Indépendance

MISSING IMAGE

Material Information

Title:
Indépendance
Uniform Title:
Indépendance (Port-au-Prince, Haiti)
Physical Description:
v. : ill. ;
Language:
French
Publisher:
Imp. de "L'Action"
Place of Publication:
Port-au-Prince, Haïti
Publication Date:
Frequency:
semiweekly
regular

Subjects

Subjects / Keywords:
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre:
newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage:
Haiti -- Port-au-Prince

Notes

General Note:
Package contains issues 127 through 133 (February 2 through 27, 1956)

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Rights Management:
All applicable rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier:
oclc - 25141710
lccn - sn 92020669
ocm25141710
nf-h-000003-n18
System ID:
AA00007287:00018


This item is only available as the following downloads:


Full Text

PAGE 1

7A7 The Center for Research Libraries scans to provide digital deliver y of its holdings. In some cases problems with the quality of th e original document or microfilm reproduction may result in a lower quality scan, but it will be legible. In some cases pages may be damaged or missing. Files include OCR (machin e searchable text) when the quality of the scan and the language or format of the text allows. If preferred, you may request a loan by contacting Center for Research Libraries through your Interlibrary Loan Office. Rights and usage Materials digitized by the Center for Resear ch Libraries are intended for the personal educational and research use of students, scholars, and other researchers of the CRL member community. Copyrighted images and texts are not to be re produced, displayed, distributed, broadcast, or dow nloaded for other purposes w ithout the expressed, written permission of the copyright owner. Center for Research Libraries Scan Date: March 20, 2009 Identifier:nf-h-000003-n18

PAGE 2

LettreAttirernotre pa)inais leurgrements,DOS sites. =et de nosParis-ilsrne et artculimair eW(Billia00140401011PORT-AU-PRINCEHAITIIU technique Sud-Antricainedu coup d'Etat...DEII arrive quo sonvent no-(Suitevoir le numerolundi 23 janvier)tre esprit s'attarde stir lasi-On coil oil reside la ressemblancefondamen tale en irele.stuation de notre Pays et qu'deux Ameriques l'anglo-saxonne el la !aline: eest que,de en face descsproblemes,part et d'autre, l'accent est inis surl'homme qui goucerne nous nous dernandions:nouset non sur l'assemblee qui con(role.En France, l'electeur trouvons-nousen presenceexprime surtoutdap.s le choix de son depute, qui dons d'un cas perdu?sa pensee seraessentiellement son defenseur;il est rare quoMalgre notre ignorancele simple colant soutienne de son approbation conscienteet sinles questions d'Econcmie,agissante le chtf memo du goucernement: unThreiers,tin noussentons obscumentClemenccau, un Poincare, dons la rnesure oti us expriment quenotre veritable talon d'A-direciement la nation,dcmcurent, dons noire personnelgouvernemenlol, des exceptions. Alois en Amerique, le pros-tige' du controleur peilit regularement decant-redo( de tindividualiteqzzi commando. La raison est sansdoutequo.thins un orgcnisme social ncuf. les problemes qui seposent,brutaux etsin.ples, requarcnt la decision rapide d'un exe-cutif energique. L'assemblee repondclejii aux besoins d'unerepresentation plus complexe,oil les preoccupations negalives semultiplient.L'Europe liberale clu XIXeme sieclechargeait les Cl ambres elvessurveiller les geuccrnementsdont on coWaittarbitraire. Mais, aux Elats-Unis,DansLos Republiques,le pouvoir execulif doit etre le plusfort, cartoutc o nspir econtrelui;tandis quo,donslesmonarchies,leplusfortdolt Pt.. le pouvoir legistatil. car tout conspire enfavcur du rnarque. D'aii la necessited'altribuer a un ma-gistrat rept liicain plus d'autorite quon'en possede un princc cans ii tot.=mei."Aux L.Unis, la puissance presidentielle est done conVoir suite page 4fouristes dans appater le touriste.c'est de-tri_stourner ce dernier denotreen guise d'a pays. A quoi bon d'alleralors,Quxenti.rdre tic's air.s.=',oiltervisites de dais in pays inconnu pouranlderfleauimonumentschille se trouve dans notrehoportation.En effet, nos possibilites sont trop faibles pourpermettre, sans que nous ensouffrions, tine si grande eva-sion de nos capitaux.Nouspensons donc qu'uneamelioration dans ce dcmaine entraineraitune ameliorationdumal que l'on pourrait appe-ler-indigence chronique",f aePor -au-Prince,le 29 janvier1956Monsieur Georges PETITDirecteur-Fondateur de l'Hebdomadaire Independence,EnMon cher Directeur.Dans son editionde mardidemier,l'un desineffables co-directeurs du "Nation I": M. Se-jour Laurent, puisqu'il faut rap-Dans le3 emitre, nous ol=Aeront des esban1950.jnir notre meringue de nos luidonnerl avi-prits poi: ,'.!; :.,bienpenprogrammes deconcert,et teet 20) j1s' p li ue areplique assezex li-1 2eme Annee Nr127jeum 2 Fevrier 1956TPour une modificationtangibleNOTRE PAYS...mation qui est quasi-nul? Destors, nous aurionschercherles moyens quiraviNeraientcette derniere, tels cue; aug-menter le pouvoir craehatdupeuple, travailler a son education afinsoit or mesurede connaitre ses besoins. Car-notre peuple ne mange pas,-,non seulement parceno-pentpas manger, mais parcequ'il ne saitpas manger.Dans tousles cas, uneplus grande production ren-drait possible tine plus grandeDimanche sok, le feu ecla exportation, cequi serait tinetait au Magasincommersorte detransfusiona notrecant bien connu dela place, Economie.M. Pierre 0. Gabriel.Ces points seulement queGrace au devouement des nousconsiderons nous met.-pompiers, le sinistre futcirtent en pi esence &enlabyrinconscrit, mais lespertes sethe depoblemes,les unsraient assez elevees.,plusdifficilesaresoudreMais, la se place cette constatation assez paradoxale:souventles produitsbaitiensnous coutent autant,sinonde leurs qualites respectives.A cela,fauttrouvertine explicationdansnotreindicedeconsom-plus cher, queles produits importes,compte tenu parfoisIncenthepar on processus conlraire,c'est plural contre des assembleesineompetentes ou corrompues qu'oncherche a se defendre,Or, pour arriver a une di-Nous deploronscc coup quo les autres.en lour opposentla dictature depersonnalites cigoureuses minution de notre import?qui est vent!frapper cetac-Est-ce a dire qu'ils soientmires. ,....tctincurs culesidents,qui s'appuient direc-.-tion, il faudrait d'abord envitif commercant et souhaitons sanssolution?(anent st.r la delegation populaireA r exception du Cana.p-da,politi!zt-rnnt de.tradition britanniquelet je n'oubliemsa,rer d'auementer noise pro-le vow sous peu reprendreD'autres nations se sontpas en parLni ainsi leChtli du XIXme siecle.)il n'y aduction.normaleent ses activites.Voir suite par., 2-,eaLE REFERENDUle regime.sul :re est prsent ou ltent. Bolivar, instruitMDU-nulle part ..e.n Ameaque d: veritablee.,pritparlemootaire:--.par l'experwice,justifiaitainsi eel appel al'autorite:Referendum de meringuecarnavalesquemerosde votreorgasm genera-d'une chimereimpossible..voussalutations..apasse la parole.pres axoi ,sans S'embarrasserdescrupule,rappele quovousvous retran-chez um) longtemps derriere laConstitution pour cornbattre unereelection qu'interditalumque ra declare le PresidentMa-"Le National" qui s'e flattegloire plus d'une fois,voudrait de reunir runanimite des ei-provoquerladiscussion sur un toyens autour de ca these, a77qui estd'unecl apeut-Etreraison,putsque,r taveuglante.C'est peine perdue.Voirsutie page4peler parsonnom, avec uMeilleuresinutile tenacite dans la poursuitelement appraile.Joseph ADHEMARancien InstituteurRue des RernpartsEn Villetexteconstitutionnel,articlecarsthisl'eg.bain. SClaissepas prendre a certains pieLe probleme de lagts. Votrereputation de jour-juvenilenaliste courageuxdisptwedelinquancedeow writer dUsugg(reparIt &sorra:.et I>institution.4,,Juge des enfantsplats de chez soi ou d ailleurs,bistorique.s.e sconcerts deQuel mai y a-t-il de ri*of-La longue epitre que nousasur laforceirresistible'L'Opinion Publique est fume,.rnusique 11::-nne suivis des frir au touriste que cc q U edediee notre confrdere eti amime .e uumer0mentsqueInuependancedargu-de Gerard GOURGUE" em-repas croa.taitrit pas ban possi'.'de notrepa,..s. N"cst-ceSejour Laurentansdelundi du National peutse Ploie al'appui de sa these ha -On n a pa. ledroit deins du mendLs mets has pas au contraire nous rendre resumer aux deux points suivauts:seesurles dispositions imperati dire gull y a carenced'horn-tiens. Ceot t..) peu terre-1,,ter. ridicule a ses yeux quede lc))il nous reproche de ne pas yesdu DECRET de la Junte du tries dans notre milieu.II enest un vaste reservoirqu'of-ERa icPhaqrdC. Pi-,idemmnt dconviendraitire notrejeunesse dans 1e-s ants lelager cuisine dans les restaurants cu diners Reilieu:elquelkcirconstanrsctea let de citertout requi a ete crejaquel on n'a jarnais puise.ic.,....rarsPet nausiqvc. C e dest pas mitreoificiels lesmetssavoureux souveraineatau-dessusdela ecfitausujetdes dispositionsus sont en grand nombre,modeste 41.15. quelque parade notre pays. Le touriste e-Constitution.dit Deere..Nlas pour ciltransitoireset contradictoires du ces jeunes, qui sont haute-, xxment prepare. pour aVoir brilauritfalluqueilanon-stanelada?-cloxal que crla puisse paraitre. tranger bien que flatte de noa''-La cuisine liaitienne. qu'on le tre accueil re pen craft pasPour eemierM Lpens 6,no snitlamment suivi un v'cle d'ettcveuille ou it. I., fait partie aumoms que des metsexclusiveis000nde hpointeLau-drentsrait,prurE t)re; chevropassoumiseauxrigueurs quo dessuperieuresdanslestant quo r=tre litterature nos merit haitins1 u ieussent n6dumetier.quej amass un venotresEtsavez.. tcommetaii...petit grands centres etrangers et,e,danses, cc : clu-nts, nospoedonnbi-hebdomadairimprimante une idee plus vraie dercroit, avec deslettresmobilesrquantan ont jamais etc appeles 11.nes, etc cIe isotrepatrimoine notre hospitalite, de noise ur-e s',pa*lne saurat bat.tr.ede vitesse ni clbienerneteaninduiel-Lusedormerrhospitalite de lapre:p r e sacundt.des postes de commande. IIasuiNannite.tionale, de nos us et coutu IToutrn,.7 comesa muss-er us quoutlien luxueusement awe et de ruticlaqui racconspa an estmerne qui,quoictappace. Vsulou s'en kartar pourIt'3.on suits pageWit lite Plse 3pie, iales rum thepeesikeers Da-Voir suite meO.)

PAGE 3

-7121'5'11417fMircitoyen a tsa canclidat..-ylien d'aisi:sonna-lite--:at aspirentd .v--...: lea matnotre destinaims pourune raison oupour tineautre,par tactiquepolitt4daouparcmte prudence que &etc tine saPar Felix COURTOISgesseexcessive,as gardent ?onsilence, cc silence derriere lequelDepuisullestquestioncandidatu 'esa.lapresidn-s'agitcrit des aspirationsinfinies,deldes desirs sans limites, one ambie de laRepublique,onn'aetaon a laquellemettent lineicsourchne calculee-lbesoin(retieabservateur;pe_rspicacedela1;leport-au-Ceci ajoute a la confusion des es-pritsun moment oil les masqaesprmmenne, palm constater sine caraint modifiction derambian-devralerit etre jetes, pour que noustacc potttique( denotre capitate.puissions sroir si nous avons desItsudit qu'onaitchances d'tre gouvernesclans lercIPPnrtunned'enporter.pourquefutur par un grand espritliberali,=la mernelet-ermine un remouset progressiste ou si nous auronti ,,opinionpourque ron sea CoUrtr le risque d'tre en proicun absolutisme. sans humanite.posa tom.cs sates de problemes,Tout de mem% malgre le muti-s7??-..!*clueL'un chetchePercer me des hommes, malgre robscuri-ren.gme duravenir. Beaucoupteno-as metinons, leshaitiensde b4i3.5parlentatorteta..ral.ers de ccquedemain sera.accrochent de respoirun avenirt.diastm quan proche avenirproblematiqua De tout tamps, la'linecollectivite mat-perspective dun changement deheuzease.reser.....regime, par la fin crun mandat preLernalneur esque,sidentid qui s'acheminevers sonterme con titutionnel, a tor,. oucm:tetteartaire,leasourcesdirrarmatiOnssontpresqueraison, a tudiours nourri leareves:iinexistannit,etaucunpronosreves puur le pays, revs.,de ban-heur individuel pour tous ceux quiticvolatile nepentetre fait.est.cequt pert-net auxro-ne pensent qu'e la. acutesatisfac-C.pagateursdebussesrumeurs'ription de leurs interets. Ce x-la sontndeluxe:enscene, de reprendreombreux,qui ne songent qu'a devenir des partiespre -mites. quicane activite qui avait semble tomher en ihnargie. De temps a au-sontiravailles par It desir de,a..un nom qui seratoutes 14.4 jouissances, pour qui lionEsneurs e,t richesses soot leavraiesaftirrr.e.sansdonneessiaresdautresimport-ants,sch'Hors-d'oeuvreL'esperance etla craintezernuns.des.maimsaquiinteree &aye=d etre ctreonspixts, desnev da nepas sepr."-sat, (...rinntre It bun vinehicti'mitema-,an sans lesel) itst..o.grate ouI on oplutut u.,clarte. Malgrefaiddelesmteretsen,:iarie de ceux delaDiati n. Sc, seuls gum compteattrouvonsan plemeitenailscotoyons deststagnottesgroualentdes isC. rgej. PETIit,Ct,erantRme S. BEN JANIIN1Relacteur enMrne Therese G. PH.TIT.4dministratrice73, Rua desFronts Forts. 73ABONNENIEN FSPort-au-PrinceGd,.s 3103rovince,.7ftLes tout-suet-itsinserts ou r.ontie seront pas rendus,AlcootwAlcooGUY. SSJOURNIIK1Fournisseur supra{ des H8pitauz et Pharniaeiss pourea haute puretE Scientifiqua.altoUournisseur supresdes industriespour son Haut tendement,010Fournisseur supres des Liouoristet POUT sttineomotrableGuy Sejourne et Maurice Vabre P-au-?ceIlIDEP8.'.1. ANClaprdssehItiennea"nstrces situationS,..s et s en .ant ti-silent-d. .j011"queell's'arna toutes les con 'nitridecontieutpourneusecrets_es de la paputation...u.1reaacignement.Cequi...cacdt.escomme -nousdisons,cu.d etreaut.0.1-Felix COURTOIScunt et-reretenu, c'est querant .3: mendeschases,etdu1 Aheatogne a execute un pro-,45124r.,-ancrtent dans easi-(Rinoluit de iiLegranune. dont latealisationlenee,equalii,edejanvler 19551put.as:,A premiere-yam im-,-graeot.alai:.atezOntput&cesOP."pus.adiu.Las,pssur'' esru.-n:s ala apraskien"IN JEPENDANCEtu,te etdu Sta-vanicucelui.crassome,-bdIna pit-:rez,airetameneatctiortgigantes4uci.e,,e,tat:.it.Arep,ns. nuina,...4n, pa, Utt..11T/Cled,ccrha,snun-l'ecneh:BUS re.ates/ p,SSdtheeS, tiOUS pen-sot-tiquelque enose don etreteatept-a..etrerealise.luese Le:no., ode run tasse tides canstderaeions pn-sonnelles etmesquedesMeSdiesp:15tSpoursite meddication eaagipled: none PaysQueI on encuUragI entrepriseon prenne des me-surestassell,at,Paysur,Qui: run posedesd.ei al.ar.p.ra.i.stolls!QuttraversPour une...trots assasscie la page 1's11 44,en momsde hintILO'Sret.,,oyez, par exemplz.au bard de mierde Lmonade:..--:,..:4ne. A CTissuede la_ant gtion n'aura ti'as effertiNcen I-hitt,on ne devra nulle-CU 1945,vaincue, ment retabli la peine de mart, en n e it iattendre I one climi-tImembree. et occupee.Haiti, u.nanuencleednvradiminution sensible,salt-nutton sensible des crimes et,,etait.a.' zero.Moins de des cunt-es etassassinaotsgusibi see' assassinatsqui se commet-;;:(nue at-isplus tot, la Repuconunettent citesflout-,tent chez nous**.blque Federale, privee de 18Au Bard de Limonade. par ex-La peine de mort n'est abo.millions de ses fits et des ter-.emple, et en mains de huit =is. liequ'en matierepolitiquertS les pluspropre.s I rAgritalesnadsiitsasosinats ant ete_commcmA...du..seulcment, excepte, bien-entenden mine B.tutture, estunepuissance NAL,.pour crime detrahison,mondiale sans colonies, sansLe dernier endate eatcelui et dans les cas qui lerequie-materiel de guerre et quasid'un homme d'une cinguantatne rent, nos tribunauxn ont pasment sans soidat.d'annees. dont le cadavre a ete ,cleMalgre roils lesirnpedi_ COd.ttit, grace _aux aboiements desalmanque d'appliquer la pemeie ns gute disputalcn t leacapita,e, pour crimes de droitde cc malheueuxmenta que constituentqua-commun,racire puissances occupantes, touAu constat qui. jutfait pa,-leaLe plus souvent, il faut le}ours jatouse, de sacorinaisatitOrlt6S policiereset' judiciaires dire,,t appiicationdecette pet-sance industrielle et commer-de Limonade, il a etereAerecierue" ne n a pas ete $ .iviecrexecu-elate, elle -dame le pion, sur -Is corps de la victime a ete lcoupc tion.Matsdes points, a la Francea cde machettes.le grand mystere qui t.On sait que Itsprerogatiet a i Angieterre, et rogne inencore, toutcrs crimes.c't..t. Yes constitutionnelles (.,u Prelassabiem-nt sum-queles debou-knejU lelet Mime pour Ies mier Magistrat de l'h.tat luiches des hitats-Onis. Ce peu'_trois cas sos-rappeles,is m-"mil i. nn laissent un&esouveraine apprepie rude, tr,n eat parvenu 'a. mareIvailleur, dynami-elation en matiereexecutiongut atopiniatre, torge sonsurples vrais coudabie,, :1:14Ies arrestations mit ete puree, --a.leine de mart.dmtestin de ses proOres mains.'ecoinifrsnae toujours, Uri n atuOn ne peut discuter de tel-CAtlemagne, quia reel' af faai;des...suspects1s perogatives, car, pourlemomsdesEtats-Uus moms de milLes aqutorites du lien,poursui-/8u2,erior, it y a la conscien-'bards qua la trance et rAncent'toutefois,lairsenquett.s cc de-jhommeet le sans de la11Man il parait que 1.svrais au-gieterre etbien qua suppor-teurs se. sont biert t.,:res..et de-Tesponsatalite decelui qui atant les trais de r occupationlent meme lea investigations...les la charge de lacolt munaute.aillee, s est tranchee d'emblee plus minutieuses.11 faudrait,peut-etre, unOne place enviable sur le marLe I3ord de Limonade cst done exemple, meme plus crunex-cnt international, bousculantdevenu aujoJrd'nuile repaire des-aessayerdes assassins.emple poursayerd'arreterde plus en plus seaconcur-cette vaguedecriminalite.rents par la haute qualite. de"L'INDEPENDANT"Maisaussi,importe cre-finsLe tavorideI evenement.tvlais---,.h-sesproduitset leurshas(Reproduit de 4..'Independan, I viter o'agir aveugirment, carNous vivons aujourd'ix.hui dans nk ledwunain,c'estune autreduCap-Haitien du 18 janvier le discernemet t eat la base saipersonnantequi,dedare-t-on, a line angnisse,d'espera. aceetde 1".C'est que ronaeu re1956)crainte: esperance qu une crise econe de toute action entreprisekesrhettieur.eschancesd'trenomique hopprokingee arrivera COW'S, pour regentrer son Eco000pour le bien.A la verite, ce quilelua to pr'lire Magistraturerin -a son terme, et que peut-etre nonne, a des mesures drasti-IN.D.L.R. NOUS COMpre-'" iaut ohgrade it Kepublique.Le tat(eat que. aux des-bien retat&esprit creeil poirrapar d'inge_ tortetre remedie au PaUP6riS ques tempereestenir avant toe. c'est plus desoat. ,:X.....33.4.3Cla vill s'a-me oil s enlisent les masses: crain-...ittus dispusitionsfisciies. par cette vague inquietante de ceirite dansladis.rIbutionte qua,les contingences mauvaises;pat nzefaueresrequiresdenlandicapent reffort du futur re-Loin de nous 1 idea d*eta criminatite a3nt n3c:e pays ses.. ude la justice en vue de rendreeon. 4,1 Princequiresident debuttue comparaisoentre,-13is possible rexecution de certai-pinsenplusunpenetraotele gibe. Fasse le cielqua lesdid-oatrouveetr.: enP' ,oieclgeants gue nous aurons apt-esyacCc gte.d pays etlenotre, quelque temps Cl. qui asansnes pemes prononceescontreznon_e souterrainaelapolutou-tuel gvemement se condunpui.qu,us se trouyententplaces, doute inspire 1 article de no-certains criminels.que,cette-ciprisedans sonde t he torte ou'une reussite &la-uanamen aes dom lines,sur tre conf.ercapois. MaisccL-a Justice Haitienne doitmeux jouer son role flourchu-la quipartem.beau-our laisenspejoranf.II-----mutes.Lependant, nous me qu1critai.ceque "tautcoup etJdaSte.sgudsevene-sauve.orde de l'orclre socialde prosperite ls."I on mine en brailleItsforcesvivescxatimi, min l'et.tnecessiteLine verhable lists.ccbouchers. Pus Cie superIluS1nos 1...iertssonnt places Clar.Stesatnetagede la Vatne en a4 inidtwor-..attareder i,egardAeuxcategoriesd'indivi-tanteleureffort.reussiteties cchettes-gut devrsoinanifos_er suri-altmmensement dif-er dolt etre mieux infor-par un panca paycette prosp.arite qui n'estvalable croyo s que I experience allequ onis .ura ps e;fective-ment retav.i la pe,..eflit,. t,.11111.usezib airi(If,-eRuedes Miracles No 18c:enn, maimn Morpttau en faceLe journalnnde Moerrier P.m.e. Vous trou-`cIn dep ndanc,,.VerCZ tout un as.mrtiment diversliv e-.assi-s-tSier,.Chez Hermann GAAJTIERGrand Rue 128, Phone 2324VoUStrouverez : sac d'ecole en cultsouliers etrangen" pourfillettes, garconnetsat adults/SouliarsClaston ; Fortune. Etonianpourbomtoes.sandals'RecordiaS ouliatedottes! pour gargonnets, Fermeture eclair' 4a 36 polleesSocket.Gedatex, Chemises krt. neres iirrow, Cravats'Chaussettes,Mouchoirs, Pardes us; Ceinturas, Ombraas, Culottes 36 'a44. souhers Tennis etF culsarsdebaln.Chapeaux do tains at de paths per dousaine,tuionsat asmanes en caoutchouc, lacets, boucles pour sonnet, Corages,jupons Nylcr at lameI wimps: pour &Mier snites 2 lamessucii..,,,*'out until ann:ePour vos cadeaux de toutes sortes n'ou-bliez j-rnais dpasser che zRusso Freresqui satiefait les goiits Les p!usdelicatsEt, surtoutrn, oublitzpas que c'e st la mai--son qui a la specialite des articles,tells quetitmontres, braceles ;no itrey, pendufes, lunet-diotea r e tontes les qualites, etun assortimentde.Frontsortb de. bijoux aux'prnc. imnattabies.Russo Freres

PAGE 4

-Dan* s Ieland rnLa conaboration Hai.;t-'tianO-Arriericaine en 7 4:1.5,d-e la page 1te.iLon-Tagil=aselequipeet, parsuter,tit, quadri. prevalcie trim attire rjenee:logique.I. araziieI.95sleuvrecepbaleszasirriposant en pr..-n;ant a s5n farneux leapLts,heureuxa.uzi..-ic.-...4enVouymq..,:icid-cequi creamrne.e.srelationse de 1 anti.atutsconstatezNcus-arteme. oomon.clter confrere, qu'-Indep-mdaniersuce elii*ii s'ecrivit avec tin El haitiano-ainerical.:es,...i:-....lacell ne sleaervepas et eest sat qui as 13rulales aucs Pouretre cordialites'estaffirmieto tznieux. La tempfiTaturehaissetroppsis du sold,cours de cellequi va bieri-pas chez moos.i...ei .,.atr.algie-tatflair partan:driga:ars000tangibles,y est au ueau fixe... comme dansDlapresonedeolarationtoute la Reottbliqutraill-ar...Ainsi donc.' damsle numero conjointedesdeux Gauverne-XxXde mardi du Nat onal, le tandem mentshaitienetamericam....incecony...aspour:la-L.:leemi.a.i.., .ment wrmale parce qule tempsSUM ....4..,:us .;....,112.Mtn :::1-7.1:1-laproprocndine,etdonecertamsLaar-ntL a-.....,-. n...4.te2,t,chart.,i'L, Lau,: que le"soaveseron. finances p ades contr.bu-pestp. gr,.,-i-L -.t .zt ..--1, re ram' orgdoiserd c nitre n?tre pauLions mutuelle.s.representent desrein.ge,an-Ld.ii,ar, /-n,,,,, vuC Instil.. azionqui n en peut tlepensesde$ 5.278.000 icing.s...cornmt.s,4,4=er jri,m ;it du plus. mais..millionsdeuxcentsoixantetonnerre oh... plu r ,,,,.nera...n eat sealement une chose que dix-huitmuledollarsdu seulcom-ne la petara........el't,....es vm m-tscursoabhent toujours cote americain.usfis Loco ou desmasa:Pet es dc nous L:ire. ...eLt que qt elkqueLacollaboration entrelesvengeresses piarvio' -rite-doamit repoque Lt sous quelque latideuxpaysevoluedone damscement IsChef de neltatetle tude we cc soit, il n'y a pas que oneatmospherevraimentle-porter 1garder1pouvoir.le peuple a pouvoir m.ttre au ranconde,etconstitue un facteurPar probite. apititonsque seu cart une Constitution par la vio-importantparmiles nombreuxle r as.iuranceavt...laquelle Me. lame.Unistoire nous enseigne pronostics favorablesdont nousLaurent ann,nee it. L z.,,,,,, que, sa rnise enL -Meuse eat,le saluonsledebutde ran dea permis d'infererqiedarecu Plus souvent.Isfait de rArmee grace 1956.cextaine confilencede quelque qui se melt.Parfths,clans leaLe Gouvernemeritc des E-souverain detenteur de baionnetpays o6. elle est laseuleforce...tats Unis d'Ameriqueet letes etde fusils Thompson...et. l'armee..,. de fairepencher en Gouvernementde la Republi"qui mit..de gaslacrimogene sa faveurrequilibredite demo-que d'Haiti ont annonn.1 conaussi...cratique.II Ia,pourtantune autreEn Haiti, a rArmeeetla fointementle31decembre-supposition. Au cours de sea voPolice se confondent,lamission 1955 qu'il eat intervenu entreyages frequents et ripetes en Ade rune ou de rautren'e_stPas lea deux pays on accord en=coque cu Nord, Me. Laurent seulement de reprimer maisausst veriu duquel le Gouvernementn'aurait-ilpaseuropportunite et surtout de prevemr.Car, ondesEtats-Unis met Ira a la-d'apprendre rartdepredire rapent toujours compter.ctoyons-vemi? En ce cas,IIlui faudralien faire attentionpour eviter lesort de son imalchanceux collegueArnar qui. voyant.ne voyait pas=du tout cc qui rattendaitsur no-tre terre pourtant Sihospitaliere.Oui, cc sont des choses quiar--rivent aux fasrm'Laurent-rora-sic!OX0Nous evens I pn .q.f.de leougueux co-dmccteur duNatio-nalque leduo Pierre-Louislean, reparaita son tom-. Corn-cue si Me Laurent lea awaitini-ces jeunzs itessieg-s se muent.en_devins, eux aussilli eat vraique. rdlustre Clysse eat on grand-specialiste de devinettes... De me--a .s,t-,leadiversprogi.ammes crassis-ke.ne. Pierre-Louisleast,plus d r...lctreparcepuenous, sur la neutralite de cccorpsdisposition du Goucernementqui, en aucun ens. ne pent etre d'Haiti des droits detirapejuge de questions politiques. Entotalisant$ 4.175.000aufin, ces messieurs auront rendu sincours de l'annee fiscale 1956.fier service a la Nation en mettantleamilitaires au courant de cc qui pourlea objets suivants:se trame contre dle.$ 2.000.000 pour des pro-003jab specifiques portant surfirr:gation,lzs routes et l'a-Ces soulevements dont pare melioration del'agriculture;lle confrere riont rien de nouveauS 2.000.000 pour la con Ii-pour nous. Nous awons vu a roeu nuation des travaux lies auvre rjartisteconsomme. le virtuoproet d'irrigation de la Val-se qu'a Cie Sterno Vincent dansleede l'Artio'onite-rorganisation desmanifestations'-spontanees*.Nul me pent se vanter3115.000 pour l'assistancede pouvoir atteindreccMaitre, technique dans la Vallee devoiredepasser.l'ArJnite.En dehors desclroits deVoir suite page 2tirage ci-dessus, le Concern e-:-...asameasree4 "'Le tourscne......1.1.-,Achetez un Billet de la LoteriedeTEtat Haitien, un organisrne. de h'auteipartee humanitaire et sociale en mene-temps qua distributrice de chancesIliverses11FOIMIONEl.gu-: nos menageres d'autrefoisLa gigarette Spin di.eirmseat..emilmosJoseph Nadal et CoTelOphones Directions: 3489 et 2238WOLF ENDANCE3nwon.efaingezpairS LARco Buyezles Bo ssonv gaZeusesLVIC tmerit des Etats-Unis depen-sera $ 1.103.000 enHaiti al'occa.sion de son Proglamined'Assistance Technique donslea domaines de l'Agricullure,de la San IC Publique et del'Education au cours de 1`.4n-ne fiscale 1956.-Circult-Artibonite* des 22et 23janvier J956-qui'''.fendre, autant que notre laterature qui n'estpas encoreenseignee dams nos ecoles., noschants. nos danses etc. mareart culinaire,Ludoyic Merin LACOMBEe problegueesesuite de ;a p::.seayant ete bourskr.:t, siitgouv,,rnementdun gouves m.zt etaa,soit du .e institut-onint.rna-tionale guel-onque, il en eatdisons-nous, qui,ontd;',re-tourncau re.: e a1-2,... sgleo,z. etudes teanin e.. pourn'alloir pas pu obtenirLs esituation en rapport a.vec leurvaleur. II en est qui ont ac-compli cc geste, nous dirions"heroique" de venir dormirici sur leur parchemin.Gerard Gourgue estdeceux-la. Pendant deux ens, ila etudie, a fasatisfaction deses maitres, etgrace a unelomrse I lui accordee par leaNations Unies,lea ploblemesqua pose Indelinquance ju-venileen France, en Grece,en Belgique at au Mayen-Orient.II} a environ deuxans gull eat revenu au pays.Et il est encore brePourtant,ccnest passansinteret uninteretunpeumitige,itestvrai que nous avons par-conrusadernierepoduction:**Le Proo/eirwde la Delia,quanve juveaft at rinstau-tion dujufze des Enfants"-Nous disons"Interet rriiti-.;.8parcemtI notre attcnte, raspect spe-cifiluementhaitienb71,o-rrls et& aborde EnV}e:at pourtanancomprend biest que n'ayantpas ete employe par is gait-vernement,ii n'a pit etre enrnesure Is mener d:s enque-tesen Haiti etd'avoir eamains taus let elements &in-formationet d'appreciationqui 1Ji permettraient d'opi-ner utilement_ii aurait puseulemmtnoas avertir sur la page degarde de son livre quRapaart survov ge ecritl'i ,tention de 1'0 ganisa-tiara des Nations-Uai--. Cestmait ut. un jean,gmeritec1,-rencaurr, -Tie 1atfl-,s lniceeh sit an ugdl;bra'rie.Me Erne:. 9A v o catVP, rue du CentreTel: 20169 hres_ a m 5 hres g ca.Parloir FunebreTransfere a la R se des Case,nesBloc corn pi ib entre lesues de PT aterrrnent et Hamme-tol Killick. On trouverad esJol:esouronnesMortuairespourles tombesToutes dimensionst 1.4 prixALL-IS.CHALMERSEl Fabricante del Sulfide. Mu Gironde deEquipe* Industrial** en el Mende.7Turlinus HidraUlicasProyectudas pareFelcionamiento SupremoI.saporiencia adquirida en la construe-tAincIa algtmaa de las plantas hidro-alictzicas nuts grandee delmundo, permit.socks Allis-Chalmers ofre.ica las normal, debencionamiento y eficienda810v:ideaAllis-Chalmers fabrica toda clam ale tur-bines y acepta ardenee de turWlas deseastruccien especial pare)0N: re,issuitos y obtener el matimo rendinmentees cads hustalacion. Tamtruft. n propos.Opus generadores y equipos aaxaorloa.=ANDO DI MAQUINAR1A SRTRAM, CONSULTING&EreritiOlideiweAssidbonene.kaSSIWINA,equip= Anis.ChshassaINNIOrs.Suite de la pagelgue haitienne, Fart culmaired'Haiti est d'essence nationa-le.Ne pas en tenir compte.c'est faire bon marche de nostraditiois. de notre sawoir vi-vre, de notrc politesse et nouscouvrir enfin de ridicule. Denombreuxlivres de cuisinehaitienne ont deputs paru.qu'attendons-nous pour nous inspirer de leurs recettes.alorsiles transmettaientoralememlis'impose depuispinsde 25 ans par sa0.a le,,rs descendantes.i utsse cette modeste sug-qualite incomparable invaiable, ses tabics gestion imprimerchez'nos.selectionnes, par son arOmeet un gout excompatriotes la volonte de de-Agents distributeurs:LieLi.A a4 L iibutter r

