Territoire de Kabaya. Rapport etabli en reponse au questionnaire adresse en 1929 par M. le Gouverneur de Ruanda-Urundi a...

MISSING IMAGE

Material Information

Title:
Territoire de Kabaya. Rapport etabli en reponse au questionnaire adresse en 1929 par M. le Gouverneur de Ruanda-Urundi a l’Administrateur du territoire de Kabaya, M. J. Decoster. 16 pages. Jean-Marie Derscheid Collection
Physical Description:
Mixed Material
Publication Date:
Physical Location:
Divider: Reel 2

Notes

General Note:
Image digitized from microfilm. Best quality available.

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Rights Management:
All applicable rights reserved by the source institution and holding location.
System ID:
AA00002259:00001

Full Text


















Rapport


en response

au


questionnaire


adresse


en 1929


M. le Gouverneur


Ruanda


- U rundi


h 1' Administrateur


Terri toire


de


KABAY A.


(J .DECOSTER)


par


du


du


etabli






PROVINCE DU HTUATDA-URJUDI


Anr'e la certe du territoire ile Kataya.



A) Possibility d'uili ser Is chutes et rapids
de la force motrice onu our I 'talisseen
1' irrigation de r~"ains tendues.
Les rivieres atin'e, Gitshie, .uhembe
et des successions Ie petites chutes sur pre
course. Ces rivirc '39cris-eCs et pourrrient


la production"
Quant 1
fire qu. suC .
r1 ;st +
navigable sur
B) D6bit des rivi
Le dbeit
sutics" t des
poque de 3 '"


C) "xpvo~i~


c. forcee notr-ce


,Ii


c.

4


de lo f ~C


es3 fins agricoles.
SIr la rive de
confluent avec IX N
le restant da trri
arabj e de su f c
ou le d6boiseU.nt e
Certaines collinec
sion, que le d6eois
' nl v e.;ent d e la
Except les co


nrigation, c


n p rco u r dn
es i iffc
s rivibres est

:en. u peu de t
ure du {,errai"


1,

C'2


i


Question 2.


pour la production
de barrnges permettant

presentent des rapides
sque tout leur par-
Ztre utilisees pour


importcnte.
use .Es cotes, 6lle ne pourrait
es, et pour de faiules debits.
Tirvarongo pourrait 1tre rendue
Ie terri to ire.
tcs salons Crues periodiques.
constant et r6gulier mais elles
s d-'avrilc. Le lit monte vers ce


&:mp .
en vue dc ses utilisations pour


se


tte


la LucunLgva jusqu une petite distance de son
iavarongo se trouve de la terre de lave. Tout
toire est compose de terre arCileuse. La couche
cultivab-les varine : tres 6paiose vers l'Ouest,
st recent, elle diminue en allant vers 1'Est.
de la Niavarongo en ont encore 0,10 m. L'6ri-
e>lnt co2plet favorite, causera tros rapidement

1 lines isi tura et ILara dans 1'Itare, toutes


les collins du Bushiru Kingogo son
!Zbara on rencontre des rochers qui
La pente des :aoitagnes partout
l'usage de charr.es ou de :rroyens de


t cultivees. A Kisigura et
rendent la culture impossible.
ailleurs rend impossible
culture autres que la houe.


- 1 -




-2-

Territoire e Kabaya.

B. ORGANISATION POLITIQUE

ET POLITIqQUE ITDIGE-E.


3) Le Territoire de KaLuaya fut crd6 au :.ois de juin 1921.
Avant cette epoq.e le i-uhiru Kir o0o nI'tait pas occipp et d penda
en premier lieu de rKiseny;i puis de Ruhcngeri
41 Aucu!ne renseirc tcrt rn'ex.iste co.cernant les raisons qui on-t
d te: t in, 1'a.doptio. ]s li:ite3 ";ot elles.
5) Le Bus hiru t IT rana Iari. r:cfusaie -t je s soumettre I'
torit6 des '.vatuzi B na, cheff -no-ial du Bushiru, designed par IMu
singa re comr.~adait pas en fairt. Son envoy Ruanyange n'y avait aucl
autorit Les chefs \ahutu, -yarakwa pour le Bushiru et Lukaburachu


L";r~tna j,_ ar.k.


ra aie 4-


1' a)toxKi t


effective,


et avaie


nt droit 4 cel


it


ai-
fl-
unct
ma.
le-


Une colli e du
Kumukera, anci enn
son fils T;in:do.
Gitega, Binana,
Ide son fils Tyin


ushi ru avai t tC don -- e
e concubine dce Rw7abuiri
E11 c o. n dait 4:l emren
ainsi Que la petite coll
,do et iurant la riorit
,u(3~ ztzor t4 rL~


par .uusinga h la cheffes-
, ui corummandait au nom
t trois collinee du Kingo-
ine Gisebea, toujours au
des successeurs *de celui-


Le Kingogo tait com-iande par
6) Le Pu hir i ana. :.ari c o
kv;a et Lukaburachu:rn, : ;c r :ant
occupO le pays, I'avrint debois6
de nouvelles f"ami 1es or former
La ri, ne se sou:L.e1 ttaien.t ps 1'
tre part incapables die amintenir 1
Cet 6tat de choses a dur. jus qu'en
tre fin aux actes de triga.ndage ct
Gouvernement a donned ces provinces


pdes effectivement.
Le Kingogo appartenait


chef actuel, en C
pugwe lui-mne. av
Nyitiminega, p're


zandekwe
Les
Rwabugi ri
la guerre
successes
prit le c
insoumiss
alors rem
Au m
de la col
cite et c


Le
.ion
Par
Par
Par


vcFij t c


de


lui succda
collins :ii
" son fils
, ce fut sa


rs,

ion


ses


j us qu' I
.ndement


r rC
Ruvu
vetrs
ana,
.'Tyin
:. re
leur


Ruvu zandelkwe.
:inand6s par des chefs wahutu,


Nyama-


des pre.airci indigenes qui avaient
et qui avaient ced6 des terrains L
les provinces du -Ashiru et du Bwana
-utorit mutuzi. Ils etaient d'au-
'or're et la paix dans ces provinces
1925. A cettc 6ponue, afin de met-
Saux .urre. centre families, le
au Chef Tyangezi qui les a occu-


an t rieureren t


L. Lwangampuhwe. Le


co:.-ande:et u nor i de Lwamgam
ed, Ruhina.iko. Au temps de
zandoekwe rceu^t la province du
le dEbut de la guerre en Afri
Citeca, Gisebea, avaient te
do Ce der nier arr~t, par les
Kur iulkera qui gCra ses biens a
majority6. Le fils de Nyindo,


cn 1923. i1 en fut demis


et i'exactions q
h Ruvuzandek-e.


is de
ine R
tte c


mai 1929 Kumukera


au Lushiru, fut
e fit ret our au
fut adiinistr6
nez de juin 1021
orders, d616gu6
onti du 31 mars
outers 'lu 17 jui
hiliopert du 10


ubare
ollin


terri toire
sieur Lonte.
Monsieur B(
Xonsieuir M(
:onsieur 71(


5 Par Mionsieur P


u'il avait comraises.


1929 &
Ces c


ui avait conserve
J+ conrservc"
egalement demise
chef du Bushiru.
successivement par
h Decemaore 1923.
ch Ruhengeri jusqu'
au 17 juin 1925.
n 1925 au 10 mars


puhwe.


pere du,
Lwamgam-


Rwabugiri,
Kingogo. Ruvu-
que (1915).
donnees par
Anglais durant
u nom de see
Rwibasira re-
cause de son
ollines furent


le commandment
pour son incepa-

: :

en mars 1925.

