Bulletin officiel du Departement des relations extèrieures; bi-monthly, with exception of some doubled-up issues, 1926-31

MISSING IMAGE

Material Information

Title:
Bulletin officiel du Departement des relations extèrieures; bi-monthly, with exception of some doubled-up issues, 1926-31
Physical Description:
Mixed Material
Publisher:
Port-au-P. Impr. A. A. Héraux

Notes

General Note:
2b-L/E- 1926-
General Note:
Haiti. Départment des relations extèrieures

Record Information

Source Institution:
Columbia Law Library
Holding Location:
Columbia Law Library
Rights Management:
All applicable rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier:
LLMC31704
System ID:
AA00000766:00025


This item is only available as the following downloads:


Full Text
















This volume was donated to LLMC
to enrich its on-line offerings and
for purposes of long-term preservation by

Columbia University Law Library






REPUBLIQUE D'HAITI


BULLETIN OFFICIAL

DI1


DEPARTMENT DES RELATIONS EXTERIFURES


IMP. AUG. A. Hf-RAUX
PORT-AU-PRINCE


JANVIER-AVRIL 1931
NUMERO KX V


















SOMMAIRE

Expos6 General de la Situation du D6partement des Relations
Exterieures.
Rapport du Conslat Gen6ral d'Haiti A Barcelone.
- Rapport du Consulat General d'Haiti A Amsterdam.
Service du Protocole :
- Reception officielle de M. Adalbert Lecorps, Ministre d'Haiti
a Santo-Domingo.
- Reception officielle de M. Constantin Mayard, Ministre d'Haiti
a Paris.
- Reception officielle de M. Dantes Bellegarde, Ministre d'Haiti
A Paris.
- Reception officielle de M. le Dr Louis Baron, Ministre d'Haiti
A Londres.
- Reception officielle de M. Ernest Rigaud, Ministre d'Haiti A
le Havane.
- T616grammes 6chang6s.
- Liste des Agents Consulaires d'Haiti a l'Etranger.





QUATRTIEME ANNJhE No 2 3


Bulletin Officiel

DU

DEPARTMENT DES RELATIONS EXTERIEURES

ler Avril 1931.

:SON EXCELLENCE MONSIEUR LE PRESIDENT
DE LA REDUBLIQUE

Monsieur le Pr6sident,
Lea evenements politiques que le pays vrent de travel,
ser, et don't I'an des heureux effects a 4te la reconstitution
de la representation national, n'ont determine aucun ralen-
tissement de l'activit6 normal du D6parternent des Rela
tions Exterieires qui s'est poursuivie sans relache pendant
I'annee qui s'acheve,
Nos relations avec tes puissances 6trangores n'ont cessd
d'8tre des plus cordiales, et c'est dans un esprit de loyale
*entente que le D6partement et les Repr4sentants de ces
Etats rechirchent la solution des importantes questions A
i'etude et don't je vais entretenir Votre Excellence.
HAITIANISATION DES SERVICES DU TRAITE
Conform6ment A l'engazement solennel du Gouverne-
ment des Etats Unis, des l'instaltation du Gouvernement
d6finitif, le D6partement des Relations Extdrieures a enta-
m6 des n6gociations avec la L4gation Amdricaine pour l'hai-
tianisation des Services diriges par les fonctionnaires du
Trait6.


'JANVIER-AVR'IL 1931






76 --
Ces n6gociations ont eu lieu juaqu'iei Jans une atmos-
pheie de franehe cordiality qui n'exclut pa- de notre part
une attitude ferme, la seule compatible avec les revendica-
tions nationals que nous poursuivons avec te dessein d'abou-
tir bient6t au r6sultat attend par le Peuple Haftien.
Une entente existe deja entire le Departement et la Le-
gation des Etats-Unis en ce qui concerne I'haltianisation des
.services de la Direction Ginerale des Travaux Publics et du
Service Nitional d'Hyri6ae. L'ac.ord s'est r6alise en par-
tie relativement aux Admininteations relevant du Conseil-
ler Finineier-Receveur GOndral des Djuanes. Les n6eocia-
tions continent pour arriver a une entente complete A cet
.,arl, ainsi que p)acr l'h ticianisation progressive de la Garde
d'Haiti.
fJ'espere qu'il me sera donn6 tres prochainement de con
clure un accord satisfaisant qui embrassera les divers Ser-
vices du Trait6, et qui ne manquera pas de repondre aux fins
recherchees.
CONVE 'TIONS COMMERCIALS
Dans le domraine economique et commercial nos rapports
avee l'6tranger se sont affermis davantage. L'action du D&-
partement des Relations Exterieures s'est inspiree de la
nweessit6 imp6rieuse de e6gulariser le regime de nos 6chan-
ges avec l'6tranger, en raison de la depression mondiale des
affaires qui n'a pas manque d'avoir ses contre coups chez
nous, particulierement sur notre commerce d'exportation.
Malgre l'esprit de collaboration international qui sem-
ble r6gner actueHlement, des tarifs tres 1lev6s qui consti-
tuent de v6ritables barriOres douanieres ont 6t6 adopts
par un grand nombre de pays qui 6prouvent le besoin de pro-
teger leur commerce et leurs industries par suite de la crise
qui sevit partout. Le Gouvernement a done le devoir de
tout entreprendre pour assurer, m'yennant une reciprocit6
equitable, un traitement de faveur A nos products, afin d'en
faciliter l'exportation sur les principaux marches extdrieurs.
C'est p ar arriver A ce r6sultat que le Departement des
Relations Exterieures a negoci6, d'accord avec le Departe-.
ment du Commerce, les conventions commercials qui ont
6tL sign6es l'annee derniere avec la France et avec I'Alle-






- 77 -


magne, et pursuit les pourparlers en vue de la conclusion
d'un trait avec la Grande Bretagne.
CD.NV. M0TIO0 C3CD VIERDIALE FRMNCO HATIENNE
ACTE ADDITIONAL RECTIFICATIF
Un rapport detaill6 sur les ndgociations qui ont about A
la signature ie 12 avril 1930 de cet instrument diplomatique
a ete fait dans i'ExposQ de la Situation present lI'ann~e
derniere par le Secretaire d'Etat des Relations Exterieures
Un Acte Additionnel Rectificatif de la Convention a dt6 si-
gn6 le 25 juin 193). Cette rectification a pour but de mettre
ea harmonie les 6aumirations des products haitiens figurant
at tableau A de la Convention avec les terms du ta-
rif douanier actuellement en vigueur en France.
La Convention et I'Acte Additionnel ont Wte soumis au
Corps Legislatif qul les a approuv6s par le Decret en date
du 25 juillet 1930.
MISE EN APPLICATION DE LA CONVENTION
PROROGATION DU DELAI DE RATIFICATION
En attendant I'6change des ratifications, la Convention
a et6 mise en application par les deux Parties Con-
tractantes le 4 juillet 1930, date A partir de laquelie le
precedent Accord Commercial franco-haitien du 29 juillet
1926 a cess6 d'etre en vigueur.
*
Le 8 octobre 1930, M. le Ministre de France transmit au
Departement des Relations Ext6rieuresune demand de son
Gouvernement qui, n'ayant pu soumettre A temps la Con-
vention A I'approbation du Parlement, proposait de prolon-
ger de quatre mois le delai de six mois prevu pour l'echange
des ratifications.
Cette proposition fut agr66e par le Gouvernement Haltien
de meme que la nouvelle demand faite le 3 ftvrier de cette
ann6e tendant A prolonger jusqu'au 12 juillet prochain le
defai dejA prorog6.








TRAITE DE COMMERCE ET DE NAVIGATION
AVEC "A L LEM .AG'NE
Ce trait&dont it a t (i.e-;ti,,n dans VE.xpos6 General de
I'annee derniere, sign@ le 10 mars 1930, a recu Vapprobation,
du Cbrp3 L[gislatif par le D'Ncret du 25 juillet de la meme-
ann6i., Toutefois,. il nest pas encore en, application, V1'ehange-
des ratifications pour leqcuel au-cun. dl.ai n.'est fixe, n'ayant.
pas eu lieu ji-i.'icid.
A ce propose, je viens de rece-voir trne- 'ettre dt Dr F. C'.
Zitelman, Ministre d'Allemagne en Haiti et A Cuba avee
residence la Hlavane, m'informant que le Traite a requ
F'approbation des Assemb.ies Legislatives a Berlin, et que
le charge d'Affaires a. i. du Reich A Port au-Prinee a requ'
du President d'Empire des pleins pouvoirs l'autorisant 5
proecder avee le Gauvernement HaI'tien A l'change des
ratifications du Trait6. Cette formality sera aecomplie in-
cessamment,
FROJET DE TRAIT DE COMMERCE AVEG
LA GRANDE BRETAGNE
l? proiet de trait& sournis par le Gouvernement de SaL
Majeste Britannique avait etd d6ja examine par le Depar-
tement des Relations Exterieures qui pr6senta h la Liga-
tion Anglaise certaines modifications qui furent accepties.
Elles avaient pour but de mettre quelques dispositions du
project en harmonie avec la Legislation national.
Le Departement ayant dans la suite present& d'autres
propositions reconnues necessaires touchant les clauses qui
etendent le project aux Dominions et autres territoires bri-
tanniques, it n'a pas ete jusqu'ici possible de proceder A la
signature de ce document. Depuis mon arrivee att Ministare,
j'ai repris avec la Legation Britannique 1'examen de ce qui
a 6t6 d6}j fait, et j'espere aboutir avant longtemps a un r6 -
sultat d6finitif.
En attendant, le modun vivendi intervene en 1928 entire
le Gouvernement Haitien et le Gouvernement Britannique
continue d'etre en vigueur.


- 7--






- 79 -


CONVENTIONS POSTALES
Le Dspartement des Relations Exterieures continue A
donner sa plus s6rieuse attention A l'importante question
des changes postaux avec 1'6tranger.
La R-publique d'Haiti participa en juin 1929 au IXe
Congr&s postal universal qui eut lieu A Londres.
Des divers accords conclus a ce Congres, notre D616-
gu6 signa au nom du Gouvernement la Convention postal
universelle et l'Arrangement concernant les colis postaux.
J'ai soumis A l'examen des services comp6tents, afin
que je puisse les presenter A I'approbation du Corps Legis-
latif A sa prochaine session, ces deux instruments et aussi
l'Arrangement relatif aux journaux et ecrits periodiques,
don't l'application peut avoir lieu sans inconvenient pour
l'organisme postal d'Haiti.
PROJECT DE CONVENTION POUR L'ECHANGE
DES COLIS POSTAUX AVEC CUBA
L- project de %Cnvention qui faith l'objet des n6gociations
actuelles entire le Gouvernement Haitien et le Gouverne-
ment Cubain r6pond A une necessite 6vidente. Les facili-
tes qu'une telle convention apportera aux nombreux tra-
vailleurs haitiens se trouvant dans l'ile voisine, et qui se-
ront les premiers A en 6prouver les bienfaits, en outre du
developpement entire les deux pays des changes en gene-
ral, sont autant de motifs favorables A une entente entire
les deux parties.
J'attends de recevoir l'avis que j'ai sollicit6 du D6par-
tement du Commerce sur le project qui est A l'6tude, afin de
poursuivre les pourparlers et d'arriver le plus t6t possible
a la conclusion de la convention.
PROJECT D'ACCORD POSTAL AVEC LA JAMAIQUE
Ce project a Wt6 soumis depuis quelque temps au Dd-
partement des Relations Extdrieures par le Gouverneur
de la Jamaiqut qui s'est servi de 1'entremise de la Legation
Britannique.








