Notes sur la situation politique de la Province du Mutara au 30 juin 1932. Chef: Lyumugabe. (Extrait du Rapport de sorti...

MISSING IMAGE

Material Information

Title:
Notes sur la situation politique de la Province du Mutara au 30 juin 1932. Chef: Lyumugabe. (Extrait du Rapport de sortie de charge de M. Verhulst, Administrateur territorial). Typescript. 5 pages. Jean-Marie Derscheid Collection
Physical Description:
Mixed Material
Creator:
Verhulst
Publication Date:
Physical Location:
Divider: Reel 4

Notes

General Note:
Image digitized from microfilm. Best quality available.

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Rights Management:
All applicable rights reserved by the source institution and holding location.
System ID:
AA00002813:00001

Full Text

(Extrait du Rapport de sortie
de charge de M.VERHULST, Admi-
nistrateur territorial).




NOTES SUR LA SITUATION POLITIQUE

DE LA PROVINCE DU

MU T ARA

au 30 1UIN 1932.



Chef : LYUMUGABE.

Ce chef, le plus important du territoire, command en propre
lea collins suivantes : GITUZA, KINTU, GATSIBU, NEKE, MURAMBI,
MWENYA, XANISHYA, KAGEYO, NYABISHWAMBA, RWISIRABO, comprenant
ensemble, plus de 1300 contribuables.

LYUMUGABE command le MUTARA depuls un an et demi,
C est un excellent chef, donnant toute satisfaction, un peu ti-
mide et craintif, mais dot6 de toutes les qualities pour commander.
Quoique n'ayant jaaais mis les pleds dans le territoire, avant
sa nomination de chef, 11 y a beaucoup d ennemis. Etant frbre de
RUKARAKAMBA, les ennemis de ce dernier chef sont devenus les siens,
quolque LUIWUGABE alt tout fait pour eviter ces ennuis.
Beaucoup de sea grands abagaragu talent ceux de RUKARAKAMBA,
une fois ce chef destitue, ces seigneurs ont vu d'un mauvais oeil,
LYUMUGABE succeder & son fr're.
Sans l'apput que je lui at donned LYUMUGABE n'aurait pas fait si-x
mois au MUTARA, Il est bon come je le falsais de rassembler de temps
en temps tous lea sous-chefs du MUTARA et de bien leur faire sentir
que MYUMUGABE a la conflance de l'europden et que toute intrigue
pourrait copter cher L ceux ou & celui qui la provoque.
Depuis 1 arrive de LYUMUGABE, dans le terrltoire, la province
du MUTARA a change du tout au tout au point de vue des cultures.
0es sous-chefs ont senti que LYUMLIGABE avait la confiance de 1'ad-
ministration et ont march dans les vues de celle-ci.
Il est done toit & fait souhattable que cette politique solt con-
tinude car si LYUMUGABE ne se sent plus soutenu, ou si les sous-
chefs s'apergolvent de la chose, tout sera L recommencer et LYUMtGA-
BE donnera immediatement sa admission. Il me l'a d'ailleurs dit *n
terms cat4goriques, "qu'il prefere comm nder une petite wolliae
sans responsabilitt que le MUTARA ians 1 apput des blancas.







MAUKU, command lea collins RUSHASHIm NYAMIREMBE et GAHABO
comprenant ensemble environ 220 contribuables.
S MAHUKU n est pas un mauvals sous-chef, mats, muhutu, 11 dolt
etre surveille dans tous sea actes. Il doit surtout sentir quon
le surveille et qu'au premier pas de travers on lui marchera sur
lea pieds.
II ea eat ainsi de tous lea bahutu qui exercent un commande@eat,-.

RUZINDANA, command lea collins KANYINYA BUSHYANGUHE, KIGASHA '
et MWENDAKI, comprenant ensemble environ 250 families.
RUZINDANA donne satisfaction.

BAYUNDO, cominande la colline GITEBWE comprenant environ 200
contribuable s.
BAYUNDO est le surveillant de tout le b6tail de LYUMUGABE, I 1
remplissait djkL ces functions sous les chefs RUKARAKAMBA et WLiO1.
BAYUNDO est un bon soua-chef,
Son file RUVUGAMADANDI lui a cree des palabres qul ont fait
acandale dans le territolre et meme dans les territoires voislnaoe
II a agi come Jamais un fils n'agit envers son pnre. RUVVGAMA-
DANDI et maintenant install & la colline RUMURI, en chefferie "IIt
GA. -sperons que sea intrigues dirig~es contre BAYUNDO et LYUWMAWM.
ces'seront par son absence du MUTARA.

KAJAGI, command la colline GITOKE, qui comprend environ 180
contribuables.
C'est un sous-chef insi6nifiant, plutSt mauvals.
II n' aucune autorite sur sa colline.

