Province Orientale, Territoire des Banya-Bongo. District du Kivu. Rapport d’enquete no. du P.V. 87. L’Administrateur ter...

MISSING IMAGE

Material Information

Title:
Province Orientale, Territoire des Banya-Bongo. District du Kivu. Rapport d’enquete no. du P.V. 87. L’Administrateur territorial des Banya-Bongo F. Corbisier. Kabare, May 1933. Typescript. 19 pages. Jean-Marie Derscheid Collection
Physical Description:
Mixed Material
Creator:
Corbisier, F.
Publication Date:
Physical Location:
Divider: Reel 4

Notes

General Note:
Image digitized from microfilm. Best quality available.

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Rights Management:
All applicable rights reserved by the source institution and holding location.
System ID:
AA00002613:00001

Full Text


PROVINCE ORIENTALE


DISTRICT DU KIVU TERRITOIRE DES BANYA-BONGO


RAPPORT D'ENQUETE

CHEFFERIEt du Buhaya, du Buholo et de l'Irhambi N du P.V.87

TRIBES : BAHAYA, BALOHO, BANYIRHAMBI

LANGUE : MASHI

RACE : BASHI

NOM des CHEFS : KABARE

CHEF ACTUEL: RUGEMA, dit Kabare Alexandre, invest comme chef le

1 Mai, 1920. Investi come grand chef le 24 Novembre 1927.



I. HISTOIRE DE LA CHEFFERIE ET DES POPULATIONS.

(Ofr. Historique des Bashi)

Nous avone vu, dans cet historique, commenkNgabwe, de race Hamite, donna

naissance a diverse dynasties importantes aux environs du lac Rivu. Kabare.-agan&

file de Ngabwe et de Namuhoye, heritier du tit*t de "MwamiU fut introniae, k la i1

mort de son phre, dans le pays de Namuka.

A ce moment, sa mere partit vers RaMlavec sea enfants et say install.

KABARE-KAGANDA, fbnda le premier royaume du Bushi et prit le nom de Nabushi. I11

6pousa la nonmme Nambendemajiri, fille de Nya Kaziba. IIl habitat dlabord Luvaartu

(10 Km.a vol d'oiseau Ouest de Kabare, en chefferie Ngweehe, pr'e terre contested

de Kambuzi). Puis il fixa son trSne a Muhoko (5 Km.Ouest post de Kabare, Concela .

sion Madame Saverio). C'est 1'a qu'il mourut apres avoir repousse lee Bahunde,

autre branch hamite qui occupait le pays. II fut enseveli a Luvumbu.

Kabare Kaganda avait eu deux file important:

LUSHULILUDJO et KAGWESE BACWESA.

Lushulilud~oh ritier du titre de "mwami", fut intronisd a Luumbu. Il ym fia

sa rsidenc, y mourut et fut enseveli. II tendit ses terres par de nouvellee

-csatea Su r lee eB hunde. Ceux-cil atta des d'lailleursa par lese Baqvu soumia x ::




2.


Bahande, durent reculer de plus en plus. La guerre centre lee Bahunde 4tait

fine. Celle centre les Bahavu allait commencer.

Kagwese-Bagwesa, qui fut le premier Ngweshe, fut nommre "Mutambo" a Nyabijo,

non loin de Nya Ntende, pres de la Ruzizi.

Guerre du chion.(Extrait des notes de Monsieur le Commissaire de District

Van de Ghinste)

"Kagwese-.ggwesa avait un chien appeie Kiteran~oasi qu: La. usait le leopard

et en tua beaucoup. Les peaux etaient donnees 'a Kabare-IKganda, qui, en change,

fit don de nombreuses tetes de betail a son fils Kagwese-Bagwesa. Nabuhanga,

autre fils de Kabare-Kaganda, jaloux de richesses que se procurait ainsi son

frere, tua le chien. Kagwese-Oagwesa, furieux, fit une expedition chez Nabuhnga
7
et lui prit 200 vaches. Au course du combat Nabuhanga fut blessed d1une fleche et

mourut.

Kabare-Kaganda reprocha cette mort a Kagwese: il le deposseda et le chassa du

pays. Kagweee franchit la Ruzizi et alla slinstaller au Muhaka dans le Ruanda,

oh il mourut deux ans plus tard. Son fils Kwibuka fut appeal par le Roi qui le

mit a la tete du "Mumbili" anciennes terres de son pere.

Lee deux branches s'entendirent 'a nouveau.

Voici la liste des Mwami Kabare.

1) KABARE KAGANDA 6) LUSHULILUDJO 5) MUSHEMA MUSHIMBI

4) KAMOME 5) KAMAHAHA 6) NGA BWE :r

7) MWERWE (MfLAwe) 8) BIREinJ IRA 9) MAKOMBE

10)BIATERANA 11) RUTAGAMDA 12) RUGEMA chef actual

Le successeur de Lushuliludjo fut son files Mushema-Mushimbi n 6 Kamome (prbs

de Luvumbu); il fut intronise a Luvumbu.

C'est sous Mushema Mushimbi, que les Bahavu, conduits par la dynastie des. 00nde*

continuerent a s'enfoncer en coin dans le pays, s6parant ainsi lee B&hunde et lee

Bshi ennemis. Les Bahavu arriverent ainsi jusque Ironda-~yuhu (mission de Kabare)
ust-ue Irond- miss.,ion de ,..^ re"j-








La lance de Ba Bushi qui s'appelait "Chiniga Bahunde" ( qui tue les Bahunde) so

tournera desormais contre les Bahavu.