PAGE 5

INDEPENDANCEIL! titiumBAIISANCOURT-le nom 86111 soffittqw.; ifs orjanes-btint,..tie ta voiortic duseull "Leuialcu.'teeairri a or7111.gas enwre ri ussi a7Jar asasin:a:.these "Rt.: .:1ection quann meciarat.GA' nen-cancueitur.inalgrt.: 6 Constitution"faites dans la press e etranzt.-aliNouvelliste. ni "Le re pr le PresidentllaglJire;Alatin"v' -Le Jour" ni Ce qui est deje fortsignifies-ni ..'La Phatif, Nos confreres qui sootlange". Aucun de ces confredes "clairvoyants" pleinsd'ex'res n'a montre lemoiadre perience des realites hainen-trithousiasme c,i faveur de la nes ne veulent pasetre enthese"fcnte. pongnette' et reste, ni avec la "Constitu-"macle7-f. gun"ou de tion", ni avec lePresident de"gaiac" cu -National". Bien laRepublique, ni avec lescontraire, "Le National" "soeux secrets" del'immense'en plus d1ur occasion, a d majorite desHaitiens. Cesse rendre'a revidence que voeux secretsdu peuple ne-es confr'.esne marchent sont sansdoute pas lea voeuxVas, ou di,moins, marchent secrets deMr Richard Cons-flutionrinterdiction, vous soquantpagemeriter. En effett--La Technique...par cette derniere".vous entendre parler de "forire article"Ils n'ont done1.7Suite de la page 1peutmeme direq_ elksEn voulant done quand mule d'equilibre" et "cl" antemien retainque vous noir*soient cyniques, parce qu'elmerne, cotite que coute,forgonisme"qui dexisterait plus. faites dire que le State De_trebalancee par des institu-,,...,.,.lea semblent sepratiquer le cer la main au President Ma "Formule d'equilibre ,c est partment s mteresse a notretions legalesdont ropinionplus simpi ement du monde. gloire.exercer sur lui une bien dit. Mais comme tout cepolitique interieure.4publique ruetolereraitvrai-N....oustouchonsiciau Malheureusepression,ces qui eat artificiel,on ne voltNous avonsparle de l'intesemblab!ent pas l'annihilapoint reellementmalsain de Messieurs du National 'se rien de durable ni de stable ret que nous parte ropiniontion:le role assure notam-orr ganis me politique sud-ame reveIten 1 es mauvaisserviteurs Toutes leainegalites,toutes publique arriericaine repre.sen"''anent par 1Senat depuis la.n.cam:manque de respect lea pires conseillers dle'un Gou lea iniquites d'une part,toutee id parses journaux. Ce qui;perm en eat lapreuveIIpour la legalite.Nulle part vernernent dont us se reclatea les haines, ettoutesles eat Evident. Car aux Etats-Tien eat ntllement de merneIdant on ne pane plus ment. Ilk essaient vainement a i g r e u r sd'autrepart Unis, le Journaliste respecte'dans l'Amerique Latine,it "Penabondamment, plus eloquem 'de faire demeriter le Presid e m e u r e ntIretat la le lecteur et obeit a sea tender',ron abourit presque naturel-"'tient, plus savammment mane dent a sea propres yeux et, tent. Les unes et leaautres ces tout en e.ssavant de les momleent a l'abus depouvpir.du droit, de la loi, de la Cons ce qui eainacceptable, cherne sont que neutralisees par deler et de lea "diriger. Est-ceLe milieu, leaprecedentstitution. La lanque espagnoclientI faire demeriter le un habile jeu de bascule epui une deformation profession..'incitent si normaemenqueltle, oratoire etlapidaire, se pre Presidentau xyeuxde sant qui accapare toute r atndle qui vous porte a assimi-r arbitraire s'integre sansi-te sibien a ces affirmations ia. Nation et de ses admirai tention et. lidetoume des ler opinion publique I gouver'Ane dans un cadre verbaldpee ledoctrinal es qu on se demanae teurs i l'etrarger, I lasuite vrais probiernes nationaux.nement?%alit& Ce sont lea constitu-Sile simple plaisir, Presque de sa categkions elles-memes qui donnentxurpnttadd*lamerl'etde siege, de susolique declarationCet "antagonismedont Imots sonores ne se suffit pas. rue pas violer laConstitution ciel. On salt que notremaisonphysique. de prononcer des de non-cardidature,afin de vous parlez nest que superfi-en Pespeceiui-meme. Vic-laquelle il a jure d'tre fi l'abhore. Mais en l'ignorantQuantl'argurnentatiorsipendre lea garanties constitutor Hugo, cet Espagnol, indile et gull a pour devoir de systernatiquement on nefait juridique" vous avez etE lestionnelles:sans douteneventait des noms propres ma respecter.le 1--e que --dans lea`,L'opiniondu journal "Leque le creuser davantageet premiers, diers confreres,a:gnifiques qui ne signifixceptionnel-Quand "Le National",aientlui donner la base quifaireconnaitresapertinencer constancescrien: c etait par purevolup-,-ter arevenir comma parole deesandisalt trop cequiaime pas seercereteverbale, parce que cescreuarlera de t unani rnent enveilleuse comme le votres a eu menle a parler deproclamer r tat.motsx pique cela v atre.mots somptueux -sonnaientmitee t opinion publique au-feu qui couve sous la cendre notre "staff de constitution-V, suspendrelea garantiesvie'de sie.bien. Nous autresfrancais.tourthedtaine. genre 1/edu DIAN.saqui avons pied sur laMedi-bien noter en toute franchiseRendre un probleme tabounalistesEn attendant queeseil voudratonstitutionnelles, ccnestas une simple formule, celaeignifie que, sans interventionpouvoir judiciaire, en de-hors meme de toute incrimiteflon, le gouvernement poura expulser, miler tout cito-tyen qui lui paraitra indesira-Tole:pourra de meme arr--ter discretionnairement,en-'termer danssineforteresse1.deporter dans quelque Ile loinl'd'tciences.plutot qu il ne les hed'un im,iortant secteur de laztous cenxboeclarcrsir.,rectsdarr,,,e. Et cue ..:_culirsatisttraoit secte rcepressehaitienerecresente=reux pour la situriti" de fE-CUILles:-1c.*es7usi cstP..je P d at:i 'c==e;kat, e es t4-3 ire tens seaadu-copes1?jarrtai antentendurversaires, politiquesper-Tionnels,qu,'cf,astitutien clue dans 'cesS.40:1:_tir,stitutionEstbe.uin de di-que la lilseit=. de /a press.-37u-ne2ernent NiIee*Vont qu'autant que l'executifritusement et. consciencieuse-i.1e voudra blen: La carrierement. la signuication de tex-Tatum ouverte a lafantaisietes Cont .es pr.iticiens se. moitt parait cependant pas en-quent, et. si l'onsourit,lea'tore suffisammc nt largecctr docteursriintent du doigtainquiiolen cans -t(rgo-les articles qui scot la garan-kce quipetit restes,vt istit.. ou droit.La loi da deest, en fin dVner de tex-kits constitutionnels:ai de la paio".ene subsiste-Machines amercameseklri.cntsjunstesdiscutent., se-vottique. menie la plus re,..enAV6uons-le, c'e.bistcire rri?;tste quedans leamots.te, de la"s2Pteplup=t des jer,s d.e. ecnwitefseulequiAuserique latineest P1eineccs vioItionzs, dant en nesuivie)-.111.=--.11111kal6.4afk_nt,\ation.....ueeseus,.. sat. cc. se_efolee du Nation.:2ntent oas 1, ,girli071 ra--l",rue roublions pas,nehi'e ent et officid.a.,par Chacha, Basqut ,tlesdans le .meeneorbite. Apres trNational" rue saurait me por-eelan y aura (lila tirer reScchelle.ct atteridre patiemment.,allemandes(auz pis, defiant touts concurrence)Moteure Diesel fixes (stationnary DieselMotaurt marins(marine'engines)Groups. gioerateurs (ginerating sots)Pornoes d'irrlzation (Pumping sets)Pow tie soudure (Welding sets)Moulls,mats (Hamrnertoillo Ws)Moulinariz (Rice mills seta) at sisalmachinesrgclarnez tousles catalogues et renseIgnemeastssur metals' allecoand at arnertesdulkMerest ASSin (hag spielaHs611Facs14 trdLae dia mauls is E.fere131210..nd1emen rentieepar Saint Paul.petits satellites qui gravitentaesidsold at,1Pt erent Ma."igloire".de port ant-Le Na-tionarlesait. Elle residerai contribue, a rappele cetteopinion publique, dansd'autre part le President Ma-gloire, I mettre hors &Haitideux Chefs d'Etat qui rue youDailslelaient pas respecter la ConstiiLantopinion, haititnne restdIA I011t.ac au popula tics'esazierspuds. Cc n est e.asserait etre ..-ntreeinee la maszarade crgannee.Joseph ADHEMARAncien InstituteurlanderneauSite de 1a 3ede reelection immediate poseeOn souritdoucement Ias bleu le ttxtede nodsalt defaut.11eatactuellepuisqu'ironiquement run desilest pasle resoudre. II eat ocvous vous mettiez &accordtuellement en puissance dans sur cette question tun simpletoutes leamanifestations de coup d'oeil sur lea derniersla vie nationale.numeros"Inclepenclance"-000vous convaincral nous conti-,C'et "equipement" clue nuons I vans en servir, degene/eusement vous nous re"1 argumentation juridique"....connaissez,combien nese et de la bonne_sont-ils pasvantes de nousl'avoir donne! Et cela depuis1804. Lieux communs! Lieuxcommuns! Lieux communstxoxVous nous adressez un re-proche que vous etes lea seulsterranee,n o u $poulea reactions de lapresse haivons comprendre cela; par tienne. 11 ne rnanquera pasHugo, dont je suis leconci-d'evoquer ses "sortiescentretoyen, cc mecanisme de l'es"Le Jour" et contre deux noprit espagnol, qui dissocieletoirestcrivains du journalverbe, m apparait tresclair..-LeMatin",IIn,edevra1\ laisI`Angleterre.ancetrepoint Inanquer de faire allu-des pays corstitutionneli, n a sionauxcategoriques "Par-meme pas deconstitutionIons Peu" d'Haiti-Journal. IIecrite.. L'Amerique Latine,voudrac.ertespas. nond, n en ague trop, parce plus,nepas mentionner leaque le texte liber.e.lea cons-silencesplusqu'eloquentsLe numere0150

PAGE 6

111111111141111110?PORT-AU-PRINCEHAITIiBiiiieDOMLWAT2eme Anneelqr LLindaLE PEUPLE SOUVERAINNos confreres de "le Natat, S. E. lePresident Majour aux resultats tie leurET "LE NATIONAL"res erme mendeboutt fetla proposition Basquiatdeclare fermementMe. E.S. LAURENTtional"font drolement songloire-pre carnpagne qua ne peutner le ghs de la CunstitutionHeureusement cue ton avoir pour corollairc ineiticti7parce que bien places pour ne peut sans effort comparerla ble que, soit k consecrationpoint sentir lebailion quietcuffe la presse et empechede "Le National"!...ropinion dujournalisteleplus indepenclant d'exprimerCon-me ses Miles endimanches, insinceres et faux sari-teurs de Dieu qui arriveit toujours en retard a l'Eglise. parprement sa pensee, particu-tererrent au sujct de la con-cc qu'ils n'y riennent pas assistera la messe cornme les autroverserelative aurespectfres, encore moms prier le Dieu iras clement dechangerque doivent gouvernants et/eur 'rime perrerse, mais seulement pour se false roar et attigouvernes au Pacte Fonda-rer tattention sur eux,afin de paraitre aussi pieux que lesmental que le Pays s'est don-autres par leur seule presence au saint lieu,setrourant,ne. le 25 octobre 1950, ceenpartant, en Vat de benificier des graces du Tres Haut quavertu d'un decret de la Juntepourtant youtout et sail tout, ainsi fait irruption dons undeGouvernement dont fai-debat qua remonte dejaa deux mois Me. E Sejour Lausalt partie ractuel Chef d'E-rent, le tres actif,disons, pour Etre plus pies de la aria,le plus actif des quatre co-directeurs du plus jeune quotidien Apropos de redo' etionsdelaCapitale!Cc cher co-directeur a done attendu deux mots avantdese montrer, deux mois avant deSE METTRE A L'APPA-REIL(nous alio= presque dire,.. AU PAS), deux moisavant de se decider,detix mois enfin depuis que LES AU--TRES ton( precede sur re champ de course quidoitle.sconduireTEVENTUEL COUP D-ETAT DUN "VOXPOPULI' et oilils se sont visiblement essouffles avant me-sue tarrivez daMaitre musard sous les regardsamuses de(--.-pectateurs deja trop pat nombreux pour etre si neuenclinsa encourager de 'curs BRAVOS des coursicrsmai entrainesayant peut Etre recutrop pea des soins qu'exige parch hexerpresente situation du Pays du solennel serment que pro-avec celle du pass et connongale President de la Revvain= d'erreurs. a commenbisque, conforrnement a rarcerpar nosconfreresdu tide 78 de la Constitution, en"Rend Point" de rExposition jurant de robserver, de la fattous ceux quipreconisent la rerespecter, soiten lais-negation de la force executoisant au --peuple souverain" lere de la Constitution envilibre choixd'un mineur cutgueur. Or nul ne peut pre-d'un &ranger pour dangervoir cc que ces mteressants destinees de la Nation.partisans du knock-out de laEn somme, ii reste toute-Loi-mere se reserventd'offois essentid jusqu'id d'obser-frir, finalement,devantse ver, de constater, que la car-soumettre quand meme un'oir suite nage 4.,LE PAVE DE L'OURSC-s Messieurs du -'Natioses au point dont la justesseIa bataille at evitzlas coupsnal" accomplissent une beest vraiment accablante pour drusquilui seront assenes soussogne qui fait naturellementleur causeet vont jusqu'a la forme d'arguments-massues,penser au fameux pavZde parler de "terrible contradicLatt que nos articlesgarde-rours" de la fable.tion quietouife le confrere ront leur caractere objectif etus soulevent, en effet, des Independance" alors quela seront illustres par des faitsuestions qui nous obligent contradiction est a la base meprecis et contrelables,acc...constamment a faire des mt. me de leur action.Car, exactement commeC'estn y a aucune chance de (romper eDieu quaNous notons, en passant, nous n en sommes qu aux prevolt toutet qui sail tout, tandis QU'UN AUTRE. quin'anon sans satisfaction,--l'invi-pas cc pouvair reserve a Dieuseul, mime s'il a tars lcsautres, et qua ne peut, par consequent, apprecier que ccquitombe sous le coup du sens, aura ioujours tendance a jugesthacun selon ses odes ou peut-eire aussi selon sonfele.D'oa, probablement, cc bruit de... style pour annoncerlatordive arrivee sur le champ de course constitue parlesco-lonnes de "Lc National" du fameux coursier, Me. E.SejourLaurent.Plus grand, mieux entraine et peut-etre aussi mieuxseraj quant aux soins exiges pour texercice auquelilvient selivrer parmi les autreset apres sux,il peut bien aroir lachance de darner le pion a bus et d'arriver bon premier aubutLa fortune favorisantlesaudacieux,que les dieuxVoir suite page 2Dans leComme pours'excuser denous ne savonsquelleaccusa-tion, Me E. Sejour Laurent nousaoffert,dansl'edition du lerfevrierdu NationalsonEcli-flint curriculum vitae.Tout en rappelantlaIon-iue amidequile liea tsetseclirecteur,iioubliede signaleraaient encom ensemble 4jusqu'en144S,lei a-*La Nationetnotre d.recteurI ,L'Action.IIva plus loin.etablit deP,erement la confu-sionentre -1 appareil-auquelse trouvaitaloesetceluienle surprend aujourd'hui.3 Xx11estpourtantevidentpourtout homxnedoue duglanderneauminimum de bon senset nousen faisonsuntreslargecre-dit a notreconfrere et amiquedessanominationparICgouvernementdechuatinposte de contreile de laFigue-Ba-nane et, consecutive a cette nomiradiation du CcmiteCentraldu,voir4iona,46.i...Necrologietation deE. Sejour Laurent a'Voir suite page 3-poursuivre la polemique. invitationpeincainsi formulee: "1 ',,d.Nous enregistrons avec inic aces versaire n'est pas de tempera-finiment ded: diment. que nous sachions,acsurvenu mare...erniospice S'..-Francois de Salescepter la defaite avant memeoil elle a Ete transportee lad:avoircombattu. Et nousveille de Madame Antoninen en somtnes qu'aux prelimi-Jarbath.naires Allons du cran. conSes funerailies ont ete-frere, raidissez-vous et repre-brees le lendemain apres-rni-nez le combat, si vous en a-dirglise Sainte-Anne au vezencore la force".La force (force mo,ale s'en-milieu d'une imposante assistante_tend) c'est cc qui nous man-Aux nombreux parentsfliges par ee deuil, toutNational"apeyt que"Lesaura, decurierement sea enfants,no-tsson elite, faire preuve defair-renouvelons rexpressiondetiplay jusqu'au bout et ne prennos condoleancesles plus sin dra aucuetangente pour fuirnceres.000.rEstEgalement decede, mardiMmatin, al'Astle Francais.unport-au-princien des plus connusetgeneralement estime pour seaQuelle eatla situation des proprietairesdontterraseront-submergees parItgrand barra-ge de Peligre?On dit qu'environ400.00acarreaux de terse secant submer-gees.Jusqu'ici aucun proprietairen'mtcou:r.nt de cc qu'il rece-'era en dedomagernent par carreatsde tersetris fertile etsemi-fee-tile.11 n'y a dans la regionavoisi-nant It rivage du fleuve de l'Ar-tibonite que des terres ties fertiles,planties en banana, colon,can-oes e sucre. figues-bananes, etc.Lascahobasconstituegre-cur duPlateau-Central et meantOndanitedsjenaPpoprtr-navui-sPinnrniemn ecnte, enp toeunar:nes et autres vivres alirnentairesNous avions recu avec inQutllesera la situation deacette vale apresl':nondationque le mains et nous esperonsnation, des sa&missiontes manifestationsousae sympathiebinimentplaisirl'invittents sus-incliquees.,mameres affab esClementE. COICOU:on au manage gut a ete ce-,s.esccmcment-ii, E Sejour Lau-Ses funeral]les cel ellele tenlebre samedi dernier4 Fe-Voudra-t-on renseigner cc queParti SocislistePcpulaireilestrentabandonnait-Fappareil"demainmercredi a l'Ew-.gliseStevrier. a b hew-esdu soar en'serate vale et depaysans qui5Favenirde cetteinteressanevidentdiquedesrevolutionnairepourl'appa-ouAnne ontetcrthiet d emvanr Eglises.6-.Sainte Trinite d Elchelonnent dePeligre jusqu au'Auxparentsppfra'espar ce vaPierre Louiset Madame naive dc Alacassi.Marianneanneean-Baptiste.Equitable mittseraSi lededornmagement n. estpar.confrere et sans le son de le quail'leaparticuliiremenaneetnotreJlaissonsplutotnotreher.Nous eprou,lesort dmL. Coicou. chefvons egalement,, ,.a-,.,titudemcorrecte nousdirionsacommiMe Edouardptable a la Compagrtie Dec-,......,,coupledu plaisir a souhaiter au displeun bonheurdesa: planteurs, onusesaenetorITCS atileurs dont leprix parVoila une question que l'attrique, neveududefunt, nous 4.dgli' shectare vane at 200 I.400 dol.adressons Impression emuee ins'Hiparfait e'r durabk.s

PAGE 7

Mira--stitentstatbo-directeu.Lt_dais arin.ons rniinttnantqui interesseM vi--veinent .'opiruen, tant natio-nate qu'internationale, etla!?asrine mem:-De (poi s*agit-il, en som;ale?Notre confrere 'le Na-aar, ou plus exactement.ccn-directeur de cc quotidianMeE. Sejour Laurent a de-.:ade de CENTRER on de-bat d'ordre constitutionnel ou-vert a roccasion de la decla-ration faite au Magazine Americain ''Time" par le Presi-dent Paul EugeneMagloiresur ccappelle la'pro-position Basquiat".Cette proposition-Basquiat11101.15 la trouvons formulee,Forigine, en ces termes:-Paul Magloire, qui nes'appartient pas, devra, cornicrte le plus humble citoyen, sesournettrea. la volonte po-pulaira",ou encore:Paul Magloire a dit sonoot.C'est maiatena.nt letourdu peuple d'exprimersa volonte".Le lecteur a dj retenu,pain ravoir lu ici ou a.--LeNational ',que Fritz Basquiatpretend garder Paul E. Ma-gloire au pouvoir a la fin deson mandat, enfaisant duSouoerainscutjuge de laquestion de la sortie de noireChef "d'Etat du Palais Natiozzal, ci depit dela declare-4ion faite par ccdernier au"Time" dons le cadre de tar-ticle 77 de la Constitution, a4aooir qu'il n'a pasledroit.cretrecandidat a la reelec-tion immediate.En fait, Basquiat sout, naitet soutient encore que le President Paul E, Magloire N'A.PAS LE DROIT DE DIREN'A PAS LE DROITD'ETRE CANDIDAT, unetelle decisionrestant sou-fuse a la souveraine appreciation DU PEUPLE SOUVE-RAIN QUI EST AU-DES-SUS D.. LA CONSTITU-TION'Une telle proposition s'at-taquait gravementrtxistenmeme de la Constitution-n vigueur, posant du coupamprobleme d'ordre constitutionnel qui touche a ravenirnierne de notre regime Republicain et Democratique.C'est ce probleme qui nousoppose a -Le National" danstinediscussion de caracterej,tiearap.eurlame631!,;*atetOUSsecteurs du pIPAdapropositiorsAlcooi-Alcooaventure impossib.eEn effet, dans le discoursat dans quelq-ies.. ecteursreproduit dans nItrearticleternationaux.Le pave de rours",ilestFaisant &vier quelqtze peu bien fait mention des realise-la clicus.sion en cours de delions qui ecoquerzt le miracleveloppement, leatenants de de Belladare at le plus grandla these:-Le peuple au-desmiracle de l'Expesition Inter-sus de la Constitution" y ont nationale de Port-au-Prince.introduit uric affaire de.30 Peut-on dans une discussionrealisationsdel'experience juridiqueileat questionMagloire, comme pour supde principes dernocratiques etpreer a la faiblesse1, argu de droit constitutionnel oumentation qu'ils apportenta. plus simplement encoredeflute presenteau foigueux pour se subtituer a Fritz Bas-co-directeur de -Le Nationalquiet qui a da scion toute apa sipeu de valeur pareme. s'effacer dans un deou la valeur qual'onyoubat dont l'ampleur semble l'a-drait lui attribuer eat as relaooir depasse. Le co-directeurtive, que pour le refuter dede -'Le National.' s'est decla-finitivement, victorieusement. re decidea prendre commenous pouvons ici me.me refe loujours. tonics sea response-GUY SEJOURNigVournisseur aupres des H8pitaux et Pharmacies poorla haute purete Scientifique,hoFournisseur mimesdes industries pour sou Han tondement:oxoFoursisseur aupris des Lictilu 'stet pour asqualitineooraarableGuy Sejourne et Ma-arke Vabre P-au-PceEn face de cette conjonc-ture envisa gee par Me Lau-rent, nous nepouvions pluslongtemps negliger de repondrea son attente gull ade-ja trouvee longue et vaine. Etquoique conduit,il eatvrai,repee aux reins, ainsi que lelisOE.PONDANCEiectt= a pu S.':11 rendre camp-te, rn.:us-rt..) rai,:;ux fait gut-de int adrninistrer lapreuveexigeele DETAIL des 36realisationscomptees-tant de precisions. Nous luiayonsmontre PAR LES FAITS,c est-a-direproduisant undocument irrecusable de ca-ractere, eaquelquesorteL'INANITE derargu-meat qu'il pretend titer des realisations de rexperience-Ma-gloire pourvouloir garder aupouvoir a la fin de son man-l'appui de cettethese, penrespect d'un texte constitu-datxontre sa volonte .ormellesant ainsi, saris doute, attetionnel precis, soutenir, parment exprimee dans sa decla-nuer la portee anarchiqueexemple, qua le President Duration faite au "Time" at auNewkfameux mouvementauquel marsais Estime avait le droit,Times", notre ac--YorUspoussent si dangereuses'autorisantdes realisationstuel Chef trEtat dont nousn avons cesse de louer iciladroiture politique enroccu-rence.II ri'est pas question, et ilne saurait etre question pournous de nier lea realisationsd'un Chef &Etat, quel qusoit, meme si nous nous trou-vions oppose a son gouverne-ment ou a la politique suiviesuite? neis page 1ment.de son gouverntment, de pre-Et-c'est par cettede'via tendre a lareelection immetion de ladis cussion diate interditeparrarticleque notre confrereE. 81delaConstitution de&lour Laurent a ete entrai 1946?nidebuter son editorial:S'il pouvait en etre amn"Le People reste quand me si,n'y await, tout simple-me seul juge de laquestionment, qu'a renoncer a la dis-par le paragraphe sui'vant:cussion, pour manque d'inte-ret.Nous avons ete conduitpar lui. Notre esprit d'objectirepee aux reins par le tropvite nous interdirait toujoursfougueux co-directeur de -Le tinpareil comportement,carNational",Me. E. S. Lau-quoi cela pourrait-il servirrent qui a tenuabsolumentde flier le soled en plainmidi.a nous voir opiner sur leaTout comma nous avons36 realisations del'experien-toujours admire rattitude pace-Magloire,allantjusquI triotique duPresident Paulparler d'une baisse de tem-E. Magloire qui n'a point laisperature qu'il declare avoirse tomber les realisations deenregistree ces jours-cichez sonpreespritde continuitedecesseur, commelenou..Etveut 1n'a pas hesite a souligner que cc lie constatationdans le domaine dela cons-d-truction nationale, lanation-Les lecteurs sont craccordpour enregistrer cesjom-s-d unebaisse de temperaturenoireconfrere--INDEPENDANCE,-.Cette constatation a cause unecertaine deceptionparnaiceuxqui,tout yeux et toutwellies's attendaientvoir le confrere dela Rue des Fronts-Forts au momsessayer de prouver que lea 36 realisations de rexperience-MAGLOIRE quisepoursuitsont, non au profit exclusif du patpie tout entier, y comprisPENDANCE. mair,,au seulbelielice, de ceux quappellelea"in", c.est4.-direFritz Basquiatet son groupe.-lion parmi ceux-la qui,toutetant une creation continueyeux et toutiatten-nous ne voyons pas comment,Surlesrealisations en ques daientccdr le confrare deni pourquoi, nous pourrionstion, nous avons pleinement la Rue des Fronts-Forts au ne pas tenir compte, avec uneexprime, notre penseedans moms essayer de prouverquebonne grace egalernent patrio-une serie de notesparues les 36 realisations del'expe-tique, des ,realisations porteesdans notre edition du lundi rience-Magloire quise pour-ractif de notre actual Chef30 janvier ecoule, sous la ru suit d'ailleurs, son 1,non aud'Etat.brique:--Dans lelanderprofit exclusif du purple toutMais, nous rayons deja dit:neau .1..""INDE avec1 irresistible courant des11 n'y a pas lieu d'y revePEN DANCE" maisau sadedidees qu mnentactuellement,nil-. sauf pour montrer que benefice de crux qu'ilapprnielle le monde, avec la marche ra-l'arguent-realisation variant les "in"c'est-a-direFritz'z Lib.airie Stecomme,un cheveu sur la souBasquiat et son groupe.'1 here(e-Ruedes Miracles No 18pe dans uric discussion jun.Notre confrere Sejour Lau a e,enne maison 1v/orpeau en faceL ,dique de l'irnportance de celle rent est alleencore plus loin, de IVInntferrier Pierre. Vous trou-qui nous oppose pour la rni-en se mettantal'appareil verez tout un assortimentdivers'rde livres ctout,siq uesrrr.s,ascu.:amer'.c'tt,me aborne.rdit-il tugtezni.:. no Pa-Isis Nationai, sans ricn Tea&set.Ce dest (lore pas tin ar-gument suffisantmettre enavant qua de garter des reali-sations d'im Chef &Etat pourpretendre le garderau pot',dr a la fin de Son mandat,can !re "4a. Constitution, con Ireson gre, et centre le plus clairdesir de la gaande majoritenationale QUI% si ale avait laliberte de se manifester, ha-laierait par Ia. pluseloquenteArnonstration cicique tout cet&ran deluartee derriere lequeltrouvent masques lea int&rets ""-e;.-"iites. de quelque sanscoeur tramant Is perte de ccpays et deck:is adevantss en a.ca...entIpsvcit de l'ariarcl-.-.2canduitnux pires briganilars.Le Icy.lisnae do Colonel Pan!E. Mahloirelui avait'connaitre publiquement etsolen-nellemnit lea realisations du President Dumarsais Estirne. Mats' cesrealisations ne lui avaient pas suf-fi pour encourager cc dernier dansla voies'etait engage, en manifestant des ambitions inconstitu-tionnelles de garder le pouvoirla Fm de son mandat. Son loyalis-me a. la Constitution 1 avart portea. mettre hors &Haiti le Chef dugouvernemeat.Aujourd'hui cc militaire for-me a l'ecole de l'honneurefde la discipline prenatal le passur l'homme d'Etat, ooire lepoliticien, reste dens la ligne desa conduiteadmirable de 1950quand il declare qui' ria pasitdroit d'tre candidat etoda merecherchera pas an second tenne.Notre confrere. Me E. SejoueLauran devra doncrentrersonargumentdes 36 realisations.Et alors? Alors, sun cc point.la proposition Basquiat ne petitrester ferinemient deboutCa suivre)wimma-doommoromemoNIMIK"INDEPENDANCE".Bi-HebdoinadaireRedaction: Un ComiteGecrges J. PETITDirecteurProprietaireet GeranitResponsableRene S. BENJAMINRedacteur in ChefMme Therese G. PETITAcImmistratriceChez Hermann GAUTIER.Grand Rue 123, -Phone 2324GUS trouverez : sac tricots an cur aoullera &tram,germ pour fillettes, gargonnetset adults'SouliersCleat:an ; Fortune. Etonianpourrer notre fougueux contradic bilites dans la conjonc lure achommes.sandalesRecordia'3 outletsclotting pour gargonnets; Formoture eclair' 4 a 36possessteur, une deuxierne fois phituelle dont l'enjeu est l'acenirSockets Galatea, Chemises etre:nixes Arrow, Cravattsetot qu une, au discours de Ce immedial de n3tre nationali-Chaussettes,Mouchoirs, Pardesius; Ceintures; Ombra-lui-la m.:me qu on persiste a'ILles,Culottes 36 a 44. souliers Tennis et soulleiUdvouloir entrainer, en depit deCoest donc assezserieux. balm,ssa formelle decision de respec si l'on se place au point de Chapeaus de laine et de path par douzain,talons et enmelles en caoutchouc, lacets, boucles pour soldier, Oruridique qui rend chalueter 14 Constituti .n. ds r ;* une vue de cc contradicteur vrai-_...-tages,jupons Nylon et lame 1 winapez pour affiler_ suetment decide.tea 2 lames uffisftnpout une ann,SeiRusso FreresPour vos cadeaux de toutes sortesnjemais d: passer chezRusso Freresqui satisfait les gouts les plusdelicateEt, surtout, n'oubliez pas que c'est la mi.son qui a ia specialite des articles, tele queI m orimerte:montres, bracelets moatres, pendules, lunet-d-"L! Actiontes de toutes lea qualites, et un assortiment73 Rae desFronts Forts de bijoux aux prix imbattables.

PAGE 8

INDIPENDARCIIeiry. ov"-Hangez les pairtS LARCO Buvez lesBOISSOItttilgaZeutses ',ARC%lepave deRiffs.Institut Francais dilaitiSuite de la page 1alisrne de cettPpolitique quitirninaires, etla routepar fait couler reau clans lessil-coarirsera,vraisemblableIons du cultivateur et appor-went, un pen longue. Ce qui te l'energic et la lumiere dansveut dire gull faudra avoir nos vir,esobscures, nousun pen de souffle...avons nous, de l'Armee, desDans notre numero de Innpreuves a bison q u e. sansdernierpour repondre a conteste, depuis rhaitianisa-Vargumentation de nos contra tion du Corps.Eucun Chefdicteurs u sujet de L'EXPE d'Etat n'a tartfait pour kJ:,:as are .;Id ,t.pour son moral, soninterrorn...0, mous allonsdit confort et je diraipour sonce qui suit: Mais lepeuple, respect et satoujours zmiicieux, se dit que"11 est doncnaturel quesi on avait permis auxpremins qui formons votre Gar-decesseurs du President Made d'Honneur. je parle aussigloire de powleur "exde l'Armee tout entiere, avecher de la Lion d'Honneur.perience-(ear, ne l'oublions la permissionet radhesionAManif estations Me tlica laccSon collegue et emule qui'ompagne. leProfesseur Copas, cux aussi, ont autant recomplete du Chef d'Etat-Males.quelet, pour etre de nationalitealisel eh bienl notre president jor qui est ici avec nous, ilInauguration du-tour..autour de votre Personne cetheures du soir: ConferenceTheatred'Haiti,Pour eviter toute discussion te chaine de loyalisme et de chi Professeur Padovani surhe 20 fevi-rsur la valeur de notre parendevouement: eest le remercie Le traitement des pseudar-Nous sommes en mesure d'an-theseaus u j e td e s ment de cette Organisation throses", illustree de projecnauon \cer quele Theatre crHaiti,situea lome Hercule, seramaugurerealisationsdesa u t r e s, qui vous doit tant de chases. tions fixes. Ceti expose sera le 20 fevrier courant avec Is repre-Dons prenons la liberte de re-"Cette manifestationpufait sous regideet dans le sentation de "Nledee".produire un discours prononblique que, pour la premiere local de la Societe de Chirur-L'entree a ce grand gala (Fou-strait encore a attendreson est nature' que nous dressionsLundi 6 fevrier.A 7-de cartes ont etc deja vendues est .a.....asomaramosmoimoste par le successeur de Dufois, nous offrons a un Chef gie (Palais National).verture pour l equeI bon nomb rernars ai F.Esti Me di scours,scoursans &Et atbi, seraenau-d essousfbcee, comme on le sait a un do'-, lequel il donne son appreciade ce clue vous doit notre re-Mardi 7 fevrier. A milar cinquante ($ 1.50)l'tion sur r oeuvre de ce derconnaissance; nous rayons, cc di, a la Faculte de Medeci-II eat inutile crinviter le publicnier.pendant, organisee avec tout ne,leProfesseurCoquelet a aler, nombreux, applauchr FelixVoici le texte integral du notre coeur et toute notre foi traiterade"la physiolouieMorisseau Leroy et ses acteurs dansAisccrurs prononce par he Code soldat. Si vous en emporarticulaire".cette belle piece cr Anouilh.lonel Paul E. Magloire, le 16 tiez, Monsieur hePresident,ania 1949, a roccasion du 3e quelque satisfaction ou quel-anniversaire de ravenement que encouragement, nous se-Mardi7fevrier.--A.le M. Dumarsais Estime:flans, une fois de plus,cornl'InstitutFrancais, a 8 heu-ble.s par Vous'.resdu soir: Confefence du"Monsieur le President,Professeur Padovani: Les proune blemes psycho-somatiquesA notre tour de poserLes memes officiers du De-question a MM Richard Cons chirurgie orthopedique". Des-partement Militaire du Palais tant, RoussanCamille,Setinee au grand public,elleNational qui, rannee derniejour Laurent Fritz Basquiat, szTa suivie de la projection anre,I la meme eccasion,avaient Ulyssse Pierre-Louis et Alfred Film: "Chirurgien de la/clou-zu rhonneur de vous apporIcart. Cette_ question se tameconsacre a la vie duOter leurs souhaits.viennent, ne a ceci:n park de1v_ Professeur Ren Leriche dontaujourd'hui, vous renouveler perience-Magloire et de sea re la mart recente, a endeuilleleurs sentiments d'indefecti'alisations, pour demander que non seulement -la medecineble attachement aotre peria dite experience Re sok pasfrangaise mais le monde scien.vinterrompue, d'accord.Le regi tifique tout entier.sonne et de fidelite incorrupti'ale a votre Gouvemementme d'Estime constituait egale"Nous saisissons l'occasion ment en son temps une expe-Mercredi 8 fevrier. Avec &autant plus de plaisir:nence et. nous l'avons vumidi, a la Faculte de Mede-a.que !.;'",.!, aujourd'hui, les hornelle comptait aussi des realis;cine; sous le patronage de lauses de bonne foi parlent de tions a son actif. L'experien-SocieteMedicale haitienne,vas realisations, evoquent he ce-Estiznemeritait-e_lle,oui expose du professeurPada---miracle de Belladere et he plus ounon d'etre poursuivie?vans sur "L emploi des has.-grand miracle de rExpositionVous avez la parole, fouteursexternes enchirurgieInternationaledePort cugeux confriires. Surtoutneosseuse", suivie de la projec-Prince, si. certains reconnaisvous enervez pas et ne repontiondufilm--Lefixa-4ent, enfin, rintegrite et he redez pas tous a la fois.teur&Hoffmann".L'erni-nent savant betaalerr7,:itprojeter, a rintention de seacollegues haitiens, une bandecinematographiquesur "La`correetion chirurgicale des raideurs du genou" et une a.utrems -Le traitcment de la pa-ralysie du biceps brachial. 11mettra egalement I la dispo-sition de l'Institut Francais16) radiographies sur le diagnostic et le traitement des tu-rneurs des os. Ces documentsseront exposes dans lehalldu Rood Point de la Liberte.S. E. M. Elie Villard, St-cretaired'Etat de la SantePublique, a bien voulu pren-dre sous son haut patronage4NActietez un Billet de la Loteried e"rEtat Haitien, un organisme de haut eportee humanitaire et sociale en men etemps quz: distributricede chanctrsAliversesLe semaine commengant chirurgien des hOpitauxdele 7 fevrier sera marquee parcette ville depuis 1939. probesdue serie de manifestations seur agrege de pathologic chiintellectuelles et scientifiques rurgicale a la Faculte de Me-franco-haitiennes tres impordecine depuis 1946 et actuel-tanteset des plus variees, lenientChirugienChef ducela grace au sejour presque Centremedical ch. i-;i::simultane des trois personnadeSuresnes,d a n slalites suivantes:proche banlieue de ia capita-le. Son enseignement et seaLe Pz ofesseur Padovani,travaux qui font autorite luiheProfesseur Coquelet,Ni* ont vain le grade de Cheva-Henri Blanchenay.rensemble de cc programmescientif ique.Ayant I peine depasse lacinquantaine,heProfesseurPaul Padovani, ancien inter-ne des hopitaux tie Paris, estAM,Turignas HidgulkosProyedadus port!femionumiento Supremo5. eagerieaxia adquirid' a en la construe,Wm de algtmaa de las plantsa hidro-61k-trimsgrandesdelinundo, permit*goo Allis-Chalmers ofre.pa lea norm's dohmodonamiPato yeficiancia rade elevadas.Allis-Chalmers fabrica toda class de tar-limas y acepta Ordenes de turbines declatatruccieln especial pars llenar log re-gptinitos y obtener el mizimo rendimiente416 cads inatalaci6n. 'I'ambidn prepay-sipna generadetF:s y equip. acceeorios.WAND DE MAQUINARIA SITRATE, CONSULTING&Ilmaidotaarm squirms Allimeimbeinmtssiea=studabosioisissIsUne grande sernaine de manifestations intellectuelles!ranco-haitiennesbelrn eneatpas momsurarepresentant autorise de la ro&le-cinede langue frargaise.BManzfestationsraircs.Lundi.6leveler arriveraPort-au F'r.oce M. Henn Blaine-.nay, banquier, romancier et paite.President de l'Adiance Francaisede New-York-II prononcera one conferencesotLa Nomura& de Maupas-sant-Petran. he merest-di 8r b Ileums du soir'.Plus 'spetialtmealt-d=tinie auxprolesseursde lettres, aux etas-diants et auxdes claressupeneures de renseinement se-condave, elk sera sutvie de laprojection du film: -Au coeur dz.:.olle-dc-France".Notrevisiteur in rendra azCap-Ilaitien helendernain jeudi9 fevrier, II y scrs !Iota de la section locale deI Allian:a rrangaiseet [era, a. la salleparotssiale. unecatherieecrin de Paris-.r.baayez Se Vennoatit.CAMO:RANOpresents nGerard VoltaireLa cigarette spien didIiimpo3e depuisplus de 26 ans par ink(indite' incomparable invariable, ses tabactselectionnes, par son aromaet un gout ez,quis.111110Agents distributeurs:pm; a Joseph Nadal et Co111Teleph2nes Direction;: 3439 et 2238ALLI SiviC HALM EUPabdamde dii /made Idda Greeds doEquips liadadviales eaii AlmadaammumtilmliaEleztra, Distri AetrIllegobsels pawperm Gime, 7pare OWN&

