Province Orientale. District du Kivu. Territoire des Banya-Bongo. Kabare, les 16, 17, et 18 mai, 1933. L’Administrateur ...

MISSING IMAGE

Material Information

Title:
Province Orientale. District du Kivu. Territoire des Banya-Bongo. Kabare, les 16, 17, et 18 mai, 1933. L’Administrateur Territorial des Banya-Bongo, F. Corbisier. Typescript. 4 pages. Jean-Marie Derscheid Collection
Physical Description:
Mixed Material
Creator:
Corbisier, F.
Publication Date:
Physical Location:
Divider: Reel 4

Notes

General Note:
Image digitized from microfilm. Best quality available.

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Rights Management:
All applicable rights reserved by the source institution and holding location.
System ID:
AA00002631:00001

Full Text

PROVINCE ORIENTALE


DISTRICT DU KIVU TERRITOIRE DES BANYA-BONGO

RAPPORT DJENQUETE

Chefferie: NINDJA

Tribu: BElindja

Langue MIAS HI

Race: BASHI

Nom des chefs: NA NINDJA

Chef actuels TANGANIEA, alias NA LUBAKA. Investi le 16 juin 1952.



I.HISTORIQUE DE LA CHEFFERIE ET DES POPULATIONS.
Cfr. Historique des Bashi)
N.B. Le present rapport est redige: 1 d'apres les archives du territoire (notes de
Monsieur l'Administrateur Territorial Hombert, 2 d'apres les notes recueillies par
Monsieur l'Administrateur Territorial Willaert,5 d'apras mes notes personnelles.


Mushimiba, dit Tanganika, ou encore Iderhye, parti de Rana, en chasse avec son chien
"Luhogo" et son sujet Kiribi des Basheke, arriva dans le pays Nindja. II ddcida de s'y
installer et d'y cr6er son royaume. Il entraina ainsi les families suivantes vers le
Nindja:
10 des BALINDJA, du clan Banya-Mocha (Hamites), clan des chefs. Ils donnent leur non
a toute la population.
2 des BASHEKE, bantous-batwa, originaires de Na Mukla.
53 des BANYINTU, bantous-batwa, originaires de Kangere ( voir Nalwindi)
4o des BASHAMBAGE ou BASHAGWA, bantous-batwa, don't le mudjinji est SHAMBAGE, le plus
important du royaume.
50 des BATWA, don't les derniers representants Shabukonzi et Kahungu sont morts il y a
deux ans.
Mushimba a rencontre sur place;l0 des Batwa a Kashahi qui %ont aujourd'hui disparu.
2 quelques families Warega des Bakisi qu'il a soumises. Dans la suite, divers mem-
bres d'autres clans sont venus stinstaller chez Na Nindja et notamment:
1o des BARONGERONGE, bantous-batwa de Na Kalonge des Bahande
2o des BANYA NJOKA, bantous-batwa de Lwindi, emigres plus tard de chef Ngweshe.
5 des BAKANGA BAHIRA, originalres de Miruha (Mwendula)
40 des BANYA RUANDA, don't par example le notable Chibamba de Nyakarwa de race muhutu.
5 des BATWA, v enus assez recemment de Nya Kalenge.
La tradition admet que Mushimba, epousa la fille du chef des Batwa de Kashahi, ap-
pelde Mwa Nya Musuma. Ii en eut un fils qui s'appela Maza gali Mbeba, appel' aussi
Walambana.
La succession s e fit des lors comme suit:
1 MUSHMBA, d it Iderhye ou Tanganika
2 MAZA GALI MBEBA, dit Walambana
5 MADJEBERE
4 BIRIMUSHAKIRA
5 MALIMBELA
6 MACHINGURU ( qui r6sida a Nya Kaluka)
7 MUSIMBA
8 MUKENGE ( colline Misiima)
2 MUDJOBOLA ( colline Tshironge)




2,


10) MUKUMB3A ( colline Mbeze)
11) LUGANZA ( collins Ngwinja)
12) NA LUBAKA dit Tangan:ika, village Gabaronyi

Guerres avec les Basibula de Nya-Kalonge
II ftut les situer au l8ne siecle pour le debut. Elles se poursuivirent jusqu'au d4-
but du vingtieme. Elles commencerent avec l'arrivee des Basibula qui supplantbrent
lee Bahande de I ya along. Le pays Nindja qui avait pour frontibre la Lugulu, jub-
qu a sa source, fut amputee jusqu' a sa frontiere actuelle.
Vers 1920, un normm KILAWA, fils du chef Lugwira de Nakalonge, qui avait du seenfair
chez Na Nindja a eux reprises, avait requ l'autorisation do s'4tablir chez Na MIhanm
mere du chef Nahindja actual, laquelle r6sidait 'a Eashune, entire le ruisseau Kashishi-
bwa et la riviere Kalugwe. Mais en 1922 ou 1923, Kilawa fut arrest par I'Administratear
des Bahavu et fut relegue. Nya Kalonge en profita pour mettre la main sur ce coin de
la chefferie Nindja. Les notables de Na Nindja:
1) WAKIGENGE BARABANYE
2) MBAZI
5 NDALASHA
4 et NA MALANGA elle-meme
furent chassis de Kigonje et Kashune
Une reunion frontier tenue le 50 mars 19553, sur place, remit de l'ordre dans cette
question: Na Nindja r4cupera ses terres.
C'est au course des guerres centre Nya Kalonge que les "Baluzi" suivants de Na NindJa
durent s enfuir:
Na Chega, chez Kabare
Na Biolwa, chez Ngweshe
Na Bushamba et Bwoye, passerent a Nya Kalonge.