Mushema Mushimbi avait une fille, qui fut surnonmee Nyibunga( celle qui s'enfuit)

Nyibunga 6tant enceinte des oeuvres d'un de ses freres dut quitter le pays et se

refugia chez Na Bahavu 'a Igobegobe ( au nord de la Murundu, pres d'Ironda-~yuhu).

Elle eut un fils et devint la femme de Na Bahavu. Ce fils appel4 Isibula ( celui

qui nta pas de pere). A la mort de Na Bahavu, ce fut Nsibula qui lui succeda: du

coup, la dynastie Batwa-Bantoue des Bahande fut remplacee par celle des Basibula

d'origine Hamite (Banya-Mocha)

Mushema Mushimbi fut tue et mange a Kampamba ( pres d Ironda Byuhu) par un clan

appeal Banyoro. Il laissait une femme enceinte de neuf mois. Mais le frbre de

Mushema, nomme Chigaba Muhoye, esperant reprendre le popvoir, tua la femme qui ao-

coucha en mourant, d'un gargon qui fut appele Kamome et fut intronise & Luvumbu o'u

il mourut et fut enseveli. Chigabo Muhoye fut chasse et mourut MukunCe -prbs
.- ..- b.-...-..-.t -.- -.--'- ________W_____IVtlull __
d'Ibona chezz Ngweshe)

Kamame eut come successeur son file Kamahaha, ne & Luvumbu, oh il fut intronise.

II install sa residence a Muhoko o*u il mourut. Il fut ensevoli & Luvumbu.

Son fils et successeur, Ngabwe, ne 'a Muhoko, o' il fut intronies et oZu il mourut,

fut le premier Mwami enseveli a Mushera, press de Chirunga.

Il chassa les Bahavu du sud de la Murundu quidevint la limited pour quelque temps.

Ngabwe eut come successeur son fils Mwerwe, ne a Muhoko oi il fut intronise et ot

il mourut. Il fut enseveli A Mushera. Il chassa les Bahavu jusqu'a la riviere

Langa. Il dut lutter contre les Banya-Buanda qui avaient envahi le pays par touted

la frontier Est pour razzier du betail. Ils furent chassis. Les guerriers de E-

Iare se montrerent jusque InBanyola. Birondjira, fils de Mwerwe, lui sucodda.

N4 h Muhoko, il fixa sa residence a Bushangabuyo ( chez Bilali) ou4 i. fut intronijA

et ou il mourut. Il fut enseveli a Luvumbu.

II chasse les Bahavu jusqu'au village Mpingu, au delay de la Luzivu. II envoy aon

fils Makombe dans le Ruanda pour y retablir l'autorit6 menace du Roi Kahindiro.




it


MBkombe qui lui succeda, etait ne 'a Bushangahuye ou il fut intronis4 et oth il fil

sa residence un moment. Il habi*a ensuite iisheke, Musheban-ngaba (Mbayo) et

Muhoko oh il mourut. II fut enseveli 'a Mushera.

II eut pour successeur, sea file Biaterana, ne & Bugobe oh il fut intronisg. Il y

fixa sa residence et y mourut. On I'ensevelit a Mushera.

Le successeur de Biaterana fut Rutaganda.

Rutaganda 4tait n6 a Chirunga vers 1884. Il fut intronise 1'ann6e suivante & B be.

II rdsida successivement a Chirunga, Bugobe, Bushwira, Kalulu et Chiruna, ot ii

mourut en 1918.

I0) Guerre de succession et guerre contre les Banya-Ruanda.

Notes de Monsieur le Commissaire de District Van de- hinste.

Scission entire le Roi et le clan Ngweshe. Incursion des Banya-Ruanda; 185.

Loreque Biaterana moutit, son file puine Rutaganda, alors age d'un an environ, fut

choisi comme successeur. D'apres l'age suppose de Rutaganda, nous pouvons djduire

que Biaterana est lui-m^me mort en 1885.

Les autres file de Biaterana, Ruhangara, Shimonge et Kagi, tous issues d'une mbre

commune (Mwa Niganda) ne voulurent pas reconnaitre l'autorit6 de R uta~nda et dan

llespoir de e'emparer du pouvoir, firent appel aux Banya-Ruanda qui s'installbrent

au sud du Lac Kivu et assassinerent la mere de Rutaganda. Voyant que les Banya-

Ruanda faisaient mine de s'6tablir en conquerants dans le Bushi, Ngweshe, Bilali et

quelques gene de Kabare les chasserent du pays a la suite de luttos trees arpres au

course desquelles Lilangwe, pere de Luhongeka (Ngweshe) fut tug.

Le clan Ngweshe rendit le clan Kabare responsible de la mort de Lilangwe et depuis

lors, les deux clans vivent en m6sintelligence.

Rwabugiri (roi Ruanda) rendit Ruhangara, pere de Gunzi, responsible de son dchee

et le fit tuer, tandis que les traites Shimonge, Kagi et le file de Ruhangara (Ouwi)

furent chassis du pays.

O'est sous le regne de Rutaganda que se place 1'occupation du pays par lee Belges.

