Annuaire de législation haítienne publié par M. E. Mathon … (1904-1919?) (LC, Columbia & U.Mich., Har all lack the ye...

MISSING IMAGE

Material Information

Title:
Annuaire de législation haítienne publié par M. E. Mathon … (1904-1919?) (LC, Columbia & U.Mich., Har all lack the year 1918.)
Physical Description:
Mixed Material
Publisher:
Port-au-Prince, Imprimerie J. Verrollot, 1905-
Publication Date:

Notes

General Note:
2-L/E-1904-19
General Note:
http://www.llmcdigital.org/default.aspx?redir=31094
General Note:
KGS35 .M34

Record Information

Source Institution:
Library of Congress Law
Holding Location:
Library of Congress Law
Rights Management:
All applicable rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier:
LLMC31094
oclc - 652235378
System ID:
AA00000633:00005


This item is only available as the following downloads:


Full Text





















This copy of a rare volume in its collections,
digitized on-site under the
LLMC Extern-Scanner Program,
is made available courtesy of the

Library of Congress







ANN UAI RE
DE


LEGISLATION


HAITIENNE
PUB LI PAR
Me E. MALTHON
Avocat
CO:NTEiN NT LES LOIS VOTEES PAR LES CIIAMBRES LIEGISLATIVES
EN L'ANNEE 1908
ET LES PRINCIPAUX ARRE'TIS D'INTRRET GENERAL

Cinquiexme oAnn e.











POIRT-AU-PIINCE

Impnineric J. VERROLLOIT 96, Rue Roux, 96.
19Y',J.






AN
Copy 2
S AID























OCT26 ,'
COPY.-----
<|^(^/|r* i""** T-iii








ANNUAIRE

I)E

LEGISLATION HAITIENNE.

Azrn.e 1 908.







POUVOIR EXECUTIF.

La Pi sidence de la Republique fit exercee jilsu'au 2 De-
cembre '1908 par le G6neral NORD ALEXIS. Surpris par les
progress d'une revolution inauguri e le -19 Novembre dans
la ville des Gaves par le Gtueral A.NTOINE S[.ION, et se
sentant aussi abandoned de tous coLts, it consentit A
laisSer le pouvoir et a s'embarquer sur le navire Dagaay-
Trouia de la marine de guerre frantaise.
Get embarquement emp6cha une prise d'armes immi-
nenle iA Port-au-Prince.
Un comity dit d'ordre public (1 ) se constitua en cette
ville et y recut le 5 Decembre le Gen6ral ANTOINE SIMON
4t .^s troupes.


( b 'idressi du Coniite' d'ordre public:

Aux populations de l'Arrondissement de Port-au-Prince
Concitoyvns
L, ouvernemcnt du g;en6ra; Nord Alexis vi, t de quitter le pouvoir de-
,-ilt I,-s progres de la Revolution du Sud, et cc fait enfin accompli laisse lo
i'upl sIn .iis .I' quelquc sorte par hl v P doe a inajorit, des citoyens, nous
nous soimonis constituds en Commission pour le maintien de I'ordre public
et lI scurilI *lI la population, on attendant I'arrivee A la Capitale de 1'armnee
re'vluuionii.ir, du Sud. G'est ipourquoi nous raisons un suprmine appel a
\otre e rit di s,.,sso.
L'Ihiure ,.l grave, et il itmporte que nous fissions tons les sacrifices pro-
a1rcs 'a p-iralntir :l -l 'urit', et I'autonom:iie nationals.
11 nous laut 'it v r coitc que cote qu'aucun acte de violence ou de desor-
dr i'- i, *tt i-, n piril los intArAls supbrieurs de la Patrie.










e( (I DIce llibre Ie Cliel de .1 Ilit,- t Oicliptidaiile IIit It
lilre de Chef (ii Polivoir Ext iitif i ven li ii(ill d ci-'l
'n' d'ofliciers de I'armie et du Comnile r'\'oltionnaire
des Cayes
II cOnvoqni: poiur le 17 (Id meine moi I-' 1 Chlamhres
Legislatives deja conivoq(Ies par Arril t d(i 30 Novembnbre
d(i (hd6ri'al NoRD ALEXIS.
La riinion de( s Cli:nil)i iit lien n elf(et 'i la date
lix (.
La Chamibre des deputis s- donna pour Prt-;ieil. Mon-
sietur Josephll Sve're. Ie l S61ual, Monsielur F. I. P,1alin.
Lie mimeiip jur ile I en 111al Avi 'OivNE SIMOIN flit In ai I'in-
naniii iitld, i'D'siil-.t de la R lpublique.

SECRETAIRES D'ETAT.

Le Cabinet di Geniral NoI)D ALixi. compose des citoyens
doit les noins ont M6t publics dans la Notice de I'Annuaire
de 1907, sibit quiieltties modifications avanit la lin duii ,oi-
vernemient.
Le porte-fenille de I'lnitrieir (qui 6tait conUli par inti-
Iim Ai M|. F. Marcelin depuis la relraite de M. Petion Pierre
Andr fnt donn6 At M. V. Leconte le 14 Mars.
Le mime jour et par le meme Arret1, M. Loui Iloriio
ftit iiomm 6Secretaire d'Etat an DWpartement des R{,elllions
Ext1rieures. post laissO vacant par la d6mission de Mr.
iPati l.ns Sanlon.
Le 24Novembre, 1'int'rin di Dtpartement do I'Iuterieiir
est conrif6 a M. Taiieredi Auguste, en I'abseii- e Mi V.
Leconte en mission dans le Sud.
Trois jours apris, M. Lecoiite, que I'on croyiit oilot,
Mtanit revenn A Port-au-Priince, M. Atugsltl fill iiaill-
tenil Comllme lttitlaire an DeparteneiiL de I'lilt)'rioitr et.
M. Leconte remplaca aU D6parlteieni des Travanx publics
MAl. F. N Laraque, d6inissionnaire.
M. T. Auguste dimissionna atssi pen de jours apr-s.
La d(hicle avait commence.

Que notre patriotism soit A In halintenr (it" la tUcle qu(ii s'impose !
Nous aimnons A croire que dans les circonslances iprasent," s tout hI ioiinile
voudra nous faciliter r'accompii[lissemient de devoirs quie Inous II' nllilS iSSU.iIIS
que par pur patriotism et sans aucune pensee d'intlere prs jninel ou di
part.
Fait a Port-au-Prince, le 2 Dt'emhre 198-
Maximilien Laforest, t enaud flyppoulite, Miciel-Oreste, Mi. \pjllon, A. Bo-
namy, L. Chapoleau, Prudent, Guillanumne, Hoisrond-Canal I iinI.







V -


M. R-orno deinissionna le 30 Novembre, et le reste du
Cabinet tomba avec le General NORD ALEXIS.


Les porte-fenilles ministriels resitrent done
jnsqu'au 8 Dkceinbre,date a laquelle le Chef du
Execitif appela 'i ses c6tes comme conseillers:


vacants
Pouvoirt


MM. RENAUD HYPPOLITE ( Dpartement de l'[ntrieur)
(a CHS. ROLA.N.D (Gierre et Marine)
S J. J.F. MAGNY (Relations Extirieures et
Instruction publique)
LUDERS CHAPOTEAU(Finances et Commerce)
a MURAT CLAUDE (Justice et Cultes)
(( PETION EVEILLARD (Travaux publics et Agricul.)
Apr~s I'election du 17 DWcembre du President de la R6-
publique, son cabinet fut ainsi constitute :


EDMOND H IREAU.-
MURAT CLAUDE.-

CANAL jeune.-
J. F MAGNY.-
SEPTIMUS MARIUS.-


Finances et Commerce
Relations Exterieures et Instruc-
tion publique.
Travaux publics et Agriculture.
Justice et Cultes.
Guerre et Marine.


RENAUD HYPPOLITE.- lnterieur et Police g6n6rale.


POUVOIR LEGISLATIF.


Au '10 Janvier eurent lieu les 61ections g',niirales des d&-
putls de la 26n1, Legislature et des membres du Collge
Electoral pour la formation de la lisle des candidates au
SenaL. (l)
Les travaux legislatits conmmencerent le 21 avril en As-
semblee Nationale et prirent fin le 21 Aouit.


f) I1 STI. I":s D:PUT:S :
Th. Lafontant, V. Cassagnol J. B. N. Valembrun, Dr L. Sejonrn6, C. La-
martine, L. Duroseau, Florvil Nau, Edouard Desroches, Emile Marcelin,
Chaulet Chariot, Ls I). Berrouet, 1R. Lafontant, Fid(lia jeune, Adolphe Sam-
bour, Caius Lamothe, Dr Savain, T. Desgraves, L. Memnon ainie, L. Suffit Du-
husson, A louchereau, A. Jn-Joseph, G. A. Toussaint, C, Gabriel, Darius
Mlagluiri, lIe'clor Jn-Joseph, Exuma Matliieu, B. J. Casiniir, Narscs Leconte,
loseph .s'.vr,, E.Z,''iliirin, C Pierre-Louis. L. Drouineaud, Phaord Alexis.
\rthur (aston, EngOne Pre-Louis, Ed. lHyppolito, Borgella S6vere, E. I). Dien-








VI -


Justice.


Une Imigng- prliqiie ide la loi du 9 jHM-I 186is 11 I or-
ganisation dii trilbunal deCassation, avail dt''iin lri' (in' Ie-s
detix audiences civiles doin)i'-., par semaif"n iitr r, Tnl.bn-
nial taient insiflisantles, alors qne les affl'aires pr's.rl'-.s :'I
la section criminelle i'en r6clamaient q(I'niile s eii-. La Im1
dti 29 Aout iTmpose done a la section critnidll (i do' tltir
elle aussi, tuie aiidiit ce civil atin de supplier al I tiitre
-,l A la sutil (Int pro(cs dit de la Consolidaliln, Ic ilmn-
seil des Secr0taires d'Etat avait crii devoir, dilns i1n t)tll
h1imanitaire accorder aux rondaniiiniis dti d ir'diions s11r
les restitutions pecuniaires. C sont c,'"I Ir.insaciions
que ratitia la Ioi du 29 AoOit qui done mianal aon liijver-
nemnent d'air de mIete a I'6gard de ceux d's 'i' idamiinmi's
jqui r'avaient pas encore r'',';e.
Des son arrivee au Pouvoir, 10e rirn';ril A,\.\,Ti.t.; SI-
MON ouvrit les portes dut Pays a tons les roinbrecux c'to-
yens exiles par le Gouvernement preced-tii. P'ariini 'ux .e
Irouvaient des centaines condain ns potur avi'r piris part
aux 6v\nements politiques dees annees 190'2-1908.
Usant des prerogatives que lni accord'( la Contisltiuion,
fe nouveau Pr6sident les amnistia par Al ri't du : 30 De-
cembre.

Relations Exterieures.


La Convention Colnmnerciale passe& entire Ia IFrati ,t
Haiti en janvier 1907, avait cre t'cerlain ii i-o tlillemiiei


donne,. Vesp)asien Gonel, P. B. Guillaumiie, flosinski Co'-lsliin, Fili.x jeiine, X,i-
vier Gilles, G.. 11irosiers, T. N. A.lollon, Lancelot LyIo'n. It. Ii:iiuiil,;,u, E'l.
Larochlie, .M1. E. D)iuchliine, Emmin. Gabriel, Alfred L1eiiir,, I,-illonilnrl';iv,.
Georges Zannor. Samuel Gilles, D. St-Aude, Ph. W ill nill, Ill. i-r.irii l l' li\, .1h.
V. Desir, Acteo'n Frangois, It. Boche, Sidrac Lucas, A.ll lur;iriil, A.. I. .In.
Frangois, M. Wiss, Altidlor Phanor, A. Nord Chai'rl-, .1 t'. K.n1,l. El
Bailly, SLJulien S oin, P. M. Ducasse, J. B. N. Mircelin, I'iiichiniat, .h.
In. Ph. Figaro, .1. Jeannot, Camille LtUon, A Douyon, I-:iai L,1'rV1", Aiitlin"'
Pre-Pauil, M. Morpeau, Ernest Iliilud, M. Alexandr.-, .Mlor.niiia l3.iar1, .\nlit
Simon fils, IL.. Mo, ilDNle r, l )ul i'ron I3r iz:iult, L (, ,u'.iiir F. Kw.ild, FI S.-
non, Jh. Dgraffll', Sturla Poulle, J. 1B.Laurent, Odilon .lcno, Pl[ n'iis Edtuuard,
Emile Williams, Louis lazelais, Calixte W(is, Savoie \ ungile.







- VII -


en Alleinagne et I'esprft de r6pr6sailles avait inspir, un r6-
gime rigoureux contre les denrees et products haitiens.
Les deux Pays, apr's plusieurs essais d'entente, ont
enfin sign le 29 juillet 1908 la convention ratifile les 14 et
18 Aoul par le Corps LUgislatif.- Mais en mmne temps,
sur la demand du Gouvernement des Etats-Unis d'Am6-
rique, les memes avantages douaniers accords a l'Alle-
magne, talentt, par la loi du 29 Aouft reconnus aussi en
faveur des cordages et de la biWre de provenance ameri-
caine.

Travaux publics.


Toutes les lois votees sur la demand de ce DWparte-
ment ministeriel n'ont pour but que d'accorder des delais
aux nombreux concessionnaires des deux annies preceden-
tes pour l'execution de leurs contracts, a l'exception de la
loi du 21 Aott qui ouvre *un credit de 35.000 dollars affec-
tes a la reconstruction du ( Palais du Centenaire ) aux


Interieur.


Coinme il en a 6 e fait pour los contracts ihiexecuiit si-
gn s par le D6partement des Travaux publics, des proro-
gations de delai ont Wtd accords aux concessionnaires
des contracts votes en 1906 et 1907, sur la proposition du
Secretaire d'Etat de l'Intyieur.
Domaine.- La loi du 21 Aooit fait table rase des lois
des 17 Avril 1870 et 14 Aoftt 1877 relatives A la ferme,
1'echange, la concession et la vente des biens du domaine
national.
La nouvelle loi ktablit des conditions et. une procedure
bien d6taillees. Cependant nous la croyo~us i nslftliain-
iltel t Udi -e et tro)p llIliveninilt v ol,:. .


Finances et Commerce.


La situation linanritCi n'a point 6t ani liorI',.'. Les 'ralp-
cils elt 6nissions de I'annee precedente i'o(ot tait (lue 1'ein-
pir.r, ainsi ,qu'il fallait s'v attendre. Aussi, des le inois










(i' Iil i ( lln,,r I,,1 i G I( Wil \ -til l ,.- I L f 1 l,1tt1il i ..,
ui li l d pa i /Ons ollwH i'.iiior s, o ln I 'll I iia I / .)li li 1111 t ei l-
saioll o B'ons dul 7O 's-o 'p*M ;aXI GOO 1M4t 1
lioiiris'Iables oin or ;ill taux (de *1 )"!,
FPrapl's ,l e;mis.siou .- D. s ) t la riii,.l i ,ls ( i;hllllbres,
conlilililll sa Ill s le polliiquet d'.vXp('dit 1&'-, M Mlarc'lil
lit votI)er ui e ("iMissioni d(e 2.000 000 de gourdes eni billets
de 5) et ioe fra pe de 400 (000 gmirde~s e pi)c,- de 50
ceiiti i('s.
On croyail q1'il s'irr ,tornait e lfili et (il.- c s i(niuv lles
valeurs s ffi'li(iit ;mix bWes ins Sn (i onvt ivM ri in l. C(',.,ViI-
d(l it. trois mois al)pis, il d1,:ni, lit:l une noiinvelle fra|luie
de '2 000 000 en pio,'s de 50 ceitiimes q(i lui fiut accoi dte
pir' I loi d(i '21 Aofl.- Ces deiux fra(ppes portent la cil-
culation des prices do nickel ii 7 000.000 de gourdes.
Lois budiitaires.- Le Bidget, des depenses de I'Exercice
1907-1908 qui 'elOevail (G. 0 885.559 70 et P. 2.051.248.56
or, a tA goifl par tine loi de credils suppleiimenttaires se
(lliifranl )ar G.2.787.617 58 et P.495.498.77.-De sorte que
les dfeiises votes par la loi budgetaire de 1907 et par cel le
dii credit il)pple6mnentaire moitei0 poui- .'antee 1907-1908
aG 9.673 177.34d'une part, et P.3 146.747.33or d'autre part.
Les Budgets pour I'Exercice 1908-1909 su decomposent
ai 3 dget des pesi:

-BuVCdgret des DE31ip exn1ses


MONNAIE NATIONAL


OH A.MIERICAIN


RIelations Exlterieures...
Finances et Commerce.
Guerre .
Marine .
Iiterieur el Police Ga(t.
Travanx publics.
Agriculture .
Instruction publique
Justice.
Cultes .
Service de la Recette
et de la D31penc.se
Service de la Banque
Dette publique


17.380.
848.818 84
1.773.766.52
328 921
1 321.446
655.340
256.160
1.190 572
618.202
43.840


100.420.02
26.:322.56
12.800
38.000
29U2.800
87.000
6.320
12.340
6.00)
;9.829


e 139.136 A 7.000
a 4.000 f 50.000
a 87.170.97 a 2.068.855.85

G. 7.283.q953.33 P. 2 777.687.93







- IX -


EBuLdget des ZFLecettes.


DroitL de douane P.
Biens domaniaux
Timbres posters .
Enregt. et Hypolthiques
T6l6graphes. .
G reffes . .
Forges et chantiers de
Bizoton c(
Moniteur. .
Timbres mobles, licences,
droits de passe-port <
Papiers timbres .
Bureau hydraulique de
Port-au-Prince. .
Recettes diverse. <


2.993.286.15
10.500
20.472.49
25.878.90
8.948.14


139.989.78


. 2.934.716.11I
K 49.034.10
a 14.217.71
50.894.88
<< 24.480.62
4 1.417.05

( 1.500
, 635.50

< 61.585.24
71.303.13


25.000
36.125.77 <( 2.480.519.42 (1)


(1) Dans cc chiffre de C. 2.480.519.42 sont comprises G. 2.134.409.42, prime
A 450 opo sur P. 474.313.30 or disponibles des recettes en or.


Port-,iu-Prince, Inmprimeric VERROLLOT, 96, rue Roux, 96.








ANNUAIRE


DE

LEGISLATION HAITIENNE.



Justice.


LOI AUNIMENTANT LES AUDIENCES CIVILES DU TRIBUNAL
DE CaSSATION
Vote a la Chambre le 27 juillet. Au Senat le 6 Aofit.
Promulgu6e le 25 Aofit. ( Moniteur du 26 Aout 1908.)


NORD ALEXIS
President de la Ropublique.

Considerant que par suite de la multiplicity progressive
des recours en cassation contre les jugements rendus en
matiere civil, denx audiences civiles au Tribunal de Cas-
sation ne suffisent pas pour la prompted execution des af-
faires don't la section civil est journellement saisie, et
qu'il y a lieu, par consequent, d'en augmenter le nombre
dans I'interkt des justiciables ;
Sur la proposition du Secr6taire d'Etat de la Justice,
El de l'avis du Conseil des Secretaires d'Etat,

A PRaoosE,

Et le Corps LUgislatif a vote la loi suivante :
ARTICLE PREMIER.- L'article 18 de la toi du 9 janvier
1808 sur I'organisation et sur le!- attributions du Tribunal
de Cassation est modifi6 come suit:
( Aar 18.- 11 y a au Tribunal de Cassation, quatre au-
diti ces par semaiiie : une criminelle et trois civiles, don't
deux seront tenues par la section civil, et une par la sec-
tion criminelle qui suppliera alors la section civil.
e Les jours et heures d'ouverture de ces audiences se-
r1ilt fixes par le reglement du Tribunal. )











A RT 2'.- .a (p .scilt thi n- in.,., i.,-:. Lia, I llli )lli-
de loi qui lui sonl c((iIi.i lie ri \: .'iii i la di-
ligence du Secri 'i i l ,i d:' .. i 'I '




ARRI Ti RECONNAISSANT CONMlIK PUBLICATION OFFICIEI.ILE
LE RECUEIL DES LOIS ET ACTI.S IDE LA KIiPUBILIQUE
EDITI' PAR NE CLAUDIUS GANTHIER.
( Monitcur (In 26 Aofit 19003. ) (I)


LES SECRET \ IRES D'ETAT
Aux DI.PARTEMENTS DE LA JUSTICE ET DE L'INTERIEOR.

Considerant qu'il e.s utile d'entourer le, publications
qui sont failes des lois et actes, de la [epubiqiie des con-
ditions d'exactitnde les plans rio iiuss, afin quite conux
qui ont a s'en servir puissent le faire on tonte s -iriti;
Consid6rant quie le Recueil des lois et acles de la R16pu-
blique pour les anniee 1887-1894, Mili p)r M. CLAUDIUS
GANTHIER, realise ce, conditions, :mI -;i (je I'alleste le rap-
port de la Comnii .iioi chairl';;' de collalioiiieiT .sur les Lex-
tes officials les pieces publiees dans lh dit roeiili

AR 1RTENT :
Le Recueil des lois et actes de la 116publiue1 (. annees
1887-1894 ) edit6 par M. CLAUDIUS GANTHIER est recoiuli
comme publication ofticielle.


1) Monsieur Claudius Ganthier a fait une ouvre utile c.t iim-ritoire en c.li-
tant les lois et actes de la R6publique de 1887 a '1899 en i,-ux volumes. Nous
attendons de lui le volume qui coinpren ra les ann&es l!9111.' 1903.








I -


LO1 SANCTIONNANT IJW DIMINUTIONS ACCORDF.., PAR LE
GOUVERNEM1ENT AUX i.:1,,NDA.MNES DU PROC1:6 DE LA
CONSOLIDATION SUR L':S CONDAMNATIONS PECUNIAIRES
PRONI)Nf:FAES CONTHE EUX.
Vote A la Chambre I- 20 .2uill.-t.- Senat le 21 Aocit.-
Promulgute le 29 AoXt ( Monitt ,r di 9 Scpt iiibre 1908. )


NORD ALEXIS
President de la WRpublique.

Usant de I'initiative que lui accord I'article 69 de la
Constitution;
Consid rant que, dans un but absolument humanitaire,
le Conseil des Secretaires d'Etat a cr. d,-voir accep)ter les
transactions qui lui out et pr's.it '_s au nomr des con-
damnres din proces de la Consolidation et qui out eu pour
resultat une diminution des condamnations pecuniaires
prononcees centre eux par les tribunaux competents;
ConsidOrant que les valeu;rs ainsi remises ne doivent
pas figure dans la comptabililt publique:
Sur le rapport des Secretaires d'Etat des Finances et de
la Justice ;
El de I'avi.- du C n,.-,il des S :.r-',fair-. d'Elat,

A PeHRoPOSE

Et le Corps 16gislatit a vote la loi suivante:
ARTICLE PREMIER.- Sont et demeurent ratine.".-, les me-
sures deji 1 prises par le Gouvernement d'accorder aux
condainnes du proc6s de la Consolidation tne diminution
des condamnations pecuniaires pronio, .'+. centre eux.
Soiu et demenrent ratifies les e.ti ~. i--i ts opres et
'einploi aux depences du scti,:, courant, conforme-
ment a la lui du 7 juillet 1905, d,- toutes les sommes g6ne-
ralement quelconques piovenar-l. di proces de la Conso-
lidation lelle que mention en est faite dans les proces-ver-
baux dIe la Commission de Liquidation, nolamiment du re-
glement definitif de I'affaire H. HERMANN &C.
ART 2.- Les valenrs remises a i es condamnes confor-
,ii,"ieni aux rglements admis et consigns dans l--; do-











(unw itlls dr 1.-.,. .,. i i lnil.:,.-lI *j Liqu dal aut i lU ti ll
l >| 'i's (,l in s l bh ". l 'fli 'i ,' li i i. '"r l \, .
dans la c inII lI;aI i Iulli '
ART 3.- L(s i l:-' l.i i: t .1. t In ... IV' d' Il
J ustic v, -. I I.Kii. sejIlt
aiLtoris6s, a I % '. i, il 1 i r I Mla its ;UX
p[roc s de la (CO ill. l i ,lio it d,., IIt-ac.'linm is (iL

A RT 4.- La pl'a .. I oi alhi ,-.' tmitt., l l-, oti ,li |.(.i-
tions de loi qui Im SunL co.iitrai, ..
Elle sera ex culee it la illiprliin' des Spcretair'.-- d'Etat
des Finances et de la Justice, clacunen ceLqui le concerlne.