Occupation europeenne.
Le chef Tanganika s'est presented a Monsieur le Commissaire de District Van de Ghinste .
le 50 juin 1920. Il semblait age dlenviron 45 a 50 ans.
Octobre 1925.
Note de Monsieur l'Administrateur Territorial Hombert,
"Le chef Na Nindja, alias Tanganika (Lubaka de son nom d'enfant) s'est pr4sentd a moig
"le troisieme jour de mon arrive chez lui; grand, fort, tries imposant, ag6 dlenviron
"55 ans, il donnt 1 impression de jouir d'une grande autorit4 sur ses sujets, il sem-
"ble anim6 personnellement des meilleures dispositions vis-a-vis de 1'Europ6en, mais
reste tres craintif, subissant 'a mon avis 1'influence de ses suivants qui lui racon-
"tent les pires choses.
ler octobre 1928.
Le chef se pr4sente regulierement lorsqu'on va visiter la chefferie mais il refuse de
venir au poste de Kabare. Il envoie son fils Djihuku a sa place.
Mars 1950.
Monsieur Dersinfang, prospecteur C.N.Ki; a eu quelques difficulties pour se procurer
des vivres et pour recruter de la M.0... A 1'intervention du Gouvernement, les homes
ont pu 8tre trouves et les vivres fournis. Le nomme NIUMBASIKWERE, notable de Tehinko
a ete poursuivi pour atteinte 'a la liberty du commerce et pour menaces verbales.
Le 16 juin 1952
Lubaka, alias Tanganika fut invest officiellement a Buhira par 1'Administrateur Ter-
ritorial Corbisier.
1955
Monsieur Goffart, ingenieur-geologue du C.N.Ki, a fait une prospection de la region au
point de vue minier. La chefferie Na Na.sJ est assez riche en 6tain (cassit6rite)
et en or ( parties Ouest et Stid)








Monsieur Goffart s'est vu aide par le chef pour 1'achat des vigres et le recrute-
ment de sed porteurs.
Pendant la deuxieme quinzaine de Mars, Monsieur l'Administrateur Territorial Willaert
a fait un voyage dans la chefferie et a rencontr6 l' Administrateur Territorial de
Kalahe, Monsieur Braun, pour r'gler le different de frontieres Na Nindja- Na Kalonge.

II.CLASSES DE LA SOCIETY
Coimne chez Kabare.

III.INSIGiFES COUTUMIERS DES CHEFS
1) I'ISHUNGWE. Comme chez Kabare que le chef ne porte plus
2) l'IKINGI, laniere en cuir de T)hacochere portee autour du cou, %a laquelle est atta-
ch6e une breloque formee d'un fil de fer plie et d'un sachet en cuir entour6 de paille
de sorgho tressee. COest cet insigne seul que le chef porte conotamment sur lui.

IV.DROITS DU CHEF SUR SES ADIMINISTRES.
Voir chez IFabare.
En outre, il existed un tribute sur la chasse cuissee ou morceau de la poitrine a remet-
tre au chef par le chasseur) Comme chez les Warega, le chef a droit a une pointe d i-
voire par e14phant tue sur see terres.)