Les archives du territoir4 sont nauvres en renseignements au sujet des premieres




5.




exp6ditins dans le pays.

Il semble pourtant que la voie de penetration vers le lac Kivu eat celle de la

vallee de la Ruzizi, en partant dtUvira.

Au debut de 1902, le poste de Nya Lukemba eat cr=6. Jusqu'en avril 1904, 1'officier

qui se trouve a Nya Lukemba signed "le Chef de Poste". Puis il signed "le Chef de

Secteur' de Nya Lukemba" (Territoire de la Ruzizi-Kivu).

Le premier chef de poste don't je trouve la trace est le Lieutenant Tondeur, qui

fut tue par des hommes de Rutaganda a 2 mn. ouest de la concession Duplan. Le corpe

du vaillant officer fut dechiquete. On n'a rienretrouv6. Le Lieutenant Grasset a

dirig6, immndiatement apres, une expedition punitive, mais Rutaganda parvint h s'en-

fuir en fort.

Lee rapports mensuels de 1902 signalent que les premiers notables soumis farents

Kibembire, Na Musenge, Nya Lukemba, Kadjange, Saboni, Hongo, Ka kira, Rubenga, -

songa, Kabi, Lusuro, Engambi, ya-bambat, Bmbarwa, Kasinguta, Lusambu, Rulkanda,

us ima, Kaganra, Kataa.

Ce nest qu'en janvier 1905 que le chef Kabare se soumet pour quelque temps. Le

notable Rwabika fait sa soumission au meme moment.

Dbs -avril 1905, le chef Kabare se retire 'a nouveau. En juin, il refusal de se prd-

senter.

Une operation fut faite en juillet 1905 centre Kabare, sans grand r6sultat, le chef

6tant en fuite.

Une reconnaissance pacifique faite en chefferie Kabare en octobre 1904 aboutit k

une nouvelle soumission du chef, mais elle est de court dureet en novembre 1904,

Kabare est destitue,de tous ses droits et son pays est divise come suit, en trois

parties

10 le chef reconnu Kilawa recut la parties Sud

2 le chef reconnu Nya Lukemba regut la parties central
SI- ... .....
90 le nomme Mogindamoke requt avec la promesse d1etre chefs le pays situi au nord

de celui de Nya Lukemba et au sud ke celui du Katana-Karibanya.




6.



Eatana etait chef a part.

En juillet 1905, le chef Kabare don't 1'opposition ne cessait pas, continuity a

terroriser tous les indigenes soumis a I'Europeen. Le notable Hongo et des indi-

genes furent assassins. En aout 1905, il fallut envoyer un peloton pour prot6ger

lee indigenes contre Kabare et ses partisans don't notamment le chef Mwendula.

En septembre 1905, une operation fut fa te contre Kabare, qui se refugia dans la

fort Kalonge et Nindja.

En f6vrier 1906, le chef Kilawa fit un Kunyaga chez Moliri (chef ?). Moliri fut

tue et mutile.

La situation reste telle jusqu'en mars 1908, date i laquelle le chef Kabare vient

se presenter au Chef de Zone Dobet et fit sa soumission. Il fut autorised a resider

a la limited de la fort (Kalulu) en attendant le r'eglement definitif. II revendiqua

see anciennes terres.....mais on maintint le statu quo.... et Kabare, tout en ayant

cess6 son hostility refusal de venir & Nya Lukemba, aussi longtemps que tout ne lui

aurait pas et6 rendu.

En juin 1908, Katana doit restituer a Rushombo, la parties situ6e entire la Nya-L-

rongo et la Rfzivu, ees terres etant de coriquete relativement recent.

Jusqu'en 1909 (fevrier) le chef de secteur de Nya Lukemba continue a se plaindre

de l'inaction de Kabare.

En mars 1909, le chef Kabare se porte a la rencontre du Commandant Superieur Olen
-i
sur la route caravaniere, vers lac Kivu -lc Tan .ikE. Le Commandant Superieur

01sen et le chef de Secteur Ghewi firent 1'4change du sang avec Kabare, qui des ce

moment, commenga a se presenter au poste de Nya Lukemba. II continue a reclamer

pour que ses terres lui soient rendues. Kabare intrigue en sous-main 4hibembire qu

n'a pas cesse dttre partisan de Kabare, fit de opposition a Nya Lukemba.

En septembre 1909, le chef Kabare, suivi en cela par le chef Lulanga (Ngweshe) fait

rdpandre le bruit que les Belges seront chassis par d'autres blanco, plus puissants,

et qu'il ne fallait done plus obeir 'a Nya-Lukemba. Le bruit ceesa peu a peu, .mai

il avait eu come consequence que des indigenes de chef Nya Lukemba paessrent, soit a









territoire contest (Shangugu), soit dans les chefferies voisines.

Le chef Kilawa subit egalement influence du chef Kabare, son frere.

L'agent militaire de Stein d'Altenstein, fut meme attaqu6 dans le village de Kilawa.

