Citation
Projet de Code rural

Material Information

Title:
Projet de Code rural
Creator:
Haiti -- Département de l'agriculture et du travail
Place of Publication:
Port-au-Prince, Haïti
Publisher:
Impr. de l'État
Publication Date:
Language:
French
Physical Description:
1 online resource (92 p.) : ;

Subjects

Subjects / Keywords:
Land tenure -- Law and legislation -- Haiti ( lcsh )
Agricultural laws and legislation -- Haiti ( lcsh )
Propriété foncière -- Droit -- Haïti ( ram )
Droit rural -- Haïti ( ram )
Genre:
legislation ( marcgt )
federal government publication ( marcgt )
non-fiction ( marcgt )

Notes

General Note:
Title from PDF t.p. (LLMC Digital, viewed on Nov. 18, 2010)
Statement of Responsibility:
préparé par le Département de l'agriculture et du travail.

Record Information

Source Institution:
Library of Congress Law
Holding Location:
Library of Congress Law
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
682890724 ( OCLC )

Full Text
This copy of a rare volume in its collections,
digitized on-site under the
LLMC Extern-Scanner Program,
is made available courtesy of the
Library of Congress




PROJET
DE
CODE RURAL,
PREPARE PAR
LE DEPARTEMENT DE L'AGRICULTURE
ET DU TRAVAIL
IMPRIMERIE DE L'ETAT PORT-AU-PRINCE, HAITI




PROJET DE CODE RURAL
PREPARE PAR LE DEPARTEMENT DE L'AGRICULTURE ET DU TRAVAIL
INDEX
CHAPITRE I
DES BIENS RURAUX
Section I De la Proprith Rurale ............................. ........................... 1
Section II De la Distinction des Biens Ruraux et de leur Partage.... 1
Section III Du Droit d'Accession........................ ........................ 2
Section IV Des Titres de Proprite.. ................. : .............. .................. 3
Section V De l'Usufruit....................... ................... 5
Section VI Des Servitudes........ ..................... .................. .6
Section VII Du Bail a Ferme......................... ... ................. 6
Section VIII Du Bail A Cheptel.......... ............................ 9
Section IX De l'Arbitrage et des Contestations Judiciaires................... 12
Section X De la Protection et de la Conservation du Sol................... 12
Section XI Des Cultures et de leur Entretien.................................- 15
Section XII De l'Elevage......................... ................... 18
CHAPITRE II
DES FORETS
Section I De la Classification des Forts .................... .................... 28
action II Des Forits R6sei'v6es..................... .................... 28
action III Des Forkts Commerciales.............................. ................... 29
Section IV De la Protection des Forts............................................... 30
section V De la Protection des Arbres............................................... 31
action VT ---' Des Scieries, Fours A Charbon et Fours & Chaux............... 31
Section VII Du Jour de l'Arbre............. ....... ............................ 32iection VIII Des Contraventions aux Dispositions du Pr6sent Chapitre 33
CHAPITRE III
DES EAUX EN GENERAL, DE IRRIGATION ET DU DRAINAGE
tion I Des Eaux de Surface... ............................. .................... 34
ction ,II Des Eaux Souterraines ................................ ................... 37
ct-ion III Des Systames d'Irrigation........................ ...................... 38
ction IV D u D rainage................................................................... .... 43
tion V Des Contraventions aux Dispositions du Present Chapitre 44
Dispositions Transitoires.......................... ..... .................. 46




CHAPITRE IV
DES INDUSTRIES AGRICOLES ET D'ELEVAGE
- Des industries Agricoles et d'l1evage............................... 47
- Disposition transitoire......................................................... 49
CHAPITRE V
DU COMMERCE DES PRODUITS AGRICOLES ET D'ELEVAGE Section I De la quality Marchande des Produits Agricoles et
d'E levage .......................................................................... 50
Section II Du Transport des Produits Agricoles et d'Elevage........... 52
Section III Des Sp6culateurs en Denr6es et de la Sp6culation en
G 6n6ral ............................................................................. 54
Section IV Des Marchands et Exportateurs....................................... 57
Section V Des M arches Publics.......................................................... 58
Section VI De l'Emmagasinage des, Produits Agricoles et d'Elevage.... 59 CHAPITRE VI
DES COOPERATIVES AGRICOLES ET D'ELEVAGE.
Section I De la Constitution et des Op6rations des Coop6ratives........ 60
Section II Des Membres des Coop6ratives...................................... 66
Section III De l'Administration et du Contr6le des Coop6ratives Agricoles et d'Elevage.............................................................. 68
Section IV De la 'Caisse Centrale des Coop&ratives........................... 70
CHAPITRE VII
DU LOUAGE D'OUVRAGE ET D'INDUSTRIE
- Du louage d'ouvrage et d'industrie................................... 73
CHAPITRE VIII
DE L'HYGINE RURALE
- De l'H ygi'ne Rurale........................................................... 78
CHAPITRE IX
DES JEUX ET RECREATIONS DANS LES CAMPAGNES
Section I Des Jeux de Hasard........................................................... 80
Section II Des.. Section III Des Danses......................................................................... 81
Section IV Des Jeux Sportifs............................................................. 82
CHAPITRE X
DES ROUTES ET CHEMINS VICINAUX
Des Routes et Chemins Vicinaux....................................... /83
CHAPITRE XI
DE LA POLICE RURALE
Section I Des Agents de Police Rurale........................................... 86
Section II Des Syndics, Gardes-Champatres et Gardes-Forestiers........ 88
Section III Des Contr61eurs de Denries, Agents Agricoles et Agronomes du SNPA & ER................................................... s89
Section IV Des Poursuites Judiciaires et des Jugements.................. 91




CHAPITRE I
DES BIENS RURAtJX SECTION I
DE LA PROPRIETY RURAL
Art. ler.-La proprift6 d'un fonds rural exploitable emporte l'obligation de conserver et de mettre en valour le sol de ce fonds.
Art. 2.-Tout fonds inexploit6 sera assujetti a une taxe sp6ciale, suivant les conditions qui seront d6termine'es par la loi.
SECTION II
DE LA DISTINCTION DES BIENS RURAUX ET DE LEUR PARTAKE
Art. 3.-Les biens ruraux s'entendent & tous biens, meubles et immeubles, situ6s hors des villas et bourgs: de 2.500 habitants ou plus.
Art. 4.-Les propriftaires et exploitants de fonds ruraux se divisent en trois classes:
lo.) la classes des grand propriftaires et des grand planters, qui s'entendent, les premiers, de ceux qui poss&dent et les seconds, de ceux qui exploitent par eux-memes, plus de 30 hectares situ6s dans la me^mz section rural, ou dans deux sections rurales adjacentes;
2o.) celle des propriftaires ou planters moyens, qui s'entendent, ies premiers de ceux qui poss&dent et les seconds de ceux qui exploitent par eux-m mes, de 5 30 hectares situ6s comme sus-dit;
3o.) celle des petits propriftaires, ou petits planters, qui s'entendent, Jes premiers, de ceux qui possMent et Ivs seconds, de ceux qui exploitent par eux-rn mes, moins de 5 hectares;
Art. 5.-Les exploitations rurales comprennent des fermes, des plantations et des jardins.
Art. 6.-La ferme s'entend de toute exploitation agricole de cinq hectares, ou plus, dont l'organisation compared:
lo.) une mason de residence;
2o.) une grange ou un d6p6t en rapport avec ]a surface cultiv6e;
3o.) des champs et des pa^turages clkur s;
4o.) au moins une vache, ou une truie, ou deux chevres, ou deux brebis;
5o) le labour autrement qu'a ]a houe 'a main.
- I -




Art. 7.-La plantation. s'entend de exploitation de 5 hectares ou plusne rernplissant pas les conditions d6finies ]'article pr6c6dent.
Toute exploitation de moins de -cinq hectares s'appelle jardin.
Art. 8.-Dans les cas de vente"parfielle', ou de morcellment d'une ferme pour cause de donation ou de partalge successoral, une superficie de cinq hectares, au moins, restera indivisiblement a I ttacb6e aux bitisses et constructions 6num6r6es dans la susdite'd6finition de la ferme, et cette superficie inclura non seul.ement. le fonds qr sequel s'6Rvent c,,,s bitisses et constructions, mais encore les fonds voisins imm'diats qui permettent le''ie'k d',eh -conservei l'unit6. Les ani' aux et le materiel agricole suivront la ferme, en nombre suffisant pout assurer la'continuit6 deF exploitation.
L'b6ritier qui aura requ la ftrie devra rem*bourser 'so n, ou ses coh6ritiers, par des versements annuals dont le nombre ne pourra exc6der dix, la contre-valcur de F-exc6dent qu'il Aura ainsi re.qu.
Art. 9.-Les plantations, et les jqrdi.ns ne pourront, en aucun cas, kre morcel6s en de's parcelles de moins cl'un b ctare.
Art. 4 0.-41 ne pourra ftre d6rog6 cc qui est dit aux arts. prh6d'enn, rri me lorsque 1a -disposition entre vif8 ou testarnentaire a, excM6 la quotit6 disponible. Le donataire ou le 16gataire ne sera tenu qu'au rem" boursement de la valour exce'dentaire dans les me^mes conditions que ci-dessus.
Art. 11. -Dans tous les cj pr6vus a lux articles 8, 9 et 10 les h6ri.1
tier qui n'aurbnt 'pas e't6 enti moment d6dommages jouirofit du privikge pr6vu I'art. 1876, du cb& civil.
SECTION III
-..DU DROIT ACCESSION
Art. 12.-Les dispositions des articks 452 477 du.Code Civil?, re-. natives au droit d'accession sur cc qui est prod'uit par la cbose et-sur cc qui s'y unit et s'y incorpore, s'appliquent aussi aux biens ruraux.
Tputefois, lorsque les constructions et outrages consti-tuent d'es am6liorations fonci res n6cessaires exploitation, le Propriftaire n'aura pas le cboix; il devra en rernbours r le cofit au tiers qui les aura faits; avec ses mat9'riaux, plus les int6r6ts de. la somme, compete tenu, cependant, des deprivations.'
-Art. 13.-On entend-par arrifliorations fonci res: tous travaux, con tructions, canaux, drains, et outrages ;d'art, culture, d6fricbement, dessoucbage, terrasses et autres travaux & protection du sol, 6pierrement,
2-




nivellement, chernins et ponts, qui rendent le fonds propre sa &stination et en etat d"etre exploited 6conomiquement.
Les am6liorations agricoles sont cells qui ajou-tent la productivity dusol: engrais, compost, mulch, chaulage, manage, sulfatage ousouf rage.
Art. 14.-Le propriftaire d'un essairn d'abeilles a le droit d-e le r6clamer et de s'en ressaisir, tant qu'il n,'a pas cess6 de le suivre; autr!ement Fessaim appartient au propriftaire du terrain sur sequel il s'est fix6.
Le propriftaire du terrain sur sequel Yessaim s' est fix6 pourra exiger que le r6clamant prove qu'il en est le veritable propri'taire. La preuve par t6moins sera admire.
SECTION IV
DES TITRES DE PROPRIETY
Art. 15.-Le cadastre de la Wpublique sera tenu par I'Administration Un6rale des Contributions. Il sera 'tabli par commune, et des doubles fractionnaires seront tenus, pour routes les communes qui sont du resort d'un tribunal civil, au Bureau principal des Contributions dans ce resort. I
Art. 16.-Au fur et rnesure d-e 1'e'tablissement du caclastre, les titres priv6s seront remplac6s par cle nouveaux titres, sous forme de certificates de proprifte' portan-t la garantie de FEtat, lesquels, ne pourront kre annul6s en justice, que pour cause d'erreur, de collusion ou de fraud.
Sauf dans les cas ci-dessus indiqu6s d'erreur, de collusion ou d'e fraud, tes actions en revendications ne pourront entrainer 1'6viction du b6n ficiaire d'un certify cat de proprift6, mais eltes donneront droit au paiement, par l'Btat, de la valour du fonds, telle qu'elle aura &6 valuee au cadastre, lorsque Yaction aura 6t6 reeonnue vallide par un judgment d6finitif ayant acquis la force de chow juge'e.
Art. I 7.-Le mode d'6tablissement du cadastre, celui de la verification des titres et la taxe payer par les b6n6ficiaires de certificates de proprift6, en vue de I'acquittement de toute reclamation, seront fixe's par une loi spkialle.
Art I 8.-Le certificate de proprift6 sera 6mis en triple: original sera remis au propriftaire, un double sera gard6 au bureau d'Enregistrement de Port-au-Prince et un troisi&me sera achemin6 aux Archives Un'rales de la R6publique, pour les biens situ6s d'ans le tessort du Tribunal Civil de Port-au-Prince. Pour les biens situ6s dans le resort d'un autre Tribunal Civil, le double sera gard6 au Bureau d'Enregistrement du resort. 11 sera sign6 du Directeur G6n6ral des Contributions et contr.esign6 du Secr6taire d'Etat des Finances.
-3-




Art. I 9.-Le certificate de propriW contiendra les noms et pr noms du propriftaire, la commune, la section rural et Fhabitation dans lesquelles le bien est situ6, la description du fonds, sa'contenan.ce et ses abornements, ainsi que l'indice de r6f6rence du cadastre. Le plan de la propriW ser-a report au verso du certificate.
DI, plus, le certificate originaire contlendra la date de la verification ,des titres priv6s du propriftaire et la date d'homologation, si cette homologation est exig6e.
Arf. 20.-Les charges qui viendraient grever le fonds seront ins,crites tant sur le double conserve au Bureau d'Enregistrement, que sur I'original, sequel d'evra kre repr6sent6 au dit Bureau cette fin. I
Art. 21.-Le certificate est individual. Dans les cas d'indivision, il sera d6livr autant de certificates que de propriftaires indivis. Chacun des certificats porter la mention de l'indivision.
Art. 22.-Dans les cas de mutation, le premier certificate, dont I'original, devra &re repr6sent6 au Bureau d'Enregistrement, sera annuk et un nouveau sera 6mis, comme A est dit aux arts. 18 et 19, en faveur de I'acqu'reur. L'original annuk restera au Bureau d'Enregistrement dans un regist-re special ce'affect6.
Art. 23.-Dans les cas de vente sous seing priv6, la remise de Ioriginal au Bureau d'Enregistrem-ent devra ftre faite par le Propriftaire qui s'y pr6sentera avec son acheteur, e,n personnel, ou par jun mandataire special muni d'un mandate sous forme authentique, sequel reSteTa au dit Bureau.
Dans les: cas de vente par acte authentique ou de donation, le certificat pourra ftre annex I'acte. Toutefois, le notaire qui aura dress Facte devra 6-crire, en marge ou au verso du certificate, la date de la vente ou de la donation, le nom de I'acqu6reur ou du donataire, et sign''r cette mention.
Art. 24.-Dans les cas d.e succession, de nouveaux certificates seront 6mis en faveur des h6ritiers ou 16gataires, sur presentation des pkces 6tablissant lour vocation h6r6.ditaire, ou du testament, lesquels seront bomologu6s par le doyen du tribunal civil du resort, le minist r'e public entendu. L'6mission n-e pourra avoir lieu, ceptendant, qu'apr s qu'un avis relatif a l'ouverture de la succession aura &6 public pendant Itrois mois conskutifs, au Moniteur de la R6publique, et sans qu'aucune opposition ait &6 signifi6e au Bureau des Contributions d'an ce d6lai.
I
Art. 25.-Dans le cas ou un certificate aura W perdu, avis en sera ins6r6, a la diligence et 'a la charge du b6n6ficiaire, au Moniteur de la R6publique, pendant trois mois cons6cutifs et, si aucune opposition n'Qst
-4-




stgnifi6e au Bureau des Contributions dans ce d6lai, un nouveau certificate sera 6mis sequel fera. mention de cette peit?.
Axt. 26.-Toute opposition 1'6mission d'uxi certificate de proprift6 dans les cas prevus aux arts. 24 et 25 ci-dessus devra faire 6tat des titres et d'roits de Yopposant. Les originaux, grosses, ou expeditions des actes kablissant ces droits devront kre communiques au Bureau des Contributions, en rn me temps que Facte opposition lui est signiU.
L'opposition devra e^tre suivie d"une assignation au principal dans la hultaine franche, sous peine de forclusion. Pass ce d6lai, le Bureau des Contributions pourra passer outre Fopposition, sur certificate du Bureau, d'Enregistremen;t, attestant'qu'aucune assignation n'a 6t6 signifi6e, dans le d6lai sus-imparti, i celui qui r6clame Femission du -nouveau certificate. I
Art. 27.-Dans tous les cas o un certificate aura 6te' ou doit hre 6mis, les mutations ne seront plus transcripts, le double d'u certificate conserve' au B-ureau d'Enregistrement, dans un iregistre special ce destiny, tiendra lieu de la transcription.
11 en sera de rn me pour les inscriptions hypoth6caires qui se fe-ront comme ifest dit 'a I'art. 20 ci-dessus.
SECTION V
DE LIUSUFRUIT
Art. 28.-Celui qui a l'usufruit d'un fonds rural perd son droit d'usufruit, s'il ne met I? bien en valour, quan-d rn me il I'aurait rqu 1'6tat
inculte, moinis quv le fonds ne soit inexplo-itable, ce dont il aura faire
la preuve.
Le fond's sera reput6 mis en valour s'il est aux deux tiers cultiv6, ou mis en paturage, ou plant en essences forest res, et entretenu en bon 6tat.
Art. 29.-L'usufruitier pourra r6peter centre le propriftaire le cou^lt des am6liorations fonci res n6cessWes par cette mise en valour, moin:s qu'il n'e.n soit stipuk autrement dans Facte d'usufruit, ou que la dur6e de Fusufruit ne soit de plus de vingt ans. Toutefois, dans le dernier cas, les frais des am8iorations fates, dins les cinq derni res ann6es de la jouissance sont toujours remboursables, compete tenu de la d6pr6ciation.
Art. 30.-Les frais d'am6liorations agricoles sont A la charge de Fusufruitier.
Art. 3 I.-Toutes les dispositions du Ccde Civil relatives Fusuf ruit qui ne seraient point countries cells du present Code Rural s'appliqueront aussi lusufruit des biens ru.raux.
-5-




SECTION VI
DES SERVITUDES
Art. 32.-Le propriftaire d'un fonds qui, par sa situation, est appek i recevoir les caux qui d6coulent naturellement d'un fonds sup6rieur, sans que la main -de Yhomme y ait contribu6, ne peut pas lever de digue qui em ^che cet 6coulement, mais il peut construire tout outrage d'art facilitant Fkou1ement de ces eaux sur son fonds, et cet outrage pourra s'6tendre sur une parties du fonds superieur jusqu I a une distance de dix mitres de la linifte d-es deux fonds, si 1-a nature du terrain cet endroit Fexige.
Le propriftaire du fonds sup6rieur devra subir cette servitude sans a:ucun d6dommagement.
Art. 33.-Tout propri6tair.e peut obliger son voi& au bornage et au balisage de la lisi re de leurs propri6t6s contigiies. Cette operation se fera 'a frais communes.
Art. 34.-Tout proprie'taire peut, 'a son.gr6, clore son fonds, sans pr6judice, toutefois, du droit de passage qu'aurait le: proprie'taire d'un' fonds encl-av'e.
Les cultures pourront ftre en maqonnerie, en fil de fer barber,' en trellis m6tallique, ou bien consistent en murs secs ou en une haie vive, laquelle ne pourra, cependant, avoir plus de 2 mitres de haut, ni plus de Om.75 d' paisseur et sera tenuelibre de touves plants parasites. Les cl^tures fates: -de pieux et dites palisadesdes> ou <> ne pour-ront eftre 6leve'esqu'avec Fautorisation' &un representant qualify' d u SNPA Z ER.
Art. 35.--7-Le droit de passage ne donne droit une indemnity' que lorsque le dommage est certain au moment oii le droit est accord.
Le p-assage pourra kre d6plac6 par le propriftaire du, fonds grev6 de 14 servitude, si Yorganisation de son exploitation le requiert, pourv-u qu'il n'en r6sulte aucun dommage s6rieux pour le propri6taire du fonds dominant. Dan-s tous les cas, le premier passage ne pourra ftTe ferm6 avant 1'ach cement du second.
Le proprietaire du fonds grev pourra ftre appek faire la preuve
de la n6cessit6 du &placement.
Art. 36.-Toutes les dispositions du Code Civil relatives aux servitudes qui ne seraient point countries a cells du present Code Ru.ral sont aussi applicable aux bivns ru-raux.
SECTION VII
DU BAIL A FERME
Art. 37.-Si le preneur d'iun bien rural ne le garnet pas des animaux et des instruments aratoires n6cessaires exploitation, s'il en aban-6-




donne la culture, ou s'll n'y ajoute pas des engrais ou du compost a partir de la troisi&me anne'e du bail, ou encore si ses pratiques culturales provoquent ou favorisent T6rosion du sol, enfin s'il n'execute pas les clauses du bail, le bailleur pourra demander et obtenir la r6siliation du contract, sans prejudice de toute demanded d'indemnit6s pour dommages qui scraient r6sult6s de la faute ou de la cadence du preneur.
Art. 38. Toutefois, lorsqu'il s'agit d'un contract de m6tayage, le bailleur sera teriu de fournir la moiti6 des animaux de travail, des instruments aratoires, engrals, compost, semences ou plants, insecticides et forigicides, ou 1'6quivalent en argent, et la r6siliation du bail ne lui sera accord6e que sur la preuve qu'il aura faite de ces advances, moins qu'il
n'alt 6t6 stipuk par 6crit: I o.), que tous ces f rais seraient la charge du
m6tayer;
2o.) que le m6tayer aurait, -en compensation, au moins les deux tiers des products de exploitation.
S1 le m6tayer ne sait pas lire cette stipulation devr-a ftre faite par acte authentique.
Art. 39.-Le mftayer ne pourra ni sous-louer, ni c6der son bail, si la
I
faculty ne Iui en a 6t6 express6ment re'servee par le bail, sous peine de r6siliation et de tous dommages-int6rfts enters le bailleur.
Art. 40.-Dans toute esp ce de bail ferme, le bailleur est tenu de totis les frais d'am6liorations fonci res, a moins qu'il n'en ait 6t6 stipuk a-utrement et par 6crit, sequel 6crit devra ftre authentique lorsque le preneur ne sait pas lire.
Le preneur qui, apr&s les avoir vainement r6clam6es, aura entrepris des am6liorations fonci res m me san Fassentiment de son bailleur, aura une action en reimbursement centre ce dernier, qui pourra, cependant, se faire d6charger des travaux inutiles ou somptuaires.
Art. 41.-Les rotations, pratiques culturales, ou am6liorations fonci res enterprises par le preneur, sur injunction d'un rePre'sentant, qualifi6 du SNPA 8 ER, ne pourront donner lieu une action en r6siliation du bail, de la part du bailleur, m me si elles sont countries aux stipulations du contract.
Art. 42.-Tout preneur de bien rural est tenu, sous peine de tous d6pens, dommages et int6rfts, d'avertir le propriftaire des usurpations qui peuvent ftre commies sur le fonds.
Cet avertissement doit ftre donn6 dans le d6lai de huitaine franche, outre un jour par 40 kilom tr es de distance.
Art. 43.-Si le bail est fait pour plusieurs ann6es, et que, pendant la dur6e du bail, la totality ou les trois quarts d'une r6colte, au moins,
-7




wient d6truits par De feu, une secheresse prolonged, ou l'inondation, le preneur peut, s'il a fait constater ces fleaux, par un representant qualifi6 du SNPA d -BR, ou par le juge de paix, au fur et 'a measure qu'ils sont survenus, demander d'ftre exon6r6 du pavement des layers dfis pour I'ann6e durant laquelle le fl6.au est survenu, A moins qu'il ne soit covert de ses pertes par les r6coltes, pr6c6dentes.
Si le ba.il n'est que d'une ann6e, et que la perte soit de la moiti6 des fruits ou de plus de la moiti6, le preneur sera d6charg6 d'-une parties proportionnelle du prix de la location. 11 ne pourra pr6tendre aucune remis-e, si la perte est de moins de ta moiti6 des fruits.
Art. 44.-Le fermier ne peut obtenir de remise, lorsque la perte des fruits arrive apr&s qu'ils sont s6par6s de la terre; A moins que Ie bail ne donne au propriftaire une quotit6 de la r6colte en nature, auquel cas, le propriftaire doit :supporter sa part de la perte, pourvu qu!e le preneur ne ffit pas en derneure de lui d6livrer sa portion de r6colte.
Le preneur ne peut 6galement demander une remise, lorsque la cause du dommage 6tait existante et connue A 1'6poque oil le bail a 6tep passe.
Art. 45.-Le preneur peut kre charge des cas fortuits ordigaires, ou des cas fortuits ordinaires et extraordinaires, pr6vus ou impr6vus, par une stipulation expressed, laquelle doit faire l'objet d'un acte authentique, lorsque le preneur ne sait pas lire.
Art. 46.-Le bail, sans 6crit, d'un fonds rural-est cens6 fait pou!r la dur6e pr6vue ci-dessous, lorsque les plantations sont fta lies par le preneur:
lo.) une ann6e, s'il s'agit d'un enclose ou, d'un piturage;
2o.) deux ann6es, s'il s'agit d'un jardin potager, ou d'une peppinlem;
3o.) trois ann6es, si les cultures enterprises sont an,nuelles;
4o.) quatre ann6es, s'il s'agit d'une bananeraie;
5o.) cinq ann6es, s'il s'agit d'une cotonmeraie;
6o.) quinze ann6es, s'il s'agit d'u-ne cocoteraie, ou d'un verger, ou d'arbres caoutchouc;
7o.) dix ann6es, pour routes autres cultures qui ne commencenit produire -qu'apr&s trois ans, ou plus-.
Art. 47.-Si le preneur a ire u le fonds avec les cultures, d6j 6tablies, la dur6e du- bail sera cens6e ftre de:
lo.) trois annep!es, s'iI s'agit d'une bananeraie ou d'une cotonneraie; 2o.) n-euf ann6es, s'il s',agit d'une cocoteraie ou d'un verger, ou d'.arbres caoutchouc;
3o.) cinq ann,6es, s'il sagit des cultures indiqu6es au de-mier alin a de I'article prk'dent.
-8-




Art. 48.-Le ball fait sans 6crit cess e de plein, droit 'a 1'expiration du temps fix6 aux deux articles precedents.
Cepend'ant, si le preneur reste et est laisse' en possession, il s'opere un nouveau bail dont la dur&e ne pourra exc6 dor le temps fix6 pour des fonds rqus sous culture.
Art. 49.-Le preneur sortant doit laisser celui qui lui succ de sur le fonds, les logements convenables et autres facilities pour les travaux de Yann,&e suivante, et, re'ciproquement, le fermier entrant doit procurer 5 celui qui sort les logements convenables pour emmagasiner les r6coltes d6ji fates, et lui donner le temps n6cessaire leur preparation et lzur
transport.
Art. 50.-Le fermier sorfant doit aussi laisser les pailles et engrais, s'il en a re u lors de son entire en jouissance; et, quand rn me il n'en aurait pas rqu, le propriftaire pourra les retenir, en en. payant 1'estimation.
Art. 5 L-Si le bailleu.r vend le fonds, Yacqu6reur ne pourra expulser fe fermier ou le locataire qui a un bail authentique ou don-t la, date est certain, 5 moins qu'il n'en ait 6t6 ainsi stipul6 dans le bail.
Ait. 52.-L'acqu6reur qui veut user de la facult6 d'expulser lui r serv6e dans le bail est tenu d'en avertir le pren-eur au moins un an l'avance. Cependant, rn me 1'expiration de ce d6lai, il ne pourra exerc!er cette faculty, tant que l'indemnit6 pr6vue n aura 6t6 verse au preneur et que celu-i-ci n'aura achev6 les r6coltes sur pied arrives i maturit6 5 la date d'expiration.
L'acqu6reur pourra verser l'indemnite' au preneur, apres en avoir donn6 -avis au bailleur, et une action en reimbursement lui sera ouverte centre ce dernier, sauf stipulation contraire.
Art. 53.-Si le bail n'est pas authentique, ou n'a point date certain, Facqu6reur pourra expulse*r le preneur sans d.61at et sans indemnity. Le dernier aura, cependan-t, une action en dornmages-in-t6rks centre son bailleur.
Art. 54.-L'acqu6reur pacte d? rachat ne peut user de la faculty' d'expulser le preneur, jusqu' ce que, par 1'expiration du d6lai fix6 pour le r6m6r6, il devienne propriftaire incommutable.
SECTION VIII
DU BAIL A CHEPTEL
Art. 55.-Le bail 'a cheptel est un contract par sequel l'une des parties donne 5 1',autre un ou plusieurs an.imaux, 5 charge par la second de les gar der, nourrir et signer, sous les conditions convenes entre elles.
9