LOI ACCORDANT AMNISTIE AUX CG)NDAIlNES QUI ONT PRIS
PART AUX EVENFIMENTS )DE 1002 FT 1908.
( 31oniteur du 30 i),'.'.-inbr 1908. )


ANTOINE SIMON
President de la R.dpublilin'e

Considerant qu'il imported, maintenant q'n 1111 rdre de
choses nouveau a ete iaslaut de rainrieter la conlti;nce
publique par I'oubli du pais.; et par le r'l.b-llissent[ent des
garanties constitutionnelles, de travailler par I alpasemnent
et le rapprochement des esprits au retour de I'unioIn et do
la concorde entire les enfants d'une memie I'atrie;
Considerant qu'un grand nombre de citoyens out ket
l'objet de poursuites judiciaires et de ci'damnnatiuos par
contumace a la suite des eVneInnents do I'aine 1902 et de
ceux qui se sont d6roules datns les Deparlenietlts de b'Ar-
tibonite et du Nord'Ouest et dans certain arrodisse-
ments du Nord;
Considerant qu'il y a lieu de mettre litn A ces poursuites
et d'an6antir les effects de ces condamlnations devant la
manifestation spontlanee de la volont6e opulair. qui a ren-
vers6 le systm,li de l'ancien regime;
Vu l'article 103 de la Constitution;










Sur le rapport du SeL'cmi~nre d'Elat de la Jii,. et de
1'avis du Conseil de., Seci.-klairs d'Elat,
A ARRIRI.TE ET A.R ITE :
ARTICLE PREMIER.- A inistle pitine et entire : ac-
cordee, les droits des tier.- reserves si aucuns sont, a tous
ceux qui, a la suite des Cev6ements politiques de l'annre
'1902 et de 'eux survenus le 15 Janvier 1908 dans les D6-
partements de I'Artibonite, du Nord'Ouest etdans certain
arrondissemens du Nord, ont 6t6 l'objet de poursuites
judiciaires on ont 6et condamnes par contumace en vertu
du jugement rendu par le Tribunal criminal de Port-au-
Prince, le 7 Septembre 1908 et de ceux rendus par le Con-
seil special militaire de I'Arrondi se~,iennt du Cap-H.-iticn
en date du 24 Mai 1903
ART 2.- Le present Arrte sera imprimr, public et exe-
cute dans toute I'etendue du territoire de la MRpublique,
A la diligence des Secr6taires d'Etat de la Justice et de t In-
terieur chacun en ce qni le concri,-~ .



Instruction publique.


L)I :RIGEANT EN COLE St:.,.NDAIRR L'ECOLE NATIONAL
PRIMAIRE DFIE DEMOISELLES DE M11"C V TINGUY, DE
MIRAGOANE.
Votee a la Chambre le 8 juillet 1907. Senat le 31 join 1908
Promulgu1 c le 3 juillet. ( Mlonitetr du 15 ijillet 1908. )


Considir'ant que 1'Etat doit '' .,en _.u-r tous les Etablis-
sements d'instruction publique qui se -i'..,,tl i A latten-
tion du Pays, daris une large Ii, re, au point de vue du
developpeinent intellecluel et moral de la junnesse;
Considerant que l','( ol primaire national de Miragoane
dirigee par MN"- V\ TINGUY, est dans ce cas;
t.io sideranil, d'autre part, que la ville de Mirago"u u e,
digne LA tous ,gards de la sollicitude des pouvoirs publics,
est privee d'uiie cole secondaire de demoiselles, et. qu'il
sied de 1'en doter le plus tot;










V i l'. itl t 6 0 df( I' ll lii llllm .

L.\ ( II .\1M I h uDIL I;EPlR -.l l. \ t \ 1

A I' I .:4

Et le Corps I ARTICLE PREMIER.- L'Erol, national primaire de ile-
nuuiiselle, dil i ,'2- par Mime Ve TINGUY, de Miraguii,, est
6rig6e en cole .-.et Inidaire.
ART 2.- Cette cole sera plac,- au meme rang que
1'6cole secondaire de garimns de l'Anse-za-Veau.
ART 3.- La presente loi abroge toutes lois ou disposi-
tions de lois qui lui sont contraires et sera ex6cutle a la
diligence du Secretaire d'Etat de I'Instruction publique et
et de celui des Finances.



Relations Ext6rieures.


ARREITE QUI NOMME Mrs Louis BORNO ET VILLEHARDOUIN
LECONTE, SECRETAIRES D'ETAT.
( Moniteur du 14 Mars 1908)


NORD ALEXIS,
President de la RIpubliquie.

Vu les articles 98 et 113 de la Constitution;
Considerant qu'il y a lieu de completer le Conseil des
Secretaires d'Etat;
A RRf-TE

ARTICLE PREMIER.- Le G6neral VILLEHARDOUIN LECONTE
est nomme Secr6taire d'Etat de I'Intirieur et de la Police
generale.
ART. 2.- Le citoven Louis BORNO, E. E. & Ministre Ple-
nipotentiaire d'llaiti a Santo-Domingo, est, noinmnte Secre-
taire d'Etat des Relations Extrieures et des Cnlles.









ART. 3. Le present arrtd sera imnplihni. public et
exdcuI .


CONVENTION H ATIA N O-ALLEMAN D E RATIFICATION -
DECRET DE SANCTION.

Vote A la Chambre le 14 Aofit. Au Snat le 18 Aocit-
Promulguee le 25 Aott 1908. (Moniteur du 26 Aolft)

Le President de la Republique d'Ha'ti,
Et Sa Majest6 l'Empereur d'Allemagne, Roi de Prusse,
Egalement anim6s du desir de favoriser le d6veloppe-
ment des relations commercials entire les deux Pays, ont
decide de conclure one Convention a cet effet et ont nom-
m6 pour leurs Plenipotentiaires respectifs:
Le President de la Republique d'Halti,
Monsieur Louis BoRNO, Secretaire d'Etat des Relations
Exterieures et des Cultes,
S. M. I'Empereur d'Allemagne, Roi de Prusse,
Monsieur E. de ZIMMIERE, Envoy6 Extraordinaire et Mi-
nisire Plnipotentiaire d'Allemagne A Port-au-Prince,
Lesquels, apr6s s'Mtre communique leurs pleins-pouvoirs,
trouves en bonne et due forme, sont convenus de ce qui
suit :
ARTICLE PREMIER.- Les denrees et products 6numeres
dans le tableau No 4 annex A la presence Convention, ori-
ginaires de la R4publique d'HIalti, beneficieront A leur im-
portation en Allemagne, des taxes du tarif douanier ac-
tuel qui s'applique egalement h tous les products et den-
rees similaires.
ART 2.- Les products enumnres dans le tableau No 2,
annexed A la presente Convention, originaires d'Allemagne,
benelicieront ~ leur importation dans ia Rfpubliqued'Haiti,
d'une reduction de 25o/o ( soit le quart ) sur I'pnsemble
des droits principaux, ceux de wharfage, de pesage, de
visa et de surtaxes de 50o/, et de 33 1/3/o qui sont inscrits
au tatif minimun haitien, tel que le dit tarif minimum est
lix6 par la loi du 6 Septembre '1906.
ART 3.- La bire paiera le tiers du droit actuel. Les
vihs de la Moselle seront taxes come vins blanics.












I1 J ) Il*'. .I t l ". I ,' I I, il i'itn'i -" i .ili ils (- i llar-

Ilh licalts d' i J. i .
Los o' + lical.- ', iri i .,, I I t d(tllivn o n I n ll; I en l
All,. ia lH I l(' I t Iil 'nl't, I Illp 'I IllrSl VI,-. .S;Itll s
fr'ai 1 1 It-, ( ,,n Intl l i|[i barrlqu-in. 1.1.
L os c r ilii .ii 'i', ii llI' 1 :'. ivr'j ',. iI l .S l I I' v(I
d e la p rl,'' .|,t' i ,ii)( .. Jt*l.. >;l ir kl p, i't l i lfi m l It ltilt I-
cant (Ido:-, ii't ill- ,1 li l"' a ( im ll II ll tii e i'l llimi ll i-tll
((luel it-' ii. i'clit' in ii S stitl l ci I ls plutr ltlst, d(t .a tal)b i-
(ilic Oil I' .'. 111 iiIll tr'i '. I'l so i l !;i ((I 'l.:tr';.ltion ui l'il lri -
gociaiv l I;-ttl lt lll l llltll t. l I I i it tii t li Lies rela-
tives a I l all ri- a'liidisl- .
Les ic rtililu'nts 4lh ri' li t ll- i i l 'i l. r'I oni' tll ilt 1 imii ibre,
les rn iliqiuo lilllt:i ji| lkl i W Hi -1 4il 0 IIlfInII i : r C.o l"
le O0 111. la Il-t'. il- nc 1. l t .tin icii l In ill P i 'l i,- l f' i ),i t la i'i-
can t, l r.-( iti, .ll i-tc il ;fil a Iif l lil i llr .'lf lit ill i t 1., 'Ill.:tid e.
si les CertiliciAl- i(411 il lle so0tl llivi t'- Siur lat dteIliantld d'4tii
mandatlair onl ailo lleira It's ll'-i.iii rf t c-it.S relate ves
i celul-ci ls so tit i'.li vrI ."s >i ll I tl, ii l d'liil rtA -
ciant pai ilot, on y inldiqtera It nom- la residences' el le
domicile dte ct i .,ciaiul.
Les ct'.rtillc;'ts d',,ri,,,in~ n livrt 's .ii .i .\Alliio agle ci- ll.ipor-
teronti, o il itre. 1.1 i-m nt1ilinrt p|ar la d mtan, dn port d'en-
bar'quie ,-nt, (i e lo.S ,-r lieandise I"'niovi ltnel t nIi dIt,
transit Ili d'eii roil 'p otis.
ART ,5.- Le tiliiverlnemllil italit"lln s'enaii a n il Pas
6lever le. droll il1' Ililia"e, le s oi lls il'riiin d iln n i la if
douariier sur les ail elt is itiln ri''s dans le talil ceux applicable aI la i bi',et et aux vI' s dO la Mostlle, tant
que le Goiivernerinent .\llimand ne modiliera pas de son
cot6 les droits sOu les produits illlionIli% aMn tableau No 1.
ART (I- La ji'rserile Coiiventioni sera ratilie par les
deux .otiverlneliiills el Ites rfltli it1lioni-; oi seltronl t Clchan-
g6es 'i ort-atu-l'rilice aussilot que faire ste |Iouirra. Elle en-
trera on viguIlii' ut partir du piriiner Sep ittil)be I190S et
demeurera en application peiiidant unie lieriotde de ruois
anieres.
Six miois avant I'expiration de la dite pt_'riode de trois
ann.-'es, celle ti's deux Piarties Coritraitantes qui aura elii-
tenltion i (i 11 pas II ro longer an-delL l's Iollets dlT lai pre-
sente Coilventiioin, devra le notifier exprt'.sei iill i !'atilre
parties cool raclante. Dans le cas oni cell notification W'an-










lail pas 6et faite a l'.pu'luc pricite ini par I'une ni par
I'auIr, des deux Parties contractanilt, la pi", nke Con-
vention restera en vigneur jusqu' I'expiration d'un delai
'le -ix mois apres la denonciation qui en serait faite ult6-
I ieuroment.
En toi de quoi, les Plenipotentiaires sus-drsigti.- ont si-
gni la presente Convention qu'ils ont r,'Vtti de 1. u r ca-
chets respectifs.
Fait en double exiimplaire & Port-au-Prince, le 29 juil-
let 1908.
Louis BORNO, ZIMMERER.

Tableau NTo 1.

Marchandises originaires de la Republique d'Hait. qui beneficie-
ront, A leur importation en Allemagne, des taxes les plus r6duites"

I Bois d'6b6nisterie
2 Bois de teinture
3 Cacao
4 Cire
6 Miel

Tableau 1NTo "2.

Marchandises et products allemands qui b6neficieront, a leur im-
portation en Haiti, d'une reduction de 25 01 ( soit le quart ) sur l'en-
semble des droits principaux, de ceux de wharfage, de pesage, de
visa et des surtaxes de 50 01. et de 33 113 o.. inscrits au tarif mini-
num haitien.

'1 Bas et chausstItes de tous genre'. et de toutes qua-
lites
2 Allumettes
3-I Articles de feri-,nlerie et en fer emaill6
i Cini..nt
5 Cordage
i Fa'ience
7 Ficelle












NORD ALEXIS
P1o sident die la [UWpubltjue

Ayant pom, a~ieable la Convention conclude et sigilee d
Port-au-Prince, le 29 juillet I'ug8, entire le Gouvernement
de la Rpubliiqu, d'Haiti et le Gouvernement de Sa Ma-
jeste I'Emprounr d'Allmnagrie. Roi do Prusse, represen-
lre- I i?)(eclti\ ain l par Son i"' lin.w MA Louis BORNO,
Secr6taire d'Etat des Relations E1xto itires et des Cultes et
Son Excellence Mlr von ZIMM EKER, Envoye Extraordinaire
et Ministre Pldnipotentiaire d'A llemagne a Port-au-Prince,
declarons approuver. ratilier et confirmer la sus-dite Con-
vention, promettant de la fire executer et observer selon
sa forme et teneur, sans perinettre qu'il y soit contreveinu
En foi de quoi, nous avons signed de notre main la pre-
sente ratification et y avons lait apposer le Sceau de la
RMpublique.
Donn6 au Palais Nalional de Port-au-Prince, le 31 juille
1908, an '105e de l'Ind6pendance.


DECRET


LE CORPS LEGISLATIF

Usant du pouvoir qui lui est attribu6 par I'article 101 de
la Constitution, apr6s avoir examine la Convention comn-
merciale conclue A Port-au-Prince, le vingt-neuf juillet mnil
neuf cent huit, entire le Gouvernement de la Republique
d'Haiti et le Gouvernement de Sa Majeste 1 Emipereur d'Al-
lemagne, Roi de Prusse, laquelle Convention a ete ratili6e
par le President de la R6publique d'Haiti le .31 juillet 1908;
Decrete la sanction de la dite Convention pour sortir
son plein et entier effet.


- III







- II


Travaux publics et Agriculture.

LI0 ACLORDANT UNE PROLONGATION D'UN DELAI DE DEUX
ANS POUR L'EXECUTIuN DU CONTRACT D'iTABLISSEMENT
DES WHARFS DE PORT-AU-PRINCE ET DU CAP-HAiTIEN (1)
Vote A la Chambre le 19 Aotit-au Senat le 20 Aofit-
Promulguee le 29 Aoft. (Monileiir du 29 Aofit 1908)


NORD ALEXIS,
President de la Rdpublique.

Usant de I'initiative que lui accotde I'article 69 de la
Constitution;
Vu le contract passe le 4 Septembre 190i en ire le Secr4-
taire d'Etat des Travaux publics d'une part, et Messieurs
THOMAS PARET et CAMILLE GABRIEL, d'autre part, conc6-
dant a ces derniers la construction, I'entretien et 1'exploi-
tation d'un wharf offrant 1'accostage aux steamers et voiliers
qui frequentent les ports de Port-au-Prince et, du Cap-Hai-
tien ;
Vu les lois di 16 Septembre 1906 sanctionnant le dit
contra ;
Considerant que, malgrc la bone volont6 des conco-,-
sionnaires, des cir,-onstaii~.-s de force majeure ont em-
p)ec(Il la realisation de leurs engagements, kLant donn6
I'etal d'instabilite cr6e par la longue crises tinanciere qu'a
traversee la Republique;
Considerant que pour que le contract puisse sortir son
plein et entier effect, les concessionnaires rdclament umI,,
prolongation de delai de 2 arnnes;
De I'avis du Conseil des Secrctaires d Elal.

A PROPOSED
El le Corps LUgislatif a vote la 1 )i iiiv 'inte:
ARTICLE PREMIER. Un d6lai de deux animees, a partir


(1) Voir Annuiirf do 1901)7, pages 46 et '7.











de la ht ii ., .. "t. -i n d Al r -
.- I s T IIo IMAs I \i .,,H! :. I-,11 I'rilifre-
pi'i.-, d '.s lraval .I. I- ,. des \ .ilrfs df. IPn t-aii-
Prince et (di C ,t .
A RT. '2.- La. i ,' -I. .Ii, I, 1 !t;i ilili oI,.'IC i'l
Sfct'e l air I 'Et T l'lF:. .: i! I li,..I


LOI ACCOR I 'lll. ,',. I DEUX ANS AUX M. *\ I',SI \N \,I -E II' Co"INTRAT POUR I.A
CONSTRUCTION I,'L '; !)*,.rT u i-i 1.\ H IVIRE ( L'KESTERE k ).
Vote a la CIr. n ,ii t, !.- I '\ ii. -- S',nait It 21 Aofit.
droniiiiulgui' le 1.\.iat 9I1,S 1I,,,,i duu 1 Se-pl. 1908. )


NORD ALEXIS
/', .i.,,,! ,I/' I li Il,,l l t i,i tC

Usant de Ilinilii. (ii- li(. :1 1 ,r I'article GI.) de la
Constitution;
Vu le contract I _i!- lK S -ril aired d'Elat des Tra-
vaux publics, d'nii- ii ti. M N1 SiL;\ciEux \VILLIAM el RO-
BERT DAVID, d'tiiili'r., 1,1.t1 1I iii ;, 'Ia)Wntriiction d'liiu point
sur la rivi aro I ., ,i, .. ,in iinve ;'i SI-Marc, at
la date du 15 N. l ii t il'l,
Vu la Ioi de -.;, lion du diL coiitrat;
Considerant (qu'il est sLViiv j. uin cas d'eImpn'clhemen t a
1'execution des obligations des niicessionimaire..s par le faiL
de I'instabilite crede dans le pays par I'linsurrection des
Gonaives et de St-Marc, le 15 Janvier dt cette annee;
Consid6ratiL 1'expos6 des .o.i c.s-ioni airs par lequel ils
d6inontrent qu'il leur t'aut, pour que leur coontrat puisse
sortir son plein et enter efft, lune pri'oli iatiill du delai
prevu pour I'acliveineiit des travaux ;
De I'avis du Conseil des Secretaires d'Eltal,

A PROI'OS:

Et le Cori .. ,L/ i-.tif a vote la loi suivaile :
ARTICLE PREMIER.- 11 est ack:o-lid a .tM1 SILINCIEUX
WILLIAM et. RoUEwr DAVID utie pro,.longation de delai de










deux aLiiu ee. a parlir d-.: la promiulialln- de lIt pr6sente
loi pour I'adul e mlcl ,I| pio t q, 'il sO si, ,- n ,ales a
collslrulIre sur la rivi,'rie a I'Estiie ronte d,,s nionaives a
S'-\arc.
ART 2.- La pr' i tt ll oi sera tx,.,uI e A ia l ia igeice lu
Secretlaire d'Etalt (le-, Travaux publics.


LOI ACCORDANT AU DtEPARTKMET I)S TR vxux PUcLICS
UN CREDIT DE 35.000 DOLLARS POUR LA RECONSTRUC-
TION DU PALAIS NATIONAL ERIGlI AUX GONAIVES.
Vote a la Chambre le 10 S.-ptteiibre 1906.- Au Senat le
21 Aout 1008.
Promnlgu6e Ie 29 Aofit 1908. ( Monilcur du 9 S'-pti, ,re. ,


NORD ALEXIS
President de la R'i ,blipi

Vu I'article 69 de la Constitution ;
Considerant qu'il est un devoir de reconnai.--an: natio-
nale envers les Aleux d'6riger, a I'occasion du premiercen-
tenaire de notre Ind6pendance un monument qui perpe-
lue le souvenir de cet acte glorieux;
Considerant que le Palais du Centenaire des Gonaives,
vu les conditions somrnmairee oal il a 6t4 construit, ne peut
r pondre ) cette r oi.dle penst,, et qu'il y a lieu d Ile re-
con.-t nille; ;
A PROPOSE

Et le Corps LUgisintif a vole d'urg 'ii la loi suivante :
ARTICLE PKBMIER.- 1 sera inscrit au Budget des Tra-
vaux publics, une valeur de Irente cinq mille dollars, or
aim ricwin, pour 6tre employee a la reconstruction en pierre
de taille, en fer et en ciment artne, du Palais &lev6 aux Go-
nalves, eIn commemoration dui premier Centenaire de 'ln-
d.peidance Nationa I;
ART "2.- La present loi abroge touts lois on disposi-
tion.-, .! I qu1 i lui sont, contraires et sera execute a la
diligew':t des Secre'ires d'Etat des Travy ix publies et des
Finances, chacun en ce qui le concern.











LO I A( f KI) \'.l D % '., I'H<>( .,N.' .: \ l'lk.\ 1, I' M \,,. h:. \ \lj
L. ISIDO 1 ilt IFI 'xi.i : 1- -. I' .N'H \T. 1)
V otq' ,. a l ('i.C h ,I ,1, I ,- I1', \,,I), \ A 1 .2' 1 ,.,\oflft.
Prom ilgtid I .... '. \, n. <.M ,,,, '11 d(I I| S,,iltnbr,. If)S. )


NORD ALEXIS
i-',-, ,' ,l hi ie le III H: uhlitque

Usant de l'initiative que lui accord l'article 69 de la
Constitution;
Vu le contract du 8 Aofit 1907 centre le S ,r(t-.ire d'Etat
de l'nterieur, celui des Travaux publics, d'une part, et MN
LOVINSKI ISIDOHE, d'autre part, pour la foundation d'une
Socidt6 ayant pour but 1'etablissement dans le pays des
fermes-modeles et d'industries agricoles;
Vu la loi du 22 Aolt 1907 sanctionnant le dit contract;
Consid6rant que des circon.i-luici.- de force majeure out
empech6 le concessionnaire de remplir les obligations que
lui croe le dit contract;
Et qu'il iinporte, pour que ce Contrat puisse sortir son
plein et entier effet, qu'une prolongation de delai soit ac-
cordde A M. LOV[NSKI ISIDORE;
Et de I'avis du Conseil des Secr6taires d'Etat,

A PROPOSE

Et le Corps Legislatif a rendu la loi sulivaittle
ARTICLE PREMIER.- A partir de la promulgation de la
presente loi, une prolongation d'un del0t d'in. annee est
accordde a M. LOVINSKI ISIDORE pour I'excnuzlon de son
contract.
ART 2.- La presente loi sera executed ;' la diligence des
Secretaires d'Etat de I'Intdrieur et des Tiavaux publics,
chacun en ce qui le concern.


1) Voir Annuaire de 1907, page 83.











Int6rieur (1)


DECRET PROLuNU .\N I D' UN .OIS LA ..ION L.,i "%- VlVE.
Vot6 a la Chambre le 10 Juillet, au S6nat le 9 Juillet.
Promulgu6 le 20 Juillet (Moitlior du 22 .1 uillet).


LE CORPS LEGISLATIF

Vu l'article 62 2me alin0a de la Constitution;
Consid6rant que le troisieme mois de la session ne suffit
pas a la discussion des imnportantes lois dont le Corps L6-
gislatif est saisi, notamment le Budget ,',i,,'ral de la Repu-
blique;
A VOTE D'URGENCE
Le DNcret suivant:
ARTICLE PREMIER. La pr6sente .ioii de la 261,e L6-
gislature, ouverte le 21 Avril dernier, est prolong d'un
mois.
Elle expirera le 21 Aoftt prochain.
ART. 2.- Le present Decret sera execut a la ldiligii' e
du Secretaire d'Etat de l'Intdrieur.


LOI AUTORISANT LA GLACIERE DE PORT-AU-PRINCE A
VENDRE SON PRODUCT A RAISON DE G. 0,05 LA LIVRE.
Vote A la Chambre le 14 Aout, au Senat le 20 Aouit.
Promulguee le 29 Aofit. (.Montr du 29 Aoit).