Cet incident n'eut pas de suite serieuse; les coupables furent punis,

En janvier 1910, le Chef de Secteur signale que Kabare refuse a nouveau de se pre-

senter au poste, puis qu'il se decide a revenir en reiterant sea reclamation au su-

jet de ses terres. "ais baree fait surtout la resistance passive et agit en sous-

main. Le 27 juin 1911, 4 villages de Nya Lukemba futent attaques par Kabare et see

gens. Une operation de police fut entreprise, sans resultat: Kabare ne peut pas

etre arreSt. Le chef Kilawa egalement fit cause commune avec Kabare et prit la fuite

A partir de cette e poque, on commence a s'apercevoir que soul, un regroupement en vue

de la reconstitution de la chefferie Kabare, pourrait mettre un term ala situation

trouble existante. Evidemment, il n'etait pas question de reconnaitre Kabare come

chef. Le rapport politique du 2me trimestre 1912 signal:

"Les chefs et les sous-chefs de la region font preuve d'une insouciance et dune

passivity toujours croissante".

La wause en est attribute au manque de personnel europeen et 'a 1'exemple de Kabare

(Rutaganda) toujours en fuite. 'ya Lukcmba suit 6galement son example.

Au mois de Juin 1912, une nouvelle operation militaire est faite contre Kabare, sans

resultat.

En Mars 1915, l'on constate une amelioration passagere de la situation chez Jf aa et,

Nya Lukemba.

Pendant ce temps, les chefs Katana et Karibanya donnent entire satisfaction.

En 1914, on constate a nouveau une amelioration de la situation politique.

Le ler avril 1916, le chef Kabare (Rutaganda) vint faire sa soumission a 1'Agent

Territorial Seaux, au lieu dit "camp de Kilawa".

Rutaganda etait un ivrogne qui posewdait un ascendant considerable sur lee popu-

lations. II fut invest come chef.

Au debut de 1917, le chef Nya Lukemba mourut. Son fils atne Nya Mueenge lui suco~4a,
-^ ..._ .. .. -..... .. . ...... .. . ... .* **-- .. ..,,.. ..,.a s,..








Des lafin de 1916, Monsieur le Commissaire de District Renard, donned es instruo-

tions qui visent a la/ reconstitution de la chefferie Kabare dans son int6gritA

(Cfr ancien registre page 5a)

Rutaganda mourut en 1918 et fut remplace par son fils Rugema (appel erronmeant

Rueraninzi) ag4 de 4 ou 5 ans.

Peu a peu, la chefferie s'organisa et en 1920 nous nous trouvions devant 1'organi-

sation suivantes (ler Mai 1920)

La chefferie Kabare a pour limits, celles qui sont admises actuellemant moins lea

regions Mwendula, Katana, et Karibanya, qui restaient independantes.

Elle comprenait trois sous-chefferies:

1) ilawa( 87 B)

2) Nya Mushenge (anciennement Nya Lukemba (87 A)

5) Mutesa partiese Nord)

Kilawa avait e4t design comme regent de la chefferie Kabare, vu le jeune &ge du chef.

Mais Kilawa voulut supplanter le vrai chef en imposant un fils qu'il avait eu avec

une femme de Rutaganda (crime de lese majesty) II commit en outre des exactions at

abus de pouvoir. DBs qu'il su- qu'il serait poursuivi, il senfuit chez Ndagano

(au Ruanda) ou il fut arrete. IlIfut deported *a Rutahuru en mai !24, Sa sous-chef-

ferie,. supprimde enfait depuis cette date, le fut officiellement par l'arrSt4 N? 4)
~ ... . .. . ..- .. -. .. M
du 20 mars 1928.

En Aout 1930, Kilawa rentra dans le pays et le chef Kabare lui promit des terrea.

Le 14/9/51, Kilawa s'eggagcait comme capital a la SIMAK et fut licenci4 en 1952.

Actuellement, il semble came.

Le sous-chefferie Nya Mushenge ( Nya Lukemba) n'eut plus qu'une vie 6ph mBre. Au

debut de 1926, la sous-chefferie etait virtuellement supprizme. Nya Lukemba etait

alley resider chez Karibaa .

La creation de Costermansville fut le debut de la ddsagr4gation de la sous-cheffeYr .

En 1928 elle fut officiellement supprimee et rattach1e a la chefferie Kabare.(AratS

t N 57 du 20 mars 1928). En Mai 1950, Nya Lukemba qui voulait 6mettre a nouvue.




9,


dee pretentions sur la Circonscription Urbaine de Costermansville, fut rel6fg6

a Rutshuru. (D.97 du 7/5/30)

En 1923, la chefferie Katane et la sous-chefferie Karibanya qui en dependait, fus

rent rattach1se au territoire de 1'Unya-Bongo. Elles faisaient preo6demment parties

du territoire de Kwidjwi(Buhavu) (cree le 20/2/1920) Katana et son frbre KaribeLyw

dtaient fils de Ruboneka qui lui-meme etait fils de Walamba et petit files de Bione-

kero. Celui-ci 6tait le fr're de Biaterana (Kabareo). Cette chefferie fut place

sous la d6pendance de la chefferie Kabare en vue du regroupement.

Il en fut de meme du group Mwendula (Watembe). Mwendula descend de Kamahaha (Kaba-

re V) alias Bahatagana.

Sans que la chefferie Kabare soit 14galement modifige, nous nous trouvions an fait

devant la situation suivante:

La chefferie Kabare comprenait 4 sous-chefferies/

1) Katana 2) Karibanya 5) Mutesa 4) Mwendula.

La sous-chefferie Mutesa etait cependant rec nnue depuis le 8 octobre 1920. Elle

fut supprim6e par ArrSte N 40 du 20 mars 1928.

