Code du travail François Duvalier

MISSING IMAGE

Material Information

Title:
Code du travail François Duvalier
Physical Description:
1 online resource (ii, 146 p.). : ;
Language:
French
Creator:
Haiti
Haiti -- Département du travail et du bien-être social
Publisher:
Impr. de l'État
Place of Publication:
Port-au-Prince, Haïti
Publication Date:

Subjects

Subjects / Keywords:
Labor laws and legislation -- Haiti   ( lcsh )
Droit du travail -- Haïti   ( ram )
Labor laws and legislation   ( fast )
Haiti   ( fast )
Genre:
federal government publication   ( marcgt )
legislation   ( marcgt )
non-fiction   ( marcgt )

Notes

General Note:
Title from PDF t.p. (LLMC Digital, viewed on Aug. 10, 2010).
General Note:
At head of title: Département du travail et du bien-être social.

Record Information

Source Institution:
University of Florida
Rights Management:
All applicable rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier:
oclc - 654519721
ocn654519721
Classification:
lcc - KGS1784.31961 .A52 1961
System ID:
AA00000469:00001

Full Text























This copy of a rare volume in its collections,
digitized on-site under the
LLMC Extern-Scanner Program,
is made available courtesy of the

Library of Congress





(1jipwz&rmei1d dtt 7,--J mpail e-I dtt 13ietlt-&ie Sadal




0-.,,ade
dit o-ail
ooow







3-titprituetie tie 1'41al
rPort-ati-f)Dziiiee, Z071i
1961





















777777M 7











.. .....
low

........ ..... X* ii: .A

W,
04,
Z



Ind.,
-Nk,

0 *% %:
M
> %


m
R\ -% M -43
-M

..........



....... .


((Chaque petite conuiiunaut6 comme la grande conu-nunaut6 constituera
t3
wn tout en elle-m6ne oit le vaysan comme l'ouvner, !e manuel comne

l'intellectuel composeront le cadre Wal pour le success des tAches diversifies et r6mune'ratrices>).

(Son Excellence le Dr. Francois DUVALIER in Discourse de Prestation 6e le 22 Octobre 1957).











CODE DU TRAVAIL FRAN(COIS DUVALIER

SOMMAIRE



TITRE PRELIMINAIRE
Page
Principes g6ndraux .............................. .......................... ................ 3

TITRE I

DES CONTRATS DE TRAVAIL
LOI No. 1
Chapitre 1.-Du coritrat individuel de travail ........................ ............. 6
LOI No. 2
Chapitre 2.-Du contrat collectif de travail ......................... ................. 15
LOI No. 3
Chapitre 3.- De l'apprentissage .................................. ............... ... .. ..... ------- 19


TITRE II

DES CONDITIONS DE TRAVAIL
LOI No. 4
Chapitre 1.- De la dur e du travail ...---------...... ................................................. 26
Chapitre 2.-Du repos hebdomadaire et des jours f&ri6s ................................ 30
Chapitre 3.--Du travail de nuit -------------------- ............................................. 33
Chapitre 4.- Des Cong6s pays .................................--------.............. ..................... 33
Chapitre 5.- D es Salaires ........................ ..................................................... 35


TITRE III

DES CONFLITS DE TRAVAIL
LOI No. 5
A.--D es conflits individuels de travail ............................................ .. ........ 41
B.--Des conflits collectifs de travail ........ .......................................................... 43
Chapitre 1.- De la Conciliation ...................................................................... 45
Chapitre 2.- D e l'A rbitrage.......................... ...................................................... 46
Chapitre 3.-Du Conseil Sup6rieur d'Arbitrage ............................................. 49
Chapitre 4.--De la gr6ve et du lock-out-- ........................ ................................... 52
Chapitre 5.-Des tribunaux de travail ...................................................... ... 2

TITRE IV

DES ORGANISATIONS SOCIALES
LOI No 6
Chapitre 1.-Des syndicats .................. ............. ..----------------------- ....................... .... 56
LOI No. 7
Chapitre 2.-4Des Coop ratives ..... ...................... ........ ........ ........... .. 62







TITRE V
Page
DE LA MAIN-D'(EUVRE SOUMISE A UN REGIME SPECIAL

LOI No. 8
Chapitre 1.-Des fonctionnaires de 1Etat et de ses institutions .................... 70
Chapitre 2.-Des gens de M aison............................... ............................. 71
Chapitre 3.-Des transports.... ............................................................................. 73
A.- Des gens de M er................................................................ 73
B.--Du transport terrestre...... ............. ............. ................ 76
Chapitre 4.--Des Mines et des Carribres...................................................... 77
Chapitre 5.-De la Main-d'oeuvre 6trangbre.................................................. 79
Chapitre 6.-Du travail des femmes......................................... ..................... 81
Chapitre 7.-Du travail des Mineurs........................................... .................. 84
Chapitre 8.-Du travail A domicile .............................................................. 90
Chapitre 9.--De la Main-d'oeuvre employee dans I'Agriculture.................. 95
A.-Des travailleurs agricoles salaries ..................................... 95
B.- Des colons partiaires....................................... ...................... 97


TITRE VI

DU CONTROLE DES ETABLISSEMENTS DE TRAVAIL ET DE L'EMPLOI

LOI No. 9
Chapitre 1.-Des declarations des entreprises --------------------.................................-----... ........... 101
Chapitre 2.--De l'Inspection g6n6rale du Travail........................................... :102
Chapitre 3.-Des r6glements int6rieurs de Travail ..................................... 107


TITRE VII

DE LA SECURITE SOCIALE
LOI No. 10
Chapitre 1.-4De I'Hygiene et de la Scurit& dans le travail........................ 109
Chapitre 2.-Du Bien-Etre Social ......................................... ........................... 112
Chapitre 3.-Du Service M6dical ...................................................................... 115
Chapitre 4.--De la carte de Sant6 ................................................ ...................... 116
Chapitre 5.-Des Assurances Sociales......................................................... 116


APPENDICE

DE L'ORGANISATION ADMINISTRATIVE
DU DEPARTEMENT DU TRAVAIL ET DU BIEN-ETRE SOCIAL

Chapitre 1.-Du D6partement du Travail et du Bien-Etre Social............... 132
Chapitre 2.-Du Conseil Technique .................................................................... 133
Chapitre 3.-Du Secritariat G6niral ................................................................ 133
Chapitre 4.-De la Direction G6n6rale du Travail....................................... 134
Chapitre 5.-De l'Institut de Bien-Etre Social et de echerches............... 136
Chapitre 6.-Du Conseil Suprieur des Salaires ............................... .............. 144










A'VANT PROPOSE

Le Code du Travail que nous livrons aujourd'hui au grand public est le fruit de longs et nombreux mois etudes des technicians de la Secretairerie d'Etat du Travail et du BienEtre Social.
Certes, il compote des lacunes et des imperfections, mais comme la legislation social est essentiellement mouvante el. en progre s constant, au fur et a measure ces lacunes seront comhlees et les imperfections corrigees. Ne'anmoins, il traduit la ferme d termination du Gouvernement de Son Excellence Monorable Dr. Franfois DUVALIER d'arriver a' I'harmonisatioll des Forces Vives du Travail et du Capital.
C'est dans cette perspective qu'il faut se placer pour apprecier ce Code du Travail. En effet, si la volonte protectrice du Government a' A6gard des travailleurs est incontestable, toute une series de dispositions tendent egalement a' encourager le Patron et a garanfir le fonctionnement normal de Pentreprise.
L'exp rience nous a monte que solvent, quand le Legislateur eut a aller trop loin dans les measures de protection
'il idicte, il provoque au contraire des r' actions qui com. promettent dans une grande measure les buts qu'il se propose d'atteindre.
Pour notre part, nous croons avoir evite cet ecueil. Nous avons bien pese les differences obligations nises a la charge du patron et du salaries. Nous sommes convaincus qu'elles ne sont pas de nature a' retarder le development economique de la Nation, ni a' remettre en question la paix social acquire au prix de tant efforts grace au tact et au savoir-faire du Premier Mandataire de 1'Etat.





AVANT-PROPOS

Notre vwu le plus sincere est qu'aux obligations directed entre patron et salaries se substituent progressivement des conventions collectives traduisant leur accord. Ces conventions collectives pourraient fixer les obligations des patrons -t les droits des salaries.
Un dialogue beaucoup plus franc entre Patrons et Onvriers ne peut que favoriser les denx parties en presence.
Le Code du Travail modified et complete factuelle L g;slation Sociale.
Ces modifications et ces apports nouveaux nous ont M inspires principalement par nos contacts quotidiens avec les travailleurs et les employers a" loccas;on de leurs different et auss; par notre ferme volonte d'arriver a' insurer dans le reel la Doctrine Duvalieriste de JUSTICE SOCIALE pour rous et de BIEN-ETRE COLLECTIF.
Notre but strait atteint si les ouvriers, grfice aux nouvelles measures de protection social edictees par le Code, font preuve de sagesse et maintiennent au sein de Pentreprise un climate propice au developpenzent du commerce et de findustrie.
Nous voulons esp&er que les employers, de leur c6M, front preuve de comprehension et d 31 esprit de collaboration et qu'ils contribueront a' favoriser le development normal du mouvenrent syndical en Haiti, loin de echer subtileynent la formation de syndicate dans leur enterprise.
Pitisse le aCODE DU TRA"Mm,, grdce a' la bonne foi et a' esprit de justice et d'equite des uns et des autres devenir un, veritable instrument de liberation du travailleur et de cqnsolidation de la democratic haitienne.













LOI



Dr. FRANCOIS DUVALIER President de la Republique

Vu les articles 48, 90, 161, 163 de la Constitution; Vu la Loi du 30 Mai 1924 portant creation du De'parternent du Travail;
Vu la Loi du 13 Juillet 1926 sur les jours f6rie's, m-odifi6e par celle du 17 Juilet 1931;
Vu la Loi du 10 Aou~t 1934 sur les conditions de travail;
Vu, la. Loi du 5' Septernbre 1934 sur les conditions de travail;
Vu la Loi du 9 D6cembre 1938 et l'Arrete du 10 Janvier 1Q939 instituant une Caisse d'Assistance Sociale;
Vu le De'cret-Loi du 4 Septembre 1941 sur le coritr6le Ues entreprises industrielles et agricoles;
Vu le D~cret-Loi du 4 Mai 1942 modifiant la Loi du 10 Aof it 1934; Vu la Loi du 30 Octobre 1946 instituant le Bureau du Travail; Vu la Loi du 20 Mai 1047 cre'ant des Bureaux du Travail dans certaines villes 'de province;
Vu la Loi du 17 Juillet'1947' sur les Organisations Syndcles rnodifi6e par celle du 22 F6vrier 1948;
Vu !a LoiL du 28 Juillet 1947 sur les conflits de travail modifie'e; par celle du 22 F6vrier 1948;
Vu la Loi du 28 Juillet 1947 sur l'emploi des mineurs; Vu, la Loi clu ler. Septembre 1947 sur 1'apprentissage;
Vu la Loi du 9 Septerabre 1947 sur 'Jnspection G~n6rale du Travail;
Vu ]a Loi du 12 Septembre 1947 sur les enf ants en service;
Vu la Loi du 13 Septembre 1947 sur les declarations ces entreprises;
Vu la Loi -du 16 *D6cembre 1947 modifi6e par la Loi du 5 Mai 1948 sur les conditions de travail; VTu la Loi du 19 D6cembre 1947 sur le salaire minimum;

1L






2 CODE DU TRAVAM

Vu la Loi du 22 F6vrier 1948 sur FOrganisation. Syndicate;
Vu la. Loi du 5 Mai 1948 sur les conditions de travail;
Vu. la Loi du 10 Octobre '949 cre'ant PInstitut d'Assurances Sociales d'HaIti;
Vu. le D6cret-Loi du ) Novembre 1950 sur POrgai-iisatAon du D&-partement du Travail;
Vu la Loi du 10 Septembre 1951 cr6ant l'Office d'Administration des Cit6s Ouvri&res;
Vu IaLoi du 12 Septembre 1951 et I'Arrke' du 4 Ao-at 1952 inod.ifi6s par la Loi du 14 JuIllet 1955 et le Decret-Loi du 11 Octobre 195T sur POrganisation de I"Institut d'Assurances Sociales d'HaIti;
Vu. la Loi du 14 Septembre 1953 sur POrganisa Lion Cooperative; Vu la Loi du 16 Septembre 1952 sur le contract individual de travail modified par la. Loidu 19 Septembre 1953;
Vu. la Loi du 19 Septembre 1953 sur les cong6s-pay6s;
VU le D6cret-Loi -du 27 Juin 1957 cre'ant le Secretariat General du Department du Travail;
Vu. le Decret du 20 Septembre 1957 cr6ant PEcole Flotelie're;
Vu le D&cret du 11 Octobre 1957 sur PIDASH;
-f"r u. la Loi du 31 Octobre 1957 attribuant de nouvelles de'nomin Is divers D6partements Alimst6riels,
i la Loi du 13 F6vrl-er 1958 sur FOrganisation du D6partement d availl et du Bien-Etre Social*,
u la Lo; du 25 F6vrier 1958 ---r6ant PInstitut du "ien-Etre SoCZal et de Recherches;
Yu la Loi du 17 Septembre 195e sur les conditions de tiavail:
Vu le du 13 Octobre 195S sur les enterprises commerciaies, agricoles et industrielles;
DI--*ci-et du 8 D6cuinbre 1960 sur la r6sillation du Contrat CW il;
V -a Loi du 23 Juin 196-IL sur la participaLion de certaines entreprises agricoles, industrielles et commercials au d6veloppement des cite's ouv-Li&res et d'(Euvres Sociales;
Vu la Lo.; du 19 Juin 1961 :i'6ai-a ;
-ie creation. cononside'rai. t que Forganisation fl'u.n Etat est u)
tinue et que scn evolution se pursuit en function d'une d6mocrLtie social;
Conside'rant que les revolutions de 1946, 1956, 1957 postulent la. justice social pour tous;





CODE DU TRAVAIL,

Consid6rant que PEtat se doit de garalitir h tous Lille vie en -Yap,dGr, avec les grand principles de Fhuraanism -, en 6difiant une socie't6 juste, libre et 6conomiquement forte, capable d'assurer Fharmonie entre le travail et le capital;
Consid6rant qu'iJ est du devoir de L'Etat d'assurer la protection de la classes ouvri&re et d'am6liorer les conditions de travail;
Consid6rant que tout travailleur a droit a un juste salaire, au perfectionnement de son apprentissage, a la protection de sa. sant6, a la s6curit6 social, h la protection de sa famil-le dans la measure correspondent au d6veloppement 6conomique du. pays;
Conside'rant que tout regime doit r6pondre essentiellement des principles de justice social qui tendent 'a assurer h tous les mcmbres de la eommunaut6 une existent ce digne de Fkre hia.-Ilain:
Conside'rant qu'il imported d'accorder une protection partic-uli&re h la famiUe, base fundamental de la soci6t6, a Ja femme, a Yenfant, au vieillard et h Pinfirme;
Consid6rant qu'il est une obligation pour PEtat de travailler h lepanouissement de la jeunesse et de pourvoir i':t ses b&soins prin-iordiaux;
Consid6rant qu'il imported de rattacher au D6partement du '-'Pravail et du Bien-Etre So6al d'autres Organismes qui, Par leur constitution et leur vocation, tendent des fins d'ordre social,
Consid6rant de plus qu'il y a lieu de doter le Pavs d'uri Code du Travail;
Sur le rapport du Seer6taire d'Etat du Travail et du ---7tre o cia 1;
Apr&s d6fib6ration en Conseil des Seer6taires d*Etat-,

A '- -;6:

Et la Chambre L6,,islative -,, vote' lie Code suivant:

PRINCIPLES GENERAUX
Irt. ter. e Code du Travail a pour objet:
-d'harnloniser les rapports du Capi'al et dU tI-PI'Laii,
-d'assurer le bien-6tre du travaill-ur en fa-----'
rel6venient de son niveau de vie sur le -plan
moral, materiel et spirituel.
Art. 2.-Le terme dravaih> designed toute activity li-rnai:,
manuelle ou intellectuelle, permanent ou temporary, ex6cut.e de son plein gr6, par une personnel priv6e au service dun tiers, quel





4 CODE DU TRAVAIL

qu e soit son objet, pourvu qu'elle decoule des stipulations d'un contract de travail.

Ce travail s'exerce librement dans le cadre de la Constitution et de la Loi.
I Art. 3.-Tous les travailleurs, sont e5gaux deviant 11a Loi et b6n6ficient de Ja meme protection et des me^mes guaranties. ,.-Est abolie toute discrimination notaniment celle decoulant du character intellectual et manuel, de !a forme et de la retribution du travail.
Art. 4.-Aucun citoyen ne peut etre constraint. au travail sauf dans le cas d'une condanination prononce'e par un Tribunal l6galement saisi.
Art. 5.-Tout travailleux a 4e droit de participer par Finterrm& diaire de ses d6l6gu6s a la determination collective des conditions de travail. L'Etat encouragera ces n6gociations en vue de la conelusion de contracts. collectifs de travail.
Art. 6.- Aucun travailleur n'a le droit de renoncer aux lare-logatives. qui lui sont recoimues par la Constitution et -par la Loi.
Art. 7.-Le droit des travailleurs de s'associer pour la. defense de leurs 16gitimes inte'rks sociaux et 6conomiques est craranti et prot6c,6 par FEtat.
Art. 8.-Le travail, function social, jouit de la protection de I'Etat et n'est pas un article c1'exploitation.
En s'engageant L accomplir un travail socialernent uthe, le travailleur ne vend ni son travail ni sa personnel, il accomplit 'Lill devoir civique et a droit, de ce fait, a la protection de I'Etat.
L'Etat doit employer routes ses resources pour donner une occupation au travaMeur manuel ou intellectuel et lui assurer annsi qu' L sa famille les conditions economiques d'une existence digne.
Art. 9.-La maternity fera Fol et d'une protection sp6ciale, dont le but sera d'assurer que cheque enfant naisse dans des conditions satisfaisantes, 'a la fois pour lui et pour sa m6re.
Art. 10.-La loi fixera l'Age au-dessous duquel aucun enfant ne doit &tre employ dans les 6tablissements industrials et commerciaux. Les enfants et les adolescents admis au. travail front I'objet d'une protection spe'ciale.
Chaque enfant a droit L une instruction professionnelle appi-oprie'e, en plus de Penseignement primaire obligatoire.
Art. 1I.-Lorsqu'un travailleur cesse, pour des raisons independantes de sa volonte', d'e^tre capable de souvenir par son travail





CODE DU TRAVAIL

ses propres besoins, ainsi qu'a ceux des inembres de sa famille vivant a sa char-,e il b6n6fi cie des advantages pr6vus par le sv--t&me d'assurances socials en vigueur.
Art. 12.-Afin d'ameliorer la situation 6conomiciue des travFI'-leurs FEtat prendra des measures appropriees pour:
1) encourager la creation et faciliter le fonctionnement dIII'IStitutions cooperatives de production et de consummation;
2) cr6er un syst&me de credit agricole et artisanal.
xirt. U.-Toutes les fois qu-'iI n'exIstera pas de texts, exactement applicable a 1'esp,&ce en litige, seront appliques:
1) les principles d6coulant du present Code;
2) les dispositions r6gissant des cas ou des matie'res de ii-162ne
nature;
3) la jurisprudence;
4) la costume ou Tusage;
5) la doctrine;
6) les conventions et recommendations adoptees par Forganisation et les Conferences Internationales du Travail dans la measure o' elles ne sont pas countries aux lois soci -s
nationa-les et aux principles du droit conunuii q,.I1 n
pas en contradiction avec ceux 6.u travail., et ce, dail in
esprit d'6quite'.










TITRE I

LOI No. I.- DU CONTRACT INDIVIDUAL DE TRAVAIL

CHAPITRE I.DE 1.,A NATURE ET DE LA FORME
DU CONTRACT INDIVIDUAL DE TRAVAIL

Art. 14.-Le contract de travail est toute convention, quelled que soit sa denomination, par laquelle une personnel s',oblige Jouer ses services une autre moyennant une retribution de qu-elque nature ou de quelque forme que ce soit ou s'engage effectuel pour une autre un outrage ou une oeuvre determine, moyennant un prix convene enfte elles.
Le Contract de travail peut etre r6a-lis6 soit sous la d6pendancc immediate de 1'employeur ou de son repre'sentant, soit domicile.
Art. 15.-Le contract individual de travail est expr&s ou tacite, verbal ou 6crit, et pourra eftre conclu pour une dur6e soit d6ter1-nine'e, soit incle'termin6e.
L'engagement d'un travaildeur lorsqu'il n'a pas fait Fobjet d'un contract 6crit ne peut exc6der une ann6e.
La dur6e du contract de travail e'crit ne peut exc&der trois ans. Toutefois Je contract de travail est indefiniment renouvelable par tacite reconduction.
Art. 16.-Le contract de travail oblige tant -cequi y est exprin-16 u. ce qui en Ld6coule selon la bonne foi, F&quit6, Fusage, 10. coutume ou la loi.
Art. 17.-Un employer est toute personnel physique ou morale de droit civil ou de droit prive' qui en vertu d'un contract de travail loue les services d'autrui moyennant salaire pour Pexecution d'un travail determine.
-Un entrepreneur est toute personnel qui engage les services:d'une ou de plusieurs autres pour 1'ex6cution d'-Lm travail au b6n6fice -d'un employer et avec ou sans Ies resources fournies par ce dernier. L'entrepreneur est
considered' comme employer.
-Un sou s- entrepreneur ou Intel-m6diaire est toute tierce
personnel a qui une taAche est confine par un entrepre6 1






CODE DU TRAVAIL 7

neur et qui la fait executed par une ou plusieurs personnes, avec les resources fournies par Pentrepreneul
et sous Ja direction ou le contro^le de ce dernier.
-U n employ ou travailleur est toute personnel qui loue
a un employer ses services, quels qu'ils soient, moyennant salaire pour 1'ex6cution d'un travail de'termire.
-Les Directeurs, 111,g6rants, administrators sous-entrepreneurs, capitaines de navies et en ,6n6ral toute personne occupant des functions de direction, d'administration au nom de Femployeur sont des repre'sentants de Pemployeur et en cette quality' engagent celui-ci vis-,
vis des travailleurs.
----Un travailleur journalier est celui qui loue ses services
a un employer, selon un contract verbal ou 6crit renouvelable cheque jour ouvrable meme par tacite reconduction.
-Un travailleur la takhe ou i la pi&ce est celui qui
engage a ex6cuter un certain travail moyennant un
prix par unit6.
Ai t. 1S.-Pourront conclude des contracts de travail:
a) les personnel en possession d-- lour pleine capacity civil,
b) les miners de plus de dix huit ans,
c) I'a feniTne niari6e- avec Pautorisation marital. En c:as de refus d'autorisation ou lclimpossibilit6 de l'obtenir la feniule
marine po-Irra rep-)urir h Fautorit6 judiciaire cc.nip6tente
Les mineu, Ie ans ne pourront engager leurs
services qu- utoris, tiL de la Direction 1-6n6rale du Travail,
sur demanded de leurs tuteurs ou personnel responsible et pour des travau--,,-,: determh-ie's, compatibles avec leur age et ieurq aptitudes', et ne portent point atteinte 'a leurs obligations scolaires.
Art. 19.-Le con-trat de trav"-il individual, quand il est &crit, scra r6dig6 en franqais en double original sur paper libre et cheque parties en poss6d;era un.
Art. 20.-Le contract 6crit contiendra les 6nonciations suivantes:
a) les noms, pre'noms, nationality', a^ge, sexe, profession, 6tat
civij, demure, domicile et num6ro de ia carte d'identit6
de chaeun des contr actants;
b) Indication precise de la residence du travailleur s'il s'est ^ter ses services ou ex6cuter une t5che dansengage pour pre a
une locality' autre que celle oii il reside ordinairement;






CODE DU THAVAIL

c) la dur6e de la journe'e de travail et les heures pendant lesquelles il devra etre execute;
d) la nature du travail 'a effectuer, le treatment, le salaire ou
la participation que idoit recevoir le, travailleur ou routes
autres stipulations que 'Les parties jugeront n6cessaires;
e) le lieu ou les lieux de presentations des services ou d'ex6cution de Fouvrage;
f) les lieux et date de la conclusion du contract;
IDg) les signatures des contractants, celle de la parties qui ne sait
ou ne peut signer pouvant etre valablement remplace'e par
I
I'appositionde son empreinte digital accompagnee de la signature de deux temoins choisis par elle.
Art. 21.-La preuve du contract 6crit ne pourra kre faite que par Facte -lui-meme.
Tous les modes de preuves sont admis pour le contract verbal y comprise la preuve testimonials.
,Ixt. 22.--A d6faut de stipulation sur le salaire ou de preuve
montant stipule, le salari6 aura &oit un salaire 6gal celul des salaries, qui, dans la me^me enterprise, dans la meme locality, ex6cutent une tache similar, ou au salaire habituellement T)ay& pour une tf. ,che similar ou au salaire fix6 en Foccurrence p-ar le Conseil Sup6rieur des Salaires.
Art. 23.--Tout contract de travail conclu sur le te.,rit-oire natiolial, par des travailleurs en vue du lounge de leurs services hors du pays devra kre r6di-,6 en trois originaux, dont un sera d6pos6
6 la Direction G6n6rale du Travail pour kre enregistre.
Quand il s'agit de gens de mason, ce cont-.at de travail devra contenir e utre les stipulations suivantes n6cessaires pour sa validitA et !- : so lesquelles il ne pourra etre enregistr6.
Les frais de transport aller et return du travailleur, ceux n6cessit6s, par son entret-Aen complete et les soins m6dicaux,, ou, d'hospitalisation, seront a la charge exclusive de 1'employe-cir.