NORD ALEXIS,
PI're'i,'a de la R blifit .

Usant de initiative' que lui .,'i, I'article 69 de la
Constitution,

1) Voir p. I'a'-r.t no riti mi t M V. Leconte Secretaire d'Etat de 1'Intcrieur.











\ u Ie 1 i iS ,.t '--.,p.i f I," II cp'l. iil I ly 'o. IH lf I Rtat nLl'-
-,'Jilt'ill d 'n neO .- iil"- il *J [1, i oIh l'l-,t'i- l'i -i ," ;


luelles to perinel' ent pli. i Illr pl in -, d- roster dalls les
termes de sa C' n essio ull.xiiM alix larit de la livre de
glace;
Coili.,it lanit d'aiitrf part, ile (.7 'st un p~roduil d(l tr'S.
grande utility pour la t lpopulai >ii *le '"Pjrl-ai-IV'rinc ;
De l'avis du Conuseil des Setrt;lires d'l-;tat,

A PROPOSE

Et le Corps Legislatil a rendu la loi suivante:
ARTICLE PREMIER.-L'Entreprise de la Glaciare de Port"
au-Prince est autorisee a vendre son product A raison dle
cinq centimes la livre.
ART. 2.-II deineure entendu que ce prix de cinq cen-
times n'est accord que temporairement; et des que la
prime sera A 600o/o les D6parteinents des Travaux plublics
et de l'Interieur, par un avis official, devront retablir le
chiffre de I'ancien tarif.
ART. 3. La presente loi abroge toutes lois ou dispo-
sitions de lois qui Iui sont contraires et sera execute a la
diligence des Secretaires d'Etat des Travaux publics el de
l'Intirieur, chacun en ce qui le concern.


LOI ACCORDANr UNE PROLONGATION DE D[LAI DE DE DUX
ANS AUX CONCESSIONNAIRES DU CONTRACT D ECLAIRAGE
ELECTRIQUE POUR LES VILLES DE PO)RT-AU-PRINCE,
CAP-HAITIEN. (I)
Votee a la Chambre le 17 Juillet, au Stenal le 7 Aofit,
Promulguee le 29 Aoiit. ( Moiteur dn 2 Septemibre 1908.)


NORD ALEXIS,
President de kb Rdpubliqu'e.

Usant de l'initiative que lui conftre I'article 69 de la
Constitution;
I \4 Voir Annuaire de 1907 page 113
1906 pages 63, 80 et 93







- 1- -


Vu le contract d'eclairate electrique et de la di -triibutionu
de I' ti-'i ie -.lectrique poi r Ie-" villes de Port-an-Prince et
dui Cap-Hailieii pas-,, ",itre I,-' Secretaire d'Ethrit de lIntW -
ri ur et de la Police ,_P r irale, apissant pour et. an no1m0 do
I'Etat, d iune part; It s c'm 'e-,sionnaires, Messieurs ie
Depiul) EMMANUEL G Ai mlE el le g6enral HIELVilTIUS MA-
NiAtAT, d'aitre part, en date du 23 Juin '1906;
Vu la loi du 31 Aofit 1906 portant sanction do minme
conltra avec les modifications faites en ses articles 5, 6,9,
13, 14, 18, 20 et 23;
Consid6rant qu'il est stipule par I'article 3 du dit contract
qu'a partir de la date de la proinulgation de la loi de sanc-
tion, si les concessionnaires n'avaient pas achev6e 'instal-
lation, dans les deux villes sus-d6signees, des usines cen-
trales de distribution de I'energie elo' Iri oi.u dans un dMlai
de deux ans et demi, cette concession deviendrait nulle
de plein droit;
Considerant la bonne volonti des concessionnaires qui
out comimenc sur one large echelle les travaux de cons-
truction de ces usines centrales et, prwvoyant qu'ils n'au-
ront pas achev6 ces travaux de construction A la date fixee,
out demand an Gouvernement de prendre en considra-
tion les cas d'empechement provenant de I'Mtat d'incerti-
tude dans sequel avait jete le Pays, l'insurrection de I'Ar-
tibonite du 15 Janvier de cette annie;
Consid6rant 1'expos6 des dits concessionnaires par le-
quel ils d6montrent que la Compagnie Mlectrique avec qui
ils Iraitent d'affaire "a I'Etranger, ne pourra faire, avant
I expiration du premier delai prevu a l'article 3 du dit con-
tral, expedition du materiel complete du service de force
electrique moyennant une prolongation de deux aniinees
pour I'achevement des dits travaux d'installation eL de dis-
tribulion de 1'6nergie electrique;
Sur le rapport du Secr6taire d'Etat de I'lnterieur et de
la Police generale;
E( de I'avis du Conseil des SecrAtaires d'Etat, en sa
seance, du 5 Mai courant;

A PHOPOSpE
Et le Corps LUgislatif a rendu (a loi ,nivaiite
A KI'IGLE 'PRKIEMiK.-II est accord aux concessi(!laiirls,
Mess .,rs le DIbpult EN~MANUEL GABRIEL et legeneral tEEL-
vit.rius MA 'iGA.r, 1i d6lai de deux annees, a partir d- la










S 1.1 1 ;ig tl> ,I ,il l I -1 11, 1. .. I l '- 'f I ''.'' lX
i installallion i it- \: I ,\ l',i' .!-P ri ,. ,il C :Ip-
l ailt en d i -I' Iu e I, ,Iu-Ii nit l'' ri, -r.1i
6lectrique
A RT. 2. .. i |I .- l n sera ,,., ,i : la l i '0lie,; cei '
d u Socr't',,ail, t;t l ,I I -[. -.ri: l. I l I 'o l ;' mi ral' .


LOI ACC 'II).ANT UNF PiMI.,,\i\.ATIn1) I)E l) :..\ D) 2 ANS
AUX C( NVC .s.- .'l NN.\IH-I S l. (I TREAT T ID'ICLAI RA I'.
II.ECTKIH UE E I. H'T-1)E-i-PAIX.
Votee t la Chainl)re le 18 Aon t, .\n Sin l I1t "21 Aoufit.
Promnulguee le '21 Aofit. ( M ilctur dii 2 So.letiibre 1908).


NORD ALEXIS
President de la Re'jmblibui

Usant de l'initiative que lui accord I'art ii.l 69 de la
Constitution;
Vu le contract passe le 12 Septembre 1006 entire It Secre-
taire d'Etat de l'Interieur et Monsieur Philomnay William
pour I'6tablissement d'un syste me d'eclairage et de distri-
bution lectriqne pour la ville de Port-do-Paix;
Vu la loi du 16 Septembre 1906 sanctionnant le dit con-
trat;
Considerant que, maligre la bon-e v\'lonte diu conces-
sionnaire, descirconstances de fort'e inaj'ur,. out enpI)chI
la realisation de son engagement, 0lant dIinn, I'etat d'ins-
tabilite que crea dans la R1 publique in'irrrection de l'Ar-
tibonite du 15 Janvier dernier;
Considerant que, pout que son contract puisse sortir smn
plein et enter erfet, le concessionaire r-.clane um e Ipro-
longation de d~lai de deux aiwnees;
De I'avis du Conseil des Secretair's d'li't,
A PROPOSAL
Et le Corps LUgislatif a vot6 d'urg.ince la loi suivante:
ARTICLE PREMIER.- Un delai de ,Ieux annees, partir
de la promulgation de la present loi, est accord I Mon-
sieur Pliilomay William pour I'enilreprise des travaux d'.-
clairage et de distribution lectrique de la ville. de Port-
de-Paix.









ART. 2.- La ree oiselie lt sera extecil t a la ,Jiignce du
Secretaire d'Etat de I'laiitrieur.


1,)1 ACCORD \NT UN MI)I.\l DFE 2 ANS \L'X CuNCEI.SI NNAlIRES
DU CUNTRAT D ECLAIRAGE ELECTRKQUK DE JIEREtIEE
ET DES CAYES.
Vote la la Chambre le 18 Aout-Au Senat le 21 Aofit-
Proinmulgui, e lc 29 Aofit. (.loil'etr (di 2 Septembre 1908.)

NORD ALEXIS
flPrsidentl de la Ritpuablique.

Vu le contract passe entire le Secretaire d'Etat de l'Int6-
rietir.d'une part, et MM. Augusti- jenne et Jo.eph DWgraff,
d'autire part, corcedant A ces derniers l'6tablissement d'un
systeine d'eclairage et de distribution Mlectrique pour les
villes des Cays eL de Jr6minie;
Vu la loi du 16 Septemrbre 1906 sanctionuant. I, dit
contract;
Cotisil rant que, malgr6 la bonne volont6 des conces-
sionaires, des circonstances de force majeure ont einpe-
ctie la realisation de leurs engagements, 6tant donm6 1'61at
d'iiustabililt que cr6a dans la RMpublique l'insurrection de
I'Artibonite du 15 Janvier dernier;
Considerant que, pour que leur contract puisse sortir
son plein et enter Wefet, les concessionnaires rtclament
une prolongation de d6lai de deux alnees;
De ['avis du Conseil des Secretaires d'Etat,

APROPOS

Et le Corps Legislatif a vote d'Li .'ii'v la loi suivante:
ARTICLUE PREMIER.- Uni d6lai de doux annees, 6a partir
de la proiUulgation de la pr6sente loi, est accord Mes-
sieur'- Au.gunbtin jeune et Joseph Dgraftl, pour 1'entreprise
des travaux d'&clairage et de distribution electrique des
v l.:.- i.-, Cayes et de J!renmie.
ART. 2.- La pr6sente loi sera exkcut&e A la diligence
du Secretaire d'Etal dt.e rI leI'it- 'r.










LOI AI)OIi0.. \NT LES LO, II -. 17 A\ IL i17l) ET 14 ., 1) r
1877 Ai.LA II- S A LA Fi.h.M!.. L ECHA.\(., LA CONCES-
SION TEMPOHAIRE FT I:1''INITIVE. L.\ VENTE DES
BIENS DU I) 1A\i'F. N1ATI.N,\AL.
Vot e Ai la Chambre le 27 jtille.t.- A1\u S6na;t h -21 .\ofit.
Promulgu6e le 2'! AoMl. ( Monitonr du 5 Septembr' 1908. )


NORD ALEXIS
President de la I[?' Ipubliqiue

Consid6rant qu'une Ingm!. pratiqui a d l-iuontlr(' que les
diffTrentes lois sur la fci'r,, I'01chane., la concession tem-
poraire et definitive, la vente des biriils de I'Etal, sont de-
fectueuses et qu'il y a lieu de les refondre, alin d assurer
par une procedure expedilive, la mnarche g.nerrale de cette
branch de notre organi-ation ad ininistrative et la percep-
tion r6gnliere des revenus q(u'tlle product ;
Sur la proposition du St-cr,',tairle d'Eltat de I'Interieur;
Et de I'avis du Conseil des Secretaires d'Etat,

A PBOPOSE

Et le Corps LUgislatif a rendu la loi suivante :

CHIAPITRE I

Du domaine national.

ARTICLE PREMIER.- Le domaine national se divise en
domaine public et en domaine de I'Etal.
ART 2.- Le donaine public est inalienable et impres-
criptible. II consiste dans toutes les choses q(i, sans ap-
partenir a personnel, sont, patr une jouiii-anrce en com-
inun, affect6es au service de la soci.td en -4n6meral. II se
compose : des chemins, routes, rues, nmarches et places
publiques, des fleuves. rivieres, lacs et etangs; des riva-
ges, lais et relais de la mer; des points el rades, lies ou
Hlots, des portes, murs, fosses, reinparts de places de
guerre et de forteresse, des ports, cainanx etc, etc: de tou-
tes les portions du territoire qui ne sont pas siusceptibles
d'une propriety priv.e ni de prescription.







- -21 -


La maliter de jonir dii domain public est uiinise a
des lois speciales et a'ix r 4 leimernts particuliers de police.
Les change milnts dte i-slination su.-,ceptibles de transftor-
iner des parties du dlimailne public d)ivenit ''I autoriss
jpar tine Ioi.
AiT 3.- Le domain- dte I'Elat se compose inotaminent :
io des edifices et autres biens ineubles ou itineubtlos a[-
fectls ou reserves au se, vice du Gouvernement eL des dif-
f'reiales administrations publiques;
2o de tous les biens vacants ou sans maitres:
3o des biens meubles ou immeubles qui reviettiint la
l'Etat. a ddfaut d'heritiers au degree successible, ou de 16-
gataires institu6s ou d'epoux survivants; <
4 des biens acquis par les condainn6s, depuis la mort
civil encourue, et don't ils se Irouveront en possession au
jour de leur mort naturelle;
5 des parties du domain public qui, par les change-
tnents de destination, rentrent daps le domnaine de l'Elat;
6o entin, des biens don't I'Etat se rend propri6taire par
acquisition, change ou autrement.
ART 4.- Les biens immeubles fornant le domnaine na-
tional sont adininisLr6s par les Administrateurs des finan-
ce.,, sots la surveillance, la direction et le contr6le des Se-
critaires d Etat de l'Interieur et des Finances.
A.\T 5.- L'alienation des biens imineubles du domain
de I Etat par ventes, est interdite; mais leur exchange est
perais ain,,i que leur ferrmage suivant le mode et les re-
,,Cles etablis dans la pr6sente loi.
La de-alrectation ou le d6classemnent des biens da do-
niaitie public peut avoir lieu pour cause d'utilit6 publique,
par arret6 du President de la R6publique, apres delibera-
tioni du Conseil des Secretaires d'Etat.
A mI.- Nulne peutiinvoquerla prescription centre l'Eat.

CHAPITRE It

Des changes d'immeubles contre les biens
du domaine de 1'Etat

.\ HT7.-- Toute deniande contenant proposition d'6change
d Ui,-e i ptli1ir private contre un autre inirnenble du do-
maine de I Etat -e*i a adress6e a l'admninistrateur des finan-
ces du hen ti est Mitue le bion en change.










( % '1 '** ,'I,' l i t l .VI i I i'll11 1 l' I lit fl I IIn ,],' i i nl-
i <,en it ,.. o S* .L :a .- l, i llt il. ;? .--, i e 'ibiII '^ st .- .t l U i'fl'-

, ," I ( II 't i ll I J" 11 11i'l i I I llt I e1 I Ii, )L L l




UI Lt' ill iI. l (1i n 1 it ii S "'P IIII' il pr v l ie,1i" .i1 e irslaill
d t dI 'l l I S 1l \ r aI ld l. (Ii eili ildll li
LP lout sera Iraimisit i alln ecretaire d'Etal de I'lleF'riILUr
(jui commuillnlliqueira la demande au Gonseil des S'ecrelati're.
d ElaL apipela adineltre provisoireinellt "-clange, .-"ll est
utile a I'Etal ou de le rejeter, datns lecas contraire.
ART ).- Eln cas d',td,jw..i.iiin pr'ovisoire, ie Se'cr'tair',
d'Etat de i'lierineur fera procder a I eAtimnation do-s uWells
par trois experts qui seront dsigunes comine suit : un par
fadminiislrateutr des finances, un par le proprie:tIre du
bieu olferI eil clhazige, ui par ie Doyeni du Tribunal civil
de la sittIationi des biens a qui requete scra present a
eelt l l, par l'admiiiistraleu'r de, lIiiiaiices, el dan:-, les c.as
ou les proprietks a clhainger seraienlt situees danis les coII-
munes ou arroidissemnents relevant de juridictiois ditfe-
rentes, le Doyen du Tribunal du ressorit ou sera iLtue le
bien apparteiiant a I Etat ouu sa plus furte partie, inoi mInera
sur requete du fonctioiuair'e plus haul desiguie le 3mn,, ex-
j)ert prevu en cet article.
ART '10 Les experts, aprIs avoir prt1. serilent deva int
le Tribunal civil, visitero t el. estimeruil les IJIII_-,M dItL
1'6change est propose, en tenant coniple d- Wa.nir V-ICLIr,
leur eta, leur situaLioln, des charges iolUt Ii1 -e't gre-
ves et des revenues reels ou presuLles.
Proc&s-verbal de ces operations sera dres.-- et CniiLS
sans retard par les experts a I'adiiniSLeu dJL-- finances
qui le transinettra avec ses observaLoins at Seerelairu
d'Etat de 1'luiterieuir.
ART 11.- Le Secretaire d'Etat de Flittlineilr, apres avoir
pris connaissance de Loutes les pieces resuianalI les ope-
rations auxquelles I'eclhange propose a doliine lieu, les
soumnettra a l'appreciation du Gonseil des .S -cretaires d'Eila
pour la suite a donner.
11 sera rendu compete de la transaction au Corps Legis-
latif.










ART 12. S'l y a ,iii' migalit entire la v.dOleti des iin-
meubles, la soulte A y ajointer sera dkterminee et fixee par
les experts, et si elle est due par I'kchangiste, I'acte
d'6change ne sera passe qu'aprs le d6p6t de ceitte soulte
a la caisse publique et sur la presentation de la quittance
y relative don't mention devra 0tre faite dans I'acle. Si la
soulte est due par I'Etat, I'6changiste en exigera le paie-
inent avant de signer I'acte.
ART '13.- L'acte d'6change contiendra la designation de
la nature, countenance, consistance et situation des biens
6changds avec 6nonciation des charges et servitudes don't
its seraient greves.
Les tires de proprietes, les proces-verbaux d'estimation
devront etre relates dans I'acte d'echange et y demneurer
annexes.
ART 14.- Au cas oh I'Etat proposerait I'echange d'un
de ces biens centre un autre appartenant a un particulier
et que son offre 6tait refusee, s'il y a urgence et si I'uti-
lite publique I'ordonne, it fera proceder A I'expropriation
force, contormement a I'article 449 du Code civil et de la
loi regissant la matiere.
ART 15.- L'6changiste ne paiera que lamoitiedes droits
d'enregistrement, de transcription ou de tout autre frais.
La portion des memes droits a la charge de I'Etat, sera
portee en debet sur les registres a ce destin6s.

CHAPITRE III

Du fermage des biens domaniaux
Formalites a remplir.

ART 16.- Toute demanded ferme d'un bien soit urbain,
suit rural, d6pendant du domaine de l'Etat, doit 6tre
adressee A I'Administrateur des finances du lieu of le bien
est situS, lequel la transmettra, si rien ne s'y oppose,
au Secretaire d'Elat de i'Interieur.
ART 17.- La demand contiendra: 1o la nature du bien;
2 sa situation; 3o son 6tendue; 4o ses abornements; 5 le
prix olfert par le soumissionnaire. Le prix peut 6tre aug-
Inuiii- ri, diminiu dans la proportion de 5, 10, 20, 30, 50
gourdes, selon 1'importance du bien, si sa countenance ne
concorde pas avec la nomenclature de I'article 24 de la
present loi.











\ l I i ) l I i l ., i .1 I ,' l I l li l,' tl I ll til ,i t ,
i i II' ('l ti r i 1 i l I :ti ,i I :i ; i iiI ii i "i' a;trl -
i, I d (lf I lll| i'l ; l d c I i il- I lj I l 'II II ll'- I ll I IX

l i l (S | i' l lli',. i ( \I ir odll' I' I' ll ;I i l'''ll l., d lll ll' l l
A h' l 1!}. l a l ''s ii 11iii ;ii i ii iii ill d1 I'f tcla -

r 'li. r | 'i [ > i iV I; l 11", il,.I 1\' 1 "\l l'; s' 111111 ;I.-'.1i 11111" l I';>l d l iif-f'
A. T *J .-- l -. til, ,iai t.ill.-. J I; 1 Va\ 'ra tc pass-ro' iL );ir
les micmies lili'rse qle ,ls demnandes de ferine; mi i., Il
bien deinoice lie sera cadast're et all rmne qu'aprls 1.ne aii-
niee, Si personnel n'eii a revendiqu lia possessioll.
A T 21.- Les pi,'-ces A produire a I'appui de toite reveln-
dicalion de droil de propri1e61 sont: les acles de ve"le
dresses par li,' otliciers publics comii ttler l,, acles sonls-
seing prive, dfiment enregistres; les., acles de ai.-,.Saiia e,
testaments et tolles alitres pieces propres a etablir nielle-
ment un droit r(eel.
ART '22.- I'ar exception, toute operations d arp)entage
doit se fire, a Port-au-Prince, en ce (jui co tncerit' le.,
biens de I'Etat, par le geom6tre-arpentleur de la ..ectiUl
des doinainles. N'iannMinit s il Ipourra, s'il esL einpchle, dte-
16guer uii on p1 lusieurs de ses confreres. Dans les autres
villas de !a R6pnbliqne, les Administrateuirs des linauces
pourront requerir uLi arpeniteur public.
ART 23.- [Tne expedition (di1 ('haC'lli des pl:tns et pro-
ces-verbaux i'.tirlera,.' c-hr. w, is, par de droll :t,
D lepartemeni dt I ltilr ,lr poui r 'le clat.s,' dl s It's A '-
chives de la section des Do)iim:inies.
ART 24.- Apris I'acsinpllissvinell des lIriit ;lit., )pre.-.,
crites aux articles. 16, 17, 18, I.J el suivant, ii .,-_-ra |rfcedd
par le Secr6taire ii lal t I'l I e a lii'el Il eaui n du prix
annual de la ferine cointlie suit :
1 Proprielt urlbaiCn1L, de ),U pit.ds dt- I;-lai'ltd siu 200, 23U,
300, a 400 de p)rofol'df lr', lba:', G. 1.") par11 an, noll batie
120;
Propriet urbl)aine de 50 pieds de fltaade sur 60O, 80, 100
i 150 de prol'ondelir, bitlue, G. X) par ain, non laitite 6. S0;
Prepriete uLrbaile de & 2.) pileds de Iau:;Itl: sur 30, 40, 60 it
100 de profolii- r, ialie, G. 60 par an, m .) blaie U. 40;
Propriete ut ii m -, deI 12 piild.s le l. ta Iie s lr 2.'), -OU a 5U
de profondeur, balie G. 30, non bite ( 18 ;








2:) -

Propl t' I I' bctallit de 12 piieds ie t :aade, 2i>, 2, 25 a 301
de prolotdeur, b Gtie C 15, inon 'i- e (G. 10;
'- Propriht rurale, i't-re arrns>i-, It. c:larr an ('. i> paranl
Pr(op, ile rurale, leir.' non arrl e mai.s fr.'i. w, G- 7
par all;
Proprie6 rurale, terre rocailletuse ou sabloniK -. G. 3.
Art 25 Pouour tot bien urbain don't la conlenance n'uest
pas pr6vue en I'art. 24, I'evaluation do prix aninel de fer-
mage se fera dans la proportion de 5, 10, 20, 30, 50 genr-
des, soit pour autinnti-'r, soit pour ditminuer.
ART 26.- Les arpenteurs qui auront instrumneente, de-
vrott indiquer aux proc6s-verbaux de leurs operations, la
nature du terraini arpenwe, alin que ce nri-n igrie.'ini.it serve
de base ta l'valuation.
ART 27.- L'arpenteur qni, mio par des dons on promes-
ses, aura use de subreption dans les renseigiuenenuts exi-
ges par 1'article 26, sera suspendti de ses foiclions pen-
uaut deux ains, et frapp6 d'une amende de 100 gourdes.
A RT 28.- Les Administrateuttrs des finances ont dans toute
KtIlendue de leurs circonscriptions respectives la surveil-
lance, la gestion des bieus domaniaux sous le conti'ole
des Secretaires d'Etat de l'lnterieur et des Finances; ils
doivent sous peine d'tnie aniende de 100 gourdes, de la
destitution et d'autres peines 6dictees par Ioi, veiller a ce
que les agents ad(iinIi.,lratifs places sons leurs ordres reit-
plissent leurs devoirs irreprochableinent.
Adinidistrateurs et Proposes des finances seronit pour-
suivis etcondainns solidairetieni pour t' routes net.tli .el s,
inalversation etc, relevees contire enux, a propose de la gs-
tion des biens doinaniauix.

CH1APITRE IV\

Conditions imposes aux soumissionnaires.

