Province orientale, territoire des Banya-Bongo. District du Kivu. Fr. Corbisier, 1933. Typescript. 8 pages.

MISSING IMAGE

Material Information

Title:
Province orientale, territoire des Banya-Bongo. District du Kivu. Fr. Corbisier, 1933. Typescript. 8 pages. Jean-Marie Derscheid Collection
Physical Description:
Mixed Material
Creator:
Corbisier, F.
Publication Date:
Physical Location:
Divider: Reel 4

Notes

General Note:
Image digitized from microfilm. Best quality available.

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Rights Management:
All applicable rights reserved by the source institution and holding location.
System ID:
AA00002615:00001

Full Text



P 0 I7 i :: C 0 R I E "" TA L ::
?RO c* ORIE: ;TAL E.


DISTRICT DU KIVU TERRITC IRE DES EANYA-BONGO

1. Historique des 3ashi lits Banya-Bongo

A. VLgendes au u Lt d'es or:. :-Z.

1 Chez les Banyintu:

"Na :.:ula, Kangere et Luala tt-ie-t des na ins qui venaient de Dieu et sortirent'

un jour d'ure -tr -roce l- irr, cre'cae da .s ltItembwe. Na Muka fut le chef

des Basiwe ( actule t s ch Le ngi des Waregas) .

Luala fut le chef des 2 -smuinze ( actuetlemevt in.talles au territoire des-

Babembe, ais l'Itewe, et 'r.men.It T chefferie Kisale).

Kangere fut le fondatc'ur u ? Roy m-no dcs B.rnyintu (actuellement le group prin-:.".

cipal est ceiui .e Na Be-indli chez le Br- na-Bor~go)

2 Chez les Ware.a do L;;.:'a::gi:

"Quelque temps presa que les sP-ya-lkama ( brancne issue ae Kenaa-lenda., l.

de Lega, ancetre des ,'arga) Ce fure.;- i.stalles dans les bassins de 1'Eliba

et de 1'Ulindi, cl no m' Mululkwa, fils du natable Murega Wengwe tant le pr

mier ettre circoncis, fut air.:i que le veut la coutume, envoy par son pere ..,
*.' .l .lt
chez les Batwa de i sale, habitat au Sui et l1'Est de I'Ulindi, pour y chez-h.

cher le sel necessaire la ceremonie. Le j eune ho,'nme resta trois ana chez 1i:o

Batwa et revint lorsque la 4cddmonie etait termin4e. De ce fait, Mulukwa 5t.tp

dechu de tous ses droitc dars la Soc.iete des Warega et fut oblige de retournet,.:-

chez les Batwa de 1'Itenbwe. II y 4-ousa le fille du chef. De cette union

est ne Nalwindi ( Eangere)

Note: Le rapprochement avec la I gende des Banyintu, nous permet de supposed.
Na Muka, Kangere, et Luala, 4taient des freres.

o Chez Kabale et Ngw.eshe : *.

Na Muka, qui 6tait pygmee melange de sang WVarega, avait come feame la no "a .'.

Garamuhoye. Un jour, elle trouva ,rks d'tn arbre: .',

un gargon qui fut appel4 Ngabwe :
une fille qui fut appel4e ?amuheye, du nom de sa protectrice i .
un nain qui s'appelait w'irwa
un chien qui stappelait Lahoko. ;
;* ";,- "J "^









Elle prit e ec.tit or.-e scu sa tutelle. -

Ngabwe et ::amuhoye av:n-.t l :eu claire. Ils grandirent, et Ngabwe, ne

trouvant -as de ferice de sa race, eousa sa doeur, Namurhoye, avec laquelle

il eut sept fils. Lz-s:ue ::gabwe zourut, 'Tamuhoye partit avec ses fils -pour

leur rechercher les terre2 vers l'Est.

Z. Histoire deo Invasioons0.

10 Les premges diti t a.t a. J -itu la fin de 1'occupation exclusive du pays

par les 3atwa vers 10 dbut du seizierme si'cle. Is furent selon toute vrai-.

semblance les premiers habitats du ryc. !

La 1gende, chez Ice B-cyinti. et observation des caracteres somatiques chez

:Nalwindi ( torritoire de- -...ya-Bongo), chez Kisale (Itembwe, territoire Ba-

bembe) et chez Kalenta ( aM.ua--Lengangi, territoire des Warega) nous permettenr

d'ajouter une foi absolute ans la tradition. II existait, aux confins des trois

territoires, sur les rives du course sur-Jrieur de !a rivere Ulindi, un grand

royaume de pygmies don't on cite encore des noms de chefs: Mukila et Musale.-

Ces naino vivaient dans des cavernes lors de mob voyage au mont Mukuye, des

cavernes de ce genre me fure-it morntries. Je lea ai visitees. Les indigenes .

m'ont affirmed q4'ellcs #talent les raicons des Batwa atemps de Mukila.- La 1i-

gende, d'autre part, -oua confirrae ce d tall en dis.nt que Na Muka, Kangere

et Luala sortir-nt un jour d'une grosse pierre creuse. .

