Citation
Annuaire de législation haítienne publié par M. E. Mathon … (1904-1919?) (LC, Columbia & U.Mich., Har all lack the year 1918.)

Material Information

Title:
Annuaire de législation haítienne publié par M. E. Mathon … (1904-1919?) (LC, Columbia & U.Mich., Har all lack the year 1918.)
Publisher:
Port-au-Prince, Imprimerie J. Verrollot, 1905-
Publication Date:

Notes

General Note:
2-L/E-1904-19
General Note:
http://www.llmcdigital.org/default.aspx?redir=31094
General Note:
KGS35 .M34

Record Information

Source Institution:
Library of Congress Law
Holding Location:
Library of Congress Law
Rights Management:
The University of Florida George A. Smathers Libraries respect the intellectual property rights of others and do not claim any copyright interest in this item. This item may be protected by copyright but is made available here under a claim of fair use (17 U.S.C. §107) for non-profit research and educational purposes. Users of this work have responsibility for determining copyright status prior to reusing, publishing or reproducing this item for purposes other than what is allowed by fair use or other copyright exemptions. Any reuse of this item in excess of fair use or other copyright exemptions requires permission of the copyright holder. The Smathers Libraries would like to learn more about this item and invite individuals or organizations to contact Digital Services (UFDC@uflib.ufl.edu) with any additional information they can provide.
Resource Identifier:
LLMC31094
652235378 ( OCLC )

Full Text
This copy of a rare volume in its collections,
digitized on-site under the
LLMC Extern-Scanner Program,
is made available courtesy of the
Library of Congress




ANNUAIR
DE
LEGISLATION
14AITI NN
PUBLItPAR
MeE.MATHON
Avocat
CONTENANT LES LOIS VOTtES PAR LES CHAMBIREs UGISLATIVES
EN L'ANNtE 1905
-T LES PRINCIPAUX ARRAT9S WINTJ Rft GgNfERAL
PORT-AU-PRINCE
Imprimeric VERROLLOT 72, rue Roux.
1906.




141VH
Adoo




ANNUAIRE
DE
UGISLATION HAITIENNE
POUVOUR EXtCUTIF.
NORD ALEXIS Pr6sident de la 116publique.
SECRtTAIRES UtTAT.
D6partements de Hnstruction publique et des Relations
(K Ext6rieures M. FgHtRE.
4K Justice- E. DESLANDES, jusqu"au 20 Juillet.
LALEAU, d partir du 20 Juillet. In t6rieur-E. D ESLAND ES, j usqu'au 4 Janv ter.
P. Pre. AND Rt, a partir du 4Janvier. Travaux publics et Agriculture--N. LARAQUE.
Finances et Commerce F. NIARCELIN, a partir du 40 kvril.
Guerre et Marine C. CftESTIN..
Les travaux 16crislatifs ont 6L6 ouverts en Assembl6e Naionale le 4 ifal. Le S6nat se donae pour president M. le 86nateur DULCIN9 JEAN-Louis, et la Chambre des d6put6s, te D6puL6 ST PHE ,4 ARcHER rMu A chacune des 6lections mensuelles de la session.




A -N.N UA I i I I".
Lt-4 d6pol6, de eelte qpssion ont (,116 Mns le 10 Janvier 1905, et cornmencent la 25o. 1 gislaltue. (1)
J U S' I' I C 11-1.
Donx eltoyeas ont o, cap; c, Wpartenerit, (I m z le cmi i", (it., cerle ann6 : Mo. ETILE DES1,ANDt ,-;. norn!nA le, 'klnvier, et Me. T. LAtEku n,-)in n6 le 20 fid let apr6i d mksion de son pr(%d6cosseur.
Nows Wavons A n,)ter que deuK lok r-h-itive,; hifilshce: Loi qui augmented le nombre des Juges des Tribunaux de Port-auPrince, Cap-Haitien, Cayes et Jacmel. Les, Jugi-.s Willst1*1101011 1), iivetlt iin-;i plits (,OmplMemetiL s'oecliper de- 1rivalix de, letir-; chwnbre et. les triblinaux travailler avec phis (le r6gid(arit6 et d'aclivil ,
Loi qui modified Fart. 401 du Code instruction criminelle.-Cel te modification cow;iste h pertnettre ati doven ou iii-P
NOMS DES S NXTEURS. A. Miard. P. 116mird. T G. Unurent, S. AVillimn, L. Stprlin, Boisrond-Jean, T A. Dupiton, q .11. Pierre, 11. DennerN .1fichel-Oreste, M. Salvador, Dr. Jcm-l.ouis, E. Brossard, D. Th .odore, A, Tipliaine, 1'. Champagne, F. Moise, S. Jean -13aptiste, Ernest Gm6s, Robert David, N S;indairo, JnIes histin, 11. Baussan, G. Lerebours, S. D(,,wiis, M. Gaston, 31. E. Magloire, T. H. 116nard, 1'. Hillaire, Dr. D. Llroche, Fucien Denis, L. Barbancourt, .1. Morisset, Nev G:iveinitte, Ninus Bance, Boisrond
jeune, J. Dussek, 1). Lerebours, h. 1jarjon, A. Bourjolly, mort le uillet et remplac parC. Lerebours.
NONIS DE.3 NWUT ,S. Louis Man-er, Mon t6su ma Matthieu, X. N. PierreLouis, Alcius Gachette, Dup6ron Breziult, Toussaint NeN appolon, GamilkUon. lforjina Bernard, Dr, Ath6vcnor Vieux, Sidrac Lucas, Ch. Giveau, Ar, thur R -nier, Xavier Gilles, Robert Roche, Goidavid Toussaint, Ed. I)OUrtt G. Pierre-Louis, Antoine Simon fils, Richard Daguinde.iuGoulan-es Be.Mfik, Eug. Renaud, Edmond Laroche, Henri Ricort, J. 13. Laurent, G, Matthieu. Camille Fils Aini6, Arthur Samson Fiji. Dver, Marcclin jeune, Vespasien Gonel, Bussy Zdmor, Joseph Galix,'Th ramene Romain, Catnile Bruuo, Nlissier Gantave, Em. Disir, .1. Ph. Figaro, Price Mars, Windsor Belle-arde, Em. Brizard, Hermann Malval, Rodolphe Lafontant, Dumas GlIancy, Rollinlus Moreau, Desgraffes, Blaise Lavache, Polynice, .11. Ducasse, Paul Uvest, Afeinnon aW, Em. Gabriel, St6phen Archer,' Uo Lurnarque, D. Pinchinat, Pkion Graig, Solon Mompoint, G. llincliire, Joseph Wsir, Arthur Gaston, Odilon .116nos, C. Ctlarlot, F6qui re. J. M. BrMy, A. Creps ic, Narc,' s Leconte, Louis Brutus, Beaufoss& Laroche, Evariste Ducheine, Ducasse PierreLouis, Dr. L. S6journ6, Fr6d6ric Abellard, Gerson Desrosiers, Pluviose, P. William, Lebou, Uonce Lubin, Darius Magloire, Hyppolite Mompoint, J. E. K6nol, Aug. Durand, G. Boucher, Em. &p1jil-, EU r. J)'(,,1 1-e-Louis, o beleur, Dr. Savain, J. .11. Wiss, Lapierre DrOuIllaud, J. zephir, Brunet Brice, Au,,,. Douvon Joseph S6v re, aint-Julien 'Sanon, Lancelot Lvon.




DE LtGISLATION HAITIENNF., 5
charges par le juge instruction de recevoir les d6positions des grand fonctionnaires de I'Etat, de ne plus se, renfermer dans les questions qui !eur ont W remises,,, mais d'eK poser routes les autres questions concordantes, it suseeptibles d'6clairer plus implement Ia Justice.
INSTRUCTION PUBLIQUE.
t
Aueune loi n'a k6 vot6e cette ann6e modiflant 1'6taLant6rieur de Ia Idgislation sur l'instruction P^Ublique. Nous Wavons 'a reporter qUe quatre arr6t6s du department, : le. premier fixant certain jours de Pann6e- pendant 16sq6ehi chacun des lyc6es pourra vaquero ; le 2e. d6claranVd'utilit6 publique I'Ecole libre des sciences appliques ; le 3e. modiflant des r6glements de I'Ecole Nationale de droit'; le 4e. fixant 1'e'poque des vacancies et les jours de cofig6 des Ecoles.
!NTI RIEUR.
L'ex6cution de Ia loi du 13 Aoftt 1903 .(I)--a d6nn6 lieu .1 trois arr6t6s d'expulsion, el. A une 116solution'de Ia Ghambre des ddput6s vot6e A Ia suite dune' interpellation 'd u Secr6taire dEtat de l'Intdrieur', l'invitant b. tenir main forte A Fexdcution de Ia Aite loi. Une loi du 14 Septembre fait enter quelques habitations dans ja Commune de Milot.
Toutes les autres lois votes et dont 1'ex&cution est confi6e d ce d6parternertt ministdriel, sont relatives A des contracts consents 14 des particuliers. ( Contrats de concession de I'lle' de 14 Tortue et de I'lle, de Ia. GonAve-.
RELATIONS EXTPRIEURES.
Apr6s le trait de'1904 sur Ia Naturalisation sign6 eritre Ia 116publique d'I'la"iti et la'R6publique des Etats-Unis d'Am6rique(2),iladtd.,,anctionn6cetteann6euntrait6de granI ) Voir Annuai.re de 1904 page 84.
2 ) Voir Annuaire, de, 1901 page 31,'




to ANNIJAIRF
tic importanceentre les detix 116publiquessijr Vex I radiation. Les different, crimes pouvant donner lieu i 1'extradition Y ont 616 d6sign6 avec soin, et la prov dure A suivre y est tiettement indiqu ,e.
Les deux E(,its s'occnpent, de remplacer par tin novel instrument diploinatique le tralt6 de 4864, d6nonc6 par flaili le 20 Septembre 190-. A 61 au-ssi d6norc6 le trail de Commerce franco-baYtieii do 31 Juillet 49W. Ce trait prendra tin enAvril 1906. Nous avons cru bon de publier dans cet Annuaire les documents relatifs ces deux d6nonciations. Noust ins6rons aussi une note important du Clief du d6partenieW des Relations exl6rietires stir la situation des Etrangers en Haiti. Cefte note a 616 publi6e sur la, dernande du Ministre de France en Haiti.
TRAVAUX PUBLICS.
Toutes les lois votes pour ce department concerned des contracts sanctions par le Corps L6gislatif. Contracts des chemins de fer des Gonalives A Hinche, des Cayes au Camp-Pdrin, de Pori-au-Prince A 1)6tionville, de Coustard A Ganthier et Forid. Parisien ( prolongement du chernin de for P. C. S. ) Contrat poiir la construction de phares.
A dt6 aussi promulgu6e tine loi de 4904. accordant P. 3000 or am6ricain A Mr. CH. LECONTE pour l'6rection d'une statue de DESSALINEs au Cap-Haitien.
FINANCES.
Le 10 Avril Monsieur FagDgFUC MARCgLIN remplaQa, an department des Finances Mr. CONSTANT GENTIL. d6misSionnaire. D6s l'ouverture du Corps L6gislatif, il pr6senta et fit voter une s6rie de loiq qui, pour la plupart, provoqu rent des protestations, sans r6sultat, des er6anciers do I'Etat porteursdobligations de. ]a dette int6rieure. Loi admission. Faisant constater au Corps L6gislatif la rare16 de la monnaie divisionnaire, le Seer6taire d'Efat des Finances obtint les 26 et 2!4 mai I'autorisation de faire rapper un million de gourdes en pi&6 de nickel de cinq centimes qui devaient rernplacor un million do gourdes en billet qui seraient livr6s aux flames.
4W




DE LtGISLATION HAITIENNE, 7
Mais, par la l'i vot6e le. 31 juillet, il se fit autoriser d employer le million au service public. Lois de reduction des obligations de la dette int6rieure. La dette int6rieure se composite de Bons Consolid6s 12o/o, de Bons Gonsol id6s 6 o/o obligations de la Caisse d'amortissement ( rose et bleu ) 5 o/o.
Ces titres d'emprunt avaient pour garantie: les Consoli_Id6s 12o/o et 6o/o. un dollar 33 centimes par 100 lives de caf6 ; Obligations 5 o/o, les 2/8 des 25 o/o de surtaxes sur les droits & l'importation.
Pat, la loi du 23 juin, ces titres sont r6duits, les 12 o/o
6 o/o, les 6 o/o i 3 o/o, et les 5 o/o A 2 1/2 o/o, Au service d'amortissement, ( I o/o par an ) et d'int6r6ts de la dette intdrieure, il West plus affect qu'un dollar 10 centimes sur 100 lb. de caf6. Lois sur le retreat du paper monnaie. Deux lois des 24 et 28 juin sont relatives au retreat du paper monnaie. La premi6re modified Ies art. 83 et 84 de la loi du 13 Aoilt 1903, et la deuxi6me affected la ryoiti6 de la surtaxes de 25 olo sur les droits A l'importation au service du retreat.
Affectation des valeurs i recouvrer en vertu du Jugement dit de la Consolidation. Les juget-nents crit-ninels des 25 et 27 D6cembre 1904 ont condamn6 les personnel compromises dans le proc6s de la Consolidation A des restitutions et d I'amende.
Les porleurs de litres r6guliers r6clam6rent les valeurs provetiant, des restitutions, comme deviant amortir leurs tiles et couvrit- les int6r6ts dfis. La question port6e deviant le juge des r6f6r6s fut jugde centre eux.
Mais de nouvelles oppositions furent signifies a la Banque qui crutdevoir les respecter. Gest pourmettre fln A ces difficult6s, que fut vot6e la loi du 7 juillet, affectant ces valeurs, au service public.
La lutte entre le Gouvernement et la Banque ne cessa pourtant pas, eq se raluma sur de nouveaux incidents relatifs au set-vice de la Tr6sorerie.
Le Corps I gislatif, saisi de cette question, volka la Wsolution du 26 Juillet.
D6s lors le Seer6taire d'Etat des Finances enleva A la Banque le, Service de la Tr6soverie dans les conditions que I'on trouvera dans les circulaires adress6s au Commissaire da Government pr6s la Banque, et aux Administrateurs des Finances, dans les colonies du Monitew des 2) Aoftt et
5 AoAt 1905,
Jusqu'ici la dissidence existed encore. entre les deux parties. ,




ANNUAIRE
Une loi dit,14 Septembre modified I'art. 10 de la loi du 17 October 1881 stir lavente des timbres.
Une loi do -14 Sepleinbre r gle la proc6dtA A suivre I)Otir avoir diiplicata do-, fili-es de la dette 1nl6Het11'eLoi qui ouvre le port du M61e St.-Nicolas au Commerce 6tranger.Le Gouvernetnent 1'a promulgti6e le '17 A()Llt, mais a aviO 1-11R, le port du M61e St.-Nicolas ne sera r6ellement, ou-. vert qu'ulf6rietirenient- Il y a A organker auparavant loute une noijvelle adminisl ration r6pondant, aux n6cessit6s de ]a loi.
Loi sus les doluanes. La pratique a d6rnontr6 les d6fauts do la loi vot6e elt 4904 et dii tarif y annex. C'est pour obvier i ces incotiOnients et r pondre aw dol6ances g6n6rales du Commerce que fiit 6labor6e celle vot6e en cette session de '1905 et qui est plus locrique et plus en rapport avec le Commerce actual du Pays. Elle content aussi quelques imperfections., ayant W hativement, pr6sent6e PL vot6e. La pratique indique d6jA ces imperfections A qui de droit.
Les autres lois financi6res confenues en cet Amnuaire sont cells fixant, les budgets.
1E3 T-1 Mo C;-]E;'-V ESP X E30 C) 5 3. Oo C) 4S
DtPENSES BILLETS OR AMERICAIN
D60. des Relations Ext6rieures '17.280 96. 155.41
d6s Finances et du Commerce 718.105.36 17.222.56
de )a Guerre 1.287.a)4.5i U.3000
de la Marine 189.827 32.000
de l'int6rieur 851.126.54 240.900
des Travaux publics 488.180. 49.000
de I'Agriculture 428.826 24.500
,K de I'lostruction publique 81.&8 8.380
i de la Justice 538.002 6.000
des Cultes 36.560 63.471.90
Service de ]a Tr6sorerie 54.378.02 7 7.4 t 4.82
de la Dette publique 182.9-15.99 2.284.,ri84.67
G. 5.609.853.37 P. 2.913.940.39
Les voies et moycns vot6s pour couvrir ces d6penses se d6composent comme suit




I)F. LrGISLATION
I L 1, E TS.
,to. Drolls(le domme 11. 2.376.105A,,- 6. 2.,5(_)OA5:3.:-38
2c). Blensdomwinux LOW) 7.46 il. H
3o. T i at 1-) 11 () s I t, 2. 9 t 5.12 0
4o. et hypotW qne 2. "1 38. 49 :M 411 -99
5o. Greffes 1.3st.2.95
(;o. Tef L_-raDhes 4,48079 2 1 5 2 9. 2 .7)
7o. For(,e, et Chantlei's '11.424.00
So. Molliteur 0. 0 0
9o. Timbres moblfe.q
et licences a 122.811t.43 41.720.38
10o. Recettes diverse (1) 9:' 0. 42 2 7711.140.06
Ho. Paper timbt,6 .52.0"43.76
Une Joi du 1.) Septembre rkadarise ef porLe au compete (le I'Exerefee 1901-1905, des d6penses effeetives en dehors du bmiget s'61evanLd G. 4 071.489.95 et P. 191.9-28.62. Elle ouvre aussi de nouveaux Cr6dits jusqu'd concurrence de
5-18.044.22 et P. 216.1812.77.
i ) Ce chiffre norme des recettes diverse se conipose lo. do lit revenue de I olo et ler. douzi6me d'entr6e en function. et d'au-me nation d'appointements ; 2o. des recettes du Bureau flydraulique de Port-au-Prince ; 3o. de la prime sur la vente d'un exc6dent probable de 357.646 or et 5o. du chapitre : ( Indemnit6e des members du Gorps 16gislatif et des Seer6taires d'Etat (( accept6es A,100 olo. d'oii 350 olo de difference de change sur 214 200 dollars; et Go. d'autres recettes impr6vues.,x




10 ANNUMIlE
JUSTICE.
ARI PT11j' DU 4JANVIER QUI NQ.NIME Ate. EMILE DESLANDES
SECRftAIRE WETAT Au DtPARTEMENT DE LA JUSTICE.
Moniteur dit 4 Jaivier 1905.)
NORD ALEXIS,
'President de la Rdpublique.
Vu les articles 98 et 413 de ]a Constitutio'n,
Consid6rant qu'ily a lieu de compl6ter le counsel des Secr6laires dEtat;
ARRf,=
ARTICLE PREMIER.- Le citoyen Emile DESLANDES, Secakaire d'Etat de l'Int6rieur, est nomm6 Secr6taire d'Etat do la Jushce et des Cultes, en remblacement du citoyen J. J. F. Maguy, r6voqLI6.
Al't. U.- Le citoyen Mion Pierre ANDR9, S6nateur de la R6publique, est onmm6 Seer6taire d'Etat, de Hnt6rieur Ot de la Police gen6rafe.
ArL. III.- Le present Ari'R& sera public eL ex6cut6.
ARRt TE' QUI NOMINEE Me. T. LALEAU, SECR9TAIRE WETAT
Au DEPARTMENT DE LA JUSTICE LE 20 JUILLET.
llfwffleui- dit 20 Juillet 1905.
NORD ALEXIS,
Pi-&ideiit de la Npublique.
Vu les articles 4,13 et 98 de la Constitution,
Consid6rant (ju'il y a lieu de compl6ter le counsel des Secr6taires d'Etat ;
ARRPTE
ARTJCLE PREMIER.- Le citoyen Thrasybule LALEAu est nonm)6 Secr talre d'Elat de la Justice et. des ctilles eii remplacemetit, du citoyen Emile, DESLANDES, d6missionnaire.
Art. III.- Le pr6serit ArrW sera publi6 et ex6cut6.




DE UtGISLATION HAMENNE.
LOI QUI AUGMENTED LE NOMBRE DES JUDGE'S DES TRIBUNAUX
CIVIL DE PORT-AU-PRINCE., DU CAP-HAITIEN,
DES CAYES ET DE JA61EL.
Vot6e par la Chambre le 30 Aoftt, au S6nat le 31 Aotft.
Promulgu6e le 40 Septembre. ( Moniteur du 16 Sept.
jNORD ALEXIS,
President de la R6publique.
Considdrant que le nombre des juges des Tribunaux civils de, Port-au-Prince, du Cap-Haitien, des Cayes et. de Jacmel n'est pas en rapport avec la multiplicity des affairs civiles, correction nelles et criminelles qui se pr6sentent deviant ces jurisdictions ;
Considdrant que les juges d'Instruction qui, aux terms, de Vart. 44 du Code d'Instruction criminelle, conservent stance au judgment des affairs civiles, ne peuvent y concourir lorsque ce service doit pr6judicier aux n6cessit6s de l'instrnCtiOD criminelle ;
Sur le rapport du Secr6taire d'Etat de la Justice,
Et de l'avis du Conseil des Secr6taires d'Etat.
A PROPOSE ,
Et le Corps Ugislatif a void la loi suivante
ART. PREMIER. -- Le nombre des juges du Tribunal civil de Port-au-Prince est port6 A douze. f'.2o. Celui du Cap-Haitien A dix Vo. Ceux des Cayes et de Jacmel A sept.
ART. 11. Les juges d'Instruction de ces tribunaux ne pourront concourir aux audiences civiles et correctionnelles qu'une fois par semaine suivant le rang de leur r6ception. n
Ils pourront mdme' We dispense s par le Doyen du service des audiences civiles, en raison de importance des affairs criminelles dont ils seront saisis.
ART. Ill.. La pr6sente loi abrocre routes dispositions de lois qui lui sont con traires, et seroa ex6cut6e A la diligence des Seer6taires d'Et at de la Justice et des Finances, chacuri en.ce qui le concerDe-




ANSCAME
1,01 QUI momi"IE LAIATICLE 401 DU CODE CRIMINELLE.
Vot e A la. Chambre le 7 Aofit, :m S6nal it, 4 Septombre.
Prornukyti6e le Ilk Sept. ( Monilcm- (In 5 Oclobre 1905.
Vu Particle 69 de ha Constitution,
Consid6rant qW)l convent que la Justice soil suseeplible de ,e manifested avt c la phis grande e6l6rit6 ;
Consi&rant qne les lermes limitAlfs dU 2eme alin6a de kuticle 1M dii Code dinstiuction criminelle sont de nawre A catiser des lentetirs dans instruction des aff-dreS dref6r6es A la Justice r6presqive
La Chambre de,; Repr6sentant : a propose,
EL le Corps 1,4gislatif a vote' la loi suiv'ante
ARTICLF? PREMIER. L'arlicle 401 do Code d'Instruchon criminelle est modified combine suit :
c ART. 401. Les depositions des personnel de cetLe ,K quality seront, sauf d exception ci-dessus pr6vue, r6dig6es par krit, et rescues par le doyen du Tribunal civil ou, en cas d'emp&hement, par on des jiiges (161 gu6s par lul f, si les personnel d siffn6es en I'arlicle pr6c6dent r sidellt a ou se trouvent dans la ville oft si6cre le tribunal, sinon
par le juge de paix de la commune dans laquelle elles q auraient lour domicile oCi elles se Lrouverai-mt accidella tellernent.' L'ordonnance du doyen indiquera la cause 16gale do son etrip6chement. i,
11 sera, A ceL effet, address pat, le tribunal OLI le juge ,a Winsiruction saisi de Pallaire, au doyen ou juge de paix c ci-dessus &sign6, un 6tat des faits, demands et cluesx tions SUr lesquels le t6moicynage esL requis.
,K Ce inagistraL se tiansiportera aux demeurEs des per((sonties doia il s'agit pour recevoir leurs depositions, et f, pourra, s'il y 6chet, poser tout.es autres questiolls Got)4K cordantes suscepLibles (1'6clairer plus famplement la a Justice. ))
ART. 11. La pr sente lot abroge routes 10i,; OU dispositiot)s de lois qui lui sont countries et sera execul6e A la diligence du Secr6taire d'Etat de la Justice.




DE LPGISLATION HAMENNE 13
Instruction publique.
ARRI Tk SUR LES VACANCIES ET LES JOURS DE CONG9.
(Akniteur du 15 Avril 1905.
Cor)sid6rant qu'il impoile de modifier 1, ArrW du 21 Avril 1903 sur fes vacancies et jours de cong6.
ARRkT9
ARTICLE PREMIER. Les grades vacancies otit lieu chaque ann6e, pour routes les 6coles de la Upublique, du dernier vendredi de Juillet au. premier lundi d'Oetobre.
ART. 11 It y a -aussi vacancies : le samedi et le dimanche de cbaque semaine ; du 24 d6cembre au, 3 Janvier pendant les trois deniers jours du carnival ; d partir du jeudi saint jusqu'au. lundi de quasimodo le Jer Mai ( f6te de ['Agriculture le jour de la presentation de sermerit du Pr6sident d'Halti les jours de I'Ascetission, de la f6te-Dieu, le 12 October ( f6te de CHRISTOPHE COLOMB ); le Jer et le 2 November ( f6te de la Toussaint et jour des morts. )
ART. 111. Le present ArrW abroge routes dispositions Warrk6s ou r6glements de FInstruction publique qui lui sont countries.
ARRM D9CLARANT D'UTILITt PUBLIQUE' L' GOLE LIBRE DES SCIENCE APPLIQUES.
Moniteur du 3 juin 1905
NORD ALEXIS.
PHsident de la WImblique.
Coiisid6rant que le d6veloppemenL de I'Itidush-ie datis le, pays est n6cessaire A 1'am6lioration de son e'tat konomique;
Consid6rant que ITcole libre des Scierices appliques de la Capital est appel6e ,'i fournir ce r6sultat d6simble par




14 ANN U A I R E
la illusion (to 1'enseignement pratique professional eE
I M
que, par consequent, cet 61ablissement est digne de ]a himle attention du Gouvernement
ARRPTE
AlITICILE PREMIER L'Ecole libre des Sciences appliqLJOeS fondue A la Capitale est, d6clar6e d'utilit6 publique. AR'r. 11. Le present Arr6t,6 sera public A la diligence dij Secr6taire d'Etat de I'Instruction publique.
MODIFIANTLES RE'GLEMENTSDE L'EcOLE DE DROIT.
Moniteur du 19 Milt.
Le W-partement de I'Instruction publique a d6cid6 cle modifier cornme il suit les articles 33 et 34 des R6glements actuels de I'Ecole Nationale de Droit promulgu6s en Novembre 1898 :
ART. 33. A la fin cle cheque annde Wkudes, to Directem, et les professors procMent en presence et sous le contr6le d'un mernbre. de l'Inspe.ction scolaire de Port-auPrince A 1'examen des Mucliants.
11 y a deux sessions d'examen, l'une en Juillet ( du 7 au 18 ) ; I'aut-re en Octobre ( du 7 au 18 ).
ART. 34. Tout 6tudiant doit, sauf authorization du Directeur accord6c pour des moitfs s6rieux, passer 1'examen en Juillet, sous peine de renvoi A la session cle Juillet cle I'ann6e suivante.
En cas d'autorisation ou d"ajournement, 1'6tudiant doit se presenter A la session d'OcLobre, sous peine du m6me renvoi. En cas Wajournement en Octobre, it est renvoy6 A ia fin de I'ann6e scolaire, avec suspension du cours des inscriptions.
ARRf,"I'E DU SECRf-TAIRE DITAT AUTORISANT LEs Lyc Es
DE VAQUERO ANNUELLEMENT LE JOUR DE LEUR F2TE.
Monitelir du 30 Septembri.
Con6irl(.-rant qWil y a lieu, par suite do la creation r6cente




DE L9GISLATION HAiTIENNE.
d'un lyc6e A J&6mie, de modifier I'article ler. de lAri-W d u 27 Mars 19W ;
ARRtTE
L'article premier de ]'A rrW du 27 Mars 1(900 est modiU combine suit :
(( ARTICLE PREiIIIER. Les lyc6es de la. R6publique vaa queront cheque ann6e : celui de. Port-au-Prince, fond6 (( sous la. Pr6sidence WALEXANDRE P&ION, le 2 Avril ; ceux o du Cap-Haitien et des Cayes, fond6s sous la Pr6sidence
de PHILIPPE GUERRIER, le 20 Juin ceux des Gonalves, de Jacmel, fond6s sous la. Pr6sidence de FABRE N. GEFFRARD, le 6 Menibre ; celui de Jdr6mie, plac6 sous le patronage du Gdn6ral NORD ALEXIS, Pr6sident de la R6publique, le 29 Juin. o
Int6rieur.
ARRRTE D'EXPULSION DE 8 SYRIENS.
lloiziteur dil 18 F6vi-ier.
Attend que tout Etat souverain a le droit d'expulser de son terri'toire les strangers dont les agissements lui ont caus6 un prejudice quelconque.;
Consid6rant que le Minist6re, des Relations Ext6rieures a sicrnaI6 A celui de I'Int6rieur et de la Police g6n6rale, d'apr ,; les communications qui lul ont 6t6 fates par la. Ugation am6ricaine, en cette residence, les Syriens JEAN CREIDY. HABIB ABRAHAM, NAKLE JOSEPH SOUKAR JOSEPH JACOB, ANTOINE KALIL HAGE, AftTRY KOURY, JOSEPH A. SALBOUN, AsSAD KALIL ALYNEMER comme porters de faux actes de naturalisation
Vu la. decision du Conseil des Secr6taires d'Etat en date du 3 courant ;
ARRf.TE
ARTICLE PREMIER. -- Les sieurs JEAN CREIDY, HABIB ABRAHAM, NAKLE JOSEPH SOUKAR, JOFEPH JACOB, ANTOINE




16 ANNUAIRE
KAIAL HAGE, MRTRY KouRy, JOSEPil A. SALBOUN, ASSAD KAIif, ALYNE.N11,.R sont expuls6s do terii1oire de la 116publique d'Ila'iti et seront embarqu6s il bord du premier bateau en parlance pour I'Etrangger. ART. H. Le chef de ]a Police administrative de la Capitale est charge de 1'ex6cution du present ArrWARRPT r)u PRESIDENT WHAill AUTORISANT
LA CONSTITUTION DE LA SOC19Tk ANONYME DITE (( COMPANIES
ME I
NIERE DE L'ARTIBONITE. b
Alonifeur du 8 Avril 1905.
NORD ALEXIS,
PHsident de la Republique.
Vu les articles 29 A 351 40 et 45 du G'ode de Commerce
Sur le rapport du Seer6taire d'Etat des Finances et du Commerce,
Et de de l'avis du Conseil des Secr6taires d"Etat.
ARB2TE
ARTICLE PREMIER. La Soci6t' anonyme former A Portau-Prince sous la denomination de (K Compagnie Alini re de IArtibonite )) par acte pass6 le deux F6vrier mil neLlf cent cinq par deviant Ale' Louis ETIENNE EDMOND 01310L et son coll6gue notaires A Port-au- Prince, est autoris6e.
I
Sont approuvees les clauses continues au dit acte constitutif de eette SociW, avec les modifications qui y ont 6t apporldes par ]a decision du Conseil des Secr6taires d'Etat dans sa stance du seize F6vrier dernier, lesquelles onL W accept6es par les fopdateurs de la sus-dite Socik6 par acte authentiques reQus par ivies Louis ETIENN. EDMOND 011101, et son coll6gue en date des '17 Fdvrier et 30 Mars mil neufcent cmq.
. Les trois actes authentiques ci-dessus d6sign6s constituant )a sus-dite Soci6t6 et contenant ses clauses et les modifications plus haut spe'cifi6es resteront annexe's au present ArrW.