EZn repose ai des modifications qui lui ont e'6prnop,-
s6es, le Gouverneur de la J.rmaique a present quelques
observations d'ordre technique qui ont ete adressees aux ser-
vices comptenrrts du DiparLement du Commeree.
J'attends, une dernigre communication de ce D'Eparte-
ment affri de pouvoir m'entendre avec lta Lgation Britanini-
que en vue de Ia signature de Vaecord.
RELATIONS HAITIA NO DO MINICA ES
a }' Incidents de F'ontie.
Au course de eette anrne, des rapports ont et6 faits au, D&-
partement d'incidents survenus sur eertains points de lai
frontiere, et don't se sonot plaints nes compatriotes qui habi-
tent ce regions- Ces incidents, bien qurils ne soient pas
n6gliger, ne sont pas heureuaement de nature A apporter uro,
trouble pro-fond dans le.s rapports d'amiti& existant entre-
Haiti et la Rfpublique Domminicaine. Its se sont tous 6leves
pour la pluapart, 2 la suite d'e la delimitation qui, confor-
m6mrent au. traits du 21 janvier 1929, vient d'etre faite de-
]la fronti&re, taquelle a &te rocasion de certaines oppositions
d'inter&ts, qui ont provoquu daes plaintes, notarnment de nos
compatriotes,
Le D&partement n'a jamais mnanqu6 de fair tout ee que-
commandait la sauvegarde de nos intdr&ts pour la solution de
ces difficu!tts qui, espdrons nous, ne se repeteront pas si fr&-
que.rnnent quand la frorntiere entire les deux pays. sera dofr-
pitive.

b ) Section Hfailren'e de fa Commissrow Mix'e de dthimitatfnm
de la frontiere.
Le DLpartement a requ ems jours derniers 1e rapport
de la Section Haitienne de la Commission Mixte de Delimi-
tation de la Frontiere, don't le President est M. Louis Roy.
Je recommande !la auto attention de Votre Excellen-
ce rapport qui est un document des plus important offrant
une vue d'ensemble et la relation circonstanciee des tra
vaux de la Commission haitiano-dominieaine.
Le rapport revele les imperfections et lacunes du Traiti,
du 21 janvier 1J29 en ce qui coneerne specialement le tra-






- '1 -


c.a cornvena, ains'i que la difficult de le r4aliser complete-
r-ent sur le terrain et les controversies qui se sont 6lev6s
entiree la Section haitienne et la Section dominicaine de la
Cominp.ission mixte, lesquelles n'ont pas permis de parfaire
les travaux,
iLs]i npectast~s qaestioas soulev&es front V'objet d'aun exa-
men approffondi de la part du Gouver-nement qui recher-
chera avec le Gouvernement dominicain les solutions n -
-cessaires, dans cet esprit d'equite, de conciliation .et de
ment de tcutes difficultis centre les ddex pays,
En attendant, je me suis fait 4e devoir de transmettre
*au Pr6sident et aux Membres de la Section haItienne les
felicitations du Giuvernement pour la conscience et Ietact
q','ils ont constammrnent montres dans .accomplissement
'd'une tAhe aussi delicate.
(c) Manifestalian de syrmpathie a la Repubhqpe Dominicaine.
Le 13 septembre de V'annd-e derniere un terribleouragan
-'abattit sur Sinto Djmingo, d6truisit une parties considera-
ble de la capitate dominicaine en faisant plusieurs milliers
de victi nes parmi la population de la vilie.
Cette doutoureuse 6preuve fut vivement ressentie par le
G)uveriernent en le Peuple flaitiens qui manifesteretit leur
profonde sympathie au Gouvernement et au noble Peuple
Dominicains.
Son Excellence M. Eugine Roy envoya aupr s de son Excebl
ience le G n ral R a fael Lonidas Trujillo deux
missions pr6sidees l'une par M. Charles Moravia, I'autre
par M. Andre Chevalier, char:ees de transmettre au Presi-
dent de la R6publique Dominicaine expression de ses sym-
pathiques condoleances et d'offrir des secours aux malheu-
reux sinistres. Une d614gation m4dicale etait parties aupara-
vant pour San'o Domingo.

UNION PANAMERICAINE
a) Convention de Washington str les marques de fabfiquw
Au mois de fdvrier 1929 eut lieu A Washington une conf&-






- 82 -


rence panamdricaine relative aux Marques de Fabrique A
laquelle le Gouvernement se fit representer.
A. cette reunion fut sign6e une Convention que le Gou-
vernement compete soumettre A I'approbation du Corps Le-
gislatif A sa prochaine session. Cette convention replace
celle qui fut signee le 28 Avril 1923 A la Ve. conference
International des Etats Amnricains, r6unie a Santiago de
Chili.
b) Conference (ommerciale de Sacramento
Du 25 au 30 1930 eut lieu cette conference A laquelle le
Gouvernement fut invite A participer, C'est 'M. Alix Large
qui nous repr6senta A cette reunion.
c) V Congres de la Route de Washington.
Au mois d'Octobre dernier eut lieu ce Congres auquel re-
presenta le Gouvernement M. Ulrick Duvivier, Envoy6 Ex
traordinaire et Ministre d'Haiti b. Washington.
d) Conference d'Agriculture, de Sylviculture et d'Elevage de
Washington.
M. Ulrick Duvivier nous representa gal-emant a cette
conference don't les travaux durerent du 8 au 20 Septem-
bre 1930.
e) Commimiralion du Centitme anniversaire de la mort de Stmon
Bolivar.
Le 17 Dicanmbre dernier eut lieu A l'Union Panam6ricai-
ne une ceremonies pour la commemoration du centime an-
niversaire de la mort de l'illustre Simon Bolivar.
Pour rehausser la ceremonie, M. L. S. Rowe, Directeur
G6neral de l'Union Panamericaine, avait pri6 les Pr6sidents
des R4publiques Americaines de bien vouloir s'y associer en
adressant a l'Union un Message devant Ctre lu au course do
cette manifestation.
D6ferant a cette solicitation. Son Excellence le President
de la Republique fit parvenir au Ministre d'Haiti a Washing-
ton un vibrant message rendant un supreme hommage A la
memoire du Grand Liberateur.






- 83 -


f ) Jour Panamiricain.-
Le 7 mai 1930 le Conseil de Direction de I'Union Panam6
ricaine adopta une resolution proclamant le 14 Avril Jour
Panam6ricain ", et 6mettant le voeu que ce jour soit cdl-
br6 sur tout le continent am6ricain comme une date sym-
bolique de la fraternity et de la.so!idarit6 des Nations de
l'Amdrique.
Appreciant la haute pens6e qui a inspired cette g6en-
reuse initiative, Son Excellence le President de la Repu-
blique a pris le 20 mars un arret6 ddcrdtant le 14 avril
" Jour Panam6ricain et prdvoyant les edrdmonies qui
auront lieu ce jour.
SOCIETY DES NATIONS
L'Assemblde de la Soci6td des Nations a tenu sa onzid-
me session qui a durd du 10 septembre au 4 octobre 1930.
La Rdpublique d'Haiti y a 6td representee par M. Dan-
tas Bellegarde, Ddlegud Permanent aupres de la Socidtd des
Nations, qui a apportd A cette session la participation la
plus brillante.
Les questions de la plus haute importance ont 6td exa-
mindes par I'Assemblde. Le project d'Union europdenne a
fait l'objet d'une resolution qui prdvoit la creation d'une
Commission d'6tudes pour i'Union europdenne.
Dans le domaine de l'organisation de la paix et du d6-
sarmement, une convention a dte conclue pour l'assistance
financiere aux Etats victims d'une aggression, et des rdso-
lutions votees relativement au enforcement des moyens
pour pr6venir la guerre et aux travaux de la Commission
pr6paratoire de la Conference g6n6rale du Desarmement.
D'autres resolutions importantes ont Wt6 aussi votes
par I'Assembl6e concernant I'ceuvre realisde par la Soci6te
des Nations pour une action 6conomique concertde entire
les Etats. et les amendments qu'il serait n6cessaire d'ap-
porter au Pacte de la Societ6 pour le mettre en harrnonie
avec le Pacte de Paris pour la renonciation A la guerre.
Haiti fait parties des Etats qui ont ratified ces deux ins-
truments.







- 84 -


REVISION DU STATUT DE LA COUR PERMA-
NENTE DE JUSTICE INTERNATIONAL.
Le 14 septembre 1929, les D6leguds des Etats reunis A
Geneve A la Xe. session de I'Assemblie de la Socidte des
Nations signerent un Protocole par lequel ils convinrent an
nom de leurs Gouvernements d'apporter au -Statut de la
Cour permanent de Justice Internationale les amende-
ments indiques dans un annexe au Protocole.
Le protocole ayant etd sign par le Representant d'Haiti
fut soumis au Corps L6gislatif qui I'approuva par un Dd-
cret en date du 5 Aoft 1930.
Rappelons A cette occasion qu'Haiti a signed en 1920 le
Protocole concernant le Statut de la Cour permanent de
Justice Internationale et en 1921 la disposition facultative
rendant la jurisdiction de la Cour obligatoire de plein droit
et sans convention special.
CONGRESS, CONFERENCES ET EXPOSITIONS
EN EUROPE.
Du ler. Avril 1930 au 31 mars 1931, nous avons et6 in-
vites A de nombreux congress et conferences. II1 ne nous a
6t6 possible de participer qu'a ceux don't je vais entrete-
nir Votre Excellence.
i1e Congres International deVWterinaires.
Ce congres a ete tenu a Londres du 4 au 9 Aouit 1930 sous
les auspices du Gouvernement de Sa Majest6 Britannique.
C'est M. le Dr. Horace Perigord, Ministre Resident d'Haiti
en Grande Bretagne qui y a represents le Gouvernement.
Xe. Assemblee GMnerale de l'Institut International
d'Agriculture, 14 'qctobre 1930.
Le Gouvernemeht Haitien 6tait represented A cette session
par notre Consul General A Rome, M. Auguste
Saccomanni. Au course de la reunion, I'Assemblee G6n6ra-
le a comm6mor6 le 256me. anniversaire de la foundation de
l'lnstitut, et a cette occasion, sur la demand de M. de Mi-






- 85 -


chelis, Pr6sident de l'Institut, Son Excellence M. Eugene
Roy, Prdsident de la Republique, a adress6 un Message A
l'A,33 nUl3 ili 3ara inicrit sur le livre sp6cialement pr6-
pard A cette intention.
EXPOSITION COLONIAL INTERNATIONAL
DE PARIS DE 1931
Rdpondant A la gracieuse invitation du Gouvernement
frangais, le Gouvernement a ddcidd de prendre part a cette
exposition dans le cadre de la Cite international des In-
formations et a nomm. come commissaires MM. Ernest
Chauvet et Leon Liautaud. ,
VISITS ET RECEPTIONS.
VISIT DE LA COMMISSION AMERICAINE PRESIDEE
PAR le DR MOTON