Par la suite, la chefferie Katana fut supprim6e par ArrStd N 87 du 12/4/29.

Le 24 novembre 1927, Monsieur le Gouverneur Moeller de la P.O. investit personnelle-

ment Kabare comme chef de Secteur de 1'Unya-Bongo et lui donna l1insigne de grand

chef. Mais ce nest que larret6 No 87 du 12 avril 1929 qui crde officiellement la

chefferie Kabare actuelle. Le Secteur est supprime a ce moment pour des raisone de

16gislation. II etait malheureusement encore trop t8t, a ce moment, pour cr6er dane

le territoire une chefferie unique. La suppression officielle du secteur n'eet ce-

pendant pas une raison pour cesser une politique de regroupement complete.

1921. Ngweshe reconnait solennellement la suzerainet4 de Kabare. Cette Dreaesse

ne fut ,as tenue.

1926. Relegation Mamuhaya, reine-mere de Kabare.

(extrait de l'ancien registre des renseignements politiques)

Pendant plus de 4 mois, la mwamikazi Mwamuhaya, mere du jeune Mwami, a sajournd




10.


dana la sous-chefferie Mutesa: elle a bouleverse tout le pays, destituant sans

raison lea notables particulierement devoues a 1'Europien, (Mushur8, Rwabika).

Par decision de Monsieur le Commissaire de District N0 17 on date du 8 septembre

1926, Mwamuhaya sera rel6gu6e dans le Territoire de Kalembelembe. En mme temps

qu'elle, sera relegue' a Itula, (decision N 18 du 8 Septembre 1926) le nomnB

Bangirwa, confident et mauvais conseiller de la reine-mere. Des rdsultats trBs in-

tgreasants sont a attendre de cette mseure.

1927. Une important palabre, contestation de frontibre, a surgi centre Kabare et

Ngweshe, en Avril 1927. Le terrain contest est 1'endroit oh, il ya uenOJAZ.ijne

d'ann6es, lee indigenes de Kabare et Ngweshe se battaient presque r6gulibrement. 0.

terrain a appartenu alternativement a Kabare et Ngweshe. Cependant, depuis 10 ans

environ, Ngweshe est l'occupant. Je me suis rendu sur plawe le 21 avril 1927. J'..

d6cid6 que la parties de terrain en liti-e resterait a Ngweshe, en vertu de la conven-

tion Kabare-Ngweshe, faite le 5/10/21 ( voir page 57 ancien registre). La limited eat

done la I zinzi jusque sa source, de 1a, une ligne conve.tionnelle partant vers le

Nord'Ouest, traversant la riviere Nyangwinja et suivant ensuite un sentier qui sort

aux indigenes qui vont couper des bambous et du bois en forSt.

Du 20 au 24 Mai 1927, les hostilit6s reprirent ( 6 tugs). Mais cette fois, N.~ggha .

avait envahi les terres de Kabare. 'affaire fut examine le 15 Juin 1927 par Mon-

sieur le Commissaire de District. Ngweshe fut condamn e 100 vaches d'amende. Depuis

lore, le litige paralt resolu.

4/9/1928. La reine-mere Mwamuhaya a pris la fuite de Kalombelembe. Elle eat revenue

dans le pays. Les efforts fits pour la retrouver restent sans r4sultats.

D4cambre 1929. Le chef Kabare spouse la fille du chef Naluhindja, son seul alli&.

Mai 1930. R614gation de Nya-Lukemba ( voir supra)

Juillet 1930. Le notable Niganda a tenu des propres blessants a l'6gare de son chef

labare, de nature lui dispute la suprematie de la chefferie. I1 fut condazmn lo

10 juillet 1950 a 7 jours de S.P. et 100 frs. d'amende.

Aoit 1930. Un policies de Kabare, nomme Rwagaza est mort dans le village de Nig~nd.




li
11.




Bugome, notable de Kabare, a tort ou a raison, accusa collectivement lee gens de

Niganda d'avoir tu6 le policies qui venait reclamer du betail pour la laiterie.

L'enquate judiciaire n'a rien pu etablir. Il semble que Bugema veuille accentuer le

diff6rend Kabare-Niganda.

Mai 1951. Les notables Katana, Karibanya et Niganda ont 6te condamnns par le Tribu-

nal de Police pour avoir publiquement refuse do reconnaitre I'autorit6 du Mwami Kabare<

27 Mai 1951. Le groupement de Karibanya s'est demembr4 suite 'ala maniere neu politi-

que don't Karibanya a dirige ses ens. 'es freres Chiruzi et Mbayo se sont direoto-

ment rattach6s a l'autorit6 du Mwami Kabare. Ce qui ne present* pas d'inconv6nients.

Novembre 1951. Kabare a battu sa femme, qui a pris la fuite chez Niganda. J'ai donr

ordre qu'elle soit ramenee chez son pere qui 1'a ramenee chez Kabare. Depuis lors,

le menage semble bien remis.

20 Decembre 1951. La nommne Nambutu ( de chez Mwendula) rel6gu6e en fuite, a 6t6

arretee et renvoyee en territoire des Babembe, ou elle est decedee en 1952.

1952. es tentatiies faites pour arreter Mwamuhaya n'ont donnr aucun r6sultat.