DE L-tGISLATION HAITIENNE. 47
Art. 11. Gette antorisation pourra 6rte r6voquee en cas de violation ou de non-ex6cution des clauses approuv6es, sans pr6judice des dommages-Int6r6ts des tiers.
Art. 111. Le Secr6taire d'Rtat des Fi nuances et du Cornmerce est charge de 1'ex6cution du present, Arr t6 qui sera imprim6 et eXkUt6.
ARRM D'EXPULSfON DE 13 SYRIENS.
Aloniteit), d?.t 2.. Avril 1905.
Consid6rant. que toutEtat Souverain a ledroit d'expulser de son territoire les rangers dont les agissernents lui causenL un prejudice-,
VU la decision du Conseil des Secr6taires d'Etat,
ARRtTE
ARTICLE PREMIER. Les sieurs to. Chernaly Seton se distant Salaibi Paul Che.-naly; 2o..Is,;eph Gebarra, sedisant NehmetallaJos6 Gebarra; 3o. Abraham issa Mourra;4o. Katil Issa Dacaret ; 5o Bitchara Antoine Jaar ; 6o Miguel Moussalem. ; 7o Janiel Solomon Aloussalem;8o Abdalla Abraharn 90 Abraham Jamour; 100 Abraham Mansour ; 11o Abdalla lsaael2oJabour Elias;-'13 Philippe Elias, sont expuls6s du territoire de la 116publique d'HaYti et seront embarqu6s A bord du premier bateau. en parlance pour I'Etranger.
Art. III.- Le chef de la police administrative de la Capitale est, charge de 1'ex6cution du present ArrWA RRfA D'EXPULSION DU S[EUR J. B. RoSTINY.
( Monitew- dit 2 Avril. )
Attend que tout Etat Souverain a le droit d'expulser de son turritoireles 6tranlyersdont les agissements ne tendent D
qu'A trouble la paix publique;
Consid6rant que le sieur J. B. ROSTINY, citoyen frangais,




18 ANNUAME
demeunwit a Poi I-au- Prince, ne, cesse de s'lmlniscer dans la polinque Int6rieure dn Goiivernemciit ha*ftien daiis le, i)tlt de pous,;,-r le penple haitieti A la pierre eivile;
Vu la dkision du Conseil des Secr&aires d'E'lat,
AR R PT F
ARTICLE PRF.MJER. Le siour J. B, Rosm,;Y, ci(oYen fraw,-ais est expuls6 du lerriloire'de la 116publique (Maiti et sera etnbarqu6 a bord du premier sterner en parlance pour I'Etranger.
ART. 11 Le chef do !a Police administrative de la Capital est charge de 1'ex6cution du present An-0,16.
.XRRPT QUI MODIFIE LES STATUTSDE LASOCH T AGRICOLE DE OLE DE LA GONAVE .
Moniteur du Q6 juillet 1905.
NORD ALEXIS,
PiYsident de la Wpublique.
Vu I'arbele 37 du Code de, commerce,
Vu aussi I'Arr t6 cin '16 Janviei- 4900 qui approve les SLatuts de, la Socik6 Agricole et Industrielle de I'lle de la Gondve et I'aete, moditicatif dez dits Statuts dress par N11e. JH. HENRI HOGARTH et son coll6crue, notaires 5 Portau-Prince, en date du cinq Juillet inii neuf cent, einq
AAKRkr ,
ARTICLE PREMIER. Sont 'et denieurent approves les modifications introdUites dans les S'atuls de la Socik( Anonyme, (file ((Soci6t6 Agricole el, Industrielle do I'lle dc. la GonAve. i)
ART. 11. Le pr6senL Arr6t,6 sera PLIJ)H6 et, eX CW i la diligence dii Socr ktiro d'Elat do, I'littkI0111,




DE LEGISLATION HAITIENNE
D] CARET Du CoRps LAGISLATIF PROROGEANT D'UN INIOIS LA SESSION.
VW h la Chambre et au S6,nat le. 08JuijI(,t.
Promulgu6 le 31 Juillet.. Hoffleur (lit 5 Aoitl.
LE CORPS LRGISLATIF,
Vu I'article 62., 2me. alin6a, de la Constitution,
Consid6rant que le troisi6me mols de la deuxi6rne session ne suffit pas A ]a discussion des nombreuses et importantes lois dont le Corps L,6gislabf est saisi, notammerft le Rtidget g6n6ral de la R6publique;
A VOTO D'URGENCE LE DPCRFT SUIVANT
I
ARTICLE PREMIER. La pr6sente Session de la 256me. Ugislatore, ouverte le 4 Mai dernier, est prolonged d'un mois.
Elle expirera le 4 Septembre*prochain.
ART. 11. Le present D6cret sera ex&W & la diligence. du Seer6taire d'Etat de I'Intdrieur.
RESOLUTION DE LA CHAMBER CONCERNAAT L'EX9CUTION
DE LA LOI Du 13 AoUT CENTRE LES SYRIENS.
( IORitear dil 9 Sept. )
Atendu qu'il imported d'ex6cuter la loi du '13 Aoftt 4903 centre tes Syriens ;
Attend que cette loi West pas encore ex6cut6e dans toute sa teneur :
Attend qu'A la seance de ce jour, Monsieur le Secr6 taire d'Etat de Vinthieur a pris enters la Chambre FenagemetiL former de la faire pleinement ex6cuter dans le p1m.; bref d6lal possible




20 ANNUAIKE
LA CHAMBER Dgs RF.PRESENTANTS,
Sur la proposition do plusieurs (le se!j (nembres,
A R9SOLU
Qije cette loi, selon la (i claration (W Seerkaire d'Etat de lInt6rieur, sera ex6cut6e d'une faQon d6finiLive et radicale au ler. Oclobre prochain.
L01 NODIFIANT LE CONTRACT PASSI ENTRE LK GOUVERNEINIENT ET LES G1T0YE-,s NORD ALEX[,,;, B. RivigRE HT
AUBRY POUR LA CONCESSION DE EXPLOITATION
DE L'ILE DE-LA GONAVE.
Votde 4 laChambre le 23 AofiL, au. S6nai le-4er. September.
Promulgu6e le.6 Septembre. ( Moniteur da 43 Septewbre.)
NORD ALEXIS,
Trisident de la R publique.
Vu. le contract, de concession de l'il6 do ia Gomlve s;mctionn6 le 8 NoCit 4896 par le Corps Legislatif entre les ci. toyens NORD ALMS, B. RivikRE et AuBRY pour faciliter la mise en oeuvre de, la concession ;
Sont et. demeurent moditi6es les clauses et, conditI0111:1 du diL contract. de la inani&e suivante;
ARTICLE PREMIER. La dur6e de la concession est de soixante ann6es qui ont commence ;! com-Ir 6 partir de la signature definitive du contract, soft le 21 Aotit 1890.
Les concession naires ont entire liberty d'exploiter les bois de toute nature qui peuvent se trouper dans l'ile eii se conformant. aux lois, r elements et, costumes y relatifs.
En s'installant dans les lieux voisins des sources, ils s'engagent et s'obligent A conserver les arbres qid ombragent cessonrces. Les concessionaires aLiront aussi la facult6 de cr6er des fermes-moMes, des fermes-6coles, des 6tablissements pour 1'61evage desanimaux domestiques,




DE LEGISLATION HAMEIN.TNE 21
chevaux, mulets, dnes, etc., un hat-as, des vacheries, bergeries, porcheries, ruches, etc. lis s'obligent. au fur et A inesure de la coupe des bois, A 6tablir des plantations de routes sorts, sp6cialeinent de denr6ss propres A 1'exportation.
A RT. 11. Le droi t de p6che dans un peri mkre de vi ngtc.i n q Milles, des c6tes de ia GonAve, fait parties de la concession et tie peut en MICLIH cas en Otre distrait.
ART. 111. Le Gouvernement aura 3 o/o sur le b6n6fice net de 1'exploitAioti. 11 pourra avoir dans File un ou plusieurs repr6sentants charcr6s de contr6ler les operations de la Soci6t6.
ART. I V. Le inat6t'lel, les mat6riaux les animaux., les grains, les planLes et g(-n6ralemerA tous les objets destin6s A 1'exp!oitation ou au service de 1'exl5loitation, seront exempts de tous droits de dOUane h l'importalion, pendant tonte ]a dur6e de ]a concession.
Ces articles front Fobjet d'une nomenclature complete et d6tailli6e, arrWe entre le Gouvernement et la SociM6, conform ment. A la loi. Les navies qui apporteront charge pour la GonAve ou qui devrow y aller en prendre, feront leur entr .e A la douatie de Port-au-Prince eL front apr6s charoement. letir sortie dans le meme poat en se conformant aux formalit6s Mict6es par les lois sur I'administration des douanes.
Pour ceqtii ;'agit de ft-nits tropicaux ou perishable, 1'exp6dition pourra se faire directement dans JrUn des d6barcad6res de ]a Gonave.
En outre.. le Gouvernement 6tablira. 5 la GonAve un agent adminisiratif pour le contr6le du chargement ou du d6chargement des navies.
ART. V. Tous les proditits de 1'exploltation d6jd pr6vus au tarif g6n6ral des douanes ou par les lois de la 116publi(Ine acquitteront, les droits y consigned a 1'exporLation. Les products on objets non prevus 'ILI dit tarif ou par les lois et les products nouveaux seront, exempts de tous droits A 1exportarion et ne paieront, qne le droit. de statistique de dix pour cent ( 1.0 o/0 ) tix pour le coton.
Lev,' fruits trop'1C(1LJx, Lels (in(, bananas ananas, oranges, cltrollsl cedrats el marines de cicin tie sont (Yalement fral)pe_-; d'auctin imp6t fiscal eL tie paieront.qu'un sitnpl e droit de 4alkstiqUe de 1/2. centime monnaie national par dix t giwes de Wiiane, trois centimes par baril des auLres froll'; ;us nletlLionn s.




ANN A I R F
Le,, grains cle ricin liaieionl Irois conlimes (it, dollar Wil, Celli olives. Les 11avires 1111i vW11111-aield sp clalemvllt charger ces frijils seroilt, de Ion-, (Irmis et UkXtde doijane, et ce, collf'of,111611will a I't loi.
AHT. V1. -L,'I S066t( b6fJ0iCiV1',1 d(' ht IY (1110 1011 OU de 1'exemplion des droits existams ilm lworraient t _Iro v()ks.
ART. V11. Le persomiel hailion omplov6 clm-; le-; fermes-nio&les et antres 6hblissemmlsoii utvaiix illd.'I- triels on agricoles, sera, comme los members dij Owl),; enseignwit, et la jemiesse. des 6coles, clispenst dii service militaire.
,\RT. Vill. Sont et demptirent. con ;erO,,; totts les article, do contract clij 21 Aofit. -1890 et de lit loi de sanction du 8Aofit 1896 qui tie, sont [)as moditi6s pat- la 1)r6senle loi.
ART IX. La pr6sente loi sera, ex6cjit6e A la diligence &s Secr6taires WEL:0 des Finatices et de l'Int6rieur, chacun en ce cjui le concerned.
L01 AUTORISANT LA CESSION AU SIEUR MICHEL SYLVAN DU CONTRACT DE CONCESSION DE L'ILE DE LA TORTUE. (1/
Vot6e d )a chamber le 23 Aofit., au S6nat le ler. Septembre.
Promulcyu6e le 19 Septembre ( Honitcur dit ?3 Sept.
NORD ALEXIS.,
'Prisident de la Reptblique.
Vu le contract pass6 sous ]a date dti 11. November 4890 entre fe Secr6taire d'Etat do I'Int6rieur et, les citoyens ALFRED HENRIQUEZ7 TURENNE JN-GILLES" Cli -RY HYPPOLITE etJOSE Pfl CAR111ftEAu ANTOINE, dfirnetit sanctionn6 par les Chambres Ugislatives:
Sur le rapport du Secr6taire d'Etat de 1'[Wrieur,
Et de l'avis du Conseil des Secr6taires d'Etat,
A PROPOS9
Et le Corps Ugislatif a rendu la loi suivante
ARTICLE PREMIER. Le Gouvernement de ]a 116publiqUe
I ) Voir contract du 14 Novembre 1890.




DE LgGISLATION IIAITIENNE. 2 3
d'Hafli autorise la cession faite A Mr. MICHEL SYLVAIN, agissant tant en son nom personnel qu'ati nom d'un groupe de capitali-,tes ponr lesqllels il se Porte fort, par AIM. ALFREDHENmQuFz, TuKbNNE JN-GILLES, Louis ALEXIS GAUTHIER, toteLl ,; des minem-s EmILF, SYLVIA, RHItSIA et LoUISAHYPPOLITE, ERNESTANTOINF. Pt Altme. VVe.J. CARMELKAu ANTOINE, des droits et obligations qui d6rivent du contract de concession de I'lle de la Tortue, sign6 avec le Secr6taire d'Etat de Flnt6rieur le '14 Novembre 18(40 et sancfionn6 par le Corps LOgislatif, le 29 Septembre '1892. Cettecessionestautoris6e, souslesmodificationsci-apr6s: ART. IL Le Gouvernement s'engage et s'oblige A assurer au conressionnaire la paisible jouissan e de la COD cezsion comme A tous ceux qui sont emplo.6s A la mise en oeuvre de exploitation, )a s6curR6 necessary a son d6veloppement.
Le concession naire, de son e6tui, s'engage exercer ses drolts en bon citoyen et p6re de famille, tant dans son
propre qu'en vue du bleu- kre g6n6ral du pays, en observant fid6lernent les iois et les r crlemenLs en vigueur.
ART. M. Le concessionaire a 1'enti6re liberty d'exploiter les bois pr&ieux et. autos pouvant, se trouve'r dans I'llel d'y inslituertotites sorts d'kablisset-nents industries
de -,'y liver a I'Mevage des aoimatix domesou agricoh-,,4, n
tiqLles, d'y cr6er des fermes-mod6les exploitation, des fei*Mes-koles, etc. 11 s'engage dans les coupes de bois qui seront, op6r6es a prendi,-.- le. pr cautions n6cessaices pour que la SitLiation climatoloo-ique do I'lle Wen soit, pas sensiblement ak6r6e.
A FAT. IV- En raison de l'importance des capiLaux que i)kessitera cette enterprise, le coneessionw6re est, autorls6 de concert avee le group descapitalistes qui concourront a 1'ex6cution de la concession, d constitute aux m6mes fins une soeik6 anonvines) dans les formes et selon les r6gl.-, Odiut6es par le Coae de commerce haYtien.
Cette socI616 juira des m6DIes droits en privileges que cefle qui a 6tO constitu& POLir exploitation de Pile de la Torlue) lu 20 ROD '18931 on execution du contract (It-, 1890 eL sera par cons quew exon6i'6e de toute taxe spkiale
-;ur les sod't s anonymes.
ART. V. Le mat riel, les mat6riaux et autres objets n cessaires 1'exploWition industrielle P.t. acrricole entrerout crimes de IOLIS -k'mts de donate A I'l-Wortation pendant la dur6e de la concession. Ces articles front l'objet




24 ANN U A I RF
Wime nomenclature cowlRto m (Mai0t,, arrOte't entre le Gotivernement et le concessiommire, C011fol-111 11will a la lol. Tous les produils de 1exploital 1(m di Iii pi-6vut, ati tai It' general des dOLUAllel, on par les loi.,.; de la k6publique, acquitteront les droils y consiggn6q a I'vxp1miallon. Les prodUit'; 011 objets non previis an dit larif mi par les loj ; el Jos products 11o1jve,11,X serolit exempts (IQ toll', drolts "'I 1'exportation et ne paieront que le drolt do slauslique dfdixcentfincs par cunt. lives fix6 poor le colon. Le frml,; tropicaux, tels que bananas, ananas, wagese, cltioijs, 6drats eL grains de ricins ne soia c gtlemel)L frapp6s d'aucun iunp6t fiscal et e paieront qu'un slinple dr()it de statiStiqUe de Un demi centiints, wonnaie wationale par 10 regimes de bananas, trots ct-mkine,; par barit des awres frUitS sus-tuent-lonii6s. Le ', armies de ricki paieront. U-01S centimes de dollars par ceiu lives. Les wavires qui voudraient sp6cialement charger ces fi-mis seront. aussi exon6r6s de tous droit.s e( taxesdedOUane eLceconforinklient A la loi.
ART. V1. Le personnel haRieti etnploy6 dans les fermes 6coles, les ferines-mod6les et les miles 6tablisseinents ou travaux exploitation IWILIStrielle ou agricole, sera, coinme les members du Corps en! eignant eL ]a jeunesse des Ocoles, dispense du service milliaire.
ART. V11. -Les baux (h ferme, dCunent consents jUS(IWA cejouren faveur des persounes actuellememl etablies daiis, I'lle de la. Torlue seront, si la pretive efi est produlte, respects peudanL toMes Ieur (hirk" p ir le omicession naire qui sera libre, une fols le bail expire, de le ler ou non.
ART. Vill. Les mines et autres SUbstances d termin6es par les articles 23 et 24 de la, loi du 10 Dkcmbre 1860 et appurtenant, 9 la Nation seront except6es du la pr6sente concession.
Le concession naire, ses h6ritiers ou ayanis droits poarront proc6der i 1'exploilation des mines, carri res ou inini6res, en se conformant aux lois eL r gleuients sur les mines en viaueur.
ART. IX. Le droit de p6che dans un p6rimWe de vingt cinq miles des c6Les d,- la Tot-Lue, faiL parties de la concession el ne petit, en ancun en 61.re dktrait.
ART. X. Le concessionnaire s'ongage A lriyor a V Etat, pendant loute la dur6e de la concessi-011, UM OUtro des droit- de douane et. des taxes 1(cyales auxquels domier t




DE. LtGISLATION HAITIENNE. 25
lieu Vexploitation, une relevance ann uelle qui sera de 4.000 dollars pendant les 15 premieres an n6es et de 6.000 dollars pendant les ann6es suivantes. La premiere annuity sera due un an apr6s la constitution de la Soci6td d'exploitation, dont modification officieIle sera donn6e au Secr6taire d'Etat de l'Int6rieur. Les autres versement se suivront d'ann6e en aiin6e.
ART. XI. Pour le maintain de l'ordre dans I'lle, la protection des industries et des propri6t6s, enin pour la street g6n6rale, le Gonvernement accord an concessionnaire la facult6 de cr6er lui-inOme une police A ses frais, sous le contr6le de I'autorit6 compkente.
Ces agents seront d6signe's sous le titre de c gendarmes ip et seronL consid6r6s coinine les parents de la force publique, de la facon ci-apr s
Conform6ment aux lois, artWs et r6glements, les gendarmes de la Tortue seronL obliges de constater les crimes, d6lit- et eon travel Lions commis daus I'lle, d'en arre^Lei, les auteurs et les complies mais ils sont tenusapr6s avoir dress les proc&s-verbaux ou rapports, de les affirmer dans les trOIS jOUrs par deviant les tribunaux compOtenis, anxquels eas ces procesverbaux ou rapports front foi jusilu'a pi-euve contraire. Les gendarmes seront 6galement LeIJUs de d6f6rer A routes requisitions 16oales et de pr6ter inain forte A Fautorlt6 routes ies fois que son action est ii6cessaire dans I'lle.
A RT. X1 1. Les obj ets ad m i s en f franchise de droits seronL recus et v6vifi6s par !a douane de Port-de-Paix.
Tout charcrenictit quelconque provenant de l'ile et des, U116 a 1'exportation est fait, dans I'un des embaread6res de la Totliie et souinis aux lois et r6glements r6gissant la mati6re. Ce chargement ne peut Otre expOdi6 qu'au pr6alable I'a,;( w, administration qui sera propose a le contr6ler, en ait pris iiote et dress bordereau deportation.
ART. -XIff. Les difficult6s qui pourraient survenir entre le Gouvernement et le concessionnaire seronL r6Dcyl6es par des arbftre ;, nniqaeiiient hoists parmi les ha*itiens eL nomin6s en noinbre 6gal par les deux parties. En cas de partake d'opinions, les dits arbitres nommeront un tiers arbitre. dont la dkision sera saris recourse.
ART. XIV. A l'issde des dix-neuf ann6es qui resent 1 COUUIr POLir le tein)e du contract, de 1890 sanctionn6 en 1892 eL qui klierront le 29 Septenibre,1923, la concession avec les clauses modificaLives resultant de la pr6sente loi sera




06 ANN U A I K K
d e droit prorcicy, o d'olle pkiode dt-', t1liarmite eL Il'i alls cla NQon A assm-er ) 1'exploltalion (Ini va Ore exp rirnenf6e SMJIS le b6n6flco des dites, c.1mises inodirioallves ime dur e total de soixante an: an 20 SeptPinbro 1931 si nucime diffictill.6 Wexiste nij sujol de I'OX&Ution do la concession entre I'Etat et, lo (-ow,t,.s-;ionn;dro et. i 1'exploltatimi offre en consIrtiction im in tb"mel Wau mom,; cinquante, inlilt,, dollars. la concessioii coiirra pour ime ilnrt o (11. soixaiite ans plains, soit treijt( aimpo,4 (Im s V ajouterom alms aux trente restart, h courir.
A 1'6ch6ance do la concession d0nient prorocr e commune il est, pr6vu ci-deSSUS, I'Dat, entrera on pleine possession et sans auctme indomnit,6 de tous les bAbinews avant, servi ;i exploitation iiidustrie!le et, agricole. 11 lui sera alors loisible ou 4le laisser ie concessionn,tire, enlever le rnaL6riel de exploitation ou d'en faire, I'acquiSiLiclu du dit concessionnaire, moyennaut. une indernnit6 qui sera rude par expertise d'apr6s 1'6tat de ce inALeriel et ne pourra en an cun cas d6passer la !noiti6 de son prix d'achat justlfi par les fadure-i des vencleurs.
Les dispositions de I'article 13 ci-dessus relatives aux arbitres s'appliqueront, a la, nomination des experts.
ART. XV. Si, pendant la dur6e de la concession, le titulaire cessait, (ie coop6rer A 1'entreprise, 11 strait de droil, sur la noLification qui en serail domi6e au Goaver. cement, 6aalement, port6 d la reconnaissance do public par ]a voie du ir Moniteur.
ART. XVI. Sont et derneurent abrog6s, tous les articles du contract dLI 44 Novonibae -1890 et de la loi de sanction du 29 Septembre 1892 qui ne sont pas reproduits dans la prcsente loi.
ART. XVIL La pr6sente loi sera ex cut6e A la diligence des Seer6taires dEtat de l'Int6rIeur, des Finances et de I'AgriculLure, chacun en ce qui le concern.




DE UGISLATION HAITIENNE. 27
L01 QUI RFTOURNE LES HABITATIONs DIAINIANT, LAREVOIR,
BEAU-CHIRON, BDRDP, NAVANE, CAMPION, ANSELIN,
DPGAL ET ANSELIN-MGAL DANS LA COMMUNE DE MILOT.
Vot6f, d ]a chamber le, 3-1 Aofit, au S6nal. lu 4 Septevnbre.
Protnulgu6e le 14 Septembre ( Moititezir dtt 4 Oclobre.
LA CHANIBRE M'S REPI18SEWANTS,
Usant de Finitiative que lui accord I'arlicle 09 de la Collstilutiolli
Consid6rant que I'adjonction depuis dix ans la commone de ]a plane du Nord, de netif habitations de la commune de lifilot, a caus6 des prejudices r6els aux int&Ots de cette cominune.
Consid6rant que la comnitine de la Plaine du Nord est dans Firnpossibilit d'adniinistrer coi-nn)e il convent les diff6rentes sections qui la coi-nposent; A PRoposk
El le Corps Ugislatif a rendu la loi suivante
ARTICLF PRE-MIER. -A partir (ie la promulgation de la pr6sente loi, les habitations Diarnant, Larevoir, Bean-Chiron, BordO, Navane, Camplon, Anselin, D6gal et Anselin-D6cral sont. relourn6es a la com nanne de Milot.
ART. fl. Cette loi abrog,. routes les lois ou dispositions de lois qni lui sont countries et sera ex6cut6e d la. diligence du Seer6taire d'Etat de l'Int6rienr.
RELATIONS EXTERIEURES.
DEGREE QUI SANCTIONED LE TRAITP, EXTRADITION ENTRE
LA MPUBLIQUE D'HAITI ET LEs ETATS-UNIS D'ANtgRIQUE.
NW6, la chanibre le 17 Sept.. 1904, au S6nat 16 Juin 4905.
Aloniteur du ?6 jitillet '1905.
JY CORPS LRGISLATIF,
Usant du pouvoir qtli lui est altribu6 par Varticle 101 de




28 AN X U A I H E
Ica Conslitntion, api-6. ; avoir examin('3 le Trait6 Wextrallition conclu il Wa-,hin(Tton le neof Ao6t mil netif cent qiiatre entre le Gonvernement de la Rf'q)(iblitloe d1laRl ot le Got]vernemont des Elats-Unis d'Niti6ritine, le(p.ielTi'all.(j a 6t ratifi6 par le PrOsidont d'flaiLi le vingL-cinq AoLIL mil nouf cent quatre
Ncr6ie la sanction dU dit Trait6 J)OLII' sortir son plein et Qntier efret.
TRITE' EXTRADITION
ENTRE LA REi'PUBLIQUE D'IIAITI ET
LES ETATS-UNIS DWNI RIQUE. W
La R6publique d'H-Ait I et les Etats-Unis dAm6rique, voulant assurer la bonne administration de la justice, ollt ['6s:)Iu de concluve un traIL6 d I effet de se liver mutuellement les individuals qui, 6tant accuses d'un des crimes ci-apr6s sp6cifi6s ou qui, ayant 616 condamii6s A ralsoll d'un de ces crimes, se, seraient. soustraits par la fuite aux poursuites judiciaires ou aux C01IS&ILIOnces de la condamnation:
Ace propose ils ont nonim6 lenrs pl6nipotentiaires, savor: Le President de la R6publiqne d'Haiti, Mwisio-ut-J. N. LEGER,
,= Extraor(linalre et Ministre P16nipotentiaire d'H
ashn oton
Le President des Etats-Unis d'Am6rique, Monsieur John HAY, Secr6taire d'ELat des Etats-Unis dAin6rique; Lesquels apr6s s'6tre comtnuniqLl ieurs pleins pouvoirs respectifs trouv6s en bonne et dCle forine, sont, conveilLIS des articles suivants :
ARTICLE 1.
Les flutes Parties contractantes s'engagent a liver leur justice respective les personnel 'I'uio, axijs6e de, quelqu'un des crimes ou condamn6es poor qUelqn'un des crimes ei-apr6s Onutn6r6s cornmis dans Mtendue de 1,Lju(1) Voir au c Moniteur a ie texte an-lais.