Au mois de mai 1930, arrivaient A Port au Prince MM.
R. G. Moton, Mardecai Johnson, Benjamin F. Hubbert,
Dr. W. P. B. Williams, nomrnas par le President Hoover
pour enqueter sur le systeme d'dducation en Haiti. Requs au
Palais National le dimanche 15 mai par Son Excellence
le President Eugene Roy, le Dr Moton et ses colleagues
sdjournerent environ un mois en Haiti.
RECEPTION DE MONSIEUR LE MINISTRY DL LA
REPUBLIQUE DOMINICAINE
Le 10 juilletdernier, Son Excellence le Pr6sident de la
Ripublique a recu au Palais National en'audience solennelle
Son Excellence Monsieur Aguitino Malagon hijo, Envoyd
Extraordinaire et Ministre Plnipotentiaire pour la remise
de ses Lettres de creance et les Lettres de rappel de son
.prddecesseur, Mr le Dr. Ricardo Perez-Alfonseca.
RECEPTION DE M. LE MINISTRE DES ETATS-UNIS
D'AMERIQUE
Le 16 novembre 1630, Mr Dana G. Munro a prd-
sent6 A Son Excellence Monsieur Eugene Roy, Presi-
dent de la Republique, les Lettres qui l'accrdditent en






- 86 --


quality d'Envoy6 Extraordinaire et Ministre Plinipoten-
tiaire des Etats Unis d'Am6rique aupres du Gouvernement
Haitien.
RECEPTION DE MO.SEIGNEUR JOSEPH FIETTA
NONCE APOSTOLIQUE
Par une lettre en date du 25 septembre 1930, la Lega-
tion du Saint Siege fit part au President de la Republique
de l'importante decision prise par le Souverain Pontife d'd-
lever au rang de Nonciature la representation du Saint
Si6ge en Halti et de confier cette haute mission A Mon-
seigneur Joseph Fietta.
Au mois de decembre dernier, Son Excellence Mon-
seigneur Fietta arriva A Port au-Prince, et le 16 du meme
mois fut requ au Palais National en audience solennelle par
Son Excellence le President de la Republique a qui il fit la
premise de ses Lettre de creance.
Le Gouvernement de la Republique et le pays tout en-
tier apprecient A sa just valeur ce precieux t6moignage de
bienveillance et de sincere estime que le Souverain Pontife
donne a la Nation Haftienne, et qui contribuera A fortifier
davantage les liens et les sentiments qui nous attachent au
Saint-Siege.
VISIT DU SACRAMENTO "
Le 28 juin dernier a pris mouillage dans la rade de
Port-au-Prince la canoni6re Sacramento de la marine
de guerre des Etats Unis d'Amerique, commandee par le
capitaine Smith.
Le merne jour, le capitaine et les officers de son Etat-
major, aprea av icr fait visit au Secr6taire d'Etat des Rela-
tions Ext6rieures, ont dt6 recus par le Prdsident de la
Republique.
Les visits ont Wte retourndes quelques instants aprcs.
VISIT DU DRAGON "
Le 24 fdvrier dernier, est entrd dans la rade de Port-
au-Prince le Croiseur Dragon de la marine britannique.






-87-
Le capitaine Spooner, Commandant du navire, fut re-
qu le meme jour par le Secr6taire d'Etat des Relations Ex-
terieures et par le President de la R6publique.
Ces visits furent retourndes quelques instants apres.
DECES DE M. EDMUND HELMCKE CHARGE
D'AFFAIRE DU REICH ALLEMAND
Le 16 septembre dernier deceda A Port-au Prince M.
Edmund Helmcke, le sympathique et distingud Chargd
d'Affaires d'Allemagne.
Pour rendre un dernier homage au d6funt si haute-
ment apprecid parmi nous.et qui montra un attachment sin-
cere A notre pays, et pour donner un temoignage de cour-
toisie au Gouvernenement du Reich, le Gouvernement Hal-
tien fit des fundrailles officielles A M. Helcke.
DEPARTMENT DES RELATIONS EXTERIEURES
Je me suis rendu compete d&s ma nomination au Minis
there de l'insuffisance numdrique du personnel qui se ddvoue
A une tAche don't I'accroissement rendrait necessaire la
creation de deux nouvelles fonctions de chef de service
et deux ou trois autres charges d'employ6s.
Le d6veloppement et l'intensifitation, depuis la derni&-
re guerre, de la cooperation international ont rendu plus
dtroites et plus suivies les relations entire les Etats et de-
termin6 entire eux des rapports nouveaux interessant le
progres materiel, moral et intellectual des peuples.
En dehors des organismes cres au course de ces derni&-
res annees, des congr6., conferences, expositions et autres
reunions internationales qui reclament notre participation,
la Socidtd des Nations et I Union Panamericaine prennent
une part important de l'activitd du )6partement des Rela-
tions Extdrieures qui djiA fonctionne avec un personnel
tr&s restreint.
II conviendrait done, de? que le permettraient !es res-
sources budgetaires, d'augmenter le cadre du personnel
dans l'intdret d'un travail methodique, et afin que nous so-
yions en measure de repondre A tous ces appeals que nous ne
pouvons plus refuser d'entendre.






88 -
CHANGEMENTS DANS LE PERSONNEL
DIPLOMATIQUE D'HAITI.
Ont ete nommes MM. :
Andr6 Vieux, Charg6 d'Affaires en Belgique, 27 mai
1930 ;
Dantes Bellegarde, Envoyd Extraordinaire & Ministre
Plnipotentiaire A Paris, 3 juin 1930 ;
Jean Brierre, Secretaire de la Legation d'Halti A Paris,
7 juin 1930;
Emile Marcelin, Envoye Extraordinaire & Ministre Pld-
nipotentiaire A la Havane, 3 juin 1930 ;
Ulrick Duvivier, Envoye Extraordinaire & Ministre
Pl6nipotentiaire A Washington, 2 juin 1930 ;
Numa Rigaud, Secr6taire de la Legation d'Halti A Was-
hington, 2 juin 1930 ;
Dr. Horace Perigord, Ministre-Resident A Londre, 9
juin 1930 ;
Andre Faubert, Envoyd Extraordinaire & Ministre P16-
riipotentiaire A Santo-Domingo, 10 juin 1930 ,
Dr. P6tion Boncy, Ministre-R6sident A Berlin, 12 juin
1930 ;
Dr. Louis Baron, Ministre-R6sident A Londres, 15 de-
cembre 1930;
Constantin Mayard, Envoy6 Extraordinaire & Ministre
Pldnipotentiaire A Paris, 16 d6cembre 1930 ;
Antonio Vieux, Secr6taire de la Legation d'HaYti A Pa-
ris, 16 d6cembre 1930 ;
Fr6d6ric Destouches, Charg6 d'Affaires en Italie, 17 dd-
cembre 1930 ;
Constantin Fouchard, Charg6 d'Affaires aux Pay-Bas,
23 d6cembre 1930 ;
Adalbert Lecorps, Envoy6 Extraordinaire & Ministre
Pldnipotentiaire A Sants-Domingo, 26 decembre 1930 ;






89- .
Ernest Rigaud, Envoyd Extraordinaire & Ministre Pl6-
nipotentiaire A la Havane, 5 janvier 1931 ;
DES LETTRES PATENTES ONT ETE DELIVREES A MM.
Louis Van Cuyck, Vice-Consul honoraire 5 Liege
(Belgique), le 25 avril 1930 ;
Emile Roy, Consul Gendral A New-York, (E. U. A.) le
24 mai 1930 ;
Andrd Vieux, Consul G6ndral a Anvers, (Belgique), le
24 mai 1930 ;
Turenne Carrie, Consul G6neral au Havre, (France), le
27 mai 1930 ;
Bernardino Rozillo, Vice-Consul honoraire A Caracas,
(Venezuela), le 2 juin 1930 ;
Louis de Delva, Consul General a la Nouvelle-Orleans,
(E. U. A.), avec jurisdiction sur les Etats d'Alabama, de
Georgia, de la Floride et de la Louisiane, le 10 juin 1930 ;
Job N. Lamour, Vice-Consul A Dajabon (R. D.), le 10
juin 1930 ;
Raoul Daguilh, Consul Gdn6ral A Santiago de Cuba, le
10 juin 1930 ;
Marceau Desinor,Consul A Antilla,(Cuba) le 16 juin 1930;
Leon Dnfly, Consul G6ndral A Paris, (France), le 17
juin 1930 ;
Constantin Fouchard, Consul G6ndral A Genes, (Italie),
le 21 juin 1930 ;
Arnold de Haseth, Consul honoraire A la Haye, (Hol-
lande), le 25 juin 1930 ;
A. Gluck, Consul Gdneral honoraire A Paris, (France),
le 17 juin 1330 ;
Max Stempel, Consul honoraire A Panama, (R.P)., le 31
juillet 1930;
Maurice Laudun Consul G6ndral A Santo Domingo R. D.
le 7 Aout 1930.
Arthur E. Curtis,Consul honoraire A Miami (E. U. A.)
le 14 Aoit 1930;





90-
T616maqueZiphyrin, Vice-Consul i Carthagena (Colon
bie) le 20 Aoit 1930;
Abel Theard, Consul Gnd6ral A Bruxelles (Belgique), le
18 Aouit 1930;
Anthony Barclay. Consul Gdn6ral honoraire A Monrovia
(Lib6ria), le 17 Aofit 1930;
Alden Freeman, Consul Gendral honoraire A Miami (E. U.
A.), le 3 septembre 1930;
Comte Rodolfo de Micheli, Consul honoraire A Cannes,
(France), le 3 septembre 1930;
Ldlio Comeau Montasse, Consul honoraire A Versailles
(France), le 29 septembre 1930;
Chas E. Stephen, Vice-Consul A la Romana, (R. D.), le 24
septembre 1930;
Ernesto Martijn, Consul honoraire a Willemstad (Curacao)
13 Octobre 1930;
Oscar F. Helmcke, Consul honoraire A Mayence (Allema-
gne), avec jurisdiction sur la Hesse et la province prusien-
ne de Hesse-Nasseau, le 13 novembre 1930;
W. M. F. Yves, Consul honoraire A Tampa, Floride E.
U. A. le 14 novembre 1930,
Edmond Jeanseme, Consul Gdndral honoraire a Santiago
de Cuba, le 10 decembre 1930;
Frank Laraque, Consul a New-Orldans (E. U. A.) avec ju-
ridiction sur les Etats d'Alabana, de Georgia, de la Floride
et de la Louisiane, le 16 ddcembre 1930;
Bernardino Rozilo, Consul G6ndral honoraire A C racas
(VENEZUELa,), le 30 d6cembre 1930;
Constantin Fouchard, Consul Gen6ral A Amsterdam, Hol-
lande, le 29 d6cembre 1930;
Juan Miranda Almdida, Vice Consul honoraire A Lss Pal-
mas (lies Canaries) le 2 fdvrier 1931;
Xavier Kiefer Marchand, Consul honoraire A Lima (Pdrou)
le 28 janvier 1931;




