“Mutara II Lwogera.” Extrait de R. P. Pages, Un Royaume "Hamite au Centre de l’Afrique," 1933. [Final page includes “Lis...

MISSING IMAGE

Material Information

Title:
“Mutara II Lwogera.” Extrait de R. P. Pages, Un Royaume "Hamite au Centre de l’Afrique," 1933. Final page includes “Liste des principaux fils de Lwogera-Mutara.” 4 pages. Jean-Marie Derscheid Collection
Physical Description:
Mixed Material
Publication Date:
Physical Location:
Divider: Reel 1

Notes

General Note:
pp. 149-152, 187-188

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Rights Management:
All applicable rights reserved by the source institution and holding location.
System ID:
AA00001808:00001

Full Text
Extra
U'n 7o),0
de 1'








35. Mutara II Lwogera.
Mutara-Lwogera < prit le tambour n apres Yuhi III.
Le jeune monarque d6buta par une expedition au Bu-
nyabunu, puis a Nyamiteja, sur l'Akanyaru, centre les
Barundi qui venaient cultiver dans le Rwanda.
Rares sont les allusions faites a cette deuxieme campa-
gne; on dut se corner a quelques escarmouches insigni-
fiantes. Par contre, les chroniqueurs racontent qu'au Bu-
nyabungu, les guerriers tueirent un nombre si grand d'en-
nemis qu'on remplit plusieurs paniers (amatete) de leurs
(, depouilles )sanglantes. Celles-ci furent ensuite arborees
par les vainqiietirs, qui en faisant leur entree A la capital
au milieu des danses et des cris de joie, les fixerent sur le
haut de leurs lances, conmme signe indeniable de success.
David s'etai servi jadis du minme proced6 pour prouver
sa victoire contre les Philistins.
Le grand evenement (du regne fut la conquete du Gis-
saka oul la division intestine s'etait introduite dans le sein
de la famille royale. Les malbleurs dui petit royaume com-
mencerent sous le gouvernement de Kimenyi II, dit Ge-
tula. Son contemporain au Rwanda etait Mibambge-Senta-
byo qui reprit aux Banyagissaka les provinces du Buganza
et du Bwana-Chambge. Les derniers jours de Getula furent
remplis de chagrin. Nyabarega, spouse favorite du vieux
roi, attenta "a la vie dui prince heritier don't elle etait la
propre mere pour la raison qu'elle ne pouvait supporter sa
belle-fille. Kimenyi fit mettre a mort la criminelle et pour-
suivit en vain les autres fils qu'il en avait eus.
Ils reussirent a s'echapper.
L'heritier du tr6ne ne se sentant pas en surete se refugia
au Burundi oI il demeura jusqu'a la mort de Getula qui
s'eteignit peu apres.
Rugeyo-Zigama sortit de sa retraite a la mort de Kime-
nyi et sut se faire proclamer a Murarama. Les debuts du

(1) Expression pour dire : ceindre la couronne.


.t de I.P. PAGES'
a.xoe Hanite au Centie
frique. p* 149 a 15










kA /j'-5 S
3-1
ja i.-.*.


*,













nouveau roi furent penibles, cat' il eut a guerroyer contre
ses propres freres qui ne voulurent pas le reconnaitre. I1
parvint cependant a en tuer quelques-uns et a chasser les
autres; apres quoi il put regner quelques annecs en paix.
Son contemporain au Rwanda fut Yuhi III Gahindiro,
avec lequel il vecutt en bons termes.
Arrive6 un age avance, il connut quelques-uns des
deboires qui avaient attriste la vieillesse de son pere.
Mushongore, son neveu, lui enleva deux troupeaux de
betes "a corners et s'enfuit au Migongo. Ntamwete, petit-fils
de Nyabarega, premiere spouse de Kimenyi, prit le reste et
disparut a son tour. Detcourag6, Rugeyo mourut sans desi-
gner son successeur.
Les Banyagissaka, divises sur le choix de leur roi, eli-
rent, les uns Ntamwete, les autres Mushongore. Les deux
princes se firent une guerre acharnee qui n'eut d'ailleurs
d'autre resultat que d'ouvrir le pays a l'invasion des
Banyarwanda.
En effet, un certain Nshikiri, d'origine munyarwanda
et conseiller intime de Ntamwete, rdeussit par ses intrigues
a faire depouiller a son profit le chef de Mirenge. Rus-
henyi se voyant supplant alla demander protection au roi
du Rwanda qui etait alors Lwogera-Mutara. Le Hamite
l'ecouta avec beaucoup d'interet et envoya une armee au
Gissaka. Giharamagara, g6ndral en chef, rencontra Ntam-
wete a Kirwa et le defit. Rushenvi ainsi debarrasse de son
spoliateur, reprit le gouvernement de sa province, mais
sous l'autorite du roi du Rwanda qui se payait ainsi du ser-
vice rendu. Un mois plus tard, Giharamagara march sur
le Migongo. Mushongore, qui l'occupait, n'attendit pas le
vainqueur de son cousin et s'enfuit dans l'Usui. Ainsi finit
le royaume du Gissaka.
Lwogera, tres politique, en laissa le gouvernement a ses
chefs na is qui l'exercerent sous la surveillance de trois
hauts commi saires Banyarwanda.
On ne saitpas exactement l'annee oi se fit la conquete