192 .


mars 1926 au 31 decembre


7)


1928,


J-




- 3


Monsieur Montcnez a-ait onstruit 1' ancient post.
Monsieur Borgers : avnerment idu chef Nyangezi.
Monsieur Iouters : ea pacification du Bushira.
8) Le territoirJ a Et6 repris par Ie dl6 gu6 actuel h la date du
1 janvier 1928.
9) Les provinces du 'ushiru et du Bwana Mwari forment la Cheffe-
rie de Nyangezi.


La
10) Ce
Le
I' arrive
ont difri
tard du K
"n
deu;' c irc
Le
abasigaba
les y ont


province du Kincogo forLie la chefferi
s circonscriptions n'ont pas de bases
Lana l',vari 5tait occupy par quelques
des Abu.nura, venus du territoire de
cho 1I fortt, puis se sont soumis aux
saka": et qui o.t crdo u1 petit royaum
1925, Ie e:ouvern :nt a i:npos Nyange
o-ccription," e.4n ue de. r4 t blir C'ord
Kin~ro0c se.'rl avoir etl occup- en pr
, et les abakora. Les abahuta, venus d
suivis. Tomlinal cent des 'rA&tu6zi possI


e Ruvuzandekwe.
6conormiqu-es.
jbatwa au moment de.
Rutshuru. Les abungura
Abagesera, venus plus
e au Bushiru.
zi come chef du ces
re.
emier lieu' par les
u Kivu ( unyabongo)
daient la province.


Avant Rwabugiri seulement la collins Bugamba 6tait occupee par les
watuz. des abahawvanye I",A.
watuzi des abahawanye (abanyiginia)' Rwabugiri tenta de conquerir
pays et y plaga 'Ruinian -iko comn e chef. Nyiriminege etait l'inteb
"Tyiriminega guerroya centre les occupants du pays et les soi
11 evint leur chef plus tard.
11 Les frontircs sont bien d6termindes
12) Les frontitres Cspousent lcs li tites de circonscriptions ind
g;nes A 1'excepticn 1d'une petite partic du BEu.hiru qui a e4t ratta
au territoire du i. ulera. II n'y a d'ail3eurs aucun inconvenient a
que ces collins dependent de ce territoire a condition que Nyange
qui les co.-uande sous la chefferie di~ Cakwavu, soit replace come
sous-chef de celles-ci.
Les rh-efs suivants, residant dtans d'autres territoires, ont
des sous-chefs au Kirgogo :


Lwangamrpugwe. a les collins Sat
Rwamanwa a la collie de Kalehe
Ces collins ne sont jaunais visitPes p
que Ruvuzand .Vek ,ve C qui commande ces coll
le travail du Gouverne .n t manque d' ac
serait :isirable que ces collins, peu
d6pendantes de Ruvuzandekwe. J'estiTne
chefs poss-dent sur cos collins pourr.
zandekle done en change aux abagaragi
De cette fagon tous ces indigJnes lui
13) Les chefs a la t.t a des circons
Tyangezi pour le ?wana Mwari et
Ruvusandekwe pour le Kingogo.


ikabisa et e dobge
*


ar le
lines
tion
i:;ipo
que 1
ait 1
u de
sersi
1, -,. -%


le
e.



i-
ch.e
ce
zi


urs chefs. 11 en result
pour tout ce qui concern
contre les sous-chefs. 11
rtantes, soient entieremeit
e betail que les autres
eur etre rendu st que Ruvu-
son betail personnel.
ent acquis .
*i e e,.


LUigr nes sont


C.111p T., 10 on i
le Bushiru.





Territoire de Kaayna.

ich iorap:._i.e du chef Ruvuzandkwe.
14) 7--------- ---- ----


a) Lutuzi des abega (de la
tuhutu et on le dit tel
trouvaient com-e che% S
nes ont et6 donrdes ". u:
vices oqu'elle lui avait
successeur les a'eux. de
de leur cheffesse et de
tu donnce ,'. Ruvuz!-ndekwv
b) II n'y a pas de lien de
c) 11 est illettre.
d) Ruvuz'ndekWe est assez
cert ine francs* r
seC adinistrce et est
4- (
e) 11 est un pe io ,s-
l"-cst polygnrc 5 f cm
f A succIde A son p-re Nyj
h iL sl a ......
i estt to uours attc s
cellerie, mais Is : aban(
la liberty.


11 est
du terr


faire

k) II es
tions
ces f
1) Aucun


bienveill
itoire ) .


-. u
ou*
11


-brnche des Ababona). ii a plutot
. Cependc.nt ses aieux sont watuzi. 11
dc I'Tubuyanza et de 1''bulembo Ces c
t serv ante du itwamai viwambge pour de
rendus ette servant tent morte s
Ruvugandekzve out dO. rcprendre les co
1" vi--nt sans doute la reputation de
e .
parents cntrc lui et d'autres chefs.


intelligent et adroit,
r- son air tirmide. il a
ainm des vwahutu.
Qcue 'iangezi et aurait
'.les ejt 14 enfants.
iriAinega .1.


aux anciennjes
do: erait vi


-ar~i-
C CI 4-C 4-
LO C


prati cques de
son Fntourare


F! C!
-


ijnstruire A d6c' l r e li-.. r -
rc ter poly ar:Ie.
t e al en. court Nicnza. L r:a7ami 1
nc pas avoir fourni l'irmpt d" pl'
sont s.n0 fonder.ent.u Ruvuzandekwe
ournitures, z:c.is il les ontne.
rapport avtc lts colonies voisine


11 coirnarande 56 collins, 10.305 contr
Ruvuz-andek-we poss~-~d:: environ 300C tote
gardens. 11 en poszLdc on plus ? peu
chez des wahutu.
11 ne n nc pas un grnI. train de vi-


ceu .;


manque pas
1' autorite


aspect
sse
olli-
s mr-
ans
u tumes
muhu-



d'une
sur


done environ 45 rns


magie et de sor-
lui en laissait


cs
qui


so convert


'S
e

s .


accus, c
ieurs ann
st souven


ibuables, 650
s de b6tail c
prcs autant


pour un ch


tance, ayant d'ailleurs d.j. Lbaucoup de frais
ses fem res et de c-c -nfants
o) II sc soumet aux ordrec Je l'autorit: indigenc
les prestations, roais y met souvent du retard.
p) I1 se souuet volon-tie rs aux ordres de l'autorit
o0_ ces ordres ne concordent pas avec les tradit
C) A ma connaissance, il n'a pas t6 puni I est
zandekwe dapasse parfois ses pouvoirs. Cependan
ne m'a ctN sirnale; quant aux autres il suffit
pour qu'il s'incline.
r) Ruvuzandekwe est un peu lent t e exEuter. les ord
avec ses adminiistr6s ct se fait ob~ir.ll est ai
s) Le tribunal indihn7 e n'est pas tres frequent! q
sisge. e crains quc lui Ijc5rIcvt ne soit pas
tial et que des process soient tr.nch-Js- en faveu
II doit etre surveill .


( scu
disi
irait

ette
es .
ten


Km.2.
onfiefes
qui son


rent
s'il


sion..
se
pou-


annie enco-_
Ces reclama.
retard pour


a des
t places


ief de cetto impor-
pour l'entretien de

superi'eure, fournit.

