Recueil des traités de la république d'Haïti ... publication de la Secrétairerie d'état des relations extérieures, (CLL ...

MISSING IMAGE

Material Information

Title:
Recueil des traités de la république d'Haïti ... publication de la Secrétairerie d'état des relations extérieures, (CLL had 2 vols., covering 1804-1921, publ. 1945) (UMI had v.3, cov. 1922-30, pub. 1959)
Physical Description:
Mixed Material
Publisher:
Port-au-Prince Imprimerie de l'état, 1945-

Notes

General Note:
2b-L/E- 1921-59
General Note:
http://www.llmcdigital.org/default.aspx?redir=31562
General Note:
Haiti

Record Information

Source Institution:
Columbia Law Library
Holding Location:
Columbia Law Library
Rights Management:
All applicable rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier:
LLMC31562
oclc - 655409229
System ID:
AA00000762:00003


This item is only available as the following downloads:


Full Text

















This volume was donated to LLMC
to enrich its on-line offerings and
for purposes of long-term preservation by

University of Michigan Law Library




A, / ~
/1 'Z~ ~x. ~


2 Az-~-&% LC~'.
)


RECUEIL


DES


TRAITES


DE LA REPUBLIQUE D'HAITI

TOME TROISIEME
1922-1930

PUBLICATION
DE LA SECRETAIRERIE D'ETAT
DIS AFFAIRES ETRANGERES


IMPRIMERIE DE L'ETAT
PORT-AU-PRINCE, HAITI




I



























(








I
*I
t
I
t




BOOK _


INDEX CIHRONOLOGIQUE
DU TOME TROISIEME

DU RECUEIL DES TRAITES D'HAITI*
(Suite de l'Index du Tome Second)


I


Nos.
148




149

*150


1922 Nov. 2 Protocole relatif a l'amendement apport6 a 1'ar-
ticle 393 du Trait6 de Versailles et adopt a la
Conference sur 1'Organisation Internationale du
T ravail....................................................................................
1923 Avril 27 Resolution sur 1'4rection du Phare de Colomb
adopt6e a la 56me Conf6rence Panam6ricaine........
1923 Avril 28 *Convention interamericaine de Santiago de
Chili sur les marques de fabrique (voir texte dans
le M oniteur du 10 Aofit 1925)..................................
1923 Mai 3 Convention interam6ricaine de Santiago de
Chili sur I'Uniformit6 de nomenclature pour la
classification des marchandises. (Moniteur du 13
A ofit 19 25)................................................ ....................
1923 Mai 3 Convention interam6ricaine du Chili sur la pu-
blication des lois, d6crets et reglements douaniers.
(M oniteur du 113 Aofit 1925)..................................
1923 Mai 3 *Trait6 interam6ricain de Santiago de Chili
denomm6 Pacte Gondra, sign en vue de r6soudre
pacifiquement les conflicts. (Moniteur du 17 Aouit
19 25 ) .................................................................................
1923 Juillet 17 Accord sign avec les Etats-Unis d'Amerfque
pour la nomination d'un Ingenieur-Agronome et
d'un Ing6nieur-Agronome Adjoint..........................
1923 Aouit 11 Accord sign avec la France pour le reglement
des r6clamations franchises en Haiti......................
1924 Aouit 28 Convention Postale Universelle sign6e h Stoc-
kholm ............................................................ ............
1924 Oct. 15 Convention sign6e avec l'Allemagne pour le
reglement des r6clamations allemandes et hai-
tiennes d6coulant de l'art. 2196 du Trait6 de Ver-
sailles ................................................ ...................
1924 Nov. 15 *Code Sanitaire Panam6ricain sign a la Ha-
vane. (Moniteur. du 13 Septembre 1926)................
1925 F6v. 19 Convention sign6e a la 2eme Conf6rence de
l'Opium tenue a Geneve. (Moniteur du 24 No-
vembre 1938)..................................... ......... ..
1925 F6v. 28 Accord sign avec les Etats-Unis d'Ambrique
sur la fixation des appointments des Officiers
de la Gendarmerie d'Haiti...............................
1925 Avril 7 *Accord sign avec 1a France et fixant le tarif
de l'affranchissement des imprimbs exp6di6s par
postal (Moniteur du 20 Juillet 1925)....................... 2


*L'asterique indique que instrument diplomatique est en vigueur.



L L ;Z e ,
LL_. 2- 1.3


*153




154


155

156

157




*158

*159


160


*161

-,!


'ages




1

3


4




16


19




23


30

31

39




149

150


184


216


20







INDEX CIIHRONOLOGIQUE


Nos.
, 162



*163



*164


1925 Juin 12


1925 Oct.


1926 Juin 21



1926 Juillet 8

1926 Juil. 29


1926 Sept.


1926 Sept. 25

1926 Oct. 26



1926 Nov. 9

1927 Janv. 3

1927 Janv. 22

1927 Janv. 22




1927 Avril 22


175 1927 Mai 21


176 1927 Juil. 28

177 1927 Oct. 19

178 1927 Nov. 25

179 1927 Nov. 25

*180 1928 F6v. 13


Pages
Accord sign6 avec la France et modifiant celui
du 11 Aofit 1923 sur le r6glement des r6clama-
tions frangaises........................................................ 222
*Convention t6l6graphique international de St-
Petersbourg du 10 Juillet 1875 revise a Paris.
(M oniteur du 28 Juillet 1927)................................. 228
*Convention Sanitaire international et Proto-
cole de Paris modifiant la Convention de 1912.
(Moniteur du 16 Juillet 1945)........................... 233
Modus vivendi commercial sign avec les Etats-
U nis d'A m erique.......................................................... 303
Convention Commerciale sign6e avec la France,
A ccord A nnexe............................................................ 307
Convention Commerciale sign6e avec les Pays-
Bas. (Moniteur du 25 Novembre 1926) ............ 312
*Convention international sur I'Esclavage si-
gn6e a Gen6ve. (Moniteur du 19 Mai 1927)........ 315
Accord sign avec la France et modifiant le
Protocole du 10 Septembre 19,13 sur le r&glement
des r6clamations francaises............................ 322
Convention Postale Panam6ricaine sign6e A
M exico ...................................... .......................... 323
*Convention commercial sign6e avec l'Italie.
(Moniteur du 5 Septembre 1927) ........................ 340
Accord sign avec la France et modifiant la
convention commercial du 29 Juillet 1926........... 342
Accord annexe signed avec la France et proro-
geant le d6lai fix6 pour I'6change des ratifica-
tions de la Convention commercial du 29 Juillet
19 26 ...................................................................... 3 44
Accord annexe sign avec la France aux m6mes
fins que le pr6c6dent.............................................. 345
Accord sign avec la R6publique Dominicaine
sur la circulation des automobiles par la fronti6re.
(Moniteur du 30 Juin 1927)........................... 346
Exchange de notes avec l'Allemagne sur le trai-
tement de la nation la plus favorite ..................... 348
Protocole sign a Lima, additionnel au Code
Sanitaire Pan-am6ricain ............ ...................... 350
Convention radiot416graphique sign6e A Washing-
ton ........................ ......... .................. 352
R6glement G6enral annexe 6 la Convention
Radiot6l6graphique et R6glement Additionnel 364
*Convention signed avec la Grande Bretagne
sur 1'6change des colis postaux. (Moniteur du 30
Juillet 1928)......................... ...... .................. 455


165

166

*167

*168

169



170

*171

172

173




174







INDEX CHRONOLOGIQUE


Nos.
*181


182


*183


1928



1928


1928


I
F6v. 20 *Convention interam6ricaine sign6e a la Ha-
vane sur l'Union Panam6ricaine. (Moniteur du
9 Janvier 1933)............................. .................
F6v. 20 Convention interam6ricaine de la Havane mo-
difiant celle de Buenos-Aires sur la propriet6
litteraire et artistique......... ........................
F6v. 20 *Convention interam6r'caine de la Havane sur
la neutrality maritime. (Moniteur du 21 Novem-
bre 1932) ................................................. ....... ...
F6v. 20 *Convention interam6ricaine de la Havane sur
les fonctionnaires diplomatiques. (Moniteur du
20 Janvier 1942)........................... ................
F6v. 20 *Convention interam6ricaine de la Havane sur
l'avion commercial (Moniteur du 10 Novem-
b re 19 3 2).......................................... .....................
F6v. 20 *Convention interam6ricaine de la Havane sur
la condition des strangers. (Moniteur du 2 F6vrier
19 3 3 ) ................................... ................................
F6v. 20 Convention interam6ricaine de la Havane sur
les Agents consulaires....... ..........................
F6v. 20 Convention interam6ricaine de la Havane sur
la D roit d'Asile (ratifi6e)..................................
F6v. 20 *Convention interam6ricaine de la Havane sur
les traits. (Moniteur du 19 D6cembre 1932)........
F6v. 20 *Convention interamericaine de la Havane sur
les Devoirs et les Droits des Etats en cas de
lutte civil. (Moniteur du 26 'Dcembre 1932)...
F6v. 20 *Convention interamericaine de la Havane
adoptant le Code de Droit International Priv6.
(Moniteur du 21 Novembre 1929 et suivants)......
Avril 5 *Trait6 sign avec le Danemark pour le R6gle-
ment pacifique des conflicts haitiano-danois. (Mo-
niteur du 6 A oft 1928)............................. ...........
Ao6t 27 *Pacte de renonciation a la guerre, d6nomm6e
Pacte Briand Kellog et sign a Paris. (Moni-
teur du 8 Aofit 1929)........................................
Nov. 22 *Convention international de Paris relative
aux expositions internationales. (Moniteur du 18
F 6vrier 1949).............. .............................................
Janv. 5 Protocole d'arbitrage progressif interamericain
sign a Washington. (Moniteur du 12 D6cembre
193 2) .................................. ..... ............................
Janv. 5 *Trait6 G6n6ral d'arbitrage interam6ricain si-
gne a Washington. (Moniteur du 12 D6cembre
19 3 2) ......................................................................
Janv. 5 *Convention g6n6rale de conciliation interame-
ricaine sign6e a Washington (Moniteur du ler
Decembre 1932)...............................


'ages



471



477



480



4S9



496


506

510

517

521



528


531



607


610


614


635


637


*184 1928


*185



*186


187

188

*189


1928



1928


1928

1928

1928


*190 1928


*191






*192


*193


194


*195


1928


1928


1928


1928


1929


1929


*196 1929







INDEX CIIRONOLOGIQUE


Nos.
197

*198



"199




*200



*201



202



203





204

205


1929 Janv.

1929 F6v.



1929 F6v.




1929 F6v.



1929 Avril



1929 Mai



1929 Sept.





1930 Mars

1930 Avril


I
21 Trait6 sign avec la R6publique Dominicaine
sur la d6limitation des Frontieres....................
20 *Trait6 d'Amiti6, de Paix perp6tuelle et d'Ar-
bitrage sign avec la R6publique Dominicaine.
(M oniteur du 27 M ai 1929)...............................
20 *Convention g6nerale interam6ricaine sign6e t
Washington pour la protection des marques de
fabrique et de commerce. (Moniteur du 27 Juillet
au 13 A ouit 1931).. .................... ........................
20 *Protocole interam6ricain de Washington sur
I'Enregistrement des Marques de fabrique. (Moni-
teur des 6 et 13 Aofit 1931)..................................
16 *Convention Internationale sign6e a Rome pour
la protection des v6g6taux. (Moniteur du 15 Juin
193 6) ....................................... ............... .. .. .
31 Convention Postale unixerselle sign6e a Londres,
Protocole final et Reglement d'Ex6cutionr. (Mo-
niteur du 13 Juin 1933 No. Sp6cial)....................
14 Protocole de Geneve amendant le Statut de
la Cour Permanente de Justice Internationale
et comportant adhesion des Etats-Unis d'Am6ri-
que au Statut de la Cour. (Moniteur du 28 Aofit
1930) .................... ... .............................
10 Trait6 d'amiti6 et de commerce avec l'Alle-
magne. (Moniteur du 25 Aofit 1930).....................
12 Convention Commerciale sign6e avec la France.
(M oniteur du 7 Aoit 1930).......... ..... ...............


'ages

660



660




664



679



690



703





816

825

833













CXLVIII


.PROTOCOLE DU 2 NOVFMBRE 1922
Relatif a J'Amendement apport6 a FArticle 393 du Traite de Versailles
par la Conference Internationale du Travail et Sanctionnr
par la Loi publide au Moniteur du 23 Juillet 1925

(Texte extrait du Moniteur du 20 Aout 1925)

La Conference g6n6rale de l'Organisation international du travail
de la Soci6t6 des Nations, convoqube A Genbve par le Conseil d'Ad-
ministration du bureau international du travail et s'y 6tant reunie
le 18 Octobre 1922, en sa quatrieme session, a adopt dans sa stance
du 2 Novembre 1922, une resolution portant amendment A r'article
393 du Trait6 de Versailles et aux articles correspondents des autres
Traits de Paix. Cette resolution ins6r6e dans un acte sign par le
President de la Conf6rence et le Directeur du Bureau International
du Travail et d6pos6 au Secr6tariat de la Soci6t6 des Nations, le 26
D6cembre 1922, est r6dig6e comme suit: ; .

, des autres Trait6s de Paix seront r6dig6s de la maniere suivante:

d'un conseil d'Administration compos6 de 32 personnel:

Seize repr6sentant les Gouvernements,
Huit repr6sentant les patrons et
Huit repr6sentant les ouvriers.

.,Sur les Seize personnel repr6sentant les Gouvernements Huit
seront nomm6es par les membres don't l'importance industrielle est
la plus considerable, et Huit seront nomm6es par les membres d6si-
gn6s a cet effet par les d616gu6s gouvernementaux a la Conf6rence,
exclusion faite des d616gu6s des huit membres sus-mentionn6s. Sur
les Seize membres repr6sent6s, Six devront 6tre des Etats Extrp-
europ6ens.

-Les contestations 6ventuelles sur la question de savoir quels sont
les membres ayant 1'importance industrielle la plus considerable
seront tranch6es par le conseil de la Soci6t6 des Nations.







2 .LiVIIL,( ,a7aTftndl V7 va( ,LuiVmi svI 71n1aou

-Les personnel repr6sentant les patrons et les personnel repr6sen-
tant les ouvriers seront 6lues respectivement par les d6l6gu6s patro-
naux et les d6l6gu6s ouvriers a la conference.

,Deux repr6sentants des patrons et deux repr6sentants des ouvriers
devront appartenir A des Etats extra-Europ6ens.

'Le Conseil sera renouvel6 tous les trois ans.

,La maniere de pourvoir aux sieges vacants, la designation des
Suppl6ants et les autres questions de m6me nature pourront 6tre
r6gl6es par le Conseil sous reserve de 1'approbation de la Conf6rence.

,Le Conseil d'Administration 61lira un Pr6sident dans son sein et
6tablira son r6glement. II se r6unira aux 6poques qu'il fixera lui-m6me.
Une session sp6ciale devra 6tre tenue chaque fois que douze person-
nes faisant parties du Conseil auront formula une demand 6crite A cet
effet.,

Les soussign6s duiment autoris6s, d6clarent accepter au nom des
membres de l'organisation Internationale du Travail qu'ils repr6sen-
tent, I'amendement ci-dessus.

Le Present Protocole, qui reste ouvert A la signature des Membres
pour l'Organisation Internationale du Travail, sera ratifi6 et les rati-
fications seront d6pos6es aussit6t que possible au Secr6tariat de la
Societ6 des Nations.

La ratification du present Protocole sera consid6r6e comme la
ratification pr6vue A l'article 422 du Trait6 de Versailles et aux
articles correspondents des autres Trait6s de Paix de l'Amendement
ci-dessus qui deviendra ex6cutoire conform6ment aux stipulations des
dits articles.

Une copie certifi6e conforme du present Protocole sera transmise
par le Secr6taire g6n6ral A tous les membres de l'organisation Inter-
nationale du Travail.

Fait A Geneve le 4 Juin 1923 en un seul exemplaire, don't les
textes Frangais et Anglais front foi, et qui restera d6pos6 dans les
Archives du Secr6tariat de la Soci6t6 des Nations.


Sign6: ARTHUR FONTAINE, pour la France.







RECUEIL DES TRAITES DE LA REPUBLIQUE D'HIAITI


CXLIX


RESOLUTION DU 27 AVRIL 1923
DE LA CINQUIEME CONFERENCE PANAMERICAINE
Relative A l'6rection du phare de Colomb a Santo-Domingo et publige,
avec le Dkcret de sanction d'Haiti, an Moniteur du 23 Dcembre 1926

Consid6rant qu'aucun monument n'a encore 6t6 6rig6 en Am6rique
pour perp6tuer les sentiments collectifs de gratitude, d'admiration et
de v6n6ration envers Christophe Colomb, D6couvreur de I'Am6rique
et Bienfaiteur de l'Humanit6;

Consid6rant que la ville de Santo-Domingo, dans l'ancienne Espa-
gnola, actuellement Capitale de la R6publique Dominicaine, fut le
theatre de la gloire et des revers de ce G6nie illustre et que cette
ville est aussi intimement associ6e a son histoire;

LA CINQUIEME CONFERENCE DES ETATS-AMERICAINS

A r6solu:

De recommander aux Gouvernements des R6publiques Ambri-
caines d'honorer la m6moire de Christophe Colomb en 6rigeant sur
la c6te de Santo-Domingo, Capitale de la R6publique Dominicaine,
un phare monumental qui portera son nom et qui sera construit par
la cooperation des Gouvernements et des Peuples de l'Am6rique,
ainsi que des autres Peuples et Gouvernements qui le d6sireraient.

Certifi6 conforme:

Le Secrdtaire-Gendral du Conseil d'Etat:
EM. LAMAUTE







4 RECUEIL DES TRAITES DE LA REPUBLIQUE D'HlAITI

CL
5eme CONFERENCE INTERNATIONAL AMERICAINE
SANTIAGO DU CHILI
CONVENTION PANAMERICAINE DU 28 AVRIL 1923
POUR LA PROTECTION DES MARQUES
DE FABRIQUE, DE COMMERCE, D'AGRICULTURE
ET DES NOMS COMMERCIAUX
publide au Moniteur du 10 Aoit 1925 avec le Decret de sanction
LL. EE. les Presidents du Venezuela, de Panama, des Etats-Unis
d'Amdrique, de I'Uruguay, de l'Equateur, du Chili, du Guatemala,
du Nicaragua, de Costa-Rica, du Br6sil, du Salvador, de la Colombie,
de Cuba, du Paraguay, de la R6publique Dominicaine, du Honduras,
de la Rdpublique Argentine et d'Haiti.

D6sirant que leurs pays respectifs soient repr6sent6s a la Cinquibme
Conference Internationale Am6ricaine, y ont envoy, dfiment auto-
ris6s, pour approuver les Recommandations, R6solutions, Conven-
tions et Trait6 qu'ils jugeraient utiles aux int6r&ts de I'Am6rique,
Messieurs les D616gu6s don't les noms suivent:

Venezuela: C6sar Zumeta, Jos6 Austria;
Panama: Narcisa Garay, Jos6 E. Lefevre;
'Etats-Unis d'Am6rique: Henry P. Fletcher, Frank B. Kellogg,
Atlee Pomerence, Willard Saulsbury, George F. Vincent, Frank C.
Partridge, William Eric Fowler, Leo S. Rowe;
Uruguay: J. Antonio Buero, Eugenio Martinez Th6dy;
Equateur: Rafael M. Arizaga; Jos6 Rafael Bustamente, Dr. Alberto
Munoz Vernaza;
Chili: Augustin Edwards, Manuel Rivas Vicuna, Carlos Aldunate
Solar, Luis Barros Borgono, Emilio Bello Codesido, Antonio Huneeus,
Alcibiades Roldan, Guillermo Subercaseaux, Alejandro del Rio;
Guatemala: Eduardo Poirier, Maximo Soto Hall;
Nicaragua: Carlos Cuadra Pasos, Auturo Elizondo;
Costa Rica: Alejandro Alvarado Quiros;
Etats-Unis du Br6sil: Afranio de Mello Franco, Sylvino Guergel
do Amaral, J. de P. Rodriguez Alves, A. de Ipanema Moreira, Helio
Lobo;
Le Salvador: Cecilio Bustamante;
Colombie: Guillermo Valencia; Laureano Gomez, Carlos Uribe
Echeverri;







RECUEIL DES TRAITES DE LA REPUBLIQUE D'HAITI


,. Cuba: Jose C. Vidal Caro, Carlos Garcia Velez, Aristides Aguerro,
.Manuel Marquez Sterling;
S.Paraguay: ManuelGo6ndra;-
Rdpublique Dominicaine: Tulio M. Cestero;
Honduras: Benjamin Villaseca Mujica;
R6publique Argentine: Manuel Augusto Montes de Oca, Fernando
Saguier, Manuel E. Malbran;
Haiti: 'Arhui- Rameau;

Lesquels, apres avoir communique leurs pouvoirs a la Conference,
qui les a trouv6s en bonne et due forme, sont convenus des disposi-
tions suivantes, qui modifient la Convention de 1910, pour la protec-
tion des Marques de Fabrique, de Commerce, d'Agriculture et des
'Noms Commerciaux:

Article I

.Paragraphe 1.-Toute personnel, domicili6e dans l'un des Etats
'signataires de la pr6sente Convention, qui aura d6pos6 ou fait enre-
gistrer.une marque de Fabrique, de Commerce ou d'Agriculture soit
directement ou par l'interm6diaire de son repr6sentant 16gal, pourra
obtenir dans les autres Etats, une protection identique a celle qui
est accord6e aux marques enregistr6es ou d6pos6es dans leur propre
territoire, sans prejudice des droits, des tiers. L'int6ress6 devra se
soumettre aux formalit6s prescrites par la legislation interne de
chaque Etat et satisfaire aux conditions suivantes:

- a) Faire passer, par l'interm6diaire de l'Office auquel est rattach6
l'Etat oui la premiere inscription a &t6 faite, la demand de recon-
naissance de ses droits, qui sera transmise A 1'Office Inter-Am6ricain
respectif, conform6ment aux conditions indiqu6es a l'appendice qui
fait parties int6grante de cette Convention;

b) Payer les droits et 6moluments fix6s par la 16gislation interne
de chaque Etat ouL il demandera la reconnaissance de ses droits;
Acquitter les autres frais que cette reconnaissance occasionnera;
Verser, de plus, une some 6quivalente a cinquante dollars or
ambricain, en une seule fois pour chaque p6riode et pour une meme
marque. Cette some sera destine A couvrir les frais de l'Office
Inter-am6ricain respectif.

Paragraphe 2.-La dur6e de la protection sera la meme que celle
accord6e aux marques par les lois de l'Etat respectif.







6 RECUEIL DES TRAITES DE LA REPUBLIQUE D'HIAITI

Paragraphe 3.-A la fin de chaque p6riode l'inscription donnant
droit A la protection que cette Convention accord pourra etre renou-
vel6e dans chaque Etat suivant les conditions 4tablies A la lettre b
de cet article. L'int6ress6 pourra aussi presenter directement A l'Office
Inter-americain respectif la demand de renouvellement.

Paragraphe 4.-Les noms commerciaux, faisant ou non parties
d'une marque, seront prot6g6s dans tous les Pays signataires confor-
m6ment A la loi interne de chaque Etat sans etre tenus au d6p6t ou
A 1'enregistrement.
Article II

La priority, pour obtenir 1'enregistrement ou le d6p6t d'une marque
par l'interm6diaire de l'Office Inter-am6ricain respectif, sera d6termi-
n6e, A d6faut d'autres preuves de propri6t6 de celle-ci, par la date
de la premiere inscription ou d6p6t dans l'un des Etats signataires.

Article III
Paragraphe 1.-Des la reception d'une demand de reconnaissance
de droits, transmise par I'Office Inter-am6ricain respectif, les Etats
Contractants d6termineront si, d'apres leurs propres lois, la protection
peut etre accord6e, et notifieront, dans le plus bref d6lai, leur r6solu-
tion au m&me Office Inter-am6ricain.
Paragraphe 2.-Le d6lai accord pour r6pondre a une opposition
d'enregistrement ou de d6p6t d'une marque conform6ment A cette
Convention, commencera A computer, dans 1'Etat oh elle sera formul6e,
quatre-vingt-dix jours apres la remise de l'avis d'opposition A l'Office
Inter-am6ricain respectif, qui n'aura aucune autre intervention dans
la procedure relative A cette opposition.

Article IV
Le transfer d'une marque enregistr6e ou d6pos6e dans l'un des
Etats Contractants sera reconnu 6galement dans chacun des autres
Etats, avec la meme force et les memes effects que s'il 6tait effectu6
d'aprbs ses lois respective, pourvu qu'il s'agisse d'une marque qui
ait 6t6 enregistr6e ou d6pos6e dans l'Etat out sera d6mandbe la
reconnaissance du transfer conform6ment a cette Convention, et
tant qu'il n'y aura pas contravention aux bases de l'article V. Le
Transfert sera notifi6 par l'Administration de l'Etat du premier enre-
gistrement ou d6p8t et par I'Office Inter-am6ricain respectif apres
paiement des droits correspondent au dit transfer dans chaque
Etat.







RECUEIL DES TRAITES DE LA REPUBLIQUE D'HAITI


Article V

Paragraphe 1. Toute question d'ordre civil, criminal ou adminis-
tratif, tels que: opposition, contrefagon, imitation, ou d6tourne-
ment et fausse indication sur la provenance d'un produit, soulev6e
au sujet d'une marque, sera d6f6r6e aux autorit6s compktentes,
agissant conform6ment aux lois de l'Etat oui elle se produira.

Paragraphe 2.-Lorsque, dans l'un des Etats signataires, le pro-
pri6taire d'une marque qui demandera la reconnaissance de ses
droits, se verra refuser la protection 6tablie par la pr6sente Conven-
tion, et que ce refus sera bas6 sur un enregistrement prealable ou
une demand pendante, I'annulation de la marque enregistr6e ant6-
rieurement pourra 6tre demand6e et obtenue, suivant la procedure
l6gale de l'Etat oui elle sera sollicit6e, si le propri6taire prouve, en
outre du refus d'inscription, ce qui suit:

a) Que sa marque jouissait de la protection 16gale, dans l'un des
Etats signataires avant la date de la demand d'enregistrement qu'il
cherche a annuler; ou

b) Que l'enregistreur n'avait pas droit a la propri6et, a l'usage
ou a l'emploi de la marque de fabrique enregistr6e a la date de son
d6p6t; ou

c) Que la marque prot6g6e par l'enregistrement don't il demand
I'annulation a 6t6 abandonnee.

