Loi sur la juridiction commerciale

MISSING IMAGE

Material Information

Title:
Loi sur la juridiction commerciale
Physical Description:
1 online resource (21 p.) : ;
Language:
French
Creator:
Haiti
Publisher:
s.n.
Place of Publication:
Port-au-Prince?
Publication Date:

Subjects

Subjects / Keywords:
Commercial courts -- Haiti   ( lcsh )
Tribunaux de commerce -- Haïti   ( ram )
Genre:
legislation   ( marcgt )
non-fiction   ( marcgt )

Notes

General Note:
Title from PDF t.p. (LLMC Digital, viewed on Nov. 28, 2010)
General Note:
At head of title: République d'Haïti.

Record Information

Source Institution:
University of Michigan Law Library
Holding Location:
University of Michigan Law Library
Rights Management:
All applicable rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier:
oclc - 685285966
System ID:
AA00000678:00001


This item is only available as the following downloads:


Full Text

















This volume was donated to LLMC
to enrich its on-line offerings and
for purposes of long-term preservation by

University of Michigan Law Library






r :", c" "rn *n's '.\








' v :' G 'A ,I

*DLT{!5 1'H AITI.

FA DRE OYE Prs ide d'Ha i.




SU3 LA .1 U11i CTIDI1 COlilIERC I ALE


TITRU PREMIER.

D 'orjanisation des ,.Tribimau, de Commerce.

A r 60,. 11 sr rad bli un tribal dc' commerce
.d4s Is viUles de Port nn-Prince, dui Cap-Haitien des,
C ves aet Qde P.i mi ,o.
Le or: 0: t i chaqio rib toilna d commerce se'ra 1
"* mr e, quo c1ui da tirobiual civil de ha ville qd it
A rt. 609. Ch.qu4h tr;lumna .le commerce sera com-
posnd d'ui j''-doayc, d; (patre juges titulaires, et do
quatro pjs-r s." ..









-2--

Le tribiunl pour juger at ,Iomb-e do; trois jiges.
I.'-.. suppean,, ne- po.i ri nt& .itre' pi:ls q e pour corm--
pl]ter ce nomb-e. .. :
Art. 610. L s m.rmbrc.s (.e< tibain, de crrmmfrce
setoutt lus dfin uie aenb ce !'te- lolC.<'ommcr-
qaots pay m t pat, s deVs to, pr)m '1 s e .1
S.' L e. dCo. s ctmmn:' r.i, t se'va d es-, ia ila fi-
de ch;ie aince p Ie i cieil ,es .ta bli pot) r
qu'il putse ktre ,rq d If lctior' d ;ii I's q ii z. .
p pemri-er jourse. tle r'. ~;va it .
Art...Gl..1. .itt ', n .. p'" rai 6te vomm .
.juge 0iu svip' I iIt "'1 'I de Iroi, te .imn L. do;-
: yeI devra G r.: -,4 de q *i'i.te a1 s. et rw p- rra,
Saars la premiere "deltio, iutre chois! qie parmi les,
anelens jgs..
Art. 6I2. L'('eclion ser! f':ti an. e"-,.i h in Vdnel,
A llt plura ite sljso've deI sull 'g ', et for *q S agi-
ra d'diire.le fid ye', obijt s,' dl I 'i 'lcctiot se-
* ra anio 'cd avait d'; I!.-r ;.t. ?c u!in.
S Art. 613. A la premiere election, le .doy.on et 'la
moitid dea jigs .et d.s iipplias sir oal nmm.
poir' dieux an' in see." !. *'0i.; de:s jges. t E ie.s "
sUpp'!Jis s.eran 1i ,inf(e? pour in arn: iix 'ectil'ns pos.
I *i*.)ute 's les 1iomrn imaons i Ci ont a. 0 t1s4 pour
ud in'i a s.
t .. (14. Le rvt'n et I- s jug i neo I 'rrn rester '
pl ; i deux ains en place, ni .rere rceJus ,(tj1pre i. -n
S au d'intervallo..
A. 615.- I y aura pr. dn it[ 'c triha 'la u I
tgrTi t des, thi. sier-s inmn p i'. .. P., t
S d'll.4ti : l'w' i d o't1 v c o n';'i e ro -ei"'T r sit ,,s
n ,...n.3s, que : ceux des gvffiers etl, -s .r dI;,. tri-
Sbu 6Oitu civl.l: 2e r.
.Art. 616. Nul ne purrh plaider, pour utie partio










