Mission Akeley-Derscheid. Journal de route. Heading: “Lundi 28 Fevrier 1927” and listed by hour, e.g. 9.42, 9.55, etc.]....

MISSING IMAGE

Material Information

Title:
Mission Akeley-Derscheid. Journal de route. Heading: “Lundi 28 Fevrier 1927” and listed by hour, e.g. 9.42, 9.55, etc.. Monday, 28 February 1927. 3 pages. Jean-Marie Derscheid Collection
Physical Description:
Mixed Material
Publication Date:
Physical Location:
Divider: Reel 1

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Rights Management:
All applicable rights reserved by the source institution and holding location.
System ID:
AA00001815:00001

Full Text
.iUrNL)Z c ffBVft.HJLi1d1 at*


9.42

9.55





10.07



10.14





10.20

10.025




10.37

10.46



10.58


ultt-on
Ngsndo.
ArrAt d
C'est '.
"Kas Imb
Beaucou
se trou
rivilre
rive or
(7.359)
la v"'
droite
nar une
Beaicou
(7.3.3)
v're lo
A notre
conduit
sentler


it


de traces d'Al'phants.
Arrivons A une crlte dans
N, le terrain s'abaisse de
S.0. Le sentler bifurque A
au Gihogwe (Mulera); nous
qui va vers 1'0.a travers


la fort do bambous; au-del&
nouveau; le mont Ngandq eat
nouveau; sa branche droilt i
prenons la branch gauhe da
une fort de baimboues r1f4 4


bos'quets d'Hynerioums et de petitesclairilres herbeuses o leI
Batutsi viennent fare pt.tre leur btail.
(7.s31) Les bambous disparaissent; les Hypericums prAdominaet
mais sont petits (2 & 5m.de haut) et tras minces.
(7.319) Atteignons le point Oulminant du plateau du TAMIRA,
ForSt malgre et basse, parsremie de clairilres. APr$t do IOhe27
A IOh.3?'.- Nous passions ensulte Imi'diatement au N. *t A nrl4
ron 500m. du sommet sententrional du Mont Ngando.Le flano N.
du Ngando est entifrement covert de fortt broussailleuse;
toutefois son som'et est occupy par de large Atendues dtherIb4M
Bambols tr's clairsem's; fortt tr^s vlaire et base aveo pr do
mlnanc.e d'Hyperioums plus ou moins bulssonnpnts.(73I7).
Nonw s uivons touio'mrs vers l'O.un sentler de bAtail.
*(7.~0F0) Le sentier bifurque, sa branch gauche allant vers 1
mont B"TWNDI; nous rrenons sa branch drolte qui conduit vYo |
le N-O.jusqu'au village KISURA.- Traversons toujoura Une bWUs
q oetits Hyperioums (0,50 A 2m50.) fortement persem6e de pe
titles clairitres herbeuses.
Nous ar ivons A KISURA, le village des pasteurs Battgel du
TAMIRA. Ce village comporte un grouDe de 6 huttes dans sa p0t
E.et un second group de 24 huttes et de 2 ou 3 kr&alg ~ ;
1'0.,le tout occup^ par des Batutsi; le capital (Matutsl)Tde4
Kisura s'annelle Katuku ; pendant que je me rends sur une p-
tite butte A 50m.auN, tdu group E.des huttes (7.293) ponr y
proc-der aux vishes goniom/^riques, leas 7 Batwa et lea 3 tfa-
riers Bahumba qui forment non escorted obligent sois la me
de lenr lance,les Batutsi A leur livrer du lait et du bhih I
A mon retour,ayant appris la chose, je punis mes 3 noira t
oe fans ayer aux Indigines le prix de leur forniturwe
A environ 700m.du village (wars le N.) commence la sone des
bambous quie les gens d'ici d~signent sous le nom de "RITOK |
Au-dpssus de celie-c_ on p6nitre blentt, paralt-I1,dans la I
fortt du Rugeshi.
Les environs du villar'e ,tant presqu'entiorerent dnour wa


is avec les Batwa notre camp de la pointe Smd.du Lea
(7.381)
e 51 A In ndtte %N.NF.de l'tani" oriental Ngand@.
cet endroit que la petite rivibre Ngando,apnel6e
a" per les Batwa so Jette dans ce lac (7.382).
tD d traces d'4l1phants; un des sommets du Mont NOga !
ive irnmAdiatement au N.NO.de 1'embouchure de cotte pTtitt
, qNe no-s traversons I00m.plus loin pour en suilvr la
Sentnle.
Retraversons le ruisseau. Les bambous pr6domInent dami
tntlon. Un pe nlus loin le sentler bifurque; a. bragBhe
cond-vit au -ulera; nou.s prenons sa branches gauche qul,
fort pente onto vers 1'0.N-0, puts vers le N.N-0.


a 0 a KA I I a j U-i LA. Li 17 F., I M e I %-A --IF If .


