Annuaire de législation haítienne publié par M. E. Mathon … (1904-1919?) (LC, Columbia & U.Mich., Har all lack the ye...

MISSING IMAGE

Material Information

Title:
Annuaire de législation haítienne publié par M. E. Mathon … (1904-1919?) (LC, Columbia & U.Mich., Har all lack the year 1918.)
Physical Description:
Mixed Material
Publisher:
Port-au-Prince, Imprimerie J. Verrollot, 1905-
Publication Date:

Notes

General Note:
2-L/E-1904-19
General Note:
http://www.llmcdigital.org/default.aspx?redir=31094
General Note:
KGS35 .M34

Record Information

Source Institution:
Library of Congress Law
Holding Location:
Library of Congress Law
Rights Management:
All applicable rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier:
LLMC31094
oclc - 652235378
System ID:
AA00000633:00016


This item is only available as the following downloads:


Full Text





















This copy of a rare volume in its collections,
digitized on-site under the
LLMC Extern-Scanner Program,
is made available courtesy of the

Library of Congress










ANNUAIRE
DE


LEGISLATE ION


HAITIENNE
PUBLIIE PAR
Me. E. MIATHON
Avonat.
CONTENANT LES LOIS, DECRETS, ARRETES D'INTIRET
GENEBAL DE L'.' : .1919.

SEIZIEME ANNEE.






IMPRIMERIE EDMOND CHENET,
435, Rue Roux, 435.
PORT-AU-PRINCE ( HAITI )
** V.J -i










ETUDS LT CABINETS
DES
Avocats Notaires et Fond6s de Pouvoir
de la r6publique



P ort-au-Prinoe

AVOCATS

Me SEYMOUR PRADEL,
< FRANCOIS MOISE
THOMAS LECHAUD
S PIEi RE BLOT Rue Ferou No. 415
< GEORGES LA ROCHE
Fonidis de Pouivoir
MI M EMMANUEI, TOUILI-OT
4 VICTOR THOMAS
G. B. AUGUSTE. Rue Roux. 325.
F\BIUS DUVIELLA. Rue des Ramparts. 308.
EMMANUEL NAZON 1534 Rue du People.
FELIX DELATOUR 2007. Rue du Docteur Aubry '2007
HERCULE LAHENS Rue du Peuple. 1916.
CAMILLE LATORTUE 120. Rue Dant6s Oestouches.
STEP1IENE ALERTE 1929. Rue du Peuple.
ANTOINE MICHEL. et HENRY. ADAM MICHEL.
410 Rue des Miracles et on Fdrou.
FELIX SORAY. Rue des Casernes.
PHILIPPE CHARIJER
ANNIBAL PRICE P.O. Box. 372.
Me WINDSOR MICHEL Rue Montalais. 1406.
J. B. W. FRANCIS. 1515. Rue du Centre ou Flainertou
IJllick.










SAINT t-':.iT COLIN FILS. lu5I. Rue lianiC,1 tui,

L. MONTAS. 1331 Rue Lamarre.
MONLONIS LEONARD. 1609 lue Mon Ilnlais.
DEMOSTIIENE MASSANTE. Re F"roii.
CLEMENT CYRIUS BONNY Hite du lPose Marcliand Iluu
.MILLE DESLANDE. haue 1 es C i iSuies .3JJ.
Me EDMOND PIIIRE-PIERE11. Kie de L'e;alite.
PIERRE HUDICOURT. 1712 iRue dil C entree.
Cabinet dei H. BAUSSANT, i
de L. NAU
de EC. CAU .1 1f;27 Rue dui Cenlre.
de A. SORAY,
D. JEANNOT
LEON ALFHIED, Rue dii Centre ol d,< C(,s.'rs.
LEON LIA UT \UD, lue do Fori-I't r 115
RODOLIlH BAIRAU, 324 Rue \1M tc'jii.
EM.i tIAMPY, 1374 Rue de Li I. e o;u;jtion
J. M. BREDY, 211 et 1636(5 Hes Rooix, el Courlo.
GEORGES SYLVAIN, 222. Rie lav, e.
CHARLES FRANCKI ROY, 10U9. lue 6 PHn die chtuS.
EDMOND MILLET, 1615, Rue dii Centre.
S. JEAN LOUIS, 403 Rue des Casernes.
EDGARD HYPPOLITE, 235 Rue Danlis Dcstouche.
F. DIAMBOIS.
ANOSE LEIOY, 1615. Rue cu Centre.
GEORGES L ROCHE, Rue du. Peuple. 170:2
JEROIME SALOMON, Rue Repubbcain. el lIa nie Des
touche.
OLIVIER St CL.OUD. 1720. lue MIagasin I Et t.
AIE\. POUIOL. 612 [Ri )a'lut, De.I,;uclie.
HiENEC DOIUSAINVILLE Bureau de i'E,or. A-igle des
Rues FI-'rou et d( Centre.
EI IENNE MATi1ON et Fll \N((.) IS M \TI10N
Rue ilamertoti Killi k 1731









- C -


K1, NTIFORT AGNANT Rue du Centre
VCITOR CAUVIN Rue Daints Destouche
TURENNE SYLVAIN Rue des Fronts-forts et du Centre


Notaires

Port-au-Prince

HERMANEi PASQUIER. Successeur de Me Ediond
Oriol 414 Rue Roux.
PASCAL MILLERY. 432 Rue des Miracles ou Ferou,
1.11OUARI) KENOL 409. Rue Roux.
LOUI3 HENRY HOGART!I. 1513. Rue duI Centre.
LEON CHARLES Ruie des Miracles 122
II ELNY AUGUSTIN.Rue DanVlsDestourLeetdu Centre
SUIRAD VILLAD. Rue du Centre
% 1LL1 EMNA Y. 0 4 q
DI1EUDONNE CHARLES. Rue des miracles
.IIRISTI AN FOURNIER. RuB3 du Centre. 17"29.

Peftion .Ville

A. CHRISPHONTE. Place du .Marchb maison de
N1. dame Vve Timagene Chery.

Port-Salut
E\IILE PAUL

PatiLe ltiviore de I'artihouite

SEBASTIANY M11FIUS ADA.M, Rue d'Afrique.

Quarlier Morin


! I UlNCE DUPUY.













HU1L D'EMPNAIRE Ilue de 'Egalit.

Saint-Marc
r. TELEMACUE JUMELLE

St. Loiils du Sud
JEAN ROBERT IHERARD Rue du Gouvercenenen o
Piace du Cimetiere.

Thomazcau
DENEVERS I)UMERVE

Marigot
CHARLES BEAULIEU FILS, a c6t6 de I'Eglisa.

MiragoAne

PIERRE ANTOINE D'HAITI. Rue du. Bord do mer
(da Quai) ci devant Augustin.

LdogAno

Me CLEMENT LABISSIERE, Successeur de Mrs Fran-
cois 'Joseph Gautihier, J. F. Gauthier J. B. Gauthier,
Perna Ddvivixr, Louis Masson. Rue de la Croix,

Grand-GoAve


CONSTANTIN CHERI, (J P)


St. Michel de l'Attalago









Port-au-Prince


1ONDES DE POUVO1R
FREDEIUQUE CHAMPAGNE. Rues C>)ube et Ront,
1laee de la Phamacie Roberts
KARINSKI CASiMIRf, 1336 Rue Republicaine-
Arcahaic
I.EON BOUCHEREAU, ancient Juge de Paix de Las,
cahobas, Rue de la Place d'Arme, eu face de I'Hotel
Communal -
l.ascalhobas
'J. B. LEVIUS LHOUIS

Groix-des-Bouquets
Notaire
DAVID PIERRE JEAN-JACQUES. Rue Jean-Jacques
1)essalhes
FONDI DE POUVOIR
EMMANUEL MIRVILLE

Mirebalais
FONDF DE POUVOIR
LOUIS CHEVRY. 17. Grand'Rue.

Petit-GoAve A vocat
LELIO CIVIL, actuellement, substitute du Commis-
daire du gouyeruement press le tribunal de there lu.s
lance -
A rrahaie
NOTAIRES
ANi)RE HEI.F'(ORT Rue St. Joseph.
BERNADOTTE, Hue Place d'arme

G(ltantlter
YONI)ES DE POUVOIR
DL ZA;-NLNGE MjRVILLE, Graud ReIC A







- F --


Guialvet'i
Avocats
E. DOWNEVAL, Balounier de l'ordre Rue Libert. no 22
RENE A. LATORTUE, 48 Rue Vernet
Notaires
G ASTON DUMBAR, pros la Banque Nationale de
)a R6publiqne d'Haili.
FRANCOIS C. St A MAND, Rue Veriet
E. Guibett.
Gios mornes
Notaires
DORCINVIL PAPOUTE DORCIN, Angle des Rues da
Palais et des Patriotes.
Petite Rivibre de l'Artibonite
FONDA DE POUVOIR
VICTOR EUGENE, Rue d'Afrique
Cap-Haitien
AVOCATS
J. ADHEMAR AUGUSTE, Rue Espagnol -
MAURICE RICHARD ETIENNE -
PIERRE JUVIGNY VOUGUE.; Place Toussaint
Louverture et Rue St.-Louis, 720
J. E. G \UTHIER. 250 Rue du Canard et 175 Rue
Espagnol.-
J. A. MORIN. Rue Saint-Sophie, 870.-
ED. TH. MANIGAT,'Rue du Qi:ii et Conflans
EDMOND ETIENNE GUILLAUME, Place d'Arine. Rue
du Palais-G. 20.
JOSEPH AUGUSTIN GUILLAUME, Rue Panthi~ve
et St.-Jean
NOISY 11 Rue St -Louis K. 12 -
NOTAIRES
P. JH. ARTHUR DUROSIER -
HUGO. DEMPAIRD. Rue e I'Eglise
ALVINZY MANIGAT, Rue Fermee et du Cimeliire








Cayes
Avocals
SN MOINE TAI.tlIM QULI. antcioit Halolier de l'ordra
des avocrts Rue de la Convention
M C. Claile Doyvrn du T"ribunal de tere Instance
MARICELLE MAKESCOT Rue
JOSEPH STACO Rue
MARCELIN JOCELYN, Ancien Brtonnier de I'ordre
rue de la Concorde.
Notaires
FRANCOIS VIRGILE LABOSSIERE, Archives de 1830
A nosjours, Succesmeur de MEDINA, LOUIS DELMA
BOURJOLLI et EMILE RAMEAU Angle de la Rue des
Cayes et de cette GAUSSIN.

Coteaux
Notaire
SCEVOLA GATTEREAU Successeur du plus ancient
dles Notaires
CAVAILLON
NOTAIRE
JEAN BAPTISTE JOSUk VIRGILE.

PORT-de-PAIX
AVOCATS
FRANCK ROCHEMOND, Specialit6, Droit Cmmercial
Droit Administratif, Rue Athanase Laforest
C. L. St. AMAND, 5 Rue BENITO SYLVAIN.
1. B. DPSIR actuellement commissaire du Gouver-
nement pr6s le Tribunal de4o-re Instance.-

AQUIN
AVOCATS
EDMOND PIERRE-PIER1E:, avocat du Bareau de
Port-au-Prince Militant & Aquin
RODOLPH COU[.\NGE Rue St. Jacques









AQUIN
NOTA1RES
\1MOELt LAIANNE, Rue Franrais
j)OSFlfHt JACQUES DENIS, residence ai S.L-Loors di
-aNd a I'angle des Rues Presbylere et Place d'Aime
BRENUS GOURDET, 10, Place de I'Egalit6
BOSSUET DUPONT, Roe du Commerce
AOUIN
FONDE DF; I t'VOIR
JULIEN L.ARA JOSEPH, .75 Rue St. Jacques
ANSE-A-VEAL
AD\IE GEORGES Rue 1,' yr
RA RAD IRES
LONGCHAMP DHANIEL, Place dn March
ENOC DESERT avocat angle des rues Lamarre et
Lalue Port-au-Prince
L. S. EUG. DUBOIS Arpenteur Gbomitre 510, rue
Dantis Destouches 510 Port-au-Prince.

Changement d'Adresse

a partir (lu ler Sept. 1922.

Mes Etienne MATHON

& Franicois MATHON
Angle. des rues Roux, 341, et du Centre, 1634.
Ancienne Maison d'Aurel Bayard.





- I


PORT-AU-PI'INC I

A VOCATS ( Su.te)

LOUlS |I!)HNO 11.), HI1't ".,oM
.A '(UST'E A1LBlE'IT !I1 ,I IA U\X, Iae Ilau ilelon Kiick

JAC M L.

AV() CATS

\ -CIL'S ClARMANT 25 [lie d,- lta (Cotii,
CAMlI:I.IUS LOUIS 41 Rue de la Comndie
EDWARD VOLEL Rup di> Commerce -
EMMANUEL VO.LEL, anciens RBtonier (de I'ordre des
Avi'cats- Rue de la Coitndie.

NOTIURES

HIVAROL LEl IAIRE, Rue de In (o-.li -
PAUL IkIIL LE PIERRIK LOUIS, 17 Rk, Lo t 28
CA ice -
LOUIS BOSSARI) -Rue Veives.

GROIX DES BOUQUETS

NOTA I R E

CYRIUS S. U. NOEL

CAP-HAITIEN

AVOCAT


ED)GARD PIERhELOUIS
JEAN-BA-TISTE CINEAS









ANNUAIRE


DE

LEGISLATION IHAITIENN E


2..nn6e 1919


Notice.

0

POUVOIR EXE UT1F .


SU'D-E DARTIGUENAVE


CONSEIL DES SECREITAIRES D'ETAT.


I ii C.. el (01CommrcO F. FEQUII lRE
Tri-v:;nl Publics el Agricul',ure Louis ROY.
.! i.sic, t. llations Exterieuices C. BENOIT
.< a .1. 13ARAU (17 Octobre)
,i:i. tion cl Publique 1). BELLEGARDE-
Inlri*r ', etIPolice Geilinralc B. DARTI(G ENAVE'



).ii'w ulii c I- '.c 19P ', It- P 6ivr L gislatir continue ,t
i : r- pri'>'.is iii i )>p:- le Conseil 1d'Et11AIt nomm6
. .tl' ; [< c' i.,t '... I.. ., 1!. i)-.r la inom inal ,1 des ci-
i, i.,>tu s ,:'iin (" .\f;a rld el Alexandre Moise
'1 iiii, i MM1. .\ S iis rii', en rC1m-
II:' ii ,'I- .i \i 'i'- nLi ois ( l ''cl ), E m iile
'ic ,Pi,-i'i [' (i.-r, l.. ;.. :i e, ce t '. ,, dem is-
1 i .1" ) i: i '. .


I', '-.; !<'il d'








ANNUAIRE

DE

LEGISLATION IIAITIENNE

Anniee 1919.


Interieur et Police tqnerale.


Loi Iransfr'ant an budget de, lIntldicur les credits al-
loues pour les indemniles des Secretaires d Elat. ( VotWe
le 15.ijanvier, pronmu!gue ie 16 janvier. Mloniteur du
25janvier 1919. )


DARTIGUENAVE.
PRESIDENT DE LA BEPUBLIQUE.
Vu les articles 55 et 83 de la Constitution :
Consid6rant que le changement operi rcemrmen t
d.mns la distribitlion des portefeuilles minist6riels em-
l'eche I'accomplissement des formalities de l'ordonnan-
cement des indemnit6s du titulaire du D[partement
des Finances, le credit y affrent figurant au Budget
du Departement des Relations Ext6rieures ;
Consid4rant qu'il y a lieu d'obvier, tine fois pour
touts., A cette difficult,
Sur le rapport du Secr6laire d'Elat des Fi.rmnces et
(l Con m-ierce
Elt de I'avis du Conseil des Secr6taires d'Etat,
A PIIOPOSE
l.t L C'.or)seil d'Etat a reudu d'urgeuce la loi sui-

Artlcl. ler.- Soti traiisfeir's an B ,d'1lel de l'int-
ieur, :' i ;. I !ilii IL leo'. F i'vrier 1919.











io. .i.Hs allou6s pour indemnites des cinq
L. at, soil P. 500 or par mnois pour chacun,
S. P. 2.500 or amtridain.
". Les credits allou6s pour appointments des Se-
..;ies des cinq Secr6taires d'Etat, soit G. 200 par
Ss pour chacun, ensemble G. 1.000. Par consequent,
ies mimes credits figurant aux Budgets des autres D6-
partements, sont et demeurent annul6s.
Article 2 La presente loi abroge toutes lois ou
dispositions de loi qui Ini sont contraires, et sera exe-
cutle A Ia diligence des Secr6taires d'Etat, cliacun en
ce qui le concern.
DonnA au Palais Lagislalif, A Port-au-Prince, le 15
Janvier '1919, an 116e. de l'Indlpendance.


Loi ouvrant nn crtdil supplementaire de 2471 dollars
au D/parlement de l'Interieur pour parer d l'insuffisan-
cc du Chapitre 2, Section lere du budget de 191.-1919
( VoMte le ,)4 Fdvrier, Promulguee le 25, Moniteur du
26 F'vrier 1919. )


DARTIGUENAVE,
PRESIDENT DE LA RJE'PUBLIQUE.
Vu les articles 55 el 112 de la Constitution, 8 tie la
loi dui 4 Decembre '1918, portaint fixation des d6pen-
ses de I'Exercice 1918-1919 ;
Consideraut qu'il est prevu au Chapitre 2. Section
1~re. du Budget du Deartement de 1 InW'rieur de
1918-1919. une valeur de DIX MILLE HUIT CENTS dollars
( P 10 .') pour' I'entretien des apprentis de la Mai-
son Cenirale d'Arts el M6tiers ;
Co : ci''cAj que celte allocation est recomnne insuif-
fisnte A l'enftrelien el A I'habillement de ces apprentis,
A l'amelioration, l,amnub'ement et l'am6:iageiheut de
cet Elablissement ;












Sur le rapport I dn Secrclaire d'Etat de 1'Interieur,
Et de 1'avis du Conseil des Secreiaires d'Etat,
A PROPOSE
Ef le Conseil d'Eiat a vote d'urgence la loi suivanle:
Art. ler.- Un credit snppl6mentaire jusqu't con-
crrence de la some de deux mille qualrt cent soixan-
rt on:c dollars [ P. 2 471 ) est ouvert au Departement
die I'interieur pour parer A I'insuffisance du Chap. 2,
Section Iare du Budget du Dpairtemont de 1'Intr'ieur
de 1018-1919, don't huit cent quatre vingi seize dollars
(P: 896 )ponr achat de divers articles necessaires a l'u-
sage immddiat des apprentis de la Maison Centrale
d'Arls et MItiers, et mille cinq cent soixante quinze dol-
P. 1.575 pour amnlioration, ameublement, amniage-
menl de cet Etablissement, A ajouter au credit de dix
nille huit cents dollars d6ja prevu.
Art. 2. Cette valeur sera port6e au Chap. 2, Sect.
ltI'e. du Budget du DNpartement de l'lntlrienr.
Art. 3,- La presente loi sera executee A la diligence
des Socretaires d Etat de I'Interienr et des Finances,
cli:(cun en ce qui le concern.


RGqglemenis du 2? Fdvrier 1919 concernant les dp/,'ts
dles torques de fabrique, brevets d'invention, palentes,
etc. ( M3uitlchr du 26 Fourier. )


REG ELEMENTS.
Lit S.'crI' 1,irerie d'(I t t d, I'inl rieur, en vertu des
Com eni o,, du -,IJ A.,fil I'll(, ratifiees le 8 Octobre
I'.18 p1,i con 'xc,-Ileiice Monsieur le Pr6sident de la
I pt j)lIlqlUc el en alle damin la ldgisdalion interne :A
in-ltiuer, c,'uUirrn),II nic i 2A l'arlicle 2 de la Convention
sur les br.v'.Ls i'ivenlion, )atentes de dessins et mo-
dries induslriels 't au0 x arlicles 2 et 7 de celles sur


t













BS ,.-. d1.~'Iriqtc et ide co1I)ililt' l egieiide L6
noim suit, les d6pots A etffeuer en ses Arcliivs :
AriI l. lert. Toune danm ide dti p11)61 faile an noim
liculiers, d'une compauni., corporation. associa-
o, etc., doil 6lre accomnpauiiee td'hin. Ilt're colvrti n "'
a/ trois ex m-rilpair--n. dn mo el, e de d1p& t .
b) In1 mand t special hahilitant le diposanit.
Cetle demande doit 6tre limnite a tin ieul objet prin-
ciplal.
Article 2. Les demands relatives an\' ni.r'1ties
de flrii-i11P (t de comnm erce doivent elIre accomp-igntes-
en outre, de la some de ciinqllaite dollfts "or P 50 )
pr6viie par I'articls 2, 2 ,me nlinea ile la Conventionh
d(Ii 20 Aout 1010, si le depo. i exprime lo, desir de
jolir de la protection interniialion:le deg Elats signa-
taires de la dite Convention.
Cetle some sera expldide, b telles lins Iue (le droiti
an HBuirea Invrnational de la Haviane, Ptr:lbli par les
articles 11 el 13.
Anricle 3.- Le d6p6t d'urne ma ique dtji enregistrie
! I;.: ulin de Etats signnlaire. st ra accompagni e de .
a / trois copies cerlifibes du certificate d' lnregistre-
Iflent d6livrb par les aoloritis competent s du Piys
d'6 iri: i,.. ;
b ) d'uil mandal special hiibilitant le ,Ip Q-a't.
+rlicle 4 Lce depu's effe.tids, selon le.; for, al itlds
-.i' les articles I, 2 et 3 ,l.s lie nts ri'-
s, sei'Qnt enregistris a lia S 'cr',l:iirerie cl'E at
., n lIln.'i x .,r et oertificats serq it dlivr,.s aLx iiltree-
: s ii frais.
de ": ce ifi a's sprp!nt jies .-. an Q :JO( ur( iat

Arili 5. LCS F ic -(l des dLe ij ,pIl, de 1revpe ()'ill-
vention:, pa. de dessils e l 1ii dUies in iatl'iels t '
f i r.ii.de l e et JQ ', llni._ ell!t (ii(.ii'ly..ili' !!itgi11?
ili .rtl tie~o i ; fr- i, nj ij i ....\ ( y ~










I -


tlut-, exeniplaires du Liodlee die di .t et un manda
special halbilitant I, dGposant, s'is n'est Linventeur ou
le propri&lnire.
Ces dJmiandes doivvr.tl 'r'u li titles A un seul objet
print ci p*l.
A t. ti.- Dps enrtilicats v relatifs seront remis aux
i Ceres Ps par la S..cretaireric d'Etat de 1'ljotrieur
.anls frais.
Copies de ces certilleats s'rnt insreires an a Jour-
cal Officiel p.
Article 7.- Les simples declarations de brevets d'in-
vei loi, roarqiues d, fabriqu1 el de commerce. paten-
ls do dts ins elt no.ihs iiidustriels, nationaux Oal
etraugea.s f ile's par voie des j'urnaux ou autrement,
1e confterant aux intFresst's qu'un privilege exclusive-
ieiit lerri'o; ial, n'o sauraLiint, en consequence, a dUfau-
rie rformalite.s re'luiii;es eni la niatiere, leur fire b6,s-
-ciLer de la piotclion I I .quelle ils auraient droit.
Art. 8. .a !cgi- ltijon interne viendra fixer Ie mot
de dt'ereg-tr-rmeit des di,6ts et les taxes officielles
A piercevuir.
Art U..- Ceux q(u auruint conLtrefaitl es modules re-
:,liiremeuts dlosses aiix Archlives dI DNpartemtent
..ero l t p(.sib' t s dIe l puannlt.; prpvue par I'article 104,
'rein nliiea du Cole I1! ral, t attendant que soit 'ta-
blie la s:t.ili(i, !Plus riquureuse qu'appliquera conitre
k- x la Ikgil.sl;,ei. pr,'citr:e.
\rt. IU. L<--, .:.-.I iii'ats de 'ip t npe seyopt delivres
'Inc les luin.!i 4- nl p ,'rudi.
A;'li:tle I A piti r (- e cetle d.Ale, fes ayis rela itis
tix\ t,'",:l ialiOl in nl iio ;ll: : Is l',it cl, 7 ie, Se'O ti I
Ipn re. Iue- Ir la ) ,r ecli ii dti .i)1n1a'I l Ofliiel P.
lA1 ti Ce '2. L," p -seCls r,..i,-s ent.is cnlsrye t i mitu >
..iiatemii ,ii e.: vi:, f5,
F,r *. ,-..i, Pl A F !Pey i 161. U i,
j : P +i .'!t r-}L .',...\VL;.