CHAPITRE 11.DE LA SUSPENSION
DU CONTRACT INDIVIDUAL DU TRAVAIL

Art. 24.-Les causes de suspension temporary du contract de travail sans entramer de responsibility' pour 1'employeur ou pour les travailleurs, sont:





CODE DU TRAVAIL 9
I
a) le manque de matie'res prel-rueres pour la poursLdte eles
travaux. lorsqu'il n'est pas imputable a Femployeum,
b) la force majeure ou le cas fortuit, entrainant un arr6t imm6diat des travaux.
Art. 25.-La suspension temporary du contract de travail ne portera effet qu'a la. fin du jour o' s'est product le fait qui y a donn6 lieu. Toute suspension d6passant 30 jours pourra etre consid6r6e par le tra-vailleur comme un motif valuable de rupture du contract.
Dans les cas pr6vus 'a Particle prec6dent Pemployeur en donnera imm6diatement avis h -la Direction G6n6rale du Travail qui, eyi cas de contestation, soumettra !'--sp&ce au Tribunal de Travail a telles fins que de droit.
La charge de la preuve incombera a Femployeur et, D,-SS6 cc d6lai, en cas de reprise des travaux le personnel ainsi suspend IDcyarde le privilege a Fembauche.
Art. 26.-Vingt Quatre heures au moins avant I'a reprise du travail, notification en sera donn6e aux int6ress6s par letters, avis publi6s dans les journaux, affiches a la porte principal Cie 1'6tablissement, lus 'a la radio ou tous autres moyens de publicity' ju,16s opportune et efficaces.
Tout travailleur qui, huit jours apr&s la publication ou ilotification de cet avis, n7aura pas fait connaltre son intention ?.-eprendre son travail dans un nouveau d67ai maximum de huit joul's, sera consider -omme ayant r'sili6 son contract.
Art. 27.-En cas d'emprisonnement pre'ventif du travailleur durant moins de 30 jours et lorsqu'il est suivi d'une sentence absolutoire, le contract de travail sera suspend sans responsibility pour Femployeur, ni pour le travailleur.
Le travailleur devra adviser Fernployeur dans les trois jours strivant celui oii a commence' Pemprison-nement, de la raison qui 1'emp 2xche de se presenter au travail et reprendre son travail dans les deux jours, suivant celui oa cette circonstance a cess6 Texister; faute par lui de le faire, le cont-rat sera consider combine r6sili6 sans qu'aucune des parties n"encoure une responsibility'. A la dernande du travaiReur, le -directeur de la prison lui de'livrera les attestations necessaires pour faire !a preuve des faits vise's par cet article.
Art. 28.-Constitue egalernent une cause de suspension du contrat, sans responsibility' pour le travailleur, la maladies du^ment constatee par un certificate medical qui entrance pour lui Finca-





10 CODE DU TRAVAIL

pacit6 d'ex6cuter norn-lalement son travail durant une p6riode ne d6passant pas trois mois. En cas de contestation, le certificate m6dical devra 6maner d'un service public.
A la finde -cette p6riode de trois mois, 1'employeur pourra mettre fin au contract de travail en payant au travailleur le conglemaladie et routes autres presentations auxquelles il pourrait avoir droit.
CHAPITRE III.DE LA RESILlATION
DU CONTRACT DE TRAVAIL INDIVIDUAL

Art. 29.-Le contract de travail peut etre r6sili6 a) de plein droit; b) par la volonte' -de Pune des parties contractantes selon la proc6dure indiqu6e dans le present chapitre.
Art. 30.-Le contrat de travail est r6sili6 de plein droit dans les cas suivants:
1o) expiration de la dur6e prevue dans le contract;
2o) achievement de l'ouvraae dans le cas de contracts conclus
pour un outrage determine';
3o) dece's du salaries;
4o) fermeture d6finitivede Pentreprise par suite de faillite ou
de -cas de force majeure dfiment prouve'e;
5o) motifs de r6siliation expresse'ment stipul6s dans le contract;
6o) consentement mutual des parties;
7o) de'c&s de Femployeur entrainant la fermeture complex de
Pentreprise et ]a cessation complete de ses activists.
Art. 31.-Dans les trois premiers cas, il ne r6sultera de responsabilit-6 pour aucune des parties. Toutefois les deux deniers cas resent soumis aux dispositions le'gales sur le pr6avis. Aft. 32.-Le salaries' qui d6sirera mettre fin au contract de travail conclu pour une dur6e de'termine'e ou non sans qu'il en r6sulte de responsibility' pour lui, devra en informer, la Direction G6n6rale du Travail en invoquant Pun des motifs e'num6r6s ci-dessous.
a) lorsque Pemployeur ne lui paie pas integralement, sous r6serve des deductions autoris6es par la loi, aux dates et lieux convenes ou usuels, la remuneration qui lui prevent;
b) Jorsque, soit 1'employeur, soit une personnel au service de
Femployeur ou faisant parties de sa communaute domestique, avee le consentement de Pemployeur, ex erce, durant le travail, des voies de faits ou se livre publiquement des






CODE DU TRAVAIL 11

exc&s de language, injures ou menaces centre le travailleur rendant possible la bonne entente et Pharmonie n6cessaire a Fexk-ution du travail;
c) lorsque 1'employeur ou quelqu'un a son service cause intentionnellement des d6gfits aux instruments ou outils du
travailleur;
d) lorsque Pemployeur, un member de sa famille, son repr6sentant dans la -direction des travaux ou un autre travailleur est atteint de maladies contagieuse, si le travailleur dolt
rester en contact immediate avec la personnel atteinte.
e) lorsque la s6curit6 ou la sante' du travailleur ou de sa faMille est gravement menace, soit en raison de Pabsence des conditions hygieniques au lieu de travail ou de Pinsalubrit6 excessive de la region, soit parce que Femployeur n'observe pas les measures de prevention et de se'curite' prescribes
par les dispositions 16gales.
f) lorsque Pemployeur comment un manquement grave aux
obligations que lui impose le contract.
Art. .33.-L'employeur qui de'sirera mettre fin au contract de travail du salari6 conclu pour une dur6e d6termine'e ou non et sans qu'il en r6sulte de responsabilit6s pour lui, devra en informer la Direction g6n6rale du Travail en invoquant Pun des motifs enum6r6s ci-dessous :
4
a) lorsque le Lravailleur, durant son travail, s"est livr6 a des
voies de faits contre son employer ou m6me centre un de ses camarades; s'est livr,6 publiquement 'a des exc6s de langage tels qu'injures ou menaces; a provoqu6 par sa conduite une grave perturbation. 'a la discipline et (une interruption du travail a Fkablissement;
b) lorsqu'il a conunis un de'lit ou une contravention centre les
biens au prejudice direct de Femployeur ou quand il a caus6 intentionnellement, ou -Dar une negligence coupable des degats mat6riels au,- : machines, instruments, mati&res premieres, products et autres objets ayant une relation imm6diate avec le travail ou a compromise la s6curit6 du lieu o i sont ex6cut6s les travaux et des personnel qui s'y
trouvent;
c) lorsque le travailleur s'abstient, sans Pautorisation de Pemployeur et sans motif valuable de se presenter A son travail trois jours cons6cutifs ou quatre fois au cours du me^me
Mois;






12 CODL DU TRAVAIL

d) larsque letravailleur, apr&s avertissernent, aura re-1-'US6 d'adopter les measures de prevention et d'observer les m6thodes recon-imande'es pour la prevention des accidents ou. de se c informer aux re'g-lements int6rieurs de F6Cablissement concernant la discipline ou le mode d'ex6cution des travaux;
e) loysqu A Ja conclusion (lu contract de travail, le t.ravailleur
a intuit 1'employeur en erreur, en feignant de poss6cler ies qualit6s ou connaissances qu'il ne poss6de manifestement pas ou en pr6sentant des references ou attestations personnelles dont, par la suite, Pemployeur constant la fikusset6, ou lorsqu'll execute son travail d'une maniere qui demonI
lairement son inaptit-de aux travaux -pour lesquels il
'46 en-ragL I os dispositions ,e ce present paragraph ne
sont applicable, relativement au de"lai-cong6, quo durant les trois premiers inois de services conseScutifs du travailleur;
f) lorsque le travailleur a 6te' condamne' 'a une peine d"Vemprisonnement de plus d'un mois par une sentence passe en
force -de chose jug6e;
171 lorsque le travailleur comment un manqu--rnent -1r!we aux
obligations que lui impose son contract.
Art. 334.-La Direction Gen6rale du Travail, sito^t informed du motif de la r6siliation du contract dle travail par Femployeur ou par le salari6, demandera au service de Finspection du Travail de mener une enquete sur les faits rapport6s et, en cas -de conflict, fera appel au. Service de Conciliation ou au Tribunal de travail par les soins du Contentieux.
CHAPITRE IV

DU PREAVIS ET DE LA RESILIATION
Art. 35.--- L'employeur ou le salari6 qui desire mettre fin au contrat de travail devra endonner avis e'erit a Pautre. Cet avis pourra etre donn6 verbalement en presence de deux t6moins s'il s'agit de contract verbal. Toutefois, ce pre'avis ne sera obligatoire que si le salari6 a fourni au moins trois mois de service conseeutifs 'a Perriployeur.
Art. 36.-Lorsque lu-ne des parties contractantes desire mettre fin au contract de travail, il lui est fait obligation de donner un pr6avis calcul6 de la mani&re suivante:
,de 3 mois 'a 12 mois de service, 15 jours;
de 1 an a .3 ans de service, 1 mois;





CODE DU TRAVAIL 13

de 3 ans, 10 ans de service, 2 mois,
et a partir de 10 ans de service, 3 mois.
Art. 37.-Le pr6avis ne peut en aucun cras e'xe assimile' au con-,&annuel et devra kre accord separiment.
Ail. 38.-Le central de travail est toujours en execution durant toute 11a p6riode de pre'avis. Cependant, la parties qui voudra mettre fin fi-nm6diatement au contract de travail .evra verser 'a Pautre des ind-einnit's 6quivalant au saiaire qui strait du^ si le travail avait 't6 fourni durant la p6riode de pr6avis auquel elle a droit.
Art. 39.-Lorsque le salaire Ju travaillaur est calcu!6 a la tL-che ou. a la pi&ce, le montant de Findemnit6 die cong6diement sera 6-ta4
bli d'apr&s la moyenne journali&re du travail ex6cut6 au cours des trois mois -Dr6c&dents.
Art. 40.-Le changement d'employeur n'affecte-ra pas le centrat de travailcxis-tant. Le novel eniployeur sera responsible des obli- nations, d6coulant des contracts ou de la loi, n6es avant la date du changement d'eniployeur.,
11 y a changement d'employeur ii ]a direction d'une enterprise routes les fois qu'tune personnel acquiert la totality ou la plus grande parties des biens de Pentreprise et continue la meme exploitation.
Art. 41.-En cas de r6siliation ffl gale elu contract de travail par la seule volont6 d'une parties contractante, la parties le'se'e aura droit des dommages-int6reks instincts des inde=it6s accordees pour l'inobservance d,u pre'avis.
Art. 42.-Lorsquedes dol6ances auront&6 formul6es h la Direction Ge'n6rale du Travail pour r6siliation ille'galedu contract de travailcet organism devra les soumettre au Comite' de Conciliation. Apr&s 1'e'ehec de toute tentative d'amiable composition, proce's-verbal sera dr-esse' et achemin6 au tribunal de -[ravail. La parties qui a pris Pinitiative de ]a rupture pourra etre condamne'e 'a paN 7 e r a I'autre des dommaces-int6rks fixer en function du tort occasionne, sans prejudice de ce qui pre'vu au present chapitre sur le pr6avis.
Art. 43.-Les parties ne peuvent renoncer par advance au druit 6ventuel de demander des dommages-int6rets soit pour inobservance du pre'avis, soit pour rupture abusive Gu contract de travail.
Art. 44.-A 1'expiration de tout contract de travail, quelle qu'en soit la cause, 1'employeur, a la demanded du salaries devra remettre a celui-ei un certificate indiquant:
1o) La date de son entree en function;






14 CODE DU TRAVAIL

2o) La date du dernier jour de son employ;
I?
'50) La nature de Femploi occupy;
0) Le niontant. du salaire auquel le travailleur 6tait en-tployL L,- certificate sera d6iivr6 sans aucun frais.

CHAPITRE V

DE LA SOUS-1ENTREP I

AxL, 45.-Quand tin sous-entrepreneur loue lies services d'-on tra*I],- npte J'un ornployeur, celui-ci est responsible de
W11 I pour le coi
la. gestion du dit interiii6diaire, d&s Finstant qu'il Pa autoris6 'a entreprendre cetl-le gestion ou qu'il a accept livraison du travails ex&cute.
Art. 46.-Les enterprises 6 iment ekablies qui s'engagent t ex6cuter pour des tiers des travaux avec leurs propres 616ments ne seront pas conside're'es comme des interme'diaires mais comme des employers, e'tant e..itendu que ces 616ments ne devront pas consister uniquement en outils ou instruments de travail.
AiLt. 47.-Quand un travailleur, Conforme'ment aux terms de soncontrat ou selon la costume se troupe clans la n6cessit6 d'associer un aide ou. un assistant son travail, il devra obtenir Pautorisation pr4alable de son employer qui deviendra egalement Femployeur de -cet aide ou de cet assistant.

CRAPITRE VI

OBLIGATION DES CONTRACTANTS

Art. 48.-Les obligations du travailleur sont les suivantes:
a) e^tre exact au travail-,
b) ex6,cuter le travail avec soin, competence et selon les stipulations du contract, y apporter la diligence voulue;
c) tenir son patron au courant des d6flectuosites qu'il aurait
pu constater dans les mati&res ou dans Poutillage, et q-,.,i seraient susceptible de causer un prejudice 'a Pentreprise;
d) Trailer son patron et ses camarades de travail avec, respect et consideration;
e) optemp6-rer aux indications Ou orders du patron ou de la
personnel charge de la direction du travail:




CODE DU TRAVAIL 15

f) se comforter d'une mani&re loyal vis-h-vis de Pentreprise
ou de exploitation, en ayant soin de ne pas divulauer les secrets de la. fabrication ou du commerce, ni de fairc: concurrence au patron;
indemniser le patron pour tous les prejudices qu'il aurait causes par sa propre faute aux locaux, aux mati&res, 1'outillage ou aux autres cultures;
h) remplir routes les autres obligations qui seraient sp ,'cifiquement stipul6es au contract;
i) collaborer par tous les moyens dont A dispose Pobservation la plus strict des dispositions 16gales ou r6glementaires
sur le travail.
Art. 49.-Les obligations de Femployeur sont les suivalites: a) payer int6gralement et h ech6ance, la remuneration stipul6e; b) respecter la dignity personnel du travailleur en ayant
soin de ne lui infliger aucun mauvais treatment verbal ou de fait, ni d'exi,,,er aucun travail en dehors de celui nui aurait 6t6 stipul6:
c) mettre la disposition du travailleur, des locaux de travail,
machines et outils dans les conditions voulues de s6curlL6
et de bon fonctionnement;
d) remplir avec diligence les obligations imposes par la 16gislation social;
e) remplir routes les autres obligations qui seraient s1:)6ci-iquement stipul6es au contract.

LOT No. 2.-DU C )- --T COLLECTIF DE TRAVAIL

Art. 50.-Le contract collect, de travail est un accord relatif aux conditions de travail conclu entre:
lo) une ou plusieurs organisations syndicates de travailleurs.
En Absence de tells organisations, les repr6sentants des travailleurs int6ressc-,s lament mandates par ces deniers,
d'une part.
2o) une ou plusiew aisations d'employeurs ou tout autre
groupement demj-1c, -ul:s ou un ou plusieurs employe-ors
pris individue'Lle- ent, d'autre part.
Ce contract Deut contenir des clauses plus favorable, aux travailleurs que cells pr6vues dans le Code du Travail, mais ne peut en aucun cas de'roger aux dispositions d'ordre
public pre'vues par les lois.





16 CODE DU TRAVAIL

Art. 51.-Les repr6sentants des groups ou organisations pr6cit6s peuvent contractor au nom de Porganisation qu'ils repr6sentent en vertu:
1o) soit de stipulation statutaire de cette Organisation d^n-tent
enregistr6e a la Direction cre'ne'rale du Travail;
2o) soit d'une d&lib6ration special de cette organisatioil.
3o) soit de mandates speciaux 6crits qui leur sont donne's individuellement par tous les adherents de cette organisation
ou par les travailleurs inte'resse's.
Art. 52.-Le contract collectif de travail doit etre 6crit et r6aig6 en francais a peine de nullite'. Il est exempt de droit de timbre et peut etre r6dig6 sur paper libre.
11 peut kre conclu pour une dur6e dlkermin6e ou pour une dur6e inde'termine'e. Quand le contract est conclu pour une dur6e dAtermin6e, sa dur6e ne peut etre inf6rieure 'a une annee ou superieure a 5 ans. A default de stipulation relative a sa dur6e il sera jar6suni6 e tre condu pour une anne'e.
A-rt. 53.-Le contract collectif de travail a duree determine, qui arrive a expiration est renouvelable par tacite reconduction, de'faut de stipulation contraire.
Art.54.-Le contract collectif de travail L dur6e ind6termin6e peut lesser par la volentA d'une des -parties sans -Dr6judice de ce qui est prevu dans le present titre sur la re'siliation du contract de t-ra-,,ail et le pre'avis.
Art.55.-Le contract doit pre'voir dans quells formes et a quefle I I
epoque il pourra etre d6nonce, renouve!6 ou revise.
Art. 56.-L--Les b6n6fices et obligations elu contract collectif de travail s'6tendent tous les salaries affili6s ou non au syndica. correspondant- et pretant leurs services aux 6tablissements coyrmiis dans Paccord collectif; il en sera de meme des employers respectifs qu'ils saint ou non associ6s Porganisme comprise dans le contract.
Art. 57.-A la demanded de toute organisation syndicate int6ress6e ou sur ]'initiative du Seer6taiixe d'Etat du Travail et du 7ienEtre Social, les dis-cositions d'un cont1-at collectif de travail peuvent kre rendues obligatoires pour des employers et salaries non vise's ou des zones territories non pr6vues dans leclit contrat.
Art. 58.-Lorsque 1'employeur est lie' par les clauses du contract collectif de travail, ces clauses s'appliquent aux contracts iniiv, duels de travail conclus avec lui sauf si les dispositions des contrats individuals de travail sont plus favorable aux salaries.





CODE DU TRAVAIL 17

Art. 59.-Les dispositions du present titre sur la r6siliation du contract de travail et le pr6avis sont applicable aux salaries Ii6s par un contract collectif de travail sauf si les dispositions du dit contract lui sontplus favorable.
Art. 60.-Les contracts collectifs de travail seront r6dig6s en quatre originaux dont deux pour la Direction Generale du Travail et un pour chacune des parties.
Ces contracts commenceront 'a produire leur effet inim6diaten-ient apr&s. leur enregistrement a la Direction GAn6rale du Travail dans un d6lai maximum de huit j ours apr&s leur signature. De plus, Hs seront public's dans un de'lai ne de-passant pas dix jours ap-r&s leur enregistrement dans un des quotidiens de la Capitale.
Art. 61.-Les prescTiptions de Particle pr6ce'dent sont 6.galtei-nent applicable, a toute adhesion ou extension donn6e a un contract collectif de travail.
Art. 62.-Tout contract collectif de travail devra Contenir les stipulations suivantes;
1) les noms, pr6noms et quality's des parties contractantes
et la date deson entire en vigueur;
2) lelibre exercise du droit syndical et de !a liberIc' d'opinion
des travailleurs;
3) le salaire applicabl-- par categories dle salaries, majorations dues, bon,. et autres advantages relatifs aux salaries;
4) la form e, la p6riodicite et le lieu Ju paiem-ent; le lieu ou ies
lieux de presentation des services ou execution de
5) les moda-lit6s application du principle de Pe.galit- i sa laire pour 6-ralit6 de travail quil sagisse de natioiiav---, d6trangers, de femi-ne ou de miner:
6) les conditions d'embauchage et de licencienient des travailleurs;
7) les conditions de travail;
8) les dispositions contenart la proce'du-,,-e de -' izs;on, de _,nodification, de dissolution et de d6nonclation tuLit )u partie du contract;
9) les modalit6s d'organisation et de fonc..o-L-.nement de Papprentissage et de la forn-iation professionneLe en vue do -,.ationaliser les cadres techniques rapidement dans le cas ou'
I aurait e'te' fait appel des technicians e'trangelrs;
10) les conditions particuli&res du travail des femrnes et des
enfants;





18 CODE Du rRAVAIL

11) le lieu et la date de conclusion du contract, et les silgnatures des parties ou de leurs repre'sentants;
Art. 63.-Seront consid6r6es comme nulles de PI-ein. droit les, stipulations d'un contract collectif de- travail obligeant Femployeur:
1) a n'engager que des ouvriers affilie's a un syndicate;
2) a renvoyer les ouvriers qui ont cess6 d'appartenir un
syndicat-,
'a ) a ex6cuter les sanctions prises par un syndicate centre un ou.
plusieurs de ses members.
Art. 64.-En cas de r6siliation d'un contract collectif de travail par la dissolution ou la suspension d'une organisation syndicate parties 'a ce contract, 'Les travailleurs au nom desquels le contract, collectif a .-t6 conclu continueront a pr6ter leurs services selon les stipulations de ce contract collectif.
La r6siliation d'un contract collectif de travail ne devra pas entralner des conditions de travail moins favorable pour les travaiueurs '.
Art. 65.-Lorsque dans une enterprise les 2/3 de couriers sont, affifi6s a une association syndicate constitute au sein de ladite entreprise, Femployeur est, oblige de conclude un contract, Coll(-,C!if de travail avee le syndicate si celui-ci en fait la dernande; de n-i me le syndicate est oblige de conclude un c-ontrat collectif avec Pemployeur, si ce dernier en fait la demanded.
Art. 6G.-Le contract collectif prend fin:
1) par la resolution de tous les contracts de travail de Pentreprise ou cle Fune quelconque des enterprises parties a la il
convention co elective;
2) par consentement, mutual;
3) pour les motifs pr6vus (lans la convention elle-meme
4) par dissolution du syndicate ou de 11'un des syndicate ayant
pass6 la convention collective
5) par de'nonciation L 1'expiration d'une aiin--',-- s'il s'agiL de
convention collective de dur6e indkermin6e. Dans ce dernier cas, la convention collective prend fin de plein droit
trois mois apr&s la notification de la d6nonciation.
Art. 67.-S'il y a dans la meme enterprise plusieurs s.ynd cats de travailleurs ou des travailleurs appurtenant plusieurs syndicate, leurs contracts collectifs pourront co-exister. Toutefois, les tions d'un contract collectif accordant de plus grand avantar5es aU x travailleurs que ceux accord's par un autre contract coLectif pour un autre secteur ou group de travailleurs, s'appliqueront 'a ces





CODE DU TRAVAIL 19

deniers dans toute la measure ou il s'agira d'un travail ex6cute dans les inenies conditions.
Art. 68.-Tout conflict n6 a Foccasion de 1'ex6cuf-ioli d',jn contract collectif de iravail sera port6 apr&s 6chec de la conciliation par deviant le Tribunal de Travail selon la procedure prevue plans le Pr6sent Coak
Ari. 69.-Les r6ales particuli&res av, lounge d"industrie ou cnarch6 d'ouvrage sont prescribes par les articles 1556 a 1568 inclusivement du Code Civil.

L01 No. 3.-DU CONTRACT D'APPRENTISSAGE

CHAPITRE I

NATURE ET FORME DE L'APPRENTISSAGE

Art. 70.-Le contract d'apprentissage est le contract en vertu duquel un apparent s'engage a travailler pour une personnel ou un 6tablissement, en change d'une instruction professionnelle donn6e par ,eeux-ci ou par un tiers dans un art, une profession ou un m6tier tt de la retribution convene qui pourra eftre inf6rieure au salaire minimum et ftre fournie en argent ou en nature ou sous les deux formes.
Art 71.--Pour enter en apprentissage, il faut avoir atteint 1'age de 14 ans au m oins.
L'eitr6e, en apprentissage sera subordonn6e un examen medjcal etiorsque le metier auquel doit etre initie' Papprenti exige 6es aptitu ,es physiques ou psychologiques particuli&res, ces aptitudes devroit eftre sp,6cifiees et faire Pobjet d'un examen special.
Art. 72.-L'apprentissage fera l'objet d'un contract ecrit, r6dig6 en frallais, enregistr,6 au Departement du Travail et du Bien-Etre Social i moins que Papprenti ne soit sous la puissance paternelle du ch d'6tablissement.
Art.,73.-Lecontrat d'apprentissage, r6dig6 sur paper libre, doit contend les stipulations suivantes: 10),les noms, prenoms, profession et domicile du Chef d'entreprise;
2o les noms, prenoms, a^ge et domicile de Papprenti;
3oi si Papprenti est miner, les noms, prenoms, profess zion et
domicile de son repre'sentant legal;
4o)la duree de Papprentissage et la profession qui en fait
11 l'objet;






20 CODE DU TRAVAIL

5o) la p6riode d'essai qui en aucun cas ne pourra 6tre sup6rieure ii 3 mois;
6o) les jours de cong6; 7o) le salaire convene;
So) les conditions de logement, de nourriture et routes autres
convenes entre les parties;
9o) les signatures des contractants, celle de la parties qui ne
sait ou ne peut signer pouvant e^tre valablement remplac6e par Papposition de son empreinte digital accompagnee de la signature de deux temoins choisis par elle.
Art. 74.-L'acte d'apprentissage sera sign6 par le Chef d'e'tabdssement et par Papprenti ou si Papprenti est miner par son repr6sentant 14-gal d6faut duquel Papprenti se fera assisted de d--ux t6moins.
III sera dressA en trois exemplaires au moins, chacune des parties contractantes en conservera un et le troisi&me sera rem s par le Chef d'64.-ablisseme.it L- !a. Direction G6n6rale du Travail dars les 15 jours apr&s sa signature.
La ;Direction G6n6rale du Travail examiner si le contrLt est conform A la loi.
Art. 75.-Conform&ment aux modes g6n6raux d'extinctia-1 des obligations pre'vues Particle 1021 du Code Civil, le central d'apprentissage prendra fin :
1o) par Pexpiration de la dur6e pr6vue;
2o) par !a mort de Papprenti;
3o) par la mort du Chef d'entreprise A moins que la vewe ou
les ayants droit ne continent Pexploitation sous 1, direction dune personnel capable de satisfaire aux obILations
resultant du contract d'apprentissage;
4o) si le Chef d'entreprise abandoned 1'exercice de sa profession;
5o) en cas de force majeure.
Art. 76.-En cas de reprise de Pe'tablissement par an rDuveau patron, la continuation du contract d'apprentissage origin.ain pourra, dans le mois de la reprise, etre stipule'e entre le nouveaupatron et Papprenti ou ses repr6sentants le'gaux, selon les formes, tt prescriptions pr6vues par la presented loi, pour le contract d'ap)rentissage.
Art. 77.-La dur6e maximum du contract d'apprentissage ;era de trois ans.