SEBIGOMBA, command les collins TSIMA KUMUNINI et MPONDWA. Ges .
collins comprennent ensemble ensembleenviron 170 contribuables,
SEBIG-OMBA eat le prototype du courtisan-flatteur, ayant toujour's
quelque chose & dire sur les autres et ne voyant pas que lu1-mSmae
A beaucoup A faire et & s'amliorer pour fair un bon sous-chef.
II peut cependant etre c5te dans la bonne moyenne.

GAHWEGEGE, command les collins NYABIHEKE, MARIMBA, LUGA 'AMA, :
NGARAMA et RWIMB3GO, comprenant resemble environ 260 contribuables,.
GAHWEGEIE est un bon sous"chef donnant satisfaction.

KAKONYERA, command les collins KIBURARA, NYAKAYAGA et RWIMBOGO[d -
comprenant ensemble quelques 230 contribuables.
Pas mauvais sous-chef, mais *oit etre surveil4A au point de v ue
cu.vlires. A vistter souvent.

JONGO, cormia'de les colli-rLc GABIRO, L-7UBUSISI, RWAMASATURA,
GAKENKE, RUTOMA, NYAKARAMBI, KUKABIRA et NYAKIGANDO, com;tant an- *
semble pros de 600 contribuables, mats trbs dissgmindss. i ',
JONGO ne command ces collins que denuis deux mote. II eemble
etre un bon l14ment, mais il n'a pas encore pu faire sea preuves.

KAJANGWE, command la colline RURAMA qui comprend 160 contribua '
bles. Cousin de LYUM.TUGABE, Qgest in peu son hoinne A tout fire.
II s'agit cependant de le surveiller, car il m'inspire peu conft- ,.: .i
ance.









II dolt Stre surveill4 surtout &
un certain GASIRIB3MBO sont accuses
contre RUKABUZA et les abagaragu de


la
de
ce


GATANA, command la colline NYIMBUGU qui
contribuables.
C'est un assez bon sous-chef .A visiter.


colline GATSIBU ou
mener des intrigues
dernier.


comprend envir


GASHUGI, command les collins NYAGISOZI et NYABUKOBERO
semble comprennent environ 200 contrlbuables.


qui


RWAKAZAYIRWA, commade la colline MUKALANGE qui comprend 120
tribuables.
Peu intelligent, d'assez bonne volonte, dolt ttre visit et

NKUBANA, command la colline MUGERA, comprenant environ 170
tribuables.
Mauvais sous-chef. Dolt Etre visit continuellement.


KAJANGlE, command la colline BUSHWAGARA qui comprend
buables, Assez bon sous-chef, mais dolt tre visit.


iji AB., qommande les collins MU
SHEETI. Mauvais sous-chef. Herisse d
voisin RWATANGABO, qui ne vaut pas pl
NYANGABO est tres peu interessant.


86 contri-


'HINGO KABUNGO GAKIRAGE et
e palabres, surtout contre
us que luil


RWATANGABO, command les collins KANYESHUNSHU,
MIKIRAGE, KAJUMO, KANKENDE comprenant ensemble pre
buables. Sous-chef insignifiant, peu intelligent
autorlte ni bon vouloir.


SENDASHONGA, command les collins NDAMA, NYABUGA
KURUHUHA, KAYISHUNIKA, KIZIRAKOME comprenant environ
au total. Bon sous-chef.
Voir ses dem$16s avec le sous-chef de RYABEGA, le
l'un et l'autre ne savent pss se sentir.


KAMU-
son


KIGARAMA KARAMA
s de 190 contri-
et sans aucune


NDO,
120


NYARUGUMBA
families


nomme BIKINA;


Sous-chefferle MUSHULU.


MUSHULU, command les collins RUTARAKA, MUSHERI, MITAYAYO, MUGC*
HUMURO et MWIJUMIRIRO comptant ensemble environ 400 contribuables.
MUSHULU repr4sentant de LYUMUGABE dans le Nord du MUTARA est un
bon sous"chef. Traque ou poussa un peu trop, 11i erd contenance et
ne possade plus ses moyens.
C'est pourquol i dolt 8tre traite sans trop d'dnergie. Cette
dernibre ann4e ii a vu sa sous-chefferie amolndrie, le Sud'Ouest de-
venant le fief de BISHUMBA son oncle et lul MUSHULU restant au
Nord-Est.
La sous-chefferie MUSHULU de meme que la chefferie GAHITSI eat
compose d'une population trbs peu stable. Une trbs grose partie de
cette population, form6e de banyankole, est originaire de 1 UGANDA.


lul et
surtout


on 140


en-




guidd

con-




4.


