealablement se dEmettre commemilitaire. Oti bien, Le Natio-nal pi eche-t-il egalementviolation dela Constitutioaclans son article stipulant quelea militaires en activite deservice ne peuvent etre appelesaucune autre fonctiortpublique.Qu'cn pense "Le National'?ALPHAAlcool-AlcoolGUY SFJOURNgFournisseur RupeesdesLlilpiturs et haroiscier pirsa haute plicate ScientifiquiFournisseur suprades in4istnieirunIt it rdemerit,cnoouraissear aupres des Liv-iris-sur itint alitinGuy Sejournelet Maurice Val:we P,au-Pcs

PAGE 20

IIMAM=oligar"'"..--Otangez les painS LAftCO Ithavez !es Boissons ifEtZelineSLe 1Peuple... Me Edouard...Cent:, Vraneni.Suite de la page 1qud at celui qui ca crone pouvoir ve-d*a oi e &an is la tite,ele rArmee. ce de Solon (VI ematin" !cure Qui vknt ainsiM1nosanset c e t t e81 rsiclent Magloire axes s 0 11------''.Daconflits soul inevitables;etDarticle"Le peumandat.-populac'inrne uneoombe a retardans on conjlit DV CC un militaireA roccasion del'anniversainatcommando a toute tine annEr. de naissance de Solon Menos. k 9.pse de Grand Bob pieha potian" qu'on a presentee corndement..mars courant. 1 Union Culturelletsition, nous lisons ceci:me -le peuple du Grand BoisE't comme pour montrertissue ear aravence contuseD'autiamenne a---,nue tertiredt derelouard Cassaol (ant plus que atm qui pourraitIIII-wwrsairee naissanjouer dans le p.zys au potentat, 15frmaintien au pouvoir du Precourant parle quotidiensuite de 1page 1qui prend position'ce n etaitque me. Egnsuer"un-. ea-unionLe sendredi 24 fevrier der.-position'=reed' er sera indubitablement son I'm!: a.7 "L'uMs P mradophontque a la B. M. C. pourtre chose qu une reunion-est un coutumier du fait*la population de la Conunuauqui Milieus politiquevu ractuel syste..,',, ...,,rendre ha lunar a ce graad Juditieds-ell Bois sereunie auprovo-luee dims un but appalui vaut d'attirer sur lui unwe a election au rresiaent par le,.,,,te VIISPO'liVlartia.z.: ....rret.1,y.?..e. rem., .int. Ilan politique. massmoment .,,miff:age krr attention cr au-uns-ect.Les(, ornthual c, .., ,,On, rete,, air i.,preraent tknon;..... .........1 b.,.., Zia. tiatque .. s ...1,-rappeilent uric lettre du meh Conatvc3 /iin/ e i...vitLars tropze es.on_Ma d, .'1''1 Association.notrei .eurereetdu regime oatpoliticienne-.terrible et j7 at.connaism.rattente da 1,..puLe,..reeiRt' -me genre qu ilpublia dansRae acmertau.s inn eleven aecom ar II -p gnenamt.Colbert Banhomme. Mtpas ellaen el en fad je ne con1945, peu, dePradel Pompilus, duecteur de Ie.Le owenterueur Gerard Dulyx caarge tiemerit exp oitee, croyant ennets aucun homme politique d'au111015 avant larevolution ducur, pays qui avantSection des Lettres a Me CaMilvla possibilil"Setvies Soeurs de la place St ?nue.dont la decision de ne Pas7 janvier 1946. ii repoque oil '1'14/pincer le chain du Suprimeeoat 'mike la memoire et lea !nutsLe caustn,ction au ...al tie Cheole impokr AU Chef de r Etatle Large vice president de runic,.La mule etatt repartie en violer la constitution deu-cc journal etait entierement Mailstrat de so Nation ne leloadpatrionques de Solon Menos qui a.pbsieursgroupes eomnosesaes re irriv*1a la devotion de Lescot.P'attache.,OnIlpin a la fameuse,-..ii est encore a rioter que laOn se raplk encore son IsMrpe, ..,.'En supposant mime que lechoixaffaire Luders dontle souvenirADC (10) SOCIetes cooperatives deTicab e.3 -anide,rall ...5_,_ur est ineffacabie dans nos annales,150 personnes chenillequi N,ontmagtoiredonner leurprecienx ennenurs a.faille en question repante enfameux ecrit toujours du in"J.eun.e.3 personnages Itsnes presa..PLe petit his de Solon Menos. os....es routes dc patetrades 10 societes coo "'dgroiPes composesme genre au "Nouveiliste",peratavesejournal cette foss i la dtvoascostwma assiste a la mardfestanan...le constructioncc IVast suite page 4tre confrere Jacques Large a tentaSoeursd*Ecoledes Plusieurstion.us E1b ta'reeCO es pres V e-emt)personnes cha-e, estion d'Estim6 di il-preconi.Nos cornplim2nts Au eonfiren,des drales'celle-lk raeme qui. va dormer Sa-parsUn-ifleesit rUnion Culturelle.-recrasementale.a communede toutes les sections rurales pourSuite pc la1'les habitantsetaienttion de l'ecole des Soeurs, desOn rappelle en outre que.pots du people haitien.ztombre d'environ 3 rate VeVenusson concoursa.la construe-I I IIloossommomonmismosossee,....,de sces prises de position ont touSuite de la page 1;ours permis par la suitea elks anoffrir leur coneours au cure de la routes de penetrationqui expiquel3ien les manoeuMe. Edouard Cassagnol de r.-t merande valeur le pays ira vets la failltte. Or itMistrat Cle General salt que laconstitu-paroisse. le R. P. Le Pierres, au deux ecoles presbyterales. CeCommunal, Mr Au-gustin Paulemon, le Depute Re-.clorer soclocurnentaire.nand et ractif Commandant dufn blason pia,robten--,-.,,1-ttion ne lui permvres ridicules auxquelles se li.put le"pea-Deputsquelquurconfaire preuveCure,eeentpaL,':=r,laAre.a6.1 if:set'''.tioneonctionsucrativesLa critique de ia tottie don11 dustSous District. Cette foule immenvrent certaines gens pourfai-1951 peche par bin des eldeon r tandat. Non seulemenkse envahit toute la place du bourg reaccroire qUele pretencludans r Etat.-droits Car, cette loi,n'a auleI res" ident le sait,II a donotet les routes StPierre Latoizon "peuple souverain" de LeCoutumier du fait, Me'cun rapport avec I autono. saparole dlenneur et a. solciat.La note.Leeule de Grand il dart bienNational" est en action.EdouardCassagnolexcelle.lisines Madsen ct Brandt".donc dans son jgenre, kquel,true,communale. Son a.nalyse -Le National"ne petit paset St Pierre Courette jusqu'auxla' se b aucotro"nme porter a dit lePrisirv-rit-.ppr eserer his reus seISeuP-P,..1Ilest 5. noter que la popu,,P'fluencerpar desconsiaeraa rer,-iir stn. ma p:ro'edt-&t on de Grand Bois dont ilBois prendpositionee itshabitants e95% du peuple haitien de-a bien sira tout le temps queItstions politiques fort discutasolder.precise quVoile laveritevrale. au Tee,est plus haut question$'esttalent au nobles et fort discutees.ment ob nous acrivons.aienmbre detrois meureront politiquementa-Tout en remercian Mrriunie dans tattente (et progt.i,mille environ venus de tau: marches.ipeoplets e seunpeosaeni question cpseltkbablenzent sousconvocation)tCrean de r amabititealatealessections rurales pour effnrArretons-ici cc preambule1eu 1 i'endroit de notre maison la rend s du Pouvoir? Leuptleur concours au Cde la perms dela long e. considerons unPee,clu Diputg Marcel Renaud-gut derail accompagner linse, au Magistrat Communal. au--'en lui faisant present dun ex doithienrefleddr.pour bless,genieur G'erard Dulyx charge D e pute Renaud etau Cornmeal-peu les parties essentiellesdeemplaire de sa brochure, nous theisir-'lin dires lemaitre Ca.sIde la construction du local dant du Sous-District.la lettre deMe. Cassa,nnl-,,,,.b,.ver une p.rincitons 5,5. l'a''.-a,e ,seal, 11 n y a personne dans re,des Soeurs de la Place Si-Nour avoas asset retenn q it c qui concerne i actuantepouts-,,,ustu alorande ind-pcapable-quips auouvoir,c.rjeeat pour une affaire de construe que et interessent pour au-=himgouverner.L'equipe. elk..Pierre.tion de local d'une etoket de re-t Irile',pendance de jugement etlehison approbation ast,tanesierents secteJrs au ,-,,.e..II ne s agissait done pas fection deroutes que ces habitants.... Ten its pour son utile conmeme, donneverdict et _e maitre Edouard CasaleUne manifestation spontanapa 'is. sans compter leg 95.A,&ka eVlltIS offrir lecrs., ,tribution *S. retude des problediagriei,et tees. en choeur. &sea:,alee en v a e de redamer leCe (pi II reste esttresnobloue de Polthquement amorphes duales de la communaute.'Personne hors Mae/oirc'.leur part-peuple haitien.-.-..... ,...............----,annies,undeupour ne titer que lui seMais en debits-It repine'le petiole a itsytax I :Its -or ses,iiventablesleaders. Qt/ onioterrekteurIndustrie] Louis pelt:INpeuple,il park a du Sena-Bi-HebclomadaireC eat done awnes ceH Ttm ienne ent tomrnRedaction: Un Comitepie souverain" de "Le National" hoernse occurs. stirla seine politiquek seula avoir faitsa declarGeorges J PETITentre n action3heitienne one positione.-'..artdecandidatureet&au,.chaque jour iy.Directeut Proprietaire et GerantEst ce serkul? Est-ce que seule pluspreponderante. -Depuis enanmsaireeverd-tres dimes compatriot-sResponsable-"INDEPENDANCE"pourquoi?qui nut:Mon Culture e ge le"le peuple dcce Grand Bois prend E joucL'U111:asagnoecriposition"?Positionen quoiettommiesseeesiesQue reste t itapresceIa de Senateur Louis Dejoie, Me.Le peuple a foi en de t-Is lea--ment nous pensons queles etran. rannfe 1946 il a acquis la positionRene S. BENJAMINgets TIMIS regardent et nousobser de vedette, et IL NA PAS ENCO-la mort deders etil rte1,11r,que parsea.Redaeteur en Chefvent?RE CINQUANTE ANS.-Caiid-diem, favoris gull cr,sit capable's.Mine Therese G. PETITNous crayons nous.enfin, isohomrne /afoul/ indbeetabtemmf &J.MassitionL. OICOUpareque agent deja fait lonaA IrninistratriceABONNEMENTSort.au-PrinceGdes 13.00(e suivre).rovince3.00les, du r.tte du monde?resput international,de rattache-ot,ivMtIV. --,-SAchetez un Billetde la Loteriede?Etat Haagen, unorganiszne de (mats5aertire hunianitaire etsociale en me .1atemps qua distribatricede chancesslivenesDana sa lettre ouverte aukpageLe Peur,Ie avecC,preuv.:. maitreassagnol, luimuttde sea fares donne d de IIc,.I-,-, n,30. or merns,dare rbecatornbe faite des,reconnaissance itune grandepath` les ons dela Station mac;c. dauplun.i gut doivent seserthrdede cconciloyens de [elutescondi-&al< Ietirspetitssnul;,.rs.... renaltans sociales. A c!trtainsitrUnion Calturelie Haitienne org,nicetine emission radiophoniquehon.-pagea.Louis 1) 1j oatiI e,tcfansme, a 4,.,eatresla pa0.n:mail personae n est inadfe-enta pourcommemorer ranniversaire le '1'-a I u ec o in nitIon egad-II nee too:louts tin quJIla mart d Masstllon rokou SUP.i." 'ItTI MIS le patriote, hommtvenue le15 um., loas'p ,ia cmc anirng dn desir detongue sentiment, plus 300V,11f a:'cueillant entoutcas,5 au,.n.d !::.tct,-& in,-; direpas inapercu .--"De beoucoup derrls m?,"del Pomp hip'e poete ettsit an P's'e la S.ction des Lone,.IIPra-;pcapi-, qui ne se troremesI.... tu-achoisIrPntreless,elii.:nv.edu grand jama-4.a.1, t-,kit ,nts de'i :ntut'aes ii4y +nts" par Edonat*vers lot une paint:**Restp,z .rEcAi, d A.,, D anviti vt..Ds its: siert:la reponse: le n'ertCa,s,gnol. etlesleaders cep.at pas it droit".Ha.je veux presenternent reteter,3n:inerr 7er elf:55ourLisilit C;a4"Chez HermannGAUTIERpeeslc 15 Mat 1957,itpaserlaquation suivaniet Qael es t rpupru-Grand Rue 128, Phone 2324dent gut ca law enyisager di It reinOUS trolsverez : sac &kohl en cultsoullers bents.pl,:ser;_gen!' pour fillettss, gareounetsatadult's-Jr dis hien imprudent parce queSouliersClaxton ; Fortu,Ae. Etonianpor4..zu 15 Mai 195-7, quiliont le Rabbahommes.'tif inclelesRocordia3 owl cir..ottiosrnwNational Mr. Afiginire entre auto-pour gargonnets, FeretureL5clairs 4 a 36 pots-matiquenzeni au Quarlier GiniralSockets Galatea, Chemises etra-ig;res Arrow, Crays,-di V Annie comrne Commandant en Caaussettes,illouchoirs,Eardess asCeIntufas 1 Onchefs Col Itslot r113,Culottes 36 i 44. souliors Tenni/ et souliers.i..Haiti a eu jusqteici urie quaranpain I.tame de Presidents qui on! ;ma etc::,nspsaut de taint at tie paills par doticalna,tatona at atdes pole/ads; it ova pas derai meth; an caoutchouc, lacets,boucles pour soullan '.7.1srsaq pout quecela chvt;e.-Eks lamsagesjupons Nylon at lame 1 lel-npas now afflictst11,retea 2 lames suffiasot'poll iuns arstilia

PAGE 21

/----INDLPENDANCELeithaniki:VIEMIT-lenitMeEdouardCASSAGNOL...ere son coeur.desconfilts serantqui vous vieillissentterrible-Suite de la pageIIpourune NJix3inevitablesdansies;ueison ne rnent un homme, et en cent get a Imprudemmeot.poseaux prochaines elections senatona. tinbulletin.e qui compterreleset presidentielles.a pns-rnme calmdepee pasdemand er aMr. Pau.1nnoristoire de capitalensu,Fritz,uiattimprudent qu.Jse ve de rritz masqesI imuva nsen comment celuiqui pourrait suepart ective dansla camPagne'nn'a lamas ue.,ceder.5.l'actuelChef d'Etat Presidpletlelolnesatqu JianvpierjtpetMime Sisisae vie occuplapositionde ye gut onsaitotans sonarticle erivisager de le remnlacer"?SERAINDUBITABLEMENT Itsleft, on ne conirulepea acin VeXperienCeMagiOireexac-Fatdeveloppant sapen-SON DEBITEL:R PO LITIQUE. chain?'qffelde ans. sago&lorsgue,cam tement ceci:Nous compresee. Me. CassagnolexpliqueU pa pas rencontrele point la question suivante.:Qua po urlessinsetlesautres.D-Comptsz-sorendre sinesoind'expliquer,preciscr n'importe quelen.rommaninec'esdterfert:isamPftzl:LiLcura,ct:ct nons.bien (Ju'apres. ay_oitr. enditbien imprudent lettre nmerte au Senateur DePasde partis pelitiques or a -et rem&luiHire'cerfaine un Chefd Etat sente le bequittant le Polarstmotionnel.F-ST NECHEF' tout letar,cleau de la Na ton, par.ce que15. mai 1957, joie: -Les Constituantsdes GoLes electems choisissentusti eca'snneli,National naives, luilui est rnis pour datlePresidentont en thieS, jeMe NO13diffiellementMe Ca.ssagnal ecrit dam saR-En Haiti, nous n'avonsanudn: eal:p."gos:maPa-cti-went jusedais fourott il aura ces-spin de se reposer,surtout Mr islagloire entre automa-cela donneunearrne terrible entrerdanse de vivre, cu Menaura reno;"ca lorsque la Constitution nelist tiquement au Quartier Gene. oe suffragedirect)etje ne ve comme vous rentendez au,s bielabalanceegaleentreseral deperin. et pas. debriguer uril'Armen comme coin--connaispascinanien -en Etats-Unis ,mon roleconsistera,a k dirkerl au encorejam.: aufuer oa it auracommis Lillegran-cond ma.ndatnitandant en chef:Cest la fait je tie connais aueun homme surtout,titre personm1,1 rusiosa nature nidans ses JudiAinsi, en tenant compte loi, ajoute-t-il.Vanden Minis politiqued'aucunpays qui twin-ie ferule nationale, ce quiWest ni-IAAr,le choix du Supreme MagistratXordre."dpayant la possibilited'influencer touslescanclidatset assurere de dlHots tie famine".des fatigues du pouvcnr. 11 tie du Commerceurem-000eat certainement ralsonnauGent Liumarsais r_sr time end6Nous adrnettonien pourJe penser que e jeune agedefor-faisaut.eniy all lePtldiceerntoildsta!1Irse..._ .qu'llaisj gut a eujus..Outre lasevere critiquesa Nation, ne be ferait pas".dI..-3 de-...valable ?opinionclime Par l'actudPresident de la Retail qu'icitiIcorntine quarantainei..de mulctcentt el'actuelsysteme clarationsaurepresentantdumaitre Ed.du-a.sablique, au lieu d etre unargu Presidents qui ontrous 6r"es(rejection du President parle sufgrandquotidiesntimaemexreilcaeLnoniiido:tat S. acquis lagesitren de rnandatparlavlioationde Mr. Magloirequi serala a te unaraagLegeacicusacotinotnrepobreteeprzirPt resident par le suffrage direct.vedette .w.,---3griles uuatre t9 rarticle 77dc la Consitution, te de r Armee, des le 15 matM: eenin'-,ot:ce de sir. atm-arfalEs rndece texteconstitutionneleeer ancdz:cicue ionn.,enite%enttipentne Pai,,,'st."es,ltlEenen-vircla a ',2( P7e5den Plarideplut6t paur le respect 1957. D'oa desconflits inedent delaftepublique qui ayankt.route .vitables, et dans un conflitlade sapOSSibilitE,crnifluencerau 16 Aout 1.4r, au10 mat attendu que, agres six ans avec tin militairecl.choladuSupretneMagistrat loyaute.-Nation. rte refusera pas deQu'est ee qui autorisd1950. Et nous retencus sur-passES hOrsdU pouvoir, be mande a toute une armee, 1c:,oe.a,re,vuqueItsConstimaitre Edd Cm'cdirect,raffirmation consieur Paul Kennedy. ccn'etaitvoltque 'ueguas1 armee mtenue dens la phrase que noussans doute pas sans se raPPe--ent en faveur de sonmainpotentats, n'aura plus desor-Frage1946, notre actud Chefd'Etier au poumats avoit apresson" autre potentat quevenons derepioduireconstitue ler1 acttul syl.-President n lagloire sera enco r.ouarassagnaltout It jeure .agedu Peaissue estd'avance connue. wants des Conaives lui ontdonradiantccrnme ondit,le pzesuss.,dent Magloiresoungie. rereiativernentie.:tineet en d'autant plus, precisele noutie une arme terriblequiriest dans le plat.creel-venir-s(re.resprit de tout in chacun celquelprecise-t-ilPAS.rAmeilleure forme pour assurer veau prophetequi semble aautre clueI actuelsystemelection du President par besunraaoute nquietant su sujet odes,r,_,ENCORECINQUANTE une nouvelle fois. avecdes voir del' 1t'a perce es mys eresclaraonssus-elites. qui ruepeu-*Nsge direc-n*chances p1iidcer,tainase don de raNenir,si Yon sic petit pasor, jusqu'l lalettre de Me vent etze qua rhenneur de noire.,norC'est done le premieratner tin plein rendement,'es letenir pour etre dans lea se Cassagnol, et jusqu'areffirrnaChef d'Etat?....-.ent mis en avant parcet lourcles charges de la Presieretsdes dieux, que celui qui nonqui y est contenue. a sa-Memesnl e t a i s paysseincec-pourc o mt t r ecette..-'t succeder aIt actuelvair(lseacles,nator-aleset premproclaim, _ienstvocat fernde sciencejurididence.pourraigaffe monu in enti a I e,Atte pour plaider enfaveurApres tin mandat de quaChef d'Etatera indubitabkt.1-13nstidies seront influencees, le resnintelligence politiciennne de mai.tslu sr aintienau pouvoir atie ans,le Prendent Baptista merit son (lebiteurpolitique, peatq u enoUsavons tre Edouard Lassagnoln'aurait-pres son mapour lePremierMagiselle pas da le garer contre?ndat d'un homme serernocratiquement'actuel setirvua dlysteme d'electionci ti i,plus respectueux que dupouvour, et levoda audu Preident par le suffragetautatcitdelaRepubli9ue nous par'plutotacroireeceteuLar1.0fris'euspecloeiettrecaeassere''t..ilui de laconstitution, a de jourd'hui de nouveanala direct.-ellepas.a tout p'rencLre.uric-ii, forrnellement declarequit (Election des affairesde la _---ie sont ladees revelatidernier tie jerait.auxdons"ou-elections,qu'unraled'arbiitestre, ardeux tranchantapas ledroitde rester Republique de Cubagraves qu'ar(A suivre),rartes au pays le en tenantlabalance egale en-me.' ----':-au Pouvoir ala fin de sonPar on comportementd'a 1,-,orn. avocot. et tout aussi mat' tee lea. candidats en ptesence.inandat constitutiont el.liarset son age plutet jeune, vais politimen'-Peut etre que1es questions posiespar bere-l'`"rt:d'ailleurs. a ce sujetoit since-AuPresident,maitre Ed. pour 1w1 avenir,uellehypothetiquecause. .resident d'Haitiles reponsesanent. NIals Meest inRabert Ba et delacience juridiquerileaupres i'u diet maitrequi,onti,.espnt.par formationrams resele tinFara& en ncus avivicrs jusqu'iciSara smusenprofessionnelle, seraitsallici-douter.te de trouver -onesolutionEn tout cas,si McCas'atout an moms stir le papieran,o1 a fait des heureux qua s .sroa lacontradictionexistantTarent..A y a tingrct,pe d Irm.a,le 77etar1 'pies qui doisent trouserla plaisan ent, rer rticterie erun gentcicuteux c'estcelui tide,4 'desdispositionsale la sympatlique icuipedu 'Inatransitoires de la. CenstitutionCanal"aitl;lecher maitre en vigeeur.rend de rernEreus esints.Er ef,--t,,,.usacesrress'eurscr.t&Trite,,Et c est .precisernent 1fet,depuis plus dedeuxmois/. n_e. q,u 11fait de, son talentpermanence pensel-ercher en tarn quiFa concant, uans as let--one fcrnsule permettantacelui tie cuverte au SenateurLouisgulls veulent etre kisscandidat Dejoie, a des conclusiors haet eel a dt nen)di--beneficier clrdeuses -u.si Fatives qu'infi-teuTereus clIrrecrtd'un mcdeste 's--laardet de six :srs. Et sok: que,tEress6es.Its depassantdecent rends.nne.Edcuard Cas.sagtei*mitreCassIgrrlr'upremier pretend que de bcaucoupdenotp erre d.. rsri lie etde-..gens monte unepriere vers leliter tre par A pllcus B que oars lan .lent iviagloire:-Res-aerdcrcture actuelle /epays nePresidentat etre Saul, e que parIt LAE. ter". DilUi vientla repon-3I1ENCE A VIE1... impose! nose, je Teen at pasbe droit".!general quia peurtentdonne sa Et retenant cette reponse pourPswie de "Id't gu a lafinde en examiner leseffets pouraft mardat ils'en Va.,.i..Toutde mime, maitre1 avemd antesle15marr-afiessuilltEn parlant de lajeunesse Baptista savaitquit avait-tenuApleintalent, deetNmaitre Cassagnol crpresentant du '"NessYork Timesrement servir nous ne savons lots desonintervienavec let:isssignol n'a pascompvocatdeous yLapetit se demandersino-d'Etat face aux prochaines elec-e.sa riSuite dela page Ignol ne volt tea chosesqu'a. trete des fatiguesdu pouvoir cc talentqu'situation...de la bonne cause, Md n a jamais DanaCasetin sens, peut-etreMeyfitccdernier lesquellesrmis,politique, au serviceMaisclans tin autre sens von fixent laposition de noire Chefeven roilspersonnage etait paye.tionspresidentielles et situent saA CMSaeons, rnomentaniersonnalite de fa on aute t meat suspendu la publicationtravers le prismede sea mes-ddP.renl npour esservirans le meme admirable que1afaitleIceLa question du jam-, G.selcn lun estdefinitivementsin non endernocrate soucieux prendrait mieux. C'est taut deelement decerquete deraffecdes principes democratiques-decidefin de reduireneani lea Ngmerne comme metuitions de grophete de Me-tior pepulaire pairle Ccuverne ou en juriste amant du droitEtes-vous toujourstie pointbrigueronenouvelletissement,donr a la nation tonicIVcrisieurRobertBasiletemps cette meme cause ,i1 ey meraire avocet-politicientide TIT e serie d'artielesMe. Cassaanol rand hoirmagequi quinsIntel-as individuels etentiere. Et as quelque ennemi dufoisla Presidence alafindeJan, votre rnandat actud?President Magleire cacheI embre avaitcharge Me Casa-R-Ccrtmevcus aezchi-gnol de joueruric eyrigreearn pendant seise sejour en Haiti,onaucune restriction n'a eteForamdie, en luiassignant aussi teme-sstre intiereliberte. prendrerairement tunetelle pcsien aux 'prechaines electionspi.e,.5;dentiitn, centact avec beaueoup de personlea etapresceseiectirnscrt nc$appartcnant a tcus lea mi-lieux, il sous eatloisible de con-ens:end-la ne pcurrait wieux s'ac-.Edouard Cassagnol, santpour at.tant,renoncer a noireinebraLlable decision-dc pour=lyre noire campagne centrela violation de l'article 77 dec3-1la Constitittien en viguenr.Nous y ,criendrons aver leemErne telly:W., des gag nour.quitter de la bescgne a ha icrreeler se cepuicacruiere dFie it be non audacieuxdaraticn an TIMEj'ai emis auauronsfin: de liquider entre-herrede iri re perniu mit= renviir tune opinionqiialtpulaisser cement la letlre de tillusitoen rinetcut eneayantdecrcirein..e j'aNaischange d'avis. maitre Cassa gaol au Senatetar,s,s.s. .TUER les esperances quebe penA..1a.uiet dujournalLe Naque sells aver mention-Louis Dgfaie.Pleh a i t it natort ou a "cna'"sraisenplacedansbechargegetruue tent. au debutje skisousmint attenclude requipe qui de-; qu'actionnaire de Me Ernst D Cou lancres.Aecrt actuellcmeent lea leviers deaRNAprrprietaire deodl SPE,err rnande.ce reriedique.j'y centre& t.i lieuq''3vocatAliens jusqu'au bout dans ItCO ,(sui l'Yecritu itin arri,e10 rue du Centredeveleppemert de at pensee.et "Iu"clue If Ls de Cas'ertint' 5(rnal-Tel: 2016ue s.ans aveir le lenirdole lit'9 hres. a.hr el pccreirte pour eclairerentiartmentm. "Le National.'n'estpas un jour-Is masse des Clecteurss*ils pvaient nourir quelque doute a ce PalIf kid--tin Irimeriesujn, sue la force macabre quo"Dana le cat envow mainde "L'Actionconstitueront,er apses ltn les pro. tenet Pane cette declaration, poi 73 Rue des Fronts Fortschaineselectionsprendentiolles vansoon nousd i r elestileMe hdouardC-assagnol desciles gun NOMoamptezpersonnelleTsans aucuncachet,sans prendre ment jouer quand il e*agira trek.Le numerode Rants blancs;et sans reeourir revoice saccesseurtma aucun sous-entendu, la situationRMaparticipationdans0 0(levantla uelletoujours d'apris Ana k elsoit ie wensueeesseur1,57, r ex-avintt du cabinet lui, se trouveronthiscaarlidats oonststeraa deposer dans I unit