CODL DU TRAVAIL 21

En l'absence de stipulation sur la dur6e ou au cas ou ua-ie dur6e
ieure h trois ans aurait 6t6 pr6vue, le contract sera consid'r6 comme conclu pour la pe'riode stipul6e ci-dessus.
La Direction G6n6rale du Travail, d'accord avee les organisations syndicates pourra fixer pour cheque metier la dur6e de Papprentissage, mais toujours clans les limits pr6vues dans ce'l- article.
HAPURRE 11
DES CONDITIONS DE LAPPR E INTISSAGE.
.Zlrt. 78.-Au-un chef d'entreprise s'il est c6libataire, On 6tat de veuvage ou divorce, ne peut loger comme apprentice, des jeunes
-Hlles mineures.
Art. 79.-Ne peuvent recevoir des apprentis:
lo) les personnel ayant subi une condemnation a une peine
afflictive ou infamante!
2o) col.-es qui ont 6+.6 condamne'es pour attentat aux mcear,.; 00) cells qui ont e'te' condamn6es pour les d6lits prefus par
les' articles 300, 324, 338, 291 du Code P6nal.
Art. 80..-Le chef d'e'tablissement pre'sentant la garantie de dorlner ou de faire donner dans son enterprise une formation professionnelle conform me aux exigen ces techniques a seul le droit de recevoir des apprentis sans que leur sant6 ou leur morality soit compromise.
La Direction G6n6rale du Travail se reserve le droit de refused a titre temporary ou definition, Pautorisation de former des -a-pprentis 'a r6tablissement qui ne remplit -pas cette condition parce que le patron ou son repre'sentant charge de la formation des apprentis ne poss&de pas les quality's et les aptitudes requires ou si Pe'tablissement ne r6pond pas aux condil-ions n6cessaires pour assure la pr6parationdes appilentis au m6tier auquel ils se clestinent.
Art. 81.-Par des r&glements administration ii sera, en tenant compete de la n6cessite' de donner a 1'apprenti UDe formation soign6e, fix6 le nombre d'apprentis qu'un e'tablisso-Lnent est capable d'instriiire simultanement. Les syndicate et les associations ouvri&re. inte'resse'es seront consulate's au pre'alable.
CHAPURE M

DES OBLIGATIONS DU CHEF D'FNTR.EPRISE
Art. 82.-Il est interdict au chef d'kablissementd'accepter un apprenti ayant abandoned' sans motifs le'gitimes un apprentissage commence -chez un autre patron.






22 CODE DU TPLAVAIL

11 apparLiei- dra ii la Direction G6n6rale du Travz. ,il de ju, er dans &hziaue cas de la l6gitimit,6 des motifs.
Art. 831.-Le patron est term d'enseigner gradueflenien "I et compl&tement la profession qui fait Pobjet du contract d apprenfissage. 11 peut, sous sa responsibility directed, confer Papprenti 'a la Directior. 01 un ouvrier ou employe' experiment' et capable qui se charge de son enseignement professional.
11 ne pourra contraindre I'apprenti ii effectuer des travaux domestiqu es ou tous autres travaux ou occupations 6trang&res 'a sa future profession.
Il doit s'abstenir de tous les rnauvais treatments son 6gard et le prot6ger centre les mauvais treatments des ouvriers oU, glens de la mason.
Il doit engager Fapprenti par priority pour cobbler les vacances qui se produiront apre's Fach6vement de Papprentissage, sans prejudice des droits que peuvent invoquer d'autres travailileurs en vertu des lois et des conventions collectives.
Art. 84.-Si Papprenti est loge' chez son maltre, celui-ci est. obli,,6 de surveiller sa conduit, il devra le trailer en bon p ,re de faxnille, lul fournir un logement salubre, une nourriture saine et suffisante.
De plus, il sera lenu tous les six mois de le faire conduire dians un centre de sant6 ou dans un dispensaire a fin d'examen medical. IJ devra, aussi, en cas de maladies grave, faire la d6claratior. 'a la Di.rection G6n6raledu Travail, qui pourvoira a son admission dans un h6pital, s'il y a lieu.
Art. 85.-La dure'e du travail de Papprenti qui n'a pas encore atteint Fige de 16 ans ne pourra exc6der 25 heures par se-naine, passe cet ke et jusqu', 18 ans cette dure'e ne pourra exc6dei 40 heures par semaine.
En aucun cas la dure'e du travail de Papprenti ne devra exce'der
I
celle des ouvriers et employe's occupies dans le meme e'tablis.sement ou a d6faut celle fix6e -dans les e'tablissements analogues.
Tout travail est interdict a Pa renti les jours de eho^mage legal, ainsi que la nuit, c'est-a'-dire de 6 heures du soir 'a 6 heu--es du matin .
Le patron est tenu d'accorder 'a Papprenti un conge' se.-nestriel d'au moins quinze jours.
Art. 86.-Il est fait obligation au patron d'inscrire Papprenti, sans diminution de salaire, h des cours theoriques se rapportant a la





CODE DU TRAVAIL 233

profession et de lui permettre de remplir ses obligations scolaires selon le vceu de la loi.
Art. 87.-Lorsque Papprentissage vient h expiration, en conformit6 du contract, le Chef d'entreprise fera diligence pour que Papprenti subisse un examen sous la supervision du service comp6tent du D6partement du Travail et du Bien-Etre Social. En cas de succ&s, un certificate d'aptitude professionnelle sera d6livr6 h Papprenti.
Si Papprentissage prend fin avant le terrine prevu, en raison de la fermeture de Fentreprise ou pour motifs graves, le chef cl'kablissement est tenu aussi de rd6livrer un certificate qui devra men-. tionner les motifs de la cessation de Papprentissage et la dur6e de Papprentissage effectue.

CHAPITRE IV

DES OBLIGATIONS DE L'APPRENTI
Art. 88.-L'apprenti doit suivre avec z&le et loyaut6 les instructions du chef d'6tablissement relatives son apprentissage et kre fiddle et ponctuel dans Faccomplissement de ses devoirs. Il lui est interdict de divulguer d'aucune faqon les secrets industries, les proe ed's de fabrication ou les affairs commercials de la mason pour laquelle il travaille.
L'apprenti a Fobligation de prendre soin des mat6riaux et des instruments de Femployeur; de temoigner respect et consideration a Pemployeur, aux members de la famille de celui-ci vivant avee lui, ainsi qu'A ses camarades de travail.
Art. 89.-Il est d6fendu Papprenti d'abandonner, sans motifs 16gitimes 'et avant Fexpiratio.n du contract, Ilapprentissage qu'il accomplit aupr&s d'un maitre pour le continuer aupr&s d'un autre.
11 appartiendra A la Direction G6ne'rale du Travail de juger, dans cheque cas, de la legitimate des motifs.

CHAPITRE V

DE LA RESOLUTION DU CONTRACT D AIPPRENTISSAGE

Art. 90.-Le contract d'apprentissage est r6solu de plein droit:
lo) par la mort du maltre ou de Papprenti;
2o) si le malitre ou Papprenti vient 'a etre frappe d'une des condamnations pre'vues en Particle 79 du present titre;






24 CODE DU TRAVAIL,

3o) pour les files inineures, dans le cas de divorce du maitre,
de d6c&s de Fepouse du maitre, ou de toute autre femme de la famille qui dirigeait la mason t 1'6poque du contract.
Art. 91.-Le contract peut e'tre r6solu sur la demanded des parties ou de Fune d'elles pr6sent6e a la Direction G6n6rale du Travail:
lo) dans le cas ou Fune des parties manquerait aux stipulations du contract;
2o) pour cause d'infraction graVe OU viabiti_,elle aux prascriptions du present titre et des autres lois r6glementant Iles
conditions de travail des apprentis;
3o) dans le cas d'inconduite habituelle de la part de I'apprenti; 4o) si le maitre transported sa residence dans une commune
autre que celle qu'iI habitat lors de la convention.
Ne'anmoins, la demanded en resolution du contract fondue sur ce motif n'est receivable que pendant trois mois A colkipter
du our o i lei-naitre aura chan-,6 de residence.
5o) si Ie maitre ou .1'apprenti encourait une condemnation emportant un emprisonnement de plus d'un mois;
6o) I'eniployeur peut, dans les six preiniers mois de la dur6e
du contract et sans encourir de responsibility, conge'dier I'apprenti faisant preuve d'une incapacit6 manifesto dans
Fart, la profession ou le metier faisant l'objet du contract.

CHAPITRE VI

DI.S.-CPOSITIONS SPECIALIZES POUR LES MINES,
T
CAFRIEERES ET LNEDUSTFLIES EXTRACTIVES DE TOUTE INTATURE

Art. 92.----il est fait, obligation toute enterprise d exploitation de mine, carri&re et hadustrie extractive de to-Lite natLire, sous p-eine de retreat pur et simple de la licence, de faire fonctionner des 6coles d'apprentissage et d'e'ducation prof essionnelle ayant pour but de former les meilleurs 6le'nients pour les diriger vers les e'coles sup6rieures e. vue de constitute les cadres: co.tre---naitres, technicians, ing6nieurs.
Art. 93.-Les frais de fonctionnement de ces ek-oles seront excluI
sivement assures par 1'entreprise et les cours dispenses gratuitemeat.
Art. 94.-Les plans de travail des ecoles d'apprentissage devront ^tre approuv6s par le Departement du Travail e-It du Bien-Etre






CODE DU TRAVAIL 25

Social et leur surveillance sera assur6e conjointement par les d6I6gu6s des syndicats, et les repr6sentants du D~partement du Travail et du Bien-Etre Social.
Art. 95.-Des bourses d'6tudes, dont le nombre sera de'termin6 conjointement par le De'parternent du Travail et du Bien-Etre Social et l'entreprise, seront accorde'es aux elements les plus qualifi~s des 6coles d'apprentissag.,e, compte tenu des possibility's financi~res de l'exploitation.

DISPOSITION GENERALE

Art. 96.-En attendant la re'glementation, du travail par m~tiers et professions et la formation de commissions de contr6le et de surveillance de l'apprentissage, la Direction Ge'n6rale du Travail sera charg,6e de application des dispositions l6gales relatives ~ l'apprentissage.













TITRE II

LOI No. 4 DES CONDITIONS DE TRAVAIL

CHAPITRE I k

DE LA DUREE DU TRAVAIL

Art. 97.-Les 6tablissements de travail sont divis6s en trois cat6aories:
zr
lo) les 6tablissements industries; 2o) les 6tablissements commerciaux; 3o) les 6tablissements agricoles.
lo) Les 6tablissements industries comprennent notamment:
a) les Mines, les Carri&res et Industries extractives de toute
nature;
b) les industries dans lesquelles les products sont manufactur6s, modifies, nettoy6s, repairs, decors, achev6s, pr6pa-r6s pour la vente ou dans lesquelles les mati res subissent une transformation y comprise la production, la transformation et la transmission de la force motrice en g6n6ral et de l'Alectricit6;
c) la construction, la reconstruction, Fentretien, la reparation,
la modification ou la demolition de tous N-itirnents et e'difices, ports, docks, jete'es, canaux, routes, a6roports, tunnels, ponts, 6gouts, puits, installations tel6graphiclues et t---'I"c-Dh(,)niques, installations e'lectriques, distributions d'eau ou 6P.-utres travaux de construction ainsi que les travaux de pr6paration et de foundation prec6dant les travaux ci-dessus;
d) le transport de personnel ou de merchandise par terre, par
iner ou par air, y comprise la manutention des merchandise
dans les docks, a6roports, quais, wharfs ou entrepots.
2o) Les 6tablissements coin',rnercia-wx ainsi que les services commerciaux de tous autres 6tablissements et les 6tablissements et administrations dont le fonctionnement repose essentiellement sur un travail de bureau;

26





CODE DU TRAVAIL 27

3o) Les 6tablissements agricoles qui sont ceux oil s'eff ectuent les operations pour la conservation et Pexpe'dition des products agricoles de Petablissement. Us comprennent principalement:
a) les exploitations foresti6res poiir ]a garde, !e reboisoment,
Pam6lioration des for&-',.s, IL'abattage, la coupe et le transport des bois, 1'6corgage des hois en forks, la r6colte du Iatex, la fabrication du carbon de bois;
b) les exploitations pour la garde, la production, la r6colte,
1'exp6dition et le transport de plants tiles et de fruits;
C.) les exploitations pour la garde, la production, la r6colte,
Pexp6dition et le transport de flours et de legumes;
d) les exploitations pour la garde, la production, Pengraissement, 1',61evage et Pame'lioration d'animaux utilis6s pour la
culture du sol, pour les transports ou pour Palimentation;
e) les exploitations pour 1'61evage des aches, la production,
Pexpe'dition et le transport du lait;
f) les exploitations pour Pelevage des abeilles, pour la production, 1'exp6dition et le transport du miel et de !a cire.
Art. 98 Dans tous les kablissements industries, commerciaux et agricoles, de quelque nature qu'ils soient, la dur6e normale de travail est de HUIT (8) heures par jour et de Quarante Huit (48) heures par semaine.
Sans exce'der 9 heures par jour pour les 6tablissements industriels et 10 heures par jour pour les 6tablissements commercial et les bureaux, les parties peuvent s'accorder entre elles pour re'partir les 48 heures autrement que par huit heures par jo,,ir. La dur6e du travail est le temps pendant sequel le personnel est la disposition de 1'employeur; seront exclus les repos pendant lesquels le personnel nest pas a la disposition de Femployeur.
Art. 99.-La 1imite des heures de travail pr6vue Particle precedent pourra 611-re d6passe'e en cas accident survenu ou Imminent, ou en cas de travaux, d'urgence a effectuer aux machines ou l'outilla-,e ou en cas de force majeure, mais uniquement dans !a measure n6cessaire pour 6viter qu'une gene s6rieuse ne soit apport6e a la march normal de Pkablissement; pour pr6venir la perte de mati&re p6rissable ou either de compromettre le r6sultat technique du travail, pour permettre des travaux speclaux tels que Fetablissement d'inte're^ts de competes; pour permettre aux 6tablissements de faire face des surcroits de travail extraor inaire provenant de circumstances particuli&res pour autant que Fon ne puisse normalement attended de Femployeur d'autres measures.






28 CODE DU TRAVAIL

Les heures suppl6mentaires fournies ainsi en exc6dant de la diuree normal du travail seront payees avec une majoration de 501 c et inscrites, aux fins de contr^le de Fautorite' compe'tente, sur le registry du personnel. de meme que le salaire pay6 au personnel qui a effectu6 ces lieures supple'mentaires et le motif pour league elles ont eR6 demand6es, ce, sans prejudice de la majoration. pr6vue pour le travail de nuit.
Les heures supple'mentaires ne sont pas autoris6es dans les travaux a caract&re dangereux ou insalubre.
Art. 100.-Les heures suppl6mentaires de travail peuvent 6tre effectu6es dans la limited de 20 heures par semaine. Elles peuvent ^tre utilis6es sur authorization de I'Inspecteur du Travail apr's avis des organisations syndicates ouvrieres la' oii il en existed. Celui-ei pourra interdire Putilisation d'heures suppl6mentaires en cas de homage, en vue de pern-lettre Penibauchage de travailleurs sans employ.
Art. 101.-A moins que les parties en conviennent autrement, et sur authorization 6crite de l'Inspecteur du Travail, il sera accord a lemi)loye ou au travailleur, un repos minimum d'une he jre et demie quand il aura 6t6 employe' pendant environ la moiti6 de son honoraire de travail quotidian. Ce repos ne sera pas compete dans la dur6e normal du travail.
Art. 102.-Durant la p6riode d'allaiternent et de grossesse apparente, la fe- -rne aura droit 'wk deux pe'riodes de repos par jour, d'une demi-heure au 1-noins chacune.
Art. 103.-Tout 6tablissement industrial ou comi-nercial, public ou priv6, est tenu de calculer ]a dur6e normal du +.ravau*' de mani&re L lesser les affairs et libe'rer son personnel 5 heures de Fapr&s midil du 1er. Cctobre au 30 Avril et L 4 heures p. m. du ler. Mai au 30 Septembre. Ne'an-moins a 1',&poque cles f6tes de fin d'ann6e, du 15 De'cembre au ler. Janvier, les e'tablissements pourront poursuivre leurs activity's au dela de 5 beures p.m. le samedi y comprise pourvu qu'ils patient 'a leurs employe's les heutes supplementaires effectu6es.
Art. 104.- Les dispositions restrictive de la dur6e du tr-avail vis6es aux articles 98 et 99 de la pr6sente loi ne s'appliquent pas aux kablissements ayant pour objet le traiternent ou I'hospitalisation des maladies, des infirmes, des indigents et des ali,&n6s, aux h-tels, cafes, restaurants, pensions, circles et autres 6tablissernents o-h sont services des co-nson-imations, aux enterprises de spectacles et de divertissements, aux services de transport ae'riens, maritime ou ter-





CODE DU TRAVAIL 29

restores, aux blanchisseries, aux salons de coiffure, aux pharmacies, aux boulangeries, aux usines fonctionnant 'a feu continue, aux epiceries ou se d6bitent les products de premiere n6cessit6. Cependant les sus-dits e'tablissernents ou bien front un roulement du personnel ou bien paieront des heures suppl-6mentaires de travail.
Art. 105.-La limited des heures de travail pr6vue Farticle 98 pourra etre d6pass-6e dans les travaux dont le fonetionnement continu doit en raison meme de la nature du travail, etre assure par des equipes successive, a condition que des heures de travail n I exc&dent pas en moyenne 56 par semaine. Ce regime n'affectera pas les cong6s auxquels les travailleurs peuvent avoir droilt, en compensation de leur jour de repos hebdomadaire.
Art. 106.-Des r&glements de Pautorit6 publique, pris apr&s consultaiion des organisations patronales et ouvri&res ilite'ress6es, I L u d 'tei .1
i en existed, e -mineront par industries ou par profession:
a ) les derogations permanentes, qu'il y a lieu d'admettre pour
les travaux pr6paratoires au compl6mentaires qui solvent e tre n6cessairement ex6cut6s en dehors de la limi-l-e assignee au travail g6n6ral de 1'6tablissement ou pour certaines categories de personnel dont le travail est sp6cialement intermittent.
b) les de'rogations temporaries qu'il y a lieu d'admettre pour
permettre aux enterprises de faire face C'i des surcroits de
travail extraordinaire.
Art. 107.-Les dispositions relatives a la. dur6e du travail tells que prescribes a Particle 98 pourront ne pas s'applique -:
a) aux 6tablissements dans lesquels sont seuls occup6s les
members de !a famille de employer;
b) les administrations publiques dans lesquelles le perso-rmel
employ,6 agit comme organ de la puissance pubhque;
c) les personnel occupant unposte de direction ou de confiance.
Art. 108. Dans le cas ou par suite des us et coutunies ou en vertu d'accords con clus entre ouvriers et patrons, le temps de travail est infe'rieur t celui pre'vu par la presented loi et le taux de remuneration plus 6leve' qu e ceux qui sont pr6vus pour le paiement des heures suppl6mentaires, les conditions en vigueur seront maintenues de plein droit.
Art. 109.-En vue de faciliter Papplication de la pr6sente loi, cheque employer devra:





30 CODE DU TRAVAIL

a) Faire connaitre au moyen d'affiches appos6es d'une mani&re apparent dans Fkablissement, ou en tout autre lieu convenable, ou selon tout autre mode appr-ouv& par Pautorit6
'tente, les heures auxquelles commence
compe et finit la duree du travail ou, si le travail s'effectue par 6quipe, les heures auxquelles commence et finit le tour de cheque
6quipe;
b) Faire connaltre de la meme facon les repos accords au personnel, repos qui, conformement 'a Particle 98 ne sont pas compris dans la duree du travail.
II sera considered' comme illegal le fait d'employer une personnel en dehors des heures fixes en vertu de Faline'a b) du present article.
CH"ITRE 11

DU REPOS HERDOMADAIRE ET DES JOURS SERIES

Art. 110.-Tout le personnel occupy dans tout 6tablissement industriel ou. commercial public ou. priv6, ou. dans ses d' enhances, meme s'il a un caract&re d'enseignement professional ou de bienfaisance, devra. au cours d'une p6riode de sept jours b6neficier d'un repos comprenant au minimum vingt quatre heures consecutives.
,Ce repos sera accord de pre'f6rence le dimanche, et en m6me temps h tout le personnel de cheque etablissement.
Tout 6tablissement agricole, Industriel, commercial doit -cessex ses activit-6s le dimanche h moins qu'il ne centre dans la cat6gorie des 6tablissements vis6s a Particle 104 du chapitre -pr6c6dent.
Art. -1,11.--Les travailleurs doivent b6n6ficier du repos hebdomadaire, des jours ffe'ri6s et des cho^mages autoris6s par Ar.-et6 pre'sidentiel sans diniinution de salaire, sauf ceux employs pour un travail a caract&re provisoire.
Ari. 112.-Le travailleur dont Temploi a un caract&rL pern-lanent a droit au. ben6fice, des prescriptions 16gales concernant le d,61aiconge ou pre avis e repos hebdomadaire paye, les jours feri6s et les conge's paye's.
Le travail a un caract&re permanent, que le contract de travPil soit dur6e d6termine'e ou indeterminee, lorsque la presentation de services peut se poursuivre normalement et sans interruption penda nt la dur6e de Fentreprise.
Le travail a un caract&re -Drovisoire et partant non permanent lorsque la presentation de services est accidentelle, n'6tant point lie'e





CODE DU TRAVAIL 31

A la vie de Pentreprise ou deviant prendre fin avec les circonstances qui Pont rendue n6cessaire.
Art. 1133.-Toutes les fois que le contract de travail la journey et A Fheure se trouvera proro,6 ind6finiment par tacite reconduction, il sera consid,6r6 comme transform statement en contract do travail h dur6e ind6termin6e accordant au travailleur qui y a droit le be'n6fice des prescriptions 16gales relatives au de'lai-conge' ou pr6avis, aux cong6s pay6s et au repos hebdomadaire pay6 attaches au travail A caract&re permanent.
Art. 114.-Sont excludes des dispositions des articles 110 et 111, les personnel occupe'es exclusivement:
a) A des travaux de reparation de dommages causes par un
cas de force majeure ou par cas fortuit, qui ne peuvent
&tr-- diff6r6s;
b h des travaux qui, 6tant donn6 la nature des beso'ns auxquels ils satisfont, pour des reasons de caract&re technique ou fond6es sur la n6cessit6 d'6viter des pr6judices graves A Fint6reft public, Fagri culture, 1'61evale ou Findustrie, ne sou.T,.ent pas d"interruption;
c des IL-fiches qui, en raison de leur nature, ne pe-uvent e^tre
executes que dans certaines seasons et dependent, de Paction irr6guli&re des forces de !a nature; aux 4 qui s --i6cesF-.-es Li la "o
enti ot 11 -1,
e) aux 1'art.
itions & Vicha
J je repo.,, colllpbz ci L-As saa .-ail, la r 'lure des services
as I' jes 'is3urro S par la
Di u Tr )umetLre, t, des
C n6--s de _3 Ou des
d'&La'. ss ats comprises d, le champ application d- --a pr6sente loi a des regimes speciaux de repos hebdemaciaire compte tenu de toute consideration social et 6conomio rtinente.
Art. 117.-Dans le cas exceptionnel des travailleurs saisormiers n'ayant pas be'ne'fici6 de leur repos compensateur et avant droit






."a 2 CODE DU TRAVAM

a un jour de cong6 suppl6i-nentaire pour cheque journ6e assure le dimanche ou jour f6ri6, les jours de conge' supple'mentaire correspondant au repos compensateur seront groups et seront oumul6s avec le conc,6 annual.
Art. 118.-En vue de faciliter application des dispositions de la pr6sente Loi sur le repos hebdomadaire, cheque Patron, Directeur ou G6rant sera soumis aux obligations ci-apre's:
a) faire connaitre, dans le cas ou' le repos hebdomadaire est
donn6 collectivement 'a Fensemble du personnel, les jour et heure de repos collectif au moyen d'affiches appos6es d"une manie're apparent dans 1'6tablissement et dans tout autre lieu convenable ou selon tout autre mode approuv6
par le D6partement du Travail et du Bien-Etre Social;
b) faire connaitre lorsque le repos n'est pas donn6 collectivement a Pensemble du personnel, au moyen d'un regi,--tre les ouvriers et employs soumis a un regime particular
de repos et indiquer ce r6gime.
Art. 119.-Les heures de travail effectu6 exceptionnellement, le diinanche et les jours f6ri6s sont pay6es avee une majoration de 50'' ce sans prejudice de la majoration pr6v;ue pour le trawail de nuit.
Dans les 6tablissenients industries et commercial suivants 6tablissements ayant pour objet le treatment ou I'hospitalisation des maladies, des infirmes, des indigents et des ali6n6s, h6tels, caf6s, restaurants, pensions, circles et autres 6tablissements ou :3ont services des consummations; enterprises de spectacles, de divertissel-nents, services de transports a6riens, inaritimes ou terrestres, blanchisser-es, salons de coiffure, pharmacies, boulangeries, 6piceries oa se debitent les products de premiere n6cessite', usines fonctionnant A feu continue, qui sont autoris6s 'a travailler habituellement les dimanches, en raison de la nature m6me des besoins auxquels ils satisfont, le rouleinent -du personnel sera 6tabli de telle sor-Le que cheque travailleur b6n6ficie d'un jour de repos le dimanche au moins une fois par mois, les autres jours de repos -pouvalit tre pris un jour quelconque de la semaine. Le repos compensateur r6munft6 qui est accord au personnel de ces 6tablissements pour le travail effeetu6 le dimanche et les jours f6rie's ne lui donne pas droit a la majoration de 50'C pr6vue au premier ahn6a de cet article, quand il est expressement convene 'a ]a conclusion du ,.ontrat de travail que le travailleur aura a peter normalem.ent- ses serves le dimanche et les jours fe'ri6s.





