Introduction—Ethnographie et ethnologie. Abus des termes tribus, clan, famille (Goyu-Pages). Onomatique vraie—un seul ob...

MISSING IMAGE

Material Information

Title:
Introduction—Ethnographie et ethnologie. Abus des termes tribus, clan, famille (Goyu-Pages). Onomatique vraie—un seul objet par nom. 2 pages. Jean-Marie Derscheid Collection
Physical Description:
Mixed Material
Physical Location:
Divider: Reel 1

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Rights Management:
All applicable rights reserved by the source institution and holding location.
System ID:
AA00001888:00001

Full Text



'w, ,--..- ""



. *. ", . *
:. . .'
' ', .'
!^ **'':-. ..



(.




4...












l4,- 7 -
yAL ; ;. .
,2-' '.
;. '






'^ ..- ... '
|;:V,' .V *'
,--* ".. '.'












^*^*, .. ,*
,*:* *


j


Lora u'on ch.rche *a coxmpren :re l'tvolution de aoci t9a humaineB ausal
differentea de la notre cuo lo sont les peuples centre-africains, l
convent de tsnir co-pte de ccrtains f-cturSa qui ont modlec nos propr -
BociKt4a euro pennea, f:ctu)dr8 yan ar i depuis une 4poque si rocule
que ie^.ra effete nous Zn -lln.t tcut naturela, *t ame invaparabless
de tout proraS noraIl dar.n notr, cWspce. II nouj faut uIn Mvritable
effort intellectual pour sans cetso nous rappeler que lea notions lef t
plus 6imples C noa yeux peuvent etre singulibrement complexes ou a^me
inassimilables pour lea rerisentants actuels d'autre~'-acea ,et d autres
cultures. La r^ciproquo eat d'ailleurs tout aussi vraie.


S


Un trait commun 'a 1'histoire de toutes les civilisations eurasi&tique
depuis les les Britanni-ues jus-.u"a l'archipel Nippon en passant par .-'
monde aediterran'en, l' ile Orient, l'Inde. et la Chine, fut acquisition ,.-
de ldcriture a une poque relativement recul'e. Les consequences d.'unie
telle innovation furcnt per la suite, au noins dans notre parties du monde, .
fortement intensifies par 1'invention de 1'imprimerie dtabord, et enfin |
a une pocque beaucoup plus r-.cente p1ar 1'instauration dtun enseignement
gdneralise et souvent stancdardisi et obli atoire Lee avantages immensosib,
qui en furent en Euro.c lo r'sultat n'ont pas -t8 sans es aocompagner de
certain effete n->ifs, pour no -as dire funestes. Le contact direct
avec la nature, lIs quslit,'s personnellea d1observation ont incontestablaot..
ment rctro-radd en r'sonco d'un Liode surtout livfesque d'acquisition des :-
connaissances. L'instruction ricnn e en s rie r4duit incontestableent
le cachet personnel do lt -.-n 0 oen -eublant le cerveau du plus grad .
nombre des individus d'i-'es pr-conues frappr'es a l'emporto-pie.oe.
Enfin, -et c'sst i le '-ci;t -ur louel is voudrais insisted, nous cohstAtQi
dans nos soci,-ts Euro' ena s 1- dis:prition proscque complete d'un dea .
elements qui iupr'.nait ;it cidelait de la fagon la plus puissante lea
soci"ts analphabetea; jIC v'-" (rlcr de la tradition orale.
Q 'on ne .'ohjocte .int ::uo los .euples illettr a sont fataleiment
des peuples primitifs oi. brbres. 11 ne :asa fall 'a la pensae hellbne
attendre I'-criture pour c-n--..drer los plus brands chefs-d'oeuvres, de a-o
poosie '-pi::ue, los o:oa o o- rix:ucs --ar exe.uple. L'on peut mie^e dire
que chez tous les c.-peoles o uto culture 10 d-veloppemaent de l'art e4t #.
1 intelli ce ntelot plut t prc'd lar p,-c 1 e .crite au lieu de marcher -do..
pair avbc elle. Cela su ose n'cesssire-enrt l'exercice intensify diune d 4
nos facult's, l :- .-:oire, ui at sans doute aujourd'hui en voie d'atropb.he.
pour cause d'inutilit J'2 -lfoi... L'- f- ilsse de notre aemoire prefe.
ne doit tcutofoi. p-s rc .r. i.-r son-e3ti'er la valeur de cettt
cul," chez les eu ls illottr-', et 1r. r6le .u'elle a jou"' dan3 .,
scrupuleux de traditions r.fi ill. nires. Trop souvont, pour
oderne, sL !1s oc..oa "ritS et les .crui.e.ts lapidairos conttli
l'I,.lusiacn ds 1 A- 1 o -s3' do 0ouch.-e on boucho au co
.nratis, -r i 1-.. .. *; iori sup.cta do fantj ...
C'est la -- ""tti '^: u-cr- ire rtiscintifique. n-efn R
'on on co-tat -i ul3 ... :rt" > o-.- r- t' ions de r.' llc valour :i .
n- re con.isa ce tre d *.: co. olr, mv d'ctre les cIer
chcurs -. t f- i 1 --- i ,.-. -'! -1 .'r d s tr-ditior ini. en
u1iI rS-t s" '"3 r'-'"" ... '. ""-) l'Ocan.ie ou du Contient
nc.l, i:r


.~l~JD4~d2.. Ard-l.
LAS &vZa4-










sur ~ ~ ~ f re Coc5- ind~m s~~:eetirel en


&t ra d U it I ea e'spiratioria. AU:.: -re*UX du vrai ASr 1"4
as t. m~eme lajr r -ts 1a 1,tii
aemtakblaes po8~ s,7sar zes tar cetreso Le m~i idr"
id nin rouve sa juat if icat'ion dns Un yaa
1~COMI~m des ~or+,-Is toute innowntion a ppa rat4t #4
Sdntrueet'n~c s~r e. Je iesouviens'-
r i~olbntairement 1la c on tterr at ion et Ile s can~d"l
r1 adiie 'parce.-ej av r ',it, constrti~re pou'r
a*18lmt du~ typNe indi' 1 Yanis pourvue de deukxp~~
eaa rtin 4du mfonde dJ-n- a~ le y. ire-
a Z conclusion de eette 1-ren-thesee ne puis o
.api al attrbtr~ ai traditi on et .&4e4

>. tud'.oa -ens euble. auj ourd hul.









'4A




k4








Ai.
13