Résidence du Ruanda. Territoire de Kigali. Extrait du Rapport annuel politique de 1931. Province du Bwana-Tshyambwe. Che...

MISSING IMAGE

Material Information

Title:
Résidence du Ruanda. Territoire de Kigali. Extrait du Rapport annuel politique de 1931. Province du Bwana-Tshyambwe. Chef: Basomingera. Typescript. 2 pages. Jean-Marie Derscheid Collection
Physical Description:
Mixed Material
Publication Date:
Physical Location:
Divider: Reel 4

Notes

General Note:
Image digitized from microfilm. Best quality available.

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Rights Management:
All applicable rights reserved by the source institution and holding location.
System ID:
AA00002651:00001

Full Text
Residence
Territoire
du Rapport
de


du RUANDA
de Kigali. Extrait
annuel politique
1931, ____


PROVINCE DU BWAmA-TSHYAMBWE.


BASOMINGERA.


Chef de famille
I'une famille peu


d'une branch abashyaba, eat d'
Influence.


origine


muhutu


3'il posasde les amees qualities que
jours preuve durant cette ann4e. Trb
Usumbura, 11 crut qu'll 6talt devenu
Cette attitude eut come r4sultat de
order des froissements avec certain


RWUTBUSISI 11 n'en ffit pas tou-
se flattd de ses divers voyages O
indispensable et tout puissant.
diminuer son rendemeat et de
de sea sous-chefs.


D'une activity trop tapageuse 11 manque souvent de doigtd et de tact
dans ses rapport avec sea administres. o e n'est pas sans heurts qu'll
dirige qa province. Depuis deux ou trois mols BASOMINGERA a'est montr6
plus travailleurm son attitude hautaine et son assurance en son oanlpo-
tace, ayant quelque peu diminue, il se montre & nouveau le bon chef
qu'il 4tait l'annde passae, redevenu trbs ob6issant et respectueux de
l'autorit6 europdenne, il travaille fermement et a le dslir deo surpas-
ser chez lui les r4sultats objenus pas RWUBUSISI dans le BULIZA.

Grace 1'Intelligente initiative de BASOMINGERA c'eat sa province
qui posshde le plus de cultures de manioc et qui a fourni le plus de
boutures lors de la r6cente campaign. C'est un bon chef, males don't
l1ame muhutu se r6vele par moment et le rend peu souple et hautain avec
sea sous-chefs. Jusqu'ici il a et rmal second par lea notables sous
ses ordres, a part quelques exceptions. Des propositions pour la rdor-
ganisation de cette province ont ete faites et tentent & fare dispa-
rattre tous ces elements rebarbatifs et recalcitrant qui constituent
la principal armature politique du BWANA-TSHYAMBWE. Tous ces 414aents
& part une exception, sont de petits sous-chefs commandant moins de 100
contribuables, et sl importance de chacun est petite leur nombre fait
qu'lls comgpndent ensemble la majeure partie de la population. Le r4d
sultat est que 2/3 des collins de cette region, les travaux tratnent
ou sont mal executes.

Comme bons dl4ments nous devons citer: SEMBWA NYARWAYA KALIMBA -
RUHORAHOZA et KAYIHURA.


Le souss-chef SEMBWA est sans doute le
Tshyambwe. Je le crois trhs attached et
II est intelligent et travailleurm avide


Jamais en d6faut, en rien, s
trade en example & beaucoup de
tient un reddement maximum. Il
rend digne. SEMBWA a remp!ace
pendant l'absence de ce chef;
nant un masimum de rendement s


meilleur sous-chef du Bwana-
sincbrement ddvoud & l'europden.
d'apprendre du nouveau.


a colline eat un module et pout etre mon-
sous-chefs. Obe1 par sos sujets, Ilo en ob
a toute notre confiance, la adrite, a'en
BASOMINGERA pour la champagne de manioc
et s'en eat tir6 trbs habilement en obte*
ans heurts ni frolssements.


CHEF :


et






Le sous-chef KALIMBA. lrAs bon sous-chef,
ponctuellement les ordres donnes, mats ne fait
initiative de SEMBWA.


trbs Intelligentd exdoute
pas preuve de la msame


Sur sa colline
n'avons eu &
formete mats


tout est en ordrem et 11 y
enregistrer des plaintes de
sans exactions.


est
see


respect.
sujets.


Jamals
Il command


KIMONY
bals.s ces
leur chef


'0 et NDENGO
i derniers to
BASOMINGERA


bons
emps.
et on


sous-chefs auparavant, ont consid6rablement
Ils se sont mis en opposition ouverte aveo
t intrigue contre lul.


Le plus mauvals sous-chef est MULEGERANTOZO, de qui nous crivions
dans le rapport de l'annee passee: "Chef jeune de grande famille, assez
intelligent suit une politique qui se resume & une resistance passive.
Jamals rien ne peut 8tre obtenu de lutl ans rappels, et alors le r4sul-
t at en eat encobe defectueux." Je maintiens cette appreciation sur
l'homme indolent, paresseux et nonchalant quest MTTLEGERANTOZO. Dans
mon project de r6organtsation j'ai demand sm destitution.


nous
avec


6.0 -0 4.0 -0 No ~ ~ an w