PAGE 22

PCiRT-AU-PRINCE181111800M124/10111I -2eme Annee INT(139Lundi 19-Mars 195jtrtrrsablgm1U7:ecrtire [vile son sei men" et sa parole desoidateLacan 1,,,r4gateNE HikLkinir,quvon la prenne-La Cor,Aposant d'une frqcn fcrrnelle el perempLoire que l'actud C hrf d'fftal real pas in:media/erne:It ree-ligible, nays acearena Jensen:re qu'aucun compromisnepourait petrac!rc de passer cutre a eette interdicticn, sansune eidetic:7 ,f/afrante de ceiteMatseue ton ncus permetire de reterirl'artide de l'ar:;i-rc'slitz.:3cr2rard -Lllysse Pierre-Louis,pansflans "Le 1V,Xcna?" du 21 Ferrier eccule, afinde poucoirreleeer el e;r.:di& lc paragraphc suicant:"Les r,-r:,(;c1retnen1s de l'artiele cn question (77) s'adres"sentde laR'eptiblique pi nc peut pas"pren.,1niliative de se faire dormer, soil un ricirceauainsi gall a rem is, enque-"mavdai,,.arc prolongalicnde manclat."quo sorte, sur letapis, parSi 1,.. n.s.1Antler"a sin pcu cheque noiresenssa maladresse, peut-etre cal-democra,fque, en nays laissant (leaner, sans eionnemcnt duculee, dest vrai, laquestionreste, t r e'' ersprit cararterislique, l'emploi du mot "ins..des elections de 19501orsqu'ilMike'ri.:/qiie neticmentla premeditation de frusirer,affirme quelesConstituantsQuolqu'oa diseet quoiurtitufl?."el ?espritFla lettre de Far tick 77 ccntrocerse.Car, iidesGonaives ant donne au qu on fasse,la parolec1-aon.Mais, pour parier comme_nouseat zmpossibletiefaireamoTisieur Pierre LouisPresidentMagloire, avec rac neuret de soldat du PresiEdouRrd Cassagyol.la politi-,.I injure de pen.,,./. qu'a pourrail no pas connaitrelc sensdent Magloire eatengagee que a sa technic-16e le Gene--1du suffixe"ile''de l'adjectif"rieligible".jerne Iomme, lea empechements s'adressent ausent a tauCorps dcpuisque c'est lePresidentas are candidalisi nepeut pas avec mes rernerciements anticipes.u -m me qr nceutppqetre reelis, qu: n'a pas qualite pour l'etre.Confraternellemem.Voir suite page4F.Louis DESROCHESxxxLemardi6 mars versquatre brutes de l'amis midi, l'autornobile portant la plaque No.Aimee d Haiti, appartenantColonel Fits Aime aviolemmenthcurti:le petitGerard Dero,e.7 ansgut revenait du-eau-suitec age2TRANcFUGESElRNEGAT"Les at..,motes de la faune censoir sous [cur nez.politique" re :nut ceux la qui,Notre automatisme a nouspour reprendr 'e in ,t de Fou de "Independance'' eKtcee".che lance c-n-t.ejesuites:Voir suite pagecn"penetrisous le Grand Rolau trOne, per lachaise per-De l'estimismeLes t-t.r)t..-t:!a fau.Le NAorial" n'estqu'une manoeuvre usee,renonveleec)AP, VINCENT:1 CCqneoI-utau mag'sheF!usleursyi-Quand rlysse Pr,-Ltuisrouctt'-)rurfitsvolte-lace ecrivait que "le peuple. a exforce d',.!EtreIlatitues_t ce primeson refus tormels.ontLlientet donner dans Ie Tonneaudedemertertce qu' raventure et de rinconnu quiilsflier; ce sont ces ne promettent rien deprecisexpert::quiubristes qui a: ti-ce n'est un s--sate point-vent a se maintcnir en stile, terrogation'',savaitperti-(iur tous les gouvernernents nemment qu'un jour ou rau-qui se, succadentquelqu'optretiendraie le meme langaposes cr''Is soicnten main,c...rel'endroitsucceiseur!emit infatigablernent lien-Voir suite page2ACCIDENT&autoPresident de 11., Republique de se porter candidat. Les empequen11ny aura pas de men dit vulgairement, as-t au-Prince.Tr-.connaistres Peu lenatcur Dejoie, mais vos elucult ations me rmont rendu de-erit sympathique.we qui rdont dit,ya neja. bien longtempsde cela,quo vous n'etiez qu'un op-j.ortuniste et un homme ca.13 abledetout, avaient ou-Me. Edouard Cassao'y%apatite pel!itique et as 95 oppolitiquement amorphesPeuple Haitien...(Suite )Vv,.;.-v,.;.-le No prEcEdentC'est plusieurs fois plutot tuel systeme d'electiondu Is premiere lois,inTrocluit.qu'une que Me. Edouard Cas Presideunt par le suffragedidans la Charte Fondamenta-sagnol a mis lea pieds dans le rect, une arme terrible. Onle Hz itienne, en 1930,lesplat 'dans sa tEmeraireet sait que siractuel systeme ConstiteantsdesGonai-pourtanttr esd'electiondu President par ves dont fait quo consacrerimprudente lettre ouverte au le suffrage direct a ete,pourVoir suitepage4Senateur Louis Dejoie. C'est1NOUS NE SOMMES PASDUPES!0Billeta. Rene Damasde put-a.Pimee.itionfehcr6Jetant per lois,u,1 uncoupd'oeilsurlepetitjournal-1.:devoir'son 6.116,4 du jeudi15 marsI"--v!,tYa nomcatE deceluisalt quiseqi, 131iyaOtRol,ertklarsan anba-3........stlegranunom)asi'Colossalemanifestation'aVoir Ysuite page 31111 'entend pas 'etre parjure, ral alagloire,s'eloignantPs-itno le sera pas. Par con dela Presidence, dolt,coin-set,Q,chements s'adresscnt, en cutre, au ,Peuple qui ne peul,sansreelection, c'est plus qu'uneSuite de la page 4:',-conirc lasc dont elle est le princip,--Cr'ilfaire une I: : lulion cantre la Constitution et, par ricochet,Mnttention!Attention!on cher Petit,Attentione et la garantierealJe tie crois pas abuser deno,re le Presle la Republique Ccs em:,,.per eMC71 s s ad restbireamitie envousclrneandantcic-1 -qertlie de l'autorite e t u assurer2,,!^ h1'en vouloir publierla petite nk 7to ci 'ointeueVOUS envoieee respectde: ia C onstitution00UricErf euille, de la categoailleurs,personne nurie de cellss qs-i poussentcornmechampignons,a paruau debut de cettesemaine,acec sin veritableappet a toRevolution.cccorstre quoinutzs nous decor's,dCsirant,par dessus toutlemaintsendett de /a securt le pupetit nous contestertodroifde reclamer cet ordre.cettecurt Iindispensablcs C la poursuite de noire carnpagne enfareur delaConstitution,Voir suite page 3L'electionddeLettre a Me EdouardCassagnolpresientiePort-au-Prince le 11 mars blie;demen .onnarauxEtats-Ums19.34peu de bon sons. A preuveAux Etats-Unis, c'est Is.1.1.nsieur Edouard Casea-Voir s;:it,'ple,.2------poart:itique dts Ps cr_!ido-.apeut-: tr:caiidata la Presi.lence clue c lui quifait partie. d'un Pattique.II y a deux grandR Partisqui se disputant aux Etats-Unis le Pouvoir. le Patti Re-publicain et le Pant Demo-crate,ItexistebierscrautresPartis,notarn-meritle PartiCommunistVoirsuitpage 4

PAGE 23

celui qu'il eievait ainsi aupuiswec'esiJi3nsis1e sjflau: nnatiz,-,rat rnaisine iattendaititertainement pas aimiremauls de sept dosps tard.er.t.'nemams at. cta dermeannees se sont deratiksunevitesse tehe qua'teens acteurs rifont pas en.-ai-re le temps de se reconnaitret de se rendre co.npte d,rrhangements intervenus. Lssont tomme lesto), a.geurs tites avions supers:DimplesIC.c1nreatrespace etasent let fr mtieres stn.,-laasser le lotsir deventure gutvoss,Qaand on s'ernbarqt.tels engins, 1esNew-York n'ont pas tin de'ins ebtouir queLondresvoas apparait, vous croyezxespirer rair parisien queje. vpus etes en pleine brous-t-se=Rine.A lire ce qui s'ecrit9 cesjours-ci dans lapresse gou-vernementale, on se croiraitTeporte a quelque six oh septans en arriere.L'illusionestsi parfaite chez un, Icart, parea.emple qu illui est arriveIdernierement de parler de laperiode46-56 comme cruntout. Ceux qui ne leclisentpas ne le sentent pas moins,ear, leurs ecrits le prodamentImutement.Eq parcourant les vieuxjournaux:eternis jaunitt.deja, an prartaitreiever desarticles qui ne clocheraientdans les colonnes du Na-Prenons. par exemple-Le Soleporte-parole offi-cieux du regimeclechu.11professait exactement Is me--me opinion que -Le Natio-nal" en ce qui concerne peu-Suite de Is page 3aincoa;.!..*.uti.0v:ai:Ex)ana.crirect.ta: Vir DZt.moisactets en*s.!c'ret siretn-i.it:.,nt-diReproduisons pour :edifi-cation du ecteur cetarticlepart/da.ns1 editiondumai1450 de-Lat an has cluquel plig It-eravecban-Learetaprop osr: unde Me E.:-."ejour\ oldle msreeau eneram manifette"Dans son edition dc d:-manehe dernier notre confre-re -rintransigeantecrivaitdans um important editorial;"Quand triompha en Francelarevolution, toutes les constitutions firent du peuple le gar-dien de la souverainete. Ii ena ete ainsi dans rantiquite etil en sera toujours ainsi par-cc que la souverainete appartient au peuple et que lee assemblees dont pas le droitd en entraver l'exercice quandis Constitution,quandledroit constitutionnol prods-me clue is souverainete resideclansrunivers,:alitedesei-toyens. Cela veut dire,celasignifieque le peao.e,tout et partout, reste la der-n1ire instance, rautoritesu-preme puisque c'est a son profitque lee gouvernerricmaexistent-.o'Ce matin leso dverains'est elo'quemment proolame.IIa revaque le mandat deces senateurs qui ont fait!ejeu de Is Reaction en Is ren-contrantdans sondesseininkrnaIde faire sauter pardesits bord les institutions etles conctuAtes leaplus avan-teesde r Ere que nous vi.vons, L'Histoire s'ecrit lumi-neuse et gonflee au possibledes esperances desmasseset de leurs representants lesplus autorises sule plan in-"INDEPENDANCE"Bt-HeledornadaireMatti-rat Uri Comitetaeorges ). PETITDirecteutPropnetaireet CeramResponsableRene S. BENJAMINRedacteur en ChefMine Therese G. PETITAdministratriceABONNEMENTSOott-an-PrinceGdes 13.00 tellectuel et social.F. roam"-," 3.00'.-ment interdite a Is Rue Geffrard. rendre homage a loserenite de a cssaye de comsbatt e noe opi-La Cigarette Spien didNmmousnevoulonspas oublier de n_otremgrand ami. k.S.e.nateur Louis nion, en cc qui coneer#e le prestire ndre un lioage bien merite au/Bue!iPretet de 1).s:ilia-Le da Petit Si-oiiennqoumi.limraallofersearmalssistcatncpeartdie_ faieupxrVidneantrer Dlk;l.,ijocandidat,./.sans, a obstinement refuse ele re.Cumme leseuljusqu'iciaso. rqualite incomparable inva--ijeana.31e,sls tab scs'7-il_tate-neat alert a lesparent4pondreis pedt tierard.bl ameper11,Innelle nent a la trouavoifait sa declaration de (-midiettre no,y.Ediaard els&stare I la Presidence le SenateurN 4i din:yis "!gilen;nt expri-sagnol.N)js no Poivons qu'y Losis Dejoie desteareup verita,crmepialivement Lite nitre gra soasire.'ble.l.ealn poptilaire.-,...,stale are devosisal'elezins et--Ma isLe N iiiinal' de same-Prod.:liner:sentnim'ons le pa-,:.,-i.:,,,,,,,:, es it is ..,11, ronjt.,pldje drdeinier, oubtiant gull ne faitV,":31 Le Nationalile perdrentqu e l';i:Iner Ile-, -": ,.g". -re'll.'' de a ',att ; 1.1"e,'11 I ; ;-al" "r". 1: -al loi .,....,-ieleai'-ate;rs .ies rne:tingi dcs impo3e depuispIusde 25 aria par sa m naire College Stant-Mirual queselectionnes, par son arameet un gout ex.quis.Agents dist ributeurs:Joseph Nadal et Co"Or tat; victim:it"C anVi s.ns depitiele. hanarent.etapharses Oirections: 3489 et 2238Suite de is pagt"Le souverai 1 est sorti ccm ttin de sa reserve que cer-1,cans votre litre, tette entreetuna avatent euanii vet."es mati r, avec laque",c vidSin"erpteter co.n.ii 'une ap-croez prudernmmt rnenag rpr Matim de.' its transacl'avenir ri evoquant ces sou-tarnsirtal.h.-tna' -.t.,e`in-.Ira,.."1./.7i. 71-CIMarades; )liCa rsloz"tily."'e-raiLrl'-'1e71!fe"Pt1-1--iar:e:.c'le:;t-tCI ..)'eot:.t-rbea"L''fietirttint 1::':"Ieltn'.?!.tia desapprouve ce matin les tettefayaa desarmanteettenants de ra), enturisme po--naive de su:gerer pour vous,litique quis'entetaient l s.tpar des then-tins detourns.Proclamer audessus de laConstitutiona-nuve-ne f one -i" itrAmbassadeur.-.VoirariitSe pourraii $ israin..titaici':.` S R LA PRESI-Le Souverain a manitesDENCE. :a VIE V 1PV E NIA-te Pour rordre, Is-Palx" le GLIiiiiit, ... Mai:. dans vutreProgres et pour Dumarsaisdezir tla v-ius surpasser, vous&time-.avez sa:t uric fame manoeu-Deux, jours Diu,:tardlevre. \ ta..-rendez-vosts comp-10 max P.30. Dumarsais Este quensot..ant prouver vo.,tirne etait renverse du pod-Ire admiration pour le PrE'ii-o r....d.------..dent vousn'avez envisageEt recrasante rnajorite depour tui que trois solutions:son "equipe traversait as cc ar-I i I.:EXIL SANS RETOUR:mes et bagages dans le'rni-sca_24UNEEXISTENCEdu nouveau dieu...---CACCIDCMTsationdetettederniere, ''''.an faitIs Pltiiet.dIt best! temPsLill i ,....,qu,avez_vous encore..&do par sa positione premier spa-ment des Coteaux, section vraiSIOUVEMTEE; 3) LA REEin-"tcaleiere cr une cinquantaineLECTION? Et a la non i-Eaii d nabitants et ou seale tposer?1tither:ions eux-memes malgre la. ri-Suite de la page 1Vous avez ete un peu loin! guru' deIslo'a cur la matiere.naire College St-Martial di il eata r &de, L'auto qui allait l. ant J incdemande m,eeme si vous C ,..tdorm Lien pourquoi nous//,,,,vitesse exageree,que crailleurs 'Le ne vous etes pas attire deux "upp al a., peine a COMp tenNational avantsignaleen'avait inirnitie-s: celle du Presidentresa signatureauammeasuIt",gr.pas pa epargner I.-enfant dontaNiagloirequevous vouleztelejambedroite a etc broyee. NousEnsuite Reille,tu panes desavorzs que lepetit ecolier a etcrnaintenir et qui ne resteraCobsale manifestation"Ito yeartransuorte imrnediatement arHo pas et pour quivous reavezdone qaS les mats perdent aussi.pitalGeneral, noussavons assist trouveque deux solutionslecr ,,,r,as parce que les reelection-qule Colonel n a jarnais daigne:fort clesaarea.bleset1._,ce euii,n Irds veulent quela constitutionprendre contact areles parents ssipe: le, sa voleur ? Je ace veUx donee'de la malheureusepetite viedenateurejoie qui sera petit-pal al:nester tondire. Toutefoisme--enciintnquietere,tre us jour President de la j .p waiereis Li.1.71mieux la va-re"::-"ie!.trz. teson &at. -\u ree tenons D15 Republique etqui she sous..it:n tMegrarnmsito arpreoisement le proJeour hi' pardonnerasans doute pas''i' a me caar settlement cinqmaincette fameuse missive d0 nomans(s el i idividusrepre'senta-'5" i.queueaTaii sotnevez taut teats*a avoirpartitit!e a "cettetits der arrondissement des CO-La Co onel n a pout etre pas ja,it,1Coloneler enfants.Lo squ'on pense qu'auBdeA il existe ;an cimetierebieneproblernesdeplacesou colossale manifestation'et qui se-rentretend piar lOle'&steelfaux. Dane quel dilemne vous Talent tellementdecides a voterreperalext deventle pende vous etes mise:s, on-Me. CassaunollPaul E. Magloireelections avrileasqr pour vouss La qualite de here sine du depute'1957._sine certain ; font de la. vie des M "j'Mans 1rt y a paslieu au.Enfint je t excuse dere, car en;gens,fond de S'in uieteLe ban wreak* devant tonjoin partir Sea haut noise avonscapable comme vous rates Joseph Dames de l'arrondissements,Sons castvu la voiture du Presi-d'.,perer un retentissant et des Co cams je rn'explique que ticMdentagloires'arreter quand avilissani revirement, en es. cialves.t agiter ainsi autour de la,ravertisseur donne la lumiere roil sayant dedonner aotmiscarade. Mais cell n'empechege... Si nos renseignententssont jettreus aspecte logique bards parce qua connaissant trap,%re qu.. je ne puisse avaler ces bo-exacts, rauto atlas luric sitez-se tenement exageree qua le bruit r"p..icitude qu elk n a pas auLien la Presqu'ile du Sad et leso.ird'huietqu'ellen'aura Populations de sea differents arron-9ue fie le frein posepar le chaufI.feurpour essayer d epargner lajdissementsamais.petite victime akrta toils le quor.Pour ma satisfaction perRSansrancune,mondiettier.sonnelle et litteraire, je rn enRAPH:eille.C'e.,t aussiroccasion pour ,-.noun de demander qu'entre onze-1.111;: '11------.----_.....lieu r esdumaim411troisheuresde raprs-Deux mots au 'National"en attendant.,et.emidi la circulation soitentiere-On aereunanimea masses, comma leaders populairesMau be ". ilanot n'a pi; d'en-Y:a'etu'y apatTSC:1-collrela;m .)113.r,ede "L'Action73 Rue des Fronts Fort.larmsseuronrmsseurkroudrais de terminer sans re--cduisicirunedevosresults de VOUSV is dire certai-xta)cs, t ne pas voussic*,aces-vat's donc,M. WILLIAM'get a Mr.,,Itulateur-man-ontolerepar "6' lesAiicoolwAlcooii.ePopulations arrondissesuite de la qagc I:aux decidentaoter Paule::.1ion 1957.Robert Massauenu: Dnataasvite faitCeperio3Ricis'es"le devoir" de publierle tele-gram-tie tree ou imagine pour fai-re Art ;rendre it quelques tres' ro...yraitRandellencsaurcav.u;.ryie 1"1"..sn idlepauvoir rea.-riser w "colossal& manifestation'',dors pie Randelle eat une restreinte section resale de Is communede Chardonnieres dans rarrondisse-GUY Sc3OURNFaupresdes 93pitaar et Ohulaaciss pasa haute purete Seientifiqua.saoAuPresdes industries Tan tan licit ramLib -airie SteIher.tsedement,4:ies Na it<0 tO"7.7irnisseur aupris des Liquoristes nonle &ItservMoriY'aufr,eiderner Pierre. Vous soil.incval?Irstireverez tout un assortment diversGuy Sejourne et Maurice VabreP-au-Pcadeli% its classiosts.3117.Y-7NOtiNf.)A10Etimuss FreresPour vos cadeaux da toates sorias n'ou.jamais de passerchez.Russo Freresqtii satisfast les go its les plusdelicatsEt,lurtolt, n'inbliez pas qie &est la mai-son qui a tet spectarice des artictaa,tela quemontres, bracelets tnn 'Ares, pendules, tunet.tea de toutes lea qualites, et un assortimentde biioux aux prix irabattables.

