“Zu den Unruhen in Urundi”. 1911, 4 pages.

MISSING IMAGE

Material Information

Title:
“Zu den Unruhen in Urundi”. 1911, 4 pages. Jean-Marie Derscheid Collection
Physical Description:
Mixed Material
Publication Date:
Physical Location:
Divider: Reel 1

Notes

General Note:
pp. 546-553

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Rights Management:
All applicable rights reserved by the source institution and holding location.
System ID:
AA00001781:00001

Full Text
1-
1911,pp.546-553:Zu den Unruhen in Urundi.
Des caravanes de commerants de couleur ont t pilles et, massacres dans 1'urundi.Les patrouilles de la police ont t attaques.Ds lors,le Capitaine vo Langenn-Steinkeller,Commandant des troupes de l'Urunci,a dcid d'entreprendre une expdition avec la 9.Compagnie d'Usum uraet une partie de la 6. om[:agnie d'Udjidji.
Il est intressant de lire.en relation airec ces faits,le rcit d'un voyage effectu travers 1'Urundi,par le Rsident prcdent, le Capitaine Goring. Le Capitaine G'ring crit:
Le 18 octobre 1910, je partis d'Utlumbura,en bateau et J'arrivai le 17, ^umonge,o j'eus un entn?tien avec le Lr.Wittrock,directeur de l'hpital pour le traitement de la maladie du sonmeil. J'y rencontrai aussi le Mtuale Ndugu de la famille du Sultan Mutaga,et qui dirige les terres situes entre la Mulembue au Nord et lalimite du cercle, au Sud.Ce chef se donne la peine d rendre les1 services qu'on attend de lui.Le 21 octobre j'entrepris le voya;ge vers l'intrieur du pays.
Le Lr.Wittrock m'accompagna jusqu' la Mulembue.til descendrait le fleuve pour y dpister les glossines.Continuant mon chemin j'arrivai au mont Ururi,et descendant le versant Est de cette montagne,je m'aventurai dans le Musowe,o rside le chef Mkalim be, subordonn du ivltuale Ndugu. J'y rencontrai le Lieutenant Busse.
Mon but suivant tait le hi/terland de Nyansa.J'arrivai dans 1'Imusima(Mtuale Sewinondwe).je dpassai les monts Luwanga,pour aboutir Mununschia,dans la province du Mundebe .appartenant au Mtuale M$inga,non loin de la source de la Msindosi..Le 27 je suivai cette rivire(qui coule vers la Mlagarasi),jusquf Niamsindu,dans le Kumuyange(Muale Wilachuguma.) Je passai la Msindosi et arrivai dans une deuxime province appartenant au Mtuale Mbinga,puis dans l'Imuendo,apparterrant au Mtuale Mcha-magu,habitant dans une autre piovince.il n*est mme jamais venu dans 1'Imuendo.Partout la population montra une grande mfiance surtout chez Walichuguma et dans l'Imuendo,o rside Lusomio,le Chaliho du Mtuale MacLemagu.Chez Ndugu,Sewinndwe et Mbinga la population se montra moins hostile.
Le 4 novembre on parcoura le trajet sparant 1'Imuendo et Igi-tara(Luliindikiras) dans le Buganc a (Mtuale Luwera) .Lf icijje me di rigeai vers Mujaga,passant dans 1'Iwugallime(Mtuale Mihale),et 1'Ijimbi(Mtuale Wasseka),o je resiai 2 jours pour rgler un diffrend entre les 2 Watuale Mihale et Wasseke et le Sultan Mutaga. t
Le Sultan Mwezi Kisabo avait fait construire dans le Mukijange, province voisine de l'Ijimbi,et appartenant au Mtuale Ndandi,un borna,o il avait install 130 vaches.Ceci pour prouver son auto rite dans le Sud.Il y a de cela 3 4 ans.Maganga,le Mtuale de 1'Ijimbi,et pre de Wasseka,le Mtuale actuel.vivait en dsaccord avec Ndandi,qu'il accusa de l'avoir envot et rendu malade.Et un beau jour,Maganga envoya son fils Wasseka contre Ndandi,qui fut chass et qui vit le borna royal incendi,et tout le btail vol.Ndanda porta plainte chez le Sultan Kisabo,qui envoya un de ses subordonns dans le Mukijange.Ce dernier y fut tu,avec plusieurs de ses gens,par Wasseka,et Mihale.Entretemps Kisabo meurt,suivi bientt dans la tombe,par Maganga.Mutaga,le successeur de Kisabo,porta l'affaire devant la Rsidence.


