Benediction et pose solennelle de la premiere pierre de notre groupe scolaire a Astrida. H. Bonneau, Vicaire General. 9 ...

MISSING IMAGE

Material Information

Title:
Benediction et pose solennelle de la premiere pierre de notre groupe scolaire a Astrida. H. Bonneau, Vicaire General. 9 pages. Jean-Marie Derscheid Collection
Physical Description:
Mixed Material
Physical Location:
Divider: Reel 1

Notes

General Note:
Between pages numbered 5 and 6 there is the text of a letter explaining the absence of Monseingeur Gorju, and page 8 is labeled “Addenda: Lettre de nouvel an de Monseigneur Classe.

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Rights Management:
All applicable rights reserved by the source institution and holding location.
System ID:
AA00001835:00001

Full Text

.RnEDICTION ET POSE SOLENXTELLE DE LA PREIHREB PIERRB ]s IO "1

GROUP SCOLAIRE A ASTRIDA.

I1 y a de oes odr6monicstoutea simple et toutens Va .1.
35feM*,qiul par un enthousiasme spontand et uannlnm e la s M m
di l-aplea dvdnements jusqu'h des manifestatlona natonales "
tOre sAaOe garde le souvenir....TELLE fut la odr4Monie de la
i. peidbre pierre de note Groupe soolalre!
S Ut so fut & prdvoir! "L example des "Grands'est la rbgle de OUf
i-es intidrlurs' enseigne le vieux dioton.,...
Do la part de Monseigneur Classe d'abord,personne par6i =
seulament douter de son affection toute partioulbre. pour nI. f|
seol@ re.0e owur paternel,qui 11 y a quelques oura seeulmet,M
talt oette lettre si bouchante de nouvel an que je ne raLsate
ltter en addenda devait ndcessairement mettre en branle toat .0
i*e son domain pour faire de la cdrdmonle une ftoe grandiose.
It notre trbz estimd Gouverneur? Sa lettre dn 27 Adoeabre s0M'.1
alt. d0j prdvoir que jamais appui de sa part ne manquerait:
*J'aooepte aveo empressement votre Invitation noas do-rit l
"ontrer ainsi toute 1'importance que le Gouvermement attache b X
que voua allez entreprendre et don't la odrdmonie envisage 1
le2 ulAeant intd6rt,de mardire A frapper 1'esprit de la apo
-O r0daonie toute nationale,vous le dites trbs lustement;a sil
Je,d4s O aintenant,la participation de quelques grand ohefts
et de l'Urundi.Par ce mrme courrier,je done deo instructions
U.sidents pour la rdalisation de cette parties du program.'e".. :
x x2
.a semaine qui pr6cbde le jour glorieux eat aotive,fivoreuse.,...
,out le Poste d'Astrida et dans lee prdparatifst Partout lu
vient plus pr4oipit4 que de coutume de tout ce qul 0ooupe q.e .i


dans l'Administration:
-amener,... tribunes &
oonnaIt quo la parole
des ohefe qui y 'font
Sla 'a-dthode foraine
architeotural du mot!


construction! A nos bA
o'est la vraie prdpara
toute laoune combl6e,t
proolaae,maise..le P.
strutlion de deux trib
aonauental!...C'eat la


logis h appr@ter,route k& nettoyervLm
oonstruire! La Plaoe publique,qui d'ootIU
prolongde et paresoeuse dea 'oausetteo *
la cour"!!I est ddvennue ne plane -MAS
europdenne": deux tribunes- rustique -m
- et un kiosque de aeme allure y sont o.
itlsses: oe sont lea muvres de te or
Ltion des *"voes",le obea n doift Otre 31
oute bosse d6blayd6e.....*po de pdopb'te.
Gabriel qui dirlge la ooretflt ...0'est
unes...C0est 1'9rection d'un arc de tri
L preparation du "Grand Jourt'!