Art. 56.-Tout bail a cbeptel contiendra un inventaire d'entr6c comportant le nombre, Fesp ce, la race, le sex et F5ge ou la cat6goric dcs animaux donn6s bail, ainsi que leur estimation, fix6e d'accord par les parties.
Cette estimation ne transporter. point la proprift6 -des animaux au prcneur; elk doit seulement server de base a la determination du, profit ou de la pertc resultant du contract a 1'expiration du bail.
Art. 57.-A expiration du bail, un inventaire de sortie sera dress comme susdit. Le bai Ileur reprendra fes animaux donn s bail, s'ils sont tous encore cn vie, et, 'a d6faui, il fera des prflMments sur le croit jusqu' concurrence de 1'estimation & l'inventairc d'entr6e; 1'exc6dent se partake entre les parties suivant les stipulations du contract. A d6faut de toute stipulation a ce sujet, le partake s'en fera, par moiti6.
S'il n'ya pas ass-ez'de Mes pour remplir la premi re estimation, le bailleur prend ce qui reste, et les parties se font raison de la perte.
Art. 5 8.-Si cheque parties avait fait un rapport, elle le reprendra avant le partake du croit. Toutefois, si I'appbrt du bailleur a p6ri en, totality, il en sera r6gl6 comme il est dit cl'-dessus pour un rapport unilat6ral du bailleur, a moins. de convention contraire. Si la perte n'est que partielle, le preneur ne pourra faire de pr6l&vement, avant que le ba'illeur n'ait h6 rempli de sa premiere estimation.
Art. 59.-Le preneur doit les soins d'un bon p re de famille A la conservation du che'Ptel.
Art. 60.-Le bailleur pourra demander et obtenir la r6siliation du bail la remise int6grale de son troupeau, si, dans Yanne'e qui suit la convention, le preneur ne peut fournir la preuve qu'il a des pa5turages suffisants, ou des 6tabl-es convenables pour les animaux places sous sa gardc, ou si, pendant la dur6e du bail, 11 ne remplit pas ses-obligations, ou encore s'iI ne les a pas fait Yacciner a-ux epoques voulues, sans prejudice de toute action en dommages-int6rfts du bailleur contr-e le preneur pour les pertes qui pourraient r6sulter de ce d6faut de vaccination.
La destruction d'un piturage par incendie, s6cheresse prolonged ou autres fli6aux ne pourra donner lieu a r6siliation.
Art. 61.-Si le cheptel est donne' a un m6tayer, ou colon partiaire, Obligation de fournir les piturages et les tables est a la charge du bailleur qui contribute, en outre, pour moit16 aux frais de vaccination.
Art. 62.-Le preneur n'est tenu du cas fortuit que lorsqu'il a &6 prk6& de quelque faute de sa. part, sans laqtelle la 'perte ne strait pas arr.iv6e.
Art. 63.-En cas de contestation, le preneur est tenu de prouver Ic cas fortuit, 'et le bailleur est tenu de prouver la fauve qu'il impute au preneur.
_10-




Art. 64,-Le preneur qui est de'charg6 par le cas fortuit est toujours tenu de rendre comptz des peaux des bftes, i moins que les animaux ne soient morts d'u-ne maladies infectieuse qVi exigerait I'incin ration ou Ienfouissement avec la peau, auquel cas il devra produire un certificate de Agent qui aura requis l'incin6ration ou 1'enfouissement, ou qui y aura assist.
ATt. 65.-Si le -cheptel p6rit en enter sans la faute du preneur, la perte en est pour le bailleur, moins que les deux parties n'aient fait, cbacun?, des apports, auquel cas, cbacune perd son rapport.
S'il ne p6rit qu'une parties du cheptel, il en est r6gl6 comme il est dit aux articles 57 et 58.
Art. 66.-On ne peut stipuler:
I o.) que.le. preneur supporters la p,,,,rte total d.u cheptel survenue par cas fortuit et sans sa faute;
2o.) qu'il supporters, dams ]a perte, une part plus grande que dans.le profit;
3o.) que le bailleur pr6livera, la fin du bail, quelque chose de plus que le chzptel qu'il a fourni, sauf sa part du croit.
La mullit6 d'une pareille convention est d'ordre public.
Art. 67.-Le preneur profit seul des.laitages, db furrier et du travail des anim.aux donn6s bail. La laine et le cro:^it se partagent.
Tout-e-fois il peut kre stipuk que le bailleur aura droit a une part des laitages, et, par ailleurs, si le cbeptel est donn6 a un m6tayer, que le bailleur a-ura une plus grande part du profit, sans que cette part puissz, cependant, exc6der les deux tiers de ce profit.
Art. 68.-Lorsque le cheptel vst donn,6 a un fermier ou A un metayer, le furrier doit server d'abord la fertilisation du fonds. Le fermier ou le m6tayer n'en pourra disposer autrement que si la production excite les besoins, du fonds. La charge de cette preuve en income au preneur.
Art. 69.-Le preneur ne peut disposer d'aucune bfte du troupeau, soit du ch-eptel d'entr6e, soit du croit, sans le consentement du bailleur, qui ne peut lui-m me en disposer sans le consentement du preneur.
Art. 70.-Lorsque le cb-eptel est donn6 au fermier d'autrui, notification doit en kre faite au propriftaire de qui ce fermier tient le fonds, sans quoi le propriftaire peut le saisir et le faire vendre pour ce que son fermier lui doit.
Art. 71.-Le bail a cbeptel est cens6 fait pour trois ans, si sa dur6e
test pas stipul'e au contract.
Art. 72.-Toutes les dispositions du Code Civil relatives au bail 'a cheptel qui ne seraient point countries cells; du present Code Rural continueront A kre appliques.




SECTION IX
DE LIARBITRAGE
ET DES CONTESTATIONS JUDICIAIRES
Art. 73.-Toute conversation, relative une servitude, un contract de bail, ou au lounge d'ouvrage et d'industrie pourra ftre sQumise l'arbitrage d'un, agent agricole, ou d'un agronomy du SNPA F3 ER, avant d'ftre port6e en justice.
La decision arbitrage sera -rendue gratuitement et fera l'objet d'un procis-verbal qui sera contresign des parties, si elles savent le faire. Copie en sera d6livr6e ,chacune des parties, sans frais.
Art. 74.-Touve action relative un e servitude, un contract de bail, i -un, contract de lounge d'ouvrage ou d"industrie, dans lesquels- un -agriculteur, planter, fermi6r, ou ouvrier agricole, sera parties, sera entendue par le tribunal comphent sans remis e, ni tour de r6le, et routes. affairs cessa;ntes. Le'rninist re -public pr6sentera un r6quisitoi-re 6crit au d0ibfti du juge. Le judgment devra ftre rendu dans la huitaine au plus tard.
SECTION X
DE LA PROTECTION ET DE LA CONSERVATION DU SOL
Art. 75.-L'e'rosion s'enten;d de tout affou-illernent, d6capage, ou 6boulement de sol provoque' par les eaux de ruissellement ou les eaux courantes, ainsi que du d6placement massif des particles de sol par le vent.
Art. 76,11 est interdict de d6boiser ou de d6fricher aucun terrain pr6sentant une diclivit6 de plus de 30 degree's, dans les zones ridess; de plus de 40 degr6s, dans les zones semi-arid:e-s; et de plus de 50 degree's, dans les zones pluvieuses.
Art. 77.-Un terrain sera dit de zone aride, forsque fa moyenne annuelle des pr6,cipitations est i nferieure 1.0,00 millimitres, dans la localiti ou dans la region oii se troupe fe dit terrain.
Le terrain sera dit de zone semi-aride, lorsque la moyenne annuelle des pr6cipitations est de 1.000 rnillim tres, ou plus, mais infe'rieure 1.500 millimetres, dans la locality ou dans la region oil se troupe le dit t.errain.
Il sera dit de zone pluvicuse, lorsque la moyenne annuelle des precipitations est de 1.500 milfirnitres, ou plus, dans la locality' ou dans la region oii se troupe le dit terrain,.
Les moyennes ci-dessus seront calcule'es sur les donne'es de 10 annexes conshutives, au moins.
12-




A Maut de statistiques pour ces 10 annexes consecutive, la classification du terrain pourra ftre bas6e la fois sur Ies donne'es disponibles et.'sur la nature de-la v6g6tation dans la locality; ou sur la nature de cette v6g6tation seulement, d6faut total de d-onn6es pluviom6triques.
Art. 78.-Des d6frichements pourront ftre, cependant, autorise's sur des terrains pr6sentant une d6clivit6 supe'rieure aux limits fixes I'art. 76 ci-dessus, pour des travaux de defense national ou d'utilite' publique.
..Art. 79.-Tout terrain pr6sentant une d6clivit,6 snp6rieure i 30 degree's dans les zones rides, 40 degr6s dans les zones serni-arides et 50 degr6s dans les zones pluvi-euses, et qui aurait W d6j dffrich6 'a la date de promulgation du present code devra ftre reboise' ou plant en herbs fourrageres, ou en l6gurnineuses fourrageres, par les soins du proprietaire ou de l'occupant, rn me si ce terrain. porte deja' d'autres cultures. 'Un d6lai sera accord, pour ce faire, par les agents qualifies du SNPA &.ER.
Art. 80.-Toutefois, lorsque Ies cultures, dans les casde deffrichement pr6vus 'a I'article pr6ce'dent, sont constitutes d'arbres fruitiers, d-e caf6iers, ou de toute autre plante arbustive assurarit une protection ade'quate au sol, 1'exploitant ne sera tenu que :d'y faire les travaux de protection qui pourront lui etre assigned's par un reprksentant quali fii du SNPA & ER.
Art. 8 I.-Les cultures permanentes, comprenant le caf6ier, le cacaoyer, les arbres: fruitiers et toute alutre que d6signera le SNPA Z4 ER, dans la suite, pourront etre enterprises sur toute terre pr6sentant une d,6clivit6 infe'rieure 'a 30 degr6s dans les zones rides, 40 degr&s dans les zones
semi-arides et 'a 50 degr6s dans les zones pluvieuses, sous la reserve que certain travaux de protection du sol y soient ex6cut6s, lorsq-u'it y a lieu, notarnment sur injunctions du, SNPA & ER.
Art. 82.-Les cultures saisonni&res, annuelles, et semi-permanentes ( ananier, pois congo, cotonnier, sisal) sont interdites, sauf sur autorisations. sp,6ciales du SNPA & ER, sur les terres pr6sentant une d6clivit6 sup6rieure 25 degr6s dans les zonesarides, 35 degr6s dans Ies zones semi-arides et 40 degr6s dans les zones pluvieuses. Elles: pourront, cependant, se faire, sans authorization, sur toute verre d6clivit6 inf6rieure aux limits pr6c6demment fixes, moyennant que des travaux de protection de sol y soient ex6cut6s, tels que terrasses, murs secs, canaux de retention, lorsque la pente du terrain est superieure 'a 10 degr&
Les travaux de protection ne seront, cependant, point. n6cessaires pour les 16gumineuses fourrag&res et les herbs fourrageres qui, dans tous les
4
c as, devront ftre soumises la passion contr6ke, lbrsque la d6clivit6 est sup6rieure i 15 degree's.
- 13




I
Art. 83.-Lorsque la d6clivit6 du terrain varie entre 5 et 10 degr6s, les travaux de protection ne seront point neCessaires; cependant, lorsqu'il y a lieu, il pourra ftre exig6 par le SNPA & ER que les cultures alternent avec des bands de 16gumineuses fourrag&res ou d'berbes; fourrag res suivant les courses de niveau.
Art. 84.-Dans tous les cas pre'vus aux articles 80 83 ci-dessus, les plates-bandes et ran g6es devront suivre les courses de niveau.
Les labours et cultivations m6caniques devront aussi suivre les courses ,de niv.eau,.
Art. 85.-Les <> sont interdits, ainsi que le bralement des herbs dans les savanes, Les branches et rameaux coups au d6frichage, A 1'6claircissage ou A I'6mondage, seront assemble's en un point du terrain pour y e^tre bru^l6s. Cepend-ant, les feuilles et p tites brindilles, ainsi que les berbes des savanes, pour;ont etre recu-eillies pour server de compost, sauf dans les cas de maladies ou d'attaques d',insecves, ou' le tout sera brfik.
Art. 86.-Il est interdict de br^ler les sarclures, les pailles et les decbets des r6coltes, qui devront s ervir A la preparation de compost, sauf dans les cas de maladies ou d'attaques d'insectes, oit ils pourront ftre brfil6s.
Les sarclures, pailles et d6cbets seront recueillis dans des fosses ou Sur des plates-formes ad6quatesen vue de la preparation du compost.
Art. 87.-Sur toute exploitation rural oii il y aura un ou des animaux A I'attacbe, ou 1'6table, les. mati res f6cales de ces animaux devront ftre recueillies avec la litiere souilke pour server 'a la preparation du furrier. I
Les plates-formes et fosses: 5 furrier seront construites en b6ton ou en ma, onnerie, avec un revftement en cement, lorsqu'elles sont en, ma. onnerie. Elles seront place'es 30 rn tres, au moins, de tout-e mason, d'babitation et en contre-bas -des sources et des puits. Ueur. position par rapport aux tables et 6curies sera telle que les urines et les eaux de lavage de ces 6ta-bles et e'curies pui.ssent y etre amen6es.
Ar t. 88.-Les jacb res nues sont interdites sur les terres d6clives. Les jacberes couvertes seront form6es de pr6f6rence de plants am6liorantes,
I
telfes que.,16gurnineuses: et berbes fourrageres.
Art. 89.-Les propriftaires, fermiers, ou -occupants de ter-rains riverains d'un fleuve, d'une rivi re ou d'une source, devront y platter des
-bamb ous, ou. toute autre -essence appropriate, sur une larger de 5 'a 15 m&tres,-selon. importance du cours d'eau, a% partir de la berge du fieuve, de la rivi re ou de la source.
14-




Cette plantation devra se faire sur les deux rives et tout auteur de la source.
Att. 90.-Lorsque ]a larger du terrain bordant le cours: d'eau, ou la source, est inf6rieure 15 m&tres, le propriftaire, le fermier ou Foccupant du terrain adjacent devra -continuer la plantation jusqu' la limited des 15 m&tres.
Art. 91.-Il ne sera tol6r6 en compagnonnage avec les bambous que des arbr es fruitiers ou des essences forest res.
Art. 92.-Il est interdict de boilerr les pentes des gorges, ravines et rains, ainsi que leur pourtour, sur un rayon de 15 m&tres. Les cultures annuelles ou semi-permanentes y sont aussi interdites.
Les pentes et les pourtours: de ces depressions d6j d6bois6es devront ftre rebois6s dans le d6lai qui sera impart aux propriftaires, fermiers ou occupants du terrain, par un agent qualifi6 du SNPA Z ER.
Art. 93.-H est fait obligation aux propriftaires et occupants des terres situ6es dans les savanes d'y planter des brise-vents sur trois ranges A cbaque kilom&tre, en lines perp-endiculaires la direction des vents dominants.
Art. 94.-Toute contravention aux dispositions des articles 76, 79, 80, 81, 85, 87 let 92 sera, sur proc&s-verbal d'un repr6sentant qualifi6 du SNPA b ER, ou d'un agent de police rural compkent, punie, en justice de paix, d'une amended de dix gourdes, si le contrevenant est un petit planter ou petit propri6taire; de vingt-cinq gourdes, s'il est un propri6 taire ou planter moyen; de cinquante gourdes, s'il est grand propriftaire ou grand planter. En cas de r6cidive la peine sera du double.
Art. 95.-Toute contravention aux dispositions des autres articles de la pr6sente section, sera, sur proc&s-verbal dress par Ies agents et repr6sentants sus-d6sign6s, punie, en justice de paix, d'une amended de cinq gourdes, si le contrevenant est un petit propriftaire ou petit planteur; de dix gourdes, s'il est propriftaire ou planter moyen; et de vingt cinq gourdes, s'il est grand propriftaire, ou grand planter. En cas de r6cidive, la peine sera du double.
4 SECTION XI
DES CULTURES ET DE LEUR ENTRETIEN
Art. 96.-L'importation en HaYti et l"exportation d'Haiti de certaines plants ou parties de plants (semences, fruits, raciness, rhizomes, dragons, boutures et autres) pourront ftre, par arrft6 du Pr6sident de la R6publique, soit interdites, soit sournises 'a certaines restrictions ou a certaines conditions, sous les pines qui seront 6ffict&s au dit arret6.
15




Art. 97.-Dans tous les cas ob il y aurait danger, ou menace de propagation d'une maladies infectieuse, d'invasion d'insectes nuisibles, dans tous les cas o un type, ou une varift6 v gftale strait expose a une hy'bridation pr6judiciable sa quality, le D6partement d'Agriculture pourra, par communique, soit interdire la culture d'une plante dans une zone donn&, ou :sur tout le territoire de la R6publique, et ordonner la destruction de cette plante dans la dite zone, ou sur le dit territoire; soit sournettre la culture de la plante certaines restrictions -ou 'a certaines conditions.
Ces"r6glements de quarantine du D6partement de I'Agriculture pourront porter aussi sur la manutention, le treatment, le transport et I'utilisation de toute parties de la plante, de ses products et des emballages et covenants d'iceux.
Art. 98.-Les champs en culturedevront etre sacks ou nettoy6s aussi solvent qu'il en sera besoin, notarnment sur injunction des representants qualifies du SNPA & ER. 11 en est de rn me de toute autre fa qon cultural 'a la port6e des moyens techniqws et financiers de I'exploitant.
Art. 99.-Il est interdict de renouveler une culture sur un rn me terrain, sans rapport d'engrais, ou, d6faut, sans la faire pr&6der d'une autr-e culture ou d'une jach re.
Art. 10O.-Les fruits, grains et falcons qui se d6t6rioreraient, d'une
I
fa on ou d'une autm, en tombant au sol, devront Etre cueillis sur pied avec soin, et places dans des conte nants propres et adequate.
Art. 101.-Tout exploitant qui aurait son champ atteint gravement de maladies, ou subissant une invasion massive d'insectes, devra en faire
I
rapport au repr6sentant qualifi6 du. SNPA & ER dans la region, ou a I'agent de police rural -comp6tent.
L'exploitant devra suivre routes instructions du repr6sentant quaH6 du SNPA ZI ER relatives la lutte centre la maladies ou centre les insects.
Art. 102.-Toute exploitation rural de plus de 20 hectares o sont log6s des ouvriers agricoles pour une dur6e de plus de 3 mols, doit reserver ces ouvriers une parties cle son fonds pour la production des vivres alimen-taires qui leur sont n6cessaires. Uftendue de la reserve sera d6termin6e d'apr s le nombre des ouvriers nourrir et la productivity du Sol. I
La reserve de vra ftr,2 cultiv6e suivant un plan d'assolement arrk6 d'accord avec 1'exploitant, lorsque sa surface permit d'avoir un parell assolement. 'Les plants et semences seront fournis gratuitement aux
16-




ouvriers par 1'exploitant, et les charrues, cultivateurs, fourches et b^ches leur wront prk6s aussi gratuitement.
Art. 103.-La reserve ne sera point n6cessaire, lorsque 1'exploitant fo-urnit la nourriture ses ouvriers, ou lorsque les vivres alimentaires entrant d6ja' dans ]a rotation ad-opt&e pour ]'exploitation rural.
Art. 104,11 est interdict de cooper, en vue de la preparation des fibres, -des feuilles de pife (sisal ou bennequin) d'une longueur inf6rieure
un rn tre, sauf sur les grades plantations annexes A des usines moderns.
Art. 105.-Le SNPA & ER pourra inverdire ]a coupe et la pr6paratio.n. de la pite pour une dur6e qui ne pourra pas exc6der trois ans, dans toute region oii Fige des plants, ou leur d6veloppement ne permettrait pas kwr exploitation. Le dit Service pour6 rn me interdire la sortie de la pite de cette region, sous quelque forme que ce soit.
Art. 106.-Ne pourront ftre arrach'es pour ftre livr6es au Commerce, que les racin-es de plants de v6tiver ig6s d'un an au m&ns.
Art. 107.-Lorsque Farrachage a lieu dans les terres d6clives, les rhizomes devront ftre imm6diatement replan-t6s -_n lines paralkles aux courses de niveau.
Art. 108.-Le SNPA & ER pourra, par des r&glementssp,6ciaux pr6alablement approuv6s par le Secr6taire d'Etat de IAgriculture, determiner, lorsqu'il y a lieu, les conditions de culture, de treatment, de r6colte, de manutention et -de preparation propres A une esp&ce v6g6tale donn6e, ksquels r elements auront force obligatoire.
A-rt. 109.-A d6faut de tels r elements, les plants et semences distribu6s par le SNPA & ER, ou tout autre organism repr6sentant FEtat, doivent kre plants, en:tretenu-s et r6colt6s, et les products pr6par6s, suivant les instructions du dit Service ou de Yorganisme int 6ress6.
Art. I I O.-Toute contravention aux r&glements & quara-ntaine p-ris ep vertu de Yart. 97 de ]a pr6sente Section sera, sur proc&s-verbal d'un repr6sentant qualifi6 du ST' -TPA & ER ou de Yagent de police rural, punie, en justice de paix d'une amended de dix gourdes, si le contrevenant apartment la classes des petits planters, ou petits propriftaires; de vingt-cinq gourdes, s'il est de ]a classes des propriftaires ou planters moyens; de cinquante gourds, s'il est de la classes des grand planters ou des grand propriftaires. En cas de r6cidive, la peine sera du double.
Art. I I I.-Toute contrawntion aux articles 98 107 et I'art. 109 de la pr6sente Section, ou aux r glements qui seront pris en vertu de Article 108, sera, sur proc&s-verbal d'un repr6sentant qualifi6 du SNPA & ER, ou de Fagent de police rural, punie, en justice de paix d'une amended de cinq gourdes, si le contrevenant est de la classes des petits pro-17-




priftaires ou petits planters; de dix gourdes, s'il est de la classes des propriftaires ou des planters moyens; et -de vingt-cinq gourdes, s'il est de la classes -des grand planters -ou des grand, propriftaires. En cas de r6cidive, la peine sera du double.
Art. 112.-Lorsque, dans le cas prevu a I'art. 109, les plants et semen-ces ont R6 distribu6s sous condition d'une restitution, une epoque donn6e, toute cadence du b6n&ficiaire i la date fix6e, hors un cas de force majeure, -ou tout refus de sa part de tenir son engagement sera, sur proc&s-verbal d'un repr6senta-nt qualifi6 du SNPA & ER constant cette cadence ou ce refus, passible des pines pr6vues Yarticle pr&6dent, sans prejudice de la restitution des plants et semences, ou du paiemen t d'une valour 6 equivalent. De plus, la constraint par corps sera & droit pour la restitution ou le pavement.
SECTION XII
DE VELEVAGE
Art. 113.-Le droit de hatte est aboli. Tout piturage sera clos et am6nag6 de faqon a ftre utilis6 en rotation. Un abri leger y sera 61ev6, ou, d6faut, des arbres. d'ombrage y seront plants i distance raison n able.
Art. 1 14.-Il est interdict d'utiliser un piturage, avant que les berbes ou autres fourrages qui y auront W plant-6s, naient atteint un d6veloppernent suffisant.
Art. I 15.-Les cultures. des piturages scront slides et fates soit de baies vives, soit de fils de fer. Elles ne pourront avoir plus de deux rn tres de haut,,ni moins d'un rn tre -cinquante.
Les baies vives ne pourront avoir plus de O.m.75 d'6paisseur et seront venues. bien taill6es et libres de toute plante parasite.
Les cultures en bois ne pourront' kre 6rige'es qu'avec I'autorisation d'un repr6sentant qualifi6 du SNPA & ER.
Art. 116,11 -est interdict -de laisser vaquero librement les animaux sur' la voie publique, dans les savanes ou dans les for ts. Il est galement interdict de les garden A la longe le long des routes, sntiers, cbernins et voies ferries.
Art. I I 7.-Les 6leveurs sont divis6s en trois classes:
lo.) les 6leveurs en grand, ceux qui poss&dent plus de 25 tRes de gros b6tail, ou plus de 50 tftes de menu b6tail;
2o.) I-es 6lev eurs moyens, ceux qui poss&dent de 5 25 tRes de gros b6tail, ou de 10 A 5 0 tftes de menu b6tail.
3o.) les petits fleveurs, ceux qui possedent moins de 5 tftvs de gros b6tail, ou moins de 10 Uves de menu b6tail.
- 18-




Art. I 18.-Le gros betail s'entend des chevaux, ticeufs, mules et anes; le menu b6tail, des porcs, moutons etcabrits.
Art. I 19.--Toute exploitation rural laquelle sont attach6s des animaux d-e gros ou d-e menu b6tail doit posse'der des piturages bien entretenus raison d'un demi-hectare, au moins, par unit6 de gros b6tail, d'un quart d'hectare par tke de mouton ou de chevre, et d'un huitieme d'hectare par tfte de porc. Ces piturages devront remplir les conditions pr6vues aux arts. 113 'a 115 ci-dessus. S'ils sont insuffisants, il sera fait comme il est dit I'art. 122 ci-dessous.
Art. 120.-Dans toute region ofi les pa^turages sont dess&h6s certaines: seasons de I'ann6e, Vexploitation devra produire ou se procurer des fourrages frais ou secs et les: conserver de faqon i assurer. I'alimentation, des animaux pendant Ia season se'che.
Art. l2l.-Sur toute exploitation rural, Ife nombre d'animaux de production garde's i I'attache ne pourra exc6der cin!q, ni le nombre d'animaux de travail exc6der huit, sans que, toutefois, le -nombre total d'animaux de ces deux classes puisse exc'der dix.
Art. 122.-Lorsqu-e le nombre des animaux exc'de les limits fixes A I'article precedent et que les piturages de exploitation sont insuffisants, ces animaux seront soumis 'a la stabilation partielle.
Art. 123.-Toute table, curie, bergerie ou porcherie, sera construite avec mangeoire, ritelier ou auge, selon le cas, 30 me'tres, au moins, de touu-- mason d'habitation et aura un parquet imperm6able, en sur6l6vation cle Orn.10, au moins, par rapport au sot environpant..Le parquet sera inclin6 vers la sortie. Les panneaux seront faits de mat6riaux lavables jusqu'i la hauteur de Im.50 et ils seront blanchis 'a la cbaux tous fes mois.
Uftabte aura, au moins, 2m.60 de haut sous plafond; 1'6curie, au moins 5 mkres; la bergerie et la porcherie, au moins, 2 mhres.
Les stalls des tables et 6curies: seront, au moins, de 3m. dle'long sur Im.60 de large, chacune.
Les porcheries seront form6es de loges districts de 2m.50 de long sur 2m. de large.
Art. 124.-A d6faut de porcherie, les, exploitations qui font 161evage des porcs devront amenager, dans un encloses pav6 ou b6tonn6 attenaInt aux piturages r6serv6s aux porcs, un basin en b6ton ou en maqonnerie dont 1'eau- sera renouvele'e aussi solvent que possible.
Art. 125.-Les tables, 6curies et porcheries: seront bien drains, bien a6r6es, exposes i la lumi re solaire et bien, prot6g6es centre les intemp&ies. Elles seront blan-chies 'a la chaux vive to-us Is mois.
Art. 126.-L!es taureaux seront gard6s dans des stalls et des piturages distinct de ceux des aches.
- 19