PAGE 24

Mirne, qtn-a lave".le tspancartes portaient -Vive Estime ce ou nous vie","VivaEstime Pere desmasses"."Ces manifestationsggran-pasontpleines de signiti.cation et tradJisent rattacheanent indefectible des masses5.politique de justice soziale du President Estime,Lepeuple, lui, ne sait pastra-hit et connait ceux quitra-vaillent a sonemancipation.La reaction a compte sans lesmasses et nous avons vu dedes dissidents,qui, ce matin, tiesavaientdonne: de la tete.Le peuple, le vrai peaple deLa Saline, dudesPahnistes, du Morne-5-Tuff,du Tro,, Cochon, a dit s o nmot. 11aime Estime.eatreste Wale a son gouvernemerit et raiublimement atkloquemment proclame cc matin. Les dissidents obnubilespar leur rnauvaise consciencepensaientqu'ils pourraientavoir le peuple da s leur je,i,rnais ce rnatin, le peuple, leabEpsvaiwe-vrTrydilangilz let% painsLARCO lietvez les llolssonsgaZeuses LARCOOTransfug,,s,.te17,tlignict;koala; 44.*raille` r,t.911-q,ue n :-.,.,",,iPI "'si'lent Estuneaeteac"e:1-7 -le ra .h20.-I--"acf.,!Cele -*r-de mainpulaire a. etetrenetique quandfiant et edifiatt car,votre le President Estimeft sapropre co-dirtct-u s'enest tournee triomphale5,'-;1=raversreclame 3.ecttion corn1.!.quartiers populeux de lame denn 'tlee(fest au milieu d'un.aartne c1Clirant de vivatsetLers'.1a'1"`11.'1cri-sa,isfartion clue le5. Pr-I..ernace matin pir leJ, '1tall ,ties IV,':":11tr-I It'v't'3. j,natinetc,a,,..a qui din''n Chef. N.Arc. me 1.,,,uit le parara!.'..' ,adi...--, 1I'h.-in a da:.entit.re cd f article 79 de ia (Of a Crliqumin...nsti. "".7,,,,,,:-.---.--.....--::*.:.-.-tr.r.issoi,,r,-,..,.2-:luteno is,i.a. tut"'n1.,,',e'....,Pen-i.dscher...,i o I 1 C .) 14i l'ITI:*:,ared,:tini, i.:..,.* II de Presidentl est ,,i,,,...linpitnii..-.,,,, des masses ge de ;Aire exezuter la Consti*":',obserec,,i.:'.,i'so..;"attae-:ontconscience-zha-a-liere-;a A.-ne seatuirernentfeste-.lie pc,111Ftations de c2 ma-patdi cheque hie-an.Cest cetautomatismedent Estrin& Malheur 5.eeuxqui refusent de mediter leslecons des grandioses manifestationscc matin.Ils serontles premiers a se morclre leponce jusqu'a romoplate. Lepeuple a choisi etcontre ceuxqui disent anarchic, ildit Ortire et Paix, contre ceux quidisent retour au passe,ditDunaarsais Estime.Par ail-leurs, tine foule qu'on petitestimercinq milk person-ties a envahi le Senat cctin. Les bureaux,lea banesantbrises. Tout a (Ste saccage. Le purple aditson1NDEKNLANCEc-sir'smtLenepas-iiechai oar :Lois,it:,d.C'))tutiort et lea I.on, Auks et.I.)ecrets du 0 rpsasslatiCde.A. Seirl*Cet-tefigne /a terme decisioncla Constituantde taireclurataaenempt ziiertear triornpl.itesduonocurres qui tr,urraientf.tretentees conk-re elk.Ainsi done, mettle sihipeup/e voulait fake ficete interdiction.le Presidentde la. Republique est II pourrobliger 5. s'y conformer': car,ii saitn'y a pas seule-ment, pour lui, a ne pas prentire rinitiative deviolerlaConstitution, mais it y a en.core et surtout,pour Iui,veillersa fideleexecution.'Nous disons qua le carac-tere sacre de cc devoirnepeat pas echapperPresi.dent your Eugene Magloire,anus appuyant stir le fait qu.':.e s'y eatpas derobe,quind sea prelecesseurs antmanuesteieursintentionscriminelles via-5-via de notreChartefondamentalequifaisaitrArme,e, dont ilF iisait partiela gardienne desDroitsdu Pea pieHaitiert.It est intervenu, dans l'un decat C is, saas tenor comptegiesmani:estationsbruyantes,passionnees et soi-disant spantanees de cc q se ron se plaitdenommer ''So iveraire". Cegeste,ilen 5. le faireuo momentpresen-tait pour lui un certain ris-que, puisque leacirconstances etaient plus difficiles atson pouvoir moms grand. Etcettepreuvedenoblesseat de coarageJul a vain. d e-tre ['objet de la.faveur dupeuple qui a fait de lui ro-tre Chef.cL cara.ctere de ce devairne pzut pas lui echapoer. re.petans-nous, carilpe-sonnellement oris rengagernentde le remplir, en prorioneantdevant l'Assemblee NationalelA serment suivant:plus menace, apres le sae du Senatquo, pour notre gouverne, l'un desdirecteurs a impute lefevrierla populace,thi ies gouvernemunts qui se suc-c.depuis Apielque temps ne;lepa.-seretmasses se mat dresseslire non 5. fa Re:actiono'repasserS )1111..r.arnates transhrges etrime-,.ioa. prefer rssetre Pncgrepa, pour dire non aux amoies aat 'mates Ira:pendants.bitieux qui pkeent, leuesilesiinolheureux que '1'autits interets au-dessus du sa, 'nines -iorramescontenterees' sueritinWs)4ratarnt de vieJut de it Natian et toute tinepJblique sir eeloi du grand poete-clmse crls;orrana.s. NanC1eecieur etttli,`comportet-11-*e ne retiendra cette hontepoint!. ciseIer et InreauterIauont voulu consacrer:tlagorsterie.N.I3.C'est n...ss qui avons soupeuple qui mange son propreligni laphraseCfysse Pierre-fits quiravepour lui des lende Louis.mains luminetex de beaute etMais, $i cette ConstitutionSuite de Is page IConstitution",ils'abs&.ri-enleve ce droit au President''''.1e.jure (levant Dieu at drait de le faire?de laRepublique. erelurAet ant Is Nat. rid"oLserierAvez-vous ()trifle que cetcree. en memo t, al2s, -..i. dk et Jr: -,a-cIc-tryt-'I It!" ..I lornnit.-iueI, --,.ditiene.,voirmatt ieceract, rere liz.ii.Machinesamenmcaes etallemandes(aux pris dEfiant touts concurrincel;e4oteursfixes,(ststionnary Diem'Magus! marios(marias iengines)Grourea ginEratiura (0.1:mating sets)Ponape.&it:ill/tiers (pumping sato)Poste de esudure (Welding sets)Moulinsmale(1-lacessormille sets)Met-slim 3` :it (Rice mills sett) et sisalmachineseficlaassz tousle,. catalogues at rensalgnsmentssur matirlel allonsand at anatIrlcalnMarva ASSAD (lag spelcIallsil,kFnafisNordRuaMasashi eta l'Etat.Le roleA ttes-1,0usc", usItes ,leCI. I-en! lade...tant Isoldatttrant-pigsyens.qty. noire Cho:,EtatjtrN.-nes pasao.errelLmuntrevecrnc"rornis av(ctienteurtsontparticu-rat reconfortara,permet de-passereLe peueledesapprowies.nsitiondu. gs,iverneraentle: menees anarchistes des titsMr Estime I celuinde :\.icierits qui ne sont moesqueMagloire, si different rudepar leurs appetits de faire ri-rautre sous tant &aspects.paille de Ia. chose publique. LernNous somes desautomapeuple faitcO1afiance au Presites? Dana tons lescas, ccWest pas notre n om qu'bn.pourra relever.dans une 'arm!.ge posture, dans Particle quvalire at qui a ete extrait4.11. journal "Le Soir', edition'du 8 maii1950:"Le mot du peuple".-Ce matin le peupleernontre "a la hauteur de la. si-uation. II a dit son mota tranche net le differend op-nosantle gouvernement et'tine fraction d'ambitieux quiant voulu lancer le pays danstine aventure dont personaene connaissait I-issue. Des miliers at des -milliers de cito-rInt. contre les.e.nateursyens de nos classessi:Lms qui oat ralsa5e deat laborieuses antmanifestCemandat et opte pour rillegalicc matin en faveur di Presite.'.peapie a dit sou in5t.dent Estime. 11 fallait les voirson attachement atOPresidentdefiler at crier spontan mantEstim3.et comma Pecrivaitunat a. grads cris: -Vive Esti.des neitx-cs,Ulysse Pierre-Louisa2toccaston de I anniversairedu President Estime: "Lepeuple a exprimerefusformal de dossier !dans le panneau de l'aventure et de l'in-CO11111 qui ne promo! lent Tiende precis at cc West un castepoint d'interrogation.-"Le peuple, ccmatin,tilt "Ddmarsais Estime" contre let ambitieux etleafau-teurs de trouble: Annomentnous =Limns souspresselea manifestations se poursui-vent."Nulls n'inventonsrim. Cestle journal 4`Le Soir",cette epo-Iagorgane officieux du gouvernemok...1"rEstinS qui s*adiuge l'ilhtsrossimelyssecomma run desaims. Et l'entente entrele jour-nal it ce reiscteur cut si partakequa reditorialisterea trolly& dendo rnieurc que de reproduirePlerre-Louis le jour memeICgouvernement Sr trouvaitleterL61jrl::ii-scn,andes plumitifsgage momentonimentit:testa !nitre cotpotation,srariscm8rrteinconsciernmerit,lepeuple crux de.sordres, al'a-narchie, en prechant larruseen cacancedela Constitu-tion attic des pro pot pi son"plus que seditieux.que:Nous en appelons C quide droll afinque l'inflexibleST1C1 du maintien de l'ordre dontla responsabiliterepose stirleaepaules des autoritesconstituees,souci quisi'est pariah manifestedans des cas alosolumentinsigni.fiants contratiepoisibIesctto-!nodsc-cyonerspa1ri(1:;irneIsdang,...--%no.upp.l,tfntouson,j.;te au ri.orncet yizlie est It seek force curIacay.spj...at COraptertrata-s,..!a r.oede eutretrienieritd'IcatdeAt te'niicarr Inne'exisssie:cr1te"*-"La Revolutiondons let esprits-.Le pays est en pleine dfervescenca et letpopulations s'insurgentIfT1 1contre la ConstitutiontagarLe pays, depursla declarelion au Timesdu Presider,'Magloire. de ne pas recher-che:an .second mandat, connait des periodes &agitationpopulaire.L'efferveseencedes esprits as trolls:1"par desmanifestationsspontanaesqu'Organise le purple ben&ficiaire direct de Lathan goutvernemetalcd'art boutalathe dela Republique.Journal -Le Devoir"P. Pce.Populations Bainelmen' effacement constitution,proclament sexennat aHa-gloire.Andre PIERREVILII est pour nous un orris/ de-roir de reclamerlion du code penal qui prevaillea plus seares sanctions conIre lea auteurs de paredcri-Faniantn'est plusNous etions ail sous pressequancl nous cut parvenue/a nauvellle du deces en so. residencebiole, apres une longue maladiecourageusement supportee.crustgrand ami de noiremalsonl'un de nos plus tervents collatKr.t u:Ifs. EDGAR FANPANT;A CCs grandes qualtis qui rori,tfaitappelerstreeessr.vrrt e n tlo agionctionsdePrefet de Port,au-Prince, Professeurrekole Nitionalecia Dro;t Ministm Serateur de la Repaldigee Batonnier.eradeuxlois,de l'Ordra desAvocats du BarteaudePart au-Prince, M. Edgar Fantant 'el-gnaittine autre, rare encc sit.cle de Is predominance do materielsurle spirituel:17 constanceetis devouement damtSs funerailles out as celehreesIs lendemain apre.s-midi.ettlSa,cre Coeur de Turgeauavec kconcours d'une impo,saute assistao,cc troll se remarquaientspetialeoment les hem net, de Ci basocheA tousque cc dsiuilaffecrte,tout particulierernenta.laVeuve du defunt sit I ses enfants."Indepenlonce"renouvelle l'esspress; ,ta his isac rineeres cork.d,11..e:V:Oreasa.....71...,[Pat

