Code fiscal haïtien

MISSING IMAGE

Material Information

Title:
Code fiscal haïtien recettes internes et communales, principales lois douanières, textes divers à caractère économique
Physical Description:
1 online resource (1182 p.) : ;
Language:
French
Creator:
Haiti
Haiti -- Administration générale des contributions
Publisher:
Impr. de l'État
Place of Publication:
Port-au-Prince, Haïti
Publication Date:

Subjects

Subjects / Keywords:
Taxation -- Law and legislation -- Haiti   ( lcsh )
Tariff -- Law and legislation -- Haiti   ( lcsh )
Customs administration -- Law and legislation -- Haiti   ( lcsh )
Finance, Public -- Law and legislation -- Haiti   ( lcsh )
Droit fiscal -- Codes -- Haïti   ( ram )
Tarif douanier -- Droit -- Haïti   ( ram )
Douanes -- Droit -- Haïti   ( ram )
Finances publiques -- Droit -- Haïti   ( ram )
Genre:
federal government publication   ( marcgt )
legislation   ( marcgt )
non-fiction   ( marcgt )

Notes

Statement of Responsibility:
Administration générale des contributions.
General Note:
Title from PDF t.p. (LLMC Digital, viewed on Sept. 21, 2010)
General Note:
"Mars 1953."

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Holding Location:
ILLMC
Rights Management:
All applicable rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier:
oclc - 664743247
System ID:
AA00000716:00001


This item is only available as the following downloads:


Full Text





















This copy of a rare volume in its collections,
digitized on-site under the
LLMC Extern-Scanner Program,
is made available courtesy of the

Library of Congress







RI~PUBLIQUE D'HAITI


CODE FISCAL


HAITIEN
(RECETTES INTERNES ET COMMUNALES, PRINCIPLES LOIS DOUANIERES
TEXTES DIVERS A CARACTERE ECONOMIQUE)




ADMINISTRATION GENERAL
DES CONTRIBUTIONS

GEORGES EUG. ROY
DIRECTEUR GENERAL
CHARLES FERNAND PRESSOIR
DIRECTEUR GENERAL ADJOINT



MARS 1953



IMPRIMERIE DE L'tTAT
RUE HAMMERTON KILLICK
PORT-AU-PRINCE, HAITI
1953
















REPUBLIQUE (D'HAFT1I


ADMINISTRATION GENERAL DES CONTRIBUTIONS

Port-au-Prince, le 23 Decembre 1950.

MEMORANDUM DE BUREAU No. 3

(Exercice 1950-1951)

Du : Directeur G6n6ral-Adjoint
Au : Personnel du Bureau Central
Sujet: Pr6paration du volume -Tarif et d6lais des Contributions
et des Taxes Communales-.
1.-Les Chefs de Service de perception au Bureau Central sont invites A faire
parvenir au plus t6t A la Direction, pour chaque taxe, droit, etc. concernant leurs
Services tant a la Capitale qu'en Province, un relev6 en triple dress comme
suit:
1).--,D6signation de l'imp6t ou du droit
2).-Tarif
3).-Contribuables assujettis
4).-D6lai pour le pavement. P6nalites.
2.--Ce volume est destiny A faire pendant au Tarif Douanier.
3.-iPour vous aider dans votre tache, la Direction met A votre disposition un
avant-projet de ordre.
4.--La Direction a l1abor6 un Manuel des Contributions et des Taxes Com-
munales ainsi qu'un CODE F]SCAL(1) qui sont d6s maintenant A la disposition
de toutes les Sections en attendant leur examen par les Services specialis6s en
vue de leur publication.
5.--La Direction compete fermement sur le concours et les suggestions de tous
car la bonne march d'une Administration est une oeuvre commune.

CHARLES FERNAND PRESSOIR, Av.
Directeur G6n6ral-Adjoint.







(1) NOTE.-Soumis A la Direction par memorandum du 28 Aoft 1942, alors que Me.
Charles Fernand Pressoir 4tait Avocat-conseil et Chef du Service de Contr6le, ce Code
a et6 constamment tenu A jour par son auteur et couvre notre 16gislation fiscal jusqu'au
31 Mars 1953, inclusivement.
















SOMMAIRE PAR CHAPITRES


Les munu ros de gauche sont ceux des chapitres analyses dans la
table des matieres ci-apres et les numeros de droite sont ceux des
pages oil commencent les dits chapitres.
Page
TABLE DES MATIERES....... ......... ............................. IX a XXV

PREMIERE PARTIES
ADMINISTRATION GENERAL DES CONTRIBUTIONS
ET RECETTES INTERNES
TEXTES DIVERS A CARACTERES ECONOMIQUES

1) ADMINISTRATION GENERAL DES CONTRIBUTIONS
A) Loi organique et textes compl6mentaires..................................... 1
B ) Successions vacantes ................................................ ...................... 37
C ) Sequestres, syndics, etc..................................................................... 55
2) AFFERMAGE ET DOMAIN PRIVE
A) Afferm age biens dom aniaux............................................................. 65
B) D om aine Priv6......... ................................................................... 93
3) ALCOOL ET TABAC................................ ....................... 119
4) ALLUMETTES (Voir Huile, Saindoux, Savon, Allumettes)
5) AMENDES SIMPLE POLICE ........................................ 155
6) A R PENT A G E ..................................................................... 163
7) ASSISTANCE SOCIALE .............................................. 181
8) A SSU R A N C ES.................................................................... 187
9) BANQUE NATIONAL DE LA REPUBLIQUE D'HAITI
(DEPARTEMENT FISCAL, ETC.)....................................... 191
10) BREVETS D'INVENTION .............................................. 197
11) B U D G E T ............................................................................ 207
12) CADASTRE ET TRIBUNAUX TERRIENS........................... 233
13) CAFE (VOIR AUSSI SPECULATION EN DENREES............ 279
14) CARTE D'IDENTITE .. ..................................... 289
15) CARTES TOURISTIQUES................................... 301
16) CASIERS POSTAUX ........................................ 305
17) CASINO, JEUX DE HASARD, LOTERIES.... .............. 309
18) CITES OUVRIERES.... ...................................... 327
19) CONSULAIRES (RECETTES)............................. 335
20) CONTRIBUTION CIVIQUE ................................................ 351
21) ENREGISTREMENT ET CONSERVATION FONCIERE Voir
aussi: C A D A ST RE ............................................................... 359
22) ENREGISTREMENT ET CONSERVATION FONCIERE LOIS
ISPECIALES.... ................................................... 407
23) ET A T -C IV IL ...................................................................... 417
24) EXPROPRIATION POUR CAUSE D'UTILITE PUBLIQUE... 433
25) F A Q A D E .............................................................................. 439
26) FIGUE-BANANE............................................................... 445
27) FR AN CE .............................................................................. 457
28) G A Z O L IN E ......................................................................... 469
29) GREFFE (PREMIERE INSTANCE, APPEL, CASSATION)... 473








SOMMAIRE PAR CHAPITRES


Page
.,I, HOTELS.............................................. ......... 481
31) HUILE, SAVON, SAINDOUX, ALLUMETTES
Voir aussi: SAVON..................................... ... .......... 491
32) HUILES ESSENTIELLES ............................................... 501
33) IMMATRICULATION DES VEHICLES ET PERMIS DE
CONDUIRE............. ................... .......................... 507
34) INDUSTRIES NOUVELLES............................................ 535
35) INSTITUT D'ASSURANCES SOCIALES..... ................. 543
36) INSTITUTE HAITIEN DE CREDIT AGRICOLE ET
IN D U ST R IE L ......................... ................................ ............ 567
37) IN V EN TA IRE .................... ........................................... 579
38) IR R IG A T IO N ..................................................................... 587
39) LICENCE D'ETRANGER ................................................. 593
40) MARQUE DE FABRIQUE ET DE COMMERCE
Voir aussi: BREVETS D'INVENTION............................. 603
41) MATIERES INFLAMMABLES........................................... 611
42) MINES, MINIERES ET CARRIERES.................................. 623
43) M O N IT EU R ............................................. .......................... 647
44) NATIONALITE ET NATURALISATION............................ 651
45) ORGANISME DE DEVELOPPEMENT DE LA VALLEE DE
L 'A R T IB O N IT E ................................................................... 663
46) PASSAGE (DROIT) DIT HEAD TAX............................... 671
47) PASSPORT, PERMIS DE SEJOUR ET TAXES
A C C E SSO IR E S ................................................................. 675
48) PENALITES ET AMENDES VOIR LOI ORGANIQUE DU
6 JUIN 1924
49) PEN SIO N CIV ELE ............................................................... 689
50, PERMIS DE CONDUIRE VOIR IMMATRICULATION DES
V EH ICULES ....................................... ........................
51) P IT E .................................................. ................... ........ 701
52) PR ESCR IPTIO N ................................... .............................. 709
53) PROPRIETES EGLISE CATHOLIQUE............................... 713
54) R A D IO ................................................ .............................. 717
55) REPUBLIQUE DOMINICAINE........................................... 733
56) REVENU (IMPOT SUR LE REVENU)............................... 745
57) SAVON Voir aussi: HUILE, SAVON, SAINDOUX, ALLU-
M E T T E S .......................... .. ......... .. .... ............................... 773

58) SOCIETIES ANONYMES COMMERCANTS, CAPITAUX
LIVRES (Voir aussi: TIMBRAGE LIVRES COMMERCE,
TAXE-ACTIONS TRANSMISSION) .................................. 777
59) SPECTACLES PUBLICS (TIMBRE).................................. 783
60) SPECULATION EN DENREES (Voir aussi Caf6)............. 787
61) S U C R E ....................... .............................................. 819
62) TAXE SPECIAL VEHICLES
Voir IMMATRICULATION ET PERMIS DE CONDUIRE .....
63) TELEGRAPHES, TELEPHONES ET RADIOCOMMUNICA-
T IO N S ................................................. ..... ................................. 829

64) TICKETS DE VOYAGE........................... ....................... 833
65) T IM B R E S ................ .. ........... ........ ............ ...................... 837
66) TIM B RES P O STE ..................... .......................................... 875
67) TIMBRAGE DE LIVRES DE COMMERCE......................... 891
68) RELEVE GENERAL DES DROITS DE TIMBRE:............... 895
69) TISSUS FABRIQUES............... .. .................... 907







SOMMAIRE PAR CHAPITRES


Page
70) TRANSMISSION TAXE ACTIONS ...................... 915
71) TRAVAUX D'AMELIORATIONS FONCIERES..... .. 927
72) VENTES A L'ENCAN .............................. ....... .... 933
73) VISA DE MANIFESTE........................................ .... 939
74) VIVRBS ALIMENTAIRES, IDENREES, CEREALES..... 943

DEUXIEME PARTIES
RECETTES COMMUNALES

75) LOI ORGANIQUE DE 1951 ET TEXTES ACCESSOIRES ... 947
76) ABATTAGE ET BOUCHERIE, CERTIFIC. VENTE AN....... 965
77) ALIGNEM ENT................................................................ 979
78) CERTIFICATE DE BONNES VIE ET MOEURS.................... 985
79) CH IEN S ..................... ..... .................. .... ........ ........ .. 989
80) C IM ET IE R E .................................................................... .... 995
81) E P A V E S ............................................................ .... ... ......... 1001
82) ETA L O N N A G E .................................................................... 1011
83) IMPOT LOCATIF, PATENTE, MARCHES, NUMEROTAGE,
PARCS, SPECTACLES PUBLICS..................................... 1021
84) MATERIAUX ET DENREES SUR LA VOIE PUBLIQUE ...... 1097
85) SEJOUR, VISITE, VOITURES (Taxes sp6ciales)................ 1101
86) TRANSPORT VIANDE PORT-AU-PRINCE........................ 1105

TROISIEME PARTIES
DOUANES
(TEXTES PRINCIPAUX)

87) A) LOI ORGANIQUE DE 1905 ET TEXTES ACCESSOIRES
D E 1926 ET 1952.................... .. ...... ........ ............ ..... 1109
88) B) CONTREBANDE.............. ....................... 1161
89) C) PROTOCOLES D'ANNECY ET DE TORQUAY.......... 1175











TABLE DES MATIERES


TABLE DES MATIERES

PREMIERE PARTIES
CONTRIBUTIONS
RECETTES INTERNES
TEXTES DIVERS A CARACTERE ECONOMIQUE
1) ADMINISTRATION GENERAL DES CONTRIBUTIONS
A) LOI ORGANIQUE ET TEXTES COMPLEMENTAIRES

Ann6e Dates Titres des Lois, D6crets-lois, D6crets et Arr&tes Pages

1924 6 Juin Loi cr6ant au D6partement des Finances un
Service d6nomm6 -Administration G6n6rale
des Contributions., charge du recouvrement
de tous impots, taxes, droits, etc.................. 3
1932 13 Octobre Arretk chargeant l'Administration G6nerale des
Contributions du recouvrement de tous les
imp6ts, contributions et taxes lev6s en faveur
des Communes de deuxieme categorie ........ 12
1933 20 F6vrier Arr&te cr6ant un insigne et un sceau du Tresor
de la R6publique d'HaYti, et prescrivant une
carte d'identit6 pour les agents proposes A la
perception des droits de douane, imp6ts, con-
tributions, taxes ....................................... 15
1936 11 Janvier Decret-loi facilitant le recouvrement des taxes
in tern es ........................................ .............. 17
1938 11 Janvier Decret-loi chargeant l'Administration Generale
des Contributions de recouvrer, pour compete
du Tr6sor Public, les patentes des automno-
biles priv6es et publiques, des camions, des
tracteurs, des voitures A traction animal, etc. 19
1938 13 Janvier Decret-loi confiant a 1'Administration Gen6rale
des Contributions la perception des droits
d'enregistrement, de transcription et d'ins-
cription hypothicaire ....... .................. .... 21
1941 3 Juillet Arretk chargeant l'Administration G6ndrale des
Contributions du recouvrement integral des
revenues des six classes de Communes pr6-
vues par le D6cret-loi du 23 Septembre 1935 23
1941 14 Octobre D6cret-loi chargeant les fonctionnaires de l'Ad-
ministration G6n6rale des Contributions de
representer l'Etat en Justice, tant en deman-
dant qu'en defendant ................................ 24
1942 31 Aoat D6cret-loi assurant un prompt recouvrement
des recettes internes et communales .......... 26
1944 19 D6cembre Decret-loi-Achats aux Magasins de 1'Etat...... 30
1947 10 Mars Loi assurant la conservation et le fonctionne-
ment r6gulier des ktablissements, installa-
tions appartenant a l'Etat en vertu des clauses
d'un contract ............................................ 32
1950 7 Septembre D4cret modifiant les articles 4, 5 et 7 de la loi
du 18 Juin 1948 faisant de la production et
de la vente de l'6nergie 6lectrique un mo-
nopole de 1'Etat (perception sans frais par le
Bureau des Contributions).......................... 34








TABLE DES MATIERES


Dates


Titres des Lois, DWcrets-lois, D&crets et Arretes


Pages


B) SUCCESSIONS VACANTES

Ill1 30 Noc eni.,iL- Arret6 qui remet en vigueur la Loi du 14 Juin
1841, sur les successions vacantes...............
1841 14 Juin Loi du 14 Juin 1841... ........................


1925 13 F6vrier


1928 19 M1ar-,


1934 5 Mars





1950



1940 21 ,..




1948 20 Nl..


Loi modifiant celle du 13 Juillet 1920 sur le droit
de propri6t6 immobiliere accord aux 6tran-
gers et aux soci6t6s 6trangeres...................
Loi conf6rant a l'Administration Gen6rale des
Contributions l'exercice des functions et at-
tributions de Curateur aux successions va-
cantes ........................................... ......
Arret6 pr6voyant que le Chef de la Comptabi-
lit6 G6n6rale ou un comptable du D6parte-
ment des Finances remplacera le Directeur
de la Chambre des Comptes au sein de la
Commission mentionn6e au premier para-
graphe de l'article 16 de la loi sur les suc-
cessions vacantes............. ........................
Constitution de 1950 (Extrait)...................

C) SEQUESTRE, SYNDIC, ETC.

Loi confiant au Directeur G6n6ral des Contri-
butions les functions d'administrateur des
biens d'absents ou d'interdits ou des biens de
communaut6 en instance de partage, de s6-
questre judiciaire, de syndic provisoire ou
d6finitif de faillite... ..........................
Loi concernant la Facade, etc. des maisons de
la zone commercial de Port-au-Prince, et
modifiant les articles 5 et 7 de la loi du 2 F6-
vrier 1948 ...................................................


2) AFFERMAGE ET DOMAINE PRIVE

A) AFFERMAGE BIENS DOMANIAUX

1922 21 -._ r.. I,oi sur les baux A long terme........ ...........


1927 26 Juillet

1937 23 Juin


1938 13 Janvier


1941 17 Juin


1942 20 Juillet


Loi r6glementant le service domanial..............

D6cret-loi interdisant de faire, sans une auto-
risation pr6alable, aucun d6frichement, d'en-
dommager, couper, d6raciner ou brfiler aucun
arbre, et cr6ant une police agricole...............
D6cret-loi assujettissant A une taxe de cinq
gourdes les soumissionnaires pour l'insertion
des demands de ferme.........................
D6cret-loi interdisant toute alienation (par voie
d'6change) des biens immeubles du Domaine
Priv6 de l'Etat.... ...........................
D6cret-loi autorisant pour les besoins ou la
commodity des Ambassades ou L6gations
amies 6tablies ou A 6tablir en Haiti, 1'ali6-
nation par change des biens immeubles du
domaine priv6 de l'Etat... ..............


Anne








TABLE DES MATIERES


Annee Dates


1926 3 F6vrier

1926 27 D6cembre


1928
1934


23 Mars
12 Janvier


Titres des Lois, D6crets-lois, Decrets et Arr6tes

B) DOMAIN PRIVE

Loi fixant les measures propres a prot6ger et A
conserver les forts du pays.............
Loi fixant l'interpr6tation de l'article 82 de la
loi du 6 Octobre 1881 sur les communes et
pr6cisant la distinction qui, d'apr&s 1'article
93 de cette loi, doit ktre faite entire les biens
de l'Etat et ceux des communes.............
Loi sur l'organisation judiciaire................
Loi relative au Bien Rural de Famille............


Pages


1939 15 Septembre Loi sur la concession a accorder d6sormais aux
colons a titre de Bien Rural de Famille, des
lots de terrains auxquels ils ont ou auront
6t6 r6gulierement attaches, depuis un an au
m om s ......... ............... ................
1947 12 Septembre Loi autorisant le Gouvernement a disposer a
titre de concession des terres du Domaine
Priv6 de l'Etat de l'Ile de la GonAve et de
pectifs de ces regions........... ....................
1948 8 Septembre Loi rendant propri6taire tout individu occupant
a titre de fermier un terrain du domaine
priv6 de l'Etat, situ6 dans les villes de (3e.),
4e, 5e, 6e classes et dans les quarters, s'il l'a
occupy pendant au moins cinq ans (actuelle-
ment 20 ans) et y possede une construction...
1950 18 Aoft D6cret 6tablissant une procedure sp6ciale en
vue de la rapide confection du Cadastre de
la Vall6e de l'Artibonite............ .............
1951 ler. Septembre Loi du ler. Septembre 1951 Tribunal Terrien
Plaine de l'Artibonite Section de Recon-
naissance et de Ratification......................


1931

1931


5 Aout

6 Octobre


1933 10 Avril


3) ALCOHOL ET TABAC

Loi par laquelle sont modifies les taxes sur
l'alcool et le tabac et leur mode de perception
Arret6 relatif a 1'application de la loi du 5
Aouit 1931 modifiant les taxes sur 1'alcool et
le tabac et leur mode de perception.............
Arret6 r6glementant l'application de l'art. 9 de
la loi sur l'alcool, en tenant compete de la des-
truction total ou partielle des distilleries par


suite de cas fortuits........................
1933 4 Septembre Arret6 prescrivant des reglements pour l'ex6-
cution des articles 10, 11 et 12 de la loi du
5 Aoft 1931 relative a la vente du tabac et
de ses d6riv6s.............. ..........................
1934 5 Septembre Loi expliquant et pr6cisant le sens et la port6e
de l'expression: Tabac cultiv6 en Haiti des-
s6ch6 et non pr6par6 et apportant certaines
modifications a la loi du 5 Aouit 1931 sur le
tab ac ..........................................................
1948 16 Fivrier Loi rendant un privilege exclusivement r6serv6
A 1'Etat l'achat, la preparation et la vente du
tabac ............................ .... .. .................
Tarifs com bines............................................


143
527








TABLE DES MATIERES


Annie Dates


1948
1948

1948


26 Mai
7 Juin

9 Juin


Titres des Lois, D6crets-lois, Decrets et Arrte6s

Arret6 r6glementant la R6gie du Tabac.........
Avis de la Direction G6n6rale de la R6gie, en
date du 7 Juin 1948.................................
Arret6 fixant le prix de revient ainsi que la
marge de b6n6fice a accorder au fabricant
et A l'importateur de cigarettes et des autres
products du tabac.....................................
NOTE.-Prix modifies en course d'impression
de 1'ouvrage .


4) ALLUMETTES (Voir Huile, Saindoux, Savon, Allumettes)
5) AMENDES SIMPLE POLICE


!'941i 24 Juin




1951 27 Aofit






1942 10 Septembre

1943 14 Janvier


Decret-loi faisant reliever de l'Administration
G6n6rale des Contributions la perception des
amendes de Simple police, de m6me que celles
qui sont prononc6es pour infraction aux lois
fiscales internes ..........................................
Loi modifiant le D6cret du 11 Mai 1946 et trans-
ferant au compete Recettes Diverses. les
pourcentages des amendes de Simple Police
au credit des Coop6ratives Agricoles et du
D6partement de la Justice......................

6) ARPENTAGE
D6cret-loi 6dictant une nouvelle 16gislation sur
I'arpen tage ................... ... ............. ...........
Arrit6 suspendant les dispositions a caractere
technique continues dans les arts. 13 et 14
du D6cret-loi du 14 Septembre 1942 sur
l'arp en tage ........................... ........ .. ....... ......


7) ASSISTANCE SOCIAL
1938 9 D6cembre D6cret-loi instituant une Caisse d'Assistance
S ociale ........................................................

8) ASSURANCES


1948 22 F6vrier


Loi frappant d'un droit special les primes d'as-
su ran ces ......................................................


9) BANQUE NATIONAL DE LA REPUBLIQUE D'HAITI
DEPARTMENTT FISCAL, ETC.)


1947 12 Juillet



1922 14 D6cembre


Loi autorisant l'emprunt int6rieur de DIX MIL-
LIONS DE DOLLA.RS ($10.000.000.00).........