PAGE 9

Suite de laeasantr sexitrecte at+itotepa: de la Republiqu.pour unelea declaratiuris categoriy,:es periode de six anr ees ener-it; Chef de rt.tat est enII, tu:e.re.t. du 3 aoutI rciii/tante contradiction avec la dela Junte de Goa% erne-4a. persistance demesuree et ment de l950.Naeraisonnee de ses soi-disantRien que le fait crenvisacollaborateurs disciplines, qui ger tine telle probabilite de-slabsorbent vainement dans la vrait etre considere commerecherche de moyens incons une menace pour la tranquil-tutionnels POUT se maintenir lite et la pais publique dont41ans ce gulls appellent par lepays a un sipressantamusanteuphemisme, et angoissant besoin, menaceleer "position-susceptible de creer rinquie-sincelaLe curieux, c'est ce para_ tude, quelqueahurissante que infructueuse,ouvre ses entrailles tirent,ccnous semble,connu. Quel-par oil se rnanifeste robssoit la tendance des prop?.Le senario est deega_ enpatureasesenfants affa demirifiques,duMillsde clues energumenes,alorrim.-s dOlozelination aussi sincere que rateurs d'unepareille theorie 'nes--raisonnablesmoluements du Tre111501.tOttiOLICS prets. tout.Se..teuglement volontaire de ces anti-democratique, car, enfin000.ment pour sesrealisations.MFeliLaque cinq ans.no-sorPublicpour reffort gullsront grassanents.1.,,doyes pourglrINDEPENDANCELe Rhein BARBA NCOURT-le nom soil saititLe peuple souverain...Dansle landerneauinP e iddehonneteduconfrere1."IS a pa vilt dansone0:5CtXEleft :utremcnt serieuse.xxxAu find,TIOUScomprenonsparfaitementistactique.Coin-ce et genepar notre Lander-neauo de lundiclernier,iia-che de fairediversion en eof-frant en holocaustepour sauverlaposition,ouplussimple-ment, isface dugroupeau-queliiappartient.IIrenou-vetteainsisous une autre for-mere-xploitheroiquedupe-lican qui,'entrantd'unetourtell, -.enttausq ;ncArt: rot':n33 9:'1101tCCkl.3.en pIus c"t.:,ois. astr des complimentau gam. ern:-Cc qui est :rai, ce que nouscombattons.eest tette maniereyperbolique. servile de (Clicker legouvemement pour des realisa-Lions quposepour lepaysavec eargentdupsys. Sommetoute,les horrunes aupouvoir,1missent ou q u 'i issont cen qualeur tourils fassentparve--Mais, son".fou4istingues confreres qui, avec on ne congoitraiment pasparailleurstresdigne sEs kurnir-nirla goutde inaccessible1Artie toucbante ingenuite, con sous onregime d'ordre et de d'admhation,demeuresterilexxxfounnillentaux centaines demencliantquatredisent les plus nettesaffir progres, en face des investisetinutile.LesargumentsMais, zut!des 36 fameusesdans la populaceInatiomassues auxquels lldistribu a'-'na pisr.i... realisationsenregistrees par Menon copre,aemerit arrosicthese Esmein sans pouvoir des Repthentants diplomati-Laurentnedonnentquele de dairin et saNanunent *throE-e-'; du Chef de rEtat, sementsd importantscapi-invoquent a rappui de leur taus etrangers et a la barbepondu etquessay.e d'esquiver, rnartelentilavainementenco--chiffre23quand onle,sdivtemise au l'ut des `'w-cinesetdes tam-. Pendant ccp.,,..re I espritpublicetI&.bours coniquesde par1.Cequiventdireindiquer dairement la source qUeSdes puissancts amies,ses co''rreligionnaires.IIadiva-cei.ni_ forequ cuesauraientpuee aca ,ore% cansi accomplissement-ail ih puisent r opinion ernise qu'ir puisse etre question d'ap gae sans avoir punousreponcomplies, a raison detroisparde son role historique, sera Ali-1..par cet eminent constitutionP e.erle "Peuple Souverain" dresi,oui ou non, leginner-mois. en ui,eseule annee. Mil gee crintervenir dans cette mistalistef,sachanten scenepour eviter tout impre---e lot pour la Nati,pro a.ors que la Constitution pre.reprsenteici parnementsoncert avec l'OMSNNrangaisrxvu, contenir et indiguerle nets-....-2:1:kiblement avoir soumisat. voit le contrairepour, si tou rada.usnouvelhopital (a Port-auEnvalisecette farcemacabreEtnrealite.le confrere rele tour sera joue.Le "souve-rn'uextrait tronque.necessaire,soft.chasser du Prince depuisquatre;' \,ps dela-.connait,sansr avouer,Isjus-rain"' du "National"aura parr&Dana le cas meme oil' tout Palais National un Chef d'E_.IIin a pasp.0nous -dire dune. tesse denotrepointde v,,..tat, soit le contraindre a gar-.., ne nous ava tpas pros1ecteur, pour lui en imposer,000tefois il le desire ou le juge-2tel. a serait reffet crime pas-in pure et detachee, il con-*viendrait toujours de se de-Inander pourquoi faut-il quete soit par des boutades rail=Ieuses, par des sophismes, que4es auteurs des editoriaux de'''Le National",soutiennent*de kur seul souffle sans doulte en cachant des regrets etItrintimes amertumes une sirave question: celle de fairevioler la constitutionpar le-"Peuple Souverain'.Toute la trame de Ili:-take nationale eat jalonnee de-ves)scenes de violences et re-vresailles du "Peuple Souve-4ain", et l'on sait comment.44 sont toujours manifestestes scenes-1LN'est-ce pas le 8 mai 1,950ape It Peuple Sotiverairde-svenu "maitre du pave" en aprofit& pour saccager le Senat(le la Republique, a rinstiga.tion de ceuxqu'on accusait.-.1 tort oil a raison. de violerdia Constitution, c'est a direqui avaient les memes senti-/dents que nourrit"Le Natio-The.Par un juste retour des'thosesd'ici-bas,leColonel:Paul Migloire apreter lerestige de son autorite pour"abort juguler les attaques,clu "Peuple Souverain" et en-'-uitesignifier son conge+2'hote du Palais National, enr occurrence le Chef de l'Etat,'*cleux al-avant la fin de son-"rnarciat,parce que precisement celui-cipreconisait la-violation de laConstitution,Avec rappui du "Peuple Sou-Verain'."Le National", nous youin bien le crake. n a pointl'erdu le souvenir de cette`istorique journee du 8 Octo-%re 1950 qui a recompense itOp& eenduite du Colonel Maun don de quek-ri.irnmaniere preciseson inc pow.ait IIadmit,pifairequilpoque fixee, en depit de sat epta epaysfa"dils avec leIImoms dont trepays aveu (pill nrestebeaucoupijaourpnasoder It Pouvoir au dela de re pasfairedavantage que cc quin a pas pu etepossible.; de luiarracher ai-volonte et au mepris de sa neus dire re les.zuslemuements sement. Du meme coup, nous luiparole d'honneur de soldat, quiont autant realiseavonsinvolontairementport&publiquement expnmee.1 la di.ui-ci neevraient',gas eceti7e-citliueskiiaie prruchce: l ne minters.ricitikor ndes affairesde l'Etat. feu le Genemrael (1111iemoudrisspue r:.En ve'rite, l e zele des D'iconserveindefiniment-re, nous avons parcou.: gretteememoire... puisqu'ldaltl a da-recteurs et Redacteurs de "Le(eNational"eatdigne d'un ru dais "EnpOrSala lea jalons"delogersonidole deson pie-molleur usage. c'esta.dire,la.'listepalra,etn5net?t.impres; destal.pourlejaugera1 i-sonnanteesclevrait servir pinta a sauve-leseonjoncturesactuel-garder itsprincipes d'ordre,de discipline, de loyaute quisontindispensablesdanslee, autrement l'autorite su-preme n'etant attach& I au-cone interpretation de textesconstitutionnels'le ',PeupleSouverain" lui, reuni sous uneforme quciconque fat-die revolutionnaire et inc.ontrOlee mercier obrequieusementpour la maitre de lasituation. Cheque--provisoire ou passagere, au:,ounrocluctionsanscommentaires, kisqu'ilpeuts'exprimer Ii-lieu d'un citoyen presentant d..e.rtioe nonsigne du Nabrement,ilfaitdeschoix deiti one II est pourtant aisi de coniderercettereproduction,cornpoids et de qualite.les qualites requises pour dinCest pout etrecc quiex-ger le Pays, comme noun l'ame on effort denotre part, pour pliqueque le 8 ;envier1955, avons dit au debut de cet artietretoujours loyaletobieetif la veille deselections quide-cle, choisirait urn mineur, un de montrer au lecteurlaposi vaient. renouvelerlaChambrechinois ou tout autre etranger tionbatenluipresentantleesexacte delaquestiontdueseueDeputesetamenerrac_puisque "LeNational'a deux sons de cloche.cejour-la a unemanifestationLegislature, on aprocedeecrit noir sur blanc que lejuge de la question.d'une mauvaisefoimanifests cue cc arms cantonnee a la Capi-reacne sunplement humaine...gime de Vincent.Qu'endites-xAxvous, hein?) Et, par dessus trut.ii n'a pas pu noun donner son opi-Le 2 leaner, le confrere estrbionsurloielectorale acrevenu "a r appareile en cessanttuellement en vigueur...de discuterleafaits pourlais-serparleravocat.soxNous avons dj fait justiceNous n'aimons pas poursuidesonargumentationjuridi-vre un adversairebattu. A laque dans notre demiere editioncondition, bien endendu,ne On n'accorde pas au people lee'obstine pasa caner-. plate droitouIspermission de fairement. Eneffet,eest gagnerune revolution. 11 n pas besoinI atangents que denousre. dwagnerIruesmonstre dans raire de l'Exposi-"Peuple Souverain" seul estc estencorefairemontre tionpresquetoutslafor-Erratumtional admetpeutetre dance. n'aime pas entendrefeliciter serles ConiesOn etait autoriseconfie par le Peuple Souve-rain, itPouvoir supreme aurn mineur,un &ranger, ou,I Dieu ne plaise! a run de nosvoisins. C'esf d'ailleurs a quoitend sa campagne enfaveurd'un coup de force du "Peu-pie Souverain".Dieu veuille que "Le Na-tional" ri'ait pas a s'en repentir!Dans l'article "Pour une modie::..,.:i,1.. de notre pays".Donc, le confrere "Le Nad'Ectiresanshesiter : "Indepentale est alrees'exercerrepousMoteurs Diesel fixes Istationnary DieselMoteurs mering(marinoengines)Groupe! generateurs (generating sets)Poropes d'irrigation (pumping sets)Poste de soudure (Welding sets)Moulins I mail (Harnmermills sets)'paru dans notre precedenteedi-Moulins i riz (Rico mills sets) et sisalmachinostion,lire en 2eme page. 3eme coreciamaz tous Is, catalogues it renseignitmeatstonne,.leme paragraphe,15emesue material allemand at smirk:in:14Itgne: ENSEIGNEMENT, au lieu gret fit r.SADiadenglzueistlitallsel,Far,tsdsizNordde ren4eignensent.(ml'**t.gdr.. ia p.ge 1ceuxqui :ant,tPt t'r.1 PFe iipa,193i11 gMgr-, 7:ttraabstmu de se roontrer soCGLIX.S.etamment les Cites :11a lonede cett journer.Iartleahit-onn e rs qus atachentleursfonctiOn ne pourra pas hummerens,re-41..Ti3'erquMais.%OAqu en cc!re.-ment ces ,Nlessieurs de "Le Na.tional"invitent, disons le mot:incitent cepeopleI remeute,En fait, cette emeute inc fourth-ra que le pretexte. On s'imaginecc que sera le reste...ple: le vrai, au nom de qui sor-OX0Le 3 levrier,"la temperaturea baisse" chez le confrere.II eatvenu rechigner comme xn vie=rhumatisantsur leapre'tendues.attaques loncees centreisper-some de sea directeurs etredac-teurs.IIest passesubitementderOffensiveala defensive-Farce que nous rayons suivisurtons leaterrainsnun Ic.cruelsii"hi plaisaiti deporterla bats&e.itnehuresteplusque lafuite, lafuite eperdueet ehontee desfaiblards etdesbattus... Cest cc que signifie l'st-tidudedun adversaire qui vowsrepose sanscesse.avec desva---riantes, lea menses questions aux-quelles vous avez deck reponclu.xosPourtant, la grande questionque nous avons posee auNatio-nal depuis lunoi demier denatureentiere:Le peuplenepas exprimer ses sentiments Li-BREMENT aucours detections'LIBREMENT organisEes? Anne-merit dit,ractuelle loielectors-le qui confie lecontrale exclusifdeselectionsaux agentsdugouvemement que soot lea prefets,,its juges de pais, etc. ractuelleloi electordle ne merite-t-ellepascretre abrogee pour permettrelibre articulation des forces et desformes democratiques? De grace,confrere, faites-nous une repon',4e.categorique Icette question prEcise!on,(aux prisdefianttouts concuirence)Machines americainesetAILallemandes000/

PAGE 10

La propositionBasquiatreste fermement deboutdeclare fermementES. 14URENTde"Le National"Suite voir le No precedentcomporte des lacunes et me-AptIs zeal' fait la preLevepar neul que la proposition Bas me une contradiction:cellegaiqn pm! pas tenir fermement deboutOtani a la question qui fixe a six ans la duree dudes 'realisationsdel'experience Magloire, anousreste mandat presi&ntid rt inter-mointenant a aborder les arguments dedroit-preudo.cous. dit toute prolongation du nittitulionnel de rerninent constitalionnaliste de"Le Natiomandat et la disposition trannal' We ./7.--tejour Laurent, puisqu'ilfaut Men le nommen sitoire qui y ajoute plusieursCe Confeere ecrit qu'on s'attendaita nous voir demon mols.irer avec le concours des eminentsconstitutionnalistesquiforrnent, le -staffde noire redaction qu'un article de laConstitution est au-dessus de lasouverainete populaire etvie le peuple n'a pas le droit-jugeant les dispositionsdeea article cont: -ires a sa volonte dumomentde s'en passer. II ecrit encore qu'on s'ailendait anous voir etablir pardes arguments juridiquesque rarticle 77 de la Constitutionconstitue 'On obstacle mernepour le peuple en qui reside laplenitude de la souverainete. cette souverainetequi estleprincipe rip toofv, loila gel'!"flurce du droif.Place dans laPosition de commande oit l ont appele lesbesoins de la politique dugotwernement qui se fontnatu-Feller-I:gnisen ii tdanslapresse.comme en deh9rs de lapressl'ercellzni el Iris entrepre-nant co-direcleur de -"Le National"qui sail si bien met Ire-,a profit one lea plsition, lousel'impression,a lirecer-tains deses ecrii.-(flea dart se mettre a l'idiego ii est ta-bou en abordarzt certaines questionset qu'ainsi ilpeal lout4, cr sans courir aucun risqueel alter si loin dans oncar\Ido ne que personne it'osera lesuirre surleterrain vial7taopardonner noire franchiseavec laquelle il estd'ail-au a choisi.-ous supplions noire conj.:ire et ami Sefour Laurent deh\Iarkhabitue,etnous lui demandons de ne pas -croirede( otj-epart a au-ule intention de lui dire des chasesdesagilLablesC.' Notts.,, aeons pas pu lui cache:one impres-sion peat-Ftre partagee par d'aulres,mars qui demeure oneimpression, el call raul.., ccque cfla rout.-Parra go enreali,.e, a mains de rouloir aligner desphrases pour lelon plaisir de fairedes phrases, nailsnevoyons pas comment des esp:its.--.1.-ieux potzrraieni ?alien-V.-1-nIte pagr. 2 1)D a riit.!,L'histoire des malheureuxevenements precedant la findemandatdenombreuxChefs d'Ete t, meme du grandRoi Christophe, offre a. notremeditationles plus sombrespensees, concernant le "Peu-ple Souverain".II est permis de soutenirque la Constitution de 1950On ne peut pas cependanta cause de ccqui precede,considerer la constitution de1950 comme frappee de cadu-cite. Les rnoyens legaux,nor-maux, sont indiques pour laRevision.Et,tautqu'ilsne sontpasappliques,laCharte Constitutionnelk de-meure intangile, inviolable.Tenter de fairele contraire,c'est tenter de semer le deshr-dre, l'anych,e.Nitre distingueconfrere"Le National" ne sera jamaismemone la position d'appuidu Dr Othello Bayard: juge ala Cour crappeides Cayes.un des Constituants de 1950face a rhistorique prepositionRichard Constant-Fritz Bas-quiet de -Le Nati,-3.1" runargumentant du vieux dicton:"On ne change pas de chevallariderneatiau milieu du gue,"et rautrese retranchant derriere le LitL e trap famf.ux Ller du Rand sera fluen 1957, Pus, il s'at_ que le peuple n'ftait pas liePaint de laLibertemontre tacht;: a faire ccunprendreaupar ladeclarationde nonles sigriesavant-coureurs de publicque nous lui avonsla6...1.7,7....".:1,-..-:L. ,..., l'tt'.:-'t:tt.'t r Itr-,-,iosFt, pour-I,1,.,--mem B s qui at. Et c e ,-t L aup-.ti...mu' L.brancitVICt0-14uitiii/10-cntli-n.i'rne qui aiti,e if rnels,-;snItrtum mcnihre de..VIlement.,..., notreattention phrase inacsxrla dt';mpprobation qtfilj.enterd rm Fon assis-,Na Noir corn-n...;:at.1SIMPLES REMARQUESLE De BAYARDREVIENT A LA CHARGLet ouvre un au:re front.!On a certainement a la candidatureduchefde et en e.1 Etat -,propoption quivise pc-sait run de mains que le sa-crifice de rarticle 77 de notrenouvelcharte fondarnentale poir le jugerenouvellement ou une proCayes.longatian de mandat a rac-Enle ItR.',73.31"Le *..\-Onevee de nntre nuLe numerodujanNi-_r dmero d,.. 2 frier courant: "Pair,rama-ne le td( n-,,,71rit...t.:',,.. Gt.;t-t tsle l'assular aux p7!e!ch:entsp...r11,rich,s,...:1,ii'..1::117I4r,I.I' ,I;.42'IIcI. pork a::-.7tiCit(litLi.triete du ,,, rntr.,i,...'...r;t:t..:a Nie Laurent et,.1I.t-i.e,i1...,..nr.,,D,,,.T.i.,,11,::, :,..../:,. L. ..:,.:._...,.L.,::,n.tt:: 0:.il R ;...,L.r..., ..'.nuel 'C P,I;:.,. -an!LA.:Lui,if: n. t-1-1 4 lcAlci,,.:i.i:odt.TIoduire k Ilude,. i'-.1.:.Mwlio'4'.':--ct.'"vrier du .ructidienLe 'Na-t.citn I icen,r. f tin. AI Ltfrir,:.fdlcit4t-pa.:age oii nouslui aurionstignal". Me Laurent raPpclle.4fait anroncer que Pau!1\la..No8 6'4= Ldtu,--L.,l ,R5aIndepndancecue jaloire sera elu en 1957-,tMe Laurenta haitien one revueet ii aurait qu'eaesdirecteu,rs doigunie :..tti,::::rrai3 ii n a etc cc iten son'.,ftentpour presenter 4upuLlicjournalquePaul i\ lagloireVoir suite page 2sante.d'accord avec nous, quantl'obserVance des rnodalites deces moy,ertsnormaux. 11necroit pas a rexistence d'unlien de droit rattachant le pruPk a rordre constitutionnel.Or, it soffit, croit-il, d'in-vaguer sa souverainete pourNous lisionsdernierement bien peudams tin des journauxque lespaj,-t Lhommesqui font leurdebor.voir meritent non seulernant pourcc:d'et.re lanes mais surtout cre-tre bien recompenses. Nous dans IFnous sommes alorssouvenu la cornde cet homme quia flitle seurs c".sien jusqu'au bout sans receHEM..voir durant son existence ni auser--louange, ni recompen:z: Q.: IL:It 3pis est, certainespersonnes tes foi-ont feint &ignorertandisNomitait encore bien vivanttrac(1111 etait un hamme de letsa votres,cOrnme iis'en trouveVo.qu..Notre position.a nous,de combat contr,tog'estinco stitutionnelavait lors ame C 5, indrsrhemin etde quelle fa-con! a cc magictrat prt7pospourtantetaut,sipar sure:nit.sonNous raviolis. fait, r.,tri--tiquement. sinc:Lrer!ent,l',cspoir de rer.dv2ntla Dra:avi:, du dr-.rzt,ap-nous!Notts avi ns,:ans e--dii CeSxiora pques, qui veuleritque laque n'est pas un metier dequant 4saint: elk n'a pas d'entraillesVc._mom/0griT#RifeamaosiPORT-AU-PRINCE HAITII lame A.nnie Nsi9rA,'-terI -)56briser re I:,.C'escC'i'l.ux etdangercu:,rous prornet-tons de inprom er, tootau (oursrampagne qupreconisele rcsfect dela Consti.,,,,tne petitimpunernet viokr, ea risqueVoiite page 4Plus deciquan_ansau service daaYSPar Francis. Henriqueit r a beau.4;1.existeue cat.&le de 20 ans, ti:VBien rt dansocs reel; clefen..paye.,V.c.honses'e.tsacrifietrie,pen-1:1 mainprison.7courci renoussa4:1 33elk. tout-tti"atlai-mt:er dur (.1 adesNurl''..o du-us deic titre:'ages'cro-ialneIngErde-cnorti.forI-an, aage 3

PAGE 11

\...P....W. nr.raPoCa...........1.--(.4 D SP g LIreneusanir8:anre.;4.40taNai7a:tn.deraniemontralnu ou cc nal n 1La.proposiialupsa.s.9,.L.. :' 1.:g..-nce tf:aaleCI ar-,...-.=.a-. ,171":"Len 'gunr'..**du' ;. c mato-ipa.s1, e s cs i ncl' e t r e.172.4' ',..:3P.i^i'''--'.11. 14,li. 4 .-'1;1'..tle .3.;,.1.1.1'1Sr :,1...1:.=a-,laars des limites dun a cartelcratie, nousa% anasautenu TIOUts apprendrondILZ: decence pnlitique, ',ettene qua I article 77de la Camstitu veramle Peuple-um= rots re4-p..isotquetarlel'-ma:preo,ia-t c":' 'ouret.r/ ,s cine or= 1b.oua,;.,.t., .,.siN L.' CAMS., rl--tillit J. mars an:: rons paameaaarr4a,ata Me. :no-Jur Lau:at,uni:n:ntrace pliiqui d >i san tion corss=ittieun 0 arA,,u ta tasnr,, rnaralaa de No-sm eaectamie base 1 urie discussionjuCLE,1t la 7:'''.:t1 Nn irrinuana ter unaConstitution ettetteNous repetnns erica-e ,-:''Mau..,..a1.----mtra,sarair 111.ridique.7.1.t1iroit cansfitutePreaaIttstitutiJntrajuisant; expour natre caratradicteurionque A;"triel de nature et le par-"-)13tiCs.11rnaintien au panprissiansa volonte,textec011stit,it:)nneitaase.-Sejoaressenf:e2ernant. p 4iti-rates. von ;.71la fin de san manlat. n exen-aa p:as al = araer.ainete alak'E.:. Paz/plc CI 4:11r1zsi.1Ditiux mras qua saqfcou4.1EtatParode.`egel, nCc tjui tic W-p4.7,:..ti!ude. dc Lihirai'^:-;.au s.:;nous aommes eitaai:edans EVE...N511.:EL 'guna aN. P )N11lireLitttempsirea que pr csuite de ce qua natre c.hasCousiitulionri-alt.!'aaasest le primcip," detout,:ioi,dicteurappellepampeuseauenr. ef 110:1SSatan!.ac!tte disaussion aeoleaeo a .a pu.iaa au.re c..nartr71,-,..fi,.. 4..n d, aa ...._ --,,,,...t..t1.t:::If.: 50:11;raincie du panne:S.: 3,*,1...1 : 0:.,:7 .t nt6t, etqnenpa.-exam;-.../a saanle Noia, c du droiris".'z.te !111-Lpr,eidecoent la proposition Basquiat5 mam-mtiercde,coup d*Erat.a 1.1tt:1,t.t,.;...te: -,-..nea' a al,1 ,--a,,,,_,; aa Me E:node amalnalsteil.saviraous nous soxirnmesouforest laa1tcilirseu de lc ee Sec!'..1'1:1=..--,-a-aaa*S.:0 1: Lauren, s est eniera.un pubac... nanomitie_des.cita-earertue 1 garder ladiscusdeterminant,de in:rnza,,In.-rinern, .aaass fit .1.,,,,i, b.E.bcl auteurs!;trartger, p ntroesoins de sasion dans k ton qui conaient noussarons aussi degirdc est-aPF-)ft,!i:ausc. atn depouvoir en tin-et dans 5311 cadrenaturel: ia.ta se :twice la force.Laccfata nys au,lepas,rertanti'indigence to-Constitution en vigueur, et 1Et nous an ajoute au mars%jirSi'ursP),d .4, bun t.:11'.,JCSautresi...iaitude tiesuivrei-ne pas Ia. faire &vierde son surplus, que me= Si oarun dans le faitquetplenextrcaz,sabjet: la prochaineelection jeu autre qua,celui de iamots -re as." et "erneu 5J!t; Pux,,,,Is!,11 9=de ca tin jeu qaiserait plutot te" reviennear cfois-pea;k)1V: NNAIREa aaaisesirouter dans le cadrede cetcelui de la fraude-leselec.. tIUS. sa pa:me.OL.t. 11ire..n : ,t arm..:,:r ,,, e!te Coastitution, la campagnelions president/0es sederou-Nature, extent,nousa-N lirlanaage estpeut.eirepaesidentielle en Nate de la dilair! dons les cadres tegaux et vansdeli rnontre le genre de d,,,s. ,=,,,,.",,,,.6. m Lau-te election etant vituellementconstitutionnels-deselecrevolotinn et (Temente que rent..ncc,thsquepourouverte,de ropinion rnErne de tears sernouvant dansces &siren: notre intrepide concrierledroitrevolutionnaneriotre confrere du Rand-Pointditscadresdeposaient des tradicteuret sonEquipe, dontitpark. 11n'aprobable-de r Exposition.bulletins dans l'urneen fac'est-I-direla petite bande ment ar"Prit(WeSA r6"-lotion et SON emeute.On sait que c'est a rocca veurduPresidentSORa la tete de lauelleils'estC est facile -hem!-de jouersion, precisement.de cette TANT, ehl bien avons-nousplace avecson article-malacomedic du droit revolution--;-e election presidenajoute, cesbulletins seraient nifeste:"Le Peuplereste naire et crepaterlagalenel...nJuge dereproduireintegralement laphrase incriminee pour quele lecteur voiele bat blesse.Nous le faisonssa place:"Par probite, ajoutona queseule rassurance avec laquel-le Me Laurent annonce le fu-tide que respectueux de lanuls de pleidroit, le dit Pre quand meme seul letur nous a permis d'infererConstitution, le Presid nt desident sortantevenqu'il a recu certair confi-la Republique Son Excellence tomaliquernentineligible a laDans cet article-rnanifeslutionnaireevolue noire foudence dequelque/ uverainotioa1Paul E.ugene Nlagloire a fait Presidencede la Republique. te, Me.E.S. Laurent ecrit en_gueuxconfrere,ilnene sedtgere -11Surle terrain du droit revo-e r,-,,-,...tenteurde baionettes etdeThompson... et quiI dessepresentantsde la selon resprit etla lettre de core qu'on spas qued"allendaita nous tta,ssent point gagner parcettepress,. etiangere laretentisla Constitution envigueur.voiretablir pardes argufiEvrerevolutionnaire que lui asait...de gazlacrymogenesante et historiquedeclara-Ceci n'etant pas 1 demon men isferidiques que l'article communiqueele grand constitu aussi...-tion isavoir QU'1LN'A PAS trer, parcegull n'y a rien 1 77 de la Constitution consti-tionnallsteFrancais A. Estnein.Nods ne reproduisons pas -iLE DROIT D'ETRE CANdemontrerdans rarticle77 he un obstacle mime pouLtmagination chez lui Lute le paragrapheprecedent at inr 6thauf ie. par celtefievre ma" dene pas lesserle lecteur.D1DAT ET QU'IL NE REdela Constitution dont la let/c purple en qui reside la ple lignegutne lin laissepas le h,ais, placee ou non dams sonivlCHERCHERA PAS UN SEtre dolt Prevaloir,si les elec nitude de la souverainete, cct tempsdelireconvenablementCOI) TERME.0tionspresidentiellea doivent te souverainete qui estlc prin cetauteurprolixe avant, d en contexte, cettephrase est as-C eat men cette dedaraavoirlieu dans lecadre de cipe dejoule loi,la sculetee tiesextractsenevhant aez. claire pour faire comprend etreaccused'improbite.it dre que Me Laurent annoncetwitpresidentiellequiacette Constitutionet d'apres source du droit.---mus lelance sans managementEncore une belle phrasedonne naissance ala propo la loi electoralequiprevoitsur latete,etausAno 1 pasrelectionde Paulsans craind'eligilite, il me du brillant constitutionnasteslement lessitionBasquiat, lescondonsli&abuser duI e c t e u rMagkire mas seua.cette especede VETO saurait etrequestionpour te de "Le National'pour profane.avect o u t le evenements quelesouverain,quia lapr et e n t i o n nousde clemontrer qu un artiePater laleeteur non averti. bloc mai,i.1 dquedecodedeclencbei a.11 est positive--de porterle Chef de rEtat cle de laConstitution est au-Eh imen, si c'est une dismonstra lion juridigue.ment dit qu'il a di recevoirl se dejuger asea propresdessus de la souverainete po-cussion serieuse que vent souCaissonsparlor Me. Laurent: "certaine confidence de quel-tenir Me. Sejour Laurent,itpulaire.LibraSte Therese degaz lacrvmogenepetit groupe consterne de 'Le a recoursa un subterfug.e senter ses arguments.. ndes No-National",manoeuvresqui en lancant desphrases I el-En cc qui concerne 1 articleRuees Miracl18-.dIque sow. erain" que. tres op-.C,'yeux et awn yeuxciesau -estvistble gull gele portune'ment,TIOUS supposonstres, I manquer I saparoleEn realite, perdant laface doit souffrir que nous ridechezleconfrere "1NDEPE.N-de .aoldat pour se pratcr awndans cettediscussion, lecoInions de lui un gen plusdeeaterefudseilts4etehuormdpesobnaioetnnmeti:mtese,;manoeuvres scandaleuses dudirecteur de "LeNational"serieux dens sa facon de prene peuvent avoir aucune au-fet pour masquer Ia laiDL77tre vertu que celle de prousedesa position.Car, cc avons sasse etressasselaver manifestement la caren-cher confrere esttrop intel question.e de discipline politique,si. ligent pour ne pas comprenNous avons positivementa-tton deequine au pouvoir,re quetie de rartich 77 de la Constitutionmats de cc janit groupe endemontrer qnar cl4.1.144411A1FauraisseurFouraisseuriorsquifdemandee de dit, et nous rayons ecrit, quequestion que ladeclaration la Constitutioneat au-dessus constitue un obstacle incur-presidentielle a mis dams le de lasouverainete populairc, moatableiitoutereelectiondesarroi.cela ne rimeIrien pour la immediate ou a toute pro-Etc*est pour conibattre raison biensimale queluilongation de mandat du PreIspropositionBasquiat, meme a ecritplus d'une lois aident en fonction.que,s 1 t u a n tlaques quelaconstitution est rex-In obstacle nest pas anon dams le cadre COnStitupressiondela souverainet6 demontrer etiln'estnulle-bonnet qui est lesien. atten nationale etn'sst pas cette meist besoinde recourir a.1u4 re nous sommes onaouverainete. Et cc West pas aucun argumentIburicliquepour r etablinL. texte de l'article 77 cleAlcool-Alcoolla ,:onsti ution est lormel.Lejicj, encore une fois:GUY SEJOURNE"Article 77Le Pre...1,km de la1nupresdes Hapitaus et Pharmacist pouliiieat pas immedtatement re, hp.is haute puratE Sdantifiqua.betie pout en aucun cas bineviaticier de ptolongatton de ruatta..c.aupreades in intriespour 333 AI It tonII .. entre CR I xicatt.1q 1,racdement:ozoFourniestIr auurt dee Liquoristet Pour laqual04taco*'cableuySejourne et Maurice Vabre P-au-PceRepu ague e.tvitt pour stx ans.b'mai de 1 -nnia oil it eSt sIA.attt1)1 orimeride "L'Action73 Rue des Fronts Fortsxxxade Montferrier Pierre. Vous trou-Cette annonce que le pea-verez tout un assortimentdiversde livrcS dassicm^s.ez nermann,' Itted*a-,(twat-leau.dec-DuvrirDans le...Voir suite page 3Suite de la page IGrand Rue 128, -Phone 2324OUS trouser.: s sac cricele en cuir soulless WasI, gere pour fineness gargooneteet aduttesSoullersClaston ; Fortune. Etonianpouthonames.sandshoeRecordla5 maidensiree iirrew, Cravats*tockteeGalatea, Chemises SUE.,etsagpour gargonnete; Fermeture eclair' 4 a 36 poueesChaussettes,MOuclioire, Eardest as; Ceinturee; Ombra".les,Culottes 36 k 44. souliere rennie et 'outlet'sdehaln,Chapsauz is lain. et de petite per doucalne,talons atismelte, en caoutchouc, lacets, boucles pour aoulltr; Gor.sageadupona Nylon et lainewl noel pour 'Mier gllettea 2 lames anctIsaro.o3111 uis a -tlAaRUsso FreresPour vos cadeaux de toutes sortes n'ou-liez jamais depasser chezRusso Freresqui satisfait les goirts les plus&HeatsEt, surtout, n'oubliezpas que c'est la mai-son qui a la apecialite des articles, tell quamontres, bracelets incritres, pendules, lunet-tea de toutes les qualites, et un assortimentde bijoux aux prix imbattables.iameriake

PAGE 12

AO.I PiDUCKDAJC3$Slangez left pat% LAIICO Itowez Its Bo'futonsgateman LAM; (1/Plus de cinquantemDANS LE.s.at IOU?' de ka Constitution. n echte un pOUF lct heat ICL ..&Tun ae'. p.z.., ,i4.,1.II, -..:deli-....,'.csquels il journal ciandestin et on tract tent intrepide nefait q u e cities ici pa: Me Laurent se.:nil ctauarpairnio-?a:.qui sont belISIA. Comme ccinskchanger (fame. D a n sses rapportent Ides situations re...tin journal "Libre Haitiquence. it e4 an ete sur la gachansons des ('as qu'au... en solutionnairesextrimement31.? combattit avec ferutite ce len, ce :,0 vieux. Juiecasqui... il malmene toujours SelitlI5C.S.Chid noussuffistregime de rnalheur.En de-par une Coot !Iililitaire. il estl'americain. A force de its endeiappeler que leRI ap:Ifhors. du travailintellectuel condamne a l'amende et a 6 tendre. nouspouvions.vers :792 adecide de la 'hale ilegut etait inorme. il y as ait It ans de pris, pour enemas iN24, chanter it notre t o u rLouis .111 el Jr la monarchictravail materiel ou physique la steunte de lEtat.des couplets des "PetitsDe. en France: que leIS brurnsi-QUI consistalt I &sue Its at-Par suite de son action. qui.sinfecteurs-I des aines de St re anI/III. &aguelecouptic .e set a lesrecopier sur Its avant declanche uci formidableLouis de Gonzague qui s'amud*Elalslric fewer', mhtarestencilsetIpasser chaque mouvement. Lescot tombe. nA salent Ifaire chanter unpei i e Bonaparte. quele24 le-stencilL..... de sa sea populatit.Peadant 21 am ilbrisera Eller 1848 rappelle la Reroluau mirneographe.I. y lafIcitIlion qui rent ersa to-us Pl),hp-o est elu Sensteur de la Relance sur lance. on era our4%4c'. en outre ItClaSSenie Itrite:Id leuillets gild expediait tn publique. it lot it seul a avowtou.. scion Itsnecessites du pc pour orrice. a1 ifecrion asuite clans it sac de p a i1 le obtenu des voix dans les cinq us' "="1:lea iourla"'La la Presidence de Louis .Capo-A 'Linebourrique departments da pays. 11 ilaDetense-. "1.2 Junkier. -Lelion Bonaparte. le 2 dieemdres__.tha:gee dlicbe. Iceluiqui vait pas in tsu11 contribuainurnialInutile-. -Libre Hai18)1rappelle !accession audesalt tautladistribution. ptot( pailig a rei.ti.bate case lutte lui vao..er.inc par plihiscile de Napo1eDe Petionvitle oUil s'etait re tion d'Estime, se detacha dedra de multiples emprissonne-/eon III: /e4 scplernsuc 1870 bfuge pear taire son travail.il luile pour oil.dimeslui me its aPort-au-Fri cc.aurappelletentahissemcnt parails en Republique DominiHenriquez, Estimeinaugura L'ap'i Pea-de-Pan dont la/a Jouledu 'arildu Corpscaine asec Sonson Vieux etme politique contraire auxdiner variait it ..) a 12 moisLasache. tt de ti.il at rendit vrais intents du peuple.11Lnin IILadeitouites1 3allJuat d e Puerto-Rico oilcombatifIt gouvernement parsr ,: J. Les. La cause iiationans-it tea mouth r a la suite Tune la plume, dons sonjournal teI -it il s'etait hit l'in!Ansble&lasemalache.11riechappsI ..LeJusticier.. parItserbeatntue.allantpaitout TCICA CIla mon que grace a laLogeau SenatIra courage. abeam. pa rdes mu-tie San Juan qui Sc precipita.1U il etit deIIrand fracas. sans irately!'peas-Mats tout eel. nentirsE tits? lcrli er'de arroissbcrttkr-sou secours danslaPetitetue clueIt cote passif delaspec. it 1% ;olass:tuttoutKriegr.:nt:chunbre d hate oa.vie de cet inf atigao etitular. spuis des mois A causede scs Nous ailont fainconnaitre le(912". "" ii diva-auqu'd 1"'""'ems en prison.Les national;!it lhommeA larrivee de :. ii-i"Isais:ssiPerim ara"Leia:oriusILIt'portoricainsohtinrentlaccupation ameeicaine en cc Prostitute inattenowe.le seeet,liberte pros i pavs.soi-ilet a i tdirecteur de inespCre tinnoin ItsSmplicuisdsympathiesnationalistesfut cote act if. Cest-a-dire agissaInttoutbunPitmemdr:7ccpow nu unere en tournissant un,:ninon Dduane. ifusa de remetheBib"'qui sn"itn'quatre centsLesFociupantlesclefsde sa"nem "'me' /3""ff.itautorites locales LWS/11 deDouane iani. ut I:rappe-Franck 1-11.:NRIOVEL-Achetez tanBillet de la Lateried e'Etat Haitien, tinorganisms de haute-pt.rtee hum anitaire etsociale en me netemps qu3 distributricede chancescimssessisel.1111111"11111saINIAPENDANCLliebdosadatreRedactiontn,nuteGenes I. PI, HTIhrl Cif LilProprtit a reri(AranResporstableRni S. Br. AN/INn tI ITA71.Rae'-ABP.ortuscistsirsit et.pasflTILIUS,Me Ernst D Coulan4e sAvocatIrue du Centre2.11.1'Hires a relo ree p -enALLIS-CHALMERSTurlinos HidraulkosProyedados paraFationomiento SupremoI. onessoca adquirida an la oonetroo.obi de aiguns de las plant.. hides-Saraa. raft grandee de/ mmtdo, Farmit.Ina AilsC halmers arena Ssnor mawdoSaMonamiantoyeticiencia mai elavadaa.SallisChalmeasfebrws tart& clue do tur-bota y aoepta &dens de tux tansdaasoatrucalm special pars usmar In. re-watts y obtainer el maiumo reaxlinne_rasop cads Instalacion. Tanabuttu proper-olpos gaper/40nm y equipos amnia.IPCIAANDO DI MAGUMAIUA II/ink CONSIA.1101.rase MisanisormottneseirIlaNOSMagian/.11111pasde--plus humble el-:a,arr:itrc a laeaIon tiL'affirmalion we Me E.SeourLaurentseat ernD1CI.se de dim :Fair,el gut tad-(curs nous II f Jul (lions 'anal,prereeretroll retplicife.men! extrinsic'in 12 plumeSc Fritz Sanwa,.ton toil tinionrinienfdu :Ile orquimin: s perlc a 2csez.es Anutz:est 4.1des err ,s.:iclions darn,.les'Pabefeanie del SaSS. MS Oink detraelnalas as a MatappenTotrasea 01/4,10 IMVO allaiStearllhapmesialrIbloreto traitLiectia,_tri uteu:Aran.site page 4numero0,50