PAGE 25

017',...7re sorrspet,1\ QVr,te Nesidept rurn,era-rrieteFttcit 1 on on lot otp(rt-L11.1-cusire-raiti Cl rileurs, aspireaee Cepe..voir s',kV VET urccrtIcr,Itt IC*Czatere Iin, .1.tcute 'VteyireectutPorentst, rct.rtr sell1 divit. cryelk cc $c reiAr.lc..I-tette-I*dv put *Feetv'cift remral 1\-"f'(.11.Cu, nIses calrIcratcursscrt dc:rvgrri des Tia1-tS,CCTI'r2I/t-(ci tiVier riipPert Cue rcus't, Iarrr( EdcuardCastegrol, clPres'alcrt MagloIre.irsir tie-ere Ixrrre cret-il,sere c16.la f"r de itrL1.rcrier' .e.r rite' r,.rotr rcurctue ceclreixaelicat et lit-oriel xla cere-rolcrc(lc rtel.W-'Tr'Le>'rentterrteur lattentLe tart, 0, itiLicit sVat'c T :I"CI d'ftill.S.r'ett sc.} (.., Cl .r ,,,,,.eltdtr ireisError de ft tree, tti.i.c.t.,*ct'',r,,,:rc5ftt dcAert Ics )(I:,e,.PtuI:..1e.:-,c"A..2..Dcrri?',e cct ecieraeft-,.-(Itete, eir xrcre ticsd.?r Ccr-'Vtvexurrrert earitcrt.de huts ticl'etancticrrairesrr'ir tr.1 "sr,.trertgre in tetrr-rt.En aCc.r....ivEurin en descard1c1.1. c,.4, Z T r .. 4 ,.I la Presider cc. c.v. reseri T.,:,.,TtS WcrsirtrFall IV:r'errei,,(1,Ann pen rart et tdes "art uresCe .rt co;Ise fcn-rent.Et al.crs,cudco.'rter.t. It.tiect.r. crtrcrxerrrtscti srt kfc...e,.iAllitl$le$ F(Ctet.Fec$eh, Y, f,',.etc1.,t,,Itut er rtcrertIccrrd'dettI et,itr,.e dt. User-4'IVcet-bc, rCk I ii I tZ.',.T,,trerrrtrlereupleteu'ils v e n I e r tirrertrt. stri"..rert cenvaircrs eyeletc.t%c-,,,, ,.1 tde guts trrerrLesrclilicrcitsC,,.inert". ccxxxre Les traite avecIt,Les atm. reefer SCIAIT11.de reirbresCouverrt-Went et derItts.icurs fc.r.cCert*tires, y 7ceirrr".."c...uxvtitliquerrert 1rrcertla rdi-isttion, duiver.t'tcusccrf1t4cer, de rItsen r7tts,dcr741ttenvictien,Cet cran deft xree de#1..f,lectic1rinxnedietc, rrc'rit6i1 lesurerle Edcnarcl sere, tr,rirasszFrel sercnt pis de peur ti4re tet de crainle ala settleuse-arc qece represcnicrc:tton pt4tear Icreal rr,trrede rcul tifaglciee7Cassegre1 d'xiti.irl tiis ircrt se cccber darelax"isrey, Alskrs ii SCTaIcisibk at. iarA, tdaupl-irtictcede leiIttc,te S(11 entree enstare,rev,tetrrerter ureazcVais 1-curct .crnein face, ont CI eetc tTer z... I d cct: An fess.-2..1A.a.Ia.:.r jts ( tccet'latra`za Cerstituticn etIralrer:Adclaration fesrellebe,1Vagleire,tren1'9Iies per:cure. Cnse felVIEtt (Tr, rt./tralite.veilleduhi Att.t.r' 4-s 'et C21946..4le bruit a tetru cuele-;n.1..ctscut.es ar Prest-&kr el etaitprisonnier.&itCc n'etait pasvial. Cette des Senatcurs cDiputes Fe-t ce1f..1.tr..enn. c.c.1...A..Iui-valut d'tre itlltlistutae-Trent. en sadt-Coln-Lei de l'Atre..i.e.,et".3:t tc't la ItNtlI,11t1*.tILitttC.Aout1q50,Ils In'cnt donerien imente, ct laCerstitu-t.cr, eater-itet Wit :AA-t-'1re ,"+123Ct erzIt ohoix -t2LLSsor,coeur, des cond.:e rnit:iv:tablesdorm.,lsan ncpetit pas demia =1.Atu,talrede eapituter.Jti te rrettaire, La s..0 pieco fay...323.sofsutrourtN(11,tt/ci I., flittsquc, CCM= CepPtit11I-*Ail I "ct-Magioirejvmets et: c.1.,L4-131.5.Lott((1:. lir11 1(17714. 2222r2 .23flannel. IL EST hE (1.1EP etr re e. leentiGOC iit.1Fit. 0,Le.t.t.arti Cas.segr. VC Cu etIle.,'ttn-cdve t t: fontot. .,..o.por df,crlic. .pf tr.,4"?!..C41. fertctreet LAI1-**-fqncd I.rormie Jul al.:ira rettaitt eta it35sicit(tf 3 f.ri, r4 d cil:, ..E11",, eCr!litcf..ri:etl.. :ati,t iax.V.:1N1.:Ti((t....CC (,,L. irC.traViriee'y Qottu beln'en'oe:UJI:sgratn;u1"ito!riaoudiii,,r c.1alte.....c.oe v rams ant trerdc '2323te. De.La tr. r 1, i,-,tt it t cLc:t. NC :,(..t.or s pkc,:deni.le..tb. ri'i,,,..1,,,,,a, ca gutfeastdons 32n4.dale Et c'eAtCrLicet LentNait retre aurncer,ent des e', tate ti: dans seatraditions de farnil-que,oIII. a t-1-1.ntectstn tr. parlecsonspresider.teieat-de le.1"111, VIIVarmterribleIVf'Done. (it 31370. .1.,t,,-: ./I'tc ;avg. Vainliz F.celli's Et terrp e1I(.11efiC(tt(tr, (ittit;I 70 ( le Pr .".!a ident cc Is ReptIliete !teed4,Ct'Li,CI-7, \tr.en ecnraite aarcees,,te eats euetest Lien d1 le rase,et.te,te de la 2e guerre nu Farle rumen)rteo 5en.red-Cratort5.0)ez plus trer elrcAutycntez AcneT.nt.&JD:,le;4121.s...rcitc r.cuveVe((ICrKir e=Nsa2,.axismeeseassmaomaimmm"eMe Ernst D CdulangeteI vocat.Tel: 201-1"..(.;// ,,.Or Etat, le Decret maitre pusalieolu' q-ue lattne'ttICUS-&.:.e lit,15. "t ("4' l -A1`..IENi.t'riio,,1 el,ea dei du(--;xj...,ti:, i., t r ti ,.r (rt*.ii.' 1 t l'a (..-rt ,--tt.it,cc qui satobtorislc pits grarcl Nail eseleircr,tdtrr cc a .a di 1'4' "irel''''''''''''''``.be "c''''p:tisprtter.deratt .at il n v aroan cc idleutce'cre's teutteutzrot dire plateia.si' IP:i'z'etFretet \ ittPiisitent des, uf n.,t,, .aumunEre le pits eLanteleetr zeela.t:ture%,:ti,it,le1'Eteris-trAJ, a. pas,,,..,I msats.trisr,,,,,. f I((frit-n-4de tetteJtrtete de:,, tientpresiclenticresti. rat,rertl..te.tper k suttralet ;'Crs, Con ctr'TCt 'LFFuls.;it ti algt di r2pptler auxstn etccewet cA;eel(F(A.-Crr,EtEt(-1:1".5.(11, 7: a IF it.11.?eve its &ctn.!:crtn meat ems ct aux zuttts, et'de facer, tabit,t,r teettii. Far It1.rc titeht:que11titit'It'l-te.attencu c,u'au 1'al,.2(:373 CD1t-7t.Nailert. t4,.,*cecitar,t lcLa'aisl'Aei oat Mr Ma-auvererr Ce't CYritUrEe,Pilagioireentrern atteuttrentair'.....,:cciiacuderdenre"e".1::tet t'r's" 4" cela 'erviLt. njttr.t.i vele le pluse: ctest.crMCC-.,cerrreecA:amerce.ter Clef.L-Nice-PriYetriert=rti vi;*/r.st rtCta*4r4Oi5f.""$ (5*''ME.%Fret!' t1rt et dEtet ct1t1 succE-pees de son ,ee,turtout.elm:.siraitnanttrcustrz-tg-rec.dantiVirtrc r-,LA. ;esiatuos .at tietin-,:(11onflitsinevitables, dprtiInto (le rArt,slireurrseert Trcntrer tun:rEnte:-ea*ri Oat.f.'Fte!!rtridselelar4(:'e(-t7(rttituciscc9."e:A' c'tet.Ner.t ta5*reis*:re,aFreL trt s cliticsrt de crtereaCl cucrs-Eder trt cerstitcticraih rept(cr. ors, etku lederrIlecrLre;Le'r,tic.'''teaUf'''' LT eC""an: .1t Mr mPak""artne Chef'Il,c'a fir-reuse lettre de me Ed.scn auteriteatie,.ue. Car OD reEra T.Ina:trit.etnt:tit ieatittiletas:`r cuarte ens;di'curseche.t"S ei(( cve Mc CP11C rel user'.t..pifern.titre,ouluij(el rcus d: ra(IArcn Meuseu au lourl.ch"q5'(islcritdetiittertcsleCtu rnardant etaaura rerce idiriger!tire. Lts ralectitr ssecce.siNcet,,;(r.(11. mule tara.GeorgesWaslargtcnaNalt:NA(E. n'tst pas entrainseLien aura rer.one6/a1C8 rue duCentrePettis.vienra'37r(risri 1?"'IrTdit:s.te.cr6-Retentz Lien.'.1-us leetturtCul 411t "littttchiZrre tone. ntrrrt'ccnts rcusithapptat?...ANIE. nu SER A A VIE,ne pet Ncrt Phsertf rr"tleNtru itbittreent.itSt $'1=mimemtate: 3usquau.FTti L.Flat klin Itccsnelt a rasseme colt fait enaitre franchement dent en Chef dc rAnnEe,pro-.FotiecsraraieS itreittprrt.etin ei trig"(r,ea ken.9hres.a.ra, 5 hres p,tardiNtrrent, un MACLOIRISTE 'curil aura CiaEe de Ain, re,011aura, atie g laireeitcnr-le la dtiiance chez les armssinc*eteI dame. gull est pisr le'iris chefll'ti;tr ur2 WI(Nitux ceirpteden t les gneagloireEST DON L.duitiels de re FisseLaPresidentPaul Eu-rn tea eas, ce qui tot cu mesontitredeCoalman---;rnanles4 nn maitre Ednuarastagr atldatst zdorr lut DAD rcit.arlt aeittiiniarar,Frtrr'tr PtilYrrlPr*Clidect Magleirc,i'It'll"' et taine de PrCsicent:(tattout,*1.S4*1.S4poter.ot..n aura.cat-ttliticipn tu`est plus d'autre ti...tr.tat.acres le1;.,Et., 14a,'.4:-t tette 151957Nt""veauPrecker:silenientrn tr.tCU datteta pc.htict:kJ loireit It.ft:Cittdirrierteajoursaattitre tic1".ktn.Ie-T!...1'41ta ctturliri dnie,utc:cit, rtE altp,"!t;:s1"'ta'"Eas Metit.:.a4,`'rd (en...,I%mild*4.5servir la et.M.At Na-n"re-gt.ote en It'a In.7Far Acre:Le ot:/. ti t.:,,.,...,., ,,,t,L:c.,:tr C:Notter et at rn -Z..enntetultestiltatt, gare.ntis. I f.t., If I.Zti-,t:-'r,tzt-or:tix-cauaIFirlYGSSefr ,4 7,i,t.than.ent.rcEr( II el' te: sentleen t.,,.,;-.....eent!ttinirerA",rc!,,.. re &rote c,...2.s-Is '-.Four-tuitur trt Lc* ''., (7..*= 1.%--:r`" ..:'" '''1"."' '.".1'` l' u.'"' I-qt",',"u.rF.: it. I`par Mr e....,.L.4.4., ..",tc so-4'1 .14.tie.,Jam sa keltto,.-,c:.:ina.se stIverte:... 9^111Alf thrillle iutur Cl.-'t_I,,slija t.;eal,is 1\40' nal, bine.ACTIVI1 IFS tr4t,gut tratekt-32 2riikrt2iit.rPion d, 01,1 it en Clet1.11vtLt I aureur de Is lettrettis.,ereai5f.nateur Louis Dijoic, actuel-hrrAnt tandidat dldarI Isstc.tue laf/ ipublique.assqu'lineva ayer.`%...111.DESI5Me "4;:4,37, r2 22f -Louis73, Rue des I .unts-Forts,73

PAGE 26

C4Nammop/ 411II PORT-AU-PRINCEHAITI Isr alopoMeNkelI 2erne Annie NI140Jeut.22 Mars 1q56ri n'y aura pas dereelectionLacampagnede "Le44tional" n'est qu'une manoeuvrereeditee -deVincefit Elleest line duperie qui tendrait amettre en mutela paroleTh de soldat du PresidentMagloire:n'ai pas le droit de rechercher un nouveauartandat"A LA VELLE DE LAMe. EdouardCassagnol,PROCHAINE SESSIONl'actualite politique et les95 010Legislativepale el sar :tr. Zi t.: I Crc.,.,..,.orant r absence d'ime fraction lion de histaire decepaysTREle President Paul Eu-Timeet a le rendre par-pohtiquement amorphes duPeuple Haitien...tame L""a iure.(JaZlkarril_re,l, tout enle presentaniMe. EdouardCassagnol nantetendant arien de naux qu'etrangers gutottB.Izraz aliene11-,,.,a 616. sli'estv.T.,e' a une recapitulamoms quaCOMPROMETregistreseadeclaration, aui.-.1z.si souligna combien elleiperdciltea I'Easse..iWest pas inopportun pour trouser des exemples a gene Magloire auxyeux des jure4'4 feu' an regaza .; i.:o Vpurds qui riennentd'arrireppei de se these inconvehonnetes gens,tant natio-Voir S'uitenage3ter MIFemerscrt'nlateurs qui son I a la veil-En Prztant la care de Daniel Fignolii ala Chambre,Er, yDEUX POIDS ETDEUX M bUKdenMr: Andra Jeanty a enienleoccuper e siege me711e sur e-quelstasscvail ci cecclersatoilizre une plaque pm-Ian/ lc nalr: rnmr1,7d.'mrtfricrilatiorf que cell:: de S011sontmadmosiblespredicesseur. Ia essal,e aussz mats rainementde leLe Sour n' est pas loin ouion verra que eesttor t hauts fonctionnaires, ont vounisees en faveur derirnpossi4En s'otseyanl.-de l'Assemblee. Figriole en-gut les.1.1electionnarIls en sece choix caltlellementdepot:lin de sens en Haiti que sonremnlorertendait ceriainzincia eocirl.ratprelere.nce la namesignification qu'elle comporte ou tompor tail enFrance. Haasadcersaire leplus irriductilieet le plus efficient, Para.celse Paissier,se Ircurat. seerlaname range queJulet ne $'en parfait pas gLIS ma! .illaintcnant,lea chosesant pris une tournurcque, name sila place qu'occuPC un;me significationchez nous, tout lemonde pourrait se hooter iridiffaremmentclPoite ougauche...suite 'page 2de Petionville, aumilieud'uneque, Depute a laTrenteneuxt'"P"`""It"IPariniCorrespondancePort-au-Prince le 16 marso-dt=136Monsieur GeorgesPETITDirecteur de -Inoepeue.ance"En Ville.Monsieur le Direct-cur,et moin'apparte-nons pas a un meme secteurpolitique. 11 est possible quenous Tie soyons pasd'accordsur la maniere de poseret deresou rees pro'tnaux.'Nlaistint que demo eati.at err itol 'ales_zrates,nousavons4t1 e sprincipescorm-nuns, ilsera maueure,aujourd'Ind,dsid.kes communes.Ciudad Ttuielin uneconferenceLa probite republicaine incinterarnericaintsurdelimita-commande clonereconnai 6-'12.ixt"Ptlriale.Des pays, commeChili,letre 1 Importance de vocre ac-. &ca. I`Equatt or,El Sahadorton journalistiquerelative a sentdecide< *1reelamer 2: 11 nutla loi electoraleVous deman he s comme lemifeslours cauxdez uric ref6rreeritoriales. Les Etats-CM,ry a,il imrortemodiet"' etPmebraent ''''"1'ant'-une distance de tr.ns. nuliesLaHa la du is juntetPottr positiontiecepaNs s'expl,queharmoniser asec r esprit deVoirsuite page 2La hit:Pre session o da la premiere de latrentc.scp-euruDe tafaisant essisterde certains ne'es,mais peniblementorga-iin faire accepter comme rex-ble reelection immediate.NECRO OGLEsident hlagloire,amaintiers borgnes de lCdeson opinion, lesma-memeapItaltjque cc soit, pourparler corn,p.m., s'eteignait en saresidencering,!400'11''''21.11de Petionville, apres une courtemalaelie, Ur, Ernest Rion& an-"La NouvelleAbeille" dek 4 heures,en; EgliscSt-Pierredature di aeliatturLouis Derycicn grand fonctionnaire,l'ige/Ses funerailles ont ete chantees,Jacmel et la declarationde can&de SF, ans.Nouvelleouve e Abetlelendemain mardi apresIon& dernier, a 2 heures 30 legationspretendues sponta-Voir suite page 4la Constitution, quantrorganisation de la democraticrepresentative.1 ous rencontcz ma mamerevoir, vousavez pour rencrer paisiblement7danslaman .e.c.erdprincipe puis vie Risec.IIdeuil et a tousles parents et allies,( onferenc-z sur_a Indep:ndance**presnterex-nombreuseassistance,et le rade-ID" se rappelle les commen-jacmelienare inhume au CimetiereExterieur taitesPOUR El CONTREle' en publiant la declaration..,.Veirmikepace3sea amis d'asscz sitsregrets.Auxfamilies 'at t ectees par ccde Port-au-Prince.anxquels donna lieu dansla de rhonorable SenateurdaFigure s>mpathique de la socie presse delaCapitalela decrara "Sod yavait, lui aussi. definnfite haitienne. le &font avait joue, tion de candidature a Ia.Preson opinion favorable, enexalimportant dans nopolitiquC etsidencena,d SEtLouisnt la haute personnalitedua un moment donne, un tele assezs'etait retire denuts dejades anjoie, lors de sapublicattan. Pres'n ,.gq, p'ae t 1./a loireuiresi.mees de' la viepuniique activeNotre excellentconfrereVoir sufteage2Une lettre deMe Ed onard Car.sagno.pressian emuee scs sin-eres con-Ldelimitationesdoleanccs.Selen "un" d,Boucle fetet-au-Prince le 19 marsEdouardCassagrAolliaiti-Su IS marsTel. 3132Co4rere19.56LundiIn3V; courant rame-(Suite )Voir le No precedent.q.nearpression dela volonte du Pre-Que cc sok d.ns lea1Place Sc la Paixcc math; atotre tide:0.10nPort-au-Prince,Haitipour sasoir quietait et ate,enScVoir suite page 2Me. Edouard CA SSAGA' OLAtomueux mots aelite ,Islet:L"Independance ''An Directeur du Joutnal CMrnentre,d'Eiouardassagnol au Samdeuce delaReputlique,!ewede noire erellent confrere le quotad..., Pim! .nge", quedkige leMonsieur le Directer:umarscrloaunrsnI,-IE St -Victor.Votre idition dir four concalementat-titersectattentionLnh.ise occasion nous tieni unit /Litredatie do 11 sur rector's pei,A., qui n. tetinaitannt rdire dela fondationPort -ati-Prince .--'cur DeN candide.t:J. la Prsi-Ne.hsairnerictwiner I-.ion de nes thaleuin a nomWillia. s d abate]OF:m. E//epriori
PAGE 27