du nouveau fief. D'apris les donnees obtenues, on estime
qu'elle eut lieu entire 1840 et 1850.
Le roi hamite malade n'eut pas le temps de visiter le
domaine que la division de ses maitres venait de lui don-
ner (1).
Son fils Lwabugiri se rendit au Gissaka au course de ses
marches guerrieres et y mit a mort un grand nombre de
chefs autochtones qu'il remplaca par des Banyarwanda.
La soumission du Gissaka fut suivie d'une promenade
militaire a travers le N(orwa qui stbit line fois encore les
malheurs de 1'invasion.
Mutara II ne survecut que d'un an ou deux a sa mere
Nyiramravtgo qui perit, croit-on, de mort violent.
Une reine-mere ne peut pas mourir de vieillesse, elle
doit s'empoisonner, comme le roi du reste, a l'apparition
de ses premiers cheveux blancs. Ce dernier acte lui repu-
gnant, il fallout que le fils intervint aupres de son oncle
maternel Nyamushanja. Celui-ci ne recula pas devant le
crime etfit trangler sa sceur (2).
Les annalistes n'ont faitque consigner les bruits et les
croyances populaires don't nous ne garantissons pas l'au-
thenticite.
Mutara lui-meme mourut "a Gisozi, non loin de Kigali,
atteint de la variole, dissent les tins, de la phtisie, affirmeni
les autres.
Quelques-uns veulent qu'il soit ddedd.d Kaganza, non
loin des cimetieres royaux de Musenyi.
C'est str les dires des sorciers qui pretendaient que les

(1) Cf. Livre Cinquiome. Histoire du Gissaka; conquite du royaume
par les Banyarwanda.
(2) Le corps de Nyiramavugo fut ( momifi6 u (autrement dit boucane'i
a Mussenyi, dans I'un des bosquets reserves & cet usage. Les gens des
environs pr1rent la precaution de tuer leurs chiens, pour que 1'odeur du
cadavre ne les attirat pros de la hutte funebre, ou se faisaient les der-
niers prAparatifs. Avisos et prudents, les Banyarwanda savent qu'il suffit
de bien peu de chose pour s'exposer aux royales vengeances. Aussi pr6-
ferent-ils pecher par exces que par d6faut. Ce n'Wtait 1 de leur part
qu'une sage measure preventive.

Bagereka avaient communique la tuberculose a Lwogera,
que Lwabugiri, devenu roi, fit massacrer presque tout
entire cette famille don't faisait parties la tante paternelle
du terrible monarque (1).














LISTE DES PRINCIPAUX FILS DE LWOGERA-MUTARA (2)

1'L.o abugiri-Kigeri, son successeur.
2 Lwabilinda, qui avait regu le gouvernement de la

province du Kinyaga. II en fut depouille dans la suite au
profit de Rwidegembya. On lui a laisse une petite posses-
sion a Lukanura.
3 Nyamwesa, eut les yeux creves sur l'ordre de son
frere Lwabugiri.
4 Nyamahe, eut le mneme sort.
5 Lukangamiheto. Craignant pour sa vie, il s'etait
tout 'ttei'oniT1'TUrundi, d'oui il est revenue en- 190.
6 Kanvangemwe. II fut pille, comme le precedent, a
l'avenement de Musinga au tr6ne, t's eifif1it T'Urthdi,
ou il mourut presque aussitot de la tuberculose.
7 Bichundamabano, que 1'on croit mort (Te la variole.
8 Nviramukesha', une fille.

PROVINCES DU RWANDA OU EXISTENT ENCORE
LES DESCENDANTS DES ANCIENS ROITELETS (DE RACE MUHUTU,
C'EST-A-DIRE BANTOU).

Bukonya Nord-Ouest.
Luhengeri Idem.
Buhoma .. Idem.
Bushiru Idem.
Bugamba .. Idem.
Kingogo Idem.
Budaha .. Idem.
Bgishaza (Lubengera).
Bukunzi (dans le Kinyaga).
Busozo (dans le Kinyaga).
Marangara .. (dynastie des Nkoma) (1


(1) I1 est fort possible que les faiseurs de pluie de Bussigi soient les
descendants d'un autre de ces anciens roitelets.
On se souvient que Ruganzu II Ndori dCtruisit un grand nombre de
ces principautes minuscules, celles du Burwe, de Bisi, de Huyi, .de
Muhanga, de Bugara, etc. ""
LTeplus grand de ces princes fut sans contredit le fameux Mashira
qui commandait A presque tout le Nduga et le Ndiza. 11 fut vaincu par
un des ancetres de Ruganzu, le roi Mibambge-Mutabazi, quelques ann6es
apres la d6faite des Banyoro.
(2) Parmi les nombreuses femines de Lwogera-Mutara 11 y en a troi-s
qui sont mortes a un Age avanc6 :
Mukorwa, d6c6d6e en 1910 a Munini;
Sekarubera, decedee en 1913 au Budaha;
Massayissa, d6c6dde en 1916 A Save.