Bulletin des arrêts du Tribunal de cassation

MISSING IMAGE

Material Information

Title:
Bulletin des arrêts du Tribunal de cassation
Added title page title:
Bulletin des arrêts du Tribunal de cassation rendus en matière civile et criminelle
Physical Description:
Book
Language:
French
Creator:
Haiti -- Tribunal de cassation
Publisher:
Impr. nationale
Place of Publication:
Port-au-Prince
Publication Date:

Subjects

Subjects / Keywords:
Law reports, digests, etc -- Haiti   ( lcsh )
Droit -- Jurisprudence -- Répertoires -- Haïti   ( ram )
Genre:
law report or digest   ( marcgt )
federal government publication   ( marcgt )

Notes

Dates or Sequential Designation:
Began in 1856?
Dates or Sequential Designation:
-exercice 1948/1949.
Numbering Peculiarities:
Some years issued in parts.
General Note:
At head of title, 18<89> 19 : République d'Haïti.
General Note:
1891 has imprint: Paris : Marchal et Billard.

Record Information

Source Institution:
Library of Congress Law
Holding Location:
Library of Congress Law
Rights Management:
All applicable rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier:
oclc - 648674465
Classification:
lcc - KGS70.2 .H35
System ID:
AA00000461:00018


This item is only available as the following downloads:

( POS )

( XML )

( POS )

( POS )

( XML )

( XML )

( XML )

( POS )

( POS )

( POS )

( POS )

( XML )

( XML )

( POS )

( POS )

( XML )

( POS )

( XML )

( POS )

( XML )

( POS )

( XML )

( XML )

( POS )

( POS )

( POS )

( POS )

( XML )

( POS )

( POS )

( XML )

( XML )

( XML )

( XML )

( POS )

( XML )

( XML )

( XML )

( POS )

( XML )

( XML )

( POS )

( POS )

( XML )

( XML )

( XML )

( XML )

( XML )

( POS )

( XML )

( POS )

( XML )

( POS )

( POS )

( POS )

( XML )

( XML )

( XML )

( XML )

( POS )

( XML )

( POS )

( XML )

( XML )

( XML )

( XML )

( POS )

( POS )

( POS )

( XML )

( POS )

( XML )

( POS )

( POS )

( POS )

( XML )

( POS )

( POS )

( POS )

( XML )

( POS )

( POS )

( POS )

( POS )

( XML )

( POS )

( POS )

( XML )

( XML )

( XML )

( XML )

( POS )

( POS )

( POS )

( POS )

( POS )

( POS )

( XML )

( XML )

( XML )

( POS )

( XML )

( XML )

( POS )

( POS )

( XML )

( XML )

( XML )

( POS )

( XML )

( XML )

( POS )

( XML )

( XML )

( POS )

( XML )

( POS )

( POS )

( POS )

( POS )

( POS )

( XML )

( POS )

( XML )

( POS )

( POS )

( POS )

( XML )

( POS )

( POS )

( XML )

( XML )

( XML )

( XML )

( POS )

( XML )

( XML )

( POS )

( POS )

( XML )

( POS )

( POS )

( POS )

( XML )

( POS )

( XML )

( POS )

( XML )

( XML )

( POS )

( XML )

( POS )

( POS )

( XML )

( POS )

( XML )

( POS )

( XML )

( POS )

( XML )

( XML )

( XML )

( XML )

( XML )

( POS )

( POS )

( POS )

( POS )

( XML )

( XML )

( XML )

( POS )

( XML )

( POS )

( XML )

( XML )

( POS )

( POS )

( XML )

( XML )

( POS )

( POS )

( XML )

( XML )

( XML )

( XML )

( XML )

( POS )

( POS )

( XML )

( POS )

( XML )

( POS )

( POS )

( XML )

( POS )

( XML )

( XML )

( POS )

( XML )

( POS )

( POS )

( XML )

( POS )

( XML )

( XML )

( XML )

( XML )

( POS )

( POS )

( XML )

( XML )

( POS )

( XML )

( POS )

( XML )

( POS )

( XML )

( XML )

( POS )

( XML )

( POS )

( XML )

( POS )

( XML )

( POS )

( XML )

( POS )

( XML )

( XML )

( POS )

( POS )

( POS )

( XML )

( POS )

( XML )

( POS )

( POS )

( POS )

( XML )

( XML )

( POS )

( POS )

( XML )

( POS )

( POS )

( POS )

( POS )

( XML )

( XML )

( XML )

( POS )

( POS )

( POS )

( POS )

( XML )

( POS )

( POS )

( XML )

( POS )

( XML )

( XML )

( XML )

( XML )

( POS )

( POS )

( POS )

( POS )

( XML )

( XML )

( POS )

( POS )

( POS )

( POS )

( XML )

( POS )

( POS )

( XML )

( POS )

( POS )

( POS )

( POS )

( XML )

( POS )

( XML )

( XML )

( XML )

( POS )

( XML )

( XML )

( POS )

( POS )

( POS )

( XML )

( XML )

( XML )

( POS )

( POS )

( POS )

( POS )

( XML )

( POS )

( POS )

( XML )

( POS )

( XML )

( XML )

( XML )

( XML )

( XML )

( XML )

( XML )

( XML )

( POS )

( XML )

( XML )

( POS )

( XML )

( POS )

( XML )

( XML )

( POS )

( POS )

( POS )

( XML )

( XML )

( XML )

( XML )

( XML )

( POS )

( XML )

( POS )

( XML )

( POS )

( POS )

( POS )

( XML )

( XML )

( XML )

( XML )

( POS )

( POS )

( XML )

( XML )

( XML )

( XML )

( XML )

( POS )

( POS )

( POS )

( XML )

( POS )

( XML )

( POS )

( POS )

( XML )

( XML )

( XML )

( XML )

( XML )

( POS )

( POS )

( POS )

( XML )

( XML )

( POS )

( POS )

( POS )

( POS )

( XML )

( POS )

( XML )

( XML )

( POS )

( POS )

( XML )

( XML )

( POS )

( XML )

( POS )

( POS )

( XML )

( POS )

( XML )

( XML )

( POS )

( XML )

( XML )

( XML )

( XML )

( XML )

( XML )

( POS )

( XML )

( POS )

( XML )

( POS )

( POS )

( POS )

( XML )

( POS )

( XML )

( POS )

( POS )

( POS )

( POS )

( XML )

( POS )

( XML )

( XML )

( POS )

( POS )

( POS )

( XML )

( XML )

( POS )

( POS )

( POS )

( XML )

( POS )

( XML )

( XML )

( XML )

( XML )

( XML )

( POS )

( XML )

( POS )

( POS )

( XML )

( XML )

( POS )

( POS )

( XML )

( XML )

( XML )

( POS )

( XML )

( XML )

( XML )

( POS )

( XML )

( POS )

( XML )

( XML )

( XML )

( POS )

( XML )

( POS )

( XML )

( POS )

( POS )

( XML )

( XML )

( XML )

( POS )

( POS )

( XML )

( XML )

( POS )

( POS )

( POS )

( XML )

( XML )

( XML )

( XML )

( XML )

( XML )

( XML )

( POS )

( XML )

( POS )

( XML )

( XML )

( POS )

( XML )

( XML )

( POS )

( XML )

( POS )

( POS )

( XML )

( XML )

( POS )

( XML )

( POS )

( POS )

( POS )

( POS )

( POS )

( XML )

( POS )

( XML )

( XML )

( POS )

( XML )

( POS )

( XML )

( XML )

( POS )

( XML )

( XML )

( POS )

( XML )

( XML )

( XML )

( POS )

( POS )

( XML )

( XML )

( POS )

( XML )

( XML )

( XML )

( POS )

( POS )

( XML )

( POS )

( XML )

( POS )

( POS )

( POS )

( POS )

( XML )

( XML )

( POS )

( XML )

( POS )

( XML )

( XML )

( XML )

( POS )

( POS )

( POS )

( POS )

( XML )

( XML )

( XML )

( POS )

( POS )

( POS )

( POS )

( XML )

( POS )

( XML )

( POS )

( POS )

( XML )

( XML )

( POS )

( XML )

( POS )

( XML )

( POS )

( POS )

( XML )

( XML )

( XML )

( POS )

( XML )

( POS )

( POS )

( XML )

( XML )

( XML )

( XML )

( XML )

( XML )

( POS )

( XML )

( POS )

( POS )

( XML )

( XML )

( XML )

( XML )

( XML )

( XML )

( POS )

( POS )

( XML )

( POS )

( POS )

( XML )

( POS )

( XML )

( POS )

( XML )

( XML )

( XML )

( XML )

( XML )

( XML )

( POS )

( POS )

( XML )

( POS )

( XML )

( XML )

( POS )

( XML )

( XML )

( POS )

( XML )

( POS )

( POS )

( POS )

( POS )

( XML )

( XML )

( POS )

( POS )

( POS )

( POS )

( POS )

( XML )

( POS )

( POS )

( XML )

( POS )

( XML )

( XML )

( XML )

( XML )

( POS )

( POS )

( XML )

( XML )

( POS )

( XML )

( POS )

( POS )

( POS )

( XML )

( POS )

( POS )

( POS )

( POS )

( XML )

( POS )

( XML )

( POS )

( POS )

( POS )

( XML )

( POS )

( POS )

( XML )

( POS )

( POS )

( POS )

( XML )

( XML )

( POS )

( POS )

( XML )

( POS )

( POS )

( XML )

( POS )

( POS )

( XML )

( POS )

( POS )

( POS )

( POS )

( POS )

( POS )

( POS )

( XML )

( POS )

( XML )

( POS )

( XML )

( POS )

( XML )

( POS )

( POS )

( POS )

( POS )

( XML )

( XML )

( POS )

( XML )

( POS )

( XML )

( XML )

( POS )

( XML )

( XML )

( XML )

( POS )

( POS )

( POS )

( XML )

( POS )

( POS )

( POS )

( XML )

( POS )

( XML )

( XML )

( XML )

( POS )

( POS )

( POS )

( POS )

( XML )

( XML )

( XML )

( XML )

( POS )

( XML )

( POS )

( POS )

( XML )

( XML )

( POS )

( XML )

( XML )

( POS )

( POS )

( POS )

( XML )

( XML )

( POS )

( XML )

( XML )

( XML )

( XML )

( XML )

( XML )

( POS )

( POS )

( POS )

( POS )

( POS )

( POS )

( POS )

( POS )

( XML )

( POS )

( POS )

( POS )

( XML )

( XML )

( POS )

( POS )

( XML )

( POS )

( POS )

( POS )

( XML )

( XML )

( XML )

( POS )

( XML )

( POS )

( XML )

( XML )

( XML )

( XML )

( XML )

( POS )

( POS )

( POS )

( XML )

( POS )

( XML )

( XML )

( XML )

( XML )

( POS )

( POS )

( POS )

( XML )

( POS )

( POS )

( POS )

( XML )

( POS )

( POS )

( XML )

( POS )

( POS )

( POS )

( XML )

( POS )

( XML )

( POS )

( XML )

( POS )

( XML )

( POS )

( POS )

( POS )

( POS )

( XML )

( XML )

( XML )

( POS )

( XML )

( POS )

( POS )

( POS )

( XML )

( XML )

( XML )

( XML )

( POS )

( POS )

( XML )

( POS )

( POS )

( XML )

( XML )

( POS )

( POS )

( XML )

( POS )

( XML )

( XML )

( POS )

( POS )

( XML )

( POS )

( XML )

( POS )

( XML )

( POS )

( XML )

( XML )

( POS )

( POS )

( XML )

( POS )

( XML )

( POS )

( XML )

( POS )

( XML )

( XML )

( XML )

( POS )

( POS )

( XML )

( POS )

( POS )

( POS )

( POS )

( POS )

( POS )

( POS )

( XML )

( XML )

( POS )

( POS )

( POS )

( XML )

( XML )

( XML )

( POS )

( POS )

( XML )

( XML )

( POS )

( XML )

( POS )

( XML )

( XML )

( XML )

( XML )

( XML )

( POS )

( POS )

( XML )

( XML )

( POS )

( XML )

( XML )

( XML )

( XML )


Full Text
This copy of a rare volume in its collections,
digitized on-site under the
LLMC Extern-Scanner Program,
is made available courtesy of the

Library of Congress


BULLETIN
DES
DU
ARRETS \^ >.^_^ ^^
,*'
TRIBUNAL DE CASSATION

RENDUS EN TOUTES MATIERES
Affaires Civiles, Criminelles et Urgentes.
Exercices 1940-41 et 41-42
PORT-AU-PRINCE
IMPRIMERIE DE LTAT
1943


BULLETIN DES ARRETS
DU

TRIBUNAL DE CASSATION
Exercice 1940-41
MATIERES CIVILES
Sa. 1
SOMMAIRE

1.Le pourvoi est valablement dclar pour une socit anonyme en vertu d'un
mandat confr par celui qui le dfendeur en Cassation avait positivement
reconnu, en Premire Instance, la qualit de reprsentant et de directeur de cette
socit, en la personne de qui et en raison, des dites qualits la socit avait t
assigne.
2.Est nulle la dcision qui admet l'enqute demande par un abonn de ta Com-
pagnie d'Eclairage Electrique Veffet de prouver que les agents de cette Com-
pagnie se sont introduits dans sa demeure en son absence et malgr les pro-
testations de sa servante.
La lgislation hatienne ne prvoit point comme fait dlictueux la violation de
domicile par un particulier, et, en vertu des Rglements qui constituent la toi
des parties, les agents autoriss de la Compagnie ont Vaccs de la maison de ses
abonns.
La preuve par enqute doit porter sur des faits pertinents et admissibles.


ARRET DU 22 OCTOBRE 1940

O'e. d'Eclairage Electrique contre Flix Djoie


AU NOM DE LA REPUBLIQUE

Le Tribunal de Cassation, 2me. section, a rendu l'arrt suivant:

Sur le pourvoi de la Compagnie d'Eclairage Electrique des villes de Port-au-
Prince et du Cap-Hatien, socit anonyme ayant son sige social Port-au-Prince
et pour prsident le sieur H. F. Wiggs, demeurant et domicili New-York, dispense
de la patente par son contrat de concession, reprsente par le sieur G. W. Polley,
son directeur Port-au-Prince, demeurant en la dite ville, identifi au No. B-761,
ayant pour avocats Mes. Georges N. Lger, Christian Laportc et Georges N. Baussan
fils, respectivement imposs aux Nos. 31, 1001 et 1165. identifis aux Nos. B-84,
B-2590 et B-15, avec lection de domicile en leur cabinet comjmun Place de la
Paix, Port-au-Prince, contre un jugement rendu par le Tribunal Civil de Port-au-
Prince le 8 fvrier 1 940 entre cette Compagnie et le sieur Flix Djoie, employ
public, propritaire, demeurant et domicili Port-au-Prince, identifi au No.
1965-B. ayant pour avocat Me. Dinville Pierre patent au No. 1542, identifi au
No. A-454;

Ou, en l'audience publique du 20 Juin 1940, les parties n'tant pas reprsentes
la barre, Monsieur le Substitut A. D. Dannel en la lecture des conclusions de son
collgue Monsieur Hubert Alexis; et aprs en avoir dlibr en la chambre du con-
seil, conformment la loi;
Vu lo l'acte dclaratif du pourvoi, 2o le jugement attaqu, 3o les requtes des
parties, 4o leurs cartes d'identit et celles de leurs avocats et les autres pices
dposes;
Vu galement les dispositions de loi invoques;
^ SUR LA FIN DE NON RECEVOIR DU DEFENDEUR prise de ce que la
dclaration de pourvoi faite par Me. Christian Laporte serait nulle par suite de la


2 BULLETIN DES ARRh fS tJU rRUSUN.\L IJU C.\Si.\ 1 lu.\


nullit dont serait entach le mandai transmis cet avocat par le sieur Polley. en
vertu d'une dlibration du conseild'administration de la demanderesse, dlibration
dont rien n'tablirait l'existence;
Attendu que la qualit du sieur G. W. Polley est positivement reconnue par le
dfendeur qui a donn assignation en Premire Instance la Compagnie d'Eclairage
Electrique en la personne du dit sieur G. W. Polley, comme tant le reprsentant de
cette socit anonyme et son directeur Port-au-Prince, appert l'exploit du 1er
Avril 1939, ministre de l'huissier Lon C. Pierre-Louis; il s'ensuit que le sieur
Polley tait lgalement qualifi pour donner, comme il l'a fait, par acte du 26 Mars
1940, dment enregistr, Mes. Georges N. Lger, Christian Laporte et Georges
Baussan fils mandat de se pourvoir conjointement ou'sparment, pour et au nom
de la Compagnie, contre la dcision faisant grief celle-ci; en consquence le Tribunal
dclare mal fonde la fin de non recevoir et la rejette;

SUR LE MOYEN UNIQUE DU POURVOI pris de violation du contrat de
concession de la Compagnie demanderesse et de ses rglements gnraux: de viola-
tion des art. 254 et suivants du code de procdure civile; de violation de l'art. 148
du mme code par motifs errons ayant dtermin le dispositif:
Attendu, en fait, que Flix Djoie acquit en Juillet 1938 de la Compagnie
d'Eclairage Electrique un rfrigrateur que celle-ci lui garantit pour la dure de cinq
ans; qu'en Mars de l'anne dernire le demandeur prvint la Compagnie qu'un d-
rangement s'tait produit dans cet appareil; qu' l'effet de le rparer un agent de la
compagnie suivi de deux hommes de peine se rendit au domicile des poux Flix
Djoie en leur absence et enleva de l'appareil une pice qu'il trouva brle; que pour
se rendre compte de la cause de l'accident, cet agent, se servant d'une chelle, s'intro-
duisit, par une trappe, sous les convbles de l'immeuble et vrifia le rseau lectrique
qui s'y trouvait pos et qui transmettait le courant actionnant le rfrigrateur; qu'une
autre fois le mme agent s'tant prsent pour prendre livraison de l'appareil fins
de rparation, et encore en l'absence des propritaires, s'entendit refuser la permission
de le faire par l'pouse Flix Djoie qui l'agent avait demand cette autorisation au
tlphone; pour quoi celui-ci se retira de la maison;
Attendu que le 25 Mars de l'anne expire, le dfendeur fit procder, par un
juge de paix, un constat auquel la Compagnie, somme la veille d'y assister, ne
prit point part, constat relatif la visire et aux recherches faites par l'agent de la
demanderesse, dont le dfendeur se plaignait comme d'une violation de son do-
micile, cause pour laquelle il l'assigna en paiement de vingt mille dollars titre de
dommages-intrts, en restitution du frigidaire dtrior (sic), avec une astreinte
de cent dollars par chaque jour de retard en cas de non paiement;
Attendu que des documents de la cause, tels qu'ils sont consigns au jugement,
ressort l'inanit de ce qui est reproch la Compagnie et au sujet de quoi ce juge-
ment attaqu a ordonn la mesure d'instruction contre laquelle s'lve la deman-
deresse; qu'en effet le dlit de violation de domicile par un particulier n'existe point
en notre droit; en outre, il est tabli en fait, suivant les termes mmes de l'assigna-
tion en Premire Instance, que les visites et l'inspection effectues par la Compagnie
d'Eclairage Electrique l'ont t sur le rapport de l'acqureur du frigidaire et l'effet
de la rparation laquelle la demanderesse tait tenue;
Attendu que les motifs appuyant la dcision sont errons tant en droit qu'en
fait; que non seulement la loi ne prvoit point comme dlictueux le fait mis la
charge de la Compagnie et dont Flix Djoie entend poursuivre la rparation civile
aprs qu'il serait tabli par l'enqute ordonne; mais encore, en vertu des Rglements
gnraux de la demanderesse au pourvoi, son agent autoris a l'accs des maisons de
ses abonns, aux heures lgales, pour tout ce qui a rapport l'objet de ses contrats
avec ceux-ci; que ces Rglements constituent la loi des parties; que le dfendeur s'y
est soumis;
Attendu que c'est au mpris de cette convention que le jugement a ordonn la
preuve par enqute que les agents de la Compagnie ont pntr dans la maison du
dfendeur en son absence, malgr les protestations de sa bonne; que l'autre fait
dont la preuve est galement admise, savoir que ces agents auraient malmen la
bonne en l'obligeant porter et placer l'chelle l'aide de laquelle ils sont monts
au grenier de Flix Djoie, ce dernier fait est aussi controuv par la propre dcla-
ration de la bonne, telle qu'elle est rapporte in extenso au dixime considrant du
jugement et o il est dit que ce sont les agents eux-mmes qui ont port et plac


hLIIf-. UN .)riS \RRnT,S !.jL, rKU-L,--1 1'.-. ^ A.-.-, I :.
.^
rechcllc, qut de tout ce qui prcde resuite, d'aprs le jugement mme, la non-
pcrtincnci.- des faits prouver et l'absence de motifs lgaux l'appui de la dcision.
ce qui justifie les griefs du recours;
PAR CES MOTIFS, et sur les conclusions conformes du Ministre Public, le
Tribunal, admettant le pourvoi, casse et annule le jugement du 8 Fvrier 1940
rendu par le Tribunal Civil de Port-au-Prince entre Flix Djoie et la Compagnie
d'Eclairage Electrique; ordonne en consquence la remise de l'amende dpose; ren-
voie 1.1 cau.se et les parties par devant le Tribunal Civil de Petit-Gove pour tre
statu ce que de droit et condamne le dfendeur aux dpens liquids la somme
de .... gourdes, en ce non compris le cot du prsent arrt.
Ainsi jug par nous, Etzer Vilaire, Vice-prsident, T. Laleau, Windsor Michel,
Edouard Bordes et Jutin Barau, juges, en audience publique du 22 Octobre 1940,
on prsence de Monsieur Hubert Alexis, Substitut du Commissaire du Gouvernement,
avec l'assistance de Mr. Devez Tanis, commis-greffier.
Il est ordonne, etc..
En foi de quoi, etc..


No. 2
SOMMAIRE

Est prparatoire et comme telle non susceptible de recours en Cassation avant le
jugement dfinitif, la dcision qui s'est borne prciser qu'une contre-expertise ad-
mise par un premier jugement incombait la partie qui Vavait sollicite, et qui
proroge de huit jours le dlai antrieurement fix pour l'excution de cette mesure.

ARRET DU 5 NOVEMBRE 1940
Cie. Nate. des Chemins de Fer contre E'p. Saintitus F. Guerrier

AU NOM DE LA REPUBLIQUE

Le Tribunal de Cassation, 2me. section, a rendu l'arrt suivant:
Sur le pourvoi de la Compagnie Nationale des Chemins de Fer d'Ha'ti, socit
anonyme ayant son sige social Port-au-Prince, reprsente par son directeur g-
nral Mr. B. F. Liles, dment identifi au No. 4 64 et du sieur Alfred Joly,
propritaire, demeurant et domicili Saint-Marc identifi au No. 69984, ayant
tous deux pour avocats constitus, avec lection de domicile en leur cabinet,
Port-au-Prince, 134, rue du Centre, Mes. Lespinasse et Ethart, respectivement pa-
tents et identifis aux Nos. 903 et 680, A-72 et B-3 7;
Contre un jugement rendu par le Tribunal Civil de Port-au-Prince en ses attri-
butions correctionnelles le 15 Juillet 1940, dans une instance introduite par le
Ministre Public contre Alfred Joly et par l'es poux Saintilus Figaro Guerrier et la
Compagnie Nationale des Chemins de Fer d'Hati, les dits poux Figaro Pierre, ayant
pour avocat Me. Monferrier Pierre, identifi au No. E-1 et patent au No. 1652;
Ou en l'audience publique du 24 Octobre 1940 Mes. Ethart et Monferrier
Pierre, avocats des parties, en leurs observations respectives et M. Hubert Alexis,
Substitut du Commissaire du Gouvernement en la lecture des conclusions de son
collgue M. A. D. Dannel, et aprs en avoir dlibr en la chambre du conseil, con-
formment la loi;
Vu: lo. l'acte dclaratif du pourvoi, 2o. le jugement attaqu, 3o. les requtes
des parties et les pices l'appui;
Attendu que victime d'une blessure la main gauche attribue l'imprudence
d'Alfred Joly, mcanicien attach au service de la Compagnie Nationale des Chemins
de Fer d'Hati, la dame Saintilus Figaro dposa une plainte au Parquet contre le
prvenu: que la Compagnie Nationale des Chemins de Fer fut mise en cause devant
le Tribunal Correctionnel pour rpondre de la faute de son prpos; que l'instruction
de l'affaire touchait sa fin lorsque le Ministre Public produisit aux dbats un
nouveau certificat man de l'Hpital Gnral relatif l'tat de la blessure de la
dame Figaro; que la Cie. Nationale des Chemins de Fer d'Hati, aprs avoir pris
communication de ce certificat, demanda une contre-expertise; que vu l'accord des
parties cet gard, le tribunal y fit droit et renvoya la continuation de l'affaire
quinzaine pour la discussion du rsultat de la contre-expertise, s'il y chet:^;
qu'aucune suite n'ayant t donne ce jugement, les poux Figaro sommrent


4 liULLhIl.N ULS .ARRETS DU TRIBUNAL DE CASbATl.N


d'audience la Compagnie et demandrent au tribunal d'ordonner le dpt des pices
pour statuer au fond; que la Compagnie objecta que la demande de contre-expertise
n'avait t produite que pour le cas o le tribunal reconnatrait la constance du dlit
reproch au prvenu et qu'en tout tat de cause l'excution de cette mesure ne
pourrait incomber qu' la partie civile ou la partie publique; que par jugement
rendu sur plumitif d'audience, le tribunal en dcida autrement et accorda un nouveau
dlai de huit jours la Compagnie pour procder la contre-expertise;
que le pourvoi exerc contre ce jugement est pris de la violation de l'art, 163 du
code d'Instruction Criminelle, d'excs de pouvoir et de violation des rgles de la
comptence;
SUR LA FIN DE NON RECEVOIR DE LA DEFENDERESSE: Vu l'art. 315
du Code d'Instruction Criminelle;
Attendu qu'aux termes de cet article, le recours en Cassation contre les jugements
prparatoires et d'instruction ne sera ouvert qu'aprs le jugement dfinitif;
Attendu que l'incident cr par la Compagnie Nationale des Chemins de Fer
d'Hati, l'audience dtr 15 Juillet 1940, offrait rsoudre le point de savoir qui
incombait l'excution de la contre-expertise ordonne par le jugement du 24
Juin 1940;
Attendu qu'il ne fait pas de doute que l'excution de cette mesure incombait
la Compagnie qui l'avait sollicite et qui y avait seule intrt; qu'en tranchant
l'incident dans ce sens, le jugement attaqu n'a rien dit qui ne ft dj contenu dans
le jugement du 24 Juin et en prorogeant de huit jours le dlai qu'il lui avait pr-
cdemment accord, le tribunal a voulu donner la pourvoyante l'occasion de se
ressaisir et de raliser, si elle le croyait utile sa dfense la contre-expertise qu'il
avait accueillie dans le seul but de tenir la balance gale entre les parties et d'avoir
sa disposition plus d'lments d'apprciation; qu'un tel jugement n'est que pr-
paratoire et n'est pas susceptible de recours en Cassation, avant le jugement dfinitif:
PAR CES MOTIFS, et sur les conclusions conformes du Ministre Public, dclare
' la Compagnie Nationale des Chemins de Fer d'Hati non recevable en son pourvoi
et la condamne aux dpens.
Ainsi jug par nous, Etzer Vilaire, Vice-Prsident, T. Laleau, W. Michel, Ed.
Bordes, E. Carri, juges, en audience publique de ce jour, 5 Novembre 1940, en
prsence de Mr. A. D. Dannel, Substitut du Commissaire du Gouvernement, avec
l'assistance de Mr. Devez Tanis, Commis-Greffier.
Il est ordonn, etc..
En foi de quoi, etc..


No. '3
SOMMAIRE

Viole Varticle 1984 du CC. le jugement qui, au lieu de rduire un commandement
comprenant dei valeurs dues et des frais non liquids un arrt, en a prononce la
nullit.
ARRET DU 5 NOVEMBRE 1940

Mme. Vve. Plutarque Massac contre Gilbert Bastien

AU NOM DE LA REPUBLIQUE

Le Tribunal de Cassation, 2me. section, a rendu l'arrt suivant:
Sur les pourvois de la veuve P. Massac ne Marie Duran, propritaire, demeurant
et domicilie au Cap-Hatien, identifie au No. 1203, ayant pour avocat Me, Em.
Pauld du barreau du Cap-Hatien, identifi au No. 9 et patent au No. 9. avec
lection de domicile au greffe du Tribunal de Cassation;
Contre un jugement du Tribunal Civil du Cap-Hatien en date du 12 Mai 1940,
rendu entre elle et les sieurs Oto Schutt et Co., ngociants, identifis au No. 782,
et patents au No. 13 8, demeurant au Cap-Hatien et domicilis Hambourg, d'une
part et Gilbert Bastien, propritaire, demeurant et domicili au Cap-Hatien, identifi
au No. 1407, ayant pour avocat Me. Etienne Lonce Bariento, d'autre part;
Ou l'audience publique du 24 Octobre dernier, les parties n'tant pas reprsen-
tes la barre. Monsieur Hubert Alexis, Substitut du Commissaire du Gouvernement
en la lecture des conclusions de Mr. le Com'missaire Franois Mathon; aprs en avoir
dlibr en chambre du conseil au vu de la loi;


ISLLLLTIN iJi:b .AJiRBIb Ul, IRlhU.VL UL v..ASiAi"IUA
:>
Vu les .icies dclaratifs du pourvoi, le jugenment dnonc, la requte de la de
mandciessc. celle des dfendeurs, les textes de Loi invoqus et les diverses pices de la
procdure, contrle pralablement fait de leurs cartes d'identit;
Attendu que deux pourvois ont t dirigs par la veuve Massac contre la dcision.
prononce contre elle au profit de Schutt & Co. et Gilbert Bastien;
qu'il y n lieu de tenir compte de la connexit de ce double pourvoi pour en or-
donner la jonction pour qu'il y soit statu par un seul et mme arrt;

PAR CES MOTIFS, faisant droit la rquisition du Ministre Pt^blic, le tribunal
ordonne la jonction des deux pourvois;

SUR LES DEUX MOYENS REUNIS du pourvoi pris d'excs de pouvoir et
de violation de l'art. 1984 C. C. ;
Attendu que pour avoir triomph tant en Premire Instance qu'en Cassation
d'Otio Schutt & Co., de Gilbert Bastien d'une demande dirige contre elle, en d-
gucrpissemcnt de deux immeubles qui taient sa proprit incommutable, la veuve
Massac, ne Marie Durand se trouve crancire de ses adversaires de plusieurs tats
de frais liquids et rgulirement signifis;
Qu'elle fit commandement Schutt & Co. et Gilbert Bastien de lui en payer
le montant;
Attendu que se prvalant de ce que les frais liquids par le Tribunal de Cassation
n'avaient pas t insrs dans l'arrt obtenu contre eux, aux termes de l'art. 467
C. P. C. Otto Schutt & Co. et Gilbert Bastien assignrent la veuve Massac devant le
tribunal du Cap-Hatien en nullit des commandements qui leur avaient t faits;
Que le Tribunal Civil du Cap-Hatien ayant le 12 Mars 1940, prononc cette
nullit la Veuve Massac s'est pourvue en Cassation pour faire infirmer cette dcision;
La veuve Massac soutient que les commandements faits par elle, comportant
d'autres valeurs que celles liquides par le Tribunal de Cassation, leur nullit ne
pouvait tre prononce, tout au plus le Tribunal pourrait les rduire; Que pour les
avoir annules, le Tribunal a excd ses pouvoirs et viol l'art. 1984 C. C. ;
Attendu qu'il se vrifie que dans l'un des considrants de la dcision attaque, le
juge a admis que les commandements faits par la demanderesse comportaient d'autres
valeurs qu'Otto Schutt &: Co. et Gilbert Bastien ne contestaient point;
qu'il a encore admis que le dfaut d'insertion du quantum des dpens n'a pas pour
consquence de faire perdre la partie l droit de les recouvrer, autant de motifs qui
corroboraient les prtentions de la demanderesse au pourvoi de voir ses commande-
ments rduits des valeurs non insres dans l'arrt;
Attendu que nonobstant ses motifs, le juge pronona la nullit des commandements,
parce que la veuve Massac aurait voulu contraindre les parties payer une valeur
pour laquelle elle n'avait pas de titre excutoire;
Attendu qu'un pareil dispositif est en contradiction flagrante avec les deux motifs
plus haut cits;
Attendu que les commandements ne comportant pas des nullits de forme, la seule
sanction du dfaut d'insertion de la liquidation des dpens dans le dispositif de l'arrt
de Cassation consistait uniquement en ce que la veuve Massac ou son avocat ne
pourrait pas se faire payer par les parties condamnes les frais qu'occasionnerait l'ob-
tention du litre excutoire ncessaire;
Que pour avoir annul les dits commandements, le jugement mrite les reproches
de la demanderesse;

PAR CES MOTIFS, le Tribunal casse et annule le jugement du Tribunal Civil
du Cap-Hatien rendu entre la veuve Massac et Otto Schutt & Co. et Gilbert Bastien,
ordonne la remise de l'amende consigne, renvoie la cause et les parties par devant
le Tribunal Civil de Fort-Libert pour qu'il y soit statu ce que de droit; condamne
Otto Schutt et Gilbert Bastien aux dpens liquids la somme de..........en ce
non compris le cot du prsent arrt, avec distraction au profit de Me. Paul qui
a affirm dans sa requte les avoir faits;
Ainsi jug par nous, Etzer Vilaire, Vice-Prsident, T. Laleau, W. Michel, Ed.
Bordes et E. Carri, juges, en audience publique du 5 Novembre 1940, en prsence
de Mr. A. D. Dannel, Substitut du Commissaire du Gouvernement, avec l'assistance
de Mr. Devez Tanis, Commis-Greffier,
Il est ordonne, etc..
En foi de quoi, etc..


6
JUl 1 1-. ri.N OCb ARRETS DU TRIbUMAL DB CASSATION
No. 4
SOMMAIRE

Le lugi au possessoire ne doit pas se prononcer sun d-js mcjtifs exclusivement
tirs du fond du droit.
Viole le principe inurdisant le cumul du nosnesscnre et du ptitoire la dcision
qui. en cette matire, ordonne la continuation d'une opration d'arpentage en con-
sidration des legs testamentaires faits une partie, l'elfei du partage du terrain
objet de ces legs, et qui, de plus, refuse la possession du bien la complaignante par
le motif que le procs-verbal d'arpentage qu'elle invoquait ne constitue pas un titre
de proprit.

ARRET DU 5 NOVEMBRE 1940

Anacia Joseph contre Gentilhomme Hyppolite

AU NOM DE LA REPUBLIQUE

Le Tribunal de Cassation, 2me. section, a rendu l'arrt suivant: Sur le pourvoi
de la dame Anacia Joseph, propritaire, demeurant et domicilie Damassin, com-
mune des Coteaux identifie au No. 10, ayant pour avocat Me. Marcel Lubin, iden-
tifi au No. 118, patent au No. 2771, avec lection de domicile au greffe du Tri-
bunal de Cassation;
Contre un jugement rendu le 3 Novembre 1939 par le Tribunal Civil des Cayes
en 'ses attributions d'appel entre elle et le sieur Gentilhomme Hyppolite, propritaire
non impos, demeurant et domicili au quartier de Damassin, identifi au No. 198,
ayant pour avocat Me. Georges Lon, identifi au No. 198, patent au No. 352,
avec lection de domicile Port-au-Prince, au cabinet de Mes. Edmond Montas et
Louis Montas, rue du Centre, No. 112;
Ou en l'audience publique du 8 Octobre 1940 M. Franois Mathon, Commissaire
du Gouvernement, en la lecture des conclusions de Monsieur le Substitut A. D.
Dannel, les parties n'tant pas reprsentes la barre;
Vu: lo. l'acte dclaratif du pourvoi; 2o. le jugement attaqu; 3o. les requtes
des parties et les pices l'appui ainsi que les dispositions de loi invoques;
Et aprs en voir dlibr en la chambre du conseil, conformment la loi;

SUR LES TROISIEME ET QUATRIEME MOYENS pris d'excs de poiivoir,
de la violation de l'art. 31 cpr.c et de l'art. 2003 C. C. cumul du ptitoire et
du possessoire, incomptence, excs de pouvoir:
Attendu que Gentihomme Hyppolite, de retour dans le pays aprs un assez long
sjour Cuba, procdait au rafrachissement des lisires d'un terrain sis Damassin,
commune des Coteaux, quand la dame Anacia Joseph s'opposa cet arpentage;
que, cite devant le Tribunal de Paix, elle fit valoir, pour justifier son opposi-
tion qu'elle avait la possession, titre de propritaire de la portion de terre litigieuse,
pour l'avoir acquise ds hritiers d'Aclie Favory en 1935, poque laquelle l'ar-
penteur Paul Damas effectua le partage du terrain entre ses vendeurs et les hritiers
de Gentilhomme Benjamin, et que depuis, sa possession n'a t trouble que par
l'arpentage entrepris par Gentilhomme Hyppolite;
que, celui-ci, de son ct, prtendait la possession du terrain aux droits d'Aclie
Nicolas, en vertu d'un testament en date du 12 Mai 1864 de Gentilhomme Benjamin
dit Berjuste;
Attendu que saisi de la contestation, le juge de paix ordonna la continuation de
l'arpentage tout en maintenant la possession d'Anacia Joseph sur la portion par elle
occupe
que, de part et d'autre, on interjeta appel de cette dcision:
Attendu que la demanderesse au pourvoi reprochait au Juge de Paix d'avoir rsolu
des questions qui n'taient pas de sa comptence; de s'tre fait juge des titres pour
ordonner le partage d'une prtendue succession;
Mais attendu que le juge d'appel, estimant que le premier juge n'tait nullement
sorti du cercle de ses attributions e,t qu'il n'avait fait qu'user de la facult qu'il a
de consulter les titres pour former sa conviction, confirma la dcision dnonce dans
sa partie qui ordonnait la continuation de l'arpentage et la rforma dans celle qui
maintenait la possession de la recourante;
Attendu que contrairement ce que prtend le Juge d'Appel, la dcisiondu pre-
mier juge reposait sur des motifs exclusivement tirs du fond du droit; qu'en effet.


liULLETl.N DES ARRETS DU TRIIJU.NAL DE CA.'sSAT iu.\
7
c est pour avoir admis que Gentilhomme Hyppolite tait le fils naturel de Cline
Berjuste, 1 une des trois enfants d'Aclie Nicolas qui l'immeuble a t lgu par le
testament de 1864 que le Juge de Paix a ordonn la continuation de l'arpentage
pour qu' l'issue du primtre les enfants d'Aclie Nicolas fassent le partage du
terrain; que c'est donc en violation du principe qui dfend de cumuler le ptitoire
et le possessoire que le jugement attaqu a confirm cette partie de la dcision du
premier juge;
Attendu, de mme, que pour refuser la possession du terrain la recourante, le
jugement d'appel a cart le procs-verbal d'arpentage de 1925 qu'elle avait invoqu
pour marquer le point de dpart et la nature de sa possession, sous prtexte que ce
procs-verbal ne constitue pas un titre de proprit remplissant le vceu de l'art.
1997 c. c;
Mais attendu qu'il n'est nullement ncessaire que l'on soit muni d'un titre de
proprit pour agir au possessoire; que l'art. 31 cp.c. pas plus que l'art. 1997 ce.
qui le complte n'exige cette condition; qu'il rsulte de la combinaison de ces deux
articles que la possession doit tre plus qu'annale, continue et non interrompue,
paisible, publique, non quivoque et titre de proprit, c'est--dire non prcaire;
que le jugement attaqu n'a pas montr que la possession de la recourante ne
runissait pas l'une quelconque de ces conditions et en se fondant sCr l'absence d'un
titre de proprit pour la dbouter de sa demande, il a encouru les reproches contenus
aux moyens, et sera, en consquence cass et annul;

PAR CES MOTIFS, et sur les conclusions conformes du Min#tre Public, casse
et annule le jugement du 3 Novembre 1939 rendu entre les parties par le Tribunal
Civil des Cayes; ordonne la remise de l'amende dpose; renvoie les parties devant
le Tribunal Civil d'Aquin pour tre statu ce que de droit et condamne le dfendeur
aux dpens "liquids la somme de............gourdes, en ce, non compris le
cot du prsent arrt.
Ainsi jug par nous, Etzer Vilaire, Vice-Prsident, T. Laleau, 'W. Michel, Ed.
Bordes, E. Carri, juges, en audience publique de ce jour 5 Novembre 1940, en
prsence de Mr. A. D. Dannel, Substitut du Commissaire du Gouvernement, avec
l'assistance de Mr. Devez Tanis, Commis-Greffier.

II est ordonn, etc..
En foi de quoi, etc..
No. 5
SOMMAIRE

Les arrts du Tribunal de Cassation tant irrvocables ne sont point sujets r-
tractation. La voie de Vappasitian n'est pas ouverte contre eux. La loi ne consacre
qu'une exception ce principe d'immutabilit qui s'attache aux dcisions de ce
Tribunal, c'est celle que prvoit /'art. 936 c. pr. civ. qui permet la tierce-opposition
mais uniquement Vgard des arrts de rejet.


ARRET DU 8 NOVEMBRE 1940
Mono Claude contre Certum Civil

AU NOM DE LA REPUBLIQUE

Le Tribunal de Cassation, en audience solennelle, a rendu l'arrt suivant:
Sur la requte du sieur Mano Claude, commerant patent au No. 54, identifi au
No. 1 1, demeurant et domicili aux Coteaux, ayant pour avocat Me. Marcel Lubin,
patente au No. 2771-O, identifi au No. 118, avec" lection de domicile au greffe
du Tribunal de Cassation, en opposition un arrt des Sections Runies de ce
Tribunal en date du 10 Mai 1940, le condamnant pour dli^ d'abus de confiance
commis au prjudice du sieur Certum Civil, agriculteur, demeurant et domicili
Bois Chandelle, en la Sme, section rurale des Coteaux, identifi au No. 670,
ayant pour avocat Me. Georges Lon, identifi au No. 108 et patent au No. 352;
Ou, l'audience solennelle et publique du 1 8 Octobre coul, les parties n'tant
pas reprsentes la barre. Monsieur le Substitut A. D. Dannel en la lecture du r-
quisitoire de son collgue Monsieur Hubert Alexis; et aprs en avoir dlibr en
la chambre du conseil, conformment la loi;


s
l'.Ll 1 i-.riN DL-> .\RRETS DU TRIBUNAL DE CA-SSATION
Vu lo. k'S requtes des parties, leurs caries d'identit et celles de leurs avocats,
2o. l'arrt des Sections Runies du 10 Mai 1940 et les auvres pices dposes par
le demandeur en opposition;
Vu galement les arts. 5, 7 et 8 de la loi organique prescrivant les attributions
du Tribunal de Cassation:
Attendu que, sur la plainte de Certum Civil, des poursuites ont t diriges et
une instruction ouverte contre Mano Claude prvenu d'abus de confiance son
prjudice; qu'il sortit du Tribunal Correctionnel des Cayes un jugement de condam-
nation qui. sur le pourvoi du prvenu, fut cass pour vice de forme avec renvoi de
la cause au Tribunal Correctionnel de Jrmie; que ce dernier Tribunal le renvoya
de la prvention; mais sa dcision dnonce aux Sections Runies a t annule par
un arrt du 10 Mai 1940 qui, statuant au fond, a reconnu la culpabilit de Mano
Claude et l'a condamn la restitution de la somme par lui dtourne et des
dommages-intrts au profit de la partie civile;
Attendu que le prvenu qui n'avait pas produit, encore que le recours de la partie
civile lui et t rgulirement notifi, dclare s'opposer l'arrt auquel il attribue
le caractre d'une dcision par dfaut; et il conclut sa rtractation, son renvoi des
liens de la prvention, en invoquant la lgitimit de son droit de dfense et en sou-
tenant la nullit d^ la dclaration de pourvoi contre le jugement du Tribunal Correc-
tionnel de Jrm^, parce que, prtend-il, le dfenseur de la partie civile 'avait faite
pour elle sans mandat;

SUR LA FIN DE NON RECEVOIR SOULEVEE PAR LE DEFENDEUR
ET PAR LE MINISTERE PUBLIC: et prise de ce que le recours en opposition
n'est point prvu et ne peut tre exerc en Cassation:
Attendu que les arrts rendus par le Tribunal de Cassation sont irrvocables; ils
sont seulement sujets interprtation si, eh. certain point, la dcision peut paratre
quivoqtie ou douteuse ou, dans le cas d'une erreur matrielle, une simple recti-
fication n'en altrant pas le dispositif, qui ne doit jamais changer de nature; que ce
caractre d'immutabilit attach aux arrts de ce Tribunl est invariable, quelle que
soit la section dont ils manent; que ce principe ne souffre qu'une exception, celle
qu'indique l'art. 9'36 du code de procdure civile qui permet la tierce-opposition et
seulement l'gard des arrts de rejet;
Attendu que les arguments l'appui du recours sont sans porte; le demandeur
les tire du droit franais; or, le ntre en diffre sur le point en question: aucune
disposition de nos lois ne prvoit et n'autorise l'opposition un arrt soit d'une
section simple, soit des Sections Runies; les arrts de ce Tribunal ne prononcent pas
de dfaut contre les parties non produisantes; la procdure pour le recours en Cas-
sation est toute particulire et d'ordre public; les formes et les dlais de rigueur
qu'elle fixe ne sont point assimilables aux rgles du droit commun suivies devant
les Tribunaux ordinaires: les parties ne peuvent donc recourir celles-ci pour
suppler ce qui n'est pas tabli et rglement en Cassation s'agissant de voies de
recours: il en rsulte l'impossibilit lgale d'y exercer celles qui n'y sont pas for-
mellement admises par la loi rgissant ce Tribunal;

PAR CES MOTIFS, et sur les conclusions conformes du Ministre Public, le
Tribunal dclare le demandeur non recevable en son opposition l'arrt des Sections
Runies du 10 Mai 1940 rendu contre lui au profit de Certum Civil; le condamne
aux dpens liquids la somme de............gourdes, en ce non compris le
cot du prsent arrt, dpens distraits au profit de Me. Georges Lon sur affirmation
de droit par lui faite en sa requte, et dit qu'il n'chet pas d'adjuger au dfendeur
sa demande en dommages-intrts contre sa partie adverse;

Ainsi jug par nous, Etzer Vilaire, Vice-Prsident, T. Laleau, Windsor Michel,
Bignon Pierre-Louis, Edouard Bordes, Llio Vilgrain et Yrech Chtelain, juges,
en audience solennelle et publique du 8 Novembre 1940, en prsence de Mjr. Hubert
Alexis, Substitut du Commissaire du Gouvernement, avec l'assistance de Mr. Henri
Doug, Greffier.

Il est ordonn, etc..
En foi de quoi, etc..


BULLETIN DES ARRETS DU TRIBUNAL DE CASSATION g


No. 6
SOMMAIRE

Une partie est sans intrt se plaindre de ce que des demandes formules contre
elle n'aient pas t retenues.
La loi n'est pas viole quand toutes les questions de fait et de droit se retrouvent
dans le jugement.
Les prsorrfptions qui ne sont pas tablies par la loi sont abandonnes aux lu-
mires et la prudence des tribunaux qui les apprcient souverainement.
La baraterie de patron ne s'entend pas uniquement des prvarications du capitaine
mais aussi de ses simples fautes.
Sous la seule rserve de ne pas les dnaturer le Juge du fond constate et apprcie
souverainement Vexistence matrielle des faits. Le rle du Tribunal de Cassation se
borne vrifier si la qualification de faute peut lgalement tre applique ces faits.

1re. SECTION
ARRET DU 11 NOVEMBRE 1940
Franois Xantus contre Home Insurance Co.

AU NOM DE LA REPUBLIQUE
Le Tribunal de Cassation, 1re. Section, a rendu l'Arrt suivant:
Sur le pourvoi de Franois Xantus, commerant patent au No. 3249, identifi
au No. 4099, demeurant et domicili Port-au-Prince, ayant pour Avocats, avec
lection de domicile en leur Cabinet sis en cette Ville, Avenue Grgoire, No. 94,
Mes. N. C. Fourcand, Rmusat Denizard et No C. Fourcand fils, respectivement
identifis aux Nos. 1538-K, 0-69 et D-9 et patents aux Nos. 357, 356 et 1760.
Contre un jugement rendu par le Tribunal Civil de Port-au-Prince, en ses attri-
butions comimerciales, le vingt quatre Janvier mil neuf cent quarante au profit de
la HOME INSURANCE COMPANY, compagnie d'assurance ayant son sige
social NEW YORK (Etats-Unis d'Amrique), reprsente par son prsident,
Harold V. Smith, ayant un tablissement Port-au-Prince o elle est dment pa-
tente au No. 43 8 et reprsente par son agent gnral Jules Phipps, demeurant et
domicili Port-au-Prince, patent au No. 635 et identifi au No. 168, ayant
pour avocats avec lection de domicile en leur cabinet sis Port-au-Prince, Mes.
Pierre Eugne de Lespinasse et Albert Ethart, respectivement patents et identifis
aux Nos. 903 et 680, A-72 et B-37.
Ou, l'audience publique du quatre Novembre mil neuf cent quarante o l'affaire
a t reproduite. Mes. Fourcand fils et Ethart en la lecture de leurs moyens, et
Monsieur Franois Mathon, Commissaire du Gouvernement, en son rquisitoire.
Vu la dclaration de pourvoi; le jugement attaqu; les requtes des parties avec
les pices l'appui; les conclusions du Ministre Public et les textes de loi
invoqus;
Et aprs en avoir dlibr en la chambre du conseil conformment la loi;

Sur le premier moyen du pourvoi pris de violation des articles 148 du code
de procdure civile, 62, 85 et suivants de la loi sur l'organisation judiciaire en ce
que le Juge n'a pas fait un expos complet des faits de la cause puisqu'il n'a point
relat les demandes produites par la HOME INSURANCE COMPANY aux au-
diences des 25 Octobre, 8 et 15 Novembre 1939;
Attendu que, d'une part, ce grief est irrecevable, Franois Xantus tant sans
intrt se plaindre que des demandes formules contre lui n'aient point t rete-
nues; que la HOME INSURANCE seule serait en droit de proposer un tel moyen
si elle s'tait pourvue contre la dcision; que, d'autre part, l'article 148 du code
de procdure civile n'exigeant que l'exposition sommaire du point de fait, le vceu
de la loi est rempli ds que, comme en l'espce, le jugement indique les faits n-
cessaires l'intelligence de la cause, ceux sur lesquels le Juge avait prononcer, et
que les conclusions des parties et les motifs noncent suffisamment l'objet de la
contestation;
Attendu que si le jugement attaqu ne mentionne point que la HOME IN-
SURANCE avait rclam communication de certaines pices lues par l'un des avo-
cats de Franois XANTUS et que le Tribunal avait fait droit cette demande; s'il
ne constate point que les parties taient finalement tombes d'accord sur la tra-
duction de la police d'assurance soumise la justice, l'omission de tels faits est


10 bULLLTLN DES ARRETS DU TRIBUNAL DE CASSATION
sans imporcnce, car ils ne pouvaient exercer aucune influence sur la solution du
litige tranch par le jugement du vingt quatre Janvier;
Attendu que le silence gard au point de fait sur l'enqute subsidiairement solli-
cite par la HOME INSURANCE est rpar par l'insertion au jugement des
conclusions o se trouve formule la demande de la mesure d'instruction; qu'au
surplus le point de droit comporte une question relative l'enqute, et si le Juge
ne s'est pas formellement expliqu sur l'inutilit de ce mode d'information, c'est
qu'il en tait dispens aprs avoin dclar que les faits et documents de la cause
distribuaient de suffisants lments de conviction;
Sur le deuxime moyen tir de violation de l'Article 148 du code de procdure
civile, de violation du droit de la dfense et d'excs de pouvoir en ce que le Juge
a dcid sur une lettre du Chef des Mouvements du Port de Port-au-Prince qui a
t produite aprs coup, sans avoir t soumise l'preuve de la discussion:
Attendu que le moyen manque en fait: le jugement constate que la pice en
question a t verse aux dbats, et Franois Xantus n'a pas pris la seule voie lgale
capable de faire tomber l'affirmation du Juge crue jusqu' inscription de faux;
Sur le cinquime moyen pris de violation et fausse application des articles 350
du code de commerce, 909 et 1170 du code civil et d'excs de pouvoir en ce que le
Juge, pour admettre la baraterie du patron, a dclar faux le rapport du capitaine
et de l'quipage de la Santa Maria, sans que ce rapport ait t contredit par la
preuve contraire que la loi met la charge de l'assureur: Attendu que le 16
Mars 1939, la HOME INSURANCE COMPANY consenrit en faveur de Franois
XANTUS une police d'assurance couvrant l'expdition de quarante caisses d'allu-
mettes devant tre embarques sur le voilier SANTA MARIA destination de
Jrmie; que l'assur, allguant qu'en cours de voyage, une voie d'eau s'tait d-
clare dans le voilier et que la plupart des allumettes avaient t emportes par les
vagues et les autres dtriores par la submersion du bateau, assigna la Compagnie
en paiement des deux mille deux cent quatre vingts dollars, montant de l'assurance,
et de Cinq cents dollars titre de dommages-intrts;
Attendu que les fins et conclusions de Franois Xantus ont t rejetes pour les
raisons suivantes: lo. l'assur a fait une estimation frauduleuse et une fausse d-
claration en assurant quarante caisses d'allumettes, alors que seulement quinze caisses
ont t embarques sur la Santa Maria; 2o. Il y a eu de sa part rticence et fausse
dclaration en cachant l'assurance qu'au lieu d'une marchandise loyale, il s'agissait
d'allumettes invendables depuis huit ou neuf ans, d'une valeur absolument nulle;
et 3e. la perte des allumettes est le rsultat d'une baraterie de patron non couverte
par l'assurance;
Attendu que pour admettre la baraterie de patron, le Juge a retenu un ensemble
de faits et circonstances dment prouvs qu'il a confronts et dont il a tir, comme
le lui permettait l'article 1139 du code civil, des prsomptions graves, prcises et
concordantes que la loi abandonne aux lumires et l prudence du Magistrat;
qu'il a, en effet, considr que la Santa Maria, reconnue deux jours avant le prtendu
accident en parfait tat de navigabilit par l'autorit douanire, n'avait subi ni
abordage, ni tempte, ni mauvais ten^ps, qu'elle n'avait touch aucun rcif, ni banc
de sable, et qu'alors la voie d'eau qui s'y tait dclare devait tre attribue une
faute grave du capitaine ou de l'quipage dont la conduite a t suspecte et blmable,
car ces gens de mer, choisis par Franois Xantus, propritaire et armateur du voilier,
loin de lutter pour boucher la voie d'eau, ont abandonn le navire en toute hte
et sans motif plausible, et ils ont dclar mensongrement qu'il avait sombr corps
et biens, alors que, sans tre gouverne ni aid, livr lui-mme et conduit par les
lments aveugles, il a pu aborder sans dommages la cte de Lcogane; que l'quipage
a dclar tantt qu'il s'est sauv l'aide d'un petit canot qui se trouvait bord, tantt
qu'il a t recueilli par un petit canot qui passait heureusement au moment du pril de
la Santa Maria; que le Juge a retenu, en outre, un fait qui lui a paru trange: la
soudaine dcision de l'unique passager destination de Jrmie de ne pas continuer
le voyage et de se faire dposer Logne; qu'il a tenu compte de l'attitude de
Franois Xantus qui, aprs l'coulement du bateau, s'est abstenu de tout effort pour
le sauver, bien que. d'aprs le dire de. cette partie, le voilier valt plus que le
montant de la cargaison:
Attendu que le capitaine de la Santa Maria, ayant fait des rapports de mer men-
songers tait prsum avoir caus par sa faute les accidents survenus durant le voyage
et il incombait Franois Xantus de dtruire cette prsomption par la preuve
contraire;


bUlLLflN iJL.S ARRLTS DU rRll-,U.\AL DE CASSATION
11
M.us aiiciidu que loin d'avoir t renverse, l.i prsomption de faute rsultant du
caractre mensonger des rapports faits par le capitaine a t renforce par les cir-
constances que le Juge a numres dans son uvre;
Attendu, en droit, que la baraterie de patron ne s'entend pas uniquement des
prvarications dn capitaine, mais aussi de ses simples fautes, et qu'en matire de
faute, le Juge du fond constate souverainement l'existence matrielle des faits all-
gus, soifs la seule reserve de ne pas les dnaturer, et le rle du 'Tribunal rgulateur
se borne vrifier si ces faits peuvent tre lgalement qualifis de faute;
Attendu que les faits admis par le jugement attaqu sont bien des faits fautifs;
ils tablissent que le capitaine a trahi son devoir en fuyant htivement du bateau
dont le pril n'tait point imminent, et il a aggrav son agissement coupable par
de faux rapports qui ont empch d'aller au secours de la Santa Maria;
Attendu que la police d'assurance, consentie Franois Xantus ne couvrait la
baraterie de patron que si l'assur n'tait pas en mme teir^ps propritaire du navire;
que Franois Xantus tait la fois matre de la Santa Maria et chargeur des deux
cent quatre vingt huit mille botes d'allumettes qu'il dit avoir expdies la simple
pacotilleusc de Jrmie, la dame Marthe Lubin;
Attendu que la seule existence de la baraterie de patron suffit pour motiver l-
galement la dcision qui a exonr la Home Insurance Company de payer
Franois Xantus l'indemnit d'assurance prvue par le contrat; que ds lors, il
est inutile de s'arrter l'examen des troisime et quatrime moyens du pourvoi re-
latifs l'estimation frauduleuse, la rticence et la fausse dclaration de valeur, car
mme s'ils venaient tre reconnus fonds, leur admission demeurerait sans influence
sur la validit du jugement attaqu;

Par ces motifs, le Tribunal rejette le pourvoi de Franois Xantus contre le ju-
gement rendu par le Tribunal Civil de Port-au-Prince, en ses attributions commer-
ciales, le vingt quatre Janvier mil neuf cent quarante au profit de la Home Insurance
Company, dit acquise l'Etat l'amende consigne, et condamne le demandeur aux
dpens liquids la somme de........en ce non compris le cot du prsent arrt.

Ainsi jug et prononc par nous Ernest Douyon, Prsident, Bignon Pierre-Louis,
Llio Vilgrain, Yrech Chtelain et Justin Barau, Juges, en audience publique du
onze Novembre mil neuf cent quarante, en prsence de Monsieur Hubert Alexis,
Substitut du Commissaire du Gouvernement et assists de Monsieur Scvola Rameau,
Commis-Greffier;

Il est ordonn etc..
En foi de quoi etc..

Pour copie conforme la minute.
No. 7
SOMMAIRE

La premption est acquise par l'expiration du laps de temps fix en l'article 394
C. P. C. Le retrait par une partie d'une pice de son dossier 'pour la produire dans
une autre instance n'est pas un cas de force majeure l'autorisant en tirer une ex-
ception contre la demande en premption. Un tel fait n'a rien d'assimilable aux con-
ditions auxquelles se reconnaissent les causes qui suspendent la premption ou qui
la couvrent.

ARRET DU 26 NOVEMBRE 1940
Gilbert Bastien contre Joseph Durand

AU NOM DE LA REPUBLIQUE
Le Tribunal de Cassation, 2me. section, a rendu l'arrt suivant:
Sur le pourvoi du sieur Gilbert Bastien, propritaire, demeurant et domicili au
Cap-Hatien, identifi au No. 1407, ayant pour avocat Me. Etienne Lonce Bariento,
du barreau du Cap-Hatien, identifi au No. 815 et patent au No. ]'30, avec
lection de domicile au greffe du Tribunal de Cassation, contre un jugement du Tri-
bunal Civil du Cap-Hatien rendu le 17 Avril 1940 au profit du sieur Joseph
Durand, propritaire demeurant et domicili au Cap-Hatien, identifi au No. 1197,


12 DULLtlIN UES ARRETS DU TRIBUNAL DE CASSATION


ayant pour .i\ocat Me. Emmanuel Pauld, du barreau du Cap-Hatien, identifie au
No. 9 et patent au No. 9, avec lection de domicile au greffe du Tribunal de
Cassation:
Ou, l'audience publique du 31 Octobre coul, les parties n'tant pas repr-
sentes la barre, Monsieur le Commissaire du Gouvernement Franois Mathon en
la lecture de ses conclusions, et aprs en avoir dlibr en la chambre du conseil
conformment la loi;
Vu lo. l'acte dclaratif du pourvoi, 2o. le jugement attaqu, 3o. les requtes
des parties, leurs cartes d'identit, celles de leurs avocats et les autres pices dposes;
Vu galement les arts. 394, 396 et suivants du code de procdure civile;

SUR LES DEUX MOYENS REUNIS DU POURVOI pris de violation de l'art.
148 c. pr. civ. et d'excs de pouvoir, en ce que le Juge du Cap-Hatien n'aurait pas
srieusement examin la dfense propose par le recourant pour repousser la premp-
tion demande de son instance contre le dfendeur; en ce que la premption serait
suspendue par le fait d'une action en dguerpissement de Gilbert Bastien contre
Marie Durand qui oppose celui-ci la donation mme dont la demande d'annula-
tion a form l'objet de l'instance dclare prime par le premier Juge; en ce que
les pices ncessaires au soutien de cette cause se trouvant alors en Cassation, l'im-
possibilit pour Gilbert Bastien d'en faire usage en mme temps contre Joseph
Durand constituerait le cas de force majeure, que le premier Juge aurait soit pass
sous silence soit rejet, tort, comme n'tant pas prvu parmi les causes qui, au dire
de ce Juge, formeraient les seuls cas reconnus de force miajeure:
Attendu que Joseph Durand a, le 20 Dcembre 1939, demand la premption
d'une instance ouverte contre lui par une assignation du 22 Aot 1935 la re-
qute de Gilbert Bastien, en nullit d'une donation d'immeuble consentie au profit
du dfendeur par une dame Tlucia Durand, le dernier acte de la procdure tant
une signification de conclusions faite l'avocat de Joseph Durand depuis le 10
Septembre 1935;
Attendu qu'il rsulte de ce fait tabli dans la cause et non dni que la procdure
dont il s'agit a t discontinue durant plus de deux ans et qu'ainsi c'est bien en
conformit des arts. 394 et suivants du code de procdure que le Tribunal Civil du
Cap-Hatien a prononc la premption demande;
Attendu que le reproche de dfaut d'examen fait la dcsion est injustifi: le
premier Juge n'a point pass sous silence le moyen de dfense que Gilbert Bastien
a tir de la circonstance par lui prsente comme constituant un cas de force majeure
l'obligeant d'interrompre sa procdure: ce serait la ncessit o cette partie s'est
trouve de rpondre une tante de son adversaire, la dame Marie Durand, qui sur
une demande en dgu.-'rpissement de l'immeuble occup par elle et objet de la do-
nation attaque, avait oppos ce mme acte Gilbert Bastien; que cette instance entre
Marie Durand et lui donna lieu un pourvoi en Cassation o se trouveraient re-
tenues les pices ncessaires au soutien de la cause introduite contre Joseph Durand
par l'assignation du 22 Aot 1935;
Attendu que, rpondant ce moyen, le Juge a rappel, dans les motifs de son
jugement, toutes les conditions requises pour qu'un acte interrompe ou couvre la
premption; or, aucun acte de cette nature man de l'une ou de l'autre partie
n'existe en l'espce: les ncessits de l'instance entre Marie Durand et Gilbert Bastien
n'ont pu former obstacle la continuation des poursuites de ce dernier contre
Joseph Durand; celui-ci est rest tranger cette instance tort invoque comme
constituant le cas de force majeure par le demandeur; que si, rpondant dans une autre
cause, une demande de premption dirige contre Marie Durand, l'avocat de cette
dame qui est celui mme de Joseph Durand a pu opposer un fait pareil comme cas
de force majeure, cette erreur n'obligeait en rien le Juge et ne peut lui tre retourne
comme une critique raisonnable de sa dcision conforme la loi et tous les principes
suivis en la matire;

PAR CES MOTIFS et sur les conclusions conformes du Ministre Public, le
Tribunal rejette comme mal fond le pourvoi de Gilbert Bastien contre le jugement
du 17 Avril 1940 rendu par le Tribunal Civil du Cap-Hatien au profit de Joseph
Durand; ordonne en consquence la confiscation de l'amende dpose et condamne
le demandeur aux dpens liquids la somme de............gourdes, en ce non
compris le cot du prsent arrt; dit que ces dpens ne seront pas distraits au profit
de Me. Em. Pauld, ainsi qu'il l'a demand mais sans affirmer en voir fait l'avance.


liULl E1I.\ DES ARRETS DU TRIISUNAL DE CASSATION
13
Ainiii jugv.' par nous, Etzer Vilaire. Vice-Prsident, T. Laleau, Windsor Michel.
Edouard Bordca et Evremont Carri, Juges, en audience publique du mardi 26
Novembre 1940, en prsence de Mr. A. D. Dannel, Substitut du Commissaire du
Gouvernement, avec l'assistance de Mr. Devez Tanis, Commis-Greffier.
Il est ordonn, etc..

En foi de quoi, etc..
No. 8
SOMMAIRE

Lorsqu'il s'agit d'une opposition qui a t pratique en vertu d'une permission
du Juge et dont la validit a donn lieu une instance antrieure la demande de
rtractation, le Juge ne peut pas, sous le prtexte d'une meilleure information, user
d'une facult qu'il n'a plus pour rvoquer Vautorisation octroye.
Le Juge des Rfrs commet un excs de pouvoir lorsque, par son ordonnance,
il rend sans objet une instance pendante au principal.

ARRET DU 26 NOVEMBRE 1940
Vicfor Delbeau contre Vve. N. Louissaint

AU NOM DE LA REPUBLIQUE

Le Tribunal de Cassation, section des affaires urgentes, a rendu l'arrt suivant:
Sur le pourvoi du sieur Victor Delbeau, avocat, identifi au No. 75-A, patent
au No. 233, demeurant Petit-Gove, domicili Port-au-Prince, ayant domicile
lu, en cette dernire ville, au cabinet de Me. Arthur D. Rameau, son avocat, identifi
au No. 305 bis et impos au No. 1832; contre une ordonnance rendue le 23 Aot
1940 par la juridiction des rfrs de Petit-Gove, en faveur de la dame Veuve
Nicolas Louissaint, propritaire, identifie au No. 860, demleurant et domicilie
Petit-Gove, ayant pour avocats Mes. Tell Franois et Georges D. Rigaud, respec-
tivement identifis aux Nos. 1529, 148-B et patents aux Nos. 2'34 et 1551 ;
Ou, l'audience publique du 7 Novembre courant les parties n'tant pas re-
prsentes la barre, Mr. le Substitut Hubert Alexis, en la lecture de ses conclusions;
Et aprs en avoir dlibr en la chambre du conseil, conformment la loi;
Vu lo. l'ordonnance attaque, 2o. la dclaration de pourvoi, 3o. les requtes des
parties avec les pices l'appui, 4o. les conclusions du Ministre Public, 5o. les
dispositions de loi invoques;
Attendu que sur un premier recours form contre trois jugements du Tribunal
Civil de Petit-Gove o avait t porte l'action en rparation civile introduite par
Elza Fleurant Veuve Nicolas Louissaint, Gertrude Fleurant et Georgette Fleurant,
contre H. C. Horn, propritaire de la ligne de navigation Horn Linie et affrteur
du S/S Mira, ces jugements furent casss et les causes et les parties renvoyes devant
la juridiction de Jacmel qui, la date du 28 Janvier 1936, rendit une dcision con-
damnant H. C. Horn s-qualits 5000 dollars de dommages-intrts et une as-
treinte de 5 dollars par jour de retard; que cette dcision a fait l'objet d'un second
recours dclar irrecevable par l'arrt du 22 Janvier 1937 dont la rectification deman-
de par la partie condamne a t rejete;
Attendu que les offres relles faites, le 22 Mai 1937, aprs la signification avec
commandement de l'arrt de rejet, n'ont pas t acceptes, parce que juges insuffi-
santes; que la valeur offerte qui n'tait autre que le montant de la condamnation
principale et des frais, sans les astreintes, a t consigne au greffe du Tribunal Civil
de Petit-Gove, le 3 Juin 1937;
Attendu que, suivant un acte en date du 12 Juillet 1938, la dame Nicolas
Louissaint ne Fleurant a comparu devant le notaire J. P. Cicron Chry et a fait
avec la Horn Linie, reprsente par Heinz Horn, successeur de H. C. Horn sus
qualifi et ses avocats, une transaction aux termes de laquelle, la dfenderesse proteste
contre les prtentions de Me. Victor Delbeau, son avocat, qui a refus les offres relles
et exerc des poursuites en vue de parvenir au paiement des astreintes; que tenant
ces offres pour valables, la veuve Louissaint renonce tous droits relatifs aux as-
treintes prononces par le jugement du 28 Janvier 1936 et en dcharge Heinz Horn,
moyennant le paiement de la part des dommages-intrts elle revenant;


14 ^'l- "^ .\KRLKS DU IHIbUNAL Dt cAsSATiu.N


Attendu qu^ ios consorts Fleurant accordent Me. Victor Delbeau, titre d'ho-
noraires, 50^' du montant .le toutes les condamnations pcuniaires obtenues pour
eux, en excution du mandat confr l'avocat par acte au rapport du notaire
Eliud Valvcrdc Rodriguez, en date du 13 Mars 1930;
Attendu que pour se faire autoriser retenir une partie de ses honoraires que
la transaction aurait compromise, Victor Delbeau, prtendant que sa crance est
certaine et mme exigible, mais non liquide, adressa une requte au Doyen de Petit-
Gove et obtint du Juge qui en remplissait les fonctions, une ordonnance permettant
au demandeur de saisir-arrter, entre ses propres mains, les fonds qu'il dtenait pour
compte de la Veuve Louissaint, jusqu' concurrence de la somme de 800 dollars
laquelle sa crance a t provisoirement value; #
Attendu que sur une autre requte lui prsente le 14 Aot de la prsente anne
par la partie saisie, le Juge se dclarant mieux inforjn, rtracta, par son ordonnance,
objet du prsent pourvoi, celle du 10 Aot accordant la saisie-arrt dont il donna
mainleve:
SUR LES MOYENS PRIS de motif erron, de violation de l'art. 148 c. p. c,
d'excs de pouvoir, de violation de l'art. 180, de fausse application de l'art. 479, et,
d'autre part, de violation de l'art. 1136 c. civ., de motif erron par violation de
l'art. 148 c. p. c. et de violation de l'art. 707 du mme code, en ce que, sans avoir
gard aux dfenses opposes la rtractation demande, le Juge des rfrs a
rvoqu son ordonnance permissive par le motif erron que la saisie-arrt aurait t
pratique en vertu de cette ordonnance uniquement, quand elle a t aussi forme en
vertu des titres dont Delbeau faisait tat devant ce Magistrat, et qu'en outre la
saisie ainsi pratique a t dnonce avec demande en validit pendante au principal
avant que la requte fin de rtractation et t prsente:
Attendu que ladite saisie a t faite non seulement en vertu de l'ordonnance du
10 Aot qui l'a autorise, mais encore en vertu des titres soumis au Juge dont
la permission n'a t sollicite que pour l'valuation provisoire de la crance d'ho-
noraires du demandeur; que de plus, la saisie-arrt forme de cette faon a t
dnonce et sa validit requise par assignation donne la Veuve Nicolas Louissaint
le 12 Aot 1940;
Attendu que l'arrt du 5 Dcembre 1907 oppos au pourvoi a statu dans une
espce qui n'est pas identique celle dont il est question quant prsent; que c'est
donc avec raisoi qu'il a dcid que le Juge mieux inform, peut rtracter son or-
donnance non suivie de la demande en validit de la saisie qu'il a autorise;
Mais attendu que. lorsqu'il s'agit, comme dans le cas actuel, d'une opposition
qui a t pratique en vertu du permis du Juge et dont la validit a donn lieu
une instance antrieure la demande en rtractation, le Juge ne peut pas, sous le
prtexte d'une meilleure information, user d'une facult qu'il n'a plus pour rvo-
quer l'autorisation octroye;
Attendu que la question relative aux honoraires sur les astreintes dont la Horn
Linie a t exonre, se rattache la validit de la saisie demande par Delbeau; que
c'est l une question de fond laisse l'apprciation du Tribunal qui en a t irr-
vocablement saisi et qui a seul le pouvoir lgal de se prononcer sur la mainleve
ordonne par la dcision querelle;
Attendu que le Juge des rfrs qui a rapport son ordonance du 10 Aot, a
t dessaisi depuis la susdite demande en validit; que pour mettre nant la saisie
qu'il avait d'abord accorde, il dit que les titres produits par Victor Delbeau n'ta-
blissent pas sa crance, vidant ainsi le fond de la contestation que le Tribunal doit
trancher;
Attendu qu'en statuant, comme il l'a fait, le Juge des rfrs rend sans objet la
demande pendante au principal auquel l'ordonnance attaque a fait prjudice, tout
ce qui entache cette dcision de l'excs de pouvoir qui lui est reproch:
PAR CES MOTIFS et sans s'arrter aux autres moyens, le Tribunal casse et
annule l'ordonnance de rfr du 23 Aot 1940, rendue entre les parties, ordonne la
remise de l'amende consigne, et faisant ordonnance nouvelle par les mmes motifs
qui ont dtermin la cassation, dit qu'il n'y a pas lieu de rtracter celle du 10 Aot
valuant provisoirement les causes de la saisie qu'elle a autorise, renvoie les parties
au principal o l'action est dj pendante et condamne la veuve Nicolas Louissaint
aux dpens liquids la somme de..............en ce nom compris le cot du
prsent arrt.


BULLETIN DES ARRETS DU TRIISUNAl__JAs.SAT.o.S
15
Ainsi juge et prononce par nous, Windsor Michel, juge faisant fonction de Pr-
sident. Evremont Carri et Justin Barau, Juges, en audience publique du 26 No-
vembre 1940. en prsence de Mr. A. D. Dannel, Substitut du Commissaire du
Gouvernement, avec l'assistance de Mr. Devez, es-greffier.
Il est ordonn, etc..

En foi de quoi, etc..
No. 9
SOMMAIRE

Est vicie d'excs de pouvoir la dcision du Juge qui, une comparution person-
nelle des parties, leur a lui-mme dfr tour tour le serment et dclar que le
wrment de Vune d'elles Vemportait sur celui de Vautre, confondant et violant ainsi
les prescriptions qui rgissent les deux espces de serments judiciaires: le suppltoire
et le drisoire.

ARRET DU 26 NOVEMBRE 1940

Verdieu Fils contre Michel Lundi

AU NOM DE LA REPUBLIQUE
Le Tribunal de Cassation, 2me. section, a rendu l'arrt suivant:
Sur le pourvoi du sieur Verdieu fils, cultivateur et propritaire, demeurant et
domicili en la 1re, section de la Plaine de Petit-Gove, identifi au No. 1133,
ayant pour avocats Mes. Jean Montbrun et Benot Armand fils, identifis aux
Nos. 2193 et 250 et respectivement patents aux Nos. 230 et 2405, avec lection
de domicile au cabinet du second Port-au-Prince, contre un jugement du Tribunal
de Paix de Petit-Gove rendu le 12 Avril 1940 au profit du sieur Michel Lundi,
propritaire demeurant et domicili au bourg de l'Acul, 1re, section de la Plaine
Je Petit-Gove, dfendeur non produisant;
Ou, l'audience publique du 31 Octobre coul, le demandeur n'tant pas re-
prsent la barre. Monsieur le Commissaire du Gouvernement Franois Mathon en
la lecture de ses conclusions; et aprs en avoir dlibr en la chambre du conseil
conformment "la loi; '
Vu lo. l'acte dclaratif du pourvoi, 2o. le jugement attaqu, 3o. la requte du
demandeur et sa signification avec assignation au dfendeur par exploit du 7 Juin
1940 ministre de Andr Alphonse, huissier du Tribunal Civil de Petit-Gove;
Vu galement les arts, l 100 et 1 143 et suivants du code civil;

SUR LE MOYEN UNIQUE DU POURVOI pris d'excs de pouvoir par la
violation des articles prcits, en ce que, sans tenir compte des dispositions de la loi.
le premier Juge s'est fond sur le serment du demandeur originaire lui-mme pour
admettre une crance dnie et sans aucun crit pouvant servir l'tablir;
Attendu que sur une citation en paiement de soixante-cinq gourdes, prix prtendu
d'une pice de canne en maturit que Michel Lundi soutenait avoir vendue Verdieu
fils en Octobre 1939. celui-ci a formellement contest l'existence de cette convention
verbale et la dette qui en rsultrait pour lui; sur quoi le Juge de Paix de Petit-Gove,
faisant droit aux conclusions du demandeur originaire, ordonna la comparution
personnelle des parties, leur dfera successivement le serment, puis rendit sa sentence
qui condamne au paiement de la valeur rclame et o il dit en propres termes que
le serment fait par Michel Lundi l'emportait sur celui de Verdieu et que, si la
preuve testimoniale pouvait tre admise dans la cause, des gens dignes de foi seraient
venus dposer en faveur du premier;
Attendu qu'en dcidant de la sorte le Juge a mconnu et viol les prescriptions
qui rgissent les deux espces de serment judiciaire; celui qu'il a fait prter l'une
et l'autre partie en contestation na pu tre le serment suppltoire, puisqu'il n'a
point t dfr d'office; le Juge en l'ordonnant n'a fait qu'admettre la demande
forme cette fin par le fond de pouvoir de Miche! Lundi; et aussi le serment
suppltoire n'tait pas possible en l'espce o. s'agissant du paiement d'une somme
excdant seize gourdes, il n'existe aucun commencement de preuve par crit, aux termes
exprs de l'article 1153 c civ., qui n'autorise la dlation d'un tel serment que
lorsque la demande n'est ni pleinement justifie ni totalement dnue de preuve;


]5 bUMLIIN DES ARRETS DU TRIBUNAL DE CASSATION


Attendu, d autre part, que s'il s'agissait du serment dcisoire, le demandeur ne
pouvait point tre d'emble appel le prter dans l'intrt de sa cause; c'est lui
qui devrait le dfrer son adversaire en se remettant entirement la conscience de
cette partie pour dcider du sort de l'instance, sauf alors au dfendeur se sous-
traire au serment en le rfrant lui-mme au demandeur; que ce n'est point ce qui
a eu lieu en l'espce o Michel Lundi a t tout d'abord admis tablir l'existence
du fait de vente et sa crance sur la foi de son propre serment, comme si la dcla-
ration de cette partie intresse pouvait faire preuve contre son adversaire encore que
celui-ci ait, sous serment aussi, persist dans sa dngation; il s'en suit, dans ces
circonstances, que ce n'est mme pas en ralit le serment qui a tranch la contes-
tation, mais l'arbitraire du Juge qui a cru pouvoir librement choisir entre deux
attestations opposes au mpris de ce que la loi prescrit en matire de preuves et
pour le serment; qu'il y a de ce fait un vritable excs de pouvoir viciant la
dcision;
PAR CES MOTIFS le Tribunal admettant le pourvoi, casse et annule le jugement
du 12 Avril 1940 rendu au profit de Michel Lundi par le Tribunal de Paix de
Petit-Gove; ordonne en consquence la remise de l'amende dpose; renvoie la
cause et les parties par devant le Tribunal de Paix de Grand-Gove pour tre statu
ce que de droit et condamne le dfendeur aux dpens liquids la somme de......
gourdes, en ce non compris le cot du prsent arrt.
Ainsi jug par nous, Etzer Vilaire, Vice-Prsident, T. Laleau, Windsor Michel,
Edouard Bordes et Evremont Carri, Juges, en audience publique du Mardi 26 No-
vembre 1940, en prsence de Monsieur A. D. Dannel, Substitut du Commissaire
du Gouvernement, avec l'assistance de Mr. Devez Tanis, Commis-Greffier.
Il est ordonn, etc..
En foi de quoi, etc..
No. 10
SOMMAIRE

Est nulle Vassignation donne au dfendeur en cassation seulement fournir ses
dfenses, sans aucune mention de la signification des moyens.
L'article 929 C. P. C. fait au demandeur une double obligation: celle de signifier
ses moyens de pourvoi et de Vassigner en mme temps fournir ses dfenses, le
tout peine de nullit de la dclaration. Encore qu'un seul acte serve Vaccomplis-
sement de Vune et de Vautre formalit, il n'en faut pas moins pour chacune d'elle
une mention expresse et distincte.

ARRET DU 26 NOVEMBRE 1940
Pierre Jules Dbrosse contre Angle Wiss

AU NOM DE LA REPUBLIQUE
Le Tribunal de Cassation, 2me. section, a rendu l'arrt suivant:
Sur le pourvoi du sieur Pierre Jules Dbrosse, notaire public, demeurant et do-
micili aux Gonaves, identifi et impos aux Nos. 254 et 158 ayant pour avocat
Me. Clment Jean-Baptiste du barreau des Gonaves, identifi et impos aux Nos.
1499 et 317, avec lection de domicile au greffe du Tribunal de Cassation, contre
un jugement du Tribunal Civil des Gonaves rendu le 10 Novembre 1939 entre
lui et la dame Angle Wiss, pouse E. N. Bailley, autorise de son mari, propritaire
demeurant et domicilie Port-au-Prince, identifie au No. 1047, ayant pour avocat
Me. Valencour Pasquet du barreau des Gonaves, identifi au No. 7 2, impos au
No. 4, avec lection de domicile Port-au-Prince au cabinet de Me. Christian
Latortue;
Ou, l'audience publique du trente et un Octobre coul, les parties n'tant pas
reprsentes la barre, Monsieur le Commissaire du Gouvernement Franois Mathon
en la lecture de ses conclusions; et aprs en avoir dlibr en la chambre du Consejl
conformment la loi:
Vu lo. l'acte dclaratif du pourvoi, 2o. le jugement attaqu, 3o. les requtes des
parties, leurs cartes d'identit et celles de leurs avocats, 4o. les autres pices dposes;
Vu galement l'art. 929 c. pr. civ.;


bULl.iiIlN UEb ARRLIS OU 1 RUiUNAL DE CASSATION
17
SUR LA hlN DE NON RECEVOIR OPPOSEE AU POURVOI PAR LA
DEFENDERESSE et prise de ce que celle-ci a. par un exploit du 31 Mai 1940,
reu seulement assignation fournir ses dfenses, sans aucune mention de la signi-
fication des moyens l'appui du recours; d'o violation du texte prcit qui prvoit
deux formalits bien distinctes dont l'inaccomplissement de l'une ou de l'autre doit
entraner l'irrecevabilit du pourvoi:
Attendu que l'art. 929 c pr. civ. fait au demandeur en Cassation une double
obligation: celle de signifier ses moyens au dfensseur et de l'assigner en mme temps
fournir ses dfenses, le tout peine de nullit de la dclaration de pourvoi;
que si un seul acte sert l'accomplissement de l'une et de l'autre formalit, il n'est
pas moins certain qu'il y faut pour chacune d'elles une mention expresse, toutes
deux tant de rigueur; or, l'exploit critiqu du trente et un Mai Mil Neuf Cent Qua-
rante, ministre de l'huissier Frdrique Alerte contient simplement assignation et
non point aussi la signification des moyens prescrite en l'article susvis; qu'il s'en
suit la nullit de la dclaration de recours;

PAR CES MOTIFS et sur les conclusions conformes du Ministre Public, le
Tribunal annule la dclaration de pourvoi de Pierre Jules Dbrosse contre le jugement
du dix Novembre mil neuf cent trente neuf rendu par le Tribunal Civil des Go-
naves au profit de la dame E. N. Bailley; ordonne en consquence la confiscation
de l'amende dpose et condamne le demandeur aux dpens liquids la somme
de.............. .gourdes, distraits au profit de Me. Valencourt Pasquet sur
affirmation de droit par lui faite en sa requte, en ce non compris le cot du
prsent arrt.

Ainsi jug par nous, Etzer Vilaire, Vice-Prsident, T. Laleau, Windsor Michel,
Edouard Bordes et Evremont Carri, Juges, en audience publique du Mardi 26
Novembre 1940, en prsence de Mr. A. D. Dannel, Substitut du Commissaire du
Gouvernement, avec l'assistance de Monsieur Devez Tanis, Commis-Greffier.
Il est ordonn, etc..
En foi de quoi, etc..
No. Il
SOMMAIRE

I.L'ommission du numro de la carte d'identit dans Vacte dclaratif de pourvoi
est couverte par la production rgulirement faite de cette carte au Greffier qui
a reu la dclaration. Il suffit de la preuve lgale et certaine que le fisc a t
satisfait.
1.Le ministre des avocats n'tant pas obligatoire, l'art. 927 c. pr. civ. n'exige
pas peine de nullit que Vacte dclaratif porte le nom' de Vavocat constitu
par le demandeur en Cassation.
.Le sursis demand en vertu de la maxime le criminel tient le civil en taf
est bon droit rejet lorsque l'exploit argu de faux n'est d'aucune influence sur
la cause porte au civil.
4.Est non recevable comme nouveau le moyen soulev pour la premire fois en
Cassation par le dfendeur en divorce relativement une enqute laquelle il
n'a pas pris part et qu'il n'a point combattue devant le premier Juge, encore
qu'il et t somm de comparatre Vaudience pour plaider sur les rsultats de
cette mesure.
5.La sommation notifie cette fin en mme temps que la signification du procs
verbal d'enqute et de Vordonnance du Doyen renvoyant les poux Vaudience
publique, par actes dment signifis personne, justifient le rejet de la premp-
tion de Vinstance de divorce, ces actes ayant couvert la premption avant que
la demande en ft produite.
t>-l-cs rgles suivies pour l'instruction des affaires ordinaires et les enqutes ne
sont pi;\- applicables la procdure de divorce rgie par les dispositions contenues
en ta U:i No. 7 du Code Civil auxquelles renvoie Vart. 771 c. pr. civ.
^ ^n exploit est valablement signifi domicile, en l'absence de la partie, une
personni dnomme habitant la mme maison qu'elle et en troites relations
avec celle-ci.


If^ bll I LU.. DL-.s ARRETS DU TRIBUNAL DE CASSATION


ARRET DU 26 NOVEMBRE 1940
Emil CuJdcnberg contre Son pouse, ne Bcha

AU NOM DE LA REPUBLIQUE
Le Tribunal de Cassation, 2me. section, a rendu l'arrt suivant:
Sur le pourvoi du sieur Cari Emil Goldenberg, propritaire, identifi au No. 664,
demeurant et domicili Port-au-Prince ayant pour avocat conseil Me. Louis
Raymond, identifi au No. 425-A et patent au No. 1646 avec lection de domicile
au cabinet de cet avocat; ...,
Contre un jugement du Tribunal Civil de Port-au-Prince, en date du 25 Avril
1940 admettant le divorce demand contre lui par la dame Maria Bcha, son pouse,
propritaire demeurant et domicilie Port-au-Prince, identifie au No. G-2924
ayant pour avocat conseil Me. Max L. Hudicourt, identifi au No. B-126 et patent
au No. 1308;
Ou, l'audience publique du 7 Novembre courant, les parties n'tant pas re-
prsentes la barre. Monsieur le Substitut Hubert Alexis en la lecture de ses
conclusions et aprs en avoir dlibr en la chambre du conseil conformment
la loi;
Vu 1 o. l'acte dclaratif du pourvoi, 2o. le jugement attaqu, 3o. les requtes
des parties, leurs cartes d'identit, celles de leurs avocats et les autres pices dposes;
Vu galement les dispositions de loi invoques;

SUR LES DEUX FINS DE NON RECEVOIR DE LA DEFENDERESSE
OPPOSEES AU POURVOI prises, la premire de ce que l'acte dclaratif du recours
n'indique pas le numro de la carte d'identit du demandeur; la seconde, de ce que
le mme acte violerait l'art. 927 c. pr. civ. en ce qu'il ne nomme pas l'avocat cons-
titu par cette partie pour son pourvoi;
Attendu que l'acte dclaratif querell, la dsignation des qualits d demandeur
mentionne qu'il est identifi; mais l'indication du numro de la carte y est laisse
en blanc; que cependant une attestation du greffier du Tribunal Civil qui a reu
la dclaration rpare cette lacune et accuse une simple inadvertance de cet officier
ministriel: son certificat produit au dossier du demandeur dclare que la carte de
cette partie mentionant son lieu de naissance, son domicile, sa nationalit et son
ge, porte le numro 664 pour l'exercice 1939-1940; qu'il en rsulte que la pice
a t effectivement prsente au greffier au moment de la dclaration de recours, et
qu'enfin le fisc ayant t satisfait, le but de la loi crant cette taxe est atteint: d'o
suit le mal fond de la premire fin de non recevoir;
Attendu que l'art. 927 prcit n'exige pas peine de nullit que l'acte dclaratif
de pourvoi porte le nom de l'avocat constitu par le demandeur, le ministre des
avocats n'tant point obligatoire; qu'il n'existe pas de nullit sans un texte qui la
prononce; que cette seconde fin de non recevoir est aussi mal fonde;
SUR LE SURSIS DEMANDE PAR LE RECOURANT: Attendu que Cari Emil
Goldenberg a dpos une plainte en faux concernant un exploit du 27 Janvier 19 40
ministre de l'huissier Avisne Lafon'tant; que la dcision attaque a valid cet acte
argu de nullit devant le premier Juge comme ayant t signifi au demandeur en
violation de l'art. 78 c. pr. civ.: que le recourant demande au Tribunal de surseoir
l'examen du pourvoi jusqu' l'issue du procs criminel qui s'ouvrira sur sa plainte
transmise au Juge d'Instruction;
Attendu que l'exploit incrimin, invoqu au Tribunal Civil de Port-au-Prince
pour faire chec la premption de la demande en divorce, n'est pas le seul acte
qui ait couvert cette premption souleve alors par Cari Emil Goldenberg; il s'en
suit que cet exploit n'est d'aucune influence sur le sort de la dcision attaque, en
ce qui regarde le rejet de la premption, et qu'en l'espce il n'chet pas de surseoir
en vertu de la maxime le criminel tient le civil en faf; en consquence le Tribunal
rejette le sursis sollicit;
SUR LE PREMIER MOYEN reprochant la dcision un excs de pouvoir, la
violation des rgles relatives la procdure du divorce et de celles sur l'enqute, ainsi
que la violation de l'art. 159 c. pr. civ. sur la signification des jugements par dfaut,
la violation et la fausse application de l'art. 240 c. civ. prescrivant de dnommer les
tmoins pour l'enqucte dans l'instance en divorce et de dterminer les jour et heure
o les parties devront les prsenter:
Attendu que le 4 Juin 1937 Maria Bcha, demanderesse en divorce contre Cari
Emil Goldenberg, obtenait du Tribunal Civil de Port-au-Prince un jugement par


bLll.Ell.\ Dkh ARRL US !.)U PKIhUNAl L'E CASSAilN
19
dclaui v.rdonnant une enqute pour la preuve des faits pertinents articuls l'appui
de son iction et la suite de la dcision qui admettait sa demande; que l'enqute
eut lieu non l'audience du vingt-quatre du mme mois d'abord fixe cet effet,
mais ieiilemcnt le premier Fvrier 1940, en excution d'un jugement sur requte
du 1 ii ..Linvier de cette dernire anne portant nouvelle fixation de la mesure;
Attendu que tous les griefs contenus en ce premier moyen ont rapport cette
enquLic. la signification du jugement qui l'a ordonne, son excution que le
demandeur prtend tre contraire aux rgles observer en matire de divorce; or,
somme de comparatre pour plaider sur les rsultats de cette mesure. Cari Emil Gol-
denberg n'a prsent aucune critique y relative; devant le premier Juge il s'est born
soulever la premption de l'instance en divorce: qu'ainsi produit en Cassation pour
la premire fois, le moyen est nouveau et comme tel irrecevable;
SUR LES DEUXIEME ET TROISIEME MOYENS REUNIS, pris d'excs de
pouvoir, de violation du droit de la dfense, de violation et de fausse application
de l'art. 88 c. p. civ., de violation de l'art. 1 74 c pr. civ., de violation et de fausses
interprtation des arts. 394, 395, 396 et 397 du mme code, ces dernires disposi-
tions traitant de la premption;
Attendu que Carl Emil Goldenberg a t rgulirement somm de comparatre pour
plaider sur les rsultats de l'enqute laquelle il avait fait dfaut, mais dont le procs-
verbal qui a t signifi pour un huissier ce commis, en mme temps que l'ordonnan-
ce du doyen renvoyant les poux l'audience publique du 15 Fvrier 1940; que c'est
aprs cette double notification suivie de sommation d'audience par un exploit
du 9 Fvrier 1940 ministre de Mercy Flix, signifi personne, que Goldenberg
a prsent sa demande de pj^mption d'instance, alors qu'elle tait couverte par
l'acte valable de procdure, qu'est la signification du procs-verbal d'enqute, de
l'ordonnance du doyen et de la sommation d'audience sus parle; que le premier
Juge ne s'est point tromp quand, dans un de ses motifs, il a dclar que la p-
remption ne pouvait tre propose par voie d'exception, aprs la reprise rgulire
des poursuites de la demanderesse en divorce;
Attendu, d'autre part, que ce n'est point par application de l'art. 88 c. pr. civ.
que. la premption rejete, le Juge a, sans dsemparer et par la mme dcision, statu
au fond et admis le divorce; c'est en excution des dispositions spciales la matire
de divorce qu'il a ainsi procd; il n'a com'mis aucun excs de pouvoir ni viol le
droit de la dfense en se conformant au prescrit des articles 285 et suivants du
code civil, les rgles dictes par le code de procdure pour l'instruction des affaires
ordinaires et les enqutes n'tant pas applicables au divorce uniquement rgi par
les dispositions contenues en la loi No. 7 du code civil auxquelles renvoie l'art.
772 c. pr. civ.;
Attendu que, par ce qui vient d'tre dit, le rejet de la premption se justifierait
mme si l'exploit du 27 Janvier 19 40 devrait tre annul comme n'ayant pas t
rgulirement signifi; mais c'est tort que le demandeur critique la dcision en ce
qu'elle a valid cet acte: les motifs qui appuient le jugement sur ce chef sont
conformes une saine jurisprudence qui apporte des tempraments la rgle de
l'art. 78 c. pr. civ. relative la remise de l'exploit, quand elle a lieu domicile et,
en l'absence de la partie, une personne dnomme qui habite la mme maiscrn et est
en relations troites avec elle; que de ce qui prcde rsulte le mal fond des moyens
du recours;

PAR CES MOTIFS et sur les conclusions conformes du Ministre Public, le
Tribunal, sans avoir gard aux fins de non recevoir mal fondes de la dfenderesse,
rejette le pourvoi de Carl Emil GOLDENBERG contre le jugement du vingt-cinq
Avril Mil neuf cent quarante rendu au profit de Maria BACHA, son pouse, par
le Tribunal Civil de Port-au-Prince; ordonne en consquence la confiscation de
l'amende dpose et condamne le demandeur aux dpens liquids la somme de. .
gourdes, en ce non compris le cot du prsent arrt.

Ainsi jug par nous, Etzer Vilaire, Vice-Prsident, T. Laleau, Windsor Michel,
Edouard Bordes et Evremont Carri, Juges, en audience publique du Mardi vingt-
six Novembre mil neuf cent quarante, en prsence de Monsieur A. D. Dannel.
Sub.stitut du Commissaire du Gouvernement, avec l'assistance de Monsieur Devez
Tanis. Commis-Greffier.

Il est ordonn, etc..
En foi de quoi, etc. .
#


2Q L -1 i .'L..^ AKKtlb DU TRIBUNAL UE CASSATION


No. 12
SOMMAIRE

1.Une partit a un intrt-f vident se pourvoir contre une dcision qui na pas
admis SCS nnniens de dfense et ne lui a pas fait droit.
2.Le Juge qui dclare une communaut et succession dbitrices de titres de crance'
envers une partie et qui estime qu'il y a lieu un rglement de compte entre
elles cet gard ne pouvait, sans excs de pouvoir et contradiction entre les
diffrents chefs de son dispositif, ordonner du mme coup la restitution de ces
titres autrefois confis au notaire, auteur des hritiers dfendeurs, et tes dclarer
tenus, l'expiraiton d'un dlai accord pour cette restitution, d'en rembourser
le montant en argent valu par le Juge avec les intrts de cette somme ainsi
arbitrairement fixe
Ds lors que le Juge a reconnu que la cause ne prsentait pas des lments suf-
fisants pour en dcider, si bien qu'il renvoyait les parties un rglement de
compte, il tait tenu de surseoir statuer au fond.

ARRET DU 3 DECEMBRE 1940

Vi;e. Fernand Larrieux contre Saintiverne Saintus

AU NOM DE LA REPUBLIQUE
Le Tribunal de Cassation, 2me. section, a rendu l'arrt suivant:
Sur le pourvoi de la veuve Fernand Larrieux, ne Marie-Louise Auguste, commune
en biens avec feu Fernand Larrieux et tutrice lgale de Daniella Larrieux, sa fille,
des demoiselles Fernande et France Larrieux, du docteur Antonio Larrieux, patent
au No. 87, pris en leur qualit d'hritiers de Fernand Larrieux, tous propritaires,
demeurant et domicilis aux Cayes, respectivement identifis aux Nos. 321, 2181,
861, ayant pour avocat Me. Marcel Lubin, patent au No. 2771, identifi au
No. 118, avec lection de domicile au greffe du Tribunal de Cassation, contre un
jugement rendu entre eux et le sieur Saintiverne Saintus, identifi au No. 71, pro-
pritaire, demeurant et domicili sur l'habitation Rgnier en la deuxime section
rurale de Torbeck, identifi et patent aux Nos. 19 et 92, avec lection de domicile
au greffe du Tribunal de Cassation;
Ou en l'audience publique du 6 Novembre 1940, les parties n'tant pas repr-
sentes la barre, M. le substitut Hubert Alexis, en la lecture de ses conclusions,
et aprs en avoir dlibr en la chambre du conseil, conformment la loi;
Vu; lo. l'acte dclaratif du pourvoi, 2o. le jugement attaqu, 3o. les requtes
des parties et les pices l'appui, ainsi que les dispositions de loi invoques;

SUR LA FIN DE NON RECEVOIR OPPOSEE AU POURVOI, PRISE DU
DEFAUT D'INTERET:
Attendu qu'une partie a toujours intrt se pourvoir contre une dcision qui
lui fait grief; qu'il en est ainsi lorsque ses moyens de dfense n'ayant pas t agrs
par le tribunal il est sorti contre elle un jugement de condamnation; que les deman- i
deurs en Cassation ayant contest la nature et le chiffre de la crance qui leur tait
rclame et le jugement ayant dcid contrairement, leur intrt se pourvoir est
justifi;

PAR CES MOTIFS, rejette la fin de non recevoir;
SUR LES DEUX MOYENS REUNIS: violation de l'art. 148 c. pr. civ., d-
faut de motifs, absence de motifs et insuffisance de motifs, contradiction entre les
motifs et le dispositif, violation de l'art. 148 c. pr. civ., violation des arts. 452
et 462 C. P. Cet 1100 c. civ.;
Attendu que Saintiverne Saintus, prtendant que feu le notaire Fernand Larrieux
qui il avait confi des fonds destins tre placs intrt pour son compte et
moyennant garantie, tait rest son dbiteur de la somme de cent soixante dix
' dollars ou huit cent cin'quante gourdes, a assign les dfendeurs devant le Tribunal
Civil des Cayes pour s'entendre condamner lui payer sa crance et voir valider, en
consquence, la saisie-arrt qu'il a opre s-mains de la Banque Nationale de la
Rpublique d'Hati (succursale des Cayes) sur les fonds appartenant aux succes-
sion et communaut Larrieux et sur celles du sieur Fernand Gerds;
Attendu qu'au soutien de sa demande Saintiverne Saintus faisait tat de l'crit
suivant:


liULLEri.\ DE.s ARRLIS l.'L TRUiLNAL DE CASSATION
21
*Rcu de Monsieur Saintiverne Saintus et de Madame Aricie Desjardines lo. un
ibon de Mr. Louis Andr de cinquante dollars, 2o. un deuxime bon de cinquante de
Monsieur Dupont Georges, 3o. Monsieur Wiener Biaise, 4o. un bon de vingt dol-
lars de Monsieur Grgoire Malette et 5o. un bon de cinquante dollars de Monsieur
Georges Gentillon.

Or $ 220 Cayes, le 26 Dcembre 1922.

(sign) : Fernand LARRIEUX, notaire
Enregistr, etc.;
que sur cette assignation, le Tribunal Civil rendit un jugement dont le dispositif
est ainsi conu:

PAR CES MOTIFS, dit que les communaut et succession Fernand Larrieux
ont dbitrices de titres de crance au profit des poux Saintiverne Saintus; dit
qu'un com-pte sera fait entre les parties; annule la saisie-arrt pratique entre les
mains de la Banque Nationale de la Rpublique d'Hati, succursale des Cayes et
du sieur Fernand Gerds non base-sur une crance certaine; donne main-leve de
la dite saisie; dit que les tiers-saisis videront leurs mains en celles de la partie
saisie; condamne les succession et communaut Fernand Larrieux restituer au
sieur Saintiverne Saintus et son pouse les titres de crance qu'elle dtiennent.
pour eux; leur accorde cet effet un mois aprs la signification du prsent jugement,
dlai pass lequel elles seront tenues d'en rembourser par toutes les voies lgales le
montant valu cent soixante dix dollars ou huit cent cinquante gourdes avec
les intrts lgaux qui sont de droit partir de la demande en justice, si le r-
glement a lieu en espces;
Attendu que c'est contre ce dernier chef de la dcision que le pourvoi est dirig;
qu'il lui est reproch d'avoir condamn les demandeurs remettre les titres ou leur
quivalent en argent, aprs avoir ordonn qu'un compte sera fait entre les parties;
que ds lors que le Juge avait admis qu'il y avait lieu reddition de compte, il
aurait d s'inspirer des articles 452 et suivants du code de procdure civile et les
renvoyer cet effet devant un Juge commis; qu'il ne pouvait de lui-mme, sans
attendre les rsultats de ce compte, fixer le montant des titres remiettre, allant ainsi
rencontre de ce qu'il avait prcdemment dcid;
Mais attendu que le jugement attaqu n'a pas admis que le notaire Larrieux ait eu
la manutention des fonds de Saintiverne Saintus et l'a plutt considr comme un
simple dpositaire des bons; d'o l'obligation pour les comm:unaut et succession
Larrieux de restituer non des espces mais des titres de crance; que de ces titres
une partie ayant t encaisse, dit le jugement, elles rendront compte de l'autre
partie et il a, en consquence, ordonn qu'un compte sera fait entre les parties;
que ce n'tait pas le cas, comme le prtend le pourvoi, de recourir la pro-
cdure trace par les articles 452 et suivants du code de procdure civile relatifs
la reddition de compte proprement dite, lesquels ne sont d'application que lorsqu'il
y a eu gestion des affaires d'autrui; que, quoi qu'il en soit, en prescrivant cette
mesure, le juge a reconnu qu'il n'avait pas pour l'instant les lments de solution
qui lui faisaient besoin et il tait tenu de surseoir statuer au fond jusqu'au r-
glement intervenir .entre les parties; qu'en condamnant du mme coup les de-
mandeurs au pourvoi restituer les bons rclams ou leur montant valu cent
soixante dix dollars ou huit cent cinquante"" gourdes, le Juge a commis un excs
de pouvoir et entach sa dcision de contradiction entre ses motifs et son dispositif;

PAR CES MOTIFS, et sur les conclusions conformes du Ministre Public, casse
et annule, sans renvoi, mais seulement la disposition du jugement qui a fait l'objet
du pourvoi, le surplus demeurant maintenu; dit que le Tribunal Civil des Cayes
reste saisi du rglement faire entre les parties; ordonne la restitution de l'amende
et condamne le dfendeur aux dpens liquids la som'me de................
ce, non compris le cot du prsent arrt.

Ainsi jug par nous, Etzer Vilaire, Vice-Prsident, T. Laleau. W. Michel, Ed.
Bordes, E. Carri, Juges, en audience publique de ce jour, 3 Dcembre 1940, en
prsence de Monsieur A. D. Dannel, Substitut du Commissaire du Gouvernement,
1VCC l'assistance de Mr. Devez Tanis, Commis-Greffier.
Il est ordonn, etc..
En foi de quoi, etc..


li LilL il.N 1.11.5 ARRLIS UU 1 RIBUNAL DE CASSATION


No. 13
SOMMAIRE

1-L'art. 929 c. pr. civ. ne fait pas au demandeur Vobtigation de mentionner la
franchise du dlai de trente jours accord au dfendeur demeurant en Hati pour
fournir ses dfenses.^ ^ En outre, le dlai supplmentaire de distance tant de
droit, il ne tient qu' cette partie d'en jouir mme sans une indication faite
cet gard par te demandeur.
^-Le caractre commercial des relations d'affaires existant entre les parties peut
rsulter de la correspondance change entre elles, surtout lorsque dans certaines
de leurs lettres se trouvent consigns des arrts de compte au crdit de Vune
d'elles.
3-Des lots de caf livrs en compte-courant un commerant ne constituent point
des dpts, quand te montant de ces denres, calcul suivant les mercuriales, a
toujours t pass au crdit de leur fournisseur.
4.'L'abus du droit d'assigner prjudiciable la partie qui a obtenu gain de cause
donne droit Vapptication son profit de Varticle 1168 c civ.

ARRET DU 12 DECEMBRE 1940
Hetvtius Alexis Ctestin contre J. B, Vital & Co.

AU NOM DE LA REPUBLIQUE
Le Tribunal de Cassation, 2me. section, a rendu l'arrt suivant:
Sur le pourvoi du sieur Helvtius Alexis Clestin, demeurant et domicili
Marigot, identifi au No. 178, ayant pour avocat constitu Me. Teniers Jolicur
du barreau de Jacmel, identifi au No. 41 et patent au No. 4, avec lection de
domicile au greffe du Tribunal de Cassation, contre un jugement du Tribunal Civil
de Jacmel rendu le 20 Dcembre 1939 au profit des sieurs Vital & Co., successeurs
de la maison J. B. Vftal tablie Jacmel, reprsente par l'un d'eux, le sieur Louis
Vital, propritaire demeurant et domicili Jacmel, identifi au No. 290 ayant
pour avocat Me. Catinat Saint-Jean du barreau de Jacmel, identifi au No. 103
et patent au No. 5, avec lection de domicile au greffe du Tribunal de Cassation;
Ou, l'audience publique du dix-neuf Novembre coul. Mes. Teniers Jolicur
et Catinat Saint-Jean en la lecture de leurs requtes respectives et Monsieur le
Substitut A. D. Dannel en celle des conclusions de Monsieur le Commissaire du
Gouvernement Franois Mathon; et aprs en avoir dlibr en la chambre du con-
seil, conformment la loi;
Vu lo. l'acte dclaratif du pourvoi, 2o. le jugement attaqu, 3o. les requtes des
parties, leurs cartes d'identit, celles de leurs avocats et les autres pices par elles
dposes;
Vu galement les dispositions de loi invoques;

SUR LA FIN DE NON RECEVOIR que les dfendeurs opposent au pourvoi,
prise de ce que l'assignation que le demandeur leur a signifie l'effet de fournir
leurs dfenses au greffe du Tribunal de Cassation serait nulle aux termes combins
des arts. 929, 954 et 932 c. pr. civ., pour ne leur avoir laiss qu'un dlai de trente
jours, alors que ce devrait tre trente jours francs, plus le dlai de distance, qui est
d'un jour par quarante kilomtres, ces dfendeurs tant domicilis Jacmel, distant
de Port-au-Prince de quatre vingt-six kilomtres:
Attendu que l'art. 929 c. pr. civ. prescrit au demandeur de signifier ses moyens avec
assignation au dfendeur fournir ses dfenses au greffe du Tribunal de Cassation
dans les 30 jours s'il demeure en Hati; que l'obligation d'indiquer la franchise du
dlai n'est pas formule en ce texte, parce qu'il est bien entendu que tous les dlais
du code de procdure sont francs; qu'en outre le dlai supplmentaire de distance
tant de droit, il ne tenait qu'aux dfendeurs d'en jouir mme sans une indication
cet gard, qui partant est inutile; qu'en l'espce le demandeur s'tant strictement
conform au prescrit de l'art. 929 susvis, l'exploit du 6 Juin 1940 est tort
critiqu; le Tribunal, en consquence, dclare mal fonde la fin de non recevoir
et la rejette;

SUR LES TROIS PREMIERS MOYENS REUNIS DU POURVOI, pris
d'excs de pouvoir, de fausse interprtation de l'art. 1066 code civil, de violation,
fausse interprtation et fausse application des arts. 1711 et 1126 du mme code;


BULLE UN DES ARRETS DU TRIBUNAL DE CASSATION
2^
.attendu que des documents de la cause, notamment de la correspondance qui a
fait la matire des dbats devant le 1er. Juge, il rsulte que Vertus Clestin, l'auteur
du demandeur, et la maison J. B. Vital ont t en relations d'affaires commerciales
pendant les annes 1921 1924; qu'un crdit de marchandises tait ouvert au
premier qui en paiement de son compte, faisait livrer au second des lots de caf
par un sieur Prna, qui Vertus Clestin avait afferm une proprit rurale; qu'
la rception de ces denres, la maison crancire en faisait la pese et en fixait, suivant
Iqs mercuriales, le montant qui tait port au crdit de Clestin; qu'au fur et me-
sure de CCS oprations J. B. Vital transmettait Vertus, avec les arrts de compte, les
notes de livraisons pour la justification du fermier qui lui avait directement fourni
le caf en rglement des arrrages dus au bailleur; que c'est par suite de ces envois
qu'au dcs de Vertus Clestin, survenu quelque temps aprs la cessation de ses
rapports commerciaux avec J. B. Vital, il se trouva dans ses papiers, quelques-unes
des notes accusant des lots de caf reus pour tre passs au crdit de Clestin;
Attendu que, leur prtant le caractre de dpts dont le montant resterait d
la succession qu'il recueillait, Helvtius Clestin assigna les dfendeurs en paiement
de cinq cent soixante quinze gourdes, qui seraient le prix de mille trois cent quatre
vingt seize livres de caf; mais au cours de l'instance, sur le vu d'un bordereau de
J. B. Vital et d'une lettre de Vertus Clestin y relative date du 7 Janvier 1923 et
figurant parmi les pices qui lui taient communiques, le demandeur diminua de
cent quatre vingt-quinze gourdes le chiffre de sa demande, parce qu'il reconnaissait
la lettre de son pre l'effet d'une quittance pour cette valeur, montant de trois
cent quatre vingt-dix livres de caf; cependant il persista rclamer celui de trois
autres bordereaux de caf comme restant impays;
Attendu que de leur ct, parmi les pices par eux soumises, les dfendeurs se
prvalurent d'une rclamation que J. B. Vital avait produite contre Vertus Clestin
qui, dans sa correspondance, n'en a point contest l'objet; il s'agissait du rem-
boursement de cent cinquante cinq gourdes verses le 24 Janvier 1923 au demandeur
en personne pour compte de son pre, cette valeur tant le prix de trois cent dix
livres de caf que le crancier avait reues de son propre fermier et qu'il avait
attribues par erreur Vertus Clesti,n comme provenant de Prna; que reconven-
tionnellement les dfendeurs conclurent au remboursement de cette somme, moins
celle de cinquante et une gourdes, cinquante centimes; ils convenaient devoir celle-ci
sur un dernier lot de caf s'levant deux cent six livres qui, seul, restait rgler
avant le dcs de leur ancien client;
Attendu que la dcision entreprise a dbout Helvtius Clestin de ses prtentions
et fait droit la demande reconventionnelle des dfendeurs, en admettant la com-
pensation partielle laquelle cette partie avait conclu; que Is griefs ci-dessus rsums
rsultent uniquement du fait que les quantits de caf livres J. B. Vital consti-
tueraient de vritables dpts: c'est sur quoi le pourvoi se fonde pour soutenir que
les dfendeurs en doivent encore la restitution; qu'ils n'ont pu-lgalement justifier
s'tre librs puisque les notes de livraisons sont restes en la possession de Vertus
Clestin, ce qui ne serait pas s'il en et reu le prix;
Attendu que les pices probantes sus-parles qui ont t soumises l'examen du
1er. Juge, dmontrent le contraire de ces prtentions du demandeur; et tout d'abord
le caractre commercial des relations d'affaires qui ont exist entre J. B. Vital et
Vertus Clestin rsulte clairement des lettres de J. B. Vital Vertus Clestin en
date des 1 I Mai 1921, 8 Janvier, 28 Juillet et 9 Aot 1923 et de celles de Vertus
Clestin Vital des 7 Janvier et 8 Aot 192>; que leur contenu atteste que les
lots de caf taient livrs en paiement de marchandises vendues par J. B. Vital
Vertus Clestin pour les besoins du commerce de ce dernier Marigot: que dans
certaines de ces lettres se trouvent mme consigns des arrts de compte o les li-
vraisons en nature, calcules d'aprs leur valeur sur le march, figurent au crdit de
Vertus Clestin; il suit de l que ce que cette partie appelle des bordereaux de
caf ne constitue point des dpts; que le montant en a toujours t rgl au profit
de l'auteur du demandeur, moins celui qui se chiffre cinquante et une gourdes,
50 centimes; que ne s'agissant point de dpts, la compensation partielle obtenue
reconventionncllemcnt par les dfendeurs l'a t de droit; que ceux-ci ont tabli
non seulement leur libration mais leur crance sur la succession de Vertus Clestin,
par des extraits de leurs livres de commerce qui font preuve entre commerants,
.uix termes de l'art. I 1 code commerce; qu'ainsi aucun des reproches formuls
dans les trois moyens runis ne se justifie;


24
UiLMiN i.c.-. \RRLTi OU TRIBUNAL DE CASbATIoN
SUR LE DfcRNIER MOYEN, pris d'excs de pouvoir par fausse intcrpriaiion
Cl fau-sse application des arts. 1 l 68 et 1169 c. civ., en ce qu'alors que la maison
Vital a t condamne rgler le bordereau du 19 Janvier 1924 sans dommagcs-
inicrts ni mme dpens, c'est le demandeur qui l'a t tant aux dpens qu' cent
gourdes de dommages-intrts, lorsque pourtant sa rclamation tait justifie et
qu'il n'a caus aucun prjudice cette maison, tandis que celle-ci avait formellement
refus de rgler vec lui:
Attendu que le jugement indique la faute commise par le demandeur: c'est
d'avoir assign les dfendeurs en paiement de ce qu'ils ne devaient pas; que d'aprs
le Juge cet abus d'assigner leur a caus un prjudice qui a consist les obliger
des dbours pour produire leur dfense; que mme leur refus si tant est qu'il
ft constat de payer soit Vertus Clestin soit son fils le prix du dernier lot
de caf, ce refus s'expliquerait et se lgitimerait par le fait qu'il leur tait d bien
davantage et que lgalement ils bnficiaient de la compensation; qu'en l'espce le
Juge a bien observ les rgles prescrites pour une saine application des arts. II68
et 1169 c. civ., et pour dcider de la sorte il a souverainement apprci les faits
et circonstances de la cause;

PAR CES MOTIFS, et sur les conclusions conformes du Ministre Public, le
Tribunal rejette le pourvoi d'Helvtius Clestin contre le jugement du 20 D-
ccmbie 1939 rendu par le Tribunal Civil de Jacmel entre lui et les sieurs Vital
et Co. : dit acquise l'Etat l'amende dpose et condamne le demandeur aux dpens
liquids la somme de................gourdes, en ce non compris le cot du
prsent arrt.

Ainsi jug par nous, Etzer Vilaire, Vice-Prsident, T. Laleau, Windsor Michel,
Evremont Carri et Justin Barau, Juges, en audience publique du Jeudi 12 D-
cem,bre 1940, en prsence de Monsieur A. D. Dannel, Substitut du Commissaire
du Gouvernement, avec l'assistance de Monsieur Devez Tanis, Commis-Greffier.

Il est ordonn, etc..

En foi de quoi, etc..
No. 14
SOMMAIRE

Doit tre dclar d'office irrecevable le pourvoi exerc contre un jugement rendu
sur une action' en dguerpissement de proprits urbaines, consquemment astreintes
Vimpt locatif, lorsque ni la requte contenant les moyens ni son exploit de si-
gnification n'indiquent les numros des quittances de l'administration intresse pour
Vanne au cours de laquelle Vaction a t intente, et que l'omission de cette formalit
n'a pas t rpare par la production de ces quittances au Tribunal.

ARRET DU 12 DECEMBRE 1940

Vve. Dominique Lemaistre contre Massi

AU NOM DE LA REPUBLIQUE

Le Tribunal de Cassation, 2me. section, a rendu l'arrt suivant:
Sur le pourvoi de la dame Jeanne Posy, veuve Dominique Lemaistre, identifie
au No. 4230 pour le prsent exercice, propritaire, demeurant et domicilie Jacmel,
agissant en sa qualit de tutrice lgale de ses enfants mineurs, Fclicia, Marlnc,
Eunice, Marie-Rose et Normil Paul Euzer Lemaistre, dment autorise par le
conseil de famille de dits mineurs, ayant pour avocats Mes. Condorcct Leroy et
Labdoyrc Barthlmy, identifis et patents respectivement aux Nos. 23 et 39,
17 et 9 pour le prsent exercice, avec lection de domicile au cabinet de Me. Racster
Racine, Port-au-Prince, rue Courte, contre un jugement rendu pat le Tribunal
Civil de Jacmel le 1er Avril 1940, entre Dominique Lemaistre dcd depuis et le
sieur Luidgi Massi, identifi au No. 50 pour l'exercice 1939-1940 propritaire et
commerant, demeurant Jacmel, domicili Castcl San Lorrenzo, province de
Salerne (Italie) et ayant pour avocat Me. Catinat St-Jcan, identifi au No. 103
et patente au No. 5 pour le mme exercice, avec lection de domicile Port-au-
Prince, au greffe du Tribunal de Cassation;


tiUl.il: UN U1;S .\RRETS DU 1 RIBUNAL DE CAiSATION
25
Oui, a l'audience publique du 21 Novembre de cette anne, la demanderesse n'tant
pas reprsente la barre. Me. Catinat St-Jcan en la lecture de la requte de son
client et Monsieur le Substitut Hubert Alexis en la lecture des conclusions de son
collgue A. D. Dannel;
Et aprs en avoir dlibr en la chambre du conseil conformment la loi;

Vu: lo. le jugement attaqu, 2o. la dclaration de pourvoi, 3o. les requtes des
parties et les pices l'appui, 4o. les conclusions du Ministre Public, 5o. les dispo-
sitions de loi invoques;
Attendu que l'action en dguerpissement dont le jugement attaqu a dbout
Dominique Lemaistre est relative deux proprits fonds et btisses revendiques
contre Luidgi Massi;
Attendu que les immeubles litigieux sis Jacmel, rue du Compierce et du Bord
Je mer. sont astreints l'impt; que nanmoins, ni la requte contenant les moyens
de cassation, ni sa signification n'indiquent les numros des quittances qui devaient
tre dlivres par l'Administration communale de Jacmel pour l'anne dans le cours
de laquelle, l'action a t intente;

Attendu que^l'omission de la formalit sus nonce n'a point t rpare par la
production des dites quittances; qu'il s'ensuit que la demanderesse s-qualit, n'a
nullement tabli l'acquittement des droits locatifs pour les maisons qui font l'objet
de la demande en dguerpissement introduite par son mari et rejete par la dcision
entreprise;

Attendu que la loi du 3 Aot 1900 interdit au Tribunal d'admettre un pourvoi
exerc sans l'accomplissement de la susdite formalit;
que, ds lors, le prsent recours est non recevable;

PAR CES MOTIFS, le Tribunal, statuant d'office, rejette, pour cause d'irrece-
vabilit, le pourvoi form contre le jugement du Tribunal Civil de Jacmel rendu
entre Dominique Lemaistre et Luidgi Massi, le 1er Avril 1940, dit acquise l'Etat
l'amende consigne et condamne la demanderesse s-qualit aux dpens liquids .
..........non compris le cot du prsent arrt.