Quand j'arrivai dans 1'Iwuwugallim Mihale s'tait enfui,sur la rive Sud oe la IvIJtagarisi.Wasseka.de l'Ijimbi ne s'tait pas enfui,mais fit dire par son oncle,qu'il tait malade.Nous exigemes sa vanue.il vint,devenu bien portant,comme par enchantement. Il nia aucun fait,mais dclara ignorer que le borna tait la proprit de Kisabo.J'ordonnai la reconstruction du borna et la restitution du btail,par Wasseka,qui .jusqu' excution de 1* ordre,resterait chez moi,dans mon camp.
Aprs avoir essay vainement d entrer en relations avec Mihale, je marchai,le 8,vers Mugitwa,dans le Mukijangaf l'endroit o aaait t le borna de Mutaga*On y tait en train d'riger les nouvelles constructions.Mais seuls les gens du village de Wasseka firent cette besogne.Les autres.comme son oncle Ndagalla, s'taient enfuis,en emportant le btail.Le fait que la libert de leur Mtuale tait subordonne l'achvement du nouveau borna et la restitution du btcil.ne les touchait gure.Le borna
fut assez vite construit;mais le btail se fit attendre:7 tau** reaux et 17 vaches furent amenes.On peut y ajouter les 17 taureaux et les 23 vaches du Mtuale Mihale,oublis par celui-ci lors de sa fuite.On lui avait pourtant promi la restitution de ce btail,s'il se soumettait;ce qu'il ne fit pas.-Comme le btail n'arrivait pas,Wasseka fut forc de suivre la caravane jusque chez Mutaga,o il est encore l'heure actuelle.Ce fut aussi un moyen efficace pour empcher les reprsailles sur les gens de Mutaga,rests Mugitwa.
Le 11 novembre,on continua sa route.On traversa la Lukosiri et on atteint la Nkundusst dans le Kangkiko $ Mtuale Kanugwe.)Et le chemin nous amena dans l'Iwuniambo,et plus loin dams l'Imu ramba et l'Iwuramira.Le 13 on traversa la Msindosi,et la Mujo-wose Munyambuye dans l'Ibginigira (Mtuale Lugambagisa.)Le 14, on campa l'Ikarama dans le Kumuseni (Mtwle Segatagara, > un arrt de quelques jours ft rendu ncessaire par les latuale Tetruje et Lugambagisa.
Chez Tetruje il s'agissait de la femme Mtuale Mutessi,subordonne Tetruje.Elle avait dj en 1904 fait parler d'elle aux stations militaires d'Usumbura et d'Udjidji.Lorsque le brigand Kapuiii fut poursuivi par les troupes d'Udjidji,et qu'il aviiut mme tu un Askari de la Compagnie de la station militaire, il fut rcompens par Mutessi,qui lui donna du btail.On rechercha Mutessi,sans rsultat.& la station militaire d'Usumbura on doita mihe de l'existance de cette femme Mtuale.Je crois que Tetruje,et mme Kisabo,tchent de cacher l'existance de cette femme,qui possde un rel prestige comme magicienne.On hsita d'entreprendre quoi q e se soit contrejelle.-Depuis quelques temps Mutessi fit, nouveau.parler d'elle.
Quelques gens de 1'Uschingo(Uha) fcient venus dans la province de Mutessi,pour y acheter des chvres.Ils y fiirent assassins, un prs.Le survivant fit connatre les vnements au eheC^f du cercle,qui se trouvait justement sur le chemin entre Ujungu (Kibondo) et Udjidji.Ce dernier enjoignit l'Oberleutnant Tafel, se trouvant dans 1'Urundi de l'Est avec sa Compagnie,de rgler l'affaire.L'Oberleutnant Tafel arriva dans la province de Mutes-si.Celle-ci fuya vers Tetruje,qui refusa de livrer la femme Mtuale.Mme la confiscation d'une partie de son btail n'y fit rien.
A mon. tour j'ai tch gde rgler 1 affaire .Arriv dans l'Ikarama, je fis envoyer des misaires vers Tetruje,Lugambagisa et Mutessi, leur enjoignant de venir chez moi.Seul Tetruje vint me trou-