Paragraphe 3.-Transitoire: Toute personnel qui aura sollicit6 dans
certain Etats le b6n6fice de cette Convention pour ces marques
sans pouvoir l'obtenir pourra profiter du droit 6tabli par cet article
dans un d6lai de deux ans, a partir de la date de mise en application
de cette Convention r6form6e. Post6rieurement, l'int6ress6 pourra
faire valoir ce droit dans le d6lai d'un an, A computer, pour chaque
cas, du lendemain du jour oui l'Office Inter-am6ricain respectif recevra
avis du rejet de la demand de protection.

Paragraphe 4.-Les marques don't 1'enregistrement ou d6p6t sera
inattaquable d'apres la loi national, ne seront point l'objet de ce
recours, mais les renouvellements pourront l'etre.

Paragraphe 5.-S'il est d6montr6 qu'une marque de fabrique cache
ou simule la quality, nature ou provenance r6elles d'une merchandise,
I'annulation d'enregistrement ou de d6p6t, effectu6e par l'interm6-
diaire de l'Office Inter-am6ricain correspondent, peut s'ensuivre.







8 RIECUEIL DES TRAITES DE LA REPUBLIQUE D'IIAITI

Article VI

Aux fins indiqubes, par la pr6sente Convention, une Union des
Nations Am6ricaines est institute et fonctionnera a 1'aide de deux
Offices Inter-am6ricains 6tablis, l'un dans la ville de la Havane et
1'autre A Rio de Janeiro.
Article VII

Les Hautes Parties Contractantes conviennent d'accorder la fran-
chise de port A la correspondence officielle des Offices.

Article VIII

Les Offices Inter-americains, pour l'enregistrement des marques,
.auront les functions suivantes:

Paragraphe 1.-Prendre note d6taill6e des demands de reconnais-
ce de marques, transmises par l'interm6diaire des bureaux nationaux,
*leur donner course, selon cette Convention. Tenir compete des transferts
et autres renseignements se rapportant a ces marques.

Paragraphe 2.-Communiquer a chacun des Etats Contractants
pour la suite a donner, les demands de reconnaissance rescues.

Paragraphe 3.-Distribuer les c6tes qu'ils recevront, conform6ment
aux prescriptions de la Lettre b de P'article I.

Les sommes percues des int6ress6s, pour demand de reconnais-
sance de droits par les Offices Inter-am6ricains, seront verses aux
Gouvernements qui en front la demand ou A leurs agents r6gulibre-
ment accr6dit6s A la Havane et A Rio de Janeiro. Les frais de remise
des dits versements seront A la charge de ces Gouvernements. Les
Offices Inter-am6ricains front parvenir aux interess6s les sommes
qui leur seront rendues.

Paragraphe 4.-Communiquer A l'Etat du premier enregistrement
ou d6p6t, les avis recus des autres Etats relatifs A la concession,
opposition ou d6negation de protection, ou a toute autre circonstance
se rapportant a la marque, pour 6tre ports a la connaissance du
propri6taire.

Paragraphe 5.-Publier p6riodiquement des bulletins faisant con-
naitre les demands de protection, rescues et envoy6es par les diff6-
rents Etats, conform6ment a la pr6sente Convention ainsi que les
documents, rapports, 6tudes et articles ayant trait A la protection
de !a propriete6 industrielle.






E('CUEIL DES TRAITES DE LA REPUBLIQUE D'IHAITI


Les Hautes Parties Contractantes s'engagent A fournir aux Offices
Inter-am6ricains toutes les gazettes, revues et autres publications
officielles contenant les nouvelles marques de fabriques et nom com-
merciaux enregistr6s, ainsi que les actions judiciaires et resolutions
relatives a cette matiere.

Paragraphe 6.-Faire les enquetes que solliciteront les Gouverne-
ments des Etats Signataires A ce sujet et encourager 1'6tude des pro-
blemes, difficulties ou obstacles qui g&neraient I'application de cette
Convention.

Paragraphe 7.-Coop6rerer avec les Gouvernements des Etats
Contractants a la preparation du materiel destiny aux Conf6rences
Internationales qui traiteront de cette matiere, presenter aux dits
Etats les indications qu'ils jugeront utiles et les opinions qu'on leur
demandera sur les modifications a introduire dans la pr6sente Con-
vention ou les lois qui affectent la propri6t6 industrielle, et en g6n6ral
facrliter la r6alisation des fins de cette Convention.

Paragraphe 8.-Rendre compete aux Gouvernements Contractants,
au moins une fois par an, des travaux effectu6s par les Bureaux.

Paragraphe 9.-Maintenir des relations avec les Offices analogues,
les Soci6t6s et organizations scientifiques et industrielles, pour 1'6chan-
ge des publications, rapports et renseignements tendant au progres du
droit de propri6t6 industrielle.

Paragraphe 10.-Etablir, d'apres les indications de cette Conven-
tion, les regles que les Directeurs estimeront n6cessaires au fonction-
nement int6rieur des Bureaux.

Article IX

L'Office 6tabli dans la ville de la Havane fera toutes les d6mar-
ches n6cessaires auprbs des Etats Contractants pour obtenir 1'enre-
gistrement ou d6p6t des marques de Commerce, de Fabrique et
d'Agriculture qui proviendront des Etats-Unis d'Am6rique, Cuba,
Haiti, R6publique Dominicaine, Guatemala, le Salvador, Honduras,
Nicaragua, Costa-Rica, Panama, la Colombie et I'Equateur.

L'Office 6tabli dans la ville de Rio de Janeiro fera toutes les
d6marches n6cessaires pour obtenir l'enregistrement des marques
provenant du Br6sil, Uruguay, R6publique Argentine, Paraguay, Chili
et Venezuela.






10 RECUEIL DES TRAITES DE LA REPUBLIQUE D'IIAITI

Paragraphe transitoire: L'Office Inter-am6ricain de Rio de Janeiro
sera install aussit6t que la pr6sente Convention aura 6t6 ratifi6e
par un tiers des Etats Signataires.

Article X

Les deux Offices Inter-am6ricains seront consid6r6s comme n'en
formant qu'un et, afin d'uniformiser leurs proc6d6s, il est prescrit:
a) Qu'ils adopteront un meme systeme de livres et de comptabilit6,
b) Qu'ils s'adresseront, r6ciproquement, des copies de tous les
demands, enregistrements, communications et autres documents
relatifs A la reconnaissance des droits des propri6taires de marques.

Article XI

Les Offices Inter-am6ricains seront r6gis par le meme R6glement,
r6dig6 d'accord par les Gouvernements des R6publiques de Cuba et
des Etats-Unis du Br6sil.

Article XII

Conform6ment aux indications de la pr6sente Convention, les d&-
penses d'entretien et d'administration des Bureaux Inter-am6ricains
seront couvertes: par la part qui revient a chacun d'eux sur les droits
qu'il aura pergus; par le produit de la vente de leurs publications
aux particuliers; et, si ces sommes ne suffisaient pas, le complement
sera pay6 par les Etats Contractants, de la manibre suivante:

Quatre vingts pour cent du deficit total du budget des deux Offices
sera couvert par les Etats Contractants proportionnellement au nom-
bre de marques qu'ils front annuellement enregistrer par les Offices
Inter-am6ricains, et vingt pour cent par ces memes Etats, proportion-
nellement au nombre de marques qu'ils front annuellement enregis-
trer par les Offices Inter-americains, et vingt pour cent pour ces
memes Etats, proportionnellement au nombre de marques qu'ils
auront enregistr6es sur la demand des Bureaux Inter-am6ricains
respectifs.

L'exc6dent budg6taire annuel qu'il pourra y avoir dans un Office
sera appliqu6 a diminuer le deficit qu'il pourra y avoir dans l'autre.
Les Offices Inter-am6ricains ne front aucune d6pense ou ne pren-
dront aucun engagement qui n'apparaisse dans leurs budgets d6finitifs
et pour lesquels il n'y aurait pas de fonds disponibles a l'6poque ou
il faudrait faire cette d6pense, ou prendre cet engagement.






RECUEIL DES TRAITES DE LA REPUBLIQUE D'HAITI


Le budget provisoire des d6penses annuelles de chacun des Offices
sera soumis A l'approbation du Gouvernement du pays oui il y aura
son si&ge, et sera communique aux Etats contractants pour les obser-
vations qu'ils pourront juger convenable de faire.

Le contr6le des comptes des Offices Inter-am6ricains sera fait par
un fonctionnaire autoris6 du Gouvernement respectif et les Direc-
teurs des Offices en remettront le rapport par la voie diplomatique
aux Etats Contractants.
Article XIII

Les marques jouissant de la protection de la Convention de 1910
continueront d'etre protegees sans payer aucun droit aux Etats con-
tractants. Ceux-ci conviennent de maintenir la protection de leurs
lois d'apres la Convention de 1910, s'il l'ont ratifi6e, A toutes les
marques qui seront reques jusqu'au jour oui entrera en vigueur la
Convention r6formee.
Article XIV

Les ratifications ou adhesions a cette Convention seront commu-
niqu6es au Gouvernement de la R6publique du Chili, qui les fera
connaitre aux autres Etats signataires ou adherents. Ces communi-
cations tiendront lieu d'6change de ratifications.

La Convention reform6e entrera en vigueur trente jours apres que
le Gouvernement du Chili aura requ avis de sa ratification par un
nombre d'Etat 6gal au tiers des Etats Signataires; des ce moment,
la Convention sign6e le 20 AoCit 1910 cessera, sans prejudice de ce
que prescrit l'article XIII de la pr6sente Convention. Le Gouverne-
ment du Chili s'engage a notifier, par les voies t6l6graphiques et pos-
tales, A tous les Etats signataires et adherents, la date de la mise en
vigueur de la Convention, sous sa forme actuelle, conform6ment a ce
que prescrit cet article.
Article XV

Les Etats Am6ricains qui n'ont pas 6t6 repr6sent6s a cette Conf6-
rence pourront adh6rer a la pr6sente Convention, en communiquant
leur decision en bonne et due forme au Gouvrnement de la R6pu-
blique du Chili, et ils devront 6tre incorpores au group auquel ils
d6sirent appartenir.
Article XVI
L'Etat Contractant qui croira devoir se d6lier de cette Convention
en avertira le Gouvernement de la R6publique du Chili, qui en fera
part aux autres Etats signataires. Cette Convention cessera d'etre






12- RECUEIL DES TRAITES DE LA REPUBLIQUE D'HAITI

en vigueur pour l'Etat qui l'aura d6nonc6e, un an apres la reception
de la communication respective, mais cette d6nonciation n'affectera
point les droits pr6alablement acquis, conform6ment A cette Conven-
tion.
Article XVII

Les Offices Inter-americains continueront a fonctionner tant que
la Convention aura I'adh6sion de la moiti6, au moins, des Etats
signataires et si leur nombre 6tait inf6rieur, les Offices seront liquids
par les soins des gouvernements de Cuba et du Br6sil, leurs fonds
seront distribu6s entire les Etats adherents, au prorata des sommes
qu'ils auraient di verser pour contribuer A les soutenir. Les edifices
et autres propri6t6s mat6rielles des Offices seront attribu6s aux
gouvernements de Cuba et du Bresil respectivement en reconnais-
sance des services qu'ils ont rendus pour permettre l'application de la
Convention. Ces Gouvernements s'engagent A affected ces biens a
des fins de caractere essentiellement inter-am6ricain. Les Hautes Par-
ties contractantes conviennent d'accepter comme definitive toute
disposition qui sera prise pour la liquidation des offices.

La cessation de la Convention n'affectera point les droits acquis
pendant le temps oui elle aura 6t6 en vigueur.

Article XVIII

Les diff6rends entire les Etats Contractants, relatifs A l'interpr6ta-
tion ou A l'ex6cution de cette Convention, seront r6solus par arbi-
trage.

APPENDICE

Dispositions R6glementaires

Article I

Toute demand faite pour obtenir la protection conform6ment
a la pr6sente Convention, don't fait parties cet Appendice, doit 6tre
presented A l'Administration de 1'Etat du premier enregistrement ou
dep6t par le proprietaire de la marque ou son repr6sentant 16gal
dans la forme prescrite par les rbglements respectifs et accompagn6e
d'un mandate poste de la some correspondante, adress6 au Directeur
de l'Office Inter-am6ricain respectif. A la demand et au mandate
sera adjoint un clich6 reproduisant exactement les dimensions exig6es
lors du premier enregistrement ou d6p6t de la marque.






RECUEIL DES TRAITES DE LA REPUBLIQUE IDHIAITI


Article II

DMs que l'Administration d'un Etat se sera assuree de l'enregistre-
ment r6gulier d'une marque et de sa mise en usage, elle transmettra
a l'Office Inter-americain correspondent:

a) Le mandate;
b) Le clich6 de la marque;
c) Un certificate en double exemplaire contenant les renseignements
suivants:
1.-Le nom et l'adresse du propri6taire de la marque;
2.-La date de la premiere demand d'enregistrement ou d6p6t;
3.-La date d'enregistrement dans le premier Etat;
4.-Le num6ro d'ordre de cet enregistrement;
5.-La date A laquelle expire la protection accord6e a la marque
dans le pays du premier enregistrement ou d6p6t;
6.-Un fac-simil6 de la marque;
7.-La specification des products sur lesquels on appose la marque;
8.-La date de l'avis de reconnaissance des droits, conform6ment A
cette Convention.

Lorsque l'int6ress6 d6sirera que la couleur soit protegee comme
element distinctif de la marque, il enverra trente copies imprim6es
en couleur sur paper, accompagn6es d'une court description de la
marque.
Article III

Quand un Office inter-am6ricain recevra du Bureau de 1'Etat du
premier enregistrement ou d6p6t, la communication mentionn6e dans
l'article pr6c6dent, il inscrira sur ses livres tous les renseignements
qui y sont relatifs et en accusera reception a l'Office exp6diteur A
qui il indiquera le num6ro et la date de l'inscription.

Article IV

L'Office Inter-am6ricain respectif enverra aux Administrations des
Etats Signataires de la pr6sente Convention oii une demand de
protection aura 6t6 formulae, et a titre d'information seulement, aux
autres Etats Contractants, des copies de l'inscription, contenant tous
les details n6cessaires.
Article V

Les Offices Inter-am6ricains publieront dans leurs Bulletins la
reproduction des marques reques et les renseignements qui seront
necessaires.






14 RECUEIL DES TRAITES DE LA REPUBLIQUE D'HAITI

Article VI

L'Office Inter-am6ricain respectif, communiquera A l'Administra-
tion de l'Etat du premier enregistrement ou d6p6t l'avis d'acceptation
d'opposition ou de refus d'inscription d'une marque, d&s qu'il en aura
6t6 inform par l'un des Etats Contractants, pour en donner con-
naissance a l'int6ress6.
Article VII

Les Offices Inter-am6ricains consigneront dans leurs livres les
changements qui leur seront communiques au sujet de la propri6t6
des marques. Ils enverront la notification correspondante aux autres
Etats Contractants.
Article VIII

Les nominations et destitutions des employs des Bureaux Inter-
am6ricains seront du resort des Directeurs des Offices respectifs,
qui en donneront connaissance aux Gouvernements des pays oh ils
sont 6tablis.

En foi de quoi, les Plnipotentiaires ont sign la pr6sente Conven-
tion qui a 6t6 revatue du sceau de la Cinquieme Conf6rence Inter-
nationale Am6ricaine.

Fait a Santiago du Chili, le vingt-huit Avril mil neuf cent vingt-
trois, en espagnol, en anglais, en portugais et en frangais. Cette Con-
vention sera d6pos6e au Ministbre des Affaires Etrangbres de la
R6publique du Chili, afin qu'il en soit fait des copies authentiques
qui seront envoy6es par la voie diplomatique A chacun des Etats
Signataires.

(Sign6) Pour le Venezuela: C. Zumate, Jos6 Austria; pour Panama:
Narciso Garay, J. E. Lefevre; pour les Etats-Unis d'Am6rique: Henry
P. Fletcher, Franck B. Kellogg, Atlee Pomerene, Willard Saulsbury,
Georges E. Vincent, Frank C. Patridge, William Eric Powler, L. S.
Rowe; pour l'Uruguay: J. A. Buero, Eugenio Martinez Th6dy; pour
I'Equateur: Rafael M. Arizaga, Jos6 Rafael Bustamente A. Munoz Ver-
naza; pour Chili: Agustin Edwards, Manuel Rivas Vicuna, Carlos Aldu-
nate S, L. Barros B, Emilio Bello C, Antonio Hune6us, Alcibiades
Roldan, Guillermo Subercaseaux, Alejandeo del Rio; pour le Guatema-
la: Edouardo Poirier, Maximo Soto Hall; pour le Nicaragua: Carlos
Cuadra Pasos Arturo Elizondo; pour Costa-Rica: Alejandro Alvarado
Quiros; pour les Etats-Unis du Bresil: Afranio de Mello Franco, S.
Gurgeldo Amaral, J. de P. Rodriguez Alves, A. de Ipinema Moreira,






RECUEIL DES TRAITES DE LA REPUBLIQUE D'HAITI 15

Helio Lobo; pour le Salvador: Cecilio Bustamante; pour la Colombie:
Guillermo Valencia, Laureano Gomez, Carlos Uribe, Echeverri; pour
Cuba: J. C. Vidal Caro, Carlos Garcia Velez, A. de Aguero, M. Mar-
quez Sterling; pour le Paraguay: M. Gondra; pour la Republique
Dominicaine: Tulio M. Cestero; pour le Honduras: Benjamin Villa-
s6ca M; pour la R6publique Argentine: M. A. Montes de Oca, Fer-
nando Saguier, Manuel E. Malbran; pour Haiti: Arthur Rameau.

S) MUNUEL RIVAS VICUNA
Secretaire General

Pour copie conforme:

Le Chef de Division au D6partement des Relations Ext6rieures:
F. COURTOIS






16| RECUEIL DES TRAITES DE LA REPUBLIQUE D'HAITI


CLI

5nme. CONFERENCE INTERNATIONAL AMERICAINE

CONVENTION

de Santiago de Chili du 3 Mai 1923 sur l'Uniformnit de Nomenclature
pour la Classification des Marchandises, public avec la loi de sanction
au Moniteur du 13 Aozit 1925

LL. EE. les Prdsidents du Venezuela, de Panama, des Etats-Unis
d'Amerique, de l'Uruguay, de l'Equateur, du Chili, du Guatemala,
du Nicaragua, de Costa-Rica, du Bresil, du Salvador, de la Colombie,
de Cuba, du Paraguay, de la Republique Dominicaine, du Honduras,
de la R6publique Argentine et d'Haiti,

D6sirant que leurs pays respectifs fussent repr6sent6s a la Cinqui&
me Conference Internationale Am6ricaine, y ont envoy, dfiment
autoris6s pour approuver les Recommandations, R6solutions, Con-
ventions et Trait6s qu'ils jugeraient utiles aux int6rets de l'Am6rique,
MM. Les D616gu6s don't les noms suivent:

Venezuela: Pedro C6sar Dominici, C6sar Zumeta, Jos6 Austria;
Panama: Narciso Garay, Jos6 E. Lefevre;
Etats-Unis d'Am6rique: Henry P. Fletcher, Frank B. Kellogg, Atlee
Pomerene, Willard Saulsbury, Frank C. Partridge, George E. Vincent,
William Eric Fowler, Leo S. Rowe;
Uruguay: J. Antonio Buero, Justino Jimenez de Arechaga, Eugenio
Martinez Thedy;
Equateur: Rafael M. Arizaga, Jos6 Rafael Bustamente, Alberto
Munoz Vernaza;
Chili: Augustin Edwards, Manuel Rivas Vicuna, Carlos Aldunate
Solar, Luis Barros Borgono, Emilio Bello Codesido, Antonio Huneeus,
Alcibiades Roldan, Guillermo Subercaseaux, Alejandro Del Rio;
.uatemala: Eduardo Poirier, Maximo Soto Hall;
Nicaragua: Carlos Cuadra Pasos, Arturo Elizondo;
Costa-Rica: Alejandro Alvarado Quiros;
Etats-Unis du Bresil: Afranio de Mello Franco, Sylvino Gurgel
de Amaral, J. de P. Rodriguez Alves, A. de Ipanema Moreira, Helic,
Lobo;
Lte Salvador: Cecilio Bustamente;
Colombie: Guillermo Valencia, Laureano Gomez, Carlos Uribe
Echeverri;






RECUEIL DES TRAITES DE LA REPUBLIQUE D)ltlAITI


,Cuba: Jos6 C. Vidal Caro, Carlos Garcia Velez, Aristides Aguero,
Manuel Marquez Sterling;
Paraguay: Manuel Condra, Higinio Arbo;
R6publique Dominicaine: Tulio M. Cestero;
Honduras: Benjamin Villaseca Mujica;
Republique Argentine: Manuel A. Montes de Oca, Fernando Sa-
guier, Manuel E. Malbrun;
Haiti: Arthur Rameau;

Lesquels, apres s'&tre communique leurs pouvoirs et les avoir
reconnus comme 6tant en bonne et due forme, ont d6cid6 de conclure
la Convention suivante:

Article I

Les Hautes Parties Contractantes conviennent de se servir de
la Nomenclature de Bruxelles de 1913 dans leurs statistiques du
Commerce International soit exclusivement soit comme supplement
a d'autres systemes.
Article II

Tous les diff6rends entire les Hautes Parties Contractantes relatifs
a l'interpr6tation ou execution de ce Trait6 se d6cideront par l'arbi-
trage.
Article III

Les Pays Am6ricains qui n'ont pas 6t6 represents : la Cinquieme
Conference Internationale Am6ricaine pourront adherer a cette Con-
vention en communiquant leur decision dans la forme 6tablie, au
Gouvernement de la R6publique de Chili.

Article IV

Les ratifications seront d6pos6es dans la ville de Santiago du Chili,
et le Gouvernement Chilien communiquera les dites ratifications
aux autres Etats signataires. Cette communication aura effet d'un
change de ratification.
Article V

Cette Convention commencera a r6gir dans chacun des Etats signa-
taires a partir de la date de sa ratification par le dit Etat, et restera
en vigueur sans limitation de dur6e, chacun des Etats signataires se
r6servant le droit de se retire de cette Convention apres en avoir
donn6 avis un ann6e a l'avance, dans la forme 6tablie, au Gouverne-
ment de la R6publique du Chili.






18 RECUEIL DES TRAITES DE LA REPUBLIQUE D'IIAITI

En foi de quoi les D616gu6s Pl6nipotentiaires souscrivent la pr6-
sente Convention et y apposent le sceau de la Cinquieme Conf6rence
International Am6ricaine, a Santiago du Chili, le trois du mois
de Mai de 1'an mil neuf cent vingt trois en espagnol, en anglais, en
portugais et en francais.

Cette convention est d6pos6e au Ministbre des Affaires Etrangerea
de la R6publique du Chili, afin qu'il en soit fait des copies authenti-
ques, qui seront envoy6es par ]a Voie Diplomatique a chacun des
Signataires.

(Sign6): Pour le Venezuela: Pedro C6sar Dominici, C6sar Zumeta,
Jose Austria; pour Panama: Narciso Garay, J. E. Lefevre; pour les
Etats-Unis d'Am6rique: Henry P. Fletcher, Franck B. Kellogg, Atlee
Pomerene, Willard Saulsbury, George E Vincent, Frank C. Partridge,
William Eric Fowler, Leo S. Rowe; pour I'Uruguay: J. Antonio
Buero, Justino Jimenez de Arechaga, Enguenio Martinez Th6dy; pour
1'Equateur: Rafael M. Arizaga, Jose Rafael Bustamente, Alberto
Munoz Vernaza; pour le Chili: Agustin Edwards, Manuel Rivas Vicu-
na, Carlos Aldunate Solar, Luis Barros Borgono, Emilio Bello Codesi-
do, Antonio Huneeus, Alcibiades Roldan, Guillermo Subercaseaux,
Alejandro del Rio; pour le Guatemala: Eduardo Poirier, Maximo
Hall, pour le Nicaragua: Carlos Cuadra Pasos, Arturo Elizondo;
pour Costa-Rica: Alejandro Alvarado Quiros; pour les Etats-
Unis du Br6sil: Afranio de Mello Franco, S. Gurgel do Amaral, J.
de P. Rodriguez Alves, A. de Ipanema Moreira, Hellio Lobo; pour
le Salvador: Cecilio Bustamente; pour la Colombie: Guillermo Valen-
cia, Laureano Gomez Carlos Uribe Echeverri; pour Cuba: J. C.
Vidal Caro, Carlos Garcia Velez, Aristides Aguero, Manuel Marquez
Sterling; pour le Paraguay: Manuel Gondra, Higinio Arbo; pour la
Republique Dominicaine: Tulio M. Cestero; pour Honduras: Benja-
min Villaseca Mujica; pour la Republique Argentine: Manuel A.
Montes de Oca, Fernando Saguier, Manuel E. Malbran; pour Haiti
Arthur Rameau.