Ainsi jug par nous. Etzer Vilaire, Vice-Prsident, T. Laleau, Windsor Michel,
Evremont Carri et Justin Barau, Juges, en audience publique du 12 Dcembre
1940, en prsence de Mr. A. D. Dannel, Substitut du Commisasire du Gouverne-
ment, avec l'assistance de Mr. Devez Tanis, Commis-Greffier.

Il est ordonn, etc..

En foi de quoi, etc..
No. 15
SOMMAIRE

1.En gnral les Tribunaux apprcient souverainement l'utilit ou la suffisance
d'une communication de pices, et spcialement si une partie est fonde ne
communiquer que Vextrait d'un iugement rendu au profit du demandeur en
communication, le dfendeur Vincident n'tant pas oblig d'obtemprer
ta sommation qui lui a t faite de le lever et de le signifier.

2.L'identi d'une personne dsigne par deux prnoms lgrement modifis mais
toujours par le mme nom patronymique est une question de fait laisse
Vapprciation du Tribunal.

J-L'art. 88 c. pr. civ. n'est plus d'application lorsqu'un jugement a dj ordonn
une communication de pices laquelle il a t obtempr. Le dbat ouvert
ensuite sur ta suffisance de cette communication ne dispense pas le dfendeur de
l'obligation de conclure toutes fins.

"*Le moyen pris de ce que l'excution provisoire a t tort ordonne devient
sans objet par suite du rejet de tous les griefs visant les chefs principaux et de
celui du pourvoi, qui confre immdiatement la dcision attaque l'autorit
de la chose souverainement juge.


2() BUl.Lirr.N DES arrts UU TRIBUNAL DE CASSATION


ARRET du 17 DECEMBRE 1940

Mme. Saul Clestin contre Mercier Paul

AU NOM DE LA REPUBLIQUE
Le Tribunal de Cassation, 2me. section, a rendu l'arrt suivant:
Sur le pourvoi de la dame Saul Clestin. ne Jeanne Champonon, propritaire
de biens ruraux, demeurant et domicilie au Cap-Hatien, identifie au No. 1209,
dment autorise de son poux, ayant pour avocat. Me. Frdric Robinson, identifi
et patent aux Nos. 336 et 72, avec lection de domicile au greffe du Tribunal de
Cassation Port-au-Prince;
Contre un jugement du Tribunal Civil du Cap-Hatien en date du 27 Fvrier
1940, rendu entre elle et le sieiir Mercier Paul, propritaire, demeurant et domicili
au Cap-Hatien, dfendeur non produisant;
Ou l'audience publique du 21 Novembre 1940, la demanderesse n'tant pas
reprsente la barre. Monsieur le Substitut Hubert Alexis, en la lecture des con-
clusions de Monsieur le Commissaire du Gouvernement Franois Mathon;
Aprs en avoir dlibr en chambre du conseil conformment la loi;
Vu l'acte dclaratif du pourvoi, le jugement dnonc, la requte de la deman-
deresse, sa carte d'identit, les textes de loi invoqus et les diverses pices de'la
procdure;
Attendu que cessionnaire des droits et actions de la demoiselle Honoria Baker
contre la dame Saul Clestin, Mercier Paul, dit Lemercier Paul, assignait cette
dernire par devant le Tribunal Civil du Cap-Hatien en paiement d'une crance
de quatre mille vingt quatre gourdes;
Attendu que pour se dfendre contre cette action, le 26 Aot 1939, la dame
Saul Clestin somma Mercier Paul dit Lemercier, de lui communiquer toutes les
pices dont il entendait faire usage contre elle, notamment un jugement en date
du 30 Mai 1939 rendu entre elle et Mercier Paul et tous les actes qui attesteraient
qu'il y a identit de personne entre Mercier Paul et Lemercier Paul;
Attendu que cette sommation tant reste sans effet, il sortit la date du 21
Octobre 1939, du Tribunal Civil du Cap-Hatien, une dcision qui appointa
Mercier Paul communiquer toutes les pices mentionnes dans le susdit acte du
26 Aot, sous peine de les voir carter du dbat;
Attendu qu'obtemprant ce jugement, Mercier Pau! communiqua la dame
Clestin les pices qu'il crut utiles son action;
Attendu que la dame Clestin ayant pris des conclusions exceptionnelles contre
cette communication qu'elle disait incomplte, il sortit du Tribunal Civil du Cap-
Hatien un second jugement qui dclara les. dites conclusions non fondes et la
condamna payer le montant de l'obligation cde;
Que c'est contre cette dcision qu'elle s'est pourvue en Cassation;

SUR LES PREMIER ET TROISIEME MOYENS pris d'excs de pouvoir, de
violation des rgles de l'organisation judiciaire et de la chose juge, d'excs de
pouvoir, de manque de base lgale, violation du droit de la dfense, de l'art. 1 1 00
C. C, de la loi sur l'Enregistrement et de l'art. 148 C. P. C. ;
La recourante soutient que Mercier Paul condamn lui communiquer toutes les
pices mentionnes dans la sommation du 26 Aot 1939, n'ayant communiqu
qu'un extrait du jugement du 30 Mai 1939, alors que tout le jugement lui avait
t demand en communication et s'tant abstenu de communiquer les actes civils
tablissant l'identit de sa personne avec Lemercier Paul, devait tre renvoy faire
cette communication conformment au dispositif de la dcision du 21 Octobre 1939;
que le Juge pour avoir dclar cette communication suffisante a rform sa pre-
mire dcision qui avait acquis l'autorit de la chose juge;
Elle soutient encore que l'acte de cession au profit de Mercier Paul comportant
certaines altrations qui mettaient en doute l'identit du bnficiaire ne devait pas
servir de fondement au jugement de condamnation du 27 Fvrier 1940; que le
Juge pour avoir admis que Mercier Paul et Lemercier sont une seule et mme
personne sans que des pices ne l'tablissent a dcid sur des faits inexacts et connus
hors des dbats ce qui est formellement interdit par la Loi;
Attendu que le jugement du 30 Mai 19'39, dont la recourante demandait com-
munication avait t prononce son profit contre Mercier Paul; que celui-ci n'tait
pas dans l'obligation d'en prendre expdition pour satisfaire la sommation de son
adversaire; \


hLLLl. Tl.\ Dl:b aRKI. I.S .)U IRI^UNAl. UL (-.\-.s.'. UON
n
que le 1er Juge en dcidant donc que l'extrait de cette dcision suffisait n'encourt
jucun reproche de ce chef; Qu'au surplus en matire de communication de pices
son apprciation est souveraine;
Attendu, d'autre part, que c'est de l'examen de faits de la cause et des pices
produites par les parties que le 1er. Juge a dcid que Mercier Paul et Lemercier
sont une seule et mme personne:
Attendu qu'en cette matire comme en l'autre, le pouvoir d'apprciation du 1er.
Juge est souverain et par consquent chappe la censure du tribunal de Cassation;
Que du reste les altrations invoques tant sans effet sur la qualit de dbitrice
de la recourante, c'est bon droit que le 1er. Juge n'en a pas tenu compte;
Pourquoi les 1er. et 3me. moyens seront rejets;
SUR LE DEUXIEME MOYEN pris d'excs de pouvoir, de violation du droit
de la dfense et des arts. 88 et 148 C. P. C, en ce que les conclusions exception-
nelles sur communication de pices produites par la recourante ayant t rejetes, le
Juge, aux termes du susdit article 88 C. P. C. devait l'appointer conclure au
fond; Que c'est tort qu'elle a t condamne au fond;
Attendu que si l'art. 88 C. P. C. dispense le dfendeur de signifier tous ses
moyens de dfenses, lorsqu'il a, par sommation, vainement rclam commiinication
des pices dont son adversaire entend se servir contre lui, il n'en est pas de mme
lorsque sur cette sommation il a t prononc une premire dcision qui a ordonn
c Qu' cette phase de la procdure les parties doivent conclure toutes fins, sinon
il serait permis a une partie qui ne veut pas plaider de toujours dclarer la com-
munication insuffisante; que le 1er. Juge n'avait pas pour obligation d'appointer
la recourante conclure au fond; qu'il a donc bien jug en statuant au fond aprs
avoir rejet les conclusions exceptionnelles de la dame Clestin;
Pourquoi ce second moyen sera rejet;
SUR LE QUATRIEME pris d'excs de pouvoir, de violation et fausse applica-
tion de l'art. 142 C. P. C:
Attendu que ce moyen est pris de l'excution provisoire qui aurait t tort
ordonne;
Attendu que le rejet des autres moyens du pourvoi de la dame Clestin rend sans
objet ce moyen, puisque le jugement aura acquis par cet arrt l'autorit de la chose
juge et qu'il sera excutoire;
PAR CES MOTIFS et sur les conclusions conformes du Ministre Public, le
Tribunal rejette le pourvoi de la dame Saul Clestin; dit acquise l'Etat l'amende
dpose;

Ainsi jug par nous, Etzer Vilaire, Vice-Prsident, T. Laleau, W. Michel, Ed.
Bordes et E. Carri, Juges, en audience publique du dix-sept Dcembre mil neuf
cent quarante en prsence de Mr. A. D. Dannel, Substitut du Commissaire du Gou-
vernement, avec l'assistance de Mr. Devez Tanis,Commis-Greffier.

Il est ordonn, etc..
En foi de quoi, etc..
No. 16
SOMMAIRE

I.C'est sous son entire responsabilit et celle de la compagnie dont il est le
prpos qu'un capitaine de navire met fin un contrat de transport maritime
avant d'avoir atteint le terme du voyage convenu, encore que craignant la pos-
sibilit d'un danger des passagers l'eussent sollicit d'agir de la sorte. Seul il
est investi du pouvoir de changer la direction ou ta destination de son navire en
raison de cas fortuits et d'vnements qui le surprennent en mer.
l.-La libert des preuves tant la rgle en matire commerciale, le Juge n'a viol
aucune loi pour avoir accueilli, en se fondant sur des prsomptions, une demande
en restitution du prix d'un trahsport non excut.
'>L'application des arts. 1 168 ef 1 1 69 c. civ. ne se fait pas lgalement sans l'in-
dication prcise d'une faute la charge de la partie condamne des dommages-
intrts et sans une relation de cause effet entre cette faute et le prjudice
souffert.


2S '->-' "- l-^t.- ARRLIS UU IRIliUNAL DE CASSATION


ARRET DU \7 DECEMBRE 1940

Royal Mail Line contre Lonie Supplice

AU NOM DE LA REPUBLIQUE
Le Tribunal de Cassation, 2me. section, a rendu l'arrt suivant:
Sur le pourvoi de la Royal Mail Line, socit anonyme tablie Londres
(Angleterre) ayant pour prsident de son conseil d'administration le sieur A.
Lawrence, demeurant et domicili Londres, socit reprsente Port-au-Prince
par le sieur I. J. Bigio, son agent, dment identifi au No. 567, patent au
No. 743, ce dernier demeurant Port-au-Prince, domicili Paris (France) ayant
pour avocats constitus Mes. Charies Franck Roy et Christian Latortue avec lec-
tion de domicile en leur cabinet sis en cette ville Rue du Magasin de l'Etat, ces
avocats patents aux Nos. 170 et 1413, identifis aux Nos. A-214 et A-288, contre
un jugement rendu par le Tribunal Civil de Port-au-Prince en ses attributions com-
merciales, le vingt Aot mil neuf cent quarante, au profit de la dame Lonie
Supplice, propritaire, demeurant et domicilie Ption-Ville, identifie au No.
209-A ayant pour avocats Mes. Lo Alexis et Raoul Alexis, respectivement patents
aux Nos. 110 et 647 et identifis aux Nos. B-724 et B-725, avec lecrion de
domicile en leur cabinet Rue du Centre;
Ou l'audience publique du trois Dcembre courant. Mes. Christian Latortue et
Raoul Alexis en la lecture de leurs requtes respectives et Monsieur le Substitut
A. D. Dannel en celle de ses conclusions; et aprs en avoir dlibr en la chambre du
conseil conformment la loi;
Vu lo. l'acte dclaratif du pourvoi, 2o. le jugement attaqu, 3o. les requtes
des parties, leurs cartes d'identit et celles de leurs avocats; 4o. vu les autres pices
dposes, notamment la patente de Compagnie de navigation trangre dlivre la
Royal Mail Line le 13 Fvrier 1940 et la patente de son agent Isaac Bigio du 12
mme mois;
Vu galement les dispositions de loi invoques;
SUR L'ENSEMBLE DES TROIS PREMIERS MOYENS DU POURVOI ET
LA PREMIERE BRANCHE DU QUATRIEME MOYEN, pris d'excs de pou-
voir, de fausse application de l'art. 1100 c. civ., de violation de cet article, des ar-
ticles 1104, 1107 du mme code et 148 c. pr. civ.; de violation, de fausse appli-
cation et de fausse interprtation de l'art. 1139 c. civ., en ce que, nonobstant la
preuve littrale que la demanderesse aurait produite du fait qu'elle a excut son con-
trat de transport, le premier Juge aurait admis le contraire au mpris de la foi atta-
che l'acte sous-seing priv tenu pour reconnu, et sur de simples suppositions prises
par lui pour des prsomptions graves, prcise et concordante, auxquelles il dclara
pouvoir recourir, la matire tant commerciale;
Attendu, en fait, que le 22 Aot 1939, la dfenderesse et sa fille mineure pre-
naient Port-au-Prince passage bord du Lombardy, bateau de la Royal Mail,
destination du Havre; qu'en cours de route, et le trois septembre suivant, un
sans-fil apprit au capitaine la dclaration de guerre de l'Angleterre l'Allemagne;
qu'alors aprs une escale Kingston (Jamaque), le Lombardy revint le cinq sep-
tembre en rade de Port-au-Prince o, en prsence de l'agent de la Compagnie mont
bord, le capitaine obtint, avant le dbarquement de cette dame et de deux autres
passagres, leur signature au pied d'un crit dactylographi, libell en ces termes:
Nous passagers du SS. Lombardy confirmons par la prsente qu'en raison de la
prsente guerre europenne, nous sommes retourns de notre propre gr Port-
au-Prince;
Attendu que le 14 Novembe 1939 la dfenderesse somma la Compagnie de lui
restituer la sonxmc de cent trente-cinq dollars, prix de son transport qui ne put
tre effectu de Port-au-Prince au Havre; que sur le refus de la Royal Mail, elle
l'assigna celte fin et sa condamnation deux cents dollars titre de dommages-
intrts; qu' cette demande la compagnie opposa l'crit du cinq Septembre, et en
mme temps qu'elle y voyait la preuve qu'il avait t mis fin au contrat de transport
par la volont mme des voyageuses, elle prtendit avoir excut son engagement
envers Lonie Supplice;
Attendu qu'apprciant les faits et circonstances de la cause, et par-dessus tout
le devoir et la responsabilit du capitaine seul charg de la conduite du navire, le
Juge a refus l'crit produit par la compagnie l'effet que celle-ci prtendait en


bULLtriN DLS ARRLTS DU IRIUUNAL Dfc CASSATION
29
tirer celui Je la librer de l'obligation de restituer le prix pay d'avance pour
le voyage qui ne s'est pas effectu de Port-au-Prince au Havre;
Attendu, tout d'abord, que c'est contre toute vidence que la demanderesse soutient
ivoir entirement excut son engagement contract envers la dfenderesse qui prit
passage sur le Lombardy destination du Havre, puisqu'il est incontestable qu'aprs
avoir quitt Port-au-Prince le 22 Aot, le navire y revint et y dbarqua la d-
fenderesse avant qu'elle et atteint le terme du voyage convenu;
Attendu que c'est seulement l'arrive Port-au-Prince que le capitaine a eu la
prcaution de faire signer l'crit du 5 Septembre par Lonie Supplice avant le
dbarquement, comme s'il sentait, aprs le fait accompli, le besoin de se couvrir
et sans doute pensant surtout dcharger la Compagnie de la responsabilit qui lui
incombe du fait de son contrat de transport qui ne s'est pas ralis;
Attendu que si, la nouvelle de l'tat de guerre crant un danger pour le Lom-
bardy, les trois femmes qui taient son bord, et qui ont sign l'crit servant de
dfense la Royal Mail, ont propos celui qui commandait le navire son retour
uec elles au port d'embarquement, ce n'est qu'une suggestion qu'elles ont pu lui
faire ou une simple sollicitation qui ne les engageait rien; et il n'y a cd autre-
ment que de sa propre et libre volont et sous son entire responsabilit et celle de
la Compagnie dont il est le prpos; qu'il en est ainsi de toutes les rsolutions
qu'un capitaine peut prendre en cours de voyage; que seul il est investi du pouvoir
de changer la direction ou la destination de son navire, en raison de cas fortuits et
d'vnements qui le surprennent en mer; qu'appel seul aussi rendre coitipte de
ses dcisions, il n'est point raisonnable que, soit lui, soit la Compagnie civilement
responsable de son fait, se retranche ce sujet sur les dmarches possibles des
passagers;
Attendu que c'est la lumire de ce principe, commun toutes lgislations ma-
ritimes, que le Juge a examin les faits et circonstances de la cause pour en tirer les
prsomptions qui ont entran la dcision: et la critique qu'en fait la demanderesse
ne se justifie nullement: que la nouvelle de la guerre reue en cours de voyage ait
rendu gnante pour le capitaine la prsence surtout des passagres son bord et
qu'il soit all volontiers au-devant de leur dsir de-revenir au port d'embarquement,
ce n'est point l une pure supposition du Juge; c'est plutt une induction logique
sans laquelle on ne s'expliquerait pas le retour du Lombardy; qu'il est bien croire
que le capitaine n'a pu s'y rsoudre que parce qu'il estimait imprudent et contre
son devoir et sa conscience de courir les prils de la guerre avec son bord cinq
passagers, parmi lesquels le Juge l'a opportunment remarqu se trouvait un
homme de nationalit anglaise qui, bien que n'ayant pas sign l'crit dont se prvaut
la demanderesse, a t comme les autres dbarqu Port-au-Prince;
Attendu que la matire tant commerciale, celle o la libert des preuves est la
rgle, le Juge n'a viol aucune loi pour avoir accueilli les prsomptions sur les-
quelles se fondait la demande. Cette demande consistait en la restitution du prix
^du passage par suite de l'inexcution du contrat de transport; or, l'crit du 5
IScptcmbre ne contient aucune stipulation sur cet objet prcis de l'instance; Lonie
Supplice qui a sign l'crit n'y a point renonc son droit de rclamer le rembourse-
ment de la somme par elle verse la Royal Mail Line; c'est donc tort que celle-ci
argue de l'art. 1107 du code civil et raisonne comme si la dclaration du cinq
Septembre, muette sur le prix du passage, pouvait faire force probante cet gard
et obstacle la rclamation de la dfenderesse au pourvoi; que des considrations
qui prcdent il rsulte que la restitution ordonne l'a t sans excs de pouvoir et,
au contraire, bon droit;

SUR LA SECONDE BRANCHE DU DERNIER MOYEN, prise de la fausse
application des articles 1168 et 1169 du code civil, la recourante dclarant qu'il
ne se conoit pas que pour sa rsistance lgale selon elle l'action de Lonie
Supplice, le premier Juge l'ait condamne des dommages-intrts:
Attendu que, pour arriver condamner la recourante vingt dollars de dommages-
intrts, la dcision se borne au motif suivant: La Royal Mail ayant oblig Madame
Supplice constituer avocat et faire des frais de procdure est passible de dom-
tnagcs-intrts; qu'il est vident qu'un pareil motif est insuffisant et ne justifie pas
i application des textes sus viss: elle ne se fait point lgalement sans l'indication
prcise d'une faute la charge de la partie condamne et sans une relation de cause
Pcffct entre cette faute et le prjudice souffert. Or, le seul fait que la Royal Mail
a tenu repousser la rclamation de Lonie Supplice ne la constitue pas ncessairement
en faute; il faudrait de plus selon l'apprciation du Juge et suivant les cir-


M) li.'.ll^ Dis ARRLTS DU TRIbuNAi. i.i ....\So.. 1 k'N


constances, s.-, rsistance uvli de sa part une intention nui-iiblc, qu elle ne pt
s'tre produiti. :ans injuM-'o ou quelque tmrit; autremoni il ne peut y avoir rien
de quasi-delictuel dans une dfense prsente en justice; qu'en consquence il chet
d'annuler ce chef accessoire;
PAR CES MOTIFS, et sur les conclusions du Ministre Public conformes en
partie, le Tribunal rejette le pourvoi de la Royal Mail Line quant aux chefs relatifs
la restitution et aux dpens auxquels la condamne le jugement du 20 Aot 1940
rendu par le Tribunal Civil de Port-au-Prince en ses attributions commerciales,
entre elle et Lonie Supplice: et au contraire casse et annule le chef de cette dcision
relatif aux dommages-intrts; ordonne la remise de l'amende dpose; renvoie
la cause et les parties dvant le Tribunal Civil de Petit-Gove jugeant au commerce
pour tre statu ce que de droit uniquement sur le chef cass, et condamne la de-
manderesse aux dpens liquids la somme de.................gourdes, en
ce non compris le cot du prsent arrt, lesquels dpens sont distraits au profit des
avocats de la dfenderesse qui, par l'organe de Me. Raoul Alexis, en ont fait la
demande la barre sur affirmation de droit.

Ainsi jug par nous, Etzer Vilaire, Vice-Prsident. T. Laleau, Windsor Michel.
Eclouard Bordes et Evremont Carri, Juges, en audience publique du Mardi 17
Dcembre 1940, en prsence de Monsieur A. D. Dannel. Substitut du Commissaire
du Gouvernement, avec l'assistance de Monsieur Devez Tanis, Commis-Greffier.
Il est ordonn, etc..
En foi de quoi, etc..
No. 17
SOMMAIRE

1.Dans une instance en paiement de loyer et en dguerpissement suivie par un
locataire principal contre son sous-locataire, la saisie-arrt pratique sur les
sommes rgulirement consignes par celui-ci et reprsentant tous tes loyers dus
n'empche pas que son pourvoi soit recevable, puisqu'il a rempli la condition
que prescrit cet effet Vart. 5 du dcret-loi du 8 Novembre 1935.
La saisie-arrt, d'ailleurs non valide, qui frappe d'indisponibilit ces sommes
n'a pas pour effet de changer leur affectation et ne peut crer, de par la seule
Volont du dfendeur en Cassation qui a pratiqu Vopposition, un obstacle au
pourvoi exerc contre ta dcision condamnant le sous-locataire.
2.A bien appliqu le dcret-loi du 8 Novembre 1935 sur le louage d'immeubles
le jugement qui a ordonn l'expulsion du locataire dont les offres, d'abord pu-
rement verbales, n'ont t suivies de consignation que cinq jours aprs la mise
de la cause en dlibr.
3.Le jugement qui, des deux conditions donnant lieu Vapptication des arts.
1168 ef 1169 la faute et te prjudice n'en a retenu qu'une, le prjudice*
n'a pas lgalement justifi ta condamnation aux dommages-intrts prononce.

ARRET DU 17 DECEMBRE 1940
Leurs Innocent contre Alexis Tassy

AU NOM DE LA REPUBLIQUE
Le Tribunal de Cassation. 2me. section, a rendu l'arrt suivant;
Sur le pourvoi du sieur Louis Innocent, identifi au No. 9 24, propritaire, de-
meurant et domicili Port-au-Prince, ayant pour avocat constitu Me. Llio
Louissaint patent et identifi aux Nos. 1438 et B-246, avec lection de domicile
au cabinet dudit avocat, en cette ville, rue du Centre, No. 155. contre un jugement
du Tribunal Civil de Port-au-Prince en date du 31 Juillet 1940. rendu entre lui
et le sieur Alexis Tassy. locataire principal, dment identifi au No. 7-L, demeurant
et domicili Port-au-Prince, ayant pour avocat Me. Victor Duncan. identifi au '
No. A-26, patent au No. 0625, avec lection de domicile en son cabinet, sis
Port-au-Prince, angle des rues Dants Destouches et Abraham Lincoln; i
Ou en Kaudicncc publique du 12 Novembre 1940 Mes. Llio Louissaint et '
Victor Duncan, avocats des parties, tant en la lecture de leurs moyens qu'en leurs
observations respectives, et en celle du 19 Novembre, M. A. D. Dannel. Substitut du


UI.l.tTlN DLb .ARRETS DU TRIBUNAL DE CASSATION
31
Coniniis:>..iiri du Gouvernement, en la lecture des conclusions de son collgue M.
Hubert Alexis, et aprs en avoir dlibr en la chambre du conseil, conformment
la loi;
VU: lo. la dclaration de pourvoi, 2o. le jugement ataqu, 3o. les requtes
des parties avec les pices l'appui;

SUR LA FIN DE NON RECEVOIR OPPOSEE AU POURVOI et base sur
l'art. 5 du dcret-loi du 8 Novembre 1935:Attendu qu'aux termes de l'art. 5 du
dit dcret-loi, le pourvoi en Cassation ou l'Appel ne sera recevable si le locataire ne
justifie au moment de son recours l'aide d'une attestation dlivre par le greffe du
Tribunal qui a rendu le jugement, objet de l'appel ou du recours en Cassation,
qu'il a effectivement consign le montant des loyers chus avant, pendant l'instance,
jusqu'au jour o le dlibr aura t ordonn devant la juridiction d'Appel ou de
Cassation;
qu' dfaut de cette justification, le Tribunal, d'office, prononcera la dchance de
l'appel ou du pourvoi;
Attendu que le 23 Dcembre 1939, Alexis Tassy, locataire principal d'un hall,
sis en cette ville, l'angle des rues du Quai et Macajou, pratique une saisie-gagerie
sur les meubles, effets et marchandises de Louis Innocent, son sous-locataire pour
avoir paiement de la somme de deux cent soixante dollars, reprsentant treize mois
Je loyers chus, et le 28 du mme mois, l'assigna devant le Tribunal Civil de Port-
au-Prince pour s'entendre condamner lui payer la dite somme de deux cent soixante
dollars sans prjudice de tous autres jours ou mois choir, ordonner son dguer-
pissement imm Dcembre 1939. la convertir en saisie-excution, etc., etc.;
que le Tribunal, par son jugement en date du 31 Juillet 1940, fit droit aux
demandes de Tassy; que, peu de jours avant le prononc de ce jugement, le 27
Juillet 1940, Innocent avait fait son crancier des offres relles qui ne furent pas
acceptes parce que. juges insuffisantes; que la somme offerte, soit deux mille trois
gourdes, fut consigne le mme jour au greffe du Tribunal Civil, appert procs-verbal
de Lon F. Smith, Commis-Greffier de ce Tribunal, enregistr;
que le 2 Aot 1940, Tassy signifia le jugement du 31 Juillet Innocent avec
commandement et opra une saisie-arrt entre les mains du greffier du Tribunal
CiviJ sur les sommes consignes ses ordres, et ce, pour avoir sret, conservation
et paiement de la somme de deux mille six cent quatorze gourdes soixante-dix cen-
times, montant des condamnations prononces contre lui en principal et accessoires
par le jugement du 31 Juillet 1940;
Que le 5 Aot 1940, Innocent fit le dpt au greffe des clefs de l'immeuble;
qu'il devait, ce moment, vingt mois et dix jours de loyer s'levant, d'aprs Tassy,.
la somme de deux mille trente-trois gourdes; que le 18 Octobre, il consigna au
greffe du Tribunal Civil la somme de quarante-trois gourdes, reprsentant treize
jours de loyer encore chus, du 24 Juillet au 5 Aot, suivant sa dclaration contenue
dans le procs-verbal du Commis-Greffier Andr F. Bistoury, enregistr;
que le 2 Septembre 1940, Innocent se pourvut en Cassation contre le jugement
du 31 Juillet; que la cause fut mise en dlibr par ce Tribunal le 19 Novembre
1940; qu' cette date, Tassy avait ses ordres, au greffe du Tribunal Civil, la
somme totale de deux mille quarante-six gourdes reprsentant le montant des loyers
chus partir du 23 Dcembre 1938;
Attendu que la saisie-arrt pratique par Tassy sur ces sommes qui lui taient
destines, en vue d'avoir paiement des condamnations prononces son profit par
le jugement du 31 Juillet, n'enlevait pas Innocent, ainsi que Tassy lui-mme
le reconnat, la proprit de ces sommes seulement frappes d'indisponibilit et n'en
changeait pas non plus l'affectation; qu'elles reprsentaient bien tout ce qui lui tait
d titre de loyers; que l'existence de ces sommes au greffe tant constate par deux
procs-verbaux dresss par le greffier du Tribunal, aucune autre justification n'tait
ncessaire, celle produite rpondant tout aussi bien au but de l'art. 5 du dcret-loi,
lequel ne tend qu' assurer au propritaire le-paiement de ses loyers pendant toute
la dure du procs et d'empcher que par des procds dilatoires le locataire ne con-
tinue occuper indment les lieux lous;
que le Tribunal, ayant sous les yeux, la preuve qu'au moment o, le 19 No-
vembre 1940, il mettait la cause en dlibr, le montant des loyers chus jusqu'au
5 Aot, date de la remise des clefs, tait consign au greffe, ne peut que reconnatre
qu'il a t satisfait aux prescriptions de l'art. 5 du dcret-loi du 8 Novembre 1935,
sans s'arrter la saisie-arrt pratique sur ces sommes par le locataire en vertu du


yi BUILLTIN DLi ARRtTS DU TRIBUNAL DE CASSATION


jugement de condamnation qu'il a obtenu contre son dbiteur et sur le sort de
laquelle la juridiction comptente dcidera ce qu'il appartiendra; que la fin de non
recevoir sera, en consquence, rejete;

PAR CES MOTIFS, rejette la fin de non recevoir.
SUR LES DEUX PREMIERS MOYENS pris, le premier, de la violation par
fausse application du dcret-loi du 8 Novembre 1935, d'excs de pouvoir, en ce que
le recourant a toujours fait des offres relles son locateur et l'a mme assign en
validit, ce qui a t reconnu par un arrt de ce Tribunal, rendu entre les parties, le
21 Novembre 1939, lequel a dclar que les parties tant lies par la demande en
validit d'offres pendante devant le Tribunal Civil de Port-au-Prince, la demande
en dguerpissement intente postrieurement par Tassy est prmature et partant
irrecevable; le second, de la violation par fausse application des articles 82, 87 et
88 C. P. C, d'excs de pouvoir, en ce que c'est la procdure de droit commun qui
aurait d tre suivie et non celle trace par le dcret-loi du 8 Novembre 1935;
Attendu que l'arrt du 21 Novembre 1939 derrire lequel se retranche Innocent
ne peut plus tre opportunment invoqu par lui; qu'Innocent veut tablir qu'il
ne s'est jamais trouv dans le cas du locataire qui refuse de payer ses loyers, ayant
constamment fait des offres relles son locateur et l'ayant plus d'une fois assign
en validit des dites offres;
Mais attendu qu'il a t reconnu depuis que ces offres purement verbales n'taient
jamais suivies de la consignation effective des deniers et n'avaient, par consquent,
aucun caractre libratoire; que le fait par Innocent d'avoir enfin, le 27 Juillet 1940,
consign au greffe du Tribunal Civil de Port-au-Prince, aux ordres de Tassy, la
somme de deux rriille trente trois gourdes reprsentant vingt-trois mois de loyers chus
du 23 Dcembre 1938 au 23 Juillet 1940, prouve de la manire la plus vidente
que ces prtendues offres n'taient qu'une pure tactique de sa part, quel que soit
d'ailleurs le motif qui l'ait inspir; qu'assign le 28 Dcembre 1939 devant le
Tribunal Civil de Port-au-Prince en paiement de treize mois de loyers, et en d-
guerpissement, c'tait bien l'occasion pour Innocent de se dfendre, ce qu'il a fait
d'ailleurs dans la mesure du possible; que s'agissant de paiement de loyer et d'ex-
pulsion de lieux, c'tait bien le cas de recourir aux dispositions du dcret-loi du
8 Novembre 1935 et la procdure spciale trace par ce dcret, ainsi que l'a re-
connu le jugem'ent attaqu qui, loin d'avoir viol ce dcret-loi, en a fait, au contiaire,
une juste application;
Sur le troisime moyen pris de la violation par fausse application des articles 712
C. pr. civ. 1043 et 1044 C. C, excs de pouvoir, en ce que le jugement attaqu a,
tort, valid la saisie-gagerie pratique au prjudice du pourvoyant, vu qu'ant-
trieurement au jugement des offres relles, deniers dcouverts, avaient t faites
au saisissant et que les sommes dues avaient t effectivement consignes au greffe du
Tribunal appel statuer sur la demande en validit de la saisie-gagerie et que le
procs-verbal de consignation avait t produit au dlibr du Juge; que n'tant plus
dbiteur la saisie-gagerie ne pouvait tre convertie en saisie-excution;
Mais attendu qu'il s'agit ici de la consignation de la somme de deux mille trente
trois gourdes faite par Innocent au greffe du Tribunal Civil le 27 Juillet 1940, alors
que la cause avait t mise en dlibr depuis le 22 du mme mois; qu'il ne pouvait
pas tre question, ce moment, de cette consignation qui n'tait pas encore ralise,
et le Juge et-il eu sous les yeux, lors de la rdaction de son jugement, le procs-
verbal qui la constate, ne pouvait y avoir gard, parce qu'trangre aux dbats qui
ont eu lieu cette audience du 22 Juillet o la cause a t dfinitivement plaide;
que ce moyen tant nouveau n'est pas recevable;
Sur le quatrime et dernier moyen pris de la violation par fausse application
des articles 1168-1169 du code civil, violation de l'art. 148 c pr. civ., par
motifs errons, manque de base lgale, en ce que le recourant a t condamn des
dommages-intrts sans qu'aucune faute ait t releve sa charge;
Attendu, dit le jugement, que Tassy a d faire des frais de procdure, constituer
avocat, subi des tracasseries tant morales que matrielles, toutes choses qui lui donnent
droit des dommages-intrts, aux termes des articles 1168 1169 du Code Civil;
Attendu que s'il ressort de ces motifs que le dfendeur au pourvoi a prouv un
prjudice moral et matriel en soutenant ce procs, il n'en rsulte point que ce soit
par la faute du demandeur; que des deux conditions doit l'existence doit tre cons-
tate par le jugenment pour donner lieu l'application des articles 1168 1169 du
Code Civil, savoir la faute et le prjudice, le Juge, pour n'en avoir retenu qu'un
seul, le prjudice, n'a pas lgalement justifi sa dcision;


IlULLiniN DfcS ARRLlh DU TRIliUNAL DE CASSATION
33
Dou violation des articles ci-dessus viss:
PAR CES MOTIFS, casse et annule le jugement du Tribunal Civil de Port-au-
Prince en date du 31 Juillet 1940, mais seulement dans sa disposition qui statue
sur les dommages-intrts rclams par Tassy; rejette le pourvoi contre les autres
chefs, et pour tre statu de nouveau sur le chef cass, renvoie devant le Tribunal
Civil de Petit-Gove; ordonne la restitution de l'amende dpose et condamne le
defnandeur aux dpens liquids la somme de............en ce, non compris le
cot du prsent arrt.

Ainsi jug par nous, Etzer Vilaire, Vice-Prsident. T, Laleau, W. Michel, Ed.
Bordes. E. Carri, Juges, en audience publique du dix-sept Dcembre mil neuf cent
quarante, en prsence de Monsieur A. D. Dannel, Substitut du Commissaire du
Gouvernement et assists de Monsieur Devez Tanis, Commis-Greffier.
Il est ordonn, etc..
En foi de quoi, etc..
No. 18
SOMMAIRE

/.Le Juge du fait apprcie souverainement le rsultat des mesures d'instruction
qu'il ordonne afin d'clairer sa religion; il suffit qu'il n'altre ni ne dnature ce
qu'elles ont rvl.
ILUn moyen est irrecevable dfaut du dpt de la pice ncessaire son
soutien.
III.Le jugement^ au possessoire n'a pas force de chose juge au ptitoire et
n'emporte aucune prsomption lgale de proprit au profit de la partie qui Va obtenu.

ARRET DU 19 DECEMBRE 1940
Faustin Augustin contre Elinord Fleurant

AU NOM DE LA REPUBLIQUE

Le Tribunal de Cassation, 2me. section, a rendu l'arrt suivant:
Sur le pourvoi de la dame Veuve Elinord Fleurant, ne Excellent, propritaire,
demeurant et domicilie la Petite-Rivire de l'Artibonite, identifie au No. 199,
ayant pour avocat Me. Justin J. Knol du barreau de Saint-Marc, identifi au
No. 161 et patent au No. 324, avec lection de domicile au greffe du Tribunal de
Cassation contre un jugement rendu le 5 Juin 1940 entre elle et le sieur Faustin
AUGUSTIN, propritaire, demeurant et domicili Laverdure, 2me section rurale
de la Petite-Rivire de l'Artibonite, identifi au No. 23 28, ayant pour avocat Me.
Levaillant Cadet du barreau de Saint-Marc patent au No. 2. identifi au No. 402;
Ou, l'audience publique du cinq Dcembre courant, les parties n'tant pas re-
prsentes la barre. Monsieur le Substitut Hubert Alexis en la lecture des conclu-
sions de Monsieur le Commissaire du Gouvernement Franois Mathon; et aprs en
avoir dlibr en la chambre du conseil, conformment la loi;
Vu lo. l'acte dclaratif du pourvoi, 2o. le jugement attaqu, 3o. les requtes des
parties, leurs cartes d'identit, celles de leurs avocats et toutes les autres pices
dposes;
Vu galement les dispositions de loi invoques;
SUR LE PREMIER MOYEN DU POURVOI pris de violation de l'art. 148
c. p. c, en ce que le Juge aurait raisonn sur les conditions gnrales de la prescrip-
tion sans montrer comment et en quoi il les a appliques l'espce, pourquoi la
dcision serait insuffisamment motive; en ce qu'il ne se serait pas interrog sur
toutes les questions agites devant lui; en ce qu'il aurait, contrairement la vrit
des faits, dclar que les tmoins entendus l'enqute ordonne sur la demande du
dfendeur au pourvoi ont t unanimes dposer en faveur de celui-ci:
Attendu que le neuf Aot 1937, sur la demande de Louizanna Mentor Saint-Eloi,
agissant comme ayant-cause de Florestal Florestil, d'Augustin Faustin et de quelques
autres, ses garants, un jugement du Tribunal de Paix de la Petite-Rivire de l'Ar-
tibonite. confirmatif d'une sentence par dfaut, annulait une opration d'arpentage
entreprise le 14 Juin 1937 la rquisition de la veuve Elinord Fleurant sur un
emplacement situ en la Commune sus-dsigne; que le 5 Octobre 1938 Faustin


34 t.li.'IlN [}i,:> ARRETS DU IRIBUNAL DE ^,AbSA I luN


Augustin assignait Elinord Mourant au Tribunal Civil de Saint-Marc pour taire
reconnatre son droit de proprit sur cet emplacement, lui faire dfense d'y p-
ntrer et la condamnei mille gourdes de dommages-intrts; et comme ses pr-
tentions n'taient appuyes que d'un procs-verbal d'arpentage du terrain effectu
sa requte le 16 Juin 1928, avec l'assistance d'Elinord Fleurant, sa voisine li-
mitrophe, il conclut une enqute qu'ordonna un interlocutoire rendu par dfaut
contre avocat et contre partie le 15 Fvrier 1939;
Attendu que cette dcision a t rgulirement excute par le dfendeur au pour-
voi; mais la contre-enqute n'eut pas lieu suivant les formalits lgales: l'avocat
d'Elinord Fleurant l'entreprit tardivement, aprs l'expiration des dlais prescrits
aux arts. 257, 258 et 279 c. pr. civ. et sans qu'il et demand et obtenu proro-
gation; pourquoi la contre-enqute a t annule; et 1c juge, apprciant les dpo-
sitions de trois tmoins prsents par le demandeur originaire, fit droit cette partie;
Attendu que le 1er. reproche adress la dcision ne ,sc vrifie pas: l'interlocutoire,
conformment aux prescriptions lgales, avait articul les faits admissibles et per-
tinents sur lesquels le Tribunal voulait tre clair et d'o devait dpendre sa d-
cision:^ or, c'est bien sur ces faits admis par l'une et l'autre partie que les tmoins
ont t entendus et dont la preuve a t faite l'avantage du dfendeur au pourvoi;
qu'il en rsulte que depuis plus de 20 ans Augustin Faustin est en possession titre
de propritaire de l'emplacement litigieux et que sa possession n'y a t trouble
que par l'arpentage annul du 14 Juin 1937;
Attendu que le Juge s'est interrog sur tous les points en dbat, savoir sur
le rsultat de l'enqute, sur le sort de la contre-enqute; et que point n'tait besoin
de recourir, comme Elinord Fleurant le lui demandait, une enqute prcdemment
effectue en Justice de Paix et d'o cette partie prtendait faire rsulter la prescription
du terrain son profit; que le fait de l'avoir reconnue plutt en faveur d'Augustin
Faustin d'aprs l'enqute mene par le Juge du ptitoire le dispensait d'examiner
tout particulirement ce moyen singulier et constituait son rejet implicite;
Attendu que le Juge n'a point dnatur les faits en dclarant que les tmoins
de l'enqute ont t unanimes dposer en faveur d'Augustin Faustin; quand deux
d'entre eux ont dclar que le terrain est rest inoccup, il est clair qu'ils ont entendu
dire que le dfendeur n'y dem'eure pas, c'est--dire que l'ernplacement n'est point
bti, ce en quoi il se distingue et se spare du terrain voisin, proprit de la demande-
resse o se trouve sa maison d'habitation; qu'au surplus le Juge aurait pu s'en
tenir la dposition d'un seul des trois tmoins, celle de Vincent Lebon, qui est
tellement concluante qu'il l'a rapporte en ses motifs l'appui de sa dcision, car
il est de principe que les tmoignages ne se comptent pas, mais se psent; qu'enfin
le Juge du fait apprcie souverainement "'le rsultat des mesures d'instruction qu'il
ordonne afin d'clairer sa religion; qu'il suffit qu'il n'altre ni ne dnature ce
qu'elles ont rvl; qu'il s'en suit que les trois branches de ce moyen ne se sou-
tiennent pas;
SUR LE SECOND ET DERNIER MOYEN pris de violation de l'art. 1998
c. civil, en ce que le Juge aurait dcid contrairement ce qui a t prononc en
Appel, au possessoire par le Tribunal Civil de Saint-Marc et qui constituerait une
forte prsomption en sa faveur; en ce qu'ayant sa maison construite sur l'emplace-
ment et ayant t assigne en dguerpissement il faut conclure qu'elle possde le
bien et qu'elle peut se prvaloir de la prsomption tablie par la disposition lgale
sus vise;
Attendu que le jugement d'Appel invoqu ne figure pas au dossier de la deman-
deresse, ce qui ne permet pas au Tribunal le contrle de cette partie de ce moyen,
consquemment irrecevable; d'ailleurs, et-il t dpos. l'argument que Elinord
Fleurant croit pouvoir en tirer est sans porte, puisque le jugement au possessoire
n'a pas force de chose juge au ptitoire et n'emporte aucune prsom'ption lgale
de proprit au profit de la partie qui l'a obtenu;
* Attendu que la demanderesse cre une confusion q,uand elle dit possder l'emplace-
ment parce que sa maison d'habitation s'y trouve: il est tabli en fait dans la cause,
ainsi qu'il a t dit, que le bien litigieux est contigu celui qui appartient Elinord
Fleurant; celui-ci est bti et l'autre, un cmplacemient nu, et si peu proprit d'Eli-
nord Fleurant par prescription que ce n'est qu'en 1937 qu'elle a tent d'en prendre
possession par l'arpentage qui a donn naissance au procs actuel; qu'il suit de l
que le second moyen est aussi mal fond que le prcdent;

PAR CES MOTIFS, et sur les conclusions conformes du Ministre Public, le
Tribunal rejette le pourvoi d'Elinord Fleurant contre le jugement du 5 Juin 1940


oULLi. UN .I.," \RKLi.'> JU TRIBUNAL DE CASSATION
35
rtridi. .;?.ii le Tribunal_ Civil d^. Saint-.Marc au profit de Faustin Augustin, ordonne
en consquence la confiscation de l'amende dpose et condamne la demanderesse aux
dpens liquids la somme de.............gourdes, en ce non compris le cot
du prsent arrt.

Ainsi jug par nous, Etzer Vilaire, Vice-Prsident, T. Laleau, Windsor Michel,
;:M. -i.ird Bordes et Evremont Carri, Juges, en audience publique du Jeudi dix-neuf
t)i tmbrc 1940, en prsence de Mr. A. D. Dannel, Substitut du Commissaire du
Ciouverncment, avec l'assistance de Mr. Devez Tanis, Commis-Greffier.
Il est ordonn, etc..
Ln foi de quoi, etc..


No. 19
SOMMAIRE

L'existence des conventions ne dpend pas de l'instrument qui tes constate et peut
cire tablie lgalement par d'autres moyens de preuve.
Le dfendeur, lui-mme dtenteur d'un reu, ne peut raisonnablement tirer grief
du dfaut de production de cette pice qui en raison de sa nature n'est pas et ne
peut pas tre en possession du demandeur et dont le jugement dpos reproduit les
nonciations et parties essentielles.
Lorsque la cause de l'obligation litigieuse est une vente immobilire, l'action en
remise, remboursement ou restitution implique invitablement la rsiliation de la
vente, en raison de son caractre immobilier un tel litige excde la comptence du
Juge de Paix.

ARRET DU 18 DECEMBRE 1940
Prosper Chrisphonte contre Hugues Casseus

AU NOM DE LA REPUBLIQUE
Le Tribunal de Cassation, 1re section, a rendu l'arrt suivant:
Sur le pourvoi de Prosper Chrisphonte. propritaire, demeurant et domicili
Port-au-Prince, ayant pour avocat Me. Rigal contre deux sentences du Tribunal de
Paix de la Capitale, Section Est, la premire par dfaut en date du 20 Avril 1940,
la seconde sur opposition en date du trente mai suivant, rendues entre lui et Hugues
Casseus, propritaire, demeurant et domicili Port-au-Prince, ayant pour avocat
.Me. Seymour Lamothe:
Ou l'audience publique du 20 Novembre 1940 Mes. Rigal et Lamothe en
leurs observations et Monsieur Franois Mathon, Commissaire du Gouvernement
en la lecture de ses conclusions;
Aprs en avoir dlibr en chambre du conseil au vu de la loi;
Vu les jugements dnoncs, la dclaration de pourvoi, les cartes d'identit des
parties et de leurs avocats ou les certificats y relatifs, les requtes et les pices
l'appui, les susdites conclusions du Ministre Public;
Sur le Deuxime moyen du pourvoi
pris d'incomptence, en ce que le Tribunal de Paix a jug une action immobilire,
que, selon l'obligation du 10 Juillet 1923. il ne s'agit pas d'un prt mais de partie
du prix de la vente d'un terrain, que le crancier ne pouvait ds lors que poursuivre
l'action alternative en dlivrance de la chose ou en rsiliation de la vente, action
qui dans ("un ou l'autre cas ne rentrait pas dans les attributions de la Justice de Paix;
Attendu que le dfendeur soulve contre ce grief une fin de non recevoir tire de
I an. '130 du code de procdure civile, le demandeur n'ayant pas produit l'obligation
du 10 Juillet 1923 ncessaire au soutien du moyen;
Attendu que Tcxistcncc des conventions ne dpend pas de l'instrument qui les
constate et peut tre lgalement tablie par d'autres moyens de preuve, qu'en l'cs-
pccc 1 acte invoqu par le demandeur est un reu dlivr au dfendeur et par lui
soumis au premier juge qui en a reproduit les nonciations et reproduit les parties
essentielles;
du dfaut de production de cette pice qui.cn raison mme de sa nature n'est pas et
ne peut tre en possession du demandeur;


35 ;.v.jLLETlN DES ARRETS DU TRIBUNAL DE CASSATION


que ne pouvant tre de ce chef constitu en faute et encourir les .sanctions de la
loi, le demandeur en Cassation a la facult de soumettre l'appui du grief propos
tout document dont peut rsulter la preuve que le Juge de Paix est effectivement
sorti des limites de sa comptence, a vraiment tranch une action dont le caractre
est immobilier, faute de quoi son action devra tre rejete au vau de l'article 930:
Attendu qu'il appert de la citation en date du 28 Novembre 1939 reproduite
in extenso au premier jugement dnonc que, crancier'de Prosper Chrisphonte pour
la somme de trente dollars, selon reu dat du 10 Juillet 1923. Hugues Casseus,
aprs sommation infructueuse en date du 18 Novembre 1939, appela son dbiteur
devant le Juge de Paix en paiement de la susdite somme et en dommages-intrts,!
avec dpens;
Attendu que formant opposition au jugement de dfaut sorti contre lui, Chris-
phonte objecta qu'il s'agissait d'une action immobilire en rsiliation de vente et
proposa l'incomptence du Tribunal saisi;
qu'appert copie signifie du jugement rendu sur opposition, sur le motif que le
litige pendait juger sur une action en reconnaissance et paiement d'un bon dont
le taux de trente dollars, et les accessoires ($6 de dommages-intrts) n'excdaient
point sa comptence fixe par la demande et non par les moyens de dfense, le
Tribunal rejeta le dclinatoire soulev, mais au fond il considra que, suivant le
reu produit, depuis 1923, Chrisphonte avait touch $30 pour la vente d'une
proprit sise tantt Ption-Ville, tantt St-Martin, mais n'avait donn ni
offert la proprit dont suivant exploit du 18 Novembre 1939, ministre de l'huis-
sier Frdrique Alerte, Hugues Casseus avait rclam soit la dlivrance, suivant la
promesse faite dans le bon de $50, cof de ta vente, soit le prix vers, et qu'il
n'avait fait aucune diligence dans un sens ou dans l'autre jusqu' la date du 28
Novembre;
et c'est par ces motifs que fut maintenue la dcision rendue par dfaut;
Attendu que le litige ainsi tranch est bien relatif une vente d'immeuble;
qu'il est en effet nettement tabli par la dcision attaque;
lo.que c'est seulement aprs mise en demeure d'effectuer la dlivrance de l'im-
meuble ou d'en rembourser le prix que Hugues Casseus a poursuivi ce rembourse-
ment en justice;
2o.que le Tribunal ainsi saisi de la demande relative une vente d'immeuble
atteste par l'une et l'autre partie, a port son examen uniquement sur cette_vente
non ralise expliquent les motifs, par la faute de Chrisphonte. qui, tait ainsi tenu
remboursement, l'acheteur frustr ayant conserv son droit de crance;
'3o.qu'aprs cet examen le Tribunal a juridiquement conclu qu'il n'y avait
jamais eu de vente, puisque l'objet faisait dfaut par la mauvaise foi de Chrisphonte
qui voulait garder le bien d'autrui;
Attendu que toute obligation conventionnelle doit avoir une cause, que c'est
une des conditions indispensables sa validit;
Attendu qu'il ressort des faits souverainement constats par le jugement que la
cause de l'obligation litigieuse dment analyse dans ses termes et la mise en de-
meure du 18 Novembre, tait bien une vente, qu'il ne s'agissait pas d'un simple
prt de $30 mais d'un paiement reu par Chrisphonte pour une proprit sise
Ption-Ville, que ce paiement substantiellement li la vente d'un immeuble ne
peut en tre dissoci, si vrai que (d'accord parties) celui de Ption-Ville fut subs-
titu dans la suite un autre immeuble sis St-Martin, ce qui n'et pas eu lieu s'il
s'agissait d'un simple prt, matire de la comptence du Juge de Paix;
Attendu que dans ces conditions, l'action en remise ou rem,boutsemcnt ou resti-
tution du prix ne saurait tre purement mobilire, clic implique invitablement la
rsiliation de la vente qui ne subsiste plus:
Attendu qu'en raison de son caractre immobilier un tel litige relve de la com-
ptence exclusive du Tribunal Civil et le Juge de Paix qui avait reconnu la nature
de la crance et mis lui-mme en relief son caractre immobilier tait tenu de faire
droit au dclinatoire propos;
PAR CES MOTIFS, le Tribunal, sans s'arrter la fin de non recevoir souleve,
casse et annule les jugements dnoncs, ordonne la remise de l'amende consigne,
renvoie la cause et le.<; parties par devant le Juge de Paix de Pori-au-Princc, section
Sud, condamne le dfendeur aux dpens liquids ........ en ce non
compris le cot du prsent arrt, lesquels dpens seront distraits en faveur de Me.
Rigal sur l'affirmation de droit produite la barre;


bULlElIN DL.S ARKLTb i >L' IRIBUNAL DE CASSATION
37
Ain.si luge .t prononc par nous. Ernest Douyon, Prsident, Bignon Pierre-Louis,
Lelio Vilgrain. Yrech Chtelain et Justin Barau, Juges, en audience publique du
18 Dcembre 1940, en prsence de Mr. A. D. Dannel. Substitut du Commissaire
du Gouvernement, avec l'assistance de Mr. Scvola Rameau, Commis-Greffier.
En foi de quoi, etc........Il est ordonn, etc. .


No. 20
SOMMAIRE

Le^ dchances doivent tre prononces par un texte.
La partie condamne l'amende par un jugement rendu sur vrification d'cri-
ture n'est pas tenue de consigner cette amende pour tre recevable se pourvoir
contre le jugement voire contre un jugement prononc dans une nouvelle instance
entre les mmes parties.
Li jugement qui ordonne la restitution d'un document dans un dlai dtermin
-.ans prjudice, en cas d'inexcution, du droit pour la partie lse de solliciter une
anction n'interprte ni n'applique faussement Vart. 1933 du code civil qui dispose
./ue l'obligation de faire se rsout en dommages-intrts. Cette mention purement
superftatoire, ne constitue pas un excs de pouvoir, la loi punissant de donymages-
intr'ts tout refus d'excuter une obligation, toute faute qui prjudicie autrui,
toute rbellion contre les ordres de justice.
Le Juge du fond apprcie souverainement l'tendue du prjudice caus.
Les actes d'une partie engagent la responsabilit de ses continuateurs juridiques.
En se dfendant au principal contre une action les parties repoussent implicite-
ment du mme coup la condamnation accessoire aux dpens.
Les dpens ayant t adjugs la question tait dans les dbats et n'est point
nouvelle.
L'attribution des dpens ne peut tre faite que par le jugement qui statue d-
finitivement sur un incident ou sur une instance. Sauf drogations tablies par la
loi, les juridictions sont indpendantes les unes des autres, elles exercent exclusive-
ment les attributions qui leur sont dvolues.

ARRET DU 18 DECEMBRE 1940
Cons. Barthlmy Lafontant contre Paul Eugne M. Leroy...

AU NOM DE LA REPUBLIQUE
Le Tribunal de Cassation, 1re section, a rendu l'arrt suivant sur le pourvoi
de lo. Mends Lafontant. 2o. Michel Lafontant, 3o. Firmin Lafontant, 4o. Denise
Lafontant, pouse Georges Dpestre, 5o. Georges Dpestrc, pour l'autorisation ma-
ritale, 6o. Sara Lafontant, pouse Ferdinand Jeudy, 7o. Ferdinand Jeudy, pour
l'autorisation maritale, tous propritaires, dment identifis, demeurant et domicilis
Jacmel, ayant pour avocats Mes. Catinat Saint-Jean et Edvard Volel, identifis et
patents, avec lection de domicile au greffe du Tribunal de Cassation, Port-
au-Prince:
Contre un jugement du Tribunal Civil de Jacmel en date du 17 Avril 1940,
rendu entre eux et Paul Eugne Massillon Leroy, arpenteur public, demeurant et
domicili Jacmel, identifi et patent, ayant pour avocat Me. Teniers Jolicur,
identifi er patent;
Oui .1 l'audience publique du 9 Dcembre en cours, les parties n'tant pas reprsen-
tes a la barre. Monsieur Franois Mathon, Commissaire du Gouvernement, en la
lecture des conclusions de Monsieur Hubert Alexis, Substitut;
Aprs en avoir dlibr en chambre du conseil, au vu de la Loi;
Vu le jugement dnonc, la dclaration de pourvoi, les requtes des parties et
les pices l'appui, les susdites conclusions du Ministre Public;
Attendu qu'il appert du jugement attaqu qu' la date du 29 Mars 1913 Mas-
sillon Leroy, arpenteur public confia son confrre Barthlmy Lafontant, contre
reu, la minute d'un procs-verbal d'arpentage du 8 Mai 1820, dress par Jean-
Pierre Harrguy, la rquisition du colonel Lamour. relativement 20 carreaux
de l'habitation Desplanguis, Commune de Marigot:
_que. malgr sommation, cette pice de ses archives ne lui ayant t remise, le
15 Octobre 1927 il instancia Barthlmy Lafontant par devant le Tribunal Cor-
rectionnel de Jacmel pour abus de confiance, mais le prvenu dnia la signature


3f^ L-UL.L.. ilN UEi ARRETS DU IRIbUNAL DE CAsSA 1 ION


appose au rcpiss, pourquoi Massillon Leroy se pourvut en vrification d'criture
devant la juridiction ovilc qui la date du 5 Mai 1937 dclara ,'>incre le reu dni,
condamna Barthlmy Lafontant 50 gourdes d'amende envers l'Etat et aux d-
pens de la procdure;
.Attendu que le pourvoi en Cassation dirig contre ce jugmcnt fut rejet par
arrt du 27 Juillet 1938;
(lue par suite du dcs de Barthlmy Lafontant ses hritiers furent actionns
par devant le Tribunl Civil de Jacmel en restitution de la minute confie leur
auteur dans les 3 jours de la signification du jugement intervenir, ce, sous as-
treinte de 50 gourdes par jour de retard, en 20.000 gourdes de dommages-intrts
pour les torts matriels et moraux prouvs, outre les dpens ncessits par la citation
fins pnales du 15 Octobre 1927 aussi bien que ceux motivs par la nouvelle
instance;
Attendu que le Tribunal Civil de Jacmel, faisant droit aux prtentions de Leroy,
condamna les consorts Lafontant lui restituer la minute dans le dlai de 3 mois,
sans prjudice des droits du demandeur de solliciter une sanction en cas d'inexcution,
les condamna en sus 1000 gourdes de dommages-intrts en rparation seulement
du prjudice caus par le long procs entrepris afin de rentrer en possession de
l'acte, et en outre aux dpens des deux instances pnale et civile liquids 112
gourdes 5 centimes;
SUR LA FIN DE NON RECEVOIR:
oppose au pourvoi form contre le susdit jugement et prise du dfaut de preuve du
paiement de l'amende de 50 gourdes prononce par le jugement de vrification
d'criture du 5 Mai 1937:
Attendu qu'il revient l'Etat de poursuivre le recouvrement de l'amende pro-
nonce en sa faveur, mais qu'aucun texte ne prescrivant la dchance du condamne
qui, sans tablir sa libration, se pourvoit contre le jugement qui prononce l'amende
voire contre un jugement entrepris sur une nouvelle instance, il n'y a lieu puisque
les dchances sont de droit troit, de s'arrter cette fin de non recevoir;
SUR LE 1er MOYEN DU POURVOI:pris de fausse interprtation et fausse
application de l'art. 83 3 du C. C. ; excs de pouvoir, en ce que le 1er Juge re-
connaissant lui-mme que la pice avait disparu il ne pouvait tre question d'une
restitution irralisable mais tout au plus de dommages-intrts reprsentant l'qui-
valent de la perte subie;
Attendu que la fin de non recevoir oppose ce moyen comme tant nouveau ne
peut tre retenue;
que si l'argument pris de la perte ou de la disparition de la pice n'avait pas
t souleve en 1re instance par les consorts Lafontant mais plutt la dtention de
cette pice par des tiers connus et dsigns, la demande elle-mme prsente contre
eux reposait en principe sur l'art. 933 du Code Civil dont le texte fut reproduit aux
dbats et qui fait l'objet du grief ici articul, qu'il ne s'agit donc pas de moyen
nouveau;
Mais attendu que le moyen manque en fait comme en droit, qu'il est inexact que
le 1er Juge ait admis ni constat la perte ou la disparition de la minute rclame;
qu'en effet les motifs reproduits par le pourvoi sont ceux des conclusions du
Parquet de Jacmel, non ceux du jugement qui considre d'une part que si
la minute de Leroy s'est trouve on possession soit de Lucien Compre, soit de
l'arpenteur Mose, soit de Francilus Richard, ce fut le fait de Barthlmy Lafontant
qui s'en tait dessaisi leur profit, qu'il revient donc aux hritiers de celui-ci de
faire leurs diligences, tant tenus la restitution de cette pice comme le fut leur
auteur, auprs de Francilus Richard ou de toute autre personne en vue d'en recouvrer
la possession, et d'autre part que cette pice est indispensable Massillon Leroy
pour ses mandants, les hritiers Lamour, menacs de dpossession et dont elle doit
taycr l'action en revendication;
Attendu que c'est sur ces motifs que le 1er Juge a condamn les consorts La-
fontant restituer le document, leur laissant cet effet un dlai de trois mois, sans
prjudice, en cas d'inexcution, des droits de Massillon Leroy de solliciter une
sanction;
Attendu qu'en ce faisant il n'a faussement interprt ni applique l'art. 9'3 3 qui
dispose que l'obligation de faire se rsout en dommages-intrts;
que. sur l'excs de pouvoir qui consisterait, selon le pourvoi, rserver une
nouvelle action en dommages-intrts aprs en avoir dj allou, il a nettement sp-
cifi, tant dans les motifs qu'au dispositif de la dcision entreprise, que l'indemnit


BULLETIN DES ARRETS DU TRIBUNAL DE CASSATION
39
de mille gourdes tait accorde Leroy pour les seuls torts occasionns par la longue
procdure contre Barthlmy Lafontant, qu'il a par contre omis de statuer sur les
prjudices professionnels et autres invoqus par l'assignation et simplement or-
donn la restitution de la pice sans prjudice des droits du demandeur de solliciter
une sanction en cas d'inexcution;
Attendu que la source du droit de Massillon Leroy n'est pas dans cette mention
purement superftatoire, qu'en dehors de ladite mention il en puise directement le
principe dans la loi elle-mme qui punit de dommages-intrts tout refus d'excuter
SCS obligations, toute faute qui prjudicie autrui, toute rbellion contre les ordres
de justice;
Attendu que les demandeurs ne peuvent faire grief au jugement de ne les avoir
d'avance condamns pour refus d'excution, le Tribunal n'y tant aucunement tenu
et le dfendeur seul pouvant avoir intrt se plaindre de ce que les dommages par lui,
allgus n'aient t reconnus et de ce que la sanction sollicite pour assurer la res-
titution ordonne n'ait d'ores et dj t prononce;
SUR LE DEUXIEME MOYEN DU POURVOI, pris de violarion et fausse ap-
plication des arts. 11 68. 1169 C. C.
Attendu que le Juge du fond apprcie souverainement l'tendue du prjudice
caus, que l'valuation mille gourdes des torts infligs Massillon Leroy pour
l'avoir oblig soutenir un long et dispendieux procs de 10 ans chappe la
censure du Tribunal de Cassation;
Attendu que c'est bon droit que le 1er Juge a considr pour l'estimation des
dommages-intrts les instances engages contre Barthlmy Lafontant dont les actes
engagent la responsabilit civile de ses continuateurs juridiques;
Attendu qu'il n'avait encore t prononc aucune rparation civile de la faute
repproche Lafontant et que Leroy n'y avait jamais renonc, poursuivant au con-
traire la rparation par action devant un Tribunal rpressif, puis, la mort du
prvenu, par devant les Tribunaux ordinaires;
que les dommages-intrts allous ne punissaient pas une seconde fois en sa faveur
les mmes faits, la mme faute mais rparait une fois pour toutes un prjudice
dtermin;
qu'il n'y a donc eu violation ni fausse application des arts. 1168, 1169 ni excs
de pouvoir.
SUR LE TROISIEME MOYEN, pris de violation et fausse application de l'art.
137 C. pr. civ., en ce que le jugement dnonc condamne les demandeurs aux frais
de l'instance pnale qui avait t ouverte contre Barthlmy Lafontant et qui s'est
trouve teinte par le dcs de celui-ci:
Attendu que le dfendeur prtend que ce moyen est nouveau, les consorts La-
fontant n'ayant pas devant le 1er Juge com,battu la demande de condamnation aux
frais de l'instance pnale;
Attendu qu'en se dfendant contre l'action les consorts Lafontant repoussaient
implicitement du mme coup les condamnations accessoires aux dpens;
que de plus la demande ayant t produite et admise la question tait donc dans
les dbats et n'est pas nouvelle,
pourquoi la fin de non recevoir sera carte;
Attendu que l'attribution des dpens ne peut tre faite que par le jugement final
qui statue sur un^ instance, ou, si des incidents ont travers le dbat principal et
qu'ils soient trangers l'instruction de l'affaire, formant alors autant de procs
distincts, par les jugements qui statuent dfinitivement sur ces incidents;
Attendu que^ l'action pnale entreprise contre Barthlmy Lafontant ayant pris
fin par son dcs avant d'aboutir jugement, rien ne permet de tenir pour vrit
que les lments constitutifs de l'abus de confiance avaient t relevs sa charge
et qu'il devait ncessairement tre convaincu de ce dlit, que seul le jugement du
Tribunal Correctionnel pouvait, accessoirement une condamnation principale,
condamner le prvenu aux dpens;
Attendu que sauf drogations tablies par la loi les juridictions sont indpendantes
les unes des autres, qu'elles exercent exclusivement les attributions qui leur sont
Jcvolucs; que la juridiction civile de Jacmel saisie non d'une reprise d'instance ni,
ce qui est juridiquement inadmissible d'une conversion de l'action pnale en action
civile, mais d'une instance nouvelle entreprise contre les hritiers du prvenu, avait
certainement comptence pour indemniser Leroy de ses dbours antrieurs au Cor-
rectionnel, ce qu'il a fait par l'allocation des mille gourdes qui ddommage le dit
sieur de ses peines et frais de 10 annes de procdure, mais il tait incomptent


:j.O L^ULLETIN DES ARRETS DU TRIBUNAL DE CASSATION
pour procder l'attribution et la liquidation des frais de l'instance pnale, m.olu-
mcnts et dbourss, y compris 12 annes d'lection de domicile sans interruption,
d'autant plus que les consorts Lafontant n'avaient pas t parties dans cette instance
teinte et n'avaient consquemment pu y succomber, chappant en ce qui la con-
cerne l'application de l'art. 137;
que le pouvoir discrtionnaire du Juge n'embrasse en effet que les frais exposs
pour obtenir jugement devant lui;
Attendu par ailleurs que subsidiairement le dfendeur conclut au simple retran-
chement du chef ici incrimin, renonant ainsi, en cas de cassation, poursuivre
devant un Tribunal de renvoi la rentre de ses frais d'instance pnale;
PAR CES MOTIFS, le Tribunal, sur les conclusions conformes du Ministre
Public, rejette les fins de non recevoir du dfendeur, casse le jugement sans renvoi
mais exclusivement sur le chef de condamnation des hritiers Lafontant aux dpens
de l'action pnale, rejette le pourvoi en ce qui concerne tous les autres chefs de ce
jugement; ordonne en consquence la remise de l'amende consigne, et, les parties
ayant respectivement succomb, compense les dpens en ce non compris le cot
du prsent arrt et de sa signification qui seront la charge des demandeurs.

Ainsi jug et prononc par nous, Ernest Douyon, Prsident, Bignon Pierre-Louis,
Llio Vilgrain, Yrech Chtelain et Justin Barau, Juges, en audience publique du
dix-huit Dcembre mil neuf cent quarante, en prsence de Mr. A. D. Dannel, Subs-
titut du Commissaaire du Gouvernement, avec l'assistance de Mr. Scvola Rameau,
Commis-Greffier.
Il est ordonn,, etc...
En foi de quoi, etc...
No. 21
SOMMAIRE

La prescription de Varticle 2042 du code civil relative aux pensions alimentaires,
loyers de maison, fermes de terrains ruraux, intrts de sonimes prtes et gnrale-
ment toutes qui est payable par anne ou par termes priodiques plus courts n'em-
brasse pas les valeurs chues depuis moins de cinq ans.

ARRET DU 18 DECEMBRE 1940
Stnio Alexis contre J. B. Vilaire

AU NOM DE LA REPUBLIQUE
Le Tribunal de Cassation, 1re section, a rendu l'arrt suivant:
Sur le pourvoi du sieur Stnio Alexis, propritaire, demeurant et domicili
Marfranc, section rurale de la Basse Grande Rivire, Commune de Jrmie, identifi,
au No. 84, ayant pour avocats Me. Maurice Prin du barreau de Jrmie et Me."
Olwald OUivier du barreau de Port-au-Prince, respectivement patents et identifis
aux Nos. 416, 1282 et 165 1525, avec lection de domicile au cabinet de Me.
OUivier Port-au-Prince, rue Bonne-Foi, No. 84;
Contre un jugement du Tribunal Civil de Jrmic rendu le 5 Dcembre 1939
entre lui et le sieur J. B. Joseph Vilaire, notaire public, propritaire, administrateur
des biens de l'interdit Emile Laraque fils, ayant pour avocats constitus Mes. Maurice
Vilaire du barreau de Jrmie,^ N. C. Fourcand et No C. Fourcand fils dment iden-
tifis et patents;
Ou, l'audience publique du 25 Novembre 1940, le demandeur n'tant pas
reprsent la barre, Me. Fourcand fils en la lecture de la requte du dfendeur
et Monsieur le Substitut A. D. Dannel, en la lecture du rquisitoire de Mr. Franois '
Mathon, Commissaire du Gouvernement, et aprs en avoir dlibr en la chambre l
du conseil, conformment la loi;
Vu: le jugem'ent attaqu, l'acte'dclaratif du pourvoi, la requte du demandeur, =
celle du dfendeur, les conclusions du Ministre Public, les diverses pices de la ;
procdure:
SUR LE MOYEN UNIQUE DU POURVOI: Fausse interprtation de l'art.!
1100 c. c; violation des arts. 8, 2035 et 2042 Code Civil. Excs de pouvoir. ,)


BULLETIN DES ARRETS DU TRIBUNAL DE CASSATION
41
Attendu que par son jugement en date du 5 Dcemhre 1939 le Tribunal Civil
de Jrmie dbouta le sieur Stnio Alexis de sa demande consistant faire dclarer
frapps de la prescription quinquennale les intrts chus d'une obligation hypoth-
caire souscrite par lui le 30 Janvier 1927 Me. C. T, Sansaricq, transfre
P. E. Laraque, interdit, ayant pour administrateur ^e notaire J. B. Vilaire;
Attendu que le sieur Alexis avait assign par devant le Tribunal Civil de Jrmie
le sieur Joseph Vilaire la suite d'un commandement de ce dernier a lui fait le
10 Juillet 1939 de payer : I o. le principal de l'obligation hypothcaire soit deux
cent cinquante gourdes, 2o. la somme de 240 gourdes, montant de cinquante-neuf
mois d'intrts dus, compter comme suit:- du 30 Juillet 1934 au 28 Fvrier 1936
3'"o et du 28 Fvrier 1938 au 28 Juin 1939 1%; 3o. celle de 95 gourdes
montant des honoraires de l'avocat poursuivant; 4o. celle de douze gourdes montant
du commandement; que le dbiteur, le sieur Alexis demandait au Tribunal de d-
clarer frapps de prescription les intrts ds, chus du '30 Mai 1932 au 30 Mai
1937, en faisant tat d'un reu lui dlivr le 25 Novembre 1932, dclarant qu'il
est tabli par ce reu le dernier en date, qu'il est d effectivement plus de sept ans
et invoquant l'art. 2042 du code civil qui prvoit, la prescription des intrts par
cinq ans;
Attendu que le Tribunal repoussa cette prtention en considrant que le deman-
deur ne peut se dire libr des intrts de cinq ans par la prescription et ne peut,
pour invoquer cette prescription, tre admis se dire dbiteur de plus d'annes que
ce qu'il lui a t rclam; que le dbiteur ne peut se dire libr des intrts de plus
de cinq ans par la prescription qu'autant que les intrts ds pour ce temps lui ont
t rclams dans une pice mane du crancier; Lettre, bordereau ou coinmande-
mcnt de payer;
que le Tribunal considra en outre qu'il ne pouvait s'en tenir qu' la rclamation
du crancier contenue dans son commandement, que s'il devait admettre l'allgation
du dbiteur savoir que celui-ci devait plus de cinq ans d'intrts au lieu de la
quantit moindre qui lui tait rclame, il serait trs ais au dbiteur de retenir le
dernier reu des intrts pays datant de moins de cinq ans et de prsenter un des
derniers reus pouvant servir de point de dpart la prescription essayant ainsi de
se soustraire au paiement des intrts ds et rclams pour moins de cinq ans;
Attendu que par ces considrations, le Juge a examin la question qui lui a t
pose, savoir s'il devait frapper de la prescription quinquennale les intrts d'une
obligation hypothcaire chus, du 30 Mai 1932 au 30 Mai 1937;
Attendu que si le motif qui a dtermin les rdacteurs du code civil (Section IV
de quelques prescriptions particulires) a t de protger le dbiteur, son dsir n'a
pas t de frustrer le crancier de ses droits; qu'il revient au Juge, en appliquant
ces prescriptions, de les mettre en harmonie avec le motif qui les a fait tablir;
Attendu que les versements des intrts des sommes prts ne peuvent tre cons-
tates que par des quittances, lesquelles sont aux mains non du crancier mais du
dbiteur;
qu'ainsi le crancier est laiss la discrtion du dbiteur;
Attendu que le dbiteur Stnio Alexis qui il tait rclam moins de cinq ans
d'intrts n'a pas ni qu'il les devait; dclarait au contraire qu'il devait beaucoup
plus; que pour soutenir ses prtentions, il prsentait une quittance datant de sept
ans et rclamait le bnfice de la prescription de cinq ans;
Attendu que le 1er Juge en dclarant que le dbiteur Stnio Alexis ne peut se
dire libr des intrts de cinq ans par la prescription et en motivant sa dcision
par les considrations plus haut exposes a montr une juste comprhension de
l'art. 2042 du code civil et en a fait une saine application; qu'il ne l'a point viol
et n'a commis aucun excs de pouvoir;
Attendu que le jugement dnonc a accord un dlai de six mois au dbiteur pour
se librer; que celui-ci est donc sans intrt soulever en Cassation la question de
la bonne foi, et sa critique prise de l'art. 203 5 est sans objet, la dcision ne re-
posant point sur son manque de bonne foi;
Attendu que c'est tort qu'il invoque l'art. 1100 code civil, en se prtendant
libr de son obligation, il n'a pas justifie le fait qui aurait produit l'extinction de
cette obligation;
Attendu que de l'examen de la dcision il ressort que le Juge ne s'est prononc
nullement par voie de disposition gnrale sur la question soumise son examen;
qu'il n'a donc pas viol l'art. 8 du code civil;
PAR CES MOTIFS et sur les conclusions conformes du Ministre Public, le Tri-
bunal rejette comme mal fond le pourvoi du sieur Stnio Alexis contre le jugement


42 EUi.Li.U.\- LJEi ARREIS DU TRIBUNAL DE CASSATION
du Tribunal v^ivil de Jrmic rendu le 5 Dcembre 1939 entre lui et k- sieur J. B.
Joseph Vilaire, ordonne en consquence la confiscation de l'amende dpose, con-
damne le sieur Stnio Alexis aux dpens liquids la somme de.........dont
distraction au profit des avocats du dfendeur sous affirmation de droit, ce, non
compris le cot du prsent arrt.
Ainsi jug par nous, Ernest Douyon, Prsident, Bignon- Pierre-Louis, Llio
Vilgrain, Yrech Chtelain, Justin Barau, Juges, en audience publique du 18 D-
cembre 1940, en prsence de Mr. A. D. Dannel, Substitut du Commissaire du Gou-
vernement et avec l'assistance de Mr. Scvola Rameau, Commis-Greffier.
Il est ordonn, etc...
En foi de quoi, etc...
No. 22
SOMMAIRE

Le Tribunal de Cassation ne peut sous forme de rectification pour erreur ma-
trielle modifier pour erreur de droit les motifs et le dispositif de ses arrts. Ce serait
violer la chose irrvocablement juge.

ARRET DU 18 DECEMBRE 1940
Dominique Rostini contre Albert Bliard

AU NOM DE LA REPUBLIQUE
Le Tribunal de Cassation, 1re section, a rendu l'arrt suivant:
S'ur la demande de Dominique Rostini, propritaire, domicili Ajaccio (Corse),
demeurant au Cap-Hatien, identifi au No. 119, ayant pour avocat Me. G. Ev.
Ducheine, identifi et patent aux Nos. 123 et 18, avec lection de domicile,
Port-au-Prince, au greffe du Tribunal de Cassation, fin de rectification, pour cause
d'erreur matrielle, de l'arrt du vingt-deux Juillet 1940 rendu entre lui et Albert
Bliard, propritaire, demeurant et domicili au Cap-Hatien, identifi au No. 473,
ayant pour avocats Mes. Henri P. Dugu, Gaston Sam, Emmanuel Pauld et Pierre
Liautaud, respectivement identifis et patents aux Nos. 396, 31, 9, 1380 et 9,
568, 39, H-1852, avec lection de domicile, Port-au-Prince, au cabinet du dernier;
Ou l'audience publique du neuf Dcembre courant, le demandeur n'tant pas
reprsent la barre, Me. Pierre Liautaud en ses observations pour le dfendeur,
ainsi que Mr. Franois Mathon, Commissaire du Gouvernement, en la lecture des
conclusions de Mr. le Substitut A. D. Dannel; et, aprs en avoir dlibr en la
chambre du conseil, conformment la loi;
Vu la requte du demandeur et celle du dfendeur, toutes deux avec les pices
l'appui, notam,ment deux arrts de ce Tribunal rendus le 27 Mai et le 22 Juillet
de la prsente anne, et une dclaration de pourvoi reus au greffe du Tribunal Civil
du Cap-Hatien; Vu galement les arts. 922, 926 et 929 C. pr. civ.;
Attendu que contre un jugement avant dire droit du Tribunal Civil du Cap-
Hatien en date du 15 Janvier 1940 qui a prononc contre lui, en faveur d'Albert
Bliard, Dominique Rostini a exerc successivement deux pourvois qui ont t d-
clars irrecevables, le premier par l'arrt du 27 mai 1940 pour cause de dchance,
en conformit de l'art. 926 c. pr. civ,, parce que, form par exploit d'huissier, le
cinq Fvrier, il n'a pas t suivi, dans la huitaine, de la notification prescrite par
la loi: le second, par l'arrt du 22 Juillet dernier, en raison de la force de chose
irrvocablement juge qu'imprime au jugement attaqu la dchance prononce;*
Attendu que cette dernire dcision, pour Dominique Rostini. n'a fait que con-
sacrer une erreur de la prcdente, erreur dont il demande la rectification en la
qualifiant de matrielle et qui rsiderait dans une connaissance non approfondie des
faits; qu'ayant, prtend-il en effet, signifi le trois Avril 1940 le jugement entre-
pris, il tait habile le 29 du mme mois, renouveler comme il l'a fait, en vertu de
l'art. 929 c, pr. c, le pourvoi du cinq Fvrier qu'il avait d'ailleurs annul par
acte dment notifi son adversaire; que ledit jugement, ds lors, ne pouvait, au
prononc de l'arrt du vingt-sept Mai, avoir acquis l'autorit de la chose dfinitive-
ment juge; qu'en consquence, et contrairement ce qui a t dcid, on tait en
prsence d'un cas de nullit et non de dchance; que l'application l'espce de cette


BULLETIN DE.s ARREI.s DU TRIBU.nAI. LIE CASSATION
43
dernire sanction, avec l'effet qui lui est reconnu d'puiser le droit de recours du de-
mandeur, ne peut provenir que de la confusion ne de la double croyance que le
jugement du quinze Janvier avait t signifi avant le premier pourvoi et que celui-ci
avait t exerc aprs l'expiration des dlais de l'art. 922 c. pr. civ.; qu'ainsi, con-
clut-il. l'arrt du vingt-deux Juillet qui est vici par une erreur manifeste devra tre
rapport, rtract;
Attendu que de l'nonc de la demande et des raisons invoques pour la justifier
il ressort clairement que rien n'est moins vident que la matrialit de l'erreur all-
gue: que ce qui est propos, en effet, c'est de dclarer que le pourvoi du cinq
fvrier n'a pas t frapp de dchance, mais de nullit, qu'il pouvait donc tre re-
nouvel en temps utile; qu'en tout cas, la dchance prononce quant la forme
seulement ne met aucun obstacle ce renouvellement;
Attendu que, pour obtenir ce rsultat qui soulve des questions de droit plutt
que des questions de fait, il faudrait modifier dans ses motifs et son dispositif l'arrt
du vingt-deux juillet et, par voie de consquence, celui du vingt-sept mai,ce qoi
conduirait, en violation du principe qui interdit de porter atteinte la chose juge,
substituer une nouvelle solution une solution dfinitivement acquise l'autre
partie, d'o il suit que la demande sera rejete pour cause d'irrecevabilit, la parfaite
conformit desdits arrts avec, d'une part, la distinction tablie par le lgislateur
entre la sanction de l'art. 926 et celle de l'article 929 c. pr. civ.,de l'autre, l'effet
attach par la loi la dchance prononce, qui puise le droit de recours de la partie
ayant succomb;
PAR CES MOTIFS, le Tribunal, sur les conclusions conformes du Ministre
Public dclare irrecevable la demande en rectification de l'arrt du vingt-deux juillet
produite par Dominique Rostini, le condamne aux dpens liquids la somme
de .................en ce non compris le cot du prsent arrt, lesquels
dpens distraire au profit de Me. Henri P. Dugu sous l'affirmation de droit.
Ainsi jug et prononc par nous, Ernest Douyon, Prsident, Bignon Pierre-Louis,
Llio Vilgrain, "Yrech Chtelain et Justin Barau, Juges, en audience publique du dix-
huit dcembre mil neuf cent quarante, en prsence de Mr. A. D. Dannel, Substitut
du Commissaire du Gouvernement, avec l'assistance de Mr. Scvola Rameau, Com-
mis-Greffier. ^
II est ordonn.etc...
En foi de quoi, etc...
No. 23
SOMMAIRE

Le Juge est tenu d'apprcier les faits et circonstances qui lui sont exposs pour se
prononcer sur la sincrit d'un acte. Un chiffre de crance provisoirement accept
par le dbiteur en attendant le jugement du fond, puis par lui formellement con-
test, ne peut sans autre justification servir de base la validit d'une saisie.

ARRET DU 18 DECEMBRE 1940
Augustin Joseph contre Augustin Button

AU NOM DE LA REPUBLIQUE
Le Tribunal de Cassation, 1re section, a rendu l'arrt suivant:
Sur le pourvoi d'Augustin Joseph, propritaire, demeurant et domicili Port-
au-Prince identifi au No. E-374, agissant en sa qualit de tuteur des mineurs
Simone et Carmy Joseph, ayant pour avocat Me. Georges Baussan fils, identifi au
No. G-15. patent au No. 1209, avec lection de domicile en son cabinet, rue
Fcrou;
Contre un jugement rendu par le Tribunal Civil de Port-au-Prince le 13 Mai
1^40 en faveur d'Augustin Button, propritaire, demeurant et domicili Port-au-
Prince, identifi au No. 15 20. ayant pour avocat Me. Danton Franois, patent
et identifi aux Nos. 1971 et 426, avec lection de domicile en son cabinet;
Ou. en l'audience publique du neuf Dcemibre en cours, les parties n'tant pas
repr.sentes la barre Monsieur Franois Mathon, Commissaire du Gouverne-
ment, en la lecture du rquisitoire de Mr. le Substitut Hubert Alexis;


-i-4
.. il.-. n-.s .MiRETS DU IRIBUNAL DE CASSATION
Vu la deJaration de pourvoi; le jugement attaqu; les requtes des parties .ivec
les pices l'appui; les conclusions du Ministre Public et les dispositions de loi
invoques;
Et aprs en avoir dlibr en la chambre du conseil conformment la loi;

SUR L'ENSEMBLE DES MOYENS DU POURVOI pris de violation de l'art.
925 du code civil, d'excs de pouvoir, de violation, fausse interprtation et fausse
application de l'article 1113 du mme code et de violation de l'art. 148 du code
de procdure civile;
Attendu qu'Augustin Button, ayant pratiqu une saisie-arrt sur les mineurs
Carmy et Simone Joseph s-mains de la Compagnie Nationale des Chemins de Fer,
le jugement attaqu a valid cette saisie parce que, d'une part, Thoma Lerebours,
prcdemment tuteur des mineurs, avait acquiesc l'opposition, et que, d'autre
part, une ordonnance de rfr avait fix provisoirement le montant de la saisie
la somme rclame par le saisissant:
Mais attendu que le tuteur Augustin Joseph a soutenu devant le 1er Juge que la
date du 13 Juillet 1939 donn l'acte d'acquiescement dont se prvaut Augustin
Button est une date fausse et qu'en ralit cet acte a t sign aprs coup par Thoma
Lerebours, un moment; o il n'tait plus le tuteur des mineurs Joseph; qu' l'appui
de ce moyen, Augustin Joseph a relev un ensemble de faits et circonstances qui,
selon lui, tablissent la vracit de son allgation;
Attendu que, ds lors, le Juge tait oblig d'apprcier ces faits et circonstances
et de se prononcer sur la sincrit ou la fausset de l'acte d'acquiescement pour
arriver dire si, en acquiesant, Thoma Lerebours avait agi dans les limites de son
droit de tuteur ou bien s'il avait sign l'acte aprs sa dmission comme tuteur,
alors qu'il n'avait plus qualit pour s'occuper des intrts des mineurs et pour en-
gager ces incapables;
Attendu que, loin de rsoudre la difficult soumise son examen, le 1er Juge s'est
content de proclamer le pouvoir que possde le tuteur d'acquiescer une demande
mobilire sans l'autorisation du conseil de famille; mais que le rappel de cette rgle
ne suffisait point pour trancher l'espce en dbat o il s'agissait de savoir si Thoma
Lerebours tait encore tuteur quand il a sign l'acte d'acquiescement dont la date
est conteste et qui n'a t enregistr que six mois aprs la dmission de ce tuteur;
Attendu, en second lieu, que l'ordonnance du 7 Juillet 1939 n'a fix que pro-
visoirement la crance d'Augustin Button mille quatre cent cinquante et une
gourdes et soixante quinze centimes puisque, com'me le constate le jugement at-
taqu, les parties plaidant en rfr ne s'taient accordes sur ce chiffre qu'en
attendant le jugement du fond; que cette fixation provisoire ne prjugeant rien sur
le chiffre rel de la crance, le tuteur Augustin Joseph pouvait, comme il l'a fait,
contester devant le Juge du principal, saisi de la clemande en validit, le chiffre
indiqu dans l'ordonnance du 7 JuMIet 1939; qu'il incombait alors Augustin
Button de prouver par les moyens lgaux le montant de sa crance, et le Juge ne
pouvait se baser sur l'ordonnance pour condamner sans preuve les mineurs payer
les quatorze cent cinquante et une gourdes et soixante quinze centimes qu'Augustin
Button prtend avoir dpenses pour eux; qu'en agissant ainsi, le 1er Juge a en-
couru les reproches que lui adresse le demandeur au pourvoi;
PAR CES MOTIFS, et sur les conclusions conformes du Ministre Public, le
Tribunal casse et annule le jugement rendu par le Tribunal Civil de Port-au-Prince
le 13 Mai 1940 entre les parties ci-dessus indiques; ordonne la remise de l'amende
dpose; renvoie la cause et les parties au Tribunal Civil de Petit-Gove et con-
damne Augustin Button aux dpens liquids la somme de........en ce non
compris le cot du prsent arrt.

Ainsi jug et prononc par nous, Ernest Douyon, Prsident. Bignon Pierre-Louis,
Llio Vilgrain, Yrech Chtelain et Justin Barau, Juges, en audience publique du
dix-huit dcembre 1940, en prsence de Mr. A. D. Dannel. Substitut du Commis-
saire du Gouvernement et assists de Monsieur Scvola Rameau, Commis-Greffier.
Il est ordonn, etc..
En foi de quoi, etc...


BULLE ILM UES, ARREIS DU IRIliU.NAL DE CASSATION
45
No 24
SOMMAIRE

1.Ne repond pas aux exigences de l'art. 930 cpr.ci't;. le dpt d'une expdition
du jugement attaqu en Cassation sans celui de son exploit de signification.
:.Remplit le vu de Vart. 148 c.pr.civ. le jugement qui contient un expos des
faits essentiels de la cause et mme celui des faits accessoires dont Vomission ne
vicierait pas la dcision.
i.-Est irrecevable le moyen propos pour la premire fois en Cassation.
4./l bien dcid le Juge qui, ayant admis une demande en divorce, a ordonn
l'poux demandeur de procder au fond. C'est par deux dcisions distinctes
terminant deux phases successives de la procdure de divorce, qu'il doit tre
statu sur la demande d'admission puis au fond sur le divorce.
5.La fin de non recevoir tire de la rconciliation des poux en instance de divorce
est une question de fait soumise Vapprciation du Juge du fond qui, ayant
trouv dans la cause, des lments suffisants pour asseoir sa dcision, n'tait pas
oblig d'admettre Venqute sollicite pour prouver cette rconciliation.

ARRET DU 19 DECEMBRE 1940
Mme. Bossuet Duperval contre Son poux

AU NOM DE LA REPUBLIQUE
Le Tribunal de Cassation, 2me. section, a rendu l'arrt suivant:
Sur le pourvoi de la dame Bossuet Duperval, ne Moracchini, propritaire, de-
meurant et domicilie aux Cayes, identifie au No. 4259 et ayant pour avocat Me.
Georges Lon, identifi au No. 108 et patent au No. 352, avec lection de do-
micile Port-au-Prince, au cabinet de Mes. Edmond et Louis Montas, contre deux
jugements, dont l'un par dfaut et l'autre contradictoire, rendus par le Tribunal
Civil des Cayes, les 19 Janvier et 24 Avril 1940, entre elle et le sieur Bossuet
Duperval, propritaire, demeurant et domicili aux Cayes, identifi au No. 1342,
ayant pour avocat Me. Victor Boyle, identifi au No. I 5'3 et patent au No. 27,
lisant domicile, Port-au-Prince, au greffe du Tribunal de Cassation;
Ou, l'audience publique du 5 Dcembre courant, les parties n'tant pas re-
prsentes la barre, Monsieur le Substitut Hubert Alexis en la lecture des con-
clusions de Monsieur Franois Mathon, Commissaire du Gouvernement;
Et aprs en avoir dlibr en la chambre du conseil, conformment la loi;
Vu lo. les jugements attaqus, 2o. la dclaration de pourvoi, 3o. les requtes
des parties et les pices l'appui, 4o. les conclusions du Ministre Public, 5o. les
dispositions de loi invoques;
SUR LA FIN DE NON RECEVOIR PROPOSEE PAR LE MINISTERE
PUBLIC et tire de la production insuffisante des jugements attaqus:
Attendu que la dame Armelle Moracchini, pouse Bossuet Duperval, a dpos en
temps utile une expdition du jugement par dfaut contre lequel elle s'est pourvue;
que, nann^oins. cette production ne satisfait pas aux conditions prescrites, ladite
expdition n'tant pas accompagne de l'exploit de sa signification; que cette for-
malit de l'art. 930 cp.c doit tre observe peine de dchance;En consquence,
rejette, pour cause de dchance, le pourvoi dirig contre le dit jugement par dfaut;
SUR LE PREMIER MOYEN pris de violation de l'art. 148 cp.c, en ce que
le jugement du fond ne relate pas, son point de fait, ce qui s'est pass aux au-
diences des 16 Janvier, 23 Fvrier et 8 Mars 1940;
Attendu que, saisi d'une demande en divorce introduite par Bossuet Duperval
contre sa femme pour abandon volontaire du toit marital, deux mois aprs le
mariage, et pour injures graves et publiques, le Tribunal Civil des Cayes, la
suite de l'admission de la demande prononce par son jugement de dfaut rendu en
la forme, a, par sa dcision du fond, dclar que les griefs articuls par le demandeur
sont suffisamment tablis pour faire admettre le divorce, mais impose, avant de l'ad-
mettre, une anne d'preuve aux poux;
Attendu que le jugement du 24 Avril de cette anne contient un expos o e
rencontrent non seulement les faits essentiels de la Cause dfre l'apprciation du
1er. Juge, mais encore des faits accessoires dont l'omission ne saurait vicier sa
dcision; qu'en outre ceux qui ont emport cette dernire, ont t si abondamment
relats qu'ils se trouvent aussi dans les conclusions des parties reproduites par ladite


.|(^ .-.il II.: >',_. ARKL rs ou TRIbUNAl UE CASSA I luN


dcision et dans ses motifs; que cela suffit pour que soit rempli le vau de l'aiiicle
148;D'o le rejet du 1er. m'oyen pour dfaut de fondement;
SUR LE DEUXIME MOYEN pris de violation des arts. 50, 5 1, 52, 53, 57 de
la loi organique, de l'art, l i '<5, 3e. al. c. c, de l'art. 11 de la loi du 25 Septembre
1895 sur les dtlibrs, des arts. 394, 397 cp.c et d'excs de pouvoir, en ce que
l'affaire n'ayant pas t entendue l'audience publique du 11 Juin 1937 o les
parties avaient t renvoyes par l'ordonnance du 14 Mai de la mme anne, mise
au pied du procs-verbal de l'audience huis clos, elle ne pouvait, aprs trois an-
nes de discontinuation tre reprise qu' une audience ultrieure fixe par un juge-
ment en l'absence duquel aucun dfaut ne peut tre rgulirement requis et obtenu:
Attendu que ces griefs ont t prsents l'appui du pourvoi exerc contre les
deux jugements; qu'en ce qui touche celui admettant la demande, lesdits griefs ne
sauraient tre examins par le motif que le pourvoi, quant ce jugement, a. t
rejet pour la cause sus nonce;
Attendu qu'en ce qui concerne la dcision du fond, son auteur n'a pas pu
statuer sur ce qui fait l'objet du 2me moyen qui ne lui a point t soumis; que,
propos pour la 1re fois en Cassation, ce moyen est nouveau et, par consquent,
non recevable;
SUR LE TROISIEME MOYEN pris de violation, de fausse interprtation, de
fausse application de l'art. 235 ce et d'excs de pouvoir, en ce que le fond de la
demande en divorse n'a t plaid que le 15 Mars 1940, alors qu'il aurait d l'tre
le 19 Janvier de cette anne, immdiatement aprs le jugement par dfaut;
Attendu que la demande elle-mme et le divorce dont elle est l'objet doivent tre
admis sparment par deux dcisions distinctes, les phases de la procdure ne pou-
vant pas tre cumules;
Attendu que, par le jugement du 19 Janvier, le 1er. Juge a prononc l'admission
de la demande et ordonn au mari demandeur de procder au fond; que c'est tout
ce qu'il devait faire cette phase du divorce; qu'il ne saurait imposer la partie
l'obligation d'obtemprer, l'instant mme, son injonction;
Attendu qu'il n'a pas t possible Bossuet Duperval de mettre la cause en tat
de recevoir jugement au fond cette date du 19 Janvier; que lorsque, deux mois
aprs l'affaire a t voque pour tre plaide, le 1er Juge ne pouvait pas s'y opposer,
d'autant que la femme a t librem'ent dfendue par son avocat qui n'a fait aucune
protestation, ni rserve contre le mode de procder; que, par suite, le jugement at-
taqu n'a pas viol l'article vis au moyen et n'est entach d'aucun excs de pouvoir;
SUR LE QUATRIEME pris de violation de l'art. 148 cp.c, d'absence de motifs.
de violation, de fausse interprtation, de fausse application des arts. 262 et 1 100 c.
c. et de violation du droit de la dfense, en ce que le jugement du fond n'a pas or-
donn l'enqute sollicite en vue de prouver la rconciliation oppose la demande
en divorce et que cette dcision qui ne contiendrait pas un motif sur ladite rcon-
ciliation se serait arrte aux allgations du demandeur sans l'appointer en ad-
ministrer la preuve, alors que la femme avait dsign les personnes qu'elle se propo-
sait de faire entendre comme tmoins;
Attendu qu' l'audience huis clos du 14 Mai 1937, la demanderesse qui sou-
tenait qu'elle avait t contrainte de quitter le domicile conjugal, ne dsignait, pour
l'tablir, com.me tmoin, que Diogne Thard qui ne pouvait pas tre dsign cette
audience aux fins de prouver la rconciliation allgue, puisque celle-ci qui n'existait
pas en ce temps-l, n'aurait eu lieu que le 7 Mars 1940, c'est--dire trois ans aprs
l'abandon reproch la femme;
Attendu que la fin de non recevoir tire de ladite rconciliation n'a pas t ac-
cueillie par le motif que cette dernire qui si elle tait srieuse pourrait faire
rejeter la demande, s'est rvle une pure invention; que, pour le dmontrer et
asseoir sa conviction sur ce point, le Juge du fond expose que le soir du 7 Mars, la
femme s'est rendue en la rsidence du mari afin de lui dire que, somme de rintgrer
la maison commune, elle s'est dcide dfrer la mise en demeure du 12 Sptembre
1935; que le dfendeur, en signe de protestation contre ce procd qu'il qualifie
d'insolite, vida les lieux, en vue de fuir la compagnie de sa femme qui dut rester
seule dans la maison qu'elle avait dlaisse pendant cinq ans; que le lendemain, le
mari se prsenta tt l'audience o l'affaire devait tre entendue, informa le Tri-
bunal de l'incident et en demanda acte;
Attendu que, contrairement ce qu'allgue la demanderesse, elle n'avait point sol-
licit la permission de prouver par tmoin le bien fond de sa fin de non recevoir;
que lors mme que cette demande aurait t forme, le Juge avait le droit de ne


BULl L TIN DES ARRETS Dl IRii,i.\..L ui. CAbS,\TON
47
pas I accueillir, ayant trouv dans la cause des lments suffisants de dcision; d'o
le dfaut de fondement des reproches que, par ce moyen, le pourvoi adresse au
iugement entrepris;
SUR LES CINQUIEME ET SIXIEME MOYENS REUNIS et pris de viola-
tion de l'art. 148 cp.c, de violation, de fausse interprtation, de fausse application
de l'art. 247 ce et d'excs de pouvoir, en ce que pour refuser l'enqute demande
aux fins d'tablir la rconciliation des poux, le Juge du fond, se basant sur le cer-
tificat du Rvrend Pre Poste cur de la Paroisse du Sacr-Cur, a dclar que
la demanderesse reconnat ses torts, et en ce que, d'autre part, en vue d'imposer une
.inne d'preuve au mari et la femme, le Juge a admis comme vrais ds faits
simplement allgus en disant qu'ils n'ont pas t dnis par la femme, quand le
procs-verbal de l'audience, huis clos constate que la dame Bossuet Duperval a
dnit les injures qui lui sont attribues, que le mari aurait conclu l'enqute pour
en administrer la preuve; et que, de plus, d'aprs le 1er. Juge, le certificat du Pre
Poste fait plutt foi contre la femme qui l'a invoqu, en ce sens que ce certificat
atteste qu'elle a reconnu ses torts;
Attendu que se fondant sur ledit certificat que lui a soumis la demanderesse, le
Juge a, boa droit, refus la mesure d'instruction sollicite l'audience huis clos,
pour dclarer que la dame uperval a reconnu ses torts; que des termes du juge-
ment contradictoire et du certificat, il rsulte que la femme a rintgr le domicile
conjugal pour obir la sommation notifie cet effet, et, par ainsi, obtenir le pardon
de son mari; mais que celui-ci, dont le cur n'tait pas attendri par cette tentative
tardive, s'est montr inexorable;
Attendu que le 5me. moyen est, d'ores et dj, rejet, le certificat ncessaire
son soutien n'ayant pas t dpos en Cassation;
Attendu que Bossuet Duperval a fond sa demande en divorce non seulement sur
le fait par sa femme d'abandonner, sans son autorisation, la maison commune, mais
encore sur des injures graves et publiques, et il produit, avec les pices justificatives,
la sommation fin de rintgration donne la recourant;
Attendu qu'invit prciser, en cas d'enqute, les faits sur lesquels des tmoins
doivent tre interrogs et proposer ceux qu'il voudrait faire entendre, le mari
qui n'a nullement conclu la preuve testimoniale, a articul l'audience huis
clos et comme constituant les injures graves et publiques dont il se plaint les
faits que voici: lo. le refus par sa femme de recevoir la provision qu'il lui envoyait
pour son entretien; 2o. son refus de recevoir le mdecin de la famille qu'il lui avait
aussi envoy pour contrler son tat de grossesse; 3. le fait par la femme de ne lui
avoir pas annonc la naissance de son enfant, 4e. celui d'avoir choisi, elle seule, ceux
qui devaient nommer l'enfant; et enfin le fait par la femme d'avoir appel son
mari au Parquet des Cayes pour le porter lui rendre compte des meubles et effets
mobiliers qu'elle avait laisss dans la maison conjugale; puis le demandeur en divorce
a dsign deux tmoins Camille Rigaud et Mac Donald Aubourg;
Attendu que, selon le jugement attaqu, le certificat du Pre Poste soumis seule-
ment au 1er. Juge, atteste que la femme a confess ses torts et essay de rintgrer
le domicile conjugal; qu'il appartenait au Juge du fond de dcider si ce fait dont la
femme prtend faire rsulter fa rconciliation allgue, la prouve, en effet; que
c'est avec raison qu'il s'est refus admettre comme pouvant tablir cette rcon-
ciliation, le retour momentan de la dame Duperval la maison commune;
Attendu que par suite de l'examen des documents produits, de l'apprciation des
faits prcis, articuls par le mari et non contests srieusement par la femme, ainsi
que des circonstances de la cause, le Tribunal dont la conviction tait dj faite.
n'a pas ordonn l'enqute qu'il a juge inutile, en l'espce; que, ds lors, il a fait
un usage rgulier de son pouvoir discrtionnaire: qu'il s'ensuit que le jugement, loin
d'avoir viol ou mconnu les textes viss au pourvoi, n'en a fait qu'une saine
application;

PAR CES MOTIFS et sur les conclusions conformes du Ministre Public, le Tri-
bunal rejette le pourvoi exerc contre le jugement du 24 Avril 1940 rendu entre les
parties par le "Tribunal Civil des Cayes. dit acquise l'Etat l'amende consigne
et condamne la demanderesse aux dpens liquides ............avec distraction
au profit de Me. Victor Boyle qui. dans sa requte, affirme les avoir avancs, en
ces non compris le cot du prsent arrt.

Ainsi jug et prononc par nous. Etzer Vilaire, Vice-Prsident. T. Laleau.
Windsor Michel, Edouard Bordes et Evremont Carri, Juges, en audience publique


4J^ ftILLII. L'Li> ARRETS DU TRIBUNAL DE CASSATION


du 19 Dcembre 1940, en prsence de Monsieur A. D. Dannel, Substitut du Com-
missaire du Gouvernement, avec l'assistance de Mr. Devez Tanis, Commis-Greffier.
Il est ordonn, etc...
En foi de quoi, etc...


No. 25
SOMMAIRE

Est entach d'excs de pouvoir le jugement par dfaut qui, au lieu d'un examen
de la demande avant de Vadmettre, s'est born citer tes termes de Varticle 27 CP.C,
sans mentionner en quoi les conclusions du demandeur lui ont paru justes et bien
fondes.

ARRET DU 19 DECEMBRE 1940
Dr. Albert Hodelin contre Sablon Hibbert

AU NOM DE LA REPUBLIQUE
Le Tribunal de Cassation, 2me. section, a rendu l'arrt suivant;
Sur le pourvoi du Dr. Albert Hodelin propritaire, demeurant et domicili
Jrmie, identifi au No. 241, ayant pour avocat Me. L. H. Jrme indentifi et
patent aux Nos. '3418 et 473, avec lection de domicile Port-au-Prince, au
greffe du Tribunal de Cassation;
Contre un jugement du Tribunal de Paix de Jrmie en date du 29 Mai 1940,
rendu entre lui et Sablon Hibbert, demeurant Jrmie, dfendeur non produisant;
Ou l'audience publique du 5 Dcembre 1940, le demandeur n'tant pas re-
prsent la barre. Monsieur le Substitut Hubert Alexis en la lecture des conclu-
sions de Mr. le Com'missaire du Gouvernement Franois Mathon; Aprs en avoir
dlibr en chambre du conseil, conformment la loi;
Vu l'acte dclaratif du pourvoi, le jugement dnonc, la requte du demandeur,.
sa carte d'identit, les textes de loi invoqus et les diverses pices de la procdure;
Attendu que cit devant le Tribunal de Paix de Jrmie par Sablon Hibbert en
paiement d'honoraires qui lui taient ds et en dommages-intrts, Albert Hodelin
fut condamn par dfaut payer au premier quarante-cinq gourdes montant desdits
honoraires titre de dommages-intrts;
qu'ayant fait opposition cette dcision, Albert Hodelin s'en vit dbouter pour
irrecevabilit, n'ayant pas observ le dlai lgal;
Qu'il s'est pourvu contre la dcision de dfaut;
SUR L'UNIQUE MOYEN DE SON POURVOI pris d'excs de pouvoir:
Le demandeur soutient qu'aux termes de l'art. 27 C. P. C, lorsqu'une partie ne
comparat pas au jour indiqu par la citation et que la cause est juge par dfaut
contre elle, les demandes de la partie prsente ne peuvent tre adjuges que si elles
ont t trouves justes et fonds;
Que l'examen des demandes de la partie par le Juge constitue une formalit
substantielle dont l'absence vicie son uvre;
Attendu qu'on lit dans la dcision attaque; Considrant qu'aux termes de l'art.
27 C. P. C il doit tre donn dfaut contre toute partie qui rgulirement appele
n'a pas comparu ni personne pour elle et que les conclusions lui seront adjuges
lorsqu'elles sont trouves justes et fondes; Considrant qu'appert lettre mandat
vers au dossier du demandeur, le dfendeur doit tre condamn au paiement de la
valeur qui lui est rclame; Considrant que toute partie qui succombe doit sup-
porter les dpens; Par ces motifs, au fond, appert lettre-mandat soumise notre
apprciation, condamne le cit payer la valeur de quarante-cinq gourdes pour
les causes stipules dans la citation; Statuant sur les dommages-intrts rclams le
condamne quarante gourdes de dommages-intrts en faveur du concluant;
Attendu qu'on ne voit pas dans une telle dcision comment le Juge a form sa
conviction ni un examen consciencieux des conclusions dont l'adjudication lui
tait demande; qu'en dehors du texte invoqu il n'existe aucun motif personnel
et explicite soit sur le montant de la dette soit sur l'adjudication des dommages-
intrts;
Que le Juge pour allouer les dommages-intrts devait tablir la faute et le
prjudice;
Qu'une telle dcision est en violation flagrante des principes et de la Loi;


iJULLLIIN DES ARRETS DU TRIBUNAL DE CASSATION
49
PAR CES MOTIFS, le Tribunal sur les conclusions conformes du Miiiistre
Pubic casse et annule le jugement du Tribunal de Paix de Jrmie rendu entre Albert
Hodelin et Sablon Hibbert, ordonne la remise de l'amende consigne, condamne
Sablon Hibbert aux dpens liquids la somme de .......en ce non compris le
cot du prsent arrt; renvoie la cause et les parties par devant le Tribunal de Paix
de Moron;
Ainsi jug par nous, Etzer Vilaire, Vice-Prsident, T. Laleau, W. Michel, Ed.
Bordes et E. Carri, Juges, en audience publique du Jeudi 19 Dcembre 1940, en
prsence de Mr. A. D. Dannel, Substitut du Commissaire du Gouvernement, avec
l'assistance de Mr. Devez Tanis, Commis-Greffier.
Il est ordonn, etc...
En foi de quoi, etc...


No. 26
SOMMAIRE

L'examen des litiges qui ont pour objet la capture des animaux rentre dans les
attributions spciales des Tribunaux de Paix.
Le Juge ne commet pas un excs de pouvoir quand il dclare dchu le demandeur
qui, appoint tablir des faits par enqute, a laiss passer les dlais impartis et
n'a pas sollicit de prorogation.
Le Tribunal saisi apprcie souverainement Vopportunit des mesures d'instruction
ordonner.

ARRET DU 29 JANVIER I94I
Dr. Albert Hodelin contre Valrius Alexis

AU NOM DE LA REPUBLIQUE
Le Tribunal de Cassation, 1re, section, a rendu l'arrt suivant:
Sur le pourvoi d'Albert Hodelin, docteur en mdecine, propritaire, demeurant et
domicili Jrmie, patent et identifi aux Nos. 52 et 3 30, ayant pour avocat
Me. Louis Charles patent au No. 425, identifi au No. 88, avec lection de do-
micile Port-au-Prince, au greffe du Tribunal de Cassation;
Contre un jugement rendu par le Tribunal Civil de Jrmie, en se attributions
d'appel, le 12 Fvrier 1940, entre lui et Valrius Alexis, propritaire, demeurant
et domicili en la section rurale de Basse Grande-Rivire, Commune de Jrmie,
identifi au No. 145, ayant pour avocat. Me. Maurice Prin, patent et identifi aux
Nos. 416 et 1282;
Ou l'audience du 13 Janvier en cours les parties n'tant pas reprsentes la
barre. Monsieur Franois Mathon, Commissaire du Gouvernement, en la lecture
de ses conclusions et, aprs en avoir dlibr en la cham^bre du conseil, conformment
la loi;
VU: lo. le jugement attaqu; 2o. l'acte dclaratif du pourvoi; 3o. la requte
du demandeur; 4o. celle du dfendeur; 5o. les "autres pices dposes et les disposi-
tions de loi invoques
Attendu que, mettant en avant soit sa qualit de propritaire et de bailleur,
soit une anticipation de terrain son prjudice, le docteur Albert Hodelin de-
manda au Tribunal de Paix de Jrmie d'annuler la capture, opre par Valrius
Alexis, son fermier et constate par le chef de la section, d'un mulet et d'une pou-
liche lui appartenant; que la capture ayant t, au contraire, maintenue par sentence
en date du 15 Mars 1939, aprs un interlocutoire qui comportait une visite des
lieux avec expertise et enqute, l'affaire fut porte en appel devant le Tribunal Civil
de la juridiction qui cassa le jugement dfinitif pour vice de forme et ordonna
une nouvelle enqute seule fin de complter la premire, de recueillir d'autres
tcn\oignagcs que ceux prcdemment entendus;
Attendu que cette mesure d'instruction, mise la charge de l'appelant dans les
formes et la date dtermines par le Tribunal, n'ayant reu aucune suite, le
second Juge, par la dcision plus haut mentionne, proclama, la demande de
l'autre partie, la dchance de l'appelant et maintint la capture attaque; de l le
pourvoi dont est examen et qui s'appuie sur quatre moyens.
SUR LE PREMIER MOYEN pris d'excs de pouvoir pour violation des arts.
1126 et 1486 C. C.


5(J dUliLTlN 01. ARRETS DU IRIBUNAL DE CASSATION


Attendu que, pour le demandeur en Cassation, la capture en dbat devait tre
rpute valable ou nulle suivant qu'elle serait reconnue avoir t effectue dans les
limites ou au-del des limites du bail qui lie les parties; qu'elle soulevait ainsi une
question prjudicielle, celle relative au bail, qui dpassait la comptence du Tribunal
d'Appel et donc la preuve ne peut tre faite par tmoins;
Or, attendu qu'il ne s'est lev, d'un ct ni de l'autre, aucune contestation sur
l'existence du bail; que le second Juge, comme le premier, n'a t saisi par le de-
mandeur lui-mme que d'une question de capture d'animaux; qu'en cette matire
qui rentre dans les attributions spciales des Tribunaux de Paix (arts. 32, 33 et 34
C. Rural), ceux-ci n'ont considrer que la qualit de propritaire, de fermier ou
de grant du capteur et sa possession de fait; qu'il s'agissait de savoir en l'espce
non pas si le fermier avait donn ou non une plus grande tendue son bail, mais
seulement si les animaux capturs l'avaient t dans les champs occups, cultivs
par lui ou dans ceux soit du demandeur, soit de son grant;
Attendu que c'est dans ce sens qu'a dcid le jugement critiqu: d'o le manque
de fondement du moyen.
SUR LE DEUXIEME ET LE TROISIEME pris tous deux d'excs de pouvoir
pour violation et fausse application de l'art. 406 cp.c, d'une part, et de l'autre,
violation de l'art. 88 du mme code, en ce que le Tribunal d'Appel a dclar le
demandeur dchu de la facult de faire l'enqute ordonne malgr le sursis auquel
lui donnait droit prorogation;
Attendu qu'il suffit de parcourir la dcision attaque pour se convaincre que
le Tribunal ne s'est trouv aucun moment devant aucune demande de prorogation
positivement formule; qu'il ressort, au contraire, des conclusions prises par le
demandeur qu'il mettait cette mesure la charge de l'adversaire dont il a requia
la dchance pour ne l'avoir pas sollicite fin de contre-enqute: il n'y a donc
pas eu d'incident dilatoire rsultant, soit de l'art. 406 qui n'a pu, en consquence,
tre viol ou faussement appliqu, soit de l'art. 88 qui suppose une exception
pose de la manire et dans les conditions fixes par la loi;
SUR LE QUATRIEME MOYEN pris encore d'excs de pouvoir pour violation
des rgles de la preuve, notamment des arts. 254, 255, 256, 257 cpr.c, et des
arts. I lOI, 1 102 et suivants CC, en ce que la capture a t maintenue et l'appelant
condamn des dommages-intrts sans preuve;
Attendu qu'appoint tablir, la preuve contraire rserve au dfendeur, que
les animaux capturs ont t trouvs dans ses champs ou ceux de son grant, le
demandeur ne s'est pas excut dans le dlai imparti et n'a point sollicit de pro-
rogation: c'tait bien le cas de le dclarer dchu; que la contre-enqute qui n'est
^ue la contradiction de l'enqute n'avait plus, ds lors, sa raison d'tre;
Attendu cependant que le Juge et pu d'office ordonner une enqute sur les
mmes faits auxquels se rfre la dchance encourue, si leur connaissance devait
avoir pour effet d'asseoir ou de fortifier sa conviction, mais attendu qu'indpen-
iamment de l'enqute du Tribunal de Paix qu'il n'a pas annule, mais seulement
stim devoir tre complte, du procs-verbal de constat du chef de la section, il
a puis le motif dterminant de sa dcision dans le fait par l'appelant de contester
la capture pour avoir t effectue non pas dans ses propres champs, mais sur une
portion de terre occupe par le fermier et non compris dans le bail; d'o prsomption
de l'impossibilit pour lui de faire la preuve requise;
Attendu qu'il est vident, dans ces conditions, que le Tribunal d'Appel, en d-
cidant comme il a fait, n'a ni excd ses pouvoirs ni viol aucun texte de loi;
PAR CES MOTIFS, le Tribunal, sur les conclusions conformes du Ministre
Public, rejette le pourvoi du docteur Albert Hodelin contre le jugement, en date
du 12 Fvrier 1940. du Tribunal Civil de Jrmie jugeant en ses attributions
d'appel, dit acquise l'Etat l'amende dpose et condamne le demandeur aux dpens
liquids la somme de. ........gourdes, en ce non compris le cot du prsent
arrt, lesquels dpens distraire au profit de Me. Maurice Prin sous l'affirmation
de droit.
Donn de Nous, Ernest Douyon, Prsident. Auguste Garoute, Bignon Pierre-
Louis, Llio Vilgrain et Yrech Chtelain, Juges, en audience publique du 29 Jan-
vier 1941, en prsence de Monsieur A. D. Dannel, Substitut du Commissaire du
Gouvernement, avec l'assistance de Monsieur Scvola Rameau, Commis-Greffier.
Il est ordonn, etc..
En foi de quoi, etc..


!.Ui.l...Tl.. Df.s \RUEIS iH. TRIBUNAL DE CASSATIO.N
51
No 2 7
SOMMAIRE

Lt L'(i-,i .!: i art. 148 CP.C est rempli lorsque le jugement indique les faits n-
cessaires l'intelligence de la cause et ceux sur lesquels le Juge avait prononcer et
que les conclusions des parties et les motifs noncent suffisamment l'objet de la
contestation.
Une simple erreur matrielle dpourvue de toute consquence sur la solution du
litige ne saurait entacher le jugement de nullit.
Le Juge n'est tenu de s'interroger que sur les chefs de demande produites par tes
parties.
Le dcret-loi sur la carte d'identit ne prescrit pas la mention de cette du greffier
dans le jugement qui est Vuvre du Tribunal non du greffier.