--6 -


]( 'i-; :TANT LA DIRECTION, L'ADMIMSTRATION ET
LE .1, "LE DES PRISONS OU LIEUX DE DETENTION.
( Vi LE 16 DECEMBRE 1918 PROMULGUEE LE 21 FE-
i 0119. MONITEUR DU ler MARS 1919.)

DARTIGUENAVE
PRIJ'SIDENT DE LA R1PUBLIQUE
Vu I'art. 55 de la Constitution,
Sur le rapport du Secrdtaire d'Etat de I'Initrieur,
Et de 1'avis du Conseil des Secr6tires d'Etal,
A PROPOSE
Et le Conseil d'Etat a vote la loi snivante :
Ait. Ier.- Les prisons on lienx de detention sont
dirig6es et administr6s par la Gpndarmerie.
Les prisons 'sont soumises au contr61le des autorites
jndiciaires dans les conditions prevues par le Code
d'Instlrction criminelle.
Art. 2.--- L s dpenses de nonrriture, d'h.:)hiltempnt
et dp soins midicanx, des prisonniers sont A la charge
de I'Etat.
Art. 3--- La Direction de la prison est autoriFre a
accepler tons dons on presents faits anx prisonniers.
A.4.---Tout prisonnier conrlnwni, anx Iravaix forces
sera employ A dpes travaux p6ni)les A I'intarieur com-
ime A 1'exle'rienr des prieons-
Cependant, I'Administration sura la faclnle d'utiliser
aptitndes speciales de chaqiie prisonnier pour le
hi "r'1 )ien dri service.
Art. 5 --- Qwmant I'aminnag ment 1t Ia grande' des
i' perin lttront et anssi longtemps c ie I'oni
n'u, ra labli mn asile d'Alied: s la classilica'ion
1' 1 S ivante des prisonniers sera faite et les ca-
ic',.""i! i '*-'Ss patE4rnent
(;enda, '" us condaina ns A mort.
Hommines Adrot inoins de '2 ;ins
emines NMlineucrs a plus ile 2 ans
ConiJniimis Fous.









-7 -


Art. o.--- Pour porter les pi isoin ici-, d se bien con-
duire et les inci!er A In discipline, tout condamn6 a
30 jours on plans q,'i observers avec soin les rIgle-
ments interieurs de la prison, aura une induction de
peine de 10 pour 100 (dix pour cent. ) Le prisonnier
aura le b6ndfice de la journ6e A chaque fois qu'il y
aura fraction de jour. Le calcul de la reduction sera
fail par l'officier en charge de la prison ofi se I. u.:e
le prisonitier.
Cependant, en aucun cas, la reduction de la peine
et la mise en liberty ne s'effectueront que par Arrt16
du President de la Rlpublique, d'apr6s le rapport du
chef de la Gendarmerie.
Art. 7.- Les condamnes A une peine correctionnelle
on criminelle don't la conduit a 06t 6videmment
excellpnte ou qni t6moignent par leur conduit du
dsir de s'ameliorer et qui onl executl des actes signa-
l1s do merite, pourront b6n6ficier d'une commutation
de peine sur la recommendation du chef de la Gen-
darmeria.
Art. 8.-- II sera cr66 ou developp6 des industries
n' travaiix en rapport avec le regime de la prison et
A la pnrlte des interns. Les prisonniers employs
A ces travaux on industries seiont paves au pourcen-
lagte des I)entfices provenant de leur Iravail.
Ce pourcentage elabli par la direction de la prison
seva payf au plisonnier comptant a sa sortie de la
prison, In ooins qu'ii ne d6signe un parent ou toute
auire pprsonne qui pourra alors toucher ce pourcen-
t-,ee pendant la dnrre de son emprisonneinent.
Art. 0.- Lpe?. Iun'lic'es provenant des Iravaux ou in-
dusiti de la prison iii n'out pas e616 employs
,'o;,tie il es- pi'-vnu I'article 8, pourront Otre d6pen-
ses p it la Direclion de la prison )our :
Le ,'"ve,,pIen ent de ces industries on travaux :
L'ei-tiign u,:ti. i ,1' n -ltiei s manuels on agricoles ;












L' \.iou de el'tat des prisons.
L de vatements pour les pimorior-fiea qui, it
S htie n'ont pas de v6tements convenables.
I d'une fagon g6nirale pour le bien Otre moral et
i I .iqie des prisonniers et pour I'instruction des
prisonniers ill6tres.
Art. 10.- Les gendarmes condamn6s par les Tribu-
naux militaires et depos6s dans la prison civil ne
jonissent d'aucuns des bnefices des articles 6, 7 8 et 9,
excepl6 si ces condainiations entrainent le renvoi de
la Gendarmerie. Ei ce cas, ils sont rgis par les re-
glements des prisonniers civils.
Art. 11.- Les r6glemeiits generaux et interieurs de
administration des dites prisons seront 6labores par
le chef de la Gendarmerie d'Haiti et soumis a 1'ap-
probation du President de la Rdpublique.
Art. 12.-. La presence loi abroge toutes lois ou dis-
positions de loi qui lui sont contraires, et sera publiee
et ex6cutee A la diligence du Secr6taire d'Elat de
l'Intbrieur.


LoI INSTITUANT LE SERV'iCE NATIONAL. D'F[yGINE Pl'-
BLIQUE. ( VOTEE ET PROMULGUEE LI 'F2 FfiVRER ) MONI-
TEUR DU 10e MARS 1919.


DARTIGUENAV E
PRESIDENT DE LA REPUBLIQI'E
Vu les a.IticIs 55 de la Crnstitution et 13 de la Con-
ven. i. du 16 Septembre '1915 ;
o (' 'an t que l'organisation 'iin service d'Hy-
i,. p,*'iquie pour toute la Repiblique est neces-
ire, vue de faciliter le Commerce el la prospdrili
du Pa. .


-8-








- 9 -


Considerant qt'il a Wtd reconnu que les commLuiLiti:i
ne south pas en mestire de fournir les fond& suffisants
powr I'pntretien d'un service d Hlygiene efficace.
Considerant que toule negligence apportie dans co
service i)!r une seile Commune peut compromeltre la
santi publique dans toules les autres et causer dans
lo,,le la r[publique des inconv6nients et des dangers
par suite des pe)id(lmies qui pourraient s'y propager;
Snr le rapport du Secr6taire d'Etat de l'Int6rieur,
et de I'avis du Conseil des Secr6taires d'Etat,

A PROPOSE :

El le Conseil d'Elat a voNt la loi suivante :
Art. 'ler.- II est institute au D.partement dle l'Int&-
rieur un service national d'Flygiene publique, plac6
sons la direction de i'Ingenieur nomm6 en vertu de
I'article 13 de la Convention du 16 Septembre 1915.
Les allribntions dn J.ny M dical, en ce qui con-
cerne l'JHygine et la police sanitaire, sont d6sormais
exerc;es par le service national d'Hygiene,
Art. 2.- Le service national d'Hygiene aura la sur-
veillance et la direction de tons les services publics
d'tlvlginp, do sanie. de qiarantaine, des h6pilaux et
de.; services d'a.s istance publique de la R6publiqne.
II nu'-a, iu point de vue sanitaire, la surveillance des
elablissempInts privAs d'assistance m6dicale,
11 elaborera et presenrera au Secr6taire d'Etat de
I'lit rienr, pour dtre soumis an President de la R6-
pill)lii[LI, les reglements necessaires 4 M'Hygiene pu-
jlirine et A la police sanitaire,
II vpillera A la stricle execution des lois, rkgle-
ments et arret s concernant le service d'Hygibne pit-,
ijliiitq e.
Art. ..- It sora pris, qIand il y aura lieu, par le
Pri'sideuit de In R6pbl',que, sur la demand du So,
rt'Ytilre d fitla de I'Init ieuir, tels arrt Is jug6s n6ces-










-10 -


., : des Reglements compatibles avec la

S4.-- La simple contravention aux lois et arn'ts
S .e publique sera possible d'une amende de
S Dix gourdes. En cas de recidive, I'amende sera

La peine sera prononc6e par le Juge de Pai. ah la
requete de l'Ingenieur, charge du'service d'llhyvi-ne, ou
de son representant, sans prejudice des autres pour-
suites prevues par d'aulres lois en vigueur l oiwim-
anent la loi du 30 Juillet 1886 sur la Police sanilaire.
Le montant de l'amende sera verse A la Caisse conm-
munale.
Art. 5.--- La present Loi abroge toutes lois, dis-
positions de loi, tous Arretes sur la quarantine et
1'Hygi-ne publique qui iui sont coniraires el sera exe-
cut6e A la diligence du Secretaire d'Etat de 1'Iil, iieur.


AR 'kr DU 12 AVRIL 1919 INSTITUANT DES REGLE-
MENTS SANITAIRES, SOUS LA SURVEILLANCE D'UN OFFICER
.ANITAIRE REPREqENTANT L'INGKNIEUR CHARGE DU SER-
VICE D'HYGiENE, (Mouiteur du 23 Avril ).


REIGLEMENTS SANITAIRES.

ARRETE:

,u les articles 2 et 4 de la loi du 24 Fevrier 1919,
55 de la loi du 6 Aotit 186, el la loi du 7 Septembre

Sur le rap; 'rt du Secrdtaire d'Etat de Flnterieur,
ARRETE :
Article 'ler.
Par 1 Oi .-"r Sanitaire : Le terinm Officier Sani-
taire dasigncra, chaque fois qu'il sera emp!oy, dans









- 11


ILs presents reglemenol-, le fo i&-i.,nnaiire qui reprieenii
l'Ing6nieur charge du Service d'll l.i'.ne
Par 2.
Cau.,e d'insalutbril : Tout ce qui est dangereux A la
vie humaine ou A la sant6 ; tout OdiIice ou parties
d'un edifice qui est surpeupl6 ou qui n'est pas pcur-
vu d'ouvertures adequates ou en nombre suffisant, on
qui ri'est pas suffisammen t a6re, drained, &clair ou net-
toyd et tout ce qui est de nature a rendre le sol, I'air,
I'eanl et les aliments impurs et malsains, est declar6
pause d'iusalubritd et illegal. On doit promplement re-
medier A toute cause d'insalubritd, des-reception par la
personnel qui en est responsible, d'une notification
kcrite de I'Oflicier Sanitaire.
Au cas oh cette notification n'aurait pas about, le
conirevenant sera possible d'une amende de 5 A 10
conrdles. A la requkte du Service d'Hygi6ne ; en outre,
I'Offirier Sanifaire pourra faire entreprendre la sup-
pression de la cause d'insalubrit6 aux frais du contre-
venant. An cas of ce dernier refuserait de payer ces
frais. I'Officier Sanitaire en appeliera au Juge qui en
decidera, la parties interess6e dhment entendue.
Le passage de ce paragraphe ou ii est fait mention
de a la personnel qui en est responsible ) concern le
prprietaire oQ son agent [lgai ou son repr6sentant,
ou encore en I'absence de ce representant, la personnel
On les personnes qui per' oiyen [eps loyers de I1 pr.Q-
priete ep question.
I'ar 3.
L'Officier Sanitatre ou son representant autorise peul
,netr~ar dans tonu lieu d'habitatiopt A 0,,t mop.ent.
i4a: I ie but d'en fire I itwpection.
(asi c. n le pr prietaire, le iQoataire oh tpute
peisolnri ,tj.rpe du lieu ion de I')a.itation refuse de
pcrsipirae a i n- ier I iItair e p .4 sop fepereeat-t a
fimj Lj a I .piL t !,iJ t ei-e cgs lieux, 'Offi ;ie' Satita y










12 -

s. 1 an J .: de Paix et A la l ien larmerie pour
obt ,.. la police I'aide n6cessaire pour eff, ctuer
I ,, :'ionu.

L n( ,- Sanitaire on son repreentant examiner
les ,' intes portant sur les causes d'iisalubrite sappo-
,. ,J gr.u -s on nnisibles A la sant6.
1'Officier Sanitairp. devra aviser p-ir posle les per-
sonnes centre lesquelles des plaintes bien fondees ont
ie formnles a moins qn"' son avis la plain te soitl. de
nature telle qu'elle exige nne poursuite iminndiale.
Par. 5.
Aucune personnel, propri6taire, occupant on charge
d'une maison on lien d'habitation ne pourra y entrete-
nir.ou garder tout animal ou oiseau dans des condi-
tions prdjudiciables A la vie ou a la sanie de l'homine.
a ) Ni les cochons, ni les vaches ne pourroni Otro
gard6s dans I'encinte d'une ville, sant dans les eiidroils
appronves par l'OfficIeir Sanitaire et dans les conditions
hyvg6niques qn'il indiquera. Les pares ou tables [pour
,ochons on vaches ne devront pas 6tre placAes a une
distance de moins de cent pieds de tout lieu d'1 ibita-
tion.
b/ Les chevaux ne pourront 61re gard6s dans l'en-
cenlte d'une ville que dans des 6curies approuv,'es par
'Ofn, i.-r Sa'nitaire.

( ,i,-.iuue aura dbpos6 le cadavre d'un animal mort
Ou les cr.- -ils ou ordures d'un abaltoir, d'une elable
d'ne c,,lerie, dans une riviere, ruisseau, tlang,
mare, IrF,_.?.ir. cours d'eau, chemin, voie publique A
I'LIsaIe du il; ; quiconque aura depos6 totes or-
duros on '.i;.v.e d'un animal mort, on des detritus
quelc-,nilu.-;- snr les rives on bo ds d'un course d'eau,
ray, on m wre, l i, reservoir d ob I'eau est puisee
!Iour les besoins -,1- habitants d'une vlle, village on










In 'Cilpal ite. die fe.le :-orte que le- debris de ces or-
drres. cadavre d'anim Il. on detritus quelconques puis-
sent se repandre dans ce cote rs d'ean, lac on reservoir;
ou qiiicoiqule aura," de toute maniere, souille on pollub
les canix de ces cours d'eau. 61ang on mare, lac on
r, sei vor, sera coupable d'un delit et possible d'une
am-nde ce 6 a 50 gourdes, en vertu de I'artiele 55 de
i loi do 6 Aotll 1886 suir la police sanitaire.
P.ir. 7.
Toit indecin, droguisle, maitre d'6cole, pr6tre, sage-
femm-, inlirminre, chefde famille on antre personnel,
a'ant connaissance d on cas de maladie, suivant la
list de maladies ci-apr.i-, porteront immediatement
le f.ilt I la connaissince de I'Officier Sanitaire, A savoir :
choler:. Asiatique, fievre janne, tiivre typhoide, typhus,
l'eiite verole, varicele, diphltrie, fievre scarlatine, rou-
gcole, lIpre, beriberi, fievre c6r6bro-spinale, paralysie
infantile.Tout medecin trailant line des cas de maladies
sus-vis es on suwpos6ps 1'6tre, on toute maladip
d'une nature indcisje, en fournira le rapport imm6dia-
teinent A l'Officier Sanitaire.
Qiiiconlije aura cach6 on omis de signaler tous cas
d-inleclion on l'ne des maladies contagieuses sus-
\'vies. scia puni d'une amende de 6 gourdes au moins
el Jd -5)) -'o-rdes au plus et d'un emprisonnement de
( a 1 I jnirs, en vertu de I'article 55 de la loi du 6
Au0' ISS1 sur la police sanitaire.
I',,rI. 8.
T"l't eiitreprenour des Pompes funebres ou autre
'i-r-onjie .vyant a sa charge ou en sa possession, ou
pri-p n~ a,1t pour l'inlinmation le cadavre d'une personnel
nini I" d'inme ,-Ie m:Inaldies nurmrrees an paragraph 7,
u.lii.ra ininJiatin nit le deces a l'Officier Sanitaire,
,-n iiliiin nt le nomi du d6funt, le lieu du dec's, le
0o1nr t 'lp n .e d4 I'inlinmation : qniconque aura omis
de fire cimle n io'li.aliaon poirra tIre poursuivis en
v,,rlt do I'm aticle 7; du dlu C de Civil el de Particle
"i du Cucle I',nal









- 14 -


S, .it tout entrepreneur des Poinpes tun6-
e. pet sonne qui prend s in du corps
.. ine more d'une des maladies sp iifies
an i; .- 'e 7, d'op rer de la mani6re suivante: D i
sa ,I i: !'re visit dans la maison noi tuairp, il proc6-
dera A la desinfection du cadavre en 1'enruulant dans
une toile irnbib6e d'une solution obtenue .n faisant
dissoudre 4 grammes de sublime corrosif et deux cuil-
herees A soupe de sel de cuisine dans 4 litres d'eau
chaude ; ou d'une solution obtenue en dissolvant 150
grammes d'acide ph6nique pur dans 4 litres d'eau
,hJii 'n, ou encore d'une solution A 40 olo de formal-
dli'ydi. composee d'une par lie de ce product poutr .
parties d'e-iu. Toutes les parties du cadavre "devront
Otre enveloppees dans cette toile et ne pourront plus
6Ire exposes A la vue.
Toute violation des prescriptions de ce paragraphe
emportera pour le contrevenant une amende de 6 gdes.
au moins et de 50 gourdes au plus- et s'il y a lieu-
nn emprisonnement de trois A 21 ours en vnrlu de
l'article 55 de 14 loi di 6 Aoot 1886 str Iq police s-.
nitaire.
Par. 10.
Les funnrailles de toute personnel more d'une des
maladies mentionnees ai paragraphe 7 seront stricte-
ment intimes. Persoine, en deli'-'s de I'entreproneRur,
de son aide o'i de la personnel chargee de la prdpara-
tion du cadavre, du prdire et des membres imi')eiat.s
de la famille du defunt, ne pourra y assister.
II ne sera permis 4 personnel de pendlrer dars Ja
i', or e trouve Je porps de 1,4 personnel morlt
.1 maladcies pup6r.eps au par graphe 7, ex-
c ,i sns-designPes, 'Ofticier Sanitairi
P0i s, ,i ;, ,| qp e Le lieiu J'ayroQ t pa5










- 15 -


Quiconque aura violet toute pirescription de ce para-
giapli,, sera opnsible d n'e amnip G .omrdes au
moiis et de 50 gourdes an plus, (., 'i.: c'est pres-
crit an Daragraphe 9 des presents reglements.
Pnr. 11.
L'inhumation d'un cadavre hurnain ou tout autre
mode d'en disposer dans one tombe, caveau. cimeltire,
four crpmatoire, ne pourra se faire sans un permis
de I'Oflicier Sanitaire qui peut prescrire le mode d'in-
humation. Aucun fossoveur on auire individu ne pr&-
t'ra aid a une telle inhumation ou ne consentira
on ne permettra qu'elle s'effectue, ou ne pretera aide
ou assistance A la preparation d'une fosse ou autre
lieu aple A recevoir un tel cadavre, ,ou n'aidera a sa
cremation, A moins qu'un permis n'ait det accord a
,'et effet ; et toute personnel qui aura obtenu un tel
permis sera tenue de le cou-erver et de le retourner
l Officier S.nitaire aprs I'inhumation ou autre mode
de di-poser dii cadavre, en ayant soin d'y 6noncer
le num6row de la fosse on autre lieu datns lequel le
cadavre a 6ti enterr6 ou scellI. Aucun permis d'inhu-
mation d'un corps human ne sera delivr6 par I'Offi-
cier Sanitaire A moins que la dernande de ce permis
n t soil accompagnpe d'un certifical de deces redigd
solon la formule approuvde.
Toute foose des'iine A l'inhumation d'un cadavre
tumnain ne doit pas mesurer moins de 6 pieds de pro-
fCn1 deii r.
Par. 12.
L'exhu nation d'nn cndavre ne sera permise qu'apr6s
di huit mn ,is il'inhurination, el, alors, moyennant une
permission ecrite de I'Oflieier Sanitaire de la ville ou
a eu lieu I'inhumalion. Toutefois, I'exhumation des
reste; de peisonnes mortes de la peste, petite v6role
ou cholera asiatiqie ne sera pas permise.
Pa '. 13.
Quicon,,u.i anra inlHuimu ou exhume un cadavre hu-










a' di-luse de loute aulle Iiinallere, sans
.- is I ,it par les paragraphes 10 et 12 des pr&-
is !.,ts, sera puni d'une amende ce 5 gour-
an .njins et de 10 gourdes au plus, conforme nent
A h loi du 25 Fevrier 1919 sur le Service Nalional
'i .i-,,e publique et quiconque aura exhume le
:j ou les restes d'une personnel morte de la peste,
petite verole, on cholera asiatique, sera puni d'une
arnerde de 20 gourdes, au moins et de 40 gourdes an
plus, ('onlorine'Ient A I'article 55 de la Ioi sur la police
sanitaire et d'nn emprisonnement en vertu des arli-
cles ;1I.G et 306 (du Code P6nal.
Par. 14.
Auctin bAtiment ne pourra 6tre construit pour servir
d'abaltoir on dire ltransform6 en abattoir ou ernployt A
Cet usage, a moins que les plans n'en aient Wtd au prra-
lable soumis A I'lnginWeur,charge du Service d'Hygiene,
par I'inlermi diaire de I'Oftlcier Sanitaire local et n'aient
reQu l'approbatioii ecrile de I'Ingrnieur, charge du
Service d'Hygi6ne ; anucn batimnent ou parties de bati-
ment servant d'ahaltoir, ni auciin bati ment situ, sur le
mnme~terrain qn'un abattoir, ne pourra, en aucLin cas,
etre utilis6 come lieu ,''habitation., Tous abaltuirs
l.ivenl Atre co( venablererit ares :
a ) Le sol des pieces o I!'on dObite'ou manipule la
viande, les rebuts, d6chets, engrais ou toule maliere
-leri vie directement ou indirectement de l'aballage
des animanx, devra 6tre potirvu d'un reveteinent de
cirent, asp halte, ou de toute autre matiere impermea-
btP, et construit de mani6re A empecher toule infiltra-
tVon in i' 'ra L.es plQiuchoeis ordiaires en bois soront

b ) Tout aba'toir sera pourvm de recipients, Mtanche9
,I ; de ).;ni.er Jls pour le ddpit imm dlial d" tous
d6chets ; et ces r6cipieuts seront eiileves, vid6s el net-
toy'es ii i tn:t iin T, apres l'albaltage des aliilaunia fil








- 17 -


is-pusera enin de ces rebuts de maniere A done
toute satisfaction A I'Officirr Sanita re.
II est initidit d'abattre des bceufs, moutons, chevres
on pores. ,'evant 6tre vendus, ailleurs que dans un
abattoir dfiment autorisO par l'Officier Sanitaire.
c ) Les prescriptions de la loi du 7 Seternbre 1870,
sur In boucherie, seront strictement observes.
Tonte personmp, raison sociale, sociWt6 ou corpora-
lion qui anra viol( unp des prescriptions de ce para-
graphe relative, A I'abattpge des animaux, sera possible
d'(fun ampnd- dle 6 gourdes au moins, et de 50 gourdes
Au pleS, conformn ment a l'article 55 de la loi du 6
AoOt I'F8 s'rr la police sanitaire.
Onr. 15
Tr' hAi iments servant de rmarches publics devront
atre poorvuis 'de plnnchers en cimeni, acphalte ou au-
fie 1i alileP inip'ermnable ; ftre convenpblement 6clai-
r's et a6r6s ; et avant de commencer la construction
d'nn bAtiment devant servir de marehI6 public oi d'v
porter dpq modifications, les plans et devise devront
'tre soumis A I'ipprobation de l'ngknieur charge du
Service d'HpviAne.
a / ans tons 'es marches publics, un rayon special
sera affect exclnsivment A la vente de la viande ; il en,
P ra d, mfmee pour la vente do poisson. Ces rayons
d!vri'mt c(tre n l'prouve des moiches par I'emploi do
to le mi.-tnlli,,p ', t de nmaniip'e aI donnert toite .atisfac-
ti ,,n l'Olfiier Sanitaire.
b / 1To1is i' s article s d'alimentation de nature A atti-
F'er le. mo ,loI-.,s, tenus, d6pq.6s, mis en vente dans
ecs rnmrchbs pu llics, serout proteges a.i moyen de
;'eillis c ive aij ol o pr to1lt antr, nuoyen ad6quat
i ,nti fr In ponlapiin aii.ain par les no)nuces Ou cd'aqtres
in -. -s .
c. Tout-'s ie., ta lilefs Fu) cofoplQirs spr lesquels on
,i-nuse ou (.:tii'. la viande seront (]iiis J'90 dessus









18-

,;:.i ,t de matiire imper ieable, et seront te-
,. ." Otat a propret6.
d )L' compris au-dessous des fables et comp-
t-" doit eMre laisF6 completement vide, sans compar-
t on division d'aucune sorte.