S): MANUEL RIVAS VICUNA
Secretaire G6ndral

Pour copie conforme:

Le Chef de Division au D6partement des Relations Ext6rieures:

F. COURTOIS






RECUEIL DES TRAITES DE LA REPUBLIQUE D'HAITI


CLII

56me CONFERENCE INTERNATIONAL AMERICAINE

CONVENTION DU 3 MAI 1923
concernant la publicity des documents douaniers, avec le Decret
de sanction d'Haiti publi/e au Moniteur du 13 Aoit 1925

LL. EE. les Pr6sidents du Venezuela, de Panama, des Etats-Unis
d'Amerique, de I'Uruguay, de l'Equateur, du Chili, du Guatemala.
de Nicaragua, de Costa-Rica, du Br6sil, du Salvador, de la Colombie,
de Cuba, du Paraguay, de la Rdpublique Dominicaine, de Honduras,
de la R6publique Argentine et d'Haiti,

D6sirant que leurs pays respectifs soient repr6sent6s a la Cinquieme
Conference Internationale Am6ricaine, ont envoy, duiment autoris6s,
pour approuver les Recommandations, R6solutions, Conventions et
Traits qu'ils jugeraient utiles aux int6r6ts de l'Am6rique, MM. les
D616gu6s don't les noms suivent:

Venezuela: Pedro C6sar Dominici, C6sar Zumeta, Jos6 Austria;
Panama: Narciso Garay, Jose E. Lefevre;
Etats-Unis d'Am6rique: Henry P. Fletcher, Frank B. Kellogg,
Atlee Pomerene, Willard Saulsbury, Georges E. Vincent, Franck
C. Partridge, William Eric Fowler, Leo S. Rowe;
Uruguay: J. Antonio Buero, Justino Jimenez de Arechaga, Eugenio
Martinez Th6dy;
Equateur: Rafael M. Arizaga, Jos6 Rafael Bustamente, Alberto
Munoz Vernaza;
Chili: Agustin Edwards, Manuel Rivas Vicuna, Carlos Aldunate
Solar, Luis Barros Borgono, Emilio Bello Codesido, Antonio Huneeus,
Alcibiades Roldan, Guillermo Subercaseaux, Alejandro del Rio;
Guatemala: Eduardo Poirier, Maximo Soto Hall;
Nicaragua: Carlos Cuadra Pasos, Arturo Elizondo;
Costa-Rica: Alejandro Alvarado Quiros;
Etats-Unis du Br6sil: Afranio de Mello Franco, Sylvino Gurgel
do Amaral, J. de P. Rodriguez Alves, A de Ipanema Moreira, Helio
Lobo;
Le Salvador: Cecilio Bustamente;
Colombie: Guillermo Valencia, Laureano Gomez, Carlos Uribe
Echeverri;






20 IiECUEIL DES TRAITES DE LA REPUBLIQUE D'HAITI

Cuba: Jos6 C. Vidal y Caro; Carlos Garcia Velez, Aristides Aguero,
Manuel Marquez Sterling;
Paraguay: Manuel Gondra, Higinio Arbo;
Republique Dominicaine: Tulio M. Cestero;
Honduras: Benjamin Villaseca Mujica;
Republique Argentine: Manuel Augusto Montes de Oca, Fernando
Saguier, Manuel E. Malbran; et
Haiti: Arthur Rameau,

Lesquels, apr&s avoir communique leurs pleins pouvoirs a la Conf6-
rence, qui les a trouv6s en bonne et due forme, sont convenus des
dispositions suivantes au sujet de la Publicit6 des Documents Doua-
niers;

Les Hautes Parties Contractantes, consid6rant qu'il est de toute
premiere importance de donner une plus grande publicity h tous
les lois, d6crets et r6glements douaniers, d6cident ce qui suit:

Article I

Les Hautes Parties Contractantes s'engagent a se communiquer
r6ciproquement tous les lois, d6crets et r6glements qui r6gissent
'entr6e ou la sortie des marchandises, de meme que tous les lois,
d6crets ou reglements, relatifs h 1'entr6e ou a la sortie des navires
de leurs ports respectifs.
Article II
Les Hautes Parties Contractantes s'engagent A publier, , ou en r6sum6 les lois, d6crets ou rbglements mentionn6s a l'article I,
et qui leur seront communiques par les divers pays am6ricains qui
auront ratifi6 cette Convention.

Article III
Les Hautes Parties Contractantes communiqueront au Conseil
central Ex6cutif de la Haute Commission Inter-am6ricaine les lois,
d6crets ou r&glements auxquels se r6fere l'article 1.

Article IV
Les Hautes Parties Contractantes d6cident de charger le Conseil
Central Ex6cutif de la Haute Commission Inter-Am6ricaine de la
preparation d'un Annuaire, aussi d6taill6 que possible, des lois,
d6crets ou r&glements douaniers en vigueur dans les pays am6ricains.
Cet Annuaire sera r6dig6 en espagnol, anglais, portugais et frangais.






RECUEIL DES TRAITES DE LA IEPUBLIQUE D'AITI


Article V

Cette Convention entrera en vigueur aussit6t qu'elle aura ete rati-
fi6e par six Etats signataires.

Article VI

Les Pays Am6ricains qui ne se sont pas fait repr6senter a la
cinquibme Conf6rence Internationale Am6ricaine pourront adh6rer
a n'importe quel moment a cette Convention. La signature du Pro-
tocole respectif se fera a Santiago du Chili, les textes originaux de
cette Convention restant d6pos6s dans les archives du Gouvernement
de la Republique du Chili.
Article VII

Les ratifications de cette Convention seront d6pos6es au Ministbre
des Affaires Etrangbres de la R6publique du Chili.
Le Gouvernement de la R6publique du Chili notifiera ce d6p6t
par la voie diplomatique aux Gouvernements Signataires; cette noti-
fication tiendra lieu d'6change de ratification.

Article VIII

La pr6sente Convention pourra 6tre d6nonc6e a n'importe quel
moment. La d6nonciation sera adress6e au Gouvernement de la R6pu-
blique du Chili et aura son plein effet, pour l'Etat qui l'aura faite,
A l'expiration d'une ann6e compt6e a partir de la date de reception
de la communication respective.

Article IX

Les diff6rends qui pourraient se produire entire les Hautes Parties
Contractantes, en ce qui concern l'interpr6tation ou 1'ex6cution de
cette Convention, se d6cideront par arbitrage.
Cette Convention est r6dig6e en espagnol, anglais, portugais et
frangais, et tous les textes seront consid6r6s comme authentiques.
En foi de quoi, les D61egu6s Pl6nipotentiaires souscrivent la pr6-
sente Convention et y apposent le sceau de la Cinquieme Conf6rence
International Am6ricaine, a Santiago du Chili, le trois Mai mil neuf
cent vingt trois, en espagnol, en anglais, en portugais, et en francais.
Cette Convention est d6pos6e au Ministbre des Affaires Etrangeres
de la R6publique du Chili, afin qu'il en soit fait des copies authenti-
ques, qui seront envoy6es par la voie diplomatique ai chacun des
Etats signataires.






22 RECUEIL DES TRAITES DE LA REPUBLIQUE D'HAITI

(Sign6) pour le Venezuela: Pedro Cesar Dominici, C. Zumeta,
Jos6 Austria; pour Panama: Narciso Garay, J. E. Lefevre; pour les
Etats-Unis d'Am6rique: Henry P. Fletcher, Frank B. Kellogg, Atlee
Pomerene, Willard Saulsbury, George E. Vincent, Franck C. Partridge,
William Eric Fowler, L. S. Rowe; pour l'Uruguay: J. A. Buerro, Justino
Jimenez de Arechaga; Eugenio Martinez Th6dy; pour I'Equateur:
Rafael M. Arizaga, Jose Rafael Bustamente, A. Munoz Vernaza; pour
le Chili: Agustin Edwards, Manuel Rivas Vicuna, Carlos Aldunate
S., L Barros B., Emilio Bello C., Antonio Huneeus, Alcibiades Roldan,
Guillermo Subercaseaux, Alejandro del Rio, pour le Guatemala:
Eduardo Poirier, Maximo Soto Hall; pour le Nicaragua: Carlos Cuadra
Pasos, Arturo Elizondo; pour le Costa-Rica: Alejandro Alvarado
Quiros; pour les Etats-Unis du Brisil: Afranio de Mello Franco, S.
Gurgel do Amaral, J. de P. Rodriguez Alvez, A. de Ipanema Moreira,
Hello Lobo; pour le Salvador: Cecilio Bustamente, pour la Colombie:
Guillermo Valencia, Laureano Gomez, Carlos Uribe Echeverri, pour
Cuba: J. C. Vidal Caro, Carlos Garcia Velez, A. de Aguero Gondra,
Higinio Arbo; pour la Republique Dominicaine: Tulio M. Cestoro;
pour le Honduras: Benjamin Villaseca M.; pour la Republique Ar-
gentine: M. A. Montes de Oca, Fernando Saguier, Manuel E. Mal-
bran; pour Haiti: Arthur Rameau.

Sign6: MANUEL RIVAS VICUNA
Secr taire-G6n6ral



Pour copie conforme:

Le Chef de Division au Departement des Relations Ext6rieures:

F. COURTOIS






RECUEIL DES TRAITES DE LA REPUBLIQUE D'IlAlTI


CLIII


56me CONFERENCE INTERNATIONAL AMERICAINE

SANTIAGO DU CHILI

TRAITE DU 3 MAI 1923 POUR LE REGLEMENT PACIFIQUE
DES CONFLICTS ENTIRE LES ETATS AMERICAINS

sanctionn6 par la Loi du 22 Juin 1925 et public au Moniteur du 17 Aoit 1925.:

Les Gouvernements repr6sent6s a la Cinquieme Conference Inter-
nationale Am6ricaine,

D1sirant fortifier de plus en plus les principles de justice et de
respect mutuels don't s'inspire la politique qu'ils observent dans leurs
relations r6ciproques,

D6velopper parmi leurs peuples les sentiments de concorde et
d'amiti6 loyale qui servent a consolider les dites relations,

Confirment leur plus sincere d6sir de maintenir une paix immuable
non seulement entire eux, mais encore avec toutes les nations de la
terre,

Condamnent la paix arm&e qui exagere les forces militaires et
navales au delay des n6cessit6s de leur s6curite int6rieure et de la
souverainet6 et de l'ind6pendance des Etats,

Forment le ferme propos de consacrer par tous les moyens, le
rbglement pacifique des conflicts qui pourraient, 6ventuellement,
s'6lever,

Conviennent de conclure le present Trait6 et a cet effet, ont
nomm6 pour leurs Pl6nipotentiaires, savoir:

Venezuela: C6sar Zumeta, Jos6 Austria;
Panama: Jose E. Lefevre;
Etats-Unis d'Am6rique: Henry P. Fletcher, Frank B. Kellogg,
Atlee Pomerene, Willard Saulsbury, George E. Vincent, Frank C.
Partridge, William Eric Fowler, Leo S. Rowe;
Uruguay: Eugenio Martinez Thedy;
Equateur: Jos6 Rafael Bustamente;
Chili: Manuel Rivas Vicuna, Carlos Aldunate Solar, Luis Barros






24 RECUEIL DES TRAITES DE LA REPUBLIQUE D'IIAITI


Borgono, Emilio Bello Codesido, Antonio Huneeus, Alcibiades Roldan,
Guillermo Subercaseaux, Alejandro del Rio;
Guatemala: Eduardo Poirier, Maximo Soto Hall;
Nicaragua: Carlos Cuadra Pasos, Arturo Elizondo;
Etats-Unis du Br6sil: Afranio de Mello Franco, Sylvino Gurgel
do Amaral, Helio Lobo;
Colombie: Guillermo Valencia;
Cuba: Jose C. Vidal Caro, Carlos Garcia Velez, Aristides Aguerro,
Manuel Marquez Sterling;
Paraguay: Manuel Gondra;
Rdpublique Dominicaine: Tulio M. Cestero;
Honduras: Benjamin Villaseca Mujica;
Republique Argentine: Manuel E. Malbran;
Haiti: Arthur Rameau.
Lesquels, aprbs avoir communique leurs pleins pouvoirs a la Confe-
rence, qui les a trouv6s en bonne et due forme, sont convenus des
dispositions suivantes:
Article I

Tout diff6rend qui pour quelque cause que ce soit, naitra entire
deux ou plusieurs des Hautes Parties Contractantes, et qui n'aura
pas pu etre r6solu par la voie diplomatique, ni soumis A l'arbitrage,
en vertu de Traites existants, sera remis pour investigation et 6tude
A une Commission constitute comme il est 6tabli A P'article IV. Les
Hautes Parties Contractantes s'engagent, en cas de conflict, A ne
pas commencer les mobilisations et concentrations de troupes sur
les frontieres, et A n'ex6cuter aucun acte hostile, ni faire aucun
pr6paratif d'hostilit6, a partir du moment oui sera faite la convocation
de la Commission d'enquete jusqu'a l'6tablissement de son rapport,
ou pass le d6lai fix6 a P'article 7.

Cette clause n'abroge ni ne restreint les engagements pris dans
les Conventions d'arbitrage qui existent entire deux ou plusieurs des
Hautes Parties Contractantes, ni les obligations qui en d6rivent.
Il est entendu que pour les conflicts qui naitraient entire les Nations
qui n'ont pas de Traites g6n6raux d'arbitrage, 1'enquete n'aura pas
lieu pour les questions qui touchent aux prescriptions constitution-
nelles, ni pour les questions d6jA tranch6es par des traits d'une
autre espece.
Article II

Les questions auxquelles se rapporte l'Article I seront d6fer6es
a la Commission d'enquete, quand les n6gociations ou procedes diplo-







RECUEIL DES TIRAITES DE LA REPUBLIQUE D'HAITI


matiques utilis6s pour les solutionner ou les soumettre a l'arbitrage
auront 6chou6, ou dans les cas oui les circonstances de fait auront rendu
impossible toute n6gociation et qu'un conflict sera imminent. L'un
des deux Gouvernements directement int6ress6s a la recherche des
faits qui auront provoqu6 la question, pourra susciter la convocation
de la Commission d'enquete, et, a cet effet, il suffira de communiquer
officiellement cette decision A l'autre parties et A l'une des Com-
missions Permanentes pr6vues A l'article III.

Article III
Deux Commissions Permanentes, siegeant respectivement a Wa-
shington (Etats-Unis d'Amerique) et a Montevideo (Uruguay) seront
constitutes. Elles seront form6es par les trois agents diplomatiques,
americains les plus anciens parmi ceux accr6dit6s dans les dites
Capitales, et, A l'appel des Chancelleries de ces Etats s'organiseront
et d6signeront leur president respectif. Leurs functions se limiteront
a recevoir des parties int6ress6es la demand de convocation de la
Commission d'enquete et ai la notifier imm6diatement A l'autre parties.

Le Gouvernement qui sollicitera la convocation, d6signera en meme
temps, les personnel qui, en ce qui le concern, front parties de la
Commission d'enquete, et celui de la parties adverse fera 6galement
la designation des membres qu'il doit choisir aussit6t qu'il aura recu
la notification.

La parties qui mettra en movement la procedure 6tablie par ce
Trait6 pourra s'adresser pour cela a la Commission Permanente
qu'il jugera la plus capable de constituer rapidement la Commission
d'enquete. Des la reception de la demand de convocation et une
fois les notifications faites, le diff6rend ou les controversies graves
que les parties soutenaient sans pouvoir se mettre d'accord, resteront
en suspens ipso facto.

Article IV

La Commission d'enquete se composer de cinq membres, tous
citoyens d'Etats Am6ricains et qui seront indiqu6s de la maniere
suivante: chaque Gouvernement designer deux membres, au moment
de la convocation, don't un seul pourra 6tre un de ses nationaux. Le
cinquieme sera 6lu d'un commun accord, par ceux d6jL d6sign6s et
remplira les functions de Pr6sident, mais ce choix ne pourra
retomber sur l'un des citoyens des nationalit6s d6jL repr6sent6es
dans la Commission. L'un des deux Gouvernements pourra, pour des







26 RECUEIL DES TRAITES DE LA REPUBLIQUE D'HAITI

motifs r6serv6s, ne pas accepter le membre 61u, et dans ce cas, le
remplagant de celui-ci sera d6sign6 dans les trente jours qui suivront,
la notification de ce refus, de commun accord entire les Parties. A
d6faut d'accord, la designation sera faite par le Pr6sident d'une des
R6publiques Am6ricaines non int6ress6es dans le conflict, qui sera
6lu par tirage au sort par les commissaires d6jA nomm6s, d'aprbs
une liste non sup6rieure A six Chefs d'Etats Am6ricains, forms
comme suit: chaque Gouvernement qui serait parties dans la question
controvers6e d6signera trois Pr6sidents de Nations Americaines qui
maintiendraient les memes relations amicales avec les parties en
conflict.
S'il y a plus de deux Gouvernements int6ress6s directement dans
une controversy, et que les int6rets de deux ou plusieurs d'entre eux
se rattachent, le ou les Gouvernements qui ont pris parti dans la
question pourront augmenter le nombre de leurs commissaires autant
que cela sera indispensable, afin que chaque parties int6ress6e ait
toujours une gale representation dans la Commission.
La Commission ainsi constitute, au siege de la Permanence qui a
fait la convocation, communiquera la date de son installation aux
Gouvernements respectifs et pourra fixer ensuite le lieu ou les lieux
o elle devra fonctionner en tenant compete des plus grandes facilit6s
d'investigation qu'elle y pourra trouver.
La Commission d'enquete reglera, elle-m&me, la procedure don't
elle usera. C'est A cette fin qu'il est recommand6 d'y inclure, les
dispositions consign6es aux articles 9, 10, 11, 12 et 13 de la Conven-
tion souscrite A Washington, en F6vrier 1913, entire le Gouvernement
des Etats-Unis d'Am6rique et ceux des R6publiques de Guatemala,
Salvador, Honduras, Nicaragua et Costa-Rica, qui sont transcrites
dans l'Appendice qui fait suite A cette Convention.
Ses decisions et le rapport final seront adopts par la majority
de ses membres.

Chaque parties supporters ses propres d6penses et une part gale
des frais g6n6raux de la commission.

Article V

Les parties en litige fourniront les ant6c6dents et les enseigne-
ments n6cessaires A l'enquete. La Commission devra presenter son
rapport dans le d6lai d'un an, A computer de la date de son installation.
Si l'enquete pour la r6daction du rapport n'6tait pas termin6e dans
le d6lai fix6, ce dernier pourrait 6tre prolong de six mois, apres
accord entire les parties.







RECUEIL DES TRAITES DE LA REPUBLIQUE D'HAITI


Article VI

Les decisions de la Commission seront consid6r6es comme rapports
sur les questions qui font l'objet de 1'enquete, mais elles n'auront ni
la valeur ni la force de sentences judiciaires.

Article VII
Apres la transmission du rapport de la Commission aux Gouver-
nements en conflict, ceux-ci disposeront d'un delai de six mois pour
rechercher A nouveau la solution de la difficult d'apres les conclu-
sions du dit rapport; et si, pendant ce nouveau d6lai, ils ne pouvaient
arriver a un arrangement amical, ils recouvreraient toute leur liberty
d'action pour proc6der comme ils le jugeraient convenable A leurs
int6rets dans la question qui aurait motive l'enqu&te.

Article VIII
Le present Trait6 n'abroge pas les Conventions analogues qui exis-
tent ou qui pourraient exister entire deux ou plusieurs des Hautes
Parties Contractantes ni ne d6roge partiellement A aucune de leurs
clauses, m&me si elles contiennent des circonstances ou des conditions
particulieres qui diff6reraient de celles qui sont stipul6es ici.

Article IX
Le present Trait6 sera ratifi6 par les Hautes Parties Contractantes
suivant la procedure constitutionnelle respective, et les instruments
de ratification seront d6pos6s au Ministere des Affaires Etrangeres
de la Republique du Chili, qui les communiquera par la voie diplo-
matique aux autres Gouvernements signataires. II entrera en vigueur
pour les Parties Contractantes, A measure qu'elles le ratifieront.
Ce Trait6 restera en vigueur ind6finiment. S'il arrivait qu'une des
Hautes Parties Contractantes voulit le d6noncer, la d6nonciation ne
produira ses effects qu'A 1'6gard de la Puissance qui l'aura notifi6e et
un an apres que la notification en sera parvenue au Gouvernement
du Chili, mais le Pacte subsistera pour les autres Gouvernements
signataires.
La d6nonciation sera adress6e au Gouvernement du Chili, qui la
transmettra aux autres Gouvernements signataires pour les effects qui
doivent en r6sulter d'apres les prescriptions du present Trait6.

Article X
Les Etats Am6ricains qui n'auront pas 6t6 repr6sent6s A la Cin-
quieme Conf6rence, pourront adh6rer au present Trait6, en envoyant







28 IECUEIL DES TRAITES DE L.A REPUBLIQUE )'HAITI

l'instrument official 6tablissant leur adhesion au Ministere des Af-
faires Etrangeres de la R6publique du Chili, qui en informera les
autres Parties Contractantes.

En foi de quoi, les Pl6nipotentiaires ont sign le present Trait6
qui a 6t6 rev6tu du sceau de la Cinquieme Conf6rence Internationale
Am6ricaine.

Fait a Santiago du Chili, le trois mai Mil neuf cent vingt trois
en espagnol, en anglais, en portugais et en francais. Ce Trait6 sera
d6pos6 au Ministbre des Affaires Etrangeres de la R6publique du
Chili afin qu'il en soit fait des copies authentiques, qui seront en-
voy6es par la voie diplomatique, a chacun des Etats signataires.

(Sign6): Pour le Venezuela: C. Zumeta, Jose Austria; pour Pana-
ma: J. E. Lefevre; pour les Etats-Unis d'Am6rique: Henry P. Fletcher,
Frank B. Kellogg, Atlee Pomerene, Willard Salisbury, George E.
Vincent, Frank C. Partridge, William Eric Fowler, L. S. Rowe; pour
l'Uruguay: Eugenio Martinez-Thedy avec reserve, en ce qui concern
I'article premier (Art. ler) qui exclut de 1'enquete les questions se
rapportant aux prescriptions constitutionnelles; pour l'Equateur: Jose
Rafael Bustamente: pour le Chili: Manuel Rivas Vicuna, Carlos Aldu-
nate S, L. Barros B, Emilio Bello C., Antonio Huneeus, Alcibiades
Roldan, Guillermo Subercaseaux, Alejandro del Rio; pour le Guate-
mala: Eduardo Poirier, Maximo Soto Hall; pour le Nicaragua: Carlos
.Cuadra Pasos, Arturo Elizondo; pour les Etats-Unis du Br6sil: Afranio
de Mello Franco, S. Gurgel do Amaral, Helio Lobo, Carlos Garcia
Velez, A. de Aguero, M. Marquez Sterling; pour le Paraguay: M.
Gondra; pour la R6publique Dominicaine: Tulio M. Cestero; pour
le Honduras: Benjamain Villaseca M.; pour la Republique Argentine:
Manuel E. Malbran; pour Haiti: Arthur Rameau.


APENDICE

Article I

Les Gouvernements signataires del6gueront a. toutes les Commis-
sions qui seront constitutes la faculty de convoquer et de faire prater
serment aux t6moins, de recevoir des preuves et des t6moignages.

Article II

Pendant l'investigation les Parties seront entendues et pourront
&tre repr6sent6es par un ou plusieurs agents et avocats.







RECUEIL DES TILAITES DE LA REPUBLIQUE D)'1LAITI


Article III

Tous les membres de la Commission pr&teront serment devant la
plus haute autorit6 judiciaire de l'endroit ou elle sera install6e, de
remplir fidelement et loyalement leur mission.

Article IV

L'investigation sera faite contradictoirement. En consequence, la
Commission informera chaque Partie des exposes que I'autre lui
pr6sentera et fixera les details pour recevoir les preuves.
Une fois les Parties averties, la Commission proc6dera A l'Enquete,
m&me en leur abscence.

Article V

A partir du moment oui la Commission d'Enquete sera organis6e,
elle pourra fixer la situation dans laquelle les Parties doivent se
maintenir, sur la demand de l'une d'Elles afin de ne pas aggraver
le mal et pour que les choses restent dans le meme 6tat, tant que la
Commission ne se sera pas prononcee.

Sign6: MANUEL RIVAS VICUNA
Secr6taire-G6n6ral

Pour copie conforme:

Le Chef de Division au D6partement des Relations Ext6rieures:
F. COURTOIS







30 RECUEIL DES TRAITES DE LA REPUBLIQUE D'HAITI

CLIV

ACCORD HAITIANO-AMERICAIN DU 17 JUILLET 1923

SUR LA NOMINATION D'UN JNGENIEUR-AGRONOME
ET D'UN INGENIEUR-ADJOINT
rubliM avec le Dicret de sanction du Gouvernement haftien
au Moniteur du 2 Aoat 1923.

Dans le but de se conformer aux provisions du Trait6 entire les
Etats-Unis d'Am6rique et la R6publique d'Haiti, sign A Port-au-
Prince le 16 Septembre 1915, le Gouvernement des Etats-Unis et le
Gouvernement d'Haiti, don't les soussign6s sont les Representants
diument autoris6s, ont convenu de conclure l'Accord ci-dessous, afin
de r6aliser les buts du dit Traite et de mettre A execution I'Article
XIII du meme Trait6. II est entendu que la dur6e de cet Accord
n'exc6dera pas celle du Trait6 ci-dessus mentionn6, don't il n'6tend
ni de fait, ni implicitement les provisions.

Article I.-L'Ing6nieur Agronome qui sera charge de la surveillan-
ce, la direction et le contr6le du Bureau Technique du D6partement
de l'Agriculture de la Republique d'Haiti, et qui sera propose et
nomm6 ainsi qu'il est stipuld A l'article XIII du Trait6 conclu le 16
Septembre 1915 entire les Etats-Unis d'Am6rique et la R6publique
d'Haiti, recevra comme traitement annuel la some de Dix Mille
dollars en Monnaie des Etats-Unis, appointmentss et frais).

Article II.-Le Pr6sident d'Haiti nommera sur la proposition du Pre-
sident des Etats-Unis et a un traitement annuel de Sept mille cinq
cents dollars en monnaie des Etats-Unis appointmentss et frais), un
Ingenieur-Adjoint qui sera charge de l'organisation et la surveillance
d'un systeme d'enseignement manuel et d'instruction professionnelle
sous la Direction de l'Ing6nieur charge du Bureau technique du
D6partement de l'Agriculture.

En foi de quoi les soussign6s ont sign le present Accord et y ont
appos6 leurs cachets.

Fait A Port-au-Prince, en double original, ce 17 Juillet 1923.

(Sign6): FELIX MAGLOIRE

Le texte anglais, public en regard du texte frangais porte la signature de
M. John H. RUSSEL. Ambassadeur extraordinaire et Haut Cornmissaire Am&-
ricain.