ART 29.- Nul ne pourra prendre possession d'un bien
dti' i Elat qu'il aura soiuiisusionne, sanis tr'e dans les cuon-
(dilo i prel citL' s en I'article SLiivanlt
AR, ;0U.- Esi fi-uin-.r de FEtal, celui qui d6tient un ti-
Ire aulliI,(ntiqLue pass devant tiotaire, en vertit d un ordre
de I aniorli', adminiistrative conipeteinte, avc I'accomplis-
setnelt J.- f'riiialils snivante, : -t avoir ptr'sente sa de-
miade I'Adulinistrateur des tinannes dt lieu olt le bien
est S-IomIiss-1io lie:, 2 avoir r'eu I'autorisaiuti det fire ar-









26 .


I,,-o lr le dit biu ; 3 avuoi vers6 le int instantt de sa lerme
,ais la caisse publique avant la passallon du contract de
bail.
ART 31.- Celui qui n'aura pas rempli tontes les forma-
lit6s prescrites en I'article 30, ne sera pas consider come
fermnnier.
AnT 32.- La duree des baux des ferrnirs de I'Etat est
de neuf ann6es. Pour tout bail excedant ce tree, I'autori-
sation du Corps LUgislatif devra O'tre demawrli.e.
ART 33.- La tacite reconductiui en matiere domaniale,
ne pent 6tre invoquee en aucun temps centre I'Etat. Les
fermiers don't les baux out pris fin seront tenus de les re-
nouveler, et leur demand sera preferee a celle de tons
autres sounmissionnaires, pourvu que cela soit dans le dd-
lai de quatre-vingt-dix jours de I'ch6ance du bail.
Uls s'adresseront en consequence pour ce faire au Secre-
iaire d'Etat de I'Interieur, par I'intermnndiaire de i'Ad mi-
nistrateur des finances de leur residence. Les clauses et
conditions do bail renouvelI peuvent 6tre modiliees en te-
nant compete des prescriptions de I'article 24.
ART 34.- Les droits de fermnage doivent 6tre payes
d'avance, en vertu de bordereaux, rmandats d'encaisseinent,
etc. 6mis par qui de droit.
Toute perception qui se fera dillIremment sera consid,-
roe comme fait de concussion et I'agent comptable rigou-
reusement poursuivi.
ART 35.- Tout fermier qui n'aura pas satisfait a ses
obligations ne pourra continuier, sous atcun pritexte, i
occuper un bien de I'Etat. Son bail sera resilie sans qi,'orr
ait besoin de s'adresser A la justice, str un simple com-
inandement et sans aucune indernnit0.
11 sera proced6 a cette resiliation A la relutMe et sur les
diligences des Adininistrateurs des linance., charges du
recouvrement des revenues g6neraux de I'Etat, cliacun dans
sa circonscription.
ART 36.- Aucun fermier ne peut coder ses droits A un
tiers, sans l'autorisation du Secretaire d'Etal de I'interieur.
Sera resili6 de plein droit et sans aucune indemnnite le
bail de tout fermier qui n'aura pas tenu compile de cette
defense.
ART 37.- Celle clause r6solutoire doit d.sormais etre
inseree dans tous les baux A t'erme de mneme que celle du
2"Ie alinea de l'article 36.- Les obligations imposees au
preneur par les articles 1499 et 1500 di, Code civil devront
egalement y figure.








--

('c.1 II \ 'IT iE V
Concessions temporaires a longs terines des
biens domaniaux.

\RT iS8.- Pour cmi. S-, 'l'mlilil 1 p hibliqlt1l:, il 1pt iiTrra 6tre
failt des concessions L.euporaires a longs terines des bietns
a1ppx rtenant a I'Elat pour 1 distribution d'eau; 2 eltablis-
senerni de bacs et de pouts; construction d',ditices pu-
blics, docks, eutrepots, jetees, fermes-niodles, chemins
de ftLr, etc.
ART 39.- Toute deinande de ronm< ,.ssin tinporaire est
taite dans !a formne indiqueo aux articles 10 el 17 de la pr6-
sente loi eL adressee directementr au Secretaire d'Etat de
l'hjt6rieur qui la communiquera au Conseil des Secretaires
d'Elat.
ART 40.- Le Conseil des Secretaires d'Etat, s'il trouve
la demand utile a l'intirkt public, I'adinet et determine
les conditions du conlrat, sinon it la declare inadmissible.
ART 4'1.- En cas d'admission et en vertu de la decision
du Conseil des Secretaires d'Elta, le conitrat.passe eutre le
Secrlaire d'Etat de 'lHiterieur au nom de l'Etat et le con-
ce.siutmiaire est soumis a la sanction du Corps LUgislatif.
ART 42 Les concessions de fermes des lies adjacen-
tc., quelle qu'en soit la duree, soul soumises aux Corma-
lites prescrites dans ce chapilre el les produilts des ferma-
ges seroni verses au tres>r public sur les bordereaux dres-
s--s par les Administrateurs des finances.

CHAPITRE VI
Concession definitive

A\KT i:.- La loi du 27 Fevrier 1883 sur la concession
cunditionnelle est maintenue seulement en faveur des pay-
salns Li.liatleuirs, lesquels ne pourront en aicun cas c(-
der leurs droits a des tiers.
Toute cession faite contrairement. a cet article sera nulle
de iplem droit, et I'Etat reprenidra purement et simplemilnt
)O.ssesiU~ de son blelu.

Dispositions gAn6rales

Alt ii- 11 nest rien d6rog6 au privilege accord aux
ulinles ot lndtees puinr la preparation des prncipales den-
l T" 'S I aiili I-1-.











\ H 1m i III\ l. n I ill I I ai -, i ,' I 'kli til
VPlIl' dr ql"ll- li, lfrill.t ll, ,I;. 1'-Xpt, il-,." jiUli lh.,ipllSilhO l
i (' P I ', pll ll \, t\I i t h i li I 1 7 'l i Il ** l 'I 7I. Olt iill
d( r i trT tl 1t-; i l l ( .,: II ,l.I- 1ji l111.'l d ,r li; I I, l tig) I il ll d e.
la pim'.g ill I Il" Irei (, l:V l I.- l lll i t.ali l.
Le .P'i'l ii [ d tat t, I I 1 lri ufir (tii li-',t s81 ti,- aux de-
Im and(e- (1d acil .li- )ri t in Sill I. -'jiii vS iC G rl'Is L" lSlatil" a.
stati'l (1, I .1 1C I IIny i cIll:-,iv."111 till.
AH if II t.-tI ijol in t \ IIDlart'Cs (illi aithulit (idreS
les c(;illi ls il(' lbail, acles dv vrill", te cessionl, 'ict, if'e.i
le' elliT ie' I' L i t aI D('- a t'al ltieiil de LI'li 11 ilet-tli a lloiii illI
de les sou, i i -llr t la i atifrnal iu di Secrataire d .:tat.
AKT 'U.- II -t itlterdit anx\ Admintl'iitl'rs dus linan-
ces d pI'asser de., baiux, dils adminisi.ilts.
ART 'S l c.> inll ,issii.)lis I d'erljltite di(liaallalc o1unt
SUifpt ii .'i ..
Neann oiln., il es. f:cic llatil'aui n bSci:tlaiit d'Etal dte I lnde-
rieur ],' i tf iill',r ts i_-ik]nii.,-i ll. di.Ai> c tio'lit s C.s laisS6e
a Soil apl irei.ialtu i. alsn lill.s de lai'e Lult't s iIVt. aiit.liul s,
etijtu'.lt ,., eci ., caL'it-iia ll It doli iianI .
ART i Le Dlpartlen iil de I'Iiltret-ier est atloarise a
former des commissions extraordinaires pour la cotlectiotn
du cadastre.
II1 demandera les fonds necessaires au Corps Lgislatif
pour les frais que pourrait necessiter ce Lravail.
Aucune concession ge6 eraleinent quelconque des terres
du domnaii,, dit- I'l;it, ne pu-irrai s,-. aire, sanls I'I a. prea-
lable, le cadastr .soit dr.s,,'. ainsi qu'il csl di au t para-
graphe priecdent.
ART 50.- Les Adciniistilr'.teuis dts linanc,,.s reiialttroint
Sa la fii de chal(uii exercise buidgeltaire, anx Dp-jarlemients
de I'Interienr e cidf-, lifinances, I'e(at Ides droils d fterma-
ges perous danIs letiis circonscripLioiis respective \S aec i
rapport d6taiille sur leur gestion.
ART 51 .- ls soitl galeniilt lels dtie iloutiir d ces De-
partements, dans les delays iquitileir scru1 ilT lnari l .-, Lou-
tes pi'n :'s, do-'utleiellts, etc., qui ipourrlinl leur eitr de-
mandds.
ART 52.- Sout maintlenues en ce (iu'elles t'ont pas de
contraire 5 la: pIr,'-s.nte loi les dislp silions de celle. du 7
Septembre 18US; .-out eL de(lleureiat alrogydes Ies lois dui
17 Avril 187.) et I Aoi't 1877.









ARr 53.-- La pr sent loui -era executed la diii~eice des
Secretaires d'Etat de l'Intbrienr ft des finances, chamcn en
ce qui la concern.


LOI SANCTIONNANT LE CONTRACT POUR L'IETABLISSEMENT
D'UNE UNINE A DECORTIQUER LES HERBES TEXTILES-
CONTRAT.
Votee a la Chambre le 20 Aofit-au Senat le 21 Aofit-
iPromulguee le 29 Aout '1908. ( .uoniter du '12 Sept. 1908 )


NORD ALEXIS,
President de la Rf'pibliquec.

Usant des prerogatives que lui confere l'article 69 de la
Constitution;
Vu le contract passe entire le Secretaire d'Etat de l'Int&-
uieur et de I'Agriculture et Monsieur Einile Audain, pour
1'6tablissement dans le Departement de I'Ouest d'une
usine a d6cortiquer les herbes textiles;
Considerant qu'il est du devoir du Gouvernement de
favorner par tous les moyens, les entreprises qui tendent
au developpement de I'agriculture et de 1'industrie natio-
aiale;
De 1'avis du Conseil des Secretaires d'Etat,

A PROPOSEt
Et le Corps L6gislatif a rendu la loi suivante:
ARTICLE PREMIER. Est et deineure sanctionn6 le con-
tral passe entire les Secr6taires d'Etat de I'Tnterieur, de
I'Agriculture et Monsieur Emile Andain, pour I'6tablis-
seme l, cdans le D6parteiment de l'Ouest, d'une Usitne
decortiquer les herbes textiles, avec la modification sui-
vante portee a l'article 2, 2eme alinea.
v .\ KT. 2.-Le Gouvernement accord a Monsieur Emile
.\uAiui la lacult6, pendant quarante ans, de recueillir les
herbes texules sur les terrains inoccupes d6pendant du
domain de I'Etat, qui n'auraient pas fait on ne viendraient










I ';,( .1 li lr t I a( l| I 1| (I ( ill ,u it ll., ,lo i l (l';l l ll i l ra llu ll
on dl ( f ispositl do it, la par. 'it. I'Elal,
SJl lui t UI Ol'"l' I'ale iiVlln pI ur S ine period' de 4) ansI ,
la ri pll e'.' l ,, n IeuI II I :III i( .11 IX t T 'ir (, dt lla clIaque
)uparlcteigisi r I ( I plai now ii ( i iJ l'l lns e -x Iltvs eII sU
p ai 'l'l illii; ll ;' I, '(l t (i n
Ak r. 2. .;t Ie ''-'.,tr ile I 1 .-p l n t t'x-c nl'l i'on lili encO
deo S e'' i e (I d la l io I'litein ortr (L I'p. ri lla re.



C OC 1T r k, NA. T

Eis tro lo (e 6n ral V. Leconte, Se-crotairo d'Etat de 1i lti.-
rieur, Monsieur F. N. Laraque, Secretaire d'Etat de I'Agri-
cultire, an i..-t i an nomn du Conseil d,.-, S,.*:rl*I:m-t:i-.s d'ElaLt,
par decision en date du....., d'une parl,
EL Monsieur Emilti Andain, )propriMtaire, d ,meurant et
doinicilie d Port-au-Prince, stipulant tant en son nomn per-
sonnel que pour une Societ en tornation, pour laquelle
il so porte fort, d'aultre part,
11 a Wtd convenu ce qui suit:
ARTICLE PREMIER. Monlsieur Einile Audain senrgage
a etablir, dans le Departement de I'Onest, dans un delai
d'une ann6e, a partir dle la proinmlgation de la loi de sanc-
tion du present contract, iine Usine poiur la dtcort.ication
des lierbes qui I, ris n.set t I'-'s librl-e; textiles, els u-ie les
agaves (galata), I',tlois- (l.a loi), la foulroyI-' (|ii. 'i; onin). la
grande conso iude ( r,-.ille-s d*l' ies), le latani'r slv, tgf. II
se reserve, en outre, d',lablir uliterienri'einl.it l des nelines
aux m rnies tin.-, dan,. le-, autres De'parlemneiit. d la Re-
publique.
ART. '2.- Le (ouvernenenIt accord a MIni.-' lr Eliile
Audain la facull pendant I|iiaran le a-is, ide reciiumlliir les
jlaril., textil-,. .,imr loes I'lrral' ; iIiIccwih domaine de I'El.la , pas A faire l'obj',t siun a(cte qllelconqii dtl't.iin iiiistration
ou de dispositlurn de la part dl I'Elat.
11 lui co( n'li-t-' c;.alement pour ul!ne pit'-ode de qieuarante
ans, la ft''rini' reason de' cinq gourdes I'an le carreau, la
quantitI do \int careaux de terre da-, challaIue De-parle-
ment, pour d..-, plantat ons d('llerbeOs textiles.







-- ;I --


.\I, .; Los tnallt',,-- premit' el re'-'.-, i iipl.)Il'lt(Jt'.,, r(.- 0c 1 -iitl1.'S
indispeniisables an for'ti,>nnPmn tiit des miaclhines, tells
que carbon, ietrole. liil-, seroni \.:.,e;les il tons droits
fie di( 'anle.
ART. i Monsieur Emile .-\Audait s'eiiagt. a payer aIt
Tresor public dleux dollars or aii-i-ricain par cha(Inc tonne
des products exports.
ART. 5.--Poni l'exucntion di pr,'-senit contract, les parties
coiitraclantes 61lisent domicile & Port-au-Prince, savoir:
le General V. Leconte, a la Secr6tairerie d'Etat de 'Int6-
rieur, Monsieur F. N. Laraque, A la Secr6tairerie d'Etat
de l'Agriculture, et Monsieur Emile Audain, en sa demeure.
F. N. LARAQUE, EM. AUDA IN, 1. 13. V. LECONTE.


LOI ACCORDANT UN DELAI DE DEUX ANNIKS AUX
CONCESSIONNAIRES DU CONTRACT POUR LA FABRICATION DU
PAPER DANS LES DiPARTEMENTS DE L'OUEST ET DU SUD.
Votee A la Chambre le 18 Aofit- au S6nat le '21 Aofit-
Promulgune le 29 Aouit 1908. (Monitear da 12 Sept. 1908)

NORD ALEXIS,
President de la R ,piilliqi,~,.

Usant de I'initiative que lui accord I'article (i9 de la
Constitution;
Vu le contract pass le 18 Aofit 1906 entire NM. le Secre-
taire. d'Etat de l'Int6rieur et de la Police genorale et MM.
Emile Nelson et Candelon Rigaud pour la fabrication du
paper dans les Departements de l'Ouest et du Sud;
Vu la loi du 27 Septembre 1906 sanctionnant le dit
contract;
Considerant que, inalgre la bonne volonte des conces-
.Nion;tiires, des circonstances de force majeure, out em-
p clie la realisation de leur engagement, ktant donned l'ktat
d mstablilite que cr a dans la Republique l'insnrreclion de
I'Artib- iti, du 15 Janvier dernier;
Co,,ikt-ranit que pour que leur contract puisse sortir son
pileiMn etu v-tier effect les concessionnaires r6clament une
|l,~i' -t.i ti ln do-? dk lai d, o. ,tnik,..nnl es ;















, I i t II i l 0 l It .' i i ll l I l l .. I I-' I 1 0 1 '. I f I''l S 1 il -








I :< l RIG AN V1,i K I II ISr E M ILITAlK I K F;1) U HAS LiMi'13 c: N I -
. ill" I' lH il \ !.-till ,' ( .',ill l l i R a i1 il |>i tii I"ta l lisst--
lI Ii l ll .I I', X ;in tit i '(1 l.-- ii '4 ll| r i;t I:Lit li ';it i i ll
|>.Ii,'"r il ti.- I )l ? l) .art,-iiinnt s ,1'* i'O ii st et A, KT .I^. .- l- | r i, .'',". t'il 1l i ;i i >1 .It,, ti l ;l lo is ,Ji ) li-|' -
I".,ill > iilf- ui < iii Ini i tri.; ld I'l)1 il ', <.4 :l s,, ; ".ill :1 i ,'i ,
dliligenr' du S,,,:r,;tl tr'e, -I'Elat i,. I'l il,',rieur.


L.Od I ;. 1A\ 1" IF I, ,ST" .M11LIT.AI .. I)U ..AS LIMIlE I,:N
QUAHTIER.
Votee Aa laChainbre le 19 AoCit.- An Snat le 21 Aott.-
Promulgu6e le 29 Aofit..
( .honuitrue du 19 Septembre 1908. )


Considerant que le poste militaire du Bas-Limnbt a ac-
quis nil d6veloppement digne d'attirer I'attention des Pou-
voirs publics; qu'il y a lieu, en consequeince, d'y eabl)ir
administration necessaire a son extension.
Considerant. que 1'arrondisseinent du Limbe est un cen-
tre d'une rpelle inlmportance A rause de sa position ge)o-
graphli-iliue, de I'espIrit d'avancte enit et du nonibre dc ses
habitants;
Consideraint qu: le post mnilitaire du Ias-Li ibe, selparli
de la c.lt6 de plus de trois lieues de distance el place at
board d'unII mIer pure et tranquille, peut lui srvir d'un ve-
ritable de'boucht. et preiid un developpemient digne d'atti-
rer I'atteniion dt-s Pouvoirs public;
La Chamibre des Representants, usant dl I'initiative qlue
luii coillre I'article 09 de la Conslitutini ;

A PRO'osE:
El le Corps Legislatif a vote Ia loi .- iviiite:
ARTICLE PHE.MIER. Le post iilitaire du B:its-Liinb6
est 6rige t'n hquarlier.


I I I ;l\'l. ( i1 ( .,* II .-,," li ,i ,'i 'l) i. ,- 1 1 d i| l K t









ART 2.- Ce quarter aunrt pour circon scription territo-
riale la Iere et 2me section, suivant nne dAlimitation Ai la-
quelle il sera procede par les soins de I'Antorite executive.
ART 3.- La present loi abroge routes lois on disposi-
tions de loi qni Ini soont contraires et sera ex6cut6e a la
diligence des Secr6taires d'Etat de la Gierre, des Finan-
ces, die la Justice et a I' lT(i ',eari ci I ii en ce qni le
concerned.


LOF MAODIFIANT LE PERSONNEL DES ARCHIVES DU SENATE ET
DE LA CH IAMBRE.
Vote a la Chambre le 18 Aofit.- Senat le 20 Aocit.
Promulgu6e le 20 Aofit 1908. (Moniteur du 23 Sept. 1908. )


Consid6rant qu'il importe de modifier la loi du 16 Sep-
tembre 1906 relative an personnel du Bureau des Archives
de la Chambre et du Senat;
Considerant en effet qu'une charge de sous-chef de Bu-
reau est reconnue n6cessaire;
Considerant d'autre parL que la creation d'une charge
d'huissier est 6galement reconnue necessaire pour la bonne
march du service;
Usant des prerogatives que lui accord l'article 69 de la
Constitlitioln,

LA CHAMBRE DES REPR1ESENTANTS

A PROPOSiE
El le Corps LUgislatif a vot a loi suivante:
ARTICLE PREMIER.- II es a jout6 au personnel du Bu-
reau des Archives de la Chambre et du Senat un sous-chef
de Bureau aux appointments de centsoixante dix gourdes
par mois, iun employee Superieur aux appointments de
cent gourdes par mois et un huissier a raison de trente-cinq
gourdes par mois.
ART. 2.- Cette function est elective.
Par exception,. I'Archiviste-adjoint de la Chambre est ap-
pele f la chrirge de sous-chef de Bureau.
Les appointments de I'employ6 special du S6nat et de


- \,\ -










ia ( i t lilfre so l t l p I'A r'lli\ i.-'te-.d j,'int d S. 11.1 I. 1 -. la I l rit. j ,,,l ," ,, ri -
'Ij,,,le gi. nrl' ". el c(cii, f .-' ti,. )icly.\rtfiil l i11 Senal
et de la Chmlirail'ie a 'eid 'I 1 I,,' -. lia<_'inin p i"ir i Ois
A ,TI. 3.- La pi I-'- i iia i .I 'i.', lih ii,'u li' on di'l Iosi-
tions de loi qui lui solit c'lintrli'i ,.-, el .sr'ia s i | ll!it a la di-
ligence des Secrt'ttirits d'Etat de I'liLterieuret des Fil;nanrces,
chacuii en cc (1qui le concer ne

LOI AUGMENTANT LE CADRE DE LA POLICE ADMINISTRATIVE
DES CAYES.
Vote A la Cliambre le 19 Juin 1908.- Senat le 9 luillet.-
Promnulgue e le I Octobre ( Moniteur du 3 Octobre )


Considerant que l'ex p'rie' e de chaque jour d6montrie
avec la derniere ('\ iidlenc i que les cinquante hommes for-
mant le cadre de la Police administrative des Cayes sont
insuffisants pour y assurer la securile publique Oil raisoii
de 1'accroi-,.seiiierit de la population et que, par ce faith, les
faubourgs et quarters suivants: Renaud, les Icaques, Eli-
see, Quatre-chemins, Vernelt, Charpentier, la Savauiie el
I'llet sont sans surveillance, et que par consequent bien
des criminels 6chappent A la Justice;
Qu'il y a lieu d6s lors de renforcer le cadre de la Police
adminiiistrative;
Usant. des Pouvoirs (qie lui accord l'article 69 de la
Constitution,
Le Corps Lgislatif a vole la loi suivalnt :
ARTICLE PREKMIFR.- Le Cadre de la Police administra-
tive des Cayes est por! Co.ll)ine utilt :
1 1- I Inspecte- r .. . 7.5,00
2 Coimmnis.saires A G. )0 . I 100,00
3' 4 Sous- ( a ( 40 . 160,00
4u, I Secr'taire 25,00
.5 10 .\gents-premiers G. 20 200,00
tio 9U Agents-simples A G. I 1..10,00
ART 2.-- La present loi abroge routes Iis ou disposi-
tions det loi quii Iui sont contraires. Eli, : ,,era ilmprimee,
publiee el ex xcute A la diligence des Secretaires d'Etat de
I'lnt1rieur et de la Police g-,eno rale et dei. s Finances, clia-
cun en ce qui Ihe concern.









ARH TE CHlARGEANT PAR INTERIM LE GENERAL TANCREUJ
AUGUSTE DE LA DIRECTION DU PORTE-FEUILLE DE
L'INTERIEUR.
( Moniteur du 25 Novembre 1908. )

NORD ALEXIS,
President de la Rdpublique.
Considerant que, pour le maintien de la paix et de la
.scurite publiques, il y a lieu de pourvoir au remplace-
ment par interim du GAneral Villehardouin Leconte, Scrte-
taire d'Etat de l'Interieur, en mission extraordinaire dans
le DNpartement du Sud et a .16remie.
Vu les articles 98 et 111 de la Constitution;
A arrkt6 et arrite ce qui suit :
ARTICLE PREMIER.- Le General Tancrede Auguste est
charge par interim de la direction du Departement de I'In-
t(rieur et de la Police generale.
ART 2.-Le present Arr4th sera imprime, public et exe-
cute.


