Mort de Mutara II Rwogera (d’apres SENYAKAZANA, chef du Buhoma, interrogé, 28 May 1931 à Ruhengeri. Notes originales J.M...

MISSING IMAGE

Material Information

Title:
Mort de Mutara II Rwogera (d’apres SENYAKAZANA, chef du Buhoma, interrogé, 28 May 1931 à Ruhengeri. Notes originales J.M.Derscheid. 2 pages. Jean-Marie Derscheid Collection
Physical Description:
Mixed Material
Publication Date:
Physical Location:
Divider: Reel 1

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Rights Management:
All applicable rights reserved by the source institution and holding location.
System ID:
AA00001814:00001

Full Text
Notes originales


Mort de


MUTARA II. RWOGERA


(d'apres SENYAKAZANA, chef


du Buhoma,


interroge


le 28-V-1931


& Ruhungeri)


m Gom am m4 d m M dodmm


RWOGERA mourut alors que son fils SEZIDZONI
environ 14 ans, et n'avait pas encore pris femme
RWOGERA lui-m~me etait au moment de sa mort
40 ans); il avait comme residences principles N
(Nduga), NYAMAGANA et KAGANZA, Le roi voyageait
grands chefs faire la guerre.


(Rwabugiri) aval t

asaez jeune (environ
GOIA (Nduga), MUUANIRA
peu, laissant see


On dit que RWOGERA aurait 't' empoisonne par RUGELEKA, epoux de-
SHONGOKA, fille de YUHI III. GAHINDIRO et soeur du roi.
SEMYAKAZANA croit quc RWOGERA fut empoisonnee par un de see abaga-
ragu, MUYUNGU, de la fagon suivante : NYIRANDUDU, veuve de YUHI III.
GARINDIRO, ne pouvait souffrir NYIRAKIMANA, femme de Rwogera et mare
de NKUNZI, fils alne du roi. Elle donna de la bibre (INZOGA) eontenant
du poison (IGITUNDU; virus tuberculeux) h UYUNGU, qui en fit boire &
NKUTZI, mais aussi par erreur i Rwogera,
NKUNZI dejh adolescent, mourut d'abord h BUHORO, (du Nduga), lais-
sant des enfants, puis ce fut le tour de RWOGERA, don't le de6cs eu lieu
h KAGANZA dans le Nduga.
Depuis cette epoque, la famille royale continue a 8tre ravagee par -
la tuberculose. En 1930, RUGWI.ZANGOGA, fils de RUKEMAMPUNZI, et
HADJABAKIGA, fils de TSHYITATILE, moururent de cette maladie; TSHYITA-
TILE lui-m8me et un autre de see fils, RWAGAKIGA, en 6taient alore
6galement atteints.
m mo m mm0 w* 4 m4


Au moment de
sacred de GIHANGA
appeles RUSANGA,
ZA, dans le Nduga
RWABUGIRI, d


la mort du roi, le tambour sacr4 (:
et les trois taureaux sacrds du roi
RWEZAMARIBA et RUSHA) se trouvaient


L .
[ont


la designation,


non communiquee


et6 faite aux grands Abiza, fut proclame immediatement ro
Abir-KANYAMUHUNGU, lui imposa le nom royal de KIGERI.
Come c'est la coutume, les trois taureaux sacris fu
le Karinga et le feu sacr4 restfrent h KAGANZA pendant la
deuil (deux mois ), puis furent emportes par RWABUGIRI .
la nuit suivant la mort de RWOGERA, son corps fut tr
les Abanyamugogo, h RUTALE (Buganza) pour y Ztre enterr6.


Karinga),le feu
(les amapfizi
au rugo de KAGAN-


au peuple.


i,


et


rent t
dur6e

'anspor


avai t


un des


' du

!t4 par


J .M.D.


I


S-- -drwr




2.


SEMYAKAZANA m'a assure que le eadavre avait ete port, non par lee
Abanyamugogo eux-mAmes, mais par leurs serviteurs Bahutu; le mime chef,
contrairement h ce qui a ete indique ailleurs, m'a dit que les Abanya-s
mugogo ne comprennent pas uniquement des Batutsi Abatsobe, mais se re-
crutent de fagon obligee parmi trois families designers par lea aneiens
rois, h savoir lea Batutsi Abatsobe(l), les Batutsi Abanyeginya du sous
clan des Abakokwa et les Bahutu Abagesera. Dans aucun cas ils ne peu-
vent %tre remplaces par des membres d'autres famitles.
Comme nous l'avons dit plus haut, RWOGERA fut enterre & RUTALZ,
&insi qu'on l'avait fait pour beaucoup d'autres rois et beaucoup do
reines-mbres du RUANDA, depuis 1'annexion du BUGANZA au RUATDA. Los
funerailles suivirent les rites prescrits par la coutume. On expulsa
un muhutu du rugo qu'il occupait h RUTALE, et on creusa une fosse dane
sa hutte. On y construisit un lit en bois et en herbe, lit qui fut re-
couvert de nattes (ibisuna), de peaux d'animaux (ibihayi; notamment tes
peaux de lions, de servals et de situtungas) et de couvertures (ibit-
shirane) formees de peaux de singes (inkomo et ingima) cousues ensem-
ble. Apres avoir couches le cadavre du roi sur le lit fun6raire, et
depose suivant les rites une peau d' "imbaka" sur le bas du venture, le
cadavre fut recouvert par les couvertures de fourrure; puis le tout
fut couvert avec des nattes.
Trois gardens (deux Batutsi et un muhutu, appartenant chacune
des trois families des Abanyamugogo) furent laisses dans la hutte pour
y entretenir du feu.
On dit que ces gardens ne quittent pas la hutte avant qu'elle ne
s 'effondre d'elle-mgme.















(l) SENYAKAZANA m'a dit que les Abanyamugogo du clan des Abatsobe por-
tent le nom de IBISUMIZI, nom qui leur fut applique lorsque certain
d'entre eux ameomplirent les funerailles du roi RUGANZU, mort dans la
fort du BWISHAZA, et enseveli a RUTALE du BUGANZA.









i i
"; *