ARRET DU 29 JANVIER 1941
Henriette Pierre-Louis contre Jn-Baptiste Cinas

AU NOM DE LA REPUBLIQUE
Le Tribunal de Cassation, 1re section, a rendu l'arrt suivawt:
Sur le pourvoi de la dame Henriette Gentil, pouse autorise de Marc Pierre-Louis,
identifie au No. 456, propritaire, demeurant et domicilie au Cap-Hatien, ayant
pour avocat Me. J. Frdric Magny, identifi et patents aux Nos. 44 et 44, avec
lection de domicile au cabinet de Me. Eugne Kerby, Port-au-Prince, rue
Lamarre
Contre un jugement rendu par le Tribunal Civil du Cap-Hatien le 4 Septembre
1940 au profit de Jean Baptiste Cinas, avocat, demeurant et domicili au Cap-
Hatien, identifi et patent aux Nos. 1 et I, ayant pour avocat Me. Andr Vincent,
identifi et patent aux Nos. 18 et 12, avec lection de domicile au greffe du
Tribunal de Cassation;
Ou, l'audience publique du 22 Janvier en cours la demanderesse n'tant
pas reprsente la barre Me. Andr Vincent en ses observations, et M. Hubert
Alexis, Substitut du Commissaire du Gouvernement, en la lecture du rquisitoire
de M. le Commissaire Franois Mathon;
Vu la dclaration de pouvoi; le jugement attaqu; les requtes des parties avec
les pices l'appui; les conclusions du Ministre Public et les dispositions de loi
invoques;
Et aprs en avoir dlibr en la chambre du conseil conformment la loi;
SUR LA PREMIERE BRANCHE DU PREMIER MOYEN prise de violarion
de l'art. 148 du code de procdure civile en ce que le point de fait du jugement
ne relate point toutes les circonstances du procs et comporte une erreur sur la
date laquelle les parties ont pos leurs conclusions l'audience:Attendu que
l'art. 148 n'exigeant que l'exposition sommaire du point de fait, le vu de la
loi est rempli ds que, comme en l'espce, le jugement indique les faits ncessaires
l'intelligence de la cause, ceux sur lesquels le Juge avait prononcer, et que les
conclusions des parties et les motifs noncent suffisamment l'objet de la contestation;
Attendu que le jugement, dans son point de fait et sans ses premiers motifs,
montre clairement qu'il s'agissait pour le Tribunal Civil du Cap-Hatien de dcider
sur la validit d'une saisie-excution pratique par Jean-Baptiste Cinas sur les
meubles et effets des poux Pierre-Louis et de dire si la dame Pierre-Louis avait la
capacit requise pour introduire en justic'e une demande en nullit de la saisie que
ds lors, il importe peu que le jugement ne relate point certaines circonstances qui
ne pouvaient avoir aucun rapport direct avec le dispositif;
Attendu, d'autre part, que si le jugement nonce que les avocats des parties ont
pris leurs conclusions aux audiences des 8 et 12 Aot 1940, alors qu'en ralit
toutes les conclusions ont t lues l'audience du 8, c'est une erreur matrielle d-
pourvue de toute consquence sur la solution du litige et qui n'a caus aucun pr-
judice la dame Pierre-Louis;
SUR LA SECONDE BRANCHE DU MOYEN prise aussi de violation du
tnmc article 148 en ce que le point de droit ne contient point une question sur les
rserves forniules par la dame Marc Pierre-Louis devant le premier Juge:Attendu
que je Juge n'est tenu de s'interroger que sur les chefs de demande produits par les
parties: or. attendu que la dame Marc Pierre-Louis, s'tant contente de conclure
ous toutes rserves sans demander au Tribunal Civil de statuer sur ces rserves.


!3uL 1.1.1 IN -a-. .VRREVS DU IRIBUNAL DE CASSATION
celles-ci ni. pruvaicnt f.nie 1 objet d'une question spciale au point de droit du
jugcmcnl;

SUR II SLCOND MOYEN DU POURVOI tir de violation du dcret-loi
sur la carti d'identit en ce que le jugement ne mentionne pas le numro de la
carte d'identit du greffier qui y a particip (sic) :Attendu qu'un jugement n'est
pas un acte du greffier, mais l'uvre persolinelle du Juge qui l'a rendu, et nulle
part le dcret-loi en question n'impose aux Juges l'obligation d'indiquer le numro
de la cane d'identit du greffier qui les a assists dans le prononc de leurs dcisions;
Attendu qu'il n'est pas permi§ d'ajouter au texte de la loi pour en augmenter
les rigueurs:

PAR CHS MOTIFS, et sur les conclusions conformes du Ministre Public, le
Tribunal rejette le pourvoi de la dame Marc Pierre-Louis contre le jugement rendu
le quatre Septembre mil neuf cent quarante par le Tribunal Civil du Cap-Hatien
au profit de Jean-Baptiste Cinas; dit acquise l'Etat l'amende consigne et con-
damne la demanderesse aux dpens liquids la somme de..................
en ce non com.pris le cot du prsent arrt.

Ainsi jug et prononc par nous, Ernest Douyon, Prsident, Auguste Garoute,
Bignon Pierre-Louis, Llio Vilgrain et Yrech Chtelain, Juges, en audience pu-
blique du 21 Janvier 1941, en prsence de Monsieur A. D. Dannel, Substitut du
Commissaire du Gouvernement, et assist de Monsieur Scvola Rameau, Commis-
Greffier.

Il est ordonn, etc...
En foi de quoi, etc...
No. 28
SOMMAIRE
I.£sf dchu le dfendeur en Cassation qui n'a signifi ses rponses ni la per-
sonne du demandeur ni son domicile rel ou lu.
2.// n'esf pas interdit aux parties d'employer ou de signifier des actes en cours
d'instance ni mme de faire tat de pices nouvelles Vaudience devant les Tri-
bunaux ordinaires.
Une signification de pices et leur dpt au greffe fin de communication aprs
avenir donn pour plaider n'ont rien de contraire la loi. la partie n'encourant
de ce fait aucune dchance.

ARRET DU 30 JANVIER 1941
Joseph Aim Millien contre Clment Lespinasse

AU NOM DE LA REPUBLIQUE
Le Tribunal de Cassation, 2me. section, a rendu l'arrt suivant:
Sur le pourvoi du sieur Joseph Am Millien dit Maurice, propritaire, demeurant
et domicili Leroux, 3me. section rurale de la Croix des Bouquets, identifi au
No. 31-J, ayant pour avocats Mes. Ludovic Vandal et Stuart Cambronne, patents
et identifis aux Nos. 561-1370 et 27-J-I98, avec lection de domicile en leur
cabinet Port-au-Prince, rue du Centre, No. 287;
Contre un jugement du Tribunal Civil de Port-au-Prince, en date du 28 Mai
1940, rendu entre lui et le sieur Clment Lespinasse. propritaire, demeurant et
domicili Port-au-Prince, identifi au No. 117-H, ayant pour avocat constitu
Me. Arthur Saint-L, identifi au No. 0.266 et patente au No. 791, avec lection
de domicile en son cabinet, Port-au-Prince, Avenue John Brown, No. 63:
Ou en l'audience publique du 21 Janvier 1941 Mes. S. Cambronne et Arthur
Saint-L, avocats des parties tant en la lecture de leur requte qu'en leurs obser-
vations. Monsieur Hubert Alexis, Substitut du Commissaire du Gouvernement
en la lecture des conclusions de son collgue M. A. D. Dannel; et aprs en avoir
dlibr en la chambre du Conseil, conformment la loi;
Vu: lo. l'acte dclaratif du pourvoi, 2o. les recjutcs des parties. 3o. le jugement
attaqu et les pices l'appui. 4o. leurs cartes d'identit et 5o. les dispositions de
loi invoques;


BLLLl.IlN DEb ARREI b OU TRIBUNAL DE CASSATION C7


SUR LA MN DE NON RECEVOIR OPPOSEE AU DEFExNDEUR: -~ Vu
lart. 932 CP.C;
Attendu qu'aux termes de cet article le dfendeur fera signifier ses rponses au
demandeur soit personne soit domicile rel ou lu;
Attendu que contrairement ce qui est prescrit, Clment Lespinasse a signifi
ses moyens de dfense non pas Maurice Millien mais directement ses avocats
Mes. Cambronne et Jean-Louis; que cet exploit est inoprant aux termes de l'art.
78 cp.c; que par suite, le dfendeur est dchu, en vertu de l'art. 932 CP.C,
n'tant plus dans le dlai pour renouveler cette signification;
PAR CES MOTIFS, le Tribunal dclare le dfendeur dchu et carte sa requte en
dfense;
SUR LE PREMIER DU POURVOI pris d'excs de pouvoir, de la violation de
l'article 148 Cp.c et de l'art. 1100 cciv.:
Attendu que Maurice Millien et la dame Anna Plaisir, pouse Joseph Cnat, le
mari, en cause pour l'autorisation maritale, se prtendant les ayants droit de feu
Marseille Alexis et Avril Moncette, leurs aeux, et en tat d'indivision avec Clment
Lespinasse, l'assignrent, le 9 Aot 1939, devant le Tribunal Civil de Port-au-
Prince, en partage de l'habitation Leroux, situe en la 3me section rurale de la
Croix des Bouquets;
Attendu qu'obtemprant une sommation de communication de pices qui leur
fut faite, les demandeurs communiqurent au dfendeur, le 22 Aot 1939, un acte
en date du 10 Juillet 1846 dress par Me. Sguy Villevaleix, notaire Port-au-
Prince constatant la vente par Clotilde Dambreville Marseille Alexis, Millien
Prosper, Michel Prosper et Avril Marseille, de la moiti de ladite habitation Leroux;
qu' la suite de cette communication, le dfendeur signifia des conclusions aux de-
mandeurs tendant ce qu'ils fussent dbouts de leur action, pour dfaut de qualit
s'ils ne pouvaient tablir autrement leurs droits, et, le 16 Septembre 1939, les
somma d'audience; que le 16 Janvier 1940, Maurice Millien leur signifia copie des
deux actes suivants: lo. acte de naissance de Joseph Am Millien qu'il dit tre
son acte de naissance; 2o. acte de naissance de la dame Dgrce Jean-Mary, sa
mre, et un Bulletin des Arrts de Cassation de l'anne 1912; que le 6 Mars 1940,
l'avocat du dfendeur. Me. Saint-L, fut somm de prendre communication au
greffe des pices ci-dessus mentionnes, ce qui fut fait sans protestation ni rserve;
que le 28 Mars 1940, avenir lui fut donn pour plaider; que l'affaire ne fut en-
tendue que le 23 Avril 1940 et le 28 Mai le Tribunal dboutait les demandeurs de
leur action pour dfaut de qualit, par le motif que, lorsque Maurice Millien fit
le dpt au greffe des deux actes de naissance pour tre communiqus au dfendeur,
il n'en tait plus temps, puisque l'avenir du 16 Septembre avait mis fin aux cri-
tures, et que la seule pice communique dans le dlai utile et devant tre retenue
par le Tribunal, l'acte du 22 Aot 1939, n'tablissait en aucune manire les droits
dos parties;
Attendu que le pourvoi reproche au jugement attaqu de n'avoir pas statu sur
les deux actes de naissance qui ont t produits rgulirement aux dbats et d'o
rsultait la preuve de la qualit du demandeur et de l'avoir tort dbout de son
action;
Attendu qu'il n'est nullement interdit aux parties d'employer ou de signifier des
pices au cours d'une instance; qu'elles peuvent faire tat de pices nouvelles mme
l'audience, sauf la partie l'encontre de laquelle ces pices sont employes
en obtenir communication sance tenante et demander au besoin que la plaidoirie
de l'affaire soit renvoye la plus prochaine audience;
Attendu que la circonstance que la signification et le dpt au greffe des deux
actes de naissance pour tre communiqus au dfendeur ont t faits aprs qu'avenir
avait t donn l'avocat du demandeur pour plaider, n'avait rien de contraire
la loi; que le demandeur n'tait sous le coup d'aucune dchance; que cette com-
munication n'avait d'ailleurs donn lieu aucune contestation entre les parties;
que le Juge ayant vis ces deux actes dans le jugement ne pouvait se dispenser de
les examiner soit pour en tirer la preuve de la qualit du demandeur soit pour les
rejeter; que pour n'y avoir eu aucun gard sous prtexte qu'ils avaient t communi-
qus trop tard et aprs la fermeture des critures, le jugement attaqu a viol les
articles 148 et 189 du code de procdure civile; viol le droit de la dfense et
commis un excs de pouvoir; t
PAR CES MOTIFS, et sur les conclusions conformes du Ministre Public casse
et annule le jugement rendu entre les parties le 28 Mai 1940; ordonne la remise de


5-1- hLUti u.- 1.!.'i -.RRITS DU TRIBUNAL DE CASSATION


l'amende dpose et pour tre statu conformment la loi, renvoie la cause et les
parties devant le Tribunal Civil de Saint-Marc; condamne le dfendeur aux dpens
liquids la somme de....................distraits au profit des avocats du
demandeur, qui. par l'organe de Me. S. Cambronne, ont affirm l'audience les avoir
avancs, en ce, non compris le cot du prsent arrt.

Ainsi jug par nous. Etzer Vilaire, Vice-Prsident, T. Laleau, W. Michel, Ed.
Bordes. E. Carri, Juges, en prsence de Monsieur A. D. Dannel, Substitut du
Commissaire du Gouvernement, avec l'assistance de Monsieur Devez Tanis, Com-
mis-Greffier, en audience publique de ce jour trente Janvier mil neuf cent quarante
et un.
Il est ordonn, etc..
En foi de quoi, etc...


No. 29
SOMMAIRE
1.Suivant tes dispositions de Vart. 919 c pr. civ., Vexcution volontairement faite
par une partie d'une mesure d'instruction ne la rend pas non recevable se
pourvoir contre l'interlocutoire qui Va ordonne en mme temps que contre
le jugement du fond.
2.L'arf. 149 c. pr. civ. ne prvoit pas peine de nullit la mention du nom de
Vofficier du parquet dans un jugement. Cette formalit est supple par la
dsignation au procs-verbal d'audience du Substitut qui a sig et conclu dans
l'affaire.
3.L'accord des parties relativement une mesure d'instruction ne portant pas sur
leurs contestations quant au fond du litige ne dispense pas le juge de les r-
server pour y statuer d'aprs les rsultats de ta mesure.
4.Le jugement qui ordonne te transport du Juge accompagn d'un homme de
l'art sur les lieux litigieux ne prononce pas une expertise soumise aux for-
malits de Vart. 305 c. pr. civ.
5.De quelque minime portion de terrain que soit Vempitement constat, le Juge ne
peut se dispenser d'ordonner le dguerpissement demand.

ARRET D[/ 30 JANVIER 1941
Philomne Bergeron contre Lonie Jastram

AU NOM DE LA REPUBLIQUE
Le Tribunal de Cassation, 2me.t!section, a rendu l'arrt suivant;
Sur le pourvoi de Philomne Bergeron, propritaire, demeurant et domicilie
Jacmel, identifie au No. 881, ayant pour avocat. Me. Condorcct Leroy, patent
et identifi aux Nos. 17 et 23, avec lection de domicile au cabinet de Me. Elie
Polynice Port-au-Prince, Poste Marchand;
Contre deux jugements du Tribunal Civil de Jacmel en date des premier F-
vrier et '3 Avril 1940, rendus entre elle, et la demoiselle Lonie Jastram, propri-
taire, demeurant et domicilie Jacmel,'identifie au No. 1662, ayant pour avocat
constitu. Me. Catinat Saint-Jean, identifi et patent aux Nos. 103 et 5;
Ou l'audierce publique du 28 Novembre 1940, les parties n'tant pas re-
prsentes la barre. Monsieur le Substitut A. D. Dannel, en la lecture de ses con-
conclusions;
Aprs en avoir dlibr en Chambre du conseil au vu de la Loi;
Vu l'acte dclaratif du pourvoi, les jugements dnoncs, les requtes des parties,
leurs cartes d'identit, les textes de Loi invoqus et les diverses pices de la
procdure;
Attendu que Philomne Bergeron se plaignant de ce qu'une opration d'ar-
pentage pratique en 1936 par Lonie Jastram, sa voisine limitrophe, avait em-
pit un pied et demi sur son terrain, l'assigna en 1938, par devant le Tribunal Civil
de Jacmel en dguerpissement de cette portion de terre, cinq cents gourdes pour
indue jouissance ; mille gourdes de dommags-intrts;
Attendu que le Tribunal Civil de Jacmel par un interlocutoire prononc le pre-
mier Fvrier 1939, ordonna sans rien prjuger des conclusions des parties, son
transport sur les lieux avec l'assistance d'un arpenteur gomtre de la Commune


BUlI.LUN DEi. ARRETS DU IRIBUNAL DE CASSATION
55
*de .Jacmel, pour recueillir tous les faits et renseignements d'ordre matriel relatifs
au litige et pour faire dresser le plan des lieux litigieux;
Attendu que sur les rsultats de cette opration qui a t faite avec l'assistance de
l'arpenteur B. Leroy et qui signala en effet un empitement de trois pouces en-
viron au prjudice de la demoiselle Bergeron, sortit la date du 3 Avril 1940 du
Tribunal Civil de Jacmel un jugement qui dclara la visite des lieux non concluante
en faveur de la demoiselle Bergeron, rejeta sa demande en dguerpissement comme
mal fonde, maintint l'opration d'arpentage pratique en 1936 par Lonie Jastram,
dit que la clture sparative des deux proprits demeurera en sa position actuelle et
condamna Philomne Bergeron aux dpens;
Attendu que c'est contre ces deux dcisions, l'une interlocutoire et l'autre d-
finitive que la demoiselle Philomne Bergeron s'est pourvue en Cassation;
Au pourvoi fait contre le jugement interlocutoire, la dfenderesse a oppos une
fin de non recevoir de ce qu'une partie est sans intrt et sans qualit attaquer
une mesure d'instruction qu'elle a elle-mlme sollicite et excute sans rserve; que
Philomne Bergeron pour avoir conclu l'enqute pour tablir ses prtentions sur
le terrain litigieux est irrecevable se pouvoir contre cette dcision;
Attendu qu'aux termes de l'art. 919 C. P. C, le pourvoi rgulirement exerc
contre le jugement qui a statu sur le fond d'une contestation s'tend toutes les
dcisions prcdemment rendues dans la mme instance entre les mmes parties encore
que ces dcisions aient t excutes sans rserves;
Qu'il s'ensuit donc que le pourvoi de Philomne Bergeron contre le jugement
du fond tant rgulier doit s'tendre la premire dcision, ce qui fera carter la
fin de non recevoir;
SUR LE PREMIER MOYEN DU POURVOI contre le jugement interiocu-
toire pris de violation de l'art. 148 C. P. C. en ce que ce jugement ne contient pas
le nom de l'Officier du Parquet qui a conclu la mesure d'instruction;
Attendu que la mesure d'instruction laquelle fait allusion la demanderesse a
t ordonne l'audience du 12 Dcembre 1938;
Attendu qu'il ressort d'un procs-verbal trouv au dossier de la dfenderesse que
cette audience du 12 Dcembre a t tenue par le Substitut Phanuel Lapierre;
Attendu que cette formalit releve au procs-verbal remplit le vu de la Loi;
ce qui fera rejeter ce moyen;
SUR LE DEUXIEME pris de ce que les parties ayant t d'accord pour la me-
sure d'instruction, le Juge ne pouvait aprs avoir nonc cet accord, dcider que la
mesure qu'il ordonnait tait sans prjudice des conclusions des parties; Qu'il y a l
une contrarit entre les motifs et le dispositif;
Attendu que l'accord entre les parties sur la mesure d'instruction tait ind-
pendant de leurs prtentions quant au fond du litige; Qu'en les rservant pour les
solutionner aprs les rsultats de sa mesure d'instruction le Juge a bien dcid et ne
mrite pas le reproche de la demanderesse;
SUR LES TROISIEME ET QUATRIEME MOYENS pris de ce que le juge-
ment ne contient pas le nom de l'arpenteur charg de l'expertise et qu'il a dsign
un expert sans avoir laiss aux parties la facult de choisir elles-mmes cet expert;
Attendu que le transport ordonn par le Juge avec un homme de l'art, n'est pas
une expertise; qu'il n'tait donc pas soumis aux formalits de l'art. 305 C P. C
qui ne concernent que les rapports d'experts; Pourquoi le Tribunal rejette le pour-
voi contre le jugement interlocutoire;
SUR L'ENSEMBLE DU POURVOI CONTRE LE JUGEMENT DEFINITIF:
Attendu que Philomne Bergeron reprochait Lonie Jastram d'avoir en 1936,
empit sur son immeuble la quantit d'un pied et demi de terrain: qu'elle l'assigna
par devant le Tribunal Civil de Jacmel en rparation de ce prjudice;
Attendu que le transport sur les lieux du Juge, assist de l'arpenteur Leroy accusa
en effet un empitement de trois pouces environ; que le prjudice dont se plaignait
la demoiselle Bergeron tait donc prouv;
.\ttcndu que le Juge la dbouta pourtant de son action en dclarant que la visite
des lieux tait non concluante en sa faveur et rejeta sa demande en dguerpissement
comme mal fonde;
Attendu que pour insignifiant que soit cet empitement il suffisait lgitimer
i action de la demoiselle Bergeron et le Juge ne pouvait supprimer son droit n
de cet empitement; qu'il a donc mrite les reproches qui lui sont adresss;
lAR CES MOTIFS et sur les conclusions conformics du Ministre Public, le
I ribunal casse et annule le jugement du 3 Avril 1940, ordonne la remise de


l
^{j BUlLEriN DLb ARRETS DU TRIBUNAL DE CASSATION


l'amende dep...j.e. renvoii ia cause et les parties devant le Tribunal Civil de Port-
au-Prince, condamne la cUiendercsse aux dpens liquids non compris le
cot du prsent arrt.

Ainsi jug par nous, Etzer Vilaire, Vice-Prsident, T. Laleau, W. Michel, Ed.
Bordes et E. Carri, Juges, en audience publique du 30 Janvier 1941, en prsence
de Mr. A. D. Dannel. Substitut du Commissaire du Gouvernement, avec l'assistance
de Mr. Devez Tanis, Commis-Greffier.
Il est ordonn, etc...
En foi de quoi, ctc...


No. 30
SOMMAIRE
L'art. 78 C P. C. n'impose- pas l'huissier qui fait remise de la copie d'un ex-
ploit une personne trouve au domicile de la partie Vobtigation de mentionner
l'absence de celle-ci. Un acte ne peut, en principe, tre annul pour inaccomplisse-
ment dune formalit non prvue.
L'acquiescement un jugement doit tre positif et rsulter d'un fait postrieur
ce jugement.
En se fondant sur la contradiction releve entre les critures d'un Livre-Journal
et le compte qui en a t extrait pour carter le Livre de la cause et admettre qu'il
n'y a aucune preuve de ta crance, le Juge mconnait la rgle de droit dicte en Vart.
1119 du Code Civil qui dispose que si le titre original subsiste les copies ne font
foi que de ce qui est contenu au titre dont la reprsentation peut toujours tre
exige, il viole galement Vart. 107 du Code de Commerce qui dispose que les achats
et les ventes se constatent par les livres des parties et commet un excs de pouvoir
pour refus d'accuellir la preuve offerte par une partie dans un cas o la loi
Vautorise.

ARRET DU '3 MARS 1941
Dme. Elias Chemaly contre Erigne Etienne

AU NOM DE LA REPUBLIQUE
Le Tribunal de Cassation, 1re, section, a rendu l'arrt suivant;
Sur le pourvoi d'Hlne Fonatus Font Vert, pouse de Elias D. Chemaly, com-
merante, identifie au No. 035 et patente au No. 446. demeurant et domicilie
Petit-Gove,- autorise par son mari, ayant pour avocats constitus Mes. J. M. Brdy,
Eugne Legros et Preston Souffrant, avec lection de domicile en leur cabinet
Port-au-Prince, rue du Peuple, No. 128, contre un jugement du Tribunal Civil de
Petit-Gove, en ses attributions commerciales, rendu le 2 Mars 19 39 entre elle et le
sieur Erigne Etienne, propritaire, demeurant et domicili Lcrebrousse, troisime
section rurale de la Commune de Miragone, identifi au No. 69-B. ayant pour
avocats constitus Me. Glin Ailguste, du barreau de Petit-Gove et Me. Lther
Titus, du barreau de Port-au-Prince, avec lection de domicile au cabinet du second,,
Port-au-Prince, rue Lamarre, No. 38;
Ou aux audiences publiques des 5 et 10 fvrier mil neuf cent quarante et un,.
Mes. Brdy et Titus, pour les parties et Monsieur Hubert Alexis, Substitut du-
Commissaire du Gouvernement, en la lecture de ses conclusions:
Vu le jugement attaqu, la dclaration de pourvoi, les requtes des parties, les-
piccs l'appui, les dispositions de loi invoques;
Et aprs en avoir dlibr en la Chambre du Conseil, conformment la loi;
Attendu que l'exploit du 24 Septembre 1940 comportant signification des moyens
de la demanderesse Erigne Etienne constate que l'huissier Rameau Pierre-Charles
a donn et laiss copie de cet acte au dfendeur, en son domicile et parlant la
personne de son pouse;
Attendu que le dfendeur propose la nullit de cet exploit, cxcipant de ce qu'il
ne mentionne pas expressment l'absence d'Erigne Etienne:
Attendu qu'en disposant que tous exploits seront faits personne ou domicile,
l'article 78 du code de procdure civile n'impose pas l'huissier qui fait remis-
de la copie la personne trouve au domicile de la partie, l'obligation de mentionner
'absence de celle-ci; qu'un acte ne pouvant, en principe, tre annul pour inaccom-


BULLETIN UES \RRLT^ DU TRIBUNAL DE CASSATION
57
plissiinent dune formalit non prvue par la loi, il s'ensuit que la fin de non
recevoir n'est pas fonde;
Attendu, comme le constate le jugement attaqu, que pour l'apprciation du
mrite de la demande en paiement de crance^ produite par la dame Elias Chemaly
contre Erigne Etienne, il a t procd une double vrification d'critures des
livres de commerce de la demanderesse qui renona, nanmoins, la seconde vrifica-
tion pour s'en tenir la premire;
Attendu que se basant sur cette renonciation, le dfendeur oppose au pourvoi
une fin de non recevoir tire de l'acquiescement de la demanderesse au jugemfent;
Attendu que le fait par la dame Chemaly d'avoir adopt les rsultats de la
premire vrification d'criture pour justifier l'existence de la crance dont elle
poursuit le paiement dnonce qu'elle n'a pu donner son adhsion au jugement qui,
ayant statu sur cette mesure d'instruction, a prononc k rejet de ses prtentions;
que le dfendeur n'ayant indiqu aucun fait qui, tant postrieur la dcision,
implique l'intention de la dame Chemaly de renoncer se pourvoir en Cassation,
il chet de rejeter la fin de non recevoir;
Attendu qu'Erigne Etienne articule, en outre, que le pourvoi de la demanderesse
ne repose sur aucune des causes de recours prvues l'article 917 du code de proc-
dure civile; que bas sur des questions de fait relevant de l'apprciation souveraine
des Juges du fond, il doit tre dclar irrecevable;
qu'en se fondant, soutient le dfendeur, sur les dispositions des articles 1367
et 1435 du code civil relatives la validit de la vente, la livraison de la chose
vendue qui n'ont fait l'objet d'aucune discussion devant le premier Juge, le pourvoi,
pour ce motif, est irrecevable;
Attendu que la solution de ces fins de non recevoir tant subordonne l'examen
du pourvoi, il convient, avant tout, d'apprcier le moyen unique propos par la
demanderesse en Cassation;
SUR LE GRIEF PRIS DE: erreur de motifs quivalant l'absence de m/Otifs,
violation des articles 148 du code de procdure civile, IIOO, 1367, 1435 du code
civil, 10, I 2 et 107 du code de commerce, excs de pouvoir, en ce que deux livres-
journal soumis par la dame Chemaly l'appui de sa demande en paiement de
crance contre Erigne Etienne ont t carts, le premier, pour n'avoir pas t
arrt au vu de la loi en Juillet 1935, encore que cette formalit ait t accomplie
et, le second, parce que des critures y contenues seraient en contradiction avec
celles portes dans un extrait de compte, alors que le livre, en ce cas, faisait foi entre
les parties:
Attendu c}u'en son dispositif le jugement constate que la dame Elias Chemaly
n'a pas administr la preuve de sa prtendue crance de huit cent trente gourdes et
quarante trois centimes qui fait l'objet de son action contre le sieur Erigne Etienne;
qu'il rejette, en consquence, les conclusions de l'acte introductif d'instance;
Attendu que les motifs servant de fondement cette dcision consistent en ce que
deux livres-journal soumis par la demanderesse ne sont pas conformes aux prescrip-
tions du code de commerce parce que le premier, ct et paraph le 27 Juillet 1933,
n'aurait pas t arrt en Juillet 1935 et le second, ct et paraph le 12 Fvrier
1936, comporterait des critures qui sont en contradiction avec celles contenues
dans un extrait de compte produit pour prouver la crance dont s'agit;
Attendu que contrairement aux affirmations du premier Juge, il se vrifie que le
livre-journal paraph le 27 Juillet 1933 a t arrt |le 15 Juillet 1935 par le
Doyen du Tribunal Civil de Petit-Gove;
que lorsque par suite de cette erreur le Juge, pour rejeter la crance de la de-
manderesse, nonce que le livre est irrgulirement tenu et ne fait pas foi en
justice, il est vident que les motifs ainsi donns l'appui de la dcision sont en-
tachs d'une erreur de droit; que, sous ce rapport, le jugement manque de base
lgale;
Attendu que l'article 1119 du code civil dispose que les copies lorsque le titre
original subsiste ne font foi que de ce qui est contenu au titre dont la reprsentation
peut toujours tre exige; qu'il suit de ce principe que si entre un livre de com-
merce et le compte qui en a t extrait se constate une diffrence relative aux cri-
tures qu'ils contiennent, c'est au livre qu'il faut s'en rapporter;
qu'en se fondant sur la contradiction releve entre les critures du second livrc-
iournal et le compte qui en a t tir pour carter le livre de la cause, et admettre
que la d-.'mandcrcsse n'a pas prouv la crance dont elle poursuit le paiement, le
iugement attaqu a mconnu la rgle de droit dicte en l'article 1119 du code


58
Bl.i.ttTL, ;hS ARRETS DU TRIBUNAL DE CASSATION
civil, viol, pu ce fait, Tiinicle 107 du code de commerce qui dispose que les achats
et ventes se constatent pjr les livres des parties et commis ainsi, un excs de
pouvoir pour refus d'accueillir la preuve offerte par une partie dans un cas o
la loi l'autorise;
que de ce qui prcde il rsulte, d'une part, que les fins de non recevoir bases
sur ce que le pourvoi n'indique aucune cause lgale de recours et n'offre l'examen
du Tribunal de Cassation que des questions de fait, ne sont pas fondes et que,
d'autre part, le jugement doit tre annul;
PAR CF-.S MOTIFS, le Tribunal rejette les fins de non recevoir; casse et annule
le jugement rendu le deux Mars mil neuf cent trente-neuf par le Tribunal Civil de
Petit-Go.ve; renvoie la cause et les parties devant le Tribunal Civil de Port-au-
Prince en SCS attributions commerciales; ordonne la remise de l'amende et condamne
le dfendeur aux dpens liquids la somme de........... et distraits au profit
de Mes. J. M. Brdy, Eugne Legros, Preston Souffrant qui affirment en avoir fait
les avances, en ce, non compris le cot du prsent arrt.

Ainsi jug et prononc par nous, Ernest Douyon, Prsident, Auguste Garoute,
Bignon Pierre-Louis, Llio Vilgrain et Yrech Chtelain, Juges, l'audience publique
du trois mars mil neuf cent quarante et un, en prsence de Monsieur Hubert Alexis,
Substitut du Commissaire du Gouvernement, avec l'assistance de Monsieur Scvola
Rameau, Commis-Greffier.
Il est ordonn, etc...
En foi de quoi, etc...
No. 31
SOMMAIRE

1.La preuve de la novation par substitution de dbiteur rsulte bon droit d'un
aveu s'ajoutant au fait que le pre de ce dbiteur avait accoutum de rpondre
des dettes de son fils et qu'il a t trouv, aprs leur dcs, des quittances d-
livres par le crancier au pre et dont le montant correspond exactement celui
de la sonime rclame de nouveau et pour le paiement de laquelle une saisie-
arrt tait opre.
Dans de telles circonstances, le Juge ne s'est pas tromp en accordant la force
d'un aveu la dclaration ritre du crancier savoir qu'il concde que les
obligations qu'envisagent tes reus dlivrs au pre ont t pays par celui-ci
pour son fils; car il ne restait plus qu' tablir qu'il n'existait pas, au profit
de la mme parti,e au lieu d'une seule crance, deux identiques sur la mme per-
sonne pour ta mme valeur et la mme poque.
2.L'aveu complexe n'est indivisible que lorsque ses diverses parties, ayant entre
elles un rapport intime et ncessaire, ne sont point contraires la vraisemblance
forment un tout continu, unique et complet.
3.Si l'acte sous seing priv reconnu ou lgalement tenu pour reconnu a entre les.^.
parties, leurs hritiers ou ayants-cause la mme force probante que Vacte au-
thentique, il n'est po'mt exact que ce principe ait t viol par ta dcision qui
reconnat l'extinction d'une crance encore qu'un premier crit qui la constate
soit rest depuis en la possession du crancier dsintress, cette circonstance
s'expliquant par ta substitution cet crit d'une nouvelle reconnaissance de dette
remise, aprs son paiement, au dbiteur substitu.
La restitution au nouveau dbiteur de cette reconnaissance quivaut une quit-
tance en vertu de la prsomption juris et de jure.
4.De deux demandeurs qui ont conjointement exerc te pourvoi et dont un seul
a t condamn au.x dpens par la dcision attaque, celui qui a t exo-
nr de cette condamnation est sans qualit et intrt pour en faire un moyen
de Cassation.
5.-La dcision qui, pour carter une allgation pure et simple, se fonde sur des
circonstances de faits lgalement constates ne donne pas lieu la critique.
6.Le point de savoir si les parties ont eu l'intention de nover est une pure
question de fait. La novation peut (nme tre implicite. Il suffit que Vespce
rentre dans l'un des cas prvus par l'art. 1 156 du code civil.


BULLETIN uES ARRtTb DU IRIBUNAL DE CASSATION
59
ARRET DU 4 MARS 1941
.\uule Thard et Georges Lon contre Vve. Cesner Cuittou

AU NOM DE LA REPUBLIQUE
Le Tribunal de Cassation. 2me. section, a rendu l'arrt suivant;
Sur le pourvoi des sieur Aurle Thard et Georges Lon, avocats, demeurant et
domicilis aux Cayes, respectivement identifis aux Nos. 114 et 115, le second pa-
tent au No. 352, occupant par eux-mmes, avec lection de domicile' Port-au-
Prince au cabinet de Mes. Edmond et Louis Montas, ceux-ci identifis le premier au
No. 41-F, patent au No. 1218 et le second au No. 536, patent au No. 1589,
tous deux occupant conjointement avec Me. Georges Lon, contre un jugement
du Tribunal Civil des Cayes rendu le 26 Avril 1939 contre eux au profit de la
dame Lonie Ledan, veuve Cesner Guillou, agissant en sa qualit du tutrice lgale
de sa fille mineure Daisy Guillou, identifie au No. 1055, propritaire demeurant et
domicilie aux Cayes, ayant pour avocat Me. Joseph Benoit, patent au No. 63,
identifi au No. 95, avec lection de domicile Port-au-Prince au greffe du Tribunal
de Cassation; ~"
Ou, aux audiences publiques des 28, trente Janvier et quatre Fvrier expirs.
Me. Georges Lon dans le dveloppement de ses moyens et, la dfenderesse n'tant
pas reprsente la barre. Monsieur le Commissaire du Gouvernement Franois
Mathon en la lecture des conclusions de Monsieur le Substitut Hubert Alexis; et
aprs en avoir dlibr en la chambre du conseil, conformment la loi;
Vu lo. l'acte dclaratif du pourvoi, 2o. le jugement attaqu, 3o. les requtes des
parties, leurs cartes d'identit, celles de leurs avocats et les autres pices par elles
dposes;
Vu galement les dispositions de loi invoques;
SUR LES PREMIER ET DEUXIEME MOYENS REUNIS DU POURVOI
pris de violation, de fausse interprtation, de fausse application des arts. 1142, 1066,
1136 et 1137 c. civ. de violation de l'art. 148 c. pr. civ. d'excs de pouvoir, en
ce que la dcision est fonde sur un aveu qui serait tort attribu Georges Lon;
que la dclaration prise pour un aveu ne serait qu'une simple concession faite la
dfenderesse, en manire d'argument l'appui des moyens de l'intervenant en premire
instrance. qui a oppos la dfenderesse la preuve littrale de la crance dont le
paiment se poursuivait contre elle; en ce que, au surplus, le jugement s'est attach
seulement l'une des deux parties de la dclaration considre par lui comme un aveu;
qu'ainsi serait viole la rgle qui prescrit l'indivisibilit de l'aveu judiciaire;
Attendu que des faits et documents de la cause il rsulte qu'en reconnaissance
d'une crante de six cents dollars pour avance de parelle valeur que fit Georges
Lon Gesner Guillou, celui-ci dlivra, le neuf dcembre 1921, une autorisation
l'effet de se faire payer cette somme par la Banque du Canada sur le montant d'un
chque que le dbiteur promettait de remettre son crancier le trois Janvier suivant;
que le 19 Novembre 1923 la mme somjne qui, disait Gesner Guillou, lui avait
t prte par Georges Lon, le dbiteur s'engageait la lui payer par des termes,
le premier de cinquante dollars chant le 30 Novembre 1923, les autres de L'ente
dollars mensuellement, partir du premier dcembre de la mme anne; que le
^0 Avril 1937 Georges Lon transfrait cette obligation Aurle Thard, moins
quatre vingt dollars que le cdant devait Duquella Guillou, pre de Gesner Guil-
lou; qu'aprs le dcs de ces deux derniers celui du fils postrieur la mort de
son auteur,1a dfenderesse ayant renonc la communaut qui existait entre
elle et son mari, la vente des imm^eubles composant la succession de Gesner Guillou
se fit. et sur les produits raliss Aurle Thard. pour sret et avoir paiement des
cinq cent vingt dollars, montant du transfert opr son profit, pratiqua une
saisie-arrt s-mains de la dfenderesse qu'il assigna en validit; que celle-ci soutint
la libration de son feu mari qui Duquella Guillou. habitu payer les dettes de
son fils, s'tait substitue le 29 Dcembre 1923; et pour tablir ce paiement par
novation. elle produisit la reconnaissance initiale du 9 Dcembre 1921 trouve dans
les papiers du pre avec douze reus de cinquante dollars chacun, les trois premiers
sipiis de Georges Lon et dats des 29 Dcembre 1923, 30 Janvier et 29 Fvrier
1924, les neuf autres de Guilbaud Pradier, cessionnaire de Georges Lon, les douze
dlivrs Duquella Guillou;
Attendu qu' cette phase de l'instance intervint Georges Lon pour soutenir le
demandeur en validit, cdant et cessionanire contestant la novation oppose par
la detendcrcssc et disant que les reus prsents concernaient une dette personnelle


ou -^ '-H-^ \RRETi) OU TRIBUNAL Ui: CASSATION


de Duquella Guillou envers Georges Lon; sur quoi la dcfender.-.s.':. lenam ^s
reus pour un commencement de preuve par crit, conclut une enqute aux lins
c^ctablir par tmoins le fait savoir 1 o. que Duquella Guillou avait coutume
d acquitter les dettes de son fils qui tait prodigue, et 2o. que c'est le paiement de
la crance de Georges Lon s'levant six cents dollars que constatent les douze reus
reprsents;
Attendu qu'alors, par ses conclusions signifies le 20 Aot 1937 et transcrites
au jugement attaqu, l'intervenant dclara qu'il avait dj concd et qu'il con-
cdait encore que les obligations qu'eiivisagcnt les reus dlivrs Duquella Guillou
ont Cl payes par le pre pour son fils et. plus loin dans le mme acte, il crivit ce
qui suit: la Veuve Guillou reconnat que Duquella avait acquitt une dette de
Gesner; de son cot Me. Lon le lui concde; que ce que le concluant (l'intervenant)
ne lui concdera jamais, c'est que l'obligation du 19 Novembre ait t nove, ac-
quitte: qu'elle doit, puisqu'elle affirme le contraire, en rapporter la preuve lit-
trale, car le paiement s'tablit par les mmes modes de preuve que les obligations;
Attendu qu'il est impossible de mconnatre judicieusement la valeur d'un aveu
cette double dclaration: en effet, au moyen de dfense que la veuve Gesner
Guillou fondait sur les reus en question les demiandeurs opposaient le fait que ces
reus constataient une dette personnelle Duquella Guillou; que consquemment ils
taient tort invoqus pour prouver le paiement par novation que soutenait la
dfenderesse; qu'alors celle-ci conclut l'enqute pour tablir la substitution du
pre au fils en qualit de dbiteur de Georges Lon, condition essentielle de la
novation; que ce point acquis il ne s'agirait plus que de savoir si, au lieu d'une
seule crance de Georges Lon sur Gesner Guillou, il pouvait en avoir exist deux
identiques, c'est--dire de la mme valeur exactement et la m^me poque;
Attendu que la dclaration faite par l'intervenant et par lui ritre le 20 Aot
1937 rendit l'enqute inutile et ne laissa plus au Juge, pour trancher le litige, que
de rechercher quoi pouvait se rapporter le paiement avr, fait par Duquella
Guillou en lieu et place de son fils, et si ce n'tait pas pour teindre l'unique obli-
gation dont il est question en l'crit du 19 Novembre 1923, l'existence de toute
autre obligation tant dnie par la dfenderesse et ne se trouvant pas tablie; que
dans de telles circonstances il est hors de doute que la dclaration dont il s'agit tait
de nature produire dans la cause des consquences dcisives; il s'ensuit que le
premier Juge ne s'est pas tromp en lui reconnaissant le caractre d'un aveu
judiciaire;
Attendu que le pourvoi reproche au jugement la violation de la rgle qui interdit
de diviser l'aveu judiciaire; que ce grief se fonde sur ce que le premier Juge n'a
tenu aucun compte de la partie de la dclaration o l'intervenant a dit qu'il ne
concdera jamais que, par l'effet du paiement dont il venait de convenir comme
ayant t effectu par Duquella pour Gesner Guillou, l'obligation du 19 Novembre
ait t nove, acquitte, et o il prtend que la dfenderesse qui affirme le fait de
cette novation devrait en rapporter la preuve littrale, le paiement ne se prouvant
pas autrement que ne se prouvent les obligations;
Attendu que cette partie finale de la dclaration ne dtruit nullement la premire;
elle laisse subsister celle-ci tout entire, savoir le paiement de six cents dollars
Georges Lon et son cessionnaire, paiement commenc une date fort rapprche de
la premire chance fixe en l'crit du 19 Novembre 1923, sur lequel les demandeurs
fondent leurs prtentions; que ce paiement ainsi rest avou ait ou non constitu une
novation. c'est--dire qu'il y ait eu ou qu'il n'ait pu y voir, part une premire
crance de six cents dollars, une autre crance de la mjme valeur entre les mmes
parties exactement la mme poque, ce n'tait plus qu'une question de fait qu'en
l'espce le Juge avait pour devoir de dcider sans tenir compte de la dngation in-
tresse de Georges Lon et de son argument sur la preuve de la novation et du
paiement des obligations:
Attendu, au reste, que l'aveu complexe n'est indivisible que lorsque ses diverses
parties ayant entre elles un rapport intime et ncessaire ne sont point contraires la
vraisemblance et forment un tout continu, unique et complet; que. comme l'a
remarque le premier Juge, la dclaration, dont la premire partie a t bon droit
fa seule retenue par lui, ne prsente point ces caractres qui obligent de ne rien
retrancher de l'aveu; qu'en outre il n'chet d'observer la rgle prescrivant l'indivi-
sibilit de l'aveu que dans les cas o pour trancher la contestation, il n'existe nul autre
mc)ycn que cette preuve; or. en l'espce, l'intervenant a bien senti que devant la
srie de prsomptions invoques contre lui en plus des reus et de la dlivrance faite


JLliLlI.N DLb \RRl1 du (RIBUNAL DE CASSATION
61
Duquella Guillou de la reconnaissance du neuf dcembre 1921, il devait justifier la
dngation qui s'ajoutait son aveu, sans lui ter sa force probante; et c'est ce qu'il
a tent de faire en allguant l'existence en sa faveur contre les Guillou d'autres
obligations que celle dont il est parl en l'crit du 19 Novembre 1923, ce que n'a pu
admettre le premier Juge, l'examen des actes produits et des faits de la cause lui
ayant rvl qu'au moment o Georges Lon et ensuite son cessionnaire recevaient
mensuellement cinquante dollars de Duquella Guillou, ce dernier ne lui devait que
le montant de l'obligation du 19 Novembre; qu'il suffisait de cette simple constata-
tion de fait pour dcider lgalement le Juge n'avoir aucun gard la seconde par-
lie de la dclaration de l'intervenant, inconciliable, en l'espce, avec la premire,
et ne s'en tenir qu' celle-ci, que de ce qui prcde rsulte le mal fond des griefs
ci-dessus rsums:
SUR LES TROISIEME, QUATRIEME ET SIXIEME MOYENS REUNIS,
pris de violation, de fausse interprtation et de fausse application des arts. 1100,
1 107, 925 c. civ. de violation de l'art. 148 c. pr. civ., et d'excs de pouvoir, en ce
que le premier Juge aurait tay sa dcision sur de simples nonciations en cartant
la foi due un titre rgulier qui quivaudrait un acte authentique, alors que ne
serait pas justifie l'extinction de l'obligation par suite de son paiement; que ne
prtant aucune quivoque, cette obligation ne devrait pas tre carte; que le
pouvoir d'apprciation du Juge n'allait pas jusqu' lui permettre d'en dnaturer le
sens et de donner au litige une solution qui serait en opposition aux actes pro-
duits; que les motifs de cette dcision seraient errons et faux: ils consisteraient en
des affirmations vagues, ils seraient contradictioires et partant s'entre-dtruiraient;
Attendu que s'il est vrai que l'acte sous seing priv reconnu ou lgalement tenu
pour reconnu a, entre les parties, leurs hritiers ou ayants-cause, la mme force
probante que l'acte authentique, il n'est point exact que la dcision ait viol ce
principe en reconnaissant l'extinction de la crance de six cents dollars, encore que
l'crit du 19 Novembre 1923 soit rest depuis en la possession de Georges Lon;
qu'en l'espce cette circonstance s'explique par ce qui a t mis en lumire devant le
premier Juge, savoir qu'il ressort de certains termes employs en la convention du
19 Novembre que la dette tait antrieure cet acte; les six cents dollars auxquels
s'lve la crance taient dus depuis le 9 Dcembre 1921, ce qu'tablit la reconnais-
sance signe cette date au profit de Georges Lon et remise Duquella Guillou,
dbiteur substitu Gesner Guillou, prs le paiement des six cents dollars effectu
par celui-l; que c'est donc la restitution de cette reconnaissance au dbiteur substitu
qui quivalait pour lui une quittance en vertu de la prsomption juris et de jure
tablie en l'art. 1066 ci. civ.:
Attendu que dtenant ce titre original qui s'ajoutait aux douze reus lui d-
livrs, il se conoit que Duquella n'ait pas cherch savoir ce qui avait t con-
venu entre son fils et le crancier relativement au mode de paiement arrt entre
eux le 19 Novembre 1923 et auquel Gesner Guillou s'tait soustrait, mode de
paiement remplac par l'obligation nouvelle que constatent les versements de cin-
quante dollars mensuellement au lieu de ceux de trente dolars qui avaient t con-
venus entre Georges Lon et Gesner Guillou en l'arrangement du 19 No-
vembre 19 23:
Attendu qu'au contraire de ce qui est tort reproch aux motifs du premier Juge
et son apprciation, ils sont en tout conformes aux actes comme aux faits et
circonstances de la cause; ce qui devait invitablement emporter la dcision, c'est,
aprs l'aveu de Georges Lon, le fait significatif qu'il n'a pu tablir l'existence en
sa faveur contre Gesner Guillou d'une crance autre que celle de six cents dollars,
la_ seule et mme crance que constatent et la reconnaissance du 9 Dcembre et
l'crit du 19 Novembre 1923; que la novation de cette crance et son acquitte-
ment tant logiquement prouvs en consquence et en vertu de l'aveu de Georges
Lon et la dfenderesse ayant formellement dni l'existence d'une autre crance qui
resicrait due par feu son mari, les demandeurs taient tenus d'en administrer la
orcuve. et ils ne l'ont point fait; c'est ce que constate le jugement et ce qui le
iustific pleinement; qu'il s'ensuit que l'excs de pouvoir, la violation des articles de
loi ci-dessus numrs et les autres griefs articuls ne sont point bon droit
invc^tjus;
SUR LE CINQUIEME MOYEN pris d'excs de pouvoir, en ce que devant le
premier Juge la dfenderesse n'aurait excip d'aucun aveu man de Georges Lon,
ses moycns^ de dfense reposant uniquement sur la novation, en sorte que se trou-
verait viol le principe qui dfend aux Juges de statuer sur des moyens ou des
preuves qui n'ont pas t produits ou dbattus contradictoiremcnt dans l'instance;


52 ^1 =. =-'i-^ .U

Attendu ,i.c ce moyen manque en lait: la dfenderesse ne p<)uvail, avant ou ds
l'ouverture des dbats, s'attendre l'aveu contenu aux conclusions du 20 Aot
1937 mais aussitt cet aveu formul, elle en prit acte et s'en prvalut formellement
dans ses conclusions signifies en rponse (cotes G, au jugement), et o il est crit
que par l'effet de la dclaration de Georges Lon il demeurait acquis aux dbats que
les versements de six cents dollars au total effectus par Duquella Guillou de
Dcembre 19 23 novembre 1924 n'ont pas eu pour cause une dette personnelle;
n'ont eu d'autre cause que sa substitution Gesner; que c'tait l soutenir que le
paiement par novation oppos aux demandeurs rsultait du propre aveu de Georges
Lon; le Juge tait donc autoris s'en tenir ce moyen de dfense, l'aveu faisant
preuve complte, et pouvait se dispenser, comme il l'a fait, d'apprcier les autres
mpyens, savoir les prsomptions graves, prcises et concordantes, invoques pour
tablir la libration de Gesner Guillou; qu'il n'chet pas de s'arrter davantage
ce moyen inconsistant; ^

SUR LE SEPTIEME pris de violation de l'art. 137 c. pr. civ., et d'excs de
pouvoir, en ce que ce serait l'intervenant en premire instance et non le demandeur
qui devrait avoir les dpens sa charge, d'autant plus que la condamnation prin-
cipale est base sur un aveu imput l'intervenant:
Attendu que les moyens du pourvoi sont produits conjointement par Aurle
Thard et Georges Lon; or, ce dernier n'ayant pas t condamn aux dpens, n'a
aucun intrt critiquer sur ce point la dcision qui l'a exonr de cette condamna-
tion: il est sans qualit le faire, le grier ne doit donc tre examin qu' l'gard
de la partie condamne;
Attendu qu'elle ne l'a pas t illgalement: le demandeur principal, celui qui
a saisi-arrt et assign la veuve Gesner Guillou, c'est Aurle Thard. Il est vrai
qu'il n'a pas seul succomb: l'intervenant qui s'est associ son action a gale-
ment t dbout; mais Aurle Thard n'avait pas demand au Juge qu'en ce cas il
dut tre garanti par son cdant des condamnations prononces contre lui; il n'est
donc pas recevable se plaindre d'avoir supporter seul les dpens du procs par
lui intent. Il suffit'que la dcision n'ait pas mis sa charge les frais faits pour
rpondre l'intervention. Au reste, il est admis que les Tribunaux exercent un
pouvoir discrtionnaire en ce qui concern la condamnation aux dpens. Il s'en
suit que ce grief n'est pas fond.
SUR LE HUITIEME MOYEN pris de violation, de fausse interprtation, de
fausse application de l'art. 955 c. civ. et d'excs de pouvoir, en ce que le premier
Juge, pour carter une pice un reu prsent l'appui d'un moyen des deman-
deurs aurait tort appliqu la maxime res inter alios acta tire de l'article
susvis, alors qu'entre ce reu et ceux que le mme signataire a dlivrs Duquella
Guillou, et qui ont t produits contre eux, il existerait un lien de dpendance
et de subordination, ceux-ci n'ayant pu tre opposs l'intervenant sans que le
reu ft galement opposable la dfenderesse:
Attendu que, dans ses moyens devant le premier Juge, l'intervenant a prtendu
qu'il existait son profit contre Duquella Guillou deux crances distinctes, l'une
de deux cents dollars et l'autre de cinq cents, cette dernire transfre au sieur
Guilbaud Pradier: en sorte qu'il a prtendu, mais en l'absence de toute preuve,
que Duquella Guillou lui avait pay en tout sept cents dollars et que la dfende-
resse n'ayant prsent que douze reus de cinquante dollars, il en manquait nces-
sairement deux. Par cette allgation Georges Lon entendait montrer que les six
cents dollars dont les douze reus constatent le versement ne reprsentaient pas le
montant de sa crance sur Gesner Guillou; et l'unique argument sur lequel il
s'tayait cette fin c'tait que, des reus signes de lui au nombre de trois, celui du
29 Dcembre 1923 a t djivr en paiement d'un premier terme de cinquante
dollars:,or. le reu de Pradicr du 24 Avril 1924 constate aussi le paiement d'un
premier terme par Duquella Guillou: et Georges Lon en conclut qu'il n'a pu y
avoir logiquement deux premiers termes d'une mme crance. Mais le Tribunal
Civil des Cayes. dissipant la confusion que crait ce plaideur, a tabli que le reu
de Pradier marquait bien le premier terme des cinq cents dollars cds celui-ci sur
les six cents dus par Gesner Guillou. et que si c'est Georges Lon qui a pay
Pradier les cinquante dollars montant de ce premier terme c'est que, au lieu de
cent dollars qui devaient lui rester de la crance de six cents dollars, il en avait
touch de Duquella Guillou trois termes soit cent cinquante dollars, ce qui l'a
oblig de restituer son cessionnaire, le 29 Avril 1924, cinquante dollars, valeur


l-iUIlETIN UEb ARRLIb DU IRli^C .\AL DE CASSATION 53


que le 2*J Fvrier de la mme anne lui avait dj compte le dbiteur substitu
Gesner Guillou;
Attendu que cette apprciation du Juge se fonde sur les faits de la cause, sur
la teneur des reus et leur relation entre eux, sur la succession rgulire des termes
mensuels pour lesquels ils ont t dlivrs, sur l'identit de la crance qu'ils cons-
tatent et l'galit de leur montant, toutes choses qui montrent que le Juge n'a
pas err, n'a pas outrepass son pouvoir en dnaturant les faits et documents pro-
duits pat les parties; que c'est sur cette apprciation souveraine que repose en pre-
mier lieu le rejet de l'allgation des demandeurs d'aprs laquelle il existerait deux
crances distinctes au profit de Georges Lon et non une seule; or, cette apprciation,
qui n'est pas sujette revision, chappe la censure du Tribunal de Cassation;
que le second motif du Juge pris de la maxime dont l'application lui e^t reproche,
ft-il erron, ne serait de nulle consquence; il n'est que superftatoire; que ce grief
doit donc tre rejet;
SUR LE NEUVIEME MOYEN pris de violation, de fausse interprtation, de
fausse application des arts. 1056, 1058, 1060, 1061 c. civ. et d'excs de pouvoir,
en ce que la novation constituerait une question de droit; qu'elle ne se prsume pas;
que dans l'espce les actes ne rvleraient pas la volont de nover, rien n'y tablirait
que Gesner Guillou a t dcharg; que la dlgation n'opre pas novation, si le
crancier n'a dclar qu'il entendait dcharger son dbiteur qui a fait la dlgation;
que la novation n'a pu rsulter de l'aveu attribu l'intervenant alors que celui-ici
l'a nergiquement combattue dans ses conclusions;
Attendu que le point de savoir si les parties ont eu l'intention de nover est
une pure question de fait; que la novation peut mmie tre implicite: il suffit
que l'espce juge rentre dans l'un des cas prvus par l'art. 1056 c. civ., c'est--
dire que se soit opre la substitution d'une nouvelle dette une ancienne qui
se trouve teinte par l'effet d'un changement soit d'objet, soit de dbiteur ou
de crancier; qu' cet gard, comme pour toutes les conventions, ce qu'il faut
c'est que la volont des parties soit certaine, tablie d'une faon non quivoque
et qu'elle rsulte, avec ces caractres, des faits retenus dans la cause comme des
actes intervenus entre les contractants;
Attendu qu'il est tabli en fait que Duquella Guillou ne devait pas personnelle-
ment Georges Lon; que de l'aveu de celui-ci c'est pour Gesner Guillou que
Duquella lui a pay les six cents dollars montant des reus dtenus par la dfen-
deresse; que le paiement attest par ces reus ne peut se rapporter qu' la crance
cde Aurle Thard, parce qu'elle est l'unique qui se trouve tablie dans la
cause entre Georges Lon et Gesner Guillou; que le fait que ce premier dbiteur a
t dcharg du consentement de son crancier, et que partant l'obligation qu'il lui
avait consentie est nove, c'est l'existence d'une obligation nouvelle qui ressort
de ces mmes reus, o l'on voit qu'entre le crancier et son dbiteur substitu
il a t convenu d'un paiement de la mme crance mais des termes diffrents de
ceux qui avaient t arrts entre Gesner et Georges Lon dans l'crit du 19
Novembre 1923; que de ce qui prcde il rsulte que l'espce juge par le Tribunal
Civil des Cayes runit bien tous les caractres lgaux d'une novation par substi-
tution de dbiteur; que cette novation est tablie la fois par les faits, par les
actes mans de Georges Lon lui-mme comme par l'aveu de cette partie, tous
ces lments de preuve concordants entre eux;
Attendu qu'il chet d'carter le grief tir d'une prtendue violation des rgles
rgis.sant la dlgation; que la dfenderesse n'a jamais argu de la dlgation en
premire instance; partant le Juge n'a pu l'envisager dans sa dcision; que cette
critique ne vise aucun des points qui ont t dbattus entre les parties, elle est donc
intempestive; il s'ensuit que le dernier moyen est aussi mal fond que les
prcdents:
Attendu que, dans diffrents passages de leur requte, les demandeurs ne se sont
pas borns critiquer le jugement, mais qu'oubliant les gards que tout plaideur
doit aux magistrats, ils se sont servis d'expressions dsobligeantes et acrimonieuses
'i l'adresse du premier Juge; que partant il y a lieu de leur appliquer les disposi-
tions de l'art. 957 c. pr. civ,;
PAR CES MOTIFS, et sur les conclusions conformes du Ministre Public, le
Tribunal rejette comme mal fond le pourvoi form par Aurle Thard et Georges
Lon contre le jugement du 26 Avril 1939 rendu par le Tribunal Civil des Cayes
entre eux et la veuve Gesner Guillou s-qualits qu'elle agit; dit acquises l'Etat
les amendes dposes; ordonne, avec injonction aux demandeurs de se montrer plus


54 Bell El IN DES ARRETS DU TRIBUNAL DE CASSATION
circonspect a avenir, qut, de leur requte, soient supprims, les passages suivants:
la page 4, Sme, ligne, la phrase qui commence par ces mots: <::;.- le Juge jusqu'
sans preuve certaine; mme page, vingt-trois lignes plus bas, que, la vrit
jusqu' la fin de la phrase; page 6, 17me. ligne, la phrase commenant par ces
mots: dans un moment et les deux suivantes avant les mots: ce qui est certain;
la fin de la page 8, la phrase commenant par; Et voil et dans la suivante le mot
draisonn; page 10, 34me ligne, le passage commenant par les mots; que le
Juge jusqu'aux mots paiement d'icelle; mme page, les trois dernires lignes,
partir du mot actuel jusqu'au mot parfr pn's se trouvant la page suivante, page 4,
4me. ligne, les mots commenant par; le juge et finissant par ce qui, exclusi-
vement, et condamne conjointement ces demandeurs aux dpens liquids la somme
de. ...............gourdes, en ce non compris le cot du prsent arrt.
Ainsi jug par nous, Etzer Vilaire, Vice-Prsident, T. Laleau, Windsor Michel,
Edouard Bordes et Evremont Carri, Juges, en audience publique du Mardi quatre
Mars mil neuf cent quarante et un, en prsence de Monsieur Hubert Alexis, Substi-
tut du Commissaire du Gouvernement, avec l'assistance de Mr. Devez Tannis,
Commis-Greffier.
Il est ordonn, etc...
En foi de quoi, etc...


No. 32
SOMMAIRE
1.Le retard mis la signification des moyens du pourvoi, mme s'il est attribuabte
la ngligence du greffier qui s'tait charg d'y faire procder pour les deman-
deurs, ne constitue pas un cas de force majeure propre les relever de la nullit
prvue en ce cas par Vart. 929 c pr. civ.
2.Les cessionnaires d'immeubles ont avec leurs cdants qui leur doivent garantie
des intrts indivisibles dans Vaction de ces acqureurs en nullit d'une saisie
opre sur les biens cds et dans la distraction que ceux-ci en ont demande.
Consquemment la signification des moyens utilement faite leurs vendeurs
profite ces acqureurs.
3.Ne peut servir de fondement une saisie-arrt la dcision qui a condamn alter-
nativement des parties reprsenter des titres en dpt dans leur maison,
faire compte de leur valeur (sic), lorsque surtout la premire partie de la d-
cision a t pleinement excute par la reprsentation ordonne de ces titres et
que les dpositaires ont t reconnus comme cranciers des dposants.
Une telle dcision ne peut non plus donner lieu une inscription d'hypothque
judiciaire.

ARRET DU 13 MARS 1941
Hritiers Edgard Hyppolite contre Cons. Vital et Vve. H. Hogarth

AU NOM DE L'A REPUBLIQUE
Le Tribunal de Cassation, 2me. section, a rendu l'arrt suivant:
Sur le pourvoi des sieurs Franck Edgard Hyppolite, Max Edgard Hyppolite,
Antonio Edgard Hyppolite, Lon Edgard Hyppolitc, des dames Carmen Edgard
Hyppolite, Rosita Edgard Hyppolite, pouse divorce de Bossuet Toussaint, et
Lola Edgard Hyppolite, identifis aux Nos. 1027-J, D-482. 963, 642-K, 1080 et
690-G, tous propritaires, demeurant et domicilis Port-au-Prince, agissant en
qualit d'Hritiers d'Edgard Hyppolite, dcd en cours d'instance et ayant pour
avocats Mes. Lther Titus et Paul Pressoir, identifis et patents respectivement aux
Nos. A-103, D-36 et 3721, 1911, avec lection de domicile, Port-au-Prince,
aux cabinets respectifs desdits avocats, contre un jugement du Tribunal Civil de
Port-au-Prince, rendu le 9 Octobre 1939, entre eux et les sieurs Emile Vital,
Louis Vital, Alexandre Vital, identifis aux Nos. 5 2. 289, 912, le premier de-
meurant Port-au-Prince et domicili Jacmel, les deux derniers demeurant et
domicilis Jacmel, chefs de la maison de commerce J. B. Vital tablie Port-au-
Prince et Jacmel. patents aux Nos. 889 ayant pour avcxats Mes. Seymour
Pradcl, Franois Mo'se, Thomas H, Lechaud, Pierre Blot, Georges D. Rigaud et
Franck Boucard, identifis aux Nos. 7-c, 8-c, 9-c, l O-c, ll-c et patents aux Nos.
1548, 1549, 1550. 1887. 1551, 1552. 2o. la dame Veuve Henry Hogarth, pro-


i-.Ull.EIIN DES .-vRRETS DU FRIl^UNAL DE CASSATION
65
prietaiie demeurant et domicilis Port-au Prince, dment identifie, commune en
biens avec son feu mari, tutrice lgale de son enfant mineur et ayant pour avocat
Me. Franois Mose identifi au No. c-8, patent au No. 1549; '3o. les sieurs Jean
Simmonds. banquier, ayants-cause de Simmonds frres, demeurant Paris, 4o, le
sieur Clescl Hogarth, propritaire, demeurant actuellement Paris, celui-ci et les
Simmonds dfendeurs non produisants;
Ou, aux audiences publiqjues des 6 et 10 Fvrier 1941, Me. Lthef Titus en
ses observations. Me. Franois Mo'se en la lecture de la requte des consorts Vital
et Mr. le Substitut Hubert Alexis qui a lu ses conclusions;
Aprs en avoir dlibr en la chambre du conseil, conformment la loi;
Vu lo. le jugement attaqu.. 2o. la dclaration de pourvoi, 3o. les requtes des
parties produisantes avec les pices l'appui, 4o. les dispositions de loi invoques;
SUR LA FIN DE NON RECEVOIR PRISE DE LA TARDIVETE DE LA
SIGNIFICATION DES MOYENS DE CASSATION, ce qui, disent les Vital, a
fait encourir la dchance aux demandeurs:
Attendu que les hritiers d'Edgard Hyppolite ont dclar leur pourvoi au greffe
du Tribunal Civil de Port-au-Prince le 20 Septembre 1940; qu'ils avaient pour
signifier la requte contenant leurs moyens au domicile des consorts Vital Jacmel,
le dlai de huitaine franche augment de celui de distance qui, en l'espce, est de
86 kilomtres, raison d'un jour par 40 kilomtres;^
Attendu que ces moyens n'ont t signifis que le 14 Octobre de la mme anne,
c'est--dire aprs l'expiration du dlai dont le dernier jour tait le Mercredi 2
dudit mois d'Octobre; que, du reste, les demandeurs l'ont reconnu, mais opposent
la fin de non recevoir la ngligeance du greffier du Tribunal Civil de Jacmel,
charg de procder pour eux la notification desdits moyens, et ils attribuent ce
fonctionnaire le retard incrimin que justifient certaines pices dont ils ont fait la
production;
Attendu que si grave que paraisse la circonstance invoque, elle ne peut tre prise
en considration, par le motif qu'elle ne constitue pas un cas de force majeure de
nature faire flchir la rgle pose en l'art. 929 c. p. c. qui attache l'inobservance
des formalits qu'il dict la peine de nullit de la dclaration de pourvoi;
Attendu, nanmoins, que les immeubles saisis par Edgard Hyppolite afin d'avoir
paiement d'une dette qu'auraient contracte Simmonds Frres ont t cds par
:cs derniers aux consorts Vital dont les actes d'abandon ont t attaqus par le
saisissant; qu'il est incontestable que les acqureurs qui, dans cette cause ont de-
mand la nullit de la saisie et la distraction des biens qui en font l'objet, ont,
vcc les Simmonds qui leur doivent garantie, des intrts indivisibles;
Attendu que la signification des moyens faite dans le dlai utile Simmonds
Frres est irrprochable: que la rgularit de la copie eux donne couvre le vice
dont sont entaches celles qui ont t laisses aux Vital;
Rejette la fin de non recevoir. ^
SUR LE QUATRIEME MOYEN pris de violarion des arts. 148, 585 et sui-
vants c p. c; de violation et fausse interprtation des arts. 1915, I9I7, 1933,
1934. 1935 et 1936 c civ. d'excs de pouvoir, en ce que le jugement attaqu a
nnul l'inscription hypothcaire prise sur les biens des Simmonds pour dfaut de
rncntion du montant de la crance d'Egard Hyppolite et de l'poque de son exigi-
bilit, quand aucun texte ne prononce la nullit en ce cas, et en ce que, d'autre part,
ttc dcision a dclar nulle la saisie des immeubles des Vital dont les actes d'ac-
Ijiisition ont t reconnus valables, alors qu'ils n'avaient pas dfr la sommption
l'acquitter, comme tiers dtenteurs, la crance que les Simmonds auraient t con-
damns payer Maria Thophile, prte-nom d'Egard Hyppolite;
^ Attendu que le jugement dnonc constate que pour avoir fait l'acquisition de
Mmmonds Frres, J. P. Simmonds et Jean Simmonds, suivant deux actes d'abandon
jasss au rapport du notaire Henri Hogarth, les 18 Juin et 7 Juillet 1927, les
:onsorts Vital sont propritaires 1 o. de la proprit fonds et btisses sise Port-au-
tincc. angle des rues Roux et Courbe, 2o. d'une autre proprit situ en la mme
;'illc. l'i-ndroit connu sous le nom de Desprez; qu'ils ont introduit contre
>immonds Frres et Edgard Hyppolite une demande en distraction de ces immeubles
i en nullit d'une saisie pratique sur eux le 9 Juillet 1937, en excution du juge-
nent du Tribunal de 1re. Instance de Port-au-Prince rendu le 20 Juin 1924 entre
esdits Simmonds et Maria Thophile, crancire de la Veuve Sam;
Attendu que prtendant que les actes d'abandonnement dont se prvalent les Vital
vaient ete faits en fraude de ses droits de crancier ayant pris inscription sur les


66
bu.L/llN DES ARRETS DU TRIBUNAL DE CASSATION
biens des Smumonds qui seraient ses dbiteurs, en fraude de la Constitution de 19 18
et de la loi du 13 Fvrier 1925, Edgard Hyppolite, de son ct, a assign, le 9
Septembre 1937 tous les dfendeurs en nullit desdits actes de cession;
Attendu que, saisi des demandes des parties, le 1er Juge, aprs en avoir admis la
jonction, a accueilli celle des consorts "Vital et rejet comme dnues de fondement
les prtentions d'Egard Hyppolite;
Attendu que Maria Thophile a pris et renouvel sur les immeubles des Sim-
monds une inscription judiciaire rsultant du jugement du 20 Juin 1924 dont la
principale partie du dispositif est ainsi libelle: condamne Simmonds Frres re-
prsenter les titres dont les numros sont contenus dans leur lettre du 24 Sep-
tembre 1910, comme appartenant T. S. Sam et se trouvant en dpt dans leur
maison de Paris, conformment l'inventaire des dites pices, faire compte de
leur valeur entre les mains de Maria Thophile, jusqu' concurrence du montant de
sa crance;
.attendu qu'en vertu de ce jugement du 20 Juin pass en force de chose juge,
une saisie-arrt a t opre, le 9 Juillet 1924, sur ks fonds des Simmonds dclars
dbiteurs purs et simples des causes d'une autre saisie pratique entre leurs maips sur
les titres de Sam dont ils taient dpositaires;
Attendu que sur appel relev du jugement du 28 Mars 1928 rendu sur opposition
et maintenant celui par dfaut du Tribunal de 1re Instance de Port-au-Prince, qui,
prononc le 7 Juillet 1926, valida la saisie-arrt faite sur les Siminonds, le Tri-
bunal de Cassation jugeant en lieu et place des Tribunaux d'Appel supprimjs. a
rendu l'arrt du II Juin 1928 par lequel il a constat que les Simmonds qui ne
dtenaient pour compte de Sam, l'poque de son dcs, que les titres numrs dans
ledit arrt, les dposrent en l'tude de Me. Rosemond, notaire commis pour les
oprations de comptes, liquidation et partage des communaut et succession Sam avec
la facult pour Edgard Hyppolite d'en prendre communication; que, par contre,
ils taient, la mme poque, cranciers de Sam de 29769 francs, 3 centimes,
comme en fait foi un acte du 14 Avril 1917 au rapport du notaire Rosemond et
sign de la Veuve et des hritiers de Sam, notamment de Me. Edgard Hyppolite,
alors avocat d'Agamemnon Sam; qu' la suite de l'infirmation du jugement con-
tradictoire et de la rtractation de celui de dfaut, l'arrt a dcid que, par la re-
prsentation des titres qu'ils ont faite, Simmonds Frres ont pleinement excut le
jugement du 20 Juin qui ne les condamnait faire aucun paiement, ni aucune res-
titution, puis il a annul la saisie-arrt comme ayant t pratique sans titre, ni
permission du Juge;
Attendu que cet arrt est une des pices qui servent de base l'action des con-
sorts Vital; qu'Edgard Hyppolitc et ses hritiers ont, sur le susdit arrt, gard le
silence le plus absolu, encore qu'il leur ait t oppos devant le 1er Juge qui en a
adopt quelques .motifs auxquels il a ajout cette considration savoir que le
jugement du 20 Juin n'ayant pas pu servir de fondement une saisie-arrt, ne
peut davantage tre pris comme base d'une inscription d'hypothque judiciaire;
Attendu que cette inscription qui constitue une mesure conservatoire du droit,
a t requise de la Conservation des hypothques pour garantir l'excution du juge-
ment au sort duquel le sien tait subordonn;
Attendu que le jugement du 20 Juin qui est la base des poursuites des Hyp-
polite, ne saurait produire aucun effet aprs avoir t pleinement excut par les
Simmonds; que c'est bon droit qu'ont t annules l'inscription de l'hypothque
qui en rsultait et la saisie opre, pour son excution consomme, sur les im-
meubles appartenant aux consorts Vital; qu'il n'chet, ds lors, d'examiner les
griefs formuls contre les motifs surabondants de la dcision entreprise;
SUR LES PREMIER, DEUXIEME ET TROISIEME MOYENS :Attendu
qu'il n'y a pas lieu de s'y arrter, les demandeurs tant sans droit, ni intrt pour'
quereller de nullit des actes d'abandon consentis par Simmonds Frres aux Vital
dont deux seraient trangers, et pour reprocher un prtendu concert frauduleux au
notaire Hogarth qui a rdig ces actes et aux comparants qui les ont signs;
PAR CES MOTIFS et sur les conclusions conformes du Ministre Public, le
Tribunal rejette le pourvoi exerc contre le jugement du 9 Octobre 1939 rendu
entre les parties par le Tribunal Civil de Port-au-Prince, dit acquise l'Etat l'amende
consigne, condamne les demandeurs aux dpens liquids........ en faveur des
consorts Vital et ........... au profit de la veuve Henri Hogarth s-qualits,
en ce, non compris le cot du prsent arrt.
Ainsi jug et prononc par nous, Etzer Vilaire, Vice-Prsident, Windsor Michel,
Edouard Bordes, Evremont Carri et Justin Barau, 'Juges, en audience publique du


BULLETIN [JES \RRETS DU TRIBUNAL DE CASSATION
67
li ,\l.i[s |y4I, en prsente de Mr. Hubert Alexis, Substitut du Commissaire du
Gouvernement, avec l'assistance de Mr. Devez Tanis, Commis-Greffier,

11 est ordonn, etc...
En foi de quoi, etc...


No. 33
SOMMAIRE

Est prparatoire et comme telle non susceptible de recours, en Cassation avant
le iugement du fond, la dcision qui se borne ordonner que deux actes produits
pour la premire fois en cours d'Instance seront signifis et qui rejette la jonction
sollicite de cet incident avec le jugement du fond, une telle dcision tendant sim-
plement, par ta signification ordonne, mettre la cause en tat de recevoir jugement
dfinitif.

ARRET DU 13 MARS 1941
Consorts Courageux Et. Guerrier contre Marie Guerrier

AU NOM DE LA REPUBLIQUE

Le Tribunal de Cassation, deuxime section, a rendu l'arrt suivant:
Sur le pourvoi des sieur et dames Courageux Etienne Guerrier, idenrifi au
No. 75, 'Veuve Leroy Sanon ne Etienne Guerrier, identifie au No. 67, Idalie
Etienne Guerrier, identifie au No. 76, tous trois propritaires demeurant et domi-
cilis Saint-Marc ayant pour avocat Me. Lonce Diogne Narcisse du barreau de
Port-au-Prince militant Saint-Marc, identifi au No. 3785, patent au No. 266-
147, avec lection de domicile Port-au-Prince en la demeure de Madame Lonce
Diogne Narcisse Avenue Maurepas (Bois Verna), contre un jugement du Tribunal
Civil de Saint-Marc rendu le 23 Fvrier 1940 entre eux et la dame Marie Guerrier,
propritaire, demeurant et domicili Saint-Marc, identifie au No. 621. ayant pour
avocats Mes. S. E. Grand Pierre, Ren Colimon du barreau de Saint-Marc et Joseph
Titus de celui de Port-au-Prince, respectivement identifis aux Nos. 2222, 140 et
B-135 et patents aux Nos. 70 et 1802;
Ou, l'audience publique du 27 Fvrier coul, les parties n'tant pas repr-
sentes la barre, Monsieur le Substitut Hubert Alexis en la lecture de ses coii-
clusions. et aprs en avoir dlibr en la chambre du conseil, conformment la loi;
Vu lo. l'acte dclaratif du pourvoi, 2o. le jugement attaqu, 3o. les requtes
des parties, leurs cartes d'identit, celles de leurs avocats et les autres pices dposes;
Vu les arts. 75 et 919, 3me. et 4me. alina c. pr. civ.

SUR LA FIN DE NON RECEVOIR PROPOSEE PAR LA DEFENDERESSE
et prise de ce que la dcision attaque, tant un jugement prparatoire, n'est pas sus-
ceptible de recours en Cassation avant la dcision dfinitive et part de celle-ci;
Attendu que le jugement entrepris s'est born ordonner que deux actes produits
pour la premire fois en cours d'instance par les demandeurs l'appui de leur action
seront signifis la dfenderesse qui avait requis cette signification en conformit de
l'art. 75 c. pr. civ.; qu'il a, en outre, rejet la jonction tort sollicite de cet
incident avec la dcision du fond, toutes les fins des conclusions prises par les de-
mandeurs tant rserves par le premier Juge; qu'une telle dcision qui a prescrit
une mesure tendant simplement mettre la cause en tat de recevoir jugement d-
finitif, n'est que prparatoire; en consquence le recours exerc contre elle seule,
avant le jugement du fond, est contraire aux prescriptions de l'art. 919 susvis, en
son troisime paragraphe, et doit tre cart comme prmatur, partant non-recevable;

PAR CES MOTIFS, et sur les conclusions conformes du Ministre Public le
Tribunal rejette comme irrecevable le pourvoi des consorts Courageux Etienne
Guerrier contre le jugement du 23 Fvrier 1940 rendu par le Tribunal Civil de
Si-M- entre eux et Mrie Guerrier; ordonne en consquence la confiscation de
!/ .de dpense et condamne les demandeurs aux dpens liquids la somm de. .
gourdes, en ce non compris le cot du prsent arrt.

\insi jug par nous, Etzer Vilaire, Vice-Prsident, Windsor Michel, Edouard
Berdes. Evremont Carri et Justin, Juges, en audience publique du Jeudi treize


58 ..U1LE1I.\ DEi. ARRETS DU TRIBUNAL DE CASSATION


Mars mil n^uf cent quarante ci un, en prsence de Monsieur Hubert .Alexis, Subs-
titut du Comn>issaire du Gouvernement, avec l'assistance de Monsieur Devez Tanis
Commis-Greffier.

Il est ordonne, etc...
En foi de quoi, etc...


No. 34
SOMMAIRE
I.Est valablement porte dans la requte en Cassation et en l'exploit de sa signi-
fication la constitution d'avocat qui n'a pas figur en Vacte dclaratif de pourvoi.
2.N'excde pas son pouvoir le Juge qui procde une enqute avant Vexpiration
du dlai que la loi accorde la partie dfaillante pour former opposition, pourvu
que le jugement ordonnant la mesure d'instruction ait t rgulirement signifi
cette partie, qui reste libre d'exercer son droit de s'opposer.
3.Les formalits prescrites aux arts. 42, 43 et 44 c. pr. civ. relatifs aux enqutes
en Justice de paix ne sont d'application que dans les causes sujettes l'appel
Dans celles en dernier ressort, le Juge de Paix n'est pas oblig de rapporter dam
sa dcision les dpositions de chacun des tmoins en particulier.

ARRET DU 13 MARS 1941
Phalante Lubin contre I. Jean et 1. Saint-Preux

AU NOM DE LA REPUBLIQUE

Le Tribunal de Cassation, deuxime section, a rendu l'arrt suivant;
Sur le pourvoi du sieur Phalante Lubin, propritaire, identifi au No. 1403. de-
meurant et domicili Chameau, dpendant de la Commune de Moron, ayant pour
avocat constitu Me. Maurice Prin du barreau de Jrmie, patente et identifi aux
Nos. 416 et 1282, avec lection de domicile en greffe du Tribunal de Cassation;
Contre un jugement par dfaut du Tribunal de Paix de la Commune de Moron,
rendu contre les sieurs Imprvil Saint-Preux et lui au profit du sieur Isral Jean le
premier Aot 1940;
Ou en l'audience publique du 10 Fvrier 1941, le demandeur n'tant pas repr-
sent la barre, Mr. Hubert Alexis, Substitut du Commissaire du Gouvernement,
en la lecture de ses conclusions, et aprs en avoir dlibr en la Chambre du Conseil,
conformment la loi;
VU: lo. le jugement attaqu et les pices l'appui: 2o. la dclaration de pourvoi;
3o. la requte du demandeur et les dispositions de loi invoques;
SUR La fin de non recevoir souleve PAR LE MINISTERE
PUBLIC;
Vu l'art. 927 c. pr. civ.
Attendu que si, aux termes de cet article, la partie doit, lors de sa dclaration
de pourvoi, dsigner le nom de l'avocat par elle constitu, si elle en a constitu un,
il ne s'ensuit pas qu'elle ne puisse le faire une toute autre poque, aucun dlai de
rigueur ne lui tant impos;
Attendu que le 5 Septembre 1940, Phalante Lubin comparaissait en personne
au greffe du Tribunal de Paix de Moron, l'effet d'y faire sa dclaration de pourvoi
contre le jugement ci-dessus mentionn; que bien que cette dclaration de pourvoi
ne contienne l'indication d'aucun avocat constitu, la requte en Cassation et l'exploit
de sa signification mentionnent que le pourvoyant a pour avocat constitu Me.
Maurice Prin du barreau de Jrmie; que cette constitution doit tre dclare r-
gulire et valable, le mandat donn l'avocat pouvant tre tacite et rsulter de h"
remise entre ses mains des actes de la procdure:
Do il suit que cette fin de non recevoir n'est pas fonde; en consquence, la
rejette:
SUR LE PREMIER MOYEN pris de la violation du droit de la dfense, violation
des articles I 0 et 154 du Code de Procdure civile, excs de pouvoir, en ce que Isral
Jean avait cit Imprvil Saint-Preux et Phalante Lubin, le 27 Juillet, comparatre i
le 29, devant le Tribunal de Paix de Moron sans considrer que l'un des dfendeurs
Phalante Lubin, demeure plus de cinq lieues du sige du Tribunal; que les citc.s
n'ayant pas comiparu, le Juge a quand mme retenu la cause, alors qu'il aurait di


iJL'LLETIN DES ARRETS DU TRIBLNAL DE CASSATIO:-.
69
ordonner leur rassignation: que le jugement interlocutoire rendu le 29 Juillet, en
fixant l'enqute au premier Aot, a ravi au pourvoyant le dlai qu'il avait pour
exercer son droit d'opposition;
Attendu que ce moyen est plutt dirig contre le jugement interlocutoire, lequel
n'est pas compris dans la dclaration de pourvoi, qui ne mentionne que le jugement
dfinitif;
Mais attendu qu'aux termes de l'art. 919 du C. P. C, le pourvoi rgulirement
exerc contre le jugement qui a statu sur"1e fond d'une contestation s'tend toutes
les dcisions prcdemment rendues; qu'il cchet, en consquence, d'examiner ce
moyen;
Attendu que d'aprs la citation du 27 Juillet, les deux dfendeurs, Imprvil
Saint-Preux et Phalante Lubin demeurent en la Commune de Moron; que rien
n'indiquait que le pourvoyant avait son domicile dans un tout autre lieu distant de
plus de cinq kilomtres du sige du Tribunal; que ce moyen, en sa premire branche.
est nouveau et partant irrecevable;

Attendu. SUR LA SECONDE BRANCHE, que s'il est convenable de laisser
b partie qui n'a pas comparu tout le temps que lui accorde la loi pour former op-
position au jugement avant de commencer l'enqute, le Juge, nanmoins, ne commet
aucun excs de pouvoir en y procdant avant l'expiration de ce dlai, pourvu que le
jugement, comme c'est le cas, ait t rgulirement signifi cette partie; celle-ci
restant libre d'exercer son opposition;

SUR LE SECOND MOYEN pris de la violation du droit de la dfense, d'excs de
pouvoir, en ce que le Juge de Paix, tout de suite aprs l'enqpte, a statu au fond,
sans que l'exposant ait t mis en mesure de se dfendre;
Mais attendu que le pourvoyant s'tant abstenu de se prsenter l'enqute, quoique
somm cette fin, le Juge n'tait nullement tenu de renvoyer le prononc de son
jugement une autre audience; qu'en statuant immdiatement au fond, il n'a commis
aucun excs de pouvoir;

SUR LES TROISIEME ET QUy\TRIEME MOYENS pris de la violation des
articles 42, 43. 44 et 529 du code de procdure civile, excs de pouvoir, motifs
faux ou errons, en ce que le jugement constate en bloc que tous les tmoins, sont
unanimes dposer que la gazelle (sic) comprise dans la saisie-excution appar-
ticnt Isral Jean, sans qu'il soit permis de savoir comment il lui attribue I?
qualit de fermier de l'Etat, alors qu'un certificat du prpos des Contributions de
Moron atteste que Imprvil Saint-Preux, occupe toujours, en cette qualit, l'habi-
tation Saint-Michel;
Attendu que les articles 42, 43 et 44 du code de proc. civ., ont trait la con-
fection des enqutes et aux formalits que doit contenir le procs-verbal d'enqute,
lorsqu'il y a lieu d'en dresser un; que tel n'est pas le cas, lorsqu'il s'agit comme
l|ans l'espce, d'une cause de nature tre juge en dernier ressort, l'enqute tant
alors purement verbale;
Et attendu que c'est en conformit de l'art. 5 29 du code de proc. civ., qu'Isral
ilean. demandeur en distraction, avait t admis faire la preuve qu'il tait pro-
pritaire de la gnisse qu'il prtendait avoir t saisie sur l'habitation Saint-Michel
qu'il occupe titre de fermier de l'Etat;
Attendu que le Juge n'a jamais eu sous les yeux le certificat dont fait tat le
pourvoyant qui s'tait laiss juger par dfaut;
Ft attendu que les tmoins ayant t entendus, le Juge n'tait pas oblig de
rapporter dans le jugement les dpositions de chacun d'eux en particulier et lorsque.
se basant sur le rsultar de l'enqute, apprci dans son ensemble, il dclare qu'il est
nettement tabli que l'animal appartenait Isral Jean et qu'il a t saisi son domi-
:ile et cela, en s'appuyan sur deux rcpisss mans du Bureau des Contributions, des-
|ucls il rsulte qu'Isral Jean occupe deux carreaux de terre de l'habitation Saint-
Vlu-hcl. comme fermier de l'Etat, la dcision critique est exempte de tout re-
r^chc et n'est entache d'aucun excs de pouvoir:
D'o il .suit que le pourvoi n'est pas fond;

I-.AR CES MOTIFS, le Tribunal rejette comme mal fond le pourvoi exerc
r.ir l'haiantc Lubin contre le jugement du Tribunal de Paix de Moron; dit acquise
1 1 1 t.-"; amende dpese et condamne le demandeur aux dpens liquids la somme
^ .... en ce, non compris le cot du prsent arrt.


7(J bUl 1 UN DES ARRETS DU IRIBUNAL DE CASSATION


Ainsi iUj;,: par ne us. Etzer Vilaire, Vice-Prsident, W Michel, Ed. Bordes,
Carri. J. Barau, Juges, en l'audience publique du treize mars mil neuf cent qu
rantc et un. en prsence de Monsieur Hubert .Alexis. Substitut du Commissaire <
Gouvernement, i\cc l'assistance de Monsieur Devez Fanis, Commis-Greffier.
Il est ordonn, etc...
En foi de quoi, etc...


No. 35
SOMMAIRE
Le Juge peut d'office ordonner une enqute ou une expertise pour clairer
religion et puiser sa conviction dans te rsultat de ces mesures d'instruction et !
pices soumises au dlibr.
Il n'y a pas cumul du possessoire et du ptitoire dans une dcision dont le di
positif se borne exclusivement maintenir la possession allgue par une partie.

ARRET DU 19 MARS 1941
Vve. Dupont Placide contre Vve. Snger Bclizaire et Cons.

AU NOM DE LA REPUBLIQUE

Le Tribunal de Cassation, 1re section, a rendu l'arrt suivant;
Sur le pourvoi de Philius Pierre-Louis et d'Occina Pierre-Louis, veuve Dupo
Placide, identifis aux Nos. 117-B et 118-B. propritaires, demeurant et domicili
Petit-Gove, ayant pour avocats Mes. J. R. Crve-Cur et Th. Benjamin, rcspc-
tivement identifis aux Nos. 34 et 7 bis, patents aux Nos. 1 et 7 bis. avec lectic
de domicile, Port-au-Prince, au cabinet Crve-Cur-Mhu, contre un jugemei
en date du 14 Dcembre 1 939, ensemble les avant dire droit y annexs, rendus p;
le Tribunal Civil de Petit-Gove entre eux et les sieurs et dame Exilus Verge
Jacot Bellefond, Snger Blizairc, ne Olive Moricete Jacob, cette dernire, seu
dfenderesse au pourvoi, cultivatrice, identifie au No. 33-B, demeurant et domicili
en la troisime section rurale de Trou-Chouchou, commune de Petit-Gove, ayai
pour avocat Me. Victor Delbeau identifi et patent aux Nos. 19 et 23 3, avec lc
tion de domicile en la maison de Mr. J. B. Richard, 27, avenue John Brown,
Port-au-Prince'
Ou l'audience publique du 17 Fvrier coul Monsieur A. D. Dannel, Subsc
tut du Commissaire du Gouvernement, en la lecture des conclusions de son collgu
Monsieur Hubert Alexis. les parties n'tant pas reprsentes la barre,e
aprs en avoir dlibr-en la chambre du conseil, conformment la loi;
VU: les jugements attaqus, la dclaration de pourvoi, les requtes des partie
les autres pices dposes ainsi que les dispositions de loi invoques;
SUR LE PREMIER MOYEN DU POURVOI pris de l'interprtation abusii*
des arts. 43 et 47 c. pr. c, en ce que le Juge d'Appel a refus de considrer les r
sultats de la contre-enqute, sous le double prtexte que ks tmoins entendus oi!
dclin d'autres noms que ceux sous lesquels ils avaient t dsigns dans la citatio
et que leurs dclarations sont insuffisantes:
Attendu qu'ayant infirm pour vice de forme une dcision du Tribunal de Pai
de Petit-Gove soumise sa censure, le Tribunal Civil de la juridiction qui avait
statuer en second ressort sur une question de possession, ordonna, par son avar
dire droit du 22 Fvrier 1934, la preuve par tmoins des faits avancs rciproqu
ment par les parties; qu'il s'agissait de savoir en l'espce, qui appartenait I
possession d'une quantit de cinq carreaux de terre dpendant de l'habitation Jacc'!
Cuperlicr en la troisime section rurale de Trou-Chouchou, conTmunc de Petit
Gove; des consorts Occina Pierre-Louis, qui l'avaient fait arpenter et dont l'ope
ration d'arpentage avait t annule par le premier Juge, ou des consorts Sngi
Blizairc qui avaient vu accueillir leurs prtentions;
Attendu que ces derniers n'ayant fait aucune diligence pour rapporter la prewi
mise leur charge, c'esi sur la contre-enqute seule que porta l'examen du Tribuni
qui la dclara non concluante et prescrivit une premire, puis une seconde cxpcrtii
juges l'une et l'autre incompltes, les experts n'ayant excute qu'une partie J
leur mandat, celle relative la dlimitation du terrain litigieux;


UUllE UN DES iRRETS DU TRIBUNAL DE CASSATION
71
Attendu (.ependant que ce sont les rapports des experts au nombre de trois, tout
au moins certains lments de ces rapports, qui, combins avec les renseignements
qu'il a tirs des pices des parties, ont servi clairer la religion du Tribunal; que
la contre-ienqute n'tant entre en ligne de compte d'aucune faon dans son ap-
prciation, il en rsulte que le moyen est dnu d'intrt, en tout cas, n'est pas fond.
SUR LE SECOND MOYEN pris de violation de l'art. 1 100 C. C, de violation
et fausse application des arts. 42 et 50 c. pr. civ., en ce que la possession des ad-
versaires a t reconnue, encore qu'au mpris de la dcision du Tribunal ils n'en
aient point fait la preuve et en ce que celui-ci a cart les mesures d'instruction
indiques par la loi pour juger sur les seules pices des parties;
Attendu que l'enqute et l'expertise sont au nombre des modems de vrification
et de preuve auxquels le Juge a la facult de recourir pour la manifestation de la
vrit; qu'il peut les ordonner d'office toutes les fois qu'elles lui paraissent nces-
saires pour clairer sa religion; qu'en l'espce le Tribunal d'Appel ayant cart la
preuve par tmoins pour s'adresser des hommes de l'art, sans en avoir t requis
par l'une ni l'autre des parties, celles-ci se trouvaient libres du m(me coup du
soin de procder elles-mmes la vrification des faits qui les divisent;
Attendu, d'autre part, que le Juge a puis les lments dterminants de sa conviction
dans les rapports des experts et les pices soumises son dlibr, consultes pour
la circonstance; que loin d'avoir viol les textes indiqus, il a us d'un droit que
lui reconnat la loi elle-mme;
SUR LE TROISIEME MOYEN pris de violation de l'art. 33 c. pr. civ., en ce
que le second Juge, pour avoir charg des experts de dire qui appartenait la pro-
prit du terrain litigieux et fit tat de cette dlgation dans le jugement dfinitif, a
cumul le possessoire et le ptitoire:
Attendu que le jugement critiqu se borne, dans son dispositif, m.aintenir ou
rintgrer les consorts Snger Blizaire dans la possession par eux allgue; qu'au-
cun de ses jnotifs ne se rattache au droit de proprit; que si les experts avaient t
chargs de recueillir les dires et dclarations des parties et des voisins limitrophes, ils
n'ont point accompli cette partie de leur mission sur laquelle le Tribunal n'a pas
eu. en consquence, se prononcer;
Attendu, en tout tat de cause, qu'il n'y a cumul du possessoire et du ptitoire
qu'autant qu'il est constat dans le dispositif, sauf le cas o celui-ci serait la con-
squence directe de raisonnements base uniquement sur le fond du droit;
SUR LE QUATRIEME ET DERNIER MOYEN pris de fausse application de
l'an. 42 (?) et de violation de l'art. 22 c. pr. civ., en ce que l'excution provisoire
sans caution du jugement a t ordonne par une interprtation abusive de la loi:
Attendu que, pour ordonner l'excution provisoire sans caution de son jugement,
le Tribunal d'Appel s'est bas sur un procs-verbal d'arpentage en date des trois
et quatre dcem;bre 1895; que ce titre, ainsi qu'il ressort du jugement lui-mme,
n'a pu que l'aider s'clairer sur le caractre de la possession invoque et le point
de dpart de cette possession; qu'il n'a donc pas eu en apprcier la valeur ni
en ordonner l'excution, seul cas o l'excution provisoire sans caution; fonde sur
l'existence d'un titre authentique, serait de droit;
PAR CES MOTIFS, le Tribunal casse et annule, mais seulement sur le chef de
j'excuiion provisoire et sans renvoi, ladite excution provisoire tant devenue sans
intcrl, le jugement, en date du 14 Dcembre 1939, du Tribunal Civil de Petit-
Gove en ses attributions d'Appel; ordonne la remise de l'amende dpose et compense
les dpens, les parties ayant respectivemnt succomb, en ce non compris le cot du
prsent arrt.

Ainsi jug et prononc par nous, Ernest Douyon, Prsident, Auguste Garoute,
Bignon Pierre-Louis, Llio Vilgrain et Yrech Chtelain, Juges, en audience pu-
blique du 19 Mars 1941, en prsence de Monsieur Franois Mathon, Commis-
saire du Gouvernement, avec l'assistance de Monsieur Scvola Rameau, Commis-
Greffier.
Il est ordonn, etc...
En foi de quoi, etc...

No. 36
SOMMAIRE
^ indication du domicile qui est fixe et continu et oii fous les exploits doivent tre
singnifis s'ils ne le sont personne quivaut amplement Vindication de la demeure.


72 i> 1..S ARRLIS DU IRIBUNAI Dl: CASiATiON


/.i /il .',: iJi m,...r,\ii pus les droits indiscutables yui ia ( impagnie d'Eclairage
Electrique lient de son contrat quand, /e bnfice de ces droits tant subordonn
une faute grave de l'abonn, il entend vrifier la preuve produite contre cet abonn
qui prtend dtruire les nonciations de l'crit prsent et pouvoir en tablir ta fausset.
En l'absence du texte qui l'obligerait tenir pour certaines et constantes toutes
les nonciations du rapport ou procs-verbal de constat et en faire la base de sa
dcisicn, en Vabsence d'un texte qui attribuerait cet acte un caractre d'authenticit
e.KCeptionnelle le protgeant contre une inscription en faux et mme contre une action
en justice et qui attacherait ainsi une autorit souveraine, le 1er. Juge n'a fait en
ordonnant une enqute qu'appliquer la cause les principes de droit commun, il
n'a viol ni faussement appliqu aucune loi, il n'a contrevenu aucune disposition
contractuelle.
A moins de dnaturer le sens et la porte de l'article 12 de son Contrat on ne
peut admettre avec la Compagnie qu'elle reoit de l'Ingnieur du Gouvernement l'au-
torisation ncessaire pour dconnecter les abonns malhonntes, il en ressort simple-
ment que VIngnieur de la Direction Gnrale des Travaux Publics procde avec
un 'reprsentant de la Compagnie l'inspection des maisons o ce dernier aura sur-
pris des dlinquants; la mission de VIngnieur officiel est limite au constat qu'il
ne peut effectuer sans un reprsentant de la Compagnie.
Si la loi des parties n'a point comme en convient la Compagnie prescrit la r-
daction d'un procs-verbal, ni consquemment rgl ou dtermin d'aucune faon
la forme, les modalits ou Vautorit du constat, de toute vidence c'est la loi or-
dinaire, c'est le droit commun qui s'appliqueront ncessairement pour tablir ou
pour dtruire la preuve des mfaits dont l'existence autorise automatiquement la
dconnextion des appareils.

ARRET DU 19 MARS 1941

Ci'e. Electrique contre B. Lemoine

AU NOM DE LA REPUBLIQUE
Le Tribunal de Cassation, 1re section, a rendu l'arrt suivant sur le pourvoi
de la Compagnie d'Eclairage Electrique des Villes de Port-au-Prince et du Cap-
Ha'i'tien, Socit anonyme ayant son sige social Port-au-Prince, reprsente par
le sieur G. W. Polley, Prsident de son Conseil d'Administration, identifi au No.
190-L, ladite Compagnie dispense de la patente par son contrat de concession, ayant
pour avocats Mes. Georges N. Lger, Christian Laporte et Georges Baussan fils,
lesdits avocats, demeurant Port-au-Prince, identifis aux Nos. 47-K, 45-K et 3 l-K,
patents aux Nos. 1400, 1001 et 1209;
Contre un jugement du Tribunal Civil de Port-au-Prince, en date du neuf Avril
mil neuf cent quarante, rendu entre elle et Bernard Lerrtoine, ancien industriel,
patent au No. 2588 et identifi au No. A-2085, demeurant et domicilie Port-
au-Prince, ayant pour avocats Mes. J. M. Brdy et Eugne Legros, identifis aux
Nos. A-120 et A-1473 et patents aux Nos. 3 38 et 3 bis, avec lection de domicile
en leur cabinet, Port-au-Prince, rue du Peuple;
Oui' l'audience publique du vingt-six fvrier 1941 Me. Laporte en sa lecture
de la requte contenant les moyens de la demanderesse. Me. Brdy en sa lecture de
la requte de dfense et Monsieur A. D. Dannel. Substitut du Commissaire du Gou-
vernement, en la lecture des conclusions de son collgue, Mr. Hubert Alexis; \
Aprs en avoir dlibr en Chambre du Conseil au vu de la Loi; Vu la d-
claration de pourvoi, le jugement interlocutoire dnonc, les requtes des parties,
les pices l'appui, les susdites conclusions du Ministre Public;

SUR LA FIN DE NON RECEVOIR prise de l'art. 71 du C. de pr. civile, en
ce que l'exploit d'assignation n'indique pas la demeure de la partie dfenderesse:
Attendu que la demeure est un sige accidentel et de fait tandis que le domicile
est le sige juridique et lgal de la personne;
que de la prescription de l'art. 71 dicte pour assurer la remise de l'assignation
combine avec les rgles poses dans l'art. 78 et qui, avec plus de prcision, tendent
aux mmes fins ii ressort que s'agissant d'indiquer la rsidence peut-tre passagre de la
partie, le lieu o elle habite actuellement, l'indication de son domicile qui est fixe et
continu et o tous exploits doivent lui tre signifis s'ils ne le sont personne cqui-
(aut amplement l'indication de la demeure;


aUlLF.lIN DES -\RRt:TS DU TRIBUNAL DE CASSATION
71
Attendu d'autre par: que loin de montrer que sa demeure ne serait pas l'endroit
indiqu pour son domicile, Bernard Lemoine lui-mme, dans les actes de la pro-
cdure, depuis l'introduction de l'instance n'a jamais tabli aucune distinction entre
sa demeure et son domicile, que sa requte signifie dclare encore par deux fois tre
au mme lieu, Port-au-Prince;
que l'exploit remis la personne de son pouse, Port-au-Prince mentionn
comme tant le lieu de son domicile remplit donc le vu de la Loi;

SUR L'UNIQUE MOYEN DU PURVOI pris de fausse application des arts.
135 et 136 du Code d'Instruction Criminelle, violation de l'art. 12 du contrat de
concession de la Compagnie d'Eclairage Electrique des villes de Port-au-Prince et du
Cap-Ha'ticn sanctionn par la Loi du 3 Juin 1935. violation de l'art. 925 du
Code Civil,
en ce que le premier Juge a commis une erreur fondamentale en assimilant les
procs-verbaux dresss par l'Ingnieur du Gouvernement pour constater les fraudes
ou tentatives de fraude perptres par les abonns afin de contrarier la bonne m'arche
des compteurs et de drober le courant lectrique aux procs-verbaux dresss en matire
correctionnelle ou de simple police pour le constat des dlits et des contraventions
qui peuvent tre dbattus par des preuves contraires crites ou verbales.
en ce qu'il a par suite autoris Lemoine tablir la fausset des faits consigns
dans le procs-verbal du 31 Mars 1939, dclar que ce procs-verbal n'tait pas
cru jusqu' inscription de faux et qu'on pouvait en contester le contenu par tous
moyens de preuve lgale, alors qu'en cette matire spciale le Juge ne peut appliquer
les principes des arts. 135 et 136 du C. I. C, il ne doit admettre autres modes de
preuve que ceux arrts et convenus dans le contrat de concession intervenu entre
la Compagnie et l'Etat, reprsentant les abonns, stipulant pour ceux-ci qui ne
peuvent faire annuler l'autorisation de supprimer le courant accorde par l'Ingnieur
du Gouvernement, ni combattre par aucune procdure les constatations dudit
Ingnieur;
Atendu qu'il ne se vrifie nulle part dans la dcision querelle que le 1er Juge ait
assimil le procs-verbal du 31 Mars 1939 aux procs-verbaux dresss par les officiers
et agents de police ayant reu le pouvoir de constater les crimes, dlits et
contraventions;
il a considr que le procs-verbal sus-parl n'tait pas cru jusqu' inscription
de faux, qu'il s'agissait dans les dbats de faits pertinents et admissibles avancs par
l'une des parties, contests par l'autre, savoir lo.) le bris des scells de la bote de
protection du compteur lectrique laissant libre accs au compteur, 2o.) le bris des
scells du compteur lui-mme, laissant libre accs au mcanisme, 3o.) une substi-
tution du cadran enregistreur, 4o.) un vol rcidiv d'nergie lectrique, 5o.) la
prsence aux oprations de constat de Mr. Despinose reprsentant Lemoine;
il a considr que la loi ne rpudiant pas la mesure d'instruction sollicite il y
avaii lieu d'admettre Lemoine, la preuve contraire rserve en tant que besoin
l'autre partie, tablir tant par titres que par tmoins la fausset des imputations
souleves contre lui;
- Attendu que pour savoir si le raisonnement du Juge est vici d'erreur et si les
griefs sont fonds, il y a lieu de reproduire les textes conventionnels invoqus par
la demanderesse;
Atiendu que ses rapports avec l'Etat sont rgis par le contrat de concession que
sanctionne^ la Loi du 3 Juin 1935;
que c'est sous la garantie et l'gide de cet instrument que fonctionne l'exploita-
tion, pour le bnfice et dans l'intrt de la Compagnie, mais galement au profit
et dans l'intrt des populations de Port-au-Prince et du Cap-Hatien, en retour
des avantages et privilges concds par l'Etat,
que. sous le bnfice commun des dispositions de ce contrat qui s'impose tous,
les relations propres de la Compagnie avec les acheteurs d'nergie lectrique sont
rgies par des contrats particuliers d'abonnement que signent les intresss et par"
les Rgles et Rglements gnraux de la Compagnie qui. de convention expresse, font
partie intgrante de ces contrats d'abonnement (art. 9 desdits Rglements, dernier
alin.-; du paragraphe e") ;
.\ttendu que les derniers alinas de l'art. 12 du contrat de concession, littrale-
ment reproduits au paragraphe d de l'art. 9 des Rgles et Rglements gnraux ac-
:ept.'->: par l'abonn, disposent ce qui suit:
?xt:-a-judiciaire tout abonn qui aura essay de contrarier la bonne marche du


74 iiLLLElN DLb ARRETS DU IRIEUNAL DE CASSATION
compteur ou aura d'une manire quelconque tent de drober ou effectivement d-
rob le courant lectrique. La Direction Gnrale des Travaux Publics sera tenue
de dlguer un de ses Ingnieurs pour procder avec un des reprsentants de la
Compagnie au.v inspections des maisons des abonns que la Compagnie aura surpris
drobant le courant lectrique... L'Ingnieur qui sera dlgu cet effet par la
Direction Gnrale des Travaux Publics sera oblig de dfrer n'importe quelle
rquisition de la Compagnie de 6 heures du matin 6 heures du soir.
La Compagnie aura le droit de refuser le service, l'avenir, tout client qui se
sera rendu coupable de tels actes, et, en tout tat de cause elle ne sera en aucun cas
oblige de rtablir le service avant que le client n'ait pay le cot de la reconnexion
estim $ 1 00/00, et avant qu'il n'ait pay aussi la valeur estime du courant
drob ;
Attendu qu' moins de dnaturer totalement le sens et la porte de l'art. 12 on
ne peut admettre avec la demanderesse qu'elle reoit de l'Ingnieur du Gouvernement
l'autorisation ncessaire pour dconnecter les abonns malhonntes, qu'il en ressort
simplement que l'Ingnieur de la Direction Gnrale des Travaux Publics procde,
avec un reprsentant de la Compagnie, l'inspection des m'aisons o ce dernier aura
surpris des dlinquants;
Attendu en consquence que s'il est dress procs-verbal ce procs-verbal ne saurait
tre considr comme l'uvre exclusive de l'Ingnieur du Gouvernement, et encore
moins comme une autorisation de celui-ci, la mission de l'Ingnieur officiel tant
limite au constat, auquel il ne peut procder sans un reprsentant de la Compagnie;
qu'en l'espce les procs-verbaux soumis reproduisent bien la signature des deux
Inspecteurs comme prvu dans la forme imprime qui a t remplie, ils ne com-
portent aucune autorisation, et se bornent des constatations;
Attendu que la Compagnie a soutenu devant le Tribunal Civil que son rgime
contractuel ne l'astreignait nullement l'obligation d'appeler l'abonn assister
au constat, ce qui est exact, ni celle de faire rdiger l'acte sur les lieux, ce qui est
encore vrai,
qu'elle articule en outre dans ses moyens de Cassation que la rdaction d'un
procs-verbal n'est mime pas requise par l'art. 12, ce qui se vrifie galement;
Mais attendu que si la loi des parties, n'a point comme la demanderesse en
convient prescrit la rdaction d'un procs-verbal ni consquemment rgl ou
dtermin d'aucune faon la forme, les modalits ou l'autorit du constat, de toute
vidence, c'est la loi ordinaire, c'est le droit commun qui s'appliquent ncessairement
pour tablir ou pour dtruire la preuve des mfaits dont l'existence'autorise auto-
matiquement la dconnexion des appareils;
Attendu que ni la convention invoque ni la loi ordinaire ne mettent l'une des
parties l'entire discrtion de l'autre, que si le Juge ne peut sans motif refuser
tout crdit au rapport ou procs-verbal des Inspecteurs, cet acte doit offirir toutes
les garanties d'exactitude ou de sincrit et il serait inconcevable que l'abonn qui
prtend n'tre pas en faute et se plaint d'avoir t tort et mal propos suspect
d'indlicatesse, priv d'lectricit pour le prsent et pour l'avenir sur la foi d'un
acte inconsistant ou faux, ne puisse ne recourir des moyens de preuve autoriss
ni mme recourir justice pour la protection de ses intrts matriels et moraux;
qu'il est bien vrai que la Compagnie, se dfendant contre la fraude, a le droit,
sans formalit judiciaire ni extra-judiciaire, de supprimer le courant de tout abonn
qui aura essay de contrarier la bonne marche du compteur, drob ou tent de
drober l'nergie lectrique, mais il est galement hors de doute que pour recourir
cette sanction il lui faut une vritable preuve de la faute de l'abonn;
Attendu que la thorie selon laquelle l'autorisation de l'Ingnieur du Gouvernement
est un arbitrage, une expertise suprme que la loi spciale impose aux parties, ne
rsiste pas l'examen; outre que la loi spciale ne prescrit aucune autorisation, elle
n'institue^ rien de comparable un arbitrage exempt de procdure contradictoire,
exempt d'appel et mme d'opposition, rien de comparable une expertise sui generis
qui contrairement aux principes, lierait tous les tribunaux et laquelle l'abonn
aie .serait point appel, n'ayant aucun droit de dfense;
Attehdtj qu'aucune disposition de l'art, 12 n'investit le procs-verbal ou le
rapport d'un ingnieur non asserment et'd'un agent de compagnie de plus de
force probante qu'aucun acte authentique, lui accordant une prsomption de vrit
absolue et dfinitive, la force inbranlable d'une dcision suprme qui chappe
tout contrle et toute rvision;


bULLETlN DES ARRET.'^ DU TRIBUNAL DE CASSATION
75
Attendu que le 1er Juge n'a donc point mconnu les droits indiscutables qui
ierivcnl pour la Com,pagnie de ses actes contractuels, que le bnfice de ces droits
itant subordonn une faute grave de l'abonn, il a seulement entendu vrifier la
jreuvc produite contre cet abonn qui prtend dtruire les nonciations de l'crit
jr.sent et pouvoir en tablir la fausset;
Atiendu qu'en l'absence du texte qui l'obligerait tenir pour certaines et cous-
antes toutes les nonciations du rapport ou procs-verbal de constat et en faire
a base de sa dcision, en l'absence du texte qui attribuerait cet acte un caractre
l'authenticit exceptionnelle le protgeant contre l'inscription en faux et mme une
iction en justice, et qui y attacherait ainsi une autorit souveraine, le premier Juge
l'a fait en ordonnant la mesure d'instruction qui lui est reproche qu'appliquer
a cause les principes du droit commun, il n'a viol ni faussement appliqu aucune
oi, il n'a contrevenu aucune disposition contractuelle;
PAR CES MOTIFS, le Tribunal, sans s'arrter la fin de non recevoir propose,
rejette le pourvoi, dit acquise l'Etat l'amende consigne, condamne la demanderesse
lux dpens liquids ................en ce non compris le cot du prsent arrt.

Ainsi jug et prononc par nous, Ernest Douyon, Prsident, Auguste Garoute,
Edouard Bordes, Yrech Chtelain et Justin Barau, Juges, l'audience publique du
Iix-neuf mars mil neuf cent quarante et un, en prsence de Monsieur Franois
Vlaihon. Commissaire du Gouvernement, avec l'assistance de Monsieur Scvola
hameau. Commis-Greffier.
Il est ordonn, etc..
En foi de quoi, etc...


vIo. 37
SOMMAIRE

Si le Juge ne peut sans motif refuser crdit au rapport ou procs-verbal des Ins-
'l'cteurs chargs du contrle des faits de fraude perptrs par les abonns, cet acte
oit offrir toutes les garanties d'exactitude ou de sincrit.
Il serait inconcevable que Vabonn qui prtend n'tre pas en faute ne puisse re-
ourir des moyens de preuve autoriss ni mme recourir justice pour la pro-
ction de ses intrts matriels et moraux.
La loi n'abandonne aucune des parties Ventire discrtion de l'autre. La Corn-
agnie a le droit de supprimer le courant de Vusager qui drobe Vnergie lectrique
ms pour recourir cette sanction il lui faut une vritable preuve de ta faute
iproche.
L'article 12 du Contrat de concession n'investit pas le procs-verbal des Inspec-
!urs de'plus de force probante qu'un acte authentique, lui accordant une prsomption
e vrit absolue et dfinitive, la force inbranlable d'une dcision suprme qui
happe tout contrle et toute rvision.
Le procs-verbal dress pour tablir la fraude n'est pas Vuvre exclusive de l'In-
enieur dlgu par la Direction Gnrale des Travaux Publics ni une autorisation
ar lui dlivre c'est un constat qui doit tre conjointement fait et sign par Vagent
e VEtat et le reprsentant de la Compagnie.
Ce procs-verbal peut ne prsenter aucune irrgularit de forme mais, pour le
uge, tre contraire au fond la vrit des faits.