TouR les marches publics doivenit 6re pourvus d'une
1,, 't1 ^s hTis.nte de boles anx ordures d'un module
a .n. pa l'Officier Sanitaire. Les boltes aux or-
seront toujonirs tenues fermees, sauf au moment
ofi c', y dti.os,_ des ordnres : et quiconque aura viole
c (ete prescription sera puni come it est pr6vu plus

Les planchers, tables, cemptoirs, tales doivent 6tre
soigne-nsment nettoy6s, tous les jours, imm6diatement
Ss la fermelure du march, et les ordures de touted
sorts Pn tfre enievees sur le champ.
Le garden on survpillant d'un marchM public sera
tenu responsible de l'ntat de propret. et de salubrit&
In> marched don't il a la garde on le contr6le.
Par. 17.
Dans tons les marches affects :' I'nch.t on A la sau-
a-_'srde de viandp~, poissons on autres articles d'ali-
mt(a lion, on de boissons de nature a altirer les mon-
S'.:, on aura soin de motli'e ces articles h I'abri de
ri,! e contamination par les mouch-s, la pous-iere, on
la malproprete en g6npral, en fai:-.aitt usage de toile
i' "!ilijie on autres moyens, et de mnaniire A .atisfaire
anx exigences de 1'Offieier sanitaire. Le dbit par les
rnes de viandles et de poisons est interdit. Les autres
w'l elP d'alimenfation peuvent dtre vendus par les rues
m.. ,t cqu'ils soient A 1'abri des touches, pous.
0 o -.propret6 en general de la nianibre pres-
Lii. pour les marches.
Par. 18.
Tonte ,(: ine, ratison social, socit' on corporation
.,li aura .il K;' tout ou parties des p'aragraiplies 15, 16,









- 0 -


17 de ces reglements, sera possible d'une amende da
5 gourdes an moins et de 10 gouirdes au plus pour
ehaquie contravention, conform6ment A l'article 4 de la
joi du 26 Ftvrier 1919 sur le service National d'Hygi6.
ne publique.
Par. 19.
L'Officier Sanitaire ou son repr6sentant a pour de-
voir de condarnner tout article d'alirnentation ou touted
boisson qu'li jngc impropre A la consommation ou
nnisible A la sante de l'homme ; et il peut exiger que
le proprie'aire 0oi ddtenteur des articles d'alimenta-
tion ou boissons ainsi condamn6s les jette dans les
depoloirs aux immondices poor 6tre d6truits, sans que
le proprntaire p'iis%;e pr6tendre A aucune compensa-
salion. Faite par le propri6taire ou le d6tenteur sus-
vis6 de se conformer A celte invitation, les articles
ou boissons ainsi condamn6s, seront confisques en
verfu d'un jugement du tribunal de paix, conforme-
ment A I'ar!icle 383 dlu Code Penal.
a ) On ne pourra meitre en vnte aucun article d'a-
limlnlation, aucune boisson condamn6e par l'Offiiier
Sani'aire, ni en disposer de foute autre manitre pour
I'alimentation de I'hornme.
b Cinx qui auront vendn ou d bit. des boissons
lal.iles sont passibles d'une amende de 5 a 10 gdes.
sans pr0juidice des peines pins sAveres qui seront pro-
noreces par les tribunaux en matibre correctionnelle
dans le cas ofu elles contiendraient des mixtions nuisi-
bles A Ia sanli', ce, conformrment au 5eme paragraphe
ie 1'arti'cle 31.1t du Code Pdnal.
c .' Lorsqlue I'()flicier Sanilaire est d'avis que le b6-
tail on la volaillt sont utleintis de nialadie ou exposes
i la cniilaminitation el, par consqiunent, impropres A la
'consoi) nma ioii dE I 'lomin e, il po1rra, sur decision ju-
diciairp, rendiu conftorin&ient A I'article 383 du Code
l'tnSal, les cCnlisqiner oe les faire transporter au drpo-












S? ,x i '- pour etre incin6ri s, par ic 'l a
;ii,, a vie et a la santL sans qie le proprie-
taire : een.Ire A aucune compensation.
Par. -.
T., ', ison d'habitation. on tont 6tablisspment
comrn rci.l on d'affaires en general, doit elre pourvue
1'trines on fo.ses d'aisances qui devront lait sons
le rri port de Icur emplacement qu'A tons les aitres
pAinfi de vue salisfaire aux exigences de l'Otficier Sa"
nitaire.
a ) II est interdit dp, repandre des matieres fecales ou
de .'1muiIe sur la surface du sol.
Tonte personnel qni aura viol I'Fun des reglempnts
de ce p'ma-inraphe sera puni d'une amended de 5 gourdes
ru moins et de 10 gourdes an plus., eonforrnm ment A
Il' article 4 de la loi dn 27 FPvrier 1919 sur le Service
National d'Hygiene publique.
Article 2.
L'ex eution des condamnations A I'amende pourra
.1e pon'suivie par l voice de la contrainto par corps.
conf1rm6ment A l'article 36 du Code Penpl.
Article 3.
Lorsqie, en vertn des riglements ei-,Ipcus. 1'Officier,
.,,itaire nura a enlever d'un lieu q'ielconqii3ue ii,
.. lruction on A supprimer une t caui e d'inrsaln it ,
a ;. inir 'un liu, on ol in n difice. ot qn( la persnn-
S'on social, soci6t1 on corporation qpi doit sup'
1 i'r le colt d'un tel travail, conlormi ,ment anx dits
1. I ,is, aura omis ou refius d'ncquitter le colt de
travail, I'Or-ieir S anitaire en appelera anii nibunal
q' i rond.ra telle d6eision que de droit, les parties en
cause iK., ..t entendues.
Article 4.
La 'o. t,, ji est tenue de vciller A la sl icte obh
servance des r.gK I- .ts sanitaires, et de signaler sans
'e1ard aux Officiers Sanitiires touLes personnes qui,











de queljuo fa'on que ce soit, amloiit eni,,cint ces re-
glements.
Article 5.
ler. alinea,.Le cadavre d'une peisonne, don't le d6ces
a en lieu dans (a Republique d'llaiti, ou qui a 0t6 trou-
vee more, ne sera pas inhum6, ni depos6 dans une
tomnbe on cavean, ni incin6r6, ni soumis A aucun trai-
tement, a moins qii'un permis en due forme n'ait
Wtt obtenu de 1'Officier Sanitaire du lien, autorisant
l'iRhumation, le transport on autre disposition. Et au-
cun permis d'inhumation ne ponrra 6tre d6livr6 par
I'Offic er Sanitaire A moins qn'un certificate de decas
en due forme ne lui ait 6te present, chlque fois que
fire se pouria.
Auctne inhum 9ion no sera fnite sans une autorisa-
tion, sur pap er libre, de l'Officier de l'Mtat civil et que
24i henres apris le d6ce-;, conformimnent A Particle 76
Jn Code Civil. Toulefois, cette autorisation ne sera
i]:r accoidee d.,ns les cas ou I'Officier Sanitaire serait
d'avis qu'il imported qu'une enqu6te soit faite sur les
cases dn deces.
S*Cme alin6a. En ce qui concern les naissances qui
Ont en lieu dans la Rpublique, les prescriptions sui-
vanils du Code Civil seront strictement observees :
Article 55 du Code Civil.- o Les declarations de nais.
soinpe Peroiit faites, dans le mois de I'accouchement
j I'(lflicifr ,lo I',lat civil du lieu du domi icile de la
ii e; I'enfant lui sera pr6sent6.
La naissance de l'enfant sera dkclaree par le pere;
on. ai d&faul do pere, par lps mrdecins, chirurgiens,
s-:i- .s-femmes, on atires personnel qui auront assist
a I'i- lijccl lent, ,i. I- sqTr 1, la i i,'re sera accou ch1 e
ho is dle -rn doinici!, pai la p(-rsinne chez qui ell@

l.'acle de i aissanIce sera redieg de suite en pr6sen-
C des 16ploi'~ns.











A:u,i L 30 MAI 1919, NONMMANTCONSEILLER D'WTAT
iliUS C(. !'. G.t ID ET ALEXANDRE MOISE, EN REMPLACK,
.T MONSIEUR EMILE ELIE ET PIERRE HUDICOUAW
( ',,'.

A.i,:iadij qu'il y a lieu de cornpl6ter le Conseil d'Etat.
ARRETE.
Article ler.- Le Citoyen Louis Augnste Guillaume
.-- noimn Conseiller d'Etat, en replacement du ci-
toyen Arthur Francois, d(ecd6.
Le citoyen Constantin \iayard replace le citoyen
Pierre Hudicourt.
Le citoyen Alexandre Moise replace le citoyen
Emile Elie.
Article 2.- Le priseit ArrO16 sera public et ex6cut6.
Donned au Palais National, a Port-au-Prince, le 30
!,a 1919, an '1l6eme, de l'Independance.


Loi PIXANT LES TAXES A PAYER PAR LES AUTOMOBILE
-flLIQUES ET PRIVIEES.
Vot0 le 14 Mai-Promulgude le 28.
( Moniteur du 31 Mai. )


Considerant qu'il y a lieu d inodilier 1'article ter,
de la Loi du 8 Septembre 1918.
Vu les articles D et 55 de la Constitution.
LE CONSEIL D'ETAT A VOTE LA LOI SUIVANTE.
Art. ler. A partir du ler Octobre 1919 les automn-
Li'e- publiques paieront une taxe annuelle de Trente
Gourdes.
L i. chaWioirs d'automobiles publiques paieront une
taxe annuelle de Quinze Gourdes.
Les automobiles priv6es paieront une taxe anuuele
de Quinze Gourdes,


-22-"









- 2J-


Les chauffeurs d'automobiles priv6es paieron u ne
taxe anuuelle de Dix Gourdes.
Art. 2.- La pr6sente loi qui sera annex6e au tarif
de 1900 abroge toutes lois on dispositions de loi qu\
iui sont contraires et sera execute i la diligence du
Secrttaire d'Eat de 1'Inthrieur.


ARRT'r DU 5 JUIN NOMMANT MONSIEUR SANSARICQ.
CONSEILLER D'ETAT A LA PLACE )E MONSIEUR LEGITIME.
( MONITEUR DU 7 JUIN.)


ARRETE

DART1GUENAYE
PRESIDENT DE LA REP UBLIQUE.
Vu la ddmission du Gen6ral Legilime;
VW les articles D. de la Constitution et 3 du DNcrkt
du 5 Avril 1916 ,
AnniiTE
Art. ler.- Le citoven :Antoine C. Sansaricq est
nomm6 Conseiller d Elat.
Art. 2.- Le present arrite sera public et execute.

L< I MDI)IFIANT LES ART. 13 At- 11 DE CELLE DU 20 cronBR 1918
iEL \'iV." AUX FT .r 'i.'i D)1E L'ETAT CIVIL TRANSFEIRIES AUX
M.,;llr.\TS COM.IUNAUKX [ V(l''IE LE 2 JUIN PROMULGUE LE 5.
M ,'NIT' Lu( DU J 1 JUIN,


DA RTYIGU EN AV E
PRIl'JDEAT DE LA REPUBLIQL E
Consi.itrant que I'aipplication de la loi du 2 Oc-
t)lbrc 1913S Irinsl'iant les fonctions de l'Etat Civil aux
Magistriti-. Cnii-iminaux de la RNpublique a 6tabli que
les (d pines d(1 I'llat Civil excelent la portion de
rectt uli(cUe.s atix Co munes ;










C ,, nt ., 'l y a lieu de renW6dier A& et 6tct
-, en modifiau t les articles 13 et li de 1i4
dite oi.
Vu l',. i i, 55 de la Constitution,
le rap .lrt des- Secr6taires d'Etat de l'I tirieur
la Justice,

A PROPOSE

lr e fC ..eIl d'Etat a vot6 la loi suivante
Art. I L'article '13 est ainsi modifi6 :
Nr ( lrt. 13 ) -It sera pr6lev6 sur les frais des actPe
1 7 Civil, Irente pour cent (30 olo,) par les Ma-
-' tComrunarn x, moyennant quoi le salaire des
."': I'achat deA registres, du ma -triel et tous
'lres frais seront A leur charge. ,
Art. 2.- L'article 14 est ainsi modifi
( Art. 1 )- Le tarif des frais A percevoir pour-
de r'Etat Civil esl fix6 come suit :
to. P~ chaque acte de marriage G. 7.50
I'acte de d6elaration et les publications 3
3o Poor chaqne acle de divorce 50
40o 'r un acte de naissance 1.50
. P,. n acte de deces 1
o Pour chi4qe trujip ort A domicile dans les
vil' ou boqr gs. '10
70 '. 's d tion de liei ei) plus ,
Art 3. La pre it3, loi abroge tonles Inis ou die:
c ons de loi qui lii sent conlraires. Elle sern exi,
:'- a dilir d .s S t ra '.-ires d'Etat de l'Int6,
et '1 la Ju:.':e, chacun en ce qrti le conceriie..










1V01 RATTACHANT LE QUARTER DE TIHOMONDE A L4
CoVu~uN 1Is IlINCHE. ( VOTtF LE 2, PRON!ULGUEE LE 4
JUIN. MONITEUR DU 11 JUIN9109)

DARTIGUENAVE
PRESIDENT DE LA REPLBLIQUE
Consid6rant que le quarter de Thomonde par sa
siltation gcographiquie, est plus rapprochU de la Com-
mune de Hinche que de celle de Lascahobas;
Consid6rant qu'il y a lieu, en consequence, de rat-
tacher le snu-dit quarter A la Commune de Hinche ;
Vi I'article 55 de la Constilution,
Sir le rapport dn Secr6taire J'Etat de I'tntArieur.
Et de I'avis du Conseil des Secretaires d'Etat,
A PROPOSE
Et le Conseil d'Elat a vote la lei sniivante .
Art. ler.- Le Quarlier de Thomonde est rattach6 h?
la Commune de flinche, s;:uf la Section de Thia-
moni eaidy qi6 en depend et qui continue a faire par-
tie die la Commune Lascalhobas.
Ar'. 2.- La pr senle loi abroge routes lois et dis-
p~ ii'in'n-' de loi qui lui sont contraires,
i.lle .n-, iimprim6e public et ex6cutee A la diligence
411 Sccri'iire d'Etat de l'lntlrieur.


)Dirrl du 25 Juin prolongqeant la Session d0f Cowi
&eil d'Elal. ( iMoileur du 28 juin )

DECRET
DARTIGUENAVEI
PRESIDENT' DE LA RWPUBLIQUE
i..,in-i ,IX'ti n qiu' le IC im mIi.is doe la prisente Ses-z
.^on L -'i *i ive he' siifil Pas A ]a discussion du bad,.
.Qei g n.'.ii Id I, l6ip illiqtue et ([aintre.s lois impqor'
I( iles dJ it e (:iJt d' tal est saisi ;


I -








- 20 -


Vu f '; 1 50, 2eme alinr a de la Const'tution ,
Le C !d'ELat a reidu d'urgeiice le DMcret sui,

SI. 1 ,.- LU pr6sente Session LUpisanlive di Con.,
s d' lt, ouverte le 7 Avril 1919, est prolongi e d'un
S EI'e prendra fin le 6 Aoul 1010.
rt. 2.- Le prd.sent Dcret sera public et execult \
Sd ii. nce du Secretaire d-Etat de I'llitrieur.


Loi dcl 'rant le Chant inlitule la <( Dessalnibenie )
., National Haitien. Volde le 5 Aoiut. Proinulgude !e -
."" ('oniteur du 13 Aout 1910.)

LE CONSEIL D'ETAT
Usant des ponvoirs que luii confere la Constitntion
,n son article 55 et en ses dispositions trnisitoires,
Art. D.
A VOTE D'URGENCE LA Loi SUIVANTE i
rt. Uniqun.- Le chant intiful (( La DesslIinipnnefP
roles et Mnsiqne de JusTiN LI RIlssON et de NrcOLAS
GFFFRARD, Pst d6clare <( Chnnt Na'ional I i'fien )).
S an Palais L gislalif, A PN t -au-Pi inc le 5
1919, an I 16me de l'independance.


LoT L.,TORALRi DoU 4 ABOUT 1919 VOTEr. LE I AoulTJ
.u;-:, LE 19 AOUT ( Moniteur du 27 Aont 1919.)

DARTIGUENAVF;
PR. <1IDENT D9 LA RfPUBIAQUE.
,: de ,,-iialtive que lui accordle articlee 55 de la
ii* iftloon
:.ir le d c ; aire d'Eiat de l'Int.rieuri;
Et d, Vr 'a r(,;,il des Secr.tai les;










A PROPOSc :
Elt le Conseil d'Etet a vote la loi suivante
CHAPITRE PREMIER.
DE LA CAPACIT-E ,LECTORALE.
Art. 1pr. Est Necteur, tout haitien de sexe male?
Wge de Vingt el nn ans r6volus, a l'apoque de la cl6"
ture des listes d'inscription electorale.
II doit jouir de ses drqits civils et politiques.
Art. 2.- La capacitI Mlectorale so perd : to par les
mImes cm ses que les qualitis d'Haitien ; 2o par la
degradation civique 16galement prononcee par Je Tri-
bunal competent.
Art 3. La vepacit6 est suspendue :
lo Par I'61at de banqueroute simple ou frauduleuse;
2o Par 1'plat d'interdiction civil;
3o Par I'tat d'accusation l1galement prononc6e ;
4o Par I'effet de condemnation penale. important la
suspension en toul on en partie, spit des droits civil
ft politiques, soit spulerapnt du droit de vote oI diu
droit d'61iiibilild i
5o Par I'effet de la condemnation pour vol, larcin,
recel, abus de confiance, escroquerie vagabondage,
mendicil ; cette derniere cat6gorie d'incapacit6 durera
trois ants a partir di jngement.
Art 4. Lbs Mtrangers naturalists hailiens sont ad-'
mnis 5 l'exercice des droits politiques apres cinq ans de
rI'idence sur le territoire de la 'R plbhlique, ~ pgrtir
de I'Arret6 doe naturalisation.
Arl.5 La qiialit6 d'Q'ecteur er-a onstalte par fins-
zriplion d"i Fint-reeste sur la liste 1eptorale, oit de la
commnne de son domicile civil, soit de la commune
dvj son domicile poliliqte e4 par 14 carte d'cp!eteur.
JL: tlomicile jgiil esi rkgi6 par le Co4e Civl. Le domi-
f;ile pollilque eI e l on (e litoloyern a une rA iden-
(v*o rpiliilme avefp otl M:;tiS [!_er!'upliq Q momrn@ tanO,
d(rpuis [1! 411 a 1m n iig


27










Art. -Ancur citoyen ne pent se faire inscribe sui
lec torale, ni voter dans une asssenm-
ti,'L 'Lre antre que .elele de I" Section de yole do
S .e on il s'estfait 1galement inscrire.
CHAPITRE Il.
DER CIRCONSCRIPTIONS tLECTOQRALES.
Sr 7. LP nomb,',- dps d6pnt6s sera fix6 A raison
do la population sur la base de un d6pute part 60,000

El aitpndant qpe le d6nombrempnt de la population
soit faith lo nombre des dpflnt6s pst fix6 A 36, conform6-
,,',, a l'articlp, 39 de la Constitution.
Chaque Arrondissement formpra nne circonscription
denomm e (, Circonscription Lgislative.,
Les Arrondissements qiii auiront a lire pins d'unt
depnt' seront divisAs en circonscriptions 6iectorales
.Ie la manikre suivante .
ARRONDISSEMENT DE PORT-AU-PRINCE.
PREMIERE CRGONSCRTPTIOl.
Ch4f- Lieu ; Port-au-Prince.
La premiere circonscription commence Rne Dant&s
De touches, anciennement rue Pav6e ( facade nord )
et continue insqu'A la GQoix Saint-A'nand par I'Ave_.
nne John Rrown el la Grand'route qni va a Peiion Ville.
E'le coinprend toute la partte N.ord. NoFl'-Onest et
?ord-Est de ja Villi et e engole les Sections rurale5
,a Ponl-Ronge, Sainit 14artin, Varreqx,. Qeleviue No 1,
ev..'le vpoNp. 2.
ca commune Ope lArpaahaie fait. parties 4e eptte ijrt
-)tipn.
pjJ:UXKIEMl PCQNSpRPTlOH.
C/?4-Lieq ; Ppt-ai-PrPince.

pite S ,, i ( ,, ,, F44 q N N r .
i ,.?.!e q. l vq a l.-.i ',., y'ije. |le gort,.)r~en>(l t9H^l l, p^F








- '.2y


tie Spd, Sud-Ouest et Sud-Est de la ville et engiobe 14
autres sections rurales de la commune de Port-au-
Prince. JLa commuie de Ption-Ville faith par fe .e
getle circonscription.
TROISIEME CIRCONSCRIPTION
Chfef-Lieu : Croix des Bouquets.
Elle comprend les communes de la Croix des jBoq,
qaets, de Thomazeau et de Ganthier.
ARRONDISSEMENT DE JACMEL,.
PREMIERE CIRCONSCRIPTION.
JACMEL.
Chef-Lieu : Jacmel, Marigot,
D)EUXI ME CIRCONSCRIPTIQN.
BA IN ET.
Chef-Lieu : Bain'et, C6tes-de-Fer.
ARRONDISSEMENT DU CAP-HAITIEN.
PREMIERE CIRCONStRIPTION.
CAP- HAITIEN,
-,lief-Lieu; Cap.-Haitieq. Quiatier-Morin, Limonaile,
PEUXIEME CIRCONSCGRIPTION.
ACUJL DU NORD
-hef-Lie : Acul di Nord, P!,ipe d4 Nord, MilQt.
AFiRONDISSEMENT DE PORT-DE-PAlF.
P.REMlIfRE CIRCONSCMUPTIOP,
PORT D.-PA^.
Qhef Liel; Port-e-a4.- ,
,EILk,!ME LICQNSpf iIpT"JOi.
Af-f4-wl/ Saii^ Qiii c~L Nord.- $aQit f.uis di i
AR RONDiSS\ pE. $QJ.lyfI.