CODE DU TRAVAIL 33

CHAPrrPX M

DU TRAVAIL DE NU1T
Art. 120.-Le travail de nuit est celui ex6cut6 entre six heures du soir et six heures du matin. E sera pay6 avec une majoration d'au moins 50 v du travail de jour.
Cela sans prejudice des dispositions relatives au pavement des heures suppl6mentaires et du travail effectue' le dimanche et les jours f6rie's.
Art. 121.-Dans le cas de la journe'e mixte, comprenant des heures de jour et des heures de nuit, les dispositions de Particle pr6c6dent sont applicable aux heures de nuit.
Art. 122.-Quand les heures de travail s'ex6cutent normalement la nuit, le contract de travail devra le stipuler express6ment et indiquer s6par6ment du salaire de base, la majoration pay6e pour la nuit.
Le travail de nuit effectu6 le dimanche et les jours f6ri6s sera pay6 ave-- une majoration de 501/(, sans prejudice du pavement des majorations pr6vues dans la pr6sente loi pour les heures supple'mentaires, le travail du dimanche et les jours f6rie's

CHAPITRE IV

DES CONES PAYES

Art. 123.-Tout travailleur aura droitt apr&s une ann6e 6e service, L un cong6 pay6 d'au moins quinze (15) jours conse'eutifs, coin-prenant (13) treize jours ouvrables et deux dimanches. 1-Jes jours f6ri6s officials routiniers et les interruptions de travail do-es L la maladies ne sont pas cornpt6s dansla p6riode de cong6, deviant 6tre ajoute's en sus de la dite -p6riode.
Art. 124.-Le travailleur qui, ayant droit 'a son cong& annu: I, quitter son emplo. pour une raison quelconque avant d'en avoir b6n6fici6, recevra le montant correspondent en argent quinze (15) jours de travail.
Le con,,6 annual est divisible en douzi&-ne en cas de sut pension, de revocation ou de d6inission du travailleur, pour quelquc- 1-110-tif que ce soit, avant 1'expiration de son ann6e de service-, le travailleur aura droit au montant equivalent 'a autant de douzi&me qu in aura fourni de mois de travail.
Art. 125.-Dans les employs oa lie travail ne se pursuit pasd'une facon regulie're toute Fann6e, notarnment les Rablissements d'ex-





"I CODE DU TRAVAIL
_04

on de caf6 les ateliers de petite industries, les fabriques de ix de construction, etc... le conge' annuel du travailleur IcuI6 sur la base du nombre de jours de travail fournis y
-is les dimanches et les jours fe'ri6s, divis6s par trente.
sera effectue en vue de determiner le nombre de doutra---i" -jr aura dreit, soit I jour 1/4 pour cheque
ente jour n Feffectuant il ne sera pas tenu con'Llpte
s oa le travailleur aura 6t6 employ durant moins be ouinze

'L26.-Le cong6 annual doit 6tre pay6 s&parement du pr6acas de rupture du contract de travail.
127.-L'employeur qui occupera, pendant la p6riocl(-_ fix6c
ong6 in travahleur a un travail meme
de Fent, :)rise, sera consid6r6 comm- e ne donnant -oas le
sans prejudice des dommages-int6rets auxquels il pour-'e condamne' et qui ne seraient pas inf6rieurs au. montant de
c mnit6 due au travailleur pour son cong6 pay6.
128.-Toute personnel pregnant un cong6 en. vertu de Farticle 12' Cioit recevoir pour toute la dur6e du ditconge' sa re'mun6ration habituelle, calcul6e d'une facon qui doit etre fix6e conforme'nierit aux lois ou aux conventions collectives en vigueur, major6e de 1'6quivalent de sa r6niun6ration &ii nature, s'il en existed.
ATIL. 129.-Tout accord portent sur Fabandon du droit au cong6 annual pay6 ou sur la renonciation au dit conge' doit etre consid6r6 comme nul.
Axt. 100.-Le eong6 annual n'est pas cumulatif. Dans les c-)s de force majeure et avec l'autorisation expressed, de la Direction Ge'n6rale du Travail, les parties pourront conclude un accord e'erit permettant le cumul du conge' annual sur une period qui, en aucun cas, ne doit etre su p6rieure deux ann6es.
Art. 13I.-Le travailleur a droit a un nombre total de quinze jours de eongLdemaladie par an, sans diminution de salaire. Pour le cong6-maladie, un certificate medical doit etre requis par 1',employeur .6manant Ju me'decin de Fentreprise ou d'un Service de sant,6 nublique. Si le travailleur n'a pas une ann6e de service, il aura droit i un cong6-maladie calcule' proportionnellement 'a la dur6e du service d6ja' fourni. Le conge'-maladie n'est pas cumulatif.
Art. 132.-En vue de faciliter I'application effective des dispositions dupr6sent chapitre sur les cong6s pay6s, cheque employeur doit inscrire sur un registry:





CODE DU TRAVAIL 35

a) la date d'entre'e en service des personnel employees par
lui et la dur6e du conge' annual paye' auquel chacime d1elles.
a droit
b) les dates auxquelles le cong6 annual pay6 de cheque personne est pris;
c) la remuneration reque par cheque personnel pour la dur6e
de son conge' annual paye';
d) les dates auxquelles le cong&-maladie ou le cong6 maternity
dechaque personnel ak6 6ventuellement pris, la r6rnuiie'ration reque par cheque personnel qui aurait be'n6ficie' de Fun
ou Fautre de ces conge's.
Art. 133.-Tout employer qui contreviendra aux dispositions du present titre relatives a la dur6e du travail sera puni d'une amended de 500 'a 2.000 gdes. autantde fois qu'il y aura. de personnes travaillant dans des conditions countries 'a la loi.
La valour perque sera verse'e 'a un compete special du De'partement du Travail et du Bien-Etre Social en vue du d6veloppement de son programme d'Education Ouvri&re.
Art. 1,34.-Les infractions aux dispositions du present t1tre pour lesquelles aucune sanction n'est prevue seront punies Tune amende de 50 'a 500 gourdes ou d'un emprisonnement de 1 Ynois a 3 mois. La valour percue sera oversee a un compete special du D6partement du Travail et u Bien-Etre Social en vue du development de son programme d'Education Ouvri&re.
es aux art cles
Ait. 135.--En cas de r6cidive les sanctions pr6vu L
e' 'dents seront doubles et la fermeture de Fentreprise crdonn Art. 136.-Les sanctions pr6vues seront prononce'es par les Tribunaux de travail selon la procedure prevue dans le present Code.
CHAPITRE V
DES SALARIES
A. Definition.
Art. 137.-Aux terms de la pr6sente Loi, le terme "Saialre" signifie quels qu'en soient la denomination ou le mode de calcul, ]a remuneration ou les gains susceptible d'e^tre values en espe'ces -et fix6s par accord ou la loi, qui sont dus en vertu. Tuli contract de travail 6crit ou verbal, par un employer a un travailleur, soit Pour le travail effectu6 ou deviant etre effectu6, soit pour les service.-, rendus ou deviant etre rendus.
Art. 138. Tout travailleur manuel ou intellectual aura droit a un salaire minimum vital Jui permettant de souvenir A ses besoirs ,et a ceux de sa famille.






36 CODE DU TRAVAH,

Art. 139. Le salaire minimum vital doit kre p6riodiquement ajuste' aux variations du cofit de la vie quand les indices re'v,&Ient une augmentation du cou^t de la vie. de 10% ou advantage clurant une period d'une ann6e.
Le salaire peut eftre paye' par unite' de temps (mois, quinzaine, semaine, jour, heure) soit a la tiiche, 'a la pi&ce ou A forfeit, soit en species et en nature, soit sous forme de participation aux be'nefices, aux vents ou aux recettes de 1'employeur.
Art. 140.-Le salaire stipule' en espelces doit eftre pay6 en monnaie ayant cours legal. II est absolumelit interdict de le payer sous forme de merchandise, bons, fiches, jetons ou tout autre signe representatif tenant remplacer la monnaie. L'employ' est libre de depenser son salaire comme il le veut et o' il le veut
Art. 141.-Par "Salaire en Nature" il faut entendre exclusivement celui que recoit le travailleur ou sa famille sous forme d'aliments, de logement, de vetements et autres articles destin6s 'a sa consummation personnel inu-ne'diate. Dans les enterprises coles ou d'e'levage, le terrain que 1'employeur ce'de au travailleur
-oour 1'ensemencer et en recolter les products ne saurait kre consid,6re' comme un pavement en nature.

B. Du Paienient des Salaires
Art. 142.-L'epoque des pavements des salaries sera fix6e de gr6 A gre' par les parties; cependant ces paienients ne pourront etr-e spaces de plus de quinze jours pour Jes travailleurs manuals et d'un mois pour les travaiLlIeurs intellectuals.
Si le salaire consisted en une participation aux b6nefices, aux vents ou. aux recettes de Femployeur, il sera fixe' 'une somme mensuelle que devra recevoir le salaries' et qui sera fixe'e proportionnellement L ses besoins et au montant probable des ',rains qui lui reviendraient, la liquidation definitive deviant avoir 1-ieu Liu moins une fois Pan.
Pour tout travail a I-a pi,&-,e dont 1'ex6cution doit durer plus d'une quinzaine, les dates de pavement peuvent etre fi-x6es de gr6 'a gre, mais le travailleur doit recevoir des competes chaque quinzaine et etre integralement pay6 dans la quinzaine qu: suit Ta livraison de Pouvrage.
Art. 14"a.-Sous r6serve des dispositions du 26me alin6a de 1',article pr6c6dent, le salaire complete devra eRre vers6 au salari6 pour cheque pe'riode de paie.






CODE DU TRAVAIL 37

Par salaire complete, il faut entendre celui qui est gagne' pour les journe'es normales de travail et pour les heures supple'mentaires.
Art. 144.-La paye devra s'effectuer au lieu oii les t1-availleurs reent leurs services et les jours ouvrables seulement. Le salaire ne pourra. eftre pay e' dans les lieux de d6bauche, ni dans les lieux de divertissements ou de d6bit de boissons alcoobques, a moins qu'il ne s'agisse d'employ6s de 1',6tablissement Oit s7effectue le pavement.
Art. 145.-Tout employer qui fait une advance ne peut se rembourser qu'au moyen de revenues successive ne d6passant pas le sixieme du montant des salaries contractuels, sauf en cas de rupture du contract de travail quand les guaranties de reimbursement donnees par le, travailleur sont insuffisantes. En aucun cas 1'employeur ne doit prC-ter de Pargent 'a int6re^t a un member quelconque de son Personnel.
Les competes sur untravail 'a la pike en cours ne sont pas consid6r6s comme advance.
Art. 146.-Lorsqu'il est er66 dans le cadre d'une entreprise, des 6conomats pour vendre des merchandise aux salaries oa des ',Prvices destin6s a leur fournir des presentations, aucune constraint ne, pourra 6tre exerc6e sur les salaries int6ress6s pour qu'ils assent usage de ces 6conomats ou services.
._Iorsqu'il n'est pas possible d'acce'der a dautres niag,
ashi.3 ou services la Direction G6n6rale du Travail prendra des measures appropri6es tenant obtenir que les merchandise soient venues et que les services soient fournis des pri---,,:. justes et raisonviables ou que les, economats ou services 6tablis par 1'employeur no silent pas exploited's dans le but d'en retired des b6n6fices mais dans 1'int6reft des salaries.
Ar-t. 147.-Est interdite toute revenue sur les salaries dont le bat est d'assurer un pavement direct ou indirect par un salari6, i un employer, 'a son repre'sentant ou d un interm.6-diaire quelconque en vue d'obtenir ou de conserver un employ.
Alt. 148.-Il sera pris des measures efficaces en vue d'hiformer
I
les travailleurs dune mani&re appropriate et facilemcnt ('0-i-iprehensible:
a) des conditions de salaire qui leur sont applicables ell cela
avant qu'ils ne soient affects un employ ou A l'oecasion
de tous changements dans ces conditions;







38 CODE DU TRAVAIL

b) des 616ments constituent leur salaire pour la p6riode de
paie consider e'e, dans la measure ou' ces 616ments sont suceptibles de varier.
Art. 149.-Les revenues sur salaries elfectu6es a titre de ren-1boursement pour perte ou dommage affectant Jes products, biens ou installations de Pemployeur sont autoris&es seulement lorsqu'il y a eu perte ou dommage et qu'il pe-ut eftre prouv6 que le salary' en est responsible. Le montant des dites revenues serca d6termin6 d'un commun accord mtre Femployeur et de salaries' et ne pourra ,depasser le quart du salaire mensuel, ni exceder la valour r6elle du dommage ou de la perte.
Toute contestation 'a ce sujet sera soumise h la procedure prevue par le present Code sur les corilits de travail.
Art. 150.-Pour le calcul des salaries a payer a titre de congge, preavis et boni dans le cas des personnel payees la tache, 'a la pike. il sera proce'de' de la manfp'i' suivante: le total dies. gains r6alise's pour lape'riode consid6re'e sera- divis6 yar le noi-r.bre de jours de travail effects en un mois. La valour ainsi obtenue sera consid6ree comme la moyenne des salaries quotidiens r'alise's et sera multiplied par le nombre de Joursa payer.

C.-Du Pourboire
Art. 151.-Le pourboire est une libe'ralite' consented ou un suppl6ment de compete pay6 par le client d'un 116te1, d'un restaurant ou de tout autre 6tablissement au profit iies employes avec lesquels il entre en relations Poccasion de !a presentation de leurs Services.
Art. 152.-Le pourboire peut e^tre vers6 direefement ou pay6 en sus de la note acquitte'e.
Toute majoration de facture payee par le client est conside're'e comme pourboire.
Art. 153.-Le -pourboire percu et encaisse' par le patron constitute au meme titre que le salaire, une creance des employe's et peut ^tre r6clame' par les ^ es voies. Art. 154.-L'Employeur est tenu de justifier de Pencaissement et de la i emisea son personnel des sommes perches h titre de pourboire.
Art. 155.-A default de convention collective, -a Direction g6nerale du Travail apre's consultation des organisations patronales et syndicales inte'resse'es, devra determiner par categories profession-





CODE DU TRAVAIL 39

nelles, les modes de justification L la charge de Femployetir.. le. conditions dans lesquelles les, repr6sentants des salaries inte'resse's contro^lent 1'exactitude des valeurs encaiss6es au titre de pourboire et les modality's de repartition.
Ylxt. 156.--Le patron qui aura refuse de percevoir le montant du pourboire en sera debiteur enters les employs.
Art. 157.-Aucune revenue ne pourra etre effectu6e par Ie patron a un titre quelconque sur le montant du pourboire au b6nefice de I
1'entreprise ou L son b6n6fice, ni a celui d'un employ qui occupy des functions de direction et administration.
Art. 15S.-Le pourboire c-omplet devra etre vers6 aux employs qui y ont droit. Par pourboire complete, il faut entendre Ile montant int6cral de la valour perque a ce titre par Pemployeur.
Art. 159. L'6poque de pavement du pourboire sera fix6e selon I'accord entre les parties sans que le delai impart puisse de'passer q11,1iize jours.

D. Du salaire annual conipl6mentaire ou Boni
Art. 160.-Entre le 23 Decembre et le 31 Decembre de cheque
tous les employers g6ne'ralement quelconques, sont tenus de payer leurs employs, un salaire annual comple'mentaire, oxi ,.
Art. 161.-Ce salaire ou <> ne devra jamais etre inf6rieur a la douzi&me parties des salaries perqus par le salari6 au cours de Fann6e, Qu'il s'agisse de r6mune'ration en argent, en nature, logement, commission, pourboire.
Art. 162.-En cas r6siliation du contract de travail, il devra 6tre verse au salaries, outre les emoluments qui lui reviennent en vertu des dispositions du present code, la fraction 6chue du salaire annuel comple'mentaire ou < d6fini dans le present chapitre.
Art. 163.-Le salaire annual compl6mentaire ou < de tout nouveau salari6 sera calcul6 en function du nombre de mois de service fourni au cours de Fanne'e.

E. Des dispositions g6n6rales
lArt. 164.-L'employeur qui contreviendra aux prescript-cns du present titre sera passibled'une amende de G.50.00 a G. 500.00 pour cheque infraction ai prononcer par le Tribunal de Travail ce sans pre' judice des dommages-inte'rets en faveur des inte'resse's. Cetteamen-






40 CODE DU TRAVAIL

de sera verse au compete special du D6partement du Travail et du Bien Etre Social en vue du development de son programme d'Education Ouvri&re.
En cas de r6cidive, Famende sera double et Peniployeur condarrm6 de 1 mois 'a 3 mois de prison.
Art. 165.-Tous les biens inu-nobiliers de Femployeur seron'. grev6s d'une hypoth6que judiciaire en faveur du salaries' pour tom salaires et assimil6s dus; apr&s 6chec -de la conciliation de la Direction Ge'n6rale du Travail et condemnation prononce'e par le Tribunal de Travail. De plus, la cre'ance de salaries et assimil6s du travailleur est privil6gie'e sur les meubles de 1'employeur; ce en Conformit6 des prescriptions du Code Civil sur les privileges et hypoth&aues.
Ari. 1"N.-La prescription de toute action en pavement du saTaire est r6gl6e par les articles 2036, et suivants du Code CIvil.












TITRE III

LOI No. 5. DES CONFLICTS DE TRAVAIL

CHAPITRE I

DES CONFLICTS INDIVIDUALS DE TRAVAIL

Art. 167.-Le conflict de travail est tout different survenu entre un employer et son employe' au sujet des conditions de travail.
Art. 168.-Le conflict de travail peut etre individual ou collectif. Il est individual lorsqu'il est survenu entre un employer et un ou plusieurs members de son personnel, au sujet des conditions de travail sans affected le fonctionnement normal de 1'entreprise.
Art. 169.-Toutes les difficult relatives aux r6clw-nations de salaires dus, soit en pavement des heures suppl&mentaires ou de travail de nuit des con-re's du repos hebdornadaire et des jours fe'rie's, soit en pavement du d6lai conge', seront obligatoirement sounii,;es a la e'diation des services compe'tents de !a Direction G6ne'rale du Travail qui en dresser proc&s-verbal.
Art. 170.-Les r6clarnations de salaries pre'vues A I'artic-'c precedent qui seront pr6sente'es a la Direction Gen6rale du Travail pour son intervention en sa quality' d'amiable compositeur, ne pourront kre entendues me^me apr&s la rupture du contract de travall, que pour une period de six mois, par-tir de la date de ces reclamations.
Un d6lai maxiinurn de six mois est accord aux travailleLirs qui ne sont plus au service de Femployeur pour sournettre le-ars r6clarnations t la Direction G6n6rale du Travail. Pour les r6clamations produites apre's ce de'lai, elles seront porte'es directement devant le Tribunal de Travail.
Art. 171.-La parties pourra personnellement presenter ses dole'ances 'a !a Direction Generale du Travail, soit verbalement ou par ecrit, soit par l'interm6diaire de son rnandataire special ou par son syndicate.
Les parties peuvent se faire assisted de leur avocat.

41






42 CODE DU TRAVAIL

Art. 172.-Le Service coiup6tent de la Direction G6n6rale du Travail une fois saisi d'une planted relative aux re'elamations de sa-laires, convoquera Fautre parties dans un de'lai de 24 heures pour la conciliation. Si la parties ne comparait pas 'a cette pren-Ii6re convocation, elle en recevra une deuxie'me dans laquelle il lui sera rappeI6 que la conciliation est obligatoire en mati&re de conflict (ie travail.
Au cas oii elle n'obtemp&re pas 'a cette deuxi&me convocation, le Service de I'Inspection G6n6rale du Travail, lui fera tine injonction de se presenter dans les 24 heures pour la conciliation. Si le conciliateur est un Inspecteur du Travail assermente', il pourra proc'der directement a Finjonction sans s'adresser au Service de l'Inspection Generale. A ce moment, si la parties mal-g76 Pinjonction refuse de se presenter dans le de'lai impart, elle sera consid6r6econtrevenante. Il sera dress& par ledit Inspecteur du Travail un proc&s-verbal constant le refus de la parties d'obtempL-.ar ses injunctions 6crites, et Faffaire sera d6fe're'e d'office au Tribunal de Travail.
Art. 173.-Si la parties comparait a Fune des convocations qui lui sont fates la Direction Generale du Travail entendra les deux parties, inscrira. leurs declarations respective, proce'dera, au besoill a
I
une enque te, une visited des lieux et me^me a une expertise pour S'6difier, soit d'office, soit sur la demanded de Fune des parties. 11 donnera des conseils aux parties, usera de tous les moyens possibles, en vue Tarriver a une solution amiable du conflict.
Art. 174.-Au cas oii la cr6ance re'elame'e est reconnue positivement ou implicitement par Fune des parties, ou si cette cr6ance parfait e'tablie en tout ou en parties par la Direction Generale du Travail, il pourra e^tre accord' a ]a parties d6bitrice un de'tai raisonnable pour s'en acquitter, a Pexpiration de ce de'lai une injonetion de payer lui sera faite toujours par le Service de PInspection Generale du Travail.
Art. 175.-Si la parties reconnue debitrlc, de Pautre re use de payer ]a valour re'elame'e dans le d6lai impart, e!le sera consicl6re e contrevenante. Il sera dressed' en consequence par l'Inspecteur du Travail un proc&s-verbal constant le refus de la parties !'obtemperer aux injunctions de payer du dit Inspecteur du Travail, et Faffaire sera d,6fe're'e au Tribunal de Travail.
Art. 176.-Lorsque routes les voies amiable auront ete' 6puise'es sans que les parties arrivent 'a s'entendre, il sera dressed' par le Conciliateur un proce's-verbal de non conciliation. Une co-jie de ce




CODE DU TRAVAIL 43

proces-verbal sera address, a tells fins que (le droit, au Tribunal de Travail.
Art. 177.-La parties convoque'e par la Direction G6n6rale du Travail, en vue de la Conciliation, devra comparaitre en personnel ou se faire repre'senter par un mandataire special, ayant pouvoir de prendre pour et au nom de son mandant tous les engagements relatifs --u dit conflict de travail. Les engagements pris par ce 2.1andataire special lient le mandant.
Art. 178.-Il est fait obligation au plaignant de formuler simultan&ment a !a Direction Ge'n6rale du Travail routes les r6clamations qu'il peut avoir centre son employer, afin de lui permettr'e d'y statue par une seule decision. La Direction Ge'n6rale du Travail ne tiendra donc aucun compete des nouvelles re'clamations produites par Femploy6 centre son employer relatives au me-me conflit qui aura 6te' d6ja r6g16 sauf si dans Pintervalle il est intervene un autre contract de travail entre les parties.

CHAPURE 11

DES CONFLTTS COLLECTIFS DE TRAVAIL

Art. 179.-Le conflict est collectif quand il est survenu entre 1'employeur et un certain nombre de members de son personnel au sujet des conditions de travail lorsqu'il est de nature a compromettre la bonne march de Fentreprise.

DE LA CONCILIATION
REGLEMENTS AMIABLE
ET PROCEDURE DE CONCILIATION

Art. 180.-Tout diff6rend ; caract&re strictement professionnel,, social et 6conomique sera re'gle' conform6ment aux dispositions du present Code et selon la procedure qu'il fixe.
Art. 181.-Les travaiHeurs, directement ou par l'interme'diaire de leur synclicat et les employers devront chercher a re'soudre leurs diffe'rends par voie de r6glement direct entre eux ou avec Pintervention d'amiables compositeurs.
A cet effet, les travailleurs, le syndicate ou les employers, devront envoyer a Fautre parties une delegation de trois repre'sentants au maximum, qui sera charge de presenter verbalement ou par6crit leurs plaints et requests. Ces repre'sentants devront e6tre





44 CODE, DU TRAVAIL

parfaitement au courant des causes du diff6rend et kre munis de pouvoirs suffisants pour signer tout accord.
L'employeur ou son repre'sentant, les travailleurs ou -eur syncucat ne pourront refused de recevoir cette d6le'gation. Si la discussion ne peut tre enterprise imme'di2tement, un d6lai de 24 heures sera accord a la parties inte'ress6e pour le faire.
Art. dur6e des n6go Cla "Lions qui auront lieu dans le ca.0 clu r&gleinent air-- c t pourra &tr-- fix6e au gr6 des parties; tou4' :..ois' dans le cas o,:i les travailleurs 1'exigeraient une response concrete a chacune de leurs revendIcations devra leur etre doiin6e dans les dix jours de Fouverture des negotiations.
Ari. 183.-Si les negotiations entre employers et travailleuls aboutissent a un accord, il sera e'tabli un proc&s-verbal des conventions intervenes et copie -certifie'e conform sera adresse'e L la Direction G6n6rale du Travail dans les trois jours suivant la signature, aux soins de la parties la plus diligence.
Art. 184.-Si les, negotiations directed n'aboutissent pas 'a un accord, les d6k,,,u6s des travailleurs, du syndicate ou des employers signeront en duplicate une liste de leurs dol6ances qu'ils reniettron't a Fautie parties et a la Direction Ge'n6rale du Travail.
Art. 185.-La liste des dol6ances sera dat6e et indiquera claireinent en quoi consistent celles-ci et -qui elles sont addresses, lie norabre des eniployeurs ou de travailleurs qui la pr6sentent, la situation exact des lieux de travail oa a surgi le diff6rend, le nombre des travailleurs qui y sont employ 6s, les noms et pr6noms des d6le'gue's.
Art. 186.-D&s le moment ou la liste des revendications aura 6t6 ret-nise le diff6rend sera r6pute' overt, la seule consequence en sera que ni Pune ni Fautre parties ne pourra prendre aucune measure ,de repr6saffles centre Pautre ni 1'empecher -d'execer ses -droits. A partir de ce moment toute r6siliation de contract de travail sera soumise a' Papprobationpr6alable de ]a Direction Ge'n6rale du Travail.
Ayt. 187.-Les repr6sentants seront tenus, sauf excuse valuable, de se presenter deviant le ou les conciliateurs cheque fois que ceuxci en exprimeront le d6sir, et de leur fournir routes les informations concernant le different et de nature 'a conduire a sa solution. Les renseignements pre'sentant un character confidential devront Are trait' comme tels et les conciliateurs ne pourront en faire pu-bliquement, etat sans Pautorisation de la personnel qui les aura fournis.





CODE DU TRAVAIL 45

Art. 188.-Dans les 24 heures de la reception de la requeRe contenant Pe'num6ration des dol6ances, la Direction G6ne'rale d-i Travail de la Juridiction int6ress6e interviendra en quality d'arniable compositeur en convoquant les parties int6rcfzse'es en vue de proc6der 'a la conciliation.
Art. 189.-Le Service de Conciliation de ]a Direction (16n6rale du Travail entendra se'par6ment les d6l6gu6s de cheque parties, m&nera les enquetes n6cessaires, sugg6rera ou accomplira. lui-meme tout ce qu'il jugera utile ou equitable et de nature porter les parties 'a en venir a un r6glement, et leur proposera les moyens d'arriver 'a un accord. La procedure de conciliation ne devra pas depasser huit jours.
Art. 190.-Si Faccord s'6tabli-L' le diff6rend 3era d6clar6 clos et les parties seront venues de signer et d'ex6cuter la convention r6dig6e dans le d6lai que fixera la Direction G6n6rale dU Travail.
Quand les moyens de conciliation auront 6t6 6puis6s, sans que le re'glement propose ait 6t6 accepted' par les parties, il sera dress proc&s-verbal de non-conciliation.
Art. 191.-Dans un d6lai de 24 heures, la Direction G6n6rale du Travail proc6dera de la mani&re suivante:
a) S'il s'agit de conflict de droit d6coulant de dispositions de con), pprentissage et d'une ma I erale de routes trats de travail, d a mere gen'
affairs contentieuses mettant en jeu les dispositions le'gales ou r6glement-edres, clu droit du travail, le proc&s-verbal de non-conciliation sera address, aux fins tiles, au Tribunal de Travail de la Jurisdiction;
b) S'il s'agit d'autres conflicts, notan-anent ceux portent s',11. les salaries, les conditions de travail qui ne sont pas fixes par des dispositions de lois, r6glements, conventions -collectives ou accords en vigueur, ainsi que ceux relatifs 'a la n6gociation et -4 la revision des clauses des conventions collectives, le proce's-verbal de nonconciliation sera address, aux fins tiles, au r-'omite' d'Ar. -)itrage prevu par la pr6sente loi et qui sera constitu6 a cet effet.