ARRET DU 19 MARS 1941
Ci'e. Electrique contre Fung Hing Lay

AU NOM DE LA REPUBLIQUE
Le Tribunal de Cassation, 1re section, a rendu l'arrt suivant sur le pourvoi
la Compagnie d'Eclairage Electrique des Villes de Port-au-Prince et du Cap-
lilien. Socit anonyme ayant son sige social Port-au-Prince, reprsente par
sieur G. W. Polley, prsident de son conseil d'Administration, identifi au No.
?0-L, ladite Compagnie dispense de la patente par son contrat de concession, ayant
*ur avocats Mes. Georges N. Lger, Christian Laporte et Georges Baussan fils,
diis avocats demeurant Port-au-Prince, identifis aux Nos. 47-K, 46-K et 31-K,
itcnt.s aux Nos. 1400, lOOl et 1209, contre deux jugements du Tribunal Civil
Port-au-Prince rendus entre elle, les trente et un juillet et vingt-six novembre mil
uf cent quarante, et Fung Hing Lay, propritaire, demeurant et domicili Port-


7f)
BULLETIN DES ARRETS DU TRIBUNAL DE CASSATION
au-Prince, identifi au No. B-402, ayant pour avocat Me. Pierre L. Liautaud,
impos au No. 6, identifi au No. K-2, avec lection de domicile au cabinet dudit
avocat, sis Port-au-Prince, 115. rue du Fort Per;
O.u l'audience publique du 5 Mars 1941 Me. Laporte dans sa lecture de la
requte de la demanderesse. Me. Liautaud en ses observations pour le dfendeur et
Monsieur Hubert Alexis, Substitut du Commissaire du Gouvernement en la lecturs
des conclusions de son collgue. Monsieur A. D. Dannel;
Aprs en avoir dlibr en Chambre du Conseil au vu de la Loi;
Vu l'acte de dclaration du pourvoi, les jugements dnoncs, les requtes des
parties et les pices l'appui, les susdites conclusions du Ministre Public;
SUR LE PREMIER MOYEN DU POURVOI pris de fausse application des arts.
135 et 136 du C. d'Instruction Criminelle, violation de l'art. 12 du contrat de
concession de la Compagnie d'Eclairage Electrique des Villes de Port-au-Prince et du
Cap-Hatien, sanctionn par la Loi du 3 Juin 1935, violation de l'art. 925 du
code civil, en ce que le premier Juge basant sa dcision du 31 Juillet 1940 sur un
raisonnement vici d'erreur fondamentale a considr que les procs-verbaux
dresss par l'Ingnieur du Gouvernement pour constater les fraudes ou tentatives de
fraude perptres par les abonns afin de contrarier la bonne marche des compteurs
et de drober le courant lectrique ne font foi,que jusqu' preuve contraire, il les a
assimils aux pro'cs-verbaux dresss en matire correctionnelle ou de simple police
pour le constat des dlits et des contraventions par les officiers de la police judiciaire
qui ne sont point crus jusqu' inscription de faux, et par suite admis Fung Hing
Lay en dtruire les effets au moyen d'une enqute, alors qu'en cette matire sp-
ciale le Juge ne peut appliquer les principes des articles 135 et 136 du C. I. C, il
ne doit admettre autres modes de preuve que ceux arrts et convenus dans le con-
trat de concession intervenu entre la Compagnie et l'Etat, reprsentant les abonns,
stipulant pour ceux-ci qui ne peuvent faire annuler l'autorisation de supprimer le
couraant accorde pat l'Ingnieur du Gouvernement ni combattre par aucune procdure
les constatations dudit Ingnieur;
Attendu qu'il ne se vrifie nulle part dans la dcision ici querelle que le premier
Juge ait d'aucune faon assimil le procs-verbal du 23 Mars 1939 des procs-
verbaux d'officiers de la police judiciaire,
et a considr que certains des faits articuls par Fung Hing Lay et contests par
la Compagnie taient concluants et pertinents et que la loi ne le dfendant il y avait
lieu de les mettre en preuve, pourquoi, rejetant les critiques de forme prsentes contre
le procs-verbal il ordonna une enqute par laquelle Fung Hing Lay aurait tablir
ces faits, savoir; lo.) qu'aucune vrification, aucune inspection de l'installation
lectrique de sa maison et de son compteur n'avaient t faites par l'Ingnieur Ren
Moravia le 23 Mars 1939, 2o.) que ce jour l'agent de la Compagnie, le sieui; Jean
Wiener et l'Ingnieur des Travaux Publics, le sieur Ren Moravia, bouleversrent
bruyamment le compteur rcemment plac l'intrieur de la maison, 3o.) que
c'est le sieur Jean Wiener, reprsentant de la Compagnie qui, le 23 Mars 1939, a,
de ses propres mains et l'aide d'une pince, fractur et bris le cadenas scell qui
tait plac pour fermer le compteur;
Attendu que pour vrifier les griefs soulevs contre l'enqute ainsi ordonne il
importe de reproduire les textes conventionnels invoqus par la demanderesse;
Attendu que ses rapports avec l'Etat sont rgis par le contrat de concession que
sanctionne la Loi du 3 Juin 1935;
que c'est sous la garantie et l'gide de cet instrument que fonctionne l'exploita-
tion, pour le bnfice et dans l'intrt de la Compagnie mais galement au profit et
dans l'intrt des populations de Port-au-Prince et du Cap-Hatien, en retour des
avantages et privilges concds par l'Etat;
que sous le bnfice commun des dispositions de ce contrat qui s'impose tous,
les relations propres de la Compagnie avec les acheteurs d'nergie lectrique sont
rgies par des contrats particuliers d'abonnement que signent les intresss et par
les Rgles et Rglements "gnraux de la Compagnie qui, de convention expresse,
font partie intgrante de ces contrats d'abonnement (art. 9 desdits Rglements,
dernier alina du paragraphe e) ;
Attendu que les deux derniers alinas de l'art. 12 du Contrat de concession, litt-
ralement reproduits au paragraphe d de l'art. 9 des Rgles et Rglements gnraux
accepts par l'abonn, disposent ce qui suit;
La compagnie aura le droit de dconnecter sans aucune formalit judiciaire
ou extra-judiciaire tout abonn qui- aura essay de contrarier la bonne marche du


BULLETIN UES ARRETS DU TRIBUNAL DE CASSATION
77
tompieut ou aura d'une manire quelconque tent de drober ou effectivement drobe
le courant lectrique;
La Direction Gnrale des Travaux Publics sera tenue de dlguer un de ses
Ingnieurs pour procder avec un des reprsentants de la Compagnie aux inspec-
tions des maisons des abonns que la Compagnie aura surpris drobant le courant
lectrique. L'Ingnieur qui sera dlgu cet effet par la Direction Gnrale des
Travaux Publics sera oblig de dfrer n'importe quelle rquisition de la Com-
< La Compagnie aura le droit de refuser le service l'avenir tout client qui se
sera rendu coupable de tels actes, et, en tout tat de cause elle ne sera en aucun
cas oblige de rtablir le service, avant que le client n'ait pay le cot de la recon-
nexion estim $1, et avant qu'il n'ait pay aussi la valeur estime du courant
drob;
Attendu qu' moins de dnaturer totalement le sens et la porte de l'art. 12 on
ne peut admettre avec la demanderesse qu'elle reoit de l'Ingnieur du Gouvernement
l'autorisation ncessaire pour dconnecter les abonns malhonntes; qu'il en ressort
simplement que l'Ingnieur de la Direction Gnrale des Travaux Publics procde,
avec un reprsentant de la Com,pagnie, l'inspction des maisons o ce dernier aura
surpris des dlinquants;
Attendu en consquence que s'il est dress procs-verbal ce procs-verbal ne saurait
tre considr comme l'uvre exclusive de l'Ingnieur du Gouvernement, et encore
moins comme une autorisation de celui-ci, la mission de l'Ingnieur officiel tant
limite au constat auquel il ne peut procder sans un reprsentant de la Compagnie;
qu'en l'espce le procs-verbal soumis reproduit bien la signature des deux Ins-
pecteurs comme prvue dans la forme imprime qui a t remplie, il ne comporte
aucune autorisation et se borne des constatations;
Attendu que la Compagnie a soutenu devant le Tribunal Civil que son rgime
contractuel ne l'astreignait nullement l'obligation d'appeler l'abonn assister au
constat, ce qui est exact, ni celle de faire rdiger l'acte sur les lieux, ce qui est en-
core vrai;
qu'elle articule en outre dans ses moyens de Cassation que la rdaction d'un
procs-verbal n'est mme pas requise par l'art. 12, ce qui se vrifie galement;
Mais attendu que si la loi des parties n'a point, comme la demianderesse est oblige
d'en convenir, prescrit la rdaction d'un procs-verbal ni consquemment rgl ou
dtermin d'aucune faon la forme, les modalits ou l'autorit du constat, de toute
vidence c'est la loi ordinaire, c'est le droit comm'un qui s'appliquent ncessairement
pour tablir ou pour dtruire la preuve des mfaits dont l'existence autorise auto-
matiquement la dconnection des appareils;
Attendu que ni la convention invoque ni la loi ordinaire ne mettent l'une des
parties l'entire discrtion de l'autre, que si le Juge ne peut sans motif refuser
crdit au rapport ou procs-verbal des Inspecteurs, cet acte doit offrir toutes les ga-
ranties d'exactitude ou de sincrit et il serait inconcevable que l'abonn qui pr-
tend n'tre pas en faute et se plaint d'avoir t tort et mal propos suspecte
d'indlicatesse, priv d'lectricit pour le prsent et l'avenir sur la foi d'un acte
inconsistant ou faux, ne puisse recourir des moyens de preuve autoriss ni mme
recourir justice pour la protection de ses intrts matriels et moraux;
qu'il est bien vrai que la Compagnie, se dfendant contre la fraude, a le droit,
sans forrrvalits judiciaires ni extra-judiciaires de supprimer le courant de tout abonn
qui aura essay de contrarier la bonne marche du compteur, drob ou tent de d-
rober l'nergie lectrique, mais il est galement hors de doute que pour recourir
cette sanction il lui faut une vritable preuve de la faute de l'abonn;
Attendu qu'aucune disposition de l'art. 1 2 n'investit le procs-verbal ou rapport
d'un Ingnieur non asserment et d'un agent de Compagnie de plus de force pro-
bante qu'aucun acte authentique, lui accordant une prsomption de vrit absolue
et dfinitive, la force inbranlable d'une dcision suprme qui chappe tout con-
trle et toute rvision;
Attendu que le premier Juge n'a donc point mconnu le droit indiscutable qui
drive pour la Compagnie de ses actes contractuels; que le bnfice de ce droit tant
subordonn une faute grave de l'abonn il a justement entendu vrifier la preuve pro-
duite contre cet abonn qui prtend de son ct dtruircles nonciations de l'crit
prsente et pouvoir en tablir la fausset:
Attendu qu'en l'absence d'un texte qui l'obligerait tenir pour certaines et cons-
tantes toutes les nonciations du constat et en faire la base de sa dcision, en l'ab-
sence d'un texte qui attribuerait cet acte un caractre d'authenticit exceptionnelle


/es
. .. i:l i;-. :>bS ARRETS DU TRIBUNAL DE CASSATION
le protgeant .. ;;.re l'ino.ription en faux et mme une action en justice et qui y
attacherait ainsi une autorit souveraine, le Juge du 31 Juillet 1940 na fait en
ordonnant l'enqute qu'appliquer la cause les principes du droit commun, il n'a
viol ni faussement appliqu aucune loi, il n'a contrevenu aucune disposition
contractuelle, pourquoi les griefs proposs ne seront point retenus.
SUR LE DEUXIEME MOYEN DU POURVOI pris de nouvelle violation de
l'art. I 2 du contrat de concession de la Compagnie d'Eclairage ElcctriVe des Villes
de Port-au-Prince et du Cap-Hatien, sanctionn par la Loi du 3 Juin 1935; Fausse
application et violation de l'art. 1170 du Code Civil; Violation de l'art. 925 du
Code Civil;
Attendu que la demanderesse soutient que le Juge du 26 Novembre 1940 pour
admettre que les faits mis en preuve avaient t tablis par l'enqute et engageaient
sa responsabilit tait parti de ce point de vue manifestement erron que c'est elle.
la Compagnie, qui avait procd l'inspection et par dcision de son agent sup-
prim le courant, alors que ni la Compagnie ni son agent n'ont procd l'inspection
de l'installation Fung Hing Lay, mais bien l'Ingnieur dlgu par la Direction G-
nale des Travaux Publics qui n'est ni son employ ni son reprsentant mais un
fonctionnaire de l'Etat remplissant une mission lui confie par l'accord, lgalement
sanctionn, des deux parties;
que s'il y a faute elle incombe donc au reprsentant de l'Etat qui a dlivr la
Compagnie un procs-verbal contraire aux faits, et, tort, lui a donn l'autorisa-
tion de dconnecter, nullement la Compagnie qui, munie de cette autorisation dont
le jugement du 31 Juillet avait reconnu la rgularit quant la forme, n'a fait
qu'agir selon les termes de l'art. 12 de son Contrat:
Attendu que ce moyen pris de la reponsabilit non de la Compagnie mais de
l'Etat n'tant qu'un argument que la demanderesse entend tirer de la loi des parties
est un moyen de pur droit, qu'au surplus devant le Tribunal Civil la demanderesse
avait netteinlent soutenu le principe de son irresponsabilit tire du mme texte,
longuement dbattu;
que ce moyen peut donc tre soulev en Cassation;
Mais attendu que pour tablir ce raisonnement la demanderesse a d, manifeste-
ment, dnaturer et le procs-verbal et le texte par elle invoqus, qu'il a suffisamment
t dmontr plus haut que le procs-verbal du 23 Mars 1939 n'est pas l'uvre
exclusive de l'Ingnieur dlgu par les Travaux Publics ni une autorisation par lui
dlivre, que c'est un simple constat sign par l'agent de l'Etat et par le reprsentant
de la Compagnie;
Attendu que l'enqute souverainement apprcie par le Juge qui a littralement
reproduit la dposition des tmoins, ayant tabli, la vrit des faits articuls par
Fung Hing Lay, il a t considr qu'il n'y avait point de preuves de la fraude repro-
che l'abonn, que la dconnection avait t opre en dehors des cas prvus par
l'art. 12; que la suppression du cpurant n'tait pas justifie et entranait un prjudice
matriel et moral dont il tait d rparation;
que la responsabilit de la Compagnie a t retenue non pour un fait propre
l'Ingnieur du Gouvernement mais pour le fait exclusif de son agent qui sans in-
tervention de l'Ingnieur du Gouvernement a procd, d'autorit la dconnection
du courant;
que le procs-verbal rgulier seulement en la forme, selon le jugement interlo-
cutoire, s'est dans l'opinion du Juge de l'enqute rvl au fond contraire la vrit
des faits;
que les critiques proposes au second moyen ne sont donc pas fondes.
PAR CES MOTIFS, le Tribunal, sur les conclusions conformes du Ministre
Public et sans s'arrter l'exception oppose au deuxime grief, rejette le pourvoi.
Dit acquise l'Etat l'amende consigne, condamne la dem'anderessc aux dpens li-
quids .............en ce non compris le cot du prsent arrt, lesquels dpens
seront distraits au profit de Me. Pierre L. Liautaud, sous l'affirmation de droit.

Ainsi jug et prononc par nous, Ernest Douyon, Prsident, Auguste Garoute,
Bignon Pierre-Louis, Yrech Chtelain et Justin Barau. Juges, l'audience publique
du dix-neuf mars mil neuf cent quarante et un, en prsence de Mr. Franois Mathon,
Commissaire du Gouvernement, avec l'assistance de Mr. Scvola Rameau, Commis-
Greffier.
Il est ordonn, etc...
En foi de quoi, etc...


BULLETIN DES ARRETS DL T RldU^NAi .jE CASSAT,..^
79
No. 38
SOMMAIRE
1.Une demande en rvision d'arpentage est de la comptence du Juge de Paix et
non du Tribunal Civil.
2.Lorsque deux parties excipent contradictoirement de la prescription vicennale, il
suffit que le Tribunal, examinant les actes produits par Vune d'elles, lui recon-
naisse cette prescription acquisitive, pour tre dispens d'examiner les prtentions
de Vautre, rejetes par cela mme, le mme bien ne pouvant avoir t prescrit
la fois par deux parties contendantes.

ARRET DU 20 MARS 1941
Cance Rayni'md et Veuve Cnat Sanon contre Gabriel Jn-Baptiste

AU NOM DE LA REPUBLIQUE
Le Tribunal de Cassation, 2me. section, a rendu l'arrt suivant:
Sur le pourvoi du sieur Cance Raymond et de la Veuve Cnat Sanon, propri-
taire, demeurant et do.micilis en la 1re section rurale de la Commune de Terre-
Neuve, respectivement identifis aux Nos. 23 et 2581, ayant pour avocats Me.
Beaumanoir Gilles du barreau des Gonaves. identifi au No. 214 et patent au No.
413 et Me. Monferrier Pierre du barreau de Port-au-Prince, identifi au No. D-19
et patent au No. 1652. avec lection de domicile Port-au-Prince au cabinet de
ce dernier, contre un jugement du Tribunal Civil des Gona'ves, rendu le 26 Juillet
1940 entre eux et le sieur Gabriel Jean-Baptiste, propritaire, demeurant et domicili
Roy. en la 1re section rurale de la Commune de Terre-Neuve, identifi au No. 43,
ayant pour avocats .Mes. Odilon Dornval du .Carreau des Gonaves et Ernest Barbot
du mme barreau, lequel milite actuellement Port-au-Prince, respectivement identifis
et patents aux Nos. 24 et 411, D-1 15 et 1590;

Ou, l'audience publique du 13 Fvrier coul, les parties n'tant pas repr-
sentes la barre. Monsieur le Substitut Hubert Alexis en la lecture des conclusions
de Monsieur le Commissaire du Gouvernement Franois Mathon; et aprs en avoir
dlibr en la chambre du conseil conformment la loi;
Vu lo. l'acte dclaratif du pourvoi, 2o. le jugement attaqu, 3o. les requtes
des parties, leurs cartes d'identit et celles de leurs avocats et les autres pices
dposes ;
Vu galement les dispositions de loi invoques;
SUR LE MOYEN UNIQUE DU POURVOI, pris d'excs de pouvoir, en ce que
le Tribunal Civil des Gonaves n'aurait pas nvotiv son refus d'examiner la pres-
cription invoque par les demandeurs et qu'ils auraient propose d'tablir:
Attendu que. se disant hritiers de feu la Veuve Louis Janvier, les demandeurs
assignrent Gabriel Jean-Baptiste aux diverses fins que dessous: lo. entendre le
Tribunal Civil des Gonaves dclarer inoprante une opration d'arpentage en ra-
frachissement de lisires laquelle le dfendeur venait de faire procder, le 30 d-
cembre 1939, sur une proprit de trois carreaux de terre situe Saut-Roy, en
la 1re section rurale de Terre-Neuve; 2o. ordonner avant-dire droit la revision de
cette opration par trois arpenteurs choisis conformment la loi et 3o. condamner
l'assign neuf cents gourdes de dommages-intrts et aux dpens;
Attendu que. dans les conclusions contenues en leur acte d'instance, ils dclarrent
reconnatre que la portion de terre arpente, acquise d'abord par un nomm Paul
Badio, le 9 Aot 1814, tait sortie du patrimoine de celle dont ils se prtendaient
les hrtiers pour devenir la proprit irrvocable (sic) des ayants-droit ou des ayants-
cause de cet ancien acqureur; mais ils soutenaient que ces ayants-cause ne s'taient
pas tablis dans la position fixe au premier acte de vente;
Or, attendu que les ventes qui devaient profiter au dfendeur remontaient aux
annes 1907 et 1908: que faites Datus Jean-Baptiste, son pre, elles lui avaient
t confirmes par un acte du 31 Mai 1920; que le 13 Juin 1925, ces trois carreaux
de terre avaient t arpents la rquisition de son pre sans aucune opposition;
qu'en outre ne pouvant justifier de leur filiation la Veuve Louis Janvier, les de-
mandeurs finirent par prtendre devant le premier Juge qu'ils avaient prescrit les
trois carreaux de terre, sans se soucier de la contradiction qu'il y avait entre ce
moyen et l'aveu contenu dans leur acte d'instance;


i^O :iU!.L!lIN DES ARRETS DU TRIBUNAL DL CAS^AlON


Mais uti.ndu qu'aprs s'tre dclin sur la demande de revision de l'opaiion d'ar-
pentage qui. suivant la loi du 16 Juin 1920, chappait sa comptence, le premier
Juge, s'jppuyant sur les actes produits par les parties, a reconnu que c'est, au con-
traire, le dfendeur qui a prescrit la proprit dont la possession plus que vingtcnaire
lui a t transmise par son auteur dans la position qu'il occupe et dont il a fait ra-
frachir les dlimitations; que par ce fait le Juge tait dispens d'examiner le moyen
propos leur tour par les demandeurs et qui par l mme tait rejet, puisque la
mme proprit ne pouvait avoir t prescrite la fois par les deux parties adverses;
qu'au reste il ne pouvait tre autrement dcid en l'espce o les recourants n'avaient
pas demand faire la preuve de la prescription qu'ils opposaient b. celle de Ga-
briel Jean-Baptiste; qu'il s'ensuit que le grief d'excs de pouvoir articul est tort
reproch au jugement;
PAR CES MOTIFS, et sur les conclusions conformes du Ministre Public, le
Tribunal rejette comme mal fond le pourvoi de Ccance Raymond et de la Veuve
Cnn Sanon contre le jugement du Tribunal Civil des Gonaves rendu le 26 Juillet
l*'40 entre eux et Ga,bril Jean-Baptiste, ordonne en consquence la confiscation de
l'airtende dpose et condamne les demandeurs aux dpens liquids la somme de. .
gourdes en ce non compris le cot du prsent arrt, dpens distraits au profit des
avocats du dfendeur qui en ont fait la demande en leur requte, sur affirmation de
droit.

Ainsi jug par nous, Etzer Vilaire. Vice-Prsident, Windsor Michel. Edouard
Bordes, Yrech Chtelain et Justin Barau, Juges, en audience publique du Jeudi 20
Mars 1941, en prsence de Monsieur Franois Mathon, Commissaire du Gouverne-
ment, avec l'assistance de Monsieur Devez Tanis. Commis-Greffier.

Il est ordonn, etc...
En foi de quoi, etc...


No. 39
SOMMAIRE

1.De ce que le mari administre seul la communaut et mme les biens personnels
de la femme, il ne s'ensuit pas ncessairement qu'il ait seul le droit d'en pour-
suivre un dbiteur. Il lui est loisible d'autoriser sa femme le faire. En ce cas
Vinstance engage lie et la com,munaut et le mari.
La femme qui a obtenu de son mari Vautorisation de faire le commerce a. par
l mme, capacit d'agir en recouvrement de ses crances commerciales, alors
mme qu'elle a cess d'exercer le commerce.
L'autorisation donne par le mari sa fenime pour poursuivre en justice le re-
couvrement de ces crances qui doivent lui profiter quivaut un mandat con-
fr la femme et habilitant celle-ci ester en son propre nom.
2.Sont la charge des dbiteurs qui manquent leur engagement de payer par des
termes mensuels, les frais faits par leur crancire pour reprendre les poursuites
interrompues et les ^noraires constitus sur les nouvelles poursuites.
3.A dfaut de preuve crite, la novation rsulte d'un ensemble de faits et cir-
constances laisss la souveraine apprciation du Juge et dmontrant chez le
crancier l'animus novandi. D'o il suit que le Juge qui refuse d'ordonner l'cn-
qute sollicite l'etJet de prouver une novation, en l'absence de toutes pr-
somptions d'o il pourrait l'infrer n'a fait qu'user de son pouvoir
discrtionnaire.

ARRET DU 20 MARS 194 1

Jh. Buteau et D. Toussaint contre Ep. Paul Rouzier

AU NOM DE LA REPUBLIQUE
Le Tribunal de Ca.ssation. 2me. section, a rendu rarrt suivant:
Sur le pourvoi des sieurs Dmosthnes Toussaint et Joseph Buteau, propritaires.
respectivement identifies aux Nos. A-3408 et 555. demeurant ci domicilis Port-
au-Prince, ayant pour avocat Me. Victor Duncan, identifi au No. A-61 et patente'
au No. 825, avec lection de domicile en son cabinet sis Pori au-Prince. angle
des rues Dants Destouches et Abraham Lincoln;


DULLETIN DES ARRETS DU TRIBUNAL DE CASSATION
81
Contre un jugement du Tribunal Civil de Port-au-Prince rendu le ler Septembre
1939 untrc cux_ cl la dame Paul Rouzier, ne Fernande Siciliano, identifie au
No. 34 2 pour l'exercice en cours, ancienne commerante, patente au No.......
pour l'exercice 1935-1936, propritaire, demeurant et domicilie Port-au-Prince,
dment a.ssisicc et autorise de son poux, patent au No. 343, ayant pour avocat
constitue Me. Oswald OUivier au No. A-65 et impos au No. 1305 pour l'exer-
cice en cours avec lection de domicile en son cabinet, rue Bonne Foi No. 84;
Ou aux audiences publiques des 18 et 20 Fvrier 1941 Me. Oswald OUivier, en la
lecture de ses moyens. Me. Duncan en ses observations et Monsieur A. D. Dannel,
Substitut du Com'missaire du Gouvernement en la lecture des conclusions de son
..ollgue Monsieur Hubert Alexis, et aprs en avoir dlibr en la chambre du conseil
conformment la loi:
Vu le jugement dnonc, la dclaration de pourvoi, les requtes des parties et
les pices l'appui et les dispositions de loi invoques;
SUR LE PREMIER MOYEN DU POURVOI pris de la violation, fausse intcr-
pitation de l'art, l 1 74 du Code Civil, fausse application et fausse interprtation de
l'art. 199 du immc code, violation des articles 1187. 1206, 1213 du mme
code, excs de pouvoir, en ce que, s'agissant de recouvrement d'une somme d'ar-
gent, dont le mari est non seulement administrateur mais propritaire, seul
l'poux, avait l'initiative de l'action prise par la dfenderesse au pourvoi;
Atiendu que le 22 Mars 1935, Dmosthncs Toussaint souscrivit la dame Paul
Rouzier. commerante, une obligation de trois cents dollars, remboursable le 22
Septembre de la mme anne, que le 16 Dcembre 1938, la dame Paul Rouzier
assigna Toussaint et Buteau devant le Tribunal Civil de Port-au-Prince en paiement
de la crance rduite la somme de deux cent cinquante dollars par suite des versc-
ni.;nis effectus par les dbiteurs; que devant ce Tribunal une fin de non recevoir fut
oppose la demanderesse tire de son incapacit poursuivre en justice le paiement
Je celle crance, l'exercice d'une telle action ne pouvant compter qu'au miari: que
cette fin de non recevoir fut rejete par le jugement attaqu, sur le motif que la
dame Paul Rouzier avait t veleve de son incapacit par l'autorisation que lui avait
donne son mari d'intenter cette action; que cette autorisation, en raison de son
caractre spcial, ne violait point les articles 1206, 1213 et 1174 du Code Civil
et ne portait aucune atteinte l'ordre public: que l'instance ainsi engage liait et
la communaut, et le sieur Rouzier qui en est le chef et que les dfendeurs, s'ils
obtenaient gain de cause pourraient excuter le jugement rendu en leur faveur tant
contre la com.munaut Paul Rouzier que contre le sieur Paul Rouzier lui-mme; ,
Attendu que telle est bien, en effet, la consquence de l'autorisation donne par le
mari la fem^me lorsque les poux sont maris sous le rgime de la communaut
lgale ;
Attendu que si, sous ce rgime, le mari a seul l'administration des biens et mme
de tous les biens personnels de la femme, l'art. 1206 du Code Civil ne dit pas
qu'il a seul le droit d'en poursuivre les dbiteurs, comme le fait l'art. 1334 au
sujet des droits du mari sur les biens dotaux;
Or, attendu que c'est en sa qualit de commerante que la dam,e Paul Rouzier
avait pu librement disposer des trois cents dollars montant de l'obligation souscrite
son profit par Dmosthnes Toussaint; qu'en cette qualit, elle avait l'administra-
tion des fonds de son commerce; qu'elle pouvait galement poursuivre ses dbiteurs
sous la seule condition d'tre autorise par son mari;
Attendu, il est vrai, que lorsqu'en 1938 elle introduisait son action contre Buteau
et Toussaint, elle avait cess volontairement de faire le commerce: que nanmoins
la capacit qu'elle avait d'agir contre ces dbiteurs n'en subsistait pas moins et devait
durer aussi longtemps que cela tait ncessaire pour lui permettre de recouvrer ses
crances; que celles-ci devant tomber dans la communaut au profit de laquelle
l'action est intente, le mari, en lui accordant cette autorisation qui quivaut un
mandat, comme l'a dit le jugement attaqu, n'a en rien abdiqu sa puissance et en
rejetant cette fin de non recevoir, la dcision incrimine n'a viol aucun des textes
viss au moyen;

SUR LE DEUXIEME MOYEN pris d'excs de pouvoir, de la violation de l'art.
9 25 code civil et de l'art. 148 code de procdure civile, en ce que les parties avaient
convenu de l'extinction de l'obilgation par des amortissements mensuels de cinq
dollars; que le Juge s'est mis en marge de la loi des parties en fixant ces amortis-
sements mensuels soixante dix dollars, malgr la preuve qu'il a eue sous les yeux
du versement de cinq dollars fait le 4 Mars 19 38; que, bien qu'il ne soit pas


g2 BULLETIN DLS ARRETS DU TRIBUNAL DE CASSATION


contest que les premiers avocats de la dame Paul Rouzier .Mes. Contran Rouzier
et Ren Roy aient touch intgralement leurs honoraires et une partie du capital.
le Juge a condamn les exposants payer une nouvelle fois des honoraires, ce qui
constitue un nouvel emploi;
Attendu que l'obligation du 22 Mars 1935 devait tre acquitte dans un dlai de
six mois, qui expirait le 22 Septembre 1935; qu'il y fut expressment stipul que
faute de paiement en principal et accessoires l'chance ci-dessus fixe, les hono-
raires de l'avocat charg de poursuivre l'encaissement .seraient la charge du sous-
cripteur, alors mme que le recouvrement aurait lieu ami.iblemcnt; que ce bon
fut avalis par Joseph Buteau; que la dame Rouzier n'ayant pas eu satisfaction,
chargea Mes. Contran Rouzier et Ren Roy d'exercer des poursuites contre ces d-
biteurs; que ces poursuites furent suspendues grce un accord intervenu entre les
parties en vertu duquel le paiement du bon devait s'effectuer par des termes men-
suels y compris les honoraires des avocats fixs trente dollars; que les mensualits
convenues n'ayant pas t verses rgulirement, la dame Rouzier dut reprendre les
poursuites en 193 8, qu' cette occasion, Buteau adressa Me. Charles Roland, le
nouvel avocat de la poursuivante, une lettre portant la date du 4 Mars 1938 par
laquelle il l'informait qu'il avait vers ce jour la somme de cinq dollars Paul
Rouzier sur l'obligation du 22 Mars 193 5 et qu'il tiendrait, chaque mois, la
mme date et au nom de Dmosthnes Toussaint, pareille valeur l la disposition de
son cabinet jusqu' extinction de la dite obligation;
Mais attendu qu'il n'est pas tabli que c'est en excution d'un pareil accord
que les cinq dollars dont il est question dans la lettre prrappele ont t verss
par Buteau; que cette proposition est plutt postrieure ce versement et n'a t
faite qu' Me. Charles Roland, l'avocat de la dame Paul Rouzier; que c'est la
suite de cette proposition juge inacceptable que Me. Oswald OUivier introduisit
au nom de sa cliente, d'abord, devant le Tribunal Civil de Port-au-Prince pris en
ses attributions commerciales, lequel se dclara incomptent, ensuite devant la ju-
ridiction civile l'action en paiement de la somme de deux cent cinquante dollars,
reliquat de l'obligation du 22 Mars 1935 et celle de cinquante dollars reprsentant
les honoraires de l'avocat, fixs 209^ du montant de ce reliquant:
Attendu que s'il est vrai que lors des poursuites entames par Mes. Contran
Rouzier et Ren Roy. ces avocats avaient touch de Toussaint et Buteau la somme
de trente dollars titre d'honoraires, ces derniers ne restaient pas moins dbiteurs d'un
solde qu'ils s'taient engags payer par des termes mensuels jusqu' extinction de
l'obligation; que c'est pour avoir manqu leur engagement que les poursuites
furent reprises contre eux; qu'il s'agissait toujours du paiement de l'obligation du
22 Mars 1935; que la crancire, s'tant trouve une nouvelle fois dans la nces-
sit de constituer avocat, les frais faits par elle cette occasion ne pouvaient tre qu'
la charge des dbiteurs, conformment la convention des parties et en les con-
damnant payer la somme de quarante cinq dollars reprsentant 209f, montant du
reliquat de l'obligation titre d'honoraires d'avocat, le jugement attaqu est rest
dans les termes de cette convention et ne mrite aucun reproche;
SUR LE TROISIEME MOYEN pris d'excs de pouvoir et de la violation de
l'article 148 c. pr. civ., en ce que. par suite d'arrangements personnels faits avec
la crancire sans la participation de Buteau. il tait intervenu une nouvelle opration
entre Toussaint personnellement et la dante Rouzier. opration qui faisait natre
une nouvelle obligation dont Buteau n'tait pas caution; que les parties n'taient pas
contraires sur le fait avanc; que Me. OUivier exigeait seulement la production de la
nouvelle obligation qui tablirait la novation: que la novation tant un fait et
pouvant tre tablie par tous les modes de preuve, le Juge a cependant dclar qu'il
faut un crit pour en constater l'existence et a refus de considrer les reus produits
comme un commencement de preuve par crit et d'admettre la dcharge de cette
caution;
Attendu que devant le Tribunal Civil, Buteau prtendait qul tait intervenue
entre Tous.saint et la dame Rouzier une transaction aux termes de laquelle Toussaint
devait verser mensuellement cinq dollars sa crancire; qu'en vertu de la nouvelle
obligation souscrite par Toussaint, sans sa participation, il s'tait, opr une no-
vation qui le mettait l'abri de toute poursuite. "Foussaint tant dsormais le seul
dbiteur de la dame Rouzier;
Mais attendu que le Juge refusa de voir dans les quittances qui lui furent sou-
mises et o il n'tait nullement question de cette nouvelle obligation un commen-
cement de preuve par crit rendant vraisemblable le fait allgu, savoir qu'une nou-


bUI.LEriN DES ARRETS DU TRIBUNAL DE CASSATION
83
vellc dette tait sub.stiiue a celle du 2 2 Mars 19 35 et dont Toussaint tait dsormais
y.ul responsable envers la dame Paul Rouzier:
Attendu que la novation ne se prsumant pas et l'intention de l'oprer ne pouvant
rsulter, dfaut de preuve crite, que d'un ensemble de faits et circonstances qui d-
monlreni clairement chez le crancier l'animus novandi et ces faits et circonstances
tant laisss la souveraine apprciation du Juge, en refusant d'ordonner l'enqute
sollicite, en vue d'tablir l'existence de l'obligation d'o rsulterait la novation all-
gue, le Juge na fait qu'user de son pouvoir discrtionnaire et sa dcision chappe la
censure du Tribunal de Cassation;
P,'\R CES MOTIFS, et sur les conclusions conformes du Ministre Public, le
Tribunal rejette le pourvoi; ordonne la confiscation de l'amende consigne et con-
damne les demandeurs aux dpens liquids la somme de........en ce, non
compris le cot du prsent arrt, lesquels dpens seront distraits au profit* de Me.
Olli\icr, aux offres de droit.

Ainsi jug par nous, Etzer Vilaire, Vice-Prsident, Windsor Michel, Ed. Bordes, E.
Carri. J. Barau, Juges, en audience publique du 20 Mars 1941, en prsence de
Mr. Franois Mathon, Commissaire du Gouvernement, avec l'assistance de Mr.
Devez Tanis. Commis-Greffier.
Il esi ordonn, etc...
En foi de quoi, etc...


No. 40
SOMMAIRE
Les dfenses en Cassation doivent peine de dchance tre signifies dans les
dlais impartis.
Ne viole point la loi un Juge qui, basant sa dcision sur les rsultats d'une ex-
pertise et les faits et circonstances du procs sans les dnaturer, applique au gardien de
la chose inanime qui a t cause d'un accident la responsabilit pose par Varticle
1170 du Code Civil.

ARRET DU 1 AVRIL 1941
Consorts Madsen contre Jean Dsert

AU NOM DE LA REPUBLIQUE
Le Tribunal de Cassation, 1re section, a rendu l'arrt suivant;
Sur le pourvoi d'Otto Madsen, patent aux Nos. 133, 134 et identifi au No.
151-L; d'Erich Madsen patent aux Nos. 133, 134 et identifi au No. B-413, de
Rolf Madsen, patent au No. 135 et identifi au No. 15 2-L, tous trois propritaires
et industriels, demeurant Port-au-Prince et domicili Copenhague (Danemark)
ayant' pour avocat Me. Edouard Cassagnol, patent au No. 306, identifi au No.
288-L, avec lection de domicile en son cabinet rue Eugne Bourjolly, Port-au-
Prince ;
Contre un jugement rendu par le Tribunal Civil de Port-au-Prince le trois sep-
tembre 1940 en faveur de Jean Dsert, propritaire, demeurant et domicilie Port-
au-Prince, identifi au No. 307, ayant pour avocats Me. Franois Mo'se,
Thomas H. Lechaud et Georges D. Rigaud, identifis aux Nos. C-8, C-9, C-10 et
paternes aux Nos. 1549, 1550 et 1552;
Ou. aux audiences publiques des dix et douze Mars 1941, Mes. Edouard Cas-
sagnol et Georges D. Rigaud en leurs observations, et Mr. Hubert Alexis, Substitut
Ju Commissaire du Gouvernement, en la lecture de son rquisitoire;
Vu la dclaration de pourvoi; le jugement attaqu; les requtes des parties avec
es pices l'appui; les conclusions du Ministre Public et les dispositions de loi
n voques;
El aprs en avoir dlibr en chambre du conseil conformment la loi;
Attendu que Jean Dsert, assign le 8 Novembre 1940 fournir ses dfenses
lans les trente jours francs au greffe du Tribunal de Cassation, ne les a signifies
ue je onze dcembre de la mme anne, c'est--dire aprs l'expiration du dlai im-
parti par l'article 932 du code de procdure civile; qu'il s'ensuit que Dsert doit
ttrc et est dclar dchu de ses dfenses;
SUR LE PREMIER MOYEN DU POURVOI pris d'excs de pouvoir en ce
|ue le jugement attaqu p'est inspir du rapport des experts que pour lui faire


^4 l-ULLl.ri: DES arrts du tribunal DE CASSATION
dire qu ils s eiaieni livroi une enqute, alors qu'aucune enqute n'a jamais eu
lieu;
Attendu que pour apprcier la dcision attaque, il ne faut point s'arrter un
mot pris dans le jugement et dtach de ce qui le prcde et de ce qui le suit; que
l'on doit examiner l'ensen^ble du jugement dont le contexte montre qu'en parlant
de l'enqute des experts, le premier Juge n'a pas envisag la mesure d'instruction
prvue et rglemente par les articles 253 et suivants du code de procdure civile,
mais les informations que les experts avaient le droit de recueillir pour acom,plir leur
mission, condition de ne pas fonder leur rapport uniquement sur les dclarations
des personnes entendues, mais aqssi sur les constatations matrielles opres par eux;

SUR LE SECOND MOYEN DU POURVOI pris de violation de l'article 148 du
code de procdure civile par absence de motif, violation et fausse application des
articles I 1 34 et 1 135 du code civil en ce que les prsomptions adoptes par le Juge
ne sont la consquence d'aucun fait nettement tabli, ou bien sont tires de faits
que le Juge a lui-mme dnaturs: Attendu que le 10 Fvrier 1938, Jean Dsert,
dont la tche comme employ l'Usine de Coton C. F. Madsen consistait dmon-
ter un plateau bascule pour dblayer les graines de coton rfugies sous l'une des
machines, a t victinie d'un accident qui a rendu ncessaire l'amputation de son
bras droit au niveau du tiers moyen; qu'il a actionn en dommages-intrts les
consorts Madsen sur la base des articles 1168, 1169 et 1770 du code civil; que
le Juge, considrant que les Madsen taient les gardiens juridiques de la machine,
cause de l'accident, a retenu contre eux la prsomption de responsabilit institue
par l'art. 1 170 du code civil, mais a ordonn une expertise pour vrifier leur dfense,
savoir que leur machine, tant construite, monte selon les rgles de l'art, et offrant
toute scurit aux travailleurs, l'accident est arriv par la seule faute, la seule n-
gligence ou la seule imprudence de la victime qui, sans ncessit, a introduit son
bras dans le voisinage des scies tournant plus de trois mille rvolutions la
minute;
Attendu que les experts Joseph Aubry, Franois Georges et Marcel Sals, commis
par le Tribunal, ont rapport que dans les Usines Madsen les conditions de se-,
curit sont absolues et qu'ils n'ont constat aucune dfectuosit dans le montage
des machines; que les scies circulaires tournant grande vitesse comme c'est le
cas actuel, et constituant un dispositif trs dangereux, ont reu une protection des plus
efficaces; mais ils ont ajout que. nonobstant, ces protections ne peuvent d'aucune
faon supprimer les causes d'accident provoques par des manuvres blmables
comme c'est le cas dans l'affaire Dsert-Mdasen; que, dans les sortes de machines dont
se servent les Madsen, les engorgements sont frquents et prvus par les constructeurs:
l'accuniulation des dbris de fibres et de graines sous le plateau ne constitue donc
pas prcisment une anomalie; seulement le nettoyage ne devrait tre fait que pen-
dant une priode d'arrt, mais jamais pendant le fonctionnement des machines;
Attendu que, contrairement aux prtentions des Madsen qui ont essay de prouver
que le dmontage du plateau pour dblayer les graines de coton accumules en
dessous tait une opration anodine mme quand les machines taient en marche, le
JugCr entrinant k rapport des hommes de l'art, a admis que c'tait l une ma-
nuvre blmable, et il a retenu que, selon les dires des parties, le machines fonc-
tionnaient quand Jean Dsert a d excuter cette manuvre qui constituait la
tche laquelle il tait affect dans les Usines Madsen; que, ds lors, le Juge n'avait
plus qu' rechercher si la responsabilit de la manuvre blmable devait retomber
sur Jean Dsert ou sur les frres Madsen;
Attendu que le jugement attaqu constate que les consorts Madsen n'ont jamais
allgu que la manuvre en question ait t imagine par l'employ subalterne Jean
Dsert le jour de son entre l'Usine Madsen ou le jour de l'accident; et le juge-
ment fait rsulter du silence des Madsen sur ce point capital la prsomption que la
manuvre tait impose ou tolre par la direction technique des Usines; qu'il a
considr cette exigence ou celte tolrance des Madsen comme une faute dans la ,
garde des choses minemment dangereuses;
Attendu que c'est d'aprs les faits et circonstances de la cause que le Juge a tabli
que Dsert n'tait charge de conduire aucune machine des Usines Madsen; que son
humble besogne se rduisant dblayer les graines de coton entasses sous l'une
des machines, ce travail l'astreignait excuter la dangereuse manuvre du plateau
d'o est rsult l'accident dont il a t victime;
Attendu que Jean Dsert, n'ayant pas le contrle des machines qui taient sou-
mises la direction du chef mcanicien Berrouet, il n'avait ni la qualit ni le pou-


BULLE UN --SES ARRETS DU TRIBUNAL DE CASSATION
/

/
voit pour les arrter chaque fois qu'il tait ncessaire de procder au dmoi.._
du plateau pour dplacer les graines de coton gnantes; que ce soin incombt plutt
au poste de direction, au chef mcanicien Berrouet, prpos des consorts Madsen;
Attendu que ces derniers n'ont jamais prtendu qu'il n'tait pas d'usage dans
leur Usine de recourir la manuvre du plateau, alors que les machines taient
en fonctionnement; qu'ils se sont vertus de prfrence com'battre l'avis des ex-
perts et dmontrer l'innocuit de la manuvre incrimine; que le Juge, ayant
adopt l'opinion des ingnieurs experts sur le caractre blmable de la manuvre,
ne pouvait, en l'absence d'un fait fautif, tabli ia charge de Jean Dsert, que
retenir la responsabilit des frres Madsen qui avaient expos ce travailleur aux re-
doutables dangers de la machinerie moderne en lui commandant ou en tolrant
cette manuvre adopte pour viter l'arrt de leurs machines pendant le temps
ncessaire au nettoyage des graines de coton accumules sous le plateau;
Attendu que pour dcider comme il l'a fait, le prem'ier Juge a donn d'amples
motifs bass sur les conclusions du rapport des experts et sur les faits et circons-
tances du procs qu'il a apprcis et nullement dnaturs; qu'il a dcid que la
responsabilit des Madsen tait prsum selon l'article 1170 du code civil, cette
prsomption n'a t dtruite par la preuve d'aucune faute commise par Jean Dsert;
que l'on ne voit point en quoi un tel jugement a viol les articles 148 du code de
procdure civile et 1135, 1136 du code civil;
PAR CES MOTIFS, et sur les conclusions conformes du. Ministre Public, le
Tribunal rejette le pourvoi des Madsen contre le jugement rendu par le Tribunal
Civil de Port-au-Prince le trois septembre mil neuf cent quarante au profit de Jean
Dsert; dclare acquises l'Etat les amendes dposes et condamne les demandeurs
aux dpens.

Ainsi jug et prononc par nous, Ernest Douyon, Prsident, Auguste Garoute,
Bignon Pierre-Louis, Llio Vilgrain et Yrech Chtelain, Juges, en audience publique
du sept Avril 1941, en prsence de Monsieur Franois Mathon, Comtmissaire du
Gouvernement et assists de Monsieur Scvola Rameau, Commis-Greffier.
Il est ordonn, etc...
En foi de quoi, etc...


No. 41
SOMMAIRE
Les parties qui prtendent agir aux droits de leurs auteurs doivent tablir la
transmission en leur faveur de Vhrdit chue ceux dont elles se rclament en rap-
portant la preuve du dcs de ceux-ci et celle de leur filiation avec eux.

ARRET DU 1 AVRIL 1941

Vve. Dmosthnes Boereau contre Charlemagne Lalanne & Cors.

AU NOM DE LA REPUBLIQUE
Le Tribunal de Cassation, 1re Section, a rendu l'arrt suivant:
Sur le pourvoi de la dame Veuve Dmosthnes Boereau, ne Anla Apollon,
propritaire, demeurant et domicilie Aquin, identifie au No. 35, ayant pour
avocat Me. Brennus Gourdet, identifi et patent aux Nos. 66 et 141, avec lection
de domicile, Port-au-Prince, en la demeure de Madame Brennus Gourdet, rue
de la Runion, No. 7;
Contre un jugement du Tribunal Civil d'Aquin rendu le 25 Fvrier 1938 entre
elle et les sieurs: lo. Leclerc Lalanne identifi au No. A-2967, propritaire, de-
meurant Port-au-Prince et domicili Aquin; 2o. Charlemagne Lalanne, identifi
au No. 123, propritaire, demurant et domicili Aquin; 3o. Nicolas Poinon,
identifi au No. 180, propritaire, demeurant et domicili Aquin, tous trois ayant
pour avocats Me. Anilus Clermont. identifi et patent aux Nos. 254 et 264, avec
lection de domicile Port-au-Prince, en la demeure du premier, ruelle Jardine,
No. \6; 4o. Bra Fleurantin, propritaire, demeurant et domicili Aquin, non
produisant;

Ou l'audience publique du l 7 Mars coul, les parties n'tant pas reprsentes
a la barre. Monsieur Franois Mathon. Commissaire du Gouvernement, en la lec-


v<,, !,UL.l! Ils .'i.s ARRETS DU TRIBUNAL DE CASSATION


lure des conclusions de iViun-sieur le Substitut A. D. Dannel, et, aprs en avoir
dlibr en la Chambre du Conseil, conformment la loi;
Vu: lo. le jugentcnt att.iqu; 2o. la dclaration de pourvoi; 3o. les requtes
des parties; 4o. les autres pices dposes et les dispositions de loi invoques;
SUR LE SECOND MOYEN DU POURVOI pris d'excs de pouvoir par vio-
lation du principe que pour agir en justice il faut avoir qualit, en ce que le Tri-
bunal a recherch la preuve de la filiation dans des actes ou des faiis autres que
ceux admis par la loi:
Attendu qu'assigne, devant le Tribunal Civil d'Aquin, en partage de la suces-
sion de la Veuve firomand, la requte de Leclerc Lalanne, Charlemagne Lalanne,
Nicolas Poinon ei Bra Fleurantin, la dame Veuve Dmosthnes Boereau, ne
Anla Apollon, a contest la qualit des demandeurs; que les pices sur lesquelles ils
basaient leur action lui ayant t communiques, elle dclara n'y point trouver la
preuve de leur filiation avec ceux dont ils prtendu tre les hritiers, ce que n'ad-
mit point le Tribunal qui motiva le rejet de l'exception propose de la manire
suivante: Attendu, dit-il, que la Veuve Dmosthcne Boereau est appele dans
l'instance par reprsentation de feu son mari; Attendu que par divers actes D-
mosthncs Boereau lui-mme avait reconnu la qualit des demandeurs en partage;
Attendu que le jugement de.....Juillet mil neuf cent quatre, quoique frapp
de premption, le prouve et qu'il en est de mme du procs-verbal de partage fait la
rquisition de Dmosthnes Boreau par l'arpenteur Nicolas Mondsir; que par
consquent la Veuve Borreau est niai qualifie pour demander ses co-hritiers ac-
tuels prouver leurs droits, leur qualit; or, attendu que ce ne sont pas les deman-
deurs actuels, mais ceux dont ils se rclament, qui ont t parties soit au jugement,
soit au procs-verbal en question; qu'agissant aux droits de ces derniers, il leur
appartenait d'tablir la transmission en leur faveur de la partie de l'hrdit chue
leurs auteurs, en rapportant la preuve du dcs de ceux-ci et de leur filiation avec
eux; que, pour avoir dcid autrement, en se basant sur des actes d'o ne rsultent
la qualit ni les droits allgus, le Tribunal Civil d'Aquin n'a pas seulement viol
la loi, mais excd ses pouvoirs, ainsi qu'il lui est reproch;
PAR CES MOTIFS, le Tribunal, sur les conclusions conformes du Ministre
Public, casse et annule le jugement rendu entre les parties le 25 Fvrier 1938 par le
Tribunal Civil d'Aquin, ordonne la remise de l'amende consigne et condamne les
dfendeurs aux dpens liquids la somme de............gourdes, en ce non
compris le cot du prsent arrt; et, pour y tre statu ce que de droit, renvoie la
cause et les parties devant le Tribunal Civil des Cayes;

Ainsi jug et prononc par nous, Ernest Douyon, Prsident, Auguste Garoute,
Bignon Pierre-Louis, Llio Vilgrain et Yrech Chtelain, Juges, en audience pu-
blique du 7 Avril 1941, en prsence de Monsieur Franois Mathon, Comimissaire
du Gouvernement, avec l'assistance de Monsieur Scvola Rameau, Commis-Greffier.
Il est ordonn, etc...
En foi de quoi, etc...


No. 42
SOMMAIRE
La requte du dfendeur en Cassation doit peine de dchance avoir t signifie.
Le dbiteur civilement oblig, encore qu'il ait la qualit de commerant peut tre
assign devant le Tribunal Civil pour un fait dont il ne conteste pas le caractre civil.

ARRET DU 1 AVRIL 1941
Dme. Aniceltc Daniel contre Kalil Mazurka

AU NOM DE LA REPUBLIQUE
Le Tribunal de Cassation, premire section, a rendu l'arrt suivant:
Sur le pourvoi de la dame Anicettc Daniel, marchande publique, demeurant et
domicilie au Cap-Hatien, identifie ati No. 2170 cl patente au No. 400 pour
l'exercice en cours, ayant pour avocat Me. Ludovic Magloire, du barreau du Cap-
Hatien, identifi et patente aux Nos. 400 et 26, avec lection de domicile au greffe
du Tribunal de Cassation;


BULLETIN DES ARRETA DU IRIBUNAL DE CASSATION j>7
Contre un jugement du Tribunal de Paix du Cap-Hatien rendu le 4 Novembre
1940 en ses attributions civiles entre elle et le sieur Kalil Mazurka, chauffeur public,
demeurant et domicili au Cap-Hatien, identifi, ayant pour avocats Mes. Morel
Bernardin et Alts Granchamps, du barreau du Cap-Hatien, avec lection de do-
micile au greffe du Tribunal de Cassation;
Ou l'audience publique du 24 Mars dernier, o les parties n'ont pas t re-
prsentes la barre, Mr. le Substitut A. D. Dannel en la lecture des conclusions de
Mr. Franois Mathon, Commissaire du Gouvernement;
Vu l'acte dclaratif du pourvoi, le jugement attaqu, la carte d'identit et la
patente de la demanderesse, sa requte, celle non signifie du dfendeur et les dis-
positions de loi invoques;
Aprs en avoir dlibr en la chambre du conseil conformment la loi;
Le dfendeur a repouss le pourvoi par une requte dpose son dossier, mais
non signifie soit personne, soit domicile rel ou lu; qu'il s'ensuit l'inobservance
de l'art. 932 c. p. c. et la dchance qui s'y attache que le Tribunal prononce
d'office,la dite requte carte;
Attendu que Kalil Mazurka forma devant le Tribunal de Paix du Cap-Hatien,
une demande en paiement de quarante dollars qu'il prtend lui tre ds par la dame
Anicette Daniel pour le prix des voyages rpts effectus par celle-ci dans son
automobile, du Cap-Hatien Saint-Marc, d'une part, et du Cap-Hatien Saint-
Marc et Port-au-Prince d'autre part, l'poque de son arrestation; que la
dfenderesse souleva l'incomptence du Tribunal, saisi en ses attributions civiles,
pour connatre de la demande, et proposa le renvoi des parties par devant qui de
droit; que par son jugement du 4 Novembre 1940 le Tribunal rejeta l'exception
et ordonna la plaidoirie au fond, d'o le pourvoi;
la demanderesse excipe d'un grief unique pris de la violation des rgles de la
comptence; les deux parties sont commerantes, soutient le pourvoi, et l'entreprise
de transport par terre qui sert de base l'action est rpute commerciale d'aprs
l'an. 621 du code de commerce; en retenant l'affaire, le jugement a confondu les
attributions distinctes de deux Juridictions diffrentes et excd ses pouvoirs, ce qui
devra en entraner la cassation;
Attendu qu'en principe le bnficiaire d'une obligation commerciale a la facult
d'actionner son dbiteur, son choix soit devant le Tribunal de Com,merce,soit devant
le Tribunal Civil; que l'incomptence de la Juridiction civile pour juger en matire
commerciale n'est pas absolue, mais relative et personnelle; elle est en outre d-
termine par la nature de l'acte, objet de la contestation; que le dbiteur civilement
oblig, encore qu'il ait la qualit de commerant, est bien appel au civil; que, dans
l'espce, la dame Anicette Daniel a t cite au Tribunal de Paix du Cap-Hatien
en ses attributions civiles pour un fait civil d'aprs le libell mme de la demande;
qu'elle n'a pas dni ce fait ou prtendu que les voyages ou transports dont Kalil
Mazurka lui rclamait le prix auraient t effectus pour les besoins de sor\ com-
ntcrcc auquel cas se justifierait son exception d'incomptence et le renvoi p^opost
qu'en rejetant cette exception sur le motif que Anicette Daniel n'a pas tabli ni
demand tablir la commercialit, quant elle, de la cause de la demande, le juge-
ment attaqu n'a pas commis l'excs de pouvoir qui lui est reproch ni viol les
rgles de la comptence;
PAR CES MOTIFS, le Tribunal rejette le pourvoi de la dame Anicette Daniel,
etdit acquise l'Etat l'amtende consigne, condamne la demanderesse aux dpens.

Ainsi jug et prononc par nous, Ernest Douyon, Prsident, Auguste Garoute,
Bignon Pierre-Louis, Llio Vilgrain et Yrech Chtelain, Juges, en audience publique
du sept Avril mil neuf cent quarante et un, en prsence de Monsieur Franois Ma-
thon, Commissaire du Gouvernement, avec l'assistance de Monsieur Scvola Rameau,
Commis-Greffier.
H est ordonn, etc...
En foi de quoi, etc...

No. 43
SOMMAIRE
Lorsque de Vensembte des faits de ta cause te Juge tire des prsomptions de fraude
son apprciation est souveraine et chappe la censure du Tribunal de Cassation.


gv^ IM. LiJ.TlN .M S ARREIS DU TRIBUNAL DE CASSATION
\RRET DU 9 AVRIL 1941
Moril .Vci'/ contre Edmond Manus St-Rmy

AU NOM DE LA REPUBLIQUE

Le Tribunal de Cassation, premire section, a rendu l'arrt suivant;

Sur le pourvoi de Moril Nol, tanneur, demeurant et domicili aux Gonaves.
identifi au No. 1655 et patent au No. 330. ayant pour avocat Me. Adelphin
Telson identifie et patent aux Nos. 357 et 60, avec lection de domicile, Port-
au-Prince, au cabinet de Me. Jean Mhu, contre un jugement du Tribunal Civil
des Gonaves rendu le 29 Novembre 1940 entre lui et Edmond Manus St-Rmy,
commerant, demeurant et domicili aux Gonaves. identifi au No. I, patent au
No. 80, ayant pour avocat Me. Irne Thbaud, identifi et patent aux Nos. 9
et 88. avec lection de domicile, Port-au-Prince, au cabinet de Me. Ernest Barbot,
rue du Centre;
Ou l'audience publique du 31 Mars coul, les parties n'tant pas repr-
sentes la barre. Monsieur Hubert Alexis. Substitut du Commissaire du Gouver-
nem,ent, en la lecture des conclusions de son collgue. Monsieur A. D. Dannel; et,
aprs en avoir dlibr en la Chambre du Conseil, conformment la loi;
VU: 1 o. le jugement attaqu; 2o. la dclaration de pourvoi; 3o. les requtes
des parties et les pices l'appui; 4o. les dispositions de loi invoques;
Attendu que se prtendant propritaire des meubles et effets saisis par Edmond
Manus St-Rmy sur la dame veuve Joseph Dieudonn et dont il avait t constitu
gardien, Moril Nol, aprs opposition la vente, assigna le saisissant devant le
Tribunal Civil des Gonaves en nullit de la saisie, mais fut dbout de.sa demande:
d'o le pourvoi actuel; Attendu que le demandeur critique de nullit le jugement
entrepris pour violation des arts. 2044, 1034, 1036. 1113, 133 C. C;
Attendu cependant que les griefs articuls au pourvoi ne se rapportent qu'
l'apprciation, qualifie d'errone ou d'arbitraire, soit de la preuve produite pour
tablir le droit de proprit invoqu devant le ler Juge, soit des faits et circonstances
qui font prsumer ce droit: Ce sont donc ces griefs qu'il chet d'examiner;
Attendu que la preuve en question consiste en un reu dlivr par un bniste
pour confection de six chaises et d'une table en acajou; que la prsomption pro-
pose est tire la fois d'une quittance du bureau des Contributions pour droit de
fermiage et de la rgle de l'art. 2041 C. C. qu'en fait de meubles, la possession vaut
titre; Mais attendu que des conclusions changes entre les parties il ressort que la
maison o a t pratique la saisie est habite par la dbitrice saisie et le revendiquant
qui vivent ensemble maritalement; que le second s'est substitu la premire comme
fermier de l'immeuble; Attendu, d'autre part, que le reu de l'bniste qui remonte
l'anne mil neuf cent trente-cinq n'a t enregistr, n'a donc acquis date certaine,
que postrieurement aux poursuites; qu'il ne concerne d'ailleurs qu'une partie des
objets saisis, alors que Moril Nol rclame comme lui appartenant en propre la to-
talit de ces objets: Attendu que de cet ensemble de faits et circonstances le Tribunal
Civil des Gonaves a tir la prsomption que la demande en nullit n'a eu pour but
que de soustraire le gage du crancier des poursuites lgitimes; qu'une telle ap-
prciation rentre dans les attributions souveraines des Juges du fond et chapperait
par consquent, ft-elle errone, la censure du Tribunal de Cassation; il sensuit
que pour avoir dcid comme il a fait, le premier Juge n'a viol ni faussement ap-
pliqu aucun texte de loi.

PAR CES MOTIFS, le Tribunal, sur les conclusions conformes du Ministre
Public, rejette le pourvoi de Moril Nocl contre le jugement du Tribunal Civil des
Gonaves en date du 29 Novembre 1940; dit acquise l'Etat l'amende consigne et
condamne le demandeur aux dpens liquides la somme de.....gourdes, en ce
non compris le cot du prsent arrt.

Ain.si jug et prononc par nous. Ernest Douyon. Pr.sident, Bignon Pierre-Louis,
Llio Vilgrain, Yrech Chtelain et Justin Barau, Juges, en audience publique du
9 Avril 1940, en prsence de Mr. Franoi.s Mathon, Commissaire du Gouvernement,
avec l'assistance de Monsieur Scvola R.imcau, Commis-Greffier.

Il est ordonne, ctc...
Enfin de quoi, ctc...


hULL'JTIN OE., ARRETS DU TRIBUNAL DE CASSATION
89
No. 44
SOMMAIRE
l.L'exception de prescription souleve pour repousser une demande en revendica-
tion d'immeuble et en dguerpissement est tort repousse par des motifs re-
posant sur des inexactitudes, des dclarations attribues au dfendeur et que
contredisent ses conclusions d'o le Juge a pens les avoir tires pour prter un
caractre prcaire la possession de cette partie.
Il n'tait pas permis d'induire du silence que celle-ci aurait gard sur ta quali-
fication de sa possession Vaveu de cette prtendue prcarit.
2.A la diffrence du demandeur en revendication qui est tenu de prouver son droit
de proprit, le dfendeur en possession du bien, objet du litige, n'a pas re-
courir la preuve littrale pour repousser Vaction intente contre lui, la pres-
cription tant un mode d'acqurir et tenant lieu de titre celui dont la pos-
session runit tous les caractres lgaux.

ARRET DU 22 AVRIL 1941
Mervilus Tilus contre Dme. Georges Roy

AU NOM DE LA REPUBLIQUE
Le Tribunal de Cassation, 2me section, a rendu l'arrt suivant:
Sur le pourvoi du sieur Mervilus Tilus, propritaire, demeurant et domicili
Ptionville, identifi au No. 553-A et impos au No. 545 pour le prsent exercice,
ayant pour avocat Me. Fernand Leroy, identifi au No. E-23 et patent au No.
1892, avec lection de domicile en son cabinet Port-au-Prince No. 64 rue du
Magasin de l'Etat, contre un jugement du Tribunal Civil de Port-au-Prince, rendu,
le 9 Aot 1940, entre lui et la dame Georges Roy, ne Paul Emile Painson, pro-
pritaire, demeurant et domicilie Ptionville, identifie au No. 49-A pour la
prsente anne, dment autorise et assiste de son mari, lequel est identifi au
No. 269-A, ayant pour avocats Mes. Charles Franck Roy et Christian Latortue
avec lection de domicile en leur cabinet, en cette ville, rue du Magasin de l'Etat,
lesdits avocats patents aux Nos. 170 et 1413 et identifis aux Nos. 42-L et B-312
pour l'exercice 1940-1941 ;
Ou, aux audiences publiques des 18, 20 et 25 Mars 1941, Me. Fernand Leroy
en ses observations. Me. Lebrun Cuvilly qui, pour ses confrres Mes. Roy et La-
tortue, a prsent les leurs, et Monsieur le Substitut A. D. Dannel en la lecture de
ses conclusions;
Et aprs en avoir dlibr en la chambre du conseil, conformment la loi;
Vu lo. le jugement attaqu, 2o. la dclaration de pourvoi, 3o. les requtes des
parties avec les pices l'appui, 4o. les dispositions de loi invoques;
SUR LE MOYEN pris de violation de l'art. 148 c. p. c, de motifs errons
ayant exerc une influence" dcisive sur le dispositif par la violation des arts. 573,
1987, 1997, 1998, 2030 c. civ. 189 c. p. c. 1100, 1132, 1137 cciv., de fausse
interprtation de l'art. 1104, de violation du droit de la dfense et des arts. 243,
284 c. p. c, en ce que le jugement attaqu a considr comme prcaire et insuffisante
la possession qui sert de base la prescription oppose l'action en revendication
exerce par la dame Georges Roy, alors que les vices dont serait entache cette
possession proviennent des erreurs matrielles reproches la dcision querelle par
Mervilus Tilus qu'elle a condamn au dguerpisscrment et aux dommages-intrts:
Attendu qu' la suite de son opposition faite par exploit l'opration d'arpentage
entreprise le 22 septembre 1939, sur une proprit fonds et btisses Ptionville
rue Louverture, qu'il occupe avec sa femme et ses enfants, Mervilus Tilus fut ac-
tionn en dguerpissement de cet immeuble dont la dame Georges Roy qui en
poursuit la revendication, se prtend propritaire, pour l'avoir recueilli dans la suc-
cession de Paul Emile Painson, son feu pre; que celui-ci avait achet le fonds seu-
Icm/cnt des hritiers de la veuve Basquiat, suivant acte au rapport du notaire Lo-
pold Lechaud, en date du 4 Dcembre 1891, les constructions qui s'y trouvent ayant
t leves par le dfendeur originaire qui, comme son adversaire, a pay l'impt
locatif auquel elles sont assujetties, ainsi que l'attestent les quittances eux dlivres
par l'Administration Communale de Ptionville;
.\ttcndu que les poursuites diriges contre Mervilus Tilus ont t repousses par
l'exception de prescription et que le Tribunal appel y statuer, a, par le jugement


90 l',UiLt.Ti:. _'!. \RRET.S Du TRIBUNAL DE CASSATION


attaque, admis les prtcnticus Je la dame Georges Roy et rejet tous les fins moyens
Cl conclusions du recourant qu'il a condamn deux cents gourdes de dommages-
intrts;
Attendu que devant le premier Juge, la demanderesse originaire a soutenu que la
possession sur laquelle est fonde la prescription invoque, tait prcaire et que
le vice de prcarit dont elle serait infecte, rsulterait non d'un contrat de bail dont
la dame Roy n'a point fait tat, mais de ce que le demandeur au pourvoi qui ne pos-
sde pas l'immeuble revendiqu comme fermier, ni colon partiaire, le dtiendrait titre
de gardien tolr par la demanderesse en revendication; qu'en outre, ladite posses-
sion n'aurait pas dur le laps de temps exig pour engendrer la prescription vicen-
nale, puisque, commence en 1925, elle serait interrompue par l'acte introductif
d'instance du 13 Octobre 1939; et la dame Roy a soumis, l'appui, les pices
suivantes: l'acte de vente notari de 1891, le procs-verbal de l'arpenteur Joseph
Germain, dress le 5 Juin 1902, les lettres d'Octave Francis, de Daniel Appollon.
de Guillaume Nazon. des dames Veuves Emile Mevs, Barthe et des quittances de
droits locatifs;
Attendu que ces lettres dont la force probante tait conteste, n'ont pas t prises
en considration; que le jugement les a cares du dbat, les dclarations qui y sont
contenues n'ayant pas t faites dans les formes lgales;
Attendu que des motifs de la dcision dnonce, il ressort que, par la production
des autres pices justificatives, la dame Georges Roy, a tabli qu'elle tait propri-
taire par titre du bien revendiqu; que, par contre, Mervilus Tilus qui n'a dpos
qu'une lettre du Service d'Hygine et les quittances de droits locatifs lui dlivres
pour la maison qu'il a difie sur la proprit litigieuse, n'a pas administr la preuve
de la prescription dont il se prvaut; que s'tant gard de dire quel titre il occupe
l'immeuble, il a ainsi avou qu'il le dtenait prcairement, et qu'enfin il ne l'a pas
possd pendant le temps requis pour la prescription, parce que de l'anne 1925
prise par lui comme point de dpart de sa possession, au 13 Octobre 1939, date
de l'assignation de son adversaire, il n'y a pas vingt ans; d'o le rejet de l'enqute
sollicite et de l'exception premptoire propose par Mervilus Tilus qui aurait ar-
ticul des faits de jouissance ne runissant pas les conditions ncessaires une pos-
session utile;
Attendu que les motifs ci-dessus raports qui sont dterminants renferment,
n'en pas douter, des inexactitudes dont la justification se rencontre dans certaines
pices du procs, notamment dans les conclusions du recourant insres dans le
jugement attaqu; qu'en effet, le demandeur au pourvoi a dclar, plus d'une fois,
qu'il occupe titre de matre la proprit de la rue Louverture, Ptionville, sur
laquelle il a bti la maison dont il a t condamn dguerpir;
Attendu que lors mme que Tilus aurait gard, sur la qualification de sa pos-
session, le silence qui lui est tort attribu, la prsomption lgale de proprit qui
s'atache la possession empcherait d'induire de ce silence l'aveu que le jugement
a prt au possesseur;
Attendu que, contrairement la demanderesse en revendication qui est tenue de
prouver par la production d'un titre translatif de proprit le droit qui
forme le fondement de sa demande, le dfendeur originaire peut, sans recourir la
preuve littrale, tablir, par un autre mode de preuve, la prescription qu'il a oppose
l'action qui lui est intente; que si, comme l'allgue Mervilus Tilus, sa possession
est revtue des caractres lgaux et continue pendant le laps de temps dtermin, elle
est de nature faire chec aux rclamations trop longtemps diffres, par la raison
qu'une possession qui ne repose sur aucun titre peut tre transforme en proprit
par la loi qui. en instituant la prescription l'effet d'assurer la stabilit de ladite
proprit, n'a point, pour cela, consacr la spoliation laquelle l'uvre du premier
Juge a fait allusion;
Attendu que c'est sans preuve que le jugement attaqu a affirm que Mervilus
Tilus avait pris l'anne 1925 pour point de dpart de la possession servant de base
la prescription qui, san.s la dure voulue, ne constituerait qu'une simple expectative;
que, du reste, cette affirmation est contredite et mnie dtruite par la dame Georges
Roy elle-mme qui, combattant ladite exception de prescripiton, en concluait au
rejet pour dfaut d'indication, par Tilus, de ce point de dpart; que seule la lettre
du 10 Octobre 19 39 adresse par Guillaume Nazon la dfenderesse au pourvoi, a
dit que la possession du recourant ne pouvait partir que de 1925; que cette lettre
qui ne saurait faire foi contre Mervilus Tilus, a t carte comme les autres;


lULLETIN DES .ARRETS I .'U IKUsUNAL DE CA..SATION
91
Attendu que le dfendeur originaire demandait l'autorisation de prouver par
tmoin qu'il a occup ledit immeuble depuis plus de vingt ans ou pendant prs
de quarante ans et que la prescription qui est un mode d'acqurir s'est ac-
complie son profit;
Attendu que le moyen d'acquisition oppos, comme exception, l'action en re-
vendication de la dame Georges Roy, a pour fondement la possession qui, consistant
en des faits purs et simples, doit tre tablie par l'enqute, lorsque, comme en l'es-
pce, il n'existe pas dans la cause de suffisants lments d'apprciation;
Attendu que de tout ce qui prcde, il rsulte que le jugem'ent attaqu a t em-
port par des motifs entachs d'erreurs manifestes, et que, ds lors, il mrite les
reproches qui lui sont adresss;
PAR CES MOTIFS, et sur les conclusions conformes du Ministre public, le
Tribunal casse et annule le jugement du Tribunal Civil de Port-au-Prince en date
du 9 Aot 1940, rendu entre les parties, ordonne l remise de l'amende consigne;
et, pour tre statu conform.mcnt la loi, renvoie la cause devant le Tribunal
Civil de Saint-Marc et condamne la dame Georges Roy aux dpens liquids .
...........en ce. non compris le cot du prsent arrt.

Ainsi jug et prononc par nous, Etzer Vilaire. Vice-Prsident, T. Laleau,
Windsor Michel, Edouard Bordes et Evremont Carri, Juges, en audience publique
du vingt-deux Avril 1941, en prsence de Mr. A. D. Dannel, Substitut du Com-
missaire du Gouvernement et avec l'assistance de Monsieur Devez Tanis, Commis-
Greffier.
Il est ordonn, etc...
En foi de quoi, etc...


No. 45
SOMMAIRE
1,Une fin de non recevoir prise d'acquiescement est inadmissible^ dfaut de la
production de Vacte sur lequel elle se fonde.
2.De ce que la partie qui a succomb peut lever le jugement rendu contre elle
aprs avoir vainement somm la partie gagnante de le faire, il ne s'ensuit pas
que celle-ci soit dchue du droit d'en prendre expdition pour la signifier la
partie succombante qui ne lui a pas offert de payer les dpens auxquels elle a t
condamne.
Cette signification n'a pu tre anule comme tant tardive. ,
3.La partie perdante n'tait pas autorise, sans un titre excutoire, de faire Vautre
partie commandement de payer le cot de son expdition, avec menace de saisie-
excution.
La condamnation des dommages-intrts prononce contre elle pour cette cause
rsulte d'une apprciation de faits qui chappe au contrle du Tribunal de
Cassation.

ARRET DU 22 AVRIL 1941
Gilbert Bastien contre Marie Durand, Vve P. Massac

AU NOM DE LA REPUBLIQUE
Le Tribunal de Cassation, 2me section, a rendu l'arrt suivant;
Sur le pourvoi du sieur Gilbert Bastien, propritaire, demeurant et domicili au
Cap-Hatien, identifi au No. 74, ayant pour avocat Me. Etienne Lonce Bariento
du barreau du Cap-Hatien, patente au No. 37, identifi au No. 107, avec lection
de domicile au cabinet de Me. Maurice R. Elie du barreau de Port-au-Prince;
Contre un jugement du Tribunal Civil du Cap-Hatien rendu le ler. Aot 1940
entre lui et la dame Marie Durand, Veuve P. Massac, propritaire, demeurant et
domicilie au Cap-Hatien, identifie au No. 129, ayant pour avocat Me. Em. Pauld
du barreau du Cap-Hatien, identifi au No. 9 et patent au No. 9, avec lection de
domicile au greffe du Tribunal de Cassation;
Ou en l'audience publique du 25 Mars 1941, les parties n'tant pas reprsentes
la barre, M. A. D. Dannel, Substitut du Commissaire du Gouvernement en la lec-
ture des conclusions de son collgue M. Hubert Alexis, et aprs en avoir dlibr en
la Chambre du Conseil, conformment la loi;
I


92 BULLETIN DES ARRETS DU TRIBUNAL DE CASSATIO.^


Vu: lo. l'acte dclaratif du pourvoi; 2o. le jugement attaqu; 3o. les requtes
des parties et les pices dpenses l'appui, ainsi que les dispositions de loi invoques;
Attendu que le Doyen du Tribunal Civil du Cap-Hatien statuant en rfr, ayant
ordonn le sursis sollicit par la Veuve P. Massac la saisie-excution qu'allait
entreprendre sur elle le sieur Gilbert Bastien. celui-ci se pourvut en Cassation contre
cette ordonnance: que par arrt en date du 8 Novembre 1934. le Tribunal de
Cassation rejeta le pourvoi de Bastien et le condamna aux dpens; que le trois
Avril 1940, il somma la Veuve P. Massac d'avoir faire expdier et signifier ledit
arrt dans un dlai de trois jours, faute de quoi il y fera procder lui-mme; que
la Veuve Massac ne s'excuta que le 12 Juin 1940; qu' cette mme date Bastien
lui signifia l'arrt son tour avec commandement de payer le cot de l'expdition et
sa signification, et, le treize, l'assigna en nullit de la signification de l'arrt; que
le lendemain la veuve Massac l'assigna en nullit du commandement du 12 Juin
que ces deux instances furent jointes par le Tribunal qui. par son jugement en date
du ler Aot 1940, dbouta Bastien de sa demande; dclare valable la signification
avec commandement lui faite par la veuve Massac et le condamna des dommages-
intrts;
SUR LA FIN DE NON RECEVOIR OPPOSEE AU POURVOI PAR LA
DEFENDERESSE:Attendu que la veuve Massac prtend que pour l'avoir as-
signe en rduction du cot de la grosse du jugentcnt attaqu, Bastien y a acquiesc,
ce qui le rend non recevable en son pourvoi;
Mais attendu que la dfenderesse n'a produit aucune pice l'appui de cette fin
de non recevoir; qu'elle sera en consquence rejete;
SUR LE PREMIER MOYEN pris d'excs de pouvoir et de la violation des arts.
933 et 934 du code civil, en ce que la veuve Massac, ayant laiss passer le dlai de
trois jours qui lui avait t accord dans la sommation du 3 Avril 1940 pour lever
le jugement et le signifier, ne pouvait plus le faire aprs l'expiration de ce dlai,
ce droit n'appartenant dsormais qu'au pourvoyant, en vertu de l'art. 174 de la
Loi du 30 Aot 1877 sur le tarif;
Mais attendu que si, aux termes des articles 174 et 175 de la Loi sur le tarif,
la partie qui a succomb peut lever le jugement rendu contre elle aprs avoir vaine-
ment somm la partie gagnante de le faire, celle-ci ne se trouve nanmoins sous le
coup d'aucune dchance et n'en conserve pas moins le droit de le lever et de le
signifier la partie qui a succomb qui ne lui a pas fait l'offre de payer j[es dpens qui
ont t mis sa charge;
D'o il suit qu'en dclarant valable la signification du jugement faite par la veuve
Massac Bastien, le jugement attaqu n'est entach d'aucun excs de pouvoir
et n'a point viol les articles 933 et 934 du Code Civil, qui n'taient d'aucune
application dans l'espce;
SUR LE SECOND MOYEN pris de fausse application et de fausse interprtation
des articles 1168-1189 du Code Civil, en ce que l'exercice d'un droit ou d'une
facult ne peut donner lieu des dommages-intrts;
Attendu que la signification avec commandement de l'arrt du 8 Novembre 1934
par la veuve Massac se justifiait par le besoin de poursuivre le recouvrement des
dpens prononcs en sa faveur; que Bastien ne les ayant pas acquitts, son assi-
gnation en nullit de cette signification sous prtexte qu'elle avait t faite tardive-
ment, tait dnue de fondement; que, d'autre part, Bastien ne pouvait ignorer qu'un
commandement ne peut se faire qu'en vertu d'un titre excutoire et qu'il n'en avait
aucun contre la veuve Massac; que rien ne l'autorisait donc faire commandement
la dfenderesse de payer l'expdition de l'arrt rendu contre lui, avec menace, si
elle n'y obtemprait pas, d'entreprendre la saisie-excution de ses meubles, la mettant
ainsi dans la ncessit de demander l'annulation de ce com,mandcment ;
que de pareils procds, souverainement apprcis par le Juge, justifient bien les
dommages-intrts auxquels il a t condamn en rparation des torts qu'il a occa-
sionns la dfenderesse au pourvoi;
D'o il suit que le jugement attaqu n'a nullement viol les articles I 168-1 169
du Code Civil;

PAR CES MOTIFS, et sur les conclusions conformes du Ministre Public, rejette
la lin de non recevoir de la dfenderesse; rejette le pourvoi exerce par Gilbert Bastien
contre le jugement du ler Aot 1940 rendu contre lui par le Tribunal Civil du
Cap-Halien; ordonne la confiscation de l'amende dpose et condamne le demandeur
aux dpens liquids la somme de.......en ce. non compris le cot du
prsent arrt.


BULLETIN DES ARRETS DU 1 RihUNAL DE CASS,\TION 93
Ainsi jug par nous, Etzer Vilaire, Vice-Prsident, T. Laleau, 'W. Michel, Ed.
Bordes, E. Carri, Juges, en audience publique du mardi, 23 Avril 1941, en pr-
sence de Mr. A. D. Dannel, Substitut du Commissaire du Gouvernement, avec
l'assistance de Monsieur Devez Tanis, Commis-Greffier.
Il est ordonn, etc...
En foi de quoi, ctc...


No. 46
SOMMAIRE
I.La loi du 21 Avril 1939 sur la carte d'identit ne dispense pas de cette taxe
les consuls qui ne sont pas de carrire et que mentionne, en son troisime pa-
ragraphe, Vart. ler de cette loi.
1.L'acquiescement allgu un jugement n'existe point si l'acte d'o rsulterait
l'acceptation de la dcision ne s'y rapporte pas et lui est mme antrieur.
3.Lorsque le demandeur au pourvoi a un intrt indivisible avec d'autres parties,
le sort de celles-ci tant li au sien, son pourvoi leur profite, et si la dcision est
casse, elle l'est pour tous.
4.£sf dfinitive et susceptible de pourvoi en Cassation la dcision par laquelle
un Tribunal, .se dclarant dessaisi d'une instance, n'admet pas le demandeur
plaider et renvoie les parties faire ce que de droit. Un tel jugement ne rentre
pas dans la catgorie de ceux que la loi dsigne comme n'tant pas soumis cette
voie de recours et qui forment des exceptions au droit commun.
5.Sont non recevables les moyens dont Vexamen n'est point possible par la non
production des pices sur lesquelles ils se fondent.

ARRET DU 22 AVRIL 1941
Frres Moravia Morpeau contre Jean A. Assad

AU NOM DE LA REPUBLIQUE

Le Tribunal de Cassation, deuxime section, a rendu l'arrt suivant:
Sur le pourvoi du docteur Christian Moravia Morpeau, identifi au No. 810
et du docteur Pierre Moravia Morpeau, consul de l'Equateur, se disant dispenser de
ia carte d'identit, ayant pour avocat Me. Elie Polynice, identifi au No. D-46 et
impos au No. 1801, avec lection de domicile en son cabinet, contre un jugement
rendu le cinq Novembre mil neuf cent trente-huit par le Tribunal Civil de Saint-
Marc entre eux et le sieur Jean A. Assad, commerant, demeurant et domicili
Port-au-Prince, identifi au No. A-864, patent au No. 1336, ayant pour avocat
Me. Victor Duncan, identifi au No. A-26, patent au No. 0.825;
Ou, l'audience publique du premier Avril courant, les derpandeurs n'tant
pas reprsents la barre. Me. Victor Duncan en ses observations, et Monsieur le
Substitut Hubert Alexis en la lecture des conclusions de son collgue Monsieur A.
D. Dannel, et aprs en avoir dlibr en la chambre du conseil conformment la
loi;
Vu 1 o. l'acte dclaratif da pourvoi, 2o. le jugement attaqu, 3o. les requtes
des parties, les cartes d'identit susmentionnes et toutes les autres pices dposes;
Vu glement les dispositions de loi invoques;
SUR LA FIN DE NON RECEVOIR SOULEVE PAR LE DEFENDEUR et
concernant seul Pierre Moravia Morpeau, en ce que ce dem,andeur n'a ni indiqu les
numros de sa patente et de sa carte d'identit ni ne les a produites, se prtendant
tort exonr de ces taxes en sa qualit de consul:
Attendu qu'il n'est pas tabli que le Dr. Pierre Moravia Morpeau exerce une
profession ou une industrie assujettie au droit de patente; dans aucun des actes de la
procdure il n'a pris la qualit de dentitste que le dfendeur lui attribue sans preuve;
Mais attendu qu'il se dclare dispens de la carte d'identit par la loi du 21
Avril 1939 qui, au deuxime paragraphe de son premier article, exempte de cette
taxe les agents diplomatiques, les membres de l.eur personnel et les consuls de car-
rire: or, ce justiciable n'est pas compris au nombre des diplomates qualifis consuls
de carrire; qu'il est plutt rang parmi, les consuls mentionns au paragraphe
suivant de cet article et que le lgislateur n'exempte point de la carte d'identit
lorsqu'ils exercent une action en justice; qu'il s'en suit que la sanction prvue par
la loi susvise en son article 10 est aplicable ce co-demandeur en consquence, le


94 lU.;..^ ; iN i.'Li ARRETS !A IRIbUNAL |j.b \;i.-..\ 1 n ).s


Tribunal le dclare iriece\ablc et ne statuera sur le pourvoi qu' l'gard dt Chris-
tian Moravia Morpeau.
SUR LES DEUX PREMIERES FINS DE NON RECEVOIR OPPOSEES
AU POURVOI prises, l'une, de l'acquiescement du demandeur au jugement attaque,
l'autre, de ce que l'action tant indivisible, tous les hritiers de Moravia Morpeau
auraient d se pourvoir contre le jugement signifi chacun d'eux, cette dcision ne
pouvant tre la fois annul pour les uns et irrvocable pour les autres:
Attend que l'acquiescement allgu consisterait dans le fait qu'une inscription
hypothcaire sur un bien d'Assad a t radie du consentement des hritiers Morpeau
aprs que leur fut signifi le jugement, objet du recours:
Mais attendu qu'en consentant au dfendeur la main-leve de l'inscription, ce n'est
point au jugement attaqu qu'ils se sont soumis ni de ce fait son excution qui a
t consomme sans rserve de la part de Christian Morpeau ou de son propre
consentement; en effet, cette inscription hypothcaire n'a eu aucun rapport avec le
jugement qui lui est postrieur; elle avait t prise en vertu d'une dcision par dfaut
au profit de Me. Morpeau contre Assad, puis d'un jugement confirmatif sur oppo-
sition, annul dans la suite par un arrt du Tribunal de Cassation; c'est donc tort
que le dfendeur excipe d'un acquiescement par l'effet d'un acte tranger au jugement
entrepris, ne s'y rapportant d'aucune faon;
Attendu, d'autre part, que lorsque le demandeur au pourvoi a un intrt indi-
visible avec d'autres parties, le sort de celles-ci est ncessairement li au sien: en ce
cas son pourvoi leur profite, et si la dcision est casse, elle l'est pour eux tous; il
s'ensuit que cette deuxime fin, de non recevoir n'a point de base, l'argument sur
lequel elle repose tant le renversem'ent de ce qui est de principe dans le cas de l'in-
divisibilit de l'action.
SUR LA DERNIERE FIN DE NON RECEVOIR PROPOSEE PAR LE DE-
FENDEUR prise de ce que le jugement attaqu ne serait pas susceptible de recours,
parce qu'il n'a tranch aucun point de droit:
Attendu.en fait, qu'assign le cinq septembre mil neuf cent trente-deux en paie-
ment de neuf cent quarante neuf dollars et quinze centimes, montant des honoraires
qui seraient ds Me. Moravia Morpeau pour des poursuites diriges et des dcisions
judiciaires obtenues par cet avocat contre des dbiteurs d'Assad, celui-ci fut con-
damn par dfaut payer cette somme; qu'un jugement sur opposition en date du
dix Avril 1933 confirmant celui de dfaut a t cass par un arrt du Tribunal de
Cassation rendu le douze mars 1934 avec renvoi au Tribunal Civil de Saint-Marc qui,
le treize Aot 1937, statuant sur l'opposition, condamna Jean Assad verser Me.
Morpeau le montant des frais ncessaires l'excution des jugements et arrts ob-
tenus contre les dbiteurs, et cela dans le dlai d'un mois pass lequel Me. Morpeau
serait habile lui intenter telle action que de droit;
Attendu qu'un pourvoi en Cassation form par Assad contre cette dcision ayant
t rejet, le dfendeur, par un exploit signifi Me. Morpeau. se dclara prt lui
avancer les frais sur l'tat que cet avocat lui dlivrerait; qu'alors celui-ci prit contre
Assad des conclusions dont il prtendit saisir le Tribunal de renvoi sur le mme
ajournement du cinq septembre dont l'objet tait dj vacu par le jugement du
treize Aot; sur quoi Assad s'tant oppos la lecture de ces conclusions,le
Tribunal Civil de Saint-Marc rendit, audience tenante, la dcision entreprise o. par
le motif qu'il tait dessaisi de l'instance, il n'admit pas le demandeur plaider et
renvoya les parties faire ce que de droit;
Attendu qu'en jugeant de la sorte ce Tribunal a dcid sur une contestation
leve devant lui et l'a tranche dfinitivement; que son jugement prsente donc les
caractres essentiels d'une dcision susceptible de pourvoi; qu'au reste les jugements
qui chappent au recours en Cassation, ou qui n'y sont sujets qu' des conditions
dtermines, forment des exceptions au droit commun: la loi a soin de les dsigner:
or la dcision entreprise ne rentre dans aucune des catgories de jugements qui ne
sont pas soumis cette voie de recours ou qui ne le sont que dans certains cas: il
y a donc lieu son gard l'application du droit commun; d'o il suit que cette fin
de non recevoir, comme les deux prcdentes, est mal fonde; le Tribunal en cons-
quence les rejette.
SUR LA FIN DE NON RECEVOIR SOULEVEE D'OFFICE PAR LE MI-
NISTERE PUBLIC contre les moyens du pourvoi en ce qu'ils se fondent sur des
pices qui n'ont pas t dposes leur soutien:
Attendu que les quatre premiers moyens du pourvoi excipent d'un excs de pou-
voir, de la violation des arts. 71, 917 c. pr. civ., 1763 c. civ., de la violation


hUI K I L\ L.'!- AKRI'l-S i_>u iRI^UN.'.L DE CAS.:>ATI.,>N
95
jivcc fausse interprtation de lart. 1136 c. civ., tous ces griefs fonds sur ce que
le Tribunal de renvoi serait encore li par l'ajournement du cinq septembre 1932,
qu'il n'aurait pas puis son mandat; qu'il serait dans l'obligation de statuer sur
les conclusions dont il a refus la lecture et la pose; qu'il se serait retranch tort
sur sa dcision du 13 Aot 193 7 comme sur chose dj juge;
Attendu que l'examen de ces moyens n'est point possible sans la production de
ce jugemient du treize Aot, sans celle de l'ajournement du cinq Septembre 193 2
et des conclusions dont la lecture, et par suite l'insertion au jugment attaqu, ont t
refuses: or, ces diffrentes pices manquent au dossier du demandeur; il ne les a
pas dposes; il y a donc lieu de lui appliquer la sanction prvue en l'art. 930
c. pr. civ.; en consquence, le Tribunal dclare ces moyens non recevables.
SUR LE CINQUIEME ET DERNIER MOYEN pris de violation de l'art. 148
c. pr. civ., en ce que la dcision ne s'erait pas motive:
Attendu que ce grief n'est point fond en fait; le Tribunal Civil de Saint Marc,
pour dcider comme il l'a fait, a tout d'abord analys le jugement du treize Aot
1937 par lui rendu entre les parties; il a dclar que ce. n'tait pas un avant dire
droit mais un jugement dfinitif, et de ce fait il a tir la conclusion qu'il ne pouvait
se trouver de nouveau saisi des fins d'un mme acte d'instance dj vacu: il s'ensuit
que la critique du,demandeur ne se justifie point.
PAR CES MOTIFS, le Tribunal, sur les conclusions conformes du Ministre
public, rejette le pourvoi de Christian Moravia Morpeau contre le jugement du
cinq novembre 1938 rendu au profit de Jean Assad par le Tribunal Civil de Saint-
Marc; dit acquise l'Etat l'amende dpose et condamne conjointement le deman-
deur et Pierre Moravia Morpeau aux dpens liquides la somme de............
gourdes, lesquels dpens sont distraits au profit de Me. Victor Duncan pour qui
la demande en a t faite la barre par Me. Fernand Leroy, sur affirmation de
droit, en ce non compris le cot du prsent arrt.

Ainsi jug par nous, Etzer Vilaire, Vice-Prsident, T. Laleau, Windsor Michel,
Edouard Bordes et Evremont Carri, Juges, en audience publique du mardi vingt-
deux Avril mil neuf cent quarante et un, en prsence de Monsieur A. D. Dannel,
Substitut du Commissaire du Gouvernement, avec l'assistance de Monsieur Devez
Tanis, Commis-Greffier.
Il est ordonn, etc...
En_ foi de quoi, etc...


No. 47
SOMMAIRE

I.La validit d'une significatoin d'exploit une personne ayant un intrt commun
et indivisible avec une autre couvre l'irrgularit de ta notification destine cette
dernire.
2.Le jugement interlocutoire qui joint la cause principale la dcision sur le faux
incident ne viole par les arts. 235 er suivants du C. P. C. lorsqu'il s'agit d'un
faux substantiel ne prsentant aucun caractre sensible, point d'altration ma-
trielle ou de falsification ncessitant les constatations pralables et les mesures
d'instruction prvues en ces dispositions lgales.
3.L'absence d'une question au point de droit n'est d'aucune consquence lorsque
ce qui devrait en faire Vobjet se rencontre aux motifs et s'y trouve lucid pour
tre tranch au dispositif.
4.-Est l'abri de la critique la dcision qui, pour dclarer la fausset d'un acte, s'est
tay sur l'invraisemblance absolue de son objet, sur le manque vident de fon-
dement aux causes mmes de l'obligation qu'il constate, sur les propres noncia-
tions contradictoires de cet acte qui le font suspecter et sur des prsomptions
graves, prcises et concordantes tires des faits et circonstances de la cause.

ARRET DU 22 AVRIL' ] 941
Ren Rameau contre Eva Biaise et Anazia Dorval

AU NOM DE LA REPUBLIQUE
I L Tribunal de Cassation, 2me. section, a rendu l'arrt suivant;
Sur le pourvoi du sieur Ren Rameau, propritaire demeurant et domicili aux
Cayes. identifi au No. 2261, ayant pour avocat Me. Marcel Lubin, identifi au


V'() ^ i'- =-i ARRETS DU TRIliUNAL DE CAUSAI lo.^.


No. j8, paicnte au No 2771, avec lection de domicile Piti au Prince au
greffe du Tribunal de Cassation, contre deux jugements du Tribun.il Civil d'Aquin,
le premier, avant-dire-droit, du 29 Mai 1939. le second, dfinitif, en date du
onze Aot de la mme anne, rendus entre lui et les dames Eva Biaise ci Anazia
Dorval. propritaires demeurant et domicilies Saint-Louis du Sud, respectivement
identifies aux Nos. 57-P et 140,. agissant comme tutrices datives de leurs enfants mi-
neurs Nomrc Dor:',in et Lahy Dorzin, ayant pour avocats Mes. Lozama Hen-
riqucz, patent et identifi au No. l, Hermann Chancy et Edmond Pierre-Pierre,
patents aux Nus. 1070 et 3292. identifis aux Nos. 5112 et 834-G, avec lection
de domicile Port-au-Prince au cabinet des deux derniers;
Ou, aux audiences publiques des 25 et 27 mars coul, le demandeur n'tant pas
rcprsnt la barre, Me. Edmond Pierre-Pierre en ses observations et Monsieur le
Substitut A. D. Dannel en la lecture des conclusions de son collgue Monsieur Hu-
bert Alexis; et aprs en avoir dlibr en la chambre du conseil conformment la
loi;
VU: lo. l'acte dclaratif du pourvoi, 2o. les jugements attaqus, 3o. les requtes
des parties, leurs cartes d'identit et celles de leurs avocats, 4o. les autres pices
dposes;
Vu galement les dispositions de loi invoques;
SUR LA FIN DE NON RECEVOIR DES DEFENDERESSES, prise de ce que
la requte contenant les moyens du pourvoi et l'assignation du demandeur n'a pas
t signifie Eva Biaise, te parlant de la copie destine cette partie tant rest
en blanc; d'o, son gard, la dchance du demandeur; en ce que, des deux copies
signifies la fois Anazia Dorval, l'une mentionne qu'elle l'a t sa personne,
l'autre la mre de cette partie; d'o une nouvelle cause de nullit et la dchance
aussi du demandeur quant celle-ci une double signification du mme acte une seule
et mme dfenderesse ne pouvant valoir la fois;
Attendu que l'exploit critiqu destin chacune des deux dfenderesses comporte
le nom d'Eva Biaise sans parlant la mention de la remise de l'acte la mre de
cette partie se trouvant par erreur porte aprs le nom d'Anazia Dorval; que ce-
pendant l'exploit est utilement signifi cette dernire puisqu'il l'a t son do-
micile et sa personne; or, la validit de cette signification couvre l'irrgularit de
celle qui tait destine Eva Biaise; car contrairement ce que prtendent les d-
fenderesses, leur intrt dans la cause est commun et indivisible: en premire ins-
tance, elles ont agi de concert en nullit de la vente d'un bien constituant leur h-
rdit encore indivise; qu'alors mme que la demande aurait t forme par une
seule des deux, le jugement qui l'accueille devrait profiter l'une comme l'autre;
et rciproquenxent, les effets de la cassation qui serait prononce contre cette seule de-
manderesse atteindraient les deux ensemhie, leurs droits ne se sparant pas; qu'ainsi
donc la dfense produite en Cassation par Anazia Dorval suffit et sert indistincte-
ment l'une et l'autre; d'o le dfaut d'intrt, partant de fondement de la d-
chance dem.ande: en consquence le Tribunal rejette la fin de non recevoir;
SUR LE MOYEN visant l'interlocutoire du 29 Mai 1939, pris de violation des
arts. 232 et 233 c. pr. civ., d'excs de pouvoir, de violation du droit de la dfense,
en ce que le Juge, distinguant tort le faux intellectuel du faux matriel, aurait
joint, en violation des textes prcits, l'incident de faux la cause principale; en ce
que l'interlocutoire serait en opposition avec le jugement du fond l'gard du faux,
et que. de plus, ses motifs prsenteraient de l'incohrence et si contrediraient:
Attendu que Noverne Dorin acquit le 9 Aot 1936 une proprit rurale de la
contenance de dix-sept carreaux de terre dpendant de l'habitation Chaillou en
la septime section rurale de Saint-Louis du Sud; qu'il y tablit des usines et des
machines servant prparer le caf destin l'exportation; que tomb malade et
transport aux Cayes le 4 Dcembre 1937 il mourut d'une pneumonie le treize
Janvier suivant; or cette mme date, le notaire Georges M. Douyon dressait un acte
suivant lequel Dorzin devait Ren Rameau trois cent cinquante dollars, montant
d'un prt fait depuis le 30 Mai 1936; en garantie de quoi il lui hypothquait sa
proprit de Chaillou; qu'en outre il est dit en l'acte que l'usine caf et tous ses
accessoires attachs cet immeuble sont le bien du mme Ren Rameau qui, lui.
les avait eus d'un sieur Homre Hyppolite. d'aprs un crit portant la date du 25
Juin 1937 mais enrcgi.strc seulement aprs le dcs de Noverne Dorzin:
Attendu qu'en excution de cette obligation hypothcaire, Ren Rameau fit proc-
der la vente aux enchres de l'habitation Chaillou. qui lui fut adjuge; mais les
dfenderesses dment autorises par le conseil de famille des mineurs issus des uvres


bCLLEIIN Di-, ARRETS DU TRir',U,\AL DE CASSATION
97
du Cie CUJUS avec elles, l'assignrent en nullit de cette vente, obtinrent la mise sous
squesire de la proprit, et en mme temps s'inscrivirent en faux contre l'acte du
treize Janvier en produisant une fois pour toutes, dans leur dclaration au greffe
du Tribunal Civil d'Aquin, tous les moyens de faux o elles soutiennent que No-
verne Dorzin, au moment d'entrer en agonie, n'tait point en tat de faire sciemment
ni n'a effectivement articul au notaire les dclarations que lui attribue l'acte incri-
min; que le moribond n'avait ni requis l'officier public ni pu comparatre devant
lui; qu'ainsi toute la substance de cet acte tait une pure invention due son pr-
tendu crancier qui n'appartenait point non plus l'usine incorpore son fonds;
Attendu que l'interlocutoire du 29 Mai est critiqu pour avoir joint la dcision
sur le faux incident celle de la cause principale; or, en l'espce, il s'agissait d'un
faux substantiel qui ne prsentait, ainsi que l'a remarqu le Juge, aucun caractre
sensible, point d'altration ou de falsification mjatrielle, ncessitant un examen et
les constatations pralables qui exigeraient les moyens d'instruction prvue aux
arlicles 235 et suivants jusque et y compris l'art. 239 c. pr. civ.;
Attendu, en outre, que le faux moral, intellectuel ou substantiel contenu dans un
acle authentique donne lieu l'inscription de faux incident aussi bien que le faux
matriel, et qu'aux termes de l'art. 23 2 c. pr. civ., le Juge a positivement la facult
de joindre au procs principal les moyens de faux pris dans leur ensemble ou bien
ceux d'entre eijx qui lui paraissent pertinents et admissibles, et qu'il peut aussi d-
clarer la fausset de la pice argue de faux sans recourir aucune mesure d'instruc-
tion, si cette fausset lui parat suffisamment tablie par des prsomptions graves,
prcises et concordantes; qu'il suit de l que, loin d'avoir viol cette disposition de
loi et l'autre invoque au moyen, le jugement entrepris en a fait une application
bien permise et justifie en l'espce;
Attendu que le Juge ne pouvait, dans son interlocutoire, dclarer du coup prouvs
les moyens de faux produits, leur examen tant par lui joint la dcision sur la
cause principale; lors donc qu'il dit, dans, un de ses premiers motifs, que le faux,
si faux il y a, ne peut tre tabli par aucun signe matriel ou physique, il n'a rien
prjug contre le jugement dfinitif et n'y a point contredit, puisqu'au moment o
il raisonnait en ces termes il ne s'agissait pas encore de se prononcer sur la fausset
de l'acte incrimin; qu'enfin les motifs de cette premire dcision sont lgaux et
non incohrents et contradictoires comme l'avance le demandeur: il s'ensuit le mal
fond des griefs articuls contre l'interlocutoire;
SUR LES QUATRE PREMIERS MOYENS REUNIS DU POURVOI DI-
RIGE CONTRE LE JUGEMENT DU FOND, tous pris de violation^de l'art. 148
c. pr. civ., en ce que les points de faits et de droit seraient inexacts et incomplets,
des pices essentielles n'y seraient pas mentionnes ou vises; en ce que le Juge se
serait interrog seulement sur l'inscription mais non sur les moyens de faux:
Attendu que ces critiques ne sont nullement justifies; les points de fait et de
droit em,brassent toutes les questions dbattues devant le premier Juge, et ne pr-
sentent aucune inexactitude et point de lacune en tout ce sur quoi il importait de
statuer; l'expos qu'en a retrac le Juge dborde mme son point de faits, qui ce-
pendant suffisait; il prcde cette partie de son oeuvre puisqu'on en trouve une
relation commence la suite des conclusions des parties; qu'enfin les premiers
attendus du jugemient reprennent cet expos: il s'y trouve rappels au complet les
moyens des demanderesses originaires et les dfenses de leur partie adverse;
Attendu que l'absence d'une question au point de droit n'est d'aucune consquence
lorsque ce qui devrait en faire l'objet se rencontre aux motifs et s'y trouve lucid
pour tre tranch au dispositif; qu'il importe peu que le Juge se soit d'abord inter-
rog seulement sur l'admission de l'inscription de faux, puisque, dans la partie
:ssentielle comprenant ses raisons dterminantes, il a arnplement examin, avec les
moyens mmes de faux, les principaux arguments prsents pour et contre, et de
a sorte pleinement justifi sa dcision;
Attendu qu'il ne s'est point tromp sur le jour du dcs de Noverne Dorzin
}uand il l'a dat du 13 Janvier 1938: en cela il s'est mis d'accord avec le jugement
rectificatif d'un premier acte de l'Etat Civil qui fixait ce dcs au douze du mme
nois; que point n'tait besoin de rien relater de l'instance prcdente en rectification,
is lors que le demandeur s'tait conform la dcision irrvocablement sortie sur
e point entre les parties; qu'enfin le jugemient n'a rien omis de viser: son num-
ation des pices comprend plus mme que les actes essentiels et qui ne sont autres,
n 1 espce, que l'obligation argue de faux, l'crit sign d'Homre Hyppolite et de


98
liULlLl.^i DEb ARRI-.TS DU TRIBUNAL DE CASSATION
papiers trouvs au domicile de Dorzin et consigns l'inventaire dress de ses effets,
ce sont des pices qui ont t produites et invoques par les dfenderesses au pourvoi
l'appui de leur demande, et leur partie adverse n'est pas recevable se plaindre que
le Juge ne les ait pas numres ni n'en ait fait tat;
Attendu que le pourvoi critique tort l'excution provisoire sans caution pro-
nonce contre Ren Rameau: il n'est pas dit au jugement que cette mesure ait t
ordonne pour les dommages-intrts comme pour la condamnation principale; le
point de droit claire suffisamment ce chef de dispositif rpondant la question pose
comme il suit; Le Tribunal ordonnera-t-il la prise de possession de l'immeuble en
question l'habitation Chaillou dans les trois jours de la signification du
prsent jugement, vu qu'il y a titre authentique? qu'au reste ce grief particulier
devra suivre le sort des autres dont le rejet entranera celui du pourvoi; ci cette
solution le rendra sans objet, puisque ds lors la dcision attaque acquerra force de
chose juge et sera excutoire;
SUR LE DERNIER MOYEN pris de violation des arts. 230, 232, 233, 234 c.
pr. civ., en ce que le premier Juge aurait indment admis les moyens de faux qui
ne prsenteraient qu'une preuve ngative des faits constats dans l'acte incrimin,
au lieu de se fonder sur ce qui serait incompatible avec son contenu et d'o rsul-
terait l'induction ncessaire et infaillible de la fausset de cet acte;
Attendu que c'est des nonciations mmes de l'acte du 13 Janvier 1938 que le
Juge en a induit la fausset: tout d'abord le notaire y dclare que Noverne Dorzin,
qui de fait tait dj l'article de la mort, a comparu devant lui; or, la clture
de l'acte, il le dit pass en la demeure d'une dame Francilia Mron o se trouvait
le dbiteur; il mentionne qu'aprs lecture faite aux parties elles en ont sign la
minute, et sitt aprs on y lit qu'au moment de signer, le dbiteur a dclar ne
pouvoir le faire, vu son tat de trs grande faiblesse; qu'indpendamment de ces
nonciations confuses et dsordonnes, dj faites pour re.ndre cet acte suspect, il
renferme une double invraisemblance si grande qu'elle va jusqu' l'absurde: le prt
que le moribond avouerait et en garantie duquel il hypothquerait ses dix-sept car-
reaux de terre en lisant doinicile en sa demeure pour l'excution de l'acte, ce prt de
trois cent cinquante dollars, Ren Rameau l'aurait consenti sans un crit de son
oblig, et celui-ci ne l'ayant pas rembours, le prteur, durant un an et sept mois,
n'aurait jamais exig une simple reconnaissance de son dbiteur oublieux; bien plus,
il lui aurait encore livr plus tard des machines, un matriel constituant toute une
usine caf sans rien obtenir de lui en retour, consquemment toujours titre de
prt; et cet|e usine et tous ces accessoires dont il se prtend propritaire pour les
avoir acquis d'un tiers, en vertu d'un acte seing priv n'ayant date certaine
qu'aprs la mort de Dorzin, il aurait consenti que celui-ci les incorport sa proprit
en l'absence du moindre acte conservatoire, et alors qu' l'inventaire des effets du
dfunt, de ces papiers et de sa correspondance, il ne se trouve nulle pice rvlant
l'existence de relations entre eux;
Attendu que c'est de ces faits et circonstances tablis dans la cause, puiss en l'acte
mme argu de faux qu'ont t tires les prsomptions graves, prcises et concor-
dantes sur lesquelles le Juge s'est bas pour dclarer la fausset de l'obligation hy-
pothcaire du 1 3 Janvier et annuler par voie de consquence la vente faite en ex-
cution de cet acte; qu'en dcidant de la sorte le Juge a sainement us^de son pouvoir
d'apprciation, et c'est tort que le demandeur taie ses critiques cet gard sur
une circonstance d'o ne rsulte rien de contraire cette apprciation souveraine,
partant inattaquable, savoir le fait que le mme jour de la passation de l'acte, un
prtre avait pu procder au mariage in extremis du mourant qu'il assistait; que la
fausset de l'acte s'induit moins de l'impossibilit o le malade, ses derniers mo-
ments, a pu se trouver d'exprimer sa volont que de considrations importantes te-
nant l'objet mme de l'acte, comme son invraisemblance absolue et le manque vi-
dent de tout fondement aux causes mmes de l'obligation; que de ce qui prcde
rsulte l'inanit des griefs du demandeur;

PAR CES MOTIFS, et sur les conclusions conformes du Ministre Public, le
Tribunal rejette comme mal fond le pourvoi de Ren Rameau contre les jugements
du Tribunal Civil d'Aquin rendus les 29 Mai et onze Aot 1939 entre lui et Eva
Biaise et Anazia Dorval, s-qualits qu'elles agissent; ordonne en consquence la
confiscation de l'amende dpose et condamne le demandeur aux dpens liquids
la somme de.............. gourdes, lesquels sont distraits an profit de Me.
Edmond Pierre-Pierre sur la demande produite pour lui, la barre avec affirmation
de droit, par Me. A. St-Lt, en ce non compris le cot du prsent arrt.