10) BREVETS D'INVENTION
Loi relative aux brevets d'invention, patentes
de dessins et modules industriels.............


11) BUDGET

1951 9 Septembre Loi relative au budget de capital, programme
de d6veloppement 6conomique pour la p6-
riode du ler. Octobre 1951 au 30 Septembre
1956 ........ ..............................................


Pages

150

151



152







TABLE DES MATIERES


Ann~e Dates Titres des Lois, Dkcrets-lois, Decrets et Arretes Pages

1952 11 Aouit Loi 6dictant des measures pour active l'exe-
cution du plan quinquennal...................... 212
1952 20 Septembre Loi sur le Budget et la Comptabilit6 Publique,
et relative aux depenses de l'Exercice 1952-53 214

12) CADASTRE ET TRIBUNAUX TERRIENS

1948 3 Septembre Loi modifiant le 76me alin6a de l'article 2 de
la loi du 25 Novembre 1946 sur le D6parte-
ment des Travaux Publics, en vue d'organi-
ser un Corps de Techniciens charges d'ef-
fectuer des travaux speciaux se rapportant
au Domaine Priv6 de l'Etat ou concernant
1'6tablissement du Cadastre de la R6publique 235
1949 7 Septembre Loi creant un Bureau Cadastral et un Tribunal
Terrien dans chaque Arrondissement cons-
tituant un district cadastral...................... 237
1950 18 Aofit D6cret 6tablissant une procedure speciale en
vue de la rapide confection du Cadastre de
la Vall6e de l'Artibonite............................ 257
1950 23 Novembre D6cret cr6ant un Tribunal Terrien de la Plaine
de l'A rtibonite..................... ........ ............... 265
1951 ler. Septembre Loi cr6ant au Tribunal Terrien de la Plaine de
l'Artibonite une section sp6ciale dite -Sec-
tion de Reconnaissance et de Ratification,... 271
1952 28 Juillet Loi modifiant les articles 3, 4 et 6 de la loi du
ler. Septembre 1951 cr6ant une Section de
Reconnaissance et de Ratification de titres
au Tribunal Terrien de la Plaine de l'Ar-
tibonite .............................. ...... ............. 277

13) CAFE
(Voir aussi Speculation en Denr6es)

1946 4 Decembre Loi cr6ant un Office National du CaL 281

14) CARTES D'IDENTITE

1939 21 Avril Loi sur la Carte d'Identit ............ ........ 291

15) CARTES TOURISTIQUES

1947 28 Aoit Loi modifi6e par celle du 15 Septembre 1947
(art. 18) .................... ..................... ........... 303

16) CASIERS POSTAUX

1919 6 Aouft lo.) Loi r6organisant d6finitivement le Service
Postal Haitien (Extrait) 2o.) Tarif............... 307

17) CASINO, JEUX DE HASARD, LOTERIES

1940 11 Juillet D6cret-loi r6glementant 1'exploitation des jeux
de hasard diment autorises................. 311
1942 19 Mars Decret resiliant le contract de la Loterie Natio-
nale et assurant le fonctionnement de celle-ci
sous la denomination de ,Loterie de l'Etat
H aitien ......... .... ................... ..... 314


X1II








TABLE DES MATIERES


Annee Dates

1947 11 Septembre

1949 16 Aouit


1952 15 Septembre


1951 10 Septembre


1947 3 Mars


Titres des Lois, D6crets-lois, Decrets et Arr6tes

Loi faisant de 1'exploitation de tout casino et
autre maison de jeux de grand luxe une en-
treprise exclusivement r6serv6e a 1'Etat......
Contrat intervenu entire lo.) l'Etat HaYtien et
2o.) Messieurs Newton Rowe Field et Good-
win M. Nilsson, sanctionn6 par la loi du 30
A ofit 1949 ..................................................
Loi sanctionnant le contract entire le Gouverne-
ment Haitien et le Casino International
d'HaYti modifiant les articles 2 et suivants
de la Convention du 16 Aoit 1949..............

18) CITES OUVRIERES
Loi cr6ant au D6partement du Travail un Or-
ganisme d6nomm6 -Office d'Administration
des Cit6s Ouvrieres> en abrig6
19) CONSULAIRES (RECETTES)
Loi creant un timbre-taxe consulaire sp6cial...


1947 13 Septembre Loi sur le Service Consulaire...................


1948 ler. Septembre


Loi modifiant la loi du 13 Septembre 1947 sur le
Service Consulaire ......... ......................

20) CONTRIBUTION CIVIQUE


1948 8 Septembre Loi cr6ant une contribution civique...............

21) ENREGISTREMENT ET CONSERVATION FONCIERE
(Voir aussi: Cadastre)


1933 4 Juillet


1938 13 Janvier


Loi cr6ant un Service Sp6cial d6nomm6 *Di-
rection G6n6rale de 1'Enregistrement et des
Hypotheques., relevant du D6partement des
Finances .... ...... .............. .... ........
D6cret-loi confiant a I'Administration Gen6-
rale des Contributions la perception des droits
d'enregistrement, de transcription et d'ins-
cription hypoth6caire........... ....................


22) ENREGISTREMENT ET CONSERVATION FONCIERE (suite)
LOIS SPECIALS


1870

1943




1944
1948


26 Aouit

31 Mai





30 Janvier


1938 13 Janvier


Loi sur la responsabilit6 des Fonctionnaires et
Employs de l'Administration................
D6cret pr6voyant un droit special pour PEn-
registrement et la transcription de certain
contracts relatifs A des !Soci6t6s constitutes en
vue du d6veloppement de 1'Industrie et de
l'Agriculture, et d6sign6s par le Gouverne-
ment (Reproduction) ........ ....................
Code de Commerce (Art. 236)...................
Loi accordant un statut special aux a6ronefs...

23) ETAT-CIV]iL

D6cret-loi sur 1'Etat-Civil........... ..............


Pages



315


317


322







TABLE DES MATIERES


Annde Dates

1944 15 Septembre



1945 11 Janvier



1945 23 Janvier


Titres des Lois, Decrets-lois, Decrets et Arretes

Decret-loi chargeant I'Administration G6n6rale
des Contributions de la perception directed du
cofit des expeditions subs6quentes des actes
d'Etat-Civil d6livr6es par les Archives Na-
tionales ................... ..... ..........................
D6cret-loi rendant plus facile l'organisation de
l'Etat-Civil des paysans en les exon6rant des
taxes 6tablies en la matibre, tout en mainte-
nant A son niveau normal le rendement des
dites taxes (Reproduction)..........................
Arret6 6dictant les reglements pr6vus a l'ar-
ticle 5 du D6cret-loi du 12 Janvier 1945 exo-
nerant les paysans de toutes taxes d'Etat-
Civil, except celles relatives aux actes de
divorce .............. ....................


24) EXPROPRIATION POUR CAUSE D'UTILITE PUBLIQUE


1926 29 Janvier


1937 5 Mars


1951 ler. Septembre


1948 3 Septembre

1948 25 Novembre


1950 5 Aofit

1950 25 Novembre


Loi soustrayant aux lenteurs de la procedure
ordinaire 1'action de l'Etat ou de la Commune
pour reprendre leurs biens donn6s A bail ou
indfiment occup6s par des particuliers.........
Loi assurant aux populations rurales une pro-
tection sp6ciale en matiere immobili6re ou
m ob ili6re ....................................................
Loi sur 1'expropriation formantt une Commis-
sion sp6ciale d'indemnisation charge d'6va-
luer les propri6t6s sur lesquelles seront ex6-
cutes des travaux relatifs a des oeuvres d'U-
tilit6 P u b liqu e) ..........................................

25) FACADE

Loi assujettissant a une taxe les propri6t6s
longeant la voie publique.......... ............
Arrkt6 r6glementant l'application de la loi du
3 Septembre 1948 cr6ant une taxe annuelle
et par metre sur les propri6t6s longeant la
voie publique ...... ..................................

26) FIGUE-BANANE

D6cret diminuant les taxes sur 1'exportation de
la Figue-banane... ..........................
D&cret soustrayant la figue-banane A toutes
operations sp6culatives et assurant le d6ve-
loppement intensif de sa culture.............


27) FRANCE

1952 2 Septembre D6cret sanctionnant l'Accord de Commerce du
12 Juillet 1952 entire la R6publique d'Haiti et
la R6publique Frangaise. Accord annex6......

28) GASOLINE


1940 14 Novembre


D6cret-loi 6tablissant une taxe interne sur la
gasoline provenant de p6troles bruts raffin6s
en H aiti ......................................................


Pages




424



427



431








TABLE DES MATIERES


Annie Dates


Titres des Lois, D6crets-lois, D6crets et Arretes


29) GREFFE
(PREMIERE INSTANCE, APPEL, CASSATION)


1918 4 Septembre
1928 16 Mars

1928 23 Mars
1943 2 Septembre
1951 9 Septembre




1940 15 Avril
1948 22 Juin


Loi sur 1'A ppel ............. ...........................
Loi organisant le Tribunal de Cassation de la
R6publique .. ................................
Loi sur l'Organisation Judiciaire................
D6cret-Loi sur le tarif judiciaire... .........
Loi harmonisant les provisions des Codes de
Lois et des lois particulires avec le r6tablis-
sement du second degr6 de juridiction......

30) HOTELS
Loi prot6geant l'industrie h6teliere.............
Loi favorisant la construction des hotels en vue
du d6veloppement du tourisme................


31) Huile, SAVON, SAINDOUX, ALLUMEWTES
(Voir aussi: Savon)


1935 7 Juillet


1936 30 Janvier


1942 30 Avril


1942 12 Janvier


Loi 6tablissant une taxe sur les allumettes, le
savon, les succ6dan6s de saindoux et les hui-
les v6g6tales manufactures en Haiti...........
Loi 6tablissant des taxes internes sur les allu-
mettes, le savon, les succ6dan6s du saindoux
et les huiles v6g6tales manufactures en Haiti
D6cret-loi encourageant, par l'exon6ration de
la taxe interne, I'6tablissement d'usines en
vue de la fabrication d'huiles v6g6tales pro-
venant de la pistache, de la benzolive et d'au-
tres huiles d'origine v6g6tale, A l'exception
de celles provenant de graines du coton......

32) HUILES ESSENTIELLES

D6cret-loi relatif aux huiles essentielles.........


33) IMMATRICULATION DES VEHICLES
ET PERMITS IDE CONDUIRE

1922 21 D6cembre Loi r6glementant le mode d'enregistrement et
de circulation des v6hicules...................
1938 11 Janvier D6cret-loi chargeant I'Administration G6n6rale
des Contributions de recouvrer, pour compete
du Tr6sor Public, les patentes des automobi-
les priv6es et publiques, des camions, des
tracteurs, des voitures a traction animal, etc.
1939 2 F6vrier Arrkt6 modifiant l'article 37 des reglements re-
latifs A la circulation des v6hicules...............
1939 10 Octobre Decret-loi fixant du ler. Octobre au 10 No-
vembre le d6lai pour le renouvellement des
patentes de chauffeurs et cochers, d'automo-
biles, de camions, tracteurs, voitures A trac-
tion animal, cabrouets, motocyclettes, bi-
cyclettes et tramways........... ..................
1951 26 Juin Loi r6duisant la taxe sur les v6hicules............
T arifs com bins ...............................................


Pages


XVI








TABLE DES MATIERES


Ann6e Dates

1952 18 Aouit




1952 16 Septembre




1949 8 Octobre


Titres des Lois, D6crets-lois, D6crets et Arr&t6s

Loi 6dictant les conditions dans lesquelles pour-
ront, dans un d6lai de six mois, circuler sur
la chauss6e asphalt6e, b6tonn6e ou empierr6e
des routes, les charrettes a bras, les v6hicules
a traction animal, les tracteurs et tous les
engines m 6caniques.....................................
Arret6 modifiant l'article 27 des Reglements
relatifs A la Circulation des v6hicules..... ......

34) INDUSTRIES NOUVELLES
Loi encourageant I'Ftablissement d'industries
entierement nouvelles ou autres.............


XVII

Pages





530

532


35) INSTITUTE D'ASSURANCES SOCIAADES
1951 12 Septembre Loi organisant les Assurances Sociales et rat-
tachant 1'Institution d'Assurances Sociales au
D6partement du Travail tout en lui donnant
une personnalit6 juridique propre............

36) INSTITUTE HAITIEN iDE CREDIT AGRICOLE
ET INDUSTRIAL


1951 12 Septembre


1951 2 Mars


1952 20 Septembre

1953 17 Mars


1903 11 Aofit


1922

1937


Loi creant un Institut Haitien de Cr6dit Agri-
cole et Industriel et le rattachant temporai-
rement A la Banque Nationale de la Repu-
bliqu e d'H ai'ti ............................. .............. 569

37) INVENTAIRE
Arret6 approuvant le Reglement d'Administra-
tion Publique relatif A l'Inventaire des biens
mobiliers et immobiliers de l'Etat affects aux
divers D6partements et Services Publics (Re-
produ action ) ............................. .................. 581

38) IRRIGATION
Loi fixant le statut des usagers des systemes
d'irrigation et de drainage contr6l6s par l'Etat 589
Arret6 d'application........... ....................... 592-a

39) LICENCE D'ETRANGER
Loi du 11 A ofit 1903........................... ........ 595
Bar&me des Droits de licence d'Etranger......... 600


40) MARQUE DE FABRIQUE ET DE COMMERCE
Voir aussi: BREVETS D'TNVENTION
18 Decembre Loi sur la protection des marques de fabrique
et de commerce........ .................. .......
ler. Mars Loi relative A la cession ou transmission des
marques de fabrique et de commerce............


41) MATIERES INFLAMMABLES
1949 7 Septembre Loi modifiant et compl6tant la Legislation sur
l'emmagasinage, la manutention et le com-
merce des matieres inflammables.............








TABLE DES MATIERES


Ann6e Dates


1943

1948


Titres des Lois,- Dkcrets-lois, D6crets et Arretes


Pages


42) MINES, MINITIRES ET CARRIERS

20 D6cembre D6cret-loi modifiant la legislation sur les Mines,
M inieres et Carrieres ........ ....................
22 F6vrier Loi d6clarant la fabrication du ciment une en-
treprise r6serv6e A l'Etat........... ..............


1907 22 Aoit
1925 13 F6vrie


1941
1950


ler. Juill


43) MONTIMEUR
r arif .................. ............................................

44) NATIONALITE ET NATURALISATION
Loi sur la Nationalit6.........................
r Loi modifiant celle du 16 Juillet 1920 sur le
droit de propri6te immobilibre accord aux
strangers et aux Soci6t6s 6trangeres............
et D6cret-loi sur la naturalisation...................
Constitution de 1950 (Extrait)...................


45) ORGAN ISME DE DEVELOPPEMENT DE LA VALLEE
DE L'ARTIBONYTE

1949 2 Septembre Loi cr6ant un Organisme Public, autonome,
avant la personnalit6 civil, d6nomm6 ganisme de D6veloppement de la Vall6e de
l'Artibonite et fixant les attributions de cet
Organisme .. .................................


1925 23 Janvier


1947 28 AoCit


1948 20 Aofit


46) PASSAGE (DROlT) DIT HEAD TAX

Loi cr6ant ce droit de timbre de dix gourdes,
actuellement perqu come visa pour timbre

47) PASSPORT, PERMIS DE SEJOUR
ET TAXES ACCESSORIES

Loi modifiant dans le but de favoriser le tou-
risme la 16gislation sur 1'entr6e et la sortie
des HaYtiens et des strangers dans les ports
ouverts de la R6publique et les a6roports
autoris6s .................... ..... ............................


48) PENALIZES ET AMENDES
VOIR LOI ORGANIQUE DU 6 JUIN 1924

49) PENSION CIVILE

Loi sur la pension... ..........................


50) PERMIS DE CONDUIRE
VOIR IMMATRICULATION DES VEHICLES
51) PITE

1946 13 Decembre Loi taxant le surprofit r6alise par les exporta-
teurs de pite (sisal)........... ....................


XVIII








TABLE DES MATIERES


Ann6e Dates


1951

1952


Titres des Lois, D6crets-Iois, Decrets et Arrkt&s


7 Septembre Loi r6glementant l'achat et l'exportation du
sis a l................................................ ...............
19 Septembre Arrkt6 ramenant a deux centimes et demi par
livre, jusqu'A nouvel ordre, la quotit6 a pla-
cer par les exportateurs de sisal en obligation
de l'Institut HaYtien de Cr6dit Agricole et In-
dustriel (Reproduction) .............................


Pages


705



708


1864 28 Octobre


52) PRESCRIPTION

Loi sur la vente, les changes, la ferme et les
concessions temporaires des biens de 1'Etat...


53) PROPRIETES EGLISE CATHOLIQUE


1940 25 Janvier


1935 16 Septembre.
1938 7 Avril


1944 30 Mai


1952 26 Mai


Convention sur les Biens de 1'Eglise Catholique
en Haiti et sur l'organisation de l'Adminis-
tration des Fabriques paroissiales. Sanction-
n6e par d6cret de 1'Assembl6e Nationale en
date du 8 F6vrier 1940........... .................

54) RADIO

Decret-loi r6glementant la radiocommunication
Loi modifiant l'amende pour retard dans le
reglement de la taxe sur les appareils de
radiodiffusion .................... .....................
D6cret-loi prot6geant et garantissant la corres-
pondance 'transmise par les Services de com-
munications 6lectriques ....... ..................

55) REPUBLIQUE DOMINICAINE

D6cret sanctionnant I'Accord sur l'embauchage
en Haiti et 1'entr6e en R6publique Domini-
caine des Journaliers Temporaires Haitiens
Accord annexe............. ........................


56) REVENUE (VIMPOT SUR LE REVENUE)


1947 12 Juillet
1951 12 Septembre


Loi sur l'Emprunt Int6rieur......................
Loi sur I'Imp6t sur le Revenu...................
B arem es ............................................ ............


57) SAVON
Voir aussi: HUILE, SAVON, SAINDOUX, ALLUMETTIES

1952 20 Septembre Loi r6servant A l'Etat la fabrication du savon

58) SOCIETES ANONYMES COMMERGANTS,
CAPITAUX, IIVRDES
(Voir aussi: TIMBRAGE LIVRE COMMERCE,
TAXES ACTIONS TRANSMISSION)
1951 12 Septembre Loi assurant les garanties aux capitaux et un
contr6le serieux du commerce................








TABLE DES MATIERES


Annee Dates


1935 10 Mai


1935 7 Juillet


Titres des Lois, Decrets-lois, Decrets et Arretes

59) SPECTACLES PUBLICS (Timbre)
Loi prescrivant l'apposition sur les cartes d'en-
tr6e dans les cinemas publics, th6Atres et
autres spectcales, d'un timbre mobile de 10%
sur le prix d'entr6e........... ....................
Loi sur l'ouverture et 1'exploitation des 6tablis-
sements publics de spectacles.......................


60) SPECULATION EN DENREES
Voir aussi: CAFE


1943 9 Novembre

1952 20 Septembre




i1 7 30 Mai


1948 14 Janvier


1948 20 F6vrier


D6cret-loi organisant et r6glementant l'indus-
trie et le commerce du riz......................
Loi encourageant la production des sortes su-
p6rieures du caf6 et r6glementant la sp6cula-
tion en denr6es..................... .................

61) SUCRE
Loi pr6levant une taxe raisonnable sur le profit
laiss6 par l'6cart entire le coit de production
et le prix de vente du sucre sur les marches
ex t6rieu rs ............... ....... .........................
Loi donnant a 1'Etat le monopole exclusif de la
distribution et de la vente en gros, sur le
march int6rieur, du sucre fabriqu6 en HaYti
Loi imposant une taxe de trois quarts de cen-
time par livre sur tout- quantity de sucre
livr6e a la consommation locale.................


62) TAXE SPECIAL VEHICLES
Voir Immatriculation et Permis de conduire
63) TELEGRAPHES, TELEPHONES
ET RADIOCOMMUNICATIONS


1950 14 Septembre


D6cret abrogeant la loi du 26 Septembre 1946
relative au Service des T6lgraphes, T616-
phones et Radiocommunications et remettant
en vigueur le D6cret-loi du 7 Octobre 1941


64) TICKETS (DE VOYAGE
1948 8 Septembre Loi cr6ant une taxe sp6ciale de 10% sur le
coit de tout ticket de voyage par voie ma-
ritime et a6rienne d'un port ou a6roport
haitien A destination de 1'6tranger...............


Aoait
Ao~it


65) TIMBRES
Loi sur le Tim bre............. ........................
Loi sur le Timbre........................
Loi modifiant les articles 15, 16, 19 et 63 de
la loi du 11 Aout 1903 sur les timbres.........
Loi abrogeant les dispositions de l'article 2 de
la loi du 27 Septembre 1918, celle du ler.
alin6a de l'article 5 de la loi du 2 Aout 1913
et celles de l'article 7 de la loi du 9 Avril 1827
sur le timbre; cette loi modifie aussi l'article
6 de la loi du 6 Juin 1924 sur l'Administra-
tion Gen6rale des Contributions.............


Pages


824


827


1827
1903
1913
' -1- .







TABLE DES MATIERES


Ann6e Dates

1932 22 Septembre
1935 10 Mai


1935 13 Mai


1936

1939
1940

1941


Octobre

Octobre
Juillet

Juillet


1948 2 F6vrier


Titres des Lois, D6crets-lois, Decrets et Arretes

Loi sur le Timbre... .........................
Loi prescrivant I'apposition sur les cartes d'en-
tr6e dans les cinemas publics, theatres et
autres spectacles d'un timbre mobile de 10%9
sur le prix d'entr6e........... ....................
Loi prescrivant une feuille de paper timbr6
de Gde. 0.35, Gde. 1.00, Gdes. 3.00 et Gdes.
5.00 pour la r6daction des assignations et au-
tres actes des Tribunaux Civils et de Cas-
sation, etc...... ................... ....
D6cret-loi relatif A la vente et a l'emploi des
timbres mobiles et du paper timbr6............
D6cret-loi sur les affiches.......... ...............
Decret-loi sur ja saisie-arrat des appointe-
m ents, etc... ............ .....................
D6cret-loi 6tendant aux demands de licence,
aux passeports, listes de passagers, exp6di-
tions de declarations de candidature, quit-
tances communales, permis de conduire et de
circuler, l'usage des bordereaux acquitt6s
remplagant, les timbres mobiles..........
Loi sur les enseignes lumineuses.............