dev:nnt Ie Ir0ibin do e',:ri ": si la ortle, prsepnte
i a 'i i ,j '. ;, iLorr i, fn 'il t m .,uu d'un
Spoutoi i' C' pV''vt, q i pourra 6 tre donned au
las de I'or, i a no d1 ia tipeI de l'assignatiou,,se-
.,ra xiiib!. ; g,.-.li ,, Iava;t 'ppel dwe la cause, et
par lui vsi ,'a.s f ni".
Art. 6t7. Les fjioeiows dcs j.'g; s de commerce
so CI seolnm erit honor' i -. .
Art. 618. Is jprO nt a< rimet ;v'int d en'rcr en fonc-
tions, ai a' ii!1 u-ir ib ,nial civil d( is le resort
d.(luqui 1 r:i l c rinnl e ,: ; t. la i. '
Art. (61). co; ti. b'i'x d c.inimeree solit daHs
es.,attrjbuiois et o,, la suicrveiite3 du g.ruid jiiug.

T.. "IIE .

De lac c.)nmpiten3 des Tritinaifx de Commerce.
K. Art. 620. Les trb'.iniukx com nerc'/ connatttront,
0 .D ,t&tii conte(statiO'ins rehi.'ves ami eng'ge-
meuts et trnsiactio.s entrc nigo.ants, n archauds et
,; biquiers;
2 Enlr tontes pcrmonwes, o;.t. taliou- relatives
dux a tt s e e.c...i' .- v. '
Art. 621. La loi r6cpue eiles .1.o commerce,
Tout chat deo de i e. s et mnirvhanlies pour les
revendr soit en mi.,v", 'soit ap",s, Ies avoir tra-
val es et mi-cs en teyvai, ou mime pour en louer
implement I'viago -,
T : Toute, cntrepri, e de inn'fi * de transport par tecrri ou par it ..
Toute eitreprise d foairni turs, d'auinei, bureau
d'affaircs, 6tablissemnnts de veaukc 'a fencan, pec-
.tacles publics-;











Toute operation do chapngo, bavnqpo et couttage;
Toutes les or -ations des bnmqurs puhquqles ;
Toutes obligations ntroe negociants, iiarzhands et
banquiers:
Entre toutes personnel, les letIrer de change, ou
premises d'orgent faites de police ce pace ;
,Toute entreprise de conlr"ttiqU., ct lOUs achats,
veUtes et reventps deo b-1imens pour le cabotage ou
la navigation d t long-coar ;
Toutes expeditions maritime;
Tout aclat ou vente d'egts, appariux et' avi-
.taillermens;
Tout affrdtement, cmprnnt on prCt h la grosse ;
Toutes assurances e aut:es coutrals coneernant le
commerce de mer;
Taus accords et coveontiorns p)ur salaires' at loyera
d'dquipagcs;
Tous engagement do gus dc iner, pour le service
de bAtimens de cornere.
.Art. 622. Lt tribunaux de commerce connaitront
dgalement :
I Des actions coulre If" fsetrvu's, commis des
marchands ou leurs servier r, p !:r 1" fit senlement
du traffic du marchand' au';fl I '1- s sot attach ;
2. Des actions, f,)rmalits t. oci"es co..aernant les
faillites. '
Art. 623. Lor.-que 1's ltlras dc chr-ngeI ne seront
rduputei que simp>le.'s prome,.srs, on lo'-sOTe les bilNets
& ordre ne porlcront quoe de, ssin"t'.ur's d'individus
nor negoeii' s, et. .'anurot p. ,.:. occasion des
operation doe conmo're'e, I Ir bn-i de cormerce se-
ra tenu de reiivoyer au tribumili.l evil, 0'.1 en est
requis par le ddfoideucir.
Art. 624. Lorsque ces Iettre. do cha-ga t, ces bil-