6 europ~enne. Au cat
ions, il s'incline.
certain que Ruvu-
t aucun fait grave
de les lui signaler

res. I1 est ferme
m6 de ses wahutu.
uand Ruvuzandekiwe
prrfaite nent impar-
r de ses abagaragu.


A


- m


de




- 5 -


Territoire de Kabaya,.


STiangezi.


I a) rigine rcmutzi les a
5 LS a r .re, :ok:akagamnbi
cOe s se&r U 'us inga.
ungrresi est le neve
e) 'e approxiatif 45
:) Autoritaire et sans
11 est adroit et int
S avanta e un i quenent.
exicuter les orres
principles de gouvern
en danger, suit touj


.baha. est-e e e Rva-
ra est soeur grneaine c.e Ry'abugir.1..e j^^j-


u de Kari
ans II a
scrupulcs
e-! ifent,
jjxtorie.u
ore aulo
tm:;ei;t des
our' IC leL


le Gouverne.rent.
C) est illettrd.
f) 11 fallait un L-o i.c ., r:
feries dU e NyaakV''a. ct6 Ruk
s u i _re 1II ne p. ss-d.
t) a t6 invest en 1M25, ve
h) Ae~te propo3- par le d61
tion de :,. le R cidt-rt.
i) Rest toujours attach au.
maic il s'cn d5f nc' ct s'


empecli6 es oiuos-c:cfs dr
religion catholique est b
wvatuzi 11 a enlev2 d'une
un mutuzi. 11 n'a pas do
terri toire
k) 'yancezi est en trhs Lons


lui sans
lettres
chef Buc
) Nyan e
I) Nyancezi
superfic
n) Kyangezi


que ces corresp
6chap penut au, con
hiiaibi ii, un au t r
serait aussi en
co m.an de ,22 col
ie : environ luO
poss&de 104 vac.


abagaragu j 'esti.c qu'il
II ne n "ne pas un tr'cs
Batwa danseurs et chassei
cher et demand un e mai
wahutu.
Est tres soumis aux orcdr
L*algr6 tous les ordres e
de 1'an dernier pour a-vo.
line, .Tyangezi persite


er de n
L'affai
naires
s' agit
fourni
tulle,


ou
re
ne
d'
pa
p


veau
est
m e
arten


les
rm1ct


x corandemen
sou.nice .lo
se-'rblrnt pas
des en "etail


7ahu
aux


nd, cLef au :.:ulera.
tuatre femmes et 7 entrants.
, el st actif et peut u tru tres utile
..ais ii utilise ces qualit6s a son
recent nous semble attache, il fait
rite, mais reste toujours attach aux
wvatuzi et tant qu'il ne ss sent pas
ancien-nes coutumes mime: abolies par


,ue'_ pour r.ettre
aburatshumu, que
e aucun autre ti
-rs Ie dcuut d: 1


x pratiques
,n CPche?. 11


de 1'ordre dans les chef-.'
Li.anda ne parvenait pas

annee.
par ILusinga sur proposi-


de rniagi et de
n'entrepreprend


L:ission des Rds Pores
S in..ret instruire. I
onne pour les 'ahutu,
parties de colliner qu
rapport avec d'autres


termse


avec le Li.wami .


sorcellerie,
rien sans avoir


lIr.ncs, mais ii a
1 considered que la
mais non pour les
il lui avait donn6
Missions dans le


II correspond


avec


ondances soitnt corm.iruni-qu6es. Toutes ses
trole TU de ses emissaires est le sous-.
c Budida, mais il en envoie d'autres.
corresponIdnce avec cl chef Nyiriambilima
lines corptant 4594 contribuables,
Kia2.
hes ddclaroes, et qu'il garden. Chez ses
en posa3de pros de 200.
rand train de vie. 11 entretient quulques
urs, mais 1'entretien de ses femmes cotte
d'oeuvre considerable, peasant lourd aux.


es de TI.u
t malgrd
.ir replay
7U 04


ts t:
nsi teur
attain


En c
di g ne


s :inga.
une punition d'une g6nisse d'amen-
c6 un rutuzi comme sous-chef de col-
r d6plrctr des sous ordres et crr-
fait s'est reproduit cette annee.
l Resident. Les amendes dAscipli-
drt. le but parfaitement. Quand il
1'impression Qiue celui-ci est


as d'rrnende en
c de se liberer


es1
tr


muhutu ne refuserait de donner ce qu'il peut,
tion de corvee ou c charge ou dana i'espoir d
jb n'ai regu aucune plainte h ce sujet.


)eces, l'entr'aide mu-
:cs facilement; aucun
en change de diminu-
.e revanche. Cependant


14)


*


tu
in






1Tyanzi a
durant ce
gens ne 1
pas pr.vu
le avnit
Cette aff
capare pN
p) aTyangezi
e De f>
tion-, su
en travai
r) HTyangczi
ob6ir 0z:r
1 'autorit
se fort a
creatures
S anV1 son


gale~ment exi ~ de plusieurs wahutu dec b0tes A comes- .e
toe annc tt les annees prc4dentes, soit parce que ces
ui fournissaicnt prs des prestations qui ne sont mnme
es par la costume, soit parce qu'un membre de leur famil-
pris la fuite. Ce b tail etait accapare par le chef.
aire e-st tr.nsmise -, Lonsieur le Resident. Le b tail ac-
r ''Tyaezi a t en parties restitue par lui sur mon ordre.
ext6riturement accepted les ordres de l'autorite europ6en-
it ii rest. :r.algr5 tout fort attach. aux .nciennes tradi-
rtout en cc qui concern la diminution des prestations
1, et le rcspct i~ la proprite dec wahutu.
est plutSt craint de ses ad 3 inistrrs 11 a su se fire
ls Bashir rc surtout a 1'intervention en;irique de
e curopeenne. Durant la premiere annie Nyangezi a organi-
AdroiteMent sa chefferie: tous sos sous-chefs sont de ses
Set excut n vut 6rcl ment sc ordres. 11 n'autorise rie:
ordre, mr~me pour ce qui concern les relations avec 1'au-


torit6 cropeenne.
s) Le tribunal inndigne a toujours
sibge Cela n'est cp.nt ps
marche r '. i"r~iecnt Tyancezi p
mo -; ue n t *f i n .r e po uC i r t rn. .e
Cle bruit qui circul Dcpuic cue
ayant remr-,uk 1 s urvCillncc d
sous-chefs sie cr rour lui.


bec.ucoup de succcs quand Nyangezi
une preuve quc cette jurisdiction
rofited'envoyer ses homes en ce
0 p-c lrbres en leur faveur. C'est
lque tcrmps Nyangezi, sans doute
o~t il est l'objet, envoie ses




territoire de Kabayaa.


15) 11 n'y a pas opportun-it de 6tac er certains Croupements des
circonccrip0ionS inii .-c- trlls u'cl es sont organisees en ce
moment, .--is 1 faud ratt c.'er au Kin-oco les collins indi-
qu6es au 12.
16) Le chef oiarngzi st Lien en court h Nyanza. I1 est tout devour
au Zwai .