rour je moinare motif, pour un out ou non, 11s parent dans leur
pays d'origine, pour revenir quelques mois plus tard. La trans-
humance du batail est 6ealement un des motifs principaux des mou-
vem6aW de cette population. Nos rbglements sur les cultures et
celui centre la Peste Bovine, en est un autre et pas des moindres.
Plusieurs 6leveurs ont 6mi6gr dernierement, par crainte de de-
voir donner une thte de betail au nouven mwami du RUANDA. Trois
6leveurs de la mime famille et possedant ensemble plus de cent
tetes de b6tail, sont parts en UGANDA, parce qu'ils devaient don-
ner une tete de betil au nouveau mwaml. Et cenendant 11 ne s'a-
gissant que de 1% de leurs biens. Et pour une tell futility,
ils abandonnenty masons, Kraals, cultures, etc.
Au point de vue cultures, la sous-chefferie MUSHULU a falt les
memes efforts que les chefferles KARISA et GASHIKAZI, qui sont i
tirer hors de pair dans le territotre,
C'est une necessity pour cette sous-chefferie, car ille joult
d'un climate des plus bizares. Lea fortes pluses sont en septembre
octobre et les pluies de mars-avril sont trbs ordinawres par rap-
port aux premieres. D'autre part, le MUTARA et le NDORWA en 6 nf-
ral sont trsb secs, drives de marais et rivibreb ( i part la KAKI-
TUMBA et quelques trous dans la KALANGAZA).
Si J'Pl signile le ciSt noir de la chefferie MUSHULU, c'est pour
montrer les dlfficultes que rencontre MUSHULU dans son commandement,
et 11 est bon d'en tenir compete avant de le juger.

BUKURU, command la colline GASINGA, qui comprend environ 150
contrlbuables.
C'est un assez bon sous-chef, montrant de la bonne volontg.

RWABUTONDOGORO, command les collins SHABAHANGA et KABARE qui
competent ensemble environ 150 contribuables.
C'est un trbs bon sous-chef.


KALAGEMA, command les
semble comprennent 110 con
Ce sous-chef dolt etre
se volont6.


collins MUNSHE~E et NYAKATARE, qui en-
tribuables environ.
surveill4, nest cependant pas de mauval-


RWAKAYIJA, command la colline KIJOJO, comprenant plus de 220
contribuables.
Dolt 8tre sous une surveillance constant; n'a pas toujours
donned satisfaction.


BIKINA, command les collins
JA et KIBEHO compren.nt ensemble
3IKINA est un excellent sous"
pour mener des enquetes, mais se
& deux creches.


RVABEGA, GAKAGATA, KASWENU, NYAHA5
sres de 400 contribuables.
chef, caractBre flatteur; convent
defer qu'll ne maa&qe-*& mange


Sous-chefferle BISHUMBA.


BISHUMBA, oncle de MUSHULU, command en propre 1
TSHYINYO, RWANGENYA, NYAMENGO, GAKOMA, NYARUBUNGO,
C est un sous-chef 4ner6ique et ayant une grande
see adminlstr's.


es collins
KAMURI.
autorlt4 s


ur


- M-- A A #%


10 0.1 w -. I








Sa sous-chefferie, est mon avis destinte & disparattre, & cause
de l'extenslon annuelle et progressive de la brousee vers les regions
habitues. En dix ans de temps le pays est devenu une formidable
brousse, En 1921, par example, la colline BUKEKETE est un centre
v4t4rinaire florissant, entour4 de grands herbages. Maintenant tout
a disparu sous la brousse et la savane boisee,
Et ainsi annuellement 1'on volt les progrbs de la savane et mal-
heureusement, avec elle la morsitans, decimant les troupeaux, Aussl
les 6leveurs fuient-ils ce pays. Maintenant en beaucoup d'endroits
la savane s'infiltre dans les valldes se dirigeqnt vers le RUKIGA et
ce cas est surtout visible le long de la NGOMA. L'avenir eat trbs
sombre de e c't4. Voil& plusieurs fois que je signal la chose et
je ne puts assez rp4eter le danger qu'll offre.


LUGAMBAGE command lea collines GATUNDA et SHABANA,
plus de 300 contribuables.


comprenant


BIGABO, commander les collins BUGUMA et TSHYAGAJU qui ensemble
comprennent environ 230 contribuables.
BIGABO donne toute satisfaction.


BYANDAGARA
Ces collins n
BYANDAGARA


command les collins
'ont plus que quelques
donne satisfaction.


GASHENYI, RUNYINYA
i habitants.


MBWENU, command les coll'nes MUKAMA et BUKIRE, petites collins
no comprenant ensemble que 80 contribuables.
Rien de special a dire au sujet de ce sous-chef,

KABATSI, command la collins KARAMA comprenant environ 140 contri-
buables.
II donne satisfaction.


et NYAMIKAMBA