CHAPITRE III
DE L'ARBITRAGE
Art. 192.-Le Comite' d'Arbitrage statuera sur tous les conflicts portent sur les salaries, les conditions de travail qui ne sont pas fixe'es par des dispositions de lois, re'glements, conventions collectives ou accordsen vigueur, ainsi que ceux relatifs 'a la negotiation et 'a la revision des clauses des conventions collectives.





46 CODE DU TRAVAU,

Ail. Coniit6 d'Arbitrage sera constitu6 1a diligence
Dir, G61i6rale du rrr-vail et sera ains; compose:
pr6sentants de la Direction G6n6rale du Travail; epr6sentant des Travailleurs;
Un repr6sentant des Employeurs;
.-Xo) repr6sentant de I'Admli-_istraticr. Cominunale du sleap
"tablissement de travail int6ress,. .
-Le Comit6 d'Arbitrage ne pourra connaitre clue des
1ui soumlses par ]a Direction G6-n6rale du Travail ou
sultant a6ven(_jme-nts i3ost6rieurs et qui sont la con-'6CLU cOrif lit.
-Les sentences arbi xales 'evront ^tre motives et ne tre l'obliet d'aucun recourse autre que celui pr6vu Lu
_,,tre du present Titre et devront etre pronone6es jans les
'_'ires de la culture des travaux.
IH.-Le Comit6 d'Arbi'trage entendra les d6l6gu6s cles par'. par6ment ou en audience commune, il ordonnera m-i m, 6 d i a
,ent Faccomplissem ent rapid des formalit6s probatoires qu*J'l estirnera utdles.
11 statuera. selon 1'6cluite' et n'est point li6 par les dispositions du Ccide de Procedure Civile et du Code d'Instruction criminelle r6gissant Ja matiere.
Art. 197.-Si les deux parties acceptent la sentence arbitrale, mention en sera faite dans un document contresigne' par le Comit6 d'arbitrage et les repr6sentants respectifs des parties,
La -sentence arbitrage liera les parties pour la dure'e qu'elle d6terminera etqui ne pourra etre irf6rieure A six mois.
Art. 198.-Les sentences arbitrales seront r6dig-'es en quatre ori,ginaux qui seront remis respectivement aux parties inte'resse'es eIla Direction Ge'n6rale du Travail.

CHAPITRE IV

DU CONSEIL SUPERIEUR D'ARBITRAGE

Art. 199.-Le Conseil Supe'rieur dArbitrage aura les attr..butions suivantes :
lo) connaltre de tout recourse centre le! 'sentences des comit6s
d'arbitrage;
2o) intervenor de plein droit dans tous les cas de greve d6alare'e
ou de lock-out effectif.





CODE DU TRAVAIL 47

Art. 200.-Le Conseil Sup6rieur d'Arbitratcle se reuniva sitr convocation du Secre'taire d'Etat du Travail et du Bien-Etre Social au
I
siege de ce D6partement et sera ainsi compose:
lo) Le Secre'taire d'Etat du Travail et du Bien-Etre Social, PY6sident.
2o) Un Membre de la Cour de Cassation, Vice-Pr6sident.
3o) Le Directeur G6n6ral de FIDASH, Membre.
4o) Le Pr6sident de la Chambre de Conu-nerce, Menibre.
5o) Le President d'une Fe'd6ration de Syndicats ou a d6iaut
le President d'un Syndicat groupant au mohis 200 travailleurs, Membre.
6o) Le Ba^tonnier de I'Ordre des Avocats de la Capitale,
Membre.
7o) Le Directeur Ge'n6ral de PIBESR, Membre.
Art. 201.-Le Conseil Sup6rieur d'Arbitrage ne pourra valablement singer qu'avec une majority' d'au moins cinq menibres T Co, 1-1pris le President ou le Vice-Pr6sident.
En cas d'absence du Pr6sident, la pr6sidence de 1'aLtdienee sera assure par le Vice-Pr6sident.
Art. 202.-Les Membres du Conseil Supe'rieur d'Arbitraf,2 i)e peuvent de'lib6rer qu'en nombre impair. S'ils se r6unissent en nombre pair, la voix du Pr6sident sera pr6pond6rante en cas de parta,,c.
Art. 203.-Les audiences du Conseil Sup6rieur d'Arbitrag- seront publiques.
Art. 204.-Le Service du Secr6tariat du Conseil Sup6rieur d'i".Fbitrage sera assur& par des fonctionnaires du Departement du TraVail et du Bien-Etre Social.
Art. 205.-Les rec-ours deviant le Conseil Sup6rieur d'Arbitfaoe seront formula's dans un d6lai de trois jours francs augment,& du de'lai de distance qui sera d'un jour par 40 kms. partir du prononc6 de la sentence du Comit6 d'Arbitrage.
Ces recourse ne sont pas suspensifs.
Axt. 206.-Les recourse seront products par letter en triple exen-1plaire, recommande'e avec avis de reception, adress6e au Secr6taire d'Etat du Travail et du Bien-Etre Social, Pr6sident du Conseil Supe'rieur d'Arbitrage. A peine d'irrecevabilite', le recourse contiendra la sentence attaqu6e et Pexpose' sommaire des motifs.
Art. 207.-Les recourse seront ins crits au Secre'tariat du Conseil Sup-6rieur d'Arbitrage sur un registry special et suivant Fordre de leur arrive'e.





48 CODE 13U TRAVAIL

Art. 208.-Par les soins du D6partement du Travail et du BienEtre Social, avis de la date de I'audience sera donne' aux parties dont les affairs sont inscrites au r6le et sera 6galemerit pubM dans un des quotidiens de la capital.
iArt. 209.-A 1'6vocation de I'affaire, le Pr6sident autorisera !es parties ou leurs avocats r6guli&rement inscTits t un barreau pr6senter brie'vement des observations orales et 'a d6poser un memoir dans les 24 heures de Faudition definitive de l'affaire.
Art. 210.-Les decisions du Conseil Supe'rieur d'Arbitrage s,-ront prises sous formes d'arre^ts dans les trois jours de Faudition de Faffaire.,Elles commenceront par la formula: Au nom de ]a Republique et se termineront par le mandement exe'eutoire suivant:
11 est ordonne' tou huissiers sur ce requis de mettre le present Arret, execution, aux Officiers du Minist&re Public pr&s les Tribunaux Civils d'y tenir la main, tous Commandements et autres officers de la. force publique d'y porter main-forte lorsqu'ils en seront le'galement requis.
Art. 211.-Les decisions du Conseil Sup6rieur d'Arbitrage ne seront suseeptibles d'aucun recourse et seront publie'es cheque ann6e dans un bulletin special aux soins du Departement du Travail et du Bien-Etre Social.
Art. 212.-Dans tous les cas de gr&ve d6clar6e ou de lack-out effectif, le Secr6taire d'Etat du Travail et du Bien-Etre Social convoquera le cas 6ch6ant, le Conseil Supe'rieur d'Arbitrage.
Celui-ci invitera. t comparaitre ou s'adressera aux autorit6s civiles ou militaries comp6tentes pour faire comparaitre deviant lui, aux jour et heure fix6s, les parties int6resse'es ou leurs repr6sentants afin de trouper une solution au litige qui les devise.
Art. 213.-En cas de gr&ve ou de lock-out l6galement de'clare', le Conseil Sup6rieur d'Arbitrage pourra 6galement ordonner directement aux autorite's militaries de maintenir ferm6s les 6tablissements affected's par le different et Ty assurer la protection des vies et des biens.
Art. 214.-En cas de 5r&ve ou de lock-out ill6galement d6clar6, le Conseil Sup6rieur d'Arbitrage pourra 6galement ordonner aux autorite's civiles et militaries d'assurer par tous les moyens dont elles disposent la poursuite des travaux, et s'il s'agit de Services dits d'utilit e' publique exerce's par des enterprises prive'es, PEtat pourra, a cette fin, en assurer le contro^le.





CODE DU TRAVAIL 49

CHAPITRE V

DE LA GREVE ET DU LOCK-OUT

A.- De La Gr&ve.

Art. 215.-La ar&ve est une cessation du travail concerted et r6alisee au sein d'un 6tablissement par un group de travailleirs en vue d'obtenir la satisfaction de revendications pr6sentees a leurs employers et dont ils font la condition de la reprise du travail.
Art. 216.-La -,r&ve est le'gale quand:
1) elle est r6alis6e par un group de travailleurs representan't.
au moins le quart (1/4) du personnel sans que leur nombre puisse etre infe'rieur A cinq (5).
2) elle a pour objet de promouvoir ou de defench-e exclusivement les interests 6conomiques, profeisionnels, sociaux ou
anoraux communes des travailleurs.
3) elle survient apr&s Faccomplissement des formalit6s pr6vues dans le present code.
Art. 217.-La gr&ve peut revetir certaines formes secondaries:
1) ]a gr&ve perlee, caracte'ris6e par le fait que les travailleurs
relachent leurs activists tout en restart leurs poste, de
travail.
2) la gr&ve advertisement, caracte'rise'e par un ari-6t total du
travail sans abandon de Fkablissement.
3) le d6brayage, caract6ris6 par un arrest complete du travail
avec abandon de 1'etablissement.
4) La gre've de solidarity, de'clenche'e par un group de travailleurs en vue d'appuyer une autre greve.
Art. 218.-Pour e^tre legal, la gr&ve perl6e ne doit pas exceder vingt quatre (24) heures; la gr&ve advertisement et le d6brayage
(1) heure; la gr&ve de solidarity n'est autoris'e que si la gr&ve initiale est le'gale.
Dans les cas oii elles exc&dent la. dure'e prevue, les graves mentionne'es au premier paragraph du present article seront assimikes a un manquement des travailleurs 'a leurs obligations et entralneront les sanctions prescribes par les re'glements de Fetablissement et par la loi.
Art. 219.-La gr&ve 16gale suspend, pour tout le temps qu'elle dure, les contracts de travail en vigueur dans Fe'tablissement ou' elle est d6clare'e.






50 CODE DU TRAVAIL

Cependant les salaries seront dus aux ouvriers pendant toute la dur6e de la gr&ve lorsqu'il est 6tabli que celle-ei est due originairement A une faute de 1'employeur ou un manquement pra% e
ses obligations.
Art. 220.--La gr&ve doit se limiter au simple fait de !a suspension et de Fabandon du travail. Les actes de coercition et de violence centre les personnel ou les biens seront punis par les autorit6s r6pressives ordinaires.
Art. 221-La gr&ve n'est pas autoris6e dans les Services Publics.
Par Service Public, il faut entendre ceux qui sont assures par les employs et travAilleurs de FEtat ou de ses institutions.
Toutefois quand il s'agit de Services Publics dont les activists sont assimilables A celles du Commerce et de I'Industrie, leur personnel est re'gi par les prescriptions du present Code.
Art. '122.-La gr&ve n'est pas autorise'e dans les services d'utili-6 publique. Les diff6rends entre employers et travailleurs qui pO L117raient y donner lieu seront soumis au Comit6 d'Arbitrage et si une entente n'i-ntervient pas au Conseil Supe'rieur d'Arbitrage seIon la procedure pr6vue par la presented loi.
ParService d'utilit6 publique, il faut entendre ceux qui sont assures par les travailleurs strictement indispensable au fonctionnement de certain etablissements priv6s qui ne peuvent suspended leurs activists sans causer des dommages graves et imm6diats 6. Ia Sant6 et a la S6curite' Publique.
Art. 223.-Toute gr&ve qui ne satisfait pas aux stipulations des des articles: 215, 2161 218, 219, 220, 221 et 222 est ill6gal--.
La gr&ve illegal met fin, sans qu'il en r6sulte pour employerr aucune responsibility, au contract de travail conclu entre lui et les ,grevistes sans pr6judice des sanctions que peuvent prendre Ies autorit6s publiques centre ces deniers.
Cependant en cas de la. conclusion d'un nouveau contract de travail, celui-ci lie peut stipuler pour les travailleurs des conditions moins favorable que cells qui existaient avant la declaration de la, gr&ve illegal.
B. Du Lock-Out
Art. 224.-On intend par lock-out la fermeture d'un 6tablissement de travail ou la suspension du travail d'une enterprise par 1'employeur, ou son refus de continuer a faire travailler un non).bre important de ses employs en cons6quence d'un different et cela dans le but de forcer ses travailleurs 'a accepter certaines conditions de travail.




CODE DU TRAVAIL 51

Art. 225.-Le "lock-out" legal est la suspension temporary du travail ordonn6 par un employer de mani&re pacifique et avec Fintention. exclusive de defender ses inte're^ts economies, sociaux et moraux. ...
Le lock-out comportera, alors la fermeture total de Pentreprise u e'tablissement dans Jequel il est declare. Art. 226.-Le lock-out sera 16gal si Femployeur:
a) se conform aux dispositions de Particle preeuadent;
b) donne aux travailleurs un pr6avis de 48 heures. Ce pr6avis
ne pourra ^tre donn' qu'apr&s le pronounce' de la sentence
du Comit6 d'Arbitrage.
Art. 227.-Pendant la dure'e du lock-out, les contracts de travail seront r6pute's suspends et Ies travailleurs ne pourront reclamer le pavement de salaire et indemnity durant toute la p6riode de suspension du travail.
Art. 228.-La reprise des travaux devra etre d6clar6e i la 'Direction Ge'n6rale du lMvail par Pemployeur ou par ses successeurs, avec Punique effet de mettre fin de plein droit, sans respoiasabilit6 pour aucune des parties, aux contracts des travailleurs qui ne se presenteront pas dans les 15 jours qui suivent le jour dc cette reprise des travaux.
Les travaux seront repute's effectivement rel3ris, lorsque la Direction Generale du Travail en aura e'te' pre'venue et que les employeurs en -auront avise' ies travailleurs par la pressed, la radio ou affichage h la porte des 6tablissements ou s'e'tait product le lock-out.
Art. 229.-Sont applicable au lock-out les dispositions des articles 218, 220 et 221 du present chapitre.
Art. 230.-Est illegal tout lock-out qui ne satisfait pas aux stipulations des articles 227 et 228. Sera 6galement consid6r6 comme lock-out ill6gal tout acte intentionnel de Pemployeur rendant materiellement impossible aux travailleurs execution normal de leur travail.
Art. 231.-Tout lock-out dont Pille'galit6 aura 6t6 du^ment constate'e aura les effects suivants:
1) Il autorise les travailleurs 'a demander leur reintegration
immediate ou 'a mettre fin a'Jeurs contracts avec le droit de percevoir les presentations et indemnity's le'gales Dre'vues par
ces contracts.
2) Il impose a Femployeur Pobligation de reprendre sans perdre de temps les travaux suspends etde payer les salaries non percus par ses travailleurs pendant cette suspension
ille'gale.





59 CODE: DU TRAVAH,

CILIPITRE V1

DES TRIBUNAUX DE TRAVAIL

Art. 232.-Les Tribunaux de travail ont competence g6n6rale pour connalItre tous conflicts, de droits d'coulant de dispositions de contracts de travail, d'apprentissage et d'une mamere general de routes affairs contentieuses mettant en jeu des dispositions l6gales ou r6glementaires du droit du travail.
Ils connaissent 6galement des actions en donunages-inte'rets motives par les conflicts mentioned's au paragraph pr6c6dent et par les accidents ou dommages dont les travail!eurs et les eniployeurs auraient 6te' victims.
Toutefois, ils ne sont pas compe'tents pour les litiges entre PEtat, les Communes, lesentreprises d'Etat et leurs salaries. Art. 233.-Le nombre des Tribunaux de Travail, leur composition et leur resort seront d6termin,&s par Arrefte' du Pr6sident de la R6publique.
Art. 234.-Les services du greffe des Tribunaux de Travail seront assure's par le greffe du Tribunal designed par Arrk6 du Fr6sident de la R6publique.
Le salaries' demandeur ou defenseur par deviant le Tribunal de Travail est exempt de tous frais de greffe ou autres ge'ne'ralement quelconques.
jArt. 235.-Le Tribunal de Travail sera saisi sur reque^te de la Direction G6n6rale du Travail ou de tout autre organism Ju Department du Travail et du Bien-Etre Social adresse'e au Pre'sident du Tribunal ou sur convocation de celui-ci s'il s'agit d'affaire en continuation.
Art. 236.-Dans les 48 heures de la reception de la reque^te de !a Direction G6n6rale du Trava-il, le Doyen du Tribunal invitera les parties interess6es ou leurs repr6sentants, par letter recommand6e aVec avis de reception, 'a se presenter aux jour et heure fixe's pour Paudition A bref d6lai de l'affaire.
ST le juge necessary le Tribunal peut ordonner la comparution personnel des parties.
Art. 237.-Si Fune des parties reguli&rement appele'es ne
It pas ou refuse de comparaltre, le Tribunal entendra la partie presented et jugera l'affaire en toute e5quit6.
Art. 238.---,Les repr6sentants doivent eftre porters d'un pouvoir sur paper libte. L'avocat est dispense' de presenter une procuration. Les parties peuvent deposer routes conclusions e'erites.




CODE DU TRAVAIL 5.3

Art. 239.-TA-Ja femme inari6e demanderesse ou defenderesse par deviant le Tribunal de Travail est de plein droit dispense'e de Fautorisation marital. I! en est de me^m- des miners apprentis ou employe's en ce qui concerned Fautorisation paternelle ou du Conseil de famille.
Art. 240.-Dans les cas urgent le Tribunal de Travail peut ordonner telles measures qui seront juge'es ne'cessaires pour empecher que les objets qui donnent lieu A une r6clamation soient enlev6s, de'plac6s ou de't6riore's.
Art. 241.-Les articles 14, 15, 16, 17, 43, 44, 45, 63, 954 du Code de Proc6dure Civile sont applicable aux Tribunaux de Travail.
Art. 242.-Les actes de procedure, les jugements et actes n6cessaires a leur execution seront r6dig6s sur paper libre et assujet-tis t la formality de Fenregistrement. Toutefois, Fenregistrement sera. gratuity pour les salaries.
Art. 243.-L'assistance judiciaire sera gratuity pour le salari6 qui en fera la demanded ;h la Direction G6n6rale du Travail. Dans ce cas, le Commissaire du Gouvernement devra assurer la defense du Salari6.
Art. 244.-La parties qui succombe est condamn6e aux d6pens, au profit du Compte special du Departement clu Travail et du Bien-Etre Social en vue du development de son programme d'Education ouvri&re.
Art. 245.-Les audiences des tribunaux de Travail sont publiques.
Art. 246.-Les affairs 6voque'es par devant les Tribunaux de Travail seront juge'es sans remise et conside'r6es comme affairs sonunaires.
Les jugements seront rendus dans les trois jours qui suivront I'audition de I'affaire, et dans les 48 heures du pronounce exp6dition en sera transmise aux parties inte'resse'es et 'a la Direction Ge'n6rale du Travail par les soins du greffe.
Art. 247.-Les jugements rendus par les Tribunaux de Travail seront executives sur minutes et comporteront la formula ex6cutoire suivante: >.
Art. 248.-Les jugements des Tribunaux de Travail ne pourron. tre attaque's que par la voie du recourse, en Cassation pour exc&s





54 CODE DU TRAVAIL

de pouvoir et violation de la loi, dans les trois jours de la. r6ception de Fexp6dition du judgment. Toutefois le pouKVoi/ ne sera pas suspensif.
Art. 249.-Les recourse deviant la Cour de Cassation seront produits p,-ir Jettre recommand6e avec avis de reception adress6e au Pr(-' la Cour. A peine d'ir,:ecevabilit', le recourse contiendra 1c 'u-, ,Mt attaqu6 et Yexpose' sommaire des faits.
La cause Iera entendue routes affairs cessantes et l'Arr&t rendu dans la huitaine.
Art. 250.-Les members des Tribunaux de Travail seront oblige's de se, d6porter ou seront r6cuse's avant Faudition de toute affaire dans les cas suivants :
lo) s'ils sont parents ou alli6s de Fune des parties jusqu'au
degr6 de cousin germain inclusivement;
Zo) s'ils ont donne' un avis 6crit dans I'affaire;
3o) s'ils sont patrons, ouvriers, employs de Fune des parties
en cause.
Art. 251.-L a parties qui veut r6cuser un des members du Tribunal est tenue de foriner la r6cusation dans une declaration 6crite contenant les motifs de sa. demanded qu'elle remet au greffe.
,Si le member reeus6 refuse d'acquiescer 'a la demanded le Dowm du Tribunal ou a d6faut le plus ancient des members statue suf le champ et souverainement sur le cas.

CHAPITRE VI

DISPOSITIONS GENERALS

Art. 252.-La gr&ve et le lock-out ne peuvent point porter un prejudice quelconque aux salaries qui pergoivent des allocations ou indemnity's pour accidents, maladies, maternity, conge's ou autres causes analogues.
Art. 253.-Lorsqu'un lock-out ou une gre've se termite oar un accord direct entre employers et salarie's ou par une decision arbitrage les personnel coupables de de'lits ou de contraventions 'a l'oecasion du different ne sont pas exone're's de leurs responsabilit6s.
Art. 254.,Le droit de gr&ve des salarie's et le droit de lock-out des employers ne pourront faire Fobjet d'une renoticiation; toutefois sera valid la clause par laquelle les parties s'engageraient respectivenient a ne pas exercer temporairement ces droits tant
L
qu'aucune d'elles ne contrevient aux terms d'un contract de ra-





CODE DU TRAVAIL i5

vail ou d'une convention collective de travail passes entre Lin ei-r,ployeur e des salarie's ou un syndicate.
Art. 255.-Toute personnel qui incitera publiqueiiient a une lr&ve ou a un lock-out contraire aux dispositions du present titre sera poursuivie conform6ment aux dispositions du Code P6nal.
Art 256.-Toute personnel qui, a Poccasion d'un conflict de travail y participera ell vue de provoquer des de'sordres ou de le river de son caract&re pacifique sera arre^t6 et d6tenue par les autorit6s de police jusqu% la fin de la gr&ve ou du lock-out ou jusqu'. ee qu'elle fournisse a la satisfaction de ces autorite's la garantie qu'elle cessera d6finitivement son intervention nocive.
Art. 257.-Le d6faut d'ex6cution d'un accord de conciliation sera puni d'une amended de 500 a 5.000 gourdes; s'il s'agit Tun employeur et de 200 a 500 gourdes s'il s'agit, d'un Syndicat ou d'un group de travailleurs 'a prononcer par le Tribunal de Travail et a verser au. Compete Special du De'partement du Travail et du Bien-Etre Social en vue du development de son programme d'Education Ouvrie're.
Art. 258.-En cas de conflict individual Pamende sera de 50 'a 500 gourdes pour Pemployeur et, de 10 a 100 gourdes pour le travailleur prononcer par le Tribunal de Travail et a verser au compete special du Departement, du Travail et du Bien-Etre Social pour le development de son programme d'Education Ouvri&re. Durant les procedures de conciliation et d'arbitrage aucune des deux parties ne pourra exercer des repre'sailles centre Pautre ni Femp,&cher d'exercer ses droits 16gitimes. Quiconque contreviendra
ces dispositions sera passible de dommages-Int6refts au profit de la parties 16s6e 'a d 6terminer par le Tribunal de Travail sans prL,_'jIIdice des dispositions du Code Pe'nal sur la mati&re, s'il y a lieu.
Art. 259.-Toute infraction a la rOi D6nale perp6tre'e 'a Poccasion d'un conflict de travail sera obligatoirement soumise au Tribunal de Travail qui, apr&s avoir status en ce qui le concerned, la de'fe'rera au Tribunal de repression competent.

DISPOSITION TRANSITOIRE
Art. A.-En attendant la creation des Tribunaux de Travaii comme prevu, par la pr6sente loi, les contestations seront jucre'es Dar les Tribunaux de Paix pour les affairs n'exce'dant pas 500 gourdes et par une Chambre special du Tribunal Civil pour celles depassant Gdes. 500.00 selon la procedure indique'e dans le Present Code aux articles Z35 et suivants.













TITRE IV
DES ORGANISATIONS SOCIALS,

CHAPITRE I
LOI No. 6.- DES SYNDICATE

Art. 260.-Le droit des travailleurs de s'assoc-ier pour !a defense de leurs le'gitimes interests est garanti et protege' par PEtat dans le cadre de la loi.
Art. 261.-L'Institution 16,gale des Organisations Syndicales 6tant l'un des moyens les plus efficaces de contribute au development de la d6mocratie est d'ordre public.
Art. 262.-Est un syndicate, toute association permanent de travailleurs, cl'employeurs ou de personnel exergant une profession ou une activity' independent group's exclusivement aux fins d'etudes, de coordination, de defense et d'am6lioration de leurs communs inte'refts 6conomiques, sociaux et moraux.
Art. 263P.-Tous les travailleurs ou patrons d'une meme profession ou de professions similaires ou connexes, d"une meme ent.-eprise ou d'entreprises diffe'rentes pourront s'associer librement pour la defense de leurs int6yCts communs, sans authorization pr(':'alable, A condition de remplir dans le d6lai fix6, les formality's lc'c,,ales pr6vues dans la pr6sente loi.
Art. 264.-Nul ne peut etre constraint de fairc parties ou de ne pas faire parties d'un syndicate.
Toute clause ou convention contraire sera c-onsid6r6e comme nulle de plein droit.
Art. 265.-Ne pourront faire parties d'un syndicate, les -mineurs de moins de 15 ans, les interdits et les personnel condainn6es une peine afflictive ou infamante pendant !a dure'e de cette peine. Ne pourront non plus etre members du syndicate forme' par les travailleurs d'une enterprise, les directors, ge'rants, administrators et les repr6sentants du patron qui exercent en son nom des functions

56





CODE DU TRAVAIL 57

de direction et administration; c:es personnel pourront cependant, stassocier avec cells qui exercent des activists identiques ou similaires.
Art. 266.-Aucun syndicate de travailleurs ne pourra se constitute avec moins de 15 members.
Art. 267.-Au-cun syndicate d'einployeurs ne pourra se constituer avec moins de 5 members. Ces employers devront appartenir la m6me branches d'activit6 commercial, industrielle, agricole.
Art. 268.- Pour que les syndicate soient considers combine 16'galement constitu6s ils devront se conformer aux dispositions de la pr6sente loi et se faire enregistrer dans un de'lai de 60 jours ouvrables a partir de leur constitution h la Direction Generale du Travail. Lademande d'enregistrementdu Syndicat sera faite sur papier libre et devra. kre accompagn6e de deux copies de ses status, de son acte constitutif et de la liste des members du Conseil d'Administration.
Ayt. 269.-Les fen-imes i-nari6es exercant une profession ou un m6tier peuv-ent, sans I'autorisation de leurs maris, adhe'rer aux syndicats professionals et participer a I'Administration ou zh !a Direction de ces associations.
Art. 270.-Les miners de plus de 15 ans peuvent adh6rer aux syndicate avec Fautorisation de leurs parents ou de la personnel responsable. Cependant-, ils ne peuvent participer 'a I'Administration ou la Direction de ces associations.
Art. 271.-Les syndicate Mgmlement enregistr6s jouiront de la personality juridique. Ils auront le droit d'ester en justice et d'acqu6rir sans auto risation titre gratuity ou on6reux des biens meubles ei, immeubles.
,Art. 272.-Les syndicate professionnels peuvent affected une partie de leurs resources la creation d'habitations L bon marcl-16, h Acquisition de terrains pour jardins; 6uvriers, centres d'hygi&ne, centres de perfectionne-ment, journaux,, revues, posters de radiodiff usion.
Ils peuvent librement cr6er et administer des caisses de secou-rs ouvriers, offices de renseignements pour les off'res et les demands de travail, -cr6er, subventionner des oeuvres prof essionnelles tells que: Institutions prof essionn ell es de pr6voyance, laboratories, champs d'exp6rience, oeuvres d'6ducation scientifique, agricole ou social, cours et publications int6ressant la profession. Ils peuvent 6galement creer ou subventionner des cooperatives.