Ruvuzandek-,;e t
de la furniture
vuzandekawe u toj"
qu'il Ie fournit
corrected e-vers I


1 ob~ -~~


a. L .
'urs o i zrai
prrfois ave
e '.l-aii, -a


i nga n 'eercce 2:C.u t
inga agirait cur lui
'autorit% europtenne
Tyangezi, L..usin:, a


er c aq
pour lc
de ces
pour i e


ctS
LAt 4


Ces

ret
1 in:
E. l

.ence
.drai
uir
v .4


de la part du iewami au sujet


plaintes sont sc-ns fondement.. Rt
p8t de L'.usinga, mais il est vral
ard. Ruvuzanrekwe a une attitude
le craint et ne 1'aimc pas.
sur Ruvuzandekwre qui au cas oh
t certainemient demander conseil:
nit le conseil regu.
Crane influEcice. Zusqu'? ce jot


I-

t
e


Uir


i e s'est pas exerc6e que je sacne, si cc n'est pour fire
er .ls i.p.t t u Bushiru, ce qui a 6t6 interdit. Quant aux
nts indignxs, les w.atuzi sont souvent encore attaches au
aais uni eicnt par interet. Les wahutu ignorent L:usinga
'zst qu'avec difficult qu'ils parent son imp6t. Ils ne
t aucuL b: +eficc dd- c6ptte d6pendence. Par centre celle-ci
ige ~ four:nir e. prcstations, et potr le Kingogo, d'envoy-
u rwnne unEn centne Ic travailleurs durant plus d'un moist
rdpbrPtion c'nc p-rL ic de I'enceinte du boma. Plusieurs
travai lle".rs 1 ::-.('2rrr-..r ct c r r outres en reviennent tmalade
s s~--aints 11 et r-a r r qut: si Ice travaux ne sont


pas n c-s1 iu t
gcnS du ;xa:xii d
vaur i:dips' i c
Les croup .-.;e:nts


r Ic L tor t encore en ton tat, les
'-5' A. .CO r erl v,
r.oli.snt la cItr u point de rendre ces tra-
- le s ., # e.
in.ciInc -.t a.cu .vntr d.pendrde du i.rwa.8ij


S. Or-~ilation social et Ifailiale
Rei:.l; Jo "" proprite fonci're.


18). Le territo
contr i uat
19) Dans le te
cons idCrat
be5tail cecs
fluence as
c leur let
nent leurs


ter
pen
le
son


port
is Ju
i cpensc
oblig


irt dc cLrLaya compt4 appro 3imtivement 180C wat
les) centre 14.500 wahutu. (contribuaLles) 1460
rritoire 1'influence des watuzi repose curtout
ions po'litiq 1 c Le terrain appartEie nt aux.' ahu
'ahutu est no:inreux. Toutefois, les chefs ont
sez consirablcr sur une parti e de la population
ail Les wahutu qui cnt r eu du bhtail du chef
clintt s113 Joivent lcs acconpagncr en route,
Ir cur baaEga, acco pi. r le missions tc. IUs
travail de la terre ct souvent le chef s'arrang
er dcs travaux pour le Gouvernement. De ce fait
es et e6vouAs.


Au rera 1p cenr- t di es


cneffs possddant


du be ta


par des chefs pauvres, les abagaragu qui ont
teraient idtles au premier. 11 pourrait en r
Mais par l'intervention de l'autorit5 europoe:
ra.ner. En effect, les chef e4tiennent le b6t
demis par le l.:waai. perdait :no seulemient ca c
ses troupeaux, appartepant a.u .va ,i 11 suffi
veau chef regoive en .m m temps CLu. son ccR:.i'a'
ce du bbtail de son pridcr:,ese,,r,- pour autnnt
lui appartenait pcs en propritn.


uzi (400
0,
sur des
tu. Le
une in-
nr gr&ce
devien-
les por-
sont dis-
e pour
ils lui


il chez les indiegnes
requ ce betail res-
6sulter des troubles.
nnt cela peut s'ar-
ail du vwanai. tUn chef'
olline, mais aussi
rait done que le nou-.
ndement, la jouissan-


que ce betail


ne


- -


17)


L:us

A 1
Sur
cel
aug
gro
Liwa
et
ret
les


men t
upe'i
mUi,
ce n
iren
obl


de plaintes




territoire de Kaoaya.


La rmun ret ion d e chefs
'tat actuel co onrser
car V1A rAt .cr-
b tail. La rI ::. A r I


elon leur -crite ne pourrani pas dans
'avantA.g de la possession de b'tail,
I. fortune actuelie du 'r.uhutu, c'est le
Frettrait cepec.ant d'obliger les chefs
.b-A.


et son-chefs d'orr ls r-i e aises par -- gouvernement
concer-at Ie trsavail des wahutu, car cette ruer. ration lui
pwcr L ttr it I vi-r- 1: i -nc.5pndait.
20) La fournitur de l'iapSt a Luj~nga et des pr:stations coutumiEres
est u'ne source de micontentement des wahutu. La furniture deh
I'r e 0:.:ein provo- uc cha.u c ann e des fuites d'indiCgnes
vrs ies territories -oisils, et exie plusieurs semaines de tra-
vail di la part des chefs et sous-chefs du Kingogo.
21) La Famille a la meme organisation que dans les autres parties du
a) Ruandi II semble qu 1'autorit du pore y est plus forte ici.
b) le marriage y est fort stable a cause de importance de la dot
donn4e pour la fexrme.
c) Cette roTt g-n5r2.le..rrnt cs2ecompoe 'une gnisse, d'un taureau,.
d'une vac-e ingwate (I'inriwate est unc vache qui est donne jus-
qu'aiu moment o, "l"e auSra mris as une vle. Cettc vIle devient la
propricte de celui qui gardait 1r vache. La vache elle-m@me eat
remise au propriAt'ire) ,n plus de cette dot, Ice :uhutu .!oit don-
ner i' uJ.ue cin uCrtc pots de Lidre c.t plus la. famille de la
f cinme .
d) Les pa-rents L olvc-t nourrir leurs enf'ants Is doivent les vbtir
au moment de la puc:rti, ct en pl.us lur donner des bracelets, de
perles setc. Ie prico ::1rcr l-0 Li";r.s OemandEs pour la femme
qu'il lui chois t.
Lee enfantr s coivc'nt ohtissanc aux parents. 1es les aident dans
letrs tcavaux.
}T .B. Est considSrd co:rn-e pcre, colui cqui a donna la dot a 1.


feiiame et o n c e u i -u i a cohabit avec
pas tD pae, Al fA"r.: pLut quitter I
nouveau mz-ari lqui p--ae sa dot, a droit
n.s ce Ica preCiire union. epe:Cdant i
ter ces enfants en paLrant un ttaureau p
se pCour une vle 11 oLtIent tous les
c) La succession : Ln cs *c ..Lort du pare
sc arta.^ent tous I c7 b ens, tC t fon c
vcrtt encsuite 'i::~ rcteni r leur mtre ett
En c3as "c miort de la mri
le. ic9ssi n i la fcm mr.i.e n'a pec eu
mari lr vacne de la dot. Si elle en a
rar4e f- l oiens .
f) Au Bushiru tingogo, Ie :nruhutu est prop
mille s'6teint, c'est le. chef qui repr


possed
et Buv
Le b4t
l'ont
legal e:;
en u e
sera p

serve
la mor
vacne
deux.