Art. 127.-Les tabless, 6curies et porcheries seront nettoy6es cbaque jour et le furnier sera 6vacu6 dans des fosses ou sur des plates-formes furrier tells que d6.crites A Yart, 87 du present code.
Art. 12 8,11 est inverdit de f aire Ia trite des aches dans leurs stalls. Elle devra se faire 'a un e parties isol6,e de I'6table sp6cialement r servk 'a cette fin, ou sous un hangar. Cette parties de 1'6table, ou le hangar, sera bien a6r6e, bien expose A Ia lumi&re solaire, I'abri des intemp6ries et aura un parquet pav6 ou b6tonn6, surffev6 de 15,cm. par rapport au sol ,et incline 6. Aucun animal n'y sera admis, sauf les aches 'a Ia trite. Le parquet :du hangar ou -de Ia pqrtie de 1'6table r6serv& A Ia trite, sera IaW. grande ,au avant et apres cheque trite.
Art. 129.-Les marnelles des aches seront leaves et s6che'es avec un tinge propre imm6diatement avant Ia trite.
Art. 130.-Les seaux A lait ne pourronit, en aucun. cas, se rvir au Iavage des.mamelles des aches, ni au lavage des parquets.
.Art. 13 I.-Toute personnel pr6pos6e 'a Ia trite doit se laver les mains et se les s6cher avec un, tinge propre imm6cliavement avant l'op6ration. De plus, elle devra ftre proprement vetue pendant Ia trite et le-S manipulations subs6quen!tes -du lait.
Art. 132.-Il est interdict d'abattre pour Ia boucherie aucune fernelle d'animal de gros ou de menu b6tail en gestation.
Art. 133.-Les D6partements d'Agriculture et d-e l1n:t6rieur pourront, par. commVniqu6, fixer un quota pour I'abattage des aches et g6nisses, soit dans une lo'alit6 ou une r.6gion d6termin,6e, soit sur tout le territoire ,de Ia R6publiqu?.
Art. 134.-Tout animal atteint, ou susp' ecte' d'etre atteint d"une maladie contagieuse sera imm6diatement isoI6 du troupeau, et 1'61eveur, ou 1'exploitant, en donnera avis au repr6sentant du SNPA 1& ER le plus proche ou, d6faut, A I'agent de police rural.
Art. 135.-T-out cadavre d'animal des esp ces bovine, ovine ou chevaline, dont Ia mort est jug6e suspected, sera complftement incin6re, sans etre 6corch-6.
Dans le cas oil l'incin-6ration n'est pas possible, le cadavre sera plac6 au fond dune fosse, de trois metres de profondeur, vt abondamment recouvert de chaux avant que Ia terre ne soit rejet6.e dans Ia fosse.
Proc&s-verbal de l'in-cin6ration ou de 1'enfouissement sera dress par I'agent de police rurate, ou le repr6sentant du SNPA Z4 ER, qui aura requis l'op6ration, ou en presence duquel elle aura 6t6 faite.
Art. 136.-L'immu-nisation contie le carbon bact6ridien et le cho16ra des porcs, ou centre toute autre maladies centre laquelle ce traite-20-




ment est possible, pourra e^tre rendue obligatoirle par le SNPA 8 ER da'ns toute locality', region, ou zone, ofi des cas rn me isol6s de ces ffi ladies auront &6 relev6s.
Art. 137.-Dans toute locality, region., ou zone, o6 l'immunisation est ainsi rendue obligatoire, Fabatage des bo--ufs et des mouto ns qui n I auront pas k6 immunis6s sera inverdit. De plus, Fabatage des baufs et des -moutons immunis6s ne pourra se faire qu'aux abattoirs des villas et'bourgs d6sign6s.par le Service National d'Hygiine Publiqu?, d'accord avec le SNPA & ER, et' le d6bit de Ia. viande ne pourra y avoir lieu quaux march6s pub lics et aux etablissements qui y seront autorise's par le Service Nation;al'd'Hygi ne Publique.
Art. 138.-Sur Ia recommendation du SNPA & ER, les Dipartemen'ts cf,"Agriculture et' cle l'Int6rieur pourront, pax communique, mettre en quarantaine toute fit6, region, ou zone,"oii il aura 6t' relev6 des cas &
maladies izootiques ou transmissible Yhomme affectant les espkes 66vine, che'valine, porcine ou ovine, et prendre tous r elements de quarantaine necessaires en Yoccurrence, fesquels pourront kre tendss aux animaUx imports.
Art.' 139.-Dans tout'e locality, region ou zone mise en quarantain;2 pour cause de carbon ba-cte'ridien, le transport, Yernmagasinage et le com-merce des peaux seront interdits et tes dispositions de I'art. 137 Cicf-essus relatives Fabatage et au commerce de Ia viande y seront applique'es.
Art. 140.-Tout animal import devra, A son entire en Haiti, ftreexamine' par un repr6sentant qualifi6 du SNPA & ER. L'animal pourra 6tre sournis toute 6preuve pouvan-t de'celr une maladie 6pizootique ou transmissible i l'bomme, et, s'il y a lieu, mis en quarantine.
Si I'animal est atteint d'une maladies 6pizootique ou transmissible i I'homme, laquelle. n',est pas facilement curable, il sera abattu et incinire par les soins et Ia -diligence du SNPA d ER, sans aucun d6dommagemen-t au propri-6taire. I
Art. 141.-Toutes les fois que le SNPA 1& ER proc6clera un recensemen-t particular ou g6n6ral du cheptel vivant, les 6leveurs, gardens et cxploitants agricoles seront tenus de d6clarer et cle pr6senter aux agents du dit:Service tous les-animaux qui sont en leur possession Vt, s'ils en sont requis, de faire valor leurs droits sur les dits arnmaux. Ceux qui auront re u les animaux 'a garde ou sur contract de cheptel devront d6signr les propriftaires ou bailleurs, ainsi que les lieux de residence d'iceux.
Les animaux -recens6s svront marquis de fa. on appropriate.
-21




Art. 142.-Les repr6sentants qualifie's du SNPA 1& ER pourront, au cours dun, recensemen-t, ou toute autre occasion, soumettre les bovid s 5 I'6preuve de la tubercuJination -ou i touVe autre epreuve permettant de d6celer une ma-ladie 6pizootique ou tra-nsmissible 'a I'homme.
Les bovid,6s qui auront re'agi positivement 1'6preuve de tuberc-uli,nation seront abattus et incin,6re's, ou enfouis sous terre trois mitres de profondeur, s-ans aucun d6dommagement au propriftaire.
Art. 143.-L'6tampage des animaux de gros b6tail se fera, de pr6f6rence, au cou, environ 40cm. des oreilles. L'6tampe consisvera dans les initials du propriftaire ou de routes autres letters. Cbaque jettre n'aura pas plus de 8cm. dv baut ni plusde 5cm. de large.
Art. 144.-Aucun animal ne pourr-a ftre conduit ou transport d'une section une autre, d'une ville ou d'un bourg i une'autre ville ou bourg, sans etre accompagne ct'un permits sign' d'un repre'sentan:t qualifi6, soit du SNPA 1& ER, soit de I'Mministration Un6rale des Contributions, soit d'un agent de police rural. Ce'permis indiquera let nom et prenom du pi-opriftaire, les commune, section et habitation oii il a son, exploitatio'n,, le lieu de depart, celui de destination, le nombre d'animaux, leurs espke et sexv, leur categories, leurs 6tampes, et la couleur de leur robe.
Art. 145.-Il est inverdit de 'mutiler et d'estropier les animaux de travail ou de-production:, de rn me que les cbiens, de gard'e, ou de les sournettre 5 aucun mauvais traitemeni.
Art .1 46.-Il est interdict d'employer la traction. ou au transport des personnel, des denr6es et des mat6riaux, des animaux atteints de foulure, de, blessure profound ou d-e plaie, ainsi que les fernelles en gestation avanc6e et les anima-ux trop jeunes.
Art. 147.-Il est interdict de faire porter aux beftes de somme des charges excessive ou mal e'quilibr6es', ou de faire tirvr aux animaux de trait des vebicules ou des materiels trop lords.
Art. 148.-Seront sournis 5 la castration tous taureaux, talons, baudets, verrats, b6liers et boucs degene'res, mal conforms, r6form6s, ou reconnus impropres la reproduction.
Faute par les 6leveurs ou exploitants de se conformer aux dispositions du present article, les agen-ts qualifie's du SNPA ZI ER pourront proc6der, de leur propre autorit6, Yope'ration.
Art. 149.-Aucune station de neproduction naturelle ou artificielle n-e pourra ere 6tablie sans une authorization pr6alable du SNPA d ER. 11 ne pourra ftre etabli plus d'une station dans un rayon de 10 kms., moins que les repr<>ducteurs de chaque station ne i soient d',especes
diff 6rentes.
-22




Art. 150.-Aucune station de reproduction ne pourra kre autoris6e, sl elle ne rcmplit pas les conditions suivantes:
Io.) avoir d-es reproducteurs s6lectionn6s, lesquels devront kre bien proportions et conforms, en bonne sant6, indemnes d'affections h6r ditaires et de maladies infectieuses ou contagieuses et avoir Yige voulu;
2o.) avoir une table, curie, porcherie, ou bergerie, pr6sentant les conditions architectoniques et hygi6niques voulues et de capacity suffisante pour contenir tous les reproducteurs;
3-o.) avoir un enclose am6nag6 et 6quip6 de faqon adequate pour faciliter et garantir la monte:
4o.) avoir des piturages suffisants et en bon 6tat pour 16 animaux de la station.
Art. 15 L-L'ige requis pour l'utilisation des reproducteurs des stations de reproduction est de:
lo.) trois ans, au moins, et de s-eize ans, au plus, pour les talons,
2o.) deux ans, au moins, et quatorze ans, au plus, pour les baudets;
3o.) deux ans, au moins, et six ans, au plus, pour les taureaux;
4o.) un an, au moins, et quatre ans, au plus, pour les verrats et les b6liers;
5o.) huit mois, au moi.ns, et quatre ans, au plus, pour les boucs.
Les limits minima s'appliquent aussi aux reproducteurs des 6leveurs et exploitants agricoles. Tous les reproducteurs seront vaccines, 6tampe's
et immatricul6s.
Art. 152.-L-es limits maxima pourront ftre prolong6es par le SNPA
8 ER dans des cas exceptionnels.
Art. 153.-Le directeur de la station d'61evage devra tenir un registry des sallies pour chacun des reproducteurs. 11 y inscrira la date de la saillie, la description de la femelle, y comprise 1'6tampe et la marque, son ige, les nom et pr6nom du propriftaire, les commune, section et habitation ob le dernier a son exploitation. 11 d6livrera au proprietaire de la femelle un bulletin de saillie d'un modOe approuv6 par Ie SNPA & ER.
Art. 154.-Si le coat des services des reproducteurs d'une station est jug6 trop 61ev6, le D6partem-ent de I'Agriculture p urra, par communiqu6, en fixer un maximum qui ne pourra ftre excM6 sans donner lieu une infraction aux dispositions du present article.
Art. 155.-Les talons de moins de 5 ans ne pourront faire plus de trois sallies par semaine; ceux de cinq ans ou plus ne pourront faire plus d'une saillie par jour et auront un jour de repos par semaine.
Les taureaux adults ne pourront faire plus d'une saillie par jour.
-23




Les verrats de moins & deux ans ne pourront faire plus d'une sallies par jour; ceux de d-eux ans ou plus ne pourront faire plus de 2 sallies par jour. 11 en est de m&me des b6liers.
Art. 156.-11 est inverdit de faire saillir des poulicbes de moins de trois ans, des g6nisses de moins de deux ans, des tries, brebis et chevres de moins de sept mois.
Art. 15 7-11 est interdict de f aire saillir des fernelles de taille 'disproportionn6e avec celle du reproducteur, A moins que des measures de protection ne soient pris-es pour compenser cette disproportion.
Art. 158.-Il est interdict de faire saillir des fernelles mal conforms.
Art. 159.-Les propriftaires ou directors des stations de"reproduction communiqu!eront aux repr6sentants qualifi6s du SNPA & ER, leurs registres-et les certificates g6n6alogiques de leurs reproducteurs, premiere requisition.
Art. I 60.-Tout exploitant d'un fonds rural qui y trouvera un animal de gros ou de menu b6tail appurtenant a autrui s',an saisira et requerra un repr6sentant qualifi6 du SNPA & ER pour en dresser procesverbal, ou, A d6faut, Fagent de police rural. 11 fera 6valuer, en rn m,,temps, les dommages, si aucuns.
Tout animal de menu b6tail trouv6 dans un champ cultiv6 pourra ftre abattu. Cependant, le prix en sera dfi et pay6 au propriftaire, suivant estimation de I'agent qui aura verbalis6, a d6faut ;d'entente entre les par-Lies. La compensation 16gale sera de droit.
Art. 161.-La garde de Fanimal captur6 vif pourra kre confine, par Agent qui aura verbalis6, a un tiers ou Ftexploitant, en attendant que le propriftaire vienne le r6clamer.
Art. 162.-L'animal ne sera pas rendu a son propriftaire, tant qu'iI ,n'aura pas pay6 le montant des dommages caus6s et les frais de gar&, lesquels frais ne pourront exc6der trente cen-times de gourde par jour.
Art. 163.-Si le propriftaire d-e I'animal troupe 1'estimation et les frais exag6r6s, ou s'il peut 6tablir qu'il y a eu manceuvres frau cfuleuses de la part de 1'exploitant, il pourra en appeler a I'agent agricole C>u A I'agronome du district du SNPA 8 ER, et, en d-ernier lieu, porter le litige deviant le juge de paix competent.
Art. 164.-Il ne sera dfj aucune allocation, ni aucun frais aux rcpr6sentants du SNPA V_ ER, ni a I'agent de police rural, pour 1'exe-rcice de leur minist&re l'occasion d'un dommage ou de la capture dun animal.
Art. I 65.-Si le propriftaire de I'animal ne se pr6sente pas pour I? r6clamer dans le d6lai de huit jours, 1'exploitant qui aura subi un dommage pourra poursuivre la vente de I'animal par deviant le tribunal de paix competent. 24-




Le Juge de paix, sur le vu du proc s-verbal, ordonnera la vente de Fanimal et fera publi-er la vente par affiches et i son de cloche. La publication son de cloche se fera un jour de marcb6. La vente aura lieu i une audience du tribunal deviant la principle poxte du dit tribunal, au moins huit Jours apr s la publication i son de cloche.
Art. 166.-Apr s deduction -des frais de vente, et pavement des frais de garde, le montant des dommages qui lui auront &6 allou6s -sera vers6
1'exploitant qui aura subi le dommage, et toute balance sera consignee aux orders de qui de droit.
Art. 16 T-Le propriftaire -de I'animal pourra s'opposer la vente par simple d6,claration au greffe, avant Youverture des ench res, et rn rne apr&s Vouverture des ench res, par declaration verbal A I'audience d? vente. Le tribunal surseoira la vente et appointera les deux parti"'s A se faire entendre stance tenant, ou -dans un d6lai raisonnabIe, sequel sera fix6 Faudience, si le plaignant n'est pas present, auquel cas un mandate de comparution lui sera signifi6. Si le propriftaire -de Fanimal ne comparait pas A la date fix6e, son opposition sera annul&e et la vente sera poursuivie sur de nouvelles publications comme it est prevu A I'art. 165. Si le plaignant ne comparait pas, Ie tribunal statuera sur les dits, du proc&s-verbal et les contredits du proprietaire de I'animal.
Art. 168.-En aucun cas et sou-s aucun pr&exte, les exploitants ou autres personnel qui auront capture un animal ou 'a qui la garde en aura 6t6 confine ri-e pourront employer aucun service, tant que I'animal restera leur garde. De plus, its devront en rendre compete, en cas de d6c s de Fanimal.
Art. I 69.-Si 1'exploitant n'a pas pu se saisir de I'ani mal, it fera n6anmoins dresser un proc s-verbal et 6valuer les dommages 'a routes fins.
Art. I 70.-Si I'animal n'a commis aucun d6git, 1'exploitant qui aura capture Yanimal ne pourra pr6tendre qu'A des frais de garde, lesquels ne pourront exc6der trente centimes de gourde par jour. 11 pourra se faire d6charger de la garde de Yanimal tout moment.
Art. 171.-Les exploitants sur les fonds desquels des an-imaux de basse-cou r font des d6g5ts pourront les tuer, pourvu que ce soit au moment rn me du d6git.
Art. 172.-Toute contravention Fune quelconque des dispositions pr6vues aux articles 113 116, 119 A 1 35, 143 et 144, 15 1 et 155 158, sera, sur proc s-verbal d'un repr6sentant qualifi6 du SNPA J ER ou de Fagent de police rural compkent, punie en justice de paix, d'une amended de cinq gourdes, si le contrevenant est -de la classes des petits 6leveurs, petits propriftaires ou petits planters; de dix gourdes, si le contrevenant est de la classes des 61-eveurs, propriftaires ou planters
-25-




moyens; et de vingt-cinq gourdes, s'il est de la classes des grand propriftaires, grand planters ou 61eveurs en grand. En cas de r6cidiviz, Yamende sera du double.
Art 173.-Toute contravention l'une quelconque des dispositions pr6vues aux articles 137 et 139 sera, sur pro&s-verbal d'un representant qualifi6 du SNPA 1& ER, d'un officer sanitaire, ou d'un agent de police rural, punie en justice de paix, d'une amended de vingt-cinq gourdes, ou d'un -emprisonnement de quinze jours. En cas de r6cidive, I'amende sera du double.
Art. 174.-Tout refus de presenter un animal au recensement, tout refus de le soumettre a 1'6preuve de la tuberculination, a l'immunisation, obligatoire ou non, ou la castration, toute opposition a l'une quelconque de ces operations rendra Fauteur du refus ou de I'acte d'opposition passible d'une amended de dix gourdes, s'il est de la classes des petits 61-eveurs, petits propriftaires ou petits planters; de vingt gourdes, s'il est de la classes des propriftaires, planters et 6leveurs moyens; et de cinquante gourdes, s'il est de la classe des grand propriftaires, grand plant-eurs ou Ieveurs en grand; ce, sur proc&s-verbal d'un repr6sentant quaEU du SNPA 1& ER. En -cas de r6cidive, la peine sera du double.
Art. 175.-Tout individual qui prftera main forte a Fauteur de Facte, ou qui Faidera a soustraire I'animal A l'op6ration, sera passible d'une amended de dix gourd-es, sur proc s-verbal dress comme sus-dit.
Art. 176. Toute contravention aux dispositions des articles 146 et '147 sera, sur proc&s-verbal d'un repr6sentant qualifi6 du SNPA V ER, ou de Fagent de police rural competent, punie, 'en justice de paix, d'une amended de cinq gourdes. En cas de r6cidive, la peine sera du double.
Art. 177.-La peine sera de dix gourdes ou d'un emprisonnement de cinq jours pour toute contravention I'art. 145.
Art. 178.-Toute contravention aux dispositions des articles 149 et 150, sera sur proc s-verbal d'un repr6sentant qualifi6, soit du SNPA 1& ER, soit des Contributions, oud'un agent de police rural comphent, punie, en justice de paix, d'une amended de deux-cent-cinquante gourdes.
Art. 179.-Toute contravention d'un propriftaire ou directeur de station de reproduction aux dispositions des articles 15 1 A 159, sera, sur proc s-verbal d'un repr6sentant qualifi6 du SNPA 1& ER, ou d'un agent ide police rural, punic en justice de paix, d'une amencle de vingt-cinq gourdes. En -cas de r6cidive la peine sera du double, et I'autorisation pr6vue 1',art. 149 pourra kre retiree au propriftaire ou directeur & la Station par le SNPA 1& ER.
Art. I 80.-Toute- contravention I'article 16 8 sera punie, en justice
-26-




de paix, d'une amended dv dix gourdes, sans pr juice de toute action en dommages-intir&s du propriftaire de ]'animal pour tout dommage ou incapacity' qui -serait re'sult6 de 1'emploi de ]'animal.
Dispositions Transitoires
Art. 18 I.-Un dilai d'une anne'e, 'a partir de la date de publication du present code, est accord.6 pour I'application des articles 113, 114 et 12 8 de ]a pr6sente Section XIL
Art. 182. Un d6lai de deux ann6es, partir de ]a date de publication, du present code, est accord pour I'application des articles 119 124 de la pr6sente Section XIL
Art. 183.-Des dflais supple'mentaires, de six mois au plus, pourront ftre accord.6s aux 6leveurs et exploitants agricoles individuellement, s'il y a lieu, par le SNPA V-4 ER, pour I'application des dispositions indiqu&s aux deux articles pr6cidents.
-27




CHAPITRE II
DES FORESTS
SECTION I
DE LA CLASSIFICATION DES FORESTS
Art. I 84.-Les f orfts se divisent en deux classes: I o.) les forests T6servees; 2o.) les: forks commercials.
Art. 4 85.-Appartiennent la premiere cla-sse-: : I o.) les forests q',ui p'ot&gent 1,es basins d'alimentation des sources, les creates des montagn sfet leurs versants d'une d6clivit6, supe'rieure A^ 60- deigr6s; 2o.) le& parcsnation-aux et commuriaux; 3o.) les peuplemeri-ff: d' essences rares,'-oil dont la conservation se recommended cause de leur valour esthe'tique, historique ou scientifique.
Toute autre foret apartment A la second classes.
SECTION 11
DES FORE TS'RE SERVE ES
Art. 186.-Toute forft r6serv6e appurtenant A I'Etat fait parties du domain public et sera administr6e par Ie SNPA f- ER, ou sous son contr6le.
Art. I 87.-Lorsque les aires des basins d'alimentation des sources, les creates des montages et leurs versants d'un,,e d6clivite' superieure a 60 degr6s sont en totality ou en parties d6nude's, ils seront clklare's zones r6serv6es et, s'ils. appartiennent A I'Etat, ils seront int6gr6s au domaine public et administer s par le SNPA & ER.
Art. 188.-Les forests et les zones r6serv6es seront de'sign6es par arrW presidential. Les particuliers qui y auront des terres enclaves auront un d6lai d'une ann-6e, A partir de la date de publications cet arrete', pour presenter leurs titres et faire valor leurs droits au SPIMA ?- ER.
Art. 18 9.-Faute par les: propriftaires d? f aire valor leurs droits dans. cc d6lai, routes les terres situ6es dans les forks et les zones riserv6es seront consid6r6es comme biens du domainepublic de YEtat et administr6es comme tels. Aucun d6dommagement ou reimbursement -ne sera dfi au propriftaire dont les droits auront &6 pr6sent6S Ct reconnus post6rieurement. De plus, les frais de reboisement ou d'ame'li orations faits par le SNPA & ER dans Yintervalle devront lui ftre remboursks.
-28




41
Art. 190.-Les particuliers dont les titres seront reconnus valuables ou d6clar6s tels en justice, devront adopter le systime sylvicole et les m6thodes de protection employs par le SNPA d ER dans la fork ou la zone -reserv6e, lesquels syst me et m6thodes pourront ftre appliques sous une forme cooperative avec le dit Service.
Art. 191.--Si la forft ou la zone r6serv6e apartment en majeure parties ou en totality 'a des particuliers, ceux-ci et leurs ayants-cause, ou leurs repr6sentants, devront reboiser la dite zone et exploiter la zone ou la forft suivant un Ian arrft6 d'accord avec le SNPA Zd ER. Le reboisement et exploitation pourront avoir lieu sous une forme cooperative avec le dit Service.
Art. 192.-Dans les cas pr6vus aux deux articles precedents, si la zone ou la forft est exploited par toute personnel autre que le propri'taire, celui-ci recevra notification des charges imposes 'a son repr6sentant.
Art. 193.-S'il y a cadence ou refus de la part du proprieptaire, de I'ayant-cause ou de leur repr6sentant, d'ex6cuter les travaux requis, le SNPA d ER pourra les ex6cuter sa cMrge et une action en remboursement sera ouverte I'Etat, laquelle pourra etre poursuivie sur les terres qui y auront donn6 lieu, rn me si le propriftaire n'est pas en cause, pourvu qu'il ait requ la notification dont il est question I'article pr6cepdent.
Art. 194.-Les contradict autres conventions signs par les proprieptaires seront de nulle valour, en tout cc qu'ils auront de contraire aux syst&me et m6thodes exploitation du SNPA Zd ER.
Art. I 95.-La prescription courant -les terres des forests et zones r6I I
serves au profit de I'Etat sera de dix ans, a partir de la -date de publication de I'arrR6 d6signant la fork ou la zone r6servepe, meme si le propriftaire a v6cu continuellement 'a 1'6tranger durant toute cette p6riode.
Art. 196.-L'expropriation des particuliers pourra ftre poursuivie, tout moment, dans les forests et zones r6serv6es. Dans cc cas, compensation s' tablira pour tous frais faits par fe SNPA d ER pour le rebolsement de la zone ou pour Farnflioration de la fork.
SECTION III
DES FORESTS COMMERCIALS
Art. 197.-Aucune exploitation de forfts commercials de I'Etat, soit pour la coupe, soit pour I'6corqage, soit pour extraction de r6sine, de gomme ou de latex, ne pourra ftre conc6d6e un particular; ou a une sociW, sans un cashier des charges approuv6 par le SNPA Zd ER.
29-




41
Art. 198.-Aucune fork commercial priv6e situ6e sur des terres d'une tfe'clivit6 sup6rieure 5 30 degr6s, dans les zon!es'arides, 40 degr6s dans les zones semi-arides, et 50 degr6s dins les zones pluvieuses, aucun bouquet servant de brise-rent ne pourront e^tre exploits sans une autorisation pr6alable du-SNPA & ER, laquelle cifterminera les conditions sous lesquelles pourra se faire cette exploitation. I
L'autorisation d6livr6e par fe SNPA 1& ER n'engagera nullement la responsibility du dit Service, ni celle de I'Etat, dans le cas o6 un exploitant aurait usurp6 les droits du v6.ritable propri6taire.
SECTION IV
DE LA PROTECTION DES FORESTS
Art. 199.-Il est interdict d'allum-er des boucans A l'int6rieur ou A la lisi re des forks, sans une authorization 6crite d'un reprisentant quali& du SNPA & BR.
Art. 200.-Les feux de campernent ne pourront ftre allum6s que dans les clairi res, et dans de petites excavations amenagees sur une aire nu,,> d'oii les brindilles, feuilles et aiguilles auront it6 soigneusement enleve'es sur un rayon d'un m&tre au moins. Ces feux seront 6teints avec soin apres usage.
Art. 201.-Il est interdict de jeter des allumettes ou des bouts de cigarettes allum6s clans les forts et taillis.
Art. 202,11 est interdict de turner clans touve forest pendant les p6riodes de s6cheresse.
Art. 203.-Il est interdit de furrier dans les taillis !et sous les peuplements drus en toute season.
Art. 204,11 est interdict de -circuler clans les forfts avec des torches ou des <> allum6s.
Art. 205.-Dans toute fork des alkes coupe-feux seront am.6nagees de section en section, dans une direction perpendiculaire celle des vents dominants dans la region. C-es allies auront au moins deux metres de large.
Art. 206.-L'61evage libre en forft est interdict. L'61evage i I'attache ou en enclose, dans les forfts, n-'est tol6r6 que sur authorization du SNPA
ER, laquelle indiquera les conditions A remplir.
Art. 207.-Sur d-es terres d6clivit6 sup6rieure 30 degr6s dans les zones rides, 40 -degr6s dans les zones semi-arides, 50 d-egr6s dans
les zones pluvieuses, le rec&page des taillis est interdict, moins qu'il ne
s'agisse d-e taillis sous futaie, auquel cas, le recepage pourra se faire sur authorization du SNPA & ER.
- 30-




SECTION V
DE LA PROTECTION DES ARBRES
Art. 208.-Il est interdict d'abattre des arbres poussant dans les terrains rocailleux.
Art. 209,11 est interdict d'abattre, d'6corcer ou de signer des arbres poussant sur urw pente sup6rivure 25 degr6s, dans les zones rides, 35 degr6s dans les zones serni-arides, et 40 degr6s dans les zones pluvieuses, sans une authorization pr6alable d'un repr6sentant qualifi6 du SNPA & ER.
Art. 210.-Il est interdict d'abattm, sur les fonds ruraux et le long des voies publiques, les essences dites pr6cieuses, tells que: 6bhe, acajou, cb ne, tavernon, amandier 'a petites feuilles, bois marbr6, laurier, gaiac, sans une authorization pr6alable du SNIA 1& ER, laquelle stipulera les conditions sous lesquelles se fera I'abatage.
Art. 2 11.-1] est interdict de d6truire par Ie f eu, ou autrement, ou de mutile.r les touches des essences qui rejettent, sauf dans les cas de d6frichements.
Art. 212,11 est interdict d'abattre, pour la preparation de poutres, poteaux et traverses, des arbres d'un diam&tre inf6ri'eur 8 pouches, mesur6 hauteur de poitrine d'homme.
Art. 21 3.-Il est interdict d'6corcer les essences tannif&res et les plants m6dicinales sur plus d'un sixi&me de leur circonf6rence en une ann6e. Les lani res enlev6es ne devront pas avoir plus de 10 centim&tres de large. L'6corqage d'un m rne arbre ne pourra se faire que tous les trois ans.
Art. 214.-Il est interdict d'abattre les arbres fruitiers et les arbres de bois d'ceuvre pour la production de bois de cbauffage, moins qu'ils ne soient morts sur pieds.
SECTION VI
DES SCIERIES, FOURS A CARBON ET FOURS A CHAUX
Art. 215.-Il est interdict d'arrimer A rn rne le sol, les b cbes, preux, poutres, poteaux, traverses et plancbes. L'arrimage se fera sur des races & 10 pouches dv haut au moins.
Art. 216.-Aucune scierie m6canique ne pourra s'6tablir, ni fonctionner sans une authorization pr6alable du SNPA V_ ER. A toute demanded d'autorisation sera annexe'e une liste et une description du materiel de la scierie, le lieu o elle sera, ou est instalke, les nom et pr6nom du directeur responsible, le montant du capital de Yentreprise, la ou les sources d'approvisionnement en bois d'ceuvre et, si elle est A vapeur, la source d'approvisionnement en bois de chauffage.
31'




Art. 217.-Toute scieri-e vapeur sera entoure'e dune aire nue de
millem6tres carr6s au moins. De plus, les -chemin6es de la scierie seront recouvertes d'un capuchin.
Art. 218.-Aucun scieur de long ne pourra vxercer son metier sans une authorization du SNPA & ER, laquelle ne sera valuable que pour une localit,6 donn6e.
Art. 219.-Aucun four ,chaux, aucun four carbon ne pourra kre construct sans une auto-risation pr6alable d'un repr6sentant qualifi6 du SNPA F_ ER.
La demanded d'autorisation indiquvra la source d'approvisionnement en bois de chauffage et, en outre, pour les fours cbaux, celle en roaches calcaires. %
Art. 220.-Aucune carri&re cle robes calcaires, de sablv ou de graver, ne pourra hre ouverte et exploited clans les.campagnes sans une autorisation .6crite du SNPA & ER.
Art. 221.-Tout fournisseur de bois d'ceuvre, dv bois de chauffage, de chaux, sable, pierces et graver, est assujetti A une licence de I'Administration Un6rale des Contributions, laquelle licence ne sera d6livr6e que sur presentation d'un certificate du SNPA & ER, attestant que l'int6ress6 est autoris6 a faire des coupes de bois, ou A exploiter les carri res, lorsque celles-ci se trouvent dans les campaigns.
SECTION VII
DU JOUR DE LIARBRE
Art. 222.-Il est institu6 un < qui sera c6kbri, cbaque ann6e, au coursdu mois de Mai.
Cc jour sera fixe', au moins, huit jours l'avance, clans chaque commune, par un repr6sentant qualifi6 du SNPA & ER, d'accord avec les autorit6s civiles, militaries, religieus-es et scolaires d'e la commune.
Art. 223.-La c6l6bration consistera en c6r6monies appropri&s, notamment par des plantations d'arbres clans ]a cour et le voisinage des 6coles urbaines et rurales, le long &s rues et sur les places publiques des bourgs et villas, le long des routes nationals ou vicinales, auteur des sources et sur les collins d6nud6es avoisinantes.
Toutes tes 6coles: urbaines et rurales de la commune participeront ces plantations et 'a leur entretien pend-ant cinq ans au moins.
Art. 224.-Les autorit6s civiles, religieuses et militaries preteront tout Ieur concourse; au, SNPA & ER et aux autorit6s scolaires, pour assurer le succ&s de la c6l6bration du <>.
-32