RECUEIL DES TRAITES DE LA REPUBLIQUE D'HAITI


CLV


ACCORD DU 11 AOUT 1923
Pour le reglement des R6clamations Frangaises en Haiti
(Texte extrait des archives du D6partement)

REPUBLIQUE FRANCHISE
LEGATION DE FRANCE
EN HAITI

Port-au-Prince, le 11 Aofit 1923

Monsieur le Secr6taire d'Etat,

Ainsi que j'ai eu l'honneur d'en informer Votre Excellence, mon
Gouvernement, dans le but d'etre agr6able au Gouvernement Haitien
et en vue de lui faciliter l'ex6cution du Protocole conclu, le 3 Octobre
1919, entire les Etats-Unis d'Am6rique et Haiti, est dispose a renoncer,
sous certaines reserves, au b6n6fice de la Convention franco-haitienne
du 10 Septembre 1913 et A soumettre A la Commission des R&cla-
mations, telle qu'elle est pr6vue, a l'article 2 du Protocole susvis6
du 3 Octobre 1919 le reglement de toutes les reclamations formul6es
jusqu'a ce jour contre la R6publique d'Haiti pour diff6rents motifs
par des citoyens ou proteges frangais, a l'exception toutefois des
r6clamations d6ja r6gl6es en principle a la suite d'une procedure
regulibre et qui serait sp6cifi6e plus loin.

Je serais tres oblige A Votre Excellence de vouloir bien me con-
firmer par lettre notre accord A ce sujet et pr6ciser dans sa reponse
les points suivants qui en forment l'objet:

I
Toutes les r6clamations bases sur des faits ant6rieurs A la date
du 3 Mai 1916 et pr6sent6es au nom de ressortissants ou prot6g6s
francais seront soumises par la Legation de France A 1'examen de
la -(Commission des R&clamations,, institute par 1'article 2 du
Protocole sign le 3 Octobre 1919 entire le Gouvernement d'Haiti
et celui des Etats-Unis, 6tant bien entendu que durant la p6riode
pendant laquelle seront examines les r6clamations des citoyens et
prot6g6s frangais, le troisieme membre de cette commission sera
design sur la presentation du Gouvernement franqais et commis-
sionn6, comme les autres, par le Pr6sident d'Haiti.







32 RECUEIL DES TRAITS DE LA REPUBLIQUE D'IAITI

Les r6clamations introduites a cette date par la Legation de France,
au nom de sujets ottomans ou ayant joui ant6rieurement A la guerre
de 1914-1918 de la nationality ottomane seront 6galement d6f6raes
A la susdite commission compose ainsi qu'il est dit ci-dessus.

II
Il reste, d'autre part, bien entendu que le Gouvernement frangais
et le Gouvernement haitien conservent le droit absolu de soumettre
a un tribunal arbitral, compos6 conform6ment a la convention franco-
haitienne du 10 Septembre 1913, les r6clamations ant6rieures au 10
Septembre 1913 don't le r6glement par la Commission des R6cla-
mations ne leur paraitrait pas satisfaisant.
En ce qui concern les r6clamations post6rieures A 1913 le Gou-
vernement francais conserve le droit absolu de recourir A la voie
diplomatique pour obtenir la revision des sentences qui n'auraient
pas 6t6 rendues a l'unanimit6 ou qui aurait fait l'objet de reserves
de la part d'un des membres de la Commission.

Le Gouvernement haitien aura la meme faculty, en cas de reserve
du Membre haltien dans la forme et suivant les conditions ci-dessus
exprim6es.
III
Pour la revision des sentences concernant les r6clamations ant6-
rieures A 1913 les deux Gouvernements int6ress6s s'engagent A d6si-
gner leurs repr6sentants respectifs au tribunal arbitral d'appel dans
les trois mois qui suivront la cloture de l'examen des reclamations
franchises. Ce tribunal sera convoqu6, apres entente entire le Secr6-
taire d'Etat des Relations Ext6rieures d'Haiti et le Ministre de France
i Port-au-Prince, quand ceux-ci estimeront suffisant le nombre d'affai-
res port6es en appel et, au plus tard, six mois apres la cloture de
l'examen des r6clamations des citoyens et prot6g6s frangais par la
Commission.
IV
Un d6lai de 3 mois, a partir de la constitution du tribunal arbitral
d'appel, est accord aux deux Gouvernements pour interjeter appel,
devant ce tribunal, des decisions rendues par la Commission des R6cla-
mations. Le Gouvernement qui n'aurait pas fait appel dans ce d61lai
serait consid6r6 comme acceptant les decisions de la Commission
des R6clamations.
V
La procedure a suivre par la Commission des R6clamations reste
fix6e par P'article 4 du Protocole du 3 Octobre 1919.







RECUEIL DES TJLIITES DE L. REP'UBLIQUE IDILI.TI


VI

La procedure a suivre par le tribunal arbitral d'appel reste fix6e
par les articles 3, 4, 5, 6 et 7 de la Convention franco-haitienne du
10 Septembre 1913.
VII
Les frais entrain6s par la constitution et le fonctionnement du
tribunal arbitral d'appel seront supports par moiti6 par les deux
Gouvernements.
VIII
Le Gouvernement haitien s'engage a ex6cuter les sentences ren-
dues par le tribunal arbitral d'appel dans les conditions prevues par
I'article 5 du Protocole du 3 Octobre 1919 pour le paiement du
montant des r6clamations admises par la Commission des R6clama-
tions et dans les memes d6lais.

IX
Quant aux r6clamations frangaises d6ja solutionn6es en principle
a la suite d'une procedure r6guliere, elles ne donneront lieu A aucune
revision.
Ce sont les suivantes:
Trois r6clamations r6gl6es par le Tribunal arbitral, form en vertu
de la Convention franco-haitienne du 10 Septembre 1913, savoir:
a) Lasalle (Gaston), admise pour une some de $ 3.000;
b) Barthe (Justin), admise pour une some de $ 1.100;
c) Clovis (Auguste), rejet6e.
Il reste bien sp6cifi6 que le mode de paiement prevu pour les
reclamations mentionn6es au present article sera 6galement applique
a celle que M. Semexant Rouzier a formul6e A l'occasion d'une sen-
tence arbitrale rendue en 1913 en sa faveur contre la commune
du Cap-Haitien.
X
Il y a lieu d'ajouter au montant des r6clamations vis6es a l'article
precedent les int6r&ts a 6% l'an depuis la date de la sentence con-
form6ment a l'article 8 paragraphe 2 de la Convention franco- hai-
tienne du 10 Septembre 1913.
XI

Le Gouvernement haitien s'engage a ex6cuter les sentences con-
cernant les r6clamations vis6es a l'article 9 dans le plus bref d6lai
po-sible, et, au plus tard, en m6me temps que les premieres sentences
rendues par la Commission des R6clamations.







34 RECUEIL DES TRAITES DE LA REPUBLIQUE D'HAITI


XII

Le D616gu6 frangais a la Commission des R6clamations recevra
du Gouvernement haitien l'indemnit6 et les frais pr6vus par l'article
9 du Protocole du 3 Octobre 1919 pour la p6riode des r6clamations
des citoyens et prot6g6s francais et proportionnellement a cette
periode. Le Gouvernement haitien s'engage a faire connattre au
Gouvernement Francais, d&s qu'il en aura 6t6 avis6 par la Commis-
sion des Reclamations, la date a laquelle aura 6t6 fix6e la session
d'examen des dites r6clamations de telle sorte que I'arrivee du d6l6gu6
francais A Port-au-Prince puisse coincider ou a trbs peu prbs avec
1'ouverture des travaux.
XIII

Les trois r6clamations frangaises suivantes, bases sur des faits
post6rieurs au 3 Mai 1916 seront soumises a l'examen du tribunal
arbitral pr6vu par le paragraphe 2 ci-dessus, tribunal qui jugera en
1'esp&ce en premier et dernier resort:
a) Demande de la Soci6t6 commercial dite le Comptoir Fran-
cais tendant a obtenir l'ex6cution d'un jugement du tribunal de
Cassation du 4 F6vrier 1921 condamnant le Gouvernement Haitien
a payer au demandeur une indemnity en reparation de dommages
causes pour execution de travaux publics sur un domaine rural lui
appartenant.
b) Demande de la part de M. Charles Jean, syrien prot6g6
francais d'une indemnity en reparation de dommages causes sur
son domaine A Maissade pendant les troubles politiques en F6vrier
1919.
c) Demande de la part de M. Lavaury (Frangois), frangais,
d'une indemnity en reparation de dommages causes a sa maison d'ha-
bitation A Port-au-Prince pendant les troubles politiques en Janvier
1920.

Veuillez agr6er, Monsieur le Secr6taire d'Etat, les assurances de
ma trbs haute consideration.

S) L. AGEL

Son Excellence

Monsieur FELIX MAGLOIRE
Secretaire d'Etat des Relations Ext6rieures
Port-au-Prince







RECUEIL DES TRAITES DE LA REPUBLIQUE D'IAITI


REPUBLIQUE D'HAITI

SECRETAIRERIE D'ETAT
des
RELATIONS EXTERIEURES
Port-au-Prince, le 11 AoCit 1923
Monsieur le Ministre,

En r6ponse a votre lettre de ce jour, concernant 1'examen des
reclamations des citoyens et prot6g6s frangais, j'ai 1'honneur de pr6-
ciser les points suivants sur lesquels nos deux Gouvernements sont
d'accord:
I

Toutes les r6clamations bases sur des faits ant6rieurs a la date
du 3 Mai 1916 et pr6sent6es au nom de ressortissants ou prot6g6s
frangais seront soumises par la L6gation de France a 1'examen de
la ((Commission des R6clamations,, institute par Particle 2 du
Protocole sign le 3 Octobre 1919 entire le Gouvernement d'Haiti
et celui des Etats-Unis, 6tant bien entendu que durant la p6riode
pendant laquelle seront examines les r4clamations des citoyens et
prot6g6s francais, le troisieme membre de cette Commission sera
d6sign6 sur la presentation du Gouvernement francais et commis-
sionn6, comme les autres, par le Pr6sident d'Haiti.

Les r6clamations introduites a cette date par la L4gation de France,
au nom de sujets ottomans ou ayant joui ant6rieurement a la guerre
de 1914-1918 de la nationality ottomane seront 6galement d6f6r6es
a la susdite commission compose ainsi qu'il est dit ci-dessus.

II
II reste, d'autre part, bien entendu que le Gouvernement franqais
et le Gouvernement haitien conservent le droit absolu de soumettre
A un tribunal arbitral, compos6 conform6ment A la convention franco-
haitienne du 10 Septembre 1913, les r6clamations ant6rieures au 10
Seprembre 1913 don't le reglement par la Commission des R6cla-
mations ne leur paraitrait pas satisfaisant.

En ce qui concern les r6clamations post6rieures A 1913 le Gou-
vernement frangais conserve le droit absolu de recourir a la voie
diplomatique pour obtenir la revision des sentences qui n'auraient
pas 6t6 rendues A l'unanimit6 ou qui aurait fait l'objet de reserves
de la part d'un des membres de la Commission.







36 RECUEIL DES TRAITES DE LA REPUBLIQUE D'HAITI

Le Gouvernement haitien aura la meme faculty, en cas de reserve
du Membre haitien dans la forme et suivant les conditions ci-dessus
exprim6es.
III

Pour la revision des sentences concernant les r6clamations ante-
rieures A 1913 les deux Gouvernements int6ress6s s'engagent a d6si-
gner leurs repr6sentants respectifs au tribunal arbitral d'appel dans
les trois mois qui suivront la cl6ture de l'examen des r6clamations
franqaises. Ce tribunal sera convoqu6, apres entente entire le Secr&-
taire d'Etat des Relations Ext6rieures d'Haiti et le Ministre de France
A Port-au-Prince, quand ceux-ci estimeront suffisant le nombre d'affai-
res port6es en appel et, au plus tard, six mois apres la cloture de
l'examen des r6clamations des citoyens et prot6g6s frangais par la
Commission.
IV

Un d6lai de 3 mois, a partir de la constitution du tribunal arbitral
d'appel, est accord aux deux Gouvernements pour interjeter appel,
devant ce tribunal, des decisions rendues par la Commission des Recla-
mations. Le Gouvernement qui n'aurait pas fait appel dans ce delai
serait consid6r6 comme acceptant les decisions de la Commission
des R6clamations.
V

La procedure A suivre par la Commission des R6clamations reste
fix6e par l'article 4 du Protocole du 3 Octobre 1919.

VI

La procedure A suivre par le tribunal arbitral d'appel reste fix6e
par les articles 3, 4, 5, 6 et 7 de la Convention franco-haitienne du
10 Septembre 1913.
VII

Les frais entrain6s par la constitution et le fonctionnement du
tribunal arbitral d'appel seront supports par moiti6 par les deux
Gouvernements.
VIII

Le Gouvernement haitien s'engage A ex6cuter les sentences ren-
dues par le tribunal arbitral d'appel dans les conditions pr6vues par
l'article 5 du Protocole du 3 Octobre 1919 pour le paiement du
montant des r6clamations admises par la Commission des R6clama-
tions et dans les m6mes d6lais.







RECUEIL DES TRAITES DE LA REPUBLIQUE D'IIAITI


IX

Quant aux r6clamations frangaises d6ja solutionn6es en principle
a la suite d'une procedure r6gulibre, elles ne donneront lieu a aucune
revision.

Ce sont les suivantes:
Trois r6clamations r6gl6es par le Tribunal arbitral, form en vertu
de la Convention franco-haitienne du 10 Septembre 1913, savoir:
a) -Lasalle (Gaston), admise pour une some de $ 3.000;
b) -Barthe (Justin), admise pour une some de $ 1.100;
c) Clovis (Auguste), rejet6e.
11 reste bien sp6cifi6 que le mode de paiement prevu pour les
reclamations mentionn6es au present article sera 6galement applique
a celle que M. Semexant Rouzier a formul6e A l'occasion d'une sen-
tence arbitrale rendue en 1913 en sa faveur centre la commune
du Cap-Haitien.
X

II1 y a lieu d'ajouter au montant des r6clamations vis6es a Particle
pr6c6dent les int6rets A 6% l'an depuis la date de la sentence con-
form6ment A Particle 8 paragraphe 2 de la Convention franco- hai-
tienne du 10 Septembre 1913.

XI

Le Gouvernement haitien s'engage A ex6cuter les sentences con-
cernant les r6clamations vis6es A l'article 9 dans le plus bref d6elai
possible, et, au plus tard, en m6me temps que les premieres sentences
rendues par la Commission des R6clamations.

XII

Le D61lgu6 francais a la Commission des R6clamations recevra
du Gouvernement haitien l'indemnit6 et les frais pr6vus par P'article
9 du Protocole du 3 Octobre 1919 pour la p6riode des r6clamations
des citoyens et prot6g6s francais et proportionnellement a cette
p6riode. Le Gouvernement haitien s'engage A faire connaitre au
Gouvernement Frangais, d&s qu'il en aura 6t6 avis6 par la Commis-
sion des R6clamations, la date A laquelle aura 6t6 fix6e la session
d'examen des dites r6clamations de telle sorte que l'arriv6e du delegu6
frangais A Port-au-Prince puisse coincider ou A tres peu pres avec
l'ouverture des travaux.







38 RECUEIL DES TRAITES DE LA REPUBLIQUE D'HAITI

XIII

Les trois r6clamations frangaises suivantes, bases sur des faits
post6rieurs au 3 Mai 1916 seront soumises a 1'examen du tribunal
arbitral pr6vu par le paragraphe 2 ci-dessus, tribunal qui jugera en
l'esp&ce en premier et dernier resort:

a) -Demande de la Soci6t6 commercial dite le Comptoir Fran-
gais tendant a obtenir l'ex6cution d'un jugement du tribunal de
Cassation du 4 F6vrier 1921 condamnant le Gouvernement Haitien
a payer au demandeur une indemnity en reparation de dommages
causes pour execution de travaux publics sur un domaine rural lui
appartenant.

b) Demande de la part de M. Charles Jean, syrien prot6g6
frangais d'une indemnity en reparation de dommages causes sur
son domaine a Maissade pendant les troubles politiques en F6vrier
1919.

c) Demande de la part de M. Lavaury (Franqois), frangais,
d'une indemnity en reparation de dommages causes a sa maison d'ha-
bitation A Port-au-Prince pendant les troubles politiques en Janvier
1920.

Veuillez agr6er, Monsieur le Secr6taire d'Etat, les assurances de
ma tres haute consideration.

S) FELIX MAGLOIRE

Son Excellence
Monsieur LUCIDE AGEL
Envoy6 Extraordinaire et Ministre
Pl6nipotentiaire de la R6publique Frangaise
Port-au-Prince


Pour copie conforme:

Le Chef de de Division au D6partement des Relations Ext6rieures:

FELIX COURTOIS







RECUEIL DES TRAITES DE LA REPUBLIQUE D'IIAITI


CLVI



UNION POSTAL UNIVERSELLE ET ANNEXES
Convention postal Universelle de Stockholm du 28 Aobt 1924, sanctionnie
par la Loi du 2 Juillet 1925, publide au Moniteur du 13 Mai 1926 et suivant
et conclue entire:

L'Union de l'Afrique du Sud, l'Albanie, l'Allemagne, les Etats-Unis
d'Am6rique, l'ensemble des Possessions Insulaires des Etats-Unis
d'Amerique autres que les Iles Philippines, les Iles Philippines, Ia
Republique Argentine, la Commonwealth de l'Australie, l'Autriche,
la Belgique, la Colonie du Congo Beige, la Bolivie, le Bresil, la Bul-
garie, le Canada, le Chili, la Chine, la Republique de Colombie, la
Rdpublique de Costa-Rica, la Republique de Cuba, le Danemark,
la Ville Libre de Dantsig, la R6publique Dominicaine, l'Egypte,
1'Equateur, l'Espagne, les Colonies Espagnoles, l'Esthonie, l'Ethiopie,
la Finlande, la France, 1'Alg6rie, les Colonies et Protectorats Fran-
qais de l'Indochine, 1'ensemble des autres Colonies Frangaises, la
Grande-Bretagne et divers Colonies et Protectorats Britanniques, la
Grace, le Guatemala, la R6publique d'Haiti, la R6publique du Hondu-
ras, la Hongrie, l'Inde Britannique, l'Etat Libre d'Irlande, lIslande,
l'talie, 1'ensemble des Colonies Italiennes, le Japon, le Chosin, 'en-
semble des autres d6pendances Japonaises, la Lettonie, la Republique
de Liberia, la Lithuanie, le Luxembourg, le Maroc (a l'exclusion de la
Zone Espagnole), le Maroc (zone Espagnole), le Mexique, le Nicara-
gua, la Norvege, la Nouvelle Z6lande, la R6publique de Panama, le Pa-
raguay, les Pays-Bas, les Indes Nderlandaises, les Colonies N6erlandai-
ses en Amerique, le P6rou, la Perse, la Pologne, le Portugal, les
Colonies Portugaises de l'Afrique, les Colonies Portugaises de l'Asie
et de l'Oc6anie, la Roumanie, la R6publique de Saint Marin, le Sal-
vador, le Territoire de la Sarre, le Royaume des Serbes, Croates et
Slovenes, le Royaume de Siam, la Suede, la Suisse, la Tchicoslova-
quie, la Tunisie, la Turquie, 1'Union des Rdpubliques Sovi6tistes
Socialistes, l'Uruguay, et les Etats-Unis du Venezuela.

Les soussign6s, Pl6nipotentiaires ci-dessus 6numbr6s, s'etant r6unis
en Congres A Stockholm en vertu de l'article 27 de la Convention
postal universelle conclue A Madrid le 30 Novembre 1920, ont d'un
commun accord et sous reserve de ratification, revise la dite Con-
vention conform6ment aux dispositions suivantes:







40 HIECUEIL DES TAITES DE LA REPUBLIQUE D'I'IATI

TITRE I

DE L'UNION POSTAL UNIVERSELLE

CHAPITRE I

ORGANISATION ET RESORT DE L'UNION

Article premier

Constitution de I'Union

Les pays entire lesquels est conclue la pr6sente Convention for-
ment, sous la denomination d'Union Postale Universelle, un seul
territoire postal pour 1'6change r6ciproque des correspondances.
L'Union postal a 6galement pour objet d'assurer l'organisation et
le perfectionnement des divers services postaux internationaux.

Article 2

Adh6sions nouvelles, Procedure

Les Pays qui ne font pas parties de l'Union sont admis en tout
temps A adh6rer A la Convention.

Leur demand d'adh6sion doit ktre notifi6e par voie diplomatique
au Gouvernement de la Conf6d6ration suisse et par celui-ci aux
Gouvernements de tous les Pays de l'Union.

Article 3

Convention et arrangements de I'Union

Le service de la poste aux lettres est regl6 par les dispositions
de la Convention.

D'autres services tels que ceux, notamment, des lettres et des
boites avec valeur d6clar6e, des colis postaux, des mandates de postes,
des virements postaux, des valeurs a recouvrer et des abonnements
aux journaux et 6crits p6riodiques, font l'objet d'Arrangements entire
Pays de l'Union.

Ces Arrangements sont obligatoires seulement pour les Pays qui
y ont adh6r6.

L'adhesion a un ou plusieurs de ces Arrangements est soumise aux
dispositions de l'article pr6c6dent.







RECUEIL DES TRAITES DE LA R IUBLIQUE D'ILilTI


Article 4
Rdglements d'ex6cution

Les Administrations de l'Union arr6tent d'un commun accord,
dans des R6glements d'ex6cution, les measures d'ordre et de detail
n6cessaires A l'ex6cution de la Convention et des Arrangements.

Article 5

Tarifs speciaux et Unions restreintes Rayon limitrophe

1. Les Pays de l'Union ont le droit de maintenir et de conclure
des traits ainsi que de maintenir et d'6tablir des unions restreintes
en vue de la reduction des taxes ou de toute autre amelioration des
relations postales.
2. De leur c6t6, les Administrations sont autoris6es A prendre
entire elles les arrangements n6cessaires au sujet des questions qui
n'int6ressent pas 1'ensemble de l'Union, sous reserve de ne pas y
introduire des dispositions moins favorables que celles pr6vues par
les Actes de l'Union. Elles peuvent, notamment, en ce qui concern
.les objets A correspondence, s'entendre entire elles pour l'adoption
des taxes r6duites dans un rayon de 30 kilom&tres.

Article 6
Legislation Interieure
Les stipulations de la Convention et des Arrangements de l'Union
ne portent pas atteinte A la legislation de chaque Pays dans tout ce qui
n'est pas express6ment pr6vu par ces Actes.

Article 7
Relations avec les Pays strangers & 1'Union
Les Administrations de l'Union qui entretiennent des relations avec
des Pays strangers A celle-ci sont tenues de mettre ces relations A
la disposition des autres pour l'6change des correspondances.

Les dispositions de la Convention s'appliquent a l'6change des ob-
jets de correspondence entire les Pays de I'Union et les pays strangers
A cette derniere toutes les fois que cet change emprunte les services
de deux des parties contractantes au moins.

Article 8
Colonies, protectorats, etc.
Sont consid6r6s comme formant un seul Pays ou une seule Admi-
nistration de l'Union, suivant le cas, au sens de la Convention et des







42 RECUEIL DES TRAITES DE LA REPUBLIQUE D'HAITI

Arrangements en ce qui concern, notamment, leur droit de vote
aux Congres, aux Conf6rences et dans l'intervalle entire les reunions,
ainsi que leur contribution aux d6penses du Bureau international de
l'Union Postale universelle:
lo. La colonie du Congo belge;
2o. L'ensemble des possessions insulaires des Etats-Unis d'Amb-
rique autres que les miles Philippines et comprenant Hawaii,
Porto-Rico, Guam, et les miles Vierges des Etats-Unis d'Am6ri-
que;
3o. Les lies Philippines;
4o. L'ensemble des colonies espagnoles;
50o. L'Alg6rie;
60. Les colonies et protectorats frangais de l'Indochine;
7o. L'ensemble des autres colonies frangaises;
8o. L'ensemble des colonies italiennes;
9o. Le Chosen;
10o. L'ensemble des autres d6pendances japonaises;
11o. Les Indes n6erlandaises;
12o. Les colonies n6erlandaises en Am6rique;
13o. Les colonies portugaises de l'Afrique;
14o. Les colonies portugaises de 1'Asie et de l'Oc6anie.

Article 9
Ressort de 1'Union

Sont consid6r6s comme appartenant a l'Union postal universelle:
a) les bureaux de poste 6tablis par des Pays de l'Union dans les
Pays Etrangers a 1'Union;
b) la principaut6 de Liechtenstein, comme relevant de l'Adminis-
tration des postes de Suisse;
c) les miles Feroe et le Groenland, comme faisant parties du Dane-
mark;
d) les possessions espagnoles de la c6te septentrionale d'Afrique,
comme faisant parties de l'Espagne; la R6publique du Val d'Andorre
comme relevant de l'Administration des postes espagnoles;
e) la principaut6 de Monaco, comme relevant de I'Administration
des postes de France;
f) Walfisch-Bay, comme faisant parties de I'Union de l'Afrique du
Sud; Basutoland, comme relevant de l'Administration des postes de
l'Union de l'Afrique du Sud;
g) les bureaux de poste norv6giens 6tablis aux miles De Spitzberg
comme relevant de l'Administration des postes de Norv&ge.






RECUEIL DES TRAITES DE LA REPUBLIQUE D'HAITI


Article 10
Arbitrages

1. En cas de dissentiment entire deux ou plusieurs membres de
1'Union relativement A l'interpr6tation de la Convention et des arran-
gements ou de la responsabilit6 d6rivant, pour une administration,
de 1'application de ces Actes, la question en litige est r6gl6e par
jugement arbitral. A cet effet, chacune des Administrations en cause
choisit un autre membre de I'Union qui n'est pas directement int6ress6
dans l'affaire.

Au cas oii l'un des Offices en d6saccord ne donnerait pas suite A
une proposition d'arbitrage dans le d6lai de six mois, ou de neuf
mois pour les pays d'outre mer, le Bureau international pourra, sur
la demand qui lui en sera faite, provoquer, a son tour la designation
d'un arbitre par I'Office d6faillant, ou en designer un lui-m6me
d'office.
2. La decision des arbitres est donnbe a la majority absolue des voix.
3. En cas de partage des voix, les arbitres choisissent, pour tran-
cher le diff6rend, une autre Administration 6galement d6sint6ress6e
dans le litige.
A d6faut d'une entente sur le choix, cette Administration est d6si-
gn6e par le Bureau international parmi les membres de l'union non
proposes par les arbitres.
4. Les arbitres ne peuvent 6tre d6sign6s en dehors des Offices
ex6cutant 1'Arrangement qui donne lieu au litige.