elle. Au cas oU Is dot n
'horLic qui cohabits, et 1
en mnme temps aux enfants
pare pt-ut en ce cas rach
our un garCon ct unc geni
droits paternels.
, les barons qu'il a eua
iers que le-,6tail. Uis di
eurs soeurs.
ere, le rmari prend touted
d'enfants, son pere rend
eu deux ou trois, le pyre


ri
en


e

e-
s-


au


6taire du sol. Si une fa-
c la terre. Les watuzi ne


.et en Genral pas Lc terre ici. Seuls quelques sous-chefs
u zan dek'7e e oss.ent un peu.
ail .app.rti t souvFnt .a. ?.t.:utu, en pleine propri6te. Ili
obtenu soit pcur leur travail ou per des changes. Il en eet
ient qui on~.t I Ltacil d,. chef, mais non1 en proprit6 Ils
n-t ccer.dant come il 1'entc-r.n nt, sruf le vendre. Le lait
,our eux, c..~ 2 cas oh le chef en man(uerait, il ira en
.er s. son r:uuttu. Zn c-s dc. prte ced la ,%te le nuhutu con-
la, peau -t ] cair. 11 devrA toutefois pr'venir le chef de
t de sa vac:- En ec ne il doit servir son chef. Quand la
aura eu plusieurs veauyx,lc chef pourrn tn prelever un ou-


- 8 -


0 -- A- A -- Aft


d"


,


'


4.'




Territoire de Kaba-ya


2n toute
sorciers:
visit .
Certain
ous scnt


circcns


de ce
tr C c


ta.ne .e Icur vie ls indicines consultant les
de raladie, en cas de procls, de voyage, d'une
.: cas .ari c, --it :.icrt darns ,leur famille etc.
soreiers sent en :.ieo te;Lps uerv sseurs .
Cout0 .


D. Irp8tc ct preczttions coutumires .


22) Au Bushiru Bwana L:vari il y a 494 cottribuables et 4150 tetes de
betail. Au Kino o il y a 1 0305 contr tiuaCIles ct 7123 t tes dec
gros betail.
23) ist du Bu ru a t peru precuC totalee nt au poste. Les
co trituL l c
contriUuables 1'apport~aient sous la conluite de leurs sous-chefs.
Quelues retardatar ie 'ont py au cef ..^ ierc accor.mpan"6 d'un
sec ret2ir2 ind:ii ne ;i inscrtvai&t c nuaero de 1'acquit et le
nora du contribuaLle. On: n pcut ps avoir tout confiance dans
c s so c,-rr route: coa'iSnce dIns
les secr6taires ct dans les chefs.
Au Kingogo, avant le mrois de juillet, 1'iipSt a 6t fait en
pattic par los s cf rct sous-chefs accompagn6d de secr6taires Un n
parti a 6t6 pay: n. posted. De-uis ois de juillet, 1'imp8t
qui restait a toJ pergu au poste ct en couru des dp3;acements du.
dl ri'u'. On ne peut pcs avoir confiance dans les chefs et secre-
teires indi6nes
Le del6u(, au course d j sc d2Iprce.ents contr8lait le paiement
dc 1'impot au rnoycn dcs re.istrcz cu sont inscrits les contribua-
hle0s L t e numAro ?e lXur acquit.
24) Ot tc cx:pt+. les in L ide t ~- ls peuvre qui ne pouvaient
pas payer l'ipSt. I1 n't pai *t tanu d. corpt.e 'du nombre de ces:
crexiptions .


2) Les prcstantions c i ct urc fries .u vafi
coutu:s, et i p4rti: s p.r. f--,ille.
28) Au d'ut dc cctte annee Tycrn:gzi tentt
vivres non pr6vus par 1U coutune. II en
sur I'ordre dc L.:usirna.
Ruvuzandek:we st ,-,'dr imnt c. retard p
l'ippot K:e ELusinga. 1 friut lui rappeler
Les prestations sont a:ontries au posted
27) Nyanza. Tlles sont accormpagnLe cld'un board
reception pnr le D561gu6 pr:Es >e usirn.ga

,USHIRU


sont precisees par la

d'envoyer aau Mwarni des
5t6 emp^che. II agisse


our la furniture de
souvent ces presttiona
avant le depart vers
ereau qui est sign po
et par Musinga.

KINGOGO


aiit


ur


'.u m


Mi el
Haricots
h 1,30fr
Houses 2 20 f
Biere au .miel
S20 fr
Paniers C 2 fr
ieBre de Lananes
a 4 fr
Houses usagees
h 5 f.
paraverts 1 fr
Bracelets a 0,10
Couteaux 2,00
TTattcs r 5 fr


50
50
K
100


pots h
charges


40
dec


fr
25


2000,00fr


= 1625
2000


5
10


1


,00
,00


00 100 !
20,00 I

40,00 I


78
210


258

85
37
228


I 440
I 40
! 4000
2
J 44


3120
6825


,00
,00


* 5160,00


1700,
74,
912,


00
00
00


- 2200,00
- 40,00
= 400,00
= 4,00
- 220,00


g)


!
!




- l0 -


B&tons ferr6s 10 fr
Haches h 20 fr
Paniers h 1 fr
Taureaux a, 150
Plats en "ois a 2 fr.
S lC fr


20,00 f
travail


r


2
S 2
! 2
10
10
S 2
! 4


w,



U


20
20
2
1500
20
20
80


00
00
00
00
00
00
GO
00


2500 = 5000,00


p.r contritual lc
" "


5785,00 27317,00

.: rCingoco 2,65 fr.
du Bushiru 1,23


Cet cart -st dt. I'occupantion recente du Pushiru par les watuz
qui n'ttaient pas organis6s dans cette province.
29) Jusqu'." ce ;our j" n 'ai prs recu e plainte des wahutu. 11 est
probablc qu less c= ncs3 t scus-c:hefs prnn rnt de l'indiGEne plus
qcuc: l' couture n'exige.
30) 1e Kingogo, fou-rit -n plus dcs prest-tionrz cn nature la main
d'oeuvre pour IL reparation d'une p-rtie du bomae de Musinga. Ce
traaFil dead:: -, r-:,iiriium d'un :oi3 ~eain d'oeuvre pour cent.
irndizncs environ. Ces r parCtions scnt faites annuellement. Les
indigenes doiver.t Ifoi'.rir tone le :.-etJriaux nucessnires : bali-
vaux, rocaux, lies, ct rcfair~c' le parties du boma qui doit
"tre entretenu pcr le KinOgao Lc. indigCnes ne regoivent ni lo-
cement ni ncurriture Ils sort nourris par leur famille qui r6gu


I


lirc:.nent envo
travailleurs,
La r-percuss
grande ROguli
che vrers Ie mo
Chaque annee
teints de-fiev
indigenes sont
La li.mite des


ie
une
ion
.re
is
pl

re
pre


les -vimres ncessaires .
quantity importance de
sur le d'veloppement d
. en t ce travail devrait
de juin.