h veillede la...La NosselleUne rettre,isz PE, de la prochaine competitionpour la-mix. d e l a page 1Chef dFignole a prive Paracelissierd'una.dversairede electorate.Reassira-t-1l tou-premiere fois tion causeramicalement avec ham..1e.r. tor S. Pierre-clans natre hi-toire naionale,nncitoyen aspirant a sa sicLouis m'aaimableamt retie;LedepartdeDaniel hien rude epreuve au coursSuitehaitien en fonc-de a page 1suite de la page 1poilitqae a.vise va etremisidonne 1 exemple d'un Chef cession assis tonsdeux a une aI Indeaen ance,loursrnenagerchevre et11 mt-alle a la Chambre, tant etsi bien que soncollegue duCap, Hubert D. Bright, a REla figure la plus pro`eminentede la derniere session.II aconserve son langage clair et(Ave et cc ton ferme, assureet tranchant des grands ami-des qui s'efforcent sans ces-se de surmonter leur defaut.AI a Cudesinterventionsiheu reusesq uitrahissentchez lui des preoccupationsd'hoinme d'Etat., Certainesde. ces propositia is,notam-melt celles produite.s a l'oc-ca=iaa du vote de troispro-acts de lots prese.ntes par les pa:rait-i1,1 un cloevronni capa-1n,.. -..qprematuree, les e_ections predevant sefaire au premierMon cocabularre ordurter!Departments de laJu.tice ble de se targuer d'avoir ac-.,dent rtill avait trait a l'insti cornpli cinq ma.ndatspule-sidentielles ne avant avoir degre,il faudra un temps asest restreint, mais's'il y alieu que rannee nrochaine.sez long pour que dans notineazure insulle quelle gte el-tution crimecaisse &assn.. me.ntaires. C'est bien dm-Tette n'est pas ropinian de tre pays80 010analphabete, /c soil que ftpuissc colts icierrance-vie pour lea militilres, law.n!'rettennentparticuliereinent Dana tous les cas,au &Snit, il' La Nouvelle Abele' Nousrelecteur se familiariseavec: au cisagetonside'rez gue c'estestimons. au contraire, qu:es noms etles programmes fait; : ie tons les Julie toutes.,Fattention et meritentune n'y a pas de problerne. A pa-la solennelledeclaration de de ceux quisollicitent sessufa In figure, totz(escelles uttietude a laquelle nous ne pon' relit-poque rannee dernieS. E. le President P a u I E. frages.Quelques mois ne sont se trourent lani dans lea die-sons pas nous livrer lei pour re. lea rumeurs allaient enco-Re moment..Magioire que,respectueusedone reeflementpast r o p tionnaires francais(modem&le chou?d'Etat en fonction declarant memetable? Pour violent roue' ne piscormaitre rParmi ceux qt:i se mettenten lice P trrla succession de.didat Louis Dejoie, p a r u e parS.E. le Ppesiclent ),Iagloilance de la q testionsoulecEecan re dans notrevie politiqueJe comorends. en rimpor-lson, se detachaitbas tie la deClaratio n dunaives,ParacelsePelissier.dans redition du15fevrier re, ce changementparticipe par In )i. qu'il y alt une cur-Daue d'une.brillante et vasteto":ecoule ds La"Nouvelle Abelld'unespritparticulierement lain:el-airily-de dons les deculture, juristeconsomme,an-pacitique. et notre patriotismeiebppzinzitis gu* elleengenden ministre et -le plus im---de-,,,moaone peut quesouhaiter que sesdre.Nlais coirc Mr. Williamportant de tousces titres-fenseur intraitable du gouverLa declaration daSenateur successeursperseverent dens a poussC la chosetrop to;'Dejoie que naus pablions ciunevoie qui est celle de la fat don: quelques motsa hie.ne pasbriguer tin 2e terme. one puisseparaitreacer?.. tauquzsiNn et ar oirTi.'3la fiolveVoid la notepubliee au tains, le changement inaugucusa rnissire parla posteTedu premier depute'desGo-dire eticS Coki:fonction.11se.mble qail en. ..-...Mo zsicur William, coussera autrernent pourtant.Lo. cluesdup--""-.,a3,.. L-rt' ams de nous f erons valoir zinc autreiFies tin niais, an stupideetconfiance de sea pairs""trait,nos confreres n al!: pas man-raison qni justifie le geste du un imVecile.-Et cousEtas UR4 dr''le etait Senatear Dejoie.Leselections sale indicidu--smuts quotidiens etperiodi-Cetteparentnese terrinenement I la Chambre, toutfaisaitlui rhomme deladessus a dj paru dans plu-civilisation,re leur train au sujt dela.ex-ministrede la Constitution.Elle ne longs pour cetteentreprise. ques que de barbarismes.Parmi lea nouveaux Venus candidature d1egut exercent leur premier man Jumelle a laresidence dubriguait pas ul second man11 n'Y a qu'a se rapielerleRecevez Mr_ le Directeuredende tout hommedat ouvrait lathe aux actifabuliste dans sonjoli apolo mes sinceres salutationscla..,t,l'unique revilRo Grand Corps.JPusqu'a laaer'-elaon:.politi: gue du Havre et de 1a tortue.EdouardCASSAGNOL'.Elocutionfacileet protongems pronostiquaient encoreque aspirant au fauteuil pre.-Pour' fink, formulons pour --.....-'InertNIauger,dejeremie. rare minute, bon nombre denotre G r a n d et Excellentdeur de vue.II ne lui_manla victoire de' Jumelle. Pour-sidentiel.Onparlait en de tres FOmbrum a ete reelu,corn-o se perioie. nos voeutde b o n ri ebons termes de Philippe Jo, me les anneesprece entes,comme undictateur pourtion et nous ne croyons pascelyn corn..1.:. orateur. Mais c'est-a-dire, sans competitionrationnelle. Nous newiiiimmommumomm...lequel los, Lonsttuton et,,,sauf une Lois, pendant toute eta l'unanimite des votes"agerer en laqualifiant deiiireglements de l'Armee 5.la-pouvons1nous empecher d'adresser pu L1aduree de -I-a session "chat exprimes. ,,.quelle il appartient cornptentConferencedor,au Senateur Dejoie qui, parIPpour lien.-a pris sa langue".'Cette annee-ci,e..tteirliesquernent des complimentsI..ilebli.accession au Ministermois de Janvier, leSuite de la page Ill a cite lea cas ze Fakir/..d'Adelphin Telson a fait du a, de lui-meme'de'fait la can-cc geste, affirme sa confianceeasement. rossesseur Vune impor oppose a Christophe,celui-citante flottede p& e, il orgcn% ayant fonde le Royaume dupremier secre aire, Mr. Luc didature de rex-ministre t'ro-clans la parole de S E le Pse, en .quelque sorte, la clepoPula,Nord, et de Rigaud qui refu-F. Jean, in president inte phete gull await fabrique de''resident iliagloire qui, pour ta.non des mdersdes petits payse-atine.paysnim aire du corps quis'est toutes pieces. Et, cette Loisr-xes hien acquitte, de sa ta.encore, le meme bureau se-aeLe geste du SenateUr De Arni leSenateur Louis De-m EdeourMIIIMIlatqu que letrainingtant au jour J,leSenateurJoie est donc Ia. repn,tinente qu'impose la situachance.Suite de la page 1.premiere fois dans notre hi,l'AmeriquLsa,obeissanceI Petiontome nationale, donne rexem..P-a-e'sidenten fondantsonPour nous autres haitienslacite. On parlait ,41e lui corn ra conserve.k d'un Chef d'Etat en Ionequestion. revetencore uneEdSd, et en passantplustat u Sud,candidat a la presidence poillla prochaine session.grande importance. Salon le point par Boyer qui non seulementCetteindefecti i ite desdon declarant ne pas briguer de yee qui aura ete adopte,eellPeresConscrits I regard deun deuxierne terme.-,,,-"7pent resoudie,d'une maniere de-reun it lea trois Etats mais touleur President s'explique. CetDans mitre ferveuret nu_ finitive,la contestation haitiano-1. Ile en un sent Etat, aboutteita Lescot qui fut cree detoutes pieces par Vincent. ce-pendant que celui-ci dut ga.-gner retranger et y rester sa-gemPeautis.,il a ete conduit aux5. 12 males des elites de Tiburon.Au fait,remplacer Adelquestions parlementaires est""homme quia la triture des trpideti ues s americaine sur laNavase, situeeLe 15 Mai 1957, Mr Magloiremea pas tombcr du Pouvoir; non.ii va se retirer de la Presidence.Avec un potentiel intact.Done s'il niappelait pour medire qu'ilavaitdecide de met-tre en ma faveur dans Is balan-cetout le poids de son influence.je lui repondrais: Queue Ambas-made choisissca Vous. avec pro-messede me jamais revenir damsit payso.IIaurait naturelle-mentsonnel'officierpourluidire -Ra..compagnez Monsieurp.Lors done qu'on lui eta: "Res-tev, cela cree une situation natl.,velle, a tortou a raison. rpm Itcm sok*, sincere ou de commande.Maimdesire-t-onvraimentreste et estce recommanda-tne?Jecrois.ressincerementqu onle desire.et cc quipre-cede me faitdire que pour l'svenir du Pays, celaest recom-sactiterecevront rcepectivement lea mandable.Lasincerite.de ccAeurease hales soden( des spke-Restez.ineriteWICanalysenes du tambour electrigue. La cedans laquelle jevous engage h.lebration sera radioffusee par la me suivrey a dans It paysStationRadio-Commerce".quatre 1rces essentielks: rArmee,Le Publicest y eatcordialeit Clerg..lePeuple. laBour-meat invite.geotsie.La position de l'ArmeePort-au-Prince, le 16 Mars 1956. estconnue; elk est connue; elleVoir suite page 3218e TirageInvitationle rams possible.Son sensle classe dans la categoric des TIEM Les orationsse derou-0Librairie Ste Thar esec'Ruedes Mirades No 18 plus grands hommes, a -.sate lerontpecommetaujours en presentrawitnerieandenne maison Morpeau en face d'un GeorgesWashington, ccdun Comite independent, prede Montferrier Pierre. Vous trou. pour ne citer que cet illustreside' par deux Notaires et composevexestout un assortiment diversde "L'-Act ondes representants73 Rue des Fronts Fort, delivres classiques.a mericain,ho Du Department des FinancesQuand a.t-on jamais vu in2o De laPrefecture3a Du CommerceRusso Freres..INDEPENDANCE"-4o de la PresseBi-Hebdomadairem50 De 4 membres du Publie.Ga D'unembre du ClergePour vas cacleaux de toutes aortas n'ou-Redaction: Un Cornite70 De la Province.bliez jsmGeorges J. PETITDeux gentilles dames de noireRusso Freresxis dd passer chez Rusre,_alt.--,recteurProprietaireet GeranrClUi i Elt isfatt,gouts les plusd_bcatsResponsableEt, surtout, n'oubliez pas q le c'est lai3nii. ,,,,..Rene S. BENJAMIN41011 qui a la specialite des articles, tiAsT4que -MmReeclactarseeL,,,Ike_fr7suontres, bracelets mnatres, pendules, lunet-ABtAOtligTSCe3tee de to ttes les qualites, et un assortimaatPort-au-PrinceGdes 13.00de[alio=aux prix imbattables.f,,,,nce.,3.00Mais, un confrere hien renseigne a dementi la nouvelle.E. le President Magloire nous11/ais...sur les questionses-Ipliin Telson n'est pas une min petri de politique. La presen permettraLd'exaltersa haute sentielles. notre pays a totfource affaire. Ce president qui ce au Senat d'un candidat personnaWe qui rentre ainsi pratique la politique en vasejcloss.a vu en cinqfois consecutia la Presidence declare et de vivante dans rimmortalite.En somme, qui a ete delegueves sescollegues lui rennu, combien d'autres carnouflesCet aveu public denotre h ces importantes assises?Quellevelerleur oonfiance,a pu creera, peut-etredes situa-sera la position de notre gouverne-part a toute sa valeur,Parce. ment sur laquestion?donner satirfaction a tout le tions difficiles'tii11tappe en.que tout le monde saitque.raonde et s'attirer la sympune main mireqt un esprit dansnotre metier de journa-thic de l'Assembleecomme dau lucide. II seradeson ele: Lis. tenous sommes plutota-.-----..--..------anspublic. L homme est de ceux ment. (.. et homme est, una.t..va-er d'eloges. Cependant, lorsqui consacrent definitiveme t li..ageetonnant,qu on croi-que le plus humblede nos conIleur importance en mettant rait hybride mais qui se recitoyensm signale par un meaans cesse en relief celle sup'vele harmonieux et viable, de rite quelconque,nous nous impos e ou reale cies autres par Fouche(de Nantes) et deposons le devoir de le souli-Mardi 27 Mars 1956a7un comportement modeste et Talleyrand.gner, voire lor sque le Premierheures du matin aura lieu au local de la Rue Bonne-Fai,la ce-aware. 11est de ceux quiCitoyen dela Republique po-..lebratum du 218c Tira e DE LAt-iennent a faire parler d'euxse un geste d enveigure qui LOTERIE DE L 'ETAT HAI-conclusions suivantes,deci-dement troublantes:

PAGE 28

est darbs sageneralitefidek ettdevouteaur'reident:et sielle dart obeirelk preferera too-jours que cc -mitkide pre-ferencegu.anoantra,.LeClere eattesteattachesacause:ilSc rappelle be eestlui qui en lapersonne dun deseaeveques.a pose en .1950dansla,illehistoriquetaen cnarre la ,..ra-1..latumt I Ce-lonetgto.ra....de phis, ii ne sern..,,,.par y avoirde rarso,a qu'ilsort actuellement=e'en:neat.LaBaargeoisie ne se sent-pasmenace.aucontrail ecitesentpr-tegeeju.-er2a. rheure actuelle,et elle nedestm pas qua survienneaucun.even...ment pour entraverson evo-lutio., Reste le peuplepulpit compose de 950lo&elementspolitiquementamor-phes qui ontleurs petitspro-blemesjournaliersauxquels leMe Edouardorrespon anc!,Suite de la page 1suite deta page 2&slim?. Legislature, iepar-parole contre IcRap-port duomite de l'Interieurde la Chambre at votaic3ntre l'ense:nble de lan'assure pas lalibarteduscram.L'idealseraitdedoterHaitidun Code electoralcom7readrait entre mi-tres clios.s ridsdispositionsd'une loi sur les partis politi-guts, Si dans toute clemocrati d la politique gouvernementale et parlementaire est,dansunetres large inesure,l'affaire des partis. Or, dit LeonBlum dans une Noteau Ge-r eral de Gaulle,"II n'y apas d"Etatderaocratiquesans partis. On doit les moraliser, les revivifier,non lesGounernement lid"aeliminer. Un Etat sans partises aetro aversinesolution. Indiscutablement et forcemeat un Etatparle Gouvernementrecherche kur ti unique, c'est-a-dire une auLien etre:ii le urdonne du tratocratie." Et clanstine autrevail, de reaupour leurs pIantaNoteau Genes' al pour le PreEons. de Nide dans leurssoulsident Rooseceltet NI, Winsfrances des maisons pour:lens habitatio,des medicaments contra ton Churchill, Leon Blum a-kurs maladies. Entreantics joule: "ta pralique de la viechose5 remarquables, je tiens de collectivepresse, reunions,Mr Georges Clerieque, I jerernie, tiiscussions,etc.est urnon ne volt presque plus Ileconditionesserzlielle du foncces de passage duCydone (et=.1lionkfment sincere a insune remonte cm% dix huitInnis). Au nornbredes Agents, (ionsdemocratiques, quelles, dont eertains swat adroits et cons. qu'ellesciencieux. qu'emploie Mr MagloireSi, malheureusemeni, no
PAGE 29

DLXUFCDSMeEdoutard...d.: la page 3publkainetde,nocrat. suerst arrt'nage pas-'arnerne .F.Cjcut Lamers,dans dcsSuite1tklk.S us at eti.textc.rousbourgs obscurs e ferules. aucun actse xr.ot. r,etsacuiraittie cusst:s. e t. t .atnsi. .cer-Sc rEr":' r.kstjf'''''.,.POI. li OI R..Or,inieux ces manifestations, ou tieclEmccratie.enfants, tin jour, seront habitues k BER Du.,naitt n (stens pas tine Monet-Et c'eat pourquon coon-Intent esce merse,q u eA unites les epoques de no connaitre lescommis des dramss Tnuant le devdoppentent de sochie, maistme,Re,s ntanue.,.'-hlierte pcur taus estclestineehDemocrattricmpber.ioue c'etI ancienminists c.st ef.,.,i. p e xisee,tegrette Damase Pierre Louisjours existdesfonctior.nai-Commerce du President Du-sevenait sin terse,il auralt res el' tin zele exegete, qui reCela fait rank des(knits de explique silk la tons.ituttenmarsisEstirta".nchaine:gcs de la Dd'ertto*ftrt" I (n" a 1 ....=' -oinf e :ixer u'd .d.Aou ecrire, I. res les "mensal/.tarrissaient de masques leur tout rinses/formeitcraentlac'1..D''''c'emocratic", un an ficlehte au OA de i'E.tat,par tot elec.Is uctre vett ester; itce..rLaRNRItieraticrak,atoulance' difficiles si la cause liela"WASCARADE".Et si feu le','ese orse nest tens. re Nis 's A P.'ss. IsiLe, stirrtcus ssnen;Jet,.:zifan:cst-s,telapologies, rnais dee par les autorites ccinPetent-ess mandat presidentiel eturtdee rt'il.Ill'appelatt pour me due qu'itdes timides'aux rereelecctaiotrer:rdTse cdaels ttr:ul,rn. te,....rnttetounaurs me.soeaucoun a IL-1avait dire; 0,t.ernsttre enees dede reserves,oir I on retrouvait, yran, meetings cle rrasses---r rattie clu Pri.`.. ictent. de la Res u--,.tent lequand theme dans /esjugetide 24 de IS Constitution dispose. bliquePalais,cirozo..ncidstie son autcr ttun espnt de
PAGE 30

beaux projets crirrigation, deplantations laisseraient croireque la figue banane repren-drait an jatDr ou l'autre saplace d autrefois,c elle tantenviable au temps de la Standard Fruit at qui accasionneIa. main base hate stir cc produit parlestout-puissantsde 1946. Mais,laelasl Its roe-111 n'yaura pasde reelectionLacanipagnede "Le National" n'est qu'un ecran de fumee derrierelequel se cache quelque "aspirant"qui !foe encore se montrer,mais gesticule dans rombre...Malgre leurs quintes et lens pousseesune noignee%ANTES ET POUSSEESde ventesLes mautaises langues s'en prennent, ces jours-ci a MaiIre E. Sejour Laurentatpretendent qu'on Tie re/retireplus en lax le grand logicien ou dialecticien d'antan.Ellesdisent, ces maucaises kngues, qu'en un certaintemps, sea&sits etaient clairs, co.ziarits emazlisd'argumentsjudi--deux, concaincants, illustres d'exemples heureux.Il eat mime question -de cieillesse,quand on pane de cc char Maitre.Maitre Laurent fait done pas mal de dips surtoutpais son dernier article. Mats nazis n'en sommes pas;car,nous decinons cc quecela coiite cr efforts que de raisonnersur cc gut I on sail Etrefaux; de prendrele contra pied decc qua Pon pensait, de cc quaton pense' intirnernent enco-re... Qua voulez-cons,ilfeat Men consentir des sacrificesquand on tent atieindre sea fins, En raison des difficullesPour poser it anateur Dejoie devant ropinionpubli-que, nous ne cherckerons pasprouver, par renumerationdes usines at plantations eta-blies dans lea differents De-partements de Ia Republique,par at Grand Planteur et,In-dustrielInuenieur-Agrone-me, Senateur, Canchdat a laF',esidence de, la Republiquela prochaine election presi-e eDOHS nechercheronsepee presentait latache de `cc dig= sicur, nous sommes arri.dpas davantage a.prouver que.En effei,n' eat cc pas un teur dc force de la part demeagre leaimportants cap:-TC.l-Me. Laurent, specialiste en analyse logrnique(ii nazisen tauxdent ia lamanuten,,a donne un idifiantspecimen derniereent), qua de presenpourtionil ne pensepaster sousune apparelui et lea siens, aux conamodince de logiquele raisonnementsui-ve&outer son petit morceau remarquahle dens le gen-enti11Voir suitepage3*ant:"Bien que cc soil le peuple qui elit, guand la Constftulion par leou d ene pasare,POUR AFFRONTER L'EPR EINE DESne saurait.$' a girU peup /e. Par con-siquent qucmd la Constitution declare qua lePresident dela Republiquen' eat pas immidiaternent reiligible, elle neend pas dtre qua c' estitpeup/e qui n'a pas le droll deleVoid maintenant la forme ilegartle employie par noireconstitutionnaliste anti-constilutionnard pour rendre le sus-iii raisortnement:"Lars done qua nos con tradicteurs ecricent qualea em-pecharnents constitutionnels s'adr essent au peupie,us de-truiseni le principe merne de la Souverainete Nationale, seule source du droll, qui reside essentiellement dcrnsranker,salitides citoyens...'tVoir suite page 4LA SITUATION DE LAfigue-bananeDana la, figue banane les lisations ou plutot Is. misechases ne semblent guire al-ter bon train. Le tranfertde la Habanex" e ta Ban-que Agricole n'est qu'unclangementde tristesse.Deen 'execution de ce,sprojetssefaitsi Ientementquel'on est5.se demandersiVoirsuite page 2ME EDOUARD tASSA-GNOL, L'ACTUALITE PO-LITIQUE ET LES 95 eloFOLITIQUEMENTARPHES DU YEUPLENotre article de cette serie, pa-suite de certainas circonstances fortuites, a ete prepare avec quelqueretard qui noes a empeche de leservo a ms kcteurs dans lepre-sent unmet*.II paraltra, date clans netr,pro--a-mime editioaELECTIONS LIBRESCe 22 mars 1956du Souverainquapourrait 31,1, iannees fixiees dans le vs.:Mon cher Directeur,recite le President Magloire det du 3 aout 1950 these qutEn vous remerciant deou prolonger son rnmadat deVoir suitenage3de r accueit bienveillantfait notre courageuxorgclanuee Ou' le dement' etait donneI mes article.s, jevouspriedepubliellreceluiilqui accompa-a Me Sejour Laurent...Votre devouegne ce bit, s'vous plait.Le 8 fevrier ecoule, Le E S. L. at dans tin articuletNational', souslea initiates intitole "Ne confondons pas"'Joseph ADHEIVIAReetabbsssit la difference entreLa Campagne de Presse He,areux wanivenkaire peuple et poputace at &eta-menet par "Le Nationar',enMercredi demier, 31 mars, itait rait que cette derniere aebeTUC de false admettre la these rheureux annivotrecrsaire de. nex-.....responsable de la journee duabsurdeat anti-patrtotlque cellent am: Justin Feanois,le viezl 8 mai 1950qui a vu le satInstituteur de. carriere.Sea nombreux amis ront fete.du Senat de la Republique.....01Naus noes joignons a ea pour lidNous a vans exprime no-pressinenter no soeuxceres.'Voirsuite pace 2FMARIAGMine AlfredVieux,des epouxDepuis plus de quinze armies,A la verite., ce serait leur droit4Le sameI 14 avril 1956seraune date faste darn rexistence deunite scs de...antes a celles da MrCette annee-cl, on s'atteadait a seuls ;Is sont juges de ropporruni-*oe lebrer avec plus &eclat te &organiser la fetequ'auen-monk sclemelle qui se devout= qua les precedentes. Mais,TIOUS daient des milliers et des mailer*Gerges Kicnn au cours d'une cerla voir crPOUR LA FETE NATIONALE DU TRAVAILLE MINISTRE DU TRAVAILecrit a"Independance"PAS pLus NI mOINSJean Fat/chard et de leur petiteles Etablissements Agricoles et Inle plus legitirne de feter le patron.fille ct fille Echvidge.dustriels Louis Mime commemo. des Ouvriers. Ils ne ront pas faitsiCe jour-la, en effet, a 6 hetirent toujours grandiosement la fepour aucune raisnn autre que cellsres 3a du soir, Ethridge Fouthard te deSt Joseph, leur patron.a. savcir que,dons /cur opinionsa rEgilse St Pierre de Petionville. rapporte-t-on, les dirigesnts des de citoyens, devoues au CandidakNous partageons la joie legititilts Etablimercents ont decide deLouis Dejoie.me des parents ettrev....mis 6 Yin. lie pas fake coincider une xnanifesCelui-cr mum cheisir rheure dententran2,<, whirs epaux un bon. tatron de sympathte des mnombra manifestation,s clue toutcanclidatqua de cos voeux les plus ardents bles amis dekur cause avec la6 la Pre4dente se deft crorganiserock itada-ur intanse et sans Erni,. campagnepresidentielle du Sena! dales le cadre cie rendre etc..c. 14teur Delnie. Pas plus,ni mainstranquillite publique.Wt.Au Directeur du journal qui, I des titres diverse amt.!"Independence"rent la cout;nuite. de la vieconornique de la Nation, l'or,Monsieur le Directeureasion de manifester Icor aT4,Dans en mois I penei,predation de la politiqueicommemoration de la Fete Paixsociale instauree dans ceNationale du Travail va four pays-une fois etc plus,ceuxSuite de la page 2taw1.PORT-AU-PRINCE HAITItri141*0-4040PI .2eine Ann& I* 141Lundi 26 Mars ItI56 tmener la dense autour de la camcontinue d'as.cepter avec notta lereelection de ractuel Chef (17Ede on destin.Mais tune choseerbapleers pousseesajas bien exprimee bierpar t.tx ju-pagne en faveur de rimpossiblefait que hr people est lc seat To,itectat, a publie dans son edition du petoujoursB.Me. Laurent at21 mars 1956 sous la plume de &estc et t e chose qui,pourMe. Sejour Laurent un article in nous, constitue 1essentie1 at quititulett.illalgre leers quires et manque aux debats:la lo)aute:"Le National-.continuant a notre contraclicteuraccrpteTout au debut de reditorial,Voir suite page 3Respectons r Histoire