ARRtETE CONVOQUANT A L'EXTRAORDINAIRE LES
CHAMBRES LEGISLATIVE.
(Moniteur du 30 Novembre 1908)

NORD ALEXIS,
President de la Republique.
,,.dii-teirant qne la situation difticilecreee par I'insurrec-
tion eclatee dans le Departement du Sud n6cessite la reu-
nion immediate des Chambres Legislatives;
Usant des prerogatives que lui accord I'article 63 de
la Constitution,
De I'avis du Conseil des Secr6taires d'Etat.
ARRfTE :
ARTICLE PREMIER.- Les Chambres Legislatives sont











tLci:Vf,|lc -ct'- a I \i1 ... I d ill tit I,. thm'll iff ll tltcllHmlu: lll,.'icit
L iu' I.-t- L. I. -' It,..4II IIII I Ili( X'
ART 2.- Le pil ; ~ \rni i unirbai, p-blil r( exe-
cutl A la dili, i., 1 S.-, .., f'Etai l I lIni rnellr.


ARR I'ETI AI Il.,',, LA (t I \l \I N A I' r KT-.AL-I'I NCE.
D'UNE SOCII-.'I'I: HTi DE K, iii ,'ll. DE L ,A TUR'rTUE ) ET
APPROUVAN'r LE.-; rf.\'TUTS D. I L.\ DITE COCIITE.
( Monileu r du l Mai 19)U. ) (1)


NORD ALEXIS,
President de la R publique.

Vn la loi du 23 Aofit 1905 (1) autorisanlt la cession au ci-
toyen Michel Sylvain du contract passed entire le Goulverne-
ment et. les citoyens Alfred Henriquez, Turenne Jn-Gilles,
Chery HIyppolite et. Joseph Carminleau Antoine, reprssen-
tes par leurs heritiers ou ayaints cause, pour la concession
et 'exploitation de I'lle de la Tortue;
Vu les articles 29 et 37, 40A) et 45 du Code de Comminerce;
Sur le rapport du Secr6taire d'Etat de I'Interieur;
Et de l'avis du Conseil des Secretaires d'Etat,

A HRRTE

ARTICLE PREMIIER.- La Scikel anonymwe lurmii A Port-
au-Prinice sous la deinomnination de ', Sucittel de 'lle de la
Tortue >. par acle pas-. le 12 Oclobre 190l par devant Me
Suirard Villard el son coll&gue, notaires a I'olrt-ama-Prince,
est autorisee.
Sont appro)uvi'es les clauses continues an dlit acte cons-
titutif d_1 la Sociele1, lcquel re ltera anniexit li1 prcsenit ar-

ART 2.-- La prisenie aiiloriation pourra '1- re Utrvo(Iue
en cas de violation ou non-execution des S-lt.tils approu-
V6S, salls ircl"Judice des doliiln ages intliet .ts des. tiers.


I1) Voir iu Mulnitour ,Iu '.1 \.i les SlIaluls dJ la SI ci"l..
2) Vuir Ann.' nlr' I.i.' ig- 22.










AiT 3.- Le Secrelaire (i'Etat de t'Initrieur .-a, charge
de I'execution du presnt arrdtt qui sera imprime et. ex6-
cute.



Finances et Commerce.


ARRETTE EMETTANT DES BONS DU TRIESOR JUSQU'A
CONCURRENCE DE 600.000.
( .llb;iru. du 9 Mai 1908 )


NORD ALEXIS,
President de la Redpblique.

Vu le 2me alinea de ['article 2 de la loi portant fixation
du Budget des Recettes pour I'exercice 1907-1908; (1)
Attendu que les fonds du Tresor sont reconnus insuffi-
-ants pour assurer les d6penses publiques durant les
inois de la morte-saison et qu'il imported de prendre des
maintenant des measures en vue de les acquitter integra-
lement aux chances dktermiinees;
Sur le rapport du Secretaire d'Etat des Finances et du
Co(0mmerce,
Et de I'avis du Conseil des Secretaires d'Etat,
ARRIETE CE QUI SUIT :
ARTICLE PREMIER. Des Bons du Tresor jusqu'a con-
currence de six cent mille gourdes ( G. 'iO.000 ) seront
emis sons le contrOle du Secretaire d'Etat des Finances et
du Commerce. Ces Bons seront divises en quatre series
de cent cinquante mille gourdes chacune. Leur rembour-
sement se fera par les Bureaux de la Recette et de la D6-
pense six mois apres leur emission, en or amenrcain au
taux de 40 :/o, soit un dollar or pour cinq gourdes.
Ils seront, A leur chancec, tout aussi bien requs en
paiewenti de toutes les valeurs disponibles genralemeint
quelconques dues en or a I'Etat.


1) Vuir .iAinu.ir ti de 1917, page 166.










< i lt lt' 1 I t'(ilH' tt ( ttilll l| t llj ,I ,. I[ji ii d e \la t ,
I Ini I III Ilt-M ot \ itl I tIl iol)tl ifli,. dra 1qinlze' c_'lts Blonls
de ceniit i/orrdle.
AKr 2 1- ,.'s is, -,u nnt -ii n D )in l' 'ur ,a. A1 rale
de la ie:"olt ,l, 1 I) p', -, i',n Ddlo. i"i d(li Secrv-
taire f'I tal I le Fi- ii.ian ei s d'i1 \l eini \ le bro ( l 1 i ili; ia l)'re
des (Comiipl)It .
ART 3.- \I.' '." I r, iljm ir.- inir l de clunjil .d Direeloilr mi,'eral dt. Ia I ec,,I Ie "I de la I pit'rilse n dfoi-
nera avis an Secretaire dEtaRt des Finances el du Coin-
merce qni ordonnera le brlileinent des Bors ainsi rem-
iMlurs'"i par ione Cominission nominee A cot elfet.
ART 4.- Le present Arretd sera imprime, pibli e-t ex6-
Clii6.


LOI AUTORISANT L'EMISSION DE G. 2.000.000 EN BILLETS DE
CINQ GOURDES ET LA FKAPPE Di)I G. 400.000 EN PlkCES
DE NICKEL de 0,50. (1)
Vote A la Chambre le 11 Mai.- Au Sdnat le 14 Mai.-
Promulgu6e le 18 Mai ( Moniteur du 20 Mai 1908. )


NORD ALEXIS
President de la IRpublique.

Usant d(I I'initiialiv' qu(Io lui accord, I'arlicle i9 d(e la
Constitution ;
Considerant itue pour vaincire I'insurrection des villes
des Gonaives eL de SI-Marc, Ic Gouvernt-ieilt s'est Vu
dans l'obligalion d'ellectuei d'iinportantes dt[)peneies qu'il
est n6cessaire de r'gulariser eL de payer sans retard, qu'il
est d .s lrs indispensable de resliluer au service counrailt
les fonds (lui out servi en par li.t a ces uIeL'iises eL I d'ac-
quitter celles (qui ne le sont pas encore;
Considerant d'un autre cote, que, on paralysanL les al-
faires en g6n(ral, en disorganisanL les services publics, en
obligeant I'Etat de se preoccuper iinp6rieusenent des 16-
cessit6s de I'avenir en vue de giarantir la paix, les con t-


1) Voir Annuaeire I,- 1907, ipg. n'161.


- IL









quences de cette insii ctliin out, d t so rtp, r, i.i-r fi an-
cierenienit sur I'exercice '1908-1909;
Sur Ie rapport du SecriMaire d'Etat des F'iuianc':.- et du
Commerce,
D1) I'avis du Co .nseil des Sec.r'Itairn'- d'Etat,

A PRoPOSE
Et le Corps LUgislatif a vot. la loi suivante:
ARTICLE PREMIER Le Secretaire d'Etal des Fiinauci-;
est autoris., des la promulgation de la present loi, a fair
une emission de Deux millions quatre cent mille gourdes,
don't deux millions en billets de caisse de la quotite de
cinq gourdes et quatre cent mille, gourdes en pieces de
nickel de cinquante centimes (0,50) au millesime de '1908,
valeur destinee a couvrir, taut les depenses faites pour la
repression de l'insurrection des villes de St-Marc et des
Gonaives, que le deficit de 1'exercice 1908-1909.
La r6partition sur les deux exercices s'6tablira A raison
de G. 1.000.000 pour I'exercice 1907-1908 et de G. 1.400.000
pour I'exercice 1908-1909.
ART 2.-- Les billets de caisse seront iinprim6s en rose
et divises en vingt series de ( G. 100.000) chacune. Le
remboursement commencera trois mois apres la mise en
circulation de la premiere serie par le product de Douze
mille dollars or americain, a tirer mensuellement de la
.urtaxt, des 25o/o preleves sur les droits d'importation
reuniset vendus exclusivement contre billets decinq gour-
des au taux du jour
II demeure entendu qu'en aucun cas les 12.000 mille
dollars ne seront distraits de leur affectation, sous la res-
ponsabilite exclusive du Secretaire d'Etat des Finances et
du Directeur de la Recette et de la Depense.
Ces vingt series porteront les lettres A a. T et seront nu-
merot6s de 1 A20. Its seront d'un format moindre que celui
de- billets actuelluientit existauts Cliaque. billet porter
nii outre au rtecto et en t6te, les mots: Lilertl Egaliti, Fra-
tcruitU, Ripublique d'Haiti; au milieu les armes de la Re-
publique, aux deux COlis I'effigie du President d'Haiti. Un
pen lplus has suivra ce libelle : ( Ce billet dout l'emissioti
est, autoi. ee par la loi du 14 Mai '1908 a course legal dans
la Republlique d'Haiti pour la sominu de cinq gourdes et
bon reitmboursement est garanti par I'affectation prevue par
la dute loi. 1











A ll I <, .; l'I t Il li 'i ,'- .I ,-,i,'< .- ii. ti ot l .il IIl i' ") l11-
i.d i nt Ila q ll(lih" (In biillc, h'-* lm .-m- \ ;'i n .. :
SCPUx qui a; roint 'm ilri-hli l I. lhilsilic. I .-. ,illIls (l.- c,-ll<
( ,q'tii.,Sion0 et c(.o IX illl ; I, ',M 1 lidU !iisa; (I,' 's tillt'. c sil-
a i tils On lil i ,'.-, Iv ui' ll |i ,n ('onlu' il 0 11i ll,-i-t ;(M la 10I.
(Chaque s "i, de cs hillel.. .- ri iii,'.e dJn l)tI.ue dl
DN partetment des Flinitice:. 41 ii \lill)br (-10 a lha ( lla ibre
des Comptes et du Dirett'uir d1 ia liece tu d4 la D6-
pense. ]Is recevront cliaitiiii ii' ir riblJlioi doe 2.50) iar
serie et le Diictiirdl. la l ''ctlc i I,. lta DI') pense I. 2.51.H).
iune tois) paye.
Les pi)ices de nickel de0,50 ceiiLiiies seront frappes. datis
les conditions d6terminres par la loi du 20 Aolt 1907. (1)
ART 3.- Du Jer au 8 de chaquie mois au plus tard, le
produit de ces Douze inille dollars du mois precedent ven-
dus au taux du jour centre billets de ciniq gourdes, devra
6tre livr6 publiquement aux flames par les soins et sous
le control d'une commission compose d'un Senateur,
d'un Depute et de deux citovens choisis par le Pr6sident
d'Haiti.
ART 4.- ( additionnel ) Le retrait des billets de 5 gour-
des effectu, le produit de ces Douze mille dollars sera
employee, conjointement avec celui de l'affectation prevue
a I'arttcle 12 de la loi du 5 juillet 1907, a retire de la cir-
culation, les autres billets de caisse, selon le mode etabli
par I'article pr6c6dent.
ART 5.- Les frais de fabrication et autre de cette emis-
sion seront suplpIort6s par la garantie allectee au rembonr-
semenit des deux inillions de gourdes. Cepencdant le Secre-
taire d'Etat des Finances est autonrse, le cas eclh~ant, t en
faire I'avance sur les fonds du Tresor, au service de l'6emis-
sion.
ART. 6. La presence loi abroge toules lois ou dispo-
sitions de lois qur lui sont conlraires. Elle sera executed a
diligence du Secretaire d'Etat des Finances el du Commerce
qui prendra, au surplus, toutes les dispositions admninis-
tratives et necessaires pour en assurer la bone march.


1) Voil \nnu.aire. 1'Jl07, page 1 I.










RESOLUTION DU u_,'.-, LEGISI.TIF ACCORDANT UN
SECUURS DE G. jill.l1lhl .UX SINISTREIS DES 5 ET
(1 .u IIL ET 1908.
V te, Ia la Cl lambre It, S .Jiillet, \it Sinat. le 10 Juillet.
l'romulgu6e le 11 .utnllet. (Monileur du 15 .itillet 1908).


Vu la catastrophe qui a frapp6 la ville de Porl-au-Prince
les dimanche et lundi 5 et 6 Juillet courant;
Vu qu'il est indispensable de secourir, dans la mesiire
du possible, les victims de cet epouvantable incendie;

LE CORPS LEGISLATIF
Autorisele Pouvoir Executif Adistraire des G.2.000.000
de gourdes, en billets de 5 don't l'6mission est votee par
la loi du 4 Mai 1908 la some de 500.000 gourdes a repar-
tir aux sinistres de Port-au-Prince, A tire de secours.


LOI ACCORDANT UNE REDUCTION DE 250/o POUR LES
CORDAGES ET DE 1/3 POUR LA BIERE DE PROVENANCE AME-
RICAINE SUR L'ENSEMBLE DES DROITS PRINCIPAUX
DE DOUANE.
Vote a la Chambre le 49 .uillet. Au Senat le 20 Aoft.-
Promulguke le 29 Aofit. ( .Moniteur du 29 Aofit 1908. ) (1)


NORD ALEXIS
President de la Ripublique

Usant de I'initiative que lui accord l'article 69 do la
Constitution;

Section Port-au-Prince, le 31 Aofit 1908.
Section
du Commerce
N"' ;2."
LE SECRETAIRE I'FTA\T
Aux DLPARTEMENTS DES FINANCES ET DU COMMERCE.
Aux Directeurs des Douanes de la R6publique.
.Monsiur le Directeur,
Sur I. Munitur du 29 de ce nois, No 09, est publiee la loi du 20 du cou-


-- 'n









'i

C ,,ii.-diil',raiit i.i .< i lial n nv',rablc ,lui, t bIj ,Kli-. ilst a
1.-1r entree aunx i ils-Uni- (F' \nt riqiJe 1-. principiaux pro-
ldoits ha'ition ;
ConsideranlhIpI i' I a lie u ,I at,.ieillir la ditnIande pre-
selinte par I (.(0(i erii(-'nleiit a lliricai tinutlalnt l Il)I, 1t's
et cordages pi'iv-rnant dc'-i Eltal.-Unis;
Sur le rapport du S:crcltairt d Etal de.-, Hlalions Exte-
rieures;
Et de I'avis du Con-eil dos Secr',laires d'Elal,
A PROPOSED
El le Corps Legislatif a rpndu la loi suivante:
ARTICLE PREMIER-- Les cordages de provenance ameri-

rant, qui accord une reduction de droits de douane sur les cordages et la
biere de provenance ambricaine A leur importation en Haiti.
Tout en vous invitant A vous conformer stricteinent aux dispositions de la
dite loi, je crois devoir vous indiquer ia facon de dresser les bordereaux de
douane de ces articles.
Cordages, les 400 liv. . G 1.50
Pesage . 0.05
WV nmrfage . o 0.02
1.67
50 olo . 0.83
33 113 o..o .... 0.56
Visa . 0.04

G;. 3.10
>1, "" 0.78 P. 2.: t)


Biire les 12 bouteilles 0. (.75I la barrique G. '.75
Le tiers de ce droit 0. U0.25 G. 1. 5
Wharfage 0. O.lHj 1..2:)
;. 0.31 G. I 83
50 o( 33 118 01[o ). 10 1.lI
Visa ( appr. ) ().( .'.'i
0I; j.i(! l. 13. ()
25 "0o or P. i7W,

Veuillez vous Iieln l)intlrer de I: teneur de la r';s' ii n1 vous conl orn nt
aux instructions qui vous sont donn&es el in'en accuser rl-ception.
AgrTez, Mr I'A.\dins., les assurances de ma considi"rationi disliumgue.
IF'. .MARCEI.N.









caine b -'*iiflii- irnit Ai leur importation en Haiti dl'une re-
duction de 25 /., ( soit le quart ) sur I'ensemble l d.-, droits
princ'Ipaux de ceux do whartfage, de pesage, de visa et des
surtaxes de 50u/o et de 331/2 o/o qui sout inscrits on tarif
inmiilnum haitien, tel que le dit tariff minimum est fix6
par la loi du 6 Septembre 1906.
ART 2.- La biWre de provenance americainle paiera le
tiers du droit actuel.
AUT 3.- Pour 6tre admis aux r6gimes de taveur indi-
ques aux articles prtcedents, les bieres eL cordages amn-
ricains devront Oire acconipagu6s, a leur entree en Haiti,
de certificats d'origine dtlivres par les autorites compe-
tentes aux Etats-Unis et vises sans frais par les consuls
haitiens des ports d'etnbarquement.
Les certificates d'origine seront delivres soit sur le vu de
la declaration prdsentee par le producteur ou le fabricant
des products, on par son mandataire, mentionnant que
les marchandises sont bien des products de sa fabrique
ou de son industrie, soit sur la declaration d'un negociant
patent pr6sentant des factures authentiques relatives aux
marchandises.
Les certificates d'origine mentionneront outre le nombre,
les marques, numeros, poids bruts et contenus des colis,
le nom, la residence et le domicile du producteur ou fabri-
cant, lorsque celui-ci en aura faith directemnent la demand;
si les certificates d'originesont delivr6s sur lademande d'un
uiandataire, on y ajoutera les m6mes references relatives
. celui-ci; s'ils sont delivr6s sur la demand d'un nego-
ciani patentL, on y indiquera le nom, la residence et le
domicile de ce n6gociant.
Les certificates d'origine delivr6s aux Etats-Unis compor-
teront, en outre, la mention par la douane du port d'em-
barquement, que les marchandises ne proviennent ni de
transit ni d'entrepots.
ART 4.- La present loi abro e toutes lois ou disposi-
tions de loi qui lui sont contraires et sera ex0cutee a la
diligence du Secrtaire d'Etat des Finances et du Com-
merce. (1)

1) Voir au ius.e5nt AiiL in l ,. .. 1 nii .lt u (. ,11 iIlci.il- enltr
I'Allenagne et il:iiti.










LO1 P11HObAt., \\T Pt 1 l I. U ,.i .-;i\;lh. I" >K908- 09 L. A L Ul
DU 24 Oc'roBRE 1876 sk H I.A HI:lGIE I)E-S IM I'11 SlTIONS
DIRECTS ET CI:HTAINS .\TICLES D) L.\ 1,01 IDU
13 AU011 191)0.
Votee i la Chaiijbre It' 20t Auilut --au Senalt Ic 21 .\oiit-
Promulgu6e le 29 AoOt. ( Monit,mur dn 19 Septelnbrce 1908.


NORD ALEXIS
President de la Ulpublique

Usant de l'initiative que lui accord I'article 69 de la
Constitution;
Consid6rant qu'il y a lien de proroger pour I'exercice
1908-1909 la loi du 24 Octobre 1876 sur la regie des impo-
sitions directed, ainsi que les articles 17, 18, 19,20, 21,22,
23,24,52 et 53 de la loi du 3 Aoeit 1900 mention n6e dans
celle du 43 Aolt '1903;
Considerant qu'il imported de mettre en vigueur pour le
meme exercise 1908-4909 la partie du tarif de la loi du 3
Aotft 1900, concernant certaines industries pr6vues par la
loi du 24 Octobre 1876;
A PROPOSi
Et le Corps Lt.islatifa vot' la Ioi sniivante :
ARTICLE PREMIER. La loi du 2' Octobre 187"), les ar-
ticles 17, 18,19,20,21,22,23, 21, 52 et 53 de la loi du 3 Aout
1900 et la parties du tarif de celle-cl cMIiCernawlm les profes-
sions et industries nouvelles prevues par la loi du 24 Oc-
tobre 1876 sont et demeurent proroges pour I'exercice
1908-1909.
ART. 2.- Le product de la patente des voilures et spec-
tacles publics, sera attribute aux Hospices comimnunaux.
ART. 3.- La presente ioi abroge routes lois ou disposi-
tions de loi qui lui sont contraires. Elle scra execute a la
diligence des Secretaires d'Etat des Finances et du Corn-
merce et de I'lntrietur, chacun en ce qui le concern.








_- I -


LO1 UUVRANT DES CRII.ITS Ul'i'I I.\IENTAIRES AUX
DIFFERENT DEPARTMENTS .MI 'STERIELS
Vol a la Chambre ie 20 Aoitl. .\ ii enat le 21 Ao6t.-
PrI'MiilPuI e le 18 Sept. I M niteur d l 23 Sephiibn. 1908.)


NORD ALEXIS
Pt;aident{ de la Ipubliqpie.

Conlsid rant qu'il imiporte de r6gillariser at plus t6l, lIs
depenses faites pour la promild' i''prI -ion)t de I'iir.-ire',,-
lion de I'Artibonile;
Considrant d'auttre part, q (e des dlbours out 61e ellec-
tue.s par le BRrean central de la Recette et de la DNpense
por la bonne minrche du service public, qu'il est nces-
saire de les couvrir par dos pieces comptables et de d6ter-
miner tout aussi bien les d6penses a t'aire jusqu'au 30 Sep-
tembre 1908;
Sur le rapport des Secr6taires d'Etat,
Et de I'avis du Conseil des S'- r,'nii'res (d'Etat,

A PROPOS(II

El le Corps ,(gislatil a vote la 1o1 suivante:
ARTICLE PREMIER. Des credits supply I, tltiiiin-s jus-
qlu'I' conciitrrt-'n'-, de G. 9.787 617.58 inonnaie natiotnale
et P. 495 495 90 or americain, sont ouverts anx DAparte-
mients ministeriols ci-i i- i'.-, tl,-.iiKs.
Valeurs :t regulariser:
MONNAIE NLE. OR AMERICAIN

Helalions Ext)rieuires r . ... P. 2.900
Finaiir, 't. Commerce < 7 110 25 a 6.097.92
ilerrl. ..... . <6 007 744.27 << 45.204.44
Marine . . 25.735.35 K '20650.
Interieur ,t Police 6(ii,0ral. O< (3.054. k< 3.700.81
Travanx ptiblics 30 170. ( ( 44.209.20
Agricultul r . . .. 4 397 20 <6
Instruclion pl blique ti '1. 187.50
lusti............ 1.330. .......
G. 74i .147.3 P. '122.949.87











V,,ln,,is A payer


(R 1 K IL.t1t1J


t iainm s Extl riiii,- ,
Finaiice-; e Co n nerco
Guerre . . . .
M arine . . . .
l1iterienr el Police g6nirale
Travaux publics . .
Inst'i, i [) ib !i 1l 3 ....
Justice . . .....
C ultes .. . .. .


). . 2 097.37
-07.75' 59 q 5'3 88
U i1.12_.28 a 11.570.02
1 I 1.470 << a 39 950. 9
t 1.206'.370. < 1-2 52).
< 230 702.95 113 59S.22
( 20 659 72 2.525. <
2t 33). < 2.590.
< .. .. .. .a 1.312 <
(G. 2.046.470.45 P. 372.5i8.90


LOi PORTANT FIXATION DU BUDGET DES VOIES ET MOYENS
T. DU BUDGET DES DEPENSES POUR
L'EXERCICE 1908-1909.
Vote A la Chambre le 19 Aotit- au Senat le 21 Aoclt-
Promulgaee le 18 Sept. 1908. (Moniteutr du 26 Sept. 1908)


NORD ALEXIS,
President de la Re'publique.