SECTION VIII
DES CONTRAVENTIONS AUX DISPOSITIONS DU PRESENT CHAPITRE
Art. 225.-Toute contravention A Yune des dispositions du present chapitre sera, sur proc s-verbal d'un repr6sentant qualifi6 du SNPA & ER ou de Yagent de police rural competent, punie, en justice de paix, .d'une amended de 25 gourdes. En cas de r6cidiw, l'amende sera du double, et lorsqu'une authorization a 6t6 d6livr6e, elle pourra kre rair6e par le ,SNPA F_ ER.
Art. 226.-Lorsqu'une authorization a R6 accord6e sous certaines conditions, tout inaccomplissement de l'une quelconque des conditions par l'int6ress6 constituera une contravention et sera punie comme il est dit A Article pr6c6dent. De plus, Yautorisation pourra ftre retire au contrevenant.
Art. 227.-Ceux qui auront caus6 ou provoqu6 des incendies de forts seront, sur proc&s-verbal d'un agent qualifi6 du SNPA F_ ER, ou de I'ag;ent de police rural competent, punis en justice de paix, d'une amended de 50 gourdes ou d'un emprisonnement de quinze jours. En cas de r6cidive, la peine sera du double.
-33-




CHAPITRE III
DES EAUX EN GENERAL, DE IRRIGATION ET DU DRAINAGE
SECTION I
DES EAUX Dh SURFACE
Art. 22,8.-Les riviires, lacs, lagunes et etangs font parties du domain public de I'Etat et ne sont susceptible d'aucune appropriation priv6e.
Art. 229.-Par rivi .re, aux terms du present code, il faut entendre
C
tout cours d'eau natural d'un d,6bit moyen sup6rieur 25 litms-seconde et pris de sa source, ou de ses sources, inclusivement jusqu' son embouchure.
Art. 230.-Le propri6taire sur le fonds duquel nait un cours d'?au du domain public dv I'Etat en aura la jouissance enti re pour ses besoins domestiques et les besoins de son exploitation, pourvu que:
lo.) le d6bit'de ce cours d'eau ne permeate de desservir aucune autre exploitation ou enterprise;
2o.) que son fonds soit aux deux tiers cultiv6 ou mis en piturage, a bien entretenu;
3o.) que 1'eau soit effectivement employ,6e aux besoins de 1'exploitation.
Art. 231.-Le propriftaire dont le fonds entoure une lagune ou un 6tang en aura la jouissance, pour ses besoins domestiques et les besoins de son 6levage, pourvu que 1'exercice de son droit de jouissance ne soit,
-en aucune fa- on, pr6judiciable 1'61evage des poisons et autres animaux aquatiques qui y seront places.
Ce droit de jouissancecessera, lorsque la salubrit6 publique commander 1'asskhement temporary ou d6finitif de la lagune ou de l'6tang. Dans ce cas, notification en sera faite Yint6ress6, au moins, un mois l'avance.
Art. 232.-Dans les cas pr6vus aux deux articles pr6c6dents, le propriftaire devra accorded un droit de puisage et un droit de passage a tous les propri6taires ou occupants de la locality qui ri'aurai-ent pas une source d'approvisionnement en eau plus proche.
-34-




Art. 233.-De plus, le propriftaire devra veiller 'a prevent toute contamination et toute pollution de la source, d-e la lagune ou de litany, et prendre sa charge les frais de courage. Il pourra, cependant, exiger des autres usagers une contribution i ces frais.
Art. 234.-L-e droit de jouissance accord aux arts. 230 et 231 suit le fonds, en quelque main qu'il passe, et ne peut faire l'objet s6par6 d'aucun acte de vente, de cession, d'affermage ou autre, sous pein-e de nullit6. Cette nullit6 est d'ordre public.
Art. 235.-Aucun outrage d'art, ou autre, construct pour l'utilisation ou la derivation des eaux du domain public, aucune derivation faive sans outrage dart, ce, in me sans authorization de I'Etat ou sans son sentiment, ne pourront server de moyen de preuve de servitude acquire centre I'Etat au profit d'aucun fonds. Art. 236.-Aucune prise, soit sur berge, soit au moyen de barrage provisoire ou permanent, ou au moyen de pompe, ne peut ftre 6tablie sur les cours d'eau du domain public de I'Etat, hors du cas pr6vu I'art. 230, sans une authorization 6crite du SNPA V-4 ER, laquelle ne sera d6livr6e, s'il y a lieu, qu'apres enqufte publique sur les lieux.
Art. 237.-Aucun outrage d'art de quelque nature que ce soit ne peut etre construct dans le lit d'un cours d'eau du domain public de I'Etat sans une authorization 6crite du SNPA & ER, laquelle ne sera d6livr6e, s'il y a lieu, qu'apr s enqufte publique sur les lieux. 11 en est d'a rn me de tout outrage d'art construire sur les barges de pa-reils cours d'eau.
Art. 238.-Il est interdict de driver les eaux du domain public de FEtat, sans une authorization 6crite du SNPA F ER, laquelle ne sera' d-Oivr6e, s'il y a lieu, qu'apr s enqu te publique sur les lieux.
Art. 239.-Toute personnel qui aura t-6 autoris6e faire une d6rivation d;avra rendre les eaux leur cours natural, apr s que son fonds aura k6 desservi, 'a moins qu'il n'en ait k6 stipuk autrement dans I'autorisation., I I
Art. 240.-Toute demanded d'autorisation ayant pour objet la construction d'ouvrages d'art, 1'6tablissement de prises, ou une derivation, devra contenir: I
lo.) les nom, pr6nom, demure, domicile et profession de la personnel qui doit b6n6ficier de I'autorisation:
2o.) le nom de la source ou du cours d'eau, et la section du cours d'eau oii le travail doit ftre effectu6;
3o.) les noms des commune et section de la situation de la source ou, du cours d'eau. Dans le cas d'une source, 6galement le nom de I'habitation ou' elle se troupe;
4o.) le but du project;
-35




5o.) clans Ie cas d'6tablissement d'une prise ou d'une derivation;
a) la superficie total arroser ou l'industrie alimenter;
b) les cultures entr-eprises ou entreprendre sur cette superficie, ou la capacity des machines, ainsi que la liste du mat6riel industrial;
c) le nombre d'exploitants qui doivent en b6n6ficier et la superficie occup&e par chacun d'eux, avec son titre d'occupation, ou bieri le volume d'affaires r6alis6 ou escompte', clans
le cas d'une industries;
d) les conditions auxquelles les different fonds seront clesservis.
6o.) les plans et d-evis des travaux;
7o.) les guaranties finance res qu'offre I'int6ress6, ou les int&esse's' pour ex6cuter ces travaux.
Art. 241 --S'iI s'agit de installation d'une pompe, la demanded d'autorisation 6noncera, en outre:
lo.) la marque, le type et le d6bit maximum de la pompe;
2o.) la ma-rque, le type et la puissance du mother qui doit actionner la pompe.
Art. 242.-Lz SNPA & -ER pourra exiger routes autres informations suppl6m-entaires. II pourra 6galement exiger les informations 6num'e'r6es a ux deux articles precedents, ainsi que routes autres, des personnel: qui
auraient &j r6alis6 les travaux et installations ci-d-essus indiqu6s, la
date de promulgation du present code, ou de Ileurs ayants-cause.
Art. 243.-Aucune authorization ne pourra ftre accord6e, lorsque le d6bit total de la source ou du cours d'eau est d6j utilis6, 'a moins que les nouveaux fonds clesservir ne b6n6ficient d'une priority sur ceux d6jA desservis.
Art. 244.-Lorsque l'utilisati6n actuelle clu d6bit n'est que partielle, I"a'utorisation ne pourra porter que Sur le surplus, sauf exception pr6vue A'Tarticle pr6c6dent*in fine.
Art. 245.-L'autorisation du SNPA ER fixera les conditions d'utili'sation des eaux par le ou Ifes b6n6ficlaires. Art. 246.-L'6vacuation des eaax de dekhet des installations industrielles et des masons de residence clans les cours d'eau naturals et dans les canaux d'irrigation et d-e drainage, ne pourra se faire que Sur autorisation du SNPA F- ER et dans les conditions qui seront stipul6es da ns
la dite authorization, d'accord avec le Service National d'Hy&ne Publique.
I Art. 247.-Tout cours d'eau natural clesservant une agglomeration
humane pourra etre divis6 en sections dont chacune sera affected A un usage different. Des poteaux inclicateurs d6limiteront ces sections.
-36-




La d6firnitation sera faite par les soins des authorities locales d'accord avec le SNPA & ER et le Service National d'Hygi&ne Publique.
Art. 248.-Il est interdict de placer, dans les cours d'eau, ou leur emboucbure, aucun barrage, apparel ou dispositif quelconque ayant pour but &emp&her le passage des poisons, du fral et des alevins.
Art. 249.-Il est interdict de pkber dans les lacs, ftangs et reservoirs, dAns les: cours -d'eau et leur embouchure, pendant la p6riode du frai. .. Art. 250.-11 est interdict de p&ber les poisons, dans les cours d',eau et i leur embouchure, dans les lacs, 6tangs et reservoirs, soit ]a dynamite, soit au moyen de products chimiques ou de stup6fiants.
SECTION II
DES EAUX SOUTERRAINES
Art.'"25 I.-Aucune mason dhabitation,'aucune fosse d'aisance, aucune table ou 6curie, aucun cimeti&te ne peuvent e'tre e'rigis, au bas's'ih d'a-limehtatibn d'une source, Finte'ri'eur du pe'rimitre de protection qui sera fixi par le SNPA 1& ER.
Art'. 252: -'Les nappes d'eaux souterraines- appartiennent au domain public de I'Etat. En consequence, aucun puits ne peut kre reuse, pqur uage industriall ou agricole, sans authorization krite du:: SNPA f_ ER. La de*mande d'autorisation no.ncera:
lo") les- hom, pr'nom, derneure, 'domicile, et pro session de la per-' sonne qui doit be'n6ficier de I'autorisation;
2o.) les commune, section et habitation. o i le puits doit ftre creus6; 3o.) les nom, pre'norn et address du propriftaire du fonds o le puits doit e^tre creus6, et son acceptation, si le b6n6ficiaire &entuel n'en est pas propri6taire;
4o.) Yusage qui doit e^tre fait du puits;
5o.). distance du puits le plus probe servant des, fins industrielles
ou agricoles.
;.Art. 253.-Si le puits doit server 5 des fins industrielles, la demanded CUAutorisation non.cera, en outre:
lo.) la nature de l'industrie;
2o.) la liste et la description de son materiel;
.3o.) son capital;
4o.) et, si ?Ile est &jA en ophation, sa production durant les six deniers: mois.
Art. -254.--Si le puits doit server l'irrigation, la demanded d'autorisation enoncera, en outre:
lo.) ]a superficie irriguer;
1 -37




2o.) le nombre d'exploitants desservir et la superfick, occup& par cbacun d'eux, avec son titre d'occupation;
3o.) la ou les cultures entreprises et entreprendre;
4o.) ks conditions auxquelles les different fonds seront desservis.
Art. 255.-Le SNPA d E-R pourra exiger routes autres informations de Yint6ress6, s'il le juge utile.
Art. 256.-Les conditions sous lesquelles les fonds autres que ceux du b6n6ficialre wront desservis ne pourront pas kre plus dures que cells revues au present Code ou dans les r elements -du SNPA d ER.
Art. 257.-Le SNPA UER pourra fixer certaines conditions 5 rempliri par le pults et par le b n6ficlaire dans l'utilisation de Yeau du puits, pour en emp&hvr le gaspillage.
Les dispositions du present article s'appliquent f6galement aux puits &j5 creus6s 5 la date de promulgation du present Code.
Art. 258.-Le SNPA Z4 ER pourra limiter le nombre de puits creuser sur unv habitation ou dans toute section rural.
'Art. 259.-Les Services cba.rg6s de I'administration des systimes d'irrijation PCurront forer des puits sur les fond's des particuliers, sans didommagement aucun, lorsque ces fonds doivent aussi b6n6ficier des
Art. 260.-Tout-e personnel qui aura-dej creus6 un puits la date de promulgation du present code devra en faire la declaration au SNPA
ER et lui fournit tous renseignements que le dit Service pourra exiger
ce sujet.
SECTION III
DES SYSTEMS IRRIGATION
Art. 261.-Le Svrvice National de la Production Agricole et de I'Enseignement Rural est cbarg6 de Fadministration de tous les systimes d'irrigation &ja' 6tablis, ou qui le seront dans la suite, soit aux frais ex-' clusifs de YEtat, solt avec ]a contribution finance re de YEtat. Le dit Service aura, en outre, un droit de contr6le sur tous les autres systems d'irrigation dij5 6tablis, ou qui seront. 6tablis dans la suite, par les particuliers et les socifte's, que ce soit 5 leur profit exclusif ou non. Il pourra mhne se substitute aux dits particuliers et sociftis, dans Fadministration de ces syst&m.es, dans tout cas d'abus, ou de violation d-es dispositions du pr sent cbapitre du Code Rural.
Art. 262.-Par syst me d'irrigation, il faut entendre tout ensemble de canaux d'arrosage, avec ou sans outrages d'art, d6pendant d'une prise sur cours d',eau natural, ou aliment6 par une source ou par un puits.
-38




Art. 263.-Les fonds desservis par tout syst&ne d'irrigation se divisent en deux classes: lo.) les fonds irrigables de faqon perman-ante; 2o.) les fonds irrigables temporairement.
Art. 264.-Par fonds irrigable de fa on permanent, il faut entendrz tout fonds qui peut b6n6ficier, dans sa totality, d'une irrigation r6guli re et adequate pendant tout le cours de I'ann6e.
Par fonds irrigable temporairement, il faut entendre tout fonds qui ne peut pas kre irrigu6, dans sa totality, pendant toute Fann6e, ou qui ne peut I'ftre en totality qu'une parties de Yann6e, pendant la p6riode de d6bit maximum de la source -d'alimentation du syst&me le dess'ervant.
Art. 265.-La classification pr6vue A Yart. 263 sera bas6e sur les 616ments suivants, qui sont 6num6r6s par ordre importance:
lo.) le syst&me de culture adopt sur le fonds;
2o.) la rotation;
-)o.) la nature du sol:
4o.) les conditions climatiqu-cs de la locality;
5o.) la position de la section du grand courier d'oii part le canal secondaire qui dessert le fonds, par rapport la prise; .
6o.) la situation du fonds par rapport A cette section du grand courier.
Art. 266.-Une culture intensive aura la priority' sur une culture extensive.
Une culture sera r6put6e intensive, lorsque, par les fa ons culturales
la quaht6 du materiel agricole utilis6, la nature, la quality et
1-1;C', des engrais incorpor6s au sol, les moyens de protection employ6s centre 1'6rosion, les insects et les maladies, elle tend 'a obtenir de gros revenues bruts I'hectare.
Art. 267.-Une rotation qui tend A augmented la productivity du sol, ou, au moins, A en assurer la conservation, aura la priority sur toute autre.
Art. 268.-Les sols fertile auront la priority sur les sols pauvres.
Art. 269.-Aux p6riodes de fortes chutes de pluses, Yirrigation pourra etre r6duite, moins que les exigences & la plante ou 1'6vaporation ne solt telle, ordinairement, qu'-elle ne rende une irrigation normal rikessaire.
Art. 270.-Toutes chooses 6gales d'ailleurs; la position de la section du courier et la situation du fonds qui garantissent une moindre perte Teau dans les canaux, ou des d6penses moins 6lev6es, donn-cront la priority.
Art. 271.-Les memes 616ments serviront de base d'appr6clation pour la priority A accorded aux fond-s de rn me classes, lorsqu'ifs sont en com-39-




petition. Toute exclusion ou toute discrimination bas&e sur tout autre principle est interdite.
Art. 272.-Dans le cas de competition entre une industries et un'e exploitation agricole ou d'61evage, la priority sera accord6e I'industrr, lorsque celle-ci valorise un product agricole ou d'61,evage de la r6gion et que le d6veloppement qu'elle donne A la culture ou 1'61evage I'alimentant concourt A une utilisation plus 6conornique du sol.
Art. 273.-Le droit d'usage des eaux d'un syst&me d'irrigation suit le fonds, sous reserve de I'accomplissement des obligations imposes aux usagers.
Toute cession de son droit par un usage au profit d'un autre usage, ne peut ftre que temporary -et doit kre notified au representant qualifi6 du Service charge du contr6le du syst me d'irrigation, sous peine dnullit6.
Art. 274.-Toute'cession qui s'6tendrait sur une period de plus de trois ans entrainera, pour le c6dant, la perte total de son droit d'eau, ou la perte-de la quantity c6d6e, selon le cas.
Art. 275.-Les usagers de tout syst&me d'irrigation sont tenus, proportionnellement la quantity d'eau qu'ils rqoivent, aux frais de surveillance, d'-entretien, de reparation et d'am6lioration de ce syst me.
Art. 276.-Le taux des contributions A imposer aux usagers par Service comphent sera calcuI6 cl'apr s:
lo.) Yestimation des d6penses annuelles courantes, ou de toute d6pense extraordinaire pour grosses reparations ou constructions d'ouvrages d'art;
2o.) le volume total d'eau distribu6 aux usagers, ou, lorsque ce volume ne peut pas ftre d6termin6, le nombre d'heures d'arrosage qu'il leur est allou6, au cours de Yann6e.
Art. 277.-Lorsqu'it s'agit de prolongement d'un courier, ou d'ame'nagement de canaux secondaries, la contribution aux frals qui en d6coulent ne peut kre impose qu'aux usagers qui seront desservis par cate nouvelle section ou ces canaux secondaries.
Art. 278.-Les contributions mises la chargee des usagers pourront consisted soit en une taxe mensuelle ou annuelle forfaitaire, soit A la fois
i
en une relevance en esp&ces et en des presentations en nature selon que I'arrftera le Service competent.
Art. 279.-Le volume d'eau, ou le Inombre d'heures d'arrosage i accorder A cheque usage sera calcuH, d'apr s:
lo.) le syst&me de culture qu'il a adopt;
2o.) sa rotation;
3o.) la nature du sol de son fonds;
-40-




4o.) les conditions clirnatiques de la localit6; 5o.) la superficie cultiv6e et/ou en piturage;
6o.) 1'6tat d'entretien des cultures et des piturages.
Art. 280.-L-e volume d'eau, ou le nombre d'heures d'arrosage accord6 pourra ftre augment ou r6duit par le Service competent, selon les changements qui interviennent dans le syst&me de culture, la rotation, ou la superficie cultiv6e et/ou mise en paturage, et 1'6tat des cultures et des piturages.
Art. 281.-Le Service competent proc6dera au relev6 des terr-es arroser et pourra requ6rir communication des t1tres de proprift6, des plans et proc s-verbaux d'arpentage, et, s'il y a lieu, proc6der une reconnaissance ou a tin rafraichissement des lisi&res.
Art. 282.-Dans le cas oii Fusager strait un inclustriel, le volume d'eau lui accorded sera calcuI6 d'apr&s la quantity de matieres premieres
trailer et la force motrice n6cessaire i cotte fin, ou la capacity de ses machines, selon Ie cas, compete tenu de la quantity total d'eau disponible et de la possibility de r6cup6rer I'eau apr&s usage A Fusine et de l'utiliser A d'autres fins
Art. 283.-La contribution sera exigible, rn me si le syst&me d'irrigation a 6t6 6tabli par des particuli-ers et leurs frais exclusifs, avant la promulgation du pr sent code, pourvu que le Service competent en ait assume Fadministration. Ces particuliers ne pourront pas, cepenclant, &re exclus de Futilisation des caux de ce syst&me avant vingt ans, lorsqu'll y a lieu I'application du principle de priority et, de plus, la contribution exiger d'eux sera moindre que celle des autres usagers, pendant le rn me laps de temps.
Art. 284.-Lorsque Yad ministration d'un syst me sera laiss6e aux personnel qui I'auront 6tabli, ou leurs ayants-caus-e, les dites personnel,
ou leurs ayants-cause seront assuiettis a une relevance annuelle au profit de I'Etat. Le montant de cette relevance sera fix6 par une loi.
De plus, le Service competent exercera son contr6le sur cc syst&me dirrigation et pourra toujours r6duire a un taux normal touve contribution ou taxe exag6r6e que les administrators exigeraient des usagers.
Art. 285.-Toute contribution p6cuniaire pourra ftre remplac6e en parti-e par des presentations en nature.
Art. 286.-Les horaires arrft6s par le Service competent seront affich6s a la porte principle du tribunal de paix et celle de la mason communale de la commune dans laquelle est situ6e le system d'irrigation.
Art. 287.-Les Services de YEtat charges de I'administration des syst mes d'irrigation sont les seuls comp6tents pour imposer des servitudes de prise, de canalisation et de passage' aux fonds d6pendint d'un syst me
-41




d'irrigation. Its ne pourront del6guer ce pouvoir 'a aucun particular, ni socift .
Art. 288.-Le propriftaire sur le fonds duquel un canal d'irrigation doit passer, ou un outrage d'art doit etre construct, clans 1'6tablissement ou I'am6lioration d'un syst&me d'irrigation par le Service competent de I'Etat, n'aura droit a aucun d6dommagement, moins que ce fonds ne soit exclu de l'usage de Yeau du syst&me, par application du principle de priority; auquel cas, le propriftaire aura droit un d6dommagement dont le montant sera fix6 cle common accord entre le dit Service et le proprietaire int6ress6, ou, a d6faut d'entente, par une commission compose d'un repr6sentant du Service inte'ress6, d'un repr6sentant du propriftaire du fonds et d'un repr6sentant cle I'Administration Un6rale des Contributions. Si le SNPA & ER n'est pas parties au diff6rend, un repr6sentant du dit Service si6gera aussi cette commission qu'il pr6sidera, avec voix pr pon&rante en cas cle partake des voix.
Art. 289.-Le propriftaire aura droit 6galement a un d6dommagement si la canalisation ou l'ouvrage d'art doit ftre construct par un particulier au profit exclusif du fonds d'icelui ou cle fonds autres que celui qui doit subir la servitude.
Si les parties n'arrivent pas a s entendre, Fune ou l'autre pourra en appeler au SNPA & ER qui fix-era le montant de Yindemnit6, apres examen des lieux.
Le propriftaire devra cependant rembourser Finclemnit6 qui lui aura 6t6 accord6e, s'il vient r6clamer et a obt-enir le b6n6fice de I'article 293 ci-dessous.
Art. 290.-Le refus injustifi6 de faire usage de Yeau d'un syst&me ne pourra donner droit aucun d6dommagement au propri6taire du fonds assujetti la servitud-e.
Art. 291.-Les paturages et les enclose d'animaux d6j m6nag6s au moment cle 1'6tablissement ou de I'am6lioration du system ne pourront ftre assujettis la servitude de canalisation et a% la servitude cle passage qui en d6coule, sauf si la canalisation doit ftre souterraine.
Toutefois, si le p5turage est assez grand pour subir une division, la servitude pourra ftre impose par le Service compkent, moyennant que celui-ci prenne sa charge de cl6turer les deux barges du canal.
Art. 292.-Le d6dommagement dont il est question A Fart. 288, ainsi que les frais prevus a I'alin6a 2 d-e Fart. 291 pourront ftre porter's par le Service competent, en totality ou en parties, la charge des usagers du syst me d'irrigation, suivant un taux qui sera calcul6 comme if est dit a I'art. 276.
4 -42-




Art. 293.-Lorsqu'u'ne canalisation est tablee par un particular, ou
-un group de particuliers, ou par une socik6, les dits; particuliers, ni ]a society ne pourront refused de desservir les propriftaires dont les fonds subissent la servitude de canalisation, ni les propriftaires voisins, lorsque ces proprikaires offrent de contribu-er aux frais d'entretien, de reparation et d'am6lioration et que le d6bit du canal est suffisant pour satisfaire routes les demands.
Tout refus injustifi6 pourra entrainer la revocation de Fautorisation donn& par le Srv1ce competent, sequel prendra sa charge Yadministration du syst&me ou de ]a parties du syst me en litige, sans d6dommagement aucun pour les personnel qui Fauront 6tabli.
SECTION IV
DU DRAINAGE
Art. 294.-Les Services comp&ents de YEtat et ses agents autoris6s pourroift entreprendre tous travaux de drainage que les besoins de Fagriculture et de F61vvage, ou la salubrit6 publique, rendraient n6cessaires, mime sans 1'assentiment des propriftaires foriciers, sur pr6avis d'un mois, au moins, ces deniers et aux occupants int6ressis.
Art. 295.-Aucun proprietaire foricier ne pourra refused de laiswr drainer son fonds, ni de s'y opposer.
Art. 296.-Le SNPA & ER pou.rra mime imposer un propriftaire foricier l'obligation de drainer son fonds, lorsque ce drainage ;s'av re ri&essaire, soit pour des fins agricoles ou d'61evage, soit pour cause de salubrit6 publique, et que le dit Service lui offre son aide technique, et, le cas 6ch6ant, son aide financiire.
Art. 297.-11 ne sera du^ aucun dMommagement aux propriftaires sur les fonds dzsquels assent les collectors et autres cahaux de drainage, lorsque ces fonds b6,n6ficient du syst me de drainage, ou que par leur topographic et leur situation par rapport ces canaux, ils sont mime d'en b n6ficier.
"Art. 298.-Le d6dommagement ne sera d que lorsque le fonds, 'a cause de la natunz de son so] et de son sous-sol ou par sa topographic, ne peut pas profited des travaux de drainage et que cette servitude diminue ]a valour du fonds de plus d'un dixi me.
Dans ce cas le montant de Ylndemnit6 sera d6termin6 comme 11 est dit 5 ]'art. 288 ci-dessus.
Art. 299.-La Servitude d'6coulement ne pourra itre impose 5 un p5turage ou 'a un enclose d'animaux d6jA constitu au moment de Fex6cution des travaux, moins que les drains ne soient souterrains, ou que le p5turage ne soit susceptible de division. Dans le dernier cas, le canal
-43-




de drainage devra ftre cl6tur6 sur ses deux barges par les soins et aux frais de Yentrepreneur.
Art. 300.-Le drainage constituent une amelioration fonci re, tout propriftaire d'un fonds qui en b6n6ficie, ou qui, par sa nature, sa situation et sa topographic, peut 6ventuellement en b6n6ficier, doit.,contribwer aux frais d'am6nagement du s st&me de drainage et de sonentretien, proportion nell-ement Yaccroissement de valour qui r6sulte ou peut r6sulter de ces travaux pour le.fonds.
Art. 301.-Toute association de proprie'taires ou d'explo.itants, toute socik6 qui desire entreprendre des travaux cle drainage dans.une, section rural devra en obtenir Fautorisation 6crite du SNPA ER, a moms
que ]a socie't6 n'agisse pour compete de FEtat et d'accord avec le SNPA 1& ER.
Art. 302.-La demanded d'autorisation devra 6noncer, sans pr,6judice de routes autres informations'que pour rai t exiger le SNPA d ER:
lo.) jvs noms et pr6noms, derneures et domiciles des entrepreneurs; 2o.) les commune, section et habitation oix les travaux 8ero'nt ex6_'; cutes;
3o.) la superficie total drainer;
4o.) ]a liste des ben6ficiaires et la superficie iccup& par thacun d'eux, avec. son titre d'occupation;
5o.) les conditions auxquelles ils be'n6ficieront des' travaux;
6o..) les plans et devis des travaux;
7 o.) les guaranties finance res des entrepren urs pour 1'ex&ution des* trAvaux.
;Art. 303.-Lv propriftaire de tout fonds vision d'un.systime de draiL; nage ou traverse par un canal de drainage, aura la faculty d'y diverse les eaux -de drainage de son fonds;: moyennant qu'il verse au Service qui a ftaWi le syst me, ou aux- "entrepreneurs, une part du cok d'.6tablissement, et-contribue aux frais d.'entretien, de reparation et 'd'affiffioration du' syst me, proportion ne I element au biriffice qu'il en tire. I
Art. 304.-La part du cofit d''tablissement et la contribution aux ffiis 'a payer par le propriftaire qui veut exercer la faculty' prevue a Farticle pr6c,6dent ne pourront pas ftre plus 6kvks que cells pay6es par 1es propriftaires qui ont 6t6 les premiers bv'n6ficier des travaux.
SECTION V
DES CONTRAVENTIONS AUX DISPOSITIONS DU PRESENT CHAPITRE
Art. 305.-Toute contravention aux articles 228 239, 246, 251, 2$2, 256, 258, 260, 273 et 293, szra, sur proc s-verb.al d'un repre'sen-44




tant qualifi6 du SNPA & ER, ou de Fagent de police rural compkent, punie, en justice de paix, d'une amended de cinq gourdes, si le contrevenant est de la classes des petits propriftaires, exploitants ou 6leveurs; de dix gourdes, s'il est de la classes des propriftaires, exploitants ou 6leveurs -moyens; et de vingt cinq gourdes, s'il est cle la classes des grand proprikaires, exploitants ou 6leveurs. En cas cle r6cidive, la peine sera du double.
Art. 306-Lorsq:ue le contrevenant aux articles 228 239, 246, 25 1, 252, 256, 258, 260, 273 et 293 n'appartient aucune des classes d6sign6es I'article pr&6clent, la peine prononcer centre lui sera une amended de cinquante gourdes. Si le contrevenant est une socift6, Famende sera de cent gourdes.
Art. 307.-Tout refus d'un usage de verser sa contribution, tout difaut d.e pavement la date fix6e, sauf cas de fl6au, sera consid6r6 comme unef infraction aux dispositions du present chapitre et puni, dans les memes conditions, des. pines revues aux articles 30.5 et 306 ci-dessus.
Art. 30. Tout i ndividu qui utilisera un-e section de cours d'eau une fin autre que celle 'a laquelle elle est destinies, sera, sur proces-verbal d'un repr6sentant qua H& du SNPA & ER ou du Service National d'Hygie'ne Publique, ou cle I'agent de police rural competent, puni, en justice de paix d'une amended de cinq gourdes, ou d'un emprisonnement de trois jours. En cas, de r6ci d ive, .1a. peine sera du double,
Art. 309.-Toute contravention aux articles 248 250 sera, sur proc s-verbal d'un repre'sentant qualifi6 du.SNPA & ER, ou de I'agent de.police rural competent, punie,, en justice de paix, d'une amended de dix gourcles. En cas de r6cidive, la peine sera du double.
Art. 3 1 O.-T-out inaccomplissement de l'une quelconque des conditions sous lesquelles utie. authorization est donn6? sera consider comme une contravention aux dispositions du present chapitre et puni des pines pr6vues aux articles 305 et 306, selon la classes ou la qualitep du contrevenant, ce, sur proces-verbal d'un representant qualifi6 du SNPA & ER ou de ]'agent de police rural competent.
Art. 31 I.-Tout refus de communique les. pikes r6clam6es par les Services cle I'Etat charges des syst rnes d'irrigation sera consi&r6 comme une contravention et puni comme il est dit a Farticle pr6c6dent.
Art. 312.-Tout refus d'un propriftaire ou occupant de laisser ex6cuter sur son fonds des travaux d'irrigation, de drainage, de courage, ou de forage, entrepris ou authors s en vertu des dispositions du present chapitre et dans les conditions qui y sont fixes, toute opposition de ce propriftaire ou de cet occupant a 1'ex6cution de pareils travaux, sera sur
-45