PAGE 31

INDEPE.11JANCtiL a situation Is laf"----igue--1:7----anane-"Te41111ilitill'la page 1r ma, auv-iers. artisans.a-mNous corutatons de bonmeLouis Dejoie tors de son'ere byres a east memes ou assistes teem xrands, en diet, le Deparel anniversa'r' ).dternent, pour reaffirmer,daPnsefforts a ccux de mon De arbieri concret de regenerer cat-les canauxd irrigation nntse Want .1.4turt pour renouvolercocuvres, Nous Join rcz, avecte denree, qui est d'unpoids ete realise's a peude frais. les plantations dela figut-bana-i e mar-,,.ne. La raison de rimproductionue unq'tape at revet un caL mee.emeenthousiasme et Itassez. importantdans la balan cest-a-dire sans tambournice de notreeconomic.trompette, par ractif agronoest simple. Ces malheureux ontr-act-re particulter. II y adeiiusmeme de-interessement, vosbie fol qu'ily a beaucoupPassage, en 1934,a la tete dude glens profarie.s en la matiere etenutiornavaatitlenrdenceevdait -veva:,.,.i t otesmanitestations cornde reclaims tant a Isradio district desCayes (on uusZuers.oaYsaentpleauist n'saemaPePes.lejesznt-a7-11 son organisationde la Fete Na-clue sur lea journaux, quedes en voudra dedarner cette re tea armless, on certain jamai-uis vin tUepoimn ,g ans. :leprofonde me.m"ativeschion venait, de secouer'30nalere de-r-VI:muses enormes_surtout veritE BMSUjet de rhomrne csin du nom de Klare,ancien ar-1 -rinination detfid-I=slue celei ne manquejamais du jour etquidu Travail, votlui fait bonrimcurdes bateaux de la Stan1e pays, sine experience sanspenrdesunetr iesedents-dard Fruit et qui est devenu toutSuite deSuite de la pagse et de! ,u: 01 011 IIy asits*ialment Itsdirigeantsdeette branche ant undesir a-Piment etleaAnglaise 1qui ,ctate.-., unproure.sc rt.AkeT*"ctinetd le cas de Is Grand'Arncommengait pourd'ingenieurs, d'agronomes, dudone au xpopulations de desdi 'tun coup e-xpert en banane surpretedentcompte dueomplexe les forces vives dueinieres annees. a animevostravail. Ildemarches communes dans ladsont faites pour deplacernentsnew%) Ces canauxpermirentbautpersonneldirigeant, regionsdecultiver mule cl,-. rotre beau pays. Ce jamaicainfallait canaliser I e saspire-etc. deplacementsoperes 11.9130 ) carreauxenviron de expert. at dont le bureau at trou-temi,tions trap lonnos reroute smonttlte,canomique etsociadifficultueusevers lepose's ve.a Jerernie, se contente, cha uelong tempseronres el.iplutot versleavillas qua terre, mutantot actesqdes classes laborieuses. assu-P rrvers les plantations.Etors,disons-le en passant, par Monquinzame durant deux ou ,troisjoins. le traverser la Grand Anserer la paix industrielle enluique je vous renouvelle Mon',jestavec ce sentimentnous ne pouvons nousempe sieur Dijoie un peupartostet Tiburon en partie pour payerdonnant pour fondement unc-i rs-..neur a.hauteledans le pays, ences temps les moniteurs et its quelques traconceptionelargieet haute (i.ma naute ccinsideration.char de ,lanstateraussi queetait simple agronome vaeurs de ces plantations(Julh-des raoces.erilliesde.promenades cnaitment umaine apprtsren aviinit e en jeep versles attach au nerricetechnique,z'terres avantcl'avoirrn a jarnais visit, pas as mimelea,.,,,..,..jacques A.' FRANCOISde travau, amer1 ouvner,vales n't.. actesqui fontaujourd'huic clsuite queulea,,.Car tisan a atteindre un niveauSecrelaire d'Etat-...,1t\...icat d'ernpecher et ne peuvepas eu pour efritdans divers secteurs lavaleurplants. Disons tout de su,les valeurs affecties a cesnaiede vie compatible avec sonemnecher la Herne banana dedes sympathies dont le se.ments proviennent du dan deSoleminente dignite Erhornme,C did tla Presi x ant e mille do lars($ (JO 000) qu' garantir en meme temps apericliter.nateurana0l'em 1oyeur toute la sommdesecuritenecessaire auOn vozdra.toujours corndenceest robjet,"Qu'on interHaiti Burin. rccu pour le developvrai rnent un ds'ettxne cheval debataiii eNeir du cyclone-Hazermernepas celui desmessieursdeemployedunenoe fa' coma asientabk, cc rnaintien et au developpementlle, se ser ragebe peuple. alors be vraiC'easitPpement de k flgue-bananencause de rentreprise.pres de 2 ans apres son passa"Le Natiand" ,parlera duge pour expliquerits raisons Senateserait de tout profit pour laSuite de la page 1ur-Industriel Louis De publique at pour la collectiviseT--achevrannentdelicate .de ce pietinement stir placejoie," reconornistepatriote, haitienne,pour ne pas direa cette rhomme poitique animedudeCda suffit pour demontrer 'ea-atcombien difficile I CastEre sentiment surla questionression, d'autant qua la Li-sir de bien faire" pour repevenEirt florissdint de castecalture.. pour ensouligner,lasublime1rEque nous avonsditclue itg-qu_quqesuanaronlapour.a beaute quej al 1 honneur de?nouvernementd'alorsa elle-lgue banana sereduit a neant terMe Cassa.gnol,qui n'a-1be tort d'avoir provoque cet-et cheque jour davantage.pas pu s'empecherde darner lea raisons qt; iernpechpent lessanoquir-loses manifestations tinlertu5e_itie pe-Upe oe popla'ifeeationqu'il se flitproposer pour theme aux granLa preuve que as'produitcette vente dans sa lettre au.velles plantations de pousser et de mai prochain DIX ANS DE-lu du1a-tend a s'effacerc'estgull Senateur.produire comrne lea auciennes.sinous est parvenuqu'aux tier-Bref, qua sant devenus ces"s braves techniciens n'5int pasle PROGRESSOCI.AL'ce",voeunrat pgaesnieisraegio:utet qiu i tll. Ili e saiCeux qui ont eu 1 opportuMnis, lorsque la note duniers achats effectues a rpm.canaux ("Irrigation etlea plannite d y _participer ont encorecoen,frelere ritrisistneesdoliEss-etniniteenndree,se Thainault.Dame-Marie, tationsqu'ils arrosaient? On&Italie:sans quits at Usene mtjaa.present a la memoire leouIAnse (its '.$C1(, c, ilLAO.LAO.pas etes'etonnera de la reponse!a mss deplaces pour etedier ces Ler-=ssaitd1fvenir du bon combat qu, i./ ares avant Is mice en culturedupossiole de trouver une cenbien. par manqued'entretienpismculturecontraclieteuripbroduit..etude quiaurai!.pourfallu mener au long de ces actuellementenposition._1.-landis qu'a repoque de la Bades souvenirset les terres une p:rt.e.de courage,d'argenttaitame de regimes exportables, cescanaux ne sontplus quaJet d epare,ne, auxpianteurs dix anneesour engager Ie oppose le plus formal dementiVrtici, en effet, lelpas-ans a vole du progre.s a. cette affirmation.deco oil le declin de la figue pI a n t e e ssontdeveat de temps. pins qu'elle aurait re ,r,'aaYts-dIPerie par une comprehen-tionane menagaitnues des savanes, propresa la culvile tome question de competence "...tare des ronces et deschardons. oa diner, np.ttence mise 'a partnon chaque jour elargie et asanecrusteditorialpublie-melioree des relations qui doideja,on achetait clans ces reDanc,Port-i-Pirnent atAnglais que tea terms choisies sont peu"giqui prodgionsduze milk rei'u se/entla figue-banane prap ea de telles plantations.ventnecessairernent exister cours tie Port-de-Paix" paruxrie environ chaque semaine. sur tine assesgrande echelle,se-Mai; oa soot-its done ces agroentre patronsatouvriers.,11 est un fait avere que raienttees emounoisesbarrassespour trnoes attics a la Banque Agri..Bien qu'elles aient definitive jtun 1949ans "La Re'publique" du ler?.es" memes terres,fatignees ver,eux dux taunts, one yang-cola,pp ._c eq-a-dire au &velae-n.ntmeat vecu, combienderneu-sous lasignaturetame de regimes exportables.de lafigue-bariane ? oilsont.ilsde Mr. Alain Turnier.rqu diessont, ne peuventLa Badeco. la Nabasco et enco-done? Oa plutatest-ce gull l yarlrent-elles pleine-s de lecons viplus donates It meme rendere la Haba.nexs o n t passees atOn nous repondraqu'il n'y a vifiantes ces heures au' dans-L'opinion publique a etc,-irnent puisqu'elles ne se:nit Pas n'ont lien fait pourparer a la. depasde plantations, c'est pourquoi le, tumulte des interets qui unanime aloner leton cal-p a u rI ap I u p a r t genereseencedecette denrie.Et il n'y apa.s d'agronomes. Mais s entrechoquaient, I amour de me at mesure dudiscoursirrigueesat que rneme cellesnous ne voyons pas tropcc qu'a radministrationcompetentenela natne commune atlafoi prononce par It Chef de l'h,-qui ant eu le privilege de refait de vraimenttangible pour le manquera pasde se soucier d'adieSod Ita ntouvetlle administration de-tar des bateaux pour e.xpedier laen son avenir etaientlea seuls tat a Port-do-Paix. C'est a.vectre clans le passe n'ont aujourAnse et de Tihens qui unissaientdes616beaucoup de franchise et en.11'huiquadesimples sous lei e ocnetreelmetempsliaueBanquepris,tuILLtieia-alorsgrinnYptialn:ingcnoi: me.nts dontetla collaboration toute-simplicite qu'Il a bien-vestiges de canaux, inca.pa-gricole. la succession de la "Halm redeproduction.ci uelciait pourtant indispensable. voulu envisagerlaproducNes panda que obstrues ounes', a part l'irrigation de la plaifianceqtielle soit, de cetteden-Par dela ces buttes, ratmos tion defieitaire dequelquesrises de drainer reau, reiene de Cavaillon.. On nousobjecte ree.r.nbere s est edaircie. Uneleunes de nos denrees de base.=lentnecessairea tante 'cul-uiaectre_estn en pouvaitetre autre-tine.naux d'irrigationdela existants. bade, caral y a ua autregearepeonernJetons on regard vets rar. tel quele travail qui s'execute aud'echeo auqud sont vouees les auestvenueegiTFournisseurFournisseurdement,oxoa que Inn a fait at que ron con-,S ogissant de L,ateau-transPotmotile drtinue de faire reparer certains ca.c estlecomble qui s'ajoute a la a gislationsocialedontillestures,de nouvetsupres des Mishima etPharmacia nonFournisseslr smartsales Lianoristespoisr'anisbee'anarti;teGary Sejourne etMaurice Vahre P-aucovexacternent la situa-ti-n crFronts Forqui vans incombent devant-.1 er.,deltesm. ...an-$-1GP 11. 1104pas e aavcur pa-pa-soils le titre "Autourdu cis-sroerunesiotinord:,meat. t. joLcitItfa eururondissement des Criteaux.parpetit bonheur 'a.la Roche a Batree regionsdu Sud telles que Ca-mes de la plus parfaiteharmo de la Republique l'accuell en-teau avec une dizaine d'hommes.yes, Roche-a Bateau, oil ron peuteY.emple, pour appuyer mitreOln nobs objecque l'on a kit ennouver quelquesancentaniesanesie, la collaboration entre pathousiastedes DepartementsCS de figues-b:trans etouvriers,soit au ii de l'Artiboniteet du IVordire sur lea canaux d'irriga-If'p Rater pourdteraespariculiers deeregimesgim -tion qui presentent anionde-"INDEpfait anoncertrois jourss'ansse de sansfare les aspi: Quest, la volontedu ChefticErces regions,d'hui la physionomie deces en accordantdes facilites (insigniravance la date derrations .achat.Les7profondes de ceux qui Istooluschat ne se fait plus, parce quel--vieilles minescolonialeset flamestoutefois) aux proprietai-planteurscoupentleabananes etI-atelier,'1rusine, forgenttast derordesnosite'sedetdirfiv eeulei envoient aux ports d'expe. i-qui ant servia la belle flo-res. Cependant, n'aura-t-on pasle,ecapi ades problemes qua confronteBade. Prenans done Port-effort pour avoir planaenne('ntedes terresta,..tea ne varianttalus.ilus. Mors,ties nrmorrnaies de securite.I" LIlporte cependant de ne partiesouligneel'estparpasperdre devue, patrons. nous).A MH. .1; I IM P0A e0-Aa.rr I., mantle localquin............tr.'-s.-s1.4. jamais a tout absorber.ouvriersartisans,qua le main1courage tienous direrine not ltrilre !iongrand est leur de:dev.enir A.1:etaincioisrnenmnuenadugaran-e-seatertouuntelx'iancultureHaintnvietnaithaggis:etraison des compagnies telles'a ri-a'r,-;vsiecan destinationde s'e ndrgeudeirLa.te, softmmer anque: Habanex. Hafrusco etpa-yPsbanseounr:pperoduurilae fpr'Urtarde eu-r ieUr411=1..mar,an-Lana .,s.s sont liquideesviarnvel p.rixAmir.tmesINIWPOMRune t 11e e situation, sontaricetterlereetCEd..kouragement sant 'apracleslaprodd,..:.pendent largernent de la sortsebdemadaireRedaioctn:ComiteEnt....7. Iande telee..amelioration progressiveENDAINGUY3,JOURN1Eti0114_, aexpiclition elsela nos. me tie b onneo1 ont eq u aGeorges J. PETITn haute purateSdentifique,. .74 :.:stration, placee sous1! VOUS apportez journellementDirecteurProprietaire et CerantIrecontrole tiela Banque Agricule. clans raccomplissementdesResponsableau?resdes inustriesDour solent rpense arriverregenerer Is fig.!!devoirs at des resnonsabilitesRene S. BENJAMINdn -srbanine ?&dactcUr enMine Ther.es.e G. PETITinri ,la loi et devant la PatrieAdministratnceje re saurais douter que,atlABONNEMENTScette annee. comme durant Port-au-PrinceGdes13.00toutes Itsprecedentes,pa?rovince" 3.04.

PAGE 32

WI...MIS ,DMIKing,Et4n NICEMangez les giftsuti 1.11111C0 flu vez Its Rol%sans -ea rate nocc:I,RC PPtur affrOnter:IOUcombat t miethat! rons justiau 'fern'He n'ayantpas euesc.nptk. on t stLa mimeIe6 .rrie d,ot:i9577de,pile.Enad.itmic:aep,,aredsdecwittrse le parfon:tic,Onepoignee des'occuperde pontique,auteauede Delegue dii PouvoirExecutil.splendide:nin eity a done de cela onze Ion-d'uneseel e$t cguts annees. pour defendre laresidencepus ee.U nepen classepaysanne. sesouveIC pas nen plus a recourir au nant.sans doute.gut sonpret.Lie trop facile rani corals grandpie. It GeneralGel-te a ,mmobiliser dans des irn-MeMiZeS de rapportlc fruitde a.;inccssants efforts et deses c rpacites urilement et saioern,nt appliquees. cc qui luipetuaittran de tirer ainsi unprofit scandaleux dans le marthe :Lair deslayerscommeIt font beaucoup IIsefaitplutUt gloireclemployerlapresque cocainedc ces capi-taw. a Tintensilicction desatapaciti de productionagri.colt et industrielle oar it travaii honnite etbieniaisantoil d5 railliersde citoaensaont employes.Tuujours est-ilq u e.pattine etrange an mastic.dartsIts: an! titszclassifications....se:, ;xi:As:ants de na-c rale.des influen-ts, p .ys. Meejour Laurentces/elates et malsaines defait ant tres juste parta de ceux-11 appeles.precisement,regret-tea et honarables tornDaaI appltquer.tnotes iriaLts psree quedeCc sont doneces nobles/der:: ales leaders),qui.de regles de condune auxquellesvivant, luttirentcoural'IngenieurIndustriel Louisgeusement pour que Thomme (E)joie.depuis environ dixhait.en sortit deli vie languis-ans qu'il siege au Senat de lasante. degautante. tourmenRepublique,est reste invaria-tee etinsupportable.etil blement Edge, quiluira-vels: que. nalstatement lelent son INCONTESTABLESenateur Depte n'y .trouvePOPULARIrE. encepas itde place. maisson aussi ment ois ii brigue It perilleux...-anildera comme un /unto. honneurde dirigerIts desti-tute fosse impuissante et ennets desa patrie.)in an ett:Itre nuisible de laSi foi dans itsuc:es dedem .natie.sa cause, affirme-t-il. at repoIt est cependantdemon-se pas sur Itin msonge. mai,PPEtoutlecontraire cans bien sar desfaitsconcrets,iettre que legrand Inevidentset coavainc ants.7net LOWS DejolecutIesser le 8 AoutUN GROUPEtineopaque MitilMetaitDE PARTISANS DEuoint permis auecitovenitieDE /WEPour vas c tieaux de toates sorte.s n'ou-blitz jarnais it passer chezRusso Freresqui satisfait lea gaits hit phis&elicitsEt, surtout, n'oabliezpas q le c'est Ii in tison q si a ia specialite des articles,tell quateoltres, bracelets mo ttre I,pendules, I usettea de tortes lea qutlites, et um assortirusitde biiout au: prim imbattablus,icii pi.cInu s demandons ccnent Imre des Pritre)ri-de,P'et,'g-rs dans une reunion p 'atse1.11.1tIet. quc haniencie qukonqueIn.It est inconrea able gut des "tint,etr.111l2n$citWitt! bLitre;,indent detheistssod cette gut ndent pas kw miin ea nateB.el Depates,1:141Si spit:IlIcabrenu LIse eon (mepont' eu:,... IT. ii '"iiI.U..11.1X !not ,..,II Cops414".!1 .1, par rlConfrire -Le t.-.n qui pri.voit la nroce-Na:ion atPCI.)recemment. itci,z), a suivre pour la reviser1,, ,,..cut:1Its Cures de stoujours en temps de Psi*, te,,),Par: i!.:-\1./s sonstux aussi montessayLi Jot..), eux aa.tre elute. pour demander l'a-IasiloonentuoSsz.:::brogItinn nu tout autre chan[rd. avertappartenuauBatailion Sacre del'ArmeeSaufirante de1843 aous!esordresd'AcaauJean Jac-ques).Dans tettelettre.notresympathique candidatrecta-mait en iaveur du paysan hailien,qui clautres refusentaujourd'huijusqu'audrnitde voterlikrement. encascl:tlection. et de manifestersondevouementdans desreunionspubliquessaidquandit lefaitsous la di-rection &Agents Officiels.Onne lui accord: mime pas laprotection des lois.afin quedisparaisse routrageante dis-tance qui seoare la justice soRusso FreresRt c-ectonf...Suite de la page 1rifleetgutrtererrouvrpas aujuord'hui chez lui pate. gutikons trope& darn in tamp orpose avec crones ei ba?fleset Gbhge de direi l'Iteure presente itcontraire deaspermit;eest cccouragedis5ns-nous,manqueau:ortfr:d'ac ept era-avow-1' -hutencore Thiele peuple. en el(et.dinttlest quest ion.Wes( point cuqueique incr.gaminesdeanou!refsdousessitant einquantained'anciens effecters el enrAfes,qui se renearurent au tours Itma.nifestations commanlem, chatte,.ton:sakes par des fanctiaarsaires doGo uvernement.MrLaurent,mainsson attifite, saithien gut It ample.c est-iIr ten:. lint onus youIons pulerenrnmeetant It mitrede son destin. en erlui
PAGE 33