Sur le rapport du Secr6taire d'Etat des Finances et du
Commerce,
Et de I'avis du Conseil des Secretaires d'Etat,

A PROPOSIt

Et le Corps LUgislatif a vot6 la loi suivante :
ARTICLE PREMIER. La perception de I'iinp6t pour
I'Exercice 1908-1909 sera faite conform6ment aux lois
existantes.
ART. 2. Les Votes et Moyens applicables au defenses
du Budget de l'exercice 1908-1909 son tevalues confornim-
ment au tableau annexed a la prsente loi "i 7.408.51.2,15,
monnaie et d P. 2.760.887,93, or amiricain.
Si ces provisions ne sont pas Atteintes, quand il faut as-


M1) \\lI '









sutrer It .-,ei vice tes pensionlis, appointments, -,lI, s el
ralioin de I'arinee, oil si le I(oi'verienement est oblig d'ef-
fectnier dIes dt.penises Illit --i's par les cirloiimstlain.- s pour
le inaintlieln I',,rdre i.-,IpInsable at bien-6tre des po-
pulatlions, It Secrtatire d'tEat des Finances est autoris,
a trouver les fonds iieee.-.-aires dans les meilleures condi-
tions en faisant, appel an credit public.
A RT. 3. Tous les droits de douane g-n6ralement quel-
conques percus an titre de I'exportation, a l'exception des
droits d'6chelle et de pilotage, seront p)ayes en or am&-
ricain.
ART. 4. -- Le Secr(itaire d'Etat des Finances est au torise
< oper'er, chaque unois, la vente en inonnaie national, au
taux du conus, d'une parties des products des droits d'ex-
portation disponibles pour le service des defenses pu-
bliques payes en monnaie national. La vente se fera de
pr'efrence aux pelits cominerQants haitiens et chaque
n1ois, une note du Departement des Finances, insert4e an
Journal Officiel, fera coinaitre la some vendue, la date
de la venle, les noms des aclieteurs, les courtiers emuplo-
yes a I'operation et le taux auquel elle a eu lieu. Apres
cliaque vente le montant de la prime sera ordonnarnc en
recettes, conform6ment aux dispositions du R1glement
pouI le service de la Tr6sorerie.
ART. 5. Les resources budgetaires figurant au cha-
pilve 2, section Ilre du budget des Voies eL Moyens, sous
la denomination de < recettes ) diverse, comprennent les
recettes ordinaires autres que celles prevues au dit budget,
qui seront constatees et recouvrees au course de I'exercice.
DNsormais, lorsqu'il y aura lieu, pour irregularit6, double
enliploi, absence ou insuffisance de credit ou de justifica-
tion on pour autre cause 16gale, d'annuler une ordonnance
de depenises, I'annulation se fera par le contre-ordonnan-
cement eii recettes du montant de cette ordonnance.
L'ordonnance d'annulation qui devra contenir routes les
enoncialions de l'ordonnance annul6e et indiquer la cause
de l'annulation, sera inscrite en comptabilit6 au chapitre
special du Budget des Recettes.
ART. 6. Dans routes les administrations financi6res de
la -epublique, ainsi qu'au Ministere des Finances et a la
Chamnbre des Comptes, il sera, pendant cet exercise, tenu
un couple >-wc.ial pour l'importation franQaise. Ce compete
qui sera dre- s. au fur et a m-sure de l'ordonnancement en
rercitoi des droits atl re'niis a la dite importation, indiquera
seplarment et par arrondissement financier:










I- L., 1iJo lla ill d c:. IlfI')II:- I I ll ,pI l' lt l l .II I I I IR S ;t po "
C'w s S1l1 10 1111-4 III if-. 1 i, i i I',1li:, flit: ri(",1,4
1 a Voilem i i- i t oil 14 i *;1, I 0Ii
U i1 ta bl e,'1ii r' > ih H .itll Ic :II : '. 1 -1 i il ii,',l(i, l ,s ,t ':iisatll
conna trtei i. X 'trli t p at ,ai' )['ai( ] ik 'l.ii-ll l i (ii-ncler, I1,
rt-ndeneniit des idillrfiintes categories ide droits et la valiiir
de l'importation francaise s.r;t .ioint tant anx coinples
generanx (i'anu rap)port de la Cliambre des Cominptes.
Pareil tableau, pour les six premiers mois du present exer-
cice sera di-l,,se, avec le Budget de 1'exercice 1909-1910.
ART. 7. Dans le cas oP le Pouvoir Ex6cutif se trouve-
rait dans la ,i,-si~It de contractor des emprunts auto-
rises par I'article 7de la loi portant fixation des dl'lenses,
ou de faire d'une fa:on quelcon(que appel an credit public,
au course du pr'-niit exercise, les somtines provenant de
ces operations seront ronli 'tnnu 's e rn r',' -ties soils la
rubrique de ( IRessonrces extraordinaire ).
ART. 8.-TouIes les contributions directes on indirectes
autres que cells autorisdes par les lois existantes A quel-
que titre sousquelqie denomination qii'elles se per(owlv) rit,
sont formellemeni interdites, a pine contre les autorites
qui les ordonneraient,contre les employes qui confectioni-
neraient les rOles et tariffs et ceux qui en feraient les re-
couvrements d'6tre poursuivis comme concussion naires,
sans prejudice de i'action en rtp4tition et en dommages-
intdrets et sans que, pour exercer cette action, les tri-
bunaux aient besoin d'autorisation prealable,.
ART. 9, La present loi avec son Otat annex sera
public et executee a la diligence di Secretaire d'Etat des
Finances et du Commerce.



NORD ALEXIS,
President de la Rdpublique.

Sur le rapport du SecrOtaire d'Etat des Finances et du
Commerce,
El de 1'avis du Conseil des Secretaires d'Etat,

A PROPoSE


EL le Corps Ltgislatif a votW la loi suivante :








-- ,i., -


XRTICLE P'KMIEER Dos crdil, .S-ll ll,. I IS. alux.dif-
teren ls SeC 't1aiies d F. it ju ',li''i **, 11 *iiTrr,,lr I s VileI n's
H-ii vHiIP-s.:


N NAI~; N .\ H'' N i.E


Relations Exterieures...
Finances et Commerce.
(Guerre . . .
M arine. . . .
Interieur et Police Gale.
Travaux publics. .
Agriculture . ..
Instruction publique..
Justice. . . .
C ultes. . . .
Service de la Recette
et de la D6pense. .
Service de la Baique .
Dette publique. . .


17.380.
848.818 84
1.773.76600.52
328.921
1.321.446
055.340
256 160
1.190.572
018.202
43.840

139.136
4.000
87. 170.97


(I Y.1Ml, l AIN

P. 100.420,0-2
( 26.322,56
'12 800
38.000
< 292.800
, 87.000
60.320
" 12.340
S 6,.000
< 69.829

S 7.000
50.000
< 2.068.855,85


G. 7.283.953,33 P. 2.777 687,93

ART. 2. II sera pourvu aux d6penses meintionn*es 'a
I'article ler de la prosente loi, suivant les 6tats ci-annexes,
par les voies et moyens de I'exercice 1908-1909.
ART. 3. [I sera, sous la responisabilitL personnelle da
Secrtanire d'Etat des Finances et selon les disponibilits
duI Tresor public, impnte, chaque mois, sur le montant
des Recettes un douzi6me du chiffre allou6 aux divers d.-
partements ministlriels. Sera tout d'abord effectue le paie-
ment de la solde et do la ration, des appoiilements, in-
demnils, pension, location, et ensuite les atires defenses
budgetaires rgunlierement ordonnanicees, suivant les dis-
ponibililes du Tresor.
Ce douzieme ne pourra Otre depass6 qu'en verlu d'une
decision du Conseil des Secretaires d'Etat et pour un cas
extraordinaire et urgent. Dans auciin cas et pour quelque
cause que ce soit, aucun Secr4taire d'Etat ne pourra d.-
penser au-dela des credits 1ogislatifs ouverts par la pr6-
sente loi ni engage aucune depense nouvelle avant qu'il
ait tel pourvu aux niovens de I'acquitter par un supplt-
ment de credit.
A RT. 4. Aucun pait,,nwiit ne sera effectu6 par le Tre-
sor public que pour Iacquittement d'un service porter au
4










1 t11(1 ,,'1 n il pI C V' I || ju It lls ;iTf' '"l, d <" e f'*'dt '\t l ;l tiH (Illli t'if'
indili,'- lam is l',in I 7 de In; pr n,.-, lt(-e I i.
AnCtli" (d,'pl l i-iilo po' I I- ullpt dt I lla it 1 pour-
ra ilre ac( n itt,, < I( I '; i f i -prfealabl-,iil l o-doilia l-
cki, et l'ordfi, ijti i't rnilv rll 'iI ilall aii t dlo pa;ti t-'i ilt,
COnforml nll i it ;enL ai ticles '13 ,i -0 du l{~lt.t'I-i 'iint |IIur le
servicee de la Tr'l,,'e werie. Touil. o idoiilnalt.' (It (dJe.iise
doit, plour '(tre- pa.'., I lI'mre d..s kisses dui Tr'rIe r ipu-
blic, rtF piet-, sur un ncr'dit rI-. I meant oliuvert, .- ren-
ferin er daily let'- limini es ds (d.i., ilntlitins inerisuielle-s .les
fonds et itre appuyee de pieces equi constateit que son
effet est d'acquitter en tout. on en parties une dette do
I'Etat regnlierement justifide
ART. 5. Les dispositions qui precedent s'appliquent a
toutes les categories de dt)pens,,s, qu'elles appartielnt lup t
au service courant on au service de la Dette publique.
II sera, pour cette derniere categorie de dette, overt
dans les lives de I'Administration, a Port-au-Prince, un
compete special.
Pour faciliter I'ordonnancemnent, la Banque Nationale,
chargee de faire le service de la Dette publiqne exp)Jiera,
le ler de chaque mois au Secretaire d'Etat des Finances
qui les transmettra I'Administrateur des Finances, les
pieces comptables justificatives des repartitions faites on
des remboursements operes le mois precedent au compete
de la Dette.
Les int6rets pays seront ordonnances en d6pense,
s6parement du capital reumbours,.
Les pieces seront affTrentes a chaque division on sub-
division de cette dette et indiqneront separinent les in-
terets et le capital amorti.
Pour ce qui est de la Dette interieure convertie et con-
solid6e et de la Dette exttirieure (Emprunts de 1875 et de
1896) don't les intrts se rcglent tous les six mnois, et
I'amortissetrent tous les ans, it sera, a I 'poquI de
chaque reglement, remis par la Bangue Nationale, au
Secr6taire d'Etat des Finances, qui les fera parve.miir a
l'Administrateur des Finances, les pieces jutilicatives des
d6penses faites pour le paiement des injt(erdls et I'amor-
tissement du capital.
Les ordonnances de depenses relatives a la dellte pu-
blique et les pii,.'es ( I'appui seront, coinine toules les
ordonnances de dpenses, aclienin6es t la la tainbre des








-- ,"1 -

Conmptes, contormeiteiint a I 'article 17 tin R.i-inti- pour
le service de la Tresorenle.
ART. 6. Est. accord' an Pr'sident d'1iaili en a- de,
graves atteintes porl.es 'i la stirtm piublije, la f.'ulit'
('ouvrir par Arrmtt conIr'-iini de lot l.- S, i:li''r
d'Elat, des credits exiraordmi aires jpour subvenir naIx de--
penses n&.essiltes par des ci ronstlaices niiprievui.'cs.
ART. 7. Le Secrt'tair,- d'Etat des .'Finances est lI dI-
m1eure antoris' eiileiiilr t da tis li c-- t d'ir4, ie p'viI
par I'article 6 ci-dessus, ia co tractlr, .i 1e, finds du Tr'-
sor elalent insuflisait.s, des rinprunit rI labl s au m1 iux
des interests de i'Etat.. ou it 'in )Iilo'or Liiur ailtr', ii)yVetl
pr6alablemenl adople par le Conseil d-. Secrlaie-. d'E'lal,
moyenl qui n'engage pas les droils de doinante et ii ne port
aucunlle alteinle al pai liei' l dt.s ds 1 ses di su'"rvice tilt -
raiiL.
Ces emprunils ne setont valuables qIIi'antait i'ls seltnit
ouverts par Arrtle duL l' .sideril l'l:iili :,iiilresiii i,-
ous les 1Secretaires d'Etal.
Pouir assurer le .aifll eint des all'ncalins i )lubgetaeirs tl
des ilideliitils 1101o1 ei icore acquit te.s, acctJli-'de s p 1r It_-s
coi;nll llS-tOIns liixles, I1 Se crtairi d'Elat d -es Finiic.es
pourra, si le besoin s'ei faisait senlir', av-,,C l'a'itorisatlio
du Coniseil des Secrelaires, disposet-r des tdeid.s ale'' S til an
service du Retrail et do ious ceiux qui, dt-sltits an pale-
fmlen des init~res et airoariissemiienis des tires noti1 ,nctl'
tillis, tie lOU i'olit eIt ,iIIpl yt.s Ii'lOapc l',-iiiiissiiuii d,
ces litres, a lia h-liarg pai le 0reii':tii en al i atde la ierelle
eL de la Delpeise de. I rinbtiur-.,r.
ART. 8.- Les Arrtatlhs r-lalifs auix cr,,dits e itraordi-
naires et arux etiprults d, in il e-l itrl- aix\ rli:les 6 et
7 serolit appuyes de pies justilicativ-es Ira I -,rtises ,par la
Secretairerne d'Etal de, Vimaniice- a la Catiibre I'. loinop-
les, quinze jours ap.r'',s letlr publication.
iUs seroid dans les t'irm 's et contdi-i lns, t',miiis a it
sanction des Chlambres I.d gislaiives dii.- -i Ir, qiliii/.:Aiii'e
de leur prochaine runini.
ART, 9.- II sera Loun les quinzt, jours ex.p'di% direcle-
uieiil par la anqwiii e Naltiu:ie d'llt 1 p. lar lai Tres ror'iue,
it la Chlambre des (.Coioiiles 1i1i fi xtHii. ce.il'liti" eL signi- du
Couple < RECETTES FT p ir PNIEMNr. tlN r u il estt tent 1 Il
Banique et a 'Tr.snorcie, pre.setiant les ricelles e le.s
dtepeilst. g, nelales de la RepJiubliqu- en or el,. en miillnailt
lialllii le pendant la iiiii /.nl io l i rt'i.'elinite.











\.1 | l .D-H I l .' .,1,. >
,l i i i i l l i |. i '' d la li ''-' iiri It
. I I I l I ; I' i l i t
i I t I li 1 I, Il i L doI Il l '-ra11 Ill ,
|cli"- I Iil fi\ l I 1- i l lt I. I l 1 i lF l 2 ,' i I Ili il 'i '-




Sk i il I l I I. Ii" ', I I 'l ill ii I II i ;l > I l '1I | l l',' I il it I-
fa I _I i' ll I I'r I ,' 1 1 'l i |I l -1 1 "



I I T III l i I I ,1'. lll' i'. t I 'i ll I ( -ll; i ls Ili Ul I
lt' I'i .i l p I )c I ;'ll l l l I i ll l" ,,itlli l ,i* 1l.- -)I i"l t'l lll
Rttt il l''l i ; :t I 'li- l i.- i il-H li-l. l ict: l'.v' ,*1 r' .' l il ;iCU N

jit'-i I I( I IlllJ 1,1 I. i' II M1 i .I II i': Ii -lli c .i
Ic .- Iii c .: |ii lI uiii .. .. I ;i -ll r.-_ [iii ',..- ii ;;111i.- ; .s dais
II (iik'- jIn I l :t\lves I e.
1t'1it'i-,'. )s l', I i Tli L il li I I I'1 -- _0 HiS a ll ll
i S l I .'li ,t 1 ii", ( H- I. 1 1 "1 1i ,II ll,. l LiPI' s'lt' ila ts-

(tN I' lIl l--c.





AIl liir' -. ,. c ri ll l' ll't ._ 'i II t lc il In i <;cl 1;I I'm Lr L c dlh l .li-
i1 111i 1 I l, c-is li Uii i c-, I i i _' i lt lll .iiiil ) t' 1 I' C tI )l (I I tl-
I( IarI ll In lii. t I '-, iJii It- lI I I iltr ia lt ';I-i ). i id > I ) 't a .I liI

.I r. I'' \ I',i' -I, ii-ll iii I. I ii, 1 iTlis ii )ii l' de ( p- l 1 -


1t .- li I 1 1iIl-ll .lil- Ir LI\ I 'cl ad n -s.t-ll tI i lm Sec -P.

t i T l Il .- l It' (i -ii ,i: I li ll' I l ttIll t'i i i ti'iL 1 ileJA
s i) h:lih, '. L hi l l;Li S II IcI._' l -j11 II '.-, I i:".- 1 s [,Ilr S A IE1. I' t- .-UtS dIlS il)SI I k- s d1 It\ I") (dcS 2I AUCUI 187|1-
diall It ii IS il. rcl'k -"td 'cill it\,. 111iiti i i) de ci daule. du No de
c il); l il i ;lltlid ;, l it'- p illu I'-l Ii! '11 % li il t_' il irl Lir la IJt lliiti
U' d I IcL i I ii; ill i-- il a-I IIt I u c 2 s Ltu' It Ielln' -s acqut I- ei S

i, c ur'i,, c, i, s I slli i ll. Ii1iil lc iLliOi t. | li'ud lilt.'- a I' IjpUl ritd
clia<|ii, " CiloiIr i3> la bal icj cll Galsst! au
Ill0 Wll l t I o i 'I t'; ( l ll.
AK. r. 1; dis posiLiull-, d.J, lai loi duc i 20, .oiil 1870
sur lai _- l..) iilli d '.s li olc i l il'ale t'l l' iplol)t Lie
'adiiiia l ,- .! in in a[ilt all lS au colu plable det. Flg'' etS
el Cl i ltil d l i/.ul ii, ;Ali.X ( i' l jial. l t ( .llefCI de( I| slo, (Iu










Service T616graphiqilim Terrsire, el a toute per.,iiiie char-
gee, a un litre quelconque, de la perception des deniers
publics.
ART. 14.- La pr6seine loi sera publiee avec les etats
annexes qui l'accominpagnent. Elle sera exkcut6o a la dili-
gence des Secr6taires d'Etat, chacon en ce qui le concern.


LOU SOUMETTANT A L'EXAMEN D'UNE COMMISSION TOUS LES
EFFECTS PUBLICS EMIS JUSQU'AU 30 SEPTEMBRE 1905.
Vote A la Chain bre le 3 Sept. 1906, au Sen at le 4.luin 1907.
Promulguee le 2 Octobre 1908.
(Moniteur du 3 Octobre 1908.)


NORD ALEXIS
Prti.deot de la Re'publiq(ue

Usant de I'iniliative que Iuii accord l':tili,'le i de la
constitution;
Considerant qu'il imported de fixer, apres leur v6rifica-
tion, le montant exact des effects publics formant la Detta
floltante et le mode de paiement qui en assurera la liqui-
dation coinplte A une epoque dkterminee ;
Considerant qu'il est jusle et equitable de comprendre
dais une catlgorie special et une classification unique,
les efl'ets de I'Administration actuelle dfis au 30 Septem-
bre 1905 afin d'en effectlner le paiemient dans le plus bref
delai possible.
Sur le rapport du Secretaire d'Etat des Finances et du
Commerce,
El de l'avis du Conseil des Seeri'taires d'Etat,

A PROI-Pu

i'l le Coriv:-; LUgislatif a vol', la 1oi suivante:
ARTICLE PREMIER. Tous les Effets emis jusqu'au 30
Septembre 1905 non acquitt6s et 6tablissant un droit de
creauce contre l'Etat seront soumis A 1'examen d'une
Co rnifission niommee par le Pouvoir Executif.










A RT. 2 Clv i l. II 1 .-c .i* l i .i.' <\i {1\ I l i' 1 C.I
d islincles : Ii'ln1 -, iis, ,ii i i, l s I" (', 11)' r I'.Io
an 3 1 lD,"ti- 1ilb Il:.,n i- i :l ,n II. ,ile Il'i .I- \' hm tvir 1 03
an 30 Septell ,. I'li'-5.
tilX 0d e cel ei 1 I, 1 111l'-l l ii t .-i ,I l l 11 II i ll,.- -' ivai'lli
il modligde do I" c rt-p'iit'l lnn lnit
ART. 3. cv ,S r "r.lairr I ll. i ll 11"-.. I11 donf-
sentant au Cor|p- i.L isloilil' 1101 d C l r lific-itio i,
hidiquora lt s Vi si rl 11ri' Il 111111-
dation de I'l ne fit -14 l';> lrt I,-,, tri d- la Dvile Imblique.
ART. 4.- LUa [Mr -- !n i lu I ii1. s li0 ; n li -
sitions de loi qIi I n .II t ( I > r tI I II I le I'r; l x. r' 1
la diligence du Secrelairfi <. l-But d uI' iancs.



LOI AUTORISANT UNE FRAPPE DK G. 2.000 000 FN PLACES
[F NICKEL DE 0.50
Votee a la C Iiambre le 19 Aoiit-au Se.nat Ie 21 AotiI -
Promulgueo le 27 Oct. 1908. ( nI,,ile r du 31 Octob. 1908)


NORD ALEXIS,
P,',.i'' ,,n de la R pibliqu,.

Vu 1'article 69 de la Constitu(io ;
Considerant qu'il est indispensable d'assurer I'acqiiitte-
ment des credits supplimein tirt,.si de I'Exercicc 1907-1008;
Consider ant pif, 1, iilil'r tI 1 u 111 i tilli \'Vuo i par la loi
du 14 Mai 1908 all-r nI t au detliilt bid.;lirt : d dilt Exer-
cice devient insntflisanl 1n faL dti- cn-rdits nouveaNx ac-
cordes aux dill'renls De)partl-inlnts;
Consideratt, d'autre parl, qu'il ,-.t io,'-saire de resli-
tuer i I'Exercice 1907-1'.908, Is rii l .1 cin l iiJIt ulle tourd'.s5 at-
Iribuis aux victim s des inc',ndi -' des .5 ,*! i .lilllet detr-
nier;
LA (:\IAMINI DES REPRESENT \ NTS,
Sur la propositlJioi, des S'iretaires d'Elat,
A vole la loi stiva'ante
ARTICLE PRE.11ER.-- 01'r )pouvoir it I at'quillteientll des
Credils siippl -inu lraires de I'Exrcice I!I7-119i08 remi-









". ) -

boul'e Ift' CIIiql cenjt Inllt' l u*irJv td dis. it lli. ,I cet Exer-
cice, It' Glouverl'lliemeni t st malllmisl', ,Aiil (1-l d iml racer inl
cniprl'lill au miieinx drt ill,,1>":ls if, i lIlal, fiv devant p-as
exteder le ,.luillre de )D.'x m iiilln dih. tniiiS-, i< i de faire
O'wie f'ralile en pi e.s tit, nickel deo t li 'eniititn pareilles
i cellt-s de la de iiere t'rappe. lie devant pa etxc6eder le
dit chiffre de deux millions de gourdes ( G. 2.000.000 ).
ART 2 Le cofit de la frappe, an cas out le Gouverne-
ment devra y recourir, y coi-tpris les frais d'expeditionis et
tons aulres trais,, soit environ P. 41.600 dollars sera or-
donnan~ii en dt'penses ei I'ordotinance qui sera appuyee
de loutes les pieces juslificdtives, sera classes au Budget
des Finances, pour I'Exercice 1908-1909, chapitre unique.
ART 3.- La present loi abroge toutes lois ou disposi-
tions de loi qui lui sotnt contraires. Elle sera ex6cutee a la
diligence du Secr6taire d'Etat des Finances el du Com-
merce.


ARRfITTE OUVRANT UN CREDlF EXTRAORDINAIRE AUK Dit-
PARTEMENTS DE LA GUERRE ET DE LA MARINE
DE '200.000 GOURDES ET DE 25.000 DOLLARS POUR SERVIK
A RItPRIMER LA REVOLUTION DU SUD.
( 1i. .',,. du 25 Novernbre 1908. )


NORD ALEXIS,
President de la R1Jpublique

Consid6rant que le Gen6ral ANTOINE SIMON, pour satis-
t alre a tout prix sa cupide ambition, a level I'Otendard de
la revolle parce que le Gonvernemeint n'entend pas que la
donane des Cayssoit livree a son pillage et a celui de ses
comlplbces :
Considerant qu'il taut infliger une repression 6nergique
el. salutaire et 6 ce movement qui n'a d'autre objectif que
la dilapidation des Iinances nationals;
Vu l'a ticle 6 de la loi portant fixation du Budget des
d1penses de. 'exe'rci- '1908-1909;
Et de I'avis du Conseil de- Secretaires d'Etat,
A renidu I'Arre6t suivant :
ARTICLE PREMIER.- Un credit extraordinaire de Deux
ceflt mille gourdes et de Vinqt-cinq mule dollars est accord










Dt j,' l l i lli 'ilt (1 *, t i, l I l l i .I i l llHt :. f'.' V l, -lll'.S
-, l, :t < 1 l ln0 ', il.-iI. (. it i la f.' ,'', si t -l d la re-
voile dln traltie A i 'NI. 'i1 '
A RT 3.- e 1 ,( :- 1 i T -\lit' i ,tlll'_-siil, _II 1t0o1.s l s Se-
cr tires d'Etal n I lln i 'rii Qbil)li, etl ex-cIt .