1 $ 1
proces-verbal d un representant qualified' du SNPA d ER, ou de Fagent de police rural compkent, punie en justice de paix, d'une amended & de dix gourdes. En cas de r6cidive, Yamende sera du double. Ceux qui feur prkeront main forte serbnt punis des rn mes pines.
Art. 313.-Tout individual qui aura d6truit, obstru ou endommag6 de quelque fa on un systime d'irrigation ou de drainage, ou tout outrage dart en d6pendant, sera, sur procis-verbal d'un repr6sentant qualifi6 du SNPA d ER, ou de I'agent de police rural, puni en justice de paix, d'un emprisonnement d'un mois ou d'une amended de cinquante gourdes, sans pr6judice de toute action en dommages-int6rfts. En cas de r6cidive, ]a peine sera du double.
Art. 3 14.-Tout usage qui refuserait de curer les canaux d'irrigation et drainage de son fonds ou s'y opposerait, tout usage qui ne respectera pas I'horaire 6tabli ou d6robera Veau d'un co-usager sera, sur proc s-verbal d'un repr6sentant qualifii du SNPA 1& ER ou. de I'agent de police rural compkent, puni, en justice de paix, des pines pr6vues aux arts. 305 et 306, selon la classes ou la quality dv l'usager contrevenant.
Art. 315.-Le pavement d'une amen& ne dispense pas du versement des contributions dues, ni de 1'ex6cution des travaux requis.
DISPOSITIONS TRANSITOIRES
Art. 31 6.-En attendant la revision de I'ancienne legislation sur Firrigation, routes les dispositions de cette 16gislation qui ne sont ni abrogees, ni modifies par cells du present chapitre con'tinueront a kre appliques.
Art. 31 7.-Lorsque, dans I'application du principle de priority, des fonds dont les propriftaires avaient, avant la promulgation du present Code, acquis des droits d'eau par juste titre, et ayant dare certain, de personnel qui pouvaient en disposer comme de leur bien propre, sous ]'empire de I'anciennv legislation, seront exclus de l'usage d'un systeime d'irrigation, leurs: propriftaires rec-evront une, compensation dont la nature et le montant seront ditermin s par le SNPA d ER. Cette compensation pourra kre mise en totality ou en parties ]a charge des propri6taires: des fonds qui b n6ficient de la priority.
Art. 318.-Les dispositions de I'article prkc6dent ne s'appliquent pas aux droits acquis moyennant redevances annuelles ou sous une forme d'affiermage quelconque, et toute relevance ou fermage pay6 par antici. pation sera reimburse' par celui qui I'aura re u.
-46-




CHAPITRE IV
DES INDUSTRIES AGRICOLES ET D'ELEVAGE
Art. 319.-Les terms industries e agricole>> s'appliquent toute entreprise ou exploitation ayant pour objet principal le treatment m6canique ou chimique d'un product agricol-e brut raciness tiges, 6corces, feuilles, fruits ou marines) avec ou sans transformation complete, et quel que soit le lieu d'6tablissement cle ]a dite enterprise.
Art. 320.-Les term-es industriese d'61evage>> s'appliquent a toute entreprise ou exploitation ayant pour objet principal le treatment m6canique ou chimique de procluits bruts d'origine animal, avec ou sans transformation complete, et quel que soit le li-eu d'6tablissement de la dite enterprise.
Art. 32 1 .-Les enterprises et 6tablissements qui s'occupent de la fabrication, de ]a preparation, ou du commerce d-es engrais ou d'aliments destin6s aux animaux sont assimil6s aux enterprises industries agricoles et d'61evage, en c-e qui a trait aux dispositions du present code et cells qui seront prises en vertu du dit Code.
Art. 322.-Les enterprises d'inclustries agricoles et d'61evage 6tablies en Ha"iti et cells qui y sont assimikes, sont places sous le contr6le du D6partem-ent de I'Agriculture. Ce contr6le porter non seulement sur les operations techniques de leurs usines, fabriques et magasins, mais encore sur leurs operations commercials et financi&res.
Art. 323.-L'outillage que devront poss6der 1es 6tablissements d'industries agricoles et d'dlevage, les conditions architectoniques, techniques et sanitaires auxquelles ils devront satisfaire, seront d6terinines, pour cheque type d'industrie, par arrW du Pr6sident cle la R6publique, sous les pines qui seront 6dict6es au dit ArrkE
Art. 324.-Aucune entrepris-e d'industrie agricole ou d'61evage ne pourra s'6tablir en Haiti, ni s'y fivrer 'a aucune operation, sans une autorisation 6crite du D6partement de I'Agriculture, laquelle ne sera d6livr6e que sur an certificate favorable du SNPA & ER attestant que 1'entreprise remplit routes les conditions qui sont ou seront d6termin6es par les lois, arrWs et r&glements les r6gissant. Toutefois sont exempt6es d'autorisation les annexes d'exploitations agricoles et d'61evage caract&re familial et les 6tablissem-ents de fable importance, pour lesquels annexes et 6tablissements un certificate du SNPA F_ ER suffira.
-47




Art. 325,-La demanded d'autorisation contiendra:
lo.) les nom, pr6nom, derneure, domicile, et profession de la personne qui sollicive Fautorisation;
2o.) si Ventreprise est une socift6, la raison social et I-es noms, pr6noms, domicile et profession des associ6s, ou des members du counsel administration, et du directeur d-e Yentreprise;
3o.) l'objet de Yentreprise,
4o.) le lieu d'6tablissement de l'usine ou fabrique;
5o.) la liste d6taill6e et la description du materiel & l'usine ou de la fabrique; sa capacity maximum de production;
6o.) le plan de 1'6tablissement;
7o.) le capital de 1'entreprise;
8o.) la zone ou la region oii elle s'approvisionne -en mati res premi&res.
Art. 326.-Si 1'entreprise ne s'est pas encore 6tablie en HaYti, la demande d'autorisation contiendra les informations 1, 2, 3, 5 et 7 de
Fartick pr6c6dent et, de plus:
lo.) le lieu chols'l pour Yinstallation de Fusine ou de la fabrique;
2o.) les plans et devis installation;
3o.) la zone ou la region o L elle compete s'approvisionner en matl&res premieres.
Dans ce cas, une authorization provisoire sera accord6e, laquelle sera rcmplac6e par une authorization definitive, apr s installation compete, sur le vu du certificate pr6vu a Farticle 324.
Art. 327.-Lorsque les conditions du march' ext6rieur ou du march int6ricur 1'exicrent, le D6partement d'Agricultv.re pourra limiter le nombre d'entreprises a 6tablir dans une locality ou clans une region donn 1 6e, et assianer a chacune une zone d'approvisionnement en matieres premi&res, ou un certain nombre de posters d'achat clans cheque zone.
Art. 328.-Dans le cas ofi il y aurait lieu 'a l'octroi d'une licence ou ci'i ne patented par I'Administration Un6rale des Contributions ou I'Administration Communale, la licence ou la patented ne sera d6livr6e que sur pr6sentati on de Fautorisation pr6vue I'article 324 ci-dessus.
Art. 329.-Toute enterprise d'industrie agricole ou d'61evage devra tenir une comptabilit6 journal re de ses operations, et en fournir au SNPA & ER tout 6tat que lui r6clamera le dit Service, rn me si I'entreprise n'est pas assimil6e a un 6tablissement commercial.
La comptabilit6 journali&re n'est point obligatoire pour les enterprises a caract&re familial ou de peu importance, selon le certificate qui leur aura 6t6 d6livr6 par le SNPA & ER. Toutefois, ce certificate sera annuI6 et la comptabilit6 journali&re deviendra automatiquement o ligatoire,
-48-




&s que Fentreprise perdra son caract re familial ou que son iniportanc-e se sera accrue.
Art. 330.-Les repr6sentants qualifi6s du SNPA Z ER pourront requ6rir et prendre communication des lives et dossiers de toute enterprise d'industrie agricole et d'61evage, dans le but de contr6ler ses operations, ou d'y puiser des renseignem-ents statistiques.
Art. 331.-Tout propriftaire ou exploitant de laiterie, de beurrerie ou de fromagerie, qui poss&de un troupeau laitier est assujetti aux dispositions de la Section X11 du chapitre I du present Code.
Art. 332.-Toute contravention aux articles 324 et 327 sera, Sur proc&s-verbal d'un repr6sentant qualifi6 du SNPA 1& ER, ou de I'Administration G6n6rale des Contributions, punle, en justice de paix, d'une amended de 25 250 gourdes. En cas de r6cidive, la peine sera du double.
Art. 333.-Tout proprietaire ou exploitant d'une enterprise qui ne tiendra pas r6guli recent s-es lives, ou qui refusera de les communique au repr6sentant qualifi6 du. SNPA & ER, ou qui ne fournira pas un 6tat r6clam6 par le SNPA & ER sera, sur proc s-verbal d'un repr6sentant quaH6 du SNPA Z ER, puni, en justice de paix, d'une amended de 10 a 100 gourdes. En cas de r6cidive, la peine sera du double, et Fautorisation qui a 6t6 d6livr6e au contrevenant pourra lui ftre retire par le D6partement de IAgriculture.
Art. 3 4.-Toute enterprise d'industrie agricole ou d'61-evage qui refusera d'acheter ou de vendre aux prix fix6s par le government, ou qui, Solt par manceuvres frauduleuses, solt par ent*ente directed ou indirect avec une entreprise similar ou connexe, ou avec ses agents d'achat et de vente, provoquera un-e baisse injustifi6e des prix des mati4es premi&rcs ou une hausse injustifi6e des prix des products finis ou semi-finis qu'elle fabrique, sera, sur proc&s-verbal d'un repr6sentant qualifi6 du SNPA & ER ou de I'Administ ration Un6rale des Contributions constant soit le r-efus, soit la d6pr6clation ou la majoration des prix, ou sur tout autre moyen de preuve, condamn6e au tribunal correctional une amended de 1.000 5.000 gourdes. De plus, le D6partement d'Agriculture pourra. lul retired son authorization.
DISPOSITION TRANSITOIRE
Art. 335.-L-es dispositions du present article qui seraient countries
-iux traits et conventions internationales en vertu desquels des entreprises agricoles seraient d6j 6tablies et op6reraient en HaYti, 'a ]a promulcation du present code, ne s'appliqueront pas aux dites enterprises, tant que le trait ou la convention resvera en vigueur.
-49




CHAPITRE V
DU COMMERCE DES PRODUCTS
AGRICOLES ET VELEVAGE
SECTION I
DE LA QUALITY MARCHANDE DES PRODUCTS AGRICOLES ET D'ELEVAGE
Art. 336.-Tout product agricole ou d'61evage livr6 au commerce doit 6tre de quality loyal et marchande, c'est- -dire n'ftre ni falsifi6, ni alte'r6,1. ni avari6, ne contenir aucune mati re 6trang&re, ni aucun d6faut en exces des limits de tolerance fixes par la loi, les arrft6s et r&glements d'administration publique, et r6pondre routes autres specifications qui sont ou seront d6termin6es dans I-es lots, arr&t6s et r&glements.
Art. 337.-Les products deportation qui ne sont pas encore class6s le seront, lorsqu'il y aura lieu, suivant un certain nombre de types dont les specifications seront 'arr6t6es par une Commission Centrate -de Stanclardisation compose d'un repr6sentant du D6partement du Commerce et de I'Economie Nationale, d'un repr6sentant du SNIPA 5 ER, du Contr6leur Un6ral des Douanes, et d'un repr6sentant de la Chambre de Commerce dHaiti. La Commission 61ira son president et, en cas de partake des voix, celle du president computer double. La classification propose par la Commission 'Sera rendue obligatoire par arrft6 du Pre'sident de la R6publique, de rn me que toute revision des classifications existantes.
Art. 338.-Les contestations entre les autorit6s douani& res et un exportateur, sur la classes ou le type d'un product d6clar6 1'exportation, seront tranch6es, dans les ports autres que Port-au-Prince, par une Commission locate de standardisation compose du Directeur cle la Douane, d'un agronomy du SNPA & ER et d'un trolsieme representant d6sign6 par 1'exportateur inthessL
L',exportateur pourra appeler de la decision de cette commission locale a la Commission Centrale de Stanclardisation clans -les huit jours qui suivront cette decision. Pass6 ce d6lai, I'appel sera irrecevable. La d6cision de la Commission Centrale sera definitive.
-50-




Art. 339.-Dans les cas d'appel, les 6chantillons analyst s par la Commission local-e de standardisation et deux autres pr6leve's et scellis par ]a dite Commission, en presence ou en Yabsence de 1'exportateur, seront xpe'diis a ]a Commission Centrale de Standardisation. Art. 340.-A Port-au-Prince, les contestations seront tranch6es par la Commission Centrale de Standardisation et sa decision sera sans appel.
Art. 341.-Aucun procluit ne pourra kre export sous une classes ou un type autre que celui agr66 ou identifi6 par ]a Douane, ou, en cas de recourse, par la Commission locale ou ]a Commission Centrale de Stan,dardisation.
Art. 342.-Les spicificatibris de quality auxquelles doivent r6pondre les products de consommatio intirieure autres que les products alimentaires, les conditions de preparation ou de transformation, de manutention, de transport, d'emmagasinage, d'emballage, des dits Produits, Seront arrk&s par le SNPA 1& ER,. et elles seront renclues obligatoires par communique des D6partements de YAgriculture, du Commerce et de I'Economi;a Nationale.
Les specifications et conditions auxquelles doivent r6pondre les produits v6g6taux et animaux destin6s a I'alimentation bumaine, wront ater hies par le SNPA & ER d'accord avec le Ser,6ce National d'Hy,&ne, et rendues obligatoires comme il est dit a I'alin a pr6cMent.
Art. 343.-Les repr6sentants qualifi6s: du SNPA d ER ont pleine compkence pour v6rifier la quality marchande des products agricoles et d'ilevage, depuis leur lieu de production jusqu'a la livraison aux depots de ]a Douane. De plus, ils concurrent avec I-es reprisentants du Service National d'Hy&ne I'application des riglements sanitaires relatifs: i la preparation, i la manutention, 1'e.mmagasinage, a 1'emballage et au commerce des products v6g6taux -et animaux destin6s a I'alimentation bumaine.
Art. 344.-Tout product agricole ou d'61evage falsifii, ou altiri. et tout product alimentaire avari6, scront confisqu6s et d6truits sans d& dommagement aucun au proprietaire ou d6tenteur, et sans prejudice des pines applicable en l'occurrence. La destruction sera op6r6e par les soins ou sous le contr6le d'un repr6sentant du SNPA 1& ER ou de I'agent de police rural. Les officers sanitaires auront aussi competence pour ce faire, quand il s'agit de products alimentaires.
Tout procluit agricole ou cl61evage, autre qu'un product alimen'taire, qui strait reconnu avari6, par quelque cause que ce soit, sera 6galement confisqui et d6truit, s'il ne peut pas hre reconditionn6 et mis en hat loyal et marchand, ou s'iI nv peut pas eitre utilis6 comme engrais, ni servir a I'alimentation des animaux.
-51




Art. 345.-Le propriftaire ou 46tenteur pourra ftre nomme garden du product, en attendant une d6cisiop judiciaire, et, faute par lul de repr6senter le dit product ou d'en repr6senter la totality, 11 sera condamne, sur nouveau procis-verbal de Fagent qui Faura nomm6 garden, une amended de 500 gourdes ou 'a un emprisonnement d'un mois.
Art. 346.-Les frais de reconditionnement de tout product qui pe. strait pas de quality loyal et marchande, et 6ventuellement les frais de transport la salle de reconditionnem-ent du SNPA Z ER ou tout au.tre lieu d6sign6 par fe' r e'p'r sentaint du dit Service, seront la charge du propriftaire ou du d6tenteur. L'op6ration de reconditionnement devra s2 faire dans le d6lai qui sera impart par le repr6sentant du SNPA Z ER'.
Art. 347.-Si le reconditionnement estimparfait, un nouveau d6la'i pourra etr? accbrd6 pour l'operation'et, si, 1'expiration de' ce' nouveau d6lai, le product n"-est pas en 6tat lo; al et marchand, il pour*.ra eftre confisqu et, apr s rieicbriditionnement, 'vendu la cri6e publique.
Art. 348.-Ni !Ttat, ni, le SNPA Z ER, ni le repr6sentant du dif Service ne se 'r6n'i ten:us de*s perteg:s ur veln:ues par incendie, vol avec: 'effr'acn, tion, ou inundation, la salle de reconditionnement ou au lieu de de'p'pt:;: design par le sus-dit repr6sentant,' A -moins que la faute du repr6senfaht du SNPA Z ERne soit:dfiment prouve-e.
Art.. 349.-Les'd6chets de preparation ou de transformation ne p ui_' vent ftre livr6s au: commerce que suivant les conditions qui seront dke'r-'
A
min& s par les lois, Arretes et r glemerits d'administration publique. '
Les d6chets de reconditionnement ne-pourront kre livr6s au commerce que sur autorisation'du SNPA, R et suivant les conditions qui 's*e-*'
roni arrWes par le dit Strvice.
Art. 350.-Toute contravention *a' Yart. 336 ou un arrW, r gle-',
ment ou communique pris en vertu du dit article 136 et des articles 337" et 342 sera punic, en justice de paix', d'une amended de cinq gourdes, si le'. contrevenant est cle la classes des petits proprktaires, petits exploitants ov petits"fleveur; de dix gourd6,'s'il e':t'do la classe des proprie't'aires, exploitants ou 61murs moyens; de vingt-cinq gourdes, s'il est de la classes des grand proprie'tair"es, grand ex lbitants ou grands-fleveurs. En cas de r6c'idive la peine sera du double.
SECTION II
DU TRANSPORT DES PRODUCTS AGRICOLES ET WELEVAGE
Art. 35 1 .-Il est interditaux amateurs, chargers et vo.ruriers de transporter des products agricoles et d'61evagte qui ne serpent pas de qwlit6 loyal et marc ancle, t'elle que'c7ette qualitep est d6finie Fart. 336 ci-52




dessus, moins d'une authorization sp6ciale d'un reprL ntari qualifi6 du
4SNPA R.
Art. 352.-L-es denr6es deportation, tells que: caf6, coton, cacao, ricin, miel, cire, pite, 6corces d'oranges s6ch6es, pigment chilli, turmeric ou safran, raciness de v6tiver, ne pourront e^tre exp6di6es d-'une ville, bourg, ou centre de speculation i une autre ville, bourg ou centre de speculation, sans un certificate d'un repr6sentant qualifi6 du SNPA f_ ER attestant que ]a denr6e est de quality loyal et marchande.
S'il n'y a pas un repr6sentant qualifi6 du SNPA f_ ER au li-eu d'exp6dition, ou si le dit repr6sentant en est absent, le lot sera sournis v6rification i tout lieu inte.rm6diaire o6 un tel repr6sentant pourra kre troupe, ou au lieu de destination, avant d'kre livr6 au destinataire.
Le certificate de quality pourra kre rendu exigible, pour tout autre prod'uit agricole ou d'61evage, par communique des D6partements de I'Agriculture, du Commerce et de I'Economie Nationale.
Art. 353.--,Les repr6sentants qua.lifi6s du SNPA & ER pourront, cependant, arre^ter toute personnel, tout carrion, cabrouet, ou bke de somme, tout voilier ou bateau A mother, transportant tous products agricoles et d'61-evage pour v6rifier la quality des dits procluits et faire proc6der leur reconditionnement, s' 11 y a lieu, rn me lorsqu'il s'agit de denr6es couvertes par un certificate d'un repr6sentant qualifi6 du rn me Service.
Art. 354.-11 est interdict de transporter d-es products agricoles et d'61evage dont le gobt ou I'ax6me est facilement alt6rable, dans -des contenants
*ou avec d'autres products i odeur forte ou pouvant de quelque faqon al,t6rer le go6t ou I'aro^me des premiers.
Art. 355.-Il est interdict de transporter, par temps pluvieux, des produits agricoles et d'61evage dont la quality peut ftre alt6r6e par la pluie, sans les recouvrir d'un emballage impermeable, A moins que les contenants ne soient eux-m mes imperm6ables.
Art. 356.-Les camlons et cabrouets transportant des products agricoles et d'61evage pouvant tre alt6r6s par Ies intemp6ries, solvent ftre pourvus de bitches ou pr6larts, pour en recouvrir le chargement A la moindre menace de pluie.
. Art. 357.-Les voiliers et bateaux moteur'affect6s au transport des denr6es doivent kre points et avoir les cales 6tanches, propres et bien
-s&ches. Lorsque les denr6es y sont transporters sur Ie pont, elles doivent etre bien recouvertes de pr6larts, de faqon kre I'abri de la pluie, des embruns et paquets de mer.
Art. 358.-Toute contravention d'un producer aux articles 352 A 35 7 sera punie de Tune des pines pr6vues I'art. 350, selon sa classes.
-53




Tout refus de sa paxt de soumettre son product A la verification sera r6put6 infraction et puni de la mkme peine.
Art. 359.-Toute contravention d'un amateur, charger, capitaine de voilier, ou de bateau i mother, toute contrawntion d'un voiturier ou d'un chauffeur de carrion aux dispositions des articles 351 A 357, tout refus de sa part de s'arrker ou de sournettre son chargement la v6rification, ou au reconditionn.,ement, seront punis, en justice de paix, d'une amended de 50 gourdes, sur proc s-verbal d'un repr6sentant qualifi6 du SNPA b ER. En cas de r6cidive, Famende sera du double, et la licence du contrevenant pourra lui kre retire.
Art. 360.-Lorsque le contrevenant est un conducteur de cabrouet ou d'unebfte de charge, sans kre producer, Yamende sera & dix gou.rdes.
SECTION III
DES SPECULATEURS EN DEGREES
ET DE LA SPECULATION EN GENERAL
Art. 361.-Le sp6culateur en denr'6es s'entend- de toute personnel qui achieve principalement des denr6es deportation pour les revendre sous la rn me forme, sur la rn me place, ou d'une place A une autre, et, en g6n6ral, de toute personnel qui ache'te des denr6es deportation en quantit exc6dant ses besoins normaux et ceux de sa famille. Le sp6culateur est r6put6 marchand en gros.
Art. 362.-Sont r6put6s denr6es deportation: le caU, le coton, le cacao, le ricin, le miel, la cire, la pite, les 6corces d'oranges s6ch6es, le pigment chilli, le turm.6ric ou safran, les racin-es de v6tiver, les peaux, le camp&he et le gaiac.
D'autres products pourront ftre ajout6s cette liste par simple communiqu6 des 136partements de I'Agriculture et du Travail, du Commerce zt de I'Economie Nationale.
Art. 363.-Le commerce des denr6es deportation n'est permits que dans les limits dites de speculation, dans les villas et les bourgs, ou dans tout autre centre autoris6 par le SNPA & ER. De plus, I'achat de ces denr es ne pourra se faire aux dits lieux que dans des itablissements et magasins remplissant les conditions qui seront d6termine'es ci-apres.
Les limits de sp&ulation seront fixes, ou revises par une commission compose du magistrate communal du lieu ou d'un de ses assesseurs, d'un repr6sentant de I'Administration Un6rale des Contributions et d'un repr6sentant du SNPA & ER, leque.1 sera de droit, president de la Commission.
-54-




Art. 364.-P-our exercer la profession de sp6culateur, il faut: lo.) tre ha"itien; 2o.) kre majeur et avoir 1'exercice de ses droits civics; 3o.) savor lire et e'crire; 4o.) poss6der un 6tablissement remplissant les conditions qui seront ci-apr&s d6termin6es; 5o.) ftre muni d'une licence du bureau des Contributions et de sa patented.
Les repr6sentants ou commis des sp6culateurs devront remplir les conditions I A 3 de Yaline'a pr6c6dent.
Art. 365.-La demanded de licence qui sera adress6e au Bureau des Contributions devra etre accompagn6e, A peine de nullit6, d'un certificate sign6 d'un repr6sentant qualifi6 clu SNPA ZI ER, attestant que les conditions I A 4 exig6es A I'article pr6c6dent sont replies.
La licence sera de 150 gourdes pour cheque 6tablissement de sp6culation. Pavement de la patente est exigible en rri me temps que celui de la licence. La licence et la patented ne sont valuables que pour une ann& Elles seront affich6es A la porte principle de 1'e'tablissement de sp6culation.
Art. 366.-Le commis d'un sp6culateur n'est astreint qu'au pavement de la patented, pavement A effectuer dans le mois qui suivraTengagement.
Art. 367.-Tout sp6culateur en denr6es devra tenir un registry d'acbat et de vente qui sera timbr6 sans frais par le Bureau des Contributions de ]a Commune. II y sera consigned jour par jour, les acbats et les vents faits par Ykablissement, ce pour cheque denr6e, avec mention cle la quantit6 achet&e ou venclue, et de la valour vers-6e au vendeur ou rNue de Facheteur, et de plus, dans les cas de vente, mention du nom et du lieu d'6tablissement de I'acheteur.
Lorsqu'il est requis un certificate d'un repr6sentant du SNPA ZI ER pour 1'exp6dition des denr6es, le num6ro du certificate devra ftre aussi consign au registry.
Art. 368.-Les agents qualifies du SNPA FJ ER et de I'Administration Un6rale des Contributions pourront requ6rir, A tout moment, communication cles registries des sp6culateurs, non seulement pour en contr6ler les entrees, mais encore pour en extraire tous renseignements qu'ils jugeront tiles dans un but administration ou fiscal. Tout refus de communique les registers constituera une contravention au present chapitre.
Art. 369.-Tout 6tablissement de speculation devra remplir les conditions suivantes:
lo.) avoir une salle d'achat d'une superficie de 20 rri tres carr6s, au moins;
2o.) avoir une toitur-e 6tanche, avec plafond en planches ou en celotex, des panneaux en maqonnerie, en planch6 slides ou en celotex;
-55,




3o.) avoir un parquet en bois, en b6ton, en briques, ou en ma onncrre, avec des races:
4o.) ftre bien a6r6;
5o.) avoir une ou des balances complies et tar6es vide, c'est- -dirz avec des plateaux en 6quilibre sans I'aide d'aucun poids ou mati re Pesante quelconque;
6o.) avoir des poids certifi-6s pour I'ann6e en cours, lesquels seront seuls admis en usage et en d6p6t I'ftablissement. Tout poids non certifi6 sera confisqu6.
Les conditions I A 4 ne sont pas, cependant, exig6es pour Fachat du campkhe et du gaYac.
Art. 370.-Les 6tablissements destin6s A I'acbat du coton et du cacao devront avoir, en outre, une salle de d6p6t de 35 m&tres carr6s. De plus, le SNPA 1& ER pourra exiger un glacis des sp6culateurs en cacao, en coton et en 6corces d'orange, routes les fois qu'il le j gera utile. Pour le caU, il en sera fait cornme il est dit au Code du Caf6.
Art. 371.-Les 6tablissements de speculation ne peuvent commencer leurs operations avant le lever du solely, ni les prolonged au-d;elA du coucber du solely.
Art. 372.-Il est interdict aux sp6culateurs dont 1'6tablissement ne strait pas pourvu d'un materiel ad6quat de preparation ou de transformation, d'acheter du caf6 en cerise, du cacao en cabosse, et du riz en paille.
Art. 373.-Toute infraction d'un sp6culateur ou de son commis aux dispositions du present cbapitre et aux arrft6s et r glernents qui seront pris en vertu des dites dispositions, sera, sur proc s-verbal soit d'un repr6sentant qualifi6 du SNPA 1& ER ou de I'Administration Un6rale des Contributions, soit d'un officer sanitaire, soit d'un agent de police rurale, punie, en justice de paix, d'une amended de 100 gourdes, sans pr6judice des frais de recondition cement, lorsqu'il y a lieu. En cas de r6cidive, Famende sera de 250 gourdes et la licence du sp6culateur pourra lui kre retire pour le reste cle I'ann6e en cours.
Art. 374.-Tout acte de speculation fait par touve personnel qui ne remplirait pas les conditions de Yart. 364. ci-dessus, sera, sur proc sverbal d'un repr6sentant qualify du SNPA & ER ou de I'Administration Un6rale des Contributions, passible, en justice de paix, d'une amended d? 200 gourdes, ou d'un emprisonnement de trois mois. En cas de r6cidive, la peine sera double.
-56