I
2 2


I)


IS Janviert Toute la nature palpite et rayonne dana sla tie
A'un aoleil ardent qui flamboie au oiel gerein.Diu aeroifl
sera propioet*..De bonne heure d6j&Aun flot 'aonstrueuxa -=
press dMan toutes les ruestOhfla beauty oharmante de oee
..ple amanteaux des Batutsi qui serpentent leur Jaune teake.
billant,leur pourpre gr&cieux,...au milieu de oette cohuet 1L
S'ert Ia 'danae des laness: la mRgae oopaote semble 4a1 io
lee lance sigzaguent au-dessus dea tOtes.... .
Ters 10 heurea la tfoule se conoentre our note oolline.Derg
3IE13B PIaRE3* ? 11 y en a d634 plus de 80,000 de pod4eel)
aU palan,.e trouvent deux tribunes.Ont prim place ns la
Monsieur le Gouverneurles Rdsidents du Ruanda et de I1


'^'


. ,





&Adnistrateuro d'Atrid ct de Nyanza entourds des fonotiormaI&g
.t Territoire et des particuliers d'Astrida et des enviroanaAeaS
ex en oostuae "royalement official" le "grand" MKsingaroi th..
Sa oQur k sa droite,- lp ea gauche,le jeune Maabutairo d. 1'l
en oostuae oivil & l'Europdenne,entourd des aiens.Rnaneant
ble: Jamaim lea rois du Ruanda et de I'Urundi ne ae sont T u
arowent! Ces deux pouples rivaux.bien que de amae race,vivJmtt.
Ads aiboles en haine et en luttes continuellestl Et auourod ,i
eaors et leurs 1ditesoubliant touted hostilltda,vienneut aowa
Iura" hmcags dtun geate unanime I
Le Booles officielles de Nyanza,de Ntore et 1'oole A'Ia- o
Preas Blanos,ainsi que la Force Publique et le oorps deo
font Ae leur aieux pour maintenir les 10.000 speotateurs auM
qu lears sont r4servds;...teitures des hangars,ura on 0o
dohafauAages;arbuates,tout disparalt sous la masse noire deo',
tours. .
A 10* heares la prooeesson du clergy quite la ohapelle 4a I
i silence solennelfLe chant liturgigue du Veni Oreator viesnt.i-
un frieson mystdrieux dans tous les octurs.. .Le AdfilE pittm
ocae 11 est impressionnant en sa naive simpliolt4: on tte 1aI
Oroix qui sointille entire deux chandeliers de ouivre*pui leai
de obahmr, suvia d'une cinquantaine de petits 34ainaristes deo R
derribre eux, lea Frres et Pbres;enfin Monseigneur -Olass* roW-
ornesents Epiecopaux,prdodd6 de aeb porte-inlignes et entourE. di
assistants..... Moments solennels que oeux des asperslons,deso U
meats des b6nddiotions!...
Tout i coup le religieux recueillement est interroapu par leo a
la Brabangonne:o'est la premiere fois que notre hymne national
dans lea oollines d'Aetrida.D4jh Monsieur Ie Gouverneur a lai
Aorie on main et'd'un geste de magor"il tend le moment suT .1W
ment: lentement la pierre descend,atteint le mortier,le presse..*
eat lise!A fare connattre aux g4ndrations futures le sens ma
'elle revOtt L'aote oommdmoratif don't voioi la teneur eut l eg
angais et en kinyarwanda:
V'an de grace MILLE NEU? CENT ET TRENTE,LE DII-HUIT JANTIXR
Sa Majest4 Albert I,Roi des Belges;glorieuseaent rdgnant,
La premiere Pierre des Etablissements Soolaires dea PRERES IB LA
OQARITE DE GAND (BEIGIQUE)
Preaier Ensemble Scolaire qui fut Jazais dlev".
dans oes Rdgions du Ruanda-Urundi -
DOs & la g4ndrositd de la Belgique,a dt6 solennellement bdiito
< Astrida par MONSEIGNEUR CLASSES,
't4que de MaxulaVicaire Apostolique du Ruanda;
It plaode par MONSIEUR POSTIAUX,
Vloe-Gouverneur Gdndral du Congo-Belge,Gouverneur da Ruada-rutV
Monsieur Coubeau dtant Rdsident du Ruanda
Monsieur Wilmin Etant R1sident de I'Urundi
'e. RBvirend Prbre Gabriel dtant ddldgud du Supdrieur Gdndral fdt
frbres do la Charitd de Gand. .
bn foi de quoi ont sign le prdeent aote: (saulent les sigmat
Aprbs leoture,les dignitalres signent et l'aote eat enfermed,av.
ibee do aonnase, dans un tube en verre prot4gd par une gamn 4to
tout eat soigneusement soelld par Monsieur le GourerneaWr 'a
Larre monumentale....Cela pour l'avenirl "
i fanut enoore qu e "e present" saisisse toute la teneur de 1'al
o'est oe que font Monseignieur Classe et Monsieur le Gowarnaow.
Allocution de Monseigneur; .
Monsieur le Gouverneur,
Messieurs les REsidents,
'esdames,Messieurs, -
Rvdrends ?rbrea,