19553 Le notable Luvuka qui donnait asile a Mwamuhaya a 6t6 rel6gu6 a la demanded de

Kabare.

Le chef Kabare a une fille de sa femme legitime.

La residence du chef a 6te rapprochee du chef lieu du territoire. II lui a 6t6 cons4

truit une tries comfortable maison en pierres.

Clans chez Kabare.

a) Hamites plus ou moins purs.

Le clan noble des Banya-Mocha, don't Kabare est le representant. II existed quelques

Banya Mocha originaires des branches autres que cell de Kabare-Kaganda, notamment

qu lques Balindja. Nous trouvons quelques Basibula(Bahavu).

b) Clans Bantous-Batwa.

1) BANJOKA, venus de la Lwindi avec Ngabwe.

Uu inj i:Nakanluguru, garden de cimetiere.




120.




2) BEHESE, v enus de la Lwindi. Tanneurs. Mujinj i Nabugobe.

5) BBOFWA ou BAKUNZI: venus diabord de'la Lwindi -vec Nabukunzi, s'installbrent

a Chija pres de Mibirizi, apres avoir traverse la Ruzizi pres de Panzi (Oafeo) ot

l'arbre (ficus) plant6 nar Nabukunzi existe toujours. Les natifs pr6tendent qu'ile

arrivbrent l-bas avant Kaduzi-Gombe, dit Na Ruanda. Une parties de ce group revint

l 1'Ouest du Lac avec Naluhindja. Celui-ci laissa son frrere Luvukl a"aTishoks, chez

Kabare et continue vers le Sud oh il devint chef du Luhindja.

Kuvuka est Mujinji.

4) Quelques Banyambala de Na Kaziba.

5) Lee BaachiManu (mujinji: Natshahi), venus de la Lwindi avec Ngabwe.

6) Les Btsalume; idem Bajinjit Bihoka et Namuziro.

7) Banya Kahi, group provenant de 1'assimilation des Batwa &e Mushingi par lee

Bantous de la premiere invasion. Pas de Mij inji.

8) Banya Lwizi, venus de la Lwindi avec Ngabwe, se disent Batwa.

Muj inj it Namuhoko

9) Banya Chibula, venus de Nya Kaziba anres Kabare-Eaganda. Pas de Mujinji.

10) Banya Mubira des Bafumbwe,v enus de la Lwindi avec Ngabwe,

Mujinji: Nantale.

11) Barhemba, idem, Bajinjit Nakarwa et Nyamurhaga ( qui est devin)

12) Bahangarma, artists de la Lwindi vers 1'Urundi, ils revinrent se fixer chez Kabare.

Les indigenes disent que la nomination du Roi de 1'Urundi devait etre approuv6e par

Kabare......

15) Basheke, venus de la Lwindi avec Ngabwe. Bajinji, Munoko et Birondo. Ils avelent

fait un tour au Ruanda avant de venir chez Kabare.

O,Clans Beutoas.

1) BAREGA BA E CHIME NA E CHIRAMBA don't le group principal esat celui des Baohebeob.

Ils vinrent de l'le Chime ( pres Kalehe). Sont appel6s aussi Bahambe ( probablament

sobriquet: gwns pauvres, peu 6volues") Font parties de i' invasion, anterieure axx

ISmites, des Barega de 1'Est. "e sont arrives dans le Bushi qu'au moment oe kabare-




-15.


Kaganda prenait possession du pays. Ils furent amenes Nashi, pres du lac, par jg

kwanei

Leurs chefs furent successivement, apres Uyamukwanga: KFlerho, Lurhami4 Mondo, Ng go,

Muzuia, Miduhu ( chef actual)

Leur mujinji est Mukokora. Lee Babambo sont Barega.

2) BARUNGU: 6taient 6tablis Burungu, pr's de Costermansville, et a Mbogwe loraque

Kabare-Kaganda arriva. Barungu veut dire :" Ceux qui boucanent la viande". Sont ap-

parentes aux Bahutu du Ruanda. Bajinj i: Nalunika et Naka eli.

5) BANALUGOMA Venus de Kasheke avec Ngweshe parties un temps chez Nabukunzi (Ruanda)

et puis venus chez Kabare. Pas de mujinji.

4) BANAMUNGERE Vesa de'fitle Mpambe (pres Kisenyi) apr'es Kabare. Pasde mujinji

5) BISHAZA. come lee Banamungere.

6) BANYA KALUMA. Bantous venus avec Hamites, mais n'ayant pas 4te jusqu a la Lwindi.

Ils furent retrouves par Kabare. Pas de mujinji.

7) BANAMUKALI. Chez Kabare, depuis cinq generations. Venus de chez les Bahavu. Pas d
muj inj i.

8) BANYAMBIRIRI (Natshigama est mujinj i) Viennent du Ruanda, village Busoro (au del&

Bukunzi) Ont rencontre Kabare sur place ay-res qu'ils avaie nt etg rencontrer a l'Ouest

lee Warega et Babembe ( ouest territoire des Bahavu).

9) BBGA group dit BASHINDJIHAVU des Bahutu habitant jadis au village Karhembo chez

Rwakatarala (Ruanda). Ils furent chassis et vinrent chez Kabare au temps de Mushae..