ver.A ma demande il fit semblant d'ignorer la retrait de Mutessi. Il finit, quand mme par dire qu'elle s'tait enfuie vers l'Uha.Je l'ordonnai d'envoyer les gens,qui 1'entouraient,vers Mutessi.Ils s'en allrent,mais ne revinrent plus.Sur quoi j'emportai Tetruje jusqu' Mujaga.et l'envoyai plus tard vers Muta-gajpour tcher ce rgler l'affaire chez celui-ei.Chez Mutaga je trouvai un parent de Mutessi,qui dclara que Mutessi tait chez le Mtuale Terula de l'Uha.(Mutessi fut,en effet,saisie,enti e temps,dans 1'Uha.)
Du 18 au 21 novembre,on longea le mont Nkoma.pour arriver l9 Ouest de la Lumpunga (Lumpungwe),et aboutir dans l'Ujogoa. La partie Sud de cette province appartient sbi Mtuale Kiraran-ganya;la partie IJord.dans laquelle se trouve la mission de Mu-jaga,appartient au mtuale Senyawarungu (Muhisa),qui a sa rsi-denee dans le Bujensi, l'ouest de la Ruvuvu. Tous 2 sont de la famille de Mutaga,qu'ils considrent comme chef nominal,tout en ignorant les immixions de celui-ci dans lejjr administration. Telle tait dj la situation sous Kisabo.Suite une querelle de famille,ils(se sont partags le pays
Kiraranganya,un chef d'une vingtaine d'annes,possde un prestige norme;est pei> d'nergie ;contrast nt en ceci avec la plupart des Wageunia.Il suit mme les conseils que nous lui donnons en ce qui concerne l'levage et les cultures.
Le 2 5 novembre,on arriva Mujaga.On y resta jusqu'au 2J.Lea relations entre cette mission et les indignes,surtout avec les Watuale Kararanganya et Senyawarungu,sont trs bonnes. Le 28 novembre on continua la route vers le Bujenei,o l'on arriva le 30, Kagombe(Muhisas),la rsidence du Mtuale Senyawarungu, qui tait venu nous saluer dans la soire du 28 dj. A a fin de 1909,des rvolutions avaient clat^ dans les provinces de Senyawarungu.il refusa de se soumettre.Ce fut la mission de Mujaga,qui le dcida de venir Usumbura;ce qu'il a fait en avril 1910.
La population dans l'Ujogoma du Nord et dans le Bujensi est trs dense.Seule la province Mureyi semble faire exception.(Entre la Kajongoai et la Ruvuvu.)
Le 3 dcembre,je dtachai le Lieutenant Busse ,vers les provinces, situes plus au Nord, des V/atuale Bansabugabo,Lusoko sa, T s choya,Muhini et Lusengo.Moi mme je continuai ma marche vers lf Est-Sud&Est,vers l'endroit o la Ruvuvu et la Muwarasi se rencontrent. Je recherchai les endroits susceptibles de devenir la capitale de la Rsidence de 1'Urundi;endroit que je prferrais choisir le plus loin possible dans l'intrieur du pays. Plus on se rapprochait de la Rsidence du Mwami,plus les populations devenaient hostiles.
Je traversai 1'Iwunogera(Mtuale Wjirika).Voici un an,l'0ber-leutnant V/intgens,marchant vers Bukoba.y avait rencontr quelques difficults.Je comptai demander quelques explications.Personne ne se fit voir.Je fis chercher le Mtuale Wjiriko.dans son village,par l'intermdiaire d'un Unyampare.L'missai'e re-vinlll'aprs-midi du mme jour,avec la nouvelle que Wjii*iko viendrait le lendemain.Mais il n'arriva pas.Je dcidai de le faire venir Usumbura,par l'intermdiaire de Mutaga. Chez Ntanukula,dans le Mumirai, l'Ouest des monts Kininga,lej mme accueil m'tait rserv;la population s'tait enfuie,et le Mtuale tait parti vers Mutaga.Lorsque je me trouvai dans le Ma-mirai,il tait en effet chez Mutaga,mais il tait ensuite parti vers le Mumurongwa(Mrongwe),entre la Ruvuvu et la Mwarasi,une