rlYT tin TrZ -*







de haute v't'tation, j'ai p- f ire de tros bonnes observations
concernant de nombreux oetits volcano du Bigogo, du Buagey et
des Birunga.
I1.00 (7.P89)'uittons le village do Kisura en marchant vers 10., A
travers une r gion de buissons et de p&turages ow) les Hyperi-
cuswn deviennent de nlus en nlus rares et oetits.
I2.II NHos d scendons du nlateuu du Tamira. Banyev
IP00O Nous torr-ons vers le S.et nous re,1oiions au 1N.du volcan/un
chemin de b tail parall$le A oelui qua nous abons suivia hier
pour aller du Bunyove au Mihirima. Nous marchons droit% sur
le som-et le plus septentrional du group des collins appel6
"NTDIM BO,
12.35 (7.39") Fassons la ligne joigniant le somnret du Banyove au soam
met du Nguka; plane d'herbe et de buissons.
12.3P (7.400) Passons au pied du versant N.de la colline Nd*bo N.
et marchons droit vers le volvan Bunjuri. Imm!diatement *n4.A
et au pled du volvan BWUXNDI, on aperqolt une colline nett@weet
marquee appelee SHAKE; le village SHAKE se trouve siti6 au nied
3-E.de cette collins don't le sommet et le versant N-E.wont *0-
verts de forte brousse, le reste 6tant occupy par des herbes.
Arr&t de 12;38'A IMh.43'.
12.55 Tarchons dans la direction du co' entire le BUNIDJUflI et le
BIUNHDI, drolt dansla direction du bord S.du grand cratebr
du Nyiragongo. HIous traversons tonjours de la brousse et des pA.
turages parsomas dk quelques Hyperioums. Je relive la positlen
du village TURIKASTIAKA, situ6 au pied E.du BUNDJURI,petit Twl-
oan couvart prosque entibremont par des herbes. Ce village eat
habit par des Bahutus; de l'autre obt4 du oel (qui e*at uwrrt
de brousse et do paturage), on voit au pied da versant E.du
BWUNDI le village LUmRINTVANDE, que l'on me dit *tre habit .nvi.
quement par des Batutsi; toutefois lospentcs voisines du B 1f6tS0
BWUTNT(versant E.et S)sont couverto de cultures intercallAeso n.
tre les plturaces.
13.09 (7.445) Dans le col, sur la droite joigniant lesa comets du
rUNDI et du B3UNDJITRI, mals beaucoup plus prOs do ce dernmei .
Ar'-t usque I5h.13'
13.17 (7.460) La mnolti( occidentale du col cite plus haut esat forte-
ment en pente, et ce col dessine en qudque sort une terrasse
surplombant toute la plane situ6e en contre-bas & 10.. N t
j ouisons d'une vue superbe sur la plane du RWELERI oA 1i t "a
aperqoit, au milieu des verts paturages parsemAs de oeaux trou-
peaux de botail, do gros villages appel6s BARYAMA, BABORO,
BAZIZI,etc.. Pluie.
Nous prenons, du bord O.du col,un sentier qui part vera le NO
13.22 Nous arrivons au pied du milieu du verdant occidental df t IMUNDI
et test 1& aue j'etablis mon cairp & proximity Immdilate du.
village KAMONGERA; ce village, don't le capital s'appelle KAYARI,
compete 18 huttes habit6es par des BahutuBanyaruanda dui lann 6
Abasinga,.
15.10 (7.449) La plule devient torrentlelleet no diminue que vers
16hI5.- Pen apros,j'entrepends de gravir le volean BWUNDI
don't le eratbre est encadre par 3 sommets que .e dAsignwred
sous les lettres A.B.et C. Le sommet A.ou sommet principal est
situ an N.;le son m et B.au S-0.; le sommet C.au N-E.du fonA &aW
oratvre. II existe un 4me somxet, D.,trps peu marque anu. 8.E.
Du s ommet A.se d~taohe vers l'0.une orete en deml eroissant
aspar'e du somret B.(bord du crat~re) par uRe forte depression.











17 20



17.4S


17.56



19.--


s'ouvrant vers le S.-LI6paule par laquelle cette or8te stattache
an cirque du crat~re est d6signbe sur mon croquis par la lettre
E.
(7.375)-J'atteinds, soul, le sommet B.du BWUNDI. De lA,on oult
d'une bonne vue sur le versant occidental du volwan, qui eat
covert entitlement d'nme brousse courte,avoc quelques Iypori-
cumrs,aauf A sa base, o. quelque" cultures occ-ipent le voisinage
d's hu-tes.
J'atteinds l'"pa-le 7.di BIT3IDT (7.303) A partir de laquelle
on ertre dans une belle aor!t com.-cse principalement do magni-
fi-ies arbres vert sombre (MIHOTOPA) et de MIHATI.
7n d-ssous du Int E.,on aperqoit d'assez beaux MAGENIA'S (MIGESH
(7.286) A mon Randd 4tonnement,j'arrive A ime petite for4t de
bambous, qui oecape le som"et principal du volcan.C'est dans
toute cette rpmion le seul petit volcano iso'A oO les bambous
alent subsistbs.
(7.285)-Point culminant du BUVT]TDI (sommt A.)-
Je proodo pendRnt un- houre A -e nombreouses et t-res Int6ressan-
tes vis'es gonlometriques,ot je note une fonul. de d4talls s r
la topographie de toute la rgion environnante,qul sa~tend de
tous c^t^s a mes pleds comro Tme carte.
(7.2PP)-Bien que le sommet du volean receive encore en plein
la I imlore du couchant, la nult qui a d6jA envahl toute la plat-
no, rmoblige mettre fin a mes observations et A d6valer en
toute h*ite jusqu'A mion camp quoe attendss A I5n.30' en plelne
obscurlt6 (7.452) -(Plus tard, 22'.7.456.)
ImpossibilitA de so procurer, ni viande,ni oeufs,ni poule ni
lait; l'eau est Dresqu'imbuvable et sa provenance rest daltl-
leurs pour mol un mystere pulsqutil n'existe auoun 6tang et au-.
cune riviore dans les environs.


3


I-