1949 25 Juillet Loi supprimant la taxe de timbre de dix cen-
times de gourde (par $20) perque au moment
de la n6gociation sur les cheques de voyage
dits 1951 9 Septembre Loi harmonisant les provisions des Codes de
Lois et des Lois particulieres avec le r6ta-
blissement du second degr6 de juridiction...
66) TIMBRES-POSTE


1919 6 Aout
1949 11 Mars


1949 23 Aoust



1949 2 Septembre

1949 20 Septembre


1951 2 Mars


Loi sur le Service Postal........... .................
Loi cr6ant un Service de mandat-poste ayant
course seulement a l'int6rieur de la R6pu-
blique d'H aYti ...... ..................................
Loi relative A la participation d'Haiti aux acti-
vit6s philat6liques de la Pan American Union
A Washington sur la meme base que les au-
tres Gouvernements de ]'Union.............
Loi accordant des commissions a tout acheteur
en gros de timbres-poste........... ..............
Loi accordant la franchise postal aux quoti-
diens et p6riodiques ainsi qu'aux revues s'6-
ditant en Haiti, tant qu'ils sont depos6s a la
poste par les 6diteurs........... .................
Arret6 autorisant une mission de timbre-taxe


67) TIMBRAGE DE LIVRES DE COMMERCE
T extes divers ............ ...... ........ ........
68) RELEVE GENERAL DES DROITS DE TIMBRE
Relev6 g6n6ral des droits de timbre en vigueur
en douze parties..................... ..... ............
69) TISSUS FABRIQUES
1946 9 D6cembre Loi sanctionnant le contract entire I'Etat HaYtien
et le sieur 0. J. Brandt, Pr6sident du Con-
seil d'Administration de la Soci6t6 Anonyme
Filature, Tissage et Confection d'Haiti.........


Pages








TABLE DES MATIERES


Annie Dates


1903 11 Aofit

1921 5 Juillet





1921 ler. Aofit


Titres des Lois, Decrets-lois, Decrets et Arr6tes

70) TRANSMISSION TAXE ACTIONS
Loi relative au retiait des billets de caisse en
circulation .... ..... ........... ....... ....
Arret6 fixant les dates auxquelles chaque annie
les Soci6t6s, Compagnies ou entreprises quel-
conques doivent adresser au iSecr6taire d'Etat
des Finances (actuellement au Bureau des
Contributions) un 6tat d6taill6 des valeurs
perques pour transmission de titres nomina-
tifs, etc, etc.................................................
Loi qui precise et modifie en parties la loi du
11 AoCit 1903... ..............................


Pages


71) TRAVAUX D'AMEIJORATIONS FONCIERES
1948 6 Septembre Loi d6clarant d'utilit6 publique, par Arretk du
President de la R6publique, les grands tra-
vaux d'am6liorations foncieres, tels que drai-
nage, irrigation ou autres entrepris par I'Etat

72) VENTES A L'ENCAN


1826 11 Avril


1947 13 Septembre


Loi sur les encanteurs........... ....................

73) VISA DE MANIFESTE
Loi sur le Service Consulaire modifi6e par
celle du ler. Septembre 1948...................


74) VIVRES ALIMVENTAIRES, (DENREES, CEREALS


1946 23 Octobre


Loi relative a 1'exportation et a la protection
des int6rkts des producteurs des vivres ali-
mentaires et des denr6es.............................
DEUXIEME PARTIES


945


RECETTES COMMUNALES
75) LOI ORGANIQUE DE 1951 ET TEXTES ACCESSOIRES
1932 13 Octobre Arr&te chargeant I'Administration G6n6rale des
Contributions du recouvrement de tous les
impots, contributions et taxes lev6s en faveur
des Communes de deuxieme cat6gorie.........
1941 3 Juillet Arr&t6 chargeant l'Administration Generale des
des Contributions du recouvrement integral
des revenues des six classes de Communes
pr6vues par le Decret-loi du 23 Septembre
1935........................................
1951 27 Juillet Loi dotant les Communes d'un Statut qui pre-
cise la mission de 1'Institution Communale
dans 1'6conomie gen6rale du Pays........

76) ABATTAGE ET BOUCHERIE
CERTIFICATES VENTE ANIMAUX
1870 6 Septembre Loi sur I'abattage et la boucherie................


1944

1950


13 Janvier

2 Aofit


D6cret-loi assurant la reconstitution du cheptel
bovin national... ............................
D6cret prot6geant l'industrie de 1'61evage. Tarif
pour certificates de vente et d'abattage annex


XXII








TABLE DES MATIERES


Anmne Dates


1937 22 Juillet


1938 28 Septembre


1951 29 Septembre


1926 4 Aoft
1926 15 Septembre


1938 28 Septembre


1870 19 Septembre

1913 7 Aouit



1920 4 Aouit

1922 9 Mai


1942 20 Novembre


Titres des Lois, D6crets-lois, Decrets et Arretes

77) ALIGNMENT
Decret-loi 6tablissant des regles speciales re-
latives A l'habitation et A l'amenagement des
villes et des campagnes........... ................
Arr&tk relatif A la taxe d'alignement...............

78) OERTIFICAT
DE BONNES VIE ET MOEURS
Arretk de la Commission Communale de Port-
au-Prince astreignant au pavement d'une taxe
de cinq gourdes toute personnel d6sirant avoir
un certificate de bonnes vie et mceurs, A 1'ex-
ception des indigents haYtiens et des collk-
giens haYtiens....... ....................................

79) CHIENS
Loi r6glementant la circulation des chiens......
Arretk de la Commission Communale de Port-
au-Prince reglementant la circulation des
ch ien s .....................................................

80) CIMETIERE
Arretk de l'Administration Locale de Port-au-
Prince relatif au droit de concession de ter-
rain dans les Cimetieres.............................

81) EPAVES
Loi qui modifie celle sur les animaux paves
du 10 Juin 1865................ ........................
Loi cui modifie le tarif sur les animaux epaves

82) ETALONNAGE
Loi adoptant le systeme m6trique comme sys-
tame 16gal des poids et measures pour Haiti...
Arret6 rendant obligatoire l'application du sys-
teme m6trique des poids et measures dans
toute 1'6tendue de la R6publique..............
D6cret-loi soumettant les balances A un droit
de patente et les poids et measures a une taxe
d'6talonnage .............................................


XXIII

Pages


981
982


997


1003
1008


1013


1016


1018


83) IMPOT LOCATIF, PATENTE, MARCHES
NUMEROTAGE, PAROS, SPECTACLES PUBLICS


1860
1876
1900

1903


11 D6cembre
24 Octobre
3 Aouit

13 Aofit


Loi sur la Patente.........................................
Loi sur la r6gie des impositions directes.........
Loi portant modification A celle du 24 Octobre
1876 sur la Regie des Impositions directes...
Loi qui rapporte celle du 3 Aout 1900 sur la
r6gie des impositions directed et remet en
vigueur la loi du 27 (24) Octobre 1876............


1023
1024

1036


1037









TABLE DES MATIERES


Annee Dates

1905 4 Septembre

1913 27 Aouit


1920 19 Mai


1922 22 D6cembre

1923 16 Juillet


1924

1925

1928


Aouit

Septembre

Aouit


1929 17 Juillet

1935 23 Septembre


1939 28 Septembre

1941 30 Juillet


Titres des Lois, Dkcrets-lois, Decrets et Arr&tes

Loi Douaniere du 4 Septembre 1905 modified
par le D6cret du 30 Octobre 1950.................
Loi modifiant les articles 38 et 46 deuxieme
alinea de la loi du 24 Octobrc 1876 sur la
R6gie des Impositions directes....................
Loi modifiant les articles 18, 45, 4&me alinea
et 46 de la loi du 27 (24) Octobre 1876 sur la
R6gie des impositions directes....................
Loi sur la surveillance et le control des armes,
m unitions, etc. ..........................................
Loi du 16 Juillet 1923...................................

Loi abrogeant les formalities anterieures condi-
tionnant le paiement de l'imp6t locatif.. ......
Loi sauvegardant les int6rets du Fisc et la pro-
tection due au Commergant haitien............
Loi par laquelle il est mis a la disposition des
Communes des moyens rapides de recouvrer
l'integralit6 des taxes et contributions faisant
parties de leurs revenus.............................
Loi modifiant l'article 5 du Code Rural............


Pages


1039


1040


1042

1044
1049


1050

1052



1053
1055


D6cret-loi 6tablissant un management nou-
veau des recettes des Communes en vue d'ai-
der A leur d6veloppement......................... 1057
Bareme Impot Locatif.................................. 1079
Decret-loi du 28 Septembre 1939 (Commerce) 1085

Arret6 exon6rations Impot Locatif................ 1090


1942 6 Novembre Decret r6glementant le cabotage, en vue d'as-
surer la security du transport des passagers
et des marchandises Reproduction.........
1948 7 Septembre Loi abrogeant les articles 38, 39 et 40 premier
alin6a de la loi du 24 Octobre 1876 sur l'Im-
pot Locatif et modifiant l'article ler. du D6-
cret-loi du 23 Septembre 1935 (Reproduction)
1950 Constitution de 1950.......................................

84) MATERIAUX ET DENREES SUR LA VOIE PUBLIQUE

1918 9 Septembre Loi prelevant une taxe de 0.05 centimes mon-
naie national par jour et par metre carr6
sur tous ceux qui d6posent, melangent sur
la voie publique des materiaux de construc-
tion etc................................... .......... ...........

85) SEJOUR, VISIT, VOITURES
(Taxes sp6ciales)


1937 22 Juillet


D6cret-loi 6tablissant des regles speciales re-
latives a l'habitation et a 1'am6nagement des
villes et des campagnes.............................


86) TRANSPORT VIANDE PORT-AU-PRINCE

1948 20 Aofit Arrkt6 de la Commission Communale de Port-
au-P rince ..................................................


1103


1107


1091



1093
1095


1099


XXIV








TABLE DES MATIERES


Ann'e Dates


1905 4 Septembre
1926 26 Juillet


1952 13 Septembre


1936 22 Mai

1934 17 Novembre



1940 25 Juillet


Titres des Lois, D6crets-lois, Decrets et Arretes

TROISIEME PARTIES
DOUANES
(Textes Principaux)
87) A) LOI ORGANIQUE DE 1905
ET TEXTES ACCESSOIRES DE 1926 ET 1952


Loi sur les D ouanes................. ..................
Loi assujettissant les marchandises, articles ou
products imports de l'Etranger au tarif des
droits d'importation qui y est annex6............
Loi 6dictant des measures efficaces pour le d6-
douanement rapide des marchandises et la
protection des interets des importateurs .....


88) B) CONTREBANDE

Loi relative A la contrebande et aux manifesto
et connaissem ent .......................................
D6cret-loi punissant comme contrebande toute
entreprise de faire passer en dehors des
douanes 6tablies sur les frontieres terrestres,
des marchandises, articles, denr6es, etc. sou-
mis a des droits ou taxes.............................
D6cret-loi sur le d6lit de Contrebande........ ...


89) C) PROTOCOLES D'ANNECY ET IDE TORQUAY

1951 3 Septembre D6cret sanctionnant le Protocole d'Annecy des
Conditions d'adh6sion a 1'Accord G6n6ral sur
les tarifs douaniers et le Commerce. Protocole
et Annexes joints au D6cret........................

1952 2 Septembre Decret (r6f6rence) sanctionnant le Protocole
de Torquay du 21 Avril 1951. Cette r6f6rence
est suivie de la reproduction de la liste XXVI
Haiti (Tarif de la nation la plus favoris6e).


XXV

Pages


1111


1144


1157


1163



1167
1169


1177




1178


N.B.-Les concessions de Torquay font parties
int6grante de la liste XXVI n6goei6e a Annecy.

Voir erratum page XXVII (par suite repro-
duction anl Moniteur du 16 Mars 1953, No. 26).

CHARLES FERNAND PRESSOIR, av.
1942 1953









ni.A..,.* .-YLJ






XXVII


MODIFICATION

Page 153.-Prix vente cigarettes etc.
LES PRIX DE VENTE ONT ETE MODIFIES PAR
COMMUNIQUES DU DEPARTMENT DES FI-
NANCES PUBLIES APRES L'IMPRESSION DE
CETTE PARTIES DE L'OUVRAGE.
Consulter les journaux.





ERRATUM


Page 1182, lire conmme suit le paragraphe -+6107 et le libelle qui
suit avant le paragraphe +6142:
+-6107 Plus de 50 grammes Kilo N 7,00
ou ad val. 38%
VTtements et articles confectionn6s, ache-
ves tota!ement ou partiellement, non de-
nomm6s, y compris robes, peignoirs,
mantes, tout habillement exterieur, che-
mises non compris les faux-cols et les
manchettes d6tachables, meme s'ils sont
du meme dessin et tissu. blouses, jupes,
vetements de dessous non tricot6s, gilets.
vestons, pantalons, chemises de nuit, py-
Jamas et 'rideaux. Avec la matiere princi-
pale ext6rieure de tissu de soie artificielle,
pur ou m6lang6 d'autres fibres dans une
proportion quelconque:





















PREMIERE PARTIES

RECETTES INTERNES
LOIS SPECIALS INTERESSANT
L'ADMINISTRATION GENERAL
DES CONTRIBUTIONS
TEXTES DIVERS A CARACTERE
ECONOMIQUE























ADMINISTRATION GENERAL
DES
CONTRIBUTIONS
I
LOI ORGANIQUE ET
TEXTES COMPLEMENTAIRES










CODE FISCAL


LOI ORGANIQUE DU 6 JUIN 1924
Crdant au Ddpartement des Finances un Service d6nomm6 (Administration
G6ndrale des Contributions>>, charged du recouvrement de tous Imp6ts,
taxes, droits, letc.
(Moniteur du Jeudi 12 Juin 1924, No. 46)

Vu 1'article 55 de la Constitution;
Consid6rant que 1'experience a demontre 1'insuffisance des moyens
actuels de recouvrement des Impots et, partant, la n6cessit6 de creer
une Administration specialement chargee d'assurer leur perception
ainsi que la pleine execution des lois fiscales;
Sur le rapport du Secretaire d'Etat des Finances,
Et de 1'avis du Conseil des Secretaires d'Etat,

A PROPOSE:
Et le Conseil d'Etat, en ses attributions 16gislatives, a vot6 la loi
suivante:
Article ler.-Il est cr66 au D6partement des Finances un Service
special d6nomme Administration G6nerale des Contributions, qui
est plac6 sous la surveillance et le controle du Receveur G6n6ral
des Douanes (NOTE.-fonction supprim6e.-Voir rubrique: BAN-
QUE NATIONALE, D6partement Fiscal, etc., art. 11 Loi 12 juillet
1947).
L'Administration Gen6rale des Contributions est charge du re-
couvrement de tous impots, droits, taxes, fermages, abonnements et
redevances quelconques, a exception des droits recouvres par le
Service des Douanes.
L'Administration G6n6rale des Contributions est place sous les
ordres d'un Directeur Ge6nral don't le traitement annuel est fixed a
vingt cinq mille gourdes (G. 25.000) a titre d'appointements et
douze mille cinq cents gourdes (G. 12.500) a titre de frais.
Article 2.-Les appointments et salaires du personnel de 1'Ad-
ministration G6nerale des Contributions seront fixes par la Loi,
apres entente entire le Secr6taire d'Etat des Finances et le Receveur
G6n6ral des Douanes.
Ce personnel sera sujet a telles measures disciplinaires y compris
la suspension avec privation de salaire que le Directeur G6n6ral
pourra ordonner avec l'approbation du Receveur General des
Douanes.
Article 3,-Il sera pr6lev6 sur le montant des fonds recouvr6s dix
pour cent (10%) A titre de provision maximum pour le paiement
des appointments et frais du Directeur G6n6ral et du personnel de







CODE FISCAL


l'Administration G6n6rale des Contributions, des depenses du Bu-
reau et des frais de voyage, d'inspection et de deplacement necessites
par le Service. (Ainsi modified par l'article ler, du D6cret-loi du
12 Septembre 1944, Moniteur du 21 Septembre 1944, No. 78).
Un budget annuel de la caisse des 15 o (NOTE.-Maintenant
10%) sera arret6 entire le Secr6taire d'Etat des Finances et le Rece-
veur General, et, A la fin de 1'exercice, tout excedent sur les d6-
penses sera vers6 au Tresor Public. (NOTE4-Voir notes sous les
articles 22 et 24).
A titre d'avance qui devra etre remboursee du fonds des 15%
pr6vu dans cet article, le Gouvernement fournira les fonds neces-
saires a installation du Service et a son fonctionnement pendant
la premiere annee.
Conform6ment aux dispositions des lois de Finances, le montant
total des impots de chaque mois figurera en recettes, et les frais de
chaque mois seront ordonnanc6s en d6penses.
Article 4.-Un bureau, dit d'Arrondissement, sera etabli au chef-
lieu de chaque Arrondissement financier, et d'autres bureaux pour-
ront etre 6tablis et r6partis selon les besoins du Service. Chaque
bureau relevera directement de l'Administration Generale de Port-
au-Prince.
Article 5.-Conform6ment aux instructions qui seront donnees par
le Directeur G6neral en vertu des dispositions de l'article 6 ci-apres,
les fonctionnaires pr6pos6s A la perception front, sans d61lai, a la
Banque Nationale de la R6publique d'HaYti et au credit du Rece-
veur G6n6ral des Douanes, sous la rubrique g6nerale tions diverses, le d6pot des fonds qu'ils auront recouvres.
Article 6.-Le Directeur G6neral donnera toutes instructions n6-
cessaires pour assurer l'execution de la pr6sente loi en tout ce qui
concern l'6tablissement des r6les de contributions et le recouvre-
ment de tous impots, droits, taxes, fermages, abonnements et rede-
vances quelconques du resort de Contributions>>, comme aussi les d6pots des fonds pergus. nira tous modules d'imprim6s, articles de materiel, timbres adh6sifs,
paper timbr6, timbres mobiles et autres esp&ces de timbres neces-
saires, poinqons ou sceaux destines a distinguer les differentes sortes
de taxes ou a en determiner le montant dans le cas des taxes ad
valorem>. (Ainsi modifi6 par la loi du 25 Septembre 1925, Moniteur
du lundi 5 Octobre 1925 No. 80, Reproduction).
Le Directeur General determinera 6galement les conditions de
publicity des roles de contribution.







CODE FISCAL


Article 7.-Tous les timbres affects au paiement des contribu-
tions seront imprim6s a la diligence du Secretaire d'Etat des Fi-
nances, sur le rapport du Directeur G6neral des Contributions. Ils
seront depos6s a la Banque Nationale de la R6publique d'Haiti, aux
ordres du Directeur G6neral, qui les en tirera selon les besoins du
Service.
Le Directeur G6neral des Contributions remettra chaque mois au
Secr6taire d'Etat des Finances et au D6partement Fiscal de la Ban-
que Nationale de la Republique d'Haiti un 6tat de toutes les con-
tributions percues et un tableau indiquant les quantit6s de timbres
reques et vendues durant le mois pr6c6dent, ainsi que celles restees
a la Banque.

Il sera pr6lev6 au profit du fonds de gestion de l'Administration
G6n6rale des Contributions: lo.) 10 % du total des ventes de timbres
et de paper timbr6 conform6ment a l'article 3 de la presente loi et
2o) 59/c du m&me total. Ce second pourcentage sera affected par ladite
Administration A 1'acquittement des frais d'6mission et d'impression
des timbres et du paper timbre. (Ainsi modifi6 par le D6cret-Loi
du 25 Novembre 1942, Moniteur du 30 Novembre 1942, No. 96
et le D6cret-Loi du 12 Septembre 1944).
Article 8.-Le contribuable sera tenu, dans les delais prescrits par
la loi pour chaque contribution, de payer integralement sa contri-
bution.
Le contribuable qui sera en retard pour le paiement d'une taxe
a la date de 1'ech6ance encourra, comme tel, une surtaxe de 10 9c
pour chaque mois ou fraction de mois de retard et ce, jusqu'A ce que
la surtaxe ait atteint un total de 100,' 6quivalant a dix mois de
retard. (NOTE.-Le reste de cet alin6a est abrog- par les disposi-
tions du decret-loi du 11 janvier 1936, Moniteur du lundi 13 janvier
1936 No. 4. permettant 1'emission des contraintes des le lendemain de
l'echeance).
Cette contrainte sera vis6e, rendue executoire par le Juge de Paix
(de la residence) du contribuable, auquel elle sera .i'nifli," avec
commandement de payer (NOTE.-Voir remarquc a la fin de cet ali-
n6a). Dans les vingt quatre heures le contribuable devra obtem-
p6rer au commandement, faute de quoi la contrainte sera execute
par toutes les voies 16gales. (NOTE,-Pratiquement il a trois
jours francs en vertu de 1'article 3 du decret-loi dou 31 Aoli' 1942,
Moniteur du 14 Septembre 1942, No. 74). L'ex6cution aura lieu








CODE FISCAL


dans les forces et conditions prevues pour l'ex6cution des juge-
ments. (Voir art. ler. Decret-doi 31 Aouit 1942 pour Juge de Paix)
Le contribuable aura trois jours (NOTE.-Actuellement trois
jours FRANCS) a dater de la signification pour former opposition
a 1'execution de ila contrainte. L'instruction des instances..
(NOTE.--Le reste de cet alinea est abroge par l'art. 5 du decret-loi
du 31 Aouit 1942).
(NOTE.-Ici un alinea abroge. La nouvelle procedure est prevue
par les articles 6, 7 et 8 du Decret-loi du 31 Aouit 1942).
Neanmoins, aucune opposition, aucune action en justice, aucune
demand de refere ne pourra etre produite par le contribuable sans
que le versement prealable des valeurs reclamees dans la contrainte
n'ait ete fait au Tresor Public et qu'un certificate n'ait 6t6 duiment
ddlivr6 A cet effet par un fonctionnaire autoris6 de L'A'DMINIS-
TRATION GENERAL DES CONTRIBUTIONS pour etre soumis
au Tribunal. (Cet alin6a est complete par 1'art. 10 du D6cret-loi
du 31 Aouit 1942).
Article 9.-Toutes amendes appliquees pour infraction A une loi
don't 1'ex6cution relieve de l'Administration Generale des Contri-
butions seront payees a la Banque Nationale de la R6publique
d'Haiti, au Compte du Receveur Gen6ral des Douanes sous la ru-
brique <>. (NOTE,-II n'y a plus de Receveur
G6n6ral).
Article 10.-Le Directeur G6n6ral peut employer, toutes les fois
que, d'apres son jugement, 1'interet du Service le reclame, telles
personnel comp6tentes qui pourront etre necessaires pour servir
comme inspecteurs ou agents, pour la recherche des infractions aux
lois fiscales don't l'application income a < des Contributions,> en vertu des dispositions de la pr6sente loi. II
peut egalement designer tels inspecteurs ou agents pour se mettre
au service de tout fonctionnaire de < Contributions>> ou pour accomplir tel autre service special qu'il peut
juger n6cessaire. II peut encore, s'il y a lieu, designer n'importe
quel employee de <
pour remplir le service d'inspecteur ou d'agent. Toutes ces d6signa-
tions de service devront etre faites par ecrit par le Directeur Ge-
n6ral.