DE LtGISLATION IlAfTIENNE. 2 0
indication de la Partie requ6i-ante, se seront ensuite rdfu. gide, du auront. W trouv6es sur 1p, tpriitoire de I'autre ; pourvu que, selon les lois du pays ou les personnel ainsi accuses ou condamn6es auront W trouv6es, les preuves du crime soient tells qu'elles auraient jurstiU leur prise de corps et leur mise en judgment si le crime et le d6lit y avait W commis.
ARTICLE 11.
Les crimes pour lesquels extradition doit Atre accord6e sont les suivants :
1O.Meutre ( assassinate. parricide, infanticide, empoisonnement et homicide volontaire ; )
2o. Contrefacon, des monnaies, soit m6tallatiques, soit pa.pier ; 6missioii ou mise en circulation de fausse -,-nonnaie ou de la monnaie alt6r6e ; introduction de la. fausse monnaie ou de la monnaie alt6r6e sur le territoire de l'une des Parties CODIractantes ;
3o. Confrefacon de tous effects 6mis par l'une des Parties contractantes. des titres ou coupons de la. Detts Publique des billets de Banque ou autres instruments de addit autoris6s par [a loi ; mission, usage ou introduction sur le territoire de l'une des Parties, des susdits effects ou bi'lets contrefaits ou falsili6s ;
4o.Faux en 6criture publique ou priv6e ; usage de faux 5o. Vol ; a robbery )) ou ce qui correspond au crime prdvu et puni par les lois haitiennes comme vol. commis soit A main arm6e, soit. avec vioicnce ou menaces, soit dans les chernins publics ; a burglary )) ou ce qui correspond au cilme pr6vu et puni par les lois haYtiennes combine vol avec effraction, escalade, fusses clefs, ou commis la nuit dans un lieu babit6 ofi servant A I'habitation ;
6o. Wtournement. pratiqu6 par les officers public-, ou par des personnel ptj',ses d gages ou salaries au detriment de leurs patrons ; pourvu que la valeur des objets d6tourn s ne soit pas moins de denx cents dollars ;
7o. Incendie ; destruction de chemins de fer, de ponts, de tramways, de navies, d'ddiffices publics, iou de routes autres constructions, quand des vies linmaines auront. k6 mises en perils ;
8o.Faux t6moignages ; subornation de t6moins ; corruption ou Facte de donner, d'otfrir ou de recevoir une r6coin-




130 A NNU A I R E
pense pour infloencer l'accomplisseinent d'un devoir impos6 par la loi
90 Viol ;
'10o Bigamie
11o Enl6vement de miners
12o Piraterie, telle qu'elle est d6finie par la loi oti par le Droit International.
ARTICLE 111.
L'extradition doit 6tre aussi accord6e pour *tentative je COnlinettre l'un des crimes prk6deminent 6nurn6r6s et centre tout compfice de ces crimes ou lentalives de crifflesy lorsque )a complicit6, ainsi que la tentative, est punie par les lois de la parties qui demanded 1'extradition.
ARTICLE IV.
Aucune des Parties contracLantes ne sera tenue de fivrer ses propres citoyens.
ARTICLE V.
Si la personnel re'clain6e est sous le coup d'une instruction judiciaire soit A HaRi. soit aux Etats-Unis, pour tout autre Crimp que celui qui a motive la demanded d'exLra(tit1oll, if st:ra darer6 d 1'eMradition jusqu'A ce que lejugement soit proijonc6, et, s'il y a condarnnation, jusqua ce que ]a Pelne inflia6e solt retirement subie ou remise.
Uexlraditi n pourra 6tre aussi 'diff6r6e quand la personne r6clam e est, dans I'Etat requis, l'objet d'une poursuite A fin dem prison cement civil. Elle Waura, dans ce cas, lieu qu'apre's execution du judgment ou reprise de la. condemnation.
ARTICLE 11.
Le fugitif qni aura W en mdrne temps recl=6 par deux ou Plusieurs Etats, sera livr6 A I'Etat dont la demanded aui a 6t6 pr6sent6e la premiere, A moins que I'Etat auquel la, demanded est. adress6e ne soit oblige par Traite d'accorder la pr6f6rence l'une des Parties reclawatites.
ARTICLE VII.
Les dispositions du present Trai16 ne s'appliqueront pas aux infractions ayant un caract6re politique.




DE L GTSLATION HAITIENNE. 3-1
L'assassinat., Pempoisonnement Wan Chef d'Etat ne sont point consi(16.r6s comme des crimes ayant an caract6re politique.
Une personnel dont extradition aura &6 accord6e pour l'un des crimes 6num&6s A ]'article 11 de la pr6sente Con. mention, ne pourra, en aucun cas,- kre jug6 pour an fait politique ou pour un fait ayant rapport A tin acte politique commis avant la demanded extradition, A moins qn'elle ii'ait eu pleine latitude de quitter le pays durant le mois qui suit sa mise en liberty par.suite d'acqmittement, d'expiration de peine ou de pardon.
ARTICLE VIII.
Une personnel rendue ne peut 6tre, sans le consentement de PEtat qui a aecord6 Vextradition, d6tenue ou jug6e, dans I'Etat qui a obtenu son extradition, pour un autre crime ou pourd'autres causes que ceux qui ont motiv6 Pextradition.
Cette stipulation tie s'applique. pas aux crimes commis posl6rieureinent A 1'extradidon.
Cependant la personnel qui aurait pleine latitude de quitter le pAys ayant obLenu son extradition et qui y se. rait Lrouv6 un mois apr6s sa mise en liberty par suite d'acquittement, d'expiration de peme ou de pardon, pourra 6tre arrWe et jug6e, sans le consentement de FEtat qui avait accord extradition, pour des crimes, autres que ceux qui avaient motive la demanded extradition.
ARTICLE IX.
Quand I'arrestation et la detention Wan fugitif seront demand6es aux Etats-Unis sur requ6te t6l6graphique ou autre pr6c6dant, la pr6sentabon des preuves formelles, une planted sous segment, comme 1'exio-ent les status des Etats-Unis, sera faiLe par tin agent du Gouvernement, haYtien pardevant unjuge ou tout autre mai gistrat autoris6
6mettre des mandates Warr t dans les cas extradition. A Haiti, 1'agent. diplornatique ou consulaire des Etats-Unis address, par Finterm6diaire du Minist6re des Relations Ext6rieures, une planted au Commissaire. du Gouvernement ou A tont. autre magistrate autoris6 A 6mettre des inandaLs de d6p6t. L'arresLation eL la detention provisoires du focritif piendront fin et le prisonnier sera mis en libet-L6 A la dernande formelle de son extradition., accom-




32 ANNUAIRE
parynk des pretivos n6cessaires (In crime, Wa paq W! faite conforni nient aiix stipidatioiis de la pi-c.-'ente Convontion et dans les soixanto jours do ]a (kate de 1'arre-,ta 11011.
ARTICLE X.
Toute demanded extradition sera faite pat, 1'entremise des agents d i ploinatiq ties des Hautes Parties contractantes. En cas d'absenc e ou d'enip6cheinenl de, ces agents, la, deni onde pourra. Oti-e pi-OseiW e, [)at- Ics Consuls.
Celte demanded, sera instruite conform6ineijt aux lois de chacune des Parlies.
Mann-ioins, s'il s'acyit d'nne, personnel d6ja condamn6e pout, Nn des crimes pr6c6detmnenL ( nuni6r6s, la r6quisilion sera seulement accornpagn e du judgment de condamnation (Iftnient certiflo pat' 1'aUtoriL6 compkente do I'Etat qui r6clanie extradition.
ARTICLE XI.
Dans Yinstroction qu'elles peuvent avoit-A faire, suivant leur 16crislation propre, les autorit6s qui dans I'Etat requis auront quality pour d6cider sur ]a demanded extradition, admettroW conime preuve retirement valid routes les, disj (, zj!jojjs ou d-,,-1aiv ions de 16moins provenar-if do 1'autre. Etal, copies de ces dernikes 2L les mandates 6mis, POUrvu que ces dOCUmetits solent, sjgn s OU certifies par tin 111agistrat ott un officer competent do I'ELat qui fail ]a
Z
dernande d'ex(radition.
ARTICLE XII.
Tous les objets trouv6s en la possession dn ftigitif et. qui provienne de la. perpetration du crime dont il est accu-6 ou qui petiven't. server A prouver ce crime, serotit saisis lors de son ari-estation eL reins ave(; sa. personnel, A la. Parties qui fait la, deniande extradition. NOannioins les droits, que des tiers pourraient avoir sur ces objets seront respects.
ARTICLE XIII.
Les frais de Mention, do procedure et de remise, faits en vertu des articles pr6c6dents, seront A ]a charge de la, Parties demanderesse. 11 est cependant convene quo I'Dat qui afait la demanded Waura rien A payer aux fonctionnaires




DE UGISLATION IfAiTIEINNE. 33
de I'Etat auquel la demanded est adress6e et qui recoivent des appointments fixes ; les fonctlonnaires qui, n'ayant pas d'appointements fixes, regoivent des frais ne pourront pas r6clamer des frais autres que ceux or6n6ralement perin
Qus dans les procedures criminelles ordinaires.
ARTICLE XIVLes stipulations du present Trait6 sont applicable aux possessions insulaires des Etats-Unis. En ce cas, la demande extradition est adress6e au Gouverneur ou A la principle autorit6 de la possession par le Consul d'Halti.
ARTICLE XV,
Le present Trait6 restera en vigueur jusqu'A ce qu'il soit d6noned; il cessera de, lier les Parties six mois apr s que I'une d'elles aura notifl6 son intention d'y mottre fin.
ARTICLE XVI.
Le present Trait6 sera approved et ratifi6 par I'autorit6 comp6tento de chacune des Hautes Parties contractantes; et les ratifications seront 6cliang6es A Washington aussi t6t que possible.
EN FOI DE QUOI, les P16nipotentiaires respectifs ont s.gn les articles ci-dessus, et y ont, appos6 leurs Sceaux.
FAIT A Washington, en double original, en FranQais et en anglais, ce jour, le 9 AofiL mil neuf cent quatre.
J. N. UGER.. J01INHAY.
Nous, NORD ALEXIS,
President de. la R publique.
Avant pour acrr6able le TraA6 extradition conclu A Washington IQ 9 Aofit 1904, entre le Gouvernement de la R6publique d'Halti eL le Gouvernernent des Etats-Unis d'Am,&ique, repr4sen!6s respectivement par M. JACQUES NicoLAs LEGER, E nvoy6 Extraordinaire et Nfinistre P16nipotentiaire d'lla:ih NVashington, et Son Excellence AM. John




34 ANNUAIRE
HAY, Secr6taire d'Etat des Etats-Unis, d6clarons approuver, ratifier et confirmed le susdit. Trait6, prornettanL de le Nil-e eXkUter ot observer selort sa forine et teneur sans perniettre qu'iI y soit contrevenu.
En foi de quoi nous avons sign6, de notre main, ]a prdsente ratification et y avons fait apposer le Sceau de ]a R6publique.
Donn6 au Palais National de Port-au-Prince, le 25 Aoftt 1904, an 101e de l'Ind6pendance.
NORD ALEXIS.
Par le Pr6sident :
Le Secretaire d'Elat des 11elations Extirieures,
Al. FtRPRE.
Les P16nipotentiaires soussign6s s'6tant rdunis dans le but d'6changer les ratifications de la Convention signed A Washington, le 9 Ao(it,1904, entre la R6publique d'Halti et les Etats-Unis d"Am6rique, relative, A extradition des criminals fugitifs, et les ratifications de Ia susdite Convention ayant 6t6 compares avec soin et t,,,,ouv6es excitement, conforms, 1'6change a eu lieu ce jour avec les formalit6s ordinaires.
En foi de quoi, ils ont sign6 le present Protocole dEchange et y ont appos6 leurs Sceaux. sk Fait A Washington, ce vingt-huiti6me jour de Juin, mil neuf cent cinq.
J. N. LRGER.
HERBERT 11. D. PEIRCE.




DE L ISOLATION f-TAiTIENNE. 3.5
NOTE DU D APARTMENT DFs RELAVO.Ns EXTI RIEURES AU
MINISTRE DE FRANCE SUR LA SITUATION DES I RANGERS
E N HAYTI ( Illoizilew, dii 9 Aout.
Sm, la dem,-inde de ]a fAcration de ]a 116ptiblique FranPAse en Haiti, le Wpartement fles Relations Ext6rieures a entrepris de pr6ciser comme snit la situation stir le territoire de ]a R6publique d.Haiti des 6trancrers en g6n6r,d
INIZC3 "]CIE;
Port au-Prince, le 4 AoAt 1905.
En r( ,ponse A la note dp la Ugation de. Franw dat6e du IS Juillet expire, transmettant auD6partement des Relations ext6rieures une demanded de plusieurs syriens PxPrQant en Mild leor commerce de n6crociants-consignataires en verLu de. licences qui leur ont. k6 (16livr6es, tenant h otre exactement fix6s stir le poipt de savor si le Gouvernement haitien n'aurait pas A I'avenir d'obiection de principb an renouvellen-ient, des dites licences,, de faeon A suspended' le cas klAatit, leurs coaimind-- -, A I'PLranger, le d6partement. des Relations Ext6rieures A I'lionnetir de consianer clans cette pr6senLe noLe les samples explications qU'il croit devoir fournir,, en vue de mettre la UcTation de France en measure de r6pondre A la qti(.--tion qui Ini a W pos6e pai, leg ii6gociants syriens relevant de sa protection
S-ans i'echercher jusqu'5 quel point est fondk I'as.,:ertion que les syriens h-Abitant Ha*iti prevent 6t.re d6nornmes pi-ofrat)Qais, le Wparlemput. fait observer que les dils, syrieits, stijets tures, sont regards en fla'iti comme des Otranuers ciueicoii(Ities,6(-Yileiiipiit som-nis-, ainsi que tous IPS atitres, aux lois du pays. De ce principle, il double indubltablement que le syrieii, parLd". la lot sp6( i;ile. du '13 Aottt 4903) cini r6glemente la condition do, cette cmhrorie, d'6traiiest pla(.-6 surle m6me pied (Itiotous les antres, 6tranh.dwant le terijtoire de la t0piiblique. Uapr s la
iv; 11tition ha'itienie, les Mrang ri, distinction 'Ouis Stliit dP ; droiLs Civil-s) saut certames restrictions pr6vues Imi, hi loi ; de sorte (Ine les sojets tures aussi biens que les siijos aq, -iis, allemands jes eiLoyen.s am ricains, fr,ineais,




)j allb jlo" t:' C).IIUJ op inolluOLI'l -e sainal'IDIX') stioll-cloa ,,op pigmal.rodap ol 'Oauw q op uoll-C20-1 -el op 9jou -01 Swep OaSOd LlOjJS0tlb Ul 1UOW0A1jLl@J '360p ainlzmoo Mod .1altlopo'l IR oq"oj.Olj;4j 11011
-n-')Otz.lqd 01111")III, L jl 1! kjo 11101.10,J) a.0tijSAI'a sop "Llup 10 11101.1'ed o")(1), 'qj Op still )'Iti,
"U'll 110s M-133 11OV) OtIbil!lod
I-wopajwd unp iiou jo ouiqui omduD j swep 'juguop mid
qj ap sijoij jq ) -sal -smol lwaua
-w- 110 11170.1 Anoo 9.-moiQll
jo ;Rjpej!ti1uLuutj tioi.pajoid rl ap pualugs az)(rPj,,j -el V o* n (i
-1103aa tiotloolo.id PI 'I@Ua ti g -ainb-inj,,ul jo aoue.ij ul qjjtj ) e Sal StlupgUIL11-10191i isa 1!,nb
19-1 siOne.ij sa'Ooloid op 9 oldwa su, s al stiup uOu sipul tPa.lud jipuiew 1111,P (11.1aA Ila S;D]!'Pj 111011L19 S911a IS -,13119P
-!S9.1 gjjX3 Ug 030U.Ij @p UG!leo,),] V1 IP(l JUOAnos astida.ij
-ud satlo.mump Sol iatibildxi) tjoicl sp.ij Inad 10
alloo op puo.jdwoo as 'ciao -atibiwwrlj ip ,us suup si(qqq embinL ap urlInS @I 91saruIV -eR op sj )rlls Sal ws SaOujo, Siloq so,, ojpuoj tioiq jioltlo, -)p 'o-)ads oj uup az)trv.j q ul V xrioil sal ins juOUlatibilumoldip ;Pjtjgs
-oidai aiwe o3wessind auu v japuBtIlop 'siq)-millal-lb I;Lj as viao onb istqr 11nad liqu[1 uo allai,)Ujo ticlijujuasqjdaH op sed juv vji ambinj, ul 'atib lijoilnos sajno!'lojX;D stiollyalall sap juqtu@j.m 1qp @I 'lonjou stir(I
vl op slolejugsajdaIj Sal -jud glib sailnup jud sABd tio seualoid g.ij ju)w9lvj')z)l juallurlus au 10(ji).1111 9DIDISSInd lel P jU@U10jD@JlP JUIIA0103 "U011SO111) uo S11,41JAS Sal onb ajuujuloa snld ul uoijvmmqji, ,j 1!stijb iu(l aou*op Sed '11jull uo aljql jq 0ouOI.Iss 01(foloo UL op lloij!j d
ul 1!,Cjel 1! aulwoo '110"J Utj '11,19111011.10A1109 [ILI PJjjOU1,UL,lj ap jouldoxm tia '.moji vsst:(lmVl la U1l!-JOAllO(N t1l,
911joillu'l op glib 111101ml Oulmo-') 1111"11 ua 1.10A010.1 OU OP luo slyib uoijoi.wclo ul @p ticlisinclim I silos i"esud -si!-Ino,(i 'ilycl-I tia inoros '111ol U( 0[) op
socloid le 'uoij)Ll1(ls'OM ,, amb.iiij, op malressuclitiV' D1101
-103x' j ll os V. 'S.laltudp sclul'41 Sozz) IN) stlalj' s Sal o1llS1j'c'l1'j ')I
Sljalj'?:J1lz) Sol ja'Oolo.id inod, luou0j) sAud oI st-lup liloi 99.r) aujolsis utip uoiju.)ijddvl 01) S.1011 SI'd
isau mb s ud im smq) aAio5ai 'SZ).1111 Slarns 's1lqljAS Xt-11.1 101.0anqyllp. stu5m,.ij sai9oloid op tiollrufulouai) vrotli-) m(ii ju a]I owiad )11' lv.fvua U'; sop 1!*,]P Vp d13111.1d so-1
inh xnoz) snoi v 10 uoij.)Ojo.ld 0.10.-)(10
-!l(jtid9Vj -Oj Op S(flUjll-0L(1PJ)L1Oj S101 S-01 'snl(l a(I olu.301 tjoiluumiouap amaw -ul su-ep sudmw Itios oja ojo
3 Id I v J XN v




1) E L E C; I S L A I'l 0 N I IA I I'l ENIN F.
S V I' I (I l'i 'ALI 1)0111L de vue cr6n i'al, ( Sl. SLII' le 11101fle pled. en Hattj que. tous les duties 6tian PI'S, SOLItIlis (--onlitle eux anx lols iei-Hioi-mles eL pailicUli6l'elllellt a, ,SLIJeLtls a la Joi dLI 133 Aofit 1913.
La situation (,6n6r-ale do tou le,; 6tt'ancrec,; ost, dOs maintonant, ljx6e au pied d'6,,allLl- o!iIi-e eux, et les batolites clui leut- seimil d6llvru .,s i't p-vth- da mols (-I'O, tobic pi,()Ullailli ne le seiout, confor-m6ment, [a loi, que, poul. 1'execcice clu commet-ce a, titi-e de uk',c)GianLs cowsignalaii-es, seul crorit-e cl,, comnierce lalss6 pat- ka loi t l'inlkran,Iy6ve. Quand d la, licence n6cessawe clue tout. Oliaiio-cr, d(.)IL obtenh- avant tout 6tabiissetneiit cornmeic lal eL industi'lel dans le, pays, la loi en aLU-ibue la, Glivi'atice exclusivemefiL a la volont.6 do Chef de I'Etal, qui, de ia sorte, a ledroit ab zolu d'accorder ou de refused cette licence saris 'ti-e oblit-Y6 de donnei- les ii-iotifs de son tefus.
Voila bien la condition 1kralede Ntmngei, an HaRi saLlf 'a i'estriction 6cfalernenL i6gale a I'kraM des syiiens. La licetice accoilew par- le Chef de PELat 6tatit absolument perl-on nelle et sp6clale; et l'obtention cle ceLte licence dans le (J Iai pl-escrit pouvant d6pendre de tanL de (;jiconstances (fifficiles 'I IMevoll" que le D6parternent se troupe dans I'Impossibillt absolute de fixet- d6s maintenance, d'un(- fa(:,m d(5finitive, ia d6cislon qui devi'a 6h-e pi'lse en lemps oppoilun d FkTat'd !des ki-angei-s, syHens compiis, qui tel'ollt, en ten)[)S Utile leui-s demands de licence pout- la patented de. n(goclants consignataires, Gestdonc, ceux qui d ,Ii-ent b6n6ficier des favorable pellets de [a pr6rocrative constiLutionnelle dont est i-ev6tu le Clief Supr me de la Nalloll, c'est eux qu*11 appaillent, de se pi,6senter; dans' le dolal vonjil, avec tous les 616ments piopies a fondei, letli s demands sLw des bases inspli-ant la couliance en leril, ferme intention de se c'onfoi-met- aux lois eL i- .glemenls
1.( Ossant la inati&e commercial en Halli.




:18 ANNU A I It E
DOCUMFATS RELATIFi,- A LA D .,NONCIAri(),N i)u TRAITS.
DE 1861 ESTRE HAITI ET LES l1'-rATS-UNIS D'AMPRIQUP..
Moniteur dli 20 Sel)1embre.
LtGAMON MIXITI.
No. 1.081
AN"ashington, 7 Mni,190'tMonsieur le Secr6taire d'Elat,
Lors de Irentretien que VOLIS ni'avez fait I'lionneur de m'accorder le 5 du courant I j I avais prisla liberty Tappeler Votre haute attention tant sur les controversies provoquees par le Trait6 conclu. entre Haiti ot les Etals-Unis en 18641 que sur l'insuffisance de cet instrument diploinatique eu ce qui concerned extradition des erlininels fueitifs et la situation de nos Gonsuls respectifs. 1.)
Pavais profit de l'occasion pour vous faire connaitre que, d6sireux. avant tout de resserer les eiLcellentes relations exisulant entre nos deux Pays, mon Gouvernement strait heureux de remplacer le Trait6 de 1864 par des Conventions qui e(np6chent d6sormais tout malentendu. En r6ponse d cette communication, vouzz; avez eu. la gra. cieuset6 de m'auloriser A vous sournettre des projects pouvant server de base aux n6gocitions. Vous trouverez, en consequence, ci-Inclus un project de Trai[6 d'Amiti6, de Commerce et de Navigation et un projeL de Convention pour ['extradition des criminals fugitifs. Le TraiL6 de 1864 cessera done d'6tre obligatoire dans un an, ou plus L6t, si, comme je me plais d 1'esp6rer, les pourparlers abouhssent avant 1'expiration de ce d6lai.
Avec mes remerciments anticip6s pour le bien veillant concourse que vous voudrez bien me prdter en la circonstance, je vous pri6 d'agr6er, Monsieur le Secrkaire d'Etat, les nouvelles assurances de ma plus haLite consWration.
Sign6 ) J. N. LEGrER.
Honorable JOHN HAY,
Secr6taire d'Etat Washington.




D] PARTENIENT D'ETAT. (t)
Washin-ton, 25 Mai 190't
J'Al I'honneur de voits accuser re'luepl.ion de voire iiuW dU 7 du moi's courant, par laquelle vous me ret-nottez Lm projeL de TraiI6 d'Extradition enLre ies Etats-Unis et Ralti et Lin project de TraiL6 (I'Atni66 enlro lps m6mes padres.
En r6ponse, jai I'lionnem- de vous envoy- r 6 -hichis ull memorardom qui apporLe au Trait6 d'ExLraditlol) P1.01)0s-6 certaiii.es modifications qui te reiideijt acceptable. (;e Npartemer.it.
Si elles conviennent aussi -A votre Gouvernement, je serai heureux de sianpr le TraM.
Le Npartement, rentrera sous peu. ell COM111LInication avee vo is an suiet du TraIL6 d'.kiniti6.
Acyj 6ez) Monsieur, la w)uvelle assurance de ma, tr6s haute consid ration.
( sign6 ) JOHN HAY.
MonsieurJ. N. UGER,
etc., ele., etc?
DOCUMENTS RELATIFS A LA DANONCIATION DE
LA CONVENTION FRAN CO-HAITIENSE Du 31 JUILLET 1900.
Honiteurdil 9 Ddcembre 1905.
Port-au-Prince, le 42 AoU 1905. A MONSIEUR DALBkMAR JEAN-JOSEPH
Envoy6 Extraordinaire et Ministre P16nipotentiaire d'Haiti A Paris.
.Monsieur le Ministre,
Je suis ell possession de votre letter du 48 Juillet dernier r6pondant d la mienne du ler. m6me mois.
I ) Voir au ox Monteur j, du 20 Septembre fe texte anglais-




ANN U A I R E
]o kil hit, av--w 1111 1 ol llit"n'.1 ot .1o no sallrli-- tr lp volis
11 1-(- IC 11 v )- w .1 -1- ..; -; 1Fr i I I,. 1-' t-; 11 1'wlt
tktW-11 phI-; rl-rretlcr do 1l'avq)ll* III-, I'll(: I on Soil tellips
t pn ;cllt vo(Iv lettro (ill 12 M ti, (1111, it (111 P 11I' r 1'oxf nik cilu p"Ind I voil. ('o e (I'll tic partl ,-ij I Hre Imporiallco. Anssi, je vous avotie que cela iji'hitrl"Llu fork
I'll (Illi'lio po-Ao, ('11 offot, (-M to lotin, (11) rester')
-4orait- ,iio rolli es
Ell qllelle-; lim ill-, so joill L 1
je n*eii (it ell CO It'. IN ,IHCQ 'ilk' IM I, V()1l*(,, lottro ( t la(ple1h, e r6pollik on co 111ollitllt.. Qlloi (Ill'il ell S()it, appl-Ociant volre observation concernmit la GonvciiLion Fraw-() 11,iffienne, avmis-non.- coininu vons, que la uwilleure
soluLim), dan.s. Ie zpke, 6kalt de rMabhr le piel &(' (rali[6 entre les naLloii,; fiiisant le cominerco avee nolls, ell Wiion ,mt h ConveiiLicm dA :31 -11-11110 1900. C ost fa -)ll
do pi,( vemr Ies cons qijonces cle la dommide (Ili Gollv(-Irnement allem-i ill, toi)d Ili(, iA avoir u;i 41irtsli-111ollopole de Irallsport. poill. Hafti. E! I I L, ,-Y-thoii TAIIein t-,,ie anvaiL LFWILall t I 110i I)-; I li- d de S"ell I&Ail I hlr (11w c' tmt Imil Tab wd sous cetLe forme alternAiive qit sa ifeowid" airdt
oti la d ,iioiiclilloii de, la Gj.)ventlon FrwwoHa4benne: ou la signatilre clmle ("onvelitioll allalogm. avec I'Allemagne. A Npoilne, des raisons parlictjli res,
H, s'0pPo.-;!-1lenL I'M-1011HOO do I'Llfle
parail-i ou d- I'au(re.
proposition. Alors le Ucret imp rlal dL1 17 Avril 1901 MaIL intervene, fraj)pant nos proditils, I)--u- ropnsallles, (1,111i dMit pl-Ohibitif (111i let-11' fel-Illait. ICS march6s (I'Allemagile. Depuis, la qneslion a pass6 par de.-; ph-ises diverse J)Our en arrived it la proposition que vou-i connaISSeZ et (IL)e nous tic satirions ;tuoptor saws 11OLl'; eXj)OS-!1' A voir I'AllCrIeterre et Jos ELats-Unk intervenor leur fom, :'t HOLIS
m
taire, des exigences IOUL aussi ina,- cpptable,, parce que Pune de lem's inul(iples cons qiliences seraient, de HOLIS river de la JALH guide parole do tios recettes.
GesL pourcluoi le Consell des Secrkaires d'Etat a d0cld6 de d6nonedr la diLe Convention du :30 JuffleL 1900.
11"n consequence, VOUS VOLU11'e-Z bien iiotifier cetLe d6cision all Qdai d'Orsai,-et !selon que de principle, -pour (111-le I'article 5 de la dite ConvC11001) I)LOSSOSONit' SOH jfle!ll et enlier effet.




