Ruanda 1907-1908. Disgrâce et ruine du chef Ruhinangiko; Partage des biens de Ruhinangiko et de ses fils; Dernieres révo...

MISSING IMAGE

Material Information

Title:
Ruanda 1907-1908. Disgrâce et ruine du chef Ruhinangiko; Partage des biens de Ruhinangiko et de ses fils; Dernieres révoltes des chefs Abanyeginya; Partage des biens de Tshaka; Partage des biens de Sebuharara. Typescript. 2 pages. Jean-Marie Derscheid Collection
Physical Description:
Mixed Material
Publication Date:
Physical Location:
Divider: Reel 4

Notes

General Note:
Brief unattributed notes with ms. emendations
General Note:
Image digitized from microfilm. Best quality available.

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Rights Management:
All applicable rights reserved by the source institution and holding location.
System ID:
AA00002783:00001

Full Text

RUANDA
1907 -1908.


4

do'


Diegrtce et ruine du
chef RUHINANGIKO.

















(+)8 rsi sgtu9 AKNAuI-
S 4sUJ- Fau uam 'au J IRUTUvKA,




d. k (
4ftf, ( lA2A t6',wfc



di d Afr/TAzrj ? _F^
^Ji~j /dft/f/%rOk&fc
Miu~i4^w ^ old,^



RWH^q ^0IRI


Au milieu des bouleversements politiques par lesquels
le regent KABALE achevait de demembrer les possessions
des derniers chefs Abanyeginya, il y a lieu de noter
un episode qui consomme la ruine de la branch Jadis
la plus riche du clan des Abega. Le chef RUHINANGIKO,
qui depuis le coup d'Hat de 196 avait 4t. 4troite-
ment associe au pouvoir, et donc l'influence, due en
parties a la predilection que sa soeur NYIRAYUHI, avait
pour lui, com-aandait 'a de nombreux suivants, et poseg-
dait un domain considerable. II avait notamment h6ri-
t4, lore du meurtre du chef RUTISHELEKA (des Abanyeginya-
Abenegitori), du commandement de la province du GIHUNYA,
et on dit que son file KANYAMIGANDA 4tait chef du MILENGE.

Poursuivant la lutte contre les Abanyeginya, RUHINANGIKO
voulut exiger la mort de RUKANGAMIHETO, frBre de RWABUGIRI
et done oncle du roi. Heureusement pour ce dernier, il
etait devenu jadie le frere de sang de KABALE, qui refusal
de le livrer. On dit 4galement que RUKANGAMIHETO fut
alors secretement prdvenu par son neveu MUSINGA de ce qui
se tramait contre lui; toujours est-il qu'il jugea plus
prudent de se sauver en passant au BURUNDIf*+)

Dans sa deception, RUHINANGIKO n'hesita pas a entrer en
r4volte ouverte contre son propre clan; il ne tarda pas a
etre vaincu par son frere KABALE, et le Abega avaient
decide de l'aveugler au fer rouge, supplice auquel la reine-
mere s'opposa formellement. Au course de la lutte, un file
de RUHINANGIKO, NYAGATOMA, fut mis % mort. Le chef mwega
lui-meme et son file KANYAMIGANDA furent exiles a RUBONA,
(Nduga), colline situee sur la route allant du Nduga au
Gisaka.


RUHINANGIKO et ses proches furent alors d&pouilles de
tous leurs biens, a exception d'une seule vache et de
l'unique rugo de RUBONA, don't il ne leur dtait mSme pas
permis jusque recemment d'entretenir lee enceintes.

Par la suite, la reine-mere NYIRAYUHI a souvent (sur-
tout depuis la mort de KABALE, 1912), voulu obtenir de
son fils qu'il mette fin la disgrace de son frbre
pref6ri. MUSINGA a toujours rbpondu en mettant come
condition que l'on rappelle de l'exil un de see oncles
paternels RWABIRINDA ou RUKANGAMIHETU, ce que lee Abega
jugeaient unacceptable.

Ce nest que tout recemment que RUHINAIGIKO et sa
famille ont enfin requ de MUSINGA l'"inka-ya-umurirol,
vache symbolique don't le don signifie la permission
de reliever l'enceinte du rugo et de recevoir de see
parents et amis des tetes de b4tail.