4 -









letq a orire pnrte*ont en m6'nn temps Icds signi-
'tures d'indtivdus hiegeiant; et d'inlividus nona ndgo-
ciuts,' hb tribunal doe commerce en conacutra ; mras
il no pourra protoncer la -contraihnte par corps conl
tre les idividu non negociants, amoins qu'ils n
se soient eugag6s. I'occasion d'opirations de com-
merce, traffic, change, b iqne ou courage.
Art. i625 Ne seront point de la (ompdtnce ds
tribunaux: de commerce, leA actions intenties contre
ui propri4taire on e iltivateur, pour venoe de de-i1
rWes provenant de ioton cri, les actions intentdes
c,)ntre' un cnimmercit pAUr paiemenit de idnees ft
marchandises achet(ei po ir iouI usngi, partculier.
N&inmons les billets souscrits par ui commnrort
sert'ow census faits pour Bson covnerce, lorsqui'une
autlre cause u'y stra pAint 6noncdet

TITaRE MI.
De la Forme d* prociear devant le3 Tib,'.nin. de
Com m erce. -r
Art. 62b. La proc4ilur deviant let trihbnanx do
commerce se fat common en matirwo civil pir les
parties el1es-m~mes onu par IaurA fond6s .de procn-
ration ip.,ciale.
Art. 627. UL demand eqt dispense d-s formn-
liths de l'arbitrage : ile do*t 6tre f,rm4re p[r ex-
ploit d'ajournement, daus la forme prescrite au titre
des ajournemens.
Art. 6 8. Le d-dMi sera aw' moins d'un jour.
.Art. 629. Dans les cas qui requet'ront e6dlritM, la
doyen du tribunal pourra permettre d'assigner, mt-










me de jour & jour et 1'heure A here, et de saisir
les eflats mobiliers ; it pourr:, suirant 'oxigwice des
cas, assujettir le demandeur a donner caution, ou a
justifier de solvabilitd suffi'ante. Les ordonuauces se-
runt executoires, nouobtauit opposition.
Art. 630. Dauns les affaires naritirnes Oil il existed
des parties non domicil6es, et datis cells of il s'a-
git d'agrbs, victuaille-, P'qiipages et radoub3 de vais-
seaux, pr6is a mettre A It voile, et autres mratieres
urgentes et orovisoires, I'assignat;on d& jour jour
ou d'heure f heure, pori'ra tre donmde sans ordon-
nance, et le dfbut purra I.tre j'igA sur-le-champ.
Art. 631. Toutes assignatois doaeds :A board A la
personne assigned seront vatablej. .,
ArL, 632. Le deimadeur pourra assignor, S 0on1
choix,
Devant le tribunal du 'domicile du defendeur ; '
Devant celui dans le res :ort duq'iel Ia paiemCnt
devait Otre effectud. : .
Art. 633. Les parties seront tenles do coumparattre
en personnel. ou par un foniI de procuratioa sy,,-
ciale.
Art. 634. Si les parties comparaissEnt, et qu'd la
premrare audience it n'interviennc pas jugement d&-
JOnitif, les parties lion domiiitn'e', daws le lieu
ou si6ge le tribunal seront tenues d'y fire Pllection
d'rn domicile.
L'dlection deo domicile doit d~ .ri maationnee sur
1e plumttif de l'-ulieace : h defa.t do cette dleo-
tion, toutae iLfl -lin,-. mAnm, cello du jupement
di.tiitif, srra valaiblem int. ftdie au grefi. du tribinal.
Art. 633. Les dtranrgers demandeurs na peuvent
dtre obliges, en maftire de commerce, A fournir une