CODE FISCAL


Ces agents, qui devront etre majeurs, preteront serment devant le
Juge de Paix de bien et fidelement remplir leur mission. Les pro-
ces-verbaux dresses par deux des agents asserment6s de nistration Generale des Contributions> front foi en justice jusqu'a
preuve contraire.
Les actes faits par le Juge de Paix en execution des dispositions de
cette loi seront exempts de tous droits, de quelque nature qu'ils
soient.
Article 11.-Chaque inspecteur ou agent ci-dessus mentionn6
veillera a la complete execution de tous lois et reglements relatifs
a la perception des taxes et impots don't < des Contributions> a la responsabilite, et pretera son aide tant pour
pr6venir que pour rechercher et faire punir les contraventions. II
fera un rapport ecrit au Directeur Gen6ral sur toute negligence,
incompetence, retard ou faute de tout repr6sentant ou autre fonc-
tionnaire, don't il peut avoir connaissance; ce rapport contiendra le
resume des faits pour chaque cas et toutes preuves y relatives. D&s
reception de ce rapport, le Directeur en donnera avis au Receveur
General des Douanes.
Article 12.-Le Directeur General adressera au Secr6taire d'Etat
des Finances un rapport annuel sur l'ensemble de ses operations
pour I'Exercice ecoul6, avec les observations et suggestions qu'il
jugera necessaires pour la bonne march du Service.
Article 13--Tout repr6sentant dfiment autoris6 de l'Administra-
tion Generale des Contributions peut, a n'importe quel moment
et sans qu'il soit n&cessaire d'obtenir un mandate de visit domici-
liaire, pen6trer et perquisitionner dans tout batiment 'ou lieu ser-
vant, ou soupqonn6 par ce repr6sentant, pour des motifs raisonna-
bles, de servir, en tout ou en parties, a la fabrication, a 1'emmaga-
sinage ou a la conservation d'un article assujetti par une loi a
i'imp6t, tout autant qu'il sera n6cessaire d'examiner ou de d6cou-
vrir l'article. Mais aucun batiment ou portion de batiment servant
exclusivement comme residence priv6e ne pourra etre 1'objet d'une
visit domiciliaire ou d'une perquisition que si cette visit ou per-
quisition se fait dans les conditions pr6vues par l'article 15 de la
present loi.
Article 14.-Toute personnel qui aura entrave ou tent6 d'entraver,
arret' ou tented d'arreter, par la force ou autrement, un fonction-
naire de < dans 1'exer-
cice des attributions ou pouvoirs a lui d6volus par la present loi






CODE FISCAL


ou qui aura repris ou aide a reprendre, par force ou autrement,
un objet saisi par ce fonctionnaire, sera possible d'une amende de
Trois Cents a Trois Mille Gourdes, ou d'un emprisonnement de
deux mois a deux ans ou des deux peines a la fois a prononcer par
le Tribunal Correctionnel du lieu.
Article 15,-Sur demand ecrite d'un fonctionnaire autorise de
l'Administration G6nerale des Contributions mentionnant le motif
de suspicion qu'une merchandise assujettie par la loi a 1'impot, et
sur laquelle cet impot n'a pas etd pay6, est fabriquee, emmagasinee
ou cache dans un lieu constituent une residence privee, le Juge
de Paix dans la jurisdiction duquel se trouve ce lieu delivrera a ce
fonctionnaire ou aux fonctionnaires designs un mandate de perqui-
sition afin de pe6ntrer et perquisitionner dans ce lieu. Un tel man-
dat ne sera valuable que pour une perquisition d6terminee et ne
pourra plus avoir d'effet aprbs cinq jours a partir de la date a la-
quelle il aura 6td delivre.
A moins qu'il n'en soit autrement autoris6 d'une faqon special
par le Juge de Paix, le mandate, lorsqu'il aura td6 d6livre pour per-
quisitionner dans un lieu constituent une residence priv6e, ne pour-
ra etre execut6 qu'entre six heures du matin et six heures du soir.
Dans les vingt quatre heures apres toute perquisition, un rapport
sera adresse par le fonctionnaire qui 1'aura faite au Directeur G6-
n6ral des Contributions, etablissant les conditions dans lesquelles
le mandate aura 6td execute, indiquant le jour et 1'heure de la per-
quisition, et contenant, en cas de saisie, une liste des objets saisis,
don't copie sera remise a la personnel au domicile de laquelle la per-
quisition aura ete faite. Copie de ce rapport sera remise, dans les
trois jours, au Juge de Paix qui avait delivre le mandate.
Article 16.--L'infraction aux lois fiscales est un delit. Si, dans
1'exercice de leurs functions, les repr6sentants ou agents de l'Ad-
ministration G6n6rale des Contributions surprenaient ou decou-
vraient une telle infraction, ils en dresseront proces-verbal ofi seront
consign6s I'interrogatoire de l'inculpe, les depositions des t6moins
s'il y en a, la nature, les circonstances de 1'infraction, le temps, le
lieu o0 elle aura 6t6 commise, les preuves et indices i la charge de
I'inculp6.
Pourront les dits Agents arreter provisoirement 1'inculpe et de-
cerner contre lui une contrainte, laquelle sera immediatement sign6e
et rendue executoire par le Juge de Paix. Elle ne sera pas suscep-
tible d'opposition.
Article 17.-Ledit proc&s-verbal sera expedi6 sans retard au Mi-







CODE FISCAL


nistere Public du resort avec les autres pieces de l'information,
notamment l'interrogatoire de l'inclup6 et les depositions des t6-
moins, s'il y en a.
Si la prevention ne parait pas au Commissaire du Gouvernement
suffisamment 6tablie, 1'inculp6 ne sera pas retenu. Si la prevention
lui parait suffisamment etablie, le Commissaire du Gouvernement,
des reception des pieces, saisira le Tribunal Correctionnel par cita-
tion directed donnee au prevenu, lequel sera mis en 6tat de detention
preventive. Seront egalement cities les personnel civilement res-
ponsables.
Article 18.-A n'importe quel moment de la procedure, la liberty
provisoire sous caution sera accord6e a 1'inculp6 par le Tribunal
Correctionnel. La caution ne sera pas moindre que le maximum de
l'amende a laquelle le prevenu pourrait etre condamne, plus 1'6qui-
valent en esp&ces des jours d'emprisonnement a raison de Cinq
Gourdes par jour.
Le Juge pourra etre pris a parties lorsque la caution arbitree et
jugee par lui sera insuffisante ou insolvable.
Apres le prononce du jugement de condemnation, le condamne
sera toujours habile a s'affranchir de 1'emprisonnement en payant,
outre l'amende, une valeur de Cinq Gourdes pour chaque jour de
peine prononc6e.
Article 19,-Tous articles ou marchandises taxes conformement A
une loi don't l'ex6cution income a l'Administration Gen6rale des
Contributions, seront en tout temps sujets a control de la part
des representants de cette Administration de la maniere qui sera
prescrite par les instructions prevues a l'article 6 de la pr6sente loi.
Article 20.-Les repr6sentants de l'Administration G6nerale des
Contributions ont le droit de porter des armes, pourvu qu'ils aient
une licence du Chef de la Gendarmerie, sur demand approuv6e du
Directeur Gen6ral des Contributions.
Article 21.-Une expedition certifi6e de chaque jugement rendu
par les Tribunaux dans les cas d'infraction aux lois fiscales don't
1'execution income a 1'Administration Gen6rale des Contributions,
sera delivr6e sans frais par les Greffiers des dits Tribunaux au
repr6sentant le plus proche de l'Administration G6n6rale des Con-
tributions, dans les huit jours du prononc6 du jugement.
Article 22.L-L'Administration G6nerale des Contributions, sur la
demand des Conseils Communaux adressee au Secr6taire d'Etat
de l'Int6rieur et transmise au Secretaire d'Etat des Finances, pourra








CODE FISCAL


etre chargee du recouvrement des recettes communales, moyennant
que les administrations communales interess6es acceptent qu'un
prelevement de quinze pour cent (15' ) sur les recettes recouvrees
soit fait par I'Administration Generale des Contributions en cou-
verture des frais de perception. Le dit prelevement sera verse au
compete du fonds de 15'; don't il est parle A Particle 3 de la pre-
sente loi.
Dans le cas ainsi prevu, une entente sera etablie entire les Secre-
taires d'Etat de l'Interieur, des Finances, les Administrations Com-
munales interessees et l'Administration Generale des Contributions.
Cette entente determinera la situation nouvelle du Receveur Com-
munal qui, dans ce cas, n'aura plus droit aux 21/2% sur les recettes
conform6ment au 2eme paragraphe de l'art. 35 de la loi du 6 Octo-
bre 1881 sur les Conseils Communaux.
(1) NOTE.-L'article 3 prevoyait originairement un fonds de 15%
pour les recettes internes. II a e6t r6duit a 10'; par suite de la
modification apportee a l'article 3 par le decret-loi du 12 Septembre
1944, en ce qui a trait aux dites recettes internes. Le pourcentage
de 15,: (art. 22) demeure pour les recettes communales. Le Service
de l'Enregistrement est rattach6 aux Contributions (10'; de pour-
centage en vertu des Decrets-lois des 13 Janvier 1938 et 12 Sep-
tembre 1944). La perception de toutes les Recettes communales a 6te
confine a l'Administration Gen6rale des Contributions par l'arrete
du 3 Juillet 1941 (Moniteur du jeudi 3 Juillet 1941, No. 56).

DISPOSITIONS TRANSITOIRES

Article 23.-Abrog6.-NOTE,-Cet article concernait le statut
special du Bureau d'Enregistrement et d'Hypotheques. Depuis le
D6cret-loi du 13 Janvier 1938, reproduit plus loin, I'Administration
Gen6rale des Contributions est chargee de la perception de ces
droits.
Article 24.-Abrog6.-NOTE:-Cet article se rapportait au fonds
de gestion de l'Administration Generale des Contributions pr6vu a
l'article 3 (pourcentage maximum originaire de 15'; ). Ce pourcen-
tage a e6t ramene a 10' par la modification apportee audit article 3
par le Decret-loi du 12 Septembre 1944. L'article 3 est complete par
diverse lois sp6ciales affectant le fonds de gestion et publi6es dans
ce Code (Assistance Sociale, Sucre, Services electriques, Successions
vacantes, Sequestre-Syndic, Amendes de simple police, Etat Civil,
Timbres et Contribution Civique).





CODE FISCAL 11

Article 25.-La pr6sente loi abroge toutes 'lois ou 'uiqpositioILS de
loi qui lui sont contraires et sera ex6cut6e a 'la diligence du Secre-
taire d'Etat des Finances.
Donn6 au Palais L6gislatif, a Port-au-Prince, le .6 Juin 1924, An
121eme de il'Independance.
Le President: J. M. GRANDOIT
Les Secretaires: CH. ROUZIER, DELABARRE PIERRE-LOUIS

AU NOM DE LA REPUBLIQUE

Le President de la R6publique ordonne que la Loi ci-dessus soit
rev6tue du Sceau de la R4publique, imprimre, publi6e et ex6cut6e.

Donn,6 au Palais National, a Port-au-Prince, lIe 9 Juin 1924, An
1216me. de l'Independance.
BORN
Par le Pr6sident:
Le Secr6taire d'Etat des Finances: AUGUSTE MAGLOIRE






CODE FISCAL


ARRETE DU 13 OCTOBRE 1932
Chargeant 1',k mini-kr.tion G6ndrale des Contributions du recouvrement
de tous les imp6ts, contributions et taxes lev6s en faveur
des Communes de deuxieme cat6gorie.
(Moniteur des lunhdi 17 et jeudi 20 Octchrt 1932, No. 83 et 84)

STENIO VINCENT
President de la R6publique

Vu les articles 79 et 108 de la Constitution;
Vu la loi du 6 Octobre 1881 r6gissant l'Institution Communale;
Vu la loi du 6 Juin 1924 cr6ant l'Administration G6nerale des
Contributions;
Consid6rant que les derniers budgets communaux soumis au
D6partement de l'Interieur etablissent des provisions de recettes
qui, comparees aux provisions des budgets prec6dents, revdlent une
situation tellement inquietante, qu'elle n6cessite dans l'int6rkt des
Communes elles-memes 1'intervention des pouvoirs publics; que, par
example, tel budget Communal qui a 6valu6 ses recettes de 1'exer-
cice 1931-1932 a la some de six mille six cents gourdes, effective-
ment encaissee, n'a pr6sent6 pour 1'exercice en course qu'une pr&-
vision de recettes de mille sept cent vingt trois gourdes quatre vingt
cinq centimes, ce qui constitute un flichissement eventuel de plus
de 80 ;
Consid6rant que ces faits extraordinaires qui mettent en p6ril
la vie mrme de ces Communes ne pouvaient ne pas emouvoir l'Ad-
ministration superieure et la d6terminer a prendre des measures de
sauvegarde indispensable;
Sur les rapports des Secr6taires d'Etat de l'Int6rieur et des Fi-
nances;
Et de l'avis du Conseil des Secr6taires d'Etat;

ARRETE:
Article ler.-L'Administration Generale des Contributions est
charge du recouvrement integral de tous les imp6ts, de toutes les
contributions, de toutes les taxes levies en faveur des Communes
de deuxieme cat6gorie, de tous les revenues, de toutes les sommes qui
peuvent leur etre dues a un titre quelconque.
NOTE SUR L'ARTICLE ler.r-Cet article est complete par l'ar-
ticle premier de l'arrete du 3 Juillet 1941 (Moniteur du jeudi 3 Juil-
let 1941 No. 56) se lisant comme suit:
Article ler. de l'arrWte du 3 Juillet 1941:






CODE FISCAL


Article ler.-Les dispositions de article ler. de l'arrete du 13
Octobre 1932, chargeant l'Administration Generale des Contribu-
tions, du recouvrement integral de tous les imp6ts, de toutes les
contributions, de toutes les taxes levies en faveur des Communes
de deuxi6me cat6gorie, de tous les revenues, de toutes les sommes
qui peuvent leur 8tre dues a un titre quelconque, seront etendues,
dor6navant, aux six classes de communes prevues par le Decret-Loi
du 23 Septembre 1935.
Si de nouvelles Communes sont cre6es a l'avenir, ces dispositions
leur seront 6galement applicables.
Article 2,-Dans les dites Communes de deuxieme categorie, la
perception des recettes sera faite par les Collecteurs des Contribu-
tions dans les Chefs-lieux d'Arrondissement et par les Agents des
Contributions dans les autres Communes. Tous les roles de taxes,
de sous r6partition et de prestation locale prevus par la loi seront
remis aux dits Collecteurs ou Agents des Contributions par les
soins du Magistrat Communal.
Article 3--Toutes les recettes communales pour lesquelles les lois
n'ont pas prevu un mode special de recouvrement s'effectueront
selon le mode pr6vu dans la loi du 6 Juin 1924 et les frais de per-
ception apres accord avec le Gouvernement seront supports par
1'Administration G6nerale des Contributions qui les r6p6tera sur
les revenues des Communes. Les allocations budg6taires pour les
Travaux Publics et le Service d'Hygiene aff6rentes a chaque com-
mune seront verses a la Banque Nationale de la Republique d'Haiti
pour etre utilisees par la D.G.T.P. et le Service National d'Hygiene
conformnment aux regles de la comptabilit6 publique. (NOTE.-
Pour les pr6levements actuels, voir loi du 27 Juillet 1951, Moniteur
du 13 Aofit 1951, No. 67).
Article 4.-Le produit net des recouvrements sera d6pos6 a la
Banque Nationale de la R6publique d'Haiti pour compete de chaque
Commune int6ressee et avis de ce d6p6t sera mensuellement donn6
au Magistrat Communal et au Secr6taire d'Etat de l'Int6rieur. Le
Receveur Communal sur rec6piss6 apprpuv6 par le Magistrat et
vis6 par le Pr6fet tirera sur ce compete pour le paiement des de-
penses budg6taires et pour 1'execution des arret6s de credits daiment
approuv6s par 1'autorit6 superieure. Le visa du Pr6fet sera donn6
apres que ce fonctionnaire se sera assure que le douzi&me n'a pas
't6 d6pass6.
Article 5.-Un double du relev6 des recettes par categorie presen-
t6 par le Collecteur des Contributions au Magistrat Communal






CODE FISCAL


sera expedi6 chaque mois, au Departement de l'Int6rieur par 1'en-
tremise du Pr6fet d'Arrondissement. Un extrait de Compte relatif
aux depenses, affirmed sincere et veritable, dat6 et sign du Receveur
et du Magistrat sera expedie au plus tard le dix du mois suivant
par le Magistrat Communal au Secretaire d'Etat de l'Int6rieur par
l'entremise du Prefet d'Arrondissement. Le dit extrait sera tou-
jours accompagn6 de pieces justificatives des d6penses.
Article 6.-Les communes de premiere categorie peuvent dans
les conditions plus haut mentionn6es, confier la perception de leurs
recettes a 1'Administration Generale des Contributions.
Article 7.--Le present arrete abroge tous les r&glements et arretes
qui lui sont contraires et sera execut6 a la diligence des Secr6taires
d'Etat de l'Interieur et des Finances, chacun en ce qui le concern.

Donn6 au Palais National, a Port-au-Prince, le 13 Octobre 1932,
An 129eme de l'Independance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident::

Le Secretaire d'Etat de l'Interieur et de la Justice:
E. LESCOT
Le Secretaire d'Etat des Finances: LUCIEN HIBBERT
Le Secr6taire d'Etat des Travaux Publics et du Commerce: ED. FANFAN
Le Secr6taire d'Etat des Relations Ext6rieures et des Cultes:
A. BLANCHIET
Le Secretaire d'Etat de l'Instruction Publique, de l'Agriculture
et du Travail: Dr. PAUL SALOMON






CODE FISCAL


ARRETE DU 20 FEVRIER 1933
Crdant un insigne et un sceau du Tr6sor de la Republique d'Haiti, et pres-
crivant une carte d'identit6 pour les agents proposes A la perception
des droits de douane, imp6ts, contributions, taxes.
(Moniteur du lundi 27 Fevrier 1933, No. 17)

STENIO VINCENT
President de la Republique

Vu l'article 79 de la Constitution;
Vu les articles 217 et 218 du Code P6nal;
Consid6rant qu'il imported de cr6er un insigne du Tr6sor;
Consid6rant qu'il imported aussi de cr6er un sceau du Tr6sor a
l'usage -du service des douanes et de l'Administration des Contri-
butions;
Sur le rapport des Secr6taires d'Etat des Finances et de la Justice,
Et apres deliberation en Conseil des Secr6taires d'Etat,

ARRETE:

Article ler..-Il est cr66 un Insigne du Tr6sor de la R6publique
d'Haiti et un sceau du Tresor.
Article 2.-L'Insigne du Tresor consistera en deux circonf6rences
concentriques de couleur or, don't les rayons seront dans le rapport
de cinq ia sept: dans l'espace annulaire de couleur rouge sera ins-
crite la legende: <>. Le cercle
interieur sera de couleur bleue et former un fond sur lequel sera
plaque un ecu de couleur rouge. Dans 1'6cu seront dessin6s, en
couleur or, une cl6 et un palmier coiff4 d'un bonnet phrygien et
une balance; le palmier servant de support A la balance et la cle
etendue au-dessous du palmier.
Article 3.-Le Sceau du Tr6sor portera l'Insigne du Tresor, mais
le tout en couleur rouge.
Article 4.-Le port de l'Insigne du Tresor ou la presentation d'un
document muni du Sceau du Tr6sor attestent, a l'egard de tous,
que le porteur de cet insigne appartient au Service des douanes ou
1'Administration des Contributions, ou que le document en ques-
tion 6mane de ce service ou de cette administration.
En outre, les agents prdpos6s a la perception des droits de douane,
impots, contributions, taxes, auront une carte d'identit6 portant
le Sceau du Tr6sor et nul ne pourra pr6tendre ignorer leur quality
quand ils auront exhib6 cette carte.







16 CODE FISCAL

Article 5.-Quiconque, sans titre, aura fait usage de I'Insigne ou
du Sceau pr6vus aux articles ler et 3 de cet Arret6, sera poursuivi
conformement aux dispositions des articles 217 et 218 du Code Penal,
sans prejudice des poursuites pour faux, le cas ech6ant.
Article 6.-Le present Arret6 sera public et ex6cute6 la diligence
des Secr6taires d'Etat des Finances et de la Justice.

Donne au Palais National, a Port-au-Prince, le 20 F6vrier 1933,
au 130eme de l'Ind6pendance.
STENIO VINCENT
Par le President:
Le Secr6taire d'Etat des Finances: LUCIEN HIBBERT
Le Secr6taire d'Etat de la Justice: E. LESCOT






CODE FISCAL


DECRET-LOI DU 11 JANVIER 1936
Facilitant le recouvrement des taxes internes.
(Moniteur du lundi 13 Janvier 1936, No. 4)
STENIO VINCENT
President de la R6publique
Vu l'article 30 de la Constitution;
Vu la loi du 6 Juin 1924 organisant l'Administration Generale des
Contributions;
Considerant que l'obligation faite a 1'Administration G6n6rale des
Contributions d'6mettre des contraintes, a 1'echeance de dix mois
de penalitis, avant de pouvoir exiger l'acquittement des taxes in-
ternes, est de nature a paralyser, dans certain cas, le service de
perception;
Considerant qu'il est urgent, dans l'interet du Tr6sor Public, de
proc'der avec plus de cdlrit6, et a coup suir, au recouvrement des
taxes internes;
Sur le rapport du Secretaire d'Etat des Finances;
Apres deliberation en Conseil des Secretaires d'Etat;
Et avec l'approbation du Comit6 Permanent de l'Assemblee Na-
tionale,
DECRETE:
Article ler,-A l'expiration des delais prevus par les lois fiscales
en vigueur pour le paiement des taxes internes, l'Administration
G6nerale (des Contributions pourra decerner, a n'importe quel
moment, et centre tout contribuable retardataire, la contrainte pr6-
vue a l'article 8 de la loi du 6 Juin 1924.
Sauf opposition regulierement formee, cette contrainte pourra etre
executee dans les trois jours de sa signification (NOTE.-delai franc
par suite du d6cret-loi du 31 Aofit 1942, Moniteur No. 74), en vue
du recouvrement de la taxe due et de l'amende de dix pour cent
prevue pour chaque rnois ou fraction de mois de retard.
Article 2.-Le paiement des taxes originales, des amendes ou sur-
taxes encourues Par le contribuable, quel qu'en soit le montant, sera
poursuivi au moyen de la contrainte mentionnee A l'Article prece-
dent, a moins de dispositions legales expresses d6ferant l'interess6
au tribunal correctionnel.
Article 3.-Le present Decret-Loi, qui entrera en vigueur a partir
de sa promulgation, abroge toutes lois ou dispositions de loi qui y
sont contraires. Il sera public et execut6 a la diligence des Secre-
taires d'Etal des Finances, du Commerce et de la Justice, chacun
en ce qui le concern.