Nous somn.cs certain, d'au'tre -. -rt, de I1lexistence de Batwa en diff'rents



111'e Idjwi. ( Ofr. Tctes du R.P. FEYS).

Les Batwa de iIlrambi sont actuellement eteints: ceux qui existent actuelle-

ment dens la region de Chibinda sont originaires d'Idjwi. -

Le R.P. FEYS, qui a stwcialement 6tudid ces nains, cite les noms suivants :.<

pour les chefs des Batwa d'Iranbit |








1. KA.JA 2. NYABU.HEHE (ybuheiwe) qui 6 rousa la fille de Chilenge, chfo t.-

des Batwa ddjwi 5. ,9SHMITGI, ie plus celebre, dernier chef qui avait ""
-
pou3e Mwa Kigura ( fille eu chef Kwic-ura d'Idjwi).

Toutes les particularities du pays: geysers, pentes naturelles en pierree,

rochers ae forme sreciale, sont attributes au savoir-faire de Mudingi. OG't .

lui, qui dlapres les lI endes, aurait 'onne ordre a ses gens de boire le laf'0' :.

Kivu. Clest lui encore a'ii qurait tent4 de construire une grande tour en b
pour voir ce qui se assait dans le cel.

A titre documnentaire, les chefs des Batwa d'Idjwi fure-t: Na Bunyahya, Uanga .

Ngoma-Ymahaha, .ya.nj Kafokc, Chil -nge, Kwigura.

'es B3twa d'Idjwi sot dit? sussi. de Ta Bunyehya". Nyehya serait une ceill

situ'e pres de Masisi. ,yehya et ,.. ano font r.r ie du Bunyehya.
(Cfr.notes du R.P. FEU)'.S,

Ce qui pourrait nous fa ire croire que Lcs Betwa ont emigr6 en direction Nor..

Sud et Oucst-Est.

Les Batwa vivaicon-t e i -- t 'e c-e a *!but.. Plus tard, il sont devena.

agriculteurs et se Ccr-t _fixes dans I eC villages organises. La 14gende popul

re rarlo egaleme-t de Batv;:a tr-s velus, iassimailables pat les Bantgus. 11

ne se laisseraiert approcher psr -ero:-.e, ne possederaient pas de villagev,-,'

ni de cultures. 11 en exicterait encore dans la fort situee au Sud du marx&a;

Lushanja ( Est Banya-Doro) et dans I' eccarpement de la route Uvira-Cost

ville. On n'a ju me dsi;gner personnel qui les'ait vus. S'agit-il d'une fabI*4

ou d'une es'ece de sin res?

2o Invasions BDntoucs. l ous devons distin.-uer deux lines differentes drin

Bantoues, simultanement, au Jdbut du XVIe siecle. D'un. part, leas Brega do .

l'Ouest, et d'autre r rt, les 3are a de l'Est. -

Doiu venaient-ils? Pour quelles raisons ont-ils emigre de leur pays d'origi,

Nous tacherons de donner quelq.es precisions sans pour cela remonter au d 1i
T ,
Les Bantous sont venus de !'Afrique du ::ord, repousses vers le Sud par da. .

tres peuples conquera :ts. Los travaux du Dr. 1eo FRCEBE::IUS nous seront que-









Jour dtune grade utilit- -our studier l'histoire des premiers movement.

ethniques.

Je fixerai donc, le point de depart dans le pays appel' UNYORO (1), situ

entire lee lacs Albert, E2ouard et Victoria. Des Hamitos, venus du pays doe

Gqlles d'Abyscinie, env.hirent ILnycoro, soumirent quelques .clans de B ntoui

pendant que dtautres, lont les Baregas, appuyerent vers !IOuest et le Sud, f

entr.rent dans Ieo ba sin 3 u. Congo.

Une premiere branch de 3arega travorce la frontiere du Congo Beige actuel

passant entre les lace Al ert et Edouard; ils se dirigent vers le Sud-Ouest"

et vers le fleuve Congo pour aboutir finalement dans le pays actual de Sh

bunda et d'Itula jusqu1' la ri-ire Ulindi. Je les appelerai lee Barega d ,

1O0uest.