Full Text
xml version 1.0 encoding UTF-8
alto xmlns:xsi http:www.w3.org2001XMLSchema-instance xsi:noNamespaceSchemaLocation http:schema.ccs-gmbh.commetaealto-1-2.xsd xmlns:xlink http:www.w3.orgTRxlink
Description
MeasurementUnit pixel
sourceImageInformation
fileName W:\Main\OCR\ABBYY and KIRTAS_PROCESSING\Kirtas\AA00000461\00018\\00041.tif
OCRProcessing ID OCRPROCESSING_1
preProcessingStep
processingSoftware
softwareCreator Kirtas Technologies, Inc.
softwareName BookScan Editor
softwareVersion 3.6
ocrProcessingStep
Kirtas Technologies, Inc.
OCR Manager
3.0.0.0
Layout
Page P41 PHYSICAL_IMG_NR 41 HEIGHT 3303 WIDTH 1905
TopMargin P41_TM00001 HPOS 0 VPOS 132
LeftMargin P41_LM00001 40 3022
RightMargin P41_RM00001 1812 93
BottomMargin P41_BM00001 3154 149
PrintSpace P41_PS00001 1772
TextBlock P41_TB00001 366 1132 48
TextLine P41_TL00001 374 141 1116 30
String P41_ST00001 142 191 26 CONTENT BULLETIN WC 0.34 CC 87617758
SP P41_SP00001 565 168 34
P41_ST00002 599 65 25 DES 0.29 478
P41_SP00002 664 167 33
P41_ST00003 697 148 ARRETS 0.39 677860
P41_SP00003 845
P41_ST00004 879 53 DU 0.19 88
P41_SP00004 932 32
P41_ST00005 964 199 27 TRIBUNAL 0.40 54765783
P41_SP00005 1163 169
P41_ST00006 1196 145 47 DE 0.28 85
P41_SP00006 1243 170 31
P41_ST00007 1274 216 CASSATION 0.37 288085778
P41_TB00002 1742 140 70 56
P41_TL00002 1751 52
P41_ST00008 39 0.63 61
P41_TB00003 248 1768 2906
P41_TL00003 257 1726
P41_ST00009 260 de 0.14
P41_SP00007 109 291
P41_ST00010 134 90 mille 0.43 85077
P41_SP00008 224 23
P41_ST00011 247 261 147 38 gourdes 0.44 7804782
P41_SP00009 394 299
P41_ST00012 417 81 tait 0.41 70777
P41_SP00010 498 290
P41_ST00013 523 154 accorde 62538687
P41_SP00011 677 24
P41_ST00014 701 258 16 8
P41_SP00012 717 289
P41_ST00015 742 112 Leroy 0.52 87304
P41_SP00013 854 298
P41_ST00016 268 92 29 pour 0.80 0115
P41_SP00014 971 297
P41_ST00017 994 44 les 643
P41_SP00015 1038
P41_ST00018 1061 259 seuls 0.49 67407
P41_SP00016 1149 292
P41_ST00019 1173 torts 77454
P41_SP00017 1261 293
P41_ST00020 1285 219 occasionns 0.76 17140400060
P41_SP00018 1504 294
P41_ST00021 1528 273 60 par 0.55 076
P41_SP00019 1588 302
P41_ST00022 1612 262 la 0.23 77
P41_SP00020 1642 295
P41_ST00023 1668 263 128 longue 048586
P41_TL00004 72 301 1727 43
P41_ST00024 304 186 procdure 268485388
P41_SP00021 344
P41_ST00025 285 312 118 contre 0.67 720017
P41_SP00022 403 337
P41_ST00026 432 303 222 Barthlmy 5865580721
P41_SP00023 654 342
P41_ST00027 684 208 Lafontant, 0.65 7805033401
P41_SP00024 892 336
P41_ST00028 923 42 qu'il 0.68 03308
P41_SP00025 1011 343
P41_ST00029 1042 315 15 21 a
P41_SP00026 1057
P41_ST00030 1088 0.59 164
P41_SP00027 1148 28
P41_ST00031 1176 314 0.75 100444
P41_SP00028 1294 338
P41_ST00032 1323 305 89 omis 2055
P41_SP00029 1412
P41_ST00033 1441 307 0.72 05
P41_SP00030 1480 339
P41_ST00034 1508 130 statuer 0.50 2635645
P41_SP00031 1638 340
P41_ST00035 1667 319 57 sur 0.81 230
P41_SP00032 1724
P41_ST00036 1755 308 0.46 852
P41_TL00005 348 1707
P41_ST00037 189 prjudices 0.64 0180064473
P41_SP00033 389 35
P41_ST00038 296 272 professionnels 08156003002620
P41_SP00034 568 390
P41_ST00039 602 355 et 46
P41_SP00035 632 380 36
P41_ST00040 668 356 autres 0.56 304386
P41_SP00036 780
P41_ST00041 815 invoqus 30600081
P41_SP00037 985 388
P41_ST00042 1021 359 055
P41_SP00038 1082
P41_ST00043 349 240 l'assignation 0.57 8362786560010
P41_SP00039 1356 391
P41_ST00044 1392 360 67
P41_SP00040 1423 384
P41_ST00045 1458 351 223 simplement 0408160703
P41_SP00041 1681 392
P41_ST00046 1717 362 62 or 507 SUBS_TYPE HypPart1 SUBS_CONTENT ordonn
P41_TL00006 69 1729
P41_ST00047 117 donn 18008 HypPart2
P41_SP00042 427
P41_ST00048 211 395 0.51 18
P41_SP00043 428
P41_ST00049 269 198 restitution 37360646001
P41_SP00044 467
P41_ST00050 495 393
P41_SP00045 533 426
P41_ST00051 560 0.62 07
P41_SP00046 588
P41_ST00052 616 pice 0.66 00556
P41_SP00047 705 434
P41_ST00053 731 78 sans 0.77 0702
P41_SP00048 809
P41_ST00054 836 176 prjudice 058521545
P41_SP00049 1012 435
P41_ST00055 1037 des 0.58
P41_SP00050 1093
P41_ST00056 1120 110 droits 382863
P41_SP00051 1230 429
P41_ST00057 1256 396 du
P41_SP00052 1302
P41_ST00058 1330 212 demandeur 0.53 740812547
P41_SP00053 1542 431
P41_ST00059 1569 397
P41_SP00054 1608 430
P41_ST00060 1635 163 solliciter 5383666064
P41_TL00007 439 712
P41_ST00061 451 64 une 528
P41_SP00055 136 472
P41_ST00062 160 440 158 sanction 07281150
P41_SP00056 318 473
P41_ST00063 452 en
P41_SP00057 382
P41_ST00064 407 450 22 cas 480
P41_SP00058 459
P41_ST00065 483 d'inexcution; 505070875650040
P41_TL00008 124 484 1672
P41_ST00066 485 159 Attendu 8747260
P41_SP00059 283 519
P41_ST00067 309 496 66 que 006
P41_SP00060 375 526
P41_ST00068 401 0.71
P41_SP00061 517
P41_ST00069 457 source 605226
P41_SP00062 575
P41_ST00070 601
P41_SP00063 647 516
P41_ST00071 674 94 droit 57025
P41_SP00064 768
P41_ST00072 795 73
P41_SP00065 834
P41_ST00073 861 Massillon 620070000
P41_SP00066 1047
P41_ST00074 1075 113 0.47 16638
P41_SP00067 1188
P41_ST00075 1216 486 n'est 03606
P41_SP00068 1301 520
P41_ST00076 1328 pas 0.69 072
P41_SP00069 1388 527
P41_ST00077 1414 488 dans 0.83 5000
P41_SP00070 1499
P41_ST00078 1526 84 cette 35744
P41_SP00071 1610
P41_ST00079 mention 0.70 0505810
P41_TL00009 71 45
P41_ST00080 539 182 purement 00453730
P41_SP00072 253 571
P41_ST00081 282 529 276 superftatoire, 0.54 160560878046463
P41_SP00073 558
P41_ST00082 104 qu'en 03330
P41_SP00074 692
P41_ST00083 723 125 dehors 737020
P41_SP00075 848 562
P41_ST00084 877 530 06
P41_SP00076 916
P41_ST00085 946 ladite 186715
P41_SP00077 1050 563
P41_ST00086 1080 0528608
P41_SP00078 1239
P41_ST00087 1270 532 il 0.89 20
P41_SP00079 1292
P41_ST00088 1322 544
P41_SP00080 1362
P41_ST00089 1390 531 98 puise 70625
P41_SP00081 1488 573
P41_ST00090 1518 directement 63333550530
P41_SP00082 1741 566
P41_ST00091 1771 le 0.36
P41_TL00010 574
P41_ST00092 155 principe 05604406
P41_SP00083 226 617
P41_ST00093 250 577 5843
P41_SP00084 335 610
P41_ST00094 576 08
P41_SP00085 608
P41_ST00095 415 loi 053
P41_SP00086 462
P41_ST00096 193 elle-mme 430200806
P41_SP00087 681 609
P41_ST00097 qui 064
P41_SP00088 766
P41_ST00098 792 punit 01036
P41_SP00089 896 615
P41_ST00099
P41_SP00090 963 607
P41_ST00100 989 365 dommages-intrts 0.42 30855065487876875
P41_SP00091 1354
P41_ST00101 1381 585 79 tout 7022
P41_SP00092 1460
P41_ST00102 1487 refus 33301
P41_SP00093 1579 611
P41_ST00103 1605 578 195 d'excuter 5340716127
P41_TL00011 619 1731
P41_ST00104 631 49 SCS 822
P41_SP00094 115 653
P41_ST00105 621 225 obligations, 208618740000
P41_SP00095 662
P41_ST00106 628 97 toute 70507
P41_SP00096 492
P41_ST00107 620 faute 66056
P41_SP00097 613
P41_ST00108 639 025
P41_SP00098 661
P41_ST00109 727 prjudicie 0270306454
P41_SP00099
P41_ST00110 942 17 0.32 6
P41_SP00100 959 652
P41_ST00111 987 129 autrui, 8250320
P41_SP00101 656
P41_ST00112 1146 629 36718
P41_SP00102
P41_ST00113 1271 622 165 rbellion 670780600
P41_SP00103 1436 655
P41_ST00114 1463 630 119 004034
P41_SP00104 1582
P41_ST00115 623 123
P41_SP00105 1654
P41_ST00116 116 ordres 067641
P41_TL00012 665 202
P41_ST00117 666
P41_SP00106 106 698
P41_ST00118 justice; 03071866
P41_TL00013 710 1676
P41_ST00119 711 157 8006045
P41_SP00107 280 744
P41_ST00120 722 603
P41_SP00108 754
P41_ST00121 0.79 041
P41_SP00109 446 743
P41_ST00122 474 228 demandeurs 7707264560
P41_SP00110 702
P41_ST00123 730 ne 03
P41_SP00111 770
P41_ST00124 798 718 151 peuvent 0840503
P41_SP00112 949 751
P41_ST00125 980 faire 48363
P41_SP00113 1064
P41_ST00126 grief 0.61 05354
P41_SP00114 1181
P41_ST00127 1208 au 0.20
P41_SP00115 1249
P41_ST00128 1279 179 jugement 37760400
P41_SP00116 753
P41_ST00129 0.73
P41_SP00117 1527 745
P41_ST00130 1556 04
P41_SP00118 1595
P41_ST00131 1624
P41_SP00119 1670
P41_ST00132 1698 101 avoir 56045
P41_TL00014 755 1730
P41_ST00133 d'avance 71887057
P41_SP00120 789
P41_ST00134 254 756 condamns 503060081
P41_SP00121 465
P41_ST00135 491 0.90 0012
P41_SP00122 583 797
P41_ST00136 91 24740
P41_SP00123 700
P41_ST00137 726 235 d'excution, 634084166200
P41_SP00124 961 791
P41_ST00138 990
P41_SP00125 1018
P41_ST00139 1044 177 Tribunal 36721010
P41_SP00126 1221
P41_ST00140 1250 n'y 856
P41_SP00127 1310
P41_ST00141 1336 758 tant 88860
P41_SP00128 1430 790
P41_ST00142 1457 765 aucunement 5531658860
P41_SP00129 1687
P41_ST00143 1715 tenu 0314
P41_TL00015 800 1744
P41_ST00144 0.25 86
P41_SP00130 96
P41_ST00145 802
P41_SP00131 144 19
P41_ST00146 dfendeur 680305667
P41_SP00132 352
P41_ST00147 369 801 seul 0.84 2300
P41_SP00133 835
P41_ST00148 461 161 pouvant 2763424
P41_SP00134 842
P41_ST00149 642 100 01452
P41_SP00135
P41_ST00150 763 122 intrt 4057475
P41_SP00136 885
P41_ST00151 905
P41_SP00137 921 833
P41_ST00152 943 812 se
P41_SP00138 975
P41_ST00153 996 plaindre 00720035
P41_SP00139 1154
P41_ST00154 1175 0.78
P41_SP00140 1215
P41_ST00155 1235 ce
P41_SP00141 1268
P41_ST00156 1287 813 031
P41_SP00142
P41_ST00157 1374 803
P41_SP00143 1419
P41_ST00158 1440 203 dommages 60006250
P41_SP00144 1643 843
P41_ST00159 1664 372
P41_SP00145
P41_ST00160 1746 lui, 6066
P41_TL00016 846 1711
P41_ST00161 847 allgus 80886560
P41_SP00146 213 888
P41_ST00162 241 n'aient 2265603
P41_SP00147 370 880
P41_ST00163 50 t 657
P41_SP00148 447
P41_ST00164 476 858 reconnus 55120055
P41_SP00149 645
P41_ST00165 671 855
P41_SP00150 703
P41_ST00166 63
P41_SP00151 769
P41_ST00167
P41_SP00152 829
P41_ST00168 0.86 013
P41_SP00153
P41_ST00169
P41_SP00154
P41_ST00170 1010 18130300
P41_SP00155 1168
P41_ST00171 1197 sollicite 0015336678
P41_SP00156 1360
P41_ST00172 1389 4553
P41_SP00157 1481 889
P41_ST00173 857 assurer 1402637
P41_SP00158 1640 881
P41_ST00174 1666 0.35
P41_SP00159 1700
P41_ST00175 res 624
P41_TL00017 891 1063
P41_ST00176 titution 0.60 42637304
P41_SP00160 926
P41_ST00177 239 ordonne 04000074
P41_SP00161 416 925
P41_ST00178 87 n'ait 65681
P41_SP00162
P41_ST00179 549 d'ores 650252
P41_SP00163
P41_ST00180 685 901 0.82
P41_SP00164 715
P41_ST00181 740 75 dj 5706
P41_SP00165 934
P41_ST00182 841 707
P41_SP00166 890
P41_ST00183 913 215 prononce; 2000013854
P41_TL00018 120 948 1656
P41_ST00184 951 95 SUR 034
P41_SP00167
P41_ST00185 238 950 59 LE
P41_SP00168
P41_ST00186 321 DEUXIEME 33505155
P41_SP00169 590
P41_ST00187 612 185 MOYEN 00404
P41_SP00170 984
P41_ST00188 820 54
P41_SP00171 893 983
P41_ST00189 917 242 POURVOI, 0.87 00220014
P41_SP00172 1159 986
P41_ST00190 1185 pris 0745
P41_SP00173 991
P41_ST00191 1280
P41_SP00174 1318
P41_ST00192 1343 175 violarion 777087747
P41_SP00175
P41_ST00193 960 0.33
P41_SP00176 1575
P41_ST00194 1598 fausse 0.38 726867
P41_SP00177
P41_ST00195 1732 962 ap 0.45 82 application
P41_TL00019 995 781
P41_ST00196 plication 006258500
P41_SP00178 232 1039
P41_ST00197 997 044
P41_SP00179 316 1030
P41_ST00198 1004 arts. 17660
P41_SP00180 423
P41_ST00199 998 9 1 0.31
P41_SP00181 468 1031
P41_ST00200 11
P41_SP00182 1029 14
P41_ST00201 510 68.
P41_SP00183 1032
P41_ST00202 606 2
P41_SP00184
P41_ST00203 634 0.93 200
P41_SP00185 704
P41_ST00204 735 C. 1.00 00
P41_SP00186 776
P41_ST00205 806
P41_TL00020 1040 1678
P41_ST00206 1043 6403160
P41_SP00187 278 1076
P41_ST00207 1053 002
P41_SP00188 378 1084
P41_ST00208 409
P41_SP00189
P41_ST00209 Juge 3505
P41_SP00190 1083
P41_ST00210 596
P41_SP00191 644 1074
P41_ST00211 679 1041 fond 5007
P41_SP00192 767
P41_ST00212 apprcie 20078060
P41_SP00193
P41_ST00213 993 souverainement 10715751050800
P41_SP00194 1297
P41_ST00214 1331 172 l'tendue 536060636
P41_SP00195 1503 1073
P41_ST00215 1538 51
P41_SP00196 1584
P41_ST00216 1619 178 566470754
P41_TL00021 1085 1736
P41_ST00217 108 caus, 760080
P41_SP00197 1123
P41_ST00218 1098 005
P41_SP00198 1130
P41_ST00219 1087 229 l'valuation 316011266350
P41_SP00199
P41_ST00220 559
P41_SP00200 1119
P41_ST00221 1086 04814
P41_SP00201
P41_ST00222 733 2057043
P41_SP00202 1127
P41_ST00223 911
P41_SP00203 968
P41_ST00224 1000 1094 50404
P41_SP00204
P41_ST00225 infligs 50225050
P41_SP00205 1260
P41_ST00226 1291 5
P41_SP00206 1307 1118
P41_ST00227 1340 187 404461012
P41_SP00207
P41_ST00228 1560 15301
P41_SP00208 1126
P41_ST00229 1704 1096 0024
P41_TL00022
P41_ST00230 1133 l'avoir 5203066
P41_SP00209 1167
P41_ST00231 oblig 0.74 000607
P41_SP00210 334
P41_ST00232 3
P41_SP00211 381 1165
P41_ST00233 414 soutenir 32067047
P41_SP00212 1166
P41_ST00234 604 1143 un
P41_SP00213 650
P41_ST00235 long 4001
P41_SP00214
P41_ST00236 1139
P41_SP00215 832
P41_ST00237 865 1131 231 dispendieux 54304066450
P41_SP00216
P41_ST00238 1129 procs 030461
P41_SP00217 1248 1172
P41_ST00239
P41_SP00218 1319 1164
P41_ST00240 1358 10
P41_SP00219 1403
P41_ST00241 1437 1142 ans 500
P41_SP00220 1498
P41_ST00242 1530 150 chappe 7600003
P41_SP00221 1680
P41_ST00243 1713 4
P41_SP00222
P41_ST00244 1763
P41_TL00023 1177 37
P41_ST00245 1190 138 censure 2501575
P41_SP00223 1212
P41_ST00246 1179
P41_SP00224 1211
P41_ST00247 1178 67401830
P41_SP00225
P41_ST00248
P41_SP00226 537
P41_ST00249 Cassation; 0610677001
P41_TL00024 1222
P41_ST00250 1224 4006152
P41_SP00227 277 1258
P41_ST00251 1234
P41_SP00228 1266
P41_ST00252 1223 c'est 72745
P41_SP00229
P41_ST00253 502
P41_SP00230 518 1257
P41_ST00254 546 bon 073
P41_SP00231
P41_ST00255 71355
P41_SP00232 737
P41_ST00256 065
P41_SP00233 1265
P41_ST00257
P41_SP00234
P41_ST00258 918 55 1er
P41_SP00235 973
P41_ST00259 999 0444
P41_SP00236 1089 1264
P41_ST00260
P41_SP00237
P41_ST00261 1160 considr 540060677
P41_SP00238 1335
P41_ST00262 1363 5067
P41_SP00239 1455
P41_ST00263 1482 l'estimation 555417586663
P41_SP00240
P41_ST00264 1740 255
P41_TL00025 1735
P41_ST00265 1269 70075142370642740
P41_SP00241 1311
P41_ST00266 453
P41_SP00242 497 1303
P41_ST00267 instances 600552320
P41_SP00243 691
P41_ST00268 716 engages 20260751
P41_SP00244
P41_ST00269 902 1276 606414
P41_SP00245 1022
P41_ST00270 1048 7155460305
P41_SP00246 1273
P41_ST00271 1299 196 Lafontant 000006705
P41_SP00247 1495
P41_ST00272 1523 dont 0.85 0005
P41_SP00248
P41_ST00273 1637 850
P41_SP00249 1683
P41_ST00274 1709 1277 actes 52033
P41_TL00026 1313 1324
P41_ST00275 171 engagent 0.48 83173728
P41_SP00250 1357
P41_ST00276 1316
P41_SP00251 286 1348
P41_ST00277 1315 responsabilit 24000128054478
P41_SP00252 581
P41_ST00278 1314 civile 342702
P41_SP00253
P41_ST00279 734
P41_SP00254 773
P41_ST00280 1325 ses
P41_SP00255 849
P41_ST00281 266 continuateurs 4016600555360
P41_SP00256 1347
P41_ST00282 1171 juridiques; 02040606400
P41_TL00027 1679
P41_ST00283 6005100
P41_SP00257 1395
P41_ST00284 03354
P41_SP00258 1402
P41_ST00285 n'avait 3540145
P41_SP00259 1394
P41_ST00286 591 1371 121 encore 803023
P41_SP00260 1393
P41_ST00287 706
P41_SP00261 794
P41_ST00288 825 181 prononc 23000436
P41_SP00262 1006 1401
P41_ST00289 131 aucune 020605
P41_SP00263 1169
P41_ST00290 1204 rparation 6605410770
P41_SP00264 1400
P41_ST00291 1433 050804
P41_SP00265 1533
P41_ST00292 1565
P41_SP00266
P41_ST00293 1636 1359
P41_SP00267
P41_ST00294 1701 15053
P41_TL00028 1404
P41_ST00295 1407 207 repproche 7500504664
P41_SP00268 1448
P41_ST00296
P41_SP00269 1439
P41_ST00297 1406 197 450074406
P41_SP00270
P41_ST00298 555
P41_SP00271 587
P41_ST00299 1417
P41_SP00272 676 1447
P41_ST00300 114 04606
P41_SP00273 814
P41_ST00301 839 1405 646
P41_SP00274 900
P41_ST00302 avait 50565
P41_SP00275 1019 1438
P41_ST00303 jamais 053675
P41_SP00276 1446
P41_ST00304 1194 156 renonc, 05000070
P41_SP00277 1350
P41_ST00305 1378 236 poursuivant 10571150210
P41_SP00278 1614
P41_ST00306 1416 0.88
P41_SP00279 1684
P41_ST00307 1708 1415 con 605 contraire
P41_TL00029 1449 1734
P41_ST00308 1453 traire 746566
P41_SP00280 162 1486
P41_ST00309
P41_SP00281 1485
P41_ST00310 1451 6806046200
P41_SP00282 1493
P41_ST00311
P41_SP00283 547
P41_ST00312 action 006200
P41_SP00284 1484
P41_ST00313 724 devant 551010
P41_SP00285
P41_ST00314 1462
P41_SP00286 931
P41_ST00315 180 06301060
P41_SP00287 1144
P41_ST00316 1450 rpressif, 4606411761
P41_SP00288 1492
P41_ST00317 1380 puis, 00511
P41_SP00289 1472
P41_ST00318 1506
P41_SP00290 1524
P41_ST00319 1555
P41_SP00291 1586 1483
P41_ST00320 1618 mort 7077
P41_SP00292 1714
P41_ST00321 74
P41_TL00030 1496 955
P41_ST00322 prvenu, 06716140
P41_SP00293 1540
P41_ST00323 251 477
P41_SP00294 313
P41_ST00324 1497 461646
P41_SP00295 466
P41_ST00325
P41_SP00296 535
P41_ST00326 218 Tribunaux 526610271
P41_SP00297 778
P41_ST00327 805 209 ordinaires; 02540162402
P41_TL00031 1541 1682
P41_ST00328 1553 003
P41_SP00298 174
P41_ST00329 070
P41_SP00299
P41_ST00330 50007240065086740
P41_SP00300 1583
P41_ST00331 allous 0850162
P41_SP00301 783
P41_ST00332 1554
P41_SP00302 1576
P41_ST00333 869 punissaient 00061164520
P41_SP00303
P41_ST00334 1110
P41_SP00304
P41_ST00335
P41_SP00305
P41_ST00336 1283 seconde 0430005
P41_SP00306 1427
P41_ST00337 1452 fois 4050
P41_SP00307 1521
P41_ST00338 1543
P41_SP00308 1585
P41_ST00339 1607 sa
P41_SP00309
P41_ST00340 faveur 465256
P41_TL00032 58 1587 1733
P41_ST00341 1590 043
P41_SP00310 102 1621
P41_ST00342 135 mmes 57085
P41_SP00311 1622
P41_ST00343 faits, 655142
P41_SP00312 386 1623
P41_ST00344 420
P41_SP00313 449
P41_ST00345 mme 0704
P41_SP00314 594
P41_ST00346 627 51003
P41_SP00315
P41_ST00347 mais 0065
P41_SP00316
P41_ST00348 875 rparait 16187627
P41_SP00317 1025 1629
P41_ST00349 1056 1599
P41_SP00318 1125 1620
P41_ST00350 1157 0.95 0010
P41_SP00319 1227
P41_ST00351 2074
P41_SP00320 1351
P41_ST00352 1384 1596 toutes 056041
P41_SP00321 1500
P41_ST00353 1534 0.91 01
P41_SP00322 1581
P41_ST00354 007150426
P41_TL00033 1633
P41_ST00355 206 dtermin; 5866714070
P41_SP00323 -153
P41_ST00356 107 00066
P41_SP00324 1718
P41_ST00357 026
P41_SP00325 1720
P41_ST00358 1690
P41_SP00326 322
P41_ST00359 347 donc 6205
P41_SP00327 437 1712
P41_ST00360 1689 eu
P41_SP00328 501
P41_ST00361 173 violation 120554003
P41_SP00329 699
P41_ST00362 725 ni
P41_SP00330 760
P41_ST00363 787 755124
P41_SP00331 899
P41_ST00364 922 1677 20404475000
P41_SP00332 1140
P41_ST00365 534
P41_SP00333
P41_ST00366 1246 1686 52510
P41_SP00334 1327
P41_ST00367 1168, 70003
P41_SP00335 1473
P41_ST00368 1507 7600
P41_SP00336
P41_ST00369
P41_SP00337
P41_ST00370 1693 excs 51352
P41_TL00034 1723
P41_ST00371
P41_SP00338 1756
P41_ST00372 pouvoir. 00020622
P41_SP00339 1765
P41_ST00373 1743 0.00
P41_TL00035 1781
P41_ST00374 046
P41_SP00340 204 1816
P41_ST00375 1782
P41_SP00341 287
P41_ST00376 310 275 TROISIEME 500402043
P41_SP00342
P41_ST00377 MOYEN, 202033
P41_SP00343 807 1818
P41_ST00378 1355
P41_SP00344 1824
P41_ST00379 929 1783
P41_SP00345 969 1815
P41_ST00380 460206700
P41_SP00346
P41_ST00381 1193 1792
P41_SP00347
P41_ST00382 1251 557024
P41_SP00348 1817
P41_ST00383 1386 1784 217 12206410700
P41_SP00349 1603 1826
P41_ST00384 1630 1785
P41_SP00350 1669
P41_ST00385 l'art. 225650
P41_TL00036 1728
P41_ST00386 1827 137
P41_SP00351 1860
P41_ST00387
P41_SP00352
P41_ST00388 1839 pr. 040
P41_SP00353 1869
P41_ST00389 80 civ., 53455
P41_SP00354 383 1863
P41_ST00390 410
P41_SP00355
P41_ST00391 475
P41_SP00356 508 1861
P41_ST00392 1838 045
P41_SP00357 598
P41_ST00393 1828
P41_SP00358 651
P41_ST00394 05230805
P41_SP00359
P41_ST00395 883 dnonc 6600675
P41_SP00360
P41_ST00396 1829 condamne 50055517
P41_SP00361 1862
P41_ST00397 1282 550
P41_SP00362
P41_ST00398 1352 7403254120
P41_SP00363
P41_ST00399 1609 1841 aux
P41_SP00364
P41_ST00400 1830 frais 02265
P41_TL00037 1872
P41_ST00401 1873
P41_SP00365
P41_ST00402 l'instance 0224066046
P41_SP00366 1906
P41_ST00403 327 pnale 070624
P41_SP00367 1913
P41_ST00404
P41_SP00368 1915
P41_ST00405 30128
P41_SP00369
P41_ST00406
P41_SP00370
P41_ST00407 761 1881 ouverte 0514744
P41_SP00371 903 1907
P41_ST00408 530114
P41_SP00372 1051
P41_ST00409 3770452604
P41_SP00373 1916
P41_ST00410 1333 1874 155015500
P41_SP00374 1908
P41_ST00411 1558 1883
P41_SP00375
P41_ST00412 1875 047
P41_SP00376 1917
P41_ST00413 s'est 05527
P41_TL00038 1918
P41_ST00414 trouve 0103787
P41_SP00377 194 1951
P41_ST00415 teinte 7465065
P41_SP00378 341 1952
P41_ST00416 368 1930 066
P41_SP00379 1960
P41_ST00417 455 1920
P41_SP00380
P41_ST00418 dcs 08251
P41_SP00381 600
P41_ST00419 625 1919
P41_SP00382
P41_ST00420 690 celui-ci: 360060246
P41_SP00383 844
P41_ST00421 1938
P41_TL00039 1963 1658
P41_ST00422 8587071
P41_SP00384 264 1996
P41_ST00423 1974
P41_SP00385 2005
P41_ST00424 1965
P41_SP00386 419 1997
P41_ST00425 188 074647502
P41_SP00387 637
P41_ST00426 143 prtend 0385401
P41_SP00388 811 2006
P41_ST00427 1975 016
P41_SP00389 908
P41_ST00428 937 1976
P41_SP00390
P41_ST00429 1003 moyen 00530
P41_SP00391
P41_ST00430 1162 1973 est
P41_SP00392 1210 1998
P41_ST00431 nouveau, 00504633
P41_SP00393 2000
P41_ST00432 1966 051
P41_SP00394
P41_ST00433 1525 consorts 20010351
P41_SP00395 1685
P41_ST00434 1716 La
P41_TL00040 2007
P41_ST00435 fontant 5027807
P41_SP00396 2042
P41_ST00436 221 2009 n'ayant 0061542
P41_SP00397 2050
P41_ST00437 2020
P41_SP00398
P41_ST00438 2010 127 622208
P41_SP00399
P41_ST00439
P41_SP00400
P41_ST00440 2011
P41_SP00401 2043
P41_ST00441 0235
P41_SP00402
P41_ST00442 184 com,battu 508706664
P41_SP00403 1067
P41_ST00443 1095
P41_SP00404 1124 2044
P41_ST00444 1151 demande 4601052
P41_SP00405
P41_ST00445 1345
P41_SP00406
P41_ST00446 1410 condamnation 000770064400
P41_SP00407
P41_ST00447 2022
P41_TL00041 2052
P41_ST00448 25673
P41_SP00408 2088
P41_ST00449 2054
P41_SP00409
P41_ST00450 220 6050057035
P41_SP00410 2089
P41_ST00451 425 pnale; 0701250
P41_TL00042 2100
P41_ST00452 8308030
P41_SP00411 2134
P41_ST00453 2101 105 04240
P41_SP00412 2142
P41_ST00454 2112
P41_SP00413
P41_ST00455 dfendant 475605106
P41_SP00414 686 2135
P41_ST00456 719 2110 404014
P41_SP00415 838
P41_ST00457 870 2102 l'action 03646520
P41_SP00416 1013
P41_ST00458 2103 062
P41_SP00417
P41_ST00459 2111 30000770
P41_SP00418 2137
P41_ST00460 016000106
P41_SP00419 1513
P41_ST00461 1549 2104 237 repoussaient 660000127406
P41_TL00043 2144
P41_ST00462 implicitement 6003646550507
P41_SP00420 2185
P41_ST00463 2147
P41_SP00421 2179
P41_ST00464 6703
P41_SP00422 525 2181
P41_ST00465 2158 coup 5010
P41_SP00423 640 2188
P41_ST00466 2148
P41_SP00424 2180
P41_ST00467 condamnations 3006101233001
P41_SP00425
P41_ST00468 accessoires 53551006220
P41_SP00426
P41_ST00469 2160 660
P41_SP00427
P41_ST00470 2149 dpens; 5705424
P41_TL00044 2192
P41_ST00471 2201 067
P41_SP00428 2231
P41_ST00472
P41_SP00429 234 2225
P41_ST00473 2193 plus 3042
P41_SP00430 2233
P41_ST00474 364
P41_SP00431
P41_ST00475 421 6506055
P41_SP00432
P41_ST00476 614 2202 ayant 46838
P41_SP00433 720
P41_ST00477 746 2194 757
P41_SP00434 2226
P41_ST00478 821 produite 16065667
P41_SP00435 2234
P41_ST00479
P41_SP00436
P41_ST00480 1069 admise 650304
P41_SP00437 1199 2227
P41_ST00481 1225
P41_SP00438 1255
P41_ST00482 question 07605500
P41_SP00439 1444
P41_ST00483 70665
P41_SP00440
P41_ST00484 2195 0074
P41_SP00441 2228
P41_ST00485 0701
P41_TL00045 2235 636
P41_ST00486 084
P41_SP00442 2268
P41_ST00487 2236 dbats 580571
P41_SP00443 2270
P41_ST00488 2246
P41_SP00444
P41_ST00489 2237 02517
P41_SP00445 404
P41_ST00490 2249 363
P41_SP00446 490 2279
P41_ST00491 2238 nouvelle, 010050254
P41_TL00046 2288
P41_ST00492 pourquoi 00160305
P41_SP00447 2329
P41_ST00493 2289 13
P41_SP00448 2321
P41_ST00494 fin 000
P41_SP00449 411
P41_ST00495 436
P41_SP00450
P41_ST00496 non
P41_SP00451 572 2322
P41_ST00497 recevoir 25072057
P41_SP00452 748 2323
P41_ST00498 771 2301 sera 2426
P41_SP00453
P41_ST00499 866 2290 carte; 87747860
P41_TL00047 2332 1674
P41_ST00500 7516150
P41_SP00454 2367
P41_ST00501 2345
P41_SP00455 354 2375
P41_ST00502 2334 l'attribution 2465526002303
P41_SP00456 2368
P41_ST00503 2335
P41_SP00457
P41_ST00504 728 2336 126 dpens 060500
P41_SP00458 2377
P41_ST00505 882 2347
P41_SP00459
P41_ST00506 947 2344 peut 0603
P41_SP00460 2376
P41_ST00507 68 tre 8575
P41_SP00461 2369
P41_ST00508 1150 83 faite 68365
P41_SP00462 1233
P41_ST00509 1259 2348 004
P41_SP00463 2379
P41_ST00510 2349 017
P41_SP00464 1413
P41_ST00511 2339
P41_SP00465 1467 2371
P41_ST00512 2338 183 37140800
P41_SP00466 1675 2380
P41_ST00513 final 00061
P41_TL00048 2374
P41_ST00514 060
P41_SP00467 111 2417
P41_ST00515 2387 statue 358531
P41_SP00468 2412
P41_ST00516 2390
P41_SP00469
P41_ST00517 un^ 3310
P41_SP00470 444
P41_ST00518 460 instance, 300370455
P41_SP00471 2416
P41_ST00519 2392 ou, 054
P41_SP00472 713 2415
P41_ST00520 si
P41_SP00473 2414
P41_ST00521 2382 551
P41_SP00474
P41_ST00522 incidents 523556001
P41_SP00475 1058
P41_ST00523 ont
P41_SP00476
P41_ST00524 2383 travers 02535608
P41_SP00477 1329
P41_ST00525
P41_SP00478
P41_ST00526 2384 dbat 37016
P41_SP00479 1517
P41_ST00527 1548 principal 063344000
P41_SP00480 2425
P41_ST00528 2393
P41_TL00049 2421
P41_ST00529 qu'ils 203603
P41_SP00481 2461
P41_ST00530 2424 soient 205332
P41_SP00482 2457
P41_ST00531 328 trangers 863204574
P41_SP00483 2466
P41_ST00532
P41_SP00484
P41_ST00533 l'instruction 0250456000100
P41_SP00485 2459
P41_ST00534
P41_SP00486 894
P41_ST00535 l'affaire, 8320037741
P41_SP00487 2463
P41_ST00536 2427 formant 4060005
P41_SP00488
P41_ST00537 1312 2428 alors 61172
P41_SP00489 2462
P41_ST00538 2437 autant 750614
P41_SP00490
P41_ST00539 1592 2429
P41_SP00491 1631
P41_ST00540 2430 000464
P41_TL00050 2465
P41_ST00541 distincts, 6224745511
P41_SP00492 2504
P41_ST00542 2480 057
P41_SP00493 2510
P41_ST00543 2470
P41_SP00494 2503
P41_ST00544 jugements 404407050
P41_SP00495 2511
P41_ST00545 2471 033
P41_SP00496 694 2512
P41_ST00546 721 statuent 42874500
P41_SP00497
P41_ST00547 904 279 dfinitivement 67000053340517
P41_SP00498 1183 2506
P41_ST00548 2484 306
P41_SP00499
P41_ST00549 1296 2485 ces 350
P41_SP00500 1346
P41_ST00550 1375 2473 incidents; 6054061011
P41_TL00051
P41_ST00551 7007060
P41_SP00501 2547
P41_ST00552 2526 que^ 07610
P41_SP00502 2568
P41_ST00553 2515 32355510
P41_SP00503 2549
P41_ST00554 567 2517 060676
P41_SP00504 2557
P41_ST00555 2516 entreprise 6077607707
P41_SP00505 2558
P41_ST00556 402065
P41_SP00506 1054 2551
P41_ST00557 6631178506
P41_SP00507 2559
P41_ST00558 1342 2518 060220103
P41_SP00508 2552
P41_ST00559 1572 2527 67635
P41_SP00509 2561
P41_ST00560 1710 0650
P41_TL00052 2554
P41_ST00561 0.94 001
P41_SP00510 2588
P41_ST00562 482
P41_SP00511 2597
P41_ST00563 2570 son 252
P41_SP00512 2592
P41_ST00564 2560 08360
P41_SP00513 2593
P41_ST00565 avant 40107
P41_SP00514 2594
P41_ST00566 557 2562 d'aboutir 606020721
P41_SP00515 738 2595
P41_ST00567 2563 0.15
P41_SP00516
P41_ST00568 jugement, 081624006
P41_SP00517 1005 2603
P41_ST00569 rien 6660
P41_SP00518 1107
P41_ST00570 1138 2575
P41_SP00519
P41_ST00571 2571 permet 060044
P41_SP00520 1339 2604
P41_ST00572 1369 2564
P41_SP00521 1408
P41_ST00573 tenir 45043
P41_SP00522
P41_ST00574 0062
P41_SP00523 1646 2605
P41_ST00575 vrit 266747
P41_TL00053
P41_ST00576 2611
P41_SP00524 2641
P41_ST00577
P41_SP00525 2635
P41_ST00578 lments 75846040
P41_SP00526 377 2638
P41_ST00579 2606 constitutifs 501287661050
P41_SP00527 626 2640
P41_ST00580 2608
P41_SP00528 696
P41_ST00581 2607 l'abus 005102
P41_SP00529
P41_ST00582
P41_SP00530
P41_ST00583 938 confiance 025007163
P41_SP00531 1113 2642
P41_ST00584 2609 avaient 4775707
P41_SP00532
P41_ST00585
P41_SP00533 1361
P41_ST00586 relevs 7405473
P41_SP00534 1515
P41_ST00587 1546 2610
P41_SP00535 1562
P41_ST00588 1594 2621
P41_SP00536 1626
P41_ST00589 charge 030206
P41_TL00054 2647
P41_ST00590 2653
P41_SP00537 2678
P41_ST00591 00260
P41_SP00538 2687
P41_ST00592 2650 devait 675460
P41_SP00539 2683
P41_ST00593 371 2652 ncessairement 05470133150527
P41_SP00540 649 2686
P41_ST00594 680 7636
P41_SP00541
P41_ST00595 777 convaincu 010062040
P41_SP00542 972
P41_ST00596 2654
P41_SP00543
P41_ST00597 1072 2666
P41_SP00544 1105
P41_ST00598 1136 dlit, 682533
P41_SP00545 1231 2690
P41_ST00599 1263 2667 015
P41_SP00546 2696
P41_ST00600 2657 0530
P41_SP00547 2689
P41_ST00601
P41_SP00548 1490
P41_ST00602 1520 54050705
P41_SP00549 1702 2698
P41_ST00603 2658
P41_TL00055
P41_ST00604 83040051
P41_SP00550 2727
P41_ST00605 2694 Correctionnel 0224440541048
P41_SP00551 2730
P41_ST00606 pouvait, 00046686
P41_SP00552 729 2738
P41_ST00607 2699 accessoirement 54562106540444
P41_SP00553 1052 2732
P41_ST00608 1091 2700
P41_SP00554 1106
P41_ST00609 2711
P41_SP00555 1214 2733
P41_ST00610 1254 2701 000670047226
P41_SP00556 1532 2735
P41_ST00611 1573 2702 principale, 46624715024
P41_TL00056 2737
P41_ST00612 condamner 880887371
P41_SP00557 2773
P41_ST00613 281 2741
P41_SP00558
P41_ST00614 333 2742 prvenu 0680500
P41_SP00559 2781
P41_ST00615 2754 0.96
P41_SP00560 2776
P41_ST00616 2744 7776008
P41_TL00057 2782
P41_ST00617 8737070
P41_SP00561 2817
P41_ST00618 2797
P41_SP00562 2827
P41_ST00619 2786 sauf 0847
P41_SP00563 2819
P41_ST00620 471 2788 drogations 07746813626
P41_SP00564 695 2828
P41_ST00621 2789 139 tablies 88500350
P41_SP00565 2822
P41_ST00622 2801 082
P41_SP00566 941 2831
P41_ST00623 966 2790
P41_SP00567 992 2823
P41_ST00624 007
P41_SP00568 1065
P41_ST00625 2791
P41_SP00569 1134
P41_ST00626 juridictions 057776563301
P41_SP00570 2832
P41_ST00627 2800 sont 0154
P41_SP00571 2824
P41_ST00628 1509 2792 271 indpendantes 2067120570070
P41_TL00058
P41_ST00629
P41_SP00572 2858
P41_ST00630 2838 unes 3570
P41_SP00573 2861
P41_ST00631 2830 670
P41_SP00574 2863
P41_ST00632 2840 autres, 6000510
P41_SP00575 2865
P41_ST00633 2833 qu'elles 05077874
P41_SP00576 2873
P41_ST00634 2844 153 exercent 84651535
P41_SP00577 2868
P41_ST00635 2835 exclusivement 5300417160507
P41_SP00578 2869
P41_ST00636 1153 2837
P41_SP00579
P41_ST00637 1232 2836 attributions 736060024310
P41_SP00580
P41_ST00638
P41_SP00581 1557 2877
P41_ST00639 1591 leur 0707
P41_SP00582 1665 2871
P41_ST00640 2846 0007
P41_TL00059
P41_ST00641 Jcvolucs; 788800750
P41_SP00583 227 2910
P41_ST00642 2886 077
P41_SP00584 324 2917
P41_ST00643 2876
P41_SP00585 2909
P41_ST00644 205 juridiction 40066732440
P41_SP00586 2918
P41_ST00645 2879 99 063604
P41_SP00587 2914
P41_ST00646 2881
P41_SP00588
P41_ST00647 2880 Jacmel 543030
P41_SP00589 2915
P41_ST00648 saisie 082076
P41_SP00590 1092
P41_ST00649 1121 2895
P41_SP00591 1192
P41_ST00650 2883 d'une 62605
P41_SP00592
P41_ST00651 2884 reprise 6405506
P41_SP00593 2925
P41_ST00652 192 d'instance 2565267065
P41_SP00594 2919
P41_ST00653 ni, 265
P41_TL00060
P41_ST00654 2928 0.17
P41_SP00595 2949
P41_ST00655 0.92 011
P41_SP00596 2958
P41_ST00656 2929
P41_SP00597 2953
P41_ST00657 2921 juridiquement 0400050476801
P41_SP00598 543 2963
P41_ST00658 2924 inadmissible 246606184506
P41_SP00599 2959
P41_ST00659 837 2927 70006
P41_SP00600 2960
P41_ST00660 970 conversion 7015720010
P41_SP00601 2961
P41_ST00661 1206
P41_SP00602 1245 2962
P41_ST00662 60867400
P41_SP00603
P41_ST00663 2931 080354
P41_SP00604 2971
P41_ST00664 2942
P41_SP00605 1632
P41_ST00665 1662 755300
P41_TL00061
P41_ST00666 civile, 8487770
P41_SP00606 2997
P41_ST00667 2965 6874
P41_SP00607 2998
P41_ST00668 2967 40206
P41_SP00608 3000
P41_ST00669 2968 instance 63108366
P41_SP00609 3002
P41_ST00670 2972 nouvelle 00267085
P41_SP00610 3004
P41_ST00671 3437402527
P41_SP00611 3014
P41_ST00672 2982 300726
P41_SP00612 3006
P41_ST00673 1158 2974 071
P41_SP00613 1203 3007
P41_ST00674 hritiers 578266760
P41_SP00614 1385 3008
P41_ST00675 2975
P41_SP00615 1459
P41_ST00676 2976 66667830
P41_SP00616 1655 3016
P41_ST00677 43636
P41_TL00062
P41_ST00678 certainement 876580474600
P41_SP00617 3043
P41_ST00679 comptence 4655875688
P41_SP00618 3053
P41_ST00680 3026 0031
P41_SP00619 658 3055
P41_ST00681 688 indemniser 0065500064
P41_SP00620 897 3050
P41_ST00682 3018 16104
P41_SP00621 3059
P41_ST00683 1070 3019
P41_SP00622 1109 3052
P41_ST00684 3030
P41_SP00623 1186
P41_ST00685 dbours 7700250
P41_SP00624 1365
P41_ST00686 3020 antrieurs 5228256217
P41_SP00625 3054
P41_ST00687 3032
P41_SP00626
P41_ST00688 Cor Correctionnel,
P41_TL00063
P41_ST00689 rectionnel, 74724751503
P41_SP00627 249 3089
P41_ST00690 3066
P41_SP00628 311
P41_ST00691 3057 02000
P41_SP00629 3097
P41_ST00692 456 3070
P41_SP00630 3090
P41_ST00693 503 fait 6652
P41_SP00631 3092
P41_ST00694 3071 080
P41_SP00632 3100
P41_ST00695 3061 l'allocation 831003673460
P41_SP00633 3095
P41_ST00696 3064
P41_SP00634
P41_ST00697 3063 01884
P41_SP00635 1112 3096
P41_ST00698 3065 2008372
P41_SP00636 1289 3105
P41_ST00699
P41_SP00637
P41_ST00700 ddommage 684601657
P41_SP00638 1639 3106
P41_ST00701
P41_SP00639 1697 3098
P41_ST00702 dit
P41_TL00064
P41_ST00703 sieur 65863
P41_SP00640 3131
P41_ST00704 166
P41_SP00641 3132
P41_ST00705 3111
P41_SP00642 3133
P41_ST00706 3102 peines 087074
P41_SP00643 3142
P41_ST00707 3113
P41_SP00644 3137
P41_ST00708 3104 74870
P41_SP00645 3138
P41_ST00709 635
P41_SP00646
P41_ST00710 3107 02
P41_SP00647 3139
P41_ST00711 788 3108 annes 705850
P41_SP00648 910 3140
P41_ST00712 940 3109
P41_SP00649 982 3141
P41_ST00713 1016 procdure, 0666860756
P41_SP00650 3150
P41_ST00714 3110 0840
P41_SP00651 3143
P41_ST00715
P41_SP00652
P41_ST00716 1424 74822
P41_SP00653
P41_ST00717 incomptent 54580686703


xml version 1.0 encoding UTF-8
alto xmlns:xsi http:www.w3.org2001XMLSchema-instance xsi:noNamespaceSchemaLocation http:schema.ccs-gmbh.commetaealto-1-2.xsd xmlns:xlink http:www.w3.orgTRxlink
Description
MeasurementUnit pixel
sourceImageInformation
fileName W:\Main\OCR\ABBYY and KIRTAS_PROCESSING\Kirtas\AA00000461\00018\\00283.tif
OCRProcessing ID OCRPROCESSING_1
preProcessingStep
processingSoftware
softwareCreator Kirtas Technologies, Inc.
softwareName BookScan Editor
softwareVersion 3.6
ocrProcessingStep
Kirtas Technologies, Inc.
OCR Manager
3.0.0.0
Layout
Page P283 PHYSICAL_IMG_NR 283 HEIGHT 3286 WIDTH 1900
TopMargin P283_TM00001 HPOS 0 VPOS 122
LeftMargin P283_LM00001 24 3012
RightMargin P283_RM00001 1776 124
BottomMargin P283_BM00001 3134 152
PrintSpace P283_PS00001 1752
TextBlock P283_TB00001 348 1128 50
TextLine P283_TL00001 355 130 1113 33
String P283_ST00001 194 26 CONTENT BULLETIN WC 0.55 CC 44655550
SP P283_SP00001 549 156 32
P283_ST00002 581 67 DES 0.69 260
P283_SP00002 648
P283_ST00003 681 131 145 25 ARRETS 0.60 704470
P283_SP00003 826
P283_ST00004 859 132 52 DU 0.50 27
P283_SP00004 911 158 31
P283_ST00005 942 199 28 TRIBUNAL 0.39 77786425
P283_SP00005 1141 160
P283_ST00006 1172 135 49 DE 0.25 77
P283_SP00006 1221 161
P283_ST00007 1252 136 216 CASSATION 0.59 170355608
P283_TB00002 1678 134 96 58
P283_TL00002 1686 142 80 42
P283_ST00008 279 0.78 060
P283_TB00003 236 2898
P283_TL00003 244 1716 46
P283_ST00009 329 indpendamment 0.67 01070616601672
P283_SP00007 378 286 36
P283_ST00010 414 245 39 de 0.43 55
P283_SP00008 453 278 37
P283_ST00011 490 252 toute 0.80 00414
P283_SP00009 586 34
P283_ST00012 620 259 41 consignation, 0.68 0003741617054
P283_SP00010 879 285
P283_ST00013 916 246 0.56
P283_SP00011 955
P283_ST00014 991 256 120 mettre 0.41 662874
P283_SP00012 1111 282
P283_ST00015 1145 250 30 le
P283_SP00013 1175
P283_ST00016 1211 dbiteur 04070634
P283_SP00014 1367 284 35
P283_ST00017 1402 251 19 0.36 6
P283_SP00015 1421
P283_ST00018 1456 101 l'abri 047078
P283_SP00016 1557
P283_ST00019 1593 254 0.62 07
P283_SP00017 1632 287
P283_ST00020 1669 263 0.53 77133
P283_TL00004 289 1285
P283_ST00021 183 dchance 0.51 375770705
P283_SP00018 229 323 29
P283_ST00022 258 301 45 22 ou 0.81 03
P283_SP00019 303
P283_ST00023 332 290 40 0.74 05
P283_SP00020 372
P283_ST00024 399 291 la 0.64
P283_SP00021 430
P283_ST00025 459 109 clause 0.73 424005
P283_SP00022 568
P283_ST00026 596 119 pnale 183626
P283_SP00023 715 330
P283_ST00027 743 62 qui 045
P283_SP00024 805
P283_ST00028 833 auraient 0.44 60555678
P283_SP00025 989 324
P283_ST00029 1017 293 48 t 0.26 776
P283_SP00026 1065 326
P283_ST00030 1092 295 163 prvues; 76400425
P283_SP00027 1255 335
P283_ST00031 1274 314 57 0.00 10
P283_TL00005 334 1664 44
P283_ST00032 Et 0.82
P283_SP00028 146 368 23
P283_ST00033 169 336 143 attendu 0.65 6636010
P283_SP00029 312
P283_ST00034 qu'aux 0.75 030550
P283_SP00030 470 376
P283_ST00035 496 344 termes 0.46 566770
P283_SP00031 616
P283_ST00036 639 66
P283_SP00032 678
P283_ST00037 701 92 l'art. 0.79 003540
P283_SP00033 793 367
P283_ST00038 824 98 1043 0.61 4146
P283_SP00034 922
P283_ST00039 950 du 68
P283_SP00035 996 369
P283_ST00040 1021 337 C.
P283_SP00036 1061 371
P283_ST00041 1088 339 1.00 00
P283_SP00037 1129
P283_ST00042 1156 340 les 6240
P283_SP00038 1223 373
P283_ST00043 1246 103 offres 0.83 000054
P283_SP00039 1349
P283_ST00044 1374 114 relles 3760153
P283_SP00040 1488 374
P283_ST00045 1510 342 126 suivies 3275765
P283_SP00041 1636
P283_ST00046 1661 104 d'une 0.54 45623
P283_TL00006 379 1701
P283_ST00047 380 257 0.66 6010706626060
P283_SP00042 420
P283_ST00048 381 librent 0.72 27040440
P283_SP00043 478
P283_ST00049 504 k 0.12 8
P283_SP00044 533
P283_ST00050 559 167 dbiteur, 0.63 060765050
P283_SP00045 726 416
P283_ST00051 755 elles 60265
P283_SP00046 832 412
P283_ST00052 861 154 tiennent 0.40 57416687
P283_SP00047 1015
P283_ST00053 1044 383 lieu 0.57 0762
P283_SP00048
P283_ST00054 1139 384 17 0.31
P283_SP00049
P283_ST00055 1185 396 63 son 0.77 006
P283_SP00050 1248 418
P283_ST00056 1277 386 100 gard 50451
P283_SP00051 1377 427
P283_ST00057 1407
P283_SP00052 1446 419
P283_ST00058 1474 174 paiement 23650502
P283_SP00053 1648
P283_ST00059 1677 389 70 lors 0060 SUBS_TYPE HypPart1 SUBS_CONTENT lorsqu'elles
P283_TL00007 424 1722
P283_ST00060 qu'elles 00457050 HypPart2
P283_SP00054 187 466
P283_ST00061 212 433 82 sont 0.85 0050
P283_SP00055 294 458
P283_ST00062 320 425 231 valablement 05050360530
P283_SP00056 551
P283_ST00063 579 faites. 31646050
P283_SP00057 711 43
P283_ST00064 754 Que 155
P283_SP00058 831 467
P283_ST00065 858 38 0.42
P283_SP00059 896
P283_ST00066 924 426 plus 0665
P283_SP00060 1004
P283_ST00067 1030 438 111 aucun 56540
P283_SP00061 461
P283_ST00068 1170 429 87 dlai 0.58 46045
P283_SP00062 1257 463
P283_ST00069 n'est 05735
P283_SP00063 1372 464
P283_ST00070 1400 imparti 6444635
P283_SP00064 1545 472
P283_ST00071 1572 432 18 0.45 5
P283_SP00065 1590 465
P283_ST00072 1617 150 l'auteur 00845525
P283_TL00008 469 1720
P283_ST00073 471 56 des 650
P283_SP00066 503
P283_ST00074 128 022753
P283_SP00067
P283_ST00075 481 94 pour 4005
P283_SP00068 351 511
P283_ST00076 83 faire 05857
P283_SP00069
P283_ST00077 06
P283_SP00070 520
P283_ST00078 547 consignation. 2023633630220
P283_SP00071 806
P283_ST00079 849
P283_SP00072 926 512
P283_ST00080 cette 0.35 26876
P283_SP00073 1038
P283_ST00081 1067 473 consignation 636370062503
P283_SP00074 1311 515
P283_ST00082 1340 486 au 71
P283_SP00075 1383 508
P283_ST00083 1411 477 surplus 4776015
P283_SP00076 1554 517
P283_ST00084 1583 488 16 a 4
P283_SP00077 1599 510
P283_ST00085 1629 489 21 eu
P283_SP00078 1667
P283_ST00086 1697 0780
P283_TL00009 514 1725
P283_ST00087 86 dans 0.86 0040
P283_SP00079 129
P283_ST00088 151 516
P283_SP00080 182 548
P283_ST00089 205 huitaine 10153675
P283_SP00081 363 550
P283_ST00090 388 140 franche 3677475
P283_SP00082 528
P283_ST00091 552 04
P283_SP00083 590
P283_ST00092 614 0.92
P283_SP00084 644
P283_ST00093 669 524 sentence 25072514
P283_SP00085 823
P283_ST00094 848 172 arbitrale, 5554557844
P283_SP00086 1020 553
P283_ST00095 1046 518 125 qu'elle 2735224
P283_SP00087 1171
P283_ST00096 1195 519 34403
P283_SP00088 1282 554
P283_ST00097 1307 521 89 donc 5042
P283_SP00089 1396
P283_ST00098 105 point 70022
P283_SP00090 1526 563
P283_ST00099 1552 522 tardive. 0.70 31515050
P283_SP00091 1695 557
P283_ST00100 1712 542 7
P283_TL00010 560
P283_ST00101 99 Qu'il 00773
P283_SP00092 141 603
P283_ST00102 144 s'ensuit 06673443
P283_SP00093 311 595
P283_ST00103 562 qu'il 23521
P283_SP00094 604
P283_ST00104 61 n'y 753
P283_SP00095
P283_ST00105 540 572 0.71 2
P283_SP00096 556 594
P283_ST00106 582 aucune 501007
P283_SP00097 713
P283_ST00107 740 561 112 fausse 464005
P283_SP00098 852
P283_ST00108 267 interprtation 60454046887864
P283_SP00099 1146
P283_ST00109 566 0.34 75
P283_SP00100 599
P283_ST00110 1237 565 544410
P283_SP00101 1329
P283_ST00111 1365 0.52 6047
P283_SP00102 1463 600
P283_ST00112 1495 15
P283_SP00103 1536
P283_ST00113 1566 567
P283_SP00104 1606 601 13
P283_ST00114 1619 ; 0.97
P283_TL00011 617 1665
P283_ST00115 Sur 067
P283_SP00105 166
P283_ST00116
P283_SP00106 217 649
P283_ST00117 240 97 4me 3575
P283_SP00107 651
P283_ST00118 358 618 147 Moyen. 071600
P283_SP00108 505 659 3
P283_ST00119 637
P283_SP00109 564 642
P283_ST00120 Violation 070256501
P283_SP00110 751
P283_ST00121
P283_SP00111
P283_ST00122 854 625 81 arts. 55126
P283_SP00112 935
P283_ST00123 966 1034, 66550
P283_SP00113 1077 655
P283_ST00124 1106 943, 0.48 4374
P283_SP00114 1193 656
P283_ST00125 1222 621 88 945, 2400
P283_SP00115 1310 658
P283_ST00126 1341 622 5034
P283_SP00116 1441
P283_ST00127 1466 623
P283_SP00117 1512
P283_ST00128 1538 Code 0016
P283_SP00118 1634 657
P283_ST00129 1658 624 Civil. 340800
P283_TL00012 662 1670
P283_ST00130 162 Attendu 7224030
P283_SP00119 695
P283_ST00131 674 que 0.87 003
P283_SP00120 704
P283_ST00132 664 0.47
P283_SP00121 696
P283_ST00133 672 03045037
P283_SP00122 574 697
P283_ST00134 159 arbitrale 240663404
P283_SP00123
P283_ST00135 778 670 106 ayant 44436
P283_SP00124 884 705
P283_ST00136 906 fix 3307
P283_SP00125 972
P283_ST00137 995 663
P283_SP00126 1024
P283_ST00138 1047 673 quantum 6780282
P283_SP00127
P283_ST00139 666
P283_SP00128 1292 699
P283_ST00140 1317 fermage 4570604
P283_SP00129 1468 708
P283_ST00141 1491 668 0.84 1
P283_SP00130 1507 700
P283_ST00142 73 710
P283_SP00131 1611 702
P283_ST00143 dollars 3072800
P283_TL00013 707 1726
P283_ST00144 et
P283_SP00132
P283_ST00145 13615
P283_SP00133 204 748
P283_ST00146 233 stipul 3252626
P283_SP00134 362 749
P283_ST00147 390 719 0.76 213
P283_SP00135 456 750
P283_ST00148
P283_SP00136 741
P283_ST00149 538 jours 20140
P283_SP00137
P283_ST00150 aprs 30040
P283_SP00138 763
P283_ST00151 791 718 sa 0.89 20
P283_SP00139 825
P283_ST00152 855 signification, 37018331487253
P283_SP00140 1100
P283_ST00153 1133 0.13
P283_SP00141 1160
P283_ST00154 1191 57766510
P283_SP00142 1347 745
P283_ST00155 1375 723 sera 0525
P283_SP00143 1445
P283_ST00156 1477 720 tenu 4326
P283_SP00144 1558
P283_ST00157 1591
P283_SP00145 1631 746
P283_ST00158 725 108 payer 43170
P283_TL00014 752 1723
P283_ST00159 760 84 35375
P283_SP00146 786
P283_ST00160 valeur 070306
P283_SP00147 269
P283_ST00161
P283_SP00148 309 785
P283_ST00162
P283_SP00149 364
P283_ST00163 184 crancire 0677507544
P283_SP00150 787
P283_ST00164 598 762
P283_SP00151 628
P283_ST00165 653
P283_SP00152
P283_ST00166 90 sieur 06605
P283_SP00153 795
P283_ST00167 820 Maisonneuve 63630005245
P283_SP00154 1076
P283_ST00168 1101 s'tant 5678618
P283_SP00155 1227 789
P283_ST00169 1251 756 conform 40000707
P283_SP00156 1435 790
P283_ST00170 1461 757
P283_SP00157 1478
P283_ST00171 1504 765 43254
P283_SP00158 1588
P283_ST00172 1615 dcision 06180708
P283_TL00015 797 1721
P283_ST00173 avant 42602
P283_SP00159 830
P283_ST00174 171 798 mme 4706
P283_SP00160
P283_ST00175 305 799
P283_SP00161 333
P283_ST00176 357 44258
P283_SP00162 443
P283_ST00177 468 imparti, 60054562
P283_SP00163 841
P283_ST00178 il
P283_SP00164
P283_ST00179 n'avait 0540884
P283_SP00165 827
P283_ST00180 851 809 pas 080
P283_SP00166 912 839
P283_ST00181 936 0.38
P283_SP00167 952
P283_ST00182 978 verser 056557
P283_SP00168 1087
P283_ST00183 800 780
P283_SP00169 1166
P283_ST00184 1190 frais 57670
P283_SP00170 834
P283_ST00185 1297 802
P283_SP00171 1313
P283_ST00186 1339
P283_SP00172 1369
P283_ST00187 1395 dame 0306
P283_SP00173 835
P283_ST00188 1518 Ron 0407
P283_SP00174 836
P283_ST00189 1643 Paret; 457404
P283_TL00016 64
P283_ST00190 870 0.94
P283_SP00175 874
P283_ST00191 76 225
P283_SP00176 173 891
P283_ST00192 197 si 02
P283_SP00177 224 881
P283_ST00193 249 91 205870
P283_SP00178 882
P283_ST00194 850 1034 4552
P283_SP00179 883
P283_ST00195 500
P283_SP00180 546
P283_ST00196
P283_SP00181 612
P283_ST00197 641
P283_SP00182 680
P283_ST00198 invoqu 6100002
P283_SP00183 864 889
P283_ST00199 860 par 457
P283_SP00184 951
P283_ST00200 976
P283_SP00185 1006
P283_ST00201 1032 0.32 5886737668
P283_SP00186 1214
P283_ST00202 1239 dispose 3210006
P283_SP00187 893
P283_ST00203 856
P283_SP00188 1442 885
P283_ST00204 1469 853 102 faon 38001
P283_SP00189 1571 894
P283_ST00205 1598 gnrale, 460606251
P283_TL00017 1724
P283_ST00206 905 044
P283_SP00190
P283_ST00207 895 les
P283_SP00191 178 927
P283_ST00208 07460
P283_SP00192
P283_ST00209 315 54
P283_SP00193 354 928
P283_ST00210 382 00335643
P283_SP00194
P283_ST00211 583 902 0.90 0012
P283_SP00195
P283_ST00212 690
P283_SP00196 706
P283_ST00213 735
P283_SP00197
P283_ST00214 121 charge 043645
P283_SP00198 914 934
P283_ST00215 47 01
P283_SP00199
P283_ST00216 1018 370735761
P283_SP00200 1184 931
P283_ST00217 1213 767750
P283_SP00201 1304 929
P283_ST00218 897 0140
P283_SP00202 1440 930
P283_ST00219 1470 898
P283_SP00203 1517
P283_ST00220 1546 0.88
P283_SP00204 1587 932
P283_ST00221 1618 C,
P283_SP00205 1672
P283_ST00222 1702 057
P283_TL00018 938 1706
P283_ST00223 947 est 345
P283_SP00206
P283_ST00224 116 939 255 d'application 3053026365700
P283_SP00207 981
P283_ST00225 401 spciale, 007865263
P283_SP00208 555
P283_ST00226 585 3603036
P283_SP00209 721 980
P283_ST00227 65
P283_SP00210 814
P283_ST00228 843 940
P283_SP00211 890 971
P283_ST00229 919 36660
P283_SP00212 1003
P283_ST00230
P283_SP00213
P283_ST00231 1118 000756
P283_SP00214 1220 973
P283_ST00232 1250 7552033
P283_SP00215 1361 975
P283_ST00233 1389
P283_SP00216 1419
P283_ST00234 1451 943
P283_SP00217 1490
P283_ST00235 1520
P283_SP00218 1550
P283_ST00236 1580 consigna 10065236
P283_TL00019 984 1143
P283_ST00237 tion 2500
P283_SP00219
P283_ST00238 992 0044
P283_SP00220 222
P283_ST00239 985
P283_SP00221 262
P283_ST00240 986
P283_SP00222 316
P283_ST00241 341 458405
P283_SP00223 462 1026
P283_ST00242
P283_SP00224 534
P283_ST00243 558 175 crancier, 1575323441
P283_SP00225 733
P283_ST00244 759
P283_SP00226
P283_ST00245 810 78 33333
P283_SP00227 888
P283_ST00246 2054
P283_SP00228
P283_ST00247 valables; 053604600
P283_TL00020
P283_ST00248 1036 5207350
P283_SP00229 1069
P283_ST00249 00360
P283_SP00230 375
P283_ST00250 406 033
P283_SP00231
P283_ST00251 498 1035 avait 50373
P283_SP00232 592
P283_ST00252 580
P283_SP00233
P283_ST00253
P283_SP00234
P283_ST00254 783
P283_SP00235 822
P283_ST00255 retard 131800
P283_SP00236
P283_ST00256 997
P283_SP00237 1068
P283_ST00257 36520677
P283_SP00238 1240 1075
P283_ST00258 1272 1037
P283_SP00239 1070
P283_ST00259 a
P283_SP00240
P283_ST00260 1404 1045 79 part 1563
P283_SP00241 1483 1079
P283_ST00261 1515 1039
P283_SP00242 1561 1071
P283_ST00262 1594 040684266
P283_TL00021
P283_ST00263 1080 qu'en 06450
P283_SP00243 1122
P283_ST00264 007
P283_SP00244 235 1114
P283_ST00265 1081 180 dsaccord 063340060
P283_SP00245
P283_ST00266 avec 6057
P283_SP00246
P283_ST00267 575
P283_SP00247 605
P283_ST00268 633 crancire, 06762054654
P283_SP00248 1115
P283_ST00269 1091 005
P283_SP00249 921
P283_ST00270 948 40646
P283_SP00250 1051 1121
P283_ST00271
P283_SP00251 1119
P283_ST00272 vue
P283_SP00252 1210
P283_ST00273 1238 61666
P283_SP00253 1330
P283_ST00274 1358 1082 179 triomph 65700254
P283_SP00254 1537 1124
P283_ST00275 1565 1084 127 devant 330486
P283_SP00255 1692 1117
P283_ST00276 1718 744
P283_TL00022 1125
P283_ST00277 1126 arbitres 07065040
P283_SP00256 1159
P283_ST00278 1134
P283_SP00257 243
P283_ST00279 275 02450
P283_SP00258 1167
P283_ST00280 395 404
P283_SP00259
P283_ST00281 476 51 dit 063
P283_SP00260 527
P283_ST00282 4633
P283_SP00261 1158
P283_ST00283
P283_SP00262 703
P283_ST00284 736 57370532
P283_SP00263 887
P283_ST00285 561635804
P283_SP00264
P283_ST00286 1112 01475
P283_SP00265 1199
P283_ST00287 1232 1127 847
P283_SP00266 1293 1168
P283_ST00288 1326
P283_SP00267 1342
P283_ST00289 1376 60
P283_SP00268 1436 1169
P283_ST00290 1467 2442
P283_SP00269 1535 1161
P283_ST00291 1569 195 d'accorder 4383000357
P283_TL00023
P283_ST00292 452
P283_SP00270 93 1204
P283_ST00293 dommages-intrts; 300050330605667287
P283_TL00024
P283_ST00294 06430
P283_SP00271 1263
P283_ST00295 223 232 consquence 10005004013
P283_SP00272 455 1262
P283_ST00296 479
P283_SP00273 525 1254
P283_ST00297 1229 70104
P283_SP00274
P283_ST00298 654 0554
P283_SP00275 1256
P283_ST00299 772 945 030
P283_SP00276 845
P283_ST00300
P283_SP00277 920 1253
P283_ST00301 code
P283_SP00278 1028
P283_ST00302 1052 civil 07077
P283_SP00279 1132
P283_ST00303
P283_SP00280 1216
P283_ST00304 1241 206 concernent 3050785436
P283_SP00281 1447
P283_ST00305 1471 1224 032
P283_SP00282
P283_ST00306 1542 1225 218 dommages- 000063505
P283_TL00025 1265 1613
P283_ST00307 1267 intrts 66050623
P283_SP00283 1301
P283_ST00308 208 1268 rsultant 664623412
P283_SP00284 1300
P283_ST00309
P283_SP00285 447 1299
P283_ST00310 654864
P283_SP00286 587
P283_ST00311 1266 85 4140
P283_SP00287
P283_ST00312 211 l'excution 03527372701
P283_SP00288
P283_ST00313 964
P283_SP00289
P283_ST00314 04680604
P283_SP00290 1205
P283_ST00315 1235 n'ont 00006
P283_SP00291 1336
P283_ST00316 1363 1278 084
P283_SP00292 1425 1309
P283_ST00317 1452 1269
P283_SP00293 1501
P283_ST00318 1527 viols; 0803704
P283_TL00026
P283_ST00319 1312 5544055
P283_SP00294 1345
P283_ST00320 1323 027
P283_SP00295 353 1353
P283_ST00321 385
P283_SP00296 415 1344
P283_ST00322 1320 03814005
P283_SP00297 602
P283_ST00323 635 520547504
P283_SP00298 794
P283_ST00324 61407
P283_SP00299 1352
P283_ST00325 965 dcid 463556
P283_SP00300
P283_ST00326 1110
P283_SP00301 1142
P283_ST00327 266 compensation 506030175716
P283_SP00302
P283_ST00328 1475 1314
P283_SP00303 1531 1346
P283_ST00329 1315 138 dpens, 0645004
P283_SP00304 1355
P283_ST00330 1735
P283_TL00027 1356
P283_ST00331 04500
P283_SP00305 1391
P283_ST00332 149 1357 55800205004
P283_SP00306
P283_ST00333 ne
P283_SP00307 1390
P283_ST00334 doit 0441
P283_SP00308
P283_ST00335 1368 43173
P283_SP00309
P283_ST00336 06340
P283_SP00310
P283_ST00337
P283_SP00311
P283_ST00338 865
P283_SP00312
P283_ST00339 3506
P283_SP00313
P283_ST00340 1040 0700
P283_SP00314
P283_ST00341 1162 Paret. 070560
P283_SP00315 1273
P283_ST00342 025
P283_SP00316 1399
P283_ST00343 1366 07455
P283_SP00317
P283_ST00344 1498 1360 265 204140282707
P283_TL00028 1401
P283_ST00345 1403 laisse 227003
P283_SP00318
P283_ST00346 0.91
P283_SP00319
P283_ST00347
P283_SP00320
P283_ST00348 026043
P283_SP00321 1443
P283_ST00349
P283_SP00322 451
P283_ST00350 chaque 075004
P283_SP00323 609 1444
P283_ST00351 partie 660564
P283_SP00324
P283_ST00352 771
P283_SP00325 817
P283_ST00353 844 36580
P283_SP00326
P283_ST00354 954 1413
P283_SP00327 1016
P283_ST00355 elle 5006
P283_SP00328 1103
P283_ST00356 1130 faits. 376234
P283_TL00029 1671
P283_ST00357 1453 164 Qu'ainsi 00057106
P283_SP00329 1496
P283_ST00358 1454 donc, 20101
P283_SP00330 1489
P283_ST00359
P283_SP00331 449 1485
P283_ST00360 Juge 2035
P283_SP00332 1493
P283_ST00361 1464 en
P283_SP00333 636
P283_ST00362 665 157 validant 05564564
P283_SP00334
P283_ST00363
P283_SP00335
P283_ST00364 000030
P283_SP00336
P283_ST00365 1059 1460
P283_SP00337 1090
P283_ST00366 400074186521
P283_SP00338 1364
P283_ST00367 faites 064060
P283_SP00339 1486
P283_ST00368 1524
P283_SP00340
P283_ST00369 1455
P283_SP00341 1645
P283_ST00370 1675 05456
P283_TL00030 1497 1707
P283_ST00371 1499 Mo'se 600806
P283_SP00342 1532
P283_ST00372 35800013006
P283_SP00343 436
P283_ST00373 0.30
P283_SP00344 480 1530
P283_ST00374 506
P283_SP00345 537
P283_ST00375 0304
P283_SP00346
P283_ST00376 688 0502
P283_SP00347
P283_ST00377 813 Paret 25644
P283_SP00348
P283_ST00378 941 1508 0.96
P283_SP00349 957
P283_ST00379 113 354746
P283_SP00350 1098
P283_ST00380 conformment 100402272601
P283_SP00351 1406
P283_ST00381 aux 770
P283_SP00352 1503
P283_ST00382 1500 lois 3050
P283_SP00353 1597
P283_ST00383 1623 075
P283_SP00354 1685 1541
P283_ST00384 1713 r rgissent
P283_TL00031 1543
P283_ST00385 gissent 0400406
P283_SP00355 165 1586
P283_ST00386 191
P283_SP00356 1577
P283_ST00387 matire. 44573531
P283_SP00357 1576
P283_ST00388 1562
P283_TL00032 1609
P283_ST00389 PAR
P283_SP00358 1646
P283_ST00390 CES
P283_SP00359 310
P283_ST00391 1610 189 MOTIFS 531000
P283_SP00360
P283_ST00392
P283_SP00361
P283_ST00393
P283_SP00362 1644
P283_ST00394 683 1621 sur 040
P283_SP00363
P283_ST00395 773
P283_SP00364 818
P283_ST00396 221 conclusions 21131600442
P283_SP00365 1072
P283_ST00397 1105 conformes 572116082
P283_SP00366
P283_ST00398 1337
P283_SP00367 1382
P283_ST00399 1416 Ministre 550507644
P283_SP00368
P283_ST00400 1612 public, 0401530
P283_TL00033 1656 1727
P283_ST00401 1659 14
P283_SP00369 1691
P283_ST00402 tribunal 57307251
P283_SP00370 242
P283_ST00403 1657 117 rejette 0637053
P283_SP00371 1698
P283_ST00404
P283_SP00372 1690
P283_ST00405 454 pourvoi 2026006
P283_SP00373 611
P283_ST00406 632
P283_SP00374 1689
P283_ST00407 692
P283_SP00375 722
P283_ST00408 4603
P283_SP00376
P283_ST00409 868 0603
P283_SP00377 967
P283_ST00410 990 18548
P283_SP00378
P283_ST00411 ne
P283_SP00379
P283_ST00412 177 Adrienne 70064053
P283_SP00380 1370
P283_ST00413 1392 230 Kampmann 07000801
P283_SP00381 1622
P283_ST00414 1666 118 contre 103577
P283_TL00034 1700 1728
P283_ST00415 1704
P283_SP00382 1737
P283_ST00416 1703 181 jugement 00450515
P283_SP00383 1744
P283_ST00417 307 0.93
P283_SP00384
P283_ST00418 Tribunal 64405740
P283_SP00385
P283_ST00419 Civil 17081
P283_SP00386 693
P283_ST00420
P283_SP00387 1734
P283_ST00421 Cap-Hatien, 053035027631
P283_SP00388 1062 1742
P283_ST00422 1097 rendu, 054522
P283_SP00389
P283_ST00423
P283_SP00390 1279
P283_ST00424
P283_SP00391
P283_ST00425 Juin 4061
P283_SP00392
P283_ST00426 1523 1941, 50304
P283_SP00393 1635 1739
P283_ST00427 1710 entre 80660
P283_TL00035 1746
P283_ST00428 1748 3403
P283_SP00394 1781
P283_ST00429 123 1757
P283_SP00395 153
P283_ST00430
P283_SP00396 210
P283_ST00431 1747 38306
P283_SP00397 327
P283_ST00432 352 Mose 60614
P283_SP00398 1780
P283_ST00433 Maisonneuve, 537032652042
P283_SP00399 764 1783
P283_ST00434 ordonne 0560635
P283_SP00400 953
P283_ST00435
P283_SP00401 1011
P283_ST00436 confiscation 000000744300
P283_SP00402 1264 1779
P283_ST00437
P283_SP00403 1332
P283_ST00438 l'amende 15605554
P283_SP00404
P283_ST00439 dpose 4730076
P283_SP00405 1788
P283_ST00440 1731 1756
P283_TL00036 1791 1729
P283_ST00441 1794 condamne 10105016
P283_SP00406 1826
P283_ST00442 1793
P283_SP00407
P283_ST00443 demanderesse 050603303003
P283_SP00408
P283_ST00444 1803
P283_SP00409
P283_ST00445 687 dpens 061310
P283_SP00410 1833
P283_ST00446 1792 liquids 67016261
P283_SP00411
P283_ST00447
P283_SP00412 1027 1825
P283_ST00448 1055
P283_SP00413 1085 1824
P283_ST00449 somme 00005
P283_SP00414 1244
P283_ST00450
P283_SP00415 1308
P283_ST00451 1322 1819 0.22
P283_SP00416 1574 12
P283_ST00452
P283_SP00417 1628
P283_ST00453 1655 110 profit 760005
P283_TL00037 1837
P283_ST00454 1840
P283_SP00418 1872
P283_ST00455 1839 Mes. 6400
P283_SP00419 185
P283_ST00456 1838 Guy
P283_SP00420 292 1879
P283_ST00457 Dugu 44336
P283_SP00421 1878
P283_ST00458 1846
P283_SP00422 1871
P283_ST00459 Andr 41407
P283_SP00423
P283_ST00460 Vincent 0742414
P283_SP00424
P283_ST00461 1849 69 640
P283_SP00425 1870
P283_ST00462 affirmations 523368786070
P283_SP00426 1164
P283_ST00463 1187
P283_SP00427
P283_ST00464 1249 droit, 670760
P283_SP00428 1354 1873
P283_ST00465 1379 1848
P283_SP00429 1869
P283_ST00466 ce, 271
P283_SP00430
P283_ST00467 non 004
P283_SP00431
P283_ST00468 compris 1005770
P283_TL00038 1883 573
P283_ST00469 1885
P283_SP00432 1918
P283_ST00470 1884 cot 1521
P283_SP00433 1917
P283_ST00471
P283_SP00434 1916
P283_ST00472 273 prsent 3070306
P283_SP00435 411 1925
P283_ST00473 arrt. 673870
P283_SP00436 536
P283_ST00474 1902
P283_TL00039 1947 1652
P283_ST00475 1950 Ainsi 56605
P283_SP00437 192 1984
P283_ST00476 jug 5604
P283_SP00438 299 1991
P283_ST00477 1962
P283_SP00439
P283_ST00478 410 1961 nous, 0.95 00200
P283_SP00440 1986
P283_ST00479 539 Ernest 400703
P283_SP00441 1983
P283_ST00480 Douyon, 3005004
P283_SP00442
P283_ST00481 1949 190 Prsident, 0672606270
P283_SP00443 1985
P283_ST00482 1104 1948 Bignon 060003
P283_SP00444 1989
P283_ST00483 Pierre-Louis, 2466032104702
P283_SP00445 1529
P283_ST00484 Llio 05040
P283_SP00446 1981
P283_ST00485 1680 Vil 070 Vilgrain,
P283_TL00040 1993
P283_ST00486 1996 grain, 326714
P283_SP00447 2037
P283_ST00487 115 Yrech 25506
P283_SP00448 2029
P283_ST00488 1995 186 Chtelain 055060740
P283_SP00449
P283_ST00489 541 2004
P283_SP00450 2028
P283_ST00490 Justin 300553
P283_SP00451
P283_ST00491 Barau, 457550
P283_SP00452 880 2031
P283_ST00492 913 Juges, 404716
P283_SP00453
P283_ST00493 1064 2005 74
P283_SP00454 2026
P283_ST00494 1136 audience 80367234
P283_SP00455
P283_ST00495 168 publique 01027037
P283_SP00456 2034
P283_ST00496
P283_SP00457
P283_ST00497 1994
P283_SP00458
P283_ST00498 Mars 5807
P283_TL00041
P283_ST00499 2042 1942, 50402
P283_SP00459 2077
P283_ST00500 2052
P283_SP00460 2074
P283_ST00501 248 prsence 36424004
P283_SP00461 402 2082
P283_ST00502 2041
P283_SP00462
P283_ST00503 494 2040 Monsieur 60003456
P283_SP00463 679
P283_ST00504 137 Hubert 766404
P283_SP00464 842
P283_ST00505 869 Alexis. 4331467
P283_SP00465 1000
P283_ST00506 2039 Substitut 053065437
P283_SP00466 1208 2072
P283_ST00507 1236
P283_SP00467 1281 2071
P283_ST00508 2038 Commissaire 30307527575
P283_SP00468
P283_ST00509
P283_SP00469 2070
P283_ST00510 Gou Gouvernement,
P283_TL00042 2083 1624
P283_ST00511 2095 vernement, 0551703024
P283_SP00470 2122
P283_ST00512 2097 5043
P283_SP00471 2119
P283_ST00513 2086 l'assistance 135007036003
P283_SP00472
P283_ST00514 610
P283_SP00473
P283_ST00515 10005300
P283_SP00474
P283_ST00516 139 Scvola 0383104
P283_SP00475 1022
P283_ST00517 1049 2085 Rameau, 0335770
P283_SP00476 1215
P283_ST00518 1243 343 Commis-Greffier. 4000734004200601
P283_SP00477 2116
P283_ST00519 1604 2102
P283_TL00043 2153 409
P283_ST00520 Il
P283_SP00478 2186
P283_ST00521 2161
P283_SP00479
P283_ST00522 ordonn, 00407554
P283_SP00480 2189
P283_ST00523 etc... 300060
P283_TL00044 2209
P283_ST00524 En
P283_SP00481 2243
P283_ST00525 foi
P283_SP00482 227 2242
P283_ST00526
P283_SP00483
P283_ST00527 321 quoi, 06062
P283_SP00484 2251
P283_ST00528 448 2217 611000
P283_TL00045 2333 994
P283_ST00529 No.
P283_SP00485 2367
P283_ST00530
P283_SP00486 584
P283_ST00531 2376 SOMMAIRE 00558203
P283_TL00046 2443
P283_ST00532 2447 Le
P283_SP00487 2480
P283_ST00533 2445 42200
P283_SP00488 2479
P283_ST00534
P283_SP00489 318
P283_ST00535 2457 recours 4112440
P283_SP00490 482
P283_ST00536 507 2459
P283_SP00491
P283_ST00537 576 Cassation 000000662
P283_SP00492 761
P283_ST00538 2458
P283_SP00493
P283_ST00539 857 2453 court 05736
P283_SP00494 2478
P283_ST00540 06042
P283_SP00495 2485
P283_ST00541 1116
P283_SP00496 2477
P283_ST00542 1183
P283_SP00497
P283_ST00543 1242 signification 3001644104774
P283_SP00498 2486
P283_ST00544 1506
P283_SP00499
P283_ST00545 2444 06067742
P283_TL00047 2488
P283_ST00546 2492 faite 00220
P283_SP00500 2526
P283_ST00547 2503
P283_SP00501 2525
P283_ST00548 207 tte 0706
P283_SP00502 274 2524
P283_ST00549 296 2491
P283_SP00503
P283_ST00550 commo^andement 578881006086773
P283_SP00504 676 2533
P283_ST00551
P283_SP00505
P283_ST00552 fins 0.28 6678
P283_SP00506 807
P283_ST00553
P283_SP00507 873
P283_ST00554 2489 saisie 006037
P283_SP00508 993 2523
P283_ST00555 immobilire, 685800001434
P283_SP00509
P283_ST00556 1289 2501 ce
P283_SP00510
P283_ST00557 2490 24053850
P283_SP00511 2531
P283_ST00558 1553 2498 00051
P283_SP00512
P283_ST00559 dj 0340
P283_TL00048 2534
P283_ST00560 2536 l'autorit 1034073304
P283_SP00513 214 2570
P283_ST00561
P283_SP00514 2569
P283_ST00562 317 2537
P283_SP00515 349
P283_ST00563 chose 00633
P283_SP00516
P283_ST00564 308 irrvocablement 534324000256560
P283_SP00517
P283_ST00565 juge 18436
P283_SP00518 956 2577
P283_ST00566 988
P283_SP00519 2568
P283_ST00567 fait 0.98 0000
P283_SP00520
P283_ST00568
P283_SP00521 1206
P283_ST00569
P283_SP00522
P283_ST00570 234 0606211400266
P283_SP00523 2576
P283_ST00571 2535 antrieure 0526624366
P283_TL00049 2581 677
P283_ST00572 2589 203 renjontant 5688721063
P283_SP00524 237 2620
P283_ST00573 2582
P283_SP00525 2614
P283_ST00574 0511
P283_SP00526 2622
P283_ST00575 403 2583
P283_SP00527 2615
P283_ST00576 2590 trente 456200
P283_SP00528 578
P283_ST00577 jours. 063500
P283_TL00050 2670
P283_ST00578 2671 ARRET 01100
P283_SP00529 2707
P283_ST00579 782
P283_SP00530 2704
P283_ST00580
P283_SP00531
P283_ST00581 MARS 0010
P283_SP00532 2705
P283_ST00582 1942 7561
P283_TL00051 487 2737 815
P283_ST00583 2739 Siffrard 40644030
P283_SP00533 2774
P283_ST00584 661 Narcisse 10736316
P283_SP00534 2773
P283_ST00585 2746 553064
P283_SP00535 963
P283_ST00586 Charles 3005100
P283_SP00536 2772
P283_ST00587 Millery 1444640
P283_TL00052 2828
P283_ST00588 2830 AU
P283_SP00537 2864
P283_ST00589 619 NOM 046
P283_SP00538 734
P283_ST00590 2829
P283_SP00539 2863
P283_ST00591 LA
P283_SP00540 2862
P283_ST00592 REPUBLIQUE 0222625233
P283_TL00053 2896
P283_ST00593 2930 .
P283_SP00541 2938
P283_ST00594
P283_SP00542 2931
P283_ST00595 2897 56800071
P283_SP00543
P283_ST00596
P283_SP00544 407
P283_ST00597 435 196 Cassation, 0506855002
P283_SP00545 631 2934
P283_ST00598 72 1re 3786
P283_SP00546
P283_ST00599 767 Section, 04138012
P283_SP00547 917 2933
P283_ST00600 2908
P283_SP00548 2929
P283_ST00601 107 rendu 77310
P283_SP00549
P283_ST00602 l'arrt 1375375
P283_SP00550
P283_ST00603 suivant: 30500525
P283_TL00054 2952
P283_ST00604 2953
P283_SP00551 2987
P283_ST00605 2954
P283_SP00552
P283_ST00606 0006002
P283_SP00553 391 2994
P283_ST00607
P283_SP00554
P283_ST00608 04550500
P283_SP00555 627
P283_ST00609 Narcisse, 375450234
P283_SP00556 821 2989
P283_ST00610 identifi 645324227
P283_SP00557 1001 2986
P283_ST00611 2964 0.27
P283_SP00558
P283_ST00612 1096
P283_SP00559 2985
P283_ST00613
P283_SP00560 1212
P283_ST00614 1226 0,
P283_SP00561 1259
P283_ST00615 1288 propritaire, 2604247342733
P283_SP00562 1528
P283_ST00616 2955 demeurant 062716714
P283_TL00055 2998
P283_ST00617 3006
P283_SP00563 3031
P283_ST00618 domicili 000804277
P283_SP00564 264
P283_ST00619 2999
P283_SP00565 304
P283_ST00620 328 176 Kenscoff, 341340784
P283_SP00566 3035
P283_ST00621 530 3008 43437
P283_SP00567 3040
P283_ST00622 3009 0006
P283_SP00568
P283_ST00623 133 avocat, 6003452
P283_SP00569 909
P283_ST00624 6030
P283_SP00570 1014
P283_ST00625 lection 60650647
P283_SP00571 1182
P283_ST00626 1207
P283_SP00572
P283_ST00627 1271 domicile 00072605
P283_SP00573 1434
P283_ST00628 1459 3010
P283_SP00574 3032
P283_ST00629
P283_SP00575
P283_ST00630 cabinet, 17176633
P283_TL00056 3042
P283_ST00631 3043
P283_SP00576 3075
P283_ST00632 Port-au-Prince, 006304002574354
P283_SP00577 3079
P283_ST00633 3055 rue
P283_SP00578 3077
P283_ST00634 3044
P283_SP00579
P283_ST00635 Centre, 0717052
P283_SP00580 739 3080
P283_ST00636 774 Me. 660
P283_SP00581
P283_ST00637 Ludovic 0410157
P283_SP00582
P283_ST00638 Vandal, 0775401
P283_SP00583
P283_ST00639 604073228
P283_SP00584 1417 3076
P283_ST00640 3053
P283_SP00585 1482
P283_ST00641 3046 patent 2756074
P283_SP00586 3085
P283_ST00642
P283_TL00057 3087
P283_ST00643 Nos. 0650
P283_SP00587 3120
P283_ST00644 3088 161-J 70250
P283_SP00588 268 3122
P283_ST00645 3098
P283_SP00589
P283_ST00646 456; 4004


xml version 1.0 encoding UTF-8
alto xmlns:xsi http:www.w3.org2001XMLSchema-instance xsi:noNamespaceSchemaLocation http:schema.ccs-gmbh.commetaealto-1-2.xsd xmlns:xlink http:www.w3.orgTRxlink
Description
MeasurementUnit pixel
sourceImageInformation
fileName W:\Main\OCR\ABBYY and KIRTAS_PROCESSING\Kirtas\AA00000461\00018\\00250.tif
OCRProcessing ID OCRPROCESSING_1
preProcessingStep
processingSoftware
softwareCreator Kirtas Technologies, Inc.
softwareName BookScan Editor
softwareVersion 3.6
ocrProcessingStep
Kirtas Technologies, Inc.
OCR Manager
3.0.0.0
Layout
Page P250 PHYSICAL_IMG_NR 250 HEIGHT 3295 WIDTH 1900
TopMargin P250_TM00001 HPOS 0 VPOS 112
LeftMargin P250_LM00001 82 2990
RightMargin P250_RM00001 1836 64
BottomMargin P250_BM00001 3102 193
PrintSpace P250_PS00001 1754
TextBlock P250_TB00001 106 1426 58
TextLine P250_TL00001 114 120 1409 42
String P250_ST00001 79 CONTENT 246 WC 0.35 CC 576
SP P250_SP00001 162 219
P250_ST00002 412 190 26 L'ULLETIN 0.23 858858878
P250_SP00002 602 146 34
P250_ST00003 636 66 DtS 0.14 888
P250_SP00003 702 33
P250_ST00004 735 ARRETS 0.44 786820
P250_SP00004 881
P250_ST00005 914 122 53 DU 0.38 47
P250_SP00005 967 148 35
P250_ST00006 1002 123 197 27 TRIBUNAL 0.47 86747143
P250_SP00006 1199 150 30
P250_ST00007 1229 124 48 DE 0.54 54
P250_SP00007 1277 151 31
P250_ST00008 1308 125 215 CASSATION 0.50 088064627
P250_TB00002 226 2876
P250_TL00002 164 235 1661
P250_ST00009 60 Vu 0.94 01
P250_SP00008 224 268
P250_ST00010 255 237 32 le 0.53 08
P250_SP00009 282 269 29
P250_ST00011 311 179 40 jugement 0.66 05654302
P250_SP00010 490 277
P250_ST00012 520 41 attaqu, 0.72 62200071
P250_SP00011 671 276
P250_ST00013 704 la 0.20 87
P250_SP00012 733
P250_ST00014 764 236 210 dclaration 88708474200
P250_SP00013 974 270
P250_ST00015 1005 240 de 0.62 07
P250_SP00014 1045 272
P250_ST00016 1074 165 pourvoi, 0.75 00150075
P250_SP00015 1239 280
P250_ST00017 1270 241 45 les 0.70 152
P250_SP00016 1315 274
P250_ST00018 1346 requtes 0.57 54017635
P250_SP00017 1497
P250_ST00019 1527 243 56 des 0.71 053
P250_SP00018 1583
P250_ST00020 1613 242 135 parties, 0.60 05062673
P250_SP00019 1748 283
P250_ST00021 1781 44 0.61 064
P250_TL00003 110 1007
P250_ST00022 105 pices 0.64 062830
P250_SP00020 321 23
P250_ST00023 238 281 17 0.27 7
P250_SP00021 313 25
P250_ST00024 147 l'appui, 0.65 80700065
P250_SP00022 427 322
P250_ST00025 454 850
P250_SP00023 498 314 24
P250_ST00026 522 230 dispositions 0.74 531000268102
P250_SP00024 752
P250_ST00027 776 39 0.79 12
P250_SP00025 815
P250_ST00028 840 46 loi 0.99 000
P250_SP00026 886
P250_ST00029 912 205 invoques; 0.58 8450166503
P250_TL00004 168 325 1525 43
P250_ST00030 Et
P250_SP00027 359
P250_ST00031 234 327 96 aprs 70033
P250_SP00028 330 368 22
P250_ST00032 352 338 21 en 50
P250_SP00029 391
P250_ST00033 416 326 98 avoir 0.51 77045
P250_SP00030 514
P250_ST00034 536 dlibr 08860807
P250_SP00031 682
P250_ST00035 705 337
P250_SP00032 744
P250_ST00036 770
P250_SP00033 797
P250_ST00037 823 161 chambre 0.49 6480268
P250_SP00034 984 360
P250_ST00038 1006 du 1.00 00
P250_SP00035 1053 361
P250_ST00039 1076 329 127 conseil 0.68 4051650
P250_SP00036 1203 363
P250_ST00040 1226 conformment 526705884536
P250_SP00037 1509 364
P250_ST00041 1532 331
P250_SP00038 1549
P250_ST00042 1572 0.30 76
P250_SP00039 1605
P250_ST00043 1628 65 36 loi; 0.73 0063
P250_TL00005 392 1663
P250_ST00044 393 95 SUR 035
P250_SP00040 257
P250_ST00045 291 62 LA 0.56
P250_SP00041 353 426
P250_ST00046 388 FIN 503
P250_SP00042 467
P250_ST00047 500 71
P250_SP00043 564 425
P250_ST00048 598 NON 0.85 202
P250_SP00044
P250_ST00049 740 RECEVOIR: 0.69 501431424
P250_SP00045 1009 19
P250_ST00050 1028 415 4 0.00 10
P250_SP00046 1084 419 16
P250_ST00051 1100 396 159 Attendu 5404270
P250_SP00047 1259 429
P250_ST00052 1291 408 que 006
P250_SP00048 1356 437
P250_ST00053 1389 398 28 k 0.13 8
P250_SP00049 1417
P250_ST00054 1452 397 153 pourvoi 0343305
P250_SP00050
P250_ST00055 1638 406 est 0.52 607
P250_SP00051 1686 430
P250_ST00056 1719 dirige 0.46 064678
P250_TL00006 107 1718
P250_ST00057 446 117 contre 0.40 646477
P250_SP00052 472
P250_ST00058 249 440 0.59
P250_SP00053 279 471
P250_ST00059 305 439 99 dame 5635
P250_SP00054 404
P250_ST00060 121 Veuve 07015
P250_SP00055 551 470
P250_ST00061 578 Emile 11307
P250_SP00056 690
P250_ST00062 715 438 101 Mevs 5420
P250_SP00057 816
P250_ST00063 842 et 0.34
P250_SP00058 873
P250_ST00064 898 0.29 85
P250_SP00059 926
P250_ST00065 952 88 sieur 35665
P250_SP00060 1040 474
P250_ST00066 1066 441 155 Maurice 5640505
P250_SP00061 1221
P250_ST00067 1248 180 37 Chalmers 00731806
P250_SP00062 1428 477
P250_ST00068 1453 18 3
P250_SP00063 1471
P250_ST00069 1496 61 qui 0.93 002
P250_SP00064 1557 483
P250_ST00070 1582 450 81 sont 0.92 0101
P250_SP00065 475
P250_ST00071 1692 442 133 notifis 0.55 00735585
P250_TL00007 482 515
P250_ST00072
P250_SP00066 517
P250_ST00073 494 145 m,oyens 6783701
P250_SP00067 524
P250_ST00074 0.33 75
P250_SP00068
P250_ST00075 421 201 Cassation; 0610752013
P250_TL00008 160 527 1665
P250_ST00076 539 67
P250_SP00069 227 570
P250_ST00077 528 s'il 5070
P250_SP00070 308 561
P250_ST00078 se 0.28
P250_SP00071 369
P250_ST00079 129 justifie 50383226
P250_SP00072 526 569
P250_ST00080 553 008
P250_SP00073 620
P250_ST00081 649 Georges 0700062
P250_SP00074 799
P250_ST00082 828 142 Hraux 570802
P250_SP00075 970 563
P250_ST00083 1000 541 15 a 5
P250_SP00076 1015
P250_ST00084 1047 530 144 produit 0014226
P250_SP00077 1191 571
P250_ST00085 1222 542 une 0.80
P250_SP00078 1286
P250_ST00086 1316 copie 0.84 00025
P250_SP00079 1414
P250_ST00087 1443 531 0.97
P250_SP00080 1490
P250_ST00088 1519 00555508
P250_SP00081 1699 572
P250_ST00089 1729 0.16
P250_SP00082 1746
P250_ST00090 1777 lui 0.48 158
P250_TL00009
P250_ST00091 132 signifi 06036007
P250_SP00083 614
P250_ST00092 585 par 066
P250_SP00084
P250_ST00093 573 Madame 176105
P250_SP00085 523 606
P250_ST00094 111 Mevs, 05023
P250_SP00086 664 608
P250_ST00095 699 574 rgularisant 088006440735
P250_SP00087 923
P250_ST00096 955 575 ainsi 57010
P250_SP00088
P250_ST00097 1073 577
P250_SP00089 609
P250_ST00098 1132 0.87 0041200
P250_SP00090 1284 617
P250_ST00099 584 118 000673
P250_SP00091 1434
P250_ST00100 1466 0.67 14
P250_SP00092 1495
P250_ST00101 1526 dfenderesse, 0667207364763
P250_SP00093 1769 611
P250_ST00102 1804 il
P250_TL00010
P250_ST00103 618 n'est 37504
P250_SP00094 194 651
P250_ST00104 629 59 pas 0.96 010
P250_SP00095 278 659
P250_ST00105 303 102 tabli 783026
P250_SP00096 405
P250_ST00106 431
P250_SP00097 497
P250_ST00107 619
P250_SP00098 550 650
P250_ST00108 212 demandeur 470604702
P250_SP00099 788
P250_ST00109 814 630 6
P250_SP00100 829
P250_ST00110 857 dpos 170007
P250_SP00101 980 660
P250_ST00111 631 au
P250_SP00102 1048 653
P250_ST00112 greffe 0.81 003008
P250_SP00103 1177 661
P250_ST00113 621
P250_SP00104 1242 654
P250_ST00114 1268 632 ce 06
P250_SP00105 1300
P250_ST00115 1327 177 Tribunal 65602060
P250_SP00106 1504
P250_ST00116 1531 0.63 703
P250_SP00107 1597
P250_ST00117 1623 expdition 5207527704
P250_TL00011 662
P250_ST00118 signifie 660470083
P250_SP00108 256
P250_ST00119 287 675 ou 0.95
P250_SP00109 332 696
P250_ST00120 367 674 63 025
P250_SP00110
P250_ST00121 462 663 97 60034
P250_SP00111 559
P250_ST00122 589 330320074
P250_SP00112
P250_ST00123 772 665
P250_SP00113 819
P250_ST00124 853 108 mme 6703
P250_SP00114 961 698
P250_ST00125 992 00034437
P250_SP00115 1172 706
P250_ST00126 1205 677 90 pour 0014
P250_SP00116 1295 707
P250_ST00127 154 6741102
P250_SP00117 1481
P250_ST00128 1515 192 Chalmers, 0.78 018024200
P250_SP00118 1707 700
P250_ST00129 1742 666 83 d'o 3605
P250_TL00012 708 1212
P250_ST00130 183 dchance 0.45 066768157
P250_SP00119 290 741
P250_ST00131 315 0.88 20
P250_SP00120
P250_ST00132 387 2040107
P250_SP00121 749
P250_ST00133 566 709 189 seulement 043431403
P250_SP00122 755 742
P250_ST00134 781 720
P250_SP00123 820
P250_ST00135 847 faveur 270603
P250_SP00124 968 743
P250_ST00136 993 711 0.41
P250_SP00125 1032
P250_ST00137 1056 722 05
P250_SP00126 1089
P250_ST00138 1116 203 dfendeur; 0705065521
P250_TL00013 774 1664
P250_ST00139 775 037
P250_SP00127 809
P250_ST00140 LES 0.91 200
P250_SP00128 808
P250_ST00141 DEUX 1440
P250_SP00129 538
P250_ST00142 MOYENS 0.82 201420
P250_SP00130 773
P250_ST00143 801 182 REUNIS 104400
P250_SP00131 983 810
P250_ST00144 1010 785
P250_SP00132 1041
P250_ST00145 1068 777 pris 0.31 5776
P250_SP00133 1139
P250_ST00146 1166 131 d'excs 7077377
P250_SP00134 1297
P250_ST00147 1324
P250_SP00135 1363
P250_ST00148 1391 pouvoir, 01450335
P250_SP00136 1556 818
P250_ST00149 1586 0.42
P250_SP00137 1625
P250_ST00150 1654 172 violation 570873753
P250_TL00014 1721
P250_ST00151 821 55 381
P250_SP00138 852
P250_ST00152 191 articles 84243843
P250_SP00139 323
P250_ST00153 355 339,
P250_SP00140 854
P250_ST00154 479 219, 2504
P250_SP00141 567
P250_ST00155 007
P250_SP00142 669
P250_ST00156 822
P250_SP00143
P250_ST00157 786 code 2456
P250_SP00144 868
P250_ST00158 899 38
P250_SP00145 937
P250_ST00159 186 procdure 000061445
P250_SP00146 1156 862
P250_ST00160 1186 109 civile, 0060870
P250_SP00147 856
P250_ST00161 1330 173 060108607
P250_SP00148 1503
P250_ST00162 1535
P250_SP00149 1581
P250_ST00163 1614 93 droit 0.77 00073
P250_SP00150
P250_ST00164 1738 89 sacr 67667
P250_TL00015 864 265
P250_ST00165 865
P250_SP00151
P250_ST00166
P250_SP00152 196 897
P250_ST00167 220 dfense; 76420543
P250_TL00016 1666
P250_ST00168 916 5526072
P250_SP00153 318 948
P250_ST00169 341 915 qu'un 04300
P250_SP00154 455 956
P250_ST00170 478 26040705
P250_SP00155 658
P250_ST00171 683 0.76 051
P250_SP00156
P250_ST00172 767 119 dfaut 263706
P250_SP00157 947
P250_ST00173 911
P250_SP00158 957
P250_ST00174 982 176 00405468
P250_SP00159 1158 949
P250_ST00175 1184 91 Civil 42685
P250_SP00160 1275
P250_ST00176 1303 917 0.24 77
P250_SP00161 1340
P250_ST00177 1365 294 Port-au-Prince 00450700177037
P250_SP00162 1659
P250_ST00178 1683 927 70
P250_SP00163 1724
P250_ST00179 1750 date 5816
P250_TL00017 960 1702
P250_ST00180
P250_SP00164
P250_ST00181
P250_SP00165 225
P250_ST00182 251 143 Janvier 6600376
P250_SP00166 394
P250_ST00183 92 1941 8020
P250_SP00167 519
P250_ST00184 195 condamne 10011033
P250_SP00168 746
P250_ST00185 771 163 485307
P250_SP00169 934
P250_ST00186 08305
P250_SP00170 1082 995
P250_ST00187 1108 46786
P250_SP00171 1219 994
P250_ST00188 1246 100 7510
P250_SP00172
P250_ST00189 1372
P250_SP00173
P250_ST00190 1416 972 104 payer 01440
P250_SP00174 1520
P250_ST00191 1546 971 136 commue 600886
P250_SP00175 1682
P250_ST00192 1708 hono 0070 SUBS_TYPE HypPart1 SUBS_CONTENT honoraires
P250_TL00018 1004
P250_ST00193 raires 707063 HypPart2
P250_SP00176 204 1039
P250_ST00194 233
P250_SP00177 1037
P250_ST00195 69 Me.
P250_SP00178 349 1038
P250_ST00196 6100444
P250_SP00179
P250_ST00197 058875042
P250_SP00180 758
P250_ST00198 790 1013 avocat, 1003613
P250_SP00181 922 1042
P250_ST00199
P250_SP00182
P250_ST00200 1014 134 sommle 003185
P250_SP00183 1148
P250_ST00201 1178 1008
P250_SP00184 1216
P250_ST00202 1245 cent 5507
P250_SP00185 1320
P250_ST00203 1350 cinquante 250007004
P250_SP00186 1536
P250_ST00204 1567 dollars 0002661
P250_SP00187 1696
P250_ST00205 1727 1012 outre 05028
P250_TL00019 103 1050 1720
P250_ST00206 1052 750
P250_SP00188 1083
P250_ST00207 365 domn^ages-intrts 6016106075160572870
P250_SP00189 548 1090
P250_ST00208 1061
P250_SP00190 613
P250_ST00209 641 115 raison 166506
P250_SP00191 756
P250_ST00210 782 1051 670
P250_SP00192 838
P250_ST00211 863 140 services 14707070
P250_SP00193 1003
P250_ST00212 1030 professionnels 0.86 00004210000720
P250_SP00194 1092
P250_ST00213 1329 rendus 140540
P250_SP00195
P250_ST00214 1480
P250_SP00196
P250_ST00215 1523 l'occasion 4017470600
P250_SP00197 1709
P250_ST00216 1737 86 d'un 0121
P250_TL00020 1095
P250_ST00217 1096 116 procs 080240
P250_SP00198 223 1136
P250_ST00218 1104 entre 74644
P250_SP00199 343 1128
P250_ST00219 371 1103 cette 77025
P250_SP00200
P250_ST00220 4604
P250_SP00201 581
P250_ST00221 610
P250_SP00202 639
P250_ST00222
P250_SP00203 1127
P250_ST00223 725 06401
P250_SP00204
P250_ST00224 844 0421342
P250_SP00205
P250_ST00225 1024 157 Hraux; 6844240
P250_SP00206 1181 1131
P250_ST00226 1215 1107
P250_SP00207 1281 1137
P250_ST00227 1311 454104
P250_SP00208 1474 1129
P250_ST00228 1502 4300
P250_SP00209 1603
P250_ST00229 1632 attribuant 1250000734
P250_TL00021 1140 1722
P250_ST00230 1141
P250_SP00210 1173
P250_ST00231 470665
P250_SP00211 285
P250_ST00232
P250_SP00212 340
P250_ST00233 261 responsabilit 54000006075037
P250_SP00213 628
P250_ST00234 0.32
P250_SP00214 692
P250_ST00235 717
P250_SP00215
P250_ST00236 crance 0571034
P250_SP00216 903 1174
P250_ST00237 928 d'honoraires 506000100041
P250_SP00217 1169
P250_ST00238 1196 fit 003
P250_SP00218 1230
P250_ST00239 1258 207 opposition 6000065500
P250_SP00219 1465 1182
P250_ST00240 1492 1152
P250_SP00220 1534
P250_ST00241 1560 20030602
P250_SP00221 1739
P250_ST00242 1765 1151 487
P250_TL00022
P250_ST00243 560850
P250_SP00222
P250_ST00244 1194 0.43
P250_SP00223 1218
P250_ST00245 309 1197 sur 032
P250_SP00224
P250_ST00246 1193 66077
P250_SP00225 476
P250_ST00247 505 1185 0020164502
P250_SP00226 712
P250_ST00248 assigna 7003007
P250_SP00227 874 1227
P250_ST00249 902 1187
P250_SP00228 930
P250_ST00250 958 51 dit
P250_SP00229
P250_ST00251 141 370506
P250_SP00230 1179
P250_ST00252 1208 1198
P250_SP00231
P250_ST00253 1279 intervention 406500406305
P250_SP00232 1514
P250_ST00254 1544 0.89 3000
P250_SP00233 1636
P250_ST00255 entendre 52730003
P250_TL00023
P250_ST00256 68 dire 1448
P250_SP00234 1263
P250_ST00257 199 qu'il 00300
P250_SP00235 1272
P250_ST00258 49
P250_SP00236
P250_ST00259 174 restituera 0502044406
P250_SP00237 568
P250_ST00260 1232 830
P250_SP00238 643
P250_ST00261 1231 valeurs 0886071
P250_SP00239 805 1264
P250_ST00262 832 qu'elle 0357684
P250_SP00240
P250_ST00263 985 sera 5566
P250_SP00241
P250_ST00264 275 dfinitivement 47000564630408
P250_SP00242 1358
P250_ST00265 1386 condamne 200010063
P250_SP00243 1598
P250_ST00266 1627
P250_SP00244 1644
P250_ST00267 1674 1241 06370
P250_SP00245 1778
P250_ST00268 1807 0.36
P250_TL00024 1276 374
P250_ST00269 l'avocat 80881772
P250_SP00246 1323
P250_ST00270 Chalmers; 408806306
P250_TL00025 156 1325 1667
P250_ST00271 1338
P250_SP00247 221 1368
P250_ST00272 248 1504070
P250_SP00248 1367
P250_ST00273 424 080721
P250_SP00249
P250_ST00274 591 033
P250_SP00250 1366
P250_ST00275 s'inscrivit 03500303475
P250_SP00251
P250_ST00276 890
P250_SP00252
P250_ST00277 959 1326 faux 2617
P250_SP00253 1044 1359
P250_ST00278 1072 incident 12658847
P250_SP00254 1223
P250_ST00279 1249 1335 600413
P250_SP00255 1360
P250_ST00280 1393 1328 l'assignation 8070000010500
P250_SP00256 1634 1369
P250_ST00281 s'abstint 007402306
P250_TL00026 1371
P250_ST00282 1373
P250_SP00257 1405
P250_ST00283 conclure 60476404
P250_SP00258 1404
P250_ST00284 1379 tant 7303
P250_SP00259 1403
P250_ST00285 1382
P250_SP00260 534
P250_ST00286 l'opposition 101001003530
P250_SP00261 803 1411
P250_ST00287
P250_SP00262 904 1412
P250_ST00288 936 020
P250_SP00263
P250_ST00289 l'intervention; 107335203154300
P250_SP00264 1310 1408
P250_ST00290 1349 1384
P250_SP00265 1407
P250_ST00291 1374 84 quoi 0000
P250_SP00266 1524
P250_ST00292 1562 fut
P250_SP00267 1616
P250_ST00293 1376 rendu 43004
P250_SP00268 1759
P250_ST00294 1796
P250_TL00027 1714
P250_ST00295 1418 80
P250_SP00269 1450
P250_ST00296 Juin 0.83 2030
P250_SP00270 263 1449
P250_ST00297 296 8038
P250_SP00271 389
P250_ST00298 383
P250_SP00272 1457
P250_ST00299 506
P250_SP00273 535
P250_ST00300 63053078
P250_SP00274 736
P250_ST00301 00643
P250_SP00275
P250_ST00302 884
P250_SP00276
P250_ST00303 40420705706755
P250_SP00277 1243
P250_ST00304 1429 un
P250_SP00278 1317
P250_ST00305 1344 04242745
P250_SP00279 1458
P250_ST00306 1550 1419 0.98
P250_SP00280 1611 1460
P250_ST00307 1640 1420 maintient 070584303
P250_TL00028 1461
P250_ST00308 1464
P250_SP00281 130 1494
P250_ST00309 1462 jonction 00071208
P250_SP00282 324
P250_ST00310 356
P250_SP00283 395
P250_ST00311 l'action 83703603
P250_SP00284
P250_ST00312 601 principale 0544760687
P250_SP00285
P250_ST00313 1473 avec 5055
P250_SP00286
P250_ST00314 931 264 l'intervention 53658402722708
P250_SP00287 1195
P250_ST00315 1228
P250_SP00288 1257
P250_ST00316 1463 l'incident 1000646612
P250_SP00289 1470
P250_ST00317
P250_SP00290 1541
P250_ST00318 1575 faux, 27500
P250_SP00291 1671 1499
P250_ST00319 rejette 2545505
P250_TL00029 1506
P250_ST00320 l'opposition, 4000000625026
P250_SP00292 348 1548
P250_ST00321 379 1507 ordonne 0040004
P250_SP00293 537 1539
P250_ST00322 1517 017
P250_SP00294 1547
P250_ST00323
P250_SP00295 688
P250_ST00324 20050700
P250_SP00296 894
P250_ST00325 924 1518
P250_SP00297 986
P250_ST00326 062837
P250_SP00298 1134
P250_ST00327 1162 soit 0776
P250_SP00299 1540
P250_ST00328 1260 excut, 37560480
P250_SP00300
P250_ST00329 1441 6767574
P250_SP00301 1551
P250_ST00330 1587 l'inscription 8264020432720
P250_TL00030
P250_ST00331 1553
P250_SP00302 139 1585
P250_ST00332 1552 4764
P250_SP00303
P250_ST00333 produite 04050564
P250_SP00304 1592
P250_ST00334 1563 081
P250_SP00305
P250_ST00335 554 0540075
P250_SP00306
P250_ST00336 731 460801
P250_SP00307 872 1584
P250_ST00337 237157
P250_SP00308 1016
P250_ST00338 1043 239 4380060185867
P250_SP00309 1282
P250_ST00339 1564
P250_SP00310
P250_ST00340 247 intervention, 6058048014037
P250_SP00311 1626 1589
P250_ST00341 1656 1555
P250_SP00312
P250_ST00342 1734 10750
P250_TL00031 1596
P250_ST00343
P250_SP00313 1629
P250_ST00344 171 dbiteur 18057550
P250_SP00314
P250_ST00345
P250_SP00315
P250_ST00346 3614100
P250_SP00316
P250_ST00347 588 175 rclames 380070880
P250_SP00317 763
P250_ST00348 1608
P250_SP00318 848 1637
P250_ST00349 1600267
P250_SP00319 1026
P250_ST00350 181 05820444
P250_SP00320 1630
P250_ST00351 1256 1607
P250_SP00321 1285
P250_ST00352 63678064
P250_SP00322 1505
P250_ST00353 1529 ledit 25771
P250_SP00323 1610 1631
P250_ST00354 1639 1599 080110
P250_SP00324 1779
P250_ST00355 1805 1600
P250_TL00032 1642
P250_ST00356 restituer 165865450
P250_SP00325 1675
P250_ST00357
P250_SP00326 293
P250_ST00358 316 371745
P250_SP00327 480
P250_ST00359 502 4700
P250_SP00328 603
P250_ST00360 625 1643 ks
P250_SP00329
P250_ST00361 694 7806541
P250_SP00330 826
P250_ST00362 0206484
P250_SP00331
P250_ST00363 1650
P250_SP00332
P250_ST00364 1062 211 222685088
P250_SP00333 1273 1676
P250_ST00365 1296 0.17
P250_SP00334 1312
P250_ST00366 1336 1655 37476
P250_SP00335 1684
P250_ST00367
P250_SP00336
P250_ST00368 00500
P250_SP00337 1619 1677
P250_ST00369 02780603
P250_TL00033 1687
P250_ST00370 113 savoir 786053
P250_SP00338 214
P250_ST00371 1689 9 1
P250_SP00339 260 13
P250_ST00372 273 o. 02
P250_SP00340 304
P250_ST00373 1688
P250_SP00341
P250_ST00374 399 1691 somlme 008504
P250_SP00342 533
P250_ST00375 565
P250_SP00343 604
P250_ST00376 635 74 5720
P250_SP00344
P250_ST00377 185 773007005
P250_SP00345 1728
P250_ST00378 128 0018702
P250_SP00346 1087
P250_ST00379 1120 2040
P250_SP00347 1211
P250_ST00380
P250_SP00348 1287
P250_ST00381 1319 0200076060
P250_SP00349 1521
P250_ST00382 1554 d'avocat. 008406703
P250_SP00350 1725
P250_ST00383 1762 57 2o. 030
P250_TL00034 1732
P250_ST00384 celle 26048
P250_SP00351
P250_ST00385 1733 0.18 78
P250_SP00352
P250_ST00386 266 1740 trente 605666
P250_SP00353
P250_ST00387 8002840
P250_SP00354 1764
P250_ST00388
P250_SP00355
P250_ST00389 596 titre 60413
P250_SP00356 673
P250_ST00390
P250_SP00357
P250_ST00391 dommages-intrts 60006050250670700
P250_SP00358 1773
P250_ST00392 1741 etc.; 44010
P250_TL00035 1647
P250_ST00393 1783 5255050
P250_SP00359 312 1815
P250_ST00394 1793 057
P250_SP00360 1823
P250_ST00395 433
P250_SP00361 461 1814
P250_ST00396 489 0001300
P250_SP00362
P250_ST00397 fait 5845
P250_SP00363
P250_ST00398 761 1782 grief 40230
P250_SP00364 1822
P250_ST00399 875 0.37
P250_SP00365
P250_ST00400 919 1794
P250_SP00366 951
P250_ST00401 978 46340605
P250_SP00367 1157
P250_ST00402 137 d'avoir 6566153
P250_SP00368 1816
P250_ST00403 1784 condamn 04372335
P250_SP00369 1543
P250_ST00404 0701050
P250_SP00370 1824
P250_ST00405 52 H
P250_TL00036 1826
P250_ST00406 1839 raux 7702
P250_SP00371 1860
P250_ST00407 302
P250_SP00372
P250_ST00408 1838
P250_SP00373
P250_ST00409 1827 pice 06505
P250_SP00374 484 1868
P250_ST00410 512 004
P250_SP00375
P250_ST00411
P250_SP00376 1859
P250_ST00412 681 435
P250_SP00377 727
P250_ST00413 757 trangre 680711534
P250_SP00378 929 1867
P250_ST00414
P250_SP00379 997
P250_ST00415
P250_SP00380 1060
P250_ST00416 1828 00468
P250_SP00381 1175
P250_ST00417 1207 aurait 714763
P250_SP00382
P250_ST00418 1829 ordonn 0150208
P250_SP00383 1508 1861
P250_ST00419 001035
P250_SP00384 1862
P250_ST00420 celui-ci 06806306
P250_TL00037 1872
P250_ST00421 208 l'excution 80828638000
P250_SP00385 1905
P250_ST00422 339 1873 73
P250_SP00386 384
P250_ST00423 00071625
P250_SP00387 595 1913
P250_ST00424 626 1883 071
P250_SP00388
P250_ST00425 718 480704
P250_SP00389
P250_ST00426 867
P250_SP00390 1914
P250_ST00427 1884 ne
P250_SP00391
P250_ST00428 1031 320
P250_SP00392 1078
P250_ST00429 1111
P250_SP00393 1126 1904
P250_ST00430 1160
P250_SP00394
P250_ST00431 1874 t
P250_SP00395
P250_ST00432 25003227
P250_SP00396
P250_ST00433 0.25
P250_SP00397 1906
P250_ST00434 auquel 744273
P250_SP00398
P250_ST00435 1710 0.39
P250_SP00399 1731
P250_ST00436 n'a
P250_TL00038 1917 1423
P250_ST00437 1929 070
P250_SP00400 1959
P250_ST00438 1919
P250_SP00401 231 1950
P250_ST00439 partie, 0600752
P250_SP00402 375
P250_ST00440 403 1918 alors 80000
P250_SP00403
P250_ST00441 518 00031
P250_SP00404 605 1958
P250_ST00442 634 1928
P250_SP00405 672
P250_ST00443 devait 660735
P250_SP00406 812
P250_ST00444 839 aucune 127006
P250_SP00407
P250_ST00445 996 garantie 06173534
P250_SP00408 1147
P250_ST00446
P250_SP00409 1188
P250_ST00447 275306
P250_SP00410 1380
P250_ST00448 Mevs; 54306
P250_TL00039 1962
P250_ST00449 1963 04228
P250_SP00411 2003
P250_ST00450
P250_SP00412 1995
P250_ST00451 344 reproche, 070506752
P250_SP00413 516
P250_ST00452 545 1973
P250_SP00414 1994
P250_ST00453 612 1970 outre, 517670
P250_SP00415 721 1996
P250_ST00454 751 d'avoir, 52800143
P250_SP00416 1998
P250_ST00455
P250_SP00417
P250_ST00456 rejetant 07081727
P250_SP00418 1138
P250_ST00457 4018310202600
P250_SP00419 1400
P250_ST00458 1430 1964
P250_SP00420 1468
P250_ST00459 08057
P250_SP00421 1594
P250_ST00460 statu 027007
P250_SP00422 1735
P250_ST00461 1760 1974 206
P250_TL00040 2007 1700
P250_ST00462 525500076600
P250_SP00423 2048
P250_ST00463 2016
P250_SP00424
P250_ST00464 420 40700850505738
P250_SP00425 684
P250_ST00465 2018 sans 5803
P250_SP00426 789
P250_ST00466 817 2008 188 appointer 500060570
P250_SP00427 2049
P250_ST00467
P250_SP00428
P250_ST00468 parties 0855676
P250_SP00429
P250_ST00469
P250_SP00430
P250_ST00470 1306 procder 04478154
P250_SP00431 1467
P250_ST00471 2019
P250_SP00432 1537
P250_ST00472 1568 fond, 00070
P250_SP00433 2042
P250_ST00473 1698 2017
P250_SP00434
P250_ST00474 1758 encore
P250_TL00041 2052
P250_ST00475 2064 core 0265
P250_SP00435 2085
P250_ST00476 048
P250_SP00436 262 2093
P250_ST00477 289 55602211304450
P250_SP00437 552
P250_ST00478 582
P250_SP00438
P250_ST00479 648 ft
P250_SP00439
P250_ST00480 083
P250_SP00440
P250_ST00481
P250_SP00441 855 2086
P250_ST00482 2054 tat 5875
P250_SP00442
P250_ST00483 d'tre 608004
P250_SP00443
P250_ST00484 2053 juge; 366872
P250_TL00042 2102
P250_ST00485 6473010
P250_SP00444 2136
P250_ST00486 2113
P250_SP00445 2144
P250_ST00487 432 056
P250_SP00446 493 2143
P250_ST00488 169 l'examen 83416130
P250_SP00447 691 2135
P250_ST00489 2103
P250_SP00448 766
P250_ST00490 794 20040300
P250_SP00449 975
P250_ST00491 2104 62810070
P250_SP00450
P250_ST00492
P250_SP00451
P250_ST00493 1236 2115
P250_SP00452 1267 2137
P250_ST00494 constate 04305604
P250_SP00453 2139
P250_ST00495 1477 2106 qu'aux 000424
P250_SP00454 2147
P250_ST00496 1641 2107 audiences 706250172
P250_TL00043 2148
P250_ST00497 2150
P250_SP00455 2181
P250_ST00498 2149 21, 222
P250_SP00456 2182
P250_ST00499 271
P250_SP00457 317
P250_ST00500 345 Avril, 200401
P250_SP00458 458 2183
P250_ST00501
P250_SP00459 2180
P250_ST00502 2
P250_SP00460
P250_ST00503 2156
P250_SP00461 594
P250_ST00504
P250_SP00462 668
P250_ST00505 Mai
P250_SP00463
P250_ST00506 1941, 00620
P250_SP00464
P250_ST00507 944 385126
P250_SP00465
P250_ST00508 1135 34547
P250_SP00466
P250_ST00509 60005
P250_SP00467 1394
P250_ST00510 1421 2151 56703
P250_SP00468 1533 2186
P250_ST00511 2152 580
P250_SP00469 1633 2185
P250_ST00512 1662 2153 7801204
P250_TL00044 2192
P250_ST00513 657167432
P250_SP00470 288 2227
P250_ST00514 2194
P250_SP00471 2225
P250_ST00515 2193 80641
P250_SP00472
P250_ST00516 0800060
P250_SP00473 2232
P250_ST00517 Hraux, 0868447
P250_SP00474 2228
P250_ST00518 843 2204 077
P250_SP00475 2234
P250_ST00519 l'organe 04201707
P250_SP00476 2233
P250_ST00520 1110
P250_SP00477
P250_ST00521 1176 kurs 8363
P250_SP00478 2226
P250_ST00522 avocats, 83043650
P250_SP00479 1439 2230
P250_ST00523 2205 ont
P250_SP00480 2229
P250_ST00524 2197 655
P250_SP00481
P250_ST00525 1635 2198 entendus, 605807002
P250_TL00045
P250_ST00526 2238
P250_SP00482 2270
P250_ST00527 premire, 118447687
P250_SP00483 2278
P250_ST00528 2249
P250_SP00484 2271
P250_ST00529 418 2248 ses 877
P250_SP00485 465
P250_ST00530 2237 conclusions 20663556058
P250_SP00486 710
P250_ST00531 2239 extraites 640078574
P250_SP00487 896
P250_ST00532 921 2240
P250_SP00488
P250_ST00533 l'acte 817614
P250_SP00489
P250_ST00534 d'opposition^ct 7073275768651066
P250_SP00490 2279
P250_ST00535 2242 0.26
P250_SP00491 2273
P250_ST00536 2241 0153040450200
P250_SP00492 2282
P250_ST00537 1776 2254
P250_TL00046 2283
P250_ST00538 7747347048870
P250_SP00493 2316
P250_ST00539 382 2284
P250_SP00494 409 2315
P250_ST00540 444 second, 4700437
P250_SP00495
P250_ST00541 dans 6870
P250_SP00496
P250_ST00542 2294 061
P250_SP00497 784
P250_ST00543 50008440022
P250_SP00498
P250_ST00544 2295
P250_SP00499 1113
P250_ST00545 rponse 2700347
P250_SP00500 1292 2325
P250_ST00546 2285 0.21
P250_SP00501 1343
P250_ST00547 1381 245 0020070351100
P250_SP00502 2326
P250_ST00548 2288
P250_SP00503 1693 2319
P250_ST00549 1730 2287 troi 2031 troisime,
P250_TL00047 94 2328
P250_ST00550 sime, 866053
P250_SP00504 2362
P250_ST00551 2339
P250_SP00505 2360
P250_ST00552 299 2329
P250_SP00506 2359
P250_ST00553 lecture 5701017
P250_SP00507
P250_ST00554
P250_SP00508
P250_ST00555 40667555440
P250_SP00509 806
P250_ST00556 2340 023
P250_SP00510 2361
P250_ST00557 2330
P250_SP00511 942
P250_ST00558 0826
P250_SP00512
P250_ST00559 1081 74767602
P250_SP00513
P250_ST00560 80543
P250_SP00514 1355 2369
P250_ST00561 18411
P250_SP00515 2371
P250_ST00562 eut
P250_SP00516 2363
P250_ST00563 1580 2332 166 demand 6575078
P250_SP00517 2364
P250_ST00564 1772 2343
P250_TL00048 2372
P250_ST00565 300 communication 7175753377831
P250_SP00518 2405
P250_ST00566 428 2374
P250_SP00519
P250_ST00567 05041866
P250_SP00520 2413
P250_ST00568 701 2384
P250_SP00521 762
P250_ST00569 774802
P250_SP00522 2406
P250_ST00570 81003
P250_SP00523 1033
P250_ST00571 2385 067
P250_SP00524 2414
P250_ST00572 1164 408506
P250_SP00525
P250_ST00573 1293 d'opposition: 7560537854005
P250_SP00526 2415
P250_ST00574 1593 2376 qu'enfin 00341001
P250_SP00527 2417
P250_ST00575 2378
P250_TL00049 2412
P250_ST00576 2419 pa'-ok 387708
P250_SP00528 2458
P250_ST00577 232 2427 ayant 53882
P250_SP00529 336 2457
P250_ST00578 2418 827
P250_SP00530 2450
P250_ST00579 accorde 77217885
P250_SP00531 587
P250_ST00580 2429
P250_SP00532 2449
P250_ST00581 Ministre 781457478
P250_SP00533 2451
P250_ST00582 880 public 064306
P250_SP00534 998 2459
P250_ST00583 1022
P250_SP00535
P250_ST00584 retint 035004
P250_SP00536
P250_ST00585 1233
P250_SP00537 1278
P250_ST00586 1302 2420 dossiers 52778680
P250_SP00538 1446 2452
P250_ST00587 1469 2422 780
P250_SP00539 2453
P250_ST00588 06455801
P250_SP00540 1685 2461
P250_ST00589 1711
P250_SP00541 2454
P250_ST00590 2421 333
P250_TL00050 2462
P250_ST00591 2464 entendu 4057544
P250_SP00542 2494
P250_ST00592 2463
P250_SP00543 2493
P250_ST00593 310 187 l'audience 0070604005
P250_SP00544
P250_ST00594 521
P250_SP00545
P250_ST00595
P250_SP00546 2495
P250_ST00596 72 380
P250_SP00547
P250_ST00597 765 suivant 1300747
P250_SP00548 2496
P250_ST00598 5800
P250_SP00549
P250_ST00599 2465
P250_SP00550 1067
P250_ST00600 8436074
P250_SP00551
P250_ST00601
P250_SP00552
P250_ST00602 2474
P250_SP00553
P250_ST00603 35778104305
P250_SP00554 2502
P250_ST00604 1624 2466 crites; 80727500
P250_TL00051 2512
P250_ST00605 7404655
P250_SP00555 2544
P250_ST00606 2523 058
P250_SP00556 2552
P250_ST00607 04
P250_SP00557
P250_ST00608 501 00440731
P250_SP00558 680 2553
P250_ST00609 714 2521 74346857
P250_SP00559 2546
P250_ST00610 2525
P250_SP00560 939
P250_ST00611 2522 termes 367040
P250_SP00561
P250_ST00612 2514 exprs 340785
P250_SP00562 1247 2554
P250_ST00613 qu'aprs 00560773
P250_SP00563 2555
P250_ST00614 2515 78723
P250_SP00564 1571 2548
P250_ST00615 1604 sollicit 068040408
P250_SP00565 1749
P250_ST00616 2516 0.19
P250_TL00052 2557
P250_ST00617 4001701081010
P250_SP00566 2589
P250_ST00618 870
P250_SP00567
P250_ST00619 496 008433
P250_SP00568 2598
P250_ST00620 2568 sus 001
P250_SP00569
P250_ST00621 dsignes, 6754008820
P250_SP00570 887
P250_ST00622 2559 149 80114067
P250_SP00571 1064 2592
P250_ST00623 1088
P250_SP00572
P250_ST00624 2558 0332055
P250_SP00573 1301 2599
P250_ST00625 676704
P250_SP00574
P250_ST00626 1493 2571 y
P250_SP00575 1513 2601
P250_ST00627 2570 renona; 55220750
P250_TL00053 2607
P250_ST00628 2608 5615040
P250_SP00576 2640
P250_ST00629 2618 015
P250_SP00577 2648
P250_ST00630 422 676
P250_SP00578
P250_ST00631 504 nonciations 705043821003
P250_SP00579 745
P250_ST00632 63001
P250_SP00580
P250_ST00633 2609 releves, 758507551
P250_SP00581 1036 2644
P250_ST00634 0.22
P250_SP00582 2642
P250_ST00635 1114 126 s'avre 4660767
P250_SP00583 1240 2643
P250_ST00636 1266 2622 068
P250_SP00584 1331 2651
P250_ST00637 2614
P250_SP00585 1387
P250_ST00638 2624 cause 78003
P250_SP00586 1512 2647
P250_ST00639
P250_SP00587 1595
P250_ST00640 1622 170 complte 00307406 compltement
P250_TL00054 2652
P250_ST00641 2661 ment 0700
P250_SP00588 2685
P250_ST00642 216 instruite 601203707
P250_SP00589
P250_ST00643 2653 ds 075
P250_SP00590 459 2684
P250_ST00644 lors 0108
P250_SP00591 557
P250_ST00645 2663 062
P250_SP00592 2693
P250_ST00646 679 825
P250_SP00593 724
P250_ST00647 753 5671172
P250_SP00594 879 2694
P250_ST00648 907 2654 avaient 8760401
P250_SP00595 2687
P250_ST00649 2655 contradictoirement 404347308406685572
P250_SP00596 1438 2690
P250_ST00650 2659 lu 0.90
P250_SP00597 2691
P250_ST00651 2671 aux
P250_SP00598 1602 2692
P250_ST00652 804450750
P250_TL00055 2697 1717
P250_ST00653 2707 :us
P250_SP00599 2729
P250_ST00654 nonces 86833868
P250_SP00600
P250_ST00655 358 2698 8477
P250_SP00601 2730
P250_ST00656 40540008000
P250_SP00602
P250_ST00657 716 2705
P250_SP00603 2731
P250_ST00658 2709
P250_SP00604 837 2738
P250_ST00659 2700
P250_SP00605 889
P250_ST00660 2699 700752856
P250_SP00606 2733
P250_ST00661 1122 037800
P250_SP00607 1238 2740
P250_ST00662
P250_SP00608
P250_ST00663 1347 2704 entendu; 80370802
P250_SP00609 2739
P250_ST00664 10668
P250_SP00610 2745
P250_ST00665 importe 6600008
P250_TL00056 2742 1715
P250_ST00666 2753 peu
P250_SP00611 2782
P250_ST00667 qi:c 6478
P250_SP00612
P250_ST00668 0474877
P250_SP00613
P250_ST00669 448 Hraux. 3546266
P250_SP00614 599 2775
P250_ST00670 218 intervenant 01058060606
P250_SP00615 2776
P250_ST00671 2743 forc, 027182
P250_SP00616 2779
P250_ST00672 2744 n'ait 00633
P250_SP00617 1093 2777
P250_ST00673 2755
P250_SP00618 2785
P250_ST00674 2746 conclu 370853
P250_SP00619 2778
P250_ST00675 1351 2757
P250_SP00620 1410
P250_ST00676 1437 2748
P250_SP00621 2780
P250_ST00677 1491 fond 5232
P250_SP00622 1578
P250_ST00678 2750
P250_SP00623 1651
P250_ST00679 1680 2751 procs, 0046500
P250_TL00057
P250_ST00680
P250_SP00624 2818
P250_ST00681 2786 mi.se 76387
P250_SP00625 228 2819
P250_ST00682 2797
P250_SP00626
P250_ST00683 2788 8888
P250_SP00627 2820
P250_ST00684 2787 d'une 63702
P250_SP00628
P250_ST00685 affaire 8007726
P250_SP00629 652
P250_ST00686 2799
P250_SP00630 2821
P250_ST00687 pouvant 0451800
P250_SP00631 2828
P250_ST00688 2789 dpendre 48050707
P250_SP00632 1099 2830
P250_ST00689 uniquement 0000010778
P250_SP00633 1353 2831
P250_ST00690 2792
P250_SP00634 1425 2824
P250_ST00691 1455 2793 5860
P250_SP00635 1516 2826
P250_ST00692 2794 qu'une 000326
P250_SP00636 2834
P250_ST00693 partie 370445
P250_TL00058
P250_ST00694 2843 0.15
P250_SP00637 2863
P250_ST00695 nglig 4850608
P250_SP00638 2872
P250_ST00696 2832
P250_SP00639 2864
P250_ST00697 produire 02460006
P250_SP00640
P250_ST00698 543 2840 tous 6440
P250_SP00641 622
P250_ST00699 645
P250_SP00642 2865
P250_ST00700 2844 moyens 608800
P250_SP00643 2873
P250_ST00701 2835 0800
P250_SP00644 2866
P250_ST00702 2836
P250_SP00645 2867
P250_ST00703 dlai 08084
P250_SP00646
P250_ST00704 imparti 0708061
P250_SP00647 2875
P250_ST00705 1334 2848
P250_SP00648 2877
P250_ST00706 2839
P250_SP00649 2870
P250_ST00707 2838 6766
P250_TL00059 2881
P250_ST00708 2882 8647845
P250_SP00650 306 2914
P250_ST00709 43077
P250_SP00651 2921
P250_ST00710 447 2890
P250_SP00652 491
P250_ST00711 2883
P250_SP00653 2915
P250_ST00712 rgle 05867
P250_SP00654
P250_ST00713 2894 047
P250_SP00655 2923
P250_ST00714 1106245607740
P250_SP00656 1027 2924
P250_ST00715 2897
P250_SP00657 2917
P250_ST00716 2885 2635
P250_SP00658 2918
P250_ST00717 00571862
P250_SP00659 1388 2919
P250_ST00718 2899
P250_SP00660 2920
P250_ST00719 1485 2889 suspend 4500807
P250_SP00661 2929
P250_ST00720 2901
P250_SP00662 1723
P250_ST00721 1752 n ncessairement
P250_TL00060 2926 1716
P250_ST00722 cessairement 464076650306
P250_SP00663 2959
P250_ST00723 350 2928
P250_SP00664 378
P250_ST00724 07420705
P250_SP00665 2967
P250_ST00725
P250_SP00666 647 2960
P250_ST00726
P250_SP00667
P250_ST00727 729 2939 02004
P250_SP00668 2961
P250_ST00728 2940 conrme 005806
P250_SP00669 2962
P250_ST00729 6460060600600
P250_SP00670 2971
P250_ST00730 2942
P250_SP00671 2963
P250_ST00731 1342 2931 0867
P250_SP00672 2964
P250_ST00732 2932 principal; 0032770785
P250_SP00673 2973
P250_ST00733 2934 7377
P250_SP00674 1756
P250_ST00734 1787 2935
P250_TL00061
P250_ST00735 suit 6728
P250_SP00675 3003
P250_ST00736 2982
P250_SP00676 253 3011
P250_ST00737 si
P250_SP00677 307
P250_ST00738 2972
P250_SP00678 3004
P250_ST00739 413 faits 78766
P250_SP00679
P250_ST00740 allgus 83887761
P250_SP00680 3012
P250_ST00741 697
P250_SP00681
P250_ST00742 l'appui 4070066
P250_SP00682 878 3014
P250_ST00743 910 2975
P250_SP00683 3006
P250_ST00744 990 2974 7867
P250_SP00684 3007
P250_ST00745 00134550
P250_SP00685 1254 3008
P250_ST00746 2985 7200
P250_SP00686 1364
P250_ST00747 1398 2976 indiffrents 614411827500
P250_SP00687 1612 3010
P250_ST00748 2979
P250_SP00688 1658
P250_ST00749 1690
P250_SP00689
P250_ST00750 2989 so solution
P250_TL00062 3015
P250_ST00751 lution 140601
P250_SP00690 3048
P250_ST00752 3016
P250_SP00691
P250_ST00753 0145820
P250_SP00692 3056
P250_ST00754 481 3019 0.12
P250_SP00693 507 3049
P250_ST00755 3017 Juge 4547
P250_SP00694 627 3058
P250_ST00756
P250_SP00695 3059
P250_ST00757 3020
P250_SP00696 779 3050
P250_ST00758 dclare 4858706
P250_SP00697 938 3051
P250_ST00759 doit 3411
P250_SP00698 1046 3052
P250_ST00760 immdiatement 7338367278514
P250_SP00699 1375 3054
P250_ST00761 3030 statuer 0081080
P250_SP00700
P250_ST00762 3033
P250_SP00701 3055
P250_ST00763 3024
P250_SP00702
P250_ST00764 3023 6078
P250_TL00063 3060
P250_ST00765 5088
P250_SP00703 3092
P250_ST00766 3069
P250_SP00704
P250_ST00767 3072
P250_SP00705 3093
P250_ST00768 301 3061 8765
P250_SP00706
P250_ST00769 3073 :