DE LgGISLATION HAYTIENNE. 41
Veuillez agr6er, Monsieur le Ministre, les assurances do ma consWraticiii disfingu6e.
( Sigii6 ) M. F2RtRE,
Secretaire (I'Etat des Relations Extirieures.
Pour copie conform :
Le chef de bureau au D Parteinenl des Relations ExrNieures.
AMILCAR DUVAL.
Paris, le 30 Octobre 1905.
Monsieur le Alinistre ,
Sous le poids de plus en plus 6crasant des charges de la R publique, pour faire face notamment au Service de ses, pavements 6L 1'6tratiger, et dan-; sa solicitude m6me pour le fotictionnement convenabl dece service, entre autre, le Government haftien en est arrive A ne pas pouvoir diff6rer plus lonatemps d'user de [a facult6 pr6vue de d6noncer six inois A I'avance, [a Cotivenhon franco-haitienne du 31 JuilleL.
J'ai ordre, en consequence, de notified au Gouvernerrient de VoLre Excellence la d6tionciation de la dite Convention.
Ce que J'ai Flionneur de, faire par les pr6sentes.
Je suis en m6me temps, parLiculi&rement charo,6 do prier Votre Excellence de croire que la Mpublique d'llaiLi, dont les plus vives sympathies orit W Loujours pour la France, Wa 6L6 amen6e d ceLte measure que, sous la pouss6e des plus urgentes, n6cessit6s. En premiere ligne il faut ranger, je le r pke, le, soin Missut-er d'auLant mieux le service r6,fiflier de tios obli(yitiotis envevs Ntrancrer eL dont la ill Ijeure pArLie s-3 trove, 6Lre, au b n .Iice (le porters fran, ais.
Je vous serai infiniment obli,0 de vouloir bieii me faire Fhom)Cff de m'aceuser r6ceptioo des pr6sentes et agr6er avfc boW I'assuratice reijouvel6e des sentiments de haute coiisid6ratioti avec lesquels, INIousieur le Ministre, j'ai I'honnem, &6tre, de Votre Excellence, le tr6s h(imble et tr6s ub6issant serviteur.
Le Charg d'Affaires d'Haiti,
Sicrn6 ) NORD J.i. -JOSEPH.
Monsieur M. RouviFR,
MMistre ties Affaires, ELrancr6res.




42 ANN UA I [IF
Paris le 8 Novembre 190.-,,
Monsioni. It, Clifil"46 (I'Alhire,"
A la (late dn ."30 Oolobre dernier, vons avez bien voulla ino faire eonnaitre que (( pour faire face noumflment, au a service de ses pavements a 1'6tranger, et dans sa sollicitude m6me pour le fonctionnement convenalfle de ce service, le Gonvornoment hailipi) en est arrive up pas I i) iv it- (1111'r r plus ,nos d'u-or (It- la fict)116 1))-6\ M, dc (1611mwer six 111()k 1 I'awa-6ce la Convention francoc lia'itienne du :31 Oaol)re 1900. ))
J'ai I'lionneur de vous accuser reception de cette COMmunication. En verlu tie I'artiele 5 de la Convention pr6cit6e, A parlor du 30 Avril 1906 les droits du Lai-if cy n6ral tran .ais set-aient, par suite de Varrancrement commercial appliqu6s aux denr6es colonialcs d'origine haitienne import6es on France si aucun arrangement nouveau Wes intervenu -! cello. date.
A (Tr6ez Alonsieur le Charcr6 d'Affiires, les assurances de ina consideration la plus distincru6e.
Sicrn6 ) ROUVIER.
Travaux publics.
11PGiLEMENT POUR LES 'TRANSPORTS DES ANIMAUX ET BESTIAUX PAR LA COMPANIES DES CHEMINS DE FER P. C. S.
Moniteni- (111 7 Jvnviei-.
C c)rxxpajgrii(E cL4e_,:;5 clc
T'Enr cl(E ILaL JF1'1aLixx4e atm C.'txl clE? 'E;eLc .
Ri elementss pour le transport des animaux et des bestiaux.
11
Conditions d'acceptation.
A'RTICLE PREMIFIt- Le transport tl'animux West, obli-




DE L ISOLATIONN HAITIENNE. 43
0
gatoire qu'aux Stations pour et les Stations pourvues de quais d'embarquement.
A:RT. II. --:- La fixation du nombre des animaux, pouvant 6tre admis simultan6ment au transport, ainsi que le choix des trains par lesquels le transport devra avoir lieu, resent sou mis A la decision d e I'Ad ministration. L'admission de bestiaux, remis isol6ment, 6tant subordo-nn6 A la question de savor si 1'espace n6cessaire. est disponible dans les wagons, ne saurait 6tre cons6quernment garantie d'avance.
ART. 111. La demanded de wagons pour le chargementd'un group d'animaux, devra e*tre adress6e par 6crit A la Gare ofi le chargement doit avoir lieu oii A l'adrninistration un jour d'avance et port6 la date et la signaLure du requ6rant.
ART. IV. Les animaux devront 6tre rendus A la Gare d'embarquenient au moins une demi-heure avant le d6part du train.
ART. V.- Les animaux maladies ne sont admis au transpolt qu'aux risque, et perils absolus de 1'exp6diteur.
La Companies West pas tenue de se charger du transport d'animaux dangereux ou aLteint de maladies contagieuse.
La Companies est en droft d'exiger que les animaux, soient accompagn6s.
Les toucheurs devront prendre place dans les wagons de bestiaux et auront A les surveiller pendant le trajet.
Les personnel qui accompagnent des aniniaux'paient le prix des places de 3eme classes.
Quand au menu b6tail ( porcs, veaux, moutons, ch6vres, etc ) de m6me que pour la volaille, du rnoment qu'il est bien condition ou bien renferm6 dans des cacyes portatives bien clauses, parfaitement a6r6es et sufFisamment spacieuses, it Waura pas besoin d-6tre accompagn6.
Conditions de livraisons.
ART. VI. Le charcrement des animaux dans les wagons et le d6chargement a Farriv6e onL lieu par les soins et sous la responsibility des exp6diteurs et des destinatairps. Les exp6diteurs fourniront les liens ; attacheront ou front attached les atiitTiaux et s'a-sureront personnellornent, qu'ils le som solidement, le, tout sous le contr6le des acrents de la Compagnie.




44 AN N U. I H E
ART. VII. UenOvement devra U'tre effected au Plus tard deux heures apr s I'arriv6e des animaux en Gare. A 1'expiration de ce d6lai, et lors m0me que les animaux ,waient laiss6s tt ]a Gare en plein air, il sera per u des frals Attache, et la. Goinpagnie sera en droit de confer les aniJDaux A ull tiers, aux risque et p6rils do 1'exp6diteur eL de percevoir, en outre, des frais do s jour.
XXI.
ResponsabilU de la Compagnie.
ART. VIII. La Comparlnie West pas responsible du dommage qui strait le r6sultat des risque tout partiruliers, inh6rents au transport des animaux. En cons6quellce, elle Waccorde aucune indemniL6 pour les pertes ou varies par suite d'6vasion, de chute, de coups de corners et de pieds, de stiffocation otj d'antres causes qui se prodUirai( nt aLi inom, tjL du chan-yetnent, pendant le cours du transport ou le s6jour en Gare.
Elie ne r6pond pas non plus des pr6judices imputables aux accidents que Pescorte dtait charge de pr venir.
Au nornbre de ces risque, il y aura. lieu de comprendre tous ceux qui ne sont pas causes par une avarice it-nputable au Chemin de fer et survenue au v6hicule ser. var(t au transport, notarnment aussi ceux qu'une surveillance, les soins et I'alimentation convenables des animaux pendant le transport, eussent suffit A pr6venir- Lorsqu'il y aura une indemnity A payer, ]a d6claration faite pat, !'exp6diteur au moment de 1'expddition et dans les formes prescribes plus loins, fixerajant en ras de perte que d'avariele maximum ffinderni)46 a accorded; dans les cas oa une declaration Waurait pas W faite, le maximum de reimbursement sera, suivant Age et condition
Clieval. G. 80 Mouton . . . . . 15
poulain 30 Agneau. (6 m. au, moins )'10
Afulet. .40 Brebis. '10
Ane . .20 Ch6vres . . . . 10
Bceuf.. .&I Gabrf . . . . 10
Vache .80 Chien . . . . . . I
Poule ou Pintade 050 Veau d'un an au moins 20 Canard. .0-75
Porc .20 Oie . . . . . . .
Cochon de lait. 5 Dinde ou Dindon




DE LEGISLATION HAITIENNE.
Les chiffres ei-dessusconstituent un maximum qui limite la responsibility de la Compagnie, mais il restera quand m6me pour le r6clamant l'obligation de sourneave toules les proves n6cessaites, pouvant permettre d'6tablir leprix r6el (le I'aninial dont le paieriienL est detnand6. Et ce prix r6el, tant qu-il ne passer pas le inaxiinum ei-dessus fix6, qtji sera pay6 par la Compagnie.
La d6claration d'une valour plus Mev6e n'aura defeat I galement oblicratoire. qu'autant qu'elle aura W faite en toules Jettres sui, des formulas imprim6es et remises par la Compognie centre le pavement d'une taxe de G. 0.50. Ces forniules sei ont d6tenues par les chefs de Train ou autres agents pr6pos6s au cbargement. Elles seront en deux parties, Nne qui sera laiss6e entre les mains du cliargeur, comme r6c6piss6 de sa declaration, Fautre restera A la Compagnie faisant foi de la declaration du cliaraeur.
Elles seront routes deux sian6es du chargeLir et de I'agent de la Conipagnie.
Le Directeur de 1'ExploRdlio7z,
CH. THOMASSET.
Approuvepar les souss qWs :
ALEX. BOCO, C. M. DUPUY.
Vu et approuv6:
Le ,-3ec?-0aire d',Etat des Travaux publics,
F. N. LARAQUE.
1,01 QUI ACCORD Au DEPUTE LECONTE :3000 DOLLARS
POUR L'] SECTIONN D'UNE STATUE DE DESSALINES AU CAP-HAITIEN
Moniteur du 18 Janvier 190).
LA CIJANIBRE DES COMMUNES.
Consid6rrnt qu'il est de toutejustice de rendre hommageA l'immortelJEAN-JACQUEs DESSALINES, fondateur de la Patrie, en lui 6rigeant une statue sur la Place Royale du




L16 ANNUAIRE
Cap-Haitien, clief-lieu du D6partemont du Nord, o(i le Grand Homme a prk naissatice; A I'Roposu'.
Et le Corps Ugislatif a rendu la loi suivante
ARTICLE PREMIER.- Une va!eur do trois mille deux cents dollars est, accord6e au D6pW LPCONTE, initiateur de 1'opwre, pour pouvoir complOer la valetir du prix de la s tatue de l'immortel DK.SSALINFS, C011111)1111C]6(" aiix ElatsUnis d'Am6riqUe et devaia-61re. rig& sur la place d'Armes du Cap-Haitien.
ART. H. Le reliquat de la dite valour servira atj,;sl d payer les autres commander failed d cet effet tells que : grilles, drapeaux portent. 1'effigie du Ub6rateur et, un magnifique marble qui sera pose au centm du pi6destale contenant les noms des 116ros de l'Ind6pendance.
ART. 111. La sus-dile valour doit-6tre verse pat, le Secr6taire d'Etat des Finances au D6pubb LECONTe OU A son repr6sentant autoris6, sit6t apr6s la sanction du Corps Ugislatif.
RtGLEAIENTS DE LA COMPAGNIE DES CHEMINS DE FER DE LA PLAINE-DU-C:UL-DE-SAC,RELATIFSASARESPONIABILITI .
(Moniteurda 25jaizvier,1905.
RE s-"PONSABILITE DU CHE31IN DE FE It
RELATIVEMENT A SON PERSONNEL.
A
ARTICLE: PREMIER. Le chemin de fer est responsible de son personnel et de tout autre personnel dont il se serL pour effectuer le transport.
B
ETENDUE ET DURft DE LA RESPONSABILIT9.
ART. 11. Sous la reserve des restrictions pr6vnes par articles 10, et 48 le Chemin deforest responsible du dom-




DE L GJSLATION HAITIENNE, 47
mage resultant des pertes et varies eprouvees par la merchandise, A partir du moment de la conclusion du contract de transport ou de reception de i'objet A transporter', jusqu'A celui de la livraison, A moins qu'it ne prove que ces pertes, et varies sont la consequence d'un cas de force, majeure on d'une canse inh6rente A la nature de la merchandise ( avarice de route, d6composition, d6chet evaporation, courage, etc., ) ou d'un vice d'emballage non apparent A 1'ext6rieur.
ART. Ill. La livraison au destinataire est r6put6e accomplie lorsque la march ndise est remise apr6s son arriv6e A la station de destination.
ARs. IV. La merchandise est, consid6r6e comme perdue cinq jours apr6s 1'expiration du Mai de livraison.
ART. V. Le pavement des frais de transport quand la merchandise est en port dift, ainsi que la livraison de la merchandise au destinataire d6sicrn6 dans la letter de voiture, A ses agents ou aux persoijnesauxquelles cette fivraison peut se faire valablement suppriment tout recourse centre le Chemin de fer.
En outre, tout recourse pour perte complOe d'(ine marchandise esL 6teitit apr6s 1'expit-aLiondecelui dehuit jours, A partir de celui oii la livraison auratt dft 6tre faiLe, et, S'il s'agit d'une expedition avari6e ou dont une parLie seulemei)t est perdue, les r6claniations Windemnit& apr s quarante huit heures ne sont plusadmises.
Toute r6clarnation doit 6tre produite par 6crit et doit contenir tous les details n6cessaires A une enquete.
ART. VI. Toute action judiciaire centre le Chernin. de fer pour perle total ou partiella, avarice ou retard dans la livraison de la merchandise, est prescribe au bout dun a n.
Dans le cas d'avarie ou de perte partielle, ce d6lai court A partir du jour de la liviaison. JL'actjon judiciaire est subordonn6e au respect des limits de temps dans lesquelles les r6clarnations doiverit Otre produites 5 la Compagnie et fixes dqns l'article pr6c6dent.
ART. VIL -En cas de manquant ou Wavaries survenues A la merchandise, le Chernin de fer est tenu de faire proc6der stir la demanded de 1'exp6diteur ou du destinataire, en pr6senee de t6moins et aUtant que possible en pr6sence du r elamant, A la constatation dU poids et des varies, et, le cas 6ch6ant, de faire 6valuer par des experts Ntendue du dommaue.




48 AN N U A I Ft E
Dans 10 cas o6 le r6clarnant voudrait s'eijtendre avee le Clierniij de fer sans l'intervention des tribunaux au sujet de Ihidejnnit6 a payer, le r6clainant devra reconnalLre les faits constat6s et formuler sa demanded d'indemnit6 avant I'enl cement de la merchandise.
Lorsque le r6clamant refuse d'accepter la decision des experts appeals par le Chemin de fer, il lui est loisible de faire constaLer la dommage par des experts nomm6s par le tribunal de commerce on, A son d6faut par le juge de paix de ]a Iocalit6 ou par des experts nomm6s a titre pecmanent par les tribunaux.
ART. VIII. Par le fait du pavement de l'indemnit6, la merchandise apartment la Compagnie dans le cas oii elle est etisuite retrouv e.
ART. IX. En relevant l'indemnitd, I'ayant-droil. pout demander d'Otre avis6 pour le cas ofi la merchandise 6gar6e strait retrouv6e. 11 lui est donn6 acte de sa demande et il. peut, renter en possession de la merchandise en restituant I'indemnit,6 qui Jui a M6 pay6e.
Ces reserves cessent ieur effet, si le droit qui en r6sulte West pas exerc6 pour ]a merchandise non p6rissable, dans les deux semaines et pour lamarchandise p6rissable, dans les deux jours qui suivenL la date de Favis transmit A I'intdress6 pour lui announcer que la merchandise est, reLrouv6e.
C
CAS D'IRRESPONSABILIT8 DE LA COMPANIES.
ART. Le Chemin de fer Wassume aucune responsabilit6 e'n cequiconcerne lacasse, larouille, lad6composition, les collages ou d6chets extraordinriaes, l'inflammation spontan6e desmarchandisesqui par leur nature sont sojettes A ces causes de perLes ou Wavaries totals ou partielles, et dans ce cas il West accord aucune indemnit6 pour les objets et dans les cas ci-apr6s d6sign6s :
En g6n6ral pour les substances dangereUses tells que I'acide snifuricloe, 1'eau. forte et autres aides, ainsi que pour les objets facilement inflammables; pour les bris d'objets fragile, Jes places, verreries, faYences, porcelains, crutches, potteries, bouteilles, bonbonnes et dame-jeannes vides ou. pleines, etc., le. sucre en pain. etc., pour la d6t,6rioration de liquids et autres substances qui entre fa-




DE LtGISLATION HAITIENN.F. 49
cilet'nent en fermentation ou en putr6faction et cells qui souffrent de la chaleur, pour ]a rouille des m6taux, pour le courage des liquids par les joints des fftts sans endomrijagement ext6rieur.
ART. XI.- Les dnonciations do la letter de voiture Wongagent pas la responsibility quant au contend des colis.
La Companies ne rdpond pas non plus du poids des marchandises qui Wont pu 6tre pesdes & la reception. en tant que cola soit constant sur lalettre de voiture qui doit, porter une mention signed par 1'exp6diteur, par laquelle ce dernier reconnalt avoir effeetu6 lui-mOme to chargement.
ART. X11. Les marchands et marchandes important des merchandise non emball6es, ni en caisse, ni en baril, sont terius d'accompagner leurs effects et doivent prendre fivraison de leurs marchandis-ei imm6diatement apr6s Parriv6e du train en gare de destination.
ART. XIII. La Compagnie ne connaissant pas le contenu des colis, bacs, panniers, etc. n'esL pas responsible des pertes dont les marchands pourraient se plaindre, Di de cells proveriant du retard mis par les propri6taires A r6clamer leurs merchandise.
La Companies d6cline formellement toute responsabi106 pour les objets emport6s par les voyageurs sans paiement d'un fr6t et non consigns dans le manifesto du train.
L;rsque les merchandise sont transporters en wagon d6couverts, le Chernin de for West point responsible des dommages qui peuvent r6sulter de. ce modede transport, L'exp6diteur est sens6 avoir approuv6 ce mode de transport si, lors de la remise A 1'exp6dition, il n'a pas prescrit formellement sur la letter de voiture que, la marchandise 6tant susceptible d'avarie, 1'envoi doit avoir lieu en wanods terms.
ART. XIV. Lorsque des merchandise ordinairement exp6di6es dans les wagons converts sont, avec, Passentiment de 1'exp6diteur, transporl.6es en wagons converts, le Chemin defer ne pout exciper de ce mode de. transport pour dMiner sa responsibility, concernant le manquant notable ou la perte enti6ve des colls.
ART. XV. -- Le Chernin de fer ne r6pond des risque atixquel., sont exposes en cours de transport les marchan-dines remises sans ernballage suffisant ou d6fectueux, aIor., qu'en raison de lour nature, elles doivent kre convenablement emball6es.




50 ANNUAIRE
ART. XVI. En ce qui concerned les macchan(lises dont le cl)arge, meijt et le d6chargement doivent, ea, vertu, du tar)f On de convention parliculi6re, Otre eflecto6s, par 1'exp6diteiir et le flestmataire, le Cliemin do, fer DesL pas responsable dn dommage qui pioviendrait de ces operations On d'un cliargemenL vieleux. De. plus I'exp6diteur et le destinataire sont responsible enters le Chernin de fer (Jes varies causes par leur faute aux wagons, lors du chargement ou du d6cliargenient des merchandise pir eux charg es et d6cliarg6es, ou qui sont la, consequence
;0
de ces operations.
Les exp6diteurs et destinataires sont responsible des faits et, (Yestes des persomies dont ils se servant pour op6rer le chargement eL le d6char(Tement
0 70
ART.XVII. Dans les cas mentionn6s aux articles 43, 45, 161 il est entendo que. les dommages s'ils peuvenL eLre, ]a consequence des causes d'irresponsal)HIt6pr6vues, proviennent de ces causes et jusqu'A preuve du contraire, le Chemin de fer ne peut 6Lre recherche de ce chef.
ART. XVIII. Les restrictions 6numWes sous les Nos101 45, '16 ne prevent e*tre invoqu6e.q, s'iI est prouv6 que ledommarre, est la consequence des fates commies par le Chemin doe fer ou par ses agents.
D
CAS D'IRRESPONSABILITE DE LA COMPANIES.
A RT. XIX. Les indemni[6s d payer par le Cliernin de, fer, Conform6inent anx prescriptions des articles pr6c6I
dents seront r6gl6es d'apr6s les bases ei-tpres.
En cas de perLe lotale ou, parlielle, o'n prend potir base de calcul. de I'indemnit6 A paver la, valenr de, la, marchandise dans le commerce : cett'e valour doiL 6tre prouv6e par Pint ress6.
Dans le r6cylement de I'indemnP6 on Wadmet pas cependant la valour sup6rieure d P. or -10 par 50 kilos br uts A moinsqu'une valour sup6rieure Wait&6 formelleineut d6clar6e en routes letters sur la letter de voiture A VendroitA ce r serv6.
ART. XX. -Au, d oart, 1'exp6diteur a ]a faeult6 de
clearer sur la letLre de' voiture, A I'endroit A ce destine', la, valour pour laquelle il intend 6tre indenmis6, en cas de, perle de la merchandise.




DE L GISLATION HAITIENNE. 51
ART. XX1. Dans aucun cas l'indemniL6 ne peut exc6der le dowmag'e rdellement 6piouv6, sequel devra tre justifi6 par le r6clamant.
ART. XXII. Lorsqu'il s'agit de r6glement des indemnit6s pour le manquant de poids, it est fait deduction d'un d6cliet de route de 2 o/o pour les inat-chandises s6ches et oe 4 o/o pour les maruhandises humides ( comes, raciness, tabac, savon, graisse, huile, fmits, lines, cuirs, peaux, ) etc.
COMPANIES DES CHEMINS DE FER DE LA PLANE DU CUL-DE-SAC.
L'Inginieur Directeur m chef,
L. GENTILE TIPPENHAIJER.
Approuvj par les soussignds. Commissaries du Goument pr s la Compagnie,
ALEX. BOBO, C. M. DUPUY.7 Le Secrilaire d'Elat des Travaux publics, F. N. LARAQUE.
LOI QUI SANCTIONED LE CONTRACT POUR L'kTABLISSEMENT
ET EXPLOITATION D'UNE LIGNE DE CHEMIN DE FER
ENTRE GONAIVES ET INCHES.
Vot6e A la Chambre le 28 Juin et au S6nat le 40 Aofit.
Promulgu6 le 11 Aofit. ( jVoniteur du '19 Aolltt.
NORD ALEXIS,
President de la R jmbliqne.
Vu le contract pass6 le 19 Juillet 4901 entre le Secr6talre d'Etat des Travaux publics et Monsieur Rodolphe Gard6re pour 1'6tablissemeDt et exploitation d'une ligne de chemin de fer entre GODaives et Hinche avec embranchement sur Gros-Alorne;
Consid6rant qtie, dans Fint6r t de I'Agriculture, de I'Mdustrie et du Commerce, il imported de d6velopper et de




52 ANNUAHAE
porfectionner les voies de cornninnical ions enlre les diffl rentes r(sgiofis du pays, tant pour nvantager les ti'MISport-, des persomies que pour 1'6cotilement des (lenrks et produils;
Consid6rant, que le cheniin de for esl instrument le I-)I(IS flUiSSMIt (111i I)tjis-,e so rvir il ce bia ;
Sur le rapport do Seer laire WELat de ; Travaux publics,
Et de l'avis dU Conseil des Seer6taires d'Etat,
A Niotos
Et le Corps Ugyislalif a rendu la loi suivante
AIATICLE PRENTIER.-Est et dernenre ,anctionn6 le ContraL pass6 le, -19 Juillet 1904 entre le Secr6laire d'Elat des Travaux pnblics et Monsieur Rodolphe Gard6re pour 1' tablissement et 1'exploitation d'une* ligne de chemin de fer entire Gonaives et Hinche avec embrai)cfiemea sur GrosMorne, de m6me (Ine le cahier des charges qui le compl6te avec les modifications s(iivan!es apportOes au pr6ambule du contract, aux articles 2 5 6 du contract et aux articles IS et 19 du cahier des charges :
(( L'an fnil netif cent quatre et le 19 .1nillet, entre les sollssign6s Jo. Monsieur F. Numa Laraque, Seer6taire d'EtaL des Traxaux publics, agissant aij iiom de I'Etat, en vertu de la decision du Con,:,eil des Seer6taires d'Etat eii date du 49 Juillet, d'une part ;
a 2o. Monsieur Rodolphe Gard6re, dorniciH6 A Port-atiPrince, aoissant au nom et poor compete d'ime Socip,16 par actions d constitute daiis les formes et selon les dispositions du Code de em-nmerce r6gissant la imili&e el cells du Code civtl relatives aux contracts sviiallarymaLiques, d'autre part.
# ART. 11. L'Etat d6clare ce chmin de fer d'utili16 PLJblique. 11 autorise ]a pose de ]a voie en accotemenL sm, les routes et chemins publics, l'occupation, sidvant 1'em irise nAwessaire, 1'extration des mat6riaiix et la COL)pe des bols de chaUffage dans un rayon de deux kilom6tres pour les mat6riaux et d'un kiloni6tre seulement pour les bols de ebauflaffe -Ce d'une facon m6thoclique, afm de ne pas d truire les for6ts,-sur les terrains libres du domaine qui se trouvent sur le parcours de la ligije, stins d6roger en rien aux dispositions de I'art. -14 du Code rural en ce qm concern les arbres plants auteur des sources et sur le bord des rivieres. 11 autorise aussi la Vrise d'eau pal'tMlt,




DE LtGISLATION HAITIENNE. 5.11
ofi le service du chernin de fer le n6cessistera, A la charge par le concessionaire de se conformer aux prescriptions d(i Code vivit quant aux droits des riverains des eaux a utiliser.
ox 11 s'engage A poursuivre, [A ofi ce sera n6cessaire. Pexpropriation des terrains priv6s et A conc6der dans la zone exclusivement indispensable au passage de ]a voie ferr6e, ceux du domain occup6s par des fert-niers, le tout conform6ment aux lois, A la. charge etaux fraisdu concessionaire et moyennant indemnit6s pour les r6coltes et constructions, tonjours A la charge et aux frais du concessionaire.
a ART. V. 11 est affeW A cette garantie d'int6rdts les droits deportation sur I'acajou, le c6dre, le aaiac, en outre soixante-quize centimes par mille olives sur les droits deportation des bfiches et raciness de camp6che qui proviendront des r6gioiis de l'int6rieur situ6es A 20 kilom6tres, et qui, gr;Ice au chemin de fer, pourront aboutir i un port de mer; et ces valeurs seront encaiss6es par la Banque Nationale d'Haih pour compete du'concessionnaire, suivanL contr6le pr6alable des agents pr6vus au 3emealin6a de Fart. XIII du cashier des charges.
a Les differences en moins, s'iI en existed, seront solddes par douzi6me dans le cours de 1'exercice budgotaire suivant, sur les resources ordinances de ]a R6publique et aussi sur ses resources nouvelles pouvant r6sulter d'objets d'6change nouveaux dont le chemin de fer aura d6terrnin6 la production et le tragic et sur lesquels le GouverDement pourra 61ablit, des droits deportation.
((Le Gouvernements'encyaoe formellement A ne pas ali& net-, dans I'intervalle de 1'ex6cution des travaux du chemin de ferjes droits deportation ciL6s en premier lieu et qui sont libres, de facon A les trouper disponibles, d6s que devra commencer le service de I'int&&Oe 6 olo )'an.
,a ART. VI.- Dans, le cas oft une extension du r6seau ou des embranchments du r6seau seraient reconnus n6cesaires, 6L condition 6gales, I'Etat pourra donner la pr6f6ren ce au concession n aire qui, en revanche, ne saurait refuser le raccordement A un r6seau vision concW d akrui.
(K CASHIER DES CHARGES. ART. XVIII.-alLe Prix de transport par lieue de quatre kilom6tres sera fix6 sur un tarif arr&6,de concert entre le concessionaire et le Secr6taire d'Etat des Travaux publics, mais bas6 sur les chiffres maxima suivants