A I1 TE l ,F R.MAN [r I.S I I- K .-, A, CAVY S, i Ay lN Tr IJE
.11, HKiIMIiE AU I .A\I\IFRCk.
( Monileur du 25 Novembre. )


NORD ALEXIS,
r,-i,'dea de la Rdpublique

Vu l'article 190 de la Constitution et la loi du 13 Avril
1880 sur I'6tat de si6ge;
Consid6rant que Ie movement insurrectionnel provo-
qu6 aux Cayes par le Gne6ral ANTOINE SIMON s'est etendu
dans I'Arrondissement d'Aquini ;
Qu'il y a lieu, par consequent, de declarer en ktat de
siege le dit arrondissement;
De I'avis du Conseil des Secretaires d'Etat,
ARRETE
ARTICLE PREMIER.- L'Arrondissement d'Aquin est de-
clare en 6tat de Msi'-ge.
ART 2.- Le present Arr&t6 sera iinprim6, public et ex6-
cute6 la diligence des Secr,.-taires d'Etal, cliacun en ce
qui le concern













Guerre et Marine


AHRETE DIECLAHANT PIRATE LE N.\AVI.\I .K '. Hl;\.
( 3.ohil,/ur du 22 janvier 1908. ) (1)


NORD ALEXIS,
Pi-,'id'nl, de la R)t'publliue

Vu I'article 102 de la Constitution,
De i'avis du Conseil des S.t','I iires- d'Eta ;
Attendu que le ba-teau du nom de ( Vorligen ) armeo en
guerre, empruntant le pavilion d'une Puissance amie et
transportant a son board un grand nomnbre d'exiles com-
mande par le no1mme6 ANTENOR FIRMIN, cotidaimni a
moral par conturnace par ju.- -in, 'it du Conseil special mi-
litaire de l'Arrondisseinentl du Cap-llaitien en date du 21
Alai 1903, come principal u itol-r de I'insurrection qui
bouleversa le Pays en 1902, a ose se montrer sur plu-
sieurs points de nos cotes, enire'atitresai Mole St-Nicolas,
dans I'intention d'y oli',r'- un debarquement et de perp&-
trer des actes d'hostilites conlre le Gouvernemnent consti-
tutionnel Mtabli;
Attend qu'il est I vi_,it d'Tpargner au Pays des actes
de brigandag,- auxquels Me iinviri, tente de se liver;
ARRErTE
ARTICLE PREMIER.- Le Uavire t vapeur coitnu sous 1e

1) L. 15 ianvir I,:' Journal official p bli;iit la ,not suivante :
DERNIERE HEURE.
Treiibl.-inI-nt I tIrre aux Gonaives ce matin do quart d'heu re (n quart
d Ihurc.
Maisons I lrmaii. nii, .\ddor, 0. Jacques, .loubert renvers6es.
Autrc Ipa;t, 'indouniiitagement beaucoup, mnais sans accident.
Spcouse co',nm inuaient in rie int, ,sil' jusqu'A onze heures.
Co(inmniunic.iion .-v'c (,Gui pa.. i 'l.:. -s interromiipues depuis ce
inidi.
Note rieu, pi wr i':ible.
C, trriiilliiieut i,.. terre n',etait autre close qu'une prise d'arnem s aux Go.
n;a'ivi. ,,i 0 Italent I.,scendiis M. Firmi ii t doe noinbreux exiles.
a











l i a it' l ( V l' lll'r i 'i *; t. ll I i i lr l Il l. ) t'l ''.- I ".- 'I -
vir.' (IDi ilit A NTI-:',., I I.\I I 1, st- i, 'i.r i .-; I ;nsur',"s
( Ifim lit V illt d f'.-' i ,I" illv' s, *,. 1 (i el. )t II !llll Jill pn .
E I( I t '(|i-'IIillvI IItit (I (-V I II vlli ',,' .1 f I'nIVi if sII.(, I
le captjli r' 'l : 'I l\1 1 ilX ilanl, i 1'S lut' -i ti-f-i'iil(e.
ART 2.---L, i -."-nr Arre'1', .,,i';ta publt', iinpr'iin' et -Xe4-
CUt6 i la d1 ilil ( II., tie chiaciiC dr-' S.cri l31aires d'Etal ,ii ce
qui le cniiciI lit'.


ARRI I' ;: I)I-.(CLA. ANT FN I:TAT DR Blll.OCU. L.ES Pu'KRTS DES
(;ONAIVES ET DR SL-MARC.
( Alinicur dnii IS janvier I )8S )


NORD ALEXIS,
Prio.ideul dte l/a i publiiqu,

Conisiderant que les villes des Gonaives et de SI-Mairc
sont en 6tat d'insuLrrection contrle l'autorit6 du Gonverne-
ment 16gal de la Nation;
Consid6rant qu'il imported, en vue d'une promple paci-
fication, que toutes communications soient interrnlinpues
entire les dites villes et le dehors;
A ARRETE ET ARRETE :
ARTICLE PEMIER.- Les ports des Gonaivcs et de SL-.Marc
south d6clares en Mtat de blocus.
ART '2.- Le present Arrrt, sera public, iin in11'111 e e xi e'-
cut6 A la diligence des Secrtlaires lI Etat de la Guerre eL
des Relations Extericure.s, chiacun en ce qui le concern.


ARRf-TTE RAPPORTANT CELUI DU 17 JANVIER, DiECLARANT EN
ETAT DR BLOCUS LES PORTS DE St-MARC ET DES
G(ONAIVES
( )nileur du 20 janvier 1908.)

NORD ALEXIS,
Pr'sidcnt da la RBpublique

Consid6rant (iqui, par suite de I'occupation par les for-










C'S ii 1oIive t t'ilen I d4-' ville< il'Il",- l."* .i -,-\larc et
d(es Gorlalves, tles circl'ci .I lnclt-s (1ili Vaill' t ,l-iI'llline la
mise en tlat de blocus doi to-,deul pi ts Io t e.-s''I'< sister;

A A KHI'I 1-: ET AHh:r-;r :
ARTICLE PREMIER.- L'ArrMt6 dn '17 Janvier 1908 decla-
rant en Mtat de blocus les ports de St-Marc et des Gonai-
ves est et demeure rapport.
AHT 2.- Le present Arrett sera public, im prime et ex&-
cutt a la diligence des Secretaires d'Etat de la Guerre et
de la Marine et des Relations I -. '; ,ie s.


AHRLETE DICLARANT EN IETAT DE SIEGE LES ARRONDISSE-
MENTS DES GONAIVES, DE SL-~1ARG ET DE PORT-DE-PAIX.
( .Moiteur du I' F6vrier 1908. )


NORD ALEXIS,
President I de la /?,"'lpi, lij 'e

Vu PIarticle 190 de la Con titution et la Loi do 13 Avrit
1880 sur 1*etat de si6ge;
Considerant que les pertubateurs qui out allume6 a nou-
veau la guerre civil dans le pays n'ont pus desarm6, que
les printci(aux chefs de la revolte se trouvent dans les
bois avec armes et munitions; et que les measures promp-
tes et tnergiques sont nIcessaires pour la pacification com-
plte des DWpartements de I'Artibonite et du Nord'Ouest;
De I'avis du Conseil des Secrttaires d'Etat.

ARRFETE

ARTICLE PREMIER Les Arroidlis.,-lieults des Gonaives,
de St-Marc et de Port-de-Paix .uni di..lars en etat de
si4ge,
ART 2.- Le present Arret sera public, imprim6 et exe-
cute a la diligence de tous les Secretaires d'Etal, chacun
en ce qui le concern.










\R R1 TE RAPPO TA .I I. l.t I 1t, 22 .1 N\\\ I .. DE(.:L \ It T
PIRAT-" LK NAVIHK Vr TIKEN. *,
( AIo ul' fii I I A vr l l\' !t I ,1

NORD ALEXIS,
President de la lIVpublique
Vu I'aitticlt, 102 de la Const.itution;
Consid6rant que le trioinphe comiplet du Gouveriieiiinjlt
sur la revolution du 15 Janvier 1908 permit de rappoirter
sans danger 1'Arret, du 22 Janvier 1908 pris devant I'acte
d'hostilit- ouverte du navire anglais << Vortigen D;
Mais considerant que ce navire, pour avoir participe A
la revolte en d6barquant en Haiti les revolutionnaires sn-
brepticement retus A son board a St-Thomas, a cause a la
Nation un prejudice considerable, tant moral que matt-
riel, qui doit ktre repare;
De l'avis du Conseil des Secr6taires d'Etat,
AR RTE
ARTICLE PREMIER.- Est rapport, sous la reserve de
toute action utile on faveur de I'Etat, I'Arrte6 du 2-2 jan-
vier dernier autorisant A courier sus au'navire (( Vortigen
et A le capture pour le livrer aux autorites.
ART. 2.- Le present Arr6t6 sera public, imprim6 et exe-
cute a la diligence des Secretaires d'Etat, chacnn en ce (ui
le concern.


ARRITE DECLARANT OBLIGATOIRES DANS TOUS LES CORPS
D'ARMEE DE LA REPUBLIQUE LES R":GLEMENTS
MILITAIRES DE JUILLET 1907.
( Moiteur du I I .\vril 190 )


NORD ALEXIS,
President de la Iepublique

Vu I'opportunuiti d'6tablir en une concordance parfaite
les divers rulements militaires en usage dans les Corps
d'armne de la Republique;










V l tl l I .il 1 Villfllll.-%Sit V1I ,7,,.Onet ttlt..ItIlS g l rt X
et sul.rieuirs de I'Arij, t.a pr, seimnt" cut 6gard nn project
q1ui est appronv'e
VII le ir.ppollrt iu Seci .i;tire d'Elat ,r la G Iuerre,

A KRRATi.

ARTICLE PREMIER.- Les Rc'glemieli.L militaires du pr6-
sent mIois de juillet 1907 sont d'observance obligatoires
dans tous les Corps d'Arn&e de la RMpublique.
ART 2..- Sont abroges tous arr6tes ou decisions qui y
sont contraires.
ART. 2.- Le present Arr6t6 sera public et execut6 A la
diligence du Secrtlaire d'Etat de la Guerre.



ARREITE D1 tCLARANT L'ARRONDISSEMENT DES CAYERS
EN ETAT DE SIEGE.
(Moniteu,r dn 21 Novembre 1908).


NORD ALEXIS
Pr,'.sd/',/ de la R'pablilue.

Vu Particle 190 de la Constilution et la loi du 13 Avril1880
sutr l',tat de sidge;
Considerant que le G6n(ral ANTOINE SIMON, ex-D016-
ge6 du Gouvernement dans le Departement du Sud, a
leve, aux Cayes, I'6tendard de la r6volte;
Et que des measures promptes et 6nergiques sont neces-
saires pour etoufler dans l'oeufcette tentative insurrec-
tionlielle;
A HR-RiTE:

ARTIC.LE PREMIER. L'Arrondissement des Cayes est
declare, ein ,tat de siege.
ART 2. Le present Arrit6 sera imprim6, public et
execute "' la diligence des Secretaires d'Etat, chacun en
Ce (liii It- colct-frne.










A IRftIETE DI:* E .,KA.'KA i Li K' 'I DK .' ICAN.S EN
II A\T l)h II.' i'Us.
(.Voiol '. dii 21 NV % Imbrc l'.n>)


NORD ALEXIS,
Pi ,.idli de la 1Rpublique.

Cuidiauit que le Genural ANTOINE SIMON, ex-DWle-
gu6e (u Gounvricrnemit dans le D6partemneti di Sud, a
lev6 I'6tendard do la r6volte;
Consid6rant qu'il imported, en vue d'une prompted re-
pression de la rebellion, que routes communications
soient interromnpues entire cette ville et le dehors.

ARRfTE:

ARTICLE PREMIER. Le Port des Cayes est d6clari en
etat de blocus.
ART 2. Le present Arrit6 sera public, imprime et
execute a la diligence des Secretaires d'ELat de la Guerre
et de la Marine et des Relations ExtLrieures, chacun en
ce qui le concern.


ARRITTEi DECLARANT EN ETAT DE SIEGE
L'ARRONDISSEMENT D'AQUIN.
( Monitleur du 25 Novembre '1908. )


NORD ALEXIS,
Pri-sidetl de la Republique.

Vu l'article 190 de la Constitution et la loi du 13 Avril
1880 sur 1'etat de siege;
Considerant que Vl movement insurrectionnel provo-
que aux Cayes par le general ANTOINE SIMON s'est elendu
dans I'arrondi.-,c(ment d A:luin;
Qu'il y a lieu, par conIse(quent, de declare en eIat de
si6ge le dit arr'',ndissemenit;










De Favis du Consell des SecrCtaires d'Etat,


ARTICLE PREMIER.- L'arrondissement d'Aquiu est de-
clare en 6tat de siege.
A RT 2. Le present ArretM sera iinprim6, public et ex6-
cuLt a la diligence des Secretaires d'Etat, chacun en ce qui
le concern.

ARREiTES DE BLOCUS DES PORTS D'AQUIN ET DR .iREMIR.
(Monileur du 25 Novembre 1908)


NORD ALEXIS,
President de la Rdpublique.
En consequence de I'ArrMt6 de ce jour d6clarant en ,tat
d De I'avis du Conseil des Secretaires d'Etat,
ARRBTE
ARTICLE PREMIER Le port d'Aquin est declare en 6tat
de blocus.
ART. 2. -Le present Arrete sera iinprime, public et ex6-
cuLe A la diligence des Secretaires d'Etat de la Guerre et
de la Marine et des Relation Exterieures.


NORD ALEXIS,
Pr~ident de fa Ripublique

Conisiderant que, suivant I'exemple donned aux Cayes et a
Aquin par ANTOINE SIMON et sa bande,quelques exalts
de la ville de Jlreinie out de leur cote, tent6 un mouve-
ment contre la paix publique;
Et qu'il y a lieu d'aviser a des measures 5nergiques pour
reprimer ,promplement ce d.sordre;
De I'avi. du Conseil des Secretaires d'Etat,
ARRFT,'.
ARTICLE PREMIER.- Le port dt- .1e66mie est declare en
6tat de blocus.










ART. 2).- Le '.-., iit Arr(te sera 'ubi l ..:u-laO 1i I l
I _-:,'I II,'- des .S '- I laires (d'EIlat d la ;1 1; if .t l 1i M a-
rinec et des relations Ext'inettures, i 11i11 n r11 ,'Il (i Iu l


El ItATA.

Instruction publique.

A UI /?'TE rela/if aux e 'anea',. d'entrde d l'Ecole N"Vlimifl,'
de .IMedecine el de Pharmarie pour les etudiaatis qui e'',l',it.
ohlenir le Dipidme de chirntrgien-Dentisle.


LE SECRETAIRE D ETAT AU DEPARTMENT DE
L'INSTRUCTION PUBLIQUE.
Considri'ant que la loi dii 16 Seplembre 1906 sur I'eisei-
geiie-nii, t medical el sur I'exercice de la MJeciiie e( de la
Pharinacie n'a pas determine le le itre uiiiversitaire ineces-
saire aux etudiants qui veulent s'inserire ia I'Ecole Natio-
nale de MWdeciine et de Pharmacie poutr obtenir le Dil)6ime
de chirurgien-Dentiste, landis qu'elle exige le cerlilicat
d'etudes secondaires classiques des 6todiants en eddeciiie
et en Pharmacie et le certilicat d'etudes primaires des as-
pirantes au titre de sage-fenine;
Consideirant qu'il importe de reinedier a cet etat do
choses prejudiciable a la bonne march de I'Ecole Natio-
niale de Medecine et de Pharmacie,
\ H [A ETE
ARTICLE PREMIER.- Lcs aspirans.- ai) Diplinme de cli-
rurgie)-Delitlste pour Citrc ad mis a s'i nSsct.lrre a I'Ecole Na-
tionale de Medecm ue el de Pliarmniacie d1ovent 6I re porteurs
d'un certliical deliivre par I'lins)pction .,colaire de Port-au-
Prince.
A2T. 2.- Pour obtenir c.* certificate, li, candidals doi-
vent subir .un1 exainen ecrit et oral satislailsan sur le courI
d'Histowre niaturelle inscrit au programme de la classes de
rhetorique.
ART. 3.-- Les candidates pourvus dC, Ia premiere parties
du certilicat d'etudes secondaires classiques s(-t dispenn-
ses de cet exxamen.







-- Ei, l. -

LO1 QUI ACCORD A L'ECOLE LIBRE DES SCIENCES
APPLIQUEES LA QUALITY DE PERSONNEL MORALE ET UNE
SUBVENTION DE G. 1.200 PAR M01S.
Votee A la Chambre le 8 Ao0t-au Sunal, le 11 Aut 190'i.
Promulgule Ie 10 Oct. 1908. (Moniter duIn 10 Octlob. 1908)


LA CHAMBRE DES REPRESENTANTS

Vu I'article 69 de la Constitution;
Vu I'Arrt6 du President de la Rdpublique, en date du
5 Juin 1905, d6clarant d'utilit6 publique I'Ecole Libre des
Sciences A ppliquees de Port-au-Prince;
Considerant que 1'enseignement utilitaire profess dans
cette cole, est de nature a garantir la progression paci-
fique de la Nation, que, par cons6quent, il repond a ui
pressant besoin du Corps social;
Considerant que l'initiative privee, en fondantt une pa-
reille institution, exonere I'Etat des lourds sacrifices que
lui imposerait une creation similaire, et que partant, it est
just qu'il assume une parties des charges de I'Ecole;
Considerant enfin, que cette cole, en raison des 6mi-
nents services qu'elle rend A la communaute, merite in-
contestablement la haute sollicitude et. la constant, pro-
tect ion deos ,pouvoirs publics;

A PROPOSlI

Et le C(lirs LUgislatif a rendu la loi suivail.e:
ARTICLE PREMIER.- L'Ecole Libre des Sci',m,., Appli-
quees, declarCe d'utilil, publique par Arrett presidential
du 5 Juin. 1905, jouira de la personnalite civil a partir de
la promulgation des pu isc-ites disposit-i.ni-. Elle pourra,
en consequence. a,:qutenr, recevoir des dons et legs,
ester en justice, contracted avec 1'Etat ou pI,. iparticuliers
el fair Ious autres acts d'administiration. Dans toue ces
cas, elle -era Irgaloni--:i ,t de droit represent, ( par son
Comitt d'tadmninistrl in..I
ART 2.-- A dater du I Octobre 1906, la Nation accord
d I'Ecole Libre des Sc i,-~ s Appliqiues, une subventiou
mensuelle de dou':e ourdes, laquelle sera inscritc, au
chapiire 2, section 2 du hndget +1- I'lnstrction publiifqle.
Z







I. ,


A RT 3.- 11 -, 1, 1 m i- ..1 I ..liS ,,-i nl,, ( (,I I -i, ) in10
proprit' .i t Lli, & I l)hilim:utle' pu li,' |,,,\.i si S iO Vleor
f(' il.m'lln 'll A ii nl.' it .-lallual ,i, -,1i nr lu il, sr, s divrs cVM r.s
de ses lforg-, vI aloliers, d- -mi, iiii il l ,il.iysi(|ii do1
son laborateiri- td c ilii ii' ; I-i l ,i- inil. 1111 terrain riiril
pour la creati ln ilini ,dllital. i i1 jarida l, xip' riilli intlatioli
des cultures tn'picales les piis tiles.
ART 4 L'E'oleaura ains I'llsaged( cos ,prioriMtr.ls in o-
yennant un coitiral don't la d r,,e, t(iuteluis, n1 I IuriITa, en
aucun cas, exctder celle de I 'hstituiioii elle-ii ne.
ART 5.- Toutes construictihis a 6difier, tontes amelio-
rations aux consltructions existlaites sur les terrains con-
cedes seront a la charge de I'Ecole. Par contre, ii sera ex-
press6ment stipuli dans son contract les conditions aux-
quelles les batiments et autres construits a ses frais, pour-
ront faire retour a I'Etat, dans le cas o I]'Institution vien-
drait a cesser d'exister.
ART 6.- II est accord & I'Ecole l'entree en franchise
de tous droits de douane, du materiel, des materiaux, ou-
tils, matieres premieres, machines et substances genera-
lement quelconques n6cessaires a son fonctionnement.
Elle est de mnme exoner6e de tous droits de timbre, d'eau
et de patenie.
ART 7.- Sont et derneurent abrogdes toutes lois, routes
dispositions de loi contraires a la pr6sente qui sera ex&-
cutee A la diligence des Secritaires d'Etai de I'Instruclion
publique, de I'lnterieur, des Finances et des Travaux pu-
blics, clacun en ce qui le concern.



Int6rieur.


ARRfTItf NOMNMANT Mr TANCREDE AUGUSTE SECuR1TAIRE
D'ETAT DE L'INTERIEUR.
( Moniteur du 28 Novembre. )


NORD ALEXIS,
President dce la Ri'puliqi'ue

Usantri des prerogatives que lii accordent les articles 98
et 113 de la Conslitution;








I;7 -

ARRATE:
ARTICLE PREMIER.- Le General TANCRHDL. AUGUSTE,
est nominee Secr6taire d'Etat de I'Int6rieur et de la Police
generale.
Le General VILLEHARDOUIN LECONTE est nomm6 Secr6-
taire d'Etat des Travaux publics et de 1'Agriculture.
ART 2.- Le present Arr&t6 sera imprime, public et exe-
cuth.



Finances et Commerce.

DECRET DONNANT DECHARGE AUX SECRETAIRES D'ETAT
QUI ONT GERE LFS AFFAIRES PUBLIQUES DURANT
L'EXERCICE 1906-1907.
Vote A la Chambre le 19 Aofit-au Senat le 21 Aoit-
Promulgu6e le 29 Aotft. ( Moniteur du 19 Septembre 1908.


Considerant que les Coinptes g6neraux de la Republi-
que pour I'exercice 1906-1907 de la gesLion minist6rielle
des Secretaires d'Elal ci-apr&s d&sigais out 6t I'olpbjt
d'unie scrupuleuse verification;
Considt'rant qu'ils sont trouves justes;
LA CHAMBRE DES COMMUNES

Usant des pouvoirs (que lui confere I'article 167 de la
Constitution,
DECRET :

A RTICLE PRuiNHER. DWcharge pleine ot entire est don-
nie aux citoyens C. CELESTIN, Secretaire d'Etat de la
Gut-rre et de la Marine; F. MARCELIN, Secr6taire d'Etat
des Finances et dnu Commerce; T. LALEAU, Secr6taire
d'Etal de I'lnstri'ictijii publique et de la Justice; P PIEREE
ANDRE, Secrt'aire d'Etat de i'Interieur et de la Police g6-
nerale; 1-1. [PAU LUS SANON, Secretaire d'Etat des Rela-
tionis EIxtiieures et des Cultes; F. N. LARAQUE, Secr, -









I IN

tail ,l'l ilal di'- 'l' i\;in I illlt' ( d.' .l I'.1A i'IcultiII'', tdt
leuri ...-stion iiiin-.t'ri'lkl id' I'I:x'Icicr. Ii0ii-1lJ07.
Ar 2 io Ii',->'il I)'-rt .'l'. iLnl>riiin' tI pllubli a la
diliigence des Scr-r'tairles d'l.iil, cla'iin onii



Nous laiNiin, is-'i i _l,\,'r I t-, rr rlls .i ii\ int l' nos prl'cdea''ll'. lir ,iIiSiaS.
Anna'., I11 ipgo 37.- M. titr .' la suit'. dI. I articlee IS
Art I'".- Nil ne pourr.i, :'i I',i nic, exercer 1I's pi'jfss-ioiis il .11l'-ecin,
chiruirgiii-dl utial,. pharliair il;lcia s.'g ,ll' i,, s'il n'est portl i r ll s lipllA-
imes et licrnce s y r latils d li\rt-.s c t .l'.ri i,'iia n ,il 'i l;i l' ntll l i.
Ann,- Ie1117.- Page 3:i
Lire, .'i ai .i t dI, l',articl' 23 i l. loi sur l.a nation iia lit :
Art 2'1 I. inscription d'un Iitnii i u il'un hlliilonni il:ins unii L'1ation
on da-li un coi ul,.t ,-t.aills a o llieiti In p'ult proii) uir .lu eiin llilt lcg:il.