Partage des biens de Ces biens.furent partag6s en ordre principal entire
RUHINANGIKO et de ses le chef ~ S SEMIHALELet les chefs Abatsobe, allies
file. des Abega. A .... ....... I.. ..i..Y. t.\t doi. .u
--f ,.P..2 ,i(M e{4 ,, i'CA .!,St./ /.fil :A 4tS )
(.) 0 f$Alkt f 44A NWe1 4E ctkmdm 4 RASHM da'MUVA7APN4AZO. /





RUANDA
1907-1908
(suite)


Les collins que RUHINANGIKO possedait au NDUGA
et au BUGARURA, ainsi que son betail du TSHINGOGO
furent donnes au jeune chef KAYONDO (Abega), que
la reine-mere NYIRAYUHI considdrait come son
enfant et qu'elle avait dej'a consid6rablement do -
t4 nr4cedemment KAYONDO avait eu jusqu'alors, vu
son jeune age, comme tuteur le chef KANUMA dee Aba-
nyeginya, lequel se faisait assister par le sorcier
BANDORA (Abanyeginya) pour la gestion des biens de
MBAINZABIKWI, pere de KAYONDO.

Come KAYONDO 'a cette 6poque 4tait devenu en age
dtadministrer lui-meme son domaine, KANUMA deman-
da 'a tre decharge de ses functions de tuteur, et
la court lui attribua a titre personnel, pour le r -
compenser sans doute de sa bonne gestion, le comn-
mandement de la province du GIHUNYA (au Gisaka) qui
appartej-ait A RUHiiAlCGIIKO depuis la mort de RUTISHEI
LEKA (assassins par lui en 1898)





RUANDA
1907-1908 /s u)


Dernieres rdvoltes
des chefs
Abanyeginya.


Partage des biens
de TSHAKA.


La disgrace de RUHINANGIKO priva de son appui deux
chefs Abanyeginya qui l'avaient soutenu jusqu'alors,
TSHAKA ( fils de BIHUTU) et SEBUHARARA filss de RWA-
MPUMWE), tous deux arrierespetit-fils du roi YUHI III
GAHINDIRO. La protection du chef mwega avait fait
que MUSI'GA quelques ann6es auparavant, avait donned
a TSHAKA des biens considerable laisses sans titu-
laire par la mort du chef MUSHYO, du clan des Abasinga.
En effet le fils de MUSHYO, SERUKENYIN.KWALE, nr vers
1885, etait encore en bas age (+).'08Ai, 4A o/C

Un ^ ~ proc ""de8 betail soulev4 par
RURI;:DA umugaragu e d4clencha les hostilit4s
entire lee Abega et les eux chefs Abanyeginya cites
ci-dessus. Ceux-ci ne regurent guere d'aide des der-
niers freres du mwami AUSINGA, trop 4troitement sur-
veilles par les partisans de KABALE. Des rixes eurent
lieu successivement press de NYANZA, puis au BUGANZA.
Dans cette derniere province oh ils poss4daient des
collins importantes et des troupeaux nombreux TSHAKA
et SEBUHARARAAse sentant les plus faibles, voulurent
reunir leur betail pour lui faire passer la frontibre.
Les Abega prevenus les attaquerent pour les en empecher;
la bataille fut livr6e h RWATA, dans le Mutara, /3A /L4 4 '( 'h*r)
MPE TAtMRTSHeW (mAl ey.) e Rowmw 7TG O (o 4 M44sAo 4)
SEBUHARARA, d'abord vainqueur, fut ensuite foro de
fuir precipitamment, suivi seulement de quelques-une
de sea gens, et pass au KARAGWE (++).

Quant a TSHAKA, apres deux jours de combat acharng,
se voyant cerne par see ennemis, il se brGla vif dans
sa hutte i RWATA. AA

a)B6tail. Les trois important troupeaux (nomm6s ingadju,
imyenge, et amabuyi) furent donnes au jeune chef mwega
RWUBUSISI, fils de TSHIGENZA (+++)


b)Collines. La plupart d s collins de TSHAKA furent
4galement attributes a RWUBUSISI; ce fut notamment le
cas pour diverse collins du BWANA-TSHYAMBWE (EKruranga,
Kayanga, Gasabo, Gasura, Rutunga, Gishaka, Shango, Nkur
nzuzu, Kitshyazo, Gishule, Mwendo, Nduba, Gasagara et
une p!rtie de la colline Bumbogo), du BUGANZA Sud-Est
(Sovu) du BUGANZA Sud-Ouest (Gitshatsha, Djandjagiro,
(+)C'est ce meme SERUKENYINKWALE qui depuis lore eat devenu un chef puissant dans le
territoire de Mushaho oiu il regut en 1931 le commandement des deux provinces du
BWISHAZA et du KANAGE.
(++)II alla, par la suite s'4tablir au Buhaya (Bukoba) a NYAGAKANDA, press de la Mission
de Ebbirizi. Vers 1912-1913, il y preta meme assistance a la cheffesse NYIRAGAHUMUZA
que lee autorit4s allemandes y avait deportee ( voir plus loin revolte de NDUNGUTSE)
(+++)Pr6c6demment RWUBUSISI possedait d4ja 12 collins dans la province du BWISHAZA (a s-
voir: Rukaragata, Rukingo, Sule Tshyanya, Rukanka, Ndarankuba, Murambi, Rambya.yana,
Tangabo, Gafumba, Gukinana, Bumba) ainsi quo d'importants droite d'umukenke our dlau-
tres collins du BWISHAZA (Kumukura, Nduhingo, Mafundungu, Nyanamo, Rwanuma Tembabagoyi)
et sur diverse collins du KANAGE et du BUGOYI (a savoir: Rugote, Nyagishongo,Gishmati,.
Kivumu,(Tshabayundju), Karanga, Rungandji, Shonyi, Gihinga, Nyanyumba e t Kigarama)) il
poss4dait 4galement, rait-il, l'umukenke de la colline Rwahi (BUMBOGO actual).
(4) TSIA iWA of dwou & 4.MA i4 d RUIIPIPNq4IKO e* 4 JI&4W 4 MUUA?4AS9 )ea d MtS,4EZ7 RMui&S (&04 e f9,