54 ANNUAIRE
.11archaudises littrahles en tlar ,s, par cent hures
Caf6 on touts inarchandises stijettes
a varies (11. o.(,)3
Par hariquo,- do GO gallonss do lafia ou
t I (' n I
s liquides
t Pat- cent, lives de campOche, accajou,
bois do construction et inarcliandises
assimilables 0.01112
t Pat, mille lives 0.15
a Par voyageur et pat, lieue-jere classes 0,10 2eme classes 0.05
Par L te do I)ceuf', cheval, Ane, mulet,
et par lien 0.08
o( Par 10te de cabril POI'C. MOUtOll, etc 0.02
(( Les enfants de ciijq t donze ans paleront detni place tOLIte fraellon de lieue au-delA d'une demi lieue compete pOL11' tine lieue. Pom- chaque VOY,1("0Ur payanL place enti6re il esL adinis 50 lives de ba(Ta(re.
Qtumt. an prodnit des nines, tnim res et carries g6n6ralement qnelconqiies, de m6mos qne Ios machfilps, outils, apparels, ott tous autres approvisionnements 11 cessaires A I'exploiLation des mines, inini res et carrl res, il lour sera applique le tat-if en Vi(-Tl]eUt' SLIX le New-York Central Rail Road et leur prix du Lransport sera pay6 eii or am6ricain.
ART. XIX Le transport de la poste se fera gratnitement. par le chemin de fer sur tOUL son parcours. Les corp', de troupes, ain,,i que le inat riel do guerre et tous colis A destination d'un service public, seront, porl6s moitI6 Pri-K du tarif, soit datis les trains de seiwice ordinalresoit sur un train sp cial, movennant la r6qulsitioa du Millistre competent. TouL officer ou foncLionijairevoy-i"eanL pout'le, service de I'Etat eL porlenr de lit requisition dat6e et, sigii6e de I'administrateur des finances OU C111 propose dadministration eLdu coaimandaiiL de la commune du lieu du. d6part, sera admis en premi6re classes, A rnoiO6 du prix &I tat-if. Cette r6quisiLion valuable poor le seul voyage(aller eL retOUr)sera annual parle faiL dela perforation du contr6le. Les inembres du Gonvernement, Mix du Gorps 16,'flslatif etles officers (IG police judiciaire, voyagerons gratuitemeilt, en preml&e classes sur le parmirs do ehemin de fer.))
ART. H.- La prOsente loi A laqw-fle seront atmex -; le
dit. contract et le cashier des charges tels qu'lls onL 6t6 vOt6s, sera publi6e eL ex6cnt6e i't la dificrence des Secr6taires d'Etat des Travaux publics et de Hnt6rieur




DE LgGISLATION IJAITIENNE. 55
COWRAT ENTRE LE D9PARTEMEN'T DEs TRAVAUX PUBLICS
ET Mr RODOLPHE GARI)t RE POUR L'E 'TABLISSEAIENT
ET EXPLOITATION D'UNE LIGNE DE. CHEMIN
DE FER ENTRE GONAYVES ET HINICHE.
110ilitelo'dit 19 Ao it
L'an mil neuf cent quatre, et le dix-nei-if Juillet, entre les soussign6s :
to Monsieur F. Numa Laraque, Seerkaire d'Etat au. d.6partement des Travaux Publics, agissant au. nom-de VElat, en vertu de la decision dU Conseil des-Sect-6taires d*Etat, en date du dix-neuf Juillet, d'une part ;
2o Monsieur RODOLPHE GARD RE, domicili6 A Port-auN-Ince, acrissant. au nom et, pour compete d'une Soei6t6 paT actionsA const.itner dans les formes et selon les rkles 6diet6es par les lois sur la m*ati re, d'autre part
11 a W convene et arr6t6 ce qui suit, sous 14 reserve de la sanction du Corps Ugislatif
ARTICLE PFtEMIER. Le Gronvernement, haitien concMe A Monsieur RODOLPHE GARDkRE, 6s-qualit6, et pour une dur6e de cinquante ann6es enti6res et conskutives, A parfir de la date de la promulgation de [a lol de sanction do present. contract, le privilke. exe.lusif de la consLruction et 1'exploltation d'un chernin de ter des Gona'ives d Hinche par Ennery, $t-Michel de I'Attalaye eL Ma*fssade, avec embranchement. sur Cros-Morne, conform6ment aux clauses et conditions du cahier des charges annex au pr6senL contract. ft
Am% 11.- L'Etat d6clare ce chemin de fer d'uti)M publique. It autorise la pose de la voie en (accotement sur les routes et chemins publics', l'occupation sulvant 1'emprise n6cessaire, et i'ext.raction des mat6rlaux eL des bois de chmlffage des terrains libres du domain qui se trouverit sur le, parcours de. la figyne dans un rayon de deux kilom6[res pour les mat6riaux eL d'un kiloni6tre seuler-nent poor les bois.de chautfa(fe. 11 aUtorise aussi la prise d'eau partout oft le sex vice dLi chemin de. fer le n6cessistera. 11 s'en(Tago A poursuivre tm besoin 1'expropriation des terrains priv6s et A cunc6derdans la zone exclusivement n6cessaire au passage de ]a voic terr6e, ceux du domain occup6s par




56 ANNUAIRE
des fermiers, le tout conform6ment atjx lots, A la charge et aux frais du concessionaire, et moyentiant. intleninit.6s, pour les r6coltes et constructions.
ART. 111. UEtat s'engage constitute au concessionnaire partir (ie la mise en exploitation de chaque troiieon de vingt kilor-n6tres du chemin de fer, une garanhe d'int6r6ts de 6,4olo I'an, du cofit kilom6tri(pie fix(5, A quilize mille dollars or am6ricain. Dans le cas d(-, b6n6fice r6alls6 au dessous de 5 olo I'an I'int6r& tie sera servi que dans la proportion votilue pour combler la diGrence. De moine que, ce b6n6ice atteignant, 6 olo I'an, I'Etat Waura rien A payer aussi longtemps que dnrera cet, kat prosper. Mais aussi, quand le profit arrivera A 12 olo, I'ELat pr6l6vera deux pour cent dans les 12 olo; et d6s lors, il sera servi I'ELat une part b6n6ficiaire dans la proportion de 'I gur 6, en suivant la progression du b6n6fice.
ART. IV.- La garantie d'int6r6ts de 6 olo I'an devra kre mentionn6e sur cheque obligation ailment vis e par on de'16gu6 des finances, apres la mise en exploitation do cheque troncon de vingt kilom6tres ART. V. 11 est aflect6 A cette garantie d'int6rks les droitsJ'exportations sur I'acajoule c6dre, le gaiacle bois' jaune ou de rustic et tous les autres b i dont les droits tie sonL pas engages; en outre, soixanesquitize centimes par mille lives sur les drois deportation des bfthes et raciness de camp6che qui proviendront des regions oO doit p6n6trer le- chemin de fer, et qui, gr;lce a lui, pourront aboutir A un port de mer; et ces valeurs seront pl*6lev6es directement par la Banque Nationale d'Halti, pour compete du concessiODnaire.
Les differences en moins, s'iI en existed, seront soWes par douzi6t-ne dans le cours de 1'exercice budg6talre sui. vant, sur les resources nouvelles pouvant r sullter d'objets d'khange nouveau dont le chemin de fer aura d6terinin6 la production et le trafle, et sur lesquels le Gouvernement pourra 6tablir des droits deportation, Le Gouvernement s'engage formellement A -tie pas ali6ner, dans Fintervalle de Fexkution des travaux de chemin de fer, les droits deportation cit6s en premier lieu et qui sont libres, de facon A les ttouver disponibles, d6s que devra commencer les services de Ibjt6rk 6 olo Fan.
ART. VI.- Dans le cas ob une extension du r6seau on
des embranchemen ts du r6seau seraient reconnus n6cessairesi condiLions gales, I'Etat s'encrage A accorded la pr6f6rence au concessionnaire qui, en revanche, tie sauraiL




DE L&ISLATION HAITIENNF. 7
refused le raccordernent i un r6seau vision, con(1,6d6 autrui.
ART. VIL TOLItes contestations OLI routes difficult6s entre le concession naire eL I'Mat, ih propose de 1'interpr& station ou de 1'ex6cutioti d'itne ou de pinsieurs clauses oii dispositi.oiis du present contract ou dL1 cahiei- des charges seront r6g!6as par- un ti-ibunal d'arbitrage nomm6 ;! cet effet.
ART. VIII. Le present contract aiiisi que le cahier (les charges qui y est annex, de rD'Ome que le *ontrat de constitution de la SociW. sont exempts de tous droits ,d'enrecristrement. Le personnel employ par le coricessioniiaire ou ses ayants-droit sera dispense conime 1,el de tont imp6t de patented. Les actions et obligations seront affranchies de tout imp6t et taxe d venir; sauf timt)res ou. tin)bres aiobiles, p( ndant la.dur6a de la concession.
Le S.ecrdtabe d'Etat des T?-avaztx pitblics,
F. N. LARAQUE.
Le cowessiowtaire,
R. G A R D 'R E.
ARTICLE PREMIER.- Le present caliber des charges a POUr but ou objet la construction et exploitation du chemin de fer des Goiitfives A Hinclip, avee embranchement sur Gros-Morne. conc6d6es A At. RODOLPHE GARDtRE5 agissant con-irne il est dit Fart;.ele preiiiier du contract.
ART. 11. Le cheiiiin de fer A voie unique, par-Lira de ]a ville des Gonalves., suivra les accoLeii)eiiLs de la ronLe. et passer a prox1mit6 des bourgs d'Ennery, de SL.-.Nlichel de I'Attalaye et de MaYssa(le.
ART. 111. Avant de con-itnencer aucun travail, les projects A ex6cuter, dresses en double expedition, seront s Ti-avaux soumis A Papprobation du Secr6taire d'Etat de 1)ublics. L'une des expeditions sera relourn6e au concession'naire avec le visa ou les observations du Seer6taire d'Etat dans le &lai niaximurn de quinze jours.
ART, IV. Dans les six mois apr6s la promulgation de la




58 ANNUAIVAE
loi tie sanction dn contract sns-tnentionn65 le concessionnaire doit avoir souniis le trav6 d6fintif dn r6SeMl C011C6d(,, i I'approbation du Seertitaire d'Etat, des TravaUK [)[]bhe,,. 11 doit 6galement avoir eoinnienc6 les travanx-et la pose, des rails dans les trois inois apr6s lobtention dU Visa &finitif dos plans parle Npaalement dos Travaux publics, et-avoir compl cement, Lel-Mi116 la con.struct.ton dal la ligne dans, les einq ans ; ce, sons peine de forclusion, saUf cas de force majeure dLIrnent constant.
ART. V. Les travaux seront ex6cut6s conform6ment sux r6gles de 1'art, et suivant la pratique des cons(I'LICtions des chemins de fer, pour les terrassernents, talus, rayons de courbure, aigifillage, 6vitement, si(friatuK et pear)
tes, SUivant les obstacles A franchir ou a contourner. Les base-, g6nerales qui entraineront avec elles les details accer-soires sont leS SUivantes :
La larger de la voie, dimension int6rieure entre les rails, sera de quarante-deux pouches ( Ini. 067rnm. ) et les rails en acier seront de quarante-einq lives le yard au minimum. Les passages A niveau et. les traverses de route seroijt 6tablis de maniere a ne pas g6ner la circulation des voitures et des cabrouets, et assurer la s6curit6 du passage des trains. La zone affected A la voie ferr6e devra, occuper au. plus le tiers des routes publiques.
La voieet tous les travaux d'art qU'elle comprendra devront perrnettre le tragic, riorrnal avec des locomotives pesant vinal-cinp tonnes A vide. t
;D 41
Les traverses destinies A sLipporter les rails seront an bois dUr do pays.
Le Contr6le eL la surveillance des travaux auront lien, Conforindment aux prescriptions de la loi sur le service des travaux publics.
ART. VI. Le concessionaire dtablira et entretiendra A ses frais, le long de la voie ferr6e, des foss6s ou ricroles pour l'6coulement des eaux et l'ass6chemenL de la ;D voie partout ofi la n6cessit6 se fera senior.
ART. VII.- Le concessionaire aUra6galement Asa charge la r6fection et Fentretien de toute la route parcourue par la voie ferr6e. It 6tablira dans le port des GonaYves un wharf pour le service sp6ciale du chernin de fer de m6me qu'il fera construire Line fonderie 0 un atelier dans la ville des Gonaives, un autre atelier a Saint-iNficliel de I'Attalaye et un troisi6me A Hinche. A tous les ponts que n6Cessitera le passage lu chernin de fer sur des cours




DE LEGISLATION "HATTIENNE.
d'eaux, des passerelles seront'addex6es. Et tous ces travaux seront exdcut6s selon, les r6ales de Part.
ART. V111. Le concessionaire avisera par dcrit le Seer6taire d'Etat des Travaux publiques de l'ouverture des travaux et 1'agent d6sign6 par celui-ci aura libre -acc6s sur les cliantiers, pourvu qu'i1 soit muni d'un certificate sign6 par le Alinistre des Travaux publics faisan t foi de son emploi.'L'
Le nombra, la position et Fimportance des bAtiments et stations d signs par le concessionaire seront ports
-A la reconnaissance du S6crkaire d'Etat des Travaux publics vant leur construction.
ART. IX. Un cautionnement de cinq mille dollars or am6ricain devra 6tre d6pos6 A [a Banque Nationale d'Haiti dans les huit jours qui suivront la notification faite du concessionaire par le Ministre des Travaux publics do. Facceptation des plans suivant les articles III et IV dLi present cahier des charges.
Ce cautionnement lui sera rembours6 A Fach6vement d6finitif eL A la mise on exploitation du Chemin de fer, o'u restera acquis au Tr6sor public en cas de d6ch6ance de la concession. L'inobservance de cette clause correspond A la renunciation du concessionaire au. b6n6ice de son contract, et le Gouvernement pourra, en ce cas, en disposer en faveur d'un autre.
ART. X. Si le concessionaire court ]a d6ch6ance, le .Ministte des Travaux publics, sans autre mise en denieure, la lui fera signifier par acte d'huissier en m6me tcmps que la mise en adjudication de la concession du mat& riel existent, des travaux faits ou restart A faire. Et le concessionnaire d6chu, ou ses ayants-drolt, recevront le montant de, Fadjudication, d6faication faite des frais, sans pi kendre A aucune indemnild.
Si deux mises en adjudication fates A tin mois d interva,,Ie l'une de Fautre, Wam6nent point d'aqu6reurmat6riel et travaux reviennent de droit d I'Dat, sans qu'il puisse s'ensuivre A sa charge aticune obligation enversles cr6anciers du concessionaire d6chu, ou de ses ayantsdroit.
ART XI. Imm6diate'ment apr6s I'ach6vement de chaque troiiqon de vingfL kilomWes du chemin de fer, le concesJonnaire fera dresser A ses frais, et contradictoirement, avec les ing6nieurs du department des TravauK I)LIbliC.S. un bornage et un plan cadastral. de cette parties des ti--.vaux et de ces" d6pendances, un 6tat, descriptif des




ANSUAIRE
outragess d'arl, qui seront auLant de pi6cs justificatives A adjoindre avee le rapport, favorable des illg6Dieurs du (16parlement des Travaux publics, an proc6s-verbal de r6ceplion dMinitive (lUi sera signd par le Secr6taire d'Etat des Travaux publics, et notffl6 dans un (Wai d'un mois au concessionaire. Alors exploitation de cette parties du r6seau aura commence d ]a date inscrite au proc6s-verbal des ing6nieurs, et conform6ment d l'article III du. contact, la garantie d'int&ks commencera A courier A la Banque NatiODale d'Haiti ofi avis sera signifi6 par le Secr6taire d'Etat des Finances.
ARr. XII. Les mat6riaux, machines, outils, tous appareils n6cessaires A I'61ablissernent, A exploitation et A 1'entretien du chernin de fer, seront exon6r6s de tous droits et taxes A la douane, except cenx. qui ont, 6t6 lobjet d'une autre concession. La liste de ces articles, chaque fois qu"aura lieu une importation, sera adressti. au d6parternent des Trav aux public qui fera diligence pour en accouder la franchise. Les approvisionnements n6cessaires 4 exploitation et A 1'entretein du chernin de fer seront arrdl6s d'un common accord entre le concessionnaire et. le Secrdtaire d'Elat des Travaux publics, cbaque fois que le besoin Wen fera senior.
ART. XIII. Le Gouvernement aidera le concessionnaire de tout son pouvoir pendant la dur6e des 4ravaux, le prot6gera de sa police qui tonjours pr6tera main forte pour le maintain de l'ordre sur les cliantiers et sur le parcours du chemin de fer.
Au moment de la mise en exploitation, les r6glements
administration publique, rendus sur la proposition du concessionaire d'accord avec le d6partement des Travaux publics, d6termineront les measures et les dispositions n6cessaires pour assurer la police, ll'usage, la sftretd et la conservation de la voie ferr6e, les d6penses qui en
rdsulteron restart A la charge de ]'exploitation.
Des measures et, dispositions geront 6(yalernent prises
pour te contr6le de la comptabilit6, en vue du fonctionnement, de la garantie Wint6rk ; A cet ellet, il sera nomrn6 par le Gouvernernent des (,ommissaii-es-coiit-i-61eiii-s r6lribu6s par celui-ci, ces con tr6leurs devront IredenalionahL6 haitienne. Le concessionaire devra porter ii la convaissance du Secr6taire d'Etat des Travaux publics, toijs les r glernents relatifs au service et d Vexploitation du chernil) de fer, et A son agr6ment les agents de la surveillance




DE LtGISLATIO HAITIENNE.
I
,zpkiale employs sur ]a ligne. Le budget des- d6penses de exploitation devra 6tre, en temps utile, portd A la connaissanace duddpartement des Travaux publics de mfte que routes d6perises extraordinaire.
ART. XIV. Les crimes, d6lits et contraventions commis sur la voie et ses d6pendances, pourront Otre constat6s par des proc6s-verbaux dresses concurremment par les officers de ]a police indiciaire et les agents de surveillance du chernin de ter dfiment, asserment6s par deviant le Tribunal civil des Gonaives. I I ART. XV. Le Chemin de ter et routes ses d6pendances seront constamment entretenns en bon 6tat par les soins du concession naire.
ART. XVI. L'exploitation comportera au moins deux: trains par jour dont un dans cheque sens pour voyageurs A la vitesse de 30 kilomAtres A Fheure de station A station. Le mat6riel comportera, deux classes de voiture pour voyageurs, et pour les marchandises des wagons ouverts des wagons fermds et tous v6hicules n6cessaires A Fexploitation.
ART. XVII. Des embranchements particuliers peuvent 6tre 6tablisdun common accord entre le concessionnaire et les int6ress6s) sans aucune garantie de PEtat, et sans routes fois qu'il puisse r6sulter du service de ces embranchements aucune entrave A ]a circulation g6n6rale, ni des retards pi-6"udiciables aux int6r6ts des voyageurs et des merchandise.
ART. XVIII. Le piix de transport par lieue de quatre kilom6tres sera W sur un tarif arr6,t6 de concert, entre le concessionaire et le Secr6taire dEtat de's Travaux publics, mais bas6 sur les chiffres maxima suivants
Marchandises livrables en, gare, par cent lives
Caf6 ou. routes merchandise sujettes A varies. G. 0.03 par brique de 60 gallons de tafia ou autre liquid. (( OA3 par cent lives de canip6che, acajou, bois de construction et merchandise assimilables. c 0.02 par m ille lives . . . . . (( 0.20
(X voyageur et par liene, '16re classes. tx 0.20 a lieue, % rne. . . . c 0.10 16te de b(euf, cheval, Ane, muletetpar lieue. (1 0.08
(( q cabri, porc, inoutonY etc. . . . e 0.02 Les enfarits de cinq A douze ans paieront demi-place ; toute fraction de lieue au-dela d'une demi-lieue compete




ANINUAIRE
pour une lieue. Pout- cheque passage ay,mt place entire, il est adinis cinquante lives de bagages. Quant aux produits des min4s, mani6res et carries gk,6ralement quelconqijes, de m6me que les nirchines, outils, apparels ou tous autres approvisionnement n6cessaires A 1exploitation des mines, mini6res et carri6r.-s. if leur sera appliqu6 le tarif en vigueur sur le New-York Central Rail-Road, et. leur prix de transport sera pay6 en or am6ricain .
ART. XIX. Le transport de la poste se fera gratuitement p r le chemin de fer sur tout son parcours. Les corps de troupes, ainsi que le materiel de guerre, et tous colis A destination d'nn service public seront ports A moilid du prix du tarif, soil dans les trains de service ordinaire, soit stir uii train special, moyennant la r6quisition du Ministre competent.
Tout officer ou fonctionnaire voyageant pour le service de I'Etat, et porleur de la requisition dat6e et signed de Fadministrateur des Finances ou du pr6pos6 d'administration et du commandant de la commune du lieu ded part sera admis en 46re. classes, A moitid du prix du larif. Gette r quisihoii valuable pour le seul voyageur ( ailer et return) sera annulde par le fait.de la perforation du contr6le. Les members du Gouvernement et ceux du Corps 16gislatif voyageront gratuitement en Ure. classes sur le parcours du chemin de fer.
ART. XX. Le concession n aire sera tenu dWablir le long de la -voie terr6e tine ligne t6l6graphique ou t6l6phonique exclusivement afteet6e au service du chemin de fer., et au -besoin A celui de I'Etat.
ARi% XXT. Ws ]a quarante-buiti6me antide de I'exploitation, le coricessionnaire sera teim d'ex6cuter' sous le contr6le du department des Travaux publics. toute reparation du chemin de fer et de ses d6pendances et de remplacer la parties de l'outillage et du materiel que I'usure aurait d6truit ou d6t6rior6s.
Faute par luide satisfaire pleinement A cette obligation. I'Dat y proeddera de plein droit et office ; en cons6quence I'Etat posera saisie sur les revenues du chernin de fer qW seront centralis6s A la caisse publique. oCt tin compte special leur sera overt et if les appliquera exclusivement jusquA due concurrence de la valour strictemerit n6cessaire aux dites reparations. La diff6reuce, -;'il y en a, fera return au concessionaire ou a ses ayants-droit.
ART. XXII Dans les trois mois qui prk6deront 1'ex-




DE UGISLATION HAITIENN.E. 63
piration de la concession,. le department des Travaux publics fera proe6der d'office, avec le concessionaire A la revision du plan cadastral de la voie, du ruat6riel, de l'otitillaue et des approvisionnernents. D6s les cinquante ann6es expires, I'Etat sera subrog6 A tous les droits du concessionaire sur le chemin de fer eL il en prendra d6s lors, la jou'issance et I'administration.L'Etat ne pourra n6anmoins encourit, aucune responsibility da fait des dettes et encracrements quelconques qui lieront le concessionnaire vis-A-vis de tiers, d 1'6poque de cette subrogation.
It est r6serv6 A I'Etat ta facult6 de retiouveler le contract avec le concedsionnaire ou ses avants-droit de pr6f6rence d tout autre, pourvu que les, conditions soient 6gales.
ART. XX111. Tant pendant la construction que dans le cours de exploitation, en aucun service et A aucun degr6 de la hi6rarchie, le personnel du chemin de fer ne devra comforter plus de la moiti6 des strangers. Manmoins, cette disposition ne pourra s'6tendre au personnel technique qu'apr6s la construction du chernin de fer.
Le Secr9taire d'Etat des Travaux publics,
F. N. LARAQUE.
Le concessionaire,
R. GARDPME.
L01QUIAUTORISE LA COMPAGNIE DES CHEMINS DE IPERP.C.S.
A PROLONGER SON R9SEAU DE CUSTARD A GANTHIER ET FONDS-PARISIENS.
Vot6e A la Charnbre le ler. Sept., au S6na le 2 Sept.
Promulgu6e le 4 Sept. ( Moniteur du 30 Sept.
NORD ALEXIS,
Pr silent de la Npublique.
Consid6rant qu'il imported de prolonger le r6seau actuet de la Compagnie des Chemins de fero P. C. S. de Caustard A Ganthier et Fonds- Parisiens, tarit dans l'int6r6t g6n6ral dela population de ces endroits que daDS l'int6r6t de




6 1 A NN U A I H K
iTtat, 6kant donn6 cloe 1'anfrml lntalion du trdlic r6sultaill do celte prolongation aidera n puissammotA an d6cfr vemoiit de la (larantie dlnt r6ts
De I'avis du Conseil des Secreltaires (1'1'tat.
A PROPOSE
FA le Corps Uoislatif a vot6 d'Lir-eii-'-(,, ]a loi snivante
ARTICLE PREMIER. La Compagnie doi; Chemins de for Cie la Plaine du Cul-cle-Sac es-t autoris6e, C t prolonged soil r6scau Cie COLIstard A GanLlJer et Fonds-Pansions.
ART. II.-Ie co6t kiloin6ffique esL Civ,6 A 15.000 dollar or arn6ricain.
ART. 111. La m6me affecLaboa accord6e A la Gompagnie en verbi de la loi de concession du I I Ao A'1900 (101L server pour la (- rarantie d'lnL6r&s ; inais 11 ne sera, SOLI---' quelque prkoxw que ce soit, augineW6 le chiffre d'iliL61' ts achiellement pay6 a la Compagnie.
ART. IV. Li pr6sente loi sera execot6e A la diliaence des Secr6taires d'EtaL des Travaux publics et de I'Int6rieur, chacun en ce qui le concern.
LOf Qui SANCTIONED LE CONTRACT PASSE ENTRE
LE D APARTMENT DEs TRAVAUX PUBLICS ET
MM.TH. LAFONTANT ET fl. JEAN-JOSEPII POUR
L'ETABLISSEMENT DE PHARES.
Vot6e ,'t ]a chamber le 30 Aofit, au S6naL I*e Ill Septembre. PromulgLlk le 1'9 Septembre (Monilem, du At 0dobre 19015).
NORD ALEXIS,
'President de la Rdpitblique.
Vu Article 69 de la Cons'LituLion et la lol du 4 OcLobro ,1903Vu le contract pass6 a la date du 129 Alars 4905 de )a pr6sente ann e enLre Nslonsiour F. N. LARAQUE, Secrkaire, dEtat des Travaux publics et Alessiours TmmOCL ,:, LAFONTANT et HECTOR JEAN-JOSE1111 POL11' la construction, aux




DE 1,9GISLATION IIA'iTIE.\N[,- 65
frais de ces deniers, d'im certain nombre de phares sur dilf6rents point des- c6Les de ha R6pnblique cl'flaib.
Consid6rant que, POLU, active le, d6voloppement. de i i os relations commercials avec I'Et.ranger ZD 5' ilimporte d'Mablir
des phares le Iong des c6tes haftiennes pour h cominodit6 eL la sfti-W de la navigation international
Cons.d6rant (lu'll y a lie i cl'6Lendre I'application (lu tarif des droits de pliare a tous steamers ou voiliers strangers entrwit dans les, poris converts de ]a 116I.Mblique pourvus de phares, et sous descondibons sp6ciales, aux batiments witioijaux A voile,,i OLI a vapeur voyageant ,iu long colit"s
0
Consid6rant. cepenilant qiie les iia6i-Ots g6n6raux de la navicration et du commerce, commandeiA de diminuer ce:droits dans Line certain insure
Stir le rapport des Sect-6taires d'Etat. des Travaux publics et du Commerce ;
Et de kivis du Consell des ',)ecrkaires d'ELat,
a A PR 0 P 0 1-)
Et le Corps Ucriskitif a rendu la loi suivante
ARTICLE PREMIER.- Est et, demure approve le. contrA I)ass6 le, 29 Mars "1905 entre Alessleni's TiuMOULS LAFO.NTA.Nr el: RECTOR JEIN-JOSEPII et le Seer6taire d'Etat des Travaw !Ublics, acris-ant au noin dQ Gouvernemont, I)OLir Nrectioii d'une quDantit6 dedix phavessurdlGrents poitits des c6Les de la R publique d HaRi, avec, les modifications ci-apv6s apporthes an contract pr clt6, eu ses article, Jer, 9 et '12, !e contract ci-annex6 pass6 le 29 Mars 1905, enLre Is d partemen(, des Travaux publics et Monsieur THimoCLk9 LAFONTANT, Comi-nissaire, dn Gouvernei ent 1)r sla Banque Nationale, d'HalLi et M011,Siet1l' HECTOR JEAN-30SEPH, Pour 1'6rectioii d'une quanlit6 dedix phares surdiff6rents points des c6L(,s dt- la R6publique d'llaiti.
(k.ART. le-r.- Les concession naires s'engagent construire (,t leurs, rrai. z, Lin phare A apparel lenticulaire feu t01-1111ant dans le port de chacune des villas sus-d6sign6es ou dans leurs environs selon clue Ntat des lieux le permettra, et le Gouvernement, d'accoudavec les concession11aires, fixera le lieu de leur erection. Ils, en auron' la jouissaw;e pendant une p riode de cinquante ann6es enti -res et, cous6cutives d pmlir du jour de 1'6clairacre du premier d'entre (,u-.\.A cesdix phares il en est ajout6 deux: Fun A Aquin et I*autre a cle, I'lle de la 'Forme- v,