PAGE 13

r110:.5tiers des v aktirs .reSzitset azeprecssemer.t es; ez:CSSIttIrSindisc-tatks41:e13itepubliqueri'er.est1,:spre.d,WA./Notre Chef en juge autre-went, c'est tut scrupule qui 1 ho*ore, et que respectueux de se.Nolante,nousnediscuttronsNr71711440r,440 10,t;ateL.T.,rrigrtt,,4,14 di':.1le1":Simples remarquesSuite de la page 1.4'ebranler redifice social surea bases.Nous prevoyons que re-:quipe agissante de -Le Na-tional", qui ii faut le recon-attre a eu le bon espriteapporter beaucoup de cour-toisie dans la controverse surla Constitution, appellera toulourspeuple Souverain".ts on "dadaau secours de sathese...11est evident, pour ItsInoirtsperspicaces, que cesglistingues confreres nous in-Went sur le "ring". Eh bien,rous avons decide de les ytencontrer, avec la convictiontltie, avant longtemps, c'estdire dans le -futur-de Lau-tent. ilsera knock-out, enlieu et place de la Constitu-tion de1950,-sauf silepeuiale se decide a voter PaullVlagloire, en creant lui-rnemedroit-, parce que, pour re-peter Sejour Laurent, -la vo-lonte du Souverain estla*ource du droit".Decidement iiy auraitalone "souverain" et "scaive-'Yain", comme ii y a fagot etf eget, puisque,toujours d'a-vre.s Sejour Laurent, c'estle"Souverainqui fit "clecam-per Lescot, avant lafin deon mandat de 5 ans,fixee'par la Constitution. Etl'As-xembleeNationale de 146issue des Elections. confirmaIa volonte du Souverain etc".II importe aussi de rap-4er comment procrda.enanal 1950 le "Sr,1. rain" quilit-deems-Ter;lePresidentEstime deux arts avantrexpiration de son mandat.Cela a toute sa valeur'dans la discussion En_i,t7.: en-tre "nous et Le NiinniCe-tcornmer ter ay.,-"Coq tropnt t;lent confrZtrejur Lau t:.dans sa raise auoint dutourant au lieude chercherl'injure ra oil it Icy a que titsyerites peut-etre trop cruelles*sonentendement.rilbintsmANCiPcurtanDartslelanderneau:.t t' ttik:4:'lamer entendre qu on.,7 ,.7-',.1^1_-..e7--,-.-.....:,r.5-FiVZ,S1.7.V,.C-1T31t4ct. a e'...rezrzs :=.1....=.1. i=5.i.n.::.g..n'..st..-7..7..21hes -.Len fraosaiseze17N4 iXfUEr',`*,..termeq...etttrnent cztrce.its;ar*.mr..,..ntai-cables et ASSISTANTSExecutif ne pouvaient qdzi-Vera I. -raneute...heirrinjonction duFrewxoxdent deoter Lescot.Les partisans de StalinVin-000cent s'y italentFri' crtme teuteLa situationde1956 riestsnare fason.Des 1939. eest Xpas purl& B.eellede 1941_ Endire deuxaxisavant itselec.tre ces deuxdates. se Placelaticns, It Chef de rEtat "alt 'la Revolution de 1946 quia provo-clarequ'd ne recherchera pas qui cheznousEveit de laon traisieme mandat, mais, au conscience nationale. On ne peutcoursdesaeztionslegislative& plus genyemer ee paysqui eurentlieu l'annee suivante.on ferait cl'unetribu africaine.tons les candidats officiels ila11114.4.Le partisan humblement sou-l:it qui.par deference,gardaitlesvoeuxsecretsle6 de--6embre 1955,an revelaitIt 17.decembre plusroyaliste quC letol,puisqu'ilpouvaits'exc.la.wter I radresse cr"Independan-4:et*y a tin coup &Etat.eesl'air.:.La Nation scale en.potteralaresponsabilite..Le 14janvier, d'un ton fer-:see at assureil prenau. crembleeIs.rnevoix autorisee en dclarant11100Ele.rnrmeilede la Consc cet article 77, dans une desdeputationprireennt rgagernentLogiquede n'accepter leur mandat queSuite de la page 1tintroisiemetenneau Prsi-al le ptuple lea autorisaitoffnr.sidentiel. Mass, d'autre part.ilent de la Republique_ =hietx.d isteaussiunecontradictiontitutionde1935 alorsdispositions tranusoires de la ma-envi-gueur. Cetaitit meme tactique incConstitution.Idu"Souverain au dessusde laI s'agit done, en raison de'Constitution"mais la formule etaitrimportance de ce.sfaitset desdifficultesdemipointCette lormule avaitpernds technique quise peuventpre-enregistrer le momssenter, au terme du mandat duIVincent crnsowaPresident Magloire,deprevoirvraurient plus heureuse.Le Dr Bayard..,Suite de la page 1publie tine sorte de presenta-tion par le Dr Othello Bayard,aujourd'hui hader populaire,d'une association denommeeques-Or,puisqu'ileatpermis-Club Populaire L'Elan-.desoutenirquele Souveraintviolabolir laApercu est donne sur le r.bacbrisitittutinerouplutotn. envisagecns cette prorecrutement de cette assoma-ieetseaconsequences:tion, stir son but at Its activi Notons que lasurvivance de lates auxquelles ellese livre Constitution.ne s'accommoderaour ratteindre.jamais ae compromis. avec ceuxqui laviolent, etilne saraitD'accord, et tout irait ex-etre question de notre droumitu-cel.ement Lnen si notre Ma-tic darts une pareille conjonctugistrat d'appel, -nous allions re,dire notre marquis, n'avaitSi, parimpossibleropinionjuge necessaire apres avoir sid eit -L e N at io na I-pouva.e.gne sfy presentation de la fatehe..IJourn'estpaslbioin anlare stavre. agfin de publicaConstitution de1950 devrare-'don desdixinscriptions joindreses einem. Et lorsqu'elledetachees des pancartes arbo stlutcuctoionmberte,autre insple Souverain"-rees par ses coreligionnairesl'occasiondune manifestaseenremettra-t-ildu .eoind'endiger unenouve/le,_ etant don-tion organisee en faveur durequetouteResolutionsup-President Magloire.poselechambardementR de nosCe Membre du Gouverne Institutionstelles que Chambre,ment,parcequemembre Sinat. Tribunal, etc?forme: t n a pas lair de Erop:!Nre:edifier -LeNationapl.necomprendre ce que cela signs apesdelaConstitutiondefie.04a6,ndcretnir.cespritourt--rE_rrint.-Pourtant, il a ouvert rau re." et un peutique pour lamenttar'ciptezdds em o c rstre vole d'acces que suivront tains,futalafinien-ame-bic:Au+ les petitions de foncm.ntinterpretee. Tr uts imparfaitetionn.ies, comme nagu:ife, qu'tliefat,faut recennareutre en 1953 pour ,es -co. -tributions volontaires",leur11 engage aussi labatails-a 1mttre front, ratla constitutiont,ue,us-eproduisms pour lagouve,ne des uns et des ma-ties:Art 161Toute consu!tar.'Tire toadant a no.5,stitutio-spar_t FERE''..\CLMterditer. ttit le 77 rc.c nuurale, gum dt,nc deplus:1 que lea batteriesesaujt urd'hurdirigeesccaurecet article161 de laConstitution en vigueur.d*un d-s trois pouvoirs qui leterrtainement,roeuvre que,,....: page. 7-prnt=.t.::: .1-r"Re-s --.1.'..e.r _..zar,',.$iipl.7."...'',1711.5firs7.:::ti.DI1 a =-F:1--':p-1la c-:.....cr............!t4..gatsm=i!-_.....Presi:ler.tluti,-.-7.,:----toutcequi eatpossiblepourl'organisationrigoureusecruncorpselectoral,repondantauxvraisaspirations du pays, abs-trationfaite detoutes innova-tionsdecontingencespoliti-zer.'as:xgzernants,%tint rfa=v;.A ca'a.trmdet::..rner.tpzusz.a. Acwait/nen:,icpenple demesneIt grandaTiitre de szn propredestin.Le peuple aacquis de rex.perience depuis 46.II commen-cea comprendre quopeuple.a.--onee I laquelle il croyaittaint estillusoire. Elk nepentetre que boiteuse et ne pout avoirclue repilogue derhistoire bienconnue dufabuliste sur Itpotde terseatle pot de fer.Politique.qu'elle no contenait pas des vi-ces deformecharges depie-sea...CONCLUSION: De Isfa-son que le preconise-*Le Na-tional", la Constitution de 1950ne ccsseraitde fonctionner queda sit casde revolutionrenversant leaInstitutions Nationa-les: Chambres Lgislivcs, SenaA ce moment-la. le "Peuple Sou-verain" an substituerait aux autoritea constitutes, ilimposerait atforce perturbatricesemeraititdesordre, comme"celas'est vudans le passe.interrompant par-iah, de manieres differentes. IIeat't raj..desmandatsconstita-tionnels de Chefs &Etat.C'est cc que ne semble pasprevoir -'Le National". Et cepen-dant.ilfaittout pour en de-montrer rurgentt necessite."LeNational"travaille-t-ilainsi pourgarantir a tous, gou-vemantsetgouvemes,cettepair.cet ordre etcettetran-quillite,sans lesquelsiin'y apas deprogres pourtinpets-pie?.11111t,AIITTImmaimmoncmcMachines antericaineseallemandes(aux prix defiant toute concurrence)Moteurs Diesel fixes (stationnery DieselMoteurs marins(roceneengines)Graz. pes gfcErstrurs (ge=rrating sets)Pon-pc-ng sets)Pcstesett)IStrcu.,nannis (Hamenermille sets)Youlineriz (Rice mills sets) et sisalmachinesreek:rex tom lea catalogues at renaeignementaBur traterfei allereand et anifricatK.,*Marcel ASSAD (lug tpielalite),FacaciartNordRua du folatatin do l'Etat,telpougant--c.rde entre.:ans C'emme195O. est. C:=1." 1,export:An-11vie pit.:qnt:,n195oI Image u'er.enect073 6 Laurent ct Corn-pavra, scraimt ks ses:11crozjue-,:ts. Atrieurd'fmi =,7,ornme alcrs,tincroitiepeupiede bears mots zi.les dc kitssubs-tance reelte., ,n troit pouvoirtoxiquer do plmsirs rappelantpnnutive, on emit ants-thCsierfaun etso douleur depromesses et trespcirs rains,oncroit calm avoir riaitseIs Re.publique des"z, ...nil 1e ttoy.en ne pout vivre decernmentqu en rampant. Mors, les person-pages lea plus inattenduss'insti-tuentlesdefenseurs du peuplequ ils ne menagent pourtant d au-cunefason.Corinne quoi,d'ailleurs,le people veritable,clansleacirconstances actuelles. pour-raitjamais retribueraussi grat-sement qu usle sontlea sang-sues qui ramadouent pour rnieutTz.,e vi der dupeu de motile quslui restelxxxEn tire telleconjoncture,riestpas sorcier de privoir -etnon de predire, costumeitfait"Le National"clue It peuple burinesin nouveau 46. Mais quantI dire gull lenitwit comic tinepauvre Constitution .qui,loyale-meat appliqus no iutferait nuedu hiess, 11 y aloin, confreres. ciiy a loin-Avis importantLe soussigne Me ClerveauRateau, avocat, fait savoir tentau Public qu'au Commerceengeneralqui' n'y a aucun liende parent& entre luietlefem-meRocirigue Romage,ALIASRodrigue Rateau qui exerce fe m-tier d'electricien.RodrigueRomage, firsde-Fernand Romage s'amuse I faireentendre, potr se donner du ere"-dit.gull eatfilsde Me Cler-veau Rateau: et Me Cferveau Ra-teau, tout enprotestantcontrecette allegatiqounii faitsavosirppaire.r.RemerciementsIcicurirtniment.Port-au-Prince,cc8 levrierMadame Marcelle Taluy, 1956MM. DanieletMix LafrntantC. RATEAUet tv,--lessutresparentset Aallies,sensiblementtouches desU STADIUMmarquesdesympathiesdontilsoatete robjet delapartLe match joue mardi soken-de leurs nombreux amistant de tre "Tigre", formationargentineretranger,delaCapitalc que et tinonze haitien,s'est termi-de la province, a roccasion du nepar lescore 4-2 1rat ante-&cis de leur regretteege de requipe viciteure.Antonine JARBATHPublicd-5grandsjour;..survenu le 31 janvierezoule,lea Arbitrage exce,1 tde Matteittrcientsincerementetlea qui, toutefois, ?zit portertin cos-pi-kilt de croire I leurprofon_ tunic quidistingue mieux deede gratitude.joueurs haitiens.Le deuxiime match se joue-Pr it-au-Princele 9fevritr ra cc s(iretledernier1 a5,..soir.Le tthain BARBANCOUITT le now sieul mil tit

PAGE 14

/reORT-AU-PRINCEHAlaI 2ernt 6rLnNTFi% :Cr 05;1la proposition Basquiatrent!ermement deboutdeclare firmement Me E. S. LAURENTde "Le National"!...Suitett Fin voirEnta man I un suje t aussi In:::la .;,.;:trainerenational( ate< eel& Pgereli gutncus semi& qucson Cairn Sorrieri fres rite cu tLic quotidienLeNationalJon t if serail malaise e.,cnent Sc dernontreeIt ptu efintelhgence St sc.aria, ULM 5 agissant dinrcrpse-.lotion et sertreut It comprihenSiOn (tun tale, -Le As:Ilo-na(en oppelle a tautoriti du consiitutionnalisfefroneaisEArnetn eertrain et professur Sort lafrapPanie prolintidons une mature def flour commc it draftconsult, flanneln'a pas encore egari gut nous sachions. ecusda qui 5Cdon-.rent la print dapprofondir. en y mettautegak merit It la'Penne foi.cet eminent auteurquon'abandemnent jamaistesprit Itme thodeet la cloth.Clanani. done, pourlcs Fesoins de so cause.dartsEs-Imein yid recommit.eela to Sc so:. comme fun des plusgrinds tonstitutionnalistes des temps modernes et a la pre.miirc section du chapt!re deurieme intitulie:-Le pruict-;e Sc la ioutercinete rationale-. sec liondons &quell( it so-semi auteur ie./wale d chord iomment se justifie ccgrandprincipe proeleme par laReeolution banyanet ensuiteaudits en sent its consequences, cc. en cue It faircLonnai-tie its principaus problems diffieiles quilimitate donslascience politique.Nationalne (route pourseslee.(curs sueicconclustot wig deretieahondance de faitsles uns 011.55i Signif Reif que Its mitres etqui aident a as-!COI!la ecni:e!ion par:: qr.( It:1014:ritent demons Ira fir'.Lirotre abondant ion/ferequi pculse payer ksmeilleurs protes Scla place. a. par mollies's. fosse um-ber cuisines parties autumn, interessantes It tetteedi-'ionic conclusionrealisant ainsimalgri hitpetzt-erre. untrcnquoge qui cut indrpose it loyal Wein.POW la comptete edification des lecteurs nowreprodui.sons en quatrzimepage eisous le titre"Les deux es.traits'.eelui reproduii par -Le National-enson editiondu 30 dicembre 1955et celw seritablc dEsmein pisItVoir suite par2BranslelanderneauEtieEren not.cuse cCe -lois CI.talkJAC( 1UReinsc'tlaNord re.'tiec'anslieps,psis,ILL.RE.des Fronts-FortseVprUNE IMPORTANTEDECLARATIONdu Senateur LOUISDEJOIE.rPhone.5580PDTIi 9 Eisner PlieMonsieur Geoirs J. PETIlDirtsreur du journal'Indipendatce-En VilleMon cher Directeur.It aus pew de pobiieritpremiere page de .sotreplus pro-Fiume editionIidilarat tOrlIntr. a tars St, tales.Vous saucier: hien me fluteItnir itborderesuafierent.Recever. mon chit DirecteLr.'eaprestion de mes sentimentsd:s.tutcuisLOLLS DEJOIESENATEL RDE LA REPL BLIQUE.1.3113S.-000en tires grand nombreealaitiens m"untmanifestileur ssmssatine il'occasionlannonce 'Jr ma comaiciattaieitla procbaine election prisi.,dertielk(Wee 0uBILLET A GLCItCESJ. PET/1Mon cher Georges.Jai suivi aver unintt-rit amuse lescabrioles poll-tito-juridiques de l'etripe-pardon du staft du Natio-nal sow la baeuette conshtutioflflt r'bat...U.!:lLe livre deNiniche,le Ihre de tout lemcrde131CJItta eine' :.eulteL.:n.t.,me en Lea..p d'autrt,rnaines resit on Iris lane:mmparcourir en cent ruttiers aussiCost pour contnEuerno-Voir an t pay 3Ma.sgriitsILISSatithsituations. malgre les remousque pros.oqi tr.,It es Mlit desinherits et des passions it bonnet lortures err reunites&latante'. ,a taattique chez nousn ajamais use se passerdu&mt. au contra's( restsciussa banniereentenddike, !el eelictlettb etJeterIts bases de sastabilite.De ts.zi.Cptut igrorer Its realites polttiCi ilIihut bonyri.tuton et en dept dc la s1-nte etpresse dPresident \la.gk vepasfederate:tin weanrt..mdat et dc res-pecter is C. srt.Fon.lamen-Reim rhElle a.quei,e jeditiarettensukar.teis persuima!ite dun hemmc est It fruit de son passe.e enconsequence rano!}
PAGE 15

tioncur un nudi x china:11-ag 1crla Imarnere s atones des tactteux, tontreles-nitee aa coursde ces eler''linkL TaGEO AGEsque. g.,..,:ti, au.neup.n sa1T-1.) 0-,pan temps qu.eile aperdu sa Mgr4iiL111constittiti 1-.. cor.tie lesattaaSuite cic la peinsite danscanacite de reaction enface dien quadrieephale dant Jun'taqucr itAm taxte constituentreprisesde sea delegues nuitonnel dans lc but avoue de desearepresentants; erifin"Garder au timon desafdormer au pcuple zonverain lehiresIt President Magloire moyen legal de reformerdansmalgre son voeude ne pas sea parties et ramie de than-recherchcr un second mandat, ger dans saaataliteIa. Cons-vailitleatennesde cc titution qu'il ajuree, tel estqu'on a appeleLa proposiit veritable objet de la loi qui1110denouscaacupe.,,,Discours de411110tion Basquiat*" qui, etantbout ouvre la vole a un chain Frochot refutant les Wasdeactuellcbizarre mouvement dedes Direetcurs invcque1 autoa4anche il y a deux mois,rite de M. &mein pour lancerMais ropinion interns.des affirmations a all rrescientionale alertee parle.sintertifique qui pourraient en urn-views au Time et au NewPoser an populo et non auxYork Times sera certainement inities qui n'ont pasperdui.apressionnee par rargurnenlair tempssur lea fau.teuilsfation juridiquedu quotide la Facultede Droit, UnquLaproposition:atebardememt de rorclre constia';ieyes B.' la seance du 3e Aoilti ,tionali atmune 61: Droit Constitutionnel Re.-hEdition de 1927. SocieteAno-..'rum diat a maintenirsa position cuen sirey '0;7,nyme d:idie RecticilSirey avec,monstration Jundique, cette expression predsc.une ea-Elements de clroit Constitu-au profit dc rP dequi aNaa NFrde rAssemblee, Naletutionnd avec ou sans hcurt 1791a r c ini on.un ineret.anaaise, Voir Esmein pagetionnel Francais et compare'Suite dc la,qltque, fo rcesuperieurc.Page 1It. c'e.st dormerpdeuxieme-c estue sa de--demonstration juridique queen dernandant que.Cast tindes clroits duleur urle-11'ue sineautoriaSouverain d'avoir fixe-la ma-sMe. Laurent presente contusegale"ous-ligneesparties enl'experierice se poursuive.question.un bloc monolithique ne se-ce,Sur le premier"charcutage'puen.spere par Itconfrere de la ra'itntauNa.tional"s.est a nplenitude de laSouveraineteca en't -et n'esten realite-qu' quaMeLaurentdetknt laar:cite Dumarsais Estime,un bloc enfarinequi nedity aprs:sc-aeuse eaxypecicateeert aues pni.ofit de peut n imen pratiquc.porte quel momentlegal et paisible de le mettreces Per ment trop interesse Pour serbartVoir suite page 3t nous lea faisons,desimples'vn. etparticulierement au momentlieudefairedes reserves.rim qui vaille.un bloc seulement comparable apsychologique inters enir dansesonnages fantastiquesderasser de scrupules. -:tuidiques ousant comme lestaff de -Le-use-Esmein n'y avait Hen poiitique, dormerrassautrnavalatiue qui, par leur autres...serviraientreellement cette lletsrouagesde la. machineriservestactiques, connais-raTtlem74ernesureetouchant pres caNational'', quoique ne dispocat au mei a yant pour toutcosa. jout,e de plusd, siaucun comp e-es articles dont l'esprit etefts.itieHlaagisant jamais du mememateturne ou deguiisement onmpres.ant,aucunc o r r e c t i f, la lettre ne pretent B. aucuneSuite de la page 1net de route,lea nombreux sionnantdrop blanc, impressionaucun cor6,,_"*:ociollaire ne ve-ti. e.Voilala collaborationnistepoures-tours et.Zetours)3.1 onnantneraientreellement lescurieux naient toutorclonner pour cons-a autresbadauds leur faisant tituersapenseejuridique P r e4 ..,,t i,'g u r a.t i o nde sayer de nous insulter. Nouscette voie difficile qui men1-1-,e ordinairement cortveritableege, si lesuns une varmature, enfaire cc que le National dans un sommes settlement navres de4 1a.conquete, ctautant qu et lesmitres ne savaient5. l'scc bloc monolitbique, pour repren spiendide isolement propose au k rencontrer en si Charmantean dire de ccmagistrat des vaneequeleapersonnages en drel'expressionsi shire i netre President Magloirc et an Pen earnpaanie..Cayes, le mouvernent semblequestionnecoat leplussou centradicteur, blocmonolithique-ventquit de minuscules plaisants contrelsquel viendront se litur-p3 ,Xigpartir de cc lieu.juchas surd'extravagantesjamterpitoyablement teutes les tenUargument massue ToNous sommes vraimentMais sun ledeuxiemevraiboa At beis.tati:ves desordonnMnailsees etanarchivoid:Presidentagloire,-.-s pour n -,avtu -r pas corn-'anent trop long pour n avoirNaturellement, lea-ditsperapes del'equipe duquetidien c'est loyala. Vous de Vous-tc,'pas attire comme11 se devait sonnages une fois sevres deleurs "Le National"uis'est donna.cl......courber devantla. Constitu-..a anpris querappeler Fort op--rattantion de notre aimablefausses jambes etredevenuslee pourchefconstitutionnahste,cher de tilele comblention que VOUS aa-ez jure desaradiation ou saportunementlitt auteurs -presrmaont, on'estti-confrere et qui touche deux-qu. s s..1-(1---E S La1re.specteretdedefendre d,points sensibles: laliberte clese trouver devant l'image duneMaismalheureusementpour mais VOUS eteS notrePrison-m,.-soae preaser)uureau' I-lapresseet lalibertede existencequivous decoitpre.cc demier. il setaoblige de dhenier, Vous etes le PrisonnierdBreunion, il convient touten que,il ne luiaura de rrnocuvre que Vous avez coPotique du Parti Soeialistechanter.carPopulaire, c'est injurier Meobservant la metriccourtoi-Voilararnenes I-insii-as Et& oi:sible d'effacer, de suS CgPp 'li.-'' ile delfrsie aui caractetise, des lede-rnencee.=:tque rordre consLaurent. Nous n'avions pasthique de la demonstration jun.flantes proportions Ie-h'1oc mon.o primerau .a apartiefessenneeatsde1own:-ioftuti nnel nev ous permet-compris que cet episode de Sabut. .a discussin ouverte sur dique de NIE sLaurent!deMe E.eouraurentgeA. Es mein t-.mein e qui fait corps pas de terminer. Vous n'avezkvie in etai.ttsI'devenu un ca-Cast....e /npiavecdie, pdeliartie essentielle gul pas le droit de Vous amberlhares noux.,surpriset ahunsaa fonee..urentemisston (nous lin aissons1meat dans une discussiondesouveraineteeet aspect passionnantde nosCdame unesemar qu onne. peat Eva-.-ederriere' cproblemepolitiques,et latie de yaktoutuncadversaire de la asade,ns aucun doute.berede vous rtrancherment tensecote.-quer que pour hut etre desa-aucune loi, aucune tradition,-question restant entiere,de taille -nous leroyierti de taille-Ce tronquageprimedite du61IInous asembleSaisir cette occasion a nousetco directeurde"Le Nationar textedel auteur francais, le seul aucuneConstitution pour ingreae"&intelligence de rentreprenasq.-offertepropos.Nous ne cloutons tinseulrendre au confrere quecompnous laisonsle snn au publicinous sommes tous et toujoursla citationlaissee de eote par c'est a is lois sinene heresie in-Nous ne n o u s doutionsarcr son expression juriclique.la compte a Me Sejour Laudoutionspointnon plus deshberte moderne .lui donne ..aussi rent. Qu'il noussoit permis resultats desonaction, quel-monstratonjuridiquede Me. lisations pour le bien etre deEt cettoartie essentielle de en rappuyant stirM. Esmeir.toreausstmedes Plus simplese tdesti-figue-bananc.Ce prete.xteteronevictoire disons jun. cusateur.appareir,aappereiratque possible lefaitinevitable_ .-..CONaTITUTIONNELLES rnemeete impuissant a asLes procedes auxquels ceReconnaitre,organiseretres-ade reunmn4ernier arecourir pour fai pecteila souverainete nationale.La solution qui a triomformer tout scut lafacendu"''*.bliN est-cc pasque cc deunmeefaitdanoCHARCUT AGE..plc e,ceItte qui s' estaatrecemonde. La preuve c'est que-re triompher tine cause qui cestdonner a1 opinion puLinn que nous.ledroit commun n'en deplaise a Me Laurent-a tout raird'tre uniquequa, force superieure, une exle dixion. s. eat vraiment traplong youprecise,.u.,..vale,u.rjuPrriescli--aanune desconstitutions ecrites en toutesses heureuses interven-neanent la sienne,disent assez imapour n avoirpasattire.que, une autonte legate .ilse devait,l'attentionde noAmerique et en Francenorm-.-.1/lulleat auxaboiset que11e pent surernent etre mceeat en ellen ont pas pu evitere,cette cause eatirremediable-C'est eertainemerttres bien!l us quaccch ,arcutae toucn ,eetreaimableconfrere,d'autent ticuli*rementmenaufrage final du commerce,gmeat perdue. Car, pour que se queEsmein a dit.et qu'enPideux points sensibles: laliberte1_e National' alt negliged ex loiter Me.Sejour Lau-plus raisonnables, La Cons.gravernentitenprentau profitde sapretende-1lapresseet le droit de reu-tution tie peut etre moditiee,d'avoir vouluservir la commasougri. 'e diuethese jundique, disons de pie Illen...t.naute' qui tache d'excuseron.st-ceparce queces deux etrevisee par l'autorite etprocedUrequ"ellcchS-t ut au twins, de minimisercoatexte dit passage qu'lla ference: deascause;Ptire de rimportant ouvrage Piacer la sotraerai lea',lt fait):I ,ns ,ensibles ne sont point sea par is..11et.a Me Laurent?un reniemeni, est caracteristiscrEstnein i rappui de sa prelegate la oii residenecessairet ertesle. credit&in telligencetermineelle"rname,ma,i-is que d'un etat d'esprit.Qu'il.nottendue these juridique,es ment la soucera lea de tilt ...en intake clue nous faisons it ceadvienne -a Dieu ne piaisel-amettant Is partie essentielle ou (opinion,c'esttraduire dean rne stout autorise guereonfiee par cette autorite etc_.p,que Me Laurent accede un,de la citation qu'il a fakect dans ledcroire que rimportance de 1...ar formement a.roit aussi exacta-eettc proceau-jour a la Premiere Magistra-tie omise dlacitation que'datDroitConstitutionnelquifait corpsavecelk, nient que possible It fait ine-faite de A. Esrneinait pu1' re-ture de rEtat, il se croira aise'Si-il faut bien quo cettepartie cCompare page 611 Recueiltetillable.echapper.ment omnipotent.omnipre-omise et laissee dans rombreC est II un axiome juridiqucN'est-ce pas parce que, au con rey1927 isent et omniscient. II avaliseto gene dans sa fameuse deenonce parle grand auteurde traire, l'importano. de cette par-Garantirau peuplesa ra sincerementleaflatteriesmonstration juridique. Et s'il"ElementsdeDroitCons.t.itu-t.P-uqieen.auest.ilTause In.iPas constitution contre lui-merne, desea courtisans cheque loistkme1Francais at Compare". A echap eIsdeliaerementdire contrecc pen--cet atosestsenti gene par cc texte.me iita ap.paute ,It .se e d,av,le veuxis,u,3ecote:,qu'en des p:riphrases malletsacia'il.In: na ril'e e4teau a ,.1 t r e1 o s q ti '..1 e c r i--ai 1Jrtedisci!, .le ia na.chant irresistible dc la natuses et reusesus le pre-tente-point de lui faire cent grave isamEdiatententapres: -.1,e'tr ..e.c,ut....usoppose r-*burnaine qPuilaone.ront comme leRed. znatenzamputationccque nous Reconnoitre organiser et r ..,--'.1,ment I L Na I,sans t ...;:.e I changer de past-aalpelans un charcutage,le peeler /4 saueerdinet8nationtVoir suite pasta 4Voir suite page 3REFERENDUM populairsdu Souverain contre in Cons-titution, plus apecifiquementcontre Tin article qui interclitis reelectionimmediate duChef de l'Etat,effacer,ba-layer une disposition forrnelle--..e.--aaaleamaamesse/Ians et comment?preserivant le moyenSouverain quideux axiornes juridiquesEthere dontil cntend exercer soniirecourircesprocedesque cite pour etayerla fameuse de-terrompre le cycle de Vos reapourtantqurefallat fao0ode rem_ mamtenant son plusterrible ac-instant du coup d'oeil exercetion des deux extraits compa-Le grand consttutonnasteno.tr.e trop loyaladversaire,la ridique et une improbite jour point qu'il fatencore "a. rap--rt".s ne manquera pas de rete francaisA. Esmein abiettacritvoin:_lair rattention pour marquer cequi suit:nalisticptecl o n trAsso-1listespareiau poste de contrO-la difference decomporte-'Pour completer d'ailleurs.elationAJournae sleur general du commerce de"Placer(au contrairella-'ander la figue-banane,Nousne nousde faitregale lioilce little ate['opinion. pour pitpent Inertd e m.rimportance de edit qui opreside nEeenairementla souveP.pose notre oraaneindepenrainete. de fait ou &opinion, c'estduid autres moyens de se mandesterde relire E-mein sur rINIMU-,-que dy namique, quelque pa-retablirrharm.enie: .e'est tradant au quotidien "Le Na-par l'initiative indivicluelle: la li-re dans ledroit awn exactement,_,,dr -t TABILITEDESLOIS triatiqua'11 r.1-1'qu c e ut: esus in--tit:mar',ertedelapresse eteotune tentative desesperee,qualifier pour essayer, densLaurentsetrouvepeut -etre Votre peuple.pardes lecteurs dont la reproduc-dique,la Pyrrhus!iilisy aPublier tine telle opinion,'..ar appareir mats qu..000-,.

PAGE 16

....11R01,INDEEriNDANCE.1111sairagez lespaiztSL.ARCO flialirez lett :Botissofte gaZevssesLIMG titDrOit etsieltBILLET A...Suite de lapageISuite de la pige 20 t ades realites politiques riouvei-"Les Debats"des dimancherement ale numeroIts.0,50. 3U pacifique dont elles preten3unstes el:salient,serieuse-..suite de la. pagc 2Naie ne voyms pas pedelusident codifierles aspirations ment et consciensieusement,C'est la rorigine du peuoutotal du Seigneur. Laurent F.' nousmettrions aujosrcrfrzi..et les cenquetes:elksnets-la eignitecation de textes dontvoir constituent qui a EtE 16 rzecomprendra pas qu on ne 1`,:dass brerfulLes Nodus'elmnegateal teren7xpthitidens se moquent et fere* al'Assemblee qui a sifte saarail scarvesCt PgYs en i' enpaS apres eoep ladifen:r.de_sent aussi parfois du besoin lestourant de SERVITEURS tle gouvernementd'EstimE. Neinde se liberer de cert-:le ensi ron sourit,lesdocteursaux Gonaives pour nous don-trave.s juridique,sdevenues ponnent uu euigt lesarticles nerla Charte de1950. (Idmot psis dans un senspeforaitvonstermbortcesand metbrusquement et par le s e u 1 qui s o n t lesgarenties duEsmein reproduisant Bucheztiff mats de teritables collabo t.elle N66" n"s e5t aa. Pm'fttabk,cto'.-.,.pa; as :3: tar-jeu des evenement anachronidroit. La loi n'a de rnajesteet RouxHistoire Parlernenrateu:sdigrzes. conseients etLa LAUREN-divement gut les chose& st meta-morphoseraient I nos yen%vies et inopportunes. L'essen quedans les mots.taire t. XI p. 372.)Voila, mon cher Georges,' 'corzsciencieux,TITE ne720(15appor 'craftAussi. nous niron.. pas sou-tenir ,.1.; tn-, aeons connu It.tiel a' ,. L -it-rr.' --bee eeAvouons te c'est en fin deces factieux dant pa-I tit Froqu'une aggraration-si possi-toutt io:.z.:` ''I. a:s'.1.ci. i-4)/1/i ..:,/lorce seine qui chata l'Assemblee de (79eble-de nos rnlux et de n.,i ir*Inqu-'-'e s P z 1 zsotzslere tme dechu, Meas.te la vente gniI esauie c"Lthe. 'noussoliendrons.san.craintechose ciu une adaptation AleLes tunes que nous avor scis yi Koposent au Presidentflea= elle se figuierait aroir:raredementi, que cettetree.-nos -orcepts, avec les aspire-soutenuee daes ce pays Wontiviagioire tin mouvement po-annihile toute conscience na-tions popeleires et les n'alites. eu p o u r but qued'ecarterpulaire, unreferendumtel tionale pour en cloaksetzlequillitt &esprit que condition:lc laa.cominrevuonluauttior,Ce serait cependant meconnaichez nous des situations semque ce pays en a ta it connument etoujjetexpression. QuehPaarixcnoincinieisuPseensadbelelaavec tambours, vaccines, penDieu nous en preserve!nous aspirons encoreversete.-tre lesrealites q -e d'affirm rI'l a ies-dBisier.itrentendu,sil'on fait eatla primaute dela politique.Nous avons confiance danscartes,actresses, petitions -i. c. iones Inen marquee entre,Au contraire, la PolitiquerefficaeitE crune bataide deafin d'escalader laConstituLaurent nes'irzdignedans ses &marches, voudreitprincipc axee stir ropinion saition et supprimer un article pourlui seuL Ils'indigne ausla pdplutiedans le succes surtout ne et eurles valeurs spirituel--1genantrarticle 77a ren si pourde peup/e haitien tiel'atient s.ous roeilesvigirnstsedu main-danne et la pale des esurits secontre de la volonte reitereeson ads rzous aurions insult&manife.stantdans le cemportement, .Servante et non comme unePartout oil elle se trouve,du Chef de l'Etat de respec-Et pourquoi? Parce que nous= considerer le droit comme uneles-de wax qui en jouissent....Deesse.la force et ses detenteurs tenter l'Ordre constitutionnel.talons &fit qu'a poursuirre leraisonnement du confrare jus-Non, nous n'avions paslaxoxdent a la domination des va-Alors que de raveu memeregime d'Esti"Les mouvements politiques1procedentde raction d'unleurs spirituelles etjuridiques.du President Magloire, le denqu'a son aboutissernerztlogiPoixsouslepeat Le corps socialetait sansceaseLa legalite est la principalesir de sesuccedee au pouque lepeuple sourerainebullition. (rest cate agita-garchenne de l'ordre et le de-voir est a rorigine du departconjier le pouroir supreme a eniconcoure de forces tandis quet on quasi-permanente qui n'etaitsordre est virtuel des que di-des deux chefs quiront preun mirzeur oua art itranrrmocratiedynamiquequi nousle droit est constitue par un, pas sans receler un element dc cle--.ensemble de principes et de1minue la force de la loi: car,cede au fauteuil presidentiel.La sainte fureur du confre-a conduit tmalementa rexp.e-1rordredernocratique denCe billet menace de depas re nousrevilesa faiblesse.popalaire 3u 8 mai.Iregles generales eclictees pourla protection des interets ge-ser lecadre cle votre cherCar. nous n'arons fait que le sic'Que cettejourneeflit ratliieseraux sans tenir compte desIndependence". Vous savez, suiorc surle terrain de tabus,in.c d1pas celui quemaintiennent lesou de. la populace.,regards du gendarme et la -esutpeup Ipas a question.1... CUM,-exigences propres aux situa-:de. Nous nsarons faitpolitique_ peur des sanctions,ii-,reside mon cher Georges mes sentiilLeaPli nest de mettle l'accentlittions Eventuelle-s; lasurtout dens une attitude ae,ments a votreendroit et a re-profondirison raisonnement.., tidcomportement du gouvermtneszt.embrasse eesrealitestandisgard de votre action journa-juridique sans nous prioccu-pouvoir e....utifera,ewe le droit est unc organise-listiquecombien courageuse perdes sentiment-5 du peuple Cest 'soumission volontaire etli-bre en face des regles qui or-1eu.i.drepose aurceintierttion spirituelle qui entend im-que, sans noirebienreillant dci,"1.p r i m e rune orientationles. Mais je suis oblige de tecenseur,nous saronsnobles, cp. aje-Z---rdmeu cari Pr"Q"ganisent la paix de lac i t e.dans les conjonctures actuel-.1cesrealites sibienque'rEpiterrhebdomadaire-Let.Lorsque les realites politiquespour;ne sont plus en harmonic avecnii encore a ma petite tranPUTS etilecis-les regles, requilibre des for-Ale Laurerzi est sanguin. II Debate-.lacondition=mak-,requilibre du corps social estquillite et 1 mes livresquifenction crune constante al--,-constituent ma seule console-il' est tellernent qu'ilaoubliifiance entre le droit et la polition et mon seul refuge.de nous fepondre si,oui ou3cesevien precaire emtique. lees nations moderneslaise se fait dejasentir.non. toutesconsiderations politi-Parlant de ratmosphere oilSineereme.nt Votre-penetries des idees issues tantquesou sentimenta6 naises 1cies bouleversements internesCARNAVALse sont derouleslesevene-pert et en vertu mime desla-ments de janvier 1946, notreHARRYmeux principes gull preconise, lefonclateur Me Colbert Bon-t ail_irreesui fin lin eduer or.clue des declarations et traiteshomme, clansrintroduction seereseamiesesunsmItranser I IPvient clerecevoir cr ellenesseLa maison ei Bealbnittinternationaux sentent qu'ellesne peuvent evoluer que dansRepublique?IIs'estindigne...la. legalitE: elles tendent a yd.c. son ouyrage sur la revolu-mais s'indigner n'estpasrepon-gne et destats--leis AIMtion a ecrit: "Les evenementsdre...pmr parodier le mot de Jean-.-tot drticlesIt-arnivarentrer si elles s'en sont eloi-L'e hvrede...que nous venons de vivre,voiJacques Rousseau.de toutecuriosite c.....,totignees ou a la maintenir, si,Suite de la page I00a.elles ont.pupar des efforts,d'ailleurs I, te beaute.ie.. une vraie revolution. Cest1 ecroulement de tout un or-tre avancernent sur ce chapi-Ce riestpasrinstaurer dans leur sein.tre que Madame Viard Gail-seulequestioni laquelle MeC SCI lettes pnurjoatty,,Chapeaux pourtowns. Gat-D'ailleurs, seule la legalitelard (Ninichel vient de livrerLaurent s'est abstenu de repon-dre de choses, l'effacement depeut proteger les vraisinte-i. la publicite "Recettes sim-dreCest1 croireque nousour vos diguisements eiLt o u t u.n systeme deLandes. loupes, masques etcrets d'une collectivite.gouvernement. Le beuleverse-ples de cuisineetConseilsavons allurei unsourd. EnTent est tel que la Constitu-vain.luiavons-nousdemandegroupe passez IlaI'Vailentti!na qui nous ,regit se trouved'opiner, demaniere directe etC BeaubrunesartitlekPratiquement la 16galite reutiles de menage-C'est unside dans rhannonie entre lesbeau livre imprime aux Pres-categorique.surl'actuelleloidun cot! c, abroga non par less enlivent rapide entfaits de notre vic politique etses Libres et eciit dans un styelectorale qui fait du gouv.erne-'dispositions d'une autre char--.mentle controleurexclustf du\liaison2. Beaubrunes psippple a la fon clan, et distingue suff.rage popujake.lois.a l'intention des enaitressesnous1 erten-Rue_ du Vlagasin de .rErat N,ts mais par la force des cho-ses et par laseule brutalite.-,'-(loos encore cornme Soeur Anne...cote dela Brasserie de laDans une Rude rapport'ede maison,destenancierso0o:du faits." La "force des cho-.,,par notre sympathique et in-,--,,d hotels, de cafes et de res-: ouroune-teressentconfrere "Indepen-taurants,des menageres etPourtant, "LeNational'.-so, la brutalite des rutsteis,aont les sede elements capa-LibraitiSte Thereat/dance", rauteur signale la si-pousse. de temps iautre,lables de faire flechir rordre ju-du public en general.condescendence jusqu'a "biaiser"Ruedes Miracles No it-tuation actuelle de l'Ameri-Le livre vient a temps re-ridique et ce, a la faveur desur une cradeuxde no.s ques-a c:enne maison Morpeau en feesque latine oil se livre uneba--pondreaux preoccupations cutions=a.son adresse. C est ainsi de Monderrier Pierre. Vous trow.t 1rt. u l'Ameri ue Lationnelles qui ne doivent pas-e e-'--linaires de notre eoci-t-li clue danssoneditiondu81certaines circonstances creep-etaille constante entre le droitverez tout un assortiment divers.permettra notamment a. no-eyries en-s,ilbe tyresassiques.--tine, signale-t-il n'a que troptre industrie touristique d'of---ement abrade laquestion"isa-''INDEPENDANCE"etre provoquees.de Constitution, parce que leEn ces moments, le Droitfrir a. nos visiteurs etrangersvorr steuegard a ses realise-Bi-HebdornadairetexteEbert. lesconsciences n est PILSsubmerge, il derneu-une variete de platsriches ritait-elle pasd'etrepoursuivie.tion rexperience Estime ne me-Redaction: Un Corniter tisfait de ce qui tnouvelles et imposent sesdi-etvaries qu'offre gertereuseleeconfrerene repond ni ouini non (nous ne nous attendionsr-,virecttutProprietaireet Ceraekpint& (lull ne lelie et que ri6reurles reconstructionsGeorges J. PETITicrit, sans trop se preoccuperrectives i crux qui assumentment notre terroir.A plus d'un titre, c'est k Pas.non pluslatam dobligean-Rene S. BENJAMINResponsable-de ce qui est. Je n'aijamais le eauvetage en clirigeantla1i:,ce). Apres s etre contente de re-tant entenclu parler de Consmarche verslalegalitE;et,le uNfte CIC teatle monee.Puisque ron mange a toutesconnaitre les realisations de l'ex-Mme Therese G. PE.TITRedacteur en Cbfititution reinarque-t-il mean's'clesles epoques de I annee. cestperience Estime (le jellforce 1coupe.01 II tomaAchni-/isratriceaiila constitution est jour-le cadeau utile qu'onpent courcts sur cerip= quin a7.,,,,-ABONNEMENTSeoliquementque dins ces pays,&bees que depend la stabilite3 twe oesrronts-Forts, T3nellement violee. D'eminentsrectifier les alignements et les,?.-,1n tou-ours offrir et qui ne de-..plus de defenseurs cornme pour.nous montrerquesonpassifPort-au-PrinceGdm 1,ggides institutions qui vienne t,chez Niniche, 7, Impasse La Meis, faites done unpeupoursonactif.Tres bien.?rovincepent Jarman.ii est en vente excedeexigences des aspirations etLes msnuscrits insish ou wattvaud et a toutes les librai-vous-tnerneset que vousfaitesne seront pas residua,ries de la Capitale, particulie-si spontartiment pour lesautres1,..__ .........1...............,.....,XXI,1 mntimertela maison de Mme.1 Ub No11 nenous estpasencored"I-' &.5 et lundi e reviler d956.)Caney! et a ai reline ,u arrive. nousautres, slc br(iler lesei--chartvelle, Grand-Rae..elieusque nous avonsadore. 73 Rue awl Firma,ro:o....DANS

