Territoire de Kabaya (Bushiru). Notes extraites des Rapports Annuels de l’Administrateur territorial. Rapport 1923. Type...

MISSING IMAGE

Material Information

Title:
Territoire de Kabaya (Bushiru). Notes extraites des Rapports Annuels de l’Administrateur territorial. Rapport 1923. Typescript. 2 pages. Jean-Marie Derscheid Collection
Physical Description:
Mixed Material
Publication Date:
Physical Location:
Divider: Reel 4

Notes

General Note:
Image digitized from microfilm. Best quality available.

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Rights Management:
All applicable rights reserved by the source institution and holding location.
System ID:
AA00002665:00001

Full Text

TERRITOIRE


DR KABAA ( BUSHIRU )


NOTS EXTRAITE DES RAPPORTS
ANNUAL DE L' ADMIHISTRATEUR TERRITORIAL

RAPPORT 1927

CHEPPMMERI 1YAMAEKWA. -
_Sitation pitisqu intFrleure S'est affer~e durmnt mnne.
WXAMAXNA a suffsaament dlautorit6 et de prestige sur seo administrAs
A pert Io group d' Abagesers dent GATSHABA eat 1e chef, 10 rest de
la population eat dvena beaucoup plus tranquille.Les indig&aes soainetNNM
voleotiers leurs contestations A 1 arbitrage de oN MAEWA.QuandI 10asfftLr
eat trep embreulll6eil arrive sourent A NYAMAKWA doe m la prAsentoree
quo 3J omsaidAre omme M preuve de sa confiance grandisante.
Le anoA GATSHABA eotA plus haut eat on soam le chef d'une bade doe lbw
dits.nI fait l'objet de recherches depuis envireoa sixth mole dJA, &*ai e sL
suls pas encore parvenu A mettre la main sur lui.I1 tient eaosta-ment ie .i
4quls. II est cependant indispensable qu'il puisse Itre mias &A lo bre, ee
eest an trAs m iuvois example pour lea indigDnes en bone vole vers la see-
issiean, cne de voir leas otes de cot home rester impn "i.
Des bwtallles sl frAquentes Jadis, il any out qu'xm seul example dw-
rent 1'amAbe. Elle out lieu au dAbut d'ootobre entree les Abastnga et lea
Aashisalrl. C'oest nu ours de cette rixe que GATSHABA9 profitant emre
de occasions de oe genre, et so mAlant aux combattants, a tu6 8TB09O qt
sa Itt eJpos alt.
Nous avoas perdu en SRTSHO O un auxillaire pr6oieuxealgr4 ses 0amtt6-
dents plutft fteheux, SETSHOKO s' talt oompl6tement amend4,et talt dt
Ie neillear smos-chef du Bushlru : 6nargique, respeot6, Just*, .Av0e 4.e8
vers les rAfractnires A son utorit4. Espirons quo son successeur, MPAKAUT
a sera &e digne remplagnat.
Seo relations ave lI hefferle sent empreintes d'une conflanoe eoresseae
iea part des indagV a on gnral, et de NYAMAEAL en pqrticuller.ec ohef
n'hAsite plurs A wApo e au x convoostions, et viest soment do luti-
demader des consells use Jo me suis efforao de lul dinner au miex de see
itMArtts, teot on servant 6videmment les nltres.
Come avAnement important, i1 y a lieu de citer la visit que 14e Chef
i a fit au dAbut de l(annee au Roi UMsnga Je erois quo noues pm.
vons considA entcette visit come une soumission ; de plus le Chef eeOst
efforeA de fournir au Roi le bItail de reproduction quo Celui.el lJt
avait f it demander par Ie Chef GASHAMURA don't NYAIAWKA a toujouws dAp*1
peor le tribute Toutefois GASHAMURA voutrait quoe TAA Pweolte le tribt
ehbez d(autres families qui as dependent meAe pax de GASHAMURA. Co deft
le Chef as dAclare inaeable; Je pense qu'il y aurait lieu do voir a'tl
at0 a pas 1t unetentative dtabus de la part de GAHSMURA. Je s me esui
pas rendu ecmpte que NYAMAIWA Atait tout pr4 A payer l'entiret6 du
tribute; mais 11 sernit dangereux d'insister pare quo an lieu du pet
qutil vent blen donner natuellement, 1'on n' n obtiendrait plus rien du
tout; ee qu'll oonviendrait do signaler au Rol.