- 91 -


Elie Ravix, Consul A Comendador, (R. D.), avec jurisdiction
sur Barahona, le 2 fdvrier 1?31;
Mentor Laurent, C)nsul a Hambourg, (Allemagne,) le 4
fevrier 193];
Gerard H4bert, Consul honoraire A Montreal (CANADA
le 9 fevrier 1931
Lucien Th. Lafontant, Consul General A New-York, (E. U.
A.) le 11 mars 1931;
Friedrich Cords, Consul honoraire A Kobe, (Japon), le 19
mars 1931:
Emmanuel Gation, Vice-Consul A New.York, (E. U. A.)
le 21 mars 1931;
L'EXEQUATUR A ETE DEL1VRE A MM.:
Felipe CABREJA hijo, Consul de la R4publique Domi-
nicaine au Cap Haitien, le 5 mai 1930.
Ramon N. GONZALES, Consul G6neral de la R4pu-
blique Dominicaine A Port-au-Prince, le 5 mai 1930.
Emmanuel CARBONEL, Vice-Consul de Danemark au
Cap Haitien, le 30 mai 1930.
Manuel MEDINA, Consul de la R6publique Domini-
caine A Ouanaminthe, le 21 Juin 1930.
Georg J.B REINBOLD, Consul du Reich Al,lemand A
St-Marc, avec jurisdiction sur les Departements de l'Arti-
bonite et du Nord-Ouest, le 18 aofit 1930.
Franqois Eugene LOUIS LEGRAND, Vice.Consul de
Suede au Cap-Haitien, le 15 septembre 1930.
Henry SAINT-CYR,Vice-Consul de Costa-Rica A Port
au Prince, le 30 septembre 1930.
Warren H. KELCHNER, Vice-Consul des Etats-Unis
d'Amdrique A Port-au-Prince, le 11 Octobre 1930.
Charles CHERIEZ, Vice-Consul de Suede A Port-au-Prin
ce, le 12 decembre 1930.
Raymond LAROCHE, Consul de Belgique au Cap-Hai-




92-
tien, avec jurisdiction sur les Ddpartements du Nord et du
Nord-Ouest, le 13' d6cembre 1930.
Virgilio BARRANCO, Consul de la Republique Domi-.
nicaine A Ouanaminthe, le 13 d6cembre 1930.
Henry SAINT-CYR, Vice-Consul de Nicaragua A Port-au-
Prince, le 12 d6cembre 1930.
Arturo PAULINO, Consul de'la Republique Dominicai.
ne A Ouanaminthe, le 17 f6vrier 1931.
Pedro Me DOUGAL, Consul de la R6publique Domini-
caine au Cap-Haitien, le 17 fdvrier 1931.
Lucien Emile CASTELAIN, Consul de Grace a Port-au-
Prince, le 2 mars 1931.
Carlos R. MEDRANO P., Consul de la R6publique Do-
minicaine A Ouanaminthe, le 2 mars 1931.
F.Russell ENGDAHL, Vice-Consul des Etats-Unis
d'Am6rique a Port-au-Prince, le 26 mars 1931.
Veuillez agr&er, Monsieur le President, 1'hom-
mage de mes sentiments profonddment ddvou6s.
H. PAULEUS SANNON













Rapports Consulaires
CONSULATE GEINIERAL D'HAITI A BARCELONE

NQ 366. le 8 janvier 1931.
Honorable Monsieur le Secretaire d'Etat,
J'ai I'honneur de soumettre a votre D6partement un anercu du
petit movement commercial hispano-haitien enregistr6 pendant
l'annee 1930.
IMPORTATION.- Pour ce qui concern les importations, elles
se sont circonscrites au caf6 don't la quantity s'est soutenue A peu
pros gale A celle des ann6es precedentes (un million de kilogrammes
en moyenne ) alors que ]a valeur a suivi une diminution motive
par la baisse de la monnaie espagnole, laquelle ayant perdu une
parties de son pouvoir d'achat, a oblige les importateurs de consolider
les prix moyennant l'achat de qualit6s inf6rieures et bon march&.
Cons6quemment, des 909.021 kilogrammes de cafe haitien imports
en Espagne pendant l'exercice 1929-1930, les trois quarts appar-
tiennent aux types standard Nos. 5 et 7. De toutes faqons, I'Espagne
continue A etre au cinquikme rang parmi les pays acheteurs du
caf6 d'Haiti avec une valeur de Gourdes 1.399.152 en 1929-1930 centre
Gourdes 2.198.700 en 1928-1929.
Depuis 1923-1924, 6poque A laquelle l'importation des cafes
d'Haiti a commence, elle s'est progressivement d6veloppee comme
les valeurs suivantes le d6montrent :
1923-24 117.485
1924-25 443.450
1925-26 903.675
1926-27 2.613.416
1927-28 2.879.867
1928-29 2.198.700
1929-30 1.399.152 *
Pendant l'exercice 6coul6 on a remarqu6, pour la premiere fois,
!'introduction du coton haitien en Espagne avec 27.725 kilogrammes
Honorable Monsieur
le Secretaire d'Etat
des Relations Exterieures,
Port-au-Prince (Haiti)










et une valeur de Gourdes 38.887, ce qui pourrait contribuer a ouvrir
un nouveau debouch6 d'avenir A cette int6ressante denrde.
EXPORTATION.- Depuis 1924, A la suite de la concession du
tarif minimum espagnol aux products originaires d'Haiti qui a ou-
vert au caf6 d'Haiti un d6bouchs en Espagne un petit courant
d'exportation correlatif s'est ktabli comprenant les -aulx, les vins
ordinaires, la bonneterie de coton, etc. Ces exportations ont pr6sente
les valeurs suivantes :
D'cpres les factures D'aprds les statistiques
consulaires officielles d'Haiti.
1924 Pesetas 76.832 1923-24 Gourdes 34.145
1925 162.945 1954-25 86.860
1926 144.362 1925-26 118.830
1927 76.470 1926-27 62.605
1928 117.412 1927--8 91.033
1929 49.753 1928-29 35.655
1930 60.878 1929-30 37.674
II en rdsulte un excddant considerable en faveur des valeurs
de l'importation sur celles de 1'exportation. Pour l'dquilibrer equi-
tablement il faudrait pousser les importations espagnoles en Haiti
moyennant un traitement douanier A l'instar du regime de faveur
accord( A certaines marchandises d6grev6es, snivant la convention
franco-haitienne dti 12 avril 1930, d6grevements qui ont 6t6 6tendus
aux marchandises similaires provenant des autres pays qui ont
sign des arrangements avec Haiti sous le traitement g6ndral de
la nation la plus favorisde.
L'initiative d'une telle ddmarche appartiendrait strictement au
Gouvernement Espagnol lequel dans le coarant du mois de mai
1927, par 1'entremise du Vice-Consul honoraire d'Espagne A Port-
au-Prince, aurait entam6 des ddmarches a cet effet aupres de la
Sacrdtairerie d'Etat de; Relations Exterieures d'Haiti. A ce qu'il
parait, ces ndgociations n'ayant pas eu de succes, un fonctionnaire
consulaire de carriere a 6te envoyv en mars 1929 A Port au-Prince
comme Charg6 d'Affaires avec la mission d'activer les travaux
pour la conclusion d'une convention entire les deux pays. Le Gou-
vernement dictatorial du G6ndral Primero de Rivera avait montr6 un
certain empressement pour la solution de cette affaire ; mais, apres
sa chute, le Gouvernement a supprim6 le poste et rappel6 le ti-
tulaire en Mai 1930, laissant les ndgociations a in stain quo sans
entrevoir le moment de leur reprise.


- 94 -








95 -

Les Chambres Agricoles, de l'Industrie, et du Commerce ont
adress6 leurs plaintes au Gouvernement sur la n6cessit6 de balancer
traffic eatre les deux pays par 1'accroissement des exportations
favorisees par un arrangement commerciakentre les deux Gouver-
vements sur la clause de la nation la plus favorisee ; mais pour le
moment il semble que cette question, malgr6 sa simplicity et la fa-
cilit6 de sa resolution definitive, n'entre pas dans les vues du
Gouvernement de Sa Majest6 Catholique.
Je saisis cette occasion pour vous renouveler, Monsieur le Se-
cr6taire d'Etat, les assurances de mon respect et de ma conlsddra-
tion tres distinguee.
(S): LUIs MARIA SOLER.














CONSULATE GENERAL D'HAITI A AMSTERDAM
A Son Excellence Monsieur le Seci6taire d'Etat
des Relations Exterieurs
Port-ai-Prince.

Excellence,
Ci-inclus j'ai l'honneur de vous faire parvenir mon rapport des
mois de Octobre Decembre 1930, conceinant le commerce enrre
Haiti et les Pays-Bas.
Veuillez agreer, Monsieur le Ministre, I'assurance de ma consi-
d&ration tres distinguee.
S. J. SHERMER.
Consul.

RAPPORT et STATISTIQUE relatif A la Marche des Affaires
Commerciales des Pays-Bas, pendant le quatrieme trimestre Octo-
bre Decembre 1930, offert par le Consulat G6neral d'Haiti a Ams-
terdam.
Pour l'exportation des marchandises de Hollande, veuillez trou-
ver ci-dessous la liste d6taillee :
Acide acitique 1000 K. G
Allumettes 28072
Articles en aluminium 97,7 "
Articles 6maill6s 414
Articles en porcelaine 497,44 "
Articles de r6clame 181,5
Biere 4363
Bimbeloterie 56,37 "
Bonbons, biscuits, chocolats etc. 3290,06 "
Bougies 2044,125 "
Cacao en poudre 1302,95 "
Cannelle et poivre 256,4
Conserves 2463,6
Clous en fer 272





- 97 -


Corde manila 856 "
Creme pour souliers 300 "
Eau minerale 585 "
Epices : Clous de girofle 56,65 "
Noix de muscade 34,25 "
Essences 25,6 "
Essences de terebentine 840,8 "
Fers A repasser 191 "
Ferreries 1364,5 "
Ficelles 719
Fil m6tallique 908
Fromage 2964,8 "
Genievre 21
Huile de lin 4544,85 "
Houes 539
Imprimeries 539,75 "
Lait condense et evapor6 609 "
Machines A eoudre 306 "
Manchettes en manche de bois 1370 "
Margarine 15927
Meubles en bois 147 "
Ocre 595
Oignons 52,75 "
Papiers 5817
Peintures prepares 2612,25 "
Pipes A fumer 23,65 "
Photographs 99
Pneus pour bicyclettes 44,1 "
Pommes de terre 7075 "
Produits pharmaceutiques 239,3 "
Rechauds et chaudieres et grilles pour rechauds 2626 "
Riz 92013,1 "
Sac en jute 71573
Saindoux 68608
Savon 388605,1 "
Souliers de tennis 64,- "
Toles en fer 5058,- "
Verreries 549,3 "
Vin 222,- "
Les statistiques officielles du movement de commerce d'impor-
tation des Pays-Bas donnent pour Ie quatrieme trimestre 1930 et
pour toute I'ann6e les renseignements suivantes.