SECTION IV
DES MARCHANDS ET EXPORTATEURS
Art. 375.-Le marchand s'entend de toute personnel qui achke pour revendre et, en g6n6ral, de toute personnel servant d'interm6diaire entre, le producer et le consommateur pour la vente ou le placement des produits du premier. L'exportateur est le marchand qui vend principalement aux march6s strangers.
-Art. 376.-Tout marchand autre que 1'6picier, le boutiquier et celui qui d6bite dans 1'enceinte des marches publics ou de mason en mason est r6put6 marchand en gros et ne pourra vendre les products agricoles ou industries agricoles en quantity inf6rieure 'a cent lives, ni les produits d'61evage ou de toute industries d'61evage en quantity inf6rieure A dix livrvs.
Le marchand au detail ne peut vendre qu'en quantit6s inf6rieures aux limits ci-dessus fixes. I
Art. 377.-Toute personnel qui achke des usines et 6tablissements industries agricoles ou d'61evage pour revendre sans poss6der un magasin ou un d6p6t ad6quat est r6put6e marchand glacier et, cornme tel, elle ne pourra vendre en quantit6s inf6rieures aux limits fixes pour les marchands en gros.
I Art. 378, 11 est interdict aux usines et 6tablissements industries
agricoles de vendre en quantity inf6rieure 'a cinq cents lives; aux usines et 6tablissements industries d'61evage de vendre en quantit6s inf6rieures
I
a 25 lives.
Art. 379.-Les marchands et exportateurs qui ne poss dent pas un 6tablissem'nt de preparation ou de transformation autorise ne pourront acheter, ni recevoir en pavement, pour quelque cause que ce soit, des products agricoles: et d'61evage 1'6tat brut ou semi-fini, lorsque les dits products ne se consomment ou ne s'exportent qu' 1'6tat fini.
Art. 380.-Les marchands en gros ne pourront se livr,,r A leurs o 6 rations d'achat et de vente que dans les limits des villas et bourgs, sauf les usines et 6tablissement industries agricoles et d'61evage qui peuvent se liver 'a de tells operations au lieu de leur installation et aux posters d'achat que le SNPA 1& ER pourra les: autoriser ouvrir pour se procurer leurs: mati res premi res.
Art. 381.-Le Pr6sident de la R6publique pourra, par arrR6, r6partir les products agricoles et d'61evage par classes et inverdire aux marchands le cumul de certaines classes dans un rn me 6tablissement ou magasin, sous les pines qui seront 6dict&s au dit arrftL
-57
ik




Art. 382.-Pourra 6gal-ement le Pr6sident de la Republique d6terminer, par arr&t6, les:conditions auxquelles seront assujettis les marcbands en gros et au detail de products agricoles et d'61evage, quant leurs 6tablissements, leur personnel, A Ivurs operations, A leurs marques et au mode de livraison de leurs products, sous les peines qui seront 6dict6es au dit arrk&
Art. 383.-Toute infraction d'un marchand en gros, d'un marcband glacier, ou d'un exportateur aux dispositions du present cbapitn sera, sur proc s-verbal d'un officer sanitaire ou d'un repr6sentant qualifi6 soit du SNPA & ER, soit du D6partement du Commerce et de I'Economie Nationale, soit de I'Administration Un6rale des Contributions, puni", en justice de paix, d'une amended de 250 gourdes. En cas de r6cidive, la peine sera du double et la licence -ou la patented du contrevenant pourra lui kre retire.
Lorsque le contrevenant est marcband au detail, Famende sera de 50 gourdes pour la premiere infraction et de 150 pour la r6cidive.
SECTION V
DES MARCHES PUBLICS
Art. 384.-Tout marcb6 public doit &tre autoris6 par le D6partement de l'Int6rieur, d'accord avec lies D6partements de I'Agriculture et du Travail, du Commerce et de FEconomie Nationate. L'am6nagement des marcb6s publics, y comprise installation de comptoirs et routes commodit6s et facilities pour assurer l'observance des r elements sanitaires, dans les dits marches, est A la charge des administrations locates, ainsi que Fentretien des dits marches.
Art. 385.-Tout bitiment servant de march public devra satisffire aux conditions fixes aux r elements sanitaires.
Art. 386.-A d6faut de bitiments, les marches publics seront e'tablis sur des aires bien drain6es, lesquelles devront ftre nettoy6es &s la fermeturedes operations.
Art. 387.-Il est interdict d'ftaler rn me le sol les products qui sont d6bit6s aux marches publics. A d6faut de comptoirs ou d'6ventaires, 1'6talage ne peut se faire que clans les <>, panniers et autres contenants qui en emp chent le contact avec le sol, ce, sans prejudice de ce qui est pr6vu aux riglements sanitaires pour ce qui est des procluits alimentaires.
Art. 388.-Il est interdict de jeter des pelures et autres d6chets sur le sol, aux marches publics. Les pelures et d6cbets seront recueillis dans un contenant ad6quat, ou,,a d6faut, clans une fosse ame'nagee a proximit 6 du march, et br6l6s, moins de pouvoir etre utilis&e comme engrais.
-58




ArL. 389.-Il est interdict toute personnel affected de places de colporter des products agricoles et d'61evage et d-e les d6biter aux marches publics.
Art. 390.-Toute infraction aux dispositions de la pr6sente section sera punie d'une amended de 5 2i 25 gourdes.
SECTION VI
DE VERMAGASINAGE DES PRODUCTS AGRICOLES ET VELEVAGE
Art. 391,11 est inverdit d'emmagasiner,:
lo.) des products avari6s avec des products sains;
2o.) des products odeur forte ou contenant des substances fortement aromatiques avec des products arome ou a gofit facilement alt rable;
3o.) des products frais ou -en fermentation en melange avec des produits d6jA s6ch6s;
4o.) des products insuffisamment s6ch6s ou prepares;
5o.) des products insuffisamment vann6s ou nettoy6s;
Art. 392.-La manutention et Yernmagasinage des products d'espices ou de nature diff6rentes doivent se faire s6par6ment lorsqa'un M6lange strait pr6judiciable leur quality marcbande. Les d6chets seront aussi s6par6s, dans la manutention et 1'emmagasinage, d-es products de quality marchande, et, de plus, leurs contenants et emballages seront marquis d'une fa on distinctive.
Art. 393.-Les d6p^ts et pi ces d'emmagasinage s--roat propres, bien a6r6s et A I'abri des intemp6ries.
Lorsque la quality du product est ficilement alt6rable par 1'humidit les sacs et autres conteriants perm6ables reposeront sur des races de 10 centimitres de haut, moins que le parquet ne soit fait de planches.
Art. 394.-Au moment des chats ou de la mise en sac, fes products ne pourront ftre places en vrac que sur une aire bien propre, planch6i6e, b6tonn6e, maqonn6e ou pav6e.
A d6faut des revftem-ents indiqu6s plus baut, le product ne pourra ftre requ que dans les <>, sur des t6les ou sur des sacs.
Art. 395.-Toute infraction aux dispositions de la pr6sente section sera punie de l'une des pein-es pr6vues au present chapitre, selon la cat gorie et la classes du contrevenant.
-59




SECTION VI
DES COOPERATIVES AGRICOLES ET D'ELEVAGE
SECTION I
DE LA CONSTITUTION ET DES OPERATIONS DES COOPERATIVES
Art. 396.-Sera consid6r6e comme cooperative agricole toute association d'exploitants agricoles vt d'61eveurs ayant pour objet soit:
I) de vendre tant les products des champs et de l'ilevage de ses membres que ceux des autres exploitants agricol-es et 6leveurs de la region;
2) de trailer ou de transformer les dits prod'uits, en totality ou en parties, pour les vendre elle-m me ou non:
3) d'acheter tout materiel agricole, tous engrais, insecticides, fongicides, semences, boutures,' plants, animaux de race ou s6lectionn6s, et tous autres articles destin6s aux exploitations et A l'usage domestique de' ses members et, 6ventuellement, aux exploitations et l'usage domestique des autres exploitants agricoles et 6leveurs de la region;
4) de fournir du credit aux exploitants agricoles et aux 6leveurs de la region
5) d'entreprendre tous travaux d'am6liorations fonci&res sur les fon s de ses members, et sur ceux des autres exploitants agricoles de la region, y comprise des travaux d'irrigation;
6) d'am6liorer les routes ei sentiers desservant les fonds de ses membres et ceux des autres exploitants agricoles de la region, pourvu que:
lo.) les profits commercial et financiers tir6s de ces operations et travaux revieftnent exclusivement aux members de I'association et aux autres exploitants agricoles et e'leveurs qui contractent a NT ec cette association ou par son interm6diaire;
2o.) qu'au moins le contr6le administration et financier de ces op6rations et travaux appartienne exclusivement aux members du comite' de contr6le de association, reserve faite des droits du D6partement de I'Agriculture;
3o.) que les deux-tieis des parts socials ou des actions 6mises par association soient la proprift6 de ses members, et qu'aucun member ne poss de plus de 257c du capital souscrit, ni plus de 257o des actions 6mises;
-60-




4o.) que le droit de vote soit r6serv6 exclusivement aux members de Association et que chaque member n'ait droit qu'a' un vote, quel que soit le volume de ses affairs avec Fassociation, ou le nombre de ses actions.
Art. 397.-Lorsque les members de Yasso.ciation sont tous des 6leveurs-, ou que Yassociation, quoique former en parties d'61eveurs, et en pa rtie.: d'exploitants agricoles, a pour objet principal de produire, ou de trailer, ou de transformer, ou de vvndre, ou Tacheter des products d'61evage ou se ra portent a F'levage et que, par ailleurs, routes les conditions sti-, pule'es a I'article pr6ce'dent sont rem-plies, la cooperative sera dite d'61Cvatz.
Art. 398.-Les cooperatives agricoles et d'&vage jouissent de la personnalit6 civil. Elles pvuvent etre par actions ou non. ;,; -- :1
Art. 399.-Pour organiser une cooperative agricole ou. d'61evage,,; il faut ftre, au-moins; cinq exploitants agricoles ou cinq Oeveurs ou cinq,; personnel des deux categories. r i .: ":
. Art. 400.-Pour organizer un e coop6ratiw par action, il faui que le
capital souscrit soit au moins-de deux cent cinquante gourdes, dontI t moitii au moins, doit eftre-verse'e'au moment de solliciter Yautofi ation prevue ]'art. 402 ci-dessous et les membre6 & cette -cooperative dbivent kre des specialists agricoles ou d'e'levage.
rAit.v 401.- -Les 'actions des:- oop6rative& agricoles ou d'flevage ne'
peuvent kre q.
' de moins de cinq gourdes, ni de plus de vingt-cin
Art. 402.-Une coopftativ agricole ou d'61evage ne sera r-6put& e': ister qu' partir de la date d'autorisation du Departement de I'Agricul-' ture. L'autorisation et une copie, certified des status ser-ont Affich6es, pendant quinze jours, la principle porte du tribunal de paix de la commune. du siige de ]a cooperative, et celle. du tribunal civil dans- Iv resort duquel se troupe la commune.
Art. 403.-A la demanded d'autorisation seront annexes les pieces suivantes:
Io.) une copie certify& du proc s-verbal de la constitution;
2o.) une copie certified des status, lesquels devront 6noncer explicitement le siige de ]a cooperative, Yobjet et les pouvoirs de ]a coop& native, les pouvoirs de son ou de ses directors, les obligations de ses members a F6gard de la cooperative, et leur responsibility a 1'6gard des cr6anciers d'icelle;
3o.) une liste dvs members de la cooperative, avec:
a) leur address;
b) leur ige;
c) la superficie occup6e par chacun d'eux, et son titre d'occupation,
Ies commune, section et habitation;
-61 ,




I
d) la superficie cultiv6e et les cultures existantes a 1'6poque de la
constitution de la cooperative.
e) le nombre d'animaux que cheque member poss de par zsp ice, sexe
et cat gorie;
4o.) la liste des subscriptions au capital de la cooperative et l'itat des versemcnts effects, ou des actions pay6es, jusqu'a la date de la demande d'autorisation.
Art. 404.-Une cooperative ne se'ra autorish que sur enquke et rapport favorable du SNPA 1& ER.
Toutes les; cooperatives autoris6es seront enregistr6es au SNPA Zd ER.
Art. 405. 11 ne pourra itre vendu plus du tiers des actions mises i des personnel qui ne seraient pas membres de la cooperative.
Art. 406.-Les cooperatives agricoles et d'klevage pourront 6mettre des actions privil6gikes. Le privilege porter sur le mrnboursement de leur montant ou sur tout pavement d'int6rits.
Art. 407.-Les actions venues des personnel qui ne sont pas members de la cooperative ne kur confident ni I'fligibilW au comitk de -contr6le, ni le droit de vote, lesquels privileges, appartiennent exclusiwment aux members & la cooperative. %,.
Art. 408.-Il pourra etre pr6vu aux status d'une cooperative que tout actionnaire devra offrir son ou ses actions la cooperative, avant de les vendre ou c6dq 5 des tiers, ou qu'un actionnaire n z pourra vendre, ni c6der son ou scs actions 5 une personnel autre qu'un membrede la cooperative, sans le consentemvnt d'icellc.
Art. 409.-Il pourra ftre 6galement pr6vu aux status d'une cooperative qu'un member, ne pourra vendre ou c6der ses droits et crkances; centre ]a cooperative qu'apris un mois de pr6avis ]a dernie're qui pourra payer les dites cr6ances, dans ce d6lai, mime si elles ne sont pas encore arrives terme.
Art. 41O.-Les actions d'une cooperative ne donnvnt aucun droit au partake des dividends. Elles pourront, cependant, porter int6rft un taux qui ne devra pas exc6der six pour cent I'an. 11 en est de mimz des mises de fond's pour la constitution du capital d'une coophative, lorsqu'elle n'est pas par actions.
Art. 41 I.-Nont droit aux dividends que les members participant effectivement aux operations commercials de ]a coophative. La ripartition sera proportionrivIle au volume d'affaircs que chacun apporte la cooperative.
Art. 412.-Les exploitants agricoles et 6leveurs qui contractent avec une coophative ou par son interm6diaire, sans en' ftre members, parti-62-




ciperont aussi aux dividends de la faqon suivante: la part des dividends a leur allouer, sur le montant total r6partir, sera calcul6e suivant le rapport du volume de leurs affairs au volume total des affairs de la cooperative: de cette part, it s-era ensuite d6duit vingt pour cent qui scront reports sur celle revenant aux members de la cooperative, et la balance sera r6partie proportionnellem-ent au volume d'affaires de cheque exploitant ou 6leveur qui ne strait Pas member de la cooperative.
Art. 413.-Aucune cooperative agricole ou d'61evage ne pourra contracter pour compete d'exportants agricoles ou d61eveurs qui n'en seraient pas members, ni avec eux, dans une proportion superieure a cinquante pour cent (507c) du volume total de ses affairs.
Art. 414.-Lorsque les operations d'une cooperative sont concluites cle faqon lui assurer des b6n6fioes, it devra ftre d6d'ult, au moins, vingtcinq pour cent (25%) du montant total des b6n6fices, a la fin de cheque ann6e d'op6rations, en vue de la constitution Tune caisse de reserve; ce, avant toute affectation ou r6partition cl-e ces b6n6fices, compete tenu, cependant, de ce qui est dit Yart. 470 ci-dessous.
Art. 415.-Lorsque la reserve aura atteint mille gourdes, le taux de pt6l&vement pr6vu a Farticle pr6c6d2nt s-era r6duit quinze pour cent. 11 sera r6duit a cinq pour cent, lorsque ]a reserve aura atteint cinq mille gourdes.
Art. 4 1 6.-La reserve ne pourra ftre utilis6e que:
I o.) pour pavement cl-es dettes certaines, liquids et 6chues de la coope'rative, lorsque celle-ci n'a pas d'autres resources:
2o.) pour achat de mat6riel agricole ou industrial et d'animaux de race ou 6lectionn6s;
3o.) pour I'am6lioration des masons et du mobilier d-es members de la cooperative, ou pour tous travaux d'am6liorations fonci&res;
4o.) pour consentir des pr&ts aux members de la cooperative;
5o.) pour bonifier, au moyen de primes, les prix de 'vente des produits de ses members et des exploitants et 6leveurs qui contractent avec jle ou par son interm6diaire, aux 6poques de forte baisse:
6o.) pour consentir des advances sur les products livr6s.
Art. 4 1 7.-Sauf dans le premier cas signal Farticle pr6c6dent, la r serve ne pourra ftre utilis6e que lorsqu'elle sera sup6rieure cinq c,"nts gourdes et seulement dans la proportion maximum de cinquante pour cent.
Toute utilisation clans un-e proportion sup6rieure A cinquante pour cent devra ftre autoris6e par le D6partement d'Agriculture, laquelle ne scra d6livr6e que sur rapport favorable du SNPA & ER.
Art. 418.-Toute cooperative dont Fencaisse reste sup6rieure A deux
63




cent cinquante gourdes doit -ouvrir un compete la succursale de la Banque Nationale de la R6publique d'HaYti la plus proche, o' elle d6posera ses fonds.
Art. 41 9.-Les cooperatives agricoles et d'e'levage sont exone'rees du pavement de l'imp6t sur le revenue, des patents et licences.
Art. 420.-Les int6rks de parts socials, les int6r&ts Taction et I-es dividends pay6s par -les cooperatives agricoles et d'61evage ne sont pas assujettis la declaration d'imp6t sur le revenue.
Art. 421.-Les cooperatives agricol-es et d'61evage ne pourront faire de pr ts qu' leurs members. Ces prfts seront consents sur garantie hypoth6caire, sur garantie de r6colte, ou sur gage.
Art. 422.-L'int6rk des prfts consents par les cooperatives agri coles et d'61-evage leurs members ne peut ftre d'un taux sup6rkur a six pour cent Fan.
Art. 423,---Les prfts sur garantie hypoth6caire ne pourront exce'der soixante pour cent de la valour estimative des fonds et bitisses.
Art. 424.-Les prks sur garantie de r6colve ne pourront exc6der cinquante nour cent de la valour estimative de la r6colte. Ceux sur gage ne pourront exc6der cinquante pour cent de la valour estimative du gage.
Art. 425.-Le terme des prfts sur garantle hypoth6caire ne pourra exc6der cinq ann6es. Celui des prfts sur garantie de r&olve ou sur gage ne pourra exc6der une ann6e. Des terms plus longs n'entraineront pas la nulliO de Facte, mais la deme deviendra exigible 1'expiration du terme 16gal. .
Art. 426.-Les emprunteurs conserveront toujours ]a faculty de rembourser leurs dettes avant terme.
Art. 427.-Les prfts sur garantie d-e r6colte sont privil6gi6s au meme titre et au rn me rang que le-s prix d'effets mobiliers non payes.
Art. 428.-Les cooperatives 'Sont dispenses de faire inscrire leurs privikges. L'enregistrement du contract de prft vaudra inscription.
Art. 429.-Les prfts ne pourront ftre consents par les cooperatives A leurs members qu'aux conditions suivantes:
lo.) le bien doit ftre libre de toute charge et hypothiqu-,,;
2o.) exploitation ou 1'61eveur devra s'engager adopter le plan d'assolement, les mesur-es de protection de sol, et les rations alimentaires pour son b6tail que recommandera le SNPA & ER.
Art. 430.-Dans le cas o i la deuxi&me condition pr6vue ]'article pr6c6dent ne strait pas remplie clans le d6lai qui sera impart, ou dans tout nouveau d6lai, la dette deviendra imm6diatement exigible.
Art. 431.-Les contracts de prfts hypoth6caires contiendront la formule de la vente par voie par6e.
Art. 432.-Les contracts de pr&ts sur gage ou sur garantie de r6colte
-64-




seront, 1'expiration de leur terme, rendus ex6cutoires par ordonnance du Juge de Paix ou du. Doyen du Tribunal Civil, suivant que Fun ou Fautre sera competent, sur simple requfte de la cooperative, sans assignation au d6biteur.
Dans le cas pr6vu I'article 430, le proc s-verbal d'un representant qualifi6 du SNPA Z ER devra kre annex la requfte.
Art. 433.-Dans le cas oii le d6biteur hypoth6caire viendrait kre 6vinc6, la coophative pourra renouveler son inscription sur ses autres brens, sur simple presentation au conservateur des hypoth&ques d'une expedition de I'acte en vertu duquel 1'6viction a eu lieu.
Si les blens sont situ6s dans un autre resort, presentation du contract bypoth6caire sera aussi exigible.
Art. 434.-Dans tous les cas, la cooperative pourra toujours se rembourser sur le product des articles a elle livr6s par le d6biteur et encore impay6s, sans 6gard a aucune reclamation du propriftaire qui aura vince' son d6biteur et qui pr6tendrait avoir drott sur ces ar6cles comm-L fruits du fonds. Le dit propriftaire n'aura d'action que centre le d6biteur 6vincL
Art. 435.-L-e D6partement de I'Agriculture pourra retired son autorisation toute cooperative agricol-e ou d'61evage pour toute violation r6p6t6e de l'une quelconque des dispositions du present chapitre, ou de l'une quelconque des dispositions des chapitres IV, V et VII du present Code, sans pr6judic-e des autres pines encourues de ce fait.
L'autorisation pourra I ftre aussi retire lorsque les guaranties d'expression d'un vote libre ne sont pas assures aux members.
Tout retreat d'autorisation, toute dissolution volontaire de coop6rative devront ftre affich6s aux fieux incliqu6s a Fart. 402.
Art. 436.-Toute cooperative laquelle Fautorisation aura 6t6 retir6e devra ftre liquid6e clans les trois mois qui suivront la notification de cette measure. Pass6 ce d6lai, toute operation de, la coophative sera r6put6e ill6gale et ses biens pourront ftre confisque's.
Art. 437.-Les cooperatives agricoles et d'61evage pourront se re'unir en union ou f6d6ration, dans le but de d6fendre ou de promouvoir leurs int'rfts mutuels. L'union ou f6d6ration aura la personality civil et pourra avoir son propre capital.
L'union ou f6d6ration devra avoir ses propres status et ftre autoris6e par le D6partement de I'Agriculture. Le tout sera affich6 comme prevu
I
a Article 402.
438.-Le capital d'une union ou d'une f6d6ration ne pourra ftre form6 que des parts ou actions souscrites par I-es cooperatives qui ]a
65




ferment, ou par leurs members, ou du montant des pr6l vcments faits sur les chats et vents contracts par son interm6diaire.
Art. 439.-L'union ou la f6d6ration pourra server d'agent d'affaires pour I-es cooperatives qui la ferment. Dans ce cas, elle pourra pr6lever une. commission sur le montant des affairs contracts pour chacune d'elles, en vue de la constitution de son capital ou d'une reserve. Le taux de cette commission ne-pourra -exc6der deux et demi pour cent (2.1/27e) .
Art. 440.-L'union ou f6d6ration ne pourra faire des prfts qu'aux cooperatives qui la ferment et un taux qui ne pourra exc6der quatre pour cent I'an. Les prfts ne pourront se faire que sur garanti-e et ils ne pourront exc6der soixante-dix pour cent de la valour estimative des biens meubles ou immeubles donn6s ,n garantie.
Art. 441.-L'union ou la f6d6ration pourra repr6senter en justice les cooperatives qui la ferment, tant en demandant qu'en defendant centre les tiers.
Art. 442.-Les cr6anci-ers d'une union ou f6d6ration n'ont d'action centre les coophatives qui la ferment, ou leurs members, que pour paicment des parts ou actions souscrites et non encore verses, ou de routes dettes de ces cooperatives l'union ou f6d6ration.
Art. 443.-Les cr6anciers d'une cooperative member d'une union ou f6d6ration n'ont de recourse centre l'union ou f6d6ration que pour paiement des dettes de Yunion ou f6d6ration la cooperative.
Art. 444.-Lorsque les operations d'un-e cooperative, d'une union ou f6d6ration, sont d6ficitaires pendant trois ann6es consecutive, le Departement de I'Agriculture pourra lui retired son authorization.
Art. 445.-Le D6partement de I'Agriculture pourra aussi retired son authorization une union ou f6d6ration pour violations des articles du present chapitre qui la r6gissent, ou pour violation des dispositions des chapitres IV, V et VII du present Code, sans prejudice de toute autre peine.
SECTION II
DES MEMBERS DES. COOPERATIVES
Art. 446.-Pour ftre member d'une cooperative, il faut: I I
lo.) ftr-e ig6 de 21 ans accomplish, ou ftre emancipe;
2o.) avoir 1exercice de ses droits civil;
3o.) ftre un exploitant agricole de Yune des classes d6sign6es Far66-




ticle 4 du pr sent Code, ou un eleveur de l'une des classes designees 'a ]'art. 117 du susdit Code.
Art. 447.-Le propriftaire qui n'explbite pas par lui-m me ne peut as^tre member d'une coophative. Par centre, un r giss-eur peut I'ftie, s'll remplit par ailleurs, les conditions stipuUes I'article prk dent.
Art. 448.-La responsibility pkuniaire des members d'une cooperative A Ngard des criancivrs d'icelle est de la part social souscrite et non vers6e ou du montant de leurs actions impayies.
Cependant, il peut &re pr vu aux status d'une cooperative que la responsibility p6cuniaire de ses members sera du double de la part souscrite, ou du double du montant des actions souscrites.
Art. 449,11 pourra ftre aussi pr vu aux status d'une cooperative qu'il pourra ftre fait un appel de fonds extraordinaire, I-equel, cependant, ne pourra exc6der le montant de la part, ou des actions souscrites.
Art. 450.-Les responsibility s des members d'une cooperative 'a Ngard de cette coophative'seront de'termin6es 'soit aux status d'icelle, soit aux contracts que signeront les members avec elle.
Art. 451.-Tous les members d'une coop native doivent participer a ]a constitution du capital de la coop native. Aucun ne fpeut en itrz exoner6.
Art. 452.-A'cun member d'une coop&ative agricole ou d'61evage ne pourra poss6der directement, ni par personnel intvrpos6e, plus de vingt-cinq pour cent (2517o) des actions 6mises par la cooperative, ou du capital de la cooperative.
Art. 453.-Il y aura, au moins, quatre assemblies g n-6rales des membres par an. Des assembles extraordinaire pourront se tenir sur convocation du comit6 de contr6le. La convocation sera obligatoire, lorsque ]a demanded en sera faive au comiti par cinq members, au moins, de la cooperative.
Art. 454.-Tout member d'une cooperative qui aura viol trois fois les status de ]a cooperative, ou les: engagements pris enters ]a coop6rative, ou qui aura perdu 1'exercice de ses droits civil, pourra e^tre exclu par le comit6 de contr6le.
Un member exclu pourra en appeler au D6partemvnt de I'Agriculture qui statuera sur ]a validity' de exclusion, apr s enquete du SNPA 8 ER.
Art. 455,11 pourra ftre pr6vu aux status d'une cooperative qu' titre d'indemniti, Iv member exclu pour violation de ses engagements envers la cooperative perdra sa mise de fonds, ou que les actions qu'il ditient seront annul6es sans reimbursement ni d6dommagement.
Art. 456.-Tout member dimissionnairv aura droit A la restitution de sa part social ou au reimbursement du montant de ses actions.
-67




SECTION III
DE L'ARMINISTRATION ET DU CONTROL
DES COOPERATIVES AGRICOLI S, ET D'ELEVAGE
Art. 457.-Toute cooperative agricole ou d'flevage sera administree par un directeur au moins, et trois au plus.
Art. 458.-Le ou les directors seront nornm6s par le comit6 de contr6le dont il sera ci-apris park. Ils peuvent ne pas ftre members de 'la coophative.
Art. 459.-Le ou les directors agissant pour et au nom de la cooperative' n'engagent leur responsibility personnel que pour autant quills exc dent lebrs pouvoirs.
Art. 460.-Le ou les directors peuvent faire tous actes dadministration et il leur income n6tamment de veiller 5 ce que les membres 6ennent leurs engagements enters la cooperative, de contro^ler la quality des livraisons, d'assurer le transport des articles vendus ou machete's, d'en'caisser les products des vents et d',en f aire la repartition eh tre les f ournisseurs de la cooperative.
Art'. 461.-Toutefois, le ou les directors ne pourront, sans autorisation pr6alable du comit6 de contr6le:
10.) intenter aucune action en justice;
2o.) transiger ni faire de compromise;
3o.) emprunter, pour compt-e de la cooperative, une' valour superieure deux cent cinquante gourdes;
4o.) faire des vents 'a credit montant 'a plus de cinq cents gourdes";
5o.) faire des advances de plus de 50% Sur les products I ivr6s;
6o.) consentir des pre^ts aux members de ]a coophative;
7o.) engager des employs et fixer leur salaire.
Art. 4.62.-Le comit6 de contr^le sera de trois members au moins, et de 'Sept au plus,
Lorsque le nombre des members du comit6 de contr6le est de trois, l'un d'eux sera, de droit, un repr6sentant du SNPA & ER et Ies deux autres seront 61us 1'assembke g6n6rale des members.
Lorsque le comit6 de contr6le est form6 de quatre ou. cinq members, deux centre eux seront, de droit, des repre'sentants du SNPA ?- ER, le reste sera 6lu 'comme sus-dit. Lorsqu'il est de six ou Sept members, tro'is d'entre eux seront, de droit, des repr6sentants d-u SNPA Zd ER.
Art. 463.-Le mandate des members 61us est de deux ann&es. Pour etre 6lu member du comit' de contr6l'e, il faut kre member de ]a cooperative.
-68-