58 CODE DU TRAVAIL

ArL 273.-Les Syndicats sont:
a) s <> quand ils sont forms d'inexercant une ra&ine profession, un m6me metier ou
ine meme sp6cialite'.
b) des <> lorsqu"ils sont former's -oar des
personnel, de professions, sp6cialit's ou m6tiers different
occuo6s dans une me^me enterprise.
c) des < lorsqu'ils sont. forms par des individus de professions, sp6cialite's ou me'tiers different ocA
cup6s dans plusieurs enterprises de Meme nature;
d) des < ou <> iorsqu'ils
sont forms par des travailleurs appurtenant des professions et branches -d'activit6s diff6rentes et sans connexion.
De tels syndicate pourront se constit-Lier seulement dans le cas oii dans une locality ou une r6,jion de'termink le nombre de travailleurs appurtenant a la meme branches professionnelle n'atteint pas le minimum 16gal.
Art. 274.-Quiconque exercera une occupation ou profession dans une locality oii il n'existe pas de syndicate pour une occupation ou profession similar ou connexe h la sienne pourra. s'affilier au syndicat de la m6me profession ou profession similar ou connexe existent dans la locality la plus proche.
Art. 275.-Les Statuts des syndicats indiqueront:
1) Leur denomination distinctive,
2) Leur siege, 3 ) Leur objet,
4) Les conditions d'adi-nission de leurs members,
5) Les obligations de leur counsel administration et des d616gu6s qui auront 'a les repre'senter aupr&s des organisms
officials ou patronaux,
6) Le mode d'61ection de leur counsel administration et des
d6l6gu6s qui auront t les repre'senter aupr&s des organisms
officials et patronaux,
7) Les motifs et procedure d'expulsion et les sanctions disciplinaires centre leurs members,
8) La fr6quence minimum des reunions ordinaires de Passem.blee g6n6rale et le mode de convocation,
9) La forine du pavement des cotisations, leur montant, le mode de perception et les members ou organisms auxquels
income leur gestion,






CODE DU TRAVAM 59

10) L'6poque de la presentation des competes, avec les details
des recettes et des defenses des fonds, qui devront etre
fournis t Fassembl6e ge'n6rale,
11) Les cas pour lesquels, la. dissolution volontaire du syndicate
est prevue et les modality's de la liquidation,
12) Toutes autres stipulations qui seront Juge'es necessaires. Art. 276.-Pour etre member du Comit6-directeur d'un svndicat A faut:
1) Etre citoyen haYtien,
2) Etre majeur,
3) Savor lire et 6crire,
4) N'6tre pas sous le coup d'une peine afflictive ou infamante, 55) Exercer la profession ou le m6tier, ou faire parties de 1'6tablissement de travail depuis 6 mois au moins ou bien &re d6tenteur d'un dipl6me ou certificate de capacity professionnelle pour la meme branches ou le meme m6tier.
Art. 277.-Le Conseil dAdministration exercera la repr6sentation le'gale du syndicate et pourra la d6l&guer 'a son president ou a son seer6taire a6n6ral ou tout autre member du counsel. II sera responsable enters le syndicate et enters les tiers dans les memes conditions que les mandataires de droit common. Cette responsabilit6 sera solitaire entre les members du Conseil d'Administration it moins que Pun d'eux n'ait 6mis un vote de minority en le faisant constater sur le registry des proc&s-verbaux.
Les obligations civiles contracte'es par le Conseil d'Administration d'un syndicate lient celui-ci ii condition qu'il ait agi dans les limits de sa compkence.
Art. 278.-Les syndicate ont Fobligation:
1) de fournir routes les informations que la Secr6tairerie d'Etat du Travail et du Bien-Etre Social solicited, condition qu'elles aient trait excrlusivement A leurs activists syndicales;
2) de tenir des registries de proc&s-verbaux, d'inscription des
members et des lives de comptabilite';
3) de communique 'a la Direction G6ne'rale du Travail dans
les quinze jours suivant 1'e'lection, les changements sur-venus dans la composition du Conseil d'Administration;
4) de soumettre dans le meme de'lai, au Departement du Travail et du Bien-Etre Social routes modifications apporte'es
aux status par Passemble'e general;






60 CODE DU TRAVAIL

5) d'envoyer cheque ann6e au Departe.rnent du Travail et du
Bien-Etre Social le nombre des members inscrits au syndicat;
6) de maintenir une representation permanent par la d6signation d'un d6legu6 au moins, pour leurs relations avec les
patrons et, avee la Direction Generale du Travail.
Art. 279.-Le Secretaire d"Etat du Travail et du Bien-Etre Social pourra apr&s enqu6te contradictory s'adresser au Tribunal de Travail pour demander la. suspension des activity's d'un syndicate s'il est etabli que le clit syndicate:
a) use de violence manifesto centre certaines personnel pour
les obliger 'a adhe'rer au syndicate ou pour engraver leur travail licite;
b) incite ou se livre des actes de'lictueux centre des personnes ou centre des biens;
c) fournit intentionnellement dans le but d'induire -en erreur
de fusses informations au Departement du Travail et du
Bien-Etre Social;
d) se livre a des activity's commercials ou politiques;
e) s'occupe de questions krancr&res 'a son objet.
Art. 280.-Tout syndicate pourra 6tre de plein droit dissous:
a) si Fobjet en vue duquel il a 6te' constitu6 est atteint;
b) si les deux tiers des members reu nis en Assemble'e, G6ne'rale
potent la dissolution.
Art. 281.-Seront nuls, les ac-tes execute's ou contracts passe's par le Syndicate apr&s la dissolution 'a moins qu'ils ne concerned, la. liquidation. Apr&s sa dissolution le syndicate ne sera done repute' exisF tant qu'aux fins de sa liquidation. Art. 282.-En cas de dissolution d'un syndicate, son actif servira aux fins py6vues dans les status, 1-nais en aucun cas no sera r6parti entre les members. A d6faut de disposition special des status, J actif sera vers6 'a la F6d6raliion laqueile apartment ce syndicate. S'il n)est pas f6de'r6, son actif sera vers6 a une oeuvr-e soeiale de son elaoix et le recu enregistr6 sera depos6 au D6partement du Travail et du Bien- Etre Social.
Art. 283.-Plusieurs syndicate pourront fusionner pour former tin nouveau syndicate.
Art. 284.-Plusieurs syndicats pourront former une f6d6ration et plusieurs f6d6rations pourront former une confe'd6ration; ces fAde'rations et confederations seront r6gies par les dispositions de ]a pr6sente loi en tant qu'elles leur sont applicable.





CODE DU TRAVAIL 61

Art. 285.-Les FAd6rations etConf6d6rations doivent remettre la Direction Gen6rale du Travail:
1) leur acte constitutif, leurs status (dans ces status, ils devront determiner les conditions d'adhe'sion et la forme sous laquelle les syndicate qui les component seront represents
aux assemblies ge'ne'rales).
2) la hste complete des syndicate adh6rents avec la denomination propre et la designation du domicile social de chacun;
3) les noms des personnel composant leur Comite'-Directeur.
Art. 286.-Tout syndicate affilie' 'a une F6d6ration ou une Conf6d6ration pourra s'en retired a n'knporte quel moment pourvu. que la majority des members en ait ainsi decide'. Toutes dispositions countries qui seraient stipule'es dans les status, seront consid6re'es comme nulles de plein droit.
Art. 287.-Aucun syndicate ou. federation ne pourra d6cr6ter la gr&ve ou la suspension du travail de ses members a moins qu'il ne s agisse:
a) d'une gr&ve 16gale, c'est-a-dire conform aux prescriptions
du present code;
c) d'appuyer des graves 16gales d6clare'es par d'autres syndicats et federations.
Art. 288.-Tout syndicate, toute federation ou conf6d6ration de syndicate sera assist6e d'un Conseiller juridique. Celui-ci ne pourra en meme temps repr6senter une organisation patronage et un syndicat, f6de'ration, conf6de'ration en conflict. Il peut faire parties des d6le'gations.
Art. 289.-Tout employer qui, pour emp6cher un salari6 de
filler a un syndicate, dorganiser une association syndicate ou d'exercer ses droits de syndiqu6, le conge'diera ou le suspendra, le re'trogra."era ou r6duira son salaire, sera passible d'une amended de 1.000.00 'a 2.000-00 Gdes a prononcer par le Tribunal de Travail, sans prejudice de la reparation a laquelle le salari,6 a droit et a verser A un compete special du D' artement du Travail et du BienEtre Social en vue du d6velloppement de son programme d*E,-Iucation Ouvri&re.
Art. 290.-iLes sanctions pronone6es par les syndicates centre leurs members ne pourront aller au-dela de Famende, de la suspension ou de la radiation.
Art. 291.-Le Syndicat, la f6d6ration ou la conf6d6ration qui ne se sera pas conform' aux prescriptions de la pr6sente loi, sera passible apr&s advertisement 6crit de la Direction Ge'n6rale du Travail






62 CODE DU TRAVAIL

et notified' avec avis de reception, d'une amended de 100 a 500 Gourdes pour cheque infraction, cela 'a expiration d'un d6lai de quinze jours francs apr&s Fenvoi de cet advertisement. Cette amende sera prononce'e par le Tribunal de Travail et la valour perque sera oversee a un compete special au Departement du Travail et du Bien-Etre Social en vue du ct6veloppement de son programme d'Education Ouvri&re.
Art. 292.-Dans un d6lai de soixante jours a partir de la promulgation du present code, routes les organisations syndicates, groupements professionals et ouvriers existent actuellement, devront se conformer routes ses dispositions.

CHAPITRH 11

LOI No. 7.- DES COOPERATIVES

Art. 293.-La Soci6t6 Coop6rative est une: association de personnes qui, ayant reconnu la similitude de leurs besoins economies et sociaux, s'u-nissen-L en vue de la satisfaction de ces besoins par le moyen d'une enterprise commune.
Art. 294.-La Societe' Cooperative se compose d'associ6s dont le nombre et les apports sont variables et dont les parts sont nominatives, indivisible et incessibles a des tiers.
Art. 295.-Les Societe's CooD6ratives constitutes conform6ment a la presented loi ont la personalities' civil; elles peuvent achet e r, transformer) faconner, conserver, vendre, ester en justice, et faire en general tous actes leur permettant d'atteindre leurs fins. Elle's peuv-ent etre de production, de consummation, d'achat et vente, d'6pargne et de credit, scolaires, agricoles, mites, et en ge'ne'ral pourront reve^tir n'il-nporte quelled forme licite, compatible avec Pesprit et Ja finality du coop6ratisme.
Art. 296.-Les Societe's Cooperatives seront fond6es sur les principes suivants:
1) adhesion libre et cooperation volontaire des members,
2) Taux d'inte're^t limited' payable sur les parts socials,
3) Contr6le d6mocratique: un homme, une voix,
4) Ristourne du trop-pereu au prorate des affairs trait6es
avec la Socik6,
5) Neutrality' politique, ethnique et religious,
6) operations re'alise'es au comptant tant avee les soci6taires
qu'avee les usagers,
7) Education des members.





CODE DU TRAVAIL 63

Art. 297.-La creation des Soci6te's Coop6ratives doit kre coilstat6e par e'crit dans un acte authentique ou sous seing prive. Une expedition de Facte authentique ou un des originaux du^ment enregistr6 au droit fixe de Facte sous seing priv6 sera d" pos6 Du Greffe du Tribunal au lieu o j la Coop6iative a son C pour y kre affich6.
Une autre expedition, accompagn6e d"une copie des Statuts, sera adress6e au Conseil National de la Coop6ration qui accordera Pagr6nient official aux Socie't6s cooperatives organis6es conform6inent aw: prescriptions du present titre.
L"agr6ment official sera rendu public par un avis public au journal official.
Art. 298.-L'acte constitutif de la Soci6t6 doit determiner a
-Peine de nullite' les points suivants:
1) La denomination de la Soci6t6, son si&ge social,
2) L'objet de la Socie't6 experiment les activists qu'elle se propose de d6velopper,
La d6sionation precise des fondateurs,
4) La mani&re dont le capital social est ou sera ult6rieurement
form6 et son minimum,
5) La dur6e de la Soci6t6,
6) Les noms des Administrateurs et des Membres du Comite'
de surveillance et de ceux qui sont autorise's 'a signer pour
la Soc-i6t6,
7) Le pouvoir des Administrateurs et la dur6e de leur mandate,
8) Les droits et obligations des members.
Art. 299.-Toute Soci6t6 Coop6rative doit 6tre compose d au moins quinze (15) personnel. Nul ne peut etre solitaire s'il ne justified qu'il posse'de dans la circonscription territorial oil s'exerce Pactivit6 de la Societ6, des interests entrant dans le champ d1action de cette Societe'.
Toute Societ6 :Cooperative doit tenir un registry mentionnant la liste de ses members, leur domicile, leur genre d'activite's, le noi-nbre de parts oversees.
Art. 300.-Le Capital Social des Soci6t6s Coop6ratives est constitu6 par des parts nominatives, indivisible, incessibles a des tiers. et souscrites par chaeun des Socie'taires. La valour nominal deces parts sera d'au moins cinq gourdes; les parts devront etre lib6re'es i la souscription pour un montant minimum de 507. Le remboursement des parts ne peut en aucun cas exce'der leur valour no1iiinale.






64 CODE DU TRAVAM

Les parts ne peuvent recevoir de dividend mais seulement un int6r6t qui ne pourra jamais exce'der 6 c' Pan. Le taux de cet inte're^t peut kre modifi6 cheque anne'e Dar Passembl6e g6n6rale, dans la limited pr6vue.
Art. 30I.-Il est fait annuellement sur les exce'dents nets un pre16vement d'au moins un dixi6me affected' a la formation d'un fonds de reserve. Ce pr6l&vement cesse d'etre obligatoire quand le fonds de reserve atteint une somme correspondent au double du montant du Capital Social. Le Fonds de reserve est incessible et insaisissable et en aucun cas ne peut etre partag6 entre les Sod& tires.
Cependant, dans 1'6ventualit6 oii Putilisation de ce fonds est susceptible de rendre service la Socik6 en lui perinettant d'acqu6.rir le materiel ou 1'6quipement ou en lui procurant un fina-Icement court terme, une Assemble'e Ge'n6rale convoqu6e d'urgence pourra d6cider la majority des deux tiers des members presents de l'utilisation de ce 'onds. Cette decision de Passemble'e g6ne'rale doit Ctre communique imm6diatement au Conseil National de la Cooperation.
-AA-+.. 302.------A moins que les status nen d6cident autrement, dans
toute Coop6rative, les soci6taires ne sont financi&rement responsables des engagements de la Societe' que jusqu'a concurrence du montant de leurs parts socials souscrites.
Sauf cas de force majeure dfiment justifi6 et soumis a Pappre'ciation du Conseil d'Administration, nul Soc.Ataire ne peut se retirer de la Coop6rative avant un d6lai d'une annee pregnant cours
partir de la date de son inscrip-t-don conu-ne member.
La admission ou Pexclusion d'un socie'taire ne le lib&re pas, avant terme, de ses engagements enters la Socik6, ni de sa resoonsabilit6 financi&re _; l'6gard des cr6anciers de !a Socie'* raison des obligations de celle-ci ante'rieures la d6missio. ou a Pexelusion.
Toutefois, aucune action ne sera receivable centre 1 associ6 d6-,missionnaire ou exclu, centre ses he'ritiers, tant de la part de !a society que de la part des cr6anciers Tieelle, apr&s qu'iI sera ecoul6 trois ann6es depuis la admission ou Pexclusion. Le remboursement des parts socials t un soci6taire ou ses he'ritiers en cas de dec&s ne pourra jamais exc6der la. valeur nominal de ses parts augmente'es des interests qui lui reviennent.
Art. 303.-Les droits de cheque socie'taire sont represented's 'Par un titre nominatif qui porte la denomination de la Soc4e't6, les nom.






CODE DU TRAVAM 65

pr6nom, quality et domicile du titulaire, la date de son admission, le nombre de parts libe'r6es, le tout signe' par celui ou ceux qui ont la gestion et la signature social.
Pour les Caisses Populaires, Cooperatives d'epargne et de cr6dit, le Carnet de Sociftaire tient lieu de titre nominatif.
Art. 304.-L'Assembl6e G6ne'raleest I'autorite' supremede la Soci6t6. Ses decisions engagent tous les socie'taires pourvu qu'elles soient conforms aux stipulations de la presented loi et des status. Aucun socie'taire ne peut voter par procuration. L'Assembl6e G6n6rale se re'unit au moins une fois par an, sur convocation 6crite
-et dans les 3 mois qui suivent la cloture de Texercice. A titre spe'cial, elle peut etre convoqu&e a tout moment en cas d'urgence par le Conseil d'Administration ou sur la demanded motive'e du quart des Sociftaires et egalement par le Comit6 de Surveillance. Dans les Assemble'es G6ne'rales ordinaires ou dans les Assemble'es G6n6rales sp&ciales, les decisions sont prises la majority' des membres pr,6sents. Lorsqu'il s'agit de modifier les status, le nombre des presents doit etre d'au moins la moitie' du nombre des Soci6taires.
Lorsqu'il y a lieu de dissoudre la Soci6t6 et uniquement dans ce cas, il sera convoque' une Assemble'e G6n6rale dite Extraordinaire. Elle doit etre compose'e d'un nombre de members presents egal aux deux tiers au moins de celui des Soci6taires inscrits a la date de la convocation. Si le quorum ci-dessus nest pas atteint apres -deux convocations fates de huitaine, I'AssembIee de'lib&re valablement quel que soit le nombre de members presents.
Les deliberations des Assemble'es ordinaires, extraordinaire ou specials sont constate'es par des proc&s-verbaux inscrits sur un registre special et signed's par les members du Bureau ou au moins par la majority d'entre eux.
Art. 305.-Le Conseil d'Administration est l'organe ex-6cutif de I'Assembl6e G6ne'rale; il est charge' de la Direction G6ne'rale de la Socie't6 et doit assurer son bon fonctionnement. Les socie'te's coop6ratives sont administr6es gratuitement.
Les Administrateurs sont nomme's par l'Assembl6e G6n6rale parmi les Socie'taires. Le Conseil d'A administration sera e'lu la pre-mi&re Assemble'e G6ne'rale et comprendra un nombre impair de members non infe'rieur a trois. Les members sont nomme's pour 2 ans et sont re'e'ligibles. Le Conseil est renouvelable par tiers chaque annee selon la procedure prevue par les status.







66 CODE DU TRAVAIL

Le Conseil d'Administration nomme en son sein un President, un Vice-Pre'sident et un Secre'taire, un ou des del6gue's qui remplissent les memes functions vis-a'-vis de la Soci6te'.
Le Conseil d'Administration se re'unit au. siege social aussi souvent que Pinte'reft de la Soci6t6 1'exige sur la convocation du Pre'sident ou. encore routes les fois que le tiers de ses members en fera la demanded. Pour de'liberer valablement, le Conseil doit re'unir au moins la moitie' des members et les deliberations seront prises a la majority' des members presents. En cas de partake de voix, celle du Pr6sident est pr6pond6rante. Les deliberations du Conseil sont constate'es par des proc&s-verbaux transcripts sur un registre special.
Le President du Conseil d'Administration represented la Soci6t6 en justice tant en demandant qu'en defendant, le Conseil d'Administration peut nommer un Comite' de Direction tire' de son sein et de'le'guer une parties de ses pouvoirs; 'a un Directeur-G6rant, associe ou non.
Art. 306.-Les Statuts de toute Coop6rative doivent pr6voir la formation d'un Comite' de Surveillance dont les members, Ous au nombre de trois par I'Assemble'e Ge.16rale, auront mandate de v6rifier les lives, la caisse, le portefeu-ille et les valeurs de la Soci&6, de contr6ler la regularity' des inventaires et des bilans. Ils pourront 'a tout moment op6rer tous contr6les Juge's OppOrtuns et en cas de necessity urgent convoquer I'Assemble'e Ge'n6rale. Les members du Comit6 de Surveillance preparent, cheque anne'e, au moins, un rapport dans sequel ils rendent compete 'a I'Assemble'e G,6nerale de execution du mandate qu'elle leur a confie' et doivent signaler les irregularite'set les inexactitudes qu'ilsauront, releve'es.
Les members du Comit6 de Surveillance sont 6lus pour 3 ans et sont re'61igibles. Leur mandate est renouvelable par tiers cheque annee selon la procedure prevue par les status. Parmi les rnembres, il y aura au moins un comptable.
Art. 307.-Une cooperative peut etre dissolute pour les causes revues par les status ou par le vote librement donn6 de deuxtiers des members re'unis en Assemble'e Generale Extraordinaire. Lorsque la liquidation est prononce'e, I'Assemble'e Ge'n6rale extraordinaire devra former imme'diatement une Commission de 3 membres au moins comme liquidateurs. Avis de la dissolution devra ^tre donn' au. Conseil National de la Coop'ration et au Juge de Paix du lieu, quidevra dans les 3 jours de la reception du dit avis, au siege de la cooperative, dresser Finvenfaire des biens 'a liqui,




CODE DU TRAVAIL 67

der, le tout avec la participation des liquidateurs. L'avis de la dissolution sera public au journal le <> et dans un quotidian s',6ditant a la Capitale 'a la diligence, du Conseil Nationalde la Cooperation et affiche' au Tribunal de Paix du lieu. Le Juge de Paix devra, sans frais, assisted la Commission de liquidation dans ses travaux et en dresser proce's-verbal.
Art. 308.-Toute society cooperative qui, apr&s inspection, sera reconnue en e'tat d'inactivit6 volontaire ou coupable de violation des prescriptions le'gales sera invitee 'a se conformer A la loi, faute par elle de le faire dans un de'lai de 30 jours, Pagre'ment official sera retraite' par le Conseil National de la Cooperation qui prendra routes measures; en vue de la dissolution et de la liquidation de la Sbcie'tL
Art. 309.-Sauf Pexception pr6vue a Particle 302 le <> ne peut server qu', acquitter -les dettes au moment de la liquidation de la Coop6rative, la balance, s'il y en a une devra ime'diatement ^tre depose h un compete special overt la Banque Nationale de la R6publique d'Halti par le Conseil National de la Cooperation, qui pourra Pattribuer 'a d'autres Socie't6s 'Coop6ratives ou. a leur d6faut L d es ceuvres socials fonctionnant dans; la Commune ou, si aucune n'y sont, dans la region ou 6tait e'tablie la Societe' dissolute.
Art. 310.-Les Societ6s Cooperatives r6guli&rement orgganis6es en vertu de la presented loi, peuvent se concerted et s'unir dans une action commune pour protege leurs int6refts similaires sous forme d'Unions, de Federations et de Ligues.
L'Union s'occupera des inte'rks ekonomiques des Soci6t6s membres, Elle est soumise 'a la meme legislation que les cooperatives members. La F6d6ration s'occupera des int6r6ts g6n'raux des coop6ratives et des Unions cooperatives members.
La Iigue repr6sent2ra 1ensenible du Mouvenient Coop6ratif Naticinal et pourra faire toute propaganda favorable au d6veloppement de la Coop6ration.
La constitution, le fonctionnement des Unions de cooperatives, de Fe'd6rations et de ligues seront regis par Jes dlspositioi is du present titre.
Art. 311.-Les Coop6ratives 16galement constitutes auront Paide et la protection de I'Etat de la mani&re suivante:
a) il leur sera accord la preference pour I'affermage de toute
terre vacant du domain prive' de PEtat;





68 COIDE DU TRAVAIL

b) les cooperatives agree'es seront de pr6f6rence appel6es a b6e'ficier des dispositions du Titre V de la. Loi du 29 Juin 1961 cre'ant I'Institut Haltien de De'veloppement Economique et Industriel;
c) les socie'te's coop6ratives seront exone'r6es du pavement de
-l'impo^t sur le revenue et de toute taxe g6ne'ralement quelconque, A charge par elles de constitute un fonds d'6ducation alimente' en particular par un prelevement minimum d'un dixie'me sur les exc6dents annuals. L'utilisation effective de ce fonds sera contro^16e par le Conseil National de
la Cooperation,
Art. 312.--,A exception des Cooperatives scolaires, toute soci6t6 ne satisfaisant pas aux conditions des articles 293, 294, 295, 296, 297, 298, 299 e-t 300 du present titre ne pourra se presenter sous ]a denomination de <> ni utiliser, pour qualifier ses operate ons ou ses members, les expressions <>, <>, <>, COOPERATISTES>>, >, ou routes autres appellations similaires, le tout sous peine d'une amended de Gdes. 250.00 (DEUX CENT CINQUANTE GOURDES) prononcer par le Tribunalde Travail solidairement centre les fondateurs. En cas de non pavement de Pamende, Particle 386 du Code Pe'nal sera applicable. Et en cas de r6cidive, I'amende sera de Gdes. 1.000.00 (MILLE GOURDES) ou de 6 mois d'emprisonnement; le Tribunal pourra en outre ordonner la cessation des activity's de la Societe'. Ces amends seront oversees 'a un Compte Sp6cial du Departement du Travail et du Bien-Etre Social en vue du development de son programme d'Education Ouvrie're.
Art. 313.-Les Soci6t6s Coop6ratives doivent tenir leur comptabilite' selon les m6thodes arrete'es par le Conseil National de la Cooperation; e'lles sont venues de produire cette comptabilit6' et les, justifications necessaires tenant 'a prouver qu,'elles fonctionnent conformement aux dispositions de la presented Loi toute requisition de l'Inspecteur des Cooperatives.
S'il re'sultait de ces inspections qu'il y eut une violation de ]a presented loi ou un pr6judice aux inter6ts de la Soci6t6 ou de ses members, l'Inspecteur des Cooperatives en avisera leConseil d'Administration et le Comit6 de Surveillance en vue -des measures de correction adopter.
En cas d'infraction grave, les responsible tomberont sous le coup des dispositions du Code Pe'nal.