1'


recurren
rts trrs
stations


Lc muhutu e pour .' accuse
sait corbicn le mutuzi es
est n6cessaire ,e roppele
gouvernement et quand un


Les prestations


les
ou s
sont
sont
par
si 1


consistent


II
po
es
sc


y a done
rteurs de
cultures n
fire en


en plus des
vivres.
'est pas tr~s
saison se-


indigfnes reviennent de NyA.nza soit at-
tc soit dc malaria. L'an dernier quatre
peu de ours apres leur retour.
coutumitires n'est pas respectic par tou
r ses cnefs 1 craint des repr6silles et
t plus fin que lui en cas de procks. 11
r C? chique occasion les prescriptions du
sous-chef est pris on defaut, le punir.


en travaux


de


families envoient un des leurs pour
ous-chef. 1se doivent fournir la hou
surveill6s par un des abagar, u du
mal traits par ce surveillant. Ces
famille chacune de celles-ci fournis
n famnille est asscz nomTLreuse. Si I


breusc, le chef s 'a
dc' autres.
L'autorit6 curop(
des regles .rmises
sous-chefs ont ,t,
s'y conformer.
33) La corvee dite de K
de Kabaya par tonus
t entretenir le feu
femmes A veiller o
rats Ctte corv.c.
tent abaissos. Cett
vatuzi ayant fort p


.rralKe


culture
cultiver
c Et leu
chef. As
charges
sanrt un
famille


pour fairc tr4vaille r


: chaque lundi
le champs du chef
.r nourriture. Ila
sez rarement ils
se repartissent
home par semalne ,
est trop peu nom-
celle-ci avec


fenne surveille c.utaot que possible d'observanee
en 1928 concernant lt travail du buletwa. Deux
proposes pour .trC dmlis pour avoir refuse de


ularira est p
les c;-efs et
dsns la hutt
ur la s6curit
repugne singu
e corvee est
eu de pudeur.


rA. Ltique e
C) C. -I1
c +W6*~I~r


darns tout le territoire
s. Cette corvee consiste


e du chef et dans cells de ses
6 de 1'occupant, a chnsser les
lieremrent ux wahutu qui se sen-
d'nutre part assez immorale, lee


Serpettes "
Journ es de
S24,00 fr


Soit


.*


- -AL -


-


)






Elles present 1ourdce:renr
leur frueuesce. Le plu; ,e
quatre ou si:: .o:r.es n se
C'est urne crvrc i-uc,
se passer 2 e gardiens En
tail so3rt '; oyinxit .


sur Its rahutu en reason aussi de
tit :-Autui, n'antc par example que
lerrit pas passe de gardens de nuit.
car Ie py's est suffisarinent calme .pour
:;rala d'ai~leurs des gardens de bd-


E. TRAVAUX PUBLI CS .
------------------------------------


Des dr dits out 6t1 accordsI


post, sur le UAc
de 3Z,000 0 rancc a t
Un credit 10C0O
depes6e pour la cost
ces travaux sont pa;'6
ses ordiaires sont "
salrirt pa:- au p rso
prls le co't actual d
Les travaill'.ours cont
quente par journey I.e
que. L- salaire pay6
autrc in,lig'ne est d'
ture, soit environ I
2,50 frs actnue'-l,-t
11 n'' a n.s eu ce s ccSsa&ires n. conctr;'..i
Lcs travaux :e c- L ;
tes no sont pcs i:i put
Actut llemrent cent tra
dc I licioi de :Lure


la 'Tiavarongo, qui
p.r le Syndicat t
Ces travailleurs
te rmdi irc a 1 a S"
et sot o r00mplacst
Les entreprises
pas Cencore en.a: 1
2Llc r n'en sont .u


crdinai


KL'U' tic';
's par i
;ortees


r



0


on, 1928 pour la reconstruction
e. Ce credit a #to6 puis6. Une
c b cet effect.
Le LuJuget extraordinaire 1928 a
,de 1 .route Rulengeri Kabaya. D4
3yndicat minifr du R2uanda. Les
'aprzs les ncesitAs, d'aprs


du
some
s o' Mme

ete
epuis'
d6per
le$
* .


mnnel civil les annes precedentes, et a'a-
.es rations.
pays en c-e r.or ient au taux d'un franc cin-
travail, pour l.s travaux d'utilite publi-
chez un inig63ne qui lout ses services A un
erviron I K de petits pois plus la nourri-
K0 de petits pois. Au total cela revient b

f.icult.S pour trouver Ics travaillurs n -
-q 4- \J ^


d.cs routes


va ;.


su
- --
' *


SorVt ira

.fe l s
&.pr's c e


dc C


35)










37)


temrps.


travi II


-e
co r
F'u


trtv .ux2


prestations dues au::
Sont recrutcs pour la
les travau:: de ln rout
lir- Kabaya J Nyanza,
ents travailleurs sont
s par administration
ravaillent que durant


tr vai lleurs
re permnanents
p rp r rato ires


et des pis-
chefs.
construction
e longeant
et executes
recrut6s.
par l1'in-
une semaine


permranents, n'ont
dans le territoire.


F. PERSONNEL PTDIGG2NE.


5 ) L-s. s-crdtaires indt:aines sont uane grande riac pour le di6lgu .
1 tiennec.t les registree de rccenscement au i.ioment de la ercep-
tion de 1'imipt, font office de greffier au tribunal indicene, et
dtinterpr tes ls acco::ipli sent parfois des niesions chez les
indi-ines, pour introduction de nouvelles plantations, de re-
Loise-ent ou encore pour des enqutcs. On ne peut pas avoir trop
de coni'iance en cux. Ils sont tres rapidement du part de l'un ou
de 1'autre cnef, et cont pa' cons"i'uent enneris de ceux qui lui
sont opposes.
39) Les policies sont pe, satisfaisants. lis furent recrutes dans la
region do Kabaya et du LIulera. ls n'ont pas de formation opeciale
1ls ont appris quelque peu 1'1colc du soldat. Ils servent de gar-
diens "e I' prison, -portnt -ec convo cautions, surveillent lIt marcn46.
On ne pent pr-s :cur confier des teaches d2iicates en g6n6ral, et ne
sont pas cprls les C'oprecr u:e arirstation un peu dangereuse.


C. .
oi0 c
c ru t
.no L


- 11 -


. .


..~ C: C L 1;
v L 3'' Y ~d L~. 6:t


cuf ,,





Territoire de Kabaya.


B. snseignemert.


40) L'e'-seie ement est
Bla cs de Iu ra.l a.
oons et 18 filles.
Le pro rarmoe des co
I y a vin.gt i.;-stit
Le aou tre des journ


donna par la 7iission des
3n 1228 l'enseic'nement a


est celui du

:e pr,-'se'nce


r.ev6rends
ti donned


Sprcmier degree
sur 24 cat4chi
ne :.i'est pas e


du
"tec
ncor


Peres
S 360 gar-

Gouvernement .
instituteurs
e parvenu.


I INSTITUTIONS


RELIGIcEUSES.


41) 1. n'y a dC-s 1 tArritirc de Kaba,-a q-.e IV LIission dcs Reverends,
Peres lancs. Leur missionn princiC paC est Iuramba. Une Meission
situte e Ramibura cCt tuellem'nt i. occupied. Elle sera destine
probablenmert 1('istalls tion de prtre:s indicenes.
La mission de .:ur m' a a tc foendce en 1924.
Le Superieur un est le R6v:rend P're Goubau. 11 a conmne auxiliai-
res le Rcvire .Gd Plre Casser et Ie Frere Louis.
La mission a 38 succursalcs confides des catEcihistes ct situees
aL:urinda, aTiamitanzi, R-uvumba, Ruler-bo, Kavumu, Shira, Tiagishu-
bi, Rongi, Gitarama, Mpara, Kalera, Matare, Gitobe, Muhanda,
Hindiro, Musagara, Bihandagaze, Kiziguro, LMwendo, Gahima, Kageyo,
Bukonde, MIuhororo (Kalehe) ,Kinanira, Mjutake, Nyargumba, Buhuma,
Muramboa, :uuramrbi, Citcra, RuLarc, Kirenco, Gihira, Mumra, Kirwa,
Gasura, Rugarazfbiro, L uhororomubi .
La LUission de Muraamba posse un dispensaire oih 'an dernier
7500 rnal-ades out 6tt soign6s.
42) Auctue autre l'isio. qcue cell des Revdrends Pires Blancs n'existet