W ANNUAME
(11, joill- d- Nelairage d(j premier ce plinres, les Coll ces lol 111:1 i res percovi-ollt, seloll It- 1)01.derean qui on sera. dress et somills all visa prt alable de la domane (ILt port ofi il sera, 0abil, le dri)it de phare suivant : 'lo. les batiments nationaux a voiles ou .'t vapetir vo%,ageant au long cmirs paieront A leur sortie on ("t leUr enti-( e
;n
au port, tin droit de. cinq centimes monnaie national, par tonneau (le jauge pour Ch,'ViLle VO 'a("U,;
n m
Et 2o. les I)atiments 61rangers A voile ou a vapetir paieront, leur enLr6e dans le port, on leur sortie tin (Irolt, de cinq centimes or am6ricain, 1xit, tonnean de jauge, pour cheque voyage.
0
Et, au cas que l'un des batimeAs SL1S-(16SiCn6S, touche daiis un ou plusietirs ports pourvus de phaie, il sera tenu de paver aux concessionnaires, la moitI6 des, droils qu'll a acquitt6s au premier port (CaLerrisseinent et en la m^eme monnaie.
11 iie sera pas dO le droit de phare potir le Cap-Tiburoii et la Tortue tout le temps que l'un ou ces deux points iie seront pas overt au commerce ranger.
Sont, exempts du pavement, de cc droiL
10. les navies de guerre krangei's ou 1-ilitiens
2o. les batiments nationaux d voileg ou A vapeur faisant le commerce de cabotare
Et 3o. les batiments entrant daiis le port en relAche force POUFVU qLi'ils ne fassenL aLICUne operation de chargement ou de d6chargement.
a ARr. 121. -- A 1'expiration du d6lai de la pr6sente concession, le Gouveriiement etitrera, dans la pleineet entire propri6t6 et possession des dits phares, de leur materiel, de leurs d6pendances qui lui seront, reriiis en bon kat forictionnant, sans (ju'il aiLA p.iyer aucuiie iiidernnit6. ))
ART. I].- CeS phares serwit 6rig6s dans chacun de ; ports de Jacmel, (les C,,qes, de Mrornie, de MiragoAne, de Petit-Godve, des Gona*ives, (le Saint-Alarc et Port-de-Paix. Us seront, plac6s dans Ie.Q endroits d6termin6s par le Goilvernement, A la suite des conferences techniques entre l'ing6nienr (1616gu' par le d6parternent des Travaux publics et Ping6nieur des concessionnAres.
Deux autres phares scront Ogalement, kablis dans les m6mes conditions au NI61e St.-Nicolas et an Cap-Tiburmi.
ART. Ill.- Au ftir et, A measure de I'ach6veinent des travaux de construction (les phases dans cliacun des ports




DE L KGISLATIONAIAITJPNNE. 67
ci-dessus d6nomvn6s, un droit de phare LM d6sormais i cinq centimes or am. ( 11. 0.05 ) par tonne de jauge brut, sera perQu Sur cheque navire entrant dans 1'un de ces ports.
Quant aux phares a construire an Cap-Tiburon et A ]a Torture il tie sera pas dfi de droits pour eux, tout le temps, que ces deux points tie seront. pi s ouverts au commerce krnnaer.
((ART. V. Les bAtiments nationaux a voiles on i vapeur voyagearit au lotitr cours ne pp.deront a leur entire danschaque porL pouI'V0 de phare, on A letir sortie, (lu'un droit de cinq c( ,ntinjes monnaie national par tonne de jauge brut pour cheque voyage. Am% V. La perception des droits de phare se fera dans les conditions d6terrnin6es par le co'nLrat.
ART. V1. Sous la r serve des clauses stipul6es a l'article -16 du contraL interverm entre les nouveaux concessionnaires eL I'Etat, lequel contract enregisLi,6 est eL deineure annex a la pr6senLe loi.
Les navies 6trancret's entrant dans les ports de PorL-auPrince et du Cap-Haitien b6ij6ricieront dn nouveau larif, d6s [a promidgation de la pr series loi, c'est-A-dire qu'ils paierout cinq centinies or am6rieain par lonne- de jauge brut, au lieu de six ceiiiii-nes or.
ABT. VIL Les agents des companies de navicration et les consicynatoires de voiliers ou steamers demeurent responsible des droits ci desSLIS Mablis.
ART. V111. La pr6sente loi sera publi6e et exkut6e a la dilluence des Seer6taires d'Etat des Travanx publics et du Commerce.
CONTEXT ENTRE NIM. Tii. LAFONTANT, HECTOR J.NJOSEPH
ET LE SECRETAIBE D'ETAT DEs TRAVAUX PUBLICS
RKLATIF A LA CONSTRUCTION DE PHARES.
Iloizileurdu It., Octobre. (1)
M=:k It 1:30 XJ:E3 Y--j 1: Q T T ]E; ]E3 1 X3[ pjL X 71['11
Pardevant.Me. GUILLNUME CHAR LES M AXIM I LMN LAIFOREST
H i Voir an iame #11oniteur tin rapport de AINT. E. MAXIMILIEN, T. LA L E A U e t IS \ I N-T G ENT. )




68 AN *SU A I RE
notaire du Gouvernement et son confr6re, 't la residence de Port-ati-Pri rice, soussign6s,
1 4'tirent presents:
10. Le citoyen NUMA LARAQUE, Seer6taire d'Etat de I'Agneullure et des TravaUX publics, agissant. au nom de FEtat, en vertu de l'antorisation du. Gotiseil des Secr6taires d'Etat, accord6e datis sa s6ance en date du quatre Mars courant, d'une part:
2o. Le citoyen THIINIOCLks LAFONTANT, Commissaire du Gouverneinerit pr6s la Banque Nationale d'Hafti, propri6taire, demeurant et tlotniciliO A Port-au-Prince :
Et 3o. le citoyenHECTOR JEANJOSEPH, propri6taire, deineurant A Port-au-Prince, et domIcili6 au Cap-Haitien, d'autre part ;
Lpsquels comparants ont, par ces pr6sentesconvenu et arr6L6. les clauses et CODditions suivantes pout, 1'6rection d'un phare dais chacun des ports des villas de Jacmel, des Cayes, de Petit-GoAve, (le Alit-agodne, de J(sr6inie, de Saint-Marc, des Gonaives, de Port-de-Paix, du T161e-SaintNicolas et du Cap-Tiburon, ou dans leurs environs, sous la reserve de la sanction du Corps Ugistaiif.
Z)
D'autres feux demoindre importance pourront Otre 6tablis sur [a Folle et A la pointe de I'lle-A-Vaches ainsi qu'it en a &6 6tab[i aux Aroadins ( Por[-au-Pt-iiice. )
ARTICLE PREMIER. Les concessionnaires s'encragen t V ;D
construire, A leurs frais, un' phare A apparel lenticulaire A feu. Lournant dans le port de chacutie des villes sus-d6sign es ou dans les envious, selon que 1' Iat des li6ux le permettra, et le Gouverriement d'accord avec les concessionnaires, fixera le lieu de' leur reaction. Ils en auront la jouissance pendant une p6riode de einq ann6es enti6res et conskutives, A partir do jour de 1'6clairacre de l'un centre eux.
ART. Il. La tour de cheque phare sera en fer et aura au. moins cent pie(Is de hauteur au-dessus du niveaLi moyen de la mer ; le diainkre int6rieur de l'optique sera de deux pieds, le diainkre iat6ri,-tir de, la lantern sera de trois pieds et la port6e movenne du feu sera de vingtmilles au moins.
ART. M. Chaque tour sera conipos e d'une charpente m6talique former de poutres trellis relies entre elles




DE LII-GISI.A'riON IIAITIENNE. 69
par des croix de Sainj-ANDRA et laisspnt passer un escalipr de forme h6licoYdale permettant Wiicc6der a la chambre do service.
Cette cbambre de service sera environii6e d'un balcony de circulation en eijcorbellem nt sur la tout, et entour6e de o-arde-fous. La lantern dominera le tout eL sera construite selon les r6gles de, I'arr eL devra r6pondre aux conditions sp6ciales que r clame son affecLation. La tour se. ra aDcr6e daiis un inassif de, foundation et dimensions suffisantes pout- resister aux r6actions de Itoutes sorts et patllcuUrerneut A cells qni r6sulLeraienL de ]a vitesse d'un vent agissant avec une intensit.6 maxima do, denx cent soixante dix kilogrammes par m6tre cart-6 de surface de panneau de front.
Toute I& carpenter sera protk6e par une envelope de beton de dix centirn6tres d' paisseurART. IV.- Les phares seronL places sous le haut contr6le des Seer6taires d'EI.Pt de lInterieur, de la Marine eL des Travaux publics, chaeun en ce qui le concerue et avee lesquels les concessionnaireq cerrespondronL pour les faits relatifs ce service.
ART. V.- L'A administration sup6rieure exercera sa hante surveillance sur les travaux en cours d'exkution eL A leur achievement. Avaiit la perception de, tout. droit de phare, I'Incy6nieur du Gouvernemetit d6sicyn6 t ceL effet. constatera par des proc6s verbaux dresses en presence des concessionnaires, si chaoun des phares est construct selon les r6cries de ['art, conform6ment aUX clauses du pr6sem contract.
Selon Favis de Hijg6nieur et pendant tonte la dur6e de ]a concession, les concessionnaires seront tenus d'ex6cuter tous les travaux g6n6ralernent quelconques de r6paration et de reconstruction (Im seraient, jug6s n6cessaires pour la conservation des dits phares.
ART. VI.- Les inat6rlaux et les machioes desti[)6's a [a construction et d l'6tablissernenL de chacuo dei ,uQ;dtts phares, ainsi que les objets impotl6s pout' leut. enLrehen et 1'exploltation pendmit la dur6e de la pr6sente cones sion, entreront en franchise des droits COI)SUlaires, de douane et de wharfaye.
En conskluence. les coiwessionnaires adresseront au Secr6taire d'Etat de I'Int rleur, la facture des objets cidessus pr6vus pout, qu'il transm(Ate des orders y relatifs.
ART. Vl[I Un d6lai dun an et detal a partir ae la date,




70 ANNUAIRE
de In loi ifo. -anction (111 present contract est qccor(16 aux cow i, -w ,;,i i i) ir io. transport stir 10,S HeLIX (IeS ma16ria4_\ o i w :-, riwiion tt, pour le commencement des traviux dt inonlage du preinier phare. Passe cc (161ai la prdsente concession denieure t)ulle et de nut offet et tous les outrages commenc6s et mat6riaux y rendus seront de plein droit la propri6l:6 de I'Etat et sans indemnity.
ART. Vill. Les autres phares devront Otre 6diti6s de six mois en six mois au plus apr6s Fichkenieiit du premier jusquA complete ex6cu tion des conditions. de la concession.
ART. IX. A partir du jour de 1'6clairacre du prernier de ces phares, les concessionnaires percevront selon le bordereau qui en sera dress ot soumis au visa pr6alable de la douane du porL ou it sera 6tabli, le droit de phare suivant :
'to les bMiments nationaux A voiles ou A vapeur voyageant au long cours paieront A leur sortie ou. A leur entire au port, un droit de cinq centimesmonnaie national, par tonneau de jaucre, pour cheque voyage;
Et 2o les bAtiMents strangers A volles ou A vapeur paieront A leur entire dans le port ou A leur sortie un droit de cinq centimes or am6ricain, par tonneau de jaug,3, pour cheque voyage.
Et, au cas que I'un des bAtiments sus-Usign6s touclie dans un ou plusieurs ports pourvus do phare, it sera tenu do payer aux concession naires la unoiti6 des droits qu'iI a acquitt6s au premier port d'atterrissement, en la i-ndme monnaie. 11 ne sera pas (Ift le droit de phare pour cenx du iNt6le-Saint-Nicolas et du Cap-Tiburon, tont le temps que I'un ou les deux ports ne seronL pas ouverts au commerce i6tranger. 0
Sont exempts du pavement de cc droit:
lo Les navies de guerre strangers ou haitiens
2o Les bdtiments nationaux A voiles ou A vapenr faisant le commerce de sabotage ;
Et 3o les bAtiments entrant dans le port en relftche forc6e, pourvu qu'iIs ne assent aucune operation de chargement et de d6charcrement.
ART. X.- L'exp6dition des navies A voiles ne sera
livr6e que sur la presentation de la quittance du droit de phare et les, agents des steamers demeurent responsible do I'acquitternent du dit droit.




DE LtGISLATION HAMENNE. 71
ART. XI.- Le Gouvernement fournita gratuiLetyient aux co n cession naires un carreau de terre environ attendant A 1'emplaceinetit du phare, pour la construction des chambres des gardens, de ft6t, etc.
ART. XII. A 1'expiration du Mai de la pr6sente concession, le Gouvernement entrera dans la pleine et entire propriW et possession des dits phares, de leur materiel, de leurs d6pendances qui leur seront remis en bon Mat, sans qu'iI ait, A payer aucune indernnit6.
ART. XIII. A &galit6 de conditions du Gouvernement Z?
reserve aux concession naires [a pr6f6rence dans les concessions de phares A 6tablir stir les autres points de la c, 'te d'Haiti.
ART. XIV. Du commencement de I'ann6e d la fin, les phares devront Otre allurn6s A la tomb6e de la nuit pour 1)'6tre 6teints qu'A ]a clart6 du jour, soit de six heures du soir au plus tard, jusqu'6L six heures du matin.
ART.XV.- A moins d'un cas de force majeure &Ament constant, les concession naires seront possibles; d'une amended de cent dollars or am6ricain au profit du Gouvernement, pour cheque nuit que les phares ne seront pas allurn6s.
Toutefois si par le fait de la n6glicrence ddment constat6e, il r6sultait des accidents pouvant donner ouverture A des r6clamations et Ades demands de dommacres-int6r6Ls, les concessionaires en seront seuls responsible vis-d-vis des tiers.
ART.XVI.- Le Gouvernement s'engage d faire le n6cessaire pour le rachat des phares de Port-au-Prince et du Cap-HaRien, du citoyen CLgMENTHAENTJENS, aux terms et conditions de la loi de sanction du premier de ces contrat. Et, le prix d6termin6. les, presents concession naires le paieront au dit citoyen CL9MENT HAENJENS OU A son mandataire special. Ce fait, les concession naires, en prendront possession et en auront ]a jouissance inim6diate, aux terms, clauses et conditions du present contract.
ART. XVIL En raison de ['importance des capitaux que n6cessitera Fex&utlon de la pr6sente concession, le Government autorise les dits concession naires A constituer une SociW anonyme dans les formes. prescrites var le Code de Commerce d'Hafti, pour la construction, 1'entretien et exploitation des dits phares.
ART. XVIII.- Toute cession de tout ou. parties de la pr6-




72 ANSUAIIAE
sente concession, 'o faile A des tiers, ians 1,,
s ne peut MI
conse III ement proalable et p'll. 6c.1-It du Goliverilemellt. Toute concession NiLe sans l'accomiflissement de cette formalitO est nulle ot do, nul elf(A.
XRT. 'XIX.- S'il s'61evait, ce qu DIEU ne praise, quelques difficull6s entre le Gouvernement et les concessiollnaires propose de 1'exkution d'une ou de plusieurs clallses du present contract, el leis seront jug6es par des irliltres nomm6s en 6aal nombre de part et d'autre, et lour decision sera, tin increment en dernier resort, saiis qiie l'une des parties puisse en iippeler, ni se pourvoir eii cassation, en faisant d'avaiwe (OLIte soutnission de, droit d la Justice. En cas de partake Wavis, ill sera nomm6 d la majorlt6 des arbitres, un tiers-arbitre pour les d6partager.
Tells sonL ies conditions des parties, ; contractantes qui, pour 1'exkution desquelles 611senL domicile : Monsient, le Secr6taire d'Etat. des Travaux publics, ait Parquet du TrIbunal civil de Port-au-Prince, pour I'Etat, eL les concessionnaires en leurs demeures sus-dites.
Dont acte lu aux comparants.
Fait et Pass6 au Pot-t-au-Prince, en minute et en H6tel de la SecrMairerie d'Etat. (les Trwaux puplicsaujourd'hill, vin '-t-neuf Alars mil neuf cent cinq, an 402e de-I'Inften(lance dflafti, les comparants ont sian6 avec nous, notaires.
( Ainsi sign6: ) F. N. ARAOUE, TmmOCLts LAFONTAN'r, 11. JN.-JOSEPH, ED. ORIOL, NIAXIMILIEN LAFOREST, notaire du Government, d6positaire de la mimite au bas de laquelle est 6crit: Enregisti-6 A Port-au-Prince, le :30 'Ltrs 1905, folio 3831384 Ro Case -1527 du Rerristre 0. No 3 des actes civil,
Le Directed, principal de I'Enregistrement,
Sj(Tn6 G. F. CARVAL110.
Vu : par authorization du Cleur,
CYRUS SAUhEL.
Collationn6
MAXIMILIEN LAFOREST,
Alotaire du Gouvernement.




DE LgGIIMATION HAiTIENNE. 73
v
L01 QUI SANCTIONNE LE CONTRACT DA: CONCESSION AU Gral. JUSTIN CARRIE DE CHEIMIN DE FER DES CAYES AU CAMP-HRIN.
Vot6e A la Chambre le 31 Aofit, au S6nat. le 4 Sept
Promulgu6e le -19 Sept. ( Monitew, du 14 Oct.
NORD ALEXIS,
Pi-&ident de la Npublique.
Vu le contract, pass6 le 19 Avril eittre le Secrkaired'Eta des Travaux publics et le G6n6ral JUSTIN CARRIA pour 1'6tablissement et ['exploitation d'une liffne de chemin de fer de la plane des Cayes A Camp-Perin
ConsidAwant qii'il imported dans Fint6rk de I'Agriculture, de 11tidustrie et du Commerce, de d6velopper et de pifectionijer les voies de communications entre les diff6rentes r6gions du pays, tant pour faciliter les transports des personnel que 1'6coutement des der.ir6s et products
Sur le rapport du Secr6laire d'Etat des Travaux publics,
Et de I'avis du Conseil des Sect-6taires d'Etat,
A PRoposg
Ette Corps Ugislalif a rendu la loi suivante
ARTICLE PREMIER. Est, et demure sanctionn6 le Contrat pass6 le 19 Avril 1905 entre le Secr6taire d'Etat des Travaux. publics eL le G6n ral JUSTIN CARRIt pour 1'6tablissement. et, 1'exploitat.ioij d'une lierna de chemin de fer des Cayes A Camp-P6rin avec les modifications apport6ei aux articles 1, 29 3 4 du cotivat. et, 9 da cashier des charges.
e CONTRAT. ART. PRE,1V1IER. Le Gouvernement conc6de au G6n6ra, JUSTIN CARRij et, pour tine dur6e de cinquante ann6es enti6res et consecutive, A partir de la date de la promulgation de [a loi, le privil6cre exclusif de la construction d'un chemin de fer deviant, partir de la ville des Cayes au Gamp-P6rin, sixi6mP section rural de la commune des Caye.s, eL ce, conform6ment aux clauses et conditions du cashier des cliarges annex.6 au pr6senL con. t rat.
ART. 11. L'EtaL d6clare Ce chernin de fer d'utilit6 publique. 11 autorisela pose da la voie ell accotement sur les




74 A 4NII A I It F,
1,011tes M Chelflins pliblici;, Pocclip'Ition suivant 116cez-,"lire, Poxtraclioll des 111,11cI'laux, 1.1 C0111)(1 des holl-' ite (Artuff-ige, et ce, dans im rayon do det'X
, r
PM11* It's lllat6riaux (,I (1,ur, 1 ijoljj tro soidetnew pour les, bok; de chauffwo stil- Jos terrains 11hre-;, (Ill donlaine (Im so Irotivent, sur le patcotirs de la ligne, sans d6roger ell rlen aiix disposHions de I'art. XIV (In Code rural on ce (Iiii coneerne les arbres pl;mI6,; antom, des sources et c;ill* les bords des rivih-es. bi coiipo, do-; bois poill' les lnal rinux doit O.,trem4thocli(ItIfment. faite (it-, Cion "t ne pas &truire les forks. 11 an torise aussi ]a prise d'efan pirlou L ofi le service du ChPinin de fer le 116cessiter;,, a la charge du concessionaire do se conformer aux pre-suriptlows (11, COde rural quant aux droits des rlverin4; et ns8gers des PaL1K
utiliser. L'I"Itat s'encrage A poursuivre, 1A ob ce sora rl cessaire, 1'expropriation des Lerrainspriv6s el couc6der dans, ki zone exclusivemeilt hidisperisable au passage de la voie rn
ferr6e ceiix du domain occup6s par des foriniers, le totit COI&I'111611lent aux lois, (I la c1mrge et atjx frais dLI COIM: ',siotmaire, ainsi qne les indetnnit s pour les r6coltes el (.011 st I'll Ctions.
ART. Ill. UEtat. Engage Acanstibjer all concezsionnatre, A parlor de hrt mise (-,it exploitation de ehaqno tronm) de vinat kilnmOres one garatitie Mnl ,I-6ts de 6 o/o ( six ponr cont) Fall du cofil. kilorn6lrique (Iiii, eii aneun cas, lie. devra d6passer quinze mille dollars.
Dans le cas ofi pendato Pexplollatim le b ii6fice r6alis6 restraint au dessous de 6 o/O ( six pour cem ) I'an, la "arantie d'iWrOt ne se a service que dans, la proportloll VOLIlue, [)out' combler la difference, et d s que Vexplol tat 1011 ,,era devenne prosp6re et productive d'un lntkOt de G olo
ix pour cew ) I'an aLl 11710ins, cette cyarmitie MtWrk cessera d'61re service.
Afals quand lo b6nMice arrivet-ft, ) 12) olo I'Dat prM6,era O/o daiis les '12 o/o et d6s lors, 11 !,era servi A I'Etat ww part b6n61ici,iire dans la proportioij de 111) SLII' SIX ell SLIivant ]a Provr(,ssion dn b6n6fice.
ARi,. IV.-11 sera affeett d6s qn'ils deviciidront libres, cinq cenlimes sur les huit. cewimes or sur les dvoits Wexportation ptAev6s Sul- le c, foil Collif6 oil line Loute affectati
respondanle enciisOesm, lesrevenuzz., de I'Dal et in! erilp, a Son budget Cettpaffectatioij sera eticai -s odirectemeijt par ha Banque Nalionale d1b"itl OLI ImA aidrt kablisSelflent. fiiiander faisant le Service, ponr le coinple duconcessionnaire. Daus le eas d'insuffisance dans le rondement de Faffectation, elle Sera sold6e par douzi6ine dans le COLIrs do




r)., LtGISLATION HIAiTIENNE. 75
1'exercice bodg6taire, suivant les resources (YO06rales de I'Etal- Ce dei-i'iier s'engage a ne pas :ili6ner I'affectation au cours des travaux du chemin de fer. La (mrantie maximum de 6o/o ( six POUr cew. ) I'an, constiLue la Iii-Iiite des engagements de VELat, vis-A-vis du co n cession naire et ne pourra 61re ftws6e sous aLICLUIP forme ni pr6texte tels que deficit 5 combier ou autres.
CAHIER DES CHARGES. ABT. IX. Un cautionnement de cent dollars or am6ricalri par kilomkre de voie ferr6e A construire, devra 61re d6pos6 A la Banque NaLionale Wflafti ou tout aLIII-e 6tablissement financier taisant le serVICH, daiis les huit jours qui suivront, la notification faite aLi concessionaire, par le Nlinistre des travaux publics de I'acceptaLlon des plans sbivatit les articles 3 et 4 du pr6sent cafiler des charges Cette valour sera insaisissable. ))
ART. 11. La pr6sente loi A laquelle serotit annex6s le ,iit contract et le cahier des charges lels qu'ils ont 6t6 vot6s, sera publi6e et exkul6e A la diligence des Secr6taires d'Etat des TravaLIX publics et de, I'In t6vieur.
COATRAT DE CHEMIN DE F E"11
DE LA PLANE DES CAXES.
Entre Monsieur F. N. LARAQUE. Secr6taire d'Etat des Travaux publics, agissant, au nom de I'Etat, en vertu d'une decision CILI Consell des Secr6talres d'Etat en date du '19 Avril 1905, d'une part;
Et jjr le G6n6ral JusrIN CARRI propri6taire, d'autre part; 11 a e'tegrivenu et ari L ce qui suit sous la reserve de la sanction I l6aislat Ive.
ABTICLE PREMIER. Le Gouverneinent, Wflaiti concede au G6n&al JOSTIN CARRU. et poor une dur6e de cinquante ann6es entl6res et cons6cuLivPs A parlor de la date de la promulgation de la loi, le priviike exclusif de la construetion d'un chemin de fer de la ville des Cayes A travers la plane ties Cayes, avec, facult6 d'arriver au Camp-Nrin, sixi me section rural de ]a comainne des Cayes, conform6tnen! aux clauses et, condition-, du cashier des charges annex au pv6sent contraL.