98-

IMPORTATION
CAFE Dans le quatrieme trimestre de 1930 les Pays-Bas ont im-
port6 39 tornes de 1000 K. G. de caf6 d'Haiti, d'une valeur
en milliers de florins de 28. Pour toute 1'ann6e les importa-
tions ont Wte de 149 tonnes d'une valeur de 121.
Pour les autres caf6s americains les chiffres ont 6te come
suit :
entiree parentheses les chiffres pour toute 1'annee) :
Brisil : 5247 (18764) tonnes, valeur 3526 (13406);
Etats-Unis : 196 (600) tonnes, valeur 199 (597);
Guatemala : 736 (4587) tonnes, valeur 717 (4629);
Colombie : 363 (1896) tonnes, valeur 344 (1887);
Costarica: 11 (170) tonnes, valeur 14 (193);
Mexique : 8 (50) tonnes, valeur 8 (50);
Nicaragua : 21 (218) tonnes, valeur 22 (199);
Panama : 12 (65) tonnes, valeur 10 (64);
Salvador : 104 (1071) tonnes, valeur 110 (1081);
Sutinam : 50 (150) tonnes, valeur 24 (82);
Vinizudla : 73 (293) tonnes valeur 71 (298).
FEVES DE CACAOOnt 6t6 importees d'Haiti.pendant le quatrieme
trimestre 1930 30 tonnes de feves de cacao, d'une valeur de f.
11000.-Pour toute l'annee les importations ont &t6 de 105
tonnes, d'une valeur en miliers de florins de 42.
Voici les chiffres pour les autres pays americains entiree
parentheses ceux pour toute 1'ann6eo :
Brisdi : 655 (2121) tonnes, valeur 265 (1020);
Equateur : 20 (624) tonnes, valeur 17 (4.94);
Amrinque Brilanmque : 150 (1014) tonnes, valeur 83 (597)
Panama :14 (124) tonnes, valeur 5 (61);
Venezuela : 78 (381) tonnes, valeur 55 (318);
Colon brut Les statistiques officielles n6erlandaises n'accusent
point d'importation de coton brut d'Haiti, ni pour le quatrie-
me trimestre, ni pour toute l'ann6e. Les importations de co-
ton nord-ammricain ont 6t6 pour le dernier trimestre de 1930
de 10311 tonnes, d'une valeur de. 7297. Pour toute l'annie
elles ont 6t6 de 32618 tonnes d'une valeur de 29043.

Le Brsil a imports pendant le dernier trimestre de 1930









162 tonnes, d'une va!eur de 98. Pour 1930 les importations du
Brdsil ont 6t6 de 578 tonnes, d'une valeur de 453.
SUCRE de canne brut. Cuba a imported pendant le dernier trimestre
de 1930, 5167 tonnes de sucre de canne brut (98312 pour 1930)
d'une valeur de 347 (2365 pour 1930) Su-inam a import, pen-
dant le dernier trimestre, 1618 tonnes (6530) pour toute l'ann~e
L'Amerique britannique a import, pour le dernier trimestre
158 tonnes, d'une valeur de 23. Pour les neuf premiers mois
de 1930 il n'y a pas e j, selon les statistique, ofricielles neer-
landaises, d'importation de l'Amerique britannique. Le PWrou
a import pendant le dernier trimestre de 1930 517 tonnes
(13003 pour 1930) d'une valeur de 29 (1064 pour 1930). II n'y
a pas eu pendant le quatrieme trimestre de l'ande derniere
d'importation ni du Br6sil, ni de la R6publique Dominicaine,
Pour les neuf premiers mois de 1930 le Bresil avait imported
506 tonnes d'une valeur de 46 et la Republique dominicaine
11803 tonnes d'une valeur de 1038.
Les statistiques officiellt-s n6erlandaises n'accusent point
d'importation d'Haiti, ni pour le dernier trimestre ni pour
toute l'annee.
ARAC et Rhum Les importations neerlandaises d'arac ont 6t6 de
3000 litres de 50% d'une valeur de 5000 florins pour le der-
nier trimestre, et de 8000 litres de 500/c d'une valeur de 11000
florins pour toute l'annee.
Pour le rhum les importations nderlandaises ont 6t6 de 23( 00
litres de 50% d'une valeur de 24 florins pour le dernier tri-
mestre, et de 61000 litres litres de 50% d'une valeur de 62000
florins pour toute 1'annee.
Les pays de provenance ne sont pas indiqUes separement
dans les statistiques.
SAVON dur Les Pays-Bas ont export a Haiti, pendant Ie quatrieme
trimestre de 1930 400 tonnes de savon dur d'une valeur en
milliers de florins de 119. Pour toute l'annee les exportations
de savon dur a Haiti ont 6t6 de 1245 tonnes d'une valeur de
363. Et pour le dernier trimestre et pour toute l'ann6e, Haiti
a e t 6 le meilleur client des Pays-Bas pour cet article,
achetant le quart, et meme plus, de la quantity total des ex-
portations n6erlandaises.








100 -
SACS neufs
EN JUTE Ont 6t6 exporteesa Haiti, pendant le quatrieme trimestre
de1930 82 tonnes de sacs neufs en jute, d'une valeur de 44
en milliers de florins. Pour toute l'ann6e les exportations ont
6t6 de 174 tonnes d'une valeur de 97.
Je saisis cette occasion pour vous envoyer le Newyenr's
Address du President de la Chambre de Commerce d'Amsterdam
et termine mon rapport dans 1'espoir que le Godvernement lui r6-
servera un bon accueil et qu'il puisse utile au D6partement des Re-
lations Exterieures, afin de pouvoir 6tendre le commerce entire Haiti
et les Pays- Bas.
S. J. SCHERMER
CONSUL,





- 101 -


SERVICE DU PROTOCOLE


RECEPTION
DE M. ADALBERT LECORPS,
Envoyd Exlraordinaire et Ministre Pldnipotentiaire d'Haiti
Santo-Domingo.
Le Jeudi 15 Janvier dernier, a 10 hs. du matin, Monsieur
Adalbert Lecorps, Envoye Extraordinaire et Ministre P16-
nipotentiaire d'Haiti A Santo-Domingo, a kt6 recu en au
dience solennelle par Son Excellence le Gen6ral Rafael
L5onidas Trujillo, President de la Rdpublique Domimicaine,
a qui il a remis ses Lettres de cr6ance et les Lettres de
rappel de son predecesseur, Monsieur Andre Faubert.
Le Chef du protocole et le Chef de la Maison Militaire
avaient et6 la Legation, dans une des voitures de la Pro-
sidence, chercher le Ministre Lecorps qui 6tait accompa-
gn6 de M. Maurice Laudun, Secretaire de Legation et Consul
General.
Les discours suivants ont etd prononces A cette occasion :
DISCOURS DE M. LECORPS,
Monsieur le President,
J'6prouve une sincere fiert6, melee d'un grand plaisir, A vous re
mettre les Lettres de cr6ance par lesquelles Monsieur le President
de la R6publque d'Haiti m'accredite aupres du Gouvernement Domi-
nicain en quality d'E. E. et Ministre Plnipotentiaire.
Je suis heureux de vous redire, Monsieur le President, les vcux
de bonheur qu'il m'a sp6cialement charge de Vous transmettre ainsi
qu'au Peuple dominicain.
Dans le course de ma mission, je m'efforcerai de maintenir et de
resserrer les relations amicales qui existent entire la R6publique
Dominicaine et la R6publique d'Haiti. Et j'ai 1'entiere assurance
qu'A cet effet Votre concours et celui de Votre Gouvernement ne
me manqueront point, vu 1'esprit d'dquit6 et la grande valeur in-








tellectuelle de Votre Excellence et des Honorables Citoyens qui com-
nosent le Gouvernement Dominicain.
En finissant, permettez-moi, M. le President, de joindre mes voeux
personnel a ceux de M. le President de la Republique d'Haiti et de
vous souhaiter pendant la dur e de votre mandate ]a realisation de
tous vos d6sirs et le succes de tous vos efforts, en vue du bonheur et
de la prosperity do chevaleresque Peuple dominicain..

Reponse du Pr6sident de la Republique Dominicaine :

Senor Ministro,
Al recibir de vuestras manos, la carta de retiro de vuestro distingui-
do predecessor, de grato recuerdo,y las que os acreditan en calidad de
Enviado Extraordinario y Ministro Plenipotenciairio de la Republica
de Haiti, cerca de mi Gobierno, me siento altamente complacido con
el hermoso y expresivo mensaje que por vuestra mediacion me trans-
mite el Presidente de la Nacioa Haitiana por mi felicidad personal y
la del pueblo dominicano.
Es al mismo tiempo para mi motivo de grata satisfaccion el oir
de vuestros labios la expression de vuestros votos personales por la
dicha y prosperidad del gobierno y pueblQ dominicanos.
Tened la seguridad Excelentisimo Senor Ministro de que al re-
conoceros con vuestra alta investidura diplomatic, lo hago compla-
cido, y traduzco los sentimientos de cooperation amigable y sincera
que mi Gobierno se ha empenado en poner siempre en pratica, aco-
piando de esfuerzo para que vuestra gestion pueda realizarse dentro
del mas complete exito en beneficio de los intereses de ambios Go-
biernos cuya mission senalada por el destino pueda cristalizarse de
una maner efectiva y bajo los mas halagadores auspicios en nues-
tra march comun hacia el progress y la civilization.
Recibid los votos que formulo por ]a ventura personal de Su
Excelencia el Presidente Vincent, por la prosperidad del pueblo
haitiano y la felicidad personal de Vuestra Excelencia.
TRADUCTION :
Monsieur le Ministre,
Ea reevant de vos mains les lettres de rappel de votre distin-
gu6 predecesseur qui a laisse un agreable souvenir, et celles qui vous
accrtditent en quality d'E. E. et Minimtre Pl(nipotenliaire de la Re-







103 -
publique d'Haiti aupres de mon Gouvernement, je suis tres satis-
fait du beau et eloquent message que m'adresse par votre inter-
mediaire le Fr sident de la Nation Haitienne pour mon bonheur
personnel et celui du Peuple Dominicain.
C'est en meme temps pour moi une grande joie d'entendre de
votre bouche 1'expression de vos vceux personnel pour le bonheur
ec la prospsrit6 du G)uvernement et du Peuple Doninicains.
Ayez l'assurance, Monsieur le Ministre, que je suis heureux de
reconnaitre votre haute investiture diplomatique et que je traduis
les sentiments de cordiale et sincere cooperation que mon Gouver-
nement s'est toujours efforc6 de mettre en pratique. Je multiplierai
les efforts pour que votre mission puisse se realiser avec le plus
complete succes au profit des interets des deux Gouvernements afin
que leur mission marquee par le destin puisce s'accomplir d'une ma-
niere efficace et sous les auspices les plus flatteurs dans leur march
commune vers le progres et la civilisation.
Recevez les vceux que je forme pour le bonheur personnel de Son
Excellence le President Vincent, pour la prosp6rit6 du Peuple hai-
tien et la fLlicit6 personnelle de Votre Excelence.