y,4aflet 4o oe jour marque un pas ddoiif dana le d~vlepmm
le JVgei,pernettezs oi un retour en arrbre.
s Ianda,il y a 25 ane,cantonn6d dans ,es montaseos,qui 1'
t G ontre' les incursions arabes,restait & 1'Eort 4* **.o
toJaoure on lutte,pour assurer la prddoinanoe A'u xe
s*aat de adtendre son outcnomie et de fortiter son rdgaeg
PIMLbeamenft, a3i patiemment nos station s feAaite 3ple3sdR
l@rO,fixz & la pdriphdrie du pays.
p imanit dE3& 1'cpoir etait grandPartout la tamille amu,4..
-mb.Vre. ,unLe Jewaesse intelligence et ourieiseet la SexnmeS o
psa lavenir d'une race? Pour ce champ lagnifiquplein Aes
8 riches moissons,le but 4tait prcis,lee proets ..tablies e-
SOe fut 1'auvre premiere Helas,trop modiques dtaienot .le
aoa ne pouvions computer que asr noas eulea forces .O'Etait t A
au OT le Mwamilpar intcritteneoo apprenait & lire, sIpigr SSiS g
estimait que oette science royale suffisait & son pays istle
iecneose d'itudiert
pa'ni-ence,auZ8i oppoode 1'Vindiff"rencc qU'& 11j0petuodttd St
oaraotdritique vraie de la force apostoliques a.ssi nos -pjt m
d.talent-Ils au a6minaire,ct a 1'coole normal de Dir-e- i
: --oyionm nos iseilleiras jeurnes gens: & tout prix +1 fallait .1.0
4ui oonduiraient la revolution paoifique pdnibl.ment prpe9 .-..
I*4 molss-on Jauniseait: autour de nous, nous sontlons fr6air et a
IA" 3e=n1osso, espoir de I'avenir.
6lasal oe fut la guerre; utis une lIngue pdriodo d';noertitlae .
0na.ea durant,sinon 1'effondrement de tant d'efforts, pou
2*e grains de froment doi'e*t totber en terre nt aourir u
M nation Or no pas avancer c'est reouler: l* tep. no al
.A la& Belgique oependant,d&ia lea 44orets divii,.tait rdservd4
va term & ces angoi3sc3,de r6aliser les laborleux projetS,de o'.
Iqu'Rlle n'avait pas en vain accept de former,de diriger go "*
aner ..le bienfait de la vraie olvilisation.
vre Tritd le Cardinal Lavigerie disait: "Le twravaile @1
ilo no suffisent pas pour former un peuple,non plus quo 1*.
a*s A0difiAos et lee villes.Cela donne le bien-tre mat ri*l0l4
ti a,o'est oompter cc bien-mtre matdriel pour quelque sohooe,1se
1hm.-e pour beauooup,son perfectionnement moral pour 1e pIts
O'eIt la gloire do la Belgique d'#tre fortemenet -pndtrd do
-q la oAviliaation vraie, .llc qui atteint et le ledans eot 1
.'hiaomene so ddveloppera dans notre Ruanda que par la vert a
r"noipes qui I'ont faith surglr de 1'.hurope barbare.,les
r'Bangile.3SeUls ll3s sot capable de donner & uun people 1am
~I le ibona artisans si longtempe ddsirds,patiaflt,inlaMSA
H"mr poUr Diou et leur Iatrie,instrdiront sagement et util
uneases' pour que son esprit saisisse,.pour que s-on u r
ia *see aotes correspondent 4 la formation reoe- oomle ina l
le demander & Dieu par I^s pribrcs de 1'glisae- a+ o-urd9 h,.
1ea d-one au Ruanda en la personnel des Institutours dudriteo 4
.ea R.R.Prbres de la Charit.
bea Instituteura! Apri3 no, lonsuea anmi4es 3'.offorts sans i
*-ttisants,nouas oomprenona la beauty de oe titre et la i 1l
.aision qu'll lmplique.Instituteur1 l'hommae,qui non sea lait
SI1'enfant,au jeure ho==e, ui de Dieu a re.u mission de fwnrmt
.I'aal'inatelligenoe,le c~ur,la volontd de 'tfan.tde 1'b4
uisat l'tyfmologle,l'institue et lul apprend ase tentr 4*be ,
ft"io.e yao r que sa vie soit bonne,utile et (igLe. -."
te .o ddobut. 1'annde du centenaire de son Indpe.neae,..ap|
pa.rait faiLre an Ruanda un don plus maternel Ot plus royal;