PAGE 17

liaproposition liasquiatSuite-fletiet piCrectrurc-ane..toujc:.-etre Unitagreftentten norn2Maar,deisuenowEliCtette discuss.Mesouspermeit:s IAdede-w-ander deCMAL1SMeieratrot,Net on qualdwauf autre gutcells'taisprobittIapplique' au peo-edela auquelileurecours-aEn attendant que nsenneCalledenoireeourateut con-trite.dnous semble. 1 nous etau Ienteurle engini wait'IcesWd411116011. suldiques.It plus pro-tease. witItgrand constitution-salisteFrancaisEsmeirtayarst consuiere etpost leiprobleme de lasouverameterationale autrement grid rela fait !ui-rnome. etle ditGH1:-LAINE MI( MAUDReined. It /oat Sud de la Caoitaie.Elle estbabillee pat 5.Itia St-Freonmoss? A loft Sur leplan nit! tunic 112111.ssi.'apro-positionBasquiat nepcutpas unit fermementdeboutOn continuer.,considirer. chacLe 'cos que ccse-ra necessaire. puiequeI aquipe de Le National-s'y at-croche desespiternent simple-ment comme unetentativeanarchiquevisant I ABATTRE l'ordre constituturrelEtabli dans 'ccpaysLes deux @straitsnetDansitlandero-siu;sons-aeulla iCl$ er?lotAildelelbipeu: tn empireepic quee :ac, n unparitite.kr& 1950*.gal clue roue la forme Plum-bles requites Cu s'imposer atin que sousitj" arm: d'unrerrirrte cu d irereNCIUt lc r .II y stun n-arcue diatmcriemitiaitit lc emit. Recer au contraire Is scusera;rttekit Itga4 rnicersairanint la srulVil'itti de fait curink r.el,tWA/ivarecre cut traduEre der! It dro:t &Iasi neeern ent eve pessiVe'efaitire0=l'eterm ;.!I-tamrit rescccte, la ?CI-% (-teineti ratiera.e. test der-nee i heririon ruthete,krce surfraute. ure nittsFin,ni(i$c. tire altrr JET:Heitine autcr;te legate PC-1:r tonplit CItradlcuy;, CC Iiine detfrir.irp. Nur Fricarer!t,I1Cypro:icn jut idiqur .1a MerleModerre Itzi donne aussi eau-frt.'rn1511 (115de n maul(' firperinihac indiriduillflilerle Ile la peen( eldrvitIt rear ern.'F len-entsderica ConstitutionnelFrsnibis at romper:Lora A. Fs!rein. 1di tic n it 1927, pages318 it 319.111114;It. 6Lstaniemer.^.o.de;__.et,.....-leU ii.tou re.olutionnaire.XXI(maxdent7ee1:opinion souveraine neitMats.. ors wean. n--.Naen nailer,-...._mains preietraduit alma clue par des ex-tiara'.Qt. Oilne :LW, -I!t f:n dente. now%-larlileZtrpressmenconfuses pAt. mitreterrinedesstrateris.se %tier demur $$quelade en-al. --resilent dtabiles tactic/ens Dans edleuse dune constelu:Am'sr.eiasI.'%vein vagucs ccinefticaces: inneditionduytovrntr,lplsousentlelag deArs.ee est petit it presenter au toursilsantfluoritesans ma quise mile.parkas. Ansasous/train ligaclueteus Is Criergatea'Ilimitrevolution ItsPays oilaleeatla*ratalforme d'une emeute cu tltnepour entreprendrelaLandaukite...' armee -..ne kite perrevolutionIIa en rranquetion sunlaquelleIstirentinchaise: democes rMaticifua:eyrl'equiltbieconsidkrinient.d raner.cnie entre It fait et leEn dirt.kuritatISttleurLonguenousgismodonedtoit.I lacer au cent/sire la aurait awn que rarttcle32 de que it priapic derneure le randt nit rankle 77arbitre de sonprove destinvas1111in:souveraincte littleourainett de kit Cucroprnion.cederI.Palaupientirlsur truism
PAGE 18

Natiorral"laisse tom-sINDEPENDANCELe 11.hum IIARBANCOURT-1e nomseul soffit-:esr son masque dans son nu-ttier du 6 Fevrier en tours%%gull declare:tion"actudie,etqui lui,suite de la. page 1surlea prescriptions d'uneprocure r occasion deI occunements qui ont precede janConstitution qui etablit requiLa Chaste de 1889, per aussi ar etranger, avec vier 1946, pn n'aura donc tilike des Pouvoirs de rEta. ..,celle qu'on ditavoir ete tout le prestige de sa transre aucun enseignement ?consolide lapaix interieure,la meilldue, parce que re cendante personnalite.En-Dana cc journal oilnous garantit la justice, assure lapondant le mieux aux legs fin!Le bonnet aglisse: ne poursuivons pas des fins protection du travail et procusues aspirations du Pe.u. "Treve de discussions acaegoistes, nous estimons que re Is benefices de, la libertepie, a vu naitre la Permderniques ou cloctrinales. Areest un crime delese-patrie et de la culture tie thusleade la plus desastreuse de rivons mix realites, auxtra que de passerB.pieds-joints haitiens, sans distinction, ain-notredemocratic.Elk giguesrealiteshaitiennes,itait encore debout, cettelles que nouslesrevilete charte quand apses learhistoire passeeetactueldse soot organisesle de ce pays,s'cst eerie no-eesmassacres de juillet 1915,dans leaSuite de la page 2-Liberte ete atirer de eette dure epreules Haitiens sans distinction."ye. Nous avons hop ve-"Et vise i constituer uricCu de fonnules et de my_Nation Haitienne socialementd I Culture a tousse ..perdue. Quoique qu'd en et honteux couvrant lea "Tea-sok,il nous plaitde lites haitiennes" telles que lesseconniitre que,pour une relive l'histoire passee et ac-lossnotre confrereeat sir tuelle de cc pays. rappelee si.etre aveclui-meme:qu'il opportunement au debut dese cache pas son meprisde rarticle de Sejour Laurent inla Constitution, sous Tempi titule:"LE PAYS EN Are de laquelleluia Ete ASSEZ".4ossible d'occuper sa "posi-Quoit De is lecon des Eve-La cause de...6DANcad/ es stricts des boites de nuitIts "marinesnmamecas tre confrereSejour Laurent. existantes (tune part et des clubsdebarquerent sur nos plaCela signifie-t-il gull est mondains. d'autre part. Cetait unges et occuperent,penarrive pour -Le National" Point d'honneur,pendantlea'dant 20 ans, leterritoire le momentde in e t t r eon sonjours gras de ne denser qunational.dartsla balance tousksun jazz localqui,lui-rneme nedispensait que de la musique hai-Nousn'adressons de atoutsdontildisposetienne.Actuellement, le publicreproche a personne, loin pour trancher le noeud g.orse contente toutaussi bien dede II.Nous constatons que dien que representeTesticle cette musique PANGNGL enregisit Pays.malgre la constitu 77 delaConstitution?tril. gullentend tout it longtion, avait connu les pi-Si oui, *-Le National"de anne-"-Certains dubs de nuit, tels lea1-es gouvernements et som quidoiteseosnpter -Callebasses" i Carrefour et 1116bre dans rindignite.snesavons quoi, tel Capri .1 Petionville ont connu".no.sQttand on pense Icc que nefera oenvre quivaille WIC affluence enorme. En general.&rent lea auteurs de la Charqu'en rappelant aussi le pretons lea proprietaires.1 ces boitesNte de 1889, on demeure Si ambuk denotreConshtudire devant cette inutile bor tion, qui se lit cornme suit:-ir realise de subtanties recettes.dee &injures, car au momentune manie're generale, les droasNous, Membres de l'As-Vox PopuliliIts -Marines: americainssemblie Constiluante, elus leielaarquerent stirnos plages8 octobre 1950 en vue de donVOX Dlles inspirateurs de --Le Na-ner au PEUPLEHAITIENtionar cornme $'ils ignoraientune CONSTITUTIONdemoque it respect de la Consti-cratiquegarantissantseatution Etait confie au coura-,omits et sealibertes. it o u ste des citoyens, laissaient sesommes reunis dans laville!ea rexpressionoutrageantedes Gonaives, du 3 au 25 node -Le National, le pays con,vemore 1950, et avons vote!mitreIts piresgouverne-uric CONSTITUTION,=tents et sornbrer clans rirdi-ignite. A quoi bon, se, lamen"Qui fortifie runife natio-,ter aujourd'hri ,en appe-Etablit Yequilibre des Pouhut lepour miPeupleSouveramvoirs de l'Etat,eux violer lar onsti--Consolide lapaixinterieure,tution de 1950? Sejour Lau-rent, flagellant grands et pe-"Gaxantit la justice,tits politiciens crhier a d'travail,lourcr hut Cent cc gut suit,"Procure lea benefices de laen manitre de reproches:intoxique au point de croietpolitiquementindependan-S LE LANDERNEAUctentrieces bals ont ete rnaintenusmime taus que les anneesprecedentes. Compte tenu de l'augmentation du coat de la vie, c'e-stassez bon march&Au Parc des Paimistes,dansl'aire de 1Exposition,rey a pascu que des prostitues cies deux sexesprendre leurs ebats pour it earnsbal. Le menu permit, rarmie dessans-travail, lea homes et leagar-cons de tour y out flu domicile ets'en sotft donne "a. coeur joie. Mal-gre le coat democratique.ment hasde tentree et de la consommationtea fetes, un large public n apas pu y avoir acces Et nous&-volts ete heureux de voir ce bonReplique de la vileNecrologieommage u penpie souver amau PresidentMagloirePremier CoupletMa gloire dit Ii pas candidat,Constitution HaitiennePas pemet gnou second mandat.A present comme -Epoque ancienne.Tout moureconninganraison.En le disant,blest sincere,Li veridic, Ii bon garcon.Li gangnTesprit,gangnlundere.e ppljuste, economiquement libreII y a an enseignementait nous envie.-re (lulls auraient des vertuscrati"aclaire*Troisieme Couplette sur les bases d'une demo-Yo grands conruns passe personne pe,quportaient enTout ca taut dit ce pas jam cabet acteur, autourduquel'merit de l'Artibonite, soitpuLe PEUPLE, adroit surtoutese groupait une tourbedebbee dans 'LE MONITEUR'chosejouisseurs et d'exploiteurscyniques a dont kseui JournalOfficiel de la RepuLen Point gnou grand moue voirPt-blique pour devenir, dessa Eetimente Etait de savoir tour-Dessalines,ChristonSicesont li its formes em-ublicaton la LOI SUPRE-n haut7L I qui cabab prendiME de la REPUBLIQUEQuatrierne CoupletPoseBan nous, la Grande Independanceisloyees par*-Le National"Qu' importe! En.La Liberteu la NATK)N.-pour jeter rinsultesea con toutEtatde caus e,,Done ce pasPeti"Independance"-tradicteurs, leurreprochant est souverainement triste que Nous t'acoute.trop "Petit,d'injures, c'est que lea mots Fon en soitdemander de Foul pale,ni poul leve teteont pas de sens souslaplu mettre fin, par les memes mo (Nand piGRANDJOURNAL-we des defenseurs d'une cauyens degoutants, repugnants&HaitiLE NATIONAL"mene /a FETEREFRAINCe notqu"a.pi quimbe MA-GLOIREQui SEUL nous vie pouDENTSaute pompe notre victoireL'a pou conform'tout dissident!!VoxPopulides Cayes a TotoyMon her Toroy,Ambition minin vol,Bon Dieu nan eiel,One peuple la corm' souffri,Sa ou souhaite aPap jam' realise,Tout' rnoun' conninQui moun' c.0 ye oeja.RefrainA la you nomm' peu proprelA la you nornm'rampantlOu pas doui existe,) bis -Pour tits' ou pe poseDeuxieme CoupletLan tout pays gangre opposantsQui pa bail touemoun. tetchargeeYo toujoupou partisansQui vle que tout bagailt changeYo Riffs, Tetus cc conga,Raison yo ce toujou la bonneOu rnimm' encore,Vie peupr la agi conte1Totc.-,1 ?Parc'que ou out Pargent,intrinseques,ivie."Ordonnons que la presente Nou'%bipri, nous pap lague: ;IVIESMin Bon Dieula,eux un princpe deNT qui bann la Pon regle tout' bagaill'.Perdant de vise les realites,CONSTITUTION, sign& soGmlennellement le 25 novembreil se livrait au premier a-1950 dans la vile des Gonai-Pf-3-Change cheval Ianmilavietart gueventurierbeauparleur,Chef-lieu du Deape janmainparte1HAITIoua pe mange,Cu foute'ou bien des autres,Cu pi rnarcheAvec pied'ou tou totoyCC ca qui faitCu koue Cu cap compose.ner leur voilesuiv ant la Pdirection du vent.""opPet iPrends pricaution'ouD HAITIFun langu ou vas boule-4-CU pe pale/V our,' cap' baill' tet' chargeeOu mim'm pas oueCote ou fait sakean tout nationP eu lelaain nirNABConseil mom n ba'ouPito ou rite tranquilrP efrainCu pE kimbe, kimbel)Prend bien des precautions)Pou pied ou pas slimes) hispromote par 1V .Clothaire Comm,Pertonn pas dit cu !ague)rens le plaisir de dormer icipro:chaintment des estraitsde celat'las que c'est inscrif au frontis-pice de notre Chaste.Preconiser le contraire, c'estouvrir la posteranarchie ctp..auser par A plus B quenous,de "'Inclependance",nous faisons oeuvre pieencriant: Halte-111 aux ennernisde la Constitution, c'est-i-di-re aux ennemls de rordre etde la. pais:.peuple, qu'un secret's de la pressevoudrait deloger de c-s liens, dan-ser, sans reticence, i raizlihre.si.irteapetousesavoisinant lea,mgh dubs... Le peuple s est aunt,-0...gigII ne s'ist pas amuse au sortdes meringues psi:716es. Parmi eel-lea qui out eu la faveur populaireilfautnotes la"contre denseNo l" qui n'e den d'unrythree-:earnavalesque.D'une maniere generale,dice.ant toutes manqu dechateur etctentrain.Qu'on encoulage nos MIL.'siciens i faire mieux Is procbainejfois.111/..^-*2Ou rnimm' travail!'Lan you Constitution,Le lundi 6 Fivriet en courts_t dEcc.d' an is residence dc kA-venue de Turgeau un honorabk-pere de farculleMr Emmanuel St Victor.Le defuntetait It pere denotre spaspathsque confrere Frank St Victor,.Directeur de La Phalange ".Sea funeraillescelebrits le leri-de:IN-:a en teglise du Saexi-Coeur*de largeau. one ete "occasion de-teucbantes manitestatierz de synx.pathies-A tous ceuxque es. &Mt affect-tout partsculterematt a. noire con-frere Franck E. StVictor premier-president de l'Asso:..ation des Jour-nalistes 1.71aitiens. nous presentees'nos condoleances lea plus six cares.Nous avons appris avec infini--mast de paint la mort survenue LJaanel le dimanche 5 en eourstL."age de 114alas, deli doyennftde cette cite,.Mme Exina Gatesfemme au grand coeur. et modat.de mere de fsmille.La vile de Jacmel lui a fait detsfunerailles specialmAux. nombreux parents afflict:ispar cc deuil, particulierement b.nos ands le capitaine Gervais Jas-tram et M. Odilon Jastram dontsladefunte etaitlagrancrinerec,nous adressons l'expression de noshcon& leances its plus sincerer-GOOLe lundi 23 Janvier encode s'esteteint 5. l'Asile Francais I Is suitt-d'unebrusqu e indispositionsnit bel echantillonhannEte.. et sympathique pert defamille unanimement regrettee MrMarcel Fleury, opfrateur I Mai-ne Electrique oO il a fourth 22 an.-aes de dur labour.Sea funerailles climb--leesit 25 enl'eglisepa.eissiale du Sacre-Coeur de Tur-'eau. au milieud'unimpresion-want concours de parents etdonnerent lieu i tine veritsIsle manifestion desympathie, etas biere fut pertee i bras par see,tills-guts, de la maisen mortuaire( sire I Bois Patate ) au cirnetie.re oil deux emouvants discoursrent pronencia par sea tellegues, dy.court qui tErnoignentquel paiiir*etait e.stime de tausceux qui le.oennaissaient it dent nousnous

PAGE 19

cation.nous.reproduisons-.--extra.t+.1.totr, *tan--1--:uf du is fesriert 'On eac-It omissionc (Ili au e:-.;t.',",,,,,,,,,_'7'!).saisrdePitIrleuineedIrtstol:tLioinTenSseovse r qrune e t de !es gis:e arestioidneda.oliatu Fscr'Pcc*p.ti'.1.: q,..e% LeP.ratpi'o1::":!4*ranersaspolucr"ienttodc le"sneuerMalgre leton detourtoi e tin bloc enfarinet-Nuenousoulons consenerest-ce pas kenlasitualion.`kN,tertai.monoue s est clone., .,., ..,et-ma calculte.n'a-t. ellevasb."lithiqsi,n-..sr' Aeproposed*arr.-ter,it**eue."*v.a.Nclair?sort cette opinion.celle-ciseratcutaussitend-Inman.wilttette discussion,Me. Laurent1t-t Altars? Mors sue lePeu exet. suempiretercnclue que ra af &time k b mai-Lhaqfossqt...il putome,..librernent.itfaiteh; 7107;inoiaspernouseideramettra-r-ildeI'dtroP l ande"'jurilique aussi,fa pro_ d'urnefason imparfaite, in&19504E,.de poids et de qualite-.4rander deu".e.yer tin qualificatif guise quecelui positionBasquiat ne petitgeeli'l,teou revolutionnatre.XXXConnietine sonecrentre::-41saprobite 'a appliques au pro-Pas tenir fermernentdeboutL'opaLon souverameUrS1.1Na-en Ica tere airmation prece-auguelila cu1-want'sOn cntinuerala consitredult aloes que par des ex-61;4e neseMais.ces messid Nt''-raff''-qu'onIle.aurait seem. dente. nousdistortsle2fe-En attendant que nena vienne derer4dchaquefoisque ce se-.?epressionsconfuses par desnaitre comme desstrateges. se vrier dernierque la iniseenTaide de noisecourageux con,revelerit d'habiles tadiciens. Dansveilleusecrime constitution -esta nous et raneeessaire, puisque1 equi voeux.;agues ou inefticacesleureditiondu9fevrier en ICplus souvent re fait de rArUse. U nous amble,Nationar. eyelleTIC peut se presenter au toursasoutrenoncesans nee qui se mile.parfois. danseaons iuricliques. leplus procradle desesperementsimple-3*u.au totteurle moms initie I ces pede -Leverttii Ifgalcluesous is criergarea.leurrevolution les pays oilelkest laseialafitne. gee legrand constitutionment comme unetentative.tlstiforme d'une emeute Cu crone PourentreprendrelaCortstituforce-armee-de faire pen-IatistefranSaisEsmein anarchiqueisant 'a ABATrevulutien' 11 / a tin wenque tion..s.ur.laquelle ussirens incherdeenasfaveurrequilibremAvuaerement.crnayant consiuere etPeconshtutIsE le TRE l'o dr rectnepedfielL0effrite au point dedeveniruaiakpropositionmatMITIa..Suite de la page 2auteur gutconstituait le sesal.-et 1 op.ni.5%.:*.te de la pageWarreet partitstementau co-ottjoulela forcetnGltPUblique e$tlitique primordiak constances_efiretteurdecc quotidien qui t:at:onpritErduejuricsique,et necessanre, as elle et la su.n. -flechisl'c, 1eattetlieurstePPreir' um. lui faisant asnsi defaut,sonerainete de fait, lorsquequeuestWalt1 ar.t.acerau charmonic entre le fait et Itconsliteocratiqueon'''-En effetleurjuriste leurLorsqueonusdiscusdunede la souveramete etabli dans cc paysdosaurait appris que rartide 32 de quele peuple demeure le grandCS III-F llaontraneiiatiosiale autrement gull ne(FIN)llouveraincte Ifgale lioil rem-,la Chaste contredit rproprearticle 77arbitre de sondt` -Ira fait lui.msme, etle dit000de neeessaireinentla mauve. iatureII..erneat,ils ontconclu a cc quiconstitued'ailleurstinreinete de .a.tou3eestretablirl'hartrionie, diedevines; lorsqu on compte que joun e.nqu s nnUne importantedeclaration.... eest traduiredans le droitfaut-ilpaspasserpar32 quoieatprononce, nous.n'tend nspaslairdecomprendrequeexercicesasouverainete.enopasgullmeprisej'aussiexa.'eteruentque Pe'si" avantdaniver I 77?1AAucune nation ne peut vinerales du pays,am toujourseu dans me.s rapports dsociguxblenaitre. organiser et respecter-...re sans ces troiselements,et politiques un sense mo-...rexercice detettesouveraistituenetenous n entendonsorganespas qu'ilSuite de la page 1rasouverametenationale,tstuestionI ce fasubauxauxqueIs32 est bien regle. ila delegue spouvoirs. C tat4sur kmsquels doit legaleent deration quenul netnnerr cprncn pumetlIC articlee'e t do--!seaqret constitutionnellementseha coLtester. Ce sens, jpetitle gar-sblique, force surerieure, tine Pardon.lesaent si bien parer quele peuple est souve-/set sa vie sociale etpolitique. demi jusqu'aubout de maexpression precise, uric valeurqu'euxmimesont pose,acirain gullpeut&liredans letToute atteinte qui yeat carnpagne electorale.tement. cm'on ne pouvait stunsconditions reqiuses par la Chan-*oath dolt etre formeilementJ'auraisaime queeetteiurklinue une aulega-toriteces. regles''de'teprouvee, parce que prejucliderniere qui s'ouvre par sui-le,-,*',."iFmeinElemla ligaltte elkmeme.'Viable I toute Ininebranlable 'citehumai-te de la ferme,r'mst. page I").tantelueses C has d' tat. Quana... declaration deI/Articleintitulf: I e peuvous pouvez surtoutcs lea con-l-Touoursal donne des Son Excellencele Presidentes choses re se fontpas I.."dequ en sortant de te Se$ediles, sea parkmentai-Messieurs, vivexres.rie.'pie restesell!juge de Is quer-tradictionspossesmagiet-irsurgewait5051 gre,ilsjcet patriotique avousen por-= ia permission dcr .ie.vreuves non equivoquesd'unede la Republique, se pour-., .-:teve soes aule reprobation.suius leade la.,RolandChas ague-'le *items, etle seulsouverainrexhorte sues concitoyens pane et clans unmore conti-...it, an. si !opinion puma VOUSevertuez pas=poison-avow. comme mes partisans nu.M-choseis forcepoliti ner et a prostirtisruneenaitt actuellementtne1. ce merne respectdeJe suis certain que tousclue est ainsiqueprinstlasouverainete der.rdiale et necessaire.at,Sil SZCIttt c eldCenstitu-Cette idiotic que nous ve-legaleiesideailleursquele cette autre qu'etc foilecteur nrr mini-exprisrait leU cat inutile de dire i toilsdu citoyen.dans Is nation dMte opinion, celle-ciruepetit Laurents'lies it agricoles ont mainteteescompatriotes'de Its inn-exercer son empire que d'une Loireparte:tmq ui se a ctioanusterleeti.on du7 fvrir de "ewa a fortifie ccgrand amour terpocr quedurantcettefacon imparfaite,irrfguliere et Plume.il a nu lirela phrasetmnal rGus ne veYnns pis-uvnAyant eu Tavantagede a.Funiverssa haute valeur socrime me se traduit aloesprel iu-,derneure pourquoi noussommes obli-sle la paix,election notre pays demontrerevolutionnaire.JL'opinlegrandarbitredesonproges de donner notreopinionion 5uivante: LePeuPle'itollaborer dans toutes lea re-morale....sue l'attilude de tel oueel;iions de la Republique avnon _de laNation.Ce.stun nons derefuter pour eviterReine de la zoae Sud de laCapitale.Elk eat,'oI sort cet.Lefevrxie-i..Me E. Se10.1.1rmetric personnage dansl'Edi--'Aguenits entreprisesindustriel-Et j'adjure tops TriesaueIva-il' slcurite interieure de notre suespartisanspratiquerontsi elle e',exavec fierte touteslea vertusconsedd amiquenous VOUS cit,,41b741srieure.civiouesqui fork rhunneurkit, lursque la seuvelainetedennens.esurprenneaon.mays gage ore sa securite,,tpersonnes qu, Ides tares atinefficaces: elle n4 petit crierconfrere,ansa,se pre: enter au souverein leamm.......mss"""legs19)6.Nees,sion en cours. Pour votreidiexercent lesactivites geLOUIS DEJO1Efi. ce a ()enurela Li-montane....,.gal que sous la forme d'hum-sGHISLAINE MICHAUDhabillee par Sylvia St-PreuiINEEFENDA.IstELies deux @straits_Dant'le.opinion,ceder le pasaupremier sur truistne noussientendonspas,le fast inevitable. Pecon.Ces messieursn'ontmemeleaprincipes quiconditionnente ticesircernbte 1955.pastas t,quoiqu'cripense!qr. clrlaitiqui,sciontepheratiombre considerablede vileriecPort-au-Prince,le 9 FEque Pardes exPeessions anees n'ne.s .t pas la plenum icusmembre du P.C est 6,-fuses cu par des voeux wipes que nous tenons_asciimire que le confrcornmevpropos..bles requEtes ou s'imposerlui que sous la forme &oneemeute ou elrevoluticr.II y a'un mangue &harmonicentre le faitet le droll. Ha-an au contraire la souverainete de fait legaleouiesidenecessaircmentla scuvci sirete de fait ou d'cpinionc'estritablirl'hairr.cnic;c'est tieduire daps le droit aussi execferrent que possiblelefaitirevitBbie, r eccrrritreen-genial. et respecter la sot:ye-..rainete naticnale, c'est dcn-nerropinion publigve, for-ce superieure, tine exptessienprecise. tine Naleur jurlClice e.tine autorite legale. Pour cornplEter, d'ailleurs, cc regne detcpinier. pcur priparer sonexpression juridique,la libertErnoderne lui donne aussi d'art-tres moyens de se manifesterpar l'inilialice indiciduelle:lalibcrle de la presse el le droitde reunion,"F lerrentsdeCroft ConstitutionnelFrancats it Compare,parA. Esmein, I dition de 1927, pages318 it 319.1111'4,7%,tionlLe 1" ational 30 rtnablesVousnesans--Fe-rautre. Pourquoi? Mais c'estfapour autant,remette chi-sere:. quematenellement Jour Laurent ou dela Carde,=demeanRHENANE DESROCHESReine des Cites IVIlgloire de Port.au-PrErux'.Elk est habille par Mrne Gorgesnermantar-_,

PAGE 20

PORT-AU-PRINCEHAITISans comnentairesCentre la theseperimeefclu!La constitutiongarantit lepeuplecOntre, l'exploitationqui pOurraitetre faite de sesdefaillances ou de ses emportements-le procede son autoria? Non,et cette negation estd'au-tant plus categorique qu'elleeatrultime sauvegarde detoils lea avantages que le re-girlie&Etatprocure a laquel demolit totalementla de droit du service de laquel-Suite de la page 2-Autourd'rassaut de la Constitution queles"orfivres" du"RondPoint de laLiberteinvo-voquent, envain, a rappuide leur cause irremediable-anent perdue."Les Gouvemantspea-vent-its, sous couleur d'inter-preter les volontes souverai-nes, prendre des mesuresin-compatibles aveclea donneesessentielle.s de rid& de droitdont s'est inspireela Consti-tution? Peuvent-ilsuser deuLa benediction........L.leur candidature, ccqu'ecrivaitdesiNous livrons aujourd'huik meditation de nos lec-teurs renseignement suivantqui se donneactuellementdans lea pluscelebres facul-tea de Droit du monde, le-these peuprim ee dPeu le itparvenir le grand industriel Chanson etDeputes seraien I elus sous T empire de cememe du Detre t du3, 'Railchan sd'Haiiil'un des prestigieux membres de la dile Jun-on...Rodriguez.Le samedi 11 Fevrier, a &"Dans la solitudede Gervais JASTRAMNous avons recu Dans is seartude ". un volumineuxrecueil depoemes de Mr Gervais Jartram.Nous nous promettons de le parcourir avec le plus grandplaisir.En attendant. nous prionsl'au-teur de hien vouloiragreer. avecflCs remerciements, nosfelicita-tions pourtetter _melte contribu;ionla litterature haitienne.leurqualite crorganes pourimputer ces me.suresl'Etatalors que le Pouvoir etatiquene sauraitles fake similessans renierson fondement,c'est-a-dire sanstrahir rideeLa pensee itrangement zigzagante de "Le National"fe-rail pousser de castes Mats de fire,s'ilpermis derire dons une affaire aussi importarzte quecella de la defensede la Charte Fondamentale dont la souoegarde, en temps de;mix reprisenleenjou qui est le devenir mane denoir*Apres d'autres confreres de soneditiondu 24 janvier natronahce.la presse quotidienne, nous /956.Que ton se rappelle que la Cherie Fondamenteleenavons publie, dans notreder--* Dans son edition en quesguer est t oeuvre de la Constituanteconvoquiesur decreemere edition, rimportantedeVoir suite page 3de /a JuntedeGouvernementdecidatclaration que nous avait fait -----que comme le President de laRepublique.les Senateurs et hosLouis Dejoie, Senateur de IsAout 1950;que le Chef d'Etat actuetalors Colonel detArnsiaDenQtoriete publique, ccpes azoirdit dons son edition duIIRepublique' relativesa cante de Gouvernement.dida Iochaine elec.Souscachet& nousBicentenaire, a ysame/a.0EilldeF article 77 deonsiitution en vigueur lie la volonti alePon preiNotreconfzire du Rond-Point-'sidentelle.exposon28 janvier &cute:-"Nous admettons sans discussion quaaturea pr-.13. question de declaration desister aur de es reproduien ma iiere de Droitonstitutionnel,pour demonir& le.1sera.den la Basilique Narequotidien "Le Matin"dans,re dansii lune deintentionnos pages du drat qu'a le Peuple Souverain derenouvelerlemandat fienaugure le Vic Gift Shop.Situeninon de noire camaval, parIs Rue du Peuple,proximite du exernple, TEdilitebit de-lervenireenunique qui appartient a netr,quedons descos.confrere Victor Nevers Cona,a-t.Le proprio a eu l'amabilitede Pcifemenidifinis et specifiesDOM faire tenir un specimendes IIest memerecommendablemieux reus.sis de son travail. Nous que lecarnaval perdeunlui presentonathus nos compli-Voir suite page 2mints et formulons i son inten-tion des voeux de complete rewri-te.QUESTIONDU JOUR"Le National" tat partide cette idee que rinteretdu "Peuple Souverain" &-passede beaucoup la ques-tion de robseivi.nce desre-(desconstitutionnelles, auplusprecisement despou-voirzconstitutionnels,me si une Revolutionpou-Voir suite rage 3goryar11.fiRaiiMONATneimportantedeclaratieNous avons resuavecinfinicede la Ripublique u Sena-t_resx chanonsudeusMondavonsamtete candidature 5. la prdesPopuli) et rautre dactylogra-iclen-dont rune imprimee (le voxLa cause de 'LENATIONAL'est mal defendueLe Vic Gmettent en presence tarmidispense de toeus commentai"peup/e souverain".-ift Shopei le pcuple.Dans torgani res.WT. stiite pileeine Anneelqf131 Lundt 20 Fevrier 1956 7A rattention de "Le National"tian Dessables. avec Mr Fritz Rorappeler, a propos deatte sonsne nous'ez, fils de Mr etMme 1doute sur leur nrigine.n'en peut plus rnais... s'essoufle vainement ensollicitanr ICSNous n avons pas pu reopinions d'auteurs etrangers reputes pourleur competenceonnie6 heures 30 du soir.'-`=''''''""..""'jour.melles declarations de celui-ci et rzonobstantladispohitionGaugeKnee:.c'est in ateliere mender aux policiers de n'in-de nos 1ecSon Excellence le President Paul Magloire endepit deify/.Au cllarmant cuuPle. Inde-Dans le landernean teurs qui ytrouveront certai-"-Dame,lesarnecli 3 19)6pendancesouhaite une union dunement roccasion de se deriimperative de t artide de la Chaste Constitutionnelle,Fable dms le plus parfait bonheurfaut, dons toutes leaet adresse aux heureux parents sesmanider unjestations de la vie natioPeuterdisant la reelection immediate du Chef det Etateludeureux compliments.rule tenir comptefacteur.tCes chansons s'explifmntPuis, sans se saucier de t ahurissement des esprits serfagepsy c ho logi qu e d elles-memesnous vernines,gut suivent so campagne enfaveur d'un coup de force dui',4tout chef honnete et loyal". et signaleegalement que:"Laianent de plaisirrinvitation au teurdu Sud etait dela con-Phiee.easriage de Melle Yolande Dessanue.Lecre,oleauehentiqueConstitution. engage les pousoirs constitues", s'est sentile-,bits.Me de Mr et MmeChris-Cestbien le momentde mentmerimonalde ces chan-lais eaucunne aux entournures et cela s'explique aisiment.Faisant pi-.srouette sur lui-meme, ou... dans levide, "Le Nationat' go!MeHubertLEGROSnousicritPort-au-Prince, le 16 fedes fonctionspubliques sous aucune incompatibilite entrevrier 1956le gouvernement de Monsieur la qualitede membre et cello,Monsieur Georges J. PetitDu\ (tarsals Estimede fonctionnaire public -milk'En villeSejour Laurent sait que les qu'une fonctionpolitique sicstatuts du Parti n'affirmaientVoir suite papa 3.Mon cher Petit,Seim Laurea se vaasdefiietonneNous llesommes pasd'accorder, qu disait s'rdevare. Etormementsoit aL'on ne pouvaitpas s'atdans is controversesuilit'Tappareil" du National, qu' tendre I cc que LeNatioConstitution envigueur eton ne peut legitimement coin nal "applaudisseavec tart la volontedu Pouple Souvs,perma Iappzereil" de La d'enthousiasme, notre articlerain, annonce gull eat erac,1Nat:inn', fermi corium on le du 9 Fevrier,contrairement cordavecIndependenceRR par mnimu-ique du Dc a sa Easonde garder sa poparce que nous avcns ditpartementinteres$E en decern.'sition ". Mass voici queMe Le peuple demeure he 'trawl,bre195G.I_vosis somine de lui Sejour Laurentqui, tout rearbitre de son propre destinincFm.e-..vantit..,des men cemment cleclarait URBI ETAnticipant sur iaenir iibresduConlite Cen ORBI qu'il prendra ses res-proclame que la caust esttral,n*;.Aaieat pas accepte ponsabilites,jusqu'au boutVoir suite paie 3