7-

caution de payer les frais at dommiage-int*rits anx.
quels ils. pourront, Atre condimain, m6me lor.zqne
la demand est port6e devant un tribunal civil danu
les lieOx o il n'y a pas de tribim;al de commerce.
Art. 616. Si le tribunal est incompetent a raison
de la matiqre. it reniivrr le< irties, encore quoa I
decliualoire .n'ait pas td. propose.
L ",ld,'lu ilijire p)ur to'to autre raison ne pourra
dtre propose que prialablement ha toute autre d&-
O fe m'e ': 1 .
Art. 637. Le mime jaigmRint pourra, en rejotant
le ddclinatoire, statuer sur le fond, mais par deux
dispositiois distinctes, Pane sar la comptlecie, 1'au-
tre sur le food.
.Art. 633. Les leaves et hiritilrs des justiciables
du tribainal de commerce, y seroit assigns en re-
prise, on par action nouvelle, sauf, si les q,'alites
sout couteti~es, a les reuvoyer aux. tribunaiux ordi-
hnaires, ponr y 6tre rtgl-s, et eniauitoe tre jug's sur
le fond au tribunal de cornmmrce.
.Art. 639. Si upe piee pr,(dlit .est midconnue,
ddixnie on argue de fimx, et qe la parties persiste a
s'en server, Jl tribunal renverra devant les juges qui
doivent en conimttre, et it sera strs!s au jugemeut
de la demand principale.
Niam(oins. si la, pi ca'ost' relative q'a unudes
chefs de la demanded, it pourra 6tra pass outra aa
jugement des 'antres chefs.
Art. 640. Le tribunal .poorra, dans tousq les cas,,
ordonuer, mnme d'offiTo, que les parties seront en-
tondueo en personnel, I'a udieuce ou dans la chamn-
bre, et, s'dl y a empkbehement Iegif.ime commettre
un des judges o6o mome un juge de paix pour ls









entendre, lequel dressera piroebs-verbal de leurs d6-
clarations.
Art. 641. S'd y a lieni a renvoyer les parties de-
vant des abhitres, poir x.-umani de comptes, pieces et
rgistres, it stra nommd ua on trois pour ekntmodro
lk's parties,, et les concicier, si faire sa peut, sinon
donier leur avis.
S'il y a lieu A visit ou est'mation d'ouvragns ou
m2rchandiks, ii sera nomm4 trois experts.
Les arbitre- et les experts seront nommds d'oflice
par le tribunal,, a moins que les parties Wn'en con-
vienieut audiencece.
,Art. 642. La rdcustiion ne ponrra Mtre proposed
que dans les trois jours de la nomination.
Art. 643. Le rapport de" arbitres et experts sera
diposd awl gr iT- du tr bInal.
,Art. 64. Si la tributiAl ordonne la preuve par
t lmoian, ii y seri procdde duns le. frines Vrescritei
-pour les enquites smrnmair's.
Art. 645. Seront observes, dans la rdaction et
1'expddition des jugemnens, les forumes priescrites par
le3 articles 133 et 134 dn Code de procddure civil.
Art. 616. Si ie demandeur ne se present pas, Is
tribihmal donnera defaut, et renverra le defender do
la demand.
Si- e dffifnde'ir ne comparait pas, il sera donna
d'lait, et les conclusions du denvandeur scroat ad-
jug les. si e!le-s a,; trouvnt justes et bien v(vifV4es
Adt. 6i7. Aucuu jugement par dWfaut ne pourra
*tre signifin que par un hI'isier comnmis a cet effet
par le tribunal. La significatioi cont;endca, peine do
iiiulitit election de domicile daad la commune o0 elle
's, faiit. si I- dianm'diae.i n'y est domicilid.