1' 41 kv P..









30 -="

1pEUXIbME CIRCONSCRIPTION4
GROS-MORNE.
Chef Lieu ; Gros Morne, Terre Neuve,
ARRONDISSEMENT DE SAINT-MARCS
16re CIRCONSCRIPTION.
Chef Lieu : SAINT MARC, Saint Maro,
S2eme CIRCONSCRIPTION.
VERRETTES.
Chef Lieu : Verrettes, La Chapelle.
ARRONDISSEMENT DES CAYES,
UtrO C1RCONSCRIPTION.
CAYES,.
Chef Lieu : Cayes, Torbeck.
,2nme CIRCONSCRIPTION.
PORT SALUT.
Chef Liein Port Salut, Saint Jean dn Sud,
',RRONDISSEMENT DE LA GRAND'ANSI,
Sere CIRCONSCRIPTION.
JEREMIE.
Chef Lieu; JUremie, Les AhricQts.
26hme CIRCONSCRIPTION.
LES ROSEAUX,
Chef Lieu ; Corail, Corail-Pentel.
Art. 8,--- Relaiivement auX elections conim'nles,
L.ique cQnmvi.nre forinera tine circouscriptioni qui sper
mnmee CGirconspriplion cominuanje. i
S9, Chaque chef lieu de commune opg de
Q ie I pt rvti d'une Jpustipe Oe PaiN forme de dropi
-.-,tions do vo de phaqe circonscription

Sy ichlaqtie po pmtine nn htil'au de voto.
*,- ilnU re JMbH dg rlmoequx bureau









-31 -


toites les fois que le nombre dea 6lecteurs exc6de huiq
:e -ts,
CHAPITRE Ill.

DE LA DECLARATION DE CANDITATURE.
Art 10. Tout candidate a la d6putation national
est tenn de fair une declaration de candidature aa
Greffe de la Justice dP Paix du cbpf lieu de l'arrondis-
sement on de la circonscription electorale qu'il desire
reprpsenter.
Tont candidate an S6nat est tenu de faire la meims
dpclsralion au Greffe de I'nn des Tribunanx de l're
Instance du Departement dans lequel il desire Ltre
eln.
Tout candidate ai Conseil communal est fenu ha la
inmec declra ation an Greffe do Tribunal de Paix de sa
commnne respective
La d~clar:tion con'iendrra les noms, pr6noms, age,
pri'fession et ine attestation de residence d'au moins
dipx anrnes dans le D6partement ponr 6tre s6nateur ;
d'nii moinp nto ann6e dans la circonscription pour
6h1e dlpnrti et d'an moins une ann6e dans la commu-
ie pvonllr e conspillor eonmmunnil.
Art. 11 La declaration sera renie sur nrl registre
a ( d slin! et sera sign e dii candidate ou de son man.?
idn~lire por'enr de sa procnrawion sn4ciale.
ll( e po .4liiMjon c riifrip, so-r ob'iqRtoireniVnt remise
S'" palnnir timhl,' dii tvp rido qoixante-dix centiimn i a
fouit candidal an SSnnt on A la dPiputation, sur papier-
himnlid dn d i tvyp d.c vinliI c,-nliimes 2i tout candidat ati

-IKe ,x.li'd itlion est r'x flrais dI catirlidat. A pei-
i P de 1ilPiiI!0 di In fit I'laral ion.
Lin nomniit, siilisaani d'expsdiltitons certilieOs sera,
Ea is tris sir pa ir il re, ,Iliv;' an. c.t1di lts, 4an d
lPS Condll i0,l .i .nlijil- l ,











I, +-.. iionm aun andi at anux HAl tins <:- n n i -
adresse par lili an C )nseil de la Comn-.
Son il desire se fire slire ;
Unp i'ion est d6pos6e centre recepiss~ lo par
I r.,iidalt A in d-pl nationn on par son mandalt.ire a la
s' '-inr' de I'airondissemi nt, 2o p ir le candid it aq
;i on nOir so i n lataire A 6hicuine des Pr6fec-
n, .5 do DNpartempen int.r s,.
Par les soins de cli iqe Prtfel la liste d- s can lidats
,wr, r-.rs adiAssef6 an Juge dp P.iix sera affichbe A la
, nipalo norte de chacun des bureatix de vote cinq
au moins avant la date des elections.
I;. 1' mrp dpa'i e aux mAnps endroits,je Mfagiis-
lr:t commimal fpra afficher la liste des candidates aux
elections communale'.
Art. 12. ---- Ancu o declaration ne sera rescue apr6s
Ja cl6iure des li.-Les electorales.

CHAPITRE IV
DES ASSEMBLIES PRIMAIRES ELECTOBALES
Art. 13- A i ler. Octobre r&e'(dal, chlnne anne6
,-I, lorsqu'il y aura lieu, le Con-i il (,nmm nr al invi-
eora par Arret6 public an a 'Moinnite'r el dlans ,.s
.ij i, : de la local',, afficlti I de Iuitaine en hui-
laine dans les Pr droits importanls de la Commune,
le tout pendant nn mois, tous les citoyens jonis.ant
Sla ca-c6it dleclorale A venir se fire inscrire a
1liotel CQmmunal soQu. le contr6le de la Coinnission

L'I, "' Indiqcuera les noms des irmebres de la
C- .. -ion et les lIeurea otivrables.
Art 14.- *' M gisl g it Com n nal, president, et lenN.
In Prn1. s (' Mt's par le C(oThiell Communal A Ia ma-
ioril'- ]da iye des suffrages, furnenit la coipmission











A iilaut de Conseil Coinidiun la Commission Coirn,
,,-iinale choisira dpux citoyens notoires a adjoindre at
Prd-ident de la Commission Communale.
Lorsqu'nn Magisiral Communal seporte candidate auy
-lectiors legislalives dans sa commune, le Conseil
communal du lieu se rnunit et d&signe l'un de ses
membres qui doit, en lieu et place du Magistrat, prU-
sidpr la Commission, appel4e A confectionner la listed
gn ,iale d'inscriptions -des 6!ecteurs et qui est aussi
charge de signer la carte d'inscriptioun et de la d61i-
vrer A chquie e6ecteur.
Article 15.- La Coniinission d'inscription est charge
do staluer ;
lo Sur les deman'des d'inscription, leur rejei et leur
adminsion ;
?o Snr les demands de radiation a' opirer dans les
lis!es &leclorales.
A rt. 16.- En cas de tefus d'invcription on d'admnis,
sion d'une demrnde de radiation, le reclamant peut se
pownvol centre la decision en Appel devant le Doyen
du Tribunal de lere Instance, dans le resort de la
.*-irconsc'iptio,,, par assignation a un jour franc outre
ies d'iais o0'dinaires de distance.
Ia C( ,immission sera representhe par le president *
I assignation sera laisspe A la personnel lu president
'II ainx bIireaux du Conseil et au demandeur en ra-
di -ti)on en person ne on 4 domicile 61u dans le chef-
liei de Ia Commune,
Art. 17.- L'nppel en matlire ,leclorale aura la priority
i'r iW l0nc- o nIiris ffairte.s. L'oilonn-nce sera execu-
toir. pi r prvis ion suir si'pl Istlire v d'avis d61ivr~o
n;-u s (rts ; \ar ca igi trat :1 l;1 plri doit leis pr --
iui'ii I~s u11 t:i :tiui t.' 1 o0 lvees l" in,|e s.
:\r 18 \ lI t II al Co-ni miinial tie cliaqnp Comniune
il y iiirr liin i 9gi e special IeS S11'1.1111w;- it h V0[^,









- 34


S,... i resteront A la disposition du public
..-. irs ouvrables pendant q(ia're heures ;u
u,..'t a la ciblure definitive des Iists, le 31
E'- ,,,.Ire, A cinq leures de 1'a nres midi. Le ciloy,-n
qui voudra se faire inscrire devra se presenter en
j." rSonne.
Ait. 19.- L'inscription comportera un No d'ordre.
la date des jours, mois et an, les noms, prtnoms,
lieu de naissance, Age, profession, residence de i'lpec-
teur. et s'il est possible, toutes antres indications
.-iscept bles d'ltablir son identity avec clart,. 11t sera
li -s6. une coloine d'obsprvations dans laqnelle seront
indiqupes sonmairement routes les modifications sur-
venues dans la suite.
Hri. 20.- Apris son inscription, I'l1ecteur recevra
en p1-'soine une carte qui contiendra, outre les 6non-
ciations da registre d'inscription. celle de la circons
cription et de la section de vote.
Ln carte sera sign6e par les meinbres de la Commis,
sion d'inucription.
Art. 21 -- Du ler an 8 Dcemnbre st;vant, la Com-
mission d'inscrinoion fera afficli-r do-s lisles eleclorales
iir placards a la porte principal de I'Il!il comlin-
Onal de chacune des justices (d 1 paix de la commui;e.
11 y anra antant de lisles (jie de sections de vole,
ju qu'a a culture d finitive. II s-r:a plncardt, clh..que
:,pi,-;!te, des listes stpplkmentaireh s'il y ehliet.
Arto 22.- La listed l1ectorale contiendra routes I. s
,n'nci:!io s do registry d'in-cription. Seult ment les
,, y seront mentionnes avec lenrs jitilmros d'ins-
cription sons la ribrique d'une I-lrl' e et dans I'or-
alphabeliqne Une colonne ii'observations serv r1'
a ind qiier les char gemen's survenms.
Art 23. Tolit cioyen inscrit sir une listed electoi al
d une c-.: I;. ,, ition peUt demander -la radiation do
to, Ut i,,bvi. j qui y fire s'dl le pretend i'Pldal monmthi












ihiscrit des listes l1ectorales de L.-tte tircotiscriptio0i.
Lademande sera inscrite au registre pr6vu t. I'art. 18
et contiendra, outre les nons et professions, une
election de domicile au chef-liet de la comn mune. A
d6faut de cas formalit6s, il sera pass outre.
SECTION II.- OUVERTURE-BUT.
Art. 24.- La Commission d'Inscription dresser
aulant. d'exemplaires du registre inscription qu'il y
anra de bureanx de vote dans la commune.
Un exemplaire certified par !a commission d'inscrip-
lion sera remis A chaque bureau de vote par le Ma-
,gi-trat communnal.
Art. 25.- An 10 Janvi&,r de chaqne annie paire,
Iorsqu'il y a lieu, to'-s citovens dLhnant inscrits sur la
liste Mlectoralq d'une section de vote, et munis de
IPur CartP d'1epctpnrs se ri6niront de plein droit an
lonal d6sign6 par ArrAto dn Cnnzeil commnnal, ponil
fOrmnor 1'AsP-mbl6P primaire 6laotorale de la section.
Ch rqni- Conseil cmmnmnal do la circonscription esi
tenu de rappelpr la sus-dite dAtn, I'heure de l'ouver-
li'"e, fe hnt de la rpuninn par deux publications an
moins fhitef dnnc In lre semaine de lanvier snivant. Elles d6si-
gInproint le local affected chaqne section de vote et
.-ront nafflh .-s anx portes princilales des justices de
)aix de I'HStel copint uno et a(j enLr ,Je la commune,
Art, 2G.- Les Assembl6es primaires de chaque ciri
-onsfcrip'i'n ont pour fonclion d'61ire directement aq
scrutin da liled el a 1i I -iajorile relative des 4qffrages

lu Li u l-, .lerrii-s tqe |'. .rrumssetlen)t
*Jo [es .,u li-.ur iii i,00arliieni ;
-.Co o.es I'ip.inL .I it'I9s eill seils .Co Il11u1~i 1 de chaeIiq4
*il'C(!.:. | ipfillj n ,'.,i' -r!i.ikl ;i! ".- ilffo l l l !i l). sepr !spts













A .-- ei,;.ie Votant por ,rn !sur s-n hnileterA
de 'e a de no n. que ie. ,iIutIs d An ond sse-
s. e S 'ate irs, !e D&parte:ne.it ei de C,>isei.lers
s .. i x A e ire.
A -s.-- En cas de mort, drm's-zion, d"ch'aincp.
-' Cle. -n, ,n ':i imn d' le I ol. i' s 'r. pr J-,A'
r ., .,nent aux articles 35 el 3. de Ia Con-iitutioln,

SECTION I.----DEs kiRECL'X DE SECTION.

Art. 29.--- Aux jours et here fixes, les op,'-.ilinns
i i ae? da i 1i le .-c' ("I de vnot par nol
i v-ira 'A s-emb',e. rec rn ie; vote;,
au dl :-.i'emeit. procl-amnea les resultals
do S:'- in.
Pros verbal de to it sl-ri ,irpsz. sin6 1-tos menm-
- es et ine'!ti-n sera fai:e dies motifs d'ab-tention des
cnitaires.
A;. 3 --- :1. a e b ir-a 1 s--ra c'minoso du TIn, e
de de 'a ec'ion, ,rbsiienrt. d'in supplean'. vice
fun :re.fier on co-nlm's greffier, secrAlaire,
de e -orn omun- x. i*s sse'irs
k z'an-e do rConil commnnpi, le sort de-i-
i ra e x c-,ns-i lers qui devron' f:i,'e pirt;e du
1 3t1 a ... .e .e'fon de vo'e ie comn'ni e.
Sc- d'i's i, "-,,e d.- Conse'1llrs pour I s fonc-
ass-s-Cs. 1e Conseil colmmuna. rour I
D c...qie bureau 1:alt,-ment cons :t'u ,
_--:, -ial. r. 1' reiatve et aw scrtroli de lis
-s e:: insrit sa-r a :iste d':iscrip:on sachant
r e ecr re.
N II e5 n- ms a-s sese ir- s era faite par-
Ie ,- 1 ..--tina au j=ge de Piix de la sec'-oi aq
n i s '" la 1t I e see-n-inie duin m i- de janvier
Si ,-.'t v e un aseezseur se Irowiv empnp
,ih e p' d, l sze-e:tl9 de ote peut pr.oe er.
d .i;. i} 5 i -. --'. -:-e m e ri'












Ac i ..- D 1 S les S .0 s su iTv sees, P e 1 t
Paix deLeg iera da:is ch,->e .r.:.iu de 1x uppl eits
come oresi lent et vice prside t, un gre.' r ou cem
mis greater romrne secrPa re.
En cas d'ins, ir-nce de sp"pa a ts, les g-effiers et
comm's gref-ers serout d&s:aus dja. ordre iL.rar-
chque.
A dfi'it de ?reffiers ou de comun s grerfiers, leurs
trO.clions 'e .tor-fls s.ront dvo~ des, par Ie ge de
Partx A d-s 61ecte.?rs inscrits sachant lire et ecrire.
Art 3-2.- Le vice pres.eent el 'u'x des aesesCeurs
se tion 'ront a droire d i president, l'autre assesseur
et l'autre secr taize lien' :..nt a ga clii .
Art. .3 La listed electorate et la listed d'emargemont
ri- ch iqe section, dres-&-s et e.xpedi-es au Juge de
Paix parle- so;ns d ; onseil com n n a' sercnt depo-
s$es sur le bh m-an pri' le president, ainsi que des
, letiee b: ',c on q ,,i t s1s` ,' e e: deux urnes
tern it l cl-f fi-Mctes a'a ree.:iii et au- d poup e '-
I-'ment des votes.
Li lis'e d' margemen-t 'ne .o'.'endra que les nwmi:
ros d'a-'-rP, des escteurs coi,3 .r'mnent an rei_-stre
X'i scri.,ion.
II v sern m'n ',t e A c6t1 de son No d'ordre. le
norn de to it e 'tiir qui aura 1,'.
I.a lisfe i*.,'or ie res aix mains dn president,
i- lile I'*nar.1em.n t sa,'a r l ni e au secr-Aale et les
illU IP!I's ;1n %Cc pr s'd. tit,
\rt. 3i.- Le pr,-i -'nt, a' rs varor o, c;rt les ie, t!
nrnes. montr; I i 'e6ri-uir i "'As.\.eibe, ees refermera
el en :1 G ra I. lefc s.
L'ine d?s *ne4 re.tera d,-vanr le prsidert pour la
i'e. tc iu des. n etns. iautri ievanz le vice presi=

j., t i ir I n rl e 1 i i l'r d. ci tl ftl i












.' IION IV DL SCRUTIN DE SELfm:,

Art. 35. Les Mlecteurs s'avanceront A la file de-
la ,,rte principaie di bureau de vote. Un seul
-ei in rodluit pt pr senlera sa care au president qui
la communiquera aux aulres membres, si I'dlecteur
n'est pas radio ,
Si les enoncialions de la carte sont conformes a cel-
les de la listed Mlectorale et si 1'identit6 du votant ns
fait pas de doute, la carte sera d6ehir6e a I'nn des
coins par le president et remise an secretaire. Colui-
ci, apres avoir :scrit le nom du votant a c6t6 de son
No d'ordre dans la liste d'6margement, r etournera 1a
Carte au president.
Immcdialempnt, le vice-president d6livrera au vo-
tant un bulletin blanc qu'il aura prealablement montr6
an bureau sur lIs deux faces,
Art. 36. L'6lecteur 6erira son vote ou le fora ecri-
re par I'un des menmbres du bureau A son ciloix, lQ
president except. Les noins inscrits snr le bulletin
doivent designer le candidal sans equivoque de facon
t le dislinguer de tout antre individti du m6me nom.
Quand I'electeur n'aura pas ecril lui-men~le son bul-
letin, il devra le commnuniquer au prcsiden, qui lui
en donnera lecture i voix bass(, afin que i'clOcteinr
3'assure quLe les oroms inscrits sont bien cenx de ss

ILe bulletin sera pli6 et remis au pr6sid, nt qui lu
.i.sc; dans I'urne apres s'~tre assure qu'il l'en re-
S',e pas 1 ':'t'es ; ppsuile, Je president reniet sa cai-
te au votant.
Art. -- Le ilni pe dure q 'u'pn jour, 4d 7 heu-
.:-, d- ii 5 heures 4u sQo!'.
Art. A -- \s ,4pp de 5 hemnes. Ie pri'siclent o Icla-
Mrra le :, in tcl Apr s cette declaration, aucti ywo
1P'[ ,,, iiI,'!! i"











Art. 39 Le nombre des votants arirt,, le president
oivrira les urnes. Les deux assesseurs front J'office
de scrntatenrs.
L'un des sccuta'eu's retirera le, bulletins de I'urne
de reception on les complaint tn par un, a haute et in-*
te'lig ble voix ; an fu et A measure, il les pas-era t
I'aultr scrulateur qui le- deposera d.-ns la 2me urne,
Art. 40 Si le nombre des bulletins n'est pas trou-
v3 exact A ceini des votants, il sera proced6 A un re-
cornptne des bulletins dans la forme dkterminie. Si
le r,4sultat n'a pas lhang6 et que le nombre des bul-
letins est plus grand que celui des votants, it en sera
fait mention an pro,6s-verbal et, sans tenir compile du
risnitat d I',nrne, no d.s scrutateur retirera chaque
bu I tin de I'urne. le lira a h'iute voix et le remettra ati
pl 6s'dn n qui, ap', s vc r fiction, le passera 4 l'autre-
scrittalur. Ce derrier en dor ne: a une nouvelle lecture,
puis le3 deposera dans la 2e. urne pour le cas de con-
trP-eprenve.
Les mr mbres dil bureau tiendront note du d6pouille-
rm ft.
Art. 41. Lorsqune l'urne sera 6pnis6e, le president
en montrt ra 1'interieur a I'Assembl6e. Apr6s avoir
confr6 avec le b) reaiU, ie presidk.pt annoncera le ro-
siulat IIn scrutiny.
Art. 492 4prer la proclamation du scrutiny, le pr&-
siJent f,'ra broiler tous les bulletins autres que ceux t
as n xer, en pvrsence de l'Assembl6e,
11 scra dressA par la Secrelaire, piocks-verl)a de tou-
(es Ils operate ions Uff i tnPs par le bureau. Le proces-
v. rl'ai sera sign 6 de tons les tnelmbres dLu bureau onL
uionlii s.\r aile t -e s JTIfe d'absontipn ties hon-si-
flhnati es
i'ouI :n il.jr ti t bt'-eiq a le dtroit 'e fire insurer
., prci -e 2 ala. tons dires, d i, rations, v6serves, et
le p 6id')-t s9 ra oblige d'ordo!'ner I'insertion et le Se:
1411 P 11ip j., )PS i r *r











Art. F.n a de d6saccord su le isniltnt atJ
tin i.dl membre du bureau p -ut demander la
,.'e vte. Fn ce cas, le Presideni choisira par-
mi votants prAsents deux scrulate rs ad hoc, sa-
[hInt ,e qui recommenceront le dil'onillemen' de
. Sur les nonvelles notes prises, le bureau, A la
1 ,riAi relative, non compris les scrutateurs ad hoe,
:,ji,.a du r6sullat qui scra proclam6 par le prisi.