Kamone les chassa vers le Ruanda. Ils furent admis a nouveau sous ott et chaAd's

chez fgweshe par Makombe Ils durent s'enfuir de chez Ngweshe ( chasses par Chiranyrow

et revinrent chez Kabare (IBaterana) ou ils resterent deux ans, puis furent a nouveau

force do dedeander asile a Ngweshe qui les admit au village Buhese.

Les bega furent accuses d'avoir apple les Banya-Ryahda p ur fire une guerre dana

laquelle Lilangwe (Ngweshe) et FL mere de Kabare, furent tuea. Luhongeka

chassa a nouveau les Bega, qui profiterent de la fuite de Bubaganda-Kabare, chez

Na ,inJft, devant l'occunation belge ( 1902) pour prendre possession de la oolllne




1*.


Zgnda. Leur mujinji est KiUanda. Les Bega assez prolifiques veulent de plus en

plus empieter sar les terres voisines. D'ou palabres continuelles.

10)Les BANYA-KAGAI\DA sont egalement des Bashindjihavu come les Bega. Vinrent du

Ruanda et furent admis par Kabare.

11)les BARHANA Barega de k'Ouest, venus deliana( Bugisha de Ngweshe).

D. BATWA 10 BATWA de LUSHULE venus de la Lwindi avec Kabare. Sont melanges de sang

Bantou.

2 BATWA D'IDJWI. don't il a 64t question ci-avant. Vivent dans la fort

et dans les villages de 1'Ouest du territoire. Allies aux Hamites. Peu nombreux.

II CLASSES DE LA SOCIETY

A. Lee nobles dit "baluzi" descendants de BanyaMocha ( Hamites) Repr6sente6 au con-

seil par les Barkwali.

B. Le neuple represented au conseil par les Bajinji.

0. Les Batwa, allies des classes nobles.

III INSIGNES CONTUMIERS DES CHEFS. Tomb4s en d4suetude.

10 Deux bracelets: uh en ivoire "ngorho"

un en cuivre "malinga"

20 Ishuntwe porter au dessus du front -faisceau de morceaux de bois et de far, re-

lies par une corde faite avec une liane appelee "nondo";

35 Deux sembe (cauris) attaches par une corde sur le front.

40 Un collier de perles "kuhehi" perles longues, cylindriques et blanches.



IV.DROITS DU CHEF SUR SES ADMIrIISTRES JiMEDATS

10/ Nomme, revoque et confirm les "Batambo", cheft de villages.

2. Est proprietaire eminent des terres et forSts.

0. A droit au tribute:

a) En travail: pour la construction do sa mason, tout indigene peut 8tre

requis de travailler 4 jours par an. Pour l'1tablissement de sea champ,

b chef peut 6galement exiger 4 jours de travail par an.




15.


b) En nature: une dtme sur les bananeraies (5 pots par an) et une tete de petit

ou gros b4tail suivant la richesse, en plus des "bulande" coutumiers ( voir

coutumes Betail)

4.Rend la justice avec des Bagtla ancients) assists des Batambo.

V. SUCCESSION AU POUVOIR. Naissance et d6ces des chefs. Clest le file n6 "nkebeo

qui succede a son pere. En general c'est le plus jeune ou celui d6sign6 par le chef

lui-meme avant sa mort.

Naissance. La croyance populaire entretenue d'ailleurs par les "Bajinji" eat toute

diffr ente.

Voici comment Namukuma, le mujinji representant les Batwa me donna la relation de la

naissance du future cheft

Lth6ritier dolt nattre "nkebe" clest a dire designed par les mrnes des anoStres. On

reconnait le choix de ceux-ci au fbit que le future mwami dolt nattre lee piede de-

vant et les poings fermes. Il dolt tenir un haricot dans la main gauche et un grain

de sorgho dans la main droite.

Il faut 5galement qu'il porte deux aiguilles de laiton au pliant du bras gauche et

deux aiguilles de cuivre rougc au pliant du bras droit. t'heritier doit avoir qua-

tre incisives: deux a la machoire superieure et deux a la machoire inferieure.

Lee femmes de rois sont assistees lors d1accouchement par la femme de Bamukuma, dite

"mtu ya kami" pour cette circonstance. jmukuma, mujinji, assisted 6galement pour

v4tifier si eventuellement le gargon qui nattrait n'ltait pas le "nkebe". La naie-

sance de l'heritier eat tenue secrete.

Si le roi devait mourir sans descendance masculine (mu.manshuso) ce serait son frbre

qui le precede immidiatement dans l'ordre des naissanoes qui lui suceoderait ( ou

le plus jeune files de celui-ci, si ce frere etait mort).

D6eas du Roi.

Lorsque le mwami agonise, les "bagIla"(anciens) et lee "badjinji' (reprdsentants du

people) se reunissent dans la hutte du chef. Des qu'il est deod4, ils appe~lent

le "nkebe" et sa mere (mwami-kazi). L'heritier frottera le front et le venture du




16.



chef difunt avec un reu de beurre. ees badjinji enlevent alors au mwami see vete-

ments ainsi que les insignes royaus. Niganda gardait l'ishungwe, le bracelet de

cuivre "mulinga" etait remis au frere du chef qui le pr4cedait dans 1'ordre des

naissances et qui en devenait propridtaire.