Le jugement c rfd"'cxi-',.,-'r ui' .jou I :ipi. la si-

Art. 648A: L' ,s.i' ,,e iern pli"- recebleo spr4s
la -huitaine du' jour dQ la signification.
L'oppositiw ci.nelii:- i eS0Imoyens de l'opposant
aet -.ign:a:lio,.;~ ats. e dMlai de la loi.
Elle tera I Iiu Lt au domicile Olu.
Art. 649. L'ippisitidiu -.fite au moment de, Pexd-
cutiou;, p ir. declaration siir le procks-verial doe huis-
sier, atr4tera" I exdO ti6i) i i charge par I'opposant
'ie la rditdrer dqnd,.l~s. trois jojirs par exploit con-
ut assiilii t I paAsd'l h.lt-l' eMi elle sera sen-
-ee nf0: avenue. .
Art. 650. Les tribunaux de commerce ne connat-
ltat point de tu .' .u'ionl W :, hi'nr "j! IelL'l 1 i
XArtii.i65F. :Le,.,iehi0 eti.J '.i C. ,- d"u pi urvoi en
me-rce, anust qie.l e mode de prsceder'"devant (i
tribunal -. casdat'fd, se-out .]e inmies qu'en ma.

DiSPO-iTION GtENfALE.

rt. 52. LCs dispositions du presentt Code ne se-
-. "',,,.*.e:,', qaga 'ompter du ler, Juillot 1827.
i.i',. mi !a ChaImbrne ises Communes; au Port-au-
:c, Ie 8 Mars I8 do indpendance.

Le Prezdnt de. la Chartibre,
J. R. L. ABDOUIN.

Les Secr'avires,
R. ROQuE et J. EriE.










- 10 -


Le 1 Sdnat decr6te V'acceptation, etc. etc.
Donne it la Maison Nationale, au Port-au-Prince,
le 27 Mars 1826, an 23e. do I'Ind6pendance.
SL Prkident du Sdnat,
N. VIALLET. ..

Les Secr6taires,
StMBou tet DuES. Iu"iLA.TTh.

AW NOM DE LA RftPUBLIQUE.
f
Le President d'iiaAi ordonne etc. etc.
Doiind au Palais NatioQa! du Port-au-Prince, le 28
Mars 1826, an 23e, dr JIndupendauce.
S' BOYElR.
Par It Prisident r.:,-i :

1 Le Secrdtairc-Gdndral,
B. INGINAG.






Allo




LOI
Portant amendement d la loi N0 4 du Code
de Commerce. { If

La Chambre des Representants sur la proposition
du President d'Hai.i, et oui le 'rapport de sa section
doe igislatiolo, a rendil la loi suivante :
Art. ler. 11 sera 4tubli un tribunal de commerce
dans les villes du Port-au-Prince, da Cap-Haitien, de
Santo-Domingo, des Cayes, de Jacmel, de Jdrmioe,
de.o Gonalve-. et de S tiur-Nague.
he resort de chaqjue tribunal de commerce sera le
mime que celui du tribunal civil de la ville ob il so-
ra etabti.
Art. 2. Chaque tribunal de commerce scra com-
pose d'un Juge-Doyen, de quatre Juges titulaires, et
do quatre Juges-supplhtints.
Le tribunal pourra juger au nombre de trois ju-
Ses, y comprise le Doyeu, ou le juge qui en- fera les
functions en i'absenco du Doyen. Les supplants ne
pourront ttre appeals que pour complIter ce nom-
bre; mais. dans aucun cas, ils ne pourront ,ir'. eu
nombre 4gal aux Juges titulairen presents anx ;iau-
diences.
-kr Art. 3. Tout commoercanlt. patent pourra 6tre onom-
md juge ou supplant, s'il est Ag6 de viigt-cinq ans
rdvohis. Le .Doyeu apres la premiere section ne
pourra etre choisi que parmi les anciens J uges.
Art. 4. La prdseute loi abroge les' articles 608,

T ) Voir !a prcidente loi.