Article 11
Sortie de 1'Union, cessation de participation aux Arrangements

Chaque parties contractante a la faculty de se retire de l'Union
ou de cesser sa participation aux Arrangements moyennant un aver-
tissement donn6 un an A I'avance par son Gouvernement au Gouver-
nement de la Conf6d6ration suisse.

CHAPITRE II
CONGRESS, CONFERENCES, COMMISSIONS
Article 12
Congres

1. Les d6l6gu6s des Pays de l'Union se r6unissent en Congr&s au
plus tard cinq ans apres la date de mise A execution des actes du
Congres precedent en vue de les soumettre a revision ou de les
compl6ter, s'il y a lieu.






44 RECCEIL DES TRAITES DE LA REPUBLIQUE D'HAITI

Chaque Pays se fait repr6senter au Congr6s par un ou plusieurs
d6legu6s pl6nipotentiaires munis par leur Gouvernement de pouvoirs
n6cessaires. II peut, au besoin, se faire repr6senter par la d616gation
d'un autre pays. Toutefois, il est entendu qu'une d616gation ne peut
6tre charge que de la representation de deux pays, y compris celui
qui l'a primitivement accr6dit6e.
Dans les d6lib6rations, chaque pays dispose d'une seule voix.
2. Chaque Congres fixe le lieu de la reunion du Congres suivant-
Celui-ci est convoqu6 par les soins du Gouvernement du pays dans
lequel il doit avoir lieu, apres entente avec le Bureau international.
Ce Gouvernement est 6galement charge de la notification A tous les
Gouvernements et Pays de l'Union des decisions prises par le Congres.

Article 13
Ratification, mise a execution et dur6e des actes du Congres
Les Actes des Congres sont ratifi6s aussit6t que possible et les
ratifications sont communiques au Gouvernement du pays si&ge du
Congres.
Dans le cas oiu une ou plusieurs des parties contractantes ne ratifie-
raient pas l'un ou l'autre des Actes signs par elles, ceux-ci n'en
seraient pas moins valables pour les Etats qui les auront ratifies.
Ces Actes sont mis a execution simultan6ment et ont la m&me
dur6e.
D&s le jour fix6 pour la mise a execution des Actes adopts par
un Congress, tous les actes du Congres pr6c6dent sont abrog6s, sauf
disposition contraire.
Article 14
Congres extraordinaires
Lorsque la demand en est faite ou approuv6e par les deux tiers
au moins des Pays contractants, un Congres extraordinaire est r6uni
apres entente avec le Bureau international.
Les regles 6dict6es aux articles 12 et 13 sont applicables aux d616-
gations, aux d61lib6rations et aux actes des Congr6s extraordinaire.
Article 15
Reglement des Congres
Chaque Congrbs arr6te le reglement n6cessaire A ses travaux et a
ses deliberations.
Article 16
Conference
Des conferences charges de l'examen de questions purement
administrative peuvent etre r6unies a la demand des deux tiers
au moins des Administrations de l'Union.







RECUEIL DES TRAITES DE LA REPUBLIQUE D'tlAITI


Elles sont convoqu6es apres entente avec le Bureau international.
Les conferences arr6tent leur reglement.

Article 17
Commissions

Les Commissions charges par un Congres ou une Conference de
1'etude d'une ou de plusieurs questions d6termin6es sont convoqu6es
par le Bureau international apxrs entente, le cas ech6ant, avec 1'Ad-
ministration du pays oii ces commissions doivent se r6unir.

CHAPITRE III

PROPOSITIONS DANS L'INTERVALLE DES REUNIONS
Article 18
Introduction des propositions

Dans l'intervalle des reunions, toute Administration a le droit
d'adresser aux autres Administrations, par l'interm6diaire du Bureau
international, des propositions concernant la Convention et son
R&glement.

Le meme droit est accord aux Administrations des pays partici-
pant aux Arrangements en ce qui concern des Arrangements et leurs
R&glements.
Pour &tre mises en d6lib6ration toutes les propositions introduites
dans 1'intervalle des reunions doivent etre appuy6es par au moins
deux Administrations, sans computer celle don't elles 6manent. Ces
propositions restent sans suite lorsque le Bureau international ne
recoit pas, en meme temps, le nombre n6cessaire de declaration
d'appui.
Article 19
Examen des propositions

Toute proposition est soumise A la procedure suivante:
Un d6lai de six mois est laiss6 aux Administrations pour examiner
la proposition et pour faire parvenir au Bureau international, le cas
ech6ant, leurs observations. Les amendments ne sont pas admis.
Les r6ponses sont reunies par les soins du Bureau international et
communiquees aux Administrations avec invitation de se prononcer
pour ou centre. Celles qui n'ont point fait parvenir leur vote dans
un d61lai de six mois, A computer de la date de la second circulaire
du Bureau international leur notifiant les observations pr6sent6es,
sont consid6r6es comme s'abstenant.






46 RECUEIL DES TRAITES DE LA REPUBLIQUE D'HAITI

Si la proposition concern un Arrangement ou le R&glement y
relatif, seules les Administrations ayant adh6r6 A cet Arrangement
peuvent prendre part aux operations indiqu6es ci-dessus.

Article 20
Conditions d'approbation
1. Pour devenir ex6cutoires, les propositions doivent r6unir:
a) l'unanimit6 des suffrages s'il s'agit de l'addition de nouvelles
dispositions ou de la modification des dispositions de titres I, II et
des articles 33 A 36, 38, 48 a 53, 55, 56, 58, 60 A 63, 65 A 75, 77 a 80
de la Convention, ainsi que les articles 1, 4, 17, 53, 66 et 86 de son
Reglement.
b) les deux tiers des suffrages, s'il s'agit de la modification des
dispositions autres que celles mentionnies a l'alin6a precedent;
c) la majority absolue s'il s'agit de l'interpr6tation des dispositions
de la Convention et de son R&glement, hors le cas de dissentiment
a soumettre a l'arbitrage pr6vu a 1'article 10.
2. Les Arrangements fixent les conditions auxquelles est subor-
donn6e l'approbation des propositions qui les concernent.

Article 21
Notifications des resolutions
Les additions et les modifications apport6es a la Convention et
aux arrangements sont consacr6es par une declaration diplomatique
que le Gouvernement de la Conf6d6ration suisse est charge d'6tablir
et de transmettre a la demand du Bureau international aux Gou-
vernements des Pays contractants.
Les additions et les modifications apport6es aux R&glements sont
constat6es et notifies aux Administrations par le Bureau internatio-
nal. 11 en est de m6me des interpretations vis6es sous la lettre C de
Particle pr6c6dent.
Article 22
Execution des resolutions

Toute addition ou modification adoptee n'est ex6cutoire que trois
mois, au moins aprbs sa notification.

CHAPITRE IV
DU BUREAU INTERNATIONAL
Article 23
Attributions g6n6rales
1. Un office central, fonctionnant A Berne sous la denomination
de Bureau international de l'Union postal universelle, et plac6 sous







RECUEIL DES TRAITES DE LA REPUBLIQUE D'ILITI


la haute surveillance de l'Administration des postes suisses sert d'or-
gane de liaison, d'information et de consultation aux Pays de l'Union.
Ce bureau est charge, notamment, de r6unir, de coordonner, de
publier et de distribuer les renseignements de toute nature qui int6-
ressent le service international des postes; d'6mettre, A la demand
des parties en cause, un avis sur les questions litigieuses; d'inscrire
les demands en modification des Actes du Congres, aux 6tudes
et aux travaux de r6daction ou de documentation que la Convention,
les Arrangements et leurs r6glements lui attribuent don't il serait
saisi dans l'int6ret de 1'Union.
2. II intervient, A titre d'office de compensation, dans la liquidation
des comptes de toute nature relatifs au service international des
postes, entire les Administrations qui r6clament cette intervention.
Article 24
D6penses du Bureau international
1. Chaque Congres arrete le chiffre maximum que peuvent attein-
dre annuellement les d6penses ordinaires du Bureau international.
Ces d6penses ainsi que les frais extraordinaires auxquels donne
lieu la reunion d'un Congres, d'une conference ou d'une Commission
et les frais que pourraient entrainer des travaux sp6ciaux confi6s a ce
Bureau, sont supports en commun par tous les Pays de l'Union.
2. Ceux-ci sont divis6s, a cet effet, en sept classes don't chacune
contribute au payment des d6penses dans la proportion ci-apres:
1&re classe............................ ............ 25 units
2e ............................... 20
3 e .................................... .... 15
4e ............................... 10
5e .......... ....................... 5
6e ... ........... ............. 3
7e ............... ......... ............ 1
3. En cas d'adh6sion nouvelle, le Gouvernement de la Conf6d6ra-
tion suisse determine, d'un commun accord, avec le Gouvernement
du Pays int6ress6, la classes dans laquelle celui-ci doit ktre rang6 au
point de vue de la r6partition des frais du Bureau international.
TITRE II
REGLES D'ORDRE GENERAL
CHAPITRE UNIQUE
Article 25
Liberty de transit
1. La liberty du transit est garantie dans le territoire entier de
l'Union.






48 RECUEIL DES TRAITES DE LA REPUBLIQUE D'HAITI

2. La liberty du transit des colis postaux est limit6e au territoire
des pays participant A ce service. Les envois avec valeur d6clarde
peuvent transiter en d6p&ches closes par le territoire des pays non
adherents A l'Arrangement concernant les envois de l'espece, mais
la responsabilit6 de ces pays est limitee a celle qui est pr6vue pour
les envois recommand6s.
Article 26
Droit d'utiliser les services de I'Union
Les Pays de l'Union reconnaissent a toutes personnel le droit
d'utiliser les services faisant l'objet de la Convention et des Arran-
gements. Article 27

Interdiction de taxes non pr6vues
II est interdit de percevoir des taxes postales, de quelque nature
que ce soit, autres que celles pr6vues par la Convention et les
Arrangements. Article 28

Suspension temporaire de service
Lorsque, par suite de circonstances extraordinaires, une Adminis-
tration se voit oblige de suspendre temporairement et d'une mani&re
g6n6rale ou partielle, soit 1'expedition des objets de correspondances
qui lui sont livr6s par une autre Administration, soit 1'ex6cution d'un
ou plusieurs services sp6ciaux, elle est tenue d'en donner imm6diate-
ment avis, au besoin par t6l6graphe, a l'Administration ou aux Admi-
nistrations int6ress6es. Article 29
Article 29
Monnaie-type
Le franc pris comme unit monataire dans les dispositions de
la Convention et les Arrangements est le franc-or a 100 centimes
d'un poids de 10/316 de gramme et d'un titre de 0,900.

Article 30
Equivalents
Dans chaque pays de 1'Union, les taxes sont 6tablies d'apres une
equivalence correspondent, aussi exactement que possible, dans la
monnaie actuelle de ce Pays, A la valeur du franc.
Article 31
Formules Langues
1. Les formules a l'usage des administrations pour leurs relations
r6ciproques doivent 6tre r6dig6es en langue francaise, avec ou sans
traduction interlin6aire dans une autre langue, a moins que les admi-
nistrations int6ress6es n'en disposent autrement par une entente
directed.






RECUE1IL DES TRAITES DE LA REPUBLIQUE D'HAITI


2. Les formules A l'usage du public qui ne sont pas imprimbes en
langue franchise doivent comporter une traduction interlin6aire en
cette langue.
3. Les formules don't il est question aux paragraphes 1 et 2 doivent
avoir des dimensions se rapprochant autant que possible, de celles
prescrites par les Reglements de la Convention et des Arrangements.
4. Les Administrations peuvent s'entendre au sujet de la langue
a employer pour la correspondence de service dans leurs relations
reciproques.
Article 32
Carte d'identite

1. Chaque Administration peut d6livrer, aux personnel qui en
font la demand, des cartes d'identit6 valables comme pieces justifi-
catives pour toutes les transactions effectu6es par les bureaux de
poste des Pays qui n'auraient pas notifi6 leur refus de les admettre.
2. L'Administration qui fait d61livrer une carte d'identit6 est auto-
ris6e a percevoir, de ce chef, une taxe qui ne peut 6tre sup6rieure
a un franc.
3. Les Administrations sont d6gag6es de toute responsabilit6 lors-
qu'il est 6tabli que la livraison d'un envoi postal out le paiement
d'un mandate a eu lieu sur la presentation d'une carte d'identite
r6guliere.
Elles ne sont pas, non plus responsables des consequences que
peuvent entrainer la perte, la soustraction ou l'emploi frauduleux
d'une carte d'identit6 r6gulibre.
4. La carte d'identit6 est valuable pendant trois ans A partir du
jour de son mission.

TITRE III

DISPOSITIONS CONCERNANT LES CORRESPONDANCES POSTALES

CHAPITRE I

DISPOSITIONS GENERALS
Article 33
Objets de correspondence

La denomination d'objets de correspondence s'applique aux lettres,
aux cartes postales simples et avec r6ponse pay6e, aux papers
d'affaires, aux 6chantillons de marchandises et aux imprim6s de
toute nature, y compris les impressions en relief A l'usage des aveu-
gles.







50 RECUEIL DES TRAITES DE LA REPUBLIQUE D'HAITI

Article 34
Taxes et conditions generales

Les taxes d'affranchissement pour le transport des objets de
correspondence dans toute 1'4tendue de l'Union, y compris leur remise


au domicile des destinataires dans les
butions est ou sera organism, sont fixes
du tableau ci-apr&s.


Objets:


Unites
de
poids


Pays ofi le service des distri-
conform6ment aux indications




Limites de Dimensions


I ler echelon de 20 gr
Lettres poids par echelon
t supplementaire ...



Cartes: simples.................
Postales: avec reponse......


Imprim6s ..................... 50
Impressions en Relief.........
Pour les Aveugles............. 1000


Papiers d'Affaires ........... 50
minimum de taxe............. -


Echantillons de Marchan-
dises ............................. 50

Minimum de taxe............ -


'5 c 2 kilos 45 cm. dans chaque sens
en rouleaux:
15 75 cm. de longueur et
10 cm. de diametre

S15 cm. en Ion-
15 max- gueur et 10.5
30 ma cm. en larger

m 10 cm. en Ion-
main- gueur et 7 cn.
ma len larger.

1) Ce poids est port a
3 kilos pour les volumes
exp6dies isoliment.


2 kilos

3 kilos


2 kilos


45 cm. de chaque c6t6.
en rouleaux:
75 cm. de longueur et
10 cm. de diametre.


45 cm. en longueur et
20 cm. en larger
10 cm. en 6paisseur
500 gr. en rouleaux:
45 cm. de longueur et
15 cm. de diametre.


Les Administrations ont la faculty de conceder, dans leurs relations
r6ciproques, aux journaux et 6crits p6riodiques exp6di6s directement
par les 6diteurs, une reduction de 50% sur le tarif general des
imprim6s.
La mrme faculty leur est accord4e en ce qui concern les livres
broch6s ou relies, A exclusion de toute publicity ou r6clame.
Il en est de meme des editions litt6raires et scientifiques 6chang6es
entire les institutions savantes.


Taxes De poids






RECUEIL DES TRAITES DE LA REPUBLIQUE D'HAITI


2. Chaque Pays de l'Union fixe, selon les indications du tableau
ci-dessus, les taxes a percevoir pour les objets de correspondence.

3. Les lettres ne doivent contenir aucune lettre, note ou document
adress6s a des personnel habitant avec ce dernier.

4. Les papers d'affaires, les 6chantillons de marchandises et les
imprim6s de toute nature ne doivent contenir aucune lettre ou note
ayant le caract&re de correspondence actuelle et personnelle; ils
doivent etre conditionn6s de maniere a pouvoir 6tre facilement v6ri-
fi6s, sauf les exceptions pr6vues au R&glement.

5. Les limits de poids et de dimension fixees au paragraphe 1 du
present article ne s'appliquent pas aux correspondances relatives au
service postal, don't il est question au paragraphe 1 de l'article 43.
6. Les paquets d'6chantillons de marchandises ne peuvent renfer-
mer aucun objet ayant une valeur marchande.
7. La reunion en un seul envoi d'objets de correspondence de
categories diff6rentes (objets groups) est autoris6e dans les condi-
tions fixes par le Reglement.
8. Sauf les exceptions pr6vues par la Convention et son R&glement
il n'est pas donn6 course aux envois qui ne remplissent pas les condi-
tions requises.
Les objets qui auraient 6t6 admis a tort peuvent etre renvoy6s
a l'Office d'origine. Si l'Office de destination les remet au destinataire
il doit 6ventuellement leur appliquer les taxes et surtaxes pr6vues
pour la cat6gorie de correspondances a laquelle ils appartiennent
r6ellement.
9. Les envois affranchis au tarif des lettres peuvent renfermer
des objets passibles de droits de douane, lorsque l'importation de
ces objets sous forme de lettres, est admise dans le Pays de desti-
nation.
Ces envois doivent etre revetus, du c6t6 de la souscription, d'une
etiquette conforme aux prescriptions du R6glement.
L'Administration du Pays destinataire est autoris6e A soumettre
ces envois au contr6le douanier, A les ouvrir d'office et A percevoir
les droits d'entr6e, dans la forme pr6vue par sa 16gislation.

Article 35
Affranchissement
Les envois autres que les lettres et les cartes postales simples
doivent 6tre entierement affranchis.






52 RECUEIL DES TRAITES DE LA REPUBLIQUE D'IHAITI

II n'est pas donn6 course aux cartes postales avec reponse pay6e
don't les deux parties ne sont pas entierement affranchies au moment
du d6p6t.
Article 36
Taxes en cas d'absence ou d'insuffisance d'affranchissement

En cas d'absence ou d'insuffisance d'affranchissement et sauf les
exceptions pr6vues par l'article 39 du R&glement, pour certaines
categories d'envois r6expedi6s, les objets de correspondence de toute
nature sont passibles, A la charge des destinataires, d'une taxe double
du montant de l'affranchissement manquant ou de 1'insuffisance,
sans que cette taxe puisse etre inf6rieure a dix centimes.

Article 37
Correspondance en dehors de 1'Union

1. Les taxes pour les correspondances a destination des Pays en
dehors de 1'Union ne doivent pas etre inferieures au tarif normal
de l'Union.

2. Les correspondances originaires de Pays en dehors de l'Union
qui sont livr6es A un Pays de l'Union non affranchies ou insuffisam-
ment affranchies sont taxes par l'Office distributeur selon les regles
applicables dans son propre service aux envois similaires A destination
des pays d'oii proviennent les dites correspondances.

Article 38
Surtaxes

II peut etre percue en sus des taxes fixees par les articles 34 et 37
pour tout objet transport par des services d6pendant d'Administra-
tions 6trangeres A l'Union, ou par des services extraordinaires dans
l'Union donnant lieu A des frais sp6ciaux, une surtaxe en rapport
avec ces frais.

Lorsque le tarif d'affranchissement de la carte postal simple
comprend la surtaxe autoris6e par I'alin6a pr6c6dent ce meme tarif
est applicable A chacune des parties de la carte postal avec r6ponse
payee.
Article 39
Taxes sp6ciales

1. Les Administrations sont autoris6es A frapper d'une taxe addi-
tionnelle, selon les dispositions de leur legislation, les objets remis
A leurs services d'exp6dition en derni&re limited d'heure.






RECUEIL DES TRAITES DE LA REPUBLIQUE D'IIAITI


2. Les Pays de destination qui sont autoris6s par leur legislation
Sd61livrer les envois contenant des objets passibles de droits de
douane peuvent percevoir, pour le dedouanement de ces envois, un
droit de 50 centimes au maximum par envoi.
3. Le Pays de destination est autoris6 a percevoir, pour les objets
adress6s poste restante, une taxe sp6ciale d'apres sa legislation.

Article 40
Envois expres

1. Les objets de correspondence sont a la demand des exp6diteurs,
remis a domicile par un porteur special imm6diatement apres I'arri-
v6e, dans les Pays don't les Administrations consentent a se charger
de ce service dans leurs relations r6ciproques.
2. Ces envois qualifies expres, sont soumis, en sus du port ordinaire,
a une taxe sp6ciale s'61levant au minimum au double de l'affranchisse-
ment d'une lettre simple ordinaire et au maximum A un franc. Cette
taxe doit 6tre acquitted completement et a l'avance par 1'exp6diteur.
3. Lorsque le domicile du destinataire se trouve en dehors du
. rayon de distribution gratuite du bureau de destination, la remise
par expres peut donner lieu a la perception d'une taxe compl6men-
taire jusqu'A concurrence de celle qui est fix6e dans le service
interne-
La remise par exprbs n'est toutefois pas obligatoire dans ce cas.
Les objets expres non completement affranchis pour le montant
total des taxes payables a l'avance sont distribu6s par les moyens
ordinaires, A moins qu'ils n'aient 6t6 traits comme expres par le
bureau d'origine.
Article 41
Interdictions

1. II est interdit d'expedier:
a) des objets qui, par leur nature ou leur emballage, peuvent
presenter du danger pour les agents, salir ou d6t6riorer les corres-
pondances;
b) des matieres explosibles inflammables ou dangereuses;
c) des animaux vivants, A 1'exception des abeilles et des vers a soie;
d) des objets passibles de droits de douane sauf les exceptions
pr6vues a 1'article 34, paragraphe 9, ainsi que des 6chantillons exp6di6s
en nombre dans le but d'6viter la perception de ces droits;
e) de l'opium, de la morphine, de la cocaine et autres stup6fiants;
f) des objets obc6nes ou immoraux;






54 RECUEIL DES TRAITES DE LA REPUBLIQUE D'HAITI

g) des objets quelconques don't 1'entr6e ou la circulation sont
interdites dans le pays d'origine ou dans le pays de destination;

Il est, en outre, interdit d'exp6dier, dans les envois non recom-
mand6s, des pieces de monnaie, des billets de banque et des billets
de monnaie, des matieres d'or ou d'argent, des pierreries, des bijoux et
autres objets pr6cieux.

2. Les envois qui auraient 6t6 a tort admis a l'exp6dition doivent
etre renvoy6s A l'Office d'origine, sauf le cas o0 l'Administration du
pays de destination serait autorisee, par sa 16gislation ou ses r&gle-
ments int6rieurs, A en disposer autrement.

Toutefois, les matieres explosibles, inflammables ou dangereuses
et les obiets obscenes ou immoraux ne sont pas renvoy6s A I'Office
d'origine; ils sont detruits sur place par les soins de l'Administration
qui en constate la presence.

Dans le cas ofu des envois admis A tort A l'exp6dition ne seraient ni
renvoy6s A 1'origine, ni remis au destinataire, I'Office exp6diteur doit
en etre inform pour qu'il puisse prendre 6ventuellement les measures
qui s'imposeraient.

3. Est d'ailleurs r6serv6 le droit de tout Pays de l'Union de ne pas
effectuer sur son territoire, le transport en transit A d6couvert, ou
la distribution des objets jouissant de la moderation de taxe a 1'6gard
desquels il n'a pas 6t6 satisfait aux lois, ordonnances et d6crets qui
reglent les conditions de leur publication ou de leur circulation dans
ce Pays.

L.es objets dolvent etre renvoyes a I'Office d'origine.

Article 42
Modalit6 d'affranchissement

1. L'affranchissement est op6er, soit au moyen de timbres-poste
valables dans le Pays d'Origine pour la correspondence des particu-
liers, soit au moyen d'empreintes de machines A affranchir, officielle-
ment adopt6es et fonctionnant sous le contr6le imm6diat de I'Admi
nistration.

2. Sont consid6r6s comme dfiment affranchis: les cartes-reponses
portant, imprim6s ou coll6s, des timbres-poste du pays d'6mission de
ces cartes, les envois r6gulibrement affranchis pour leur premier
parcours et don't le complement de taxe a 6t6 acquitt6 avant leur
reexp6dition, ainsi que les journaux ou paquets de journaux et 6crits






RECUEIL DES TRAITES DE LA REPUBLIQUE D'HAITI


p6riodiques don't la souscription porte la mention < poste, ou une mention 6quivalente et qui sont exp6di6s en vertu
de 1'Arrangement sur les abonnements aux journaux et 6crits p6rio-
diques.

3. Les correspondances d6pos6es en pleine mer dans la boite d'un
paquebot ou entire les mains des agents de postes embarqu6s ou des
commandants de navire peuvent 6tre affranchies sauf arrangement
contraire entire les Administrations int6ress6es, au moyen de timbres-
poste et d'apr&s le tarif du Pays auquel appartient ou don't depend
ledit paquebot.

Si le d6p6t a bord a lieu pendant le stationnement aux deux
points extremes du parcours ou dans l'une des escales interm6diaires
l'affranchissement n'est valuable qu'autant qu'il est effectu6 au moyen
de timbres-poste et d'aprbs le tarif du Pays dans les eaux duquel
se trouve le paquebot.

Article 43

Franchise de Port

1. Sont admises a la franchise de port les correspondances relatives
au service postal 6chang6es entire les Administrations des postes,
entire ces Administrations et le Bureau international, entire les bureaux
de poste des Pays de l'Union, et entire ces bureaux et les Administra-
tions ainsi que celles don't le transport en franchise est express6ment
pr6vu par les dispositions de la Convention, des Arrangements et de
leurs R&glements.

2. Les correspondances, A l'exception des envois grev6s de rem-
boursement, destinies aux prisonniers de guerre ou exp6di6es par
eux sont 6galement affranchies de toutes taxes postales, aussi bien
dans les Pays d'origine et de destination que dans les pays inter-
m6diaires.

Il en est de meme des correspondances concernant les prisonniers
de guerre, exp6di6es ou reques, soit directement, soit a titre d'inter-
m6diaire, par les bureaux de renseignements qui seraient 6tablis oven-
tuellement pour ces personnel dans les Pays bellig6rants ou dans
les Pays neutres ayant recueilli des bellig6rants sur leur territoire.

Les bellig6rants recueillis et interns dans un Pays neutre sont
assimil6s aux prisonniers de guerre proprement dits en ce qui concern
l'application des dispositions ci-dessus.







56 tECCEI. DES T.ILITES DIE L.A REI'UBLIQUE D'HAITI


Article 44
Coupons-r6ponse

Des coupons-r6ponse sont mis en vente dans les Pays de l'Union.
Le prix de vente en est d6termin6 par les Administrations int6res-
sees mais ne peut ktre inferieur A 40 centimes ou A 1'6quivalent de
cette some dans la monnaie du Pays de d6bit.