INDEPENDANCELePun-7 113AMINCOnem seul suf.&au-dessus cle:es demiers gut tcSuitt de la page 1IN TES ETsinthtincraS.tout commti,pax terDelegues. laConstitution.A. qui rka\nc les ea:per-he-.,'malts ,crelire.) s'adressent-us,an esl Panaparae,a ae Fidl .rde, etfit reprimer sans Pitiestall eye.* are= ose dormer totre publi-Et, cc bon peuple, rt.:unit-cM Larec,e.unt?ment qui se dessinait de la P opu qua adhesion a la /titre de ttiP,,:eacsolligudeeul aiyiuc..p.1,./r,,,Lzvuoi-Le Presidente_laden Pde la Rd'Hortense de Leaullarnais.:. ne i,nr.:crisienne ct fit proceder 1C. Edouard Cassagnol,Pliblique n'est pas hrrnediareempereurdts run plebis.citc: 7.5(10.1.100..strila Mhr. la' i; ,faisati duPresidentAiraglogiur!;,1-ti...siattulernene.Itt.aitle ja yai5190qjx.naaztentreeligible, par qui?a Paris ea 1z4(a. Apses uneges ratijiirent le coup a c.U. NPOTEedeNaNTAT"a la ma 11.1 PITlidecctrrEsIGe.,i1 essaysPour uotrepart,nous donnefeunesse aventureusenla force armee el les commis-merpoleon III Empe exPritne son efusformq ti drdaitner darn le panne:At derave::tioris bien smivent zerod'a. eden 1836 aStrasbourg,talyses logiques, -mires's/erne1840 a. Boulogne,se fairesic's mixtes avaient faitiuslirecalcitrants..L'annierneetsttenutn riendeprteis,side tette valeur.de renverseratEt puis dors, la (.. onstitu tut` etde l'in'nnu qui ue Pm'igrammaticales, aes alive,acclamer comme empereur etcedes rsuivante, l'Empire itaitrita.,.tion Franraiseenlcrait-elle .n.Lon? Iorsvgaisite point d'interroga!Louis Philippe.a Napoleon III k droll de re:e pensez.vous a. rimPar un sinatus-consuite,e epoque? Allons digneNctez q ue nous avonsad Conclamne alacetentionblique ratifa un second plebisci.courir a un plebiscite interait tteervention cl,uPresident llagloi-'Alia que le peuple pouvaitPerpetuelle,iljutenferme ide /852 a /860. Napo-per noire Chaste actuelle, cni..eettMaitre, reponder pour :me ioIshire iide tette interdiction:a Harn,d'oilils-ichappa sous ,ic d''mldnun niecon1-7i III exerce U12poucoir absort article 161. Quel moyenaux questionspraises gut vowspar une revolution, unevraie.p sencore avecAN oui,le peup/ecoterav'n"---------.Mais ecoutez Me Laurent:(1846), s'enfuita Londres,"`"?.suggerez-cous de nos fours)raosaesici" "...le peuple seularbitre de Taint enFrance aprZs la re-*Idone roirexernple,riciSPONTANENIENT.IOU.1"cest encore celuivolutionde1 8 4 8, laVoid ceque cous proposezMais,n'ya-t-il donc pas la-citation rl P.7spai decide souveraineanent etse donna conunele representantChau President Magloire,efun point denotre Loi Electorapar trapsf aq cut leeec teN esvr eocssi ft 'ce nsanitte ziec2qnnut al:II11'yrnea.n.paseestZu:quuisinr:avedsa-d e si d e es Napolionniennes,qui declarenuls,lesea dernier senors....d'un Gouvernement Ciril, De' le"Toute rhistoire Fatigue conflict-1171e leemdefti eenscurnicles P psrinelpuese macro iique et Reprisentatift destines 1 ceux quires vricriigc-rrsi.des peupqui le prouve surles anciens et metier d'ordre etde stabthtesociale Procider i an coupd Etat sent pasleaconditions a-l'i:pasmt deceetttiVedeea7fPaiarrelezi dePasp:o/IcInagIR.locire.,'MS eat lauifairequi peut plus,peut ruins ettipar exe;'ilu dans plusieursDept; comme Napoleon III, lelite?Pardon, nous publicus clue-pppea:racilicjourddfeCar;par consequent, lePeople &Int'Vabondarnment. En France. tements etarricai'i la Presiratifier commeNapo/eon III,u-dessusdelaCenstitution. l'onIinireaurnple, le suffrage umden" 4 la RiPubliquele10 oe qu i &Reran lePresidentl'a rest d'autant plus de la Loi Electieetablissantlacleifrfiretneseversel ayant decid6 Par 7 mil Dicembre 1848.Bienqu'il eat de scn serment, comaenette et precise.toraslea-cr.6peuoei gracetai plUStons et plusde vcix quo prate serment I laConstitueie Napoleon Iff, quiaclilEtEttait laRepublique,encore plus turd(2 deepuis d'ailleursVOUS ne re-d'article 77, plus &article 79,Tempire (le second) remplace tion, il fitcirrelertrais ans reprimer sans pitiele soulecede ..ermentmaintcriant plusde pondrez Tien dutoll: Et .nous_1851)les ment qui sedessinait.Pour tine gaffe een esti _r.,.n.e /este...one vousle souhaitons de tout occurtrue fut clebout laConstitu,. no/obi/Hes des par tis republidovanectoae.lables: lque "to'ct leaA vo-'flats l'interet de notre Chef-don republicaine, LouisNacam et m o n a r c h i s t e. une111 Et elk'siris.,poleon, qui avait iure d'obser declaral'Assemblee dissoute. Ion take. Puisquedeja rous tes. Ne peusetre aussi vousx-tu paabimez par vos dge.11SCS..,.'ger cette Constitution,cievintz-tmpereur des Francais parla seule volonte du peuplePOURAFF'0 TRpar un votemassif, a-toyens reclarneront Itdroit0, no gagnerait aimSuite de la page 3rtudinaire, et enfin de ccmpte, Gc daa,evarnnetrnagcneta sCeo:asittiertu tdi pun ape Irod:'quavait dgie le President de son d'exprimer leurs clesiAerata.la radio pour sladresser a leurs effrayesdu tapage gal.= leur 6 clecembre 195ertnent. Nous le repetoins,lne peut exister//'correli'aionnairesqu'enfin la demande de bane a l'occads.ionet ne rgrandirait;pasen.Souverain,p-estige,malgrelesnotablesreali;ationalitNous ferons Ourtant une Policeenmain pourleiced e sa biveent anted,--1auneree etenimmediate1.'eten-ll-ei-concession aux,-,-Urganisateurs protection a tous km citoyens imPossible,interdite Parla constatees a trayexsja Republi-,ec,aderneercr alei'empechement legal ou consen servicairnandede ces qui s'enrendent dignes par Constitutionetirreatisable, que par It faitd'obliger leaci-titutionnel".manifestationssoitdisant tine conduite respectueuse de parce que repoussee par celuitoyens-elteursEn effet, rhistaire prouspontanees, rnais a lacondi-iron e,,comme ils le furent aude,a.Constitutiondes Lois meracen faveur c:equi on ';'irreurPsleseeTerNpr'eolcheaainrseseatiesfteiGetnt*:.,ae ntasedcourseesf..Ve Men des choses...Vous tion, bien entendu, qu'ils ne en arlgueur.voudrait la realiser..*tevez d'ailleursEtabli,par soient pas les setk stir la sce-T.iantque tout cc que11 nous faut donchit-tincrobliblfamagori'care article -PLUSD'OPE ne, au inomentp sYchologique nous redarnonsci.dessus ne ter,hitter sans cesse pour faraates Consultations dites popeittTTESPOLITIQUES". puisque la comedie'rtrarnatisera possible, le aeste ne sera dejocer lacombinais.on que lakesde janvier 1955Wilds vous aviez abouti alaque d'un nouveau regime lie quebluff! et il n'y aura pas cache recran de furnee denonpreuve que tousItsCvenesaurait etre jou& par un soul lieu de "changer de tristesea. dans votreprecedente edi-Joseph ADHEMAR.Incas politiques queIon im acteur improvise, Impose a la sel ni de demander au peution. Nous sonutes sussdeInstitute/1r'Miteau peuple, lui onttou nationhaitienne.11 suffira ple, cornrne Itfait "Le Natriompher, si les garanties ne-'ours ite imposes par la forsimplement que Vonaccorie tional", de mettre la Nation cessairessontdonnees au al"1"1"Imbilmillin'ic-l5laa-t-el Fat vous avid z condu,rhis des garantiesrielles i tous, en face du fait a-oomph, en peuple pour affronter repreu-kcire en main, ala nece.ssite.c'est-i-dire que pour brister luidemandant'organiser ve des elections fibres, graceLe numeroit faire cesser ces'0Peretla liberte electorale, on n'earidans le secret, u,te sorte de a une Lai electorate elaboreeles politiques".Vous aviez ploie ni gaiac ni baton-Cha-Revolution vide"L:itir chan par des 1tommes qui ont foieornpris qu'il y allait du bien pelet, encore momsle gaz la.ger ou tcut an mainsvioler en la Liberte, et qui ne se de-af: la Patrie, que les mancry-mogine; que ron perrsette laConstitution au profit d'un fient pas de celle du Peuple,C/5 -iris's Mk :pisf71 dens It i descandidits eventuels Homme, Si puissant, si grand maim laconsiderent commevass6 'It devaient s'assit forces de rester soit-il.tin Ideal versle4uel natePLUS atrepeter.II aria teura cachettes clepuisxxxcornmunautedoit as ze nelie,id`ensoak,Au sujet de votre lutte,de plus en plus:Lbrairie Ste TheraseEt alors, pour reprendre de,maim.*are formule, de qui vous poure x e r t e rleurs contre uneSigrave haute,Et sieffectivernentleRuedes Miracles No Itanaquez-vous, quand, pour exdrait, de titoyen, are,. qu chaque jour me parviennent propre desInstantioas cznstitta ace acne rna_s; on. Mor: eat/ en fae-.vIiquer la voie a suivre pour on per-matte a la belle et fiedemes..amis de reconfortantionnelles eat de mettra an pays de Mcntferrier Pierre Vous twa.,!Idelier le President Mjagloire reeunesse Universitaire de tes lettres clueje regrette de qui kmpossfeac e=tan,..urede verez tout en asslrtirrientver.Ade son serment, -vouscitez manifester its points de vue ne paspouvoir reproduire,forger luarnerne./).De.tin, le delicres classiquea,tomme exemple leCoup d'Edans le debat national o se pour re pas attirer des -his-4a-i du 2 Decembre 1851 (aP joue son) avenir; qu'on pertoiresaleurs auteurs, maisaaellation historique de reve mette aux journauxinterdits je retiens de toutes ces let-En Stock...et a pry.siement en question)a la ou ferules de repara'tre; qu' tres urf mot qui semble came-tres sagesfaveur duquel Louis Napoon permette avx Partisdisteristique sur lafacon dont onMachines agriceles t...l'ine-aa-:leon put devenir Ernpereursous (puisqu'il ne eagit pas doit apprecieren Provirs eamericaine et anemia!:ales Francais.de communism.) de reprenles"manifestations sperita-Moulins a mais marataFail--,rfleeso r ganis6es",banks Moractivites sansaucueCe savoureux Maitrealt dre leurs4-: Alaroalinsa mais marque -FORDque rares sant leshaitiens ne entrave, d'organiserdes c a trt m etrompe1'00I4IJIDL..CORTIQLEUR A Mr arqu& ill HP,PNAGELu snc3 H5.1VM"pisai.passedant leurHistoire de meetings au coursdesquels -NIA.SCARADES-1(.:France. =Mass il luiichappe leursmernkresexposerontAussi. on les accamcde,PCNIPI, ,l'IRRIr...('ATtOSma:,-aulIs cant legionceux quiLams I.oints 'de NI.'aurla ces MASCARADES-, atm-. a.-cat..irE....li-h limitg t el,peuvent auvrirk -NOU "questi,.!:..-.1i1jOut-'sultanaexigences d'abord, des Fork'4.-.1L. 'pe ae saterae-VEAU PETIT LAROUSSEment cc.a:a LUI ELECtionnaires et Errplaa es pu-a,..4.-.0.Di1 d. :11P-qi1P-121iP 321--PILLUSTRE" tent airae atTOR,\LE,ru'r.-:perxnette blies, de totr ardzes qui, na-Gr.upe 6ketege're 250 -watts. ,,...c.elui,et lire cc qui suit p,our ,muL..-rus les grou tarelierrent plaint*ktir$consornrue I gallon degasolina en!Napomon HI:Fermat; tr)C,c,., .% I 0:1ti1ues muss auxvraamisate urs ,en-beutoz de raarche:...Les machines ci-dessussonta-A-Charles Louis Nepali:ond'oecur escLataie ;am, a des trainespar uneforce quoposies: Hall ASSAD; RUE. DtZomtperte,-filmde Louts Boheuresditermin6zs d'avance. nous dirions paresseuse, vale-st'AGASIN de l'ETAT.,

PAGE 34

MI ili1.triTenilk0/04.0E.1a pasderie2ee AnneeNi 'lecti'pd'i;'Lacampagre(Cie "Le National"al'Encontre de', la declarationdenoncandidature gu President Magloire n'estqu'une manoeuvre de111 n'ydiversion qui ne trompe personneiPOBT-AU-PRINCEHAITIdupcup/e, parce que le people seularbitre de soemSOUVERAINETEMe Edouard Cassagnol,iI actualte politique et les95 olo501WERAINETE LEGALEpolitiquemenr amorphes du People Haitien...NATIONALEConfondant le tout avec la partie dans tedition de "Le(Suite ) -Voir le No precedentdu 21 mars 1956 Monsieur E SEjour Laurentour node ses affirmations concernant leJPus laparoletions presidentiellesa avance quatouies les Jots qua le souterain pose un ac-,,,soldat du Presidentrole qu aura a jouer le ChefPaul Eu-Et de penser quaseu"'"'E''''le con traire h one disposition ligaleou constitutionnelle,gene Magloir e tie saurait etre de 1tat aux prochames elecSuite de la page 3nail 'anconflit qui doit Etre tranchg,en regime dtmocratLPREiMiSeenIVE DU CONTRAIREpar quiconque se respecte, et/neednesourquoiy a vrai-,,,expri-qua dans le sans non dela lotmasstiecolors,liraest encore celui qui dEcidesoucerainement, at en der-meriterit lieu de s'etonner queni-er ressort.D'accord, Me. Laurent, mats il eagil de savoir: quel estMe EdouardCassagnol secc souterain auquelvous kites allusion?soitcruautorise en se ba-Dons r ensemble de votre article initiate: "Malgreleurssant sur nous ne savons quoison article:I"hcrzh etre aussi pEremptoire dansquintes et leurs pcussees/elccteur.ne peril pasisai-Nwrmewm. 014. w(140110c est pdoutejUSQU'ARespectons l'HistoireSuite et fin voir le numero precedentToutehtstotrepolitiquepeuples widensit modernesaqui leprouee surondemment. EFrance, parexemple,,lesuffraiVoir suiter ag^.2Et alors, pour essayerde ga-gner quelques naifssa cause, MeLaurent, apres s'etre mat servid'E.smein pour ravoir mal lu oupour l'avoir parcouru sans y cam-prendre un traitte mot, e'rcit darks*sirvoila pensee. Vous semblez altribuer ades organismes'secondaires des pouroirsqui ne `Conviennent qu'au so0uve-nieaaer owner par erain national.13eazzcoup de proposition, dans to Ire article, prisesisoltmen!, son! admissibles, masscOsidErEcs dons leur ensemble,elks n'ont aucune valeur constitutionnelle.tiles ne cons-tituent qua de simples phrases heffet.Entendons-nous, Monsieur Laurent: Qui est le souverainclans un rEgime dEmocratique? A rette question, faisant Etatde l'article 32 de la Constitution, nousrEpondons: Le Souverain National est constitue parl'Universalitedes cito-yens. En vertu de cetteriponse qui est axiome, en(aril1957l'Epoque signalee dons cotrearticle, nous ne noustrouverons point en face de cellaUniversalitE des citoyenspouvant reprEsenter le SouverainNational.Quelle qua soft l'importance d'une majorite de citoyens,qua ceux-ci soient porteursd'epEes ou de batons-gritacs, qu'us aient la voix forte ou de gros yeuxronds, des qu'il axiste contradiction entre zincmajor/IC at une autre portiondu groupernent national, on ne sauraitdesigner de quelICqua de l'aulre se trouvela -SouveraineteCate Souvezainele Nanonate tie signale son axis tenccqu'h des occasions extraozdinaires. La manifestationdeiiceite existence est ioujours commandge pardes sentimentsquitroutent hut source on puisent leeir forcedans l'amznationale,qua Cgcle.ion de cetie manifestationest toujours realise par tine Revolution, et par unevraielVoirsuite page 4Eviturcs,/econfeere s zst 'Linn de 1";;* etirde reponseINCiderneni, NTe. Cassaparait, endEpit de l'agita-gnol coo draft dcrenir cadre,nous no disons pastrizte-ncnt.AccuLl jusque. Janniersrzth...rielquE dons:err.inqrziliyucincrcii'Ci)Olt cicet, tlanz' 141: 42CCZZ, de... e:i...crlsdo cog.H...ca.: de remords. sorabataux qui ontconlezfaire la lumierc au/owsafarneuse Epitre. Une chose aplion morceuse de maitre Cassagnol.c'est que contrcure-rn, nt acc qu'ilcspErait,le...!ublic,s'inlircssedovantageaujour,l'hui ala candidature...:, Srazt.iurDEjoie quide-ci,nt de rim, n plus sympathique, parce oe. findomentson **unique ami' dEchante...Quo clans son descrrroi iaffichecar loinssenit' mentsSuite de la page/,--M. Malherbe Dugue,President du Syndicat desOuvriersd'Imprimerie declareque le peuple estfatigue de ce verbiagePort-au-Prince, le 21-3-53 pinion qui veut, mais qui en fliernumero de"HAITI-MIROIRa situe le vrai vNADi=Avec tine logique remarsage de la situation politiqur.Directeur de -Haiti-NH-quabIe at un bon sens adg actuelle face a la tras farneu,.NI, AlbertA. OCCEa rame-rable"SERVIR OU Dsa lettre de Me Edouard CA!:"Principes de,l'Unite"Nous avons recta de noireconfrere Raoul Fanint Lanaiancepropose 'docon,5SERVIR" paru dans k de,Voir suitepage4malt tunitErigner ClIircCorrespond!callcle darts lequelest ditqiEn villacitoyen Louis Dejactie ,une p argueeMonsieur le Directeur,cenntrPoaugvn:it auclueulqaurteiser_Gariinni<,ment EditEeal'ImprimerfyDens le Numero 33 (sexpaisege 2Theodoreatconsacrge aux ne cm 11 au 18 mars) dVowvo"Principes detre interessant hebdomadaireCl.\'!),A la lurniere dos Sainies at sous le titre "La Revolu-are a aasse,Nir Aifredgoueernantz eta ceras.PIrt-au.Prince, le 27 mars avoir, dans un articleIC: "Les profoisiorratIJIre sow crazn03"reur" ar1:4nce gull'a V averain temporel Mr. Ler/wineMr Georges jPetit"parfgi,ternent raison.rqai nous app :enCgo.ernk-n IaroirIts la ::Elation 1:SUDirc,tteur,,du j,urnaIne savo-s en quoi.to van/e mo.de ai:fic(16 enuaneequail, que son "opirilon'ion me aplb qMr le Dirtctczr.m'etant fort juste" (noustie.Favo,tsiu:"''41rendu a laredattion de votre sur quoi) at taxe (nous tiean gw,ijournal, et ne Nous ayant pas vons qua) de retardataires, ttrouve, j'ailaisseentrelea clare,aNec fierte, qu'dOUS-'?Vdans:aChic priantelements pour rm...3toned epporie Un turnp/aire demains d'un de vos collabora"semblabk a 'ce client an tso plaasuite:Voirsuite page 2suite page 4En Ale,Nest pas journaliste do-Monsieur le Directeur,THtODORE BAKERdeses precisionslire7teur de "HaitiLouis D":-)i,aa. paruartMiroir"