12-

0;:. et 611 de la loi N 4 du Co e d"* Comiiere
d',Haiti.
Drained. en; la Chtmbre des C, u'n ') .. s. .a t-
au.Prhice, le 4 ctobe i830, aun27. j'i' .
dance.
S Prdeident.dc Mam!... .. ,Gh b ,rk
S' Sign ;, E ." 'i. ... < ....

'.- .: '. Les, Secrdtaires, '
MD. LOs, LECONTE e N.T T .C.E.

Le S'iat -d6r1 te: c accep ata nn de a. o.'-.i por k t
amendomren.Al la : ; i i .. Con
laqueile Sera, dans les vingt-quar C'U s, ( :.
au P i4side.'it j' atiii aoir sol cttt;ic, -
vait le tIod0 e > tabli par Ia (..,'i .;. ,
Donne ;i Ia 3. '-,, Na'tionale,: iun Pi-qu-PrLct,
7 Octobro 1830, an- 27. de j 'indpndance.

L : Ifresident (d Sd'ia
,.' J.-Fcors LESPINA SE:


*..SAMoon. et L.fi .



AU NOM DE LAi RPiUBLIQIUE,.
Ls- 'P1ilSIDONT r' i rl ordonna qie la loi ci-dessus
d1 Corps Lepislatif soit rcvotue. dnl scecau ,de la IVR-
p.jiblique, 't qu'elle soit publide et exdcutite.









-.i3t? *


Au Palzhs National da. .r.. t-n-' nc,. le 9 O.-
132I,, an 27c. de 'Ind6pentdanice.

BOYEIL\
Par Ie Pr6skidnt :


Le ~ ~sZC2I S














FAUSTIN let., ar ia grace de Dieu et la Copu a
tion de I'Empire, Empereui-ad'llit, a tou r- p.o..
et & venir, salut':
De ';ivis ii C.n seil. ;des,,liaistres, a propo-.,
le. Corps Leagia'alif.

A AkiXDu la loi suivante, .
Art.ler. La loi du 9 Otobre 1330, portant ami-
dement A.1Ja loi No. 4 dti Cohec de commerce dui
Mai b826, est, premise (ci vigueur.' '
Art. 2. l)ans les ;l|tW'-'iW'ayaurn pas pno
bilit4 d'orgauiser des. tribaaux de commerce !e, c'
imtpdriales counattrout. des nmatires maritime et c.Tm--
merciales.
-Naoamoins, la court impp'riae di, Port-de-Paix -cc-
, tinuera a conamitre spIcialemnent des inmatiTros comarflr-
ciales et niariimnes..
Art. 3. Les ddcisiouis ren(dihs par les aibiurea foreb.
coutiendrout touteo les f.iralite p:escrites par l';Artl'i
148 du Code de procedure civil, pour la r~guiar't
de tous jugenieut:.
Art. 4. La procelore devait les tribunaux.de to"-'
merce se fait par les ,parties ellef-mnmes ou par lwur.
foudds de procuration -pcciale.
Art. 5. S-rout observe.,. dans In rdanction et I'ex-
pddition des jugements des tr,bunanx de commerce,
les formalite-sprescrites par le susdit article 148 du
Code de procd.inre civil.
Art. 6. La prdsente loi abroge I'article 46 de la
loi organique des tribunaux du 8 juin 1835, los ar*


W
i








15 ..

tiles 61, 628 645 dau Code de commerce, asisi qr,;
routes .ois 1-et di"i i:o-ill' pt0 e lia qui !ui otot '
traires.- I;il, :r.* *m mir.im e, plbide et iex,.it e
la dil-.g ". : ...t d.a la Jutiice,.do. tion pui'q..u '* \t: '- 6 .
Donn i a h .", ,-*..il '.i :,.1,. "a Porl-iu-Prire "
le 13 juillet 1857', at ;d I'liutdtpendaaee, et le 8e.
du regu do S. M. .
.e ;Pr1ia' I;hc Sniftt, .
V Mm."'LATOriTUH."