Art. 464.-Aucun member du comit6 de contr6le ne peut ftre, en meme temps, directeur ou employ de la coop native.
11 ne pourra ftre accorcI6 que des frais aux members du comit6 de contr6le. Toute autre retribution vst interdite.
Art. 465.-Lorsqu'un member 61u du comit6 de contr6le aura W exclu de sa coophative comme member de la dite cooperative, cette exclusion entrainera automatiquement la revocation de son mandate.
Art. 466.-Lorsqu'un member 6lu du comit6 de contr6le se se.r-a rendu coupable de fraud ou de collusion en cette qualit,6, ou qu'il n'aura pas tenu ses: engagements -envers la cooperative, 'a titre de member ordinaire de la dite cooperative, une assembly& extraordinaire sera convoqu 6e, pour la revocation de son mandate et son replacement.
La convocation wra faite par le reste du comit6, soit de son propre movement, soit sur la clemande de cinq members, au moins, de la cooperative.
Art. 467.-Si la fraud ou la collusion a W commie par l'un des representants du SNPA & ER au comit6 cle contr6le, les members 6lus de ci comit.6 en front rapport, avec preuves a I'appui, au Directeur G6n6ral -du SNPA !E6 ER qui remplace-ra ce repr6sentant et prendra centre l'ui la measure disciplinary pr6vue dans les riglements g6n6raux du dit Service.
Art. 468.-Le comit6 de contr6le prepare les plans et programmes de la cooperative, donne les directives n6cessaires -aux directors qu'il nomme ef r6voque, autorise les directors 'a engager des employs, fixe les r6tributions des directors et employs, contr6le la gestio'n des premiers et les autorise 'a faire les actes 6num6r6s I'article 461 ci-clessus. 11 convoque les members de la cooperative en assemble g6n6rale et leur rend compete des operations ?et de la situation finance re cle la cooperative, cbaque ann6e. 11 approve et certified 1'6tat annual A dresser au 136partement de I'Agriculture et au SNPA Z ER, solicited, pour compete de ]a cooperative, des emprunts de la Caisse Centrale des Coop6ratives, approuve les demands d'emprunt des members de la coop native sur la meme Caisse et les garantit.
Art. 469.-Les cooperatives agricoles et d'.6levage devront tenir une comptabilit6 journali&re de leurs operations et en presenter un e"tat d6tailk, cheque ann6e, tant au SNPA & ER qu'au D6partement de I'Agriculture.
Art. 470,11 peut ftre pr6vu aux status d'une cooperative que les frais administration et d'op6ration de la dite cooperative, y comprise la r6mun6ration des services des directors et employs, seront converts, joit par une contribution p6riodique des members, soit par un pr6l cement
-69




sur les products de routes vents y compris cefles fates pour ou des exploitants et 0eveurs qui ne seraient pas members, soit par un pr6l&vement sur les b6n6fices. Dans le dernier cas, le pr'livement pour la r6serve ne se fera que sur toute balance disponible apr&s pavement des frais administration et d'ope'rations. T outefois, les pr6lev*ements A faire pour couvrir les frais administration ne pourront pas kre sup rieurs a dix pour cent (10%) sur les products des vents, ni 'a trent-e pour cent (30%) sur les b offices.,
Art. 471.-Le SNPA 1& ER est charg de contr6ler les operations technique, financi&res et commercials d-es cooperatives et unions ou f d6rations de cooperatives, et, cette fin, il pourra requ6rir et pre-ndre communication de tous lives et dossiers de ces cooperatives et unions.
Art. 472.-Les unions de coop natives scront administr6es par un counsel d'ad ministration compose d'un de'le'gue', au moins, et de trois, au plus, de cheque cooperative, et d'un A trois repr6sentants du SNPA & ER.
Le Conseil' d'Administration pourra confer la direction effective des affairs de l'union a un ou plusieurs directors qui seront responsible enters lui. Aucun member du Conseil d'Administration ne pourralremplir la function de directeur.
SECTION IV
DE LA CAISSE CENTRAL DES COOPERATIVES
Art. 473.-Il est cr66 une Caisse Centrale des Coop6ratives qui sera aliment e:
lo.) par les montants des amends encourues pour infractions et contraventions aux dispositions du present Code et aux arrft6s et r elements qui seront pris en vertu du dit Code, sauf cc qui est dit I'art. 587 du present Code ,
2o.) par le montant des droits fixes 'a percevoir pour toute autorisation d6livr6e en vertu du present Code, tel que cc montant sera fix6 par une loi fiscal;
3o.) par les int6rks des sommes preWes par la dite Caisse une fois constitute;
4o.) par tous dons et tegs faits a la dite Caisse.
Art. 474.-Les valeurs: ci-dessus seront verses a la Banque Nationale de la R6publique d'HaYti qui ouvrira, a cette fin, un compete non fiscal sous la rubrique <>.
Les sorties de fonds de cc compete ne pourront se faire que sur l'ordre du Secr6taire d'Etat de I'Agricultur-e. Elles seront justifies selon les rifles de la comptabilit6 publique.
Art. 475.-Les fonds de la Caisse Centrale des Coop6ratives serviront
-70-




I o.) finance les cooperatives agricoles et d'61,evage et les unions de cooperatives, jusqu'A concurrence de cinquante pour cent de leur capital;
2o.) A faire des pr6ts aux members des cooperatives, sous la garantile de ces cooperatives, jusqu'A concurrence de soixante-quinze pour cent de ]a valour estimative de leurs fonds, et de soixante pour cent de celle de leurs r6coltes;
3o.) acheter tout materiel et finance Finstallation de toute usine pouvant server A plusieurs cooperatives la fois, pour autant que cs cooperatives, ou leurs members, contribuent aux frais, dans la proportion de vingt-cinq pour cent, au moins;
4o.) A finance tous travaux d'irrigation ou autres am6liorations foncl res, pour autant que les cooperatives int6ress6es, ou tes members qui doivent b6n6ficier de ces travaux, contribuent aux frais dans la proportion de vingt-cinq pour cent, au moins:
5o.) A finance, en parties, les experiences et essays agricoles et zootechniques du SNPA & ER au profit de groups de planters.
Art. 476.-Le taux d'int6rft des prfts aux cooperatives ne pourra pas exc,6der trois pour cent Yan; celui des prfts aux members d-es cooperatives, six pour cent Fan.
Art. 477.-Les prfts ne seront consents par le D6partement de I'Agriculture que sur enqufte et rapport favorable du SNPA & ER.
Art. 478.-Toute cooperative ou union de cooperatives qui solicited un emprunt devra:
lo.) sournettre un 6tat d6tailk de ses operations depuis le dernier sournis;
2o.) indiquer, de fa on precise, 1'emploi qui -doit ftre fait de la valeur sollicit6e en emprunt;
3o.) sp6cifier les resources de la cooperative qui seront affect6es au pavement des int6rfts et au reimbursement du prft;
4o.) sp6cifier les guaranties que la cooperative offre et 6tablir les titres de la cooperative ces guaranties.
Le dossier sera address au SNPA 8 ER qui, apres enqufte, le transmettra au Secr6taire d'Etat de I'Agriculture avec ses observations et recommandations. Le dit Service pourra, cependant, exiger tous autres documents et renseignements compl6mentaires.
Art. 479.-La demanded d'emprunt d un member de cooperative devra noncer:
lo.) les nom, pr6nom et address de I'int6rcss6;
2o.) fes commune, section et habitation o6 il a son exploitation, la superficie total de exploitation et son titre d'occupation;
3o.) la superficie cultiv6e, les cultures sur pied, les cultures fates pr& dernment;
-71




4o.) le nombre d'animaux que 1exploitant ou 1'61eveur poss de, par esp&ce, race, sexe et ige ou cat6gorie;
5o.) le produit total des vents r6alis6es I'annee prec6dente, d'une part, et Fann&e en cours, d'autre part;
6o.) Yemploi qui sera fait de ]a somme emprunt6e;
7o.) si Fint6ress6 est proprie'taire, le prix d'achat du fonds et sa valour estimative actuelle;
8o.) si I'inte'ress,6 est fermier ou m6tayer, les nom, pr6nom et address du propriftaire, les conditions d'affermage ou de mftayage.
Art. 480.-Le Comit6 de contr6le transmettra cette pi ce reWtue de son approbation et de sa promesse -de garantie, au SNPA b ER qui, apr&s enqufte, la transmettra au Secr6taire d'Etat de I'Agriculture avec ses observations et recommendations.
Art. 481.-Lorsqu'il s'agit de prefts hypoth6caires, les titres de proprift6 seront ann-ex6s la demanded.
Art. 482.-Les demands de financement de projects ou d'entreprises scront addresses au SNPA & ER par le ou les comit6s de contr.61e int6ress6s et e'nonceront 1'estimation des frais et la proportion que la ou les cooperatives prennent leur charge.
Art. 483.-Le terme des prfts sur garantie hypoth6caire consents par la Caisse Centrale des Coop6ratives ne pourra pas exc6d-er cinq ans.
Les prfts sur garantie de r6colte ne -pourront pas exc6der une anne'e, les prfts sur gages dix-huit mois.
Des vermes plus longs n'entraineront pas la nullit6 de Yacte, mais la dette deviendra texigible A 1'expiration du terme 16gal.
Art. 484.-Pour le financement des projects auxquels une ou des coop6ratives contribuent p6cuniairement, il pourra ftre exig6 de ces coo natives, ou de leurs members, pavement d'un int6rft sur la somme compl6mentaire verse par la Caisse, cependant un laps de temps qui ne pourra pas exc6der dix ans, et paieme-nt integral des int6rets pendant tout le laps de temps fix6 vaudra reimbursement. Le taux d'int6rft ne
pourra pas exc6der dix pour cent Fan.
Art. 485.-Les biens donn6s en garantie doivent ftre fibres de touves charges et hypoth ques.
Art. 486.-Les dispositions du present chapitre relatives aux priviI&ges et advantages attaches aux prfts des cooperatives leurs members, A la forme, exigibilit6 et execution des dits prfts, s'appliquent aussi bien aux prfts consents sur la Caisse Centrale des Coop6ratives,
Art. 487.-Les prefts consents sur la Caisse Centrale des Coop6ratives seront toujours remboursables avant terme, au gr6 des d6biteurs.
-72




CHAPITRE VII
DU LOUNGE D'OUVRAGE ET INDUSTRIES
Art. 488.-On ne peut engager ses services qu' vemps, sous peine de nullit6 absolute de Fengagement.
Su.- les exploitations agricoles et d'61evage, I-e lounge d'ouvrage et d'industrie peut se faire la journey, au mois, la season ou la tiche.
Art. 489.-Sur les exploitations agricoles et d'61evage, la journey d,,, travail est de dix heures. Toute heure suppl,6mentaire devra itre r6tribu& en sus du salaire normal de la journey, lorsque engagement est au temps.
Art. 490.-La journey de travail dans les industries agricoles et d'61evaqt est de huit heures au plus. Toute heure suppl6mentaire devra ftre pay6e en sus, lorsque Fengagement est au temps. Cependant, lorsqu'une industries agricole ou d'61evage ne represented qu'une annexe d'une exploication agricole ou d'61evage, et que les ouvriers qui y travaillent sont aussi attaches A Dexploitation, la journey de dix heures pourra aussi ftre 6tenclue cette industries '
Art. 491.-11 ne pourra etre requis des ouvriers de travailler le dimanche et les jours f'ri-6s, sauf pour la trite des aches, la manipulation et la livraison -du lait, les soins indispensable donner aux animaux, et dans tout cas accident, de fl6au ou de perte imminent de r6colve. Dans ce cas, leur salaire leur sera d6 et pay6 en proportion du nombre d'heures de travail fourni.
Art. 492.-Le salaire d'un ouvrier non spkialis6 ou dit inhabile, ne peut ftre inf6ri-eur a une gourcle et dearie par journ& de travail; celui d'un ouvrier spekialis6 ou habilv ne peut ftre inf6rieur a trois gourdes par journey de travail. Les rn mes taux s'appliquent aussi aux ouvri res.
Le Pr,6sident d-e la R6publique pourra, par arrft6, augmented les taux de salaire ci-dessus fix6s.
Art. 493.-Dans les cas de contestation sur la classification d'un ouvrier, tout travail ou operation qui exige, pour son accomplishment normal, de Fentrainement, de la clext6rit6, ou d-e la precision, tel que: greffage, repiquage, taille, oeilletonnage, labourage a la cbarrue, sarclage au cultivateur, gommage, aspersion, saupoudrage, operation ou contr6le de mothers et apparels sera r6pute' ressortir la main-d'ceuvre babile.
-73




I
Art. 414.-Le salaire dun ouvrier au mois ne pourra ftre inf6rieur au salaire calcuM aux ta ux fix6s Fart. 492, moins que le logement ou la -nourriture ne soit en rn me temps fournie Youvrier. 11 en sera de me me de louvrier saisonnier.
Art. 495.-Cependant, m me lorsque le logement et la nourriture sont fournis A l'ouvrier, le taux minimum du salaire lui payer ne pourra etre inf6rieur A une gourde.par journ-6e de travail, pour l'ouvrier inbabile, ni deux gourd-es pour Youvrier babile, que le contract soit la journ& ou au mois.
Art. 496.-Le logement et la nourriture fournis Fouvrier doivent ftre sains et ad6quats, pour pouvoir donner lieu a une reduction du taux de salairv. De plus, ]a nourriture devra comprendre, au moins, deux repas.
Art. 497.-Lorsque Youvrier vit avec sa femme et ses enfants le'gitimes, il devra lui ftre fourni un logement suffisant pour lui et sa famille, sinon aucune reduction ne pourra krv operee sur le taux legal de son salaire.
Art. 498.-Lorsqu'en vertu de Farticle 102 du cbapitre I du present Code, une partie'du fonds est r6serv6e aux ouvriers pour la production des vivres alimvntaires qui leur sont n6cessaires, cette reserve ne pourra, en -aucun cas, donner lieu Tapplication de Farticle 495 du present cbapitre.
Art. 499.-Le ticberon aura droit un salaire equivalent au moins 'a celui d'un ouvrier pay6 A la journey.
Art. 500.-L'ouvrier agricole aura droit, titre gratuity ?t sans aucune d6,duction sur son salaire, pour son usage personnel et celui de sa famille, lorsque celle-ci vit avec lui, au moins, un litre cle lait par jour, lorsque la production laiti re de exploitation n'est pas utilis6e commercialement et qu'elle exc de les besoins de.1'exploitant et de sa famille.
Art. 501.-L'employeur pourra d6duire des journ6es de travail, les beures de retard ou d'absence d'un ouvrier autre qu'un ticberon.
Art. 502.-L'employeur pourra op6rer, de drolt, des revenues sur le salaire de ses ouvriers, pour negligence grave ou malfa on, sans que ces revenues puissent, toutefois, exc6der le cinquieme du salaire qui pourra leur e^tre dfi.
Art. 503.-Lorsque les dommages resultant de la n6gligence ou de la malfaqon repr6sentent, son avis, plus du cinqui&me du salaire d,,Fouvrier, le propriftaire ou 1'exploitant les fera evaluer par un repr6sentant qualifi6 du SNPA & ER, ou d6faut d'un tel repr6sentant dans la r-6gion, il demandera au Tribunal de Paix competent, par simple requefte verbal, de les faire e'valuer. Sur le vu du proch-verbal du repr6sentant
-74-




du SNPA 8 ER, ou de 1'expert commis, le Tribunal statuera ce que de droit apre's avoir entendu les dits et contredits des parties. ,
Art. 504.-Lorsqu'un contract de lounge d'ouvrage ou d'industrie est fait au mois, sans specification qu'il prendra fin Pexpiration du mois, chacune des parties pourra y mettre fin n'importe quelled 6poque, sur pr6avis de quinze jours. Le patron ou employer qui rompra le contract sans ce pr6avis, sera condamn6, en Justice de Paix, payer I'employ ,
l'ouvrier ou au domestique a gages, un d6dommagement qui ne pourra, cependant, etre sup6rieur i un demi-mois de salaire ou 'a 1'6quivalent, et Vemploy6 ou l'ouvrier qui n'aura pas donn6 ce preavis sera condamn6 a une amended de dix i quinze gourdes, La preuve du pr6avis pourra se faire par t6moins.
Art. 505.-Le patron ou employer qui rompra, avant terme, un contract fait la season, sera condamn6 en Justice de Paix, payer 1'employ6, ouvrier ou domestique gages, un d6dommagement equivalent au salaire qui strait encore dfi pour le reste du temps i courier. Uemploy6, l'ouvrier ou le dome tique A gages en faute sera condamn6 une amended
de quinze vingt gou rdes.
Art. 506.-11 n'y aura point lieu pr6avis ni d6dommagement,
cependant, lorsque la rupture a 6t6 provoqu6e par une n gligence grave ou la malfaqon de I'ouvrier, dument constat6e par un repr6sentant qualifie du SNPA 8 ER, ou par Ie Juge de Paix competent.
Art. 507.-Il est interdict d'employer aux exploitations et industries agricoles et d'Oevage, soit comme ouvriers, soit comme domestiques, des enfants de moins de quatorze ans. Le taux de salaire jusqu'a Fige de dix-huit ans, sera la moiti6 du taux du 'salaire d'un adult.
Art. 508.-Les parentsen, ligne directed et collat6rale jusqu'au quat-rieme degr6 inclusivement, pourront, celyendant, employer leurs enfants a partir de l'ige de dix ans, sur leurs exploitations agricoles et d'61evage, 'a des travaux 16gers et r6put6s non dangereux.
Art. 509.-11 est interdit d'employer les enfants d'ige scolaire pendant les heures de classes, moins d'une dispense sp6ciale de I'Instituteur de Ncole qui dessert la locality.
Art. 5 IO.-Les femmesenceintes ne pourront kre employees qu'a des travaux 16gers et r6put6s non dangereux pour leur sant6 et leur 6tat. Elles auront droit A six semaines de cong6 pay6, dont trois semaines avant la date pr6sum6e de I'accouch-ement et trois semaines apr&s Faccouchement.
Le taux du salaire des fernmes enceintes pourra ftre moindre que le taux normal, sans pouvoir, cependant, jamais ^tre inf6rieur 'a une gourde par journey de travail, pour les ouvri&res inhabiles, et deux gourdes, pour les ouvri res habiles. Cette reduction de salaire n-e s'applique pas, ce-75




I
pendant, aux fernmes enceintes qui auraient 6t6 engages avant d&tre dans cet 6tat.
Art. 5 1 I.-Tout accident survenu un idomestique, ouvrier ou employ6 pendant son travail, ou I'occasion de ses services, met les frais de m6decin et de pharmacies la charge de son employer, moins que ce lui-ci ne puisse prouver soit la. malignit6, soit une faute inexcusable du domestique, de l'ouvrier, ou de 1'employ6.
Art. 5 12.-En attendant qu'une loi sur les accidents de travail viennd fixer I'indemnit6 payer par 1'employ-eur la victim, pour incapacity total ou partielle, et le temps pendant sequel cette indemnity sera due, les parties pourront s'en remettre I'arbitrage du SNPA Zd ER pour la liquidation de Yindemnit6 verser la victim de I'accident ou 'a ses h6ritiers.
Art. 5 1 3.-Si exploitation ou 1'entreprise n'a pas de clinique, ou ,que la. clinique n'ait pas de lits suffisants, ou quelle ne soit pas outill6e pour des operations graves, le transport de I'employ6 ou de I'ouvrier I'h6pital le plus proche se fera par les soins et 'a la diligence de 1'employeur, me^me s'il y 4 eu faute de la part de I'employ6 ou -de Youvrier.
Art. 514.-Il est inverdit 'a tout employeur de dresser et de communiquer, ou de faire circular, aucune liste noire d'employ6s ou d'ouvriers.
Art. 5 15.-Il est interdict aux employers; de faire aucune entente, directed ou indirect, pour fixer aucun plafo.nd de salaire, o u pour entraver, de quelque fa on que ce soit, la liberty du travail. i Art. 5 16.-Tout employ ou ouvrier qui quitte un kablissement, de son propre gr6 ou qui en est cong6die, pourra exiger un certificate de son employer, sequel certificate indiquera les dates d'entr6e et de sortie, la nature des services fournis et, dans le cas du renvoi, la cause de ce renvoi, si 1'emplOY6 ou l'ouvrier 1'exige.
Art. 517.-T-out comptoir de vente, tout cafeteria annex une exploitation ou une enterprise d'industrie agricole ou d'Oevage ne pourra vendre aux employs et ouvriers de Ntablissement qu'aux prix de re,,vrent. Uemployeur ne pourra contraindre son employ ou I'ouvrier, ni directement, ni indirectement, se fournir au comptoir de vente, ni prendre ses repas au cafeteria.
: Le cafeteria devra satisfaire aux r gjements sanitaires, sinon it sera
ferm6, sans prejudice des pines pf6vues aux dits r elements. De rn me, le comptoir de vente ou le cafeteria sera ferm6, si les prix sont sup6rieurs aux prix de prevent. Le contr6le en sera assure' conjointement par le SNPA V-4 ER et I'Administration Un6rale -des 'Contributions.
Art. 518. Touve personnel engage au mois:_ employ, ouvrier, domestique 5 gages, qui aura fourni douze mois cons6cutifs de services i
10 -76-




son patron ou employer, ou A toute enterprise dicelui, aura droit 'a un cong6 pay6 de quinze jours au moins, sequel lui sera accord zn une fols.
Si Femploye', l'ouvrier, ou le domestique gages, met volontairement fin ses services, ou s'il est r6vo-qu6 ou congMi6, avant d'avoir pu jouir int6gralemvnt de son conge, une valour equivalent au nombre de jours de cong6 dus devra lui ftre pay6e, sans prejudice de l'indemnit6 pr vue pour renvoi sans pr6avis.
Art. 5 19.-L'employ6, l'ouvrier ou le domestique a gages, paye a la journey, la semaine, ou la quinzaine, qui aura fourni, durant douze mois conse'cutifs, au moins vingt-deux jours de travail par mois, jouira des rn mes droits confer s I'article pr6c6dent aux -personnes engages au mois.
Art. 520.-L'employ6, l'ouvrier, ou le domestique A gages, ne pourra laisser accumuler son cong sur deux ans ou plus, sans authorization
I
ecrite de son patrori ou employer, ou du repr6sentant d'icelui.
Art. 5 2 L-Le patron ou employer fixera I '6poque laquelle le conge' sera accord, mais il ne pourra le reporter une 61>oque plus e'loign6e que les trois m-ois qui suivront I'ann6e de service donnant droit au cong6, sauf cas de force majeure qu'il aura prouver.
Art. 522.-Les jours d'absence de 1'employe ou de l'ouvrier, pour
I
cause de maladies, ne pourront ftre d6duits de son conge.
Art. 523.-Toute contravention aux dispositions du present chapitre sera, sur proc s-verbal d'un repr6sentant qualifi6, soit du SNPA & ER, soit de I'Administration Unhale des Contributions ou d'un agent de Police Rurale, ou sur tout autre moyen de preuve, punie, en Justice de Paix, d'une amended de vingt-cinq gourd-es si le contrevenant appartient la classes des petits propriftaires, exploitants ou 6leveurs; d'e cinquante gourd-es, s'il est de la classes des propriftaires, exploitants ou aeveurs moyens; de cent gourdes, s'il est de la classes des grand propri6taires, exploitants ou e'leveurs; et de deux cents gourdes, s'il est un industriel ou une socifti. En cas de r6cidive, la peine sera du double. De plus, en cas d'infraction aux dispositions relatives au conge', Femployeur sera condamn6, par le rn me judgment, payer les jou'rs de cong6 qui seraient dus 1'employ', Youvrier ou au domestique a gages.
Art. 524.-Toute infraction aux articles 513, 514 et 515 sera, cependant, de la competence du Tribunal Correctionnel et punie d'une amended de cinq cents mille gourdes. En cas de re'cidive, I'amende sera porte'e cinq mille gourdes.
-77




CHAPITRE VIII
DE L'HYGIENE RURAL
Art. 525.-D est interdict d'e'vacuer ou de jeter des excr6ments humans
It 1 .
dans les cours d eau, sources, 6tangs, r6servoirs, mares, ou proximity
aussi bien que dans les: cours, jardins,'champs, bouquets, terrains values, routes, chemins e't sientiers.
A-rt. 52,6.-Il est interdict d'entasse.r, ou de jeter du furrier et d'autres immondices pris des masons d'babitation, laiteries., be-urreries, fromagerie boucheries, abattoirs, sur le" routes, cbemins et sentiers, dans les cours d'eau, sourus, 6tafigs et reservoirs.
Art. 527.-Il est interdictt de* jeier les cadavres des animaux sui ]a voie publique, dans les bols', riviefes, canaux, sources, e'tangs et reservoirs ou de les enterrer!da*n' les eta'bles, ou A proximity' des masons d'habitation, puits, foritaines et abreuvoirs.
Art. 528.-Les animaux morts sur la voie publique devront ^tre incin6r6s ou entered's le rn me jour, par les soins du propri'taire ou de la personnel qui ks conduisait, apris que I'agent de police rurale aura W requis. de constater le d6c&s. Le dit- agent -&signera I? lieu o i doit se faire 1'incin ration ou Fenfouissement.
Si le propriftaire ou la pvrs*onne qui conduisait les animaux ne peu't pas ftre retrouv6e, la requisition et l'incin6ration, ou 1'enfouissement, se'ront A la charge des proprie'taires ou occupants des fonds bordant la voie publique ou dabs les environs immidiats, cie, solidaireffient.
I
Art. 529.-La chair de's animaux morts d'une maladies quelconque ne peut eftre vendue, ni livr6e la consommiation.
Art. 530.-Il est interdict de se. baigner et de faire la lessive aux sources et aux r6svrvoirs d'eau potable. D est interdict d'y baigner aussi les animaux.
Art. 5 3 I.-H est interdict de creuser des puits en contre-bas, et A moins de 30 mftres de toute fosse d'aisance, latrine, 6curiv ou table.
Art. 532.-Tout puits destiny aux usages domestiques devra kre cur6 au moins deux fois par an.
-78-




Art. 533.-Il est intcrdIL de faire aucune inhumation I'int6rizur dLL p6rirn tre de protection du basin d'alimentation d'une source, ou moins d'un kilometre d'un cours d'eau natural ou artificial.
Art. 534.-Toute mare, tout foss6 d'eau stagnant doivent ftre drain6s ou combl6s par le propriftaire ou I'occupant du fonds o ils se trouvent.
Art. 535.-Les vieilles chaudi rcs de guildive et autres qui sont hors d'usage devront ftre t-enues renvers6es. 11 en est de m&me de tous autres contenants, recipients ou r6ceptactes exposes la pluie, pendant qu'ils ne servant aucun usage.
Art. 536.-Tous ustensiles et autres articles hors d'usage qui peuvent rctenir I'eau et server de foyers de reproduction aux moustiques doivent ftre d6truits ou enfouis sous terrv.
Art. 5 3 7.-Lorsqu'il y aura lieu, le Pr6sident de la R6publique pourra, par arrft6, determiner les conditions architectoniques et sanitaires A remplir par toute nouvelle construction rurale.
Art. 538.-En attendant toute autrc r&glementation, toute mason d'habitation devra ftre p6urvue au moins d'une fosse d'aisance de trois m&tres de profondeur, recouverte d'un tambour orifice muni d'un couvercle mobile, le tout prot6g6 centre les intemp6ries par uh abri ferm6, mais pourvu d'ouvertures d'a6ration et d'6clairage A la parties sup6rieure des panneaux.
La fosse ne pourra pas ^tre am6nag6e moins de 10 m&tres de toute mason d'habitation et de toute cuisine, et il y sera vers6 un peu de chaux tous les mois.
Art. 539.-La literie et tous effects ayant servi A un malady atteint de maladies contagieuse devront ftre brfil6s A la gu6rison ou A la mort du malady, s'il n'y a pas moyen de les d6sinfecter complement. La pi&e ou' se trouvait le malady sera d6sinfect6c convenablement.
Art.,540.-Toute infraction aux dispositions des articles 525 533; 538 et 539 sera, sur proc s-verbal dun officer sanitaire, d'un repr6sentant qualifi6 du SNPA Z4 ER ou d'un Agent de police rural, puni-e en justice de paix, d'une amencle de vingt gourdes, ou d'un emprisonnement de dix jours. En cas de r6cidive, la peinv sera du double.
Art. 541.-Tout refus de donner suite A une injunction faite par Fun des agents sus-d6sign6s en execution des articles 534, 535 et 536, toute cadence 'a y donner suite dans le d6lai impart seront punis d'une amended de cinq gourdes. En cas de r6cidive, la peine sera du double.
-79-