Art. 44. Soit au moment, soit apres l'onverture
bP I'AF mitlie, le President en cas d'emrnpchemenli
Sd droit remplhie par le vice-pr.esident. Celuni qui
.,i' I, rempl'aeri tout anire membre du bureau
h par un des 61ecteurs presents, sachant lire
&e dorirp.
rt. S. -- Nit re ru' en'rer dcans l'enceinte dA
", h'p6 s'il n'est Forte sur Pa lisle 6leclorale dO
]a section et muni de sa carte qu'il exhibera A 'en"

Sont excptlis : les candidates qui auront rpsinlire_
month fait lenrs dbelarations. le offliiers dp poliCP jil-
di'inaire. les aqent. dp l Forre pi bliornu reqiis Pr'
SpP P' .iden de l'Assembl6e et, s'il en (;:ii besoin, les
Jo .-, d'l ri ,-lion, les notaires, les hIisssiers charges
de e .. Art h. Le- membres du buroati d'nne section de
S.inscrits dans une qutre .ecliol,, soront admin a
':'r dans Ia section du bureau o] ils siegoet our l
.. action de lenrs cares d'MlectPonr.. Menlion c-n soP
ia f ite an proc(s-vcrbat avec le No d'ordre de leur
'- es d'inscription,

TF.liON V, SL FVitA-ES

Art, 47.- L- suiffT expriinas dans n bulletlir
,i VO on f,.. : des citoye a qli n'aiiaielt pas faith
!a ,l| .i i de (;,,, l.auire dan les lorum s tet 1lJjj










-41 -


prevus articles 10, 11 el 1h2 de la prisento toi, seront
innutds par le bureau et anhex6s au proc6s-verbal.
Le bulletin sera valuable qttantaux suffrages exprimes
en favour des candidates rtgnliers.
Art. 48. Le bulletin qui comportera plusieurs
snlfragei en faveur d'un seut et maine candidate sera
pon-sidgre co'nme ne contenaint qu'un suffrage unique
en favemir ie cc, candidate.
Att. 9.- T)out. tbiletlin bhnc on illisible dans
lorinel le votant se fera connailre i'entrera pas en
icomple dans le rsutlltat du d6pouillement ; 1i sera
annexed au pl oces-verbal.
Art. 59.- Les suffrags exprim6s dans un bulletin
de vote q(ii ne contiendra pas une designation suffi-
sante ser. it annnll ; p 'r e1 bureain at annexes au
proce,-verbal ; le bulletin sera vala;l!e quant au sur-
plus des suffrages expriimns.
Le bulle in sera egilem;nt valhble bijn qu'il porte
plus on ai)iins de .*orns qu'il 'y a de candidates 4t
(lri. Les derniers norim, ins' riis an delh de ce pom-
ore. ieo seront pas comptes.

STCTION VI. DT KEEacNSE.TENT

Art 51 Le recense'nnt ponr l'6lection des de-,
iltl's et dates Conseillers se fera par les soins d'upi
Irre'a s) c"ii qui se r'Iunira le DLimanche, apres la
ltdlure d I scrutin a dix henres du martin cans la
vilie (i, siitge un Tribunal de I re Instance.
Ce bilreiii sera compose ; lo )u Do.yen du Tribunal
-v Il'ic lns'an,-e. president ; '20 du Cornmissaire dui
e, i t. ', 1 i i d i res.-. ir :1) dt, Iln specter des

E' l tf li ,t"ic .ie n tll, le D[tlo .-1 d leLgnl era 1u Juge,
je ((llliiii.-s;'ie d i (-..Iure. 'r. iii nrll t, upi. SUi)Sli0utl l\ps
\ t.*i ur. 1^ ^( >l's.> li H 2t '- t \\\









-4 -


i n'y a pas de sous inspecteur, le Do yej
,iav un citoyen notable de l'Arrondissement pour
,.-- placer l'Inspecieur, .
Le bureau choisira ses secretaires.
Art. 52. Le bureau op6rera le recensement g6n6-
,al des votes de la circonscription selon les proces-
verbaux de chaquie section et pour chaque election,
Art. 53.- En ce qui concern les candidates au Senat
le recensement des votes oblenus dans la circonscrip-
tion 16gislative sera fait par le bureau d6sign6 par.
I'article 51, -
11 en sera dress sp6cialement proces-verbal, sequel
sera expie6 au Secr6laire d'Etat de I'l terieur pour.
,tre tr-ansmis au bureau central de recensement sie-
genaut Port an-Prince avec les bulletins annexes et
mention sera faile des dites declarations, reserves de4
parties intAressees.
Art. 54.- II y aura, 4 Port-au-Prince, un bureau
central de recensement pour le contr6le des op6ra-
tions de I'lection des s6nateurs,
II se reunira le 15 F6vrier suivant dans le local qui
lui aura 6t1 pr6par. par le Conseil commnppal de la
locality,
Art. 55.- Ce bureau sera compose do Pr6sident
du Tribunal de Cazsatiqo, pr6 sident, du'President du
Tribunal d'Appel et du Commrissaire dnu Quvernement
pros le Tribunal d'Appel.
En cas d'eimppclement, Pnn on 0 aNtre mWm.pbre du
bureau designer son remplaQant d ans l'ordre hitrar-
chique,
Le president di l'niean chlisira sa,; s crd6aires.
Art. 5,.- fe president prQoclanl-era les slate iq
ils. c.i ~fori,-e.nent 4 Il lrtich t 7 d: ia q instLitali qq.
J1)POQITIQNS QENER L-ES.
Ark. 6i7- Le p'sideint d Chaqte Awsepleg di'ijg@
ra les ;- -.f lipiQ e f a Oeg .sepS ver l !fji.











Art. 58. Le prlc-idurt de toule Asso ibloe fera ap-
rel aux antorites comp6lenies pour I'aide necessaire
anl maintien de I'ordre lanit a Iit6rieur qu'a I'extelii u'r.
Art. 59.- Tout fonciionnaire public qui aura use ol
tenid d'user de son aitorite pour influuncer ies 6lec'
lions sera considered conmme ayant conmmis un atlentat
contri' la Constilution,
11 sera p)ou'rsnivi et destihte de ses functions.
Art. GO. I orsque Ces mi itaires se plr,'.-iIr, I*t
cornme elelcenrs dans lite A- semblte l ectorale, ils
devron' I- fire islteimneln t et satns armes.
L'inffraction aux pireeniles dispositions to!nbrera sous
le conp du Ccde Penal
Art. 01. Le prSsidonl fera expnils.r du local, lout
6lecleur qui Iroulblera l'ordre.
Art. 62). Tout id.ividu qui exereera des actes do
violence seia, sur Il'o:dr'c 6cr'il.t fI president, d6tenu darns
la prison di lieu pendanii vingt q( atre heures. II1 sera
de plein droil d0chu du droil de vote pendant la du-
ree de I'assembie dpit I'enlrie Ini sera interdite. S'il
eslt lectenr, sa earle d' l cleur sera saisie et son nomn
raye provisoirement de la listed 6lectorale le tout, sans
prejudice d'autlr s condamnna!ions 5 prononcer par les
trial unanx, s'il echef.
A rl. (3.- Toute d ci-ion, soil du president, soit du
Iti eau, se, a ci-. sig,,,e aux piocrs-vei hauL de chaque
A se rulit!e.
Art 4.-- Toutes les contestltions relatives aux elections
ih-s Cons-eillters conmmuinane seront soumis aux, bureau
du r,-ec nreiieien .
Art I(5- Les proc s-vorbarx des operations de
1 i e ( on i n,-' on d' clhnfque ciron;sciplion 6lecio.
iale .-HioIt Ildig,'s ri double. Un exepiplaire restera
de'l use nn (Gt lie de la .1 i, I ice de Iaix. Un autre sera
en oye i'anis J os trols jours an bureau sp6,ial de re-
ce senie ni ,',l;i -i cc-iflriie reiil A l i ltiede 'j!.









- _j -


,t. LP president du bureau de i ee iisement
ir 'e, dans le plus bref dl.hi A chaque l61u, un
i de son proces-verbil d'6lection.
'.7 Le; doubles originanx des proces.verbauc
Srtu de recensem ,nt constalant I'&lection des
il''s el de; s6natenrs seront adress6s au Secretaire
.VJiit de I'inft ripn r pon r Oire, por lni, fransinis a la
Chambre des d6putes et an Senat de la Repub'ipue,
lors de lenr premiere r6nnion, el constatant I'election
des conseillers communaux, 6galement an Secretaire
id'Etat de l'lnt6rieur, A tells fins que de droit.
Art. 68. Les Assemblees primaires "electorales
ainsi que les bureau de recensement sont dissous, lde
plein droit, aussili6 que le but de leur reunion a 6tt
remnpli,

CHAPITRE SPECIAL.

DIJ RESULTAT DU SCJIUTIN.

il se Irouve dans l'urne plus de bullelin que de
voiants constats; par les 6nm irgamnts, le bureau d3
iecensement de 1'eletion des deputLs et des conseillers
conimunaux ou celui de 1'election des sen tt-utrs re.
tranchera a chacun des candilats un nombre eg:il au
.-kffI e de-; bulletins tronvO en exc6d 'nt.
S'il se tronve moins de b tleltia que de votants, Fun
i P'antre birean de recensemnent ajoutera a chacun
des candidates un nombre 6gal au cliiffre des bulletiii.
I ,V : om0i ls.
La ,-,lloi abroge (outes lois on dispositions da
loi qni lui -,t coitraires el sera e cicutle a la dill-
S l 'lire d'Elat de 'linterilur.









.j5 -


Loi modifiant celle du 30 Octobre 1918 sur les Prd,
features ( Vot/e le 5 Aout Promulgude le 19 Aott ) Mk.
nileur cdu 30 AoUt 1919.


DAITIGUENAVE
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUEJ

Vu les articles 55 et 103 de la Constitution,
,Considtrnnt qu'il y a lieu de modifier, en parties, la
loi dn 30 Oclobre 1918 sur les Prefectures ;
Sur le lapport des Secitlaires d'Etal de l'Int6rieur
et d.s Finances.
Et de l'avis du Conseil des Secrdtaires d'Etlt.
A PR1OPOSI.,
Et le Conseil il'Etat a vote la ioi suivante :
Art. ler.- L'arnicle 2 est ainsi modifi6 : Les Pr6fets
surveillent la march de I'Adiniiiistration Publique
dans leurs circonscriptions et 1'ex6cution des d6ci-
sions Ie6g'les dii Gouvernement avec lequ-,l ils corres-
pondent en ce. qui concerned les fonctions et devoirs
des Com)'nissaires du G )uvernement, des Inspecteurs
des Ecol is pt des dlminislrateurs des Fina riches.
Art. -2.- L'article 3 est ainsi mdii! : [Ils envoient
a I apofrobation de I'A.tiiniistra.tion S i,)6rieure, le 15
S ,pre.nilre de 1ch;qnie annie, le Budget des Conseils
connniiiina'ix de leurs circonsoriptioils avec les obser-
vtlinns qni'is leur out prealablement sonmises ; ils
veilleinl A I'ex6cution des lois sur la complabilit6 des
irpet-ies (I des dep.lns *s des Comm unes, sil la pu"
il'ci'e do leir, h i lo ,+ et do It urs compete et, en
ialnleai, sil' i1, I n -ii iinoin.iili de leurs divers services.
Ar 3.-. I1 l iet-| i est ainsi modill6 : Les Prefets
mi ilie Is V, -ii ,'i'in c. ,i.in nilA (6cessite Ie service
ter',iil b i';;lii<'liir iimtl, Ious les quat re mois, tine tour-
nie ,nirile il-i. leirs Icil'.onscriptioos. Us sont tenus
tp -.e tra s. Q l'r, 0 l luti |po nue, sur ouns les points











,-. s iconscriptions oti il y a une eqiiltdI
: eK t extraordinaire a faire ou unl fail gravo n

auront droi' A des frais de tourn6e r6ellement
e. I es ponr lesquels its fourniront des piees justli-
ficatli es.
A rt. 4.--- L'article 9 est supprimn6.
Art. 5 --- L'article 19 devient 9.
Art. -7.--- L'article 12 dlev ntu 11 est ainsi modified
Les Prefets seront no wn's au fuo et A mesure que le
p '. ImntioIt le- disp (nibilil Is d Tr 's)I'. EL attendant
les Administrateurs des Finances pourront 6 re cha -
_-s provisoirement et s-ins les appointments y af-
f6rents des functions de Pr6fets. L-s Pr6fetk provi-
soires auront droit toutefois aux frais pr6vus en
l'arlicle 8.
Ai I. 8.--- La prbsente loi abroze loute. lois ou dis-
positions de ioi qui lui sont contraires et sera execun-
t6 a la diligence des Stcretaires d'Etat de IInlirieur et
des Financer, chacun en ce qui le concern.


Loi l' r- j'lr,,ni pour I'exercice 1919 1k920) celle sur la
',, ds.l Imposi ions direeles. Iote le 18 Aout. Pro-
: '.d le 9 Seplembre. (M1oniteur du 3 Seplcmnbre I19 )


DA R'TIG ENAV \
PTES DEVT DE L) A RJ UBL QU
i .it de l'initiativo qqe luj accorde I'.rticle 55 de
la Cro ,- ilution,
C"., i. ,'., i qui y a lien de prologer pour I'Exer-
i,' 1919 1920 la loi du 21 Octobre 1876 sur la r(}'gie
des ImpoDsitiors directed ainsi que les articles 17, IS,
19, 20, 91, 22, 23, 24, 52 et 53 de a Io! dIu 13 Aofil 1!-1l1









-1. -


Considerant qu'il iiporte de reiinAtirt en viguieut
pour le m6me Exercice 1919-1920 la parties du tariff
4d la loi du 3 AoOt 1900, concernant certaines indus-
tries noi pr.neus par la loi da 21 Octobre 1876 ;
Stir le rapport da Seci6taire d'Etat des Finances et
du Commerce, et 4t,- I'ayis du Conseil des Secretaires
d'Etat,
A PROPOSE,
Et le Conseil d'Etat a voOl la Ioj suivaute :
Xrt. tlr.--- La loi du 24 Octobre 1876, les articles 17
18 19 20, 21, 22, 23, 242 52 et 53 de la Ioi du 3 Ao at
1903 et la paarie dii tar f de celle-ci concernant
les professions et ind-istries nouvelles non preyues par
la Ioi dii 21 Qt~pbre 1976 SQIt et demxeureqt prQrogcs
poVur l'Exercice 1919-1920.
La present loi abroge routes lois on disp ositions
de loi qui lui sont contraires et sera exkcutee A la
diligence des Secretaires d'Etat des Finances et du
Commerce, de rlnitrieur, clIacin, eq cp qui !,e oq-



A-rd8e 4u 9 Sepl.enibre ,o' ztiI des credits extraor-
iintires au Secretaire d'Etat de 1'Iit4drieirtp pour les pri-
,on. les Cdb es sous-mirins el la pension df-e .f.r Ifqisr.
( -foiit.tir (Ifi I] Sepleqnbrf I 19 )


Vu P~a licle O1 ,1 1 Cp filslition-
Yo !article 9 dCe la \i 44lu 4 QdeLbr'e p po-tant
ix uiqgi t4 ~ ep iq e.s le I'E rice !918-9 19.
Sor le rap, rt d.e Secreaqi.tI j4 'Etqt tde I Intrjiep4F
,-I ,l Fdo i rg .^ etle Iqvyi4 dci (1n- eil 4ei Se r ttajres

A I.m.1; |
i~q!. t:',!-.i n i l 1-i li.; ti.^i^ ps' nil eri .'! -t^ .ii'e {}'W











c 'i Cu, en rembourseineni a la jendarmerie
;...- !, it d6pens6 au service des Prisons de Ia
S lie- et. de CINQ MILLE DQLLARS pour depenlses
extr, i- ,aires.
Art. 2.--- Un credit extraordinaire de Or P. 855.S8 4
versor a la Compagnie des Cables so:s in riis et de
(. "-_ 00, valeur e.i .reguilarisa:tioi d- la pension
,n p .yee de IMr Emmanuel Nofse de Fevrier 4 Juin
1916.
Art 3.- Le pr4eset Arrit6 sera exAcuIl eA la dili-
gence des Secr6taires d'Etat de I In ;'ie i et des Fi-
nca.s, cl Icun en ce qui le canoeri'?.


.rre'le du 17 Octobre 1920. desa/fectar. pour eOre aporo.-
prie's a une cole de Frires de I'Inslruclion Chr4dienne
Gl'fti.", fort Saint Lanrent situ d .iAnse a Vean el le
i ., ir ,' le ,ri-i'e au Sud. ( Monileer duil QclotLre 191)


A R R'TE

DARTIGU tNA VE.
Pi..bSII)ENT DE LA RE'PUBLiQU'E,
,-, 'rant q '"il impmrie de lU'ciiiter I1 utruvre des.
, e.- de l'MnisIr':ciion Chr6tienre qui se devouent. 6
Il'iflii t! ion t "a I'o61ucatiQit de la .j-nnesse i:,iienne,
'n meitanr 5 Ieur disposition in ileitoian propre 4
I. i liSeen-f I n d'une 6cale *
: ;- ,.erant ,ie 'arce ien FQoI SA.-rT LAURENT siltue
'A '--Yeau, et le terrain qqli je bhcr;ie aQ Sud, re-
S ) a Ite in
V11 le -' aiin 1 e Pairlielo 5 de ia loi di .i
.(,,I I' i i- !es l 4iens itu D) niaine Nalional.
S er Ie rt '. j Ce s ".- itpires trat dl de l'ltt rie
et de Io ,.. ,,1 i p b iite,
Zl de l'avis ;, Cons i ta S ,Iralir s d'-t.'P 1t










ARItUTE :


Art. ler.- L'aneien Fort Saint Laurent, silu6 a I'An.
se-A-Vean, et Ie terrain qui le I)orne au Sud, tel qu'it
se pursuit, se comporte et s'6tend, sont desaffect6S
pour tire app;opries une cole des Frrres de l'Ins-
truction Chetienne.
Art. 2 Le present Arre't sera imprim6. publiH et
ex6cute a la diligance des Secrtl.aires d'Etat de l'In-
t6rieur et de i'Instructipn Publique, chacup ep ce qui
le concrne.



ArrWdi du 21 Octobre, convoquant a l'exiraordinaire
le Conseil d'Etat. ( Moniteitr di 22 Octobre 1919. )



DARTIGL E.NAVE

PRESIDENT DE LA 'REPUBLIQUE


Vu l'article 51 de la Constitution,
Et !'a'vi cOl CQnsejl des Secretaires d'Etat,

AHiTE :

Art. ler. Le Conseil d'EIat, exergant la Puissance
Itcigislalive, est convoqu6 4 I'extraordinaire pour le 27
Octlbr- courantt.
Article 2. Le present Arret6, qui sera signO de
juts les Secrltir~s d'Eiat, sera imprind6, piblid et ex6-?
.it a lt la igeln' duci Sec'r6tai 'e c',tat do l'(iltirietl'.









50 -

Arrete du 7 Novembre reglant l'c,,plt'; des recetles d(l
-E't Litl ( 3Moiiltur du 12 Novembre 1919.)


ARRETE


DARTIGUENAVE,
PRESIDENT DE LA REPUBUAQUE.

Vu les lois du 2 Oclobre 1918 et 2 Jain 1919 sur le5
actes de I'Etat Civil,
Vu la loi du 18 Decembre 1918 r6glant 1'emploi des
recettes de l'Etat Civil.
Sur la proposition des Secretaires d'Etat de 1'Irt-
rieur, de l'Instruction Publique et des Travaux Publics,
et de l'avis du Conseil des Secr6laires d'EIat.

ARRETE :

Art. 'er. Les recettes de I'Elat Civil sont pergues
par le Magistrat (Comlnunal, reinplissant les functions
d'Officier d'Etal Civil.
Pour toute retribution personnelie el ponr tous frais
nkcessites par le, besoins da service-, il e-,t autorisd A
pr,'l.-,'r d'office 30 olo sur les dites recell-s.
Article 2. Un con mpe special sera tuni, portant
an credil, le montant brut des rece'tes de I'Etat Civil
et, au dbit, le montant des frais alluLIis au Magistrat
et A ses aides.
Exlrait d6taill6 de ce corppte sera exp6di6 au
D)parlement de 1IInstruction Plibliquie, le 15 de chaaqe
! 111, pour le mois precedent.
Article 3. Ies recettes nettes de I'Elat civil seronit
pises a la dispoQ itiol( du D,6partemen t de l'listructlign
publique pour 6tre appliqu16s aux hesoits seplaires de
la Conmm,"i '. tls q ,'ils sont 16 termini s d.is I!article
ler, 2e. ali,,'3. de la oi dL 18 DIS em bre 1,18I, c'est-:











dire a l'acquisition, a la construction oun I'appropria.
tion des locaux scolaires et a l'acquisilion ou confec-
tion des mittriels et mobiliers garnissaut les Ecoles
tie la diie Commiune.
Article 4. Le Secrtaire d'Etat de I instruction Pu,
lidique aura la faculty, en vi rta de l'autorisation du
Conseil de. Secriaires d'Elat, d'ordonner que par 1in-
termindiaire dei Pre[ets les receites de l'Etat civil per-
nlues dans les Comimunes scient verses a un compete
special de d6pAt A la lBanque Nationale de la Rpnbli-
tIqe d'Haiti.
Une Comptabilit. particilPere de I'Et t eivil tenue au
D".par'tement do I'LIstructio'i Publique, permettra de
d6teirminer la part affterenme A chique commune dans
le total des recettes lepo^des A la Banque Nationale
de la Rdpubliiue d'llaiti.
Articlp 5. Les d6penses necessitees par I'applica-
tion d, I'artielfe 8 dnpresent Arr6t6 devront 6tre auto-
rises par le Conseil des Seecrtaires d'Etat de l'Ins-
truction Puiblique.
Article 6. Dans les eas o6f les recettes de I'Etat
civil periiCso dans une Commnune ptrmetlront d'y cons-
Iruire. :ipproprier on agrandir nne maison d'ecole, le
Sperflalire d'Elat de I Instruction Publiqne, sur nn pro-
(.-.ohvlnti d'lneo d l bdration v relative dn Conseil
Com n m i n'! on s.r un rapport special de 'Inspecteur
Il,'s Eeo,.s, saisira d'nne dpmande en ce sens le Secr6-
t:iire d's Travanx Pub'ics, les plans et devis neces-
s:l ir- S.
Article 7. Lts lrav.,ux ci-e.ssuIS spt' ecifies spront
- .on :, !a; dil oeiion trt e _contlrle du Departement
i.- TI :1 I',tx iN iblso et les ordres de paiermn nt dresses
1orr it-,ir .ex ciiaion par le Secretaire d'Etat de I'Ins-
I'r'u 'in s.ront pmi ami n,'An du Secrttaire d'Etat des
I'l u\t!x l'b ics dans !es condi ions prevues a l'art. 5.