I. TRIBUNAUX INDI GENES,.


Un tribunal indigene fonctionn
temps que le dle1gue au course
Le Tribunal se compose d',un
crCtaire indigene fait fonctio
devoirs du ministare public. U
permiet un roulement de ceux qu
renouveles c'-clque se:maine. Le
fois que l'occasion s'en pr6se
sont chaque fois present s. La
contestations entree i. dignr.s.
des de 200 fr. Le triLunl si.
di nanche.


e Kabaya et se deplace en rame
de ses tourn6es dans le territoire.
jugc et de cinq assesseurs. Un se-
n de greffier. Le juge remplit les
ne listed nominative des notables
i sont appel4s sigCer. Ils sont
Dclegu6 assiste aux seance chaque
,nte, t les cas embarrassants lui
competence s'dtend toutes les
Le tribunal Yput 6dicter des amen-
-e ch:qie jour sauf le jeudi et le


43)


el 2m




- 13 -


Les indignes viennens parfois deiander 1
1'autorit( europ6enne. c,. ce cas l'affaire
gu intervient pour rendre ex4cutoirc les d
au cas ou le co nd a:rn refuse d'accepter la
Les incarcerations ne sont plus pronounce
dig.ine. Les dten" s t-0ient incarcers la
de Kabaya.


4

d
s


intervention de
.t reprise. Le d616-
lcisions du tribunal
.6cision prise.
par le tribunal in-
maison de detention


J. ETABLISSEIENTS COMMERCIAUX.


A Kabaya
1) Husein MTeghji,
2) Pardan :Landji,
3) Juma Osmnan,
Jamal Kaba et She
parcelles qu11's
Les erffrircs de
articles ce tr:it


r


C-


Ces etablisseer.tc s
fires d'im:portctioc


indi en, -crcnr t scaMili.
g6rcnt indi;gne.
grac.rt swahili .
if Gulamalisha, indiens n'occupen
vaient ioudes.
ceCY P n CO ci.qte rce e o t : la
1 a ch-a t de eu


t pl

ven


ont succurseles et ne traitent
, d'expor station.


K. AGRICULTURE POSSIBILITY D'INSTALLATION
POUR LES ENTREPRISES EUROPEENNES.


46) A 1'Est et
de tout cdro
Dans ccs rd
t+ de In po
C ependan t,
aucune cult
pentes du t
versit des


au Sud-Est du territoire


it et qui ne sont ps
ios 1' cri I +cltre e.
pulation :noindre que
il n'existe aucun pla
u re m6canique ne pour
errai~n. J'esti:ire qu'u
terres suffisa -Lment i


il


indisp
st rIo in
car- le
teau d'


ra
ne
nt


y a quelques
ensales aux
0s developp6e
restant idu
une certnine


ter
ind
et
terr
ete


.us es

ite des

pas d'af-







res libres
igenes.
la densi-
itoire.
ndue et
bent % w%


Ure centre en raisuon UCes
entreprise europeenno ne trou-
eressantes.


47) L'etendue apprcximative des terres cultiv6es par les indigneis
et celle des terres en jachrIe est de 25000 Ha. Les terres reser
vees aux p-.turapes ont aepproximativement 35000 Ha.
Les indigenes disposent done d'environ un hectare de terrain par
habitant,
48) Petits Dois environ "800 he. ensem:cnce:ent vers septembre et oc-
to bre ; rcolte vers la fin doce clr et janvier.
2e ensemencement vers j cnvier-fivrier et recolte vers avril-mai.
Haricots: e-nviron 2500 ha. enscm encement vers mai r6colte vers
novcmbre.
2e ensemencement vers novetire et recolte vers mars-avril.
Sorgho : environ 250 ha, enscLrencc.ent vers iai-juin et r6colte
vers f5vrler.
Colocase: environ 23 Ha; plntE vers octobrc, r.colte-vers uin.
patates deuces: environ 1500 ha. plant et recolte toute j'ann6e
Bananes: environ 250 Ha. plante et recolt4 toute l'annee.
La jachre est pr.ti-iquee. Un champs de petits pois apres la r6.
colte est laiss6 en repos durant une saison seulement, par exem-
pie un champs semen en janvier, sera recolte en mai, restera en
jachere jusqu'en janvier suivant.


r
i
I
-t
I'
i
1
I
r


I


dm+ -, i +- ,,, c -i






S Pour les hari
que le sorgho
n4e suivnnte
se ul e:rcent deu
L'importance
Pour les hari
Pour les pata
d) Le rendement


4O
cot
* I
il


cot
tes
des


.nviron 2500 K
3000 "
2500 "
3000 "
4000 "
6000 "
2000 ."
Les petits pois
Les haricots
L' eleusine


Le
La
L'i
I1
ass


mals et
cul ture
ndigine
se les
ez cons


l, I'indigvne fait
1 rcoltera les ha
ne cultivera pas c
rs plus tard.
la jachere est : p
s et le sorgho 300
300O
recoltes danr des
c :-.a's 1'hectar
de sorgho
d' 6lcusine
de bl6
de patates
de ,ormes de terre
de colocase.
donneo nt environ 4
"


done environ


le sorgho"
-ourrait t
ne poss'c
pro cur.e .
idrahl~e pr


Une parties des
Le pri;: en est
II y aureit
pour la fourni
g ne, qui s'us
server le mhrmee
duitcs par leb


que la ho
11 laud
raient mi


ue
ra
eu


Soues p
actu.ell
tilite
,ure de
tz&s v
profile
*r- *' r e


:ais ils


t


c


re a
que

vi en


Emo nt
de pr
houes
ite .
-' cet
ds Pe
s fon
d3P


dix
.houes


meli
c da
t du
otnt
I-\ 4-


30
30


cette culture en m~me tempd
ricots p'uis Ir sorgho et 1'
e clatnps, il l'ensemencera

our les petits pois 100%
/4


e


conditions !normales est
. Haricots 2500
Petits pois 2000


fois
fois
lois


30 fois "
oree par la
.ouc pour to
ns le terri
Bufumbira
de r-uberuka


* voir 1'i
on noil"
II sernit
outil A
res B1Ucc
t reforge


20,00
nterv
cur n:l


la quan
W


tit6 de
It N


an-


de :


grains se-
m-e
go w
ft go


collaboration europeennr
ut outillage agricole.
tire ~nnme. Une quantit46
(territoire Anglais).
en territoire du Mulerai
fr pibce.
ention du Gouvernement
4tcl que la houe indi-
4- q w e 0 4 N 0 l ,f


c.pcenuc.ant impo r-antL e coTn-
ctucllement des houes intro-
s, sont fort pris6es par les
r pour avoir le mme module


mille houses par an, car elles resiste-
indiflnes.