xml version 1.0 encoding UTF-8
alto xmlns:xsi http:www.w3.org2001XMLSchema-instance xsi:noNamespaceSchemaLocation http:schema.ccs-gmbh.commetaealto-1-2.xsd xmlns:xlink http:www.w3.orgTRxlink
Description
MeasurementUnit pixel
sourceImageInformation
fileName W:\Main\OCR\ABBYY and KIRTAS_PROCESSING\Kirtas\AA00000461\00018\\00053.tif
OCRProcessing ID OCRPROCESSING_1
preProcessingStep
processingSoftware
softwareCreator Kirtas Technologies, Inc.
softwareName BookScan Editor
softwareVersion 3.6
ocrProcessingStep
Kirtas Technologies, Inc.
OCR Manager
3.0.0.0
Layout
Page P53 PHYSICAL_IMG_NR 53 HEIGHT 3303 WIDTH 1905
TopMargin P53_TM00001 HPOS 0 VPOS 46
LeftMargin P53_LM00001 2 3014
RightMargin P53_RM00001 1760 145
BottomMargin P53_BM00001 3060 243
PrintSpace P53_PS00001 1758
TextBlock P53_TB00001 316 1132
TextLine P53_TL00001 325 54 1115 29
String P53_ST00001 187 25 CONTENT !.Ui.l...Tl.. WC 0.56 CC 5787060705700
SP P53_SP00001 512 79 39
P53_ST00002 551 65 Df.s 0.20 8778
P53_SP00002 616 42
P53_ST00003 658 138 \RUEIS 0.14 888878
P53_SP00003 796 34
P53_ST00004 830 57 44 22 iH. 7106
P53_SP00004 874 41
P53_ST00005 915 55 200 26 TRIBUNAL 0.19 77788887
P53_SP00005 81 33
P53_ST00006 1148 56 47 27 DE 0.41
P53_SP00006 1195 83 32
P53_ST00007 1227 213 CASSATIO.N 3773076848
P53_TB00002 1692 52 58
P53_TL00002 1700 61 43 40
P53_ST00008 51 0.67 06
P53_TB00003 162 2898
P53_TL00003 170 992 78
P53_ST00009 171 No 0.28
P53_SP00007 82 204
P53_ST00010 125 15 8
P53_SP00008 140 203 11
P53_ST00011 151 31 7 0.70 3
P53_SP00009 166 201 585
P53_ST00012 751 214 267 SOMMAIRE 00336444
P53_TL00004 283 1653 45
P53_ST00013 285 Lt 88
P53_SP00010 119 318
P53_ST00014 150 295 76 L'(i-,i 0.21 8688778
P53_SP00011 226 317 30
P53_ST00015 256 299 17 .!:¦ 0.34 07810
P53_SP00012 290
P53_ST00016 286 10 i 0.40 6
P53_SP00013 326 315 16
P53_ST00017 342 293 63 24 art. 0.57 6540
P53_SP00014 405 35
P53_ST00018 440 284 70 148 0.63 442
P53_SP00015 510
P53_ST00019 536 132 CP.C 0.50 8028
P53_SP00016 668 28
P53_ST00020 696 291 est 0.72 071
P53_SP00017 742
P53_ST00021 769 127 rempli 0.68 730007
P53_SP00018 896 324 23
P53_ST00022 919 lorsque 0.58 0633077
P53_SP00019 1059
P53_ST00023 1083 287 le 0.31 67
P53_SP00020 1113 319
P53_ST00024 1136 178 jugement 57640504
P53_SP00021 1314 328
P53_ST00025 1342 144 indique 0.52 6006478
P53_SP00022 1486
P53_ST00026 1512 les 0.59 057
P53_SP00023 1557 322
P53_ST00027 1582 289 faits 0.49 16368
P53_SP00024 1664
P53_ST00028 1690 n 0.43 64 SUBS_TYPE HypPart1 SUBS_CONTENT ncessaires
P53_TL00005 329 1727
P53_ST00029 152 cessaires 0.53 780453580 HypPart2
P53_SP00025 174 364
P53_ST00030 196 331 18 4
P53_SP00026 362
P53_ST00031 239 242 l'intelligence 0.55 02456800667078
P53_SP00027 481 371
P53_ST00032 506 330 de 0.54
P53_SP00028 545 361
P53_ST00033 570 la 1.00 00
P53_SP00029 601
P53_ST00034 625 340 97 21 cause 62630
P53_SP00030 722
P53_ST00035 746 337 et
P53_SP00031 776
P53_ST00036 802 86 ceux 0.60 6710
P53_SP00032 888
P53_ST00037 912 341 59 sur 0.46 644
P53_SP00033 971
P53_ST00038 996 lesquels 08755426
P53_SP00034 1140
P53_ST00039 1166 334 0.65 07
P53_SP00035 365
P53_ST00040 1218 333 91 Juge 0.69 1406
P53_SP00036 1309 374
P53_ST00041 1332 94 avait 06350
P53_SP00037 1426 366
P53_ST00042 1452 0.90 1
P53_SP00038 1470
P53_ST00043 1496 345 197 prononcer 0.42 067665577
P53_SP00039 1693
P53_ST00044 1717
P53_TL00006 373 48
P53_ST00045 388 que 0.44 718
P53_SP00040 417
P53_ST00046 120 377 081
P53_SP00041 165 408
P53_ST00047 222 conclusions 67650603730
P53_SP00042 418
P53_ST00048 450 375 des 564
P53_SP00043 407
P53_ST00049 537 128 parties 0.64 0465350
P53_SP00044 665 416
P53_ST00050 382 0.27
P53_SP00045 726 406
P53_ST00051 761 053
P53_SP00046 806
P53_ST00052 838 motifs 076620
P53_SP00047 965
P53_ST00053 997 168 noncent 0.48 81427538
P53_SP00048 1165 409
P53_ST00054 1199 257 36 suffisamment 0.62 740007701844
P53_SP00049 1456 413
P53_ST00055 1490 378 123 l'objet 0.71 0060076
P53_SP00050 1613 421
P53_ST00056 1647 380 0.86 02
P53_SP00051 1687
P53_ST00057 1720 381 0.81 03
P53_TL00007 1728 87
P53_ST00058 245 contestation. 0.38 7825874657664
P53_SP00052 266 455 -187
P53_ST00059 466 Une 0.26 858
P53_SP00053 158 499
P53_ST00060 182 126 simple 778005
P53_SP00054 308 507
P53_ST00061 478 112 erreur 776674
P53_SP00055 445
P53_ST00062 473 464 186 matrielle 4456748006
P53_SP00056 659 498
P53_ST00063 687 dpourvue 0.51 050767636
P53_SP00057 890
P53_ST00064 918
P53_SP00058 959
P53_ST00065 986 474 98 toute 0.37 47566
P53_SP00059 1084
P53_ST00066 1111 468 233 consquence 0.36 61786567678
P53_SP00060 1344 508
P53_ST00067 1368 117
P53_SP00061 1427 503
P53_ST00068 1455 470 0.96
P53_SP00062 1485 502
P53_ST00069 1514 469 solution 06025653
P53_SP00063 1672
P53_ST00070 1702 471 du 0.84
P53_TL00008 987
P53_ST00071 96 litige 044588
P53_SP00064 118 552
P53_ST00072 142 524 20 ne 37
P53_SP00065 183 544
P53_ST00073 206 511 129 saurait 4367672
P53_SP00066 335 546
P53_ST00074 entacher 0.75 01402064
P53_SP00067 519
P53_ST00075
P53_SP00068 574
P53_ST00076 599 180 43401525
P53_SP00069 779
P53_ST00077
P53_SP00070 846 543
P53_ST00078 873 136 nullit. 45006767
P53_TL00009 555 1674
P53_ST00079 557 Le
P53_SP00071 124 589
P53_ST00080 558 1678
P53_SP00072 236
P53_ST00081 260 n'est 0.89 00004
P53_SP00073 346 590
P53_ST00082 565 tenu 5614
P53_SP00074
P53_ST00083 480 0.91 01
P53_SP00075 520
P53_ST00084 556 s'interroger 507027776457
P53_SP00076 765 597
P53_ST00085 790 568 0.47
P53_SP00077 857 595
P53_ST00086 880 036
P53_SP00078 939
P53_ST00087 964 067
P53_SP00079 1010
P53_ST00088 1034 95 chefs 0.45 71872
P53_SP00080 1129
P53_ST00089 1153 0.73 04
P53_SP00081 1193
P53_ST00090 560 167 demande 4663503
P53_SP00082 1385 592
P53_ST00091 1410 559 38 produites 715020367
P53_SP00083 1592
P53_ST00092 1616 572 par 656
P53_SP00084 1679 598
P53_ST00093 1704 561 tes 750
P53_TL00010 19 1732 90
P53_ST00094 parties. 02563880
P53_SP00085 155 643 -79
P53_ST00095 647
P53_SP00086 680
P53_ST00096 147 646 dcret-loi 0656760073
P53_SP00087 681
P53_ST00097 352
P53_SP00088 410
P53_ST00098 435 648 0.93
P53_SP00089 679
P53_ST00099 490 655 89 carte 20470
P53_SP00090 579
P53_ST00100 603 184 d'identit 0050623260
P53_SP00091 787
P53_ST00101 811 0.66
P53_SP00092 852
P53_ST00102 875 645 prescrit 58763741
P53_SP00093 1017 686
P53_ST00103 1044 pas 660
P53_SP00094 1105
P53_ST00104 1130
P53_SP00095 1162
P53_ST00105 1187 159 mention 0.33 6685487
P53_SP00096 1346 682
P53_ST00106 1373 650
P53_SP00097 1413 683
P53_ST00107 1437 cette 0.23 57888
P53_SP00098 1516
P53_ST00108 1542
P53_SP00099 1589
P53_ST00109 135 greffier 17704477
P53_TL00011 691 1300
P53_ST00110 84 dans 3848
P53_SP00100 105 725
P53_ST00111 130 693 0.61
P53_SP00101 160
P53_ST00112 77172757
P53_SP00102 363 734
P53_ST00113 390 62 qui 080
P53_SP00103 452 732
P53_ST00114 477 700 755
P53_SP00104 523
P53_ST00115 V 0.15
P53_SP00105 573 5
P53_ST00116 578 702 116 uvre 57677
P53_SP00106 694
P53_ST00117 720 05
P53_SP00107 767
P53_ST00118 795 179 Tribunal 77206725
P53_SP00108 974
P53_ST00119 1001 703 72 non 784
P53_SP00109 1073
P53_ST00120 1102
P53_SP00110 1149
P53_ST00121 1177 greffier. 176277880
P53_TL00012 528 782 698
P53_ST00122 ARRET 45634
P53_SP00111 817
P53_ST00123 721 74 DU
P53_SP00112 816
P53_ST00124 783 0.88
P53_SP00113 864
P53_ST00125 886 220 JANVIER 0.83 0240220
P53_SP00114 1106
P53_ST00126 1134 92 1941 1245
P53_TL00013 837
P53_ST00127 839 Henriette 273237436
P53_SP00115 554
P53_ST00128 583 Pierre- 0476730
P53_SP00116 711 872
P53_ST00129 717 110 Louis 36636
P53_SP00117 827
P53_ST00130 847 contre 541067
P53_SP00118 977
P53_ST00131 1006 229 Jn-Baptiste 0.76 06150003600
P53_SP00119 1235 881
P53_ST00132 1265 Cinas 564621
P53_TL00014 504 930 753
P53_ST00133 73 AU
P53_SP00120 577
P53_ST00134 NOM 0.87 003
P53_SP00121
P53_ST00135 747 66
P53_SP00122 813
P53_ST00136 843 LA
P53_SP00123 906
P53_ST00137 937 320 REPUBLIQUE 0.77 2013601140
P53_TL00015 993 1323
P53_ST00138 995 68
P53_SP00124 1028
P53_ST00139 143 994 177 47500088
P53_SP00125
P53_ST00140 347 0.32
P53_SP00126 386 1027
P53_ST00141 195 Cassation, 3751771002
P53_SP00127 608
P53_ST00142 71 1re 0416
P53_SP00128 715
P53_ST00143 741 section, 07703051
P53_SP00129 884
P53_ST00144 914 1005 a
P53_SP00130 1026
P53_ST00145 960 106 rendu 37050
P53_SP00131 1066
P53_ST00146 1094 l'arrt 3160384
P53_SP00132 1210
P53_ST00147 1238 suivawt: 00706803
P53_TL00016 1050
P53_ST00148 1052 Sur 070
P53_SP00133 137 1086
P53_ST00149 1053 0.80
P53_SP00134 185 1085
P53_ST00150 1051 154 pourvoi 0.82 0002503
P53_SP00135 360
P53_ST00151
P53_SP00136
P53_ST00152 441
P53_SP00137
P53_ST00153 493 100 dame 0767
P53_SP00138 593
P53_ST00154 613 780676506
P53_SP00139 791
P53_ST00155 133 Gentil, 0604523
P53_SP00140 946
P53_ST00156 970 pouse 850045
P53_SP00141 1096 1091
P53_ST00157 1117 autorise 700044075
P53_SP00142 1287
P53_ST00158 0.35
P53_SP00143 1348
P53_ST00159 1369 Marc 1710
P53_SP00144 1467
P53_ST00160 Pierre-Louis, 2345861200703
P53_TL00017 1730
P53_ST00161 1097 identifie 0.39 6682475576
P53_SP00145 1131
P53_ST00162 211 1108 au 60
P53_SP00146 254
P53_ST00163 281 No. 016
P53_SP00147
P53_ST00164 456, 2106
P53_SP00148 472
P53_ST00165 238 propritaire, 0400308766372
P53_SP00149 740 1137
P53_ST00166 771 demeurant 580534802
P53_SP00150 975
P53_ST00167 1004 1104
P53_SP00151 1035
P53_ST00168 1063 193 domicilie 3066657377
P53_SP00152 1256
P53_ST00169 1284 50
P53_SP00153 1326
P53_ST00170 1357 255 Cap-Hatien, 135175206505
P53_SP00154 1612 1139
P53_ST00171 1642 1107 ayant 63626
P53_TL00018 1141
P53_ST00172 1154 pour 0023
P53_SP00155 1185
P53_ST00173 131 1152 122 avocat 800476
P53_SP00156 253 1176
P53_ST00174 280 1142 Me.
P53_SP00157 350 1175
P53_ST00175 379 J.
P53_SP00158 412
P53_ST00176 Frdric 02868352
P53_SP00159 596
P53_ST00177 622 Magny, 0.30 6761065
P53_SP00160 770 1182
P53_ST00178 801 identifi 556064336
P53_SP00161 953 1174
P53_ST00179 979 1150
P53_SP00162
P53_ST00180 1039 patents 16360776
P53_SP00163
P53_ST00181 1220 aux
P53_SP00164 1290
P53_ST00182 1317 Nos. 0000
P53_SP00165 1405
P53_ST00183 1143 49
P53_SP00166
P53_ST00184 1515
P53_SP00167 1545
P53_ST00185 1575 1144 44,
P53_SP00168 1637 1178
P53_ST00186 1669 1155 avec 7154
P53_TL00019 1186
P53_ST00187 1188 141 lection 80657000
P53_SP00169 157 1221
P53_ST00188 1189
P53_SP00170
P53_ST00189 276 domicile 60055365
P53_SP00171 438
P53_ST00190 1198
P53_SP00172
P53_ST00191 cabinet 4505065
P53_SP00173
P53_ST00192 735
P53_SP00174 774 1219
P53_ST00193 576
P53_SP00175 885
P53_ST00194 928 Eugne 602454
P53_SP00176 1068
P53_ST00195 1109 Kerby, 164160
P53_SP00177 1236 1229
P53_ST00196 1279
P53_SP00178 1295
P53_ST00197 1336 309 Port-au-Prince, 103347060340356
P53_SP00179 1645 1224
P53_ST00198 1200 rue
P53_TL00020 1234
P53_ST00199 Lamarre 1878035
P53_SP00180 1268 -106
P53_ST00200 Contre 303237
P53_SP00181 1313
P53_ST00201 224 1291 un
P53_SP00182 269 1312
P53_ST00202 181 60064607
P53_SP00183 476 1320
P53_ST00203 1280 36030
P53_SP00184
P53_ST00204 634 1289
P53_SP00185
P53_ST00205 85
P53_SP00186 748 1311
P53_ST00206 772 1278 53400073
P53_SP00187 950
P53_ST00207 978 93 Civil 24568
P53_SP00188 1071
P53_ST00208
P53_SP00189 1145
P53_ST00209 1172 Cap-Hatien 37006604664
P53_SP00190 1414
P53_ST00210 1440
P53_SP00191 1469
P53_ST00211 1495
P53_SP00192 1517
P53_ST00212 Septembre 050377586
P53_TL00021 1723
P53_ST00213 1325 1940 2080
P53_SP00193 1359
P53_ST00214 1337
P53_SP00194 190 1358
P53_ST00215 1324 profit 450004
P53_SP00195 1366
P53_ST00216 359
P53_SP00196 398
P53_ST00217 428 Jean 2660
P53_SP00197
P53_ST00218 156 Baptiste 67056007
P53_SP00198
P53_ST00219 Cinas, 3308820
P53_SP00199 868
P53_ST00220 902 134 avocat, 7024770
P53_SP00200 1036
P53_ST00221 1069 166503612
P53_SP00201 1272
P53_ST00222 1304 1333
P53_SP00202 1335
P53_ST00223 1367 domicili 505853316
P53_SP00203 1544
P53_ST00224 1574
P53_SP00204 1617
P53_ST00225 1650 Cap- 0.78 2600
P53_TL00022 14 1729
P53_ST00226 1370 153 Hatien, 08540800
P53_SP00205
P53_ST00227 0.74 407003007
P53_SP00206 1403
P53_ST00228 1379
P53_SP00207 397
P53_ST00229 420 1371 139 patent 0865027
P53_SP00208
P53_ST00230 581 1381 69 500
P53_SP00209 1402
P53_ST00231 672 0004
P53_SP00210 759
P53_ST00232
P53_SP00211
P53_ST00233 831 1378
P53_SP00212 861
P53_ST00234 894 I 0.16
P53_SP00213
P53_ST00235 916 1395 0.95
P53_SP00214 921
P53_ST00236 947 1377 33101
P53_SP00215 1411
P53_ST00237 1076 1003
P53_SP00216 1169
P53_ST00238 1192 700813
P53_SP00217
P53_ST00239 1338
P53_SP00218 1409
P53_ST00240 1435 Andr 50036
P53_SP00219 1555
P53_ST00241 1576 Vincent, 06574675
P53_TL00023
P53_ST00242 1415 747537447
P53_SP00220 164 1449
P53_ST00243 1425
P53_SP00221 228
P53_ST00244 264 1416 0805008
P53_SP00222 402
P53_ST00245 800
P53_SP00223 1448
P53_ST00246 538
P53_SP00224
P53_ST00247 669
P53_SP00225
P53_ST00248 1423 77
P53_SP00226
P53_ST00249 820 12, 705
P53_SP00227 877
P53_ST00250 7574
P53_SP00228
P53_ST00251 1029 77660300
P53_SP00229 1171
P53_ST00252 1208
P53_SP00230 1248 1447
P53_ST00253 1283 40786666
P53_SP00231 1445
P53_ST00254 1480
P53_SP00232 1522
P53_ST00255 1559 103 greffe 034007
P53_SP00233 1662
P53_ST00256 1697
P53_TL00024 12 1461 465
P53_ST00257 175 70105388
P53_SP00234 1494
P53_ST00258 212 1462
P53_SP00235 251
P53_ST00259 275 202 Cassation; 0.79 1701063000
P53_TL00025 1509
P53_ST00260 Ou, 1465
P53_SP00236 1548
P53_ST00261 1513
P53_SP00237
P53_ST00262 234 189 l'audience 0070766166
P53_SP00238 423
P53_ST00263 456 1511 publique 03084006
P53_SP00239 626 1552
P53_ST00264
P53_SP00240 1543
P53_ST00265
P53_SP00241
P53_ST00266 821 Janvier 6001774
P53_SP00242 966
P53_ST00267 998 1521 en
P53_SP00243 1037
P53_ST00268 cours 30040
P53_SP00244
P53_ST00269 1529 0.00
P53_SP00245 1243 1533
P53_ST00270 1258 1510
P53_SP00246
P53_ST00271 1322 demanderesse 056665537045
P53_SP00247 1577
P53_ST00272 1611 n'tant 0057703
P53_TL00026
P53_ST00273 1568
P53_SP00248 1599
P53_ST00274 1558 reprsente 48028060067
P53_SP00249 304 1598
P53_ST00275 0.24
P53_SP00250 1590
P53_ST00276 08
P53_SP00251
P53_ST00277 430 barre 08455
P53_SP00252 526
P53_ST00278 541
P53_SP00253 1580
P53_ST00279 612 1556
P53_SP00254
P53_ST00280 712 62147
P53_SP00255
P53_ST00281 Vincent 0405524
P53_SP00256 1012 1588
P53_ST00282 1567
P53_SP00257 1078
P53_ST00283 1566 ses 060
P53_SP00258
P53_ST00284 1183 252 observations, 1205600060020
P53_SP00259
P53_ST00285 1564
P53_SP00260 1497
P53_ST00286 1524 M.
P53_SP00261
P53_ST00287 1607 Hubert 507653
P53_TL00027 1600
P53_ST00288 1602 Alexis, 6872562
P53_SP00262
P53_ST00289 1603 Substitut 000205767
P53_SP00263 354
P53_ST00290 384 0.98
P53_SP00264 431 1635
P53_ST00291 463 1601 249 Commissaire 10064007676
P53_SP00265
P53_ST00292 743
P53_SP00266 789 1634
P53_ST00293 822 300 Gouvernement, 0600750736050
P53_SP00267 1122 1636
P53_ST00294 1156
P53_SP00268 1633
P53_ST00295 1228
P53_SP00269 1257
P53_ST00296 lecture 4735006
P53_SP00270
P53_ST00297
P53_SP00271
P53_ST00298 1527 217 rquisitoire 470020200488
P53_TL00028
P53_ST00299 1649
P53_SP00272 1681
P53_ST00300 1648
P53_SP00273
P53_ST00301
P53_SP00274 1682
P53_ST00302 210 250 02016105517
P53_SP00275 460
P53_ST00303 487 163 Franois 05705060
P53_SP00276 1688
P53_ST00304 676 Mathon; 0450076
P53_TL00029 1676
P53_ST00305 Vu
P53_SP00277 1725
P53_ST00306 1695
P53_SP00278 1726
P53_ST00307 dclaration 58407481630
P53_SP00279 422
P53_ST00308
P53_SP00280 491
P53_ST00309 pouvoi; 0000063
P53_SP00281 674 1733
P53_ST00310 708
P53_SP00282 736
P53_ST00311 764 00076610
P53_SP00283 945 1734
P53_ST00312 976 attaqu; 60570070
P53_SP00284
P53_ST00313 640
P53_SP00285 1213
P53_ST00314 1691 requtes 45007466
P53_SP00286 1394
P53_ST00315
P53_SP00287 1724
P53_ST00316 0644276
P53_SP00288
P53_ST00317 1665 1701 7046
P53_TL00030 1735
P53_ST00318 1739
P53_SP00289 1772
P53_ST00319 1738 104 pices 038350
P53_SP00290 1780
P53_ST00320 218
P53_SP00291 1771
P53_ST00321 l'appui; 12700606
P53_SP00292 419
P53_ST00322 050
P53_SP00293
P53_ST00323 223 40031606050
P53_SP00294
P53_ST00324 780
P53_SP00295 826
P53_ST00325 1737 Ministre 550500735
P53_SP00296 1041
P53_ST00326 1072 121 Public 410266
P53_SP00297 1770
P53_ST00327 1225 1745
P53_SP00298
P53_ST00328
P53_SP00299
P53_ST00329 1362 231 dispositions 540404405070
P53_SP00300 1593 1777
P53_ST00330 1623 1736
P53_SP00301 1663
P53_ST00331 loi 403
P53_TL00031 13 1783 1643
P53_ST00332 invoques; 6003248503
P53_SP00302 1825 -146
P53_ST00333 1828 Et
P53_SP00303 108 1863
P53_ST00334 1830 aprs 80870
P53_SP00304 1871
P53_ST00335 1841
P53_SP00305 296
P53_ST00336 1829 99 avoir 70014
P53_SP00306 425 1862
P53_ST00337 451 dlibr 67070867
P53_SP00307
P53_ST00338
P53_SP00308 664
P53_ST00339
P53_SP00309 723
P53_ST00340 chambre 3575076
P53_SP00310 913
P53_ST00341 941
P53_SP00311 988 1861
P53_ST00342 conseil 4006641
P53_SP00312
P53_ST00343 1827 conformment 017504675504
P53_SP00313
P53_ST00344
P53_SP00314 1501 1859
P53_ST00345 1530
P53_SP00315 1560 1860
P53_ST00346 1826 loi; 0060
P53_TL00032 1875 1675
P53_ST00347 1880 SUR
P53_SP00316 1915
P53_ST00348 1881
P53_SP00317
P53_ST00349 273 1879 PREMIERE 05405251
P53_SP00318 527 1914
P53_ST00350 553 BRANCHE 6243153
P53_SP00319 792 1913
P53_ST00351 819
P53_SP00320 893 1912
P53_ST00352 1878 PREMIER 0033514
P53_SP00321
P53_ST00353 1170 1877 MOYEN 28202
P53_SP00322 1355 1911
P53_ST00354 1382 1876 prise 74036
P53_SP00323 1471 1918
P53_ST00355 1499
P53_SP00324 1539 1909
P53_ST00356 violarion 674457766
P53_TL00033 1921
P53_ST00357 1926
P53_SP00325 1958
P53_ST00358 75 l'art. 0.85 007000
P53_SP00326 1960
P53_ST00359 1927
P53_SP00327 271
P53_ST00360 302 80
P53_SP00328 348
P53_ST00361 code 5207
P53_SP00329
P53_ST00362
P53_SP00330
P53_ST00363 1925 procdure 280374076
P53_SP00331 1966
P53_ST00364 1924 civile 350287
P53_SP00332 871 1957
P53_ST00365 899 1936
P53_SP00333 940
P53_ST00366 ce
P53_SP00334
P53_ST00367 1032 006
P53_SP00335 1965
P53_ST00368 1126
P53_SP00336
P53_ST00369 1923 point 00600
P53_SP00337
P53_ST00370 1318
P53_SP00338 1956
P53_ST00371 1388 fait 6775
P53_SP00339
P53_ST00372 1482 1922
P53_SP00340 1954
P53_ST00373 10050305
P53_TL00034
P53_ST00374 1981
P53_SP00341 2004
P53_ST00375 1971 relate 350713
P53_SP00342 2005
P53_ST00376 00508
P53_SP00343 2013
P53_ST00377 349 1980 115 toutes 700670
P53_SP00344
P53_ST00378 496
P53_SP00345
P53_ST00379 1970 circonstances 4424005740470
P53_SP00346 823
P53_ST00380 855
P53_SP00347 2003
P53_ST00381 procs 031670
P53_SP00348 1056 2012
P53_ST00382 1089 1979
P53_SP00349 1120
P53_ST00383 1976 comporte 40720022
P53_SP00350 2010
P53_ST00384 une
P53_SP00351 2001
P53_ST00385 1978 114 666500
P53_SP00352 1584 2000
P53_ST00386 400
P53_SP00353
P53_ST00387 1708
P53_TL00035 2015
P53_ST00388 2016 date 7818
P53_SP00354 2049
P53_ST00389 2017
P53_SP00355 2048
P53_ST00390 2018 laquelle 86006888
P53_SP00356 307 2058
P53_ST00391 338
P53_SP00357 383
P53_ST00392 415 0740550
P53_SP00358 2057
P53_ST00393 2025 ont 022
P53_SP00359 636
P53_ST00394 pos 1007
P53_SP00360 752
P53_ST00395 leurs 07010
P53_SP00361
P53_ST00396 905 30640032060
P53_SP00362
P53_ST00397 1161
P53_SP00363 2047
P53_ST00398 1211 207 l'audience: 65740666173
P53_SP00364 1418
P53_ST00399 2035
P53_SP00365 1479 2039
P53_ST00400 Attendu 4756130
P53_SP00366 1640
P53_ST00401 2026 004
P53_TL00036 2060
P53_ST00402 2061 753753
P53_SP00367 2095
P53_ST00403 2064 870
P53_SP00368 2097
P53_ST00404 2062 n'exigeant 0580605705
P53_SP00369 439 2104
P53_ST00405 2074
P53_SP00370 539
P53_ST00406 230 l'exposition 006020061502
P53_SP00371 2103
P53_ST00407 836 sommaire 00308646
P53_SP00372 1025
P53_ST00408 1058
P53_SP00373 2094
P53_ST00409 40707
P53_SP00374 1242
P53_ST00410 1276
P53_SP00375 1315
P53_ST00411 1350 fait, 63610
P53_SP00376 2096
P53_ST00412
P53_SP00377 1489
P53_ST00413 1523 2072 vu
P53_SP00378
P53_ST00414
P53_SP00379
P53_ST00415
P53_TL00037
P53_ST00416
P53_SP00380 2140
P53_ST00417 2117 757
P53_SP00381 2141
P53_ST00418 2108 378184
P53_SP00382 2149
P53_ST00419 ds
P53_SP00383 356 2142
P53_ST00420 2119 que, 0073
P53_SP00384 458
P53_ST00421 485 comme 60746
P53_SP00385 620
P53_ST00422 2120
P53_SP00386 685
P53_ST00423 710 l'espce, 425006255
P53_SP00387 862
P53_ST00424
P53_SP00388
P53_ST00425 942 00061523
P53_SP00389 1123
P53_ST00426 1151 2107 6001005
P53_SP00390 1294 2148
P53_ST00427
P53_SP00391 1365
P53_ST00428 1392 46140
P53_SP00392 1474
P53_ST00429 06355054370
P53_SP00393 1696
P53_ST00430 1722
P53_TL00038 2152
P53_ST00431 84812782636067
P53_SP00394 247 2195
P53_ST00432 277 2154
P53_SP00395 2187
P53_ST00433 2155
P53_SP00396 2186
P53_ST00434 2165 cause, 070562
P53_SP00397 518 2190
P53_ST00435 3710
P53_SP00398
P53_ST00436 667
P53_SP00399
P53_ST00437 33105715
P53_SP00400 901 2194
P53_ST00438 933
P53_SP00401 962
P53_ST00439 2153
P53_SP00402
P53_ST00440 80726
P53_SP00403 1209
P53_ST00441 1241
P53_SP00404 2185
P53_ST00442 2163 209 prononcer, 0300006641
P53_SP00405
P53_ST00443 2160
P53_SP00406
P53_ST00444 1596 037
P53_SP00407 2193
P53_ST00445 550
P53_TL00039 2196
P53_ST00446 2199 41268137004
P53_SP00408 225 2232
P53_ST00447 2200 670
P53_SP00409 303
P53_ST00448 0461170
P53_SP00410 2241
P53_ST00449 2208 0.25
P53_SP00411
P53_ST00450 525
P53_SP00412 571
P53_ST00451 036664
P53_SP00413
P53_ST00452 70004502
P53_SP00414 911
P53_ST00453 934 2198 003000708807
P53_SP00415 1194 2235
P53_ST00454 1215 3200052
P53_SP00416 1341 2239
P53_ST00455
P53_SP00417 1404 2231
P53_ST00456
P53_SP00418 1457 2230
P53_ST00457 1481 contestation; 5000815705000
P53_TL00040 2242 1671
P53_ST00458 2243 7528405
P53_SP00419 2277
P53_ST00459 2256 008
P53_SP00420 2286
P53_ST00460 2245
P53_SP00421
P53_ST00461 2244 192 jugement, 000757070
P53_SP00422
P53_ST00462 633
P53_SP00423
P53_ST00463 749 son 000
P53_SP00424
P53_ST00464 102 01250
P53_SP00425 949 2285
P53_ST00465 983
P53_SP00426 1022
P53_ST00466 1055 5777
P53_SP00427 1119
P53_ST00467 2252
P53_SP00428 1181
P53_ST00468 1214 2254 sans
P53_SP00429 2276
P53_ST00469
P53_SP00430 1372
P53_ST00470 premiers 02756730
P53_SP00431 2283
P53_ST00471 motifs, 3046320
P53_TL00041 2289
P53_ST00472 2297 montre 862007
P53_SP00432 2323
P53_ST00473 2290 clairement 5175875607
P53_SP00433
P53_ST00474 391 qu'il 04040
P53_SP00434 2331
P53_ST00475 505 s'agissait 2540510072
P53_SP00435 675
P53_ST00476 2301 0006
P53_SP00436 793
P53_ST00477 818
P53_SP00437
P53_ST00478 03420550
P53_SP00438
P53_ST00479 1077 56043
P53_SP00439
P53_ST00480
P53_SP00440 1244 2322
P53_ST00481 22007732664
P53_SP00441 2330
P53_ST00482
P53_SP00442 1581
P53_ST00483 dcider 6826160
P53_TL00042 2334
P53_ST00484 2343
P53_SP00443 2366
P53_ST00485 2335
P53_SP00444
P53_ST00486 validit 36057637
P53_SP00445 305 2368
P53_ST00487 2336 d'une 03007
P53_SP00446 447
P53_ST00488 saisie-excution 0661482738600000
P53_SP00447 2369
P53_ST00489 pratique 207665072
P53_SP00448 1000 2377
P53_ST00490 2347 077
P53_SP00449 1098 2376
P53_ST00491 1133 Jean-Baptiste 5470267135055
P53_SP00450 1400
P53_ST00492 1438 130780
P53_SP00451 1562
P53_ST00493 2346
P53_SP00452 1656 2367
P53_ST00494 854
P53_TL00043 2379
P53_ST00495 meubles 4478076
P53_SP00453 2413
P53_ST00496 2389
P53_SP00454
P53_ST00497 2380 effets 700710
P53_SP00455 2414
P53_ST00498 2381
P53_SP00456 414
P53_ST00499 2382 poux 70001
P53_SP00457 2423
P53_ST00500 584 Pierre-Louis 007146200061
P53_SP00458 829
P53_ST00501 856
P53_SP00459
P53_ST00502
P53_SP00460
P53_ST00503 980 dire 4287
P53_SP00461
P53_ST00504 si
P53_SP00462
P53_ST00505
P53_SP00463 1160
P53_ST00506 4746
P53_SP00464 1288
P53_ST00507 246 076236501060
P53_SP00465 1561
P53_ST00508 1586 70733
P53_SP00466
P53_ST00509 1707
P53_TL00044 2424
P53_ST00510 capacit 58487067
P53_SP00467 2464
P53_ST00511 2426 requise 5603207
P53_SP00468 312 2466
P53_ST00512 339 2438
P53_SP00469 2467
P53_ST00513 459 introduire 3083010677
P53_SP00470 2459
P53_ST00514
P53_SP00471
P53_ST00515 justic'e 00007377
P53_SP00472
P53_ST00516 2437 657
P53_SP00473 2458
P53_ST00517 999 5624457
P53_SP00474 1167
P53_ST00518
P53_SP00475
P53_ST00519 1266 2425 nullit 0088008
P53_SP00476 1391
P53_ST00520
P53_SP00477
P53_ST00521
P53_SP00478
P53_ST00522 1547 saisie 085007
P53_SP00479
P53_ST00523 007
P53_TL00045 2469
P53_ST00524
P53_SP00480 2501
P53_ST00525 2471 lors, 60020
P53_SP00481 2504
P53_ST00526 194 il
P53_SP00482
P53_ST00527 244 importe 6700517
P53_SP00483 395 2512
P53_ST00528 2483 peu
P53_SP00484 486 2513
P53_ST00529 515
P53_SP00485
P53_ST00530 2473
P53_SP00486 638 2505
P53_ST00531 663 2472 00263760
P53_SP00487 845
P53_ST00532
P53_SP00488
P53_ST00533 944 758757
P53_SP00489
P53_ST00534 10705
P53_SP00490
P53_ST00535 1204 certaines 664277570
P53_SP00491
P53_ST00536 2470 4624000170340
P53_SP00492 1644
P53_ST00537
P53_TL00046 2516
P53_ST00538 2524
P53_SP00493 2546
P53_ST00539 pouvaient 733782600
P53_SP00494 259 2554
P53_ST00540 2517 77063
P53_SP00495 385 2550
P53_ST00541 411 2529 aucun 60706
P53_SP00496
P53_ST00542 2527 rapport 4850002
P53_SP00497 699 2558
P53_ST00543 727 direct 742753
P53_SP00498 832
P53_ST00544 860 2528 7256
P53_SP00499 936
P53_ST00545 2518
P53_SP00500
P53_ST00546 1021 dispositif; 43047556350
P53_TL00047 2559 1673
P53_ST00547 Attendu, 88073641
P53_SP00501 2596
P53_ST00548 2562 d'autre 0472317
P53_SP00502 389 2595
P53_ST00549 2570 part, 08700
P53_SP00503 2603
P53_ST00550 533 2574
P53_SP00504 2604
P53_ST00551 2563
P53_SP00505 651
P53_ST00552 2564
P53_SP00506 707
P53_ST00553 00065612
P53_SP00507
P53_ST00554 nonce 704068
P53_SP00508 1070
P53_ST00555 076
P53_SP00509 1164
P53_ST00556
P53_SP00510 1237
P53_ST00557 1264 2573 avocats 6025862
P53_SP00511
P53_ST00558 1429 760
P53_SP00512 2597
P53_ST00559 3734650
P53_SP00513 1641 2605
P53_ST00560 1668
P53_TL00048
P53_ST00561 pris 5806
P53_SP00514 2643
P53_ST00562 67680
P53_SP00515 2639
P53_ST00563 221 2607 40243206000
P53_SP00516 2641
P53_ST00564 2619
P53_SP00517
P53_ST00565 2608 audiences 651660550
P53_SP00518
P53_ST00566 763
P53_SP00519
P53_ST00567
P53_SP00520 892
P53_ST00568 926 2617
P53_SP00521 958
P53_ST00569 2609
P53_SP00522
P53_ST00570
P53_SP00523
P53_ST00571 1075 Aot 5000
P53_SP00524 1173 2642
P53_ST00572 1940, 60210
P53_SP00525 2644
P53_ST00573 2610 alors 77010
P53_SP00526
P53_ST00574 qu'en 00070
P53_SP00527 2650
P53_ST00575 1620 113 ralit 3870077
P53_TL00049 2652 1706
P53_ST00576 2656 700286
P53_SP00528 2682
P53_ST00577
P53_SP00529 2683
P53_ST00578 30668006001
P53_SP00530 433 2685
P53_ST00579 2662 027
P53_SP00531 522 2686
P53_ST00580 548 2654 t 878
P53_SP00532
P53_ST00581 623 2655 lues 4085
P53_SP00533 2687
P53_ST00582
P53_SP00534 737
P53_ST00583 2653 8583346037
P53_SP00535 955
P53_ST00584 982
P53_SP00536
P53_ST00585 8,
P53_SP00537 1092 2688
P53_ST00586 c'est 02523
P53_SP00538
P53_ST00587 1230 2665 005
P53_SP00539
P53_ST00588 1321 326702
P53_SP00540
P53_ST00589 6777363826
P53_SP00541
P53_ST00590 d
P53_TL00050 2697
P53_ST00591 2704 pourvue 3004847
P53_SP00542 2733
P53_ST00592
P53_SP00543 2729
P53_ST00593 2706 07365
P53_SP00544 353 2730
P53_ST00594 2699 20407053065
P53_SP00545 610 2739
P53_ST00595 2710
P53_SP00546 2732
P53_ST00596 2700
P53_SP00547
P53_ST00597 2698 00851621
P53_SP00548 935
P53_ST00598 963
P53_SP00549
P53_ST00599 060705
P53_SP00550 2740
P53_ST00600 2708
P53_SP00551 1191
P53_ST00601
P53_SP00552
P53_ST00602 1310 n'a
P53_SP00553 1364
P53_ST00603 caus 08028
P53_SP00554
P53_ST00604 73056
P53_SP00555 1629
P53_ST00605 1659 pr 038 prjudice
P53_TL00051 2737 609
P53_ST00606 judice 006687
P53_SP00556 2779
P53_ST00607 2741
P53_SP00557 2773
P53_ST00608 2742 0.29
P53_SP00558 2774
P53_ST00609 2743 6826
P53_SP00559 2775
P53_ST00610 261 Pierre-Louis; 5568872000650
P53_TL00052 2789
P53_ST00611
P53_SP00560 2825
P53_ST00612 2792
P53_SP00561
P53_ST00613 SECONDE 0100000
P53_SP00562 516 2827
P53_ST00614 2794 237 7373035
P53_SP00563 2828
P53_ST00615 825
P53_SP00564 898
P53_ST00616 2795 20350
P53_SP00565 1118 2829
P53_ST00617 2796 67478
P53_SP00566 2837
P53_ST00618 2797 aussi 83042
P53_SP00567 2830
P53_ST00619 2798
P53_SP00568 1442
P53_ST00620 1477 violation 716878754
P53_SP00569 1651 2831
P53_ST00621 2799
P53_TL00053 2834
P53_ST00622 tnmc 68868
P53_SP00570 2868
P53_ST00623 2838 article 8600787
P53_SP00571 2871
P53_ST00624 279
P53_SP00572
P53_ST00625 2850
P53_SP00573
P53_ST00626
P53_SP00574 2872
P53_ST00627 2851
P53_SP00575 2881
P53_ST00628 586 2841
P53_SP00576 2873
P53_ST00629 2840 01405
P53_SP00577
P53_ST00630
P53_SP00578 805
P53_ST00631 droit 07245
P53_SP00579 922 2874
P53_ST00632 2853
P53_SP00580 990
P53_ST00633 1013 contient 72000743
P53_SP00581
P53_ST00634 06506
P53_SP00582 1298 2883
P53_ST00635 2854
P53_SP00583 2875
P53_ST00636 2843 question 03716343
P53_SP00584 1579
P53_ST00637 1604
P53_SP00585 2876
P53_ST00638 2844 270
P53_TL00054 2879
P53_ST00639 rserves 58681775
P53_SP00586 2914
P53_ST00640 forniules 3602840880
P53_SP00587 357 2919
P53_ST00641 2896 084
P53_SP00588 2926
P53_ST00642 462 2885
P53_SP00589 492 2918
P53_ST00643 2886 6437
P53_SP00590 614
P53_ST00644 7737
P53_SP00591 2920
P53_ST00645 367617742030
P53_SP00592
P53_ST00646 2887 devant 673835
P53_SP00593
P53_ST00647
P53_SP00594 2921
P53_ST00648 1233 premier 0547675
P53_SP00595 2929
P53_ST00649 Juge: 70065
P53_SP00596 2930
P53_ST00650 2908
P53_SP00597 1571 2913
P53_ST00651 2888 5757672
P53_TL00055 2927
P53_ST00652 2935
P53_SP00598 2965
P53_ST00653 je 0.13
P53_SP00599 2976
P53_ST00654 2087
P53_SP00600 2968
P53_ST00655 02500
P53_SP00601 343 2962
P53_ST00656 370 2939 2500
P53_SP00602 2963
P53_ST00657 2931
P53_SP00603 2964
P53_ST00658 064047070573
P53_SP00604 762 2972
P53_ST00659 786 2943
P53_SP00605 853 2973
P53_ST00660 654
P53_SP00606
P53_ST00661 961 2933
P53_SP00607 1008
P53_ST00662 1031 45530
P53_SP00608 2966
P53_ST00663 2934
P53_SP00609 1190
P53_ST00664 1216 169 4468073
P53_SP00610 2967
P53_ST00665 produits 03546600
P53_SP00611 2974
P53_ST00666 2945
P53_SP00612
P53_ST00667 1689
P53_TL00056 2969
P53_ST00668 parties: 08817860
P53_SP00613 146 3011
P53_ST00669 2983 or. 083
P53_SP00614 3006
P53_ST00670 262 2975 attendu 7627433
P53_SP00615 3007
P53_ST00671 2986
P53_SP00616 501 3016
P53_ST00672 531
P53_SP00617 3009
P53_ST00673 591 2977 3727
P53_SP00618 690
P53_ST00674 6714
P53_SP00619 3010
P53_ST00675 848 3652675110613
P53_SP00620 3013
P53_ST00676 2978 s'tant 0372805
P53_SP00621
P53_ST00677 2979 contente 142570483
P53_SP00622 1473 3012
P53_ST00678 1503 2980
P53_SP00623
P53_ST00679 1573 161 conclure 54747505
P53_TL00057 3019 1721
P53_ST00680 3025 ous 6432
P53_SP00624 3048
P53_ST00681 686077
P53_SP00625 3051
P53_ST00682 258 58277776
P53_SP00626 3053
P53_ST00683 429 3031 4801
P53_SP00627 3054
P53_ST00684 3021 demander 17080662
P53_SP00628 3056
P53_ST00685 754 3034
P53_SP00629 3055
P53_ST00686 3022 07502080
P53_SP00630
P53_ST00687 3023 45160
P53_SP00631 3057
P53_ST00688 1168
P53_SP00632 1207
P53_ST00689 1239 3032 statuer 5580668
P53_SP00633
P53_ST00690 1399 3035 046
P53_SP00634 1458 3058
P53_ST00691 ces
P53_SP00635 1538
P53_ST00692 rserves. 480676566


xml version 1.0 encoding UTF-8
alto xmlns:xsi http:www.w3.org2001XMLSchema-instance xsi:noNamespaceSchemaLocation http:schema.ccs-gmbh.commetaealto-1-2.xsd xmlns:xlink http:www.w3.orgTRxlink
Description
MeasurementUnit pixel
sourceImageInformation
fileName W:\Main\OCR\ABBYY and KIRTAS_PROCESSING\Kirtas\AA00000461\00018\\00297.tif
OCRProcessing ID OCRPROCESSING_1
preProcessingStep
processingSoftware
softwareCreator Kirtas Technologies, Inc.
softwareName BookScan Editor
softwareVersion 3.6
ocrProcessingStep
Kirtas Technologies, Inc.
OCR Manager
3.0.0.0
Layout
Page P297 PHYSICAL_IMG_NR 297 HEIGHT 3286 WIDTH 1900
TopMargin P297_TM00001 HPOS 0 VPOS 200
LeftMargin P297_LM00001 24 3014
RightMargin P297_RM00001 1776 124
BottomMargin P297_BM00001 3214 72
PrintSpace P297_PS00001 1752
TextBlock P297_TB00001 348 1126 52
TextLine P297_TL00001 355 209 1112 35
String P297_ST00001 210 194 26 CONTENT BULLETIN WC 0.34 CC 67754668
SP P297_SP00001 549 236 31
P297_ST00002 580 67 DES 0.74 340
P297_SP00002 647 235
P297_ST00003 678 148 25 ARRETS 0.63 522660
P297_SP00003 826
P297_ST00004 857 211 54 DU 0.41 65
P297_SP00004 911
P297_ST00005 942 198 30 TRIBUNAL 0.57 52384216
P297_SP00005 1140 241
P297_ST00006 1171 216 49 27 DE 0.56
P297_SP00006 1220 243
P297_ST00007 1251 217 CASSATION 0.62 050047536
P297_TB00002 1676 212 94 58
P297_TL00002 1684 220 77 42
P297_ST00008 293 0.35 378
P297_TB00003 314 2900
P297_TL00003 103 322 1639 53
P297_ST00009 323 88 34 VU: 057
P297_SP00007 191 357 41
P297_ST00010 232 76 lo.) 0.84 1040
P297_SP00008 308 364 38
P297_ST00011 346 324 29 33 le 0.70 05
P297_SP00009 375
P297_ST00012 404 180 jugement 54272511
P297_SP00010 584 365
P297_ST00013 615 156 attaqu; 0.64 50540470
P297_SP00011 771 39
P297_ST00014 810 79 2o.) 1.00 0000
P297_SP00012 889 40
P297_ST00015 929 326 la 17
P297_SP00013 960 359 32
P297_ST00016 992 327 208 36 dclaration 08704053702
P297_SP00014 1200 363
P297_ST00017 1232 332 de 66
P297_SP00015 1271
P297_ST00018 1302 173 pourvoi; 70722770
P297_SP00016 1475 373
P297_ST00019 1514 334 80 3o.) 0.86 5000
P297_SP00017 1594
P297_ST00020 1632 336 46 les 0.46 663
P297_SP00018 1678 368
P297_ST00021 1711 22 re 0.39 74 SUBS_TYPE HypPart1 SUBS_CONTENT requtes
P297_TL00004 45 369
P297_ST00022 116 qutes 0.58 058560 HypPart2
P297_SP00019 161 409
P297_ST00023 185 56 des 0.96 010
P297_SP00020 402
P297_ST00024 265 127 parties 0803771
P297_SP00021 392 410
P297_ST00025 414 et 0.77
P297_SP00022 445 403
P297_ST00026 469 370 47 0.78 060
P297_SP00023 516 23
P297_ST00027 539 106 pices 0.45 656553
P297_SP00024 645 411
P297_ST00028 670 16 0.48 5
P297_SP00025 686 401
P297_ST00029 712 147 l'appui, 00755144
P297_SP00026 859 28
P297_ST00030 887 85 ainsi 64743
P297_SP00027 972
P297_ST00031 997 383 64 que 406
P297_SP00028 1061 413
P297_ST00032 1087 44 0.79
P297_SP00029 1131 407
P297_ST00033 1156 43 disposjtions 060203036031
P297_SP00030 1388 418
P297_ST00034 1412 0.67 06
P297_SP00031 1452
P297_ST00035 1478 48 loi 105
P297_SP00032 1526
P297_ST00036 1552 379 204 invoques; 0.76 5000018331
P297_TL00005 100 424 1656 50
P297_ST00037 Sur 066
P297_SP00033 167 457
P297_ST00038 190 426 0.65 07
P297_SP00034 218 458
P297_ST00039 240 436 126 moyen 0.44 66157
P297_SP00035 366 466
P297_ST00040 388 pris 0.52 5760
P297_SP00036 460 467
P297_ST00041 483 0.68
P297_SP00037 521
P297_ST00042 543 violation 060066505
P297_SP00038 716
P297_ST00043 740 425 55 0.72 043
P297_SP00039 795
P297_ST00044 818 433 arts. 0.60 35730
P297_SP00040 898
P297_ST00045 931 428 68 0.49 814
P297_SP00041 999
P297_ST00046 1025 437
P297_SP00042 1055 461
P297_ST00047 1080 431 394 605
P297_SP00043 1154 463
P297_ST00048 1179 432 du 00
P297_SP00044 1225 464
P297_ST00049 1249 96 Code 2036
P297_SP00045 1345 465
P297_ST00050 1369 434 0.75
P297_SP00046 1408
P297_ST00051 1432 435 188 procdure 050464244
P297_SP00047 1620 474
P297_ST00052 1642 114 37 civik; 520780
P297_TL00006 101 480 1663
P297_ST00053 159 Attendu 6604606
P297_SP00048 260 514
P297_ST00054 285 492 004
P297_SP00049 351 522
P297_ST00055 493 21 sur 063
P297_SP00050
P297_ST00056 456 une 046
P297_SP00051
P297_ST00057 546 481 112 action 615500
P297_SP00052 658
P297_ST00058 684 introduite 5002003554
P297_SP00053 878
P297_ST00059 902
P297_SP00054 930
P297_ST00060 957 61
P297_SP00055 1004
P297_ST00061 1028 484 142 Janvier 0.47 7753670
P297_SP00056 1170 519
P297_ST00062 1201 488 97 1936 2240
P297_SP00057 1298
P297_ST00063 1325 500 62 par 0.43
P297_SP00058 1387 530
P297_ST00064 1411 489 158 Fernand 0460460
P297_SP00059 1569
P297_ST00065 1595 169 Larrieux 05375501
P297_TL00007 525 1699 51
P297_ST00066 534 118 contre 503533
P297_SP00060 163 560
P297_ST00067 187 162 Antnor 2077515
P297_SP00061 349 561
P297_ST00068 526 146 Joseph, 0.61 5075062
P297_SP00062 569
P297_ST00069 537 91 pour 5064
P297_SP00063 637 570
P297_ST00070 662 98 avoir 0.82 80001
P297_SP00064 760
P297_ST00071 785 174 paiement 07760700
P297_SP00065 959 567
P297_ST00072 984 529 0.42
P297_SP00066 1022 562
P297_ST00073 1048
P297_SP00067 1076 563
P297_ST00074 1104 541 132 somme 0.87 00015
P297_SP00068 1236 565
P297_ST00075 1262 0.73
P297_SP00069 566
P297_ST00076 1327 533 six 451
P297_SP00070 1379
P297_ST00077 1406 542 93 cents 0.51 78124
P297_SP00071 1499
P297_ST00078 536 157 gourdes, 0.80 04203600
P297_SP00072 1683 576
P297_ST00079 1713 reprsentant
P297_TL00008 572 1718
P297_ST00080 573 prsentant 0.59 01076702600
P297_SP00073 612
P297_ST00081 264
P297_SP00074 292
P297_ST00082 313 prix 0660
P297_SP00075 614 19
P297_ST00083 574 0.33
P297_SP00076 453 606
P297_ST00084 475 deux 4672
P297_SP00077 20
P297_ST00085 586 583 160 carreaux 47057660
P297_SP00078 746
P297_ST00086 768 0.66
P297_SP00079 806 604
P297_ST00087 829 581 terre 36154
P297_SP00080 914
P297_ST00088 935 575 vendus 0.71 068020
P297_SP00081 1067 607
P297_ST00089 2
P297_SP00082 1103 608
P297_ST00090 1125 588 ce 0.38
P297_SP00083 1158 610
P297_ST00091 578 143 dernier, 36307610
P297_SP00084 1322
P297_ST00092 1347 579 il
P297_SP00085 1368 611
P297_ST00093 1391 sortit 000655
P297_SP00086 1494 613
P297_ST00094 1516
P297_SP00087 1562
P297_ST00095 1585 178 Tribunal 51601166
P297_TL00009 617 1722
P297_ST00096 Civil 17056
P297_SP00088 138 650
P297_ST00097 040
P297_SP00089 223
P297_ST00098 252 109 Cayes 17340
P297_SP00090 361
P297_ST00099 389 619 0600
P297_SP00091 651
P297_ST00100 509 618 197 jugements 012764600
P297_SP00092 706 659
P297_ST00101 734 625 avant 50500
P297_SP00093 839
P297_ST00102 869 70 dire 7506
P297_SP00094 939
P297_ST00103 968 droit, 540536
P297_SP00095 1073 656
P297_ST00104 621 75 l'un 2460
P297_SP00096 1178 654
P297_ST00105 1208 635 0.50 284
P297_SP00097 1269
P297_ST00106 1299 624 119 dfaut 0.69 061703
P297_SP00098 1418 657
P297_ST00107 1449 636 en 60
P297_SP00099 1487
P297_ST00108 1519 626 date 0535
P297_SP00100 1596
P297_ST00109 1625 0.94 01
P297_SP00101 1672
P297_ST00110 1709 628 ler
P297_TL00010 661
P297_ST00111 201 Septembre 057330045
P297_SP00102 703
P297_ST00112 277 113 1936, 00405
P297_SP00103 390 698
P297_ST00113 422 ordonnant 040006502
P297_SP00104 696
P297_ST00114 673 0.81 104
P297_SP00105 721 695
P297_ST00115 750 enqute; 45037044
P297_SP00106
P297_ST00116 945 123 l'autre 2550107
P297_SP00107 1068
P297_ST00117 1096 668 contradictoire, 003556066806660
P297_SP00108 1373 705
P297_ST00118 1407 107 rendu 34007
P297_SP00109 702
P297_ST00119 1546 671 04
P297_SP00110 1575
P297_ST00120 1607
P297_SP00111 1654 704
P297_ST00121 1685 Mai 0.32
P297_TL00011 707 1707
P297_ST00122 111 1937, 30721
P297_SP00112 743
P297_ST00123 192 confirmant 2000008746
P297_SP00113 741
P297_ST00124 709
P297_SP00114
P297_ST00125 179 prcdent 606372430
P297_SP00115
P297_ST00126 697
P297_SP00116 728
P297_ST00127 759 708 rservant 070530501
P297_SP00117 932
P297_ST00128 963 717 tous 0333
P297_SP00118 1042
P297_ST00129 1072 711
P297_SP00119 1116
P297_ST00130 1145 fins 4460
P297_SP00120 1210 745
P297_ST00131 1239
P297_SP00121
P297_ST00132 1300 725 moyens 085670
P297_SP00122 1446 755
P297_ST00133 715
P297_SP00123 1521 747
P297_ST00134 1553 203 dfendeur; 0745086503
P297_TL00012 752 1724
P297_ST00135 763 78 que, 0540
P297_SP00124 793
P297_ST00136 145 dans 1603
P297_SP00125 230
P297_ST00137 253 63 son 0.88 300
P297_SP00126 316
P297_ST00138 341 761 acte 7265
P297_SP00127 786
P297_ST00139 753 259 d'opposition, 2400000503063
P297_SP00128 693
P297_ST00140 718 2038004
P297_SP00129 880
P297_ST00141 904 Joseph 507606
P297_SP00130 1036
P297_ST00142 1062 756 90 avait 70683
P297_SP00131 1152 789
P297_ST00143 1176 122 conclu 226372
P297_SP00132 790
P297_ST00144 440 reconventionnelkment 15301060350005085205
P297_TL00013 798
P297_ST00145 0.36 6
P297_SP00133 59
P297_ST00146 809
P297_SP00134 830
P297_ST00147 151 005
P297_SP00135 838
P297_ST00148 247 1501504
P297_SP00136 831
P297_ST00149 799 168 07435550
P297_SP00137 603 832
P297_ST00150 634 fut
P297_SP00138 690
P297_ST00151 719 195 condamn 0.54 30368806
P297_SP00139
P297_ST00152 943 3
P297_SP00140
P297_ST00153 991 800 lui 356
P297_SP00141 1039
P297_ST00154 1071 801 154 restituer 677777670
P297_SP00142 835
P297_ST00155 1255 804
P297_SP00143 1283
P297_ST00156 1315 815 135 10006
P297_SP00144 1450 837
P297_ST00157 1480 805
P297_SP00145 1520
P297_ST00158 1551 3570
P297_SP00146 1641
P297_ST00159 1671 75015
P297_TL00014 843 1717
P297_ST00160 844 gourdes 5010060
P297_SP00147 883
P297_ST00161 qu'il 08053
P297_SP00148 299 884
P297_ST00162 319 40553
P297_SP00149 412 876
P297_ST00163 856
P297_SP00150 471 877
P297_ST00164 dpt 06305
P297_SP00151 598 885
P297_ST00165 851 entre 40254
P297_SP00152
P297_ST00166 729 854 ses
P297_SP00153 777
P297_ST00167 797 129 mains; 057000
P297_SP00154 926 879
P297_ST00168 950 855 006
P297_SP00155 1016
P297_ST00169 845 120 depuis 070044
P297_SP00156 886
P297_ST00170 1175 847
P297_SP00157 1204 18
P297_ST00171 1222 33160500
P297_SP00158 1401 888
P297_ST00172 1422 850
P297_SP00159 1467 881
P297_ST00173 1493
P297_SP00160 1539 882
P297_ST00174 1561 0.30 587
P297_SP00161 1637
P297_ST00175 99 1937 0.83 0060
P297_TL00015
P297_ST00176 044
P297_SP00162 89 921
P297_ST00177 choses 470060
P297_SP00163
P297_ST00178 257 897 81 sont 0006
P297_SP00164 338
P297_ST00179 890 193 demeures 270651760
P297_SP00165 559 922
P297_ST00180 901
P297_SP00166 623
P297_ST00181 83 tat; 0.53 76630
P297_SP00167 925
P297_ST00182 766 900
P297_SP00168 927
P297_ST00183 858 3800504
P297_SP00169
P297_ST00184 1045 166 37044500
P297_SP00170 1211 924
P297_ST00185 893 tant 75651
P297_SP00171 1333
P297_ST00186 1361 896 95 m'ort 00511
P297_SP00172 1456
P297_ST00187 1483 164 quelques 22480570
P297_SP00173 1647
P297_ST00188 1674 mois 0.55 2078
P297_TL00016 933
P297_ST00189 934 aprs, 600501
P297_SP00174 975
P297_ST00190
P297_SP00175 214 966
P297_ST00191 245 dix-sept 07030500
P297_SP00176
P297_ST00192 69 mai
P297_SP00177 505 967
P297_ST00193 544 1940 0001
P297_SP00178 643
P297_ST00194 675 5536001
P297_SP00179 836
P297_ST00195 144 Casseus 0500850
P297_SP00180 1013
P297_ST00196 131 assigna 5734067
P297_SP00181 976
P297_ST00197 948 sa
P297_SP00182 1242 970
P297_ST00198 1276 949 veuve 07004
P297_SP00183 1383
P297_ST00199 1415 947
P297_SP00184 971
P297_ST00200 1479
P297_SP00185 1528
P297_ST00201 1560 hritiers 775605665
P297_SP00186 1714 973
P297_ST00202 1748 941
P297_TL00017 979
P297_ST00203 980 comparatre 68308480733
P297_SP00187 276 1020
P297_ST00204 302 devant 260503
P297_SP00188 1012
P297_ST00205 981
P297_SP00189 482
P297_ST00206 507 176 41501050
P297_SP00190 683
P297_ST00207 710 92 25058
P297_SP00191 802
P297_ST00208
P297_SP00192
P297_ST00209 912 27470
P297_SP00193 1021
P297_ST00210 1047 0.89 0004
P297_SP00194 1137
P297_ST00211 1162 982 voir 1060
P297_SP00195 1240 1015
P297_ST00212 1265 994 196 prononcer 260000255
P297_SP00196 1461 1024
P297_ST00213 1486 986
P297_SP00197 1517 1017
P297_ST00214 1544 222 premption 2614043604
P297_TL00018 1702
P297_ST00215
P297_SP00198 1057
P297_ST00216 l'instance 1150028037
P297_SP00199 1058
P297_ST00217
P297_SP00200
P297_ST00218
P297_SP00201 450
P297_ST00219 4800645
P297_SP00202
P297_ST00220 660 1936; 00400
P297_SP00203 776 1059
P297_ST00221 812
P297_SP00204 1065
P297_ST00222 909 1033 84 cette 45375
P297_SP00205 993
P297_ST00223 1023 demande 5407008
P297_SP00206 1189
P297_ST00224 1221 1027 557
P297_SP00207
P297_ST00225 1307 1029 combattue 420864206
P297_SP00208 1508
P297_ST00226 1041
P297_SP00209 1599 1070
P297_ST00227 1631 1031 270
P297_SP00210
P297_ST00228 1030 d dfendeurs;
P297_TL00019 1069 1719
P297_ST00229 fendeurs; 044430300
P297_SP00211 1105
P297_ST00230 256 1081
P297_SP00212 321 1110
P297_ST00231 350 2070
P297_SP00213 443 1111
P297_ST00232
P297_SP00214 502
P297_ST00233 128 rejeter, 06454300
P297_SP00215
P297_ST00234 692 0.31
P297_SP00216 720 1102
P297_ST00235 748 182 10070404
P297_SP00217
P297_ST00236 140 attaqu 5334535
P297_SP00218 1099
P297_ST00237 1128 1083 a
P297_SP00219 1144
P297_ST00238 125 dclar 0837617
P297_SP00220
P297_ST00239 1330 qu' 1051
P297_SP00221 1410 1114
P297_ST00240 1416 1074 4037000
P297_SP00222 1578 1107
P297_ST00241 1608 155 Casseus, 17604300
P297_TL00020
P297_ST00242 177 quoique 30706006
P297_SP00223 219 1155
P297_ST00243 246 1115 134 n'tant 0071726
P297_SP00224 380 1148
P297_ST00244 408 1127 pas 075
P297_SP00225 468
P297_ST00245 496 186 dfendeur 071454652
P297_SP00226 682 1149
P297_ST00246 au
P297_SP00227 751 1147
P297_ST00247 780 184 principal, 3060441602
P297_SP00228 964
P297_ST00248 995
P297_SP00229 1011
P297_ST00249 fait 6673
P297_SP00230
P297_ST00250 1133
P297_SP00231 1198 1150
P297_ST00251 1226 1118 6658006
P297_SP00232 1392 1151
P297_ST00252 1421 170 incidente 815606035
P297_SP00233 1591
P297_ST00253 1619 1119 qui, 0750
P297_SP00234 1691 1160
P297_ST00254 1130 ne
P297_TL00021 1159 1720
P297_ST00255 181 formant 44040700
P297_SP00235 224 1193
P297_ST00256
P297_SP00236
P297_ST00257 344 1172
P297_SP00237 1194
P297_ST00258 438 153 instance 35017533
P297_SP00238 591
P297_ST00259 1161 spare 0805675
P297_SP00239 1202
P297_ST00260 778
P297_SP00240 817
P297_ST00261
P297_SP00241
P297_ST00262 907 202 principale, 00603705251
P297_SP00242 1109
P297_ST00263 1173
P297_SP00243 1180 1195
P297_ST00264 82 peut 0756
P297_SP00244 1292 1203
P297_ST00265 1323 1164 117 rendre 260504
P297_SP00245 1440 1196
P297_ST00266 1470 celle-ci 33206037
P297_SP00246 1597
P297_ST00267 1627 136 suscep- 0003404
P297_TL00022 1205
P297_ST00268 1206 tible 046024
P297_SP00247 150 1238
P297_ST00269 d'une 00705
P297_SP00248 282
P297_ST00270 1805003701
P297_SP00249 531 1246
P297_ST00271 particulire 074724375504
P297_SP00250 774 1247
P297_ST00272 87 mais 5750
P297_SP00251
P297_ST00273 916 121 plutt 500755
P297_SP00252 1037
P297_ST00274 03047
P297_SP00253 1168
P297_ST00275 5603004536
P297_SP00254
P297_ST00276 1445 1217 courant 3050704
P297_SP00255 1241
P297_ST00277 0.90 0003
P297_SP00256 1710 1250
P297_ST00278 1737 1209
P297_TL00023
P297_ST00279 1259 tout; 561133
P297_SP00257 1286
P297_ST00280
P297_SP00258
P297_ST00281 288 6275705
P297_SP00259 420 1284
P297_ST00282 447 57307
P297_SP00260
P297_ST00283
P297_SP00261
P297_ST00284 apte, 53353
P297_SP00262 735
P297_ST00285 764 parce 05045
P297_SP00263 861
P297_ST00286 065
P297_SP00264 953
P297_ST00287 183 dpourvu 57202402
P297_SP00265
P297_ST00288 1190 1252 171 d'intrt, 3255280711
P297_SP00266 1288
P297_ST00289 1254 15
P297_SP00267 1285
P297_ST00290 1436 demander 06076020
P297_SP00268 1621
P297_ST00291
P297_SP00269 1677 1287
P297_ST00292 1705 p-
P297_TL00024 1296 1721
P297_ST00293 199 remption 004025503
P297_SP00270 242 1337
P297_ST00294 275
P297_SP00271 1329
P297_ST00295
P297_SP00272 1328
P297_ST00296 1308 propre 045255
P297_SP00273
P297_ST00297 1297 0728204
P297_SP00274 739
P297_ST00298 772 reconventionnelle, 046000400504042860
P297_SP00275 1122
P297_ST00299 1157
P297_SP00276
P297_ST00300 1214 1309
P297_SP00277 1331
P297_ST00301 saurait 0771760
P297_SP00278
P297_ST00302 tre 7315
P297_SP00279 1512
P297_ST00303 1547 recevable 056404004
P297_SP00280
P297_ST00304 1747
P297_TL00025 1341
P297_ST00305 bnficier 40607003640
P297_SP00281 1375
P297_ST00306 267 1342
P297_SP00282 306 1374
P297_ST00307 333 0.26 86
P297_SP00283
P297_ST00308 393 221 0716320600
P297_SP00284
P297_ST00309
P297_SP00285
P297_ST00310 1343
P297_SP00286 738
P297_ST00311 0586604
P297_SP00287 1377
P297_ST00312 228 principale; 016433060465
P297_TL00026 1397 1666
P297_ST00313 1398 Mais 5373
P297_SP00288 1431
P297_ST00314 1399 attendu 5304440
P297_SP00289 362
P297_ST00315 391 054
P297_SP00290 1439
P297_ST00316 485 2003
P297_SP00291
P297_ST00317 qu'une 066105
P297_SP00292
P297_ST00318 0456003
P297_SP00293
P297_ST00319
P297_SP00294
P297_ST00320 2708000601
P297_SP00295
P297_ST00321 1279 189 d'instance 6080037056
P297_SP00296 1468
P297_ST00322 1497 soit 2071
P297_SP00297 1566
P297_ST00323 056404006
P297_TL00027 1443
P297_ST00324 1444
P297_SP00298 1476
P297_ST00325 suffit 000001
P297_SP00299
P297_ST00326 05108
P297_SP00300 1484
P297_ST00327 328 1455 se
P297_SP00301
P297_ST00328 385 0056
P297_SP00302
P297_ST00329 115 coul 830087
P297_SP00303 596
P297_ST00330
P297_SP00304 648
P297_ST00331 672 laps 3602
P297_SP00305
P297_ST00332 773
P297_SP00306
P297_ST00333 1451 temps 55003
P297_SP00307 952
P297_ST00334 977 108 prvu 32700
P297_SP00308 1085
P297_ST00335 1113 1454 085
P297_SP00309 1174
P297_ST00336
P297_SP00310 1229
P297_ST00337 1257
P297_SP00311 1305
P297_ST00338 1332 282350
P297_SP00312
P297_ST00339
P297_SP00313
P297_ST00340 1535 133 dernier 7300540
P297_SP00314 1668
P297_ST00341 1693 71 7304
P297_TL00028 1488
P297_ST00342 1490
P297_SP00315 1522
P297_ST00343 110 1489
P297_SP00316
P297_ST00344 160370066
P297_SP00317 360 1529
P297_ST00345 jusqu'au 01120050
P297_SP00318 558 1530
P297_ST00346 1496 moment 7031000
P297_SP00319
P297_ST00347 779 o 0.98
P297_SP00320 824
P297_ST00348
P297_SP00321
P297_ST00349 920 0507015
P297_SP00322 1086
P297_ST00350 1500
P297_SP00323
P297_ST00351 0605000600
P297_SP00324
P297_ST00352 1442 0.37
P297_SP00325 1458
P297_ST00353 t
P297_SP00326 1538
P297_ST00354 1571 130 forme 104285
P297_SP00327 1701
P297_ST00355 1732
P297_TL00029 1533 1723
P297_ST00356 0040
P297_SP00328 1576
P297_ST00357 141 0700
P297_SP00329 227 1567
P297_ST00358 249 1534 l'intervalle, 1360744060240
P297_SP00330
P297_ST00359 494
P297_SP00331 517
P297_ST00360 n'ait 26560
P297_SP00332 627
P297_ST00361
P297_SP00333 699
P297_ST00362 722 5564
P297_SP00334 787
P297_ST00363 1545 aucune 573015
P297_SP00335
P297_ST00364 165 diligence 055605467
P297_SP00336 1574
P297_ST00365 571
P297_SP00337 1215 1573
P297_ST00366
P297_SP00338
P297_ST00367 1306 0742666
P297_SP00339 1433
P297_ST00368 intresses 56360550750
P297_SP00340 1648
P297_ST00369 0.85 0032
P297_TL00030 1577
P297_ST00370 1580 poursuivre 0413005003
P297_SP00341 250
P297_ST00371 1579 l'instance; 00000650461
P297_SP00342 1616
P297_ST00372 506 053
P297_SP00343
P297_ST00373 599
P297_SP00344 631 1612
P297_ST00374 dlai, 050450
P297_SP00345 1613
P297_ST00375
P297_SP00346
P297_ST00376 principe, 537647260
P297_SP00347
P297_ST00377 1052 1587 est
P297_SP00348
P297_ST00378 0.27
P297_SP00349 1166 1611
P297_ST00379 3770
P297_SP00350
P297_ST00380 1313 1590 ans, 5403
P297_SP00351 1384 1614
P297_ST00381 1414 1586
P297_SP00352
P297_ST00382 1474 doit 0061
P297_SP00353 1549
P297_ST00383 s'allonger 0650203033
P297_TL00031 1623
P297_ST00384 1626
P297_SP00354 1659
P297_ST00385 000
P297_SP00355
P297_ST00386 mois, 00601
P297_SP00356 289 1661
P297_ST00387 318 1624 s'il
P297_SP00357 1658
P297_ST00388 399 1636 y 4
P297_SP00358 419 1667
P297_ST00389 449
P297_SP00359
P297_ST00390 lieu 0.91 0200
P297_SP00360
P297_ST00391 0.97
P297_SP00361
P297_ST00392 632 0615005
P297_SP00362
P297_ST00393 0.92 10
P297_SP00363 865
P297_ST00394 reprise 5201534
P297_SP00364
P297_ST00395 0076407406
P297_SP00365
P297_ST00396 1635 ou 02
P297_SP00366 1310 1657
P297_ST00397 1338 234 constitution 704323003660
P297_SP00367 1572
P297_ST00398
P297_SP00368
P297_ST00399 1670 1634 nou 007 nouveau
P297_TL00032 1669 1725
P297_ST00400 veau 0435
P297_SP00369
P297_ST00401 dfenseur; 7604036000
P297_SP00370 358
P297_ST00402 1690 0.00
P297_SP00371 1694
P297_ST00403 6035000
P297_SP00372 1704
P297_ST00404 1682 035
P297_SP00373
P297_ST00405 742 072760
P297_SP00374 864 1712
P297_ST00406 l'avant 7550707
P297_SP00375 1032 1703
P297_ST00407 1063 4537
P297_SP00376
P297_ST00408 droit 01052
P297_SP00377
P297_ST00409
P297_SP00378
P297_ST00410 1376
P297_SP00379
P297_ST00411 454
P297_SP00380
P297_ST00412 00500
P297_SP00381
P297_ST00413 062
P297_TL00033
P297_ST00414 0335443
P297_SP00382 1758
P297_ST00415 taient 6426453
P297_SP00383 1750
P297_ST00416 354 restes 0400760
P297_SP00384
P297_ST00417 503 0204
P297_SP00385 589 1749
P297_ST00418
P297_SP00386 649
P297_ST00419 681 plus 4236
P297_SP00387
P297_ST00420 791 complte 30072434
P297_SP00388 962 1760
P297_ST00421 1715 inaction; 507537000
P297_SP00389 1165
P297_ST00422 03362
P297_SP00390 1289 1756
P297_ST00423 s'tait 0073866
P297_SP00391 1434
P297_ST00424 660207
P297_SP00392 1581
P297_ST00425 0.93 2000
P297_SP00393 1754
P297_ST00426
P297_TL00034 1759
P297_ST00427 1764
P297_SP00394 1795
P297_ST00428 1773 ans 700
P297_SP00395 215
P297_ST00429 237 1770
P297_SP00396 269
P297_ST00430 1762 demi, 05050
P297_SP00397 395 1797
P297_ST00431 421 lorsque 7500006
P297_SP00398 1802
P297_ST00432 1763 0.23
P297_SP00399 1794
P297_ST00433 642
P297_SP00400 685
P297_ST00434
P297_SP00401
P297_ST00435 816 1940, 00116
P297_SP00402 1798
P297_ST00436 955 5368006
P297_SP00403
P297_ST00437 3667600
P297_SP00404 1793
P297_ST00438 205 introduisit 75310725063
P297_SP00405 1792
P297_ST00439 1537
P297_SP00406
P297_ST00440 0505414
P297_TL00035 1803
P297_ST00441 1819
P297_SP00407 1841
P297_ST00442 1807 4734010505
P297_SP00408 331 1849
P297_ST00443 1808
P297_SP00409 1840
P297_ST00444 427 0157665034
P297_SP00410 609
P297_ST00445
P297_SP00411
P297_ST00446 714
P297_SP00412 762
P297_ST00447 792 0740574
P297_SP00413 936
P297_ST00448 50400
P297_SP00414 1842
P297_ST00449 1120 1806 05235
P297_SP00415 1207 1846
P297_ST00450 1804 importait 800006776
P297_SP00416
P297_ST00451 1815 peu 050
P297_SP00417 1845
P297_ST00452 056
P297_SP00418 1844
P297_ST00453 1640
P297_SP00419 1836
P297_ST00454 p 0.28
P297_TL00036 1848
P297_ST00455 1853 remption 54808600
P297_SP00420 1894
P297_ST00456
P297_SP00421 1886
P297_ST00457 309 1860 34055
P297_SP00422
P297_ST00458 1852 54437534
P297_SP00423
P297_ST00459 600 dt
P297_SP00424 1885
P297_ST00460 689 entraner 560051040
P297_SP00425 863
P297_ST00461 celle 0.40 53785
P297_SP00426
P297_ST00462
P297_SP00427 1884
P297_ST00463
P297_SP00428
P297_ST00464 1850 0606004
P297_SP00429 1282 1883
P297_ST00465 1311 337 reconventionnelle 05300045450005164
P297_SP00430 1882
P297_ST00466 inci 6358 incidemment
P297_TL00037 1892
P297_ST00467 1899 demment 0500405
P297_SP00431 1931
P297_ST00468 1898 510574
P297_SP00432 372
P297_ST00469 1909 430
P297_SP00433 1939
P297_ST00470 k 0.13 8
P297_SP00434
P297_ST00471 532 1897 0755006435
P297_SP00435 736 1933
P297_ST00472
P297_SP00436
P297_ST00473 853 1896 celui-ci. 557164353
P297_SP00437 1001 1930
P297_ST00474 1026 1908
P297_SP00438
P297_ST00475 1090 1895 effet, 600460
P297_SP00439
P297_ST00476 50650
P297_SP00440 1928
P297_ST00477 1321
P297_SP00441 1349 1927
P297_ST00478 choix 87070
P297_SP00442
P297_ST00479 1504 1905
P297_SP00443 1926
P297_ST00480 d'assigner 3573040024
P297_TL00038 1938
P297_ST00481 1945
P297_SP00444 1977
P297_ST00482 1954 54104
P297_SP00445
P297_ST00483 1952
P297_SP00446
P297_ST00484 279 1943
P297_SP00447 325 1976
P297_ST00485 766606541
P297_SP00448
P297_ST00486
P297_SP00449
P297_ST00487 593 0466703
P297_SP00450
P297_ST00488 1942 Larrieuxen 0744775231
P297_SP00451
P297_ST00489 1941 0503234
P297_SP00452 1143 1982
P297_ST00490 0360056085
P297_SP00453 1357 1973
P297_ST00491 1951
P297_SP00454 1430 1972
P297_ST00492 1457
P297_SP00455 1971
P297_ST00493 04070030
P297_SP00456
P297_ST00494 1731 08
P297_TL00039 1983
P297_ST00495 1989 0804016700
P297_SP00457 261 2031
P297_ST00496
P297_SP00458 2021
P297_ST00497 347 1997 56535
P297_SP00459 2022
P297_ST00498 455 instance; 540375445
P297_SP00460 2024
P297_ST00499 652 1988 qu'ayant 00055704
P297_SP00461 821 2030
P297_ST00500 846 0150
P297_SP00462 917
P297_ST00501 940 1999
P297_SP00463
P297_ST00502 1986 3707660
P297_SP00464 2020
P297_ST00503 1985 parti 37005
P297_SP00465 1243 2026
P297_ST00504 1267 qui
P297_SP00466
P297_ST00505 1352 1984
P297_SP00467 2017
P297_ST00506 1428 paraissait 0756700674
P297_SP00468 1605 2025
P297_ST00507 1629
P297_SP00469 2015
P297_ST00508
P297_TL00040 2027
P297_ST00509 2042 avantageux, 70500536602
P297_SP00470 2075
P297_ST00510 304 2035
P297_SP00471 2067
P297_ST00511 2034 30706078
P297_SP00472
P297_ST00512 2045 14
P297_SP00473
P297_ST00513 pouvait, 00205654
P297_SP00474
P297_ST00514 2044 sous 3323
P297_SP00475
P297_ST00515 961 2033 152 prtexte 31846306
P297_SP00476 2074
P297_ST00516 d'un 0100
P297_SP00477 1231 2064
P297_ST00517 075502
P297_SP00478 1386 2063
P297_ST00518 1420 2029 d'intrt 455617061
P297_SP00479 1582 2061
P297_ST00519 1615 dont 3030
P297_SP00480 2060
P297_ST00520 1736
P297_TL00041 2072
P297_ST00521 2079 n'tait 0567773
P297_SP00481 2113
P297_ST00522 2090
P297_SP00482 248 2121
P297_ST00523 273 juge, 42352
P297_SP00483 2120
P297_ST00524 396 refuser 0655064
P297_SP00484 2112
P297_ST00525 551 2080
P297_SP00485
P297_ST00526 faire 53604
P297_SP00486 701
P297_ST00527 04083
P297_SP00487 822
P297_ST00528
P297_SP00488 868
P297_ST00529 894 2089
P297_SP00489
P297_ST00530 2077 demande; 06376050
P297_SP00490 1139
P297_ST00531 2087 0842
P297_SP00491 1248 2116
P297_ST00532 1277 2086 5054
P297_SP00492 1370
P297_ST00533 2073 55022
P297_SP00493 2107
P297_ST00534 46075
P297_SP00494 1609 2106
P297_ST00535 statu, 3360670
P297_TL00042 2117
P297_ST00536 2126 0.14
P297_SP00495 2158
P297_ST00537 2125 jugenient 106468604
P297_SP00496 2166
P297_ST00538 294 6446047
P297_SP00497
P297_ST00539 2136
P297_SP00498 473 2157
P297_ST00540 viol 07088
P297_SP00499 592
P297_ST00541 2124 l'art. 046500
P297_SP00500
P297_ST00542 602
P297_SP00501
P297_ST00543
P297_SP00502
P297_ST00544 910 2123 C.
P297_SP00503
P297_ST00545 P.
P297_SP00504 2156
P297_ST00546 2122
P297_SP00505 1082
P297_ST00547 2129
P297_SP00506 1141 2155
P297_ST00548 commis 645050
P297_SP00507 2154
P297_ST00549 2131 un
P297_SP00508 2152
P297_ST00550 2119 excs 60564
P297_SP00509 1505
P297_ST00551 2118
P297_SP00510 2151
P297_ST00552 1592 pouvoir. 70721120
P297_TL00043 2184
P297_ST00553 2191 PAR 058
P297_SP00511 2225
P297_ST00554 CES
P297_SP00512
P297_ST00555 2192 MOTIFS, 1040400
P297_SP00513 2228
P297_ST00556 556 2201
P297_SP00514
P297_ST00557 2203
P297_SP00515
P297_ST00558 694 2193
P297_SP00516
P297_ST00559 conclusions 53560574087
P297_SP00517 2224
P297_ST00560 1010 2187 conformes 505406444
P297_SP00518 2222
P297_ST00561 1234 03
P297_SP00519 1280 2220
P297_ST00562 2185 Ministre 040600605
P297_SP00520 2219
P297_ST00563 Public, 0123640
P297_SP00521 1646
P297_ST00564 1675 casse 46418
P297_TL00044 2226
P297_ST00565 2246
P297_SP00522 2270
P297_ST00566 2238 annule 501305
P297_SP00523
P297_ST00567 244
P297_SP00524
P297_ST00568 296 2237 45164605
P297_SP00525 477 2278
P297_ST00569 504 47003
P297_SP00526
P297_ST00570 entire 640785
P297_SP00527
P297_ST00571 754
P297_SP00528
P297_ST00572 4703368
P297_SP00529
P297_ST00573 070
P297_SP00530 2275
P297_ST00574 2234 0.12
P297_SP00531 1089 2267
P297_ST00575 2232 47700062
P297_SP00532 1290 2266
P297_ST00576 1318 2231 38058
P297_SP00533 2264
P297_ST00577 041
P297_SP00534 1495 2262
P297_ST00578 2229 Cayes, 286607
P297_SP00535 2272 9
P297_ST00579 1655
P297_SP00536 2260
P297_ST00580
P297_TL00045
P297_ST00581 2282 Juin 5070
P297_SP00537 2316
P297_ST00582 2283
P297_SP00538
P297_ST00583 2293 7 ;
P297_SP00539 271 2318
P297_ST00584 ordonne 0500404
P297_SP00540
P297_ST00585
P297_SP00541 510
P297_ST00586 restitution 46046560501
P297_SP00542
P297_ST00587
P297_SP00543 2315
P297_ST00588 2281 l'amende 00755747
P297_SP00544
P297_ST00589 consigne 505070276
P297_SP00545 2319
P297_ST00590 2286
P297_SP00546 2310
P297_ST00591 1275 2288
P297_SP00547 1367
P297_ST00592 1390 2276 7406
P297_SP00548 2308
P297_ST00593 1481 2274 statu 205046
P297_SP00549 2307
P297_ST00594 confor 401000 conformment
P297_TL00046 2317
P297_ST00595 2329 mment 675805
P297_SP00550 2361
P297_ST00596 2328
P297_SP00551 231 2360
P297_ST00597
P297_SP00552 286
P297_ST00598 311 2327 loi,
P297_SP00553 371 2364
P297_ST00599 139 renvoie 2804066
P297_SP00554 538
P297_ST00600
P297_SP00555
P297_ST00601 2339 cause 57004
P297_SP00556
P297_ST00602 2337
P297_SP00557 769
P297_ST00603 794
P297_SP00558 840
P297_ST00604 2325 4783777
P297_SP00559 989 2368
P297_ST00605 1014 2324 540516
P297_SP00560 2357
P297_ST00606
P297_SP00561 2356
P297_ST00607 1219 2321 35700040
P297_SP00562 1396
P297_ST00608 1424 36051
P297_SP00563 2353
P297_ST00609 d'Aquin 0040752
P297_SP00564
P297_ST00610 1728
P297_TL00047
P297_ST00611 2374 condamne 48203353
P297_SP00565 2406
P297_ST00612 254 2373
P297_SP00566 283
P297_ST00613 305 070102400
P297_SP00567 495
P297_ST00614 2385 aux
P297_SP00568
P297_ST00615 dpens 370433
P297_SP00569 2415
P297_ST00616 758 2372 liquids 27056575
P297_SP00570 906 2414
P297_ST00617 928 2371 0.19
P297_SP00571 946 2403
P297_ST00618
P297_SP00572 1000
P297_ST00619 2379 10406
P297_SP00573 2402
P297_ST00620 1181 13
P297_SP00574 2401 12
P297_ST00621 2391 0.21
P297_SP00575 1540
P297_ST00622
P297_SP00576 2396
P297_ST00623 ce, 646
P297_SP00577 2399
P297_ST00624 1687 73 non
P297_TL00048 2418
P297_ST00625 compris 3000663
P297_SP00578
P297_ST00626
P297_SP00579 2451
P297_ST00627 cot 5006
P297_SP00580
P297_ST00628 2419
P297_SP00581
P297_ST00629 prsent 0067412
P297_SP00582 2459
P297_ST00630 arrt. 300624
P297_SP00583 2452
P297_ST00631 2438
P297_TL00049 2489 1664
P297_ST00632 2497 102 Ainsi 54365
P297_SP00584 2530
P297_ST00633 jug 0706
P297_SP00585 301 2537
P297_ST00634 2507
P297_SP00586
P297_ST00635 2508 nous, 00330
P297_SP00587 513 2533
P297_ST00636 540 Etzer 36354
P297_SP00588
P297_ST00637 2496 Vilaire, 06876063
P297_SP00589 2531
P297_ST00638 2492 Vice-Prsident, 588542680834672
P297_SP00590 2528
P297_ST00639 Ed.
P297_SP00591 1230 2525
P297_ST00640 2491 Bordes, 4306442
P297_SP00592 1400 2527
P297_ST00641 E.
P297_SP00593 2524
P297_ST00642 1498 2490 Carri, 4531474
P297_SP00594
P297_ST00643 1653 J.
P297_SP00595 2522
P297_ST00644 B.
P297_TL00050 2535
P297_ST00645 2542 Cinas, 0847832
P297_SP00596 172 2578
P297_ST00646 2541 Edgar 07174
P297_SP00597 2582
P297_ST00647 2540 175 Thomas, 5700500
P297_SP00598 511 2577
P297_ST00648 Juges, 250400
P297_SP00599 2583
P297_ST00649 680 2553
P297_SP00600 2575
P297_ST00650 audience 67687625
P297_SP00601 2574
P297_ST00651 publique 54008056
P297_SP00602 2579
P297_ST00652 1124 2538
P297_SP00603 2570
P297_ST00653 1199
P297_SP00604 1245
P297_ST00654 2536 Mars 2705
P297_SP00605
P297_ST00655 1942, 50103
P297_SP00606 1511 2571
P297_ST00656 2546
P297_SP00607 2568
P297_ST00657 prsence 53706554
P297_TL00051
P297_ST00658 2588
P297_SP00608 2620
P297_ST00659 2587 Mr.
P297_SP00609
P297_ST00660 2586 Hubert 020532
P297_SP00610 329
P297_ST00661 352 Alexis, 5270700
P297_SP00611 2623
P297_ST00662 Substitut 032036366
P297_SP00612 688 2621
P297_ST00663
P297_SP00613
P297_ST00664 782 Commissaire 63675047714
P297_SP00614 2619
P297_ST00665 1053
P297_SP00615 1101 2616
P297_ST00666 Gouvernement, 0040604517062
P297_SP00616 2617
P297_ST00667 2592 avec 8064
P297_SP00617 1527 2613
P297_ST00668 207 l'assistance 355035025056
P297_TL00052 2628
P297_ST00669 2633
P297_SP00618 2665
P297_ST00670 2632 Monsieur 40006500
P297_SP00619 287
P297_ST00671 2631 Devez 15052
P297_SP00620 2664
P297_ST00672 Tanis, 330600
P297_SP00621 2669
P297_ST00673 Commis-Greffier. 2063875677500450
P297_SP00622 2666
P297_ST00674 2647
P297_TL00053 2698 398
P297_ST00675 Il
P297_SP00623 2731
P297_ST00676 2708
P297_SP00624 2732
P297_ST00677 2699 ordonn, 00100074
P297_SP00625 381 2734
P297_ST00678 2707 ctc... 804300
P297_TL00054 2755
P297_ST00679 En
P297_SP00626 2789
P297_ST00680 foi
P297_SP00627 226
P297_ST00681 2756
P297_SP00628 291
P297_ST00682 317 quoi. 04065
P297_SP00629 2797
P297_ST00683 2764 etc... 403000
P297_TL00055 2868
P297_ST00684 No. 020
P297_SP00630 2902
P297_ST00685
P297_SP00631 2903 582
P297_ST00686 2911 SOMMAIRE 05175042
P297_TL00056 2974 1716
P297_ST00687 2983 1.
P297_SP00632 3015
P297_ST00688 3001
P297_SP00633 3005
P297_ST00689 2981 Est 055
P297_SP00634
P297_ST00690 suffisamment 660000074073
P297_SP00635 476
P297_ST00691 501 explicite 704007066
P297_SP00636 3021
P297_ST00692 2982 te
P297_SP00637 3013
P297_ST00693 2979 mandat 845070
P297_SP00638 3012
P297_ST00694 2978 donn 06667
P297_SP00639 3011
P297_ST00695
P297_SP00640 3010
P297_ST00696 1091 2976 l'effet 0270083
P297_SP00641 3009
P297_ST00697 2977
P297_SP00642 3008
P297_ST00698 2987
P297_SP00643 1316
P297_ST00699 1339 pourvoir 05776727
P297_SP00644 3017
P297_ST00700 1536 366063
P297_SP00645
P297_ST00701 1681 2984 6660
P297_TL00057 3019
P297_ST00702 3026 523066700
P297_SP00646 3068
P297_ST00703 367 relatifs 67005043
P297_SP00647 498 3061
P297_ST00704 3027
P297_SP00648 552 3059
P297_ST00705 3038
P297_SP00649
P297_ST00706 3025 procs 021460
P297_SP00650 3066
P297_ST00707 825 3024 pendant 0770155
P297_SP00651 3065
P297_ST00708 3031 54466
P297_SP00652 3055
P297_ST00709 1146 3023
P297_SP00653 3054
P297_ST00710 1237 3020 0023030
P297_SP00654 1363 3062
P297_ST00711 dsignes, 0451075702
P297_SP00655
P297_ST00712 si
P297_SP00656 3053
P297_ST00713 elles 40072
P297_TL00058 1192
P297_ST00714 3079 0740
P297_SP00657 3105
P297_ST00715 238 3072 nommment 668877552
P297_SP00658
P297_ST00716 celles 080030
P297_SP00659
P297_ST00717 3069
P297_SP00660 3111
P297_ST00718 3070 figurent 00372555
P297_SP00661 866
P297_ST00719 3080
P297_SP00662 938 3102
P297_ST00720 965 36357761
P297_SP00663 3109
P297_ST00721 attaqu. 04010560
P297_TL00059 3113
P297_ST00722 3121 2.
P297_SP00664 3154
P297_ST00723 3140
P297_SP00665 3144 1
P297_ST00724
P297_SP00666
P297_ST00725 3122 461552
P297_SP00667 3155
P297_ST00726 3132 6888
P297_SP00668 405 3162
P297_ST00727 3120 370786
P297_SP00669 564 3163
P297_ST00728 partie 328148
P297_SP00670 3161
P297_ST00729 3119 ait 026
P297_SP00671 3152
P297_ST00730 intrt 0736671
P297_SP00672 3151
P297_ST00731 956 3118
P297_SP00673 974
P297_ST00732 1002 3129
P297_SP00674 1034 3150
P297_ST00733 3114 15476837
P297_SP00675 1235 3158
P297_ST00734 1264 3127 076
P297_SP00676 3156
P297_ST00735 1358 3116
P297_SP00677 3148
P297_ST00736 1417 dcision 44706087
P297_SP00678 1570
P297_ST00737 1598 attaque 34500457
P297_TL00060 731
P297_ST00738 3165 contienne 777322868
P297_SP00679 3200
P297_ST00739 3166 57
P297_SP00680
P297_ST00740 417 chefs 51501
P297_SP00681 512 3199
P297_ST00741
P297_SP00682
P297_ST00742 3164 faisant 0023074
P297_SP00683
P297_ST00743 grief. 061700


xml version 1.0 encoding UTF-8
alto xmlns:xsi http:www.w3.org2001XMLSchema-instance xsi:noNamespaceSchemaLocation http:schema.ccs-gmbh.commetaealto-1-2.xsd xmlns:xlink http:www.w3.orgTRxlink
Description
MeasurementUnit pixel
sourceImageInformation
fileName W:\Main\OCR\ABBYY and KIRTAS_PROCESSING\Kirtas\AA00000461\00018\\00308.tif
OCRProcessing ID OCRPROCESSING_1
preProcessingStep
processingSoftware
softwareCreator Kirtas Technologies, Inc.
softwareName BookScan Editor
softwareVersion 3.6
ocrProcessingStep
Kirtas Technologies, Inc.
OCR Manager
3.0.0.0
Layout
Page P308 PHYSICAL_IMG_NR 308 HEIGHT 3336 WIDTH 1874
TopMargin P308_TM00001 HPOS 0 VPOS 144
LeftMargin P308_LM00001 96 3010
RightMargin P308_RM00001 1846 28
BottomMargin P308_BM00001 3154 182
PrintSpace P308_PS00001 1750
TextBlock P308_TB00001
TextLine P308_TL00001 132 152 1443 41
String P308_ST00001 81 CONTENT 304 WC 0.82 CC 500
SP P308_SP00001 213 193 256
P308_ST00002 469 153 190 BULLETIN 0.40 67157458
P308_SP00002 659 181 34
P308_ST00003 693 155 66 25 DES 0.46 753
P308_SP00003 759 180 31
P308_ST00004 790 146 27 ARRETS 0.54 836460
P308_SP00004 936 33
P308_ST00005 969 156 53 DU 0.61 07
P308_SP00005 1022 184
P308_ST00006 1053 158 197 TRIBUNAL 0.50 50706487
P308_SP00006 1250 186
P308_ST00007 1283 160 47 26 DE 73
P308_SP00007 1330 32
P308_ST00008 1362 CASSATION 0.64 072045703
P308_TL00002 120 268 1712 52
P308_ST00009 86 niais 28652
P308_SP00008 206 301 30
P308_ST00010 236 271 attendu 0.44 7577047
P308_SP00009 380 303
P308_ST00011 411 280 que 0.65 045
P308_SP00010 477 310 29
P308_ST00012 506 270 le 0.51 54
P308_SP00011 536
P308_ST00013 567 269 42 jugement 0.72 40352402
P308_SP00012 747 311
P308_ST00014 779 n'indique 0.79 021004045
P308_SP00013 959 312
P308_ST00015 991 284 59 pas 0.49 077
P308_SP00014 1050 314
P308_ST00016 1082 285 39 21 en 0.70 50
P308_SP00015 1121 306
P308_ST00017 1153 273 85 quoi 0.89 0004
P308_SP00016 1238 315
P308_ST00018 1270 275 187 consistent 0040046704
P308_SP00017 1457
P308_ST00019 1489 276 46 ks 0.23
P308_SP00018 1535
P308_ST00020 1567 80 faits 0.38 48647
P308_SP00019 1647 309
P308_ST00021 1679 40 desquels 0.32 67476886
P308_TL00003 121 1711 45
P308_ST00022 rsulte 0.52 3760455
P308_SP00020 241 346
P308_ST00023 316 k 0.12 8
P308_SP00021 300 347
P308_ST00024 332 175 prjudice 0.56 147525551
P308_SP00022 507 356
P308_ST00025 539 323 105 ayant 0.58 46703
P308_SP00023 644
P308_ST00026 674 autoris 0.45 68564416
P308_SP00024 826 349
P308_ST00027 857 266 l'adjudication 75745050070230
P308_SP00025 1123 358
P308_ST00028 1157 319 56 des 0.80 060
P308_SP00026 1213 352
P308_ST00029 1245 362 dommages-intrts 0.62 00047764200281846
P308_SP00027 1607 359
P308_ST00030 1638 330 117 contre 0.57 702608
P308_SP00028 1755
P308_ST00031 1788 325 44 les 0.31 757
P308_TL00004 49
P308_ST00032 192 37 Reinbold; 257000241
P308_SP00029 313 396
P308_ST00033 342 360 de 0.41
P308_SP00030 381 393 24
P308_ST00034 405 l 0.53 36
P308_SP00031 435 392
P308_ST00035 462 il
P308_SP00032 483
P308_ST00036 508 69 suit 0.86 1003
P308_SP00033 577
P308_ST00037 602 371 0.78 006
P308_SP00034 668 401
P308_ST00038 692 la 16
P308_SP00035 722
P308_ST00039 749 148 35 dcision 0.74 05760000
P308_SP00036 897 395
P308_ST00040 925 374 manque 0.75 170005
P308_SP00037 1073 404
P308_ST00041 1098 364 55
P308_SP00038 1137 397
P308_ST00042 1162 76 base 0855
P308_SP00039
P308_ST00043 1262 365 106 lgale 0.73 071025
P308_SP00040 1368
P308_ST00044 1392 372 et 0.35
P308_SP00041 1422
P308_ST00045 1448 375 143 encourt 0.69 6320025
P308_SP00042 1591 399
P308_ST00046 1618 366 0.37 57
P308_SP00043 1646
P308_ST00047 1672 368 reproche 0.43 78160676
P308_TL00005 119 1122
P308_ST00048 137 d'avoir 0.77 0480002
P308_SP00044 437
P308_ST00049 283 209 faussement 0.67 3700035506
P308_SP00045 492
P308_ST00050 519 165 appliqu 20077007
P308_SP00046 684 446
P308_ST00051 711 90 l'art. 0.76 107500
P308_SP00047 801 439
P308_ST00052 836 407 97 1168 0.84 0060
P308_SP00048 933 441
P308_ST00053 962 408 du 70
P308_SP00049 1007 440
P308_ST00054 1035 410 82 code 3235
P308_SP00050 1117 442
P308_ST00055 1143 98 civil; 250673
P308_TL00006 471 1659 43
P308_ST00056 PAR 340
P308_SP00051 272 505
P308_ST00057 302 CES 0.85 400
P308_SP00052 387
P308_ST00058 418 200 MOTIFS, 4066004
P308_SP00053 618
P308_ST00059 650 481 61
P308_SP00054 680
P308_ST00060 58 23 sur 600
P308_SP00055 769
P308_ST00061 797 474 862
P308_SP00056 844
P308_ST00062 872 221 conclusions 60133036000
P308_SP00057 1093
P308_ST00063 475 198 conformes 800007756
P308_SP00058 1320 509
P308_ST00064 1350 476 0.42
P308_SP00059 1396
P308_ST00065 1428 Ministre 670605735
P308_SP00060 1608 512
P308_ST00066 1639 134 Public, 2002564
P308_SP00061 1773 514
P308_ST00067 1805 480 0.34
P308_TL00007 517 1714
P308_ST00068 177 Tribunal 61250071
P308_SP00062 297 550
P308_ST00069 324 528 87 22 casse 07275
P308_SP00063
P308_ST00070 524 0.48 63
P308_SP00064 468
P308_ST00071 496 518 126 annule 800004
P308_SP00065 622
P308_ST00072 04
P308_SP00066 677
P308_ST00073 705 179 40052716
P308_SP00067 884 559
P308_ST00074 912 520 0.66 60
P308_SP00068 957 552
P308_ST00075 986 176 0.68 73600071
P308_SP00069 554
P308_ST00076 1191 78 civil 22543
P308_SP00070 1269
P308_ST00077 1299 521
P308_SP00071 1338 553
P308_ST00078 1367 293 Port-au-Prince 0.60 21550751257036
P308_SP00072 1660 556
P308_ST00079 1688 535
P308_SP00073 1728
P308_ST00080 1758 525 date 0626
P308_TL00008 562 1715
P308_ST00081 563
P308_SP00074 166 595
P308_ST00082 19 2 1.00
P308_SP00075 217
P308_ST00083 250 Septembre 060253036
P308_SP00076 448 604
P308_ST00084 484 112 1941, 50534
P308_SP00077 596 598
P308_ST00085 629 227 uniquement 1035072514
P308_SP00078 856 603
P308_ST00086 886 564 84 dans 0620
P308_SP00079 970 597
P308_ST00087 998 0.25
P308_SP00080 1028 599
P308_ST00088 1060 565 210 disposition 04300426745
P308_SP00081 607
P308_ST00089 1302 566 o 00
P308_SP00082 1347
P308_ST00090 1380 71
P308_SP00083 1402
P308_ST00091 1432 condamne 30276105
P308_SP00084 1624
P308_ST00092 1655 568
P308_SP00085 1700
P308_ST00093 1729 sieurs 735055
P308_TL00009
P308_ST00094 608 174 Reinbold 45000036
P308_SP00086 295 642
P308_ST00095 320 &
P308_SP00087
P308_ST00096 Cie. 0540
P308_SP00088 447 641
P308_ST00097 472 18 0.36 6
P308_SP00089 490 639
P308_ST00098 515 92 mille 0.63 00485
P308_SP00090
P308_ST00099 632 129 dollars 7048763
P308_SP00091 761
P308_ST00100 785 610 06
P308_SP00092 824
P308_ST00101 848 609 40417356060784737
P308_SP00093 1210 652
P308_ST00102 1234 619 et,
P308_SP00094 1276 647
P308_ST00103 1304 93 pour 0.92 0003
P308_SP00095 1397
P308_ST00104 1420 611 67 tre 7053
P308_SP00096 1487
P308_ST00105 1512 613 111 statu 513106
P308_SP00097 1623 645
P308_ST00106 1648 614 seulement 040866605
P308_TL00010 1696
P308_ST00107 664 0.81 005
P308_SP00098 178 686
P308_ST00108 201 ce 0.24 77
P308_SP00099 234 685
P308_ST00109 258 chef, 64430
P308_SP00100 345 688
P308_ST00110 renvoie 6406056
P308_SP00101 511
P308_ST00111 654
P308_SP00102 581
P308_ST00112 606 653 125 parties 0732345
P308_SP00103 731 694
P308_ST00113 756 devant 660845
P308_SP00104 882 687
P308_ST00114 905 655 0.47
P308_SP00105 934
P308_ST00115 958 58045673
P308_SP00106 1133 689
P308_ST00116 1161 Civ.il 376758
P308_SP00107 1253
P308_ST00117 1281 656
P308_SP00108
P308_ST00118 1345 170 St-Marc. 03067667
P308_SP00109 1515
P308_ST00119 1544 658 157 ordonne 0.83 0401006
P308_SP00110 1701 691
P308_ST00120 1726
P308_SP00111 1756
P308_ST00121 1787 670 re SUBS_TYPE HypPart1 SUBS_CONTENT remise
P308_TL00011 122 698 1713
P308_ST00122 mise 0468 HypPart2
P308_SP00112 203
P308_ST00123 235
P308_SP00113
P308_ST00124 169 l'amende 83806013
P308_SP00114
P308_ST00125 consigne 300660076
P308_SP00115 739
P308_ST00126 720 707 51
P308_SP00116
P308_ST00127 781 700 50205505
P308_SP00117 973 733
P308_ST00128 1005 702 846
P308_SP00118 734
P308_ST00129 701 202 dfendeurs 1716555876
P308_SP00119 1284
P308_ST00130 1317 712 aux
P308_SP00120 1384
P308_ST00131 1418 dpens 0.71 164500
P308_SP00121 743
P308_ST00132 1576 147 liquids 36004470
P308_SP00122 1723 744
P308_ST00133 704 0.28 7
P308_SP00123 1771 736
P308_ST00134 1804
P308_TL00012 745
P308_ST00135 754 136 somme 00057
P308_SP00124 255 776
P308_ST00136 282 38 03
P308_SP00125 15
P308_ST00137 335 770 0.21
P308_SP00126 14
P308_ST00138 755 non 000
P308_SP00127 725
P308_ST00139 compris 3021460
P308_SP00128 906 786
P308_ST00140 0.26
P308_SP00129 778
P308_ST00141 cot 6002
P308_SP00130 1072
P308_ST00142 1101
P308_SP00131 1147
P308_ST00143 1176 746 prsent 5675450
P308_SP00132 1310 787
P308_ST00144 1339 100 arrt. 857700
P308_SP00133 1439 17
P308_ST00145 1456 765 0.00 10
P308_TL00013 821 1658
P308_ST00146 Ainsi 67038
P308_SP00134 855
P308_ST00147 299 822 jug 5007
P308_SP00135 863
P308_ST00148 403 829
P308_SP00136 434 854
P308_ST00149 459 823 prononc 02000587
P308_SP00137 637
P308_ST00150 661 833 pr
P308_SP00138
P308_ST00151 727 99 nous. 00367
P308_SP00139 859
P308_ST00152 853 Ernest 250563
P308_SP00140 974
P308_ST00153 171 Douyon, 4003407
P308_SP00141 1169 865
P308_ST00154 1195 189 Prsident. 0073666047
P308_SP00142 860
P308_ST00155 1411 140 Bignon 621004
P308_SP00143 1551
P308_ST00156 1578 Pierre-Louis, 3556560504800
P308_TL00014 866 1716
P308_ST00157 Llio 47230
P308_SP00144 900
P308_ST00158 246 Vilgrain, 010067705
P308_SP00145 421 907
P308_ST00159 452 115 Yrech 14751
P308_SP00146
P308_ST00160 867 Chtelain 386347750
P308_SP00147 780 901
P308_ST00161 811 877
P308_SP00148 841
P308_ST00162 871 868 Justin 000260
P308_SP00149 990
P308_ST00163 1021 869 124 Barau. 773827
P308_SP00150 1145 904
P308_ST00164 Juges, 675824
P308_SP00151 1293 910
P308_ST00165 1326 880
P308_SP00152 1365 903
P308_ST00166 audience 70427056
P308_SP00153 1557
P308_ST00167 1588 870 publique 00035006
P308_SP00154 1757 911
P308_ST00168 65
P308_TL00015
P308_ST00169 48 13
P308_SP00155 945
P308_ST00170 Mars 5756
P308_SP00156
P308_ST00171 329 1942, 00304
P308_SP00157 948
P308_ST00172 923
P308_SP00158
P308_ST00173 542 913 prsence 03766166
P308_SP00159 697 954
P308_ST00174 726
P308_SP00160 764 946
P308_ST00175 793 Mr. 460
P308_SP00161 864 947
P308_ST00176 894 118 Numa 3057
P308_SP00162 1012
P308_ST00177 1043 914 149 Rigaud. 0446406
P308_SP00163 1192 955
P308_ST00178 1225 Substitut 020641201
P308_SP00164
P308_ST00179 915
P308_SP00165 1478
P308_ST00180 1511 248 Commissaire 00666177067
P308_SP00166 1759 949
P308_ST00181 916
P308_TL00016 956 1610
P308_ST00182 298 Gouvernement, 4040670645025
P308_SP00167 415 993
P308_ST00183 445 965
P308_SP00168 478
P308_ST00184 assists 70051360
P308_SP00169
P308_ST00185 665
P308_SP00170
P308_ST00186 183 Monsieur 50366603
P308_SP00171
P308_ST00187 944 141 Scvola 0870017
P308_SP00172 1085
P308_ST00188 1115 Rameau, 3834834
P308_SP00173 1280 995
P308_ST00189 1312 Commis-Greffier. 0116160356100460
P308_SP00174 1654 994
P308_ST00190 979 5
P308_TL00017 173 416
P308_ST00191 Il 64
P308_SP00175 199 1056
P308_ST00192 225 1032 est 662
P308_SP00176 1057
P308_ST00193 1024 ordonn, 0.59 05807074
P308_SP00177 467 1059
P308_ST00194 494 1033 etc
P308_SP00178 1058
P308_ST00195 .
P308_SP00179 561
P308_ST00196 584
P308_TL00018 172 1079
P308_ST00197 En 0.90 20
P308_SP00180 226 1113
P308_ST00198 253 1080 foi
P308_SP00181 1114
P308_ST00199 1081
P308_SP00182
P308_ST00200 quoi, 02030
P308_SP00183 489
P308_ST00201 516 1090 625
P308_SP00184
P308_ST00202 579 1110 4 1
P308_SP00185 583
P308_ST00203 1109
P308_TL00019 1194 989
P308_ST00204 No. 015
P308_SP00186 188 1228
P308_ST00205 215
P308_SP00187 262
P308_ST00206 1240 263 SOMMAIRE 01216624
P308_TL00020 1306 1664
P308_ST00207 0.14 88
P308_SP00188 1340
P308_ST00208 228 importe 0607120
P308_SP00189 1349
P308_ST00209 406 1318 peu 031
P308_SP00190 473 1348
P308_ST00210 501 1319 014
P308_SP00191
P308_ST00211 594 1309
P308_SP00192
P308_ST00212 649 1307 dfendeur 060270224
P308_SP00193 835 1341
P308_ST00213 n'ait 0.87 50010
P308_SP00194
P308_ST00214 978
P308_SP00195 1039
P308_ST00215 1067 1308 101 offert 707564
P308_SP00196
P308_ST00216 1197 08
P308_SP00197 1236
P308_ST00217 1264 communiquer 86687600777
P308_SP00198 1534
P308_ST00218 1563 047
P308_SP00199 1342
P308_ST00219 1636 107 pices 627138
P308_SP00200 1743
P308_ST00220 1322 62 par 326
P308_TL00021 114 1720
P308_ST00221 lui 050
P308_SP00201 167 1386
P308_ST00222 1351 invoques, 1465046770
P308_SP00202 394 1393
P308_ST00223 422 1363 aucune 257767
P308_SP00203
P308_ST00224 1352 sanction 62665077
P308_SP00204 741
P308_ST00225 771 1353 n'est 50241
P308_SP00205 1387
P308_ST00226 885 attache 03000364
P308_SP00206 1037
P308_ST00227 1065 1354 0.95
P308_SP00207 1084
P308_ST00228 1112 1361 83 cette 73425
P308_SP00208
P308_ST00229 omission 86041366
P308_SP00209 1394
P308_ST00230 1426 qui 012
P308_SP00210 1488
P308_ST00231 1517 1366 ne
P308_SP00211 1559
P308_ST00232 1587 dispense 02303500
P308_SP00212 1744 1395
P308_ST00233
P308_TL00022
P308_ST00234 Vautre 800220
P308_SP00213 240 1430
P308_ST00235 264 partie 007123
P308_SP00214
P308_ST00236 398 05
P308_SP00215 438
P308_ST00237 1398 161 rclamer 16505550
P308_SP00216 623 1431
P308_ST00238 1399
P308_SP00217
P308_ST00239 corrimunication. 3407872542414650
P308_TL00023 1453 1643
P308_ST00240 1454 Les
P308_SP00218 233
P308_ST00241 constatations 1760402025663
P308_SP00219
P308_ST00242 01
P308_SP00220
P308_ST00243 103 point 07154
P308_SP00221 1495
P308_ST00244 737
P308_SP00222
P308_ST00245 802 fait 2023
P308_SP00223
P308_ST00246 891 1455 94 tant 54063
P308_SP00224 985
P308_ST00247 1011 Vceuvre 0.29 8776737
P308_SP00225 1155
P308_ST00248 1178
P308_SP00226
P308_ST00249 91 Juge 0306
P308_SP00227 1497
P308_ST00250 1463 sont 0651
P308_SP00228 1446
P308_ST00251 1473 1467 crues 36440
P308_SP00229 1490
P308_ST00252 1592 142 jusqu' 0.93 0200200
P308_SP00230 1734 1498
P308_ST00253 1761 ins 0.88 030 inscription
P308_TL00024 113 1499 337
P308_ST00254 cription 31200277
P308_SP00231 1540
P308_ST00255 289 1500
P308_SP00232 1533
P308_ST00256 351 faux. 0.91 10200
P308_TL00025 1554
P308_ST00257 Sont 2663
P308_SP00233 260 1590
P308_ST00258 1556 strictement 13703072632
P308_SP00234 497
P308_ST00259 523 1555 222 dtermines 05411106664
P308_SP00235 1589
P308_ST00260 768 1568 0.94 010
P308_SP00236 839
P308_ST00261 articles 01235065
P308_SP00237
P308_ST00262 1026 1558 9 ]
P308_SP00238
P308_ST00263 1069 1566
P308_SP00239 1100
P308_ST00264 1130 3
P308_SP00240 1149
P308_ST00265
P308_SP00241 1216
P308_ST00266 1241
P308_SP00242 1273
P308_ST00267 1297 loi 064
P308_SP00243
P308_ST00268 1372 d'exception 00407705253
P308_SP00244 1593 1600
P308_ST00269 1621 1560
P308_SP00245 1667
P308_ST00270 1698
P308_SP00246
P308_ST00271 1745 Juin 0047
P308_TL00026 1695
P308_ST00272 1603 1936 6060
P308_SP00247 219
P308_ST00273 243 0.96
P308_SP00248 287
P308_ST00274 conditions 5750020667
P308_SP00249 1635
P308_ST00275 1602 auxquelles 0100000044
P308_SP00250 729 1641
P308_ST00276 748 1613 ceux 6420
P308_SP00251 834 1634
P308_ST00277 020
P308_SP00252 1642
P308_ST00278 935 se
P308_SP00253 968
P308_ST00279 988 127 livrent 0566654
P308_SP00254
P308_ST00280 1136
P308_SP00255 1154
P308_ST00281 1175 1604
P308_SP00256 1206
P308_ST00282 1226 culture 1403303
P308_SP00257 1360
P308_ST00283 1382 mthodique 2410602050
P308_SP00258 1644
P308_ST00284 1631 1605 02
P308_SP00259 1637
P308_ST00285 sol
P308_SP00260 1753
P308_ST00286 1775 1606 b bnficient
P308_TL00027 1645 1719
P308_ST00287 nficient 540031674
P308_SP00261
P308_ST00288
P308_SP00262 344
P308_ST00289 377 garanties 701061350
P308_SP00263 547
P308_ST00290 578 spciales 603530063
P308_SP00264 1686
P308_ST00291 476410
P308_SP00265 887
P308_ST00292 922 toute 17456
P308_SP00266 1018
P308_ST00293 1051 150 viction 57640267
P308_SP00267 1201
P308_ST00294 1235
P308_SP00268 1298
P308_ST00295 1331 1649
P308_SP00269 1375 1680
P308_ST00296 1412 89 tiers, 258640
P308_SP00270 1501 1685
P308_ST00297 1537 1661 on
P308_SP00271 1583 1681
P308_ST00298 0.33
P308_SP00272
P308_ST00299 1693 peut 0800
P308_SP00273 1776 1689
P308_ST00300 1812 y
P308_TL00028 1691 1205
P308_ST00301 ajouter. 00120170
P308_SP00274 1733
P308_ST00302 620 1780 ARRET 33023
P308_SP00275 1815
P308_ST00303 825 72 12
P308_SP00276 1814
P308_ST00304 1781 ler 488
P308_SP00277
P308_ST00305 AVRIL 00331
P308_SP00278 1177
P308_ST00306 1219 1783 1942 8650
P308_TL00029 1847 1045
P308_ST00307 1848 Joseph 061000
P308_SP00279 580 1889
P308_ST00308 Maroun 107727
P308_SP00280 1881
P308_ST00309 784 1856
P308_SP00281 815
P308_ST00310 838 Antoine 1427362
P308_SP00282
P308_ST00311 1019 135 Fadoul 070852
P308_SP00283 1882
P308_ST00312 1857 775477
P308_SP00284 1295 1883
P308_ST00313 1321 1849 G.
P308_SP00285 1364
P308_ST00314 1850 Rode 2606
P308_TL00030 1938
P308_ST00315 AU
P308_SP00286 666 1972
P308_ST00316 NOM 0.55
P308_SP00287 806
P308_ST00317
P308_SP00288 899
P308_ST00318 926 LA
P308_SP00289
P308_ST00319 REPUBLIQUE 0005760043
P308_TL00031 2005 1314
P308_ST00320 Le
P308_SP00290 2038
P308_ST00321 238 60610083
P308_SP00291 414 2039
P308_ST00322 2006
P308_SP00292 479
P308_ST00323 195 Cassation, 0704726001
P308_SP00293 2042
P308_ST00324 735 2007 1re 8633
P308_SP00294 808 2040
P308_ST00325 section, 63847003
P308_SP00295 2041
P308_ST00326 2018 a 0.30
P308_SP00296
P308_ST00327 1048 rendu 42565
P308_SP00297
P308_ST00328 1181 l'arrt 7687264
P308_SP00298 1296
P308_ST00329 suivant: 10104076
P308_TL00032 2061 1663
P308_ST00330 Sur
P308_SP00299 2094
P308_ST00331 2062 0.13
P308_SP00300 2095
P308_ST00332 pourvoi 0.97 0000001
P308_SP00301 463 2103
P308_ST00333
P308_SP00302
P308_ST00334 551 133 307607
P308_SP00303
P308_ST00335 709 663007
P308_SP00304 2096
P308_ST00336 890 2071
P308_SP00305 920
P308_ST00337 0420705
P308_SP00306 1102
P308_ST00338 1128 Fadoul, 4868605
P308_SP00307 1274 2099
P308_ST00339 1301 2063 239 propritaire, 0400078178570
P308_SP00308 2104
P308_ST00340 1569 2064 demeurant 050503706
P308_SP00309 1772
P308_ST00341 1798
P308_TL00033 110 2106
P308_ST00342 domicilis, 10046886845
P308_SP00310 2143
P308_ST00343 2107
P308_SP00311 373 2140
P308_ST00344 premier, 04543440
P308_SP00312 2148
P308_ST00345 2108
P308_SP00313
P308_ST00346 Mziara 6600238
P308_SP00314 800 2141
P308_ST00347 Mont 2000
P308_SP00315 941
P308_ST00348 123 Liban, 500704
P308_SP00316 1097 2142
P308_ST00349
P308_SP00317 1160 2139
P308_ST00350 2109 second, 4687862
P308_SP00318 1327
P308_ST00351
P308_SP00319 1377
P308_ST00352 232 Saint-Marc, 07500266435
P308_SP00320
P308_ST00353 151 identifi 845004005
P308_TL00034 2151 1697
P308_ST00354 2162 68
P308_SP00321 2185
P308_ST00355 205 Nos. 1006
P308_SP00322 291
P308_ST00356 322 2152 296
P308_SP00323
P308_ST00357 424 2160
P308_SP00324 454 2184
P308_ST00358 168 B-4071, 7068025
P308_SP00325 2187
P308_ST00359 678 2161 104 74707
P308_SP00326 782 2193
P308_ST00360 809 2164
P308_SP00327 2194
P308_ST00361 avocat, 7002754
P308_SP00328 2189
P308_ST00362 1087 2163 avec 7040
P308_SP00329 1163
P308_ST00363 2153 kction 7856650
P308_SP00330 1334 2186
P308_ST00364 2154
P308_SP00331 1401
P308_ST00365 domicile 00267606
P308_SP00332
P308_ST00366 1615
P308_SP00333
P308_ST00367 1684 son
P308_SP00334 1746
P308_ST00368 ca cabinet
P308_TL00035 109 2196
P308_ST00369 binet 18040
P308_SP00335 2230
P308_ST00370 231
P308_SP00336 247 2228
P308_ST00371 277 2197 Port-au-Prince, 005707060620825
P308_SP00337 2233
P308_ST00372 2198 Me.
P308_SP00338 2231
P308_ST00373 716 Emile 67284
P308_SP00339 827 2232
P308_ST00374 Cauvin, 0700204
P308_SP00340 2234
P308_ST00375 015042007
P308_SP00341 1188
P308_ST00376 2207
P308_SP00342 1246
P308_ST00377 1277 2199 138 patent 4877407
P308_SP00343 1415 2239
P308_ST00378 1444 2209
P308_SP00344
P308_ST00379 1542 0074
P308_SP00345 1628
P308_ST00380 102 A-43 1167
P308_SP00346 1763
P308_ST00381 1796 2205
P308_TL00036 2240 1708
P308_ST00382 93549, 070700
P308_SP00347 254 2277 -88
P308_ST00383 2303 Contre 400614
P308_SP00348 2338
P308_ST00384 321 2315 un
P308_SP00349 2336
P308_ST00385 390 2304 30752507
P308_SP00350 570 2344
P308_ST00386 2305 26070
P308_SP00351
P308_ST00387 065
P308_SP00352 2345
P308_ST00388
P308_SP00353 2337
P308_ST00389 53004062
P308_SP00354 1034
P308_ST00390 Civil 00003
P308_SP00355 1152 2339
P308_ST00391 2306
P308_SP00356
P308_ST00392 216 Saint-Marc 0884076788
P308_SP00357 2341
P308_ST00393 1482 2310
P308_SP00358 2343
P308_ST00394 1541
P308_SP00359 1586
P308_ST00395 6080
P308_SP00360
P308_ST00396 2311 1941 4068
P308_TL00037 2348 1718
P308_ST00397 2357 entre 50765
P308_SP00361 2382
P308_ST00398 2360 eux
P308_SP00362
P308_ST00399
P308_SP00363
P308_ST00400 Georg 05034
P308_SP00364 2390
P308_ST00401 2349 Rode, 02360
P308_SP00365
P308_ST00402 0300117677564
P308_SP00366 2391
P308_ST00403 984 2351 470703401
P308_SP00367 1185 2383
P308_ST00404 1222 2350 0.20
P308_SP00368
P308_ST00405 1275 3861463855
P308_SP00369 1494 2387
P308_ST00406 1530 2363
P308_SP00370 1562 2388
P308_ST00407 1599 2355 domicili 506035207
P308_SP00371 2389
P308_ST00408 1810
P308_TL00038 108 2393
P308_ST00409 Hambourg 82000272
P308_SP00372 317 2435
P308_ST00410 (Allemagne), 200350600440
P308_SP00373 2434
P308_ST00411 643 2394 536000007
P308_SP00374 2428
P308_ST00412 819 2407 au
P308_SP00375 861
P308_ST00413 888 0.98
P308_SP00376
P308_ST00414 165.
P308_SP00377 1077 2430
P308_ST00415 1108 2396 reprsent 4400706076
P308_SP00378 2437
P308_ST00416 2409 586
P308_SP00379 1383 2438
P308_ST00417 2399
P308_SP00380 1438
P308_ST00418 1468 2398 Banque 780006
P308_SP00381 1611 2441
P308_ST00419 2400 Nationale 270004876
P308_TL00039
P308_ST00420 2439
P308_SP00382 2472
P308_ST00421 2440
P308_SP00383 2471
P308_ST00422 237 220 Rpublique 2603031005
P308_SP00384 457 2480
P308_ST00423 486 d'Hati, 30463507
P308_SP00385 635 2474
P308_ST00424 socit 0176757
P308_SP00386 789 2473
P308_ST00425 2451 anonyme 7002007
P308_SP00387 2481
P308_ST00426 2449 76801
P308_SP00388 1126 2482
P308_ST00427
P308_SP00389 1218
P308_ST00428 1249 2442 sige 66506
P308_SP00390 1335
P308_ST00429 2443 social 406782
P308_SP00391 1466 2476
P308_ST00430 2453
P308_SP00392 2478
P308_ST00431 2456
P308_SP00393 2477
P308_ST00432 1656 2445 principal 085104077
P308_TL00040 2483
P308_ST00433 252 tablissement 6472354350704
P308_SP00394 2517
P308_ST00434 385 2484
P308_SP00395 2516
P308_ST00435 429 00634545205084
P308_SP00396
P308_ST00436 2494 0.17
P308_SP00397 2518
P308_ST00437 805 2496
P308_SP00398 896 2526
P308_ST00438 2485 co-directeur 764503486504
P308_SP00399 1150
P308_ST00439 2486
P308_SP00400 1214
P308_ST00440 2497 703
P308_SP00401 1303 2519
P308_ST00441 2488 conseil 7476507
P308_SP00402 2520
P308_ST00442 1484 2489 339 d'Administration 0126480300474600
P308_TL00041 2528 1730
P308_ST00443 45450700
P308_SP00403 2561
P308_ST00444 2529 W.
P308_SP00404
P308_ST00445 H.
P308_SP00405 443
P308_ST00446 'William 56000083
P308_SP00406 626
P308_ST00447 2530 820733805
P308_SP00407 2564
P308_ST00448 2531
P308_SP00408 2562
P308_ST00449 30602801130082
P308_SP00409 1215
P308_ST00450 2540
P308_SP00410
P308_ST00451 2532 476087468
P308_SP00411 1471 2565
P308_ST00452 1496 2534 0.18
P308_SP00412 1513 2566
P308_ST00453 1539 New 057
P308_SP00413 1627 2567
P308_ST00454 1653 York, 53606
P308_SP00414 1767 2570
P308_ST00455 1794 2543
P308_TL00042 2574
P308_ST00456 2584 0000
P308_SP00415 2614
P308_ST00457 230 directeur 164383136
P308_SP00416
P308_ST00458 430
P308_SP00417
P308_ST00459 2586
P308_SP00418 2607
P308_ST00460 dpartement 08187232625
P308_SP00419
P308_ST00461 2576 commercial 7600335683
P308_SP00420 1083 2610
P308_ST00462 2575 70006527
P308_SP00421
P308_ST00463 C.
P308_SP00422 1374
P308_ST00464 2577 Van
P308_SP00423 1492 2611
P308_ST00465 1527 2579 Wattcrschoodt, 28746508520315
P308_TL00043 2618 1717
P308_ST00466 463613842
P308_SP00424 2652
P308_ST00467 336 2619
P308_SP00425 2650
P308_ST00468 64770806006075
P308_SP00426
P308_ST00469 2627
P308_SP00427 732
P308_ST00470 760 2620 110775838
P308_SP00428 2653
P308_ST00471 2621
P308_SP00429
P308_ST00472 1008 Londres, 50470810
P308_SP00430 1173 2655
P308_ST00473 1204 058008117
P308_SP00431 2654
P308_ST00474 1381 2634
P308_SP00432 1423
P308_ST00475 1452 2623 001
P308_SP00433 1522 2657
P308_ST00476 2624 932. 0607
P308_SP00434 2659
P308_ST00477 1675 agissant 87354704
P308_TL00044
P308_ST00478 2674
P308_SP00435 145 2696
P308_ST00479 sa
P308_SP00436 2695
P308_ST00480 130 qualit 1057216
P308_SP00437 2704
P308_ST00481 2664
P308_SP00438
P308_ST00482 Squestre-Liquidateur 060066524621066485741
P308_SP00439 2705
P308_ST00483 937 2666
P308_SP00440 976 2698
P308_ST00484 1009 2667 08004
P308_SP00441 1124 2707
P308_ST00485 1156 2665 24064
P308_SP00442 1265 2701
P308_ST00486 2677 57857
P308_SP00443 1403
P308_ST00487 1437 2679 0634
P308_SP00444 1529 2708
P308_ST00488 avocats, 70287044
P308_SP00445 2703
P308_ST00489 1747 2680 7135
P308_TL00045
P308_ST00490 lection 88450030
P308_SP00446 2740
P308_ST00491 279 2709
P308_SP00447 2741
P308_ST00492 40812646
P308_SP00448 510 2743
P308_ST00493 540 2721
P308_SP00449 2742
P308_ST00494 2710 74 leur 7635
P308_SP00450
P308_ST00495 715 2711 cabinet, 77004765
P308_SP00451 2745
P308_ST00496
P308_SP00452
P308_ST00497 943 Port-au-Prince. 360708040030780
P308_SP00453 1247 2744
P308_ST00498 1290 2712 055
P308_SP00454 1358
P308_ST00499 2724 rue 267
P308_SP00455 1451 2746
P308_ST00500 1483 2715
P308_SP00456 1528
P308_ST00501 Centre. 2240253
P308_SP00457 2747
P308_ST00502 2714 Mes.
P308_TL00046 2752
P308_ST00503 Lespinasse 5780078764
P308_SP00458 2793
P308_ST00504 2761
P308_SP00459 363 2786
P308_ST00505 391 2753 Ethart 4878878
P308_SP00460 532 2787
P308_ST00506 2754 respectivement 08506326350706
P308_SP00461 2795
P308_ST00507 2757 patents 68887874
P308_SP00462 1023 2796
P308_ST00508 2755 identifis 0681730076
P308_SP00463 1217 2789
P308_ST00509 1243 2768
P308_SP00464 1311
P308_ST00510 7766
P308_SP00465
P308_ST00511 2758 46676, 600000
P308_SP00466 1601 2794
P308_ST00512 1632 131 46677 80000
P308_SP00467 2791
P308_ST00513 1793 2766
P308_TL00047
P308_ST00514 B-323, 356165
P308_SP00468 2831
P308_ST00515 2797 A-735; 640723
P308_TL00048 2864
P308_ST00516 75 Ou
P308_SP00469 2897
P308_ST00517 261 2865 0.19
P308_SP00470 2896
P308_ST00518 l'audknce 237578178
P308_SP00471 491 2898
P308_ST00519 2866 30756274
P308_SP00472 2907
P308_ST00520 2867
P308_SP00473 2899
P308_ST00521 792
P308_SP00474
P308_ST00522 5874
P308_SP00475 2900
P308_ST00523 2869 88505
P308_SP00476 2904
P308_ST00524 2870
P308_SP00477 2903
P308_ST00525 1202 0835386
P308_SP00478 2911
P308_ST00526 2872 n'tant 0687804
P308_SP00479 1485
P308_ST00527 2884 574
P308_SP00480 1573 2915
P308_ST00528 2876 reprsentes 880280825837
P308_TL00049 2908
P308_ST00529
P308_SP00481 2940
P308_ST00530 2909 0.16
P308_SP00482
P308_ST00531 barre, 183765
P308_SP00483 2945
P308_ST00532 2910
P308_SP00484 409 2942
P308_ST00533 162 Franois 38806277
P308_SP00485 2950
P308_ST00534 624 Mathon, 4806726
P308_SP00486 2947
P308_ST00535 2912 23207765388
P308_SP00487 1066
P308_ST00536 1092
P308_SP00488 1138
P308_ST00537 1165 2914 0000060837534
P308_SP00489 1462 2953
P308_ST00538 2930
P308_SP00490 2951
P308_ST00539 2920
P308_SP00491 2952
P308_ST00540 1614 kcture 863083
P308_SP00492 1739
P308_ST00541 2921
P308_TL00050
P308_ST00542 70248120407
P308_SP00493 2987
P308_ST00543 357 2955
P308_SP00494
P308_ST00544 428 2954
P308_SP00495 498 2988
P308_ST00545 534 2957
P308_SP00496 2989
P308_ST00546 2956 008120003
P308_SP00497 2990
P308_ST00547 804
P308_SP00498 921
P308_ST00548 Rigaud 362831
P308_SP00499 1094 2999
P308_ST00549 2968 572
P308_SP00500 1170 2995
P308_ST00550 2961 95 aprs 80776
P308_SP00501 3002
P308_ST00551 1332 2973
P308_SP00502 2994
P308_ST00552 1407 2964 avoir 75105
P308_SP00503 1505 2996
P308_ST00553 1538 dlibr 48000837
P308_SP00504 2997
P308_ST00554 2977
P308_SP00505 1754 2998
P308_ST00555 2967
P308_TL00051
P308_ST00556 chambre 8373058
P308_SP00506 265 3031
P308_ST00557 288
P308_SP00507 334
P308_ST00558 Conseil, 22026065
P308_SP00508 3035
P308_ST00559 538 3001 281 conformment 571543787800
P308_SP00509
P308_ST00560
P308_SP00510 3034
P308_ST00561
P308_SP00511
P308_ST00562 loi; 8557
P308_TL00052 3052
P308_ST00563 Vu
P308_SP00512 3085
P308_ST00564 249 3055
P308_SP00513 278 3087
P308_ST00565 305 3054 50857707
P308_SP00514 3095
P308_ST00566 attaqu, 45580087
P308_SP00515 3097
P308_ST00567
P308_SP00516 3089
P308_ST00568 750 3058 dclaration 28645470015
P308_SP00517 3091
P308_ST00569 3060 0.27
P308_SP00518 3092
P308_ST00570 164 pourvoi, 06001400
P308_SP00519 1220 3101
P308_ST00571 1251 3061
P308_SP00520
P308_ST00572 3062 requtes 65438245
P308_SP00521 1475 3103
P308_ST00573 1504 3064
P308_SP00522 3096
P308_ST00574 0800150
P308_SP00523 3104
P308_ST00575 3075 8878
P308_TL00053
P308_ST00576
P308_SP00524 3130
P308_ST00577 048560
P308_SP00525 3139
P308_ST00578 307 3100
P308_SP00526 3131
P308_ST00579 3099 l'appui, 73600100
P308_SP00527 3141
P308_ST00580 526 3102
P308_SP00528 3134
P308_ST00581 229 dispositions 416000055505
P308_SP00529 3142
P308_ST00582
P308_SP00530 3136
P308_ST00583
P308_SP00531 966
P308_ST00584 204 invoques; 8002007885