psxit fair un aote plus g4ndreux,plua utile et plus fd4ooa=d,.
S.sloppemment Moral,pour la civilization vraie tdu Ruana. -
t0a o'est oet lvdnement, d'ou d~couleront tant de oonaquenoeuu hau
q tayo gratitude et 3oie nous f@tone.
Allocution de Monsieur le Gouverneur.
Monsei5neur,
-rbs R6vdrend Frbre Visitar, -.
d ;vrends Pbres et Frbre,
Meadames,
Messieurs,
ela 2'.xpos4 du prog amme gouverneuental qu'il fit & lat Ohbiam
i-rpsentants,1e 21 fdvrier 1929,Ie Premier Ministre,Ministre dS
f.tivT & la question de 1'Enseigneent,s'expriaaLt ainsis
J^ Au Sunjet de l'cuvre accomplie en Afrxque par lee Mi .ions,il 'lT
ou rix et qu'un 6loge.A quelque parti qu'on appartinone.qAeu
goent leo divergenoes politiques ou philosophiques qui noui
40t certain qu'il y a unanimity de la part de tous oe=x qui so
.A C.ono,oo@Be de tous ceux qul ont la responsabilitd doe la 0Co
dire que leo miesions aocomplissent 1-bas une trbs grade et ie.
,-lele ear. de oivilisation."
8 le~*a rulti ple et absorbants devoirs do at haute charge aale t
mi Chef du Dpartement colonial de a'Etendre damantage SWr 0*
asar Sit n asnwqud de souligner le oaraotbre ingrat de la tabh
p.r loes dvous missionnaires;oar 11 ne sufftit pas 1i, oome fta .
pmsa oiiUslased'enseigner la morale aux enfants et Jeunes genu-.
enoore qua les idueateure s'dvertuent sans oesse & omobattre 1
A. aloeienout pernioleuse du milieu d:nzs lequel leurse 4lbve
;, ...& v i .."
teaMs qu'en 3Brope,la famille contribute elle-ua & inolq e W
le bona prinoipes qui sont A la base de 1'"duoation et .de 1' 1,
*n Atrique,au oontraire.par lee mauvais exemples qu'ils domnt
ynt,les parents oontrarient g4ndralement lee efforts doe
lieu de leos eoonder.Aussi est-il partioulibreemnt rdjouisea.t 4.
4#ea. le rapport dtabli par 1'Inspeoteur G4ndral d4e l'Ene
saite de ,a visit de divers dtabliesements du Rluada- 8
D(uIe do ne domain e 1 4 duc aton,les Pbres Blanos dA Ran1 a-Ura i
_ai. t des r4xaltate qui ne sont atteinte nulle part au Oongo Be2gp
SpaV qu'ile soient ddpassds en Burope.
ue je re.us,du Trb& Rdvdrend Prbre Gabriel,1l'iaitation & ,
1ider la odrduonie pour laquelle nous sommes rwiis,o'est 0 9a
eaet quae j'aooeptai;je dirai m8me avec une ive atisaot
lea paroles du Ministre des Colonies et songeant quae la pali
station otf oielle & laquelle ii me serait donand dassister anm h
oire *sous Mandat E-ait prdoisiment oelle de la pose do la
A.t. snsel1 InstAtut d'Enseignement,appeld & devenir un no dys
*ivilisation. -
mie eat daineament syubolique,oette ocrdmonie.et Je la o0
tiers & un aote de naiseance,passd en forme trnb solennelle
offoioer doe 1'tat oivil,1'aoiwe do naissanoe d'. enfant -aqel.
ia plus brilliant avenir.
h aonnmant & oette odrdmonie une certain 8solennitd,les atorwb
.atiques et leos autoritis civiles ont voulu que I'diEaement
-0lat particalierafin d'attester aux yeux des populations
a.rt-aoe trbs grande que nous attaohono & l'euvr gSrti &
suvral essor sera assure & 1'organisation de 1'ens.aeignant
.Nfr fair apprdoier parfaitement la signifioation do .ette
,at utile de oonstater ioi qu'elle colnoide aveo la signatue at4