Chaque coupon est changeable dans tout Pays de 1'Union centre
un timbre ou des timbres representant I'affranchissement d'une lettre
simple originaire de ce Pays A destination de l'6tranger. Toutefois,
l'6change doit se faire avant l'expiration du sixieme mois qui suit
celui de 1'6mission.

Est, en outre, r6serv6e A chaque Pays, la faculty d'exiger le d6p6t
simultan6 des coupons-r6ponse et des envois de correspondence a
affranchir en change de ces coupons.

Article 45
Retrait, Modifications d'adresse

1. L'exp6diteur d'un objet de correspondence peut le faire retire
du service ou en faire modifier 1'adresse, tant que cet objet n'a pas
6t6 livr6 au destinataire.

2. La demand a formuler a cet effet est transmise par voie postal
ou par voie t616graphique aux frais de l'exp6diteur, qui doit payer,
pour toute demand par voie postal, la taxe applicable a une lettre
simple recommand6e, et pour toute demand par voie t6l6graphique,
la taxe du t6legramme augment6e de la taxe postal, s'il s'agit d'une
modification d'adresse.
Article 46
Modalit6s d'affranchissement
R6exp6dition, Rebuts
1. La r6exp6dition d'objets de correspondence dans l'int6rieur de
l'Union ne donne lieu a la perception d'aucun supplement de taxe,
sauf les exceptions pr6vues au R&glement.
II en est de m&me du retour a 1'exp6diteur des objets tombs en
rebut.

2. Les objets de correspondence qui sont r6exp6di6s ou tombent
en rebut sont livr6s aux destinataires ou aux exp6diteurs centre
payment des taxes don't ils ont 6t6 grev6s au depart, A l'arriv6e ou
en course de route par suite de r6exp6dition au delA du premier
parcours. ..







RIECIEIL DES TI'AITES DE LA IREPUBLIQUE D'ILIlTI


Les correspondances tomb6es en rebut pour quelque cause que ce
soit doivent etre renvoy6es imm6diatement au Pays d'origine.

Le d6lai de conservation des correspondances gard6es en instance
a la disposition des destinataires ou adress6es r6g16 par les dispositions du Pays de destination. Toutefois, ce d6lai
ne peut d6passer six mois dans les relations avec les Pays d'outre
mer et deux mois dans les autres relations. Le renvoi au Pays
d'origine doit avoir lieu dans un d6lai plus court, si 1'exp6diteur
I'a demand par annotation sur la souscription en une langue connue
dans le Pays de destination.

4. Les imprim6s d6nu6s de valeur ne sont pas renvoy6s, a moins
que l'envoyeur, par une annotation a l'ext6rieur de 1'envoi, n'en ait
demand le retour.

5. La taxe "poste restante" pr6vue A P'article 39 ne suit pas
l'objet en cas de r6exp6dition ou de mise en rebut.

6. La taxe compl6mentaire stipul6e A l'article 40, paragraphe 3,
reste exigible en cas de r6exp6dition ou de mise en rebut d'un
envoi express.
Article 47
Reclamations
1. La reclamation de tout envoi peut donner lieu A la perception
d'un droit fixe d'un franc au maximum.

En ce qui concern les envois recommand6s, aucun droit n'est
percu si l'exp6diteur a d6jA acquitt6 le droit special pour un avis
de reception.

2. Les r6clamations ne sont admises que dans le d6lai d'un an a
computer du lendemain du d6p6t.

CHAPITRE II
ENVOIS RECOMMANDES
Article 48
Taxes
1. Les objets de correspondence d6sign6s dans P'article 33 peuvent
etre exp6di6s sous recommendation.
Toutefois, les parties R6ponse adh6rentes aux cartes postales ne
peuvent 6tre recommand6es par les exp6diteurs primitifs de ces
envois.
2. La taxe de tout envoi recommand6 doit etre acquitted A l'avance.
Elle se compose:







58 RECUEIL DES TRAITES DE LA REPUBLIQUE D'IIAITI

a) du prix d'affranchissement ordinaire de l'envoi, selon sa nature;
b) d'un droit fixe de recommendation de 40 centimes au maximum;
3. Un rec6piss6 doit etre d61livr6 gratuitement a l'exp6diteur d'un
envoi recommand6, au moment du d6p6t.

4. Les pays disposes a se charger des risques pouvant driver
du cas de force majeure sont autorises a percevoir une taxe speciale
de 40 centimes au maximum pour chaque envoi recommand6.

Article 49

Avis de reception

L'exp6diteur d'un envoi recommand6 peut obtenir un avis de
reception en payant, au moment du d6p6t, un droit fixe de 40
centimes au maximum.

L'avis de reception peut 6tre demand post6rieurement au d6p6t
de 1'envoi dans le d61lai fix6 par l'article 47 pour les reclamations
et moyennant payment d'un droit qui ne doit pas d6passer le double
de celui pr6vu a l'alin6a pr6c6dent.

Article 50
Etendue de la responsabilit6

Sauf les cas pr6vus a l'article suivant, les Administrations r6pon-
dent de la perte des envois recommand6s.

L'exp6diteur a droit, de ce chef, a une indemnity don't le montant
est fix6 a 50 francs par objet.

S'il a acquitt6 les droits d'une reclamation et si celle-ci est motive
par une faute de service, ces droits sont 6galement restitu6s.

Article 51
Exceptions au principle de la responsabilitd

Les Administrations sont d6gag6es de toute responsabilit6 pour
la perte d'envois recommand6s:

a) en cas de force majeure; toutefois, la responsabilit6 subsiste
a l'6gard de l'Office exp6diteur qui a accept de courir les risques
de force majeure (art. 48, paragr. 4);

b) lorsqu'elles ne peuvent rendre compete des envois par suite de
la destruction des documents de service resultant d'un cas de force
majeure;







RECUEIL DES TRAITES DE LA REPUBLIQUE D'HIAITI


c) lorsqu'il s'agit d'envois don't le contenu tombe sous le coup des
interdictions pr6vues Pl'article (41, paragraphe 1);

d) lorsque l'exp6diteur n'a formula aucune reclamation dans le
d6lai pr6vu A l'article 47.

Article 52

Cessation de la responsabilit6

Les administrations cessent d'6tre responsables des envois recom-
mand6s don't elles ont effectu6 la remise dans les conditions pr6vues
par leur reglement int6rieur.

Pour les envois adress6s poste restante, ou conserv6s en instance
a la disposition des destinataires, la responsabilit6 cesse par la d6li-
vrance a une personnel qui a justifi6 de son indentit6 suivant les
regles en vigueur dans le Pays de destination, et don't les noms et
qualit6s sont conformes aux indications de I'adresse.

Article 53

Payement de 1'indemnit6

L'obligation de payer 1'indemnit6 income A l'Office don't relive
le bureau exp6diteur de 1'envoi sous reserve de son droit de recourse
centre l'Office responsible.

Article 54
Delai de Payement

1. Le payment de l'indemnit6 doit avoir lieu le plus t6t possible
et, au plus tard, dans le d6lai de six mois a computer du lendemain
du jour de la reclamation. Ce d6lai est port A neuf mois dans les
relations avec les Pays d'outre-mer.

2. L'Office d'origine est autoris6 A d6sint6resser l'exp6diteur pour
le compete de l'Office interm6diaire ou destinataire qui, r6gulibrement
saisi, a laiss6 s'6couler six mois sans donner de solution A l'affaire;
ce d6lai est port a neuf mois dans les relations avec les Pays d'outre-
mer.

L'Office exp6diteur peut diff6rer exceptionnellement le reglement
de l'indemnit6 au-dela du d6lai pr6vu au paragraphe pr6c6dent lors-
que la question de savoir si la perte de l'envoi est due a un cas de
force majeure n'est pas tranch6e.







60 RECUEIL DES TRAITES DE LI REPUBLIQUE D'HAITI

Article 55

Determination de la responsabilitd

1. Jusqu'A preuve du contraire, la responsabilit6 pour la perte d'un
envoi recommand6 income a l'Office qui, ayant regu l'objet sans
faire observation, et 6tant mis en possession de tous les moyens
r6glementaires d'investigation, ne peut 6tablir, ni la d61livrance au des-
tinataire, ni, s'il y a lieu, la transmission r6gulibre a I'Office suivant.

Si la perte a eu lieu en course de transport sans qu'il soit possible
d'6tablir sur le territoire ou dans le service de quel pays le fait s'est
accompli, les Offices en cause supportent le dommage par parts
6gales. Toutefois, I'int6gralit6 de l'indemnit6 due doit 6tre verse a
l'Office d'origine par la premiere Administration qui ne peut 6tablir
la transmission r6gulibre de 1'envoi r6clam6 au service correspondent.
II appartient A cette Administration de r6cup6rer sur les autres
Offices responsables la quote-part de chacun d'eux dans le d6domma-
gement de l'ayant-droit.

2. Lorsqu'un objet recommand6 a 6t6 perdu dans les circonstances
de force majeure, I'Office sur le territoire ou dans le service duquel
la perte a eu lieu n'en est responsible envers l'Office exp6diteur que
si les deux pays se chargent des risques d6rivant du cas de force
majeure.

3. Par le fait du payment de l'indemnit6, I'Administration respon-
sable est subrog6e jusqu'a concurrence du montant de cette indemnity
dans les droits de la personnel qui l'a reque, pour tout recours 6ventuel
soit centre le destinataire, soit centre l'exp6diteur ou contre des tiers.

Article 56

Remboursement de 1'indemnit6 A 1'Office Expdditeur

L'Office responsible ou pour le compete duquel le payment est
effectu6 en conformity de l'article 54, est tenu de rembourser A
l'Office exp6diteur le montant de l'indemnit6 dans un d6lai de trois
mois apr&s notification du payment.

Ce remboursement s'effectue sans frais pour 1'office cr6diteur,
soit au moyen d'un mandate de poste ou d'une traite, soit en especes
ayant course dans le pays cr6diteur. Pass6 le d6lai de trois mois, la
some due A l'office exp6diteur est productive d'int6r6t, A raison
de sept pour cent I'an, A computer du jour d'expiration du dit d6lai.







RECUEIL DES TRAITES DE LA REPUBLIQUE D'HAITI


L'Office don't la responsabilit6 est dtiment 6tablie et qui a tout
d'abord declin6 le payment de l'indemnit6 doit prendre A sa charge
tous les frais accessoires resultant du retard non justifi6 apport6 au
payment.

Toutefois, les Administrations peuvent s'entendre pour liquider
p6riodiquement les indemnit6s qu'elles ont pay6es aux exp6diteurs
et don't elles ont reconnu le bien-fond4.

Article 57
Responsabilite pour les envois recommand6s en dehors des limits
de 1'Union

La responsabilit6 en mati&re d'envois recommand6s A destination
ou en provenance de pays strangers A 1'union ou en transit par ces
pays est r6gl6e selon les dispositions suivantes:

a) pour le transport dans le resort de l'Union, d'apres les stipu-
lations de la Convention;

b) pour le transport en dehors des limits de I'Union, d'apres les
conditions notifies par l'office de l'Union qui sert d'interm6diaire.

CHAPITRE III
ENVOIS CON1 RE REMBOURSEMENT
Article 58
Taxes et conditions, Liquidations

1. Les correspondances recommand6es peuvent 6tre exp6di6es
grev6es de remboursement dans les relations entire les pays don't
les Administrations conviennent d'assurer ce service.

Sauf arrangement contraire, le montant du remboursement est
exprim6 dans la monnaie du pays d'origine de l'envoi.

Le maximum de remboursement est 6gal A celui fix6 pour les
mandates de poste A destination du pays d'origine de l'envoi.

Les objets centre remboursement sont soumis aux formalit6s et
aux taxes des envois recommand6s.

L'exp6diteur paie, en outre, une taxe fixe qui ne peut 6tre inf6rieure
A 20 centimes, ni sup6rieure A 50 centimes et un droit proportionnel
de 2/i pour cent du montant du remboursement. L'Office exp6diteur
a la faculty d'arrondir ces taxes, d'apres les contenances de son
systeme mon6taire.







62 RECUEIL DES TRAITS DE LA REPUBLIQUE YDHAITI

2. Le montant encaiss6 sur le destinataire est transmis A l'exp6di-
teur au moyen d'un mandate de remboursement qui est 6mis gratui-
tement.
Les Administrations peuvent s'entendre sur un autre proc6d6 pour
la liquidation des sommes encaiss6es. Elles peuvent, notamment, se
charger, dans les conditions a convenir, de les verser en compete
courant postal dans le pays de destination de l'envoi.

Article 59
Annulation du montant de remboursement

L'exp6diteur d'un envoi recommand6 grev6 de remboursement
peut demander le d6gr&vement total ou partiel du montant du rem-
boursement.
Les demands de cette nature sont soumises aux memes dispo-
sitions que les demands de retrait ou de modification d'adresse
(art. 45).
Article 60
Responsabilit6 en cas de perte de 1'envoi

La perte d'un envoi recommand6 grev6 de remboursement engage
la responsabilit6 du service postal dans les conditions d6termin6es
par les articles 50 et 51.
Article 61
Garantie des sommes encaissdes rdgulibrement

Les sommes encaissees r6guli&rement du destinataire, qu'elles
aient 6t6 ou non converties en mandates de poste ou verses en
compete courant postal, sont garanties a l'expediteur dans les condi-
tions d6termin6es en faveur du d6posant par !'Arrangement concer-
nant les mandates de poste ou par les prescriptions r6gissant le service
des ch&ques et virements postaux.

Article 62
Indemnit6 en cas de non-encaissement, d'encaissement insuffisant
ou frauduleux
1. Si l'envoi a 6t6 livre au destinataire sans encaissement du-
montant du remboursement, 1'exp6diteur a droit A une indemnity,
pourvu qu'une reclamation ait 6t6 formul6e dans le d6lai privu &
l'article 47, paragraphe 2, et A moins que le non-encaissement ne
soit dfi A une faute ou A une negligence de sa part ou que le contenu
de l'envoi ne tombe sous le coup des interdictions pr6vues a l'article-
41.






RECUE1IL DES TRAITES DE LA REPUBLIQUE D'HAITI


II en est de m6me si la some encaiss6e du destinataire est
inf6rieure au montant du remboursement indiqu6 ou si 1'encaissement
a 6et effectu6 frauduleusement.

L'Indemnit6 ne pourra d6passer, en aucun cas, le montant du
remboursement.

2. Par le fait du payment de l'indemnit6 et jusqu'A concurrence
de son montant, I'Administration responsible est subrog6e dans les
droits de 1'exp6diteur pour tout recours 6ventuel contre le destinataire
.ou les tiers.
Article 63
Sommes encaissees regulibrement. IndemnitW, payment et recourse

L'obligation de payer les sommes encaiss6es r6gulibrement ainsi
que l'indemnit6 don't il est question A l'article precedent, income a
1'office don't relive le bureau exp6diteur de 1'envoi, sous reserve
,de son droit de recours centre 1'office responsible.

Article 64
D6lai de payment
Les dispositions de l'article 54 concernant les d6lais de payment
,de l'indemnit6 pour la perte d'un envoi recommand6 s'appliquent
au payment des sommes encaiss6es ou de l'indemnite pour les
envois contre remboursement.

Article 65
Determination de la responsabilitd
Le payment, par l'office exp6diteur des sommes encaissees regu-
lierement, ainsi que celui de l'indemnit6 pr6vue A l'article 52, se
fait pour le compete de l'Office destinataire. Celui-ci est responsible
a moins qu'il ne puisse prouver que la faute est due A la non-
observation d'une disposition reglementaire par l'office exp6diteur.
Dans les cas d'encaissement frauduleux A la suite de la disparition
dans le service d'un envoi contre remboursement, la responsabilit4
des offices en cause est d6termin6e selon les r6gles pr6vues a l'article
55 pour la perte d'un envoi recommand6 ordinaire.

Article 66
Remboursement des sommes avancies
L'Office destinataire est tenu de rembourser A 1'Office exp6diteur,
dans les conditions pr6vues A l'article 56, les sommes qui ont 6t6
avanc6es pour son compete.







64 RECUEIL DES TRII1TES DE LA REPUBLIQUE D'IHAITI

Article 67
Mandat de remboursement

Le montant d'un mandate de remboursement qui, pour un motif
quelconque, n'a pas 6t6 pay6 au b6ndficiaire, n'est pas rembours6
a l'offfice d'6mission. II est tenu a la disposition du ben6ficiaire par
l'office exp6diteur de 1'envoi grev6 de remboursement et revient
d6finitivement A cet office apres 1'expiration du d6lai l1gal de pres-
cription.

A tous les autres 6gards, et sous les reserves pr6vues au R&glement,
les mandates de remboursement sont soumis aux dispositions fixes
par 1'Arrangement concernant les mandates de poste.

Article 68
Partage de la taxe et du droit de remboursement

Les taxes pr6vues au dernier alin6a du paragraphe 1 de article
58, sont partag6es par moiti6 entire I'Administration d'origine et
celle du Pays de destination dans les conditions prescrites par le
R&glement.

Dans le cas oui deux offices ne pergoivent pas une taxe fixe de
remboursement d'6gal montant, la quote-part A bonifier a l'office
correspondent est calcul6e sur la base de la taxe la plus faible.


CHAPITRE IV
ATTRIBUTION DES TAXES FRAIS DE TRANSIT ET D'ENTREPOT

Article 69

Attribution des taxes

Sauf les cas express6ment pr6vus par la Convention, chaque Admi-
nistration garde en entier les sommes qu'elle a pergues.

Article 70

Frais de transit

1. Les correspondances 6chang6es en d6p&ches closes entire deux
Administrations de l'Union, au moyen des services d'une ou plusieurs
autres Administrations ou don't les services participent au transport,
aux frais de transit indiqu6s dans le tableau suivant:








IEC'EIL DES T"lITES DE L REPUBLIQUE DJyIAITI


PAR KILOGRAMMES
de lettres d'autre(
lo. PARCOURS TERRITORIAUX: et de cartes objets.
postales.
Fr. C. Fr. C.
Jusqu'A 1.000 Km ................................... 0. 75 0. 10
au delay de 1.000 jusqu'a 2.000 Km .................. 1. 00 0. 15
2.000 3.000 ............... 1. 50 0. 20
3.000 6.000 ............... 2. 50 0. 30
6.000 .9000 ............... 3. 50 0. 40
9.000 ......................................... 4. 50 0. 50

2o. PARCOURS MARITIMES:
Jusqu'a 300 miles marins............................. 0. 75 0. 10
au delay de 300 jusqu'au 1.500 miles marins...... 2. 00 0. 25
Entre I'Europe et 1'Am6rique du Nord............. 3. 00 0. 40
Au delI de 1.500 jusqu'a 6.000 miles marins... 4. 00 0. 50
Au delh de 6.000 miles marins.................... 6. 00 0. 75

2. Les frais de transit pour le transport maritime, sur un trajet
n'exc6dant pas 300 miles marines sont fix6s au tiers des sommes
pr6vues au paragraphe pr6c6dent, si 1'Administration int6ress6e reqoit
d6j& du chef des d6p6ches transport6es la r6mun6ration aff6rente au
transit territorial.

3. En cas de transport maritime effectu6 par deux ou plusieurs
Administrations, les frais du parcours total ne peuvent pas d6passer
6 francs par kilogramme de lettres et de cartes postales et 0.75 franc
par kilogramme d'autres objets. Lorsque les totaux de ces frais
d6passent respectivement 6 francs et 0.75 franc, ils sont r6partis
entire les Administrations participant au transport, au prorata des
distances parcourues sans prejudice des arrangements diff6rents qui
peuvent intervenir entire les parties int6ress6es.

4. Sont consid6r6s comme services tiers, a moins d'arrangement
contraire, les transports maritimes effectu6s directement entire deux
pays au moyen de navires d6pendant de l'un d'eux, ainsi que les
transports effectu6s entire deux bureaux d'un meme pays, par l'inter-
m6diaire de services d6pendant d'un autre pays.

5. Les correspondances 6chang6es A d6couvert entire deux Admi-
nistrations de l'Union sont soumises, sans 6gard au poids ou A la
destination, aux frais de transit suivant, savoir:
Lettres................ 6 centimes pi6ce
cartes postales ....... 2 1 "
autres objets ......... 21/2 "







66 RECUEIL DES TRAITES DE LA REPUBLIQUE D'HAITI

Toutefois, les Administrations sont autoris6es a consid6rer comme
des d6peches closes les envois exp6di6s a d6couvert qui d6passent le
poids de 250 grammes.
6. Sont consid6r6s comme autres objets, en ce qui concern les
frais de transit, les journaux ou paquets de journaux et 6crits p6rio-
diques exp6di6s en vertu de l'Arrangement concernant les abonne-
ments aux journaux et 6crits p6riodiques, ainsi que les boites avec
valeur d6clar6e exp6di6es en vertu de l'Arrangement concernant les
lettres et les boites avec valeur d6clar6e.
7. Un Office est autoris6 a soumettre a l'appr6ciation d'une Com-
mission d'arbitres les r6sultats d'une statistique qui, selon lui, diff6-
rerait trop de la r6alit6. Cet arbitrage est constitu6 ainsi qu'il est
pr6vu a l'article 10.
Article 71
Frais d'entrep6t

L'entrep6t dans un port, de d6peches closes apport6es par un
paquebot et destinies a ftre reprises par un autre paquebot donne
lieu au payment d'une r6mun6ration fix6e a 50 centimes par sac
au profit de l'Office des postes du lieu d'entrep6t, pourvu que cet
Office ne receive pas de payment pour un service de transit terri-
torial ou maritime.
Article 72
Exemption de frais de transit
Sont exempts de tous frais de transit territorial ou maritime, les
correspondances en franchise de port mentionn6es a r'article 43;
les cartes postales-r6ponse renvoy6es au pays d'origine; les envois
r6exp6di6s; les rebuts, les avis de reception; les mandates de poste
et tous autres documents relatifs au service postal, notamment les
plis concernant les virements postaux.
Les d6p6ches mal dirig6es sont consid6r6es, en ce qui concern
le payment des frais de transit et d'entrep6ts, comme si elles avaient
suivi leur voie normal.
Article 73
Services extraordinaires
Les prix de transit sp6cifi6s a l'article 70 ne s'appliquent pas aux
transports dans l'Union au moyen de services extraordinaires sp6cia-
lement cr66s ou entretenus par une Administration sur la demand
d'une ou de plusieurs autres Administrations. Les conditions de cette
cat6gorie de transports sont r6gl6es de gr6 a gr6 entire les Adminis-
trations int6ress6es.







RECUEIL DES TRAITES DE LA REPUBLIQUE D'HAITI


Article 74

Services a6riens

1. Les prix de transit pr6vus A l'article 70 ne s'appliquent pas aux
services a6riens 6tablis pour le transport des correspondances entire
deux ou plusieurs pays.

2. Les frais de transport aff6rents A chaque parcours effectu6 par
voie a6rienne sont uniforms pour toutes les Administrations qui
font emploi du service sans participer aux frais d'exploitation.

3. Les Administrations des postes des pays desservis directement
par des services a6riens d6terminent, d'accord avec les Compagnies
int6ress6es, les frais de transport aff6rents aux d6p&ches charges
dans les a6roports de leurs territoires respectifs pour les parcours
effectubs au moyen des appareils de ces companies.

Toutefois, est r6serv6 A toute Administration don't depend un
service a6rien, le droit de percevoir, pour la totality du parcours,
les frais de transport par ce service directement de chaque Adminis-
.tration qui en fait emploi.

4. Le transbordement en course de route des d6peches qui em-
pruntent sucessivement plusieurs services aeriens distincts se fait
obligatoirement par l'intermediaire de l'Administration des postes
du pays o0u a lieu le transbordement. Cette regle ne s'applique pas
lorsque ce transbordement a lieu entire des appareils assurant les
sections successives d'un meme service.

Si les d6peches doivent Etre entrepos6es avant leur reexp6dition
par un autre service a6rien, 1'Administration des postes int6ress6es
a droit aux frais d'entrep6t aux conditions pr6vues par l'article 71.

En dehors de ces frais 6ventuels d'entrep6t, les Administrations
des pays survoles n'ont droit a aucune remuneraticn pour les d6pechlk-
transport6es par voie a6rienne au-dessus de leurs territoires.

Article 75
Payement et d6comptes

1. Les frais de transit et d'entrep6t sont A la charge de l'Adminis-
tration du Pays d'Origine.

2. Le d6compte g6n6ral de ces frais a lieu d'aprbs les donn6es
des relev6s statistiques etablis une fois tous les cinq ans, pendant
une periode de vingt huit jours a determiner dans le R&glement.







68 RECUEIL DES TRAITES DE LA REPUBLIQUE D'HAITI

3. Lorsque le solde annuel des d6comptes des frais de transit et
d'entrep6t entire deux Offices ne d6passe pas 1.000 francs, l'Office
d6biteur est exon6r6 de tout payment de ce chef.

Article 76
Frais de transit dans les relations avec les pays strangers a l'Union

1. Les Offices qui ont des relations avec les Pays situ6s en dehors
de 1'Union doivent prater leur concours A tous les autres Offices de
celle-ci pour que les correspondances soient soumises en dehors
de l'Union, comme dans son resort aux frais de transit d6termin6s
par l'article 70.

2. Les frais totaux de transit maritime dans l'Union et en dehors
de l'Union ne peuvent toutefois pas exc6der 15 francs par kilogram-
mes de lettre et de cartes postales et 1 franc par kilogramme d'autres
objets. Le cas 6ch6ant ces frais sont r6partis au prorata des distances,
entire les Offices intervenant dans le transport.

3. Les frais de transit territorial ou maritime, en dehors des limits
de l'Union comme dans le resort de celle-ci, des correspondances
auxquelles s'applique le present article, sont constat6s dans la meme
forme que les frais de transit aff6rents aux correspondances 6chang6es
entire Pays de l'Union au moyen des services d'autres Pays de
l'Union.
Article 77

Changes de dep6ches closes avec des b&timents de guerre

1. Des d6p&ches closes peuvent etre 6chang6es entire les bureaux
de poste de 1'un des pays contractants et les commandants de divi-
sions navales ou batiments de guerre de ce meme pays en station a
l'6tranger, ou entire le commandant d'une de ces divisions navales
ou bitiments de guerre et le commandant d'une autre division ou
bitiment du meme Pays, par l'interm6diaire des services territo-
riaux ou maritimes d6pendant d'autres Pays.

