Ruanda 1897-1898. Capture et évasion du Muselekande (Nyiragahumleza) Typescript with ms. emendation. 2 pages.

MISSING IMAGE

Material Information

Title:
Ruanda 1897-1898. Capture et évasion du Muselekande (Nyiragahumleza) Typescript with ms. emendation. 2 pages.
Physical Description:
Mixed Material
Publication Date:
Physical Location:
Divider: Reel 3

Notes

General Note:
Unattributed notes
General Note:
Image digitized from microfilm. Best quality available.

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Rights Management:
All applicable rights reserved by the source institution and holding location.
System ID:
AA00002337:00001

Full Text

RUANDA
1897-1898.


Capture et evasion de
MUS ELEKANDE
(Nyiragahumuza)


Mort de RUTISHELEKA
et de ses parents.


Affectation du domaine
de RUTISHELEKA.


Vera cette epoque RUTARINDAGIRA, fils du chef
RUTISHELEKA (des Abanyeginya-Abenegitojfl), par-
vint 'a faire rrisonniere MUSELEKANDE a 1'endroit
denomm" MAYOGI-YA-BURIM-I (Ndorwa). II voulut
l'amener au Nduga, et arriva avec elle jusqu a
KIMIHUR'URA (Bwana-Tshyambwe).

Come en sa quality de fille de roi, on l'avait
laissee seule dans une hutte, alors que des Batutsi
du clan des Abega montaient la garde dans la cour
exterieure, quelques Bahutu et Batwa, creusant un
passage sous l'enceinte et t l'arriere de l'habi-
tation, firent 6chapper la captive.

C'est en vain que RUTARINDAGIRA la fit poursuivre
dans sa fuite vers le Nord. Elle atteignit sans en-
combre le MPORORO ou on nretend qu'elle fut rejointe
par sorn fils BILEGEYA, que MUHIGIRWA aurait fait fuir
en 1897 dans le Burundi.

Par la suite MUSELEKANDE parvint 'a s'imposer aux
ronulations Bahororo des environs de sa residence
et a devenir la reine d'un veritable fief taille,
par sa seule influence, et son prestige personnel,
comme le remarque le R.P. Dufays (qui la visit en
1903) dans une contree don't les habitants avaient
endure l'hostilite de son maria RWABUGIRI.

Certains i-e- t que RUTARINDAGIRA et son pere RU- M
TISHELEKA furent alors accuse d'avoir favorite cet-`-
te evasion. D'autres rritendent que leur perte fut
resolue par RUHINANGIKO pour venger la maort de son
ami BAR NYC2ZA, fils de RWABUGIRI ( voir plus haut)

RUHINANGIKO profit pour assouvir sa vengeance
d'une absence de KA3ALE, qui tait tries lie avec
RUTISHELEKA. La cour sejournait alors a MUKINGO
(Nduga).

RUHINAN GIKO envoya ses gens attaquer RUTISHELEKA
qui tomba soia les lances de sea agresseurs; son
neveu RUZIITDAZA fut egalement massacre tandis que /
son fils RUTARINDAGIRA etait ecorch6 vif a la capi- E
tale. (+) ,__ "

RUHINANGIKO fit attribuer les biens consid6rables
que possedait RUTISHELEKA a son ami le chef munyegi-
nya SEBUHARARA, fils de RWAMPUMWE et arriere petit-
file de YUHI III GAHINDIRO.
Ces biens comprenaienti


(+) Le R.P. Pages (1955) croit que clest pour venger s-n favori RUTISHELEKA que
KABALE voulut mettre a mort RUHINANGIKO, et rrotoqua son exil; cette ver-
sion est assez difficile a admettre, car ce nest que verse 1907, soit neuf
ane plus tard, que se roduisit la disgrace et la spoliation de RUHINANGIKO,
lequel fut relegu6 a RUBONA (Nduga) alors que le R.P.PAges indique qu'il aurait
fui au Burundi pour y passer quinze ans d'exil.


I





RUANDA
1897-1898
(suite)


1 comnre btail, les troupeaux appeles umuhozi, impeta
gugundja et urubenga.
2 de nombreuses collins situees au Bwana-Tshyambwe (+)
au Bugesera (++), au Buganza (+++), au Buriza (0) et
au Rukaryi ( 0)

On dit que par la suite la faveur don't jouissait
SEBUHARARA baissa parce qulil aurait aid6 un autre
chef munyerinya, nommne TSHOYA )a fuir au Burundi pour
echapper a la haine de KABALE et de RUHINANGIKO. Les
biens de ce TSHOYA auraient 6te donnes alors a KAGORO.























(+)Collines: Kinyinya, Kibagabaga, Gahanga, Kagarama, Bushyathtobo, Lemera (Ki-
mironko), et une parties de Rubunro.
(++)Kansenzi, Kibungo, Kayumba, Rugdyo, Rukindo, Gakindo, Kibugabuga, Mbyo,
Nyariro, Kibunga, Mpira, Nyagihunika, Gitagata, Nyarugati et Kigusa.
(+++)Tshyarukamba, Tshyimbazi, Ndago.
() Kanyoni
(0 ) Gashole et Ruinina.