,.A 8 i Conilitilie qnii en 1i i la deinande pour,
6rre autoris6e, sur la proposition dn Secrtaire
de l'In'truction Piibliqne el de I'avis conforine
'u Conseil des Secr4taires d'Etalt construir,, ap,'ro-
.on iparer elle-meme 1 s m:i-,fnn- d'Acnle du
chef lieu on des, sections qni en de~penlent, confr'rm,-
..i.int anx plans et devi.h 1)'pards ot anpprouves par le
' rvice Techn;que du DNpirte'nent de Tiavanx Publics.
Plusietirs Communes pourront ltre' antorises N re"
unir leurs resources pour la consti action A frais com-
nouns d'une maison d'ecole ponvant les desservir tou-
tes on successivement de p;usieurs maisons d'6cole r6-
poundant anx nfcessitfs de 1'enseignement.
Arlicle 9. L'emolacernent de la maison d'ecole est
,1. -;ign6 par le Conseil Communal, d'accord avec le
D,'-arlement de de I'Instruclion Publique et de I'avis
co,.forin' d'uni bygi6niste.
Article 10. Le terrain destiny A recevoir une cola
doit etre central, bien a6rN, d'un aces facile at sir,-
Mloign6 de lout Miablissement rnyvant, malsain on dan'
-n; i.x,. a cent mrtres au moins des cimetiores.
Le sol, s'il es' humide, sera asaini par un drainage,
Article 11. Les objets qui composent le mobilier
,e classes et le materiel d'enscignement pouvant dire
acquis on confectionnes au moyens des receltes de
l'Efat civil sont les suivants : bureaux avec estrade et
chaises pour les maitres; blancs-lables et tabourets
pour les 616ves tableaux noirs ; armoires bibliolhi-.
qus;, tableanx do syst6me malrique onil compendiiuml
.tifique ; Iholiers-compteurs ; caries et globes g&-
,'aphique ; instruments el outils les plus simples,
,. ts et matibres premire-s pour I'eFi eignemenit dq
Jes,;.-i, des travanyv manuels el de I'agric allure.
Les tables blancs seront consiruits sauivant les typo5
6lbi l, e ) ic 1 aite3rent de PInsti'retion Publique et
adi ',lds i la !.: H les -1 e 'n:fpt.,











Article 12. Les objets ci-de-.ais 6num&r6s pourroni
6're arquis on snr command directA dii D'partement
de Ilnslrnieton Publiq',e. on par i'interm6(Ilaire des
Prf&rs on par le Conreil Communal autorise a ce sujet.
Article 13 A la fin de rchaqne annn6e un rapport,
adrpes4 an Pr(eirlent re la R6publiqne par le Secr,-
tpire d'Elal de I Inmtrnction et inspr6 an < Moniteur u
dterrmii era par comninne : lo. le monlant des recettes
effTctfves ; 2o a les valeurs con acres A la construz-
tion, A l'nppropriatioon un hl r(.parplion des mai-
sons d'dcoe ; b los d6penses faites pour acquisition
de mobilier rt materiel snolaire, ; c les indemnits de
risidencp nnvos anx anx institnton's en vertu de
I'Parc' 15 de la lo; dn 28 Juillet 1919.
Le Secr6inire d'Etat des Lravaux Publics adressera
Pr .loment an Pr6sident dc la Rpnblique, ponr Wtre
pnbli!4 an Monitlor #, tn rrpport sur les trwvanx exe-
rn'pp on pntrepris pelnant I'ann6e an moyen des re-
reltes dn I'Etat-civil.
Article 14, I.es recettes de 1'Etat civil ne peuvent
,tre. pour ancnn motif, appliques a des objets autres
que ceux fixWs oar les lois dun 2 Octobre 1918, du 18
J)'cenibre 1918 et dn 28 Jnillel 1919,


Arrite du 3 D/cembre relai/i au Service de quarafI
4iine. (.1lo;,iler du 17 D.'c nbbr'e 1919 )


AB iIETF
DA III(L ENA V
P.ih.iLE:T' DF L I Rkt.:PBLIOCh

.' :L l eirti 7, 5 ,e la io du C, Fervier 1915 sur le Seryice National
1I l\'g .ne P1 ainieu


S53












Si la '.ii du 6 Aout 1886 sur la police, sanitaire
C '' rant qu'll est n6cess-aire de regulariser en
: me le service de quarantine ;
Sur le rapport du Secr.laire d'Etat de I'lltrieur :
I'avis du Conseil des Secr6taires d'Etat,

A arrdte et arrete ce qui suit :

'. MALADIES\QUI ENTRAINNENT L\ M[ISE 1N.QUAI.\RNTAINE

1 Le chnldri':, I fiWvre jauno, la petile v6role, la
Svrv typh i le, la Iep'p. et la pe -!e el l3a cas echiant
t, a t' Is il ilalies d de l'Ing6iieir Charg6 du Service N-tion it d'llyvine
Pnblique, d',erninent I'appliLnlion de miestires sani.-
-Jieesw pirmanrnen'es centre los prov.rn :i ,es par mer
a'-s pays oLI rignent ces maladies.

DE LA PATENTE DE SANTI

2. Tout capilaine vovageant Wd'in port ,trang~rt ,
port de la lR pnbliqune d'llaili dievra se nliir d'une
S ite de sante en double original, d6livre par ['Of-
Scompitent du port de d6p nt. L It it-'Te de san-
to doit mentionner les renseignements s livknts :

REPUBLIQUE D'HAITI

PATENT DE SANTFI.


Mdtclhre par la pr6eiinte qufi le batean nmentionin ci-
d s sons est parli du port de . . dinus les
S" suivanl es
*.. at bieau . .... Na. ionail . .
:" . -. C aoitaine .. . .
To I ,:- i n t Fer o;n bois ... .
Nombre des compa rtimernts rdservs pour chargement
pour' p, s,..,.'i dp point . . .. ... pou


- I -










)j) -


I 1 p e .. . . . . .. p
Nomr de 1'Ofticier-Medecin .. . .
Nombre des Oftic~ers . . . . .de
I'dlquinag y inches les sons-officiers . . .
des pa.s'i g rs di premiere clause . . .
de eco le cl e ...... de pout . . .
Families des officers . . Total des
personnes a bord . . . o bres
des cas de mr!adie, et leni caractere pendant le (der-
nier voyage. . . .
Nombre des cas de nyaladie, et leur caractere pen -
dant le. s6jour dn baleau dans le port de .
Le bateau est engage dans le tralic .
de .. et voyage entire . .
. . e t .
Nature, origin i et con iition sanitaire de la cargaison,
Oriline et salubritt de I'approvisionQwieient d'eau .
Origine et salubritO dps provisions.
Pla-se sanitaire et salubritd des ofticiers et de l'NquipagQ
lP.-sse sanitaire et salubrit6 des passagers, cabines
Passe sanitaire et salubritd des passagers de pont
Passed sanitaire. et conditions de leurs elfets
Sit irtion du bateau au port
vliai f on baie ouverte
Distance du rivage
Di)u e d:i ssjour du bateau dans le port
C(arach're des communicalious avec la terre
Condition sanitaire du bateau
\[e-uire-s sanilaires, s'il yen a, qui out t.6 adopt6e.
pendant le s.joii d lbteau au port
i, jdtiion aniitiaire dii port et voisinage
\l hl'Iies en course poi t onu dans le voisitage
.,laria p,;c.s pendant le mois de
N.ombre de c:'- dOt de Ices causes par les maladies sqi-
y it; peziidlidnt les dux setlaines prie6dentes, se











NOMBRlE NOMBRE
,ia.LADIES DE CAS : DE DECES .

L .e jaune
h.lira asiatique
Chol6ra nostras
iui choldrine
Petite verole
Fievre typholde
1'este
L6pre

OBSERVATIONS.

( lci doivent 6tre menlionni6es routes les condi-
tions qui existent dans le port de d6part ou son voisi
nage et qui interessent l'Hygi&ne Publique. )
( S'il n'y a pas de cas de maladie ou de d6ces, il erA
sera fait mention, )

Officer du Service National d'Hygiene Publique.

M-laiti
SCEAU 19

3. Tout capitainii on patron qui, pour quelque motif
que ce soit, relachera dants un port et y entrera en
':cn- in jcation, sera tenui de s'y procnuer Ine patente
de sant6 suppiementaire en double original ou de fire
viser I'original de a patente de sait par I'autorit6
comptente de ce port.
4 Les capitaiues ou patrons de haleanx qui d-.
.icr fare escale, dans ditforeits ports d'Haiti-'d-vront
up .u-er dlune patent ide sant anpres 4e l'Off--
S. ',-, National d'Hygi6ne des autres ports
or it '. scale poQr la faie e visor et ils la laisse
I', i O l' du Q Orvice Naiioial cl'Hy 'Ylin d
dernier -**,**' (1'H~a't l i, ls r rPlit misi.ie:


- O 30













Les bateatx qii ddsirent se munir d'une patente de
santl d'Haiti pourront Iloblenir sans frais de l'Officier
du Service National d'Hygi6ne des ports suivant d'Haiti,
a savoir : Pori-au-Prince, Cap-Haitien, Port-de-Paix,
Gonaives, Saint-Marc, Petit Goave, JMremie, Cayes et
Jacmrel.
5. Tout batean arrivant A un port haitien d'un port
6tra iger est sujet a I'arraisonnement et considered
con me tlant en quarantine, taut qu'il n'aura pas 6t'
admis a la libre praliqne. Ce batean devra battre le
pavilion janne au mart de missaine du lever au concher
du so!eil et montrer une lumiere jaune du coucher au
lever du soleil ; il devra en outre observer totes les
a1ilres exig~nces internationales reconnnes ponr ce
qui a trait aux navires actnellement en quarantine.
6. L'arraisonnement de tons les bateaux devra se
faire entire six heures di matin et six heures du soir,
except, dans le cas d'un navire en dWlreese on a
moins d'arrangement sp6ciaux faits par I'agent de la
Compn2 pnie.
7, L'arraisonnement consiste dans l'inspection du
Iitpnaiu et de sa carraison, des passagers, de l'6quipage
el dri e(ffetr, pprsonnels de ceux ci ; il comprend
niis.i In verification di manifeste et autres documents,
des uirovisions et de l'enn, des relations du navire
nvep la terre, de la maniire de charger et des possibi-
li'is d'nne invasion ppr les rats et les insecles afin de
permetire A I'Oflicier irnspecteur de deermainer la
,ondilti.n s:mit-re du n:Nvire de la cargaison, des
,f,.t p > .so, el Jdes pIss ..,r et de l'eq' page ainsi
*,i I ',,, Jd- s:.iiit des pass,-gers el de 1'6quipage.
S. L.-S Im uites .e imouilage des bAleaux attendant
I'ills i- ulil rii des I)itlatix en l q iarantaile seront
ix,;.s do tel ps aIttres par I'liig6njeur charge dq
SC vi.e Nalitonal J] Hv'guine Pnblique, rui en doppnera
( !!. [ avis au i.j, i1 na1l )ficiO jl.


- 57 -












stations de qunarantaine seront Mlablies ei
,i 'n.es A tels endroits d4sign6s par l'lng6nieur
du Service National d'HygiAne Publique.
10. Le cnpitaine on patron d'nn bAteau en quaran-
0inie ne dovra permetrre ancune communication avec
- baleau autre qie celle pr6vue dans ces r'glements.
11. 11 n'est permis A aucun hAtimen"t de s'approcher
A p!us de denx cents m~lres d'un bateau en quaran-
tine on d'nn plateau attendant I'inspection.
Les remorqueurs ou tout aotre bAtiment on cannot
yant. eu communication avec tn bateau en quaran-
taine on attendant, I'inspection seront soumis avec
lenr personnel A telle- measures jugees n6cessaires par
l'Officier de quarantaine.
'12. A moins d'nne autorisation 6crite de I'Offncier
de (qiarantaine, aucune personnel no pourra laisser
nn bateau en quarantine. I1 en est de mfme des
chooses qni s'y trouvent.
13. Personne, autre que 'les Officiers dn Port, qui
onti requis de le fire, danns l'int6rkt de leur service,
et I'agent diu bateau ayant obtenu la permission de
I'Officier de quarantine, no pourra aller A blord d'un
b!tPau sonmis A la quarantine, tant que ce bateau
n'aura pas Mt6 a lmis A la libre pratique. Toute per-
sonne allant A board avant celte admission sera sujette
aux memes restrictions et penalites que les personnel
A bord du batpau. si l'Officier de quarnntaine le juge
,cso'aire dans l'intdrkt de la sant6 publique.
14 L'Officier de qnarantaine, apr s I'inspectiou du
-,,. et de ses documents, dIcidera, si le dit hateau
son 'qng. on les passagers ou si la cargaisop em-
barqnee est sisceptible de transmeltre une maladies
pi(jp'diciab!e A 1a sante publique le haleau sera pla-
c6 en quaranatine et ne sera pas aularis6 A entire.
tant qu'il ne sera pas hprs d'elat de communique
tar,-ille maialipe. L'Officier de quaraI taine preljra












a 1'6gard du baleau, de scs passages, equipage et car
gaison, telles measures qu il jigera utiles pour 6viter
Introduction d'utie maladie de cette sorte dans la
Rdpub ique d'lliti. Les frais occasions par cel
measures iicessaires seront toqjours supports par le
baleau.
15. Les passages, abordant des bateaux dans les
ports sonmis A la quarantine, seroit requis de prd-
senter des certificals personnel delivi6s par l'Officier
aulorise par son Gouvernement A signer les patented
de sanIt dans ces ports, certifiant letr 6tat pass et
present de santi, ponrvn que les agents des bateaux
en aient Mtd prdalableinent avis6s.
16. Chaquf cas de maladie A bard d'un bateau en
rade sera irnmmdialement notifi6 par le patron du
batean a I'Officlir ,le qiiarantiine qui examiner le cas
et prendra lelles measure qu'ii jugera n6cessaire.
17. A I'arrivie dans un port hailien d'un bateau ayant
dies maladies contagienses A board, I'lngeni qr Charge
du Service National d'lygiene Publique pourra pres-
crie a ce bhat'au, a charge par Iti d'eu supporter les
fi'ais, d'avoir a se renlire A la station national de
quarantainie la plus pro''le oui il trouvera les CQ Inio-
dits.-; et les in >yenl riieesaires pqur la disinfection et
le t itergiliem i du n iiire, des passages, de P1'quipage
et d(o li cargaison. Apre^ q'ii!i bateaq infec1A aura
suibi p)reil itrieite eint A nne station rationale de qua-
anlainlP, il sera admis la libre pratique.
18. L'Qfficier d' quai'antAine dressera ein proportion
des d,.-aiss actuiellemeiqt faites la voqe de frqis pqur
li dc i.ilectiQ n des haleaux et de. lemira argaison$ 0\
-,r, le. thai.,:.;iport et P' nlre'ien de5 pjspasa ers soit
tilrtni 1At i|inavi>iaiqe soil. encqre p.ndanr Ua atn!ree da .
f-tl'sinfucloip ,l de (pq t p qqi agrait 1e tai e, ytn
*\[t !\^ \\\'in ,,, \\\ des c.)nitions sanitai'es du na pie










- 00 -


A C] Icommunication direcle, entire on navire
S ,'aine et utie personnel ou place de I'ext,-i ieu:
ie P :' ise que sous la surveillance de 'OtTicer
S .rantaine.
Les personnel dMtennes en qinrantaine en con-
i- des presents rgtlements ne poirront .s'carler
Sla station de quarantaine, tant qu'elles n'auraieut
(t dLtment renvoyees par lOfficier de quaran'ainq
., as d'inicaction A ceite regle, elles peuvent 6tre
oiLt i.i eiIees en qu' lque lieu qu'elles se trouveraient
et retoiirnie;e A la station de quarantaine ; de plus
''e, peuvent etre punies conformnment l'arlicle 5.
de la Ioi du 6 AoUtt 1886 sur la pol ce sanitaire.
21. Les bateaux d6tenus dans une station national
Je quarantaine seront astreints 4 tous autres regle-
ments additionnels susceptibies d'tire promulgues par
le service National d'ffygiene Publique.
22 Chaqie fpis qu'il y aura des craintms serieuses
sur l'intronuclion en Raiti d'unq maladie contagieuse
pu infecineuse existant dans qn autre Pays et que
nonobstant les iesures de quarantine prises Ie
.iduerf pouvant en dccouler s'aggrave par la venue
T, personnel qu d'effets provenant de ce pays, d'oi la
.,C' .i, qe suspeedre ces arrivages daiqs i'lnt(lrt de
]a sinte pnbolique, I'Ingrieneir Charg du Service Na-
tional d HygienQ PtqliquLe pnrr enrayer ces prove-
,,i', s )it totalement, soit partielleient. tojut autant
i.1''il le iigera t ecessaire.
23. L'(Ofl *ior de q 'qratl(qine sera tpiqu Je faire on
-, .. 't I lo tte violation, 4^ eI".. 1, '.s d1 e qi Iarnn-
a' "ci-."r du Service Natiqqql d'Hygiene Pu-
bli ,. DiDistrict.
2 F_,: ,-:.-; c. !ot} t q t IaeQ yen,(qq t 1('
"port j ,',rtait. dLns.1 q: a i!, :s ns.-

-rese ,,; ^ ,. qu e ," (~ n a7' -











tionnels suseeptibles d'Otre 6dictes par l'Ingenieur CGai,"
ge du Service National d'Hygiine Publiqu.e.
25. En crs de violation des lois et r6glements du
service sanity ire, le coupable, capitaine ou patron di
navireou tout atir'e persotine, sera puni couformmeint
anx prescriptions de la loi sur la mnati.re.
26. L'auloritL sanitaire est tenue de s'opposer par
tpus les moyQis en son pouvoir aux infractions sani-
taiire'e et de cons'ater les contraventions par process.
yerbal expedi, au Juge de paix, conformminent A l'ar.
ticle 36, deiixijme alin6a, de la loi du 6 AoCit 1886,
sr la police sanilaire.
27. Tous reglements et dispositions riglementaires
,ontraires aux presenis reglements sont abrogcs.










- II-


Pe latiorns Extbrieuf resin.


Loi oivrant un credit de 5000 dollars au Secrdtaire
t fija des R latioins Eat' -ieiire. pour le; frais de repr-.
,t,.i la Conferenice de la Faix. ( Voide et proinul-
iu : Ie 5 Fevrier ( Monilieur du 8 ftvrier 1919. )


DARTIGUENAVE.

PRESIDENT DE LA RPPUBLIQUE.,

Vu l'article 55 de la Constitution ;
V'j } article 9 de la la I din 4 De.rnbre 1918 portanti
1.\ixion des d6penses de I'Exercice 19,18i191l.
Considerant qn'il y a lieu de pourvoir aux frais de
.e!2-.rsenlation d'Hlaiti A la Conference de la paix.
commandos par des civconstances urgpntes.et impr6vues
nIr le rapporl du Secr6taire d'Etat aul Dpait ement
;1 s Relations Ext6rieures et de Favis du Conseil. de
Secr6taires dWE at.

A PROPOSE :

El te C, nei d'Etat a vQ'e d'urgence la loi suivanie ;
Arlti4le ler.- Un crdclit extra i1 diuaiire (d' cinq mille
dollars or americaii ot o.nvert au S'cretaire d'Et'l de~
; lionsos Ext&ienres p0oir covrir les frais de Rep.r-
i iinli d'Hail 1ij Cqii(erence de la Baix.
Art. L2- La tr,' le (oi abroge to(ule, lois q' dis.-.
S. e oi qqi (ii sontl qnilaires, et sera execn-.
iep la diil c- des Secr6t4Aires d E l es felaiians
, l .i, ,r,-:-_j et 41- Fil c s }, c n e 1 q i le col-
r ^ t .- ,











Arr&te dui 17 Octobre, nommant Mr. J. Baran, Seu4d-
taire d'Elat des Relations Ext.rieures et de la Justice,
(Monileur du 8 Fevrier)


DARTIGUENAVE

PRtSIDEAT DE LA RIPUBLIQUE,

Vu la admission du citoyen Constantin BENOIT, Se.
prtaire d'Etat des Relations Extdrieures et de la Justica
Vu l1article 75 de la Constitution;

AR ETE

Article ler.- Le ciloyen Justin ARlAU, Juge au Tri-
bunal d'Appel de Port-au-Prince, est nomm6 Secr6taire
d'Etat des Relations Ext6tieures et de la Justice.
Art. 2.- Le pri-sent Arr.tW sera imprim6 et puhlit,












Travaux. Puiblics
et
A gricculture.


4., i y1.inmetant la concession et l'Exportation des
,,ines, minidres et cari~ es ( coalrat type ) Volde le '4
edvrier. Promulgiide le 19, (Monileur du 20 Fedvrier 19 19)


DARTIGUENAVE
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE.

Usant de l'initiative que 11i accord I'article 55 de
la Constiiulion,
Sur le rapport du Sectitaire d'Etat des Travau.i
IIt-11 lid s,
Et de I'avis du Conseil des Secretaires d'Etat,
A PROPOSE

El le Conseil d'Etat a vot6 la Ili suivante .

TITRE I.