Na some la situation s'ent sensiblement amAliorie, et sit le BUHXRU
eft euoore loin de donner un rendement satisfaisant, par exemnie asu polt
de vue de 1'impot, nous dev>ns naammolns eonstater mn rasultat apprAoltable
i







Leos iads et les d4lits ont dimrlnu au point de oAftre plus one 10'4
eeptloe alors qu'Ila Atnient auparavant la -rMgle g*Anrale; 1'IndMigS
Ini t"oIgne plus de oonflanee, mats 11 se reMd Agalement eempte quo
noun no sommes pas disposes & abandonner le territoire puisou1il ou1
a vu revenir a KABATA en avril 1925 apr~s un se(&, a RIUnlG GRI.
Ze fqlsals done compl4tement fausse route 1'annAe dernire on propoaa
Un ehngeement dn- regime et les f!iits prouvent qu'll a'y a qu'un seul
eyoan A employer, la atlience. Cependant cette patience no dolt pas
paraitre de la mans utude, et je suis persuadV qu'un mouvemmnt de foree
avant pour objet la capture du nomn~ GATSHABA oitA plus haut serait
tr1s utile; toutefois dans cette affaire 11 faudralt disposer d'tne
troupe bien dlsoinlin6e oar le moindre abus commis par un de noe homme
auralt sans doute de fagheuses oonsrquiences. Cette pplration devralt
avoir pour but, non soulement de s'emparer de GATSHABA et de esea 1 sL
mats austl de regler la question des Abasinga et des Abashishfri Bmno
aboutirions ainsi A renforcer l'autorit6 de oYANMKA,ville qui avalt
voulu intervenir pour f ire oesser le onfrlit, mais dent la parole ata
pas AVF respected; 11 a meote tt^ requ A coups de fliehes, ee quv nova
devons eonsidArer A meon avise ome e un aete eollectif de rAbellion eMe
le Chef.
En ohefferie, lNAMAWKA, la question de la suoeession de oe he
eat je crolea ros impoft'tnte, et devrait etre prApar~e de longue maiv.
NYAMAWKA est dJA vioeux; 11 s'en rend compte et no le cache nan. Ceo
A l'oeoasion de ses confidences A oe snjet, je lui suggArals de we fai2
alder par son file MUDJA-RUGANBA oM par un autre do soe enfants, 11 m
r4nondit en subst nee que MUDJA-RUGAMBA 4talt le plus fttelligent de Hi
descend nte, males qu'il le jugealt encore bien trobbte pour latalde
et surtout pour pouvoir lul suoeoder.
VCest d'allleurn MUDJA-RUGAMBA qul jadia r6pondit A un enrop~ia qul
lemenagalt de lul retire ese terres et son omiandement 'il1 ae so
d4otdalt pas A mieux travallier I, te'et le plus grand service que
tu pulses jamainautrendre" .
YAMAWKA noe ltJamais compl6tement confi6t A nouns ai sujet de as
succession Aventuelle, et nous ignorons s'il a lui-mtft quelqu'ia n. v"
ou non. Si dns la region nous n'avions personmo, pour lul sucobdoP,
nous devrons chrcoher ailleurs. Parmi les soun-ohefs, oenvsageoala
Jadls sarieusement SBTOHOKO, mais 11 a 6t6 assassin, et les autres seno
ohef sont loin d' tOre A la hauteur.
II nous faudralt done trouver un honine joulssant d'une certain *eo-
sidbration dans la region et apte A oxeroer le oanma cement. Come 11
Be pent 8tre question de Ie chercher cans la famille des Abashyeteo an *
olens chefs du BUSHIRTU, e no vois qu'unes eule possibilitA t NEAWKSZI,
file dl6KARINDA. II est connu et respectA lti et ee serait sans pele
qu'on 4tnbllrait son autorlt6 sur Ie pays; l'on pourrii.t naMe enisager
neutA-ttre de le fire trrvailler en common aves NTAMAWKA. La chose so-
rait sanse doute asses als4e parce quo une petite partle du Nord de la
shefferle depend dAA de lui. J'estime qt'll no faut pas chabger oette
lnilte male nlutft la fare reouler amoe sl possible vers Ie nordi
on ffet ce'-te rAgion est ocoupfe par d'assez nombeux AbaAuyane, *eml.
hArditaires des Abagesera; or o'est un moyen d'arriver A un rapprehee
en obllgeant ces gene A se ooudoyer. De plus rien a'eoptehefa NTANGAZI
d'amener une fois par an KABAYA la einquantalne de oontribuables ql
so trouvent sur oette ^troite band de terre.