4-
province lui,o il eut soin de ne pas se montrer,quand j'y passai,le 6 dcembre.
La population tait moins hostile dans le Murama,dpendant,tout comme le Kihinga du Mtuale Seruscha, ga(Ntarugera),l'an des fils encore en vie de Kisabo,et frre du Sultan actuel,Mutaga. Serschanga,reprsentant souvent son frre mineur,et tant venu plusieurs fois dj, Usumbura,tait plus familiaris avecfLes reprsentants du Gouvernement allemand^Un accueil relativement peu hostil nous tait,de mme,rserv dans le Munanira,chez le Mtuale Kabondo,encore un frre de Mutaga.
Le 6 dcembre,je passai la Ruvuvu et la Muwerasi(prs Mumurong-we ou Mrongwe),pour arriver dans les monts Mugera.La population y est trs dense,mais l'organisation politique y est dsordonne On y rencontre une foul*e qSi se nomment Mtuale,mais qui sont f ton.tr au plus des Chaliho ou des iflhMf Mtungwa.Un Mtuale qui se respecte,ne rside pas dans les monts Mugera,entre la Ruvuvu et la Luwironza. ^
Le 8 dcembre,j1 arrivai daSela mission de Mugera.Je crois que le triangle form parja Ruvuvu et la Luwironza est un endroit rv pour la future capitale de l1 Urundi.
Le 10,je partis vers 11Ikiganda,la rsidence, cette poque,du Sultan Mutaga.J'y arrivai le 12.L'accueil n'y fut pas des meilleurs ;personne ne se fit voir.On m'expliqi^a alors,Qae je devais commencer par installer mon camp;qu'ensuite un Mganua viendrait me chercher pour me conduire chez le Mwami.qui finirait par rendre la visite.Je m'installai donc,et fit inviter^ le Mwami chez moi.Ce qu'il fit accompagn de son frre an,Seuschanya.Je rendis la visite dans l'aprs-midi du mme jour.J'ai pu remarquer le peu d'influence exerce par le Mwami sur ses administrs.C1 est la famille des V/agamia,qui exerce le pouvdir.-C'est ici,dans l'Ikiganda que fut fait prisonnier,le Sultan Kisabo,par von Bering.Le Sultan actuel rside encore souvent dans lfInbuje(ls~ saga),au Nord de la Muwarasi.)
Le 15 dcembre je repris le chemin du retour vers Usumbura. Collusions du voyage;
Peu d'influence du Mwamiorganisation politique dfectueuse; nombreuses querelles entre provinces limitrophes. Les Watussi ne semblent pas tre des guerriers;une rsistance arme ne semble pa craindre.Mais une rsistance passive se montre avec d'autant plus ce vigueur.
Les provinces lgnes de|la rsidence royale,et appartenant des Watuale quasi indpendants,sont souvent mieux organises. Une rorganisation nce^iterait une capitale europenne 1* intrieur du pays,et un plan systmatique de rorganisation avec ou sans l'aide du Mwami.