RECEPTION OFFICIELLE
DE M. CONSTANTIN MAYARD
Envoy6 Extraordinaire et Ministre P/lnipo-
tentiaire d'Haiti ia Paris
Le Mercredi 21 Janvier dernier, M. Constantin Mayard,
accompagn6 du personnel de la Legation, a Wte requ, avec le
ceremonial d'usage, au Palais de I'Elysee, par M. Gaston
Doumergue, President de la Republique Franqaise, a qui il
a fait remise des lettres.de rappel de son pridecesseur, M.
Dantes Bellegarde, et de celles par lesquelles Son Excellen-
ce M. le President de Republique l'accredite en quality d'En-
voy6 Extraordinaire et Ministre Plenipotentiaire aupres du
Gouvernement Francais.
Voici les discours qui ont 6t6 prononc6s A cette occasion:
DISCOURS DE MR MAYARD ;
Monsieur le Pr6sident,
J'ai l'honneur de remettre A Votre Excellence les Lettres Au-
tographes par lesquelles Son Excellence M. St6nio Vincent, Presi





-- 104 -

dent de la Republique d'Haiti, m'accr6dite aupres du President de
la R6publique Francaise en quality d'Envoy6 Extraordinaire et Mi
nistre Pl6nipotentiaire.

La mission qui m'est confide est enorgueillissante et belle, puis-
que c'est dans le noble et glorieux pays de France que je vais
avoir A la remplir.
Elle est delicate aussi, cette mission qui consiste a resserrer
chaque jour davantage les excellentes relations existant s6culai-
rement et heureusement entire nos deux pays et je serais fond6 A
craindre que mes forces trahissent ma bonne volont6 si l'attache-
ment du pod,)le haitien pour la civilisation franqaise ne format
pas l'essence meme de notre nationality et si je n'6tais pas assure
4ue cette circonstance doit nous valoir, comme elle nous a toujours
value, des sentiments favorables et une consideration particuliere
de la part de votre grande nation, Monsieur le President, et de la
part du Gouvernement.
Meme en suivant de loin, sinon avec le m2me 6clat, du moins
et certainement avec le meme esprit et le meme zele, 1'exemple
de mes predecesseurs, je trouverai de grandes faciltes pour le bon
acco:nplissement de mon devoir.
J'en trouverai surtout, et d'incomparablement efficaces, j'en
suis persuade. Monsieur le Pr6sident, dans la bienveillance don't
voudra me gratifier Votre Excellence, cette meme bienveillance
que les illustres frangais qui ont honor la Haute Magistrature qu'A
smn to-ir Votre Excellence occupe avec tant de distinction, n'ont
jamais mat.qu6 d'accorder aux Missionnaires de la Nation Haitienne.

Certain d'en jouir de la part de Votre Excellence, certain d'ob.
tenir l'appui de tous ceux que mes functions me permettront d'ap-
procher dans ce pays, je n'aurai pas de souci plus constant ni
plus vif que de repondre au d6sir de mon Gouvernement et du
people haitiens en travaillant a fortifier de plus en plus nos bons
rapports avec le Gouvernement et le people francais, suivant des
traditions qui sont pour la France des traditions historiques aux-
quelles elle tient et qui sont oour mon pays, j'ose l'affirmer A Votre
Excellence des traditions de famille que rien ne saurait alterer.








105 -
DISCOURS de M. le President DOUMERGUE
Monsieur le Ministre,
Je suis heureux de recevopi les lettres par lesquelles Son Excel-
lence Monsieur Stenio Vincent vous accredite aupits de moi en
quality d'Envoy6 Extraordinaire et Ministre Pl1nipotentiaire
d'Haiti.
C'est avec un reel plaisir que je vous entends affirmer que le
but principal de votre mission sera de rendre, encore plus etroites,
les relations existant entire nos deux pays. Vuus pouvez itre con-
vaincu que vous ne rencontrerez aucune ditficult6 A obtenir ce r6-
sultat. Quand des liens historiques, une communaut6 de culture et
de langue, quanJ des sentiments de vive sympathie et de mutuelle
estime rattachent l'un a l'autre deux peuples, comme c'est le cas
pour les notres, la tAche d,- leurs repr6sentants en est grandement
facility. S3yez assurI que, p)ur seconder vos efforts dans l'accom-
plissement de votre mission, mon concouis et celui du Gouverne-
ment de la Republique vous seront largement acquis.
Je vous prie de transmettre a Son Excellence Monsieur Stenio
Vincent les vceux que je forme pour son bonheur personnel et pour
la prosp6rit6 de la Republique Haitienne.

RECEPTION OFFICIELLE
DE M. DATES BELLEGARDE
Envoy6 Extraordinaire et Ministre Plenipo-
tentiaire d'Haiti a Washington
Le Lundi 16 Fevrier dernier, M. DANTES BELLEGARDE,
Envoye Extraordinaire et Ministre Plenipotentiaire d'Haiti
A Washington, a 6t6 requ en audience solennelle A la Maison
Blanche par Son Excellence M. le Prdsident HERBERT HOO-
VER a qui il a remis ses lettres de creance et les lettres de
rappel de son pr6ddcesseur, M. ULRICK DUVIVIER.
Les discours suivants ont &6t pronone6s a cette occasion :

Discours de M. BELLEGARDE.
Monsieur le Pr6sident,
j'ai l'honneur de remettre entire vos mains les lettres par les-






106 -
quelles M. le Prisident de la Ripublique d'Haiti, ayant mis fin a la
mission de mon trAs distingue pred6cesseur, M Ulrick Duvivier, a
bien voulu m'accrediter aupres de Votre ExcellenLe comme Envo-
Y6 Extraordinaire et Ministre Pl6nipotentiaire
Les 6v6ments qui se sont products en Haiti l'ann6e dermere don-
nent A ma mission aupres du Gouvernement des Etats- Unis une im-
portance exceptionnelle. Les elections 16gislatives du 14 Octobre et
l'6lection presidentiele du 18 Novembre 1930 ont demontr6, de faQon
6vidente, que le Peuple Haitien a une claire conscience de ses
obligations naiionales et qu'il est digne de jouir pleinement du droit
a la liberty et a l'ind6pendance qu'il a conquis si h6roiquement il y
a 1'7 annees,- creant ainsi, apris votre glorieuse Republique, le
deuxieme Etat souverain de l'Amerique.
En 6voquant ces 6venements, je suis heureux de rappeler la
part personnelle que vous avez prise a leur preparation et pour la
quelle, M. le President, la Nation Haitienne et son Gouvernement
vous garden la plus fervente gratitude Ceux-ci attendent, avec
une ferme confiance dans l'amiti6 loyale du Gouvernement des
Etats-Unis, la realisation prochaine des promesses qui ont Wte fair
tes A la R publique d'Haiti pour sa liberation definitive par la re-
prise des attributes essentiels de son autonomie politique et admi-
nistrative.
Pendant que le nouveau Gouvernemient, 6manation de la vo
lont6 et des aspirations de la Nation Haitienne, pursuit, a l'int6-
rieur, une politique de paix et de prosp'rit6 fondue sur la libert-,
I'Mducation et le travail, son ambition est de collaborer, dans sa
modest sphere, 5 l'ceuvre du rapprochement des peoples et d'en-
tente international don't les Etats-Unis se sont faits, dans le mon*
de, les ardents protagonistes, II m'a, en particulier. donn6 pour
instructions de travailler de touted mes forces A la consolidation
et au d6veloppement de la solidarity pan-am6ricaine, don't Votre
Excellence, au course de son memorable voyage en Amsrique Latine,
a montr6 la vitale n6cessit6 pour le progress et la security de nos
trois Ameriques.
De cet esprit de solidarity mon Pays a donned, dans le pass ,
des t6moignages nombreux. Vous me permettrez, M. le President.
de rappeler que, 6tant encore colonie frangaise, Haiti envoya com-







- 107 -


battre pour la liberty americaine huit cents de ses fils qui arros6-
rent de leur sang gn6treux le champs de bataille de Savannah.
Egalement, elle accueillit a son foyer Bolivar exikl et lui donna
des secours, en armes, argent et hommes pour l'Nmancipation
des colonies espagnoles d'Amerique. Pour seul prix de ce con-
cours elle reclama l'abolition de l'esclavage partout oui triomphe.
raient les armes du Lib6rateur.

II ne s'agit plus maintenant de collaboration guerriere. C'est A une
tache pacifique que Haiti desire aujourd'hui apporter son humble
participation Elle veut, de tout son coeur, travailler en (troite com-
munion avec ceux qui s'efforcent d'6tablir entire les Nations Ame-
ricaine la confiance et la paix.

Sur la base solide de l'egalite, de I'amiti6 et du respect mu-
tuel, l'Union Pan--Am6ricaine grandira en force et en apitorite.
Et cette force et cette autorite lui permettront de contribuer effi-
cacement, avec les Unions qui se sont constitutes ou peuvent se
constituer dans les autres parties du monde, a la realisation du
haut ideal qui est le sien : paix et justice pour tous les peuples.

Ce que nous voulons, en effet, c'est la paix, la justice et la
prosperitA pour tous, assurees par la cooperation de tous : coope-
ration entire les citoyens d'une meme nation. cooperation entire les
les races.

C'est parce que nous vous savons fermement attaches A cet
ideal, M. le Pr6sident, vous et vos collaborateurs, que nons 6prou-
vons une satisfaction particulire a vous adresser les vceux since-
res du Gouvernement et du Peuple Haitiens pour le bonheur per-
sonnel de Votre Excellence et la prosperity de la grande Republi-
que des Etats-Unis.

Rdponse du President des flats-Unis :
Mr. Minister :
I take pleasure in receiving from your hands the letters whe-
reby you are accredited as Envoy Extraordinary and Minister Ple-
nipotentiary of Haiti before the Government of the United States,
together with the letters of recall of your distinguished predeces-
sor.







- 108 -


You have described the legislative elections and the ensuing
presidential election in Haiti as having demonstrated that the hai-
tian people are aware of their national obligations; and in con-
nection with these important events you have been so good as to
express the gratitude of the Haitian Government and people for
the part in them taken by me.
It has been most gratifying to me, Mr. Minister, to learn of
the successful initiation of the program recommended by the Com-
mission which I appointed to investigate affairs in the Republic
of Haiti, and of the recognition of their international obligations
by the Haitian People. I shall be glad to have you say to your
Government that the Government of United States will continue
to extend to it in the fullest measure its sympathic and active
cooperation in the progressive consummation of the plan recom-
mended by that Commission.
The important services to the cause of liberty rendered in the
past by the Haitian people, to which you have alluded are ever
remember with gratitude, and the Government of United States
will welco-ne wholeheartedly the collaboration of Haiti which you
proffer in strengthening and sunporting the common ideals which
so effectively and happily unite the nations cf this hemisphere.
In extending a cordial welcome to you to Washington, I desi-
re also to convey to His Excellency, President Vincent, my good
wishes for his personal we fare and for the prosperity and happi-
ness of th- people of Haiti.
TFADUCTION :
Monsieur le-Minister,
Je suis heureux de recevoir de vos mains les lettres par les-
quelles vous -tes accredit6 come Envoy6 Extraordinaire et Mi-
nistre Plni,-otentiaire d'H titi aupres du Gouvernement des Etats-
Unis, en mine 'temps que les lettres de rappel de votre distingue
predecesseur. Vous avcz dicr t Irs elections legislatives et l'elec-
tion pr6sidenTielle qui les a suivies en Haiti come u: e preu-
ve de ce que le people haitien est conscient de ses obligations
nationals et a proo s de cEs impwrtants 6venements vous avez
bien voulu exprimer la gratitude du Gouvernement et du people
haitiens pour la part que j'y ai prise.
II m'a ete tries agreab'e de savoir que le programme recom-






- 119--


rnande par la Commission que j'ai nonmm(e pour enqueler sur Ics
questions haitiennes ct sur la reconnaissance de ses obligations in
ternationales par le people haitien, est entree avec succes dans la
voice de l'execution. Je serai heureux que vous disiez votre Gou-
vernement que le Gouvernernent des Etats-Unis continutia dans
la plus large measure sa cooperation sympatique et attentive pour
la reahsation progressive du plan recommand6 par cette Commis-
sion.
Le souvenir des important services rendus dans le passed la
cause de la liberty par le Peuple Haitien et auxquels vous avec
fait allusion, est garden avec gratitude et le Gouvernement des Etats-
U;is accueillera avec corjialite la collaboration d'Haiti que vous
offrez pour renforcer et maintenir les ideaux communs qui, si effec-
tivement et si heureusement, unissent les nations de cet himis-
phere.
En vXus souhaitant une cordiale bienvenue A Washington, je
desire aussi presenter A Son Excellence le President VINCENT mes
meilleurs vceux pour son bonheur personnel et pour la prosperi-
te et le bonheur du Peuple d'Haiti.