3ti!iLur deo conventions par lesquelles le Goureremeent s'en Mrei
ax M'ai'lons du soln dtassumer la t&ohe sei important de Idduatti
X. psente manifestation marque done,en quelque sorte le point 4t 4
t = d'un nouTeau rdgime,dont 1'expirience acquise an Cono Belip
p et 'augrer lee plus heureux rdsultats,qui seront obtenum
1t"roite collaboration des missions proprement Adtes et d4'ane
toft religieuase spoialisde dans le domaine de 1 'enseinement.
A .e propos,il n'est certes pas superflu de so rappeler eno@re n le .
Stations du Chef du Ddpartement cities ci-aprbe:
.Le.. dooles officielles rendent de grand servloes,aals leur etxh
a'et pas enrPisage.Il faut,en effet,pour introduire dans l2'ea9tJ
aifants noire,les 616ments de 1'instruction des proodds. fort
't are autoriti que,eeules possbdent lee missions,epdoialement leO'
oas natlonaleaT?
Ra rwalitd,1'Etablissement offioiel d'enseignoment don't neus fOte
jourd'hui l'avbnement est le complement de l'iuvre qui oont4naer .
emOber aux alssions et je ne pourrais ioeux ddfinir le rfle que
Ae oee institutions ddvra assumer qu'en empruntant,an disoou m
rinistr.,oette dernibre citation,qui reproduit siaplement Ua
rapport 4de la Commission des Colonies de la Chambre des Rdp24d
11 erait vain de vouloir,dans lea oentres reoulds dun C o,
l'enfant noir une instruction base sur le progrne de noe oe
Belgique;avant de 1instruire,il faut 1'Eduquer,et oe n'eat quo ,
pour wn enseijnement avant tout dducatif et moral.il sera pa Uag &
Sondiltion soolale qui d~passe le niveau du milieu dane lequi1 1,
',,lon pourra singer h placer 1'instruotion proprement dite au ado
r 1. l'effort dduoatif,qui devra oependant rester prinordial ~Dht!
tquel endroit,d'ailleurs,on no devra,pendant bien longteaps
peser dane l'enseipnement lea notion qul sent d'une appliOatio
irate et looale.L'effort immense qui doit Otre *ait soue oe
rait voud & un doheo certainsi le Gouvernement devait so oomt
sealks tooles offioiellesqui ne peuvent Otre organiedee quo a
etreezs de quelque importance et o&h l'oole,pr4oisdaentest
'pAr leUP infants sortif d'un milieu ddj& moins fruste.Oe feot Ie
iationales qui,h 1'intdrieur du pays,ont surtout h fournir 1*.A
rkl s'aoquittentaveo un d6vouement auquel tout le sonde red
t."w U t&ohe toujours difficile et ingrate. :."-.
.. onseigneur,
.:. Trbs R6vdrend Frbre Vialteur, :....:...:. ..
Rdvdrends Pbres et Rivdrends PrbrI,::.::.;
Mesdames,
.% essieurs,
v s'adrzessant aux Frbres de la Charitd pour doter l' rganlatOli
I'elelgnement dane le Ruanda-Urundi de son oampl4aent indls
ou rne ment a judioieusement tenu oompte du euoobs qui a
"oago Belge,les efforts de cette oommunaut.
AnaOt ou personnellement I'avantage de pouvoir apprioer,au a
dvlte l'tablissement de Lusambo,1'esprit adthodique et Ie
:eat remarquable gr&oe auxquelsles Frbree de la Char lt, ont.
hpweia leur 4tabliesement,des rdsultats se brillants que leu
oea o +at t m tre agrandies plusieurs toma considArablemat, s*.
rd~Jlt sinobraoent du choix auquel le Gouvernesent s'4talit a*'
rqtt(l1 d4old de order,dans le Ruanda-Uruwdi,une ilnstallation "U
.oe. l' pulsion Eolairde du Trbe Rdvgrend Prbre OGabrlel,orwBt'
et animateur justement rdput6, 1'entrain merveilleux avee leqi0
Obo~rateurs ont comment 8 lee travaux de construction d oett
-.i tlon vient heureusement conflrmer et ntOe fortlfler le.
.abeOlu oonfianoe dans lequel je suivrai,aveo le plus vitg .a.
/ ~ ~~-:'...