CODE FISCAL


Donned au Palais National, A Port-au-Prince, le 11 Janvier 1936,
An 1336me de l'Independance.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:

Le Secretaire d'Etat des Finances et du Commerce:
MONT-ROSIER DEJEAN
Le Secretaire d'Etat de la Justice: JH. TITUS
Par autorisation du Comite Permanent de l'Assembl&e Nationale:

Le President du Comit6 Permanent de 1'Assembl6e Nationale:
LS. S. ZEPHIRIN


AU NOM DE LA REPUBLIQUE

Le President de la Republique ordonne que le Decret-Loi ci-
dessus soit revetu du sceau de la Republique, public au journal
official et execute.

Donne au Palais National, a Port-au-Prince, le 11 Janvier 1936,
An 1336me de l'Independance.
STENIO VINCENT
Par le President:

Le Secr&taire d'Etat des Finances et du Commerce:
MONT-ROSIER DEJEAN
Le Secretaire d'Etat de la Justice JH. TITUS






CODE FISCAL


DECRET4LOI DU 11 JANVIER 1938
Chargeant I'Administration G6n6rale des Contributions de recouvrer, pour
compete du Tr6sor Public, les patentes des automobiles privies et publiques,
des camions, des tracteurs, des voitures a traction animal, etc.
(Moniteur du 13 Janvier 1938, No. 4)

STENIO VINCENT
President de la R6publiquc

Vu l'article 30 de la Constitution;
Vu la loi du 21 D6cembre 1922 et le decret-loi du 23 Septembre
1935;
Consid6rant que la construction et 1'entretien des rues et des
routes constituent une obligation h la seule charge du Tresor
Public; qu'il est par consequent just que les patentes auxquelles
sont assujettis les chauffeurs et cochers, les automobiles privees
et publiques, les camions, les tracteurs, les voitures a traction ani-
male, les voitures publiques, les cabrouets, les motocyclettes ou
tout vehicule a moteur de moins de quatre roues, les bicyclettes et
tramways, soient perques par l'Administration G6n6rale des Contri-
butions pour compete du Tresor Public;
Sur le rapport des Secretaires d'Etat de l'Int6rieur et des Fi-
nances;
De l'avis du Conseil des Secretaires d'Etat, et avec l'approbation
du Comit6 Permanent de l'Assemblee Nationale;

DECRETE:
Article ler.,-A partir de la publication du present decret-loi,
l'Administration Generale des Contributions est charge de recou-
vrer, pour compete du Tresor Public, les patentes des chauffeurs et
cochers, des automobiles privees et publiques, des camions, des trac-
teurs, des voitures a traction animal, des voitures publiques, des
cabrouets, des motocyclettes ou tout v6hicule A moteur de moins de
quatre roues, des bicyclettes et tramways, suivant le tarif annex
au decret-loi du 23 Septembre 1935.
Article 2.-Les recettes recouvrees de ce chef par ou pour compete
des differentes communes de la R6publique, A partir du ler. Janvier
1938, a la date de la publication du present d6cret-loi seront inte-
gralement versees au credit du Gouvernement haftien.
Article 3.-Le present Decret-Loi abroge toutes lois ou dispo-
sitions de loi qui lui sont contraires et sera ex6cute a la diligence
des Secr6taires d'Etat de l'Interieur et des Finances, chacun en ce
qui le concern.







CODE FISCAL


Donne au Palais National, a Port-au-Prince, le 11 Janvier 1938,
An 1356me de l'Ind6pendance et An IVeme de la Lib6ration et de la
Restauration.
STENIO VINCENT
Par le President:
Le Secr&taire d'Etat de l'Interieur:
CHRISTIAN LANOUE
Le Secr6taire d'Etat des Finances a. i.:
LEON ALFRED
Par autorisation du Comit6 Permanent de 1'Assemblee Nationale:
Le President du Comit6 Permanent de 1'Assembl6e Nationale:
LS. S. ZEPHIRIN

AU NOM DE LA REPUBLIQUE

Le President de la R6publique ordonne que le Decret-loi ci-dessus
soit revetu du Sceau de la Republique, imprime, public et execute.
Donn4 au Palais National a Port-au-Prince, le 11 Janvier 1938,
An 1356me. de 1'Ind6pendance et An IVeme. de la Lib6ration et
de la Restauration.
STENIO VINCENT
Par le President:
Le Secr6taire d'Etat de l'Int6rieur: CHS. LANOUE
Le Secr6taire d'Etat des Finances
et des Relations Exterieures, a. i.: LEON ALFRED
Le Secr6taire d'Etat des Travaux Publics et du Commerce: G. DUGUE
Le Secr6taire d'Etat de la Justice et des Cultes : JH. N. PIERRE-LOUIS
Le Secr6taire d'Etat de l'Instruction Publique,
de l'Agriculture et du Travail: DUM. ESTIME






CODE FISCAL


DECRET-LOI DU 13 JANVIER 1938
Confiant 1'Administration Gen6rale des Contributions la perception des
droits d'enregistrement, de transcription et d'inscription hypothecaire.
(Moniteur du jeudi 13 Janvier 1 ': :', No. 4)

STENIO VINCENT
President de la R6publique

Vu l'article 30 de la Constitution;
Vu la loi du 28 Juillet 1828 sur l'Enregistrement et celle du 6
Avril 1826 sur la Conservation des Hypotheques;
Vu la loi du 4 Juillet 1933 cr6ant un service special denomm6 Di-
rection Gen6rale de l'Enregistrement et des Hypotheques;
Vu la loi du 4 Septembre 1934 rectifiant l'art. 40 de la loi du 4
Juillet 1933 sur l'Enregistrement;
Considerant qu'il imported de confier la perception des droits d'en-
registrement, de transcription et d'inscription hypoth6caire a 1'Ad-
ministration G6enrale des Contributions en vue de realiser des
economies necessaires 'a l'equilibre budgetaire;
Sur le rapport du Secretaire d'Etat des Finances,
De l'avis du Conseil des Secr6taires d'Etat,
Et avec l'approbation du Comit6 Permanent de l'Assembl6e Na-
tionale,
DECRETE:
Article ler.--A partir de la publication du present Decret-loi,
I'Administration G6enrale des Contributions est charge de re-
couvrer tous les drcits d'enregistrement, de transcription et d'hy-
potheque, ainsi que les amendes auxquelles cet impot pourra donner
lieu, suivant les formes et conditions d6terminees par les lois des
4 Juillet 1933 et 4 Septembre 1934.
Article 2.---Les dispositions des articles I, 2, 3, 4, 5 et 6 de la loi
du 4 Juillet 1933 sont abrog6es, et le fonctionnement du Service
de l'Enregistrement et du Bureau de la Conservation des Hypo-
th&ques sera assure a l'aide du fonds de gestion de l'Administration
Gen6rale des Contributions. Le personnel necessaire a la perception
de ces susdites recettes sera choisi parmi les membres actuels de la
Direction Generale de l'Enregistrement et des Hypotheques, au fur
et a measure des besoins du service.
< tivement aux attributions qui lui sont d6volues par l'article prec6-
dent, ne peut 6tre engagee qu'envers l'Etat.>>






CODE FISCAL


(Ce dernier alinea a ete ajout6 par P1article ler du D6cret-loi
du 25 Septembre 1943, Moniteur du jeudi 30 Septembre 1943,
No. 78).
NOTE.-L'article 2 du Decret-loi du 25 Septembre 1943 se lit
comme suit:
Article 2.-((La disposition de l'article ler. ci-dessus, qui a un ca-
ract6re strictement interpr6tatif, s'applique a tous les actes accom-
plis par le Directeur General des Contributions, en ses attributions
de Directeur G6n6ral de l'Enregistrement et des Hypotheques, de-
puis la promulgation du susdit Detcret-loi du 13 Janvier 1938.>
Article 3..--Le 4&me alinea de l'article 40 de la loi du 4 Juillet
1933, modifine par la loi du 4 Septembre 1934, est amend comme
suit: < faites en ligne directed, ascendante ou descendante, acquitteront la
moiti6 du droit pr6vu au premier alin6a de l'article 40 de la loi du
4 Juillet 1933.
Article 4.--Le present D6cret-loi abroge toutes lois ou disposi-
tions de loi qui y sont contraires et sera ex6cute A la diligence du
Secr6taire d'Etat des Finances.
Donn6 au Palais National, a Port-au-Prince, le 13 Janvier 1938,
an 135eme de l'Independance, an IVeme de la Lib6ration et de la
Restauration.
STENIO VINCENT
Par le President:
Le Secr6taire d'Etat des Finances, a. i.: LEON ALFRED
Par autorisation du Comite Permanent de l'Assembl6e Nationale:
Le President du Comite Permanent de 1'Assemblee Nationale:
LS. S. ZEPHIRIN

AU NOM DE LA REPUBLIQUE
Le President de la Republique ordonne que le D6cret-loi ci-dessus
soit revetu du sceau de la Republique, imprim6, public et ex6cute.
Donned au Palais National, a Port-au-Prince le 13 Janvier 1938,
an 1356me de l'Ind6pendance et an IVeme de la Liberation et de la
Restauration.
STENIO VINCENT
Par le Pr6sident:
Le Secr6taire d'Etat des Finances et des Relations Ext6rieures, a. i.:
LEON ALFRED
Le Secretaire d'Etat de la Justice et des Cultes:
JH. N. PIERRE-LOUIS
Le Secretairc I, l. i des Travaux Publics et du Commerce:
G. DUGUE
Le Secr6taire d'Etat de l'Instruction Publique, de l'Agriculture
et du Travail: DUM. ESTIME
Le Secr6taire d'Etat de 1'Int6rieur: CHS. LANOUE







CODE FISCAL


ARRETE DU 3 JUILLET 1941
Chargeant I'Administration Gdndrale des Contributions du recouvrement inte-
gral des revenues des six classes de Communes prevues par le Ddcret-Loi
du 23 Septembre 1935.
(Moniteur du jeudi 3 Juillet 1941, No. 56)

ELIE LESCOT
President de la Republique
Vu les articles 35 et 46 de la Constitution;
Vu la loi du 6 Juin 1924 sur 1'Administration Gen6rale des Con-
tributions;
Vu le D6cret-Loi du 23 Septembre 1935 sur la perception des
recettes communales, contenant une classification des Communes;
Vu le D6cret-Loi du 16 Septembre 1937 regissant les Communes
et l'Arret6 du 13 Octobre 1932 sur la perception des taxes com-
munales par 1'Administration des Contributions;
Considerant que l'experience a d6montre la n6cessit6 d'6tendre
a toutes les Communes, sans excepter aucune, application des dis-
positions de l'arrete du 13 Octobre 1932 sur la perception des taxes
communales;
Sur le rapport des Secretaires d'Etat de l'Int6rieur et des Fi-
nances, ARRETE:
Article ler.,--Les dispositions de Particle ler. de 1'arret6 du 13
Octobre 1932, chargeant 1'Administration G6n6rale des Contribu-
tions du recouvrement integral de tous les imp6ts, de toutes les
contributions, de toutes les taxes lev6es en faveur des Communes
de deuxieme categorie, de tous les revenues, de toutes les sommes
qui peuvent leur etre dues a un titre quelconque, seront etendues
dor6navant, aux six classes de communes prevues par le D6cret-
Loi du 23 Septembre 1935.
Si de nouvelles Communes sont cr66es a l'avenir, ces dispositions
leur seront egalement applicables.
Article 2.I-Le present Arret6 abroge tous arret6s ou dispositions
d'arret6s qui lui sont contraires, et sera ex6cut6 a la diligence des
Secr6taires d'Etat de l'Int6rieur et des Finances, chacun en ce qui
le concern.
Donn6 au Palais National, a Port-au-Prince, le 3 Juillet 1941,
An 138eme de l'Independance.
I i LT'ESCOT
Par le Pr6sident:
Le Secr6taire d'Etat de l'Int6rieur:
VELY THEBAUD
Le Secretaire ,I "1 t des Finances:
ABEL LACROIX







CODE FISCAL


DECRET-LOI DU 14 OCTOBRE 1941
Chargeant les fonctionnaires de 1'Administration G6nerale des Contributions
de repr6senter 1'Etat en Justice, tant en demandant qu'en defendant.
(Moniteur du 16 Octobre 1941, No. 87)

ELIE LESCOT
President de la R6publique

Vu les articles 30 et 35 de la Constitution;
Vu 1'article 79, ler. alinea du Code de procedure civil, relatif
a la signification des exploits 1l'Etat;
Considerant qu'en vue d'assurer une prompted defense des int6-
rats de l'Etat dans toutes les instances judiciaires le concernant, il
y a lieu de charger les fonctionnaires et agents de l'Administration
G4nerale des Contributions de la representer, tant en demandant
qu'en defendant;
Sur le rapport du Secr4taire d'Etat de la Justice;
De l'avis du Conseil des Secretaires d'Etat;
Et avec l'approbation du Comit6 Permanent de l'Assemblee Na-
tionale,
DECREE:
Article ler,--L'Etat, tant en demandant qu'en defendant, est re-
pr4sente en justice par le Directeur General des Contributions et
les fonctionnaires et agents relevant de l'Administration Ge4nrale
des Contributions.
Article 24-Le ler. alinea de l'article 79 du Code de procedure
civil est en consequence ainsi modified:
Article 79, ler alinea.-Toutes les significations d'Exploits 'a l'Etat,
lorsqu'il s'agit des domaines ou des droits domaniaux, ou de 1'Ad-
ministration Publique, seront faites:
A la personnel ou au Bureau du Directeur General des Contri-
butions, lorsque la demand sera portee au Tribunal Civil de Port-
au-Prince, ou a l'un des tribunaux de paix du resort du dit tri-
bunal;
A la personnel ou au Bureau du Collecteur des Contributions du
Cap-Haitien, des Cayes, des GonaYves, de Jacmel, de Saint-Mare,
de Petit-Goave, de Port-de-Paix, de Je4rmie, d'Aquin, de Fort-
Liberte, lorsque la demand sera port6e a 1'un des tribunaux civils
siegeant dans les dites villes, ou a l'un des tribunaux de paix du
resort des dits tribunaux civils;
A la personnel ou au Bureau du Prepose des Contributions de
l'Anse a Veau, lorsque la demand sera portee au tribunal civil






CODE FISCAL


sifgeant dans la dite ville ou a 1'un des tribunaux de paix du res-
sort du dit tribunal civil!
En Cassation, lorsqu'il s'agira de l'Etat, les moyens du pourvoi
seront signifies h Port-au-Prince, a la personnel ou au Bureau du
Directeur G6n6ral des Contributions, et dans les villes ci-dessus
parlees, aux Collecteurs ou aux PrOposes des Contributions.
S'il s'agit de jugements rendus par les tribunaux de paix, les
significations seront faites aux fonctionnaires ou aux Agents des
Contributions de la ville ofu siege le tribunal civil du resort.
Article 3,-Le present Decret-Loi abroge toutes lois ou disposi-
tions de lois, tous d6crets-lois ou dispositions de decrets-lois qui
lui sont contraires, et sera ex6cute A la diligence des Secretaires
d'Etat de la Justice et des Finances, chacun en ce qui le concern.
Donne au Palais National, a Port-au-Prince, le 14 Octobre 1941,
An 138&me de l'Independance.
ELIE LESCOT
Par le Pr6sident:
Le Secr6taire d'Etat de la Justice:
VELY THEBAUD
Le Secr6taire d'Etat des Finances:
ABEL LACROIX

Par autorisation du Comite Permanent de l'Assembl6e Nationale,
donn6e le 14 Octobre 1941:


Le President du Comit6 Permanent de l'Assembl6e Nationale:
NEMOURS






CODE FISCAL


DECRETLOI DU 31 AOUT 1942
Assurant un prompt recouvrement des recettes internes et communales.
(Moniteur du lundi 14 Septembre 1942, No. 74)

ELIE LESCOT
President de la R6publique

Vu les articles 30 et 35 de la Constitution;
Vu la loi du 6 Juin 1924 sur I'Administration Generale des Con-
tributions et le decret-loi du 11 Janvier 1936 sur les contraintes en
matiere de taxes internes;
Vu le decret-loi du 23 Septembre 1935 sur les recettes commu-
nales;
Vu le decret-loi du 26 Juillet 1940, modificatif des lois des 28 Juin
1933 et 13 Aouft 1928 sur 1'6mission des contraintes et l'opposition
a celles-ci, en matiere communale;
Vu le d6cret-loi du 18 Aouit 1941 ayant meme objet;
Vu le Decret-loi du 14 Octobre 1941, chargeant le Directeur G6ne-
ral et certain Collecteurs et PrOposes des Contributions de repre-
senter 1'Etat en Justice;
Considerant qu'il est necessaire de modifier la dite legislation, en
vue d'assurer un prompt recouvrement des taxes;
Sur le rapport des Secretaires d'Etat de l'Int6rieur et des Fi-
nances;
De l'avis du Conseil des Secretaires d'Etat;
Et avec l'approbation du Comite Permanent de l'Assemblee Na-
tionale;
DECREE:

Article ler.,-Toute action intentee 1l'Etat ou a une Adminis-
tration Communale par un contribuable ou par toute personnel
prise en cette quality, ayant pour objet des taxes ou impots quel-
conques perqus ou a percevoir par l'Administration G6nerale des
Contributions ne pourra etre introduite que devant la Justice de
Paix du siege du Bureau des Contributions l1galement charge de
la perception des dits impots ou taxes, meme en l'absence de toute
contrainte, quels que soient les motifs invoques et la some payee
ou reclamee ou l'objet du litige.
Toutes les significations d'exploit 1l'Etat ou a une Administra-
tion Communale, lorsqu'il s'agit de taxes ou impots internes ou
communaux seront faites:








CODE FISCAL


A la personnel ou au Bureau du Directeur Gen6ral des Contri-
butions, lorsque faction sera portee A l'un des tribunaux de paix
de ,la vi'lle de Port-au-Prince;
A la personnel ou au Bureau du Collecteur des Contributions,
ou a la personnel ou au Bureau du Prepose des Contributions charge
de percevoir la taxe ou l'impot, dans toute commune autre que
celle de Port-au-Prince.
Article 2.--Dans une ville oii il existe plusieurs justices de paix,
n'importe lequel des juges de paix sera competent pour rendre
ex6cutoires les contraintes decernees par l'Administration Generale
des Contributions en matiere de recettes internes ou communales.
Les contestations pourront etre port6es devant n'importe lequel
d'entre eux, dans toutes les matieres faisant l'objet du present
d6cret-loi. Cependant, toute opposition, toute action en justice,
toute demand de ref6re relative a une contrainte dejA signifibe
sera portee devant le juge de paix qui aura rendu cette contrainte
executoire.
Article 3.-La contrainte sera signifiee par un huissier du Tribu-
nal de paix saisi de la demand ou tout autre huissier des tribunaux
superieurs. Le redevable aura trois jours francs a dater de la
signification, pour former opposition a 1'execution de la dite con-
trainte. L'opposition ne sera pas recevable une fois 1'ex6cution
commencee, et dans ce cas, aucune action en justice, demand de
r6fere, ni aucune autre procedure ne pourra en arreter le course.
Article 4..-L'opposition ne pourra etre faite que par acte d'huis-
sier. Elle contiendra sommairement les moyens de defense et cita-
tion donn6e h l'Etat s'il s'agit de recettes internes, ou 1I'Adminis-
tration Communale, s'il s'agit de recettes communales, a compa-
raitre a jour fixe devant le juge de paix dans un d61lai de huitaine
franche, si 1'action est pendante par devant l'une des justices de
paix de Port-au-Prince, et de quinzaine franche pour les autres
justices de paix de la Republique.
Article 5.-L'instruction de l'instance ne comportera aucune si-
gnification de m6moires, de conclusions ou autres 6critures, aucune
plaidoirie. Elle aura lieu toutes affaires cessantes, sans remise ni
tour de r6le.
Article 6.-Au jour fixed pour la comparution, les parties ou leurs
repr6sentants donneront lecture des moyens contenus respective-
ment dans leurs citation et memoires et en front simplement le
dep6t au greffe.








CODE FISCAL


Toutefois, si le cas le requiert, le tribunal fera droit A toute de-
mande d'inspection ou Id'expertise ,' leffectuer dans les former
prevues par la Loi. Apres quoi, les audiences seront reprises toutes
affaires cessantes, sans remise ni tour de role.
Article 7.-Les jugements seront rendus dans la huitaine au plus.
tard du jour de 1'audience.
Article 8,-Toute decision rendue en cette matiere sera de droit
executoire par provision, sur minute, nonobstant opposition, appel,
pourvoi en cassation ou recours en defense d'executer. Un huissier
sera commis a cette fin. Ces decisions ne seront pas susceptibles
d'opposition ni d'appel; elles ne Pourront etre attaquees que par
voie de la Cassation, conformement aux articles 917 et suivants du
Code de procedure civil. L'opposition nulle, declaree irrecevable
ou mal fondue ne pourra etre renouvelee.
Article 9.-L'Administration Generale des Contributions, en sa
quality d'ayant-cause des Administrations Communales, decernera
et fera ex6cuter les contraintes aff6rentes aux taxes, surtaxes ou
amendes, nonobstant les assignations ou autres actes appelant les
dites Administrations ou 1'Etat devant les Tribunaux autres que
les Tribunaux de Paix prevus au present d6cret-loi.
Article 10.-S'agissant de recettes communales comme de re-
cettes internes, aucun pourvoi en cassation, aucune assignation en
defense d'executer, aucune opposition ou autre action en justice
ne pourra etre produite par le contribuable ou par 1'individu qua-
lifit de contribuable par l'Etat ou la Commune, sans qu'il soit
soumis au Tribunal une quittance 6manee d'un fonctionnaire au-
toris6 de l'Administration Gen6rale des Contributions, 6tablissant
le versement prealable des valeurs et des droits accessoires r6cla-
mes dans la contrainte ou figurant soit au role, soit dans le bor-
dereau ou autre Pikce officielle, en cas d'absence de contrainte.
L'Administration G6nerale des Contributions pourra, a n'importe
quel moment, pendant le course de 1'instance, emettre et ex6cuter
la contrainte, d&s que le contribuable ou celui qualified tel par
1'Etat ou la Commune n'aura pas soumis a 1'appui de sa demand
la quittance mentionnee dans le present article.
Article 11.-En aucun cas, l'Etat ou la Commune ne pourra etre
condamn6 a des dommages int6rets en raison d'ex6cution d'une
contrainte effectu6e en conformity des dispositions du present de-
cret-loi.
N6anmoins, le Tribunal compensera les d6pens du contribuable
.1:,f nr:L-Liur, rigoureusement 6tablis selon le tarif legal, s'il est admis







CODE FISCAL


que c'est indfiment que la contrainte a 6t6 d6cernee ou la saisie
effectude.
Article 12.-Le present d6cret-loi abroge toutes lois ou disposi-
tions de loi, tous d6crets-lois ou dispositions de decret-loi qui lui
sont contraires et sera execute6 la diligence des Secretaires d'Etat
de l'Interieur et des Finances, chacun en ce qui le concern.