RECEPTION OFFICIELLE
DL M. LE DOCTEUR LOUIS BARON
Ministre RIsident d'Haiti a Londres
Le Lindi wi Fevrier. Monsieur le Docteur LouIs BARON
Minis're Resident d'Haiti A Londres, a et recu avec le ce
remonial d'usage A Buckingham Palace par Sa Majest6 le
Roi d'Angleterre a qui il a remis ses lettres de creance et
ies lettres de rappel de son predkcesseur Monsieur le Doc
teur Horace Perigoid.


RECEPTION OFFICIELLE DE M.
ERN'EST RIGAUD
Envoye Extraordinaire et Ministre Plbnipotentiaire
d'Haiti t la Havatne
Le Mardi 17 Mars dernier, A 10 h. 2 a. m Monsieur
ERNEST RIGAUD, Envoye Extraordinaire et Ministre Pl'ei-






- 110 -


potentiaire d'Haiti A Cuba, a t6 rtqu avec le cer6tronial
d'usage par Son E>cellence le Ge rial GERARDO MACHADO.
President de la Republique, A qui il a remis ses lettres de
creance et les lettres de rappel de son predecesseur Mr
Emile Marcelin.


Changes de Telegrammes
White house, Washington, January 1st. 1931L
HIS EXCELLENCY STENIO VINCENT
President of Haiti
Port au-Prince.
On this Anniversary of Independance of Haiti I send
to Your Excellency and to the Haitian People sincere f6li-
tations in which I am joined my fellow countrymen.
Herbert HOOVER.
TRADUCTION :
Maison Blanche, Washington, le ler. Janvier 1.931.
SON EXCELLENCE STENIO VINCENT
President d'Haztl
Port au-Prince.
A l'occasion de l'anniver-aire de l'Independance d'Haiti
j'envoie A Votre Excellence et au Peuple Haitien mes sin-
ceres felicitations et celles de mes conc:toyens.
Heibert HOOVER


Port au-Prince, le 5 Janvier 1931.
SON EXCELLENCE HERBERT HOOVER
President des EtalsUnis d'A mtique
Washington.
Je remercie vivement Votre Excellence des felicitatiors






-- 111 -


qu'Elle a bien voulu m'adre-ser A l'occasion de I'anniversai-
re de l'Independance Nationale, et je suib heureux de Lui
exprimer lines voeux cordiaux pour la prosperity croissante
de la Grande Nation Amdricaine, ainsi que ceux du Peuple
Haitien qui apprecie avec une entire confiance l'oeu-
vre que nos Gouvernements poursuivent pour la liberation
d'Haiti.
Stenio VINCENT.
President d'Haiti


Habana, 1 Enero de 1931.
EXCELENTISIMO SENOR PRESIDENT DE LA REPUBLICAN
DE HAITI
Port-au-Prince.
Al c immemorarse en esta fecha la Independencia de esta
Republica me complazeo en enviaros las mas curdiales felici-
taciones del Gobierno y Pueblo Cubanos con los mejores vo-
tos que formulo por la constant prosperidad de la Nation
y p )r la ventura personal de Vuestra Excelencia.
Gerardo MACHADO

Presidente de la Republica de Cuba.

TRADUCTION :
La Havana, le ler Janvier 1931
Son Excellence Monsieur le Prisident de la Ripublzqne d'Haiti.
A l'oc,-rsion de la Fete de l'Ind6pendance de cette Repu-
blique, j'ai le plaisir de vous envoyer les plus cordiales feli-
citations du Gouvernement et du Peuple Cubains ainsi que
l? vceux les rneilleurs que je forme pour la constant pros-
perit6 de la Nation Haitienne et le bonheur personnel de
Votre Excellence.
Gerardo MACHADO
Frdsident de la Ropublique de Cuba





- 112 -


Port au Prince, le 5 Janvier 1931

SON EXCELLENCE GERARDO MACHADO
President de la Republique de Cuba
La Havane.
En remerciant Votre Excellence de son cordial message de
felicitations, je vous prie d'agreer mes voeux fervents pour
la prosp6rit6 de la Nation Cubaine et votre bonheur person-
nel.
St6nio VINCENT
President d'Hatti


Santo-Domingo, 1 Enero de 193:.
Su EXCELENCIA STENIO VINCENT
Presidente de la Republica de Haiti
Port-au- Prince.
Con motivo del nuevo ano y en occasion de cumplirse
ahora un nuevo Aniversario de la Independencia de Hayti
me complazco en expresarle mis rmas cordiales votos pur la
ventura personal de Vuestral Excelencia por el exito de su
Gobierno y por la creciente prosperidad de ]a Nation Hai
tiana.
RAFAEL L TRUJILLO.
President de la Republica Dominicana
TRADUCTION :
Santo-Domingo, ler Janvier 1931.
SON EXCELLENCE STENIO VINCENT
President de la Republique
Port-au-Prince.
A l'occasion du nouvel an et au moment ofi se c6!&bre
un nouvel anniversaire de l'Independance d'Haiti, il nm'est
agr6able de vous exprimer mes voeux les plus cordiaux pour
le bonheur personnel de Votre Excellence, pour le success







- 113 -


do son Gouvernement et pour la prosp6ritM croissante de
la Nailion Haitienne.
RAFAEL L. TRUJILLO,
Priszdent de la Republique Dominicaine


Port au- Prince, le 5 Janvier 1931

SON EXCELLENCE RAFAEL TRUJILLO,
President de la Republique Dominicaine
Santo-Domingo.

En remerciant Votre Excellence des voeux qu'Elle a
bien voulu formuler tant pour moi que pour mon Gouverne-
ment et le Peuple Haiti-ns, A I'occasion du nouvel an et de
la Fete Nationale de 'lnd6pendance, je suis heureux de vous
exprimer mes s.ouhits fervents pour la prospfrit6 de la
Nation Dominicaire et votre bonheur personnel.
STENIO VINCENT,
President d'Haiti
Montevideo, 1 de Enero 1930.
EXCELENTISIMO SENOR. President Republica Haiti
Port-au-Prince.
\'onbre Pueblo Gobierno Uruguyaros comp)lazcorre
transmitir vuIencii-ncia cordiales sa!udos occasion aniversario
In lepten(dencia esa Nacion amiga hermana.
JUAN CAMPISTEGUY.
President Republica Oriental Uruguay
TRADUCTION :
Montevideo, le ler Janvier 1931
Son Exccllence le President de la Republdque d'HaIti
Port-au- l'iince
Au nom du penplkc et du Gouvernement Utuguayens
j'ai le plaisir d > trails ettre a Votre Ecellence les sa'uts






- 114 -


cordiaux A l'oecamion de I'anniversaire de l'Ind6pendance
de cette Nation anie et soeur.
JUAN CAMPISTEGUY
President de la Rdpublique Onentale d' Uruguay.


SON EXCELLENCE JUAN CAMPISrEGUY
President d2 la Ripubliqie Orientale de l'Uruguay. Montevideo,
En remerciant Votre Excellence, au nom du Peuple et
du Gouvernement Haitiens, des souhaits exprimes a I'occa
sion de notre Fete Nationale, il m'est agreable de vous
transmettre mes voeux cordiaux pour la prospdritd de
I'Uruguay et votre bonheur personnel.
STtNIO VINCENT
Prdszdent d'Hatlt.

Santo-Domingo, 2 de Enero 1931.
Su EX3ELENCIA PAUL9US SANNON
Secretario Estado Relaciones Exteriores
Port-au-Prince
Con motivo del glorioso aniversario de la Independencia
de Haiti present a Vuestra Exc-lencia mis felicitaciones
y mis votos por la prosperidad del pueblo hermano.
RAFAEL ESTRELLA URENA
Secretario Estado de Relaciones Exterioes
TRADUCTION :
SON EXCELLENCE PAULTUS SANNON
Secrdiaire d'Etat des Relations Extirieures
Port-au-Prince.
A l'occasion du glorieux anniversaire de l'Ind6pendince
d'Haiti, je prdsente A Votre Excellence mes felicitations et
mes voeux pour la prosp6rit6 du people frere.
RAFAEL ESTRELLA URENA
Secrdiatre d'Etat des Relations Exterieures






- 115 -


Port-au-Prince, le 5 Janvier 1931.
SoN EXCELLENCE RAFAEL URENA
Secretaire d'Etat des Relations Extidreures
Santo Domingo.
J rdmercie vivant Votre Excellence deS f6licitation
et d; ve iK q'i'Elle a bien voulu m'exprimer A l'occasion
de notre Fete Nationale.
PAULtUS SANNON
Secrdtaire d'Etat des Relations Extirieures
Montevideo, 1 de Enero 1931.
EXCMO SR MINISTRY RELACIONES EXTERIORES
Port-au-Prince.
Trasmito Vaencencia saludo cordial en dia nacional
RapI'jlici H titi fornailando votos por sur constant pros-
peridad.
RUIEso T D)JMNGUEZ
Ministro Relaciones Exteriores.
Uruguay
TRADUCTION :
Son Excellence Monsieur le Ministre des Relations Extiricures
Port-au-Prince.
Je transmets A Votre Excellence un salut cordial A l'oc-
casion de la Fete Nationale de la Republique d'Haiti tout
en formulant des vceux pour sa prospdritd constant.
RUIEINO T. DOMINGUEZ
Ministre R. E.
Uruguay.
Port-au-Prince, le 5 Janvier 1931.
SON EXCELLENCE RUIINO T. DOMINGUEZ
Secretaire d'Ftat des Relations Extdrieures
Montevideo.
Je remercie vivement Votre Excellenc des vceux qu'Elle
a bien voulu m'exprimer a l'occasion de notre Fete Na-
tionale.
SANNON
Ministre des Relations Extiiu ures.