A NN U A I It F,
ART. IL -- 1.11Ait 0(' Chff Cjj -Illilj dO fel- (hltilit(' I)L]-blople. 11 '111101-ise hi poso dv ]a vow ell aceotomoni sm- 1(,s rmlt( S ot pliblics, 1'oC(.Ijpab(-m suivaiiL
1) 'COISS'lire, 1'extrtiellon des imil6rimix el hi coupe de-, boll-) do chmiTate dans mi nivon do denx kilmtj dros pour lo:,' 01(1161-iaux ot (fim kilonjOro, seolom-ijt pour los boi, de Chautrage, et Ce, dalls III] ravoll de dolix klloiil -Ires poilt. les maf6riaux et d'LIII kilom6tros senleineiit poor 10.1-1 bois de cliatiflage sm, les terrains libres du doin;tino (Im s(,,, troilX?(IijL SLII* les parmurs de la h(riie, smis d6ioger (m rien aux r, rl
(IiSpOSILioiis de NFL XIV d(I GOde ell cc qui Concerne to ar I bres planl s mitom, des soun-es OA SUI- le, bord des rivi res. 11 ziutoriso aus,,i lu prise d'eill-l j)ar(OIJt Oh le service du chmiiii de ft r Ie iikessiler;i) 't la clwnye dLI conceSsionnaire de se conformer aLix pres(.iiptions do Code niral (Iiiant aux droils de, riverallis et (I'(11fps des CAIIX
Utiliser, 1"Et"tt poursuivre, Id oi i ce, sera w'ce! saire, 1'expropriation des terrains, prIv6s et A conc6lie" dans la zone exclusivemeiit Indispensable au pis-sage (it.- hi voie ferr e, Celix du domain oecup6s par des fermiers, le tolit Confol-ID6111ont anx loisl A la char(ye et aux fcais du con cessionnalre oiw i que les' MdemnIt6s PdLII' les r6coltes e Construebolls.
ART. 111. L'Etat s'encrage A consl I luer au concessionnaire, A partir de ]a mise ell exploitation de ch;iqiie tronon de vingt kiloinMres, une ganintie dlot6r L do 6o/o( six poor cent ) I'an dii coi'lt kilom6trique qui, en auenn ecas. ne devra d6pass(,r qLIIiize mille dollars.
Daiis le cas o6 pendaijL exploitation le b6ii6fice r6alls resterail iu-dessous de Golo ( six pour cent ) han, la crarantie Mifl6rk ne sera service que dans la prodLIGH01) VOUILIC pour cobbler la difference, et d s clue 1'exploitflion sera revenue prosp6re et produut.1ve d'on int6rk ile 6olo ( -,Ix pOur Cer)L ) I'all MI moms, ceLte garantie d'int6rOt cessera d'6ti e service. r)
ART. IV. 11 est -I1TQCL6, d6S (ILI'lls deviendroU libres, trois cenlitnes sur Jes huil. Centimes or Sur les droits d'exportalion pi-Mev6s sul, le caN ou ime toole aulre, tion correspondent pr ,Jev# e, sur les revenues de I'ELa- eL insente a son bud-,et. Cette afloctaLiOll sera pr6leveo ]IrecLement par la BanclUe NaLimiale (PIU66 [)OUl' le COmpto du concessionaire. Dans le, (-,is, d'ime Instirli-saneo &ms- le ret'idoinent de I'alrectaboti, elle, serii soldise pr dowl6ille daiis le cours do, 1,exercice budcy6talre sulvant les re-;sOLII'ces- fr n6rales de I'Etat. Ce dernier s'enoaae A ne pas ali -




DE [, GISIATION HAITIENNF
ner ]'affectation an couis des travanx de construction du chemin de fer. Lagarail Lie maximum de Oo/o(six pour cent) Faii consLitue la liiniLe des enlargements de I'EtaL vis-a-vis dh concessionnaire et, ne pourra kre d6pass6e sous aucitne fortune ni pr6texte leis que d6ficit A comblet, ou autres.
Awr. V. Dans le cas o t Line extension du r seau ou des enibranchements seraient. reconnus n6cessaires, le concessionaire, Zl cmidiLions 6(",ales A lui notifies, aura la pi 6176reiice, mais il ne pourr(a pas, d'autre part, refused le raccordemeiit aveC 1_11) r6seau vision accord6 a autrui.
ART. V1. A Fkli66nce du privil6t re des cinquante ann6es stipu16 A l'article premier, le concessionnalre devra faire A I'Etat la reprise do la ligiie avee ses d6peridances e t (lu materiel exploitation eL d:entretieri ; mais, A m ichtions 6"ales, aura la pr6ftf.rence d'exploiter le r6seau qL1i aura 6LO construiL par lui.
ART. V11. 11 eSt faCtiltatif an concessionnaire de former une sociM6 anonyme pour 1'exkutioii des travaux de la pr6sente concession en se conformant anx prescriptions du Code de comineice., tiLre 11.1, section premi6re. Dans ce cas, les actions -et. obligations de la SOC16L6 seront SOLI[fliqe,, seulement aux taxes 61ablies par la loi du 13 Aofit
0 %
Dans aecun service et a ancun degr6 de la hi6rarchie le personnel dL1 chenmi de fer, tant Z:, pendantla construc' tion qu'en com-s (Pexploitation, ne devra computer plus de ]a moili6 d'krancrers. Po'ur les employs qui lie, comportenL qu'un soul titulaire, compensation se fera en un emploi equivalent. Pour la march 1'6"(11161'e (ILI service pendant la dur6e de, la concession, le personnel haRien commissionji6 sera exempt de (out service militaire eL civil.
ART. V111. Dans le inois qui SHivra la promulgation C) .
du pi,( sent contract. au Jouriial official le concessionnaire devra d6poser t la Banque Nationale dllaiti un cautionnement, de P. or 100 ( cent dollars ) en esp6ces ou en titres pir kilotn6tre de voie ferr e A construire. CeLte valour Ini sera ren-ibonrs e a Fach6vement &rmitif constat6 par proc6s-verbal de l'in(y6nieur du Gouvernement ou restera acquise mi Tr sor public en cas de d6ch&ance avant ou pendalit, la CO11St1'UGtiOIJ.
L'inobservance de celte cianse 6qUivaudrait a la renonciation dit conce.sslonmtire an b n6tlce de son contract.
AHT. IX. Les travanx du chernin do for devronL kre commoners Lin an apr6s la promulgation do la loi et achev6s dans le d6laidn deux ans. FD




78 ANNUAIRE
UT. X. Los iwit6riaux, inachines, outils, totis ippareils n6cessaires A I'Mablisseiyient, a 1'exploitaLion et A 1'entretien du chemin de fer seront exon46s de tous droits et taxes A la douane, excep16 ceux qui ont M6 l'objet d'une aUtre concession.
La liste de ces article..; chtqoe fois qu'aura lipu une importation, sera adres-s-6e au d6paaement des Travaux publics qui fera diligence pour en accorded la franchise. Les approvisionnenients n6cessaires exploitation et a 1'entretien du chemin de fer seront arrk6s d'un coinmun accord entre le concessionnaire et le Seer6taire d'Etat des Travaux publics chaquefois que le besoin s'en ferasentir.
ART. XXI. Toutes contestations ou routes difficult entre le concesionnaire-et I'Dat A propose de l'interpr6tation ou de 1'exkution d'une ou phisieurs clauses ou dispositions du prOsent contract ou du cashier des charges seront r6cildes par les tribunaux ordinaires do pays.
Fait en double A Port-au-Prince, et sign6 le 25 Aofit 1905.
Le Secrdtaire d'Elat des Travaux publics,
F. N. LARAQUE.
Le Con-.essionnaire,
.1. CARRIk
ARTICLE PREMIER Le present cahier des charges a pour but ou objet la construction et 1'exploiladon du chemin de fer de la ville des 'ayes A la phine des Cayes avec. facult6 d'arriver A Gamp-Nrin de ]a sixl6aie section rurale de la Commune des Cayes, conc6d6es A Mr. te 66n6rat JUSTIN CARRIk, agissantcomme it est dit I'art. ler. du contract.
ART. 11. Le chernin de fer A voie parLira de la ville des Cayes, suivra les accoternents de la route.
ART. III. -Avant de coinmencer aucun travail, les projects .A ex6cuter, dress6sen double exp6diLionseront soumis a I'approbation du Seer6taire d'Etat des Travaux publics.
L'une des expeditions sera retourn6e au concessionaire




DE LEGISLATION HA NNE. 79
avec, 1(, vi: a oil le 4 ol,)servations du Secr6taire, dEtat dans le d6lai maxinim-n de quinze jOUl'S.
ART. IV. Dai)q les six niois apr6s ]a promulgation de sanctioii du contract sus-n)enfionnO, le concession nai re doiL ;WOil' SOUIIIiS le Irac6 d6finitif du r seati conc(,d6 A I'a*pprobation dU S ,et'61aire WEIaL -des Travaux pub[ics. 11 dolt kalenieut a ,oir commence les travaux et la pose des ralls (Lins le,,-, trois r-nois ap res l'oblention du visit dl tinitif des plans par le d6partenienL des Travaux ptiblics, et avoir complOtement. termin6 la constrnGtion de la ligne, dans les deux ans ; ce, ,4-)us peine de forclusion,.sauf cas de force majeure dOment eonsta[6.
.AHT. V.- CesIravaUX' seront ex6cWs confornnOment aux r (Yles de I'art et suivant la praticlue des constructions de CII(Ify1iii de fer pout' les ferrassements, talus, rayons dc courbure, ain-uille, Ovitenient, si(,riiaux et pentes, suivan, les obstacles a franchir ou a contourner.
Ces bases g6nerales qu I enh-.diieront avec elles les, d6lails aceessoires sonL les suivantes :
La largeurdela voiedin-lension int6rieure entre les rails, sera de qnarmle denx pouches ( Im 06 ) et les rails en
ier seront de quarante clocl lives le yard au minimum. Les passages A tilveau eL les travers6esde route seronL 6tablis de maniere ne yas gOner la circulation des voitures et des cabrouets et assurer la s6curit6 du passage des U.'1111s.
La zone a&ct6e A la voie' ferr6e devra occLiper ati plus le bers des routes puWiques.
La voie eL tous les travaux d'at-t qu'elle comprendra. deNA'00 Perinettre le tratic normal avec, des locomotives pesarit vincyl-cinq tonnes a vide.
Les, traverses desilij6es A supporter les ralIs seront en b0i", dur du pays.
Le coiittOle eL ]a surveillance des travaux auront lieu conforin6ment aux prescriptimis de ]a loi stir le service des travanx publics.
ART. VI.- Le concessionnaire 61ablira et entretiendra a ses frais, le lom-, de 41 voie ferr6e, des fosses ou rigoles; I)OLU lWouletnenf, des eaux et I'asskhement de ]a voie partout o6 lit n6cesslt se fera sentil'.
ART. VII.- Le coiwessionnaire aura 6oalement A sa chai-ge la r6fecilon et I'enLreLien de touLe la route parcOLlrue par la voie feri-6e.
11 61abilra dans le port des Cayes un wharf pout, le ser-




jumo,110101poiluoz) o smij SOS L amaip ex)j 9JIVUU018
-'so-'moo of IC)j ap UIM011D nP S;D.11?M0l!j IOUIA OP 05UO @111JIG113 ;DD j(.lORF)AQLjz)vj soidu ju9waj-eipqvjw'I-'Ix'1'Hv
'1!o.1p--'juv'kU Sas ap no nLI-I)gp 0.1muolssaDuoz) nP SIM
Sol S.19AU9 iioijvj9ilqo aunonu'O.ve *
I I qZ) US L' EMAinsug's
osind 1!,nb Sties 'M- Ij V 1!0.lp Op jU0(JU91A@J xn I UAVJJ ja 191.1
- juw 1jn@j9nbvp jutod juawamuii '0.11nuj ap aunj 91116A
-Jojulpl siom un P saj!vj uoijeoipnfpV ua s9sim xn;ap IS
-qj!uw9ptji aurionia P 9jpu;aljd su-cs C-SIV11 SOP 91M Uo1jUDjvjqP 'Ll01JU3lPtlrP1R'l OP juUjUow ;D1 100.1A930.1 'S1!o.1P-S1uUA-e sas no 'nqD ap 9mUuuojssq3u0z) 91
Inv1sai no siluj xnVAUJI SOP LFBISXa 191,10JULU tip luolss )ouoz) ul op uorjuoipnfpv tjo asiw ul anb MOW uo joissintp ajou xed jojpuOis u.i9l Inj L31 49inam
-ap Lla 4S[w w1nu sues 'soijqnd xnUAU.JL SOP qjjS(Ujw al '9,,)uv@qz) p ut jmooua Wieu 1,10ISS1331100 91 !S x JLUv OJIM8 Un'P
jnRAUJ U9 Jasodsip Lia 'suo oz) tia u.mnod 11-19WOUJaAnog al jo leilooD Lios ap 9z)Uquqq ne aJMuuoTSs)3uoo np uoij
-Uj3U0(lOJ Uj V PLIOdSOIJ03 9snulo @1190 OP90UUAjz)-Q;qoui,,j 'UOISSODU03 V1
ap aouvaqoap op suz) u;) ailqnd josaij, nu sinboe Ujqjsqj no jaj a. u-miap np uopPj*!ojdxa u6' as1w L1 V, ]a Jq!uu p 1110LUGAOLIDLIJ V gs.inoquiai u.ias inj luguigitiollnez) 9--)
sop j9iquD juasoid nP Al la III salollau SOI ILIPAins suulcl sap uoijuldoxmj ap sz)ilqnd XnUAU.l 6
J, sap ailsiul1v
;@I aud 9.11MILloissaouoo nu alpel T-1011K)U!1011 lel IUOJAIII s.inof 1!ntl Sal Soup q1U.1],P alutioquN anbtjv j U1 ' 0,11 Q VjA9p 0.1111.11SH00 V 00.1.10J 010A op OJI,-; )LUolp
-1jawe .10 si-ellop JU00 ap juamatiuminva (IR -'X1
s;)tlqnd XIIUAU.If, SOP IUI',q 'uoqz)njjsuo,,) inal 111BAU ,P np aouessluuuoo el p
sapod itioias 9jiumioissaotioD ol ivds@tqw.iajpp stroll Is I' SjuqLuijV.q sop aouvi.lodlliij ia uoiiisod Uq 'wqwou zq
-(.1,10 Uos op !oj 1(jusivj 'soilqnd xnPAU.1j SOP
9.11sluijV, np DuDts jcoi ijioj unp !iinui i!os pjib t]A.inod Ismil'u'
M U 110 Sal
ns saaxa aiq!l wnn tD-injoa jed 111019113',l 19 XnVAVlj
Sop 0.1111JOA110,1 01) S')ij(lnd xnUAVJj, Sap jul:qp 0.11UI jo
-OS @I 1!.m jud UJOSIA19 0-1 lull tlolss"000 0-1 '111A '.Lqv
-Ii-el;ap sqllo i Sal uola., -salmaxa juwas xnCA13.11 SO,) snol 13 sap'xnv! ),p sjnoz)sap.jns.iaj,,)p u uiatio tip a Jussud ,)I ux-)I!sso;) u arib SIL10d Sal S1101 AT
SOP 011!A Ul S(lVj) .101101B (it) 10 01-10PLIOJ D(Ill
-Slloo vj")J [!jib om")m ap .wj ap (flufallo tip lvl )O(ls 001A
,quivn&Kv 08




DE LtGISLATION HAITIENNF. 81
avec, les ing6nieurs dii d6part.ement des Travaux publics, un bornage et un plan cadastral de cette parbe des [raviux et des d6pendances, un 6tat, descriptif des outrages Wart, qui seront autant de pi6ces Justificatives A adjoindre avee le rapport favorable des ingemeurs du department des Travaux publics, au proc6s-verbal de reception d6initive quisera sigti6 par le Secr6taire d'EtaL des Travaux publics et notifi6 (hins un d6lai d'un mois au. concessionnaire. Alors 1'exploitaLion de cette pat-lie du r6seau aura coniii)etjc6 A la date inscrite au proc6s-verbal des inu6nieurs, et, conform6ment A Particle. III du contmt, la garantie d'int6rks commencera h courier A la Banque Nationale d'Haili oft avis sera signifi6 par e Secr6taire d'Etat des Fniances.
ART. XII. Les rnat6riaux, machines, Ontils, tous nppareils n6cessaires a 1'6tablissernent, A exploitation eL A CenLretien du chemin de fer, seront, exon6r6s de tous drotts et taxes A la d ouane, excep16 ceux quit ont, 616 l'objet d'une auire concession. La liste de ces articles cheque tois qu'aura lieu une importation, sera adress6e au d6partenient des Travaux publics qui fera diligence pour en accorder la franchise. Les approvistomwinuuLs n6cessaires 1'exploitation et 1'entretien du chemin de fer seront arr t6s d'un common accord enLre le co n cession naire et le Secr0aire d'Etat desTra ,WX publics cheque fois que le besoii s'en ferasentir.
ART. X111. Le Gouvernement aiderale concessiormaire de tout son POLINTOir pendantla dur e des travaux ; le prot gera de sa police qui tOL)jOUrS prkej-a main forte pour le, 1-11;4.inLieij de l'ordre, s-ur les chantiers et sur le parcours du chenjin de tej% Au inoinetiL de, la mise en exploitation, des r4lernents administration publique rendus sur la ploposiiioti du concessionaire. d'accord avec le d6parlenient des Travaux publics, d(stermineront les measures et, les dispositions n6cessaires pour determiner ]a police, Fusage, ]a sfirelci et la conservation de la voie terr6e: les d6penses qui en r6sufteront resteront d la charge de 1'exploitation.
Des measures et dh positions seornt 6galement prises pour le C011tr6le de ]a comptabilitOen vue du fonclionnement de la garanlie dl'int6r6ts. A cet effet, it sera iiornm6 par le, Gonvernement deLIX Coin in hss;6res-contr6leu i's 1' tribu0s p;ir celui-ci; ces contr6leurs devront Otre de rialionalit6 haitienne. Leconcessionnairo devra porter A laconnalssane- d u Slecr6,,aira d'Et-it. des TravaLIX publics tous les




82 ANNUAIRE
r6glements relatifs au service etAl'exploi(ation du chemin de fer, et A son agr6ineut les agents de la suYveillance sp6ciale employs sur la ligne. Le budget de defenses de exploitation devra Otre, en temps utile porL6 A la connaissance du department des Travaux publics, do m6nie que routes d6penses extraordinaire.
ART. Les crimes, Wits et contraventions commis sur la voie et ses d6pendances, pourront We constat6s paroles proc6s-verbaux dresses concurrernment par les officers de la police judiciaire et les agents de surveillance du chemin de fer dOment asserment6s par le Tribunal civil des Cayes.
ART. XV. Le chemin de fer et LouLes ses d6pendances seront constamment entretenus en bon 6taL par les soins du concession naire.
ART XVI. L'exploitation comportera au moinsdeux trains par jour dont un dans cheque sens pour voyageurs
la itesse de 30 kilom6tres A I'heure de station A station. Le materiel comportera deux classes de voiture pour voyageurs, et pour les merchandise des wagons ouverts, des wagons fermds et tous vWcules n6cessaires 'a 1'exploitation.
ART. XVII. Des embranchements particuliers peuvent 6tre 6tablis d'un cor'rnun accord entre le concessionaire et les int6ress6s, sans auction garantie de I'Etat et sans toutefois qu'il puisse r6sulter du service de ces embranchements aticune entrave A la circulation g6n rale, ni des retards pr6judiciables aux int6rdts des voyacreurs et des merchandise.
ART. XVIII. Le prix de transport par lieue adequate kilom6tres sera fixd sur un tarif arr6O concert entre le concessionaire et le Secr6taire d'Etat des Travaux publics, mais bas6 sur les chiffres maxima suivants:
Marchaitdises livrables en gare..;, par cent lives
Caf6 outoutesmarchandises sujettesA varies G. 0.03
((Par bariques de6O gallons detaflaouautres liquids. 0.13
Par cent, lives de camp6che, accajou, bois de
construction et merchandise assimilables. ((0.00
,a Par mille lives & 0.20
(( Par voyageur et par lieue-jere classes a 0.20 4X A 2erne classes a 0.40
(K Par tdte de bceof. clieval, Ane, mulet,
et par heue 0.08
Par tete de cabri, pore. mouton, etc 0.02
I




DE LEGISLATION HAITI .N.NE. QQ 3
Les erif;jnts de cinq 'a douze ans paieront derni-place ; toute fraction de lieu au de-14 Mine dPmjP-lieue compete pour une lieue, Pour cheque passage aynnt place enti&q, il est admis cinquante lives de bagages. Omit aux produit des mines, mini6res et carriers On6ralement quelconques, de mOrnes que les rnachint-soultils, apparels on tons autresapprovisionnernents n6cessaires ;k 1'exploiwtion des mines, tnini6res et earri6res, il leur sera appliqu6 le, tarif en vigueur stir le New- York Central Rail-Road. et leur prix de transport sera pay6 en or am6ricain.
ART. XIX. Le transport de la poste se fera gratuity, ment par le chernin de fer stir tout son parcours.
Les corps de troupes ainsi que le rnat6riel de guerre et tous colis A destination d'un service public seront ports A rrioiti6 (iu prix du tarif, soit dans les trains de service ordinaire soit sur un train de service special, moyennant la r6qu--sition du MinisLre competent.
Tout officer ou fonctionnaire voyageant poor le service de I'Dat, et porter de la requisition dat& et signed de I'administrateur des finances ou du pr6posd d'administration et du commandant de la commune du lieu du d6patt sera admis en'premi6re classes A moifl6 du prix du tarif. Cette requisition valuable pour le seul voyage (aller et relout) sera mmul6e par le fait de la perforation rin contr6le Les members du GouvPrnement et ceux du Corps Ugis latif voyegeront gratuitement en premiere classes sur le parcours du chernin de fer.
ART. XX.- Le conces"Sionnaire sera lenu d'6tablir le lo'tjg de. la voie ferr6e une ligne t6l6graphique, ou t6l6phonique exclusivernent affect6e0au service du chemin de fer, el au besoin celui fie I'Etat.
ART, XX1.- Ns la quarante-huiti6me ann6e de 1exploitation, le concezsionnaire qera tenu d'ex6cuter, sous le cont16le du Npartement dps Travaux publics, toute rdparation du chemin de fer et de ses d6pendances et de remplacer la parties, de l'outilla(Te et du materiel que Pusure aurait (16truits ou d6t rior6s.
Faute par lui de satisfaire pleinement A cette obligation, I'Dat y proc6deia de plein droit et d'office; en cons6quence I'Etat posei-a saisie sur les revenues du chernin de fer qui sprint centrals s A la caisse publique, ou Lin compete sp6cial leur sera convert et les appliquera exclusivement ju qu'd due concurrence lie la valour strictement n6cessaire aux dites !-6parations. La difference, s'il y en a, fera retonr au concessionaire ou A ses ayants-droiL.




ANNUAIME
ART. XXIL Dans les trois mois qui pr&6deront I'expiration de la concession, le department des Travaox publics fera proc6der d'office, avec le concessionaire A la r vision do plan cadastral de la voie, dU materiel, de l'outillage et des approvisionnements. D6s les cinquante ann6es expires, I'Etat sera subroff6 a tous les droits do concessionnaire sur le chemin de t er et il en prendra d s lors la jouissance et I'administration L'Etat ne pourra n6anmoins encourir ancune responsibility do fait des dettes et engagements quelconques qui lieront le concessionnaire, vis-A-vis de tiers A 1'6poque de cette subrogation.
11 est r6seru6 A I'Etat la facult6 de renouveler le contract avec le coucessionnaire ou ses ayants-droit de pr6f6rence A tout autre, pourvu que les conditions soiant 6(rales.
ART. XVIII. Tant pendwit la construction que (lans le, cours de exploitation, en aucun service et A aucun degr6 de la hi6rarchie, le personnel do cheinin de fer ne devra comforter plus de la moiti6 des strangers.
Noam-hoins, celte disposition ne pourra s'6tendre au personnel technique qu'apr&s la construction do chemin de fer.
Le Seerdtaire (I'Mat des Tmvaux ptiblics,
F. N. LARAQUE.
Le concessionaire, a
, 1. CARRIL
LOI QUI SANCTIONNE LE CONTRACT DE CHEMIN DE FER DK
PORT-AU-PRINCE A P9TIONVILLE.
Vot6e A la Chambre le 8 Oct. 11901, au S6nat le 22 Ao8t,1905, Promulgu6e le 20 Septembre. ( Moniteur du 16 Wceiabre.)
Vu le contract pass6 le dix Septernbre nall neuf cent on entre le Se6r6taire d'Etat des Travanx PUblics et Monsieur Louis JOSEPH NiCOLAS, poor I'6tablissement et 1'exploilation d'une, ligne de chernin de fer reliant Port-au-Prince Ntion-Ville, avec la faculty de continuer A Furey ;
Consid6rant que c--t 616ment de progr6s est reconnu inI




DE I.PGISLATION HATTIENNE.
dispensable en vue du d6veloppernent de l'agrictilture, du transport et de Idcoulenient. de nos products ;
Sur le rapport du Secr6taire d'Etat des Travaux publics. Et de Favis du Conseil des Secr6taires d'Etat,
A PROPOS9
Et le Corps Ugislatif a rendu la loi suivante:
ARTICLE PREMIER. Le contract pass6 le dix Septembre. rnil neuf cent-un entre le Secretaire d'Etat des travaux publics et Monsieur Louis JOSEPH NICOLAS pour 1' tablissen-ieijL et exploitation Wune ligne de chernin defer reliant Poi-L-au-Prince A P6tion-Ville, avec facuI16 de continue -A Furcy, est et derneure sanctionn6 avec les modifications ci-apr s port6es :
'10 CONTRAT.- Au pr6ambule et A Particle ter, avpc 1'addition Tun art. 2, en lieu et place de I'art. 2; A Fart.. 3, avec addition d'un article 5, en Heu et place de I'art. 4 et Addition des articles 5., 6 eL 7.
2o CAHIER DES CHARGES. Suppression du pr6ambule et aux articles 1. 2, 4, 5, avec ]a suppression de Fart. 6, eL aux art. 8 et, '10, devenus 7 et 9. avec addition A Vart. I I devenu 40, avec ]a suppression des art. 12 et 43, roodiffcation 'it 1'art. 49 devenu 16, addition d I'art. 20 devenu 17, suppression aux art. 21 et 22 devenus 48 et 191, addition i Fart. 22 devenu 49, addition aUX art. 25 et 27, deveDus 22 et 24, aux articles 28 eL 29 devenus 25 et 26, suppression de Part. 30, modification aux art. 31 eL 32 devenus 27 ot 28, naodification A I'art. 33 devenu 29, suppression de I'art. 34, addition d'un novel art. devenu' 30.
C (::) 1*J 917 IF-1,A, -V.
ARTICLE PREMIER.- L'Etat d'Flalti covd6de A Monsieur
LOUIS JOSEPH NICOLAS, C AOY 11 haftien, demeurant et e domicillO a Port-au-Prince. qui I'accepte.pour une dur6e (( de quaratite-cinq ann6es eiiti res et cons6cutivesp A pare lir de la date, de"la prorn'digation de la loile privil ge de q la construct-ion et de Vexpldyitation d'un chemin de fer de x Port-au-Prince & P6tion-Ville, par nne autre voie que celc le de LalueA partir du portal Sairit-JOSEPHen cas Wenoxtente entre le concession naire et laCompagnie de laPlaine (( du Cul-de-Sac, ou de 1'endroit, corni-nunkrient appeal Le 4 Coq C"w7ite, dans le cas contraii-e, avec la facult6 de




86 ANNUAIRK
t continuer A Furcyconforni6ment aux clauses et condic tions du cahier des charges annex au present contrat.v
a ART. II.- L'Etat d6clare cc chernin de fer d'utilit6 put oblique. 11 antorlse la pose de la voie en accoternent sur a Jeq routes et chernins publics, l'oecupation suivant )ernt prise n6cessaire et 1'extraction deq mat6riaux et des bois, o de chauffage des Ipt-rains d(i dornaine qui se trouvent t sm, le parcours de la ligne dans un rayon de deux kilot m6tres, en tenant compete des droits acquis sur ce point t par la Compagnie P. C. S.,- la coupe des bois pour les e mat6riaux deviant Otre faite m6thodiquement de fagon a ne pas d6truire les forks. Il s'engage A POUrsuivre au a besoin 1'expropriation des terrains privds et A conc6der ,K dans ]a zone exclusivernent n6cessaire au passage de la t voie ferr6e, ceux du dornaine occup6 par les fermiers, le (( tout, conform6ment aux lois, la charge et au frais du 4L concessionaire et movennant indernnit6 pour les r6colc tes et constructions. j
ART. III.- L'Etat s'engage A payer au concessionaire A partir de ]a mise en 10 exploitation du chernin de ter, ,K une crarantie dint6r6ts de 6 olo I'an (six poor cent an) q du coilt ktiom6trique fixO A P. '15.000 dollars or (quitize
,K mille dollars or,) comme provision maximum.
c. Dans le cas de b6n6fice r6a]M, mais qui Watteindrait
,K pas 6 olo Fanl'int6r6t ne sera servi que dans ]a proportion voulue pour cobbler ]a difference.
(( La garantie d'int6r6t cessera d'dtre service d6s que
,K Fentreprise sera revenue prosp6re et productive d'un t int6rk de 6 olo I'an au moins; et, dans le cas ou' les b6a n6ficc-s d6passeraient 12 olo I'an, I'Etat aurait droit A I
t dans I'exc6dent.ii
ART. IV.- Le present contract, ainsi que le cashier des
,K charges qui y est annex, sont exempts de tous droits t d'enregistrement, et le personnel ernploy6 par le cond cessionnaire ou ses ayants-droit, sera dispense cornme q tel chef de leur ernplois dans exploitation de tout im-s ,K P6t de patented ; les actions et obligations seront af,z franchises de tout irnp6t ou taxesauf timbres ou timbres
t, mobiles, pendant la, dur6e de la concession.
t ART. V ajoW.- Toutes contestations ou routes diffit cult6s qui pourront survenir entre le concessionaire et a le Gouvernement baltien A propose de I'interpr station ou t de 1'ex6cution du present contract, des clauses et condi4r tions du cahier des charges ci-annex6j sont dWr6es A




DE LtGI ELATION HAITIENNE.
t des arbitres, et la decision do surarbitre qui pourra kre
appe[6 A les d6partager, sera sans recours.
,K Toute intervention Oranrf6re pat, voie diplomatique ou ,K autre est et demure ifiterdite.))
c ART. VI. ajoW. Le concessionnaire est autoris6
-a 6mettre sous le contr6le do Gouvernement d'HaIti, des 4 obligations portent 6 olo d'int6rdt amortissables par 2 olo 4 I'an, jusqu'A [a concurrence de 15:000 (quinze mille dola lars or) par kilom6tres.)o
f ART. VII ajoutd.- Tous les revenues nets de 1'exploit ration de ce chernin de fer seront aftect6s au ser(r vice des iut6rdts et de I'armortissement des Wicrations.
c Si les revenues sont insuffisants pour couvrir les frais ,t*d'exploitation eL les inL6r6ts et I'aniortlssement pr6vus c des oblicrations dmises, le GouvernemenL d'Raiti s'enga4 ge A cobbler la difference par la mAme affectation de ,a 20 olo sur les drafts d'exportaLion de carnp ,che et de
cacao, d6jA accords par la loi do 11 AoAt 19W i la
Companies du chemin de fer P. C. S.v
x%. IFX:E JE4- IE:k ][::):E: ES C :E-X ,&A, Yk Cr:E: 4;F -,
TITRE PREMIER
Trace et construction de la ligns coincide.
c AR ICLE PREMIER.- Les points A parcourir seront d64 terminus sur le-projet, du trac6 d6finitif; ce project devra 4 6tre sournis avanL le commencement des travaux A Pap,K probation du Ministre des Travaux publics qui pourra c ART. II.- Le concessionnaire supporters les d6penses f de remaniement de la chauss6e des routes sur Paccote,K ment desquelles sera 6tablie la voie. H prendra routes ,K tes measures n6cessaires poor ne pas g6ner la circulation
4 sur cette route pendant, les travaux d'6tablissernent.
f La zone affected a cette voie devra occupier au plur,
113 des routes et chemins publies.j,
c ART. III.- Avant comme pendant 1'ex6cution des tra-c vaux, le concessionaire aura la facuM de proposer au c project primitif les modifications qu'it jugera tiles; mais aces modifications ne pourront 6tre ex6cul6es que moyen-