Donned au Palais National, a Port-au-Prince, le 31 Aofit 1942, An
1396me de l'Ind6pendance.
ELIE LESCOT
Par le Pr6sident:
Le Secr6taire d'Etat des ]inIni. :
ABEL LACROIX
Le Secr6taire d'Etat de 1'Intericur:
VELY THEBAUD
Par autorisation du Comit6 Permanent de 1'Assemblee Natio-
nale, donn6e le 4 Septembre 1942, An 1396me. de l'Independance.

Le President du Comit6 Permanent de 1'Assembl6e Nationale: NEMOURS
AU NOM DE LA REPUBLIQUE, ETC...








CODE FISCAL


DECRET-LOI DU 19 DECEMBRE 1944
Achats aux WMagasins de 1'Etat
Moniteur du lundi 25 D6cembre 1944, No. 105)

ELIE LESCOT
President de la R6publique
Vu les articles 30 et 35 de la Constitution;
Vu les Arret6s de Credits Extraordinaires des 24 Decembre 1920
et 6 D6cembre 1922, la loi du 30 Juillet 1926 et le Decret-loi du 4
Juillet 1942 relatifs au fonds de roulement du Compte G6n6ral
d'Avances;
Consid6rant qu'il convient de reglementer sur de nouvelles bases
le Service des Magasins de l'Etat et d'en confier le fonctionnement
a la Banque Nationale de la Republique d'Haiti;
Sur le rapport du Secr6taire d'Etat des Finances, du Commerce
et de l'Economie Nationale;
Apres d6lib6ration en Conseil des Secretaires d'Etat;
Et avec l'approbation du Comit6 Permanent de l'Assemblee Na-
tionale;
DECRETE:
Article ler.-Le Service des Magasins de l'Etat est d6sormais
attach au Departement Commercial de la Banque Nationale de la
Republique d'Haiti.
Article 2.-Le Service du Garage, les Ateliers et ce qui s'y rap-
porte restent attaches au D6partement des Travaux Publics.
Article 3.-Le Bilan du 15 Decembre 1944, dressed par les represen-
tants de la Banque Nationale et du D6partement des Finances,
ajust6 conformement aux articles 1 et 2 du present Decret-loi cons-
titue le bilan de depart de la gestion de la Banque Nationale de la
Republique d'HaYti.
Article 4,-Les commander, les achats aussi bien en Haiti qu'A
1'6tranger de tous les Services de l'Etat et des Communes seront
desormais effectu6s aux Magasins de 1'Etat.
Article 54-Les requisitions de tous les Services de l'Etat et des
Communes seront acheminees au D6partement des Finances qui,
apres verification de la Balance disponible du compete A d6biter, les
acheminera aux Magasins de l'Etat pour etre executees.
Article 6.,-Il ne sera preleve sur les articles vendus par les Ma-
gasins de l'Etat que 10' : du prix de revient don't 1%/ pour cent iront
la Banque Nationale de la Republique d'HaYti a titre de commis-
sion. Le solde des profits nets apres paiement des frais et autres
servira a constituer le fonds de roulement des dits Magasins.







CODE FISCAL


Article 7.-Chaque six mois un bilan etablissant le resultat des
operations des Magasins de l'Etat sera dressed et ces operations seront
contr6l6es par le Departement des Finances. Dans le cas impro-
bable de bilan d6ficitaire, les deficits seront compens6s de fagon a
6viter toute perte a la Banque Nationale de la R6publique d'Haiti.
Article 8.-La Banque Nationale de la Republique d'Haiti pour-
voira, dans la measure du possible, les Magasins de 1'Etat de tous
fournitures, mat6riels ou autres n6cessaires a la march des Services
du Gouvernement.
Article 9.,-Le present Decret-Loi abroge toutes lois ou disposi-
tions de loi, tous Decrets-lois ou dispositions de D6cret-loi qui lui
sont contraires et sera execut6 a la diligence du Secr6taire d'Etat
des Finances, du Commerce et de l'Economie Nationale.
Donn6 au Palais National, a Port-au-Prince, le 19 Decembre 1944,
an 141eme de l'Independance.
ELIE LESCOT
Par le Pr6sident:

Le Secr6taire d'Etat des Finances, du Commerce et de l'Economie Nationale:
ABEL LACROIX
Par autorisation du Comit6 Permanent de l'Assemblee Nationale,
donn6e le 21 D6cembre 1944.

Le President du Comite Permanent de l'Assembl6e Nationale:
NEMOURS

AU NOM DE LA REPUBLIQUE

Le President de la R6publique ordonne que le D6cret-loi ci-dessus
soit revetu du Sceau de la Republique, imprime, public et ex6cute.

Donned au Palais National, a Port-au-Prince, le 22 Decembre 1944,
an 141&me de l'Independance.
ELIE LESCOT
Par le Pr6sident:

Le Secretaire d'E'at des Finances, du Commerce et de i'Economie Nationale:
ABEL LACROIX
Le Secr6taire d'Etat de l'lnterieur, de la Justice et de la Defensc Nationale:
VELY THEBAUD
Le Secr6taire d'Etat des Relations Ext6rieures et des Cultes:
GERARD LESCOT
Le Secr6taire d'Etat de l'Instruction Publique, de 1' \:zt culturee
et du Travail: MAURICE DARTIGUE
Le Secr6taire d'Etat des Travaux Publics: LUC E. FOUCHE







CODE FISCAL


LOI DU 10 MARS 1947
Assurant la conservation et le fonctionnement r6gulier des 6tablissements,
installations appartenant A l'Etat en vertu des clauses d'un contract.
(Moniteur du lundi 24 Mars 1947, No. 25)

DUMARSAIS ESTIME
President de la R6publique

Vu l'article 55 de la Constitution;
Considerant qu'en vue d'assurer la conservation et le fonctionne-
ment r6gulier des 6tablissements, installations appartenant a 1'Etat
en vertu des clauses d'un contract, l'intiret g6ndral exige que les
measures urgentes soient prises lorsqu'aucune formality reglemen-
tant la prise de possession par l'Etat n'a et6 pr6vue au contract;
Sur le rapport du Secretaire d'Etat de la Justice;
Et de l'avis du Secr6taire d'Etat des Travaux Publics;
Apres d61lib6ration en Conseil des Secr6taires d'Etat;

A PROPOSE:
Et le Corps L6gislatif a vot6 la Loi suivante:
Article ler.-Lorsqu'il est stipul6 dans un contract entire l'Etat et
un particulier ou une Soci6t6 qu'a l'expiration de la dur6e de la
concession l'Etat est de plein droit proprietaire des Etablissements,
mat6riels, installation faisant l'objet du contract, le Directeur Ge-
n6ral des Contributions requis par le D6partement interesse prendra
imm6diatement possession des 6tablissements, mat6riels et installa-
tions au nom de l'Etat.
Le Directeur General ou son representant requerra le Juge de
Paix de la situation des biens a l'effet de constater cette prise de
possession, d'assister a l'inventaire detaill6 de 1'etat des dits mat6-
riels, installations et autres dress par un notaire, A la diligence du
service competent, d'assister 6galement a toute operation d'exper-
tise s'il y echet en presence de 1'autre parties contractante dfiment
appel6e.
Article 2,-Les dispositions de l'article precedent ne pr6judicient
pas aux droits de ceux qui ont contract avec l'Etat de s'adresser
aux Tribunaux comp6tents en cas de contestation.
Neanmoins, l'Etat restera provisoiremert en possession des dits
biens jusqu'a ce qu'il soit ordonn6 autrement par une decision de
Justice pass6e en force de chose jugee.
Article 3.-La pr6sente Loi abroge toutes Lois ou dispositions de
Lois qui lui sont contraires et sera ex6cutee a la diligence des Se-







CODE FISCAL


cretaires d'Etat de la Justice et des Travaux Publics, chacun en ce
qui le concern.

Donn6 a la Maison Nationale a Port-au-Prince, le 6 Mars 1946,
An 1446me de l'Independance.
Le President: J. BELIZAIRE
Les Secr6taires: LOUIS BAZIN, ERNEST ELIZEE
Donn6 a la Chambre des Deputes, a Port-au-Prince, ce 10 Mars
1947, An 1446me de 1'Ind6pendance.
Le President: Dr. JOSEPH LOUBEAU
Les Secretaires: L. STEPHEN, D. MICHEL

AU NOM DE LA REPUBLIQUE

Le President de la R6publique ordonne que la Loi ci-dessus soit
revetue du Sceau de la R6publique, imprim&e, publiee et executee.

Donne au Palais National, a Port-au-Prince, le 11 Mars 1947, An
144eme de 1'Independance.
DUMARSAIS ESTIME
Par le Pr6sident:
Le Secr6taire d'Etat de l'Inthrieur, de la Justice et de la Sant6 Publique:
GEORGES HONORAT
Le Secr6taire d'Etat des Relations Ext6rieures, de 1'Education Nationale
et des Cultes a. i.: GEORGES HONORAT
Le Secr6taire d'Etat du Commerce et du Travail:
PHILIPPE CHARLIER
Le Secr6taire d'Etat des Finances et de 1'Economie Nationale, a. i.:
MAURICE LATORTUE
Le Secr6taire d'Etat des Travaux Publics et de l'Agriculture:
MAURICE LATORTUE







CODE FISCAL


DECRET DU 7 SEPTEMBRE 1950
Modifiant les articles 4, 5 et 7 de la Loi du 18 Juin 1948 faisant de la pro-
duction et de la vente de l'6nergie 61ectrique un monopole de I'Etat
(perception sans frais par le Bureau des Contributions).
(Moniteur du lundi 11 Septembre 1950, No. 108)

LA JUNTE DE GOUVERNEMENT
DE LA REPUBLIQUE D'HAITI

Vu la Loi du 18 Juin 1948 faisant de la production et de la vente
de l'6nergie 6lectrique un monopole de I'Etat;
Considerant qu'en vertu de 1'article 6 de la dite loi, le budget de
depenses des Services electriques administres par I'Etat fait parties
du Budget General de la Republique;
Consid6rant en consequence qu'au lieu d'etre verses a un compete
non fiscal administr6 par le D6partement des Travaux Publics, les
valeurs encaiss6es par les dits services doivent etre classes comme
recettes diverse de I'Etat;
Consid6rant qu'il y a lieu d'integrer les Services electriques ad-
ministr6s par I'Etat dans le cadre du Departement des Travaux
Publics;
Consid6rant qu'il convient de modifier les articles 4, 5 et 7 de la
Loi pr6citee;
Sur le rapport des Secr6taires d'Etat des Travaux Publics et des
Finances;
Apres d6lib6ration en Conseil des Secr6taires d'Etat;

DECRETE:
Article ler.-L'article 4 de la Loi du 18 Juin 1948 est modified
comme suit:
<
I'Etat une organisation special qui fonctionnera comme un Service
du Departement des Travaux Publics et qui sera chargee du fone-
tionnement et de 1'entretien de l'installation.>
Article 2.-L'article 5 de la Loi du 18 Juin 1948 est modified
comme suit:
<
la vente de 1'energie 6lectrique d'une installation directement admi-
nistr6e par I'Etat seront pergues sans frais par le Bureau des Con-
tributions suivant pieces justificatives preparees par le Service








CODE FISCAL


Electrique du D6partement des Travaux Publics et encaissees com-
me recettes diverse du Gouvernement.>
Article 3..-L'article 7 de la Loi du 18 Juin 1948 est modified comme
suit:
<
taire d'Etat des Travaux Publics et toutes les depenses y affTrentes
seront effectuees conform6ment a la loi sur le Budget et la Comp-
tabilite Publique.>>
Article 4---Le present D6cret abroge toutes Lois ou dispositions
de Lois, tous D6crets-Lois ou dispositions de Decrets-Lois qui lui
sont contraires, et sera publie6 la diligence des Secretaires d'Etat
des Travaux Publics et des Finances, chacun en ce qui le concern.

Donn6 au Palais National, A Port-au-Prince, le 7 Septembre 1950,
An 147eme de 1'Independance.

FRANCK LAVAUD
General de Brigade, Armee d'Haiti
President de la Junte de Gouvernement
ANTOINE LEVEL
Colonel. Armbe d'Haiti
Membre de la Junte de Gouvernement
PAUL E. MAGLOIRE
Colonel, Armbe d'Haiti
Membre de la Junte de Gouvernement

Par la Junte de Gouvernement:

Le Secr6taire d'Etat des Finances: FRANQOIS GEORGES
Le Secr6taire d'Etat de 1'Int6rieur, de la Defense Nationale
et des Travaux Publics: LUC E. FOUCHE
Le Secr6taire d'Etat de l'Agriculture et de l'Economie Nationale:
GEORGES CADET
Le Secretaire d'Etat du Commerce: MARCEL FOMBRUN
Le Secr6taire d'Etat de la Justice et du Travail: LELIO DALENCOUR
Le Secretaire d'Etat des Relations Ext6rieures, des Cultes
et du Tourisme: ANTOINE LEVEL
Le Secr&taire d'Etat de la Sant6 Publique et de l'Education Nationale-
Dr. WILLIAM THEARD
























ADMINISTRATION GENERAL
DES CONTRIBUTIONS
II.-SUCCESSIONS VACANTES











CODE FISCAL


ARRETE DU 30 NOVEMBRE 1844
Qui remet en vigueur la Loi du 14 Juin 1841, sur les successions vacantes.
(Lois et Actes 18 4 4, page 4 4 3)

Libert Egalite
REPUBLIQUE HAITIENNE

Le President de la R6publique Haitienne,
Consid6rant que les successions vacantes ne sont regies par au-
cune loi, depuis que celles en date du 28 Aofit 1832 et du 14 Juin
1841 ont 6te abrog6es par le paragraphe 12, article ler du Decret
du Gouvernement provisoire, du 22 Mai 1843, sur la reforme du
droit civil et criminal;
Considerant que la matiere ne peut rester sans regle;
Apres en avoir d6lib6r6 avec le Conseil des Secr6taires d'Etat;

ARRETE:
Article ler;-La loi du 14 Juin 1841, sur les successions vacantes,
est remise en vigueur.
Article 2.-Le magistrat, ou supplant, ou un membre du Conseil
Communal, remplacera le directeur du Conseil des notables men-
tionne au ler. paragraphe de l'article 16 de la loi sur les successions
vacantes.
Fait au Palais National du Port-R6publicain, le 30 Novembre
1844, An 416me de l'Independance.
Sign6: GUERRIER
Par le President de la Republique:

Le Secretaire d'Etat au Departement de 1'Interieur et de l'Agriculture:
Sign6: J. PAUL








CODE FISCAL


LOI DU 14 JUIN 1841
BOYER

(NOTE.--4Le texte de la Loi est tire du Code Domanial de MM.
Maurice Nau et Nemours Telhomme, page 40).
Le President d'Haiti a propose, et la Chambre des Representants
des Communes, apres les trois lectures constitutionnelles a rendu
la loi suivante:
Article ler.-II y aura dans chaque Commune de la Republique,
un curateur aux successions vacantes, lequel sera specialement
charge de rechercher les successions &chues a la vacance dans
l'6tendue de la Commune de sa residence; de faire faire, A l'6gard
de ces successions, tous les actes conservatoires: de proc6der a la
vente du mobilier en d6pendant, enfin de suivre, sur les lieux me-
mes, le recouvrement de toutes sommes, loyers, fermages et autres
redevances qui seront dues aux autres successions: le tout dans les
formes etablies en la pr6sente loi.
NOTE.-Les functions de Curateur Principal et de Curateur par-
ticulier, les attributions conferees a I'Administrateur des Finances
ou a l'Agent Administratif pour l'application de cette loi sont exer-
cees par le Directeur General, les Collecteurs et Preposes des Con-
tributions, en vertu de la loi du 19 Mars 1928, (Moniteur du 29 Mars
1928, No. 26), laquelle attribue A l'Etat (fonds de gestion des Con-
tributions) les emoluments et primes qui revenaient aux fonction-
naires ci-dessus vises par la loi originaire. Voir plus loin cette loi
de 1928.
Article 2.-Dans les chefs-lieux des arrondissements financiers,
les Curateurs conserveront le titre de Curateurs-particuliers; et dans
la Capital, le curateur conservera celui de curateur principal.
Outre les functions assignees aux autres curateurs, les curateurs
particuliers en ont qui leur sont propres.
Le curateur principal a toutes les attributions des curateurs parti-
culiers et quelques autres encore qui lui sont personnelles.
Article 3.-Aussitot qu'un curateur aura connaissance d'une suc-
cession 6chue a la vacance dans la commune oii il reside, il requerra
le Juge de Paix de se transporter sur les lieux, et de dresser en sa
presence, inventaire des biens, titres et papers en d6pendant.
Si l'inventaire ne peut ktre commence immediatement, le Juge
de Paix apposera les scell6s sur les effects mobiliers de la succession.
Les scell6s seront 6galement apposes, A la fin de chaque vacation,
sur les effects non encore inventories.






CODE FISCAL


Article 4,-Le curateur et le Juge de Paix choisiront un ou deux
experts, pour estimer chaque objet mobilier au fur et a measure qu'il
sera inventories.
Article 5.-Toute personnel qui decouvrira une succession vacant
devra en faire la declaration au Juge de Paix, qui lui en d6livrera
certificate et sera tenu d'en instruire le curateur.
Le d6clarant pourra, s'il le desire, etre present A l'inventaire.
Article 6.-Il sera allou6 au declarant une prime de cinq pour
cent sur le montant du numeraire trouv6 lors de 1'inventaire, ainsi
que sur la valeur du mobilier et des immeubles de la succession:
le tout ainsi qu'il sera regle aux articles 8 et 16 ci-apres.
La meme prime de cinq pour cent sera accord6e sur la valeur de
tout objet mobilier ou de tout immeuble, a celui qui en aura d6-
nonc6 1'existence de la maniere ci-dessus etablie, et qui en aura fait
connaltre le lieu de de6pt et de la situation.
Dans Fun comme dans 1'autre cas, si la d6couverte est due a un
curateur autre que celui qui est charge de la succession, ce curateur
(NOTE.-Actuellement I'Administration G6n6rale des Contribu-
tions) aura droit aux primes ci-dessus 6nonc6es.
Dans le cas o0i la d6couverte aurait 6t6 faite par le curateur charge
de la succession, il recevra une prime de dix pour cent sur la
valeur de tous les immeubles en faisant parties et situ6s dans la
commune de sa residence, outre l'6molument qui lui est attribu6
par Particle 8 ci-aprbs sur les biens meubles de la dite succession.
(Voir la loi du 19 Mars 1928 pr6voyant que ces primes et 6molu-
ments sont au fonds de gestion des Contributions).
Article 7.--Huit jours au plus tard apres la confection de 1'inven-
taire, le curateur requerra le Juge de Paix de proc6der en sa pre-
sence, a la vente du mobilier, sur cri6e publique, apres publication
au son du tambour ou d'une clochette.
La mise A prix de chaque objet ne pourra etre au-dessus de
l'estimation port6e en 1'inventaire.
Article 8&-Sur le num6raire trouv6 dans la succession et sur le
produit de la vente du mobilier en dependant, le curateur acquit-
tera d'abord les frais de scell6s, s'il y en a eu, ceux d'inventaire et
de vente, ensuite les primes qui seraient dues en vertu de 1'article 6.
Apr&s le paiement de ces creances, il retiendra pour seis mrolu-
ments, (NOTE.,-Actuellement fonds de gestion du Bureau des Con-
tributions) dix pour cent sur le surplus de fonds don't il aura pris






CODE FISCAL


charge pour le compete de la succession, et versera le reste, au plus
tard huit jours apres la vente du mobilier, et moyennant quittance,
dans la caisse publique du lieu.
11 remettra dans le meme delai, A 1'Administrateur ou Pr6pose
d'Administration (NOTE.-Actuellement a l'Administration G6ne-
rale des Contributions) qui lui en donnera decharge, 1'exp6dition
de 1'inventaire, celle du proces-verbal de vente ainsi que tous les
titres de propriete relatifs aux immeubles de la succession et ports
dans 1'inventaire.
Enfin il adressera au curateur principal un double des sus-dites
quittance et d6charge, apres 1'avoir certified veritable et 1'avoir fait
viser par 1'agent Administratif. (NOTE.-role actuellement devolu
au collecteur des Contributions).
Article 9.-Cette premiere liquidation effectuee le curateur invi-
tera sans delai, par un avis public, les debiteurs de la succession a
verser, entire ses mains, dans le d6lai d'un mois au plus tard le
montant de ce qu'ils lui doivent, a peine d'y etre contraints par voie
de saisie et meme par corps.
Article 10.-Dans les huit jours qui suivront 1'expiration du delai
fixed en l'article prec6dent, le curateur devra rendre compete a 1'agent
administratif du lieu de sa residence, (actuellement au Collecteur
des Contributions), de tous les recouvrements par lui faits et versera
dans la caisse publique de l'endroit les sommes en provenant, apres
deduction du prelevement de dix pour cent pour ses emoluments,
(actuellement verses au fonds de gestion des Contributions) et tous
les mois il reglera de la meme maniere pour les rentrees qu'il aura
effectu6es, et justifiant a 1'agent administratif des diligences par lui
faites relativement aux creances non encore recouvrees. (NOTE.-
Voir la loi du 19 Mars 1928).
Article 11.-A chaque versement, le curateur en retirera quit-
tance, don't il adressera un double au curateur principal dans la
forme prescrite en l'article 8.
Article 12.-Si, parmi les dettes actives de la succession, don't
le paiement n'aura pas 6te op6r6 dans le d6lai fix6 par 1'article 9,
il s'en trouve qui, a raison de leur nature ou de leur quality, ou
meme du domicile des d6biteurs, ne sont pas de la competence du
tribunal de paix de la commune ouf reside le curateur celui-ci en
exp6diera les titres au curateur particulier du resort, et en retirera
d6charge, don't il enverra un double au curateur principal dans la
forme prescrite en 1'article 8.