Consuls de la Re publique d'llaiti i l'Etranger


ALLEMAGNE
Berlin W. 10

BRrnme

Cologne
Hambourg
Hambourg

Hanovre
Kiel
Leipzig

Munich
Dresde
Mayence (Etat libre de
Hesse et Hesse Nassau)
Etat de Wurtemberg,
avec residence A Sutt-
gard
Stettin, avec juridic-
tion sur la Pom6ranie
Breslau
Dusseldorf
Nuremberg, avec juri-
diction sur Oberhmittel
et Uterfranken
ANGLETERRE
Birmingham


Samuel L. Wulfson

Carl. W. Potthast

Cornel Stussgen
Mentor Laurent,
Max Bouchereau

Alfred Winter
Max Dorn
Carl Brugmann

Ermann Ebstein
Paul Hofmann

Oscar Helmcke


R. Erwin Klinger

Reinbold Schmoldt
Arthur Hielscher
Gohan Peck


Beedolf Graf


Consul General
Lichtenstein AliCe 1.
Consul, Hoheflorph-
erstrasse 16
Consul
Consul
Vice-Consul (Cathari
nenbruke, I ),


Copsul.
Consul.
Consul

Consul
Consul

Consul


Consul

Consul
Consul
Consul


Consul


R. Edward Tupper Consul,


(Kromprin.
I a. )


(17 Newhall
Hill )






- 117 -


Cardif
Edimbourg
Glascow
Londres

Liverpool

New-Port
Manchester
CANADA
Quebec


Toronto

Montreal

Halifax
IRLANDE


Cork et Queenstown G. C. Rohan
Belfast George Gray
ILES BAHAMAS


Alfred John Bo
Williams Macka
Robert J. Dunl


Thomas Pulgold

Alfred S. Williar
Ch. Brumm


Leon Rouillard

Jh. F. Xavier A.
John A. Gunn

Gerard Hebert

G. W. Dickie


vey
ny
op




mns


Consul 98 rue St.
Joseph
Barthe Vice-Consul.
Consul The York
Club.
Consul, 455 Outr
t Avenue
Consul.


Consul.
Consul.


Inague
MALTE
Malte
ILES TURQUES
Grand Turk
JAMAIQUE
Kingston
Port-Antonio
TRINIDAD
Port of Spain
SAINTE LUCIE
Gastries
BARBADE
Bridgetowii


A. L. Symonnet

R6my Vedala
& CAIQUES
Walt. c. Jones Jr

C. L. Martin
Alfred Joseph

Gabriel Descamps

Daniel Larrieux


Consul

Consul


Consul

Consul General
Vice-Consul

Consul

Consul


W, W. Watkins Consul


Consul.
Consul.
Consul.
Consul, 76 Victoria
Street S. W. 1.
Consul, 86 to 88 The
albany old Hall Street
Consul.
Consul.






- 118--


ARGENTINE (Rep.)
Buenos Aires

AUTRICHE
Vienne

BELGIQUE
Anvers

Liege
Malines
Arlon

Bruxelles

1.
Bruges

Charleroi
Gand
Louvain
Verviers

BOLIVIE
La Paz
BRE1SIL


Maurice Lebourg


Julius Salt


Alfred Vieux
Michel Ghioni
Louis van Guyk
Auguste Van Nylen
Nicolas Wagner

Abel Theard

Alex. Felsenhart.
L. van de Pitte

Henri Misonne
Andre de Buck
Joseph Broos
Paul Bonvoisin


Consul general
881, Tucuman Dep. 19

Consul, Hainbur-
gerstrass, 45

Consul Gendral
Vice-Consul
Consul
Consul
Vice-Consul
74 rue du Luxembourg.
Consul G6n6ral
229 Boulevard G6n6ral
Jacques Ixelles,
-Vice- Consul
Vice-Consul,
53, rue Fort-Lapin
Vice-Consul
Consul,53 rue de laVall6e
Consul Honoraire
Vice Consul,
23, rue Peltzer.


Jos6 Maria Gutierez Consul


Rio-de-Janeiro Luis Morales Junior Consul Gal, Caixa 1316
Bahia (Etat de Bahia) Dr Edg. R. Sanchez Consul
Pernanbuco (Etat de
Pernanbuco) S. Guimaraez Gravo Consul
Pto. Alegre (Etat de
Rio Grande do Sulo )Teltscher H. Bastien Consul
Florianopoli (Etat de
Santa Catarina ) Joa Pedro de Oliveiro


Manaos ( Etat de
Amazone
CUBA
Santigo de Cuba
Antilla
Ciego de Avila
Havane
CHILI
Santiago de Chili


Carvalho
Alcides Bahia

Ed. Janseme
Louis fils
Edmond Craig
Pastor Castaneda


Consul
Consul
Consul General
Consul
Agent Consulaire
Consul Honoraire


Dr. Victor Gianelli Consul











Tcl6maque Zephirin Vice-Consul


Copenhague Erik A. Bendix

REPUBLIQUE DOMINICAINE


Santiago de los Ca-
balleros
Compndador
Dajabon
Monte.Christi
Puerto-Plata
La Romana
Santo Domingo
Sanchez y Samana
ESPAGNE
Barcelone

Cadix
Malaga

Valence


Pedro M. Hungria
Elie Ravix
Josu6 Jn.-Joseph
Petit
R. C. Goede
Chas E. Stephen
Maurice Laudun
Ernesto de Moya

Luis Maria Solpr
Jean Carminati
Carlos D. Morilla
Antonio B.Madueno
Juan B. Madueno
Jos6 Cabanas Walls


Canaries: Las Palmas Juan M.Talavera
Juan M. Almeida
Ste Croix Diego R. Garcia
ETATS-UNIS D'AMERIQUE
Boston Preston Clark
Francis Clark
'Chester William Ward Jr.
Galveston J. A. Torregrossa
Houston ( Texas ) T. L. Evans
Mobile Richard Murray
New-Orleans Franck Laraque
N. U. Carri6
New-York Lucien Lafontant


Miami

Tampa


Emm. Gation
Alden Freeman
Arthur E. Curtis
Wmi. F. Ives


Consul Gandr al
Amaliegade, 3


Consul
Consul
Vice-Consul
Charge du Consulat
Vice Consul
'Vice Consul
Consul G(n6ral
Vice-Consul

Consul General
Vice-Consul
Consul
Consul
Vice Consul
Consul
Consul
Vice Consul
Vice-Consul

Consul
Vice-Consul
Consul
Consul
Consul
Consul
Consul General
Vice-Consul
Consul G6neral
)16, Broad Str.
Vice-Consul
Consul General

Consul


-- 119 -


COLOMBIE
Bogota
Cartagena
DANEMARK







- 1' -


Philadelphie
New Port News
San Francisco


Jules Louis Elson
T. P. Host
B. C. Bremer


Neward Victor de la Fuente
Port Arthur ( Texas )Arthur E. Kahn


Ponce
San Juan Porto Rico
ILES VIERGES
Saint-Thomas

HONOLULU.
( Hawaii )
EQUATEUR
Guayaquil
FRANCE
Amiens

Bordeaux


Boulogne sur mer
Cannes Coint
Cherbourg
Le Havre
Lille


Lyon
Marseille
Nice
Nantes
Nimes
Paris


Blas C. Sylva
Charles VWre

Cyril Daniel
Philip Gomez

Robert Shingle


Consul
Consul
Consul
516, Battery St.
Agent Consulaire
Vice-Consul 698,
Procter Str.
Vice- Consul
Consul

Consul
Vice-Consul
Vice-Consul
Consul


Alberto Icaza Carbo Agent Consulaire


Albert Rolland

Luc Rousseau
Marcel Carmouze

Em. Ricard
e Podolfo de Michelis
Charles Postel
Louis Durand
A. Hanus de Favreuil

Henri Vimont

Pierre Bourdillon


Ed. Lessard
Leon Miramont
L6on Defly


Consul 26Avenue de
I'Observatoire
Consul
Vice-Consul, Caderon
pres Bordeaux
Consul
Consul
Consul
35, Rue Jules Seigfrid
Consul
39, Rue Jeanne d'Arc
Vice-Lonsul


Consul


Consul
Consul G6neral
Consul General
188, Boulevard
Malesherbes






- 121 -


Reims
ALGERIE
Alger
Philippeville
Constantine
TUNISIE
Tunis

MARTINIQUE
Fort-de-France
GUADELOUPE
Pointe-a-Pitre
GRECE
Athenes
GUATEMALA
Guatemala
HONGRIE
Budapest
ITALIE
Alexandrie
Carrara
Catania

Genes


Livourne
Milan
Trieste
Naples
Palerme
Rome



Venise
Turin
JAPON
Kobe


G. A. Quenardel Consu


Marcel VWsine Larue
K. Mercier
Raymond Mercier

Leonce Laraque
Henri Smadja

Louis Landa

Frangois Rallion




Felipe Yurrita

Emile Kromberger

Constantino Sartorio
Umberto Ascoli
Salvatore Francesca'
Costanzo
Frederic Destouches
Ugo Bonino

Mario S. Tagiuri
Pietro Nicolosi
Domenico Rizzo
Ilario Cianciulli
A. Cacioppo
Aug. Saccomanni


Mario Saccomanni
Massimo Rietti (
Giusepe Lamberti (


Consu
Consu
Consul

Consul General
Consul

Consul

Consul




Consul

Consul

Consul
Agent-Consulaire


Consul
Consul
Consul


G6neral
Place
Nunziata 20


Consul
Consul
Consul,
Consul
Consul
Consul-G6n6ral 16 via
Mariana Dionigi
Palazzo Simoneti
Vice-Consul
Consul
,onsul, Corso Stupinigi 6


Consul. P. 0. Box 63


Friedrick Cords








MEXIQUE
Mexico
Mazatlan
MONACO
NORVEGE
Oslo
PANAMA
Colon
Panama
PAYS-BAS
Amsterdam


Rotterdam

CURACAO
Willemstadt
PEROU
Lima
POLOGNE
Dantzig
PORTUGAL
Lisbonne
Oporto


C. A. Delmar
Carlos Carcaga
Alexandre Medein

Carl Stephanson

Hilario V. Seixas
Max Stempel

Constantin Fouchard

Simon Jh. Schermer
G6rard Voorhoeve


Ernesto Martijn


Consul
Consul
Consul

Consul

Consul Gene6ral
Consul

Consul-Gen6ral 234
Kaizergracht
Consul
Consul -Genral
Glashaven 7.


Consul


X. Kiefer Marchand Consul

Louis Luchtentein Consul


Alberto Spratley
Antonio d'Oliveira


Consul Gnt'ral
Consul


Funchal (MaI Ii re) J. D. Freitao Martini Consul
San Miguel (Acores) :
Ponta Delgada Jose de Velho Cabral


SUEDE
Stockolm

SUISSE
Geneve
Zurich
EL SALVADOR
San Salvalor
TCHECOSVAQUIE
Prague
VENEZUEL
Caracas


Careiro


Consul


Carl Emil Schlyter
Carl Erik Schlyter

Francois Addor
Carlos Freiz

La.I I:n')2rtLm

Ernest Berka

Bernadino Rozi!lo


Consul General
Vice-Consul

Consul ( 2 rue de laI
Servette )

C-usul G Sneral

Consul
V. Barizska 3-7
Consul G6nfral