88 ANNUAIKE
,K nant I'ap probationn du GouvernelDelit 1 01)r 6, jent6 par le d SecrMaire d'Etat des Travtux uhli,
a AIAT. IV.- Dans les ,;Ix mois (Iiii sijivj ojjt la promtflc nation du d6ci-Ot de, concession, le, concessionaire dpvra ,a fournir les pi6ces suivantes au Secr6taiie d'Etat des Travaux publics :
'to Un lan general *A Nchelle 111000();
a 2o un profile en long h 1'6chelle, de -IIWW pour la lont gueur et de 11500 pour, les hauteursdont. les c6tes seront ,a rapport6es au nivean moyen de la inev, pris pour, point c de comparison.
or Au-dessous de ce profile, on incliquera au moyen de
trois lignes horizontales disposes cet effet, savor
e Les distances kilom6t riques du chen-iin de fer, comp,t t6es A partir de sort oi-igine.
,K La lonaueur et Finclinaison de cheque pente ou rampe, ,K la longueur des parties droites et le d6veloppement, des c parLies courses du trac6, en faisant, connain-e le, myon ,t correspondent, A chacune de ces dei-ni6res ;
(x La position des gares projetdes, ainsi que cells des ,K halted. Z)
(c Une parties horizontal de cinquante m6tres au moins, c dewa Otre m6nag6e entre deux fortes d6clivit s.
(r Les d6clivit6s correspondauL aux courses de fable e rayon devront 6tre r6dUites autant que faire se pouvia.)o
C XRT. V. La !argeur de la voie entre les bords int6c rieurs des rails devra 6tre de (OID60) soixaiite centimec tres A (Om76) soixante seize centim6tres.
cLa larcreur des accotements Cest,-A-dirb la parties prise ,K entre cheque, bord du rail de, Parr6te stipkieure du bale last sera de 25 centirnkres au moins (Om25).
On m6nacyera en outre au pied de cheque tallus dii t ballast une banquette de, Om25) vin'Crt-cinq mntimkres
de Fargeur.
t Les quais des gares seront 6tablis au niveau du plancher des voitures des voyageUrs.
,a Le concessionaire kablira A ces frais des rigoles, fos,K s6s ou autres outrages n6cessaires A I'ass6chement de, la ,K voie eL pour I'6coulement des eaux. Mais il est. formellement interdict d'obstruer I'entr6e, des propri6t6s fiveraines.))
,K ART. VII, devenu VI. Les gares seront, au nombre de




0"
OE LtG I SLAT I ()WHAITIENN.E. old
(cdeux: une APort-au-Prince, une A Pltion Ville, et, s'il y a a lieu, tine a Furcy. Le concessionaires, pour les besoins a de leur traffic, 6tablira des gares ou des halted aux en((droits qu'il jugera convenableq; mais ces gares ou hates a devront toujours 6tre distances les uns dei autres d'au e moins cinq kilomkres.
(( La position ef l'importance des bAliments et stations oc seront d6termin6es par le Secr6taire d'Etat des Travaux c publics sur la proposition du concessionuaire.))
cART. VIII, devenu Vlf.- Le conces:-ionnaire sera libre d'employer pout, la traction, soit la locoaiotivp, soit le ki sysf6me 6lectrique.o
c ART. IX, devenu VIII.- Le concession nai i-e n'emploie(i ra dans la construction des outrages, que des mat6t-iaux ,x de bonne qualiI6 ; il devra, se conformer A routes les r (K cries de Fart. de mani re A obtenir une cotistrnctiou parraiternent slidee.)
(( ART. X, devenu IX. La voie sera 6tablie dans les conditions de la plus grande soiidit6 et avec les pertecq tionnements acquis A notre 6poque sous le rapport de t la construction et des rails employs, de mame're que ,K les reparations d'eqtretien soient le moins nornbreuses a et. le plus faciles possibles; le ballast sera tait selon les c r gles de I'art, de graver fin de rivi6re, de pierces conc cass6es, si le graver faisait d6faut dans une zone de 2 c kilom6tres ; les traverses serwit en bois dures du pays
Le poids et la dimension des rails par m6tre courant seront les m6mes que ceux employs par la Compaa anie P. C. S. Ils seront en acier.i)
v
# ART. XI, devenu X. Tous les terrains n6cessaires pour 1'6tablissemenL du cbemin de fer et de ces d6pendances en a6rtdral, pout- 1'ex6cution des travaux qUels qti'ils swent, auxquels cet 6tablisseinent pourra, donner lieu, sei-ont conc6d6s A t1tre (Yratuit au concession naire, si ces terrains appartiennent au domain de I'Etat, pour a la dtir6e de la concession ; il tura le droit de recueillir ,x du ballast sur le bord d !s rfvi res, sans prejudice aux
droits des tiers. a 4
q ART. X11, devenu XI. Le concessionaire aviFera 4 par 6crit le Secr6taire d'Em de-.s Travaux publics de e l'ouverture des travaux, et les agents d6sicrn&; par Ini 4K auront acc6s sm, les cliantiers.j,




ANNUAIRE
TITRE 11
Entretien et Exploitation.
ART. XV, devenu XIL-Le chemin do fet- et routes ces
d6pendances seront constarnment entretenus en boil 61"It, de IMM)i6re que la circulation y soit toujours facile ((et sure. Les frais d'entretien et cenx auxquels donneront (( lieu les r6parations ordinaires et extraordinaire seront (K enticement 5 ]a charge du concessionnaire-i,
e ART. XVI, devenu XIII.- Les locomotives seront construites d'apj-6s les mefligures modules.
(( Les voitures des voyagours devront 6tre 6tralement fates d'api,6s les meilleurs mod6les et satisfaire A routes les conditions de s6curit.6 et d'hygi6ne des transport-,, en common. Elles seront suspenders sur des ressoils
et garnies de banquettes.
e 11 y aura, deux classes de voiLures.
d Les voitures de routes classes seront 6clair6es d6s la, tx nuit tombante, de tnani6re A permettre la lectui-e. 11 WY
aura pas d'irnp&iales.
a Les voitures de routes classes devront 6tre suffisaminent largest pour que les voyage's soient convenable4x ment assis et que )a circulation se fasse avec M61'JtL
Les chains et tenders, les voitures des voyageurs, les, wagons desliOs au trai)sport des merchandise, et) en g6n6ral, routes le,,, parties do materiel roulant, seront de ebonne el. slide construction, et co.9stamment entretenus, ,a en bon 6rat.-o
eARTAVIIdevenu XIV.- Le concessiormaire sera tent?
de sournettre h I'approbation da Seer6taire, d'ELat des Travaux publics, les r elements relatifs au ervice de, ,K ]'exploitation du chemin de fer.
(( Des affiches appos6es dans les stations feronL colindtre au pulflic les lieures de depart des trains ordinaires,
les stations qu'ils doivent. desservir, les heures auxpel ,K les ils driven L arrived A chacune des stations et en partly
(( Le concession naire du chemin de fer de Port-an-PrIni't Ntion-ville ne Potirra pas employer pliis de cinqlmnle pour cent (50 o1o) Omwiers ou d'employers rangers
dans le service de Vexploitatioti.p I
e Am% XVIII, devemi XV.-TO'ns les trimestres, le cone cessiontialre IOUrnira an Sect-6taire d'Etat des Travanx




DE LtGISLATION HAITIENNE.
# publics un relev6 des r6sultats de exploitation qui sera, c ins&6 au Moniteur Officiel. v
TITRE III
Dur6e, rachat et dkMance de la concession.
ART. XIX, devenu XVI. La dur6e de la concession t menlionn6e A I'arr. ler. du present cashier des charges t est fix6e A quarante-cinq ans d courier A partir de la date c de la promulgation de ]a loi de sanction. D
ART. XX, devenu XVIL Dans les six mois apr6s ]a c promulgation sur le Moniteur de [a sanction du pr6sent cashier des charges par le Corps Ugislatif, le conc cessionnaire devra d6poser i la Banque Nationale d'Ha*fc ti un cautionnement do cinq mille dollars qui lui sera c rernbours A Facb6vement d6finitif et A la mise en ex,K ploitation du chernin de for ou qui restera acquis au (( Tr6sor public, en cas de d6eb6ance de la concession. Ce c cautionnement sera insaisissable. v
ART. XXI, devenu XVIII. D s la quaranti rne ann6e ,a de exploitation, le concession naire sera tenu d'ex6cuc ter sous le conf16le du department dcs Travaux publics, oc routes reparations do cbernin do for et ses d6pendances (K et de remplacer la parties de l'outillage et do materiel que i Future aurait d6t6rior6s. Faute par lui de salisfair6 plei,( cement A cette obligation, FEW y proc6dera de plains ,cdroits et d'office; en consequence, it posera saisie sur les t revenns du chernin de fer qui serotit centralis6s A la or caisse publique oft un compete spkial leur sera overt et i it les appliquera exclusivernentjusqu'A due concurrence c de la val eur strict ement n6cessaire aux dites reparations. g La difference, s'il y en a, fera return ;m concessionnaia re ou A ses ayants-droit.
,K A 1'6poqtie fix6e poor 1'expiration de ]a concession et par le seul fait de celte expiration, le Gouvernement ha*fq tien sera subrog6 'A ions les droits du concessionaire t sur le chernin de fer et ses d6pendances, et it entrera
imm6diatement en jouissance de tous ses products.
C*11 no ponrra encourir aucune responsibility da fait des
dettes et engagements quelconques qui lieront le conce.sc sionnaire vis-A-vig les tiers, & 1' poque de cette subrocra,R tion.
t Le concessionaire sera tenu de remettre A !'Etat, en




A NN U A I R E
d bon Lat dentretien, le chemin de fer et routes ses d6# pendances immobili6res et mobili6ro.;, b,"ttimenis de gaa res et stations, rernises, al.eliers, d6p6ts, voie et mat6t riel fixe,- apparels de chargetnent el dalimetitation, I)ar,K ri6res et cl6tures, ainsi que le materiel roulant, le mobilier des gares et stations, l'ontillage de la voie., des atew liersel des Up6ts, tout, en un mot, sans exception, ce c qui constitute !e chemin de fer et son armeMOnt. V
a ART. XXII, devenu IX. L'Etat am-a le droit de ra,K cheer ]a concession apr6s 1'expiration de la dixi6tile c ann e de exploitation. Si le ra(;hat de la conceislon a est demanded par FEW, on r6glera le prix du rachat, en a relevant les products nets annuals obtenus par le conc cessionnaire pendant les -cinq ann es qui auront pr6c6U celle oft le rachat sera effectu6 et en y comprenant les annuit6s qui auront k6 pay6es A litre de subvention; a on d6duira les products net6 moyens des trois autres c ann6es. Ge product net moyen former le montant dune t annuiL6 qui sera due et pay6e au concessionaire pen(t 'dant chaeune des ann6es restants courier sur la dur6e a & la concession. Dans aucun cas, le montant de I'anc nuit6 ne sera inf6rieur au product de la. derni6re des t cinq ann6es prises pout, tert-De de comparison. N6anq moins', en cas d'entente avec la Compagnie P. G. S., PEtat n'aura A payer que le troncon portent de la bifurcation A Pdtion-Ville. i)
(( ART. XXIII, Oevenu XX- Si le con cession naire n'a t pas cominenc6 les travaux uii an aprbs la promulgation t du d6cret de concession il sera d6chu de droit, satis c qu'il y ail lieu A aucune notification ou mise enderneure.))
(x ART. XXIV, devenu XXI. Si le concessionaire en4K coure la d6ch6ance, le Alinistre des Travaux publics, c sans autre mise en det-neure, la lui [era signifier par ac,K te d'huissier, en meme temps que la mise en adjudicar tion de la concession, du i-nateriel existent OU des traa vaux faits ou restart A faire. Et le concessionaire d61K chu recevra le montant de Yadjudication, d6faleation a faite des frais, sans pr6tendre a aucune indemniL6. )
a Si deux mises en adjudicaLion fates AL un mois d'111tervalle l'uije de I'autre, Wam6nent point d'acquereu rs, a rnat6riel eL travaux reviennent de droit A I'Etat sail, c qu'il s'en suive A sa charge aucune obligation enters les
cr6anciers du concessionaire d6chu. D




DE LgGISLATION HAITIENNE,
TITRE IV
Taxes et conditions relatives au transport des voyageurs et merchandise.
ART. XXV, devenu XXII. L'exploitation cornportera
an moins deux trains par jour et dans cheque sens pour vovageurs A la vitesse minimum moyenne de trente kiloiii6tres ( 30 ) 6L Fheure. Le materiel comportera deux classes de voitures pour voyages, et pour les marchani dises, des wacrons ouverts, des wagons ferm6s et tous
v6hicult-s n6cessaires A une exploitation en quantity sura risante pour r6pondre au besoin du public. Les prix des .,x transports par lieue de 4 kilom6tres serodt fix6s sur un (( tarif air6te entre le concession naire et le Seci-6taire, d'Etat a des Travaux publics. Le wif sera rendu public sous forme pe r6olements administrations, mais bas6 sur les chifa fres maxima suivants
Marchandises livrables en gare par cPnt
lives de caf6 ou tout autre merchandise
4K sujettes A varies G, 0.03
o: Barrique de lafila de 60 gallons ou aLftres
liquids 0.13
,K Par cent lives de camp6che, acajou e bois de construction., merchandise ,K assimilables 0.02
<( flar mille lives 0.20
Par voyageur et par lieue Ire classes 0.20
(r It 2me classes 0.10
Par tdte de bcpt)f, chevaux, mulet, Ane
et par lieue 0.08
Par t6to de cabri, por mouton, etc. 0.02
(( Les enfants de cinq A douze ans paieronL demi place ; (K toute fraction de lieue au-delA d'une demi lieue compete a pour une lieue. Pour chaqne voyageur payant place enti e, il est adi-nis 50 lives de baggage.
a ART. XXVI, devenu XXIII. A moins d'autorisation c sp6ciale et revocable du Seer6taire d'Etat des Travaux c publics, tout train r6gulier de voyageur devra contenir t( des voitures, des deux classes en nombre suffisant pour ,K routes lespersonnes qui se pr6senteront dans les bureaux ,K du chemin de fer, poulwil que ce nombie soit compatible t avec la lougueur maxima de soixante mkres du quai de ,K d6banuement dans les stations, et sans toutefois que la




ANN I JA I K I
CIII(I VOHLWe.
Coulp,umie soil lenue d'aleler phis de s t:,
chactin des lrains-))
ART. XXVII, devemi XXIV.- Toutes modifications du a laric Propos6es par le conce'SI-1101111,11re dmvelll Ire souI ljl--,(zs lu I'apprkiation du Ministre des TravalIN publics el
k'lffiCheS Url lIlOiS 'I I'avance.
La perception des tariffs modili6s lie pourra avoir lieu
qLl'avee I'lioniologation du MmIsIre des Travanx ImMics.
C
Am% XXVIII, devenu XXV. 11 sera inslituj6 pi-6s do.
concessiunnaire, Ull inspector hijAien, r6irilme par le Gouvernen-jent et spkialement CllargO desurvellier et de a contr6ler ses pperalions sous toules les pelw_ .- de dvoit.))
o ART. XXIX, devenu XXVI. Le service do, la posLe ainsi clue le tratisport line fois par semaine des mat6riaux servant ,,A la r0f( ction des rues.de Ja c.-pitale, set ont falls
ngratuitement, par le cherniii de fer sur tOLIt SO[) parCOUl'S.
(( Ies corps de troupe, ainsl que le mat6ilel de gueive Serotit, transport s an tiers (lu prix du taiif, soil par les trains ordinaires, soil par train SP60al, SUl' r6qUlniOll
de TAIr le -Ministre de la GLIOrre.
Toot officer ou fonctionnaire, voyageant pour le service,
de FEW et porleur d'une r6qLliSIl iOl, sq,i)ee de Sol) chef de corps ou de service, sera admis oil pretm6re classes,
au tiers du prix du tat-if.
Les members du Corps U"Islatif voyarreront crratuite;m F ZI)
ment. en premi re classes sur le, r6seau du chemin (le fer. D
ART. XXXI, devenu XXNIL-Les niatkiaux, machines,
Outils, tOus apparels n6cessaires a 1' Iablissement, Exploitation et A- 1'entretien du cliemin de fer .sont exon6res de lous droits et taxes de douanes, except coux
qui ont &6 d6j l'objet Tune concession spkiale.
(( La fiste d-e ces articles, cheque fois qu'aura lieu une (K importation, seva address e au d6parlement des Travaux a publics qui fera, diligence pour accorded la. franchise. e Les approvisionnements n6ces.;,jires a 1'exploitation et, A Fentretien dU chemin de fer seront arr*l s d'un commit accord entre le concession tial ie et le Seer6taire d'Etat
des Travaux pnblics annuellement.))
(( ART. XXXII, devenu. XXVIII. Le GOLIvernement accordena toute sa protection au concessiomialre pendatil
]a dur e des travaux.
(( Au monienL de ]a mise en (,.\ploitation, des r6glemenis d'admiuisti-tion publique rendti-:, sur ]a proposition dLI




DE LkIISLATION HAITIENNE.
cOncessionnaire, determinpront les measures ot les disPOsllion n6cessidre.) [)our assmor la police, la l'usago et. la conservaioo de la voie ferr6e; les, d6penses, (411i on r6sn1teront, resterontA la charged 1'exploitation.
Des I'fleslireset dispositions seront, prises Lgalomen t Pour
j
le contr6le de la compLabiht6 en vue du fonctionnement de la garantie d'in16r(,1s; eel effet, l'inspecLeur pr6va Partic-le 28, devenu 1-26, remplira le t olo, de commissairecontroleta-.
(( Le micessionnaire sera tenL] de souniettre a 1'approbation du Secr6talre d'Etat des Travaux publics les r6gle"Jents relatifs nu service et 't exploitation da chetnin de fer, et a son agr6menl les agents de la Surveillance a sp6clale empioy6 sur ]a lipie.-,- Ces agents assertneijL6s ff Wrunt mission et J)OLIVow de constatei z ) les crimes, d0iLs t e t contraventions commis sur la voie et ses d6pendaijees, a suivaia ]a forme eL ies dMais 1 gaux-))
ART. XXXIII, devenu XXIX. Z Lexploitation comportera au moins deux trains parjour et dans cheque sens POL11' voyageurs, 'une vitesse Inininjum moyenne de,
1,renLe (30 ) kllorn6lres I'lieure.))
(( Art, XXX ajout6.- Le concessionaire sera tenU d'.6tabfir le long de Ja voie ferr6e une ligne t616graphique ou W61)honique exclusivpmenL affect6e au service du chemin de fer et au besoin a c(-,Iji do I'Elat. ))
ART. 11 La pi-6 -eijte loi a lacluelle sont annex6S le diL conlTat eL le. cahier ties charges tels qu'lls ont 06 vot6s, sera ex cut6e it la diligence des Seci-60ires d'Etat des Tra;n
Vaux publics etde HnWrleurchacun en cequi le concerned.
FINANCES
AIMI Tl'. NOMMAV17 All. F. MARCELIN SECR TAIBE D'ETVI'
DE, FINANCES LE 10 ANwf, '1905.
Jloniteur dit 4, ) Avril.
NORD ALEXIS,
P Ysldent de la R pztbliqiteVu les -irts. 98 et 113 de la Constitution,
A ABRPTIt ET AHRtTE CE QUI SUIT
ARTICLE 11HEMIER.- Le citoven FR D RIC MARCELINest




96 A,4NUAIRE
nomm6 Seer6taire d'Etat des Finances et du Commerce en replacement du citoyenCONSTANTGENTILdont, la ddmission a W accepide.
ART. 11. Le present arrW sera imprimd, public et ex6cut6.
LOI QUI AVTORISE LA FRAPPE D'UN MILLION DE GOURDES
EN PI1kCES DE NICKEL DE CINQ CENTIMES.
Votde A ]a Chambre le 29 Mai, au S6nat le 26.
Promulgu6e le 29 Alai. ( Moniteur du 31 Mai.)
NORD ALEXIS,
Trisident de la R6publique.
Usant de initiative que lui accord I'article 60 de la Constitution ;
Consid6rant que, malgr6 les deux frappes de pieces de nickel, le march se resent de la rai-W de la monnaie divisionnaire et qu'une nouvelle frappe impose d'une manWe absolute ;
Sur le rapport du Secr6taire d'Etat des Finances et du Commerce.,
Et de Pavis du Conseil des Secr6taires d'Etat,
A PROPOSE
Et le Corps Ugislatif a vot6 d'urgence la loi suivante
ARTICLE PREMIER.- Le Secr6taire d'Etat des Finances et du Commerce est autoris6 A faire une nouvelle frappe de pibces de nickel de cinq centimes au poids de deux grammes soixante quinze et s'61evant A un million de gourdes.
ART. 11. -Ces pieces porteront d'un c6t6 les armes de la R6publique, au-dessous, le chiffre 5, de I'autre cot6,I'effigie du Pr6sident d'Hafti, les mots c 116publique d'Halffi et I'ann6e de la frappe.
(1) Voir loi du 3t Juillet 4905.




DE L ISOLATION HAITIENNE. 97
ART. 111. Le montant de cette frappe sera exclusivement enjploy6 au retreat de pareille valour en billets de caisse de tous types ou cal6gories, et les frais en seront acquitt6s au moyen des fon(Is encaiss6s en conformity de la loi du 43 Aofit 1903. dont routes les autres dispositiong relatives au retreat seront observes.
ART. IV. La pr6sente loi sera ex6cut6e A ]a diligence du Seerdtaire d'Etat des Finances eL du Commerce.
LOIQUIRgDUITDEMOITIO. LES INT RtTS SUR LES OBLIGATIONS
DE LA DETTE INTIkIRIEURE. ( I )
Vot6e A la Chambre le 7 Juin,' au Sdnat le 25 Juin.
Promulgu6e le 23 Juin. ( Monitew, du 24 Juin.
NORD hLEXIS,
Pi-isident de la B6piiblique.
Vu I'article 69 de la Constitution,
Consid6rant qu'it imported, en attendant son unification, Wapporter que1ques modifications 6quitables A -la DeLte Int6rieure., en ce qui coacertir ses int6r6Ls on6reux au Tr6sor et au service couranL
EXPOSt DES MOTIFS.
Dette Int6rieure
.. .............
Messieurs les Nput6s
Le chiffre de la Dette Inte'rieure se d6compose combine suit, ainsi que vous fe savez
Consolid6e 12 olo P. 4.242.254-11 6 olo 1-379.530.46
Titres Ieus 2.297.135.33
a roses 3.200.009-87
Emprunts unifi6s, 2.087M4.88
P. or. 13.206.924-65




98 ANNUAIRE
Sur le rapport du Seer6taire d'Etat de- Finances et du Commerce,
Et de I'aris du Conseil des Secr6taires d'Etat,
A PRopost
Et le Corps Ugislatif a vot6 la loi suivante
ARTICLE PRENJER, A partir de la promulgation de la pr6sente loi, les int6r6t,; pr6vus sur les obligations de la Dette Inl6rieure seront r6fijits de tnoili6.
ART. 11. 11 sera d6sormais affect6 au service des int6rMs eL amortisserDeots de cette Dette le product de P. 4-10 pout, chaque-cenL lives de eaf6s exports.
ART. III. Clinque ann6e, un ainortissernent de i o/o, sera, par les s6ins de la Banque Nationale dHa*fti, vers6 stir le Capital acuiel des obligations blues eL roses, des Consolid6s 6 o/o et 3 o/o.
ART. IV Les obliptions pr6cit6es tie seront pas 6chang6es ; elles seront (,,hactine frapp6es d'un timbre portent im nurn6ro d'ordre et indiclijant le montant de Pint6r6t r6duit.
-__ ...... ................... .......... ............... ... ......... I ............. ..........
Les int6r6fs de cette Dette, aux taux actuels, sont lords pour nos finances et leur reduction ne peut causer, en r6alM, aucun pr6judice. 11 suflit, pour s'en rendre compete, d'6tablir la difference tr s sensible qui existed entre ces taux ct ic capital nominal de ces obligations et on coustatera ais6nient que les int6r4ts sont pay6s sur le montant int6grale des obligations qui son[ edt6es les unes i 3 et les autres A 4110 de leur valeur nominal. Se vend par example trente et un dollars un titre rose de 100 production d-un int6r6t annuel de 5 olo; c'est done trente et un dollars qui rapportent 5 010.
11 faut arrived A une measure 6(juitable qui soulage le service public. Nos er6ancie.rs ont tout advantage de nous aider A r6tablir notre situation financi6re sur des bases slides et A 6quilibrer notre Budget. Une dette dont le capital, corAme celui de notre Dette Int6iieure, se reimburse tous les six ans au moins, peut sans danger et en toute 6 t6, subir une reduction d'tnt6r6ts.
Dans la loi qui vous est soumise, I'Mait n'a pas touch6 au capital. Glest un droi qu'il ne, croit pas avoir. 11 a implement ramen6 les int6r6ts un taux reasonable et qui lui permeate de vivre. 11 ne se peut pas que nos er6aticierq ne se r6signent A un sacrifice n6cessaire, indispensable A la bonne march de nos finances.
Du reste, cette measure doit entrainer dans un avenir prochain, le remboursement ou unification de notre dette hit rieure I'Etranger. 11 ne rious est pas d6fendu dlesp6rer que nous aurons avant longtenips un type uniqu de rente, et cela pour le plus'grand bien de notre er6dit.
Vous verrez par un des articles de la loi, que les obligations ne seront pas khaug6es. Elles seront frapp6es d'un timbre portent un nurn6ro d'ordre et indi(juant le faux de l'int6r6t r6duit 11 nly a done ni d6bours ni frais pour le Tr6sor.




DE UGISLATION HAiTIENNE,
ART. V. La prdsente Loi abroge routes lois ou dispositions de loi qui lui sont countries. Elle sera execut6e 4 la diligence du Seer6taire d'Etat des Finances et du Commerce.
L01 QUI MODIFIE LES ARTICLEs 83 ET 84 DE LA L01
DU 13 AOUT 4903 suR LE RETREAT,
Vot6e A la Charnbre le 7 Juin, au S6nat le 23 Juin.
Promulgude le 24 Juin. ( Moidteur da 24 Jubt.
NORD ALEXIS,
President de la Npiibliqiie.
Vu I'article 69 de ]a Constitution,
Consid6rant qu'il ets reconnu la n6cessit6, en vue d'une application plus facile, d'apporter quelques modifications.
La nouvelle loi affected P. 1.40 pour lagarantiede laDette aux intdr6ts r6duits, C ia nous donne le tableau suivant :
Consolid6s 12 olo r6duits A 6 olo int6r t et aniortissernent 296.957.79
0 6 ojo r6duits, A 3 olo intq6ts et aniortissement 55.181-21
Titres bleus 5 olo r6duits A 2 '112 olo int6rdts et ainortissetnent 80.481.21
(I roses 5 olo r6duits A 2 112 olo int6r6ts et aniortissement 1,12.000.35 Empts. unifi6s 12 ojo r6duits A 6 olo int6r6ts et amortissenlent 146.459.64
P. 690.698.72
En kaluant seulement notre production de caf6s i liv. C13.000 000; nous avons; pou r la piastre 10 cent. ( P 4.10 ) les valeur n6cessaires pour faire face A ce Service.
L'ancienne atrectation de P. 1.33 or donnait 826.000 dollars. Une balance de 135. 301.28 dollars sera done dispouible. Et de plus PEtat aura A son service : 0.23 413 sur caf6 P. 435.30-1.28
Nloiti& de [a surtaxes de 25 olo a importation 320.000-00 0.80 sur caniptIche et cacao 270-000-00
environ P. or 725-30-1.28
C'est -rAce A c(,tt(, reduction Xint6rJt, que nous perniet d1avoir cette disponibilit que I-Etat cette ann6e a pu equilibrer le Budget que je viens d6poser deviant vous. Autieniont il nleat 1),,is k6 possible de le Nire. En ellet. Fann6e derni re, vous avez dfi porter A vos voies et tuoyens 4.(W.000 de paper, plus la frappe de600,000 dpnickol. LEtat n'a plus aujourd'hoi lesni iues resources. CoDflant dans voti-e P.Mi'iotkme, confi.int dans votre 6norgique resolution de laire, marcher le service I)LIbliC., je ne douto pa-- un instant (Ine vous ne donniez votr,- v,,te A c(tte loi dont Hmjj6rieU';e 116COSSit6 et 13 Stl'iCte &JL146 W011t pas besoin dletre plus longuemvnt d6inontr6es.