Une second branch quite I'unyoro -ar le Sud et se repand our les rives d '&

lac Kivu. Je les aprelerai les Barega de !'Est.

Barega de l'Oucst.

Le pays Itembwe, nou: lavons vu, 6etalt occup6 par les Batwa de Mukila. L

14gende qui a cours chez les Wamuzimu de Lengangi repr6sente 1'invasion du

par les Warega.

Mulukwa, files de Weng-we, arrive dans 1lItembwe, prend comme femie la fille

chef des Batwa et suppla-:te ainsi la dysnastie regnante. II sest produit,.

dAs ce momc:it, une serie de ramlanges ethniques qui ont about a crier les

types actuels. Suivant la density de 1'introduction des el1ments bantouas, 2.:

langue et les coutumes actuelles ont evolue dans des sens divers. Ll'1a61

bantou domine chez Namula ( Kalenga) tandis que lee caracteres pygiAes et

tous se retrouvent a quantity gale chez les Banyintu et les gens de Lisale

Dans lee deux derniers groups, le serment estt "Data va na Batwa' .( S-N

4taient Batwa) tandis que chez Kalenga, le serment est celui des 1Wre6g. '-,

Mulukwa aurait eu trois fils : Na Muka, Luala et Kangere. '

(1) Le Mwami Mushema-,u.himbi ( Kalere) fut mange par des gene qui arpGla
Banyoro- habitant pr's de la mission dtIranda -Syubu- -.
4.,,."


- WM









Luala rests dans 1'Itembwe et clest de lui que provient la chefferie Kisale

actuelle ( Babembe). Kangere et Na Muka quitterent l'Itembwe et Egeore

slarrota a Kitumba-Nyamunyaga en laissant continue Na Muka son atne vere

Kingulu ot nous tr uvons encore ses descendants comme chefs du clan des Basi-

mwenda ( chefferie Lengangi).

Kangere quitta Kitumba-Nyamunyaga pour al ler s installer a Muhumbano ( prbs du

mont Kalungu, non loin du confluent Ulindi-Belaheli). Ii sunplanta le chef

Mwega Na Muhumbane, fonda le royaume des Banyintu, et prit le nom de Na Lwindi

parce que le pays s'appelait Lwindi. II fut i'ancitre du clan des Batumba

Barega de 1'Est.

Nous retrouvons au Nord du lac Kivu, un group de Bantous appel6s: Barega e

Chishali ( Chishali veut dire lac").

A 11ouest du lac, nous notons 1 existence des Barega ba e Chime na e Chiramba

(Bahavu et chez Mwendula) Chime est une petite tie au Nord de Ealehe.

Nous rencontrons aussi des Barega ba e Chanya, et des a.rega ba e Mubug (NUd-

lemwa Bahavu).

Tous ces groups seraient issue directement ou indirectement d1un grand clan

primitif appeld Barega ba e Chanya (Cfr notes R.P. FEYS)-

Je pense qu'il faut y rattacher 1'invasion de Bantous dans le Ruanda-Urundi.

A ces Barega, il faut, d'apres le R.P. FEYS, assimiler lee Babembe, qui so

sont peut etre arret4s un temps dans le pays actuel des Stembe que 'lon desi-

gne encore sous le nom de Bubembe. II me semble cependant qu'il ne faut pas

attacher a ce detail plus d'importance qu'il ne merite. Babembe veut dire, dana

le language actuel, les gens de la fort et de la montagne, lee non-4volugs.

Oes Bantous sont venus du Nord, emigrant de 1'Unyoro en meme temps que lea Bairo'

ga de l'Ouest, au debut du XVIe siecle. Le mwami Mushemf-Mushimbi (htbare)

fut mangE par des Banyoro press de la Misdon d'Irenda-Byuhu. Le nom de Banyoro

a actuellement disparu. ls arriverent dans le pays actuel dee Bashi et des

Bahavu, au moment ou le flneux Mushingi dtait chef des Batwa. O'eat sous 'in




6.


fluence des Barega que lee Batwa de l'Irambi semblent avoir disparu.

3o Invasion des Hamites. Venus du pays de Galles d'Abyssinie, auxquels ils onut

vraisemblablement apparentes, lees amites se sont installs dans l'Unyoro d'ox

ils avaient chased les Bantous et notamment lee Barega. Il s'attachbrent come

me sujets une parties de ces Bantous, leur imposant leurs langues et leure cous

tunes.

Dans la second moiti6 du seizieeme siecle, environ 50 ans aprbs 1'invasion des

Banga, so situe 1'arrivee des Hamites dans la region du lac Kivu.