PAGE 21

I a,' EPz..tiDANCiLACONSTITUTION...societe, d'aborcl parce que, sisuite de lapageI,;11-e-(Ia theorie de laHerrschaft,Suite de la page 1la pats.les gouvernants nvaienla fa.ecrasant leagouvernessous unelathe de trahirale Poacest-a-direla contiamnation-dolt !len,n'inspire aucune sym-puissanced'Etatquineleurccqu'ilsveulent entendre,Voirsutie page3tion du confrerede la Kue necessaires pour gut le travail en-Senateur Louis D"'1Itre en cause ladefinition dePourquoi fait-on une cons cielle rigoureusement organi-ejoie, equ.esee qu'on lui irnprime depuismitre.sty-irijonctionsetablir sun les decombres de viiees.Comme mlesttoutcommera-Autoriser le Pouvoir I m;con-demagogic sans scrupule, pour les reines etrangires, nosin-tes, rendu publique,par laIVIagloire, maitre de soi et sounaut.didature I la presidence ria grand seigneur. Aume ome ;nt &atvoie des Journaux, cette cante dernocratique dune lerarace-lonte de l'Etat surcelle du peu-ac a b. En retina,les tee vers let:avail Isonnete. dans'tants d.: :a..1.: ..re. aapz...upleon jconomiprivee que publi4ue a ateWien-.--La pabc ainsi querordre son*Arneric a011 lit,elleffet, gendre la prosperite.-voir dont ils ont pourmis_ des resistancesde la minorite, pmaenthtie), mass de con later scalesousle titre "L'esperance et"Aneune nation ne peatvinesion cl" exprimer la volonte,11 sla suppression des droitsquique le Sauverain. parla vola crainte" a t" 1,T lc e paru soussad ns.is elements sur les uelssaesseraient cr etre ses ORGA-lui ga.rantitrordre constitu. lonte duquel rEtatEstce 11161 la rubrinue "I-10-s d'oeuvre"cut legatement etconsritutionnd-ces tro.9NES, au sens juridique dutionnel en vigueur. L'Histoireest.demeure soutnis aux nor--lement se baser savie sociale etaatiques,aussi iontemps.et sous la signaturedu brilporitique.terme.contemporaine est trop feconrnes.geud'il, n. a. paS eXpreSSErinntdi. lantchroniqueur Felix Cour-"TouLa maitrise dont disposete atteinte qui y est por-de en manoeuvres de cc gen-i e autrementpar un change-tois, ce qui suit :tee dolt etre formellementreprou-(knit, il l'a fait valour essen-rer les consequences.'--., .cipline a laquelle dolt s.. plier-le terets en cause je partede e,` six.te felicite bumaine.":"Malgre ri.ure, malgre les invee, pane queprejucliciable I tou-r Etat i'regard deridee de re, pourqu'on en puisse igno, ment de Constitution.Cette dis-tiellernent parrexercice deAussi men, qua devieniraPenPle ne lus estcrailleurs pas de la Nation, leascuts quicrimp:-On a beaucoup panedeson pouvoirconstituant. Alorsrautorite de cc souverain,s'il itranere;c'estlul ',quira tent nous nous trouvons enpleir, r.experience-Magloireen encraeee, en acceptantrinstitutionne obscurite, et nous cotoyonsdesincont'establesil est absolument librexassi_ luiestloisible d'acviescer a lalisation dun,Peciuvoir,Apres lea mares stagnantes nit grouillentdesse-ul-l-gna.nt lesviolation des principes qu'il aavatiter auPouvoir etatique tel-tn ages qe prornet,lea serlarvesrealisations, sans que ron sele fin qui lui parait bonne ousolennellement poses danslaque pmint bien legeres.vitudes qu'dle impose sent vial -" LinI',ces lours-manifessettie scaitodesirable. II a toute latitudeConstitution?Sea contraclic-Cest pourquoi,qu,Aleque cependant Wien cr autresper.sonnyademocrati uerda)ndidaasoit preoccupe deconsiderercandidature IIa le cotedem cetiquettounonce e exile-tives qui $'imposent au Foss-encore ses silences serontaudointt peaprendre une attitude ties de notredestinmass pourrienceoir etpour amenager sontent de coups portes 1la ma,,_,,-,q1 la Fossour fixerla, direa_ tions, sesrevirements et plussoil son impatience, lepeuple. ne Ltes qui aspirent a devenirlea maiarasnortstir jd)eourriaLEune. raison nu pour uneautre parNous n axonscependantexercice,demaniere a cc;este de sa volonte, qui,suneautorisergmlpvaurE,taecnteieoetttitqu ou par cette ppasoulignernepitscesse de .rattitu.-ques e $d i r e c t i v e slea lignes essentielles de r or-GALITE. Le dvismeeat ins& dparable d'une certaine dose ddu President de la Repub'absive, igardenadi et nuen 21geensrn dehautement democratiquemecon_ dre politique, nedoit preterli-nuesparles gouvernantsnepiiissentetrenegation. Ce n'est pas tropdelence derriere lequel eagitentdesi.a. aucune discussion.Par le rpnlaendegru..ireso d'atrttendredu lieuaspirations infinies, des desks sansque, 5. propos di sadeclare.-Mais, une lois que la constitufait meme queues gouvernantsavecctvishisoites. une ambition alaqueile us tionhistorique faite au"Ti-tion est etablie, une fois que.seraienthabilitesIin melaConstitutionqu'ileest mettent une sourdine calculee:-me 'et auNew-York Ti-par elle, itvie nationale estterpreter cette volonte, sansdonnee.s'ilveutprofiter,leivies dans lecadre de I art].-"gcentree autour d'une philoso-qu'elle se -sok directement eteaskheantqu'elle lui assurelaprotection.%detionII nous sepas creffort a faire pour com-mble gull n'yde 77 de la Constitutionenminee, et que, de cc fait, uneleaformes constitutionnelles...mmuisummuingosomsprendre que cc SEUL CITOv -occasion de la declara-politique et sociale deter-ouvertement manifestee dansicertaine stabilitepreside aelle deviendrait plus sujette aYENavant manifeste sa-on du Senateur Dejoie, yen-tionde ractivite gou-caution darts son content', etvernementale, alors, le SOU-moms imperieusedarts sa for-Suite de la page 2hnotePhieVERAINne peut pas remet-ce-peu ce caractire de fateoffs-MU. AeUrr,Dans le..,candidature n'etait autre,dans due publiquepar les jour-.here Felix Courtois, quekne une nouvelle preuve de saPesprit de notre distingue con flaunt, le Chef de rEtat a dondemeure encore, apres son "in pit des "pressions" qui you-lu.Pour assurer au Pouvoir que que tempsera.1tdcest portantedeclaration le seul uiuraient le porter a une attituLa Constitution garantit unebase snilde. grace5la-une fte essentiellementcandidat connu a la PrEsiden de contraire.le peuple contre rexploitationquelle, detant plus rexprespulaire et un peu desponta-tement declare.ce de la Republique etoMrerCe geste democratique du-qui pourrait Etre faite de session des volontes subjectives neite et d'improvisationNous. pensonsavecPresident Magloiee, notre condgaillances et de sea empor-des gouvernants, son autorite depare pas le decor.Au con-ciliatequeen relief dans l:"Le Irene "Le Nouvelliste" ra rnisNouNTtements, Ne voit-on pas quad seraJURIDIQUEMENT in. traire. Donc, tout en demon-,la. noteEn.rnettrelaclocilite integrale; pour fixer de. ma dant is la policede maintenir.,,-,-..tre gentilshommes", p a nu econtestable_des gouvernants aux vues duniere aussi claires'hcr tmocrati 'tiedans son edition du saniedique pp-ST:151e t ordre sur le parcours duco's-onoreere devans tout pays Imre etqui,souverain,eestintroduirerensernble des idees, selon lestige carnavalesque,ilfoul que citoyen a le droit decipo'sruc lea;11 fevrier 1956 note quenous.clansrEtat une instabilitequelles le groupe entend que hien lui faire entendreque des chargesles plus hautes de ldans'Ereproduisons ,sr ailleurs ,,.politique et socialequa souoit orientelcut ordre ne donet que pour y pare la vie nationae-s-t pas Etre teltat,pourvu naturellementgull en noire presente edition.existence aprecisement pourpour etalahr, enhn,au-dessus lenient impeccable, tellementsonne,,.veest com.C'rne tme demar-des querelles de doctrines, un public et le mcrintiennedonslc ribkllse conforme auxlois eta-es.I!objet d'Eviter?Cest aussi,des divergences crinterets et rigoureux qiiil pise surche forrnelle de resprit de ce4:et ordre qu'il a naguere you-titution?tendance democratique, en deLe NouvesteChef&Etat, et cela rusheeEt avec --... les demarchescontraires deouvrir la voie a roppression,PIanu._s'a est vrai que, darts sa for.drabd'action politi-neat deperpleu 'e'Melte alertenousfeacccepte par les,g,souverpeu propicea la joie et a lalicitonslecandidatDejoiede--fuir le catimi-certains de ses-de=rusurpation par lesgou-nes. O'r, la these dusolivegaiete...,nee, sun le plan democrats-C'est aussi uric lecon does-me moderne,elle procede de questitueani pour le grand jour .-vemants de la puissancedu rain seul juge ,.s,ub.eeeA la verite Si ron se refe---a cetrains e nos cor..r -tlde que,uaeSouverain.robjectite de 1 idee de droitII est vrai que, nousau-passage de rarticlede mouvement d opinion, ex. temperamentestmelancc-nor,-.`" au t-gEt c'etait necessaire !constituionner imilprecision tres ntrese fond de,.TeS.Quelles garanties aura-t-on'.----k.ourtois concernantte semeneifet,quelesgouver-citoven quia manifeste sa---nantssiccherchentpas mopressionsd'humeur souvent lique.IIestvrai$candidaturea us.i, et cetarticle de r,-5 1..t,seulement, clans cette i novaEl-mentaneeplutot que de q u eI E diIi'-" n a Courtois remonte I plus d un'ial"les entreprises.live au res du publicour lePPPportante declarationdu Senagentilshoe1tion des voeux de ropinion,reflexion... pas nieneuriepropafandelestimule &Ifni-ac-mois, on peut dire que rim-sm pretexte pourfaire preva-de ceux qui asloir leurs propres conception_pirent 5. ruiner Itat par une porter a applaudir, au moMs,teur Louis Dejoiequi a, cer-.Hier.. apeligre,lePresidentccoutumee, cut un geelet indecents etserviteurs.-populaires.laConstitutionrautorite consentie. ladictaaussi vrai quetorganisation-etablie,
PAGE 22

MIDENENDANCliifiangez 14es paisS LARCO llovez lesBoIssonujjaZeuiARNOUSNE;L -Dans le landerneausuite de la page. Ians tous les cas.nous sembleentendue", alorsque nous di-choscs n ont pas ete medlarcher de cettelignee de relives tritSuite de la pageprchorts eg anent plaisir a auks-suite de la page 1Ntolatioride la Constitution.vaitconditionner etelfortifierrordre danscrunale extremedelicatesse. sons, nous, qu'elle n'est qu'inres, ces dernieresannees. 11 tes at Igles, le normde Mlle Ca.paysIIa r intention maoila cc quiexpliquerole Kalphat. reine de la Jamai-nifeste d'apporterdens 1 es ardent dir de voir, par des-blique. En outre, d dest pasnet lenient caracteristique:leteur de sa mission de reine ephe-.que. Elle seule a ete a lahats-,-yVtno re trod cute devantI opinion pu Putt meme noter un progresrapports do. Pouv,:,.is too'L.:. ,i, s,-nnacr-respect1uencore que resp.cexcune visiblenombre desparticipants au mere: enjouee et sympathique.iaNec e ouvoir .,..xecude la Constitution,contraireinsuffisancede place dans lecarnaral croft chaque armeelatlI *'' --'"I010tif lesernes'-nook de conmerit 5.1-opiniondenotre cadre etroit de riotrebi-hebetingaiete augmebente enCette armee, il y a errtreep.neuise.enals carnavatlesquefs cr.flits entre ces tICLIX Pouvoirs excellent confrere "Le Nadomadaire ne nouspermetproportion.Le public aussidont on oe saurak confontional" qui. nousresperons, te de donner 5.la discussion eaplus nombreux assister au1barsproliteraTeantsariararsu rt'ou.:. le."re le:.e-`ributior -r...-"pecnous donnera la repliquejutoute son ampleur. que nousdefile du cortele. Ce qui don q.ialti,ri d.,Tla ville.On dansaitlives.ridique mais non politique.apportons les plus longs devene encore une fol., raison our parer.eTple,clitz. Madame fie-rard, 1.1a .Ruelle Cameau, i l'Ho-II eat ae vraimentil-loppements 11 eat clair queempereurs romainslorsqu'ilsdtel Majesuc, au Champ-de-Mars,commencent etfinisssent sera accepteequ'avec rautofacheuses repercussions de sa des remercie-ments pour cc11.011,-Emirs rapp-irts. Qu'on ne p er-risation du Parti..croisade centre la Constituveausuccescarnavalesque. Nous 'gtousless.rVia lobatstravestisou batireArnbroise. Maintenantde pas de vue qu'en ma-Sejour Laurent sait que tion de 1950,cependant que3sieurs jours, en vain, sedon-pensaient que plus il mauvee.pmurulcipalite port-au-princiertne ne cal oa se trouveactudtement Itl'H1 Astoria-LaiS" Le National ", depute pin-to-giguedetiepas poser, miHsal.or,' m..-,,odEtcomrnentne pour tache d'attenuerles m: --_rate pas momsese oges e.d'1.Collage Simon Bolivar. I l'ancien-ne Maison Polynite, arASMUlttout d'abord, la. questioneegro-ain plus le peuple s'amuse.La a ote, aue.Io-Avis matrunontadu temps. que ce gu'on appelait,Je soussigne, Samuel Jean.ne nagueredes"bals criminels"----tributions des Pouvoirs etamite central acceptaient tin saurait etred accord avecposte que,conquelui, cro,5. Grand BOUCall commune de Mivoila desexpressions bien demo,.1dans rA1-it dur commeferblis. en regleuenerale, sot' qrebalars et domicahe a LascaVoir suite page 4.cette Charte dolt etre respecbas. identifie au No 5686H, pourfixees pour une Epoque de-ministration Publiits seque,terminee,passeelaquelle souciaient toujours,int erpretee, si, bien entendu, nous vi le present exercice, declare au pu-..p,u envons sous un regimedemoblic et au commerce.dare plusAvis important.etre considere.s comme etantdes statuts que leur lettre, de cratique. Certes, nous apporresponsable des actes et actions ge.leurs actes Re Vt pastant beaucoupplus l'espritLe soussigne Me Clereesusneralement qudconquesde momRat-conformes 5.la Consitution, sereferer au Bureau Polititons la rneilleurepreuve deepouse nee PhilomeneDelouis. ns` eau,avocet,tartsavorritera-tangoourvus delapuissancede la Scandinavie, une foncsur le terrain oa noussomdu toipour cause cradultere etabandon auPublic qu'au Coalman=Illt marital, en attendant qu'gen" qu.11.a aueurt,thispar consequent,sontde_ que, car nous ne sommes Pas notrebonne foi, enrestant.-executoire. Cest pourquoi lation publique eatdans onemes campespour &fenuneaction en divorce lur snit in-de_parente. entre tutetleme Rodngue Romage.ALIASConstitution &fink les troiscertame mesure, ,.,-e,, upour dre notre opinionbasee stirtentee.samuei JEANRodrigue Rateau qui exact It me-apres rexpiration de son manSejour Laurent sait que quand eat garantietastmente mm. Daniel.,-,.,etAlix Lafontant veau Rateau; et Me Carves-1ay.--1st non renouvele, n'obligeson acceptation de lafancdes contradicteurs, et qu'elle et tonsleaautresparentset teau, tout enprotestantcoaspas les justiciablesquity fi_tion de Controleur du Coinpeut se poursuivre, tant queallies.sensiblementtouches des tette allegation.faitsavoir pe.egurent comme parties. 11 enmerce de la Figue-bananen'a chacun sera capable de soumarquesils ont ete Tobjet dela pad dun tel element.desympathiedont le present gull destpas pit,-est de meme des SenateursPas eteprealablement discu-:temr sa these, sansavoir a sede, leurs nombreux amis. trust dePort-au-Prince, ce 8 UTAKle mandat expire a.pres soi-&dons concretes du moment:,i411111kItante douze m s. Or, I'm-one manoeuvre poureclater une liberte... surveillee,-tervention de toute loivo_le PP du dedans Le cenrunuContrairement 5. toute at-pnent de crorre I leur proton-de Montferrier Pierre. Vous trot:apres le terme ci-dessus in-'ICIse contenter dedeclarer -11Au ParloirFunibieverez tout un assorthnent&vast,.dique, serait sujette 'a.critir quele Parts decline toute soh sa---aampagne que"Le NatioPort-au-Princele 9 fevrier de livres dassiques.que et dona.rait ouverturdarte avec'eit ejour Laurent,n.0d"minimisait rimportance1956.aminee 1descontroversestrais aucune contravntion a des argumentsqui pouvaiente-nouvoirs tormentle Gouver-Lea hommes qui ont rheur. le respect de laLoi-m-ere'Lascahobas le 11 Janvier 1956tier d'eleetxieien.entendre. pour seonner cia. at-/lenient Civil et democrati-bon ou mal, de faire de la pou'autrepart, nous sommesRodrigueRamage, filsde-que. Par exemple, unedeci-litiquo, une transaction plus persuades que ladiscussion RemeraementsFernand Rornage s'crnuse a fakesionrendue par un juge,ou mois avenge.estnecessairesettlementMadame Marcelle Taluy. dit; qu'il eatfitsde Me Cite-'elus le 8 Octobre 1950, pourtee que l'offre qui susavait saucier des insi -uations ten--sfon ose direIIexiste dices de leur regretteeAntonine JABBATHLib airie Ste Thertsesurvenu le 31 janvierecoule.lesRuedes Miracles No NIues ,es premiers momentsde de gratitude...1 etranger,de la Capitale que 1956lune periode de 6 ans,dont ete faiteEtait dans lea eon dancieuses d'un secteuroit de la province,5.roecasion duC. RATEAUrernercientsincerementetlea acclenne maison IVIorpeauNtee par eux, ces Senateurs,nique du Bureau Politique a tente, sinus avonsconstate,OR-.4anides hi s t 0 i r--------ticledesstatuts sauver au moins-k!es appareninterminables;car la duree, du nayant ete commise. la maces.Cependant,dnotre co-1 la Raedes.Casernes,-mandatcesSenateurs,dation n a pas pu etre prote, nous admettronsvolontiersBloc commis...octroye pane peuple le8 noncee.eut pu y avoir de mo-entre les Ruesde rEnterra--Octobre en vertu du decretSejour T aurent etait mar tifs assezserieuxment et HammertonKillick. On trOuverade la Jtmte deGouverneclue pourla faillite. %landnons fussionsobligesd'ad-des Jo liesCouronnesMortuairesParti a decide de s'abstenir mettre que nous nousheur--saurait etre prolongee norma-de parti6per avot electionsdeu.es, cur certainspoints dont=11n1",\,4lenient sous quelque pretexte1950 alms qus'agissait de kt'JO er pourleColonel la`forcereside dans lecc11 s'e.viclente done queportant candidatla lere cle qui regit les institutionsde'yensde respecter la ConsMagloire,ejour Lanrespect que dolt tout citoyenputation de Port-au-Prince son pays.rents estrebateense eenseientlaConstitutionCOOTinteret primnrdial des cito-Aussi, lesactesacte indiscipline quiravecon.tti*.utionnelsetjamais prevoir qu auIVtais comment pourrionsFonraisseur 'owlsdes fifipitaux etPlias is atilt Ilaztment a ete sanctionnede rexsa hautepurete Scisntificsa.isIatifs-aninistrati,a y relatifs,prisclugifort de la discussion, sur ces110Its arretes, reglements d'Ad-lan en mem e temps un reusenous'.qu'ils soicnt aiimis-comme vaOhl comme le Flat de 1 im voudrait proposer ratarmistiouraisseur taintsdes iolastriesorr.75>stioHalt rpour leur.execution,pourm"points li clue LeNational"tables etconsideres commeposture montelcc, teat enparlant de notredwelt;020emanarit de Pouvoirs consti-ireeldition inconditionnelle"Fourassene impelsdes Liquaristes oinr411-;$Cordalernent,toes,ceux-cidicoulant dumandat de sixairs octroyenoussoutnettrons a aucune.urne etMauricere P-auPs:nVabNon, cher confrere, nous neH. LEGROSrle Souverain dam la pi& r,clause d'un cararctere amst' tionnel.Georges J. PETITrit pas se disDirecteurProprietaireet Ghent sontlea deformelles inter-m,,, garspour fIllgttss,garcooastset alultss-underlea consequences deRResponsabledictions de laConstitutionSouligia Chown; F ortune.toniaEn pontla non-application des reglesReclacteur en Chefen vigueur..,Settee pour garconnets,Faraggturs Wahl 4 a36 passamishousings.sandal'sRaeordla3 eullsgsparticuheres imposees par laMme, Therese G. PETITDone, au lieud une suspenBockats Galatea, Chemises6treigirgs ArrowCravats"ene S. BENJAMINConstitution que lepeupleAdrninistratricemon, c estla reprise energique Chaussottas,Moueholrs,Pardassis; CsIntor'ss,Ombra,: ', 9'73. Rue des Fronts-Forts 73dela discussion entre noushtCulottgs 36 I44. soullers.Fauntset sauligrade1-.Ile faudraisiGuy sejenivi,e de .)m droitsle 8 oc-"INDEPENDANCE"a --reelection imtobr. 1950, doivent-ilstreReferendum quelconque,quiDuo tr"r sacdlenle en cub. uniumessasconformes1 ordre constitu-Redaction: Un totemediate et onsimulacre deGrand Rue128, -Phone2324,..ebdomadaire.s est dennee.here constitutionnelle, les at-des camara desIndependance "qui Tielorsquedu coome seront pas rendus.ble '1ng tellequelxprejudicraanteret natio-a lane' &gnus*artAl'I&guises qui nesod, la plupartmerit, du 3 Aout 1950,irePOISSles toml3estions I* des objectionsplausi-Tautest dime111110111tell, PrixFAILC001GUYSEJOURNIRChez HermannGAUTIERABONNEMENTSLa solution de fond etque reclarnent1 mteretbleu balm,PGd p oo-attre Chapeausde tsins et depallls pardousatnis,tallamsIour saullart GagPort-aunnceescontortse a na on e noadoptee sur le contenu de laLes manuscrits inseresors nonP.sagas, upon'Yde f ormequi pourrait etreLOWS* OD saoutchoue,'seats, bone OS p?rovince"robiteprofessionnelle deN len et /tele .1 e. epeeevar st,met.:iflslournalistes.s'RIF_r

PAGE 23

s........111111111111.44'enLa cause de...tit,. du 6 Fevriercours4telqu'il declarer"Le Natiorrallaisse tom-son masque dans son nu-tion"actuclie,etqui luisuite de la page 1surles prescriptions d'uneprocure1 occasion de 1 occunements qui ont pr cjan-onst tut on qu etatqu`1-a Chute de 1889,ietranger, avec vier 1946 pn n'aura dont tilibre des Pouvoirs de rEtat,relic qu'on dit avowetePer auss,tout le prestimconsolide lapaixinterieUrege de sa transre aucun enseigneent ?la meilleure, parce que re cendante personnalite.En-Dans ce journal, di nous garantit la justice, assure le,..pondant le mieux aux legs fin!Le bonnet aglisse: sic poursuivons pas desfins protection du travail et procuuses aspirations du pelt"Treve de discussions acaegoistes, 110USestimons que re les benefices de la liberteple, a vu naitre la patodemiques ou cloctrinales. Areest un crime de lese-patrie et de la culture 'de tonsleade la plus desastreuse derivons aux realites, auxtra que de passer 1 pieds-joints haitiens, sans distinction. ain-notredemocratic.Elk giguesrealiteshaitiennesencore debout, cet-telles out sinuslesrevileitaitte charte quand apres lea 1'i,-.;....passeeetactuel-e edeCibli reimelees -se sontSuite de la page 2Itsassacres de juillet 1915, lece pays,s' estecrie no-organises dans lescadres stricts des boite:s de nuit4444.4marinesamencams ire confrereSejour Laurent-!es. §une part et des dubs d'entrieces bals ont etc maintedebarquerent sur nos plaCela signifie-t-ileat MOM]autre part. Cetait un nus au mane tau' que lea armiesges et geeuperent,penarriveour -Le National" Pint/ Leonneur,pendantles pricedentes. Compte tenu de rangdant 20 ans f..-;I,.;.t dttr e iours gras. de ne denser qu'on son. mentation du rink de la vie, c'esteneomene m ejzznational.dansla balance touI'run'a 1c-a1"ui.mema ne assez bon march&sesNous Wadressons de atoutsdentildispose2--a"nsait clue de la musique hai-Au Parc des Pahnistes,danstienne.Actuate's:ea, ie public l'aire de IExposition.n'y a pasteprochepour trencher le noeud gor-personne, loinse contentetout stainhieneta quedesprostituesdes deux sexesde 11.Nous constatons cue .l.,,que representel'articleeette rnusiPA NCNGI.. enregu a prendreleurs ebats pour le carat'somres gouvernement.s etode &injures, car au moment44 Its "Marines-'arnericainsillisarquerent sur nos plagesitsinspirateurs de --Le Na-tional" comme s'ils ignoraie..ntque le respect de is Consti-tution Reit confie au emira-te des citoyens, laissaient seha rexpressionoutrageanteit --Le National. k pays conlustreItspire.sgouverne-anent: et sombrer dans firdi-ignite. A quoi bon, se lamenter aujourd'hri ,en appe-'hut eeup epour rnieux violer la ( onsti-lotion de 1950? Sejour Lau-Tent, flagellant grands et pe-tits politiciens d'hier et daisjourerhui ecrit cc qui suit,en maniere de reproches:U Y. a un enseignementILtirer de eette dure epreuye. Nous avons trop ye-Cu de forrnules et de my-thes. Le peuple en a eteintoxicjue au point de croire gulls auraient des vertusintrinsiques, portaient eneux un principe de vie.Perdant de vue les realites,at se livrait au premier a-venturierbeauparleur,het acteur, autour duquelse groupait une tourbe dejouisseurs et d'exploiteurscyniques et dont le seedmente &at de savoir tour-ner leur voilesuivant ladirection du vent."Si cc sont lit les formes em-ployees par--Le National94-pour jeter linsulte a sea contradicteurs, lentreprochantit injures, c'est que lea motsu'ont pas de sees sous la plu-sae des defenseurs d'une cau-se perdueQuoiquequ'il ensuit,n ous plaitdereconnlitre que,pour incfussnotre confrereeat sir-,tare aveclui-meme.:qu'ilse cache pas sonmepris dela Constitution, sousrempiat de kquellelui -a etcpeossible d'occuper sa-posi-pays,tnalgre la constitu 77 tielaConstitution.qu tlentend tout le long *al. Le metal pew!1dtree-e,armeeessans-travail. les bosuns et lespr-Its pi-Si oui, "Le Nationale116 e'en salt donnecoeur joie. Mal-Certams dubs de nuit, tels lea cons de cour y oat elu domicile etnnure le coat dernocratiquemerd basquidoit -escmpter Tall.ore clansindlgrute.nous ne sav ons q uote CapriPetionville oat cocpea a Carrefour etInefera vivre quivaille tine affluence enorme. En general.e l'entrie et de it consommatiouqu.en flippant anssi it pre. tous lea proprietaires de ces boitesces fetesounlargepublic n aambuk de notreConstituant realiside subtantielles recettes. pas 3)U y avow amts. Et nous aion, qui se lit comme suit:--D'une maniere generale, les dmits vons etc heureux de voircc bonQuand on pensecc quefurent its auteurs de la Char-'ye de 1889, on demeure sidEre devant cette inutile bor tapaReplique de 1semblie Constituarde, elus k"Nous, Mernbres de tAs-ifex Plune CONSTITUTION,iVlagloirePrrni.er Couplet"Qui fortific runite natio-Megloire eta 1, pas candidat,flak,ConstitutionHaitienne"Etablit requilibredes Pou pas pamt inc second mandoevembre 1950 et 'a.vons votener au PEUPLEnVox Deides CayesTotoy8 octobre 1950 en vue de doFIAITIEN Lune CONSTITUTION demouommagedu pen:,cratiquegarantusantseadroits et sea libertes. n o usple souveramMon her TotoyABmonbiptioenumnainnincVdes Conaives du 3 au 25 no..sommes reunis dans lavilleauPriiideutSOue peuple la corm souffriQu'impor,te! Entoutetatde ea u s e,iieat souverainement triste queron en soitdemander deyens ehoutants, repugnantset honteux couvrant les "rea-lites haitiennes" telles que Itsrelive rhistoire passee et ac-opportuniment au debut derarticle de Sejour Laurent Mtitule:"LE PAYS EN AASSEZ".Quoit De la lecon des eve-a ou SOUb Bite aPap jam' realise,Tout' moun' conninQui moun' cu ye oejl.Refraina Alemettre fin, par lesmemesmovoirs de l'Etat,A present acme Epoque ancienne."Consolide,la paix interieure.lTout mou.nt'c.h HensinonninganratA la you HOMM'rampant'.'son* A la you nomrn' peu propret"Garantit la Justice,"Assurela protection du L]bv6idi.c'rrilmli gui c`m" ,iumiOtt pas done existe,) his-gannp t.gangnere.travail,'Procure lea benefices de laLibcrtCet d1CltCultureits Haitiens sans diitinction.99"Et viseconstituer uneNation liaitienne socialementjuste, econorniquement libreet politiquement indepenclan-te sur Its bases d'une demo-cratie solidaire.,"Ordonnons que la presenteCONSTITUTION, signie solermellement25 novembre1950 dans la ville des Canal-ves, Chef-lieu du Departe-merit de l'Artibonite, soit.pu-bliee dans `LE MONITEUR'Journal Officiel de laRepu-blique pour devenir, desanpublication,la LOI SUPRE-ME de /a REPUBLIQUEgestuelle de cc pays.rappeleeesiPour tits' ou pe poteDeuxiime CoupletLan tout pays gangn cmposants2Qui pe bail toner:louse tetcharneYo toujou 11 pou partisanson minim. travail.Qui vle que tout bagaill' cluing&Yo Rails. Taus, re conga,Lan you ConstitutionRaison yo cc toujou la bonne041 mimm' encore,Tout ca raut dit cc pas jam saVie peupr la agi contr.Y'o grands connins passe personnePeuqui Totc-a-' ?Troisieme CoupletPareque au oue l'argent,Nous quimbe bon, nous pap lague Min Bon Dieula,Gnou PRESIDENT qui bann la Put reef tout' bagaill'.la vieChange cheval Ian mitan guePape janmain fait nous envieSe IHAITILe PEUPLk. adroit sur toutechoseLan point gnou grand moun' voirPetitEn haut -L Iqui cabab prendPoseinesQu.atriem.se opCouplet.Ban nous, la Grande IndependenceLa Liberte pen Is NATION.Done ce pas tiIndependanceNous t'a coute.trop "Petit.-Paul pale,ni poul leve taeQuand pi GRAND JOURNALd'Haiti'LE NATIONAnnene la FETEREFRAINCC not squ'a pe quimbe MA-CLOIREeuQui SEUL nous vie penDENT!-Saute ponspe noire vietoireLa pou conformtout dissident!!VoxPopuli11 ,Ous--Cu'foute'ou bien des autres,Cu pi marcheAvec pled ou tou totoyCC ga qui faitCu koue ou cap compose.Prends precaution'ouFou langu ou pas bouleCu pi palelVoun' cap' bail!'tet' chargfeCu mirn'm pas oueCote ou fait salteI an tout nationF' eupleIsgaingnin groupanent'Conseil mom n ba'ouPito cu rite tranqvill'RefrainCu pe kirnbe, kimbe!)Personn' pas cht cu !ague)Prend bien des precautions)Pou pied ou pas alines) hissi clue eest inscrit au frontis--pke de notre Charte.Preconiser It contraire, eestouvrir la porteranarchie etprouver par A plus B quenous,de ." I nd ens, nd an re",nous faisonsoeuvre pie en -criant: Halte-al aux ennecnisde la Constitution,re aux ennemLs de rorcke et_de la. paix.peuple, qu'un ..efteur de la presse,voudrait deloger de ccs lieux, dan-sty, sans reticence, 1.raizlibre,stirtepetousesavoisinant lea.nigh clubs...peuple s est am-O...XXXII ne Ast psi amuse au sax.des meringues primees. Parini cel-les mai ont eu la faveur popukireilfiatnoten la "cadre denseNo 1qm n a nenCM rytluer:eamavaleume.Mine maniere generak elks,oat touts manqu dechatter et,.d'entrain.Qu'Ort encourage nos marsiciens a faire mieux la prachainrfois.NecrologieLe lundi 6 Fevrier en courr-est decide en sa residence de rA-Nenue de Turgeau un honorablt-Pere de famine :Mr ErnmanuelSt Victor.Le defureetait le peadenotre syna.pathicrue confrere Frank St Victor,.Directeur deLa Wahine ".Ses /wee:0es ailebries it len--der ==rt en tense du Susi-Coeur§de largeau. ant ete roccasiontouchantes macifertaticru de sparA Was ceux gut re &Mt' affects-taut particidieremem I notre con-frere Franck E. St. Victor premier-prerident de l'Assocation des Jour-nalistes Haitiens, nous presentees,nos condoleances its plus su*asNous avons appris avec'meat de peine It most survertueJacmel le diznanche 5 en cours44.rage de 144 ans, de it cloploaa-de cette cite-Mme Una Giltesfemme its grand aoeur., et modi/Ude mere de fsmille.-La vile de Jaanel lui a fait clearfunerailles speciales.Aux nombreux parents affline.par re detail, particulierementnos arnis Ic capitaine Gervais Jas--tram et M. Odilon Jastram donIsdeftinte etait la grand'mereanous adressons l'expression de nost-comic leances lea plus sincere::tion, avait connuLe lundi 23 Janvier ecoule s'est-eteintrAsile Francais IIiau,d'unebrusqu eindispositionunbat echantillond'Haitien. ua,hannete et sympathique pert defamille unanimement regretter AltMarcel Fleury. operateurTIC Electnque ou ut fourru 22 am-Dees de dur labour.Sea funerailles champ--teesle 25 en I 'gs t pa-reissiale du Sarre-Coeur de Ter-geau, au milieu d unmint concours de parents et str-anis,donnirent lieu i one verite-Isle manifestion desympathie, et,es biire fut pertiebras par les_egues, de la maker: rnortuaire'( size I Bois Patate ) au cirnetia-re oil deux emouvanu discoursrant pronances par its ulligues,coutsqui temeignent IL quel paintetait estune de taus aux cittieennaissaient et dant nous nous fa.run le plaisir de dormer icichaintment des estraitsde celeLprenonce par fr'.Clothaire Compel:.IA Sham BAIRBAICOURT-1e nomseul suffit

PAGE 24

C449 midJ'.0-MO1404a. *alitlia;..h..4. aBI-kiliDOMADA/RE4 PORT-AU-PRINCEHAITII ewer 1"16-1aThaiAnn&NiAlim,e4tinCie son ntandatconstitu-:'titionnel, lePrisident ',au',EugeneMagaeiredevtentautannatiquement -pour untempsdetermine-ineligible a la Presidence dela Repubi:queLarticie 7; de la Const.:,1..:Ca pas les quaviepublique:Inusaye sai-zCE SERAIT LINEFAUTEtion en vigueur. en son alin:apour etreelu.de cc Tie,.premier. stipule:La:Liusse accompagnecetil moos semble qu'un texte at.nous avons spy,s..-GFAVEque estEAU pour six ans. IIu'est--'-Le President de LaRepubia adjectif de rexemple suit ant: peut etreplusclassiiiplusLn prefet est ineligible corn-forme' que ce.ui de Ealinlapas immidiatementreeligibleitme oepute dans le&parte. premier de radicle 77 de laSi Ion eslirac. comme Cot le cas *rind du pays. quolesrilreolioriugf aentioanudceuninCiAnsdhemn..efiCieratmeat qu'll atiministre".Constitution en sigueur.Cons titian if as /950 efaient oppelas a se prononcer surdesNon immecliatement ree:igi-Sies mots ont on seas.(Jr. dans Fiditorial: "De-des points dc polit:,ur roncrite, le..judicit -es:ux problemes corsiitutionnels qui se poseni. -rcmarquesble est entendu icida slesinousavonsete stir1-s bat clactualite-. parudansde -Indepausence' permeltentplus certaincment (Marr-Lens de: ineligible pourunbanes de Yee, It pour en ap-Le Nationalde mardi dei-sts le writ ,temps determine.prendre It se s etfairedarts flier.Itreds:temUlysse/1 y a t u Sc distinguer :eReferendumdu Pl";scite.Et Laroussedefinit ini!a 'irSuite de la page 4Le Ref erimium el it Plifircite santfewrivetcomme daislades prefectsScdeest appelC. a p cure une decision.II ya cependoni line'Citations choisiesComerri mm .5( ni-iirsct Fr iff4ttelSit Corps Electoral rAMr-Sc prononi;isusune question tordre. ConstitutionnelPar Rene S. Benjamindifference enhcur bars L. Referendum. le pt uric rla aligislalif 6,. raanentenla/.Exemple:Accepter Nous teiCertains journalistes qui gran3s mattesod Kipplingk IM?Etc,ous dais de conclure tel traite?vendentleur plume. faisant ensergne:Tandi. ..-rdans le plebiscite.It nom dun homme estainsl de Fartpour du. lard.Si tu nig mt-H:4cno1/2nsnaerivtererassort&is..% :lotion ou a earte rutlesquers on demandegagnerment 1st rendre al &weau peuple leprononcer. Exemple:Approuvez-vousla:des grands maitres. Dans laSans jamais deverir scent:C >nstitutis...,I tpalie par :ti cornit0Peut-on reElire Ittare d'tttene.ilt.., :0,tqt.:-,,tructeurChef de 1.. At?revelirehien des a'W,Ilcs q' 'Ics PDTRiver. eelllSsiSaee s,:loaiSseeaittOrn:On IC Mt 'gut d'autre pan, queSansleplebiscite. toteraunt I rrieiter:Pensersans Metre qu'un"Si tu ties passin.depenseur...question r..i rail( is at habiler..en:Amulet. qur t oppositionrisque den :q. gene ct &thee:It porn stub homme qu'eliedire des clios!s plus grandesabhorte p.:1.' .1 ise trouter nsocieades reforme.5 qu'elleque le silence.tais-toi!...4,...Tia serasun homrne. momMais, quevoulez-vous.approute. cme ce fule cos crs1916.I Rif: Bastide. Pre.sidcr.1 de la ,)mmission Scto *Zeformc Sc l'Elat et Sc Le-chacon suitson chtminetMais loin de lalis aimentgisi.ationl.tous ks chemins meconclotmieux se plaindans un man-Ceci e:plicue thodilile du pays a regard du-REFE-\Vashington. D. C.-Le sentVoir $ ate nape 4RENDUNr.Dr Jose A. Mora,nouvelle-pasvetsl'Ecolede:VO'r suite page,ment eluSecretaire General QUI .q ide VOrgantsationdes EtatsAntonio I. &Mealnous.ecnt =cainssit.i0EnniacicaegiLteanretiiiaaaDNS ',Arrondissement de,ete ileve. le Dr. Mora a tied&..-afr2io! as,le I92-56vous aviez obtenu vimrensei-Agrements de la bouche chinit: -Je ne nienagerai pas meslascahobasMonsi ur .31 orges J. Peti: grand'Mt/. riqui. benefi-efforts pour punnt-livoir et ingouver.tensility le bien-tift et la patDirec torde-lndepen. .:ire des faveurs duloutletproorietaires dontitsteiresdance-.nem m ..;c.atii. oucirait gar.de` rurks de !.' srfwine'.%.Homme eittat illustre etdisubmergees parlea earn du fletkve de l'Ar-P.:....i.aIinceSuite desla page 2plomate.ItStrit,irede tibonite et tee affluen'i*prea It fertnetureNinesHur :1.. Directeur,EAag.':decricuantedu grand ba ragede Pe'igre, re-lament deSow 12-.tubrique"quid"110DVA une plate et Equitable indemnite.Ure grande oeuvre huit ar s.a RE jusq,21,Esentvotre tht Jcz,-;nt bi-itehderra-De voyage I Jacmel le 4Let eaux du fictive de EArill)liricnaegariuCcloencoursprodi-l'Ambassatieue tieIi ruguayderadii:y.1, du 6 fi.rier dcsonaleavant la aaaupris de lOrganisme Regio-daire. prIt un .articilct rela-Iflet et fai,nt mana! IntrranThitain.tibonite et set affluents forme seounen.aphatresledse hcornootrainbtleisreapsearn.tifIla.Tobmersionc:e plu rade du soir. aideat mon 11_j ,14.:,,....ront un grand lac qui s'Eten-oir suite page 2sieuts ii'77r S de carresux -ii,31, lightpc ...supplier a WMCif C tat a U1JU clra dePeligre jusqui lembou\cis terse r .',-;cernymee de la ;:mliei e t tdrique plusr-chute du dit fieuve aver la ri-Lascaebei',./desph slegin une lamrepetulant..du General pervvient iere de Nlacassi. aprEs la ferAnnivorsairegrands wet N di ia Capitaletilt gridare-. 'ti Us sunsBurma, Mainmeture du grand barrage deet au clicirmrsgernent qu'on de voir un tastienclos in-hire iIts grans reuve I-Pehgre. En vise de faire it ca-1,-,ier.tarde I accent:1er anproprIEtentmcnt ic.al!t.d EU s ele. Its re5uts de begota. tar.ile,12.,..1: --rIC-desire. dm topogtaphessont-i.:1seises rivrrains.vaiton bew,:cnrement dc lelYFe"I eNeui:it:lsle. aemployes par rovvA pour 'amaneI'-IdTournee`erunshirier t..natsien.Loin de nous rintention millicis de rercErrs pa, lent pit pmdu sculiverrentmilidresser !es troqui. de toutesderecn..MadameNleo.aslitcontrecarreristoteen en -.Ise tun/ s. L' idcmment taire auFERO,. tor tie itIts parcelles de terms quise:P. Dc; c-in l,.;2.or.otton'neva-question dens son ensemble. j'eus la curiosite cEtntrer.Clouverrtment duCEI hal treuvent cur la coati* de idnot.:
PAGE 25