L. PROTECTION DES FORETS.


51) La fort a du couvrir tout le territoire & une 4poque encore rap-
prochee. II cn re'"str nccore des vestiges sur la rive gauche de la:
Mukungwa au Bukonia, ainsi qu'au sonmet du Ndiza. Les Abaramba et.
les abagesera sont venus sc rdfugier dans la forget et ont entamie
le ddboisemet Peu n peu se sont ajoutos h ces premiers occupanri
des indi esnes ve.nant de la rE6ion de Rutshuru, du Mulera,du Nduga
et m1me du Kivu au Congo Lelge. Au r~oment du passage de Rwabugiri'
il y a environ trernte cinq ans, le Bwana Iwari, et 1'est du Kirgo.
go sont deja deboises. Au Bvana Kwari il ne restait plus que lea
arbres trop gros pour ?tre entam6s par les indigenes.
II y a vinrt ans la fortt s'3tcedait encore au pied de Kabaya, lei
long de la Gitsnic, ct on coupait encore des bambous sur la rive
droite de cette rivi&rc. 0 citte 4poque.
52) Depuis 1'occ ;t rion dc Kabaya en 1921 la fort a reculd d'envi-
ron 7 Kmm. (soit environ 800 m. par an) a hauteur de la colline
Rubare. 2n effet .n ce :comcnt, les in+ignes coupaient encore
pres de la Gitshie le Lois de chcauffage pour les besoins du post,
a cet endroit. Des barLous se trouvrcient encore sur la riye droiti
de la Gitchic au pied de la montagne Rubare, sur Gisebea,


d'ici.
it environ
x que lIe s


le


indie, es ,






Le deboisernme
o1 progress
Les D4leguis
que mais ils
fense Depuis

disponibles.
La fort a
de defricher

5 tio3 :a e r ic
53) La superfici-


lle se co
II ne rest
Imivu, q
un cOis Pl
Imihuriz
inf:ricur
D' atres
tes et ne
1' iminiani
L' mivu
rest envi
resterai t


0e p


e,


COY'
au

con
a,
exi
ron


it n'a pas eu part
e d'environ 3 aKn.
se sont tous oppose
auraient di avoir
, 1an i ernier des
Ces credits sont u
Los travaux sont p
ete delimitde et d
encore au delo des
i rcte.

ce- -o)rt.s eNIstc
S Lta t :1c ''am
ci, '.n o, ois O
^ .travillant as
Lois jL .luc. de bonn
prciner.
s crac t0 e xi 3t ^t en


ut
sur
es
le
crc
til
ous
dfe
li
e V-


cete allure heureusement, mais
toute la lisibre de la fort.
a cette destruction systemati-
moyen de sanctionner leur d6-
dits ont t6 accord's pour le
ises pour boiser les collins
ses activement.
rse a "t' faite aux indigines
mites indiquees. Les sous-chef
Ze srv illCInt pas la conserve-


s


ntes est d'environ 45 Km2.
ous parsemts de bouquets d'arbres
es suivantes :
charp;nte et de .enuiserie. C'est
se z Lien.
e qu .lite pour la charpcnte mais


core,. mais ne sont oas


viennent pas pour les trayaux...Ce sont :
1' imihang -- / <.
ate en plus grand nombre. On peut estime
un tCeRn illier. L'imihuruze &st plus ra


e CO rc


en i ro n


cinq h si:: cents.


r
r


int ressan4'
1' imisekera,-

qu'il en
, et ii en
*


MI INDUSTRIES INDIGENES.


Les principals
1eT du l o i -tn 1 rs
Le fo3r est retir
dant. L'indigIne
mineral. I1 util
des soufflets de
o u rnt e a. ct e st
h la confection
tils necessaires
Les forgerons


400C
ticl
Le
peti

Le
leus
teus
AprE
nouv
fond
sant
sech
temp
font
L'
bien

rnes .
impo


) h
.es
s
te
us
1' -

e.
e.
s
el


oues ,
sent
r rtis
s pir

potic
1s
En f
avoir
le ca


1000

Sins d

d e
rs 30
j' I


o:n t un
, danDs
s s ; rol 1


industries du pays cont: industries du
t rri h .
1 de 1'Itare. Le minerai est fort rich&
construit un petit four en terre pour
ise du" carbon de bois et e sert cormnce
force ordinaires. Le fer en fusion sor
Lattu au mioy:en de pieces de bois. 11 se
de houes, de lances et en general de toi
\ 1'indieine.


produise
serpos,
.u str p
u bois c
pour la
ruches.
trouven
-, U. ;


pa
qu


nt par
600 c

clfect

C pr
t rL o
tcrre


.te con

'ils v


4.3
euli


, en pr rssmst les 'coudins
Sa rr ain, ls parois et
ier tres lentement "- I'obr
)s ils le pl2cczc au sole.il
cuire au moycn d'uIn feu v
industries des forgerons ai
que la boisalletie sont p
re elles sont app.16es a r
Puis pcu peu elle-s evr
r s .


an


r

t
r
u


fer, cel-

et abon-.
6duire.le
souffleri
du haut-
!t ensuite
ts les o0-


appro xim ativerent:


outtaux et 500 lances. Tous ces ar-
t n f: sufficient pns A la demand.
,ionnent des plats, des sieges, des
action de .a bi re, des instruments.
oduCtss sort ve:ndus sur piece.
" se trouve de la bonne terre argi-
avec une poussikre de roche shis-
tante qui est roul4e en boudins.,
1 de casserole, form. le fond de.ia
ent )roduire, ils ajoutent h ce
d'argile tout autour et en les lis.
enfin le col du pot. Ils le font
e .urant plusieurs jours. Apr~s ce
, et apr's dessication parfaite il.


1f.
nsi que celle de
rosperes. Darant
endre de grands
ont disparattru


s potiers aussi :
de longues anaoe
services aux indig.
devant les article
V. "

t **


D





Terri toire


T/ ,IUA2GIL Pn- TECIAIRE.


autres ini
11 n:'e icte r


1.~.Fic


-V c~Y .,t
,- *r* C~--~ -
2.e '. &


conn.e les soldats


,, ~1 i ~; ~


" Kabaya.


0. RAVITAILLIEMnTT


DES CETTRES


EUTRtOPEENS.


Les achatvs e vivres et de Lcoi de. chauffeur
di5'e ect apport5 par toutes ls collie
tour et fournissant proportionne llernit so


vi vres


sont pays au prix du


Les chefs louent


les vacheft%


et le bLur au: ,uro piens .
:ainc afin d'dviter la mort


za francs par ;.iois,


La via-.Ie


alit5,


et .par vache.


.iarcho


pour le pers
chracune ayant
n importance.


arux; i~~~d-~ies e


i lait necessaires


Les vaches sont


des


veaux.


dd bouc1 rie est achet4e sur


Ie dL u-, a'3 prix du our. La
nel indic.L '4apr s la ration a
restc est ve-ndu aux europ ens et


chair est
laquelle
aux noir


chlang-es


onnel
son
Ces


in.


pour le lait


chaque


LE prix est de quin-
KarxpXt'd


pied aux indigLnes par
distribud.. au person-
il a droit et ce qui


qui


en d6sident.


C' i
CoQtd U1 U rat i o.


Le cost de
2n j anvier
f v.i e r
fevrier
mars
avril
.aai
juin
juillet
aoft


l.-I ration
1929


septembre
octobre
Au I janvier


Au mois de
la ration


a 6te
0,94 fr.
C ,098
1,05
1,14
1,33
1,55
1,66
1,G6
1,49
I,2


j anvier
co1tait (


1928


lataya, le
Le Dele6ue
(s6


6 novembre


1929


) J.DECOSTER,


56)


ou les


P


57)


./ / '/"


/f4 I


fr.


r
C~T)~---


*J -


"S


0,5


de Ria)aya,