t dtn le R.P.Gabriel done lecture deo .a t t
IM lbenoe forode de Monseingeur Gorju,VTlo:il


Trbs Honord Frbre,
A" wuW deo Votre si d6lioate invitation d'aa~1ater a
1 | 3a premibre pierre du Groupe soolaire& Adtr1ida
GorjU a dt6 extrbmement touohde,alS hSAtaI
_gi__e;et void pouriuoi. Depuis dix our,8a t
St dot" enoore prendre de grandee proaut i m ..a
roonoernant la face et lee yeuxo 1I ul t : 440t'
SreD~Are & Votre aimable appel;Elle no peUt mt. eWu.
D'axtre parkt,Sa Grandeur aurait aongd8 &a me 1Uga
6su et place,mia. pour moi aussi 1'dtat sanitatre lat
j trole semaines une sorte de dyssenterie Iwyee 5e
Squ nuisent meme A mes fonctions de our4 6' n
,aslgr4 tout Ie plaisir que J'en aurai,son .t
t oyes bien,Trbs Honor6 Frbre,que tous lee W -4
A 1'entibre rduasite de votre muvre el belle et el
I.enet o'eat une bUn6diction toute epdoial 'qus,
e lettre.Lee malheureuses oiroonstanoea doe Msslde so,
0.s m.aheureusement inaurmontablesI & sa prdeeae an a1
Iha~ipez agrer,Tr&a -Nonor Prb re,1'aesurano. 8 A..
signn) Henri Bonneau
Vioaire Gdnri. -


-. ,-, .', .