\,1-Aotlite. aura 1subirtine rarete te sans a,hacuneamlteet3 ge vu:educ'lonea.',, 1-Lb C,..1,:le vivres alirrientair.voire ia satisiac.,ionides'"inter'essesi ticntribuane"teursdard.tia'itsort au courant,ane regression pre:, -,.,!,cam5. rexccption de quzlques ra1 r..tatquand.-oti,e tmeme. qui vi_..tes sli/....'31.1c1Z6 despopulationsprete a divers poim..:, de vue res pay;r1.,pi ..1 i: p a sVent uniquement de lehrs terepvees. ensue dapporterconsepenzeLogi lutdela v3ulu. pa a ,,,t psi pa 1.2,iai..res,d"etudierserieusement a ,..:mps,le reconfort qu'il iperteetererrileur ca's pour le prendre in se Po;teen raccurrenzee-deon is3tencraec.A ce c ompte, des p itrelIes ri-'1'.C:',Ilsidreionl'',i...a situvion actuelle. si cri...-.i.ses m.:::.ea,!.,;..errs,,tslmtvc loll) rat.111.3.::= 1331'13.V 3ns a, terre qui pan texi.;-t2,11 i les de.,:aisazcori:n? tre^ Pe -e n4,retnteressantecette 1.-. ian /9.-inuste ;in ratent, ne tr .,,,ir,:nt pis vo ItCert?,..i,:s de:ais oat ere ac-t-aturnarialte ne peut durermise en valeur des nornbreux croinis, parce que, k proiorii -Cor'::'s-,plus :angtemps sans was laenhectaTes de lavallee de I Aetaire absent n a pas laisse tin'Intr-q-t aitibonite ne tardera. pasa can rernolaeant Tislifie plar tat-roi cause depuis tine l'ODVA. qui s ecaagrave nos pet_er .1structure econlque r e c e travailpensableil impt mm prco.mbien urgentnesa mis les piE-LascahbaspTe:te\,z:inos'.l.e.g,nas apprehensions et noset indispensabledu pays tout entier. Et que,-c ltiva--*qui vous a rensergne.Ne soyez pas etonne -1"a22parrnitousles pruulem,..ts con-Nos paysans toujours atte-dh, q.vrendre, Monsieur le Diree-sezatits a cette granderealla a la besogse poar gagner teurSsoient dedommages, locommunequi ne compte queteur,que,inconsciernment satioa, celui deLascaholoas durement leur vie, se m o --igiquemeutapres enquete etatrotssections rurales,grace auc4e bataille dont on s'est servi goavernementdirigera 5a s31le s chases .esplusserieuscii'blissant romission des parcel Lacquenousallons avoir hienles sur les croquis. Et ce. scr, tot;est a la veille ck perdrevous avez fourni rancheval sera le premier vers lequelle trent parfois incredules pourtiquelle crapulerie) pour per liatude pourlui trouver tine Vulla'pourqaai dans certainsjustice. Car en somme, m:emelea citadins tremblent r i e nla section de La Hoye, relieesecuter Joseph Guiteauet solution,croquis, il et facile aux topoI celle ue Juampas 9 a r le4son fits, les seulscitoyens duDaas respoir que vous pugraphes de commettre des er-qua entendre parler d'expru.p3S-4 Dessaunes,situ& a 6Plateau susceptibles, insinueblierezla presente B.la meme reurs, qu'on pent facilem-nt priationde terre par rOD1-A e-ri seu,ementde la vile.t-on 5 quireatendre, de place oa avait parulanote reoarer si Von juge de 1 e u rdans Vaire du Grand Reser-De tette sorte que,des-, -.provoqurr cc qu onappelle $us-mentionnee, je 1131.15 pne, Etat&surtout quand imir de Veligremaintenant un moyen deavec empressement la commamca--voir.Sea tenants devraient1-1-firmci dessusen faisant remar--ABONLNIENIFIP./IFS'--eau Princ4Gdes 300101 arunette?rovincede actuitle des terres en friles le-por*e at ant qtecc travail eatexecu-suite...le A i p;-A--t ce e des plantationsantatrons dedont arnzche dans cette rbioo)nes DireCtiona:3489 et 22remettre au Bureau Cadas-,destinees de no.seils reitereseux prodigues.loFre re38tRussstrr easl ddee Lparsociapio6btlnenutrrse rtei:cu:... mar on leurrepondWY ..):JOURNiE--re-sju.e. Nlaisim-n.dtaoncer, tar. cliaque jonrAussi, notreinteressanteTeu'ilsoittrapesprit,votre prise de position enfaMonsieur leDirecteur, cr ail a'agit&expropriation deNous comprenons aisement, transportrapide doit etre enveur des expropries.green me s remerciements antileursproprietes.qu on ne petitnormalernent visage par leaGrands Pou-C'est un vieux jeu celui cipes, et risessalutations leaCependans, its n'ont pas enreoaistreraucunprogres voirs Publics; ca nosgrandes'nemis oil ceux qu'on supposemalgre tout,30 olo restent ceux-ci tiecausent des torts totsubmerges, setrouventare ses ennemis, avec le des-Antonio J. GUlTENUquand meme refractaires.et imposent des sacrifices.en partie de rautre coteduau moins comprendrequ'il nequer 'a nattejeun-iGuiteau combler sansretard, pour evitique et lamentable a tous les quement etrepeut reussir avec nonsqui qu'en utitisant learenseignements ter de commettre del'injustipoints de vue rneme acelui sant usage de la.charrue aavons rhabitudede prendre qui nous ant etc fournis, apparemce.des recede. fiscales. sans une tractionanimate ou crautresnos responsabilites.Ilssamerit,de brine foi no.is n avonsToutefois, certainspay_ prompteintervention de engins mecaniques, Si ronde-ventpertinemmentque Sisans refractaires tout aude-rExecutif, cay.-les` Contribusire prof item des progres re-euen vue gu un bar..;. etreuti-ttaloSpe4 0 4la situation desein bien .,evidentde meriterCest la raison pour laquel-Si apres cc grandtravailtieuve et:sont bornts pars,clavantage les faveurs du PonN. D. ---------.ublions le, dans certains croquis, il yrArrondisse. des savanes iaffectees,jachs a,._a des acane. q acultivees, en fatimporte de mentLascahobas sera cri-elevage, qui peuvent prati-qui consist&a. calomnier ses eameilleures.manque de s a g e s conseils,darts rhumanite sapsq u ehabitations qui seronthien-te en stgaalant aux orgamsrnes res-non: avwns, nous autres,despa abs une situabut on qui ne disposaienttions seront privees des recents realises dans le domai--raisons pour crier contretineraisonsmanquer de retenir teur attenpasde moyens pecuniaires eettessuivantes:moulins a ne de la machinerieagricole.xs,etionne sau-q.ielconque injustice, eest de-3.1311, et nous reav.ons paous pu prepr prendre de rarpenteurcant es guildives, des recettesEn consequencliberemant et paiarticlesvolt-ces. deplorableset rectamerNotaire leurs du marcbe dlNanCasse'Nous sommes &avanceznes a vec `notre rneilleure ecri?:nmshiqtuioinle cecorntraiinbeslocahtes deuent gueeratitres de ,propriete, TIP Vontdes fermes de rEtat etc, par suades que ODVA, nous de-11 est vrai que .,----locaUne grosse erreur dechif. liter la tache a u xguere lesa.vantagesimmentopogramarchandeactuelledes terrescontre, nous ne rnesestimons dommagera scion lavaleurture, que nous raurions fait. provincepas remis a temps, pour fad-,-ses des communesde Sttres Eertiles, en culture.Ires'est glissee dintla note inphe,sdans lalocalisation a"INDEPENDANCE:'faue -sur k,terrain.Bi-HeladomaclaireMarc, Petite Riviere de l'Ar-Avec cc ferrne espoir, nouscripmee: e est en 1.,o, 14.000 car-ieu cie-10ii.trJOrLie etc, etar des inners d hecta mMsnot.sne pon.roxis jamaisnsseronirrigues. bananiers, de cotonniers, derea x dete re qu ilfautlire,Parfois is iiehasent syste..ibonite, Verrettes Lachapelnous pouvons nous consolerRedactionUri Comiteau.....,:-l,Cearr_s J. PETITsa letAntonio Guiteau a pane dansmatiquement de le faire penhre "li 'hdperte de tempsre de qusiques centde sant que cetteres de terre de cc: interessan ou aer-, nosrice'ses c amps etearesiotResponsablecoup plus facile d'apparter une--o-fit.-Deja3000hectares de terre cannesucre,demanioc,dequandon considereque ledienrets. ala cu'ture nous mais etc, ei surtout nos MA-DirecteutProprikaireet Gerantcarreaux de terre, eestdone beauetce leur procurera aucun proRene Sc BENJAMINlution equitable i la situation en----f-sont pRedacteur en Chefvi;agee dans notre note.Mme Therese G. PETITAdministratrice73. Rue des FrontsForti, 73cur trainte sejrappor.e un Grand Quoti.qui nous rapportaiantder1nr*nt d rdinaire,Amsi pourra etre ,entreprise par hectare ran: 607.-5, 70 ba-motat ron doit4,-e
PAGE 26

015.,:.,INDEPENDANCIt.01..........._.........r......--,-rr-----a4.Eivikagitz gzs pairtS LAIlt1.* Saz*irez fest Itatv..,,....._=,..... ............. ........rr,T ,41TNIT S. ',OTT,',....,---..,MLVMS,....,'`,=,,gy ,......,........................, .......I .ITD --.?,.graI I.; .14f,oeuvrp Sociale..PI-91tiTOISIE INVITATI3NIN ; 11 rvie a:.:14-13rincc.nu..de rinstitat,,rIPpouvatt s:.,cette az-g! Inacite. a la d4crp:ine etau216a Ttrage r rAlra.:-..;..t.datti,an eration?deaintii.res-em-ntdez, diversaaitienMari; 2mr,,,, 45' A ;;LoVous e -'.--Ian, ..-F.t.7..... Pisem,ij ii ri'Nv:reritjC own iniquide RueIt ,ti* -_ :Jr 41tL,nte'itt;dStatistic] rleBAPTISTELi:.TABERN'At_imseroi,e-atirto-neo.,";--eIN,104.S t)'ALdmdetravnsFoule, je m'arre-te de. tern?s en temps aucentre dun grou;Vous etes des environs?Nous vena.,s nous au-.tres de Saltrou.Cliacun de cesgroupe-mentsi'un Centretres eloigne.y avaiticitennis despat-sans de Sal-trou,de la Poret des Pins,extreme Et. .1ela Frontiere;des Iimites djuin et de Pe-tit-Cove, extremeOuest._Bs avaient presque tousvoyage a. pled,par des sen-tiers epouvantables,pour ve-fir se reunir pendant 2 jours0SILOE, a.ttendre laFtede la Moisson..Oeuvre grandiose. Elle debuta avec feuNusirel Lhe-tisson, assiste du Dr. Nerve.Gousse et deDarnond.A la mort de Nosirel Lhe-risson, elle frit continueeparle Pasteur DacteurNerva.Gousse.-Aujourd'hui le,,successeurdu Docteu:Nervi' Gousseeat le Doctz.urAbel GoassePasteur de rEglise Baptiste.Cette Oeuvre, a son debut,ktaitrepresen'eepar unezentaine de fideles autour deNosirel Lherisson,de Domoniet du DoeN-rva Gous-:Li a ii i,.slc -ntrar-k fake-.12,...cenze-1.%r21A-ne 145e,,,,us milk i,rmeet surtautd' Stalls Ii-parune aAance medicate ya&'..'ituite dans chaque Chapeletptniq_osle et a chaque reunion.ges defra lion Pu-t-%i des pimportants diquwinmz on scrfresultatsoAeu,..is par zette an 1),,partenuntOeuvreESSENTIELLEmie Itationale,licre.la puIJENT HAITIENNE.desinJ1L les ristritatsdefintiljsteress6e, eat leredressementdes tracaux du uremia re-moral du Peuple.cencerneni effectuZ dons no-On le constate clanyfes I13-equipes de journaliersd_yfraCos/ par le Departmentvaux Publics oil la grande du Nord qu'i1 commecco elmajorite est de Bap.istes: ils /es deux tomes du Volume 11ne prennent pas crAlcool, ne de sa publication coutuntThrefument pas et ont une fanulembrassent, pour cc Del:ar-k reguliere.lenient, le premier, to Demo iCette Oeuvre grandiose megraphic et l'Econotnie, le se-rite un puissant concours ma cond, la Famille et l'Habita-teriel du Gouvernement pour lion, l'AgriculAtre el tEleva-l'Etablissementd'Ecoleset ge-Dispensaires dansles Cen.Ii n'y a point de doute quatres isoles et malheureux de l'acherement dun pareilInterieur.rail courrant !es cinq depar-Deja, Elle aide puissamtenients du payssera dunmeritnosGouvernements Pricieux apport pourbusdans la direction morale de ceux qua lion beune amilioces malheureux, isoles ou auration her conditions dealetrefaisdansl'interieur du (12la collectioil6 haitiennePays.II va sans dire qu'elle sur des bases rationnellesetetendrait considerablement Sa equitables.bienfaisanteetpatriotiqueNotts remercions f Institutaction, si rEtat rassistait en ,Haitian deStatistique pourlui favorisant des cliniques, Jr! caurtoisiequ'il acue ades medicaments, des secoursmateriels pour leaindigents re d chacutt des deux tomeset surtoit pour ks enfants.ClTwo-) zt 111Tous ceux qui sont cornme du sucees.moi, temoins de cesefforts,-devraient lessignaler5.lahaute et bienvaillante atten-tion des Pouvoirs Publics.Georges SEJOURNE.MAchetaz un Billet de la LoteriedeVEtat Haitier, ui organism: de litutevportee hiitninitaira et sooiale en me netemps qua distributrice de chances-diverse!Chez Hermann GAUTIERClr.vriti Rue 128, -Phone 2324VtramDUuas: sec d'ecels en cuir souliersitran,Scullers Chasten ; Fortune. Etonianpout...ger.-4pour Mottos, gargoenettet adults"'hornmes.sandals"Record'sS outletsBonet' plus gargonnets; Fernoeture eclair' 4 a 36 poueos-ilockete Galatea, Chernises kreagires tiffany, CravatosChauseettes,itiouchoirs, Earth's is; Ceinturas, Onbrel.Iss,Culottem 36 1 44. soulless Tennis et soullersdebats,artAlaiall iklia 1.= III a VChapiaus de laine side petits par dougains,tatass et secastles en cecutchouc, !stets, boucles post 'culler, Cotesges,jupons Nylon et lams I wi nos" poor affilerl Oat'.tes 2 lames stelfivalote,T)pcsiat unit ti-asj''.--..%' )110di fakeuo exetnplai-Bon voyage,RochemontLe 15fevrier derider a vule depart pour le Canada de no-tre jeune arm' W. 4. Rochemont,secretaire-general 4 syndicat desouvrtersd'ImprimerieDemocrate ardent, ia mere labataille pour laDemocratie,des1946, en collabarantavec les 'di-vers secteurs indapandants-notam-ment militantde de rancien PartiPopulaire Social Chritien il a toojours ete un arni de notre maison.Mr. Rothemant a toujours re.dame plus de justice sociale poursee cama,,ades ouvriers, et kur liberation clu besoin et de la peur.Desormais. ouvriert de l'Im-primerie de rEtat des EditionsDeschamis n,everrontplus leurcher Secretaire-general venireuxa l'heure du lunch,leur parksdeleurs problemes. de leurs revendi-cations, de !curs lutte et deleurdevenir.Son exernple et ses conseils inseront pas de sitOt perdues pour les.o,i.,Mr Rochemont s'en va 'etu-dier a Montreal i sea fraii pro-pres et son absence seecreera au-cune vacance, car sea fonctions:wont remplies par le Secretaire-General adjoint du S.O.I.M. Rochenoont eat ausst membre delaSociete Canada-Haitide fondation recente. Nous eons-noes sars qu'il travailleraauraf-firmissement de nos liens culturelsavec nos amis Au pays de Mont-cairn et de Jeanne MANGE.Bonne chance etbon voyage,R311231)31.cie de IE. it".15 5?.1..e.3 ncts201/..tdo DU ttrern.4o De la PriestSo De 4 rrerrj.Ldu PctlicD`urtQ durge7o De litProvince. -Deux gentiles tames de notresocietereceN:T.7.1:ef;'N incrustlea heurcusesass' tax.de,spirEres duelectrique.La el!ehrat:-_n_ra rad. lifusieSc;...*Radio C !rimer-Le ie v estcordi izementnvite.e,leFeveer1956.Tiortinas HithiulicesProyectodas pan"Filecienamiento Supremeesferiencia adquirida so la coustrowOlds as "limas de las plants:. bidre-dictricesmiagrandeedelmundo,permikegoo Allis-Chalmers Orme lea norms. deIllesolonannen' toyeficienciCmgiselevadee.dllia-Chalmers fabrica toda clang deice.aa y acepta 3rdenes de terbbus deellostruccion especial pare timer los re-apbitosy obtener el raisimo rendiroientoo cads inatalacian. Tamblin /Roper.aloes generadores y equipos eocasetisa.10dioN00 se MAQUINARIAUAW, CONSUUDIOSt111111111Mvoidolllodhoisloaequips AliloClealermdbas,Electra, Distributeur_3 -11.a et At-I nf .:rtn itluzF-ance.au,esela M.nJ..-civcrdunerae:i.1-comp.'isindrecr-aj poste;,.kris tespre-M.deimportantLe soussine Me Clerveae.Rateau,fait savolciantPunlic glean Commerceellageneralqu'iln'y a auctm lienAvis matrimonialde parente entre hot at lecoca-me,Redrigue Ramage.ALIASJe soussigne, Samuel Jean,ne Rodrigue Rateau qni exerce It nie--aGrand Boucan commune de Mitier crgeerician.rebalais et dornicilie CLascaho-.R-ArigueRocrtn-. Osdebas, identifie au No 5686 H, pour Fe-nanl Rocriave s'amsse I fairele present exercice, de..iar,2 au pu-enienire.,ste dormer -du ere-(Idbile et au commerce,n'etre plus dit,yleat ills de Me Cies-responsable des actes et actions ge I:eau Rateat4 at Me Ci-rveanneralement quelconquesde men teau. OA enprotestantcorareepouse nee Philomeneadonis, cent allegation,faitSAVYA" par,ntur cause cradultere et abandon le prismtriestpas pit.toit marital, en attendant clif d'un e.i element.une action en divorce lin soit in-eort-au-Princ:e, cc 8 le.vtentee.1956SamuelJEANC. RATEAULascahobas, le 11 Janvier 1956Au Parkir Fanebrea. la RiehsCaserneiBloc compris entre les Rues de l'Enterrtclient et II torne,toOn trouverad elsJo liesCouronnesMortuairespour lea tombesToutes dimensions --tous paxALLIS=CHALMERSIII Melo:ale del Sortide Ma Grande de .nEquipe. loolveldales SS al Mamieamplallea VOWbeireallk.pore Cssods pgam SW&ark_ft_

PAGE 27

ettreOuverte1 President Ala,flnee.suite pCitttions choisieszuite2,4aIquiAA.n IUire,dees roe=es sur1.aRen 1'1r."pi, :r, ,ils xeulertcLeI tAncet,Au Generallit.t.S DEN ODESPaul E. ItIAGLnIRETPAVAILLEI:RS/President de la Repub4utdil ti Jeri,"ra.,. (Et-AIRE.Lcuirna EU-GENE\apolirn MICHEL et-el!Pnce,...Excusa,rous de NOUS aNOirlierangf. an moment peuVetre oilvous solutionnez, lea prollerwsipeus diftkiles concerpant lekn.Art.re haitie.n.La sernaine dendere. nots:tons aretrevictirnes d4 lavrande injustice en Douane nu,ante nous ayons dejl attirevotreAgttertion clans le journal 'Ind&loendance" suelpconduitere-Irradiate de1VlilfortJosaphatlett de 'eertains employes dela11:Intsane qui ne sont pas a leur.4301sp cressai.Farce oda y a unan at quelques mois as se met-ltent d'accordpourfairerevo-:eater injustement un inspecteurikis livraisonqui fut un ru-.,de at tonnete travailleur, touteas Dwane seplaignait de cettenilistiee. En Douare, c'est leurl3RAsidtude de traquer.de pour; dum ni d'un Referenduut-Ple.La Constitutionne saurait ooncau pays unIreivrelearnalheureuxtenths biscitc, la questionie saurait aneantir It volonte nationale..CANDACE!oboe tous lea sours nous entenetre discutie de bonne foi.imslaradio:que vous se-*Inez isjustice dans toutes leaest mat elle Mentorches de tMarcvouttes de la mate.moralement impossible d'im-Nous sormes de pauvres tm poser a la Nation un Cou-a-IraMe WS. tra vaillant enouvernement de tat, au moyenMilt depots plus 't de dix ans. nous,--aceeeines entr'dans le syndicat,de ta violence ou de n'impor-,sactantsonrole etde te quelle autrecatEgorie delaws defendre contre leaaLus manoeuvre politique.Si on.rttron; en. nouu.,1centre re .e pays a uneIsei;tient d u syn-dm Eon onzl pr 6 sipcquecidhis ve e sonstoi-Ant.ila cbteriire;apres bience eraiirius cu'un CT!-+s dernandes auDeparterrents'E-* Travail' at aumce eiait ure fence pollDerartrerrarc,Viseal un accord dans lequelit---iique impardonnable et preju,Itait convenu queleatravaildiciable Inotrereputation'tans de isDoesane sedivisedecivilise._nicest' en de= Ircopes dont centfixes_xes et soixantechin-an"imams ,au roulernent;votreantlyte ailpouvoir,vous nousut'watt donaugmentation en deuxmom oe trente gourdes parsemaiqua nous payait le gcuveme-Vent pant, vousnousdonniezits votre arriveeasspouvoirtreute-sixgcurdes iniquanteet4tfa t951quarantescpt gourdesesmqvante, carAroUsaviezre-4sarque que le cat deIsvieVatuor.entait,ensuite ce presti-fowl president de notre syncli-cat Mr. Fortune Policard obte-Goumnaildevotreveemen-slue lea joutsferies seront payestous lea supplerrentaires sans-exception. Milfort Josapbat Incaisable d'obtenirtine augmenta-tionque ie syndicat lui dercan-rejetait du rein du&syn-cat ks anciens travailleursquivoysient son incapacite en met-tentleur placedes planteursde It Croix-des-Bouquets et despaysans de l'Arcabaie,ii exploitaitlea restortissants du syndicat enxfdamant un pourcentage des co-%hes mensuelles.Excellence,y a un articles.\Gn nous a revoque en Dorsane4pres :Noirradie clans le syn-ditat; toui nosrecustont le,Taus aims toujours payele syn-dkat, nos fernmes, nos enfrntsnewheat que de notre petite taus,-*ion; nous soromes des accidentes,et noes coupe Inure-pain. Nous'atulasnons' votre justice.thus xous sal;'sTespactueu-PrmanIS.teu..1NDEPEI4DANCEfthtLLll BARTIANCOVRT-le nom soul suffit<,4Beaucr,up d'encre a coule6"e quofabsur4ite, e Peupleouverain, :SON Peuple Sou-propos de rinterdiction formuleepar rartir:le77 yarageaPlle lee de/a Constituticn de /950.'deeran giiplace!sac le attsioisdesosurdis-Les ernpEchementsderattix1.4ires comme la Loi Ci4onct,l'e an cue tic' sadrestentPK1s'reumr.eratt...an.us.5:,lera tiela Mput,lique"PcutFuite de la 1-,nefairedonner, soit sin nouveau man un preset, pour un Commissait epetit pas prendre rinitiative de sr AV.:5 haitien. p6ur N,At r rt urA sul .qui es,dat, sent ure preltng..ti-ri de manre de CCM err ement qui n'auinacruissti le avec ia Constitu dat'wientpasd&rtissionne tieleurs fonctions,troismoisticnigucurqu'on vien-,('at ia rpisr.;pour laquelle avant la, tenue des Asstrnbli.esserdit-U pc,stidt,,,,ittrde. rlosnP"r;celii'escrle cPrirraires, ccntrne ItNeutlei electorale baitienneen vi-graves attemtes 6. la. paitx puaciare. formammt quilnestblique? Ici nous laissons la pas candidatIs Fresidcnce.gueurlparole a "Le National". Pa.,Aucune des dUenses de rartAutant dire quo -toujoursreilleprocedure, en roccurren 77. 1cr times, reestlake an SOUd'apres Ilysse Pierre-Louis -ce, n'est indiquee nulle part.Donc abstration faite de l'in-fat ilAteauINnenttoui4,":',ZTendeelespoinuvast:EAdentielles nese ferakpt pas parpet _etre lea prochaines elections presi-"'-terdiction prevuerarticle LONTE NATIONALE EST HIE-des votes rEgulrere:\' en con161 de la Constitution, oilRARCHIQUEMENTAU-DES. formite avec laC.o.itutioneat implicitement dit que ieSUS DE TOUTES LES LOIS, et la,loielectorale enviguenr?President elu le 8 Octobre, neLE&LOsIcSrORDLIii"Le Nati6nal" QUI ME-peut beneficier d'un ReferenLOI CONSTITUTIONNFNE LA FETE prepareraitEUDCdeciaratiop..,suite de la page 1"On a roulu transformerces forces armies eninstru-ment de terrcur, afin d'impo-ser au peuple une loi Elect.role qui doltpermettre leracintien du regime actual aupoucoir. Aussi, jugont qua/e I egime ectucleat perni-cieuxetneconrientpas audiceloppement de lanation pirurienne, lesforcesarmies,dent la patience ades Raines, dicidZient de sepm-ricer ccnirecc r4irneet d'en flour on on Irequiperrneite au people de se prononcer auccursd'ilectionsirrocroi;cms-(25.000) gourelts aurait eteoffert Ices jeunes gens parle Secretaire d'Etat des Fi-nances, Mr Clement Jumelleen vue de l'executiondestravels tie restauraticn quisetont entreprisbientet.mLae geste du IVEnistrelemeilea l'erdroit de cesjeures get's!On signale egahment Fourbientlit Is rarutien en cetteville d'in journal en vue desprechaines corpetitions elec.torales senatoriales etpresi-dentielles de laRepublique.L"a ditection dc cctorgan('seraconfiee, revsaffittne-con, au mere consortium di-rigeart retablizsen ett scolai-re sus-designeMachinesamencames et40dans Is legislation du tri:ail gutallemandesdit que l'homme gutpreside un---------_--syndicat doit travailler dans. ren-(atm mix defiant touts concurrence)Aroit a travaillent les syncleques,Mat et/remising (marina)/ Pentane) ila 1,ape .---*.relr Jesaphat ne travailie pas enMateufs Dieu] fixes (stationnaty Diete!Donane.th.,t4 tgivirateuts (generating sets)4Pompes d'itrigatien (pumping este)ET!Poste de scudure (Welding sets)3'Moulins I mais (Hammeemillssete)EV:r-Moulins i sit (Rice mills vete) at sisalmachinesriclamaz tout las catalogues et eassaalgoamaistaour 'materiel allemordalmfriealsRats die lantsevi-kieMorsel ASSAD (leg apielalle6) Frigid.Nurd#s,'-10 E. la-kkrnous dit-on, ne manque pasde creer un veritable malaisedans lea esprits.Aursi, St-Marc atterd-ilimpatiortnent le denouementde cette histoire cu plutelt decette mesentente existant,en-trc ces deux membres dl:=Gouverretrent,al:entente quine peutqu'etre prejudieia-ble aux interetspermanentscoise.Les fErnilles Fils-Airne, Bernadel-le, Pierre-Antoine, Jastram et leaautres parents et allies remercientbier/ sincerernent le Service d'As-:ainissemenel`Public, leCorps desOfficiers de la Police Sanitaire, le1"nSssi 1,S:4r-is:, a dont Astirent babilement leafled/estAhl qu'ilserait beau depouvoir dire de nos jours cornme rauteur des Corsidera-lions stirl'Etatmoral depc.pulationLaitienre: **Aljourd'imi quo les passions ye-nalescei abrutissantes, lea am-bitions, leaNielllez. iarcuresles prejuges mat comrs, fa-moor du pouvoir soi.eteints,chacun chercbe a se prepa-rer on avenir en rapport avecsea connaissances, chacunmiliedevantle beau gullavait abhore".Mais le reve estleur do-mine, la plume leur gagne-PzIn; mais alors, ii taut men-tir, courber rechine,savoir seplier, car us n'ont pas It; jean6Azur:--Certeslcs rgrencugililuesanstoenst.,froides et repugnantes;Mais beaucoup de mainssent malesBeaucnup de paurnseasgtleis--Lesgrerouillescoassenta faite des colonnes.Et que -d'hommenss;llte--ouiaux pieds des et:dosses!!!Its sont vils et plats, itseetablissement scolaireprive Wen connaissons pas exactefauident entre les gemsde-que tinge un consortium corn rnert lea raisers: n-ais,ii rCUS bien,se mettent des gent*.Tose, en majeurepattie, de rcvient quo le Representant blancs et Forter.t tiegrantlesjeuncr professeurs du -Lycee de rExecutif aurait refuse lunettes at malgre ces lunet-Stenio Vincent''.toutecollaboration awe le tea ils ontlea vues counts.'Par ailleurs, un don de Mrgistrat.Cette situation, je veux dire,les esprits bor.-R3 .BREMERC1EMENTSnes et resseres tans leurs pe-tites spheres" Ils ne peuvent-pas ccmprendre La Bruyere-quand iipeursuit: Qui -pent-avec le plusexcellent meriten'etre pes convaincude s.onirutilitequand iicorriciete-laisse en moment tatmonde (societe) qui nese-sent pas de saperte et oa.tent de gers se trouvent pour-de la connmunaute St-Mar le remplacer!!!le Sous-Secretaire d'Etatde l'A-griculture, Me Andre Dumesle atson epouse, le Juge du Tribunald'it-ppel Me Colbert Bonhomme. 'leJuge du Tribunal Civil Me Emile Pelissier. Me Stuart Cambron-TIC. le Directeur du Journal 41n.dependance", lea Avocats du Bar-reau de Port-au-Prince, les Sena-,teurs Louis Dejoie et Marceau D.,sinor. lea Peres de l'Eglise St Char-let a. Carrefour, le Lieutenant An-.toine Coicou, J'Ecole de la Repu-blique du Venezuela,l'Ecole Da-.modes Vieux, le Directeur de FE-cole Fabre Geffrard,lea Stations deRadiodiffu'siona.Port-au Prince tous\leam i atent de la Capitale qua dela Pro-vince qui lair out rnanifestii\ kurssympathies lroccasion de la mattde leur regrette frere, pen epoox.encle, beau-hare Henri Fils-AirnE&eve I leur affection le vendreeS20. janvier fr-oule et lea prient deanike I Icor Flinn& gratitude..cif feviler,1934..cole Antoinette Dessalines se-que le local qu'occupait rE-On infonne de St-Marcbleropposer leMagistrat Cornaigua -00017-7. Un conf litssez aigu semmunal de St-Marc au Prefetra restaure et logera daztslade cette arcor scriptien.Noussuite le "College St-Marc",4,

PAGE 28

Iv.Bk/0840 omeNRE?L PORT-NU-PRINCEHAITID'apresle raisonneinentliar ll'allv'F-surde'd'UlystePierre-LOUIS de**LeNationals*,ttilinpt)1tequi peut etre--_,appele n'importecomment an'importe quellifonc(tion electivepar le:Soriverain -hierarchiquement audessus de toute lesinstitutions"...p.--------------.Une fois que futportee, re k Presidentde la Repudre constitutionneletabli, ciLa11 la connaissance du public, blique, &versaainsi le remtout au moms de cc qut ersePlebiscite,par le truchement de "Le partde la Constitution en constitue,dans la periode ac-National", la declaration du vigueur, lede ror-Voir suite oape 4-isI.President Paul E, Magloire,Cula Souveramete cap ee'o' 'gime-. issavoir qu'il n'afaite au Magazine americainline import antecontributiontition, &etrecandidat,et-pas k droit,, d'apres la Cons-LA FRAUDEA LAdu Dr Marcel Petion audeveloppement'qu'il ne rechercherapas undo notre cominunant*,CoNsTrrurioNsecond terrne, on nous a tou-Le nombre restreint de nospopulationeatridiculementsjours trouve retranche, corn-N ous publions wijourd hui,a einfention des refardafaime dans tine forteresseinex-itablissements sanitaires ajou derisoire.i la crisedeconfiancevoir suitepage 2res it des pit-Linesde "Le National"cc que les democrates pugnable,derriere la dite detecivilises pensent de cesparodies de plebisciteet de telerandaration, autant dire derrie-que confronte notremedeci-,Hors d oeuvredum que les "regimes cesariens"accomodent a la sauce dune constituent deuxdes proClE1111=131111111peuple pour se rnainterzir au poucoir,malgre lavolonte duANNIVERSAIblemes nationalist is plus ir-ritants. A Port-au-Prince meNe nousesm-d'' 'Ce jou-d'hui lundi, 27 Fe-me, la ville lamieux partnee.Ido-teitSSOiiS paspeople,Maitre Sejour Laurent et sesadeptes trouveront done iciioutes les theoriesmodernes en usage ailleurs etqui cons-vrier, ramen l'heureux annimaines, lenombre de litspourtant, &Ins tousitsPar Felix COURTOISlituent de.s garanae.;r;:.:.:.!..:,des rggimesconstilutionnelsversaire ir naissance d t..n .de-rXhOpital disponibies pour laCo:r-ust no ,.:.t..,-rotsila-,itablis. lb ePrroni que lestheories qu'ils adopient et dantpresiden-gagncvoile =rare denotre atelier, --------------veille dune carnpagneiis ignorent la definition,definition avec laquelle us,,./.1...tielle as l'irrere national entrainrelent a se familiariser pour unerneilleure formation poli-GESNER SYDNEY-"Independance formuleLecWill CI CDforcement en jeu. cc serait &Atique, pour une meilleureconscience et tin plus grandres-pour et collaborateurdes,.1le moment-pollile pays de MTh.trersavitalita.de, jaire'.0,1Democratiqueset la Cpea de ces choses sacries quesont la Nation,les Libertessouhatts de bonne santeet.'liberienpret pour-un nouveauharte Constitutionnellese nomment,dI ngevite et lui renouvelle.-stai"--,e oI. HARLES C. DENN IS'IA11 11est1la "Soucerairzete Ciiptee" et la "Fraude a la Constitution",ici.1:expression de sa syrn-NOUS VISITE-Si. ron use vent pas consi:reprouoies et abhorries aregal des coups de forceet desdirerlea vaines palabres et le*_,patine.Jeudi Amin.. noire redac-COUPS or Etat.rumeurs lea plus souvent faussesLes regimes cesariens duX,"IXe sack, autoritairesdu if?.lion a ite honoree dela Lisi-si I on faitabstrac ;on de l'aprdr.....:I on pasen en u se priceresse uc ions qu exercawisideni de l'Associationdsesle de2`, it17 arles Denni,polemique. NationalInderers.Voir suite page2Yv-'tidddrvisiteiordef idee democratique, ne fut.-die queverbalement affirmie et,itiviry,ter orrestatf ournatistes LiWiens, en vi-Lourtoisie depour se reclamerdu people en qui ilsaffectaient de '1"'ikcerL'Ambassade Amer-keine noussite et amilie depuis quepues*"%t origine de tout poucoir,ib ont organise le plebiscitecons--jours a acapitale.tituant. C eat cc qua lea auteurscontemporains appellent la afait le plaisirde nous inviterSouverainete Cap teedi clernierLe piebisciteest enlui-mEme une 3ame1visiterlelusNoire Directeur absent. au-.parodie aSuitt. de la page 31Ab'exercicede la souverainete dupeuple qui apour liroeanguerre: le)letsR.E;StTtAi.L.,,sipaour-.7IIIassade".cl porte.avions de, sa. marinePobjet cr en legiiimerla confiscation par t homme verslequel geant 60tonnesLa Fanfare deA mericain 9son t anis leasuffeql.c. Age,i,,le ple4isci1e consfituani est tent presde cinqmilk hommes7,3,COI3'ffieE 3J 4. ka. ueGf,:,a une ,. ouvelle toursRH n1entache dd odun rice plus grave en ccqu'il tend a donnerau de troupes etICTSit L., 1iC'esttine nouvelle amabilitatoisie du Service d'Informa-peuple tillusion d'avoirvoulu le regime qui, enrialite,ude nos voisins qui nous eat alleelaMentions et d'Echanges Culture'ssst impose. Cellealteration systimatiquede la volonte po-,.i,Notre journal se re/auk avee lede rAmbassade, Arriericaine,pulaire qui la conduit at'Dabdication eatnetsensiblearo c au coeur.irecteur de rEcole J. M. R.dedons le processus qui, apresla Revolution, a permis alade -la Mennais notre ami Andre Morn nousavons resu "Worldwi-'--,mocratie cesarienne de pretendrerespecter la liberle politi-" e e"plaisir dont la fanfare vient d edeCommunist PropagandaNous avonsparcouniavec intee I objet de la bienveillancedeSon Excellcnce le PresidentMa-''Activities'', une publicatiorsqui renseigne sur its media-Voir suite page3.ttret le premie, numero de la nougloire. En adressant noseompli-des de propagand_e communisaments au directeurMompkisir.te en.cours.dans le mondevent eerie de r interessant hebdorna1:experience Magloiredaire"Oedipe''.' fondepar feuDirecteur-Gerant,notre confrereAuguste Magloire et ayant pourplus de SUCCe5 pour 'tan kale.n o u ssouhaitonsbeaucoupVoirsunepage2etsesfaux observateursru en editorialdans le premier nuJean Magloire.L'article "Notre opinion". pa-Dans je landerneau_I1IIest:runestuporqui sea d'etai1 lathese que inero,etquiplace son motCe out a permis I. Paris deganise par douzemilk destancec a p i t a I egutIt nous clefendons et que nous defendamlapokrniquequi opposetenir victorieusement en 1.793 meilleurs soldats de rEuroptpays seam "a quell:aventureon drons juscm aubout,ilsemble"Independance"1"Le Natioontre le restede laFrance a la Crete-a-Pierrot. Lestc.vent le conduire 1,respiration du east vesulter clueIsconsigne eat nal".3 particuliisemer t.retenu c,,,rnants corrompus del'idLlo.rnandat de six aria octroyeau dejangler avec la*Jerk-6pour notre attention.,et rEurope entiere c est ausChef de rEtat le 8 Octobre49513 que personne no puisse savoir siEn saluant uvec plaisir leresi cc quimipeettra en 1802 a gied'un monde en decrepitu.Des opinions ernises pardes per oui ou non laNation Haitienne tour dans rarene de cet organstonnes ,,,f, bien renseignies.,sera librede choisir lesuccesqui y a saplace bins znarquie,six cents hornmes esclaves(de.d,,,,e se font immanquablementpares qua interessees 1souvenirnous lui soulusitortsdu succes etguanines de franchir srt's pulveriser parles tenants ers!',..iiagsusalassa contre rarticIe 77,Voir suite page_3,lanauelie.coup ferir la sieged'airain or,Voir suite page 32; ei --`-IM ,\es2..,., -,..;,,,,, ,-,./2.,11 2erne Annie Ni)..)3 Lund 27 .Fevner