CODE FISCAL


Article 13.-Le curateur particulier poursuivra le recouvrement
de celles de ces creances qui seront de la competence du tribunal
de paix, soit du tribunal civil de sa residence, et il enverra aux
curateurs de son resort, les titres de celles don't la connaissance
appartiendra aux Tribunaux de Paix de leurs residences respec-
tives.
Si, parmi les titres de creances qui lui ont ete adress6s, il s'en
trouve don't le recouvrement doive etre poursuivi devant les tribu-
naux situ6s dans l'etendue d'un autre arrondissement financier,
ce curateur les fera parvenir au curateur particulier du dit arron-
dissement financier lequel proc6dera comme il est dit ci-dessus.
Au surplus, toutes les dispositions des articles 9, 10 et 11 sont
applicables aux curateurs particuliers.
Article 14.--Toutes les fois, qu'il s'agira de porter une demand
au tribunal civil, ou d'y defendre, le curateur particulier pourra
occuper pour la succession vacant, ou charger de l'affaire, le Mi-
nistere Public pros le dit tribunal. (NOTE4-Voir la loi du 19 Mars
1928).
Article 154-Des que le curateur principal aura requ avis qu'une
succession est 6chue A la vacance, il invitera, par un avis public,
tous les creanciers de cette succession a lui representer, dans le
delai de six mois au plus tard, leurs titres de cr6ance contre la
dite succession: il prendra note de ces titres, au fur et a measure de
leur presentation, et les rendra revetus de son visa.
Neanmoins, tout creancier aura la faculty de remettre, s'il le pr6-
f6re, ses titres de creances au curateur du lieu de 1'ouverture de
la succession, ou a tout autre curateur et, dans ce cas, le curateur
a qui il en aura fait la remise, sera tenu de lui en donner recepisse
et d'en faire l'envoi au curateur principal qui, apres en avoir pris
note et les avoir vis6s, les fera remettre a la commission don't il
va 6tre ci-apres parl6.
Article 16.-Le d6lai de six mois 6tant expire, tous les titres vises
du curateur principal seront soumis a l'examen d'une commission
compose du Directeur du Conseil des notables, du Directeur de la
Chambre des Comptes et du Commissaire du Gouvernement pres le
Tribunal Civil de la capital. (Voir note a la fin de cet article pour
les membres actuels).
Cette commission apostillera ceux de ses titres don't la validity
sera reconnue, et les adressera au Secretaire d'Etat qui les fera
ordonnancer en paiement sur une caisse publique, au choix de
chaque creancier.







CODE FISCAL


Ceux qui auront, droit aux primes allouees par l'article 6 sur la
valeur des immeubles de la succession, soumettront aux susdites
formalit6s les certificates qui leur auront 't6 d6livr6s a cet effet, par
le Juge de Paix. Ces primes seront payees par preference a toutes
autres cr6ances.
NOTE.-Le Directeur du Conseil des notables est remplace par
le President ou un membre du Conseil Communal de Port-au-
Prince en vertu de l'Arrete du 30 Novembre 1844.
Le Directeur de la Chambre des Comptes est remplace par le
Chef de la Comptabilit6 Generale ou un comptable du Departement
des Finances, en vertu de l'Arrete du 5 Mars 1934.
Article 17.-Si le chiffre des cr6ances reconnues valables excede
le montant net du numeraire trouv6 dans la succession et de la
vente du mobilier en dependant, le curateur principal en avisera
le Secr6taire d'Etat qui fera mettre en vente, selon qu'il sera neces-
saire, tout ou parties des immeubles ,de cette succession.
Article 18.--I1 sera toujours loisible au gouvernement de reserver
pour l'Etat tout ou parties des immeubles mis en vente en faisant
porter au credit de la succession une some gale au montant de
1'enchere la plus 6lev6e qui aura Wte mise sur les dits biens.
Article 19.-Si l'actif de la succession se trouve insuffisant pour
satisfaire au paiement integral de toutes les creances reconnues
valables, le curateur principal ouvrira un proces-verbal d'ordre et
dressera un 6tat de distribution par contribution entire les crean-
ciers: 'le tout amiablement.
Mais s'il s'61&ve a cet 6gard, des contestations entire les creanciers,
ceux-ci les front r6gler par les voies judiciaires.
LES CREANCIERS EN RETARD
Article 20.-Tout cr6ancier qui ne produira ses titres de creances
qu'apr&s 1'expiration du delai de six mois fix6 par l'article 15 ou
qui, dans le mois qui suivra, ne les aura pas pr6sentes a la com-
mission d'examen, ne sera pay6, quel que soit le privilege attache
a sa cr6ance, que sur les fonds restants, s'il y en a, apres l'acquitte-
ment des cr6ances pr6sent6es en temps utile.
Article 21.-Lorsqu'il s'agira de porter ou de repousser un re-
cours en cassation le curateur principal occupera pour la succession
vacant, ou chargers de l'affaire le Minist&re Public pros le dit
tribunal.
Article 22.-Si avant que la prescription ne soit acquise l'Etat,
il se pr6sentait des h6ritiers reclamant une succession jusque-1A







CODE FISCAL


r6putee vacant, le Secr6taire d'Etat, apres qu'ils auront justified
de leurs droits, leur fera faire la remise de la succession dans 1'6tat
oi elle se trouvera alors, sans qu'ils puissent pr6tendre a aucune
indemnity ni a aucune r6p6tition d'int6rets centre l'Etat.
Article 23.-A la promulgation de la present loi, les anciens re-
gisseurs et curateurs devront apurer, dans les formes ci-dessus eta-
blies, les comptes de gestions des successions vacantes qu'ils n'au-
raient pas encore liquidees.
Article 24.-La pr6sente loi abroge toutes lois et dispositions de
lois qui lui sont contraires, et notamment la loi du 29 Mai 1832.
Article 25.-La present loi sera adressee au Senat conforme-
ment a la Constitution.

Donne A la Chambre des Representants des Communes, au Port-
au-Prince, le 24 Mai 1841, an 38eme de l'Ind6pendance.
Le President: PHANORD DUPIN
Les Secretaires: E. CASTING, KENSCOFF, Fils

Le Senat decrete 1'acceptation de la loi sur les successions va-
cantes, laquelle sera dans les vingt quatre heures, exp6di6e au Pre-
sident d'Haiti, pour avoir son execution, suivant le mode etabli par
la Constitution.
Donne en la Maison Nationale, au Port-au-Prince, le 14 Juin 1841,
An 38eme de l'Ind6pendance.
Le President du S6nat: B. ARDOUIN
Les Secretaires: G. CHARDAVOINE, MICHEL

AU NOM DE LA REPUBLIQUE

Le President d'Haiti ordonne que la loi ci-dessus du Corps Le-
gislatif soit revetue du sceau de la Republique, publi6e et ex6cut6e.
Donn6 au Palais National du Port-au-Prince, le 15 Juin 1841, An
38eme de l'Ind6pendance.
BOYER
Par le President:
Le Secretaire General: B. I N 'NAC







CODE FISCAL


LOI DU 13 FEVRIER 1925
Modifiant celle du 16 Juillet 1920 sur le droit de propriete immobilire
accorded aux strangers et aux societes etrangeres.
(V.i-t.-tir du jeudi 19 F6vrier 1925, No. 15)

BORNO
President de la R6publique
Vu les articles 5 et 55 de la Constitution;
Vu la loi du 16 Juillet 1920 sur le droit de proprie6t immobiliere
accord aux strangers et aux Socie6ts etrangeres;
Considerant qu'il y a lieu de determiner les conditions dans les-
quelles doit s'exercer ce droit;
Sur le rapport du Secr6taire d'Etat de la Justice,
Et de l'avis du Conseil des Secretaires d'Etat,

A PROPOSE
Et le Conseil d'Etat a vot6 la loi suivante:
Article ler.-Aucun stranger ne peut acqu6rir de propriety im-
mobili&re en Haiti s'il n'a sa residence dans 1'une des Communes
de la R6publique et si ce n'est pour les besoins de sa demeure ou
de ses entreprises agricoles, commercials, industrielles ou d'en-
seignement.
Article 2.,-Aucune Societe constitute selon les lois etrangeres
ne pourra acqu6rir de propri6t6 immobiliere en Haiti si elle n'a fait
election de domicile dans l'une des Communes de la R6publique.
Lorsqu'il s'agira de Soci6t6 anonyme, la Soci6t6 devra de plus
obtenir pr6alablement du Pr6sident de la R6publique l'autorisation
de faire ses operations en Haiti. Cette autorisation ne lui sera
accord6e qu'apres examen de son acte de constitution.
Article 3. -Aucune acquisition de proprie6t immobiliere a titre
gratuit ou on6reux ne peut etre faite par une socie6t constitute en
vertu des lois 6trang&res, si ce n'est pour son installation, pour la
demeure de son personnel ou pour des entreprises agricoles, com-
merciales, industrielles ou d'enseignement.
Article 4.-Les Soci6tes anonymes constitutes en Haiti, confor-
mement aux lois haitiennes et qui auront leur siege social dans le
Pays, jouiront sans restriction de tous les droits attaches a la qua-
lit6 de personnel civil haitienne en ce qui concern la proprie6t
immobiliere.
Article 5,-Toute autre Soci6te constitute en Haiti en vertu des
lois haitiennes sera consid6ree comme une socie6te trangere, si
la moitie au moins du capital social n'appartient a des Haitiens.







CODE FISCAL


Article 6,-En cas de mort d'un stranger propri6taire de biens
immobiliers en Haiti, les droits respectifs de ses heritiers ou le-
gataires ou conjoints survivants sur les dits biens seront determines,
S'ILS SONT TOUS ETRANGERS, d'apres la loi personnelle du
de cujus, conformement aux provisions de la present loi. Le Tri-
bunal competent sera celui de la residence en Haiti du de cujus.
Si tous les h6ritiers sont haitiens, leur part sera d6terminee par
le tribunal haitien competent, conformement aux lois haitiennes
sur les successions.
S'il y a des heritiers ou legataires haitiens et strangers, le par-
tage, s'il y a lieu, sera effectue par le tribunal haitien competent
conform6ment aux lois haYtiennes sur les partage et succession.
Si, parmi les heritiers ou 16gataires, il y a un stranger qui ne
r6sidait pas en Haiti au moment de 1'ouverture de la succession,
la propriety lui revenant sera vendue A la criee publique a moins
que ces co-heritiers ou co-16gataires haitiens ne decident de garder
la dite propriety. En ce dernier cas, ces derniers paieront a l'he-
ritier ou l6gataire une some qui sera 6valuee par experts choisis
par les parties ou nommes par Justice.
Dans les cas oi l'heritier ou legataire stranger aurait sa resi-
dence en Haiti, il ne pourra recevoir en nature les immeubles a lui
6chus qu'en les affectant a 1'une des destinations prevues en l'ar-
ticle ler, au moyen d'une declaration faite par devant notaire dans
les terms prescrits par l'article 15 ci-dessous.
Article 7.-Au cas o0 des strangers seraient appel6s soit seuls, soit
en concours avec des haitiens a succeder a un haitien proprietaire
de biens immobiliers, le partage de ces biens aura lieu de la ma-
niere et dans les conditions- prevues par les alineas 3, 4 et 5 de
l'article pr6c6dent.
Article 8.--Tout stranger qui possede une propri6t6 immobiliere
en Haiti et qui s'absente du territoire haitien pendant une dur~e
ininterrompue de cinq ann6es (actuellement deux annees, art. 8
Constitution de 1950), sera consid6r6 comme dechu de son droit de
propri6t6. En ce cas, la propri6t6 sera d6volue au bureau des suc-
cessions vacantes pour etre vendue conform6ment aux dispositions
de l'article 12 de la pr6sente Loi. Le net produit de la vente sera
vers6 au dit stranger ou a son representant duiment autoris6.
Article 9.-En cas de d6ces ab intestat d'un stranger proprietaire
de biens immobiliers en Haiti, il en sera donned connaissance, sans
retard, par le Ministere Public aux heritiers connus du de cujus
resident dans le pays.







CODE FISCAL


Si aucun heritier ne peut etre trouv6, avis du deces sera donned
par le Commissaire du Gouvernement au Secretaire d'Etat de la
Justice. Celui-ci en informera le Secr6taire d'Etat des Relations
Ext6rieures qui portera le d6ces a la connaissance de l'Agent di-
plomatique ou consulaire du pays du de cujus.
Si dans le d61lai d'un an apres le dernier avis, aucun heritier ne
s'est present, le bien immobilier laisse par le de cujus sera devolu
au Bureau des successions vacantes pour etre vendu conform6ment
aux dispositions de l'article 12 de la present loi. Le net produit
de la vente sera d6pose6 la Banque Nationale de la Republique
d'Haiti au credit de la succession.
Pendant ce d6lai d'un an ci-dessus pr6vu, les biens immobiliers
seront administr6s sous le control du Ministere Public, par un
s6questre nomme par le Doyen du Tribunal competent.
Les revenues des dits biens seront d6poses a la Banque Nationale
de la R6publique d'Ha"iti au credit de la succession du de cujus,
deduction pr6alablement faite du salaire du sequestre et des autres
frais.
Article 10.--A la dissolution de toutes Soci6t6s etrangeres 6ta-
blies en Haiti, les liquidateurs auront un d6lai de cinq ans (actuelle-
ment deux ans, art. 8, Constitution de 1950) pour proceder a la
vente des biens immobiliers de la Soci6t6. Passe ce delai, les dits
biens seront d6volus au Bureau des Successions vacantes pour etre
vendus conformement a l'article 12 de la present loi. Le net pro-
duit de la vente sera vers6 aux liquidateurs ou leurs repr6sentants
dfiment autorises.
Article 11.-Toute acquisition de biens immobiliers qui sera faite
contrairement aux dispositions de la Constitution sera nulle de plein
droit.
Si l'acquisition a eu lieu a titre gratuit, le Tribunal en d6clarant
la nullit6, ordonnera que le bien fera retour au donateur ou a ses
h6ritiers. L'action, dans ce cas, appartiendra au donateur ou a ses
h6ritiers comme au Minist&re Public.
Lorsqu'il s'agira d'une acquisition a titre on6reux, la nullite n'en
pourra etre poursuivie que par le Ministere Public et le jugement
qui l'admettra fera devolution du bien au Bureau des Successions
vacantes, a charge de le realiser dans les formes et conditions ci-
dessous prevues.
Article 12.-Toute proprit6e d6volue au Bureau des Successions
vacantes pour etre vendue selon les dispositions de la present loi






CODE FISCAL


sera mise aux encheres publiques par devant notaire, a la requete
du Ministere Public et conformement aux regles du C. Pr. Civ.
en matiere de licitation. Le produit de la vente sera d6pos6 a la
Banque Nationale de la Republique d'Haiti, deduction faite de tous
frais, lesquels seront taxes par le Doyen du Tribunal de lere Ins-
tance: le net produit sera vers6 a la parties interess6e ainsi qu'il est
dit dans la present loi.
Dans tous les cas oiu la pr6sente loi dispose d'un immeuble, il
sera devolu pour etre vendu au Service des Successions vacantes,
le Ministere Public entreprendra sans delai la procedure necessaire.
Si dans un delai de trois ans, apres la vente du bien, aucun h6ritier
ne s'est presented pour justifier de ses droits sur les valeurs r6alis6es,
ces valeurs deviendront propriet6 de 1'Etat.
Article 13.-Au cas de saisie d'une propriety immobiliere sur la
poursuite d'un stranger ou d'une Soci6t6 etrangere, 1'etranger ou
la Soci6te etrangere pourra acquerir valablement dans le cas prevu
par l'article 616 du Code de Procedure Civile, mais seulement dans
les conditions requises par les articles 1, 2, 3, 4 et 5 de la present
loi.
Article 14,-L'etranger mineur ou interdit qui demeure en Haiti,
jouira du ben6fice de l'hypotheque l1gale sur les biens de son tuteur
ou curateur haitien ou stranger, si la tutelle ou curatelle a W6t eta-
blie en Haiti.
Le meme b6nefice est accord a la femme r6sidant en Haiti de
1'etranger proprietaire.
Article 15,-Tout acte d'acquisition d'une propri6t6 immobiliere
par un stranger ou une Soci6t6 etrangere devra contenir justifica-
tion que l'acquisition est faite conform6ment A l'article 5 de la Cons-
titution. (NOTE.-de 1'article 8 de la Constitution de 1950). A cet
effet, l'acte comportera: lo. designation de la residence en Haiti;
2o. une declaration relative A la profession ou quality de 1'acqu6-
reur et le but de acquisition; 3o. mention du numero de sa licence
si l'acquereur y est soumis.
Le but declare dans 1'acte ne s'oppose pas A ce que 1'etranger ou
la Society etrangere donne ulterieurement A l'immeuble une des
autres affectations prevues par l'art. 5 de la Constitution. (NOTE.-
de Part. 8 de la Constitution de 1950).
Article 16--En cas d'omission de l'une des mentions ci-dessus, le
notaire qui aura dressed l'acte d'acquisition sera possible d'une amen-
de de DEUX CENTS A MILLE GOURDES et, en cas de recidive,
d'une amende du double et de destitution.







CODE FISCAL


De plus, le Receveur de 1'Enregistrement ou le Conservateur des
Hypotheques devra refuser d'enregistrer ou de transcrire tout acte
notaries ou sous seing prive qui ne serait pas conforme a ces pres-
criptions et de signaler sans delai le fait au Commissaire du Gou-
vernement du resort, ce, sous peine d'etre poursuivi comme com-
plice du notaire et d'encourir les memes peines.
Les amendes prononcees conform6ment a cet article seront versees
a la Banque Nationale de la Republique d'HaYti pour compete de
l'Etat Haitien.
Article 17c-Les acquisitions faites anterieurement a la pr6sente
loi, conform6ment a la Constitution, demeurent pleinement valables.
Article 18.-La pr6sente loi abroge toutes lois ou dispositions de
loi qui lui sont contraires, notamment les articles 479, 587 et 740
du code civil et la loi du 16 Juillet 1920, et sera executee a la dili-
gence du Secretaire d'Etat de la Justice.
Donned au Palais Legislatif, a Port-au-Prince, le 13 Fevrier 1925.

Le President: J. M. GRANDOIT
Les Secretaires: CHARLES ROUZIER, DAMASE PIERRE-LOUIS

AU NOM DE LA REPUBLIQUE

Le President de la Republique ordonne que la loi ci-dessus soit
revetue du Sceau de la Republique, imprimee, publi6e et executee.
Donned au Palais National, a Port-au-Prince, le 16 Fevrier 1925,
An 122eme de l'Ind6pendance.
BORNO
Par le President:

Le Secr6taire d'Etat de la Justice: DELABARRE PIERRE-LOUIS






CODE FISCAL


LOI DU 19 MARS 1928
Confdrant 1l'Administration G6nerale des Contributions 1'exercice
des functions et attributions de Curateur aux succeassions vacantes.
(Moniteur du jeudi 29 Mars 1928, No. 26)

BORN
President de la RWpublique

Vu 1'article 55 de la Constitution;
Vu la loi du 15 Juin 1841 sur les successions vacantes;
Vu la loi du 6 Juin 1924 organisant 1'Administration G6n6rale des
Contributions;
Vu la loi du 26 Juillet 1927, relative au service domanial et A
l'affermage des biens domaniaux;
Sur le rapport du Secretaire d'Etat des Finances,
Et de 1'avis du Conseil des Secretaires d'Etat,


A PROPOSE

Et le Conseil d'Etat a vote 4la loi suivante:
Article ler.-Les functions et attributions de curateur aux suc-
cessions vacantes, curateur particulier et curateur principal, telles
que ces fonctions et attributions sont definies par la loi du 15 Juin
1841 sur la matiere, seront exercees par les agents de l'Administra-
tion G6nerale des Contributions designs a cet effet par le Direc-
teur Gendral.
Dans tous les cas ofi intervient, en vertu de la loi du 15 Juin 1841
l'Administrateur des Finances ou 1'agent administratif, ce role sera
exerce par l'Administration Gnderale des Contributions.
Les emoluments et primes alloues par la loi de 1841 au 2urateur
principal et aux curateurs particuliers sont attribu6s a l'Etat; ils
seront verses au Tr6sor Public comme recettes.
Article 2,-La pr6sente loi abroge toutes lois ou dispositions de
loi qui lui sont contraires, et sera executee a la diligence du Secrd-
taire d'Etat des Finances.
Donn6 au Palais Legislatif, a Port-au-Prince, le 19 Mars 1928, An
125e de l'Ind6pendance.

Le President: CHARLES BOUCHEREAU
Les Secr6taires: JOSEPH LANOUE, EM. S. TRIBIE







52 CODE FISCAL

AU NOM DE LA REPUBLIQUE

Le President de la R6publique ordonne que la Loi ci-dessus soit
revetue du Sceau de la R6publique, imprim6e, publi6e et ex6cut6e.

Donn6 au Palais National, a Port-au-Prince, le 24 Mars 1928, An
125&me de l'Ind6pendance.
BORNO
Par le Pr6sident:

Le Secretaire d'Etat des Finances: CHARLES ROUZIER






CODE FISCAL


ARRETE DU 5 MARS 1934
Pr.voyant que le Chef de la Comptabilit6 G6nerale ou un comptable
du D6partement des Finances remplacera le Directeur de la Chambre
des Comptes au sein de la Commission mentionn6e au premier paragraphe
de l'article 16 de la loi sur les successions vacantes.
(Moniteur du lundi 12 Mars 1934, No. 21)

STENIO VINCENT
President de la R6publique

Vu l'article 79 de la Constitution;
Vu l'article 16 de la Loi du 14 Juin 1841 sur les successions va-
-cantes;
Vu l'article 2 de l'Arret6 du 30 Novembre 1844;
Vu la Loi du 19 Mars 1928 conf6rant a l'Administration Ge6nrale
des Contributions 1'exercice des functions et attributions de cura-
teur aux successions vacantes;
Vu les articles 15 et 16 de la Loi des Finances du 4 Juillet 1933;
Considerant qu'il y a lieu de pourvoir au replacement du Di-
recteur de la Chambre des Comptes comme 3eme Membre de la
Commission charge d'examiner les titres vises par le Curateur
Principal centre les successions vacantes;
Sur le rapport du Secr6taire d'Etat des Finances;
Et de l'avis du Conseil des Secr6taires d'Etat;

ARRETE:
Article ler.-Le Chef de Service de la Comptabilit6 Ge6nrale ou
un comptable du D6partement des Finances remplacera le Direc-
teur de la Chambre des Comptes mentionn6 au ler. paragraphe de
l'article 16 de la Loi sur les successions vacantes.
Article 2.-Le present arr&te sera imprim6, public et execut6 a
la diligence du Secretaire d'Etat des Finances.

