Notes. Kandt: “Caput Nili.” (Ref. Ruhenankiko et Scharangabbo).” 2 pages.

MISSING IMAGE

Material Information

Title:
Notes. Kandt: “Caput Nili.” (Ref. Ruhenankiko et Scharangabbo).” 2 pages. Jean-Marie Derscheid Collection
Physical Description:
Mixed Material
Physical Location:
Divider: Reel 1

Notes

General Note:
Quoted paragraphs listed by date and hour as in a journal
General Note:
pp. 209-

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Rights Management:
All applicable rights reserved by the source institution and holding location.
System ID:
AA00001827:00001

Full Text
EANDT :


PP. 0O9


CAPUT NILI".


( 7~ef. z(U&:7~ilkIko


15 Juin (898:


--- Quand une here apr's je suis sorti de ma tente
Je trouve les delegues du roi: son oncle RUHENANKIKO,
un homme d'environ 33 ans, qui depasse son comDagnon
plus june, RUDEGE:BEJA, qui measure deja& 19 cm., de
la longer d'une main. Ils m'adressent les compliments
de Juhi et donnent coin.e I funguro" deux pots de vin
de miel et un peu de bois a bruler.


( rien sur le conversation)


16 juin, If h.
du matin:


'-... Quelques heures apres arriva Ruhenankiko avec
une grande escorted. Sue ma question en me refe-
rant & mes porteurs affames et au su.let du ca-
deau du rol, il reDondit aue le roi voulait d'abord
voir les cadeux apportes par moi. Je lui disait que
,1'avais de"j envoy Lies cadeaux au roi, qu'll les
avait dejA vu et que j'avais 1'intention de pa-
rattre devant le roi sans cadeau et meme de lui de.
mander des renseigneir-ents sur cette visit t de
Ruhenankiko ); apres quoi ils sont tous part s vers
la residence. Dej& apres quelques heures 11s
etaient la de nouveau oour me dire que le roil m at-
tendait pour deimain. J"ai d'abord repondu un peu -


brusquement, iais
de R., don't la oar
creuse que la part
je z'attendral pas
convenu et que je
residence quand le
re-ondu mais est


coiame je vis le sourire sarcastique
tie droite de la figure est plus
ie gauche -----------, je dis que
une minute plus longtemps que
serai devant les portes de,la
soleil sera au zenith. R.n a rien
vite part avec ses hommes.


.Le soir de 15
juin( apres
la visit au
roi)


, .. a la porte de la
fus reOu par R. Dans la
etaient assis tres press
zaine de nobles. A leur
banc libre, sur lequel
R. me le refusa, parce
roit


quelle ( une hutte ) je
chambre mal eclair6e MExx
1 un de 1 autre une dou-
cote droit il y Lvait un
je voulais m asseir. Mats
que il e tait destine au


et UL)~


et






17 juin:


"--..-II me emble que les watussi ont envi de
mn entourer des mensonp-es.non seulement quand ii
s agit du roi,mais auissi en ce qui concern
d'autres personnel. Tout de suite apres mon arri-
vee j'avais de.-ande des nouvelles sur SCHARANGABBO
, le fils de LUABUGIRI, don't Graf Goetzen done
une description si sympatique. On m'avait repondu
qu 11 vivait dans son village A Kissaka. J'ai obte-
nu la mbne response quand j ai demanded aprbs
KAWARA, et malgre cela1,MA mon Ombascha Mkono et
quelques porteurs de 1 Expedition de Goetzen'd46slg- ja4r
nd hier apresmidi,pparmi les Watussi presentsdans
mon camp, les deux personnel en 'qu6tlon et ont
change avec eux des souvenirs communs. A mon
grand regret je dois admettre que Ruhenankiko et
Rudege:abja ont e4te temoins de cette redlvation
sans en rougir; pourtant ils avaient tous deux
donned des faux renseignements sur 1 abcense de
ces personnel. A mes reproches 1Us souriaient,
d'une fagon aimable at un peu naive.




A dix heures le cam. est competement desert; peu
de temps avant j'ai eu la visit de R. me faisant
part que le roi desirait reevoir et ici venait
une lonGue liste de differentes choses. Je suis
devenu pale de rage et -- -------
. R. et son eternel co.apaEnon, Rudegembja 4coutgrent
mes mots avec un s&rieux 6tonnant et retournerent
a la residence.

...------ Une heure apres. --- Les oncles du roi
ont etd che% -oi et ont demand un entretien secret.
----------Leur faqon de parler avait totalement
change. --------











-J




*