V.SUCCESSION AU POUVQR NAISSA:4CE ET DECES DES CHEFS.
Le chef spouse toujours une femme do sa famille proche, si possible, une fille de son
pere, mais de mere differente. Cette femme s lappelle la "Mwihua". Cost le premier
fils ne de la Mwihuan qui est le successeur. Ce marriage est la s;?ule derogation ad-
mise, uniquement pour les chefs, au rrincipe des interdictions de marriage entire pa-
rents, meme eloignes.
Naissance de successeur: (notes de l'Administrateur Territorial Willaert) Loraque la
"Mwihuaf" est sur le point d'accoucher, la vieille femme qui l'assistb, apporte une
peau de leopard; clest sur cette peau que le nouveau ne sera depos6 et qu'il sera re-
connu come le file heritier, le future "mwami".
Le pere de I'enfant ne peut alors s'approcher; les plus grands malheurs viendraient
frapper le pays et lui-meme mourrait s'il venait seulement a voir son file. 11 s 'car-
te et plus tard, c'est 1'enfant qu'on 4cartera, il sera elev6 par les "badjinji" loin.
do son pbre qu'il ne connaitra jamais
D4cbs du chef.(notes de Monsieur l'Administrateur Territorial Hombert) A la mort du
chef, les Bachombo ou Badjinji (fossoyeure officials) sont r6unis; I'un d'eux frotte
do beurre le front et la poitrine du defunt, enleve l'Ishungwe et le remet a un "mm-
sheke" (N.B. 'est au mudj inji de la famille des Busheke) charge de la garde; le corps
envelope dans une natte ou 1'1toffe qut il portrait au moment de sa mort, est port an
terre par six badjinji; ni Baluzi, ni Batambo, personnel n'assiste a l'enterrement.
Quelque temps apres, u& ver sort du cadavre et se transform en 1eopard; cette consta-
tation est faite toujours par des Badjinji qui portent la nouvelle a la connaissance du
people; ctest le moment de reconnattre officiellement le successeur. Le 16opard eat
gard4 et soigne par un group de Badjinji, toujours, qui vivent dana un coin retirE
que le chef doit ignorer; il ne peut avoir avec eux aucune relation dtaucune sorte.
L'histoire du leopard est 4videmment une legende.
Monsieur l'Administrateur Territorial Willaert note a ce sujet:
"11 est interessant de signaler que le jour du d6ces du "nmami" devient un jour de
deuil ou our ndfaste durant tout le rbgne du successeur. Ainsi, Ruganza 6tant mort
un jour "mogoben ce jour est en quelque sorte le Dimanche des Balindja, durant le regne
de Tanganika et personnel ne travaille a ses champs ce jour-la ( lea autres jours etan't
Ifulire, Ch&duhu ( jour du march) Yshenyera et Luzinda)
Le successeur ne sera jamais intronis6 ce jour-1~, mais bien le jour qui suit le jour
de dudil. Tanganika fut intronise le jour Ifuliro".
Odr monie de 1 intronisation (Bwami).
Cette c r monie consist en la remise solennelle par les Badjinji, don't le principal
est Shambage ( clan des Bashambage), des insignes royaux "ishungwe" et aikingiu. A









cette occasion le chef regoit son nom de "Mwami' qu'il porter durant tout son r


V.ORGANISATION INITERIEURE DU ROYAUME
Le pays est divise en 28 regions, dirigees par
Go sont:
regions :
Gabaronyi (Iregabatonyi)
Ihembe
Ngwindjwa
Luhago
Kandole
Kabuhiro
Bikendj e
Chibwere
Muchomba
Muchoko
Kabingu
Ndaba
Mukongo
Kamirazq
Irega
Mutala
Kafukiro
Murume
Muruli
Chibanda
Mishandja
Bugandjuz i
Kalinganya
Chigoge
Rubimbi
Kashuba
Mwegerera
Kahamba


lee Batambo d6sign4s par le chef.

notables:
chef Na Nindja
reine-mere Na Malanga
Mul ese
Makali
Na Luhire
Luhucha
Derema
Bukondj e
Na Wenge
Na Buchamba
Na Lwizi
Nya-Wa rumba
Lul&nga
Nya Kehugo
Kisikisiki
Kahungu
Limembe
Chikenzi
Mwambaza
Kabashe
Bugenge
Chiniaga
Karambwa
Mulesi
Muvukwa
Mukungulu
Mukenge
Wachindi


VII.SUCCESSEUR EVEITUEL
DJIHUGU, file de Mwaluganza ( soeur de Tanganika, mais de mere diff6rente) est
successeur presomptif. S1il venait a disparaitre, le succession reviendrait A BUIAMBO
file de la femme Gunzi, niece de Tanganika.

VIII.ORGANISATION DU TRIBUNAL
Pr6sidd par le chef ou par son successeur presomptif, assisted des "BagulaS (anciens et
specialistes des coutumes) qui sont designs par le president du tribunal.

IX.LIMITES DE LA CHEFFERIE
Au Nord. La lugulu depuis son confluent avec la Lwenda, jusqu"a I embouchure de la ri-
viere Ohamashala. Cette riviere jusqu'a sa source. La crete Irhundwe depuis cette
source jusqu'au marais Lushandja, en passant aux sources des rivieres Kashishibwa et
Kalugwe.
Une droite jusqu'au point le plus rapproche de la riviere Mugaba.
A l'Est La riviere Mugaba jusqu'au point ou elle devient la riviere Ishesha.
Au Sud. De ce point, une droite passant par le mont Lushozi et aboutissant a la source
de la rivibre Luzimbe. Cette riviere jusqu'au moment ou elle prend le nom de Lubimbi.
Cette riviere jusqu'a I1 embouchure de la Kalugwe.
A l'Ouest. Une droite joignant cette embouchure a la source du ruiseeau Kibasiro. Oette
rivibre jusqu'a son confluent avec la Lwenda. Cette riviere jusqu'a son embouchure
dans la Lugulu.
Kabare, les 16, 17 et 18 mai 1955
l'Administrateur Territorial des Banya-Bongo
F.CORT.T.R ..


i




I
!