PAGE 35

,.......esipectoris...tantesdeielbrations eurent gnements pour finformationteurs cette iettre que vous aulieu et des decisions capitales des historiens.rez 1 amabilite depublier,urent prises, qui allaient a-Bienentenduy a euPossible.Suite de la page 1liberte, Thiers. ripetoris-nous,dut fJo Baptiste Alphonse Eaudin. quiboutirla greve generale et d'autres apports.Ainsij'aiEn &mutanthospitalitepr-ndreaussiresit. Le aput:iessayed. &organiser une resistank chute du regime de E. toujours considere,sun rno. la presente vousrdobligerezpreoanuersdayant decirli par 7 mil-Aeons et plusde1,0LX9int deboutcum re, hitment oiles leaders de la grebeaucoup, mon cher DirPc-..Oil done Me Laurent prend-ilsonqui, parje vousecrls pOur vous ve ne Pouvaient;rendre la teur.hiutionripublionne, LoutsAla-qui avail jure d'obscrverenvo1.yeres precisionsq u e direction derEtat je davaisConfraternellet.menpeuple, francais qui s'etaitpotion,hue lee que 9 ans a cetteRoger J. JOSEPHvoussollicitez Pour rinforma. mni-mem1e e.st a-direntre le culte del'E. tion devos lecteurs parce quepoque-coararrivee auouvoirgcontre le Roaespierrisrne.egtle Constilutilon,desint Ernpereurin, surgEcomme un aPFondar d l'A.Directeur du journal "Ledes Francis par lasaute votonletresuprern.-.., que cc peuple fran rai rnoi-meme eu a.fou'du T "umviratL,avauPd,Le-daie11rt vote massif,rnir ceriPromoutoire" et membre-penpawn(tettle Prieesdent deser.cals. 'lint de la 1Pmt6 huts'ul* renseiane,ment a votre redacve t, Magloireur, ne pensantla lutte democratique,mepas que cet portateuc.J.H.surgea cuntre la terreur deL.ouismaim pour leSouverain,il ne Napoleon;tue.ceHot montant de la dictatuLescot".L.Ve second) remploceraitMpubh_o00Lettre ouverte a Mequece memepe.rplefrang.ris le souligne, un grad interet, commecelui du peuple, les reEdouard castagnoirit. Sous le repetonsl'histoire enoa dont. demandons-nous,Me Laurent a-t-ilpaise tequestion avail, commeaPoortd'ailleursinevitable--mut exister dempechementlegal oupensabie reetection, on n entenael= etinstitutions. ma.tesi.nt,fAssern.).Ee dissoate et Ie peapleJe tie suns candida.t 5. auquoi pendant que k peuple a,,Ale Eouartien en generai,Ckstpour-pas seulement abohr etconstitu-constitution n.,.,tconstiexistent p u.,,,---j"ti.....**.r ma positione Cassagnol, parcou-lean put realiser set intentions enPodr etreParverlit-rempire par le sot-i_Mame Si je r emolissais cet''yivelaRevolution", di-songeant a mes kieux.1....'histoire, rretablissantoeuvresant plebiscite de 1852.te conditioa d"eli4Silite, je satentaussi -Vive le Comite _Int-r.F.maupt:lietenvt'3u.s_caeviueiz,qua'bsituel te"*:in ne m epreser v erais pas de Exectitil-------N.Ailitaire,ill 8 d ',ciespeoples.d31Le.feo,,,..rause a uas alemesiLol'impossimemencdpireet unperpnent.A cette epo.lue aussi-'---.. ,entNI **'-ff-oserait .succentr au Presidentconstitution:lel.avail par un vole massif di! fela et qu`elle etait incorinue du vendications de la JeunessePresidentde sonS arnfatomrcvisantlaPrir ce ce 17 marsDanstettefievre derim-lid *.bPub l.aEberle,_ ladi-51P9o.rPort-au,. +Pc fo.constitution fac 04 autarn qu, c'est en rannee susvante,..Mais crabordje voudrais gnite et au bonhur tic.rhai-)t)dd Gassagnotai)larirdedans s--droits cune fo.nction elective a u x runanimiti: ovationnait le.3., rant. laware par NOUS., adrestMe Laurent dans ses elacubrations fie..Ilia me-ne a nette impossibilited'ynailie le tr;fonus demon are,p...a res toat ct a 4ueLouis Napoeligible.leaders,ces derniers-en criant:grid ..e saurait epargner pour arocries. "ale devo;er, c'estsee a votre arm,le Senateurn'attaquecarrement a rnistoire,avec a s-s trousses desas.;M-sprochames ekctions, dayant dredi II janvierla jenness,Inver a .ton but,matgreme'.'paa rag:. requis par la loi et Portalt entrilmpliesDejoie. tine emotion teatumere r+e peut se realier.Nouson pouvait compter cesquelquavant les eiecteursnotre sys-,ais le pins NOUS. a umerrneneset ecrire suss,. enteme electoraln'offeant pas que les manifestations paci-fi,me voutons pasfairerauteur de 6uerredttonal en question sinele onlieu et place duchiffre 7cents. les garantiesdernocratiques ques et deinocratiques de janTout-fois, lorsqu'en 1302-1803.
PAGE 36

Mecomptera clans la balance dees elections tout le poids derautorite du President et ftur commandant en chzif del'Axrnee et du rayonnementde soninfluence,. Me Cassa-gnol a ete conduit naturelle-meatpoursuivre son rai-sonnernent dans rordre de laaensee geqialeexprimeavee cette.:rgeration --,xtra-vagante tin,: nous avon ; de-poncee precedemment.IIecrit:--L,ors done qu'on lui dit11111wraMMONIIIIiiraMINEDOUARD CASS GNUN LEADERcessar sMe Edouard Cassagnol s exressement de son attitude ex qui ne peuverit 'etre que de-a Paul Magloire):Resta",auarcomptel mai calculb".., Et le sai probateurs.l-"cela cree une situation nou-Suite de la page 1probleme pose sur cette base,C'est tout cela, d'ailleursvelle, a tort ou a rakon, que tont bien tarcliVetnent embri que devient asors le '*cela est qui aarneneMe Cassagnolle cri soit sincere ou de corngades sous leur commanderecommandable du cher mai dans tin effort pour analysermande. 0ment sans toutefois pouvoir tre?.'la sincerite de cc -Restez"Amass arrivera'constrtuerAla vente, de mine que I faire travauler son magi,"Mais desire-t-on vraiune recite brigade qui en imnotre avocat politicien a 1141i nation j1.11'5. a'igner les forment qu'il reste at eat-ce re-poserait par it nornbre etla e berement ignore dans sa letces qui Itren3ent, d'aprese,comrnandable?qualite?tre. au Senateur Louis Dejoie Ilir. convnanda.b'e.Je crors tres smcerementMe Cassagnol n'a pas mon rnrespect juchque et d ordreNous allons bien stuVrequ'on le desire, et ce qui pre tre de 1 objectivite en an*. constitutionnel delaquesavec 1 :t.Ct' ii/alyse de lacede me ,aitdire que pour sant It tableau de la situation tion en &bat, it a totalemea bi.weritc d 1 farneux. "Restez-ravenir du pays, cela est rer,pontsque qu'll a entendu pre meconnul'importan,eduet 1 L'iL1ignement des forces seecommandable"..seater anSenate= Dejoie facteur opinionpubliatto, %anta.< basercette ana,.pour Is ctecourager dans sa, cam rneme quand celle-cis'eit t -0'ans cc passage de sa let-pa.gne presidenuelle, et c'est noncie parle plus eloquennateurouis Dejoiedu desinte desL-tre au. Secc qua tart douteresilences, de eta silences.". 'CiI`tde la--,:-..-e-..------pONdial Paul Magloirer*rime tout en "ON": Lorsqu.:tame-Use lettre quiaedela fait-IVIanuels de la St-rname SaantekesSuite de la page Ite.:"... J e crois qu'ON It dal-SAGNOL a. rinfatigable tra-rePar tau donne la peine de jeter,ecrit-il. De quel "ON-router beaucoup &mere s`e-vailleur, candidat a la Presile-t-il? Quel "ena dit a Pauldence, le Senateur Louis DE-un simple coup d'oeit circulaiLouis"Restez-9 Et quelre avant de at lancer dans leJ 01E.--on-,desire qua cc ,dernier--3)---tram iLse serait reniu comp-demeureaussiconreste? En pedant d-eon'vain:: 1 que la question de cou'te que sur six quotidiens deMe Edouard CasSagnol faitla capstale,ilrey a qu'un,/-Ylair iu'on vent a tort ou"ailallusion a FritzBasquiat,seal -Le National", pour Itzaiso rremettre sur It tapis.. RichardConstant,Sejourcitesa proner rirnpossiblerisest qu'un tremplin oolitsLaurent, thysse Pierre-Louis,reelection immediate dans uneque. Le peuple en a assez de Alfred Icard representant tinesorte derevolution dans ittout ze verbiage gull ne WM fraction de requipe de "La vide contre la.Constitutiondas a' marcher dans le sit-dien "Le National"ini-me-arailier dans l'OR.DRE et la.pasme est fractionne, en cc seeslage de cesMessieurs, et a. clue ii y a.nous ravensEt puis, qudna.est le canquelquraresutres quise., uVqu'une fraction de requididat, a la. presidence noir,.....icvoranwasmarvalemmpe de cc journal a MENER,s-en vs ueurt ce seal quoti-ipr,enreellement pas et ne deational-aulucre Othello-gEsire 0 rune seule chose: traBayArd des Cayes qui ne tar-'cm millatre,-qui,arrive au,LA.pouvoir apres 1946, laisseraitEn gulpFc.TE.De telle sortequ'on psurrait dire, sans rire,crnuPir daventage it PeuPteSutte de la page 1que sr lea six quotidiens.. quadans rignorance et la misere. bielocillants ou attires ii P'e-compte notre capitale,il n yLes azquisitiogs soeiales ou gard de son...arni ca notaa qu'unt fraction &ON quo-politiquez at iauroient plus Iaisse mita-anent indiffbrent,tichen,unmorceaud'UN'etre sujettes aux fluctuations mais well en ,iibuse pour paofaunal, quoit a vouIoir soude la couleur de la peau des net, alors, il declent ridiculeChefs d'Etat. A cet egard au possible.tenir comrne possible une chose impossible, une chose qu*4e pa kple n'a rien a craindretin lelexernple ne part,es st heurtee d'ai Ileurs contreetsurtout ilne se laissera rehausser l'orgutilde la fale NON POSSUNIUS du prisplus prendre aux promesses neration montanle qu'jl a precipat et beta interesseldew, Lgogiquesdeceux qui sentbe commie mtbr'eglbe,Ion-Or si tous cesquotidientont si tragiquement trompe. jours soumise aux capricessent d'appartenance plus oNon. mille fois non. C'est l'im des POTENTATS" et sansmoms gouvernementale, non'nem,' if meme de la REVOLU reaction decant rate sutra.savons tons parfa.itement qu'TION de 1946 qui commalion qui d'apres maitre Cassa.,National"espou q)-que le candidat a la Preait aucundeskreel de defen press, haitienne?dence,leSenateurLouis dna politique duGouvernDuval l'opiniorz publiqueDEJOIE est acceptable et mentduPresidentMagloiree.ou decant itsdiff6rents sec--petit -etreplus ACCEPTA,ni non plus de noircir la candidaBLE a n'importe cod autre turede l'Autre. Misant MIT l'igno tents de cette op:nion publi-rance de sea95 op politiqueque desserais par cesdill&-zarididat pourbriauer/essmeat amorphes etsur la naivete rents quoidtens el matEmeti.zenes du pouvoir.du rest-Al voulait tout bonnementRecevez Monsieur it Ditirer .e.t marrons du feu. sans choquement patient, Me Cassa-gnatveut-ildire(ranche-:ecteur, avec mes sinceres Fequerles partis en preience.i zit ations, mes 0,, salutationsIIavaittort. Le Ciouvernemeet, loyalement,objective-ment actuel qui a .a. sa tat tm solme .t, ce que peat representerzuees.dat qui vat.end respecter -,1-15cr. bun "ore." dit a Paul Magloi-Malherbe DUCUEmeat, avast declark etmaintient re:,istez et son -ondesirePresident du Syndicat encore qu'llrssteraMete '5lades Ouvriers d'Imprimerie ConstitutionCe ne sont pas lea qu'll reste?propos non desinteresses d'un pro.Cette question situee sur.Haiti Miroir du19 an fessionrel quile portermt a releplan d'of.1 tile tire son ori-nier 81 parole. Par aille"rs.Ce gine, par rapport a rattitudepeup'e i.'sorplie, comme te desi-' Cas-a nolr'thL.,...de Ia presse quotidiennerise25 mars 1956"INDEPENDANCE"Bi-HebdomadaireRedaction: Un ComiteGeorges J. PETITResponsableRene S. BENJAMINRedacteur en ChefMme Therese G. PETITAclministratricePoi-t
PAGE 37

00,,,eisuite de h pagc1ation fasse entendre pour un failc'',Cest pourquoi la "SotiveSuite de la page:titution, la mens Assi banal: remplacer unChef '"'ela1 a i r eti 11paide, cesse: les',,,.--::::,tainete Nationale-,elle mime.etautres Traites a se retrouve.eConventions Internasemblees P 'rnaircslLt. rcud'Etat.p u i s deccu-sne-.tlans sasagesse, pora n etreVont lea moindreschcses, deas obligee a. tout momentet40-De reviser la Constitutionale:vent sroccur d'aucun autreSi, 'a Dieu tieplaise, un 14's Pipes. etr,b%-,i titu a xp:rpatrondetsu sietumultueuse, a crujuste deContinuant notre analyse des finssus-designees".Lion",objet et so t tenues de se dis pareil probleme pourrait sus-sohire une apparitionsr.ulentsoudre des raccomplissement citer tant dediffitultes pourmau,Eicha ien. qsa solution, il y aurait lieudr')4.-.14Oleguer, pour des cas deersurles caide delegation fai-Dans lea cas prEvus, les de desespererde la capaciteTout en plaignantc 'c 0Inlnes, UNE PAFT1E ,1a te parole -Souverain Natiopoulbirs accoides'' par Ie Scude l'Haitien de se gouvernerqui attireront un aussi rrala-puissance, crest ezttepi.;..san nainous lisons arartide verainNational.sent limiDe la doctrine, nous retc-droit "client" par un'enjrute delegueequi se (ies omme 125 dela Constitution cc qui tes parlaConstitution, oet nons gull existe deux sortesgnaogunserroauTsdiedmanagnedroenussemiti,J;''Sou', erainete LC.:.:. natce tuit: -LesAssembles pliumicelle-ci tie laisse place a alien de seaverainete:Pune quail,.,`qu'elle est prevLe. i. a: 1.-:. Cons sea sereuili.rent ou stir con re operation, ni tacite. niex.fie1eNATIONALE,l'autre _cart se rend rempte, qu'ur e' kitution-'Contrairement'.'.. cetN eticn del'Executif ou de presse. 11 n'est point vrai qu* LEGALELes Constitutionsrceariellne jeauVenetIltrailull,,CtOaelutafiraalittIf; SouverainetE L.F.,LI.t.,!,,a,.: pkindroit,danschaque une "Naticn legale",pursse haitiennes, danslcurs diver-m'tti cc qua concerneeertaineCcnizr,une,le cicuxiemediobrcger tacitementunarticle ses dispcsitions, ont consaciedans certains cas, bien des,tale" ne souffre aucune limitousles quatre ans.pour Pelee Laurent n'a pas reflechisurdqlationr,cle ses pouv04-s:ton des deputes et des conla portte etlea censeciu'enccsLa "Souveraincte Natio-lent se ccmpare. n'a rienEnvispeons re; eas de'E..seillers ccrnmunauxi tollsles de certaines theories avancees nale" a prisscin delimitermedeine. mais plutot-lgation legalefate par le six ans, pcurcelle des Sena,,,,;.pasdans scn article guard il delea pouvcirs qu'elle delegueNous ne savonsaP.S."eL,i''Sitverain National.ter r:.Elks re revrircr t sUr dere"11(le perup'etl'aura d'autres organismes, 'ids que:s,s'ilcNoTellreS,,arriivi elr a dNe;'.dn:'Constitution,intitulee:De leaelectionsprevuespar lea"cederA la section 111de la eonvr cationsEcialepour delie de scn sern4ntde resVA:son-1)1UNationale, l'As-1.,iren cleestion, trapecter la Constitution, payee semblee Prirnaire,ainsi quelealignes'e-rAsserriblee Natior ale ncus liarticles 39, 42, 51,-8l,et 69que, de par sa volcnte scuve nousl'ai, or s du-me tie au decc de quelque chose, cc nl'artic'e 43: "Les deux delaopresente Constitution'ebut de cet article.tait Pas de Iscolere.Chambres sereunirenten1.n point important Est a truit rerrprtrrent pcse perAux attributicnsLaons ii-.raire,Euil41e pcuple) aura dace, etes"e( ourrierAssemblee Nationale darn lesretenir, c'est que dansl'uncet article 77 A/ora'aces Pouvoirs, mil ne peutiices prevusPar la Constituou rautre casdedelegationVcyez-vous, Me. Laurent. rien ejot-ttr n en retrarcher.tonet aussi pour l'Ouver-de manciat parle Souverain on Nupie qui delimitleLel5criverain 1 egol a unAries une assez longueture et la cloture de chorineNational, il est forrreliementChef de l'Etat dcscn pays. drcit DIIVINL:E, disors p'u eclipse, l'Hehdomadaire "Lcession.'prevu deslimitationsauxa avcir Egard au x lois '0 merot LIM11E, auccrepuisszu Courrier crliaiti", diriee par-4',.-e-Plus loin, aParticle 45, mandats des pouvoirsdel&Jme a la Constit laic r Icc, en ribsence du Scuverain Entreconfrre Samuel Delin lit:Les attributicrs de gues,ou organismesmandaQuel peuple irdigne. sera Naticnal, i e i.cr.teu,s, rrerter vieux, vie-lit de reparaitre.VAssemblee Nationale sont: tEs."0vergcene cue ea frraitl Ne leaatteibnticrt du1 cuvcirNous saluons avec plaisirlo-de recevoir le sermentA rarticle 43 de la Consti meritereit:il pas,ee peupie, k.-gal,..,le retour dans rarenede canstitutionnel du,Pre tution,deuxieme alinea,il d'tre plfutle de Is cernisoleconfrere et lui souhaiton5 dsident de la Republise lit: "LesPoi voirs de rAs refew?NCI,: 1.1.vEyt.rs pas a succes.Tie;sen blee sontlimiteset neLa Souverainte Nationale, quel oiganisme eolitique MeesidE.M2o-de deciarrr 'a zuefre fc.'..uvrnts.'etendre a d'auires rent dansI'L'riverseliteS. Lauicnt FA:ill:aecru-ondanitespr Irapport duNu rtbjets quo ceux ot1hi font des citcyers,n'apeint. de her3a.-Ir''''1'"."`14"trt, de plaisir l'invitatiOn ao ni =Netts attNctisillaNt.c triirvoir Executif;spezialementat tribuespar piiissanceplace au-dessus tacitrment' rarticle 77 de lameri30d'approuver ru de relaConstitution.&elle et readniet aucune con-Constitution.riage de la charmantedernci,e1eScrait-arevnionDaniel Fl."ieter le. Ttaite. de NixFrararticle 125 de la Cons trediction.cecetteVietoire Jospitre avec le syrrratItiserves du drolt internatio-mai:chec;e Janvier, suivant de leConstitution,hors les cc point de vue de la doctri-nuis-2-dresse du client auquel Mrla "Souverainete Natioleo mode prevu par laloi, fem prevues. Me. Sejcur tie.Dana touscas, Is ma/a-d Haitikiansomilia...ammassaaTurbinus HidroulicasProYectudas param.Fullsioriuiento Supremoas,periancia adquirida en Is construe-iliasds alEttimis de las plentaa hiclro-askicturicasmfzgrandec del mundo, permitsAllia-Chalmers ofrans las merman doonamiento elk:lendselevarlaa.Allis-Chalmers fabrica toda clase de txu.-bia:uaa y acepta &donne do turbinnt d.elastastrucciOn especial pars -01xr"4Ica re-gdilitez3y obtr ner el na.lxisno-tenc:irnienkoao cads in3t4.11.1c.i6a. TrzubAnnor-arca gzneradorm y etialPe" net4*-CUANDO DE MACWICIARIATRATi, CONSULTalieSs:,ALLISN.CHALMERS11 Fabricanis did SurOdo Mai Grand* doEquip*, Industrial** *a id Mond.Le Blum BAbytarsocL'7NDETENDAKEBANCOCILIT-te nom gen1 sulfitvers.alite Natienalepcut ceiduire a des ealarnitez-Itter-tion!Qu'ciiInc,rnrr,:erne'Me. Sr.:lour I,turint. (law sqpdesir do voiral.reer tatwent un a.ticietie la Gtution ct p.rts.Aitesitutvet.formes et vnii: quo ceje,t.vues, dars snte de vr.iralio lc Cut; riol'Etatssu serment.re rcdout,.t-np 5evoirs'ouvtir devan'luila boitede Pan,dore?En-outre, est-il sense quelabSouYerainete Nationale se(7-^Cette iouverainef natio-du deuxierneaimanchequedeLa Baidictieury.on nuutralenale, quandelle s'exprime,janvier?Ieseradonneele tamed!7 Avrdolt avoir toujours le dernierSer,Fit-cea cette Assernprochain it0 Inures :0 elblee frinpire dont lea pou-n l'E liparniss aledrc'Seinmot de son cote.Elle ne sevoirs sont limites?Geraridvolution: C'est toujours dansnous adressons! seAu lcuneet distngurrIlfait entendre que par la Re-Seraii-r.eal'Assemblee rz.s d'un bonheI1 "nurnoosn:ozarsun frisson de Parne collectivemielle s'exprirne et trarsmetNationale,a'laquelle le SouzgFiejivactit Ipeiutrrse,p.alryencestAiter:vir:ncerairi Nationa a enlev1.04sea sentiments; elle ne selais-le(rtesnfoileisi.,partio.nsdroll de s'ccruper d'aueun etiteu,se point diriger. Certaines revolutions,une foisdechai-tj_.,' a''ljet, c1. Ce."., 91611115nees, Cprouvent beaucoup deMe Ernst-D. "C'oulanPS laLonsLituticneof,,,L,L.....e,P2difficult Esa sa rte. ter.vocatLap: pa 01,6t' a ""1e N.1-'11:): rue du te nty.En presence de pareilfes consequences eventuelles,nous tifIvo,llPiri`no're au2,1 n't nTel: 1sommes certains queMe. F41., la'-li'tsour nousEli: r. m,:rt'l hres.AaBINETjour Laurent no sauraitdee.i4C`TC,' 'II :.CS. f Vi; s'-'rli'(I ro' --(7.-eie:or ,I, -rP.I.:a,rer le brenle de runiver:ali-g6(,''c'' :1"" k Cl,(1'l''''M VA5,PDEtedescitoyens, qui seeh tat '4,3:,...7'''el"1"'t"-'all ()CAT' -,s4-oi-,dans cc car,tiourrait autoritu la'''''(44,t4Iii' "73 Rue de Frwit Fscr tr sitemodification a ia,tre Constitution. Car lc roamEI,Stoc,1(...(Ire mouvement de eette uni-DistributeuriT4C1,i1,,,!;i es-VS a..--pasees: Hall Att-Att:Rt...;-LVIAGAS1t4 de FETAL