a alisation de leur programme.
* sets dOertain que la constatation quo je Viene d'avoir la, tt
,e uSligner aura suffi pour faire partager oette confianoe par
xU quli out bien voulu honorer oette fOte de leur prdeenoe*
le uee au suoobs qui rdoompensera ici lee efforts des rb i dde
Oharitd noe era quo l'aooomplissement deoe vmx que,oordialmeet, e
expriae,au non du Gouvernement et des habitants du Ruanda-Uaundi.
Lee app laudisements de la foule sont redoubles et prolone spe
oe .elodieux de la fanfare du petit sdminaire.Otte fanre, ell
Wo&re do la amaique inattendue,insoup9onnie en pays noir.....
x
x x
O'eet l'heure du diner 1Vu que nous ne disposons que de peu doe pa
danm nos provisoires,le nombre de convives se little aux sulvants
4pr. Classe,Mr.le Gouverneur,M A.les Rdsidents,.M.K les Adainti
deix Phree Blanos et lea Frbres.Le diner,oomme du rest toutes l.lI
tivit-e de la journde,n'a oonnu rien de oette raider offioielleU
'rteWue forode et de convention,au contraire: la oordialitd la
blre.le vrai "entre-nous".Superflu de donner le 'Menu, on fral
jalouxI.ALe dessert est dgayd ,par un concert de la fanfare d Pd e
BSsdnaire: l'ensemble et la perfection de nu-oese sont admirie s '
o"deie,...dextzitd & toute surprise!Proficiat au R.P.Van Over
Sitexerait la maltrise !...
S. x x :
*out ,'aprbs-midi eat consacrd anx divertAssements publios danee.
1gbnesasauts et jeux....Qu'on ne se reprdsente pas oes dances &
ftagon r"paute savageg" en Europe,ni moins enoore & l f on de |
..gleme.nt@Oes de ohez-nous.Nonelles n'ont rien d'i morl nL d
abonnel et trouvent leur origin et leur essence bien aller
leA Congolate,ies IAdiens,...et autres peuples palens.Les dawses
i.t ooaplbtement conserve leur caractbre primitif: Jads, quaint I
awae s eon guerre se renoontraient,elles se groupaient general
Aoee I'une de l'autre sur deux collins separdos par quelque
la veille de l'attaque,les guerriers,une poignie de lanoes danai
lrinI'aro et des flbches dana 1'autre,dansaient aveo frin8sie
%Or. leur ohef et terrifier 1'adversaire.C'est le aa stpeotaolo
atonnant qa'offrent les danseurs (intore) Banya wanda de non
2oes les danseurs sont riohement costumes la tIte est ooiffte 4
S arge igrette de fibres de bananier,le bandeau qui lel fize te
l&a tte eat ornd do perles minuscules qui en relvuent singuU
la beaoutdUne profusion de perles multicolored dessinent *ur lei
lea ul drier et lee ceintures des arabesques bisar es.Lear
pxroeau _'4toffe blanche chez les Banyarwanda et rose-pourpre
hrmdiL qui desoend de la oeintare jusqu'aux genoux,est t
e idt4 par des fourrures de l4opard,dd oerval,de loutroe,d'
4 eoup"e. & la parties infdrieure en lanibres qui ondulent
& Ohaque aouvement;autour des Jambes deux oeinture- de gre ot
teat le oostune.Tout l'dquipement de danse appartient au Oahefboqd
nq.porte les frais de modification et d'entretien.
#M plejadisles danseura (intore) vivaient Aen oonnu saux d
a i i la meroirl dea ohefs: c4d4s au ohef,ils ne Jou-ieaieat phlM
*'s+aOine libertE,le marriage mmse leur Etait d~fenduils gadmIsa
ssag une discipline de fer,ce qui n'empeohait pam qu'ile Ettebg
ma pitoyablement lamentables.L'influenoe beige a dtj
~ord leur situation.
e airer daneeura qui entrent dans 1'arkne eont le:i Batwa de:"
ei.Dabord se sont des passed rdgulibrement oadenode4 par
... = +. ...