xml version 1.0 encoding UTF-8
alto xmlns:xsi http:www.w3.org2001XMLSchema-instance xsi:noNamespaceSchemaLocation http:schema.ccs-gmbh.commetaealto-1-2.xsd xmlns:xlink http:www.w3.orgTRxlink
Description
MeasurementUnit pixel
sourceImageInformation
fileName W:\Main\OCR\ABBYY and KIRTAS_PROCESSING\Kirtas\AA00000461\00018\\00103.tif
OCRProcessing ID OCRPROCESSING_1
preProcessingStep
processingSoftware
softwareCreator Kirtas Technologies, Inc.
softwareName BookScan Editor
softwareVersion 3.6
ocrProcessingStep
Kirtas Technologies, Inc.
OCR Manager
3.0.0.0
Layout
Page P103 PHYSICAL_IMG_NR 103 HEIGHT 3303 WIDTH 1905
TopMargin P103_TM00001 HPOS 0 VPOS 118
LeftMargin P103_LM00001 2 3016
RightMargin P103_RM00001 1764 141
BottomMargin P103_BM00001 3134 169
PrintSpace P103_PS00001 1762
TextBlock P103_TB00001 330 1128 46
TextLine P103_TL00001 339 127 1110 29
String P103_ST00001 188 25 CONTENT l7U;:.EIlN WC 0.35 CC 0886808878
SP P103_SP00001 527 152 35
P103_ST00002 562 65 24 l.'Eb 0.42 30788
P103_SP00002 627 151 34
P103_ST00003 661 146 ARKtIi 0.16 887888
P103_SP00003 807
P103_ST00004 841 128 49 uU 0.13 88
P103_SP00004 890 45
P103_ST00005 935 129 177 lRlf.L.\.\i 0.46 47780808066
P103_SP00005 1112 154
P103_ST00006 1157 131 44 Dl- 0.20 877
P103_SP00006 1201 155
P103_ST00007 1236 213 CAS.SATIO.N 88878878878
P103_TB00002 1678 126 84 54
P103_TL00002 1685 133 71 39
P103_ST00008 Jl 0.33 685
P103_TB00003 234 2900
P103_TL00003 92 243 1660
P103_ST00009 244 96 32 Ainsi 0.36 77483
P103_SP00007 276 31
P103_ST00010 219 254 79 juge 0888
P103_SP00008 298 283 30
P103_ST00011 328 252 et 0.50 81
P103_SP00009 357
P103_ST00012 386 41 prononc 0.56 01630878
P103_SP00010 563 284
P103_ST00013 592 61 par 0.52 085
P103_SP00011 653
P103_ST00014 99 nous, 78304
P103_SP00012 784 278 33
P103_ST00015 817 248 122 28 trnest 865746
P103_SP00013 939
P103_ST00016 970 245 172 40 Douyon, 0.48 2547555
P103_SP00014 1142 285
P103_ST00017 1174 247 189 36 Prsident, 0.47 1584786326
P103_SP00015 1363
P103_ST00018 1396 158 Auguste 0.60 6503057
P103_SP00016 1554 288
P103_ST00019 1585 249 167 37 Garoute, 0.67 04407073
P103_TL00004 38 287 1716 50
P103_ST00020 289 135 Bignon 0.44 858345
P103_SP00017 173 329
P103_ST00021 198 125 Pierre- 0.59 8470080
P103_SP00018 323 320 10
P103_ST00022 333 117 Louis. 0.76 610600
P103_SP00019 450 321
P103_ST00023 475 98 Llio 18063
P103_SP00020 573 22
P103_ST00024 595 163 Vilgrain 0.63 06503860
P103_SP00021 758
P103_ST00025 782 296 0.71
P103_SP00022 812
P103_ST00026 836 113 Yrech 26664
P103_SP00023 949
P103_ST00027 974 196 Chtelain, 0175748556
P103_SP00024 1170
P103_ST00028 1194 292 Juges, 0.66 603512
P103_SP00025 1311 26
P103_ST00029 1337 304 21 en 70
P103_SP00026 1376 325
P103_ST00030 1400 162 audience 0.54 24266164
P103_SP00027 1562 327 23
P103_ST00031 294 43 publique 48264216
P103_TL00005 332
P103_ST00032 335 du 0.41 56
P103_SP00028 366 27
P103_ST00033 106 97 vingt 0.23 86788
P103_SP00029 203 371
P103_ST00034 231 342 0.21 87
P103_SP00030 262 365
P103_ST00035 344 20 un 0.34 85
P103_SP00031 334 364
P103_ST00036 361 75 Mai
P103_SP00032 436
P103_ST00037 464 59 mil 258
P103_SP00033 523
P103_ST00038 551 neuf 0.70 1720
P103_SP00034 636
P103_ST00039 660 341 cent 0.82 0700
P103_SP00035 735
P103_ST00040 762 168 quarante 06757056
P103_SP00036 930 373
P103_ST00041 957 60
P103_SP00037 988 367
P103_ST00042 1017 346 57 un, 0.78 500
P103_SP00038 1074 369
P103_ST00043 1104 348 0.27 68
P103_SP00039 368
P103_ST00044 1172 338 prsence 00727067
P103_SP00040 1327 377
P103_ST00045 1353 de 0.65 16
P103_SP00041 1392 370
P103_ST00046 1420 186 Monsieur 0.69 63305600
P103_SP00042 1606 372
P103_ST00047 1632 340 A. 0.74
P103_SP00043 1676
P103_ST00048 1706 D. 1.00 00
P103_TL00006 1721 42
P103_ST00049 145 Dannel. 7815860
P103_SP00044 180 413
P103_ST00050 209 176 Substitut 085480240
P103_SP00045 385 411
P103_ST00051 412 378 0.53 53
P103_SP00046 457 409
P103_ST00052 486 Commissaire 02016508027
P103_SP00047 734
P103_ST00053 761 379 76
P103_SP00048 805
P103_ST00054 835 299 Gouvernement, 0.49 0550744746865
P103_SP00049 1134 417
P103_ST00055 1164 393 77 avec 0.51 5265
P103_SP00050 1241 416
P103_ST00056 1269 382 207 l'assistance 225031107065
P103_SP00051 1476
P103_ST00057 1503 384 0.58
P103_SP00052 1542
P103_ST00058 1570 0.73 21003733
P103_TL00007 423 693
P103_ST00059 138 Scvola 0788877
P103_SP00053 171
P103_ST00060 193 166 Rameau, 0754321
P103_SP00054 359 458
P103_ST00061 Commis-Greffier. 2110600008233561
P103_TL00008 479
P103_ST00062 Il 08
P103_SP00055 108 511
P103_ST00063 487 47 est 702
P103_SP00056 182 512
P103_ST00064 480 ordonn, 01337360
P103_SP00057 514
P103_ST00065 406 etc... 0.62 756030
P103_TL00009 82 529 420
P103_ST00066 530 52 En 66
P103_SP00058 134
P103_ST00067 531 51 foi 0.57 255
P103_SP00059 564
P103_ST00068
P103_SP00060 270
P103_ST00069 quoi, 0.75 01145
P103_SP00061 389 571
P103_ST00070 538 89 ctc... 0.64 875000
P103_TL00010 645 993
P103_ST00071 No. 510
P103_SP00062 94 679
P103_ST00072 124 646 0.72
P103_SP00063 581
P103_ST00073 752 690 267 SOMMAIRE 00106344
P103_TL00011 80 756 1670
P103_ST00074 757
P103_SP00064 110 790
P103_ST00075 136 86 n'est 70403
P103_SP00065 222 791
P103_ST00076 769 pas 0.86 040
P103_SP00066 308 799
P103_ST00077 fait 0.77 0260
P103_SP00067 399
P103_ST00078 427 obligation 7005501067
P103_SP00068 623
P103_ST00079 651 0.79 04
P103_SP00069 691
P103_ST00080 717 reproduire 3101706025
P103_SP00070 920 798
P103_ST00081 946 770 73 aux 0.90 020
P103_SP00071 1019
P103_ST00082 1044 197 jugements 0.68 030652026
P103_SP00072
P103_ST00083 1268 760 les 452
P103_SP00073 1313 792
P103_ST00084 1340 759 140 simples 0.81 1120160
P103_SP00074 1480 801
P103_ST00085 1509 241 obsetvations 734874051887
P103_TL00012 802 1723
P103_ST00086 803 orales 666080
P103_SP00075 132
P103_ST00087 156 prsentes 0440560450
P103_SP00076 345 844
P103_ST00088 18 0.98
P103_SP00077
P103_ST00089 Vappui 800053
P103_SP00078 555
P103_ST00090 55 des 060
P103_SP00079
P103_ST00091 664 814 moyens 770550
P103_SP00080 810
P103_ST00092 signifis; 0.89 0305011000
P103_SP00081 1005
P103_ST00093 1037 Vinsertion 8050450577
P103_SP00082 1234
P103_ST00094 1263 165 intgrale 770506005
P103_SP00083 1428 846
P103_ST00095 1455 806 05
P103_SP00084 1495 838
P103_ST00096 1521 ces 061
P103_SP00085 1571 839
P103_ST00097 1598 derniers 06260720
P103_TL00013 847 774
P103_ST00098 848 rpond 270780
P103_SP00086 888
P103_ST00099 860 au
P103_SP00087 881
P103_ST00100 857 vu 622
P103_SP00088 322 880
P103_ST00101
P103_SP00089
P103_ST00102 407 91 Vart. 80620
P103_SP00090 498
P103_ST00103 148 302
P103_SP00091 600
P103_ST00104 C. 0.93
P103_SP00092 667
P103_ST00105 692 P. 0.94 01
P103_SP00093 732
P103_ST00106
P103_TL00014 78 892 1671
P103_ST00107 48 La
P103_SP00094 925
P103_ST00108 loi 363
P103_SP00095 202 926
P103_ST00109 226 n'assigne 602003063
P103_SP00096 398 934
P103_ST00110 904 aucune 080570
P103_SP00097 556
P103_ST00111 893 95 place 0.83 13004
P103_SP00098 676
P103_ST00112 700 256 sacramentelle 0002465605205
P103_SP00099 956 927
P103_ST00113 981 894 19
P103_SP00100 1000
P103_ST00114 1026 Vexpos 8001505
P103_SP00101 1181
P103_ST00115 1205 sommaire 16670155
P103_SP00102 1393 928
P103_ST00116 896
P103_SP00103 1475
P103_ST00117 1502 895 questions 055020550
P103_SP00104 1682 936
P103_ST00118 1708 897
P103_TL00015 937 293
P103_ST00119 droit 08806
P103_SP00105 115 971
P103_ST00120 139 950 0.25
P103_SP00106 179
P103_ST00121 204 938 dbat. 070460
P103_TL00016 982 1672
P103_ST00122 983 Sera 3860
P103_SP00107 153 1016
P103_ST00123 175 104 rejet 032512
P103_SP00108 279 1024
P103_ST00124 297 984 le
P103_SP00109 326
P103_ST00125 995 moyen 17037
P103_SP00110 476
P103_ST00126 497 996
P103_SP00111 541
P103_ST00127 soutien 1654257
P103_SP00112
P103_ST00128 724 985 130 duquel 010353
P103_SP00113 854 1025
P103_ST00129 876
P103_SP00114 921
P103_ST00130 943 pices 020030
P103_SP00115 1051
P103_ST00131 ncessaires 0.61 76006511652
P103_SP00116 1270
P103_ST00132 1293 n'ont 80555
P103_SP00117 1397 1018
P103_ST00133 1419 000
P103_SP00118
P103_ST00134 t 504
P103_SP00119 1552
P103_ST00135 1574 dposes. 120741403
P103_TL00017 585 583
P103_ST00136 ARRET 55205
P103_SP00120 1108
P103_ST00137 778 74 DU 11
P103_SP00121 852 1107
P103_ST00138 878 1075
P103_SP00122 924
P103_ST00139 MAI
P103_SP00123 1046
P103_ST00140 1941 0.40 7357
P103_TL00018 402 1140 952
P103_ST00141 Vve. 0754
P103_SP00124 489 1175
P103_ST00142 515 1141 123 Victor 040077
P103_SP00125 638
P103_ST00143 662 Ganthier 12700267
P103_SP00126 834
P103_ST00144 855 1150 120 contre 067166
P103_SP00127 975
P103_ST00145 997 Consorts 07806710
P103_SP00128
P103_ST00146 1192 Armand 274070
P103_TL00019 513 1232 728
P103_ST00147 1233 AU 0.55 62
P103_SP00129 584 1267
P103_ST00148 606 NOM 003
P103_SP00130 721
P103_ST00149 744 DE 0.45
P103_SP00131 809
P103_ST00150 833 64 LA
P103_SP00132
P103_ST00151 REPUBLIQUE 3343530114
P103_TL00020 69 1300 1673
P103_ST00152 1302 Le 0.17
P103_SP00133 1335
P103_ST00153 Tribunal 13406788
P103_SP00134 315 1336
P103_ST00154
P103_SP00135 380 1334
P103_ST00155 1301 Cassation, 0703603040
P103_SP00136 602
P103_ST00156 1re 1505
P103_SP00137 707
P103_ST00157 731 142 section, 05605001
P103_SP00138 873
P103_ST00158 901 a 7
P103_SP00139 917 1333
P103_ST00159 944 107 rendu 25535
P103_SP00140
P103_ST00160 1080 114 l'arrt 0071685
P103_SP00141
P103_ST00161 1220 suivant 5550600
P103_SP00142 1360
P103_ST00162 1386 1312 sur 043
P103_SP00143 1443
P103_ST00163 1468
P103_SP00144 1497
P103_ST00164 1523 pourvoi 0154023
P103_SP00145 1341
P103_ST00165 1702
P103_TL00021 13 1346 1728
P103_ST00166 1347 Henriette 785078106
P103_SP00146 190 1381
P103_ST00167 221 Horelle, 12075070
P103_SP00147 1383
P103_ST00168 1358 veuve 06606
P103_SP00148 1380
P103_ST00169 547 0.80 030260
P103_SP00149 674
P103_ST00170 705 183 Ganthier, 071002503
P103_SP00150 1382
P103_ST00171 923 240 propritaire, 0612457468060
P103_SP00151 1163 1387
P103_ST00172 1198 demeurant 050731600
P103_SP00152 1402 1379
P103_ST00173 1435 1355
P103_SP00153 1464
P103_ST00174 1500 191 domicilis 0007705453
P103_SP00154 1691
P103_ST00175 1725
P103_TL00022 14 1391
P103_ST00176 218 Ptionville, 085655668150
P103_SP00155 232 1429
P103_ST00177 260 identifie 4070053387
P103_SP00156 428 1426
P103_ST00178 454 1404
P103_SP00157 495 1425
P103_ST00179 521
P103_SP00158
P103_ST00180 621 B-171, 408064
P103_SP00159
P103_ST00181 105 ayant 56600
P103_SP00160 1432
P103_ST00182 1403 pour 1460
P103_SP00161 1015
P103_ST00183 1040 avocat 604760
P103_SP00162 1162 1424
P103_ST00184 1188 174 constitu 647025407
P103_SP00163 1362
P103_ST00185 1389 Me. 460
P103_SP00164 1459
P103_ST00186 1488 36560
P103_SP00165 1586
P103_ST00187 1613 Louis- 504600
P103_TL00023 1436 1727
P103_ST00188 1438 saint, 166080
P103_SP00166 1473
P103_ST00189 1450 7076
P103_SP00167 215 1471
P103_ST00190 144 lection 81566710
P103_SP00168
P103_ST00191 1439 0.28
P103_SP00169 451
P103_ST00192 1437 domicile 20366586
P103_SP00170 637
P103_ST00193 1449 0.39
P103_SP00171 1470
P103_ST00194 730 cabinet 4106760
P103_SP00172 863
P103_ST00195 15
P103_SP00173 905 1469
P103_ST00196 933 Port-au-Prince 26404454105667
P103_SP00174 1230
P103_ST00197 1256 102 dudit 05250
P103_SP00175
P103_ST00198 1384 1445 500760
P103_SP00176 1506
P103_ST00199 1531 identifi 807701226
P103_SP00177 1684
P103_ST00200 1709 1444
P103_TL00024 1485
P103_ST00201 patent; 08888580
P103_SP00178 1525 -98
P103_ST00202 67 1528 Contre 686006
P103_SP00179
P103_ST00203 225 1540
P103_SP00180
P103_ST00204 1529 jugement 20170604
P103_SP00181 478
P103_ST00205 506 56045
P103_SP00182 613
P103_ST00206 641 63
P103_SP00183 704
P103_ST00207 729 1530 l
P103_SP00184
P103_ST00208 50607472
P103_SP00185 963 1561
P103_ST00209 991 civil 65686
P103_SP00186 1070
P103_ST00210 1099
P103_SP00187 1137
P103_ST00211 1527 Port-au-Prince, 311005502857460
P103_SP00188 1472
P103_ST00212 1501 sant 07804
P103_SP00189 1595 1560
P103_ST00213 1623 1538
P103_SP00190 1664 1559
P103_ST00214 1692 ses 042
P103_TL00025 12 1572 1729
P103_ST00215 229 attributions 764268725200
P103_SP00191 1608
P103_ST00216 266 d'appel, 20700510
P103_SP00192 1616
P103_ST00217 446 1575
P103_SP00193 462
P103_ST00218 1576 la
P103_SP00194 519 1607
P103_ST00219 546 date 2645
P103_SP00195
P103_ST00220 648
P103_SP00196 694
P103_ST00221 douze 42405
P103_SP00197
P103_ST00222 861 dcembre 37750146
P103_SP00198
P103_ST00223 1065 1573 081
P103_SP00199 1125
P103_ST00224 1154 5540
P103_SP00200 1238
P103_ST00225 1581 0763
P103_SP00201 1338 1605
P103_ST00226 1366 1580 05504336
P103_SP00202 1533
P103_ST00227 93 entre 45335
P103_SP00203 1653
P103_ST00228 1679 elle 5116
P103_TL00026
P103_ST00229 1628 el
P103_SP00204 1652
P103_ST00230 1619 Simon 67434
P103_SP00205 185
P103_ST00231 210 1620 238 Desmangles, 17507106403
P103_SP00206 448
P103_ST00232 236125336
P103_SP00207
P103_ST00233
P103_SP00208
P103_ST00234 718 002
P103_SP00209 788
P103_ST00235 815 A-
P103_SP00210 864
P103_ST00236 16,
P103_SP00211 1654
P103_ST00237 961 Benoit 760270
P103_SP00212 1088
P103_ST00238 1114 160 640600
P103_SP00213 1274
P103_ST00239 1618 fils 3320
P103_SP00214 1352 1651
P103_ST00240 1627
P103_SP00215 1407
P103_ST00241 Emmanuel 80385582
P103_SP00216 1642 1650
P103_ST00242 1668 1617 Ar SUBS_TYPE HypPart1 SUBS_CONTENT
P103_TL00027 1661
P103_ST00243 1666 mand 7700 HypPart2
P103_SP00217 116 1697
P103_ST00244 143 1665 fils, 33105
P103_SP00218 205 1701
P103_ST00245 235 identifis 6460050070
P103_SP00219 403 1698
P103_ST00246 429 1677 640
P103_SP00220
P103_ST00247 525 Nos.
P103_SP00221 611
P103_ST00248 644 727-G 0.87 12030
P103_SP00222
P103_ST00249
P103_SP00223 832
P103_ST00250 859 A-2630, 6020625
P103_SP00224 1034 1699
P103_ST00251 1067 Iris 3533
P103_SP00225 1127
P103_ST00252 1155 159 550850
P103_SP00226 1314
P103_ST00253 1342
P103_SP00227 1373
P103_ST00254 1663 Amlie 608365
P103_SP00228 1536 1696
P103_ST00255 1563 Armand, 7357635
P103_TL00028 1707
P103_ST00256 1710 181 identifies 66847500770
P103_SP00229 192 1744
P103_ST00257 1722
P103_SP00230 1743
P103_ST00258 319 1711
P103_SP00231
P103_ST00259 421
P103_SP00232 470
P103_ST00260 483 1249 0.85 1031
P103_SP00233 580
P103_ST00261 1719
P103_SP00234 642
P103_ST00262 587-G, 030403
P103_SP00235 818 1746
P103_ST00263 851 tous 0354
P103_SP00236 931
P103_ST00264 propritaires, 11104774660310
P103_SP00237 1217 1751
P103_ST00265 1250 050651450
P103_SP00238 1452 1742
P103_ST00266 1482 1717
P103_SP00239 1515 1741
P103_ST00267 1544 6106340476
P103_TL00029 1753
P103_ST00268 1756 17 0.32 6
P103_SP00240 1788
P103_ST00269 1755 305 770706743466670
P103_SP00241 358 1792
P103_ST00270 388 1765 65640
P103_SP00242 492 1797
P103_ST00271 520 1768 6350
P103_SP00243
P103_ST00272 706264
P103_SP00244 1790
P103_ST00273 789 150
P103_SP00245 1789
P103_ST00274 052230
P103_SP00246
P103_ST00275 1045 Duncan, 1636610
P103_SP00247 1208 1791
P103_ST00276 1240 1754 505640007
P103_SP00248 1787
P103_ST00277 1418
P103_SP00249 1451
P103_ST00278 1479 149 patent, 06061070
P103_SP00250 1795
P103_ST00279 1659 5053
P103_TL00030 1798
P103_ST00280 1801 0.30 87688087
P103_SP00251 1834
P103_ST00281 1803
P103_SP00252 1835
P103_ST00282 161 24307515
P103_SP00253 401
P103_ST00283 426 1813 72
P103_SP00254 465
P103_ST00284 490 son 021
P103_SP00255 552
P103_ST00285 579 1802 0715730
P103_SP00256 712
P103_ST00286 737 sis
P103_SP00257 781
P103_ST00287 3
P103_SP00258 822
P103_ST00288 309 024026603070655
P103_SP00259 1836
P103_ST00289 1186 angle 10036
P103_SP00260 1283 1841
P103_ST00290 1309 070
P103_SP00261 1365 1832
P103_ST00291 1810 rues 0560
P103_SP00262 1465
P103_ST00292 1490 1799 Dants 373050
P103_SP00263 1624
P103_ST00293 1648 Des 170 Destouches
P103_TL00031 1846 593
P103_ST00294 touches 6058483
P103_SP00264 1879
P103_ST00295 1855
P103_SP00265 1880
P103_ST00296 228 1847 Abraham 5058770
P103_SP00266 408
P103_ST00297 434 Lincoln; 76702508
P103_TL00032 1894 1675
P103_ST00298 1898 Ou 360
P103_SP00267 1931
P103_ST00299 157 1899
P103_SP00268
P103_ST00300 199 l'audience 0050256071
P103_SP00269 1932
P103_ST00301 05426217
P103_SP00270 1940
P103_ST00302 607
P103_SP00271 654 1930
P103_ST00303 cinq 7770
P103_SP00272
P103_ST00304
P103_SP00273
P103_ST00305 889 1941, 70210
P103_SP00274 1002 1933
P103_ST00306 1030
P103_SP00275 1059
P103_ST00307 1086 1897 demanderesse 071750716204
P103_SP00276 1929
P103_ST00308 1368 1896 n'tant 0065706
P103_SP00277 1928
P103_ST00309 reprsente 07004551077
P103_TL00033 9 1939
P103_ST00310 1945
P103_SP00278 1976
P103_ST00311 1944 0.24
P103_SP00279
P103_ST00312 barre 58406
P103_SP00280 1977
P103_ST00313 224 550
P103_SP00281
P103_ST00314 Duncan 070280
P103_SP00282 472
P103_ST00315 499 1955
P103_SP00283
P103_ST00316 565
P103_SP00284
P103_ST00317 639 1943 observations 301670803140
P103_SP00285
P103_ST00318 906 0345
P103_SP00286 998 1984
P103_ST00319 030
P103_SP00287
P103_ST00320 1096 dfendeurs 0727606730
P103_SP00288 1975
P103_ST00321 1950
P103_SP00289 1357 1974
P103_ST00322 1385 43525753
P103_SP00290
P103_ST00323 1596 Hubert 661264
P103_TL00034
P103_ST00324 1988 Alexis. 1077000
P103_SP00291 2022
P103_ST00325 1989 178 006005042
P103_SP00292 2023
P103_ST00326 1990 0.88
P103_SP00293 410 2021
P103_ST00327 03037308716
P103_SP00294
P103_ST00328 709 0.43
P103_SP00295 755
P103_ST00329 Gouvernement 006035653502
P103_SP00296 1071
P103_ST00330 2000
P103_SP00297 1135
P103_ST00331 1160
P103_SP00298 1191 2020
P103_ST00332 1216 lecture 8660636
P103_SP00299
P103_ST00333 1987 073
P103_SP00300 1423 2019
P103_ST00334 1447 1985 conclusions 32767647450
P103_SP00301 1669 2018
P103_ST00335 1694
P103_TL00035 2032
P103_ST00336 Monsicu 68006808
P103_SP00302 2076
P103_ST00337 211 2036
P103_SP00303 239 2069
P103_ST00338 264 2035 040361657
P103_SP00304 442
P103_ST00339 467
P103_SP00305 2068
P103_ST00340
P103_SP00306
P103_ST00341 610 2034 Dannel; 3460420
P103_TL00036 2078 1328
P103_ST00342 2080 109 Aprs 88780
P103_SP00307 2121
P103_ST00343 2092
P103_SP00308 2114
P103_ST00344 2081 avoir 70071
P103_SP00309 353
P103_ST00345 dlibr 66271876
P103_SP00310 522 2113
P103_ST00346 545 2093
P103_SP00311
P103_ST00347 Chambre 0081015
P103_SP00312 785
P103_ST00348
P103_SP00313
P103_ST00349 conseil 5200676
P103_SP00314 1008
P103_ST00350 1033
P103_SP00315
P103_ST00351 1100 2091 033
P103_SP00316 1178 2112
P103_ST00352 1204
P103_SP00317 1243
P103_ST00353 1266
P103_SP00318 1297 2111
P103_ST00354 1323 loi; 5240
P103_TL00037 2124 1674
P103_ST00355 Vu
P103_SP00319 2158
P103_ST00356 2127
P103_SP00320 2159
P103_ST00357 194 2126 05053502
P103_SP00321 374 2167
P103_ST00358 dnonc, 37471065
P103_SP00322 2161
P103_ST00359 589 l'acte 206666
P103_SP00323
P103_ST00360 711 0.29
P103_SP00324 749
P103_ST00361 212 dclaration 07127351425
P103_SP00325 986
P103_ST00362 1011
P103_SP00326 1057
P103_ST00363 1083 2125 pourvoi, 02472272
P103_SP00327 2166
P103_ST00364 1275
P103_SP00328 1322
P103_ST00365 1348 requtes 57047460
P103_SP00329
P103_ST00366
P103_SP00330 1582
P103_ST00367 parties 0670050
P103_TL00038 8 2170
P103_ST00368 2178
P103_SP00331 2203
P103_ST00369 58 075
P103_SP00332 100
P103_ST00370 2172 857650
P103_SP00333 2211
P103_ST00371 250
P103_SP00334
P103_ST00372 290 l'appui, 61626760
P103_SP00335 438 2212
P103_ST00373 463 savoir, 0502705
P103_SP00336 590 2204
P103_ST00374 616 2183 0262
P103_SP00337 2213
P103_ST00375 2173
P103_SP00338
P103_ST00376 273 demanderesse: 0607006070566
P103_SP00339
P103_ST00377
P103_SP00340 1111
P103_ST00378 certificat 6546633170
P103_SP00341 1296
P103_ST00379 1320
P103_SP00342
P103_ST00380 greffe 016006
P103_SP00343 1493
P103_ST00381 1519 2171 relatif 0776042
P103_SP00344
P103_ST00382 1656
P103_SP00345
P103_ST00383 sa 07
P103_TL00039 2216
P103_ST00384 2223 carte 84577
P103_SP00346 90 2249
P103_ST00385 2217 d'identit 7012500666
P103_SP00347 295 2250
P103_ST00386 2225
P103_SP00348 349
P103_ST00387 2228 0320
P103_SP00349 466 2258
P103_ST00388 2218
P103_SP00350 535
P103_ST00389 560 dfenderesses: 07271282500501
P103_SP00351 824
P103_ST00390 164 l'exploit 206103570
P103_SP00352
P103_ST00391 1042
P103_SP00353
P103_ST00392 1115 vingt-quatre 060020077546
P103_SP00354 1359 2257
P103_ST00393 101 Avril 50356
P103_SP00355 1486
P103_ST00394 1520 3024
P103_SP00356
P103_ST00395 1645 con 630 contenant
P103_TL00040 2260 1718
P103_ST00396 2267 tenant 771858
P103_SP00357 119 2293
P103_ST00397 2273 une
P103_SP00358 2295
P103_ST00398 2263 demande 1128706
P103_SP00359
P103_ST00399 2274
P103_SP00360 477 2294
P103_ST00400 507 2262 premption, 07181606271
P103_SP00361 741 2303
P103_ST00401 772 257503
P103_SP00362 869
P103_ST00402 898
P103_SP00363
P103_ST00403 966 236 constitution 051047070111
P103_SP00364 1202
P103_ST00404 06
P103_SP00365 1271
P103_ST00405 1299
P103_SP00366 1369
P103_ST00406 Hermann 5722400
P103_SP00367
P103_ST00407 1612 Baron 77430
P103_TL00041 2308 850
P103_ST00408 2315 582
P103_SP00368 2338
P103_ST00409 celte 68057
P103_SP00369 2340
P103_ST00410 demande, 57073175
P103_SP00370 2342
P103_ST00411 400 2316
P103_SP00371 430
P103_ST00412
P103_SP00372 503
P103_ST00413 528 cartes 675460
P103_SP00373 634 2341
P103_ST00414 d'identit; 60303106281
P103_TL00042 2348
P103_ST00415
P103_SP00374 2383
P103_ST00416 2353 galement 847261647
P103_SP00375 324 2393
P103_ST00417
P103_SP00376 2385
P103_ST00418 2352 susdites 04036060
P103_SP00377 554 2386
P103_ST00419 574 25111533210
P103_SP00378 796
P103_ST00420 816
P103_SP00379
P103_ST00421 883 Ministre 072704656
P103_SP00380 1066
P103_ST00422 1085 public; 5501274
P103_TL00043 2395 1649
P103_ST00423 Attendu 8888714
P103_SP00381 2430
P103_ST00424 2409 que
P103_SP00382 306 2438
P103_ST00425 331 2398 cits 25584
P103_SP00383 2431
P103_ST00426 2410
P103_SP00384 474
P103_ST00427 502 justice 0060656
P103_SP00385 624 2439
P103_ST00428 2399
P103_SP00386 689
P103_ST00429 716 paix 0860
P103_SP00387
P103_ST00430 825 0301
P103_SP00388 918
P103_ST00431 trouble 0023065
P103_SP00389
P103_ST00432 1109 port 00668
P103_SP00390 1209 2440
P103_ST00433
P103_SP00391 1251
P103_ST00434 1278 2400
P103_SP00392 1310 2432
P103_ST00435 195 possession 0100500714
P103_SP00393 1532
P103_ST00436 2401 050
P103_SP00394 2433
P103_ST00437 2412 consorts
P103_TL00044 2442
P103_ST00438 2448 sorts 66648
P103_SP00395 2473
P103_ST00439 801674
P103_SP00396 275 2476
P103_ST00440 2454
P103_SP00397 2475
P103_ST00441 390
P103_SP00398
P103_ST00442 2443 terrain 0500742
P103_SP00399
P103_ST00443 617
P103_SP00400
P103_ST00444 687 2444
P103_SP00401
P103_ST00445 Ptionville 08451031102
P103_SP00402 942
P103_ST00446 969
P103_SP00403
P103_ST00447 1043 2445 poux 60360
P103_SP00404 2485
P103_ST00448 1187 063042
P103_SP00405 2478
P103_ST00449 1343 06606741
P103_SP00406 1514
P103_ST00450 2446 184 relevrent 1605064656
P103_TL00045 2487
P103_ST00451 appel, 702780
P103_SP00407 111 2526
P103_ST00452 2488 0.38
P103_SP00408 2520
P103_ST00453 seize 02346
P103_SP00409 2521
P103_ST00454 70051
P103_SP00410
P103_ST00455 2489 1934. 60170
P103_SP00411 2522
P103_ST00456 2490
P103_SP00412
P103_ST00457
P103_SP00413
P103_ST00458 2498 sentence 07045475
P103_SP00414
P103_ST00459 rendue 072253
P103_SP00415 965
P103_ST00460 2497 220407
P103_SP00416
P103_ST00461 1124 2501 eux; 7100
P103_SP00417
P103_ST00462 026
P103_SP00418 2531
P103_ST00463 six 014
P103_SP00419 2523
P103_ST00464 2502 ans
P103_SP00420 1456
P103_ST00465 s'tant 0570654
P103_SP00421 1602
P103_ST00466 2492 83 cou 8605 couls^
P103_TL00046 2529
P103_ST00467 ls^ 68710
P103_SP00422 2583
P103_ST00468 depuis 680530
P103_SP00423 187 2573
P103_ST00469 2534
P103_SP00424 2566
P103_ST00470 2533 330436244417
P103_SP00425 2567
P103_ST00471 532 d'avocat 00506371
P103_SP00426
P103_ST00472 719 signifie 043400077
P103_SP00427 870 2574
P103_ST00473 2546
P103_SP00428 959 2575
P103_ST00474 2535
P103_SP00429
P103_ST00475 intims 4207072
P103_SP00430
P103_ST00476 1225 sans 0605
P103_SP00431
P103_ST00477 1329 qu'aucune 032727607
P103_SP00432 1526 2576
P103_ST00478 1553 2536 suite 05427
P103_SP00433 1641 2569
P103_ST00479 2537 et
P103_TL00047
P103_ST00480 868
P103_SP00434 2607
P103_ST00481 2577 donne 884086
P103_SP00435 2611
P103_ST00482 223 2578 5
P103_SP00436 2610
P103_ST00483 263 2579
P103_SP00437 291
P103_ST00484 2580 200 procdure, 3036730570
P103_SP00438 2619
P103_ST00485 539 2591
P103_SP00439 2612
P103_ST00486 26407630
P103_SP00440
P103_ST00487 783 assignrent 83554060766
P103_SP00441 994 2620
P103_ST00488 2592
P103_SP00442 1056 2613
P103_ST00489 premption 0605811340
P103_SP00443 2621
P103_ST00490 1326 d'instance, 05540072754
P103_SP00444 2616
P103_ST00491 2582
P103_SP00445
P103_ST00492 2581 vingt- 065050
P103_TL00048 2623
P103_ST00493 2629 quatre 548008
P103_SP00446 2659
P103_ST00494 147 64000
P103_SP00447 2656
P103_ST00495 2624 112 1940, 70741
P103_SP00448 396
P103_ST00496 576358603
P103_SP00449 605 2657
P103_ST00497 2625 70366360
P103_SP00450 786 2660
P103_ST00498 2636 16067
P103_SP00451 2658
P103_ST00499 958 078053
P103_SP00452 1084
P103_ST00500 2626 26656666
P103_SP00453 1286
P103_ST00501 1316 qui, 0270
P103_SP00454 2667
P103_ST00502 1421 2627 condamne 110070075
P103_SP00455 1633
P103_ST00503 2638
P103_TL00049 2664
P103_ST00504 dfaut, 0.26 7868884
P103_SP00456 2699
P103_ST00505 2679 se
P103_SP00457 2700
P103_ST00506 2678 pourvut 4401650
P103_SP00458 2709
P103_ST00507 395 2681
P103_SP00459 435 2701
P103_ST00508 461 2669 opposition, 50150847470
P103_SP00460 680 2711
P103_ST00509 708
P103_SP00461 739 2703
P103_ST00510 766 2670 fut
P103_SP00462
P103_ST00511 2671 dboute 47032085
P103_SP00463
P103_ST00512 2683
P103_SP00464 2712
P103_ST00513 1129 30070806
P103_SP00465
P103_ST00514 2672
P103_SP00466
P103_ST00515 1412 23304
P103_SP00467 1524 2704
P103_ST00516 1551 06770103
P103_TL00050 496
P103_ST00517 55720
P103_SP00468 2745
P103_ST00518 2713 objet 87345
P103_SP00469 2754
P103_ST00519 2714
P103_SP00470 307 2746
P103_ST00520 2715 pourvoi; 24060680
P103_TL00051 2766
P103_ST00521 2810 0.22
P103_SP00471 2820
P103_ST00522 SUR
P103_SP00472 2801
P103_ST00523 2768 LE
P103_SP00473 230
P103_ST00524 257 2769 PREMIER 1344633
P103_SP00474 2803
P103_ST00525 2770 MOYEN, 710310
P103_SP00475 699 2804
P103_ST00526 2771 pris 2800
P103_SP00476 2812
P103_ST00527 823 2772 0.31
P103_SP00477 862
P103_ST00528 violation 851870766
P103_SP00478 1062 2805
P103_ST00529 1090 2773
P103_SP00479
P103_ST00530 l'art. 638303
P103_SP00480 1244 2806
P103_ST00531 1280 2775 656
P103_SP00481 1349 2807
P103_ST00532 1378
P103_SP00482
P103_ST00533 2787 c.
P103_SP00483 1477 2808
P103_ST00534 pr. 063
P103_SP00484 1558 2816
P103_ST00535 2777 civ., 64710
P103_SP00485 2811
P103_ST00536 2785
P103_TL00052
P103_ST00537 d'exc-- 70878876
P103_SP00486 2843
P103_ST00538 2814
P103_SP00487 2845
P103_ST00539 2815 pouvoir 0376787
P103_SP00488 2853
P103_ST00540 2827
P103_SP00489 2848
P103_ST00541 449 2826 ce
P103_SP00490 481
P103_ST00542
P103_SP00491 568 2857
P103_ST00543 597 2818 1
P103_SP00492
P103_ST00544 )
P103_SP00493 2855
P103_ST00545 2817
P103_SP00494 695 2849
P103_ST00546 dcision 77656860
P103_SP00495
P103_ST00547 querelle 077777086
P103_SP00496 2858
P103_ST00548 2830 ne
P103_SP00497 1122 2850
P103_ST00549 1147 2819 reproduit 466062566
P103_SP00498 2859
P103_ST00550 2831 080
P103_SP00499 1413 2860
P103_ST00551 2821 753
P103_SP00500 1481
P103_ST00552 25648047000
P103_TL00053
P103_ST00553 vcrb.v 800878
P103_SP00501 2888
P103_ST00554 2868 .s
P103_SP00502 2890
P103_ST00555 poses 068880
P103_SP00503 2899
P103_ST00556
P103_SP00504 2892
P103_ST00557 l'audience, 20758763055
P103_SP00505 2894
P103_ST00558 2870 concernant 7028670785
P103_SP00506 804 2896
P103_ST00559 2863
P103_SP00507 879
P103_ST00560 909 mineurs. 37766177
P103_SP00508 1073 2897
P103_ST00561 2) 0.95
P103_SP00509 1149 2904
P103_ST00562 1185 2865
P103_SP00510
P103_ST00563 1247 220 0737007411
P103_SP00511 1467 2907
P103_ST00564 2866 n'a
P103_SP00512 1555
P103_ST00565 2878
P103_SP00513 1646 2908
P103_ST00566
P103_TL00054 2901
P103_ST00567 dcm.indc 416700787
P103_SP00514 2935
P103_ST00568 2916 677
P103_SP00515 272 2943
P103_ST00569 301 2913 toutes 405850
P103_SP00516 414 2938
P103_ST00570 443
P103_SP00517
P103_ST00571 5775364
P103_SP00518 2946
P103_ST00572 2919
P103_SP00519 2940
P103_ST00573 cause, 880060
P103_SP00520
P103_ST00574 875 2909 plusieurs 026277777
P103_SP00521 1048 2950
P103_ST00575 1076 2910 dcs 88676
P103_SP00522 1168 2942
P103_ST00576 1197 2911 tant 84820
P103_SP00523 1291
P103_ST00577 2923 survenus 00078041
P103_SP00524 1489 2944
P103_ST00578 1518
P103_SP00525 2945
P103_ST00579 2921 part 5828
P103_SP00526 2954
P103_ST00580
P103_TL00055
P103_ST00581 d'autre. 80887280
P103_SP00527 2979
P103_ST00582 2948 ^)
P103_SP00528 2981
P103_ST00583 2958 060671
P103_SP00529 356 2983
P103_ST00584 2951
P103_SP00530 2984
P103_ST00585 445 2952 516068080
P103_SP00531 625 2992
P103_ST00586 649 2953 agites 8868781
P103_SP00532 2993
P103_ST00587 795 dans 4861
P103_SP00533 2986
P103_ST00588 2955 0.37
P103_SP00534
P103_ST00589 964 -dbats 7680660
P103_SP00535 1092 2987
P103_ST00590 2956 70253
P103_SP00536 2988
P103_ST00591 donc 0374
P103_SP00537 1332
P103_ST00592 2968
P103_SP00538 1417 2997
P103_ST00593 1441 cl
P103_SP00539 1491 2990
P103_ST00594 2957 considres 54578775750
P103_TL00056 2991
P103_ST00595 :t 0.15
P103_SP00540 3021
P103_ST00596 ell-"s 804778
P103_SP00541 3023
P103_ST00597 3002 nom
P103_SP00542 3025
P103_ST00598 3005 277
P103_SP00543 3034
P103_ST00599 2995
P103_SP00544 405 3027
P103_ST00600 204871
P103_SP00545 543 3036
P103_ST00601 566 3009
P103_SP00546 608 3029
P103_ST00602 633 point 02405
P103_SP00547 3038
P103_ST00603 2999
P103_SP00548 3031
P103_ST00604 droit: 063727
P103_TL00057
P103_ST00605 ^-
P103_SP00549 3064
P103_ST00606 8888281
P103_SP00550 3069
P103_ST00607 269 3040 qu'il 75068
P103_SP00551 355 3079
P103_ST00608 3041 42820
P103_SP00552 468 3074
P103_ST00609 494 3052
P103_SP00553 3083
P103_ST00610 3042 3783
P103_SP00554 643 3076
P103_ST00611 671 3043 0085070735
P103_SP00555 867 3084
P103_ST00612 3045
P103_SP00556 3077
P103_ST00613 3734364587
P103_SP00557 3086
P103_ST00614 3057
P103_SP00558 1260 3078
P103_ST00615 3046 540808521
P103_SP00559 1484 3087
P103_ST00616 1511 3048
P103_SP00560 3080
P103_ST00617 3047 1601050
P103_TL00058 1219
P103_ST00618 888828852700
P103_SP00561 3114
P103_ST00619 3085 678276
P103_SP00562 3117
P103_ST00620 392 5086786860
P103_SP00563 3124
P103_ST00621 3088
P103_SP00564 3119
P103_ST00622 l'appui 0176457
P103_SP00565 780 3130
P103_ST00623 3089
P103_SP00566 3121
P103_ST00624 886 3101 326043
P103_SP00567 1032
P103_ST00625 3090 1700622701


xml version 1.0 encoding UTF-8
alto xmlns:xsi http:www.w3.org2001XMLSchema-instance xsi:noNamespaceSchemaLocation http:schema.ccs-gmbh.commetaealto-1-2.xsd xmlns:xlink http:www.w3.orgTRxlink
Description
MeasurementUnit pixel
sourceImageInformation
fileName W:\Main\OCR\ABBYY and KIRTAS_PROCESSING\Kirtas\AA00000461\00018\\00193.tif
OCRProcessing ID OCRPROCESSING_1
preProcessingStep
processingSoftware
softwareCreator Kirtas Technologies, Inc.
softwareName BookScan Editor
softwareVersion 3.6
ocrProcessingStep
Kirtas Technologies, Inc.
OCR Manager
3.0.0.0
Layout
Page P193 PHYSICAL_IMG_NR 193 HEIGHT 3328 WIDTH 1922
TopMargin P193_TM00001 HPOS 0 VPOS 154
LeftMargin P193_LM00001 22 2998
RightMargin P193_RM00001 1792 130
BottomMargin P193_BM00001 3152 176
PrintSpace P193_PS00001 1770
TextBlock P193_TB00001 356 1128 52
TextLine P193_TL00001 365 162 1111 35
String P193_ST00001 188 25 CONTENT L-.ULLr;-II.N WC 0.34 CC 8778880874708
SP P193_SP00001 553 187 37
P193_ST00002 590 164 64 ULS 0.13 888
P193_SP00002 654 186 41
P193_ST00003 695 110 XRRt;"! 0.24 8878757
P193_SP00003 805 13
P193_ST00004 818 165 15 S 0.14 8
P193_SP00004 833
P193_ST00005 868 166 49 De- 0.16 887
P193_SP00005 917 43
P193_ST00006 960 190 27 TRIBUNAL 0.41 85766633
P193_SP00006 1150 31
P193_ST00007 1181 169 47 DE 0.31 67
P193_SP00007 1228 196 33
P193_ST00008 1261 171 215 26 CASSATION 0.51 570065568
P193_TB00002 1704 168 82 56
P193_TL00002 1712 40
P193_ST00009 191 0.69 504
P193_TB00003 268 2884
P193_TL00003 277 1717
P193_ST00010 289 en 0.26 86
P193_SP00008 101 311
P193_ST00011 132 279 158 ordonne 0.46 6334648
P193_SP00009 290 310 30
P193_ST00012 320 278 32 la 88
P193_SP00010 350
P193_ST00013 381 205 34 distraction 0.47 07567774506
P193_SP00011 586
P193_ST00014 618 21 au 0.72 50
P193_SP00012 661
P193_ST00015 692 107 profit 0.65 420337
P193_SP00013 799 319
P193_ST00016 831 39 de 0.36 66
P193_SP00014 870 312
P193_ST00017 900 280 70 Me. 0.55 273
P193_SP00015 970
P193_ST00018 1005 281 Paul 0.40 2768
P193_SP00016 1091 315
P193_ST00019 1124 283 42 Barjon 0.68 078030
P193_SP00017 1256 325
P193_ST00020 1288 285 73 qui. 0.67 0057
P193_SP00018 1361 326
P193_ST00021 1396 287 84 dans 0814
P193_SP00019 1480
P193_ST00022 1513 0.28 68
P193_SP00020 1543
P193_ST00023 1578 291 38 requte 3734877
P193_SP00021 1710 329
P193_ST00024 1743 292 0.32
P193_TL00004 63 322 1720 53
P193_ST00025 333 62 son 0.60 803
P193_SP00022 125 355 28
P193_ST00026 153 113 client, 0.53 6356055
P193_SP00023 266 357
P193_ST00027 294 334 0.44
P193_SP00024 335
P193_ST00028 361 16 20 a
P193_SP00025 377 354
P193_ST00029 405 65 fait 0.39 6566
P193_SP00026 470
P193_ST00030 497 324
P193_SP00027 527
P193_ST00031 555 323 167 demande 0.37 3575777
P193_SP00028 722
P193_ST00032 750 81 sous 2252
P193_SP00029
P193_ST00033 857 244 l'affirmation 0.59 0370334076708
P193_SP00030 1101 360
P193_ST00034 1129 330 07
P193_SP00031 1167 29
P193_ST00035 1196 104 droit, 0.62 720750
P193_SP00032 1300 366
P193_ST00036 1330 342
P193_SP00033 1370 363
P193_ST00037 1399 343 45 24 ce, 065
P193_SP00034 1444 367
P193_ST00038 1475 344 non 0.58 048
P193_SP00035 1545
P193_ST00039 1575 152 compris 6000866
P193_SP00036 1727 375
P193_ST00040 1756 336 k
P193_TL00005 368 436
P193_ST00041 80 cot 0.54 7055
P193_SP00037 142 400
P193_ST00042 du 1.00 00
P193_SP00038 213
P193_ST00043 237 137 prsent 0.57 0470547
P193_SP00039 374 408
P193_ST00044 398 369 100 arrt. 0.61 604560
P193_TL00006 96 445 1682 55
P193_ST00045 121 ^Ainsi 1084305
P193_SP00040 217 500
P193_ST00046 241 jug 5747
P193_SP00041 486
P193_ST00047 346 454 et 0.38
P193_SP00042 478
P193_ST00048 404 446 178 prononc 05070548
P193_SP00043 582
P193_ST00049 608 457 61 par 485
P193_SP00044 669 487
P193_ST00050 696 458 nous, 0.79 30051
P193_SP00045 796 482
P193_ST00051 824 T. 0.71
P193_SP00046 871 479
P193_ST00052 899 447 138 Lakau, 078876
P193_SP00047 1037 484
P193_ST00053 1066 449 Juge 0.48 5437
P193_SP00048 1154 491
P193_ST00054 1180 452 127 faisant 0.56 4850606
P193_SP00049 1307
P193_ST00055 1336 453 fonction 0.64 70264440
P193_SP00050 1498
P193_ST00056 1525 456
P193_SP00051 1564
P193_ST00057 1591 455 Prsident, 2360347060
P193_TL00007 490 1721
P193_ST00058 Windsor 8500004
P193_SP00052 228 524
P193_ST00059 257 129 Michel 0.73 043152
P193_SP00053 386
P193_ST00060 419 54
P193_SP00054
P193_ST00061 480 194 Evremont 21340517
P193_SP00055 674
P193_ST00062 706 128 Carri, 3554561
P193_SP00056 834 528
P193_ST00063 866 492 118 Juges, 0.52 541754
P193_SP00057 984 533
P193_ST00064 1017 506 0.23 77
P193_SP00058 1056
P193_ST00065 1088 496 159 audience 73265624
P193_SP00059 1247 530
P193_ST00066 1279 498 publique 0.81 01066001
P193_SP00060 1448 540
P193_ST00067 46 0.95
P193_SP00061 1526 532
P193_ST00068 1561 501 23 0.89 01
P193_SP00062 1606
P193_ST00069 1641 Janvier 1607673
P193_TL00008 535 1713
P193_ST00070 111 1941, 36442
P193_SP00063 570
P193_ST00071 201 547
P193_SP00064 243 568
P193_ST00072 270 537 155 prsence 06726007
P193_SP00065 425 576
P193_ST00073 451
P193_SP00066
P193_ST00074 516 536 71 Mr. 170
P193_SP00067 587
P193_ST00075 616 H. 06
P193_SP00068
P193_ST00076 690 131 Alexis, 2860601
P193_SP00069 821 571
P193_ST00077 851 179 Substitut 010567303
P193_SP00070 1030
P193_ST00078 1057 541
P193_SP00071 1102
P193_ST00079 1131 247 Commissaire 10586426717
P193_SP00072 1378 575
P193_ST00080 1406 545
P193_SP00073 1453
P193_ST00081 1482 544 296 Gouvernement, 0600616616050
P193_TL00009 59 580 1230
P193_ST00082 avec 0.30 8684
P193_SP00074 136 612
P193_ST00083 207 l'assistance 406002145225
P193_SP00075 613
P193_ST00084 388 581
P193_SP00076 427
P193_ST00085 Monsieur 50532505
P193_SP00077 635 614
P193_ST00086 656 119 Devez 25063
P193_SP00078 775
P193_ST00087 797 36 Tanis, 244623
P193_SP00079 922 617
P193_ST00088 948 341 Commis-Greffier. 0.80 2001420624011600
P193_TL00010 114 645 406
P193_ST00089 Il
P193_SP00080 140 680
P193_ST00090 655 48 est 605
P193_SP00081 212
P193_ST00091 236 648 ordonn, 0.82 00006070
P193_SP00082 682
P193_ST00092 432 etc... 202001
P193_TL00011 115 703 421
P193_ST00093 51 En 75
P193_SP00083 738
P193_ST00094 foi 0.70
P193_SP00084 240
P193_ST00095 264
P193_SP00085 303 736
P193_ST00096 97 quoi, 0.90 00040
P193_SP00086 422 745
P193_ST00097 444 712 92 861015
P193_TL00012 817 993
P193_ST00098 No. 732
P193_SP00087 124 849
P193_ST00099 18 5
P193_SP00088 172 611
P193_ST00100 783 864 SOMMAIRE 0.84 00006310
P193_TL00013 929 1651
P193_ST00101
P193_SP00089 963
P193_ST00102 principe, 073004000
P193_SP00090 358 971
P193_ST00103 930 144 l'octroi 10630455
P193_SP00091 964
P193_ST00104 87 d'un 5045
P193_SP00092 642
P193_ST00105 668 sursis 0.74 056030
P193_SP00093
P193_ST00106 802 942 sur 0.66 045
P193_SP00094 861
P193_ST00107 931 0.83 03
P193_SP00095 919
P193_ST00108 946 procdure 017022083
P193_SP00096 1136 972
P193_ST00109 1163 944 08
P193_SP00097 1203 966
P193_ST00110 1232 934 135 dfense 1750701
P193_SP00098 1367 967
P193_ST00111 1395 d'excuter 0000203036
P193_SP00099 1589 969
P193_ST00112 1617 0.93
P193_SP00100 1665
P193_ST00113 1693 con 054 SUBS_TYPE HypPart1 SUBS_CONTENT contraire
P193_TL00014 974 1726
P193_ST00114 102 traire 657323 HypPart2
P193_SP00101 1010
P193_ST00115 183 988 0.75
P193_SP00102 226
P193_ST00116 977 caractre 121200035
P193_SP00103 1009
P193_ST00117 975 essentiellement 0.85 500000030067000
P193_SP00104 737
P193_ST00118 767 189 sommaire 26860560
P193_SP00105 956 1011
P193_ST00119 987 02
P193_SP00106 1026
P193_ST00120 978 0.98
P193_SP00107
P193_ST00121 1120 dite 0401
P193_SP00108 1190
P193_ST00122 1221 979 027333003
P193_SP00109 1408 1019
P193_ST00123 1438
P193_SP00110 1470 1013
P193_ST00124 1502 980 ferait 003130
P193_SP00111 1603 1014
P193_ST00125 1635 982 94 chec 0.91 21000
P193_SP00112 1729
P193_ST00126 1759 19
P193_TL00015
P193_ST00127 180 Vextrme 86000474
P193_SP00113 231 1054
P193_ST00128 259 1020 clrit, 130414120
P193_SP00114 403
P193_ST00129 1022 173 Vurgence 85105704
P193_SP00115 609 1063
P193_ST00130 638 1033 que 034
P193_SP00116 704 1062
P193_ST00131 734 1021 11
P193_SP00117 766
P193_ST00132 toi 740
P193_SP00118 846
P193_ST00133 877 y 3
P193_SP00119 898
P193_ST00134 928 146 attache. 0.76 10050146
P193_SP00120 1074 1055
P193_ST00135 1122 1023 Cette 00524
P193_SP00121 1222
P193_ST00136 1252 1025 025240544
P193_SP00122 1440 1065
P193_ST00137 1471
P193_SP00123 1490 1058
P193_ST00138 1521 91 pour 0.63 0751
P193_SP00124 1612
P193_ST00139 1643 1027 but 050
P193_SP00125 1707 1059
P193_ST00140 1739
P193_TL00016 1730
P193_ST00141 suspendre 040027351
P193_SP00126 239 1107
P193_ST00142 271 211 l'excution 10000033335
P193_SP00127 1099
P193_ST00143 515 provisoire 0664557160
P193_SP00128 711 1108
P193_ST00144 743 1067 05
P193_SP00129 790 1100
P193_ST00145 822 182 jugement 05007250
P193_SP00130 1004 1109
P193_ST00146 1038 1068 dnonc 0155822
P193_SP00131 1191
P193_ST00147 141 jusqu' 0.92 0400010
P193_SP00132 1363 1110
P193_ST00148 1071 0.87
P193_SP00133 1428 1103
P193_ST00149 1461 1070 solution, 0.78 042100450
P193_SP00134 1632
P193_ST00150 1667 1072 quelle 040023
P193_TL00017 1725
P193_ST00151 1112 126 qu'elle 0411001
P193_SP00135 177 1152
P193_ST00152 198 soit, 07024
P193_SP00136 1146
P193_ST00153 306 0.94
P193_SP00137 352 1144
P193_ST00154 157 pourvoi 0715471
P193_SP00138 534 1153
P193_ST00155 557 123 exerc. 1007300
P193_SP00139 1145
P193_ST00156 721 Ce
P193_SP00140 769
P193_ST00157 793 040
P193_SP00141
P193_ST00158 880 serait 004010
P193_SP00142
P193_ST00159 1113 d'ores 007601
P193_SP00143 1118
P193_ST00160 1142
P193_SP00144 1172
P193_ST00161 1198 1114 dj 0503
P193_SP00145 1273 1155
P193_ST00162 1297 atteint, 00003710
P193_SP00146 1434 1151
P193_ST00163 1460 1116 alors 40753
P193_SP00147 1551 1148
P193_ST00164 1576 1117 mme 5800
P193_SP00148 1686 1149
P193_ST00165 0.97 010
P193_TL00018 1156 44
P193_ST00166 1158
P193_SP00149
P193_ST00167 1169 133 mesure 501413
P193_SP00150
P193_ST00168 262 devait 036130
P193_SP00151 376
P193_ST00169 401 1159 tre 6060
P193_SP00152 469
P193_ST00170 494 prononce 006454012
P193_SP00153
P193_ST00171 716 1157 0024
P193_SP00154 800
P193_ST00172 827 un 0.49
P193_SP00155 875
P193_ST00173 901 57 des 000
P193_SP00156 958
P193_ST00174 1170 cas 0.86
P193_SP00157 1035
P193_ST00175 1061 prvus 000453
P193_SP00158 1187 1199
P193_ST00176 1214 1171 025
P193_SP00159 1276 1200
P193_ST00177 1301 1161 ta 60
P193_SP00160 1332 1192
P193_ST00178 1358 1160 loi 071
P193_SP00161 1407 1193
P193_ST00179 1432 s'il 0052
P193_SP00162 1487
P193_ST00180 tait 53112
P193_SP00163 1595
P193_ST00181 1622 inconsi 0.77 0007431 inconsidrment
P193_TL00019 1202 741
P193_ST00182 drment 55766060
P193_SP00164 224 1236
P193_ST00183 0120
P193_SP00165 1235
P193_ST00184 93 droit 04311
P193_SP00166 429
P193_ST00185 1204 0.88 1
P193_SP00167
P193_ST00186 1215
P193_SP00168 542
P193_ST00187 566 long 0750
P193_SP00169 650 1244
P193_ST00188 671 117 sursis. 3450230
P193_TL00020 1293
P193_ST00189 174 ARRET 30602
P193_SP00170 755 1328
P193_ST00190 780 DU
P193_SP00171 855 1327
P193_ST00191 1294 10
P193_SP00172 932
P193_ST00192 959 MARS
P193_SP00173
P193_ST00193 1132 1295 1941 7051
P193_TL00021 518 1360 782
P193_ST00194 151 Carmen 035306
P193_SP00174 1394
P193_ST00195 699 120 Bazile 150002
P193_SP00175 819 1393
P193_ST00196 848 1369 contre 043050
P193_SP00176 968
P193_ST00197 999 Lods 36000
P193_SP00177
P193_ST00198 1143 Registre 02042316
P193_TL00022 1449 748
P193_ST00199 AU
P193_SP00178 606 1484
P193_ST00200 632 1450 NOM
P193_SP00179 747 1485
P193_ST00201 774 1451
P193_SP00180 839
P193_ST00202 869 LA
P193_SP00181 933
P193_ST00203 961 REPUBLIQUE 5053501110
P193_TL00023 99 1517 1673
P193_ST00204 1519 Le
P193_SP00182 145 1552
P193_ST00205 1518 Tribunal 34605060
P193_SP00183 351
P193_ST00206 379
P193_SP00184
P193_ST00207 197 Cassation, 3700667010
P193_SP00185 644 1555
P193_ST00208 675 Section 0525413
P193_SP00186 813
P193_ST00209 841
P193_SP00187
P193_ST00210 925 150 Affaires 60067553
P193_SP00188 1075
P193_ST00211 1104 1527 urgentes, 000806600
P193_SP00189 1272 1559
P193_ST00212 1303 1530 2
P193_SP00190 1319
P193_ST00213 1350 109 rendu 68013
P193_SP00191 1459
P193_ST00214 1489 l'arrt 1560570
P193_SP00192 1602
P193_ST00215 suivant 3030635
P193_TL00024 1562
P193_ST00216 58
P193_SP00193 1598
P193_ST00217
P193_SP00194 1597
P193_ST00218 050272045
P193_SP00195 371 1605
P193_ST00219
P193_SP00196 437 1596
P193_ST00220 464 1563 566364
P193_SP00197 615
P193_ST00221 Bazile, 6617063
P193_SP00198 773 1600
P193_ST00222 propritaire, 0600077366152
P193_SP00199 1042
P193_ST00223 202 demeurant 360605602
P193_SP00200 1274
P193_ST00224 1572 83
P193_SP00201
P193_ST00225 domicilie 1006254687
P193_SP00202
P193_ST00226 1582 4
P193_SP00203
P193_ST00227 1626 143 Jacmel, 5710631
P193_TL00025 1608
P193_ST00228 1609 identifie 5760640086
P193_SP00204 1644
P193_ST00229 1621
P193_SP00205 286 1642
P193_ST00230
P193_SP00206 390
P193_ST00231 2685, 00004
P193_SP00207 1646
P193_ST00232 1618 105 ayant 0.45 47663
P193_SP00208 685 1650
P193_ST00233 718 0104
P193_SP00209 810
P193_ST00234 842 avocats 4003631
P193_SP00210 983
P193_ST00235 1610 constitus 2003350583
P193_SP00211 1649
P193_ST00236 Mes. 4520
P193_SP00212 1324
P193_ST00237 200 Condorcct 020201187
P193_SP00213 1560
P193_ST00238 1593 Leroy 03104
P193_SP00214 1706
P193_ST00239 1740 1616
P193_TL00026 1652
P193_ST00240 1655 Jrme 473004
P193_SP00215 1687
P193_ST00241 208 Salomon, 06100010
P193_SP00216 391 1689
P193_ST00242 418 4040
P193_SP00217 499
P193_ST00243 1654 lection 71565503
P193_SP00218
P193_ST00244
P193_SP00219 735
P193_ST00245 761 domicile 00072315
P193_SP00220 923
P193_ST00246 950 0.35
P193_SP00221 992
P193_ST00247 1018 134 cabinet 0704287
P193_SP00222
P193_ST00248 1656
P193_SP00223 1226
P193_ST00249 1253 second, 4620510
P193_SP00224 1389
P193_ST00250 1418
P193_SP00225 1436
P193_ST00251 1464 305 Port-au-Prince, 313625150060055
P193_TL00027 1697 1728
P193_ST00252 1711
P193_SP00226 1732
P193_ST00253 116 1699 dfenses 07266460
P193_SP00227 269
P193_ST00254 300 195 0050840265
P193_SP00228 495
P193_ST00255
P193_SP00229 574
P193_ST00256 607 02264521
P193_SP00230 787 1741
P193_ST00257 820 1700
P193_SP00231 865
P193_ST00258 02600271
P193_SP00232 1077
P193_ST00259 Civil 56240
P193_SP00233 1205 1733
P193_ST00260 1238
P193_SP00234 1277
P193_ST00261 1310 1698 0630600
P193_SP00235 1734
P193_ST00262 106 06300
P193_SP00236
P193_ST00263 1628 le
P193_SP00237 1657
P193_ST00264 1690 Sept 0703
P193_TL00028
P193_ST00265 1744 203 Novembre 20160107
P193_SP00238 1778
P193_ST00266 276 1745 1940, 00306
P193_SP00239 389 1780
P193_ST00267 1753 entre 50606
P193_SP00240 512 1777
P193_ST00268 538 elle 6006
P193_SP00241 599
P193_ST00269 626
P193_SP00242
P193_ST00270 683 00060
P193_SP00243
P193_ST00271 Registre, 070605561
P193_SP00244 989 1786
P193_ST00272 4130357376073
P193_SP00245 1259
P193_ST00273 1289 150500746
P193_SP00246 1492
P193_ST00274 1520 1752
P193_SP00247 1775
P193_ST00275 1579 192 domkilie 000860885
P193_TL00029 1790
P193_ST00276 1791 0.29 7
P193_SP00248 1822
P193_ST00277 148 Jacmel; 5620760
P193_SP00249 229 1825 -131
P193_ST00278 98 1846 Ou'i 0243
P193_SP00250 1880
P193_ST00279 1847
P193_SP00251 1878
P193_ST00280 l'audience 0470456035
P193_SP00252 1879
P193_ST00281 1845 70076015
P193_SP00253 620 1887
P193_ST00282 643
P193_SP00254 689
P193_ST00283 0.99
P193_SP00255
P193_ST00284 Mars 1660
P193_SP00256 859
P193_ST00285 881 1858
P193_SP00257
P193_ST00286 947 cours 20312
P193_SP00258 1047
P193_ST00287 060
P193_SP00259 1141
P193_ST00288 1166 072206
P193_SP00260 1306
P193_ST00289 1331 1844 Salomon 0740201
P193_SP00261 1877
P193_ST00290 1855
P193_SP00262 1567 1876
P193_ST00291 1590 1843 17
P193_SP00263 1875
P193_ST00292 1645 lecture 4825337
P193_TL00030
P193_ST00293 1891
P193_SP00264 1924
P193_ST00294 108 1903 sa
P193_SP00265
P193_ST00295 4600757
P193_SP00266 1932
P193_ST00296 1892
P193_SP00267 1923
P193_ST00297 fin
P193_SP00268
P193_ST00298
P193_SP00269 1925
P193_ST00299 004060
P193_SP00270 629
P193_ST00300 657 1899
P193_SP00271 687
P193_ST00301
P193_SP00272
P193_ST00302 785 ses 062
P193_SP00273
P193_ST00303 863 observations; 0005603370415
P193_SP00274 1926
P193_ST00304 72 Oui
P193_SP00275 1227
P193_ST00305 1258 1889 185 40725800
P193_SP00276 1443
P193_ST00306 1472 Hubert 508515
P193_SP00277 1921
P193_ST00307 1637 6450251
P193_TL00031
P193_ST00308 1936 700126533
P193_SP00278 220 1970
P193_ST00309 246 1938
P193_SP00279 1969
P193_ST00310 250 51205066235
P193_SP00280
P193_ST00311 596 1937
P193_SP00281 641
P193_ST00312 Gouvernement 002065350401
P193_SP00282 957
P193_ST00313 985 1949
P193_SP00283
P193_ST00314 1052
P193_SP00284 1084
P193_ST00315 0623058
P193_SP00285
P193_ST00316 1262 070
P193_SP00286 1318 1968
P193_ST00317 1344 1934 222 conclusions 00021026040
P193_SP00287 1566
P193_ST00318 1592 1933
P193_SP00288 1631 1965
P193_ST00319 1658 Mon 602
P193_TL00032 1982 1177
P193_ST00320 sieur 73705
P193_SP00289 2015
P193_ST00321 Franois 01501062
P193_SP00290 2023
P193_ST00322 Mathon, 0530035
P193_SP00291 519 2017
P193_ST00323 552 249 20037106666
P193_SP00292 801 2016
P193_ST00324 1983
P193_SP00293
P193_ST00325 910 304 Gouverncm,ent; 00004428057007
P193_TL00033 2029
P193_ST00326 2033 112 Aprs 43662
P193_SP00294 2074
P193_ST00327 227 2044
P193_SP00295 2066
P193_ST00328 2032 avoir 61060
P193_SP00296
P193_ST00329 409 dlibr 07164717
P193_SP00297
P193_ST00330 577
P193_SP00298 2065
P193_ST00331 639 161 chambre 5161555
P193_SP00299
P193_ST00332
P193_SP00300
P193_ST00333 890 conseil 2111561
P193_SP00301
P193_ST00334 1040 282 conformment 5124030887335
P193_SP00302 1322
P193_ST00335 2031
P193_SP00303 1362 2063
P193_ST00336 1383
P193_SP00304 1414
P193_ST00337 1437 loi; 6051
P193_TL00034 2073 1672
P193_ST00338 2079 Vu
P193_SP00305 2111
P193_ST00339 2080 ks
P193_SP00306 2112
P193_ST00340 254 2078 pices 056751
P193_SP00307 2120
P193_ST00341 149 ci-aprs 36370150
P193_SP00308 2119
P193_ST00342 562 numres, 7020708600
P193_SP00309 2113
P193_ST00343 dposes 28000660
P193_SP00310
P193_ST00344 2090 041
P193_SP00311 1045
P193_ST00345
P193_SP00312
P193_ST00346 2077 265 demanderesse, 0507508130066
P193_SP00313
P193_ST00347 1425 2087
P193_SP00314 1488 2108
P193_ST00348 mmoire, 08006456
P193_SP00315 1694
P193_ST00349 1723
P193_TL00035 2117
P193_ST00350 2124 60320424004
P193_SP00316 260 2158
P193_ST00351 2123 ci-dessus 271080000
P193_SP00317 2156
P193_ST00352 477
P193_SP00318
P193_ST00353 2122 Ministre 573600624
P193_SP00319
P193_ST00354 759 Public, 0006503
P193_SP00320 894 2160
P193_ST00355
P193_SP00321 951
P193_ST00356 147 premier 3150675
P193_SP00322 1125 2165
P193_ST00357 2131 0.42
P193_SP00323 1182 2155
P193_ST00358 1209 0.22
P193_SP00324 1255
P193_ST00359 1281 2121 derniers 05277600
P193_SP00325 1430 2154
P193_ST00360 1457 alinas 6070872
P193_SP00326 2152
P193_ST00361 2118
P193_SP00327 1648 2151
P193_ST00362 1674 l'art. 207571
P193_TL00036 2168 701
P193_ST00363 2169 76
P193_SP00328 2203
P193_ST00364 2170
P193_SP00329 2202
P193_ST00365 Code 5005
P193_SP00330 314
P193_ST00366
P193_SP00331 380
P193_ST00367 060170015
P193_SP00332 2210
P193_ST00368 623 civik; 0.43 274784
P193_TL00037 2206
P193_ST00369 2215 Attendu 6556100
P193_SP00333 252 2248
P193_ST00370 2225 036
P193_SP00334 345 2255
P193_ST00371 372 2213 560040
P193_SP00335 522 2247
P193_ST00372 550 2214 5657051
P193_SP00336 679 2250
P193_ST00373 708 produisant 0100160600
P193_SP00337 920
P193_ST00374 945 uniquement 5361150804
P193_SP00338 1174
P193_ST00375 2224 une 056
P193_SP00339 1270 2245
P193_ST00376 1299 2211 0800737
P193_SP00340
P193_ST00377 6
P193_SP00341 1477 2242
P193_ST00378 1505 2209 fins
P193_SP00342 1568
P193_ST00379 2208
P193_SP00343 1634 2241
P193_ST00380 1661 144170
P193_TL00038 2254
P193_ST00381 2271 0.27
P193_SP00344 2293
P193_ST00382 2259 103 rfr 575767
P193_SP00345
P193_ST00383 2260
P193_SP00346 234 2292
P193_ST00384 Tribunal, 815051605
P193_SP00347 448 2294
P193_ST00385 472 2270 6001
P193_SP00348 2301
P193_ST00386 589 072
P193_SP00349
P193_ST00387 660 2268 autres 600160
P193_SP00350
P193_ST00388 pices, 3562705
P193_SP00351 916 2300
P193_ST00389 74
P193_SP00352
P193_ST00390 dossier 0020560
P193_SP00353 1140
P193_ST00391
P193_SP00354 2291
P193_ST00392 1224 2257 l'affaire 506116637
P193_SP00355
P193_ST00393 principale; 44847718763
P193_TL00039 2302 1653
P193_ST00394 2305 6045530
P193_SP00356 2338
P193_ST00395 2316 087
P193_SP00357 348 2345
P193_ST00396 ce
P193_SP00358 2337
P193_ST00397 439 2304 0000761
P193_SP00359 569
P193_ST00398 597 comprend 20014540
P193_SP00360 789 2346
P193_ST00399 825 2303 lo.) 8110
P193_SP00361
P193_ST00400 939
P193_SP00362
P193_ST00401 1003 2312 carte 27006
P193_SP00363
P193_ST00402 d'identit, 54605034583
P193_SP00364 1315 2339
P193_ST00403 78 2o.) 0030
P193_SP00365 2343
P193_ST00404 1467 l'acte 107467
P193_SP00366 2335
P193_ST00405
P193_SP00367 2334
P193_ST00406 1664 2313 cons constitution
P193_TL00040
P193_ST00407 2349 titution 66300605
P193_SP00368 2383
P193_ST00408 2350
P193_SP00369
P193_ST00409 370
P193_SP00370 2382
P193_ST00410 272065
P193_SP00371 521
P193_ST00411 551 04100043
P193_SP00372 2386
P193_ST00412 79 3o.) 4030
P193_SP00373 2391
P193_ST00413 882
P193_SP00374 911
P193_ST00414 941 256 procs-verbal 0003700363075
P193_SP00375 1197
P193_ST00415
P193_SP00376 1264 2381
P193_ST00416 2348 210 dclaration 08477567651
P193_SP00377
P193_ST00417 1535
P193_SP00378 1581 2380
P193_ST00418 1611 0000006
P193_TL00041 1718
P193_ST00419 2394 (12
P193_SP00379 2435
P193_ST00420 2395 Dcembre 07250446
P193_SP00380 2428
P193_ST00421 1940), 705161
P193_SP00381 509 2436
P193_ST00422 543 4o.) 3030
P193_SP00382 625
P193_ST00423 666 2407
P193_SP00383 731
P193_ST00424 764 2396 1602746
P193_SP00384
P193_ST00425
P193_SP00385 2427
P193_ST00426 0002
P193_SP00386
P193_ST00427
P193_SP00387
P193_ST00428 2393 175162
P193_SP00388 1249
P193_ST00429
P193_SP00389 2425
P193_ST00430 l'examen 14605067
P193_SP00390 1499 2426
P193_ST00431 1531
P193_SP00391 1577 2424
P193_ST00432 1000207
P193_TL00042 2438 1719
P193_ST00433 2440 (8
P193_SP00392 2482
P193_ST00434 Fvrier 0800571
P193_SP00393 245 2474
P193_ST00435 274 2439 1941), 505000
P193_SP00394 414 2479
P193_ST00436 442 5o.) 2000
P193_SP00395 2481
P193_ST00437 554 l'original 4503505060
P193_SP00396
P193_ST00438 756 d'une 04044
P193_SP00397 862 2473
P193_ST00439 885 assignation 60150080401
P193_SP00398
P193_ST00440 1126
P193_SP00399 2472
P193_ST00441
P193_SP00400 1219
P193_ST00442 1246 2700847
P193_SP00401 1381
P193_ST00443 1410 53460
P193_SP00402 1523
P193_ST00444 1550 2448
P193_SP00403 2478
P193_ST00445 1636 devant 062552
P193_TL00043
P193_ST00446 2485
P193_SP00404 2518
P193_ST00447 89 52602256
P193_SP00405 267
P193_ST00448 33065
P193_SP00406 2519
P193_ST00449 417 2486
P193_SP00407
P193_ST00450 483 0640505
P193_SP00408 2521
P193_ST00451 2497
P193_SP00409 694
P193_ST00452 724 nullit 0011607
P193_SP00410 847
P193_ST00453 874
P193_SP00411 914
P193_ST00454 2484 l'expdition 007037051600
P193_SP00412 2526
P193_ST00455
P193_SP00413 2517
P193_ST00456 181 27051707
P193_SP00414 1455 2525
P193_ST00457 1483 querell, 205755072
P193_SP00415 1640 2523
P193_ST00458 1670 2492
P193_TL00044 2528 1486
P193_ST00459 2530 dfaut 872305
P193_SP00416 2563
P193_ST00460
P193_SP00417 218
P193_ST00461 signification 3603600344501
P193_SP00418 474 2571
P193_ST00462 2531 pralable 015415014
P193_SP00419 670 2572
P193_ST00463
P193_SP00420 751 2564
P193_ST00464 qualits, 037863600
P193_SP00421
P193_ST00465 962 2529 6o.)
P193_SP00422 1041
P193_ST00466 1073 219 l'inventaire 022025607657
P193_SP00423 1292
P193_ST00467 1317 067
P193_SP00424 1373 2561
P193_ST00468 pices; 6573715
P193_TL00045 90 1666
P193_ST00469 2576 5655100
P193_SP00425 248 2609
P193_ST00470 2587 076
P193_SP00426 337 2616
P193_ST00471 359
P193_SP00427 2608
P193_ST00472 412 demianderesse 0678440617116
P193_SP00428
P193_ST00473 sollicite 100132616
P193_SP00429 836
P193_ST00474 2588
P193_SP00430 906
P193_ST00475 2575 024470
P193_SP00431
P193_ST00476
P193_SP00432
P193_ST00477 1096 34625056
P193_SP00433 1267
P193_ST00478 272
P193_SP00434 1347 2606
P193_ST00479 1371 2573 17463071
P193_SP00435 2605
P193_ST00480 1547 209 d'excuter; 03607525573
P193_TL00046
P193_ST00481 2620 0065846
P193_SP00436 214 2662
P193_ST00482 soutient 00016725
P193_SP00437 2653
P193_ST00483 2632 014
P193_SP00438
P193_ST00484 523 2629 cette 35035
P193_SP00439 2654
P193_ST00485 637 2633 061026
P193_SP00440
P193_ST00486 798 2621 s'impose, 702030060
P193_SP00441 976
P193_ST00487 1008 pareille 46465187
P193_SP00442
P193_ST00488 2619 dcmiande 08467707
P193_SP00443
P193_ST00489 1374 2626 83705
P193_SP00444 1479 2658
P193_ST00490 1511 2617 t
P193_SP00445 2649
P193_ST00491 prsente 217365885
P193_TL00047 2661 1708
P193_ST00492 2677
P193_SP00446 2698
P193_ST00493 2667
P193_SP00447
P193_ST00494 2666 0034105
P193_SP00448 321 2706
P193_ST00495 lui-mme, 005107360
P193_SP00449 2700
P193_ST00496 2678
P193_SP00450 2699
P193_ST00497 raison 583004
P193_SP00451
P193_ST00498 776
P193_SP00452 815
P193_ST00499 l'action 20702200
P193_SP00453
P193_ST00500 075
P193_SP00454 2707
P193_ST00501 4457
P193_SP00455
P193_ST00502 2663 entreprise 5456506705
P193_SP00456 1366 2704
P193_ST00503 1392 2674
P193_SP00457 1431 2696
P193_ST00504 122 2380438
P193_SP00458 1583 2694
P193_ST00505
P193_SP00459 1647
P193_ST00506 1675 l'ex 8580
P193_TL00048 2710
P193_ST00507 2711 156 pdition 08673500
P193_SP00460 2752
P193_ST00508
P193_SP00461 261 2743
P193_ST00509 jugement, 000508467
P193_SP00462 475
P193_ST00510 objet 30453
P193_SP00463
P193_ST00511 2712
P193_SP00464 658 2744
P193_ST00512 2723
P193_SP00465 713 2745
P193_ST00513 pourvoi; 40011061
P193_TL00049 2755
P193_ST00514 2756 8570340
P193_SP00466 2788
P193_ST00515 2767 que. 0060
P193_SP00467 2796
P193_ST00516
P193_SP00468
P193_ST00517 247015084
P193_SP00469
P193_ST00518 13032105
P193_SP00470 781 2789
P193_ST00519 808 2758
P193_SP00471
P193_ST00520 036370
P193_SP00472 986
P193_ST00521 sollicit 300170778
P193_SP00473
P193_ST00522 1184
P193_SP00474 1243
P193_ST00523 1269 2757 a
P193_SP00475 2787
P193_ST00524 640687425
P193_SP00476
P193_ST00525 1541
P193_SP00477 1580
P193_ST00526 18666676
P193_TL00050 2799
P193_ST00527 2800 d'excution 42427706606
P193_SP00478 2834
P193_ST00528 061673
P193_SP00479 382 2833
P193_ST00529 416 200316755
P193_SP00480
P193_ST00530 2812
P193_SP00481
P193_ST00531 2802 163 276652515
P193_SP00482 858 2835
P193_ST00532 891 2801 511604667866476
P193_SP00483
P193_ST00533 1208 30467457
P193_SP00484 2832
P193_ST00534 1427
P193_SP00485
P193_ST00535 1500 ladite 070668
P193_SP00486
P193_ST00536 proc 16067
P193_TL00051 2843 1724
P193_ST00537 dure 8208
P193_SP00487 2877
P193_ST00538 2853
P193_SP00488 2878
P193_ST00539 2845 361762
P193_SP00489 295
P193_ST00540 2846 82452
P193_SP00490 415
P193_ST00541
P193_SP00491
P193_ST00542 l'extrme 444023706
P193_SP00492 664 2879
P193_ST00543 270764373
P193_SP00493 832 2882
P193_ST00544 l'urgence 150115026
P193_SP00494 2887
P193_ST00545 2856
P193_SP00495 2886
P193_ST00546
P193_SP00496
P193_ST00547 1210 2844
P193_SP00497
P193_ST00548 1284
P193_SP00498 1304 2885
P193_ST00549 attache, 67673256
P193_SP00499 2880
P193_ST00550 1507 vu
P193_SP00500 1553
P193_ST00551 les
P193_SP00501 1625
P193_ST00552 dlais 777776
P193_TL00052 2889
P193_ST00553 ncessaires 38781056750
P193_SP00502 2923
P193_ST00554 253 2902 0042
P193_SP00503 2931
P193_ST00555 2890 l'obtention, 532586016011
P193_SP00504 598 2926
P193_ST00556 627 2892 aprs 70660
P193_SP00505 2932
P193_ST00557 752 2891 puisement 6017150604
P193_SP00506
P193_ST00558
P193_SP00507
P193_ST00559 2898 toutes 600078
P193_SP00508 1175
P193_ST00560 85
P193_SP00509 2922
P193_ST00561 juridictions, 0578466670603
P193_SP00510 2930
P193_ST00562 1542 2688
P193_SP00511 1627
P193_ST00563 juge- 57057
P193_TL00053 2933
P193_ST00564 2943 mcn; 2837
P193_SP00512 2967
P193_ST00565 160 2935 dfinitif 080025756
P193_SP00513 2968
P193_ST00566 347 2936 revtu 270870
P193_SP00514 461 2969
P193_ST00567 2937
P193_SP00515
P193_ST00568
P193_SP00516 600
P193_ST00569 636 force 30825
P193_SP00517 729 2970
P193_ST00570 763
P193_SP00518
P193_ST00571 chose 13007
P193_SP00519 936
P193_ST00572 308 irrvocablement 745840650876803
P193_SP00520
P193_ST00573 1312 2934 juge 20077
P193_SP00521 2975
P193_ST00574 1445 2945
P193_SP00522 1504
P193_ST00575 1538 45765721
P193_SP00523 1679 2966
P193_ST00576 1715 2944
P193_TL00054 2979 407
P193_ST00577 8308223
P193_SP00524 3012
P193_ST00578 2980 d'expdition; 3283080522043
P193_TL00055 3022 1669
P193_ST00579 3024 qu'en 10070
P193_SP00525 3064
P193_ST00580 3026 l'espce 01700836
P193_SP00526 3066
P193_ST00581
P193_SP00527 3059
P193_ST00582 430 005264
P193_SP00528 3060
P193_ST00583 561 s'impose 00400007
P193_SP00529 727 3068
P193_ST00584 d'autant 50500708
P193_SP00530 915
P193_ST00585 moins
P193_SP00531
P193_ST00586 1082 3036 073
P193_SP00532 1147
P193_ST00587 076065
P193_SP00533 1323 3057
P193_ST00588 1351 3023 765665
P193_SP00534 1469 3056
P193_ST00589 3034 ne
P193_SP00535 1536
P193_ST00590 lui
P193_SP00536 1613 3055
P193_ST00591 1639 donne 06178
P193_TL00056 3067
P193_ST00592 juridiquement 27302507761066
P193_SP00537 3111
P193_ST00593 340 3082 aucune 607055
P193_SP00538 471 3104
P193_ST00594 507 3072 base, 07175
P193_SP00539 595 3107
P193_ST00595 631
P193_SP00540
P193_ST00596 validit 04611546
P193_SP00541 838
P193_ST00597 872 3083 ou
P193_SP00542 918
P193_ST00598 954
P193_SP00543 3103
P193_ST00599 3070 8242788
P193_SP00544
P193_ST00600 1178
P193_SP00545 1217 3102
P193_ST00601 230 267607456207
P193_SP00546 3109
P193_ST00602 3078
P193_SP00547 1558 3101
P193_ST00603 3075 pouvant 8076686
P193_TL00057 3112 1722
P193_ST00604 3123 exercer 8770881
P193_SP00548 3146
P193_ST00605 3116 nulle 12028
P193_SP00549 3147
P193_ST00606 309 influence 227528578
P193_SP00550 3149
P193_ST00607 502 3127 008
P193_SP00551 3150
P193_ST00608 3118 0.20
P193_SP00552 619
P193_ST00609 651 recevabilit 663608070748
P193_SP00553
P193_ST00610 893 3128
P193_SP00554
P193_ST00611 3114 l'admission 41842600647
P193_SP00555 3148
P193_ST00612 1218 3115
P193_SP00556
P193_ST00613 3113 08368375
P193_SP00557 1456
P193_ST00614 d'excuter, 30608858652
P193_SP00558 1688
P193_ST00615 3120