CODE DU TRAVAIL 69

Les manquements Particle 301 et les irre'gularit6s graves constate'es -dans les documents comptables, bilans et rapports sont justiciables du Tribunal Correctionnel et seront punis de Femprisonnement allant de 16 jours t un mois ou d'une amended de Gdes. 200.00 1.000.00 ou des deux pines 'a la fois.
Ces cas seront jug6s, routes affairs cessantes, sans remise ni tour de ro^le.
Le Commissaire du- Gouvernement prendra Pinitiative de Faction r6pre.ssive sur la. planted du Conseil National de la Coope'ration.
Art. 314.-La list e -des Cooperatives agr66es est publi6e au journal<> dans le d6lai d'un mois a dater de Pagr6ment. Un nume'ro d'immatriculation est attribute' 'a cheque cooperative aCT66e et il est tenu, au. Conseil National de la Coou6ration un registre National des Coop6ratives.
Art. 3i5.-Les cas non specialement pr6vus dans le present titre ni dans les status, r&glements ou actes constitutifs des Coop6ratives, seront r6solus conformement aux principles coop6ratifs ge'ne'ralement admis et, d'accord avec les prescriptions du Code Civil et du Commerce qui, par leur nature et leur similitude, peuvent e e e e e
^tre appliques aux Soci't's cooperatives.












TITRE V

LOI No. 8 DE LA MAIN-D'OEUVRE SOUMISE A UN REGIME SPECIAL

CHAPITRE I

DES FONCTIONNAIRES DE L'ETAT ET DE SES INSTITUTIONS

Art. 316.-La dur6e du travail des fonctionnaires -et des employs publics est de huit heures par jour et de 40 heures par semaine. Ne'anmoins, routes les fois que les n6cessite's du Service le permettent I'horaire suivant sera adopt par simple decision a-dn-iinistrative: de huit heures a. in. 'a 2 heures p. in. du lundi au vendredi.
Art. 317.-Les heures suppl6inentaires ne seront pay6es que pour un travail urgent commander' pour les besoins du service, execute la nuit, ou les dimanches et jours le'galeme-nt fe'rie's ou au-dela de dix heures par jour.
Pour cela Femploy6 devra recevoir au pr6alable un ordre 6crit ev u de la signature du Secr'taire d'Etat ou de son npr' e t e esen tant. La presentation de cette authorization est indispensable pour recevoir pavement d-es heures supple'mentaires.
Pour Papplication de la pr6sente Loi, le travail de nuit s'entend du travail execute de 6 heures du soir h 6 heures du matin.
Art. 318.-Les fonctionnaires qui exercent des attributions de direction, tels que les Secre'taires Ge'ne'raux, les Directeurs et Chefs de Service, ou de Bureau ou de Section n'ont pas droit au paiement des heures suppl6mentaires, de meme que les fonctionnaires ou employ6s dont les salaries atteignent ou d6passent G. 1.000.00 par i-tiois et les employs pr6pos6s des functions de garde, de surveillance ou de confidence.
Art. 319.-L'heure suppl6mentaire sera pay6e sur la base de 1/100 du salaire mensuel.

70






CODE Du rR.iVAII, 7t

Art. 320.-La pr6ssente Loi ne vise pas les fonctionnaires et e;iiploy6s des Douanes, de l'Immigration, de la quarantine, des ports et des services hospitaliers pour lesquels les, r6glements sp6ciaux actuellement, en vigueur eontinuent 'a s'appliquer.
Toutefois le travail du samedi effectu6 durant les heures li&res ne sera pas compete' comme heures supple'mentaires.

CRAMRE H

DES GENS DE MAlSON

Art. 321.-Sont des travailleurs domestiques ceux qui se consacrent de faqon habituelle et continue aux travaux de nettoyage et Taide et aux autres travaux propres a un foyer ou A tout autre lieu de residence ou d'habitation particuli&re ou dans une institution publique de bienfaisance et qui ne comportment ni b6n6fice, ni operation commercial pour Femployeur ou les members de s,j f.unille.
Art. 322.-Sauf convention contraire I
,a retribution des travailleurs domestiques compared, outre le versement de -;ages en arcent la furniture du logement et de Falimentation de quality courant.
Art. 323.-L'employeur peut exiger du travailleur domestique avant de passer le contract de travail et a titre de condition pr,6alable celui-ci, la presentation d'un certificate de bonne sant6 6tabli dans les trente jours pr6c6dents par un m6decin remplisiant des functions remun6r6es par I'Etat ou pai ses kablissements; Ce
decin doit d6livrer le certificate gratuitement.
Art. 324.-Le travail domestique n'est pas souniis 'Lin horaire, m aux limitations de la journey de travail et les disposition du present Code relatives au repos hebdomadaire et aux jours f6ri,6s ne leur sont pas applicable. Les travailleurs domestiques ont cependant les droits suivants:
a) Ils doivent jouir a titre minimum et obligatoire d'un repos
absolu de dix heures par jour, dont huit au, moins doivent
6tre destine'es, aux repos et deux au repas;
b) Les dimanches et jours de fete 165gale ils doivent en tout
I
cas jouir d'un repos suppl6mentaire d'une demi-journee;
Ils ont 6galement droit a ;une autre demi-journ6e libre au
cours de cheque semaine de travail.
c) Les gens de mason analphab&tes sont autoris6s, sans diminution de salaire et sans que le patron puisse s'y oppc!zer,







72 CODE DU TRAVAIL

fr6quenter au moins trois fois par semaine les cours speciaux cl'e'ducation ouvriere eptablis a leur intention par le
Department du Travail et du Bien-Etre Social.
Art. 325.-Les cas de maladies sont r6gis par les r6gles suivantes:
a) Toute maladies contagieuse ou infectieuse de 1'employeur ou
des personnel habitant la mason o' sont pre^t6s les services domestiques donne au travailleur le droit de repsilier son contract 'a moins qu'il ne s'agisse d'affections centre lesquelles existent et ont 6t6 prises des measures de prevention d'une efficacite' eptablie.
L'employeur a le me^me droit si c'est le travailleur domestique qui est atteint d'une maladies infectieuse et contagieuse, A moins que celle-ci n'ait 6tep contractepe dans les conditions pr6vues au, paragraph d);
b) Toute maladies du travailleur domestique, si elle est bepnigne mais 1'empe^che de travailler pendant une semaine au plus, oblige 1'employeur 'a lui fournir I'assistance medical
et les rem -des;
c) Toute maladies du travailleur domestique, si elle est grave
et qu'elle 1'empeche de travailler pendant plus d'une semaine, donne 'a 1'employe'ur le droit, si le travailleur n'est pas assure, de mettre fin au contract 'a Pexpiration do ladite semaine sans autre obligation pour lui que celle de payer au dit travailleur une indemnity' de un 'a quatre mois de salaire;
d) Dans, les cas pr6vus au paragraph pr6ce'dent, si la maladies
Pt6 contractPe par le travailleur domestique par suite de
la contagion directed de Femployeur ou des personnel habitant ]a mason, ledit travailleur a le droit de recevoir son salaire enter jusqu'A son reptablissement tota.1, ainsi que
d'e^tre d&ray6 des deppenses que lui a imposes sa maladies;
e) Dans tout cas de maladies exigeant Phospitalisation ou I'isolement, Femployeur doit pourvoir 'a Phospitalisation du travailleur domestique 'a I'h^pital ou au Centre de bienfaisance le plus rapprochep, assurer Ies frais raisonnables de transport et les autres measures d",UTgence, ainsi qu'aviser imm6diatement les parents les plus rapprocheps;
f) Si le travailleur domestique depce'de dans la mason de Pemployeur par suite de sa maladies, celui-ci doit assurer les frais raisonnables de Pinhumation, au cas o' le travailleur
ne strait pas assured.




CODE DU TRAVAIL 73

Art. 326.-Dans le contract de travail relatif aux. services domestiques, le premier mois sera considered' comme une pe'riode d'essai et chacune des parties pourra y mettre fin de sa propre volonte' et sans encourir de responsibility'.
Apr&s trois mois de service et plus, il sera n6cessaire de donner un pr6avis de huit jours ou, A default, de payer le montant correspondant. Les dispositions du present Code relatives A la suspension et 'a la r6siliation du contract de travail sont e'galement applicable, au travailleur domestique.
Art. 327.-Tout contract de travail de gens de mason conclu.sur le territoire national, par des travailleurs en vue du lauage de leurs services hors du pays devra kre r6dige' en trois originaux dont un sera d6pos6 a la Direction Ge'n6rale du Travaii pour Ctre anreogistI-6. Ledit contract pour kre valid devra stipuler obligatoirement que les frais de transport aller et return du travailleur, ceux. n6cessite's par son entretien complete et les soins m6dicaux ou d'hospitalisation seront a la charge exclusive de Femployeur.

CHAPITRE III

DES TRANSPORTS
A.-DES GENS DE MER
Art. 328.-Sont des travailleurs de la mer ceux qui pr6tent h bord d'dn navire de commerce les services in he'rents A la navigation, sous les orders du capitaine du navire et en change d'une nourriture de bonne quality et du salaire stipul6.
Seront r6put6s services de navigation tous les services n6cessaires a' la direction, la manceuvre et au soin du navire, de sa cargaison au de ses passages.
Art. 329.-Est employer Farmateur qui, propri6taire ou non du dit navire, Farme, Fequipe et le fait naviguer sous son propre norn et 'a ses risque et perils, percevant les benefices et assumant toutes les obligations qui se attachment ce navire.
Art. 330.-Le capitaine du navire sera consid6r6, a tous effects 16gaux, comme repre'sentant de 1'employeur, s'il n'est pas Femployeur lui-me^me; il aura l6galement le character d'une autorit6 dans les; cas et avec les attributions et les devoirs que les r6gles du droit common lui attribuent.
Art. 331.-Le contract d'embarquement pourra etre conclu. pour une dure'e de'termine'e, pour une dure'e ind6termine'e ou pour un voyage.





74 CODE DU TRAVAIL

Dans les contracts dur6e d6terminee ou indkermin6e, les parfies devront fixLr le lieu ou' le travailleur -devra -tre ramen,6; a' 016faut) il sera vonsid6r6 comme tel le lieu de Fembarquement.
Le contract au voyage compren(Ara la p6riode comment ant !a da-te de Pembarquement du travailleur et se terminate I'aeh&veinent du d6chargement au port qui est express6ment ind-ique' ou, 'a d6faut, au port national ou' Femployeur est domicili6.
Art. 3032.-L'employeur aura ioujours Pobligation de ramener le travailleur au lieu ou port fix6 par Farticle pr6ce'dent pour cheque cat,6gorie de contract avant de mettre fin au contract. Cette disposition sera applicable meme en cas de sinister, mais non dans le cas o-6 une peine d'emprisonnement est inflig6e au travailleur pour d6lit commis 1'6tranaer et dans d'autres cas analogues entra^Mant une impossibility absolute de Pappliquer.
Art. 333.-Si un navire haYtienchanae de nationality ou se -Derd par naufrage, tous les contracts d'embarquement sur ce navire seront consid6res comme re'solus a la date oa il sera satisfait Pobligation que pr6voit Particle pr6c6dent. iDans les cas ainsi vis6s, chacun des travailleurs a droit 'a une indemnite' fixe 6gale deu-11 inois de salaire sous reserve d'avantages plus important auxquels it pourrait avoir droit par application de dispositions de la loi ou de conventions collectives.
Art. 334.-Les parties ne pourront mettre fin au contract, meme S'il existed un motif 16gitime, en cours de voyage. II sera consid6r6 que le navire est en voyage, lorsqu'il se trouvera en mer ou dans un port national ou e'tranger autre que le port oa le travaidlleur doit ^tre ramene'.
Toutefois, si durant le s6jour du navire dans un port, le capitaine troupe un remplagant pour un travailleur qui desire quitter son employ, celui-ci pourra mettre fin au contract, en se conformant aux prescriptions 16gales concernant le contract de travail.
Ax-t. 335.-Sont pour Femployeur de justes motifs de mettre fin au contrat d'engagement 'a bord d'un navire, outre ceux prevus au chapitre sur la r6siliation du Contrat de travail du present Code:
a) La 66sob6issance volontaire et inanifeste aux orders doi-in6s
par le capitaine daris 1 exercise de ses attributions;
b) L'abandon de ]a garde du navire;
c) Le manquement au respect du aux passages;
d) Le faitde travailler en e'tat &6brie'te' ou sous Pinfluence de
drogues' stupefiantes, ou en tout autre e'tat normal analogue.






CODE DU TRAV.111, 75

Art. 336.-Sorit pour les travailleurs de justes motifs de mettye fin a leur contract d'engaaement bord d'un navire, outre ceux' pr-6vus au chapitre sur la r6siliation du contract de travail du pr6sent code:
a) Le changement de destination du navire, lorsqu'il intervient
avant le d6but du voyage pour sequel ils ont 6t6 engages:
b) L'existence, avant le debut du voyage de nouvelles certaines sur Pexistence d'une 6pid6mie au port de d6chargement
ou tout autre cas de force majeure;
c) Le d6c&s du capitaine ou son replacement par un autre no.
pr6sentant pas les i-nemes guaranties de s6curit6 et J'aptitude, avant le depart du navire.
Art. 337.-Selon ]a nature des travaux ou des teaches ex6cut6es par cheque travailleur, Purgence plus ou moins grande de ces ta-ches dans des cas determines, le fait que le navire est au port ou en mer et routes autres circonstances entrant en consideration, les parties jouiront dans les limits le'gales, du droit de r6gler librement la ourn6e de travail, les repos, les roulements, les cong6s et autres questions similaires.
Art. 338.-Les travailleurs engages 2u voyage auront droit L une augmentation proportionnelle de salaire en cas de prolongation ou de retard du voyage, moins qu'il ne s'agisse d'un cas de force majeure ou. d'un cas fortuit.
Si la duree du voyage est abr6g6e, quelled qu'en soit la cause, il n'y aura pas lieu r6du-ction de salaire.
Art. .3)39.-Apr&s 6chec de la conciliation de la Direction G6n6rale du Travail et condemnation prononce'e par le Tribunal de travail, le navire y comprise ses machines, ses agr&s, ses apparaux et sa cargaison, sera affect la garantie du pavement des salaries et indemnit6s revenant aux travailleurs par pr6fe'rence ; tous autres er6anciers.
Art. 340.-Par le seul fait d'abandonner volontairement son tra vail pendant que le navire est en voyage, le travailleur aura son contract de travail r6silie de plein droit, sans prejudice des responsabilite's le'gales encourues par lui de ce fait.
Art. 341.-Le travailleur atteint d'une maladies pendant que le navire est en voyage aura droit 'a kre soigne' aux frais de Pemployeur tant a bord qu.'a' terre avec droit a la moitie' de son salaire apr&s quinze jours de maladies et, apr&s son r6tablissement A etre rapatrie' sans di-minution de salake.







76 CODE DU TRAVAIL

Si le travailleur malady est assure, il b6n6ficiera des presentations qui lui sont dues en Foccurrence.
Art. .")42.-La liquidation des salaries du travailleur d6c6d6 en cours de voyage aura lieu conformement aux re'gles suivantes: a) Par unit6 de temps couplee, si le salaire est stipul6 par unit6 de temps;
b) Si le contract a elle zonclu au voyage, il sera admis que le
travailleur a gayn6 la moitie' de la somme convene s'il est d6c6d6 durant le voyage d'aller et la totalit,6 de cette somme s'il est d6c6d6 durant le voyage de return;
c) Si le contract a R6 conclu la part, le montant revenant au
travailleur sera int A-Soral em ent pay6 s'il decade apr&s le comniencement du voyage. L'employeur ne sera tenu a aucun pavement au cas o' le de'c&s se product avant la date laquelle devait normalement partir le navire.
Art. 343.-Est ill6gale toute gr&ve d6clare'e par les travailleurs jorsque le navire est en wurs de navigation ou mouille' hors d'un port.
Lorsque ]a gr&ve est d6clar6e au port, 1'6quipage doit abandonner le navire, 'a exception des homes de garde qui resteront a bord aux fins de se'curit6 et d'entretien.
Art. 344.-Si le navire rela^che dans un port pour y subir des r6parations et que son 6tat ne permeate pas le s6jour de Nquipage a bord Farmateur doit assurer 'a celui-ci le vivre et le covert. Cette obligation est 6galement applicable en cas de reparations effectu6es dans :un port haltien autre que celui o- a 6te' sign6 le contract. Dans Fun et Fautre cas, aucun detours ne doit kre support6 par les members de 1'e'quipage.

B.-DU TRANSPORT TERRESTRE
Art. 345.-Sont travailleurs dans les transports terrestres ceux qui ope'rent sur un v6hicule affected' au transport de merchandise et de passages, ou bien des uns ou des autres.
Art. 346.-Ne sont pas assujettis a la journe'e normal de travail:
lo) Les travailleurs occupy's 'a la conduit de v6hicules qui
re^tent des services intermittent;
2o) Les travailleurs occupy's 'a la conduit de vehi cules qui
pr6tent leurs services entre deux ou plusieurs conununes et -dont le travail est remune're' par un salaire fixe, au voyage ou sur la base dune autre forme de retribution.






CODE DU TRAVAIL 77

Art. 347.-Est intermittent par sa nature meme le travail des personnel occupies A la conduit de v6hicules qui pr6tent leurs services au public dans des enterprises de transports urbains.
Art. 348.-Le contract de travail des travailleurs occup6s la conduit de v6hicules au, service personnel d'une seule personnel ou, sur Pordre de celle-ci, des members de sa famille, est re_gi par les dispositions des articles 323, 324, 325, 326, 327 du present Code. Toutefois, Findernnit6 de conge'diemant, les cong,6s pay6s et demnit6 er. cas de maladies non professionnelle seront accords seIon les modalit6s habituelles.
Art. 349.-La journe'e de travail des travailleurs occupies dans Ies Compagnies de Chemin de fer privees peut commencer I", un moment quelconque du jour ou de la nuit elt: durer plus de huit heures par jour, pourvu. que la dur6e du travail ne d6passe pas quarante huit heures par semaine.

CHAPITRE IV

DES MINES ET DES CARFUERES

Art. 350.-Pour Papplication du present chapitre, le terrine <<1Hine>> s'entend de toute enterprise, soit publique, soit prive'e, pour Pextraction de substances situ6es au-dessous du sol. Le terme <> s'eritend de taute enterprise, soit -Dubhque ou Priv6e, pour exploitation a ciel overt de mate'riaux propres a la construction et format d'ordinaire les couches superficielles du sol.
Art. 351.-Pour Papplication du present chapitre est consid6re'e conune <>.
a) dans les mines, toute personnel occup6e aux travaux souterrains, quelled que soit Fentreprise qui Femploie et quelled que soit la nature des travaux auxquels elle est employee, a Perception des personnel occ-Lipant un poste de sirveillance ou de direCtIon et ne participant normalement a aucun travail manuel;
b) dans les carries, toute personnel occup6e directement, ou
indirectement 'a des travaux d'extraction 'a exception des personnel occupant un poste de surveillance cu de direction et ne participant normalement, 'a aucun travail manuel.
Art. 352.--- La dur6e du travail dans les mines consisted dans ha dur6e de presence dans la mine, determine de la maniere suivante:
a) est considered comme -dure'e de presence dans une mine, la
period comprise entre le moment o- t Fouvrier entre dans






78 CODE DU TRAVAIL

la cage pour descended et le moment o i il en sort, la remonte eff ectuee;
b) dans les mines ou 1entr6e a lieu par galerie, sera consi&6r6e comme dur6e de presence dans la mine, le temps qui S'6coule entre le moment ou Fouvrier franchit Fentr6e de la galerie d'ace&s et celui o' il est de return a la surface.
Art. 353.-Dans routes les mines, carries et industries extractives de toute nature, la dur6e du travail du miner ne pourra xc'der quarante heures par semaine et huit heures par jour. Art. 354.-Il sera accord,6 au miner un repos minimum d'une heure et demiequand il. aura fourni environ la moiti6 de so-.a horaire de travail quoticlien. Ce repos ne sera pas com,-pte' dans la. dur6e normal de travail. Ce repos devra tre pris collecti\,en.ent par chanter en une fois.
Art. '355.-La dur6e du travail du miner telle qu elle est
dans ce chapitre sera r6partie sur 5 jours die mani&re a, as.3urer, outre le repos du dirnanche pay6, le ---epos d'un autre jour non pay6. Ce jour sera le meme, pour tout le personnel d'une me^me section exploitation a Pexception du personnel employe' cement 'a des travaux d'entretien et de s6curit6, sequel devra b6e'ficier d'un repos compensateur. Art. 356.-Les diff6rentes cate',ories de salaries sont determines partir d'un salaire de base qui sera fix6 par le Conseil Sup6rieur des Salaires.
Art. 357.-Pour la determination des salaries des miners, il sera 'tabli une distinction entre les miners de surface et les mine-U.1-s de f ond.
Les miners de fond sont ceux qui sont occup6s aux travaux souterrains, et leur salaire devra e^tre toujours de 25% sup6rieur celui des miners de surface.
Art. 358.-Tout miner de fond transfer a la surface en
I
d'une ineapacit6 physique du^ment constate'e continued. a percevoir le meme salaire s'il a dix huit mols de service comme mineur de fond
Art. 359.-Les heures de travail supple'mentaires fournies par les miners au dela de la limited de 40 heures par sernaine fixes par le present Code seront pay6es avee une majoration de 50%r prejudice des dispositions le'gales sur les salaries payes pour le travail effectu6 les jours f6rie's, le dimanche ou la nuit.




CODE DU TRAVAIL 79

Art. 360.-Le prix du travail i la ta^che sera fix,' de telle 1-naiti&re que le miner gagne un salaire de 30% plus 6]ev6 que lo salaire de base.
Art. 361.-Les enterprises mini6res sont venues de fournif -;ratuitement aux ouvriers miners, A concurrence de six mois, une assistance m6dicale, phan-naceutique, chirurgicale et hospitali&re, dans tous les cas de maladies non professionnelle et doivent s'assurer cet effet les services d'un me'decin haYtien. ild-t. 362.-A 1'expiration de la p6riode assistance m6di ale pr6Particle pr6c6dent, les enterprises ne peuve-t coii,;edier -on 3uvrie.r qui continue a 6tre frapp6 d'une ineapacite' de travail que sous reserve de Papplication des dispositions le'gales, relatives a la suspension du contract de travail pour cause de maladies et en prenant leur charge les frais de transport jusqu'a' la locality' ia )!us proche dote'e d'un me'decin et d'un h6pital public.
Art. 363.-Toute enterprise inini6re doit fournir, sur les instruc1,19PIS du m6decin a son service, des products prophylactiques et th6rapeutiques centre le paludisme et dispenser aux travailleurs att Eints d'une end6mie tropical le treatment qui s"impose dans chaque cas.
Art. 364.-Les enterprises mini&res sont venues oal'or)server les inscriptions des D6partements du Travail et du Bien-Etre Social, de la Sant6 Publique et de la Population, des Travaux Publics, des Transports et Communications sur i'hygi&ne du personnel et sur la s6curit6 du travail.
CHAPITRF V

DE LA MAIN-D'CEUVRE ETRANGERE
A-it. 365.-Pour e^tre employe' comme salaries' dans une enterprise tout travailleur e'tranlaer devra obtenir au pr6alable de la Direction ge'n6rale du Travail un permits d'emploi. Ce permits ne pourra e 'tre accord pour plus dune ann6e, il est- renouvelable hisqu'a concurrence de cinq ann6es consecutive A Fappr6ciation clu Departement du Travail et O'u Bien-Eitre Social.
Art. 366.-Pour obtenir ce pen-nis d employ, le tra-;a1i'lleur 6.ranger doit produire les pi,-kes suivantes:
1) le passport, le perniis de s6jour, la carte d'identito' et trois
photos d'identlt6;
2) un certificate de bonne.vie et niceurs- j,
3) un contract de travail vise' par les services comp6 ts du
Department du Travail et du Blen-Etre Social;





80 COIDE DU TRAVAIL

4) ses titres universities, son diploma cl'aptitude professionnelle ou un certificate de competence technique du^ment 16galise'.
Art. 367.-Le permits d'emploi sera d6livr6 sous forme de livret, au travailleur e'tranger et comportera les 6nonci ations suivantes:
1) Noms et pr6noms;
2) Nationality' et num6ro du permits de s6jour et de 1a cartle
d'identite';
3) date et lieu de naissance;
4) condition matrimonial, nom du conjoint, nombre (!'enfants,
leurs noms et a^ges;
5) domicile et demure;
6) m6tier ou profession, employ pour sequel il a 6t6 ert tba,,x'n6;
7) photographic du travailleur;
8) employs pre'c6denunent occupy's avec dates et Days correspondants;
9) nom de Femployeur et address;
11.0) 'date L laquelle commence et finit son employ.
Art. 368.-Le permits d'emploi sera de'livr6 ou renouveI6 moyeqnant le pavement d'une valour equivalent a la moiti6 du salaiie mensuel pr6vu au contract de travail de Fint6ress6. Cette valour sera verse 'a un compete special du 136partement du Travail et du Bien-Etre Social en vue du d6veloppement de son programme d'Education. Ouvrie're.
\Art. 369.--Tout employer qui utilisera les services d',Gki-I travailleur stranger non munidu permits d'emploi ou dans u-n employ ou un 6tablissement autre que celui mentionn6 dans le permits d'emploi sera puni d'une amended de Gdes. 1.000.00 A Gdes. 3.000.00 h prononcer par le Tribunal de Travail sur proces-verbal d.e l'Inspecteur du Travail. En cas de r6cidive la peine sera doublee. Cette valour sera verse a un compete sp,6cial du Departement du Travail et du Bien-Etre Social pour le d6veloppement de son programme d'Education ouvri&re.
Art. 370.----ILes travailleurs de nationality haYtienne qui. dans une meme enterprise ou un me-me etablissement, exerceront des functions de meme nature que les strangers, auront droit i une remuneration et des conditions de travail egales. Art. 371.-Les dispositions relatives a Pobtention du permits d'emploi ne sont pas applicable aux e'trangers ci-apr&s:
1) Aux personnel exergant exclusivement des fonetions de direction ou administration dans une enterprise;




CODE DU TRAVAM 81

2) aux travailleurs occup6s dans les ateliers farniliaux;
3) aux e'trangers marie's avec une haffienne qui jistifient de
cinq ans au moins de s'Jour ininterrompu dans le pays et
sont mari6s depuis trois ans au moins;
4) aux strangers qui ont des enfants haitiens et justifi-ent de
cinq ans au moins de s&jour ininterrompu dans le pays;
5) aux members des clerg6s et au personnel des missions diplomatiques acer6dit6es en HaYti;
6) au personnel des organisms international ayant un contrat avee PEtat HaYtien;
7) aux e'trangors re'sidant dans le pays depuis au moins dix
ans oubien qui sont au service d'un employer li6 1'Etau par un contract de travail du^ment ratified' Dar la Chambre
legislative.
Art. 372.-Le permits d'emploi ne pourra kre accord au travailleur e'tranger qui le solicited que s'il desire exercer une activity' pour laquelle il n'est pas possible de recruiter sur place un tra-vailleur haYtien ayant la competence ou la formation proflessionnelle require. De plus, le travailleur stranger devra s'engager a entrainer h cette tiche un ou plusieurs stagiaires haYtiens, sous peine de retreat de son permits d'emploi.
Art. 373.-Les cahiers des charges de tous travaux deviant e^tre executes pour PEtat, les communes et les organisms de PEtat, ainsi que les cashiers des charges de tous les contracts de concession. ou d'affermage devront fixer la proportion de travailleurs 6trangers qui pourront 6tre employs dans les chantiers ou enterprises fonctionnant en vertu des dits contracts.
Cette proportion sera obligatoirement function de la main-d'oclivre national qualifie'e.
Art. 374.-Dans tout 6tablissement de travail, que le propri6taire soit haYtien ou 6tran-,er des nationaux haYtiens devront etre employe's dans une proportion qu! ne sera pas inf6rieure 95,/ 0 sans tenir compete dans ce pourcentage des employs haYtiens dont le travail ne revet pas un caract&re permanent.