Les Secritaires,
P.-L. GA.ikth, C. Aicisoo.
Donn la Chirnmb"e dis Rpr6isntants, an Prt-;
au-Prince, le 15 Ju dance Ct le 8e. du itgoet do S. M. I.
Le PrIsident .e la Chambre,
-. ', B SMSON.
S. Scretaires,
de BrTaAYviLt. atn6, NACI ts.

AU NOM DE LA NATION.


Nou.i FAiT-rN ler. par la grice de Die et la los
vonstitutioinw!he 'le 1'Etat, Empeeur d'Haiti, -A touzs
presents et a venir salut ;
- Mandons tt ordonnons que la loi ci-dessus du Corr.;












Ldgislatif, .oit rev6tue du .sce'm de l'.:rc: .-:.'Pb!,'
Ct x t .: ,, .
rDon,' ,r .N ::.-..'Talai- imperial da Port-au-Prlac.,
Ie 10 ;;.1 F857, an 5 is. d? 1TIndipeadanice 4 u
nobe ry le 8c.''

Par l'i7afr,'p ,r
Le due de St-LoiJs du Sud, :."' de c Fine,.
et '.e ,;.. ".';,," ,. :,. di u p rtef sill" de la Justic:.
de lInstruction publique el des Cultes,




11 j


LOI
Portat creation d'un second svubstitut d(. commissaire
du, Gouvernement pr-s le tribunal civil d u Por-
avu-Prince, et modification de p:,,.tc articles des
Codes de procedure civil et d, cownerce.

Le PaEmRIT D'tlAiTi, sur le r:ipp. t da Secre'taire
d'Etat au dOpartement de Ia Juzdice et des Cultes,
Et do i'avis du Couneii des Seeritaires d'Etat, a propose,
Et Ie CoPrs LoisLUto,
A RvnJu la Ioi ?uivaut- :
Art. !er. II *y aura pros le tribunal cMvil du Port-
iu-Prince, pour la prompted execution des affairs,
un commissaire du gouvernetmnt et deux substituts.
Art. 2. Les huissiers des tribunaux de paix, horse
du lieu ou sihgent un tribunal civil et uu tribunal
de commerce, feront concurrenment avec les huis-
siers de cea tribiunaux, tons les actes de leur minister.
Art. 3. L'articL- 159 du: Cod0 do procedure civil
est modifd conume snat :
Tous jugemeitts par ddfaut centre unie parti, qui
na pas cmnstitu6 da ddfensenr, seroat siguifies par Uo
husisier commi soialt. par l tribunal, sort par l,, judge.
du domicile du defaillant, que le tribdnail aura ld-
sigitd; iti serout ex4cutds' dans ies six mois de lioir
obteution, sinon riputds non avenue.
Art. 4. La disposition ci-dessus est applicable aux
jugement- reudus p-r les tribunaux do commerce








- 18 -


contre i,:e parties qui n'a point cobiparu plar Clc-
* me,- ni p;r son maidataire special.
Act. 5. L'op)osi.hion A c;9is jugoments par- difaut,
rIfniEs en mt'ibre de commerce, est recevable jus-
qt'h 'exed cution. -, .. ,+,
Art. 6G. La disposition relative iaux jugements p'ar
dtfaut, ne scra i-pplicable qu'aux j, m.:in it. de cette
espece qui semot ryn iuq -p'artirm dni jour oui la
. presented Joi vu: d-' promlgude.
Art. 7. L'artick, 61 du C.do doe commerce conti-
nuera i ctre ei vig i;r siins aucu:ie modification.
Art. 8. Li p)r5d.n ,w lo ;brozio toutes lois et' di(.-
posit;ois de [oW qui li spiat contrair3s et serve exi-
Mutce a b diligen-c du Secrdaira d'Etit do la Jus-
tice et dI s C'ultes. : 1 :
Donn i h la Chiarmbhr des r;i':i;'.i! ai; ..au Port-
au-Prince, .l jjuiit 1859, an 56e. de P'l1nd4pu-
da!;ce.
S Le President de la Cheambic,
P ANXYOTY.
:- + Les Screa*'l .....
?, J. T.TiAt, 'B. Gu.LuM.
D. nn6 A la Maison Nation:le;, an Port-au'-Prince, le
8 Jnillet 1859, an 56e. de 1'TIidpendato...
Le President d'.t Scnat,
HihLAitmI J EAN-PII-RRE.
Les Secrdtaires,
S. TOf-'sAINT, B. INGINAC.