RUANDA
1907-1908
(suite)


Partage des biene de
SEBUHARARA.


Fumbwe, Nyagasambo, Shenga, Ntungamo, Gasagara et
T shyabatanzi) du BUGANZA Nord (Rwankuta, Giti, Tshe-
lele, Rugaragara, Mwendo, et une parties de la colli -
ne Gahine), du NDIZA (Mulehe), du BUSANZA (Karame et
Kigoma)), du MEDJURU urile), du NDUGA (Mukinga),
du BUNYAMBIRIRI (Kibumbwe et Tshyugaro), du KABAGARI
(Mushubira) et du BURIZA (Gitambo, Kyanza (Kayenzi)
Ngirugyi, Rusasa, Ntarabana et une parties de Djabana,
toutes situees dans le 7URIZA actuel, ainsi que Mu-
tandi, Kavumu, Musenyi, I.utete, Busoro, Tabyuka,Mu-
kongi et une parties de Nzoko, faisant aujourd'hui
toutes parties de la nouvelle province du BUSIGI (ter-
ritoire de Biyumba).

De plus RWVUBUSISI regut le commandement du GISIGARI
(Bwisha), province qui avait appartenu a TSHAKA, et
que la commission de delimitation belgo-allemande
devait lui enlever en 1912.
Le chef RWANGEYO regut la colline KAVUMU (Busigi actuel)
Preque tout le domaine important que possedait SEBU-
HARARA lui avait e4t attribuE en 1898, lore de la con-
fiscation dee biens du chef RUTISHELEKA, ainsi que
nous l1avons dit plus haut. Cet avoir fut d4membr6
come suit:
a) Bgtail. Lea troupeaux appeles umuhozi, impeta,
gugundja et urubenga furent donnes au chef munyeginya
RWANGEYO (+)
b) Collins. Une grande parties des collins de SEBU-
HARARA furent egalement donndes au chef RWANGEYO. Gee
collins 4taient situees au Bwana-Tshyambwe (++),
au Bugesera (+++), au Buganza (*), et au Rukaryi (00


Le chef KABALE prit pour sa part la colline KIGUSA
(Bugesera); deux autres collins du Bugesera (NYAGI-
HUNIKA et NYARUGATI) furent donn6es a SEMURIMA (pere
de DJUGUTE, qui 6tait encore sous-chef en 1952 au
Bugesera). La colline MPIRA, au Bugesera, fut don-
n4e a NDAHUMBA, un notable originaire du Burundi;
La colline GITAGATA (Bugesera) pass a BADJIDJI
(pere de NGOGA qui etait encore sous-chef dans
cette province en 1952).

Enfin les collins RUNYINYA (Ruharyi) et KANYONI
(Buriza) furent donnees respectivemer chefs
KAYONDO( des Abega) et SEGOLE ( "-r E)
(+)Oe chef possedait d ja prec denmment le troupeau nomnm ishogo, qu'il avait regu
du roi RWABUGIRI, et le troupeau dit ibenda que son pere NYIRINDEEKE avait regu
de son frbre, le roi MUTARA II RWOGERA. Il avait aussi herit4 des collins Mugitale
(Mmangara), Rusiga (Bumbogo) Bukoro (Buriza), et Hvibuyi (Bwishaza) que MUTARA II
avait donndes a NYININDEKWE, ainsi que de la colline Nyagitaka (Nduga) qu il avait
lui-.aeme reque de RWABUGIRI en recompense de sa bravoure lore de la conquete de 1I'le IDf I.
(+Oollines: Kinyinyin, Kibagabaga, Gahanga, Kagarama, Bushyantobo, une parties de Loeerm
(Kmironko) et une parties de Rubungo.
(+++)Colliness Kansenzi, Kibungo, Kayumba, Rugeyo, Rukindo, lakindo, Kibugabuga, Mbyo,
Nyariro et Kibunga.
()Oollines: Tshyarukamba, Tshyimbazi, et Ndago.
(00)olline: Gashole.