I
CHAPITRE IX
DES JEUX ET RECREATIONS DANS LES CAMPAIGNS,
SECTION I
DES JEUX DE HAZARD
Art. 542.-Les jeux de hazard ci-apr&s d6nomm6s sont interdits, savoir: les cf6s, le <>, les <>, le <>, le <>, le baccarat.
Art. 543.-Toute contravention I'article prk6dent sera punie d'un .emprisonnement de cinq jours.
SECTION II
DES ((GAGUERES))
Art. 544.-Il ne pourra pas e^tre 6tabli plus de cinq <> par section rural.
Art. 545.-Pour tenir une <>, it faut:
to.) avoir sa residence dans la commune;
2o.) y kre propriftaire fancier, ou exploitant agricole, ou &veur;
3o.) poss6der un 6tablissem-ent r6pondant aux conditions stipukes
I'art. 546 ci-dessous;
4o.) d6tenir une authorization du SNPA Z ER;
5o.) payer une licence, dont le montant sera W par une loi fiscal.
Art. 546.-Pour qu'un 6tablissement puisse server de <, it doit poss 6der des grains slides, suivant mode'le arret6 ou approuv6 par le D6paxtement des Travaux Publics, et une ar&ne fermee et bien drain6e.
Art. 547.-La licence ne sera de'livre'e -que sur presentation de l'autorisation du S.N.P.A. & E.R., laquelle authorization attestera que les conditions 1 5 3 de I'art. 545 sont replies.
L'autorisation et la licence we sont valuables, que pour une ann-6e.
Art. 548.-Les s6ances de <> ne sont promises que les samedis, 5 partir de deux beures de I'apr&s-midi, et Ies dimancbes et autres jours f6ri6s, 'a "partir de midi.
Toute stance de <> est interdite le vendredi saint et le jour de la Rte de I'Agriculture.
-80-




I
Art. 549.-Le propriftaire ou tenancier cfe la <> en assure la discipline. 11 pourra expulser tout auteur de bruits, tumultes et rixes, ainsi que ses complies. 11 pourra pr6lever un droit d'entr6e la gagu re.
Art. 550.-Les parieurs ont le droit de choisir leur arbitre qui sera seul juge des parties et fera la r6partition des gains. Le montant des paris individuals, cheque combat, ne pourra pas exc6der cinq gourcles.
Art. 551.-L'-usage d'ingr6dients quelconques et d'6perons artificiels est interdict aux combats de coqs.
Art. 552.-Aucune boisson, aucune nourriture ne pourront ftre d6bit6es la gagu&re que sous la surveillance et la responsibility du propriftaire ou tenancier.
Les boissons et nourritures doivent kre saints, conserves et services hygi6niquement.
Art. 553.-Toute contravention d'un propriftaire ou tenancier d'une gagu&re aux dispositions de la pr6sente Section sera, sur proc s-verbal d'un repr6sentant qualifi6 soit du S.N.P.A. & E.R., soit de I'Administration Un6rale des Contributions, ou d'un agent de police, rural, punie en justice de paix, d'une amended de vingt cinq gourdes. En cas cle r6cidive, la pein? sera du dolible,'et le S.N.P.A. & E.R. pourra lui retired son authorization.
Art. 554.-Tout auteur de bruits, tumultes et rixes, ainsi que ses complies, seront, sur proc s-verbal cle Yagent de police rural competent, puni d'une amended de dix gourdes ou d'un emprisonnement de cinq jours, sans prejudice des autres pines auxquelles pourraient donner lieu les suites de la rixe.
Art. 555.-Toute contravention des propriftaires d-e coqs de combat A Yart. 55 1 ci-clessus les rendra possibles d'une amended cle dix gourdes, ce, sans prejudice de la peine appliques au propriftaire ou tenancier de la gagu&re pour le rn me fait.
SECTION III
DES DANCES
Art. 556.-Toute danse-associ6e des c6r6monies supers titieuses, ou organis6e clans les lieux dits hounforts ou leurs d6pendances, est interdite.
Art. 557.-Toute autte danse, ou bal, ne pourra avoir lieu qu'apr&s notification du lieu, de la date et des heures, donnee par les organisateurs i I'agent de police rural competent.
Art. 558.-Les organisateurs seront tenus d'assurer la police de la danse et de contr6ler la quality des nourritures et boissons qui y sont d6bit6es, surtout du point de vue de Yhygi&ne.
-81




Art. 559.-Les organisateurs de classes seront solidairement responsables, avec les auteurs, de tout tumult, rixe, ou attentat aux mceurs, qui se commettrait pendant la danse, et condamn6s vingt cinq gourdes d'amendes, moins d'avoir requis Yagent de polic-e rural pour y mettre fin. Les auteurs de rixes et attentats aux mocurs seront punis conform6ment.aux dispositions du Code Nnal.
Art. 560.-Toute contravention I'article 556 de la pr6sente Section sera punle d'un emprisonnement d'un mois et dune amended de cinquante gourdess.
Art. 561.-Toute contravention aux articles 557 et 558 sera punie d'une amended de vingt cinq gourdes.
SECTION IV
JEUX SPORTIFS
Art. 562.-Les commissions locales seront venues de mettre, clans cheque section rural, un terrain ou plusi-eurs terrains de 150 x 150 rn tres carr6s la disposition de Comit6 des Jeux qui sera form6 clans la dite Section, et de Fentretenir en 6tat de server aux divers jeux sportifs auxquels ils seront destin6s. Les 6coles et les habitants de la Section devront contribute aussi 'a Fam6nagement et Fentretien -du ou des terrains, par des -prestations en nature ou en esp&es.
-82-




CHAPITRE X
DES ROUTES ET CHEMINS VICINAUX
Art. 563.-L'am6lioration, la r6paration et 1'entretien des routes et chemins vicinaux sont la charge des propri6taireset occupants des fonds desservis par ces routes et chernins.
Art. 564.-Par route vicinale, 11 faut entendre toute route voiturable reliant une section ou une habitation a une route communal ou a une route d6partementale ou national. Par chemin vicinal, toute routenon voiturable, tout sentier reliant une section ou, une habitation une, route communal, ou a une route departementale ou nationale.
Art. 565.-La route communal s'entend de celle qui relie un cheflieu de commune A un autre; et ]a route national, de celle qui relie un chef-lieu de department la capital.
Art. 566.-La contribution des propriftaires et occupants aux frais d'am6lioration, de reparation et d'entretien des routes et chernins viciA I %
na-ux peut etre en nature ou en species, a leur choix. La presentation en nature compared non seulement les services personnels, mais encore les services de tout materiel roulant et ]a furniture de mat6riaux.
Art. 567.-Les plans et devis des travaux seront dresses par l'un d,"s repr6sentants du Conseil Technique du D6partement des Travaux Publig clans le district, ou, d6faut, par l'officier du g6nie militaire de la Garde d'Halti, et la r6partition des frais se fera, d'apr s la liste des proprikaires et occupants des fonds desservis, par une commission compose du Magistrate Communal, d'un repr6sentant du S.N.P.A. & E.R., d'un repr sentant de la Garde d'HaYti, d'un repr6sentant de ]Administration Gknerale des Contributions, d'un repre'svntant des propriftaires ruraux de la commune et d'un repr6sentant des occupants ruraux autres que les proprie'taires,
Art. 568.-La liste pr6vue I'article pr6c6dent sera double, unz'premi&re d6nombrera les propriftaires, donnant leurs noms et pr6noms, et en regard, la superficie poss6d6eet la superficie occup6e par le propriftaire.
La second liste d6nombrera Ies occupants, donnant leurs noms et pr6nQms, la superficie occup6e, et, en regard, le nom du propriftaire aux
A
droit de qui ils occupant et sa residence. Cette double liste devra etre contr6l'e et revise cheque ann6e.
-83




Art. 569.-La r6partition des frais sera proportionnelle ]a superficie poss6dee ou occupee. Cependant, dis que le S.N.P.A. F_ E.R. sera en measure d'6valuer les fonds ruraux, il pourra Etre substituk a ce mode de r6partition, un autre bas6 sur la valour stimatlve des fonds, selon un taux qui sera fix6 par la loi.
La contribution -des usineset 6tablissements industries sera d'un chiffre forfaitaire qui ne pourra, cependant, exc6der 2-1/2% du chiffre d'affaires de Fusine ou 6tablissement.
Art. 570.-Les occupants auront un ,. action en reimbursement, pour la moiti-6 du montant de leurs contributions, centre les propriftaires a-ux droits, de qui ils occupant. Le tribunal de paix sera competent pour re'cevoir cette action, a deffaut de riglement amiable.
Art. 571.-Il pourra itre stipuk aux contracts d'affermage que ]a totality de la contribution sera A la charge du fermier, laquelle stipulation dev.r.a kre par acte authentique, lorsque felfermier ne sait pas lire.
Art. 572.-La stipulation pre'ce'dente ne pourra kre include a un contrat de m6tayage que dans le cas oii le mekayer au-rait d-roit, aumoins, 'a soixante pour cent des r&oltes. Le contract devra kre aussi par acte authentique, lorsque le metayer ne sait pas lire.
Art. 573.-Le requ &livre' pour les presentations en species, et le certi-ficat d6liw' pour les presentations en nature, lesquelles seront 6value'es, serviront de moyens de preuve.
Art. 574.-Dans les cas de presentation de services personnels, le propriftaire -ou I'occupant ne pourra pas e^tre employ A des travaux qui s'ex6cutvnt au-delA d'un rayon de 10 kil6mitres de son fonds.
Art. 575.-Les administrations locales contribueront aux frais d'ameliorations, de reparation et d'entretien des routes et chernins vicinaux dans la proportion de dix pour cent de leurs recettes annuelles.
Art. 576.-Les contributions en spices des propriftaires et occupants ruraux d'une commune aux frais d'ame'lioration, de reparation et d'entreti-en -des routes et chemins vicinaux de la commune, ne pourront, en aucun cas, e^tre affect6es A d'autres travaux, ni server 'a des tTavaux de voirie dans d'autres communes, ni m^me A destravaux de voirie urbane.
Art. 577.-En aucun cas et sous aucun pr6texte, Ies presentations en spices et en nature ne pourront server A des travaux d'int6rft prive'.
Art. 578.-Les fonds seront &pos6s 'a la BNRH u-n compete fiscal dit compete des Routes et Chemins vicinaux et la comptabilit-6 en sera tenue par le De'partement des Travaux Publics.
Art. 579.-Les propriftaires ou occupants auront droit A un d6dommagemenit pour -destruction du materiel par eux fourni A titre de contribution, ou pour tout dommage cause au dit materiel ou 'a leurs animaux,
-84




a moins quc les conducteurs des carnions, cabrouets, brouettes et animaux n'aient R6 employ.6s ou engages par le fournisseur.
Art. 580.-Les propriftaires et occupants de tous les fonds bordant les rout,2s voiturables devront planter et entretenir des arbres de rn me esp&ce le long de ces routes, paralMement leurs cultures, sous peine d'une amended de deux gourdes. Ces arbres wront plants a 10 m&tres Fun cle I'autre.
Art. 581.-Les companies de chemin de fer devront &broussailler les terres bordant leurs voi-es fCrr6es sur une larger cle trois m&tres de cheque c6t6. De plus, les chemin6es de leurs locomotives doivent avoir un dispositif pour empLher la projection des escarbilles.
Arf. 582.-Tout refus d'un propriftaire ou occupant de fournir sa contribution en esp ces ou en nature le rendra passible d'une amended equivalent au montant de sa contribution. La constraint par corps sera de droit et, pendant la dur6e de son emprisonnement, le contrevenant sera employ aux travaux auxquels il devait contribute.
Art. 583.-Toute fausse declaration d'un propriftaire ou occupant sur la superficie qu'il poss&de ou occupy, le rendra passible d'une amande de vingt-cinq gourdes.
Art. 584.-Toute infraction I'art. 574 rendra le onducteur des travaux, ou celui qui proce'de 'a la distribution des 6quipes, passibl-es d'une amended de cinquante gourdes.
Art. 585.-Toute infraction aux articles 576 et 577 sera punie, au Tribunal Correctionnel, d'un emprisonnement de trois mois et d-'une amended de cinq cents gourdes. La personnel au b6n6fice de laquelle les travaux auront &6 effects sera punie des memes pines.
Art. 586.-Toute infraction A I'art. 581 sera punie en Justice de Paix, d'une amended de cinquante gourdes.
Art. 587.-Les amends encourues pour violation des dispositions du present chapitre seront vers6es.au compete des <>.
-85




CHAPITRE XI
DE LA POLICE RURAL
SECTION I
DES AGENTS DE POLICE RURAL
Art. 588.-Les agents de police rural ferment un corps auxiliaire de la Garde d'Haiti et portent un uniform et un insigne distinctifs, lesquels sont d6termin6s par a.rre^t6 du Pr6sident de la R6publique. Ils sont des agents asserment6s et, comme tels, ils recherchent dins la ou les: sections rurales places sous leur juricliction, ainsi que clans I-es bourgs ruraux qui en dependent, les crimes, d6lits et contraventions pr6vus et punis par fes lois, arrft6s et r elements, notarnment les d,61its et contraventions aux dispositions du present Code, reserve faite de cells qui donnent competence exclusive A d'autres. agents; ils en dressent proc s-verbal, qui sera cru jusqu'A preuve contraire, et se saisissent de la personnel des auteurs et complices de ces crimes, d6lits et contraventions, dans tout cas de flagrant d6lit, ou sur mandate des autorit6s judiciaires: comp6tentes; ils ont pour tacbe de veiller A ce que les paysans assent en temps utile, par deviant qui de aroit, la declaration -des faits d'Etat Civil qui Ies concernent, en vue de la r6daction, des actes y aff6rents, et en g6n6ral, celle d'ex&uter routes les ta^che mises A leur charge par la Ugislation sur le Service de YEtat Civil, ce, sous les sanctions pr6vu-es; ils present main forte aux repr6sentants du SNPA & ER, de I'Administration Une'rale des Contributions et du Servioe National d,'Hygi&ne, aide et assistance A toute personnel qui r6clame leur protection ou leur concourse, dans les limits 16gales.
Les agents d-e police rural ne pourront, sauf dans dies cas speciaux, ftre retenus plus de deux jours de suite dans les villas et bourgs qualifi6s urbains, ni kre affects A un service de la comp6tence cle la police urbane ou A des travaux incompatibles avec leurs functions.
Art. 589.-Par bourg rural, il faut -entendre toute agglomeration humane de 2.500 habitants ou moins.
Art. 590.-Les agents de police rural pourront p6n,6trer, de jour, sans assistance du juge de paix, dans les champs, pa^turages, enclose, tables, d6p6ts, hangars, ftablis events inclutriels ou de vente, pour s'assurzr
-86-




de Observance des dispositions du present Code Rural qui sont de leur competence, auquel cas ils devront toujours ftre rev tus cle leur uniform.
En mature agricole et d'61evage, clans tout cas de concurrence entre un agent de police rural et un agent agricole ou un agronomy du SNPA Z ER, pour des actes qui sont 6galement de leur compkence, Fagent agricole ou I'agronome instrumental et Yagent de police rurak I'assistera.
Art. 591.-Dans tous les cas d'infraction aux dispositions du pr sent Code, aux arrk6s"et reiglements qui seront pris en vertu des rn rnes dispositions relativement aux activists agricoles pro recent dives, les agents de police rural adresseront A Figent agricole ou Fagronome du district, une copie'de'leurs rapports I'officier de la Garde d'Haiti cle qui ils rel vent.
Art. 592.-Le' agents de 'police rural, routes les fois qu'il s'agira de questions agricoles, 8eront tenus de clff rer toute requisition .6crite des repr6sentants qu-alifi6s du SNPA Z ER et de leur pr ter aide et assistance. Cette requisition sera contresigne'e d'un officer de ]a Garde lorsqu'il s'en troupe a un po8te situ6 A proximif6 du lieu'de la requisition. Dans tous les cas oii la requisition n'aura pas ft6, pour cause d'61oignement ou autre, contresigne'e par un officer de la Garde d'HaYti, Ies agents 'de police r-urale en informeront, clans le plus bref d6lai, leur chef hi6rarchique et lui front rapport de s suites qui auront R6 donn6es aux dites re'clifisitions.
Dans les cas de flagrant d6lit, les agents de police rur*ale d6f6reront a toute requisition verbal des repr6sentants qualifies du SNPA F ER, 'a condition d'en faire rapport imm6diatement leur chef -hi rarchique':
Art. 593.-Les agents de police rural seront recruits par les Commandants des districts de la Garde d'HaYti, de qui ils recevront to-utes instructions, soit ditecte ffie'nt,"soit par Viriterm6diAirey des-' :Omrnanclants dvs sous- districts.
Pour tre agent de police rural, il f aut:
lo.) ftre HaYtien et tre dipl6m6 de I'Ecole des Agents de Police Rural;
2o- ) ri'avoirft6 condarnn ii aucune peine afflictive ou infamante;
3o.) tre sain de corps et d'esprit et en 6tat de porter les armes;
4o.) kre ig6, au moins de 21 ans et, au plus, de 50 ans.
Art. 594.-Eh Fabsence d'616merits remplissant les conditions requises I'article -5 9 3 ci-dessus, les agents de police' rural seront pr6Hrablem-ent recruits parmi les candiclats remplissant 'les conditions suivantes:
lo.) eftre HaYtien;
2o.) savor lire et 6crire;
n'avoit 6t' condamn6- aucune peine afflictive ou infamante;
-87




4o.) kre sain de corps et d'esprit et en e'tat de porter les armes;
5o.) eftre ig6, au moins, de 21 ans et, au plus, de 50 ans;
6o.) avoir pass6, au moins, deux ann6es 'a une ferme-6cole, ou a
faut, avoir subi unentrainement de six mois 'a une ferme ou une station du Service National de la Production Agricole et de I'Enseignement Rural, ou encore avoir servi dans la Garde d'Haiti, durant cinq (5) ann&s consecutive;
7o.) r6sid'er dans ]a section pour laquelle on veut etre nomm6 et y posskder des terres en culture.
Art. 595.-Il est formellement d6fendu aux agents de police r rale de s' riger en Cour de Justice, de perc voir des amends, des droits; de laissez-passer pour le b6tail transport d'une section A une autre et pour la tenue des gagu'res, dances et masons de jeux, d'imposer aux habitants une contribution en nature, vivres ou animaux, pour garantir Ieur liberte, et d'accepter des <>.
Art. 596.-Tout agent de police rural qui aura abuse' de son titre ou de son autorit6, soit pour se procurer, son profit ou au profit dinte'refts prive's, les services d'ouvriers agricoles ou de tout materiel agricole, soit pour se faire a6corder gratuitement certain privikges, ou certain advantages, auxquels il n'ava-it point droit, soit pour se faire payer ses services ou certaines faveurs rn rne licites, sera puni conform6ment aux dispositions du Code de Justice militaire.
Il en sera de rn me pour toute autre infraction d'un agent de police rural.
SECTION II
DES SYNDICS, GARDES-CHAMPETRES ET GARDES-FORESTIERS
Art. 597.-Les syndics nommis par le SNPA f ER pour la surveillance des cours d'eau et des canaux d'irrigation pourront dresser procisverbal de toute infraction aux dispositions du chapitre III du present code et aux riglements qui seront pris en vertu des dites dispositions,, et se saisir de ]a personnel des contrevenants en cas de flagrant d'lit. Les declarations de leurs proce's-verbaux seront crues jusqu' preuve contraire.
Art. 598.-Le SNPA & ER pourra nornmer des gardes-champftres pour la surveillance de ses fermes, stations et p'pinkres, pour le contr^le et la surveillance des plantations et de tout project sous sla direction ou sous son contr6le, m rne chez les particuliers, lesquels gardes-champektres pourront dmsser procis-verbal de tous vols, destructions et dommages perpftr s ou caus6s sur les propri6t6s et objets confi6s leur gardeet se
-88-




salsir d-e la personnel des auteurs et complies de ces vols, destructions et dommages, en cas de flagrant d6lit. Leur proces-verbal sera cru jusqu' preuve contraire.
Art. 599.-Le SNPA & ER pourra 6galement nommer des gardesforestiers pour la surveillance des forfts dont il a administration ou sur lesquell-es il a un droit de contr6le, a les dits gardes-forestiers pourront dresser proces-verba-1, sequel sera cru jusqu,' preuve contraire, de toute infraction aux dispositions d!u chapitre 11 d-u present Code, ou aux rigl -,ments qui seront pris en vertu des dites dispositions. Ils se saisiront de ]a peronne des contrevenants en cas de flagrant Mit.
Art. 600.-Les syndics, gardes-champftres et gardes-forestiers devront p fterre ferment au tribunal de paix de la commune oii ils doivent exercer leurs functions. Dans le cas ou' ils viendraient A etre transfers 'a une autre commune, il n'auront qu'A presenter le procis-verbal de prestati(yn de segment au juge de paix de la fiouvellie commune. Ce proc s-verbal leur sera d6livr6 sans frais.
Art. 601.-Toute collusion et tout abus d'au-torit6 commis par un syndic, un garde champetre ou un garde-forestier, seront punis d'un emprisonnemen -de trois six mois.
Par collusion, il faut entendre touve entente d-irect'e ou indirect avec un particular ayant pour but de frustrer un autre particular, I'Etat ou le SNPA & ER.
SECTION III
DES CONTROLLERS DE DEGREES, AGENTS AGRICOLES, AGRONOMES DU SNPA & ER
Art. 602.-Les contr6lours de denre'es sont charges de la verification de la quality' des products agricoles et d'e'levage, emmagasin6s ou livr6s au commerce a 1'6tat brut, semi-fini ou fini, et ils dressent procis-verbal de toute infraction aux lois, arret6s et riglements, relatifs A la quality et au commerce des products agricoles et d'61,evage. En cas de flagrant d6lit, ils pourront proc-6der 'a I'arrestation des contrevenants. Dans 1'exercice de leurs functions, ils auront libre acc&s, de 5 hours du matin 7 heures du soir, sans assistance de I'autorit6 judiciaire, aux d6p6ts, routes, entrep6ts, magasins, hangars contenant les products ci-dessus designs, et pourront faire -ouvrir, en leur presence, tout sac, caisse et autre contenant, pour en verifier le contend et y pr6lever des 6chantillons. Ils pourront 6galement ordonner que tout lot de quality douteuse soit s6par6 du reste du stock et tenu 'a ses orders, et, si le propri&aire ou d6tenteur n'offre pas les guaranties voulues, ordonner que le lot soit transport la salle
-89-




de reconditionnement ou en tout autre lieu, aux frais du dit proprikaire ou d6t6nteur. I
Pourront 6galement les contr6leurs de denr6es arrker tout camion ou autre' v6hicule, toute bke de charge, tout iiidividu' transportant des products agricoles et d'61evage bruts, semi-finis' ou finis, -pour verifier leur chargement, et, au besoin, ordonner qu'ils 'oient re'ndus la salle cle reconditionnem-ent ou en tout autre lieu pTopice A un reconditionfiement, lorsque le lot sera de quality douteuse.
Art. 603.-Les agents agricol.es et agronomes du SNPA b ER ont la
rn me competence q .e les contr,51eurs & denre'es, en mati re de v6rification des products agricoles et d'61evage, et, cle plus, sont appeks veilkr
1'ex6cution des dispositions du present code rural et de tous autres lois,d6crets-lois, arr .te's et r glem-ents clont 1'ex6cution income au D6partement de I'Agriculture, en g6n6ral, et' au SNPA & ER, en particular.
Art. 604.-A ce titre, its auront lil re acc s, cle 5 h. a.m. 7 h. m.,
sans assistance de Fautorit6 judiciaire, aux exploitations agricole*s. et
d'61evage, aux 6tablissements industries agricoles et d'6levage, au x
d6p,5ts, granges, hangars, entrep,5ts, magasins, c.omptoirs d t achat ou de vente de products agricoles et d'61evage bruts, semi-finis ou finis, et
pourront y ordo.nner tous travaux ou tout management pre'vus au present code ou dans tous autres lois, arrft6s et r&glements, et fixer un d6lai pour leur ex-6cution, lorsque la loi les habilite accorded pareils de'lais. En cas d'inex6cution, its en dressed ont.proc&s-verbal, si le fait est punissable. Its dresseront allssi proces-verbal de toute infraction aux lois, arrk6s et r gleffieri'ts qu'ils sont'appele's faire execute ou qui do)n'ne n!t compkence, pour ce faire, un representant qlaafifi6 du SNPA & ER,
et pourront proc6der Yarrestation des contrevenants, en cas de flagrant
&I
Art.,605.-Le p.roc s-verbal des contr6leurs de denr6es, agents agricoles etagronomesdu SNPA & ER sera cru jusqu a preuve contraire.
Art. 606.-Les contr6leurs de denr6es, agents agricoles et agro nonys du SNPA & ER prkeront segment au tribunal civil dans le resort duquel its doivent exercer leurs functions. En cas de transfer, it fero 4 n' t. implement viser 1'exp6dition du proc s-verbal de presentation de segment par le cloyen du tribunal civil de leur.nouvelle jurisdiction. Cette expe'dition. leur sera d,61ivr6e sans frais.
Art. 607.-Les contr6leurs- de derir6es, agents agricoles et agronomes du SNPA & ER n'engagent'leur responsibility civil, daris 1'exercice, ou 5 Occasion de. 1'exercke cle 4eurs functions, que lorsqu'ils exc clent Ieurs pouvoirs, ou agissent en violation de la loi.
-90




Art. 608.-Tout contr6leur de denr6es, agent agricole ou agronomy au SNPA & ER qui aura abus6 cle son titre, ou de son autorit6, soit
pour se faire payer ind6ment ses services, soit pour se faire consentir des services, privil ges et advantages a-uxquels il n'a pas droit, sera destitu6 et puni d'un emprisonnement de six mois un an, sans prejudice de toute action en dommages-int6rks de la parties plaignante.
Art. 609.-Toute collusion d'un contr6leur cle denr6es, agent agricole ou agronomy du SNPA & ER, sera punie de la destitution et d'un 'emprisonnement d';un an dix-huit mois, sans prejudice de toute action en dommages-int6rfts cle la parties 16s6e.
Art. 610.-Toute corruption ou tentative d-e corruption d'un contr6leur de denr6es, agent agricole ou agronomy du SNPA & ER, sera punie d'une amended de 1.000 5 5.000 gourdes, outre la pein-e pr6vue A I'art. 140 du code p6nal.
Art. 6 1 I.-Les agents cle police rural, gardes-chamotres et gardesforestiers, les contr6leurs cle denr6es, agents agricoles et agronomes du SNPA & ER qui exc clent leurs pouvoirs ou qui agissent en violation de la loi n'engagent nullement la responsibility civil cle I'Etat.
SECTION IV
DES POURSUITES JUDICIAIRES ET DES JUGEMENTS
Art. 612.-Le juge de paix viscera la copi-e cle tout proc s-verbal qui lui est remis et fera comparaitre le pr6venu 5 la barre du tribunal clans les vingt-quatre heures, en tenant compete, tout-efois, du d6lai de distance, lorsqu'il y a lieu. L'affaire sera entenclue sans remise ni tour de r6le et toures autres, affairs cessantes. Le repr6sentant du SNPA & ER qui aura verbalis6 pourra, s'il est present 5 I'audience, combattre la preuve contraire du contrevenant.
Si l'infraction est de la compkence du tribunal correctional, Ie juge de paix transmettra le proc s-verbal au commissaire du government competent qui fera le n6cessaire sans d0ai.
Art. 613--Le judgment sera rendu I'audience rn me, ou, au plus
tard, dans les vingt-quatre heures, et le juge de paix int6ress6 veillera son execution. Extrait des motifs et du dispositif sera address, sans frais, et dans les trois jours, au repr6sentant int6ress6 du SNPA & ER.
Art. 614.-Si le pr6venu ne comparait pas, if sera jug6 par d6faut. 11 pourra, cepenclant, former opposition par declaration au bas de Facte d'ex6cution. Cette opposition, pour &re valuable, devra ftre renouvel6e dans les quarante-huit heures, outre le d6lai de distance, par declaration au greffe. Le greffi-er en donnera notification 6crite au repr6sentant du
-91




SNPA & ER qui aura verbalis6, au moins, vingt-quatre heures avant I'audie'nce, avec mention de la date et de Fheure de I'audience A laquelle opposition sera vid6e.
Art. 615.-L'opposition devra .tre 6.voqu6e et vid6e, sans remise, ni tour de r6le et routes autres affairs cessantes, au'plus tard, dans les trois jours qui suivront ]a declaration opposition, d6lai non franc.
Si l'opposa-nt ne comparait pas, son opposition sera r6put6e nulle non avenue et le juge de paix veillera 1',ex,6cution du premier judgment.
Art. 616.-Tout juge de paix qui n'aura pas, sans motifs graves, donn6 suite immediate a un proc&s-verbal sera passible de measures disciplinaires.
Art. 617.-Toute amended pronounce et encaiss6e en vertu des dispositions du present code rural et des dispositions de tous arrft6s et r&glcments qui seront pris en vertu du dit code, sera ver 6e 'a la Caisse Centrale des Coop6ratives, par les soins de I'Administration comp6tente, sauf ce qui est dii A I'art. 5.87.
-92-