-. 19 --


AU NOM DE RIEPUBLIQUE.

Le PfsinENT DI'AITI ordonnc que la loi cidessus du Corps
Lcgislatif, soit revetue da sceau de la Republique, publide et
ex,.cutie.
GEFFRARD.
Par le President :
Le Secretaire d'Etat au ddparlement de la Justi-
c3 et des Cultes
F. E, DUBOIS.





S .LOI

Modifiant l'aticle 609 du -Code de Commerce.
LE CORPS LEGISLATIF ,
Usant de a'iitiative que Jui accord Particle 87 do
l Co)jstttiti)'t ;
Conssldera1nt qu'il imporle, pour la promple distri-
butioai do la .Tu1tice, (lue les quatrie supplan'ws don't
piU'le 0ti'icl ( d0u dn .,o;l de Commerce, s'ient pu-
rement et rimplen'ent rfmplacds par ;utant, de j,-
ges, c'est-a- dire que cheque tribuvtal de cornmmrce
soit utnquemgnut compos6 do huit juges, at part
le doyen ;. '
Cous.ids.ant qne lis riions qu'ont pu avoir les
higislatcurs pour attacheir d, s suppldauts pros chaque










-20'-


tribunal do la R1.pi'blique, ont Wtd, sans doute, prv
sides dans des considerations dcouomiques, attentr.
que les supplants ne sont pas. salaries ;
Considdeint que cs raisons ne sauraient s'"tetr-'-
aux membres des tribunaux do commerce, juges ct
supplcants, dout les fonctious ne sont qu'honorifiquc.
A r.ENn la lot su vaiito :
Art. ler. L'article 609 du Code de Commerce est-
modilid cmmne suit :
I Art. 609 Claque Tr'bunal dc commerce sera
i compoas d'un Juge-doyen et de bui't juges litulaires.
Le tribuial pourra jugr au nombre de trois
Juges.
Art. 2. La prdeute loi ft h'og -toutes dispositions
do loi qui lui sotiL coutr:rek ; eole scra exkcutde a
la diligence du SecrtUaire d'Et.at de la Justice.
Doinud la Chminbre des ltepr'seutaiits, an Port-
au-Prince, lo 21 Septembre 1863, an 60e. de i'lu-
ddpendance.
Le President de la Chambre,
E. IEURTELOU.
Les Secrdtaires, .
DUL1tVRE, Benjamin MARTIN.
Donnd A la Maison Nationale, au Port-au-Prince, le
22 September 1863, an 60o. de l'Ind6pendance.
Le President du 'Sinat,
SCfELESTIN.
Les Secrftaires,
Aug. ELIE, P.-F. TOVSSAINI.













AU NOM DE .LA RETPUBLIQUE.


Le P1ItfstMDNT nD'1ITI ordonne qne la Loi ci-de;sus, .i1 Corpr-
Legislatif so't rev lue du. sceau. ie i pipuIblique, puliie ..
exdcutee.

Donne au Pala, Nationol di 'Prt-ea Princ3, le 25 Sepetnbre .
1863, an 60c de l'lndc)C;ida-'.e.


Par le Prisident':

,wcre'taire d'Etat ,ru,, o vt p ent


V. LIZAlIh-"


- 2! ---