2. Les correspondances de toute nature comprises dans ces d6pe-
ches doivent etre exclusivement a l'adresse ou en provenance des
6tats-majors et des 6quipages des batiments destinataires ou exp6di-
teurs des d6peches; les tarifs et conditions d'envoi qui leur sont
applicables sont d6termin6s, d'apres ses reglements interieurs, par
I'Administration des postes du pays auquel appartiennent les bati-
ments.







RECUEIL DES TRAITES DE LA REPUBLIQUE D'HAITI


3. Sauf arrangement contraire entire les Offices int6ress6s, FOffice
postal expediteur ou destinataire des d6p6ches don't il s'agit est
redevable, envers les Offices interm6diaires, de frais de transit calcu-
16s conform6ment aux dispositions de l'article 70.

Article 78
Inobservation de la liberty de transit

Lorsqu'un pays n'observe pas les dispositions de l'article 25 con-
cernant la liberty de transit, les Administrations ont le droit de sup-
primer le service postal avec lui. Elles doivent donner pr6alablement
avis de cette measure par t6lIgramme aux Administrations interessees.

Article 79
Engagements

Les Pays contractants s'engagent a prendre ou A proposer a leurs
pouvoirs 16gislatifs respectifs, les measures n6cessaires:

a) pour punir tant la contrefacon et 1'usage frauduleux des cou-
pons-r6ponse internationaux que 1'emploi frauduleux, pour l'affran-
chissement d'envois postaux, de timbres-poste contrefaits ou ayant
d6ja servi, ainsi que d'empreintes contrefaites, ou ayant d6jh servi
des machines A affranchir;

b) pour interdire et r6primer les operations frauduleuses de fabri-
cation, vente, colportage ou distribution de vignettes et timbres en
usage dans le service des postes, contrefaits ou imit6s de telle manibre
qu'ils pourraient &tre confondus avec les vignettes et timbres 6mis
par l'Administration d'un des Pays adherents;
c) pour punir les operations frauduleuses de fabrication et de
mise en circulation de cartes d'identit6 postales, ainsi que 1'emploi
frauduleux de ces cartes;
d) pour emp&cher et, le cas 6ch6ant, punir l'insertion d'opium,
de morphine, de cocaine et autres stup6fiants, dans les envois postaux
en faveur desquels cette insertion ne serait pas expressement auto-
ris6e par la Convention et les Arrangements de l'Union.

DISPOSITIONS FINALES

Article 80
Mise a execution et dur6e de la Convention

La pr6sente Convention sera mise a execution le ler. Octobre
1925 et demeurera en vigueur pendant un temps ind6termine.







70 RECUEIL DES TRAITES DE LA REPUBLIQUE D'HAITI

En foi de quoi les Pl6nipotentiaires des Pays ci-dessus 6num6r6s
ont sign la pr6sente Convention en un exemplaire qui restera d6pos6
aux archives du Gouvernement de la Su6de et don't une copie sera
remise a chaque Partie.

Fait a Stockholm. le 28 AoCit 1924.


Pour l'Union de 1'Afrique du Sud:
Pour E. A. Struman:
D. J. O'Kelly,
D. J. O'Kelly.

Pour I'Albanie:
David Bjurstrom.
Pour I'Allemagne:
W. Schenk,
K. Orth.
Pour la Republique Argentine:
M. Rodriguez Ocampo.
Pour la Commonwealth de 1'Aus-
tralie:
Pour 1'Autriche:
Julius Juhlin,
Gustaf Kihlmark,
Gunnar Lager,
Thore Wennqvist.
Pour la Belgique:
A. Pirard.
Hub. Krains,
0. Schockaert.
Pour la Colonie du Congo Beige:
M. Halewyck,
G. Tondeur,
Pour la Bolivie:
Mto. Urriolagoitia H.
Pour le Br6sil:
A. de Almeida Brandao,
J. Henrique Aderne.
Pour la Bulgarie:
N. Boschnacoff,
St. Ivanoff.


Pour le Canada:
Peter T. Coolican.

Pour le Chili:
C6sar LUon,
L. Tagle Salinas,
C. Verneuil.

Pour la Chine:
Tai Tch' Enne Linne

Pour les Etats-Unis d'Am6rique:
Joseph Stewart,
Eugene R. White,
Edwin Sands.

Pour 1'ensemble des Possessions
insulaires des Etats-Unis d'Amd-
rique autres que les liles Philip-
pines:
Joseph Stewart,
Eugene R. White,
Edwin Sands.

Pour les lies Philippines:
Juan Ruiz.

Pour la R6publique de Colombie:
Luis Serrano-Blanco.

Pour la R6publique de Costa-Rica:
V. Andersson.

Pour la R6publique de Cuba:
Jose D. Morales Diaz,
C6sar Carvallo.

Pour le Danemark:
C. Mondrup,
Holmblad.







RECUEIL DES TRAITES DE LA REPUBLIQUE D'HAITI


Pour la Ville Libre de Dantsig:
Dr. Alfred Wysocki,
Dr. Marjan Blachier.

Pour la Republique Dominicaine:
C. F. G. Hagstrom.

Pour r'Egypte:
H. Hazloum,
E. Maggiar,
Warbe Ibrahim.

Pour 1'Equateur:
Pour 1'Espagne:

El Conde de San Esteban de
Canongo,
Jose Moreno Pineda,
A. Camacho.

Pour les Colonies Espagnoles:
Martin Vicente Salto.

Pour l'Esthonie:
Edward Wirgo.

Pour 1'Ethiopie:
B. Marcos,
A. Bousson.

Pour la Finlande:
G. E. F. Albrecht.

Pour la France:
M. Lebon,
Robert Hicguet,
A. Body,
Douarche,
G. Beghel.

Pour l'Alg6rie:
H. Treuille.

Pour les Colonies et Protectorats
Frangais de l'Indochine:
Andr6 Touzet.


Pour I'ensemble
nies Frangaises:
G. Pillias,
Ginestou.


des autres Colo-


Pour la Grande-Bretagne et divers
Colonies et Protectorats Britan-
niques:
T. H. Williamson,
E. L. Ashley Foakes,
W. G. Gilbert.

Pour la Grace
Pentheroudakis,
J. Lachnidakis,

Pour le Guatemala:
Pour la R6publique d'Haiti:
Carl Schlyter.

Pour la R6publique du Honduras:
Pour la Lithuanie:
I. Jurkunas-Scheynius,
Adolfas Sruoga.

Pour le Luxembourg:
Jaaques.

Pour le Maroc (a 1'exclusion de
la zone espagnole):
F. Gentil,
Walter.
Pour la Hongrie:
0. De Fejer,
G. Baron Szalay,
Pour l'Inde Britannique:
Geoffrey Clarke,
Hemanta Kumar Raha.
Pour l'Etat Libre d'Irlande:
Pour P. S. O'Heigeartaigh:
P. S. Mac Cathmhaoil,
P. S. Mac Cathmhaoil,
D. O'Hiarlatha.







72 RlECUEIL DES TRAITES DE LA REPUBLIQUE D'HAITI


Pour lI'slande:
C. Mondrup,
Holmblad.

Pour l'Italie:
Luigi Picarelli,
Paolo Riello,
Giovanni Bartoli.

Pour l'ensemble des Colonies Ita-
liennes:
Luigi Picarelli.
Paolo Riello,
Giovanni Bartoli.

Pour le Japon:
S. Komori,
P. Hawai,
H. Makino.

Pour le Chosen:
S. Komori,
R. Takahashi.

Pour 1'ensemble des autres D9-
pendances Japonaises:
K. Sugino,
H. Kawai.

Pour la Lettonie:
Ed. Kadikis,
Louis Rudans.

Pour la Rdpublique de Libdria:
Gustaf W. de Horn de Rantzien.

Pour les Indes Neerlandaises:
I. J. Milborn.

Pour les Colonies Neerlandaises
en Am6rique:
I. J. Milborn.

Pour M. W. F. Gerdes Ooster-
beek:
I. J. Milborn.


Pour le P6rou:
Emile Hector.

Pour le Maroc (Zone espagnole):
El Conde de San Steban de
Canongo,
Jose Moreno Pineda,
A. Camacho.

Pour le Mexique:
Jose V. Chavez.

Pour le Nicaragua:
Pour la Norvege:
Klaus Helsing,
Oskar Homme.

Pour la Nouvelle-Z6lande:
A. T. Markhan.

Pour la Republique de Panama:
Jose D. Morales,
C6sar Carvallo.

Pour le Paraguay:
Gunnar Langborg.

Pour les Pays-Bas:
Schreuder,
J. S. V. Geader,
J. M. Lamers.

Pour le Territoire de la Sarre:
P. Courtilet.

Pour le Royaume des Serbes,
Creates et Slovenes:
Dragutin Dimitrijevic,
Sava Tutundzic,
Milos Kovacevic,
Stojsa Krbavac.

Pour le Royaume de Siam:
Pya Sanpakitch Preecha.







RECUEIL DES TRAITES DE LA REPUBLIQUE D'HAITI


Pour la Suede:

Julius Juhlin,
Gustaf Kihlmark,
Gunnar Larger,
Thore Wennqvist.

Pour la Perse:

Fahimed Dowleh,
E. Pire.

Pour la Pologne:

Dr. Alfred Wysocki,
Dr. Marian Blanchier.

Pour le Portugal:

Henrique Mousinho D'Albu-
querque,
Adalberto Da Costa Veiga.

Pour les Colonies Portugaises de

t'Afrique:
Juvenal Elvas Floriado Santa
Barbara.

Pour les Colonies Portugaises de

I'Asie et de l'Oc6anie:
Joaquim Pires Ferreira Chaves.

Pour la Roumanie:
George Lecca.

Pour la Republique de St. Marin:
Percival Kalling.


Pour le Salvador:

Pour la Tunisie:
F. Gentil,
Barbarat.

Pour la Turquie:

Pour Mahmed Sabry:
Heha Taly,
Heha Taly.

Pour l'Union des R6publiques

Sovidtiques Socialistes:
V. Ossinsky,
V. Dovgolevski,
E. Hirschfeld,
E. Syrevitch.
Katiss,
V. Thitchinades.

Pour I'Uruguay:

Adolfo Agorio.

Pcu;r la Suisse:

Dubois (P),
C. Roches.

Pour la Tchicoslovaquie:

Judr. Otokar Ruxicka,
Joseph Zabroksky.

Pour les Etats-Unis du Venezuela:

Luis Alejandro Aguilar.


Pour copie conforme:

Le Chef de Division au Ddpartement des Relations Ext6rieures:


F. COURTOIS







74 RECUEIL DES TRAITES DE LA REPUBLIQUE D'HAITI

CLVI

ANNEXE I

II
PROTOCOLE FINAL DE LA CONVENTION

Au moment de proceder a la signature de la Convention postal
universelle conclue a la date de ce jour, les Pl6nipotentiaires soussi-
gn6s sont convenus de ce qui suit:

I
Retrait de la Correspondance

Les dispositions de l'article 45 de la Convention ne s'appliquent
pas a la Grande-Bretagne, ni aux dominions, colonies et protectorats
britanniques, don't la 16gislation int6rieure ne permet pas le retrait de
correspondances a la demand de 1'exp6diteur.
II
Equivalents, Limites maxima et minima

1. Chaque pays a la faculty de majorer jusqu'A 60% ou de
r6duire jusqu'a 20% les taxes pr6vues A l'article 34, paragraphe
1, conform6ment aux indications du tableau ci-apres:
Limites Limites
interieures. superieures.
Valeur-or. Valeur-or.
Centimes Centimes.
L ttr s ler 6chelon.......................... ................. 20 40
par echelon suppl6mentaire.................... 12 24
Cartes postales sim ples ......................... .................. 12 24
avec reponse..................................... 24 48
Imprim6s (par 50 grammes).................................. 4 8
Impressions en relief pour les aveugles (par 1.000
gram m es) .................................................. ............ 4 8
Papiers d'affaires (par 50 gr.).................................. 4 8
minimum de taxe......................... 20 -
Echantillons de marchandises (par 50 grammes)......... 4 8
Echantillons de marchandises (minimum de taxe)...... 8 -
Les taxes choisies doivent, autant que possible, 6tre entire elles
dans les m&mes proportions que les taxes de base, chaque Office
ayant la faculty d'arrondir ses taxes suivant les convenances de son
systeme mon6taire.
2. Il est loisible a chaque Pays de r6duire a 10 centimes la taxe
de la carte postal simple et a 20 centimes celle de la carte postal
avec r6ponse pay6e.







RECUEIL DES TRAITES DE LA REPUBLIQUE D'ILAITI


3. La taxe des imprim6s peut exceptionnellement etre r6duite a 3
centimes par echelon de 50 grammes.

4. II est loisible A chaque pays de fixer A son gr6, pour ce qui
concern la some A payer A ses ressortissants, 1'indemnit6 pr6vue
a Particle 50. Toutefois, les reglements de comptes entire les services
int6ress6s s'effectuent sur la base du montant de 50 francs.
5. Le tarif adopt par un pays s'applique aux taxes A percevoir a
1'arriv6e par suite d'absence ou d'insuffisance d'affranchissement.

III
Faculty de prescrire l'affranchissement obligatoire
Lorsqu'un pays laisse descendre sa taxe en-dessous de 20 centimes
pour le premier echelon de poids des lettres et en-dessous du montant
proportionnel pour les cartes postales et les autres objets, les autres
pays sont autoris6s A appliquer I'affranchissement obligatoire A son
6gard et peuvent distribuer sans les taxer les correspondances non
ou insuffisamment affranchies en provenance de ce pays. II demeure
entendu que ce pays a, lui aussi, le droit de prescrire l'affranchisse-
ment obligatoire.

Est en outre r6servbe A chaque pays, la faculty de ne pas admettre
les cartes postales avec r6ponse pay6e dans les relations avec un
autre pays, lorsque la difference entire les taxes des deux pays est
telle que l'emploi de ces cartes peut donner lieu A des abus de la
part du public.
IV
D6p6t de correspondence a l'Etranger
Chaque pays est autoris6 A prendre toutes les measures jug6es
opportunes pour emp&cher que les correspondances provenant de
son territoire ne soient transport6es A travers la fronti6re pour etre
d6pos6es A la poste A 1'6tranger. II a, en particulier, le droit de
frapper de sa taxe interne ou de renvoyer A 1'origine les envois que
les personnel ou maisons de commerce domicili6es dans ce pays
d6posent ou font d6poser A 1'6tranger, pour b6n6ficier des taxes plus
basses, A l'adresse de personnel ou maisons de commerce de 1'int6-
rieur de ce m6me pays. Les modalit6s de la perception des taxes
sont laiss6es au choix de ce pays.

V
Once avoir de poids
II est admis, par measure d'exception que les pays qui, a cause
de leur regime int6rieur, ne peuvent adopter le type de poids decimal






76 RECUEIL DES TRAITES DE LA REPUBLIQUE D'HAITI

m6trique ont la faculty d'y substituer l'once avoir du poids (28.3465
grammes) en assimilant une once A 20 grammes pour les lettres et
2 onces A 50 grammes pour les imprimes, papers d'affaires et 6chan-
tillons.
VI
Coupons-reponse

Les Administrations ont la faculty de ne pas se charger du d6bit
des coupons-r6ponse.
Elles sont autoris6es a restreindre des coupons-r6ponse A vendre
ou & changer A la meme personnel en un seul jour. Dans ce cas,
elles font part de leur decision au Bureau international qui la com-
munique aux Administrations de l'Union.
Les Administrations postales de la Perse et de l'Uruguay ont la
faculty de ne pas se charger provisoirement du service et de 1'6change
des coupons-r6ponse.
VII
Droit de recommendation
Les pays qui ne peuvent pas fixer A 40 centimes le droit de recom-
nmandation pr6vu a l'article 48, paragraphe 2 de la Convention, sont
toutefois autoris6s h percevoir un droit pouvant s'6lever jusqu'a 50
centimes au maximum.
VIII
Frais d'entrep6t
Exceptionnellement, I'Administration portugaise est autoris6e A
percevoir pour toutes les d6p&ches transbord6es au port de Lisbonne
les frais d'entrep6t pr6vus a l'article 71.

IX
Protocole laiss6 ouvert aux Pays non represents
L'Equateur, le Guatemala, la R6publique du Honduras, le Nica-
ragua et le Salvador, qui font parties de 1'Union postal, ne s'6tant
pas fait repr6senter au Congrbs, le Protocole leur reste ouvert pour
adh6rer a la Convention et aux Arrangements qui y ont 6t6 conclus,
au seulement a 1'un ou lI'autre d'entre eux.
Le protocole reste aussi ouvert dans le meme but a la Common-
wealth de l'Australie don't le d616gu6 a dfi s'absenter au moment de
la signature des Actes.
X
Protocole laiss6 ouvert aux pays repr6sent6s pour signature
et adhesions.
Le protocole demeure ouvert en faveur des pays don't les repr&-






RECUEIL DES TRAITES DE LA REPUBLIQUE D'IIAITI


sentants n'ont sign aujourd'hui que la Convention ou un certain
nombre seulement des Arrangements arr6tes par le Congres, a 1'effet
de leur permettre d'adh6rer aux autres arrangements signs ce jour,
ou A l'un ou l'autre.
XI
D6lai pour la modification des adhesions par les pays de l'Union
non represents

Les adhesions pr6vues a l'article IX ci-dessus devront 6tre notifiees
au Gouvernement du Royaume de Suede par les Gouvernements
respectifs, en la forme diplomatique, et par lui aux Etats de 1'Union.
Le d6lai qui leur est accord pour cette notification expirera le ler.
Septembre 1925.

En foi de quoi les Plnipotentiaires ci-dessous ont dress le present
Protocole, qui aura la m6me force et la m&me valeur que si les
dispositions qu'il content 6taient ins6r6es dans le texte meme de
la Convention a laquelle il se rapporte, et ils l'ont sign en un
exemplaire qui restera d6pos6 aux Archives du Gouvernement de
Suede et don't une copie sera remise a chaque Partie.

Fait a Stockholm, le 28 AoCit 1924


Pour 1'Union de I'Afrique du Sud:
Pour E A. Surman:
D. J. O'Kelly,
D. J. O'Kelly.

Pour I'Albanie:
David Bjurstrom.

Pour l'Allemagne:
W. Schenk,
K. Orth.

Pour ensemble des Possessions
insulaires des Etats-Unis d'Am6-
rique autres que les lies Philip-
pines:
Joseph Stewart,
Eugene R. White,
Edwin Sands.

Pour les Iles Philippines:
Juan Ruiz.


Pour la Republique Argentine:
M. Rodriguez Ocampo.

Pour les Etats-Unis d'Am6rique:
Joseph Stewart,
Eugene R. White,
Edwin Sands.

Pour I'Autriche:
Julius Juhlin,
Gustaf Kihimark,
Gunnar Lager,
Thore Wennqvist.

Pour la Belgique:
A. Pirard.
Hub. Krains,
0. Schockaert.

Pour la Colonie du Congo Beige:
M. Halewyck,
G. Tondeur,






78 RECUEIL DES TRAITES DE LA REPUBLIQUE D'HAITI


Pour la Bolivie:
Mto. Urriolagoitia H.
Pour le Br6sil:
A. de Almeida Brandao,
J. Henrique Aderne.
Pour la Bulgarie:
N. Boschnacoff,
St. Ivanoff.
Pour le Canada:
Peter T. Coolican.
Pour le Chili:
C6sar L6on,
L. Tagle Salinas,
C. Verneuil.
Pour la Chine:
Tai Tch' Enne Linne
Pour ia R6publique de Colombie:
Luis Serrano-Blanco.

Pour la Republique de Costa-
Rica:
V. Andersson.
Pour la Commonwealth de I'Aus-
tralie:
Pour la R6publique de Cuba:
Jose D. Morales Diaz,
Cesar Carvallo.
Pour le Danemark:
C. Mondrup,
Holmblad
Pour la Ville libre de Dantsig:
Dr. Alfred Wysocki,
Dr. Marjan Blanchier.
Pour la R6publique Dominicaine:
C. F. G. Hagstrom.
Pour l'Egypte:
H. Hazloum,
E. Maggiar,
Wahb6 Ibrahim.


Pour I'Equateur:
Pour 1'Espagne:
El Conde de San Esteban de
Canongo,
Jose Moreno Pineda,
A. Camacho.

Pour les Colonies Espagnoles:
Martin Vicente Salto.

Pour l'Esthonie:
Edward Wirgo.

Pour I'Ethiopie:
B. Marcos,
A. Bousson.

Pour la Finlande:
G. E. F. Albrecht.

Pour la France:
M. Lebon,
Robert Higguet,
A. Body,
Douarche,
G. Bechel.

Pour l'Algrie:
H. Treuille.

Pour les Colonies et Protectorate
Francais de l'Indochine:
Andr6 Touzet.

Pour 1'ensemble des autres Colo-
nies Francaises:
G. Pillias,
Ginestou.

Pour la Grande-Bretagne et divers
Colonies et Protectorats Britan-
niques:
T. H. Williamson,
E. L. Ashley Foakes,
W. G. Gilbert.






RECUEIL DES TRAITES DE LA REPUBLIQUE D'IIAITI


Pour la Grace:
Pentheroudakis,
J. Lachnidakis,
Pour le Guatemala:
Pour la R6publique d'Haiti:
Carl Schlyter.
Pour la R6publique du Honduras:
Pour la Lithuanie:
Pour la Hongrie:
0. De Fejer,
G. Baron Szalay,
Pour 1'Inde Britannique:
Geoffrey Clarke,
Hemananta Kumar Raha.

Pour l'Etat Libre d'Irlande:

Pour P. S. O'Heigeartaigh:
P. S. Mac Cathmhaoil,
P. S. Mac Cathmhaoil,
D. O'Hiarlatha.

Pour l'Islande:
C. Mondrup,
Holmblad.

Pour l'Italie:
Luigi Picarelli,
Paolo Riello,
Giovanni Bartolio.
Pour l'ensemble des Colonies Ita-
liennes:
Luigi Picarelli,
Paolo Riello,
Giovanni Bartolio.
Pour le Japon:
S. Komori,
P. Hawai,
H. Makino.
Pour le Chosen:
S. Komori,
R. Takahashi.


Pour l'ensemble des autres D&-
pendances Japonaises:
K. Sugino,
H. Kawai.
Pour la Lettonie:
Ed. Kadikis,
Louis Rudans.

Pour la R6publique de Lib6ria:
Gustaf W. de Horn de Rantzien.

Pour la Lithuanie:
I. Jurkunas-Scheynius,
Adolfas Sruoga.

Pour le Luxembourg:
Jaaques.

Pour le Maroc (a 1'exclusion de
la zone espagnole):
F. Gentil,
Walter.

Pour le Maroc (Zone espagnole):
El Conde de San Esteban de
Canongo.
Jose Moreno Pineda,
A. Camacho.

Pour le Mexique:
Jose V. Chavez.

Pour le Nicaragua:

Pour la Norv6ge:
Klaus Helsing,
Oskar Homme.

Pour la Nouvelle-Z6lande:
A. T. Markman.

Pour la Rdpublique de Panama:
Jose D. Morales,
C6sar Carvallo.

Pour le Paraguay:
Gunnar Langborg.






80 RECUEIL DES TRAITES DE LA REPUBLIQUE D'IIAITI


Pour les Pays-Bas:
Schreuder,
J. S. V. Gelder,
J. M. Lamers.

Pour les Indes Neerlandaises:
I. J. Milborn.


Pour M. W. F.
beek:
I. J. Milborn.

Pour les Colonie
en Amerique:
I. J. Milborn.

Pour M. W. F.
beek.


Gerdes Ooster-




's Neerlandaises



Gerdes Ooster-


Pour le Pdrou:
Emile Hector.

Pour la Perse:
Fahimed Dowleh,
E. Pire.


Pour la Pologne:
Dr. Alfred Wysocki,
Dr. Marjan Blanchier.

Pour le Portugal:
Henrique Mousinho D'Albu-
querque,
Adalberto Da Costa Veiga.

Pour les Colonies Portugaises de
l'Afrique:
Juvenal Elvas Floriado Santa
Barbara.

Pour les Colonies Portugaises de
1'Asie et de I'Oc6anie:
Joaquim Pires Ferreira Chaves.


Pour la Roumanie:
George Lecca.
Pour la R6publique de Sr. Marir.:
Percival Kalling.
Pour le Salvador:

Pour le Territoire de la Sarre:
P. Courtilet.

Pour le Royaume des Serbes,
Creates et Slovynes:
Dragutin Dimitrijevic,
Sava Tutundzic,
Milos Kovacevic,
Stojsa Krbavac.

Pour le Royaume de Siam:
Pya Sanpakitch Preecha.

Pour la Suede:
Julius Juhlin,
Gustaf Kihlmark,
Gunnar Larger,
Thore Wennqvist.


Pour la Sulsse:
P. Dubois
C. Roches.

Pour la Tchicoslovaquie:
Judr. Otokar Ruxicka,
Joseph Zabroksky.

Pour la Tunisie:
F. Gentil,
Barbarat.

Pour la Turquie:

Pour Mahmed Sabry:
Beha Taly,
Beha Taly,






RECUEIL DES TRAITES DE LA REPUBLIQUE D'HAITI


Pour l'Union des Republiques
Sovietiques Socialistes:

V. Ossinsky,
V. Dovgolevski,
E. Hirschfeld,
E. Syrevitch.


Katiss,
V. Thitchinades.

Pour l'Uruguay:
Adolfo Agorio.

Pour les Etats-Unis de Venezuela:
Luis Alejandro Aguilar.