xml version 1.0 encoding UTF-8
alto xmlns:xsi http:www.w3.org2001XMLSchema-instance xsi:noNamespaceSchemaLocation http:schema.ccs-gmbh.commetaealto-1-2.xsd xmlns:xlink http:www.w3.orgTRxlink
Description
MeasurementUnit pixel
sourceImageInformation
fileName W:\Main\OCR\ABBYY and KIRTAS_PROCESSING\Kirtas\AA00000461\00018\\00426.tif
OCRProcessing ID OCRPROCESSING_1
preProcessingStep
processingSoftware
softwareCreator Kirtas Technologies, Inc.
softwareName BookScan Editor
softwareVersion 3.6
ocrProcessingStep
Kirtas Technologies, Inc.
OCR Manager
3.0.0.0
Layout
Page P426 PHYSICAL_IMG_NR 426 HEIGHT 3289 WIDTH 1877
TopMargin P426_TM00001 HPOS 0 VPOS 106
LeftMargin P426_LM00001 64 2990
RightMargin P426_RM00001 1804 73
BottomMargin P426_BM00001 3096 193
PrintSpace P426_PS00001 1740
TextBlock P426_TB00001 74 112 98 58
TextLine P426_TL00001 82 121 81 42
String P426_ST00001 CONTENT 422 WC 0.73 CC 340
P426_TB00002 376 1124 46
P426_TL00002 385 114 1107 30
P426_ST00002 117 191 26 bULLiillN 0.21 887688867
SP P426_SP00001 576 143 32
P426_ST00003 608 116 66 DES 0.36 837
P426_SP00002 674 142 33
P426_ST00004 707 145 27 ARRETS 0.25 786668
P426_SP00003 852 141
P426_ST00005 885 115 51 25 DU 0.29 76
P426_SP00004 936 140 34
P426_ST00006 970 TRIBUNAL 0.42 66715755
P426_SP00005 1163 35
P426_ST00007 1198 47 DE 0.78 22
P426_SP00006 1245
P426_ST00008 1277 215 CASSATION 0.46 670668544
P426_TB00003 222 2874
P426_TL00003 230 1655
P426_ST00009 234 96 PAR 0.62 334
P426_SP00007 237 268
P426_ST00010 269 232 84 CES 0.72 430
P426_SP00008 353 267
P426_ST00011 387 231 198 36 MOTIFS, 0.75 2056102
P426_SP00009 585
P426_ST00012 619 239 31 et 0.31 67
P426_SP00010 650 264
P426_ST00013 680 241 59 23 sur 0.44 727
P426_SP00011 739 29
P426_ST00014 768 les 0.37 665
P426_SP00012 814
P426_ST00015 845 217 conclusions 50250540016
P426_SP00013 1062
P426_ST00016 1093 242 39 en 50
P426_SP00014 1132
P426_ST00017 1166 107 41 partie 0.57 083445
P426_SP00015 1273 272
P426_ST00018 1306 conformes 200502162
P426_SP00016 1504 266
P426_ST00019 1537 45 du 0.92 10
P426_SP00017 1582
P426_ST00020 1615 181 Ministre 0.52 652450836
P426_TL00004 86 275 1709
P426_ST00021 280 128 public, 0.81 0000371
P426_SP00018 214 321 28
P426_ST00022 290 97 casse, 385645
P426_SP00019 339 312
P426_ST00023 371 277 mais 0.53 0656
P426_SP00020 455 311
P426_ST00024 482 288 61 par 080
P426_SP00021 543 319
P426_ST00025 571 75 voie 0.45 5267
P426_SP00022 646 309
P426_ST00026 38 de 0.33
P426_SP00023 712
P426_ST00027 741 271 retranchement 0.49 6632707561737
P426_SP00024 1012
P426_ST00028 1040 276 0.47 55
P426_SP00025 1078
P426_ST00029 1105 287 62 son 0.68 711
P426_SP00026 1167
P426_ST00030 1197 dispositif, 0.65 61000754614
P426_SP00027 1388 317
P426_ST00031 1420 279 le 0.71 05
P426_SP00028 1446 310
P426_ST00032 1475 278 77 chef 0.66 2055
P426_SP00029 1552
P426_ST00033 1578 suivant 0.59 4170707
P426_SP00030 1719
P426_ST00034 1747 48 0.64 07
P426_TL00005 83 320 1711
P426_ST00035 325 180 jugement 0.61 20552707
P426_SP00031 263 366 24
P426_ST00036 0.82
P426_SP00032 333 356
P426_ST00037 361 323 1.00 00
P426_SP00033 406
P426_ST00038 432 322 122 Juilkt 236280
P426_SP00034 554 354
P426_ST00039 586 90 1941 0.63 3163
P426_SP00035 676 20
P426_ST00040 696 332 6 : 2
P426_SP00036 702 352
P426_ST00041 731 69 Le 577
P426_SP00037 800
P426_ST00042 824 174 Tribunal 42604075
P426_SP00038 998
P426_ST00043 1025 dit. 6207
P426_SP00039 1086
P426_ST00044 1114 aux 765
P426_SP00040 1181
P426_ST00045 1208 331 termes 0.56 370761
P426_SP00041 1329
P426_ST00046 1354 0.28
P426_SP00042 1392 355
P426_ST00047 1418 l'art. 847000
P426_SP00043 1508
P426_ST00048 1542 151 0.88 200
P426_SP00044 1606 357
P426_ST00049 1640 60
P426_SP00045 1686
P426_ST00050 1712 code 0.58 6027
P426_TL00006 365
P426_ST00051 de 618
P426_SP00046 144 403
P426_ST00052 170 370 186 procdure 008678035
P426_SP00047 411
P426_ST00053 381 367 110 civile, 0.60 4206355
P426_SP00048 491 402
P426_ST00054 518 378 65 que 045
P426_SP00049 583 408
P426_ST00055 610 l'affaire 407007713
P426_SP00050 752 399
P426_ST00056 778 197 conservera 2301673607
P426_SP00051 975
P426_ST00057 1001 377 612
P426_SP00052 1063
P426_ST00058 1092 tour 0.48 6174
P426_SP00053 1173
P426_ST00059 1199
P426_SP00054 1237
P426_ST00060 1265 79 rle, 45562
P426_SP00055 1344
P426_ST00061 1373 70
P426_SP00056 1404 400
P426_ST00062 1431 379 21 sera 0.55 5317
P426_SP00057 1500
P426_ST00063 1526 368 183 continue 502374187
P426_SP00058 401
P426_ST00064 1736 0.70 611
P426_TL00007 410
P426_ST00065 415 simple 0.40 6377583
P426_SP00059 225 456
P426_ST00066 247 413 sommation 300070000
P426_SP00060 461 447
P426_ST00067 485 210 d'audience, 03760540044
P426_SP00061 695
P426_ST00068 719 419 52
P426_SP00062 749 444
P426_ST00069 771 421 sans 0616
P426_SP00063 848 443
P426_ST00070 869 signification 5564500482701
P426_SP00064 1099 451
P426_ST00071 1123 412 167 pralable 088837663
P426_SP00065 1290 453
P426_ST00072 1313 0.79 04
P426_SP00066 1358
P426_ST00073 1381 224 jugement; 1607250060
P426_SP00067 1605
P426_ST00074 1635 414 157 ordonne 0562125
P426_TL00008 85 1710 43
P426_ST00075 470 19 5
P426_SP00068 104 493
P426_ST00076 130 460 la 0.43
P426_SP00069 160
P426_ST00077 190 459 remise 050554
P426_SP00070 306
P426_ST00078 0.39
P426_SP00071 373
P426_ST00079 457 168 l'amende 35814075
P426_SP00072 569 490
P426_ST00080 597 179 40 consigne 501031087
P426_SP00073 776 496
P426_ST00081 804 464 0.76
P426_SP00074 834 488
P426_ST00082 862 condamne 0.69 10067035
P426_SP00075 1052
P426_ST00083 1081 458
P426_SP00076 1109 489
P426_ST00084 1137 dfendeur 788870653
P426_SP00077 1323
P426_ST00085 1351 468 68 600
P426_SP00078 1419
P426_ST00086 1449 126 dpens 070505
P426_SP00079 1575 498
P426_ST00087 1602 147 liquids 54047082
P426_SP00080 1749 499
P426_ST00088 1778 17 0.15 8
P426_TL00009 502 1447
P426_ST00089 505 0.77
P426_SP00081 538
P426_ST00090 516 136 somme 20023
P426_SP00082 537
P426_ST00091 504
P426_SP00083 326 536
P426_ST00092 529 0.22 7
P426_SP00084 645 535 12
P426_ST00093 657 512
P426_SP00085 698 534
P426_ST00094 ce,
P426_SP00086 762
P426_ST00095 789 non 0.86
P426_SP00087 858
P426_ST00096 881 150 compris 6000446
P426_SP00088 1031
P426_ST00097 1053 503 k 0.12
P426_SP00089 1080
P426_ST00098 1102 80 cot 0.20 7877
P426_SP00090 1182
P426_ST00099 1205 0.50 72
P426_SP00091 1250
P426_ST00100 137 prsent 2175442
P426_SP00092 1410 542
P426_ST00101 arrt. 0.51 660761
P426_TL00010 578 1651 44
P426_ST00102 581 100 Ainsi 58216
P426_SP00093 615
P426_ST00103 jug 5008
P426_SP00094 346 622
P426_ST00104 591 587
P426_SP00095 621
P426_ST00105 590 99 nous, 0.93 00002
P426_SP00096 557 613
P426_ST00106 584 T.
P426_SP00097 631
P426_ST00107 659 138 Laleau, 0.54 3644740
P426_SP00098 797
P426_ST00108 88 Juge 1645
P426_SP00099 912
P426_ST00109 939 124 faisant 2776706
P426_SP00100
P426_ST00110 1091 fonction 60647703
P426_SP00101 1248
P426_ST00111 1276 579 0.80 03
P426_SP00102 1314
P426_ST00112 1341 189 37 Prsident, 0365505013
P426_SP00103 1530
P426_ST00113 1558 Ed. 0.38 476
P426_SP00104 1622
P426_ST00114 1652 580 Bordes, 5022360
P426_TL00011 623
P426_ST00115 626 E. 0.32
P426_SP00105 120 660
P426_ST00116 127 Carri, 3600571
P426_SP00106 284 661
P426_ST00117 318 625 Juges, 107475
P426_SP00107 435
P426_ST00118 636
P426_SP00108 509
P426_ST00119 545 624 159 audience 70016507
P426_SP00109 704
P426_ST00120 738 publique 00085054
P426_SP00110 906 664
P426_ST00121 940
P426_SP00111 984 656
P426_ST00122 1024 18 0.67
P426_SP00112 1066
P426_ST00123 1104 196 Novembre 50643106
P426_SP00113 1300
P426_ST00124 1340 113 1941, 50474
P426_SP00114 1453
P426_ST00125 1489 635 0.74
P426_SP00115 1528
P426_ST00126 1565 154 prsence 05807426
P426_SP00116
P426_ST00127 1752
P426_TL00012 668 1692
P426_ST00128 672 Monsieur 50213462
P426_SP00117 706
P426_ST00129 295 671 A.
P426_SP00118 338 703
P426_ST00130 670 D.
P426_SP00119
P426_ST00131 449 669 149 Dannci, 5832586
P426_SP00120 598
P426_ST00132 177 Substitut 000666050
P426_SP00121 808 701
P426_ST00133 840
P426_SP00122 884
P426_ST00134 918 244 Commissaire 0.41 10863768877
P426_SP00123 1162 705
P426_ST00135 1193
P426_SP00124 1238
P426_ST00136 1271 298 Gouvernement, 0060570325766
P426_SP00125 1569
P426_ST00137 681 78 avec 7064
P426_SP00126 1680
P426_ST00138 63 l'as 0.35 8682 SUBS_TYPE HypPart1 SUBS_CONTENT l'assistance
P426_TL00013 997
P426_ST00139 717 sistance 47002405 HypPart2
P426_SP00127 750
P426_ST00140 248 15
P426_SP00128 286
P426_ST00141 715 184 60016608
P426_SP00129 494
P426_ST00142 519 714
P426_SP00130 564 747
P426_ST00143 123 Tanis, 464660
P426_SP00131
P426_ST00144 743 337 Commis-Greffier. 3070570066400800
P426_TL00014 783
P426_ST00145 784 Il 0.97
P426_SP00132 166 817
P426_ST00146 791 est
P426_SP00133
P426_ST00147 260 ordonn, 07005670
P426_SP00134 428
P426_ST00148 790 etc
P426_SP00135 501
P426_ST00149 507 807 109
P426_TL00015 838 480
P426_ST00150 En
P426_SP00136 192 873
P426_ST00151 216 foi 441
P426_SP00137
P426_ST00152 289 06
P426_SP00138 328 872
P426_ST00153 350 quoi, 03050
P426_SP00139 446 879
P426_ST00154 471 0.83 500
P426_SP00140 871
P426_ST00155 864 ... 0.85 004
P426_SP00141 593 870
P426_ST00156 865 4 .
P426_TL00016 954 986
P426_ST00157 No. 304
P426_SP00142 987
P426_ST00158 955 3
P426_SP00143 199 985 607
P426_ST00159 806 995 262 SOMMAIRE 0.84 00223011
P426_TL00017 139 1060
P426_ST00160 1065 Bien 8476
P426_SP00144 223
P426_ST00161 250 1077 088
P426_SP00145 315
P426_ST00162 1064 Varticle 80015006
P426_SP00146 483 1097
P426_ST00163 927 060
P426_SP00147 1096
P426_ST00164
P426_SP00148 662
P426_ST00165 688 C.
P426_SP00149 729
P426_ST00166 759 P.
P426_SP00150 1095
P426_ST00167 826
P426_SP00151 866
P426_ST00168 894 prescrive 067074575
P426_SP00152 1061 1103
P426_ST00169
P426_SP00153 1116
P426_ST00170 1143 mention 3884656
P426_SP00154 1094
P426_ST00171 56 des 032
P426_SP00155 1385
P426_ST00172 1412 qualits 02204060
P426_SP00156 1559 1101
P426_ST00173 1585 062
P426_SP00157 1641
P426_ST00174 1668 parties 0166558
P426_TL00018
P426_ST00175 1113 dans 0.87 0050
P426_SP00158 1145
P426_ST00176 194 1111 Vacte 80005
P426_SP00159 292
P426_ST00177
P426_SP00160
P426_ST00178 383 1108 209 dclaration 43001111075
P426_SP00161 592 1142
P426_ST00179 620
P426_SP00162 1141
P426_ST00180 684 1106 pourvoi, 06477720
P426_SP00163 851 1149
P426_ST00181 il
P426_SP00164 904 1140
P426_ST00182 929 1118 ne
P426_SP00165 969
P426_ST00183 peut 0314
P426_SP00166 1148
P426_ST00184 rsulter 77676075
P426_SP00167
P426_ST00185 1270 1117 133 aucune 050104
P426_SP00168 1403 1139
P426_ST00186 nullit 0100007
P426_SP00169
P426_ST00187 1584
P426_SP00170 1624
P426_ST00188 119 Vomis 85120 Vomission
P426_TL00019 1151
P426_ST00189 1156 sion 1075
P426_SP00171 1190
P426_ST00190 1158 16
P426_SP00172 226 1189
P426_ST00191 251 cette 75217
P426_SP00173 1188
P426_ST00192 360 1152 formalit 276400411
P426_SP00174 539 1187
P426_ST00193 563 1154 quand 0.91 04000
P426_SP00175 683 1194
P426_ST00194 708 0.98
P426_SP00176 740 1186
P426_ST00195 764 1153 135 requte 6102517
P426_SP00177 899
P426_ST00196 923 1159 187 contenant 054170366
P426_SP00178 1110 1185
P426_ST00197 051
P426_SP00179
P426_ST00198 1209 moyens 873750
P426_SP00180 1192
P426_ST00199
P426_SP00181 1429 1184
P426_ST00200 1456 212 demandeur 473870602
P426_SP00182
P426_ST00201 1695 com 065 comporte
P426_TL00020 606
P426_ST00202 101 porte 06507
P426_SP00183 1242
P426_ST00203 exactement 5017463744
P426_SP00184 1233
P426_ST00204 450 1200 073
P426_SP00185 1232
P426_ST00205 531 158 qualits. 031002460
P426_TL00021 1256
P426_ST00206 1264
P426_SP00186 1297
P426_ST00207 1263 suffit 030220
P426_SP00187 293
P426_ST00208 92 pour 0613
P426_SP00188 1303
P426_ST00209 437 1260 131 qu'une 010075
P426_SP00189 568 1302
P426_ST00210 1259 saisie 522515
P426_SP00190 690 1293
P426_ST00211 716 soit 4530
P426_SP00191
P426_ST00212 811 1258 dclare 07005557
P426_SP00192 1292
P426_ST00213 980 163 rgulire 510404758
P426_SP00193
P426_ST00214 1169 1266 87
P426_SP00194 1196 1291
P426_ST00215 1229 valable 2701036
P426_SP00195 1360
P426_ST00216 1387 016
P426_SP00196 1299
P426_ST00217 1481
P426_SP00197 1510
P426_ST00218 1536 saisissant, 23010033602
P426_SP00198 1722 1294
P426_ST00219 1750 1268 au 0.94
P426_TL00022
P426_ST00220 1317 moment 864761
P426_SP00199 238 1343
P426_ST00221 1308 o
P426_SP00200 313
P426_ST00222 341
P426_SP00201
P426_ST00223 392 procde, 07506170
P426_SP00202 549 1348
P426_ST00224 1304 49 ait 011
P426_SP00203 1339
P426_ST00225 653 57 agi 301
P426_SP00204 710 1347
P426_ST00226 734 1315
P426_SP00205 775 1338
P426_ST00227 vue 425
P426_SP00206 868 1337
P426_ST00228 896
P426_SP00207 935
P426_ST00229 962 sauvegarder 51367137247
P426_SP00208
P426_ST00230 1215 une 0.34
P426_SP00209 1280 1336
P426_ST00231 1307 crance 0472605
P426_SP00210 1443
P426_ST00232 1472 dont 5562
P426_SP00211 1560
P426_ST00233 1591 Vexistence 6700826757
P426_TL00023
P426_ST00234 1355 n'est 60675
P426_SP00212 172
P426_ST00235 1365 pas
P426_SP00213 1395
P426_ST00236 1353 195 douteuses, 0703702700
P426_SP00214
P426_ST00237 511 1352 02
P426_SP00215 1384
P426_ST00238 1350 saisie-arrt, 5216054065202
P426_SP00216 786 1386
P426_ST00239 815 93 tant 54151
P426_SP00217 908 1382
P426_ST00240 1361 307
P426_SP00218 1004
P426_ST00241 1033 mesure 736778
P426_SP00219
P426_ST00242 conservatoire, 67748585060560
P426_SP00220
P426_ST00243 1486 1356
P426_SP00221 1533
P426_ST00244 1563 justifie 110205557
P426_SP00222 1389
P426_ST00245 1739 ds
P426_TL00024 1393
P426_ST00246 1401 lors 0660
P426_SP00223 1433
P426_ST00247 024
P426_SP00224 1439
P426_ST00248 258 1398
P426_SP00225
P426_ST00249 91 0006
P426_SP00226 397
P426_ST00250 416 1409
P426_SP00227
P426_ST00251 479 trouve 017177
P426_SP00228 602
P426_ST00252 1397
P426_SP00229 651
P426_ST00253 155 principe 04243107
P426_SP00230 825 1438
P426_ST00254 846 mme 5716
P426_SP00231 1428
P426_ST00255 976 1394 0025
P426_SP00232 1427
P426_ST00256 1082 013
P426_SP00233 1127
P426_ST00257 94 titres 375776
P426_SP00234
P426_ST00258 1262 182 invoqus. 576501302
P426_TL00025 544 1483
P426_ST00259 1485 ARRET 05204
P426_SP00235 718 1521
P426_ST00260 1484
P426_SP00236 813 1519
P426_ST00261 835
P426_SP00237 880 1518
P426_ST00262 905 NOVEMBRE 10020730
P426_SP00238
P426_ST00263 1216 8252
P426_TL00026 551 1551
P426_ST00264 Usine 04567
P426_SP00239 658 1587
P426_ST00265 1554 1
P426_SP00240 699
P426_ST00266 724 188 Mantque 40717077
P426_SP00241 1592
P426_ST00267 contre 074666
P426_SP00242 1054
P426_ST00268 1079 Ceorg 76776
P426_SP00243
P426_ST00269 1219 Rode 3507
P426_TL00027 562 736
P426_ST00270 1644 AU
P426_SP00244 1676
P426_ST00271 1643 NOM 663
P426_SP00245
P426_ST00272 1642
P426_SP00246 1674
P426_ST00273 892 LA
P426_SP00247 953
P426_ST00274 983 REPUBLIQUE 0244860545
P426_TL00028 134 1705 1650
P426_ST00275 1713 Le
P426_SP00248 178 1746
P426_ST00276 205 66410082
P426_SP00249 1745
P426_ST00277
P426_SP00250 1743
P426_ST00278 Cassation, 6605816000
P426_SP00251 673 1744
P426_ST00279 section 2566506
P426_SP00252 831 1742
P426_ST00280 859 54
P426_SP00253 913 1741
P426_ST00281 941 1707 132 affaires 61165115
P426_SP00254 1073
P426_ST00282 1717 urgentes, 750716675
P426_SP00255 1748
P426_ST00283 a
P426_SP00256
P426_ST00284 1346 108 rendu 04810
P426_SP00257 1454
P426_ST00285 1482 1706 l'arrt 8077773
P426_SP00258 1598
P426_ST00286 1627 suivant; 23348716
P426_TL00029 1767 1633
P426_ST00287 1775 Sur 000
P426_SP00259 1808
P426_ST00288
P426_SP00260 252 1806
P426_ST00289 1772 153 pourvoi 0003033
P426_SP00261 433 1814
P426_ST00290 1773
P426_SP00262
P426_ST00291 526 1771 l'Usine 8115544
P426_SP00263
P426_ST00292 691
P426_SP00264 1802
P426_ST00293 735 1770 17547065
P426_SP00265 922 1810
P426_ST00294 949 1769
P426_SP00266 988 1801
P426_ST00295 1015 1768 303 Port-au-Prince, 004477073387782
P426_SP00267 1318
P426_ST00296 1349 socit 0042758
P426_SP00268 1471
P426_ST00297 1499 anonyme, 70006074
P426_SP00269
P426_ST00298 ta 575 tabk
P426_TL00030 1811
P426_ST00299 1820 bk
P426_SP00270 1853
P426_ST00300 173 1819
P426_SP00271 1852
P426_ST00301 220 1817 003207430760770
P426_SP00272 524
P426_ST00302 560 patente 08645064
P426_SP00273 1857
P426_ST00303 745 1826
P426_SP00274 812 1848
P426_ST00304 844 Nos, 7030
P426_SP00275 928 1847
P426_ST00305 965 787, 0.89 0004
P426_SP00276
P426_ST00306 1089 1813 790, 0765
P426_SP00277 1175
P426_ST00307 1212 791, 0676
P426_SP00278 1298 1849
P426_ST00308 1335 1815 792,
P426_SP00279 1423
P426_ST00309 1460 793, 0044
P426_SP00280 1548
P426_ST00310 204 reprsente 75037653687
P426_TL00031 1856
P426_ST00311 1876 070
P426_SP00281 1905
P426_ST00312 1864 Mr. 520
P426_SP00282 236 1897
P426_ST00313 1863 O.
P426_SP00283
P426_ST00314 J. 0.96
P426_SP00284 374 1895
P426_ST00315 407 1862 Brandt, 7070310
P426_SP00285 1896
P426_ST00316 1861 Prsident 008256307
P426_SP00286 760 1894
P426_ST00317 1860
P426_SP00287 829 1892
P426_ST00318 857 1870
P426_SP00288 920
P426_ST00319 950 1859 125 conseil 7001577
P426_SP00289
P426_ST00320 d'administration, 34800885570842371
P426_SP00290 1440 1893
P426_ST00321 1858 patent 0817017
P426_SP00291 1611 1899
P426_ST00322 1868
P426_SP00292 1683 1889
P426_ST00323 1714 71 283
P426_TL00032 1902 1690
P426_ST00324 1909 795, 0010
P426_SP00293 165 1944
P426_ST00325 1908 identifi 435106227
P426_SP00294 1942
P426_ST00326 1919
P426_SP00295 423 1940
P426_ST00327 1907
P426_SP00296
P426_ST00328 561 1906 C-801. 300247
P426_SP00297
P426_ST00329 737 1913 103 ayant 82634
P426_SP00298 1946
P426_ST00330 1916 0502
P426_SP00299
P426_ST00331 992 1912 avocat 842074
P426_SP00300 1936
P426_ST00332 1904 constitu, 7647772080
P426_SP00301 1327 1939
P426_ST00333 1363 1915 8050
P426_SP00302
P426_ST00334 lection 84704700
P426_SP00303 1935
P426_ST00335
P426_SP00304 1689 1934
P426_ST00336 1721 do domicile
P426_TL00033
P426_ST00337 1954 micile 731287
P426_SP00305 1987
P426_ST00338 211 1965
P426_SP00306 1986
P426_ST00339 1953 cabinet 4702164
P426_SP00307
P426_ST00340 1952 dudit 70050
P426_SP00308 1985
P426_ST00341 1959 avocat. 8405707
P426_SP00309
P426_ST00342 723 1951 Me. 550
P426_SP00310 792 1984
P426_ST00343 819 1950 Aug. 4452
P426_SP00311 910 1990
P426_ST00344 1949 V.
P426_SP00312 982 1981
P426_ST00345 1009 1948 Douyon, 1865572
P426_SP00313 1179 1989
P426_ST00346 0706678
P426_SP00314
P426_ST00347 1369 1956 53
P426_SP00315 1399
P426_ST00348 1947 173166006
P426_SP00316 1980
P426_ST00349 1603 1957 833
P426_SP00317 1671 1979
P426_ST00350 1698 Nos. 0046
P426_TL00034 1994
P426_ST00351 1999 8001
P426_SP00318 2033
P426_ST00352 207 2007 0.30
P426_SP00319 2031
P426_ST00353 1998 B-
P426_SP00320
P426_ST00354 1997 2304
P426_SP00321 438
P426_ST00355 2005
P426_SP00322 495 2030
P426_ST00356 521 201 demeurant 066501603
P426_SP00323 722 2029
P426_ST00357 748 1996 0.24
P426_SP00324 2028
P426_ST00358 308 Port-au-Prince; 201426440750256
P426_TL00035 2052
P426_ST00359 2060 Contre 000115
P426_SP00325 2094
P426_ST00360 2070
P426_SP00326 2092
P426_ST00361 2058 ordonnance 0750005076
P426_SP00327 2091
P426_ST00362
P426_SP00328 2090
P426_ST00363 2057 102 rfr 781877
P426_SP00329
P426_ST00364 809 2068
P426_SP00330 2089
P426_ST00365 date 4836
P426_SP00331 946
P426_ST00366 2056
P426_SP00332 1014 2088
P426_ST00367 1041
P426_SP00333 1085
P426_ST00368 1112 Mai 477
P426_SP00334
P426_ST00369 80656
P426_SP00335 1328
P426_ST00370 rendue 460757
P426_SP00336 1480
P426_ST00371 2062 entre 60277
P426_SP00337 1595 2086
P426_ST00372 1620 2053 elle 6804
P426_SP00338 1679
P426_ST00373 1702
P426_SP00339 1735
P426_ST00374 1758
P426_TL00036 2097
P426_ST00375 2105 89 sieur 36701
P426_SP00340 2138
P426_ST00376 185 Georg 03012
P426_SP00341 300 2145
P426_ST00377 2104 Rod, 23672
P426_SP00342 429 2139
P426_ST00378 2111 245 commerant, 01027457221
P426_SP00343 2143
P426_ST00379 2101 propritaire 000074747305
P426_SP00344 942
P426_ST00380 963 2102
P426_SP00345 1000 2134
P426_ST00381 1023 meubles, 16020754
P426_SP00346 1183 2135
P426_ST00382 1206 203 878843806
P426_SP00347 2133
P426_ST00383 1430 2100
P426_SP00348 2132
P426_ST00384 1469 2098 229 Saint-Marc, 07707748722
P426_SP00349
P426_ST00385 domicili
P426_TL00037 2142
P426_ST00386 2149 micili 0763067
P426_SP00350 2183
P426_ST00387 221 2150
P426_SP00351 2182
P426_ST00388 Hambourg 27000504
P426_SP00352 467 2189
P426_ST00389 2146 (Allemagne), 023262740503
P426_SP00353 756
P426_ST00390 779 705647008
P426_SP00354 2180
P426_ST00391 2157
P426_SP00355 990 2179
P426_ST00392 1011
P426_SP00356
P426_ST00393 76, 0.95 010
P426_SP00357 1165
P426_ST00394 2154 65708
P426_SP00358 2186
P426_ST00395 2156 7060
P426_SP00359 1405 2185
P426_ST00396 1426 2152 avocats 6200862
P426_SP00360 1564 2177
P426_ST00397 constitus. 51260410856
P426_TL00038
P426_ST00398 2195 Mes. 3300
P426_SP00361 162 2228
P426_ST00399 2194 Lespinasse, 35705676560
P426_SP00362 2234
P426_ST00400 431 2193 Ethart 6358702
P426_SP00363 572 2226
P426_ST00401 2201
P426_SP00364 630
P426_ST00402 Lonce 885244
P426_SP00365
P426_ST00403 2191 Dupiton, 25063025
P426_SP00366 994 2233
P426_ST00404 1022 152 patents 07030086
P426_SP00367 1174 2232
P426_ST00405 2198
P426_SP00368 1231 2223
P426_ST00406 identifis 7063454473
P426_SP00369
P426_ST00407 2199 644
P426_SP00370 1522 2221
P426_ST00408 1550 2187 4163
P426_SP00371 1636
P426_ST00409 1673 111 1090, 53064
P426_TL00039 2237 788
P426_ST00410 2239 1088. 80126
P426_SP00372 2274
P426_ST00411 2043. 25543
P426_SP00373 336 2273
P426_ST00412 362 2238 B-141, 734655
P426_SP00374
P426_ST00413 A-200, 524220
P426_SP00375
P426_ST00414 2246
P426_SP00376 2270
P426_ST00415 22-F; 30320
P426_TL00040 2302 1653
P426_ST00416 2306 Ou
P426_SP00377 2339
P426_ST00417 2317
P426_SP00378 2338
P426_ST00418 audiences 706653452
P426_SP00379 514
P426_ST00419 publiques 000250444
P426_SP00380 730 2346
P426_ST00420 758 843
P426_SP00381 818 2337
P426_ST00421 856 16,
P426_SP00382 914 2340
P426_ST00422
P426_SP00383 991 2336
P426_ST00423 1029 2310
P426_SP00384 1059
P426_ST00424 2303
P426_SP00385 1138
P426_ST00425 Octobre 5742087
P426_SP00386 1324
P426_ST00426
P426_SP00387 1396
P426_ST00427 2312 16380
P426_SP00388 1512
P426_ST00428 1543 2305 anne. 800767
P426_SP00389 1660
P426_ST00429 1696 2650
P426_TL00041 2347
P426_ST00430 2350 Douyon 004500
P426_SP00390 233 2391
P426_ST00431 255 2359
P426_SP00391 285 2383
P426_ST00432 2349 4838723
P426_SP00392 448
P426_ST00433 469 2361
P426_SP00393
P426_ST00434 kurs 8670
P426_SP00394
P426_ST00435 641 observations 007402816016
P426_SP00395 2382
P426_ST00436 901 2356
P426_SP00396 932
P426_ST00437 2348
P426_SP00397 2381
P426_ST00438 celle 76547
P426_SP00398 1068
P426_ST00439
P426_SP00399 1133 2380
P426_ST00440
P426_SP00400 1204
P426_ST00441 1228
P426_SP00401
P426_ST00442 0826
P426_SP00402
P426_ST00443 mois. 87657
P426_SP00403 2384
P426_ST00444 74077407
P426_SP00404
P426_ST00445 1756
P426_TL00042 2392
P426_ST00446 2394 000037143
P426_SP00405 2429
P426_ST00447 2395
P426_SP00406 2428
P426_ST00448
P426_SP00407
P426_ST00449 427 Dannel 060257
P426_SP00408
P426_ST00450 2405
P426_SP00409 2427
P426_ST00451
P426_SP00410 689
P426_ST00452 kcture 816503
P426_SP00411 841
P426_ST00453 041
P426_SP00412 925
P426_ST00454 952 66035456220
P426_SP00413
P426_ST00455 1195 2393
P426_SP00414 1234 2426
P426_ST00456 1261 2404
P426_SP00415
P426_ST00457 161 collgue, 307474850
P426_SP00416 1514 2434
P426_ST00458 1546 00001565
P426_SP00417 1728
P426_ST00459 1755
P426_TL00043 2439
P426_ST00460 040125066
P426_SP00418 254 2474
P426_ST00461 2440 Hubert 060351
P426_SP00419 2473
P426_ST00462 Akxis; 180861
P426_TL00044 2499 1435
P426_ST00463 2501 Aprs 50760
P426_SP00420 2542
P426_ST00464 265 2512
P426_SP00421 2533
P426_ST00465 2500 avoir 70060
P426_SP00422
P426_ST00466 dlibr 47131776
P426_SP00423
P426_ST00467 2511
P426_SP00424
P426_ST00468 687 chambre 0077014
P426_SP00425 847
P426_ST00469
P426_SP00426 919
P426_ST00470 0027458
P426_SP00427 1071 2534
P426_ST00471 conformment 005556070787
P426_SP00428 1374
P426_ST00472 1400
P426_SP00429 1416 2532
P426_ST00473 1442
P426_SP00430 1473
P426_ST00474 loi; 0070
P426_TL00045 2560
P426_ST00475 2562 Vu 08
P426_SP00431 2595
P426_ST00476 l'acte 457447
P426_SP00432
P426_ST00477 dclaratif 0871627046
P426_SP00433 2594
P426_ST00478 552 2561
P426_SP00434 599 2593
P426_ST00479 00002377
P426_SP00435 794 2602
P426_ST00480 249 l'ordonnance 730700006005
P426_SP00436
P426_ST00481 attaque, 760400777
P426_SP00437 2603
P426_ST00482 2564 ks
P426_SP00438 2596
P426_ST00483 1380 2566 148 requtes 47207646
P426_SP00439 2606
P426_ST00484 056
P426_SP00440 1614 2599
P426_ST00485 parties. 37776646
P426_TL00046
P426_ST00486 2608 8000
P426_SP00441 164 2641
P426_ST00487 2615 105 cartes 430142
P426_SP00442 296 2640
P426_ST00488 324 d'identit, 02775044686
P426_SP00443
P426_ST00489 546 2607
P426_SP00444 2639
P426_ST00490 2614 textes 350047
P426_SP00445
P426_ST00491
P426_SP00446 795 2638
P426_ST00492 loi
P426_SP00447
P426_ST00493 902 invoqus 60220670
P426_SP00448 1072 2648
P426_ST00494 1100
P426_SP00449 1131
P426_ST00495 055
P426_SP00450 1203
P426_ST00496 diverses 68854767
P426_SP00451 1376
P426_ST00497 2618 autres 557640
P426_SP00452 2643
P426_ST00498 2610 pices 165063
P426_SP00453 1654 2651
P426_ST00499 2612
P426_SP00454 2644
P426_ST00500
P426_TL00047 2653 1703
P426_ST00501 procdure; 0210876456
P426_SP00455 2694 -148
P426_ST00502 2711 550287
P426_SP00456 261 2745
P426_ST00503 2723 ce
P426_SP00457 2744
P426_ST00504 345 2712 40104070
P426_SP00458 2752
P426_ST00505 2713 deux 7700
P426_SP00459 627
P426_ST00506 654 fins
P426_SP00460 2743
P426_ST00507 742 0.27
P426_SP00461 781
P426_ST00508 466
P426_SP00462
P426_ST00509 recevoir 08763556
P426_SP00463 1056 2746
P426_ST00510 2721 ont
P426_SP00464
P426_ST00511 t
P426_SP00465
P426_ST00512 2716 opposes 82253857
P426_SP00466 1406 2753
P426_ST00513 2728 084
P426_SP00467 1494 2756
P426_ST00514 2717 0.13
P426_SP00468 2748
P426_ST00515 dfendeur: 1845015441
P426_TL00048 2766
P426_ST00516 L 0.14
P426_SP00469 2799
P426_ST00517 2786 0.00
P426_SP00470 2790
P426_ST00518 2767 La
P426_SP00471 2800
P426_ST00519 208 27078085231
P426_SP00472
P426_ST00520 522
P426_SP00473
P426_ST00521 0.90 0006000
P426_SP00474 2807
P426_ST00522 761
P426_SP00475
P426_ST00523 2768 8048706
P426_SP00476 961 2801
P426_ST00524 2769 0.18
P426_SP00477
P426_ST00525 1027 37356007
P426_SP00478 1213 2811
P426_ST00526 1236 2770 serait 075837
P426_SP00479 1333 2802
P426_ST00527 1362 2772 nulle, 216847
P426_SP00480 1464
P426_ST00528 1493 2783
P426_SP00481 2804
P426_ST00529 1556 2780 227 comportant 0000033816
P426_TL00049
P426_ST00530 2823
P426_SP00482 2853
P426_ST00531 2822
P426_SP00483 228 2843
P426_ST00532 256 2820 071572
P426_SP00484 2844
P426_ST00533 2812
P426_SP00485 442 2845
P426_ST00534 028644
P426_SP00486 558
P426_ST00535
P426_SP00487
P426_ST00536 694
P426_SP00488
P426_ST00537 763
P426_SP00489 801
P426_ST00538 830 Pr. 685
P426_SP00490 2846
P426_ST00539 915 2813 C,
P426_SP00491 2850
P426_ST00540 999 2815
P426_SP00492 1044 2847
P426_ST00541 1070 2814 02633183
P426_SP00493 1214 2856
P426_ST00542 1241 2816
P426_SP00494 1279
P426_ST00543 7446807
P426_SP00495 2849
P426_ST00544 1470
P426_SP00496 2848
P426_ST00545 1513 202 Mantque. 473550062
P426_SP00497 1715 2858
P426_ST00546 ni
P426_TL00050
P426_ST00547 2857 celles 878054
P426_SP00498 2890
P426_ST00548
P426_SP00499 2889
P426_ST00549 05087
P426_SP00500 2896
P426_ST00550 Rod; 06670
P426_TL00051 2917
P426_ST00551 156 Attendu 5876307
P426_SP00501 2950
P426_ST00552 2928 066
P426_SP00502 2958
P426_ST00553 405 bkn 085
P426_SP00503
P426_ST00554
P426_SP00504 574
P426_ST00555 834370
P426_SP00505 2951
P426_ST00556 2918
P426_SP00506 796
P426_ST00557
P426_SP00507
P426_ST00558 895 2919
P426_SP00508 933 2952
P426_ST00559 2920
P426_SP00509 1017 2953
P426_ST00560 1047 2921
P426_SP00510 2955
P426_ST00561 2922 036586707
P426_SP00511 2963
P426_ST00562 2925
P426_SP00512 2957
P426_ST00563 1366 2926 5552500
P426_SP00513 2960
P426_ST00564 076
P426_SP00514 1608 2962
P426_ST00565 146 04784087
P426_TL00052 2961 1708
P426_ST00566
P426_SP00515 2995
P426_ST00567 0776675
P426_SP00516 282 3002
P426_ST00568 8878
P426_SP00517 393
P426_ST00569 420 358727
P426_SP00518 517
P426_ST00570
P426_SP00519
P426_ST00571 47377774706
P426_SP00520 821 2996
P426_ST00572 849 2964
P426_SP00521 888 2997
P426_ST00573 916 2966 4307206
P426_SP00522 3005
P426_ST00574 2967
P426_SP00523 1121 3000
P426_ST00575 2978 01
P426_SP00524 3001
P426_ST00576 1218 2977 0650
P426_SP00525 3009
P426_ST00577 1330 2971 67708287
P426_SP00526 3004
P426_ST00578 1497 2982 770246
P426_SP00527 3006
P426_ST00579 1658 2973 5584228
P426_TL00053 1687
P426_ST00580
P426_SP00528 3039
P426_ST00581 l'omission 5430647051
P426_SP00529 3040
P426_ST00582 3007
P426_SP00530
P426_ST00583 3015 44654
P426_SP00531
P426_ST00584 567 175 245072027
P426_SP00532 3041
P426_ST00585 00824
P426_SP00533 3049
P426_ST00586 3011
P426_SP00534 957 3042
P426_ST00587 3012 7805777
P426_SP00535 3051
P426_ST00588 1161 3021 600360638
P426_SP00536 3047
P426_ST00589 3016 853
P426_SP00537 3048
P426_ST00590 1461 3027 565622
P426_SP00538 3059
P426_ST00591 3017
P426_SP00539 1685
P426_ST00592 3018
P426_TL00054 863
P426_ST00593 mandeur 0627700
P426_SP00540 3084
P426_ST00594 72800847
P426_SP00541 445 3093
P426_ST00595 3060 7767554615
P426_SP00542 3085
P426_ST00596 3063 ces 075
P426_SP00543 753
P426_ST00597 3053 qualits; 005857842


xml version 1.0 encoding UTF-8
alto xmlns:xsi http:www.w3.org2001XMLSchema-instance xsi:noNamespaceSchemaLocation http:schema.ccs-gmbh.commetaealto-1-2.xsd xmlns:xlink http:www.w3.orgTRxlink
Description
MeasurementUnit pixel
sourceImageInformation
fileName W:\Main\OCR\ABBYY and KIRTAS_PROCESSING\Kirtas\AA00000461\00018\\00117.tif
OCRProcessing ID OCRPROCESSING_1
preProcessingStep
processingSoftware
softwareCreator Kirtas Technologies, Inc.
softwareName BookScan Editor
softwareVersion 3.6
ocrProcessingStep
Kirtas Technologies, Inc.
OCR Manager
3.0.0.0
Layout
Page P117 PHYSICAL_IMG_NR 117 HEIGHT 3317 WIDTH 1850
TopMargin P117_TM00001 HPOS 0 VPOS 89
LeftMargin P117_LM00001 3009
RightMargin P117_RM00001 1745 105
BottomMargin P117_BM00001 3098 219
PrintSpace P117_PS00001
TextBlock P117_TB00001
TextLine P117_TL00001 315 97 1421 41
String P117_ST00001 99 81 26 CONTENT BULl WC 0.25 CC 8785
SP P117_SP00001 396 125 16
P117_ST00002 412 91 25 ETIN 0.19 8787
P117_SP00002 503 124 33
P117_ST00003 536 98 67 24 DES 0.13 888
P117_SP00003 603 122
P117_ST00004 636 147 ARRETS 0.26 868848
P117_SP00004 783
P117_ST00005 816 51 DU 88
P117_SP00005 867 37
P117_ST00006 904 194 TRIBUNAL 0.18 88877888
P117_SP00006 1098 123 35
P117_ST00007 1133 47 DE 0.46 28
P117_SP00007 1180 31
P117_ST00008 1211 213 CASSATION 0.49 860873028
P117_SP00008 1424 240
P117_ST00009 1664 72 ^5 0.12 107
P117_TL00002 18 217 985 76
P117_ST00010 65 No. 0.80 302
P117_SP00009 83 254 29
P117_ST00011 112 45 34 57 0.60
P117_SP00010 157 251 580
P117_ST00012 737 257 266 36 SOMMAIRE 0.72 00827040
P117_TL00003 323 1712 46
P117_ST00013 333 32 1. 0.47 54
P117_SP00011 52 365 2
P117_ST00014 349 53 5 0.00 10
P117_SP00012 354
P117_ST00015 109 329 Le 0.66 60
P117_SP00013 156 363 23
P117_ST00016 179 340 preneur 0.65 0707026
P117_SP00014 326 369
P117_ST00017 350 325 73 42 qui, 0.85 0013
P117_SP00015 423 367 27
P117_ST00018 450 337 22 ne 70
P117_SP00016 491 359
P117_ST00019 513 332 162 pouvant 0.57 0855046
P117_SP00017 675 366
P117_ST00020 701 331 101 rester 500666
P117_SP00018 802 357
P117_ST00021 827 335 en 0.64 07
P117_SP00019 868
P117_ST00022 894 195 possession 0.74 0620012345
P117_SP00020 1089 364
P117_ST00023 1117 86 d'un 0.70 0055
P117_SP00021 1203 358
P117_ST00024 1230 324 78 bien 0.88 0004
P117_SP00022 1308
P117_ST00025 1335 du 05
P117_SP00023 1382
P117_ST00026 1409 164 domaine 0.69 0441551
P117_SP00024 1573
P117_ST00027 1598 62 qui 073
P117_SP00025 1660
P117_ST00028 1684 lui 143
P117_TL00004 368 1608
P117_ST00029 373 tait 0.63 05156
P117_SP00026 188 407
P117_ST00030 211 371 134 43 promis 053350
P117_SP00027 345 414
P117_ST00031 372 0.99
P117_SP00028 386 404
P117_ST00032 370 79 titre 65570
P117_SP00029
P117_ST00033 515 de 0.82 03
P117_SP00030 557 403
P117_ST00034 579 119 ferme, 046400
P117_SP00031 698 406
P117_ST00035 724 381 19 21 a 0.86 1
P117_SP00032 743 402
P117_ST00036 766 184 librement 120564074
P117_SP00033 950
P117_ST00037 974 170 consenti, 0.54 467507540
P117_SP00034 1144
P117_ST00038 1170 par 0.81 005
P117_SP00035 1232 410
P117_ST00039 1259 un 44
P117_SP00036 1305
P117_ST00040 1331 127 second 060760
P117_SP00037 1458
P117_ST00041 1482 82 38 bail, 1.00 00000
P117_SP00038 1564
P117_ST00042 1590
P117_SP00039
P117_ST00043 1633 subs 5600 SUBS_TYPE HypPart1 SUBS_CONTENT substituer
P117_TL00005 413 1607
P117_ST00044 419 104 tituer 0.56 645504 HypPart2
P117_SP00040 452 20
P117_ST00045 233 4
P117_SP00041 252 451
P117_ST00046 274 417 Vobjet 860000
P117_SP00042 397 458
P117_ST00047 420 416 48
P117_SP00043 468 448
P117_ST00048 490 premier 0204006
P117_SP00044 637 456
P117_ST00049 661 426 une 436
P117_SP00045 728
P117_ST00050 749 422 autre 02656
P117_SP00046 848 447
P117_ST00051 869 178 proprit 0.61 068055432
P117_SP00047 1047 455
P117_ST00052 1069 415 40 00
P117_SP00048 1109
P117_ST00053 1132 VEtat, 804441
P117_SP00049 1254
P117_ST00054 1279 est 111
P117_SP00050 1326
P117_ST00055 1349 li 0.83
P117_SP00051 1392
P117_ST00056 1415 425 63 0.78 303
P117_SP00052 1478
P117_ST00057 1501 49 cet 0.77
P117_SP00053 1550
P117_ST00058 30 arrange 1630500 arrangement
P117_TL00006 1625
P117_ST00059 472 95 ment 5063
P117_SP00054 204 497
P117_ST00060 224 471 et 61
P117_SP00055 256 496
P117_ST00061 276 474
P117_SP00056 317
P117_ST00062 469 84 peut 0053
P117_SP00057
P117_ST00063 439 462
P117_SP00058 494
P117_ST00064 479 461 bon 054
P117_SP00059 549
P117_ST00065 571 459 94 droit 00603
P117_SP00060 665 493
P117_ST00066 686 460 181 prtendre 042667050
P117_SP00061 501
P117_ST00067 887
P117_SP00062 905 492
P117_ST00068 926 sa
P117_SP00063 960
P117_ST00069 982 120 remise 0.76 403150
P117_SP00064 1102
P117_ST00070 1123
P117_SP00065 1163
P117_ST00071 1186 0740021176
P117_SP00066 1380
P117_ST00072 1403 0.96
P117_SP00067 1450
P117_ST00073 1473 148 0.51 0754376
P117_SP00068 1621
P117_ST00074 1643 bien. 02045
P117_TL00007 163 504
P117_ST00075 509 0.73 50
P117_SP00069 209 542
P117_ST00076 234 506 176 Tribunal 0.68 67404100
P117_SP00070 541
P117_ST00077 434 505 74 0.71 0550
P117_SP00071 508 546
P117_ST00078 533 517 au
P117_SP00072 576 539
P117_ST00079 601 68 lieu 0501
P117_SP00073 669 538 9
P117_ST00080 678 55 -de 0.84 400
P117_SP00074 733
P117_ST00081 755 512 131 statuer 3305605
P117_SP00075 886
P117_ST00082 909 516 58 sur 0.75 114
P117_SP00076 967 537
P117_ST00083 991 511 85 cette 0.62 02637
P117_SP00077 1076
P117_ST00084 1100 180 demande, 08557000
P117_SP00078 1280
P117_ST00085 1307 la 0.53
P117_SP00079 1338
P117_ST00086 1363 177 dnature, 055155053
P117_SP00080 1540
P117_ST00087 1566
P117_SP00081 1619
P117_ST00088 1642 prte 05250
P117_TL00008 1626
P117_ST00089 565 0.45
P117_SP00082 155 586
P117_ST00090 560 04050
P117_SP00083
P117_ST00091 296 558
P117_SP00084 327 584
P117_ST00092 550 160 diffrent 010046054
P117_SP00085 510
P117_ST00093 534 96 objet 30003
P117_SP00086 630 591
P117_ST00094 653
P117_SP00087 684 583
P117_ST00095 707 129 annule 067205
P117_SP00088 836 582
P117_ST00096 860 le
P117_SP00089 889 581
P117_ST00097 910 150 0486115
P117_SP00090 1060 589
P117_ST00098 1084 0.91 00040
P117_SP00091 1165 585
P117_ST00099 1190 561 06
P117_SP00092
P117_ST00100 551 condamnant 0.59 2760455064
P117_SP00093 1494
P117_ST00101 1519 VEtat 80503
P117_SP00094 1628
P117_ST00102 1651
P117_SP00095 1669
P117_ST00103 1695 0.27
P117_TL00009 106 593 1629
P117_ST00104 597 158 restituer 702462403
P117_SP00096 264 631
P117_ST00105 291 0.95
P117_SP00097 319 629
P117_ST00106 344 595 prix
P117_SP00098
P117_ST00107 605 avec 0.58 2661
P117_SP00099 531 628
P117_ST00108 des 0.97 000
P117_SP00100 612
P117_ST00109 639 378 dommages-intrts, 078445033340150550
P117_SP00101 1017 635
P117_ST00110 1045 606 0.93
P117_SP00102 1064 627
P117_ST00111 1091 594 139 d'office 00713302
P117_SP00103
P117_ST00112 1256 110 rsili 2303031
P117_SP00104 1366
P117_ST00113 1394
P117_SP00105 1440
P117_ST00114 1468 602 138 contrat 0663503
P117_SP00106 1606
P117_ST00115 102 dont, 07606
P117_TL00010 638 890
P117_ST00116 656 0.67
P117_SP00107 676
P117_ST00117 172 641 183 contraire, 0554403600
P117_SP00108 355
P117_ST00118 380 Vexcution 8406023466
P117_SP00109 674
P117_ST00119 616 0.94 001
P117_SP00110 673
P117_ST00120 692 55053
P117_SP00111 774
P117_ST00121 799 196 demande. 001060570
P117_TL00011 14 683 1701
P117_ST00122 690 2. 0.29
P117_SP00112 723
P117_ST00123
P117_SP00113 712
P117_ST00124 688 S'il 5060
P117_SP00114 169 722
P117_ST00125 190 696 307
P117_SP00115 238
P117_ST00126 260 75 vrai 0.34 5676
P117_SP00116 720
P117_ST00127 que 052
P117_SP00117 421 727
P117_ST00128 441 ta
P117_SP00118 473 719
P117_ST00129 113 clause 000770
P117_SP00119
P117_ST00130 626 205 rsolutoire 55070337350
P117_SP00120 831 718
P117_ST00131 852 004
P117_SP00121 901 717
P117_ST00132 924 165 toujours 37307232
P117_SP00122 726
P117_ST00133 1110 685 sous-entendue 0633306476060
P117_SP00123 1384
P117_ST00134 1407 dans 0050
P117_SP00124 1491
P117_ST00135 1514 les 0.90 021
P117_SP00125 1559
P117_ST00136 1581 694 conven 0.48 075656 conventions
P117_TL00012 1630
P117_ST00137 93 tions 35560
P117_SP00126 199 767
P117_ST00138 223 730 synallagmatiques 0050002061520200
P117_SP00127 554 773
P117_ST00139 739
P117_SP00128 610 764
P117_ST00140 742 66 0.89 030
P117_SP00129 771
P117_ST00141 731 0.79 12
P117_SP00130 763
P117_ST00142 778 2643305
P117_SP00131 917
P117_ST00143 942
P117_SP00132
P117_ST00144 1007 729 bail 0000
P117_SP00133 1077
P117_ST00145 1101 741 se
P117_SP00134 1134 762
P117_ST00146 1159 132 rsolve 5007146
P117_SP00135 1291
P117_ST00147 1314 010
P117_SP00136 1377
P117_ST00148 1402 250 Vinexcution 806005003057
P117_SP00137 1652
P117_ST00149 1680 56 050
P117_TL00013 1632
P117_ST00150 785 243 engagements 65000065645
P117_SP00138 348 820
P117_ST00151 776 69 soit 6707
P117_SP00139 440 810
P117_ST00152 466 777 01
P117_SP00140
P117_ST00153 540 775 144 bailleur 00500026
P117_SP00141
P117_ST00154 709 4613
P117_SP00142 779 809
P117_ST00155 806
P117_SP00143 854 808
P117_ST00156 878 786 161 preneur, 05040247
P117_SP00144 1039
P117_ST00157 1066 H
P117_SP00145 807
P117_ST00158 80 n'en 0.50 6156
P117_SP00146 1197
P117_ST00159 1225 77 faut 0601
P117_SP00147 1302
P117_ST00160 1328 787 pas 060
P117_SP00148 1390 817
P117_ST00161 1416 moins 46541
P117_SP00149 1533
P117_ST00162
P117_SP00150 815
P117_ST00163 781 50435
P117_TL00014 819
P117_ST00164 822 rsiliation 75250600657
P117_SP00151 295 857
P117_ST00165 0511
P117_SP00152 388 855
P117_ST00166 411 demande 06704040
P117_SP00153 599
P117_ST00167 621 833 0.38
P117_SP00154
P117_ST00168 135 justice, 0.87 12041000
P117_SP00155 821 863
P117_ST00169 847 828 02
P117_SP00156
P117_ST00170 903 mme 1010
P117_SP00157 1015 853
P117_ST00171 1037 141 lorsque 0562000
P117_SP00158 1178
P117_ST00172 1202
P117_SP00159
P117_ST00173 1258 demande 3040603
P117_SP00160 1428
P117_ST00174 1451 832
P117_SP00161 1492
P117_ST00175 1517 024
P117_SP00162 1565
P117_ST00176 145 forme, 0652402
P117_TL00015 1613
P117_ST00177 870
P117_SP00163 902
P117_ST00178 juge 1200
P117_SP00164
P117_ST00179 877 conserve 52672656
P117_SP00165 429
P117_ST00180 121 encore 070550
P117_SP00166 573 900
P117_ST00181 598
P117_SP00167 899
P117_ST00182 642 874 301
P117_SP00168 693
P117_ST00183 864 gard 50144
P117_SP00169 823 908
P117_ST00184 son 057
P117_SP00170 912
P117_ST00185 939 pouvoir 0726767
P117_SP00171 1094 907
P117_ST00186 1121 277 d'apprciation 00000443603174
P117_SP00172 1398 906
P117_ST00187 1426 142 suivant 2516150
P117_SP00173 1568
P117_ST00188 1596 865 006
P117_SP00174 898
P117_ST00189 1668 cir circonstances
P117_TL00016 103 913 1104
P117_ST00190 921 198 constances 6840603002
P117_SP00175 948
P117_ST00191
P117_SP00176 946
P117_ST00192 392
P117_SP00177
P117_ST00193 923 cause. 020572
P117_SP00178 559 -37
P117_ST00194 522 1001 ARRET 44312
P117_SP00179
P117_ST00195
P117_SP00180 792 1035
P117_ST00196 1003 3 7
P117_SP00181 840
P117_ST00197 1000 215 JUILLET 0306404
P117_SP00182 1083
P117_ST00198 1116 1941 3044
P117_TL00017 481
P117_ST00199 128 L'Etat 300102
P117_SP00183 609 1103
P117_ST00200 634 1068 Hatien 0571376
P117_SP00184
P117_ST00201 803 contre 077740
P117_SP00185
P117_ST00202 Isnardin 40505025
P117_SP00186 1108
P117_ST00203 1137 Vieux 13130
P117_TL00018 1157
P117_ST00204 1161 AU
P117_SP00187 1194
P117_ST00205 600 1160 115 NOM 300
P117_SP00188 715
P117_ST00206 735
P117_SP00189 800 1193
P117_ST00207 LA
P117_SP00190 884
P117_ST00208 REPUBLIQUE 0514604055
P117_TL00019 1224
P117_ST00209 0.40
P117_SP00191 1264
P117_ST00210 36707257
P117_SP00192 308
P117_ST00211 64
P117_SP00193 1262
P117_ST00212 395 1228 Cassation, 6834607012
P117_SP00194 1263
P117_ST00213 618 1227 deuxime 45004607
P117_SP00195 798 1261
P117_ST00214 1226 section, 57405024
P117_SP00196 964
P117_ST00215 990 1238
P117_SP00197 1006
P117_ST00216 1034 rendu 07583
P117_SP00198 1141
P117_ST00217 1167 l'arrt 1680576
P117_SP00199 1282
P117_ST00218 suivant: 32607572
P117_TL00020 1266 1725
P117_ST00219 1275 Sur
P117_SP00200 1311
P117_ST00220 1276 0.21 87
P117_SP00201 1309
P117_ST00221 1274 pourvoi 0057066
P117_SP00202 306 1317
P117_ST00222 form 51687
P117_SP00203 446
P117_ST00223 1285
P117_SP00204 1315
P117_ST00224 1273 l'Etat 021570
P117_SP00205 668 1306
P117_ST00225 695 1272 hatien, 15234420
P117_SP00206
P117_ST00226 alors 50056
P117_SP00207 959
P117_ST00227 987 1271 189 reprsent 0605707226
P117_SP00208 1176 1312
P117_ST00228 1281 465
P117_SP00209
P117_ST00229 1290 1270 0.39
P117_SP00210 1319 1303
P117_ST00230 1345 1269 90 sieur 41643
P117_SP00211 1435
P117_ST00231 1462 1268 Llio 0.55 37281
P117_SP00212 1560
P117_ST00232 1586 146 Joseph, 0.52 3067385
P117_TL00021 6 1726
P117_ST00233 1321 ci-devant 781480887
P117_SP00213 182 1357
P117_ST00234 210 prfet 086773
P117_SP00214 321 1362
P117_ST00235 1320 083
P117_SP00215 1353
P117_ST00236 1318 310 arrondissements 775050843716664
P117_SP00216 744
P117_ST00237 39 0.41
P117_SP00217 813 1351
P117_ST00238 841 1316 Port-au-Prince, 302324504572470
P117_SP00218 1149
P117_ST00239 1181
P117_SP00219 1221 1348
P117_ST00240 1249 201 Mirebalais 6156063645
P117_SP00220
P117_ST00241 1480 1322 0.44
P117_SP00221 1510 1347
P117_ST00242
P117_SP00222 1580 1346
P117_ST00243 1610 Lasca- 260460
P117_TL00022 1358 1708
P117_ST00244 118 hobas, 775543
P117_SP00223
P117_ST00245 152 1365 151 identifi 304545007
P117_SP00224 1399
P117_ST00246 1376 0.32
P117_SP00225
P117_ST00247 1364 71 0.92 200
P117_SP00226
P117_ST00248 A-280, 400056
P117_SP00227
P117_ST00249 159 plaidant 05067620
P117_SP00228 824 1406
P117_ST00250 849 1374 065
P117_SP00229 1405
P117_ST00251 936 1361 monsieur 00636773
P117_SP00230 1115 1395
P117_ST00252 1139 0.31
P117_SP00231
P117_ST00253 1192 1359 235 commissaire 40108026326
P117_SP00232 1427
P117_ST00254 1453
P117_SP00233 1500
P117_ST00255 1526 Gouverne 00507347 Gouvernement
P117_TL00023 1724
P117_ST00256 6815
P117_SP00234 100 1446
P117_ST00257 1411 prs 0674
P117_SP00235
P117_ST00258 214
P117_SP00236 242 1444
P117_ST00259 261 1410 56665080
P117_SP00237
P117_ST00260 civil 05470
P117_SP00238 1443
P117_ST00261
P117_SP00239
P117_ST00262 620 1408 003306302056452
P117_SP00240 928
P117_ST00263 220 Dominique 081202036
P117_SP00241 1448
P117_ST00264 1191 1404 Hyppolite, 6403051165
P117_SP00242 1401 1447
P117_ST00265 336263007
P117_SP00243 1575 1437
P117_ST00266 1597 1414 0.23
P117_SP00244 1639
P117_ST00267 500
P117_TL00024 1449 1702
P117_ST00268 1456 1094-F, 7205002
P117_SP00245
P117_ST00269 1464 304036
P117_SP00246 1490
P117_ST00270 1467
P117_SP00247 1488
P117_ST00271 1455 jugement 05577653
P117_SP00248 1497
P117_ST00272 619 1454 13
P117_SP00249 1487
P117_ST00273 691 40204562
P117_SP00250
P117_ST00274 893 23020
P117_SP00251 975 1486
P117_ST00275
P117_SP00252 1041
P117_ST00276 297 Port-au-Prince 40371666307045
P117_SP00253 1485
P117_ST00277 108 66615
P117_SP00254 1498 1483
P117_ST00278 1524
P117_SP00255 1553
P117_ST00279
P117_SP00256
P117_ST00280 1656 sep 570 septembre
P117_TL00025
P117_ST00281 1503 tembre 0.33 858836
P117_SP00257 1536
P117_ST00282 1502 1939 0350
P117_SP00258 1535
P117_ST00283 1512
P117_SP00259 339 1534
P117_ST00284 profit 030223
P117_SP00260 1542
P117_ST00285
P117_SP00261
P117_ST00286 42778
P117_SP00262 670
P117_ST00287 699 50567526
P117_SP00263 858
P117_ST00288 Vieux, 176003
P117_SP00264 1018
P117_ST00289 1050 1504 avocat, 6023665
P117_SP00265 1184 1532
P117_ST00290 1216 203 demeurant 080605750
P117_SP00266 1419 1529
P117_ST00291
P117_SP00267 1527
P117_ST00292 domicili 0010344066
P117_SP00268 1686
P117_ST00293 1716 1493
P117_TL00026 1546
P117_ST00294 309 Port-au-Prince: 605205101774453
P117_SP00269 1582 -256
P117_ST00295 59 1593 Ou, 4620
P117_SP00270
P117_ST00296
P117_SP00271
P117_ST00297 l'audience 0753066033
P117_SP00272 405
P117_ST00298 430 publique 05417036
P117_SP00273
P117_ST00299 1591
P117_SP00274 672 1623
P117_ST00300 dix
P117_SP00275 759
P117_ST00301 1589 Juin 4026
P117_SP00276 872
P117_ST00302 coul, 8314075
P117_SP00277 1026 1624
P117_ST00303 1055 o
P117_SP00278 1622
P117_ST00304 1127 1587 l'affaire 415006507
P117_SP00279
P117_ST00305 1300 1600
P117_SP00280
P117_ST00306 t 0.36 647
P117_SP00281
P117_ST00307 reproduite. 37130345260
P117_SP00282
P117_ST00308 Me.
P117_TL00027 8 1722
P117_ST00309 1638 154 88662574
P117_SP00283 1675
P117_ST00310 1637 07770
P117_SP00284 1670
P117_ST00311 1648
P117_SP00285 375
P117_ST00312 ses
P117_SP00286
P117_ST00313 477 1635 observations, 0476846770606
P117_SP00287
P117_ST00314 1636
P117_SP00288 1667
P117_ST00315 814 1634 212 demandeur 482754713
P117_SP00289
P117_ST00316 n'tant 3075664
P117_SP00290 1187 1666
P117_ST00317 1214 1645 071
P117_SP00291 1674
P117_ST00318 1304 7637807307
P117_SP00292 1673
P117_ST00319 1520
P117_SP00293
P117_ST00320
P117_SP00294 1594 1665
P117_ST00321 barre, 187370
P117_TL00028 1677 1723
P117_ST00322 1691 0.17
P117_SP00295 1717
P117_ST00323 1682 06140767
P117_SP00296
P117_ST00324
P117_SP00297 290 1715
P117_ST00325 substitut 000237340
P117_SP00298 485 1714
P117_ST00326 A.
P117_SP00299 555 1713
P117_ST00327 D.
P117_SP00300
P117_ST00328 655 Dannel 053060
P117_SP00301 794
P117_ST00329
P117_SP00302
P117_ST00330
P117_SP00303 916
P117_ST00331 943 1679 126 lecture 0740126
P117_SP00304
P117_ST00332 1678 062
P117_SP00305 1150 1711
P117_ST00333 222 conclusions 40330446030
P117_SP00306
P117_ST00334
P117_SP00307 1463
P117_ST00335 1489 1689
P117_SP00308 1552 1710
P117_ST00336 collgue 10835205
P117_TL00029 1704
P117_ST00337 1728 Monsieur 60042627
P117_SP00309 187 1762
P117_ST00338 1727 137 Hubert 505605
P117_SP00310 1760
P117_ST00339 374 133 Alexis, 6340705
P117_SP00311 507 1761
P117_ST00340 1734
P117_SP00312 1759
P117_ST00341 aprs 53764
P117_SP00313 687 1768
P117_ST00342 1737
P117_SP00314 752 1758
P117_ST00343 780 avoir 53823
P117_SP00315 879
P117_ST00344 dlibr 36264727
P117_SP00316 1757
P117_ST00345 1735
P117_SP00317 1756
P117_ST00346 1142
P117_SP00318 1172
P117_ST00347 1201 175 Chambre 3171457
P117_SP00319
P117_ST00348 04
P117_SP00320 1755
P117_ST00349 140 Conseil 1062662
P117_SP00321 1618
P117_ST00350 1647 1733 con 304 conformment
P117_TL00030 1772
P117_ST00351 1773 208 formment 753470803
P117_SP00322 216 1807
P117_ST00352
P117_SP00323 1804
P117_ST00353 280 08
P117_SP00324 311 1805
P117_ST00354 336 loi; 2050
P117_TL00031 1812
P117_ST00355 1818 Vu
P117_SP00325 1851
P117_ST00356 149 1819 lo.
P117_SP00326 1852
P117_ST00357 229 l'acte 135427
P117_SP00327
P117_ST00358 1816 dclaratif 5783605474
P117_SP00328 530
P117_ST00359 553
P117_SP00329 1849
P117_ST00360 625 1815 166 pourvoi, 00061551
P117_SP00330 791 1858
P117_ST00361 2o.
P117_SP00331
P117_ST00362
P117_SP00332 934 1848
P117_ST00363 957 00070623
P117_SP00333 1138 1856
P117_ST00364 1814 attaqu, 74330075
P117_SP00334 1854
P117_ST00365 1344 3o. 640
P117_SP00335 1847
P117_ST00366 1429 1813 360
P117_SP00336 1475 1846
P117_ST00367 requtes 47007360
P117_SP00337 1853
P117_ST00368 1676
P117_TL00032
P117_ST00369 1864 parties, 06471640
P117_SP00338 1906
P117_ST00370 171 1865 4o.
P117_SP00339 230 1896
P117_ST00371 1863
P117_SP00340
P117_ST00372 1862 certificats 36661007661
P117_SP00341
P117_ST00373 544 relatifs 76774300
P117_SP00342 1895
P117_ST00374 702 1872 aux
P117_SP00343 1894
P117_ST00375 801 1868 cartes 376262
P117_SP00344
P117_ST00376 1859 d'identit 3000201266
P117_SP00345 1118 1893
P117_ST00377 1147 0.30
P117_SP00346 1892
P117_ST00378 1210 1860
P117_SP00347 1255
P117_ST00379 1284 1867 autres 755160
P117_SP00348 1396 1891
P117_ST00380 pices 575760
P117_SP00349 1898
P117_ST00381 1563 1869
P117_SP00350
P117_ST00382 elles 51060
P117_TL00033 11 1909
P117_ST00383 dposes 88060770
P117_SP00351 1950
P117_ST00384 1921 ;
P117_TL00034 1951 983
P117_ST00385 1954
P117_SP00352 1987
P117_ST00386 1955 galement 816163414
P117_SP00353 1995
P117_ST00387
P117_SP00354 408 1986
P117_ST00388 435 1952 dispositions 070003740010
P117_SP00355 1994
P117_ST00389
P117_SP00356 1985
P117_ST00390 loi
P117_SP00357
P117_ST00391 835 207 invoques; 5400077564
P117_TL00035 2006 1672
P117_ST00392 2010 SUR 043
P117_SP00358 2044
P117_ST00393 LE
P117_SP00359 2043
P117_ST00394 258 2009 PREMIER 5543020
P117_SP00360 480
P117_ST00395 2007 186 MOYEN 00301
P117_SP00361 2042
P117_ST00396
P117_SP00362 2041
P117_ST00397 POURVOI 3013042
P117_SP00363 1032
P117_ST00398 pris 4854
P117_SP00364 1126 2048
P117_ST00399 d'excs 4473662
P117_SP00365 2039
P117_ST00400
P117_SP00366 1342 2040
P117_ST00401 pouvoir, 43036652
P117_SP00367 1531
P117_ST00402 1557 2008
P117_SP00368
P117_ST00403 1620 fausse 675137
P117_TL00036 2052 1719
P117_ST00404 2056 218 jpplication. 740764006035
P117_SP00369 2096
P117_ST00405
P117_SP00370 2088
P117_ST00406 320 2055 760036
P117_SP00371 432
P117_ST00407 2053 267 interprtation 14570006434704
P117_SP00372 725 2095
P117_ST00408 750
P117_SP00373 789 2086
P117_ST00409 2054
P117_SP00374 844
P117_ST00410 loi, 1020
P117_SP00375 930
P117_ST00411 955 2064
P117_SP00376 995 2085
P117_ST00412 1022 2063 ce
P117_SP00377 2084
P117_ST00413 1079 qjje 1876
P117_SP00378 2093
P117_ST00414
P117_SP00379 1198
P117_ST00415 1222 0008
P117_SP00380
P117_ST00416 1329 2061 624
P117_SP00381
P117_ST00417 sorti 40604
P117_SP00382
P117_ST00418
P117_SP00383
P117_ST00419 1588 mandat 085454
P117_TL00037 2097
P117_ST00420 2111 :)uc 7888
P117_SP00384 2141
P117_ST00421 2102 0.35 837
P117_SP00385 2134
P117_ST00422 2101 92 avait 70476
P117_SP00386
P117_ST00423 116 donn 00416
P117_SP00387 2133
P117_ST00424
P117_SP00388 444 2132
P117_ST00425 2099 350606700
P117_SP00389 679
P117_ST00426 2098 originaire: 02600075657
P117_SP00390 2139
P117_ST00427 931 136 celui-ci 35807544
P117_SP00391 1067 2130
P117_ST00428 1090 concluait 004710770
P117_SP00392 1265
P117_ST00429
P117_SP00393 2129
P117_ST00430 2109 17
P117_SP00394
P117_ST00431 160237
P117_SP00395 1508
P117_ST00432 2110
P117_SP00396 1571 2131
P117_ST00433 1595 posses- 6020503
P117_TL00038 2142
P117_ST00434 2145 on 805
P117_SP00397 2180
P117_ST00435 2147
P117_SP00398 2179
P117_ST00436 terrain 0736542
P117_SP00399
P117_ST00437 qu'il 00026
P117_SP00400 2187
P117_ST00438 433 10867
P117_SP00401 525 2178
P117_ST00439 2146 130 obtenu 000501
P117_SP00402
P117_ST00440 704
P117_SP00403 2176
P117_ST00441 2143 ferme 76407
P117_SP00404 851 2177
P117_ST00442 2144
P117_SP00405 914
P117_ST00443 l'Etat, 5533760
P117_SP00406 1058
P117_ST00444 1170556
P117_SP00407
P117_ST00445 0462
P117_SP00408 2175
P117_ST00446 1340
P117_SP00409 1388
P117_ST00447
P117_SP00410 1460
P117_ST00448 2154 mars 6774
P117_SP00411 1579
P117_ST00449 1924; 40341
P117_TL00039 2188
P117_ST00450 2202 3r, 880
P117_SP00412 2226
P117_ST00451 2193
P117_SP00413 2224
P117_ST00452 2192 7407
P117_SP00414 2233
P117_ST00453 225 2203
P117_SP00415 241
P117_ST00454 2191
P117_SP00416
P117_ST00455 2190 lui-mm'C 307287168
P117_SP00417 2223
P117_ST00456 dclar 3638837
P117_SP00418 657 2222
P117_ST00457 2197 63346
P117_SP00419
P117_ST00458 2189 mise 0205
P117_SP00420
P117_ST00459 2200
P117_SP00421 929 2221
P117_ST00460 952 1430501404
P117_SP00422 2229
P117_ST00461 1171 202 impossible 6814045087
P117_SP00423 1373
P117_ST00462 1397 2196
P117_SP00424
P117_ST00463 1452 il
P117_SP00425 1472
P117_ST00464
P117_SP00426 1513 2220
P117_ST00465 condamn 73648386
P117_TL00040 2232
P117_ST00466 2236 ''Etat 757676
P117_SP00427 2270
P117_ST00467 2238
P117_SP00428 153 2269
P117_ST00468 2237 060060070
P117_SP00429
P117_ST00469 0.20
P117_SP00430 394
P117_ST00470 2243 montant 0153541
P117_SP00431 588
P117_ST00471 2235
P117_SP00432 2267
P117_ST00472 2234 22045
P117_SP00433 2268
P117_ST00473
P117_SP00434
P117_ST00474 882 fermage 6430606
P117_SP00435 2274
P117_ST00475 vers 05008
P117_SP00436 1152 2266
P117_ST00476 2245 040
P117_SP00437 1243
P117_ST00477 03473320
P117_SP00438
P117_ST00478 1461 06600
P117_SP00439
P117_ST00479 1609 depuis 420350
P117_TL00041 2278 1718
P117_ST00480 2283 1922. 86070
P117_SP00440 2321
P117_ST00481 2294 sans 2830
P117_SP00441 221 2315
P117_ST00482 245 2281 192 considrer 7074505066
P117_SP00442 437 2314
P117_ST00483 2292
P117_SP00443 2322
P117_ST00484
P117_SP00444 2313
P117_ST00485 607 2280 dernier 0770412
P117_SP00445 740
P117_ST00486 2279 58706
P117_SP00446 856 2312
P117_ST00487 881 dj 2720
P117_SP00447 2320
P117_ST00488 bnfici 676700277
P117_SP00448 1140 2311
P117_ST00489 1164 d'une 10005
P117_SP00449
P117_ST00490 1294 jouissance 0017207255
P117_SP00450
P117_ST00491 quivalente 80251687056
P117_TL00042
P117_ST00492 I
P117_SP00451 2374
P117_ST00493 2339
P117_SP00452 2360
P117_ST00494 2327 paiement 05766806
P117_SP00453 2368
P117_ST00495 2336
P117_SP00454 2359
P117_ST00496 390 qu'au 00070
P117_SP00455 2367
P117_ST00497 524 2326 surplus 0030410
P117_SP00456
P117_ST00498 2325 0.42
P117_SP00457 2358
P117_ST00499 74535
P117_SP00458
P117_ST00500 intervenu 705610700
P117_SP00459 1033
P117_ST00501 1062 2324 282 ultrieurement 68756766660822
P117_SP00460 2357
P117_ST00502 1371 2331 entre 52338
P117_SP00461 2356
P117_ST00503 045
P117_SP00462
P117_ST00504 2332
P117_SP00463 1599
P117_ST00505 1627 2323 l'Ad- 30600
P117_TL00043
P117_ST00506 2373 226 ninistration 880335088200
P117_SP00464 239 2408
P117_ST00507 270 gnrale 06170286
P117_SP00465 2413
P117_ST00508
P117_SP00466 2404
P117_ST00509 535 2371 278 Contributions 4064750372020
P117_SP00467 2405
P117_ST00510 842 agissant 60600756
P117_SP00468 992 2411
P117_ST00511 1021 2381 pour
P117_SP00469 1114 2410
P117_ST00512 1143 8206670
P117_SP00470 2403
P117_ST00513 1298 2380 008
P117_SP00471 2402
P117_ST00514 convention 4050516305
P117_SP00472 2401
P117_ST00515 rem- 0630
P117_TL00044 15
P117_ST00516 2418 >laant 8536832
P117_SP00473 2459
P117_ST00517 2419 celle 77307
P117_SP00474 2451
P117_ST00518
P117_SP00475 2450
P117_ST00519 2417
P117_SP00476 384
P117_ST00520 Mars 2670
P117_SP00477
P117_ST00521 1924, 80045
P117_SP00478
P117_ST00522 680
P117_SP00479 2448
P117_ST00523 721 2415 savoir 060057
P117_SP00480 838 2449
P117_ST00524 2427
P117_SP00481
P117_ST00525 937 2426 nouveau 0064673
P117_SP00482
P117_ST00526 1125 0528
P117_SP00483 2447
P117_ST00527 1219 2414 356
P117_SP00484 2456
P117_ST00528 mettait 2602755
P117_SP00485 1442
P117_ST00529 1469 fin
P117_SP00486 1515 2446
P117_ST00530 2425
P117_SP00487
P117_ST00531 obli- 02560
P117_TL00045 2458
P117_ST00532 2492 .
P117_SP00488 2495
P117_ST00533 2464 ptions 874440
P117_SP00489 2513
P117_ST00534 167 rsultant 380087743
P117_SP00490 2496
P117_ST00535 2463
P117_SP00491
P117_ST00536 431 premier; 06624701
P117_SP00492 2503
P117_ST00537 2474
P117_SP00493 658
P117_ST00538 2462 036
P117_SP00494 746
P117_ST00539 lgalement 0707175700
P117_SP00495 976 2501
P117_ST00540 1004 2472
P117_SP00496 1043 2493
P117_ST00541 1070 permettait 0630850770
P117_SP00497
P117_ST00542 1297 2471
P117_SP00498
P117_ST00543 2460
P117_SP00499 1413
P117_ST00544 restitution 67045663404
P117_SP00500
P117_ST00545 2470 or- 034
P117_TL00046 2502
P117_ST00546 lonne 0.43 346477
P117_SP00501 2541
P117_ST00547 2509 ni
P117_SP00502
P117_ST00548
P117_SP00503 247
P117_ST00549 271 2508 condamnation 406070055200
P117_SP00504 548
P117_ST00550 574
P117_SP00505 590 2539
P117_ST00551 652
P117_SP00506 671 2540
P117_ST00552 2506 dommages-intrts 50007060487675700
P117_SP00507 1061 2547
P117_ST00553 1086 prononce 020006776
P117_SP00508
P117_ST00554 2512 103643
P117_SP00509 2537
P117_ST00555 2504 l'Etat; 1454886
P117_SP00510 1576 2536
P117_ST00556 1605 elle 6873
P117_SP00511
P117_ST00557 2515
P117_TL00047 2549
P117_ST00558 2554 levrait 8803476
P117_SP00512 2587
P117_ST00559 point 06060
P117_SP00513 259 2595
P117_ST00560 283 l'tre 835655
P117_SP00514 376 2586
P117_ST00561 401 2565 0002
P117_SP00515 2594
P117_ST00562 2553 inexcution 71217326704
P117_SP00516 2585
P117_ST00563 2552 20007
P117_SP00517 2584
P117_ST00564 892 2551 3040123704
P117_SP00518 1106
P117_ST00565 1131
P117_SP00519 2592
P117_ST00566 1217 2550 73676
P117_SP00520 2583
P117_ST00567 1333 cess 54037
P117_SP00521 1417 2582
P117_ST00568 1441 d'exister; 5560404614
P117_TL00048 2596
P117_ST00569 2599 Attendu 8565321
P117_SP00522 2632
P117_ST00570 2610 047
P117_SP00523 2639
P117_ST00571
P117_SP00524 387 2631
P117_ST00572 2598 faits 16641
P117_SP00525
P117_ST00573 519 tablis 7300170
P117_SP00526
P117_ST00574 664 2609
P117_SP00527 706 2630
P117_ST00575 732 2597 procs 400740
P117_SP00528 850 2638
P117_ST00576 876
P117_SP00529 897 2629
P117_ST00577 2605 ressort 6801036
P117_SP00530 1048
P117_ST00578 1074 qu'en 06041
P117_SP00531 1179 2637
P117_ST00579 1213 2204
P117_SP00532 1310
P117_ST00580 34885066
P117_SP00533
P117_ST00581 06703
P117_SP00534
P117_ST00582 1671 2608 en- 442
P117_TL00049 2641 1705
P117_ST00583 2644 reprit 070771
P117_SP00535 2684
P117_ST00584 d'acqurir 6763317155
P117_SP00536 2685
P117_ST00585 2655 328
P117_SP00537 2676
P117_ST00586 2643 174 080020746
P117_SP00538 645
P117_ST00587
P117_SP00539 2675
P117_ST00588 751 1057757
P117_SP00540 915
P117_ST00589 945 2642 priv 07608
P117_SP00541 1042 2683
P117_ST00590 1071
P117_SP00542 2674
P117_ST00591 8030710
P117_SP00543 1260
P117_ST00592 1292 sise 0702
P117_SP00544
P117_ST00593
P117_SP00545 1400
P117_ST00594 1431 Ptionville 66782057857
P117_SP00546 1641
P117_ST00595 2653 rue
P117_TL00050 2686 1707
P117_ST00596 2689 illate 8710886
P117_SP00547 2722
P117_ST00597
P117_SP00548
P117_ST00598 17, 003
P117_SP00549 313 2724
P117_ST00599 0056
P117_SP00550 2729
P117_ST00600
P117_SP00551 449 2721
P117_ST00601 2697 43055
P117_SP00552
P117_ST00602 2688 fin, 3330
P117_SP00553
P117_ST00603 663 60661
P117_SP00554 756
P117_ST00604
P117_SP00555
P117_ST00605 arpente 66070587
P117_SP00556 1008 2728
P117_ST00606 puis 0070
P117_SP00557 1111
P117_ST00607 2687 estime 7057065
P117_SP00558
P117_ST00608
P117_SP00559 2719
P117_ST00609 trois 60040
P117_SP00560
P117_ST00610 2696 cents 76353
P117_SP00561
P117_ST00611 1561 gourdes; 03036500
P117_TL00051 2732
P117_ST00612 2733 lu'en 80653
P117_SP00562 2773
P117_ST00613 2734 attendant 870877824
P117_SP00563 2766
P117_ST00614 2735
P117_SP00564
P117_ST00615 passation 080083710
P117_SP00565 2774
P117_ST00616 611
P117_SP00566 650
P117_ST00617 867737
P117_SP00567 2765
P117_ST00618
P117_SP00568
P117_ST00619 873 2740 vente 04066
P117_SP00569 972
P117_ST00620 1002
P117_SP00570 1023
P117_ST00621 1054 2743 occupa 454066
P117_SP00571 1183 2772
P117_ST00622
P117_SP00572 1240
P117_ST00623 terrain; 77466714
P117_SP00573
P117_ST00624 mais 0870
P117_SP00574
P117_ST00625 2741 avant 70826
P117_SP00575
P117_ST00626
P117_TL00052 2776
P117_ST00627 2777 laiemeni 86746740
P117_SP00576 2811
P117_ST00628 2779
P117_SP00577
P117_ST00629 275 2778 prix, 08700
P117_SP00578 2818
P117_ST00630 393
P117_SP00579
P117_ST00631
P117_SP00580
P117_ST00632 520
P117_SP00581 567
P117_ST00633
P117_SP00582 615 2810
P117_ST00634 Septembre 070224308
P117_SP00583 843 2819
P117_ST00635 875 1897 5400
P117_SP00584
P117_ST00636 vint 0770
P117_SP00585
P117_ST00637 interdire 540651708
P117_SP00586 2809
P117_ST00638 1293 0.22
P117_SP00587 1324
P117_ST00639 2785 06107
P117_SP00588
P117_ST00640
P117_SP00589
P117_ST00641 biens 06720
P117_SP00590
P117_ST00642 1681
P117_TL00053 2821
P117_ST00643 2822 lomaine. 40080280
P117_SP00591 2855
P117_ST00644 2832
P117_SP00592
P117_ST00645 2823 20063524
P117_SP00593 2856
P117_ST00646 067063
P117_SP00594 2858
P117_ST00647 2824 absent 700636
P117_SP00595 700
P117_ST00648
P117_SP00596 768
P117_ST00649 2834 pays, 07500
P117_SP00597 885 2864
P117_ST00650 0.37
P117_SP00598 947
P117_ST00651 969 put
P117_SP00599 2863
P117_ST00652 profiter 06311065
P117_SP00600 1196
P117_ST00653
P117_SP00601 2854
P117_ST00654 dlai 47076
P117_SP00602
P117_ST00655 1393 fix
P117_SP00603
P117_ST00656 1479 2833
P117_SP00604 1541 2862
P117_ST00657
P117_SP00605
P117_ST00658 1612
P117_SP00606
P117_ST00659
P117_TL00054 2866
P117_ST00660 2867 '.1
P117_SP00607 2900
P117_ST00661 2868 Aot 7067
P117_SP00608 173
P117_ST00662 1908 7802
P117_SP00609 2901
P117_ST00663 0.28
P117_SP00610 342
P117_ST00664 l'effet 8370067
P117_SP00611
P117_ST00665 2869
P117_SP00612 2902
P117_ST00666 rgulariser 57000634070
P117_SP00613 754 2909
P117_ST00667
P117_SP00614 804
P117_ST00668 situation 075662322
P117_SP00615 997
P117_ST00669
P117_SP00616 1078
P117_ST00670 2875 occupants 046216650
P117_SP00617 2908
P117_ST00671
P117_SP00618 1368 2899
P117_ST00672 terrains 17008443
P117_SP00619
P117_ST00673
P117_SP00620
P117_ST00674 202577
P117_TL00055 2912
P117_ST00675 2923 n
P117_SP00621 2944
P117_ST00676 faveur 088801
P117_SP00622 2946
P117_ST00677 2914
P117_SP00623
P117_ST00678 2913
P117_SP00624 2954
P117_ST00679
P117_SP00625
P117_ST00680 formalit 500852507
P117_SP00626
P117_ST00681
P117_SP00627
P117_ST00682 l'expertise 00600804705
P117_SP00628 2955
P117_ST00683 2924 0001
P117_SP00629 984
P117_ST00684 acquisition 74064044205
P117_SP00630 2953
P117_ST00685 1241 63334
P117_SP00631 1334 2945
P117_ST00686 1360
P117_SP00632
P117_ST00687 1433 remplie; 06160572
P117_TL00056 2956
P117_ST00688 2957 4168000
P117_SP00633 2990
P117_ST00689 246 2958 191 cependant 060500705
P117_SP00634 2999
P117_ST00690 2970
P117_SP00635 532 3000
P117_ST00691 562 2959
P117_SP00636 2991
P117_ST00692 622
P117_SP00637 667 2992
P117_ST00693 5700
P117_SP00638
P117_ST00694 1924
P117_SP00639
P117_ST00695 966
P117_SP00640
P117_ST00696 1025 dfendeur 486672705
P117_SP00641
P117_ST00697 1244 2968
P117_SP00642 1287
P117_ST00698 0030036
P117_SP00643 2998
P117_ST00699 1505 consentit 306273466
P117_SP00644 2989
P117_ST00700
P117_TL00057 3002
P117_ST00701 rendre 7783838
P117_SP00645 3035
P117_ST00702
P117_SP00646 3034
P117_ST00703 8770
P117_SP00647 292
P117_ST00704 322 3003
P117_SP00648 351 3036
P117_ST00705 382 3004 0708
P117_SP00649
P117_ST00706 521 020657768
P117_SP00650 3045
P117_ST00707 3011 moyennant 007724506
P117_SP00651 944
P117_ST00708 973 vingt-cinq 0342426250
P117_SP00652 1175
P117_ST00709 1207 gourdes 3050070
P117_SP00653 1354
P117_ST00710
P117_SP00654 1423
P117_ST00711 redevance 582607755
P117_SP00655
P117_ST00712 3013 an-
P117_TL00058 1709
P117_ST00713 3046 luellc; 0671287
P117_SP00656 3080
P117_ST00714 3047 qu'un 40442
P117_SP00657 3087
P117_ST00715 3056 acte 6048
P117_SP00658 3082
P117_ST00716 3049 pass 05707
P117_SP00659 3090
P117_ST00717 528 3050
P117_SP00660 3081
P117_ST00718
P117_SP00661 604
P117_ST00719 date 0556
P117_SP00662 710
P117_ST00720 indique 64071085
P117_SP00663
P117_ST00721 3060
P117_SP00664
P117_ST00722 rapport 3500046
P117_SP00665 1148
P117_ST00723 3048
P117_SP00666
P117_ST00724 notaire 7005176
P117_SP00667 1389
P117_ST00725 Edouard 5200674
P117_SP00668 1585
P117_ST00726 1616 Knol 27500


xml version 1.0 encoding UTF-8
alto xmlns:xsi http:www.w3.org2001XMLSchema-instance xsi:noNamespaceSchemaLocation http:schema.ccs-gmbh.commetaealto-1-2.xsd xmlns:xlink http:www.w3.orgTRxlink
Description
MeasurementUnit pixel
sourceImageInformation
fileName W:\Main\OCR\ABBYY and KIRTAS_PROCESSING\Kirtas\AA00000461\00018\\00226.tif
OCRProcessing ID OCRPROCESSING_1
preProcessingStep
processingSoftware
softwareCreator Kirtas Technologies, Inc.
softwareName BookScan Editor
softwareVersion 3.6
ocrProcessingStep
Kirtas Technologies, Inc.
OCR Manager
3.0.0.0
Layout
Page P226 PHYSICAL_IMG_NR 226 HEIGHT 3303 WIDTH 1913
TopMargin P226_TM00001 HPOS 0 VPOS 142
LeftMargin P226_LM00001 102 3020
RightMargin P226_RM00001 1856 57
BottomMargin P226_BM00001 3162 141
PrintSpace P226_PS00001 1754
TextBlock P226_TB00001
TextLine P226_TL00001 135 150 1409 39
String P226_ST00001 80 CONTENT 222 WC 0.43 CC 367
SP P226_SP00001 215 189 221
P226_ST00002 436 153 26 .¦r.ULLETIN 0.21 410877788778
P226_SP00002 625 179 34
P226_ST00003 659 66 25 UES 0.14 888
P226_SP00003 725 178
P226_ST00004 759 145 ARRETS 0.33 878806
P226_SP00004 904
P226_ST00005 938 155 50 DL 0.13 88
P226_SP00005 988 181 40
P226_ST00006 1028 156 11 7 8
P226_SP00006 1039 182 14
P226_ST00007 1053 157 Rlt'-UNA! 0.26 848678785
P226_SP00007 1208 183 45
P226_ST00008 1253 160 46 24 DE 0.23 86
P226_SP00008 1299 184
P226_ST00009 1333 177 5 0.71 2
P226_SP00009 1338 20
P226_ST00010 1358 186 27 ASSATION 0.35 88675617
P226_TL00002 187 265 1659 51
P226_ST00011 94 35 SUR 0.83 050
P226_SP00010 281 300 31
P226_ST00012 312 267 58 33 LE 0.70 23
P226_SP00011 370 30
P226_ST00013 400 304 42 QUATRIEME 0.66 036452223
P226_SP00012 704 309
P226_ST00014 735 269 MOYEN 0.54 70527
P226_SP00013 917 302 32
P226_ST00015 949 272 69 pris 0.47 0758
P226_SP00014 1018 311
P226_ST00016 1049 130 d'excs 0.30 6487786
P226_SP00015 1179 306
P226_ST00017 1209 275 de 0.36
P226_SP00016 1248
P226_ST00018 1278 165 41 pouvoir, 0.59 12650654
P226_SP00017 1443 316
P226_ST00019 1475 277 38 0.58 08
P226_SP00018 1513 310
P226_ST00020 1544 278 29 la 0.48
P226_SP00019 1573
P226_ST00021 1606 280 169 violation 0.51 704670746
P226_SP00020 1775
P226_ST00022 1808 0.16
P226_TL00003 131 1713 54
P226_ST00023 l'article 0.56 707016645
P226_SP00021 345
P226_ST00024 301 72 925 1.00 000
P226_SP00022 373
P226_ST00025 403 313 du 0.63
P226_SP00023 448
P226_ST00026 477 95 Code 0.49 3385
P226_SP00024 572 347
P226_ST00027 599 108 36 Civil, 0.50 276670
P226_SP00025 707 348
P226_ST00028 737 314 109 faus.se 7786788
P226_SP00026 846
P226_ST00029 873 315 214 application 84073765704
P226_SP00027 1087 357
P226_ST00030 1116 318 56 des 0.46 762
P226_SP00028 1172 352
P226_ST00031 1201 320 103 rgles 0.60 175260
P226_SP00029 1304 361
P226_ST00032 1330 321 0.42 47
P226_SP00030 1368 353
P226_ST00033 1397 322
P226_SP00031 1426
P226_ST00034 1455 330 110 vente, 0.55 471354
P226_SP00032 1565
P226_ST00035 1595 333 22 en
P226_SP00033 1634 355
P226_ST00036 1663 334 21 ce 0.45 64
P226_SP00034 1695 28
P226_ST00037 1723 65 que 0.69 035
P226_SP00035 1788 365
P226_ST00038 1816 326 76
P226_TL00004 129 1715
P226_ST00039 213 convention 0.72 6011715004
P226_SP00036 342 391
P226_ST00040 111 signe 246187
P226_SP00037 481 398
P226_ST00041 507 360 k
P226_SP00038 534
P226_ST00042 560 359 77 huit 0.76 6003
P226_SP00039 637
P226_ST00043 666 358 67 mai 473
P226_SP00040 733
P226_ST00044 761 59 mil
P226_SP00041 820 392
P226_ST00045 848 83 neuf 0856
P226_SP00042 931 393
P226_ST00046 956 371 75 cent 6714
P226_SP00043 1031 395
P226_ST00047 1059 366 trente-neuf 34856822662
P226_SP00044 1273 399
P226_ST00048 374 est
P226_SP00045 1345
P226_ST00049 1373 376 un 52
P226_SP00046 1418
P226_ST00050 1446 136 contrat 5044863
P226_SP00047 1582
P226_ST00051 1610 368 0.44
P226_SP00048 1648
P226_ST00052 1674 369 170 location- 006456003
P226_TL00005 1714 49
P226_ST00053 409 98 vente 0.64 16206
P226_SP00049 228 434
P226_ST00054 258 404 124 auquel 700252
P226_SP00050 382 443
P226_ST00055 413 devaient 0.41 57780855
P226_SP00051 570
P226_ST00056 600 44 s'appliquer 32600004066
P226_SP00052 815 447
P226_ST00057 844 406 les 775
P226_SP00053 439
P226_ST00058 920 584087
P226_SP00054 1023
P226_ST00059
P226_SP00055 1098 441
P226_ST00060 1131 410 138 louage; 7206363
P226_SP00056 1269 451
P226_ST00061 421 que, 6274
P226_SP00057 1380
P226_ST00062 1415 412 126 malgr 768008
P226_SP00058 1541 452
P226_ST00063 1572 343
P226_SP00059 1617 444
P226_ST00064 121 termes 471573
P226_SP00060 1769
P226_ST00065 1798 416 70
P226_TL00006 133 1712
P226_ST00066 454 148 contrat, 0.57 60514880
P226_SP00061 482
P226_ST00067 449 le
P226_SP00062 340 480
P226_ST00068 147 premier 0472660
P226_SP00063 516 488
P226_ST00069 542 89 Juge 0.67 4062
P226_SP00064 631 490
P226_ST00070 661 n'a 016
P226_SP00065 715
P226_ST00071 745 voulu 0.61 02482
P226_SP00066 855 484
P226_ST00072 885 463 y 3
P226_SP00067 905 492
P226_ST00073 934 453 78 voir 0.91 0120
P226_SP00068 1012 486
P226_ST00074 1040 qu'une 0.87 000007
P226_SP00069 1170 494
P226_ST00075 464 99 0.62 27035
P226_SP00070 1300
P226_ST00076 1328 466 sous 0.96 1000
P226_SP00071 1408 487
P226_ST00077 1436 456 condition 504643000
P226_SP00072 1618
P226_ST00078 1649 458 196 suspensive 2520640025
P226_TL00007 128 493 1719
P226_ST00079 17 0.19
P226_SP00073 524
P226_ST00080 176 144 laquelle 0.40 85208886
P226_SP00074
P226_ST00081 il 07
P226_SP00075 372 527
P226_ST00082 fallait 3467465
P226_SP00076 517 528
P226_ST00083 549 495 appliquer 804740080
P226_SP00077 536
P226_ST00084 765 498 43 056
P226_SP00078 808 530
P226_ST00085 842 100 074886
P226_SP00079 942 538
P226_ST00086 975 500 37 0.27
P226_SP00080 532
P226_ST00087 1046 501 73
P226_SP00081 1074
P226_ST00088 1107 508 116 vente; 080744
P226_SP00082 1223
P226_ST00089 1259 0.75 041108
P226_SP00083 1390
P226_ST00090 1423 503 telle 37683
P226_SP00084 1498
P226_ST00091 1531 234 apprciation 400688551520
P226_SP00085 1765 544
P226_ST00092 1799 513 48 817
P226_TL00008 539 1717
P226_ST00093 contraire 0.65 703707005
P226_SP00086 297
P226_ST00094 328 540 15 0.29
P226_SP00087 571
P226_ST00095 0.20
P226_SP00088
P226_ST00096 437 volont 0080208
P226_SP00089 581 573
P226_ST00097 611 541 clairement 3834074604
P226_SP00090 807 575
P226_ST00098 840 543 172 exprime 71050187
P226_SP00091 584
P226_ST00099 1043 548 85 dans 2802
P226_SP00092 1128 578
P226_ST00100 1160 545 106 l'crit 0.53 5286504
P226_SP00093 1266 579
P226_ST00101 1297 557 81 0462
P226_SP00094 1378
P226_ST00102 546 93 seing 07624
P226_SP00095 1502 588
P226_ST00103 1534 547 97 priv 0.52 07727
P226_SP00096 1631
P226_ST00104 1662 60 qui 037
P226_SP00097 1722 589
P226_ST00105 1755 550 90 avait 60567
P226_TL00009 583 593
P226_ST00106 t 738
P226_SP00098 615
P226_ST00107 200 soumis 402702
P226_SP00099 617
P226_ST00108 356 16
P226_SP00100 616
P226_ST00109 397 596 son 0.73
P226_SP00101 461
P226_ST00110 485 161 examen: 6687654
P226_SP00102 646 619 18
P226_ST00111 664 605 0.00 10
P226_TL00010 628 1656
P226_ST00112 Attendu 3607054
P226_SP00103 662
P226_ST00113 377 641 405
P226_SP00104 442 670
P226_ST00114 472 62 par 065
P226_SP00105
P226_ST00115 563 640 68 acte 6536
P226_SP00106 665
P226_ST00116 660 643 0.77
P226_SP00107 699
P226_ST00117 730 633 date 6446
P226_SP00108 805
P226_ST00118 835
P226_SP00109 881
P226_ST00119 910 0.81 7000
P226_SP00110 990 667
P226_ST00120 1022 635 674
P226_SP00111 1089 668
P226_ST00121 1121 027
P226_SP00112
P226_ST00122 1213 636 2604
P226_SP00113 1296 669
P226_ST00123 1326 644 7776
P226_SP00114 1399
P226_ST00124 1431 41332604502
P226_SP00115 1646
P226_ST00125 1677 168 Salomon 0.74 6380000
P226_TL00011 675
P226_ST00126 146 Baboun 788005
P226_SP00116 274 709
P226_ST00127 685 et
P226_SP00117
P226_ST00128 364 676 Erri 31076
P226_SP00118
P226_ST00129 677 passaient 062174704
P226_SP00119 655 718
P226_ST00130 686 689 une 0.79 006
P226_SP00120 750 711
P226_ST00131 777 679 6000704603
P226_SP00121 991 714
P226_ST00132 1021 692 aux
P226_SP00122
P226_ST00133 1120 690 540673
P226_SP00123 1241
P226_ST00134 683
P226_SP00124 1308
P226_ST00135 1336 0.39 88107777
P226_SP00125 1481 723
P226_ST00136 1509 149 561010
P226_SP00126 1658 716
P226_ST00137 1689 684 louait 505676
P226_SP00127 717
P226_ST00138 1829
P226_TL00012 719
P226_ST00139 105 Erri, 460680
P226_SP00128 755
P226_ST00140 264 91 pour 0.84 0023
P226_SP00129
P226_ST00141 732
P226_SP00130 446 754
P226_ST00142 474 722 priode 0801034
P226_SP00131 612
P226_ST00143 0.28
P226_SP00132
P226_ST00144 724 douze 50338
P226_SP00133 818 757
P226_ST00145 mois, 60063
P226_SP00134 947 760
P226_ST00146 979 61
P226_SP00135 1025
P226_ST00147 1054 726 camion 562007
P226_SP00136 1190
P226_ST00148 1221 728 Ford, 0.78 06004
P226_SP00137 1324
P226_ST00149 1356 736 216 moyennant 706602643
P226_SP00138 767
P226_ST00150 1598 729 87
P226_SP00139 1627
P226_ST00151 1657 versement 082257406
P226_TL00013 127 766
P226_ST00152
P226_SP00140 166 798
P226_ST00153 195 74 5301
P226_SP00141 799
P226_ST00154 158 soixante 40008058
P226_SP00142
P226_ST00155 489 768 139 dollars, 50807065
P226_SP00143 803
P226_ST00156 780 au 82
P226_SP00144 702 801
P226_ST00157 779 moment 266445
P226_SP00145 891
P226_ST00158 922 772
P226_SP00146 961
P226_ST00159 993 773 63
P226_SP00147 804
P226_ST00160 771 175 signature 146082068
P226_SP00148 1229 813
P226_ST00161
P226_SP00149
P226_ST00162 1337 72360650
P226_SP00150 1485
P226_ST00163 1519 774 0.25
P226_SP00151 1546 806
P226_ST00164 1577 solde 23863
P226_SP00152 1671
P226_ST00165 1702 payable 6607044
P226_TL00014 811
P226_ST00166 821 576
P226_SP00153 193 850
P226_ST00167 220 860
P226_SP00154 276 843
P226_ST00168 812 mensualits 56520506282
P226_SP00155
P226_ST00169 553
P226_SP00156 592 845
P226_ST00170 816 quarante-deux 0400702800530
P226_SP00157 899 854
P226_ST00171 928 140 16888003
P226_SP00158 1068
P226_ST00172 1101 814 reprsentes 040083400886
P226_SP00159 1321 856
P226_ST00173 1352 828 060
P226_SP00160 1411 857
P226_ST00174 1441 onze 7545
P226_SP00161 1529
P226_ST00175 1559 112 billets 0288752
P226_SP00162 849
P226_ST00176 1701
P226_SP00163 1718
P226_ST00177 1748 ordre 05742
P226_TL00015
P226_ST00178 dont 7260
P226_SP00164 889
P226_ST00179 241 0.12
P226_SP00165 268 890
P226_ST00180 858 0070080
P226_SP00166 897
P226_ST00181 470 859 113 devait 770721
P226_SP00167 12
P226_ST00182 595 -tre 77205
P226_SP00168 678 892
P226_ST00183 706 acquitt 0.38 75577358
P226_SP00169 901
P226_ST00184 883 870 212 exactement 8045786837
P226_SP00170 1095 895
P226_ST00185 1127 874
P226_SP00171 1171
P226_ST00186 1204 862 mois 8086
P226_SP00172 1291
P226_ST00187 1320 96 aprs 80171
P226_SP00173 1416 903
P226_ST00188 863
P226_SP00174 1474
P226_ST00189 1506 864 5657
P226_SP00175 1581 896
P226_ST00190 1611
P226_SP00176 1655
P226_ST00191 1687 872 contrat; 68350555
P226_TL00016
P226_ST00192 qu'il 0.68 00258
P226_SP00177 217 943
P226_ST00193 246 913 4
P226_SP00178 266
P226_ST00194 295 tait 86560
P226_SP00179 375 935
P226_ST00195 stipul 1000587
P226_SP00180 531 944
P226_ST00196 558 qu'Erri 04330078
P226_SP00181 945
P226_ST00197 746 deviendrait 66064630742
P226_SP00182 960 939
P226_ST00198 989 907 225 propritaire 000008877007
P226_SP00183 1214 948
P226_ST00199 1244 908 incommutable 653073056575
P226_SP00184 1518 941
P226_ST00200 1548
P226_SP00185 1592
P226_ST00201 1623 137 575700
P226_SP00186 1760
P226_ST00202 1791 909 ds
P226_TL00017
P226_ST00203 950
P226_SP00187 154 983
P226_ST00204 paiement 07485702
P226_SP00188 350
P226_ST00205
P226_SP00189 420 982
P226_ST00206 dernier 7700770
P226_SP00190 984
P226_ST00207 603 billet 034745
P226_SP00191 698
P226_ST00208 952
P226_SP00192 739
P226_ST00209 953 115 ordre; 036173
P226_TL00018 994
P226_ST00210 2804013
P226_SP00193 339
P226_ST00211 1006 0.85 004
P226_SP00194 430 1036
P226_ST00212 457 996 deux 7730
P226_SP00195 1029
P226_ST00213 6001
P226_SP00196
P226_ST00214 691 997 50073
P226_SP00197 787 1037
P226_ST00215 998 0.31
P226_SP00198 841 1030
P226_ST00216 118 remise 283547
P226_SP00199
P226_ST00217 1015 0.88
P226_SP00200 1061
P226_ST00218 786027
P226_SP00201 1225 1032
P226_ST00219 1254 999
P226_SP00202
P226_ST00220 Erri. 550287
P226_SP00203 1405 1033
P226_ST00221 1434
P226_SP00204 1462
P226_ST00222 1489 vingt-deux 0702607407
P226_SP00205 1706
P226_ST00223 1731 juillet 2274851
P226_TL00019 125
P226_ST00224
P226_SP00206 1072
P226_ST00225 210 1041 84 2402
P226_SP00207 294 1073
P226_ST00226 5401
P226_SP00208
P226_ST00227 419 1042 227 trente-neuf, 307468047044
P226_SP00209 1076
P226_ST00228
P226_SP00210 713 1075
P226_ST00229 743 1052 vertu 0.32 77665
P226_SP00211 838
P226_ST00230 868 104 d'une 30366
P226_SP00212 972
P226_ST00231 1045 ordonnance 8033216577
P226_SP00213 1222 1077
P226_ST00232 1249
P226_SP00214 1287
P226_ST00233 1316 rfr 082807
P226_SP00215
P226_ST00234 1445 0.24
P226_SP00216 1483
P226_ST00235 1511 53
P226_SP00217 1540
P226_ST00236 1568 1044 207 juridiction 77471745700
P226_SP00218 1085
P226_ST00237 1804 05
P226_TL00020 1700
P226_ST00238 Port-au-Prince, 586007367656774
P226_SP00219 428 1118
P226_ST00239 101 mise 0.22 88587
P226_SP00220 1119
P226_ST00240 0.17
P226_SP00221 623
P226_ST00241 652 proft 85784
P226_SP00222 756 1122
P226_ST00242 783 1088 d'un 8380
P226_SP00223 867
P226_ST00243 tiers. 088040
P226_SP00224 985
P226_ST00244 1014 Nicolas 0.34 6743787
P226_SP00225 1154
P226_ST00245 1181 143 Barella, 78083880
P226_SP00226 1123
P226_ST00246
P226_SP00227 1413 1129
P226_ST00247 1439 1090 s'en 4077
P226_SP00228 1508
P226_ST00248 1538 191 prtendait 5077700374
P226_SP00229 1729
P226_ST00249 1758 1102 pro 346 SUBS_TYPE HypPart1 SUBS_CONTENT propritaire,
P226_TL00021 123 1130
P226_ST00250 pritaire, 0037577074 HypPart2
P226_SP00230 291
P226_ST00251 1143
P226_SP00231 1164
P226_ST00252 670600
P226_SP00232 1165
P226_ST00253 1132 fut
P226_SP00233
P226_ST00254 enlev 338808
P226_SP00234 727
P226_ST00255 748 1142
P226_SP00235 778 1166
P226_ST00256 1134 plac 08878
P226_SP00236 1174
P226_ST00257 918 1145 2004
P226_SP00237
P226_ST00258 1136
P226_SP00238 1167
P226_ST00259 1078 garde 07074
P226_SP00239 1177 1175
P226_ST00260
P226_SP00240 1240
P226_ST00261 1264
P226_SP00241 1292
P226_ST00262 1318 Socit 0060828
P226_SP00242 1449
P226_ST00263 Hai'tienne 0680577614
P226_SP00243 1661
P226_ST00264 1686 1133 d'Auto 657653 d'Automobiles,
P226_TL00022 1176
P226_ST00265 mobiles, 50068610
P226_SP00244 1211
P226_ST00266 319 6
P226_SP00245
P226_ST00267 titre 10207
P226_SP00246
P226_ST00268 1178
P226_SP00247 1210
P226_ST00269 565 185 squestre: 0700726780
P226_SP00248 1218
P226_ST00270 793 067
P226_SP00249
P226_ST00271 79 c'est 75806
P226_SP00250
P226_ST00272 5715
P226_SP00251 1212
P226_ST00273 ces 776
P226_SP00252 1185
P226_ST00274 1224 1180 247 circonstances 4706064470580
P226_SP00253 1471
P226_ST00275 00220078
P226_SP00254 1669 1220
P226_ST00276 1707 assigna 6036573
P226_TL00023
P226_ST00277 070044
P226_SP00255
P226_ST00278 303 devant 770534
P226_SP00256
P226_ST00279
P226_SP00257
P226_ST00280 521 Tribunal 60505777
P226_SP00258 696 1256
P226_ST00281 Civil 57057
P226_SP00259 823 1258
P226_ST00282
P226_SP00260 1257
P226_ST00283 929 Port-au-Prince 40054520017608
P226_SP00261
P226_ST00284 1236
P226_SP00262 1294
P226_ST00285 1329 1235 ses
P226_SP00263 1377
P226_ST00286 230 attributions 555770036001
P226_SP00264 1639
P226_ST00287 1670 commer 504747 commerciales,
P226_TL00024 1265
P226_ST00288 ciales, 8678544
P226_SP00265 229
P226_ST00289
P226_SP00266 296
P226_ST00290 325 1267 198 restitution 76154505642
P226_SP00267 523 1301
P226_ST00291 552 1268
P226_SP00268 597
P226_ST00292 624 prix, 03602
P226_SP00269 1309
P226_ST00293 1281
P226_SP00270 1302
P226_ST00294 810 173 06577700
P226_SP00271 1310
P226_ST00295 1011 1271 55
P226_SP00272 1066
P226_ST00296 1094 1270 rparations 38070666316
P226_SP00273 1306
P226_ST00297 1332
P226_SP00274 1361 1303
P226_ST00298
P226_SP00275 1428
P226_ST00299 1458 380 dommages-intrts; 707663710202748725
P226_TL00025 174 1666
P226_ST00300 076
P226_SP00276 238 1360
P226_ST00301
P226_SP00277 1353
P226_ST00302 Tribunal, 007037780
P226_SP00278 510
P226_ST00303
P226_SP00279 602
P226_ST00304 629
P226_SP00280 1354
P226_ST00305 1322 iupcment 50887535
P226_SP00281 1357
P226_ST00306 927 1323
P226_SP00282 1355
P226_ST00307 1002 dix-seot 80755786
P226_SP00283 1158
P226_ST00308 1188 1335 mars 7876
P226_SP00284 1277
P226_ST00309 1307
P226_SP00285 1365
P226_ST00310 0772
P226_SP00286
P226_ST00311 1510 5734
P226_SP00287 1584
P226_ST00312 1613 quarante 01525367
P226_SP00288 1779 1363
P226_ST00313 1809
P226_TL00026 1716
P226_ST00314 1375 un,
P226_SP00289 1400
P226_ST00315 209 151 attribua 85072038
P226_SP00290 1398
P226_ST00316 383 1366
P226_SP00291
P226_ST00317 1367
P226_SP00292
P226_ST00318 4000413603
P226_SP00293
P226_ST00319 06
P226_SP00294 752 1401
P226_ST00320 1070
P226_SP00295 852
P226_ST00321 877 586
P226_SP00296
P226_ST00322 968 1369 047
P226_SP00297 1026 1402
P226_ST00323 6764
P226_SP00298 1135
P226_ST00324 1156 0760
P226_SP00299
P226_ST00325 1255 224 835067006330
P226_SP00300 1479
P226_ST00326 1504
P226_SP00301 1532
P226_ST00327 1554 caractre 542756807
P226_SP00302
P226_ST00328 1738 12627
P226_TL00027 120
P226_ST00329 1420 87067
P226_SP00303 1444
P226_ST00330 254 1424 8643
P226_SP00304
P226_ST00331 808717382
P226_SP00305 554
P226_ST00332 594 8641852807
P226_SP00306 792 1454
P226_ST00333 831
P226_SP00307
P226_ST00334 900 pronona 30000078
P226_SP00308
P226_ST00335 117 contre 206607
P226_SP00309 1448
P226_ST00336 1275 682102
P226_SP00310
P226_ST00337 ks
P226_SP00311
P226_ST00338 1545 1414 condamnations 4007853706032
P226_TL00028 119 1457
P226_ST00339 demandes; 6568078710
P226_SP00312 336 1493 -156
P226_ST00340 180 1217375
P226_SP00313 337 1543
P226_ST00341 1522 708
P226_SP00314 433
P226_ST00342 76715
P226_SP00315
P226_ST00343 1512 80682
P226_SP00316 1552
P226_ST00344 avoir 74070
P226_SP00317 797
P226_ST00345 fait 5713
P226_SP00318
P226_ST00346 923 1524 003
P226_SP00319 987
P226_ST00347 1019 1514 analyse 7063547
P226_SP00320
P226_ST00348 1523 exacte 845788
P226_SP00321 1547
P226_ST00349 1515
P226_SP00322 1383
P226_ST00350 1516 clauses 6870150
P226_SP00323 1549
P226_ST00351 1570 201 essentielles 784710670074
P226_SP00324 1771 1550
P226_ST00352 1803 1517
P226_TL00029 1557
P226_ST00353 1564 cette 46347
P226_SP00325 206 1589
P226_ST00354 231 2074506604
P226_SP00326 445 1590
P226_ST00355 1569 0.86
P226_SP00327 535 1599
P226_ST00356
P226_SP00328 587 1591
P226_ST00357 1558 3328
P226_SP00329
P226_ST00358 s'est 22726
P226_SP00330 802
P226_ST00359 826 ainsi 67017
P226_SP00331 912
P226_ST00360 937 dcid; 0878787
P226_SP00332 1067 1593
P226_ST00361 1096 1560 07442
P226_SP00333 1184 1600
P226_ST00362 1561 rsulte 4878757
P226_SP00334
P226_ST00363
P226_SP00335 1395
P226_ST00364 1562 effet 81174
P226_SP00336
P226_ST00365 1525 e 0.18
P226_SP00337
P226_ST00366 l'examen 52358080
P226_SP00338 1759 1596
P226_ST00367 1786
P226_TL00030 1604
P226_ST00368 dites 60282
P226_SP00339 203 1636
P226_ST00369 5884173
P226_SP00340 354 1637
P226_ST00370 1605 tel 077
P226_SP00341 422
P226_ST00371 08378
P226_SP00342 537 1645
P226_ST00372 566
P226_SP00343 613
P226_ST00373 1612 contenu 5000446
P226_SP00344 789 1638
P226_ST00374 819 7772
P226_SP00345
P226_ST00375 930
P226_SP00346 959
P226_ST00376 iuaement 71880762
P226_SP00347 1641
P226_ST00377 1193 1608 attaqu 8848448
P226_SP00348
P226_ST00378 1619 058
P226_SP00349 1425 1647
P226_ST00379 1609
P226_SP00350
P226_ST00380
P226_SP00351 1567
P226_ST00381 1597 livraison 800667310
P226_SP00352 1762 1642
P226_ST00382 1793
P226_TL00031
P226_ST00383 163 vhicule, 676458887
P226_SP00353 1684
P226_ST00384 tous 5038
P226_SP00354 389 1683
P226_ST00385 1650
P226_SP00355 1682
P226_ST00386 1651 risques 0037771
P226_SP00356 1685
P226_ST00387 sont 2045
P226_SP00357
P226_ST00388 740
P226_SP00358
P226_ST00389 781
P226_SP00359 809
P226_ST00390 836 charge 778684
P226_SP00360 1690
P226_ST00391 d'Erri. 70501480
P226_SP00361
P226_ST00392 1157 non 0.98
P226_SP00362 1226
P226_ST00393 1653 seukment 0.37 68186377
P226_SP00363
P226_ST00394 1466 ceux 7716
P226_SP00364
P226_ST00395 1576 1664 provenant 503070750
P226_SP00365 1772 1694
P226_ST00396
P226_TL00032 1720
P226_ST00397 800
P226_SP00366 1727
P226_ST00398 7832
P226_SP00367 1728
P226_ST00399 ou
P226_SP00368
P226_ST00400
P226_SP00369
P226_ST00401 435 sa
P226_SP00370
P226_ST00402 1696 92 faute 48068
P226_SP00371 590
P226_ST00403 mais 6772
P226_SP00372 703
P226_ST00404 731 1697 mme 8738
P226_SP00373
P226_ST00405
P226_SP00374
P226_ST00406 0410586
P226_SP00375 1736
P226_ST00407
P226_SP00376
P226_ST00408 perte 78058
P226_SP00377
P226_ST00409 1284 1710
P226_SP00378 1737
P226_ST00410 1372 cas
P226_SP00379
P226_ST00411 1698 fortuit; 60073716
P226_SP00380 1732
P226_ST00412 1630 0.82 005
P226_SP00381 1740
P226_ST00413 1724 1708 toutes 500041
P226_TL00033
P226_ST00414 1741
P226_SP00382
P226_ST00415 08862510387
P226_SP00383 1774
P226_ST00416 423 1749 serrant 66181006
P226_SP00384 1773
P226_ST00417 faites 460574
P226_SP00385
P226_ST00418 687 1752
P226_SP00386 747 1780
P226_ST00419 lui
P226_SP00387
P226_ST00420 1750
P226_SP00388 875
P226_ST00421
P226_SP00389 916
P226_ST00422 072
P226_SP00390
P226_ST00423 1016 frais; 108726
P226_SP00391 1114 1776
P226_ST00424 1753 oue 822
P226_SP00392
P226_ST00425 1233 1744
P226_SP00393 1262
P226_ST00426 1290 1751 88208
P226_SP00394 1381 1783
P226_ST00427 1407 partielle 580225787
P226_SP00395
P226_ST00428 1587
P226_SP00396 1777
P226_ST00429 1660 1745 totale 241635
P226_SP00397 1766 1778
P226_ST00430 1789
P226_TL00034 1784
P226_ST00431 152 vhicule 58507677
P226_SP00398 1819
P226_ST00432 1797 ne
P226_SP00399 1818
P226_ST00433 l'exonrera 60400380708
P226_SP00400 569 1822
P226_ST00434 1787
P226_SP00401
P226_ST00435 quelque 0877087
P226_SP00402 1827
P226_ST00436 faon 23404
P226_SP00403 1826
P226_ST00437 963
P226_SP00404
P226_ST00438 1055
P226_SP00405
P226_ST00439 1113 soit 5156
P226_SP00406
P226_ST00440 1207
P226_SP00407 1245 1820
P226_ST00441 223 l'obligation 847386477118
P226_SP00408 1494
P226_ST00442 1790
P226_SP00409
P226_ST00443 1800 payer 74480
P226_SP00410 1693
P226_ST00444
P226_SP00411
P226_ST00445 ba balance
P226_TL00035 1830
P226_ST00446 lance 64053
P226_SP00412 1863
P226_ST00447 1831
P226_SP00413
P226_ST00448
P226_SP00414 1864
P226_ST00449 1842 somme 40368
P226_SP00415 479
P226_ST00450 162 stipule; 167004850
P226_SP00416 1871
P226_ST00451 693 052
P226_SP00417 758 1872
P226_ST00452 1833
P226_SP00418
P226_ST00453 transfert 376023700
P226_SP00419 1866
P226_ST00454
P226_SP00420
P226_ST00455 1832 camion, 7833033
P226_SP00421 1243
P226_ST00456 1834 suspendu 20304053
P226_SP00422 1874
P226_ST00457 jusau'au 67300140
P226_SP00423 1875
P226_ST00458 1835 77578723
P226_TL00036 1876 1721
P226_ST00459 comnkr 888888
P226_SP00424 1907
P226_ST00460 1877 ric> 8888
P226_SP00425 1906
P226_ST00461 1885 6888
P226_SP00426 1908
P226_ST00462
P226_SP00427 1909
P226_ST00463 561 bons, 86670
P226_SP00428
P226_ST00464 697 1886 montre 226324
P226_SP00429 834 1910
P226_ST00465 1888 nue
P226_SP00430
P226_ST00466 966 1878
P226_SP00431
P226_ST00467 1027 montant 7705566
P226_SP00432
P226_ST00468 1879
P226_SP00433 1263 1911
P226_ST00469 1890
P226_SP00434 1346
P226_ST00470 1379 1880 bons 1003
P226_SP00435 1467 1912
P226_ST00471 ioint 60702
P226_SP00436 1916
P226_ST00472 1629
P226_SP00437 1644
P226_ST00473 1678 l'avaloir 873568002
P226_TL00037 1920
P226_ST00474 init'.^l 787276108
P226_SP00438 1953
P226_ST00475 1921 trs 0888
P226_SP00439 317
P226_ST00476 imnortant 888588887
P226_SP00440 1954
P226_ST00477 1923 '^'* 51067
P226_SP00441 604 1949
P226_ST00478 1931 7877
P226_SP00442 701
P226_ST00479 876410827
P226_SP00443 887 1955
P226_ST00480 dollars 8878704
P226_SP00444
P226_ST00481 1924 vers 58278
P226_SP00445
P226_ST00482 1183
P226_SP00446 1199
P226_ST00483 1925
P226_SP00447 1956
P226_ST00484 1282 788882006
P226_SP00448 1963
P226_ST00485 1484
P226_SP00449 1530
P226_ST00486 1933 40750870
P226_SP00450 1705 1958
P226_ST00487 1734 1935 cons 4043 constitue
P226_TL00038
P226_ST00488 1965 titue 30064
P226_SP00451 1998
P226_ST00489
P226_SP00452 259 1999
P226_ST00490 1966 prix 3072
P226_SP00453 2007
P226_ST00491 385 1967 04
P226_SP00454 424
P226_ST00492 1974 78364
P226_SP00455 2001
P226_ST00493
P226_SP00456 614 2000
P226_ST00494 638 3876020
P226_SP00457 788
P226_ST00495 355136754
P226_SP00458
P226_ST00496 1969 1
P226_SP00459 995 2002
P226_ST00497 1013
P226_SP00460
P226_ST00498 sfipulant, 0841787661
P226_SP00461 1237 2009
P226_ST00499 1980
P226_SP00462
P226_ST00500 1327 effet, 722714
P226_SP00463 1417
P226_ST00501
P226_SP00464 2010
P226_ST00502
P226_SP00465
P226_ST00503 1586 1968 171 08744243
P226_SP00466 1757
P226_ST00504 1782 in-
P226_TL00039 2012
P226_ST00505 tf-al 688777
P226_SP00467 2044
P226_ST00506 251 2014 0.15
P226_SP00468 307
P226_ST00507 2013 114 bi'kts 887868
P226_SP00469
P226_ST00508
P226_SP00470
P226_ST00509 2015 ord*'e 507714
P226_SP00471 2046
P226_ST00510 transfrer."! 6575378870578
P226_SP00472 2047
P226_ST00511 902 341 automatiquement 814278240382675
P226_SP00473 2050
P226_ST00512
P226_SP00474
P226_ST00513 Louis 68708
P226_SP00475 2048
P226_ST00514 1468 45168
P226_SP00476
P226_ST00515
P226_SP00477 1625
P226_ST00516 proprit 802406848
P226_TL00040 2057
P226_ST00517 pleine 876757
P226_SP00478 2096
P226_ST00518 252 2067
P226_SP00479 2090
P226_ST00519 308 2058 entire 7570706
P226_SP00480 432 2091
P226_ST00520 460
P226_SP00481 504
P226_ST00521 533 2059 camion; 7736704
P226_SP00482 688 2093
P226_ST00522 720 ou'il 82025
P226_SP00483
P226_ST00523 839 0810854
P226_SP00484 2092
P226_ST00524 986 2060
P226_SP00485 1024
P226_ST00525 2068 cet
P226_SP00486
P226_ST00526 article 8006408
P226_SP00487
P226_ST00527 1272
P226_SP00488 1317
P226_ST00528 1000061
P226_SP00489
P226_ST00529
P226_SP00490
P226_ST00530 1571
P226_SP00491
P226_ST00531 l'ensemble 4260164876
P226_TL00041 2102
P226_ST00532
P226_SP00492 2135
P226_ST00533 243 stipulations. 0762087360220
P226_SP00493 2144 9
P226_ST00534 450 2115 19
P226_SP00494 469
P226_ST00535 2113 contenues, 5105702503
P226_SP00495 2140
P226_ST00536 2116 0.89
P226_SP00496 2146
P226_ST00537 2105
P226_SP00497 853 2138
P226_ST00538 2112 parties 2684660
P226_SP00498 2145
P226_ST00539 n'ont 66012
P226_SP00499 2137
P226_ST00540 1153 eu
P226_SP00500
P226_ST00541 134 d'autre 0183026
P226_SP00501
P226_ST00542 1376 2106 but 465
P226_SP00502
P226_ST00543 1465
P226_SP00503
P226_ST00544 219 contractant 50663750574
P226_SP00504
P226_ST00545 2114 068
P226_TL00042 2149
P226_ST00546
P226_SP00505 2182
P226_ST00547 2151 159 conclure 50578105
P226_SP00506 2183
P226_ST00548 2161
P226_SP00507
P226_ST00549 2159 05657
P226_SP00508 564
P226_ST00550 2162 3061
P226_SP00509
P226_ST00551 604775000
P226_SP00510 886 2184
P226_ST00552 2150 suspensive, 21204217073
P226_SP00511 2192
P226_ST00553 1161 876708
P226_SP00512 1289 2191
P226_ST00554 262
P226_SP00513
P226_ST00555 expressions 85558540060
P226_SP00514
P226_ST00556 bailleur 3475886077
P226_TL00043 2196
P226_ST00557 2202
P226_SP00515 2227
P226_ST00558 167 2204 preneur 331757026
P226_SP00516 362 2235
P226_ST00559 386 194 employes 600806760
P226_SP00517 580 2236
P226_ST00560 2207
P226_SP00518 2228
P226_ST00561 2205 60174715
P226_TL00044 2246
P226_ST00562 AttPrdii 87888817
P226_SP00519 327 2277
P226_ST00563 2257 0.09 8108
P226_SP00520 2278
P226_ST00564
P226_SP00521 475
P226_ST00565 188 703685870
P226_SP00522 2279
P226_ST00566 2247
P226_SP00523
P226_ST00567 oui
P226_SP00524
P226_ST00568
P226_SP00525
P226_ST00569 218 appartenait 86253284845
P226_SP00526 2288
P226_ST00570 2248
P226_SP00527 1195
P226_ST00571 restituer 185507760
P226_SP00528 2280
P226_ST00572 1410 2249
P226_SP00529
P226_ST00573 2250 l'acte 846008
P226_SP00530 2283
P226_ST00574 2251
P226_SP00531 1626
P226_ST00575 8053
P226_SP00532 2284
P226_ST00576 467
P226_TL00045 2290
P226_ST00577
P226_SP00533 2323
P226_ST00578 204 2291 7685
P226_SP00534 286
P226_ST00579 2299 cnt
P226_SP00535 387 2324
P226_ST00580 415 2292 trcnf-neiif 30888287633
P226_SP00536 630
P226_ST00581 657 2302
P226_SP00537
P226_ST00582 vritable 686477788
P226_SP00538 2325
P226_ST00583 caractre, 7838508370
P226_SP00539 1111 2326
P226_ST00584 2303 a
P226_SP00540
P226_ST00585 1186 pu
P226_SP00541 2331
P226_ST00586 2293 dcider, 78775806
P226_SP00542 2327
P226_ST00587 1435 2305 sans
P226_SP00543 2328
P226_ST00588 2296 233 mconnatre 48654675408
P226_SP00544 2329
P226_ST00589 1802 2297
P226_TL00046 2335
P226_ST00590 loi. 5370
P226_SP00545 2368
P226_ST00591 2346 san.s 87508
P226_SP00546
P226_ST00592 2336 dnaturer 770784580
P226_SP00547
P226_ST00593 l'intention 74337722500
P226_SP00548 2369
P226_ST00594 741 2338
P226_SP00549 796 2370
P226_ST00595 824 2337 parties, 27050830
P226_SP00550 2377
P226_ST00596 2348 0.90
P226_SP00551 2378
P226_ST00597 1081 celles-ci 577861367
P226_SP00552
P226_ST00598 avaient 8772778
P226_SP00553 1387 2371
P226_ST00599 2350 convenu 2768757
P226_SP00554 2373
P226_ST00600 1603 2340 65048
P226_SP00555 2374
P226_ST00601 78527
P226_TL00047 2380
P226_ST00602 2389
P226_SP00556 2413
P226_ST00603 l'avaient 348086875
P226_SP00557 331 2414
P226_ST00604 2381 dissimule 810885610888
P226_SP00558 555
P226_ST00605 582 2393
P226_SP00559 620
P226_ST00606 650 2383 nariie 873868
P226_SP00560 2417
P226_ST00607 784 2394 4754
P226_SP00561 865 2415
P226_ST00608 2382 l'apoarencc 82788707358
P226_SP00562 2420
P226_ST00609 8280
P226_SP00563
P226_ST00610 1251 2392 7870087
P226_SP00564 1386 2416
P226_ST00611 2385
P226_SP00565
P226_ST00612 1482 2386 louage: 4718885
P226_SP00566 1622 2423
P226_ST00613 2397
P226_SP00567 2421
P226_ST00614 05537
P226_TL00048 2425
P226_ST00615 2426 610386383565
P226_SP00568 2465
P226_ST00616
P226_SP00569 2460
P226_ST00617 2427 1863406
P226_SP00570
P226_ST00618 33538
P226_SP00571 2459
P226_ST00619 interprtation 51070348686704
P226_SP00572 2467
P226_ST00620 2428
P226_SP00573 1110 2461
P226_ST00621 1140 lments 88867076
P226_SP00574
P226_ST00622 2430 essentiels 8477720877
P226_SP00575 1500 2463
P226_ST00623 2431
P226_SP00576 1575
P226_ST00624 2439 48273840
P226_SP00577
P226_ST00625 1785
P226_TL00049 2472 1227
P226_ST00626 199 souveraine 8073688228
P226_SP00578 2504
P226_ST00627 335 2480
P226_SP00579
P226_ST00628 388 chappe 8778887
P226_SP00580 2507
P226_ST00629 559 2473
P226_SP00581
P226_ST00630 598
P226_SP00582 626 2505
P226_ST00631 2483 censure 2867808
P226_SP00583 786
P226_ST00632 2474
P226_SP00584
P226_ST00633 878 70180387
P226_SP00585 2506
P226_ST00634 1079
P226_SP00586 1117
P226_ST00635 1141 Cassation; 2843756727
P226_TL00050 2527
P226_ST00636 CUR
P226_SP00587 257 2557
P226_ST00637 287 2528 I
P226_SP00588 2551
P226_ST00638 H^ 0.06
P226_SP00589 2560
P226_ST00639 284 riNOUTFME 877787668
P226_SP00590 2562
P226_ST00640 ET
P226_SP00591 769 2561
P226_ST00641 794 SIXIEME 0760836
P226_SP00592 2563
P226_ST00642 MOYENS, 4050705
P226_SP00593 1242
P226_ST00643 2531 71 7788
P226_SP00594 1340 2570
P226_ST00644 1364 2533
P226_SP00595 1403 2564
P226_ST00645 1430 2532 fausse 485888
P226_SP00596 1539 2567
P226_ST00646 1566 2535 88888878482376
P226_TL00051 2572
P226_ST00647
P226_SP00597
P226_ST00648 707876767
P226_SP00598 323 2606
P226_ST00649 2574 974
P226_SP00599 426 2605
P226_ST00650 455 2573 710
P226_SP00600
P226_ST00651 2036
P226_SP00601
P226_ST00652 653 Civil: 512202
P226_SP00602 763 2607
P226_ST00653 240783005
P226_SP00603 969
P226_ST00654 2583
P226_SP00604 2608
P226_ST00655 1058 170127
P226_SP00605
P226_ST00656 70070008363277
P226_SP00606 1460 2615
P226_ST00657 1490 2580
P226_SP00607 2612
P226_ST00658 2579 608055637
P226_SP00608 2613
P226_ST00659 1733 2581 0667
P226_TL00052 2617
P226_ST00660 2619 d"
P226_SP00609 2649
P226_ST00661 107 r^me 810888
P226_SP00610 2651
P226_ST00662 2618 Co^e: 881081
P226_SP00611 438
P226_ST00663 476 f.in.sse 42887788
P226_SP00612
P226_ST00664 888768105044
P226_SP00613 827 2