L'installation des populations Hamites et de leurs sujets Bantous et Batwa

semble avoir 6t6 nacifique. Le peu de density de l'occupation des Barega i'a

d'ailleurs narfaitement rendue possible .

Ils s'1tendirent sur tout le pays occupy actuellement par lee

Bahunde Bahavu Batembe Bashi Banyintu jusque dans I'Itembwe -

Bafulero Bageye -(Nyende) Banya-Ruanda Barundi Baha ( G.Herp)

Bayei ( Ujiji) Cfr notes R.P. FEYS).

La vague qui d6ferlait slarreta cependant devant la grande masse des Warega

et des Babembe qui lui barra le chemin pres de la riviere Lwindi, dans ltembwe.

II y out un temps d'arrett

Ngabwe et Namuheye n"s de parents Hamites stimpos'rent dans les trois royaumes

Batwa ml1ang6s de Barega de Na Muka. Kangere et Luala. Lee trois chefs en cause,

devinrent des Batembe" ( chefs de region) de Ngabwe. eci est en concordance

avec la troisibme l gende.

Kangere ( Na Lwindi) fut le plus important.

C'eat en effet, le clan des Batumba de Kanyoro qui fournira a Ngabwe seea rinci-

paux collaborateurs, dans la grande oeuvre qulil voulait entreprendre de rmunir

sous un meme sceptre toutes les populations du Bushi, Buhavu, Bufulero, Urundi

et Ruanda. Ngabwe envoya Muhande assujettir lee Bahavu.

Un autre notable du clan des Butemba alla fonder la province des Bafulero. De

ce group se detacha celui des Banyambala qui obliqua verse le nord et se'installa




7


dans le pays Kaziba.

Un autre alla chez les Barundi.

Enfin Na Bukunzi so rendit dans le Ruanda vaec Wedusi Ngembe file de Ngabwe

De ce dernier group se detacha plus tard le clan des Na Luhindja actuellemant

reconnu comme chef au territoire des Banya-Bongo. A la mort de NgAbywe, a feao

Namuheye quitta le pays de Na Muka avec sea sept file et alla s'installer a

(Bugisha de Ngweshe) chez le Murega Narana. Son fils Kalunzi resta chez lee

Banyintu O110uest de 1'Ulindi, au sud de Gandu, ou son clan existed encore.

Na BwinUi partit vers 1'Est et fonda le royaume des Burinyi ( Moganga)

Na Nindia se dirigea vers le nord etfbnda le royaume Nindja. De ce point rayon-

nbrent les deux plus importantes dysnasties Hamites du clan Banya-Mocha.

Kabare-FKganda, heritier du titre de Mwami jeta les bases du royaume des Bashi.

Kadusi-Gombe s' impose au Ruanda ( Banya-Nginya)

Les nommas NWoka et Mubira fils de Ngabwe n'auront pas de royaume

Voici pourquoi:

Pendant que Kabare-Kaganda etait parti vers l'Est a la recherche do terres, Namn-

heye mourut a Rana. Lorsqulil apprit la nouvelle, il se rendit a Rana imm6diAte-

ment. Il constata que les Banya-Njoka et les Banya-Mubira n'avaient pas enseveli

leur mere avec le ceremonial voulu. De ce fait, Njoka et Mubira perdirent leur

quality de Baluzi ( notables) et n'eurent plus le droit de porter le titre deo J'lf

DWs a present, nous voyons se dessiner les diverse divisions politiques du pays.

L'Autorit4 de Ngabwe et de son successeur Kabare-Kgagnda st6tablissait th6orique-

ment sur tout le pays rar le truchement des Batembe et des Baluzi. Mais l'Wtendue

meme de 1'empire de Kabare-Kaganda rendit possible que seas missaires se declarb-

rent inddpendants.

Les dynasties rbgnantes dans les divers royaumes 6taient d'origines diff4rentee,

mais relevant au d6but de l'autorit6 des Hamites.

1 Celles issues du royaume Batwa-Bantou de Na Lwindit Bahavu-Bfulero -Barundi -

Na Muka Kisale Banyintu Na Luhindia.




t I -










20 GClles issues du clan hamite des Banya-Mocha: Na Buchi Na Nindja- R ,


es diff6rents rois ont eu certainement des alliances matrimoniales diverse


avec des races differentes de la leur: les Hamites ont eu des feimmnes bantouO,


come les Batwa-Bantou ont eu des femmes de sang hamite.


Dana le Ruanda, la separation de la race noble Batuzi et de cell du Peuple bahutu


eat rede beaucoup plus prononcee qulailleurs e




















S .
r' ^ *'", *

.. : '
















- --,* .i- "




.. '\

i *
o .* *1 ;









S..