Donne au Palais National a Port-au-Prince, le 5 Mars 1934, An
131eme de l'Ind6pendance.
STENIO VINCENT
Par le President:


Le Secretaire d'Etat des Finances: LUCIEN HIBBERT







CODE FISCAL


CONSTITUTION DE 1950
Moniteur du Jeudi 30 Novembre 1950 (Extrait)
No. 138, Art. 8


Article 8.-Le droit de propri6te immobiliere est accord a 1'e-
tranger resident en Haiti pour les besoins de sa demeure.
Cependant 1'etranger resident en Haiti ne peut etre propri6taire
de plus d'une maison d'habitation dans une meme locality. 11 ne
peut, en aucun cas, se livrer au traffic de location d'immeubles.
Toutefois, les Soci6t6s etrangeres de constructions immobili&res
b6neficieront d'un Statut special regle par la loi.
Le droit de propriety immobiliere est egalement ,accord a 1'e'tran-
ger residant en Haiti et aux Soci6tes etrangeres pour les besoins
de leurs entreprises agricoles, commercials, industrielles ou d'en-
seignement, dans les limits et conditions determines par la loi.
Ce droit prendra fin dans une periode de deux ann6es apres que
1'etranger aura cesse de resider dans le pays ou qu'auront cesse les
operations de ces Societes conform6ment & la loi qui determine les
regles a suivre pour la transmission et la liquidation des biens ap-
partenant aux strangers.
Tout Citoyen est habile a denoncer les violations de ces disposi-
tions.




















ADMINISTRATION GENERAL
DES CONTRIBUTIONS
III.-SEQUESTRE, SYNDIC, etc.










CODE FISCAL


LOI DU 21 AVRIL 1940
Confiant au Directeur G6ndral des Contributions les functions d'administrateur
des biens d'absents ou d'interdits ou des biens de communautd en instance
(Moniteur du jeudi 25 Avril 1940, No. 34)

STENIO VINCENT
President de la R6publique

Usant de l'initiative que lui accord 1'article 21 de la Constitu-
tion;
Vu les articles 110, 112 et 123 du Code Civil sur 1'Administration
provisoire des biens de 1'absent;
Vu les articles 407 et 414 du Code Civil touchant l'Administra-
tion provisoire des biens de l'absent;
Vu les dispositions du Code Civil touchant l'Administration pro-
visoire ordonn6e en cas de partage de communaute;
Vu les articles 1722, 1726 a 1730 du Code Civil, 142, 2eme alinea
du Code de Proc6dure Civile, 356 du Code d'Instruction Criminelle,
105 du Code de Commerce sur le sequestre judiciaire;
Vu les articles 475 et suivants du Code de Commerce sur le syndic
provisoire, 508 et suivants du Code de Commerce touchant le syndic
definitif;
Vu la loi du 6 Juin 1924 organisant l'Administration Generale
des Contributions, le Decret-loi du 4 Janvier 1936 assurant la plus
grande celerit6 dans le recouvrement des taxes internes;
Vu l'Article 15, (paragraphe b), de la loi des Finances du 15
Septembre 1939;
Consid6rant que l'experience a demontr6 que, lo) les Adminis-
trateurs provisoires des biens d'absents ou d'interdits, des biens
de communaut6 en instance de partage; 2o) les sequestres judi-
ciaires; 3o) les syndics provisoires ou d6finitifs de faillite, designs
par les tribunaux dans les cas pr6vus par la Loi, commettent fre-
quemment dans la gestion des interets qui leur sont confines, des
abus, des irregularit6s souvent irreparables;
Considerant qu'en vue de prevenir les prejudices qui peuvent en
resulter pour ceux don't les int6rets sont ainsi en jeu, il y a lieu
de confier, une fois pour toutes, ces diff6rentes functions a des
Agents responsables, offrant toutes les garanties desirables;
Considerant que l'Administration Gen6rale des Contributions
constitute l'organisme qui, sous ce rapport, est susceptible de sau-







CODE FISCAL


vegarder dans la plus complete measure, la bonne gestion de ces
divers int6rets;
Sur le rapport des Secr6taires d'Etat de la Justice et des Finan-
ces, et apres deliberation du Conseil des Secr6taires d'Etat,

A PROPOSE
Et le Corps L6gislatif a vot6 la Loi suivante:
Article ler.-< biens d'absents ou d'interdits, ou de biens de communaut6 en ins-
tance de partage, de s6questre judiciaire, de syndic provisoire ou
d6finitif de faillite, telles qu'elles sont d6finies par les dispositions
l6gales r6gissant ces matieres, sont desormais exercees par le Di-
recteur G6n6ral des Contributions.
En consequence, toutes les fois qu'il y aura lieu pour les Tri-
bunaux ou le Juge des ref6r6s d'ordonner administration ou le
s6questre des biens ci-dessus designs, ils se contenteront d'or-
donner purement et simplement 1'une ou 1'autre de ces measures, en
enjoignant au Greffier competent de notifier au Bureau des Con-
tributions du lieu, dans les vingt quatre heures de leur prononc6
les decisions rendues a cet 6gard.
La decision sera ex6cutoire sur minute a la diligence du susdit
Greffier nonobstant opposition, appel, assignation en defense d'ex6-
cuter ou pourvoi en Cassation.
Dans 1'exercice des dites functions, le Directeur G6neral des Con-
tributions est autoris6, s'il y a lieu, a se faire remplacer par 1'un
des Agents de son Administration.
N6anmoins, lorsque, parmi les biens a g6rer, figurera soit une
maison de commerce, soit une Usine, soit un 6tablissement agri-
cole, industrial, commercial, d'enseignement ou autre de meme
genre, soit enfin une propriety rurale quelconque, le Directeur G6-
n6ral des Contributions pourra, dans 1'inte6rt des parties, en laisser
la g6rance A celui qui, en raison de ses connaissance sp4ciales, en
avait jusque-la 1'exercice, sans autre remuneration que celle a la-
quelle il avait alors droit, et moyennant que ce dernier fournisse
bonne et valuable caution jusqu'a due concurrence du quart de la
valeur de 1'un ou l'autre de ces 6tablissements ou proprie6ts ru-
rales, d'apres estimation inventaire et bilan dresses par les soins
du Directeur G6neral des Contributions ou de ses Agents qualifies.
Dans le cas du present paragraphe le Directeur G64nral des Con-
tributions continuera a exercer, conform6ment aux dispositions de
la present loi, le controle auquel il est pr6pos6, et le salaire 6tabli






CODE FISCAL S'

en l'art. 5 ci-dessous ne sera que de cinq pour cent (5%) des re-
venus quelconques des dits etablissements ou proprietes rurales.
Dans le cas oui la mise en valeur de 1'6tablissement ou de la pro-
pri6t6 rurale envisagee sera impossible ou ne produira aucun
revenue sans que ce soit par la negligence, la faute, l'imperitie ou
la fraude de ceux qui y sont proposes, 1'Administration G6nerale
des Contrbutions aura droit, une fois pour toutes, a un salaire de
deux et demi pour cent (21/%) qui sera calcule d'apres la valeur
estimative des dits etablissements ou proprie6ts rurales, et qui
sera preleve, en temps et lieu, avec l'autorisation du Secretaire
d'Etat des Finances.
De meme, lorsque, parmi les dits biens, figureront, soit des effects
mobiliers improductifs de revenues, tels que meubles meublants,
bijoux ou autres effects de meme genre, soit des animaux, tels que
volailles, bestiaux, soit des vehicules, tels que cabrouets, automo-
biles, tramways, etc. la garde pourra en etre laissee a celle des
parties interessees ou a toute autre personnel qui en avait alors
r6gulierement la possession, sans autres frais que ceux indispensa-
bles a leur conservation et a leur entretien, et moyennant qu'elle
fournisse une caution valuable jusqu'a concurrence de la moitie de
la valeur estimative des dits effects, animaux, v6hicules.
Faute de pouvoir assurer la garde et la conservation de ces objets
mobiliers, animaux, vehicules, etc. de la maniere ci-dessus prevue,
ou toutes les fois qu'il s'agira de products ou d'articles perissables,
le Directeur Ge4nral des Contributions en fera ordonner la vente
dans les forces prescrites aux arts. 833 a 840 du Code de Procedure
Civile.
Les estimations et prisees ci-dessus prevues seront effectuees par
des Agents de l'Administration Gen6rale des Contributions et de-
vront etre approuvees par le Secretaire d'Etat des Finances>>.
(Ainsi modified par le Decret-loi du 16 Mai 1940, Moniteur du jeudi
13 Juin 1940, No. 48, Reproduction).
Article 2.-<>,
les functions de tous administrateurs provisoires, de tous sequestres
judiciaires, de tous syndics de faillite, institutes par decisions de
Justice ne remontant pas a plus de dix ans, cessent de plein droit.
Tous actes ou engagements contracts par eux dans les trente
jours qui prec6deront la susdite publication sont presumes frau-
duleux, sauf preuve contraire.
Les dits administrateurs provisoires, s6questres judiciaires et
syndics de faillite ainsi dessaisis de plein droit de administration







CODE FISCAL


des biens don't la gestion leur avait ete confine, seront tenus, meme
par corps, dans les huit jours de cette publication, de rendre
compete de leur gestion au Directeur General des Contributions ou
A 1'Agent qu'il aura d6signe a cette fin, conformement aux dispo-
sitions de lois regissant la matiere et sous la reserve express des
droits des parties.
La contrainte par corps pr6vue au present article durera jusqu'a
la reddition de compete. Elle sera prononcee par le Tribunal Civil
du lieu de la nomination de l'administrateur provisoire du sequestre
ou du syndic toutes affaires cessantes, sans remise ni tour de role,
sans 6gard a aucune opposition quelconque, sans acte de constitu-
tion d'avocat, sans change d'ecritures ou acte d'avenir, sur assi-
gnation donnee a trois jours francs outre les delais de distance a
la requete du Directeur General des Contributions ou de l'Agent
qu'il aura designed. Le jugement sera executoire sur minute, no-
nobstant opposition, appel, assignation en defense d'executer ou
pourvoi en Cassation>>.
(Ainsi modified par le Decret-loi du 16 Mai 1940).
Article 3.-< proposes administreront (ici une disposition abrogee concer-
nant la B.N.R.H.) les dits biens suivant les formes prescrites
par la loi r6gissant l'Administration Generale des Contributions, et
comme indique par le droit commun en ce qui concern les admi-
nistrateurs de biens d'absents ou d'interdits, ou de biens de com-
munaut6 en instance de partage, les s6questres judiciaires, les syn-
dics provisoires ou definitifs de faillite; ils ne seront responsables
qu'envers l'Etat, et ce, conformement aux dispositions de la loi du
26 Aofit 1870 sur la responsabilite des fonctionnaires.
Ces dispositions sont applicables aux grants et gardens envi-
sages aux alin6as 5 et 6 de l'article premier de la present loi et
qui seront assimiles a tous regards aux Agents de l'Administration
Generale des Contributions>>.
(Ainsi modifi6 par le Decret-loi du 31 Octobre 1941, Moniteur du
jeudi 13 Novembre 1941, No. 95).
Article 4.-Les revenues et tous autres fonds provenant des re-
couvrements effectues pour compete des int6ress6s seront traits et
classes comme recettes non fiscales, conformement a 1'article 15
de la Loi des Finances du 15 Septembre 1939.
Article 5.-< alineas 5 et 6 de l'article premier de la present loi, l'Administration
Generale des Contributions aura droit, a titre de salaire, a quinze






CODE FISCAL


pour cent (15%) des revenues qui en proviendront et a cinq pour
cent (5%) du montant en principal et interets, des creances ou
autres valeurs recouvrees, et qui ne constituent pas des revenues
proprement dits.
Ces salaires, ainsi que ceux prevus a l'article premier de la pre-
sente loi, seront preleves par preference par l'Administration G6-
n6rale des Contributions, avant toutes autres d6penses, sur le mon-
tant des valeurs g6neralement quelconques pergues pour compete
des interess6s. II en sera de meme et des frais de garde, de con-
servation, d'entretien, d'estimation ou de pris6e 6galement pr6vus
par la present loi, et des frais distincts de Greffe, d'Enregistre-
ment, de timbres, de signification ou d'autres de procedure, les-
quels seront avances ou pays, selon le cas, comme prevu a 1'article
6 ci-dessous. Toutes les fois qu'il s'agira de faire une action en
Justice ou d'y repondre, le Directeur General des Contributions ou
l'Agent d6sign6 par lui se fera representer, soit par un des avocats
du Service du Contentieux de son Administration, soit par le Mi-
nistbre Public pres le Tribunal Civil interess6>.
(Ainsi modifi6 par le D6cret-loi du 16 Mai 1940).
Article 6,-< nus et d'autres recouvrements qu'apres les pre61vements autorises
par l'article precedent et que par ordre du Secr6taire d'Etat des
Finances.
Les d6penses necessaires A l'entretien de l'interdit et de sa fa-
mille, de la famille de l'absent, ou des parties en agissant en partage
de communaute et don't les droits ne sont pas contests, ainsi que
toutes autres depenses du meme ordre, seront fixees par le Secre-
taire d'Etat des Finances suivant la fortune et les besoins des sus-
dits int6resss>>.
(Ainsi modified par le D6cret-loi du 16 Mai 1940).
Article 7.-La present Loi abroge toutes lois ou dispositions de
lois qui y sont contraires et sera ex6cutee a la diligence des Se-
cr'taires d'Etat de la Justice et des Finances, chacun en ce qui le
concern.
Donn6 au Palais de la Chambre des D6putes, a Port-au-Prince,
le 18 Avril 1940, An 137eme de l'Indspendance, et VIrme de la
Liberation et de la Restauration.


Le President de la Chambre des D6put6s: EDOUARD PIOU
Les Secretaires: C. POLYNICE, TH. J. B. RICIHARD, Avocat







CODE FISCAL


Donn' a la Maison Nationale, a Port-au-Prince, le 21 Avril 1940,
An 137eme de l'Independance, et VIeme de la Lib6ration et de la
Restauration.
Le President du Senat: LS. S. ZEPHIRIN
Les Secr6taires: H. LANOUE, C. DESSOURCES

AU NOM DE LA REPUBLIQUE

Le President de la Republique ordonne que la loi ci-dessus soit
revetue du Sceau de la Republique, imprimee, publiee et executee.

Donne au Palais National, a Port-au-Prince, le 23 Avril 1940, An
1376me de l'Independance et an VIeme de la Liberation et de la Res-
tauration.
STENIO VINCENT
Par le President:,

Le Secr6taire d'Etat de la Justice et des Cultes: LEON ALFRED
Le Secr6taire d'Etat des Finances et du Commerce: MONT-ROSIER DEJEAN
Le Secretaire d'Etat de l'Int&rieur: AMILCAR DUVAL
Le Secr6taire d'Etat des Relations Exterieures et des Travaux Publics:
LEON LALEAU
Le Secr6taire d'Etat de l'Instruction Publique, de I'Agriculture
et du Travail: LUC E. POUCHE






CODE FISCAL


LOI DU 20 MAI 1948
Concernant la Facade etc. des maisons de la zone commercial de Port-au-
Prince, et modifiant les articles 5 et 7 de la loi du 2 Fevrier 1948.
(Moniteur du mercredi 26 Mai 194R, No. 44)

(EXTRAIT)

Article ler,-Les dispositions des articles 5 et 7 de la loi du
2 Fevrier 1948 sont modifies come suit:
<
pri6taire d'immeuble situe dans la zone commercial de la Ville de
Port-au-Prince ne pourra modifier 1'aspect exterieur de sa maison
sans avoir au prealable obtenu 1'accord 6crit du Departement des
Travaux Publics. La zone commercial de la Capitale sera deter-
minee par ArretW du President de la Republique sur le rapport des
Services Competents>.
<

dependant d'une succession litigieuse ou don't le proprietaire est
inconnu ou absent, I'Etat executera, sans aucune formality, les tra-
vaux d'am6lioration reclames par le Service d'Urbanisme, et, en
sus de l'Hypotheque legale prementionn6e, percevra du locataire
le montant integral des loyers jusqu'a concurrence des valeurs de-
pens6es>. (NOTE.-Cette hypotheque legale concern le cas ou
I'Etat fait les travaux).





























AFFERMAGE ET DOMAINE PRIVE
(Legislation depuis le 21 Decembre 1922)
NOTE.-Pour la periode anterieure,
Voir Code Domanial de N. Telhomme et M. Nau

I
AFFERMAGE BIENS DOMANIAUX










CODE FISCAL


LOI DU 21 DECEMBRE 1922
Sur les baux a long terme.
(Moniteur du jeudi 11 Janvier 1923, No. 4)

LOUIS BORNO
President de la Republique
Vu 1'article 55 de la Constitution;
Vu la loi du 29 Aofit 1908 sur les domaines;
Considerant que l'Etat possede dans les differentes parties de la
Republique d'immenses quantit6s de terre en friche qui ne pro-
duisent aucun fruit ou revenue et qu'il y a lieu de les livrer a la
culture;
Considerant qu'il imported que 1'Etat puisse les affermer 'a long
terme et dans des conditions qui permettent de les mettre en valeur
et d'augmenter les resources budgetaires et les recettes ge6nrales
du pays;
Sur le rapport des Secretaires d'Etat de l'Agriculture, de l'Inte-
rieur et des Finances,
Et de 1'avis du Conseil des Secretaires d'Etat,

A PROPOSE:
Et le Conseil d'Etat a vote la loi suivante:
Article ler4--Le gouvernement est autorise a consentir des baux,
variant de 9 A 30 ans, avec la faculty de les renouveler pour une
periode additionnelle n'excedant pas trente ans.
Article 2.-L'affermage des biens du domaine de 1'Etat par des
baux a long terme ne pourra avoir lieu que s'il doit avoir pour
r4sultat d'etablir des entreprises de nature a developper les res-
sources agricoles du pays et d'apres les methodes efficaces.
Il ne pourra etre consent qu'a des personnel ou companies qui
auront justified de leurs capacities financieres et de conditions n6ces-
saires en vue de realiser le developpement agricole du pays, con-
formement au but de la present loi.
Article 3,-Toute demand de baux d4passant 9 ans devra etre
directement adress6e (... NOTE ici une disposition abrogee. La de-
mande est actuellement adress4e au Secr4taire d'Etat des Finances)
qui la soumettra au Conseil des Secr6taires d'Etat. (NOTE.-Voir
loi du 26 Juillet 1927, Moniteur des 8 et 11 Aofit 1927, Nos. 63 et 64).
Le bail sera autorise par arret6 presidential.
Article 4.-Les individus ou companies en faveur desquels auront
et' consentis des baux a long terme ne pourront vendre ou ceder







CODE FISCAL


leurs droits a des tiers ou a d'autres companies que moyennant
une autorisation prealable du Conseil des Secretaires d'Etat. Toute
cession faite sans cette autorisation est et demeure nulle de plein
droit.
Article 5j-Tout contract pour une periode exc6dant 9 ans devra
stipuler:
a) une nouvelle fixation du prix de l'affermage apres chaque pe-
riode de cinq ans;
b) le nombre d'hectares a livrer chaque annee A la culture;
c) 1'assolement et 1'ensemencement convenables des terres et la
nature des engrais necessaires en rapport avec la nature des
denrees cultivees;
d) NOTE.-Cet alinea est abroge et remplace par les dispositions
suivantes de l'article 5 de la loi du 26 Juillet 1927:
Article 5 de la loi du 26 Juillet 1927.
Des la promulgation de la present loi, le montant du loyer ou
fermage annuel a payer par les fermiers ou occupants de toute pro-
priets du Domaine Prive de r'Etat sera fixe6 six pour cent (6%)
de la valeur marchande courante de la propri6te affermee ou occu-
pee telle que cette valeur sera determinee par le Service des Con-
tributions de PArrondissement dans lequel la propriety sera situee,
sous reserve d'approbation, d'augmentation ou de diminution de
cette estimation par le Directeur General des Contributions.
e) la non execution de toute clause du contract dans les trois mois
qui suivront la date d'un avis formel du gouvernement signalant
cette faute, donnera lieu en faveur de 1'Etat a un dedommagement
don't le montant sera fxe' par le contract.
Le defaut de paiement de la some prevue a titre de dedomma-
gement ou la non execution du bail apres 30 jours entrainera de
plein droit la r6siliation du dit bail. Les valeurs dues pour la ferme,
au moment de sa resiliation, seront acquises a l'Etat et porteront
interet jusqu'A qu'elles soient payees sans prejudice de plus amples
dommages-interets, s'il y a lieu.
Article 6.-Dans le cas oi le gouvernement et le fermier ne se-
raient pas d'accord sur l'interpretation du paragraphe (c) de article
5, le diff6rend sera r6gl6 d'une maniere definitive par deux arbitres,
l'un designed par le gouvernement et l'autre par le fermier. Si les
deux arbitres n'arrivent pas a se mettre d'accord, les interess6s, dans
un delai de huit jours, en choisiront un troisieme, et la decision de
la majority l'emportera. Si on ne s'entend pas sur le choix du tiers-
arbitre, le doyen du tribunal de premiere instance de la situation de







CODE FISCAL


l'immeuble designera, sur la requisition de la parties la plus diligente,
ce tiers-arbitre, lequel doit 6tre un expert notoirement reconnu et
don't la decision sera definitive.
Article 7.-Les baux n'excedant pas 9 annees restent soumis aux
prescriptions (de la loi de 1908) sur lies domaines.

(NOTE.-C'est-a-dire de la loi en vigueur du 26 Juillet 1927).
Article 8--La present loi abroge toutes lois ou dispositions de
loi qui lui sont contraires et sera ex6cutee a la diligence des Secr6-
taires d'Etat de r'Agriculture, de l'Int6rieur et des Finances, chacun
en ce qui le concern.

Donne au Palais Lkgislatif, a Port-au-Prince, le 21 D6cembre 1922,
An 119eme de l'Ind6pendance.
Le President: J. M. GRANDOIT
Les Secretaires: DELABARRE PIERRE-LOUIS, CHARLES ROUZIER

AU NOM DE LA REPUBLIQUE

Le President de la Republique ordonne que la Loi ci-dessus soit
revetue du Sceau de la R6publique, imprimee, publiee et execut6e.

Donne au Palais National, a Port-au-Prince, le 22 Decembre 1922,
An 1196me de l'Independance.
LOUIS BORNO
Par le President:

Le Secr6taire d'Etat de l'Agriculture: CHARLES BOLLIEREAU
Le Secr&taire d'Etat de l'Interieur, p. i.: CHARLES BOUCHEREAU
Le Secr4taire d'Etat des Finances et du Commerce: JAMES MAC GUFFIE