Pour copie conforme:
Le Chef de Division au D6partement des Relations Exterieures:

F. COURTOIS






82 RECUEIL DES TRAITES DE LA REPUBLIQUE D'HAITI

CLVI

ANNEXE II


III
REGLEMiENT D'EXECUTION
DE LA CONVENTION POSTAL UNIVERSELLE
Conclu entire:

L'Union de I'Afrique du Sud, I'Albanie, l'Allemagne, les Etats-Unis
J'Amerique, 1'ensemble des Possessions Insulaires des Etats-Unis
d'Am6rique autres que les lies Philippines, les lies Philippines, la
R6publique Argentine, la Commonwealth de l'Australie, I'Autriche,
la Belgique, la Colonie du Congo Belge, la Bolivie, le Br6sil, la
Bulgaric, .- Canada, le Chili, la Chine, la R6publique de Colombie,
la R6publique de Costa-Rica, la R6publique de Cuba, le Danemark,
la Ville Libre de Dantzig, la R6publique Dominicaine, I'Egypte,
I'Equateur, I'Espagne, les Colonies Espagnoles, I'Esthonie, 1'Ethiopie,
la Finlande, la France, l'Alg6rie, les Colonies et Protectorats Frangais
de l'Indochine, 1'ensemble des autres Colonies Francaises, la Grande
Bretagne et divers Colonies et Protectorats Britanniques, la Grace,
le Guatemala, la R6publique d'Haiti, la R6publique du Honduras,
la Hongrie, l'Inde Britannique, I'Etat Libre d'Irlande, l'Islande,
il;talie, 1'ensemble des Colonies Italiennes, le Japon, le Chosen,
1'ensemble des autres DEpendances Japonaises, la Lettonie, la Rdpu-
blique de Lib6ria, la Lithuanie, le Luxembourg, le Maroc & I'exclusion
de la Zone Espagnole), le Maroc (Zone Espagnole), le Mexique,
le Nicaragua, la Norvege, la Nouvelle Z6lande, la R6publique de
Panama, le Paraguay, les Pays Bas, les Indes Nderlandaises, les
Colonies Nderlandaises en Amrrique, le P6rou, la Perse, la Pologne,
le Portugal, les Colonies Portugaises de l'Afrique, les Colonies Por-
tugaises de I'Asie et de l'Oc6anie, la Roumanie, la Rdpublique de
St-Marin, le Salvador, le Territoire de la Sarre, le Royaume des
Serbes, Croates et Slovenes, le Royaume de Siam, la Suede, la
Suisse, la Tchicoslovaquie, la Tunisie, la Turquie, l'Union des Repu-
bliques Sovi6tistes Socialistes, l'Uruguay et les Etats-Unis de Ve-
nezuela.
Les Soussignrs, vu 1'article 4 de la Convention postal universelle,
conclue A Stockholm le 28 Aoit 1924, ont, au nom de leurs Admi-
nistrations respective, arr&t6,. d'un commun accord, les measures
suivantes pour assurer l'execution de la dite Convention:






RECUEIL DES TRAITES DE LA REPUBLIQUE D'HAITI


TITRE I
DISPOSITIONS GENERALS

CHAPITRE UNIQUE

Article premier

Transit en depeches closes et transit a decouvert

Les Administrations peuvent s'exp6dier r6ciproquement, par l'inter-
m6diaire d'une ou de plusieurs d'entre elles, tant des d6p6ches closes
que des correspondances & d6couvert, suivant les besoins du traffic
et les convenances du service.

Article 2
'1. L'6change des correspondances en d6peches closes est r6gl6
d'un commun accord entire les Administrations int6ress6es.
Il est obligatoire de former des d6p&ches closes toutes les fois
qu'une des Administrations interm6diaires en fait la demand, se
basant sur le fait que le nombre des correspondances A d6couvert
est de nature a entraver les operations.
2. Les Administrations par l'interm6diaire desquelles des d6peches
closes sont A exp6dier doivent etre pr6venues en temps opportun.
3. En cas de changement dans un service d'6change en d6peches
closes 6tabli entire deux Administrations par 1'entremise d'un ou
plusieurs pays tiers, I'Administration qui a provoqu6 le changement
en donne connaissance aux Administrations de ces pays.

Article 3
Acheminement des correspondances
1. Chaque Administration est oblige d'acheminer par les voices
les plus rapides qu'elle emploie pour ses propres envois, les d6peches
closes et les correspondances a d6couvert qui lui sont livr6es par une
autre Administration.
Lorsqu'une d6p&che se compose de plusieurs sacs, ceux-ci doivent,
autant que possible, rester r6unis et etre achemin6s par le meme
courier.
Les objets de toute nature mal dirig6s, sont, sans aucun d6lai
r6exp6di6s par la voie la plus prompted sur leur destination.
2. L'Administration du pays d'origine a la faculty d'indiquer la
voie a suivre par les d6peches closes qu'elle exp6die, pourvu que
l'emploi de cette voie n'entraine pas, pour une Administration inter-
m6diaire, des frais sp6ciaux.






84 RECUEIL DES TRAITES DE LA REPUBLIQUE D'IIAITI

3. Les Administrations qui usent de la faculty de percevoir des
taxes suppl6mentaires, en representation des frais extraordinaires
aff6rents a certaines voies, sont libres de ne pas diriger par ces voices
les correspondances insuffisamment affranchies.

Article 4
Fixation des equivalents

1. Les Administrations fixent les equivalents des taxes et droits
prevus par la Convention et les arrangements apres entente avec
1'Administration des postes suisses, A laquelle il appartient de les
faire notifier par 1'interm6diaire du bureau international.

Chaque Administration notifie directement au bureau international
le montant de l'indemnit6 pr6vue A l'article 50 de la Convention.

Les equivalents ne peuvent entrer en vigueur que le ler. d'un
mois et au plus t6t 15 jours apres leur notification par le bureau
international.

Ce bureau dresse un tableau indiquant, pour chaque pays, les
equivalents des taxes et droits mentionn6s au ler alin6a ci-dessus.

2. Lorsqu'un changement d'6quivalents est jug6 n6cessaire, 1'Admi-
nistration du pays int6ress6 doit suivre la procedure indiqu6e au
paragraphe prec6dent.

Les nouveaux equivalents ne peuvent 6galement entrer en vigueur
que le ler. d'un mois et au plus t6t 15 jours apres leur notification
par le bureau international.

3. Les fractions mon6taires resultant, soit du complement de taxes
applicable aux correspondances insuffisamment affranchies, soit de
la fixation des taxes des correspondances 6chang6es avec les pays
strangers A l'Union ou de la combinaison des taxes de l'Union avec
les surtaxes pr6vues par l'article 38 de la Convention peuvent 6tre
arrondies par les Administrations qui en effectuent ]a perception.
Mais la some a ajouter de ce chef ne peut, dans aucun cas, exc6dor
!a valour d'un vingtieme de franc (cinq centimes).

Article 5
Timbres-poste et empreintes d'affranchissement

1. Les timbres-poste repr6sentant les taxes types de 1'Union ou leur
equivalent dans la monnaie de chaque pays sont confectionn6s dans
la couleur suivante:







RECUE1IL DES TRAITES DE LA REPUBLIQUE D'IAITI


En bleu fonc6, le timbre repr6sentant la taxe d'une lettre simple;
en rouge, le timbre repr6sentant la taxe d'une carte postal; en vert,
le timbre repr6sentant la taxe du port simple des autres objets.

Les empreintes produites par les machines A affranchir doivent
etre de couleur rouge vif, quelle que soit la valeur qu'elles repr6-
sentent.
2. Les timbres-poste et les empreintes d'affranchissement doivent
autant que possible, porter en caract&res latins l'indication du pays
d'origine et mentionner leur valeur d'affranchissement d'aprbs le
tableau des equivalents adopts.
L'indication du nombre d'unit6s ou fractions de l'Unit6 mon6taire,
servant A exprimer cette valeur, est faite en chiffres arabes.

3. Les timbres-poste comm6moratifs ou de charity, pour lesquels
un supplement de taxe est A payer ind6pendamment de la valeur
d'affranchissement, doivent etre confectionn6s de facon a 6viter tout
doute au sujet de cette valeur.
4. Les timbres-poste peuvent etre marquis A l'emporte-pi6ce de
perforations distinctive selon les conditions fixes par l'Adminis-
tration qui les a 6mis.

TITRE II
CONDITIONS D'ACCEPTATION DES OBJETS DE CORRESPONDENCE

CHAPITRE 1

ADRESSE

DISPOSITIONS APPLICABLES A TOUTES LES CATEGORIES D'ENVOIS

Article 6
Applications des timbres-poste et vignettes

Les Administrations doivent recommander au public:

1. de libeller I'adresse en caract&res latins et de la mettre sur
la parties inf6rieure du c6t6 de la souscription:
2. d'indiquer l'adresse d'une maniere suffisamment precise pour
que la remise au destinataire puisse avoir lieu sans recherches;
3. de coller les timbres-poste A l'angle droit sup6rieur du c6t6 de
la suscription;
Les empreintes des machines d'affranchissement doivent 6gale-
ment etre appliques a la place r6serv6e aux timbres poste;
4. d'indiquer l'adresse de 1'exp6diteur.






86 RECUEIL DES TRAITES DE LA REPUBLIQUE D'IIAITI

Les timbres non postaux et les vignettes de bienfaisance ou autres
susceptibles d'Etre confondues avec les timbres-poste ne peuvent
etre appliques du c6t6 de la suscription. II en est de m6me des em-
preintes des timbres qui pouraient 6tre confondues avec les emprein-
tes d'affranchissement.

Article 7
Envois poste restante

L'adresse des envois exp6di6s poste restante doit indiquer les
noms du destinataire. L'emploi d'initiales, de chiffres, de simples
prenoms, de noms supposes ou de marques conventionnelles quel-
conques n'est pas admis pour ces envois.

Article 8
Envois sous envelope a panneau transparent

1. Les envois sous envelope A panneau transparent sont admis
aux conditions suivantes:

a) le panneau transparent doit etre dispose paralllement a la
plus grande dimension, de fagon que l'adresse du destinataire appa-
raisse dans le m&me sens et que l'application du timbre A date ne
soit pas entrav6e;

b) la transparence du panneau doit assurer une parfaite lisibilit6
de l'adresse, meme A la lumibre artificielle et ne pas emp&cher
l'application d'une 6criture.

Les enveloppes A panneau don't la parties vitrifi6e provoque des
reflects A la lumibre artificielle sont exclues du transport.

2. Les envois sous envelope entierement transparent ou A panneau
ouvert ne sont pas admis.

CHAPITRE II

DISPOSITIONS SPECIALS APPLICABLES
A CHAQUE CATEGORIES D'ENVOIS
Article 9
Lettres

Aucune condition de forme ou de fermeture n'est exig6e pour
les lettres sous reserve de l'observation des prescriptions de l'article
8 pl 6c6dent.






RECUEIL DES TRAITES DE LA REPUBLIQUE D'HIIAITI


Toutefois, les lettres renfermant des objets passibles de droits
de douane doivent &tre rev6tues, au recto, d'une etiquette verte,
conforme au Modele D ter, ci-annexe.

Ces envois peuvent aussi etre revetus d'une etiquette verte con-
forme au module D quarter, a la condition d'etre accompagn6s d'une
declaration en douane s6par6e, reli6e a l'envoi par un crois6 de ficelle
ou ins6r6e dans l'int6rieur du pli.

Les Administrations n'assument aucune responsabilit6 du chef des
declarations en douane.
Article 10
Cartes postales simple

1. Les cartes postales doivent etre confectionn6es en carton ou
en paper assez consistent pour ne pas entraver la manipulation.

Elles doivent porter, en tkte du recto, le titre "Carte postal, en
francais ou l'6quivalent de ce titre dans une autre langue. Ce titre
n'est pas obligatoire pour les cartes postales 6manant de l'industrie
privee.

2. Les cartes postales doivent etre exp6di6es A decouvert, c'est-
a-dire sans bande ni envelope.

3. La moiti6 droite au moins du recto est reserve a l'adresse du
destinataire et aux mentions ou 6tiquettes de service. L'exp6diteur
dispose du verso et de la parties gauche du recto sous reserve des
dispositions du paragraphe suivant.

Les cartes don't tout ou parties du recto a &t6 divis6 en plusieurs
cases destinies A recevoir des addresses sucessives sont interdites.

4. II est interdit au public de joindre ou d'attacher aux cartes
postales des 6chantillons de marchandises ou des objets analogues.
Toutefois, des vignettes, des photographies, des timbres de toute
esp&ce, des bandes d'adresse ou des feuilles a replier, des 6tiquettes
et des coupures de toute sorte peuvent y etre coll6s, A condition
que ces objets ne soient pas de nature A alt6rer le caractere des
cartes postales, qu'ils consistent en paper ou en une autre matiere
trbs mince et qu'ils soient complktement adherents a la carte. Ces
objets ne peuvent etre coll6s que sur le verso ou sur la parties
gauche du recto des cartes postales, sauf les bandes ou 6tiquettes
d'adresse qui peuvent occuper tout le recto. Quant aux timbres de
toute esp&ce, susceptibles d'etre confondus avec les timbres d'affran-
chissement, ils ne sont admis qu'au verse.






88 IE.'CUEIL DES TRAITES DE LA REPUBLIQUE D'IIAITI

5. Les cartes postales ne remplissant pas les conditions prescrites
pour cette cat6gorie d'envois sont traitees comme lettres.

Article 11
Cartes postales avec rdponse payee

1. Les cartes postales avec r6ponse payee doivent presenter au
recto, en langue franchise, comme titre sur la premiere parties: Carte
postal avec r6ponse payee; sur la second partie-: "Carte postale-
r6ponse-. Les deux parties doivent d'ailleurs remplir, chacune, les
autres conditions imposes A la carte postal simple; elles sont
replies l'une sur I'autre et ne peuvent 6tre ferm6es d'une manibre
quelconque.

2. l'adresse de la carte-r6ponse doit se trouver A l'int6rieur de
l'envoi.

II est loisible a 1'exp6diteur d'indiquer son nom et son adresse au
recto de la parties -R6ponse,, soit par 6crit, soit en y collant une
etiquette.

3. L'affranchissement de la parties ,R6ponse, au moyen du timbre-
poste du pays qui a 6mis la carte n'est valuable que si les deux parties
de la carte postal avec r6ponse pay6e sont parvenues adh6rentes
du pays d'origine et si la parties ,R6ponse- est exp6di6e du pays
ou elle est parvenue par la poste A destination du dit pays d'origine.
Si ces conditions ne sont pas remplies elle est trait6e comme
carte postal non affranchie.
Article 12
Papiers d'affaires

1. Sont consid6r6s comme papers d'affaires, toutes les pieces et
tous les documents 6crits ou dessin6s en tout ou en parties A la
main, qui n'ont pas le caractbre d'une correspondence actuelle et
personne'lle, tels que les lettres ouvertes et les cartes postales
de date ancienne qui ont d6ja atteint leur but primitif, les pieces
de procedure, les actes de tout genre dresses par les officers minist6-
riels, les lettres de voiture ou connaissements, les factures, certain
documents des companies d'assurance, les copies ou extraits d'actes
sous seing priv6 6crits sur paper timbr6 ou non timbr6, les partitions
ou feuiles de musique manucrites, les manuscrits d'ouvrages ou de
journaux exp6di6s isol6ment, les devoirs originaux et corriges d'61&ves
a l'exclusion de toute indication ne se rapportant pas directement A
I'ex6cution du travail.






RECUEIL DES TRIITES DE LA REPUBLIQUE D'HAITI


Ces documents peuvent etre accompagn6s de fiches de rappel
ou bordereaux d'envoi portant les mentions suivantes ou des indica-
tions analogues: 6num6ration des pieces composant 1'envoi, r6f6rences
a une correspondence 6chang6e entire l'exp6diteur et le destinataire,
telles que:

"Annexe a notre lettre du........................ M ...................

N otre r6f6rence......................................................................

R 6f6rence du client................................................................

2. Les papers d'affaires sont soumis, en ce qui concern la forme
et le conditionnement, aux dispositions prescrites pour les imprim6s
(art. 20 ci-aprbs).
Article 13

Les 6chantillons de marchandises doivent etre places dans des sacs,
des boites ou des enveloppes mobiles.
II n'est pas exige d'emballage pour les objets d'une seule piece,
tells que pieces de bois, pieces m6talliques, etc. qu'il n'est pas dans
les usages du commerce d'emballer, A condition que, le cas 6ch6ant,
I'adresse et les timbres-poste figurent sur une etiquette. Toutefois
l'adresse doit toujours 6tre reproduite sur l'objet lui-mgme, faute de
quoi un emballage peut etre exig6.

Article 14
Echantillons. Objets assimil6s

Sont admits au tarif des 6chantillons, les cliches d'imprimerie, les
clefs isol6es, les fleurs fraiches coupes, les objets d'histoire naturelle
(animaux et plants seches ou conserves, specimen g6ologiques,
etc.) tubes de s6rum et objets pathologiques, rendus inoffensifs par
leur mode de preparation et d'emballage. Ces objets A 1'exception
des tubes de s6rum exp6di6s dans un interet g6n6ral par les labo-
ratoires ou installations officiellement reconnus, ne peuvent etre
envoys dans un but commercial. Leur emballage doit etre conforme
aux prescriptions g6n6rales concernant les 6chantillons de marchan-
dises.
Article 15
Echantillons. Annotations autoris6es
II est permis d'indiquer A la main ou par un proc6d6 m6canique,
A 1'ext6rieur ou A l'int6rieur, des envois d'6chantillons, les noms,
quality, profession, raison social et adresse de 1'exp6diteur et du







90 RECUEIL DES TRAITES DE LA REPUBLIQUE D'HAITI

destinataire, ainsi que la date d'exp6dition, la signature, le num6ro
d'appel du t6l6phone, l'adresse et le code t616graphique, le compete
courant postal ou bancaire de 1'exp6diteur, une marque de fabrique
ou de marchand, des num6ros d'ordre, des prix et des indications
relatives au poids, au m6trage et a la dimension, ainsi qu'a la quality
disponible et celles qui sont n6cessaires pour pr6ciser la provenance
et la nature de la merchandise.

Article 16
Echantillons. Emballages speciaux

Les objets en verre, les envois de liquides, huiles, corps gras,
poudres seches, colorantes ou non, ainsi que les envois d'abeilles
vivantes et de graines de vers a soie sont admis au transport come
6chantillons de marchandises, pourvu qu'ils soient conditionn6s de la
maniere suivante:

a) les objets en verre doivent etre emball6s solidement (boites en
m6tal, en bois ou en carton ondul6 de quality solide) de maniere A
pr6venir tout danger pour les agents et les correspondances;

b) les liquides, huiles et corps facilement liqu6fiables doivent etre
ins6res dans des flacons en verre herm6tiquement bouch6s.

Chaque flacon doit etre plac6 dans une boite sp6ciale en m6tal,
en bois ou en carton ondu]6 de quality solide garnie de sciure de
bois, de coton ou de matibre spongieuse, en quantity suffisante pour
absorber le liquid en cas de bris du flacon. La boite elle-meme, si
elle est en bois peu resistant, doit etre enferm6e dans un second
6tui en m6tal, en bois avec couvercle viss6, en carton ondul6 en
quality solide ou en cuir fort et 6pais.

Toutefois, lorsqu'on se sert d'une boite constitute par un bloc
en bois perform ayant au moins 2 V2 millimetres dans la parties
la plus faible et munie d'un couvercle, il n'est pas n6cessaire que
ce bloc soit enferm6 dans un second etui;

c) les corps gras difficilement liqu6fiables, tels que les onguents,
le savon mou, les r6sines, etc., ainsi que les graines de vers &
soie, don't le transport offre moins d'inconv6nients, doivent etre
enferm6s, sous une premiere envelope <,boite, sac en toile, par-
chemin, etc.- place elle-meme dans une second boite en bois,
en m6tal ou en cuir fort et epais;
d) les matibres colorantes, telles que l'aniline, etc., ne sont ad-
mises que dans les boites en fer-blanc resistant, places A leur tour







RECUEIL DES TRAITES DE LA REPUBLIQUE D'HAITI


dans des boites en bois avec de la sciure entire les deux emballages;
les poutres seches non colorantes doivent etre places dans des
boites en m6tal, en bois ou en carton. Ces boites doivent etre
elles-m&mes enferm6es dans un sac en toile ou en parchemin;

e) les 6chantillons de liquides, corps gras, ainsi que ceux rev8tus
d'enveloppes peu r6sistantes en toile ou en paper doivent etre
munis d'une etiquette, de pr6f6rence en parchemin, portant l'adres-
se du destinataire, les figurines d'affranchissement et P'empreinte
des timbres a date. L'adresse doit etre reproduite sur l'objet lui-
meme;

f) les abeilles vivantes doivent etre enferm6es dans des boites
disposes de fagon a 6viter tout danger;

g) les objets, tels que les boites de conserves, qui se gateraient,
s'ils 6taient emball6s de la maniere prescrite, peuvent exception-
nellement 6tre admis sous un emballage hermetiquement ferm6.
Dans ce cas, les Administrations int6ress6es peuvent exiger que
l'exp6diteur ou le destinataire facility la verification du contenu,
soit en ouvrant, quelques-uns des envois d6sign6s par elles, soit
"une autre maniere satisfaisante.

Article 17

Imprimes

1. Sont consid6r6s comme imprim6s les journaux et ouvrages p6rio-
diques, les livres broch6s ou relies, les brochures, les papers de musi-
que (ai l'exclusion des papers performs destin6s A etre adapts A des ins-
truments de musique automatique), les cartes de visit, les cartes a-
dresses, les 6preuves d'imprimerie avec ou sans les manuscrits s'y rap-
portant, les gravures, les photographies, et les albums contenant
des photographies, les images, les dessins, plans, cartes g6ographiques,
catalogues, prospectus, annonces et avis divers, imprim6s, graves,
lithographies ou autographies, et en g6n6ral, toutes les impressions
ou reproductions obtenues sur paper, sur parchemin ou sur carton,
au moyen de la typographic, de la gravure, de la lithographie et
de 1'autographie, ou de tout autre proc6d6 m6canique, facile a
reconnaitre, hormis le d6calque, le timbre composteur et la machine
a ecrire.

Les cartes portant le titre -Carte postal, ou l'6quivalent de ce
titre dans une langue quelconque sont admises au tarif des imprim6s,
pourvu qu'elles repondent aux conditions gen6rales applicables aux







92 RECUEIL DES TILIlTES DE LA REPUBLIQUE D'HAITI

imprim6s. Celles qui ne remplissent pas ces conditions sont trait6es
comme cartes postales ou 6ventuellement comme lettres, par applica-
tion aux dispositions de l'article 10, paragraphe 5, du Reglement.

2. Ne peuvent &tre exp6dies a la taxe r6duite, les imprim6s qui
portent des signes quelconques susceptibles de constituer un language
conventionnel ni, sauf les exceptions explicitement autorisees par
1'article 19, ceux don't le texte a 6t6 modifi6 apres tirage.

3. Sont exclus de la moderation de taxe les timbres ou formules
d'affranchissement, oblit6r6s ou non ainsi que tous les imprim6s
constituent le signe repr6sentatif d'une valeur.

Il en est de m&me des articles de papeterie proprement dits, d6s
l'instant oui il apparait clairement que le texte n'est pas 1'essentiel
de l'objet.
Article 18
Imprim6s. Objets assimil6s

Les reproductions d'une copie type faite a la plume ou A la
machine a 6crire sont assimil6es aux imprim6s lorsqu'elles sont
obtenues par un proc6d6 m6canique de polygraphie, chromographie,
etc; mais pour jouir de ]a moderation de taxe, ces reproductions
doivent etre d6pos6es aux guichets des bureaux de poste et au
nombre minimum de vingt envois contenant des exemplaires parfai-
tement identiques. Ces reproductions peuvent recevoir les annotations
autoris6es pour les imprimes.

Article 19
Imprim6s. Annotations autoris6es

1. II est permis, A l'ext6rieur et A 1'int6rieur de tous les envois
d'imprim6s:

a) d'indiquer A la main ou par un proc6d6 m6canique les noms,
qualities, profession, raison social et adresse de I'exp6diteur et du
destinataire, ainsi que la date, d'exp6dition, la signature, le numero
d'appel au telephone, l'adresse et le code t6legraphique, et le compete
courant postal ou bancaire de l'exp6diteur.

b) de corriger les fautes d'impression.
c) de biffer, de souligner ou d'encadrer au moyen de traits, certain
mots ou certaines parties du texte imprim6, A moins que ces opera-
tions ne soient faites dans le but de constituer une correspondence
personnelle.






RECUEIL DES TRAITES DE LA REPUBLIQUE D'JIAIT1


2. II est, en outre, permis d'indiquer ou d'ajouter a la main ou
par un proc6d6 m6canique:

a) sur les avis concernant les departs et les arrivees des navires:
les dates et heures des departs et arrives, ainsi que les noms des
navires et des ports de depart, d'escale et d'arriv6e:

b) sur les avis de passage: le nom du voyageur, la date, l'heure
et le nom de la locality par laquelle il compete passer ainsi que 1'endroit
out il descend;

c) sur les bulletins de command et de souscriptions relatifs &
des ouvrages de librairie, livres, journaux, gravures, morceaux de
musique: les ouvrages demands ou offers ainsi que le prix de ces
ouvrages.

d) sur les cartes illustr6es, les cartes de visit imprim6es ainsi que
sur les cartes de Noel et de nouvel an: des souhaits, felicitations,
remerciements, compliments de condol6ances ou autres formules de
politesse exprim6es en cinq mots ou au moyen de cinq initiales
conventionnelles au maximum:
e) sur les 6preuves d'imprimerie: les changements et additions qui
se rapportent a la correction, a la forme et a 1'impression ainsi que
des mentions telles que (Bon a tirer, ,Vu-Bon a tirer ou toutes
autres analogues se rapportant a la confection de 1'ouvrage. En cas
de manque de place, les additions peuvent 6tre faites sur des feuilles
sp6ciales.

f) sur les images de mode, les cartes g6ographiques, etc... les
couleurs.
g) sur les listes de prix courants, les offres d'annonces, les cotes
de bourse et de march, les circulaires de Commerce et les prospectus,
les chiffres et toutes autres annotations repr6sentant les 616ments
constitutifs des prix;
h) sur les livres, les brochures, journaux, photographies, gravures,
papers de musique et, en general, sur toutes productions litt6raires
ou artistiques imprimbes, graves, lithographi6es ou autographi6es,
une d6dicace consistent en un simple hommage;

i) sur les passages d6coup6s de journaux et publications p6riodi-
ques: le titre, la date, le numero et I'adresse de la publication don't
Particle est extrait;
3. Il est, enfin permis de joindre:
a) aux 6preuves d'imprimerie corrigees ou non: le manuscrit.