DISPOSITIONS GENERALES,

\rt ler'. Toutes les substances ininirales o0 foss
lte sont comprises dans I'uine des trois classes sui-
vanles : Mi.s, MI'MERES Pt CAIBkERfiS,
Art 2 Les mines comlnreilIil les substaiices
existant en filons, couches on aIeas au sein de I terre
on l1... n, iio A la surface, telles que I'or, I'argentl, le
platine, le q --, le plonm b, le ter, le cilivre, I'elcinr,
le zinc, la c k~miine, le bisrrutl, le col);l!, I'aitimlin( ,
Ie imol i',i, le tIm gstlpe, le nickel, le cl6ome oI
ties : iei::,- m p, e :l'i es, j Ie rs-elic, I@ lrliti e, i!udep
1@ so f8re, la p oml il ie, le i ,l-.o 1 d(' tarreT ou dg


- G4 -











pierre, le bois fossile, les b.tumt.-, I'alun et les sut-
fates A base m6talliqne, les phosphates, le guano, la
sel gemme et routes les substances analogues.
Act. 3 -- Lis mn lieres coq )wren ient les minerals de
fer dits d'alluvion, les lerres pyritenses propres a dire
converties en siifates de fer, les tdrres alumineuses,
les tourbes et aiitrea. sqtb4tances a:ialogues dl miame
gi.-ement.
Art 4. Les carrieres co:npreanent les ardoises, les
gr6s, les pierres A bAtir et awtres, les marbres, grants,
pie rres A chpux, pierres A plate, les pouzzolanes, let
tras, les basalles, les laves, les ts tu res, craie-, sables,
pierres A fusil, argiles, kaolins, terre A rotilon, terre A
poterie, les substances, terreuses, les cailloux de touted
nature et, les teires pyrileuses regardees comme engrais
A rt 5. Les substances comprises dans la class
des mines apparliennent A la Nation ; appartiennent
iAgalement A la Nation, celles de la classes des carrieres
qui ne sont exploitables que par galerie souterraine,
Tontes ces suIbstifnces so4kt mises 4 I14 dli.position
de 1'Etat pour etre exploitees,
Art 6 Les substances niumm6i es ilao)s la categoriO
des miniAres et celles placees parroi les carrikres qui
pourront etre exploil~es A cial ouvert soot la propri-
t1 du proprictaiie de la surface.
Art 7 L'exploilatiou 4e ces substances, anit pour e-
qui concern l'Etat que le propritaire dle la surface,
Ost-sou pise 4 des riAgesi q ti s it ci-4,r,. 6i)iliei ,

TITRK It
pA t SIJMBA&L-ij, M4NEtKAL4L U ESSsLES AB4PAkRTPt.4N'J

LCTi4JAN 'ire
L A. 8, 1e mines at carrieres 4 Ju n4ine, m*it
i dS l ls J3 a ne 14, inAiChirie.jl pqit4, qqlerjej pt goIre.












a, .. is demenre, les animaiax attaches an
Si, inIrie'lr, les agris, outils et ustensiles servant
A -uic explo nations sont inumeubles conform6ment
', princi.pes pos6s par le Code Civil aux articles
427 et 428.
Art 9.-Les prodnits de ces mines et carridres ain-i
que les antres obj,-ts mobiliers non comoris dians les
dispositions de l'article precilde1it, sont me rbles,
Art. 10 Ces mines et carrieres ne sant pas soumises
a la prescription,
Art. 11- Eiles ne pourront 6tre exploitIes, qn'en ver-
tu d'un acte de concession approuv6 par le Conseil
des Secit aires d'Etat sur la demand' du Secr6taire
d'Elat des Travaux Publics,
Art 41-Leur administration relive du Departement
das Travaux Publics don't elles form'ent une lhranchl
spdciale,

SECTION 11
ac/es et fornmaliis qsi deuront priecder la concession

Art. 13,-Nul ne peou faire des recherches ponr d6-
convrir des mines et carrieres, enfonc ir des sondes
on tarrieres sur un terrain qqe dO CQons-i'teirent dq,
propriitaire de ce terrain ou a ,eIfanLt de ce cQnsente-
.neit, avec l'autorisation du Gonvernetment, nioyeri-
nant ine iide.jnIite prealable 4' accorder au proprie-
taire.
Art. 14.- Toute personnel qni sera livr6e i! des re-
. c i qni ont permit d'ia4bhlir I'exislence d'une
Pmine et la po tsibi!i t (d'ine exp'oitq liqn ufile aura droit
si ft '.,,,it pour une raison serieiseelle l'en oblient
pas la ,.e:,io A un dedommrnge Inept comprenant;
lo ) 1.- f ,;. d~inrent ij stifles qu 'ell, apira faith s ppiiu
re-,ifo.,i,,,r,,. e I dpecnpyer'Ie dle !a m i n1p:


- fi', _










2o ) une indemnity a tixer par le Secretaire d'Elat
des Travaux Publics avec l'approbation du Conseil des
Secretairps d'Etat.
Art. 15. Avant d'accorder aucune concession, Ie
Spcr6taire d'Etat des'Travanx Publics, dans le but de
provoqner d(s proponilions et de permeltre aux pro-
nriifaires de Ia sni face on a toute personnel int6ressde,
d'adresser des observations on rOclamalions, fera con-
naitre an monvn d'avis pnbli6 durant tn mois au
S Tournal Officipl D toute demand d'exploitation d'une
mine on d('nnpe snh'ance onelconque.
Tonilfops. lo','qnI'nn cnllicitenr sera muni de tou
Ple rensfP eriplenp's cnr inmp slhqlanrle concessible, le
Secrl'aire 1'Ffat d(ci Trvanx Pnblics, antoris, "par le
Conseil drs Secri tir.e 'd'Vint, pnuirra ncrornridr Ia con-
rescin cons on'i1 v ait pnldiention priaanble d'avis.
Art 16. Tont deiprpandpnr de concession devra.
jnstifilr deo facullIs n6cessairPs pour entreprendre et
conduirP dpe. trn'nrix Pe drep myonvir do Patisfaire anx re-
de"pne. ofpt ;rdpenmlnitf i5 pnypr et au remboursement
de la graf ificrtion et des rpecherches, s'll y on a eu.
A rt. 17. --. T 'nloritp administrative prononeera sn1'
lonlps If (l fservtions on rbclamations a moins qu'il
ne s'arieFp do dpcisiops qui ne sauraient 6maner qne
des tribunnnx or'dinajiru,
Dans cO dprnier cao, I'affaire sera portte devant ces
tribunaux suit par P'ad'ninistration, soil par la parties
Ti(\ horse et sera jug. e comme affaire sommaire.
Toules les contestaiions devront 6tre regl6es avat.
) 1 -.,n1lp re do a 'e de concessiofl.

E(:TION III,

/ r. '" t11' l" e hi co res.,,iOt,

I. i I, ii. -











L' .... de la cornessioni sera iniJiqwte dans Vacie
S., .sion auqnel sera annex un plan r6gulier et
'"." de la surface d 6liinite au moyen do points
fi x,-
Art 19 -La concession donnera A celui ou t ceux
I 1 auront obtenue un droit exclusifd'exploitation en
ver;u duquel le ou les concessionnaires seront pro-
pri6taires des products exploits
Les principles du Code civil sont applicables en cette
inmti6re, sauf les d6roc;itions directed on indirectes qui
i6.,ulteront des dispositions de la pr6sente loi.
Art 20,- Les concessionaires no pourront ce6der, ni
en totality, ni en partie leur droit d'exp!oilation sans
le consentemetit du Secr6taire d Etat des Travaux Pu-
blics auloris6 .par le Conseil des Secretaires d'Etat.
Art. 21.-Plusieurs concessions pourront etre r6unies
entire les mains du mrnme concessionnaire soit come
individu, soilt come representantt d une compagnie,
mais a la charge de tenir en aciivitL I'exploitation de
chaque concession,
Art 22. -Lorsqie la concession aura 6:6 faile a une
ou p!usieurs personnel ou 4 une Soci6t6, le conces-
sionnaire on la Societ6 devra justifier qu'il est pr6vu
. Tr la convention special que les travaux d'exploita-
tation seroot soumis A une direction unique et coor-

l's seront tens de designer par une declaration au-
the dtique celMi des roncessiomnaires ou tout autre iit-
ii id- qu'ils auront pourvu do pouvoirs necessaires
pour recevoir toute ntolification ou signliealion en
-';,r pour les represeuter vi. 4-vi de administra-
,C tant en demandant qu'en defendants.
Tbut c,.ces.inaire de mines on de carrie: es de-
Ira fire une le;tion de domicile qui sera indiqude
dans I'acte ( e oncessiQn, ainsi que les desigrnatons
prcscrites r,,, '!i p rdcsient.










Art. 23.- La concession act,,ndee pour I'exploitation
d'une substance minerale ot fossile ne concern pas
les g1tres d'aulres substances qui se trouveront dans le
mnnie p.rimetre ; ce; derniers pou ront faire I'objet de
nouvelles concessions.
Art 94.- La concession donne le droit d'occuper ot
d'utiliFer loule la parlie de la surface qui sera neces-
saire por l'exploilation comprise dans le pdrim6tre
conc6d6 sous la rAserve incluse en I'article 25 qui suit.
Art. 25.-Le droit d'occupation pour I'exploitation aus-
si bipn que ponr la recherche ne pourra s'Mtendre sur
la portion dle la surface, oxcupee par des ixsines et 6ta-
bliss( ments blis, ni'isons d'habttalion ou d'exploita-
tion, d'ns un ravon de cent mintres sauf le consente-
ment dn proprid 'ire. Neanmoins, les travanx souter-
rains ponrront 6Ire pousss sous ces dites usines, 6ta-
blissemenls ou maisos A charge par le concessionaire
d'e're responsible de ton! dommage qui pourrait en
rstEslter
Art 26.-Les proprietaires qui, par suite des disposi-
tions des articles 24 et 25, seront priv6s de la jouissan-
ce de leurs propri6tVs auront droit a une indernit6
rIhgle come il sera dit ci-apres.
Art 27. L, valeur des droits result' nt, en faveur do
pi'rcriM;tire de la surface, de l'article 26 de la pr6sente
tin, dmimetrei.a r6unie A la valeur de la dite surface, et
sera affcIee avec elle au.wx lypothtques prises par les
,rrinciers diu proprietaire. Cet article "26 dispose com,
wjent I acle de concesjian dtit regler les droils des pro-
priitaires d'e jl sr'face'sur |, produil des minee conc&

AL: it''lesii,..', prL' p lSi ioii le^, au |) rlod )ii ts pxp toi.tes.

\Art H L-. l ilif'e tie .- fdevalices aitii que tlou
'e.. aiul i:- co diriins srl u ~l teormilrl cdAns 1'atlp de L01on
rr- i-i ^;i c ^-r/t.ii j't'It i f' ,rtp^ Tf v m P iS











i ,u p'rr le Conseil des See6 iaires d'Etat. u1n
er e-, charges devra eire r6dig6.
Art. 30. Le prodirit de ces redevan'es sera comp-
".,ilis~ a une Section des lin,6Sts divers du Bulget
I.,- Voles et Moyens de I Etat.
At 31.- Les proprii!aires de la surface comprise
.Iani. le perimitre ,nced6, .rcslreiqts dans I'exercice
leur droit de fouille ef d'extraclion de produits des
dites fouilles ct obliges par suite de la dite concession
de l'exploitatioji du tit fonds de ne tirer de lent pro-
pripte que des services non pr6judiciables A F'indus-
Crc souterraine, auront droit a nne redevance qui sera
rgeIde par l'ad ninistration .'vec et en mine temps que
celle de I'Ftat sanp jam.is Ptre moindre de cinq p,
100 (5 p. 100 ) de la redevance pro coitionnolle
Les bases de la r6pirtition de cette redevance entire
ies propriiAairea seront dtermin6es par les parties,
suivant lenrs droits. Les dispositions de P'article 27
sont aussi applicables A cette redevarice.
Art. 32.- La concession pourra eire relirke par
-:ie soit de la non exploitation, soit du non painment
- redevancrs *lans les delais pr6vus et flix( z on en-
:, par suile ,e I'inex6cution des conditions consi-
'Yi.-A'!. danrs 1',i-te de concession el le calhier des


B"CTION IV.
Dt Rf-irit-ecit Oes ln!demnites et Doni ag.h --itterds.

Article 33 Le reglement de toules indermnils,
,-.tna. ~ps-intlrt!s et frnis A rembourser dans les dif-
i, ,, t. cas prevw; par |a pr6sente Joi s'il p'a pas ptL
se fa're A !amiable, sera pprld en nilendan1 1Pe Ini
- '', i:,le sur la matiere, par devant le triibutm aux or'ti-










Article 34. Les frais et tocuatiin des experts, s .
eu a 616 cormmis, seront regles par les dits tribunaux
qui pourront en ordonner .a consignotion par celui
qui ppursuivra I'expertise. '

Article 35. L'indemnit6 A payer an propri6taire (de
la surface ne devra pas d6passer le double 8e la va-
leitr qu'uvait au moment de i'occupation, !a propriktd
don't il est d6finitivement prive.

Art. 36-Si les travaux entrepris soil par les explorateurs
soit par les concessionnaires ne sont que passagers, ne
devant pas durer plus d'un an, et que le sol aprks la
restilultion soit susceptible de culture, comime il 1'6tait
auparavant, I'indemnitp est riglee an double de ce
qu'aurait piodnit le terrain pendant ce temps.

Art.37.-Lorsqne I'occupation pour la recherche et les tra-
vaux des minos et carrleres aura privet le propri6taire
du sol d'en jouir au-d61l d'une ann6e, ou lorsqu'apres
jes Iravaux, les terrains ne sont plus propres a la cul-
ture, le piopridlaire ponrra exiger J'acquisition de ses
IlP rains.

Art.38.-Lorsqne le proprietaire de la surface aura suhi
une telle occupation de sa proprite qu'il ne lui sera plus
permis d'an tirer le parti que coinportait sa destination,
il pouirra demander A en 'tre exproprid totalen'ent,
)lIns ce cas, il n'a-url plus jroit A4 a redevaItce.

irtl39.-Dans les questions d'indemnit.s, seroit en pr6-
-ence,ei cas de contestation, 1'Etatet les propri6taire4 de
rette surface, et dasm cells au damniages-ijter6ts ptl r
prejudice resullant de l'exploitation, les concessionnaif
res et led's Iersoonne. quj pirteldront avoir eproiuye |1
^l .'ju.ijfp









) _


TIitE 1U

O. .-'ANCE.S MINtIhALES OU FOSSILS APPARTEMANT
AU PROPRIETAIRE DE LA SURFACE.

%.ri. io- Les prop i6taires qui voudront extraire ou faire
extraire de leur terrain les substances reconnues leur ap-
partentir par l.a presente loi, devront en fair la d6cla-
ration au D6,arlement des Travaux Publics et atten-
dre I'autorisation de l'Administration,
Art.41. Cette autorisation ne pourra 1tre refus4eet de"
vra 6tre accord6e, au plus tard, dans les six mois qui sui-
vront la declaralibn du propritlaire.
Article 42. Ces exploitations serznt soumises a la
surveillance de !'Administration dans les limiles qui se"
front 6tablies.
SECTION V.

Dispositions dans I'Intirdl de l'ordre public.

Article, 43, l.a surveillance de I'Administration s'e-
.Lwerel i ur lus expl(.itations des mines et des carri6res.
conform6inent A des rglements d'administration publi-
que pris par le President de la Republique, sur la prQopo
si ion dn Secretaire 4 Elat des Travaux Publics.
Article 44. La pr6sente toi 4 laquelle south annexes
an contrat-type et un cahier des charges-type, abroge
,ouites lois ou dispositions de loi qui lui sont contraires
at sera execute 4 la d igence du Secr6taire d'ELtlt.cec
Travaup Pub!ic .

CONTR A TYP



op G re OeE de a ON'li pq S HASLI e. r,
40 liuYernemenet (de la B4publiqjue giHaill, en yetry










rinne decision du Conseil des Secretaii'es d'Etat etr
date du . . et autoris6 a cet effet par les
articles 11 et 16 de la loi du ti Fevrier 1919 d'une part;
Et Mon;ieir dornicilid . d'au-
tre part ;
Article ler. Le Gouvernemeitt d'Hiti concede par
ces presentes A Monsieur . . le droit ex.
clusif et re privilege d'exploiter dans les conditions pr6-
vues par la loi le gite des minarais de . de la
commune de . situdA dans la region ou se
tronvent les sections de .. .
Article 2. Li dnure e cetto concession sera, selon
les terms de la loi regissant la maliere, celle de I'ex.
ploitation mrnme.
Article 3. Le concessionnaire ou ses ayant droi
paieront A I'Etat une red vance fixe et one redevance
proportionnelle ainsi que la loi le prescrit.
Article 4. La redevance. proportionnelle varie de 5
poor .100 (ci;iq pour cenit a ( 20 olo yingt pour cent )
sur le proliil tel q,'il est e.trait ; elle sera fix6e pour
Chaque concession par le Secr6taire d'Etat des Travaux
Ppblics sFivanit le1 cn.cdt ons de siitu iton, de com-
jn n'lit e d'exploita'iont di gite. Elle sera p iype au Gou-
vernemrll t 4 son choix au port d'ambarquemrent oP au
lieu qu'il aura fixA dans le Oprimntre de !a concession,
soil en nature, soit en espbces ( rnonn ije d'or ) et dans
ce dernier cas, aprks rdceptio des conm.)tes 4e yente
i 6gnlarisas qui devront 6tre conmiuniqu.es. Les frai$
de Iraite-nent metallurgi(ILe e e oncentratiQn A 1 Etran-
g'r s'-roidt a reduire.
Article 5. Les proprj6taires qgi, par suite des dis-
positions de article l '26 de I4 loi sur les mines seront
privd.s de I .jn is ance. dio leurs propriels a rqout
iroit i a no in I"n, iile ,i 1 l-ir c,,inforii6tlent aux arti.
cles 27, 28 et 09 cde la iiit"mne joi. En d6hors des do:Q
n;g is ei irden itiil. iqnlt le concessionaire pourr,
t:'!'t pa,-: lile, a I'e'..rd dles tiers, le. propri.taires de


- 773











<,,. .I cl-s s'6tend 1'exploitation anront (ar,.
i,.1 ) droit 6. une redevance de 5 pour 103 ( cinq
,:. .. ) de la valeur de la redevance revenant A
YElat et calcil6e au prorata de la mat ire extraite
leur sol Celte r -devance s:ra ver.6e anx propri-
'e-; en mtme teo'ps qu aura lien le versemnent de
an devance d ie a I'Elat. En cas de coit, s ation en-
ir Ip. concepsionnaire et les propriltaires, I Etat fixe-
ra les bases de la repartition de cette redevance.
( Article 31 )
Dans aucuni cas, la redevance anx propri6taires ne
sera impul6e sir les redevantces dues A l'ELat.
Article 6. La redevance fixe devra 6tre pay6e an-
nuellement et r,'g ilirement. Elle est fixe A vingt
cenfimes or americain ( 0 20) par an et par hectire
concede Elle est due des la publication du contract an
o Journal Officiel. Le non p ieme.it des redevancee-
dans les dMlais prvvus et fih6s dquivaut A une renon-
ciation aux benefices et aiantages du coqt'rat de la part
dti concessionnaire.
Article 7. II est a corc~ an concessoa >naire pour.
onvrir 'exploitation dii giserneie t di ci-des.
sns delermin6, nm d61ai d'une ann6e. Ce d'lai commen-
cea a courier des la p publication an K Journ it Officiel v.
du conlrat sollici!6 si IPs plans regtiliers fix'nt. le p6-
rim6ltuie dijliitif de la concession prevue dans l'au'ori-
sation de prospr cler ont it6 deposes en double exem-
p!aires et s,,m,'.s, apr.s examen 4L Departenment dei
T avonx Publics.
Attice 8 Le concessionnaire on les ayanls-droita
d dans tel 6f;blissement indiqnt, par le Gou-
"d'l- i, Un caulionnem-nt don't la v.tleur ba-
A I ,a, !,",:ji ii.. du gj ile concede, sera au minitp nil
de 0 0 ,1 g i ,ies par hectare. Qe cautionniernent dte-
Ypa '.Ia vt hjqitjqurs aq pluis tard apres 1 signatq-
, dlu C(,ntrat concesiop, o defupt de cptqe )'ormap:









i :1 -


ta, le Contrat ne sera pas public el sera en plein dro(
frapp6 de forclhtion.
Deux annees I'onverlure officief des travaux et si I'exo
ploitation continue de la concession est constatde, le
cau'ionnement sera rernbours6 sans inthrtt an conces-
sionnaire ou ses ayants-droit. Ce cautionnement "reste
acquis A I'Etat en cas de uon execution do Contrat ou
l'abondon on de fermeture dos travanx d'exploitation.
Article 9. Le D)partement des Travaux Publics
exercera par ses agents tine surveillance sur la mine
pour It snretI de la surface, la conservation de la mine
et la securilt des mineurs Le concessionnaire ou ses
avants-droit resteront sonmis a tontes les prescriptions
de la loi dn i'. Fevrier 1919 concernant les mises et
anx dcrets ,T'aimninistration ptubliqne rendus par le
President de la WHoublique, sur la dpmande du Secr-
taire d'Etat des Travaux Puhlics.
Article 10. L'Elat, lounes les fois qu'il le juge n6-.
cessaire, a le droit de prilever des 6chantillons des
prodnits de la mine afi) d'exercer un conltrle efficace
Sur lenr vente on les trnnsformations qu'ils pourront
subl)ir.
Pour contrdier, les travaux dle exploitation, le Gou-
vernemen t nommera ont on plusieurs commissaires
-'o'itr6leurs rtIribun&s par lut-ined e et places sons Ia
il'-penpdance de l'lngnieuir des mines oiu de tout aulre
di,:igni, par le D)parlemnent des Trav i Publics.
Article '11. Tout antre matit're accompagnant 16
minirai ,In gite concMd6 troavee on qiantite suffisante
pouri motiver une exploitation spkciale devra faire I'ob,
et d'nne demande de concession nouivelle, qmi serM
dtA ptflference et A eundition.; Ugale cont,-~e6e an cow-,
oe.ssionnaire iji tial ou ses ajaols-droiL
Ariicle 2. Le coiiceFsiolu-aire uOlp 1o droit d'0-.
tablit.; dt barrages di ns. les course d'eau qui traveseotil
I'dt, p.d eL de ,A. concei-.ijn, d'v faire touted. les 3 ,on









- 76 -


'.. t.',,:aaires et utiles A l exploitation et a l'uL..
des forces hydraulique-i en se confoln ,nt au
civil et A la loi sur les mines.
Article 13 Le concessionaire aura le droit d'&-
ii' a ses frais et d p.'ns des voies lri-res qii pour-
*u, Atre d6clarees d'itilt6 pub'iqute, apies enietiit avec
'W. Dparlement des Travanx Plublics lant pour le tia -e
a adopter que pour le mode et le details de 1'exploi-
lation ; de construire toujours apr's enlenie avec le
D6p arlement des Travaux Public,, des wharts spAciaux
p'oir 1' mbarquement des prodiilit de 1'explol-ation et
le 1r'barquement du maltriel de la coincess:on. Ces
p 'ra ions d'embarquement el de debiirqueinenL se fe-
ront sons la surveillance el le contr6ole des agents
du fisc.
Le conc'ssionnaire pourra ,galemeni A s*'s frais et
depens construire des chpamins de fer aeriens, ouvrir
des routes, amdliorer celles existen'e.-; conforme-
ment A de con litions A fixer apri-i enienie par le D&-
partement des Travaux Publics et co ,foinnement aux

Article 14. -- S'il surgit entire I G(-,iuveremei et le
Sco,.'s-onnaire ol ses ayants ,Iroit des diflicultds rela-
t ves A l'interpr6lation du pr'senit contract, elle.- seront
.c,,t3.- par voie dWarbitrage, sans appel ni cassationi
le-; parties faisant (Nlavance toute sonmission an ver-
'l arbitral. Dans le cas oi Ies arbitres ne seraient
d'accord, its nommeraient un slir-arbitre et s'ilq
p i iiint pas s'entenwire. IP snr-ai bitre sera ddsi-
parle Doyen du Tribuual de le.re Instance di liei
1 2 I 0 i ia i io i.
A c'e 15. It est bien outen Jii qu- le conoession-
iire p .-ii ali6ner le pr6seint conlralt en faveu.
d-'inc Socit, q'1i lon que q 'l'aipres I'aitorisatio.i dt\
GQouverneii.ei d 1 :.1 (i.









- 77-


Article 46. Le concessionnaire domicihli6 ,
se porte fort devant I'Admi nistralion pour satisfairR
aux prescriptions des articles du present contract et d0
Ja loi sur les mines.
Fail en double et de bonne foi centre les parties, le
Secretaire d'Eant dps Travaux Publics dlisant domicile
la SecrtIairerie d'Etat des Travaux Publics et le con.
cessoinnaire ayant son domicile reel A : .

