“Die Batwa Zwerge in Ruanda (avec photographies de Grue, Mitedsja, Rukemampunse, Ngirimandwa, Ndensaio, Madsjigiri et Bu...

MISSING IMAGE

Material Information

Title:
“Die Batwa Zwerge in Ruanda (avec photographies de Grue, Mitedsja, Rukemampunse, Ngirimandwa, Ndensaio, Madsjigiri et Bungrue.” “Die Vermarkung des deutsch-englischen Ruanda-Grenze 1911 von Major a.D.G.Schloback.” 1913. Jean-Marie Derscheid Collection
Physical Description:
Mixed Material
Publication Date:
Physical Location:
Divider: Reel 1

Notes

General Note:
pp. 6-7

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Rights Management:
All applicable rights reserved by the source institution and holding location.
System ID:
AA00001779:00001

Full Text


































/rtr
0-p


1913,pp.6-7:Die Batwa Zwerge in Ruanda(avec Photographies de
A/ Grue.M itedsja.Rukemampunse.Ngirimandwa,Ndensaio,Madsjigiri
et Bungrue.

Lorsque les Eu opeens arriverent au Ruanda,on rencontrait d6-
jh des Batwa,vivant paisiblement dans les villages des autres
indi cnes.Ils appartiernent pourtant h une caste de paria's.
tout au plus toleres dans lespays.bien qu'. certaines occasions
on a vu des rariages en re Batwa et les derniers des Wahutu.
A c8t6 de ces.Batwa paisibles,vivaient,au Sud des volcans,surtout
dans les marais de la Mruschaechi. des Batwa de fo44t ou des
marais,qui donnaient beaucoup de fil retordre au Mwami et
au R6sic(ent.Bien que peu nombreux (une centaine d'hommes adul-
tes et valides,plus quelques ma]faiteurs Wahutu) ces Batwa ar-
rivereht pturtant A semer la terreur dans les populations voisi-
nes,par des pillages et destttaques contre des caravanes.Les
Watussi et les Wahutut n'ossrent rien entreprendre contre ces
pygm4es:on a vu une demi-douzaine de Batwa mettre en fuite un
miller de )ff ##S ~ Wahutu.-Les pygmies degmarais sont plus f4-
roces que les Batwa de la foret,et organisent des raids de pil-
lages contre les Wakigga des envirors.Le Sultan a,h maintes re-
prises dejb,deman 6 l'appui de la R6sidence.Et les Europ6ens sont
entr6s en contact avec les pygm4es*ejQnn paifois ramends h de
meill~urs sentiments.Ainsi les Batwa Vivant a l'heure actuel-
le paisiblement dans les forts au Sud de la Karissimbi,se sous-
trayant seulement a toute prestation.-Mais les pygm6es desfo(nt4q.
faeeLs n'ozt nullement abandonn6e leurs actes de brigandages,
et ils se sont mmmp mei6s la politique du pays;Bassebja,entre
autres,a donned asile a Ndungutse.
Lore de- operations contre Dungutse on a pu saisir Bassebja et
le condamner 4 mort.Cela a am;ene ces pygmees A se subordonner
au Mwami,et A ne plus rompre la paix du pays.
Le Resident ad interim,l'Oberleutnant Gudowius a pass en septem-
bre 1912 dans le pays montagneux au Sud des marais Rugesi et eat
arrive chez les Batwa oh il a r6ussi a entrer en contact avec
Bungruwe,le Ails de Gruwe.Le lendemain,Grue mmine.sa famille et
tous ses gens,lui rendirent visite.Tous promirent de cesser lea
actes d'hostilite et d'insubordination envers le Mwami et Ie
R4sident.Protection est accordee aux'Batwa contre les vengeance
de gens pills par eux auparavant.Les pygm6es de Grue furent
rassembl6s a Ruschaki et Vumagi;ceux de Bassebsa B Mgitowu.
A la meme epoque le Commandant du poste de Mruhengeri, l''Ober-
leutnant Wintgens est parvenu a invittr au potte les pygmdes de-
la forget de ]a Karrissiabi.Il a reussi de c6tte fagon K les ame-
ner hors de la foret.Ils ont promi de ne plus attaquer leurs
voisins.Ici encore,protectior leur a et6 accordee.
I1 est a esperer que ees Batwa s'habituent b l'organisation po-
litique du pays.Il est du reste h pr6voir que ces Batwa se m$-
leront aux Wahutu.Alors l'Afrique aura perdu une race primitive
des plus irteressantes.