Le cadavre du roi 6tait alors enveloppe dans le peau d'un taureau fratchement abattu

et puis place dans une petite pirogue en bois servant a la fabrication du vin de bam

nanes ("mokenzi"). Trois jours apres le dec's du chef, le corps est port6 au

"mushera" (cimetiere actuel des rois Kabare) par les busjinji accompagn4s des "ba-

gula", des "baluzi" et d'une nombreuse assistance,

Au Mushera existent des arbres appeles "kabilezi" et une hutte a 6t4 reconstruite

sous ce couvert. Le corps du mwami est place dans cette hutte qui eat alors ferme.

Lee bajinji Namukama, Mamushera et Bakanzungulu ainsi que des membres de leur famille

montent la garde end ehors de la hutte pendant que l'heritier, sa mere et les nota-

bles se retirent dans le village Nakanzungulu.

Trois mois plus tardlorsque le corps du roi est completement putrefi6, les badjinji

precedent a 1'enterrement des restes. La croyance populaire est que, pendant ce

temps, un ver dit 'mukashano" eat sorti du venture du defunt.

Ce ver est place dans un "ngata" ( pot a train en bois) et en y ajoute:

du miel fourni par mashimbi (mujinji)

du mushunga sorghoo) fourni par Nakanzugulu

et un peu de vin de bananes.

Apres deux semaines, le mukashano serait devenu un jeune 16opard qui rise le "ngata.

Lee Badjinji le placeraient alors dans un pot plus grand. Et lorsque les trois

mois don't question ci-dessous se sont ecoules, le leopard eat apte a vivre seul. 11

est alors jete en brousse. C'est l'esprit du mwami qui s'en va .

CEREMONIES d' INVESTITURE -MWAI/I.

Cette ceremonie consiste dans la remise solennelle au jeune mwami des insignee royauxi

II est habille des vetements que le roi d6funt portait habituellement. Eile se passe I

actuellement au Mushera.




17.


Le jour de son investiture, le nouveau roi doit se baigner dans une source que

le mudinji Kalale fait jaillir (suivant la croyance populaire) avec une hachette

("mugushu" des Banya-Bongo) dans la brousse press du mushera. Cette source eat

tarie le lendemain.

Des lors, pendant plusieurs jours, le people fetera l'avenement du nouveau roi, prus

de la Residence qu'il se sera choisie sur les conseils des "badjinji" et dee "bagulal,

VI. ORGA-NISATION I TERIEURE DU ROYAUME.

Le pays est divise en 32 regions. Elles sont dirigees par des Batambo, choisis par le

chef parmi les "baluzi" et les "badjinji". Parfois me'me, cette autorite eet don-

nee a un indig'ene quelconque qui a rendu des services au chef.

Les regions sontt

1) hirugan dirigee par le chef Kabare lui-meame

2) Tishoke sans titulaire -provisoirement dirigee par le chef oabare.

3) Dinumbu idem.
4) Mugohe idem.

5) Mbiza dirigee par Mushura;

6) Bushwira id. Buvunangiza

7) Buob id. Bushafi..

8) Ibhungu id. Kanyiwenge

9) Bumosho id. Ndabaza

10 Buvanzo id. Musengo

11)Bulaka id. Kisuma

12)...ra ,. Buroha

13) atuhu id. Masonga (MaPwsiks) V/ Ae#1k

14)Mutambuta id. Baruti

15)1i-.... id. Busegura

16) bare id. Hongo

17)Mosho id. Nya Karumo








dirigee


18) Budaha

19)Mgaw

20)1&hij (LJvJA&)

21)&bhi


22)


id.

id.


par Bugamo

Kakira

T6hir ingwe


id. K9Alekera


id. J


id.


25)Nashirima

24)hib inda

25)T hiroato C(Ai5& )

26)t.uvuriz i

27) Burorho

28)Ny


29Mhir indja

30)Nando

1) Nyantende


id.

id.

id.

id.

id.

id.

id.

id.

id.


2) Butoho id.
smours


TBhirusha

Bumbuka

Buziga

Iri..bi


Kar&Sanya et Mbayo


T7hirugi


MWigabo


Naind.....

Kagizi

Mwendula


VII Successeur 6ventuel.


Le chef


Kabare actuellement un fils natural, nomm Robert,


n6 en 1926. N4 de la nomme Anna, fille de Busegura, sergent F.P. originaire des BIafuti

lero. Si le cher n'a pas d'autre files, c'est lui qui devrait succ6der. En regle,

le successeur nest pas connu. C'est generalement le plus jeune files qui reprend

la succession.

VIII. ORGANISATION DU TRIBUNAL

Les juges sont choisis par les "bagula" ancients) les "Batambo" et lee "Barhwaliv

Le chef les d4signe en sa quality de president. Le Tribunal peut singer en dehors de

la presence du chef.

IX. LIMITES DE LA CHEFFERIE. Au Nord, lIEst et 'a l'uestl les 1kites du territolre

des banya-Bongo.

Au Sudt la riviere Nyamlmira depuis la Luzizi jusqu a sa source au mont Mubanda.

Une droite reliant ce mont A la source du ruieseau Kavumbi. Cette riviere jusqu'l

son confluent avec la Kazinzi. Cette riviere jusqu'h sa source. De ce point, une









line fictive traversant le ruisseau Nyangwinja suivant le chemin de la forget

en passant par le mont Nyamutika, jusqula la rivi.re Bugaba.


Kabare, Mai 1955

l'Administrateur Territorial des
Banya- Bongo
F. CORBISIER.