CAHIER DES CHARGES-TYPE

POUR.LES CONCESSIONS DES MINFS

Cahier des Charges Le present cashier des charges
est annexed an contract des concessions . : Coni-
miie de . Arrondissement de vote
en Conseil des Secretaires d Etat le . 1921 et le
concessionnaire ou ses ayants-droit sont oblig6s d'en
respecter les clauses, aussi hien que celies de I'acte de
concession.
Article ler. L'exploitation de la concession sera r6-
pu!.e commencee quand il sera employee dans l'exploi
station propre lI gisement ai moins vingi cinq o,..vriers
Article 2. Le concessionnaire s'interdit le droit
d'employer dans les travanx souterrains les enfants
an,-dessous de trtize ans et les femmes.
Aaticle 3 Le concessionaire, A coalition de pa-
ver (nte redevance annuelle qili sara tixee par le D6-
parlem i1 de 1'liutrieur et des Travaux Publics, peaut
nlabliir sur les terrains de I'ltal situes hours du p6ri-
mitre de ia concrs.,ion, les h ingars et buroaux n.ces-
-arcs A tout delpi' t t einl 'arque cient des products du
,iseIn.Int, corf'li'rlln nent a:,i. tt'ries de I'article (3 du
CLinlra't, on wl:;irf sikci:il anutl sermon fix6s les grnue
et appareils necssaires pour 6tre relies a ses han-
gais II est An1o i-F debarqluep sir ce w\\harf tont ce
lip poun rra solvir i sonii expluiltalit i. Avaint toute e?6=












.. ai l p general de toute cette installation ser,
Spir le coicessionnaire et soumis, pour apjpro-
:t'on, au Secretaire d'Etat des Travaux Publics.
Artcle 4. Si les terres dii d)maine necessaires &
IPexploitation sont afferm6es et se trouvent en bon 6lat
de culture, le concessionnaire p-iera au fermier le
double de la r6colte atlendue, a dires d'experts choi-
si; par les parties. Cette recolte sera estimee par des
experts contra-lictoirement choisis par les parties. Aht
cas o6 !e. experts ne peuvent pas s'entendre, le Doyen
du Tribunal de 16re. Instance de la juriciction les d6-
par agera. Si les terres apparliennent a des partici"-
liers, leur exi)ropriation se poiirsuivra conrforinument
aux lois &ta)ties et A la charge du concessionnaire.
Article 5. Le concessionnaire devra tenir A jour
snr le gisement, pour dire communiques, A loutes r6-
quisilions, anx agents du D6partement des Travaux Pu-
i'lics. lo. le plan des travaux A l'echelle de 0.002 ( uh
millieme ) par m6tre orient an Nord vrai et un plan
de la surface sur paper transparent et figurant la po-
sition des lieux d'habitation, voles de communication,
cours d'eau, sources, etc, en un mot tons tes objets
ponr la protection desquels l'Administration peut it-.
voquer l'arli cle 9 de l'acle de concession 2o. un re-
gis're d'avancement indiquani los circonstances d'ex-
ploi'ation don't il petit tre utile de gardor le souvenir.
'allure di gite, la nature du toit et de mur, le jau"
..ta ce des eanx f'ti'int dans le gisemnant, etc ; 30. uti
registi e de contv 61e jotrnalter ,les ouviriers. Chaque an-
nee il -tra adres:6 au Departement de.- Travaux Pti-
bl. avec le dQoh a du4 regiktre fid'LaceIu.ni, Je
I'Iu des travaux eXcqLts l-d.tns I'annde precedente'
Da Ps le cas contraire, ou si le plan Oeait reCQolnu ine-.
xact, le D,' rtement des Travaux Publics. apris Lne
plise en deieure regulie:tre.ient notipfe, fcra dresser
ie p'man l'efitwe et at x fi-is du concc.ssiopnaire,











Article 6. Le D6pal cement des Travanx Publics
pourra 6galrnent faire ex6ciler d'office et aux fraiS
du concessionaire, les travanx qne n6cessitera l'appli"
cation de I'artirle 0 de I'acte de concession et qne le
croncessionnaire aw ait refus6 d'executer afrls mise
On deemiure regulierement notified.
Article 7. Le concessionnaire devra donner avis
A I'agent de I1Et;l pr6sont sur la mine, on A son d6-
faut, an Juge de Pa'x de la Commune de ... .
lo. do toutl accident qni aura occasionn6 la mort, ofi
les ble'sures braves d'nn onvripr ; 2o. de tont accident
qui cmrnpomer' la soiret~ des frav.aux du gisemeut of)
celle des propriWlts de la surface.
Article 8 DW- qu'il sera prevenn d'un accident,
le Juge dl Paix dcvra se transporter immediatement
sirI los lieux, ponr fair. la constalation des causes de
I'accident et en dresser proces-verbal a telles fips que
de droit.
Article 9. Chacun des sieges d'extraiion sera vi"
0il6 au moins ine fois par an, par nn Ing6nieur des
mini's ou tout antre d6sign6 par le DE6parlement des
Travaux Publics. Celni ci adressera sans retard un rap'
port an DNparte ment des Travaux Publics.
Art. 10. Des r glements d'adminiistration publique
fixeront, s'il y a lieu, les point impr6vns ici, relatif A la
s.6c,'urit6 des travaux, A la circulation dans le gisement,
3 I'ai pe e! A l'emploi des exportifs.
Art. 11. Le gouvernement accordera anx Agents
du ronce,-ioinaire toute security ; il s'engage a prot6-
:er, 6n cas de n6cessit6, les usines et autres travau.
lu conc..ssIoni.aire


- 79 -










,;' dui 19 Mars onurant in credit de 2 .o(J dol-.
,. pour couvrir" les Irais de construction de la route
T-i iumazeaL ( Moniteur da 19 Mars 1919.)


ARRIETIE

DARTIGUENAVE
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE.
Vii l'article 55 de la Constitution ;
Vu 1'article 9 de la loai du 4 Decembre 1918, portaii
fixation des d6penses de l'exercice 1918-1919.
Considerant qu'il y a lieu d'entreprendre le plus ra-
pidement possible la construction des routes qui com-
duisent de Thomazean A Mirebalais et de la a Hinche t
Sur le rapport do Secretaire d'Etat des Travaix Pu-
blics et de Vavis du Conseil des Secritaires d'Etat,
ARRET:"
Article ter. Un credit extraordinaire de Deux miWle
dollars or amrnrIcain est ouvert au Secr6taite d'Etat des
Travaux Publ.ic- pour couvyir les frais de construction
des routes de Thomrzeau A Mirebalais el de celte de'r-
nii re locality A llinche.
Article 2 Le present arret6 sera excuti t la dili,
gence des Secretaires d Etat. des TravaIux Publics et des
Finances, chactin en ce qui le coticetre.


Loi reglementant lt lablissement et le tonilio.mizizneaj
l.. Chemins (ie fer el Tramways.
( Voiee le 25 jui.let --- promulgude le ler' Ao.t Moiti,
'* dlu 6 Ao91t "91i.)

D OBTIGUENAVE.
PRESIDFyT DfE LA REPUBIJBQUE.
Yu l'^licle 55 de la Cqist tutiQn,
Coniisid'dit. qi 'd6tabhiss ment des cheinins de fer.








8t -


picessite des measures relatives a leur conservation,
A la stIret6 de leur circulation et aux contraventions
qni peuvent y Olre coimmises, soit par les parliculiers,
soit -par les concessionaires ou leurs Agents, soil par
les voyageurs ;
Sur le rapport du Secr6laire d Elat des Travauj
JPublic ;
ft de I avis du Conseil des Secrelaires d'Etat,

A PROPOSE:

El Ie Conseil d'Etat a veWt la loi stiiv.nte;

TITRE I.

CLASSEMENT DES CHEM1INS DE FER ET' DRS TRA\IWAYS
ET MREURES RELATIVES A LEUR CONSERVATION.

Art. lpr.- Les chmi-is de far. et les t ramways cons.
r'liits ou concMd6s par I'Etat feron t d6sormais parti-
de la grande voirie, laquelle compreni les routes re-
liant les C mmrnines et les rues prolongeant ces routes.
Us font en conscqinences, parties du d )maine public
flclar6 inalienable e.t imprescriptible.
Art. 2. Sont applicibles aux chlernins de fer et
tramwnyvs. les lois et rglli-ients ex istants oq qui se.
ront ultlrienrenient faits et qui ont oQ auront pour
objet d'a.snrer [a conservati o des foss6s, talus, levies
pl OuvrII.;,s d'art d ptIa lan'.t des routes et rues et
(iiMtelrdire sur lotle. leutr Etendue It passage, des bes-
fi: ux et les dp6ls de terre pe aptris opjeis quelcon-

Jrt. 3.- Spnt applicahles a.x propri6tes riveraines
h' s clienlins de fi-i et iran ii yvs exlra,!ipW rls, les ser:
V 'Ilts j I'ppcs' s I";r' Ips jijs et riglempOtw s sur la1
Rinje i islale oQi "pi sec1Q,) ulSerietgrPn)tp!t fa4 .I ol
111-11 ,-,i .iSP'V. t 014 Q' t4S .I'Vr m tll 1'atlignP W PtI; 1'160 4?
I VIi,, 1 s ^;4!l-: |'g -'m pa((i |o r!D orrti'g Ilo PPfrainll












.;j. ; : 1~. r'ii r ali,,, fa distance A ob-ei ver pour lei
Iln ,St:Mions et I'6lagage des arbres plants le mode
d'exploitation des mines, miniiires, el carrieres, dans
la zone dOterminde A cel effet.
Sont Ogalemcul appliquables A la construction et a
I'enlrolicri des < hemiins de for et des tramways exira-
muros, les lois et rielements exiilanis on qui setoult
ulterieurement fails sur 1'extr action laes mati-riaux ue-
cessaires aux travanx plblics
Art. 4. -- La o la sltrete publique le recommardPra
les c.homiis de fr et les tramway.z exira-tmuto; seront
close dos dpnx c0ts et str joute 'itendiue qui sera
determine par l D)-o'tnem,,ent des Travaix Pa-
blics, les concessionnaires on exo'oit'ink e intend is.
Art 5. A I'avenir, et on dehors des villes traver-
Ses par la voie ferrbe, ancune con4trnciion antre
qii'nne clitore she anon inflammable, ne pourra 6ire
ntablie dans une distance de deux m6tres d'un chemin
de fer on d'in tramway.
Des haips vives en cactns dits chandelles on en
candelabros bien entretennes et 6mond6es, poirront
anssi eire +tablies dans cette limited avec I'autorisalion
du D6partrment des Travaux Publics, les roncessiol-
I.niris on exploitants entendus. La distance de d>,ux
m-tres scri mesur6e, soil de t'arr6te superieire du
d6blai, soit de !'arrete inferieure du talus di remnblai,
soit di bord ext6rieur des foss6s du chminin et, A d&-
i>nt d'unp ligne trace A un ne6lre cinqulun'e cenliinm-
tres A partir des rails exlerieurs de la voie feireoe.
Les const,,ructions, cl6tur, s ou hliis vi ves txistanies
an moment de la promulgation de la pr6sorite loi, ou
lors de i'Vt ,.blissement d'un nouveau chemnin de fer on
tramway extra muuro- pourront we're entieleteies dans
!'elal ou elles se irouveront A cette 6poqie mais saus
quo, a chartue moment les trava.nx n6cessaires A letir
etrt tien puiesent eutrover le service de !a voie let rs.










Les Cotiipa'mes sont autorisees a taire les constiait
tfns et. dvalunaioi's des dites constructions, cl6turem
et haies par des (xperls nomm6s contradictoirement
avec les int;ressas ou A d6faut d'entente, par le Juge
de paix, et, dans ce ca., si un accident arrivait au x
dites construelion!z cl6tures et haies, iI ne pourra 6t re
accorded comme dedommagement que la valeur fix1e
par 1'experlise.
A t. 6 I est d6fendu d'61ablir line distance
moindre de vingt m6tros d'un chemin de far on d'un
tramway extra,- nu'os, desservi par des machines a.
f -', des couvertures en chaume, d&s rneules de paille,
de foin, des plot itions de cann et autres suscepti-
bles de prendre (eu, et aueuin d6p6t de bagasse ou
autres matiere; irfl immables.
Tout contrevenant sera responsible des pr6judices-
que l'inobservance de la oriseite defense aura pu oc-
casionner (ant A lif qu'A des tiers.
Art. 7. Sur une distance de cinq metres de cha-
que accolement d'nn chernin de f r ou d'nn tramway
extra-min'ros; aucin depOt d1 pi *rres ou ol)jets non in-
flamnmables ne pent 6 re 6labli sans I'autorisation pr.a-
lables du DWpartement des Travaix Publics.
Cello anuorisation sera revisable.
L'auloricaiaon West p-is nt'cessaire :
lo. pour former dais les lo'alites oh la voice ferr6e
est en remblai, des dpO's d, uarires non inflamma-
b'as doit la b tuteur w'excIde pas celie du' remblai du
vch* min de fer.
2o. pour former des d6p6~s tempordires d'objets in.
flammnibles uecess.iires A la culture des serres.
Ait. 8 Dins -. locolilt's ou la voie ferrde se tron.
ve ia en re:b';il atn-d ssus du terrain natural, il est in-
iei dil aux ,iver ins tie irilhiqu rI, sa- ns autorisation
prf alable Iu Dpairtiient des Travaux Publics. des
exrai v.iioni, dains uie zone de trois m4tres do lon-
fiei~ r intisur(le partir du pied du talue.











; ,e Iiine'nt defeat 411 G id 'ei d''s (oul s d n la ,., : sans I antir is tlion pi aluble du D ,arite-
S.t des Ti'ravaux PutibliCS.
L'anlorisitiou ci-l,-ssu:s p 6vu, n pl) 'irra dir, accor-
+I sans qrte le, cni,'e.io),:Itires o i ex;iloilants ile 1.<
voie ferr6e i'aientt 01 elionilis.
Art. 9. Loi sqie iA sfirelti publiquiP, in consorva"
lion de la voi,' frr.'e et in dir orition dos lieux le per-
m elPtront. Ie- .lislan.-c <(I'lorl ii'i psI plar les articles
pricederjis *iron l : iL n i iinnies, (?n verlu do deci-
sions prices p!r lh Donarlement, de (i rava'ix Publics
apr6s P. Iiet',, le co(lcl.tes.-ioiinaires ou exploitants de
la voie f,-rree diionent nrilenrli's.
Art. 10. Si la s relt pnhlique on la conservation
dn chewin de fer on dii traminw,,y 1'exigent. le D par-i
lemenit des Travanx Publics exa minera la question de
suppression, mvi unant une jn-le ind, innii, des cons-
iUC ionsl, planlit-ions, ex(arva' io)s, COivertures ei
chaunme, amnis de mi ibrianx, coI.Liu libl s Lt nous10
cl6t!iures s._hlus., biuies vives ou antics exi,.tants daus
les zones ei -d~sns .spe(cifi.'es an irno1 -nil du la proinul.
.,:,'ion de ia ,pre-iet ie ,loi et poinr I'ave.nir, lors do I'eta-
blissement d'une vo;e ferrbe. iiovenilna'it ulne just et
prea'abi- i ndenile accorded aun piopt ieltire corsen-

Ar Il. -- ic; L,'ontia nvr'iilioiis aux di.-posilions prti-
,,lentee sero l cons'tt co -.i, po, rsuivits et rIprimt6 .Se
conroit' ieineen anx pr--scri|.tiGns det la pr-rse' te loi et
a ceIios dti Code d'iii. n riu ctio!i ci niminelle, soil A la di-
i:. ce de.; Alt nis d,,3 ol iil,,- judic hiio, suit A cells
'- ,g1 e r- t- anli es Ag *ns cu prtposs. An ser-
v 'co d iion r,,em *n l oj a ce!qi des concession qaiUe'j
,- -!. s diu la voie ferlr e,
F'I., .; tiie d'i*'iue aimeiie die 5. A 50 go3urc14
-ai, s pie l -..'1! *.' a Iieti, Oes pe'tos porte .s .u CQ--
f e p t aIlr '. tie d ,e i" pr.se-, lo l01.












Dans les cas d'exre' vati constl'uctioins, couvert4-
res, plantations, mnu ies en d p6t Indument faits, leg
pontreveiiants seront, en outre, condainn6s A suppri-
mer, dans le delai determiu paj le tribunal, les objets
de la contravention.
A defaut par eux de satisfaire A cette condamnation
dans le dMlai fiKe, la suppression aura lieu d'office et
le monlant de la d6pense sera recouvre conlre eux pat'
voie ile contrainle come en natiare de ceitributions
pub:iqnep

TIT'HE II

DFS MIESURES RELATIVES A LA SURETE
PE LACIRCULATION SUR LES CIJEMINS DE FER ET TFAMWAY.

Art. 12 Qniconque aura volontairement detruit,
dkeiriord on deranlig IA voie ferree, sera puni de r6-
Cl11 ion.
Colui (fui aiir;i place sur la vole Ln objet quel.
vo! qio | onir eiliavter la inarche des trains ou des
nia'lhines i.,ol6els, .-era j, nni des t Uiavoux forces a

S'il v a en homicide, on tentative d'homicide, Ii
coknpable sera |itlni doe niot conformneniept aux dis-
po iiliols di (:. P.
A rt. I .I-- Si le crimni-e pri6v par I'arlicle 142 a t(t
:O'iO1lli.- PI I'tlillilo S"t1rii0:is aVPC QL rebellion ou
pilage, il sra impiutab'e auv chefs, auleurs, instiga-
teu s el p"' ovocL;itetirs do ree rdnions qui seront
Ip1nis iCoonMill, co'i bl s Jdi: crime et condaniq6s aux
i1 .tets, i p .in s q te c utl\ q.- I'a-irwnt person nellement
cr mnloI. lor- in ine oe 1.1 irei;ni'Ii sejitieuse W'anrait
pas enl po Oi Oit dii e t t principal lj diestrCFtioq n o4
Ia M'IPI or tion do' a voji ferre.
1[o ilel'o ;, d-,i c.c de ritter pts, I Jis.- e la pine de
I.01 -.e!' ai lfic ilj'e auIx al l "rs Jdu ri-p.e, pile s.P












S .<-a titd d s chefs, aulteus, instigiateurs bt
provocaleuis de ces r6tiions, par la peine des tra-
vai forces a porpetuite.
Art. 14. Sera puni d'nn emprisonnement de 1 a 3
us el d'une amende de 300 A 500 gourdes, qniconque
aura mnenac' par 6crit anonyme ou signed de commel're
un des crimes pr6vuis par F'a ticle 12, avt c ordie de
d6poser one some d'argent dans le lieu iudiqu6 ou
de remplir toule autre condition.
Si la mentice n'a Wa6 accornpagn6e .d'aucun ordie on
condition, la peine scra d'nn emprisonnempnt de trois
mois 'a n an et d'une amende de 100 a 300 gourdes.
Si la menace a 16e verbale, le coupable sera pnni
d'ul emprison nement de 15jouris 6 mois et d'une
amende de '25 a 100 goudes,.
Dans lous les cas, le contpable dourra 61re muni par
le Trilibuml sous la surveillance de la haute police
pour un temps qni ne pourra Otre moindre de tn an
ni exceder trois ans,
Art. 15.- Svra puni de 8jonrs A 6 mois d'emprisor-
nement et d'une amende de 50 A 500 gourdes, qui
conque par maladresse, imprudence, inalention, n&-
.ligence ou inobservance 'es lois on r.glemients aura
involontairement caus6 sur un ch:iemn de fer o'.i
Iramway ou dans les gares et stations, un accident
qm aura occasionn6 des blessures.
Si I'acci lent a o0casionni, la n)rl d'unie on de ,
1lusi uris peisonnes, I'emprieiinnement sera d.e 6j
nois a 3 ans elt 'amende de 500 a 1.000 g urds,
,i'tjudice des duminages. inlte ls en faveur des

.'.t. 16. Sera pi-ni d'Un em"r isonnemnent de 2 a
3 ans quiconque amua coup, e.i\, dtlruit de tfaonu
a em e le loiclionnement d'une inuniere quel-
01on11te une liHi4e teilphonIiciue on loans aunlres appa-
reils ou iistallations servant A ti ansineltre ou recevoir
les sign wtx d'un clihein do fer ou d'un Itramway.











Si ces d6teriorations en6;u Jiraient uti danger podr
la security du service, elles tomberoit sous le coup
des articles 12, 13, '15 de la present loi. selon le cas.
Art. 17.- Sera puni d'nn emprisonnement de 8
jours A 3 mois tout miccanicienr ch tifleur, serre-frein
et etn general, tont individn reinplissant une fonction
dans les trains,ainsi que le garde-route et le t(l6pho-
uiste qui anra abanidounne son poste soil en gare Ou
station, soil en march.
S'il en rdsulte un accident, le coupable tombera
sous le coup de I'article 12 de la pr6sente loi.
Ari. 18.- Los concessionnaires ou exploitants d'un
chemin de fer on d'uu tramway seront responsables,
soil envers I'Etat, soit envers les particiliers do
donmmrnge cnns6, soit par eux-mimes, foil par les Ad-
minis raleiirs, Directeurs on employes A un litre
qu Iconque au Service de l'exploitation de la voie
ferrie et A I'occasion de ce service.
L'Etat sra sonmis L! la la mine responsabilit6 envers
les particnliers si le chemin de fer on tramway est
exploite a ses frais et pour soin compete.
Le present article ne sera applique que lorsqu'il y
auira de la part des exploilants ou de leurs agents
talte certain el dRiment const:ite aprts enqi6lte

A la suite de tott accident avant cause des blessures
.raves on la mort d'une on plusieurs personnel, le
Dpartlen-nt des Travaux Publics sera tenu de former,
o brel d6lai, une Commission d'enqudte compose
dlingenieiurs et an.!re4 hoarnmes de I'art pour ktablir
ies causes el cir'onstance ile I'accident.
Elle di.ra, la dit.. Coin mission, presenter son rap-
part au plus 16t au Dparlement des Travaux Publics
qri le tritisinet:ra : A elui de la Justice pouir siivre la
1i1 ^ r I,'_I .I,..


I












t, out Tribunal, appeal A connaitre de accident
Pt de ses cons6queieces, devra tenir compete du rap-
:,,t prcitO eom'ple un des 61.ments de i'iiistruction
de I'aftaire.
Ail. '19.- Les crimes, d6lils et contraventions pre-
vus dpns les litres I et II de la pr'sente loi seront
rigulibr nerit constaf6e Foit par les officers de la
police judiciaire, soit par les Ing6oieurs dn Gonver-
nement, les Ingenieinrs an service des Concession-
nairps on exp'oitants et cenx des Agnts et gardes de
ralionalil6 haltienne' qui seroit par ceux-ci charges
de la surveillance et dn contr6le de la line ou do
trafic et qni auront t16 prealablement agre6s par le
DWpartement des Travanx Publics et daiment asser-
menrl s par devart le Tribunal competent.
Le' procs verbaux do devils elt cq'tr, veilioins
leront foi jnsqu'a preuve contraire.
Les Agents prkcites pourront vti b diser stir toute la
line du Chemin de ter ou du tramway auquel is.
seront atta-hde aet exercer, en course de service, les
attributions d'Agents an besoin l'assislance de la force piblique qni, lonjonrs
devrra lenir pieler main forte.
Art 20 Les proc6s-veibaux dresses en verln de
l'artic!e pric dent spront redigqs sur papier libre et
enregisirjs sans frais, soit au lien du crime, dn dWlit
et de la conlraven'ion, soit aI lien do la risideice
de celui qni anra dress le- procks ve:b:!.)
Art. 21, T lute altaque, tloite r6si.-iance avec vio-
I=nc el voies de faith on menace d'armies envers les
-,.ils fdes (Chemins do fer on dps I ir.nnwys d.nns
rex' i-i' (le lePre fonwtioppS, serI punie des peines
A i',.., !i la r h llijn, s q.tiyanrt Igs iintinGiqns failed
par le C,-. p pal. ,
AOIi .- i, Pu rpil'ls OnP!R plu rsnilp rin Nit
punldAjp, iofqvoau(li cfit rM, MIS- PF!, wh^ip p@IsQnngl


- K