APP. EI1TDIX CE.


DECRET DU COMITE REVOLUTIONNAIRE CENTRAL DES
CAYES ET DES OFFICERS DE L'ARMEE NOMMANT
LE GENERAL ANTOINE SIMON CHEF DU POUVOIR EXicUTIF.
( !.onilcur des 5 et 9 Decembre ). (1)


Consid6rant que la Revolution inauguree aux Cayes, le
19 Novembre, de cette ann6e a fait son entree triomphale
a la Capitale, le 5 Decembre courant, et qu'elle a reQu
I'adhlsion de toute la RMpublique;
Considerant que le Comitd Central Revolutionnaire des
Cayes a dkcrWtL la decheance du Gouvernement du Gen6-
ral NORD ALEXIS, et qu'il y a lieu, par consequent, d'as-
surer la security publiqne et d'organiser la march des
services publics;


(I' Adresse du Chef du Pouvoir Ex6cutif.
LIBERTi EGALITA FRATF.RNITE
REPUBLIQUE D'HAITI.

F. C. ANTOINESIMON,
Chof du Pournir Exdcutif.
AU PEOPLE ET A L'ARMEE.
Goncitoyens,

La Revolution inaugure aux Cayes et dans les autres citbs du [irti.-
ment du Sud, apr[es avoir Wtt accueillie avec tliou..ii.s,.,- par les popula-
tions de I'Ouest, a obtenu I'adhesion des autres points du Pays.
Acclaine en son norn combine un liberateur pacifique par les villes o6i j'ai
passe, j.,'- mlins d'6tre I'objet de la plus noble ovation de la part de la chevale-
resque population df la Gapitale.
Le ii,.ifilete r6volutionnaire des Gayes du 19 Novembre expire, les actes
du Cornilt' d'urdre public de cette vaillante cite, I'acceptation des principles
:levis de la li volution par tout te Pays, I'elfacement spontan6 de la Conimis-
s,1uli institdil'e pour le maintien de I'ordre public at Port-au-Prince, apres la
c r.li M, t piataroltique reception qu'elle ni'u faite, toutes les marques du plus












I i,.-. lt 'llt ll l l |ll,' ,(H ll Il\', (ll l IIII II 1 II t'.: lS.4 1' | ll l l' ,
It ( li'ii pr.-- i l I \ 4 ill 1, 111if ,l i t '' 1 lI t 'i l:g :iv .: I I b C I -
lull. I 'Mll l'u l (l .\ ('; 1\'< ",, til l r" <'.; l (w1 G I llllllll 'I' I 1 ( "ill''1 -
lis-ion il I'A iir .- '-vilhitinii,,;l '*, N.\ r IM SI. MON, Ihef
du I l I -,n 'u "i "'.r. ///, ,,I llni ipl ;l i II I i lIi n i ti i c.ll.s-
Ili il'-1 S O n l '.i> .- il *tI rt)Ii'll 'I i I, ll) 1 li't i, l I ,'* |il 'S" ii td
(leri'a l .
l"ail :;' I i'l-.mi-i r'ininc I,, (> I ,) *,' l ;',? 10 )-, ;:n ID).")' tcl1
I'll ll p'nail:nie.ii
G .:in'i.'T l l ir/ II.l l ri l,),,..f. 11. -, i .l' F],E n D .,l'er:n,. ,1.
E M il lii ii I)" Sv tivai I '1 '.- r, l i, I) r l l;i 1 Ilial l-
('llani, ridili., l 'ivinllmiil, .\ ii(tll', ( liv illlh ,r, ( m'ii PI 'i rr?
Jean -[ ilis, Vlil, D ellot r'l'ilit'o, II. i'raiN lloii, t li. !., divisiiii Ir lhi- uile ', Ga-
n ril N S:inllt;iir', A\. .Jli-iin .. F" o-!''! I N1 1:.7o'l ln I-, cli-,1t de1
d ivi-in n, 1 E' liII I;i l i ii in .i n li -'tr ljiin Ii .-s,
D C Ci.l-signi l, tlil'f ie li i iol, i rI;' \n'il. l,1-


i l r |i tr illl' t in l, ill. il r._ .1 In l Il llli' il 1Il Il l l .l i I I 1I 1 *_\ 1 |I Cillt"
tie I' irii i ', il -.u l lt U.l t a i i.'r t ir All i .illirii l dI 'I tlu i11 I |tnu. iti C.I-

lto"i i'l,'. r' I n' i l h I ii l .. 1.'.- l l i .n i l. 1(, \, ll ii l ,'1 i ,, t i o n.. i, l', i i .,, ir, .,i,> .,I I ili -1


1l tl i Itr.i ll ,h 'i i al.n i rl I.iOt I 1 1't n 11 il "I' plo l i i l.li .l la
caibiii, I, I it I, lrteir l;i ii,',', e .i lli- ,il '111 i ,,ii ,.lli' iiiilit I,, :>\ i r., i'r u i ,dlin in is-
tre I'-, 1;i a ilu lai .-, iui e illt lil:iil 1:i i''Oir istittli.ii ,is u ,ou iv'O ir il"linlltil :
car I'A.\ i i lini .lt rali'-n p li i l'|n if m Ni atlit in .-_ peut i'-tir .siu-,p 'inluo, 'I II I Sll.
loi I ;xl 'Ir iS l'" I'.l:i rtnchi i.
.l',l cc'| doi liuc V.* hlr,.. Imn l',slla 't Ir all ;i ill C-li'l ,l 111 OU 'vii",r \ 'utir qui

(Ginciloy} e1 t,
.1u' sui lih urnux ide vous ailrenc.r io's piluis -inc-r'.-. f1,licititioni.s ioiur I. ;pa-
tritliiinei., I.i s,11 s .; ,-' I, i iO A la iod,-r.ilion d iint v', s i\./ t.iit prove' pI'ndalnt Ivs
iei\ 'i ii''.itiii tI iio'IItl.
Aussi ;oyt / t' ili;iince? iliins l's I ir, ii'i|n '- dir In l' lt"lioi, dlin i' o n exp'-i'-
rience #1 *- .i. I. ;yiut,-" Jr olildat-cilo n i ii,;n.i I'n. ri l. tiin de contiiril)Lier
Ilu Iilir .I jOU 1i d 1 no1) ililiill iO il ,'lii l.onsl,'. ,il lii l' ir. li- I N atioi 'l ;i
Son avI'i l i ,ll \t lrs In c1i liil ii ri.
(C'ions tou.s i. .'imlie :
V i\ I n'llli,',-Ip llil,allc', Ni io l l li." !
Viv, I.i |i.i\ piullilque !
V'i\t I' liil ni li .' l .i laI i' ill,' li il 'iiir, '
VivI 1;L Conlll.-lil liill I
\'i'.' I'A\ ._sei il'. N .iltionale !
onlin h Port-.iUi-I'riinco h. t ic- ibri. 19" an lili. d d, I'Ind,.,,n .lnin r.








-- 71


merlle Jean, cli, I du l 3:," rkgiiiie it, D C. Ily,L.-inilh chtf
du 10O e, D. Victor, L M., air-, PFabii X .ZtrL i L 1is D)lerin
lils, M. B i-srou1 d C I. jAl, dii,'il Il ei'n t B 3 roiri, L-i-
planche, P. Plroux. c-i,.f do aC 1li.ii0ne, Cli situs Clervi1-
lran(,ouis, David Matlliiel, Jh..leail Fra'nl )i Richlemon'l
Gilles, E. Malvoisin, chef du 171mn, Georgiis Jedili. ch-f de
I'Artillerie des Cayes, BIenoit Valcr,., P Brino, S arvillins
Farraud, Antoine Ilameau, General Catnlle jeune, Emm.
Simon, Solon Oriol, Ernest Lafontant, Man rice L-itoitant,
MI. Gachelin, Ed Narcisse, AI. Simrel, .jl. N r'iiss .laboi;I,
Jli. Balzari' Jolican, A Cormbert, Marius L'oinitaint, L. Lhi-
rissoni, N. Milder ain6, C Cler 0, Th. L B-,,ii unii,, C('-
mille Dur;ind, Labissiere, Eug. Ferdinaii, Lab)ssierai, Co-
lonel Rouzier, S. Charles, G(,nmral V. Seche, L. St-RMmy,
Gaslon Theard, Jh. Clerinaud, Dullory Bernard, .1h. Loi-
sean, M. N. Apollon, Pierre Paul fils, D. Lotin, FranQois
Ills, A. Fernand Larrieux. etc etc.
Les Membres du comity central Revolutionnaire : Louis
Jh. Victor Delerme, Murat Claude, Charles Dennery, H.
Pauleus Sannoni, Jh. Durinville Jean, Eugene Raynaud,
GCner al Philippe Argant, Neltus Nelson, L. Lubin, Raynal
Chalviri.


ARRTTEI DE NOMINATION DES CONSEILLERS AUX DIFFPI-
RENTS D9PARTEMENTS MINISTIERIELS.
( Moniteur des 5 et 9 DWcembre ).

F. C. ANTOINE SIMON,
Chef da Pouvoir Exdcutif.
Considerant qu'it y a lieu de pourvoir h la la eorganisa-
tin des diverse branches du service public;
Usant du droit que lui accord le DNcret do 6 Decem-
bre coutrani, lui conferant le titre de Chef du Pouvoir Ex6-
cat if';
ARRATE

ARTICLE PREMIER.- Le citoyen RENAUD HYPPOLITE
est nominee Conseiller aux DNpartements de I'Interieur et
de la Police g6nerale.
ART 2.- Le citoyen LUDERS CHAPOTEAU est nomm6










('.,',,,-"l i i1x D


ART 3.- Le G('. '.ral G A ifii.::- IWOL \ N ) -.s1 iinin l' Con-
sciller aux D)#parIemenis d(. h;it i lrri e ,It (1, la Marine.
ART i.- Le citoyen .1. .1 I' \(NY .-I inoi-ime i (Con-
seiller aux D-jp.-rieiients de I'lnstrictlioii publique et des
Relations Exlerieures.
ART 5-- Le citoyen MUHAT CLAUDE est nomm6 Con-
seiller aux Departements de la Justice et des Cultes
ART 0 Le citoyen POTION EVEILLARD est nomm6
Conseiller aux Departements des Travanx publics et de
I'Agriculture.
ART 7.- Le present Arr0t6 sera imiprim6, public et exe-
cute.

DEICRET CONVOQUANT LESCHAMBRESA L'EXTRAORDINAIRE
POUR L'ELECTION PRESIDENTIELLE.
( loniteur des 5 et 9 Decembre. )


F. C. ANTOINE SIMON
Chef du Pouvoir Exe'cutif.

Considerant qu'il est necessaire de procider A la reconis-
titution du Gouvernement d6finitif de la RMpublique;
Considerant qu'il est sage, dans I'actualite, d'assurer la
security des families et. le tonctionnement normal des Ins-
titulions du Pays;
Vu les articles 63 et 64 de la Constitution en vigueur.

D c RET
ARTICLE PREMIER.- Les Chambres Lgislativessont con-
voquees A l'extraordinaire au 17 Dece ibre courant aux
fins de combler la vacance du Pouvoir par I'election du
President de la Ripublique et de prendre toutes autres
measures qui pourront leur etre soumises par le Pouvotr
Executif, en vue d'assurer la bonne marchle du service pu-
blique.
ART 2. -- Le present Decret sera imprime, public et exe-
cute A la diligence du Conseiller au Departement de lIn-
terieur.










A R. I1 I'E .I II'r\'NTr ',N A L\ MISSION ULES '. 'Tl.
H '_ LUTI NNA I IES.
( .llonilur d,-s 5 P -t 0 I)k ,'biil)! l e.

F. C. ANTOINE SIMON,
(Chef du Pouvoir .E.r. 1i/'.

\'V Iacte du ( D)cembre courant en vorlt dli-jiinjl to
( innranlissime de la Revolutioni tliomphante du Sud, le
G(;airal F. C. ANTOINE SIMON a 61t proclamn6 Chef d(IL
I'o tivoir Execulif;
Vn I'Arriti6 du 8 Dcembre courant du Chef du Pouvoir,
par le iiiel les Con)seiliiers d'Etat sont nomnins pour diri-
g.r chliaiin des six Deparlements minist[eriels, co qui met
lim par consequent a la mission de tous les Comitns r6vo-
liili(iioaiires (q i ont existed:
ARRETE CE QUI SUIT :
ARTICLE PREMIER. Les ComiLts rtvoiutionnaires qui
se sont consliLtus dans quelques villes de la--Republique
souL dissous, le but de leur mission ayant pris fin.
ART 2.- Le present Arrkt6 sera imprimr public et exe-
cule ala diligence des Coeseillersaux divers Departeinents
mni iiltriels cia.cun en ce qui le concern.


DECRET D'ILECTION DU GENEgRAL ANTOINE SIMON
(Alonileur du 19 Decembre 1908.)


Considerant que I'\As-mb)lee Nationale rdunie en vertu
ie I'.\rlic!L du Decret du Chef du Pouvoir Executif, en
date du D :cembnre 11)US, a procde6 a I'Mlection du Pr6-
sidtLIt de- lHa publilti', Lt (tque le Ge6nral F. C. ANTOINE
SIMON a ,obtenu I'uiiiainiile des suffrages.
I)FX1I':TE .
ARTICLE i'H.EMiER. Le General ANTOINE SIMON est
eity Plresid(ltt de la R-.publique pour une periode de sept
an needs en conformile des articles 90 et 93 de la Constitu-
tion.









A r 2. 1-1- I ,'ill c '1, I l' ll4 ll. ll ,111111 Jlll, i i ll' t't I'S
f .'tions t lit le I. MA l 1'N 15.
ART. 3.- L pr1-1Lk. l |IV rtl selat public extl:cute la
diligence du St.'oi ir. ( dl'l.tr ,le i'leInt(r ur et do la police e
generale, dian,- iul I'l'tctit iit- do la 8 .pu! llnli .


ARRIPTE DE NOMINATION .\-A PREKMIERs SIcECRE TAIHES
D'ETAT )U (;()LVERNEMEKNT DU 17 DLCENIBRE.
(Monileur du 19 Diicemnbre 1908.)


FRkANqOIS ANTOINE SIMON,
Pr,;~ident de la Rdpublique

Consid6rant qu'il importe de constituer le Cabinet;
Usant des prerogatives que liii accordent les articles 98
et '113 de ]a Constitution,
A RRETE:
ARTICLE PREMIER.- Le General Septimus Marius est
nommin Secr6taire d'Etat de la Guerre et de la Marine.
ART. 2.- Le General Renaud Hyppolite est nominee. Se-
cr6taire d'Etat de l'Interieur et de la Police gcneralo.
ART. 3.- Le citoyen Edmond lraux, Juge alu Tribunal
de Cassation de la Republique, est nomm6 Secr6taire
d'Etat des Finances et du Commerce.
ART. 4.- Le citoyen Murat Claude est nomm6 Secr6-
taire d'Etat des Relations Exturieurcs et de l'Instruction
publique.
ART. 5.- Le citoyen J. J. F. Many est nommrn Secre-
taire d'Etat de la Justice et des Cult-s.
ART. 0.- Le citoyen Boisi ond Canal jeune, Senateur de
la R6publique, est noinmm. Secra'ltaire d'Etal des Travatix
publics et de I'Agriculture.
ART. 7.- Le present Arr1i;', sera imprime, public et
execute.

















TABLE DiES MATIEIHES.


PAGES

N il :. .. . . Ill

Justice.

Loi augineltiim.it les audiences civiles du Tribunal de Cassation. .
Arr&t6 reconnaissant come publication officielle le recueil des Lois
et Actes 6dit6 par Monsieur Claudius Ganthier . 2
Loi sanctionnant les diminutions accord6es par le Gouvernement aux
condamnes du Proces de la Consolidation sur les condamna-
tions pkcuniaires prononcbes contre eux . . 3
.\Arr'le accordant amnistie aux condamn6s qui opt pris part aux 6ve-
nements de 1902et 1908 . . ... 4

Instruction publique.

i.ui 6rigrant en cole secondaire l'Ecole Nationale prinmaire do demoi-
selles de Madame Tinguy ............ 5
\ rr,'t relatif aux examens d'entr6e a I'Ecole national do Mlldecine et
dc Pharmacie pour coux qui veulent obtenir le diplOme de
Chirurgien-Dentiste. .... . 64
I.oi iqi accord a PIcole libre des sciences appliquees une subvention
de G(. 1 200 et la qualitM de personnel morale . .. 05

Relations Exterieures.

\rl',"l,<'- i tl, n ili,- M r. I. ,u is lirno .'-,crl lir i 'l'. 1 .l ,.- !, ,.I ili ns
I-'.1,\ l" i,-t r .s . 0


Travaux publics et Agriculture.

L.1 i .'co l' .,ll i.ii, iril, n-,.i. -t '. ,i ,,our I' \ ',.'iiti, ,iln l G I. Mn r .t
.I'.'-labli.-Ss i ntsid -s .iAk I i l- I- r- -m -Prine*, du C,1-l1i, iOn 11
1.i ;icorilant unil' prolong i-i ni d .I i tux concO e sionniaires du
colltrit -iii, la conl-nn- .'tioil 0 ii ln \-,it sir I. ri'i iro El'Fstpre. '12














Li accordant on eri lit de ., 1mp I .I ... )iour li rinistructmuiii du
PIalais d1i G( iteaire brigi; auix Conaives . 1
Loi accord;ant imi prolongation do d0 ai Mr. L-. I-1l ..,'- pi, r Il.
caution do son contract . . I

Interieur.

Arrete qui nolmiine Monsieur V.Leconto Secret ire I'Etat &,- I lintiriur ir
D)cret prolongeant d'un mois la Session 16gislatile . I. 1.
Loi aitorisant a (Glaci"re de lort-a -lrince ; vecnlr son iprIduit :
0,05 Ina livre ... ... . . 13
Loi accorl:,nt uine prolongation doe (dlai aix coln'cslln:lils du
rontrat d'eclirage IMPctriqne de Port-ani-Prilin' 't d(i Ciap 1I
l.oi accordant iune prolongation de Melai aux cnlinu sionnairis ,iu
contract d''clairige de Port de-P .ix . 18
Loi accordant one ii ,In.linii de dalai aux concessionn.ir.-I du cIon-
trat d'(clairage de JMreinie et des Cayes . 19
Loi abrogeant Ics lois des !7 Avril IS7 I et I I Aofi It 77 r1..tiv,- I.1
feriwnw, l ecliange, la concession teniporaire t I, fiaiti t, la
vente des lbins du doinaine national. . 2
Loi sanctionnant le contract pour I'etablissement d'in n isirie ;' dtcor-
tiquer les herbes textiles. ( Contrat ) . 20
Loi accordant une |prolongation de d6lai aux conce'ssionnaire1; du
contract pour la fabrication du paper . ... ., 1
Loi u6rig nant tn quirtier le post iniliti ir.- du lis-Li nl,'. 32
loi in liliant I.i p irs mnnel d is Arilivs lu S.n.ilt t le la h illnbre. .. '33
I.oi angmientanl I c.h- iilr la police adliiinistr,iti\e des Ca( es 3..
ArritMi charge anri par ini'rilii 1.T. A.\i ilstv I Direct. u r),.,,. de I'lnt. 3.)
Arret. du G.il. N. Ahlxis cou i\ lillnt I mitr. les uhi.niibres Lgislatives 3W
Arr'tW noinnii nt .l11. Tancrede .\ugnl Scr'l:iir d'.Etatil le I'liilrienr. 66
Arrldtf' autorisant Ina lorin. ;i I' a -I' l'un,.. sci.t dit' iI lie il' I:i Tortue 3l1

Finances et Commerce.

\rrit' I' inll:inl d.s l IIiin Tr.l soir j u pI.Q oncui>irr n P & P .lOJ.0 ). :17
I.uoi lliiii .inlt 1'Imis.sijn di G. 2 ii'h).tiiii .on lhillets do I -P ,t la Irappe
id.- G 'lt I. I on -'r s Il, 'ick I l d i C. I.. I. . . .... .
II'solution dli ( lorps L.gislatifl ac: ord:int on se.co l'rs i" .' ill) 00 aMIux
'.iin ii r l. Is t i .l iill l I .l . . . . o 4 1
Loi .a'c.r-l.lnt uliO Id'l iotill dv 2 ol,.) pour les cn-ilage.'s l d;Ie 113 pour
I., Li'.t d pi'o\tenanci'e anil rica.iine silr I'-iisemble des droits
pan, ipli f ,0,h ou.,ln . . . 41









77 -



Loi prorogeant pour l'Eexercice 1908-1909 la loi du 24 Octobre 1876 sur
la regie des impositions directs et certain articles de la loi (di
13 Ao it 1900 . . . . . . ... .... 44
Loi ouvrant des credits supplemcntaires aux dillfs. Deparmts. ministcriels 45
Lois portant fixation du Budget des Voics et Moyens et du budget des
d(lpenses pour I'Exercice 1908-1909 . ....... 46
Loi sonuieltiant A I'examen d'une Commission tous les elfets publics cmis
jusqu'au 30 Septembre '1905. . . . .. .
oIui autorisant uine frappe do 2.000.000 on pieces de nickel de G. 0 50. 54
ArrAtO ouvrant un credit extraordinaire de 200.000 gourdes et 25.000 dol-
lars aux DNpartements de la Guerre et de la Marine .. 55
Arrite fermant les ports des Cayes. d'Aquin et de J6remie au Commerce 56
Decret donnant decharge aux Secr6taires d'Etat pour I'Exer. -1906--1907. 67

Guerre et Marine.

Arrt*;t d6clarant pirate Ie navire (< Vortigen )... . . 57
A rr t, d6clarant en 6tat de blocus les porrs des Gonaives et de St-Marc 58
Arrtte rapportantcelui du 17 janvier d6clarant en 6tat do blocus les
ports de Saint-Marc et des Gonaives . . . . 58
Arrete d6clarant en etat de siege les Arrondissements des Gonaives. de
Saint-Marc et de Port de-Paix . . . . . 59
Arrte rapportant celui pris le 22janvier centre le navire < Vortigen 60
Arret6 declarant obligatoires dans tous les corps d'arm6e de la R6pubh-
que les reglements militaires dejuillet 1907 . ... 60
Arrit6 dtclarant I'Arrondissement des Cayes en etat de siege ... 61
Arrete declarant le port des Cayes en 6tat de blocus. . ... 62
\rrt, d(6clarant en 6tat de siege I'Arrondissement d'Aquin ... 62
Arrites de blocus des ports d'Aquin ,t de JMremie . .. 03

Appendice.

IJ)cret nommant le General Antoine Simon Chef du Pouvoir Exicutif 69
Arrete de nomination des Conseillers du Chef du Pouvoir Ex6cutif 71
DWcret de convocation des Ctambres pour 1'Mlection pr6sidentielle. .. 72
Arrete ne dissolution des Comit6s r6volutionnaires ................ 73
ArrOt6 de nomination des Secretaires d'Etat du '19 Dcembre 1908. ... 74


FIN DE LA TABLE DES MATIERES.













IN mi~c~ TJ


Chez Me Etienne MATHON


et A I'iimpri-


merie VE RHHO LLOT, a Port-au-Prince,
((L'annuairdede lIgislation haitienne de 1904


1906
,1907


Prix: G. 2.