CIUPITRE V1

TRAVAIL DES FEMMES
Art. 375.-Aux fins du present chapitre, le terme <> d6signe toute person e du sexe feminine quels que soient son -age, ses croyances religieuses, marie'e ou non.




82 CODE DU TRAVAIL

Art. 376.-La femine a les m6mes droits et les m6ni--s obligations que Phomme en mati&re de legislation du travail, sans autres exceptions que cells qui sont 6tablies dans le present chapitre.
Art. 377.-Pour un travail de valour egale, la femme recevra un salaire 6gal h celui pay6 au travailleur de sexe masculine.
Art. 378.-Toute femme a droit, sur production d'un certificate. m6clical indiquant la date pr6sum6ede son accouchement 'a un cong6 de maternity au cours duquel elle sera remun6r6e comme si elle continuity 'a travailler.
Art. 379.-La dur6e de ce cong' sera de douze semaines; une partie de ce cong6 sera obligatoirement priseapr&s Faccouchement. Ce conge sera pay6 par FIDASH routes les fois que la femme qui en b6neficie sera r6gulie'rement inscrite h cette institution pour une assurance-maternit6. Les dispositions du present article relatives au cong6-maternite' ne seront applicable qu'apr&s que PIDASH aura mis en vigueur un syst&me d'assurance-maternit6. obligatoire. En attendant les dispositions de Particle 35 aline'a b) de la loi du 17 September 1958 sont les seules r6glementant le con,56-maternite.
Art. 380.--La dur6edu cong6 pris obligatoirement avant 1'accou.chement sera de quatre semaines au moins et apres FaccoUcliement il sera de six semaines. Le reste du cong6 total pourra eftre pris soit avant la date pre'sum6e de Faccouchement, soit apr&s ]a date d'expiration du cong6 obligatoire, soit en parties avant la premiere de ces dates et en parties apres la second.
I
Art. 381.-Quand Paccouchement a lieu apres la date qui 6tait pr6sum6e, le cong-6 pris ant6xieurement est dans tous les cas prolong6 jusqu'a la date effective de Paccouchement, et la dure'e da concre a prendre obligatoirement apr&s Paccouchement ne devra pas s'en trouper r6duite.
Art. 382.-Pour pouvoir b6neficier du cong6-maternite", ]a travailleuse doit presenter 'a Pemployeur un certificate medical indiquant :
a) Pattestation de son 6tat de grossesse;
b) la date probable de Paccouchement;
c) la date du d6but du conge', soit au -.oins quatre semaines
avant la date pre'sume'e de Paccouchi-ment.
Art. 383.-L'employeur prendra 'a sa charge la difference entre
4
Findemnite' de'maU'ern'it6 -Daye'e par FIDAS H et la Y' ribution. re7 tenant A la travailleuse en e'tat, de. gr ossess-.. Dans Jes ca ,,'. ',o q






CODE DU TRAVAIL 83

["!DASH n'est pas tenu de fournir une inden-init6 de rnaternit6, l'obligatio-ri pr6vue au present article est enil&rement !a charge de Femployeur.
Art. 0384.-L'em loyeur sera tenu de Cro.,7
s _rver sci. postc
I
traveilleuse pendant qu'elle be'neficiera de son con ge-niaternh e ou se.,,--, atteinte d'incapacit6 en raiso, d'unc naladie .-i6cou'Jant de 1'6t :t de grossesse.
Art. 385.--A la demanded de la travaillewse ,nt6ress e, _, s cca-lill(.az,:, m6dicaux n6cessaires au sens du present chapitre de\-ront kre d6livr6s gratuitement par les m6decins comp6ter&_3 du D6pE rteinent de la Sant6 Publique et de la POULI ".Ation, ceux F61-11,11-1cres pzar '-'Etat ou par ies m6decins au service de ses 111SfitLitiOnS.
Art. 386.-En cas d'avortement ou de na.ssanci premature: d'un enfant non-viable la travailleuse, aura droit u n con-6 de del-,:,: quatre semaines paye' sur la base du salaire --Iu*ell-- recevait a la date du commencement de la p6riode, de repos. Si Fenf ant est viable 'es dispositions relatives au con-,6-maternM 1vi so-ront ap licables.
Pour b6neficier du cong& stipul6 au pr sent article, ]a travailleuse devr-a fournir Fem 1
ploye-ur un cert;fic :t niedical
a) qu'--Ile a accouch6 ou avort6 prematu)-61nen.t avec indication de la date de 1'6v6nement;
b) la dur6e de ]a p6riode de repos dont elle a besoin.
AA. 387.-Si, par suite de sa grossesse et de son accouchei-nent, le travail ex6cut6 par une femme est pr6judiciable sa, sant6 et si ce fait est attest par un certificate medical, 1'empiloveur est Uenu de lui donner Ja possibility de changer de travail au sein de la meme enterprise. Au cas oii ce changement de travail strait inipo3sible, ]a femme aura droit a un cong6 non pay6 qui ne pourra exc6der quatre-ving-t-dix jours sans prejudice des dispositions relatives au cong -maternit,5.
Art. 388.-Il est interdict:
a) de faire des differences entre les femmes marines et les fernmes c6libataires, ni quant a la measure de leurs droits et
obligations ni quant aux conditions effective dii travail;
b) de congedier des travailleuses pour le seul motif de ]a grossesse ou de I'allaitement. Tout con,,,6diement de travailleuse se trouvant dans cette situation doit 6tre prealablement notifie' a la Direction Gen6rale du Travail en --,ie d'en obtenir
I'autorisation;
c) d'exicrer des femmes en etat de grossesse qu'elles effectuent
au, cours des trois mois pre,cedant I'accouchement, des travaux demandant un effort physique excessif.






84 CODE DU TRAVAIL

Art. 389.-Toute m6re allaita nt son enf ant peut ; cet effet disposer, la o- t elle travaille, et deux fois par jour, dune demi-heure prise sur sa journey de travail ou, si elle le prefe're, d'un intervalle de quinze minutes routes les trois heures. Ces moments le repo-, sont r6mun6re's.
Art. 390.-Tout employer ayant, son service plus de cinquante travailleuses a Pobligation d'am6nager une cr&che afin que les ineres -Puissent sans danger y nourrir leurs enfants ag6s de moirs de deux ans et les y laisser )durant les heures de travail aux soins Tune personnel qualifie'e, d6sign6e et paye'e par ledit employer. Pareil management devra kre faitde facon simple, dans le ca,611re des possibility's financi&res de Pemployeur, selon Favis et avec le consentement de la Direction g6ne'rale du Travail. Les employers de plusieurs enterprises pourront se grouper en vue d'e'tablir des cr&.ches centrales.
Art. 391.-Si la nature du travail exige que la femme change de element pour exe'cuter son travail, Femployeur mettra cet eflet un local 'a sa disposition.
Art. 392.-Tout lieu de travail oii sont occupies des fema.,es d0it comforter un nombre suffisant de si&ges L dossier. Ces si&ges seront place's A porte'e des travailleuses afin qu',elles puissent s'en server chaque fois que le permettra la nature du travail qu'elles executent.
Art. 393.-L'allo cation pr6vue pour les p6riodes pr.6c6dant et Suivant imm6diatement les couches sera su bordonne'e au re-oos de la travailleuse; elle pourra kre suspended si FInspection du Travail constant a la demanded de Femployeur que la travailleuse execute, outre les besognes domestiques compatibles avec son 6tat, Tautres travaux remun6r6s.
Art. 394.-Aucune personnel du sexe f6minin, quel que soit son ige, ne peut etreemploy.ee aux travaux souterrains dans les mines.

CHAPITHE V11

TRAVAIL DES MINERS

Art. 395.-Les miners auront les memes droits et les memes obligations que les majeurs en matie're de legislation -du travail, sans autres exceptions que cells qui sont e'tablies dans le present Code.






CODE DU TRAVAIL 85

Art. 396.-Les miners de moins de 18 ans ne pourront 6t.re occup6s des travaux insalubres penibles ou dangereux du point de vue physique ou moral, ni dans les lieux oii se d6bitent les boissons alcooliques.
Art. 397.-Les dispositions de ce chapitre ne s'appliquent pas au travail des enfants dans les Ecoles prof essionnelles, a la condition que ce travail soit approux,6 et surveiII6 par Pautorit6 publique.
Art. 398.--Les enfants de moins de quatorze ans ne pourront tre employ,'--s ou travailler dans les enterprises agricoles, publiques ou priv6es ou dans leurs dependances qu'en dehors des heures fixes pour Fenseignement scolaire, et ce travail, s'il y a lieu, doit e re tel qu'il ne puisse nuire 'a leur assiduite' 1'6cole.
Art. 399.--Dans un but de formation professionnelle pratique, les p6riodes et les heures d'enseignement pourront etre r6gl'es de inani&re permettre d'employer les infants a des travaux agricoles le'gers et, en particular des travaux l6gers de mission. Toutefois, le total annual de la p6riode de frequentation scolaire ne pouna kre r6duit a moins de huit mois.
Art. 400.--Les enfants age's de douze ans accomplish, pourront, en dehors des heures fixes pour la fr6quentation scolaire, 6tre nccijpes a des travaux le'gers non industries, sous reserve que ces travaux:
1) ne soient -pas nuisibles leur sant6 ou a leur d6veloppoment
normal;
2) ne soient pas de nature a porter prejudice a leur assiduit6
A 1'6cole ou 'a leur faculty' de b6neficier de Finstruction qui
y est donn6e;
3) n'exc&dent pas deux heures par jour, aussi bien les jours
de classes que les jours de vacancies, le nombre total quotithen des heures consacre'es 'a 1'6cole et aux travaux 16,gers
ne deviant en aucun cas depasser sept.
Les travaux l6gers sont prohibe's:
1) les dimanches -et jour de fe^te publique 16gale;
2) pendant la nuit, c'est-a'-dire pendant un intervalle Tau
moins douze heures consecutive comprenant la periodic entre six heures du soir et six heures du matin.
Art. 401.-Les enfants et les adolescents de moins de 18 ans ne pourront eftre admisa' Pemploi par une enterprise que s'ils ont 6te recormus aptes a Pemploi auxquels ils seront oc cup6s a la suite d'un examen medical approfondi.






86 CODIE DU TRAVAH,

L'examen iii6dical d'aptitude Femploi devra 8tre effectue par un m6decin qualifi6 agre6 par Fautorit6 compkente et devra kre constant, soit par un certificate medical, soit par une annotation portee au permits d'emploi.
L'aptitude des enfants et des adolescents Femploi qu'ils exercent devra faire Fobjet d'un contr6le medical poursuivi jusqu'a Fage de 18 ans. Ces examens m6dicaux ne doivent entrainer aucun frais pour Fenfant ou Padolescent ou pour ses parents. Des rnes,,res appropri6es doivent etre prises par la Direction G6n6rale du Travail pour ]a reorientation ou la readaptation physique et la forn ation professionnelle des enfants et des adolescents chez lesquels Pexamen medical aura r6v616 des inaptituctes, des anomalies ou de., d6f sciences.
Art. 402.-Tout employer qui a des inineurs de 14 ans ou plus ,L son service doit tenir un registry important les 6nonciatiors suivantes:
1) Age du t-ravailleur. A cet effell, et aux fins du travail Ct(-,s
nnineurs en ge'n6ral, le Greffe du Tribunal Civil ou les Services compkents des Archives Nationales d6livreront des
extracts de leurs registries exempts de tous droits;
2) nom et pr6nom, domicile et residence du travailleur;
3) nom et pr6nom des p&re et ii-i&re du travailleur ou, le cas
6ch6ant, de ses repr6sentants 16gaux;
4) nom de Pentreprise ou de 1'employeur, domicile et r6sidence de ce dernier;
5) authorization 6crite des p&re et m6re ou des representants
l6gaux du travailleur vis6e Par lInspecteur du Travail
comp'tent;
6) employ occupy;
7) horaire de travail;
8) forme et montant de !a retribution ou du salaire;
9) date du d6but d'emploi;
10) d6claration attestant que Yint6ress6 a accompli ou accomplit ses obligations scolaires;
11) nume'ro et date du certificate ou permits d'emploi d6livl,6 au
miner par ]a Direction Generale du Travail.
Ce registry sera pr6sent6 'a toute requisition de I'Inspecteur &I Travail qui pourra exiger telle pieuve qu'il esth-nera utile p---u,sassurer Ge la ve'racit6 des indications fournies. II sera vise pan I'Inspe-teur du Travail 'a cheque visited inspection de I'eptablisse ment de travail.




CODE DU 'rRANIAII, 87

-Art. 403.-Tout mineur des deux sexes de moins de dix-huit ans devra obtenir pr6alablement Ason entree en employ dans un 6tablissement agricole, industrial ou commercial, un Certificat ou permits d'emploid6livr6 sans frais par laDirection G6ne'rale du Travail.
Les miners A^ge's de moins -de 18 ans et de plus de 14 ans devront obtenir I'autorisation expressed de leur pere ou m6re, a d6faut de leur aieul T)aternel ou maternal ou encore -des personnel ou institutions la char e desquelles ils sont, ou du Magistrat Communal ou du Juge de Paix du lieu ol'i ils resident.
Art. 404.,,Aucun enfant de moins de 14 ans ne doit etre employ6 ia' des travaux domestiques au-dessus de ses forces. De plus il est interdict d'avoir en service des enfants de moins de 16 ans dans les hotels, Pensions de famille, Restaurants, Cafe'sClubs, Dancings.
Art. 405.-Le certificate pre'vu 'a l'article 403, r6dig6 en triplicata et contenant indication de 1'age du jeune travailleur, de la nature de son employ, des dates d'entre'e et de sortie, ne sera de'livre' qu'apr'&s qu'il aura e'te' fait la preuve que le miner a atteint 1'a^ge de 14 ans et qu'il posse'de les aptitudes physiques necessaires.
Lorsqu'il s'agira de miners de l'un ou de Fautre sexe au-dessus de 14 ans, il idevra de plus etre qtabli qu'ils fr6quentent 1'6cole pendant une parties de la journey ou qu'ils d6tiennent leur -certificat d'Etudes Primaires.
Art. 406.-L'un des exemplaires du permits d'emploi sera remis au Chef d'Etablissement et devra rester en sa possession pendant tout le temps -que le jeune travailleur est son service et etre tenu A la disposition de Hnspection du Travail.
Cet exemplaire sera returned' par ses soins a la Direction G6n6rale du Travail, en cas de cessation de Service du miner, et quand celui-ci aura atteint 1'5ge de IS ans.
Art. 407.-Les miners de l'un et de I'autre sexe de moins de dix-huit ans se livrant au commerce ambulant et a des occupations similaires (vefite de journaux et billets de loterie, colportage de inarchandises diverse, etc ... ) devront avoir outre le Certificat pr6vu au present chapitre, un insigne special exte'rieur de'livrA gratuitement par la Direction Generale du Travail., qu'ils 13orteron. 'a fin identification.
Art. 408.- Tout -patron ou Chef d'e'tablissement cfu-1 engagera dans son enterprise un jeune travailleur non muni de son certificate ou permits d'emploi, encourra une amended de 100 gdes. 'a 1.000 gdes. pour cheque infraction, 'a appliques par le Tribunal du Travail et' a verser a un compete special du Departement du Travail e*t du




88 CODE DU TRAVAIL

Bien-Etre Social en vue du d6veloppement de son prograninie d'Education Ouvri&re. En cas de non pavement, d'un emprisonnement de 3 a 6 mois, en cas de r6cidive, la peine sera double.
DES ENFANTS EN SERVICE
Art. 409.-L'Etat prot&ge les enfants qui vivent et travaillent hors de leurs foyers, afin de leur assurer un bien--6tre materiel et moral.
Art. 410.-Aucun enfant de moins de quatorze an.s confi6 a une famille ne doit 6tre employ A des travaux domestiques au-dessus de ses forces.
Art. 411.-Pour avoir sous sa garde ou a son service un ou phisieurs enfants, il faut r6unir les conditions suivailtes:
1) Etre Ag6 de 21, ans accomplish; 2) eftre de bo-nne vie et mceurs;
3) Justifier de revenues suffisants, pour remplir les oblicfations
pr6vues au present chapitre;
4) ne pas etre atteint de maladies contagieuse.
Art. 412.-Toute personnel, avant de prendre un enfailt zi son service, devra obtenir un permits d'emploi, de'livre' sans frais par ]a Direction G6n6rale du Travail, apres contro^le des conditions prevues Particle 'Drec6dent et sur presentation du Certificat rn6dical et de la preuve de 1'age.
Art. 41a.-Ce permits d'emploi contenant les noms, prenonis, acre, lieu de naissance de Fenfant, les noms, prenoms, address de t-oute personnel pregnant un enfant a son service et routes autres Informations jugees n6cessaires, devra etre renouvel6 cheque ann6e. jusqu'la ce que le miner ait atteint Fage de 18 ansA cette occasion, il sera proce'de, cheque ann6e, par les Serv ices compkents, A un examen de son 6tat physique, moral et inte!.Iectuel.
Art. 414.-Toute personnel qui a un ou plusieurs enfanis 'a son service contract enters eux Pobligation de les trailer en bcn Pere de famille, de leur fournir un logement decent, des vkements convenables, une nourriture saine et suffisante et de leur procurer de saints distractions.
Elle s'engage aussi les envoyer au moins une fois par jour 1'6cole, A leur faire donner une instruction professionnelle conform
I
a leurs possibility's.
Art. 415.-Les enfants en service ne doivent pas etre astreints a'des travaux managers susceptibles, en quelque mani&re que ce soit, de nuire 'a leur sante', 'a leur development normal et de prejudicier 'a leur assiduit6 'a 1'ecole.






CODE DU TRAVAIL 89

Art. 416.-11 est interdit d'employer ces enfants L des travaux quelconques (service de message, vente dans les rues, etc.).
1) pendant les heures de classes qui leur sont fixes par ies
r6glements de F'tablissement ou' ils sont r'-,uljl&rement inscrits;
2) les apr&s-midi des din-lanches et des jours do cho^mage legal;
3) pendant la nuit.
On intend par nuit, dans le sens de la pr6sente loi, Fintervalle com-Dris entre 6 heures du soir et 6 heures du matin.
De plus ces enfants doivent jouir d'un repos quotidian ininterrompu de 10 heures.
Art. 417.-Toute personnel, avant un ou plusieurs enfants a son service, sera oblige tous les six mois, de les faire conduire dans un Centre de Sant6 ou dans un Dispensaire a fin d'examen medical.
Elle sera aussi tenue, on cas de maladies grave, d'en faire la d6claration l'un des Offices ci-dessus designed's, qui autorisera leur admission, s'il y a lieu, dans un hospital.
Art. 418.-Il ne peut e^tre infli-,6 aux enfants en service des tortures corporelles, sous pr6texte de punition.
Celui qui, au m6pris des prescriptions ci-dessus, aura fait des blessures ou commis toute autre violence sur la personnel de l'un de ces enfants, sera de'nonc6 au Commissaire du Gouvernement ou au Juge de Paix pour etre poursuivi conform6ment au Cooe P&.nal.
Art. 419.-D&s Fa^ge de 16 ans, Fenfant en service sera consid,6r6 comme apparent en consequence, il devra lui etre donne' un salaire .equivalent au moins la moiti6 de celui que recevrait un domestique garages, travaillant dans les memes conditions et cela sans diminuer les obligations impose'es au Patron, au present chapitre relatives au logement et a la nourriture.
Art. 420.-Celui qui voudra se de'charger d'un enfant h son service doit en faire la declaration A la Direction Generale du Travail et en adviser les parents.
L'enfant sera, aux frais de Femployeur, remis A sa famille. Les formalite',s pr6vues au ler. alin6a ci-dessus doivent etre aussi remplies lorsque la personnel responsible de Fenfant change de domicile.
Art. 421.-Aucun enfant en service ne peut, sans une autorisation de ]a Direction G6ne'rale du Travail, de'livr6e apr&s le consentement de ses parents, etre place' par un employer chez un autre employer.







90 CODE DU TRAVAIL

Art. 422.-Lorsqu"un enfant en service abandoned clandesti-nement le toit de la personnel responsible pour vagabondage ou pour toute autre raison la personnel t qui il avait 6te' confi6 doit d6noncer le fait aux agents de la Police et la Direction Generale du Travail.
Art. 423.-Les inspectors du Travail pourront d'office ou ]a suite d'une planted ou d'une de'nonciation dont l'origine ne sera pas r6v6l6e et jusqu'c ce que soit organise' un corps de visiteuses socials, visitor les masons ou' se trouvent des enfants en service afin d'enquker sur leurs conditions de vie.
Lorsqu'il aura 6t6 reconnu que le placement est d6savantageux pour 1'enfant la Direction Ge'n6rale du Travail, pourra, suivanf-les circumstances, remettre le miner a sa famille ou apr&s le consentement de ses parents, le placer dans une famille ou dans une i-naison assistance.
Art. 424.-En cas de violation des prescriptions des articles cidessus, le coupable sera passible suivant ]a gravity des cas d'une amended de 10 500 gourdes ou d'un emprisonnement de 1 A 6 mois t appliques par le Tribunal de Travail. L'amende sera verse a un compete special du D6partement du Travail et du Bien-Etre Social en vue du d6veloppement de son prouramme dEducation Ouvri&re. Les m&mes pines seront encourues par l'individu qui aura cach6 dans sa mason ou dans tout autre lieu un enfant qui ne lui aurait pas 6te' confine .
Art. 425.-Dans les villas de la R6publique oit il n'existe pas de Bureaux du Travail, !'Administration Communale contro^lera 1'ex6cution des dispositions du present titre sur les enfants en service
I
et de'livrera les authorisations et certificates prevus.

CHAPITRE V111

DU TRAVAIL A DOMICILE

Art. 426.-Le travail h domicile est celui execute -par des ouvriers a leurs foyers ou en un autre lieu librement choisi par eux pour compete d'un employer, sans etre places sous la surveillance ou la direction in-im6diate de ce dernier.
Art. 427.-Le travail la tAche est celui ex6cut6 a domicile et pour sequel un prix est d'avance convene et certaines conchfions fixePes tells que: quantity, quality et dur6e de travail a fournir.




CODE DU TRAVAIL 91

Art. 428.-,L'employeur est toute personnel qui utilise les services d'une autre dans les conditions revues aux deux articles pr6:,-&dents pour effectuer des travauxa caract&re commercial. Le sous-e.--itrepreneur ou interm6diaire est celui qui se fait confer une takhe par un employer et la fait ex6cuter par une ou plusieurs personnel.
Art. 429.-Tout chef d'kablissement industrial, commercial., artisanal, agricole ou de quelque nature que ce soit, me^me si Fe'tablissement en question a un character d'enseignement professionnel, scolaire ou de bienfaisance, tout sous-entrepreneur ou interm6diaire faisant ex6cuter des travaux a domicile ou a la takhe doit en faire la declaration a la Direction Gen6rale du Travail dans la forme prevue en l'oecurrence.
Art. 430.-11 sera tenu par le Service d'Inspection du Travail, un registry de contr^le de la main-d'oeuvre travaillant A 'clomicile ou a la takhe, indiquant:
a) Les noms et pr6noms de Pouvrier;
b) Le num6ro, de sa carte d'identite' et son address;
c) L'Age et le sexe de Pouvrier;
d) Sa qualification lorsqu'il s'agit d'un ouvrier qualified ;
e) La date de Pengagement et du preavis de conge'diement, le
motif du conge'diement et la datedudernier jour de travail.
Art. 431.-A Poccasion de iravaux 'a executed 'a domicile ou 'a la ta-che Pemployeur ou son repr6sentant consignera dans un registry specialement prepare 'a cet effet, vis6 par I'Inspection du Travail, et important les informations suivantes:
a) Les noms, pr6noms et address de Pouvrier;
b) Le num6ro de la carte d'identite' de Pouvrier, et celui de
son certificate medical;
c) Le salaire fixe';
d) La date de la remise du travail et la dur6e pr6vue pour son
execution;
e) La quantity et la quality de ce travail;
f) La nature, la quantity' et la quality' des fournitures ou du
materiel qui pourraient etre confie'es a Pouvrier;
g) Le num6ro de la fiche de contr6le correspondent au travail
a eff ectuer;
h) La date de la livraison du travail.
Ce registry devra etre conserve pendant au i-noins cinq ans dans les archives de PEtablissement pour etre pr6sent6 t toute requisition de l'Inspecteur du Travail.