PAGE 29

0-tineirnportm1e,OwSuite de la. page IPetionville qui dest gdun.appendice de la capitateest.tertcore plus a plaindre. Sous'bien des aspects, elk est la,deuxietne ville du pays.Eliedame le pion a. Port-au-Prin-ce dens le domaint de rurbaPourtant,elle gardeencore avec persistancesonallure de site de villegiature.Chug le matia, elk se vide desex habitalts eel p:ofit de satrap p iissantevoisine dontelle dipeal prese xcl usi veentree EIe lui cede hien S3.1-vent juSlaIsex m3rts...Inutile de parler de sex malades. II y a en:3:e tine q linzaine d'aniees,its"cleseen-daient en ville" pour soignerun furanzle. Des milecins yoat tnujaars reside cependantnails its n'y prat:kin:kat pis.kitesclunques se trauvantalars I Port-au-Prince.Le D; MarcelPerima etele premier 5.alter s' y itablirvers les a.nnees 49. Si repu-tatiol ry ay3nt precede., ii nelui a pas ete difficiledesetaillerune nornbreuse clien-tele pariah lepetites genscomme tans le grand mon-sie.II a mama permis a no-..tre statbn d'ete (on darrivepas encore a rappeler autremeat) de prenire sa petitevengeance. En effet, des an-dens comme de nouveaux-'clients ont afflue de lacapi-tate vers ce docteur en m:elecinanelteinSent., th on dst tuujours as-sue de trouver, suivantlescirc3astanzes, lascienceauservize du coeur ou Iccoeur"INDEPENDANCE"13i-HebdomadaireRedaction: Un omiteGeorges J. PETITDirecteurProprietaireet GerantResponsableRene S. BENJAMINReciacteur en ChefMme Therese G. PETITAcinsinistratrice73, Rue desFronts-Forts, 73ABONNEMENTS,`Port-au-Prince" Gdes 3.00an service de la sciencegrands centres etrangers, soit1Depuie quelques annees, le dans le domaine de requipe-Dr Petion partage son temps ment, soiltans k domaineentre la Maternite isaie Jean de la thetapeutique,soitdansty et sa clinique privee. Cest celui de la medication, sontpeut-etre, son oeuvre d'apOimmediatement adaptees cheztre qui, parveau3. laconnous. Je vais vat's apprendrenaissance des autorites,les une chose qui vans etonne.ra.a potties ifonder aPitionvilEn cc qui concerne rapplica-le le dispensaire Eliazar Gertinnd e sa n t 1 b i a-main.tiques,parexemple,anusMIL, le Dr -Petion est alle sommes plusavances qu'unplas.loin.II vient detablu pays ausst grand que, la Frandans cetee bealiti Ia peem:.ecc. Mors que., chtz nous, ru-re elinique d'interne:ntat. Sisage de la penicilline est genetue au ...',I3rd deli P,.t.e.e. B3ralise. depils plus:ea-3 annees,yer, c e t t ec 1 1 n t q u e S1 a??acittoeestencoreest6 q ta i p e ep o u r presiuau stale expe.rimentarcaniParepresscientselle $edestamspranapes,esquiverfaire face a presque t3.13 ItS en Fra.nce'.sine' d'inuntnsesremous soule. respinsabilites,ne jamais se risquervent ropinion,descandidatures a deplaire a celui-ci, a nieconten-cas et I toutes les interven"Comment expliquez-vous se precisent, despositions s'aftercelui-la,sil'ortveut avoirtions d'urgence 01 au:res.Elle eel exole d'haitiens qui volt ficheat, des plans de bataille s'ela &sit aux presents de la vie, OUcorn none clix cham.o:-es. dont journellement se stogner a re-borent, et e'en un air norveau &implement couler deslours pai-trois semi-privee.s-c'est la sett trang.er?gue I onrespire, a etso:a sibles.cormaitre une existencele clinique. 5. faciliter ainsi le.su."IL y vnit pat u_z.'desesperancesgal ssanss'affirsnent.hearts.Uae tale attitudedes i/lusions qui naissent.est loin d'etre uneolutionheu-p etites bourses. Une g entitle in r ex9tism:".L annonce de lacandulatureuse quand ils'agit des pasfirtnie-e estattachee a lemeu--Mai's, depuisquelq le re duSeasteurLuisDijoi_ graves interets nationaux.II y are a:et, 31i5samt It. U lci mi.temps. le Oahe en a consi-est le premier sonde cloche de tantdechoseque ion peut -gnifique.terrasse Heal: ui derablement augmente"la prochaine competitionpresien ,ore ciercher a sauver et quibeau pa -mama de laphinedu--`-Com-ne tout aaugfaitpoiledentielleMass uric slot/atee ne le seront pas, si ron croit de-Cul d,,e, Sac n eaet pas la mm mmanotoniente depais 1915.Notre pouprintzmpt,etnlavow se disintexesserde ce quie_e_t robscurite de nocanstitue poor nitre pays reve-dre dea? cornmodites a la pDrvair d'achat et le restetre vie p'nntiquerevelent de la nemant capitalqui, deoasse detee des patients,"II fa.utbien 73115dire, part de tous ouurichypocriloinlesautres,des prochainessue fonciere on la plus mortel.e,ectionspresidentielles...NO123 avons rencontre dermon anti, poursuitiie docteur,N1.4A1'IS,en-xpset:',-3,10giqueCerteschez nous leseveFeli COURTOISle indifference.nierement le docteuret lui au le facteuravonsde.mande d'opiner po tr joue un grandrole dans le nement quicommandent rave:-noire journal sur la crtsede trattement d un matade.II nude lacollection&se santhits bien souvent sans rinterven-Le MatM du 18fevrier 1956la medecine haitienne.dest pas possible 5. ten male-"IFederiste pas decrise cin de soioner un patient quitionreellepeuplesanslaparticipation effective duC 0 1: 1111de lamldecine haitienno",en'a pas Confiance en tut. Or toyerL.Mais rinstantacruel est.P ncanus a-t-it simplemeat recette conqance rhaitien radu."II eit au twins avere", retranaeravots-nous repris, "qua I...eclatpernent de nos eta'13;isse,neutshospitaliers est quasi nut".use fautconfon-dre les eiablissem eats crassistame publiqueet le-sclues privees" nous aretor-que le docteur.Itousles pays du mon.de,r assis-tance. puSlique latssedesi-rer. Ccqui est certain,c'estque noire medecine use le ce-de en riencelle d'aucun au-tre pays. Les moindres in-veutions enregistrees dans lesLa Cigarette Spiell didENO U...,--.twe a..suite de la pagege. Cele ferait raftaire deslinsetdeshabiles, non cellodance., on ne pentgut:relecrime conmanaute gut a 4:Witver une atonic generale de res. comet touts autre,anprogresprit public. La petite artima:ianau biers etreet a la Itlaquelle, voicipsistrois berte.mois, avait donne lieu urn interCates. lesHaitiens, den-Asview sensation-idle, a en sonsangtempa. ,ontprisl'nabitudemt, faitlongfeu. etpais,le do reno-scement. Itsont renonceCarnaval estvein par la-riesI bitm des banleurs,bien dessus, avec savain: parade, sa jolissantesa tautdechosesgasetesescoaroa. coi font qaz la vie m:rited'artnes de carton,se3vicaa.Mils gat c ate Attitudesea flonflanset its refrains.negative usecoaltrise pasPour on pays qri vord*ait WIC entiere abdication. a Tenon-vosirait sortir de la errt outepersonnaliteuricmisereret3afft,,ule,tale peaseelibre,enfinandroitatonie neditHen p1 vaunt. d'etre des hammesIn'est pasanuonciatrice de joursBeaucoupjugeratfafaultmeilhursAilleurs,qa'une eluler certaines idees, refuser cer-..Ctrapgrave,poor 'sue be.aucoupcorde entireetintegrate I d'entre nous, et non des miia-.'pays, une. abondante moissonde stitch.Russo FreresPour vos cadeaux de toutes sortes n'ou-bliez jimais d. passer chez Rum Freeeit Me Ernst D Coulangesqxii satisfait lea golts lea ph,r5delicatsEt, surtout, n'oubliez pas q me &Est la cosi-son qui a la soecialite des article's,tel. gute niontroo_brucal:::.4 513-.95 5 anendules, lunet?..en connand,pour-re-co at,auent a secalf:tatterSuite de la. page 1cidental: II yestdublie unans1eur inertie of leur desintePtaut qui. apres urn experien-nr t,poorq.t.,. p!rs;stesilea 'rapport complet sur lesacti-ce negative a.I exteeur, re-cc cw. ne dechPrent gut les provites com,nunistes d a asIevienaent se confier, avec suc-ipos a gres gdeux. con-echangent d-Monde pendant rani/6e 1954,De la mime source nousLa Dpcteui Marcel Petion,i "alPeut-etre est-die reale de la partParle41 indifference.test parvenu What is De-un praticien 'profondement hu debeaucoup, et pent-etre aussi musty?", un livre qui semain. L'amour et la charitedeux sentiments qui soca les uric zone de neutralite indiquerait13oussoles de sa vie. Eq Imuric inconfiance,, dans lea evene-001111 Itru eu soaffrance gni faitclue.aussi bien dela metaphygrand nornbre d'Hai-int te chases, mem_ lesIx. medecine haitiennel! irereh.quo lefast de se refugier dins propose.de &fink la demo-cratie en soulignant le.s diffe-rences existant entre les deuxmondesq u is'affrontent.Ecrit dans ce style bibliquequi est assez dans legenreamericain, l'ouvrage,se laisseaisement lire.Nous avons egalementre-cu le fluffier38 (deceinbral'homme de science et le cromen"' Ne faudrait-il pas y ajar-yant ScconfondentetitIterleaeffetsnocifs dune tropn'existe aucune cloison elan-nche entre run et rautie. Sapourtad'un mysticisme qui s'inspiresans canister cette !as-si-passibilite de changer letregles,du-jeu qui conduit a une absten-tm nnmerietuns solontaue.55) de "Informations et Dociaq e que a science.Les manuscrits inheres ou non73 Ru e dFFortis sex confreres quesrontslation petionvioneper-?rovinceainsi que pour etre utile tantLe fait et que. pour une rai meats",une autre public:-me seront pas rendus" 3'etde "L'Actionpopu son on pour uric autre,nousac;''*II.a laceptons trop vite leslimites quition que nous afait parve-..,:,ilnoussont imposees, et que anus me le meme Service. P o u ramet aux autrts medecins dinrenongoas volontkrs a. rautosornie tant cr obligeance I rendroitvans vramasoniment comment re.poursuivre I e u r traitement volonte.Si dans lea circonstan,nous ne sa-terner 'loursmalades a de denotre conscience etde notre de noirechez lui.'ices importantes de lienatio-L'initiative d Dr Petion,mIls'impo3e depuispins de 25 an* par saunale, les H ailntes n ont preas unle Service crInforma.Avocat108 rue du Cei.tr..:Tel; 2016quahte in32co3ar tble invatiat) le,sea tabicsquelque point de vue (pion?Ins I exprimer. utioe,krne preferenceet d*E chCangesuI turelsmarquer,une de-sanproba. de l'AmbassadeAmeticaine.aelectioanes, 033' son aromeet U2 gout ex-ere, est true ennla consid'uidon ainanifster,_,sne serastAgents distributeurs:bution importan.;,a4.--,0"evepasimpossible qu 'unte.1etaI/ioppernent d'' ekalv:..`mau14;nesfapnritti Hit:ma z,acheetmqinuee naiontrejopuar apassuric4U111.'tedesolusinteressantes.devienne crepusculaireavant ra-Le numeroJoeph Nadal et CoNous l'en felicitonschaleu-reusement a luisoultaitons,0 5oTelephones Directions:3489 et 2238pour le plus grandbien duconversationest impregnee Plus graves apparaissent sans im-portance.lcooliwAlcoolGSA'SEJOURNEFaurnisseur mimes dee46piteus et Pherroseies vs rse haute purete Smentificps.assFOuraisSeur luPtesdes isisetriee eautooits ruedement,Ow:mai:sewlurts ilze:lasrisW,"Pit-

PAGE 30

HWDEPILICkliCtdamages len palisS LARCO naves Its BoIssons galenists LtRt44MAGLOIRELEPLEkiTgarr L'EXPERIENCbUite tie is page I.1 itlIeflOtlIcsue anterieurementacquise.Les tenants it la tea-to 1793 at anIan III,le dance vainnie.IIraise surmaple avait ete appele Ise. appetit de stabilisequi estmonomerpouraucontre ajs,i %IIadailintr /CSfoa-iaidoption clime constitution. its quest prompte lear revelmats Lintexte en avait ate teconiae inureprepare peran:assemblee etablaCentsla consuls-gild aye's Clue. a ceteflet;i1 non poramaire it donne too-e lit doncinvite Iratifier tes Its aarsire ices de runnertine acts 21C:017131itsalon tante &Aura quaODjCt.vttCSc; directi e.iii. sit.a.f:dldatttilirc Ifre-S.aa.viteI.duseyriduPresidentPaul Latentpa.de IL.N14,40i1c.valecanst.wi:.. -:,titdiabouIteatanal,gulil atit iuric pratique que ron derireconnuetpreac.11lj '11a heuretisementqualaiseelarestpas real/dateinunielsate-nsent..malgt3 lc;suggestionsan-fraude I la constitution. Ceticitte,utat;ma.,111re ..iesin;Inn4esta.pratique, tros revelationseasementslariala revolution fa mteclanal:n's.T-tsc.,..eq.t.h tsuarsrneauntdo;cute en Italic.la revolutionhotcommon.disk enflirt'denationale-socialiteetenFrance it-revolution natio-'iota,iiConsdtutionenvs.[tale-de19401l'utiliserent guSritxpe:mice Ulag. Al ell All auraon atiecie a: ...-., reqa: a tout ot.1 celar..cti_cun Slit parmi leursInstruments de bleat& In armies. a,,,:sen hituneline PIMn de contactnetaicar de roperatun reside qua ia justice rends': clans le riahsation.dence icyccIleriet Sun pcOlreetrele digilguinfirehip&ient.to Lile enele dans la votation Ito du conwat n cst pas tooOn volt fort bien raveneforeire at Jr discipune.ilest pe-ntet1ede constahraajourdnuiindinendliceit renal-popu.aire.lia ma soumci un pars empreantc dese:senate,tuge du precede. [rune part-texte elabori parde-scornpourquoides tors espirer un il donneII operation qui,1:11Jeatsignalentdes tendasces fie411eflsincercment deSSqua.loin late con forme. u meeeuriaise mite.missions issuesdes C..011.!eils verdict durable *fun people au fond. est revolutionnaire. ane taxi it pros in ne itu7..?sr:i.Imodoriles I la voionte desaunerveux. ninth ou grise par urie appirence 'Egele qLiluiilincireet(entrain-,it P5t II" *liren-On siftwilune splendideInnsa:ajaPicleiton otterte par rAsse: recepti-LA Coup Lattatet. son success Le plebiscite re enkve le caractere d'usurpa-ucal'ue.(benrd abord, de Banaparte.it posantsir cctve exploitation non de pauvoir oude vie-etaentiveirt:.a'ilajtr.tennles3.0eiaux ciatior di Journalistes Hsi-isle estalorssallicite de de la SenSitnliti des masseslance clue terait ressortar uneIcs plus dangereut. Grace i Dieu. tiens Ilklatel "Beal Rivasi'anoncer star unt constitu et its methodes des regimes rupture it la continuite cons flout fit sotanses plus au tern?, pe gereunissait,san.--lisair.I, /.nt Ili. ni ses semito:autalres nous oatmantituciannelle. D'autre parr_ ea rite eaIt maniac degsrantse eater du: ).1 alliste lab'rien.1.ont pi duckstre par codsartificescette &titans dintervention do pautied,avaniki.esinir sntchis :5..COnieus0;Chlr'-ti C. I.'.lis et %Ja-illot taut vosensibilitepaurraut etre heus roar canstituent reel. iiper.punneepreciss.00yzealzeitait me. Its mc....-de cttte As---,,/mimicsec menu a la trenesie -clas met deluder laquestion de pressuc de l'aeroisnse pie &ohm sociation.-i-dire crediteIssoaverainete du savoir quel estItsouverain uric ssurple oppasuan par la plu rnssieIt2-earnestcondiveritaak. Supposant suifisan me, i fodtrecuidanot des MM-Dan3 le.Trcis ...i.."nnice i use te is procedure de revision, IIL ILIURE guto-Sul, de It pgr Ivatcattoutsepermettre plot..:r,,,,10;/./est laisse dens lombre le ionic-euiioppasiI.phi ,t i thausiwes(fun laandt esAve de soh Le inentveritable du nauveau O...e._II &ea;....9,,,,,,,,,.ge,t,0;08.La:trairegune.Eniin,IIassureIt quelle ewesoilConciliation queIt-palsCIU IdansJitter Is coma:,ensemble carp,..p.m. SW U:1piLIIt q.qsod de ['adapter ditnine. Qac .e Carpsraitoujairs. is des vul05 etnrai:s, .?te pourlcco id tame11 unkve rienceractire ioree it ['accepta-tion: celaprouve seuleanqu'ayant I chaisir entrelacontinuation de lineertitudeet la menace o un aceraisse-ment du desordre paiitiquedune val. et. d autreI. ratification du tate quiJul at soumis. Itpeuple ilestrisignecette secondesolu-liosJon.[elle but la procedure sumeit 411 nail vcaws a: re-IraJrdice,frepasstcsgotLs sociologic [macaque aPen can X pour &tab& leCon aracer qui le rendent suspect. raj::jeccuT4e.t&c.Li;I,en dis pa-parte. sur cc point.tine u6smat avie.en ran Xll On vast mendeitoyernJrenp elite:_taintsles(.1111. to oft,.coLIt contribution auxobserpear institaerIliereditede Ls benelaciaires duchange-cclasses. dans le;le. blurp."iu.tafivisions que le recours ax la dignice imC3eriale.est lemeritconstitutionnel,rut's dans les COinoC:ulef de I.4;o2941,11.11 J111ft C tnoupiteentseules danneea ddroit caai Strut qai lichee.. In testes on seat aassi qui ea suppar-gctPucibiffilulaut-santau WIC irvire 32 hrussio, OttJOtatudonleltie permet pas d: quarearganissientlespou te In consequenceslc soavecutter dans It ,itquictu,-redia:ton di P.S.P..itOnly/Wenuances sufloamrnent.Junivoirs star la base que lepearain dant on a tenement sudiquement one vatationpapie avad accepter_II en albrnpate It consente:nt qu'on,1'sn1/&Veiliiia rine' flu"4" hi fa-provoolli. nt SoJtialle, a13salt,''"1,34auerI'M"at"Pie Uir bac-naidi taintp-de:bide.r1pulaare denaeare toujoun sem (lc mirne apses le 2 decem'atele consaiire suffisant des Ins dessolennelles ti:clarattnas dc no-rt7r17map.deStlt U lein it\tIdun.proceaU aLlleursClpar ceux-la neentea-&ben:lent en be.::r.$31;I Empire. It pauvair etabli re-naaiiasi.11:the aUon :Cele dc coustitatiaa prealablement sidle. On Unwisesettlementaccepterleprincape dune relorm: quiseraacco.nplie en deliorsde Lot.Coe!:petiole enangernent de regime par la veuuleat &overleapartisans du11 it ?nit pasiv J.7Tta.1.:Ite 0i sede attitude du personnel -"JPaPrter. INK./1"crintMon din..aetio,au e'soa nt paitligle: la revolutionnestd'u gtsup .n rith 'ter;.:pas suaardinnet aux mwve-.amantle.stationdeitvOlote :11 it$ an. u.viee Imeats deis foak ouaux 0,,tionle:its or ;seafront pas s'y inf.ni. L.c sthrit.uali de lop. it inCer., liner,a twit crcrciploytt C cam :mil J:Ale Lite cl.srnee etCIiLlXi is qn!if4e.o leLatrrultillitepl,itrelneuveel sans en 'rattles. Otie pea.de iarzt.3:&tieet Imalc antIt'piten itsut. c est-1.4 Laemaidouap lctuner teas qui ea..-a-sire deco:: etaccompLie s engager Attuellen ent.rlen: porta Its coups Pleats notdens les spneresgair...rnt-C_ endlr.afin fechspper weir pas en receroh.ceuxan:liea. Lea g Laverne;Int anconsequences des prd.teit:.;an.qui ne cknireni qua tiresmu en presence dufait ac-tclic"dtTc xraii94"9""as "an'kw epinsiedu jeu este 74paurrealm,!Lru notre p3sItiol dedefenseur.a laConstitur.on. convatmusOa derestet.erreluet?letnentD: Lith.11 qui dement ea.a )ssiRc,co:npal lorcqu'il esttrop tarcimainsderisfuesLe sons les an 'taps m:le lahauteporteepatrioriqUegala!a Cf'"i'vqua 45114'wmes is: presence Itprices3till etenttithe.G,Ijrzni.7ata,.....nn. 'mama..CI111111[1:1at!lawnes tit101theDiable I elk-merge di; lo:s1832; parune pra:lamition qa atestsaute. LIfrau i13! deses rrsponsatiqu..m admec que loperatian de cc Jour It princeL3UiS est done doaale.psqiSqieuaLdceTssncalcrilotaire.aresItitaeiectorale a lieu dens Its canNapalionindiqueit les prin repast I la has sirtine mesavolonti de resp,:ia Conditians tetlesgarancis cip:s dont ilentendsit faire camaissanee Jr tesprittution.Msis'oat...inc. la ;.isent sa loyalte et Sari execti lamduce dela 11341:elleOrOtattltconstitutionnel qui a Lennon dri urn.tude. Enfait cependent cc ginisatian p-flitique.es piiqui est determinant, catit capes avant eteacceptes parmoment.le clynst palitt sue. lasr.:titian papulaire. la cons/ambiance.Pravaque imaie titutien lit I site par Its can-diacemeat apses on caw LI E.seals gouvernementaue et protad ou untrevle mulguee sans avair ete saumi.pleSiscite ;ow avec le ...Iasise Ia ratification de lana-roi des esprits: ii e,compte le tion.twuble des consciences et cc2.La fraudc a to ConsiiiuChez Hermann GAUTIERGrand Rue 123, -Phone 2324DUS tit:Alvarez : sac fleal. en cuir nil ins;trimispaur fiilstts.,garcannetnt nt altosSculley.Cleatnn ; Fortune. Etanianpast§t0mmea.sandals.RecordistS pullerantis'paur g arts:inmate; Formetur.kith.' I36 potion3seista Galatea, Chen:ins:trylearn Arrow, Cravats§Cbausantas,l/aucholts. harckes as; C.inturnianion I.lea,Culottes 3644. ataullere Tenni. t ;muffin.daSao,-4Chapsaua de lain. et de pall's par711t111 1,totome at a**alas sq enutehouc, lents, boucles paraunt'CamnenPl-ten at Lena 1 wi 711)11 pear0.41...1g:Isttyice molitie et sur Ismistil'ecart delascaleautoritequi cut ete comp/ tante pourrealisesla reed stion: It souverain. Cedes Isagitationre-volutionnaire queredoutaatEsmem est Evitee. mais peut-on dire pia; y a profit pourIiscience jundique d'absou-dre pareillehypocrisieaNousneItpensons pas et IA.*pnurquOi nouscondamnonsle theistic deVII:pin:Iset it La labcrte totale di pal-your dereviSifn parit mj..assammomC11*Lib atilt Ste ThereseRutdes Miracles1.%/1,18a c.o..,anion Mornesu ea facrde 11/4IletryrPince Vfias trouwere: ..01aasses-ast diverda Imesal-wooerItO!alep..la)sur.CIIIIIts it.tat's iit,rCs (lea'mamma ma/mines. en.0:tun/algilt la p-pnlietble a leagyration di mtnaat auPresidentsettlelletn-nt sit pluvoir.eat all'soca:par 1.rucle 77itisConstitution dr 1950.Le confrere,Suert Is paceIcun rrynthc 3. noire relat-tin Ise:a'Ion qus,present.2: .1 ti anusoriellActletez tinBillet de la LoteriederEtat Haibien, uorganisms de liauteportee huntanitaire eisoaia:e en me eatemps qui distrtbutricetie chancesnweirs-d fiscal*, me,autsIf a?I IfJ14-Th. 1

PAGE 31

,-,-,National-. rarticie7he iaparcirSudite.apdpearitairAg.e,L.pu,&s tr-'Constitutn comptepourni tEre?Nre derria,.: aiatorique dicta-ait patai3sercr,,irequelachenients, parce qua re.specrien, qui dispose:cmvats change (Yaws.tueux des normesconstitu-'4160,net Paul E.Sans 'crierkaDaosmute du rEacteur dek...ionsparler de Farticle 77 deOn noa toui_urousuite de la pageIcast .§e heurtal-Le16. Constitution.,.nta ces empe-iodTwene, ressentiel: nous vou-DbApREs LE,du Presidntaliase le Chefde,Arfile 78Pozr etre eiu avecsetpe tilesphraseIllegloiresautantdiionn ures-idcn i dela Republ,",re d erne'Pourtantdisons-nous,'q-,l'Etat a formPellement declareique,i g n e n s em e n I dam-neornme lui meme parce qua eest cettedecimu il n estationqui,.,d'd t lail fa ut:haitim ne cr u nbiquics et fignolies, Richard'tistfitude democratique mar= est I l'origine du grand etqpas can i aaConstant abandonne cc groat-iipak en roccurrence par nodeja. long &bat qui nous opPresidence,grid n'a pas lcJo,'naissancepaternelle,dume oil soncollegueaurentilit /souvait nous laisserindif reconnaissantquerespec-L*ion nature& a marchceierCe dernier, en effet, soustenir, en meme temps, queIle mere, nee egalement hai-se trouoe accule' dans ses derlonadans dans le sentier duDroitis plume de son redacteurdefenses nes'adressent,,tienne;avoir jamaisrenon2o n-niers retranchements,RichantAt du DroitConstitutionnel uly,se_pierretSou-ouis, tout enqu au President dela Repu-Constant se retire a la clocheblique et ne lient pas lequi jui_meme 'es' ne pe du National au plusfortIre Chf &Etat rencontraapost.. irreductiblement.`LePresidrojtvd'eenceIre ca.ndidatmais pretend soulaerhPa.iteoudefaut de reconien,de la bataille.`au moment meheureusement notre clispoNat-1'rWent. _tueux des norrnes constitu-veram SON Souverainnationalite haitienne;ce a la'-Pour bien faire sentir lalics' leChef de istaten tendlesinstitutiotendplacer audessous de co3oetre age de 40 ans ac-de s'agripper a t article 68 deAincEritenoou4o jouir des d -ts cm--1s orir nous ne &loon11s es-s que c conpuisque cetteCitoyen-PresidentPauL E.de hots non sans avoir essay&n,' wens avons ete d'autantplus dance.'a pas moms preten.:',Wnd 'esPrit? Dit-il M-et politiquesu-lime ce qu'il ecrit? L'Equi-5o etre proprietaire &im-Charte. Apr'es que nous atom-1e'Zeus petite imeute ce,s-parte avec cc qui nous reste du qu'aucune des defenses4.C:pe de "Le Nationar'H,11111:Orecrenthousiasme vers rarticle77 premier alines,sait-elle meuble en Haitiet avoirventetettedeclaration presidtnnqu elle faitnest faite au SOUVERAINbien cc ', en we-dans le pays sa residence-.messieurs ont aPPeie turtle&32 de la Constitution a hutnant labilit dtitile, qu'en suivant la marlui-rneme ne pent .etreD'apres leraiscninement secours pour finalemmet-ent-tle de rhistoire perlitique de'-auso uveram de qui imanentFakea responsee pu-blier pourbdes lecteurs nafio-par l' absurde d'Ulysse Pierre Irehas les armes decant t or-I ouisn importe qui pea-tide 88-C est cc tie incolairerenaux aussiien qu'etrangers.,'te pays avec cetesprit objec tous lea Pouvoirsdepareillesabsurdites qui'tif qui ne va pas sans unUlYssePierre Louis bnepourraient etre des enormites.etre elu President de la Recc et cette confusionde nos.certain realisme, nousn'as'estpas effete ension-/.,-es n etaient que des absi ci-publique, en dehors de ces contradicicurs. qui Gnipermis;'ions pas manque de suivre, chemin. II declare tres serieu-'anns une attente anxieuse, sement!surdites),c\Nous iit\reviendrons pasles, par le Souveram au-des. Constitution de Us assominerrepoque oil ion pouvait satsus de toutes les institutions etde les .di'mantibuler. Pan-lagionnelletensachant ddre it une revision consti-capede en questiona adressent au Pretion qui traiee dela Sove-Les empechements de rarti)surle chapitde la Constituau dessus de wines lea lois. ireRichard, tu ne sera: pasa&idea de la Republique qui ne raineteNationale et des PouCe quid'apresUlysse Coeur de Lion pour n' aeoir pason pourrait nousreserverPas Penciel,'-Iience ccqu'une telle revi-enPierre Loeat vrai pour le suHre...constant.Mantle-iutinativneoudvee:e wirs auxquels l'exercicenant que ces messieurs se tai--bonnet touchant r election ou demandetaliPear..etrr rsoi.tm,Anent au problemeconstituroandatsoit uneprolongation eatdelegueMagloire, rest" aussi logiquesent, ne faudrait-il pas pour--.Constitutionqui reglecesia reelection presidentielle.chines Is est encore bel etment pour tous lea citoyens marquerle nombre de nos prECest en nous referent IC'eat le comble de rabsur bien debout at que leaPon-Si ron admet encore, au mi-occupations-appliquer a no-dut6 s ajoutant au comble de voirs toujoursbien etablis etlieu de cette anarchic mentaIre paysle mot de t hebdomanent k fait que laConstianarchie!pointdisposes5.renoncervette Epoque, et ensouli-le, que noas sommes en dedaire francais"La lanteme-A-'o,.Il faudrait, pent-etre, con II am i $ s i o nirnocratiequ ecriaits o u s NapoleonUnion en:rigueur ne fist pasclure a une anarchic clientele cuereodifiee pour favoriser la reeulierementconfieega ce.quieat vrai pourIII: -la F:ance compte, tilttion immediate interditeaberranteconduisantdont pasDieu mercietcinla f onctronpresidentielle, tairm2nac5iraP&Iat trent*ou,,ecaraperl'est aussi logiquement pour millionsde sujets saris comp.lleefr radicle 77 de la eiteou ayaat la velleitede condui mis en de eurde d'o tesles autres fonctions ter ks suietsmicontente-uvans _rea ranarchie politique.parle Souverain d'Ulystetou ala rement--tinsonstitu on quaCar, si Von fait un effort Pierre-Louis et de sea a.0ecrire au sujet du Presi-dent Magloire pedantde latr spour comprendre rahurissan.collegues de "-Le National-.gle:qui peut plus peut mains! *,te argumentatation a preten-Cest tout de merne assezANARCHIE NETT AL4d'tat: C est a ce Chef mill-techniquehaitienne du couption juridique d'Ulysse Pierre dangereux de voirdes gensCOL.!..lake de noire gourernementE,'Louis, cettechose serieuse occupantIspositiondesest cc pas?Ciil Democralique et RetireNpour la grande rnajorite de laU I y $ s ePierre Louisatsentattf qu11leftreserve ao.Nation qui s appelle In Cons autressoutenirces thesesde battreen bream toctitution, c'est-a-dire la Charfolks.V,-.;frecoup te .dentale qui consti-De la these fo'de-crUlys-1h ilidittennc duronamtue Iles Fondements memes sePierre-Lou s.ressoea.ulique nous aplaceiilrtDone pour ruins repeter.4tEtat.de cette Nation, ne serait, gull croit ou feint decroire45. declarationnon,.equivo. aux yeux d un petit groupe, quen'importe qui pout etreue du PremierMagistrat dequ tinePLAISANTE FAappele ti'irnporte commentaEl'sSUI'ifonction ekeQUE,sinous ne voulons pas tive parun Souverain -ItUlyssePierre LouisreCE SOIT LES LOISORDI-lc, Pierre AntoineJastram etlei griculture, Me Andre Durnektec n qud'embleeses cotes,parce-BRICAT1ON A SNn mporte que11 el Repbcette declaration sesituedire tine FARCE SINISTRE sien flIERARCHIQUEArrvo-a 1 usage et au benefice de re MENT AUDESSUS DEiecablement dans le cadrequaTOUTES LES LOIS,QUE Les 'tamales Fils-Aime. Bemadel-le Sous-Seeraaire &Etat de rA-tuioa qui ENGAGE gouver-/lent-etgouvernes, c'est-i-ettstette Constitution.de rarticle 77 de laConsti-seul petit groupe.connait bienlesempecheNAIRECQUE. CE SOITautre parentset allies remercient son epoLse, le Juge duTribunal.ne, le Dirtcteur du journal "In-bien sincerement leService d'As.. d'Appel Me Colbrrt BonhornmAire rensemble de la Natione,chementsl'article 77 de LA LOCCONSTITUTIONsaintssement Public. leCorps des le Juge du Trthunal Civil Me-is Constitution en vigueur, et NELLE".Off icie,s de laP4liceSanitaire,Me Stuart Carnbron.I-laitiennequi s'estlionn6Pourtant. c'estcette de-claration reconnue loyale partous, at a. proposde laquellele president Magloire lui-me-a endire subsequemmentMr Pent Kennedydu--New-York Times" cc quisuit:Comma vousavez da, pen-dant vette sejour en Haiti.oilaucunerestriction n'a Ete par-teevotre entieraliberte, Kenan contactavecbeaucoup deparnnes appartenenttous4 a,:r;lieus,vt.isPat'Ainsi selon la theseeta-at--.mplis;rotla Constitution pour dec-anus tenons 1precit-ilser que eest pas candidat i la Presi-tradution a rarticle 77 de lationncadeclare fora:ellen:mutUysseerre-LouiPiinstitutions.positiondependance", lea As:mats du Bar.reauPort au-Ptince, teaSelmer,Machines ame'ricaines ettenrs Lcuis Dejoie et Marceau Dtsinor`f..Peres de rEglise St Cita:.let a 'Carrefour, le Lieutenant An-allemandes(sus pris cltfient touts coocurvanct)teletsurs Diesel files istationnary DieselMoteurs marine(merineengines)Gtouptsg6nErsteure (grating sets)Pompes crirrigstien (pumping sets)Poste de ecudure (Welding sets)Moulinsmen (Hammermillessts)Molinerile (Ries antis sets) at sisalmachinesnielainas 'Ilkip,.16V catalogues ot *anaallgonnaaatakV41' -1...,Nt..44C-7-4111,1Alrd;TosvcruS at-s*,;124,1,,estzr,-"prescriptions constitutionnelaux articles 77 et 161de hedeeelectives, en vertu0111811 eZ"Dane la solitude"de Gervais Jastramla Librairie deL'Action SocialeREMERCIEMENTSGrandirSoyez plus grand de tail!Augrnentez votre tail!de deux a sixponces avenotre nouvelle metliode covenable-aux deux sexes.. RE-sultats garantis. Les renseignements sont fournis gra-tuitement. Ecrivezl Padrese suivante:ACTIVITIES (06891,KinIsway, Delhi-9 (India)e,toine Coicou, rEcole de la ReJI;ture du Venezuela..l'Eeole Damodes 1,,ieux. le Directeur de ITcote Fabre Geffrardlet Statkne de RadiodiffusionPort-au Prince tous let a na Itaut de la Capitate qua de la Pee.c.ince qui leur ant manifeste tursympathies a roccasion de la too) de leur regrette here, pert, eptorate. beau-here Henri Fils-Aimenlm a leur affection le v20 janvier Erma' et lea prier*'N'oire aa .ofo;',14-patitn