* grelots;douoement tout le corps entire en souvemuent et bLwatt .
as tournoiement vertigineux,moulinet8 de bras et torsion 4a ta 0<
1. tout rd4ulibrehent cadence et esth4tiqueoent amsurd.Au or.de MI
yise de guerre aigta (kuvuz induru) pouses on frappnt do la IdI
)a 0he oe qui produit 1'effet d'un hennissement formidable dmM o
4 ohevauzt Ile tout en sautant aveo rage en routes direotios; i
Aent flnal et voilk tous les danseurs en station repose exa- t 1,t
e aerre,majestueusement solennel,en guise d'aMeuI....
AL tond les Batutsi-de Kayondo apparaissent: beaux dancers,
endt oads de perles;ils contrastent par leurs tailles laozio
BtwaS trapus et robustes.Aux lbvrea le sourire fternel do 3=1
U* ,le;un ensemble dpatant de gestes large et expanasfs fait w
Sto~t~t leur oaraotbre.Sur la cadence pleureuse des iruige (
a Muaique en peau de vache) Uis 'entremalent et .e tordent,aglt
lanoes et battent le sol des piede. Voilk que le chef de danse a.
aoi eusexement et laisse admirer h la tribune toute l'1dlganoe de
at mesures que son ingrniosit6 a pu composer,tandis que coq Albes
90nisent les alliages de cris de guerre pour aoolaser leur IMatWit
o uladeo finale,un ronflement de tambour et lea voilk tous af1S
ant lea honneurs au Rcl: 11s battent dee mains au son du tahubo
brise un b&tons c'est la fin qui est announce: une danse fo? e
lur sEanoe. :-
IA interetso de la fanfare du retit Sdminaire pezaet an peu do
W. y w
iAux .oolaiations prolongdes des Barundi prdsentas,e sont lea
Url2m&i qui,k plus de cent,entrent dans 1'arbne.Gracieux,oea bs I
*t pages roses,oes peaux de lopards,cette profusion de perles |
dog4 et lee bras!...Autour du poignet gauche an gross bracelet en
richement orn6 de ouivre.Dans la main gauche,un b&ton de quelque
btres auquel sont attaches sur toute la longueurdeo fibres
aoeUAes.Les grelots n'entoulent point la jambe,aais paremaent
_t ldopard.Tous ont le "kirizi" (espbce de coquillage,orlinaire
Oote) au oou *..Leurs dances impressionnent par le groupe,3aiS a 4
pi r la monotonie,le manque d'agilit6....Le Barundi est larnots,
orite,peu varid;TEL aussi est sa danae,car lea danseas 1Oi
t 9te unoe oaractdriologie.
Apb b eux,le8 Batwa du Roi :usln a sont introduits par lea olS**ite
aijau as lewr moniteur est le moilleur danseur du pays.Leurs dn
tea* de oria de guerre et demandent d'6normes effortssurtout la
Sqi. est affreusement savage et semble d4fier toute fatie, .
*s BDatutsi de Nturo leur asucbdent: le tamt~m monotone dea
iapagno e le movement lourd et lent du tapement des piede.'L.r
eost le roulement de tate.Ceo coups de "tourniquet* aooospa*s On
t Aoe torsione de tout Ie corps remportent l'aoclamation ga ra3*.
Apr ~ oeo aorobaties de nuque lea enfante-Batwa du Roi Musingsa e
cw euillir l'enthousiasme do la foule.
a0: rand sport d'autrefols les saute en h uteu-r lOtcure le
f9s lew styles ase auoodent avec une habiletd admirable: seat 1
saES de faoe,saut roul,....le record Europ4en court danger 4'OUtpi
par I'doole de Nyanza!
TOug lea danseurs,en un magnifique d6fild,viennent pretenter ln.
Mar tribunes et font lee dernitres rdr~rences...
Mtee niques,que le Territoire n'a Jamais oonnues et dent ap
: ea encore longtemps le souvenir!
s$oirlMOnsieur le Gouverneur en 6tait 6mume dit quelqu'm....1r
n~talt pas setll _
Astrea, 20/1/30. Pr .seountenm.

.. ,;i i






ADDENDA.

Lettre de nouvel an de Monseignur Glasse.

Mon bien cher Pbre,
.otre bon souvenir et celui de votre ohbre Coum naatt ,
7 m faift le plus grand plaisir.
I an dernier,& cette dpoque,nous n'avious enoore qua .
iVr oomnenoer votre belle Oeuvre,oette annde oeSt la rf
e faith adrieusement et rapidement. Que Dieu en soit bdni
Z1 toute puisante bdnisse,sanotifie et fasse orotre Jusq'
et parfait 4panouissement ces ouvres soolaires que vo
8a gloire et le plus grand bien de notre ohbre jeuae.l,
S-Quand on a la Jeunesse,on a tout le paya,et o"est pa,
tout notre oher Ruanda viendra se ranger sous la Oroix I
S A ce Mattre bien aimed je demand insta~ment de garner -
des membres de votre ohbre Communautdafin que tous,umnial
parfait Oharitd et l'esprit apostolique et intimement i
Roi, Aueur et Dispensateur de touted grAoes,ae sanctifXl
a oUr on jour toute oette annie et rayonnont sur le Aae#
a rSeerVYes.O'.est 1) mon vmu pour votre ohbre Oommunaut atl
s',tte annde nouvelle.. "
Je bdnits de tout cowur toute la Communautd et touted seeo..
Veuillezs,je vous rrie, agrder,Mon bien oher Pbre,1'as
x mo"t plus enter d6voucment et 1'expression de mon religieux
0-a_ .et 1D.
(Signd) + L4on Classe
VIC. Apo. R. -.
SuOx 3e prie Dieu de les 6tendre A toute votre ch&re Pamille
S.Lu, ldemandant trbs sp4cialement de garder votre Trbs HNpno2
Gindral.







., .. .. ., .-

,r ,
,
., '










,, 4 .,;